Issuu on Google+


Biennale off mute d’Art Contemporain de Bourges 2010


Sommaire Les Participants

p

Les Lieux

p

Le Plan

p

Les Annexes

p

5

35

43

47


Les Participants


Alex MOREAU

Asso Fais-Le Le 4 ampère

Amour CHAMMARTIN

Le BISTROT GOURMAND

Verrier d’art

Création et restauration de vitraux, Réalisation d’objets d’art en verre, fusing (thermoformage), gravure, peinture sur verre, tiffany...

Voyages Ivoirien (Huile sur toile)

du

21

au

28

novembre

du

16

au

28

novembre


Anne-Cécile DESJARDIN

Arthur GERBAUD

La muette parle

Concert de Cornemuse

Partout dans la ville Dans la ville, des magasins sont fermés, inutilisés, abandonnés... Pourquoi ne pas se servir de leurs vitrines, et transformer ces devantures en espace de création? Rendez-vous Place Planchat et Route de Paris.

du

19

au

28

novembre

Le café SAINT-PIERRE

Apportez votre bonne humeur, un panier repas, et pourquoi pas votre instrument pour partager un moment de convivialité,tout en découvrant et en jouant avec la Cornemuse Landaise.

le

27

novembre à

13h


Anthony LANZENBERG & Bruno BOTELLA Atelier de la BOX

Haunted Tails/La Chute

La répercussion d’usages détournés n’appelle aucune réalisation nécessaire mais semble désigner un dehors. De proche en proche et presque par accident, des gestes se succèdent, creusent le paysage ou se cognent contre des murs. Il en va des espaces consacrés, des murs d’enceintes et des quadrillages, une apparente stabilité travaillant à l’élaboration de normes, d’un ordre auquel nous ne portons plus aucun crédit. Il n’y a rien d’édifiant dans notre projet.

du

19

au

21

Besognant plus bas, et avec peu d’adresses, à une turbulence délibérément rétive à toute forme préconçue. Il s’agira de prendre notre contexte à rebours, d’en brosser une histoire à rebrousse poil, et la tête à l’envers y trouver un endroit.

novembre


Bastien PIET & Guillaume ETTLINGER Coco CHARNELLE

Nous avons décidé de collaborer avec Coco Charnelle pour dessiner des écureuils et des filles lubriques avec des baignoires et de la nourriture (et d’autres choses), en noir et blanc, sur des formats variés.

BULLE

Asso Fais-Le Le 4 ampère Les Gribouilles

Quand on n’arrive pas à le dire, on l’écrit, avec un texte, en poème, pour une chanson, dans un livre..., une suite de mots, qui ont normalement un sens. J’ai le sens, il y a les mots, mais sans les phrases. http://bullephotos.canalblog.com/

«Femmes... Je vous aime Femmes...Je vous aime Je n’en connais pas de faciles Je n’en connais que de fragiles Et difficiles Oui...difficiles» Julien Clerc

du

19

au

28

novembre

du

21

au

28

novembre


Cécile DEMESSINE Partout dans la ville

Autour des Tours - le 23/11

Depuis quelques années, une légende urbaine s’accapare des fils électriques des villes: des chaussures sont suspendues aux câbles. Les significations sont diverses, mais une démarche leur est commune: celle de laisser une trace, de se souvenir. Cette pratique sera adaptée sur la clôture autour des tours Jean-Perrin. Ces chaussures suspendues serviront également de moyen de communication: des messages seront apposés sur leurs semelles....

1 + 1 + 1 + 1 ... - le 27/11

De grands changements ont lieu dans le quartier de la Chancellerie. Des immeubles sont vidés de leurs habitants pour être détruits. Cependant dans ces zones inhabités, des traces de vie demeurent. Des meubles, posters, objets...etc... qui n’ont pas pu être emporté témoignent d’un passé. J’ai choisi de pénétrer dans ces espaces prêts à être démolis, et de récupérer des rideaux laissés par les anciens ocuppants. Ces rideaux sont cousus ensemble de manière à former un patchwork qui témoigne des histoires passées tout en adoptant une nouvelle fonction: celle d’ornementer une place.

Signalétique automnière - le 22/11

Action pour détourner la signalétique des arrêts de bus de manière poétique. Une manière de se réapproprier ces codes, et d’inviter les passant à projetter leur imaginaire dans cet espace public qui ne laisse pas toujours de place pour l’imprévu.

du

22

au

27

novembre


Charles LOPEZ

Atelier de la BOX Le bip du bip

L’activité préférée de Charles Lopez consiste en la digression permanente des formes et des attentes, des doxa dont celles du conceptualisme comme celle d’un art érudit qui se délecterait à entrelarder ses productions de références incessantes.

du

19

au

21

Lopez aussi est fort à ce petit jeu là mais pour davantage s’employer à faire dérailler le train-train rassurant de l’exercice de la reconnaissance.

novembre

La force des travaux de Charles Lopez réside dans leur immédiateté dont la simple appréhension, loin d’être rassurante, se révèle vite urticante. Bénédicte Ramade


Cécile AUTHIER Partout dans la ville

SLAM BLABLA POESIE

Mademoiselle Mots Roses organise depuis plus d’un an les soirées SLAM BLABLA POESIE, la seule scène ouverte à Bourges aux poètes, slameurs, raconteurs, chanteurs et musiciens...

Du 19 au 28 novembre, plusieurs interventions auront lieu : Un affichage sera effectué le matin même à proximité du lieu choisi. Ces performances doivent provoquer la surprise, c’est pourquoi les Les soirées SLAM BLABLA informations de dates POESIE se passent dans et horaires ne sont pas un café de Bourges mais à dévoilées maintenant. l’occasion de la BANNALE, les amateurs d’art des DEAMBULATIONS d’un lieu mots sont invités à nous à l’autre (sous réserve retrouver dans LA RUE. d’une météo clémente...) dans les rues piétonnes...

du

19

au

28

novembre

IMPROVISATIONS selon le nombre de participants, rentrer dans une boutique, répondre au poète venant d’intervenir, etc... EXHIBITIONS Certains textes sont des mises à nu... Le fait de partager un texte avec des inconnus est une exhibition, pas de strip tease prévu dans la rue en novembre... Tout le monde peut participer, dire ou lire un texte, improviser ou réciter, même chanter!


Apportez vos textes, venez avec vos carnets, vos crayons et vos instruments si vous voulez... (ils peuvent être lus par quelqu’un d’autre pour les plus timides... Prévenir au début!!!) Les lieux éventuels sont: RUE D’AURON, RUE COURSARLON, PLACE GORDAINE, RUE MIREBEAU, ESCALIER CASSE COU, les lieux associés à la Biennale, les cafés et commerces du centre... CHERCHEZ LES AFFICHES indiquant «par ici», «par là», «aujourd’hui», «à telle heure»,«ici». Vous pouvez envoyer des questions par sms: 06 98 59 72 86


Christophe GERBAULT Le café SAINT-PIERRE

Rendez-vous en Terre incongrue, Faux-tomontages

Christophe Gerbault vit et s’occupe à Bourges. A travers l’extrême diversité de ses réalisations, détournements d’objets et d’images, installations, vidéos, interventions dans l’espace public... On retrouve toujours chez Christophe Gerbault une même volonté de questionner le rapport au monde que peut entretenir un individu dans un système dirigé par et pour une économie productiviste.

du

21

au

28

Depuis plusieurs années il s’amuse à collecter les prospectus publicitaires de nos boites aux lettres, à les disséquer afin d’y prélever les éléments qu’il a choisis. Cette « collection », qui doit compter aujourd’hui plusieurs milliers de morceaux de papier imprimés, découpés un à un au scalpel, lui sert de matière première pour diverses réalisations, installations éphémères proches des mandalas,

novembre

modifications « gratuites» d’images elles aussi récupérées : cartes postales, photos de mises en scène dans les prospectus et magazines, images déjà encadrées... dans un jeu dont le but est de trouver le ou les « objets » qui s’intègrent (par la tonalité des couleurs, l’angle de vue...) de la façon la plus « adéquate » dans le « décor», mais perturbant l’appréciation de l’image. W.N


Chien-Ming HUANG

Agence d’EXPLORATION URBAINE Photographies-Vidéos Comment produire une vidéo en une seule image, celle d’une photographie? Chien - Ming s’attarde sur cette question en engageant une réflexion sur la résolution standard

du

16

au

22

d’une image: 72ppp(points par pouce). Il choisi une scène, pose son appareil, et détermine un temps donné. Pendant cette durée, il déclenche 72 fois. Commence ensuite un travail

novembre

post-production. Il recompose chaque pouce de la photo, avec les instantannés pris précedemment. Il sous-titre ses épreuves finales tel un film.


Débora INCORVAIA

Ancien Etablissement FEUILLET Silence

Non pas hantée par ce qui ne s’y trouve pas, sans manque à voir, l’image n’existe que de ses absences. C’est la déchirure entre un passé invisible, une trace visible dans un espace réduit au silence. Un lieu qui demande à retrouver son identité sans pour autant témoigner car cela pourrait risquer une nouvelle version de son histoire, dans un agencement inconnu, parfois étranger, qui concurrence l’agencement traumatique. L’imagination et la mémoire sont une seule et même chose dont les multiples visages portent des noms multiples.

du

25

au

28

novembre


DJ YODA

Esther GASTON

Le café SAINT-PIERRE

PAT’FLASH

YODADA SUR MON BIDET(LORRAIN)

Crash graphique

Venez vous régaler spécialités lorraines, danser sur les tubes grenier! 20h00: Repas 22h30: Dj Yoda

le

24

novembre à

de et du

20h

du

23

au

28

novembre


Gaëlle COLLET

Partout dans la ville Cellograff Le Cellograff est un concept crée en 2009 par les graffeurs KANO et ASTRO. Il consiste à graffer sur un rouleau de cellophane tendu entre des arbres, poteaux, etc... qui crée une surface similaire à un mur mais de taille variable et en des lieux totalement différents ou inhabituels. C’est une démarche qui permet de s’exprimer par le graffiti de manière semi-légale dans des espaces publics souvent inaccessibles, à toutes

le

heures et sans dégrader quoi que ce soit. Mon objectif est d’investir différents lieux publics à Bourges sur quelques jours tout en diffusant une image positive ; créer un rapprochement entre le public, le lieu et l’art urbain souvent mal compris ou catalogué. Cette démarche s’opérera pourtant de la même manière que le vandalisme On ne demande rien à personne et on s’installe Cependant elle ne dégradera pas de biens

23, 27 et 28

novembre

publics ou privés. La question sur la place du graffiti dans la ville, ce que l’on peut en faire et comment changer les préjugés est très importante car c’est un art qui ne cesse d’évoluer. Beaucoup de choses restent encore à faire. Au programme : de la couleur ! À suivre... le 23: Avenue Gustave Eiffel (Chancellerie) le 27 et 28: Place Cujas


Gaëlle COLLET

Fashion

Bombes Customs

Dans l’ère du tout recyclable je détourne en œuvres d’arts mes bombes aérosols une fois qu’elles sont vides. Des sortes de sculptures métalliques peintes et colorées...

du

23

au

28 novembre

Hélène MARTEL

Asso Fais-Le Le 4 ampère Couture/Accessoires/Bijoux

Créatrice de bijoux et d’accessoires, avec deux fois rien je crée quelque chose d’inventif, des petites idées qui font de chouettes créations. Avec de petits moyens, des objets de récupération, des petits bouts de rien, je collectionne, j’accumule et je crée!

du

21

au

28

novembre


Jean-Baptiste WEJMAN Partout dans la ville Who uses the space

J’envisage mon travail comme un ensemble de données, instable, un ensemble d’hypothèses qui ne peut tendre vers une vision absolue voire déterminée de nos réalités. Mes projets tendent vers un probable regard sur la survivance des images et sur les enjeux intrinsèques de l’art au sein de notre société. Je tente de ne pas évaluer mes projets les uns par rapport aux autres, ils sont un ensemble de combinaisons, au-delà d’une

du

19

au

28

hiérarchie qui serait pré-établie. Par exemple, j’utilise l’affiche comme moyen d’expression et d’inscription, le but étant de proposer des formes artistiques où le nombre de vues et l’approbation générale ne sont pas des buts en soi. Considérant l’altérité et la singularité comme des outils à une pratique pluridisciplinaire, je me considère avant tout comme un observateur.

novembre


JF WESTRELIN

Nicolas LACHAMBRE

Loana

PVC / Plexiglass

Jeremstar Café

Constellation, accumulation, fetichisation, sacralisation, fascination ou re-vulgarisation de l’Icône télé de ces dix dernières années. Encadrements d’une multitude de photographies de Loana, piochées sur internet et laissées en état. Elles s’articulent entre elles ou pas, disposées comme dans une chambre d’adolescent.

du

20

au

28 novembre

La pleine Lune

du

16

au

28

novembre


Patrycja PIERZCHAWKA

Pauline GAUDRY

Nous vivons actuellement dans une société d’image et de sloggan. Tout est apparence. Pour vous vendre un forfait téléphonique, on vous sert de la jeune fille aseptisée. La publicité nous formate, nous façonne, et nous apprend comment penser. Avec humour et violence, les tableaux de Patrycja détourne et dénonce cela.

Technique traditionnelle, la broderie existe depuis l’antiquité. Pour la Bannale, la broderie sort dans la rue et s’expose sur les panneaux d’affichages libres. Elle devient phrases, bribes de textes, et révèle une «mémoire quotidienne» loin des clichés de la femme au foyer.

Ctr d’Esthétique Claudine Naudion, L’Endroit Peintures

du

23

au

28 novembre

Partout dans la ville Mémoire Quotidienne

du

20

au

28

novembre


Laure, Léa et Pauline 24 rue des Cordeliers 45 rue d’Auron Déambulation magnético-sonore

Au milieu, deux rues Autour, deux ambiances 45 rue d’Auron ----------------------------------- 24 rue des Cordeliers A l’intérieur, nous tous Proposition d’un détour par chez nous

Rue Coursalon Les yeux dans les yeux Laissez-vous surprendre au détour de la rue Coursalon...

du

19

au

21

novembre


Romain GUILLAUME

Julie Haute Coiffure

Atmosphère, atmosphère

L’instantané des photos de Romain Guillaume interroge le chemin que nous empruntons. Faut-il se tourner vers le passé ou l’avenir? Nous devons traverser la vie avec ce qu’elle a de flou. Dix photographies grands formats, dix ambiances colorées dont les sujets sont effacés par le gros temps. Dans la vitrine, choisissez celle qui fera écho à votre intérieur.

du

18

au

27 novembre

Sofia SEFRAOUI

Le lIVING Bar Les Corps

Ce n’est pas facile de prendre conscience de la totalité d’un corps, de tout ses détails: ses creux, ses lignes, ses marques. J’expérimente. Je m’amuse à donner un aspect abstrait aux corps que je représente, que ça soit par des jeux de transparence avec la peinture, des couleurs ,ou des déformations. Mes peintures sont sur toiles libres. Ainsi elles acquièrent presque un statut de tapisserie, mais elles sont si frontales et violentes qu’on ne peut les ignorer.

du

22

au

28

novembre


Sara BETHUNE

Restaurant Les SENS Portraits Photo

La raison est tragique. Et parfois faire des choses tragiques soulage. Montrer des visages, d’hommes et de femmes, des paysages, des instants. Faire de la photographie pour montrer simplement l’état des choses, comme pour resituer le réel, comme pour le retraduire, lui donner un autre sens, en le fragmentant. Créer un nouvel espace temps, entre ce que l’on a vu, et ce qui se retrouve figé à jamais sur le papier. Parler d’un «halo», d’un brouillard, d’un souvenir. La neutralité de l’être, l’intimité d’un lieu. Photographier une personne avec rigueur, la capturer, l’accentuer. Se confronter a une présence, abscence.

du

20

au

28

novembre


Tatiana BENOIST

Bouquinerie Pass’âge Insolite et plaisir

J’appréhende la photo comme un plaisir de mettre en image tout ce que je vois et qui ravi mon regard, sans trop de technique de lecture de photo.

photo, ainsi que le lieu qui va accueillir l’expo. Cette dénomination laisse place à la surprise, le public ne se projete pas dans une thématique avec des attentes précises: il Ça peut être de laisse juste sa curiosité l’architecture, des guider ses pas jusqu’à paysages, des portraits, l’expo pour être étonné. des situations, des objets, des animaux, des montages, etc… Tout et rien… Insolite et plaisir: ce nom définit bien ma manière d’appréhender la

du

20

au

28 novembre


Tristan GRUJARD

Bouquinerie Pass’âge

De l’amalgame sous les débris Une mise en scène intervenue sur le vif, qui vient saisir une situation guerrière ambigue de notre époque contemporaine. Un individu encagoulé apparaît dans un environnement singulier, derrière un mur, qui délimite la bordure entre une zone protégée et protectrice. Plus le mur s’effondre et disparaît, plus le protagoniste s’engage dans un territoire des possibles et de la visibilité.

du

20

au

Le mur, visible dès les premières secondes de la vidéo, établit un contact ambigu avec le monde extérieur, en faisant se rencontrer des rapports de domination et l’exploration d’un paysage imaginaire. Derrière le mur, l’individu encagoulé qui en émerge en le perforant, fait écho à des tendances fascinatoires. Sa cagoule rappelle des figures mythiques de l’émeute. Cet individu apparaît dans un environnement hostile, où règne une

28 novembre

violence symbolique mais manifeste. Il est évidemment question de délocaliser l’action artistique en offrant à cette œuvre une visibilité seconde par sa mise en situation dans la bouquinerie Pass’âge. Autant de critères qui tendent à redéfinir de nouvelles modalités de l’ «être ensemble ».


Wenjing WANG

Asso Fais-Le Le 4 ampère Infusion

Dans l’article La photographie ou l’écriture de la lumière, Jean Baudrillard a comparé la «photo bruyante» dans les médias à «une infusion constante» qui ne copie pas la réalité mais reproduit un autre monde autour de nous et qui inocule une signification imposée. Non seulement l’image est surchargée de trop de sens, mais aussi de toutes les informations. Elles font irruption dans nos vies pour nous

du

21

au

raconter «la réalité», «les catastrophes», «les événements marquants», etc... A l’époque de l’explosion de l’information, connaissons-nous plus ce monde ? Ou vivons-nous juste dans la «fiction» créée par les médias.

28 novembre


Bouquinerie Pass’âge La compression

L’époque de l’explosion de l’information est aussi l’époque de la compression. Face à trop d’informations on essaie de résumer, raccourcir, simplifier tout ; afin d’économiser du temps, de connaître plus. Cependant on s’arrête tou jours au niveau «connaî tre» (pas au point de «comprendre»). C’est une méprise de penser que «connaître» c’est «comprendre». Aujourd’hui, l’exemple le plus typique est Twitter. L’une de ses spécificités est que chaque message compte un maximum de

du

20

au

140 caractères, ce qui permet de faire circuler les informations plus rapidement. En octobre 2009, deux garçons américains ont commencé à mettre des livres classiques sur Twitter. Chaque livre célèbre a été résumé en une phrase qui contient, bien sûr, un maximum de 140 caractères. Donc j’ai

28 novembre

réécrit un livre de Walter Benjamin : L’oeuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique, de manière à ce qu’il corresponde au critère Twitter. Chaque page est constituée d’une seule phrase qui inclut un maximum de 140 caractères.


Vincent MANGEOT

Asso Fais-Le Le 4 ampère Painting-engineering (peintures/calligraphies/performances) C’est une de mes premières tentatives artistiques utilisant les sciences de manière poétique. Il s’agit de performances au cours desquelles j’utilise les outils de peinture ou de calligraphie que j’ai conçus et simplifiés à l’extrême.

Le maniement de ces outils et le résultat obtenu plongent l’observateur en hypnose dans la contemplation de phénomènes physiques non - visuels les environnants. Les techniques que j’ai développées me

Pour plus d’info: vmangeot.blogspot.com vincent.mangeot@gmail. com

du

21

au

28 novembre

permettent d’obtenir un résultat singulier. Les lignes se superposent ou se mélangent, les interférences provoquées par la trajectoire des coulures de couleurs, donnent une dimension cosmique et pschédélique, à ces peintures et à toutes surfaces exposées.


Les Lieux


Agence d’exploration Urbaine

Ancien Établissement Feuillet

Photographie-Vidéo 19, avenue de la Libération La Chancellerie bourgesavenir-utopies.blogspot.com/

Silence 19, rue Porte Jaune En face du Bistrot La Pleine Lune

Du 16 au 22 novembre

Du 25 au 28 novembre

Les ateliers de la Box

Bar le SAINT-PIERRE

Anthony & Bruno Le bip du bip 9 rue Edouard Branly. 1er étage Dans la cour derrière la BOX

Rendez-vous en Terre incongrue Vernissage le 18 novembre à 18h37 90’s party avec Dj Yoda Concert de cornemuse 11 rue Trois Bourses

Du 19 au 21 novembre

Du 18 au 28 novembre


Asso Fais-Le, Le 4 AMPERE

Du 21 au 28 novembre

#2 D’TENSION Vernissage le 21 novembre à 16h Finissage le 28 Novembre à partir de 16h Ouvert tous les jours de 14h à 19h 4, rue Ampère http://asso-faisle.blogspot.com - asso.fais.le@gmail.com - 09 81 07 09 67 Le collectif d’artistes et d’artisans de l’Association FL (FaisLe) s’est réuni autour d’un projet commun : réaliser ou aider à la réalisation de projets créatifs. Récupérer, réparer, bidouiller, transformer, confectionner. Créer des oeuvres artistiques ou artisanales via le travaildes matériaux de

récupération. Apprendre les uns des autres, se former, créer un réseau de partage de compétences. Dans un esprit de rencontre et d’entraide conviviale nous souhaitons participé et alimenter un réseau d’échange, de coopération et d’expérimentation, en quête d’indépendance.


Le BISTROT GOURMAND

L’ENDROIT

Voyages Ivoirien 5 Place Barre http://www.bistrogourmand.com/

Peinture 108 rue Bourbonnoux http://lendroitbourges.free.fr/

Du 16 au 28 novembre

Du 23 au 28 novembre

Coco CHARNELLE

Centre d’Esthétique Claudine Naudion

Du 20 au 28 novembre

Bastien & Guillaume 3 rue des Armuriers http://www.coco-charnelle.com/

Du 23 au 27 novembre Peinture/Dessin 36 rue Bourbonnoux


Bouquinerie PASS’AGE

Du 20 au 28 novembre

Insolite et plaisir De l’amalgame sous les débris La compression Vernissage le 20 novembre à 18h30 57 rue Bourbonnoux http://www.facebook.com/group.php?gid=349396238549&v=info Pourquoi exposer à la boutique? et pourquoi pas?! Pour ceux qui connaissent la bouquinerie c’est par essence un lieu de culture & d’imagination et pour en faire tenir autant dans un si petit espace il me faut faire preuve d’une sacrée créativité! Le livre met en branle notre imaginaire, notre curiosité, il se dévore,

il se partage, il nous bouscule, nous intrigue. Et si c’était ça l’art?! Ma boutique, espace de rencontre, je la veux insolite, conviviale & ouverte avec une bonne dose d’impertinence, de poésie & de folie. Elle doit être une proposition à la découverte.... de textes, de musiques, de photos, de dessins... Une proposition à la

découverte de l’AUTRE Aimons nous les uns les autres ...ou pas! Mais ne restons pas indifférents.


JEREMSTAR CAFE

Julie Haute Coiffure

Loana Soirée Fashion Party le 20 nov. 2 avenue Jean-Jaurès http://www.jeremstar.fr/accueil-1.html

Atmosphère,atmosphère 3 place Planchat http://www.julie-haute-coiffure-18000.fr/

Du 20 au 28 novembre

Du 18 au 27 novembre

Imprimerie PAT’FLASH

Le LIVING Bar Café

Crash Graphique 3 Rue Auron

Les Corps 1 boulevard Juranville

Du 23 au 28 novembre

Du 22 au 28 novembre


Dans la VILLE... Du 20 au 28 novembre

Who uses the space ? Slam blabla poésie Premier rendez-vous, samedi 20 à 18h, place Gordaine La muette parle Place Planchat, route de Paris Collectif Sysiphe Les yeux dans les yeux Rue Coursalon Autour des Tours Action au niveau des tours Jean Perrin, le 22 novembre Cellograff Avenue Gustave Eiffel (la Chancellerie), Place Cujas 1+1+1+1... Plaine du Moulon, la Chancellerie Signalétique Automnière Arrêt de bus Auron, à côté du palais d’auron Mémoire Quotidienne Panneau d’affichage libre en face du E.Leclerc, et sur la place Séraucourt


Restaurant la PLEINE LUNE

Du 16 au 28 novembre PVC/Pexiglass 12 rue Porte Jaune

FASHION

Du 23 au 28 novembre

Bombes Customs 77 rue d’Auron http://www.fashionpiercing.fr/

Restaurant LES SENS

Du 20 au 28 novembre Portrait Photo 30 rue Bourbonnoux


Le Plan


Les Annexes


DO Réaliser un projet avec tes moyens propres, qu'ils soient faibles ou importants. Le DIY* repose sur le principe de l'action individuelle ; toute action spontanée visant à produire/améliorer un objet, créer un espace d'échange et d'entraide, modifier l'espace privé ou public, mettre à disposition des ressources matérielles, informatives ou culturelles, etc... sont autant de pratiques affiliées au DIY. L'essentiel est d'agir sans attendre qu'on le fasse pour toi. *Do It Yourself (DIY) = « Fais-le toi-même »

Faire quoi ? Ce que tu veux. Tu es capable, seul ou à plusieurs, de réaliser pratiquement tout. Le DIY est généralement associé à la multidisciplinarité – produire un album, de l'enregistrement à la diffusion par exemple, le travail collaboratif – la répartition des tâches est essentielle dans tout projet conséquent – et le partage

des pratiques et connaissances car l'objectif est qu'un individu ou un groupe d'individus puisse atteindre l'autonomie la plus grande dans un processus de création quelconque (musique, arts, bâtiment, agriculture, …).

IT

Yourself Faire les choses par toi-même, c'est apporter quelque chose d'original dans un monde qui normalise les désirs et donc les biens produits. Plus que du simple anticonsumérisme, c'est utiliser ta puissance créatrice pour réaliser tes besoins, innover. C'est garantir l'hétérogénéité de la création et donc combattre le conformisme auquel tend toute institution sociale (politique, industrielle, artistique, …) car l'autonomie permet de tordre certaines règles. De là vient un rapport parfois conflictuel avec la Loi (squat, hack informatique, ...)


CONSTRUIS TA MAISON...


Hors d’Œuvre: 1DLVVDQFHGઆXQIHVWLYDO

Le festival Hors d’Œuvre a vu le jour au mois de mars dernier à Shanghai. Il est né d’une rencontre entre des professionnels du cinéma et du théâtre chinois et d’un étudiant des Beaux arts de Bourges. La vidéo pour dénominateur commun, l’enjeu étant d’en montrer la richesse et la diversité là où elle est encore peu considérée. La volonté d’un échange entre toutes les cultures a poussé les organisateurs à s’orienter vers un festival international rassemblant des œuvres venues, d’Asie, d’Europe, d’Afrique et d’Amérique.


Equipe & Remerciements: Conception du magazine:

Arthur GERBAUD, BULLE, Cécile DEMESSINE, Patricja PIERZCHAWKA

Les artistes:

Alex Moreau, Amour Chammartin, Anne-Cécile Desjardin, Arthur Gerbaud,Anthony Lanzenberg, Bastien Piet, Bruno Botella, Bulle, Cécile Authier, Cécile Demessine, Charles Lopez, Christophe Gerbault, Chien-Ming Huang, Collectif Sisyphe, Débora Incorvaia, Dj Yoda, Esther Gaston, Guillaume Ettlinger, Gaëlle Collet, Harold Cohen, Hélène Martel, Jean-baptiste Wejman, Jean-Florent Westrelin, Laure Ebuterne, Léa Lanoë, Leïla Launay, Matéo Clausse, Nicolas Lachambre, Patrycja Pierzchawka, Pauline Duchez, Pauline Gaudry, Romain Guillaume, Sara Béthune, Sofia Sefraoui, Tatiana Benoist, Tristan Grujard, Vincent Mangeot, Wenjing Wang

Les lieux:

Agence d’exploration Urbaine, Emmetrop, Asso Fais-Le, Bar Le Saint-Pierre, Le Bistrot Gourmand, Bouquinerie Pass’âge, Centre d’Esthétique Claudine Naudion, Coco Charnelle, L’Endroit, Fashion, Imprimerie Pat’Flash, Jeremstar Café, Julie Haute Coiffure, Le Living Bar Restaurant, Bar La Pleine Lune, Place Planchat, Restaurant Les Sens


© Nicolas LACHAMBRE On fait un bébé avec la bouche La Bannale - 2010


0,50€


La Bannale