Page 1

Magazine municipal Tourcoing

Mars 2010

n°148

Douceur de vie, douceur de ville

UNE NOUVELLE CULTURE

de l’habitat et du logement


À partir du 7 mars, un nouveau marché avec activités alimentaires et textiles anime la place des Phalempins chaque dimanche de 8h à 13h.

Dans les quartiers, 10 marchés vous accueillent, 7 jours sur 7 : Centre Ville

Brun Pain Place Sainte-Anne : mercredi de 14h à

Grand-place, rue Saint-Jacques et place Schuman : lundi et jeudi matin de 8h30 à

18h30 (textile et alimentaire)

12h30 (textile et alimentaire)

Blanc Seau Parking Aldi, rue de Mouvaux : vendre-

Grand-place : samedi de 8h30 à 12h30 (alimentaire) Orions Place de Lattre de Tassigny : mardi de 8h à

Bourgogne

12h30 (textile et alimentaire)

à 18h30 (textile et alimentaire)

Croix-Rouge

Marlière

Place Saint-Joseph : mardi de 14h à

di de 8h à 12h30 (textile et alimentaire)

Place de la Bourgogne : vendredi de 14h

Place Saint-Thomas : samedi de 8h30 à

18h (textile et alimentaire)

12h30 (alimentaire)

Phalempins Place des Phalempins : mercredi de 8h à 12h30 (textile et alimentaire) et dimanche de 8h à 13h (textile et alimentaire)

> Renseignements : 0 875 36 76 14 ou sur

l’es sentiel… 7 in f os

Retrouvez Label Ville sur

MARS 2010 - LABEL VILLE - N°148

QUARTIERS

CITE

Ils passent le canal et font l’Union

10-11

Les 14 et 21 mars : décidez vous-même de l’avenir du NordPas-de-Calais

REGARD

Label Ville est imprimé sur un papier issu de forêts durables, certifié PEFC ce qui signifie Program for the Endorsement of Forest Certification Schemes, c’est-à-dire Programme pour la Reconnaissance des Certifications Forestières. L’imprimerie Lefevere adhère au cahier des charges Imprim’Vert® visant à réduire les impacts environnementaux liés aux activités de l’imprimerie.

Mars 2010

19

Patrick Bouchain Défenseur des droits de l’habitant

TRIBUNE

SPORT

Tréteaux jeune public : en musique les enfants !

Une impression éco-responsable

14

21

L’élite de la lutte en stage à L’Atelier

­

LABEL­VILLE­N° 148­Mars­2010 :­mensuel­réalisé­et­édité­par­la­Mairie­de­Tourcoing­ Service­communication­3­rue­de­l’industrie­-­Tél.­03 20 28 13 41 Courriel :­labelville@ville-tourcoing.fr Directeur­de­la­publication :­Djil­ACHIBA Directeurs­de­la­rédaction :­Jean-Yves­BATTAGLI­-­Maxime­LAMARQUE­ Rédacteur­en­chef­:­Juliette­CAPET Rédaction :­Juliette­CAPET,­Christelle­TACZALA, Franck­LELOIR,­ Nathalie­HAUSSER,­Jean-Michel­CAILLAT,­Salima­MATASSEM Photos :­Emmanuel­DUCOULOMBIER Scan­et­chromie :­Didier­ALKENBRECHER Secrétariat :­Chantal­LIBBRECHT,­Nora­GUERRACHE Maquette :­Pélagie­GABEZ­(GrisMouse) Création­de­la­maquette­originale :­Intersignes Imprimerie :­Imprimerie­Lefévère­-­Dépôt­légal­n° 75165­-­à­parution


3

Douceur de vie, douceur de ville

Coquette chrysalide, Tourcoing sort de son cocon, ravale ses façades, conserve et requalifie son patrimoine, met l’accent sur ses lumières, renouvelle son habitat. Chaque jour, la ville se transforme, s’embellit. Cela se voit et se vit. Elle a fait le choix de l’équilibre en renouvelant son habitat, celui de l’urbain à visage humain. Un pari audacieux qui attire de nouveaux habitants mais pas seulement…

UNE NOUVELLE CULTURE

de l’habitat

Le développement de la fonction résidentielle et celui de la qualité du cadre de vie sont au cœur du projet de Tourcoing. Ses atouts sont ceux d’une grande cité active et équilibrée. Sur ce capital hérité de l’ère textile et industrielle, se bâtissent aujourd’hui des logements adaptés aux besoins des Tourquennois dans une volonté clairement affichée de mixité sociale. Une offre nouvelle, riche et diversifiée, avec des produits innovants alliant modernisme architectural et respect des normes environnementales, s’y dessine, pour tous ceux qui sont en quête d’un autre «art de ville». Tourcoing est une

ville où décidément il fait bon vivre, à tout âge. Le logement est l’un des grands engagements du mandat de l’équipe municipale. Cette question transversale touche tous les champs de l’action municipale y compris le développement culturel à l’image, de ce projet de logement-atelier pour artistes qui verra le jour à deux pas de la gare. Pour mettre en œuvre le renouvellement urbain de Tourcoing, la ville axe ses efforts sur la reconquête de l’habitat ancien et sur la relance de la construction de logements, en apportant un soin particulier à la maîtrise de l’énergie, dans l’ancien comme dans le neuf.

et du logement

Mars 2010


4

Douceur de vie, douceur de ville

UNE NOUVELLE CULTURE

de l’habitat et du logement

En matière d’habitat et de logement,

DÉVELOPPEMENT ET SOLIDARITÉ sont indissociables Vincent Lannoo, premier adjoint au maire, délégué à l’habitat et au logement Label Ville : L’habitat est une compétence que se partagent Lille Métropole et la Ville. Dans les faits, qui fait quoi ? Vincent Lannoo : Lille Métropole et Tourcoing sont complémentaires, notamment pour créer des logements pour tous. Depuis décembre 2008, il est obligatoire de prévoir au moins 30% de logements sociaux dans toutes les créations de plus de 17 logements. Cette règle nous aide à construire des logements à acheter ou à louer pour tous les Tourquennois et dans tous les quar-

tiers de la ville. Nous débattons avec tous les aménageurs sur les mêmes bases, c'est plus clair. Et si le prix du terrain est trop élevé, LMCU nous accompagne par des subventions pour que les chantiers démarrent. LV : Quelles sont les attentes des Tourquennois que vous recevez en rendez-vous ? VL : En tant qu’élu impliqué sur ces questions, je reçois plus de 500 familles par an. Tous les Tourquennois n’ont évidemment pas les mêmes attentes. Les besoins sont de plus en plus diversifiés et varient selon l’âge, l’environnement, la composition de la famille, le handicap... Ce qu’on appelle la «crise du logement» recouvre donc des problèmes très différents. Globalement nous manquons de logements car il y a en moyenne, de moins en moins d'habitants par logement. Cette évolution est

ÉGALITÉ Résidence du Tonkin, rue du Tonkin (Notre Logis) «Le domaine dans lequel nous avons la plus forte demande concerne l’accession sociale à la propriété. Cela s’adresse aux familles d’ouvriers ou d’employés. Cette opération en locationaccession destinée prioritairement aux locataires du parc social afin de favoriser leur parcours résidentiel est, à ce jour, la plus importante sur le territoire de la Communauté urbaine avec 11 maisons en accession à coût maîtrisé et 36 appartements en location-accession. Après le succès remporté par cette opération, Notre Logis lance un programme innovant couplant location-accession et basse consommation, rue du Tilleul.»

social MALCENSE / EGALITÉ Résidence Beaulieu, rue de la Malcense (LMH) «C’est précisément le type d’opération que l’on souhaite. Bâti sur une ancienne friche industrielle, le lotissement offre 88 logements labellisés très haute performance énergétique (THPE) mixant 42 individuels et 46 collectifs. L’ambition déclarée est d’inscrire les locataires dans un véritable parcours résidentiel.»

une tendance de longue durée. À nous de nous adapter. Je constate aussi que la crise économique que nous vivons, ralentit vraiment la sortie des familles des logements les moins chers vers un achat par exemple. Je comprends mais il est vrai que cela complique l'entrée de nouveaux ménages. LV : Quelles personnes ont été les plus touchées par la crise du logement ? VL : Face à cette crise, nous ne sommes pas tous égaux. Les plus défavorisés subissent plus que les autres le manque de logements. Je pense aux personnes en situation de précarité, aux jeunes, aux seniors ou aux personnes handicapées. Il fallait leur apporter une réponse en priorité. J'ai donc proposé au Conseil municipal un plan d'actions voté en 2009. Nous voyons déjà se réaliser des appartements mieux adaptés aux différents handicaps. Des logements pour nos aînés autonomes se construisent. Même chose s’agissant des maisonsrelais pour les personnes privées d'abri durable ou encore le futur foyer de jeunes travailleurs.

accessible

VIROLOIS La Filature, rue du Touquet (Édifices de France) «Au sein de la métropole, Tourcoing se démarque par son offre de lofts qui séduit les classes moyennes. 300 sont en cours de réalisation sur la ville. D’ici 2013, 400 sont prévus. Le projet de la Filature sur le site PJ Leurent est l’un des plus ambitieux à ce jour avec ses 88 lofts, ses maisons individuelles, ses logements collectifs qui répondent aux normes personnes à mobilité réduite et ses cellules commerciales en rez-de-chaussée.»

innovant Mars 2010


5

OÙ SE RENSEIGNER

pour une demande de logement ?

> Lire aussi page 12 : Chiffre du mois et 3 questions à

LV : La Ville peut-elle exercer une réelle influence sur les bailleurs ou les promoteurs ? VL : En ce qui concerne l’attribution des logements sociaux, la Ville ne représente qu’une voix parmi d’autres au sein de la commission. Quant aux réalisations, nous menons avec nos partenaires, bailleurs sociaux ou promoteurs privés, une démarche de qualité urbaine, architecturale et environnementale. La ville que nous bâtissons sera équilibrée. À Tourcoing tous les âges, toutes les situations financières ou les handicaps doivent pouvoir trouver leur place. Nous attachons une très grande attention aux jeunes ménages. Ceux qui sont ouvriers, employés ont parfois de réelles difficultés à devenir propriétaires. Nous aidons donc les projets de maisons ou d'appartements ouverts à l’accession sociale. Acheter son logement à un prix raisonnable, voilà un beau projet pour notre ville. LV : Et en matière de réhabilitation de logements anciens, que fait la Ville ? VL : Nos efforts se concentrent principalement sur le parc locatif social qui en a vraiment besoin. Mais nous n’oublions pas les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs qui opèrent des réhabilitations de qualité dans le parc privé. Par contre, nous luttons avec fermeté contre l’habitat indigne. En 2009, 14 arrêtés d'insalubrité ont été pris pour 34 logements concernés. Nous expérimentons aussi une déclaration préalable de mise en location pour les logements de plus de 30 ans dans le but d’éradiquer les «marchands de sommeil» à Tourcoing. Disposer d’un vrai logement fait partie des droits fondamentaux. Un toit digne pour tous, c’est l'ambition que nous avons pour nos concitoyens. Propos recueillis par Juliette Capet

mixte

FLOCON Les Allées de Cherbourg, angle de la rue du Port et quai de Cherbourg (SIA Habitat) «Cette première opération de SIA Habitat traduit un haut niveau d’engagement sur la qualité du produit et le respect de l’environnement. La réussite de ce programme de 76 logements sur trois petits immeubles mitoyens est remarquable aussi de par sa mixité à part égale entre social et privé.»

CENTRE-VILLE Les Jardins d’Havré, Hospice d’Havré (Maison Carrée) «Ce serait une erreur d’oublier certaines catégories dont celles bénéficiant d’un fort pouvoir d’achat. D’où ces résidences de standing, comme celles sur le site de l’Hospice d’Havré : 44 logements répartis en 4 bâtiments indépendants.»

> Pour les demandes de logement : Le service municipal du logement accueille du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 sans rendez-vous et de 14h à 17h sur rendez vous, sauf le mardi après-midi (03 20 23 38 15). Il oriente et suit les demandes déposées dans le parc social. L’attribution des logements sociaux dépend des bailleurs sociaux dont la liste est disponible sur > Pour les moins de 30 ans : Mission locale, 21 rue des Ursulines (03 20 24 42 43) > Pour les étudiants - dans le parc privé : Service municipal du logement à partir de mi-juin (03 20 23 38 15) - résidence universitaire : CROUS, 74 rue de Cambrai à Lille (03 20 88 66 00) www.crous-lille.fr > Résidences pour personnes âgées : CLIRPA, 15 rue de la Bienfaisance (03 20 69 40 40) POUR TOUS RENSEIGNEMENTS : Direction de l’habitat et du logement, 5 rue de l’Industrie (03 20 23 38 15) ESPACE INFO ÉNERGIE DE L’ADIL : 0 825 34 12 63 RAVALEMENT DE FAÇADES : Service habitat (03 20 23 38 14) DÉCLARATION PRÉALABLE DE MISE EN LOCATION : Service communal d’hygiène et de santé (03 59 63 43 90)

individuel et collectif BLANC SEAU Le Clos Vauban, rue des Bonnets (SPII Polygone) «Il s’agit d’un programme de 49 logements (22 individuels en T4 et T5 et 27 collectifs répartis sur deux bâtiments) qui a été très vite commercialisé. Il est situé sur l’ancienne friche Sica-Duprez.»

réhabilité

atypique

CENTRE-VILLE Cour Liagre, angle de la rue Famelart et de la rue de la Ferme (PACT Métropole Nord) «L’objectif de ce projet est d’accueillir majoritairement des personnes âgées. Sur les 28 logements loués par le PACT, trois seront aménagés pour des personnes à mobilité réduite. Cette réhabilitation de qualité, que l’on doit à l’architecte Nathalie Gallet, respecte les préconisations en Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager.» Vincent Lannoo, premier adjoint au maire, délégué à l’habitat et au logement

Mars 2010


6

Douceur de vie, douceur de ville

L’habitat au cœur

© DR

DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Résidence du Fresnoy, angle rue du Fresnoy et boulevard Descat, Notre logis

2 QUESTIONS À…

Arnaud Delannay, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE NOTRE LOGIS Label Ville : Parlez-nous de la stratégie de Notre Logis en matière de développement durable Arnaud Delannay : Le développement durable repose sur trois piliers : l’environnement, l’économique et l’humain. En tant que bailleur, notre stratégie est centrée sur la performance de nos bâtiments et sur la place de nos locataires dans ces bâtiments. Les murs sont là pour servir l’humain ; notre rôle est de

mettre à disposition des logements performants en termes de confort et d’économie de charges. La dépense logement doit être maîtrisée. Le troisième point est l’économique : accélérer la construction de bâtiments basse consommation permet le maintien de l’emploi. LV : Pouvez-vous nous citer des exemples de réalisations ? AD : Notre stratégie est celle de l’anticipation, aussi bien sur la construction de bâtiments à très haute performance énergétique - nous occupons ce créneau depuis deux ans déjà - que sur la location-accession

PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

Réinventer la ville de manière durable ; s’approprier un nouveau mode de logement répondant à des normes hautement qualitatives de performance énergétique et à la nécessaire préservation de l’environnement : c’est le troisième axe fort de la politique habitat de la Ville, qui s’est d’ores et déjà engagé dans des programmes innovants (bâtiments basse consommation, éco-quartiers de l’Union et du Virolois…), et la traduction concrète sur le terrain des actions inscrites dans son Agenda 21. La semaine du développement durable qui s’étend cette année à Tourcoing du 27 mars au 9 avril, consacrera d’ailleurs une place importante de son programme à ce volet.

sociale, que nous sommes les seuls à proposer à Tourcoing. La résidence Astrée* est un bel exemple de programme qui combine ces deux caractéristiques. Je citerai aussi la rue des Villas et ses 53 logements BBC, dont la moitié est en location-accession. Au total à Tourcoing, nous menons huit opérations en THPE ou en BBC. Propos recueillis par Nathalie Hausser * La résidence Astrée, rue du Tilleul est en cours de commercialisation (24 T2 et T3 avec stationnement privatif et sécurisé). Renseignements au 03 20 68 41 41.

> Pour en savoir plus, rendez-vous à l’exposition dédiée à l’habitat du 1er au

7 avril dans le hall de l’hôtel de ville, dans le cadre de la semaine du développement durable (lire aussi page 16). Les promoteurs exposants mettent en avant leurs opérations dont celles favorisant la performance énergétique. Le 1er avril, permanence sur place de l’espace Info énergie de l’Adil.

FAITES-VOUS AIDER PAR LA VILLE

«

Pour produire de l’électricité de manière écologique et réaliser des économies sur mes consommations, j’ai décidé d’équiper la toiture de ma maison de panneaux photovoltaïques. Je suis donc allé à l’Espace info énergie de la mairie, où l’on m’a renseigné sur les aides existantes et la démarche à suivre. Une fois les panneaux installés, j’ai déposé un dossier en mairie avec toutes les pièces justificatives. Je vais maintenant recevoir une aide de la Ville calculée en fonction de mes revenus et je bénéficierai d’un crédit d’impôt. Le Conseil régional verse lui aussi une subvention, directement déduite du montant des travaux. M. et Mme L., habitants de Tourcoing

«

Mars 2010

324

C’est le nombre de maisons concernées par l’important programme de réhabilitation mené par Vilogia aux Orions et qui porte, notamment, sur l’isolation complète des habitations. Avec une performance énergétique qui devrait atteindre 115 kWh/m2/an, le bailleur espère ainsi diviser par trois la consommation de ses locataires. «Les travaux venant d’être réalisés, nous ne savons pas encore ce que nous allons économiser. Avant, en tout cas, nous devions régler le thermostat sur 23. Aujourd’hui, pour la même chaleur, nous le mettons à 20. Nous sommes très contents», témoigne un couple résidant boulevard d’Halluin.


QUARTIERS

7

Virolois Tourcoing/Safi : une coopération solide, des échanges concrets pour Le Corbusier Le 20 janvier, le lycée professionnel Le Corbusier était l’étape d’une importante délégation de Doukkala Abda, dans le cadre de l’accord de coopération qui lie le Nord-Pas-de-Calais et la région du Maroc depuis 2005… Une coopération solide et riche en projets, parmi lesquels celui des classes Nord/Sud, concrétisé à travers la filière «Art graphique» entre Le Corbusier et le lycée Al Khawarizmi de Safi.

Centre-ville / Gambetta La Caisse d’allocations familiales… plus proche, plus accessible La nouvelle agence Caf de Tourcoing a été officiellement inaugurée le 5 février. Depuis son ouverture le 23 novembre, les 21 000 allocataires tourquennois n’ont plus à se rendre à Roubaix. Le plateau d’accueil de 480 m2, équipé notamment de quatre guichets et accessible à toutes formes de handicap, est pertinemment situé non loin de la CPAM. Accueil, confidentialité, proximité… Les clefs d’une action sociale de qualité.

Centre-ville / Gambetta La résidence des Acacias transformée en EPHAD Le 27 janvier a eu lieu l’inauguration de la résidence de la rue des Carliers, suite à sa transformation en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. L’objectif des travaux démarrés fin 2007 (pour un peu plus de 2 millions d’euros) était d’offrir une meilleure qualité de vie aux résidants, en leur offrant notamment de nouveaux espaces communs. Les visiteurs ont apprécié ; les 87 résidants aussi.

Ils passent le canal et font l’Union

ÉPIDÈME

Quand Joël Goutière et Béatrice Heuvels, habitants au Cul-du-Four à Roubaix depuis trente ans apprennent en 2008 leur expropriation «pour cause d’utilité publique», le ciel aurait pu leur tomber sur la tête… Mais il n’en a rien été.

«Notre maison a été évaluée par les Domaines pour un prix qui nous convenait. La SEM Ville Renouvelée nous a donné une date butoir de départ, le 1er février 2011, mais ne nous a pas lâchés, raconte le Roubaisien. C’est un très bon organisme. On est vraiment accompagnés.» L’objectif de la SEM : que ces propriétaires a priori «sacrifiés» sur l’autel de l’Union, restent propriétaires. De l’autre côté du canal, cette «frontière invisible mais bien réelle entre Roubaix et Tourcoing» comme le souligne Joël Goutière, un projet se dessine. Ils vont y adhérer, avec l’enthousiasme mesuré des retraités qui savent qu’un sou est un sou. L’îlot dit «Stephenson» comprend trois «dents creuses» destinées à accueillir du logement collectif et trente maisons… Parmi elles : celle qui porte le numéro 78. «Lumineuse, elle est un peu plus grande que la maison que l’on quitte. Nous avons flashé  !» Actuellement en phase de déconstruction, elle doit leur être livrée au dernier trimestre 2010. «Nous fournirons une maison saine, avec une toiture refaite, un bardage extérieur pour une isolation optimale, un tout-à-l’égout, des

fenêtres… jusqu’à la pose des compteurs» expose Thomas Belmer, chargé de mission «médiation usagers» à l’Atelier électrique. Un «clos couvert», à l’image des plateaux de lofts livrés «prêts à aménager»… «L’une de nos grandes satisfactions, c’est de proposer des maisons anciennes réhabilitées et basse consommation. Notre maison-témoin, le 206, vient d’obtenir le label BBC, poursuit Thomas, rappelant que l’on s’inscrit ici dans le projet d’éco-quartier. Le vrai défi reste de faire tout cela à bas coût et nous y arrivons en maintenant des marges réduites.» 97 000 euros, frais de notaire compris, c’est ce que la maison nue coûtera. «Avec les travaux, que je ferai faire à des petits artisans que j’ai la chance de connaître, le budget n’excédera pas 130 000 euros,» se réjouit Joël Goutière. Le prix d’un nouveau bonheur, pour les premiers e «Unionistes». Christelle Taczala

> Renseignements sur le «programme immobilier» de l’îlot Stephenson à l’Atelier électrique, 118 rue de la Tossée (03 20 23 17 10) Mars 2010


8

QUARTIERS BELENCONTRE

Prenez un pain de soleil

à deux pas du parc

Maria-Héléna Stramandino et JeanJacques Siloembet ont su séduire les habitants du quartier, ravis du maintien d’une véritable boulangerie traditionnelle. Leur bonne humeur et leurs spécialités en ont conquis plus d’un. Côté pâtisseries, opéra, forêt noire, verrines… Côté pains, les classiques et les originaux (épeautre, noix) ainsi qu’une gamme élargie de neuf baguettes. Enfin, la cerise sur le gâteau : le pain des îles. La spécialité du couple à ne manquer sous aucun prétexte. e > Boulangerie du parc, 97 rue Fin de la guerre (03 20 94 20 94)

CENTRE-VILLE

Mademoiselle Libellule

a pris son envol

Quel que soit votre budget, vous dénicherez la perle rare chez Mademoiselle Libellule. Elvira Henry offre aux clients de quoi se parer : bijoux, montres, sacs, ceintures, de marques et de fantaisie. Et depuis février, elle vend une gamme de prêt-àporter féminin. Elvira a d’abord fait ses armes par la vente à domicile. En novembre 2009, elle réalise son rêve : ouvrir sa boutique. Puis une seconde vitrine est créée, le site Internet du magasin. De quoi donner des ailes aux fashion victimes ! e > Mademoiselle Libellule, 9 rue de Lille (03 20 70 65 19) http://bijoux-libellule.com

COLLÈGE LUCIE AUBRAC

Opter pour «l’excellence»

«Tous les enfants qui entreront en 6e chez nous au mois de septembre feront une rentrée à Belencontre», explique Gilles Richart, le principal du nouveau collège Lucie Aubrac, provisoirement installé dans les locaux de l’ancien collège de l’Europe. Mais la perspective, pour les élèves, de rejoindre pédagogique autour de quatre pôles d’excellence, d’ici à 2013 le magnifique collège qui sera options parmi lesquelles les élèves entrant en 6e construit à Belencontre est loin d’être le seul ont l’obligation de choisir : les sciences et leur atout de l’établissement. «L’ensemble de nos classe pupitre high-tech (l’une des deux que équipes enseignantes est mobilisé autour d’un compte l’académie - notre photo)  ; l’informaprojet pédagogique foisonnant, dans lequel tique ; le théâtre, option bénéficiant du soutien toutes les matières sont représentées», souligne de la DRAC, et le sport avec, au choix, le handGilles Richart sûr que c’est «en libérant les ini- ball ou l’escrime (seule section du Nord) en tiatives des professeurs, que leurs passions res- partenariat avec deux clubs tourquennois. Dans pectives peuvent se transmettre le mieux aux le futur collège de Belencontre, handball et élèves». Déjà, le collège Lucie Aubrac fait partie escrime seront d’ailleurs pratiqués dans la très des deux établissements de l’académie à être belle salle de sports municipale de 1 100 m2 qui bi-langue, c'est-à-dire à proposer à part égale sera construite sur le site. Un atout supplémene l’apprentissage de l’anglais et de l’allemand à taire, s’il en était besoin… Nathalie Hausser partir de la 6e. Surtout, il a construit un projet

Damien Defieu

BLANC SEAU

le piano s’accorde à tous les temps Tourcoing attire les artistes. Et ceux qui les aident à vivre leur passion. Damien Defieu, jeune créateur d’entreprise de 24 ans, est accordeur de pianos. Une ouïe fine, un peu d’entraînement, et beaucoup de passion. Musicien ? Oui. Accordeur de pianos ? Surtout. Damien Defieu, amoureux de sa ville y exerce sa vocation. Intervenant chez les particuliers, il entretient les pianos à l’oreille. Damien a besoin d’une heure pour rendre à l’instrument toute sa jeunesse  : «L’accord annuel d’un piano est nécessaire, car les qualités instrumentales diminuent au fil du temps». Chez Damien, qualités musicales et qualités humaines se marient. «Dans ce métier, le contact est capital, car on rentre dans l’univers des gens», affirme-t-il. Ses talents, il les a développés à l’École Régionale pour Déficients Visuels de Loos, établissement ouvert aux valides comme lui, préparant au CAP Accordeur-facteur. Indépendant depuis octobre, Damien a fait ses armes dans un magasin de musique. «J’y ai accordé le piano de Fred Rister, arrangeur de David Guetta, et celui de mon idole, Pascal Obispo !», confie Damien avec émotion. Élitiste le piano  ? Damien veut casser cette image et affirme que le marché n’est pas restreint : «Il faut s’ouvrir aux différents quartiers et villes alentour». Ainsi qu’aux > Damien Defieu, 24 rue de e écoles et conservatoires, ses futurs objectifs ! Constantine (06 76 58 69 90 ou Salima Matassem

Mars 2010

ORIONS

contact@atelier-damien-defieu.com)


9 Travaux et déviations

de circulation

CENTRE-VILLE

Tambours battants

CENTRE-VILLE

sous les Arcades

L’objectif est de finir l’ensemble de cette phase de chantier pour la fin des vacances de printemps, sous réserve d’aléas et de conditions météorologiques défavorables. Pendant trois semaines, la rue du Général Leclerc sera fermée vers la Grand-Place. Une déviation sera mise en place et indiquée par une signalétique spécifique. Aussi, pour rejoindre en voiture la Grand-Place à partir de la rue Nationale, il faudra contourner Tourcoing-les-Bains et l’hôtel de ville en passant par la rue du Haze, la rue Desurmont, la rue Doumer et la place Victor Hassebroucq. Les lignes de bus seront déviées vers la Boucle. Le stationnement devant l’hôtel

© Karamel

L’embellissement des espaces publics du centre-ville se poursuit autour de la place Victor Hassebroucq et du square Winston Churchill. Des travaux de rénovation du réseau de la société des Eaux du Nord auront lieu dans un premier temps puis la rénovation du tronçon de chaussée entre les rues Aristide Briand et Général Leclerc aura lieu du 29 mars au 16 avril.

de ville va progressivement être supprimé. Depuis le 3 février, la station de taxis est positionnée rue Nationale, entre la rue du Haze et e la liaison à la rue de la Bienfaisance. Juliette Capet

> La Laverie des Arcades, 37 avenue Gustave Dron. Ouverte de 7h à 20h, 7j/7

L’UTPAS en complément aux services administratifs du quartier

Nathalie Megret a le sens du service. Depuis novembre 2009, la laverie des Arcades qu’elle a créée met à disposition des Tourquennois un véritable commerce de proximité. Nathalie y est en effet très présente.Vous pouvez ainsi lui confier vos pièces les plus encombrantes. Une aide très appréciée de tous, comme celle de pouvoir payer avec des billets. Soutenue par le Versant Nord Est Initiatives (VNEI), l’ancienne visiteuse médicale a réussi son projet de reconversion. e

GAMBETTA

CENTRE-VILLE

Pasta minuti : du punch

Concilier la facilité d’accès et le développement durable : c’est ce que fait la Ville en poursuivant, à portée de la gare, du tramway et au débouché du métro, le regroupement de services entrepris rue des Carliers avec la CAF, la CPAM et le Pôle emploi. L’installation par le Département de l’Unité par le Département», sur lequel se situera territoriale de prévention et d’action sociale de d’ailleurs l’entrée principale. Actuellement Tourcoing-Mouvaux (UTPAS), dont l’ouverture installée avenue Pompidou, l’UTPAS, chargée est prévue pour le deuxième semestre 2012, de missions liées aux droits et aux prestations répond à cette préoccupation. Elle reflète aussi sociales, trouvera là un bâtiment certifié Haute la volonté du Conseil général «d’être présent, qualité environnementale, qui bénéficiera égavoire pionnier, dans de grands projets de recon- lement du label Basse consommation. Les traquête urbaine», ajoute José Cohen, directeur vaux commenceront au premier semestre général adjoint chargé des infrastructures au 2011, à l’issue d’une année d’études. e Département. «L’UTPAS sera un élément fort * Boulevard industriel prolongé du nouveau périphérique*, construit et financé Jean-Michel Caillat

dans votre assiette Depuis juin 2009, Pasta Minuti a de l’énergie à revendre. Daouda Sow, champion de boxe médaillé d’argent aux JO de Pékin, s’est associé à son frère Moussa et à un ami, Timothée Huc, pour ouvrir son restaurant. Pâtes, sandwichs et salades y sont servis avec de la viande halal. Une formule gagnante qui fait salon de thé l’après-midi avec notamment un tiramisu ou des gaufres faits maison. Le trio a d’autres défis à relever : réservation de salle et livraison. e

© DR

> Pasta Minuti, 21 rue de Lille (03 20 26 70 91). Ouvert du lundi au samedi, de 11h30 à 22h

Mars 2010


10

TRIBUNE

Cette rubrique ouvre, pour chacun des groupes officiellement représentés au sein du Conseil municipal, un espace d’expression identique. Les opinions exprimées, dans les limites du respect de la loi, n’engagent que leurs auteurs.

«À TOURCOING, LES FRANÇAIS D’ABORD. LE PARTI DE LA FRANCE»

GROUPE «UMP ET APPARENTÉS»

«LE MODEM, FORCE DE RÉSISTANCE ET DE REPÈRES»

ÉCOLE : UNE CHANCE POUR TOUS OU LA «DISCRIMINATION POSITIVE»

LA GAUCHE AU POUVOIR IMPÔTS ÉLEVÉS À TOUS LES ÉTAGES

AUTOUR DU DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE

Le constat «L'ascenseur social» est en panne. En 2007 le rapport du Haut Conseil de l'Éducation pointait de graves lacunes de notre système primaire : 15% touchés par l'illettrisme, 30 à 40% voués à un échec quasi-certain lors de leurs futures études… Ainsi dans un contexte général d'abandon de l'enseignement des matières fondamentales (lire, écrire, compter) on constate que la sélection ne se fait plus sur la base des mérites scolaires mais dépend beaucoup plus du milieu familial et de l'environnement socio-économique. La carte scolaire, qui concerne toujours plus de 90% des élèves aggrave ces inégalités et les ZEP (Zones d'Éducation Prioritaire) mises en place depuis une trentaine d'années n'ont rien changé.

À Tourcoing, nos taux moyens d’imposition sont largement plus élevés que ceux pratiqués dans des communes comparables à la nôtre. Un journal nous a même classés ville parmi les plus imposées de France.

Les collectivités locales reconnaissent la nécessité d’engager le redressement des finances publiques, vu la situation catastrophique de nos déficits et l’explosion de notre endettement. Elles sont prêtes à prendre leur part. Mais elles refusent de servir de bouc émissaire.

La réponse des pouvoirs publics : discrimination positive et «busing» Le «busing» (transport en bus des écoliers des quartiers défavorisés vers les écoles des quartiers chics) avait été envisagé dans le plan «Espoir banlieues» de Fadela Amara pour imposer la mixité sociale. Pour aller plus loin les pouvoirs publics appuient les initiatives de «discrimination positive», laquelle présente deux caractéristiques principales : 1°) La sélection ne se fait plus sur les mérites scolaires mais sur l'origine des élèves grâce à des quotas réservés aux jeunes des quartiers défavorisés. 2°) Au moins 80 % des jeunes Français issus de milieux modestes sont exclus de ces dispositifs privilégiés. Les propositions du Parti de la France Pour rendre à l'école son rôle d’«ascenseur social», le Parti de la France réclame : 1°) La création d'internats de qualité ouverts à tous sur la base des mérites scolaires, 2°) Le libre choix de l'école et la mise en place du chèque scolaire qui seul permet aux familles ce libre choix sans blocage financier, 3°) La multiplication des bourses afin de permettre à chaque jeune Français méritant de se former, là encore sans blocage financier, 4°) Le développement de filières professionnelles ouvertes, sur volontariat, dès 14 ans. Christian BAECKEROOT René DECLERCQ Conseillers Municipaux

Mars 2010

À la Communauté Urbaine de nouvelles hausses d’impôts sont votées, notamment la taxe sur les ordures ménagères, qui, chaque année, augmente.. Au Département les différentes taxes d’habitation, foncières… ont augmenté de 30 à 50% en 5 ans. À la Région : + 21% d’impôts ménages, + 25% de taxe professionnelle. Quand la gauche gouverne nos collectivités, la pression fiscale est maximale pour financer avant tout des dépenses de fonctionnement (réceptions, communications...). Pour quelle efficacité sociale ? Pour quelle efficacité économique ? Pour quelle efficacité environnementale ? Et pourtant, on peut faire des économies de fonctionnement, moduler l’impôt en fonction d’objectifs (par exemple accompagner les faibles revenus, encourager les économies d’énergie….) pour investir pour notre avenir, ne pas multiplier les dépenses inutiles comme l'étude, pour quelques milliers d'euros, d'un nouveau logo pour la ville ! Etait-ce bien le moment ? Il est à noter que la manne fiscale levée par la majorité socialiste, pourtant, ne permet même pas au Maire de Tourcoing de payer l'ensemble du personnel municipal : grâce à l'État, et à l'État seul, la ville peut avoir les moyens de son ambition.

Le gouvernement dénonce, en effet, les dépenses «galopantes» des collectivités locales (CL) et l’inflation de leurs effectifs. Quant aux CL, elles rétorquent en pointant l’insuffisante compensation par les dotations de l’État des compétences transférées et ses décisions unilatérales engageant, malgré elles, les collectivités locales. Les élus du Mouvement Démocrate notent que, selon la Cour des Comptes : «Les CL ont une faible part dans la dérive des comptes publics». L’INSEE révèle qu’au 3e trimestre 2009, l’État est responsable de plus de 87% de la dette publique, les collectivités locales 9,71% et la sécurité sociale 3,26%. Des illustrations. La première, la taxe générale sur les activités polluantes relative aux déchets, payée par les collectivités locales, est en augmentation constante. Sur les 300 millions récoltés par l’État, seuls seront reversés 100 millions aux collectivités. La deuxième, le gouvernement entend développer la vidéo-protection en multipliant par trois le nombre de caméras de voie publique. Mais les aides aux collectivités sont en baisse. Qui réglera la facture, les collectivités incitées à implanter de nouvelles caméras ? Mais celles-ci risquent de devoir se retourner vers le contribuable. Dans le même temps, le gouvernement revoit à la baisse le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque et remet en cause des projets de développement d’énergies alternatives, devenus non rentables, en contradiction avec le Grenelle de l’environnement. Dans un contexte de stagnation des dotations de l’État, les collectivités locales ne doivent plus compter que sur elles-mêmes pour boucler leur budget, exercice qui s’apparente de plus en plus à la quadrature du cercle.

Albine COURDENT - Gérald DARMANIN Éric DENOEUD - Didier DROART Bertrand LEGRAND - Marie-Hélène LIARD Alexandra MAREEL - Jean-Marie VUYLSTEKER

Michel VAN TICHELEN Adjoint au maire à l’économie et au centre-ville Conseiller LMCU Francis CATTEAU Conseiller Municipal


TRIBUNE GROUPE «COMMUNISTES, RÉPUBLICAINS ET CITOYENS»

GROUPE «L’ÉCOLOGIE, LES VERTS»

GROUPE «SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS»

UN LOGEMENT POUR TOUS

2010 ANNÉE DE LA BIODIVERSITÉ : ENSEMBLE, CHANGEONS LES PARAMÈTRES…

POUR UN DROIT AU LOGEMENT DIGNE

Les logements sociaux manquent cruellement dans notre agglomération. À Tourcoing, la ville est au-dessus de la norme légale de 20% de logements sociaux définis par la loi SRU de décembre 2000. Le CALT PACT fait son travail, en aidant la ville dans son effort de réhabilitation de logements sociaux et sa politique sociale du logement. Sans l’action des collectivités locales et des bailleurs sociaux avec leurs fonds propres, en France, il ne se construirait pratiquement plus de logements sociaux. La part de l’État dans le financement du logement social n’intervient que pour 1/10e des requérants, une misère.

1974 : René Dumont mène la campagne présidentielle, à vélo, tandis que tous les autres candidats rivalisent dans l’utilisation d’autos de prestige et de déplacements en avion. Cette météorite dans le paysage politique étonne, intrigue, questionne mais surtout pose enfin la vraie question  : Comment consolider la paix et vivre ensemble confortablement tout en préservant les ressources naturelles de notre planète ?

Face à la crise et aux insuffisances de l’État, l’urgence sociale est là. Les Français rencontrent des difficultés pour se loger à un prix abordable. À Tourcoing, la politique du logement menée par l’équipe de MichelFrançois Delannoy combat cette intolérable réalité.

Les lois s’accumulent, les mal logés restent pourquoi ? Les élus UMP qui interpellent l’action municipale sur le logement, prenant appui sur ce drame des familles de la rue de Dunkerque, feraient bien d’aller voir leurs petits copains de Marcq-en-Baroeul, Bondues, Mouvaux ou Neuville-en-Ferrain. Ils préfèrent payer une amende, insuffisamment dissuasive, plutôt que de respecter sur leur territoire la loi. Ils provoquent ainsi une politique de ségrégation urbaine, avec des communes de relégation où seront concentrées les populations les plus pauvres. Quand les Maires de Neuville-en-Ferrain et Bondues font des efforts, c’est à la limite de leur territoire ou au bord de l’autoroute !!! Et pourquoi pas en centre-ville ? La loi SRU doit être appliquée partout. Pour le respect de ce droit fondamental, il doit être mis fin aux logements indignes, aux expulsions et aux coupures de courant. Le droit de réquisition doit devenir une compétence du Maire. La population tourquennoise est choquée par l’incendie de la rue de Dunkerque. Les communistes très touchés par ce malheur, se sont associés à l’hommage rendu aux familles ce mercredi 17 février.

2007 : 33 ans plus tard, la question écologique est centrale dans l’élection présidentielle, tant en France qu’aux États-Unis d’Amérique. Un nouvel espoir naît avec l’élection de Barack Obama. 2008 : La crise économique, faillite du système libéral, ébranle les équilibres mondiaux. Les milieux financiers, au premier plan desquels les banques, sont désignés les principaux coupables. On espère alors beaucoup d’une nouvelle gouvernance de l’économie mondiale qui resituerait l’homme, et non l’or, au centre des débats. 2009  : Le Grenelle de l’Environnement et le sommet de Copenhague accouchent d’une souris. Les vieux réflexes reviennent à la charge  ; les banquiers et les multinationales font des énormes profits, les salariés se font licencier, les espaces naturels rétrécissent. 2010  : C’est l’Année Mondiale de la Biodiversité. L’écotaxe est retoquée par le Conseil Constitutionnel car elle exonérait 95% des gros pollueurs et Obama relance le nucléaire civil… Décidément, on ne fait pas d’écologie sans les écologistes ! Ainsi, le plan tourquennois de l'Économie Sociale et Solidaire est mis en place pour ancrer sur la ville une nouvelle façon d'appréhender l'économie et développer l'emploi local. Ainsi nous ne relâchons pas notre volonté de réintroduire de la nature en ville, non pas en protégeant chaque brin d'herbe mais en mettant en cohérence un schéma de «renaturation» de notre ville.

Nous agissons pour apporter des améliorations concrètes dans tous les quartiers. Nous investissons massivement pour leur réhabilitation, comme à la Bourgogne en son temps et aujourd’hui dans les quartiers concernés par le projet de rénovation urbaine (le Pont Rompu, les Orions, Belencontre, Phalempins, Virolois, Blanche Porte). La plupart des programmes qui se développent à Tourcoing, sont construits dans des normes plus respectueuses de l’environnement. Il est impératif, pour nous, municipalité de gauche, de rendre le logement moins cher dans notre ville. Cela se traduit dans les faits par la construction de logements dits BBC «Bâtiment Basse Consommation» utilisant les énergies renouvelables, très bien isolés et permettant une baisse des charges de chauffage. Concrètement, l’objectif est de permettre aux Tourquennois de moins consommer d’eau, d’électricité ou de gaz et ainsi de diminuer le budget consacré aux charges locatives. Nous avons également le souci de permettre aux propriétaires modestes de mieux isoler leur logement à travers un soutien à l’amélioration de l’habitat, en utilisant plus d’énergies renouvelables, comme les panneaux solaires ou les pompes à chaleur. En ces temps de crise, il est important que les Tourquennois sachent que les socialistes et les personnalités de progrès de la société civile sont à leurs côtés et mènent une politique municipale volontariste en matière de logement et d’amélioration de l’habitat. Parce que chacun a droit à un logement digne et décent.

C'est aussi ça être Écologistes à Tourcoing. Dominique DE CLERCQ DANEL Ajointe au maire chargée de l’emploi Présidente du groupe Communiste

Olivier DESCAMPS Conseiller municipal délégué

Patrick MASSON Conseiller municipal délégué au logement

Mars 2010

11


Le chiffre du mois

12

REPERES

3 questions à Roger Debaisieux, responsable de Debaisieux Immobilier

630

C’est le nombre de logements neufs qui seront livrés en 2010 sur Tourcoing. Un chiffre record qui dépasse largement la barre des 400 logements, atteinte en 2009. Cette augmentation de plus de 60% traduit la nouvelle attractivité de Tourcoing, même au cœur de la crise. Entre 2000 à 2007, 189 logements avaient été construits en moyenne par an contre 128 entre 1990 et 1999. Ces prévisions 2010 devraient permettre d’atteindre tranquillement l’objectif annoncé des 1 700 logements neufs construits entre 2008 et 2011.

URGENCES SMUR ET SAMU POLICE SECOURS

15 17

MAIRIE POMPIERS

18

Pharmaciens de garde : s’adresser au commissariat de police rue de l’Industrie i Enfance maltraitée (numéro vert) : S 08 00 05 41 41

i Commissariat de police : 6, rue de l’Industrie S 03 20 69 27 27 i Police municipale : Rue de Menin S 03 20 36 60 19 i Pompiers : 280, chaussée Berthelot S 03 20 68 96 00

i Alcooliques anonymes : S 03 20 24 08 75 i Alcool assistance la croix d’or du nord : S 03 20 32 81 99

i Noramu : S 03 20 27 34 34

i Ligue protectrice des animaux : S 03 20 70 69 20

i Centre anti-poison : S 03 20 44 44 44

i EDF dépannage : S 0 810 333 159

i Drogue : S 03 20 54 78 50

i GDF dépannage : S 0 810 433 059

i SOS amitié : S 03 20 55 77 77

i Eaux du Nord :

i CLIRPA : S 03 20 69 40 40

(interventions d’urgence)

S 03 20 49 41 90 iEclairage public : S 08 00 88 04 54

à votre s ervice

i HÔTEL DE VILLE Services ouverts du lundi au vendredi de 8h à 17h30 S 03 20 23 37 00 i Vitaville Pour un meilleur cadre de vie S 03 20 233 300 i Etat civil Du lundi au vendredi de 8h à 17h30 i MAIRIES DE QUARTIER Bourgogne : 17, rue Claude Perrault S 03 20 01 37 07 i Brun-Pain : 96, rue du Brun Pain S 03 20 94 41 46 i Blanc Seau : Maison des Services 285, bd Descat S 03 20 25 61 12 i Flocon : 27, rue de Strasbourg S 03 20 26 61 59 i CCAS (centre communal d’action sociale) 7, rue Gabriel Péri S 03 20 11 34 34

2 ADRESSES POUR LE PUBLIC Le site Pôle emploi rue Chanzy n’accueille plus de public. Deux sites restent ouverts au public : celui de la rue de Gand et celui de la rue Thiers. Les équipes de conseillers y reçoivent les demandeurs d'emploi et assurent leur inscription, leur indemnisation et leur accompagnement à l’emploi. > Sites Pôle emploi au 46 rue Thiers et 23 rue de Gand, ouverts du lundi au jeudi de 8h30 à 16h30 et le vendredi matin de 9h à 12h. Renseignements téléphoniques : 3949 (selon le service, appel gratuit ou 0,11€ TTC maximum, hors éventuel surcoût de votre opérateur)

Mars 2010

Label Ville : De quelle manière Tourcoing a-t-elle été touchée par la crise immobilière ? Roger Debaisieux : Nous avons vécu une crise immobilière comme je n’en ai jamais connu en 24 ans. Le marché a reculé ici, comme partout. Mais la ville a su bouger au bon moment : elle a bénéficié du formidable essor de Lille 2004, et de la politique de renouveau engagée dès les années 2000. Son image a changé : elle n’est plus perçue comme une cité industrielle, mais comme une ville dynamique, incontournable dans la métropole. Cette politique, et l’importance du marché de primo accédants, ont limité la chute. Sans la crise, Tourcoing aurait pris de la plus-value : quand la reprise viendra, elle fera un bond en avant de 30 %. LV : Comment se situe la ville dans le marché métropolitain ? RD : Trop de paramètres entrent en jeu pour que des chiffres précis aient un sens. Mais l’écart de prix en pourcentage, entre les différents territoires, s’est réduit. Et la qualité de l’offre, associée à l’image positive, rend la commune très compétitive. Il y a quinze ans, certaines banques refusaient des prêts à ceux qui voulaient acheter à Tourcoing ! Aujourd’hui, elles suivent. LV : Sur quoi repose la notion de «parcours résidentiel» à Tourcoing ? RD : Autrefois, la ville était perçue comme un tremplin pour les primo accédants, et la moitié des gens qui revendaient leur bien la quittaient. Ce n’est plus le cas. D’autant qu’on trouve aujourd’hui une variété de produits qui va du studio à la maison bourgeoise en passant par le loft ou la petite maison. On peut habiter toute sa vie à Tourcoing, et même y passer ses vieux jours grâce aux nombreuses résidences pour personnes âgées. Propos recueillis par Jean-Michel Caillat


CITE

13 Vendredi 22 janvier Les abonnés du Grand Mix ont du chœur

Vendredi 15 janvier

Pour son premier concert de la saison, le Grand Mix a offert à ses adhérents une soirée inédite et hautement participative ! En première partie de Fanfarlo, Jesse D. Vernon aka Morning Star a dirigé un chœur d’apprentis-chanteurs recrutés pour l’occasion parmi les abonnés du lieu.

Un anniversaire en musique… et en grand ! Un concert exceptionnel a été donné par l'Orchestre National de Lille au Théâtre Raymond Devos pour les 50 ans de la Maison des Associations… un concert en forme de cadeau de remerciement, offert par la Ville aux bénévoles engagés dans la vie associative tourquennoise.

Dimanche 31 janvier Avec Didier Lockwood… jazz et classique sur la même scène Pour son grand concert annuel organisé en partenariat avec l’Association des Retraités Indépendants et Cadres (ARIC), le Conservatoire avait invité l’immense violoniste Didier Lockwood à partager la scène du théâtre Raymond Devos avec l’orchestre des Jeunes du Conservatoire. Magistral.

Vendredi 22 janvier Le palmarès 2009 des « Plus du Bénévolat » En 19 ans, les «Plus du Bénévolat» ont récompensé 166 personnes. Cette année, 14 trophées de plus ont été remis lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville. Portés par la Maison des Associations, les «Plus du Bénévolat» offrent l’occasion une fois par an de mettre en lumière les acteurs de l’ombre que sont les bénévoles des associations… Félicitations et merci à tous !

Jeudi 28 janvier Le théâtre pour « rendre la vie plus belle » Le Maelström Théâtre a présenté Take my hand à l’Hospice d’Havré… Une pièce qui, de frissons en émotions, questionne notre regard sur la différence. Avec un Nicolas Brimeux, comédien handicapé… simplement bouleversant.

> Action bénévole «jeunes» : Hakim Hafid, Mélissa Dejaegere, Hicham Djegham pour les Jeunes pongistes de la Bourgogne (lire p 22) > Action citoyenne : Stéphane Dupont, Emmanuelle Cortier pour l'Association sportive des sourds > Action collective : Le comité d'usagers du centre social Marlière Croix Rouge > Action insertion : Alain Catoire de la société historique de Tourcoing et du pays de Ferrain > Action loisirs : André Liagre pour l'association «Les ateliers» > Action sociale : Suzanne Buquet, AFEV > Action solidarité-humanitaire : Christine Cloet, Roseline Balduyck, Caroline Cloet, Christelle Vanzeveren pour Simia enfants d'Ukraine

> Action animation : Martine van de Moortele pour l'association «Les gais lurons» > Bénévolat sportif : Marcel Delafosse pour l'Inter club Tourcoing basket ball > Coup de cœur : Deux classes de CM2 (année 2009-2010/année 2008-2009) M. Belmahdi, Pierre Colle, Jaques Mariet de l'école Paul Bert > Parcours associatif exceptionnel : Joël Capon-Thiebaut pour «Les Amis de Belencontre» > Patrimoine humain : Jean Turpyn de la Société de bourles de Tourcoing > Action «mieux vivre ensemble» : Jean-Pierre Mange pour son action dans le cadre de Octobre en couleurs et Daniel Seynhaeve pour son action dans le cadre du RALI

Mardi 9 février Trouver un job d’été ? Plus facile grâce au Forum ! 800 visiteurs étaient attendus à la Maison de l’Emploi pour la deuxième édition du Forum «Jobs d’été et emplois saisonniers», organisé par la Maison de l’Emploi, la Mission locale Tourcoing Vallée de la Lys, le Pôle Emploi et la Ville. Parmi les nouveautés, un mini-site dédié : www.emploi-tourcoing.fr/jobs Mars 2010


CONSEIL MUNICIPAL

CITE

ReCenseMenT MiLiTAiRe Régularisez-vous dès 16 ans Sans recensement militaire, on ne peut se présenter à un examen ou à un concours (Bac, permis de conduire…). C’est pourquoi, il est important pour les jeunes gens (garçons ou filles) domiciliés à Tourcoing, nés entre le 1er janvier et le 31 mars 1994, de venir en mairie dès leur 16e anniversaire, afin d’effectuer leur recensement militaire avant le 31 mars. Les garçons n’ayant pas encore atteint leur 25e anniversaire ainsi que les filles nées à partir du 1er janvier 1983 et n’ayant pas effectué leur recensement, ont la possibilité de venir régulariser leur situation. Dans tous les cas, ils doivent se présenter en mairie, munis d’une pièce d’identité et du livret de famille. e

ELECTIONS

LES 14 ET 21 MARS

Décidez vous-même de l’avenir du Nord-Pas-de-Calais Les élections régionales ont pour objet d'élire les 113 conseillers régionaux qui siègent à l'assemblée délibérante de notre région : le Conseil régional du NordPas-de-Calais.

Celui-ci est notamment compétent pour promouvoir le développement économique, social, sanitai> Renseignement à l’hôtel de ville de 8h re, culturel et scientifique de la à 17h30 du lundi au vendredi ou région, les lycées et la formation au 03 20 23 37 12 poste 1249 professionelle l'aménagement du nouvelles délégations territoire et donc les transports collectifs régionaux. d’adjoints 1 etcouleur de conseillers À Tourcoing, les 49 bureaux Patrick Masson, conseiller municipal seront ouverts de 8h à 18h, délégué, est rattaché à Vincent Lannoo, les dimanches 14 et 21 mars. Si vous premier adjoint au maire, sur le logement. tenez à accomplir votre devoir électoral mais Olivier Descamps, conseiller municipal que vous rencontrez des difficultés à vous délégué, est rattaché à Marcel Bencik, déplacer, la mairie met en place un service adjoint au maire, sur les actes du domaide transport (uniquement ne de la culture. Bernard Despierre, Vernis uv sur réservation au 03 20 23 37 18, avant le jour du scrutin). Si adjoint au maire reprend la délégation vous êtes dans l'impossibilité de vous rendre Plan Climat. Sofya Groult, conseillère au bureau de vote le jour du scrutin, vous municipale déléguée, est rattachée à pouvez faire établir une demande de vote par Catherine Bacon, adjointe au maire, sur procuration jusqu'à la semaine précédant le les actes relevant des domaines de la scrutin (voir ci-contre). vie associative. René Declercq remplace Simone Bonnave comme conseiller Au moment du vote, les électeurs quadri couleur en défonce municipal pour «À Tourcoing, les doivent présenter leur pièce 1d'idenFrançais d’abord, le parti de la France».e tité et leur carte électorale actuelle. Sur instruction du ministère de l'Intérieur, la > Retrouvez les permanences des élus refonte des listes électorales est exceptionnelsur www.tourcoing.fr lement reportée. En conséquence, il ne sera pas procédé au renouvellement des cartes électorales prévu en 2010. Seuls les électeurs récemment inscrits ou ayant changé de jeudi 25 mars bureau de vote seront destinataires d'une nouvelle carte. Les jeunes filles et jeunes gens à 18h30 nés entre le 1er mars 1991 et le 13 mars 1992 sont en principe inscrits d'office sur les listes à l’hôtel de ville électorales. Il est préférable de vérifier son inscription auprès du service élections avant Cette séance le 8 mars, 17h30. e est ouverte

à toutes et à tous

Mars 2010

en défonce

Archives

JEUNESSE

14

VOTE PAR PROCURATION

Accomplissez les démarches

dans les plus brefs délais

N'attendez pas les derniers jours si vous êtes dans l'impossibilité de vous rendre personnellement au bureau de vote le jour du scrutin. Vous pouvez demander de voter par procuration en choisissant un mandataire inscrit sur les listes électorales de Tourcoing. Cette personne ne peut disposer de plus de deux procurations, dont une seule établie en France. Adressez-vous au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d'Instance de votre lieu de résidence ou de votre lieu de travail (pour Tourcoing, le tribunal d'Instance est situé au 65 rue de Gand). Vous devez vous y présenter muni d'une pièce d'identité et Vernis uv d'une attestation sur l'honneur mentionnant le motif pour lequel vous ne pouvez voter personnellement. Si vous êtes atteint de maladie grave ou d'infirmité, envoyez votre demande de vote par procuration par courrier, au commissariat de police, en attestant sur l'honneur être dans l'impossibilité de vous rendre au bureau de vote. e en défonce Juliette Capet

> Renseignements complémentaires au service des élections (03 20 23 37 18). Liste des bureaux de vote sur


SOLIDARITÉ

15

intergénérationneLLe

Pour Haïti,

les Tourquennois se mobilisent

À l’école Pierre-Corneille : Ismaël, Nomédia, Jeannel, Florian… le cœur sur la main

Municipalité, associations, établissements scolaires, entreprises, commerces, particuliers… Spontanément, dans un réflexe de solidarité, ils ont été nombreux à initier des actions. Une aide exceptionnelle d’urgence de 5 000 euros a été votée par le Conseil municipal et le Conseil Communal de la Jeunesse a décidé notamment d’investir le centre-ville le samedi 27 février pour récolter des dons. Même les plus petits ont montré l’exemple : les 150 élèves de la maternelle Pierre-Corneille ont réalisé de leurs petites mains une toile éclatante couleurs vives. Un en de défonce soleil vibrant d’amour qui devrait donner du baume au cœur aux enfants de Port-auPrince, où il a été acheminé avec un lot de fournitures scolaires donné par la librairie Majuscule. Pour fédérer un maximum de ces énergies, la Maison des Associations a mis en place une plate-forme de solidarité dénommée Haïti Tourcoing Solidarité Associative (HTSA), en partenariat étroit avec le Secours Populaire Français de Lille. Les dons, sous forme de chèque libellé à l’ordre de HTSA Secours populaire, peuvent être envoyés direce tement à la MDA. L’aide à la reconstruction d’Haïti ne fait que commencer.

© Christelle Taczala

quadri

Plus de 200 000 morts, 300 000 blessés, 4 000 amputations… Les Tourquennois n’ont pas attendu de connaître l’ampleur du bilan du séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier dernier pour se mobiliser.

De la grand-mère à la mère et de la mère à la fille… Le thème de la 20e journée de la Femme fait cette année la part belle à couleur d’expériences… l’échange et au 1partage à la transmission d’amour, de savoirfaire, de savoir-être ou de valeurs… Expositions, spectacles pour réfléchir, mais aussi pour en rire, conférence et ateliers… composent le programme de ce 8 mars proposé par la Ville en partenariat avec l’IUT B (Lille III), les centres sociaux Boilly et Belencontre, la Maison de l’Emploi, les maisons de retraite, l’association Grands-parents / Enfants, le Renouveau, le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles e (CIDFF)…

PRÉVENTION

CITE

> Journée de la Femme «Générations et en défonce expériences», lundi 8 mars à partir de 14h à l’hôtel de ville. Entrée gratuite. Rens. : 03 59 63 44 20. Programme complet sur

Christelle Taczala

> Haïti Tourcoing Solidarité Associative, MDA 100 rue de Lille (03 20 26 72 38)

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L’ambition et la réussite

pour tous

Tourcoing est ainsi devenue la seule ville de France à offrir une sensibilisation aux études de Sciences Po, de la 3e à la terminale. Objectif : bien informer les élèves dès le collège pour mieux les orienter, «leur mettre tôt la petite musique dans la tête» selon l’expression de Pierre Mathiot, directeur de l’IEP de Lille. Siwar Souissi, qui était en terminale au lycée Gambetta quand elle a rejoint le Programme d’Études Intégrées, a réalisé son rêve «Plus qu’intégrer Sciences Po, ce que j’ai vécu est une vraie leçon de vie», confie la jeune femme originaire de la Bourgogne. Sabrina Chabi, originaire de l’Épidème, n’en revient toujours pas d’être aujourd’hui sur les bancs de l’IEP : «Je pensais que ce n’était pas pour moi !». En permettant aux élèves méritants de condition modeste de préparer le concours commun d’entrée aux IEP, l’expérience leur permet aussi d’envisager des études supérieures en général, d’avoir enfin ce à quoi certains n’osaient peut-être prétendre : de l’ambition.e CT

> www.iepei.com

Donnez des ailes

à votre ordinateur Si vous désirez vous perfectionner en informatique, les «Install Party» sont faites pour vous. Chaque troisième jeudi du mois, la Maison des Associations (MDA) organise une soirée ouverte à tous. Au programme, l’installation sur votre ordinateur de logiciels en libre accès et gratuits (Open Office, Gimp, ..). Mais l’aventure ne s’arrête pas là. La MDA propose également des formations à l’utilisation des logiciels et des conférences. Grâce aux «Jeudis dits libres», l’informatique n’aura plus aucun secret pour vous. e > MDA, 100 rue de Lille (03 20 26 72 38) www.mda-tourcoing.fr. «Jeudis dits libres» de 17h30 à 20h30. Prochains rendez-vous : le 18 mars, avec une Install Party, et le 15 avril, avec une formation au logiciel de retouche photo Gimp.

Mars 2010

ASSOCIATION

Le 25 janvier, après le lycée Gambetta en 2007, c’était au tour des collèges publics Albert Roussel et Pierre Mendès-France de signer une convention de partenariat avec l’Institut d’Études politiques de Lille.


CITE

Visites guidées

des serres municipales Le service des Parcs et jardins et espaces extérieurs de la ville organise des visites guidées ouvertes au public (adultes) des nouvelles serres du Jardin botanique… L’occasion de découvrir cet équipement HQE remarquable à l’architecture maintes fois louée, qui vient de recevoir le Prix Territoria de l’association Les Eco Maires. Jungle équatoriale, désert, cascade de roches volcaniques… la visite d’environ 1h30 propose de vivre une expérience unique de nature en ville. Prochaines dates : 16 mars (complet) ; 6 et 16 avril ; e 4 et 27 mai ; 5, 6 et 17 juin. > Réservation obligatoire : 03 59 63 44 40 (groupe limité à 40 personnes)

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Vous aimez la planète ?… 1 couleur Débranchezquadri tout ! Alors que la Semaine nationale du développement durable a lieu du 1er au 7 avril, à Tourcoing elle s’étend du 27 mars au 9 avril. La raison ? La volonté de faire coïncider son lancement avec l’événement mondial, porté par WWF (World Wild Fund) : «Earth Hour» ou «1h pour la planète». Cette initiative vise, depuis 2007, à faire prendre conscience que chacun à son niveau peut agir pour protéger la planète. Le 27 mars, soit cent jours après le sommet de Copenhague, vous êtes donc invités, en coupant vos lumières et vos appareils électriques de 20h30 à 21h30, à participer à cette action symbolique, suivie en 2009 par 88 pays, 4 000 villes à travers le monde, dont 200 en France. Pour sa deuxième participation, la Ville a décidé de couper l’éclairage de l’hôtel de ville, l’église Saint Christophe, la Chambre de Commerce, le MUba Eugène Leroy et l’église du Sacré Cœur. Une façon de nous rappeler que l’électricité coûte cher  et que sa production pèse sur l’environnement. Les appareils en veille représentent à eux seuls 11% des consommations moyennes en électricité. Prenez l’habitude de enappareils défonce en défonce e débrancher complètement les rarement utilisés… Dès aujourd’hui. Christelle Taczala

> Semaine du développement durable du 27 mars au 9 avril à Tourcoing. Expositions à l’hôtel de ville et à la médiathèque de la Bourgogne, pièce de théâtre… Programme complet sur

TRAVAUX AMÉNAGEMENT DU PÔLE BUS, TRAM ET MÉTRO

SI TU VEUX MA PLACE…

ENSEMBLE POUR UNE VILLE PLUS SÛRE

prends mon handicap !

Un slogan provocateur pour dénoncer une incivilité intolérable : le stationnement abusif sur des emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite. À Tourcoing, plus de 350 places de parking adaptées, marquées au sol par le fameux sigle, existent dans tous les quartiers. Seules les titulaires de la «carte européenne de stationnement» (GIG-GIC) peuvent y garer leur véhicule. Le stationnement non autorisé sur ces places est puni de l'amende prévue pour les contraventions de 4e classe, soit au maximum 750 euros en cas de condamnation pénale. Le montant de l'amende forfaitaire, qui évite les poursuites pénales, est de 135 euros, majorée à 375 euros à défaut de paiement dans les 30 jours. Il n'existe pas d'amende minorée dans ce cas. Le véhicule peut également être mis en fourrière. On vous aura prévenu… e

Mars 2010

à quelques rames du terminus ! Dans le centre-ville, travaux et aménagements suivent leur cours, au rythme initialement prévu par les calendriers. Ainsi, le métro vient de retrouver son accessibilité totale. L’enlèvement de l’ascenseur de la station Tourcoing-centre, situé sur l’emprise du chantier de l’Espace Saint-Christophe, avait en effet conduit Transpole à mettre en place des navettes, lesquelles permettaient aux personnes à mobilité réduite de rejoindre le centre-ville depuis la station Sébastopol. Mais mi-janvier, l’ascenseur a été remis en service à son nouvel emplacement au niveau de la rue Fidèle-Lehoucq. Ces jours-ci, le tramway

retrouvera là aussi son terminus (historique). Puis, le 26 mars, sera ouvert le passage couvert, percé place de la République, pour permettre un accès direct et sécurisé de la station de métro Tourcoing-centre et du terminus du tramway vers la gare des bus place Roussel. Pour boucler la boucle, il restera au Vélopole à venir s’installer dans le nouveau bâtiment Transpole, rue Fidèle-Lehoucq, et à la place Roussel terminer sa transformation : le traitement des rues sur son pourtour (pavage et élargissement des trottoirs) devrait être achevé d’ici au mois de juillet. e Nathalie Hausser

© Archives

ESPACES VERTS

16


CITE

2010 renoue avec les conditions

17

DE LA PROSPÉRITÉ 2010 est une année majeure que l’on ne revivra pas. Cette année correspond à la mise en place de mutations irréversibles qui feront de Tourcoing une ville dense, équilibrée et encore plus attractive, avec comme locomotive un centre-ville d’une grande modernité. Indicateur de la bonne santé économique d’un territoire, l’immobilier de bureaux tourquennois grignote des parts de marché dans la métropole. Il faut dire que la 3 e ville du Nord-Pasde-Calais possède des atouts de taille au cœur de la métropole lilloise, avec des friches et des terrains vacants. LV : Notre territoire arrive malgré tout à enregistrer de bonnes nouvelles. Quels sont les signes de cette reprise ? Le maire : Dans le secteur tertiaire, les nouvelles sont bonnes : Altaïr sera livré à l’automne en face de l’Hospice d’Havré ; le projet Alhéna verra le jour près de la gare ; on travaille à une troisième implantation d’immobilier de bureaux à côté de la clinique de la Victoire. Après Kipsta et le tribunal de commerce, le siège de LMH vient d’annoncer son installation sur le site de l’Union. À la fin de l’année, il n’y aura plus de mètres carrés disponibles à la Plaine image pour les entreprises intéressées. Toutes ces implantations participent aux conditions du développement économique à venir. C’est un net retour-

LV : En février le Conseil de communauté a délibéré pour affiner les caractéristiques d’un quartier de bureaux qui sera implanté derrière l’ancienne piscine. Pouvez-vous nous en dire plus ? Le maire : LMCU a lancé une étude sur ce futur quartier pour savoir s’il faudra y mettre un hôtel, du logement, une salle de congrès, etc. Après la réalisation du bassin olympique et le déménagement du collège Roussel en 2013, les travaux pourront commencer. Après l’aménagement du centre-ville, ce quartier est une nouvelle étape dans le dynamisme écoe nomique de Tourcoing. Propos recueillis par Juliette Capet

© Architecte : Urba Linea

Label Ville : Dans un contexte économique et social marqué par les restructurations d’entreprises et les licenciements, quel est votre état d’esprit ? Le maire, Michel-François Delannoy : Il ne faut pas raconter aux gens une histoire qui ne serait jamais la leur. L’année qui vient de s’écouler a été rude sur le plan de l’emploi et les difficultés sont toujours bien présentes. Je ne l’oublie pas. Avec la Maison de l’emploi, nous mettons tout en œuvre pour que les demandeurs d’emploi habitant Tourcoing puissent retrouver un travail dans leur ville. C’est pour eux et pour leur famille que nous menons le combat pour accueillir de nouvelles entreprises.

nement de tendance qui s’opère puisque l’immobilier de bureaux était totalement absent de Tourcoing et du Nord de la métropole. Mais, si le tertiaire est important, il faut aussi garder de l’activité dans le domaine industriel ou du BTP avec des emplois accessibles. Les signes sont là mais beaucoup de travail reste à accomplir pour que nous puissions nous dire satisfaits. Avec la Communauté urbaine, nous travaillons tous les jours à la nouvelle dynamique dont Tourcoing doit bénéficier.

Projet tertiaire Alhéna de 6 000 m2 près de la gare Mars 2010


CITE

Chineurs invétérés et passionnés de marchés aux puces, vous trouvez où dénicher de bonnes affaires du 7 mars au 9 octobre sur Tourcoing, sur le site Internet de la ville, à la rubrique économie. Ces vide-greniers sont de vérilieux de rencontres, tables institutions, en défonce d’échanges et de convivialité. e > liste des puces et braderies 2010 sur

haute-couture Jusqu’au 21 février, l’Hospice d’Havré était l’écrin d’un petit bijou d’exposition, salué par les médias, plébiscité par les visiteurs : La robe, objet plastique. Dans ce cadre, les établissements scolaires tourquennois s’étaient vus proposer une activité à la fois originale et cousue de fil blanc… autour de la création d’une robe en papier. Le 15 janvier, des élèves de 6e en classe SEGPA au collège Cardinal Liénart participaient à l’atelier animé par Catherine Noury. Dans la salle où étaient épinglées, tels des papillons dans leurs boîtes, les précieuses miniatures de l’artiste, les petits tailleurs ont peint des motifs, découpé des modèles selon un patron en kraft, exploré les volumes et sculpté le papier à même le mannequin… Un beau travail collectif et un enthousiasme partagé. Les filles, fans de mode se rêvant volontiers modèles ou stylistes, étaient naturellement ravies. Quant aux garçons, ils ont relevé le défi avec plaisir, ne ménageant pas leurs efforts pour gagner le concours

du plus beau prototype. Tous ont apprécié la magnifique exposition, impressionnés notamment par les robes «ventilées» de Cathy Péraux et la «robe cuillères» signée Kaixuan Feng. Inspirés, leurs modèles, dont certains évoquaient le travail d’Agatha Ruiz de la Prada, ont démontré qu’ils avaient eux aussi la fibre créatrice. «À partir de consignes très précises, c’est passionnant de voir que naissent de belles choses, confiait Catherine Noury. Ils connaissent les ciseaux ; le papier est pour eux une matière familière… c’est un des plaisirs de ces ateliers : voir que des talents se révèlent.» e Christelle Taczala

CINÉMA

Archives

INSERTION

uv Des Vernis ateliers

Portes ouvertes d’envie nord Déjà 25 ans que les amateurs de bons plans connaissent l’adresse ! Envie Nord pratique une collecte sélective d’appareils électrodomestiques en fin de vie en lien avec les grands distributeurs d’électroménagers et des déchetteries. Après diagnostic et réparation, ces matériels sont revendus dans l’un des 4 points de vente du réseau. Depuis 1984, fort d’un savoir-faire de valorisation des déchets d’équipements électriques et électrotechniques, ses salariés participent activement en tant qu’acteurs du développement durable au service de la population. L’entreprise d’insertion ouvre les portes de ses ateliers le mercredi 7 avril, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h. e > Envie Nord, 37 rue Jean Froissart (03 20 24 00 78)

Mars 2010

Pour apprécier un film au Bébé cinéphile cinéma Le Fresnoy, nul besoin de savoir parler ni même de marcher. Depuis fin 2008, son service éducatif programme chaque trimestre des séances destinées aux tout-petits, de 18 mois à 4 ans. L’animation «Ciné Biberon» est proposée aux assistantes maternelles, aux crèches, haltes-garderies et aux écoles maternelles de Tourcoing, mais des parents se joignent parfois aux groupes. Mercredi 3 février, dans le hall d’entrée du qu’ils apprivoisent l’obscurité.» La séance Fresnoy, c’est concert de babillages et rendez- commence. Trois petits films d’animation iravous de nounous, ravies de cette sortie cultu- niens se succèdent, en V.U., Version relle originale et gaie. «Nous sommes nom- Universelle… langage bébé, non sous-titré. breux ! constate Sylvie Vanmarcke, qui parti- «La programmation privilégie les formats cipe régulièrement aux activités du Relais courts, qui retiennent l’attention des petits par Assistantes maternelles de la Ville. C’est la leur douceur et leur poésie.» Cinquante troisième fois que je viens avec mes petits. Ils minutes plus tard, la lumière se rallume. Place adorent et sont sages pendant la séance.» Les à l’éveil avec un petit jeu et un goûter... Le e vingt-cinq enfants entrent dans la salle à peine cinéma comme on l’aime ! éclairée et aussitôt impressionnés, se mettent à CT chuchoter. «Nous les invitons à retrouver les > Séance ouverte à tous dans le cadre du Festival personnages qu’ils verront sur écran géant, ce «Tréteaux jeune public» (lire dans L’Affiche, page I) qui les fait explorer la salle et se défouler, La Symphonie magique, lundi 12 avril à 10h30 au explique Sylvie Présa, responsable du service cinéma Le Fresnoy, 22 rue du Fresnoy. éducatif du Fresnoy. Puis, le projectionniste Renseignements et réservations : éteint et rallume la lumière… un petit jeu pour 03 20 28 38 04 / 00 ou spresa@lefresnoy.net

deviendra grand

© Christelle Taczala

ANIMATION

Le calendrier de la chine

CULTURE © Christelle Taczala

18

1 couleur


REGARD

Patrick Bouchain

19

DÉFENSEUR

des droits de l’habitant

Q

uand nous l’avons rencontré à l’Atelier électrique, son QG tourquennois, point d’interview à l’horizon, mais une vraie rencontre. Patrick Bouchain n’est pas de ces hommes archi-connus que l’on entrevoit, mais un homme accessible qui prend le temps de nous écouter et avec qui l’on parle.

Construire : un acte généreux, positif et durable Pour cet architecte qui aime lancer, un brin provocateur, qu’il n’en est pas un, construire est un acte politique ; le projet architectural s’inscrit dans le processus démocratique. Au-delà du bâtir, plus que la brique, c’est l’homme en tant qu’être social qui demeure au centre… Pas étonnant que le projet de réhabilitation de l’îlot Stephenson l’ait touché en plein cœur. Touché par le quartier et par ses habitants, qui n’ont pas attendu les beaux discours pour «faire du

Connu et reconnu pour ses transformations de friches industrielles en équipements culturels (Le Lieu Unique à Nantes, La Condition Publique à Roubaix, le Channel à Calais…), Patrick Bouchain se consacre aujourd’hui, et notamment à Tourcoing, au logement. Humaniste militant, social, libertaire… rencontre avec un architecte unique, différent et nécessaire, qui conçoit son métier et construit... autrement. développement durable» par souci économique… Leur histoire est un «socle» sur lequel il entend construire une partie du futur éco-quartier de l’Union. «Je ne connais pas beaucoup d’architectes confirmés qui mettraient autant d’énergie dans un petit programme qui compte à peine trente maisons à ‘réparer’… Ici, ce n’est pas tant le geste architectural qui m’importe que le processus de relation avec les habitants.»

Expériences et expérimentations Fustigeant le logement dit «social», standardisé, non transformable et dans lequel les occupants ne peuvent s’épanouir librement, Patrick Bouchain milite pour une vision plus respectueuse des individus, soucieuse de répondre en priorité aux besoins de chacun. Pour éviter de tendre vers le modèle unique, il faut, selon lui, accepter d’aller moins vite, déconstruire patiemment et rénover plutôt que raser : «Tout sauf raser !», s’écrit celui

qui a répondu avec conviction à l’appel de l’association «Rase pas mon quartier !». Professeur de dessin et d’architecture, conseiller du ministre de la Culture Jack Lang…, Patrick Bouchain a, durant sa carrière, multiplié les expériences. Désormais, il entend se consacrer en priorité à cinq expérimentations, dont un «hôtel de la rupture» près de Bordeaux, réflexion autour de l’enfant partagé entre deux foyers divorcés. «Je me donne comme limite l’âge de 80 ans.» Pense-t-il exercer le plus beau métier  du monde  ? «Pas le plus beau, mais l’un des plus beaux, avec celui de médecin parce qu’il soigne, celui de maire pour l’action politique de proximité avec les citoyens et celui de professeur…» À 65 ans, il semble que l’architecte, qui panse les habitations en pensant aux habitants et qui n’a de cesse de transmettre sa passion, ne soit pas loin d’en réussir la synthèse. e Christelle Taczala

Mars 2010


20

RACINES P A T R I M O I N E

Eugène Leroy, une donation, une œuvre [2/6]

Du trait à l’autoportrait Par cette deuxième lecture d'une œuvre de l’exceptionnelle donation Eugène Leroy, Label Ville vous initie à prendre la mesure de la mutation du musée des Beaux-arts en MUba Eugène Leroy. À huit mois, de l’exposition Eugène Leroy, Exposition du Centenaire, attendue le 10.10.2010, le musée s’est offert une identité visuelle à la hauteur de son ambition : devenir l’un des grands de l’eurométropole.

L

a donation Eugène Leroy est composée de 140 dessins dont une partie importante est au fusain. Tous allient vivacité et simplicité. Ils sont un moyen pour l'artiste de «serrer», c'est-àdire de circonscrire un geste, une pensée. Quelques traits au fusain, certains appuyés, d'autres plus légers, occasionnellement estompés comme caressés du bout du doigt, tantôt chargés, tantôt alourdis. Cet autoportrait d'Eugène Leroy est éloquent de son approche du dessin. Le dessin n'est pas là pour préparer ou ébaucher un éventuel tableau. Au contraire, il est là pour désigner, montrer, et chercher à percevoir. On sent la ligne vive, on distingue une nervosité, une rapidité du mouvement, comme si l'artiste devait en quelques gestes décrire et pouvoir se dévoiler. Car c'est de cela dont il s'agit, un autoportrait est d'abord pour l'artiste un moyen de se voir, de se découvrir, il est ce temps d'arrêt nécessaire sur soi, mais ce n'est aussi, pour Eugène Leroy, qu'une tête,

«une tronche» comme tant d'autres, paradoxalement pour lui la moins familière. C'est d'ailleurs un autoportrait, le sien, qui a déterminé son engagement dans la peinture. Il avait alors 17 ans. Et la signature et la date, que son professeur lui demandait ce jour là, d'apposer sur son dessin, son portrait face à une Eugène Leroy, Autoportrait, 1980-1990, Fusain sur papier, 65 x 50 cm, Donation vitre, devenait pour lui «une Eugène Leroy, MUba Eugène Leroy Tourcoing © Florian Kleinefenn promesse». Le dessin pour Eugène Leroy, et surtout ses dessins au fusain, légers et vifs à la fois, témoignent de son investissement total dans l'expérience, son engagement dans la recherche et l'épreuve. Cet autoportrait, parPrésentation au public de la nouvelle ticulièrement, montre qu'une simple ligne identité graphique du MUba Eugène Leroy, noire, ou grise, peut construire un volume conçue par les agences À propos et comme le visage, avec ici le front, l'arcade MBDesign, le 11 mars à 18h30 au musée sourcilière, l'arête du nez, et là le menton… e

Le musée à la crèche L’œuvre d’Eugène Leroy (1910-2000) est accessible à tous. Les tout-petits de la crèche familiale Arc en Ciel ont en fait l’expérience courant janvier. À quatre reprises, le service des publics du MUba Eugène Leroy s’est déplacé avenue Millet avec des toiles de l’artiste tourquennois. C’est ce qu’on appelle dans le jargon muséal, une présentation hors les murs (notre photo). Le samedi 30 janvier, les enfants et leurs parents étaient conviés à une dernière séance de sensibilisation au musée. e

Mars 2010

Yannick Courbès

VISITE GUIDÉE Dimanche 21 mars 15h>16h : «Toucher, goûter, sentir, entendre, voir la peinture... Eugène Leroy !» Toucher la matière, sentir la peinture, approcher l'œuvre d'Eugène Leroy au cœur du Laboratoire Eugène Leroy. Une expérience sensorielle et originale proposée par Grazia Nicosia, conservatrice / restauratrice et Suéva Lenôtre, responsable des publics. Cette rencontre est à ce titre à destination des néophytes comme des amateurs. 16h>17h : «Entendre la peinture !» Rencontre avec la peinture d'Eugène Leroy autour du mot, de la ligne et du corps. Cette mise en voix est prolongée par un atelier à 4, 6, 8... mains proposé par Coline Morel. Une expérience à vivre en famille ! (dès 3 ans) > Renseignements : 03 20 28 91 60


SPORT

21

Mercredi 27 janvier CEV Cup de volley-ball Le TLM quitte la Coupe d’Europe au stade des quarts de finale en s’inclinant à deux reprises face à un gros bras du volley transalpin : Cuneo. Pourtant, les télémistes avaient fait jeu égal dans chacun des sets au match aller. Pour cette rencontre, la salle Pierre Dumortier avait fait le plein de spectateurs.

Samedi 13 février Grand prix de lutte féminine Le Grand prix de lutte féminine de la Ville de Tourcoing organisé par le Lutteur Club Tourquennois à Léo Lagrange a réuni plus d’une centaine de lutteuses venues de 15 nations. En l’absence de la championne de France Anna Gomis, laissée au repos, Shéhérazade Bentorki (notre photo de droite) était la seule représentante du club. Le tournoi a été remporté cette année par la Pologne, juste devant la France (2e) et l’Allemagne (3e).

Plus HAUT

L’élite de la lutte en stage à L’Atelier Dans la foulée du 6e grand prix de lutte féminine organisé par le Lutteur club de Tourcoing, L’Atelier a accueilli du 14 au 19 février un stage international de lutte. Premier du genre mis en place par le club, ce stage est directement à la compétition. Elles ont ainsi fait connaissance avec cette salle lié à son nouvel équipement, labellisé salle de préparation aux J0 de 880 m2, dont 740 de tapis, suivant un programme comprenant de 2012 par le Comité olympique et la Fédération française. Onze quatre heures d’entraînement quotidien et un réveil musculaire dès des quinze nations présentes au tournoi ont répondu à l’invitation 7h30 le matin avec footing ; un après-midi sport collectif et un tourquennoise, soit 66 lutteuses au total sur les 90 ayant participé autre de repos. Pour les encadrants, ce stage était aussi l’occasion de tester le nouvel équipement et d’en apprécier les capacités. «J’ai été informé de ce stage par Michel Deloor, explique Gérard Santoro, dirigeant de l’équipe de France des équipes de lutte féminine. J’en ai moi même parlé à mes homologues. Cette salle a une très belle superficie et constituera une bonne base arrière pour les JO». «L’avantage est qu’on peut s’y entraîner à toute heure de la journée et ne pas subir les décalages horaires, commente Ivan Elzner, entraîneur de l’équipe de République Tchèque. Nous, bien sûr, nous sommes à une heure d’avion de Londres, mais il est certain qu’on viendra se préparer ici deux ou trois mois avant les Jeux». e Nathalie Hausser > Lutteur club de Tourcoing, 81 rue des Piats (06 08 77 77 92)

Mars 2010


22

SPORT Plus VITE CALENDRIER

Volley-ball Championnat de France ligue A phase régulière du TLM 07/03 : TLM / Montpellier à 17h 19/03 : TLM / Ajaccio à 20h 27/03 : TLM / St-Quentin à 20h 10/04 : TLM / Toulouse à 20h > matchs au complexe sportif Léo-Lagrange

R É S U LTAT S 17 > TLM / Sète : 0-3 18 > Beauvais / TLM : 3-1 19 > TLM / Nice : 3-0 20 > Tours / TLM : 3-0 21 > Avignon / TLM : 1-3 22 > TLM / Cannes : 3-1

VOLLEY-BALL L’inTeR CLub TouRCoing,

le volley haut les cœurs

Plus FORT

2009, année des Jeunes Pongistes

de la Bourgogne

Lauréat régional de l’opération «Fais-nous rêver», organisée par l’Agence pour l’éducation par le sport, dans la catégorie «sport, prévention et citoyenneté», le club des Jeunes Pongistes de la Bourgogne-Tourcoing a été une deuxième fois à l’honneur grâce à trois de ses membres, qui ont reçu le Plus du bénévolat dans la toute nouvelle catégorie «action bénévole jeunes». En novembre, le club était reçu à l’Assemblée nationale, avec les autres finalistes de «Fais-nous rêver», pour son implication dans l’éducation et l’insertion sociale des jeunes de 6 à 25 ans de la Bourgogne, par le biais de la pratique du tennis de table en compétition. En janvier, trois de ses dirigeants ont à leur tour été distingués pour leur engagement bénévole : Mélissa Dejaeger, 23 ans, responsable technique et du pôle féminin (avec 40 % de filles, le club est le premier du Nord en pourcentage de féminines)  ; Hicham Djegham, 20 ans, président, et Hakim Hafid, 19 ans, membre du comité directeur. Imprégnés des valeurs que le club leur a inculquées, ils les transmettent à leurs cadets. Créé en 1996 par Nasser Lassoued, le club s’est d’ailleurs d’emblée défini comme un club formateur. C’est ainsi que nos trois complices sont devenus entraîneurs dès l’âge de 15 ans, grâce au club qui a financé les stages de formation au diplôme d’entraîneur, puis le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). «Aujourd’hui, nous accompagnons les équipes,

nous sommes entraîneurs et conseillers. Le club s’est occupé de nous, c’est à notre tour de nous occuper des plus jeunes. Le samedi et le dimanche, au lieu d’aller nous amuser, nous donnons de notre temps.» Donner de leur temps, en respectant «le premier objectif» du club : l’aspect social, dans le cadre d’un parcours défini. «Les jeunes commencent à jouer au centre social. Quand ils ont envie de s’essayer à la compétition, et qu’ils ont un comportement exemplaire à la table - respect de l’adversaire, maîtrise de soi… ils passent en promotionnel», une sorte de sas de découverte, avec port de la tenue, respect des horaires, etc. L’intérêt de la compétition est de rencontrer «un maximum de gens, sans considération sociale. Lors des rencontres, nous croisons toujours un peu les mêmes joueurs. Cela facilite les contacts». Fiers de leur récompense, les jeunes gens restent néanmoins modestes  : «C’est une valorisation de ce qu’on fait, mais après nous, il y en aura d’autres. Le club continue de donner leur e chance aux jeunes.» Jean-Michel Caillat

© Alain Kreisz

> Club des Jeunes Pongistes de la Bourgogne : salle Paul-Claudel, 8 bis rue du Roitelet (03 20 01 55 71) nlassoued@numericable.fr

© DR

Devant l'ampleur du bilan du séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier dernier, les volleyeurs de l’ICT se sont spontanément mobilisés pour Haïti. Profitant de la trêve, le club a organisé, les 13 et 14 février à la salle des Orions, un tournoi en 4 x 4 mixte dont les bénéfices (700€) ont été reversés au Secours Populaire. Cette Saint Valentin solidaire valait bien un coup de cœur. e

Mars 2010


SPORT

23

Plus VITE

Plus SPORT

FLOORBALL TOURNOI MONDIAL DE LA JEUNE GARDE

Le plein

d’innovations

Le groupe évoluera aussi bien sûr salle LéoLagrange, où d’autres animations seront assurées par Magic Free Style, les pompom girls de Charleroi, ou encore le groupe tourquennois Le Fitness Style. Le handisport sera mis en avant : des mini-matches seront disputés par des handicapés, tandis que des valides seront invités à se mettre en situation de handicap. L’aspect professionnel du tournoi a aussi son lot d’innovations, avec la participation de trois nouvelles nations : le Canada (la Reda Team, équipe inter universités classée dans les cinq premières aux championnats du Monde en Australie), le Sénégal (sélection nationale espoirs avec des joueurs de NBA et d’Euroligue) la Macédoine et une sélection de joueurs issus de l’«Eurométropole» (Flandre occidentale, Wallonie picarde, Lille Métropole Communauté Urbaine). Les autres équipes seront celles de Belgrade, Anvers, l’Élite Team (USA), respectivement 1re, 2e et 3e en 2009, et Kazan. e

sur baskets

Grâce au Nordiques floorball club (NFC), vous pourrez découvrir un sport en plein essor mais peu connu, le floorball (ou unihockey). Originaire de Scandinavie, il ressemble à du hockey. Avec une nuance de taille puisqu’il se pratique en salle et en tenue de sport traditionnelle. Contrairement au hockey sur glace, le floorball attire la gent féminine, séduite par ce sport abordable et convivial. Le NFC est en effet ouvert à toutes et tous, e enfants et adultes.

Jean-Michel Caillat > 20 matchs non stop du samedi 3 au lundi 5 avril au complexe Léo-Lagrange. Tarif : 6 € samedi, 6 € dimanche, 9 € lundi ou 16 € pour le pass 3 jours

Académie de boxe : 

un club champion !

Fatah Yahiaoui, entraîneur de l’Académie de boxe de Tourcoing, et Kamel Assadi, son président, peuvent être fiers : avec les performances du Tourquennois Yannis Boucetta-Declerck et du Mouscronnois Alexandre Titov, sacrés champions de France juniors en 2009, l’académie s’est classée 2e des clubs français pour ses résultats.

© DR

Archives

Le show en plein air des Crazy Dunkers sur le parvis Saint-Christophe, le samedi 3 avril de 15h à 17h, est l’une des attractions qui émailleront la 21e édition du tournoi mondial de basket.

Du hockey

> Démonstration le 13 mars de 13h à 18h, complexe sportif Léo-Lagrange. Nordiques floorball club (03 20 01 42 67) www.nordiques.net. Entraînements à la salle de sport de l’Epidème, rue de la Fonderie.

RINK HOCKEY

Les 90 ans

Une centaine de licenciés fréquentent le club de boxe anglaise qui se place ainsi parmi les trois premiers du Nord-Pas-de-Calais. Parmi eux, une vingtaine évoluent en compétition et les autres en loisirs, des passerelles entre les deux sections restant toujours possibles, à condition bien sûr de réunir les trois qualités propres à ce sport : le mental, la maîtrise de soi et le courage. Côté compétitions, Yannis remettra son titre en jeu cette année dans les moins de 64 kg et sera accompagné de Mamadou Gueye, «un bel espoir du club». Farida Debab disputera les championnats de France cadettes en 63 kg, tandis qu’en finale des championnats de France seniors 48 kg, Zakamia Elaissaoui rencontrera le tenant du titre. Côté projets enfin, le club envisage d’organiser cette année les demi-finales du e championnat des Flandres, avec le soutien de la Ville. Nathalie Hausser > Entraînements du lundi au vendredi de 18h à 20h30 au complexe sportif Léo-Lagrange, les mardi et vendredi de 20h30 à 22h à L’Atelier ; école de boxe pour les 6/15 ans le mercredi de 14h à 16h30. Renseignements au 06 03 22 84 49

du Hockey club du Frenoy Samedi 30 janvier, le Hockey club du Fresnoy rassemblait les inconditionnels du rink-hockey, du roller acrobatique ou du skate-board venus célébrer l’évolution de leur club. 90 ans de photos, de coupes et de fanions leur ont permis pour les uns de se replonger dans leurs souvenirs, pour les autres de reprendre contact avec le club tourquennois. e

Mars 2010

Label ville numéro 148  

Label ville, magazine municipal de la ville de Tourcoing, numéro 148

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you