Page 134

entre ce qui est déjà réalité aujourd’hui par le Saint-Esprit et ce qui reste à venir dans la plénitude lors du retour de Jésus-Christ. Le chrétien ne dépend pas des circonstances pour pouvoir se réjouir, mais dans le contexte présent de sa faiblesse, la réalité de la présence de Dieu dans sa vie par le Saint-Esprit est toujours source potentielle d’une joie authentique. Finalement, de même que la vie du Dieu trinitaire se réalise dans la communion d’amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit, rappelons que la joie du chrétien est particulièrement nourrie dans la communion avec ses frères et sœurs autour de Dieu. Que le culte communautaire soit occasion de joies multiples, dans la louange, dans les prières, à l’écoute de la Parole de Dieu, et plus particulièrement lors du partage du repas du Seigneur ! À cette occasion, nous nous souvenons régulièrement de la manière dont Dieu nous a sauvés et comment Il nous offre de vivre la communion d’amour avec Lui. Il s’agit du repas du Seigneur que nous partageons, dans la communion avec l’Église du monde entier, « jusqu’à ce qu’il vienne ! » (1 Corinthiens 11 : 26) L’ESPRIT RÉVÉLATEUR « À nous, Dieu nous l’a révélé par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Qui donc, parmi les hommes, sait ce qui concerne l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît ce qui concerne Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin de savoir ce que Dieu nous a donné par grâce. » (1 Corinthiens 2 : 10-12) 132

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement