Issuu on Google+

L’habitant n’habite pas juste son logement, il habite la ville en ayant conscience de celle-ci. Le logement est alors une sorte de pixel de la métropole qui se fabrique, d’où la proposition du terme : métropole habitante. Un bon logement est un logement libre, très flexible et surtout en prise directe avec la ville. C’est cette qualité qui lui permet de se transformer, de s’agrandir, de changer de fonction, ...

AUC_V 60x68_typo fluo.indd 1

15/09/11 11:32


Dans notre société, chaque habitant de la ville, en tant qu’individu, a l’opportunité de faire une multitude de choix et devient ainsi un acteur important du « faire métropole ». Dans cette situation, l’échelle intermédiaire du quartier n’est plus adaptée et n’apporte pas de réponses intéressantes. Il existe par contre une forte relation intrinsèque entre l’échelle domestique, celle du logement et du mode de vie, et l’échelle métropolitaine, celle des choix politiques et de la définition d’une vision. AUC_V 100x100_typo blanche.indd 1

15/09/11 11:31


AUC