Page 1

LELAN juin16 16-06-27 9:13 AM Page 1

L’ÉLANCOOP Été 2016 - Journal pour les membres de la Coop Parisville

Des

COOPÉRATEURS nés À lire

Message du président et directeur général . . . . . . . . . 2 La ferme 2.0 . . . . . . . . . . . . . . . 3

Lactoremplaceurs... quoi de neuf ? . . . . . . . . . . . . . . 9

Les étiquettes d’aliments pour chevaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

Classification . . . . . . . . . . . . . . 10

Vermifuges ? Oui mais . . . . . . . 6

www.parisville.coop

Faites votre offre! . . . . . . . . . . . 7

Pros de la pesée . . . . . . . . . . . 11 Résultats Expo . . . . . . . . . . . . 12

Profil d’entreprise Ferme Les cultures du castor Inc. et Les élevages Soden Inc. . . . 13 Avis de nomination. . . . . . . . . 15 Groupe Symac . . . . . . . . . . . . 16 Machinerie . . . . . . . . . . . . . . . 17 Centre de détail . . . . . . . . . . . 18


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 2

Message du président et du directeur général

Votre coop en action! Markus Schaerli, agr. prés.

Richard Laroche, agr. d.-g.

La période des semences est maintenant terminée, nous pouvons envisager de bons résultats pour les récoltes 2016.

Vision 2020 Au cours des prochains mois, les dirigeants du réseau La Coop participeront à des rencontres régionales afin de réfléchir à un plan de consolidation du réseau coopératif agricole au Québec. Cette démarche appelée « vision 2020 », permettra d’établir un plan bien défini toujours dans le processus de la planification stratégique déjà amorcée depuis quelques années.

Tout d’abord, l’ensemble des employés de La Coop Parisville s’est adapté à l’achalandage du printemps afin de toujours bien vous servir durant cette période intense. D’ailleurs, l’équipe de représentants s’est agrandie afin de pouvoir mieux répondre à vos besoins. Les nouveaux représentants ruminant et végétal qui sont maintenant en poste se feront un plaisir de vous répondre.

Développement durable

Centre de grains

La Coop Parisville travaille continuellement à améliorer ses pratiques environnementales et son implication au développement durable qui pourra être mis en place prochainement tant au niveau environnemental, social et économique. D’ailleurs, plusieurs pratiques sont déjà en places depuis plusieurs années; entre autres nous récupérons les contenants de pesticides et des sacs de semences vides dans le secteur des productions animales et végétales. À la quincaillerie, nous récupérons les batteries, les bouteilles de propane ainsi que la peinture. Au siège social plusieurs pratiques sont déjà en places et nous comptons améliorer la situation grâce à l’implication de tous nos employés dans ce processus.

Toujours dans l’optique d’améliorer le service, un nouveau silo de 2 000 tm qui avait été autorisé par le conseil d’administration à l’hiver dernier est maintenant érigé, ce qui permettra d’entreposer une plus grande quantité de grains et d’améliorer le roulement.

Vous pourrez d’ailleurs lire dans les prochains Élancoop, les nouveautés par rapport à ces sujets dans nos différents secteurs d’affaires. Activités sociales La Coop Parisville s’impliquera dans plusieurs activités cet été, dans le but de soutenir la vitalité de notre région puisque l’économie locale est au cœur de nos priorités. Il nous fera plaisir de vous rencontrer lors de ces journées. Encore une fois cette année, La Coop Parisville organise son tournoi de golf annuel qui aura lieu le 11 août au Club de Golf de Gentilly! Nous vous y attendons en grand nombre et souhaitons que dame nature soit avec nous cette année! Pour terminer, nous vous souhaitons une excellente saison estivale! Coopérativement vôtre!

2 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 3

Agroenvironnement

La ferme 2.0 À l’ère où la technologie facilite à peu près tous les métiers du Expert-conseil en agroenvironnement anthony.cyr@lacoop.coop monde, il était grand temps que nous laissions les carnets de notes à la maison pour faire place aux téléphones intelligents dans les champs. Producteurs laitiers et de grandes cultures, Nicolas Lavoie et Guillaume Dallaire du Saguenay ont décidé de concevoir une application qui les aiderait dans la gestion de la ferme. AgPAD, a été mis sur pied par des producteurs d’ici pour les producteurs d’ici.

Inutile d’être frileux envers cette nouvelle technologie, vos informations sont emmagasinées automatiquement dans le « nuage ». Les serveurs d’AgPAD sont sécurisés et il est toujours possible d’exporter vos données vers Excel. Vous pouvez compiler n’importe quelle information, tout ce qui vous passe par la tête! Semis, arrosage, épandages, récolte de foin, battage, avec des photos en prime!

Anthony Cyr, agr.

Vous pouvez essayer la version gratuite de l’application avant de passer à un des trois forfaits payants. Et puisque l’application AgPAD permet de rentrer la banque de données d’une ferme au grand complet à l’intérieur d’une poche, et parce que c’est conçu par des producteurs d’ici, elle mérite d’être essayée!

Non seulement l’application permet l’entrée de données, mais il est aussi possible d’en faire le suivi en temps réel. Il suffit d’avoir une connexion internet et de gérer ses champs via son téléphone, tablette ou ordinateur. Le gestionnaire peut partager ses informations avec plusieurs collaborateurs en leur donnant des accès à différents niveaux. Chaque utilisateur possède un compte, c’est donc facile d’ajouter de l’information simultanément.

Visitez le www.agtia.ca pour en savoir plus.

3 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 4

Ruminant

Les étiquettes d’aliments pour chevaux Marie-Christine Fauteux, M.Sc., agr. Expert-conseil équin, La Coop fédérée marie-christine.fauteux@lacoop.coop

Partie 1 - La réglementation

Partie 2 - Comment utiliser les informations

De nos jours, les différents types d’aliments pour chevaux ne cessent de se multiplier sur le marché. Comprendre les étiquettes de ces aliments devient donc plus important que jamais afin de faire des choix éclairés pour répondre aux besoins des chevaux. Mais quelles informations doiton retrouver sur les étiquettes? Qui a la responsabilité d’en régir le contenu et d’en assurer la validité?

Maintenant que nous savons quelles informations doivent obligatoirement se retrouver sur les étiquettes d’aliments pour chevaux, voici quelques points importants à garder en tête lorsque vient le temps d’en faire l’utilisation. Mode d’emploi Le mode d’emploi consiste en une suggestion de quantité journalière à servir selon le poids de l’animal, de son stade physiologique et de son niveau d’exercice. La quantité suggérée est basée sur une consommation moyenne d’un fourrage de bonne qualité. Sécuritaire, elle permet de combler les besoins nutritionnels de la plupart des chevaux tout en prévenant les excès pouvant mener à des toxicités. La quantité quotidienne suggérée doit être séparée en plusieurs petits repas par jour n’excédant pas 1.5 kg pour un cheval de 450 kg.

Tout d’abord, c’est l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA) qui réglemente l’étiquetage des aliments pour bétails. C’est elle qui détermine quelles sont les informations qui doivent obligatoirement apparaitre sur les étiquettes et quels sont les ingrédients qui peuvent être utilisés par les fabricants. C’est également elle qui octroi les enregistrements de produits et qui inspecte les usines de fabrication pour assurer la sécurité sanitaire. Selon l’ACIA, voici la liste des informations que l’on doit obligatoirement retrouver sur l’étiquette des aliments standards pour chevaux :

Par contre, il est important de se rappeler que le mode d’emploi ne donne qu’une suggestion de quantité à servir, et non une quantité obligatoire à servir. Effectivement, la quantité de moulée servie doit toujours être ajustée selon la condition de chair du cheval. Par exemple, si l’étiquette suggère de servir 3 kg/jour d’aliment Lino-Force à un cheval de 500 kg à l’exercice léger, mais que ce cheval a tendance à être gras et qu’il maintient facilement une condition de chair supérieure à 5/9 seulement par sa consommation fourragère, la quantité de Lino-Force suggérée doit alors être ajustée à la baisse pour éviter l’embonpoint. Voilà pourquoi il est si important de savoir comment évaluer l’état de chair de notre cheval.

- Nom de l'aliment - Teneur réel en sélénium (mg/kg) - Analyse garantie (% minimum, maximum ou réel de certains nutriments) - Liste complète des ingrédients ou mention : « Une liste des ingrédients utilisés dans cet aliment peut être obtenue du fabricant ou du titulaire d'enregistrement » - Mode d'emploi - Nom et adresse du titulaire d'enregistrement (si enregistré) ou nom et adresse du fabricant

Lorsque l’on évalue que notre cheval devrait consommer moins de moulée que la suggestion de l’étiquette, il faut alors s’assurer de combler les besoins en vitamines et minéraux en servant un supplément minéral complet tel que le Tonix, le Fort-Eq ou le Pro-Bloc Cheval afin de compenser pour les micronutriments qui se trouvaient dans la moulée et qui ont été retirés de la ration journalière en réduisant la quantité de moulée servie.

- Poids net (kg) Pour vulgariser ces informations et pour faciliter votre choix d’aliments pour chevaux, la Coop met à votre disposition des outils pratiques tels que le SÉLECTEUR D’ALIMENTS, exclusif à La Coop, ainsi que les FICHES TECHNIQUES COMPLÈTES de chacun des produits Célébrité.

4 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 5

Pourcentage vs poids Finalement, il est important de garder en tête que les pourcentages se retrouvant sur les étiquettes de moulée n’expriment en fait qu’une proportion d’une quantité X d’aliment. Par exemple, si l’étiquette indique 14 % de protéine brute tel que servi, le nombre de grammes de protéine provenant de la moulée dépendra de la quantité de moulée servie quotidiennement. Par exemple : Si un cheval reçoit 10 tasses (environ 2000 g ou 2 kg) d’une moulée à 14 % de protéine brute/jour, il reçoit en fait 2000 g × 14 % = 280 g de protéine brute/jour via sa moulée. Si ce même cheval ne reçoit qu’une tasse (environ 200 g) d’une moulée à 14 % de protéine brute/jour, il reçoit en fait 200 g × 14 % = 28 g de protéine brute/jour via sa moulée. C’est pourquoi les pourcentages affichés sur l’analyse garantie des étiquettes doivent toujours être remis dans un contexte de quantité journalière servie. Alors, si ce n’est pas déjà fait, sortez vos balances et commencez à peser les aliments de vos chevaux, foin inclus!

5 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 6

Ruminant

Vermifuges? Oui, mais… Les parasites et leurs effets Marie-Christine Fauteux, M.Sc., agr.

Connaissez-vous Ostertagia ostertagi ou encore Cooperia sp. et Nematodirus helvetianus?

Merck Santé animale, le fabricant du Équipe Optiboeuf, La Coop marie-christine.fauteux@lacoop.coop Safe-GuardTM rapporte des résultats d’études intéressants dans un document qu’ils ont publié en 2014. Dans le cadre de ces deux études menées en 2012 et 2013 au WBDC (Western Beef Development Centre), en Saskatchewan, 100 paires de vache-veau ont été sélectionnées, classées en fonction du poids et du sexe des veaux, et réparties aléatoirement en deux groupes de traitement. Un groupe d’animaux ont reçu Safe-GuardTM avant la mise au pâturage et de nouveau cinq ou six semaines plus tard. Ceux du deuxième groupe n’ont reçu aucun vermifuge. Les deux groupes étaient gardés sur des pâturages distincts (avec rotation des pâturages pour chacun des groupes) pendant 108 jours, dans le cas de l’étude de 2012, et pendant 90 jours, dans le cas de l’étude de 2013. Les veaux traités pesaient en moyenne 20 lb de plus que les non-traités

En fait, ce sont des parasites internes des bovins aux pâturages… En quoi est-ce intéressant? Parce que, depuis des années, toutes les études s’entendent pour dire que les parasites internes vous coûtent cher!!! Selon une étude menée en 2007 à l’Iowa State University, une infection parasitaire subclinique (c’est-à-dire qui ne cause pas de symptômes visibles chez les bovins touchés) peut coûter jusqu’à 190 $ par animal! Ces pertes sont causées, entre autres, par le fait que les bovins infectés perdent l’appétit et mangent moins. De plus, leur système gastro-intestinal ne peut pas fonctionner normalement en étant parasité, ce qui risque de réduire significativement leur croissance. Finalement, M. Gasbarre et ses associés mentionnaient même dans la revue Veterinary Parasitology que les parasites présents dans le système digestif peuvent également affaiblir le système immunitaire et affecter la réponse aux vaccins.

Traiter ou ne pas traiter ? Intéressant comme résultat, n’est-ce pas? Toutefois, avant de traiter, il vaut la peine de s’interroger sur la présence réelle des parasites internes dans votre troupeau. Tout d’abord pour une question de coûts et ensuite pour éviter de contribuer au phénomène de résistance parasitaire.

Les traitements disponibles Les produits antiparasitaires à verser sur le dos des animaux (Ivomec, Dectomax, Cydectin, etc.), bien connus depuis plus de 30 ans, nécessitent la manipulation des animaux. Ces produits provenant tous de la même famille qu’on nomme lactones macrocycliques agissent sur les parasites internes et externes Un autre type de produit existe aussi : ce sont les benzimidazoles dont fait partie le fenbendazole (Safe-GuardTM). Administré par voie orale, ce produit atteint directement le système gastro-intestinal, là où les vers vivent et se reproduisent; il ne traite que les parasites internes. Il est disponible sous plusieurs formes dont les ProBloc Bœuf SafeGuard La Coop, le Prémélange minéral OptiBoeuf SafeGuard et le Complément Ver-Dict La Coop. Toutes ces préparations peuvent être utilisées au pâturage.

C’est ici que la coprologie (analyse du fumier en vue de détecter la présence d’œufs de parasites) vient jouer un rôle très important afin de bien cibler le niveau de contamination de votre troupeau avant traitement. Cette année, Merck Santé animale et La Coop vous offrent ce service. Les résultats vous parviendront directement, ainsi qu’à votre vétérinaire. Pour terminer, je vous invite à vous interroger… Les parasites internes grugent peut-être une partie de vos revenus; Ça vaut sûrement la peine de demander l’avis de votre vétérinaire à ce sujet.

Tableau 1- Performance des veaux au pâturage (Adapté de WBDC, 2012 et 2013) Étude du WBDC 2012 Groupe témoin Safe-GuardTM Nombre d’animaux 50 50 Poids initial (lb) 222,3 222,2 521,7d Poids final (lb) 503,7c Gain au pâturage (lb) 281,4a 299,5b Jours au pâturage 108 108 2,77b GMQ 2,61a a,b c,d

Étude du WBDC 2013 Groupe témoin Safe-GuardTM 50 50 260,5 263,1 498,9a 528,3b 238,4a 265,2b 90 90 2,65a 2,95b

: les lettres différentes sur une même ligne montre une différence significative à P < 0,01 : les lettres différentes sur une même ligne montre une différence significative à P ≤ 0,05

6 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 7

Réseau grain

Faites votre offre! Réjean Castonguay, agr. Directeur des opérations Laitier/Végétal & Commercialisation des grains rcastonguay@parisville.coop

Si cela vous intéresse, nous avons 3 boîtes à grain avec vis à vendre. Nous prendrons vos offres par écrit jusqu’au 8 juillet! Les usagés actuels seront priorisés et la meilleure offre sera retenue.

Comme annoncé à l’assemblée générale du mois de janvier dernier, le conseil d’administration a autorisé la construction d’un nouveau silo d’entreposage des grains de 2 000TM qui nous permettra d’améliorer l’efficacité du centre de grains et de réduire l’attente grâce au nouvel élévateur de 200TM/heure. De plus, cela nous permettra d’entreposer une plus grande quantité de grains, le tout, pour vous offrir le meilleur service. Le silo sera prêt pour accueillir la nouvelle récolte!

À GAGNER ! 1 carte cadeau de 50 $ du Resto Bois-Clair et 50 $ de Unimat parmi les 12 participants sélectionnés Envoyez vos photos agricoles à laurie.lafontaine-cote@lacoop.coop

7 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 8

DES LS IL CONSPEEIRTS D’EEX LUS ! NC IIN

O Obtenez btenez lle em maximum aximum de de profit profit de de vos vos cchamps hamps a avec vec lles es ssemences emences fo ffourragères ourragères EELITE LITE llors ors d du u BLITZ BLITZ FFOURRAGÈRES. OURRAGÈRES. À compter semences compter p du du MXLQDXDR€W, MXLQDXDR€W, placez placez votre votre commande commande de de semences auprès expert-conseil soyez assuré assuré d’économiser d’économiser gros! fourragères otre ex pert-consseil et soyez gros! è è de vvotre au près 109739_05-16

Pour plus de détails, isitez lle e blitzfourrageres.coop blitzfourrageres.coop P our p lus d ed étails, vvisitez w ww w..bl l aitz c ofoop. www.blitzfourrageres.coop urcraogoepres.coop Elite est une marque de commerce de La Coop fédérée.


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 9

Ruminant

Lactoremplaceurs… quoi de neuf? Tout d’abord, je tiens pour acquis que je n’ai pas à vous démontrer tous les avantages (économique, de régie, zootechnique…) que procurent l’utilisation de lactoremplaceur pour vos futures productrices ! Les poudres de lait, comme plusieurs les appellent, ont beaucoup évolué depuis leur première mise en marché. Le temps du BO-VO et du LACVOR est révolu!

GOLIATH 21/18 FLEX

Pour rencontrer les nouvelles normes de l’ACIA, La Coop a revu en entier son offre de lactoremplaceurs. Voici maintenant votre nouvelle gamme :

Un détail important, tous les lactoremplaceurs de la gamme Goliath possèdent le procédé « Quick fluidifiant» qui facilite la dissolution.

GOLIATH XLR 27/16

Votre réseau continu à faire évoluer son offre de produits pour combler vos besoins. Une normalisation de cette gamme était nécessaire pour rester à niveau! Pour de plus amples informations à propos de la nouvelle gamme de lactoremplaceurs Goliath ou des plans d’alimentations lactés, n’hésitez pas à consulter votre expert-conseil.

Jean-François Lemay, agr.

Conseiller spécialisé ruminant, La Coop Fédérée jean-francois.lemay@lacoop.coop

Formule modernisée et plus flexible. Ce lactoremplaceur est celui dit «de base». Il est recommandé pour les génisses d’élevage, les producteurs de vache veau et de veaux de grain. Il possède un excellent apport en énergie pour combler les besoins par temps froid. À utiliser à raison de 130 GR par litre de lait. Un programme flexible jusqu’à 7 L/t/jr.

Pourquoi changer une formule qui fonctionne à merveille et qui comble les besoins du marché ! Toujours vendu pour une génétique supérieure et fabriqué à 100% de protéine laitière. Ce lactoremplaceur favorise les gains maigres chez vos génisses. Il contient toujours les additifs oléoactifs, un nouveau concept de modulateur intestinal (MI²) et son catalyseur digestif. Tous ces additifs ont des effets positifs sur le développement des cellules épithéliales, la régénération de la muqueuse intestinale et ils ont aussi un effet antibactérien. La totalité du sélénium qu’il contient est de source organique.

Choisissez LE bon produit pour VOS besoins.

Une version acidifiée de ce produit existe toujours. Un avantage marqué pour des veaux qui reçoivent du lait à volonté à température ambiante ! Ce concept est essentiel dans ce cas précis pour contrôler et/ou réduire la croissance bactérienne et éviter la coagulation dans le récipient. À utiliser à raison de 150 GR par litre de lait. Pour un programme de croissance accélérée à 8 litres par veau quotidiennement jusqu’à 10-12 litres en repas multiple.

FAITES L’ESSAI MAINTENANT ET BÉNÉFICIEZ D’UN RABAIS!

GOLIATH 24/17 PERFO Une nouvelle formule performante et économique! Doté également des additifs mentionnés plus haut. Formulation très versatile fabriquée à 100% de protéine laitière. Les besoins énergétiques et protéiques sont mieux balancés, peu importe la température ressentie par vos génisses ni la quantité servie par jour.

10%

Obtenez de RABAIS sur toute commande de lactoremplaceur, du 1er juillet au 31 août 2016

À utiliser à raison de 140 GR par litre de lait. Un programme normalisé de croissance à 8 litres par veau quotidiennement jusqu’à 10 litres en repas multiple. 24% de protéine et de 17% de matière grasse.

Communiquez avec notre équipe :

819 292-2322 9

L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 10

Ruminant

Classification Alexis Doucet, T.P.

Une ronde de classification vient de se terminer dans le territoire. Nous vous présentons donc les résultats de nos clients qui ont obtenu des vaches TB à leur première lactation ainsi que les vaches Excellentes. Félicitations à tous!

Expert-conseil/Ruminant alexis.doucet@lacoop.coop

PARISVILLE !"#$%&"'()**!$#'+)%,! !676#)'%!2*1!%%'!4,$#!% !676#)'!%)9!"4)#'2,!#*$)2 !676#)'():)%':$"4-#55; 1!,$%%$)"")'+$1;2'-#!:%)# 1!,$%%$)"")'+$)*"!,'%!+!"76!#4 1!,$%%$)"")'0%!7'455#,!" 1!,$%%$)"")'0$%!"*)'455#,!" <5<5%'!*:554'5":554 <5<5%'#52)<%)9'*'#)9 4)'%!'<%!$")'-6#4)**)'7!)%%! 4)'%!'<%!$")'+5%+5'#5;5;5 4)'%!'<%!$")'<#$,)'%)5" 4)'%!'<%!$")'1!%$,)#5'#59$ 4)'%!'<%!$")'<5;)#'-!,-5 1!#5"'15A6$")'*5#)!45# 1!#5"'%$%$'2*!%%$5" 1!#5"'1B!*&'1B!#*)# 1!#5"'2!%5,)'-!%*$,5# 2!"*21B$'4)2*#&'2!#!-& ,!*+!%)'2!"1B)D'(6%$)'$+ %),!&)"")'(5%$)'0)+)# %),!&)"")')%%)#'*5<2$4) %)2<)#!"1)'A6!*#$),)'%)*$*2"5: %)2<)#!"1)'-!9*)#'26D)%5") 5-)#,!**'*!-&':B&'"5* 5-)#,!**'0#!";06#*':$"45:2 <!#$25'2%$";&',&2*& <!#$25'1!#"$+!%'B!* <!#$25'-#!:%)#'4&"!2*& <!#$25'2*)!4&'2*!&0#)) <!#$25'!%%)"'%)5"! <!#$25'%$7B*"$"7',$,$ !6'25%)$%':$"4-#55;'7!"-)% #$1!7#$'!0*)#2B51;'5<)"%& #$1!7#$'2*!%%$5"'"5%)*! #56,)#'2*)!4&',!<%) <#52<)#)'75%4:&"';#$2*!%$") 1)4!#+!%%)&'0#52*&'!%%)22$5 %$-)!6'1,')+5%+)'45%%$"! #LMNNOPPO'-OQRST'-UVSU' #LMNNOPPO'#LWXNPUV'-VSYSO' #LMNNOPPO'1VLNZ[':LQROV' #LMNNOPPO'<LXOV'&UQQ[''''''' #LMNNOPPO'5Z\S]MO'&L'0UP'''' #LMNNOPPO'5Z\S]MO'&NUZO\'''' #LMNNOPPO'<LXOV'9UVSU''''''' *)%)2*'%!,)%'2B51;)# +!%<$)##)'*#$-6*)'#5*6%) 7$#56)**)'0)+)#'!-$2) 76$,5""$)#)'-#!:%)#'(!1;!% 76$,5""$)#)'4),<2)&'%$D! 76$,5""$)#)'%$**5#!%',!,!,$!

*********)9 **)9 )9 )9 )9 )9 )9 )9 )9 )9 ***)9 )9 )9 **)9 )9 )9 )9 **)9 )9 )9 *)9 **)9 )9 )9 )9 )9 *)9 ***)9

./ .8 ./ .8 ./ .8 ./ ./ .8 => .8 ./ =? =? =? =? =? =? => =? =@ ./ ./ ./ => =? =? .8 ./ =? =C =? =? ./ .8 =? =? =? .8 =? .8 ./ =C =? =? =? =? ./ =? ./ ./ =?

@)

@) C) C)

K)

@) C)

C) @) C)

@)

0)#,)'!"#$%&"'$"1 '2*3')456!#4 0)#,)'!676#) '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'!676#) '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'!676#) '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'1!,$%$)"")'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'1!,$%$)"")'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'1!,$%$)"")'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'1!,$%$)"")'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'4)'%!'<%!$") '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)')323,3'1!#5"'$"1 '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)')323,3'1!#5"'$"1 '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)')323,3'1!#5"'$"1 '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)')323,3'1!#5"'$"1 '2*)3'0#!"15$2) 0)#,)'76$,5"4!%)'$"1 '2*3')456!#4'4)'%5*-$"$)#) 0)#,)'76$,5"4!%)'$"1 '2*3')456!#4'4)'%5*-$"$)#) 0)#,)'%),!&)"")'$"1 '%5*-$"$)#) 0)#,)'%),!&)"")'$"1 '%5*-$"$)#) 0)#,)'%E)2<)#!"1)'F>===G'$"1'<!#$2+$%%) 0)#,)'%E)2<)#!"1)'F>===G'$"1'<!#$2+$%%) 0)#,)',!*B$2'H'0$%2 2*I2&%+J#) 2*Ͳ2&%+J#)' 0)#,)',!*B$2'H'0$%2 <!#$2+$%%)' 0)#,)'<!#$25'$"1 <!#$2+$%%)' 0)#,)'<!#$25'$"1 <!#$2+$%%)' 0)#,)'<!#$25'$"1 <!#$2+$%%)' 0)#,)'<!#$25'$"1 <!#$2+$%%)' 0)#,)'<!#$25'$"1 <!#$2+$%%) 0)#,)'<!#$25'$"1 0)#,)'#$1!7#$'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#$1!7#$'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#$1!7#$'$"1 '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#56,)#'$"1 '<!#$2+$%%) 0)#,)'#56,)#'$"1 '<!#$2+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'#5622)**)2')"# '%)1%)#1+$%%) 0)#,)'*)%)2*'$"1 '%)1%)#1+$%%) ,!"2)!6 0)#,)'+!%<$)##) 2*)Ͳ1)1$%)'4)'%)+#!#4' 7$%%)2',$1B)% %)1%)#1+$%%)' "5#,!"4'76$,5"4 %)1%)#1+$%%)' "5#,!"4'76$,5"4 %)1%)#1+$%%) "5#,!"4'76$,5"4

10 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 11:06 AM Page 11

Ruminant

PROS de la pesée Normand Roy, T.P. Directeur régional ruminant/végétal normand.roy@lacoop.coop

HOLSTEIN (suite)

HOLSTEIN NOM

LAIT

KG gras/jour

345#4*%)5&645' !"#$%&#'(!#)*(+!),-.$ $)!#-(3&345!#&(6&&7&8

/012 //12

21/ 219

345#4*%7)754 !4"4#&(7$:-4('-,8$;& %&#"&#-*(5&7&#(;!*33 !4"4#&(6&>&.(>$3;%#--? !4"4#&(3!38*(#-*

/< /212 =212 /<1@

21= 219 219 21A

345#4*8%#&$&4!!4 +!)$..$&33&(;!)$3& +!)$..$&33&(&.8!(8&!7&# +!)$..$&33&()!*(.!?-'! +!)$..$&33&('$)%$'8(.!4'C-#$'* +!)$..$&33&('*#!,(6-#;!3 +!)$..$&33&(;$;$ +!)$..$&33&(;#&!)("-.;>*3 +!)$..$&33&(;*3!("-.;>*3 +!)$..$&33&(&+.!$#(5&7&# +!)$..$&33&(5.$,,&#(8!3+C&E +!)$..$&33&(6&#$+-(8&!7&# +!)$..$&33&()!3&(8!)4&.+!)$..$&33&()!*%&(8,&+'#4) +!)$..$&33&(7$+?*(5&7&# #-7*!$#&()!#'$3$F4&(8'&!;* +!)$..$&33&(%!3E!$(5&7&#

/B1@ /@10 /019 // =01B /@19 /01= /<1D /A1B /01= /0 /0 /212 /21/ /<1D /019

21A 21/ 21= @ 21= 219 @ 21D 210 21= @1= 21A 219 210 21B @1@

+!)$..$&33&(;-..*(8&!7&# +!)$..$&33&(&.-$8&('&&(-55 +!)$..$&33&(5.$+?!(;43;&& +!)$..$&33&(5.$?*("-.;>*3 +!)$..$&33&(.!8&3E!(8!3+C&E +!)$..$&33&()&3'C&(#&"$3!.;

/21= /D1B /A10 /B19 /= /21B

212 21D 219 21A 21D 21D

345#4*89%#3$475& +C!)5.&4#$(%#!3;*(8!.)-3&. +C!)5.&4#$("-.;>*3()!#$.*3 +C!)5.&4#$()!3$5-.;(5!)-48 +C!)5.&4#$(84"!#(8!))* +C!)5.&4#$(>#!3".&#(!33-4?! .-4$8!3;(,!7.$3!(%4+?&*& %-3!++4&$.(#$3!(%!:'&# +C!)5.&4#$(%-3!$#($8!%&..& 8$;.&#(%4+?&*&(+.-+C&''&

/21A /B1= 9< /<12 /019 /=12 /<10 /<10 /B

21B @1/ @10 @ @10 21A 21D 21A 219

345#4*8$%7$% +C#$)!#("-.;>*3()!6&8?! +.!4.!(%$8+4$'(?$3".* +.!4.!(+!'*(-)!33* +.!4.!(+-F4$3&(%-3!$# +.!4.!(;!.$;!(6&##$+? +.!4.!(5!+$.&(.!4'C-#$'* +.!4.!(5&&(%#!>.&#

/A1B //1B /=12 /<10 /212 =<1= =/1D

21B @ @12 @ 21@ 21/ 219

345#4*W4J*%&)$4J ;&8!$".&8(%#!>.&#("&#$& ;&8!$".&8(%4;.$"C'(&7&.*3& ;&8!$".&8(&,$+(;$7! ;&8!$".&8(5&7&#(?!'-4 ;&8!$".&8(5&7&#(.-4$8-3 ;&8!$".&8(5&7&#('&88* ;&8!$".&8(6&''(!$#(.-4$8! ;&8!$".&8(?$.-%*'&(3!,! ;&8!$".&8(.!'$'4;&(!33! ;&8!$".&8(.4.4(8!.';&8!$".&8()-#&(5.!7$& ;&8!$".&8(#!3"&#(%&..& ;&8!$".&8(8!C!#!(8!8?$! ;&8!$".&8(8!,C$#&(>$33$& ;&8!$".&8(8'!..$-3()$)$ ;&8!$".&8(8'!#)!3(;&.$! ;&8!$".&8(>$3;%#--?(.!3+* .-!8$8(;!#$48(8*;3&* )!#'$3;&.(;43;&&(6;(!4;#&*

/D12 /21/ ==1A /=10 /21/ /D10 =210 =21@ /< /B1@ /212 /21B /@1A /012 // /=1= // /@1B /912

@1B 21D 21D @12 21B 21D 21@ 21B @ @12 21A 21/ 21B 21A 21D 0 @1= @1D @12

345#4*4J#*8%5"! +!#-3(!3!)&&(&,$+ +!#-3(!3"&.(8'!3.&*(+4, +!#-3(!#$&(C43'&# +!#-3(+C!'*(+C!#'&# +!#-3(+C#$8'!..$3&(%!#-F4& +!#-3(+.-;$3!(8,&+$!. +!#-3(+-F4&.$+-'(+!8$3+!#-3(&;$.$&(!8C.!# +!#-3(&)&#$!(>$3;%#--? +!#-3(&)&#$+!(>$3;%#--? +!#-3(&)&#$.!(+!#!)$3!'-# +!#-3(&)$3!(5&7&# +!#-3(C!#$&..&(!8C.!# +!#-3(C!8$.;!(.!4'C-#$'* +!#-3(.$8&.-''&()$3+$+!#-3(.$8$!33!("-.;>*3

/212 /=1/ =/10 /910 //10 90 =21D /A19 /=19 9B1/ =21A ==10 /=1/ /01= =21A /0

21B @12 219 @12 @12 @ 21/ @1@ @1= @12 219 @12 @1D @ 21= @10

Vache : 50 kg (2X) et 55 kg (3X)

LAIT

KG gras/jour

/21/

21=

/A12 //1= =01/ /@1A

219 @10 210 @10

/21B

21A

NOM

LAIT

KG gras/jour

345#4*)45#" "&#)-()!*!(?#48!;&#

=@1@

219

345#4*)5"$&45 "#-.$&#(6-#;!3(84#8$8 "#-.$&#(8!.&)(#&"$)&

/= /@10

21A 21D

345#4*)5"J*$"' "#-8.-'(;&)-+#!+*(?!#$3! "#-8.-'(;--#)!3(?!)!#$& "#-8.-'(5&7&#(8!;6!3* "#-8.-'()$8+C$&5(%!%*%&.

/@1= =012 =<12 /<1@

21B 21/ 21/ @

345#4*)7&#"!!&X54 #-4)&#(!33! "4$)-33$&#&()*!

/<1@ /01A

@12 21D

"4$)-33$&#&(8$;(6!+?$& "4$)-33$&#&(C->$&(8433*

/=1= DB1A

@ 01=

345#4*)7&!&45 #-*.$&#(8&,'&)%&#()!;-3! /=1B /A10 /21B

21B 21B 21/

9D10 /A19

21B @1=

9<1= 9<1@ /01B 9=1/

@ @ 21A @1/

==1@

219

=@10

219

/< //

21A 21B

//1A

@12

//

@1@

/=1B /010 /@1@

01@ 21= @10

//1@ =@12 /A1/

@12 21B @10

=212 9=1@

@1= @1/

9/1/ ==10 =21/

@10 @ 21D

9=1D

=1=

/D12

010

KG gras/jour

/01/

21A

/@10

@1D

/=12 /B1= /@1@

@10 21A @

/<

@1@

/010

@1A

=@10

219

/2

21A

345#4*9%645#%8945 C!%&#)!+C&#(8'!3.&*(+4,()!:$! 6!3"$&('&),.&'-3(8+!#)!3$! !3"8'(8C!F4$..&(!#$!33& )8(@9A C!%&#)!+C&#(.4#&+?(.!4#!

/212 /B1= //1D /9 /212

@1@ @1/ @10 21A 219

345#4*I"!&4$ 6-3$&.('&3!+$-48(,!$8$%.& 6-3$&.(#&'$3&(>C*(3-'

/21= /01A

21A 21D

345#4*$%*K"&4*$%8'A4 .!(7-$&(.!+'&&()!3$5-.;(&7&#.* .!(7-$&(.!+'&&(8!,C$#&(5#!+$3& .!(7-$&(.!+'&&(+-38'!3'(5#!%*

/@1B /=19 /01B

21B 219 @12

345#4*$%&'&X54*#%5&645' )!#$%&#'(&$"C'('&##* )!#$%&#'()!3$5-.;(%-.$;& )!#$%&#'(;4#!+&..(*&..-> #!*-3(;G-#(,.!3&'(+!'C&#$3& )!#$%&#'()#(%4#3(#$,-43& )!#$%&#'(*!-4#'("$7&3+C* )!#$%&#'()!#$-3(,!F4& )!#$%&#'('&##!(;#!?& #!*-3(;G-#(,.!3&'()!#'!

/<1D /21A /<1D =<19 /21@ /01A /<1A /<1= =<1@

@ @1= 21A 21/ 21A @1= 21D 21B 21=

345#4*$4J*)&5"74''4J "$#-4&''&(!..!(5&7&# "$#-4&''&()$8+C$&5(8,-''$& "$#-4&''&(,!3!)!(.!4'C-#$'* "$#-4&''&('-..&&(;&:'&#)!3 "$#-4&''&(6!+?$&(5&7&# "$#-4&''&(,!3;-#!(!#%-# "$#-4&''&(>$3;%#--?()-3$+! "$#-4&''&(,!3;-#!(!#%-#

=212 /@1B /@1= =210 /<12 /@1B =01= /91B

21B 21B 219 219 21B 21D 219 21A

345#4*$Y4J;45%!84 .&8,&#!3+&(%!:'&#(84E&.-3& .&8,&#!3+&(%&.!*()#(%4#38 .&8,&#!3+&(%&..!(!8C.!# .&8,&#!3+&(&7-.7&(;&%$'!3& .&8,&#!3+&(6&''(!$#(.!*;* .&8,&#!3+&(.$;$!3&(%!:'&# .&8,&#!3+&()!4;&(;!>8-3 .&8,&#!3+&(3*?-3(.&.&! .&8,&#!3+&(,!*-55(.-4$8&

//1B /<1/ /<12 /=19 ==1/ /<1/ /91A =<1@ /912

@1@ 210 21= 219 21/ 21= 21A 21= 219

/01/

21A

/21D

210

345#4*!%7K&$X!4 $)!#-(?-7!.&7(;!#$$)!#-(.!4#&3+&(;&7$. $)!#-(,#&+$..$!(%$"8'-3& $)!#-(7!.&#$!3&(6-3!C 3!47$.&3&(;$;$(;!7&3,-#' 3!47$.&3&(;-.-#&8(8&!7&# 3!47$.&3&(6!3$3&(;!##-> 3!47$.&3&(6-C!3&(5#-3'#433&# 3!47$.&3&(64;&('$8-3 3!47$.&3&(.$.$(.$"C'3$3" 3!47$.&3&(.4+$!(?#48!;&# 3!47$.&3&(,!'-4()+"4$#& 3!47$.&3&(#-8$(5$#&>-#?8

/01A /@1B /@1= /@1B /@19 //1B /D1B /=12 =21@ /212 ==1= /D1/ =21A

21A @10 219 @12 @10 21A @12 @ 21/ @1@ 21B @ 21/

/=1A /=1D

@ @1/

/0

@12

345#4*;457J ,&#48(%->)!3(83-> ,&#48(5%$('!-#)$3! ,&#48(5&7&#(8*#$& ,&#48(643-(%!#%-4$..& ,&#48()!3$5-.;(8!#;!$"3&

=2 /@1D /<12 =01B /012

21B 21B 21= 21@ @1@

Vache : 50 kg (2X) et 55 kg (3X)

1er veau : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)

LAIT

11 L’ÉLAN COOP Été 2016

*



(

(

 (

 (

( (

( ( (

( ( (

 

(



/D12

@1/

=2

21=

=019 9<

21A @

/210

@10

1er veau : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)


LELAN juin16 16-06-27 11:29 AM Page 12

Ruminant (suite) HOLSTEIN (suite) NOM

LAIT

KG gras/jour

LAIT

JERSEY

KG gras/jour

NOM

LAIT

KG gras/jour

LAIT

KG gras/jour

345#4*89%#3$475& ?&3'-37!.&(8>!'G8(5.!8C

0D1@

21A

00

21/

345#4*)45#" !#.!$3&(548$-3(!.W8$!(:(* "&#)-(64.$)!(!.'!,.48

0/1@ 021@

21@ 21@

Vache : 30 kg (2X) et 33 kg (3X) 3ZD*;,/>K ,C$.-(&7&#*;!*(!$3 KhZKE,#-"#!)(&)* ,C$.-('43&8$&('!4#48 7!+-.!$'(%#!:'-3($3;$!3$8'& ,C$.-(.$8-4(%!.*8& ,C$.-(!$##!$;()$88& ,C$.-(%$.*8&(%4+?&*& ,C$.-(8!)4&.-(+!#$& ,C$.-(&..$&(?-8 +Z<,K>D>hE</D( ,C$.-(.$8&..-(!3$? ,C$.-(8>-#;(.$'!.$& ,C$.-(%-4#3&(7$-.&''& ,C$.-()!#$-3(%$+C&''! ,C$.-(%455&#(C!38$! ,C$.-(#&"$3!.;(8-. T2<9((8$) ,C$.-(8&!7&#(84E*& ,C$.-(&)%#!+$3"(!.$3& ;&8"!4'C$&#(;&3E&.(8*.7$! #-3;&.!$3&("$..&8,*(8!)* %&#3!;!.&(#-.-(+!.!)!#$ %4+C$(F4&&3(.$''-#!.

/=19 /@1B 9=12 9<10 901A /21@ /D10 /@1B /= /9 9D1= /01= 9=12 D/1D /91= //1= 9B1@ =01A ==12 /D1A =21/ /A1A /<

@1@D @12D @10A @1@9 @1@ 21=D @12@ 21D9 @19 @1B= @1@A @1<D @10A @1/B 21A 21=D 01B @1@A 21D 21D/ 21/2 @1DD 21/2

3ZD*J&Ͳ%!Ͳ"$* 8$&!3-.(&'-$.&3!$3&(+-#3&' 8$&!3-.()!3$5-.;(8-3$+C&

/919 /<1B

@1=D @1@B

3ZD*6KͲ#d/E %-)!'$(+C!#-33&(.$''-#!.

AYRSHIRE /<19

/@10 9<1/ /01B

@1@ @1<0 @1/9

/A1@

01A@

/@10

NOM

@

21B0

/0

21BA

3ZD*;Z/^KE ,!#$8-3(!..(8'!#(;$;$&

/=12

@1</

3ZD(W*$*;>/E ,-,-.(#-8&,.&:('(#&:

/<1/

21@

3ZD*;Z/^K ,!#$8-(8&!7&#(.&!;&# ,!#$8-(%#&''(.$7& ,!#$8-(8!.--3(;*3- ,!#$8-(;-.)!3(8C&##* ,!#$8-(%#&''(.!E*'->3

/<12 /=12 =012 /=1B //1/

@10= @10D 21B2 21B= 21BB

/2 /=1=

21A2 219D

/21A

21B

3ZD*K>W/ZZ ,!#$8-(5&7&#(&.8* 7!.,$&##&(5!?$#(#-4)%! #-8'!#(!E'&+(;!#.-#&8 )!4#$+$&33&(.-4(5$!%$.* 8'&+#-$:(%-8)!3*(8C!),-- 7!.,$&##&(6!+?(?!)$..& #&!.;&!4(+#-+?&''(!+#&8(3-4#+* ,!#$8-(.-3"'$)&(,!'8*

/@1D /D12 /A1= /910 /019 /21@ 9212 /<10

@1<= 21AB 210B 21D@ @10B 21/ 21DD @

/<10 //10 /010

@ @1@D 219A

/A1/

@10D

Vache : 50 kg (2X) et 55 kg (3X)

er

1 veau : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)

LAIT

KG gras/jour

345#4*W7*#75&45 !4#&.(+C48()$#!+.&(U&' ;&(.!(,.!$3&(#$8'-4#3(3-7;4()4#$&#(%&''*(U&' ;4()4#$&#(+C!;->(U&' ;4()4#$&#($;!;4()4#$&#(.!+'! ;4()4#$&#('$#!)$84 8&.>--;(+!.$)&#-(8$.?(U&' ;4()4#$&#(%%?(3!*!(U&' ;4()4#$&#(5&8'$7& ;4()4#$&#(.$+-#$+&(U&' ;4()4#$&#(8$.$! ;&8(+C!)-$8(5&&.$3"(U&' ;4()4#$&#($84E4 ;4()4#$&#(643?$& ;4()4#$&#(.!3;#-7&# 8'(+.&)&3'(%&3;$"(7$-.&''&(U&'

