Page 1

mulhouse

s c è n e n at i o n a l e

l a f i l at u r e

saison 13-14


On continue ? Continuer l’aventure de La Filature 20 ans après, c’est plus que jamais rendre hommage à ses défenseurs de la première heure, visionnaires utopistes et rêveurs éveillés qui pensaient qu’à l’heure de la décentralisation culturelle, Mulhouse devait se doter d’un outil prestigieux qui allait permettre à plus de 80 000 spectateurs chaque année de trouver le chemin de l’art vivant et venir à la rencontre des plus grands metteurs en scène, chorégraphes et compositeurs qui se sont succédés sur son plateau. Continuer, comment ? Un nouveau projet artistique pour La Filature s’est installé en douceur depuis quelques mois. Il veut tenir compte des utopies d’il y a 20 ans et les réaliser à la lueur des évolutions de la société qui soufflent sur le monde de l’art. En puisant ses forces dans les figures traditionnelles du théâtre, il se tourne vers des formes à la technologie nouvelle, hybrides et inclassables à la croisée des arts où se mêlent tous les langages artistiques. Il épouse tous les espaces de ce somptueux bâtiment et, du hall aux studios en passant par la galerie et les salles, ne laisse aucun espace où un artiste, musicien, photographe, poète, danseur ne pose son empreinte. Il propose des temps forts, festivals, focus, qui, pour aiguiser la curiosité et mieux interroger le monde, nous emmènent sur les rives de la Méditerranée avec les Vagamondes, ou à partir de nos échanges transfrontaliers à la découverte de la jeune création européenne avec Horizon ou régionale avec Scènes d’automne en Alsace. Cette saison, un focus sera dédié à l’Afrique du Sud. Continuer, avec qui ? Avec des artistes que nous avons décidé d’accompagner plus spécifiquement et dont nous pénétrerons plus avant l’univers : Joël Pommerat nous montrera le regard qu’il porte sur la société du travail avec Les marchands ; David Lescot nous dira la Résistance avec la création de sa pièce Nos Occupations ; Wajdi Mouawad, à coups de mots et de pinceaux, nous parlera de ses pères, le vrai, le libanais exilé au Canada et le spirituel, l’artiste canadien Robert Lepage ; Richard Maxwell, l’américain, nous présentera sa version d’Isolde.

De jeunes metteuses en scène oseront l’ascension de grands classiques : Horváth pour Charlotte Lagrange, Shakespeare pour Bérangère Jannelle. Plus confirmés, Guy Pierre Couleau, notre voisin, mettra en scène Eugène O’Neill, et Georges Lavaudant dirigera une Roxane toute mulhousienne dans Cyrano de Bergerac. De grands auteurs illustrant la puissance de la dramaturgie allemande à travers les siècles comme Büchner, Horváth, Handke seront portés au plateau par, entre autres, Stanislas Nordey qui après l’épreuve de la Cour d’honneur, nous proposera sa prestigieuse distribution de Par les villages. Nous assisterons aux pérégrinations artistiques de sérieux inventeurs fous comme Pippo Delbono, Michel Schweizer, Antoine Defoort, Philippe Quesne et Gisèle Vienne. Autant de noms d’artistes difficilement classables entre image, son, lettre, mouvement et scénographie. De grands noms de la danse – Preljocaj, Tompkins, Charmatz, Dubois, Rizzo, Ouramdane, Mylène Benoit – et du jazz – Truffaz, Murray, DeJohnette, Spalding, Previte, Zappa – rythmeront notre saison. Le cirque, avec Mélissa Von Vépy et Aurélien Bory, ou encore le collectif Ivan Mosjoukine, prouvera sa grande faculté de renouvellement en même temps que la promesse d’un enchantement. En galerie, d’importants artistes de la scène photographique ponctueront la saison : David Goldblatt, Mikhael Subotzky et Jodi Bieber dessineront une image sans concession de la ville de Johannesburg ; Bernard Plossu nous donnera à voir une infinité de paysages d’Europe du Sud, saisis depuis les vitres d’un train, comme ces images fragiles et furtives de Jérôme Brézillon, qui pour son dernier projet avait sillonné l'Amérique à bord de trains mythiques. Olivier Roller inaugurera la saison avec une série de portraits sur l’incarnation du pouvoir. Nicolas Clauss la clora avec une installation de tableaux visuels et sonores d’un nouveau genre. Continuer à rêver d’un lieu de culture ouvert à tous. Quelles que soient les mutations de société, les crises, les salles de spectacles sont toujours accueillantes et les utopies d’il y a 20 ans toujours valables. La société a toujours besoin d’art. On continue ! Avec plaisir et désir, avec vous ! Joyeux anniversaire à La Filature et bonne saison à tous. Monica Guillouet-Gélys


théâtre ISOLDE Richard Maxwell et New York City Players  13

J’AI 20 ANS QU’EST-CE QUI M’ATTEND ? Cécile Backès 19

LES MARCHANDS Joël Pommerat 21

L’ÂGE DES POISSONS Ödön von Horváth Charlotte Lagrange 29

REBATAILLES Alice Laloy 31

LOVE AND MONEY Dennis Kelly Illia Delaigle 33

OUROBOROS Handspring Puppet Company marionnettes 45

PAR LES VILLAGES Peter Handke Stanislas Nordey 55

NOS OCCUPATIONS David Lescot 59

CYRANO de bergerac Edmond Rostand Georges Lavaudant 81

WOYZECK [JE N’ARRIVE PAS À PLEURER] Georg Büchner Jean-Pierre Baro 83

SEULS Wajdi Mouawad 89

TWELFTH NIGHT, LA NUIT DES ROIS William Shakespeare Bérangère Jannelle 97

DÉSIR SOUS LES ORMES Eugene O’Neill Guy Pierre Couleau 101

CHEVAL Antoine Defoort et Julien Fournet 107

SWAMP CLUB Philippe Quesne 115

jeune public

expo sitions

quartet DEJOHNETTE, LOVANO & ESPERANZA SPALDING

ROCK IT DADDY

OLIVIER ROLLER

Mylène Benoit 79

jazz 95

EVEREST

SFUMATO

BANNED FROM UTOPIA

PINOCCHIO

Truffaz, Murcof, Mahut Enki Bilal jazz – électro – arts visuels 75

LE RENARD NE S’APPRIVOISE PAS + WONDER

Rachid Ouramdane 85

TRAGÉDIE Olivier Dubois 91

-

ENFANT

danse

Boris Charmatz 105

LES NUITS Ballet Preljocaj 11

SHOWTIME a musical Mark Tompkins 17

INSTABLE

THIS IS HOW YOU WILL DISAPPEAR Gisèle Vienne  117 -

musique

Cie S’Poart  hip-hop 25

BRIGITTE FONTAINE

MAMELA ET LES KIDS DE SOWETO

TERMINALS

Mamela Nyamza 47

DOPO LA BATTAGLIA Pippo Delbono 57

chanson 15 Bobby Previte avec Les Percussions de Strasbourg jazz 35

CHRISTINE SALEM + GRAN KINO

D’APRÈS UNE HISTOIRE VRAIE

musique du monde 37

Christian Rizzo 63

JAMES BLOOD ULMER & DAVID MURRAY BIG BAND

AFECTOS Rocío Molina et Rosario « La Tremendita » 69

CARTEL Michel Schweizer 71

BEING HUMAN BEING

Ivan Cavallari avec le BNR et l'OSM ballet 73

jazz – blues 49

Frank Zappa jazz – rock 99

JUAN CARLOS CÁCERES + GERARDO JEREZ LE CAM musique 119 -

ciné concert CADET D’EAU DOUCE Charles Reisner et Buster Keaton avec l'OSM 121 -

cirque VIELLEICHT Mélissa Von Vépy 39

AZIMUT Aurélien Bory Groupe Acrobatique de Tanger 53

Cie S’Poart 23 Stéphane Jaubertie Nino D’Introna 41

LA PETITE marchande D'ALLUMETTES Jean Renoir Kafka 51

TÊTE HAUTE Joël Jouanneau Cyril Teste 77

COMMENT AI-JE PU TENIR LÀ-DEDANS ? Alphonse Daudet Stéphane Blanquet et Jean Lambert-wild 87

PRÉCIS DE CAMOUFLAGE Sylvain Prunenec 103

L’ESPRIT DE LA FORÊT Ensemble Tormis 111 -

festivals SCÈNES D’AUTOMNE EN ALSACE 27 FOCUS AFRIQUE DU SUD 43

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

LES VAGAMONDES 61

musique du monde 65

Ivan Mosjoukine 93

HORIZON 113

RABIH ABOU-KHALIL + INTERZONE

CABARET NEW BURLESQUE

-

IDIR

musique du monde 67

Kitty Hartl et Pierrick Sorin 109

DAVID GOLDBLATT MIKHAEL SUBOTZKY JODI BIEBER BERNARD PLOSSU JÉRÔME BRÉZILLON ANNE REARICK PIETER TEN HOOPEN NICOLAS CLAUSS MATHILDE BARRIO-NUEVO NICOLAS DAUBANES 126

-

et aussi La Filature s'engage auprès des artistes 125 les + de la saison 128

l'Opéra national du Rhin 131 l'Orchestre symphonique de Mulhouse 132 la Médiathèque 133

les actions culturelles et artistiques 134 les renseignements pratiques 140

les tarifs et abonnements 142 l'équipe 145

les Amis de La Filature 146 le Club des entreprises partenaires 147 le calendrier 149


LA FILATURE A 20 ANS ! du vendredi 13 au dimanche 15 septembre

Réalisé en 1993 par Claude Vasconi sur le site d'une ancienne fabrique de coton, ce bâtiment emblématique de la vie culturelle du Haut-Rhin abrite la Scène nationale, l'Opéra national du Rhin, l'Orchestre symphonique de Mulhouse, la Médiathèque et, depuis peu, le festival Météo. Ce lieu culturel unique en son genre a donc déjà vingt ans !

Quelques moments à ne pas manquer:

« La solitude effraie une âme de vingt ans » disait Molière. Aussi nous comptons sur vous pour venir en nombre souffler les bougies de cet anniversaire collectif lors d’un week-end festif et riche en surprises, organisé par ces institutions du 13 au 15 septembre !

concert de l’Orchestre symphonique de Mulhouse

Entre autres événements dont certains resteront secrets jusqu’au dernier moment, David Lescot, artiste associé à la Scène nationale, organisera une « visite théâtralisée » avec des comédiens de sa troupe ainsi que des artistes de l’Opéra Studio de l’Opéra national du Rhin, tandis que les danseurs du Ballet animeront des séances à la barre et ThéâtroFil’ des lectures…

vendredi 13 septembre 19h en entrée libre

vernissage figures du pouvoir d'Olivier Roller vendredi 13 septembre 20h en entrée libre

réservation obligatoire dans la limite des places disponibles dès mardi 3 septembre

samedi 14 septembre dès 11h en entrée libre

brunch, table ronde, visites, lectures, flash mob, fanfare, kermesse, cours d’initiation à la musique improvisée, expositions… et soirée festive sur le parvis de La Filature dimanche 15 septembre 15h

Les Variations Goldberg en reprise exceptionnelle par le Ballet de l’Opéra national du Rhin.

tarif spécial 15 € - réservation obligatoire dans la limite des places disponibles dès mardi 3 septembre

Une fête d’anniversaire qui promet d’être particulièrement animée !

9


DIMANCHE 22 SEPTEMBRE 17H DANSE

les nuits

GRANDE SALLE 1H30 CRÉATION 2013 DANS LE CADRE DU FESTIVAL MUSICA, strasbourg

Ballet Preljocaj

Avec Les Nuits, d'Angelin Preljocaj, nous parvient un brin d'accent de Marseille Capitale Européenne de la Culture 2013. Le chorégraphe installé à Aix-en-Provence se tourne vers Les mille et une nuits, grand texte migrant à travers les âges de l'univers arabo-méditerranéen. Écrit à mains multiples, mille fois remanié et traduit, ce recueil de contes, de lointaine origine persane, s'est imprégné d'érotisme et de fantastique. Il a fasciné des générations entières. Ce grand livre, inscrit au patrimoine humain, multiple et protéiforme, enchâssant les récits les uns dans les autres, suggère le déploiement chorégraphique. Angelin Preljocaj se souvient qu'en 1988 déjà, il avait travaillé sur la notion d'érotisme avec Liqueurs de chair. Il récidive avec dix-huit danseurs dans un contexte plus flamboyant. Et il s'associe à Azzedine Alaïa pour les costumes, Natacha Atlas et Samy Bishai pour la musique, Constance Guisset pour la scénographie. Preljocajs neues Stück, frei choreografiert nach den Erzählungen aus „1001 Nacht“ und der betörenden Musik von Natacha Atlas, fesselt uns mit einer Bilderfolge, die auch eine Hommage an Frauen ist, die überall in der Welt kämpfen. „An alle Scheherazades, die mit ihrer Klugheit, ihrer Vorstellungskraft und ihrem Wort eine Art Schutzwall gegen das Barbarische in der Welt errichten.“

11

CHORÉGRAPHIE Angelin Preljocaj, MUSIQUE Natacha Atlas, Samy Bishai, 79D, COSTUMES Azzedine Alaïa, SCÉNOGRAPHIE Constance Guisset, LUMIÈRES Cécile Giovansili-Vissière, ASSISTANT, ADJOINT DIRECTION ARTISTIQUE Youri Van den Bosch, ASSISTANTE RÉPÉTITRICE Natalia Naidich, CHORÉOLOGUE Dany Lévêque, RÉALISATION DÉCOR Atelier du petit chantier, Acte II, PHOTO © J-C Carbonne AVEC Sergi Amoros Aparicio, Gaëlle Chappaz, Marius Delcourt, Sergio Diaz, Natacha Grimaud, Jean-Charles Jousni, Émilie Lalande, Wilma Puentes Linares, Céline Marié, Aude Miyagi, Cecilia Torres Morillo, Fran Sanchez, Nagisa Shirai, Charlotte Siepiora, Anna Tatarova, Patrizia Telleschi, Julien Thibault, Yurie Tsugawa PRODUCTION Ballet Preljocaj. COPRODUCTION Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture ; Théâtre National de Chaillot, Paris ; Los Angeles Music Center, ÉtatsUnis ; Château de Versailles Spectacles ; Staatsballet Berlin ; Bühnen Köln ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Théâtre de Caen ; Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence ; Maison des Arts de Créteil ; Festival de Montpellier Danse 2013 ; Théâtre de Saint-Quentinen-Yvelines ; Les Nuits de Fourvière, Lyon ; Amsterdam Music Theater.


JEUDI 3 SAMEDI 5 OCTOBRE 19H vendredi 4 OCTOBRE 20H THÉÂTRE

isolde

GRANDE SALLE 1H40 ENVIRON EN AMÉRICAIN SURTITRÉ EN FRANÇAIS CRÉATION 2013

Richard Maxwell et New York City Players

Figure de proue du théâtre avant-gardiste new-yorkais, Richard Maxwell est un expérimentateur dont chaque venue en France suscite l’engouement. Sans doute est-ce parce que, tout en étant l’un des précurseurs du théâtre moderne américain, cet artiste génial a gardé, dans ses représentations avec sa troupe New York City Players, le souci de s’adresser à tous avec des histoires qui nous parlent. S’inspirant du Tristan et Isolde de Wagner, il tricote une fable contemporaine où l’on assiste aux doutes d’une comédienne reconnue, aimée par son mari, mais qui ne parvient plus à travailler. Un architecte se présente alors devant elle, ouvrant la porte à d’autres sentiments. Sous-tendue par une musique spécialement conçue pour elle par Daniel Ott, cette histoire classique de triangle amoureux échappe aux conventions par la rigueur d’une mise en scène qui s’appuie sur des acteurs d’une puissance incroyable. Les comédiens américains sont parmi les meilleurs du monde. Engagés, physiques, émotionnels, ils font souvent oublier que tout ça, ce n’est que du théâtre. Richard Maxwell ist eine herausragende und experimentierfreudige Persönlichkeit der New Yorker Avant-Garde, der in Frankreich sehr beliebt ist. Frei nach Wagners Tristan und Isolde schreibt er eine moderne Geschichte, in der man von den Nöten einer bekannten Schauspielerin erfährt, die zwar von ihrem Mann geliebt wird, aber nicht mehr arbeiten kann. Die Inszenierung wird von kraftvollen Schauspielern getragen.

13

MISE EN SCÈNE Richard Maxwell, traduction Nicholas Elliott, MUSIQUE Daniel Ott, SCÉNOGRAPHIE Sascha van Riel, COSTUMES Romy Springsguth, DRAMATURGIE Stephanie Gräve, PHOTO © New York City Players AVEC Jim Fletcher, Brian Mendes, Malte Preuss, Victoria Vazquez, Agata Wilewska, Gary Wilmes, Sylwya Zytynska PRODUCTION Theater Basel . RÉSIDENCE Lower Manhattan Cultural Council, New York. AVEC LE SOUTIEN DE Alliance of Resident Theater, New York. INFORMATION âge minimum conseillé : 14 ans


MARDI 8 OCTOBRE 20H CHANSON

Brigitte Fontaine

L’iconoclaste, l’inclassable, l’irrévérencieuse, l’insolente, la décadente Brigitte Fontaine. Les mots manqueront toujours pour dire de quel bois est faite cette artiste septuagénaire à la frange horizontalement bien placée sur un visage malicieux qui fascine les uns et exaspère les autres. Grande gueule et intelligence à vif, celle qu’on dirait sortie d’un film de Quentin Tarantino ne mâche jamais ses mots, ni dans la vie, ni dans ses chansons dont les textes sont de véritables joyaux. Et que dire de cette voix, toujours au bord de l’extinction mais qui arrache au quotidien de purs diamants de poésie. Sensuelle, agressive, enjôleuse, taquine, Brigitte Fontaine est une exception culturelle française. Un trésor vivant national qui ne fait jamais ce qui est attendu, convenu, policé. La voir en concert c’est sortir du train-train habituel et être sûr d’en revenir métamorphosé. Comme passé par la phase essorage d’une machine à laver. Propre, frais, net. En clair, vraiment très content de ce qu’on a vécu. Die sagenhafte Brigitte Fontaine kommt, die Ikonoklastin, die geniale Sängerin und Dichterin, die, die sich nicht einordnen lässt, sich nicht unterkriegen lässt, sich nichts verbieten lässt, ein inzwischen siebzigjähriges Bühnenmonster des französischen Chansons, rebellisch und geladen wie eh und je. Es gibt nicht genug Worte, um ihr gerecht zu werden.

15

GRANDE SALLE 1H30 ENVIRON

AVEC Brigitte Fontaine MUSICIENS de tournée en cours PHOTO © Yohann Orhan PRODUCTION Astérios Spectacles.


MARDI 8 MERCREDI 9 OCTOBRE 20H JEUDI 10 OCTOBRE 19H DANSE

Showtime A MUSICAL

SALLE MODULABLE 1H30 ENVIRON création 2013 PREMIÈRE

Mark Tompkins

Gladys voit son vieux cabaret battre de l'aile. Elle fait appel au jeune artiste Jimmy. Mais celui-ci est bien peu respectueux des conventions. Il fera interpréter tous les numéros par des artistes transgenres… L'argument de Showtime a musical est aussi simple que son élaboration recèle une réjouissante sophistication. Danseur et performeur installé en France de longue date, Mark Tompkins aime à explorer l'histoire du spectacle dans son Amérique d'origine. Il y noue et dénoue les liens entre les notions très politiques de performances de genre, de classe, de race (que nous interprétons tous au quotidien) et celles de la performance scénique des artistes. Ce par quoi le monde est une scène, et la scène tout un monde. Tompkins, qui a introduit dans l'Hexagone certaines notions scéniques parmi les plus contemporaines, se délecte de réinventer des divertissements tragi-comiques et populaires. Showtime s'annonce comme une comédie musicale, jouant allègrement des mensonges et retournements du réel entre les coulisses et la scène. Sept artistes servent ce spectacle au répertoire musical très travaillé, dans des costumes authentiques provenant des Folies Bergères. Gladys sieht, wie ihr altes Kabarett langsam vor die Hunde geht. Sie holt den jungen Künstler Jimmy. Aber dieser schert sich wenig um Konventionelles und lässt alle Nummern von „TransKünstlern“ ausführen… Showtime ist eine Art Musical, das unbeschwert mit Lügen und Wirklichkeitsverzerrungen zwischen Bühne und Kulisse spielt. Die Kostüme sind allerdings echt – sie stammen aus dem Pariser Kabarett Folies Bergères.

17

DIRECTION ARTISTIQUE Mark Tompkins, SCÉNOGRAPHIE, COSTUMES Jean-Louis Badet, LIVRET, MUSIQUE Mark Tompkins, Mathieu Grenier, DIRECTION MUSICALE Mathieu Grenier, ASSISTANAT MISE EN SCÈNE Isnelle da Silveira, LUMIÈRES, DIRECTION TECHNIQUE Rodolphe Martin, SON en cours, ADMINISTRATION, DIFFUSION Amelia Serrano, ASSISTANAT ADMINISTRATION Sandrine Barrasso, PHOTO © DR Cie I.D.A AVEC Hortense Belhôte, Sinan Bertrand, Vincent Dissez, Mathieu Grenier, Laurène Magnani, Isnelle da Silveira, Darryl Woods COPRODUCTION la Cie I.D.A. ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Arcadi Action régionale pour la création artistique et la diffusion en Île-deFrance ; Le CCN de Franche-Comté à Belfort. AVEC LE SOUTIEN DU Parc de la Villette Résidences d’artistes 2013. Spectacle créé à l'issue d'une résidence à La Filature.


MERCREDI 16 VENDREDI 18 OCTOBRE 20H JEUDI 17 SAMEDI 19 OCTOBRE 19H THÉâTRE

j'ai 20 ans qu'est-ce qui m'attend ?

SALLE MODULABLE 1H30 EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND EN CORÉALISATION AVEC LA COMÉDIE DE L'EST, CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL D'ALSACE

Cécile Backès

À quoi ressemble la vie des jeunes aujourd’hui ? Le théâtre s’empare de la question avec ce qui fait sa force : sa capacité à quitter les berges du réel pour toucher à l’absurde et au poétique. Sur le plateau, dans un dispositif sophistiqué qui entremêle la vidéo, le son et le corps de l’acteur, cinq histoires se déroulent. Cinq fictions nées de la plume de cinq auteurs. François Bégaudeau, Arnaud Cathrine, Aurélie Filippetti, Joy Sorman, Maylis de Kerangal ont répondu présents à l’appel de la metteuse en scène Cécile Backès. Nourris par les témoignages concrets qu’elle leur a délivrés, fruits de reportages menés auprès de personnes bien vivantes, ils ont imaginé de courts scénarios où l’on retrouve ce qui fait le quotidien de nos adultes en herbe : recherche de travail, stages à répétition, colocation obligatoire, amours naissants ou encore liens conflictuels aux parents. Ça pourrait être désespérant. C’est tout l’inverse : drôle, dynamique et régénérant. Et c’est le grand talent de cette représentation mi-théâtrale, mi-documentaire, qui se refuse au misérabilisme, mais cherche, via l’humour, les moyens de changer les mentalités. Wie sieht das Leben der jungen Leute heute aus? Fünf Autoren haben auf diese Frage geantwortet, mit fünf Geschichten, die sich zwischen Theater und Dokumentation bewegen und mit Humor nach Mitteln und Wegen suchen, die Mentalitäten zu verändern.

DIRECTION ARTISTIQUE Cécile Backès, Maxime Le Gall, AUTEURS Aurélie Filippetti, Maylis de Kerangal, Arnaud Cathrine, Joy Sorman, François Bégaudeau, ASSISTANAT MISE EN SCÈNE Jérôme Maubert, SCÉNOGRAPHIE Thibaut Fack, IMAGES VIDÉO Thomas Faverjon, CONSEIL TECHNIQUE VIDÉO Juliette Galamez, SON Arnaud Rollat, LUMIÈRES Pierre Peyronnet, RÉGIE GÉNÉRALE Frédérique Steiner-Sarrieux, RÉGIE SON Stephan Faerber, RÉGIE PLATEAU Marilyn Etienne-Bon, ADMINISTRATION PRODUCTION Anaïs Arnaud, PHOTO © Thomas Faverjon AVEC Nathan Gabily, Pauline Jambet, Maxime Le Gall, Juliette Peytavin, Issam Rachyq Ahrad, Noémie Rosenblatt COPRODUCTION Espace Malraux Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie ; Théâtre Ouvert ; MC2 : Grenoble ; Le Carreau Scène Nationale de Forbach et de l'Est Mosellan ; le Théâtre ici et là de Briey. PARTENAIRES INSTITUTIONNELS DRAC Lorraine ; Conseil régional de Lorraine ; Conseil général de la Meuse ; Mairie du 18e arrondissement. ORGANISMES SUBVENTIONNEURS DICRÉAM (aide à la maquette et à la production) ; SACD (fonds d'aide à la création) ; Adami ; Spedidam. AVEC LE SOUTIEN DE l'ENSATT ; FIJAD. REnCONTRE FEDEPSY voir page 135 atelier écriture voir page 137

19


MARDI 5 MERCREDI 6 NOVEMBRE 20H THÉÂTRE

Les Marchands

GRANDE SALLE 2H EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND

Joël Pommerat

Une femme se raconte. Son mal de dos, les rêves de sa voisine, l’usine locale menacée de disparition, les familles au bord de la catastrophe, la guerre possible. Ce pourrait être une simple chronique de la misère quotidienne. Le récit fatigué d’une femme au bout du rouleau. Mais l’histoire déborde vite du réel. Le paranormal s’invite à la fête, une dimension onirique prend le pas et s’impose. Sur un mode ironique et tragique, les artisans de cette fable théâtrale bâtissent une comédie noire, où les penchants, bons ou mauvais, de l’être humain sont traqués à la loupe par l’auteur et metteur en scène Joël Pommerat. Cet artiste, plébiscité par les plus grands théâtres, signe une représentation bâtie sur la présence d’acteurs intenses qui donnent à voir, comme rarement, ce qu’il en est de leurs pensées intimes et de leur intériorité. Lorsqu’on assiste à un spectacle de Pommerat, on a souvent l’impression que ces individus qui nous font face sur le plateau pourraient être nos voisins ou nos frères, nos amis, nos parents… Mais le théâtre passe par là ; il transforme et sublime le concret, nous emportant vers des horizons où l’imaginaire est roi. Joël Pommerat hat eine grausame Komödie über die kommerzielle Logik geschrieben und inszeniert, die mittlerweile unser Leben und unseren Geist beherrscht, unsere Beziehungen zu anderen entfremdet. Wie immer geht er über das Prosaische hinaus und zeigt Traumlandschaften, die uns die Realität besser vermitteln. Ein Theater zum Nachdenken, das uns durch Schönheit und Sinngebung tief berührt.

21

SCÉNOGRAPHIE, LUMIÈRES Éric Soyer, COSTUMES Isabelle Deffin, SON François Leymarie, Grégoire Leymarie, CONSEILLER MUSICAL Alain Besson, PHOTO © Élisabeth Carecchio AVEC Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Lionel Codino, Angelo Dello Spedale, Murielle Martinelli, Ruth Olaizola, David Sighicelli, Marie Piemontese CRÉATION en janvier 2006 au Théâtre national de Strasbourg. PRODUCTION Compagnie Louis Brouillard ; Théâtre national de Strasbourg. COPRODUCTION Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry ; Centre Dramatique national de Normandie, Comédie de Caen ; Centre Dramatique national d’OrléansLoiret-Centre ; Théâtre Paris-Villette ; Théâtre Brétigny, Scène conventionnée du Val d’Orge ; Arcadi − Action régionale pour la création artistique et la diffusion en Île-de-France. REPRISE en 2013. COPRODUCTION Compagnie Louis Brouillard ; Odéon Théâtre national de L’Europe ; Théâtre National/Bruxelles. la C ie Louis Brouillard de JOËL POMMERAT est associée à La Filature. RENCONTRE FEDEPSY voir page 135


MARDI 12 MERCREDI 13 NOVEMBRE 20H DANSE HIP-HOP

instable

GRANDE SALLE 1H

Cie S’Poart

Partout des tables. De grandes tables. Dans Instable, le chorégraphe hip-hop Mickaël Le Mer orchestre un sérieux défi pour les six membres que comprend sa compagnie S'Poart. C'est un défi de pure chorégraphie, de traitement du rapport espace-temps, dans une pièce qui se passe d'argument narratif. Avec leurs réminiscences de break-dance qui affleurent, c'est spontanément un plateau ouvert qu'on imaginerait sous les pas de cette équipe très soudée. Alors les tables, selon leurs dispositions les plus diverses, se font tour à tour parois verticales, labyrinthe, obstacles à négocier, plateaux surélevés ou encore plans inclinés sur lesquels projeter les sauts et engager les accélé­rations glissées. Évidemment tonique, enlevée, cette composition illustre à merveille l'inventivité d'une compagnie déjà lauréate d'une compétition non réservée au hip-hop (le concours [Re]connaissance 2009), ou encore invitée à se produire à la Biennale de Lyon 2010. Die Bühne wird von großen Tischen beherrscht und der Hip-HopChoreograph entwickelt darin eine Welt unterschiedlicher geometrischer Konfigurationen, er spielt mit dem Gleichgewicht und dem Ungleichgewicht der Körper. Dieses Stück steht in der Reihe der vorhergehenden Kreationen, in denen Bühnenbild, Licht, Musik und Video einen sowohl poetischen als auch urbanen Bühnenraum schaffen.

23

DIRECTION ARTISTIQUE, CHORÉGRAPHIE Mickaël Le Mer, LUMIÈRES Nicolas Tallec, VIDÉO Guillaume Cousin, Guillaume Massif, COMPOSITION Julien Camarena, SPATIALISATION SONORE Fabrice Tison, COSTUMES Amandine Fonsin, TEXTES Cécile Faver, PHOTO © Philippe Bertheau AVEC Amine Boussa, Artem Orlov, Dara You, Bruce Chiéfare, Teddy Verardo, Thomas Badreau PRODUCTION, PRODUCTION DÉLÉGUÉE Cie S'Poart. COPRODUCTION Parc La Villette ; Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France, Parc La Villette, avec le soutien de la Caisse des Dépôts et de l’Acsé). PARTENAIRES INSTITUTIONNELS ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Pays de la Loire ; Région des Pays de la Loire ; ville de La Rochesur-Yon ; Adami. AVEC LE SOUTIEN DU Grand R, Scène nationale de La Roche-sur-Yon (accueil résidence et préachat) ; Le Lieu Unique, Scène nationale de Nantes (accueil résidence et préachat) ; Le Thalie, Montaigu (accueil résidence) ; Centre National de la Danse (accueil résidence dans le cadre du concours [Re]connaissance 2009). rencontre après-spectacle voir page 134


MERCREDI 13 NOVEMBRE 15H JEUNE PUBLIC DANSE HIP-HOP

rock it daddy

GRANDE SALLE 45 MIN DÈS 6 ANS TARIF JEUNE PUBLIC

Cie S’Poart

De la culture hip-hop, aujourd'hui si répandue et diverse, on imagine mal comment elle put apparaître à ses débuts extrêmement singulière ; tout du moins étrangère à la culture rock, en son temps largement dominante dans les rangs juvéniles. À des années-lumière de cela, le chorégraphe hip-hop Mickaël Le Mer constate combien les jeunes d'aujourd'hui sont des enfants de rockers. Pour les six danseurs de sa compagnie S'Poart, la pièce Rock it Daddy jette un pont entre ces générations et ces cultures. Inutile de s'attarder trop longtemps sur quelques points communs : affichage des postures rebelles de l'adolescence, appui sur une solide pratique musicale. Car sur le plateau, la question se complique, donc s'enrichit, lorsqu'elle devient pleinement chorégraphique. Autant le hip-hop aura produit une hyperbole de styles gestuels à profusion, autant le rock sera resté plutôt sec en la matière, tandis que sa rythmique binaire limite objectivement les figures à en attendre. Il y a donc un régal des yeux à voir ces danseurs de haut niveau s'entêtant à inventer des mixités corporelles possibles entre des univers finalement fort distincts. Der Hip-Hop-Choreograph Mickaël Le Mer stellt fest, wie sehr doch die Jugendlichen von heute Rockerkinder sind. Mit den sechs Tänzern seiner Companie S’Poart schafft das Stück Rock it Daddy eine Brücke zwischen Generationen und Kulturen.

25

DIRECTION ARTISTIQUE, CHORÉGRAPHIE Mickaël Le Mer, LUMIÈRES Nicolas Tallec, PHOTO © Le Poulpe AVEC Alex « Rotha » Tuy, Thomas « Brook » Badreau, Chonbura « Cambo » Houth, Quentin Poulailleau, Patrick « Phynox » Flégéo, Dara You PRODUCTION, PRODUCTION DÉLÉGUÉE Cie S'Poart. AVEC LE SOUTIEN DE la ville de La Roche-sur-Yon ; Grand R, Scène nationale de La Roche-sur-Yon. SÉANCE SCOLAIRE mardi 12 novembre 14h30 rencontre après-spectacle voir page 134


SCÈNES D’AUTOMNE EN ALSACE du mardi 5 novembre au dimanche 1er décembre

« Scènes d’automne en Alsace » est né de la volonté de trois structures : la Comédie De l’Est, Centre dramatique national d’Alsace à Colmar, La Filature, Scène nationale à Mulhouse et le Créa, Scène conventionnée jeune public à Kingersheim. Trois lieux institutionnels qui ressentent depuis toujours la nécessité d’ouvrir leurs plateaux aux artistes indépendants, installés en région et d’accompagner leur travail. Ils ont ainsi souhaité se rassembler afin de mieux partager avec vous ces coups de cœur. Un mois pour sillonner cette triangulaire alsacienne Colmar, Mulhouse, Kingersheim et découvrir les créations de six compagnies qui écrivent le théâtre ici et maintenant. réservation et information La Comédie De l’Est  03 89 24 31 78 www.comedie-est.com La Filature  03 89 36 28 28 www.lafilature.org

tarifs Scènes d’automne en Alsace Le premier spectacle à plein tarif donne accès aux autres spectacles à tarifs réduits dans toutes les structures. Sur présentation du premier billet.

Le Créa 03 89 57 30 57 www.crea-kingersheim.com

27

QUATRE SOLEILS Luc Amoros – Cie Luc Amoros du mardi 5 au samedi 9 novembre à la Comédie De l’Est à Colmar POUR LA PETITE HISTOIRE Cie Sémaphore - théâtre dès 3 ans mercredi 6 novembre à l’Espace Tival de Kingersheim L’ÂGE DES POISSONS d’après Ödön Von Horváth Charlotte Lagrange mardi 12 et mercredi 13 novembre à La Filature. voir page 29 REBATAILLES Alice Laloy vendredi 15 novembre à La Filature. voir page 31 MISTERO BUFFO de Dario Fo – Chiara Villa du jeudi 28 au samedi 30 novembre à la Comédie De l’Est LOVE AND MONEY de Dennis Kelly – Illia Delaigle samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre La Filature. voir page 33 à l’Afsco – Espace Matisse


MARDI 12 MERCREDI 13 NOVEMBRE 20H THÉÂTRE

l'âge des poissons

SALLE MODULABLE 1H30 création 2013 PREMIÈRE

d’après Ödön von Horváth – Charlotte Lagrange

À l’origine de ce spectacle : Charlotte Lagrange, doublement formée en philosophie et mise en scène. Mariage heureux qui la conduit aujourd’hui à concevoir une représentation où se posent des questions qui dérangent. Au travers d’une pièce qu’elle a écrite et qui s’inspire d’un texte de l’auteur allemand Ödön von Horváth, Charlotte Lagrange explore ce qu’il en est du conflit intergénérationnel et des conséquences, dramatiques, qu’il peut engendrer. On pense au film de Michael Haneke, Le Ruban Blanc ou à cet autre film, glacial, La Vague, signé Denis Gansel qui, eux aussi, détaillaient ce qui se tramait dans la tête de nos enfants et adolescents. Mais nous sommes au théâtre et c’est sur un plateau que les acteurs prennent en charge les confrontations entre un professeur et trois de ses élèves dont l’un vient d’être assassiné par son meilleur ami. Flash-back sur un meurtre dont l’enseignant est seul à connaître le coupable et dissection de ce qui a conduit à l’irrémédiable, L’âge des poissons est une exploration fascinante des processus qui conduisent vers le passage à l’acte de jeunes qui semblent ne pas connaître l’âge de raison. Charlotte Lagrange, inspiriert von Ödön von Horváth, hat ein Stück geschrieben und inszeniert, das den Generationenkonflikt behandelt – mit seinen möglicherweise dramatischen Folgen. Hier kommt zum Vorschein, was sich in den Köpfen unserer Kinder und Jugendlichen abspielen kann und sie zum Äußersten treibt.

29

TEXTE, MISE EN SCÈNE Charlotte Lagrange, TEXTE librement inspiré de Jeunesse sans dieu d’Ödön von Horváth, LUMIÈRES Claire Gondrexon, SON Samuel Favart-Mikcha, RÉGIE GÉNÉRALE Olivier Fauvel, PHOTO © Alexandra Grandjacques et Andrea Baglione AVEC Hugues De la Salle, Guillaume Fafiotte, Jonas Marmy, Julie Palmier, Armel Veilhan PRODUCTION Cie La Chair du Monde. COPRODUCTION, AIDE À LA CRÉATION DRAC Alsace ; Jeune Théâtre National ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Château rouge, Annemasse ; TIL – Théâtre ici et là, Mancieulles ; NEST ; en cours. SPECTACLE créé à l’issue d’une résidence à La Filature. RENCONTRE APRÈS-SPECTACLE voir page 134


VENDREDI 15 NOVEMBRE 20H THÉÂTRE

rebatailles

SALLE MODULABLE 1H10

Alice Laloy

C’est, nous dit-on, un spectacle sur la chute. Mais pas que… Car qui dit chute dit envol. Qui dit déclin dit aussi ascension. C’est dans ce double mouvement, contradictoire, que se glisse la Compagnie s’appelle Reviens (c’est son nom), sous la houlette de la metteuse en scène Alice Laloy. Sur le plateau, des humains et des marionnettes vont se livrer à un drôle de ballet. Des chaises empilées ou alignées deviennent l’objet de tous leurs soins. Des roulements de tambour et un saxophoniste insufflent le tempo. Des mots à la volée nous parviennent par fragments tandis que des roulis, des charivaris, des équilibres précaires montrent des êtres qui tombent et se relèvent, rebondissent. Alice Laloy est une poétesse de la scène qui, entre cirque, marionnette et musique, donne du volume aux idées les plus noires et du possible aux désirs les plus fous. Entre une pensée de la mort, l’ultime chute, toujours présente, et l’envie de se relever malgré tout, les interprètes de son spectacle jettent, comme dirait l’auteur italien Pasolini, « leurs corps dans la bataille » et composent une étrange symphonie mi-gestuelle, mi-métaphysique, loufoque et désarmante. Alice Laloy ist eine Bühnendichterin. Mit Zirkuskünsten, Marionetten und Musik ist sie in ihrem Element und kann sowohl verzweifelte Gedanken als auch kühnstes Verlangen szenisch umsetzen. In diesem Stück geht’s ums Fallen und den unbändigen Drang, immer wieder aufzustehen, sich aufzurichten.

31

MISE EN SCÈNE, ÉCRITURE Alice Laloy, SCÉNOGRAPHIE Jane Joyet, COSTUMES Mariane Delayre, CRÉATION MUSICALE Frédéric Costa, MANNEQUINS Atelier Mazette!, ACCESSOIRES Olivier Benoit, CRÉATION ET RÉGIE LUMIÈRES Bruno Brinas, RÉGIE GÉNÉRALE ET PLATEAU Boualem Bengueddach, RÉGIE SON Julien Reboux, ADMINISTRATION PRODUCTION Laure Félix ASSISTÉE D’Aude Martino, DIFFUSION [box.prod]diffusion – Sébastien Lepotvin, PHOTO © Élisabeth Carecchio AVEC Jean-Edouard Bodziak, Frédéric Costa, Yann Nédélec, Hélène Viaux COPRODUCTION Théâtre Jeune Public de Strasbourg / CDN d’Alsace ; Conseil général de Seine-Saint-Denis ; Théâtre de la Marionnette à Paris ; ville de Massy ; ville de Pantin ; Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec. AVEC LE SOUTIEN DE la DRAC Alsace ; la ville de Strasbourg ; l’Adami ; du Théâtre de Rosny-sous-Bois ; du TGP-CDN de Saint-Denis.


SAMEDI 30 NOVEMBRE 20H DIMANCHE 1 ER DÉCEMBRE 17H THÉÂTRE

love and money

À L’AFSCO ESPACE MATISSE 1H30 CRÉATION 2013

de Dennis Kelly – Illia Delaigle

Illia Delaigle, metteur en scène de Love and Money, s’est formé à l’Académie des Arts de Minsk en Biélorussie. Il a côtoyé là-bas des acteurs pour qui jouer au théâtre ne relève pas du passe-temps, mais d’un engagement plein et entier du corps comme de l’âme. Et il faut des comédiens solides, sachant partager les mots et les émotions avec le public pour se lancer dans les dialogues de Denis Kelly, un des auteurs britanniques les plus en vue actuellement. Car la pièce, déclinée en sept tableaux, travaille à même l’humain et ses dérives. L’histoire, racontée à rebours, est on ne peut plus contemporaine. Un homme a assassiné la femme qu’il aimait, car celle-ci accumulait les dettes. Le retour sur ce drame nous fait traverser ce que fut le combat d’un couple déchiré entre amour et argent. Nous vivons dans une société dominée par le matérialisme. Le théâtre se fait ici l’exact reflet du monde et ce miroir tendu, via la fiction, donne à réfléchir sur nos propres existences. Évitant caricatures et clichés, la représentation sensible signée Illia Delaigle ménagera au spectateur des moments de grande intensité, mais aussi d’humour. Ein Mann bringt die Frau um, die er liebt, denn sie hat Schulden angehäuft. In diesem Stück wird das Drama nochmal aufgerollt, es zeigt den Kampf eines Paares, das zwischen Liebe und Geld hinund hergerissen ist. Auch in unserer materialistisch bestimmten Gesellschaft ist die Bühne Spiegel der Welt, bringt uns zum Nachdenken über unsere eigene Lebenseinstellung, hier in aller Heftigkeit, aber nicht humorlos.

33

TEXTE Dennis Kelly, TRADUCTION Philippe le Moine avec Francis Aïqui, MISE EN SCÈNE Illia Delaigle ASSISTÉ DE Maud Galet-Lalande et Hervé Urbani, SCÉNOGRAPHIE en cours, LUMIÈRES Jeff Metten, SON Arnaud Dieterlen, PHOTO © DR, Delphine Sine DE ET AVEC Jeanne Carré, Gaël Chaillat, Maud Galet-Lalande, Gilles Olen, Élodie Rambaud, Isabelle Ronayette, en cours PRODUCTION Cie Kalisto. COPRODUCTION Margelle ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Til-Théâtre. AVEC LE SOUTIEN DE la DRAC Alsace ; la Région Alsace ; du Conseil général du HautRhin ; la ville de Mulhouse ; La Filature, Scène Nationale – Mulhouse. L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.


SAMEDI 16 NOVEMBRE 19H JAZZ

terminals Bobby Previte avec les Percussions de Strasbourg

C’est dans un avion de la Delta Air Lines que cette œuvre du compositeur de jazz américain Bobby Previte est née ! Fasciné par les plans des terminaux d’aéroport découverts en feuilletant un magazine de la compagnie aérienne, l’artiste y a soudain vu le dessin des schémas d’installation d’un set de percussions sur un plateau de concert. Il a donc laissé mûrir son idée et décidé d’écrire un concerto qui fasse le lien entre la percussion classique et l’improvisation jazz. Une révolution pour l’une et l’autre de ces disciplines peu habituées à dialoguer. Autant dire qu’il s’agissait là d’allier le feu à l’eau en mariant les contraires : d’un côté la rigueur nécessaire et l’ultra précision d’un ensemble de percussions, de l’autre le lâcher prise d’un jazz qui fonctionne à l’instinct et à la pulsion. Le concert est à la hauteur des ambitions de Bobby Previte et réunit des interprètes d’excellence dont l’association ne peut qu’engendrer le meilleur. D’une part, les Percussions de Strasbourg, réputées pour leur haut niveau d’exécution, de l’autre de prestigieux solistes tels que Benoît Delbecq au piano ou Marc Ducret à la guitare. Der amerikanische Jazzkomponist wollte ein Konzert komponieren, das klassische Perkussion und Jazzimprovisation zusammenbringt: zwei Musikarten, die eigentlich wenig verbindet. Um das dennoch zu verwirklichen, hat er sich mit Spitzenmusikern zusammen­ getan, Benoît Delbecq am Klavier und Marc Ducret, Gitarre, sowie dem ausgezeichneten Ensemble „Percussions de Strasbourg“.

35

GRANDE SALLE 1H40 création 2013 PREMIÈRE EN COLLABORATION AVEC JAZZDOR, FESTIVAL DE STRASBOURG et FESTIVAL MÉTÉO - mulhouse

CINQ CONCERTOS POUR ENSEMBLE DE PERCUSSIONS ET SOLISTES DE Bobby Previte AVEC Les Percussions de Strasbourg PIANO Benoît Delbecq GUITARE Marc Ducret PLATINES eRikM CHANT Émilie Lesbros PERCUSSIONS Bobby Previte PHOTO © Barbara Rigon, Gehard Richter COPRODUCTION La Filature, Scène nationale – Mulhouse.


MARDI 19 NOVEMBRE 20H MUSIQUE DU MONDE

CHRISTINE SALEM

GRANDE SALLE 2H ENVIRON DANS LE CADRE DU FESTIVAL GÉNÉRIQ

1ère partie : GRAN KINO

Elle a la rage au ventre mais le sourire radieux. Christine Salem est l’une des rares voix féminines du maloya, ce chant fameux de l’Île de La Réunion où est née cette chanteuse à la forte personnalité. Timbre grave et créole porté en étendard, l’artiste suit une voie singulière, rétive à tout compromis, rebelle par nature, insoumise par culture, marquée par un besoin absolu de liberté. Née dans un quartier modeste de Saint-Denis de La Réunion, elle a tout conquis à mains nues. Celle qui, enfant, faisait l’école buissonnière a découvert à l’âge de huit ans, dans la rue, la puissance évocatrice de la musique. Un travail acharné s’en est suivi et le talent qui ne demandait qu’à éclore a fait le reste : aujourd’hui reconnue comme l’une des interprètes créoles les plus créatives de sa génération, elle parcourt les scènes de concerts accompagnée par les meilleurs. C’est ainsi qu’elle a croisé Gran Kino, un groupe dijonnais des plus exigeants qui la retrouve pour une première partie live du tonnerre, avec son projet Under Madiba Skies, qui n’est pas sans évoquer une certaine forme de transe. Sie hat die Wut im Bauch, aber ein strahlendes Lächeln. Christine Salem hat eben eine starke Persönlichkeit und ist eine der seltenen weiblichen Stimmen des Maloya, des berühmten Gesangs und Musikgenres der Insel La Réunion im Pazifischen Ozean, wo sie geboren wurde. Sie gehört heute zu den bekanntesten und kreativ­ sten kreolischen Sängerinnen ihrer Generation.

37

CHRISTINE SALEM CHANT, KAYANM Christine Salem CHŒUR, PERCUSSIONS Ary Perigone DJEMBÉ, DUNDUM, TAMA David Abrousse RÉGIE GÉNÉRALE Stéphane Brunet PHOTO © Valerie Koch - Agence Vekha, Jean-Noël Enilorac PRODUCTION Zamzama ; Zamora Productions. GRAN KINO CHANT, PIANO Sara de Sousa CHANT, SAXOPHONE, CLAVIER Charlie Doublet BATTERIE, PERCUSSIONS Morgan Arnault GUITARE, BASSE, CLAVIER Robin Genetier + INVITÉS : CHANT Manelis, Burni Aman CHANT, GUITARE Jitsvinger CHANT, PIANO Dear Reader PHOTO © Hugo Genetier COPRODUCTION Association Le Gag - Association Du Goudron & des Plumes. AVEC LE SOUTIEN DE l'Institut Français ; The National Art Council of South Africa ; la Région Bourgogne ; le Département de Saône et Loire ; Mâcon Scène nationale ; La Cave à Musique ; la Vapeur.


MERCREDI 20 VENDREDI 22 NOVEMBRE 20H JEUDI 21 NOVEMBRE 19H CIRQUE

VieLLeicht

SALLE MODULABLE 50 MIN CRÉATION 2013

Mélissa Von Vépy

Vous la croyez à terre, elle voltige dans les airs, vous la pensiez perdue dans les hauteurs, elle frôle le sol de son corps. Elle n’est jamais là où on pense, jamais comme on l’imagine. Elle est femme et marionnette, être humain et pantin. Mélissa Von Vépy n’a pas envie de s’assagir et de marcher sur la scène du théâtre en posant simplement un pied devant l’autre. Elle a envie d’apesanteur, de décollage, d’alunissage. Elle veut que son corps tourne en tous sens, debout, couché, de biais, suspendu à d’invisibles fils noirs. Cette jeune femme aérienne revient vers un art ancestral : la marionnette. Une marionnette dont la danse qui peut conduire à la chute implique vigilance et rigueur, mais ouvre à la représentation des possibles éminemment poétiques. Pièce en un acte, VieLLeicht (qui veut dire « peut-être » et « très léger » en allemand) se lit comme on le souhaite : métaphore d’un corps qui se libère, traduction d’un esprit qui s’éveille aux dimensions spirituelles, fatras d’un monde qui englue et dont on voudrait bien, parfois, s’échapper. Il y a tout cela, et plus encore, dans la performance magistrale de cette interprète pleine de grâce. Mélissa Von Vépy wurde an der Zirkusakademie (Centre National des Arts du Cirque) ausgebildet und hat ihre Künste in der Luft mit Theater und Tanz verbunden. VieLLeicht ist ein Einakter und versteht sich als Metapher eines Körpers, der sich aus dem bedrängenden Wust einer Welt befreit, die man manchmal am liebsten hinter sich lassen möchte. Die zauberhafte Darstellerin zeigt hier eine beeindruckende Leistung.

39

CONCEPTION Mélissa Von Vépy, COLLABORATION ARTISTIQUE Pierre Meunier, Sumako Koseki, SON Jean-Damien Ratel, LUMIÈRES Xavier Lazarini, RÉALISATION SCÉNOGRAPHIE Dominique Grand, Neil Price, COSTUMES Catherine Sardi, RÉGIE GÉNÉRALE, LUMIÈRES Sabine Charreire, RÉGIE SON, PLATEAU Olivier Pot ou Julien Cherault, PRODUCTION, DIFFUSION Laurent Pla-Tarruella, ADMINISTRATION David Cherpin / ReSet’e, PHOTO © Happés AVEC Mélissa Von Vépy PRODUCTION Happés - théâtre vertical. COPRODUCTION La Verrerie d’Alès – Pôle national cirque LanguedocRoussillon ; Le Carré – Les Colonnes, Scène conventionnée Saint-Médarden-Jalles / Blanquefort ; Théâtre Jean Lurçat, Scène nationale d’Aubusson ; Les Migrateurs – Associés pour les arts du cirque à Strasbourg ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Théâtre Vidy-Lausanne. AVEC LE SOUTIEN DU Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Scène nationale ; La Passerelle - Scène nationale de Gap ; Conseil régional Languedoc-Roussillon ; ministère de la Culture et de la Communication – DGCA et DRAC LanguedocRoussillon. REMERCIEMENTS À Mathilde Arsenault et Sandrine Leblond.


DIMANCHE 24 novembre 16H MERCREDI 27 novembre 15H JEUNE PUBLIC THÉÂTRE MARIONNETTES

everest

AU THÉÂTRE DE LA SINNE 1H DÈS 9 ANS TARIF JEUNE PUBLIC EN PARTENARIAT AVEC LES TRÉTEAUX DE HAUTE ALSACE

de Stéphane Jaubertie – Nino D'Introna Un père et son fils partent marcher dans une forêt. Un serpent pique le père, qui rétrécit sur-le-champ et devient pas plus haut qu’un noyau de cerise. Le fils le ramène à la maison et l’installe sur la table de la cuisine sous les yeux effarés de la mère. La vie reprend son cours, un peu bizarre. Dans cette famille où tout se dérègle, une issue se profile. Pour retrouver sa taille d’adulte, le père décide de lire tous les sommets de la littérature. La maison se remplit donc de livres. Tout va revenir dans l’ordre, même si l’expérience a laissé quelques traces. Ainsi la mère, déçue par son époux, s’est enfuie pour vivre avec le voisin. Drôle de fable qu’a écrite là Stéphane Jaubertie qui s’y connaît en matière de théâtre pour le jeune public. Entre mythe et conte, l’auteur livre un récit captivant dont la part fantasmagorique est parfaitement restituée par le metteur en scène Nino D’Introna. Sur le plateau, les jeux d’ombres chinoises, la marionnette et la vidéo s’articulent délicatement afin de permettre à l’histoire de se déployer dans sa mesure et sa démesure. Troublante expérience riche en conclusions : pour s’élever, il faut surtout se cultiver. Vater und Sohn gehen in einen Wald wandern. Eine Schlange beißt den Vater, der sofort kleiner wird, bis er schließlich nur noch so groß wie ein Kirschkern ist. Der Sohn bringt ihn nach Hause zurück und stellt ihn auf den Küchentisch, zum Entsetzen seiner Mutter. In dieser Familie geht alles drunter und drüber, bis sich ein Ausweg auftut…

41

TEXTE Stéphane Jaubertie, publié aux Éditions Théâtrales, MISE EN SCÈNE, CONCEPTION VISUELLE Nino D’Introna, MUSIQUE, UNIVERS SONORE Patrick Najean, LUMIÈRES Andrea Abbatangelo, CONSULTANT MARIONNETTES Gabriel Hermand-Priquet, CONSTRUCTION MARIONNETTES Gabriel HermandPriquet, Virginie Schell, COSTUMES Émilie Piat, RÉALISATION COSTUMES Émilie Piat, Florie Bel, MAQUILLAGE Laetitia Sallabery, RÉALISATION ÉLÉMENTS SCÉNIQUES dans les ateliers du TNG, PHOTO © Cyrille Sabatier AVEC Angélique Heller, Cédric Marchal, Gabriel Hermand-Priquet en alternance avec Alain-Serge Porta PRODUCTION Théâtre Nouvelle Génération, CDN Lyon. AVEC LA COMPLICITÉ DE Graines de Spectacles, Clermont Ferrand.


FOCUS afrique du sud ouverture mardi 26 novembre 19h

Après une Saison française en Afrique du Sud qui a présenté plus d’une centaine de manifestations sur l’ensemble du territoire sud-africain en 2012, c’est au tour de la France d’accueillir la Saison sud-africaine à travers tout le pays. La Filature ne pouvait rester étrangère à cette manifestation. Une occasion inédite pour nous de découvrir le dynamisme de la culture et de la société contemporaine de cette puissance émergente. Outre Mamela Nyamza qui sera accompagnée de jeunes danseurs issus du quartier de Soweto, nous accueillerons la célèbre Handspring Puppet Company ainsi qu’une exposition dédiée à trois générations de photographes sud-africains qui disent tous leur fascination pour la ville de Johannesburg et envisagent l’image comme un engagement. voir page 126 manifestation organisée dans le cadre des Saisons Afrique du Sud – France 2012 & 2013. www.france-southafrica.com

43

Nach einer französischen Saison 2012 in Südafrika, in der im ganzen Land über hundert Veranstaltungen stattfanden, ist nun Frankreich an der Reihe, ebenfalls auf Landesebene eine südafrikanische Saison zu veranstalten. La Filature wird sich eine so seltene Gelegenheit nicht entgehen lassen und sich am Austausch beteiligen damit wir etwas mehr über die Dynamik der heutigen Kultur und Gesellschaft dieses Schwellenlandes erfahren.


MARDI 26 MERCREDI 27 NOVEMBRE 20H THÉÂTRE MARIONNETTES

Ouroboros

SALLE MODULABLE 1H20 EN ANGLAIS SURTITRÉ EN FRANÇAIS

Handspring Puppet Company

L’ouroboros est un symbole antique qui représente le cycle de la vie. Souvent figuré sous les aspects d’un serpent qui se mord la queue, il est présent dans ce spectacle via une scène circulaire. Façon de dire, à l’instar de la metteuse en scène Janni Younge, que « nous nous recréons constamment et que les histoires de nos vies commencent à l’instant même où celles-ci se terminent ». L’histoire racontée est une histoire d’amour. Celle qui verra une danseuse et un poète trouver le courage de s’engager l’un envers l’autre. Au travers des différentes transformations de leurs marionnettes, ces deux personnages évoluent tout au long de la pièce, prenant à témoin les spectateurs pour narrer leur vie, de l’enfance à la mort. Jamais rien ne s’achève, même si tout a une fin. Résolument optimiste, ce récit philosophique et divertissant joue habilement de l’interaction entre performeurs, marionnettes, théâtre d’ombres et animation sur une composition musicale de Neo Muyanga et une chorégraphie de Mamela Nyamza. Hier wird eine Liebesgeschichte erzählt. Eine Geschichte, in der sich eine Tänzerin und ein Dichter mutig aufeinander einlassen. Es ist auch eine philosophische Erzählung, die durchweg optimistisch ist, unterhält und geschickt mit Performance, Marionetten, Schattenspielen und Animation spielt.

45

DIRECTION, CRÉATION Janni Younge EN COLLABORATION AVEC Handspring Puppet Company, Adrian Kohler, Basil Jones, MUSIQUE Neo Muyanga, CRÉATION SONORE, COMPOSITION MUSICALE Daniel Eppel, création LUMIÈRES Mannie Mannim, CHORÉGRAPHIE Mamela Nyamza, ANIMATION Michael Clark, POÈME Aristote de Billy Collins, VOIX OFF Guy de Lancey, PHOTO © Luke Younge AVEC Jason Potgieter, Cindy Mkaza, Gabriel Marchand, Alude Mahali, Beren Belknap, Chuma Sopotela, et MANIPULATION MARIONNETTES, THÉÂTRE D'OMBRES Nieke Lombard PRODUCTION Handspring Puppet Company. PRODUCTION ASSOCIÉE Quaternaire / Sarah Ford. MANIFESTATION organisée dans le cadre des Saisons Afrique du Sud – France 2012 & 2013 www.france-southafrica.com


MERCREDI 27 NOVEMBRE 20H JEUDI 28 NOVEMBRE 19H DANSE

MAMELA ET LES KIDS DE SOWETO

GRANDE SALLE 1H CRÉATION 2013

Mamela Nyamza L'apartheid. Le post-apartheid. Deux générations très différentes se rencontrent sur le plateau de Mamela et les Kids de Soweto. Mamela Nyamza a la très forte carrure artistique d'une personnalité forgée dans l'enga­ gement et la lutte des femmes, connectée aux circulations internationales de l'art-performance. Les cinq kids qui l'accompagnent sortent de leur pays pour la première fois et le spectacle qui les réunit sera la seule pièce choré­ graphique spécifiquement créée au Festival d'Automne pour la saison de l'Afrique du Sud en France. Agés de 20 ans en moyenne, ces jeunes forgent de nouveaux styles bouillonnant de la danse de rue. Ils s'expriment dans le « ishbuja », où l'on reconnaît la racine « bourgeois » : dans leur esprit et leur corps, ultra expressifs, ce mot signifie la « classe » et le style d'une danse théâtrale et démonstrative. Porteurs d'un héritage traditionnel zoulou urbanisé, mais connectés à des imaginaires mondialisés, ces jeunes paraissent conjuguer le désespoir et l'énergie formidable d'une société de l'ouverture et de l'incertain. Auf der Bühne begegnen sich zwei unterschiedliche Generationen. Mamela ist aus der Apartheid hervorgegangen und als Performerin und Frauenrechtlerin bekannt geworden, während die fünf Kids, die sie begleiten, die Sprache des Straßentanzes neu erfinden. Sie sind gerade mal zwanzig Jahre alt, bringen ihre Zulu-Tradition mit und verkörpern die sprühende Energie einer Gesellschaft zwischen Öffnung und Unsicherheit.

47

CHORÉGRAPHIE Mamela Nyamza, Thomas Bongani Gumede, MUSIQUE, COSTUMES, SON, LUMIÈRES en cours, INTERARTS : DIRECTION TECHNIQUE Emmanuel Journoud, DIRECTION PRODUCTION, COORDINATION Chantal Larguier, ASSISTANAT Sarah Bonjean, ADMINISTRATION Jean Mathiot, SCÈNES DE LA TERRE : DIFFUSION Martine Dionisio, PHOTO © DR AVEC Mamela Nyamza ET les danseurs du Soweto’s Finest : Thomas Bongani Gumede, Neo Chokoe, Thabang Hendrick Mabileta, Njabulo Mahlaba, Kagiso Mashiane PRODUCTION Interarts Lausanne. COPRODUCTION Le Musée du quai Branly. AVEC LE SOUTIEN DE L’Espace des arts, Scène nationale de Chalon-surSaône ; La Maison de la danse de Lyon ; Festival d’Automne ; l’Institut français. RÉSIDENCES Festival dance Umbrella de Johannesburg ; Espace des Arts, Châlonsur-Saône – Festival Instances. MANIFESTATION organisée dans le cadre des Saisons Afrique du Sud – France 2012 & 2013 www.france-southafrica.com


SAMEDI 30 NOVEMBRE 19H JAZZ BLUES

JAMES BLOOD ULMER & DAVID MURRAY BIG BAND

GRANDE SALLE 1H30 TARIF ÉVÉNEMENT

Stomping and Singin' The Blues Ce sont des partenaires privilégiés, des frères d’armes, de véritables complices. James Blood Ulmer et David Murray, deux icônes de l’improvisation, ont démarré leur collaboration musicale il y a plus de 40 ans. C’est dire si leur entente est totale, riche d’une histoire commune et longue d’une pléiade de sessions partagées. L’homme à la voix chaude et envoûtante, James Blood Ulmer, s’est tourné depuis les années 2000 vers un blues qui swingue langoureusement. Il écrit des chansons au tempo obsédant que réarrange le compositeur et saxophoniste David Murray, pour un Big Band de dix-sept musiciens. Le répertoire que vous allez entendre a été composé deux ans après les ravages causés par l’ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans. Pour ceux, chanceux, qui auraient vu la formidable série américaine Treme, tournée sur le même sujet et mettant en scène des interprètes noirs dans les rues de la Louisiane, le concert va résonner d’un sens singulier. Pour les autres, il suffit d’ouvrir grand les oreilles et se laisser porter : on se retrouve très vite sous le soleil quasi-tropical de ce pays tout entier voué à la musique. James Blood Ulmer und David Murray, zwei Stars der Improvisation, machen seit über 40 Jahren zusammen Musik. Dazu gehört eine Bigband mit siebzehn Musikern und sie spielen ein Repertoire, das zwei Jahre nach den verheerenden Sturm Katrina in New Orleans komponiert wurde. In diesem Land mit fast tropischem Klima, das mit Leib und Seele der Musik verschrieben ist, wird dieses Konzert eine besondere Resonanz finden.

49

SAXOPHONE David Murray GUITARE James Blood Ulmer SAXOPHONE ALTO Lakecia Benjamin, Antonio Zamora SAXOPHONE TÉNOR Jay Rodriguez, Luis Manuel Faife SAXOPHONE BARYTON Alex Harding TROMBONE Terry Greene Ii, Mark Williams, Andre Murchinson TROMPETTE Ravi Best, Shareef Clayton, Dennis Hernandez PIANO Steve Colson BASSE Jaribu Shahid BATTERIE Chris Beck GUITARE Mingus Murray PHOTO © Roberto Cifarelli PRODUCTION 3D Family.


MERCREDI 4 DÉCEMBRE 15H JEUNE PUBLIC CINÉ-CONCERT

La Petite Marchande D'Allumettes

SALLE MODULABLE 50 MIN DÈS 6 ANS TARIF JEUNE PUBLIC

Jean Renoir – Kafka La petite fille aux allumettes, conte d’Andersen de 1845, est une de ces histoires édifiantes qui ne se démodent pas. On aimerait, pourtant, ne plus devoir faire face aux exclus qui se gèlent dehors quand à l’intérieur des maisons, d’autres vivent au chaud. Jean Renoir a filmé en noir et blanc cette histoire tragique. C’est à partir de ce chef-d’œuvre du cinéma, intitulé La petite marchande d’allumettes, que le groupe de rock Kafka a décidé d’organiser une soirée ciné-concert. Comme l’œuvre, qui date de 1928, est muette, les musiciens installent, sous un immense écran où sont projetées les images, leurs propres instruments. Et ils se laissent aller à un accompagnement intuitif, mais travaillé au cordeau, réalisant une bande-son sensitive, donnée en live, à l’écoute de ce qui se trame au-dessus de leurs silhouettes plongées dans la pénombre : on voit en gros plan le visage anxieux d’une jeune femme qui grelotte sous la neige, des garçons ingrats qui se moquent d’elle, le halo de sa buée sur la fenêtre d’où elle observe, frigorifiée, un restaurant où chacun ripaille et festoie. Et on entend, pulsant au rythme de nos cœurs, les échos organiques qu’en ont tirés les musiciens. La projection du film s’achèvera sur un temps d’échange privilégié entre les musiciens et le public. Das Mädchen mit den Schwefelhölzchen ist ein Märchen von Andersen aus dem Jahr 1845 und bleibt so erbaulich wie eh und je. Jean Renoir hat daraus eine Filmvorlage gemacht. Die Rockgruppe Kafka wiederum hat beschlossen, dem Meisterwerk des Stummfilms eine Live-Musik zu geben. Bei ihrem Auftritt im Halbdunkel unter der Leinwand folgen sie den Schatten, die über ihnen schweben. 51

CRÉATION Kafka, SON Laurent Saussol, LUMIÈRES Mickaël Givin Duval, PHOTO © J-L Fernandez AVEC LES MUSICIENS DE KAFKA : GUITARE, VIBRAPHONE Rémi AurineBelloc, BATTERIE Rémi Faraut BASSE, GUITARE Guillaume Mazard ET GUITARE, CLAVIER Emmanuel Siachoua PRODUCTION Kafka Corp. COPRODUCTION le Frac Auvergne. AVEC LE SOUTIEN DU Conseil régional d’Auvergne ; la ville de Clermont-Ferrand. ACCUEIL ET RÉSIDENCE DE CRÉATION Le Tremplin (Beaumont). DROITS DU FILM La petite marchande d’allumettes de Jean Renoir : Tamasa – distribution / restauration Cinémathèque Française. SÉANCES SCOLAIRES jeudi 5 et vendredi 6 décembre 10h et 14h30


MERCREDI 4 VENDREDI 6 DÉCEMBRE 20H JEUDI 5 DÉCEMBRE 19H SAMEDI 7 DÉCEMBRE 17H CIRQUE

AZIMUT

GRANDE SALLE 1H ENVIRON CRÉATION 2013

Aurélien Bory pour le groupe acrobatique de Tanger

Il a le vent en poupe et ce n’est que justice. Aurélien Bory connaît partout où il passe un succès qui ne se dément pas. Et pour cause ! Ses spectacles, véritables parenthèses où saugrenu et poétique s’emmêlent, s'emparent des espaces de théâtre pour mieux les métamorphoser. Pour ce jongleur de formation, la scène est un endroit qui est à conquérir sous toutes ses latitudes. Verticalité, horizontalité, profondeur : aucune dimension n’échappe à l’artiste qui propulse ses interprètes, danseurs, acteurs et acrobates à l’assaut de plateaux improbables, où le cirque, la danse, les arts visuels, la musique et les nouvelles technologies fonctionnent main dans la main pour créer la sensation étrange de représentations en apesanteur. Azimut s’articule autour de présences singulières : celles d’acrobates marocains, spécialistes des pyramides humaines qui défient les lois de la gravité et ne cachent pas que pour eux, l’objectif est de grimper toujours plus haut, à l’assaut des étoiles. Vertigineux ! Aurélien Bory ist schon für sich genommen ein “Rundumkünstler„. Hier umgibt er sich mit marokkanischen Jongleuren, die sich auf Menschenpyramiden spezialisiert haben. Zusammen versuchen sie der Schwerkraft zu trotzen und lassen keinen Zweifel darüber, dass sie immer höher gelangen wollen, möglichst bis zum Himmelszelt! Schwindelerregendes Abenteuer!

53

CONCEPTION, SCÉNOGRAPHIE, MISE EN SCÈNE Aurélien Bory, LUMIÈRES Arno Veyrat, MUSIQUE Raïs Mohand, PLATEAU, MANIPULATION Tristan Baudoin, SONORISATION Stéphane Ley, COSTUMES Sylvie Marcucci, RECHERCHE, ADAPTATION Taïcir Fadel, CONSTRUCTION DÉCOR Pierre Dequivre, l'atelier de la fiancée du pirate, BUREAU D’ÉTUDES ICE Alain Abidbol, MACHINERIE Marc Bizet, RÉGIE GÉNÉRALE Arno Veyrat, Sylvie Ananos, PHOTO © Agnès Mellon AVEC les artistes du Groupe acrobatique de Tanger : Najib El Maïmouni Idrissi, Mustapha Aït Ouarakmane, Mohammed Hammich, Amal Hammich, Yassine Srasi, Achraf Mohammed Châaban, Adel Châaban, Abdelaziz El Haddad, Samir Lâaroussi, Younes Yemlahi, Jamila Abdellaoui ; le chef du Groupe acrobatique de Tanger : Younes Hammich PRODUCTION DÉLÉGUÉE Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence. COPRODUCTION Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence ; Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ; Compagnie 111 – Aurélien Bory ; Scènes du Maroc ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique/Nantes ; Le Volcan, Scène nationale du Havre ; CIRCa Auch Gers Midi-Pyrénées ; Théâtre du Rond-Point, Paris ; Agora, Pôle National des Arts du Cirque BoulazacAquitaine ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse. AVEC LE SOUTIEN DU Conseil général des Bouches-du-Rhône, Centre départemental de créations en résidence ; Assami ; Deloitte et la Fondation Deloitte ; la Fondation BNP Paribas.


JEUDI 12 VENDREDI 13 SAMEDI 14 DÉCEMBRE 19H THÉÂTRE

Par les Villages

GRANDE SALLE 3H30 ENVIRON ENTRACTE INCLUS EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND CRÉATION cour d'honneur AVIGNON 2013

Peter Handke – Stanislas Nordey

Créée en juillet 2013 dans la Cour d’honneur du Palais des Papes au Festival d’Avignon, cette représentation signée Stanislas Nordey conjugue la sensibilité d’actrices aussi passionnées qu’Emmanuelle Béart ou Jeanne Balibar, à la rigueur de comédiens coutumiers de l’univers du metteur en scène, Laurent Sauvage ou encore Véronique Nordey, propre mère de l’artiste. Une équipe de choc au service d’un texte qui agit comme une lame de fond. Il y a dans la langue de l’auteur autrichien Peter Handke une force hypnotique indéniable. Une violence de la profération conjuguée à l’incroyable beauté des phrases assénées. L’histoire nous emmène au cœur d’un village en pleine mutation. Le héros, un écrivain, quitte la ville pour revenir vers son frère et sa sœur, afin de régler avec eux le sort de la maison familiale. Dès lors que la parole est prise, elle se déverse et enflamme tout sur son passage. Qui a raison ? Ceux qui souhaitent le changement de la société ou ceux qui résistent et s’arriment aux valeurs d’autrefois ? Deux mondes s’affrontent, violemment. Les exclus d’un côté, les privilégiés de l’autre. Sous le regard de Nordey, cette bataille qui n’est pas que de mots trouve un volume sculptural, suscite l’écoute et glace littéralement les nerfs. Die Geschichte führt uns mitten in ein Dorf, das im Umbruch begriffen ist. Der Held, ein Schriftsteller, verlässt die Stadt und kehrt zu seinen Geschwistern zurück, um mit ihnen über das Erbe, das Haus der Familie zu entscheiden. Sobald das Wort ergriffen wird, entfesselt es sich und reißt alles mit sich fort. Peter Handkes Sprache wird hier von einigen der zurzeit größten französischen Schauspielerinnen verkörpert. 55

TEXTE Peter Handke, TRADUCTION Georges-Arthur Goldschmidt, MISE EN SCÈNE Stanislas Nordey, COLLABORATION ARTISTIQUE Claire Ingrid Cottanceau, SCÉNOGRAPHIE Emmanuel Clolus, LUMIÈRES Stéphanie Daniel, MUSIQUE Olivier Mellano, SON Michel Zürcher, TEXTE DE LA PIÈCE aux éditions Gallimard, PHOTO © Marion Lefebvre AVEC Jeanne Balibar, Emmanuelle Béart, Raoul Fernandez, Moanda Daddy Kamono, Olivier Mellano, Annie Mercier, Stanislas Nordey, Véronique Nordey, Richard Sammut, Laurent Sauvage PRODUCTION Festival d’Avignon ; MC2 : Grenoble. COPRODUCTION Compagnie Nordey ; La Collinethéâtre national ; Espace Malraux Scène nationale de Chambéry et de la Savoie ; Centre dramatique national Orléans / Loiret / Centre ; MCB° Bourges ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Théâtre de Saint-Quentinen-Yvelines Scène nationale ; Le Parvis, Scène nationale TarbesPyrénées. AVEC LE SOUTIEN DE la Région Rhône-Alpes ; l’Adami.


MARDI 17 MERCREDI 18 DÉCEMBRE 20H DANSE théâtre

DOPO LA BATTAGLIA

GRANDE SALLE 1H50

Pippo Delbono

Dopo la battaglia (Après la bataille) se joue entre des murs gris d'asile ou de prison. Mais une autre bataille continue d'y être livrée, jamais éteinte : celle, pétrie d'une espérance malgré tout, que mènent Pippo Delbono et son peuple d'acteurs parfois venus des marges, contre le dégoût, les mensonges et abjections d'un monde lâche mais dominant. Géant de la scène européenne, Delbono engage cette fois son théâtre au plus loin dans la danse, que relève et entraîne Marigia Maggipinto, en son temps interprète emblématique de Pina Bausch. Or l'art chorégraphique n'est pas non plus le sujet, mais tout un mouvement du monde, dont les tableaux puisent au plus dense des significations populaires, politiques, esthétiques, d'un siècle d'histoire italienne. Les attachements les plus personnels du dramaturge teintent ce théâtre d'images dans la vie – quand il n'en réalise pas certaines sur son téléphone portable, au brûlé du quotidien. Dopo la battaglia nous touche profondément, repousse les enfermements subis ou consentis, et sonde nos parts d'obscurité. Cela tout en convoquant les extraits de grands écrivains et musiciens du siècle écoulé. Cette pièce a reçu le prix du meilleur spectacle d'Italie en 2011. Pippo Delbono, Meister des politischen Theaters in Europa, zeigt hier eine herrliche Satire des modernen Italiens und gleichzeitig eine Hommage an all die verrückten Dichter, die ihn prägen. Hinter den Mauern eines Irrenhauses oder eines Knasts spielt und tanzt er mit seinen Figuren, und erzählt dabei von den menschlichen Opfern der heutigen Krisen. Dieses Stück erhielt 2011 den Preis des besten Theaterstücks Italiens. 57

IDÉE, MISE EN SCÈNE Pippo Delbono, MUSIQUES ORIGINALES Alexander Balanescu, LUMIÈRES Robert John Resteghini, SCÈNOGRAPHIE Claude Santerre, COSTUMES Antonella Cannarozzi, TRADUCTION Christian Leblanc, DIRECTION TECHNIQUE Fabio Sajiz, SON Corrado Mazzone, LUMIÈRES Orlando Bolognesi, RÉGIE GÉNÉRALE Gianlucà Bolla, RÉGIE, VIDÉO Mattia Manna, HABILLAGE Elena Giampaoli, SURTITRAGE Raffaella Ciuffreda, PRODUCTION Alessandra Vinanti, ORGANISATION ITALIE Silvia Cassanelli, Raffaella Ciuffreda, ORGANISATION, ADMINISTRATION FRANCE Christian Leblanc, CONSTRUCTION DÉCOR Laboratoire D ex M, RÉALISATION COSTUMES Théâtre de la Place – Liège, PHOTO © Lorenzo Porrazzini AVEC Dolly Albertin, Gianluca Ballaré, Bobò, Pippo Delbono, Ilaria Distante, Simone Goggiano, Mario Intruglio, Nelson Lariccia, Marigia Maggipinto, Julia Morawietz, Gianni Parenti, Pepe Robledo, Grazia Spinella ET LA PARTICIPATION DE Alexander Balanescu (sous réserve) PRODUCTION Emilia Romagna Teatro Fondazione. COPRODUCTION Teatro di Roma ; Théâtre du Rond-Point, Paris ; Théâtre de la Place, Liège ; Théâtre National de Bretagne, Rennes. REMERCIEMENTS au Teatro Pubblico Pugliese e Cinémathèque Suisse. LECTURE PUBLIQUE THÉÂTROFIL’ mercredi 18 décembre 18h30 voir page 133


MERCREDI 8 VENDREDI 10 JANVIER 20H JEUDI 9 SAMEDI 11 JANVIER 19H THÉÂTRE

nos occupations

SALLE MODULABLE 1h40 environ EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND création 2014 PREMIÈRE

David Lescot

Qu’est-ce qui pousse un individu à quitter son quotidien pour rallier un mouvement collectif en lutte contre un ordre établi ? David Lescot, auteur et metteur en scène de Nos Occupations, a écrit cette pièce comme le décryptage d’une organisation clandestine, réseau politique, de résistance ou de dissidence. Il plonge au cœur même d’une formation souterraine, que régissent des impératifs aussi divers que le secret, l’usage de codes spécifiques, la nécessité de cryptage de la parole, la suspicion et la méfiance en guise de relation à l’autre. Groupe singulier où chaque mot, chaque acte est soumis à un examen minutieux. Ce théâtre là ne souffre pas l’approximation, il se doit, à l’image de ce qu’il propose au regard, d’être rigoureux et rapide. Rythmé comme une chorégraphie. D’ailleurs, sur scène, un pianiste accompagne les acteurs (de premier plan) et offre un contrechamp mental et imaginaire subjuguant. CABARET

Hymnes, pamphlets, brulots, refrains révolutionnaires… les chants politiques accompagnent les combats, les engagements, les luttes… Les acteurs et musiciens du spectacle livrent, à l’issue de la représentation du samedi 11 janvier, leurs versions de quelques-unes de ces pépites. Nos Occupations beschäftigt sich mit der Vorstellung, die wir uns von den Widerstandsgruppen im Zweiten Weltkrieg machen. Es ist weder ein Stück über diesen Widerstand, noch ein historisches Stück, hier werden vielmehr politisches Handeln und Widerstand hinterfragt: wie bilden und verständigen sich Gruppen, um sich gegen ein etabliertes Regime aufzulehnen. 59

TEXTE, MISE EN SCÈNE David Lescot, MUSIQUE Damien Lehman, SCÉNOGRAPHIE Alwyne de Dardel, COSTUMES Sylvette Dequest, LUMIÈRES Laïs Foulc, TEXTE publié aux Éditions Actes Sud-Papiers, PHOTO © Dante Desarthe AVEC Scali Delpeyrat, Marie Dompnier, Norah Krief, Damien Lehman, Céline Milliat-Baumgartner, Grégoire Oestermann PIANO Damien Lehman COPRODUCTION Cie du Kaïros ; Théâtre de Ville-Paris ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse. AVEC LE SOUTIEN du ministère de la Culture - DRAC Île de France. DAVID LESCOT est artiste associé à La Filature. SPECTACLE créé à l’issue d’une résidence à La Filature. ATELIER THÉÂTRE voir page 134 RENCONTRE FEDEPSY voir page 135 CABARET samedi 11 janvier à l’issue de la représentation en entrée libre - 45 min


festival les vagamondes du mardi 14 au jeudi 23 janvier

Au cœur de l’hiver mulhousien, dans les frimas de janvier, les cultures du Sud vont à nouveau prendre leur place à La Filature et chez ses partenaires. Pour cette nouvelle édition, le festival les Vagamondes, véritable paradoxe climatique mais trait d’union entre les rives méditerranéennes et l’Alsace, nous proposera d’abord de la danse avec la création de Christian Rizzo et sa confrontation aux traditions orientales, le cabaret de Radhouane El Meddeb Au temps où les Arabes dansaient, puis la nouvelle coqueluche du flamenco moderne, la jeune danseuse Rocío Molina. De la musique aussi avec une soirée partagée entre deux grands oudistes, Rabih Abou-Khalil en quintet et le syrien Khaled AlJaramani en duo avec le guitariste Serge Teyssot-Gay. Nous retrouverons Idir le chanteur berbère pour une soirée à l’ED&N. Les curieux de la création musicale pop-rock israélienne pourront assister à une soirée composée de jeunes talents prometteurs au Théâtre de la Sinne. Il est aussi prévu d’accueillir le metteur en scène iranien Amir Reza Koohestani ainsi que des propositions pour enfants et des performances d’arts numériques. Une programmation qui va se construire d’ici l’automne avec nos partenaires mulhousiens. Nous souhaitons que les Vagamondes 14 soient le reflet des espoirs des artistes d’aujourd’hui et partagent avec tous leurs émotions aussi dérangeantes soient-elles.

61

Mitten im elsässischen Winter kommen die südlichen Kulturen wieder in La Filature, zum diesjährigen Festival Vagamondes, der Brücke zum Mittelmeerraum und Nahen Osten. Geboten wird Ihnen: - Tanz mit den Choreographen Christian Rizzo, Radhouane El Meddeb und der neuen Ikone des Flamenco: Rocío Molina - Musik mit zwei großen Lautenspielern (Oudisten), Rabih Abou-Khalil und Khaled AlJarami, dem berberischen Sänger Idir, sowie einen israelischen Rock-Pop-Abend - Theater mit dem iranischen Regisseur Amir Reza Koohestani…


MARDI 14 JANVIER 20H DANSE

D'après une histoire vraie

GRANDE SALLE 1H15 ENVIRON CRÉATION AVIGNON 2013

Christian Rizzo Pourrait-on renouer avec les forces d'un folklore inventé, sans territoire désigné ? En 2004, lors d'une représentation à Istanbul, le chorégraphe contemporain Christian Rizzo est saisi par le tableau d'un spectacle qui voit un groupe d'hommes surgir sur scène, exécuter une danse folklorique très courte, puis s'éclipser. L'impact intense de cette séquence n'a dès lors plus quitté sa mémoire émotionnelle. D'après une histoire vraie est créée pour l'édition 2013 du Festival d'Avignon, en remettant les pas de huit danseurs d'aujourd'hui dans ceux d'une mémoire qui se cherche au présent. Sans prétendre reconstituer la danse exacte vue à l'origine, il s'agit pour lui de comprendre sa force d'impact. Cela en observant et décontextualisant tout un legs de danses méditerranéennes pour en éprouver les principes de communauté, de transe, de répétition et de minimalisme. Aussi traditionnels soient-ils, ces motifs recoupent la vision d'un monde profondément contemporain et plastique que cultive le chorégraphe en écho au puissant dialogue de deux batteries électroniques. Der zeitgenössische Choreograph Christian Rizzo erinnert sich an einen Volkstanz, den er 2004 in Istanbul gesehen hat, denn er hatte ihn tief bewegt. Heute hat er selbst einen Tanz geschaffen, der sich auf Folklore bezieht – im Besonderen auf männliche und mediterrane Traditionen, wobei er diese mit Themen wie Fallen, Berühren und Verlassen konfrontiert.

63

CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE, SCÉNOGRAPHIE, COSTUMES Christian Rizzo, MUSIQUE ORIGINALE, INTERPRÉTATION Didier Ambact, King Q4, LUMIÈRES Caty Olive, RÉGIE GÉNÉRALE Jérôme Masson, RÉGIE LUMIÈRES Arnaud Lavisse, RÉGIE SON Vanessa Court, ADMINISTRATION, PRODUCTION, DIFFUSION Bureau Cassiopée, PHOTO © Marc Domage AVEC Fabien Almakiewicz, Massimo Fusco, Miguel Garcia Llorens, Pep Garrigues, Kerem Gelebek, Filipe Lourenco, Roberto Martinez, Yaïr Barelli PRODUCTION DELEGUÉE l’association fragile. COPRODUCTION Théâtre de la Ville, Paris ; Festival d’Avignon ; le Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse – MidiPyrénées ; La Ménagerie de Verre, Paris ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; L’apostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise ; Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape – direction Yuval Pick ; Opéra de Lille. AVEC LE SOUTIEN DU Conseil régional Nord-Pas de Calais ; Convention Institut Français ; ville de Lille. RÉSIDENCES CRÉATION Opéra de Lille ; Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape – direction Yuval Pick ; Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais.


JEUDI 16 JANVIER 20H musique du monde

Idir

À L’ED&N, SAUSHEIM 1H40 EN partenariat AVEC L’ED&N

Adrar Inu

Souvent le chant se fait attendre. Quelques notes de musique, une guitare qu’on gratte, une flûte qui résonne, une mélodie qui se lève, un petit quelque chose de subtilement ensoleillé, mais aussi de mélancolique et douxamer qui plonge dans l’écoute. Et puis Idir vient au micro. La voix qui nous arrive, légèrement voilée, toute de nostalgie pétrie, est celle d’un homme qui a traversé la Méditerranée transportant dans ses bagages le souffle chaud de son pays. Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, est né en Haute Kabylie. De lui, les plus anciens disent qu’il est un poète avant tout. Mais en lui surtout vibre la musique. Une musique qui ouvre à l’universel tout en respectant les racines. Qu’il s’exprime en kabyle ou en français, Idir a gardé de son passé le goût de la simplicité et sait traduire dans les airs qu’il compose l’amour de sa terre natale. C’est léger comme un parfum qui flotte dans l’air, entêtant comme une fragrance qu’on aime à porter, doux comme une caresse. Il n’est d’ailleurs pas rare, lors des concerts que donne l’artiste, que ses refrains soient repris en cœur par les spectateurs. Idir wurde in der Oberkabylei (Algerien) geboren. Von ihm sagen die Alten, dass er in erster Linie ein Dichter sei. Aber in ihm schwingt vor allem Musik. Eine Musik, die sich der Welt öffnet und dennoch tief verwurzelt ist. Idir drückt sich im Kabylischen wie im Französischen schon immer ungezwungen einfach aus, und überträgt die Liebe zu seiner Heimat in seine Lieder.

65

VOIX, GUITARE Idir FLÛTES Gérard Geoffroy CLAVIERS Rony Gold GUITAREs Tarik Aït-Hamou BASSE Hachemi Belalli BATTERIE Éric Duval PERCUSSIONS Amar Mohali VOIX, CLAVIER, GUITARE Nina Cheriet PHOTO © Klaus Roethlisberger PRODUCTION Blue Line. AVEC LE SOUTIEN DE Beur FM ; Berbère TV.


VENDREDI 17 JANVIER 20H MUSIQUE DU MONDE

RABIH ABOU-KHALIL QUINTET

GRANDE SALLE 2H30 ENTRACTE INCLUS

1ère partie : INTERZONE Dès l’âge de quatre ans, il tenait un oud dans ses mains. Le oud est un luth arabe. Cet instrument national est l’équivalent en Occident du piano ou de la guitare. Si l’on se prétend musicien en Orient, il faut savoir en jouer à la perfection. Rabih Abou-Khalil est de ces interprètes aux doigts d’or. Il est né à Beyrouth, au Liban, pays qu’il quitte à l’approche des années 80, lorsque la guerre se déclenche. Est-ce la raison pour laquelle ses albums sont empreints d’une intensité toute spéciale ? Avec Hungry people, qui signifie « les gens qui ont faim », son vingtième album, l’artiste réunit autour de lui un quintet méditerranéen qui insuffle une musique solaire et allègre mais prend aussi à son compte la part tragique de l’humanité. Aux tempos collectifs exultant d'une joie indéniable, succèdent des solos plus mélancoliques, des plages méditatives, une poésie lyrique qui suspend le souffle des spectateurs. Impossible de s’assoupir, les émotions assaillent tout au long de ce concert coloré, mélangé, complexe et raffiné, d'autant qu'en première partie, Serge Teyssot-Gay (l'un des fondateurs de Noir Désir) et Khaled AlJaramani, célèbre oudiste syrien, viendront faire le show avec un duo animé où rock et musique orientale se percutent sans jamais se dissoudre l'un dans l'autre. Rabih Abou-Khalil wurde im Libanon, Beiruth geboren, wo er die Oud (Laute) virtuos spielen lernte. Für dieses Konzert hat er ein mediterranes Quintett zusammengestellt, das lichte und beschwingte Musik spielt, aber auch dem tragischen Teil der Menschheit Raum lässt. AlJaramani, ein anderer berühmter Lautenspieler aus Syrien, und Serge Teyssot-Gay (Mitbegründer der französischen Rockgruppe Noir Désir) sind auch dabei. 67

RABIH ABOU-KHALIL MEDITERRANEAN QUINTET OUD, COMPOSITION Rabih Abou-Khalil CHANT, SAXOPHONE soprano Gavino Murgia ACCORDÉON Luciano Biondini TUBA Michel Godard PERCUSSIONS Jarrod Cagwin PHOTO © DR DIFFUSION Sound Surveyor. INTERZONE GUITARE Serge Teyssot-Gay OUD, CHANT Khaled AlJaramani PHOTO © DR


MARDI 21 JANVIER 20H DANSE FLAMENCO

AFECTOS

GRANDE SALLE 1H15

Rocío Molina et Rosario « La Tremendita »

Par la réduction de ses moyens, le spectacle Afectos pourrait convaincre que la crise a du bon tellement l'incandescence qu'il atteint se passe d’effets. Une scénographie dépouillée et un effectif resserré caractérisent en effet ce concert de danse et de chant flamenco. Juste appuyées par le contrebassiste Pablo Martin, rares sont les occasions de voir se produire des femmes en duo flamenco à la danse (Rocío Molina) et au chant (Rosario La Tremendita) ; toutes deux dans la force de l'âge, porteuses d'une compréhension de leur art dans son temps, lavé de tout cliché. La première, de Malaga, rafle tous les prix de sa spécialité : la fluidité de son buste, l'engagement intrigant de son bassin, sa capacité à composer avec le silence, tout en intériorité, caractérisent son talent. Rosario La Tremendita est l'exacte partenaire qu'il lui fallait. Du quartier mythique de Triana à Séville, elle s'accompagne elle-même à la guitare. Mais c'est le plus souvent a capella qu'elle fait valoir l'épure d'un chant d'amplitude physique, lui aussi délesté d'effets parasites. La rencontre de ces deux femmes dans le corps de la voix et du geste, effleurement de vibration et de silence, transgresse les répartitions entre son et mouvement. Imaginons la flamme d'une suspension pure. Man hat selten die Gelegenheit, in einem Flamenco-Duo zwei Frauen zusammen auftreten zu sehen. Rocío Molina (Tanz) und Rosario La Tremendita (Gesang) verkörpern beide den neuen Flamenco. Afectos behandelt unser Streben nach Selbstverwirklichung – durch Einfachheit und reine Formen.

69

IDÉE ORIGINALE Rocío Molina, Rosario La Tremendita, MUSIQUE ORIGINALE Rosario La Tremendita (chant, guitare), Pablo Martin (contrebasse, samples), CHORÉGRAPHIE, DIRECTION ARTISTIQUE Rocío Molina, DIRECTION MUSICALE Rosario La Tremendita, DRAMATURGIE, SCÉNOGRAPHIE, LUMIÈRES Carlos Marquerie, COSTUMES Mai Canto, SON Javier Alvarez, Pablo Martin, ACCESSOIRES Iñaki Eslo Torralba, PHOTO © Tamara Pinco AVEC Rocío Molina, Rosario La Tremendita PRODUCTION EXÉCUTIVE Gloria Medina, Clara Castro. DIFFUSION agence mister dante : Didier Michel, Jean-Marie Chabot.


MARDI 28 MERCREDI 29 JANVIER 20H DANSE

cartel

SALLE MODULABLE 1H20 ENVIRON CRÉATION 2013

Michel Schweizer

Cyrille Atanassoff et Jean Guizerix sont des danseursétoiles fameux, parvenus à un âge où la pratique de la scène quitte leur quotidien. Mais les voici « invités » par Michel Schweizer pour remonter sur le plateau de la pièce Cartel. Ce mot « invités » n'est pas choisi au hasard : il leur consacre une longue écoute attentive. En émanent des éclats d'intensification du vivant. S'y démêle l'intrication des vies personnelles avec des logiques sociales qui les conditionnent. Porteurs d'un réel éclairé sous un jour inédit, les spectacles de Michel Schweizer ont un impact qui bouleverse le quotidien. Quant à la danse classique, un paradoxe l'anime : comptant parmi les arts vivants, n'a-telle pas tendance à tenir le vivant à distance, par sa culture codifiée et disciplinée ? Les danseurs-étoiles de Cartel vivent un moment où cette astreinte se desserre. D'où une circulation nouvelle, qui dans la pièce s'anime par la rencontre avec un autre invité : un tout jeune danseur classique encore en formation, avec qui nouer une relation qui cette fois ne sera pas celle de maître à élève. Cartel zeigt eine besondere Gruppe von Männern, deren Tanzkunst für sie schon früh einen Rückzug aus der Welt bedeutete, bis sie ihr Alter eines Tages zwang, den mutigen Lebenswandel eines Durchschnittsmenschen anzunehmen. Michel Schweizer schafft möglichst immer eine Mischung aus Kunst, Politik und Wirtschaft, und versteht sich hier als „Moderator“, wie er es nennt, der ehemalige Solotänzer auf die Bühne einlädt…

71

CONCEPTION, SCÉNOGRAPHIE, DIRECTION Michel Schweizer, création LUMIÈRES Yves Godin, CONCEPTION SONORE Nicolas Barillot, CONCEPTION GÉNÉRATEUR D’ÉNERGIE Jeanne Gillard, Nicolas Rivet, Alexandre BurdinFrançois, RÉGIE GÉNÉRALE Jean-François Yvenou, ASSISTANAT ARTISTIQUE Cécile Broqua, PHOTO © Didier Olivré AVEC Cyrille Atanassoff, Jean Guizerix, Maël Iger, Dalilla Khatir, Michel Schweizer PRODUCTION La Coma. COPRODUCTION Opéra National de Bordeaux ; Établissement public de la grande Halle de la Villette, Paris ; La scène nationale d’Orléans ; OARA office artistique de la région Aquitaine ; IDDAC agence culturelle de la Gironde ; MC2, Grenoble ; Théâtre d'Arles, Scène conventionnée pour des écritures d’aujourd’hui ; Conseil Général des Bouches-du-Rhône – Centre Départemental de création en résidence ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Le Manège de Reims, scène nationale ; MA scène nationale, Pays de Montbéliard. REMERCIEMENTS AU Théâtre de la Cité internationale ; Résidence André de Gouveia ; Maison du Brésil.


SAMEDI 1 ER FÉVRIER 15h et 20H DIMANCHE 2 FÉVRIER 15H BALLET

pinocchio

GRANDE SALLE 1H30 ENTRACTE inclus

Ivan Cavallari avec le Ballet National du Rhin et l’Orchestre symphonique de Mulhouse direction musicale Myron Romanul « Malheureusement, dans la vie des marionnettes il y a toujours un “ mais ” qui gâche tout. » Carlo Collodi Il était une fois un morceau de bois… Façonné par le vieux menuisier Gepetto, Pinocchio le pantin sournois au nez rebelle et aux airs polissons provoque son monde et son destin. À force d’impertinences, il se retrouve au pays des jouets où les ânes et les petits garçons présentent une ressemblance inquiétante. Finalement, il atterrit dans le ventre d’un monstre marin… À l’issue de ce parcours initiatique, sa volonté de fer et son courage d’acier auront raison de son corps de bois et lui permettront de devenir un homme, un vrai. Ivan Cavallari, lui, a su garder son âme d’enfant pour redonner vie aux épisodes les plus marquants de l’histoire du pantin. L’onirisme des décors d’Edoardo Sanchi et de la création musicale d’Enrico Melozzi donnent une force nouvelle au conte de Carlo Collodi. Die weltweit bekannte Geschichte des frechen Pinocchio und des guten Tischlermeisters Gepetto wird hier in einer Großproduktion nacherzählt, beflügelt von Tänzern und dem Symphonieorchester von Mulhouse.

73

CHORÉGRAPHIE Ivan Cavallari, ASSISTANAT CHORÉGRAPHIE Eva Zmekova, MUSIQUE Enrico Melozzi, DÉCOR Edoardo Sanchi, COSTUMES Maria Porro, LUMIÈRES Jon Buswell, PHOTO © Jon Green AVEC Ballet de l’Opéra national du Rhin DIRECTION ARTISTIQUE Ivan Cavallari ET l’Orchestre symphonique de Mulhouse DIRECTION MUSICALE Myron Romanu PRODUCTION Ballet National du Rhin ; West Australian Ballet. DIRECTION Ivan Cavallari. CRÉATION au West Australian Ballet. PRÉSENTATION DU SPECTACLE 1h avant les représentations. dates et infos sur www.operanationaldurhin.eu SPECTACLE en vente uniquement dans le cadre d’un abonnement.


MARDI 4 FéVRIER 20H jazz MUSIQUE électro ARTS VISUELS

BEING HUMAN BEING

GRANDE SALLE 1H15 ENVIRON CRÉATION 2013

Erik Truffaz, Murcof, Dominique Mahut Enki Bilal Le Louvre a exposé ses toiles. Ses bandes dessinées sont des best-sellers. Il a un prénom : Enki. Mais surtout un nom: Bilal ; sur lequel s’agrège aussitôt le souvenir des planches qu’il compose : visages de filles taillés au cordeau, âpreté et netteté du trait, histoires dures ou romances amoureuses tendues entre réel et science-fiction. Bilal est l’un des dessinateurs les plus doués de sa génération. Ce natif de Yougoslavie, qui multiplie les expériences, débarque désormais sur les plateaux de théâtre avec un projet singulier, Being Human Being, où musique et images vont travailler ensemble pour produire une narration visuelle hypnotique. Une traversée tour à tour contemplative, violente ou apaisée de ce qu’il en est de l’être humain dans le monde, tel que l’artiste le croque dans ses dessins, ici projetés sur grand écran. En live, trois musiciens, Truffaz, Murcof et Mahut improvisent à mesure que sont exhibées les peintures tandis que Bilal lui-même, armé d’une console tactile, en sature les couleurs, floute les contours, déforme les perspectives. Cette plongée dans l’âme même du geste de l’artiste sonne comme une mise en mouvement vivante des pages des BD. Im Louvre kann man seine Bilder sehen. Seine Comics sind Bestseller. Enki Bilal ist einer der begabtesten Zeichner seiner Generation. Und nun stellt er sich auf die Bühne, begleitet von drei herausragenden Musikern (Truffaz, Murcof und Mahut), setzt sich an sein taktiles Bord und überarbeitet seine Bilder während die Musiker improvisieren. Das visuelle und sonore Schauspiel ist faszinierend, vollkommen hypnotisierend.

75

ILLUSTRATIONS VISUELLES Enki Bilal TROMPETTE Erik Truffaz ÉLECTRONIQUE Murcof PERCUSSIONS Dominique Mahut photo © Enki Bilal PRODUCTION Anteprimaproductions.


VENDREDI 7 FÉVRIER 19H SAMEDI 8 FÉVRIER 17H JEUNE PUBLIC THÉÂTRE

tête haute

SALLE MODULABLE 50 MIN ENVIRON DÈS 6 ANS TARIF JEUNE PUBLIC CRÉATION 2013 dans le cadre du FESTIVAL JEUNE PUBLIC MOMIX

de Joël Jouanneau – Cyril Teste

Il était une fois une petite fille qui connaissait tous les mots de la Terre. Le problème est qu’elle ignorait leur sens exact. Elle décida alors de voyager de par le vaste monde pour le découvrir. L’enfant est ici joué par un adulte, sur une scène où de grands écrans projettent des vidéos. Cyril Teste, metteur en scène de ce texte de Joël Jouanneau, un auteur particulièrement sensible au jeune public, explore régulièrement dans son travail ce qu’il en est de l’âge tendre. C’est cette histoire d’apprentissage qui prend vie sur scène, sous forme de dessins, de papier découpé, d’ombres chinoises ou de projections numériques. Avec Tête Haute, il renouvelle l’art du conte mais, à sa manière : en intégrant sur le plateau ce que les techniques numériques permettent désormais d’y implanter. L’espace est ainsi réel et virtuel. Les acteurs sont pris dans un faisceau d’images et de sons qui donnent à voir ce qui agite le petit héros. Cyril Teste conçoit un conte dans lequel les technologies numériques accentuent la dimension poétique. Cyril Teste erneuert die Erzählkunst, indem er sie mit digitaler Technik mischt und einen sowohl realen als auch virtuellen Bühnenraum schafft.

77

TEXTE Joël Jouanneau, MISE EN SCÈNE Cyril Teste ASSISTÉ DE Émilie Mousset, COLLABORATION DRAMATURGIQUE Phillippe Guyard, SCÉNOGRAPHIE MxM, LUMIÈRES Julien Boizard, RÉGIE GÉNÉRALE et plateau Julien Boizard, Nicolas Joubert, MUSIQUE ORIGINALE Nihil Bordures, CONCEPTION VIDÉO Patrick Laffont, VIDÉO Mehdi ToutainLopez, Nicolas Dorémus, COSTUMES Marion Montel, RÉGIE PLATEAU Nicolas Joubert, OBJETS PROGRAMMÉS Christian Laroche, CONSTRUCTION Side Up Concept, MxM, ADMINISTRATION Anaïs Cartier, DIFFUSION Florence Bourgeon, PHOTO © MxM AVEC Murielle Martinelli en alternance avec Valentine Alaqui, Gérald Weingand PRODUCTION Collectif MxM ; TGPCDN de Saint-Denis. COPRODUCTION Scène nationale de Cavaillon ; La Filature, Scène nationale - Mulhouse ; Nouveau Théâtre de Montreuil-Centre Dramatique National ; Le Canal, Théâtre Intercommunal du Pays de Redon. SÉANCES SCOLAIRES jeudi 6 février 10h et 14h30, vendredi 7 février 14h30


MERCREDI 12 FÉVRIER 20H jeudi 13 février 19h DANSE

LE RENARD NE S’APPRIVOISE PAS + WONDER

SALLE MODULABLE 1H35 ENTRACTE INCLUS

Mylène Benoit Il ne manque pas de cinéastes pour tenter d'intégrer les puissances de la chorégraphie à leur propre art. L'inverse est rare. Or Mylène Benoit n'est pas une chorégraphe comme les autres. Sa formation s'est faite dans le domaine des Beaux-arts et des nouvelles technologies. Quand elle en vient à la danse, elle envisage ses spectacles comme révélateurs des artifices de la représentation du corps, cultivés par le régime des images. Les ressorts de l'illusion y sont débusqués, avec clarté et vivacité. Avec ces soli, Mylène Benoit aborde ainsi le corps comme un objet archéologique et use de la danse comme moyen de « visiter » les traces imagées qui y sont déposées. Un corps dansant est-il traversé, comme le formule Magali Robert, danseuse de Wonder ? Mais alors traversé par quoi ? Dans ce solo, la danseuse donne à percevoir les mécanismes de projection du corps vers des réminiscences qui l'habitent (grandes figures de Pina Bausch ou des films de Kubrick et Hitchcock). Dans Le renard ne s'apprivoise pas, Nina Santes met en scène des procédés d'exposition et de disparition de l'image-corps, au-delà desquels le regard s'obstine à saisir l'humain. Mylène Benoit ist Choreographin und kommt aus der bildenden und digitalen Kunst. Hier beschäftigt sie sich mit der Art und Weise, wie die neuen Technologien und die Medien die Realität des menschlichen Körpers behandeln und bestimmen. Mit zwei Soli, in denen sie Tanz, Musik, Akrobatik und neue Technologien frei miteinander verbindet, hinterfragt sie die Kehrseite der Illusion.

79

LE RENARD NE S’APPRIVOISE PAS CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE Mylène Benoit, CRÉATION LUMIÈRES Annie Leuridan, CONCEPTION MUSICALE Guillaume Hairaud, CRÉATION VIDÉO Bertrand Gadenne, Mylène Benoit, COSTUMES Florinda Donga, Léa Drouault, RÉGIE GÉNÉRALE Gaëtan Lebret, RÉGIE NUMÉRIQUE Antoine Villeret, REGARD EXTÉRIEUR Halory Goerger, PHOTO © Mylène Benoit AVEC Nina Santes WONDER CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE Mylène Benoit, CRÉATION LUMIÈRES Annie Leuridan, CONCEPTION MUSICALE Guillaume Hairaud, COSTUMES Florinda Donga, Léa Drouault, RÉGIE GÉNÉRALE Gaëtan Lebret, RÉGIE NUMÉRIQUE Antoine Villeret SUSPENSION Didier Alexandre, Haut+Court, DIRECTION TECHNIQUE Maël Teillant, PHOTO © Fabrice Poiteaux AVEC Magali Robert PRODUCTION Cie Contour Progressif. COPRODUCTION Le Vivat, Scène conventionnée danse et théâtre ; le phénix, Scène nationale de Valenciennes ; le CRRAV ; le manège.mons/CeCN. ADMINISTRATION PRODUCTION Fanny Lacour, DIFFUSION Magda Kachouche.


MERCREDI 12 VENDREDI 14 FÉVRIER 20H JEUDI 13 FÉVRIER 19H AUDIODESCRIPTION

CYRANO DE BERGERAC

GRANDE SALLE 3H ENTRACTE INCLUS EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND création 2013

THÉÂTRE

Edmond Rostand – Georges Lavaudant

« C’est un roc ! C’est un pic ! C’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? C’est une péninsule ! » : il faut, pour porter la tirade, le nez et le panache de Cyrano de Bergerac, un acteur d’exception. Une bête de scène, un monstre de comédien. Georges Lavaudant, metteur en scène, a choisi pour incarner le laid, mais flamboyant héros d’Edmond Rostand un complice de longue date, Patrick Pineau. Carrure de rugbyman, voix de stentor, énergie jamais prise en défaut : tel est le portrait de cet interprète hors pair qui se glisse dans le costume, mais surtout dans les mots du héros jamais en panne d’inspiration. Cyrano est un cas unique dans le théâtre français, un des rares person­ nages de fiction à ne jamais se démoder. On ne compte plus les mises en scène de la pièce au fil des saisons. Tantôt tragique, tantôt comique, tantôt conquérant ou déses­ péré, celui qui se meurt d’amour pour la belle Roxane et brave les épées par centaines est un chevalier des causes perdues qui franchit les siècles sans prendre une ride. Georges Lavaudant, que son parcours a fait passer par les plus grands auteurs, a enfin rendez-vous, pour notre plus grand bonheur, avec ce chef-d’œuvre du théâtre. Cyrano ist ein Glücksfall des französischen Theaters, eine der wenigen Figuren, die nie aus der Mode kommen. Das Stück wurde im Lauf der Zeit unzählige Male inszeniert. Der Held ist mal tragisch, mal komisch, mal erobernd, dann wieder verzweifelt. Er vergeht vor Liebe für die schöne Roxane, kämpft gegen hundert Schwerter und ist der Ritter der hoffnungslosen Fälle, der die Jahrhunderte durchschreitet ohne zu altern.

81

TEXTE Edmond Rostand, MISE EN SCÈNE, LUMIÈRES Georges Lavaudant, DRAMATURGIE Daniel Loayza, DÉCOR, COSTUMES Jean-Pierre Vergier, COSTUMES Géraldine Ingremeau, SON Luc Guillot, MAîTRE D'ARMES François Rostain, MAQUILLAGE Sylvie Cailler, PERRUQUES Jocelyne Milazzo, ASSISTANAT MISE EN SCÈNE Fani Carenco, CONSTRUCTION DÉCORS, RÉALISATION COSTUMES Ateliers de la MC93, Maison de la Culture de la Seine-Saint-Denis, PHOTO © Artcomart AVEC Patrick Pineau, Marie Kauffmann, Gilles Arbona, Astrid Bas, Frédéric Borie, Marina Boudra, David Bursztein, Pierre Yvon, François Caron, Olivier Cruveiller, Maxime Dambrin, LoïcEmmanuel Deneuvy, Laurent Manzoni, Emmanuelle Reymond, Julien Testard, Bernard Vergne, Alexandre Zeff COPRODUCTION LG Théâtre ; MC93 Maison de la Culture de la SeineSaint-Denis ; Les Nuits de Fourvière, département du Rhône ; Les Gémeaux, Scène nationale de Sceaux. AVEC LA PARTICIPATION ARTISTIQUE DU Jeune Théâtre National ; la Maison Louis Jouvet/ENSAD (École Nationale Supérieure d'Art Dramatique de Montpellier). RENCONTRE FEDEPSY voir page 135


MARDI 18 MERCREDI 19 FÉVRIER 20H JEUDI 20 FÉVRIER 19H THÉÂTRE

Woyzeck (JE N’ARRIVE PAS à PLEURER)

SALLE MODULABLE 1H45 EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND CRÉATION 2013

d'après Georg Büchner – Jean-Pierre Baro Né d’un père sénégalais et d’une mère française, le metteur en scène Jean-Pierre Baro croise, sur la scène du théâtre, la fiction et la réalité. S’attaquant à l’une des plus belles pièces du début du 19e siècle, un joyau noir poétique, le Woyzeck de Büchner, il entremêle à ce récit fragmentaire et énigmatique les images de sa propre famille. Dans un spectacle d’une grande délicatesse et d’une pudeur extrême, il tire ainsi deux fils et les emmêle habilement à mesure que se déploient les histoires racontées. D’un côté, on suit l’itinéraire de Woyzeck, soldat de peu, homme du peuple, que la folie et l’amour vont pousser au crime. De l’autre, on découvre le parcours du père du metteur en scène, émigré en France, travailleur abîmé par la vie, sombrant peu à peu dans l’alcool et que Baro convoque via les souvenirs de sa mère qu’il questionne inlassablement. Cette quête des origines, bouleversante, éclaire comme rarement la pièce de Büchner, souvent mal comprise, d’une lumière nouvelle. Un acteur noir, Adama Diop, incarne le héros büchnerien. Cela suffit à faire comprendre ce qu’il en est de l’altérité lorsqu’elle est source d’humiliations. Ce théâtre-là ne répare pas les plaies qu’a infligées le réel, mais il console un peu des douleurs passées. Der französisch-senegalesische Regisseur Jean-Pierre Baro verwebt die fragmentarische Erzählung von Büchner mit der Geschichte seiner Familie und verbindet Realität und Fiktion. Der Soldat Woyzeck und der senegalesische Gastarbeiter, den das Leben überrannt hat, kommen in einer Inszenierung voller Feingefühl zusammen.

83

D'APRÈS Georg Büchner, ADAPTATION, ÉCRITURE, MISE EN SCÈNE Jean-Pierre Baro, D'APRÈS LA TRADUCTION DE Jean-Louis Besson, Jean Jourdheuil, SCÉNOGRAPHIE, COSTUMES, ACCESSOIRES Magali Murbach, Jean-Pierre Baro, CRÉATION SONORE Loïc Le Roux, CRÉATION LUMIÈRES Bruno Brinas, CRÉATION VIDÉO Vincent Prentout, ASSISTANT MISE EN SCÈNE Franck Gazal, RÉGIE GÉNÉRALE Adrien Wernert, PRODUCTION, ADMINISTRATION Cécile Jeanson, Jean-Baptiste Pasquier (Bureau FormART), PHOTO © Christophe Raynaud de Lage AVEC Simon Bellouard, Cécile Coustillac, Adama Diop, Sabine Moindrot, Elios Noël, Philippe Noël, Tonin Palazzotto PRODUCTION Extime Compagnie. COPRODUCTION le CDN Orléans/Loiret/ Centre. AVEC L'AIDE À LA PRODUCTION D'Arcadi. EN PARTENARIAT AVEC Le Monfort ; la Passerelle, Scène nationale de St Brieuc ; Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper. AVEC LE SOUTIEN DU ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Îlede-France ; l'Adami ; l'École Nationale Supérieure d'Art Dramatique de Montpellier ; la Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée ; le Théâtre Paul Eluard-Choisy-le-Roi ; la ville de Paris.


MARDI 11 MARS 20H DANSE

Sfumato

GRANDE SALLE 1H15

Rachid Ouramdane

Le « sfumato » est une technique picturale qui travaille la figure « sans ligne ni contour, à la façon de la fumée ». Pour le chorégraphe Rachid Ouramdane, cette notion évoque des états flottés, où les frontières du corps tendent à se diluer. Dans sa pièce Sfumato, créée pour la Biennale de la danse de Lyon, sept danseurs poétisent l'état migratoire du monde, à l'heure des grands bouleversements climatiques. Rachid Ouramdane, « aux frontières du documentaire et au bord des métaphores » nourrit ses danses à partir de patientes collectes de témoignages. L'écrivaine Sonia Chambretto s'y associe, pour tisser les diversités, les mobilités, de tous les points de vue. Au-delà d'un magistral solo d'ouverture, et dans un état de liquéfaction irrémédiable, l'écriture dansée et imagée de Sfumato se fait celle des disparitions, des mirages et des éloignements, infiniment mouvante, dans un monde de territoires disparus, en partance vers des lieux inconnus. Sfumato ist eine Technik der Malerei, die die Figur „wie durch Rauch“ darstellt. Die Interpreten in Ouramdanes Stück fügen sich in eine vernebelte Landschaft und zeigen die Nöte der Klimaflüchtlinge. Auf der Bühne stehen sieben Tänzer, die sich den entfesselten Elementen stellen; sie schaffen ein Stück, in dem sie das persönliche Schicksal von Menschen aufgreifen, die den heutigen Umwälzungen ausgeliefert sind.

85

CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE Rachid Ouramdane, TEXTE extrait de l’œuvre La Taïga court de Sonia Chiambretto, MUSIQUE Jean-Baptiste Julien, CHANT Deborah Lennie-Bisson, RÉGIE SON Franck Morel, DÉCOR Sylvain Giraudeau, LUMIÈRES Stéphane Graillot, VIDÉO Aldo Lee, Jacques Hoepffner, COSTUMES La Bourette, ASSISTANAT CRÉATION Erell Melscoët, PRODUCTION, DIFFUSION Erell Melscoët, ADMINISTRATION Anaïs Métayer, COMMUNICATION Eve Beauvallet, PHOTO © Jacques Hoepffner AVEC Jean-Baptiste André, Brice Bernier, Jean-Baptiste Julien, Lora Juodkaite, Deborah Lennie-Bisson, Mille Lundt, Ruben Sanchez PRODUCTION L’A. COPRODUCTION Biennale de la danse de Lyon ; Bonlieu, Scène nationale Annecy ; Le Quai, Angers ; Kaaitheater, Bruxelles dans le cadre du réseau Imagine 2020 – Art et changement climatique ; King’s Fountain ; Théâtre de la Ville, Paris ; Théâtre national de Bretagne, Rennes ; Centre chorégraphique national de Tours dans le cadre de l’accueil-studio. AVEC L’AIDE DE la MC2, Grenoble ; Musée de la danse/ Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; Centre national de danse contemporaine, Angers pour l’accueil en résidence. AVEC LE SOUTIEN DE l’association Beaumarchais – SACD au titre de l’aide à l’écriture ; la Spedidam. REMERCIEMENTS à Handicap International, Mathilde Burille, Charlotte Giteau, Alice Kinh, Tidiani N’Diaye, Virginie Vaillant.


MERCREDI 12 SAMEDI 15 MARS 15H JEUNE PUBLIC THÉÂTRE

Comment ai-je pu tenir là-dedans ?

SALLE MODULABLE 55 MIN DÈS 7 ANS TARIF JEUNE PUBLIC

d’après Alphonse Daudet Stéphane Blanquet et Jean Lambert-wild Qu’on la lise à dix, vingt ou quarante ans, l’histoire de La Chèvre de Monsieur Seguin résonne au plus profond de chacun d’entre nous. Alphonse Daudet, auteur de cette fable tragique, a frappé juste en relatant le triste sort d’une petite chèvre qui rêvait de liberté et de grands espaces au péril même de sa vie. Et le brave Monsieur Seguin qui l’avait attaché au piquet pour la protéger des dangers ne pourra rien y faire. Blanquette rompra le fil qui la retient et partira à l’assaut des montagnes. Quel prix doit-on payer pour son émancipation ? Comment accéder à l’âge adulte sans sacrifier, au passage, quelques-unes de ses plus précieuses plumes ? Qu’est-ce qui nous pousse à transgresser les interdits ? Jean Lambert-wild qui met en scène ce conte contemporain sait qu’il contient des interrogations sur le destin qu’on se choisit. Mais il n’oublie pas que les enfants sont les premiers destinataires de la représentation et, aidé de son complice, Stéphane Blanquet qui lui a taillé sur mesure une série de paysages enchanteurs, il tresse un spectacle fantasmagorique. Un voyage féérique et d’une grande vitalité, même si on en connaît la fatale issue. Blanquette, die kleine Ziege, die von Freiheit und weiten Räumen träumt, reißt sich los von dem Seil, mit dem der gute Monsieur Seguin sie an den Pfosten gebunden hatte, und macht sich auf den lebensgefährlichen Weg in die Berge. Welchen Preis muss man für seine Befreiung zahlen? Wie kann man erwachsen werden, ohne dabei zu viele Federn zu lassen?

87

D’APRÈS La Chèvre de M. Seguin d’Alphonse Daudet, UNE FABLE DE Stéphane Blanquet, Jean Lambertwild, NARRATEUR André Wilms, DIRECTION Jean Lambert-wild, MUSIQUE Jean-Luc Therminarias, Léopold Frey, CHORÉGRAPHIE Silke Mansholt, SCÉNOGRAPHIE Stéphane Blanquet, Jean Lambert-wild, ASSISTANT SCÉNOGRAPHIE Thierry Varenne, LUMIÈRES Renaud Lagier, COSTUMES, ACCESSOIRES Olive, DIRECTION TECHNIQUE Claire Seguin, RÉGIE SCÈNE Patrick Le Mercier, Thierry Varenne, David Jourdain en alternance, RÉGIE LUMIÈRES Alicya Karsenti, Renaud Lagier, Ludovic Desclin en alternance, DIFFUSION SONORE Léopold Frey, Guillaume Rouan en alternance, RÉALISATION DÉCOR, COSTUMES les ateliers de la Comédie de Caen : Patrick Le Mercier, Patrick Demière, Bruno Banchereau, Pierre-Amaury Hervieu, Serge Tarral, Luis Enrique Gomez Bastias, Gilles Loubet, Laurent Mandonnet, Olivier Beaudequin SOUS LA DIRECTION DE Benoît Gondouin ASSISTÉ DE Hubert Rufin, PEINTRE DÉCORATEUR Patrick Demière, RÉALISATION COSTUMES Antoinette Magny, ÉLECTRICIENS Claudio Codemo, Moëren Tesson, IMAGES François Royet, PHOTO © Tristan Jeanne-Valès AVEC Chiara Collet PRODUCTION Comédie de Caen – Centre Dramatique National de Normandie. SÉANCES SCOLAIRES jeudi 13 et vendredi 14 mars 10h et 14h30


VENDREDI 14 MARS 20H SAMEDI 15 MARS 19H THÉÂTRE

seuls

GRANDE SALLE 2H EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND

Wajdi Mouawad

Étudiant montréalais sur le point de soutenir sa thèse, Harwan se retrouve malgré lui enfermé une nuit entière dans une salle du Musée de l’Hermitage à SaintPétersbourg. Les portes se sont closes sur le jeune homme cerné malgré lui d’œuvres d’art. Commence alors une logorrhée fascinante du héros qui va devoir remonter le cours de sa vie pour aborder sur le rivage d’histoires plus vastes qui le submergent et le déposent, telle une vague qui s’échoue, au pied de sa raison même d’exister. Quête identitaire et recherche des origines sont au programme de ce monologue de l’auteur libano-québécois Wajdi Mouawad. Une constante chez cet écrivain dont la langue flamboie littéralement et exhume de leurs décombres et leurs silences les non-dits, les inconscients ou les pulsions. Sur scène, Wajdi Mouawad paye de sa personne et livre un moment captivant. Un tête-à-tête radical avec ce personnage mi-réel mi-fictif, qui dit ce qu’il est, où il en est et comment d’homme il est devenu artiste. Ce temps de théâtre a quelque chose de captivant et d’organique. Il s’achève par un moment étonnant où au silence des mots épuisés se substitue une performance physique totalement inouïe. Harwan bleibt eine Nacht lang in einem Raum des Museums Eremitage in Sankt Petersburg eingeschlossen, zwangsläufig von Kunstwerken umgeben. Da beginnt er unaufhaltsam zu reden, seine Lebensgeschichte sprudelt aus ihm hervor. Der libanesischkanadische Autor Wajdi Mouawad offenbart uns hier in einer Art innerem Zwiegespräch mit einer Figur, wie aus ihm ein Künstler geworden ist. 89

TEXTE, MISE EN SCÈNE, JEU Wajdi Mouawad, traduction Uli Menke, DRAMATURGIE, ÉCRITURE THÈSE Charlotte Farcet, CONSEILLER ARTISTIQUE François Ismert, assistance MISE EN SCÈNE Irène Afker, SCÉNOGRAPHIE Emmanuel Clolus, LUMIÈRES Éric Champoux, COSTUMES Isabelle Larivière, RÉALISATION SONORE Michel Maurer, MUSIQUE ORIGINALE Michael Jon Fink, RÉALISATION VIDÉO Dominique Daviet, SUIVI ARTISTIQUE TOURNÉE Alain Roy, RÉGIE GÉNÉRALE ET PLATEAU Jean Fortunato, RÉGIE SON Olivier Renet, RÉGIE LUMIÈRES Annabelle Courtaud, RÉGIE VIDÉO Dominique Mank, PHOTO © Pankov Avec Wajdi Mouawad PRODUCTION Au Carré de l’HypoténuseFrance ; Abé Carré Cé Carré-Québec, compagnies de création. COPRODUCTION Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie ; le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique ; le Théâtre 71, Scène nationale de Malakoff ; la Comédie de Clermont-Ferrand, Scène nationale ; le Théâtre National de Toulouse MidiPyrénées ; le Théâtre d’Aujourd’hui, Montréal. RENCONTRE FEDEPSY voir page 135


MERCREDI 19 MARS 20H DANSE

tragédie

GRANDE SALLE 1H30

Olivier Dubois

Tragédie a soulevé un enthousiasme inouï dans le public de l'édition 2012 du Festival d'Avignon. Le chorégraphe Olivier Dubois y orchestre et déchaîne des puissances de masse, par lesquelles il entend transmettre des élans archaïques. En découle une expérience troublante, et très prenante, pour le spectateur poussé au bord d'un genre de transe du regard et du corps (même immobile). Dix-huit danseurs, ramenés à la nudité brute de leur distinction entre femmes et hommes, arpentent le plateau par vagues incessantes, montantes et descendantes. Cela avec une évidence des pas, dont la complexité se révèle par leurs répétitions mises en variations et altérations. Ce grand rituel se développe jusque dans l'épuisement et le chaos très étudié, porté par d'implacables martèlements de sons électroniques. Voulant toucher à une humanité « aveuglante, éblouissante… étourdissante », Tragédie peut aussi donner à penser aux pulsions inquiétantes travaillant notre société, de toute actualité. Impossible de sortir indemne, ni indifférent, de cette très grande pièce. Tragödie hat nach der Uraufführung im Theaterfestival von Avignon beim Publikum einen Sturm der Begeisterung ausgelöst. Neun Frauen und neun Männer, den Blicken nackt ausgesetzt, durchmessen die Bühne wie in unaufhörlichen Wellen. Ein Ritual findet unter den unerbittlichen Schlägen elektronischer Musik statt, steigert sich, bis ein Riss durch die Gemeinschaft geht und ihr unentbehrliche Transzendenz näherbringt.

CRÉATION Olivier Dubois, ASSISTANAT CRÉATION Cyril Accorsi, MUSIQUE François Caffenne, LUMIÈRES Patrick Riou, RÉGIE GÉNÉRALE François Michaudel, RÉGIE LUMIÈRES Emmanuel Gary, RÉGIE SON Thomas Ricou, RÉGIE VIDÉO Isabelle Delamare, PRODUCTION, ADMINISTRATION Béatrice Horn, PHOTO © François Stemmer AVEC Benjamin Bertrand, Arnaud Boursain, Marie-Laure Caradec, Sylvain Decloitre, Marianne Descamps, Virginie Garcia, Karine Girard, Carole Gomes, Inés Hernández, Isabelle Kürzi, Sébastien Ledig, Filipe Lourenço, Thierry Micouin, Jorge More Calderon, Loren Palmer, Rafael Pardillo, Sébastien Perrault, Sandra Savin PRODUCTION COD. COPRODUCTION Festival d'Avignon ; L’apostrophe Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise ; CENTQUATRE – Paris ; La Rose des vents Scène nationale Lille Métropole à Villeneuve d'Ascq ; Mâcon Scène nationale ; Ballets de Monte-Carlo/Monaco Dance Forum ; Malandain Ballet Biarritz dans le cadre de l’accueil studio ; la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-enYvelines – Le Prisme. AVERTISSEMENT nudité des dix-huit danseurs RENCONTRE APRÈS-SPECTACLE voir page 134 atelier danse masterclass / conférence voir page 135

91


MERCREDI 19 VENDREDI 21 MARS 20H JEUDI 20 SAMEDI 22 MARS 19H CIRQUE

de nos jours (NOTES ON THE CIRCUS)

SALLE MODULABLE 1H50

Ivan Mosjoukine Renversant, au sens propre comme au figuré, De nos jours est un spectacle de cirque qui décoiffe. Ancrée sur des principes fondateurs qui secouent salutairement l’idée qu’on se fait de cet art, la représentation renouvelle radicalement le genre et affiche des prétentions aussi plaisantes qu’inattendues. Exemple : « les acteurs doivent être en sueur 50% du temps ». Façon de venir au devant du public avec une suite de numéros généreux, d’un humour ravageur sur une piste où les exercices de jonglage ou d’équilibre sont revisités par quatre jeunes artistes au tempérament de feu. S’ils ont donné à leur compagnie le nom d’Ivan Mosjoukine, la plus grande star russe du cinéma des années 20, les membres de cette joyeuse équipe vivent pourtant à l’heure du 21e siècle et jouent les philosophes voltigeurs pour traquer l’idée qu’on se fait de la réalité. Car ainsi qu’ils l’affirment, « la réalité n’est pas (que) ce qu’on voit ». Les couteaux, les poulies, les chaussures à talon aiguille taille 37, les pédales de guitare dites « sentimentales », éléments d’un décor des plus déconcertant, sont là pour en attester. Hier kommt ein Zirkus, der mit der Tradition ordentlich aufräumt und dafür durchaus erstaunliche, neue und erfrischende Maßstäbe setzt. Zum Beispiel: „die Schauspieler sollten 50% der Zeit schwitzen“. Es ist ihre Art, auf das Publikum zuzugehen, denn die Jongleure und Gleichgewichtskünstler bringen Sie zum Lachen bis Sie umfallen.

93

CONCEPTION, RÉALISATION Erwan Ha Kyoon Larcher, Vimala Pons, Tsirihaka Harrivel, Maroussia Diaz Verbèke, LUMIÈRES Ivan Mosjoukine AVEC LES NOTES D’ÉCLAIRAGE D’Élise Lahouassa, CONSTRUCTEUR Stephan Duve, COSTUMES, ACCESSOIRES Marion Jouffre, CHEFS MONTEUR Tim Van Der Steen, Manu Debuck, ADMINISTRATION, PRODUCTION Mathilde Ochs, PHOTO © Ivan Mosjoukine COPRODUCTION La brèche - Centre Régional des arts du cirque de Basse Normandie - Cherbourg-Octeville ; l’Hippodrome, Scène nationale de Douai ; Parc de La Villette (EPPGHV) ; Les Subsistances, Lyon ; La Verrerie d’Alès, Pôle National des arts du Cirque Languedoc-Roussillon (PNC-LR) ; Cirque-Théâtre d’Elbeuf, centre des arts du cirque de HauteNormandie. AVEC LE SOUTIEN POUR LES RÉSIDENCES DE La brèche - Centre Régional des arts du cirque de Basse Normandie - Cherbourg-Octeville ; La Cascade - Maison des Arts du Clown et du Cirque, Bourg-saint-Andéol ; Le Monfort, Paris ; L'Espace Périphérique-Parc de la Villette - ville de Paris ; Association de Regards et Mouvements, Hostellerie de Pontempeyrat ; l’Hippodrome, Scène nationale de Douai ; Parc de La Villette (EPPGHV) ; Les Subistances, Lyon ; L’Agora, PNAC de Boulazac ; La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-laVallée ; Le Centquatre, Paris. AVEC L’AIDE DE Jeunes Talents Cirque Europe 2009-2010, opération financée avec le soutien de la Commission européenne ; ministère de la Culture et de la Communication – DGCA et DRAC Île-de-France ; Ville de Paris. Sous les couleurs de Tsilo.com.


VENDREDI 21 MARS 20H JAZZ

Quartet DEJOHNETTE, LOVANO & esperenza Spalding

Le gratin du jazz et de la musique moderne réuni pour un concert exceptionnel, ça n’arrive pas tous les jours ! Sur la scène, quelques-uns des plus grands interprètes, ceux-là même qui font du jazz une musique indémodable, intuitive et puissante, capable de se renouveler en permanence sans jamais renier ses racines. Ce spectacle multi­générationnel aligne des artistes de premier plan : Jack DeJohnette, l’un des meilleurs praticiens de sa discipline avec cinq décennies à son actif derrière les percussions, qui navigue avec une même aisance entre R&B, avant-garde, hard-bop ou musique du monde ; Joe Lovano, salué par le New York Times comme étant « l’un des plus grands musiciens de jazz de l’histoire » ; Esperanza Spalding, jeune bassiste, chanteuse et compositrice, grande gagnante 2011 aux Grammy Awards où elle a raflé le prix de la « Révélation de l’Année » ; et enfin un extraordinaire pianiste argentin, Leo Genovese. Pas de doute, ce quartet est du plus haut niveau ! Die Prominenz des Jazz und der modernen Musik kommt hier zu einem einmaligen Konzert zusammen! Ein paar Größen des Jazz, die diese Musik nicht aus der Mode kommen lassen, treffen die Muse von Barack Obama: Esperanza Spalding, die junge Sängerin, Komponistin und Bassgitarrespielerin, „Offenbarung des Jahres 2011“ bei den Grammy Awards.

95

GRANDE SALLE 1H15 ENVIRON TARIF ÉVÉNEMENT

PERCUSSIONS Jack DeJohnette SAXOPHONE TÉNOR Joe Lovano BASSE Esperanza Spalding PIANO Leo Genovese PHOTO © Carlos Pericas EN ACCORD AVEC VO Music ; Looproductions.


JEUDI 27 MARS 19H VENDREDI 28 MARS 20H THÉÂTRE

TWELFTh NIGHT, LA NUIT DES ROIS,

SALLE MODULABLE 1H45 ENVIRON EN FRANÇAIS SURTITRÉ EN ALLEMAND CRÉATION 2013

ou ce que vous voulez

d’après William Shakespeare – Bérangère Jannelle « Le monde est tel que l’amour le veut » est le leitmotiv de cette comédie shakespearienne revisitée par une jeune metteuse en scène aux deux pieds bien plantés dans son époque, Bérangère Jannelle. Shakespeare est là, oui, mais nettoyé, rajeuni, relifté, tendance cinéma Nouvelle Vague et musique pop sentimentale un tantinet italienne. Sur le plateau, les acteurs se partagent les rôles de personnages aux identités troubles. Les uns sont des filles déguisées en garçons. Les autres aiment qui ne les aiment pas. Tout ce beau monde se court après dans un décor qui bascule des lumières flash d’un night-club au blanc immaculé d’un espace dépouillé. Tout cela fabrique du théâtre contemporain où le vers élisabéthain sait se faire entendre lorsque c’est nécessaire mais où le spectateur, lui, ne se sent jamais en terre étrangère. La scène est actuelle, pop, joyeuse, agitée de frissons comme le sont les jeunes gens d’aujourd’hui. En proie aux fièvres du désir, désordonnés, en quête d’absolu. Enfin, les interprètes ont en bouche les mots de Shakespeare le grand, lequel a su parler de l’homme comme rarement avant et après lui un auteur l’aura fait. „Die Welt ist so, wie die Liebe sie gestaltet“ lautet das Leitmotiv dieser Shakespeare-Komödie, die hier von einer jungen Regisseurin, Bérangère Jannelle, welche mit beiden Beinen in ihrem Jahrhundert steht, neu interpretiert wird. Shakespeare ist natürlich da, aber verjüngt, bereinigt, aufgefrischt, mit Stilelementen der französischen Nouvelle Vague des Films und sentimentaler Pop-Musik.

97

TEXTE William Shakespeare, MISE EN SCÈNE Bérangère Jannelle, NOUVELLE TRADUCTION André Markowicz, ADAPTATION André Markowicz, Bérangère Jannelle, COLLABORATION ARTISTIQUE Sylvain Prunenec, SCÉNOGRAPHIE, PHOTOGRAPHIES Stéphane Pauvret, COSTUMES Laurence Chalou, CRÉATION LUMIÈRES Sébastien Michaud, CRÉATION SON Jean-Damien Ratel, ASSISTANT MISE EN SCÈNE Michaël Martin-Badier, DIRECTION TECHNIQUE Marc Labourguigne, PRODUCTION, DIFFUSION La Magnanerie, PHOTO © Gail Shotlander flickr Getty Images AVEC Cyril Anrep, Raphaèle Bouchard, Clémentine Lebocey, Thomas Gonzales, Emilie Incerti Formentini, Rodolphe Poulain, David Migeot, Douglas Rand PRODUCTION La Ricotta. COPRODUCTION Le théâtre – Scène nationale de Saint Nazaire ; L’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de Savoie ; Equinoxe, Scène nationale de Châteauroux ; La Comédie de SaintÉtienne, Centre Dramatique National ; la MC2 : Maison de la culture de Grenoble ; Le Théâtre de la Ville – Paris. AVEC LE SOUTIEN DE La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée ; le Parvis, Scène nationale de Tarbes ; du DIESE # Rhône-Alpes. REMERCIEMENTS AU Centre Chorégraphique National de Caen / Basse-Normandie.


MERCREDI 2 AVRIL 20H JAZZ ROCK

BANNED FROM UTOPIA

GRANDE SALLE 2H ENVIRON

Frank Zappa

Né en 1940 à Baltimore, il appartient au panthéon du rock. Sa mort précoce en 1993, à l’âge de seulement 53 ans, n’a pas laissé place à l’oubli. Et pour cause, Frank Zappa, génial compositeur américain a fait des petits. Dès sa disparition, quelques-uns de ses compagnons de jeu ont formé le groupe Banned from Utopia pour propager un répertoire marqué du sceau de l’inventivité. Tous les membres ou presque ont joué avec l’interprète. Lorgnant aussi bien du côté du jazz que de la musique expérimentale ou électronique, Zappa l’avant-gardiste laisse aussi le souvenir d’un guitariste d’exception, dont la virtuosité laisse pantois. Comment oublier ses solos, vertigineux, échevelés, qui paraissaient ne jamais devoir s’arrêter ! Les concerts où il se produisait plongeaient les spectateurs dans un état de quasi transe. C’est sur les traces de cet état d’esprit si particulier, où la musique est conçue comme une expérience à vivre à plusieurs, que s’engagent les musiciens de Banned from Utopia. Au programme de leur session, les grands classiques devenus cultes et le désir de faire passer dans leurs notes une énergie identique à l’original. Bref, un véritable retour aux sources ! Frank Zappas geniale Musik kommt wieder auf die Bühne und wird von seinen ehemaligen Musikern und Mitstreitern gespielt. Auf dem Programm ihrer Session stehen die Klassiker des verstorbenen Amerikaners, inzwischen Kultsongs, und werden mit aller Kraft der Anfänge rübergebracht. Es geht also um nichts weniger als eine Rückkehr zum Ursprung!

99

CHANT, CLAVIERS, SAXOPHONE, COR FRANÇAIS Robert (Bobby) Martin CHANT, GUITARE Ray White XYLOPHONE, PERCUSSIONS Ed Mann BASSE, VIOLON Tom Fowler BATTERIE Ralph Humphrey SAXOPHONE TÉNOR, FLÛTE Albert Wing GUITARE Mike Miller PHOTO © Mark Aalyson PRODUCTION Gygx. LECTURE PUBLIQUE THÉÂTROFIL’ mercredi 2 avril 18h30 voir page 133


MARDI 8 MERCREDI 9 VENDREDI 11 AVRIL 20H JEUDI 10 AVRIL 19H THÉÂTRE

DÉSIR SOUS LES ORMES

SALLE MODULABLE 2H ENVIRON CRÉATION 2014

D’Eugene O’Neill – Guy Pierre Couleau

Lorsqu’il décide d’écrire, après une vie agitée où l’alcoolisme, le nomadisme, la maladie l’avaient quasiment poussé au suicide, l’auteur américain Eugene O’Neill se doute-t-il qu’il va laisser au théâtre quelques-uns de ses drames les plus poignants ? Le deuil sied à Électre, Long voyage du jour à la nuit : autant de textes somptueux où l’homme se débat avec ses démons intérieurs et tente d’échapper, tant bien que mal, à un destin qui le broie. Guy Pierre Couleau, metteur en scène, crée Désir sous les ormes, une fable âpre mais passionnelle, ancrée dans la terre et la pierre où se déchaînent les pulsions et s’éveille le désir de s’arracher à une vie de misère. Solide comme une tragédie grecque, métaphysique, et parfois à la limite du surnaturel, la pièce nous transporte au cœur d’une ferme de la Nouvelle-Angleterre en 1850. Un père et son fils y accueillent une femme, très belle, mystérieuse, promise au père, mais qui va bouleverser à jamais le cours des existences en suscitant entre eux un sanglant affrontement. Au-delà de l’amour qui fait souffler son vent terrible, c’est la question de l’individu face à son devenir qui est posée par O’Neill. Dieses Stück führt uns mitten in eine Farm in New England, 1850. Es ist kraftvoll wie eine griechische Tragödie, metaphysisch und manchmal an der Grenze zum Übernatürlichen. Vater und Sohn nehmen eine sehr schöne und geheimnisvolle Frau auf, die zwar die Ehefrau des Vaters ist, aber beiden zum Verhängnis wird, denn sie entfacht eine blutige Auseinandersetzung zwischen ihnen.

101

TEXTE Eugene O’Neill, TRADUCTION en cours, MISE EN SCÈNE Guy Pierre Couleau, LUMIÈRES Laurent Schneegans, SCÉNOGRAPHIE Delphine Brouard, DIRECTION PRODUCTION Nadja Leriche, PHOTO © DR AVEC Philippe Mercier, Nils Ohlund, en cours PRODUCTION Comédie De l’Est Centre dramatique national d’Alsace. COPRODUCTION Comédie De Genève.


MERCREDI 16 AVRIL 15H JEUNE PUBLIC DANSE

Précis de Camouflage

SALLE MODULABLE 50 MIN De 7 À 12 ANS TARIF JEUNE PUBLIC CRÉATION 2013

Sylvain Prunenec

Concevoir une danse pour le jeune public, de 7 à 12 ans, c’est le projet du chorégraphe Sylvain Prunenec, luimême interprète de talent passé entre les mains de Dominique Bagouet, Trisha Brown ou encore Boris Charmatz. Les danseurs sont au nombre de trois, une fille et deux garçons qui s’élancent sur un plateau de couleurs vives, revêtus de costumes étranges. Précis de camouflage se décline en deux temps. D’abord des êtres bizarres, mi-hommes mi-animaux, tentent de se dissimuler aux regards en se coulant dans des postures : reptation, immobilité ou, à l’inverse, ultra-rapidité des gestes. On pense aux araignées qui filent sur les planchers, aux grenouilles confondues avec le vert des marécages, aux dos luisants des hippopotames dans les lacs. Le bestiaire humain est saisissant de vérité. Puis il laisse place à des jeux de poursuite ou de cache-cache hilarants tels qu’on en voit dans les mangas, les cartoons ou les dessins animés. Séquences burlesques où il s’agit d’échapper à un bloc de roc qui tombe ou de freiner juste avant la chute du haut de la falaise. Le camouflage, sa panoplie, ses ruses, ses stratégies : il fallait en faire de la danse ! C’est chose faite ! Sylvain Prunenec ist ein begabter Tänzer, der u.a. mit Dominique Bagouet, Trisha Brown und Boris Charmatz gearbeitet hat. Mit diesem Stück, Précis de Camouflage, hat er eine Choreographie für Kinder und Jugendliche geschaffen. Seltsame Geschöpfe, halb Menschen, halb Tiere, versuchen sich dem Blick zu entziehen, und nehmen dabei unwahrscheinliche Haltungen an…

103

CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE Sylvain Prunenec ASSISTÉ DE Valéria Giuga, SCÉNOGRAPHIE, COSTUMES Clédat et Petitpierre, CONCEPTION SONORE Sébastien Roux, LUMIÈRES Erik Houllier, PRODUCTION Isabelle Ellul, PHOTO © Yvan Clédat AVEC Marie Orts, Miguel Garcia Llorens, Sylvain Riéjou PRODUCTION l’A48 (Association du 48) en résidence dans les espaces culturels de Marne et Gondoire. COPRODUCTION Parc Culturel de Rentilly, Communauté d’Agglomération de Marne et Gondoire ; Centre culturel le Moustier, Thorigny ; Espace Charles Vanel, Lagny-surMarne ; Centre Culturel La Courée, Collégien. AVEC LE SOUTIEN DU Conseil général de Seine et Marne ; la DRAC Île-de-France. SÉANCES SCOLAIRES jeudi 17 avril 10h et 14h30 ATELIER DANSE PARENTS / ENFANTS voir page 135


JEUDI 17 AVRIL 19H DANSE

Enfant

GRANDE SALLE 1H

Boris Charmatz

Une ribambelle d'enfants s'ébroue dans la pièce de Boris Charmatz, au contact de neuf danseurs adultes. Ce grand effectif a été réuni pour une création en ouverture de l'édition 2011 du Festival d'Avignon, dans la Cour d'honneur du Palais des Papes. Pourtant, ce titre intrigue, d'être écrit au singulier : Enfant, d'abord comme un état plutôt qu'un être, enfant produit, régi, manipulé par un monde d'adultes. Ces enfants endormis et immobiles sont voués à une envoûtante chorégraphie de transports et d'abandons. Mais les adultes ne perdent rien pour attendre. Peu à peu, une force de vie contagieuse et déjà rebelle se retourne pour les ébranler. Il n'y a rien d'innocent ni de factice dans ce regard pur sur les premiers âges de la vie. Figure du renouvellement de l'art chorégraphique, Boris Charmatz aborde la danse en la peuplant de ce qui la fonde, ce qui l'explique et la remet en cause. Il orchestre ainsi de grands mouvements physiques de l'intelligence. Enfant (Kind) wurde zur Eröffnung des Theaterfestivals von Avignon uraufgeführt und in der Cour d’ honneur des Papstpalastes zum Ereignis. Neun herausragende Tänzer bewegen sich mitten in einer schlafenden Kinderschar, welche im Kontakt mit den Tänzern langsam erwachen und schließlich die Bühne beherrschen. So eine Vorstellung vermittelt überschäumende, rebellische Lebenskraft.

