Page 7

Les Aztèques

Evénement Me 26/09 : Journé e pé dagogique

Peuple sanguinaire et guerrier, mais équipé d’une technologie et d’un système administratif, ils ont fondé un empire qui deviendra l’une des plus grandes cultures du monde méso-américain.

Je 27/09 : Fê te de la Communauté Française

Au berceau d’une civilisation

Lu 01/10 : Dé but des activité s parascolaire Lu 15/10 : Journé e pé dagogique Ve 19/10 : Bulletin 1 Du Sa 27/10 au Di 04/11 : Vacances de Toussaint Di 11/11 : Fê te de l’Armistice Du Lu 19/11 au Ve 23/11 : Semaine Amnesty International Ve 30/11 : Bulletin 2 Di 02/12 : 1er dimanche de l’Avent Di 09/12 : 2è me dimanche de l’Avent Du Lu 10/12 au Ve 14/12 : CS de dé cembre Di 16/12 : 3è me dimanche de l’Avent Du Lu 17/12 au Me 19/12 : Conseil de classe : suspension des cours Je 20/12 : à 14h, Remise des bulletins

L’actu sur le net ! Visitez notre site : lactusm.be

Il y a environ 700 ans, sur les hauts plateaux du Mexique, est apparu un peuple en quête de territoire : Les Aztèques. Ils se sont installés en ce lieu au XIII ème siècle après J.-C et se sont mis au service des autres peuples de la région. Plus tard, au milieu du XVème siècle, ils formèrent une alliance avec les cités-états de Texoco et de Tlacopan, avec qui, soumirent les autres peuples de la région: Les Chichimèques, les Toltèques, les Tépanèques… pour s’étendre en 1450 de l’océan Pacifique à l’océan Atlantique et du Guatemala au Nicaragua (pays d’Amérique Centrale). Un empire prospère Les peuples soumis à l’alliance (dont les Aztèques prirent rapidement la première place) étaient contraints de payer un tribut à celle-ci. Celui-ci était calculé en fonction de la richesse du peuple soumis et de sa possibilité de contribution. Les Indiens ne connaissant pas la monnaie, le tribut pouvait être payé en coton, cacao, fil d’agave (arbre de la famille des ananas), céréales, graines oléagineuses (dont on peut en tirer de l’huile), bois de construction, poudre d’or, turquoises, plumes de perroquets… (une administration était chargée de tenir des registres pour le versement). Ces impôts contribuaient aux besoins personnels du souverain, mais aussi au bon fonctionnement de l’administration et de l’armée. Ils permettaient aussi des distributions régulières et gratuites à la population. La capitale de l’empire Selon la tradition, les Aztèques auraient fondé la capitale de Tenochtitlan en 1315 sur une île de la lagune du lac de Texoco. Cette majestueuse ville était reliée à la terre ferme par des chaussées et était alimentée en eau fraîche par le lac qui représentait par la même occasion une excellente source de nourriture. Les Aztèques utilisaient celui -ci comme un transport pour les marchandises et s’en servaient aussi pour installer leurs cultures en étalant de la terre fertile sur des charpentes de bois, formant ainsi des jardins flottants. Cette grande ville n’est autre actuellement que la ville de Mexico.. Suite au prochain épisode….

T.Roche

Les jardins suspendus de Babylone Les jardins suspendus de Babylone étaient des jardins, comme son nom l’indique, aménagés sur des terrasses d’un bâtiment. Construits sur la rive droite de l’Euphrate au Moyen-Orient, ils auraient été probablement construits en 600 avant J.-C par Nabuchodonosor II (roi babylonien de la première moitié du Vème siècle avant J.-C) en l’honneur sa femme Sémiramis afin de lui rapeller la végétation des montagnes de son pays: la Médie (actuellement l’Iran). Les jardins suspendus de Babyone reposaient sur une base carrée de environ 120 mètres de côté et étaient construits en briques. Ils mesuraient une vingtaine de mètres de haut et comportaient plusieurs étages.

info@lactusm.be

Le premier étage (8 mètre de haut) se composaient de végétaux relativement grands comme le dattier, le palmier, le pin, la platane (arbre pouvant atteindre 55 mètres de haut) ou encore le cèdre. La deuxième étage (13 mètres de haut), lui, accueillait des cyprès, des genévriers (arbre fruitier pouvant mesurer jusqu’à 30 mètres de haut pour certaines espèces) et encore d’autres arbres fruitiers. Les derniers étages étaient garnis de petites plantes, telles que la tulipe, l’iris, la rose (fleur préférée de Sémiramis), le lis etc. Ces magnifiques jardins était alimentés par un ingénieux conduit d’eau provenant de l’Euphrate. T.Roche

Sophie L.

Sophie L. L’actu Saint Michel page 7

Journal 2  

L'actu Saint Michel 2