=<10 =<1B =9 0/1@ =<1= =012 =<1/ =21D =@1D =0 =@1= =@1/ =<10 =@1D =21@ =< 0/

219 21D @12 21= 21/ 21A 219 @10 @10 21B @1/ 21B 21/ 21A @1D @ @1D

345#4*5"7JJ4''4J ;&(.!(,.!$3&(,#$)&(,$3:!7- &' #-488&''&8(%&8'&#(*$'& #-488&''&8(;#&!)&#(E!;$3& #-488&''&8(?!38!8(E-8$'! #-488&''&8(.!3;8+!,&(E$33* #-488&''&8(3-#)!3;$3(!)%&..& #-488&''&8(3-#)!3;$3(7#!+?* #-488&''&8(-%.$F4&(*-(5!' #-488&''&8(-%.$F4&(*8!%&. #-488&''&8(,-+?&#(*->&& #-488&''&8(#-+?8'!#(%#$:$& #-488&''&8(3-#)!3;$3(>$33&# #-488&''&8(,-?&#(*!-4 #-488&''&8(3-#)!3;$3(:!%%$& #-488&''&8(3-#)!3;$3(:$! #-488&''&8(,-?&#(*$EE*

=D1A =D =01/ =A1D =0 /<19 /@ =/1D =01/ =01A 0A =@1= =@1= =/1A =/1A =<1@

21D 21D 21/ @12 @ 21D @1@ @1@ 21B @12 21D 219 21= @ @12 21B

3ZD*W*$*;>/E ;&(.!(,.!$3&(>$.'-3()$88 ;&(.!(,.!$3&(;#&!)&#(8C$..$3";&( .!(,.!$3&(;#&!)&#()*8'$+;&(.!( ,.!$3&(#C*'C)(#-)$ ;&(.!(,.!$3&(,#$)&(.&-3 ;&(.!(,.!$3&(#&!.$'*(,!$..;&(.!(,.!$3&(+!.$)&#-(#-?$(&';&( .!(,.!$3&(,-?&#(%!)%! ;&(.!(,.!$3&(3-#)!3;$3(5-+!++$ ;&(.!(,.!$3&(#&!.$'*(,#$:& ;&(.!(,.!$3&(,-?&#(8!88$ ;&(.!(,.!$3&(,-?&#(3-#)!3;$& @A0BV(,$+!88-

==1B =@ =019 =91= =@1= =A10 ==1B =D1D =< =/1= =<1@ =B1A 0A1@

21DD 21B 21DD 21=A 21D @1<= 21// 219D 21=9 @122 21/@ 21A9 21/A

Vache : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)

RÉSULTATS EXPO

1er veau : 25 kg (2X) et 28 kg (3X)

LAIT

KG gras/jour

=01B

21B

==12

@

=212

21A

=D1D

010

=01A

21B

=01/

21=

=212 =01D

21B 21B

/219

@1/=

==1@

21/@

=/1B ==1B

21DA 21DB

=210 =D19

21/ @1<D

1er veau : 35 kg (2X) et 38 kg (3X)

La saison des expositions est maintenant débutée. Les 14 et 15 avril derniers se tenait à Victoriaville « L’Expo printemps » qui regroupait toute les races laitière. Quelques clients y ont participé dont voici les résultats : Ferme Roussettes Enr, Leclercville • 1e 2 ans sénior, Roussettes Poker Amesing • 1e 3 ans sénior et Ch. Inter., Roussettes Dreamer Zadine • 2e Bannière Exposant • 2e Bannière Éleveur

Ayrshire Ferme Du Murier, St-Édouard • 1e génisse sénior et mention honorable, Du Murier Devils Bamba • 3e 4 ans, Selwood Calimero Silk Ferme Lady in Red Ayrshire Inc, Issoudun • 1e 1 an été, Lady In Red Berkely Glamour • 3e 2 ans sénior, Chaluka Predator Amande • 2e 3 ans senior, Des Parairies Pamca • 3e 5 ans, Claudale Cherry • 1e Bannière Exposant

Jersey Ferme Rolandale, St-Flavien • 4e 1 an Junior, Jolibois Noisette Téquila

Holstein Rouge et Blanc

Ferme De la Plaine, Ste-Françoise • 2e 2 ans sénior et Ch. Inter. de réserve, De la Plaine Bingo Stinger • 1e 4 ans, Grande Ch et Championne Suprême, De la Plaine Burdette Bling • 1e 6 ans et plus et Gr. Ch. Réserve, Forever Schoon Ping • 1e Bannière Éleveur

Ferme Rolandale, St-Flavien • 1e génisse sénior et Ch. Junior réserve, Jolibois Florence Lotus

Félicitations à tous les participants! 12 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 13

Profil d’entreprise Ferme Les Cultures du castor Inc. et Les Élevages Soden Inc. Laurie Lafontaine-Côté

Sophie Bédard

Entre 1981 et 2000, ils ont fait l’achat de plusieurs terres, ils ont agrandi le troupeau, il y a même eu un feu dans l’étable qui était à l’époque derrière la maison de Denis. Ils ont choisi de ne pas reconstruire, mais plutôt d’agrandir l’étable principale. Les cousins ont été associés jusqu’en 2000, la relève de Marcel commençant à manifester son intérêt à reprendre l’entreprise. Denis a donc laissé le troupeau et quelques terres à son cousin pour s’investir davantage dans les grandes cultures pour ensuite fonder Les cultures du Castor. En 2000, il a construit un centre de grains et un garage et a fait l’achat de plusieurs terres à Leclercville puis à St-Edouard en 2000 et enfin, à Lotbinière en 2009. Évoluant au fil des ans, Les cultures du Castor comptent à ce jour 1000 âcres en terres cultivées en maïs et en soya.

Coordonnatrice aux communications et marketing laurie.lafontaine-cote@lacoop.coop

Sophie Bédard a toujours évolué dans le monde agricole. Son grandpère était producteur laitier et son père était jadis éleveur de porc et de bœuf. Le grandpère de Sophie a même été l’un des membres fondateurs de La Coop Disraeli. C’est de là que provient sa passion pour l’agriculture ainsi que la coopération qu’a développée Sophie au fils des ans. Elle a acheté une maternité dont elle a été propriétaire avec son ex-conjoint pendant 20 ans à Ste-Praxède. Elle a finalement vendu son entreprise et sa maison en 2012 pour différents concours de circonstances. Elle s’est d’abord impliquée dans le conseil d’administration de sa coopérative locale, puis du conseil d’administration de La Coop fédérée de 2006 à 2015. Sophie est également très impliquée dans la fondation Socodevi, avec qui elle travaille déjà depuis plusieurs années en Bolivie. Lors de la fermeture de sa maternité, elle a d’ailleurs envoyé beaucoup de matériel à son projet là-bas, ce qui a grandement aidé à l’avancement. Mère de deux garçons, Sophie est très fière de réaliser qu’ils ont eux aussi la piqûre pour l’agriculture. En effet, son fils Alexandre aimerait beaucoup reprendre la relève éventuellement et son autre fils Samuel travaille également dans le domaine. Denis Richard

Au 19e siècle, le grand-père de Denis Richard a acheté la ferme du voisin afin de subvenir aux besoins alimentaires de la famille. L’agriculture n’était pas le métier principal de cet homme, il vivait principalement de la vente de bois et était connu pour faire plusieurs types de travaux. Il a d’ailleurs construit la ligne de téléphone de Leclercville. Par la suite, le père de Denis a repris l’entreprise jusqu’en 1979, où son fils a repris la relève. À l’époque, la ferme comptait 27 vaches et 150 âcres de terre. En 1981, Denis et son cousin Marcel ont fusionné pour former la ferme Ricagri qui comprenait les productions laitières et végétales.

Denis Richard est un coopérateur né et il s’est énormément impliqué dans sa carrière. Tout a commencé en siégeant comme administrateur au sein du conseil d’administration de La Coop Parisville en 1981, puis a été vice-président de ce conseil en 1984 et finalement président de 1985 à 1994. Il est entré comme administrateur à La Coop fédérée en 1993, est devenu 2e vice-président en 1999, 1er vice-président en 2002, puis président de 2003 à 2016. De plus, il a fondé la CUMA de Leclercville en 1994 et en est toujours président.

13 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:14 AM Page 14

Profil d’entreprise

(suite)

fréquentes aux champs pendant la saison estivale, pour s’assurer d’obtenir de bonnes récoltes, compte tenu qu’ils seront plus occupés sur le chantier que dans les champs cette année.