105

CHORÉGRAPHIE Boris Charmatz, LUMIÈRES Yves Godin, SON Olivier Renouf, MACHINES Artefact, Frédéric Vannieuwenhuyse, Alexandre Diaz, CORNEMUSE Erwan Keravec, ASSISTANAT Julien Jeanne, RÉGIE GÉNÉRALE Antoine Guilloux ou Fabrice le Fur, RÉGIE PLATEAU Max Potiron, François Aubry, RÉGIE LUMIÈRES Arnaud Lavisse, RÉGIE SON Pierre Routin, COSTUMES Laure Fonvieille, HABILLEUSE TOURNÉE Stéphanie Gicquiaud, TRAVAIL VOIX Dalila Khatir, LUTHERIE LOGICIELLE Luccio Stiz, PHOTO © Boris Brussey AVEC Eleanor Bauer, Nuno Bizarro, Matthieu Burner, Olga Dukhovnaya, Julien Gallée-Ferré, Lénio Kaklea, Maud Le Pladec, Thierry Micouin, Mani A. Mungai ET un groupe d’enfants de Rennes PRODUCTION CCNRB Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, direction Boris Charmatz. COPRODUCTION Festival d’Avignon, Théâtre de la Ville, Paris ; Festival d’Automne à Paris ; Internationales Sommerfestival Hamburg et Siemens Stiftung dans le cadre de Schauplätze ; Théâtre National de Bretagne, Rennes ; La Bâtie, Festival de Genève ; Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles. AVEC LE SOUTIEN DU ministère de la Culture et de la Communication ; Conseil régional de Bretagne ; la ville de Rennes ; Rennes Métropole ; pour les tournées internationales l’Institut français et la ville de Rennes. REMERCIEMENTS à Or Avishay, Pierre Mathiaut, Julia Cima, Raimund Hoghe.


MARDI 6 MERCREDI 7 MAI 20H THÉÂTRE

Cheval

SALLE MODULABLE 1H

Antoine Defoort et Julien Fournet

Le spectacle s’appelle Cheval. Le titre importe peu. Il dit surtout l’esprit de dérision et de jubilation qui anime les deux protagonistes d’une représentation délirante et sonore où l’on vous apprend tout du sol mineur et du fa majeur en balançant des balles de tennis sur un écran tactile qui renvoie en retour des sons numérisés révélant l’impact du choc asséné. Antoine Defoort et Julien Fournet ont le sens du comique chevillé au corps. C’est en rappeurs humoristes qu’ils viennent expliquer, micro en main, en quoi consiste leur projet : faire que la musique entre, note après note, sur leur scène et dans nos oreilles. Alors, tout est bon pour donner corps aux mélodies qui s’improvisent à vue : une flûte glissée dans les narines, un clavier de piano où l’on saute à pieds joints, une guitare qui devient raquette, une chorale improbable qui surgit sur vidéo. Entre stand-up et performance, Cheval avance par ricochets. C’est le principe même d’une représentation qui cultive le décalage comme un joyeux art de vivre. Zwei Interpreten, eine Flöte, ein Ball, eine elektro-digitale Vorrichtung in einem Karton… das sind etwa die Zutaten zu einem einfallsreichen Sammelsurium, einem verrückten Hin- und Her. Eine fröhliche Kakophonie für alle, die gerne über intelligente Dummheit lachen, oder über unnütze Künstlichkeit, also über Kunst, die entspannt. Da bewegt sich einiges zwischen Vortrag, Performance, Konzert und Theater mit Gegenständen.

107

CONCEPTION, RÉALISATION Antoine Defoort, Julien Fournet, RÉGIE GÉNÉRALE Jean-François Philips, RÉGIE SON François Breux, Le vent dans les cheveux Laurent Plessiet, DIFFUSION Mathilde Maillard, PHOTOs © DR, Amicale de production Guillaume Schmitt AVEC Antoine Defoort, Julien Fournet PRODUCTION l’Amicale de production. COPRODUCTION L'L - Lieu de recherche et d'accompagnement pour la jeune création, Bruxelles ; Le Vivat, Scène conventionnée danse et théâtre, Armentières. AVEC LE SOUTIEN DE la malterie, Lille. AVEC L'AIDE DE la DRAC Nord-Pas de Calais.


SAMEDI 10 MAI 19H cabaret

Cabaret new burlesque

GRANDE SALLE 1H30 CRÉATION 2013

Kitty Hartl et Pierrick Sorin Tournée, le film réalisé par Mathieu Amalric, a largement contribué à populariser les rondeurs épanouies des demoiselles du New Burlesque, dont les silhouettes girondes, les joyeuses nudités, les perruques flashy et les numéros de strip-tease décalés font depuis des années un tabac auprès du public. Le théâtre invite à son tour ce cabaret chic, sauvage et sexy, où Mimi Le Meaux, Kitten on the Keys, Dirty Martini et leurs acolytes aiment à secouer seins, hanches et fesses sans souci du qu’en-dira-t-on. L’aventure des performeuses américaines se poursuit avec l’entrée en piste à leurs côtés de Pierrick Sorin, maître absolu des technologies numériques, qui transforme un plateau en miroir aux alouettes grâce à un travail vidéo ultrasophistiqué. Il y a donc ce que l’on voit, le show délirant des effeuilleuses qui prend à rebours tous les clichés concernant la nudité pour mieux interroger ce qu’il en est de la liberté de l’individu dans le monde, et ce que l’on croit voir : la part hallucinatoire des projections de Sorin qui fabrique des visions si parfaites qu’on peut tout à coup croire qu’un brasier incendie la scène alors que tout cela n’est qu’image virtuelle. Die Künstlerinnen des New Burlesque berufen sich in Sachen Kabarett auf die mächtige, traditionsreiche amerikanische Kultur, die dem Music-Hall so viel verdankt. Sie sind wild und witzig, ungehemmt aufreizend und sexy. Sie haben in den 90er Jahren zu seinem Revival beigetragen und nicht wenig Humor, Glamour, Spott, unverschämte Eleganz und Lausbubenpoesie hineingebracht: hier weht einer frischer Wind der Freiheit!

109

CONCEPTION Kitty Hartl, COLLABORATION MISE EN SCÈNE Pierrick Sorin, LUMIÈRES Rodolphe Letourmy, PHOTO © Éric Deniset AVEC Catherine D’Lish, Kitten on the Keys, Mimi Le Meaux, Julie Atlas Muz, Dirty Martini, Roky Roulette, Ulysse Klotz, en cours PRODUCTION Les Visiteurs du Soir. COPRODUCTION Anthéa, antipolis théâtre d’Antibes ; Théâtre d’Arras, Scène conventionnée musique et théâtre ; Célestins, Théâtre de Lyon ; Le Grand T, Scène conventionnée Loire Atlantique ; TAP, Théâtre & auditorium de Poitiers, Scène nationale ; Le Volcan, Scène nationale du Havre.


MERCREDI 14 MAI 15H JEUDI 15 VENDREDI 16 MAI 19H JEUNE PUBLIC ARTS VISUELS

l'esprit de la forêt

un conte musical glacé en 3D

SALLE MODULABLE 50 MIN ENVIRON DÈS 4 ANS TARIF JEUNE PUBLIC EN partenariat AVEC LES DOMINICAINS DE HAUTE-ALSACE CRÉATION 2014

Ensemble Tormis

Conte musical en 3D pour aborder aux rives du fantastique, L’esprit de la forêt est un spectacle qui emmène loin, très loin dans l’imaginaire et l’onirisme. Alors qu’on prend place face à un écran vidéo, la voix d’une conteuse se fait entendre. Elle raconte une histoire édifiante, riche en suspenses et rebondissements. Zemenu, un petit garçon, s’égare dans une forêt magique où les esprits se font entendre et où rodent d’étranges animaux. Pour échapper aux bêtes sauvages, il grimpe au sommet d’un arbre tandis qu’un renard part à la recherche de ses parents restés au pays des Hommes. Zemenu fait alors un rêve. Il lui faut délivrer la femme et les enfants du Roi Serpent, ensorcelés par une sorcière maléfique. Sur son chemin, il croise une petite fille aux pouvoirs féériques. Zemenu parviendra-t-il à accomplir sa tâche ? Pour le savoir, il faudra aller voir cette étonnante représentation dont la conception sophistiquée permet aux plus incroyables délires d’advenir sur la scène virtuelle. Ombres chinoises, jeux de vidéos, musique, la technologie ouvre la porte à tous les possibles et l’on quitte la salle avec un jubilatoire sentiment de dépaysement. L'esprit de la forêt ist ein musikalisches Märchen in 3D, das uns weit, sehr weit hinein in ein Traumland führt, uns sozusagen in Fantasy-Gefilde entführt. Wir sitzen vor einen Bildschirm und dabei ertönt die Stimme einer Erzählerin, die uns die Geschichte von Zemenu erzählt, einem kleinen Jungen, der sich im Märchenwald verirrt.

111

CRÉATION NUMÉRIQUE DU Centre AudioVisuel des Dominicains de HauteAlsace, CRÉATION GRAPHIQUE 3D Soum Phone Singharat, CRÉATION LUMIÈRES Christophe Furst, DESIGN MUSICAL en cours, PHOTO © Les Dominicains de Haute-Alsace CONTEUSE Sylvie Arnal, VOIX, GUITARE ÉLECTRIQUE, KANNELS Kalevi Uibo, VOIX, KANNELS, TYMPANON, TROMPETTE MARINE, LITHOPONES, TESTARP, PERCUSSIONS Marti Uibo PRODUCTION Les Dominicains de Haute-Alsace, Guebwiller ; Ensemble Tormis. COPRODUCTION La Filature, Scène nationale - Mulhouse. SÉANCES SCOLAIRES mardi 13 mai 14h30, jeudi 15 et vendredi 16 mai 10h et 14h30


festival horizon du mardi 20 au samedi 31 mai

Il est trop tôt pour dire ce que nous réservera cette seconde édition d’Horizon. Un festival qui veut s’écrire avec d’autres structures culturelles des deux côtés du Rhin. Un festival qui a pour ambition de faire bouger les lignes, qu’elles soient artistiques – en donnant une place prépondérante aux formes transdisciplinaires – ou qu’elles soient territoriales en invitant les publics suisses, français et allemands à circuler de part et d’autre des frontières. Philippe Quesne, tout comme Gisèle Vienne, sont de ceux-là qui écrivent pour le plateau en sortant du cadre d’une discipline facilement identifiable. Ils seront rejoints par d’autres artistes venus d’ailleurs, nous offrant une ouverture vers ce qui émerge là-bas au bout de l’Europe ou plus loin encore… Une seule devise gouverne ce festival : rester curieux ! En allemand curieux peut se traduire par neugierig qui littéralement exprime l’avidité de ce qui est nouveau. Alors sans modération aucune, sachons nous laisser surprendre par ce nouvel horizon !

113

Es ist zu früh, um bestimmt sagen zu können, was Sie in der zweiten Edition des Festivals Horizon alles erwartet. Wir möchten dieses Festival mit weiteren kulturellen Partnern von beiden Seiten des Rheins gestalten, und haben den Ehrgeiz, Grenzen zu erweitern, aufzuheben – sowohl künstlerische, indem wir den transdisziplinären Formen viel Raum bieten – als auch Landesgrenzen, indem wir Schweizer, französisches und deutsches Publikum einladen, sich frei in den drei Ländern zu bewegen. Philippe Quesne, wie auch Gisèle Vienne gehören zu denen, die für die Bühne schreiben und gleichzeitig aus dem Rahmen eines leicht identifizierbaren Genres fallen. Zu ihnen gesellen sich Künstler, die anderswoher kommen und einen offenen Blick auf das Geschehen in entfernten Gebieten Europas oder darüber hinaus gestatten. Das Festival steht unter einem einzigen Motto: neugierig bleiben!


MERCREDI 21 MAI 20H JEUDI 22 MAI 19H THÉÂTRE

Swamp Club

GRANDE SALLE 1H40 ENVIRON CRÉATION 2013

Philippe Quesne – Vivarium Studio

Chaque fois qu’il conçoit un spectacle, le metteur en scène Philippe Quesne part d’un titre. Se sont ainsi succédés La Démangeaison des ailes ou l’Effet de Serge dont les intitulés mi-poétiques, mi-saugrenus ont suscité d’attachantes représentations, propres à la mélancolie urbaine, plus traversées de musiques que de mots. Avec Swamp Club, l’artiste ne déroge pas à la règle. Swamp signifie marais. C’est donc ce paysage qui inspire la scène théâtrale. Au milieu des marécages, bâtie sur pilotis, voici une petite résidence, un centre culturel dirigé par un vieil homme et fréquenté par des artistes venus d’ailleurs. Ce centre est menacé par un projet urbain. Tandis qu’au dehors, la nature est peuplée d'invisibles créatures et résonne de bruits étranges, la communauté organise sa défense. Mais avec Philippe Quesne, le réalisme cède place à de petites cérémonies pleines d'humour. Les acteurs marmonnent, s’occupent à trois fois rien, bricolent du quotidien. Ici, il n’y a pas de discours assénés mais un ballet concerté de gestes, de déplacements, de mouvements où le souci du détail et l’attention portée aux à-côtés font du spectacle un moment savoureux, hors des rails de l’ordinaire. Mitten in einem Sumpfgebiet befindet sich ein Haus auf Pfeilern, ein von einem alten Mann geleitetes Kulturzentrum, in dem auswärtige Künstler auftreten. Die Existenz des Kulturzentrums wird von einem städtischen Bauvorhaben bedroht. Während draußen unsichtbare Wesen seltsame Geräusche machen, überlegt die Gemeinschaft, wie sie sich wehren kann. Bei Philippe Quesne wird daraus eine Szenerie der komischsten Sorte.

115

CONCEPTION, MISE EN SCÈNE, SCÉNOGRAPHIE Philippe Quesne, COLLABORATION ARTISTIQUE ET TECHNIQUE Yvan Clédat, Cyril Gomez-Mathieu, Corine Petitpierre, Abigail Fowler, Thomas Laigle, RÉGIE GÉNÉRALE Marc Chevillon, ASSISTANTE MISE EN SCÈNE Marie Urban, image © Ludovic Debeurme / Vivarium Studio AVEC Isabelle Angotti, Snæbjörn Brynjarsson, Ola Maciejewska, Émilien Tessier, Gaëtan Vourc’h, en cours ET un quatuor à cordes PRODUCTION Vivarium Studio. COPRODUCTION Wiener Festwochen ; Théâtre de Gennevilliers – Centre Dramatique National de création contemporaine ; Festival d’Automne à Paris ; Foreign Affairs – Berliner Festspiele ; Festival d’Avignon ; La Ménagerie de Verre ; Le Forum / Scène conventionnée de Blanc-Mesnil ; Kaaitheater, Belgique ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Internationales Sommerfestival – Hambourg ; Festival Theaterformen Hanovre / Braunschweig ; La Bâtie – Festival de Genève ; en cours. AVEC LE SOUTIEN DU Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc Roussillon ; de EMPAC – Rensselaer Polytechnic Institute, and the Jaffe Fund for Experimental Media and the Performing Arts, États-Unis ; région Îlede-France.


SAMEDI 31 MAI 19H danse théâtre

THIS IS HOW YOU WILL DISAPPEAR

GRANDE SALLE 1H15

Gisèle Vienne Plus qu’un spectacle, Gisèle Vienne, l’une des artistes les plus douées de la scène française, propose une expérience méditative et contemplative. Plongez vos yeux vers le plateau. Ce n’est plus un plateau, c’est une inquiétante forêt. Entre les branches, sous les feuilles, marchent en silence des personnages. Un homme qui entraîne une jeune gymnaste, avec autorité. Une jeune rock star. De très beaux corps pris dans une lumière froide qui s’obscurcit peu à peu. La pénombre gagne. La fraîcheur s’insinue dans nos os. La scène se trouble, s’opacifie. Une brume magnifique apparaît. Rampant depuis les sous-bois, elle gagne le sommet des arbres, enveloppe tout l’espace de sa masse menaçante. Des bruits se font entendre. Une voix qui implore en anglais. Un chant d’enfant. Une musique sourde. Nous sommes littéralement happés par ce cérémonial énigmatique qui se tient devant nous. Conscients que la nature nous domine. On s’attendrait presque à voir surgir un loup aux yeux jaunes. Cette représentation, sidérante, a marqué au fer rouge ceux qui y ont assisté. Gisèle Vienne, eine der begabtesten französischen Bühnen­ künstlerinnen, hat hier nicht nur ein Stück geschaffen, sondern eine Art meditative oder kontemplative Erfahrung. Richten Sie Ihr Augenmerk auf die Bühne. Es ist keine Bühne mehr, sondern ein beunruhigender Wald. Zwischen den Ästen, unter dem Laub, gehen still Figuren herum. Sie werden von der rätselhaften Zeremonie, die sich vor Ihren Augen abspielt, schlicht hingerissen sein.

CONCEPTION, MISE EN SCÈNE, CHORÉGRAPHIE, SCÉNOGRAPHIE Gisèle Vienne, CRÉATION MUSICALE, INTERPRÉTATION, DIFFUSION LIVE Stephen O’Malley, Peter Rehberg, TEXTE, PAROLES CHANSON Dennis Cooper, LUMIÈRES Patrick Riou, SCULPTURE DE BRUME Fujiko Nakaya, VIDÉO Shiro Takatani, STYLISME, CONCEPTION COSTUMES José Enrique Oña Selfa, FAUCONNIER Patrice Potier / Les Ailes de l’Urga, REMERCIEMENTS À Anja Röttgerkamp, Vilborg Àsa Gudjónsdóttir, CONSTRUCTION POUPÉES Raphaël Rubbens, Dorothéa Vienne-Pollak, Gisèle Vienne, RECONSTITUTION ARBRES, CONSEILS Hervé Mayon / La Licorne Verte, ÉVIDAGE, RECONSTITUTION ARBRES François Cuny / O Bois Fleuri, les ateliers de Grenoble, MAQUILLAGES, PERRUQUES, COIFFURES Rebecca Flores, DISPOSITIF SPATIALISATION SONORE Carl Faia, PROGRAMMATION VIDÉO Ken Furudate, INGÉNIERIE BRUME Urs Hildebrand, ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE Quartz, Scène nationale de Brest, RÉGIE GÉNÉRALE Patrick Laganne, RÉGIE SCÈNE Christophe Tocanier, Christophe Le Bris, RÉGIE LUMIÈRES Pauline Blouch, RÉGIE SON Gérard D’Élia, RÉALISATION COSTUMES Marino Marchand, RÉALISATION SOL Michel Arnould, Christophe Tocanier, TRADUCTION TEXTE AMÉRICAINFRANÇAIS Laurence Viallet, PRODUCTION, ADMINISTRATION, DIFFUSION PLATÔ / Séverine Péan, Carine Hily, Julie Le Gall, PHOTO © Mathilde Darel, Sébastien Durand CRÉÉ AVEC ET INTERPRÉTÉ PAR Jonathan Capdevielle, Nuria Guiu Sagarra (en collaboration avec Margrét Sara Gudjónsdóttir), Jonathan Schatz

117


SAMEDI 14 JUIN 19H MUSIQUE

JUAN CARLOS CÁCERES + GERARDO JEREZ LE CAM

GRANDE SALLE 2H30 ENTRACTE INCLUS DANS LE CADRE DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DU TANGO À MULHOUSE

Ah, le tango… ! Ses rythmes lancinants, son érotisme latent, ses frôlements de corps et ses grandes envolées sur les parquets de bois. Mais si la danse envoûte à ce point, c’est parce que la musique, elle, subjugue littéralement. Alors, lorsqu’il est proposé en live, l’événement ne peut pas se rater ! Juan Carlos Cáceres et Gerardo Jerez Le Cam, tous les deux pianistes et compositeurs, nous réservent deux concerts des plus envoûtants ! Ils se sont imposés, le premier comme l’un des maîtres d’un dialogue entre le tango argentin et ses origines africaines (en remettant en avant le rôle des percussions), le second comme l’ambassadeur d’un tango sachant s’adjoindre la légèreté tzigane. En faisant fusionner l’esprit des milongas de Buenos Aires avec les fièvres balcaniques, celui-ci fait exulter un sens de la fête à déguster jour après jour. Juan Carlos Cáceres, quant à lui, à la voix suave et rocailleuse d’un Paolo Conte, est devenu un classique de toutes les milongas avec son célèbre Tango Negro.

JUAN CARLOS CÁCERES QUARTET

Juan Carlos Cáceres ist Pianist, Komponist und Sänger, mit einer angenehm weichen, rauen Stimme, wie etwa Paolo Conte. Er beruft sich auf den afrikanischen Aspekt des Tangos und stellt die Perkussion in den Mittelpunkt. Sein Tango Negro ist inzwischen ein Klassiker aller Milongas. Zusammen mit Gerardo Jerez Le Cam, einem anderen begnadeten Pianisten und Komponisten, werden sie ein atemberaubendes Tango-Konzert hinlegen!

MILONGA en entrée libre à l'issue du concert

119

CHANT, PIANO, TROMBONE Juan Carlos Càceres SOPRANO, CLARINETTE, FLÛTE Frédéric Truet PERCUSSIONS Guillermo Venturino BANJO, YUKULÉLÉ, CONTREBASSE ÉLECTRIQUE Didier Schmitz PHOTO © DR JEREZ LE CAM ENSEMBLE  COMPOSITION, PIANO Gerardo Jerez Le Cam BANDONÉON Manu Comté VIOLON Iacob Maciuca CHANT Sandra Rumolino BANDONÉON, CHANT Facundo Torres PHOTO © Anthony Voisin AVEC LE SOUTIEN DE l’État - DRAC Pays de la Loire ; Conseil régional des Pays de la Loire ; Spedidam.


VENDREDI 27 JUIN 20H SAMEDI 28 JUIN 19H CINÉ-CONCERT

CADET D’EAU DOUCE

GRANDE SALLE 1H10 EN CORÉALISATION AVEC L’OSM

Charles Reisner et Buster Keaton avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse

De retour de l’université, le jeune William Canfield retrouve son père, le capitaine Steamboat Bill Canfield pour devenir son second sur le vieux rafiot familial le « Stonewall Jackson ». La petite entreprise a bien du mal à faire face à son principal concurrent, le richissime J.J. King, qui possède le plus beau bateau à vapeur de tout le Mississippi. Mais William ne semble pas très préoccupé par les affaires désastreuses de son père et préfère la compagnie de Kitty, fille de J.J. King. Les tentatives de William pour rejoindre Kitty sont continuellement contrecarrées par son père. Jusqu’au jour où survient un cyclone dévastateur. William vole au secours de Canfield, Kitty et son père… Et s’empresse de sauver un pasteur de la noyade pour sceller la réconciliation des deux familles. Dans la veine du Mécano de la General, Cadet d’eau douce soumet, dans une avalanche de gags, ses personnages aux cascades les plus folles, qui comptent parmi les plus grandes réussites comiques et poétiques du cinéma. La partition musicale, écrite par Timothy Brock, sera interprétée par l’Orchestre symphonique de Mulhouse. Steamboat Bill, Jr. ist ein Stummfilm von Buster Keaton, im Stil seines General: die Gags nehmen kein Ende, die Figuren geraten in die abenteuerlichsten Situationen… Er gehört eben zu den größten, komischsten und poetischsten Werken der Filmgeschichte. Wie bei allen Kinokonzerten in La Filature, wird die Filmmusik vom Symphonischen Orchester Mulhouse gespielt.

121

FILM Steamboat Bill, Jr. (Cadet d'eau douce), 1928 DE Buster Keaton et Charles Reisner, © MK2, PARTITION Timothy Brock, PHOTO © DR AVEC l’Orchestre symphonique de Mulhouse DIRECTION MUSICALE NN COPRODUCTION l’Orchestre symphonique de Mulhouse ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse.


la filature s'engage auprès des artistes

DAVID LESCOT ET LA CIE du KAïROS

JOËL POMMERAT ET LA CIE LOUIS BROUILLARD

David Lescot, auteur, metteur en scène et musicien, mêle le théâtre à des formes non dramatiques, en particulier le chant et la musique. En 2008, il a obtenu le Prix Nouveau Talent de la SACD, ainsi que le Grand Prix de littérature dramatique, et le Molière de la Révélation théâtrale en 2009 pour La Commission centrale de l’enfance. Ses textes sont publiés aux éditions Actes Sud-Papiers, traduits et joués dans de nombreux pays (Allemagne, Angleterre, Italie, Écosse, Argentine, Portugal, Japon, Russie). En 2011, il met en scène l’opéra de Stravinsky The Rake’s Progress à l’Opéra de Lille. La saison dernière, ses deux dernières mises en scènes ont été présentées à Mulhouse : Les Jeunes et Tout va bien en Amérique. Nos Occupations est créé à La Filature en janvier 2014. voir page 59

Joël Pommerat, auteur, metteur en scène, fonde en 1990 la Compagnie Louis Brouillard et crée ses premiers spectacles au Théâtre de la Main d’Or à Paris. Il a choisi de monter une pièce par an pendant 40 ans et s’est engagé à embaucher à chaque pièce les 7 acteurs avec lesquels il travaille. Depuis 2001, la Compagnie tourne dans le monde entier. Citons entre autres pièces Grâce à mes yeux, Au monde et Cet enfant. En 2008, Je tremble (2) crée l’événement au Festival d’Avignon. L’opéra Thanks to my Eyes qu’il met en scène et La Réunification des deux Corées ont été présentés à Mulhouse la saison passée. Il revient à La Filature en novembre 2013 avec Les marchands. voir page 21 La Cie Louis Brouillard de Joël Pommerat est associée à La Filature pour les saisons à venir.

David Lescot et la Cie du Kaïros sont associés à La Filature pour les saisons à venir.

125


LES EXPOSITIONS

Remerciements Goodman galerie, La maison rouge, fondation antoine de galbert. WWW.LAMAISONROUGE.ORG Manifestation oorganisée dans le cadre des Saisons Afrique du Sud - France 2012 & 2013. WWW.FRANCE-SOUTHAFRICA.COM

OLIVIER ROLLER du vendredi 13 septembre au dimanche 27 octobre vernissage vendredi 13 septembre 19h lors des 20 ans de La Filature

-

Olivier Roller propose une fresque photographique, décrivant le pouvoir en ce début du 21e siècle, par les individus qui l’incarnent. Une série de portraits où se mêlent politiques, financiers, publicitaires, intellectuels ou encore empereurs romains ; mais aussi sa mère, symbole du pouvoir familial, et lui-même, dans des autoportraits qui explorent la relation du photographe à son modèle. Un travail sur l’incarnation du pouvoir, sa pérennité, sa décadence et sa transmission.

BERNARD PLOSSU du mardi 8 janvier au dimanche 2 mars vernissage mardi 14 janvier 19h lors de la soirée d’inauguration du festival les Vagamondes

« En photographie, on ne capture pas le temps, on l'évoque. Il coule comme du sable fin, sans fin, et les paysages qui changent n'y changent rien. » Saisies à travers les vitres d’un train, au gré de voyages en Italie, dans le sud de la France, en Espagne ou au Portugal, les images de Bernard Plossu révèlent des impressions de paysages, des figures en mouvement, des rencontres fugitives, qui témoignent de ce regard constant du photographe sur la douceur de la matière et du mouvement.

-

DAVID GOLDBLATT MIKHAEL SUBOTZKY JODI BIEBER du mardi 5 novembre au dimanche 22 décembre vernissage mardi 26 novembre 19h lors de la soirée d’inauguration du Focus Afrique du Sud

-

JÉRÔME BRÉZILLON ANNE REARICK PIETER TEN HOOPEN

Commitment a pour vocation de présenter trois générations d’artistes sud-africains qui ont en commun de porter un regard sans concession sur la ville de Johannesburg. Les trois expositions qui composent ce programme à La Chambre, au Théâtre du Maillon et à La Filature présentent des auteurs qui ont chacun un engagement et un positionnement social et politique affirmés, et qui dessinent ensemble une image de la ville à la fois humaine et contrastée.

du mardi 11 mars au mercredi 7 mai vernissage mardi 11 mars 19h

On board témoigne pour une dernière fois du lien passionné que Jérôme Brézillon entretenait avec le territoire américain. Il avait choisi, pour ce projet resté inachevé, de sillonner le pays à bord de trains et de capturer les paysages et les gens qu'il 126

LES EXPOSITIONS

voyait de sa fenêtre. En regard de cette approche contemplative, Appalachia, USA de Anne Rearick et Hungry Horses de Pieter ten Hoopen, révèlent une proximité avec des communautés à la marge de la société, habitants de lieux reculés qui à eux seuls représentent toute la désolation de l'Amérique actuelle.

diffusés en masse à la télévision et au cinéma. Mêlant photographie et installation, son travail explore l’infime espace séparant le réel du fictif, considéré non plus comme une frontière mais comme un territoire à réinvestir. Nicolas Daubanes Lauréat du prix du Centre Culturel Français de Freiburg de Mulhouse012, Biennale européenne des jeunes créateurs, Nicolas Daubanes poursuit son projet Selon Jérémy Bentham, une série de dessins représentant des vues de prisons utopiques, sur le modèle du panoptique, ce projet d’architecture carcérale imaginé par le philosophe Bentham. Cette création sera réalisée dans le cadre d’une résidence à la Maison d'arrêt de Mulhouse et à la Maison centrale d'Ensisheim.

-

NICOLAS CLAUSS MATHILDE BARRIO-NUEVO NICOLAS DAUBANES du mardi 20 mai au dimanche 29 juin vernissage mardi 20 mai 19h lors de la soirée d’inauguration du festival Horizon

Nicolas Clauss Cette exposition constitue le prolongement des recherches menées par l’artiste depuis ces dix dernières années autour de l’image filmée et de l’aléatoire. Elle propose des pièces qui explorent dans différentes directions le concept de « vidéographie aléatoire ». Vidéographie parce que le matériau filmé est exploré tant dans sa dimension temporelle que dans sa dimension spatiale. Aléatoire parce que les modes d’exploration de ces vidéographies s’appuient sur des écritures qui intègrent le hasard algorithmique.

-

La galerie de La Filature

est ouverte en entrée libre du mardi au samedi de 11h à 18h30 ainsi que les soirs de spectacles et les dimanches de 14h à 18h excepté les dimanches de septembre

Des visites guidées, conférences et ateliers

Mathilde Barrio-Nuevo Lauréate du prix de La Filature de Mulhouse012, Biennale européenne des jeunes créateurs, Mathilde Barrio-Nuevo questionne l’influence qu’exercent, sur notre perception, les codes esthétiques

sont proposés en lien avec les expositions. voir page 135

127


les + de la saison Traversées lumineuses

De l’art dans le Hall

S’associant au Vitra Design Museum (Weil am Rhein) et à la Haus für elektronische Künste (Bâle), La Filature s’intéresse à la façon dont la lumière électrique a révolutionné notre rapport à l’espace. De nombreux événements seront présentés à un public français, allemand et suisse pour des « traversées lumineuses » qui nous verront franchir le Rhin, visiter Lightopia au Vitra Design Museum, avant de revenir à La Filature pour des performances, lectures, films… Nous irons là-bas retrouver nos voisins allemands et suisses, ils nous raccompagneront ici. Deux traversées artistiques qui seront également deux occasions de faire - autour d’un buffet – la lumière sur notre relation et partager ensemble ce moment de grande convivialité.

La saison passée, l’artiste plasticienne Anne-Flore Cabanis investissait le hall de La Filature avec ses installations qui de Rebonds en Rebonds constituaient différents épisodes à suivre in situ. Cette saison, le hall de La Filature sera « habité » par des vidéos et installations qui feront de cet endroit un véritable sas entre l’espace de la rue et celui de la scène. Dr Jekyll & Mr Mouse Installation de Berger&Berger

novembre ­– décembre Structure circulaire composée de faisceaux lumineux verticaux. La nuit, les personnes qui se trouvent à l’intérieur sont dissimulés par la luminosité par phénomène de contrejour. Le jour, c’est un espace neutre dont les usages seront définis au quotidien par les visiteurs.

Traversée lumineuse 1

samedi 23 novembre de 15h à 20h Traversée lumineuse 2

œuvre réalisée pour le CENTQUATRE - Paris. PHOTO © Guillaume Ziccarelli entrée libre

samedi 25 janvier de 15h à 20h Départ en bus depuis La Filature à 15h Tarif 30 € pour la journée réservation et inscription 10 jours au plus tard avant la traversée au 03 89 36 28 28 projet dans le cadre de « Triptic – Échange culturel dans le Rhin Supérieur » www.triptic-culture.net en collaboration avec le Vitra Design Museum et Haus für elektronische Künste Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture et du centre culturel de la ville de Bâle.

128


L’Opéra national du Rhin à La Filature OPÉRA

Aux portes de l’Allemagne et de la Suisse, La Filature est un lieu culturel unique en son genre. Réalisée en 1993 par l’architecte Claude Vasconi sur le site d’une ancienne fabrique de coton, La Filature accueille les programmations de la Scène nationale de Mulhouse l’Opéra national du Rhin l’Orchestre Symphonique de Mulhouse Elle abrite également une médiathèque spécialisée dans le cinéma, la musique et les arts de la scène.

BALLET

VENDREDI 18 OCTOBRE 20H DIMANCHE 20 OCTOBRE 15H

VENDREDI 11 AVRIL 20H DIMANCHE 13 AVRIL 15H

Leoš Janáček

Ernest Chausson

DIRECTION MUSICALE Marko Letonja MISE EN SCÈNE Robert Carsen CHŒURS de l’OnR AVEC l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg nouvelle production

DIRECTION MUSICALE Jacques Lacombe MISE EN SCÈNE Keith Warner CHŒURS de l’OnR AVEC l'Orchestre symphonique de Mulhouse nouvelle production

-

CHORÉGRAPHIE Ivan Cavallari MUSIQUE Enrico Melozzi DIRECTION MUSICALE Myron Romanul BALLET de l’OnR AVEC l'Orchestre symphonique de Mulhouse créé au West Australian Ballet

MERCREDI 8 ET VENDREDI 10 JANVIER 20H

SAMEDI 17 MAI 20H

-

-

Giuseppe Verdi DIRECTION MUSICALE Paolo Carignani MISE EN SCÈNE Robert Carsen REPRISE MISE EN SCÈNE Christophe Gayral CHŒURS de l’OnR AVEC l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg nouvelle production

VENDREDI 31 JANVIER 20H SAMEDI 1 ER FÉVRIER 15H ET 20H DIMANCHE 2 FÉVRIER 15H

voir page 73

VENDREDI 28 ET SAMEDI 29 MARS 20H DIMANCHE 30 MARS 15H

John Adams DIRECTION MUSICALE Patrick Davin MISE EN SCÈNE Lucinda Childs CHŒURS de l’OnR AVEC l'Orchestre symphonique de Mulhouse nouvelle production création française

-

CHORÉGRAPHIE, DÉCORS, COSTUMES Uwe Scholz MUSIQUE Joseph Haydn DIRECTION MUSICALE Vincent Monteil BALLET de l’OnR CHŒURS de l’OnR AVEC La Follia, Orchestre de chambre d’Alsace créé au Ballet de Zürich

-

JEUDI 20 ET SAMEDI 22 FÉVRIER 20H

Pour les spectacles présentés au Théâtre de la Sinne, veuillez vous référer au programme de saison de l’Opéra national du Rhin.

Richard Wagner DIRECTION MUSICALE Marko Letonja MISE EN SCÈNE Nicolas Brieger CHŒURS de l’OnR AVEC l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg nouvelle production

www.operanationaldurhin.eu

131


L’Orchestre Symphonique de Mulhouse à La Filature VENDREDI 13 SEPTEMBRE 20H direction Patrick Davin soprano Eve-Maud Hubeaux baryton Lionel Lhote duos d’opéras, pour soprano, baryton et orchestre MOZART, Don Quichotte à Dulcinée, pour baryton et orchestre RAVEL, Symphonie n°4 en ré mineur, par Manfred, ouverture pour orchestre SCHUMANN, Wesendonck Lieder, pour soprano et orchestre WAGNER, Symphonie n°4, en ré mineur, op.120 SCHUMANN

-

VENDREDI 27 ET SAMEDI 28 SEPTEMBRE 20H direction Patrick Davin piano David Kadouch Manfred Ouverture, pour orchestre SCHUMANN, Le chant de l’aube, op.133, pour piano SCHUMANN, Concerto pour piano et orchestre, en la mineur, op.54 SCHUMANN, Symphonie Écossaise, pour orchestre, op.56 MENDELSSOHN

-

VENDREDI 11 ET SAMEDI 12 OCTOBRE 20H direction Patrick Davin violon Tatiana Samouil Le chasseur maudit, pour orchestre FRANK, Concerto pour violon et orchestre BOESMANS, Poème élégiaque, pour violon et orchestre à cordes, op.12 YSAYE, L'Apprenti sorcier, pour orchestre DUKAS

-

VENDREDI 22 ET SAMEDI 23 NOVEMBRE 20H direction Ronald Zollman violon Nikita Boriso – Glebsky Capriccio Sinfonico PUCCINI, Concerto pour violon et orchestre, n°4, op.31 en ré mineur VIEUXTEMPS, Corale pour violon, 2 cors et orchestre à cordes BERIO,

Symphonie italienne, n°4, en la majeur, op.90 MENDELSSOHN

-

JEUDI 19 DÉCEMBRE 18H ET 20H  VENDREDI 20 DÉCEMBRE 18H ET 20H  SAMEDI 21 DÉCEMBRE 15H, 18H30 ET 20H festival BEETHOVEN

VENDREDI 4 ET SAMEDI 5 AVRIL 20H direction Laurent Campellone avec le 4 avril : soprano Annick Massis ténor Michael Spyres airs et duos d’opéra romantique : ROSSINI, MEYERBER, HALEVY…

-

-

MERCREDI 1 ER JANVIER 17H direction Antoine Marguier présentation Jean-François Zygel

billets disponibles pour le concert du Nouvel An à partir du mardi 3 décembre 2013

-

JEUDI 6 ET VENDREDI 7 FÉVRIER 20H direction Patrick Davin harpe Anneleen Lenaerts violon Yossif Ivanov Danse sacrée, Danse profane, pour harpe et orchestre à cordes DEBUSSY, Symphonie espagnole, pour violon et orchestre LALO, Liu-yi / Wasser, pour orchestre SCHOLLHORN, Symphonie en ut majeur, pour orchestre BIZET

VENDREDI 6 ET SAMEDI 7 JUIN 20H direction Patrick Davin (Schoenberg) et Léonardo Garcia Alarcon (Mozart), L’ensemble Kheops, mezzo-soprano Laure Delcampe, flûte Gaby Van Riet, clarinette Ronald Van Spaendonck, piano Muhiddin Dürrüoglu, violon et alto Graf Mourja, violoncelle Marie Hallynck, soprano Mariana Flores, mezzo-soprano Sarah Van der Kemp, ténor Makoto Sakurada, baryton Joseph Barron, chef de chœur d’Alsace Bernard Beck, chef de chœur de l’Orchestre de Paris Lionel Sow Pierrot Lunaire, op.21, pour mezzosoprano et 5 instruments SCHOENBERG, Requiem, en ré mineur, pour soli, chœur et orchestre, kv 626 MOZART 

-

-

VENDREDI 28 FÉVRIER ET SAMEDI 1 ER MARS 20H direction Léo Hussain solistes du Ballet et Opéra Studio de l'Opéra national du Rhin Chœur de chambre Les Cris de Paris Lux aeternae, pour chœur seul LIGETI, Requiem fur Mignon, op.98b pour solistes, chœur et orchestre SCHUMANN, Nachtlied, op.108, pour chœur et orchestre SCHUMANN, Silouans Song, pour orchestre à cordes PÄRT, Ramifications, pour orchestre à cordes LIGETI, Adam’s Lament, pour chœur et orchestre à cordes PÄRT

JEUDI 19 JUIN 18H ET 20H VENDREDI 20 JUIN 18H ET 20H SAMEDI 21 JUIN 18H30 ET 20H festival DEBUSSY-FAURÉ

-

Les conférences d’avant-concerts débutent à 19h. Pour les autres concerts, veuillez vous référer au programme de saison de l’Orchestre symphonique de Mulhouse.

La Médiathèque de La Filature La Médiathèque, située au sein de La Filature, est dédiée au cinéma, à la musique et aux arts de la scène. Elle est gérée par la ville de Mulhouse et possède un fonds de :

COMITÉ DE LECTURE THÉâTROFIL’

La Médiathèque, le Conservatoire de musique, danse et art dramatique de Mulhouse et la Scène nationale vous invitent à découvrir les écritures théâtrales contemporaines.

8 617 DVD pour tous 1 283 DVD pour enfants 18 837 CD 4 085 PARTITIONS anciennes 1 532 PARTITIONS modernes 7 274 LIVRES dont 3 500 pièces de théâtre

Des temps de lecture, d’échange, de mise en voix de pièces présélectionnées, des rencontres avec des auteurs-metteurs en scène et des sorties au spectacle sont proposés tout au long de la saison. Christophe Greilsammer, professeur d’art dramatique au Conservatoire, co-anime ces séances qui aboutiront à deux lectures publiques en entrée libre. nouveau ces lectures sont proposées en avant-spectacle en salle Jean Besse.

et ouvrages sur le théâtre

945 ESTAMPES 72 CD-ROM LIVRES ET REVUES spécialisées sur le cinéma,

la musique, le théâtre, la danse, le cirque, la marionnette et les arts de la rue.

HORAIRES D’OUVERTURE

1re session de 18h à 20h30 les mercredis 18 septembre, 16 octobre, 6 novembre, 27 novembre et 11 décembre lecture publique mercredi 18 décembre à 18h30 avant le spectacle Dopo la battaglia

de juillet à septembre du mardi au samedi de 11h à 18h30 d’octobre à juin du mardi au samedi de 11h à 18h30 vendredi jusqu’à 20h dimanche de 14h à 18h

voir page 57

2e session de 18h à 20h30 les mercredis 22 janvier, 12 février, 12 mars et 26 mars lecture publique mercredi 2 avril à 18h30 avant le spectacle Banned from Utopia

INFORMATIONS PRATIQUES

T +33 (0)3 69 77 65 10 mediatheque.filature@mulhouse-alsace.fr

www.mulhouse.fr/fr/la-mediatheque-de-la-filature

voir page 99

www.orchestre-mulhouse.fr

pour tous, gratuit sur inscription préalable auprès de Agathe Seitz T +33 (0)3 69 77 65 10

-

132

133


ACTIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES Tout au long de la saison, La Filature vous propose des rendez-vous, des rencontres et des ateliers avec les artistes de sa programmation et les acteurs culturels de la région. Une autre façon de vivre la création et de partager des moments enrichissants.

Actions tout public THéâTRE Chaque saison nous avons le plaisir de faire se rencontrer les amateurs de théâtre et les artistes de la programmation à l’occasion d’ateliers menés durant un week-end. Ils sont ouverts à tous ceux qui aiment le théâtre, qu’ils le pratiquent ou non.

Atelier Lionel Lingelser

Rencontres FEDEPSY

Lionel Lingelser a renoué avec le public mulhousien la saison dernière lors du spectacle Oh Boy ! (Molière Jeune Public 2010), qui a remporté un large succès. Il a installé entre temps sa compagnie à Mulhouse et nous souhaitons vivement permettre au public de découvrir son talent et sa sensibilité. Issu du Conservatoire National de Théâtre de Paris, il vous fera partager sa passion du théâtre et découvrir la richesse de son répertoire (interprétation, improvisation, théâtre masqué…).

L’autre scène : théâtre et psychanalyse En partenariat avec la FEDEPSY et l’École Psychanalytique de Strasbourg, des rencontres animées par des psychiatrespsychanalystes avec la participation des artistes et metteurs en scène ponctuent la saison et apportent un éclairage singulier aux différentes créations théâtrales. Rendez-vous à l’issue de : J’ai 20 ans qu’est-ce qui m’attend ? jeudi 17 octobre avec Cécile Verdet Les marchands mardi 5 novembre avec Jean-Pierre Adjedj (sous réserve) Nos Occupations jeudi 9 janvier avec Daniel Lemler Cyrano de Bergerac jeudi 13 février avec Marc Morali Seuls vendredi 14 mars avec Liliane Goldsztaub

Dates samedi 14 et dimanche 15 décembre de 10h à 12h et de 14h à 17h Coût 35 € par personne (+ coût d'un spectacle) Contact Marine Lacombe

Comité de lecture ThéâtroFil’

En partenariat avec la Médiathèque et le Conservatoire de musique, danse et art dramatique de Mulhouse.

Atelier David Lescot

David Lescot, artiste associé, propose un week-end d’ateliers qui permettra de découvrir son univers artistique. L’accent sera mis sur la rythmique de la langue qui est celle de l’auteur et son application à ce que l’on nomme le « parlé-chanté ». En partant de ses textes théâtraux récents, les stagiaires expérimenteront les différentes étapes de la conduite de l’acteur par le metteur en scène. Dans le cadre de ces ateliers, vous assisterez au spectacle Nos Occupations, mis en scène par David Lescot et créé à La Filature en janvier 2014.

voir page 133

rencontres RENCONTRES APRèS-SPECTACLE

Des rencontres sont régulièrement organisées à l’issue des représentations, ainsi que durant les festivals les Vagamondes et Horizon. Rencontres avec les équipes artistiques d’ores et déjà prévues à l’issue de : Instable mardi 12 novembre Rock it Daddy mercredi 13 novembre L’âge des poissons mercredi 13 novembre Tragédie mercredi 19 mars

voir page 59

Dates communiquées ultérieurement Coût 35 € par personne (+ coût du spectacle) Contact Marine Lacombe

134

ACTIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES à la découverte d’un chorégraphe : l’univers d’Olivier Dubois

Chaque année, La Filature propose aux amateurs et professionnels de la région d’approfondir par la pratique la rencontre avec des chorégraphes de renom. Cette saison, nous vous invitons à travers différentes propositions à une immersion dans le cheminement artistique d’Olivier Dubois, dont nous accueillerons la dernière création Tragédie. voir page 91

Atelier tout public samedi 15 et dimanche 16 mars, animé par un danseur de la compagnie Coût 35 € par personne Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi 19 mars Contact Laurence Rollet

MASTERCLASS/CONFÉRENCE La nudité de l'art par Benjamin Bertrand à l'Université de Haute-Alsace en partenariat avec le Service Universitaire de l'Action Culturelle. CONTACT Isabelle Lefevre 03 89 33 64 76 ou isabelle.lefevre@uha.fr

DANSE

photographie

ATELIER DANSE PARENTS / ENFANTS

La Galerie

à l’occasion du spectacle jeune public Précis de camouflage de Sylvain Prunenec (voir page 103), un danseur de la compagnie vous invitera à entrer dans la danse, dans un esprit ludique et créatif. Introduction idéale à ce spectacle fantaisiste et inclassable, l’atelier s’adresse aux enfants de 7 à 12 ans, accompagnés de l’un de leurs parents.

Les arts visuels et la photographie sont deux media forts de la programmation de la Scène nationale grâce aux expositions présentées dans la galerie et à la programmation de vidéos diffusées dans le hall. Nous vous proposons des rendez-vous réguliers gratuits durant toute la saison. Visites guidées des expositions

À l'issue du spectacle, un goûter sera offert et une rencontre avec l'équipe sera organisée.

de 18h à 19h les mercredis 9 octobre, 4 décembre, 12 février, 9 avril et le mardi 3 juin.

DATE mercredi 16 avril (horaires à définir) COÛT 15 € pour un enfant et un adulte

135


ACTIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES Ce week-end sera ponctué par des intermèdes de lectures mises en voix par un comédien. Une escapade artistique étonnante à vivre en famille ou entre amis.

Et pour permettre aux plus jeunes (dès 7 ans) de mieux appréhender les arts plastiques et la photographie, nous les invitons à venir participer à une visite-atelier gratuite dans la galerie de 14h30 à 16h, les mercredis 9 octobre, 11 décembre, 5 février, 2 avril et 11 juin.

Coût du week-end comprenant l’atelier, impromptus artistiques, train, hébergement, un repas et le petit-déjeuner : 80 € par personne dates communiquées ultérieurement Contact Marine Lacombe

Sur réservation et pour un groupe minimum de 6 personnes, vous pouvez demander une visite guidée gratuite.

VISITES DU BÂTIMENT

Contact Marine Lacombe

Découvrez les coulisses et les secrets de La Filature, œuvre de l’architecte Claude Vasconi, en vous inscrivant à une visite guidée gratuite. Pour ce faire, il suffit de constituer un groupe de 10 personnes minimum.

Dialogues

Regards croisés entre La Filature, Scène nationale, la Kunsthalle et le Musée des Beaux-arts. Le public est invité à visiter trois lieux et à y découvrir, en « dialogue », les œuvres exposées. Jouant sur la complémentarité des structures et de leurs propositions artistiques, ces parcours offrent un rendezvous convivial et propice au dialogue. Trois formes de Dialogues tout public et leurs versions adaptées au jeune public seront également proposées au cours de la saison.

Les Journées du Patrimoine

Cette année, les Journées du Patrimoine coïncident avec le week-end anniversaire des 20 ans de La Filature, des visites guidées (sur inscription) et autres surprises sont prévues samedi 14 septembre. Renseignez-vous dès la rentrée. Contact Marine Lacombe

VISITES MENSUELLES

Contact Emmanuelle Walter

En partenariat avec l’Office du Tourisme et des Congrès de Mulhouse, des visites mensuelles sont aussi organisées d’avril à octobre.

Atelier « voyage au bout de la vallée »

Bernard Plossu, photographe de renom et grand globe-trotter, également exposé dans la galerie cette saison (voir page 133), vous invite à partager avec lui un week-end artistique entre prises de vue et lectures de textes liés au voyage ; et à mener une réflexion sur les paysages qui nous entourent.

Programme et inscription auprès de l’Office du Tourisme 03 89 35 48 48

136

ACTIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES Actions pour les publics spécifiques

Atelier d’écriture intergénérationnel

Se projeter vers ses 20 ans ou s’en souvenir ? Un atelier d’écriture, animé par l'auteure Marion Müller, permettra la rencontre entre un groupe de personnes âgées et un groupe de lycéens à travers les thématiques de la jeunesse, de l’entrée dans l’âge adulte, mais aussi de la mémoire et du souvenir. Le spectacle J’ai 20 ans qu’est-ce qui m’attend ? sera aussi l’occasion d’échange et de partage entre les générations.

Comités d’entreprises

La Filature propose aux comités d’entreprises d’élaborer des projets afin de les accompagner dans la découverte de La Filature : visites des coulisses, visites de la galerie, ateliers de pratiques artistiques, présentations personnalisées de la saison, organisation de sorties aux spectacles, mise en place de « villages culturels » dans les entreprises en partenariat avec d’autres structures culturelles du Haut-Rhin.

Publics en difficulté

Depuis plusieurs années, La Filature met en œuvre une politique active de terrain afin de permettre l’accès à la culture au public défavorisé ou en situation de handicap. Il s’agit de faire découvrir le spectacle à des personnes pour qui la fréquentation d’un lieu culturel ne va pas de soi. En travaillant avec les responsables d’associations et d’institutions, nous essayons au-delà de la venue au spectacle d’accompagner cette démarche en organisant des rencontres avec les artistes, des visites du bâtiment ou encore des ateliers de découverte et de sensibilisation artistique. Cette saison, un projet autour du conte et de l’oralité avec la conteuse et comédienne Nicole Docin-Julien va tenter de recréer du lien entre des enfants placés en famille d’accueil et leurs parents biologiques.

Contact Marine Lacombe

Université Populaire du Rhin L’école du spectateur

Pour la seconde année, nous sommes heureux de proposer aux membres de l’Université Populaire un parcours « école du spectateur » : une invitation à découvrir La Filature, le spectacle vivant contemporain, mais aussi l’envers du décor par le biais de rencontres avec des professionnels et des artistes, d'une visite des coulisses du théâtre, de sorties aux spectacles et d'un atelier de pratique artistique. Consultez la brochure de l’Université Populaire du Rhin ou le site www.universitepopulaire.fr

action soutenue par le conseil général du Haut-Rhin

137


ACTIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES ACTIONS AuTOUR DU JEUNE PUBLIC, DU PUBLIC SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE

Actions en milieu carcéral

Depuis 2003, La Filature s’est engagée aux côtés des services pénitentiaires d’insertion et de probation à proposer des activités artistiques aux personnes détenues du Haut-Rhin. Il s’agit de faire découvrir différentes démarches artistiques grâce à des ateliers de pratiques durant une semaine ou plusieurs mois. En 2013, nous allons mener sept projets. Pour la troisième année, Thierry Vidal, comédien et metteur en scène, anime un atelier théâtre à la Maison centrale d’Ensisheim qui donnera lieu à une représentation en détention jouée par les personnes incarcérées. Dans les Maisons d’arrêt de Mulhouse et de Colmar seront menés des ateliers de découverte des arts du cirque avec Le Chat’Pître compagnie ; slam et beatbox avec l’artiste D’ de Kabal ; théâtre et arts numériques avec les artistes Ramona Poenaru et Gaël Chaillat (accueillis en résidence à La Filature en mars-avril 2013) ; mouvement et son avec le chorégraphe Vidal Bini et le musicien Olivier Meyer. Un projet de résidence menée en détention avec l’artiste Nicolas Daubanes est également en cours d'élaboration.

La Filature organise de nombreuses séances réservées aux groupes scolaires ainsi qu’aux centres de loisirs et périscolaires et met en place divers dispositifs de façon à sensibiliser au spectacle vivant le public de demain : « La Filature à l’école »

De la maternelle au lycée, ce dispositif s’étend à tous les niveaux. Si les lycéens travailleront de manière approfondie avec les artistes autour des différentes disciplines du spectacle vivant pour devenir des spectateurs avertis, les plus jeunes pourront s’initier au plaisir de la découverte des arts et des formes d’expression en effleurant, le temps d’une journée, ce qu’est être un artiste. Les lycéens travailleront notamment avec la metteuse en scène Sandrine Pirès, tandis que les plus jeunes partiront à la découverte de l’univers plastique du spectacle L’esprit de la forêt.

Contact Anne-Sophie Buchholzer

« La Filature au collège »

Mis en place en 1999, le dispositif La Filature au collège rassemble un ensemble de parcours de découverte et de sensibilisation aux différentes formes de spectacle présentées à La Filature : théâtre, danse, musique, cirque et cinéma. 138

ACTIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES Ce projet, mené dans les établissements scolaires en étroite collaboration avec les équipes pédagogiques sur une saison, permet aux adolescents d'appréhender le monde du spectacle d'une autre façon : ateliers de pratique artistique, spectacles, rencontres avec les artistes, ateliers de préparation. Par cette approche adaptée et ludique, cette école du spectateur souhaite amener les élèves à devenir des spectateurs critiques et curieux. Cette saison, cinq parcours ont été imaginés, avec David Lescot, Vidal Bini, Mathilde Mestrallet, La compagnie Les compagnons de Pierre Ménard et Bernard Plossu.

Université de Haute-Alsace et HEAR

Comme chaque année, la Scène nationale collabore avec le Service Universitaire de l’Action Culturelle de l’UHA et les professeurs de la HEAR (Haute école des arts du Rhin) afin de proposer ateliers, spectacles et rencontres que ce soit à La Filature ou sur le campus.

Contacts actions culturelles Clémentine Girard actions en mileu carcéral 03 89 36 28 35 ou clementine.girard@lafilature.org Anne-Sophie Buchholzer actions auprès des publics scolaires et universitaires 03 89 36 28 33 ou a-sophie.buchholzer@lafilature.org

Programme complet des actions éducatives disponible sur simple demande Contact Anne-Sophie Buchholzer

Marine Lacombe actions auprès des comités d'entreprises et associations 03 89 36 28 34 ou marine.lacombe@lafilature.org Laurence Rollet actions en direction des publics en difficulté et contact pour la danse 03 89 36 28 14 ou laurence.rollet@lafilature.org

Lycée Montaigne

Atelier en partenariat avec l’option facultative théâtre. La saison dernière, les élèves de l’option théâtre ont travaillé avec le comédien Lionel Lingelser. Il leur a fait partager sa passion du théâtre et découvrir la richesse de son répertoire. Cette saison, les élèves auront le plaisir de travailler avec la comédienne et metteuse en scène Sandrine Pirès. Cette jeune colmarienne qui a travaillé la mise en scène notamment aux côtés de Matthew Jocelyn ou Pierre Guillois, a également été comédienne à La Comédie De l'Est, Centre dramatique national d'Alsace – Colmar.

Emmanuelle Walter arts visuels et numériques 03 89 36 27 94 ou emmanuelle.walter@lafilature.org

Contact Anne-Sophie Buchholzer

139


sin

lié

tz

en a

th

an

no

ka

uv

av

re

l sa

al

s

du mardi au samedi de 13h30 à 18h30 et jusqu’au début des représentations T +33 (0)3 89 36 28 28 billetterie@lafilature.org

de

La billetterie

ub as

er

bv

bd

tram 1, tram 3 ou tram-train : arrêt Porte Jeune, puis tram 2 (direction Nouveau Bassin) : arrêt Nordfeld

www.lafilature.org

ea

fe

.r ob

le

EN TRAm depuis la gare : 15 min,

e

venir à la filature

20 allée Nathan Katz 68090 Mulhouse cedex

ru

La Filature, Scène nationale

ts c

hu

ma

n

ru

ev au

av

ba

n

.d ur e

po

s

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

A35 / A36 sortie 18A Mulhouse centre

EN VOITURE autoroutes A 36 – A 35 

sortie 18 A Mulhouse Centre puis suivre les panneaux Filature

bd

EN TRAIN gare Mulhouse Ville

le vestiaire est à votre disposition

TGV Est / TGV Rhin Rhône

l’accueil des personnes handicapées

Basel – Mulhouse – Freiburg

gratuitement, pendant les représentations.

Administration

l’ e de

ur

op

e

porte jeune tour de l’europe

o .r av

ge

r

s

e al

rue

place de la réunion

ru

lundi de 8h30 à 12h et de 13h à 18h30 du mardi au vendredi de 8h30 à 18h30 T +33 (0)3 89 36 28 29 F +33 (0)3 89 36 28 00 info@lafilature.org

e de s bo nn

L’accès en salle et les places numérotées ne sont plus garantis après le lever de rideau par respect pour les spectateurs et les artistes. Il est interdit de photographier, de filmer ou d’enregistrer. Les téléphones portables doivent être éteints pendant les représentations.

rejoignez-nous sur

www.facebook.com/lafilature.mulhouse 140

. av

cl

ém

ea

u

ns

spectacles ainsi qu’après les représentations. Petite restauration, desserts et boissons (dont le vin du mois) vous sont proposés.

c en

ge

Pensez à vous inscrire à la newsletter sur www.lafilature.org

es

Pour suivre l’actualité de La Filature

le bar vous accueille 1h avant le début des

on

se

ju

in

ru

ng

ro

EN AVION EuroAirport

Des places vous sont réservées, faites-vous connaître auprès de la billetterie. T +33 (0)3 89 36 28 28

.a lp h

la r

du dimanche 21 juillet au lundi 19 août 2013 inclus

ma

FERMETURE ESTIVALE

TRAM LIGNE 2 ARRêt NORDFeLD

col

excepté les dimanches de juillet, août et septembre

P de

de La Filature, géré par la ville de Mulhouse, est ouvert 1h avant le début des spectacles et ferme 1h après les représentations, accès allée Nathan Katz, à gauche, le long du bassin / tarif unique 2 €

a v.

du mardi au samedi de 11h à 18h30 ainsi que les soirs de spectacles et les dimanches de 14h à 18h

at

p le parking souterrain

fil

Le bâtiment et la galerie d’exposition

ur

e

av

gare mulhouse ville

de

bâl

e

e

de

le


ABONNEMENTS

TARIFS

vous pouvez acheter vos places à l’unité

tarifs guichet

dès mardi 3 septembre à 13h30

plein tarif : 25 € abonnés de l’OSM, Pass Musées, Carte

achat de billets

à la billetterie aux heures d’ouverture

Cézam – Ircos et adhérents CE, autres structures culturelles partenaires (voir page 143) et associations (Danse Suisse, Bâle en français, Laboratoires Hoffmann La Roche AG, Basel) : 20 €

voir page 140

par téléphone T+33 (0)3 89 36 28 28 contre paiement par carte bancaire

sur internet www.lafilature.org

groupe 10 personnes et + : 18 €

jusqu’à 4 places par spectacle en même temps, le tarif jeune y est disponible, paiement sécurisé, choix de la zone de placement possible pour la grande salle

jeunes - de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA : 8 € Carte culture : 5,50 €

Les justificatifs de réduction sont à présenter lors du paiement et lors du contrôle à l’entrée en salle.

les spectacles « événement » : 30 € - de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA : 15 €

L’échange de billets est possible, au plus tard 2 jours avant la représentation initialement choisie, pour le même spectacle, sous réserve de places disponibles.

les spectacles « jeune public » : 9 €

- de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA : 7 €

participation aux frais 2 € (gratuit pour les abonnés) l’édition de duplicata est soumise au même tarif

la carte Liberté

la carte liberté vous propose 5 ou 10 places à tarif préférentiel, à valoir sur un ou plusieurs spectacles de la Scène nationale, pour une ou plusieurs personnes. Disponible dès mardi 3 septembre et valable pour la saison en cours, cette carte offre deux possibilités : 5 places pour 75 € (soit la place à 15 €) 10 places pour 100 € (soit la place à 10 €). Chaque spectacle est accessible 2 mois avant la date de la première représentation dans la limite des places disponibles.

LA CARTE CADEAU

la carte cadeau vous permet d’offrir des places de spectacles de la Scène nationale, de l’Opéra national du Rhin ou de l’Orchestre symphonique de Mulhouse. Vous choisissez le montant dont elle sera créditée, cette carte est valable 1 an à partir de sa date d’émission.

vous pouvez vous abonner…

formules d’abonnement

dès samedi 22 juin à 11h + ouverture exceptionnelle dimanche 23 juin de 14h à 18h, puis du mardi 25 au samedi 29 juin de 11h à 18h30 et tout au long de l’année, la billetterie vous accueille du mardi au samedi de 13h30 à 18h30 et jusqu’au début des représentations.

à partir de 3 spectacles, choisissez l’une de nos formules d’abonnement. RÉDUIT (- de 26 ans, demandeurs d’emploi,

bénéficiaires du RSA) à partir de 3 spectacles, la place est à 7 €

MINI 3 à 5 spectacles, la place est à 20 € DÉCOUVERTE 6 à 8 spectacles, la place est à 18 €

excepté du dimanche 21 juillet au lundi 19 août inclus

modalités d'abonnement

CURIEUX 9 à 11 spectacles, la place est à 15 €

en déposant votre formulaire d’abonnement et son règlement à la billetterie

PASSION 15 spectacles et +, la place est à 10 €

FIDÉLITÉ 12 à 14 spectacles, la place est à 12 €

par courrier La Filature, Scène nationale – Mulhouse Service abonnement 20 allée Nathan Katz 68090 Mulhouse cedex

SAISON tous les spectacles pour 424 € voir conditions en billetterie

…et bénéficier de nombreux avantages

tarif privilégié (réduction de 20 % à 72 %), priorité de placement, prix de la place supplémentaire au tarif de l’abonnement souscrit, paiement en 3 ou 10 fois sans frais, des tarifs préférentiels dans de nombreux établissements culturels de la région (le Créa Scène conventionnée Jeune Public de Kingersheim, Les Dominicains de HauteAlsace, la Comédie De l’Est, le Maillon, le Noumatrouff, le Théâtre du Peuple, le TNS, le cinéma Le Palace, La Coupole…), des informations en avant-première sur la programmation, des rendez-vous exceptionnels…

sur internet www.lafilature.org

Vous pouvez régler votre abonnement en espèces, CB, chèques, chèques-vacances ou par prélèvement automatique. l’alerte sms

nous pouvons vous rappeler votre spectacle, par sms, la veille. Il vous suffit de choisir l’option, au tarif de 2 € pour toute la saison, lors de la souscription de votre abonnement.

les spectacles au tarif événement comptent pour 2 ou 3 unités selon la formule choisie voir conditions en billetterie 142

143


ABONNEMENTS

l'équipe Monica Guillouet-Gélys directrice Coralie Plaa secrétaire de direction

rendez-vous conseils et présentations de saison à domicile

FORMULES PASSERELLES

Vous êtes abonné(e) à la Scène nationale, prolongez le plaisir et la découverte à tarif privilégié.

L’équipe des relations publiques se tient à votre disposition pour vous présenter la saison à La Filature, mais aussi chez vous. Si vous souhaitez faire découvrir La Filature à vos amis, nous vous proposons des présentations à domicile. Il vous suffit de constituer un groupe de cinq personnes au minimum que vous accueillerez à cette occasion. En tant qu’organisateur de ce rendez-vous convivial, vous vous verrez offrir entre un et trois spectacles * en fonction de l’abonnement que vous souscrirez.

choisissez 3 spectacles de l’Opéra national du Rhin programmés à La Filature 138 € tarif adulte 69 € tarif jeune - de 26 ans supplément de 10 € pour Rigoletto et Der fliegende Holländer

choisissez 3 concerts de l’Orchestre symphonique de Mulhouse programmés à La Filature 48 € tarif adulte 18 € tarif jeune - de 26 ans

* hors spectacles « événement »

supplément de 22 € pour le concert de gala du samedi 5 avril

N’hésitez pas à nous contacter T +33 (0)3 89 36 28 34

DUO DANSE

Vous aimez les spectacles de danse, choisissez 4 spectacles 2 spectacles dans la programmation de la Scène nationale et 2 spectacles dans celle du Ballet de l’Opéra national du Rhin 60 € tarif adulte 30 € tarif jeune - de 26 ans

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

SERGE KOLSKI directeur administratif et financier

RENAUD SERRAZ directeur de la communication, conseiller artistique à l’international AXELLE MADORÉ responsable de la communication ÉMILIE BERTHOMIER attachée à la communication NN assistant de communication

ressources et gestion MARIANNE TALON chef comptable NICOLE SCHILLING comptable MARIE-HÉLÈNE ARNOLD assistante des ressources humaines

TECHNIQUE

production PAULINE ANSEL administratrice de production EMMANUELLE BIEHLER assistante de production ÉMILIE FICHTER attachée de production

HENRI-FRANÇOIS MONNIER directeur technique CHRISTINE BOULOGNE secrétaire du service technique

services scéniques VINCENT DE JOANNIS, JEAN-YVES GUÉNIER, NN régisseurs généraux

SECRéTARIAT GéNéRAL

CHRISTIAN TERRADE régisseur principal de scène FRÉDÉRIC CHOMETTE régisseur de scène DOMINIQUE DISS régisseur principal lumières MATHIAS STEINLEN régisseur lumières DANIEL EHRHARD régisseur principal son UBALD PAUL régisseur son MUSTAPHA BOULAHYA machiniste MAXIME SCHERRER apprenti

VIRGINIE FROSSARD secrétaire générale EMMANUELLE WALTER conseillère artistique arts visuels et numériques

relations avec le public CLÉMENTINE GIRARD responsable des relations publiques LAURENCE ROLLET attachée aux relations publiques, conseillère danse ANNE-SOPHIE BUCHHOLZER, MARINE LACOMBE attachées aux relations publiques

service bâtiment PASCAL KEIFLIN responsable technique bâtiment DANIEL THÉBAULT responsable gardiennage

billetterie FABIEN CURÉ responsable de la billetterie MYRIAM KOLB chargée des relations publiques CHARLINE GRAIZELY hôtesse d’accueil, chargée de billetterie

et les artistes et les techniciens intermittents et les agents de sécurité

accueil VALÉRIE SCHREINER responsable de l’accueil MYRIAM SELLAMI assistante de la responsable accueil MARIE-JOSÉE LAGARDE attachée à l’accueil ÉLISABETH REY chargée d’accueil MICHEL BURKHARD employé de bar SOUAD BEN EL HABBES, FOUSIA GHEDJATI secrétaires standardistes et 20 hôtesses et hôtes de salle

144

Bertrand Jacoberger président du conseil d’administration

145


Les amis de La Filature PARTAGEZ NOS ENVIES DE CULTURE !

VIVEZ DES ÉVÉNEMENTS EXCEPTIONNELS

L'Association « Les Amis de La Filature » souhaite contribuer au rayonnement de La Filature en créant des liens entre spectateurs et professionnels du monde des spectacles et en vous permettant de partager les enjeux de la culture d'aujourd'hui.

Adhérez à l’Association vous permettra de bénéficier d’avantages réservés exclusivement aux Amis de La Filature ! assister à une répétition

ou à une générale visiter les coulisses

de La Filature avec un technicien

Devenez Ami de La Filature, soyez ses ambassadeurs !

participer à « La nuit de la lecture »

Des bulletins d’adhésion sont à votre disposition à la billetterie de La Filature.

partager un moment privilégié

avec un artiste ou une compagnie participer à des visites

saison 2013-2014 Tarif de l'adhésion : 15 €

dans des sites privilégiés de la culture

Association « Les Amis de La Filature » 20 allée Nathan Katz 68090 Mulhouse cedex

bénéficier de tarifs préférentiels

à La Filature bénéficier de réductions 5% à la librairie Bisey,

contact

Place de la Réunion à Mulhouse 5% à la librairie 47° Nord, Maison Engelmann à Mulhouse 10% dans la boutique du Musée de l'Impression sur Étoffes

lesamisdelafilature@yahoo.fr

146

Le Club des entreprises partenaires Passerelle entre le monde culturel et l’entreprise, le Club réunit une douzaine des plus importantes sociétés de la région qui soutiennent la programmation de la Scène nationale, auprès de leur public, salariés et clients. Leur cotisation permet de soutenir la création mais aussi de favoriser l’accès à la culture aux personnes en difficulté.

CAISSE D’ÉPARGNE D’ALSACE CCI SUD ALSACE MULHOUSE CRÉDIT MUTUEL (DISTRICT DE MULHOUSE) EDF – DCECL EST EUROAIRPORT GRDF

Ainsi la saison passée, ce sont près de 2 000 personnes handicapées ou en situation de grande précarité qui ont assisté aux spectacles grâce au dispositif « atout Filature » qu’elles financent. La Filature remercie très sincèrement les entreprises membres de son Club des entreprises partenaires pour leur soutien et leur contribution à son rayonnement.

L’ALSACE LYONNAISE DES EAUX, GROUPE SUEZ ENVIRONNEMENT ORANGE SOLINEST SOMCO

contact

SPIE

Virginie Frossard, secrétaire générale T +33 (0)3 89 36 28 03 virginie.frossard@lafilature.org

147


septembre DU V ENDR EDI 13 A U DIM A NCHE 15 SEPTEM BR E LES 20 A NS DE L A FIL ATUR E V ENDR EDI 13

20H

OSM

MOZART, RAVEL, MAHLER, WAGNER, SCHUMANN

S A M EDI 14

11h

La Filature

journée spéciale anniversaire 20 ans

DIM A NCHE 15

15H

OnR

LES VARIATIONS GOLDBERG

DIM A NCHE 22

17H

danse

V ENDR EDI 27

20H

OSM

S A M EDI 28

20H

OSM

SCHUMANN, MENDELSSOHN

octobre JEUDI 3

19H

théâtre

ISOLDE

V ENDR EDI 4

20H

théâtre

ISOLDE

samedi 5

19H

théâtre

ISOLDE

M A R DI 8

20H

chanson

BRIGITTE FONTAINE

M A R DI 8

20H

danse

SHOWTIME A MUSICAL

M ERCR EDI 9

20H

danse

SHOWTIME A MUSICAL

JEUDI 10

19H

danse

SHOWTIME A MUSICAL

V ENDR EDI 11

20H

OSM

S A M EDI 12

20H

OSM

M ERCR EDI 16

20H

théâtre

J’AI 20 ANS, qu'est-ce qui m'attend ?

JEUDI 17

19H

théâtre

J’AI 20 ANS, qu'est-ce qui m'attend ?

V ENDR EDI 18

20H

théâtre

J’AI 20 ANS, qu'est-ce qui m'attend ?

V ENDR EDI 18

20H

OnR

S A M EDI 19

19H

théâtre

DIM A NCHE 20

15H

OnR

J’AI 20 ANS, qu'est-ce qui m'attend ?

novembre M A R DI 5

20H

théâtre

LES MARCHANDS

M ERCR EDI 6

20H

théâtre

LES MARCHANDS

M A R DI 12

20H

danse, hip-hop

DU M A R DI 5 novembre A U dimanche 1 E R DÉCEM BR E SCÈNES D’A UTOM NE EN A LS A CE M A R DI 12

20H

théâtre

L’ÂGE DES POISSONS

M ERCR EDI 13

15H

jeune public, danse

ROCK IT DADDY

M ERCR EDI 13

20H

théâtre

L’ÂGE DES POISSONS

M ERCR EDI 13

20H

danse, hip-hop

INSTABLE

V ENDR EDI 15

20H

théâtre

REBATAILLES

S A M EDI 16

19H

musique, jazz

TERMINALS 149


janvier M A R DI 19

20H

musique du monde

CHRISTINE SALEM + GRAN KINO

M ERCR EDI 1 E R

17H

OSM

CONCERT DU NOUVEL AN

M ERCR EDI 20

20H

cirque

VIELLEICHT

M ERCR EDI 8

20H

théâtre

NOS OCCUPATIONS

JEUDI 21

19H

cirque

VIELLEICHT

M ERCR EDI 8

20H

OnR

RIGOLETTO

V EN DR EDI 22

20H

cirque

VIELLEICHT

JEUDI 9

19H

théâtre

NOS OCCUPATIONS

V EN DR EDI 22

20H

OSM

V ENDR EDI 10

20H

théâtre

NOS OCCUPATIONS

S A M EDI 23

20H

OSM

V ENDR EDI 10

20H

OnR

RIGOLETTO

DIM A NCHE 24

16H

jeune public, théâtre au Théâtre de la Sinne

S A M EDI 11

19H

théâtre

NOS OCCUPATIONS

EVEREST

DU M A R DI 14 A U jeudi 23 J A N V IER FESTI VA L LES VA G A MONDES

Dès M A R DI 26 NO V EM BR E FOCUS A FR IQUE DU SUD

M A R DI 14

20H

danse

D’APRÈS UNE HISTOIRE VRAIE

JEUDI 16

20h

musique du monde à l’Ed&n

IDIR

V ENDR EDI 17

20H

RABIH ABOU-KHALIL quintet + interzone

OUROBOROS

musique du monde

M A R DI 21

20H

AFECTOS

danse

MAMELA ET LES KIDS DE SOWETO

flamenco

M A R DI 28

20H

danse

MAMELA ET LES KIDS DE SOWETO

danse

CARTEL

19H

M ERCR EDI 29

20H

19H

jazz, blues

JAMES BLOOD ULMER & DAVID MURRAY...

danse

CARTEL

S A M EDI 30

V ENDR EDI 31

20H

20H

théâtre – à l’AFSCO

LOVE AND MONEY

OnR

PINOCCHIO

S A M EDI 30

M A R DI 26

20H

théâtre, marionnettes

OUROBOROS

M ERCR EDI 27

15H

jeune public, théâtre au Théâtre de la Sinne

EVEREST

M ERCR EDI 27

20H

théâtre, marionnettes

M ERCR EDI 27

20H

JEUDI 28

décembre

février 15H

théâtre – à l’AFSCO

LOVE AND MONEY

ballet

PINOCCHIO

17H

S A M EDI 1 E R

20H

15H

jeune public, ciné-concert

LA PETITE MARCHANDE d'allumettes

ballet

PINOCCHIO

M ERCR EDI 4

DIM A NCHE 2

15H

PINOCCHIO

M ERCR EDI 4

20H

cirque

AZIMUT

ballet

M A R DI 4

20H

JEUDI 5

19H

cirque

AZIMUT

jazz, électro

JEUDI 6

20H

V EN DR EDI 6

20H

cirque

AZIMUT

OSM

V ENDR EDI 7

19H

S A M EDI 7

17H

cirque

AZIMUT

jeune public, théâtre

V ENDR EDI 7

20H

19H

théâtre

PAR LES VILLAGES

OSM

DEBUSSY, LALO, SCHOLLHORN, BIZET

JEUDI 12

S A M EDI 8

17H

19H

théâtre

PAR LES VILLAGES

jeune public, théâtre

TÊTE HAUTE

V EN DR EDI 13

M ERCR EDI 12

20H

19H

théâtre

PAR LES VILLAGES

danse

LE RENARD… + WONDER

S A M EDI 14

M ERCR EDI 12

20H

20H

danse, théâtre

DOPO LA BATTAGLIA

théâtre

CYRANO de bergerac

M A R DI 17

jeudi 13

19h

20H

danse, théâtre

DOPO LA BATTAGLIA

théâtre

CYRANO de bergerac

M ERCR EDI 18

JEUDI 13

19H

20H

OSM

BEETHOVEN

danse

LE RENARD… + WONDER

JEUDI 19

V ENDR EDI 14

20H

CYRANO de bergerac

V EN DR EDI 20

20H

OSM

BEETHOVEN

théâtre

M A R DI 18

20H

WOYZECK [JE N’ARRIVE PAS À PLEURER]

S A M EDI 21

15H

OSM

BEETHOVEN

théâtre

M ERCR EDI 19

20H

théâtre

WOYZECK [JE N’ARRIVE PAS À PLEURER]

JEUDI 20

19H

théâtre

WOYZECK [JE N’ARRIVE PAS À PLEURER]

JEUDI 20

20H

OnR

DER FLIEGENDE HOLLÄNDER

DIM A NCHE 1

ER

150

S A M EDI 1 E R

DEBUSSY, LALO, SCHOLLHORN, BIZET

151


mai S A M EDI 22

20H

OnR

DER FLIEGENDE HOLLÄNDER

M A R DI 6

20H

théâtre

CHEVAL

V ENDR EDI 28

20H

OSM

LIGETI, SCHUMANN, PÄRT

M ERCR EDI 7

20H

théâtre

CHEVAL

S A M EDI 10

19H

cabaret

CABARET NEW BURLESQUE

mars S A M EDI 1 E R

20H

OSM

LIGETI, SCHUMANN, PÄRT

M ERCR EDI 14

15H

jeune public, arts visuels

L’ESPRIT DE LA FORÊT

M A R DI 11

20H

danse

SFUMATO

JEUDI 15

19H

jeune public, arts visuels

L’ESPRIT DE LA FORÊT

M ERCR EDI 12

15H

jeune public, théâtre

COMMENT AI-JE PU…

V ENDR EDI 16

19H

jeune public, arts visuels

L’ESPRIT DE LA FORÊT

V ENDR EDI 14

20H

théâtre

SEULS

S A M EDI 17

20H

OnR

DOCTOR ATOMIC

S A M EDI 15

15H

jeune public, théâtre

COMMENT AI-JE PU…

S A M EDI 15

19H

théâtre

SEULS

M ERCR EDI 21

20H

SWAMP CLUB

20H

danse

TRAGÉDIE

théâtre

M ERCR EDI 19

JEUDI 22

19H

SWAMP CLUB

M ERCR EDI 19

20H

cirque

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

théâtre

S A M EDI 31

19H

THIS IS HOW YOU WILL DISAPPEAR

JEUDI 20

19H

cirque

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

danse, théâtre

V ENDR EDI 21

20H

jazz

DEJOHNETTE, LOVANO & ESPERANZA spalding

V ENDR EDI 21

20H

cirque

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

S A M EDI 22

19H

cirque

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

JEUDI 27

19H

théâtre

TWELFTH NIGHT, LA NUIT DES ROIS

V ENDR EDI 28

20H

théâtre

TWELFTH NIGHT, LA NUIT DES ROIS

V ENDR EDI 28

20H

OnR

DIE SCHÖPFUNG (LA CRÉATION)

S A M EDI 29

20H

OnR

DIE SCHÖPFUNG (LA CRÉATION)

DIM A NCH E 30

15h

OnR

DIE SCHÖPFUNG (LA CRÉATION) avril

M ERCR EDI 2

20H

jazz, rock

BANNED FROM UTOPIA

V ENDR EDI 4

20H

OSM

ROSSINI, MEYERBER, HALEVY…

S A M EDI 5

20H

OSM

ROSSINI, MEYERBER, HALEVY…

M A R DI 8

20H

théâtre

DÉSIR SOUS LES ORMES

M ERCR EDI 9

20H

théâtre

DÉSIR SOUS LES ORMES

JEUDI 10

19H

théâtre

DÉSIR SOUS LES ORMES

vendredi 11

20h

théâtre

DÉSIR SOUS LES ORMES

V ENDR EDI 11

20H

OnR

LE ROI ARTHUS

DIM A NCHE 13

15H

OnR

M ERCR EDI 16

15H

jeune public, danse

PRÉCIS DE CAMOUFLAGE

JEUDI 17

19H

danse

ENFANT

152

DU M A R DI 20 A U S A M EDI 31 M A I FESTI VA L HOR IZON

juin V ENDR EDI 6

20H

OSM

S A M EDI 7

20H

OSM

S A M EDI 14

19H

musique

cáceres + JEREZ LE CAM

mardi 17

19H

La Filature

présentation saison 14-15

JEUDI 19

20H

OSM

V ENDR EDI 20

20H

OSM

S A M EDI 21

20H

OSM

V ENDR EDI 27

20H

ciné-concert

cadet d'eau douce

S A M EDI 28

19H

ciné-concert

cadet d'eau douce

153


La Filature, Scène nationale est subventionnée par la ville de Mulhouse, le ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Alsace, la région Alsace, le Conseil général du Haut-Rhin.

Les partenaires média nationaux pour la saison

France 3 sur toutes les scènes

alsace.france3.fr

Les partenaires artistiques voir page 128

LE FOCUS AFRIQUE DU SUD voir page 43

manifestation organisée dans le cadre des Saisons Afrique du Sud ‐ France 2012 & 2013 www.france-southafrica.com

programmation jeune public

réalisée en partenariat avec les Tréteaux de Haute Alsace, le Créa, Scène conventionnée jeune public de Kingersheim et Les Dominicains de Haute-Alsace.


freiburg direction de la publication

mulhouse

Monica Guillouet-Gélys RÉDACTION

l’équipe de La Filature, Joëlle Gayot et Gérard Mayen numéros de licences d’entrepreneur de spectacles

1-1055735 / 2-1055736 / 3-1055737 création graphique

Atelier 25 (Capucine Merkenbrack et Chloé Tercé)

basel

photos

couverture et page 130 © Sébastien Jordini impression

Snel

papier

Munken print white 90 gr typographie

Adobe Caslon Pro & Prismatic


T +33 (0)3 89 36 28 28

w w w . l a f i l at u r e . o r g

2 0 a l l ĂŠ e N at h a n K at z

F-68090 Mulhouse cedex

La Filature, Scène nationale - Mulhouse (Saison13-14)  

Théâtre, musique, danse, cirque, expositions, festivals et propositions pour le jeune public... découvrez la programmation 13-14 de La Filat...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you