Page 1

p.4 p.6 p.8 p.10 p.12

p.16-23

p.24-29

p.32-33

p.34 p.35

Avant-propos 3 Saisons pour une aventure Courir les Rues Les plateformes de création L’artiste associé Art au centre Les expositions Un Grand Ensemble - Jan Kopp Safe Sounds - Ziad Antar Les Horizons - exposition collective Amalia Pica Les Rayons Verts (événements pluridisciplinaires) Territoires en création Courir les Rues de Villejean - résidences croisées Résidence de Lucas Grandin Résidence de François Feutrie Les Éblouis - Jan Kopp Correspondances

p.38 p.39-43

Des rives continentales Le projet A.C.T. A.C.T. à Cluj, Belgrade et Saint-Ouen

p.46-47 p.48-49 p.50-53

Prospectives Les colloques et séminaires Les conférences et workshops Les éditions

p.54-57 p.58-61 p.62 p.63

Votre visite Agenda L’équipe Nos partenaires Courir les Rues est le titre d'un recueil de Raymond Queneau © Gallimard

1

2013 2014


Ziad Antar Bertille Bak

Taysir Batniji Julien Berthier

BIP - Bureau d’Investigation Photographique Fanny de Chaillé

Atelier Lieux Communs 2

Stéphane Crémer Dector & Dupuy L’Encyclopédie de la Parole

François Feutrie Les Frères Ripoulain

Lucas Grandin Charbel Haber

Sabine Hornig Emmanuelle Huynh Ann Veronica Janssens


Jan Kopp

Bertrand Lamarche Georges Maillols Pierre Martin Mircae Nicolae Vlad Nancă L’OuLiPo

Amalia Pica

Józef Robakowski

Guillaume Robert Rutje & Bloom Société Réaliste Collectif Suspended Spaces

3


René Jouquand Adjoint au Maire Délégué à la culture de la Ville de Rennes

4

En cette rentrée 2013, La Criée centre d'art contemporain de la Ville de Rennes, écrit une nouvelle page de sa foisonnante histoire, déjà longue de presque 30 ans. Beaucoup de nouveautés sont au programme : une saison thématique au titre poétique – Courir les Rues –, des événements pluridisciplinaires qui permettent de fertiles et inventives rencontres entre les différents champs de la création contemporaine, un artiste associé qui nourrit la programmation de ses recherches et intérêts, de nouvelles formes de visites, etc. Au cœur de cette dynamique nouvelle, on retrouve les forces vives de La Criée : production d'œuvres et d'expositions, publications et recherche, soutien et découverte des scènes artistiques, locale, nationale et internationale, place centrale de la transmission de l'art contemporain à tous les publics. Avec une conviction et une exigence infaillibles, La Criée développe depuis plusieurs années son action artistique non seulement dans ses murs mais aussi sur les territoires de Rennes. Bien nommée, la saison Courir les Rues offre l'occasion d'accentuer cet axe, via des résidences d'artistes dans les écoles et sur le quartier de Villejean, mais aussi une série d'événements et interventions artistiques dans l'espace public rennais. Cette nouvelle saison est également l'occasion de renforcer ou de nouer d'essentiels et riches partenariats avec les structures du territoire : avec le FRAC Bretagne, mais aussi avec l'École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne, avec l'Université Rennes 2, avec l'Académie de Rennes via ses écoles, collèges et lycées, ou encore avec la Maison de la poésie, le Musée de la Danse, le festival Mythos, le Bon Accueil, etc.


La Criée centre d’art contemporain est un équipement culturel de la Ville de Rennes. La Criée reçoit le soutien de la DRAC Bretagne, de la région Bretagne et du conseil général d’Ille-et-Vilaine.

Enfin, beaucoup plus à l'Est, à Cluj en Roumanie et à Belgrade en Serbie, le projet européen A.C.T., porté par La Criée, interroge la démocratie au regard des convictions et des espérances de l'art contemporain rennais, français et européen. La diversité, l'énergie et les découvertes insufflées par la saison Courir les Rues de La Criée réaffirme le dynamisme du centre d'art rennais et, à travers lui, l'engagement de la ville de Rennes pour la création et la diffusion de l'art contemporain. Bonne course à tous !

5


En cette rentrée 2013, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, se donne un nouveau mouvement et inaugure un cycle thématique sur trois ans : Courir les Rues (saison 2013-2014) Battre la Campagne (saison 2014-2015) Fendre les Flots (saison 2015-2016) Les titres de ces trois saisons sont empruntés à Raymond Queneau1. Queneau était poète et écrivain, lui faire référence, c’est affirmer que La Criée sera pour les trois années à venir un lieu où l’art se raconte. Queneau était mathématicien : comme lui, La Criée se nourrira d’autres disciplines. Queneau a fondé l’OuLiPo2 : comme lui, La Criée sera un lieu d’expérimentation et d’invention.

Sophie Kaplan Directrice

6

Déclinant dans un format inédit pour le centre d’art un modèle emprunté au spectacle vivant, La Criée collabore chaque saison avec un(e) artiste associé(e). Ce format permet d’expérimenter une nouvelle façon de travailler dans la durée avec un(e) artiste, d’être au plus près du processus créatif, d’imaginer de nouveaux partenariats et de développer des liens privilégiés avec son public. Le cycle Courir les Rues, Battre la Campagne, Fendre les Flots se bâtit en regard des territoires - géographique, social et culturel - au sein desquels il prend place. Il permet d’explorer trois horizons d’actions et trois imaginaires concomitants : l’espace urbain, l’espace rural et l’espace littoral.


Portant la conviction que l’art est un moyen de connaissance du monde et une possibilité d’enchantement, Courir les Rues, Battre la Campagne et Fendre les Flots souhaitent décloisonner les catégories et faire dialoguer entre elles les disciplines artistiques, les confronter aux autres champs de la connaissance, à travers des expositions, des événements, des rencontres, des productions, des résidences, des éditions, et, nous l’espérons, l’invention de formes nouvelles. Alors entrez, venez, marchez, courez : nous vous attendons, nombreux et curieux, différents et exigeants, pour fendre les rues, abattre la campagne et dévorer les flots avec nous ! Parce que, si notre sel sont les artistes et notre asphalte les œuvres, notre terre fertile c’est vous ! Et parce que l’art, comme la poésie, débordent tout : ils sont l’échappée libre3. 7 1. Courir les rues, Battre la campagne et Fendre les flots sont les titres de recueils de Raymond Queneau © Éditions Gallimard. 2. L’Ouvroir de Littérature Potentielle est un groupe international de littéraires et de mathématiciens fondé en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais, avec comme co-fondateur l’écrivain et poète Raymond Queneau. Les oulipiens utilisent les contraintes, qui existent ou qu’ils inventent, comme génératrices de leur écriture. 3. D’après Jean-Didier Vincent, neuropsychiatre et neurobiologiste.

Septembre 2013 – Août 2016


La ville est le terrain de jeu de Courir les Rues. Jouer ici c’est imaginer, c’est expérimenter, c’est créer, c’est transmettre. La ville de Courir les Rues est un espace que l’on parcourt, que l’on traverse, où l’on flâne, où l’on accélère, où l’on glane. C’est un lieu de rencontres, mais aussi de conflits. La ville de Courir les Rues est une muse. La ville de Courir les Rues est un miroir de nos vies modernes.

8

Durant une année, la ville prend ses quartiers à La Criée, transformée en place publique. Quatre expositions s’y succèdent : les expositions personnelles de Jan Kopp, Ziad Antar et Amalia Pica, ainsi qu’une exposition collective, Les Horizons. De nombreux événements font écho aux expositions : concerts, rencontres, performances, visites de traverses, etc. En retour, La Criée arpente la ville : à travers ses projets de territoires en création menés dans les quartiers de Rennes avec les artistes Lucas Grandin et François Feutrie, ainsi qu’à travers une série d’actions menées dans l’espace public. Jan Kopp est l’artiste associé à Courir les Rues, pour laquelle il propose une exposition entièrement inédite, élabore un projet dans l’espace public impliquant étudiants et habitants rennais et, plus largement, nourrit la programmation de ses intérêts, idées et recherches.


Plus loin, à travers la poursuite du projet A.C.T. Democ[k]racy, La Criée porte à l’échelle du territoire européen – à Cluj et à Belgrade – les questionnements sur la ville comme espace d’expression ou de répression de la démocratie. Pour rendre compte de l’expérience vécue, La Criée édite tout au long de la saison des publications apériodiques – Les Cailloux –, qui viennent prolonger le travail dans et hors-les-murs par des textes de critiques et de chercheurs, par des interventions artistiques, par des entretiens … bref, qui élargissent les horizons. Courir les Rues dessine ainsi une nouvelle géographie urbaine où l’on découvre que, des dalles de béton aux ruelles de terre et des boulevards du crépuscule aux chemins de désir, les rues se multiplient.

9

Septembre 2013 Août 2014 Première Saison


10

Courir les Rues s’adosse à l’architecture de travail mise en place à La Criée depuis 2008 sous la forme de quatre plateformes de création : Art au centre, Territoires en création, Des rives continentales et Prospectives. Ces quatre plateformes lui permettent une pertinence d’actions sur les différents territoires qu’elle occupe : son espace d’exposition (Art au centre), les territoires de la ville de Rennes, de l’Ille-et-Vilaine et de la Bretagne (Territoires en création), l’Europe (Des rives continentales), les territoires plus immatériels de la recherche (Prospectives).


