Page 1

EPICURIEN

N U M É R O 116

EPICURIEN DéCE M B R E - J A N VIE R - F éV R IE R 2 0 1 3 / 2 0 1 4 l e m a g a z i n e d e l ’ a r t d e v i v r e e t d e l ’ h omm e c on t e m p or a i n HIVE R 2 0 1 3 / 2 0 1 4

L’HIVER EN HABIT S D’ARGENT PARIS

Une hôtellerie festive

évènement

Le Gala des Épicuriens 2013

CHAMPAGNE

Rencontres au cœur des vignes Dégustation : les grandes cuvées Tous les coffrets pour faire plaisir

CHEFS & COOKING Arnaud Lallement L’Assiette Champenoise

Recettes DE CHEFS Les gâteaux font la Fête

EVASION & DESTINATIONS Cuba, Soleil, Salsa & Mojitos Hautes stations et grands plaisirs

L’HOMME CONTEMPORAIN :

Hi-tech - Auto - Moto - Art - Livres - Parfums Mode - Déco & Design - haute HorlogeriE

L 18941 - 116 - F: 5,00 € - RD

www.l-epicurien.fr


Premièrement,

Dès 1911, la famille Duval-Leroy éblouit les spécialistes avec une cuvée créée à partir de raisins issus de villages classés Grand Cru et Premier Cru. Ce champagne exceptionnel exhale un parfum évocateur de fleur blanche qui lui donne son nom Fleur de Champagne. L’excellence du style Duval-Leroy exprime audacieusement un parfait équilibre gustatif et un caractère élégant et distingué devenu pour la haute gastronomie, la référence.

deuxièmement,

troisièmement,

évidemment.

Servi par plus de 650 chefs étoilés. www.nespresso.com


é d i t o ET DE L’ARGENT B

I

E

N

U

R

Donc, si la parole est d’or, nous avons décidé de donner à l’argent l’occasion de s’exprimer, sous toutes ses facettes. Et voici le temps des papillotes enrobées d’argent, des plats festifs servis avec des couverts en argent, des muselets de Champagne qui pourraient être en argent tant le dossier est fastueux, le papier glacé acceptant avec générosité de se couvrir de ce métal brillant sur des textes que l’on espère pouvoir qualifier de la même façon. Dans notre dossier Champagne, ce sont des millions de bulles aux reflets d’argent qui ont illuminé nos yeux et régalé nos papilles tout comme a su le faire avec talent et générosité notre « chef de cœur » depuis 10 ans : Arnaud Lallement, un nom qui rime... avec argent. L’argent nous fait aimer les fêtes jusqu’aux sommets enneigés, quand l’or blanc fait une percée, ou quand les palaces parisiens brillent de mille feux... argentés. A l’heure où l’actualité reste morose, L’Epicurien se pare d’argent tout en sachant que s’il ne fait pas le bonheur, il y contribue largement. Vous l’avez compris, notre fin d’année sera festive et brillante et le début de la prochaine au moins aussi belle, à l’image des vôtres. Est-ce prématuré de vous souhaitez déjà nos vœux : santé, bonheur....et argent bien sûr ! Christophe Gorgeret Directeur de la publication

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Edito

L’argent. De toutes les couleurs d’une palette infinie, elle est la seule que nous avions évité tant son nom porte en lui bien d’autres significations. Loin de toute notion mercantile, nous voulions nous en tenir éloignés pour ne plus voir que son aspect brillant, celui d’un matériau qui recouvre les plus belles choses. Les flèches d’argent, pour parler des voitures, de la vaisselle en argent, pour bien sûr désigner l’argenterie, il est aussi un additif alimentaire, principalement utilisé en Asie ; est utilisé comme conducteur, notamment dans les moteurs Diesel, dans les miroirs, entre deux feuilles de papier mylar pour les claviers d’ordinateur, et bien sûr dans la monnaie, enfin celle d’un autre temps. Il est aussi le fil de la haute couture, la feuille qui orne vos dessert gastronomiques, la médaille qui récompense des vignerons, les sportifs... L’argent se rapproche de l’or lorsque l’on parle d’or blanc et il est en plus la 5ème couleur de notre couverture, pour enfoncer le clou... d’argent. Peut-être sera-t-elle un jour la couleur de nos 50 ans d’édition de L’Epicurien. Couleur intemporelle dans les choix de tous, qu’ils soient constructeurs automobiles, décorateurs, fabricants de vaisselle, l’argent reste malgré tout très marqué par sa valeur symbolique, quand il reste à jamais une monnaie d’échange.

S

et de l’homme contemporain.

Le magazine de l’art de vivre

L’EDITO HIVER 2 0 1 3/2 0 1 4

1


L’EP ICU RIEN MAGAZINE so mmaire

L’EPICURIEN MAGAZINE - Sommaire

6

18

e

44 56

sommair

2

1 Edito de L’Epicurien 4...................................................... Rencontres 6 ...............................................Actus & Brèves 11..................................Actus de L’Epicurien 16......................La Chronique de P. Faure-Brac 18..............Paris , hôtellerie en habits de fêtes 26......Champagne, rencontre au coeur des vignes 38..........Dégustation, les cuvées de Prestige 44........................Champagne, coffrets en fête 50.......................................Foire aux alcools

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

26

62 55 à 75 Chef & Cooking by L’Epicurien 56.....................Journée de Chef : Arnaud Lallement 62................................. Recettes, les gâteaux en fête 74..............................Gourmandises pour Gourmets


L’EP ICU RIEN MAGAZINE so mmaire

80

76 à 97 Art de Vivre L’Epicurien 77 ............................................ High-Tech 80 ....................................... Auto & Moto 84 ........................................... Horlogerie 86 ............................................... Finance 88 .................................................. Mode 90 ........................................... Parfumerie 92 ...................................... Art & Artistes 94 ................................................... Déco 96 ............................... Livres & Littérature 98 à 128 Destination, évasion & event 98....................Le Gala des Epicuriens 112.........Cuba : cigares, mojitos et salsa 118.......Montagne : les grandes stations 128................................... Abonnement

94

118 L E M OT D U RÉDAC CHEF

L’argent. Le blé, le flou ze, le fric, non, le gris l’artiche, la bi, la brais fr e, le carbu les biftons. re, la galett aîche, l’oseille, le po .. On peut ge, la monn passer de noms qui d aie, les talb l’ éc ésignent no u au Franc, ins, tre bel arge tout juste d u Fr an c à l’Euro, nt depuis M se so les olière n’on ou moins im nt-ils enrichis de q t guère évo uelques no agées. Dan lué, uveautés ar s ma casset néreux, to gotiques p ut est en ar te, en cet h lus gent. De l’ iver que l’ sauces, sou argent à to on espère s toutes ses géutes les pag formes, de les prix, co es, à toute l’argent qu mme les im s les i vaut parfo aginations, sages mais is de l’or q s’envolent. l’argent qu uand Nous essayo i dort n’est au gré de n pas dans n ns de rester os rubriques os habitud : nous avon es. Suivez-n s un peu d ous ’argent pou r vous ! Bernard Van de Kerckho ve

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

112

84

3


Interv i ew lallement

Arnaud Lallement L’EPICURIEN MAGAZINE - Interview

la tête dans les étoiles

4

« J’ai passé ma vie à m’améliorer pour décrocher une étoile supplémentaire » une phrase en préambule qui définit parfaitement le parcours d’un homme de l’art, cuisinier depuis toujours. Arnaud Lallement a toujours su que sa place

était derrière les fourneaux. Ceux où il traînait déjà, gamin, à observer à l’œuvre un autre passionné : son père, Jean-Pierre. Un modèle toujours très présent dans l’esprit de cet épicurien de la première heure qui a fait ses armes aux quatre coins de la France, aux côtés des plus grands : Roger Vergé, Michel Guérard, Alain Chapel... A 39 ans, le chef n’a pas pour autant oublié d’où il vient. Fier de sa région, les pieds sur terre et solidement ancrés dans le terroir champenois, Arnaud Lallement a su transcender sa cuisine sans pour autant oublier ses racines. Entretien.

Que représente l’assiette Champenoise pour vous ?

Je ne dirais même pas que c’est mon métier. C’est un sentiment plus fort que ça. C’est ma passion, ma vie. Colette, ma mère, Mélanie ma sœur, Magalie, mon épouse, et avec elle mes enfants, tout le monde est impliqué dans la vie de la Maison.

Vous travaillez avec votre sœur, votre femme et votre mère. Les valeurs familiales ont une grande importance pour vous ? C’est ma colonne vertébrale, ma raison de vouloir faire avancer la Maison, c’est le plus important à mes yeux.

Est-ce difficile de travailler avec sa famille chaque jour ?

Cela se passe bien avec les trois femmes de la Maison. Mon épouse prend soin de nos convives le soir, ma sœur gère la partie hôtellerie et ma mère s’occupe un petit peu de tout, l’œil attentif. Nous nous entendons très bien parce que je pense que nous sommes des gens assez sensés pour garder une certaine objectivité. Cela nous permet de toujours avancer dans le même sens.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’hôtel a reçu sa cinquième étoile cette année, est-ce une fierté ?

Forcément ! Nous avions un parc de 62 chambres que nous avons réduit à 35. C’était une vraie prise de risque, surtout que nous avons voulu nettement améliorer notre offre hôtelière. Il nous fallait cette cinquième étoile pour poursuivre cette évolution entamée il y a quelques temps déjà.

Quels sont vos objectifs désormais ? Pensez-vous à la 3ème étoile pour le restaurant ?

Avant toute chose, nous devons nous atteler à pérenniser ce que nous avons déjà. Cette étoile c’est vrai, j’y songe et j’en parle. A vrai dire, j’y ai toujours pensé, depuis l’âge de cinq ans lorsque j’ai voulu faire ce métier. Je m’amuse beaucoup à dire que je suis fils de restaurateur et enfant des guides. C’est ma vie, ma réalité, je travaille chaque jour pour ça. Oui, je rêve de la troisième étoile, même à l’époque où je n’en avais pas encore une seule j’y songeais déjà. J’ai toujours travaillé dur pour pouvoir, un jour, me battre pour la 3ème. J’ai passé ma vie à m’améliorer dans ce but.

bonjour et au revoir à tous ses clients, la messe est dite. Avec toute la réussite du monde il n’a plus rien à prouver, plus rien à gagner, plus rien à perdre... Il a tout eu et il est encore là avec ses convives. Il est le plus grand des modèles !

Êtes-vous un homme heureux ?

Professionnellement, personnellement, je suis de nature heureuse et joyeuse, je vois plus souvent la partie pleine du verre que la partie vide, plus souvent les bons côtés que les mauvais. Je n’ai pas de problèmes mais que des solutions. Les soucis j’en ai 50 par jour mais il suffit de les résoudre au fur et à mesure. Il vaut mieux s’attarder sur les bons moments...

Vous considérez-vous comme un épicurien ? Il faut demander à mes amis. Mais je pense qu’ils vont vous répondre que oui !

Il serait sûrement dommage qu’un chef de cuisine sensé apporter du plaisir, du bonheur, ne soit pas lui-même quelqu’un le portant en lui.

Ce fameux troisième macaron : plutôt une récompense pour le travail accompli ou comme un but à atteindre ?

Je ne peux pas le dire. J’imagine tout de même que les deux vont ensemble, même si le plus important est de travailler pour garder les étoiles déjà acquises.

Avez-vous des modèles, des gens qui vous inspirent ou vous ont inspiré ?

On a toujours des modèles. Mon père en a toujours été un. Pour tout ce que j’ai voulu faire dans la région, pour sa philosophie, ses relations avec les fournisseurs, ses convives, ses amitiés. Il reste un exemple. Il y a aussi beaucoup de chefs admirables. Quand vous arrivez à Collonges chez Paul Bocuse et que « Monsieur Paul », à 85 ans, est encore en train de faire le tour de salle en disant

i L’Assiette Champenoise 40 Avenue Paul Vaillant Couturier 51430 Tinqueux +33 (0)3 26 84 64 64 www.assiettechampenoise.com


Interv i ew lallement

M é la n i e Lallement

u n e g r a n d e all i é e

L’Epicurien : Quel est le déroulé d’une journée de travail classique ?

Mélanie Lallement : J’arrive entre 8h et 8h30 et je n’ai aucune idée de quand je vais repartir... Quand on aime on ne compte pas ! Je m’occupe de tout ce qui concerne l’hôtellerie avec notamment la gestion du personnel et de la réception. J’adopte le même fonctionnement qu’en cuisine, chacun son rôle, pas besoin de hausser le ton et d’ajouter un stress inutile. Tout le monde sait quelle conduite tenir et adopte l’état d’esprit de la Maison.

Que représente l’Assiette Champenoise pour vous ? Une personne à part entière dans la famille ! Nous avons vécu ici, Arnaud y habite encore. L’Assiette Champenoise c’est une vie, notre vie à tous.

Comment décririez-vous votre frère ?

Un homme facile à vivre. Nous avons de bonnes relations, une bonne entente au jour le jour. Je le connais bien, je le prends comme il est, je m’adapte à son humeur, mais elle est souvent bonne !

Quel est son principal trait de caractère ?

Sans hésiter : sa passion ! Il s’investit à corps

perdu. Mais il sait prévoir un temps pour tout : lorsque le restaurant est fermé, sa famille devient sa plus grande priorité.

Vous travaillez avec votre frère : les valeurs familiales ont-elles une grande importance pour vous ? Elles ont même une importance capitale ! Ici nous n’avons pas de bureaux attitrés, nous sommes toujours avec nos équipes, cela renforce cet esprit familial. Même raisonnement pour les clients : nous souhaitons qu’ils se sentent aussi bien chez nous que chez eux.

L’hôtel a reçu sa cinquième étoile cette année, est-ce une fierté?

Nous avons tout mis en œuvre pour avoir ce qu’il y avait de mieux, nous en avions déjà 4 et demander la 5ème était une évidence pour nous, surtout après nos investissements, humains comme financiers.

Quels sont vos objectifs désormais ? Décrocher la troisième étoile pour le restaurant ?

La boucle serait bouclée ! Pour Arnaud c’est un challenge, et sûrement un rêve ! Il va continuer à suivre sa voie, si le troisième macaron vient le ré-

compenser, ce sera une consécration. Pour toutes nos équipes aussi.

Avez-vous des modèles, des gens qui vous inspirent ou vous ont inspiré ?

Mes parents bien sûr. J’ai toujours ce souvenir de papa en cuisine et maman qui s’occupait de tout le reste de l’établissement. Une autre femme m’a particulièrement impressionnée, c’est Madame Dominique Loiseau. J’ai travaillé chez elle et j’ai découvert une femme forte qui a toujours su garder la tête haute malgré les épreuves.

Quelle est votre plus grande fierté ?

Ma fierté ? Réussir à faire plaisir à nos clients, tout simplement ! Chaque fois que nous recevons un compliment c’est une grande satisfaction pour nous, le plus important au quotidien ce sont tous ces bons souvenirs.

Vous considérez-vous comme une épicurienne ?

Absolument, pour moi cette notion est aussi synonyme de partage, autour d’une bonne table par exemple, entre amis ou en famille.

Propos receuillis par A. M.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Interview

« Ma fierté ? Réussir à faire plaisir à nos clients, tout simplement ! » Par une simple phrase, la sœur d’Arnaud résume sa mission.

5


ACTU S NEWS

Actus En bref !

FORD

la montre avance

Créée par les stylistes de Ford et dévoilée en avril dernier au Salon du Mobilier de Milan, la montre Ford Design est maintenant disponible à la vente dans une édition limitée à 100 exemplaires. Conçue autour d’un mouvement automatique Valjoux, l’un des calibres les plus réputés de l’horlogerie suisse, utilisé par des marques renommées telles que Breitling, Omega et Tissot, elle inclut une fonction chronomètre et un affichage de la date et du jour de la semaine par guichet à 3h. Son boitier en acier, avec dos vissé, accueille sous un verre fumé un cadran qui rappelle les compteurs des voitures. Le bracelet est en cuir, avec boucle déployante de type papillon. Assemblé à la main, chaque exemplaire est gravé de son numéro de série au dos et présenté dans un coffret en cuir accompagné d’un certificat signé. 1 790 euros. www.ford-design-watch.com

Seine Avenue

Pullman Paris Bercy

l’utile à l’agréable

croisière privée à travers Paris

L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

Calendrier From Girls

6

le fromage et le dessert ! Il n’y a pas que le calendrier Pirelli dans la vie d’un épicurien ! Fromages de Terroirs, une association créée en 2001 par Véronique Richez-Lerouge sur un coup de (jolie) gueule suite aux différentes crises sanitaires qui visent systématiquement les fromages au lait cru, sait aussi nous convaincre. Cru. Dans ce calendrier 2014, le Brillat-Savarin truffé de la fromagerie Delin, qui fait la couverture, le reblochon de chez Chabert, la Mimolette comme la raclette de Savoie, le Saint-Maure, le Camembert de Normandie moulé à la louche de la fromagerie Gillot, le Morbier, l’Ossau-raty, la Fourme d’Ambert, le Saint-Nectaire, tous en AOP, le Cabri fermier se laissent déguster des yeux avant de se retrouver dans vos assiettes pour les fêtes. Un agréable plaidoyé pour celle qui est également l’auteur du livre «France, ton fromage fout le camp!» (Michel Lafon,2012). www.fromages-de-terroirs.com 19 €

L’Atlantide Vo y a g e c u l i n a i r e a u p a y s de s D u c s

de B r e t a g n e

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Traverser Paris de part en part, avec une vision féerique sur les plus beaux monuments dans un ordonnancement aussi éblouissant que romantique, c’est le propos de cette jeune société. Parcourez la Seine en toute intimité en prenant place à bord du Murano, authentique « motoscafo » vénitien, quintessence de l’esthétisme en matière de canots automobiles classiques. La cabine centrale, qui peut être fermée, abrite deux longs sièges et donne accès au cockpit arrière, à la fois ouvert et intime. Long de 9m20, il est essentiellement fait de bois, acajou et chêne vernis, et peut accueillir jusqu’à 6 personnes. En couple, en famille ou entre amis partagez une croisière unique à bord de ce bateau d’exception. 1 heure : 650 € (40 min: 360 €). www.seineavenue.com

Depuis le quatrième étage de cet immeuble contemporain au décor signé par l’infatigable Wilmotte, la salle panoramique du restaurant offre une vue imprenable sur les quais bordant la Loire. Le cadre a de l’allure, la cuisine aussi ! Jean-Yves Guého, l’un des sept chefs étoilés Michelin de la région, fait la part belle à la mer, comme au marché. Les assiettes défilent avec élégance. On vote pour la chair d’araignée de mer, émulsion basilic et chocolat blanc, la langoustine tandoori et girolles à la mélisse, sans oublier le foie gras, les ris de veau, et les desserts, très réussis. La cave regorge de beaux vins de Loire... à boire avec modération ! Petit plus amusant, le menu “Je ne sors pas ce soir” à 45 €, qui vous propose de découvrir l’univers du chef chez vous ! Déjeuner : 38 € ; Carte : 26-60 € Menu : 68-98 €. 16 Quai Ernest Renaud 44100 Nantes Tél. : 02 40 73 23 23 www.restaurant-atlantide.net

Mêlant l’utile à l’agréable, cet établissement, tourné vers la clientèle d’affaires, est situé à deux pas de Bercy Village, de ses restaurants, ses cinémas et ses magasins. Son extérieur design imposant n’a rien à envier à l’intérieur, totalement rénové dans une ambiance lounge et cosy : de la réception originale (entièrement ouverte façon open space), à l’espace fitness, en passant par les chambres et suites particulièrement confortables. Le service y est efficace et soigné, particulièrement en salle dans le restaurant dédié de l’hôtel : le Café Ké, d’inspiration méditerranéenne. Menu 29 à 35€. Chambres à partir de 154€ 1 rue de Libourne 75012 Paris Tél. : 01 44 67 34 00 www.pullmanhotels.com

Ba l l a n t i n e ’ s de

f a c e

e t

de

F r o n t !

La célèbre marque de whisky a choisi de confier l’habillage de son « 12 ans d’âge » au collectif de designers suédois « Front », trois jolies femmes qui plus est. Le cuivre, le bois, le verre font un beau mariage pour en accueillir un autre, celui des 40 whiskies de malt et de grain qui s’assemblent dans ce coffret en édition limitée : 375 €. En vente à la Maison du Whisky, Lavinia, comme à la Galerie d’Art Marcel By. www.barpremium-laboutique.com


ACTU S NEWS

P r i x Zepter

Le premier Prix Zepter International du Jeune Chef, créé grâce au mécénat de Mme Madeleine Zepter, et attribué à un professionnel de moins de 35 ans, a été décerné à Nice à Julien Roucheteau, disciple de Michel Troisgros et chef de “La Table du Lancaster” (Hôtel Lancaster, Paris 8e), en présence de la marraine de cette édition: Stéphanie Le Quellec, chef exécutif de l’Hôtel Prince de Galles, et du député maire de la cité, Christian Estrosi, qui lui a remis son prix, un chèque de 10 000 €.

and the winner is....

BD par Ovidie Pas toujours inavouables

D’abord actrice de films pornographiques avant de devenir réalisatrice, la charmante Ovidie a également signé Porno Manifesto (Flammarion), un ouvrage qui dénonce les idées reçues sur le cinéma pornographique. Du cinéma à la BD il fallait le coup... de crayon, de Jérôme d’Aviau pour mettre en images ces « Histoires inavouables », un recueil de dix nouvelles érotiques pour avouer l’inavouable.... ou encore le découvrir. Ovidie a recueilli les récits des aventures érotiques de son entourage, mais aussi intégré quelques-unes de ses propres expériences : le livre a fait le tour de la rédaction ! On attend d’ailleurs que Tony le rende! 14€95 www.editions-delcourt.fr

Le

K i o s q u e

Co i n t r ea u 4 4

F i zz

s a i s o n s r a i s o n s

Château de Brindos L’authenticité d’une de m e u r e b a s q u e e n t r e B i a r r i t z e t Ba y o n n e Il paraît que le rugby est un sport de brutes pratiqué par des gentlemen. Il serait donc logique que cette demeure de prestige, créée dans les années 30 par Réginald Wright, ait été reprise par un de ses plus fameux gentlemen : Serge Blanco, 93 fois sélectionné en équipe de France, dont 17 en tant que capitaine. Logique encore que cet homme de l’art, qui a commencé le rugby à 15 ans au Biarritz Olympique et en soit devenu plus tard le président, soit resté fidèle à cette région d’adoption quand, en 1992, il quitte le monde du sport pour celui de l’hôtellerie. On connait bien son centre de thalassothérapie à Hendaye, près de la frontière Espagnole, peut-être un peu moins cet ensemble refait à neuf il y a quelques années, le faisant sortir d’une longue période d’abandon. L’ensemble a donc retrouvé son faste, en privilégiant cependant sa longue histoire, gardant son côté romantique, tandis que la gastronomie sortait carrément de l’ombre en recevant au mois de mars dernier sa première étoile Michelin. Le chef Christophe Grosjean vous fera découvrir des saveurs riches et variées autour d’une cuisine originale et créative très inspirée par la région. Membre éminent des Relais et Châteaux, on ne saurait oublier dans nos louanges le « maître de maison », comme on se doit d’en nommer les directeurs, à savoir Arnaud Sehebiade, parfait dans son rôle. Alors, devant ce lac magnifique, et dans cet environnement verdoyant, on peut même envisager de venir mêler travail et divertissement quand quelques salles de séminaire viennent compléter l’offre. Mais, est-ce bien le propos pendant ces fêtes ! Le restaurant gastronomique est fermé le dimanche soir et le lundi. Menus : Le Retour du Marché, servi du lundi au samedi midi uniquement (30 €), Promenade Gourmande au Pays Basque, servi uniquement le soir (50 €), Brindos (4 plats: 75 €), Création (7 plats: 95 €). 22 chambres et 7 suites à partir de 175 €. Château de Brindos - 1, Allée du Château - 64600 Anglet – Biarritz Tél. : +33 (0) 5 59 23 89 80 - www.chateaudebrindos.com

L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

A l’occasion des 150 ans de la marque, cette élégante édition limitée a été créée en hommage au premier kiosque d’Edouard Cointreau ainsi qu’à Paris, sa ville de cœur et d’inspiration. Le coffret original contient la mythique bouteille de Cointreau de 35 cl accompagnée de deux verres tandis qu’une des façades reçoit de jolies petites cartes postales illustrant d’un coup de crayon des scènes de la vie parisienne. À son sommet, une poignée permet de faire tourner les façades et de dévoiler chaque aspect du kiosque. On vous laisse créer selon votre inspiration les cocktails originaux de cet hiver... avec modération. En vente chez Lavinia : 65 € www.cointreau.fr

7

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


ACTU S NEWS

LE BAR a champagne le plus haut m o n de d u

Il paraît qu’en altitude, les bulles de Champagne sont plus fines et les arômes exaltés ! On l’espère car il faudra monter à 2 200 mètres, sur les pistes de la très chic station du Mont Verbier en Suisse, pour déguster une flûte de Mumm, Veuve Clicquot, Bollinger, Deutz, ou plus exclusif : Francis Boulard, Roger Coulon, Henri Giraud, Lamandier-Bernier ou Thévenet -Delouvin... A l’initiative de www.plusdebulles.com vous retrouverez ce bar au restaurant d’altitude les Ruinettes tout en découvrant la sélection d’assiettes thématiques mises en place par Patrick Borras le chef sommelier de Pierre Gagnaire (trois étoiles Michelin). L’histoire ne dit pas si vous allez descendre la piste en ligne droite ou en slalom! www.lesruinettes.ch

Call Me Bubbles le

Champagne

L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

s’invite

au

bar

En bas de la Butte Montmartre, ce nouveau rendezvous parisien dédié aux amateurs de Champagne, à l’image de son créateur : Marc Cocquerelle, se propose de vous faire découvrir au meilleur prix des champagnes de petits producteurs: Dosnon Lepage, Lepreux-Penet, Valéry Robert... comme des grands noms de l’appellation. Vous pourrez déguster ces grands crus accompagnés d’antipasti végétariens, Pata Negra, sushis… Avec des frais de bouchons peu élevés, les prix à la coupe : entre 8 et 11 €, ou à la bouteille: de 35 à 170 € en font un rendez-vous attractif. Bar à champagne ouvert du mardi au jeudi: de 17h à 23h et le vendredi et samedi de 17h à minuit 54 Rue Custine - 75018 Paris Tel.: 0972 42 13 12 www.callmebubbles.fr

B

1.

i

o

p

h

Pa r ke r

u n e é c r i t u r e e n a r g e n t c i s e l é

a

l a t r o u s s e é c o l o g i q u e p o u r l e s b ea u x h o m m e s b i o

Parker continue de célébrer son anniversaire et dévoile, dès février, ses toutes nouvelles éditions spéciales : les Historical Colours 125ème Anniversaire. À cette occasion, la marque remet à l’honneur quelques-unes des principales couleurs historiques : Mandarin Yellow, Penman Blue (Stylo plume 55€, Roller 42€, Stylobille 33€), Big Red et Blue-Black (68€, 52€ et 41€) qui ont forgé sa réputation. Dans le même temps, et aux mêmes fins, elle a créé deux autres somptueuses éditions limitées : le Duofold Giant et le Duofold Senior qui revisitent la prestigieuse collection Duofold et l’emblématique motif “ciselé”. Disponible sur demande chez Point Plume ou dans les boutiques spécialisées haut de gamme dès ce mois de décembre : 2000 € 8, rue Quentin Bouchard, 75008 Paris www.pointplume.com

8

NI

K

E

FR E E RUN 5 . 0

Un gel douche parfum fleur d’ylang, le gel coiffant fixation forte, et la nouveauté de l’année : le déo homme Biopha adapté aux peaux sensibles, composent cette trousse écologique facile à emporter dans vos bagages. Place aux « écolo-sexuels », ces hommes qui ne veulent pas faire le sacrifice entre leur bien-être et leur conscience écologique. www.biophanature.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

La chaussure de course à pied Nike FreeRun 5.0 allie renfort du pied et liberté de mouvement, tout en garantissant l’amorti, l’adhérence et la protection de la voûte plantaire d’une chaussure traditionnelle. Imperméable, visible grâce aux éléments réfléchissants et confortables avec son bracelet en polaire, elle est idéale pour courir dans le froid, le noir, sous la pluie... Et avec style ! www.nike.com


ACTU S NEWS

IL O V E MY K I D S . FR

DU goût dès le plus jeune âge

SPL E E N + I D E A L

Tout nouveau, tout beau, le concept-store regorge de belles idées cadeaux pour les enfants de 2 à 12 ans, à travers une sélection de marques tendance et de produits qui sortent de l’ordinaire. Linge de lit, déguisement, objets de décoration, jouets, accessoires, papeterie... Sur Ilovemykids.fr, on trouvera à coup sûr la perle rare pour faire plaisir à ses bambins, à tous les prix. Les cadeaux pour enfants sont classés par âges pour un choix facilité. Pour un véritable service de qualité, on trouve sur le site des emballages cadeaux très chouettes. Ainsi, le colis peut directement être envoyé à l’heureux élu, neveu, filleul, copain, copine... pour une belle surprise. www.ilovemykids.fr

à la française Spleen + Idéal propose une ligne de vêtements basiques intemporels (pour homme et femme) alliant qualité de fabrication et élégance. Baudelaire, à qui ils doivent leur nom, est le point d’ancrage de cette réflexion. Sartorialiste par excellence, la perfection de l’allure résidait pour lui dans le mariage entre simplicité et méticulosité, et c’est avec cet esprit qu’ils ont imaginé la marque. Le choix d’une fabrication en France est pour eux un gage d’excellence qu’ils veulent insuffler à chacune de leurs pièces. www.spleen-et-ideal.fr L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

L A VILL A C O RS E Sur la route de Calvi

En plein centre de Paris, La Villa Corse est la référence des gastronomes amateurs de l’île de beauté, avec ses plats raffinés mêlant la cuisine corse traditionnelle à de nouvelles saveurs. Le résultat est à la hauteur ! Voilà de quoi satisfaire les gourmets les plus exigeants avec, en prime, une carte de vins Corse bien fournie. Vincent Deyres, anciennement chef du restaurant « Le Emile’s » à Calvi (un macaron Michelin) a élaboré quelques belles recettes de la terre et de la mer qui évoluent au gré des saisons. A savourer, l’incontournable Filet mignon de cochon fermier rôti au miel de Lozari, purée maison et girolles fraîches, ou encore le loup de Corse en filet doré sur sa peau, risotto crémeux aux châtaignes. Une adresse régulière, toujours recommandable, avec un service remarquable et une salle des plus élégantes. Menu à partir de 30€. www.lavillacorse.com

9

No u v e l l e

MAZDA 3 S

K

Y

A

CTIV

Critère de choix lors de l’achat d’une berline compact, l’esthétique n’est pas le point faible de la Mazda 3. Une finition aboutie, gage d’une plus grande qualité de fabrication. Un habitacle plutôt spacieux, ne vous étonnez donc pas de voir deux adultes d’1m80 aux places arrière de cette Mazda ! En revanche, à trois le voyage risque d’être beaucoup moins agréable. Le coffre aussi profite d’une capacité honorable en affichant un volume généreux pour la catégorie à 364 litres. Les progrès se poursuivent à l’avant où le bond qualitatif est considérable. Sans être original, le dessin de la planche de bord est sérieux et bien pensé. Les plastiques utilisés sont de bonne facture et surtout, les détails d’assemblage et de finition sont extrêmement rigoureux. Aucune vis ou tôle apparente n’est à signaler dans l’habitacle... Alu brossé, simili-carbone et cuir surpiqué, lui donnent une belle élégance. On regrettera toutefois l’absence de toit panoramique ( étrange pour une « Skyactiv » ) et une 3eme vitesse un peu trop longue à mon goût. Néanmoins cette voiture bourrée d’équipements comme le système d’alerte des angles morts, ou bien l’aide au freinage intelligent en mode urbain en font une belle auto racée et technologiquement évoluée. www.mazda.fr Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


ACTU S NEWS

Noilly Prat

d e u x s i è c l e s s e t e r m i n e n t e n f ê t e s

Grande cuisine

v é g é t a r i e n n e v r a i m e n t

L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

un bio livre

10

Le plaisir de manger autrement ! C’est ainsi que Jean Montagard, cuisinier (il a tenu un établissement renommé à Cannes) et professeur de cuisine, au Lycée Hôtelier de Nice, dont le talent est reconnu internationalement, est le premier chef à pratiquer la cuisine bio végétarienne. Cette passion pour la cuisine et sa conviction d’une possible alimentation saine et respectueuse à la fois de la santé humaine et de l’environnement l’ont conduit à élaborer une cuisine de saison créative, avec des associations inventives de légumes et de céréales que l’on retrouve dans les 240 recettes de son livre, photographiées par Jean François Rivière. Terrines, pâtes, tourtes, gratins, choucroutes, daubes, potées, pizzas, couscous, tajines, risottos… Elles sont classées par saisons et par légumes, certaines étant végétaliennes ou sans gluten. 396 pages: 37 €.

Les vermouths, dont le nom vient du mot allemand wermut, absinthe dans la langue de Goeth, sont considérés comme des apéritifs dont le plus connu est certainement le Martini. On connait donc les vermouths italiens, les canadiens, australiens, mais les petits français sont également dans la course, et depuis longtemps, quand le Noilly Prat fête deux siècles d’excellence. Produit dans la région de Marseillan, dans le sud de la France, à base de Picpoul et de Clairette, additionnés de plus d’une vingtaine d’herbes dont la recette reste secrète, on le doit à l’initiative de Joseph Noilly, dont le fils, Louis, s’est associé avec son gendre : Claudius Prat, pour réunir le nom dans une marque reconnue. Il se consomme facilement seul, avec un zeste de citron, mais trouve une place justifiée dans de nombreux cocktails, tout comme dans la gastronomie, et particulièrement les poissons et fruits de mer, à l’image de la recette concoctée par Anne Majourel, étoilée Michelin, qui a préparé une « Marinée de Saint-Jacques et fumé de bonite, glace et carmiel de Noilly Prat » tout à fait de circonstance. Cette année, la Cuvée Ambrée, qui n’est pas produite tous les ans, avec un vieillissement prolongé est également disponible chez certains cavistes ou directement à Marseillan. Noilly Prat Original Dry: 10€40, Cuvée ambrée: 17€80. www.noillyprat.com

T o m pr e s s

Pour un quart de fromage, voire un demi, avec une ou deux de chauffe, ces appar3 n o u v e a u x rampes eils professionnels fabriqués en a pp a r e i l s France, en Savoie, sont stables, robustes et tiennent peu de place à table (le modèle à deux branches se replie facilement pour un rangement discret). Ils s’invitent aussi chez les particuliers pour des soirées conviviales. On place les pommes de terre dans la « seille ». En bois naturel, non traité, on la garnie alors d’un chiffon : le bois absorbe l’humidité et garde les patates longtemps au chaud sans les faire tremper dans leur jus. A partir de 160 €. vous

pr o p o s e

à raclette

www.tompress.com

www.editionsdelamartiniere.fr

Reverso

T a n a gr a

Il y a 180 ans, en 1833 précisément, Antoine LeCoultre, est à l’aube de l’une des plus belles aventures horlogères qui soit. En son hommage, et pour marquer cet anniversaire, la Manufacture lui dédie une collection de trois montres dont la Master Ultra Thin Jubilee, montre mécanique en platine et bracelet cuir, à remontage manuel la plus plate du monde : avec ses 4.05 mm d’épaisseur, elle établit un nouveau record de finesse. 14 500 €

Le coffret, dans sa simplicité, ne laisse pas présager que l’on va découvrir une bouteille de Champagne à la forme originale, toute d’élégance, sûrement en référence aux statuettes grecques en terre cuite dont la cuvée porte le nom. Elaborée avec des millésimes reconnus, dans trois grands crus : les pinots noirs de Verzenay, les raisins du Mesnil sur oger ou ceux de Chouilly (Chardonnay noir), la cuvée Tanagra trouvera facilement sa place sur les belles tables de la fin d’année, s’accordant parfaitement avec les poissons nobles en sauce, ou les huîtres chaudes, comme la volaille. 65 €, chez les cavistes.

fêter l’histoire e n m a r q u a n t l ’ H i s t o i r e

www.jaeger-lecoultre.com

un coffret pétillant

www.champagne-lombard.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

l'epic


La 14e édition des Habits de Lumière, orchestrée par la Ville d’Epernay en partenariat avec le Comité de l’Avenue de Champagne, célèbre l’art de vivre à la Champenoise sous le parrainage de Philippe Faure-Brac, Meilleur Sommelier du Monde.

Vendredi 13 décembre

A partir de 18h30 - Festivités sur l’avenue de Champagne avec la soirée inaugurale des Habits de Lumière Au programme : spectacles d’art de rue, son et lumière, feu d’artifice, animations musicales, bars à champagne et bien d’autres surprises…

Samedi 14 décembre

Dès 9h - Les Habits de Saveurs. A proximité de la halle Saint-Thibault De 16h à 18h - Le rendez-vous gourmand des enfants. A proximité de la halle Saint-Thibault 18h30 - Reprise des festivités avenue de Champagne

Dimanche 15 décembre

Dès 8h30 - La Parade automobile accompagnée par une fanfare sur l’esplanade Charles-de-Gaulle,

avec un concours d’élégance

Située au cœur de la région viticole de Champagne-Ardenne, la ville d’Epernay jouit d’un patrimoine culturel et architectural exceptionnel et veille sur plus de 200 millions de bouteilles conservées dans les caves des Maisons de Champagne et Vignerons. La Capitale du Champagne à 1h30 de Paris, tarifs préférentiels sur l’ensemble du week-end avec la SNCF pour certains trajets en train.

Renseignements au 03 26 53 33 00 http://habitsdelumiere.epernay.fr Rejoignez-nous sur notre page facebook : www.facebook.com/epicurienmagazine et participez à notre grand jeu-concours pour gagner un week-end pour 2 personnes à Epernay pendant les Habits de Lumière ! CCI REIMS EPERNAY

l'epicurien 24 X 32.indd 1

22/11/13 10:40


L’EP ICU RIEN MAGAZINE EVENEMENT

Bulles de Prestige à l’Assiette Champenoise

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evenement

Un établissement de prestige, cinq grandes Maisons de Champagne présentant cinq cuvées d’exception accompagnant cinq plats de fêtes signés Arnaud Lallement... Voici la recette pour une soirée épicurienne de prestige, sous le signe du partage. Lancée à l’initiative de Christophe Gorgeret, directeur du concept L’Epicurien, la soirée « Bulles de Prestige » s’est déroulée le 14 novembre dernier. Toute la journée, Arnaud Lallement, en compagnie de l’équipe de L’Epicurien, a rendu visite aux cinq maisons champenoises sélectionnées : Krug, Boizel, Besserat de Bellefon, Lanson et Duval Leroy. L’occasion de déguster quelques cuvées : les toutes récentes, à l’image de la B de B de Besserat de Bellefon, ou beaucoup plus anciennes, comme la Cuvée sous Bois 1990 des caves Boizel. Un moment d’échange et de partage entre passionnés, où les accords mets/vins viennent déjà à l’esprit du cuisinier doublement étoilé.

1.

L’exception du repas rencontre l’exceptionnel du Champagne Dans le salon de l’Assiette champenoise, nos invités font peu à peu leur apparition pour un apéritif placé sous le signe de la Maison Krug et de sa Grande Cuvée. Evelyne Roques-Boizel et son époux, Christophe, à la tête de la Maison éponyme, ont ouvert le bal, aussitôt suivis par Jean-Paul Gandon, le chef de cave Lanson, Godefroy Baijot, export manager Besserat de Bellefon, ainsi que Sandrine Logette-Jardin, chef de cave Duval-Leroy et Charles Duval-Leroy, en charge de la communication de la Maison. Tous sont venus les bras chargés de cuvées de prestige, à déguster selon un ordre bien précis, en accord avec le menu du soir. La Cuvée sous Bois 2000 Boizel a souligné la délicatesse des Saint-Jacques de plongée, jus réduit des coquilles, suivies de près par les Gnocchi et écrevisses, vin jaune. Accompagnant le Saint Pierre de petit bateau céleri branche, céleri boule, la dernière cuvée B de B de Besserat

de Bellefon a prouvé être un grand vin pour un grand plat. Pour le Pigeonneau fermier, un vieux millésime était tout indiqué et le Vintage 1988 de Lanson a fait sensation, les convives buvant littéralement les explications de Jean-Paul Gandon. Nous sommes remontés encore plus loin dans le temps avec le Fleur de Champagne 1982 de Duval Leroy, ayant conservé toute son élégance malgré les années.... Un délice sur les fromages affinés de Philippe Olivier, et se révélant à merveille sur le dessert : les Fruits exotiques revisités par l’Assiette Champenoise.

C’est autour d’un café Blue Mountain que les convives de cette tablée de prestige se sont retrouvés, confortablement installés dans les canapés du salon. Une manière de prolonger cette soirée si particulière, prouvant, une fois de plus, que la Champagne est une région où il fait bon vivre pour les épicuriens.

12

2.

3.

4.

1. Arnaud Lallement & Jean-Paul Gandon, Chef de cave de la maison Lanson. 2. Dégustation des Millésimes 1998 & 2000 chez Krug. 3. Rencontre avec Evelyne Roques-Boizel dans ses locaux à Epernay. 4. Visite guidée au siege de Besserat de Bellefon en compagnie de Godefroy Baijot.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EP ICU RIEN SHOP P ING

IDEES C A DE A U x L ’ E P I C URIEN Liste des points de vente disponible sur www.l-epicurien.fr

foies gras

VOS CORBEILLES 19€ BALADE e d r i t r VENEZ COMPOSER a àp . EN BRETAGNE E U TIQ U BO EN

de 7 € à 39 €

RIEN

N

, flets argent

EPICURIEN

9,90€ EPICURIE

N

vin en fût de chêne, pulpe de fruit, aceto - vieux /crème /spray / condiments

pre pro-

pour soyeuse d’un

es

e robe ts roug rouge..pi.deUnqui présente un nez delefrfruiuit compoté

N

EPICURIE

EPICURIE

N

7,50€ EPICURIE

N

Bordeaux superieur

ses raisns sont issus de parcelle de st-emilion il est goulayant, souple et structuré. un excellent rapport qualité prix

Saint emilion

N

18,80 €

75€ mag num EPICURIE

N

BORDEAUX

CHAMPAGNE

19,90 €

EPICURIE

votre compagnon idéal pour vos dîner de fêtes

fond et lim évolue sur le bois et i s et d’épices qu une finale de fruits cuit ec av he uc en bo

LANGUEDOC - ROUSSILLON

Blanc de Chardonnay

3,50€ EPICURIE

N

pistache, banane, zeste d’orange, poire williams,...

rosé

7,50€ EPICURIE

N

truffes de 9,90€ à 35 €

EPICURIE

N

truffes entières - carpaccio - brisures...

17 ANTI-PASTI

tapenade, caviar d’aubergine, pesto d’artichaut tartine aubergine poivron, crème de citron,...

11,80 €

Brut tradition dès la première gorgée ce champagne brut vous séduira. il est souple et raffiné ideal en apéritif

Saint-Chinian

EPICURIE

N

Un vin de gourmandise souple et léger sur les baies sauvage, séduisant et seducteur

6,90€ EPICURIE

N

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Shopping

6,9

légèrem une pale ce vin offre de fleurs, d’agrumes et néreux avec gé s te et d no s an m de sur gour bouche c’est esque mûr minérale. En de croquer un fruit pr on une impressi e de vigne et le kumquat ch pè la e m m co uités et aime frais, fr ... Comme on les

Ce Champagne est grandiose, ses bulles fines et régulières laissent place à un nectar délicat, frais et gourmand, sans trop d’acidité et surtout à un rapport qualité prix exceptionnel

CAVIAR

EPICURIE

A PA 0€ RTIR

ill ante aux re

29€

N

37 VINAIGRES

e robe br ante blanc... Un tte aromatique séduis ent

généreux

EPICURIE

ure

ic ovence ep ôte de pr

c

49,90 €

moût de raisin, estragon, olive, piment d’espeltte

COFFRET

PRESTIGE

Sélection esturgeon prestige

1 8 m o u t a r d e s

EPICURIEN

EPICU DE L’

N

9 pâtes à tartiner chocolatées

99€

PROVENCE

Foies gras 100% Français

19€ EPICURIE

13


A ctus L’ epicurien

A c t u s epicuriennes La période est chargée pour nos boutiques, avec pas moins de cinq ouvertures réalisées fin 2013, portant à 15 le nombre d’enseignes faisant partie de la grande famille L’Epicurien. Que peut-on nous souhaiter pour 2014 ? De continuer sur la même lancée ! L’année démarre sous les meilleures hospices avec pas moins de cinq franchises annonçant leur arrivée.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

L’Epicurien Sézanne

14

Voici la première boutique L’Epicurien à être implantée au sein de la galerie marchande d’un centre commercial par Monsieur et Madame Haquet, propriétaires du E.Leclerc de Sezanne. Située face aux caisses du supermarché et s’étendant sur une surface de 50m², cette Cave à Vins & Produits Fins a ouvert ses portes le 13 septembre dernier. Les propriétaires ont pris le parti de faire confiance à un bourguignon, Laurent Blandin, pour gérer cette première boutique champenoise. L’homme nous a séduit lors de sa formation pour sa grande connaissance du vin et son implication dans le projet. Dans la pratique, les résultats de cette enseigne sont à la hauteur des attentes, accumulant en l’espace de quelques semaines bon nombre de commandes destinées aux comités d’entreprise. Une implantation au cœur d’un terroir vinicole est toujours périlleuse,

L’Epicurien Pau La belle histoire de cette enseigne est avant tout une histoire familiale dont l’origine remonte à la rencontre de Floriane Todeschini avec l’équipe de L’Epicurien au Salon de la Franchise de Paris. C’est en compagnie de sa mère, Agnès que la période obligatoire de la formation s’est déroulée dans nos locaux d’Eze. Les deux femmes y ont d’ailleurs participé plus qu’activement ! « Notre plus grand souvenir fut la rencontre au cœur des vignes avec Sophie Biancone, la propriétaire du Château Rasque » confie Floriane. L’occasion pour elles de découvrir toutes les étapes de la fabrication des

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

vins, de la terre jusqu’à la bouteille. La grande ouverture tant attendue a eu lieu le samedi 23 novembre, en plein centre-ville de Pau, à deux pas de la mairie. Tout au long de la journée, la boutique n’a pas désempli. Entre les étagères retraçant la route des vins de L’Epicurien, chefs d’entreprises, élus locaux et employés de la mairie se sont succédés, les néophytes n’hésitant pas à jouer aux grands dégustateurs pour le plus grand bonheur de tous. Une belle histoire de famille qui n’est pas prêt de s’arrêter de si tôt ! L’Epicurien Pau 3, rue Henri IV – 64000 Pau Tél. : 05 47 41 86 11- pau@l-epicurien.fr

mais le challenge a pu être relevé grâce au soutien des partenaires de L’Epicurien dans la région. A l’image de la Maison Boizel, venue présenter sa gamme de vins dès l’ouverture. L’occasion de découvrir que peu de personnes connaissent le Blanc de Noirs... Mais l’engouement était bien présent après la dégustation ! Le plus grand succès revient pourtant, encore une fois, à la gamme de produits fins L’Epicurien, pesto d’artichauts et tapenade (verte ou noire) en tête. Pour répondre à la forte demande locale, la cave a mis l’accent sur les producteurs locaux, à l’image des champagnes Pinard et Collet. Une adresse idéale pour faire pétiller les fêtes. L’Epicurien Sézanne Centre Commerical E.Leclerc – Route de Troyes 51120 Sézanne Tél. : 09 67 37 22 34 – sezanne@l-epicurien.fr


A ctus L’ epicurien

L’Epicurien Limoges A deux pas de la place des Bancs et de la rue Jean Jaurès, L’Epicurien Limoges s’est implanté, le samedi 16 novembre dernier, dans un quartier charmant. Cette inauguration était l’occasion pour Nathalie Daudonnet de faire découvrir à la population limogeoise le concept des Caves à Vins & Produits fins L’Epicurien. La gamme de produits fins a récolté un franc succès, de la confiture aux terrines, en passant par les anti-pasti… Les premiers clients ont pu découvrir les locaux totalement refaits à neuf, s’attardant longue-

Le samedi 9 novembre était l’occasion de fêter deux événements de premier ordre à Gap : l’ouverture d’une Cave à Vins & Epicerie Fine L’Epicurien à deux pas de la cathédrale et le retour triomphal de Sébastien Ogier, venu fêter son titre de Champion du Monde des rallyes en présence de milliers de spectateurs. Pour ce double événement, L’Epicurien a vu les choses en grand. A peine les sommets enneigés que le Blanc de Blancs L’Epicurien faisait parler de lui. Entre Lanson, Boizel, Duval-Leroy, Pol Roger, Taittinger, Janisson et Palmer, le champagne était bel et bien à l’honneur ! Les autres régions viticoles n’étaient pourtant pas en reste, avec, pour ne citer qu’eux, le Do-

L’EPICURIEN MAGAZINE - Actus

L’Epicurien Gap

ment dans l’espace surélevé entièrement dédié à l’importante gamme alcools, volant presque la vedette à l’îlot central entièrement dédié au vignoble bordelais. Au pays de la porcelaine authentique, les valeurs revêtent une importance de premier ordre, L’Epicurien est resté fidèle aux siennes en mettant en avant sa gamme propre. Le mercure, plutôt bas, n’a pas entamé la bonne humeur de cette inauguration, au plus haut tout le long de la journée ! L’Epicurien Limoges 38, rue Elie Berthet – 87000 Limoges Tél. : 05 55 50 44 37 – limoges@l-epicurien.fr

maine Koehly en Alsace, le Domaine de L’Aure dans le Rhône, la Cuvée Légende d’Estandon en Provence ou encore le Château Coquillas en Pessac-Léognan... Sans oublier, bien sûr, le Bordeaux Supérieur et la Trilogie des Côtes de Provence de L’Epicurien. Pour l’occasion, l’épouse de Brice Clavel avait dressé la table pour faire déguster aux nombreux visiteurs la gamme d’Anti-Pasti de la boutique tandis que toute l’équipe était à pied d’œuvre pour animer l’espace dégustation promettant déjà des soirées œnologiques d’anthologie. L’Epicurien Gap 22, rue Mazel – 05000 Gap Tél. : 04 92 43 19 60 – gap@l-epicurien.fr

A l’heure où nous écrivons ces pages, toute l’équipe du réseau franchise de L’Epicurien est déjà à pied d’œuvre pour préparer l’ouverture de la Cave à Vins & Produits Fins de Nantes le 14 Décembre rue des Carmes, au cœur de la zone piétonne. Benoit et Stéphanie Baudrillard, les propriétaires, attendent déjà avec impatience que la Maison Lanson investisse son espace de dégustation pour faire découvrir toute l’étendue de sa gamme. A Sanary-sur-Mer aussi, Franck Giovanizzo n’attend plus que l’ouverture de son point de vente L’Epicurien attenant à son restaurant, au nom tout trouvé, le « Gio », en début d’année prochaine. Une première ouvrant la voie aux quatre autres déjà programmées pour 2014. Une affaire à suivre...

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

15


L’EPICURIEN MAGAZINE - Philippe Faure - Brac

L’EP ICU RIEN MAGAZINE P HILIP P E FAU RE - BRAC

L’Argent

16

TravailLE Le CH AMPA GNE

AUSSI Choisir un champagne c’est avant tout choisir son style de Champagne, celui qui vous correspond. A l’issue de notre long périple dans l’univers champenois, Philippe Faure Brac, notre conseiller vous guide dans cette sélection.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EP ICU RIEN MAGAZINE P HILIP P E FAU RE - BRAC

Des conseils de dégustation Pour un apéritif, il faut privilégier un Blanc de Blancs de la Côte des Blancs ou le Blanc de Chardonnay, comme la cuvée de L’Epicurien (Evidemment !)… Dom Ruinart et Comtes de Champagne en sont de belles expressions, entre fraîcheur, harmonie, complexité et élégance, sur des notes florales, acidulées, d’agrumes et aussi minérales, presque iodées parfois : des bijoux aux bulles d’ « Argent ».  Il convient parfaitement au début d’un repas : avec les huîtres et la Saint-Jacques c’est magique. Sur le cœur du repas, des cuvées plus traditionnelles offrent leur assemblage remarquable… Grand siècle de Laurent Perrier, la cuvée René Lalou de chez Mumm ou encore la Noble Cuvée de mon ami Jean-Paul Gandon de la maison Lanson.   Enfin il y a les grandes cuvées en rosé, la couleur tendance d’aujourd’hui, souvent associées aux femmes, mais qui séduisent ces messieurs, et moi

tout particulièrement. La nouvelle cuvée Femme de Champagne de Duval Leroy par exemple ou encore la grande Dame de la Veuve Clicquot.  Le rosé allie finesse de la bulle, délicatesse des arômes de baies sauvages, de framboise, de fraise. Si nous sommes sur un rosé de saignée, il sera plus sur des notes soutenues de fruits rouges et sa couleur sera plus intense, allant sur le corail.

Souvenirs, souvenirs «  En octobre 1984, lorsque j’ai été sacré meilleur Sommelier de France j’ai eu l’honneur et le privilège de déguster un très vieux Champagne centenaire : un Pol Roger de 1892 qui avait encore une énergie extraordinaire, avec un côté liquoreux et une belle effervescence. Nous étions à la Briqueterie tout près d’Epernay, une belle adresse » Lorsque je suis devenu Meilleur Sommelier du Monde, en 1992, j’ai été invité à une dégustation des différentes composantes de « L’Esprit du siècle » une cuvée limitée, éditée à 200 magnums. J’ai été choisi avec une dizaine de personnalités, avec les œnologues et chefs de caves. Nous avons réalisé l’assemblage des meilleurs millésimes du siècle qui ont été assemblés et fermentés une troisième fois. Ils sont toujours dans une cave en verre située au centre de la cave et ne seront rouverte qu’en 2043 pour les 300 ans de la maison Moët & Chandon. Mon grand moment de l’année 2013, s’est déroulé en Principauté de Monaco au Fairmont Hôtel où officie Philippe Joannès « Meilleur Ouvrier de France » en septembre dernier à l’occasion du Gala de L’Epicurien. J’ai eu le privilège de retrouver nombre de chefs étoilés qui réalisaient en direct leurs dernières créations culinaires que je pouvais accompagner de vins de grande qualité parmi la cinquantaine de vignerons présents pour l’occasion et plus particulièrement la cuvée M.O.F. de la maison Duval Leroy nouvellement créée par Carol Duval Leroy, venue spécialement pour l’occasion.  

Des commentaires sur l’argent La tour d’argent… Une institution située en plein cœur de Paris avec une vue exceptionnelle sur « Notre Dame », renommée pour sa cave, l’une des plus belles du monde. La cuisine se veut classique et authentique à l’image de l’incontournable Canard au sang qui vous sera découpé en salle, et que j’accompagnerais volontiers d’un rosé de saignée, pour rester « champagne » mais un grand bourgogne comme « La Grande Rue » de chez François Lamarche s’accordera parfaitement.

L’argent est partout dans notre métier, à commencer par le Tastevin en argent massif, comme les aiguières dont le socle et la poignée sont souvent argentés. L’argenterie fait partie de la haute gastronomie qui demande un entretien tout particulier. Dans ce numéro Argent de L’Epicurien que je vous recommande, je ne saurai oublier dans mes pensées Arnaud Lallement, un chef doté d’un immense talent, chez qui je suis allé en novembre, l’un de mes meilleurs dîner de l’année. L’Epicurien, et plus particulièrement Christophe Gorgeret, le suivent depuis maintenant une dizaine d’années et font de lui le futur 3 étoiles Michelin, d’ici 3 ans, ce qui le ferait passer de médaille d’argent à médaille d’or… Je donne rendez-vous à tous pour ce numéro Or avec Arnaud!

L’actu de Philippe Faure-Brac L’Epicurien a été le premier magazine national à publier les photos du  « Bistrot du Sommelier » rénové en septembre dernier. On peut d’ailleurs retrouver des touches Gris Argent dans son décor : c’est un signe ! P.F-B : « Le bistrot est reparti de plus belle ! Suite aux travaux, nous avons augmenté notre fréquentation et intensifié nos animations. Les jeudis du vigneron se déroulent avec encore plus de participants et dans un plus grand confort. Tous nos hôtes sont ravis de cette rénovation et de l’ambiance. » Comme vous le savez sûrement, Philippe Faure-Brac est aussi producteur de vin, en association avec Bernard Duseigneur, propriétaire du domaine éponyme, et tous deux viennent de lancer la production d’un nouveau vin sur l’appellation Châteauneuf-du-Pape ce qui porte à trois les AOC de leur production: AOC Lirac blanc, qui présente une robe brillante et limpide sur des notes de minéralité, de fruits et de fleurs, il exprime le terroir avec une grande fraîcheur et complexité. Ce vin est le compagnon idéal de vos poissons. AOC Laudun : sa particularité est qu’il n’est produit que lorsque les conditions optimales sont réunies. Issus de parcelles de vieilles vignes, il est la pure expression du terroir rhodanien méridional à l’image de ses cépages (Grenache – Syrah) et dont la syrah est élevée partiellement en barrique. AOC Châteauneuf-du-Pape: à découvrir très prochainement donc!

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Philippe Faure - Brac

Le Champagne est un vin qui ne reste jamais tranquille, et encore moins pendant les fêtes quand il est de tous les instants. Mais attention : pas n’importe quelle cuvée, ni à n’importe quel moment car chaque cuvée a son heure ou son met pour la rendre meilleure encore.   Nous commençons avec le Champagne non dosé, aussi appelé brut zéro, qui, comme son nom l’indique, ne contient pas de liqueur de dosage, afin de produire un champagne reflétant le style de la maison. La maison Laurent Perrier en fut l’initiatrice avec sa cuvée Ultra brut. J’aime le non dosé : c’est l’expression la plus pure et le reflet du terroir et de son vigneron, sur la minéralité, une grande fraîcheur et une belle acidité.   Le Brut quant à lui est l’expression même d’une « marque » de Champagne. C’est sa signature, qui se perpétue au fil des années grâce aux vins de réserve : un patrimoine exceptionnel chargé d’histoire. Le Brut s’adapte à toutes les situations : en apéritif, en cocktail éventuellement, tout au long d’un repas, et même pour prolonger la soirée. C’est en compagnie de fruits de mer qu’il s’exprimera le mieux. Il est bien souvent légèrement floral, avec des notes de fruits du verger, pour le chardonnay, ou le fruit rouge avec la framboise pour le Pinot noir. Quant au pinot meunier il donnera de la rondeur. Il est clair que l’assemblage et les terroirs font la différence.  

17


Destination P aris

Paris une hôtellerie

en habits de

lumières

Paris ne serait plus la ville lumière ? Il serait temps que les fêtes l’illuminent à nouveau ! Petit éclairage sur une grande offre... Bernard Van de Kerckhove

L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Selon un récent sondage, Paris aurait nettement baissé d’un ton au niveau des illuminations. Pourtant, des illuminés, nous n’en manquons pas ces derniers temps, même si ce ne sont pas tous des lumières ! A l’Epicurien, brillants comme nous sommes, nous voulons rester dans ce même esprit festif, qui ne nous fait pas oublier la dureté des temps, mais nous laisse optimistes et en tout cas participatifs. Alors, vive la fête, vive les fêtes, et au diable les empêcheurs de briller en rond, qu’ils restent dans leur sinistrose, leur coma intellectuel, qui ne leur a pas encore permis de trouver la définition du mot épicurien. Et nos fêtes à nous se déroulent dans les plus beaux hôtels de la capitale qui n’en manque pas : des nouveaux, des refaits, des dynamiques, des qui bougent, investissent et s’investissent, des gourmands, des glamours, des généreux, des inventifs... bref une hôtellerie merveilleuse qui fait à elle seule la lumière.

18

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


D ESTINATION P ARIS

San Régis le charme discret de la bourgeoisie LED proposant une large sélection de chaînes internationales et de radios, et le service, assuré 24 heures sur 24 parfaitement en adéquation. Niché sous la verrière dans le décor lumineux d’un jardin d’hiver, le restaurant Salon de Thé : « Les Confidences... du San Régis » offre une atmosphère confidentielle. Murs végétaux, boiseries fines et cheminées procurent une ambiance apaisante, idéale pour s’attarder sur une cuisine classique et contemporaine. Son élégante façade et son architecture intérieure vous plongent d’emblée dans l’atmosphère unique de cet ancien hôtel particulier construit en 1857 dont les portes se referment

discrètement sur votre bonheur. Cet hôtel référencé dans la chaine Small Luxury Hotels of the World propose de nombreuses idées cadeaux sur son site. Vous trouverez sûrement la vôtre: www. slh.com/gifts 43 chambres à partir de 430 € Hôtel San Régis 12 Rue Jean Goujon 75008 Paris Tel.: + 33(0)1 44 95 16 16 www.hotel-sanregis.fr

Les Plumes que de belles signatures Juliette Drouet et Victor Hugo, Paul Verlaine et Arthur Rimbaud, George Sand et Alfred de Musset, cet établissement chargé d’histoire pourrait raconter quelques belles épopées amoureuses, quand ceux qui les vécurent auraient pu les écrire avec autant de passion. Surfant (un vilain mot soudain!) sur ce passé romantique, Pierre Martin-Roux, Directeur des Opérations de la Compagnie Hôtelière de Bagatelle (à qui l’on doit également les hôtels Platine et Vice Versa situés dans le quinzième arrondissement de Paris), a signé cette rénovation menée tambour battant, sûrement au rythme de son cœur, pour finaliser en neuf mois, un terme symbolique, les travaux initiés par deux femmes : Pascale de la Cochetière (journaliste déco, styliste et consultante) et Caroline Jotz du Cabinet Bastie. 34 chambres et une suite à partir de 170 € 10 Rue Lamartine 75009 Paris Tel.: + 33(0)1 55 07 88 00 www.lesplumeshotel.com

La Villa Maillot

L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Dans ce quartier élégant qui se partage entre les boutiques de luxe de l’Avenue Montaigne, celles des Champs-Elysées et ses cinémas, les habitations cossues du site et le Grand Palais en ses jardins, cet hôtel 5 étoiles membre de Small Luxury Hotels of the World, avec ses 32 chambres et 11 suites a son propre caractère, celui d’une grande maison à taille humaine. Décorée avec goût, les tissus soyeux en parfaite harmonie avec le mobilier de style et les objets d’art, tenue avec soin, avec un personnel prévenant, les équipements modernes se fondent harmonieusement dans le décor : accès Wi-Fi gratuit, air conditionné, TV

19

Un beau lifting

Pour fêter ses 25 ans, ce boutique hôtel à taille humaine, au plus près de l’Arc de Triomphe, vient de s’offrir quelques mois de travaux pour une rénovation complète réussie. Et on ne peut guère le manquer avec ses imposantes colonnes lumineuses sur la façade ! Avec un neuvième étage tout neuf, aux 40 chambres, et surtout aux deux nouvelles suites (Régente et Sancy), totalement repensées par Patrick Ribes, viennent s’ajouter une agréable salle de réunion « La verrière », à la lumière du jour, un salon bar avec cheminée et coin bibliothèque, un nouvel espace spa avec hammam, sauna, salon de repos et salle de massages (soins de 90 à 180 €). Mené avec entrain par Thomas Séchet, jeune directeur de ce groupe dynamique qui a suivi les travaux, cet établissement fait parti de la chaîne Hô-

tels et Préférence, qui privilégie justement l’art de vivre qui nous est cher. Pour cette fin d’année, nous pouvons vous conseiller le séjour « Champagne et Diamant »: accueil VIP (produits d’accueil Hermès et cadeau de bienvenue), petit-déjeuner au restaurant ou en chambre, une bouteille de champagne “Cattier” le soir du 31 décembre. Chaque jour (28, 29, 30 et 31 décembre) un diamant de 0,5 carat sera disposé dans l’une des 42 chambres et suites de La Villa Maillot. Peutêtre la vôtre ? (Durée minimum du séjour : 3 nuits en chambre double, à partir de 379 € par nuitée). 42 chambres et suites à partir de 249 €. 143, Avenue de Malakoff 75116 Paris Tel. : +33 (0)1 53 64 52 52 Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Destination P aris

20

Le Saint James

Des idées dans les suites

Dans ce qui fût certainement l’un des clubs les plus fermés de la capitale, dans un environnement merveilleux dans lequel la nature s’installe avec de sublimes jardins, une hôtellerie moderne a pris place sous les lambris dans une atmosphère revisitée par la fameuse décoratrice Bambi Sloan. La gastronomie aussi quand Virginie Basselot, jeune femme chef de cuisine formée dans les brigades d’Eric Frechon au Bristol dont elle a été une seconde confirmée, donne sa fraîcheur et sa spon-

Le Swan

tanéité à une cuisine créative qui n’oublie pas la tradition. Dans l’un des rares Relais et Châteaux de la capitale, et plus encore le seul établissement représentant à Paris la nouvelle catégorie « Villa » de cette chaîne renommée, le réveillon de la fin d’année (210 € hors boissons) donnera peut-être l’occasion à certains épicuriens de tester les nouvelles suites, toutes d’élégance. Guitariste chanteur formé aux grands classiques du Conservatoire, Zebulon Duke, aussi à l’aise dans la

Du côté de chez Proust

Passionné par l’univers de Marcel Proust, et bibliophile émérite, Jacques Letertre, propriétaire de cet établissement hors du commun qui a gardé précieusement son architecture du XIXe siècle primée à l’exposition universelle de 1898 et sa verrière Art Déco où se prennent les petits déjeuners, a réuni plus de 500 ouvrages consacrés à l’écrivain, tout comme il a tenté d’en réunir toutes les œuvres, la plupart dans les éditions originales. Doivent sûrement y figurer les sept tomes de « A la recherche du temps perdu », épopée romanesque publiée de 1913 à 1927, œuvre majeure de l’homme. Dans cet ancien hôtel trois étoiles reconverti avec autant de passion par la décoratrice Aude Bruguière, pour devenir un quatre étoiles légitime, les 81 chambres portent le nom d’un personnage de cette longue histoire ou d’un artiste célèbre apprécié par l’écrivain,

d’Oriane de Guermantes à Anna de Noailles, en passant par le Baron de Charlus ou le peintre Giotto. Marcel Proust était aussi un grand amateur de Haute couture et l’hôtel rend hommage aussi à Jacques Doucet décrit dans la Recherche sur les épaules de la Marquise de Cambremer et une chambre spéciale est consacrée au grand couturier de Venise, Fortuny, et ses créations d’un luxe oriental éblouissant, remarquablement décrites dans son roman. 81 chambres à partir de 239 €. Pas de restaurant.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Best Western Premier**** Le Swann 11-15, rue de Constantinople 75008 Paris Tel.: : + 33 (0)1 45 22 80 80 www.hotel-leswann.com

variété française que le pop-rock accompagnera cette soirée avec brio. Menu dégustation : 95 € / Combinaison de vins : 60 €. Chambres à partir de 380 € (1 120 € pour le pavillon d’amour ou Belles feuilles) 43, avenue Bugeaud 75116 Paris Tel. : +33(0)1 44 05 81 81 www.saint-james-paris.com


D ESTINATION P ARIS

Le Meurice

Gastronomie festive sous l’ère Ducasse perdreau au chou (une spécialité du cru), le homard, les ris de veau, le chevreuil, la volaille Albufera, se déclinent avec délice dans un ballet toujours bien mené, surtout avec Frédéric Rouen, directeur de salle inspiré et souriant. Ajoutons pour faire bonne mesure les desserts de Cédric Grolet, la carte des vins de la charmante Estelle Touzet et les souvenirs s’écrivent déjà. Pour ces fêtes, le réveillon de Noël est à 550 €, celui du 31 est à 980 € au Meurice (hors boissons), à 550 € au Dali (boissons comprises) mais vous pouvez vous le faire servir en chambre : 350 € (hors boissons). Une animation musicale Jazz sera proposée au Bar 228 pour tous ! Menu carte au Meurice : 250 € environ. 153 chambres à partir de 850 € Hôtel Le Meurice 228 rue de Rivoli, 75001 Paris Tél. 01 44 58 10 10 www.dorchestercollection.com/fr/paris/le-meurice-hotel

L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Il serait bien entendu facile de parler de cet hôtel légendaire, sûrement le plus ancien établissement de luxe parisien, construit par un certain Augustin Meurice afin de recevoir ses riches clients anglais, comme il l’avait déjà fait en 1771 dans une auberge à Calais. Sacré visionnaire et précurseur ! Depuis, l’histoire a surtout retenu le faste des lieux, oubliant quelques épisodes moins agréables, pour ne rester que sur les derniers, quand Philippe Starck a posé sa griffe sur la décoration (2007), et plus récemment, en mars dernier, quand Alain Ducasse a posé la sienne sur la gastronomie, comme il l’avait fait au Plaza Athénée, autre membre luxueux de cet ensemble d’hôtels renommé composant la Dorchester Collection : The Dorchester à Londres, le Beverly Hills, l’Hôtel Principe di Savoia à Milan, le Bel-Air à Los Angeles ou encore Le Richemond à Genève. Au Meurice, dans cette salle exceptionnelle, mais vous pourriez aussi déguster la cuisine du chef dans le grand salon : le Dali- Alain Saintagne interprète avec talent la partition Ducasse : « la cuisine de l’essentiel ». Présentés simplement sur la carte, le foie gras, le pâté de

21

Intercontinental Paris le Grand Avec une hauteur de 4,40 m et plus de 8 000 macarons de couleurs vives qui ornent les branches de ce sapin monumental, c’est la plus gourmande décoration de Noël jamais réalisée par Ladurée, le célèbre pâtissier. Il sera exposé sous la verrière à partir du 8 décembre, jusqu’à l’Épiphanie. Dispersés dans le hall et dans l’hôtel, 27 autres sapins de toutes tailles lui donneront la réplique. L’histoire ne dit pas si vous devez mettre vos souliers vernis à leurs pieds, ni si vous retrouverez un cadeau le lendemain dedans. Le cadeau sera sûrement de

mon beau sapin, roi des macarons

passer les fêtes dans cet établissement luxueux quand l’offre est attractive : 110 € le dîner du 24 décembre, champagne compris, 395€ le 31 (ou 495 boissons comprises) avec soirée dansante sous la verrière. Et puisque nous parlons gourmandise, comment ne pas évoquer les deux bûches réalisées par Dominique Costa, le chef pâtissier maison : rose pour la bûche « pétillante » à base de pommes, de fraises et de champagne, ou chocolat et vanille pour la bûche à la fève de Tonka, fourrée à cœur d’un perlé de citron. A dé-

guster du 16 décembre au 1er janvier au célèbre Café de la Paix en version familiale (8 per) : 54 € ou individuelle : 15 €. Café de la Paix 12, bd des Capucines 75009 Paris Tél : 01 40 07 36 36 Hôtel Intercontinental 470 chambres et suites à partir de 320 € 2 Rue Scribe 75009 Paris Tel. : 0 800 910 850 Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Destination P aris

22

Hôtel Napoléon

le soleil de Friedland

Fier d’arborer sa toute nouvelle cinquième étoile, ce bel hôtel parisien rend honneur à l’Empire, son faste et ses victoires. Logique quand on est à deux pas de l’Arc de Triomphe. Cinquante deux chambres et presque autant de suites (dont la suite Youssoupov qui rappelle que c’est une famille russe qui est propriétaire des lieux depuis longtemps, ou encore la suite Impériale, la bien nommée) décorées avec une référence certaine à cette époque dont on ne veut garder que les meilleurs souvenirs,

Le Square

quand l’art napoléonien se partage avec le style Directoire, tout en offrant un confort moderne et un service à l’image. Pour faire bonne mesure dans cet univers qui se partage entre hommes d’affaires aimant l’Histoire -il y a un vaste ensemble de 8 salons pour 450 m² d’espace professionnel- et les touristes qui la vivent sereinement dans la capitale, on ajoutera le Bivouac Café, espace cosy qui sait être un restaurant agréable du midi et du soir auquel le chef Olivier Legentil prête son

talent quand il ne se transforme pas en lounge bar pour d’autres horaires. Vous préférez un thé bien chaud et une pâtisserie tentante devant le feu de cheminée ou une heure déstressante dans la salle de fitness? 100 chambres à partir de 315 € 40 avenue de Friedland 75008 Paris Tel. : 01 56 68 43 21 www.hotelnapoleon.com

Promenade dans le Paris branché

A deux pas de la Maison de la Radio, qui est aussi celle de la télé, cet hôtel contemporain se veut le rendez-vous off de ceux qui fréquentent assidûment les couloirs de ce vaste édifice voué au service public. On ne s’étonnera donc pas de croiser au bar, et mieux encore au restaurant, le Zebra Square, dont le chef n’est autre que le fils du propriétaire, Patrick Derderian, les célébrités audiovisuelles du moment... ou du passé ! Pour ceux qui

auraient à cœur de prolonger l’expérience, ils peuvent à loisir découvrir l’une des chambres confortables de cet établissement élégant, et plus encore s’attarder au spa Nuxe, avec ses cinq cabines dont une double. Pour ces fêtes, 22 chambres et suites à partir de 270€ 3, rue de Boulainvilliers 75016 Paris Tel.: +33 (0)1 44 14 91 90 www.hotelsquare.com

Mövenpick Hôtel

Paris Neuilly

Pour avoir testé récemment en Jordanie plusieurs hôtels de cette chaîne suisse dont c’est la première entité en France, on peut sans crainte être assuré de la qualité des prestations. Il s’agit en l’occurrence d’un 4 étoiles aux prestations modernes surtout quand tous les travaux de rénovation seront terminés, dans l’esprit « vrai chic parisien ». Outre les 281 chambres élégantes, on compte une brasserie (Le Victor Hugo) dans laquelle le chef Damien Delgado donne le

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

meilleur de lui-même dans une carte simple. Le 58 Bar & Lounge de l’établissement ne devrait pas manquer d’ambiance quand on sait que l’établissement compte une vingtaine de salles de réunions ou de séminaires sur 1100 m². 281 chambres : à partir de 159€ 58 bd Victor Hugo 92200 Neuilly sur Seine Tel.:+ 33(0)1 55 63 64 65 www.moevenpick-hotels.com


D ESTINATION P ARIS

Le Nell

Des idées dans les suites motte, vous laisserez-vous tenter par les chambres et suites dotées d’un bain japonais et son rituel : un concentré de thé blanc, vert ou rouge ? Vous aimerez. Tout comme la cuisine signée par Bruno Doucet (La Régalade Paris) comme on l’a aimé à Saint-Tropez cet été (entrée, plat, dessert : 35 €). Pour ces fêtes, la Régalade Conservatoire, le restaurant élégant, propose un menu dont le prix dépend de votre table et de l’endroit où elle se trouve : 115 € (par pers) pour une table de 2 à

Hôtel Particulier Montmartre Au cœur d’un Paris qui sait cacher ses plus belles adresses, proche du « rocher des sorcières » dans une ruelle fermée par de hautes grilles en fer forgé, découvrir ce genre d’adresse est quasiment impossible. Elle fait partie de celles que l’on échange entre amis, fier d’en être le détenteur et surtout l’utilisateur. La plupart du temps privatisé, par des touristes avertis comme Brad Pitt et Angélina Jolie par exemple, ou par des entreprises qui en apprécient le charme autant que la tranquillité, ce n’est pas tant pour les cinq suites, vastes et originales, de cet hôtel vraiment particulier datant du Directoire, que les nombreux salons et les jardins, que l’on aime s’attarder ici, mais pour cet ensemble atypique ayant appartenu à la famille Hermès auquel une équipe jeune, dynamique donne

6 sous la verrière ou au bistrot, ou 155 € (par pers) pour 4 à 8 convives dans la bibliothèque. 33 chambres de 350 à 1 200 €

7,9 rue du Conservatoire 75009, PARIS Tel. : +33 (0)1 44 83 83 60 www.hoteldenell.com

vivre heureux...et donc cachés!

de vraies raisons. La bistronomie de tradition participe à cette ambiance : rien de compliqué mais tout dans la générosité, à découvrir après avoir passé un moment de détente dans le « Très Particulier », le bar à cocktails. Peut-être aurez-vous le plaisir de déguster le miel récolté sur place dans l’une des ruches « warré » qui produit le seul miel naturel de Paris. On vous le répète : vraiment particulier! Restaurant ouvert au public au dîner seulement, du mercredi au samedi. Brunch les samedis et dimanches à midi. 5 suites à partir de 390 € 23 Avenue Junot 75018 Paris Tel.: + 33(0)1 53 41 81 40 www.hotel-particulier-montmartre.com

L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Au cœur du Paris shopping, à deux pas des Grands boulevards et de ses enseignes gigantesques, ou encore du Paris insolite, quand le Musée Grévin est aussi près, ou encore du Paris nocturne quand les théâtres, les cinémas, le légendaire Rex Club, le Paris Social Club et le tout nouveau Silencio imaginé par David Lynch sont accessibles à pied, vous attend un hôtel de charme, dans l’esprit du nom de la chaîne auquel il adhère (Charm & More). Dans cet univers revu par Jean-Michel Wil-

23

La Maison Favart

hommage au XVIIIème siècle

Au pied de l’Opéra Comique, entre la Bourse et les Grands Boulevards, ce ravissant hôtel 4 étoiles revendique son côté « maison de Famille », témoignage de l’amour qui a uni Charles-Simon Favart, directeur de l’Opéra Comique et Justine Duronceray dite Mademoiselle Chantilly, couple fantasque qui fit les grandes heures de cet opéra comique au siècle des lumières. Les décorateurs du cabinet Exclusive Interiors ont réveillé l’âme des amants avec une prédilection pour les couleurs poudrées, le mobilier XVIIIème revisité, les souvenirs de voyage et de multiples détails féminins qui font la différence. Dans le salon cosy ou la bibliothèque lounge, les meubles contemporains : tables Knoll, fauteuils de la créatrice Munna au plus près du feu de cheminée, se mêlent audacieusement au mobilier d’époque : les soieries aux rayures chics, les pois, le velours rose, les tissus fleuris flirtent avec le cuir tanné, les tonalités de violet, chocolat, vert amande,

évoquent l’univers raffiné de cette époque qui vit naître la coquetterie. Dix thématiques sont déclinées pour la décoration des chambres, pour choisir entre l’univers féminin de « Mademoiselle Chantilly », les couleurs flamboyantes du « Voyage en Chine » ou la toile de Jouy exotique des « Quatre parties du monde », clins d’œil à l’univers de la scène parisienne et du théâtre de l’époque. Dans de magnifiques caves voûtées, se dévoilent une salle de fitness, un sauna, un bassin de détente animé de cascades, véritable havre de paix dédié au bien être du corps et de l’esprit. Pas de restaurant et donc pas de réveillon, mais un établissement déjà prêt pour la Saint Valentin : les amoureux y sont chez eux. 31 chambres, 4 suites, 2 duplex à partir de 250 € 5, rue de Marivaux 75002 Paris Tel.: +33(0) 1 42 97 59 83

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Destination P aris

La Tour d ’ A r g e n t :

et brille la gastronomie !

L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

Peu d’établissements gastronomiques ont traversé les époques en gardant leur enseigne et leur renommée quasiment intactes. Et dans cette très courte liste, cette adresse parisienne de légende arriverait en tête... sur un plateau d’argent !

24

Le 5 septembre de cette année 2013, dans un service impeccable, l’un des maîtres d’hôtel de la Tour d’Argent, peut être Hubert Bardèche, quarante ans de maison, peut-être Jean-Pierre Marchand, « canardier » depuis plus de trente ans, servait le 1 124 448 ème canard au sang, la spécialité incontournable des lieux, créée en 1890 par « Frédéric » qui eut l’idée de ce « Caneton de la Tour d’argent » auquel il donna un numéro. A raison d’une cinquantaine de canards par semaine, au moment où paraitra ce magazine, presque six cents volatiles de plus, venus des marais de Challans, au nord de la Vendée, seront venus faire grossir ce chiffre et régaler les convives. Tous les grands de ce monde : Edouard VII (Canard N°328), Théodore Roosevelt (33 642), John F. Kennedy (245 200),

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Charlie Chaplin (448 212), Jacques Chirac, qui partagea le canard N° 492 283 avec Edgard Faure, Coluche (662 614), Tom Cruise et Nicole Kidman (759 216), et jusqu’à Bill Gates (1079 006), mais les plus anonymes aussi, ont voulu goûter cette volaille que Lauzières de Thémine, poète inspiré ou gourmand, sûrement les deux, mit en rime pour terminer par ces quelques vers : Après avoir taillé mainte aiguillette, Servi cuisse, aile, ôté la peau du dos, Loin de jeter au toutou le squelette, La Tour d’Argent tire parti des os. Allons donc tous au quai de la Tournelle, Si nous voulons nous pâmer en mangeant.


D ESTINATION P ARIS

La famille Terrail : un siècle d’excellence

même si chacun ici apprend très vite à la maîtriser, ne serait-ce que pour en perpétrer la tradition. Digne héritier d’une longue lignée de cuisiniers émérites, Laurent Delarbre, Meilleur Ouvrier de France (2004), est entré dans les célèbres cuisine il y a trois ans, du moins en tant que chef, se souvenant sûrement avec émotion qu’il avait été commis ici, pendant deux ans, il y a tout juste vingt ans. Sa carte s’orne de plats prêts eux aussi à entrer dans l’histoire gastronomique de la maison quand il n’y sont pas depuis longtemps : crémeux de courgette et fenouil aux grains de caviar, foie gras d’oie des Trois Empereurs, brioche au beurre salé, homard Don Carlos, filet de sole Cardinal, comme une blanquette, longe et jarret de veau à la truffe, soufflé au chocolat noir Tour d’Argent, banane caramélisée et noix de coco... Il serait également invraisemblable de ne pas lier la cave à cette gastronomie de tradition quand 420 000 bouteilles, avec les plus belles étiquettes, comme les plus rares, ou les plus anciennes, ce qui va parfois de paire, comme un Château Citran 1858, Château d’Yquem 1871, un Château Rayne-Vigneau 1874, ou encore ces quelques centaines de Bourgogne dont le chef sommelier David Ridgway s’est fait une spécialité : Chambertin 1865, Clos Vougeot 1870, Romanée 1874... Une anthologie du vin.