Il a également été président du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) de 2007 à 2012 et siège sur le conseil d’administration de Groupe Symac s.e.c. depuis 2009. D’ailleurs, il est toujours administrateur du conseil d’administration de La Coop Parisville, son expérience et ses bons conseils sont toujours très appréciés. Denis Richard s’investit depuis plus de 35 ans à l’évolution de la coopération dans le milieu agricole et a énormément fait avancer les choses.

Les cultures du castor et les élevages Soden sont deux compagnies distinctes, mais complémentaires. Les cultures fourniront le maïs pour l’alimentation et les élevages fourniront les fertilisants naturels pour les cultures. Des coopérateurs nés Autant Sophie que Denis sont de vrais coopérateurs. Ce qu’ils apprécient particulièrement de la coopération, c’est le bien collectif, de faire partie d’un groupe, avoir accès à l’information de la coopérative, avoir la possibilité de faire partie du changement dans les décisions. Sophie nous rappelle le dicton qui dit : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Ils appliquent également cette mentalité au sein de leurs entreprises. Pour Denis, c’est la meilleure solution de développement possible. Comme les membres d’une coopérative partagent tout et qu’ils ont un accès au pouvoir égal, il n’y a pas de perdants ni de gagnants. Son père lui avait d’ailleurs fortement conseillé de continuer avec La Coop lorsqu’il a repris l’entreprise familiale pour la transparence; une des valeurs importantes de la coopération.

Denis est père de trois enfants et grand-père bientôt cinq fois, à son plus grand bonheur. Ayant toujours plusieurs projets en tête, Denis et Sophie en ont un gros présentement. Il s’agit des Élevages Soden, un engraissement porcin qui sera complémentaire aux Cultures du Castor.

À ce jour, Sophie est toujours impliquée avec Socodevi dans un projet en Bolivie, elle fait partie du conseil d’administration Culture pour tous. De plus, elle continue ses apprentissages en suivant différents cours et formations.

De Cultures du castor à la naissance des Élevages Soden Denis avait déjà eu l’idée de construire un engraissement porcin, mais par son implication très prenante, en plus de son entreprise déjà existante, il avait laissé tomber l’idée. Avec le projet que Denis avait toujours en tête et l’expertise de Sophie dans les élevages porcins, le projet a pris forme au début de l’année 2014. Ils ont d’abord communiqué avec Jean Tanguay de La Coop fédérée afin d’évaluer si ce projet était viable, puis ils ont entamé les démarches avec l’aide de l’expert-conseil en agroenvironnement Gilbert Lemay. Il s’agit de 2 bâtisses de 599 unités animales, soit 2900 porcs par bâtisse en ’’ wean to finish’’. Pour assurer un statut sanitaire exemplaire et un approvisionnement plus sûr, 400 truies des fermes boréales sont réservées à ce projet. La construction a débuté au mois d’avril et devrait se terminer à l’automne si tout se déroule comme prévu. Les premiers porcelets entreront en août, ce qui laisse de courts délais aux entrepreneurs. Le couple a demandé la collaboration de Valérie Martineau, leur experte-conseil en production végétale, afin qu’elle fasse des visites plus

Quant à Denis, il siège sur le conseil d’administration de Parisville depuis 35 ans, ainsi que sur le conseil d’administration de Symac et est président du Conseil canadien de la coopération et de la mutualité (CCCM).

14 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 10:20 AM Page 15

Profil d’entreprise

(suite)

embauchés dans les prochaines semaines lors de la mise en opération des Élevages Soden.

Ce dont ils sont le plus fier, c’est d’avoir réussi à démarrer un projet dans le porc et de vivre de l’agriculture avec une belle qualité de vie depuis tout ce temps. Ils sont fiers de collaborer à nourrir le monde par le bien de leur travail quotidien, le tout, grâce au travail d’équipe.

Prix et mérites Étant très reconnu dans le milieu des coopératives et de l’agriculture, Denis Richard a reçu plusieurs prix de distinctions et mérites au cours de sa carrière. Le plus récent est le prix Adelar Godbout, remis en 2015 par l’ordre des agronomes du Québec pour l’avancement en agriculture.

Comme le couple a toujours plusieurs projets en tête, ils ont établi divers objectifs sur une échelle du temps. À court terme, ils aimeraient que la première année d’opération des élevages Soden soit rentable tout en conservant la prospérité des Cultures du castor dans la prochaine saison. À moyen terme, ils souhaitent atteindre l’harmonie entre les deux entreprises pour qu’elles soient complémentaires. À long terme, ils souhaitent avoir une entreprise d’excellence et être parmi les meilleurs dans ces secteurs d’activités. Denis Richard confirme qu’il a toujours des projets en tête et qu’il est toujours acheteur de terres. Ils aimeraient également trouver le meilleur moyen possible pour aider la relève à reprendre l’entreprise éventuellement. Même si le couple est loin de penser à la retraite, ils souhaitent faire de la place à la relève pour un transfert viable.

Sophie Bédard a également une excellente réputation dans le domaine coopératif et agricole, elle a d’ailleurs reçu le 3e degré au mérite coopératif en 2016. Nous tenons à remercier Sophie Bédard et Denis Richard pour le temps accordé lors de cette entrevue en période de construction. Nous vous souhaitons que du succès dans votre beau projet et bonne continuité.

Au niveau de la répartition des tâches, Sophie est la principale responsable du secteur élevages porcin et Denis du secteur cultures et, ils s’entraident mutuellement en périodes achalandées. Alexandre, le fils de Sophie, est présentement employé de l’entreprise et d’autres employés seront

Avis de nomination! STAGIAIRE

NOUVELLE EMPLOYÉE Il me fait plaisir de vous présenter, Mlle Isabelle Duval. Isabelle est heureuse de se joindre à l’équipe en tant qu’expert-conseil végétale et agroenvironnement. Elle sera attitrée au territoire de Ste-Croix, St-Edouard, Leclercville et Lotbinière principalement. Quant au secteur agroenvironnement, Isabelle prendra les dossiers des clients de son territoire.

Il me fait plaisir de vous présenter notre stagiaire, Gabriel Richard, de Ste-Françoise, pour l’été 2016. Gabriel étudie présentement à l’ITA de la Pocatière en production laitière.

Gabriel Richard

Gabriel travaille sur la ferme de sa mère et de son beau-père, Ferme ESM Caron, depuis plusieurs années, ainsi qu’à la ferme de son père, Ferme Rigo. Très passionné de l’agriculture, il saura par son dynamisme, répondre adéquatement à notre clientèle.

Originaire de la région de Bellechasse, Isabelle a terminé son baccalauréat en agronomie à l’Université Laval en mai dernier. Tout au long de son parcours, elle a occupé différents postes sur des fermes laitières de sa région, afin de parfaire ses connaissances. Isabelle Duval, agr

Nous souhaitons la bienvenue à Isabelle et Gabriel au sein du regroupement Seigneurie-Parisville.

15 L’ÉLAN COOP Été 2016

par Normand Roy, TP. Directeur des ventes


LELAN juin16 16-06-27 9:15 AM Page 16

Groupe Symac

Retour sur l’Expo de St-Pierre Philippe Tremblay Directeur des ventes secteur Est, Groupe Symac

L’équipe de Symac succursale de Parisville, tient à remercier sa clientèle pour la grande participation au cocktail VIP que nous avons organisé pour vous. Cette activité a été un succès grâce à vous et nous tenons à vous remercier pour votre fidélité. Symac est fier d’avoir été un partenaire important à l’Expo de St-Pierre et ainsi, encourager les initiatives locales afin de garder notre région dynamique. Félicitations à la ferme laitière Maribert, qui a gagné les 20 heures d’utilisation du tracteur de leur choix! De plus, nous avons eu de nombreux visiteurs au kiosque Symac et il nous a fait plaisir de répondre à vos questions concernant les machineries et les tracteurs offerts. Symac a également fourni le tracteur pour les compétitions équestres qui ont eu lieu tout au long de la fin de semaine. Au plaisir de vous y revoir l’an prochain!

Machinerie Comment définir le Fendt 1000 Charles Veilleux Directeur Principal, Groupe Symac

Redéfinir la norme Comment bien vous présenter le tout nouveau Fendt 1000 pour qui ne l’a pas vu? Imposant, tout en étant spectaculairement agile! Cette bête de travail nous cache une maniabilité très surprenante pour le plus gros tracteur de ferme conventionnel jamais produit. Il se manœuvre comme un Fendt de série 700 qui fait pourtant une fraction de son poids. Son moteur de marque MAN de 12.4 litres nous réserve aussi bien des surprises. Les plus notables étant son couple puissant et sa faible

consommation de carburant. Pour ce faire, la plage d’opération du régime moteur varie de 650 à 1700 rpm à pleins gaz. Combiné à une transmission ultra moderne, nous pouvons obtenir un régime moteur très bas qui nous permet des économies de carburant très intéressantes tout en gardant un couple de 1770 lb/pi à 1250 rpm. Différent n’est-ce pas?

