Page 1

«lecatalyseur « Simplicité de forme ne signifie pas nécessairement simplicité de l’expérience »

Bulletin de liaison du Théâtre la Catapulte Printemps 2005

Robert Morris, sculpteur

Le Printemps au Théâtre la Catapulte À Ottawa La Machine à beauté de Robert Bellefeuille et Isabelle Cauchy (collaboration avec le Théâtre communautaire Tremplin) Du jeudi 10 au samedi 26 février 2005 Au Centre francophone de Vanier

Et ailleurs…

Conception graphique du montage photo : Llama Communications

Acte II d’une saison :

La Société de Métis de Normand Chaurette (laboratoire fermé), Le mercredi 2 mars 2005 Cette fille-là de Joan MacLoed (tournée nationale) Du mercredi 30 mars au jeudi 20 mai 2005

Soirée bénéfice Le vendredi 1er avril 2005 À La Nouvelle Scène Téléroman de Larry Tremblay (accueil) Du mercredi 6 au samedi 9 avril 2005 À La Nouvelle Scène

À tu et à moi de Sarah Migneron (mise en lecture du texte de la lauréate du Prix O’Neill-Karch) Le lundi 18 avril 2005 à 20 h Au Berkeley Stage Theatre (Toronto)

À tu et à moi de Sarah Migneron (mise en lecture du texte de la lauréate du Prix O’Neill-Karch) Le mardi 19 avril 2005 à 20 h Au Foyer Roger-Saint-Denis de La Nouvelle Scène

Le Testament du couturier (tournée nationale – 1ère partie) Du jeudi 5 au samedi 7 mai 2005 à 20 h Théâtre du Nouvel-Ontario (Sudbury)

Safari de banlieue de Stephan Cloutier (reprise) Du lundi 25 avril au mercredi 4 mai 2005 (en matinée scolaire uniquement) À La Nouvelle Scène

Confiance! et Bang! de Luc Moquin (ateliers et laboratoires publics)

Nuit blanche de Corpus (accueil) Du mercredi 11 au vendredi 13 mai 2005 (matinées scolaires) Le vendredi 13 mai 2005 à 20h (représentation grand public) À La Nouvelle Scène

Petit bonus ! ARRIVEZ DÈS 19H15 POUR ASSISTER À LA NOUVELLE CRÉATION DE CORPUS Les Moutons !

Le jeudi 12 mai 2005 à 20h30 Le Festival de théâtre à L’Assomption (FAIT)

Kingston – du jeudi 28 au samedi 30 avril et du jeudi 5 au samedi 7 mai 2005 Hearst – les vendredi 13 et samedi 14 mai 2005 Paincourt – les vendredi 27 et samedi 28 mai 2005 Penetanguishene – les jeudi 2 et vendredi 3 juin 2005


Cette fille-là Les critiques ont dit… « Malgré toute l’émotion et le trouble véhiculés par le texte et la scénographie de Julie Martens, c’est la performance de la comédienne Stéphanie Kym Tougas qui donne assurément le ton de la pièce. Seule sur scène, elle occupe tout l’espace et évolue habilement sur la surface inclinée. Son interprétation touchante et juste de l’adolescente rend justice à l’excellente traduction d’Olivier Choinière. Sur tous les plans, le personnage colle littéralement à la peau de la comédienne. » Josée Brodeur, Liaison

« C’est l’habileté de l’auteur à maintenir un suspens et à décrire les tourments de l’adolescence avec une justesse désarmante qui donne toute la force au texte. Stéphanie Kym Tougas, seule sur scène rend avec authenticité la sensibilité à fleur de peau de son personnage. Son jeu est intense et mature. Impressionnante, elle réussit à recréer sur scène les dialogues entre Braidie et ses amis, et elle arrache plus d’un sourire quand elle personnifie la mère de cette anti-héroïne. » Geneviève Turcot, LeDroit

« Cette fille-là est un véritable coup de poing en plein plexus solaire pour les adolescents et leurs parents. Cette dénonciation de l’intolérance des jeunes envers ceux qui sont le moindrement « différents » est faite de manière si percutante qu’on en sort ébranlé. À voir absolument! » Anne Michaud, La Première Chaîne de Radio-Canada

« Deux one-woman-shows se donnaient la réplique à la fin de novembre alors que le Théâtre la Catapulte présentait la pièce Cette fille-là de Joan MacLeod, mise en scène par le brillant Joël Beddows et interprétée par la très prometteuse comédienne Stéphanie Kym Tougas. » Mélissa Proulx, Voir Gatineau/Ottawa

Horaire de la tournée

Earl Mariott S.S., Surrey (CB), le lundi 11 avril

Les publics de l’Ouest canadien et de l’Ontario français auront le plaisir de voir ce succès au moment de sa première tournée nationale. Pour la troisième fois en cinq ans, le Théâtre la Catapulte reprendra la route qui mène à l’Océan Pacifique, aux Rocheuses, aux plaines canadiennes avant de retrouver le Grand Nord ontarien. Bonne route à l’équipe!

South Kamploops S.S., Kamploos (CB), le mercredi 13 avril

Pitt Meadows S.S., Maple Ridge (CB), le mardi 12 avril 100 Mile Junior High, Mile House (CB), le jeudi 14 avril Elk’s Hall, Williams Lake (CB), le vendredi 15 avril South Peace S.S., Dawson Creek (SK), le lundi 18 avril La Troupe du jour, Saskatoon (SK), du jeudi 21 au samedi 23 avril (5 représentations) É.S. Saint-Isodore, Bellevue (SK), le lundi 25 avril É.S. Valois, Prince Albert (SK), le mercredi 27 avril (2 représentations)

Sir Winston Churchill S.S., Vancouver (BC), le jeudi 31 mars Dr. Charles Best S.S., Coquitlam (CB), le vendredi 1 avril É.S. Victor-Brodeur, Victoria (CB), le lundi 4 avril New Westminster S.S., (Massey Theatre), New Westminster (CB), le mardi 5 avril

Festival théâtral fransaskois, Bruno (SK), le jeudi 28 avril É.S. Notre-Dame-des-Vertus, Zénon Park (SK), le vendredi 29 avril Campbell Collegiate, Régina (SK), le lundi 2 mai Thom Collegiate, Régina (SK), le mardi 3 mai É.S.P. Château-Jeunesse, Longlac (ON), le lundi 10 mai (à confirmer)

McRoberts S.S., Richmond (CB), le mercredi 6 avril

É.S.P. La Rennaissance, Timmins (ON), le mercredi 12 mai

Brookswood S.S., Langley (CB), le jeudi 7 avril

Centre culturel Artem, (à confirmer) New Liskeard (ON), le vendredi 13 mai

Carol Beaudry

Renée Aubin

Théâtre la Seizième, Vancouver (CB), le samedi 9 avril

Théâtre du Nouvel-Ontario, Sudbury (ON), du lundi 16 au jeudi 19 mai (7 représentations)

Joël Beddows

É.S. Kitsilano, Présenté au Studio 16, Vancouver (CB), le vendredi 8 avril (2 représentations)

Isabelle Bélisle

Moscrop S.S., Burnaby (CB), le mercredi 30 mars

Sylvio-Manuel Arriola

Une coproduction du Théâtre la Catapulte et du Théâtre la Seizième, avec le soutien du Centre national des Arts photo: François Dufresne

de Joan MacLeod

Esther Beauchemin

p. 2


Mot du metteur en scène Tel que paru dans le programme p. 3

« Ceci est un poème », a dit un metteur en scène il y a six mois à son équipe de créateurs. Le poème d’une adolescente, Braidie, qui met de l’ordre dans son existence, dans les images qui la troublent, des images chaotiques qu’elle transforme en mots ordonnés… Comme Rimbaud et Nelligan, elle traduit en vers ce qu’elle a vécu, ce qu’elle a vu, et les paradoxes qui les lient. « Ceci est un poème dédié à une jeune fille morte au bord de la mer, sans savoir pourquoi elle ne méritait plus de vivre », son équipe de créateurs lui a-t-il répondu le mois passé. Et le silence a plané sur eux pendant dix minutes. « Ceci est le procès d’une société, la nôtre », ont-ils clamé ensemble à quelques jours de la première, comme un chœur grec en parfaite harmonie, parce qu’ils avaient ensemble compris le sens, non… le cri derrière le poème de Braidie. Une affirmation radicale ? Sûrement, puisqu’elle est vraie. Car ceci, Cette fille-là, c’est l’histoire de tous les êtres humains qui, un jour, ont osé frapper un semblable en connaissance de cause ; c’est aussi l’histoire de tous ceux qui ont pris conscience par la suite des conséquences de leurs gestes barbares. Car ceci, Cette fille-là, met en scène une comédienne qui raconte cette histoire en la « dansant » ; c’est une équipe de concepteurs qui ne créent pas un monde réel, mais plutôt un ton, un univers, un tableau vivant. Car ceci, Cette fille-là, est une démonstration ; la preuve que l’Art peut toujours sauver l’être humain ; la preuve que la parole est l’antithèse du chaos et de la violence qui nous guettent tous.

Évaluation du spectacle §bon

C’est un manifeste, le nôtre, le mien!

17% 3%

Stephan Cloutier

Nathaly Charrette

Frédérick Bouffard

Joël Beddows Metteur en scène Ottawa, le 20 novembre 2004

Sylvie Bouchard - Corpus

Lina Blais

80%

§ § très bon

Daniel Boivin

§ § § excellent


Confiance! et Bang! p. 4

Pour un nouveau modèle de diffusion Force est de constater que les rapports entre les diffuseurs et les producteurs de l’Ontario français ont rarement été faciles. Les compagnies ont souvent reproché aux diffuseurs le fait qu’ils accueillent trop rarement leurs créations visant les publics adultes. Les diffuseurs remettent en question le caractère avant-gardiste de certaines productions théâtrales franco-ontariennes, difficiles par conséquent à mettre en marché en région, et le fait que les compagnies créent leur spectacle sans prendre en considération les réalités techniques des salles à l’extérieur du triangle Ottawa-Sudbury-Toronto.

La Solution proposée… En janvier 2002, les responsables des centres culturels et communautaires partenaires de l’initiative présente et Joël Beddows se sont rencontrés pour la première fois dans le cadre d’une réunion organisée par Théâtre Action. Ils étaient tous préoccupés par la situation de plus en plus précaire de la diffusion du théâtre visant un public adulte et de la difficulté qu’éprouvaient les centres à faire du développement de public dans leurs régions respectives. C’est lors d’une seconde réunion en janvier 2003 tenue dans le cadre d’un Contact Ontarois que Joël Beddows a proposé à quatre centres culturels et communautaires un projet sur deux ans : l’année un, les centres accueilleraient en résidence des équipes artistiques du Théâtre la Catapulte qui animeraient des ateliers auprès des troupes communautaires et scolaires des régions, tout en réservant du temps pour appuyer l’auteur Luc Moquin dans le développement de deux comédies en un acte. Cela permettrait aux partenaires d’assurer une meilleure réception et diffusion auprès des

publics touchés des œuvres créées l’année suivante et présentées dans le cadre d’une seconde résidence. Les diffuseurs, en ouvrant leurs centres aux artistes du Théâtre la Catapulte un an avant la création de la production, chercheraient à créer un rapprochement entre les créateurs franco-ontariens et leurs publics naturels. Il était entendu que la direction artistique du projet serait assurée par le Théâtre la Catapulte.

Pour laisser des traces Théâtre Action et Médiatique Inc. (Toronto) se sont greffés à ce premier noyau et ont exprimé leur intérêt à s’assurer que ce projet ne soit pas une simple expérience qui tomberait dans l’oubli, mais un exemple à suivre pour d’autres compagnies de théâtre et d’autres centres culturels qui auraient envie de répéter l’expérience et de poursuivre le travail d’un développement durable du public franco-ontarien. Théâtre Action prendra en main la rédaction d’un Cahier de bord qui sera publié par la suite, et Médiatique le tournage d’un documentaire sur l’expérience de créer un tel spectacle conçu de sa conception à la tournée en Ontario français.

Et s’intégra le TNO Le Théâtre la Catapulte est heureux d’annoncer que Confiance! et Bang! seront créées en coproduction avec le Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) de Sudbury. Geneviève Pineault et Joël Beddows mettront en scène chacun une pièce dans une conception scénographique commune. Ces compagnies mettront également en commun leur expertise respective dans le domaine de la tournée au profit du projet. Enfin, il s’agit de l’occasion rêvée pour ces deux collaborateurs de longue date de créer un spectacle ensemble.

Entre l'auteur

Frédéric Dubois

Confiance! et Bang!, dans le cadre d’une série d’ateliers. Pendant chaque résidence, Luc Moquin profitera de son séjour et de ses contacts avec son futur public pour retravailler ses textes, accompagné par nulle autre que Dominique Lafon, conseillère dramaturgique.

Céleste Dubé

David Danzon

Lynn Cox

Geneviève Couture

Ludger Côté

Le jeune dramaturge Luc Moquin, lauréat du Concours d’écriture du Théâtre la Catapulte en 2001-2002 (Prix O’Neill-Karch) et jeune diplômé du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa, a accepté de participer au projet et de compléter ses textes en chantier,


en développement partout en Ontario français photo: Marc LeMyre

La scène se passe à Ottawa, par un hiver hivernal. Seul, assis dans un fauteuil à bascule, l’auteur El Moquino (schizophrène sur les bords) tricote une écharpe et se parle à lui-même.

Auteur Moi je veux bien, mais que vais-je aller faire dans cette galère? Joël

Auteur Redites-moi encore en guise d’exposition, cher auteur, comment vous êtes allé à Toronto. Auteur C’était il y a de cela de longs mois. Le ciel bleuissait, le soleil jaunissait et les oiseaux chantaient : nous étions au printemps. Le CEAD m’ayant très gracieusement invité à participer à un laboratoire d’écriture dramatique qui se déroulait conjointement aux Chantiers, j’étais parti pour la ville reine. J’y ai écris l’amorce d’un texte, hélas, je ne sais trop comment finir… (soupir d’angoisse bien senti)

Auteur (bien attristé) Ce n’est pas que l’envie me manque, monsieur le directeur artistique, mais c’est que, voyez-vous, j’ai l’inspiration un brin défaillante ces jours-ci… Joël

Irruptionne en scène le directeur artistique, aussi appelé Joël Beddows. D’un souffle viril, il harangue l’auteur.

N’aie crainte : j’ai pensé à tout. Tu auras, comme adjuvant, Dame Lafon, qui de sa tour te donnera des conseils dramaturgiques. Ainsi appuyé, tu ne pourras faire fausse route.

Auteur Si c’est comme ça, je m’empresse d’accepter, et je brûle déjà d’impatience à l’idée de sillonner l’Ontario.

Oh toi! Aspirant dramaturge! N’as-tu rien de mieux à faire que de tricoter?

Auteur Ben, comme vous voyez…

Joël

Joël

Exit à ces mots le directeur artistique en laissant l’auteur, palpitant d’excitation, boucler ses valises pour ce qui promet d’être une longue et belle aventure.

Va donc sur l’heure boucler tes valises.

Fin du premier acte.

Joël

Luc Moquin, février 2004

Ariel Ifergan

Guillaume Houët

Je te propose de partir pour Penetanghishene, Paincourt, Hearst et Kingston.

Glen Charles Landry

Auteur Perdone?

Catherine Larochelle

Écoute, j’ai pour toi une mission, une quête. Tu iras de par la lande ontarienne semer à tous vents les graines du théâtre.

Stéphane Guertin

Yasmina Giguère

Joël

Écrire, pardi! Mais tu devras également rencontrer les braves gens de ces régions, leur expliquer que la Catapulte va produire tes textes intitulés Confiance et Bang en l’an de grâce 2006 et qu’ils pourront y assister dans un théâtre près de chez eux. Alors, acceptes-tu?

p. 5


L’Art d’accueillir

les imaginaires d’ailleurs Téléroman vous étonnera!

p. 6

Le Théâtre des Fonds de Tiroirs de Québec nous propose la pièce Téléroman, du dramaturge Larry Tremblay, à qui l’on doit notamment Le Ventriloque (succès présenté à La Nouvelle Scène à l’automne 2003 par le Théâtre de la Vieille 17). Il s’agira d’une deuxième mise en scène de Frédéric Dubois à être présentée à Ottawa cette saison, car c’est à lui que nous devons le fort apprécié HA ha! de Réjean Ducharme, présenté par le Théâtre français du Centre national des Arts à l’automne passé. photo: Idra Labrie

« Un vrai régal. (…) On ne cesse de vanter l’aspect fort créatif des mises en scènes de Frédéric Dubois, mais il faut bien admettre que le directeur artistique du T.F.T. ne cesse d’approfondir une démarche des plus efficaces. » David Cantin, Le Devoir « Une distribution épatante. Ils sont tous bons, tous colorés dans leur costume chair et leurs perruques risibles. » Jean St-Hilaire, Le Soleil

Extrait Ce soir, je vais rentrer directement chez moi pour regarder Piscine municipale. Je veux savoir si Marie-Hélène va laisser tomber Guillaume. Il y a aussi cette histoire avec la mère de Lucie. Je sais bien que ça ne vous intéresse pas mais la mère de Lucie a des problèmes avec ses implants mammaires. Ça me touche profondément. Emmanuelle, épisode 3 : l’aveu.

Nuit blanche vous séduira!

« [Nuit blanche] regorge de surprises visuelles. Il faut les voir pour les apprécier vraiment. [Corpus] est un mélange génial de conte, de danse et de clown. » Paula Citron, The Globe and Mail « Nuit blanche possède un charme irrésistible… Un concept ingénieux soutenu par une excellente distribution… L’ovation qu’ils ont reçue, le soir de la première était entièrement méritée. » Michael Crabb, National Post

Claude Naubert

Julie Martens

Annick Léger

Isabelle Légaré

Marie-Christine Lavallée

Pour la première fois, cette création carnavalesque qui a charmé la critique et le public torontois sera présentée dans la capitale nationale, au grand plaisir des adolescents et pour une soirée seulement : le vendredi 13 mai 2005 à 20 h. Il s’agit du troisième et dernier spectacle du Trio ado du Théâtre la Catapulte, qui présente des spectacles auprès de ce public exigeant non seulement en matinée scolaire, mais aussi en représentation grand public et ce, depuis trois ans.

photo: Gary Mulcahey

Luc Moquin

Vous souffrez d’insomnie et vous imaginez que vous courrez un marathon à l’envers, que vous vous retrouvez tout nu devant une porte, que vous êtes une star hollywoodienne… ? Le Théâtre la Catapulte a un remède pour vous et est heureux d’ouvrir les portes de La Nouvelle Scène aux six insomniaques en pyjamas satinés qui se rencontrent au hasard d’une porte qui refuse de rester fermée et vivent une série de scénarios merveilleusement drôles et absurdes. Combinant danse contemporaine, théâtre et comédie, Nuit blanche de la compagnie torontoise CORPUS présente une série de rêves et de fantasmes dans lesquels vous plongerez volontiers.


Les nouvelles d’un théâtre qui bouge… Prix et récompenses

Les arrivées

Le Cercle des critiques de la capitale nationale (CCC) a annoncé les récipiendaires des palmes pour la saison 2003-2004 en septembre passé. Glen Charles Landry a été le récipiendaire de cette palme pour sa conception scénographique de L’Hôtel d’Alex Poch-Goldin, une pièce traduite par Manon Saint-Jules et mise en scène par Geneviève Pineault. Toutes nos félicitations! Pour une analyse plus détaillée de son travail, vous pouvez lire l’article signé Luc Moquin dans le prochain numéro de la revue théâtrale L’Entracte.

Toutes nos félicitations aux comédiennes et metteures en scène Isabelle Bélisle, Kira Elhers, Maxine Turcotte et Anne-Marie White et à leurs conjoints respectifs qui ont eu la joie d’accueillir sur cette terre Jérôme, Zachary, Delphine et Charlie.

Cette fille-là, un succès populaire Au moment de sa création à La Nouvelle Scène entre le 29 novembre et le 10 décembre 2004, le record d’assistance que détenait La Meute d’Esther Beauchemin a été battu par Cette fille-là avec 2705 spectateurs qui ont passé les portes de la Nouvelle Scène. Il s’agit d’un nouveau record à La Nouvelle Scène.

La Meute en Ontario et au Québec Une seconde tournée de La Meute a connu un grand succès auprès des adolescents de l’Ontario français. Sur 22 représentations, 4597 spectateurs ont vu cette tragédie signée Esther Beauchemin entre Smooth Rock Falls et L’Assomption, en passant par Toronto, Sarnia et Hamilton. Voici quelques commentaires des écoles au retour de la tournée : • « Excellente démonstration des effets des troubles mentaux sur toute la famille. Extrêmement bien jouée par les comédiens. » Classe de 9e année, É.S.P. George.P-Vanier, Hamilton (ON) • « Superbe ! Les comédiens étaient excellents ; la mise en scène très bien faite ; le thème très à propos. Le tout a su garder l’attention des élèves toute la pièce. » É.S.P. L’Héritage, Cornwall (ON) • « Pièce qui a su captiver les élèves. Très bon jeu des acteurs. Beau décor. Les élèves ont apprécié de pouvoir jaser avec les acteurs après la pièce. » É.S.C. George-Vanier, Kirkland Lake (ON)

Festival des francophonies en Limousin

Le Catalyseur, en format électronique

Joël Beddows a été invité par le Conseil des Arts du Canada à participer en octobre passé à la Table ronde autour de la dramaturgie canadienne anglaise, un événement organisé dans le cadre du Festival des francophonies en Limousin, festival annuel tenu à Limoges en France.

Afin d’être plus écologiste et de distribuer plus efficacement et plus rapidement son bulletin de liaison, le Théâtre la Catapulte désire offrir Le Catalyseur en format électronique dès l’automne prochain. Tous ceux et celles qui préféreraient recevoir ce bulletin de liaison par voie électronique peuvent envoyer un courriel à communications@catapulte.ca avant la fin juin 2005. Aussi, pour ceux et celles qui désirent obtenir des exemplaires supplémentaires du bulletin, veuillez consulter le site Internet www.catapulte.ca ou tous les numéros du bulletin sont affichés.

Nos condoléances

Anie Richer

Natalie Joy Quesnel

André Perrier

Michel Ouellette

Une pensée particulière pour notre ami et collègue Robert Marinier qui a perdu sa mère cet automne.

Pierre Simpson

Félicitations à Sandrine Vrilliard qui était finaliste pour le Prix Product’Or, distinction remise annuellement au moment du Contact ontarois organisé par le Réseau Ontario. Elle a mérité cette distinction grâce à son travail exceptionnel d’organisation de la tournée printanière 2004 de La Meute d’Esther Beauchemin et pour son ouverture d’esprit face aux réalités de la diffusion en Ontario. Toutes nos félicitations à Gilles Beauchamp des Productions 9 mois qui a remporté le prix.

Angela Hacquart a terminé son stage en administration théâtrale, tout comme Vincent Pilon en conception d’éclairages et Josiane Emond en dramaturgie en janvier. Félicitations à tous ces étudiants qui ont si bien travaillé et si bien appris pendant leurs séjours respectifs.

Pascal Robitaille

Aussi, le Théâtre la Catapulte a appris récemment que L’Hôtel a été mis en nomination pour le Prix du jury LeDroit Radio-Canada, avec L’Inconception de Robert Marinier, une production du Théâtre de la Vieille 17, et L’Amour à la carte de Norm Foster, une production du Théâtre de l’Île. C’est le 29 mars prochain, dans le cadre d’un événement tenu à La Nouvelle Scène que le lauréat sera annoncé.

La formation de la relève

p. 7


Notre mission Le Théâtre la Catapulte se définit comme un carrefour de création et de publics avides d’audace. Réunir le talent dans l’urgence et le plaisir de la création, monter régulièrement des projets qui servent de tremplin à la relève franco-ontarienne, promouvoir le théâtre par une dramaturgie innovatrice et un art de la scène vivant, tel est le mandat que se donne cette compagnie de recherche, de développement et de création.

Nos partenaires en 2004-2005 Partenaires du secteur public

Partenaires du secteur privé

Fondations privées

Théâtres et Diffuseurs

Fonds jeunesse

Les Fonds de tiroirs

La Nouvelle Scène Alain Boisvert » Direction générale Martin Boisclair » Administration / comptabilité Marc Miron » Direction technique Caroline Aubin » Développement Mireille Houle » Service à la clientèle Catherine Jeannerod » Service à la clientèle

Éric Vani

Joël Beddows – Directeur artistique Josée Létourneau – Directrice des opérations Sandrine Vrilliard – Agente des communications et du marketing Céline Paquet – Agente de production et de tournée

Yves Turbides

Personnel

Mireille Amyotte – Présidente Véronique LeMaire – Vice-présidente Angela Haché – Secrétaire-trésorière Gontran Bolduc Maurice Demers Nancy Juneau Nicole Ouimette Pascal Tétrault

Larry Tremblay

Luc Thériault

Brian Smith

333, avenue King-Edward Ottawa (ON) K1N 5M7 Téléphone – 613.562.0851 Télécopieur – 613.562.0631 Site Internet – www.catapulte.ca Adresse électronique – communications@catapulte.ca

Conseil d’administration

Stéphanie Kym Tougas

Théâtre la Catapulte

Conception graphique : Michelle Bryar (www.yapdesign.ca)

Partenaires médiatiques

Catalyseur - Printemps 2005  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you