L’histoire de cette demeure, parfois avec un grand H, est digne de faire la trame d’un roman, un de ceux que n’a pas manqué d’écrire Claude Terrail, disparu en 2006, grand nom de la restauration qui a marqué la maison de son empreinte : « Ma Tour d’Argent » (Stock, 1975) ou « Le Roman de la Tour d’Argent (Cherche Midi, 1998). Elle commence en 1582 -difficile de remonter plus loin pour trouver une référence identique- quand le sieur Rourteau, hôtelier de profession, et visionnaire avant l’heure, bâtit dans le style Renaissance, entre la Seine et le Couvent des Bernardins, un établissement dédié aux seigneurs du roi Henri III qui découvrirent ici en même temps que leur souverain l’usage de la fourchette. Le matériau utilisé : la pierre claire de Champagne, pailletée de mica, donne son nom à cette hôtellerie... de la Tour d’Argent. On ne rentrera pas dans le détail des dates qui ont marqué plus de cinq siècles étonnants, mais il est clair que tous les propriétaires qui se sont succédés ont su la faire vivre avec passion. Cette même passion qui fit les belles heures du Second Empire, quand la gastronomie était le prétexte à des rencontres galantes dans les salons du premier étage et que Napoléon III vient -discrètement- y retrouver Marguerite Belanger, tandis que le duc de Morny, Lord Seymour, Céleste Mogador écrivent quelques pages légères, ce qui n’a pas manqué d’inspirer encore le monde des lettres quand Georges Sand, Musset, Alexandre Dumas, Balzac, savaient aussi bien manier le couteau et la fourchette que la plume. La liste des célébrités qui ont fréquenté cette salle huppée, même s’ils n’ont pas mis leurs noms derrière le numéro d’un canard, est d’ailleurs impressionnante, traversant cette même histoire sans tenir compte de leurs statuts, mêlant les sportifs aux dirigeants de ce monde, les acteurs aux magnats de l’industrie, les starlettes aux grands noms de la science, jusqu’aux chanteurs... sans « canard », tous unis par le goût du meilleur.

Fermé le dimanche et le lundi. Menu déjeuner : 75 €. Menu découverte (pour l’ensemble de la table) : 180 €, Grand menu de la Tour d’Argent : 200 €. A titre indicatif, sachez que le réveillon du 31 décembre est à 520 €, hors boissons.

i Restaurant de La Tour d’Argent 15 & 17, Quai de la Tournelle 75005 Paris Tél. +33 (0) 1 43 54 23 31 www.latourdargent.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Destination Paris

De commis de cuisine L’histoire de la à chef à part entière gastronomie... Il serait regrettable de limiter l’exercice du chef et des gastronomes et le renom de la maison à cette seule spécialité

Le succès d’une maison trouve bien entendu sa naissance comme sa longévité dans les hommes qui la mène. Au fil des siècles la Tour d’Argent a donc connu des personnalités marquantes : Lecoq (un nom prédestiné !) cuisinier de Napoléon qui rachète la demeure un peu malmenée par la Révolution ; Monsieur Paillard, qui lui succéda, Frédéric (Delair) ensuite, le créateur du Caneton de la Tour d’Argent, jusqu’à l’arrivée, en 1910 d’André Terrail, ancien chef des cuisines de la comtesse d’Andigné, de la marquise de Ganay ou du Baron Alfred de Rothschild : on comprend alors sa façon de voir les choses. Il sait redonner rapidement son faste au restaurant et les grands noms défilent, les canards aussi. La guerre de 14-18 verra la fermeture de l’établissement mais une fois la paix revenue, avec elle le succès renait. En 1925 le restaurant se pare de boiseries, en 1936, il gagne un sixième étage... Plus tard, Claude Terrail, né dans un appartement situé dans la Tour, et formé dans cet univers, qui a succédé à son père (1947), fait redessiner la façade par Cathelin... En 1951, il ouvre les « Caves de la Tour d’Argent », installe une Tour d’Argent à Tokyo en 1984, et jusqu’en 1985 quand le « Comptoir de la Tour d’argent » est inauguré et que d’autres établissements ponctuent son parcours exceptionnel. Pourtant, si le nom et la légende perdurent, tout n’est pas toujours du goût de tout le monde, notamment pour le non moins célèbre Guide Rouge, le Michelin. Longtemps récompensé de trois étoiles, 1933, et battant un record de longévité, il en perd d’abord une première en 1996, mettant en colère Claude Terrail ; puis une seconde, dix ans plus tard, achevant de le révolter, pour ne pas dire plus. Mais il est vrai que les errances du guide depuis quelques années ont conduit à beaucoup d’invraisemblances dans le domaine. Aujourd’hui, André Terrail, 33 ans, porteur du prénom de son grand père et de l’aura de son père, est le digne héritier, à tous les sens du terme, des efforts, du talent, de la passion de ses prestigieux aînés. Et même s’il sait parfaitement qu’un siècle de grandeur peut aussi avoir figé dans le temps une maison, même la plus belle, partagé entre le respect d’une histoire et le goût de la faire évoluer, il hésite encore à faire les transformations nécessaires à une affaire reçue sur un plateau... d’argent.

25


L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

L’HOMME CONTEMP ORAIN Li vre s

PUB

26

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


1 0 0 % Bu lleS Champ agne

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

CHAMPAGNE C’est le

moment!

27

Des moments forts, quand nos journalistes parcourent la région à la rencontre des femmes et des hommes qui font le Champagne, de grands moments quand nous visitons les caves au volant de notre Bentley, des moments pétillants, quand notre comité de dégustations découvre les « Grandes Cuvées », des moments festifs quand, à l’heure des cadeaux, nous proposons la bouteille ou le coffret à offrir... Des moments intenses à vivre pendant 23 pages!

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

1 0 0 % Bu lleS Champ agne

28

Au cœur

des Vignes bât la Champagne

Toujours sur la route pour vous rapporter le meilleur du terroir français, L’Epicurien a jeté son dévolu sur une des plus prestigieuses régions viticoles : la Champagne, symbole de luxe et de richesse, de partage et de fête. La reine des boissons effervescentes se trouve ici dans tous les restaurants, les hôtels, les cafés, chacun ayant sa préférence : grande maison de prestige ou vigneron indépendant à découvrir. A. Menard

Reims, la Cité des Sacres Première étape, Reims, célèbre pour sa cathédrale mais aussi pour le nombre impressionnant de Maisons de Champagne qui étalent leurs enseignes sur les murs des plus beaux bâtiments.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Lanson : un clos d’exception Direction le 66 rue de Courlancy, au siège de la grande Maison Lanson pour un événement exclusif : la vendange du Clos Lanson, un hectare planté de chardonnay en plein centre de Reims. Traditionnellement vendangé par le personnel de la maison, sur la base du volontariat, ce millésime a eu les honneurs d’une marraine de prestige en la personne de Julie Gayet. L’actrice française est, entre autres, apparue sur grand écran dans Mon meilleur ami de Patrice Leconte, Nos plus belles vacances de Philippe Lellouche ou encore Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier. L’entreprise champenoise pouvait aussi compter sur la présence de Marie-Amélie Le Fur, triple médaillée olympique aux Jeux paralympiques de Londres en 2012 et ambassadrice de la maison Tsarine. Philippe Baijot, Président des Champagnes Lanson, a une fois de plus montré l’exemple en enseignant ces deux charmantes ambassadrices les secrets d’une vendange réussie. La météo de ce 28 septembre aura été menaçante. Les nuages, présents en masse ont forcé tout le personnel à accélérer la récolte, craignant, en bons gaulois, que le ciel ne leur tombe sur la tête. Les premières gouttes ont bien fait leur apparition... Une fois les grappes à l’abri ! Le coup d’envoi du traditionnel repas des vendangeurs a ainsi pu être donné, dans un esprit très local : potée champenoise et Lanson Gold Label Vintage 2002, en format magnum. L’occasion d’observer cette belle cohésion, cette convivialité régnant au sein de l’entreprise, collègues, parents et enfants tous ensemble dans la même direction. Présent au sein de la Maison depuis plus de 40 ans, Jean-Paul Gandon, le chef

de cave Lanson, est resté mystérieux quant à la date de sortie du fameux Clos. « Il faut savoir attendre pour les bonnes choses » glisse-t-il sur le ton de la confidence. Son adjoint, Hervé Dantan, ancien chef de cave des champagnes Mailly Grand Cru, et amené à lui succéder, est resté, lui aussi, silencieux sur le sujet. Cette cuvée, initiée par Philippe Baijot en 2006, élevée en fût de chêne et élaborée uniquement à partir des Chardonnays issus de cette vigne fera sensation... Nous n’en doutons pas ! Visite sur rendez-vous : du lundi au vendredi (fermeture le week-end et jours fériés) Horaire de départ des visites: de 9h à 11h et de 14h à 16h Pas de visite pendant le mois d’août Tarifs : Individuels, 10 euros par personne ; Groupe (à partir de 25), 8 euros par pers Adresse des Caves : 66 rue de Courlancy – 51100 Reims Tél. : 03 26 78 50 50 www.lanson.com


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Taittinger, une histoire en famille

Une actualité chargée pour Taittinger

Dotée d’une des plus riches et fascinantes histoires parmi les Maisons champenoises, Taittinger est bien connu des amateurs pour laisser la part belle au chardonnay, à l’image de la mythique cuvée Comte de Champagne. Niché sur la butte Saint-Nicaise, au dessus des vestiges de l’ancienne abbaye éponyme détruite lors de la Révolution Française, le siège de l’entreprise apparaît comme un carrefour de l’Histoire, celle de la famille Taittinger bien sûr, mais aussi celle de Reims, du champagne et de la Champagne... Chaque année, plus de 60 000 personnes descendent à 18 mètres de profondeur pour arpenter les galeries des caves abritant les cuvées familiales. Outre le lieu magnifique, parmi les plus belles, (si ce n’est la plus belle !) caves rémoises, avec ses crayères gallo-romaines en forme de cheminée, un soin particulier est apporté au visiteur, choyé du début à la fin de la visite d’une heure : vidéo de présentation disponible en plusieurs langues, estrades pour admirer l’étendue des caveaux, dégustation commentée... Les guides, d’un professionnalisme exemplaire, sont toujours ouverts au dialogue, dépassant le banal circuit touristique pour offrir une vision juste du champagne. Une adresse à recommander !

« Football Champagne »

La Maison Taittinger est retenue comme champagne officiel dans les espaces VIP de la FIFA à l’occasion de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Une première pour une maison de Champagne !

Et le vainqueur est...

Le chef français Bertrand Millar, en poste au Château de Cordeillan-Bages à Pauillac, a remporté le 47ème Prix culinaire international Le Taittinger, présidé pour la première fois par Emmanuel Renaut, chef -patron du Flocon de Sel à Megève.

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Visite sans rendez-vous Horaires : de 9h30 à 11h50 et de 14h à 16h20 Tarifs : Individuels 16€ Accueil des groupes uniquement sur rendez-vous Adresse des Caves : 9, place Saint-Nicaise 51100 Reims Tél. : 03 26 85 84 33 www.taittinger.com

Mumm, le géant Autre « grand » de Reims, avec plus de huit millions de bouteilles commercialisées dans le Monde, la Maison G.H. Mumm est une autre adresse incontournable. Mêmes si les galeries bétonnées n’ont pas le charme de certaines, près de deux siècles d’histoire s’étendent sous les fondations de l’entreprise. La visite retrace les principales étapes de l’élaboration du champagne et comprend l’un des plus beaux musées des métiers de l’appellation, pour finir par la traditionnelle dégustation. Les prix s’échelonnant en la matière de 13€ à 28€, suivant le nombre et la qualité des cuvées servies en fin de parcours. Pour les amoureux d’architecture, nous ne saurions trop vous conseiller un détour par la Chapelle Notre Dame de la Paix, de style néo-roman, née sous l’impulsion de René Lalou et du peintre Léonard Foujita, jouxtant le siège de l’entreprise champenoise. Visites sur réservation tous les jours de l’année sauf le 25 décembre et le 1er janvier, les dimanches de novembre à février de 9h à 11h et de 14h à 17h. Service des visites et réception G.H. MUMM 34 rue du Champs de Mars - 51000 Reims Tél. : 03 26 49 59 70 - guides@mumm.com

29

Le sabre G.H. M UMM par Ross Lovegrove Pour les fêtes de fin d’année, la célèbre marque a fait ap pel au designer Ross Lovegrove (à qui no us devons, entre au look de l’iMac ) pour créer un tres, le nouveau sabre au ligne s épurées. Seul ement une quinzaine d’ex emplaires est di sponible en France, dans un Deluxe Case sig né de la main de l’artiste et contenant un magnum de Cordon Roug e, au prix de 95 0€

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Vranken - Pommery, le champagne est un art

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Monumental. C’est le premier mot qui vient à l’esprit devant le château de style élisabéthain, édifié en 1868 par Madame Pommery, abritant le siège des Champagnes éponymes et situé au cœur de la ville. Pour accéder aux caves et aux vingt millions de bouteilles y reposant, il vous faudra descendre à 30 mètres sous terre au terme d’un immense escalier de 116 marches. Marier arts et Champagne pourrait sembler banal au sein de n’importe quel galerie renommée... Cela devient surprenant, presque déconcertant au beau milieu de ces anciennes crayères gallo-romaines. Nées sous l’impulsion de Nathalie Vranken, les « Expériences Pommery » sont devenues un véritable phénomène dans le milieu de l’art contemporain. Pour prolonger le plaisir, la Villa Demoiselle, véritable ode à l’art nouveau et érigée selon les plans de l’architecte Louis Saurel, se dresse face au Domaine Pommery... Un véritable voyage dans le temps !

30

Réservation recommandée - A partir de 12€ Du 1er avril au 31 octobre : Tous les jours de 10h à 18h Du 1er novembre au 31 mars : Tous les jours de 10h à 17h Fermeture annuelle : 25/12, 01/01, 02/01, 03/01 5 Place du Général Gouraud, 51100 Reims Tél. : 03 26 61 62 63 www.vrankenpommery.fr Avant de se rendre à Epernay, l’autre grande cité du champagne, L’Epicurien a parcouru les routes de la région. L’occasion de découvrir des propriétaires récoltants hors du commun : Eric et Isabelle Coulon, de la Maison Roger Coulon à Vrigny, au cœur de la Montagne de Reims. Du travail des sols, en passant par la vendange, le pressurage, l’assemblage et jusqu’à la commercialisation, l’ensemble des étapes nécessaires à l’élaboration d’un Champagne de qualité réalisé au sein de l’entreprise familiale... Et quelle qualité ! En prenant le parti de doser faiblement les cuvées, les six champagnes du cru démontrent tous une remarquable sensation de pureté. A découvrir sur un succulent coq au vin de la demeure d’hôtes Roger Coulon : le Clos des Terres Soudées, avant de profiter d’un repos bien mérité dans une des cinq chambres et suites confortables, soigneusement décorées. A partir de 175€, petit déjeuner inclus. Champagne Roger Coulon – 12, rue de la Vigne du Roy – 51390 Vrigny – Tél. : 03 26 03 61 65 www.champagne-coulon.com

Notre chemin nous mène vers un petit village authentique, aux ruelles jalonnées d’enseignes en fer forgé, nimbées de la légende de Dom Pérignon: Hautvillers. Cette ville, berceau du Champagne, est célèbre pour son abbaye dans laquelle le moine bénédictin aurait inventé le champagne tel que nous le connaissons aujourd’hui, pétillant et limpide. Il est enterré dans l’église du village, non loin de Thierry Ruinart, une autre figure emblématique mieux connu sous le nom de Dom Ruinart. Si l’envie d’une pause gourmande vous prenait, nous ne saurions que vous conseiller de vous rendre au 36... rue Dom Pérignon (encore lui !). Sans doute le bar à champagnes de la région mettant le plus à l’honneur les étiquettes de producteur, à emporter ou à déguster en terrasse, accompagnés de « Champard’ises» élaborées à partir des spécialités culinaires de la région : lentillons de champagne et jambon de Reims, feuilleté de boudin blanc aux champignons ou encore macarons aux biscuits roses et confiture de framboise... Tél: 03 26 51 58 37 -www.au36.net La prochaine halte s’effectuera à Aÿ, pour passer la nuit dans une grande demeure familiale reconvertie en hôtel en 2004 : l’Hôtel Castel Jeanson. Composé de quatre suites et douze chambres, décorées dans un style élégant et authentique, l’établissement comporte une piscine intérieure chauffée. Quiétude et service soigné sont au rendez-vous. Chambres à partir de 118€ Hôtel Castel Jeanson 24 bis rue Jeanson – 51160 Ay – Tél. : 03 26 54 21 75 – www.casteljeanson.fr

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


B L ANC DE NOI R S Grand Cru

6 bis, rue de la Procession 51360 VERZENAY Tél : 03 26 49 40 19 Fax : 03 26 49 43 58 champagne@janisson.com www.janisson.com L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Epernay, capitale du Champagne

Située au cœur des vignes, Epernay abrite 35 Maisons de Champagne toutes plus prestigieuses les unes que les autres : De Castellane, Moët et Chandon, Mercier, Perrier-Jouët, Boizel, De Venoge, Pol Roger... Leur point commun ? Elles se trouvent toutes à proximité de la célèbre Avenue de Champagne sous laquelle se cache un trésor de près de 200 millions de bouteilles réparties dans 110 kms de caves. Entièrement réhabilitée, cette avenue fait désormais scintiller Epernay.