16 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:15 AM Page 17

Machinerie

(suite)

Entre les roues La nouvelle transmission ultramoderne vario-drive nous apporte une révolution dans le domaine agricole; elle nous permet d’avoir une propulsion au besoin. Ainsi, deux transmissions sont présentes dans le tracteur, une pour le pont avant et l’autre pour le pont arrière. L’huile de la transmission Vario est alors dirigée au besoin en arrière ou en avant pour permettre d’avoir la meilleure traction possible, comme pendant un virage où l’essieu avant doit aller plus vite que l’essieu arrière. Toutefois, cela ne signifie pas que s’il y a du dérapage que seul un essieu va tourner. Un embrayage intelligent peut s’embrayer pour permettre aux deux essieux de tourner en cas de dérapage. La transmission peut aussi faire atteindre une vitesse de 50 km/ h à 1200 rpm de moteur au Fendt 1000. Suspension avant, prise de force et circuit hydraulique Le Fendt 1000 nous offre aussi la suspension indépendante des roues avant par table comme la série Fendt 900 et le système de stabilité du tracteur. La prise de force offerte sur cette série en option est le 1000 et 1000e. Trois systèmes hydrauliques sont disponibles soient : le 43.6 gpm, 58 gpm et 113.5 gpm. Le système hydraulique de 113.5 gpm est alimenté par deux pompes. Chacune des pompes alimente une série de 3 sorties d’huile avec un choix d’accouplements de ½ pouces, ¾ pouces et 5/8 po «flat face ». Les accouplements ¾ po ont une capacité de 45 gpm. Un relevage avant est aussi disponible de l’usine pour l’accrochage des poids avant. Cabine et contrôles intérieurs La cabine du Fendt 1000 s’inspire de la cabine disponible sur la série 900, mais revue et adaptée à ce nouveau créneau. Voici quelques changements : ouverture de porte plus grande, ailes plus basses, ajout de rangement, nouveau tableau de bord qui suit maintenant la colonne de direction comme le Fendt 700, essuie-glace sur la vitre du côté droit, nouveau siège d’instructeur plus confortable, nouveau siège de conducteur incluant l’option « dual motion » qui nous permet de pivoter et de passer le bras par-dessus le siège sans faire de contorsion, nouvelle ventilation et même une nouvelle glacière.

La cabine du Fendt 1000 offre aussi la possibilité d’avoir une station renversée unique sur le marché. Elle est aussi offerte avec la suspension à l’air en quatre points qui nous offre un confort inégalé. Les contrôles de manœuvrabilité sont demeurés majoritairement inchangés pour permettre une opération intuitive, facile et reconnaissable avec les autres tracteurs de la gamme Fendt. Une nouveauté offerte dans la série 1000 est le frein à main automatique. Plus besoin de mettre et d’enlever le frein à main, le tracteur le fait pour vous en mode automatique. Calandre et extérieur Le look racé du Fendt 1000 nous rappelle que c’est un tracteur différent et moderne! La nouvelle couleur verte nature introduite avec la série 1000 apporte un renouveau à la gamme Fendt et sera étendue à toutes les séries produites en 2016. Les lumières aux LED nous assurent une vision optimale de nuit comme de jour. Une caméra intégrée à la calandre avant nous permet de voir le relevage avant en tout temps. Même des lumières de retour à la maison ont été pensées afin de nous permettre de sortir du garage en toute sécurité. Le relevage arrière à crochet sera quant à lui disponible de l’usine ainsi que le contrôle d’une sortie d’huile sur l’aile arrière du tracteur. En conclusion Ce tracteur est là pour faire sa place sur le marché nordaméricain par sa versatilité et sa maniabilité. La production débutera cet automne à l’usine de Marktoberdorf en Allemagne. Nous serons présents à l’expo-champs de St-Liboire pour vous présenter notre nouveau tracteur pleine grandeur qui vient réellement, redéfinir la norme. Bon été à tous!

17 L’ÉLAN COOP Été 2016


LELAN juin16 16-06-27 9:15 AM Page 18

Centre de détail

Sylvain Auger Directeur détail

Grande liquidation d’inventaire de *matériaux!! (* sur items sélectionnés)

Quincaillerie

50

%

de RABAIS

sur les boîtes de clous de construction 50 livres. Premier arrivé, premier servi! Succursale de Saint-Pierre-les-Becquets!

Restaurant

Venez profiter de notre terrasse qui s’est refaite une beauté!

Nouveautés sur le menu estival! PIZZA ST ED croûte mince servie avec frites12.95 $ SANDWICH CÔTE LEVÉE servi avec frites et salade du chef 8.50 $ BURGER AU POULET GRILLÉ, mayonnaise pesto servi avec frites allumettes

18 L’ÉLAN COOP Été 2016

8.75 $


LELAN juin16 16-06-27 9:15 AM Page 19

Sonic, votre votrre ffournisseur ournisseur

de fluide d d’échappement d’ ’échappemen échappemen ééc t diesel (FED (FED) D) FFidèle idèle à son habitude, Sonic assur assure e votre votre tranquillité tranquillité d’esprit d’’esprit esprit en ccomblant omblant toutes vvos os e exigences xigences en matière matière d’énergie. d’’éner énergie. Ainsi, Sonic est fièr fière e de vvous ous of offrir d’échappement (FED)) ffrir frir du fluide d’ échappement diesel (FED pour vvos os équipemen équipements. ts.

Avantages A vantages Sonic • O Offre ffre de FED à la pompe dans nos Sonicar Sonicartes tes par partout tout en pr province. ovince.

Électrique ou manuel

Compteur

Litres/minute

55-000-15

Manuelle

Sans

15 LPM

PUMPDEF1

Électrique

Avec

35 LPM

Électrique 12 Volts

Avec

R O IR

Modèle

P O M PE S

PUMPDEF5

R É S E RV

FED

35 LPM

• Dé Dévidoir vidoir • Pistolet Pistolet automatique T ENTS MEN I EM QUIP ÉQ NNEELLLSS ADDITIO

• LLe e FED est aussi disponible en vr vrac ac par un système système de livr livraison aison service (là où le ser vice est disponible)

• Kit à g gravité • Bo Boyaux yaux pieds •P Pulsateur ulsateu

offert 3,78, 9,46, 208 ett 1 1250 • LLe ormats : 3 ,78, 9 ,46, 2 08 e e FED est aussi of fffert en plusieurs fformats 250 llitres. itres. Service immédiats épondant à vvos os besoins immédia ts • Ser vice personnalisé rrépondant futurs,, soit au fur et à mesur mesure parcc de nouv nouveaux e que vvotre otre par eaux et futurs augmentera. vvéhicules éhicules augmen tera. Garantie service l’industrie.. vice parmi la plus haute de l’industrie • Gar antie de ser

109836-05-2016

Inf Informez-vous ormez-vous aupr auprès ès de v votre otre rreprésentant eprésentant Sonic pour en cconnaître onnaître plus sur nos o offres. ffres.

sonic .c .co oo op p

I

1 8 0 0 2 0 7 -6 -6642 Sonic est une marque de commerce de La Coop fédérée.


LELAN juin16 16-06-27 9:15 AM Page 20

À mettre à vos agendas! VENDREDI

DÉPARTEMENT

LUNDI

er

1 juillet 2016

5 septembre 2016

Siège social

Fermé

Fermé

Garage

Fermé

Fermé

Meunerie

Fermé

Fermé

Quincaillerie Parisville (service spécialisé)

Fermé

Fermé

St-Pierre (service spécialisé)

Fermé

Fermé

Dépanneur Parisville

Ouvert - 8h00 à 21h00

Ouvert - 8h00 à 21h00

Dépanneur St-Pierre

Ouvert - 8h00 à 21h00

Ouvert - 8h00 à 21h00

Dépanneur St-Édouard

Ouvert - 7h00 à 22h00

Ouvert - 7h00 à 22h00

Restaurant le Bois-Clair

Ouvert - 7h00 à 21h00

Ouvert - 7h00 à 21h00

aura lieu le 11 août prochain au Club de Golf de Gentilly!

Pour plus de détails : www.parisville.coop/golf

Le tournoi de GOLF annuel

Date limite d’inscription : 5 août « aucun remboursement beau temps, mauvais temps »

Pour vous inscrire, retournez le formulaire par courriel à administration@parisville.coop ou par la poste à l’attention de Danielle Mailhot. Écrivez-nous : 1098, route 265 Nord Parisville (Québec) G0S 1X0 Téléphone : 819 292-2303 poste 1209 Télécopie : 819 292-3255 Courriel : administration@parisville.coop

L'Élan été 2016  
L'Élan été 2016  
Advertisement