ART AU CENTRE développe la pratique des expositions dans l’espace du centre d’art. Le lieu présente des œuvres - le plus souvent inédites - d’artistes travaillant en Bretagne, en France et à l’international. C’est aussi l’espace de rencontre de tous les publics avec la création contemporaine, à travers un programme d’événements pluridisciplinaires – Les Rayons Verts – et de rendez-vous (visites, rencontres, ateliers…). TERRITOIRES EN CRÉATION développe des projets de création, de médiation et de diffusion sur les territoires de Rennes, du département d’Illeet-Vilaine et de la Région Bretagne, dans une dynamique de coopération durable associant les artistes, les habitants et un réseau de partenaires éducatifs, sociaux, etc. DES RIVES CONTINENTALES s’engage dans la production et la diffusion de projets à rayonnement européen et international (résidences d’artistes et de commissaires, coproductions d’œuvres et d’expositions, coéditions, programmes de recherche). PROSPECTIVES met au cœur de la vie du centre d’art la fabrique des pensées : organisation de colloques, séminaires, ateliers de recherche, publications, en lien avec un réseau de partenaires (laboratoires de recherche, écoles d’art, universités...).

11


Jan Kopp court les rues

Déclinant dans un format inédit pour le centre d’art un modèle emprunté au spectacle vivant, La Criée travaille chaque saison avec un(e) artiste associé(e). Ce format permet d’expérimenter une nouvelle façon de collaborer dans la durée avec un(e) artiste, au plus près du processus créatif. Jan Kopp, artiste nomade, court les rues des villes depuis quelques années : celles de Berlin, de Paris et de Rome déjà. Cette année, c’est à Rennes qu’il usera ses semelles. Jan Kopp a un rapport très direct avec la ville : s’il la court et la parcourt, c’est qu’elle constitue une source d’inspiration toujours renouvelée, dont il tire une poétique urbaine située à la croisée des tensions sociopolitiques exacerbées, de l’éclosion incontrôlable de la liberté individuelle et de la beauté enfouie des paysages bétonnés. Pour Courir les Rues, il propose une exposition entièrement inédite, élabore un projet dans l’espace public impliquant étudiants et habitants rennais et, plus largement, 12 nourrit la programmation de ses intérêts, idées et recherches. _ Jan Kopp est né en 1970 à Francfort (Allemagne). Il vit et travaille à Paris (entre autres).

Après des études de philosophie à la Sorbonne, il est diplômé de l’école des Beaux-Arts de Paris en 1996. Il a suivi divers programmes de résidence en France et à l’étranger dont celui à PS1/Moma à New York. Il est très tôt repéré pour ses interventions dans l’espace public qui investissent les lieux laissés vacants. Son travail recourt à de nombreux médias (son, vidéo, dessin, sculpture, performance) et se déploie aussi bien à travers de vastes installations, conçues au regard des espaces qu’elles occupent, que de formes plus discrètes. Parmi ses dernières expositions personnelles figurent celle au centre d’art contemporain, Abbaye de Maubuisson (2011), au Kunstraum Dornbirn, Autriche (2010) et au FRAC Alsace (2008). Jan Kopp a participé à de nombreuses expositions collectives dont récemment : Le Nouveau Festival, Centre George Pompidou, Paris (2012), Architecture, Utopies, Dessin, MNAC, Bucarest (2011), Res Publica, MMOMA, Moscou (2010) et Fragile, Musée d’art Contemporain, St Etienne (2009). Il a présenté son travail à Rennes, dans la galerie du TNB, en 2000, dans le cadre du festival Mettre en Scène.


J’ai commencé à courir vers quinze ou seize ans, assez régulièrement. Près de la maison où j’habitais se trouve un lac, un chemin d’environ six kilomètres en fait le tour. Je cherchais à réaliser ce parcours de plus en plus vite. Puis, cette obsession de la performance m’a lassé et j’ai abandonné la course à pied. Je l’ai reprise vingt ans plus tard, un été à Paris. Une nuit d’insomnie, je me suis levé, je suis sorti et j’ai recommencé à courir. Je portais des vêtements et des chaussures de ville. Seul sur les grands boulevards, je n’entendais que ma respiration et mes pas. J’ai couru ainsi plus d’une heure, sans choisir de parcours particulier, sans m’arrêter. Le lendemain, j’ai fait de même. Par la suite, je me suis équipé et j’ai pris l’habitude de courir à l’aube, dans les rues, d’abord à Paris puis à Berlin où je suis allé vivre quelques années. Courir la ville, c’est me l’approprier, créer un rapport actif avec elle, ne pas la subir. C’est une conquête aussi bien poétique que physique. Je cours lentement, sans regarder ma montre, sans connaître les distances. Je change régulièrement de parcours. Je découvre ainsi la ville. Elle est presque vide à cette heure et les rares personnes visibles sont pour la plupart ivres et/ou amantes. Pendant la course, la ville devient légère, flottante, volatile ; les sons qu’elle produit, les perspectives qu’elle présente n’existent pas autrement. Quand j’arrive dans une ville que je ne connais pas, je cherche à la comprendre par sa géographie. J’en réalise des cartes et des plans ; je l’explore comme lieu potentiel d’interventions. Je cherche les marchés, les parcs, les grands axes, les rivages, les labyrinthes des centres historiques et les monotonies des périphéries. Je cherche la transformation discrète, inattendue, allant jusqu’à la contradiction. Je cherche comment la ville se forme et se déforme. La ville est un grand ensemble qui nous regarde et qui nous parle dans sa propre langue.

Rennen in Rennes


14


ART AU CENTRE

15


UN GRAND ENSEMBLE

Jan Kopp Exposition du 20 sept. au 17 nov. 2013

Artiste arpenteur, nomade, polysémique et polyglotte, Jan Kopp court les rues au sens propre comme au figuré, à la recherche de signes et de questionnements liés à nos environnements quotidiens, temporels et physiques, politiques et poétiques. Pour La Criée, Jan Kopp imagine l’installation monumentale Grand Ensemble, qui envahit l’espace du centre d’art. Elle est constituée de centaines d’objets ayant forme de tige : bâtons, branches, manches à balai, tringles à rideau, pompes à vélo, antennes télescopiques, règles, tubes etc. Ces objets, collectés par l’artiste auprès des rennais en amont de l’exposition, sont comme des « “ mètres-étalons personnels ” déplacés depuis divers points de la ville de Rennes et qui dessinent une géographie ou un réseau imaginaire matérialisé par leur assemblage temporaire dans le centre d’art1 ». Œuvre collective, du moins participative, Grand Ensemble est emblématique des préoccupations de 16 l’artiste : le faire ensemble et le vivre ensemble. Une sélection des dessins ainsi qu’une nouvelle vidéo complètent ce grand ensemble. On retrouve dans les dessins – qui forment un ensemble préparatoire, presque archéologique de la mise en œuvre du travail de l’artiste – la multiplicité et la liberté qui caractérisent l’artiste. La vidéo Courir Niemeyer a été réalisée au printemps dernier au Liban. On y voit l’artiste courir sur le site de la Foire Internationale de Tripoli, réalisation inachevée d’Oscar Niemeyer. L’œuvre interroge l’architecture et ses espaces vacants, les lignes de fuite et d’horizon, la ville utopique et conflictuelle, les croisements et les échanges.


Dans le Grand Ensemble de Jan Kopp, chacun est libre de construire ses villes invisibles et ses trajets imaginaires, où l’art est à chaque coin de rue palpable, partagé, vécu comme expérience. 1. Jan Kopp, « Collecte pour Un Grand Ensemble », texte préparatoire à l’exposition, juin 2013.

de gauche à droite — Jan Kopp, Courir Niemeyer, 2013, captation vidéo : Nessrine Khodr, courtesy de l'artiste

— Commissariat de l’exposition : Sophie Kaplan Production : La Criée centre d’art contemporain — Les Rendez-vous Vernissage : vendredi 20 septembre 2013, 18h30 Rencontre avec Jan Kopp : samedi 21 septembre, 15h Visite After Work : vendredi 27 septembre, 17h Visite de traverse : par l’écrivain Tanguy Viel, dimanche 17 novembre, 15h

Jan Kopp, Grand Ensemble, 2013, dessin préparatoire, crayon couleur sur papier, courtesy de l'artiste Jan Kopp, Parc Jaune, 2012, encre et aquarelle sur papier, courtesy de l'artiste

— Les Rayons Verts (événements pluridisciplinaires) : voir p.24

17


SAFE SOUNDS

L’image, fixe ou en mouvement, constitue le cœur de l’œuvre de Ziad Antar. S’intéressant aux différents supports et techniques photographiques et filmiques, il fait de ceux-ci la matière première de son travail. Pour la série Expired (2000 - 2010), il a ainsi réalisé des vues urbaines et des portraits à partir de vieux négatifs périmés, récupérés dans les arrière-boutiques de studios photos. Chez lui, l’image est une idée1.

Ziad Antar

Exposition du 13 déc. 2013 au 16 février 2014

L’exposition Safe Sounds présente une sélection de films et de vidéos réalisés entre 2003 et 2013. Les sujets sont puisés dans l’environnement quotidien de l’artiste. Sa façon de filmer est d’une grande économie de moyens : durées courtes, sujets uniques, plans séquences ou plans fixes, absence de montage, utilisation de matériel basique, etc.

18

Dans le travail de Ziad Antar, la musique joue un rôle important. Elle est le sujet de plusieurs de ses œuvres. Les vidéos de la série Night of Love, débutée en 2009 et dont il réalise pour l’exposition deux nouveaux opus, sont différentes interprétations d’une des chansons d’Oum Kalthoum les plus populaires du monde arabe. À travers les plans fixes sur des musiciens aux styles et origines très différentes, se dessinent tout le paradoxe et la richesse de la musique, à la fois extrêmement ancrée culturellement et absolument universelle. Dans les œuvres de Ziad Antar, la situation conflictuelle du Liban et plus largement du MoyenOrient n’est jamais représentée directement, mais est néanmoins très présente, comme un état de fait. Dans la vidéo Safe Sound, il filme le quotidien de sa famille pendant la guerre des 30 jours, qui opposa en 2006 Israël et le Hezbollah. On ne voit rien des combats et des


morts, mais on perçoit la réalité de la guerre à travers la marche lente des heures, l’ennui des gens, le bruit d’une bombe au loin. Ziad Antar développe une approche directe de la réalité du monde. Et de cette réalité - multiple, complexe, mouvante - il extrait des images qui sont des évidences. Des fulgurances aussi. 1. Barbara Coffy, http://libalel.wordpress.com/2011/02/01/une-idee-une-video-ziad-antar

— Commissariat de l’exposition : Sophie Kaplan Production : La Criée centre d’art contemporain — Les Rendez-vous Vernissage : vendredi 13 décembre 2013, 18h30

Ce vernissage est organisé conjointement à ceux de l’EESAB-site de Rennes, du FRAC Bretagne et du Musée des Beaux-Arts, associés pour promouvoir la scène artistique rennaise à l’occasion des Ateliers Portes Ouvertes organisés par la Ville de Rennes

Rencontre avec Ziad Antar : samedi 14 décembre, 15h Visite After Work : jeudi 19 décembre, 17h30 Visite de traverse : programmation en cours — Les Rayons Verts (événements pluridisciplinaires) : voir p.25 —

Ziad Antar est né à Saïda, au Liban, en 1978. Il vit et travaille à Saïda et Paris (entre autres). Les œuvres de Ziad Antar ont été exposées dans de nombreux musées et notamment à la Tate Modern de Londres, au Centre Georges Pompidou et au Palais de Tokyo à Paris, ainsi qu’au New Museum de New York et au Witte de With de Rotterdam. Il a également participé à la Biennale de Sharjah aux Émirats Arabes Unis en 2009 et 2013, et à la Biennale de Taipei, Taïwan en 2008.

— En écho à l’exposition de Ziad Antar à La Criée, la galerie Art & Essai de l’Université Rennes 2 invite le collectif Suspended Spaces entre novembre 2013 et janvier 2014. L’exposition a pour point de départ la dernière étape du projet Suspended Spaces, qui s’est tenue au printemps 2013 au Liban. Se déclinant en résidences d’artistes et en un symposium international, elle envisageait la réalité libanaise sous le prisme d’un lieu qui entre en résonance avec l’histoire commune de notre modernité : le projet inachevé d’Oscar Niemeyer à Tripoli. L’exposition réunit une dizaine d’artistes, parmi lesquels Basma Alsharif, Marwa Arsanios, François Bellenger, Valérie Jouve et Lamia Joreige. Ziad Antar fait partie du projet Suspended Spaces depuis 2007. Jan Kopp est l’un des cinq membres du collectif qui porte l’aventure de Suspended Spaces.

de gauche à droite — Ziad Antar, Le Radar, 2007, 3', vidéo coul., son, courtesy galerie Almine Rech, Paris Ziad Antar, Night of Love, 2009, 40'', vidéo coul., son, courtesy galerie Almine Rech, Paris


LES HORIZONS Taysir Batniji Julien Berthier Blaise Drummond Les Frères Ripoulain Sabine Hornig Ann Veronica Janssens Bertrand Lamarche Georges Maillols Józef Robakowski Etc.

Exposition du 14 mars au 11 mai 2014

« Au centre de Foedora, métropole de pierre grise, il y a un palais de métal avec une boule de verre dans chaque salle. Si l’on regarde dans ces boules, on y voit chaque fois une ville bleue qui est la maquette d’une autre Foedora. Ce sont les formes que la ville aurait pu prendre si, pour une raison ou pour une autre, elle n’était pas devenue telle qu’aujourd’hui nous la voyons. » Italo Calvino, Les Villes Invisibles, 1972

Les Horizons est le nom d’un célèbre immeuble rennais de Georges Maillols. Construit en 1970 selon des modules géométriques simples, composé de deux tours jumelles de près de 100 mètres de haut, il est l’un des premiers immeubles de grande hauteur français. Comme de nombreux autres, le nom des tours de Maillols est évocateur : de la Cité des Étoiles de Renaudie à la Cité Radieuse du Corbusier, c’est toute une utopie urbaine qui est en marche, portée par une architecture, mais aussi par une toponymie. Cependant, les réalisations architecturales modernistes 20 ont souvent mal vieilli et certains quartiers, à leurs débuts

symboles de l’amélioration de l’habitat et du mieux vivre, se sont transformés en ghettos où se concentrent les problèmes économiques et sociaux. Le rêve est devenu un échec et les noms des ironies.

Au-delà de cet ancrage moderniste, la ville toute entière et sous toutes ses formes est porteuse de réalités contradictoires : la plus grande richesse y côtoie la pauvreté extrême, et la plus grande beauté, la plus grise banalité. La ville est un Eldorado pour les migrants, mais pour beaucoup, elle se transforme en un lieu d’une misère encore plus grande. La ville est la cible privilégiée des bombes et le lieu de convergences des conflits, mais elle est aussi le lieu de tous les possibles, de la plus grande liberté.


de gauche à droite — Ann Veronica Janssens, Oscar, 2009 vidéo, 12', courtesy de l'artiste

Les Horizons rassemble des œuvres – films, photographies, peintures, sculptures, dessins, installations – qui touchent à la fois à l’idée de ré-enchantement de la ville et à l’espace urbain comme lieu de conflits (ou de fulgurances) politiques, sociaux et/ou esthétiques. De Kaboul à Los Angeles en passant par Łódź et Nancy, les villes dont parlent les œuvres présentées dans l’exposition appartiennent à des réalités géopolitiques très différentes, cependant elles apparaissent toutes comme des espaces où tout est, d’une certaine manière, extraordinaire.

Taysir Batniji, Gaza, 1999-2006 / La ville série d'environ 25 photographies, tirages lambda, dimensions variables, courtesy galerie Eric Dupont, Paris

— Commissariat de l’exposition : Sophie Kaplan et Jan Kopp Production : La Criée centre d’art contemporain — Les Rendez-vous Vernissage : vendredi 14 mars 2014, 18h30 Rencontre avec les artistes : samedi 15 mars, 15h Visite After Work : vendredi 21 mars, 17h Visite de traverse : programmation en cours — Les Rayons Verts (événements pluridisciplinaires) : voir p.27

21


AMALIA PICA Exposition du 5 juin au 17 août 2014

L’artiste argentine Amalia Pica développe depuis une dizaine d’années une œuvre d’une grande élégance et efficience formelle et visuelle. Empruntant aux univers romantique, minimal et conceptuel, dans le même temps résolument contemporaine, celle-ci se décline en sculptures, installations, œuvres sur papier et vidéos. La question de la communication, de l’énonciation et de la nature performative du langage – verbal ou non – est l’un des centres d’intérêts principaux de l’artiste, qui en explore les systèmes et les fonctionnements. Les œuvres d’Amalia Pica sont souvent constituées d’objets empruntés ou dérivés du quotidien, qu’elle assemble, prolonge, déplace et réinterprète par des gestes simples. Ainsi, dans Some of That Colour # 4 (2011), la couleur des fanions d’une banderole, à moitié décrochée, semble avoir coulé sur une feuille de papier accrochée au mur derrière elle. Chez Pica, les objets sont donc présents à la fois en eux-mêmes et pour leur capacité à être l’image 22 d’autre chose : « Je recherche le potentiel de redéfinition présent dans le processus de traduction ou de déplacement des formes, du langage ou du contexte1 ». Pour cette raison, les différentes expositions de Pica présentent régulièrement des œuvres ou des séries d’œuvres identiques, dans des combinaisons différentes, comme autant de conversations. Au cœur de la réflexion de l’artiste se trouve également la question de la distance entre et aux choses, interrogée du point de vue de l’individu dans la société, dans l’histoire et face à l’art. La série Sorry for the Metaphor, composée de photocopies A3 collées au mur, sur lesquelles on voit l’artiste, seule face à un paysage, tenter de communiquer, est à ce titre exemplaire.


de gauche à droite — Amalia Pica, Constructed View #2, 2013, photocopies, colle à papier peint, dimensions variables, courtesy Herald St. Londres, Johann König, Berlin , Marc Foxx, Los Angeles, Steigter van Doesburg, Amsterdam, photo Roman Maerz

Dans cette réflexion, la place du spectateur est centrale : à la fois auditeur, regardeur et promeneur, faisant le lien entre les œuvres en parcourant l’exposition, il est celui qui en complète le sens. 1. Amalia Pica, entretien avec João Ribas et Julie Rogrigues Widholm, in Amalia Pica, Ed. MIT List Visual Center et MCA Chicago, 2013, p.15.

Amalia Pica Some of that Colour #4, 2011, installation, courtesy galerie Herald St. Londres

— Commissariat de l’exposition : Sophie Kaplan Production : La Criée centre d’art contemporain — Rendez-vous Vernissage : jeudi 5 juin 2014, 18h30 Rencontre avec Amalia Pica : samedi 6 juin, 15h (sous réserve) Visite After Work : vendredi 13 juin, 17h Visite de traverse : programmation en cours — Les Rayons Verts (événements pluridisciplinaires) : voir p.28 —

Amalia Pica est née à Neuquén, en Argentine, en 1978. Elle vit et travaille à Londres. En 2012 et 2013, des expositions personnelles d’Amalia Pica ont été organisées au Museum of Contemporary Art de Chicago, au MIT List Visual Center de Cambrige, Massachussetts, à la Kunstalle de Saint-Gall, Suisse, au Museo Tamayo de Mexico, à la Kunstalle de Lisbonne, ainsi qu’à la galerie Johann König de Berlin et à la galerie Herald St. de Londres.

23


LES RAYONS VERTS Événements pluridisciplinaires

Un rayon vert est un phénomène optique rare qui peut être observé au lever ou au coucher du Soleil, et qui prend la forme d’un point vert visible un bref instant à son sommet, lorsqu’il frôle l’horizon. Un tel phénomène peut également être observé avec la Lune. (Wikipédia)

En écho à ses expositions, La Criée propose tout au long de l’année des événements qui explorent les points de contact entre l’art contemporain et les autres champs de la création et de la connaissance, au travers de concerts, spectacles, performances, lectures, etc. Expérimentant de nouvelles formes de croisements, les Rayons Verts courent les rues pour les transformer en rivières, en îles, en jardins et donnent à voir ce qui s’invente au - delà des horizons attendus. Entre le 15 et le 20 octobre 2013 Thomas Rutgers & Jitske Blom « OpenBaar Kabaal » 24 Performance sonore Quelque part dans Rennes

En partenariat avec le Bon Accueil Dans le cadre du festival Maintenant, présenté par l’association Electroni[k]

OpenBaar Kabaal (Brouhaha public) est une performance sonore impromptue, orchestrée dans l’espace public par le duo néerlandais Thomas Rutgers & Jitske Blom. Discrètement équipés de petits percuteurs électromécaniques commandés à distance, bancs, vitrines, lampadaires, rampes d’escalier deviennent le temps d’une improvisation autant d’instruments au service d’une symphonie urbaine.


De gauche à droite — Le collectif Suspended Spaces sur le site de la Foire Internationale d’Oscar Niemeyer à Tripoli, Liban, 2013, courtesy des artistes

Jeudi 21 novembre 2013, 20h30 Marcel Bénabou, Jacques Roubaud, Olivier Salon, etc. « L’OuLiPo court les rues » Lecture publique Aux Champs Libres

Jitske Blom & Thomas Rutgers, Openbaar Kabaal, 2010, intervention dans l’espace public, photo Thomas Rutgers, courtesy des artistes

En partenariat avec la Bibliothèque des Champs Libres

L’Ouvroir de Littérature Potentielle (OuLiPo), dont Raymond Queneau est l’un des fondateurs, est un groupe international de littéraires et de mathématiciens. Considérant que les contraintes formelles sont un puissant stimulant pour l’imagination, celles-ci leur servent de base pour produire de nouvelles structures destinées à encourager la création. Depuis 2010 et l’exposition que leur a consacrée la bibliothèque des Champs Libres, les Oulipiens reviennent chaque année à Rennes pour une lecture publique. En écho au titre de la saison de La Criée, c’est autour de Courir les Rues que se fait cette année le choix des textes. 25

Jeudi 23 janvier 2014, 20h30 Jan Kopp, Daniel Lê, Françoise Parfait et Eric Valette du collectif Suspended Spaces. « Famagusta, Tripoli, Beyrouth, Rio : récits suspendus » Conférence illustrée / racontée À La Criée Sur une invitation de Jan Kopp


Le projet Suspended Spaces a commencé à Chypre en 2007 et s’est poursuivi au Liban depuis 2011. Autour du collectif éponyme, il réunit plus d’une cinquantaine d’artistes et chercheurs internationaux. « Le déplacement, la décentration du regard artistique, le “ retour du réel ”, sont envisagés dans ce projet comme la tentative de remettre en perspective et pourquoi pas de réconcilier les idéalismes modernistes universalistes et les réalités géopolitiques, souvent dramatiques. Et dans le quotidien de cette recherche en déplacement, les efforts pour comprendre et se faire comprendre participent aussi de manière importante au travail et aux expériences, dans un projet qui nous passionne de plus en plus pour sa capacité à faire l’objet de récits ». C’est à découvrir et à écouter ces récits que nous convie le collectif pour ce Rayon Vert. En Février 2014

26 Charbel Haber

Concert À La Criée

Sur une invitation de Ziad Antar

Charbel Haber est un jeune guitariste, compositeur et expérimentateur électronique très actif de la scène libanaise. Basé à Beyrouth, il est co-fondateur du groupe post-punk Scrambled Eggs. Il est également très impliqué dans le courant des musiques improvisées (membre de Musique Improvisée Libre au Liban, du trio BAO, du Moukhtabar Ensemble, du Grendizer Trio) et est à l’initiative des labels Those Kids Must Choke et Johnny Kafta’s Kids Menu. À La Criée, en écho aux recherches sonores de Ziad Antar, il propose une performance à la fois expérimentale et mélodique.


De gauche à droite — Charbel Haber, photo Tony Elieh

29 mars 2014, 16h Les Frères Ripoulain « Chemins du Désir » Marche collective Dans l’espace public, Rennes

Les Frères Ripoulain, Chemin du désir, 2010, performance, courtesy des artistes L'Encyclopédie de la parole, Conférence-Marabout, performance, courtesy des artistes

Les Chemins de désir sont des chemins tracés dans les espaces verts à mesure du passage des habitants, qui dessinent ainsi leurs trajets quotidiens, comme une résistance à la rigueur de la carte tracée par l’urbanisme. À la mesure du pas et grâce à une marche forcée, l’action à laquelle nous convient les Frères Ripoulain consiste à augmenter un chemin de désir existant d’extensions poétiques et afonctionnelles. Entre le 15 et le 21 avril 2014 L’Encyclopédie de la parole « Conférence-Marabout » Conférence performée À La Criée Dans le cadre du festival Mythos.

Sur le mode plaisant de la dérive et de l’association d’idées, la Conférence-Marabout se propose de faire écouter une sélection de documents issus de la collection de l’Encyclopédie de la parole. Emaillée de commentaires, de digressions, de restitutions performées, de petits détours chorégraphiques, la Conférence-Marabout est une promenade en zig-zag à travers les différentes entrées de l’Encyclopédie. Conception collective / Interprétation et écriture : Frédéric Danos, Emmanuelle Lafon, Nicolas Rollet.

27


Mardi 23 avril 2014, 19h30 Stéphane Crémer Carte Blanche À La Criée

En partenariat avec la Maison de la Poésie de Rennes

À l'issue de sa résidence d'écriture à la Maison de la Poésie, l'écrivain Stéphane Crémer propose une soirée Carte Blanche mettant à l'honneur les complicités artistiques, l'altérité, et les rencontres dont il nourrit son travail. En Mai 2014 Emmanuelle Huynh, Jan Kopp & guests Rencontre performée À La Criée En partenariat avec le Musée de la Danse Sur une invitation de Jan Kopp

28

Jan Kopp collabore régulièrement avec des danseurs et chorégraphes, qu’il invite ou qui l’invitent, parmi lesquels Loïc Touzé, Xavier Leroy, Alain Buffard et Marco Berrettini. La résidence de la chorégraphe Emmanuelle Huynh au Musée de la Danse en 2013/2014 est l’occasion d’imaginer ensemble un Rayon Vert, autour de leurs univers respectifs et du thème de la saison. Samedi 14 Juin 2014, 16h Dector & Dupuy Visite guidée / performance Dans les rues de Rennes Détournant les attendus de la visite guidée, les artistes Dector & Dupuy, nous font découvrir une face fantasque et


cachée de Rennes à travers leurs interprétations « imaginodocumentaires » d’objets trouvés lors d’une série de repérages préparatoires – trous dans un trottoir, écritures sur un mur et autres portes entrebaillées –. En Juillet 2014 Fanny de Chaillé (sous réserve) « La Course de lenteur » Performance Dans l’espace public Sur une invitation de Jan Kopp

« La course est une épreuve de vitesse ; une compétition sur une distance, un parcours donné. Je veux dans l’espace public organiser une course pour un grand nombre de personnes. En ces temps de promotion d’une certaine rapidité, combativité, compétitivité, productivité, je veux organiser une course qui irait à l’inverse de sa vocation, 29 renverser son processus et inventer une nouvelle règle : le loser c’est le gagneur ! Cette course est une course de lenteur, elle suit les règles de ce type de compétition mais son but est inversé : c’est celui qui arrive le dernier, qui est donc le plus lent, qui gagne la course. Tout le monde peut s’inscrire, le parcours est de 50 mètres environ et la règle est simple : il s’agit d’avancer, d’avancer toujours. Les arrêts et retours en arrière sont interdits. Avancer, donc, le plus lentement possible dans le but d’atteindre la ligne d’arrivée en dernier. » _ Pour les événements programmés en 2014, des informations plus précises seront disponibles sur le site internet et la page Facebook de La Criée dès le mois de décembre 2013. Pour certains Rayons Verts, l’entrée sera tarifée entre 5 et 15 euros.

De gauche à droite — Dector & Dupuy, visite guidée à Versailles avec la Maréchalerie, 2012, photo Philippe Denicourt Fanny de Chaillé, La Course de lenteur, 2010, projet participatif pour l'espace public, photo Marc Domage


30


TERRITOIRES EN CRÉATION

31


COURIR LES RUES DE VILLEJEAN Résidences croisées Janvier Juin 2014

Lucas Grandin Ma Cité idéale (vol.2)

Résidence à l’école Jean Moulin Lauréate du prix de l’Audace artistique et culturelle1, la Cité Idéale de Lucas Grandin gagne du terrain. L’artiste poursuit son exploration du quartier Villejean : partant de ses recherches sur l’urbanisme, l’architecture, le son et la vidéo, il invite les élèves, mais aussi leurs familles et les habitants du quartier, à partager une nouvelle étape de sa cité, transformée en atelier mobile. Le projet se développe en correspondance avec la résidence de l’artiste à Douala au Cameroun.

32

1. Le prix de l’Audace artistique et culturelle est organisé par le ministère de l’Éducation nationale, le ministère de la Culture et de la Communication et la Fondation Culture & Diversité. Il récompense un projet d’éducation artistique et culturelle exemplaire, développé dans un établissement scolaire avec une structure culturelle et en partenariat avec les collectivités territoriales.

Lucas Grandin est né en 1976. Il vit et travaille au Mans (entre autres).


de gauche à droite — Lucas Grandin, Vue de l’installation Ma Cité idéale à l’école Jean Moulin, Rennes, 2013, courtesy de l'artiste

François Feutrie Voyage stationnaire dans un décor utopique

François Feutrie, Balloon Over Town, 2013, photomontage, courtesy de l'artiste

Résidence à l’école Guyenne

Pour l’école Guyenne et le quartier Villejean, François Feutrie, artiste détourneur, propose de produire un paysage utopique. À partir d’une exploration des lieux cachés de l’école et d’une déambulation dans l’espace public, il s’agit de questionner la notion de faux à travers la création de systèmes trompeurs et d’objets poétiques, composant un décor multiplicateur d’imaginaires. Ce décor utopique est activé par les élèves, leurs familles et les habitants du quartier sous forme de micro-actions et de temps arrêtés. François Feutrie est né en 1983. Il vit et travaille à Rennes.

Cette saison, les artistes poussent les murs de leurs résidences en école et investissent tout un quartier de Rennes : de nombreuses rencontres, des échanges inédits et des expérimentations insolites sont au rendez-vous.

33

double page suivante de gauche à droite — Jan Kopp, L'Ébloui des Horizons, 2013, document photographique, courtesy de l'artiste Visite Correspondances de l'exposition Divers Faits, 2011, courtesy La Criée


LES ÉBLOUIS

Jan Kopp

Recherche et expérimentation dans l’espace public Octobre 2013 Juin 2014

Pour Courir les Rues, Jan Kopp construit un projet de recherche et d’expérimentation dans l’espace public. Les Éblouis est un cheminement dans la ville, guidé par des dispositifs légers qui produisent des dessins et des événements lumineux éphémères. Tout au long de la saison, l’artiste expérimente et filme l’installation de petits miroirs et de lentilles optiques dirigeables qui captent, reflètent et concentrent la lumière du soleil. Le déplacement des rayons lumineux produit des événements visibles et perceptibles sur les façades des bâtiments, sur le sol et sur d’autres éléments qui composent la ville. Les Éblouis sollicite la contribution d’étudiants et de résidents des tours d’habitation. Depuis les fenêtres des façades, il s’agit de décliner différents jeux de miroirs et de reflets pour donner à voir et à ressentir d’autres perceptions sensibles de l’architecture des grands ensembles. 34 Ce projet expérimente une nouvelle mesure du temps et de l’espace urbain, synchronisée sur les mesures des saisons et du soleil. Il est un calendrier à l’échelle de la ville, qui se vit avec les saisons, le soleil, les nuages et la pluie, l’obscurité et la clarté.


Correspondances est un projet d’échanges, un partenariat privilégié sur la saison culturelle pour découvrir, échanger, s’initier à l’art contemporain au contact des œuvres et des artistes. Conçu à partir de la programmation artistique du centre d’art, le projet associe différents temps de rencontres : une présentation du centre d’art dans la structure partenaire ; des visites commentées des expositions à La Criée ; des rencontres privilégiées avec des artistes et professionnels de l’art contemporain sur la saison ; des ateliers d’expérimentation plastique ; des accès privilégiés aux événements, etc. Chaque jumelage se définit en concertation avec les enseignants, animateurs ou éducateurs. Prenant appui sur les notions évoquées lors des visites, Correspondances propose cette saison d’explorer la thématique de l’imaginaire urbain, de créer et d’échanger via le blog Correspondances : http://www.correspondances-lacriee.fr Correspondances s’adresse cette saison en priorité aux : 35 collèges, lycées généraux, techniques et professionnels, écoles d’art, organismes de formation professionnelle, établissements médico-sociaux.

CORRESPONDANCES Jumelages d’éducation artistique et culturelle Octobre 2013 Juin 2014


36


DES RIVES CONTINENTALES

37


A.C.T.

Art Cooperation Transmission Democ[k]racy – A.C.T. – est un projet de coopération européenne engagé par La Criée depuis septembre 2012. Il regroupe une dizaine de partenaires en France, aux Pays-Bas, en Roumanie et en Serbie. Face aux replis identitaires et sécuritaires qui se manifestent dans différents pays européens, symptômes alarmants d’une Europe en crise de démocratie, A.C.T. postule l’art comme espace critique fondamental au débat sur l’avenir de la démocratie. A.C.T. entend promouvoir la création artistique contemporaine dans sa capacité à penser, inventer et représenter les mutations démocratiques d’une Europe à l’ère de la mondialisation. Combinant des expositions, des résidences, des séminaires et des rencontres, A.C.T. est un laboratoire commun et une fabrique pour des constructions démocratiques inventives et collaboratives. 38 Après Rennes et Eindhoven aux Pays-Bas la saison dernière, A.C.T. se poursuit à Cluj-Napoca en Roumanie à l’automne 2013, puis à Saint-Ouen et à Belgrade en Serbie au printemps 2014. — Les acteurs : La Criée centre d’art contemporain, Rennes, France École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne, Rennes, France Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, France Onomatopee, Eindhoven, Pays-Bas Fondation Altart, Cluj-Napoca, Roumanie Université d’Art et de Design, Cluj-Napoca, Roumanie Centre culturel de Belgrade, Serbie. — Contact & informations : Charlotte van der Werf Chargée de communication et de coordination c.vanderwerf@ville-rennes.fr 02 23 62 25 19 www.act-democracy.eu


de gauche à droite — Tomas Schats, Sawing Europe, 2013, dessin, courtesy de l'artiste Les Frères Ripoulain, GET UP, 2013, intervention urbaine, réalisation István Szakáts, Réka Szabo, photo Roland Váczi courtesy des artistes

A.C.T. IN CLUJ

Get Up

Exposition du 4 octobre au 27 octobre 2013 Fondation Altart, Cluj-Napoca, Roumanie Avec : Bertille Bak, Julien Berthier, BIP-Bureau d’Investigation Photographique, Mircea Nicolae, Les Frères Ripoulain, Guillaume Robert et Nicolas Coltice, Société Réaliste, Vlad Nanca Si l’on veut repenser la démocratie pour l’accomplir, il paraît important de s’éloigner de la principale figure démocratique qu’est le régime en tant qu’ensemble de procédures et d’institutions, pour revenir à sa définition comme forme de société et réelle manière d’être collective. Dans cette optique, les œuvres et artistes de Get Up questionnent les formes modernes de l’agora, lieu ambivalent d’interventions citoyennes et d’aliénation : alors que l’agora représentait hier le berceau des pratiques communautaires, est-elle toujours aujourd’hui le lieu d’expression du peuple ? — Commissariat de l’exposition : Ann Stouvenel, commissaire d’exposition, chargée des arts visuels, Mains d’Œuvres, Saint-Ouen.

39


Urbanisme et Libertés

Séminaire le 5 octobre 2013 Fondation Altart, Cluj-Napoca, Roumanie Les pratiques quotidiennes de la démocratie dans les villes européennes et la relation des artistes à l’urbanisme sont au cœur des échanges de ce séminaire. « On observe à Cluj des processus sociaux contradictoires, mais la ville est ouverte aux expérimentations sociales. Elle apparaît comme un laboratoire pour la renaissance de la socialité comme agent politique qui façonne la ville. » (István Szakáts). Cette situation est mise en perspective par des observations parallèles, faites dans d’autres villes d’Europe.

40

Le séminaire rassemble artistes, chercheurs et critiques : Julien Berthier (artiste, FR), Eugen Panescu (architecte/urbaniste, RO), Philémon, Bureau d’Investigation Photographique (artiste, FR) Norbert Petrovici (sociologiste, RO), Ann Stouvenel (curatrice, FR), István Szakáts (directeur de la fondation Altart), Attila Tordai (curateur, RO), Stefan Tiron (curateur, RO), etc.

École ouverte

Résidence du 4 au 13 octobre 2013 Université d’Art et de Design de Cluj-Napoca, Roumanie Pour cette troisième résidence d’A.C.T., des étudiants et professeurs de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne sont accueillis à l’Université d’Art et de Design de Cluj. Les étudiants et leurs enseignants découvrent les spécificités culturelles de l’enseignement et de la scène artistique locale, ils confrontent leurs pratiques et interrogent la notion d’identité culturelle en Europe.


A.C.T. in Belgrade

Get Up

Exposition du 17 janvier au 2 février 2014 Centre Culturel de Belgrade, Serbie Après Cluj, l’exposition Get Up voyage au Centre Culturel de Belgrade. Cet autre contexte coïncide avec un autre public et voit l’émergence de perceptions et significations nouvelles. — Commissariat de l’exposition : Ann Stouvenel, commissaire d’exposition, chargée des arts visuels, Mains d’Œuvres, Saint-Ouen

Shopping beyond survival ! Exposition du 7 mars au 13 avril 2014 Centre Culturel de Belgrade, Serbie

Shopping beyond survival! The subject predicating and (the) new property (Le shopping au-delà de la survie ! L’affirmation du sujet et la – nouvelle – propriété) est un projet transversal de réflexion sur l’appropriation de l’espace public dans un contexte démocratique, qui associe des artistes, des designers et des architectes. — Commissariat de l’exposition : Freek Lomme, directeur d’Onomatopee, Eindhoven, Pays-Bas.

41

de gauche à droite — Tomas Schats, Paintstroke, 2013, dessin, courtesy de l'artiste Aleksandar Maćašev, Repress, Resist, Consume, 2013, dessin, courtesy de l'artiste Tomas Schats, Palet, 2013, dessin, courtesy de l'artiste


Art et Démocratie

Colloque les 6 et 7 mars 2014 Centre Culturel de Belgrade, Serbie Le colloque Art et Démocratie constitue une synthèse du projet A.C.T. Il offre également l’occasion d’ouvrir ses perspectives. Les enjeux fondamentaux du projet et les rôles, en particulier, de l’éducation, de la poétique et de l’urbanisme dans la critique et la construction démocratiques sont débattus à nouveau. Le colloque permet par ailleurs d’approfondir certaines interrogations nées au cours de la mise en œuvre du projet. Il réunit, outre des artistes et penseurs en art, des chercheurs pluridisciplinaires concernés par les enjeux démocratiques contemporains : anthropologues, architectes, designers, enseignants, philosophes, sociologues, urbanistes. 42

Bearboz, Culture à étaler, 2013, dessin, courtesy de l'artiste

La liste des intervenants n’est pas encore fixée à ce jour.

École ouverte

Résidence du 28 février au 7 mars 2014 Faculté des Beaux-Arts de Belgrade, Serbie Des étudiants et des enseignants de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne et de l’Université d’Art et de Design résident à la Faculté des Beaux-Arts de Belgrade. Ils sont accueillis par Rados Antonijevic, artiste plasticien professeur de sculpture, et par ses élèves.


A.C.T. IN SAINTOUEN

Get Up

Exposition en février et mars 2014 Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, France Après Cluj et Belgrade, l’exposition Get Up fait étape à Mains d’Œuvres, lieu de création, de diffusion et de recherche à Saint-Ouen. La structure soutient des démarches artistiques, associatives et citoyennes, ce qui en fait une escale idéale pour A.C.T. — Commissariat de l’exposition : Ann Stouvenel, commissaire d’exposition, chargée des arts visuels, Mains d’Œuvres, Saint-Ouen.

Autour de la publication du catalogue d’A.C.T.

Rencontre en mars 2014 Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, France A.C.T. organise un temps de réflexion sur le catalogue publié autour du projet, en cours d’édition. Partenaires et intervenants du projet, éditeurs et graphistes, réfléchissent aux enjeux d’une publication collective.

43


44


PROSPECTIVES

45


COLLOQUES & SÉMINAIRES

Transmission / Émancipation

Colloque du Pôle Ressources Art Contemporain en Bretagne Vendredi 8 novembre 2013 Les Champs Libres, Rennes Le Pôle Ressources Art contemporain en Bretagne, qui réunit des représentants de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, du réseau régional d’art contemporain et de l’Éducation Nationale, se donne pour objet de mettre en place des temps de rencontre, de réflexion et de formation sur des problématiques conjointes liées à l’éducation artistique et aux pratiques culturelles. Ce colloque questionne les enjeux et modes de transmission des savoirs, au regard de la performance et d’autres champs disciplinaires. Il réunit des chercheurs en histoire de l'art, en sciences et NTIC, des didacticiens et des artistes, avec la participation de Jan Kopp. Ce colloque est organisé à l'attention des partenaires 46 de l'Éducation Nationale et des partenaires culturels. Il est également ouvert aux artistes, professionnels de l'art, étudiants, chercheurs et à tout public.


Séminaire A.C.T. à Eindhoven, 2013, courtesy La Criée

Urbanisme et Libertés (projet A.C.T.) Séminaire Samedi 5 octobre 2013 Fondation Altart, Cluj-Napoca, Roumanie Voir p.40

Art et Démocratie (projet A.C.T.) Colloque Jeudi 6 et vendredi 7 mars 2014 Centre Culturel de Belgrade, Serbie Voir p.42

La Figure de l’explorateur dans sa relation au territoire Séminaire Jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2014 Université Rennes 2

La Criée et l’Université Rennes 2 sont partenaires du projet Expéditions, porté par l’association rennaise l’Âge de la tortue. Expéditions est une expérimentation à la croisée des chemins de l’art, de la recherche en sciences sociales et de l’éducation populaire, initiée par le plasticien Romain Louvel. La finalité de ce projet s’inscrit dans un horizon de transformation de nos regards sur la ville et ses quartiers dits populaires. Le projet, débuté en mars 2012 à Rennes, se poursuit entre janvier 2013 et juin 2014 par un projet de coopération européenne réunissant les villes de Rennes, Tarragone et Varsovie. Le séminaire réunit des artistes, des pédagogues et des chercheurs en art et en sciences sociales.

47


CONFÉRENCES ET WORKSHOPS

Lieu de recherche, de ressources et d’expérimentations, La Criée est un partenaire privilégié de l’enseignement supérieur et de la formation en art contemporain. Le centre d’art propose tout au long de l’année des rencontres, conférences, workshops en partenariat avec l’École Supérieure d’Art de Bretagne et l’Université Rennes 2.

Conférence de Jan Kopp

Présentation de son travail par l’artiste en écho à son exposition Un Grand Ensemble à La Criée. Jeudi 19 septembre 2013 à 17h

Conférence de Ziad Antar

Présentation de son travail par l’artiste en écho à son exposition Safe Sound à La Criée. Mardi 10 décembre 2013 à 17h À l’auditorium de l’EESAB - site de Rennes

48 34 rue Hoche - 35000 Rennes

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.


Workshop A.C.T. à l'EESAB - site de Rennes, 2012, courtesy La Criée

Workshops de Jan Kopp Du 21 au 25 octobre 2013 Université Rennes 2 1er trimestre 2014 EESAB – site de Rennes Jan Kopp intervient ainsi auprès des étudiants en Licence 3 Arts Plastiques de l’université puis auprès d’un groupe d’étudiants de l’EESAB pour des sessions de recherche et d’ateliers. Ces temps de travail sont également l’occasion d’associer les étudiants aux expérimentations dans l’espace public du projet Les Éblouis. Voir p.34

Workshop Expéditions

Octobre et novembre 2013 Galerie Art & Essai, Université Rennes 2 Romain Louvel et Richard Louvet animent plusieurs ateliers autour du projet d’exposition dans un livre, réalisé autour du corpus d’œuvres et de documents collectés par Romain Louvel tout au long des différentes étapes européennes du projet Expéditions, dont La Criée et l’Université Rennes 2 sont partenaires.

49


A5

A5

PUBLICATIONS

A5

Les Cailloux de La Criée

50

Accompagnant la programmation, des éditions, Les Cailloux de La Criée, paraissent de façon apériodique tout au long de la saison. Les Cailloux sont des chemins de traverses – textuels, visuels, lisuels… – empruntés par les différents protagonistes de Courir les Rues, qu’ils soient au long cours ou occasionnels, qu’ils soient artistes, théoriciens, écrivains, architectes, urbanistes, mathématiciens, ou pataphysiciens. Qu'ils soient spécialistes ou amateurs. Qu'ils soient réels ou imaginaires! Les Cailloux sont des espaces de création, de liberté et d'expérimentation. Ils sont conçus en étroite collaboration avec Jocelyn Cottencin de l'atelier Lieux Communs, qui a imaginé pour eux un module de base, dont les potentialités se déclinent à chaque numéro.


5

A5

A5

A3 A5

Allan Sekula, The Dockers’ Museum Artiste et théoricien, Allan Sekula (1951-2013) interroge depuis les années 1970 les conditions politiques, économiques et sociales du capitalisme avancé en associant la photographie, le texte et le film. Le projet The Dockers’ Museum est une collection d’objets et d’images attachés à l’univers de la mer, rassemblée par l’artiste. La publication rassemble des photographies de (et autour de) la collection complète des objets, ainsi que des textes descriptifs et théoriques par Gail Day, Steve Edwards, Hilde Van Gelder, Allan Sekula et Alberto Toscano. Cette publication, coordonnée par les Presses Universitaires de Louvain, Belgique, est coéditée par La Criée et le FRAC Bretagne, Rennes, ainsi que par Stills, Édimbourg, Maumaus, Lisbonne et Johann Jacobs Museum, Zürich.

Mahony, Slow Season

51

Le livre d'artiste Slow Season se construit autour d'images des œuvres exposées dans l'exposition éponyme des Mahony à La Criée qui s'est tenue durant l'été 2013, et de différents documents rassemblés par les artistes lors de son élaboration. Il contient des textes de Matthew Post, John Holten et Sophie Kaplan. Coédition La Criée - FRAC Bretagne, Rennes. Lieux Communs, Variations des Cailloux courtesy des artistes


A.C.T. Afin de rendre sensible et de diffuser la dynamique de réflexion et de création que fait émerger le projet A.C.T. Democ[k]racy, une publication est édité à l'issue du projet, qui constitue un volume multifocal sur l’art et la démocratie. Panorama d’idées et de créations élaborées tout au long du projet, la publication se veut le reflet d’un processus : la probation d’une expérience démocratique et interculturelle. Parmi les contributeurs : Bearboz, Larys Frogier, Freek Lomme, Dan Perjovschi, Aleksandar Maćašev, István Szakáts, Samuel Vriezen, Joëlle Zask, etc. Coédition La Criée et l'EESAB, Rennes, France, Onomatopee, Eindhoven, Pays-bas, Fondation Altart et Université d'Art et de Design, Cluj-Napoca, Roumanie, Centre Culturel de Belgrade, Serbie. 52

Lucas Grandin, Ma cité idéale (vol. 1 & 2) La publication retrace toutes les étapes du processus de recherche et de production, développé par Lucas Grandin avec les habitants enfants et adultes du quartier Villejean, lors de sa résidence de création à l'école Jean Moulin de janvier 2012 à juin 2014, en correspondance avec une école de Douala au Cameroun. Avec le soutien de la Fondation Culture et Diversité.


Expéditions La Collection (titre provisoire)

Fruit d'un commissariat associé de l'Âge de la tortue, de la galerie Art & Essai de l'Université Rennes 2 et de La Criée, Expéditions La Collection est une exposition dans un livre réalisée autour de documents collectés par l'artiste Romain Louvel tout au long des différentes étapes du projet européen Expéditions, mis en regard avec d'autres sources, empruntées à l'histoire de l'art, à l'ethnographie, etc. Coédition La Criée, galerie Art & Essai, l'Âge de la tortue, Rennes.

Vivarium, On n'est jamais à l'abri d'un coup de bol Vivarium est un atelier artistique mutualisé, crée à Rennes en 2006. Pour cette édition, les artistes du Vivarium se sont interrogés sur ce en quoi leur atelier les rassemblait et sur comment le montrer, chacun à sa façon. Le résultat, ce sont 300 boîtes contenant les multiples de Martin Bineau, Pauline Boyer, Leslie Chaudet, Bruno Elisabeth, Pascal Jounier-Trémelo, Jean-Benoit Lallemant et Damien Marchal. Coédition Vivarium, Lendroit Éditions et La Criée, Rennes.

53


La Criée est un espace de rencontre, d’échanges et de découverte de l’art contemporain, ouvert et accessible à tous. Pour favoriser la rencontre avec les œuvres et la démarche des artistes, le service des publics vous propose différentes formules d’accompagnement, autour des expositions et des résidences sur les territoires.

Pour découvrir : les Rendez-vous Rencontres avec les artistes Les premiers samedis après les vernissages à 15h à La Criée. Entrée libre. Visites de traverse Une rencontre inattendue autour de chaque exposition avec un invité surprise. 54 Un samedi ou un dimanche après-midi à La Criée. Entrée libre. Visites After work Visites commentées pour tous le vendredi suivant le vernissage à 17h à La Criée. Entrée libre. Visites commentées pour les groupes Du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h et le mercredi jusqu’à 18h pour les groupes enfants, de 14h à 18h pour les groupes adultes. Gratuit, sur réservation.


Pour se laisser surprendre : les parcours croisés Parcours thématiques autour de la programmation artistique du centre d’art et d’autres lieux culturels partenaires, pour croiser les regards et les pratiques entre les champs artistiques. Parcours de saison Pour les centres de loisirs rennais, en partenariat avec le musée des beaux-arts : visites, ateliers et restitutions pendant les petites vacances scolaires. Parcours « Courir les Rues » - Pour les groupes adultes des équipements de quartier et de l’agglomération rennaise : à pied, à vélo ou en métro, visites des ateliers d’artistes en résidences, des expositions à La Criée et d’autres lieux culturels, rencontres et ateliers d’expérimentation… Gratuit, renseignements auprès du service des publics. 55

Pour grandir : le programme jeunes publics Visites Pêle-mêle (Écoles maternelles et élémentaires) Visites accompagnées d’un outil pédagogique et ludique permettant aux jeunes spectateurs de parcourir les expositions et de découvrir les œuvres sous d'autres angles. Du mardi au vendredi de 9h30 à 12h. Durée : 1h. Gratuit, sur réservation.


Visites Mille-Feuille (Collèges, lycées) Visites commentées des expositions avec entrée thématique définie en lien avec les œuvres, l'histoire des arts ou d'autres disciplines. Du mardi au vendredi entre 9h30 et 12h et entre 14h et 18h. Durée : 1h. Gratuit, sur réservation. Visites à modeler (Centres de loisirs – enfants et adolescents) Visites des expositions suivie de jeux ou d’ateliers d’expérimentation, conçus à partir des œuvres en lien avec le projet éducatif du centre. Sur les temps périscolaires et pendant les vacances. (pour les groupes enfants et adolescents, à partir de 3 ans). Durée : de 1h à 2h. Gratuit, sur réservation. 56

Pour approfondir : la formation La Criée est un partenaire privilégié des établissements d’enseignement supérieur et des centres de formation professionnelle en art, sciences humaines et sociales. Tout au long de la saison, le service des publics propose aux étudiants des sessions de recherche, stages de formations, rencontres professionnelles, parcours de visites, workshops ou des collaborations spécifiques sur des projets de résidence, d’exposition et de publication. Gratuit, sur réservation.


de gauche à droite — Visite Pêle-mêle de l'exposition Two Lines of Life, 2013, courtesy La Criée

Pour un accès facilité : des visites sur mesure Pour favoriser la rencontre avec les œuvres, le service des publics propose un programme de rendez-vous et de visites adaptés pour les personnes en situation de handicap, conçus avec des partenaires spécialisés.

Visite Pêle-mêle de l'exposition La Forêt, 2013, courtesy La Criée

Visites traduites en LSF et LPC - pour les personnes sourdes et malentendantes. Visites tactiles et sensorielles - pour les personnes aveugles et malvoyantes. Les visites et rendez-vous sont programmés tout au long de la saison et diffusés dans le guide de l’Accessibilité de Rennes Métropole. Du mardi au vendredi de 14h à 19h. Gratuit, sur demande pour les groupes.

Pour aller plus loin : les ressources Le service des publics met à votre disposition différents outils et ressources : un document visiteur dans l’espace d’exposition, une tablette numérique, le blog Correspondances pour une mise en partage des ressources pédagogiques (voir p.35), le prêt d’ouvrages jeunes publics sur l’art et les expositions (pour les classes jumelées), un fonds de vidéos d’artistes (catalogue sur demande), la base de données de La Criée, qui présente les artistes exposés et les œuvres produites par le centre d’art : www.criee.org.

57

— Contacts informations et réservations Carole Brulard Responsable du service des publics 02 23 62 25 11 c.brulard@ville-rennes.fr Émilie Cénac Médiatrice culturelle 02 23 62 25 12 e.cenac@ville-rennes.fr


Courir les Rues Septembre 2013 Août 2014

Septembre Conférence de Jan Kopp Jeudi 19 septembre 2013, 17h À l’auditorium de l’EESAB site de Rennes p.48 Exposition Un Grand Ensemble Jan Kopp Du 20 septembre au 17 novembre 2013 Vernissage de l’exposition Vendredi 20 septembre 2013, 18h30 p.16-17 Rencontre avec Jan Kopp Samedi 21 septembre 2013, 15h p.16-17 Visite After Work de l’exposition

58 Un Grand Ensemble

Vendredi 27 septembre 2013, 17h p.16-17

Octobre A.C.T. in Cluj Get Up Exposition Du 4 octobre au 27 octobre 2013 À la Fondation Altart, Cluj-Napoca, Roumanie p.39

A.C.T. in Cluj Urbanisme et Libertés Séminaire Samedi 5 octobre 2013 À la Fondation Altart Cluj-Napoca, Roumanie p.40 Rayon Vert OpenBaar Kabal Performance sonore Thomas Rutgers & Jitske Blom (NL) Entre le 15 et le 20 octobre 2013 Quelque part dans Rennes p.24

Novembre Colloque Transmission / Émancipation Organisé par le Pôle Ressources Art Contemporain en Bretagne Vendredi 8 novembre 2013 Aux Champs Libres p.46 Visite de traverse de l’exposition Un Grand Ensemble Par l’écrivain Tanguy Viel Dimanche 17 novembre 2013, 15h À La Criée p.16-17 Rayon Vert L’OuLiPo court les rues Lecture publique Marcel Bénabou, Jacques Roubaud, Olivier Salon, etc. Jeudi 21 novembre 2013, 20h30 Aux Champs Libres p.25


Décembre

Janvier

Conférence de Ziad Antar Mardi 10 décembre 2013, 17h À l’auditorium de l’EESAB site de Rennes p.48

Ouverture des Résidences croisées Lucas Grandin Ma Cité idéale Résidence à l’école Jean Moulin

Exposition Safe Sounds Ziad Antar Du 13 décembre 2013 au 16 février 2014 Vernissage de l’exposition Vendredi 13 décembre 2013, 18h30 p.18-19 Rencontre avec Ziad Antar Samedi 14 décembre 2013, 15h p.18-19 Visite After Work de l’exposition Safe Sounds Jeudi 19 décembre 2013, 17h30 p.18-19 Visite de traverse de l’exposition Safe Sounds Programmation en cours date à présicer

François Feutrie Voyage stationnaire dans un décor utopique Résidence à l’école Guyenne Janvier 2014 p.32-33 Rayon Vert Famagusta, Tripoli, Beyrouth, Rio : récits suspendus Conférence illustrée / racontée Jan Kopp, Daniel Lê, Françoise Parfait et Eric Valette du collectif Suspended Spaces Jeudi 23 janvier 2014, 20h30 À La Criée p.25 Séminaire La Figure de l’explorateur dans sa relation au territoire Jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2014 À l’Université Rennes 2 p.47 A.C.T. in Belgrade Get Up Exposition Du 17 janvier au 2 février 2014 Centre culturel de Belgrade, Serbie p.41

59


Février Rayon Vert Concert Charbel Haber Date à préciser À La Criée p.26 A.C.T. in Saint-Ouen Get Up Exposition En Février et mars 2014 Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, France p.43

Mars A.C.T. in Belgrade Shopping beyond survival! Exposition Du 7 mars 60 au 13 avril 2014 Centre Culturel de Belgrade, Serbie p.41 A.C.T. in Belgrade Art et Démocratie Colloque Jeudi 6 et vendredi 7 mars 2014 Centre Culturel de Belgrade, Serbie p.42 Exposition collective Les Horizons Du 14 mars au 11 mai 2014 Vernissage de l’exposition Vendredi 14 mars 2014, 18h30 p.20-21

Rencontre avec les artistes de l’exposition Les Horizons Samedi 15 mars 2014, 15h p.20-21 Visite After Work de l’exposition Les Horizons Vendredi 21 mars 2014, 17h p.20-21 Visite de traverse de l’exposition Les Horizons Programmation en cours Date à présicer Rayon Vert Chemins du Désir Marche collective Les Frères Ripoulain Samedi 29 mars 2014, 16h Dans l’espace public, Rennes p.27

Avril Rayon Vert Conférence-Marabout Performance L’Encyclopédie de la parole Entre le 15 et le 21 avril 2014 À La Criée p.27 Rayon Vert Carte Blanche Stéphane Crémer Mardi 23 avril 2014, 19h30 À La Criée p.28


Mai

Juillet

Rayon Vert Rencontre performance Emmanuelle Huynh, Jan Kopp & guests Date à présicer À La Criée p.28

Rayon Vert La course de lenteur (sous réserve) Performance dans l’espace public Fanny de Chaillé Date à présicer Rennes p.29

Juin Exposition Amalia Pica Du 5 juin au 17 août 2014 Vernissage de l’exposition Vendredi 5 juin 2014, 18h30 p.22-23 Rencontre avec Amalia Pica à confirmer Samedi 6 juin 2014, 15h À La Criée p.22-23 Visite After Work de l’exposition Amalia Pica Vendredi 13 juin 2014, 17h p.22-23 Visite de traverse de l’exposition Amalia Pica Programmation en cours date à présicer Rayon Vert Visite guidée Dector & Dupuy Samedi 14 Juin 2014, 16h Dans les rues de Rennes p.28

61


— Direction Sophie Kaplan Administration Norbert Orhant Patricia Bagot Régie des œuvres d’art Benoît Mauras Anthony Glais Pascal Moreul Clément Carat Service des publics Carole Brulard Émilie Cénac Communication Solène Marzin 62 Espace d’exposition - Accueil des publics Hélène Fossati-Vaudour Clémence Estève Paloma Kortsarz Moin Projet européen A.C.T. Democ[k]racy Charlotte van der Werf


Archives municipales, Rennes APRAS, Rennes Archipel Habitat Art Contemporain en Bretagne Association Tout Atout, Rennes Bibliothèque des Champs Libres, Rennes CAF, Rennes Centre culturel de Belgrade, Serbie Centre de loisirs Clémenceau, Rennes Centre Hospitalier Guillaume Régnier, Rennes Centre social de Villejean, Rennes CIREFE Direction Départementale de l’Éducation Nationale d’Ille-et-Vilaine Direction Départementale de L’Enseignement Catholique Direction de quartier Nord-Ouest Ville de Rennes Doual'art, Cameroun École Jean Moulin, Rennes École Guyenne, Rennes École de Cherrueix École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne École Léon Grimault, Rennes Festival Maintenant, association Electroni[k], Rennes Festival Mythos, Rennes Fondation Culture et Diversité, Paris Fondation Altart, Cluj, Roumanie FRAC Bretagne, Rennes Galerie Almine Rech, Paris Galerie Art & Essai, Rennes Galerie Herald St, Londres, Royaume-Uni Galerie Marion Meyer, Paris GRPAS, Rennes Institut Breton d'Études Permanentes ISFEC, Rennes Johann Jacobs Museum, Zürich, Suisse L’âge de la tortue, Rennes La Maison Bleue, Rennes Le Bon accueil, Rennes Le centre de la Lande, Saint-Jacques-de-la-Lande Loisirs Pluriel, Rennes Lycée professionnel Jeanne d'Arc, Rennes Mains d’Œuvres, Saint-Ouen Maison de la poésie, Rennes Maison de quartier de Villejean, Rennes Maumaus, Lisbonne, Portugal Musée de la Danse, Rennes Musée des beaux-arts, Rennes Onomatopee, Eindhoven, Pays-Bas Pôle Ressources Art Contemporain en Bretagne Presse Universitaire de Louvain, Belgique Stills, Edimbourg, Ecosse Université d’art et de design de Cluj-Napoca, Roumanie Université du Temps Libre, Rennes Université Rennes 1, Département Carrières Sociales Université Rennes 2 URAPEDA, Rennes

Nos partenaires 63


— La Criée centre d’art contemporain Place Honoré Commeurec - halles centrales 35 000 Rennes France Métro République Tél. 02 23 62 25 10 Fax 02 23 62 25 19 la-criee@ville-rennes.fr www.criee.org — Entrée libre et gratuite Mardi au vendredi de 12h à 19h Samedi et dimanche de 14h à 19h Ouverture les jours feriés, sauf les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai. Fermé les lundis. Accessible aux personnes à autonomie réduite. 64

— Conception graphique www.lieuxcommuns.com Impression Média Graphic - Rennes Achevé d'imprimer : septembre 2013 ISBN : 978-2-906890-08-4 9782906890084 Typographies de titrage : This is why events unnerve me : Jocelyn Cottencin / collaboration de Bruno Kervern, 2013 © Lieux Communs LC Fontana versus Maeda, LC Vertov versus Judd, LC Albers versus Riley, LC Lissitzky versus Brody : Jocelyn Cottencin / collaboration Richard Louvet, 2008/09 © Lieux Communs Typographie de labeur : LC Miedinger versus Licko, Jocelyn Cottencin / collaboration Richard Louvet, 2008/09 © Lieux Communs


La Criée - programme "Courir les Rues" saison 2013-2014  
La Criée - programme "Courir les Rues" saison 2013-2014  
Advertisement