Page 132

propre à la communion de l’homme avec le Saint-Esprit, de sa présence puissante et transformatrice dans le chrétien, en sa faveur et avec lui. Si, avec la traditon chrétienne orthodoxe, nous pouvons concevoir l’Esprit en termes personnels, il s’agit de préciser la portée de la notion de « personne » lorsqu’elle est utilisée pour le Saint-Esprit. L’Esprit n’est pas une personne dans le même sens que nous le sommes en tant qu’êtres humains. Il n’a pas non plus revêtu la nature humaine comme cela a été le cas du Fils de Dieu. Cependant en tant qu’Esprit Saint de Dieu, Il peut pénétrer notre nature humaine pour habiter en nous, avec notre esprit humain, pour réaliser en nous et avec nous la communion avec Dieu. Voici des éléments clé dans notre relation dynamique avec le Saint-Esprit. LA JOIE DE L’ESPRIT « En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit… » (Luc 10 : 21) Parce que Jésus-Christ est le prototype de la nouvelle humanité et le modèle de l’homme rempli du Saint-Esprit, ce texte est particulièrement significatif pour nous. Notre propre expérience de l’Esprit s’inscrit à la suite de celle de Jésus, le Fils unique de Dieu. L’épisode dans Luc 10 nous rappelle que la joie est une composante centrale de la communion de l’homme avec Dieu. Jésus tressaille de joie au moment où Il voit les disciples confirmés dans leur appartenance à la famille de Dieu. La joie comme fruit de l’Esprit est une joie partagée, non avant tout centrée sur soi-même. Quand David se sait séparé de Dieu à cause de son péché, il prie : « Ne me rejette pas loin de ta face, ne me 130

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  
Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement