Issuu on Google+

LV 139:LV 139

13/01/09

16:09

Page 1

Magazine municipal

Janvier 2009

Tourcoing

n°139

Les clefs de l’emploi


LV 139:LV 139

13/01/09

16:11

Page 2

JANVIER 2009 - LABEL VILLE - N°139

9

CITE QUARTIERS

REGARD

10-11

TRIBUNE

Guitry plaide pour le divorce

18

Un week-end tout feu, tout funk !

Les Castors du troisième millénaire sont en marche !

© Fraischer - Matthey

Retrouvez Label Ville sur inf os

l’essentiel… 19

Omar Otmane : Après Londres… le monde !

SPORT

22

Marc Dufour, président « atypique » de Lille Métropole Athlétisme LABEL VILLE N° 139, Janvier 2009 : mensuel réalisé et édité par la Mairie de Tourcoing Service communication 3 rue de l’industrie – Tél. 03 20 28 13 41 Courriel : labelville@ville-tourcoing.fr Directeur de la publication : Djil ACHIBA Directeurs de la rédaction : Jean-Yves BATTAGLI - Maxime LAMARQUE Rédacteur en chef : Juliette CAPET Rédaction : Juliette CAPET, Christelle TACZALA, Franck LELOIR, Céline DUEZ et Samira ZERIAH-BOUAOUD, Nathalie HAUSSER, Jean-Michel CAILLAT (Agence Bravo. Bien !) Photos : Emmanuel DUCOULOMBIER Scan et chromie : Didier ALKENBRECHER Secrétariat : Chantal LIBBRECHT, Nora GUERRACHE Maquette : Vincent LATRY - AURA Graphique Intérim Création de la maquette originale : Intersignes (03 20 15 98 88) Imprimerie : Imprimerie Lefévère – Dépôt légal n° 75165 - à parution Imprimé sur papier recyclé

Janvier 2009


LV 139:LV 139

13/01/09

16:12

Page 3

3

Les clefs de l’emploi

À l'échelle locale, Tourcoing accuse les conséquences de la crise nationale voire internationale. Face aux menaces de licenciement et à l'augmentation prévisible du nombre de demandeurs d'emploi, et même si l'État est le seul à avoir la compétence de l'emploi, la Ville ne baisse pas les bras. Bien au contraire. La morosité ambiante renforce la conviction des élus locaux à miser sur la qualité des nouveaux services à la population dédiés à l’emploi et à l’activité économique. Des dispositifs plus performants pour un maximum d'efficacité, voilà le credo qu'ils ont choisi de mettre en avant pour épauler les Tourquennois et pour relever le défi de l'emploi. Premier acte de mobilisation de 2009, le Pôle Ressources de la rue des Ursulines apporte, dès le 27 janvier, les clefs qui ouvriront les portes vers l'emploi.

Deux questions à… Dominique De Clercq-Danel, adjointe au maire chargée de l’emploi, de l’insertion professionnelle et de la formation

Label Ville : Quel signal envoie aux Tourquennois ce regroupement au 21, rue des Ursulines ? Dominique De Clercq-Danel : C’est une première phase de la tenue de nos engagements de campagne : il n’était pas question d’attendre 2010 et le Pôle Emploi pour gagner en efficacité et en rapidité. Nous regroupons des services qui étaient sur trois sites, et qui accueillaient chacun un public ciblé. Le 21 sera une « médiathèque de l’emploi », ouverte à tout public. C’est aussi bien la maison du développement économique que celle du salarié qui souhaite des informations sur la formation ou son emploi en Belgique. L’organisation de l’accueil a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses réunions.

LV : Le pourcentage de demandeurs d’emploi tourquennois non qualifiés est très supérieur à la moyenne nationale. Comment y remédier ? DDD : D’une part, nous travaillons avec le Conseil régional sur un projet de convention, en matière de qualification et de formation, qui soit spécifique à Tourcoing. Axée sur la fracture numérique, l’illettrisme, la qualification, l’orientation, l’éducation permanente et la promotion sociale, elle permettra de dégager des moyens financiers. Cela donnera aux Tourquennois la possibilité d’accéder aux emplois liés aux grands projets de développement de la ville, dont ils seront informés par des réunions trimestrielles. D’autre part, je veux rendre obligatoire l’accès à une formation « de base » pour tous les Tourquennois employés par les associations d’insertion qui travaillent avec la ville. e

Propos recueillis par J-M Caillat

Janvier 2009


LV 139:LV 139

4

13/01/09

16:13

Page 4

Les clefs de l’emploi

Lumières sur le nouvel Espace ressources Longtemps, les locaux ont abrité l’agence EDF… Le 21, rue des Ursulines accueille désormais les Ressources de la Maison de l’Emploi. En un seul et même lieu, il regroupe la Mission Locale, le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi et l’équipe technique de la Maison de l’Emploi. Chercheurs d’emploi, actifs, étudiants, créateurs d’entreprise… tous les Tourquennois peuvent pousser la porte de ce nouveau site, pensé comme un nouveau service à la population. Véritable boîte à outils pour l’emploi, l’Espace ressources permet à chacun de trouver l’information qu’il recherche et bien plus encore. Dans une déco « high-tech » et

Patrice Duthoit, directeur de la Maison de l’Emploi

une ambiance conviviale, trois espaces dédiés guident les recherches : création d’entreprise, emploi et formation et grands projets tourquennois. À chaque instant, leurs conseillers et animateurs peuvent vous accompagner, vous orienter vers les huit postes informatiques ou vous inviter à une prochaine rencontre ou à une visite d’entreprise. Sur le lieu, c’est au total 80 personnes qui, chaque jour, auront les yeux tournés vers e l’emploi. Peut-être le vôtre.

Nouria Messaoudi, Directrice de la Mission Locale

« Aller sur un terrain plus offensif » « La question de l’emploi est une question sérieuse, surtout aujourd’hui où sur ce front il y a de nouveau des inquiétudes. Mais, à Tourcoing, nous voulons changer de climat, changer de cap et trouver des solutions en allant sur un terrain plus offensif, avec du service et de la performance. La création de l’Espace ressources et de la Cyber-base emploi participe de cette démarche volontariste de la Ville. Cette stratégie nous fait prendre un virage très fort qui modernise l’outil d’information et d’accueil des Tourquennois. Ces nouveaux lieux créent du ressort et s’inscrivent à la fois dans l’évolution économique de la ville mais également dans la recherche d’un service public de qualité. » e

Janvier 2009

« Ce rapprochement nous permettra d’offrir une offre plus concise et plus moderne aux jeunes : nous étions jusqu’ici une des seules missions locales à ne pas mettre à leur disposition d’accès Internet. Nous comptons par ailleurs bénéficier des offres d’emploi engrangées par nos partenaires, en plus de ce que nous obtenons auprès des entreprises que nous prospectons (plus de 1 100 cette année). » (lire e aussi page 12)

Samira Zériah-Bouaoud

Pascal Lollivier, directeur du Pôle emploi de Tourcoing Gand

« Avec la création de Pôle emploi au 1er janvier 2009, issu de la fusion entre l’ANPE et l’Assédic, les chercheurs d’emploi et les entreprises vont avoir, à leur disposition, un organisme unique pour prendre en charge tous les aspects liés au placement, à l’indemnisation, au recrutement et au recouvrement. Dans ce cadre, la mise en place concomitante, en un même lieu, d’un Espace ressources qui pourra rendre des services complémentaires aux nôtres (par exemple, l’accompagnement des créateurs d’entreprises) est un plus qui est apporté au e territoire. »


LV 139:LV 139

13/01/09

16:13

Page 5

Les clefs de l’emploi

«

Internet : un outil dans son parcours vers l’emploi »

Ouverte depuis quelques semaines, la Cyber-base emploi a déjà trouvé son public. Tourquennois à la recherche d’un emploi ou redéfinissant leur projet professionnel - mais pas seulement -, ils viennent trouver, grâce au multimédia et à l’Internet, des ressources supplémentaires pour réussir leurs parcours. Une première dans le département. Label Ville : Depuis le mois d’octobre, une cyber-base dédiée à l’emploi accueille gratuitement les Tourquennois. Que propose-t-elle précisément ? Rafik Boudrelal, animateur de la Cyber-base : La Cyber-base est installée rue de Turenne, dans les locaux de l’ILEP (Institut Lillois d’Éducation Permanente). Elle est équipée de huit ordinateurs et de deux postes supplémentaires accessibles même quand nos services ne sont pas ouverts. Ces huit postes sont mis à la disposition de tous les Tourquennois. Ils peuvent venir y réaliser leur CV ou leurs lettres de motivation, mais également faire des recherches sur Internet, facilitées par la cinquantaine de sources de données spécialisées dans la recherche d’emploi dont nous disposons. Par exemple, on peut inscrire son profil sur ces sites, recevoir ensuite chaque jour sur sa boîte e-mail des offres d’emploi pour lesquelles il est possible de postuler en ligne. L’Internet est un véritable outil dans son parcours vers l’emploi. Il ne faut pas le négliger. LV : Et si je n’y connais pas grand-chose à l’informatique et à l’Internet ? RB : Près de 80% de nos visiteurs sont des novices en la matière. Et mon rôle est de les accompagner dans leurs recherches, par la pratique de l’outil informatique. Je suis là chaque jour pour accueillir et initier le public à l’usage des technologies de l’information et de la communication. Par ailleurs, la cyber-base propose des formations, dont les thématiques sont nombreuses : la découverte de l’informatique, le traitement de texte thématique comme le travail de la lettre de motivation, la création d’une messagerie électronique, la navigation sur Internet, etc. La cyber-base de la rue de Turenne dispose depuis quelques jours de son équivalent, à l’Espace ressources de la Maison de l’Emploi, rue des Ursulines : huit postes y sont installés, dont quatre dédiés à des services express comme la réalisation de CV minute ou l’envoi de celui-ci par e-mail. e Propos recueillis par Samira Zériah-Bouaoud

Maison de l’Emploi, Mission Locale, Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi et Pôle emploi… Comment s’y retrouver ? La Maison de l’Emploi a été labellisée en 2005. Son rôle : fédérer et animer les actions des partenaires privés et publics en faveur de l’emploi sur le territoire tourquennois à destination des entrepreneurs, demandeurs d’emploi et salariés. Ses missions : permettre le développement de l’emploi et la création d’entreprises ; développer les compétences et les qualifications ; observer, anticiper et s’adapter aux mutations du territoire ; innover et moderniser les services aux habitants et aux entreprises (Cyber-base emploi, réseau numérique de proximité, Espace ressources…). La Mission Locale est un lieu d’accueil, d’information, d’orientation professionnelle et d’aide à la construction d’un projet professionnel. S’adressant aux jeunes de 16 à 25 ans, il s’agit de tout mettre en œuvre pour leur faciliter l’accès à l’emploi et à l’autonomie. L’espace d’accueil, d’information et d’orientation s’intègre dans l’Espace ressources (Lire aussi p.12) Le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi est un dispositif d’accompagnement des demandeurs d’emploi prioritaires dans le cadre de l’insertion professionnelle et du retour à l’emploi. Il s’appuie sur un réseau de partenaires spécialisés autant sur l’insertion par l’activité économique, dans les chantiers écoles, la formation et l’accès à l’emploi. Le centre ressource et professionnel du Plie s’intègre dans l’Espace ressources. Le Pôle emploi, fusion entre l’ANPE et l’Assédic, accompagne les demandeurs d’emploi dans leur recherche et facilite leur retour dans la vie active. Il aide les entreprises dans leurs recrutements mais s’occupe aussi du versement des allocations chômage et recouvre les contributions des entreprises et des salariés. Tourcoing dispose de deux pôles emploi situés aux ex-ANPE et ex-Assédic. Cet organisme, effectif depuis vendredi 19 décembre 2008, se met en place par étapes. Depuis le 1er janvier un seul numéro : le 3949 et un site Internet unique. Au second semestre 2009, les services seront totalement unifiés et les demandeurs d’emploi disposeront d’un référent unique pour leur recherche et leur indemnisation.

> Espace ressources de la MDE, 21 rue des Ursulines (03 20 28 82 20). Ouvert le lundi de 13h30 à 17h30, du mardi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 12h30 > Cyber-base emploi, 4 rue de Turenne. Ouvert les mardi et mercredi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30, le jeudi de 14h à 20h, le vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h, le samedi de 9h à 12h. Inscriptions aux ateliers : directement à la cyber-base emploi.

Janvier 2009

5


LV 139:LV 139

6

13/01/09

16:14

Page 6

Les clefs de l’emploi

QUART

Trouver le bon interlocuteur au bon moment Avec l’ouverture de l’Espace ressources de la Maison de l’Emploi, la Ville montre sa volonté de gagner la bataille de l’emploi en regroupant dans un même lieu les différents acteurs et partenaires de l’emploi. Qu’ils soient la Mission Locale, le PLIE, mais également la Direction des Affaires Économiques de la Ville ou encore la Chambre de Commerce et d’Industrie… tous proposent un accompagnement personnalisé, en fonction du statut du demandeur et de son objectif : recherche d’emploi, création d’entreprise, formation continue, etc. Orientation vers les bons interlocuteurs et information sur les démarches à réaliser, ces structures développent également des dispositifs dans lesquels votre projet peut se retrouver. C’est ainsi l’exemple de la Mission Locale qui peut donner à vos envies d’entreprendre un ressort supplémentaire. Son outil ? Le CLAP (Comité Local

d’Aides au Projet), un levier peu souvent actionné qui octroie pourtant des bourses pour les créateurs d’entreprise. Un autre dispositif, le PLIE, a, lui, pour vocation d’accompagner les publics les plus éloignés de l’emploi. Souvent, l’une des clés de réussite dans la recherche d’un emploi ou la redéfinition de son projet professionnel, c’est de trouver le bon interlocuteur, très vite. En rassemblant les acteurs de l’emploi, l’Espace ressources a justement cette vocation… et un bénéfice qui peut être direct : faire gagner du temps. e Samira Zériah-Bouaoud

Nabil Mouri :

du PLIE à Spie-Batignolles

« Je suis heureux, j’ai fait le bon choix ». Nabil Mouri, 35 ans, a terminé (1er de son groupe !) en août 2007 un stage de 24 mois en génie civil. « J’ai découvert un métier que je ne connaissais pas », dit-il, grâce à la clause d’insertion liée à la construction de Tourcoing-les-Bains : son conseiller ANPE, « à qui je dois beaucoup », insiste-t-il, l’a, à l’époque, orienté vers le PLIE, qui sélectionnait les candidats pour Spie-Batignolles. Il a donc participé à la réalisation du centre nautique : « Dans ce métier, ce qu’on crée, ça reste. Je suis fier quand j’emmène mes enfants à la piscine ». Depuis, il a évolué dans l’entreprise : en plus de son métier de coffreur, il fait « de la géométrie, de l’altimétrie, du traçage… », et a obtenu les certifications pour travailler sur les sites classés Seveso. e

Damien Dutoit : CLAP vers son entreprise Damien Dutoit, 30 ans, a su tirer parti des dispositifs tourquennois et lancer en juin dernier son activité de tapissier - garnisseur. Nanti d’une expérience professionnelle acquise dans diverses entreprises, il a contacté Eric Devaux à la Mission Locale : « Il m’a beaucoup aidé et suivi de près ». Celui-ci l’a orienté vers le CLAP, dispositif ouvert à tous les Tourquennois de moins de 31 ans, dont le jury lui a accordé une aide de 650 €. « Eric Devaux m’a ensuite parlé du Forum Projets » : en catégorie créateur d’entreprise, Damien décroche cette fois 800 €. Enfin, pour financer l’achat d’une camionnette, il obtient auprès de Versant Nord-Est Initiatives un prêt de 5 000 € à taux zéro. La Mission Locale ne l’abandonne pas là : « Elle offre un suivi, un conseil. Tant que j’en ai besoin, je suis suivi par un ancien chef d’entreprise à qui, chaque trimestre, je présente un bilan ». e

Janvier 2009


LV 139:LV 139

13/01/09

16:14

QUARTIERS

Page 7

7

Opérations « Quartier propre, ensemble » Les opérations «Quartier propre, ensemble» intensifient le mouvement. Pour 2009, elles passent à deux par mois. Le quartier du Flocon a bénéficié du premier « coup de propre » de l'année, le 6 janvier. Prochaines opérations « Quartier propre, ensemble », à Gambetta le 27 janvier, à la Croix-Rouge les 10 et 27 février et aux Phalempins le 10 mars.

Signature de la convention de rénovation urbaine de Tourcoing La transformation urbaine et sociale des quartiers est une priorité pour le développement équilibré de Tourcoing. Cette priorité, la Ville la partage avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), l’État, la Région, les bailleurs, Lille Métropole Communauté Urbaine, la CAF de Roubaix - Tourcoing et le Département. La Ville s'est engagée dans un vaste programme de rénovation urbaine qui concernera, pour les cinq prochaines années, les secteurs d’habitat social de Belencontre, des Orions, du Pont Rompu et les quartiers d’habitat ancien des Phalempins, du Virolois et de la

Blanche Porte. Le 8 octobre dernier, l’ANRU a donné son accord sur l'ambition de ce programme de 215,5 millions d’euros d’investissements croisés. Mardi 23 décembre, l'ensemble de ses signataires étaient réunis au collège Branly : le maire, Michel-François Delannoy ; Jean-Michel Bérard, préfet de Région ; Daniel Percheron, président du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais ; Pascal Martin Gousset, directeur général adjoint de l’ANRU et Yvette Mathieu, préfète à l’Égalité des Chances et de la Cohésion Sociale. e

CROIX ROUGE

Juliette Capet

Lundi 15 décembre, le maire Michel-François Delannoy et Alain Cacheux, président de LMH posent la 1ère pierre de la résidence L'Alsacienne, rue de la Croix-Rouge pour Lille Métropole Habitat. Ce programme est composé de 18 logements dont 6 plains-pieds destinés aux personnes à mobilité réduite et 12 logements collectifs destinés au relogement dans le cadre du dossier ANRU. Sa mise en location est prévue au 3e trimestre 2009.

Janvier 2009


LV 139:LV 139

13/01/09

16:14

QUARTIERS

Page 8

8

Elles se sont lancées… Elles ont des parcours et des âges divers ; elles ont tiré profit de leurs expériences professionnelles ou fait le choix de mettre leur passion au service d’une activité nouvelle. Ces cinq femmes ont un point commun : elles ont créé leur activité. Sur leurs seuls acquis pour les unes ; avec une formation spécifique à l’appui pour les autres, mais toutes avec cette même volonté d’entreprendre.

Belle jusqu’au bout des ongles

CENTRE-VILLE

« Après une formation de prothésiste de l’ongle, je me suis lancée dans la création d’une activité de manucure et de pédicure à domicile. C’est un genre de services à la personne plutôt original qui n’existait pas encore à Tourcoing. De plus, en me déplaçant chez elle, je m’adapte aux rythmes de ma clientèle, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Je me suis très bien équipée et propose la même qualité de soins qu’en institut. Je retourne en formation dès que de nouvelles techniques sont lancées : je veux le meilleur pour les ongles de mes e clientes ! » Fanny Sellam

Maisonn’ette verte : le ménage 100% écologique !

CROIX ROUGE

Préservation de l’environnement oblige, nos grands-mères n’ont jamais été autant d’actualité ! De leurs recettes, Michelle Dubois a fait une véritable entreprise au service de l’entretien de nos maisons. En septembre, elle a créé Maisonn’ette verte, première société de ménage 100% écologique de la métropole. L’utilisation de produits 100% biodégradables et 100% artisanaux conjuguée à une démarche de proximité avec le client font les beaux jours de l’entreprise qui compte déjà sept salariées. e

> Onglerie Beauty Woman, à domicile, sur rendez-vous (06 42 59 67 72)

> Maisonn’ette verte, 67 rue du Chêne Houpline (06 85 31 57 11) www.maisonnetteverte.fr

Cassy Boutik chausse vos envies

J’adore et bientôt j’adore Beauté

PONT-DE-NEUVILLE

« Pourquoi pas moi ? »… L’enthousiasme de Myriam Ammour est communicatif et c’est celui-là même qui l’a amenée à franchir le pas. Quelques heures de formation à la Chambre de commerce et un coup de déco tendance sur les murs du magasin plus tard, Cassy Boutik voyait le jour, à point nommé avant les fêtes de fin d’année. Baptisé au champagne - « ça porte bonheur » -, le magasin propose des chaussures, des accessoires de mode et quelques vêtements pour femmes. Hommes et enfants sont attendus au printemps. e > Cassy Boutik, 3 rue de l’Yser (03 20 50 17 93)

La semaine des femmes

« J’aime fouiner, alors quand j’ai trouvé ce local, rue de Mouvaux, je n’ai pas hésité ! Dans un an, avec ma fille Sarah, nous ouvrirons J’adore Beauté au premier étage du bâtiment, projet pour lequel j’ai dû reprendre mes études. En attendant l’ouverture de l’institut, nous avons installé au rez-de-chaussée cette boutique de prêt-à-porter, chaussures, bijoux et accessoires à petits prix, que nous garderons par la suite. Faisant les marchés avec mon mari, je connais bien ce type de produits. » Karine Codron e > J’adore, 187 rue de Mouvaux (03 20 26 09 79)

Retour à la ferme : composez votre panier

« Femmes d’aujourd’hui - concilier vie professionnelle , vie familiale, vie personnelle ». Voilà le thème de La semaine des Femmes déclinée à Tourcoing du lundi 9 au vendredi 13 mars. Claudie De Rudder-Haquette, adjointe au maire chargée des Droits de la femme lancera la programmation le lundi 9 mars à 17h à l’hôtel de ville.

Passionnée de nature, Magalie Decavele n’a pas attendu la ritournelle des « 5 fruits et légumes à consommer par jour » pour être convaincue de leurs bienfaits. Mais le message en forme de leitmotiv n’a pas échappé à son esprit d’entreprise. Un panier de fruits et de légumes acheté directement chez le producteur et déposé chez vous, sur votre lieu de travail ou dans l’un des trois points relais de la ville : voilà ce que propose Retour à la ferme, à partir d’une simple commande effectuée sur Internet. e

> La semaine des femmes, du 9 au 13 mars : expositions, conférences, animations, ateliers, spectacles, débats… Entrée gratuite. Programme détaillé sur

> Retour à la ferme (06 66 73 78 10) - www.retouralaferme.fr Points de dépôts : boulangerie Tartine et Chocolat, boulevard Gambetta ; boulangerie Capelle, rue de Mouvaux et Arcades Coiffure, avenue Gustave Dron

info s

Janvier 2009

BLANC SEAU

CENTRE-VILLE


LV 139:LV 139

13/01/09

16:14

Page 9

QUARTIERS

9

SITE DE L’UNION

CENTRE-VILLE

Les Castors du troisième millénaire sont en marche ! Des habitants directement associés à la reconstruction de leur quartier autour d’un atelier de production de logements concertée : le long des rues Stephenson et de la Tossée, une expérience unique voit le jour. Emmenée par l’architecte Patrick Bouchain, celui de la Condition Publique à Roubaix, elle s’inspire en quelque sorte du mouvement des Castors de l’après-guerre. 33 logements murés appartenant à la SEM Ville renouvelée, 25 maisons habitées et 13 garages sont concernés par cette opération inédite de réhabilitation d’un quartier. Rue de la Tossée, la transformation de l’Atelier électrique en un foyer de vie de la « cité chantier » constitue la première originalité de l’opération. Et sa pierre angulaire. Dès son inauguration, début mars, il deviendra un véritable lieu d’échanges et de convivialité, où

se croiseront architectes, ouvriers, habitants et toute personne impliquée dans la vie du quartier. Une « cafét’ » y verra le jour, des réunions publiques y seront tenues. Chacun pourra venir se renseigner, débattre et apporter son expérience personnelle à la réflexion. Le second pilier de ce chantier inédit consiste en la participation des habitants ou futurs occupants à la réhabilitation de leur logement. Ainsi, les maisons de la SEM Ville renouvelée seront livrées avec, au minimum, le toit, les murs et les arrivées d’eau, de gaz et d’électricité ; à l’opposé, seuls resteront à l’acquéreur les travaux de peinture. S’agissant des maisons habitées, Patrick Bouchain imagine déjà de possibles allongements des jardins pour y réaliser des extensions neuves. Là encore, la démarche participative des occupants sera e primordiale.

Toute l’Asie dans votre assiette Potages, volailles, fruits de mer, légumes, nouilles, riz… spécialités chinoises et thaïlandaises : c’est à un voyage gustatif aux saveurs asiatiques que vous convie Ieng Lim. L’Étoile d’Asie a ouvert le 6 novembre : soixante couverts avec la possibilité de consommer des boissons traditionnelles au bar ou d'emporter quelques plats. e > L’Étoile d’Asie, 29 rue de Tournai (03 20 25 26 75)

Nouvelles Frontières C’est pour se rapprocher de sa clientèle du secteur et pour bénéficier de l’attractivité qu’exercera l’Espace SaintChristophe, que Nouvelles Frontières s’est installé rue de la Cloche. L’agence, où officie Élodie, est ouverte du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à 18h. e > Nouvelles Frontières, 1 rue de la Cloche ( 0 825 000 825 : 0,15 € / mn)

Une boulangerie épicerie ORIONS

On met en place une économie sociale « Celui qui construit est celui qui connaît », explique Patrick Bouchain. C’est tout le sens du NAC, Notre Atelier Commun, maître d’ouvrage du chantier de l’îlot Stephenson. Le NAC, créé par l’architecte parisien, repose, notamment, sur l’échange d’expériences et la transmission de savoir-faire, y compris ceux des usagers et des habitants, dans le cadre d’un chantier complètement ouvert, dont l’Atelier électrique est, à Tourcoing, le point de convergence. Au-delà du concept, « c’est une économie sociale qui se met en place, commente Patrick Bouchain, en cela que l’on accompagne une personne au chômage par un acte de participation à la construction d’une maison. Certaines parties du chantier seront par exemple confiées à des entreprises d’insertion. Quant à moi, j’encadrerai sur le plan architectural chacun des projets de réhabilitation, les maisons habitées notamment, avec une équipe dédiée, sur place. Et si la recherche de solutions financières s’avèrera nécessaire, je suis aussi persuadé que ce sont les projets qui lèvent l’argent et non pas le contraire. » e Nathalie Hausser

Après un an et demi de pénurie, une boulangerie, à l’enseigne d’Épicrousti, vient d’ouvrir sur la place De Lattre de Tassigny proposant aussi viennoiseries, sandwiches et épicerie de dépannage. Son créateur, M. Meziani, auréolé de la réputation de sa boutique rue de la Latte, se réjouit déjà d’une clientèle « accueillante et qui m’encourage ». e > Épicrousti, place De Lattre de Tassigny Ouverture tous les jours, de 6h à 20h

Janvier 2009


LV 139:LV 139

10

13/01/09

16:14

TRIBUNE

Page 10

Cette rubrique ouvre, pour chacun des groupes officiellement représentés au sein du Conseil municipal, un espace d’expression identique. Les opinions exprimées, dans les limites du respect de la loi, n’engagent que leurs auteurs.

À TOURCOING LES FRANCAIS D'ABORD ! (FRONT NATIONAL)

GROUPE « UNION POUR UNE MAJORITÉ POPULAIRE NOUVEAU CENTRE ET PERSONNALITÉS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE »

LE MODEM, FORCE DE RÉSISTANCE ET DE REPÈRES

2009 : LA BATAILLE POUR L'EMPLOI ?

NOS VOEUX AUX TOURQUENNOISES ET TOURQUENNOIS

LE CONTRAT DE TERRITOIRE : UN ENJEU FORT POUR 2009

Le candidat Michel-François DELANNOY avait annoncé de grandes réalisations créatrices d'emploi : Zone de l'Union (enfin !), Centre ville, Centre d'affaires de 30 000 m², etc… 2008 : «inauguration» des «premières pierres» ! En 2008, en dehors de l'ouverture du Centre Nautique largement financé par les contribuables tourquennois et du déménagement prévu d'une entreprise sur le site de l'Union sans création d'emploi, Monsieur le Maire a surtout «inauguré» la pose des «premières pierres» : Altaréa, Ceti… 2009 : Tourcoing après 19 ans de gestion «de gauche», a besoin de réalisations concrètes. Les exécutifs locaux de gauche (mairie, communauté urbaine, département, région) comme le gouvernement de droite doivent aller au-delà : - des déclarations sans suite du président de la République, - de l'opposition stérile et archaïque de la gauche. Pour créer des emplois, il faut rétablir la préférence nationale et/ou communautaire. À Paris, comme à Bruxelles et Strasbourg, les formations politiques (UMP, PS, Verts, Modem, …) ont accepté l'euro-mondialisme, expression européenne du mondialisme. Ce mondialisme a d'abord détruit nos emplois industriels, notamment dans le textile, avant de nous précipiter dans une crise, conséquence inéluctable de la spéculation financière. Les premières mesures prises ont permis de constater que seules les Nations étaient à même d'intervenir. Il faut aller au-delà : - instaurer la préférence nationale ou, si c'est possible, la préférence communautaire, - supprimer «l'industrie» financière, ses «produits dérivés», ses «outils», les opérations spéculatives à terme, etc… Tant qu'ils n'auront pas exigé et pris ces mesures de re-fondation d'une économie au service de l'homme, les responsables politiques ne sauraient prendre prétexte de la crise pour justifier leurs échecs. À Tourcoing comme partout en France il faut appliquer le principe les Français, et les Européens, d'abord ! À tous les Tourquennois nous souhaitons bonne et heureuse année 2009

Pour l’année 2008, on retiendra la fermeture de la Résidence des Saules et de la MJC de la Malcense, sans oublier les nombreux commerces qui nous ont quittés à travers l’ensemble des quartiers de Tourcoing et du centre-ville y compris ! En ce début 2009, c’est avec l’association Tourcoing en Valeur que nous adressons nos vœux, avec des souhaits de santé pour tous. La priorité de nos vœux pour les plus démunis, que la solidarité locale et nationale allège leur peine, leur redonne l’espoir et surtout qu’elle rende leur dignité d’hommes et de femmes sans laquelle la vie perd son sens. Nos Vœux pour les familles tourquennoises, qu’elles restent le lieu privilégié d’éducation, de dialogue avec les enfants et d’épanouissement de la personne. Nos Vœux pour les aînés, que ceux qui sont frappés par la maladie ou qui vivent dans la tristesse de la solitude trouvent dans leur entourage et dans la solidarité de voisinage, réconfort et ouverture. Nos Vœux pour les jeunes, qu’ils puissent trouver chez les adultes, en toute circonstance l’écoute, le dialogue et l’exemple qui les aident à construire leur vie. Nos Vœux pour les salariés, chefs d’entreprise, commerçants, artisans, professions libérales, tous ceux qui, par leur travail, par leur activité professionnelle, font la richesse de Tourcoing. Qu’ils trouvent dans leur métier l’épanouissement de leur vie. Nos Vœux pour les bénévoles, qu’ils trouvent tous les encouragements et moyens nécessaires au bon déroulement de leurs activités car ils sont le meilleur rempart contre l’égoïsme et l’abaissement du respect des autres. Nos Vœux enfin pour Tourcoing, que notre ville cherche les voies et moyens nécessaires afin de redonner à Tourcoing sa place dans notre métropole lilloise. Malgré de graves incertitudes à travers le monde, lourdes de conséquence qui planent sur l’année 2009, Ensemble, mettons Tourcoing en Valeur.

Réaménagement des espaces publics du centre-ville, nouveau centre commercial, zone de l’Union, Promenade des Flandres… ces chantiers vont métamorphoser notre ville. Ils n’auraient pu se concrétiser sans le soutien déterminé et déterminant de la Communauté Urbaine, pour laquelle le développement de Tourcoing est partie intégrante de celui la Métropole. Mme Martine Aubry, Présidente de LMCU, veut impulser une nouvelle dynamique, dans chacun des huit territoires communautaires, afin d’assurer un développement plus équilibré de la Métropole et mieux partagé avec les communes et leurs habitants. Pour ce faire, le territoire tourquennois, comme les sept autres territoires, va se doter d’un contrat territorial de développement. Ce contrat sera l’expression d’une nouvelle gouvernance plus soucieuse d’améliorer la cohérence et la lisibilité des politiques communautaires, d’inscrire le territoire, dans une dynamique de développement, prenant en compte ses atouts, ses faiblesses, et incitant les communes à davantage coopérer, par exemple en matière d’équipements, de culture ou de sport. Il s’agira bien évidemment de tenir compte des préoccupations et des habitudes de vie des habitants, de mettre en avant et valoriser notre identité territoriale, par exemple sa situation transfrontalière. Qu’il s’agisse des problématiques de transport, de coopération économique, sanitaire, d’éducation, de ressources en eau, de pollutions, de cadre de vie… les sujets de réflexion et de coopération ne manquent pas . Le territoire tourquennois se compose des communes de Bondues, Halluin, Mouvaux, Neuville-en-Ferrain, Roncq et Tourcoing. Celles-ci doivent élaborer, dans le dialogue et la concertation, leur contrat de territoire, avant fin décembre 2009. Pour le MODEM, ce doit être l’occasion, notamment, de répondre aux deux questions suivantes : Quelle doit-être la contribution de notre territoire au développement de la métropole ? Comment rendre notre territoire plus attractif vis-à-vis des autres territoires communautaires, mais aussi de nos voisins belges, de notre région ?

Didier DROART – Gérald DARMANIN – Eric DENOEUD – Albine COURDENT Bertrand LEGRAND – Alexandra MAREEL Marie-Hélène LIARD – Jean-Marie VUYLSTEKER

Valérie LAFLAMME Conseillère Municipale Michel VAN TICHELEN Adjoint au Maire et Conseiller LMCU

Christian BAECKEROOT Simone BONNAVE Conseillers municipaux

Septembre 2008


LV 139:LV 139

13/01/09

16:14

Page 11

TRIBUNE

eurs auteurs. GROUPE « COMMUNISTES, RÉPUBLICAINS ET CITOYENS »

GROUPE « L’ÉCOLOGIE, LES VERTS »

GROUPE « SOCIALISTES, ET RÉPUBLICAINS »

DU NEUF EN 2009 !

PLUS BELLE L’EUROPE … VOTRE FEUILLETON !

LE FRESNOY À TOURCOING … ET À PARIS

Soyons exigeant envers les responsables de la situation économique. La crise n’est pas un phénomène naturel, mais le résultat d’un système et d’une politique. Il n’y a pas à s’y plier. Alors qu’une réunion au sommet suffit parfois à débloquer 2 700 milliards d’euros au niveau européen pour renflouer les banques et rassurer quelques gros actionnaires, il suffirait de quelques petits 9,5 milliards d’euros pour porter le SMIC et les retraites à 1 600 €. Ils ont créé un monde sauvage qui oppose tout le monde à tout le monde avec en plus la guerre ignoble en Palestine. Les salariés de la VPC, les intérimaires qui ont perdu leurs emplois de part et d’autre de la frontière, les personnels de l’hôpital, de l’Éducation nationale, de l’ensemble des services publics qui souffrent de milliers de suppressions d’emplois, apprécieront les vœux du chef de l’État se résumant en une phrase «pour s’en sortir chacun devra faire des efforts». Poursuivre la politique qu’il a engagée après un arsenal de lois remettant en cause le modèle social français, il encourage les grosses entreprises à présenter la facture de la crise aux salariés. Dans ce Label Ville, vous découvrez avec les services publics locaux, mission locale, MDE, PLIE, tous les moyens mis en œuvre au service de la reconquête de l’emploi. Une petite nuit d’hiver nous a fait entrer dans l’année 2009, chaque Tourquennois(e) a cherché à la passer le mieux possible, en famille, entre amis, entre compagnons de lutte ou d’infortune, se réchauffant à la flamme de la solidarité, formulant des vœux pour ses proches, pour ses collègues de travail, pour soi-même, sur fond d’angoisse sociale. Ce ne sont pas de simples souhaits dont cette nouvelle année a besoin mais d’exigences, toutes celles qui nous rassemblent, portées par le plus grand nombre pour gagner le progrès social. Le samedi 31 janvier, les élus communistes seront à votre disposition au foyer des aînés, rue de Menin, à partir de 18h30.

Episode 1 : Les écologistes et Les Verts sont rassemblés « Pas tous les jours que l’on participe à l’élaboration d’un scénario d’importance ! » Le 7 juin, les Français éliront leurs représentants au Parlement européen, comme 350 millions d’électeurs des 27 pays. Quelle Europe voulez-vous ? Quels représentants désignerez-vous le 7 juin 2009 ? Quels sont les enjeux pour l’Europe, la France et Tourcoing ? Le groupe l’Écologie les Verts de Tourcoing vous propose à travers chaque prochain numéro de Label Ville un feuilleton en cinq parties pour rappeler la priorité d’un vote écologiste et progressiste qui engage pour cinq ans. Nous n’oublions pas que la victoire du NON dans notre pays au projet de constitution européenne a été royalement ignoré par le gouvernement et remplacé aussitôt par un traité européen qu’il s’est bien gardé cette fois-ci de soumettre au « peuple » ! Nous n’oublions pas qu’au terme de 6 mois de présidence française, nous n’avons pas progressé vers plus d’égalité et de conscience écologique. Les priorités devaient être « immigration, environnement, défense et politique agricole commune »… quel citoyen a remarqué cette présidence française et peut-on citer une seule avancée ? Mi-décembre 2008, la conférence des Nations Unies à Poznan, sur la dégradation climatique, s’est conclue confusément et sans grandes décisions pour la protection de notre planète. Quelle est la position du rassemblement des Verts à six mois de cette élection ? En cette période de crise, économique et écologique, le souci de l’environnement (économies d’énergie, déplacements doux, préservation des ressources naturelles) doit constituer la colonne vertébrale de toute action politique. Les Verts défendent inconditionnellement une Europe écologique et sociale, qui défende les droits des travailleurs, et ne laisse pas les salaires tomber à un plus « petit dénominateur commun », une Europe qui ne soit pas celle de sociétés consuméristes et inégalitaires … À suivre …

En ce début d’année, permettez-moi au nom des élus socialistes et républicains de vous présenter mes vœux de bonheur et de santé pour 2009.

Marie-Odile VAUTRIN Conseillère municipale déléguée à la famille

Laurence Gaiffe Conseillère Municipale Présidente du Conseil de Quartier du Blanc Seau

Que celle-ci soit pour toutes les Tourquennoises et tous les Tourquennois riche en événements heureux et pour notre ville de Tourcoing synonyme de succès et d’inventivité. Succès dans notre capacité à amener Tourcoing vers toujours plus de dynamisme. L’actualité est morose, triste avec de lourdes difficultés dans les milieux économiques et financiers. Chacun est touché : intérimaires, salariés, jeunes et retraités. Le grand secteur de la vente à distance tire la sonnette d’alarme. Nous sommes tous inquiets face à ces licenciements et non-renouvellement de contrats annoncés. Il est donc primordial de réaffirmer notre volonté collective d’être aux côtés de tous ceux qui pourraient souffrir de cette période. L’exécutif municipal mobilise les autres institutions telles la Communauté Urbaine, le Département, la Région pour créer tous ensemble les conditions nécessaires à un avenir professionnel et économique serein à Tourcoing. L’État qui doit être au rendez-vous, semble faire peu de cas des difficultés de la population. Alors dans ce climat tendu, ensemble, il va falloir nous serrer les coudes et organiser la résistance à la sinistrose. Démultiplier nos capacités à travailler avec tous les acteurs du territoire, amplifier les dispositifs qui ont fait leur preuve, oser prendre des risques mesurés pour que la tendance s’inverse sérieusement. Il n’y a pas de fatalité… Il faut résister en adoptant un volontarisme actif. Cela s’organise et se construit collectivement.

Sylvie BOUDRY-LHERMITE 2e Adjointe au Maire Conseillère Communautaire Présidente du groupe

Septembre 2008

11


LV 139:LV 139

16:14

Page 12

REPERES

Le chiffre du mois

12

13/01/09

4 348

C’est, au 30 octobre, le nombre de jeunes accompagnés cette année par la Mission Locale, dont 1 099 nouveaux inscrits. Précisons que ces chiffres concernent les jeunes de Tourcoing, la Mission Locale ayant également compétence sur la Vallée de la Lys. Si les chiffres définitifs de 2008 n’étaient pas encore connus à l’heure où nous écrivions, ils révèlent une tendance à l’augmentation du nombre d’inscrits par rapport à 2007. Destinée aux 16-25 ans, la Mission Locale enregistre cependant une légère amélioration du côté des mineurs de 16 et 17 ans : ils représentent 17 % des inscrits, contre 18 % l’an dernier.

URGENCES 15 POLICE SECOURS 17 SMUR ET SAMU

MAIRIE POMPIERS

18

Pharmaciens de garde : s’adresser au commissariat de police, rue de l’Industrie i Commissariat de police : 6, rue de l’Industrie S 03 20 69 27 27 i Police municipale : Rue de Menin S 03 20 36 60 19 i Pompiers : 280, chaussée Berthelot S 03 20 68 96 00 i Noramu : S 03 20 27 34 34 i Centre anti-poison : S 03 20 44 44 44 i Drogue : S 03 20 54 78 50 i SOS amitié : S 03 20 55 77 77 i CLIRPA : S 03 20 69 40 40 i SOS femmes battues : S 03 20 48 20 40

i Enfance maltraitée (numéro vert) : S 08 00 05 41 41 i Alcooliques anonymes : S 03 20 24 08 75 i Alcool assistance la croix d’or du nord : S 03 20 32 81 99 i Ligue protectrice des animaux : S 03 20 70 69 20 i EDF dépannage : S 0 810 333 159 i GDF dépannage : S 0 810 433 059 i Eaux du Nord : (interventions d’urgence)

S 03 20 49 41 90 iEclairage public : S 08 00 88 04 54

à votre s ervice

i HOTEL DE VILLE Services ouverts du lundi au vendredi de 8h à 17h30 S 03 20 23 37 00 i Vitaville Pour un meilleur cadre de vie S 03 20 233 300 i Etat civil Du lundi au vendredi de 8h à 17h30 i MAIRIES DE QUARTIER Bourgogne : 17, rue Claude Perrault S 03 20 01 37 07 i Brun-Pain : 96, rue du Brun Pain S 03 20 94 41 46 i Blanc Seau : Maison des Services 285, bd Descat S 03 20 25 61 12 i Flocon : 27, rue de Strasbourg S 03 20 26 61 59 i CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) 7, rue Gabriel Péri S 03 20 11 34 34

Don du sang Donner son sang est simple et rapide : l’acte ne dure en tout et pour tout que 30 minutes, dont 10 seulement pour le prélèvement. Les prochaines collectes auront lieu le vendredi 27 février et le jeudi 5 mars de 9h à 19h sans interruption au complexe sportif Léo-Lagrange. Pour plus d’informations : 03 20 46 39 18.

Janvier 2009

3 questions à Christophe Catteau, conseiller de la Mission Locale

Label Ville : Quels bénéfices les jeunes vont-ils tirer du nouvel Espace ressources rue des Ursulines ? Christophe Catteau : Au-delà de la question géographique et d’un gain de cohérence, cela nous permettra de rassembler toutes nos ingénieries. On va pouvoir proposer un service plus complet, notamment avec l’apport de la Cyber-base, qui offrira des informations complémentaires. On pourra également offrir aussi plus de ressources en matière de formation continue. LV : À qui s’adressent les services de la Mission Locale ? CC : Notre « colonne vertébrale », ce sont les jeunes âgés de 16 à 25 ans qui ont quitté ou sont en passe de quitter le système scolaire, et sont à la recherche d’une solution d’insertion professionnelle, voire parfois sociale. Nous suivons également les créateurs d’entreprise de moins de 31 ans, ainsi que, sous certaines conditions, des bénéficiaires de RMI jusqu’à 27 ou 28 ans. La Mission Locale s’adresse aux jeunes Tourquennois, mais aussi à neuf autres communes de la Vallée de la Lys dont Mouvaux, Bondues, Neuville-en-Ferrain et Roncq. Nous pouvons fournir des aides matérielles, par exemple pour des déplacements ou l’achat d’une tenue de travail. LV : Quels seraient vos conseils pour un jeune en recherche d’emploi ? CC : Nous sommes là pour l’aider à travailler l’orientation et le projet professionnel, mais aussi pour assurer un accompagnement à l’emploi, aider au rapprochement avec un employeur. À l’heure actuelle - et il y a d’ailleurs une forte demande en ce sens -, il faut s’armer de qualifications en allant vers la formation. En quelque sorte « profiter » de la crise et des difficultés à trouver du travail, pour se former avec l’espoir de rebondir ensuite sur des emplois plus intéressants. Propos recueillis par Jean-Michel Caillat

CIT


LV 139:LV 139

13/01/09

CITE

16:14

Page 13

13

Du 6 au 21 décembre Fêtes de fin d'année Les fêtes qui ont marqué les derniers week-ends de 2008 à Tourcoing se voulaient magiques, féeriques, ludiques, familiales, musicales, lumineuses et enflammées, insolites et décalées, solidaires et gourmandes… dans le centre-ville et dans les quartiers.

Mercredi 17 décembre Dans la nuit, des images… Le Fresnoy à Paris Mercredi 17 décembre, avait lieu l'inauguration, au Grand Palais à Paris, de l'exposition Dans la nuit des images par le Studio National des Arts Contemporains, le Fresnoy. Avec plus 140 œuvres proposées, le Fresnoy a démontré une fois encore l'étendue de ses talents. Etudiants, professeurs invités et artistes européens se sont investis pour donner à cette exposition une dimension originale et artistique exceptionnelle. Dans un lieu aussi immense et magnifique que le Grand Palais, les œuvres du Fresnoy prennent un sens et ampleur très impressionnante. Du 18 au 31 décembre, l’événement a accueilli près de 145 000 visiteurs !

Samedi 10 janvier Les Vœux du maire aux Forces vives Jamais le Fresnoy n’aura été aussi comble à l’occasion de la traditionnelle soirée des Vœux du maire, la première de Michel-François Delannoy. Un millier de personnes ont assisté au show annuel, animé par Luc Hossepied. Sur scène, des représentants de la vie culturelle, sportive et économique tourquennoise se sont succédés. Un temps fort et incontournable. Une belle photographie du dynamisme de notre ville, saluée par Daniel Percheron, Président du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais et invité d’honneur.

Janvier 2009


LV 139:LV 139

16:14

Page 14

CITE

Nouveau label « Cœur de Ville »

HABITAT

Bailleurs : profitez de l'expertise gratuite de votre logement

Tourcoing a reçu le label « Pôles d’excellence de Cœur de Ville », dans le cadre du premier Concours national des villes organisé avec le soutien du ministère du Logement et de la Ville, de la Caisse des Dépôts et de la Fédération des maires des villes moyennes. Le but de ce concours était de promouvoir des projets urbains innovants en termes de logement, de mixité sociale, d'accessibilité, de patrimoine, de commerce, de handicap, de solidarité et de développement durable. Sur les 450 villes et communautés de plus de 20 000 habitants éligibles au concours, 121 ont été retenues pour y participer et 72 ont été labellisées pour leur politique de valorisation du centre-ville. L'objectif principal de Tourcoing d'offrir une ville agréable et belle à tous ses habitants a été salué par le jury national. Les lauréats seront inscrits dans un livre blanc adressé au président de la République, aux collectivités locales et à de très nombreux partenaires institutionnels et bénéficieront des retombées d’une campagne de communication nationale. e

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL

Jeudi 19 février à 18h30 à l’hôtel de ville. Cette séance est ouverte à toutes et à tous.

Janvier 2009

Dans un souci constant d’améliorer les conditions d’habitat des Tourquennois, la Ville de Tourcoing a décidé d’expérimenter la déclaration préalable à la mise en location des logements. Sont concernées toutes les locations privées, vides ou meublées, et situées dans les immeubles construits depuis plus de trente ans, soit avant 1979. Depuis le 1er janvier 2009, et pour toute nouvelle entrée dans les lieux ou toute renégociation de bail, les propriétaires de ces habitations sont invités à se rapprocher du service communal d’hygiène et de santé pour obtenir le formulaire de

DR

URBANISME

14

13/01/09

déclaration préalable de mise en location et bénéficier d'une analyse gratuite de leur bien. L'inspecteur de la Ville s’assurera que son aménagement respecte les normes de décence et de salubrité comme l’exige la réglementation. Ce formulaire est aussi téléchargeable sur le site Internet de la ville (www.tourcoing.fr Rubrique Logement). Le propriétaire recevra ensuite un récépissé à annexer au bail remis au locataire. La CAF exige ce document pour effectuer le versement de l'allocation logement directement au propriétaire («le tiers payant»). e Juliette Capet

> Renseignements et déclarations au Service Communal d’Hygiène et de Santé, 30 avenue Millet, centre Isabelle Villez (03 59 63 43 90). Informations supplémentaires auprès de l'Agence départementale d'information logement (0 825 34 12 63 - 0,15 €/ mn)

ETAT CIVIL

Les passeports biométriques arrivent

Etablir un passeport biométrique. Ce sera possible en principe dans le Nord à partir du 9 février, à Tourcoing et à Hazebrouck (sous réserve de l'arrêté préfectoral). D’ici le 28 juin 2009, seules 2 000 communes en France en délivreront. Dorénavant, tout citoyen peut faire établir son passeport où il le veut, et non plus obligatoirement là où il réside. Le service de la mairie, qui délivre en moyenne 9 000 passeports par an, a dû s’adapter à la nouvelle technologie sans pouvoir réellement

jauger le nombre de demandes à satisfaire. Du coup, il a été décidé de doubler la surface des locaux en mairie (coût estimé à 230 000 € HT) et d’installer provisoirement le service dans les anciens locaux de la Mission locale, à deux pas de l’hôtel de ville. Sept stations d’enregistrement permettront de scanner les documents, ainsi que de prendre photo et empreintes digitales du demandeur, le tout étant transmis en temps réel à la préfecture. L’avantage est double : plus besoin de faire des photographies d’identité (30 minutes suffisent pour instruire le dossier) et le temps de délivrance est réduit à 4 jours (au lieu de un à deux mois). Si les anciens passeports restent valables jusqu’à leur terme, pour certaines destinations comme les USA, le passeport biométrique est obligatoire. e JC > Son coût : 89 euros pour un adulte, 45 pour les 1518 ans et 20 pour les moins de 15 ans. > Le service des passeports et cartes d’identités réintègre l'hôtel de ville le 9 février. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h


LV 139:LV 139

13/01/09

16:14

Page 15

CITE

15

Samedi 13 décembre, le maire Michel-François Delannoy découvrait, en compagnie des habitants, la maquette de l’ilôt Stephenson (lire p. 9)

Le maire, Michel-François Delannoy, qui est le président de la Maison de l'Emploi (MDE) de Tourcoing, revient sur l'enjeu central de son mandat : le développement économique de la ville. D'ici 2011, nombre de projets déjà bien avancés vont se finaliser et ainsi contribuer à la prospérité de la ville. Un nouveau souffle économique qui profitera le plus possible aux Tourquennois.

« Le développement économique, l'ambition d'une ville prospère pour tous » Label Ville : Pourquoi le développement économique est-il votre cheval de bataille ? Michel-François Delannoy : C'est à travers le développement économique que l'on produit de la richesse et de l'emploi. Les deux sont indispensables pour positionner Tourcoing à l'échelle de la région. Une ville puise ses ressources fiscales des entreprises et des logements. Nous nous devons d'agir pour accroître notre prospérité et réaliser de grands projets pour les Tourquennois. Le logement, la jeunesse, les personnes âgées… voilà ce qui nous motive, nous élus. Si Gustave Dron a pu faire autant de grandes choses qui ont amélioré le quotidien des Tourquennois, c'est bien parce que la ville était prospère. Évidemment, c'est le but de tout élu, en tout cas c'est le mien, que de pouvoir offrir à sa ville et ses habitants des équipements et des services innovants et performants. LV : Justement, quel visage devrait prendre, selon vous, cette nouvelle économie tourquennoise ? Michel-François Delannoy : Le développement économique est créateur d'emplois. Je considère que l'économie doit être au service des hommes, au service de leur épanouissement. La nouvelle économie de Tourcoing doit être moderne, à visage humain, solidaire. C'est ma vision. Je suis très attentif à la qualité de l'emploi. Les premières victimes de la crise, ce sont les salariés précaires. L'objectif est bien d'obtenir des emplois dans la durée. Le contexte de crise ne nous aide pas. Mais, on ne doit rien céder de notre exigence au profit de l'emploi stable et pérenne. Contre les inégalités, les injustices, il faut mettre des moyens. LV : Au sein de la métropole, Tourcoing semble pourtant tirer son épingle du jeu… Michel-François Delannoy : Notre ville bénéficie d'une

nouvelle attractivité. On parle d'elle pour sa dynamique économique, pour ses projets d'envergure comme l'Union, le pôle image ou le centre commercial du centre-ville. Il y a peu de chantiers d'une telle envergure dans la métropole. Heureusement que Tourcoing est là ! Même s'ils constituent une gêne temporaire, ces projets génèrent de l'activité. Mon rôle de premier vice-président chargé du développement économique au sein de la Communauté urbaine me permet de repérer les opportunités d'implantation d'activités économiques en cohérence avec les projets de la ville. C’est ainsi que, dans le respect de l’équilibre métropolitain, je souhaite voir s’implanter le siège social d’une grandre entreprise sur l’Union. LV : Quelle mission la MDE joue-t-elle auprès des entreprises ? Michel-François Delannoy : Le rôle de la MDE est d'améliorer le service aux salariés et aux demandeurs d'emplois par la mise en place d'outils performants. C'est un lieu unique vers lequel toutes les offres d'emploi doivent converger. Actuellement, seul un tiers des offres d'emploi est relayé par l'ANPE. Alors, il faut aller au contact des employeurs potentiels pour les aider dans la gestion de leurs ressources humaines. La MDE ira à la rencontre des 1 200 Très petites entreprises (TPE) du tissu économique de Tourcoing. C'est avec ce genre d'initiative que nous accompagnerons de façon efficace le tournant économique que prend le territoire tourquennois. Être dans le développement économique, c'est être aussi dans la création. Je suis toujours étonné par l'invention, l'innovation dont sait faire preuve le monde économique. Ces chefs d'entreprises prennent des risques. Ils sont audacieux. À nous de l'être aussi, d'être innovants pour gagner le pari de l'emploi. e Propos recueillis par Juliette Capet

Janvier 2009


LV 139:LV 139

ENVIRONNEMENT

16

13/01/09

16:14

Page 16

CITE

Plongeon écolo à Tourcoing-les-Bains Vos enfants laissent couler l’eau du robinet en se lavant les dents ? Pour les sensibiliser à la protection des ressources en eau, l’association Tournesol, en collaboration avec Tourcoing-les-Bains, organise des « bars à eau », spécialement conçus pour eux. Au programme : dégustation et expériences, jeux coopératifs, projection-débat et la visite du système de traitement des eaux de la piscine ! Une aventure aquatique qui plonge vos enfants dans le respect des ressources en eau… e

SOLIDARITE

> Bar à eau pour les 7 à 12 ans, les mercredis 21, 28 janvier et 4 février de 14h à 17h. RDV à Tourcoing-les-Bains, rue Aristide Briand (cafétéria au 1er étage).

Videz vos tiroirs pour le L’opération tourquennoise qui a eu lieu les 5 et 6 décembre 2008 a permis de récolter près de 12 000 euros, contre 16 500 euros en 2007. Mais il n’est pas trop tard pour tenter de combler la différence. L’association AT2D avait lancé un nouveau défi, qui visait à récolter un maximum de téléphones portables usagers. Déjà 400 mobiles ont été récupérés à la Maison des Associations, sans compter ceux déposés dans différents points-relais. Pour chacun, 3 euros seront reversés au Téléthon. La collecte prenait officiellement fin le 15 janvier 2009, mais vous pouvez continuer à apporter les téléphones portables qui dorment dans vos tiroirs toute l’année au e 100, rue de Lille.

MUSIQUE

Coyote sur CD Douze chansons originales arrangées par l'EF2M, enregistrées chez Feeling et produites par les auteurs compositeurs : le groupe tourquennois Coyote & Co. Voilà un CD made in Tourcoing, pressé à 3 000 exemplaires qui s'inscrit dans la pure tradition du rock français. Fatigsfaction ! * e > On naît perdu, en vente chez Majuscule.

* Cf un des titres Janvier 2009

Du 6 au 21 janvier

Pour l’an neuf, un présent pour nos aînés Pour la première fois, quelque 4 200 seniors de plus de 70 ans ont reçu de la part de la Ville un colis rempli de douceurs. Un signe de reconnaissance vécu parfois avec émotion par des aînés, surpris et touchés par cette marque d’affection et de respect.

ASSOCIATION

Bénévolat… 18 ans et toujours Plus ! « J’avais constaté que tout le monde avait ses médailles et ses diplômes, mais que rien n’existait pour ceux qui finalement méritaient le plus d’être à l’honneur, les bénévoles qui travaillent dans l’ombre des associations… » Près de vingt ans après, Mohamed Bougezda, ancien président de l’association Bourgogne Plus, est fier de son idée. Aujourd’hui, les Plus du Bénévolat sont ancrés dans la vie locale et sont au monde associatif tourquennois ce que sont les Césars au 7e art : un rendez-vous annuel incontournable, une institution. « Le monde

Le

Palmarès

2008

Action « Mieux vivre ensemble » : Daniel Delrue (Association Les Audax Cercle St Raphaël) ; Action Animation : Jean-Pierre Leriche (Centre Social Boilly) ; Action bénévoles « Jeunes » : Assia Benaissaoui, Smaïl Cherfioui, Magalie Coulon, Laetitia Coulon, Ahmed Guedaouria, Ariane Onane, Sonia Saadallah (Groupe de jeunes - projet Sénégal) ; Action Citoyenne : Yvonne Abbas ; Action Innovante : Association « Des filles à retordre » ; Action Insertion : Association des Anciens Salariés du Peignage de la Tossée ; Action Loisirs : Claude Derycke (Tourcoing

associatif connaît quelques difficultés, mais pas de crise, nous éclaire Luc De Backer, président de la Maison des Associations, laquelle fêtera ses 50 ans en 2009. Tourcoing possède historiquement une vie associative riche et dynamique. Si on constate un difficile passage de flambeau dans des associations vieillissantes, on observe aussi un engagement sincère des jeunes, qui se manifeste par la création de nouvelles associations. » Des associations citoyennes et des personnalités généreuses qui donnent de leur temps. Et plus encore. e Christelle Taczala

Loisirs Seniors) ; Action Sociale : Véronique Basin, Jean-Pierre Becquart, Mickaël Courmont, Thierry Deleu, Dominique Fosse, Christian Helle, Alain Morant, Laurie Rosar (Résidents Centre d'Habitat Langevin) ; Action Solidarité Humanitaire : Marie-Antoinette Buissette (Cimade Accueil Bourgogne) ; Bénévolat Sportif : Isabelle Cottel (Hockey Club du Fresnoy) ; Le Plus du Bénévolat de l'engagement : Jean-Pierre Philippo (Centre Européen Humour) ; Le Plus du Bénévolat d'Honneur : Henri Crepel (Les Amis de Tourcoing et du Carillon) ; Parcours associatif exceptionnel : Léon Leconte.

En décembre, un jury composé de 12 personnalités du monde associatif et de la presse locale se réunissait pour mettre à l’honneur des hommes et des femmes, des initiatives et des parcours remarquables. La cérémonie de la 18e édition des Plus du Bénévolat a lieu le 30 janvier à l’hôtel de ville.


LV 139:LV 139

13/01/09

16:14

Page 17

CITE

17

Fête foraine d’hiver Esplanade François Mitterrand ANIMATION

DR

Un mois pour « Rrroulez jeunesse » ! Dans la grisaille de l'hiver, les lumières de la fête foraine vont réchauffer l'esplanade François Mitterrand pendant un mois ! Pour toute la famille, c'est l'occasion d'une sortie al' ducasse… Les reines de la pomme d'amour et les petits princes de la barbe à papa s'en pourlèchent déjà les babines ! Hmmm, l'odeur des pralines, vous savez, ces cacahuètes caramélisées... Qu'on les appelle chichis ou chouchous, ils nous font tourner la tête. À moins que vous ne préféreriez les gaufres ou les croustillons… Et, c'est parti pour un tour de manège. «Rrroulez roulez petits bolides !» Des petites mains potelées se tendent pour attraper le pompon tandis que des ados s'assoient aux commandes d'une auto tamponneuse. Sensations grisantes garanties pour les pilotes, petits et grands. Place aux jeux d'adresse. Tir ou pêche aux canards ? À chacun son stand

10€ de réduction du 7 février au 8 mars Valable uniquement sur les stands

pour décrocher le gros lot... « L'année dernière, nous avons profité du succès du Week-end géant, précise Louis-Pierre Turblin, représentant des commerçants industriels forains. Cet hiver, la foire s'installe à quelques mètres de l'église Saint-Christophe du fait des travaux du centre-ville. Alors, pour renforcer son attractivité, les forains et la Ville de Tourcoing se sont mis d'accord pour mettre en place plusieurs animations (lire page 2) et pour offrir des réductions aux familles. Le 7 février, un ticket acheté pour un ticket gratuit pour tous les manèges et le 28 février, tarif réduit à tous les stands sur présentation des tickets à découper dans Label Ville (tickets verts). Et, pour toute la durée de la foire 20 réductions de 0,50 € sont à valoir sur les stands e affichant l'opération (ticket orange).»

du 7 février au 8 mars - Esplanade François Mitterrand

Juliette Capet > Fête foraine d'hiver, du 7 février au 8 mars, de 14h à 21h, Esplanade François Mitterrand

Samedi 28 février 2009

et manèges affichant l’opération Offert par les forains

Fête foraine d’hiver Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Offert par les forains et la Ville de Tourcoing

Fête foraine d’hiver du 7 février au 8 mars - Esplanade François Mitterrand

Journée promotionnelle TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Offert par les forains et la Ville de Tourcoing

CINEMA

Fête foraine d’hiver

La ruée vers le ciné

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Offert par les forains et la Ville de Tourcoing

photo : Christelle Taczala

Aujourd’hui, c’est jour de fête. Les enfants de l’école primaire Pasteur ont ciné ! Au programme : La ruée vers l’or, un classique. Ils sont 110 ce matin à plonger dans l’univers du génie Chaplin. L’occasion pour certains, parents accompagnateurs compris, de découvrir que Tourcoing a un cinéma : Le Fresnoy ! La projection a lieu dans le cadre de la Saison cinéma, une initiative exemplaire, portée d’abord par des enseignants puis par la Ville et qui vient en complément du dispositif national « École et cinéma ». Du film d’animation tchèque La petite taupe au puissant film de Laughton La nuit du chasseur… depuis près de quinze ans, la Ville permet aux écoles maternelles et primaires tourquennoises, d’accéder à une programmation de qualité, et ce, dans des conditions exceptionnelles. 7 000 enfants par an bénéficient de ce dispositif municipal volontariste, caractérisé par une politique tarifaire raisonnée (le ticket à 2,30 euros), la prise en charge des documents pédagogiques, des intervenants et des transports, qui représentent à eux seuls 15 000 euros de

du 7 février au 8 mars - Esplanade François Mitterrand

budget par an. Parce que l’école doit pouvoir offrir à ses élèves, au moins une fois dans leur scolarité, la chance de rencontrer le cinéma et qu’ils puissent l’envisager comme un art, plutôt que comme un loisir… Pour l’heure, dans la salle, les enfants ouvrent les yeux, applaudissent et rient à raison de 24 éclats par seconde. Charlot et ses gaffes muettes ont fait mouche. En janvier, ils recevront la visite d’un comédien qui décodera avec eux, en classe, les ressorts du burlesque. Pour prolonger encore e leurs rêves d’enfant, d’images et de rires. Christelle Taczala

Fête foraine d’hiver du 7 février au 8 mars - Esplanade François Mitterrand

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Offert par les forains et la Ville de Tourcoing

Fête foraine d’hiver du 7 février au 8 mars - Esplanade François Mitterrand

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Offert par les forains et la Ville de Tourcoing

Fête foraine d’hiver du 7 février au 8 mars - Esplanade François Mitterrand

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Offert par les forains et la Ville de Tourcoing


18

13/01/09

16:14

Page 18

CITE ANIMATION

© Ville de Mâcon

LV 139:LV 139

19

Un week-end tout feu, tout funk ! Ce n’est pas un carnaval. Ce n’est pas un festival. C’est LA fête ! Ambitieux, décalé, novateur, unique sur la métropole, le « Week-end géant » de Tourcoing entend réinventer le genre.

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

Pour sa troisième édition, les samedi 7 et dimanche 8 mars, les organisateurs ont voulu innover. Dès le 28 février, le décor sera planté. Ainsi, le centre-ville verra pousser de bien étranges fleurs de trois mètres de haut, faites de gaines colorées et recyclées… De quoi réveiller le bitume et interpeller le passant… ça va buzzer sur les pavés ! C’est sous ces totems baptisés « fleurs de chantier » par leur créateur, Fred Tourard aka Chicken (de l’association Arcane), qu’auront lieu les animations-spectacles. Du son, des images et de la couleur dans toute la ville… et la promesse de beaux moments en famille. Invasion massive de géants du Nord et du Sud Week-end géant oblige, nos grands personnages préférés seront de sortie. Une quarantaine au total ! Ceux de ch’Nord portés ou roulés danseront avec ceux du Sud, montés comme des marionnettes. Invasion massive de bonhommes hors norme prévue les samedi et dimanche après-midi au cœur de la ville. Quant à celui du public, il battra à tout rompre, suivant le rythme des fanfares hystériques aux accents funky. Cadeau 2009 : non pas une, mais trois parades géantes, le samedi à l’ouverture et le soir, ainsi que le dimanche pour la clôture ! Des rues piétonnes au square Churchill, en passant par l’Hospice

d’Havré et ses jardins et aussi sur l’esplanade François Mitterrand qui accueille les forains et dans les cafés, debout sur le zinc… partout, dans tous les coins, ce sera « Funky Tourcoing » ! Un bûcher endiablé Samedi soir, rendez-vous pour un show très chaud, où l’on verra le géant Nosforos brûler dans la nuit tel le géant hiver. Autour du bûcher résonneront les tambours et nos cœurs feront boum quand crépiteront les étincelles… Si ce programme foutraque en diable a tout pour attirer la foule, déjà il mobilise du monde. Ainsi, Christophe Cloiseau aka Dj Housatonic répète depuis le 11 janvier avec les harmonies de la ville, dans une démarche aussi insolite que prometteuse et les enfants des centres de loisirs et autres structures dans les quartiers seront invités à fabriquer des instruments de musique à partir de matériaux de récupération, puis à les manipuler et les faire sonner dans la ville. Géant ! e Christelle Taczala > Week-end géant « Funky Tourcoing » samedi 7 et dimanche 8 mars. Renseignements : 03 20 28 13 20

inf os

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Journée promotionnelle Samedi 28 février 2009

TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Journée promotionnelle TARIF REDUIT (contre ce ticket échangé à la caisse)

Archives

Samedi 28 février 2009

REGA


LV 139:LV 139

19

13/01/09

16:15

Page 19

REGARD

Omar

Otmane Après Londres…

le monde !

À 24 ans, Omar Otmane fait partie, avec Amadou, Cindy, Farouk, Sofiane et Mohamed, des jeunes Tourquennois ayant bénéficié du dispositif « Objectif Londres » développé dans le pôle emploi international de la Maison de l’emploi de Tourcoing, coordonné par l’association « Objectif Emploi », et en partenariat avec la Mission Locale et le PLIE. L’exemple d’un pari réussi. erein. Épanoui. Rayonnant. De Des rencontres et des projets puis ici, les musées sont nombreux et

S

passage à Tourcoing, Omar Otmane évoque son expérience londonienne avec enthousiasme. « J’avais déjà le projet de partir à Londres, mais aucune piste sûre. Une amie m’a parlé du projet et j’ai pris contact avec Yannick Kabuika à la Maison de l’Emploi. Mon projet était construit et motivé. Ma candidature a été acceptée. » Et c’est parti ! L’été, durant deux mois, le jeune homme et ses cinq compagnons d’aventure ont bénéficié d’une formation intensive en anglais au centre Abelia. « Mon niveau était plus bas que terre, ironise Omar. Aujourd’hui, j’arrive à comprendre et à me faire comprendre. Ça change tout ! » Pourtant qualifié dans l’action sociale, Omar avait du mal à trouver un emploi en France. En Angleterre, il oublie ses freins, prend le virage de l’hôtellerie et n’hésite pas à placer la barre haut. « J’ai postulé au Ritz. On m’a fait visiter le palace et finalement proposé un poste à la plonge. J’ai refusé. » Peu de temps après, c’est à la Gerkink Tower qu’Omar est embauché, d’abord comme commis, puis comme serveur.

Sportif, Omar a le goût du challenge et de la compétition ; il est aussi doué d’un solide sens de l’adaptation. Autant d’atouts dans sa nouvelle vie. Alors qu’il peut compter sur place sur l’accompagnement du centre Charles Péguy, il trouve lui-même une

« L’action « Objectif Londres » a été un tremplin pour moi. Maintenant que j’ai fait le premier pas, je cours !

gratuits. Tout est fait pour que l’on s’ouvre ! » Et la crise ? « J’ai vu des licenciements économiques autour de moi, mais perdre mon emploi ne me fait pas peur. Au pire, je peux rebondir. » Encouragé par son manager Éric Handts, soutenu par ses amis et sa famille, le jeune homme est conscient de la chance qu’il a su saisir. À quand le retour en France ? « Pour l’instant c’est inenvisageable. Je continue à construire mon CV et faire mes armes en anglais. On me forme et on me paye… Je suis considéré comme un employé normal. Avant j’étais une cocotte-minute ; je ne savais pas où j’allais. L’action «Objectif Londres» a été un tremplin pour moi. Maintenant que j’ai fait le premier pas, je cours ! » En septembre prochain, Omar pourrait s’envoler pour l’Australie, où une nouvelle opportunité l’attend. Plus rien ne lui fait peur. Et surtout pas le monde. e

»

co-location bon marché, à vingt minutes à pied de son lieu de travail. « La vie à Londres est chère, mais les salaires sont en proportion. Je m’en sors bien ! » se félicite Omar, totalement à l’aise dans une capitale cosmopolite, où chacun ose être lui-même. « Je me suis fait de bons contacts. J’ai des pieds à terre en Allemagne, en Italie, en Espagne… et

Christelle Taczala

Janvier 2009


LV 139:LV 139

16:15

Page 20

RACINES

SPO ✦ P A T R I M O I N E La salle des fêtes retrouve son faste

photo : Didier Alkenbrecher

La salle des fêtes n’avait pas été repeinte depuis 1946 et les outrages du temps avaient fini par nous faire oublier à quel point son décor est exceptionnel. Conseillée par Vincent Bruneel, architecte des monuments historiques, sa restauration vient de s'achever. Plus d'un siècle après sa création et après 9 mois de travaux, la plus grande salle de l'hôtel de ville est désormais plus accueillante, accessible aux personnes à mobilité réduite, remise aux normes de sécurité, mieux éclairée. Rose, vert amande, jaune et marron… murs et corniches ont retrouvé leurs couleurs d’origine, la verrière refaite à l’identique et le parquet restauré… L'ensemble des travaux aura coûté 705 000 €.

photo : Nord Eclair - Ludovic Maillard

20

13/01/09

À l’origine, la salle avait été conçue pour célébrer les noces. Fermez les yeux et imaginez-vous, en 1903, jeune marié(e), au bras de l'être aimé, sortant juste de la salle des mariages, où vous avez prononcé le «oui» le plus important de votre vie. Vous gravissez l'escalier de marbre menant à la salle des fêtes où les invités vous attendent. Les portes de style Art Nouveau s’ouvrent sur une salle de plus de 400 m², à l’élégance néoclassique. La lyre, symbole du mariage cosmique, la marguerite des champs, symbole de l’amour pur et innocent ou le coquelicot scellant les huit années de noce ornent les chapiteaux des colonnes. L’orchestre installé sur l'estrade

entame la première valse. À vous d'ouvrir le bal, le cœur battant et le souffle court, sous le dôme de verre, bleu et blanc. Aux quatre coins de la voûte : les ors de la République Française. Impressionnant. La fête bat son plein. Comme dans un rêve, vous montez l'escalier en colimaçon, et de là-haut portez un toast. La vue est imprenable. L’architecte tourquennois Charles Maillard (1821-1975) avait imaginé cette salle avec encore plus de faste, mais les travaux estimés à 100 000 francs n'avaient été que partiellement réalisés par soucis d’économie. Gageons qu'il aurait apprécié l'attention portée à son œuvre un siècle plus tard. e Céline Duez

Décembre 2008


LV 139:LV 139

13/01/09

16:15

SPORT

Page 21

21 Mercredi 17 décembre TLM bat Tenerife (Espagne)

photo : Nord Eclair - Ludovic Maillard

Dans une période très chargée en matchs décisifs, le TLM tient la distance. Les volleyeurs enregistrent une cinquième victoire consécutive lors de la réception de Tenerife le mercredi 17 décembre par 3 sets à 0 (25/12, 25/23, 25/22). Les Télémistes s'étaient imposés 3 sets à 1 à l’aller. Forts de cette double victoire, ils ont affronté en huitième de finale de la GM Capital Challenge Cup les Slovènes de Salonit Anhovo Kanal début janvier.

Dimanche 4 janvier La Ch'ti Cup à Léo ! photo : Didier Alkenbrecher

La première édition de la Ch'ti Cup a réuni quatre équipes seniors de la région pour une rencontre amicale. Entre les matchs des grands, le terrain était occupé par de tout jeunes joueurs de rink hockey issus des mêmes clubs, âgés de moins de huit ans.

Samedi 20 décembre Sport adapté : le hand-ball en exemple La salle Rita Gérard était en effervescence pour cette journée d'initiation au hand-ball pour les adultes déficients intellectuels ou atteints de troubles psychiques. Depuis deux ans, le comité départemental de sport adapté du Nord et le club de hand-ball de Tourcoing collaborent pour développer la pratique du hand-ball auprès des associations de Sport adapté et des établissements spécialisés du Nord mais aussi sensibiliser les licenciés du club au handicap mental.

Plus HAUT

Une arbitre en or pour le 5e Grand Prix de lutte féminine Trente ans après la création d’une section féminine - une nouveauté à l’époque, sa progression lui valut de faire l’objet d’une étude sociologique du CNRS (*) -, riche de 12 titres mondiaux et de sélections olympiques, le Lutteur-club prépare son 5e Grand Prix de la ville de Tourcoing qui se déroulera les 6 et 7 février 2009. Inscrite au calendrier international, l’épreuve attire des nations du monde entier : celles que le club sollicite (25 invitations lancées) et celles qui s’invitent, comme l’Inde qui participera pour la première fois. Nombre de lutteuses profitent d’ailleurs du voyage pour passer quelques jours à l’INSEP, la Mecque française du sport de haut niveau. Un haut niveau qu’on retrouve bien sûr chez les arbitres, parmi lesquels les Tourquennois auront la fierté de compter Sylvie Le Glet, membre du club depuis sa fondation, trois fois arbitre olympique, qui a décroché à Pékin le

« Sifflet d’or », autrement dit le titre de meilleure arbitre de la compétition ! L’implication des Tourquennois se traduira aussi par le travail qu’accompliront une dizaine de bénévoles (du LCT et d’autres clubs) qui, dès le jeudi, seront sur le pont pour la préparation des salles et l’accueil des athlètes qu’il faudra convoyer depuis Lille. Convoyer, mais aussi loger et nourrir, ce qui n’est pas sans intérêt pour la ville : sur un budget de 50 000 € , environ 30 000 € seront injectés dans le commerce tourquennois, estime Michel Deloor, président du LCT. Un président fort occupé sur d’autres fronts puisque, après avoir réuni il y a deux ans les sections masculine et féminine en un seul club, il prépare leur installation, prévue pour septembre 2009, en un lieu unique : l’Atelier. Soit 800 m² de salles dont l’intérêt n’a pas échappé à la commission (représentant Région, Département et LMCU) chargée de préparer les bases arrières des JO de 2012 : elle a rencontré Michel Deloor mi-décembre. Un premier contact dont il est

évidemment prématuré de tirer des conséquences, mais qui inspire l’idée qu’une ville qui se réinvente est une ville qui… lutte ! e Jean-Michel Caillat (*) Revue Hommes et Migrations n° 1226, par M. Poinsot, éd. Adri > Grand Prix de la ville de Tourcoing de lutte féminine, salle Léo-Lagrange. Le 6 février, accueil des équipes, pesée de 18h à 18h30. Le 7 février, qualifications de 8h30 à 13h ; éliminatoires et repêchages de 14h30 à 19h ; finales et remise des récompenses de 19h à 20h. Entrée gratuite, renseignements : 06 75 07 19 56

Janvier 2009


LV 139:LV 139

22

13/01/09

16:15

Page 22

SPORT Plus SCORE RESULTATS VOLLEY BALL Championnat de Pro A 11> TLM / Sète : 3-0

Plus Fort

Marc Dufour, président « atypique » de Lille Métropole Athlétisme

12 > TLM / St Quentin : 3-2 13 > Beauvais / TLM : 3-0 Le TLM se classe 4e à l'issue des matchs aller

14 > Cannes / TLM : 2-3

WATER POLO Championnat élite

Président depuis dix ans de l’UST athlétisme, Marc Dufour, 53 ans, vient de passer le relai à Michel Huyghebaert pour relever un nouveau défi : la présidence de Lille Métropole Athlétisme. Avec une approche tout à fait inattendue.

07 > ENT / Strasbourg : 5-14

CALENDRIER VOLLEY BALL Championnat de Pro A 31/01 : TLM / Montpellier 14/02 : TLM / Toulouse 08/03 : TLM / Paris (17h) Coupe de France - poule 1 TLM / Poitiers / Alès / Saint-Brieuc 8e de finale le 20/02 à 18h et 20h30 1/4 de finale le 21/02 à 20h > Matchs à 20h, salle Pierre-Dumortier, complexe sportif Léo-Lagrange

WATER POLO Championnat élite 24/01 : ENT / Montpellier 14/02 : ENT / Marseille > Matchs à 20h, Tourcoing-les-Bains

Handisport

Championnat de France de Futsal Le football en salle pratiqué par les sportifs sourds et malentendants est une épreuve des Jeux Paralympiques. Les 7 et 8 mars, Tourcoing accueille son championnat de France. 350 participants et participantes (l'épreuve est mixte) venus de 25 clubs sont engagés dans la compétition qui se déroulera salle des Orions et salle Rita Gérard. e > Renseignements : Comité régional handi sport du Nord-Pas-de-Calais (03 20 06 05 55)

Janvier 2009

Cette structure – « Une entente, pas une fusion ! », insiste Marc Dufour - réunit depuis deux ans les deux grands clubs de la métropole : l’ASPTT Lille et l’UST. On aura compris que Marc Dufour, qui se définit comme « Tourquennois à fond la caisse », n’entend pas laisser sa chère UST s’effacer derrière une appellation qui met en première ligne le nom de Lille. Le « sang noir et blanc » (les couleurs de l’UST, où il est licencié depuis 1971) qui coule dans ses veines lui souffle que « le stade Van de Veegaete doit devenir LE stade de LMA », le Stadium Nord étant

« Le stade Van de Veegaete doit devenir LE stade de LMA » « trop gigantesque pour les compétitions intermédiaires ». Marc Dufour compte sur les travaux de rénovation qui débutent ces jours-ci, en soulignant toutefois qu’« il manque une belle tribune ». Plus largement, ce coureur de demi-fond, qui n’a pas oublié « l’adrénaline de la compétition », se met dans les starting-blocks pour « gérer un club d’élite et accomplir un boulot fédérateur afin que chaque section vive à fond ». Il se réjouit de l’entente qui, grâce à son prédécesseur, Serge Leroy, président de l’ASPTT, règne entre « tous les officiels et tous les athlètes » et se prépare à « penser à un plan de développement pour LMA, qui passe par un plan de développement pour l’ASPTT et pour l’UST ».

Donner aux autres Mais d’une certaine manière, le vrai défi est là où on ne l’attend pas : « Je suis atypique, explique Marc Dufour. J’ai rencontré à l’UST des gens qui ont changé le cours de ma vie. J’en suis devenu président car plus que l’athlétisme, c’est le club que j’aimais. Maintenant, je vais travailler pour le développement de l’athlétisme, et non de l’UST : ça va être un challenge. » On le devine aussi opiniâtre sous sa casquette de président que sous celle de commandant de police, qu’il a portée en brigade de recherche puis au sein de la police technique et scientifique, avant d’être nommé secrétaire général de la Ligue Nord de la Fédération sportive Police française. Et la famille ? « Partager entre famille, boulot et sport, c’est le problème de tous les gens qui veulent donner aux autres », reconnaît ce père de deux enfants en soulignant le « soutien » que lui apporte sa femme, Martine. Laissons le dernier mot à Michel Huyghebaert, pour qui il a la plus grande estime : « Marc, c’est un mec bien ». e Jean-Michel Caillat


LV 139:LV 139

13/01/09

16:15

Page 23

SPORT

Plus SPORT

Les retraités passent leur brevet « Mais enfin, vous êtes retraités, sportifs, ou bénévoles ? » « Les trois mon général ! », pourraient répondre en chœur les adhérents de l’Association tourquennoise des retraités sportifs, que préside Jean-Pierre Philippo. Adhérents qui ne sont qu’une petite trentaine - l’association n’a que 4 ans -, mais qui aimeraient bien voir leurs rangs grossir. D’autant que les activités que propose l’ATRS (marche, tir à l’arc, défense individuelle, activités dansées) sont parfaitement encadrées. Car l’ATRS répond aux exigences de la Fédération française de retraite sportive, à laquelle elle est affiliée, notamment sur le plan de l’encadrement des activités. Volontaires et totalement bénévoles, ses huit adhérents-animateurs sont en effet tous titulaires d’un brevet de la FFRS, qui comporte, outre la pratique des activités proprement dite, un volet secourisme : ils ont donc tous, au minimum, le PSC1 (prévention et secours civique). Pour faire bonne mesure, ils suivent régulièrement les

> Renseignements : Georges Smalbeen (03 20 26 24 03) ou Jean-Pierre Philippo (03 20 76 64 73). Salle De Jonghe : activités dansées lundi de 9h30 à 10h30 ; défense individuelle mardi et vendredi de 9h30 à 10h30 ; tir à l’arc (grâce à la Confrérie Saint-Sébastien qui prête son matériel) mardi à 14h. Marche : le jeudi à 14 h, rendez-vous selon la promenade. Cotisation annuelle : 26 €

stages de remise à niveau qu’organise la fédération, là encore sur le plan sportif comme sur le plan de la sécurité. Ainsi, fin novembre, cinq d’entre eux sont allés se recycler et se familiariser avec le fonctionnement du défibrillateur, moins facile qu’on ne le laisse généralement

Les 21 et 22 février, le fitness dans tous ses états

Comme un échauffement préparatoire à son événement de l’année - l’organisation, pour la première fois au nord de Paris, des championnats de France de fitness, les 22 et 23 mai à Tourcoing -, l’association Fit and fun propose, les 21 et 22 février, sa 7e Convention fitness. Durant ces deux jours, la salle Léo-Lagrange accueillera quinze cours différents, assurés par des « stars » de la discipline, dont Lionel Lacolas et Clément Deva, qui proposeront toute une palette de styles chorégraphiques

et musicaux. Si Fit and fun envisage, lors des championnats de France, de proposer des cours gratuits et ouverts à tous, cette convention sera en revanche réservée aux pratiquants confirmés et aux professeurs. Les premiers y trouveront matière à se défouler, tandis que les autres viendront y puiser des idées pour leurs propres cours. Après un essai d’ouverture vers le grand public l’an dernier, l’association a en effet décidé, pour des questions d’organisation, de se concentrer sur sa vocation : la compétition de haut niveau. Une vocation qui lui vaut, depuis 2002, des sélections aux championnats du Monde et d’Europe, ainsi qu’à plusieurs championnats de France, d’où elle a rapporté selon les années des places de 1er, 2e et 3e. e Jean-Michel Caillat > Salle Léo-Lagrange, samedi 21 de 9h à 18h et dimanche 22 de 9h à 17h. Tarif pour le week-end : 60 € (inscription avant le 30 janvier) et 80 € . Inscriptions : 06 15 35 58 43 (Armelle) ou sur www.fitandfun.fr

croire. En principe obligatoire dans toutes les associations, la présence de secouristes est en tout cas une réalité à l’ATRS. Alors, si vous avez envie de bouger, ou de faire bénéficier les autres de vos compétences sportives, en toute sécurité, voilà une e bonne adresse.

Plus VITE

Le Tournoi Mondial a 20 ans ! Les 11, 12 et 13 avril, le Tournoi mondial de la Jeune Garde Basket va fêter en beauté son 20e anniversaire. Sur le plan purement sportif, huit nations (États-Unis, Russie, Serbie, Maroc, Espagne, Grèce, Pays-Bas et France, représentée par une sélection de Lille Métropole) s’affronteront dans un tournoi comprenant 20 matches, du samedi matin au lundi soir non-stop. Le caractère festif sera assuré par diverses animations démonstrations, concours, etc. - qui émailleront le week-end pascal. e > Tarif : 8 € samedi, 8 € dimanche, 12 € lundi ; abonnement pour les 3 jours : 16 €, donnant droit à un « pass » aquatique d’une journée offert par Tourcoing-les-Bains, partenaire de la Jeune Garde. Renseignements et réservations au 03 20 03 40 96

Janvier 2009

23


LV 139:LV 139

13/01/09

Concert Dionysos/juillet 2008

16:15

Page 24


Label ville 139