Page 27

LE MAG

/27

Siglé de jaune et bleu, le CETSM (À DROITE) a été érigé à l’extrémité du quai de l’Ifremer à Brégaillon

dules polymétalliques », remarque pour sa part le Préfet du Var, Paul Mourier. Au cœur du Pôle de compétitivité mer Au centre de cette aventure abyssale, l’Ifremer. Membre fondateur du Pôle de compétitivité mer PACA, l’établissement à caractère industriel et commercial multiplie les projets labellisés. « Nous développons aussi des projets clés en main, aux débouchés économiques immédiats », pointe Jean-Yves Perrot, président directeur général de l’Ifremer. “Navyclean” vise ainsi à créer une station de lavage automatisée, par ultrasons, de coques de bateaux à flots en libre-service. « Par ailleurs, nous travaillons avec un réseau de PME soustraitantes entièrement tournées vers l’exportation », signale le PDG. Quelles sont ces PME ? Des créateurs de génie, toutes basées en région PACA, encore trop méconnues du grand public : Acsa Alcen (GPS et planeurs sous-marins), Ciscrea (Robot sousmarin MiniROV JACK), Emc-3 (Ombilicaux pour les champs pétroliers sous-marins), Ixblue (Acoustique

sous-marine), Osean (acoustique et éclairage sous-marins), Prolexia (Advansys, modélisation et simulation sous-marines) et Subsea Tech (mini-robots, régies vidéos et catamarans). Le 20 septembre dernier,

le hall des engins non habités faisait donc le plein pour une inauguration largement soutenue par les collectivités locales. Gwendal Audran gwendal-audran@la-seyne.com

NFOS wwz.ifremer.fr www.polemerpaca.com

4,1 millions d’euros investis Le Centre européen de technologies sous-marines (CETSM) a été financé dans le cadre du Contrat de plan Etat-Région 2007 - 2013. Sur un montant total de 4,1 millions d’euros, 1,4 million provient des fonds FEDER européens, 910 000 de l’Ifremer. Pour la Région PACA, la vice-présidente chargée de la Mer, Mireille Peirano, rappelle que « le Pacte de croissance du gouvernement confère aux régions plus de pouvoir en matière économique. Nous soutenons donc le CETSM également à hauteur de 910 000 euros ». Pour la Communauté d’agglomération TPM, la Vice-présidente, Christiane Hummel, indique que « TPM a soutenu la partie bâtiment de 235 000 euros, 200 000 euros venant en renfort des équipements scientifiques de l’Ifremer » : « Le CETSM est un ajout majeur de la base marine du Technopôle de la mer. Ce dernier est le premier d’Europe centré sur les domaines de la sécurité et de la sûreté maritime et a permis l’émergence de 186 projets labellisés », note l’élue. Le Conseil général a pour sa part financé à hauteur de 435 000 euros, « le résultat de la concorde des collectivités bordant la rade », dixit le député Philippe Vitel. « La Méditerranée constitue avant tout un laboratoire vivant pour notre recherche. Le concours des collectivités territoriales et de l’Etat demeure un soutien précieux », conclut Jean-Yves Perrot.

La salle de visioconférence permet de suivre en direct les opérations à travers les cinq océans du globe Novembre 2012 - LE SEYNOIS n°37

Le Seynois n°37  

Le journal municipal de La Seyne-sur-Mer

Advertisement