Pol Roger, fièrement indépendant

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Brasserie La Banque l’ancienne Au cœur d’Epernay, se trouve e à une plac é laiss t ayan ce Fran de Banque alliant e, pagn cham à brasserie et son bar c’est un ue, Banq La urs. save et nt eme raffin créative et accueil chaleureux, une cuisine sait jouer y Rem ppe Phili chef Le . moderne il rajoute uels auxq , avec les produits frais rosité. géné vraie une et eur coul de un zeste les par plats vos gner Vous pourrez accompa n. régio la de es pagn cham meilleurs Formules de 15 à 27€ le midi Menu week-end à 32€ ou 49€ avec trois flûtes 40 rue du Général Leclerc 51200 Epernay 26 59 50 50 – 03 +33 : Tél. www.brasserie-labanque.fr

« L’adresse la plus délectable du monde » c’est en ces termes que l’emblématique Sir Winston Churchill, un ami de la Maison, qualifiait Pol Roger. Classée parmi les plus petites des Grandes Maisons champenoises, l’entreprise a toujours visé l’excellence et a su gagner le cœur des connaisseurs. Les cuvées de la Maison reposent le long de 7 kms de caves (malheureusement pas ouvertes au public). Elles abritent un trésor de plus en plus rare en Champagne : quatre remueurs y officient encore, tournant chacun près de 50 000 flacons par jour. L’ensemble de la production est donc remuée manuellement, excluant la méthode par gyropalette, pourtant plus économique. Certainement une manière de perpétuer la tradition pour cette maison que nous apprécions non seulement pour la qualité de ces vins (assurément un des meilleurs bruts sur le marché, couplé à des cuvées d’exception), mais aussi sa philosophie admirable, depuis plus de 160 ans. Champagne Pol Roger 1 rue Henri Le Large - 51206 Epernay Tél. : 03 26 59 58 00 www.polroger.com

32

Hôtel La Cloche Dans cet hôtel traditionnel, à deux pas de l’Office du Tourisme et de l’Avenue de Champagne, Catherine et Thierry Prin vous accueillent dans une ambiance familiale et chaleureuse au sein de 19 chambres disposant de tout le confort nécessaire. Véritable pièce centrale de l’établissement, le restaurant, d’une capacité de 50 couverts, propose une cuisine à la fois gourmande et familiale. Nous recommandons fortement le foie gras de canard maison, le magret framboise-griotte ou encore le tiramisu champenois. Un rapport qualité/prix imbattable. Menus de 13€ à 48€ Chambres à partir de 49€ 3-5, place Mendès France 51200 Epernay Tél.: 03 26 55 15 15 www.hotel-la-cloche.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Boizel : « Une Famille, une Maison, une Tradition » Depuis la fondation de l’entreprise en 1834, par Auguste et Julie Boizel, cinq générations se sont succédées à la tête de la Maison. C’est en 1972, qu’Evelyne Roques-Boizel, diplômée en Histoire et Muséologie, et Christophe, son époux, ingénieur dans le domaine de l’énergie, reprennent ensemble les rênes de la Maison, sous les précieux conseils de Marcel Carré, chef de cave depuis 50 ans. Florent et Lionel leurs fils, ont rejoint l’entreprise familiale il y a quelques années, contribuant à en perpétuer la renommée.

La qualité avant tout

Les joyaux du caveau « Lorsque nous étions enfants, avec mon frère, nous appelions le caveau de réserve, toujours fermé par une grille, “le trésor”...» confie Evelyne Roques-Boizel. En 1961, millésime d’exception, René Boizel, le père d’Evelyne, décide de lancer une cuvée de prestige, « il l’a baptisé le Joyau de France en hommage à cette fameuse histoire de trésor. A cette époque, nous avions un slogan qu’il est impossible de retrouver de nos jours : Avec Boizel, la vie est belle ! ». Toujours vinifié avec des raisins exceptionnels provenant de terroirs classés grands crus et premiers crus, (dont des chardonnays de Vertus et du Mesnil-sur-Oger et des pinots noirs en provenance de Mailly ou encore d’Aÿ), ce vin a une capacité de vieillissement tout simplement impressionnante. Premier d’une prestigieuse lignée, le Joyau de France, dont le millésime 1996 est actuellement commercialisé, a vu naître le très confidentiel Joyau de Chardonnay 1989 mais aussi le Joyau de France rosé en 2000, actuellement distribué dans sa version 2004. Une belle collection d’étiquettes!

Joyau de Chardonnay 1989

Issu des meilleurs crus de la Côte des Blancs. Une robe admirable, sur des tons or soutenus aux reflets ambrés, traversée d’une effervescence fine et légère. Une belle impression de richesse se fait sentir dès le premier nez, augurant un grand vin. Les notes briochées, grillées et miellées laissent peu à peu la place à des touches épicées et d’amandes grillées. Le tout est rehaussé de subtiles notes de liqueur de fruits et d’abricot sec. L’attaque a su garder une très belle fraîcheur, sur des notes vineuses et une belle ampleur. Une finale légèrement zestée dont la longueur s’est raccourcie avec le temps.

Joyau de France rosé 2004

Quintessence du savoir-faire Boizel, ce champagne est produit à base Chardonnay (36%) et de Pinot noir (64%). Une robe sur des tons saumonés limpides, aux reflets lumineux. Flatteur et distingué, le nez évoque des notes d’agrumes confits, évoluant sur des notes de fruits exotiques, rehaussées de touches d’épices douces. Portée par une effervescence délicate, la bouche propose de délicates notes d’agrumes et de fruits rouges. Une finale distinguée, d’une très belle longueur. www.boizel.com

Joyau de France 1996

Cette cuvée est le fruit de l’assemblage des meilleurs crus de Chardonnay (40%) et de Pinot noir (60%), dont une partie vinifiée en fûts. Une robe sur des tons saumonés, aux reflets brillants, animée d’une fine effervescence. Le nez, distingué, offre une belle palette d’arômes, sur des notes de fleurs, de fruits mûrs évoluant sur le fruit confit, et une légère pointe d’épices douces. Après une attaque très nette, la bouche offre une structure ample et des notes gourmandes de fruits rouges. Une finale fraîche et persistante.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

« Mes parents et grands-parents ont préféré bien faire le vin, laissant leurs amis vignerons bien faire le raisin, » explique Evelyne Roques-Boizel. L’approvisionnement en matière première implique donc une relation de confiance et une étroite collaboration avec des vignerons fidèles depuis parfois des décennies. « Être en famille nous permet de goûter et de donner tous ensemble l’orientation de nos cuvées » indique Lionel Roques Boizel. Une philosophie gagnante : aujourd’hui, Boizel est bien plus qu’une simple entreprise viticole, synonyme d’excellence, elle a su marquer de son empreinte l’univers champenois grâce à des cuvées inoubliables.

33


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Sawan, une m aison d’hôtes paisib le

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

La légèreté de Besserat de Bellefon

Niché au mili eu d’un écrin de verdure, havre de pa ce ix situé dans le triangle Ep nay, Reims eret Châlons-e n-Champagn une véritable e est in la relaxation. vitation à la détente et à Quatre cham bres aux no évocateurs : ms Egypte, Holly woo et le Chalet Country sont d, Thaïlande Delphine, la à disposition propriétaire, . sait recevoir vous fera ap préc et La Champagn ier les beaux vignobles de e à travers un e activité orig nale proposée ipar l’établisse une moto à ment, le Trik 3 roues. 72€ e: la nu personnes, pe tit déjeuner in it pour deux clus

Située, elle aussi, à Epernay, la Maison Besserat de Bellefon et l’histoire légendaire, mais non moins véridique, ayant fait sa réputation sont bien connues des amateurs authentiques de champagne. C’est en 1930 que le directeur du célèbre restaurant parisien La Samaritaine de Luxe lance un défi : « Préparez-moi un vin de Champagne suffisamment onctueux pour accompagner tout un repas et je vous commanderai 1 000 bouteilles au lieu de 100 ». Victor Besserat y répond en élaborant un Champagne de gastronomie à la texture crémeuse et l’effervescence légère : La Cuvée des Moines était née. Depuis, cet esprit et cette recherche d’élégance se sont déclinés en différentes cuvées, pour le plus grand plaisir des amateurs exigeants : en version rosée en 1972, en Blanc de Blancs en 1999, le premier millésime 2000 (sorti en 2007) et aujourd’hui remplacé par l’excellent 2002, l’extra-brut en 2009. Cette année 2013 a été chargée pour la Maison, fêtant ses 170 ans d’existence mais aussi la sortie de sa dernière cuvée : B de B. Une cuvée Besserat de Bellefon oubliée que Cédric Thiébaut, le chef de cave, a ressuscité avec comme ligne directrice « d’offrir le meilleur des cinq cuvées historiques déjà existantes ». Lors de notre passage et de notre dégustation, il a noté que « la cuvée s’est bien ouverte depuis son lancement et offre de nouvelles sensations ». Arnaud Lallement, chef doublement étoilé de L’Assiette Champenoise, a jugé B de B« digne de grands plats ». Questionné sur les accords envisageables, il s’est prononcé pour « un Saint-Pierre citronné au lait de coco ». Nous avons eu le plaisir d’apprendre qu’un Blanc de Noirs était en préparation, même si Godefroy Baijot, responsable des exports, préfère rester discret quant à une date de sortie précise « il faut savoir patienter pour profiter des bonnes choses ».

Sawan 11 rue de la Mairie 51150 Tél. : 03 26 JALONS 64 52 96 ou 06 78 04 24 18 www.gite-saw an.fr

Champagne Besserat de Bellefon 22, rue Maurice Cerveaux – Epernay - Tél. : 03 23 78 52 16 besseratdebellefon.com

A découvrir...

34

Champagne Pinard Présent à Sézanne, et dans la culture de la vigne depuis plus de 200 ans, la famille Pinard a su conserver son esprit familial, fière de travailler la vigne et d’élaborer le vin avec le plus grand soin. Aujourd’hui, Brigitte, Olivier, Jacques et Dominique Pinard, ainsi que Séverine, usent de leur savoir-faire afin de produire gamme complète et fournie : Blanc de Blancs, Rosé, Tradition brut ou demi-sec, ainsi que les cuvées Cité des Mails, Prestige, Confrérie des vignerons, complétées par une cuvée Fût de Chêne, une aute de Réserve et un ratafia... A découvrir au sein de la Cave à vins & Produits Fins L’Epicurien Sézanne. Champagne Pierre Pinard 29 rue Gaston Laplatte - 51120 Sézanne Tel: 03.26.80.58.81 www.champagne-pinard.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Champagne Collet Situé à Fontaine Denis dans la région viticole de la Côte de Sézanne et sur 5 ha de vignes, l’étiquette René Collet a vu le jour il y a 40 ans. Vincent, Thomas et Florent ont rejoint René, portés par la volonté de continuer à développer le champagne Collet et sa gamme complète : Réserve, Blanc de Blancs, Rosé complétés par les cuvées Empreinte de Terroir, Vieux Vintage et les millésimés (Brut 2005, Blanc de Blancs 2006, Vieilles Vignes 2006). Depuis 2012, une sélection haut de gamme est aussi proposée par le domaine sous l’étiquette des champagnes Anthime avec le brut Héritage et le rosé Sensation. Champagne René Collet 6 ruelle de louche - 51120 Fontaine Denis Tél. : 03 26 80 22 48 www.champagne-collet.fr


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

35

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

36

B E N TL E Y

M u l s anne p r o mena d e

EN CHAMPAGNE Parcourir la campagne rémoise sous les couleurs de l’automne, visiter les caves en pleine effervescence, le mot juste, après les vendanges : un merveilleux programme. Surtout en Bentley Mulsanne. Bernard Van de Kerckhove

Paris Orly, octobre 2013. Mon avion vient juste de se poser. Le temps de récupérer mon bagage et je suis accueilli par Sacha, « mon » chauffeur : mon périple de gentleman journaliste peut commencer. La toute dernière Bentley Mulsanne, à peine sortie des usines anglaises de Crewe, et encore immatriculée là-bas, m’attend. Magnifique dans sa livrée d’un beau gris foncé. Elle dépasse largement sur la chaussée, revendiquant ses dimensions imposantes. La porte s’ouvre dans un chuintement délicat sur un univers de cuir clair et de bois foncé dans un contraste saisissant. Je prends place dans un « fauteuil » confortable, prenant la mesure de chaque pièce qui compose l’habitacle arrière avec ses propres réglages, le bar, développé avec Lalique et contenant trois coupes à Champagne en cristal, une climatisation dédiée, un écran vidéo placé dans l’appui-tête du siège avant, un éclairage intimiste délivré par la tablette amovible fixée au plafond et un nombre impressionnant de boutons et manettes dont on devine qu’elles apportent du plus. On sent à peine la voiture démarrer même si je sais déjà que le moteur, un V 8 6,75 litres bi-turbo de 505 chevaux, qui porte une plaque nominale de celui qui en est responsable de la fabrication, développe 1020 Nm, les spécialistes apprécieront. Il faut bien ça pour mouvoir les 2,6 tonnes de

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

ce palace roulant, même si le poids ne parait en aucune façon un handicap quand les performances peuvent être au rendez-vous (0à 100 en 5,1 s, 296 Km/h) mais est-ce vraiment le propos. En tout cas, pas en France ! De ma place arrière, je vois que l’écran géant du GPS affiche la carte, la vitesse autorisée dans le secteur, et aussi que le chauffeur a mis le régulateur. Nous filons doucement, un oxymore de circonstance, vers Reims, notre première étape. Tout en mettant en route le système de massage de mes pauvres lombaires, je me sers une coupe de Champagne en allumant ma télévision personnelle, le temps de regarder les informations sur les chaines TV avant de prendre le temps de visionner un documentaire, parfois haché il est vrai. Il faut à peine une heure un quart pour relier la destination, dans un silence seulement troublé par mes écouteurs personnels HD. Nous sommes attendus chez Arnaud Lallement en son « Assiette Champenoise », un très bel établissement de la chaine d’Alain Ducasse : Châteaux Hôtels Collection, chez un grand chef de cuisine, deux étoiles Michelin. Six Bentley de couleurs différentes, depuis le Pale Sapphire (bleu) jusqu’au Dark Cristal (Noir) en passant par des teintes plus claires dans les tons de gris ou de marron qui vont particulièrement bien à ces limousines de pres-


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Sous un soleil automnal bienvenu nous nous dirigeons chez un grand nom du Champagne, à quelques distances de là : Veuve Cliquot Ponsardin. Le choix n’est pas innocent quand le personnage qui nous reçoit, Edouard de Nazelle, héritier (sixième génération) de l’un des hommes qui a écrit l’histoire du domaine (Edouard Werle) roule lui-même dans une superbe Bentley de 1961, qui a appartenu à Nino Ferrer, et peinte aux couleurs de toujours de la célèbre maison de champagne avec ce jaune orangé qui marque les étiquettes comme les nombreux packagings de la firme. Passionnant dans son discours, il nous entraine dans les crayères sous-terraines de la maison, chacune des 450 salles, qui contiennent au totale entre 50 et 60 millions de bouteilles en sommeil, portant le nom de l’un des employés modèles ayant consacré plus de 40 ans, et jusqu’à 60 ans de leur vie, dans ces caves extraordinaires. Nous remontons à l’air libre par un vaste escalier dont chaque marche porte le millésime des années prestigieuses gravées : la date de ma naissance y est ! Fier le Bernard. Nous rejoignons l’Hôtel de Marc, haut lieu des réceptions privées de la maison, pour une dégustation exceptionnelle suivi d’un repas qui ne le fût pas moins grâce au cuisinier particulier des lieux.

