Page 1

EX TR AI

T


T

AI

i

EX

TR

Mes pieds, colonisés par des débris de piquants d’ oursins ancestraux, ne savent plus où se placer depuis ces temps impitoyables furieusement transfigurés par le miracle de l’ indépendance déferlante. Par cette apocalypse de chants patriotiques, de youyous épiques, d’ actes héroïques, d’ agissements diaboliques, de déguisements fanatiques et de préparatifs burlesques ; par cette implacable tectonique en voie d’ atterrissage forcé sous les feux désaccordés des maquis de nos montagnes ; livré à moi-même dans ce tourbillon révolutionnaire, j’ anticipai, en une foulée euphorique, sur cet événement extravagant, qui, je croyais, allait me propulser manu militari dans les bras d’ un printemps définitivement symphonique. Mes errances, alimentées sans cesse par une insatiable envie de conquête du territoire, m’ avaient emmené à inaugurer une énième nouvelle plage, fabuleuse et féerique petite crique, à quelques enjambées de ma ville adorée Cherchell la Berbère, la Romaine,


T

4

putain d’indépendance !

EX

TR

AI

l’ Arabe, la Française, l’ Algérienne. Faisais-je déjà sans m’ en rendre compte le repérage de mon futur lot de terrain à la veille du partage révolutionnaire du butin Algérie ? N’ essayais-je pas de me placer dans les premiers rangs populaires de cette course phénoménale qui s’ annonçait féroce sous des allures fraternelles ? Ou bien n’ étaient-ce là que les signes avant-coureurs de la fuite en avant générale qui allait nous précipiter vers une énième et barbare traversée du désert ? Ainsi aussitôt débarqué sur cette plage en voie de libération, piquant un sprint déchaîné et à peine les pieds nus dans l’ eau, j’ exécutai illico une gymnastique endiablée sur un tapis d’ oursins embusqués sous les algues. « Maman ! Maman ! Même les oursins ne sont pas à leur place dans ce bled, qu’ est-ce qu’ ils foutent si près du rivage ! — C’ est toi qui n’ es pas à ta place espèce de graine amère ! Sauvage ! Juif ! Combien de fois je t’ ai dit de ne pas rôder autour de la mer, c’ est bien fait pour toi espèce de Géhenne, c’ est un châtiment de Dieu ça, chèhh ! Bien fait ! Que Dieu noircisse ton destin ! Démerde-toi ou crève race tarée ! Au lieu de m’ aider tu ne fais que traîner dans les rues avec je ne sais quel groupuscule, je m’ occuperais bien de toi mais tu as de la chance, j’ ai les mains dans la semoule, allez hors de ma vue… Ordure ! Calamité !


T

kaddour riad

5

EX

TR

AI

Charogne ! » Terrible châtiment. Heureusement ma grand-mère paternelle a aussitôt essayé de soigner son lion, mamma m’ appelait ainsi avec une tendresse féline, en retirant à l’ aide d’ une aiguille et d’ un peu d’ huile d’ olive ces satanés piquants d’ oursins de Juifs. Hélas le doigté ancestral se heurta aux barrages anonymes et aux torrents de sang qui se promenaient impunément dans les maquis de mon corps d’ apprenti Apollon. Je demeurai malgré tout de marbre même si la corruption provoquée par l’ invasion de ces piquants d’ oursins gagna inexorablement l’ e nsemble des réseaux de mon vaste territoire organique et même si le lion blessé subira un enfer national de douleurs, désillusions et désespoir… Et même si… Saleté de complot ourdi ! Putain d’ indépendance !


Extrait Putain d'indépendance !  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you