Page 12

le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.1 » Ce passage de l’Évangile de Luc est une des rares fenêtres que la Bible ouvre sur la relation de prière intime qu’a vécue Jésus-Christ par le Saint-Esprit avec son Père céleste. La joie exubérante du Fils survient au moment où Jésus constate que les disciples font partie de la « famille divine, » qu’ils participent activement au royaume de Dieu. Au centre de cette participation se trouve la connaissance mutuelle entre Père et Fils, qui nous est ouverte par l’intermédiaire du Fils2. La joie du Fils est révélatrice de la vie divine, de la communion d’amour et de joie entre Père et Fils à laquelle tout être humain est invité à participer par le Saint-Esprit. La personne à la fois humaine et divine de Jésus-Christ est le guide vers la joie et l’amour divins. Envoyé par le Père pour ouvrir à l’humanité corrompue le chemin accédant au Dieu saint, Jésus devient le pont entre Dieu et les hommes, un pont ancré à la fois dans la divinité et dans l’humanité. Oui, le chemin qu’Il ouvre le conduira à la croix, l’ultime épreuve pour le Fils de Dieu. Mais l’ombre de la croix, qui plane déjà sur Jésus, ne Lui enlève pas la joie de voir des hommes et des femmes s’approcher et entrer plus profondément dans la communion avec Dieu – une communion qui est caractérisée avant tout par l’amour et la joie. 1

Luc 10 : 21-22 ; voir l’ensemble du passage, Luc 10 : 1-24. Les versets cités trouvent un parallèle dans l’Évangile de Matthieu, 11 : 25-27, dans un contexte légèrement différent. Les citations sont tirées de la BIBLE A LA COLOMBE, 1991. 2 On peut rappeler ici l’affirmation puissante de Jésus-Christ au début de la prière rapportée en Jean 17 : 3 : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » 10

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  
Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement