Page 1

Le magazine municipal de Tourcoing

Septembre 2011 // n°160

Label Ville 2008-2011 : Des engagements, une ambition Le dossier > p.10 à 19

SUR

le cinéma Les Écrans Vues d’ici > p.5

COUP DE CŒUR

Tourcoing jazz festival Planètes : 25 ans, un nouveau départ Têtes d’affiche > p.24


Instantanés

14 juillet Fête nationale

Le maire, Michel-François Delannoy, en présence du Conseil municipal, des Corps Constitués et des Associations a procédé au traditionnel dépôt de gerbe aux pieds du Monument de la Bataille de Tourcoing, avenue Millet. Le 14 juillet commémore la prise de la Bastille de 1789 et fait aussi référence à la Fête de la Fédération de 1790, décidée par la Commune de Paris pour apporter ordre et unité dans un pays en crise.

© Didier Alkenbrecher

du 14 au 31 juillet

les 2 et 3 septembre

Tourcoing Plage En dépit d’une météo peu clémente cet été, la 9e édition de notre plage urbaine a fait le bonheur de 36 000 personnes. Avec ses concerts tous azimuts et ses animations gratuites, Tourcoing Plage reste un rendez-vous incontournable pour toute la famille. À revivre en vidéo www.tourcoing.fr

Jour de braderie ! Aux pieds de l’église Saint-Christophe, dans les rues et les boutiques, les chalands ont pu faire des affaires, apprécier les produits du village des saveurs et de l’artisanat et faire un tour de manège, avant de se régaler en terrasse de moules-frites. En ce premier lundi de septembre, TourcoingCentre a fait sa rentrée, en fêtant comme il se doit, la Saint Louis.

Bilan positif pour les volleyeurs tricolores Les Bleus terminent 2e du tournoi de France, ultime préparation à l'Euro 2011. C’est la 3e année consécutive que cette compétition amicale est organisée sur le territoire du Plus grand terrain de Jeux. Site de référence « volley-ball » comme base de préparation aux JO de Londres2012, la salle Pierre-Dumortier a accueilli les équipes de France, Bulgarie, Slovénie et Turquie.

lundi

5

septembre

Bonne rentrée à tous ! Le maire, Michel-François Delannoy et l’adjointe déléguée à l’éducation, Marie-Laurence Davoine ont visité les écoles Descartes, Dolto et Branly. 25 000 élèves sont accueillis au sein des 95 établissements de la ville, tous niveaux confondus. En 2011-2012, la Ville consacre près de 6 millions d’euros pour proposer aux enfants scolarisés dans les écoles de Tourcoing de meilleures conditions d’apprentissage, de meilleures infrastructures et des projets éducatifs toujours plus enrichissants et motivants.

2

Label Ville

© Didier Alkenbrecher

jeudi


Le dossier p.10 à 19 2008-2011 : Des engagements, une ambition

Nouvelle rentrée, nouveaux rendez-vous, nouveaux services Vues d’ici p.4

L

’heure de la rentrée des classes a sonné. Je suis particulièrement attaché à ce rituel immuable mêlant solennité et émotion. L’école, institution républicaine par excellence, qui s’attache envers et contre tout à favoriser l’égalité des chances, est malmenée par les temps qui courent. Public ou privé, il n’est pratiquement pas un établissement de notre ville qui échappe à des suppressions de postes. Des suppressions concernant tant les enseignants que les assistants d’éducation ou de vie scolaire. Et pourtant, s’il est bien un domaine dans lequel les économies aveugles se payent tôt ou tard du prix de l’échec, c’est bien l’éducation. Cela ne doit pas nous conduire à la résignation. Bien au contraire, Tourcoing élargit son offre culturelle, parce que celle-ci participe, elle aussi, à l’épanouissement de chacun. L’automne sera donc riche en propositions : Journées du Patrimoine, qui auront lieu pour la première fois en association avec Roubaix, 25e édition du Tourcoing Jazz Festival Planètes, NAME-Festival ou encore, une inédite Nuit Détonnante qui prolongera la fête des Allumoirs… Cette rentrée est aussi une première pour la halte-garderie JeanLamarque qui ouvre ses portes dans le quartier de l’Épidème. Une ouverture qui marque notre volonté de continuer à offrir des services de proximité répondant aux mieux à vos besoins et notamment à ceux des mamans. Et puisqu’il est question de services, j’en profite pour vous signaler l’adoption, à l’automne, d’un plan propreté qui passera par un redéploiement des agents, mais aussi par une intensification des sanctions à l’égard de ceux qui s’entêtent à ne pas respecter notre ville. Je souhaite d’abord aux enfants, et puis à vous parents et grandsparents une bonne rentrée à Tourcoing.

Octobre chante les couleurs de la citoyenneté

Au cœur des quartiers p.8 Collège Roussel, leçon n° 1 : conjuguer transmission des savoirs… et de la mémoire

Sports en revue p.20 L’USTFC grimpe les échelons du foot amateur

Talents p.22 Pas apocalyptique, juste un peu Kaotik

Racines p.23 Les Allumoirs font la fête à la lumière

Têtes d’affiche p.27 L’Atelier lyrique, comme un air de trentenaires

À voir & à faire p.30-31 LABEL VILLE N° 160, septembre 2011 : mensuel réalisé et édité par la mairie de Tourcoing Service communication 3 rue de l’industrie - Tél. 03 20 28 13 41 Courriel : labelville@ville-tourcoing.fr Directeur de la publication : Djil ACHIBA Directeurs de la rédaction : Jean-Yves BATTAGLI, Maxime LAMARQUE Rédacteur en chef : Juliette CAPET Journaliste : Christelle TACZALA Ont collaboré à ce numéro : Thierry BUTZBACH, Nathalie HAUSSER, Franck LELOIR et Jean-Claude MANIEZ Photos : Emmanuel DUCOULOMBIER Photo de Une : Emmanuel DUCOULOMBIER Scan et chromie : Didier ALKENBRECHER Secrétariat : Chantal LIBBRECHT, Nora GUERRACHE Création de la Maquette : Delphine DESROUSSEAUX Mise en page : Pélagie GABEZ (Gris Mouse) Imprimerie : Lefévère Printing Dépôt légal n° 75165 - à parution Imprimé sur papier recyclé

Michel-François Delannoy Votre maire

Label Ville 3


DR

Vues d’ici

Octobre chante les couleurs de la citoyenneté VIVRE ENSEMBLE. Le mois prochain, Tourcoing revêt ses couleurs d’octobre. Une nouvelle palette dédiée au bien vivre ensemble et un final en c(h)œur. 17 jours pour 45 manifestations, 130 partenaires, 1 an de préparation, 12 années de mise en réseau… ainsi se décline la 7e édition d’Octobre en Couleurs. Ceci, bien sûr, pour les chiffres dont le seul sens est de converger vers une volonté jamais démentie depuis la naissance de cette biennale automnale : « Démontrer que Tourcoing est la ville du bien

vivre ensemble en la faisant bouger de manière collective, en allant toucher le citoyen dans chacun de ses quartiers, en rapprochant les acteurs associatifs », explique Jean-Philippe Vanzeveren, directeur de la Maison des associations, berceau d’Octobre en Couleurs. Inauguré par un « 16 heures non stop » d’animations festives et culturelles, ce rendez-

vous citoyen d’automne se clôturera d’« Une seule voix » autour d’une chorale inédite mise en place par le CCAS et ATD Quart Monde, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère. Ce jour-là, des personnes fragilisées par la vie mêleront leurs voix à celles de choristes professionnels, le temps d’un répertoire longuement répété. Des

ENSEMBLE POUR UNE VILLE PLUS... SÛRE

publics isolés acteurs d’une aventure collective : quel plus beau symbole ? e Nathalie Hausser

> Octobre en Couleurs « Des initiatives citoyennes pour mieux vivre ensemble à Tourcoing », du 1er au 17 octobre. Programme complet sur www.octobreencouleurs.fr

HOMMAGE

Archives

Eugène-Jean nous a quittés

En route vers l’école, je pense aux autres ! C’est la rentrée ! Les enfants sont ravis de découvrir leur nouvelle classe et de retrouver leurs camarades, et les parents renouent avec le plaisir des « conduites »… Dans cette course contre la montre quotidienne, il est tentant de déposer son ou ses enfant(s) juste devant l’école, stationnant n’importe où, n’importe comment. Individualiste, ce comportement perturbe la circulation et provoque des bouchons… La bonne idée : partir un peu plus tôt de chez soi, utiliser les dépose-minutes quand ils existent et penser à limiter au maximum les micro-trajets urbains en voiture, en optant pour des modes de déplacement alternatifs.

4

Label Ville

Eugène-Jean Leroy, le fils aîné du peintre Eugène Leroy, est décédé cet été à l’âge de 77 ans. Grâce à l’importante donation qu’il avait faite en juillet 2009 avec son frère Jean-Jacques, à la Ville de Tourcoing et à son musée des Beaux-arts, aujourd’hui MUba Eugène-Leroy, l’histoire culturelle et sensible de notre ville sera à jamais mêlée à l’œuvre du grand peintre, mais aussi à la générosité de ses fils. Eugène-Jean a accompagné le projet de cette donation et de la transformation du musée de bout en bout avec exigence. Avec son départ, le monde de l’art perd une partie de la mémoire du parcours exceptionnel du peintre Eugène-Leroy. Et Tourcoing perd un ami.


Vues d’ici

sur Les Écrans

3 QUESTIONS À...

Marc Landry Directeur du cinéma Les Écrans

CINÉMA. Avec les

Comment définiriez-vous le cinéma d’Art et essai ? Ce sont des films qui n’ont pas forcément un gros budget, qui prennent des risques sur les sujets, le casting et qui vous grandissent. Prenez Présumé coupable. Ce film vous ouvre les yeux sur un univers, sur des personnages, des situations hors normes.

Écrans, le cinéma est revenu au centre-ville. Les salles tourquennoises jouent sur la qualité de l’accueil, les tarifs et les animations. À venir : l’Art et essai by Les Écrans, un rendez-vous pour tous les cinéphiles.

L’Art et essai by Les Écrans essai. Ce cinéma de quartier version XXIe siècle se nomme Les Écrans. Il a branché ses projecteurs le 16 avril dernier dans l’espace Saint-Christophe. Ses débuts sont prometteurs. « On m’avait dit que Tourcoing vivait au ralenti pendant l’été, confie le directeur, Marc Landry. Je démens formellement. Nous avons fait 12 000 entrées en juillet, soit deux fois plus qu’en mai et juin. » Pour autant, le directeur ne vend

Convaincu d’être « un maillon de la vie culturelle tourquennoise », le cinéma Les Écrans multiplie les partenariats. Avec Octobre en Couleurs : mardi 4 octobre, avant-première de la Source des femmes, en présence du réalisateur Radu Mihaileanu (le Concert, Va, vis et reviens…), au tarif unique de 5 €. Avec le 25e Tourcoing jazz festival : Chico et Rita (jeudi 6 octobre), Michel Petrucciani (jeudi 10 novembre), Let’s get lost (jeudi 1er décembre), tous ces films à 4,90 € pour les détenteurs du pass festival.

4,90€

pas la peau de l’ours. « Nous devons encore faire savoir que nous existons, constate-t-il. Il faut casser les habitudes. » Les Écrans multiplient les opérations découvertes (surveillez vos boîtes aux lettres), soirées spéciales, avantpremières en présence d’artistes… Lundi 19 septembre, Marc Landry part à la conquête du public cinéphile, avec un nouveau rendezvous hebdomadaire baptisé l’Art et essai by Les Écrans. Au programme de cette première séance : Une séparation, de l’Iranien Asghar Farhadi. Le directeur animera luimême le débat d’après film. « Je l’ai toujours fait, j’aime ça » e lâche-t-il simplement. Jean-Claude Maniez

Vous avez des films cultes ? J’ai compris depuis peu que mon réalisateur préféré est Stanley Kubrick, dont j’aime particulièrement Barry Lindon et Eyes wide shut. Je pourrais citer aussi Heat, un policier de Michael Mann, avec Robert de Niro et Al Pacino, les Affranchis, de Martin Scorcese, Le vieux fusil, que j’ai dû regarder en cachette de mes parents, les films de Claude Sautet… l’Incompris, de Luigi Comencini et Fenêtre sur cour, d’Hitchcock. J’ai vu ces deux films quand j’étais en CM2. Ils sont à l’origine de ma passion du cinéma. Propos recueillis par JCM

> www.lesecranstourcoing.com

C’est le prix de la place de cinéma pour tous les dimanches matins à 11h15 aux Écrans. Vous pouvez bénéficier de ce tarif pour toutes les séances avec la carte « 10 places » (49 €) à utiliser dans les 270 jours, ou encore en validant le coupon cadeau que vous recevrez bientôt dans votre boîte aux lettres. Autre bon plan : le parking surveillé est gratuit pendant 4 heures.

© Jean-Claude Maniez

Qu’on se le dise : il existe, en plein centre de Tourcoing, un beau cinéma, où l’accueil est chaleureux et les places beaucoup moins chères que dans les multiplexes, qui propose les sorties nationales, dans cinq salles numériques équipées d’écrans géants, de fauteuils confortables, qui dispose d’un parking surveillé, couvert, très proche et gratuit et qui, cerise sur le gâteau, se lance dans de vraies séances art et

Quelle est votre latitude dans la programmation du cinéma ? J’ai la chance de faire partie d’un groupe, les Cinémas Lumières, où le PDG et le programmateur sont totalement à l’écoute des directeurs. Ce sont eux qui négocient avec les distributeurs de films, mais ils font confiance aux directeurs pour les opérations spéciales. J’ai donc une grande liberté pour les avantpremières ou les séances l’Art et essai by Les Écrans.

Label Ville 5


Vues d’ici

Une semaine « bleue », blanc, jazz SENIORS. Alors que le Tourcoing jazz festival fête ses 25 ans cette année, du 15 au 23 octobre, aux mêmes dates, la Semaine Bleue déroule son programme de festivités. Une rencontre de circonstance, en complète résonnance avec la nouvelle dynamique impulsée par le CCAS dans le domaine des loisirs seniors. Encore bien présents dans le programme concocté par la trentaine de partenaires composant le comité de pilotage de la Semaine Bleue, semaine nationale des retraités et des personnes âgées, les jeux de cartes, conférences et autres activités manuelles n’ont pas dit leur dernier mot ! Mais il souffle depuis quelques mois sur la sphère des retraités tourquennois un vent nouveau, accordant davantage de place aux loisirs grand public. Des groupes étoffés, une population concernée plus large, des activités dynamisées : voilà ce qui caractérise aujourd’hui l’offre senior du CCAS, en plus bien sûr de celle dédiée au public grand âge. « Ça

va jazzer », slogan choisi pour cette nouvelle édition de la Semaine Bleue, fait évidemment écho au Tourcoing jazz festival (lire p.24). Au-delà, il illustre ces nouvelles tonalités de la politique seniors du CCAS, laquelle croise d’ailleurs la volonté municipale d’impulser de la culture à travers toute la ville. Les programmes culturels, diffusés en même temps que les traditionnels présents de début d’année, ou les bals à thème, qui ont rythmé les saisons de nos aînés, en sont une brillante démonstration ; la chorale pop rock, lancée en 2010 en partenariat avec le Grand Mix, une plus audacieuse encore. Nirvana,

Dominique A, Beastie Boys… les choristes retraités a f f ic he nt sans complexe leurs préférences musicales et n’en reviennent toujours pas d’avoir été filmés par le réalisateur des clips de Philippe Katerine, artiste de leur répertoire. Le 15 octobre, au côté d’une funambule, ils ouvriront les festivités de cette nouvelle Semaine Bleue qui tirera sa révérence, en musique toujours, avec un concert New Orleans de l’Orchestre Luter. Entre-temps, les concerts de poche, le ciné concert, le piano bar… se

seront harmonieusement conjugués aux défilés de mode, aux expos ou au très attendu « Super talent seniors » : photographe, chanteur, musicien, sportif… nos retraités seront mis au défi dans leur discipline respective. Ça va jazzer… e et pas seulement ! Nathalie Hausser

> Semaine Bleue : du 15 au 23 octobre. Programme complet sur www.tourcoing.fr

Label Ville primé MAGAZINE MUNICIPAL. Depuis un an, la nouvelle formule de Label Ville s’invite chez les

© Didier Alkenbrecher

Tourquennois. Le réseau de la communication publique et territoriale Cap’ Com vient d’en saluer la qualité dans le cadre du Prix de la presse territoriale 2011.

> Djil Achiba, adjoint au maire délégué au magazine municipal de Label Ville, entouré de la rédaction Juliette Capet, Christelle Taczala et Emmanuel Ducoulombier

6

Label Ville

13 est-il un chiffre porte-bonheur ? La rédaction de Label Ville, loin d’être superstitieuse, commence à le penser… La 13e édition du Prix de la presse territoriale, organisée par le réseau de la communication publique et territoriale, vient de récompenser le magazine municipal des Tourquennois, dont la nouvelle formule est sortie un… 13 septembre. Notre « Label » s’est distingué d’une soixantaine de publications envoyées de toute la France en recevant le Prix des étudiants en

presse-édition de l’IUT de Bordeaux. Ce prix récompense la ligne éditoriale et le graphisme de la maquette imaginée par l’équipe du journal, mais aussi la qualité de son contenu rédactionnel et ses illustrations. « Moins d’un an après cette mutation, le talent et le professionnalisme des rédacteurs, des photographes et des maquettistes du magazine municipal de Tourcoing trouvent là une belle reconnaissance, » a souligné le maire, Michel-François Delannoy. e Juliette Capet


Vues d’ici Pour mieux se poursuivre, l’histoire se sérigraphie… LECTURE PUBLIQUE. Pour leur 10e anniversaire, les médiathèques de la Bourgogne et du Blanc Seau invitent à la fête. Un double événement que les élèves de Le Corbusier vont également marquer d’une double empreinte. Équipements culturels de proximité, les médiathèques de la Bourgogne et du Blanc Seau présentent la particularité d’avoir vu le jour la même année. C’est donc de manière simultanée qu’elles fêteront en septembre leur 10e anniversaire : 10 ans d’accès à la lecture et à la culture, mais aussi 10 ans d’action au service de l’éducation et du renforcement des liens sociaux. Si pour cet événement, chacune des deux structures aura à cœur de mettre en valeur ses particularités et savoir-faire (par exemple le fonds langues au Blanc Seau), un troisième acteur inscrira son nom au tableau et fera le trait d’union : le

lycée Le Corbusier. En partenariat avec le pôle multimédia de la Bourgogne, les élèves de bac pro communication graphique plancheront sur une déclinaison du visuel des 10 ans créé par la Ville ; d’abord à l’école, puis le 23 septembre à la Bourgogne lors d’un concours. La section sérigraphie du lycée prendra alors le relais en imprimant le travail du lauréat sur des sacs offerts aux usagers des deux médiathèques. e NH

> Du 21 au 24 septembre à la médiathèque du Blanc Seau, 255 boulevard Descat (03 20 25 61 19) ; les 23 et 24 septembre à la médiathèque de la Bourgogne, 27 avenue Roger Salengro (03 59 63 43 00). Animations gratuites et ouvertes à tous

LE BRUIT DU NET Le vote est un droit. C’est aussi un devoir civique. Attention : pour pouvoir voter à Tourcoing en 2012, il faut être inscrit sur les listes électorales de la ville, avant le 31 décembre 2011. Chaque voix compte…

www.tourcoing.fr/voter2012 Deux échéances électorales importantes sur l’agenda des Français en 2012 : les 22 avril et 6 mai pour les présidentielles, les 10 et 17 juin pour les législatives. Si vous n’êtes pas encore inscrit à Tourcoing, parce que vous avez récemment déménagé par exemple, rendez-vous sur le site de la Ville, où un espace vous renseigne sur les démarches à effectuer. Vous accéderez aussi aux services d’inscription en ligne de mon.service-public.fr, auquel adhère la Ville.

53 000 C’est le nombre de nouveaux cas dépistés en 2011* de cancer du sein, qui reste le plus meurtrier chez la femme. Avec Octobre Rose, qui invite au dépistage précoce, la mortalité liée au cancer du sein diminue en France. Durant tout le mois, le Comité Local de Prévention des Cancers (CLPC), l’AtelierSanté-Ville Tourcoing et ses partenaires relaient la campagne nationale, notamment avec des villages d’informations santé (cancers du sein, de l’utérus, colorectal, ateliers diététiques, etc). Le 16 octobre, les Boucles Tourquennoises pourraient se colorer de rose. > Informations : 03 59 63 44 22 *Source : Institut national de veille sanitaire

Label Ville 7


Au cœur

© Département du Nord

des quartiers

Leçon n°1 : conjuguer transmission des savoirs… et de la mémoire CENTRE-VILLE. Composante essentielle de la requalification du quartier, le site Christory accueillera en 2014 le nouveau collège Roussel. Parmi les derniers témoins du passé industriel de Tourcoing, la friche de la filature Christory forme une articulation entre le centre-ville et le Virolois, deux quartiers amenés à être reliés par une promenade paysagère dans le cadre plus large de la requalification urbaine du secteur. C’est le long de cette promenade que seront construits

les bâtiments du nouveau collège Albert-Roussel. Un ensemble remarquable en forme de « U » regardant vers son parvis d’accueil, rue de Guisnes, et mariant judicieusement à une toiture végétalisée le verre réfléchissant, le métal et la brique, matériaux aux normes des bâtiments basse consommation. Ce collège combinera harmonieuse-

ment bâtiments neufs et vestiges du passé, suivant le parti pris architectural de L’agence S de Wasquehal « d’inscrire au cœur du projet » les éléments patrimoniaux emblématiques de la filature : façades, murs, chaufferie et cheminée transmettent ainsi, comme on le fait du savoir, une partie de la mémoire. Le chantier devrait

CROIX-ROUGE

La salle Baratte prend un coup de jeune

© Jean-Claude Maniez

C’est dans une salle Cyrille-Baratte fraîchement rénovée que les enfants du Centre de loisirs sans hébergement de la Croix-Rouge Marlière ont trouvé refuge certains jours de cet été maussade. La Ville avait installé des fenêtres PVC, restauré l’éclairage et rénové le puits de lumière en 2010. Elle a rafraîchi les peintures des murs et boiseries cette année. L’école Jules-Ferry, les écoles des sports pour enfants et adultes, la gymnastique d’entretien, les Chti lutins, l’harmonie de la Croix-Rouge, autres usagers de la rue de la Potente, ont repris leurs activités dans une salle bien rajeunie.

8

Label Ville

démarrer à l’été 2012 et être livré début 2014. Il en coûtera au Département un peu plus de 18 millions d’euros. Avec le collège Marie-Curie, tout juste terminé, et la construction du collège Lucie-Aubrac, au total le Conseil général investit à Tourcoing plus e de 70 millions d’euros. Nathalie Hausser

ÉPIDÈME Jean-Lamarque,

une halte-garderie

toute neuve

La nouvelle halte-garderie Jean-Lamarque a ouvert ses portes lundi 12 septembre rue de la Fonderie. Elle accueille désormais 24 enfants dans des locaux parfaitement adaptés. La Ville a bâti un bâtiment basse consommation à structure bois, très ouvert à la lumière du jour, où l’on récupère l’eau de pluie, pour un montant de 1,65 million d’euros. Côté animations, la halte-garderie reste fidèle aux choix pédagogiques du Centre social Boilly qui la gère : socialisation, éveil culturel (arts plastiques, musique et livre), psychomotricité… La plage horaire est étendue à 45h par semaine, du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30. Le bâtiment abrite aussi la consultation PMI du Conseil général. > Halte-garderie Jean-Lamarque : 03 20 27 08 66


Au cœur

des quartiers

Booking.com réserve 250 emplois à Altaïr CENTRE-VILLE.

Tourcoing a la côte auprès des centres de relation client. Après HTM (Boulanger), c’est au tour de Booking.com de venir installer son centre dans notre ville. Face à la croissance du marché, particulièrement importante sur les pays francophones, le leader mondial des réservations d’hôtels vient d’inaugurer son premier centre de relation client dans l’Hexagone. « Nous avons sélectionné Tourcoing en raison de son bassin d’emplois et des vingt ans d’expérience de la métropole dans le domaine du management de la relation client », fait valoir Kamal Bounajma, le directeur général de Booking.com en

© Thierry Butzbach

Leader mondial des agences de réservation d’hôtels, la société hollandaise a choisi Tourcoing pour ouvrir son premier centre de relation client en France. Avec 250 emplois à la clé.

France. Il est vrai que la métropole lilloise - berceau de la vente à distance (VAD), faut-il le rappeler… - accueille déjà 180 centres de relation client pour un total de 12 000 salariés. Installée dans le centre d’affaires Altaïr, face à l’Hospice d’Havré, la nouvelle agence de Booking.com a ouvert le 26 juillet dernier. Pour l’heure, la cinquantaine d’employés n’occupe qu’un des deux plateaux loués par l’entreprise. Mais le second devrait

être investi dans peu de temps. « D’ici douze à dix-huit mois, nous devrions compter environ 250 collaborateurs et donc occuper la totalité de nos 1 800 m2 », avance Vincent Mazzucci, le responsable du site tourquennois. Il s’agit essentiellement de profils de commerciaux bilingues anglais, voire multilingues, chargés de la réception initiale des demandes de réservation, jusqu’à la confirmation auprès des hôtels, le suivi de

la prestation ou les annulations. Filiale du groupe américain Priceline.com, Booking.com emploie 1 800 personnes au sein de plus de 40 bureaux dans le monde. La centrale de réservation Booking.com gère 150 000 nuitées par jour en 41 langues, pour le compte de 120 000 hôtels répartis dans 99 pays. Son site de réservation en ligne attire 30 millions de visiteurs e par mois. Thierry Butzbach

Les pionniers de l’Union ÉCO-QUARTIER DE L’UNION. Fin juillet, cinq familles découvrent leur future maison dans le quartier de l’Union. Surprise : de ces « 1930 » ne restent que les murs et la toiture refaite. Et on attend leur avis pour l’aménagement… partagent la même chambre ! Avec quatre autres familles, les Grigy découvrent le logement que Lille métropole habitat (LMH) leur propose, rue de la Tossée, dans le futur éco-quartier de l’Union. La Communauté urbaine (LMCu), propriétaire d’une trentaine de ces « 1930 », en a cédé douze au bailleur social. Les autres sont en vente. Pour les travaux d’aménagement, les acquéreurs bénéficient du conseil d’architectes

mandatés par LMCu, l’Atelier électrique. LMH a choisi de tenir compte de l’avis des futurs occupants. Quels appareils mettrezvous dans la cuisine ? Faut-il cloisonner les chambres du 2e ? De quelle couleur les murs du séjour ?... Pour le moment, ils visitent une « maison cathédrale » : quatre murs et un toit. Dans quelques mois, ce sera un confore table T4 de 100m².

© Jean-Claude Maniez

Avec un peu d’imagination et les explications de l’architecte, M. et Mme Grigy commencent à visualiser l’agencement de leur future habitation : les chambres des deux grandes en haut, les parents et la petite dernière au 1er… Ils ont un peu plus de mal à se représenter le patio vitré qui séparera le séjour et la cuisine au fond, avec ouverture sur le jardin… Ce sera tellement différent de l’appartement où leurs trois filles

Jean-Claude Maniez

Label Ville 9


Le dossier

18 23

36 24

42

29

28

30 33

41 14

38 20

11

4 1

3

43

39 21

26

19 2

17 5 8

31 12

16 13

© Claude Waeghemacker

6

40

25

15

7

32

35

22

27

10

34

9

37

1 Michel-François DELANNOY Maire Premier vice-président LMCu ; Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais 2 Vincent LANNOO Premier adjoint au maire Budget, habitat, logement, relations internationales 3 Sylvie BOUDRY-LHERMITE Adjointe au maire Solidarités sociales, personnes âgées 4 Bernard DESPIERRE Adjoint au maire Déplacements, espaces publics, jardins, lumière, plan climat 5 Dominique DE CLERCQ-DANEL Adjointe au maire Emploi, insertion professionnelle, formation 6 Djil ACHIBA Adjoint au maire Fêtes, grands événements, foires et marchés, magazine municipal, coordination des adjoints de secteur 7 Catherine BACON Adjointe au maire Jeunesse et vie associative 8 Jean-Joseph TUSA Adjoint au maire Sport

9 Claudie HAQUETTE-HAMROUNI* Adjointe au maire Petite enfance, affaires familiales, droits des femmes 10 Marcel BENCIK Adjoint au maire Culture, tourisme 11 Marie-Laurence DAVOINE Adjointe au maire Éducation, enseignement supérieur, apprentissage 12 Alain MEZRAG Adjoint au maire Contrat Urbain de Cohésion Sociale, santé, hygiène, relations avec la communauté rapatriée 13 Véronique GRÜNEISSEN Adjointe au maire Commerce, artisanat 14 Jean-Claude SCHOUTETEN Adjoint au maire Affaires administratives et militaires, affaires juridiques, affaires financières, informatique et télécommunications 15 Maryse BRIMONT Adjointe au maire Qualité urbaine et valorisation du patrimoine

16 Mohamed HEDDAR Adjoint au maire Travaux, appels d'offres 17 Zina DAHMANI-L’KASSIMI Adjointe secteur Nord-Est Flocon-Blanche Porte Phalempins - Croix-Rouge Bourgogne - Malcense-Égalité 18 Yves FOREAUX* Adjoint secteur Nord Brun Pain-Francs-Clinquet Orions - Pont Rompu Belencontre - Pont de Neuville 19 Thérèse KOZLOWSKI Adjointe secteur Sud Blanc Seau - Gambetta - Épidème Virolois - Marlière 20 Michel VAN TICHELEN Adjoint au maire Économie Adjoint secteur Centre-ville 21 Serge DESMARÉCAUX Conseiller municipal délégué auprès du maire Restauration, loisirs des aînés 22 Francis DEREMAUX Conseiller municipal délégué auprès du maire Etat civil et dossiers du maire

23 Franck TALPAERT Conseiller municipal délégué auprès du maire Prévention, sécurité 24 Houari BOUISSA Conseiller municipal délégué auprès du maire Laïcité, vivre ensemble, lycées et enseignement supérieur 25 Nadia BENBAHLOULI Conseillère municipale déléguée auprès du maire Politiques en direction des personnes en situation de handicap 26 Marie-Odile VAUTRIN Conseillère municipale déléguée Affaires familiales 27 Annie HOUTTEMANE Conseillère municipale déléguée Relations internationales, jumelages 28 Jérôme ROHART Conseiller municipal délégué Économie sociale et solidaire 29 Olivier DESCAMPS Conseiller municipal délégué Culture 30 Sofya LOUNACI-GROULT Conseillère municipale déléguée Sport et vie associative 31 Juana CASTRO Conseillère municipale

32 Jean-Maurice DELBECQ Conseiller municipal délégué Commission communale de sécurité 33 Patrick MASSON Conseiller municipal délégué Logement 34 Jack BLOT* Conseiller municipal 35 Marie-Pierre GOURDE-KOZMA Conseillère municipale 36 Colette GUILLEMINOTHUVENNE* Conseillère municipale déléguée Design, textiles innovants 37 Astrid SCHARLY* Conseillère municipale 38 Christian ROETING Conseiller municipal 39 Martine FOURNIÉ Conseillère municipale 40 Yves-Marie JADÉ Conseiller municipal 41 Shéhérazade BENTORKI Conseillère municipale 42 Sabine DOS REIS* Conseillère municipale 43 Francis CATTEAU Conseiller municipal

*Ajouté(e) numériquement car excusé(e) le jour de la séance-photo.

10

Label Ville


Le dossier

2008-2011 :

Des engagements, une ambition Fidèles aux engagements pris en début de mandat, le maire et son équipe vous présentent le bilan de la Ville, lors de deux réunions publiques (lire p.15). Trois ans après les élections municipales de 2008, trois ans avant celles de 2014, à mi-parcours, ce désormais traditionnel exercice de démocratie participative apparaît plus essentiel que jamais. Un rendez-vous à ne pas manquer.

© Didier Alkenbrecher

« Ne rien lâcher dans le rythme et l’ambition pour la ville » INTERVIEW. Le maire, Michel-François Delannoy Premier vice-président Lille Métropole Communauté urbaine ; Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais Label Ville : 2011 est une année charnière pour Tourcoing. Qu’en retenez-vous ? Michel-François Delannoy : D’abord bien sûr, la fin des travaux et l’ouverture des nouveaux espaces du centre-ville, avec la nouvelle offre que nous y avons développée. Les projecteurs ont été braqués sur Tourcoing, son renouveau salué. Le calendrier riche en grands rassemblements festifs, des Fêtes de fin d’année à La Voix du Rock, en passant par Les Rues Joyeuses, montre qu’un rythme est donné à la vie de la ville. Le deuxième fait marquant concerne la manière dont nous avons consolidé les dossiers prioritaires que sont l’éducation et la petite enfance : nouveaux bâtiments, adoption du projet éducatif global, ouverture de nouveaux lieux d’accueil pour les tout-petits… Enfin, le dernier point, moins positif, touche au maintien d’une

situation en terme de demandes d’emplois, de demandes de logements, qui est là, prégnante, et reste la préoccupation première de centaines, de milliers de familles de Tourcoing. Même dans une actualité positive, il n’est pas question de l’oublier. LV : L’éducation, le vivre ensemble, le développement économique, le logement et les solidarités sociales étaient les cinq grandes priorités du plan d’actions 2008-2011. Pourquoi était-ce important et urgent de mettre le curseur sur ces thématiques ? Le maire : Je place le logement en numéro 1, parce qu’aucune famille ne peut aller bien si elle ne bénéficie pas d’un logement décent, adapté à sa composition ou à son évolution. Dès le début du mandat, nous avons donné une impulsion très forte. Mais si, d’ici 2014,

notre objectif de 3 000 logements neufs sera dépassé, nous sommes conscients qu’il ne faut pas baisser le rythme. Plus de la moitié des personnes qui me demandent un rendezvous m’interpellent sur cette question : logements trop petits, trop chers, énergivores, logements indignes, inadaptés aux personnes âgées ou en situation de handicap… C’est aujourd’hui notre grande préoccupation. Une priorité absolue. L’éducation reste naturellement un sujet de tout premier plan, parce que c’est là que se forge la ressource de la ville pour son avenir, de même que la ressource pour l’épanouissement de chacun. Une ville qui avance doit le faire pour que chacun trouve les conditions de son épanouissement personnel. Autre priorité : la question économique et derrière, celle de l’emploi. On a beau vivre les

Label Ville 11


© Didier Alkenbrecher

plus beaux événements du monde, partager les plus belles émotions dans la ville, tout cela est vain si le quotidien est dur, parce qu’on n’a pas de boulot ou des petits boulots précaires. Malgré le contexte de crise, nous avons réussi à donner là aussi des impulsions. Tourcoing a pris le chemin d’une nouvelle prospérité. Le développement de la Plaine Images ou l’installation de Booking.com sont des exemples de signaux forts, mais cela reste insuffisant. Mon obsession : saisir toutes les opportunités pour faire venir une entreprise, lui permettre de s’accroître, et, si elle crée des emplois, que ceux-ci bénéficient à la population locale, jeune ou moins jeune… Dans les années qui viennent, nous nous concentrerons sur la montée en qualification de la population tourquennoise. C’est un enjeu majeur. Ensuite le vivre ensemble… oui ! Parce que dans une ville riche de tant de diversités, l’idée que ce qui nous est commun est supérieur à ce qui nous différencie doit rester un moteur. Multiplier les occasions que la population se rencontre, sorte parfois de son isolement ou de son ghetto, en dépassant les a

> 8 juillet : visite chez House-Up, qui conçoit des habitations à partir de containers. La jeune entreprise tourquennoise, lauréate LMI (Lille Métropole Innovation) vient de recevoir le prix du CD2E (Centre développement des éco-entreprises). priori et deles clichés, est essentiel dans un

12

Label Ville

© Didier Alkenbrecher

Le dossier

> Juillet : traditionnel tour des centres de loisirs, qui permettent chaque année à des jeunes Tourquennois de passer un été sympa et animé.

La question du logement… C’est aujourd’hui notre grande préoccupation. Une priorité absolue.

monde où le repli sur soi et la méfiance des autres ont tendance à dominer. Enfin, concernant le volet des solidarités sociales, il nous faut agir face au développement de situations de précarité plus complexes, qui touchent aujourd’hui certains seniors et encore trop de jeunes… Tout n’est pas noir, mais des indicateurs sont au rouge. La Ville, avec ses partenaires, doit réussir à créer les conditions pour que se développent des solidarités multiples, des solidarités de voisinage, familiales, entre générations… Tout ne relève pas de la technique, des procédures ni des dispositifs. Eveiller la population aux solidarités naturelles, qu’elle doit elle-même pouvoir exercer, est tout aussi essentiel. Dans une ville, puisqu’on est à l’échelle de la proximité, de

l’écoute, de l’attention au plus près des réalités, on doit pouvoir décrypter toutes ces situations, pour apporter des réponses adaptées, avec les moyens dont nous disposons. LV : Être un « maire de terrain », toujours à l’écoute, qui rencontre régulièrement les Tourquennois… quel bilan tirez-vous justement de cette conception de votre fonction ? Le maire : Être maire, c’est avoir une vision, un regard porté sur l’avenir, c’est-à-dire, penser toujours à ce que l’on doit faire aujourd’hui, pour que la ville soit plus prospère demain, (une responsabilité qui nous dépasse)… et c’est aussi être dans l’hyper quotidien. C’est parce que l’on se donne les moyens de bien comprendre ce qui se passe dans la ville, que l’on apporte les meilleures solutions. Écoute


Le dossier

© Didier Alkenbrecher

et proximité sont au cœur de ma conception du rôle de l’élu municipal. Dans la période qui vient, compte tenu de la situation sociale difficile que nous traversons et des attentes de la population, mon intention est d’être, mon équipe et moimême, encore plus présents aux côtés des Tourquennois. Rien ne remplace jamais l’écoute, l’échange avec la population, les forces vives (chefs d’entreprises, acteurs associatifs, culturels, sportifs…). Cependant, il ne faut pas faire croire aux personnes qu’il suffit d’écouter ou d’être là… Pour que les bâtiments sortent de terre, que des entreprises viennent s’implanter, il faut aussi que le maire soit à la Communauté urbaine, connecté à ce qui se passe autour de nous. C’est aussi quand on est à la Communauté urbaine, ou en rendez-vous avec des investisseurs, pas toujours à Tourcoing, que l’on crée les conditions de la prospérité de la ville.

> 14 juillet : rencontre avec des retraités de la résidence La Roseraie. Tout au long de l’année, nos aînés font l’objet d’une attention particulière.

Éveiller la population aux solidarités naturelles (de voisinage, familiales, intergénérationnelles…) est essentiel.

LV : Quels seront les grands axes de l’action municipale pour 2011-2014 ? Vos combats prioritaires ? Votre état d’esprit ? Le maire : Nous veillerons, après une action d’envergure sur le centre-ville, qui était nécessaire, à l’équilibre du développement sur les autres quartiers. Dans la continuité, nous réaffirmerons comme prioritaires la petite enfance, l’éducation et la culture, car ce triptyque est à la base de l’épanouissement des individus. Enfin l’amélioration de la vie quotidienne des Tourquennois (propreté, état des rues, tranquillité, services aux habitants…) reste au cœur du projet municipal. Faire avancer la ville, avec les moyens dont nous disposons, faire avancer la population, lui donner du bien-être, de la ressource, répondre à toute une partie de ses aspirations dans la vie de tous les jours, simplifier, améliorer son quotidien... Tout est là. Parce qu’on a la passion de la ville, l’amour de la ville ! La vie de chacune des familles de Tourcoing m’importe. Quand je vois des Tourquennois qui vont mal, je vais mal. Je ne peux être indifférent et ne veux surtout pas l’être. Voir des vies malmenées me touche, mais je reste complètement nourri par l’idée qu’il n’y a pas de fatalité. Tourcoing a passé un cap, et ce, malgré la crise. Aucun projet n’a été remis en cause et ce n’est pas un hasard. C’est bien le résultat d’une volonté, d’un acharnement aussi parfois. Avec mon équipe, je m’engage à continuer avec force et détermination, à ne rien lâcher dans le rythme et l’ambition pour la ville. Parce que nous aimons passionnément cette ville et ses habitants. Et il y a encore tant à accomplir ! Propos recueillis par Christelle Taczala le 19 juillet 2011

Tourcoing 2011-2014 : Nouveau plan d’actions, nouveaux engagements Liste détaillée d’engagements, déclinés par thématique, le nouveau Plan d’actions donne le cap pour la seconde partie du mandat. Ce document de référence, édité sous la forme d’un cahier de 24 pages, sera diffusé avec le prochain numéro de Label Ville fin octobre. Vous pourrez également le consulter sur le site internet de la ville dès le 23 septembre.

Label Ville 13


Le dossier

Réfléchir et agir ensemble… Tourcoing avance et montre l’exemple INNOVATIONS. Depuis le début du mandat, trois dossiers prioritaires ont connu des avancées significatives : prévention et sécurité ; laïcité et vivre ensemble ; politiques en direction des personnes en situation de handicap… Le maire, Michel-François Delannoy, s’exprime sur chacun d’entre eux.

> Le handicap

« La vision très complète de Franck Talpaert, Conseiller municipal délégué, à la fois dans la prévention et dans la coopération avec la police nationale et la justice, est exemplaire. Notre idée que c’est parce que l’on aura éduqué et prévenu les phénomènes de délinquance, que l’on créera les conditions d’une ville sereine et ordonnée, n’a rien de naïf. C’est au contraire une démarche exigeante, qui affirme que chacun a son rôle à jouer, en tant que parent, éducateur sur un terrain de sport, dans un centre de loisirs… Mais nous n’avons pas une prise totale sur le sujet. Aujourd’hui, si l’effectif de la police municipale se monte à 39 agents au lieu des 55 que nous annoncions, il faut y voir un effet très direct des moyens que nous retire l’État. Nous avons pris des engagements dans un contexte donné… Nous faisons aujourd’hui avec les moyens dont nous disposons. »

« Le travail mené par Nadia Benbahlouli, Conseillère municipale déléguée, est remarquable. Nous en avons fait une politique prioritaire parce ce que c’est le rôle de la collectivité d’être attentive à ceux que la vie bouscule, maltraite ou fragilise. Notre ambition : qu’une personne en situation de handicap n’ait plus à se poser de questions pour faire des papiers, accéder à un équipement public, aller à un concert ou faire du sport. Qu’elle soit un citoyen à part entière. Tout cela est vraiment en train de prendre corps. Beaucoup reste à faire, mais je suis fier que Tourcoing soit une collectivité quasi leader dans la région. En ce qui concerne le recrutement de personnes en situation de handicap dans les effectifs municipaux, on est bien au-delà des obligations légales. Une vraie satisfaction. »

« Nous avons mis en place, avec Houari Bouissa, Conseiller municipal délégué à la laïcité et au vivre ensemble, le Conseil extra-municipal de la laïcité et du vivre ensemble (CELVE). Cette initiative innovante, largement relayée par la presse et observée un peu partout en France et même au-delà, porte sur une question qui restera encore longtemps au cœur des débats. Les populations n’ont jamais été aussi mêlées. C’est une des mutations majeures de notre époque, qui est aussi un moment d’apprentissage… À Tourcoing, nous disons que pour vivre ensemble il faut affirmer les valeurs qui sont les nôtres, celles de la République, reconnaître le droit de chacun à vivre sa foi ou ses choix spirituels… et y réfléchir ensemble. Et ce, en dépit de ceux qui veulent faire peur avec ces sujets, pour essayer de grappiller des voix, pour conquérir ou conserver le pouvoir… »

Le nouveau dispositif de police municipale de quartier vient apporter une attention quotidienne sur la qualité du cadre de vie.

14

Label Ville

Le Conseil extra-municipal de la laïcité et du vivre ensemble (CELVE) est une instance consultative unique en France.

Archives

Archives

Archives

Archives

> La sécurité et la prévention > La laïcité

Le label Ville Handisportive salue une politique volontariste pour l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans les équipements sportifs et les clubs.

Ouvert en août 2010, le nouvel accueil de l’Hôtel de Ville est non seulement plus beau, mais il est surtout plus accessible.


Le dossier

3 ans d’action, 2 temps d’échange, 1 avenir à construire ensemble Bourgogne

Depuis les élections municipales de mars 2008, nombre de projets ont abouti, certains au-delà même des ambitions premières ; Pont-de-Neuville d’autres sont en cours de réalisation ; d’autres ont Pont Rompu dû être décalés ou annulés pour le moment. Avec Phalempins Malcense Orions Egalité méthode, rigueur et transparence, le maire et Croix-Rouge Belencontre son équipe reprennent point par point le Clinquet Plan d’actions présenté il y a trois ans. Brun Pain Centre-ville Deux réunions publiques ouvertes à tous*, traduites en simultané en langue des signes française, et durant lesquelles sera projeté un film sur les projets réalisés, sont organisées dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville :

Les Francs

Marlière

Virolois

Blanche Porte

Flocon

> Lundi 19 septembre à 18h30 pour les secteurs Nord et Nord / Est > Jeudi 22 septembre à 18h30 pour les secteurs Sud et Centre-ville

Epidème Gambetta

*dans la limite des places disponibles. Inscription plus que recommandée : 03 20 69 09 80 ou abrocquevielle@ville-tourcoing.fr

Blanc Seau

À l’occasion des vœux, un colis gourmand est offert aux Tourquennois de plus de 70 ans (5 000 en 2010). Une marque d’affection et de respect.

Dans les structures de quartier, de nombreuses initiatives, soutenues notamment par le CCAS, favorisent la rencontre entre les générations.

Archives

Archives

Archives

Archives

BILAN DE L’ACTION MUNICIPALE 2008-2011 en détails sur www.tourcoing.fr

Tourcoing offre, aujourd’hui plus que jamais, le visage d’une ville agréable, où il fait bon vivre ensemble.

Conseils et journées de quartier, promenades du maire, ateliers de co-production… À Tourcoing, la démocratie participative, c’est une culture.

Label Ville 15


Le dossier PROMOUVOIR LE VIVRE ENSEMBLE dans un cadre de vie plus beau et plus serein Djil ACHIBA

Bernard DESPIERRE

Adjoint au maire - Fêtes, grands événements, foires et marchés, magazine municipal, coordination des adjoints de secteurs

Adjoint au maire - Déplacements, espaces publics, jardins, lumière, plan climat

« Du Week-end géant aux Fêtes de fin d’année, en passant par Les Rues Joyeuses, La Voix du Rock ou Tourcoing Plage, des événements populaires et de qualité rythment la vie des Tourquennois, les rassemblant dans la fête, tout au long de l’année. Alors que le monde est traversé par des tourments et des incertitudes, il est essentiel d’offrir à tous des moments intenses, au cours desquels chacun peut développer son imaginaire et partager des émotions, se ressourcer, vibrer et s’épanouir. Notre ambition était de faire de Tourcoing, au sein de la métropole lilloise, une référence en matière d’événements. Les grands rendez-vous que nous avons développés contribuent au rayonnement de notre ville. »

« Trois enjeux essentiels ont rythmé mon action ces dernières années : la lutte contre les bouleversements climatiques, une biodiversité retrouvée et des modes de déplacements plus respectueux de notre environnement. Ces enjeux doivent pouvoir être compris par tous et au profit de tous, notamment au profit des Tourquennois qui souffrent dans leur vie de tous les jours. En ce sens la réflexion sur une tarification sociale des transports en commun, qui prenne en compte l'état des ressources de la famille, est en cours. Ce seul exemple illustre parfaitement le lien indissociable entre justice écologique et justice sociale. Le droit à se déplacer facilement sans nuisance, dans une nature préservée, est un droit écologique. »

Maryse BRIMONT Adjointe au maire - Qualité urbaine et valorisation du patrimoine

Jean-Joseph TUSA Adjoint au maire - Sport

Rythmée par des grands événements ambitieux et novateurs, Tourcoing rassemble dans la fête et rayonne par-delà ses frontières.

16

Label Ville

« Avec 120 clubs et plus de 18 000 licenciés, Tourcoing est résolument une ville sportive, depuis les pratiques amateurs jusqu’au sport de haut niveau. Le sport est un des meilleurs vecteurs du respect de soi et des autres. Développer le sport pour tous, c’est développer le respect de tous à l’échelle de la ville. Le label Ville Handisportive salue notre politique volontariste pour l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans les équipements sportifs et les clubs. La salle P. Dumortier au Complexe LéoLagrange, la salle d'escrime du complexe d'Oriola et la salle de lutte de L’Atelier ont été labellisées comme bases de préparation pour les JO 2012. Une grande fierté. »

Équipement phare plusieurs fois primé, les Serres pédagogiques du Jardin botanique placent la nature au cœur de la ville.

Archives

Archives

Archives

Archives

« Notre ville recèle des trésors d’architecture, trop méconnus, parfois délaissés. Il est de notre devoir d’entretenir ce patrimoine, le rénover et le valoriser. La campagne de ravalement obligatoire des façades, menée auprès de propriétaires et de commerçants sur les axes prioritaires du centre-ville, a porté ses fruits. Métamorphosé, le centre-ville, avec ses espaces publics refondus et éclairés dans le cadre d’un vaste plan d’illuminations, offre un très bel écrin dont nous pouvons tous être fiers. Tourcoing dispose plus que jamais d’atouts pour obtenir le label Ville d’Art et d’Histoire. La qualité architecturale, qui fait aussi la qualité urbaine, constitue pour nous un souci et une ambition constants. Nous y veillons quotidiennement au travers de l’examen des permis de construire. »

Tourcoing est riche d’un patrimoine que la Ville n’a de cesse d’entretenir et de valoriser… Des lieux rares à découvrir, à l’image de la Maison folie - Hospice d’Havré.

Inauguré en 2009 au Virolois, L’Atelier est un équipement sportif remarquable. Sa salle de lutte accueillera les entraînements des Jeux Olympiques 2012.


Le dossier FACILITER LE QUOTIDIEN DES TOURQUENNOIS, se préoccuper de tous, en particulier ceux que la vie a bousculés ou fragilisés Sylvie BOUDRY-LHERMITE

Vincent LANNOO

Adjointe au maire - Solidarités sociales, personnes âgées

Premier adjoint au maire - Budget, habitat, logement, relations internationales

« Bien vieillir à Tourcoing est un art de vivre. Les équipes du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) y veillent : rénovation des établissements, développement des loisirs pour les retraités actifs et les personnes les plus dépendantes, qualité des services de maintien à domicile, des soins infirmiers, dynamisme et attention du CLIRPA... La solidarité à Tourcoing est une tradition revisitée. Habitants touchés par la crise, les accidents de la vie… chacun trouve auprès des professionnels de l'action sociale l’attention nécessaire, des pistes de solutions adaptées, en lien avec les autres professionnels de la Ville. Tout un savoir-faire, un savoir-être, destinés aux plus vulnérables et l'expression d'une volonté politique qui ne laisse personne au bord du chemin.. »

« Dans un contexte économique incertain, nous avons mesuré l'attente de nos concitoyens à avoir un toit qui corresponde à leurs besoins et moyens. Nous avons déjà construit plus de 1 800 logements, apportant ainsi des réponses concrètes à beaucoup de familles. Ces logements neufs, de même que plus de 500 anciens réhabilités, sont désormais plus économes en énergie, diminuant ainsi les charges de chauffage. À travers la ville, six quartiers se rénovent grâce au projet de rénovation urbaine 20082014, déjà réalisé aux deux tiers. 1 000 nouveaux logements sont annoncés pour 2012. Depuis deux ans, nos services multiplient les visites de logements locatifs privés, pour réduire l'habitat indigne. Nos objectifs seront atteints à la fin du mandat. »

Alain MEZRAG Adjoint au maire - Contrat Urbain de Cohésion Sociale, santé, hygiène, relations avec la communauté rapatriée

Jean-Claude SCHOUTETEN Adjoint au maire - Affaires administratives et militaires, affaires juridiques, affaires financières, informatique et télécommunications

Archives

Archives

Archives

« À Tourcoing, la e-révolution est en marche. En développant la e-administration, nous avons amélioré le service aux administrés (simplification des démarches, disponibilité 7 jours sur 7, réduction des déplacements…) et les échanges entre administrations. Nous avons développé pour les Tourquennois le télépaiement, les imprimés en ligne et les procédures par internet. Nous avons trouvé notre rythme de croisière quant à la délivrance des passeports biométriques. Mieux organisé et plus accessible, l’accueil de l’hôtel de ville a été totalement repensé. Pour un service public moderne et efficace. »

Le service d’aide et de maintien à domicile du CCAS emploie 150 aides à domicile et fonctionne 7 jours/7.

Les services aux administrés s’améliorent. Depuis mai 2009, les agents de l’État-civil ont délivré 6 958 passeports biométriques.

Archives

« La santé fait partie de nos grandes préoccupations et nous nous engageons fortement auprès des habitants et de nos partenaires afin de promouvoir l’accès aux soins et la prévention pour tous. Nous avons lancé la Commission extra-municipale Offre et accès aux soins et relayons la campagne de prévention contre le cancer du sein Octobre Rose. Le Plan Nutrition et Activité Physique, luttant contre le surpoids et l’obésité chez les plus jeunes, a été mis en place dans les écoles primaires. Par ailleurs, Tourcoing est riche d’habitants à l’origine de projets formidables dans les quartiers. Nous encourageons leurs initiatives, les accompagnons et évaluons les actions avec eux. C’est ainsi que l’on fait reculer le repli sur soi, ainsi que toute la ville avance. »

Avec le Projet de Rénovation Urbaine (PRU), tout Tourcoing se réinvente. Exemple à Belencontre, avec 153 logements construits selon les normes bâtiment basse consommation.

Parce que tous les enfants ont le droit de manger sain, bon et bien, la Ville souhaite que la restauration scolaire reste 100 % municipale. Une question d’équilibre.

Label Ville 17


Le dossier CONTINUER À IMPULSER LE DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE, veiller à ce que la prospérité conquise soit partagée par tous et amplifier le rayonnement de Tourcoing au-delà de ses frontières Michel VAN TICHELEN

Véronique GRÜNEISSEN

Adjoint au maire - Économie, secteur centre-ville,

Adjointe au maire - Commerce, artisanat

« Le développement économique est un enjeu central de ce mandat. Malgré la crise, nous pouvons nous réjouir d’avancées significatives. Notre ville est désormais une adresse tertiaire reconnue. De plus en plus d’entreprises naissent, s’installent et se développent à Tourcoing. L’Union, la Plaine Images, le Centre Européen des Textiles Innovants ou la mission Design reflètent notre ambition d’être un territoire économiquement dynamique qui s’inscrit dans son temps. Notre objectif était de peser davantage dans le développement économique de la métropole, asseoir une nouvelle attractivité et bâtir un projet valorisant l’image de la ville. Aujourd’hui, le regard des investisseurs sur Tourcoing a changé. Nous sommes sur la bonne voie. »

« Les commerçants et les artisans de Tourcoing sont des acteurs majeurs de la vie économique et sociale dans notre ville. Nous avons à cœur de rester en permanence à leur écoute et de les accompagner dans leur développement, avec le service économique municipal, et Tourcoing Artisanat Commerce (TAC). Grâce à la rénovation des espaces publics, à la charte des terrasses des cafés-restaurants, la création du nouveau centre commercial Saint-Christophe, attractif et lumineux, le centre-ville est plus accueillant que jamais. De nouvelles enseignes de qualité s’y sont installées. Nous soutenons les unions commerciales dans chaque quartier, car rien ne remplacera jamais les commerçants de proximité, qui permettent aussi de nourrir les liens sociaux et humains. »

Dominique DE CLERCQ-DANEL Adjointe au maire - Emploi, insertion professionnelle, formation

Marcel BENCIK Adjoint au maire - Culture, tourisme

Depuis deux ans, la Plaine Images attire sur l’ancien site Vanoutryve des entreprises dynamiques évoluant dans le secteur de l’image et du multimédia.

18

Label Ville

« Notre ville possède des atouts, des monuments et des talents à l’envi. Ce patrimoine vivant, acquis et à venir, est valorisé dans son ensemble. Source d’émerveillement et d’épanouissement, unique et universel, il est partagé par tous. Le MUba Eugène-Leroy, classé Musée de France, et dont l’exposition du Centenaire a marqué les esprits, est une chance de plus pour l’éducation des publics et la promotion de la ville. Le tourisme culturel est un formidable levier pour attirer des visiteurs. Tourcoing est et sera demain plus encore, une ville d’art, d’histoire, de créativité et de culture incontournable. »

La Ville a lancé un plan ambitieux pour la mobilité internationale des jeunes. 300 Tourquennois sont partis dans le cadre de Move to Work en 2011.

Archives

Archives

DR

DR

« L’emploi, c’est la priorité des Tourquennois. Même si l’État est le seul à avoir la compétence de l’emploi, la Ville a la volonté de développer la création d’emplois. Avec la construction de logements, le développement de l’accueil d’entreprises, de commerces, nous y travaillons. Afin que le souffle économique de Tourcoing profite aux habitants, il faut les emmener au niveau régional de qualification. La formation est donc notre priorité. L’ouverture de la Maison de l’emploi en janvier 2009, en regroupant sur un lieu unique la Mission locale pour l’emploi des jeunes et le Plan local pour l’insertion vers l’emploi a permis d’améliorer l’efficacité de nos dispositifs, en lien avec Pôle emploi. »

Espaces publics refondus, façades rénovées, terrasses accueillantes et commerçants dynamiques… Bienvenue dans le nouveau centre-ville !

À la faveur de l’exposition du Centenaire, lancée le 10/10/10, les Tourquennois goûtent le plaisir de redécouvrir leur musée : le MUba Eugène-Leroy.


Le dossier INVESTIR SUR L’AVENIR EN MISANT SUR L’ÉDUCATION ET LA CULTURE, en améliorant les conditions de l’épanouissement des plus petits et en offrant à la jeunesse toutes les chances de prendre sa vie en main Claudie HAQUETTE-HAMROUNI

Marie-Laurence DAVOINE

Adjointe au maire - Petite enfance, affaires familiales, droits des femmes

Adjointe au maire - Éducation, enseignement supérieur, apprentissage

« Faciliter la vie des Tourquennois qui souhaitent faire garder leur enfant est un enjeu majeur. Le Relais d’Assistantes Maternelles Indépendantes a été renforcé. D’importants travaux ont permis d’améliorer la qualité du service Petite enfance et d’augmenter les places d’accueil pour les tout-petits (1 045 places). En 2010, les haltes-garderies 1,2,3 soleil et Les p’tits Loups et la crèche Graine d’éveil ont été rénovées, agrandies. La nouvelle haltegarderie Jean-Lamarque, avec une capacité d’accueil de 24 places et une amplitude horaire augmentée, illustre notre volonté permanente d’adapter nos structures d’accueil petite enfance aux nouveaux modes de vie. »

« Croire en l’éducation, c’est investir à long terme sur l’humain. Toute la communauté éducative doit pouvoir se retrouver autour d’un projet partagé, sur la base d’une feuille de route où chacun s’inscrit selon ses compétences et dans un même objectif. Contre la tentation du repli sur soi, provoqué par les difficultés et la peur, il existe une forte envie de collectif et d’échange. À nous de créer les conditions favorables à un échange enrichissant, où on apprend les uns des autres. De l’adulte qui souhaite évoluer à l’enfant qui a un talent, pour l’adolescent en perte de repères et tous les Tourquennois qui ont envie de se retrouver autour d’une culture commune, nous allons, avec toute l’équipe municipale, faire de l’éducation tout au long de la vie, un levier formidable à travers PÉGASE (Projet Éducatif Global : Apprendre et Savoir Ensemble) ! »

Mohamed HEDDAR Adjoint au maire - Travaux, appels d'offres « Améliorer la qualité du patrimoine bâti de la Ville est l’un de nos objectifs majeurs. Depuis le début du mandat, nous menons des actions intensives de rénovation (près de 33 millions d’euros). Nous avons lancé un vaste plan d’aménagement et d’accessibilité pour l’ensemble des écoles de la ville, les bâtiments municipaux administratifs et culturels, ainsi que les équipements sportifs. Ces travaux d’entretien, de mise en sécurité et d’embellissement sont menés progressivement et avec exigence par les services techniques municipaux. Par ailleurs, soucieux d’introduire des critères éthiques (sociaux, environnementaux) dans nos appels d’offres, nous avons signé la Charte régionale pour l’achat public responsable. »

Catherine BACON-LEMAY Adjointe au maire - Jeunesse et vie associative « Accompagner les jeunes Tourquennois par l’aide aux talents et la définition d’un projet personnel et collectif : tel est l’axe de notre politique jeunesse, qui s’appuie sur une communication événementielle, ciblée et plus proche des jeunes (sms, réseaux sociaux, etc). Les étudiants en particulier on été invités à donner vie à une Cité de l’Initiative et de la Citoyenneté http://lastation-tourcoing.fr Cette nouvelle maison, guichet unique et vitrine pour les jeunes sera bâtie en concertation avec les 17-25 ans, invités à siéger au sein du Conseil Communal de la Jeunesse. La concertation vacances/loisirs est proposée aux plus jeunes en coordination avec les établissement scolaires, les Centres Sociaux et les MJC. »

La petite enfance est au cœur de l’action municipale : les structures d’accueil pour les tout-petits comptent aujourd’hui 1 045 places.

Le CFA Le Virolois a permis d’accueillir 800 apprentis de plus à Tourcoing, qui se positionne ainsi comme la capitale régionale de l’apprentissage.

Archives

Archives

Archives

Archives

Dossier rédigé par Christelle Tazcala

Relancé en 2010, le Conseil Communal de la Jeunesse réunit des jeunes Tourquennois engagés, qui bougent dans la vie et font bouger la ville.

La Ville rénove le patrimoine scolaire, (ex : l’école Lecoq au Blanc-Seau). Objectif : offrir aux enfants les meilleures conditions d’apprentissage et d’épanouissement.

Label Ville 19


Sports

en revue

L’USTFC grimpe les échelons du foot amateur FOOTBALL. Seconde accession consécutive pour l’équipe senior du club qui jouera cette saison en division d’honneur régionale. Et de deux ! Champion en promotion d’honneur régionale en 2010, l’US Tourcoing Football Club a doublé la mise en remportant la saison dernière le titre en promotion d’honneur. Avec la manière, puisque les joueurs de Reynald Descarpentries ont gagné 19 des 22 matchs disputés, encaissant seulement six buts. Résultat, l’équipe tourquennoise grimpe à

nouveau d’une marche pour évoluer cette saison en Division d’honneur régionale (DHR), dernière catégorie avant l’élite. Ce n’est pas fini… « L’objectif, c’est de grimper encore d’un échelon pour jouer en Division d’honneur la saison prochaine ; puis d’atteindre la CFA 2 dans quelques années », promet Fabien Desmet, le président du club. Même satisfaction

du côté des 21 autres équipes du club, en particulier la U17 (joueurs de moins de 17 ans) qui accède à la Promotion d’honneur régionale, tandis que la U19 se maintient en Promotion d’honneur. « Ces bons résultats sportifs sont liés à la motivation de nos 558 licenciés, de l’équipe d’encadrement et de tous nos bénévoles », souligne Fabien Desmet. Qui n’oublie pas

LE RENDEZ-VOUS SPORTIF DU MOIS

la mission d’éducation sportive et sociale du club installé stade Van de Veegaete. « Je suis aussi fier de la montée en DHR que du succès de notre école de foot. » Ce n’est pas Yohan Cabaye (Newcastle) ou Didier Drogba (Chelsea) - originaires du club - qui le e contrediront. Thierry Butzbach

BASKET ET VOLLEY BALL

38e Boucles tourquennoises

Allez Tourcoing !

Organisées par l’US Tourcoing Athlétisme et le lycée Colbert, avec le concours de la Ville de Tourcoing, les prochaines Boucles tourquennoises se dérouleront dimanche 16 octobre. Au départ de la Grand’Place, cette course à pied, ouverte à tous, se déroulera exactement sur le même tracé que l’an passé. Le départ du 1 200 m réservé aux enfants est fixé à 9h, tandis que la Balade familiale de 2,4 km partira à 10h. L’inscription à cette dernière (2 €) sera intégralement reversée à une association caritative. Quant aux athlètes s’alignant sur le 10 km, ils s’élanceront à 10h45. L’an passé, plus de 2 000 joggeurs avaient participé à cette manifestation sportive, dont 900 sur le 10 km. Sur cette distance, le record de l’épreuve est détenu depuis 2009 par le Tourquennois Djamel Bachiri (de Lille Métropole Athlétisme) en 29’05’’. Avis aux amateurs…

Pour leur premier match à domicile, la Saint-Michel Tourcoing (SMT) et le Tourcoing Volley-Ball Lille Métropole (TLM) feront vibrer les parquets tourquennois respectivement les 24 septembre et 4 octobre à 20h. En basket ball, l’équipe 1ère de la Saint-Michel, engagée dans le championnat de France masculin de Nationale 2, accueillera Juvisy salle Decruyenaere. L’équipe du TLM, renouvelée à 50%, affrontera quant à elle, les Rennais en 2e journée du championnat de Ligue A masculine dans la salle Pierre-Dumortier au sein du complexe sportif Léo-Lagrange.

Archives

> www.ustathle.org

20

> TLM : 03 20 36 18 18 www.tourcoing-volley.com (Abonnement / 13 matchs à domicile : 70 €) > SMT : 03 20 01 80 11 (Entrée des matchs : 2 €)

Label Ville


Sports

en revue

Du sport et des loisirs pour tous LOISIRS. En ce milieu du mois de septembre,

l’ensemble des jeunes, des poussins aux cadets, engagés en championnat UFOLEP. « Ce sont 140 personnes, commente Jean-Michel Dujardin, responsable des activités sportives, sans compter le volley loisirs ». L’activité motricité, réservée aux 4/6 ans, propose, elle, une initiation au sport et, au-delà, aux règles de vie en communauté. Nouveauté : la section ouvre cette année un créneau motricité découverte pour les 7/9 ans. L’activité parents-enfants, ayant pour objectif de permettre la pratique du sport en famille, complète l’offre de la STEL, également composée de danse moderne, de musculation et de foot en salle (salle Wartel). Une vingtaine

Tourcoing se bouge pour la Semaine européenne de la mobilité DÉPLACEMENTS DOUX. Du 16 au 22 septembre, la Ville vous sensibilise aux déplacements doux, vélo et transports en commun en tête. C’est la fête ! Si la Ville a choisi le futur écoquartier du Virolois pour être le théâtre de cette édition 2011, ce n’est pas un hasard. Au programme, des animations gratuites pour tous : du théâtre d’improvisation à la MJC du Virolois, un circuit vélo à la découverte des parcs et jardins de Tourcoing dans le cadre des Journées du Patrimoine et un temps fort, le 21 septembre à L’Atelier, la Fête de la mobilité alternative, avec initiation roller,

parcours de maniabilité à vélo, atelier de réparation, démonstrations de roller acrobatique et de parcours urbain et goûter-spectacle déjanté. Bon plan : le 21 septembre, à l’occasion de la Journée nationale des transports publics, avec un seul ticket, vous voyagez toute la journée sur le réseau Transpole. e Christelle Tazcala

> Semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre. Renseignements et inscriptions au 03 59 63 40 31 - www.tourcoing.fr

d’heures d’activités sportives : « C’est ce que propose chaque semaine la STEL », conclut JeanMichel Dujardin. e

> Renseignements et inscriptions le samedi toute la journée à L’Atelier, 81 rue des Piats auprès de Jean-Michel Dujardin (06 60 24 64 62 / 03 20 76 35 83)

Nathalie Hausser

ÉQUIPEMENT SPORTIF Van de Veegaete, base d’entraînement internationale Argentins, Australiens, Américains, Bosniaques, Congolais, Chypriotes, Italiens, Roumains, Soudanais, Zimbabwéens… des dizaines d’athlètes venus des quatre coins du globe se sont retrouvés début juillet à Tourcoing. Accueillis par des bénévoles de l’Union Sportive de Tourcoing, les jeunes sportifs ont pu apprécier les équipements flambant neufs du stade Van de Veegaete, parfaitement conçus pour les entraînements des Championnats du monde cadets IAAF, qui se sont déroulés du 6 au 10 au Stadium Lille Métropole de Villeneuve d’Ascq.

© Julien Delattre - Nord Éclair

Il est loin le temps des seules colos (toujours d’actualité l’été) et encore plus celui des patronages ! Si la Société tourquennoise d’éducation par les loisirs (STEL), créée au début des années 1960, se distingue par sa dimension sociale, elle s’impose aussi sur le front du sport, compétition ou loisirs. Le complexe sportif de L’Atelier, au Virolois, où a lieu la plupart des activités, en sait quelque chose et voit revenir, en cette rentrée 2011, les 200 licenciés de l’association auxquels s’ajoutent les 100 personnes munies de la carte famille. Sport historique de la STEL, le volley en reste aussi l’emblème avec une équipe première seniors évoluant en excellence UFOLEP et

© Jean-Michel Dujardin

ballons, roulettes et autres volants reprennent du service à la STEL. Une rentrée attendue par environ 300 personnes, tous âges et toutes formes de pratique confondus.

Label Ville 21


Talents d’ici

Pas apocalyptique, juste un peu Kaotik Auteurs de paroles sombres, les rappeurs Nabil et Adnane ont soif de lumière et de reconnaissance. En juin dernier, ils étaient sous les feux de la rampe pour un concert à La Cigale, à l’occasion du festival Hip-Hop de Paris. Une première à renouveler pour le jeune groupe tourquennois qui sortira son second CD en fin d’année.

D

ix ans qu’ils attendaient ça. Né en 2002, le groupe de rap Kaotik s’est produit à La Cigale le 28 juin dernier, en première partie de La Rumeur, dans le cadre du festival Hip-Hop de Paris. Durant vingt minutes, le duo a enchaîné plusieurs morceaux de son répertoire, accompagné de DJ Amor, le Lillois qui signe les mélodies du

© Thierry Butzbach

« Notre objectif est d’être écoutés par le plus grand nombre. On rappe pour les 7 à 77 ans. »

groupe. « Que du bonheur… » rapporte Adnane, encore sous le charme de l’écoute des 2 000 spectateurs. « Au début, la salle était un peu dans l’expectative, car personne ne nous connaissait. Mais après quelques minutes, ça s’est déchaîné… » confirme Nabil, son partenaire, son voisin du quartier de l’Épidème, presque son frère. Âgés de 23 ans, les deux chanteurs se connaissent depuis la primaire. Ensemble, ils manient les mots

Tourcoing, ville dont ils sont fiers

> Adnane (assis) et Nabil (à droite), avec DJ Amor qui signe les mélodies du groupe.

22

Label Ville

depuis l’adolescence. Ce qui ne les a pas empêché de poursuivre leurs études supérieures. « Le rap fait peur, déplore Nabil. Mais c’est le seul moyen pour nous de dénoncer la société. Sans vulgarité et sans message négatif, mais avec réalisme. Notre objectif n’est pas de provoquer, seulement d’être écoutés par le plus grand nombre. On ne rappe pas pour les 15-25 ans, mais pour les 7 à 77 ans. »

Sur des flow rythmés, les textes de Kaotik abordent le quotidien des chanteurs, avec des thématiques classiques du genre rap : racisme, chômage, discrimination... Les textes de Kaotik sont plutôt sombres. « Cette vie, je n’y comprends plus rien /…/ Le mal nous guette, on vit comme on peut /…/ On se doit d’avancer même si je ne vois pas d’issue », chante le duo dans Sincèrement, le dernier titre de Mixtape, leur premier CD qui remonte à 2009. Un titre évocateur de 7 minutes, sans doute le plus emblématique du disque, où les deux MCs disent chacun à tour de rôle ce qu’ils ont dans le cœur. Y compris sur Tourcoing, ville dont ils sont fiers. Le 24 septembre, Kaotik se produira au Grand Mix comme finaliste de la 3e édition du Buzz Booster Nord-Pas-de-Calais, le tremplin régional musical organisé par Call 911. S’ils finissent parmi les trois lauréats, Nabil et Adnane bénéficieront d’un accompagnement artistique et se produiront lors du prochain festival Hip-Hop Dayz. S’ils remportent ce tremplin, ils représenteront la région lors de la finale nationale à Nantes, en 2012. En attendant, ils passent leurs journées au Buid-Up, un café culturel de la rue de Wazemmes, à Lille, qui abrite un studio d’enregistrement. C’est là qu’ils peaufinent leur prochain CD, annoncé pour la e fin de l’année. Thierry Butzbach


Archives

Racines

Les Allumoirs font la fête à la lumière ÉVÉNEMENT. Du nouveau cette année pour le traditionnel défilé des Allumoirs couplé à la « Nuit détonnante », série de spectacles de rue, d’installations et de performances artistiques associant des artistes de tous horizons : comédiens, plasticiens, designers… Une rencontre étonnante, au service d’une grande fête des lumières, mariant les arts de la rue à une tradition ancestrale, qui se renouvelle pour mieux se perpétuer.

S

i l’origine des Allumoirs, manifestation traditionnelle du Nord et de la Belgique, se perd dans la nuit des temps, du point de vue de l’ethnologue il semble que l’on puisse rattacher ce grand rassemblement populaire aux festivités des lumières. Observées dans toute l’Europe et liées aux cycles solaires, ces festivités célèbrent l’arrivée de l’automne, saison où les veillées à la lueur de la chandelle succèdent aux soirées étoilées. Localement, c’est-à-dire dans le secteur de Lille - Roubaix - Tourcoing, elles se teintent d’une histoire directement rattachée à la tradition textile de notre région : l’automne, synonyme de déclin du jour, marque aussi pour les tisserands le retour des lampes à huile dans les ateliers. Si la relation entre ces deux événements n’a jamais été formellement expliquée, c’est de ce fait tangible que découle la fête familiale des Allumoirs, comme en atteste le livre Mœurs populaires de la Flandre française publié au XIXe siècle. Son auteur, Alexandre Desrous-

seaux, y écrit : « À Tourcoing et à Roubaix, chaque année, le dernier lundi de septembre on reprend les veillées dans les fabriques. À cette occasion, un grand nombre d’enfants se promènent avec des pots de terre cuite, de vieilles casseroles et autres betteraves creusées contenant de la résine ou de la braise allumée qu’ils balancent à la manière d’un encensoir ». Toujours selon Desrousseaux, « la plupart des établissements industriels chôment à partir de midi, et les ouvriers se divertissent et se régalent, dans les cabarets, de saucisses accommodées de pommes de terre ou de haricots ». Dans les cortèges qui se forment encore aujourd’hui à la nuit venue, les lampions ont remplacé les betteraves. Mais c’est bien une tradition vieille d’au moins cent cinquante ans que les Tourquennois perpétuent ce soir-là. e Nathalie Hausser

> Allumoirs / « Nuit détonnante », le samedi 15 octobre à partir de 18h dans le centre-ville (voir p.30-31)

Label Ville 23


d’affiche

> Youn Sun Nah Quartet, samedi 22 octobre au théâtre municipal Raymond-Devos DR

COUP DE CŒUR

Tourcoing jazz festival Planètes : 25 ans, un nouveau départ MUSIQUE. Pour ses 25 ans, le Tourcoing jazz festival Planètes prolonge la fête avec le Tourcoing jazz club et le nouveau Tourcoing jazz tour, sur une quarantaine de rendez-vous jusqu’à décembre. 2011 baptisée « année du jazz » dépasse les frontières tourquennoises et annonce déjà de prochaines années bien étoffées. Le 25e Tourcoing jazz festival (TJF) a entraîné toute la ville dans son sillage. Le Théâtre du Nord, l’Atelier lyrique, le Conservatoire, le Fresnoy, le monde associatif et culturel tourquennois ont accompagné le mouvement qui gagne les villes voisines de l’euro-métropole. 2011 « année du jazz », an I d’une nouvelle dynamique tourquennoise. Fidèle à sa formule mixant légendes et nouveaux talents du jazz, le TJF compte encore de belles têtes affiches. On les sait fidèles au rendez-vous, Erik Truffaz, Didier Lockwood et Stéphane Belmondo sont de retour. Une reconnaissance pour le 1er festival jazz au

24

Label Ville

nord de Paris. Mais l’événement 2011 est incontestablement la venue de Sonny Rollins, le célèbre saxophoniste américain. Programmé hors festival, le 29 octobre au Colisée de Roubaix, « Saxophone colossus » reste à 80 ans une référence, frère d’armes qu’il fut de Miles Davies et John Coltrane. Côté tourquennois, mais jeunes talents cette fois, on remarquera la jeune et belle Nikki Yanofsky, qui, du haut de ses 17 ans, impressionne par sa technique déjà mature. Les amateurs de piano ne pourront manquer le duo inédit Baptiste Trotignon - Tigran Hamasyan. Cette édition réserve aussi deux

nouveautés. Les 14 et 15 octobre verront les premières Rencontres professionnelles, aussi ouvertes au grand public (sur réservation, au 03 20 63 65 80). Tandis qu’ « Indignonsnous ! » rebondit sur le succès de librairie de Stéphane Hessel. Une « lecture-spectacle » musicale, initiée par Patrick Dréhan, directeur artistique du festival, à suivre le 19 octobre. e Franck Leloir

> Tourcoing jazz festival Planètes, 25e édition, du 15 au 23 octobre. Renseignements : 03 59 63 43 63 www.tourcoing-jazz-festival.com


Têtes

d’affiche Le jazz fait son cinéma

3 QUESTIONS À Stuart Seide, directeur du Théâtre du Nord « Les jazzmen sont mes modèles » Grand amateur de jazz, Stuart Seide monte sur scène à l’occasion du 25e Tourcoing jazz festival. Il retrouvera un ami de longue date, le saxophoniste Jean-Marc Padovani. Quel spectacle proposerez-vous pour la 25e édition du Tourcoing jazz festival ? M. Dréan, directeur du festival, m’a contacté en homme de théâtre qui aime le jazz. On a exploré ensemble l’idée d’une collaboration. Sur scène je dirai des textes qui seront accompagnés d’une musique jazz. Et j’ai pensé à Jean-Marc Padovani, saxophoniste, pour me rejoindre. On va concocter un dialogue entre paroles et musique. Je me suis inspiré d’un livre, Balades en jazz, d’Alain Gerber. J’ai aussi envie d’injecter des textes du poète new-yorkais Allen Ginsberg. New-yorkais vous-même, vous révélez aussi au grand public votre goût pour la musique, et le jazz en particulier… Je ne suis pas musicien. J’ai découvert le jazz et le théâtre quand j’avais 18 ans, à Greenwich Village, à New York. Jean-Marc Padovani est un ami depuis longtemps et j’avais envie de revenir avec lui à Tourcoing où nous avons joué ensemble il y a dix ans… J’aime regarder les jazzmen. Ils sont mes modèles. Leur liberté, leur créativité, j’adore comme ils se comprennent. C’est magnifique. Quels liens le Théâtre du Nord entretient-il avec les associations, le monde culturel tourquennois ? Nous collaborons régulièrement avec le Fresnoy, l’Atelier lyrique, le MUba, les écoles, des compagnies locales… En tant que structure métropolitaine, ça fait partie de notre mission, de notre profession. Je dirai même, c’est ce que je professe ! Notre travail est public, on doit instaurer le dialogue avec la population. Propos recueillis par Franck Leloir > Stuart Seide / Jean-Marc Padovani, en première partie du concert de Didier Lockwood et Vincent Ségal, lundi 17 octobre au Théâtre de l’Idéal (03 59 63 43 63)

ingrédients rêvés pour le 7e art. La recette a aussi convaincu Le Fresnoy qui propose une exposition cinématographique, en clin d’œil au Tourcoing jazz festival. « Jazz, danse et cinéma ont longtemps fait un trio idéal » rappelle Alain Fleischer, directeur du Fresnoy et commissaire - avec Pascale Pronnier - de l’exposition qui clôture l’année du Studio national des arts contemporains, Let’s dance. Le sous-titre en dit long : le jazz est une fraternité par le rythme. Belles séquences de cinéma en perspective et mise en lumière d’une collection unique au monde, celle de Jo Milgram, donateur pour La Cinémathèque de la Danse. Pas d’images de concerts ici, mais plutôt un hommage aux plus grands jazzmen et danseurs du continent noir américain des années 20 aux années 40, l’âge d’or du jazz. Trente films dans la grande nef où on voit danser, mais qui dansent aussi sur des écrans qui bougent eux-mêmes ! De Duke Ellington à Bill Robinson, l’inventeur des claquettes, des Marx Brothers e à Cab Calloway, ambiance cabaret nostalgique garantie. FL

> Let’s dance, du 15 octobre au 31 décembre au Fresnoy (03 20 28 38 00)

© Jammin’ the Blues,D.D. / La Cinémathèque de la Danse

© Pidz

EXPOSITION. Le jazz et la danse sont des

Aux Chœurs du jazz MUSIQUE. Quatre-vingt jeunes choristes sur scène pour accompagner le trio du violoncelliste jazz Eric Longsworth, l’événement est rare en soi. Encore une belle prouesse du Tourcoing jazz festival. « S’associer à des chœurs de jeunes est rare, pas facile », souligne Anne-Laure Playoust, professeur de musique, qui dirige l’ensemble vocal du Conservatoire. Une trentaine de jeunes choristes qui, associés à la cinquantaine de membres du chœur du lycée Gambetta, joueront de concert avec Eric Longsworth et son trio. « Du baroque au rock », ainsi se présente l’éclectique ensemble e vocal du Conservatoire qui participe pour la troisième fois au Tourcoing jazz festival. FL

> Eric Longsworth trio et chœurs + Orchestre national de jazz Broadway in satin, jeudi 20 octobre à 20h au Théâtre municipal Raymond-Devos (03 59 63 43 63 - www.tourcoing-jazz-festival.com)

Label Ville 25


Têtes

d’affiche Des images très nature

EXPOSITIONS TEMPORAIRES

ANIMATION. Singulier rendez-vous que ces 8e Rencontres du livre et de la

Voir et interroger la photo, se rencontrer entre amateurs et professionnels, telle est l’ambition des 8e Rencontres du livre et de la photographie. Avec pour thème cette année, la Nature. Belle, universelle et contrastée, elle est au cœur des quatorze expositions, entre la Maison folie - Hospice d’Havré et la médiathèque André-Malraux. Parmi celles-ci, Afrique Terre de couleurs montre la beauté et la fragilité des écosystèmes du continent noir, vu aussi par des photographes africains, fait trop rare. Suite logique à la Maison folie - Hospice d’Havré, une conférence dévoilera les dessous de la photo en Afrique le 22 octobre à 15h. La photo animalière y trouvera toute sa place. Reconduits comme les années passées, la foire aux livres de photographie, le 2e concours du meilleur portfolio et l’initiation à Photoshop seront les temps forts de l’incone tournable week-end des 22 et 23 octobre. Franck Leloir

> 8e Rencontres du livre et de la photographie, les 22 et 23 octobre à la Maison folie - Hospice d’Havré et à la galerie Nadar - médiathèque André-Malraux (www.heliophoto.fr). Expositions du 22 octobre au 4 février 2012

Jusqu’au 24 septembre Galerie Nadar et hall de la médiathèque André-Malraux

La bataille de Dieppe Jusqu’au 8 mai 2012

Maison folie - Hospice d’Havré

Il faut d’abord tordre le cou aux idées reçues : le picard (patois parlé dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie) est un langage aux racines latines, poétique et nostalgique, qui n’a rien de vulgaire. Cent cinquante auteurs écrivent d’ailleurs encore en patois aujourd’hui ! Depuis 1981 les Veillées patoisantes ont choisi les lectures théâtrales, les chansons et les saynètes pour le faire connaître. D’octobre à mai, huit à neuf veillées se tiennent au 100 rue de Lille, le 3e vendredi de chaque mois. e Pour marquer leur trentième anniversaire, trois soirées spéciales sont prévues. FL

> Trois soirées spéciales « anniversaire », salle Georges-Dael, de 19h30 à 21h : « Ch’mère porteuss », par la Cie du Libre cours, vendredi 21 octobre ; « Avec la Troupe Toudis Simons », jeudi 19 janvier 2012 ; « Avec la Cie Marius Staquet », vendredi 20 avril 2012. Réservation : Veillées patoisantes, 03 20 03 40 96. 5 euros la Veillée, par personne

Broches & Alliances À partir du 17 septembre Archives municipales

Paysage mental, le dessin sans dessein Watch this Space #6 : Julien Boucq Hervé Kerlidou, la figure du paysage Collector-Collections Permanent/Provisoire À partir du 13 octobre MUba Eugène-Leroy

Tréto : spectacles en famille

Let’s dance Du 15 octobre au 31 décembre (lire p.25)

JEUNE PUBLIC. S’ouvrir au spectacle vivant, en famille, tel est le credo de Tréto. Après Pâques, le festival bi-annuel donne rendez-vous à tous pour les vacances de Toussaint. Au programme, théâtre, musique, marionnettes, contes, ateliers…

Le Fresnoy

8e Rencontres du livre et de la photographie « Nature »

Décalés, poétiques, modernes et rares : la dizaine de spectacles programmés pour Tréto à la Toussaint montrent une scène très actuelle. Représentatifs, Ze Patrécathodics et Stéréoptik invitent à redécouvrir les contes qu’on croyait usés en déambulant dans le théâtre municipal, ou à s’émerveiller devant une animation en train de se fabriquer en direct. e

Label Ville

Quand les artistes se livrent…

À partir du 17 septembre

patoisantes célèbrent le picard, salle Georges-Dael. Doux mélange de poésie, de nostalgie et de bonne humeur.

26

MUba Eugène-Leroy

Domestic U.F.O. Matali Crasset Danse Macabre d’Anthony Rousseau

THÉÂTRE. Ch'est plaiji de l'relire, de l'vir, et d'l'acouter... Trente ans que les Veillées

> Festival Tréto - Spectacles en famille, du dimanche 23 au vendredi 28 octobre (03 59 63 43 53 / hospicedhavre@ville-tourcoing.fr)

Jusqu’au 19 septembre

Installations Lights contacts - Ombres incandescentes de Scenocosme

Les Veillées patoisantes ont 30 ans

FL

Franchement énervé ! Transfer France NRW Le corps devoilé I-Collections Permanent/Provisoire Gilles Defacque « Journal d'un quelqu'un »

Musée de la Seconde Guerre mondiale « Message Verlaine »

(lire p.26) Du 22 octobre au 4 février 2012 Maison folie - Hospice d’Havré

EXPOSITION PERMANENTE Musée du Carillon © Raoul Gilbert

© Geneviève et Jean-Philippe Baude

photographie préparées par l’association Hélio. Ou l’art de réunir dans une même passion amateurs et professionnels de la photo.

Église Saint-Christophe Ouvert jusqu’en octobre, les dimanches de 15h à 18h, sur rendez-vous (03 59 63 43 43)


Têtes

d’affiche

Nos idées de sorties… Entrez les artistes ! Votre théâtre est prêt… Le théâtre municipal Raymond-Devos s’est refait une beauté pour accueillir la nouvelle saison culturelle. le théâtre est prêt pour la reprise de La Virgule le 30 septembre. Et impatient de recevoir OPÉRA l’irrésistible Anne Roumanoff le 1er octobre.

THÉÂTRE HUMOUR

© Victor Tonelli

DR

THÉÂTRE

Anti-sinistrose Oubliez les rentrées moroses et protocolaires… La Virgule présente sa nouvelle saison sous un déluge de rires. Appelez ça la méthode Chotteau, directeur de La Virgule, au traitement anti-sinistrose. Pour l’appuyer dans la présentation des spectacles de 2011/2012, l’humoriste belge Bruno Coppens revient avec un nouveau spectacle hilarant, Mes singeries vocales. Dans la lignée de Ma Terre happy, Coppens n’a pas son pareil pour jouer sur les mots, les triturer en calembours. Touché par la déprime de ses 50 ans, Coppens nous fait un quinqua nerveux. S’il est passé maître en singeries, l’humoriste est d’abord un singe savant qui semble connaître toutes e les ficelles de la langue française. FL > Soirée d’ouverture de la saison de La Virgule, avec Mes singeries vocales de Bruno Coppens, vendredi 30 septembre à 20h30. Entrée libre sur réservation impérative au 03 20 27 13 63 ou resa@lavirgule.com

DR

© Véronique Vercheval

Gogol, maître de la farce Anne Roumanoff, reine du rire Entre La Classe sur FR3 en 1987 et ses sketches sur Europe 1 aujourd’hui, Anne Roumanoff s’est fait un nom dans un métier volontiers masculin : humoriste. Mieux, un sondage la désignait l’année dernière comme l’humoriste préférée des Français. Depuis, on la voit partout : presse, radio, télé. Son succès tient certainement à son style très personnel. Caustique parfois, méchante jamais. Elle a pour elle ce sens de la caricature, l’œil critique sur notre temps, le jeu de mots naturel. Mais elle est aussi une bosseuse qui a su attendre son heure. Femme de théâtre, reine du one-woman show, elle travaille inlassablement ses multiples rôles. « L’art c’est quand ça paraît facile », le dicton va à ravir à cette fausse décone tractée mais vraie actrice du rire. FL > Anne Roumanoff « Anne naturellement », samedi 1er octobre à 20h30 au théâtre municipal Raymond-Devos. Renseignements au 03 59 63 43 53. Tarif : 44 / 41 euros

« À travers son histoire, la Russie a toujours eu un rapport très fort avec le théâtre », explique Stuart Seide, directeur du Théâtre du Nord. Pour renouer avec le théâtre russe, la première de la saison 2011/2012 a mis la barre haut avec le chef-d’œuvre inachevé de Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, écrit dans la droite ligne du Révizor. Alors que le plaisir de Gogol est d’abord dans la langue, Anton Kouznetsov a multiplié les astuces pour garder toute sa force à la mise en scène, sportive à souhait ! Avec, pour répondre à cette œuvre immense, trois acteurs sur scène... seulement. Tour de force réussi. L’histoire, elle, est d’une brûlante actualité. Tchitchikov parcourt la Russie pour racheter à leurs propriétaires des serfs décédés dans l’espoir de s’enrichir grâce aux banques. Veules spéculateurs, employés corrompus que Gogol, en Kafka e farceur, s’amuse à raconter. FL

> Les Âmes mortes, du 7 au 15 octobre au Théâtre de l’Idéal. Réservations : Théâtre du Nord, 03 20 14 24 24

Comme un air de trentenaires Cela fait trente ans que l’Atelier lyrique rayonne à Tourcoing. Clin d’œil de son malicieux directeur, Jean-Claude Malgoire a choisi de rendre hommage à un autre beau trentenaire pour commencer cette saison anniversaire, le Chœur régional Nord-Pas-de-Calais. Côte à côte le chœur et La Grande Écurie et la Chambre du Roy interpréteront en version concert La Somnambule, opéra que Bellini composa à l’âge de… trente ans. « Le maître italien mérite mieux qu’un succès d’estime », souligne J-C Malgoire. Musicien novateur, qui marqua Chopin, Bellini porta l’art du bel canto à son apogée. Quant à La Somnambule, il compte parmi ses chefsd’œuvre les plus célèbres, au même titre que Norma ou Les Puritains. L’opéra mélodramatique connut dès sa sortie en 1831 un succès retentissant. Et l’attachante héroïne Amina, suspectée d’infidélité, y e était déjà pour beaucoup. FL

> La Somnambule, 11 et 14 octobre à 20h au théâtre municipal Raymond-Devos. Réservations : L’Atelier lyrique, 03 20 70 66 66

Label Ville 27


Expression politique

« À TOURCOING LES FRANÇAIS D'ABORD LE PARTI DE LA FRANCE »

BILAN MI-MANDAT : UN PEU DE MODESTIE Dans un bilan l'équipe en place se félicite, et insiste… sur les projets futurs ! Certes le maire n'est pas responsable du chômage, de l'insécurité, … mais modestie et objectivité seraient les bienvenues dans la communication de la mairie (cf La lettre du maire 07/2011). Crise mondiale : les responsabilités oubliées La Gauche, co-gérante de l'Europe de Bruxelles, est co-responsable de la crise (cf l'achat des pavés pour Tourcoing… en Chine !). Le maire, lui, dénonce « le protectionnisme crispé et le chacun pour soi » et propose (comme remède ?) la coopération associative avec nos voisins belges. C'est l'adage « qui fait l'ange, fait la bête ». Le Parti de la France s'honore de réclamer l'emploi pour les Français et les Européens d'abord et affirme que ces préférences ne s'opposent en rien, au contraire, à nos échanges avec nos voisins belges. Emploi : la chute est là Le maire revendique les créations d'emplois, mais le résultat sur 3 ans reste catastrophique ; la Région et la Communauté urbaine, socialistes, sont responsables elles aussi. En 3 ans à Tourcoing le chômage a progressé d'un tiers : 14,7 % contre 11,1 % à Lille et 9,2 % en France. Ce n'est sans doute pas la faute du maire, mais ce n'est assurément pas son triomphe.

PROC HA IN C O NS EIL MUN ICIPAL

Le jeudi 13 octobre à 18h30 Cette séance est ouverte à toutes et tous.

GROUPE « UMP ET APPARENTÉS »

CRIER DANS LE DÉSERT

Voilà trois ans que Monsieur le Maire est élu. Trois ans que l’opposition propose sans jamais être écoutée ni entendue. Trois ans que nous crions dans le désert. Pourtant, les problèmes que connaît notre ville peuvent être résolus avec un peu de bon sens et d’écoute : Libérer du stationnement en centre-ville en créant des espaces zones bleues sur les parvis SaintChristophe et Hôtel de Ville afin de relancer l’attractivité du centre-ville. Installer des caméras de vidéoprotection qui protègent nos concitoyens.

Label Ville

Cet été, la crise a connu de nouveaux rebondissements et la situation de notre pays une nouvelle dégradation. En urgence, le gouvernement a dû prendre de nouvelles mesures d’économies budgétaires. La rigueur va peser encore davantage sur chacun de nous. Si, cette fois, il est demandé un effort aux plus riches, celui-ci demeure modeste. Par exemple, la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus ne représente que 200 millions d’euros par an, alors que les cadeaux fiscaux aux 1% les plus riches se montent sur dix ans à 150 milliards, selon l’économiste Thomas Piketty. C’est très peu aussi au regard de la nouvelle pénalisation de nos concitoyens. La pauvreté gagne chaque jour du terrain, le chômage reste très élevé, l’insécurité préoccupante. Les mesures gouvernementales ne sont pas à la hauteur des enjeux. Pour le Mouvement Démocrate, il faut changer l’équilibre profond du pays, établir une vraie justice fiscale.

Devant le désarroi de nos concitoyens, notre responsabilité est de plus en plus grande. Nous devons écouter, entendre, accompagner nos concitoyens. Nous sommes, et plus encore dans les circonstances actuelles, garants de la cohésion sociale de notre ville. La reconnue métamorphose de notre ville que nous conduisons, nous entendons qu’elle se fasse sans altérer l’indispensable cohésion sociale et urbaine. Nous voulons que chaque quartier soit comme un village où il fait bon vivre, que notre ville conjugue proximité et attractivité.

Une note d'espoir : les associations bénévoles Loin du bilan municipal, Tourcoing conserve des atouts et en particulier ses associations animées par des bénévoles : par exemple nous retiendrons l'envoi par le Secours catholique de 300 jeunes en vacances pour 4 semaines, et ce depuis plus de 60 ans… sans « politique de la ville ».

28

POUR UNE RÉELLE JUSTICE FISCALE

Baisser les impôts locaux de 5 % afin de ne plus matraquer les classes moyennes en faisant notamment des économies nées de la meilleure prévision des investissements de notre ville en leurs futurs Au niveau municipal, les restrictions de nos coûts. moyens financiers nous imposent une gestion Des propositions sont faites au Conseil Municipal. toujours plus rigoureuse, des choix toujours plus Des amendements sont déposés. Rien n’est accepté. sélectifs. Nous les assumerons sans remise en cause de nos priorités : le renouveau économique Le sectarisme de la majorité socialiste aura donc bien engagé, l’éducation, le développement raison du travail pour l’intérêt général. durable, la culture.

JO et piscine olympique : LMCu défaillante La presse détaille les villes retenues par les délégations étrangères : Berck, Le Touquet, Gravelines, Arques, Roubaix et Dunkerque avec sa piscine olympique. Oublié alors par la Communauté urbaine, Tourcoing, n'a pu saisir cette opportunité des JO… mais finance chaque année pour plus de 2 Millions d'euros un équipement qui fera double emploi avec la future piscine.

Christian BAECKEROOT René DECLERCQ Conseillers municipaux

« LE MODEM, FORCE DE RÉSISTANCE ET DE REPÈRES »

À ces tâches, complexes mais motivantes, le Mouvement Démocrate apporte sa contribution, ses valeurs, son dynamisme.

Albine COURDENT - Gérald DARMANIN Éric DENOEUD - Didier DROART Bertrand LEGRAND - Marie-Hélène LIARD Alexandra MAREEL - Jean-Marie VUYLSTEKER

Michel VAN TICHELEN Adjoint au maire à l’économie et au centre-ville Conseiller LMCu Francis CATTEAU Conseiller Municipal


Cette rubrique ouvre, pour chacun des groupes officiellement représentés au sein du Conseil municipal, un espace d’expression identique. Les opinions exprimées, dans les limites du respect de la loi, n’engagent que leurs auteurs.

Expression politique

GROUPE « SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS »

GROUPE « EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS »

GROUPE « COMMUNISTES, RÉPUBLICAINS ET CITOYENS »

QUE VIVE LA DÉMOCRATIE !

L'UNITÉ FAIT AVANCER TOURCOING ET LA VALLÉE DE LA LYS !

ET MAINTENANT

Octobre annonce un changement démocratique pour tous les Français : les primaires ouvertes et populaires du Parti Socialiste, les 9 et 16 octobre. Chacun, militant, sympathisant et tout citoyen, pourra s’exprimer et voter pour choisir le/la candidat(e) du Parti Socialiste à l’élection présidentielle de 2012. Dans cette démarche, nous garantissons le respect de la confidentialité des données personnelles. Le processus est totalement transparent et conforme aux règles en vigueur. Il s’agit pour chaque Français, d’un acte démocratique, personnel et volontaire. À Tourcoing, il s’inscrit dans la dynamique que la Ville met en place depuis longtemps auprès des habitants par sa politique de démocratie participative. Pour ces primaires, chacun trouvera un bureau de vote près de chez lui et chaque Tourquennois pourra voter après avoir signé son engagement dans les valeurs de gauche : « Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire. » Ce nouveau processus de désignation initié par le Parti Socialiste témoigne de sa volonté d’agir avec les citoyens, d’entendre les Français au seuil d’une échéance électorale majeure pour notre pays. Dès le 9 octobre, il est important d’apporter sa voix pour élire le représentant qui portera le projet du Parti Socialiste pour rendre à la France sa force, sa sérénité et son unité. L’élection présidentielle est cruciale et il s’agit de ne pas être les « déçus » de 2012. En venant vous exprimer lors des primaires citoyennes, vous contribuerez à défendre un projet de progrès et de justice pour la France. Le 9 octobre, aura lieu le premier tour des primaires citoyennes. À Tourcoing, les Socialistes œuvrent, depuis des années, pour le « Vivre Ensemble » mais aussi pour le « Agir Ensemble ». Le 9 octobre, nous vous invitons à agir. C’est vous qui déciderez.

Au fil des pages de ce Label Ville vous redécouvrez Mars 2008, dès le premier tour, vous avez élu la tout ce qui fait le nouveau quotidien des Tourquen- gauche pour gérer la Commune. L’équipe municipale a désigné notre Maire. Les Communistes noises et des Tourquennois. sont 4 élus en responsabilités. Nous participons Depuis trois ans, au fil des projets, cette ville se à la réalisation du programme Municipal. transforme positivement et cela n'est pas le seul Le système économique et politique bat de l’aile. fait du hasard ou de la bonne volonté. La politique du gouvernement favorise la finance Le rassemblement de la gauche et des écologistes et les actionnaires au détriment des besoins de que vous avez choisi en 2008 porte avec vous la grande majorité de notre population. Nous cette lutte contre les inégalités écologiques et combattons la réduction des moyens pour le losociales, porte avec vous cette transformation gement, nos écoles, l’hôpital, la Poste, la Comrésolue de la ville pour un quotidien plus heureux. mune… des services publics à la Française. Nous tenons nos engagements. Dépassant nos différences, additionnant nos 2011-2014 : avec vous, avec les conseils de approches, la vision positive que nous partageons quartiers, nous entendons poursuivre notre travail est à l'opposé de l'action du gouvernement actuel au service du bien commun au travers du proimposé par la droite. gramme d’actions 2011-2014 présenté les 19 et À Tourcoing et dans la Vallée de la Lys, comme 22 septembre en Mairie. ailleurs, nous n'avons pas besoin de cette politique Conscient de l’impérieuse nécessité d’augmenter qui plonge notre pays dans la pauvreté et l'insé- les recettes de la ville sans affaiblir le pouvoir d’achat déjà en berne aggravé par le plan de ricurité écologique et sociale. gueur annoncé, il est nécessaire que vous soyez Bien au contraire, la gauche rassemblée, les associés à l’action en direction du gouvernement femmes et les hommes de progrès avec les pour exiger une meilleure répartition des richesses écologistes font leurs preuves depuis ces trois de notre pays et donc les moyens pour notre Compremières années à votre service. mune. Nos habitants ne veulent pas être de simDans les mois qui viennent et en 2012, c'est cette ples administrés mais bien des citoyens écoutés équipe-là qu'il faut pour Tourcoing, pour la Vallée et responsables. Ré-industrialisation de la vallée la Lys : les élus de la Lys et pour la France. Communistes, à la Communauté urbaine de Lille, L'unité ne gomme pas la diversité, l'unité se régénère ont voté pour le schéma d’aménagement numéquotidiennement, l'unité est un combat de paix. rique afin de développer le très haut débit. Il y Avec vous, les éluEs écologistes seront de ce aura là des emplois à imaginer pour la fabrication des milliers de km de câbles et la maintenance combat-là ! du réseau. L’entreprise VELEC de Tourcoing fabriquait la fibre optique. Il y a là un projet industriel à développer pourquoi pas sur la zone industrielle de Neuville-en-Ferrain : les élus Communistes y contribueront.

Toutes les informations : www.lesprimairescitoyennes.fr/

Djill ACHIBA Adjoint au maire

Bernard DESPIERRE Adjoint au Maire, Conseiller Communautaire LMCu

Yves FOREAUX Adjoint au maire délégué au secteur Nord Marie Odile VAUTRIN Conseillère dégluée à la famille Yves-Marie JADÉ Conseiller Municipal Dominique DE CLERCQ DANEL Conseillère Communautaire, Adjointe au Maire, Présidente du Groupe Communiste Républicain et Citoyen

Label Ville 29


À voir

à faire

&

Septembre Benjamin, roi du jardin, marionnettes par les Kiwos Tous les mercredis à 14h30 et 16h > Théâtre du Hazard

Les 16 & 17 Name festival > La Tossée

Les 17 & 18 Les Journées du patrimoine Roubaix - Tourcoing : « Voyage du patrimoine »

Samedi 17

Dimanche 25 8h à 16h : Marché aux puces. Inscriptions : Mairie annexe, 27 rue de Strasbourg du 20 au 23/09 de 15h à 19h > Rue Myron Herrick et le contour de la place du Maréchal Foch L’ARM fête son 10e anniversaire ! 9h : Randonnée pédestre gratuite. Inscription obligatoire au 03 20 26 19 93. Départ M° G. Dron Arrivée salle G.-Dael 15h : Projection d’un film inédit sur les parcs et jardins de Tourcoing, ouverte a tous. Entrée libre. Salle G.-Dael

10h à 12h - 14h à 17h : Création de marque-pages avec A-M. Vin et visites guidées de l’exposition « Quand les artistes se livrent… » 10h : Livre-échange > Médiathèque AndréMalraux

20h : Mulatu Astatke « Steps Ahead Tour » (Ethiopie) + Imperial Tiger Orchestra (Suisse) - jazz ethiopien > Le Grand Mix

15h30 à 17h : « Time’s up », jeu en équipe dès 7 ans. Heure du jeu, sur inscription dès le 13/09 > Ludothèque municipale

20h30 : Au gré du jazz, littérature et jazz ; S. Seide et J-M. Padovani, Jazz Club > Maison folie - Hospice d’Havré

Dimanche 18 8h à 16h : Marché aux puces de la Saint-Louis. Inscriptions : Centre culturel (06 98 14 52 32) > Rue Leverrier, rue P. de Girard, place du Théâtre, rue J. Watteeuw

Du 16 au 22 Semaine européenne de la mobilité (lire p.21) > L’Atelier

Vendredi 30

20h30 : Mes Singeries vocales de B. Coppens, par La Virgule (lire p.27) > Théâtre municipal Raymond-Devos

Octobre Le smack ensorcelé…, marionnettes par les Kiwos Tous les mercredis à 14h30 et 16h > Théâtre du Hazard

Du 1er au 17 Du 21 au 24 10 ans, ça se fête ! (lire p.7) > Médiathèque du Blanc Seau et Médiathèque de la Bourgogne

Samedi 24 20h : Tremplin Buzz Booster avec Kaotik (lire p.22) > Le Grand Mix 20h : SMT / Juvisy, basket ball N2 (lire p.21) > Salle Decruyenaere

Octobre en couleurs (lire p.4)

Samedi 1er 11h : Les Petites Boîtes à musique, comptines > Ludothèque de la Bourgogne 15h30 - 17h : Géomag, dès 8 ans. Heure du jeu, sur inscription dès le 27/09 > Ludothèque municipale

20h30 : Anne Roumanoff «Anne Naturellement » (lire p.27) > Théâtre municipal Raymond-Devos 20h30 : Au gré du jazz, littérature et jazz ; S. Seide et J-M. Padovani > Maison folie - Hospice d’Havré

Dimanche 2 8h à 16h : Marché aux puces. Inscriptions : Café de la Malcense (03 20 24 94 30) > Rue du bus et rue de la Malcense (de la rue du Bus jusque la rue Auber) 15h : Visite guidée par A. Van Butsele, guide interprète nationale, guide conférencière Ville d’Art et d’Histoire et atelier gratuit par C. Motte, styliste textile > Maison folie - Hospice d’Havré

Lundi 3 14h & 20h : Le Vietnam, Connaissance du monde (03 20 26 72 38) > Maison folie - Hospice d’Havré

Mardi 4 20h : TLM / Rennes, volley-ball Ligue A (lire p.21) > Complexe sportif Léo-Lagrange

Jeudi 6 20h : The Subways (Royaume-Uni) - Rock > Le Grand Mix

Vendredi 7 20h : Miossec (France) Chanson > Le Grand Mix

Du 7 au 15 Les âmes mortes, d’après N. Gogol, par le Théâtre du Nord (lire p.27) > Théâtre de l’Idéal Samedi 8 8h à 16h : Marché aux puces. Inscriptions : CSC Belencontre, 62 av. JF Kennedy (03 20 94 13 57) > Avenue JF. Kennedy, rue H. Matisse et E. Dhutoit

10h30 : Les Petites Boîtes à musique, comptines > Médiathèque AndréMalraux 15h : Les Deux Moustiques, film de Jannick Hastrup, Fais ton cinéma > Médiathèque AndréMalraux 15h30 - 17h : Venez dessiner ! Jeux comme « Tadaaam ! », « Pictionary », etc. dès 7 ans. Heure du jeu, sur inscription dès le 04/10 > Ludothèque municipale 20h : SMT / ES D’Ormes, basket ball N2 (lire p.21) > Salle Decruyenaere

Dimanche 9 18h : Apparat Band (Allemagne) - Électro pop > Le Grand Mix

Lundi 10 14h & 19h15 : Melancholia (VO) de Lars Von Trier (l’Art et essai by Les Écrans) (lire p.5) > Cinéma Les Écrans

Mardi 11 20h : La Somnambule, opéra de Bellini avec le chœur régional, 30 ans de l’Atelier lyrique (lire p.27) > Théâtre municipal Raymond-Devos 20h : TLM / Sète, volley-ball Ligue A (lire p.21) > Complexe sportif Léo-Lagrange

Mercredi 12 10h et 10h45 : Les P'tits Kiclic, l'univers en un clic ! De 2 à 6 ans, sur inscription > Médiathèque AndréMalraux

Vendredi 14 20h : La Somnambule, opéra de Bellini avec le chœur régional, 30 ans de l’Atelier lyrique (lire p.27) > Théâtre municipal Raymond-Devos 20h : Skip The Use (France) + Bison Bisou (France) - Rock > Le Grand Mix

Du 14 au 16 Portes ouvertes des Ateliers d’artistes « Ateliers et Patrimoine » à l’initiative du Département du Nord Du 14 au 16 • 30 ateliers d’artistes : J. Ampe, A. Fuilu, JJ. Appourchaux, À travers champs, B. Bateman, S. Billion, Carton & Cie, N. Coulon, L. Courbois, E. Debaralle, C. Delhaye, Jemade, R. Desreumaux, B. Despierre, D. Detailleur, I. Diguet, Hameau de la Bourgogne, S. Dutat, Collectif, D. Legrand, I. Lenoir, Maison du collectionneur, N. Matringhem, S. Morlinghem, G. Moss, F. Poitout, S. Sagot, Senec’art, O. Speurt, O. Touron > 7 lieux d’exposition : MUba Eugène-Leroy, Le Fresnoy, Campus Arts Plastiques, Maison folie Hospice d’Havré, galerie Nadar, salle G.-Dael, Maison des associations Les 15 et 16 Circuits gratuits et accompagnés. • 10h-12h30 : parcours en vélo disponibles • 14h-17h30 : en bus avec l'association Architecture(s). Départ et retour face au 7 rue L. Salembien > Rens. et inscriptions au 03 59 63 43 53 Les 15 et 16 Ateliers d’initiation à la pratique artistique. • Samedi 15 10h-12h : Initiation à la peinture sur fond d’inspiration musicale par I. Lenoir 14h-16h : Atelier de découverte pour les enfants autour du tri sélectif et des matériaux de récupération par S. Morlinghem 16h-18h : Initiation au croquis sur pierre noire et à la peinture en couleurs par J. Ampe • Dimanche 16 10h30-12h30 : Initiation à la perle de verre au chalumeau par E. Debaralle > Rens. et inscriptions au 03 59 63 43 53

Samedi 15 10h : Rencontres enchantées, jeux de mains, jeux câlins ! Atelier parents/ enfants sur 3 séances (15/10, 5 et 19/11). Sur inscription > Médiathèque du Blanc Seau 10h & 10h45 : Les P'tits Kiclic, l'univers en un clic ! De 2 à 6 ans, sur inscription 15h : Crosswords : au croisement du blues, du jazz, du rap et du verbe. Conférence « You don’t know my mind » de J-P. Levet, modérée par P. Dallongeville > Médiathèque AndréMalraux 15h : Portes ouvertes des Ateliers d’artistes, rencontre avec Julien Boucq, Watch This Space 6#, > MUba Eugène-Leroy 15h30 - 17h : Jeu WII™ sport ! Heure du jeu dès 5 ans, sur inscription dès le 11/10 > Ludothèque municipale 18h - 22h : La Nuit Détonnante (lire p.23). Défilé des allumoirs suivi de spectacles de rue, performances et installations par le Centre européen des Arts Détonnants : Scenocosme, Le rêve D’Herbert, Les Rêveurs, Johan Lorbeer, Suspend’s, Theatertol, Et aussi > Maison folie - Hospice d’Havré 20h : SMT / Vitre Aurore, basket ball N2 (lire p.21) > Salle Decruyenaere

Du 15 au 23 25e édition du Tourcoing jazz festival Planètes (lire p.24 & 25) Semaine Bleue : Ça va jazzer ! (lire p.6)

Dimanche 16 8h à 16h : Marché aux puces. Inscriptions : PMU Le Clinquet, rue Voltaire > Rues du Clinquet, Voltaire, Train de Loos, et l’allée A. Houdart

Galerie Pierre-de-Guéthem/Archives municipales 28 rue Pierre-de-Guéthem a 03 59 63 42 86 e L’Atelier électrique 118 rue de la Tossée a 03 20 23 17 10 e Atelier lyrique 82 bd Gambetta a 03 20 70 66 66 e Bibliothèque du Brun Pain 100 rue du Brun Pain a 03 59 63 42 50 e Centre d’histoire locale 11bis place Ch. et A. Roussel a 03 59 63 43 43 e Conservatoire 6 rue Paul Doumer a 03 20 26 60 74 e EF2M 12bis rue du Moulin Tonton a 03 20 26 46 47 e Direction des Affaires Culturelles 100 rue de Tournai a 03 59 63 43 50 e Eshotel 17 place Roussel a 03 20 70 06 06 e Espace Ronny-Coutteure IMPro 105 rue du Roitelet a 03 20 25 92 40 e Le Fresnoy 22 rue du Fresnoy a 03 20 28 38 00 e 36bis la galerie de l’école 36bis rue des Ursulines a 03 20 27 23 97 e Galerie Commune Lille3/Ersep 36bis rue des Ursulines a 03 20 27 23 97 e Galerie Guy-Chatiliez 13 rue Claude Perrault a 03 20 25 54 87 e Grand Mix 5 place Notre-Dame a 03 20 70 10 00 e Jardin Botanique - Serres pédagogiques, rue du Moulin Fagot a 03 59 63 44 40 e Maison folie - Hospice d’Havré 100 rue de Tournai a 03 59 63 43 53 e La Boîte à spectacle 8 rue de l’Europe a 03 20 23 16 94 e Ludothèque de la Bourgogne 27 avenue Roger Salengro a 03 59 63 43 00 e Maison des associations - salle Georges-Dael 100 rue de Lille a 03 20 26 72 38 e Médiathèque 26 rue Famelart a 03 59 63 42 50 e Médiathèque du Blanc Seau 285 bd Descat a 03 20 25 61 19 e Médiathèque de la Bourgogne 27 avenue Roger Salengro a 03 59 63 43 00 e Musée du 5 juin 1944, message Verlaine 4bis avenue de la Marne a 03 20 24 25 00 e MUba Eugène-Leroy 2 rue Paul Doumer a 03 20 28 91 60 e Office de Tourisme 9 rue de Tournai a 03 20 26 89 03 e Pôle mutimédia de la Bourgogne 27 avenue Roger Salengro a 03 59 63 43 00 e Salon de Théâtre/La Virgule - Cie Jean-Marc Chotteau 82 bd Gambetta a 03 20 27 13 63 e Service animation 3 rue de l’Industrie a 03 20 28 13 20 e Théâtre du Broutteux/Les Kiwos 11bis place Ch. et A. Roussel a 06 62 78 53 70 e Théâtre du Hazard/Pôle associatif 125 rue de Courtrai a 06 37 20 29 80 e Théâtre du Nord/Théâtre de l’Idéal rue des Champs a 03 20 14 24 24 e Théâtre Raymond-Devos 1 rue Leverrier a 03 20 26 86 34

30

Label Ville


NUMÉROS UTILES Urgences SMUR et SAMU 15 Police secours 17 Pompiers 18 > Police nationale : 6, rue de l’Industrie a 03 20 69 27 27 > Police municipale : 51, rue de Menin a 03 20 36 60 19 > Pompiers : a 03 20 68 96 00 > SOS médecins : a 08 26 46 59 59

> Noramu : a 03 20 33 20 33 > CH Dron : a 03 20 69 49 49 > SOS mains et doigts : a 03 20 95 75 00 > Centre anti-poison : a 08 25 81 88 22 > Pharmaciens de garde : Commissariat de police, 6 rue de l’Industrie

> Ambulanciers de garde : a 03 20 46 46 46

> Ligue protectrice des animaux : a 03 20 70 69 20

> SOS femmes battues : a 03 20 48 20 40

> Dépannage électricité : a 0 810 333 159 Prix d’un appel local

> Alcooliques anonymes : > Dépannage gaz : a 03 20 24 08 75 a 0 810 433 059 Numéro vert - gratuit > SOS amitié : > Urgence Eaux : a 03 20 55 77 77 a 03 20 49 41 00 > Enfance maltraitée > Éclairage public : a 0 800 054 141 Numéro vert - gratuit a 0 800 880 454 Numéro vert - gratuit

Mairie à votre service > Hôtel de Ville Place Victor Hassebroucq a 03 20 23 37 00 - Du lundi au vendredi de 8h à 17h30

Dimanche 23

20h : TLM / Poitiers, volley-ball Ligue A (lire p.21) > Complexe sportif Léo-Lagrange

Les 22 et 23

d écial cor

isinier du d

ble

Cu

pour 4 personnes : 1 kg de joue de bœuf (morceaux deSp40 à 50 g)d écial cor 100 g de saindoux 500 g d’oignons 5 cl de vinaigre d uis 80 g deCfarine inier du Au 283 80 g de vergeoise brune 283, Chaussée Pierre Curie 4 tranches de pain d’épices bouquet garni (thym, laurier, queue de persil) n 03 20 37 37 18 Un jeu d'e gros sel, poivre concassé moutarde 1 l de bière brune 25 cl de fond brun (ou de veau)

Mardi 25 20h : Wild Beasts (RoyaumeUni) + Dutch Uncles (Royaume-Uni) - Indie pop > Le Grand Mix

on

n

anc he

Un jeu d'e

fa nt

im

Dominique Déthée

Jeudi 27 20h : Festival Ground Zero : L (France) + Mansfield Tya (France) - Chanson > Le Grand Mix

Carbonnade flamande

Vendredi 21 19h30 : Ch’mère porteuss, pièce en picard par la Cie du Libre cours, 30 ans des Veillées patoisantes (lire p.26) > Salle Georges-Dael

Sp

LE GOÛT DES AUTRES

Mercredi 19 18h30 : Indignons-nous ! Lecture-spectacle illustrée. Textes de S. Hessel, R. Badinter, E. Morin, P. Péju, l’Ecclésiaste et P. Dréhan. F. Sauvage et P. Dréhan / Récitants B. Dupont et F. Gratien / Musiques - M. Dhalenne / illustrations > Maison folie - Hospice d’Havré

> Pour un meilleur cadre de vie

anc he

15h : Visite guidée de l'exposition Paysage Mental 16h : Visite guidée de l'exposition Collector-Collections Permanent/Provisoire > MUba Eugène-Leroy

i Flocon : Fermée jusqu’au 1er décembre 2011

bleu

i Brun-Pain : 96, rue du Brun Pain a 03 20 94 41 46

on

14h à 18h : Foire aux livres de photographie (lire p.26) > Maison folie - Hospice d’Havré

> CCAS (Centre Communal d’action sociale) 7, rue Gabriel Péri a 03 20 11 34 34

im

15h : Visite et activités, exposition Paysage Mental, entrée libre > MUba Eugène-Leroy

> Mairies de quartier i Blanc Seau : i Bourgogne : Maison des Services 17, rue Claude Perrault 285, bd Descat a 03 20 01 37 07 a 03 20 25 61 12

Les 23 et 24

fa nt

Les Boucles tourquennoises (lire p.21) 10h : Balade des familles (2,4 km) 10h45 : Trophée A. Wartel (10 km) > Départ rue du Général Leclercq

Samedi 29

> Préparation : • Dans une marmite pouvant passer au four, faire revenir les morceaux de bœuf dans le saindoux. Réserver. • Faire suer doucement les oignons émincés jusqu’à coloration. • Singer, c’est-à-dire saupoudrer de farine et mélanger. • Déglacer au vinaigre. • Ajouter la vergeoise brune et le pain d’épices préalablement tartiné de moutarde, ainsi que le bouquet garni. Saler et poivrer. • Mouiller à hauteur avec la bière brune et le fond brun. • Cuire 1h30 à 2h au four, à couvert, à 160/180 °C. • Rectifier la consistance et l’assaisonnement si nécessaire. • Dresser. Servir avec des frites fraîches et de la salade.

20h : SMT / Calais, basket ball N2 (lire p.21) > Salle Decruyenaere

Dimanche 30 15h : Visite guidée de l'exposition Paysage Mental 16h : Visite guidée de l'exposition Hervé Kerlidou, la figure du paysage > MUba Eugène-Leroy

8e Rencontres du livre et de la photographie (lire p.26) > Maison folie - Hospice d’Havré

Du 23 au 28



Festival Tréto - spectacles en famille (lire p.26) > Maison folie - Hospice d’Havré

Label Ville 31


Label ville 160  

Label ville, magazine municipal de la ville de Tourcoing, Numéro 160

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you