Issuu on Google+

BULLETIN DE LIAISON DU THÉÂTRE LA CATAPULTE, AUTOMNE 2011

Mot du directeur artistique – Jean Stéphane Roy

CALENDRIER AUTOMNE 2011

LE doute et le public au coeur de la création

Pour ma première programmation à vie, je vous offre donc 5 « doutes » qui ont su aiguiser ma sensibilité. Comme je suis nouveau dans la région, je trouvais important, à travers cette saison, de montrer à la communauté quelques facettes de ma pratique. C’est pourquoi les accueils de la compagnie cette année sont deux productions sur lesquelles j’ai travaillé de près ou de loin. J’ai participé au développement dramaturgique de Sauce Brune de Simon Boudreault qui jouera cet automne ainsi qu’à quelques étapes de création comme « œil extérieur » à la mise en scène pour Mouving, le collectif venant d’Acadie. Il y a aussi le 3e opus de notre projet de 5 ans en collaboration avec le Théâtre français de Toronto, une action de médiation culturelle dans le but d’aider les diffuseurs des régions ontariennes à développer un public de théâtre. Il s’agit de la pièce Zone de Marcel Dubé que j’aurai le plaisir de dépoussiérer en janvier prochain. Lors du dernier Contact Ontarois, la vitrine s’est vu mériter le Prix Coup de foudre des diffuseurs de Réseau Ontario, nous donnant ainsi la chance de faire une grande tournée ontarienne. C’était la première fois que ce prix était donné à du théâtre en 30 ans d’histoire ! Vous trouverez tous les détails du projet sur 5 ans en visitant notre site internet, rubrique « La Catapulte ». Une autre production, cette fois pour adolescents, la reprise d’Afghanistan de Véronique-Marie Kaye, prendra la route en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique. Enfin, Frères d’hiver de Michel Ouellette ouvrira notre saison : un récit poétique atypique adapté par Joël Beddows qui signe aussi la mise en scène. Je trouvais important de faire une place à mon prédécesseur dans ma première saison. Joël a travaillé très fort durant 12 ans pour faire grandir le Théâtre la Catapulte et lui donner une crédibilité. Il y avait là un geste symbolique pour moi et une envie de donner la chance à ce créateur d’aller enfin au bout de ses idées sans avoir à penser à toute l’administration qui tourne autour d’un spectacle. Un acte de liberté pour un créateur unique !

© Mateusz Odrobny

Programmer une saison théâtrale engendre une multitude de réflexions et de doutes. Œuvrer dans un milieu minoritaire semble complexifier davantage l’exercice. Comment rejoindre le plus large public possible  ? Comment réunir dans une même salle des francophones de deux provinces ? Comment choisir les bonnes œuvres qui parleront à toutes les francophonies de la région ? Comment créer un engouement populaire dans une francophonie aussi diversifiée que la nôtre ? Comment se démarquer du Centre national des arts qui par ses moyens plus substantiels réussit à créer une programmation de tête d’affiche  ? Et surtout, comment mener de front une programmation adulte et une programmation jeunesse ? Bref, l’exercice pose beaucoup de questions pour peu de réponses. Diriger une compagnie de théâtre c’est comme créer du théâtre, le tout repose sur le doute. Ce fameux doute, moteur de la création !

Frères d’hiver de Michel Ouellette

La Nouvelle Scène Dans le cadre de la Biennale Zones théâtrales le 12 et 13 septembre à 21h30 Du mercredi 21 septembre au samedi 1er octobre 2011

Afghanistan de Véronique-Marie Kaye

La Nouvelle Scène Du 16 novembre au 6 décembre 2011 Tournée en Ontario du 17 novembre au 9 décembre 2011

Sauce Brune de Simon Boudreault

La Nouvelle Scène Du mercredi 30 novembre au samedi 3 décembre 2011

Mise en lecture du Théâtre Tremplin Texte de François Ouimet mis en lecture par Marie-Eve Fortier Bistro de La Nouvelle Scène Samedi 10 décembre

L’Œil du prince

Nouvelle activité pour les adultes dès cet automne Dates des rencontres disponibles bientôt sur notre site et sur Facebook

Carte liberté

Dans un milieu minoritaire comme le nôtre, je me donne la mission d’offrir à notre communauté une programmation diversifiée, un carrefour de talents. Je vous convie donc à venir les découvrir en grand nombre  ! Bonne saison 2011-2012 à toutes et à tous !

Salle Caisses Desjardins 333, avenue King-Edward 613-241-2727 poste 1 www.nouvellescene.com

Carte prépayée, la Carte liberté vous permet d’économiser jusqu’à 7.50 $ par billet. Composez votre saison sans contrainte !

Retrouver le Théâtre la Catapulte

www.catapulte.ca


FRÈRES D’HIVER

© Mateusz Odrobny

de Michel Ouellette

Marie-Pierre Proulx

Michel Ouellette

Objet de plusieurs laboratoires depuis deux ans, dont celui présenté devant public lors des Zones Théâtrales 2009, la pièce Frères d’hiver de Michel Ouellette voit enfin le jour et sera présentée en intégrale dans le cadre des Zones Théâtrales 2011 et au cours de la saison régulière de La Nouvelle Scène. Joël Beddows en assume la mise en scène. Marie-Pierre Proulx (co-auteure de Autopsies de biscuits chinois et étudiante à la maîtrise au Département de théâtre de l’Université d’Ottawa) a rencontré l’auteur pour nous.

AUTREMENT Le Théâtre la Catapulte ouvre sa saison 2011-2012 avec un spectacle qui encourage artistes et spectateurs à créer, écouter et recevoir le théâtre « autrement ». Entretien avec l’auteur de Frères d’hiver, Michel Ouellette. Au fil des ans, les textes dramatiques de Michel Ouellette ont été entendus un peu partout en province dans le cadre de nombreuses productions, dont French Town, Le Testament du couturier et Iphigénie en trichromie. Plus rarement, cependant, avons-nous pu voir portés à la scène les textes non théâtraux de cet auteur. À vrai dire, le récit poétique et polyphonique qu’est Frères d’hiver est le tout premier. Se doutait-il que ce texte issu d’une démarche poétique se retrouverait un jour sur les planches ? « Moi je l’écrivais pour le papier. Aucunement avec l’intention de faire un objet théâtral avec ça, nous confie-t-il. C’est Joël [le metteur en scène] qui en a pris connaissance […] Je suis très heureux que ça se fasse parce que pendant longtemps, […] j’avais cette idée de faire une pièce avec deux gars qui jouent au hockey sur un étang. Mais je n’arrivais pas à l’écrire. Cette image était là depuis longtemps, douze, quinze ans peut-être. J’avais eu un flash. […] Alors je suis content de voir que ça va prendre forme ». L’auteur précise qu’il a d’ailleurs été très peu impliqué dans le processus de création, préférant passer le flambeau à l’équipe ; « Je leur ai donné ma bénédiction, je leur ai dit : « Allez-y, amusez-vous avec ça. » […] C’est eux qui ont décidé d’en faire un objet de théâtre, ça leur appartient ».

Souper-théâtre le vendredi 23 septembre La Gourmandise vous propose un menu Avant-garde - Apéro pastis (Frites de courgettes aux pistaches, mayonnaise au pastis) - Estouffade de saumon en sauce aux pépites de Whisky - Yaourt à la coriandre et sirop de carotte Réservations : 613-241-2727 poste 1

Dans ce récit dit « polyphonique », les « personnages ne sont jamais en dialogue, mais leurs récits sont entrecoupés et dialoguent entre eux ». Selon l’auteur, une telle rencontre des voix permet une « exploration de la sensibilité actuelle » : « On vit dans un monde où on reçoit des messages de différentes façons. Tout le temps. Les gens sont sur des téléphones intelligents, il y a la télé. Tout ça nous sollicite de différentes façons constamment ». Plus qu’une simple recherche formelle et qu’un jeu artistique, le recours à la polyphonie devient donc une manière de toucher cette sensibilité contemporaine. Mais que nous raconte exactement ce récit hybride et d’où est-il né ? « L’idée des deux frères fait partie de mon histoire, c’est biographique, avoue Michel Ouellette. Parce que j’ai un frère aîné, et quand on était jeune, on était toujours ensemble, parce qu’on a une différence d’âge d’un an […] Le texte est né un peu de ça. […] J’avais l’impression que moi j’avais adopté une certaine position et que lui en avait adopté une autre. […] Donc, j’ai repris ça dans les deux personnages des frères, en me disant qu’il y en a un qui vit dans le monde et l’autre qui vit dans la fiction ». Voilà la source de ce texte poétique hybride qui s’ancre dans l’idée même du souvenir et du passé, mais qui traite aussi de la vie, « qui parle de l’écriture comme une façon de vivre ». Si la nature poétique de ce récit est incontestable, le dramaturge rappelle que le spectacle présenté est plus que de la simple poésie en scène : « même si ce n’est pas du théâtre habituel, ça demeure du théâtre ». Du théâtre qui nous pousse en tant que spectateur à nous abandonner à un autre type d’écoute, à nous laisser guider par la poésie, ainsi que par les émotions et les sensations qu’elle éveille. « Je pense que la télévision, le cinéma, nous donne du réalisme, et qu’au théâtre, on peut aller chercher autre chose, amener le public dans d’autres espaces ». Des espaces qui invitent à l’abandon et où il est possible de « se laisser aller comme dans une rivière ». Où il est donc possible de lire, de voir, d’écouter et de recevoir le théâtre… autrement.


SAUCE BRUNE Jean Stéphane Roy « Sauce Brune fut vraiment un coup de foudre théâtral total. Simon Boudreault, l’auteur, m’avait demandé de l’aider dans le développement du texte en 2004 car il voulait vérifier si la dramaturgie et la langue allaient de paire. J’ai vu dans ce texte plus qu’une recherche pertinente, j’y ai vu un monde frôlant la poésie et la tragédie grecque. Je vous laisse sur un texte que l’auteur a composé pour le lancement de la saison à l’Espace libre en septembre 2010. »

© Mateusz Odrobny

de Simon Boudreault

AVERTISSEMENT : Sacres déclinés à toutes les sauces !

« Cette louche venue directement de la cantine d’une école secondaire la plus près de chez vous, contient une sauce à poutine, une sauce à hot chicken, une sauce à hamburger steak ou plus communément appeler notre sauce brune : Poisseuse, gluante, collante, tiède et omniprésente, au goût persistant de greavy qui reste jammé au fond de la gorge comme une arrière pensée.

Photo de production Sauce brune © Sylvain Légaré

Elle mijote depuis 6 ans et la voilà prête : ce concentré unique de sacre digéré, de criss ostiment câlissé, de sacrament tabarnaké en cibole, de ciboire Simon Boudreault de viarge câlissement crissé, de morviats, de marde, de dêche, de smoke, de cellophane emballé dans du cellophane, de vargeage, de fourrage, de pleurage, de bitchage de crossage, de niaisage, de beurrage de vie brune crissement décâlissé. Laissez vous charmer et servir par nos 4 charmantes cantinières portant filet à cheveux beige fort seyant : Armande notre tabarnak de chef cook à la moustache prononcée ! Cindy qui se jake ses gros totons blancs jusqu’en dessous du menton pour pus les avoir au ras de la touffe! Sarah qui ouvre toujours sa yeule pour chier ‘ses autres à longueur de journée ! Et notre Martine qui fait encore plus pitié que Bambi passé dans souffleuse.

Souper-théâtre le vendredi 2 décembre La Gourmandise vous propose un menu Brun - Mousse gélifiée de jaune d’œufs et ratatouille - Coq-au-vin - Crème brûlée au chocolat Réservations : 613-241-2727 poste 1

Une soirée haut en couleur brunâtre dont vous ne sortirez pas sans avoir été légèrement… éclaboussé ! »

Simon Boudreault – auteur et metteur en scène


Afghanistan

© Mateusz Odrobny

de Véronique-Marie Kaye Au moment de la parution de ce Catalyseur, l’équipe du Théâtre la Catapulte réfléchit encore aux différentes options concernant les tournées de l’automne et du printemps de cette production pour adolescents créée l’an passé. Les réponses négatives des bailleurs de fonds viennent bouleverser l’organisation prévue (voir encadré des dates). C’est la première fois dans l’histoire de la compagnie qu’une telle situation se présente. Nous faisons tout en notre pouvoir pour maintenir le plus de dates possibles et ainsi pouvoir répondre aux demandes des diffuseurs et des écoles qui veulent ce spectacle. Dossier à suivre…

Tournées automne-printemps Ottawa, La Nouvelle Scène, du 8 au 11 novembre

Barrie, ÉSC Nouvelle-Alliance, 2 décembre

Timmins, ÉSC Thériault, 16 novembre

Hamilton, Académie Mère-Teresa, 5 décembre

Jonquière, Théâtre la Rubrique, 24-25 novembre

Welland, ÉSC Jean-Vanier, 6 décembre

Whitby, ÉSC St-Charles-Garnier, 29 novembre

Sudbury, Théâtre du Nouvel-Ontario,

Toronto, ÉSP Étienne-Brûlé, 30 novembre Aurora, ÉSC Renaissance, 1er décembre

du 29 février au 2 mars 2012

Colombie-Britannique, Théâtre la Seizième,

du 25 avril au 11 mai 2012

NOUVEAU CETTE ANNÉE ! L’ŒIL DU PRINCE, club de nouveaux spectateurs de théâtre Grâce à l’appui sur deux ans de Patrimoine canadien, L’Oeil du prince sera lancé dès cet automne. Ce projet vise à démystifier et démythifier le théâtre auprès de francophones et de francophiles d’Ottawa-Gatineau qui n’y vont pas ou que très rarement. Nous recherchons donc des citoyens provenant de divers horizons afin de leur offrir cette initiation au théâtre. Jean Stéphane Roy : « J’ai eu la chance de faire du théâtre à travers le pays durant près de 15 ans. J’ai pu côtoyer les différents milieux de théâtre professionnel au Canada et leurs publics respectifs. Ces rencontres ont forgé ma vision du théâtre en réalisant à quel point la culture est indissociable du lieu où elle est créée. Plus précisément, bien que les artistes aient

Pour faire partie de L’Oeil du prince, contacter Sylvain Sabatié au 613-562-0851 poste 225 ou sabatie@catapulte.ca Informations au www.catapulte.ca

une signature propre à leur démarche, c’est le public qui décide si une œuvre est digne de passer dans l’inconscient collectif ou non. C’est par le public qu’un artiste sait s’il contribue ou non à l’essor de sa communauté. Le public est donc l’élément essentiel qui mesure l’ampleur et l’impact du travail des artistes de sa communauté.» Les membres recrutés seront encadrés par Antoine Côté-Legault et seront aux premières loges de la création. Ils auront des occasions de rencontres avec les artistes et des occasions de discussions autour des pièces présentées par le Théâtre la Catapulte tout au long de la saison 2011-2012. Nous vous invitons donc à partager cette information auprès de vos amis réfractaires ou auprès de ceux qui aimeraient mieux apprivoiser l’art du théâtre. Cette activité est entièrement gratuite (y compris les billets de spectacles !)

Saviez-vous ? L’Oeil du prince, dans un théâtre, comme dans toute autre salle destinée à mettre en scène un spectacle, est l’angle de vue permettant de visualiser la perspective du décor sans déformation.


RETOUR SUR LE PRINTEMPS 2011 Chroniques du dépanneur Du 9 au 12 mars 2011, le Théâtre la Catapulte et le Théâtre de la Vieille 17 ont accueilli l’équipe de Martin Boisclair, auteur et interprète des Chroniques du dépanneur, une auto-fiction très sympathique qui a apporté la chaleur de notre enfance à La Nouvelle Scène alors qu’il faisait tempête !

« Quelle belle histoire. J’ai assisté à un conte. Mon imagination a peint cette histoire. Votre parole fut le pinceau », un spectateur

Les Fridolinades Cette deuxième coproduction du Théâtre la Catapulte et du Théâtre français de Toronto mise en scène par Perry Schneiderman a fait l’objet de 18 représentations à Ottawa et a été vue par 1699 spectateurs (adolescents et adultes) à La Nouvelle Scène et ce sont 1948 spectateurs qui l’ont vue entre Toronto, Oshawa, Sarnia, Alexandria et Penetanguishene au printemps passé.

Mot de Jean Stéphane Roy Pour Les Fridolinades, j’ai accompagné une partie de la tournée afin d’entrer en contact privilégié avec les diffuseurs et les spectateurs. Comme le projet sur 5 ans repose grandement sur le développement de public dans tout l’Ontario français, il est donc important de prendre le pouls de chacune des régions et de faire naître l’envie du théâtre auprès de leurs populations. Je fus étonné de voir que presque partout les salles étaient pleines, l’assistance dépassant même parfois les records établis. Ce projet est en train de faire bouger les mentalités auprès des diffuseurs et du public. Il y avait longtemps que le théâtre n’avait pu prendre autant de place dans l’imaginaire de personnes vivant loin des grands centres. C’est un bon signe pour le futur de notre culture et du théâtre. Avec autant de spectateurs rassemblés dans une même salle, j’avais parfois l’impression de me retrouver sur le parvis d’une église. C’est tellement beau de voir des gens qui n’ont pas souvent l’occasion de se rassembler et qui profitent d’une représentation théâtrale pour prendre des nouvelles des uns et des autres. Quand je vois ces moments, je suis heureux de faire du théâtre, je suis surtout heureux que le théâtre permette de consolider une communauté.

Le public à dit… « Rien à re-dire, génial ! », un spectateur « Superbe performance. Bravo !! », un spectateur « Nous avons été très gâtés à Oshawa. Outre la rencontre avant et après spectacle qui est toujours un outil indispensable pour bien préparer notre public, notre troupe communautaire a bénéficié cette fois d’une formation de Jean Stéphane Roy qui a donné des trucs intéressants à nos comédiens. Son énergie, sa grande générosité et sa haute connaissance théâtrale ont fait de cet atelier un véritable succès. », Élaine Legault, diffuseur d’Oshawa

Du 4 au 7 mai, le Théâtre la Catapulte a accueilli avec le Théâtre du Trillium et la Scène des Prairies la pièce Rearview de Gilles Poulin-Denis, une production de la Troupe du Jour (Saskatoon). Encore une fois, le public et les médias ont été séduits !

Le public à dit… « La pièce était excellente ! Le jeu de l’acteur/auteur était sublime. L’histoire était intéressante et porte à la réflexion. », un spectateur « Excellent texte, superbe fin, bien dosé : On veut en voir plus ! », un spectateur « L’écriture de Gilles Poulin-Denis est efficace, concise. Ce jeune auteur et comédien natif de la Saskatchewan réussit à maintenir une tension dramatique. Le texte est intelligent, et rend avec justesse le désarroi de ce jeune homme qui n’arrive pas à mettre des mots sur son mal-être. », Geneviève Turcot, Le Droit

Le 7 mai dernier, au Bistro de la Nouvelle Scène, avait lieu un hommage à Roland Mahé directeur artistique du Cercle Molière de St-Boniface depuis maintenant 43 ans. Cet hommage, organisé par le Théâtre la Catapulte en partenariat avec la Scène des Prairies du CNA, soulignait le courage d’un homme qui a persévéré tout au long de ces années afin de faire d’un petit théâtre une institution nationale. Paul Lefebvre, Irène Mahé, Gilles Provost et Jean Stéphane Roy, avec la chanteuse Alexis Normand, ont réussi à livrer des témoignages simples et concrets à l’image de l’homme qui a permis, depuis plus d’une quarantaine d’années, d’édifier une dramaturgie franco-manitobaine et de former plusieurs générations de techniciens qui pratiquent aujourd’hui leur passion à travers le monde. Merci Roland !

© Elcheshen’s Photography Studio

Scène des Prairies : Rearview et Hommage à Roland Mahé


© Francine Savoie-Jansson

Zone : Résidence à Hearst

Du 12 au 17 juin dernier, le Conseil des Arts de Hearst recevait un groupe du Théâtre la Catapulte et du Théâtre français de Toronto pour une résidence de création d’une durée de 5 jours. Lors de leur séjour, le metteur en scène Jean Stéphane Roy et les membres de la troupe ont invité la population à assister à leurs répétitions. Amateur de théâtre et membre de la troupe adulte communautaire, ma curiosité a été piquée et j’ai tout de suite eu envie de m’y rendre. Avoir la chance de vivre une telle expérience avec une troupe professionnelle, ça ne se présente pas tous les jours. Pendant cette rencontre, le groupe s’est concentré sur une seule scène. J’ai trouvé vraiment fascinant de constater que par la pertinence de ses propos, le metteur en scène a réussi, en à peine une heure, à faire émerger de ses comédiens l’émotion qu’il cherchait. Ceux-ci, sous nos yeux, se sont transformés. À la fin de leur séjour dans le nord, j’ai pu également être présente à la mise en lecture de Zone dans son ensemble. Sans aucun décor, aucun costume, ni mise en place, les comédiens ont réussi à venir me chercher. Pour moi c’était déjà le début, ici à Hearst, de cette grande tournée qu’ils doivent entreprendre au printemps. Malgré un peu de place encore pour quelques raffinements, tous les comédiens habitaient déjà tellement leur personnage, qu’ils ont, sans contredit, réussi à nous attendrir. Je tiens à féliciter toute la troupe, pour cette résidence de création, qui de mon humble avis amateur, s’est avérée un véritable succès!

Marlène Savage Hearst, Ontario

Les mises en lecture des textes primés du Concours d’écriture Attendre la pluie d’Isabelle Jeaurond Ce exte primé du concours ado en 2010 a été présenté le 14 avril à Sudbury dans le cadre du Festival de Théâtre Action en Milieu Scolaire (FTAMS) ainsi que le 17 juin à La Nouvelle Scène dans le cadre du Forum organisé par la Fédération culturelle canadienne française. Sarah Migneron a encadré Isabelle comme conseillère dramaturgique et Catherine Rousseau en a fait la mise en lecture avec les comédiens Isabelle Bélisle, Nicole Blundell et Yves Turbide.

La nuit quand les enfants veillent de Pierre Grégory Gagnant dans la catégorie adulte, ce texte a été mis en lecture le 9 mai par Claude Guilmain, conseiller dramaturgique, avec les comédiens Anne-Sophie Quemener, Jean-Michel Le Gal, Christian Laurin et Pierre Simpson.


Le Théâtre la Catapulte en bref Bonne nouvelle ! Les gouvernements fédéral et provincial ont octroyé 5.4 millions pour permettre l’agrandissement de La Nouvelle Scène ! Bravo à Richard Lebel, à Martin Boisclair et à toutes les personnes qui ont travaillé fort sur ce projet et qui l’ont mené à terme !

Reconnaissances et Prix Prix d’excellence artistique avant-scène 2011 remis par Théâtre Action à Jean Stéphane Roy pour sa mise en scène du spectacle Les Médecins de Molière. La pièce Les Médecins de Molière récompensée par 4 Prix Rideau 2010 : • « Production de l’année » • « Mise en scène de l’année » remis à Jean Stéphane Roy • « Interprétation masculine de l’année » remis à Pierre Simpson • « Conception de l’année - costumes » remis à Nina Okens

La pièce Afghanistan récompensée par 2 Prix Rideau 2010 : • « Artiste en émergence » remis à Mehdi Hamdad • « Conception de l’année - décors » remis à Ivo Valentik Prix de reconnaissance Leonard McHardy et John Harvey (LMJH) pour les administrateurs de compagnies artistiques à Ghislain Caron, notre collègue du Théâtre français de Toronto. Félicitations Ghislain !

Félicitations également à nos artistes en nomination pour un Prix cette année : • Véronique-Marie Kaye (Afghanistan) pour le Prix Rideau 2010 de « l’artiste en émergence » • Dominic Manca pour le Prix Rideau 2010 de la « conception de l’année - décors » et Sophie Goulet pour le Prix Rideau 2010 de « l’interprétation féminine de l’année » pour Les Médecins de Molière • Jean-Michel Ouimet en nomination pour le Prix Trille Or 2011 de la « meilleure trame sonore » pour Les Médecins de Molière La Bourse Patrick-Leroux 2010-2011 a été remise à Vincent Leblanc-Beaudoin. Détails sur cette bourse au www.catapulte.ca section Concours ! La lauréate du Prix Hélène-Gravel-Bourse Josée-Létourneau au dernier FTAMS qui s’est déroulé à Sudbury est Avery Tracey de l’É.S.C L’Essor de Tecumseh.

Avery

Nouvelles de l’équipe Au revoir Céline !

Céline Paquet, qui a œuvré au sein de l’équipe pendant 8 ans, d’abord comme agente de production et de tournée, puis comme directrice administrative, a rejoint l’Association des théâtres francophones du Canada pour de nouveaux défis professionnels. Le Conseil d’administration et l’équipe tiennent à souligner l’excellence de son travail et lui souhaitent bonne chance dans ses futurs projets. Céline, tu nous manqueras !

Bienvenue…

Céline

• à Sibylle Berger, notre nouvelle directrice administrative ! • à Zoé Spry et à Lucie Boily, nouveaux membres du Conseil d’administration de la compagnie !

Formation de la relève ! • Amanda Garreau a effectué un stage rémunéré au cours de l’été. Merci pour tout Amanda et bonne continuation dans tes études ! • Julien Desautels de l’école secondaire De la Salle et membre du Club des Mordus a fait du bénévolat du 1er au 20 juillet. Il a, entre autres, pris en photo tous les accessoires de l’entrepôt afin d’effectuer un inventaire et répertoire de tout ce que possède La Catapulte. Merci pour ton excellent travail !

© Sylvain Sabatié

golf Le 10 juin dernier se tenait la 4e édition du tournoi de golf sous le signe de l’humour et de la bonne humeur avec le Constable Fabien Laloy et avec notre Présidence d’honneur Michel Bénac. Elle aura permis de récolter environ 10 000 $ pour appuyer les tournées de la compagnie en 2011-2012 ! Encore une fois, un merci très chaleureux à nos commanditaires, à nos donateurs et à nos participants qui ont contribué à ce succès. L’invitation vous est lancée pour la 5e édition sous la présidence d’honneur de M. Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, le vendredi 22 juin 2012 au terrain de golf Casselview à Casselman. Notez la date dans votre agenda dès maintenant ! L’équipe gagnante avec Fabien Laloy


notre mission Le Théâtre la Catapulte est une compagnie de développement et de création enracinée en Ontario français, proposant des expériences artistiques audacieuses et contemporaines nourries par la fougue des artistes en émergence et des artistes établis. Il assure à ses productions une grande diffusion auprès des publics adultes et adolescents, à Ottawa et dans l’ensemble du Canada.

Nos partenaires en 2011-2012 Partenaires du secteur public Partenaires du secteur privé

Théâtres et diffuseurs ORGANISMES Conseil d’administration

Équipe

Maurice Demers (Président) Dianne Soutif (Vice-présidente) Angela Haché (Trésorière) Lucie Boily Marie-Élisabeth Brunet Marie-Michèle Laferrière Gilles Levasseur Nicole Ouimette Zoé Spry Victoria Steele

Jean Stéphane Roy

Poste 224

jsroy@catapulte.ca

Sibylle Berger

Poste 223

sberger@catapulte.ca

Sandrine Vrilliard

Poste 222

vente@catapulte.ca

Sylvain Sabatié

Poste 225

sabatie@catapulte.ca

Lindsay Tremblay

Poste 221

production@catapulte.ca

Directeur artistique

Directrice administrative

Agente de communication et de développement de public Agent de vente et de mise en marché Agente de production et de tournée

conception : alterego2.com rédaction et coordination du Catalyseur : Sandrine Vrilliard et Jean Stéphane Roy

nos artistes de l’automne 2011

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

1. Joël Beddows (Frères d’hiver) 2. Isabelle Bélisle (Frères d’hiver) 3. Lina Blais (Frères d’hiver) 4. Simon Boudreault (Sauce Brune) 5. Florence Cornet (Sauce brune) 6. Michel F. Côté (Sauce brune) 7. Simon Coulombe (Frères d’hiver) 8. Marie Claude Dicaire (Frères d’hiver) 9. Alain Doom (Frères d’hiver) 10. Sophie Ducharme (Afghanistan) 11. Johanne Fontaine (Sauce brune) 12. Tina Goralski (Frères d’hiver) 13. Julie Grethen (Afghanistan) 14. Angela Haché (Afghanistan) 15. Mehdi Hamdad (Afghanistan) 16. Guillaume Houët (Frères d’hiver, Afghanistan) 17. Véronique-Marie Kaye (Afghanistan) 18. Patricia Marceau (Afghanistan) 19. Frédéric Martin (Sauce brune) 20. Daniel Mroz (Frères d’hiver) 21. Emmanuelle Nappert (Sauce brune) 22. Michel Ouellette (Frères d’hiver) 23. Anne Paquet (Sauce brune) 24. Marie-Ève Pelletier (Sauce brune) 25. François Ouimet (Afghanistan) 26. Jean-Michel Ouimet (Frères d’hiver, Afghanistan) 27. Phil Rose (Frères d’hiver) 28. Catherine Ruel (Sauce brune) 29. Félix Ruel (Sauce brune) 30. Pierre Simpson (Frères d’hiver) 31. Brian Smith (Frères d’hiver) 32. Ivo Valentik (Afghanistan) 31

32

333, avenue King-Edward, Ottawa (ON) K1N 7M5

Téléphone : 613.562.0851 | Télécopieur : 613.562.0631 | www.catapulte.ca


Le Catalyseur - Automne 2011