Sur la route du Champagne... en Bentley Le lendemain matin, nous sommes cette fois-ci nos propres chauffeurs ! Ma Bentley Mulsanne est bleu mais cela ne change rien quant à son prestige et son confort. Conduire ce genre de voiture pourrait paraître impressionnant mais, en dehors peutêtre de sa longueur comme de sa largeur qu’il faut assez vite appréhender, elle se conduit avec une étonnante facilité. Je parcoure l’Avenue de Champagne sous un soleil toujours présent, mais de nombreuses maisons sont en travaux ou fermées. Un petit stop chez Taittinger, un autre plus long chez Vranken Pommery, le long des très beaux jardins qui bordent les bâtiments en totale harmonie avec les couleurs de ma voiture, ou encore avec la très belle Villa Demoiselle dans laquelle nous pourrions volontiers déjeuner, quelques dernières photos souvenirs et je quitte Reims pour filer sur les routes de la région, traversant de nombreuses localités parsemées de domaines dont les noms me sont souvent inconnus mais prouvent le dynamisme de l’appellation. Les six Bentley de notre groupe se retrouveront un peu plus tard dans une auberge sympathique : le cœur a ses raisons, l’estomac aussi ! Nous filons ensuite sur Paris pour notre prochain rendez-vous prestigieux : Lalique. Là encore, il n’y a pas de hasard. La célèbre cristallerie a développé un parfum qu’elle conditionne dans un flacon édité en série limitée (3 500 €) comme elle a réalisé les coupes de Champagne qui peuvent équiper le bar de votre Bentley ! Histoire de finir en beauté, nous dînons chez Enrico Bernardo, Meilleur Sommelier du Monde, en commençant par du Champagne, on ne saurait changer la donne. A la sortie, les Bentley sont alignées devant le trottoir sous le regard des curieux qui ne manquent pas : six voitures rutilantes sous les réverbères, six chauffeurs, on ne risque pas de passer inaperçu. Mais est-ce vraiment le propos de ce genre de voiture !

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

tige paradent devant la maison. On constate alors qu’elles sont proposées avec différentes options et que si le prix de base est de 246 000 €, l’addition finale, selon le cas, oscille ou dépasse les 300 000 € quand l’une contient le fameux bar (7 910 €), quand l’autre a choisi de prendre le Tuner TV (1 225 €), une autre encore a opté pour le système audio premium « Naim » (5 675 €), sans compter toutes les options liées aux couleurs, aux cuirs, aux bois, aux jantes, comme à toutes les finitions qui feront que votre Bentley sera unique.

“Conduire ce genre de voiture pourrait paraître impressionnant mais elle se conduit avec une étonnante facilité.”

37

i Bentley Cannes : Tél: +33 (0)4 92 59 17 00 Lyon (Dardilly): Tél: +33 (0)4 72 29 12 29 Paris : Tél: +33 (0)1 47 22 66 66 www.bentleymotors.com www.france.bentleymotors.com Veuve Clicquot Ponsardin 1 Place des Droits de l’Homme 51100 Reims Tél. : + 33(0)3 26 89 53 90 www.veuve-clicquot.com Maison Lalique 11 rue Royale 75008 – Paris Tél: +33 (0)1 53 05 12 81 www.lalique.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

38

CHAMPAGNE Une Dégustation

en or !

Belle assemblée au Château de la Chèvre d’Or à Eze, en cette journée d’automne. Le lieu est magique et la liste des champagnes à déguster attractive.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Deux jurys se sont répartis la tâche, complétés par un troisième au sein de l’Epicurien, dans nos réserves, tant le nombre d’échantillons ne pouvait trouver place en une seule session. On retrouvait ainsi avec plaisir notre équipe de base, menée par Gérard Voisin, ancien chef sommelier du Moulin de Mougins qui avait parfaitement coordonné l’opération. A ses côtés, anciens et jeunes, en totale harmonie, ont découvert ce grand rassemblement de Blanc de Blancs, Blanc de Noirs, Brut, Rosé... Millésimés ou non. Très concernés par leur mission, les deux chefs sommeliers de la Chèvre d’Or : Philippe Magne et Claude Derrien, avec la participation de Gilles Lagardère, très actif au bar de ce même palace, étaient entourés de Michel Balanche, ancien professeur d’œnologie au Lycée Hôtelier de Nice, René Le Roux, ancien chef sommelier au Château Saint-Martin, Didier Crato, professeur de restaurant... et de sommellerie, toujours au Lycée Hôtelier de Nice, accompagné de son fils Baptiste (Cave du Bubbles à Nice), Axel Dervieux chef sommelier au Sea Sens à Cannes, Kevin Picard, chef de la Table de l’Epicurien à Beausoleil, accompagné lui de Jehad Alabbas, sommelier stagiaire, et de son frère, Jérémy, toujours de l’Epicurien, Julia Scavo, sommelier formateur -Et ses élèves seront bien formés !-, Aymerick Verdy chef sommelier

à la Passagère, le restaurant gastronomique du Belles Rives au Cap d’Antibes, sans oublier votre serviteur. Du côté de l’Epicurien, Axel Ménard, notre journaliste en charge de ce dossier pétillant, secondait parfaitement Christophe Baille, manager des boutiques de l’Epicurien et bien sûr Christophe Gorgeret, notre big boss. En toute logique, ceux qui n’étaient pas tenus par leurs obligations professionnelles se sont attardés à cette table gastronomique (Deux étoiles Michelin) pour déguster les plats de Ronan Kervarrec, toujours très inspiré par la Méditerranée que l’établissement domine avec majesté. A l’Epicurien nous en avons profité pour déguster quelques produits fins à retrouver dans notre rubrique « Gourmandises pour gourmets »... la vie est dure!


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

BRUT Tzarina

Une robe dorée aux reflets lumineux. Le nez est distingué, s’ouvre sur des notes florales puis des notes distinguées de miel et d’épices. L’attaque est droite, suivie d’une bouche aux accents de légèreté, présentant une structure équilibrée, sur une trame aromatique séduisante. Une finale persistante et séduisante. 50€ A Reims – Tél : 03 26 78 50 08 www.tsarine.com

Vranken Diamant

Robe jaune clair. Nez de fruits blancs net et plaisant, qui s’enrichit rapidement de tonalités pâtissières. La bouche vive en attaque est plus ample et harmonieuse à l’évolution. La finale est même plutôt crémeuse. Pour l’apéritif ou un buffet. A Reims - Tél : 03 26 61 62 63 www.vrankenpommery.fr

Besserat de Bellefon « Cuvée B de B »

Lanson “Black Label“

D’une couleur jaune paille bien marquée, offrant des bulles discrètes, ce Champagne se distingue par un très beau nez annonçant une belle vivacité et de très beaux arômes floraux avec des notes grillées. La bouche est agréable - on retrouve l’aspect grillé- , généreuse et se distingue par une belle persistance des arômes en final. A Reims - Tél. +(33) 3 26 78 50 50 www.lanson.com

Duval Leroy Brut Premier Cru « Fleur de Champagne »

La robe est jaune dorée avec de légers reflets verts, accompagnée de bulles très fines. Le nez présente des arômes de fruits confits chocolatés. Belle puissance en bouche avec beaucoup de minéralité. La finale est souple et bien équilibrée. A Vertus – Tél: 03 26 52 10 75 www.duval-leroy.com

Une robe paille aux reflets verts, présentant une mousse aérée. Discret au premier abord, le nez exprime une minéralité pierreuse et quelques notes de fleurs blanches. La bouche est dynamique, sur des notes d’agrumes (citron) présentant une belle fraîcheur. Une finale tendre. 27 € A Reims – Tél. : 03 26 77 89 00 www.champagne-de-castelnau.eu

Domaine B.Girardin Rubato

La robe est dense, sur des tons jaune paille aux reflets soutenus. Le nez se révèle gourmand, sur des notes miellées et de fruits blancs très mûrs. Dès l’attaque, la sucrosité est bien présente, avec une belle amplitude et des notes de fruits à chair jaune. Une finale délicate. A Mancy – Tél. : 03 26 59 70 78 www.champagne-bgirardin.com

Foureur Brut

Une robe or clair cristalline traversée par des bulles fines. Le premier nez, minéral, s’ouvre sur des notes de citron et évolue sur des notes de poire. La fraîcheur est présente en bouche, qui offre une belle amplitude avec un côté minéral s’éteignant quelque peu en finale. Un vin plaisant et rafraîchissant. 21 € Les Riceys – Tél. : 03 25 38 44 62 www.champagnefoureur.com

Millésimé

H.Blin

Une robe dorée aux reflets lumineux parsemé de bulles nerveuses. Un nez frais et distingué, évoquant la pomme et la poire évoluant sur des notes de fruits confiturés. L’attaque est fraîche tandis que la bouche présente une belle structure, sur des notes de fruits mûrs. Une finale fluide. 17 € A Vincelles - Tel : 03 26 58 20 04 www.champagne-blin.com

Alfred Gratien

La robe est d’un or blanc brillant dotée de bulles fines et d’une mousse crémeuse persistante. Un nez élégant, sur des notes crayeuses rehaussées de notes fruitées d’agrumes et de pêche de vigne. Une belle sensation en bouche, équilibrée et d’une agréable fraîcheur, avec une bulle perlante et des notes de pomme verte et de pamplemousse. Une finale généreuse. 203,40 € par carton de 6 (34 € la bouteille) A Epernay – Tél. : 03 26 54 38 20 www.alfredgratien.com

Anthime Les 300 Cuvée Héritage

Une robe couleur or traversé d’un cordon de bulles harmonieuses. Le nez, racé et distingué, développe des notes gourmandes de brioche et de fruits bien mûrs. L’attaque en bouche apporte un beau volume, sur des notes évoluées nous emmenant vers une finale rafraîchissante. 32 € A Fontaine-Denis – Tél. : 03 26 80 22 48 www.champagne-collet.fr/anthime

Pierre Pinard

Une robe paille aux reflets dorés, parsemée de bulles fines et aériennes. Un nez charmeur, sur des notes de pain et de fruits doux (pêche, poire, agrumes). L’attaque est franche, avec une bonne ampleur et une sensation soyeuse. Les notes fruitées dominent, pêche et mandarine en tête. Une finale savoureuse. 24€90 A Sézanne – Tél. : 03 26 80 58 81 www.champagne-pinard.com

Pierre Pinard Brut Réserve

La robe est jaune paille aux reflets dorés, découvrant une mousse persistante. Un nez assez discret, sur une dominante de pêche rehaussée de fleurs blanches. Une bouche gourmande et une finale agréable. 15€10 A Sézanne – Tél. : 03 26 80 58 81 www.champagne-pinard.com

Boizel Grand Vintage 2004

Une robe lumineuse et limpide, traversée d’une effervescence fine et régulière. Expressif, le nez révèle des notes de fruits à chair blanche, rehaussée de notes fraîches d’agrumes, évoluant vers d’agréables notes confiturées et briochées. En bouche, l’effervescence onctueuse caresse le palais, sur une attaque minérale, suivie de notes de fruits rouges à l’eau-de-vie. Une longueur admirable. A Epernay – Tél 03 26 55 21 51 www.boizel.com

Tsarine 2006

Une robe sur des tons or clairs présentant une bonne effervescence. Le nez est expressif et raffiné, s’orientant sur des notes de fruits mûrs et de fruits secs, rehaussées de notes miellées. L’attaque est agréable, immédiatement suivie par une sensation de volume et de puissance en bouche. L’effervescence crémeuse est soulignée par de délicates notes d’épices avant d’aborder une finale longue, savoureuse et minérale. 47,50€ A Reims – Tél : 03 26 78 50 08 www.tsarine.com

Perrier Jouët Belle Epoque 2006 Une robe jaune clair lumineuse. Le nez se présente de manière distinguée, offrant un beau bouquet tourné vers les fleurs blanches, et les fruits juste cueillis. Une bonne amplitude dès l’attaque, associée à un très bel équilibre et des notes de fruits, mûrs cette fois-ci. Une finale élégante pour un vin complet. 120€ A Epernay - Tél : 03 26 53 38 00 www.perrier-jouet.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

De sa robe dorée à l’effervescence particulièrement fine s’échappent des notes subtiles mais distinguées de brioche chaude, rehaussées de notes d’agrumes, le tout sur une belle trame minérale. Une sensation de pureté se révèle dès l’attaque, laissant peu à peu la place à un sentiment de puissance relevé par une effervescence fondante. Une finale de grande classe, à l’image de ce champagne. 55€ A Epernay Tél. 03 26 78 52 16 www.besseratdebellefon.com

De Castelnau Brut Réserve

39


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Philipponnat Clos des Goisses 2004

Une robe dorée intense, agrémentée d’une effervescence délicate. Complexe et distingué, le nez propose des notes gourmandes de brioche et de viennoiserie. Après une attaque ample, le palais dévoile toute sa finesse et sa droiture. Une finale chaleureuse. 118 € A Mareuil-sur-Ay – Tél. : 03 26 56 93 00 www.philipponnat.com

Pierre Mignon Année de Madame 2006

Une robe doré clair aux reflets lumineux. Le nez se montre expressif, dévoilant une belle palette d’arômes fruités. La bouche est bien droite, offrant de la matière, de l’équilibre sur une trame fruitée. Belle fraîcheur en finale. 21,90 € A Le Breuil – Tél. : 03 26 59 22 03 www.pierrre-mignon.com

Henriot Brut 2006

Sa robe jaune doré brillante présente un très beau cordon de bulles fines. Un nez sur la fraîcheur minérale agrémentée de notes de fruits à chair blanche. Une bouche gourmande, sur le fruit. Une finale longue et complexe. 49€ A Reims – Tél. : 03 26 89 53 00 www.champagne-henriot.com

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Lanson Noble Cuvée 2000

40

Fines et aériennes, les bulles traversent sa robe or clair lumineuse. Ouvert et expressif, le nez évoque la poire, la pèche, la compote de pommes à la cannelle. La bouche s’ouvre sur une belle fraîcheur avec des notes de fruits à chair blanche rehaussées de notes d’épices douces. Une belle impression d’équilibre et de gourmandise. Sensationnel. 90€ A Reims – Tél : 03 26 78 50 50 www.lanson.com

Brice Grand Cru Vintage 2007

Une robe dorée aux reflets ambrés traversée d’une effervescence discrète. Un nez intense et complexe, sur le fruité de la mirabelle, de la pomme, rehaussé de notes de brioches et de fruits secs. La bouche se montre ample et soyeuse, assez ronde, sur les amandes et les épices. Une finale assez vineuse. 31€50 A Bouzy – Tél. : 03 26 52 06 60 www.champagne-brice.com

Mumm Cuvée R.Lalou 1999

Une robe dorée aux reflets ambrés présentant une effervescence fine. Un nez bien ouvert, d’une grande richesse, sur des notes de brioches et de viennoiseries, de fruits secs assortis d’une sensation lactée. Une attaque élégante précédant un palais équilibré, revendiquant un côté vineux mais offrant une certaine fraîcheur en finale. 138 € A Reims - Tel : 03 26 49 42 04 www.ghmumm.com

Pol Roger Cuvée Sir Winston Churchill 2000

Une robe d’un jaune soutenu aux reflets dorés présentant un cordon fourni de bulles fines. Expressif mais sur la finesse, le nez dévoile des notes marquées d’abricot et de pêche de vigne, rehaussées d’un côté floral et d’une pointe toastée. Après une attaque franche et marquée, la bouche s’étend sur la longueur en rondeur, dévoilant des notes de fruits mûrs et une pointe d’agrumes acidulée. Une finale distinguée pour un vin sans fausse note. 158 € A Epernay – Tél. : 03 26 59 58 00 www.polroger.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Dom Pérignon Vintage 2004

La robe est d’or aux reflets brillants. Le nez, bien ouvert, témoigne d’une belle maturité, offrant des notes élégantes de fruits blancs et de lait d’amande évoluant sur des notes empyreumatiques. Après une attaque ronde, le palais dévoile un équilibre remarquable, sur l’amplitude et la délicatesse. Un vin de grande classe. Prix : 130€ A Epernay – Tél : 03 26 51 20 00 www.domperignon.com

Moutard 6 Cépages 2007

La robe est dorée et présente de belles notes d’évolution. La bulle est fine et la mousse évanescente. Après aération, de subtiles notes fumées ouvrent la voie sur la pêche et l’amande grillée. Dès l’attaque, on observe une belle structure, un palais ample et une dominante de notes d’amandes grillées. 51€10 A Buxeuil – Tel. : 03 25 38 50 73 www.champagne-moutard.fr

Alfred Gratien Cuvée Paradis 2006

La robe est claire aux reflets lumineux, présentant un long cordon perlé bien présent. Le nez se montre charmeur bien que discret, dévoilant des notes de fleurs et de pêche blanche. Après une attaque franche, le palais se dévoile ample et soyeux, sur des notes fruitées (pomme) et citronnées. Une finale à tendance minérale. 73 € A Epernay – Tél. : 03 26 54 38 20 www.alfredgratien.com

Philipponnat Cuvée 1522 2004

Une robe or aux reflets ambrés. Un nez expressif et distingué, alternant sensation minérale et fruité bien mûr. Une matière séduisante en bouche, enveloppante, pour un vin équilibré et savoureux. 49 € A Mareuil-sur-Ay – Tél. : 03 26 56 93 00 www.philipponnat.com

Paul Goerg Cuvée Lady 2004

Une robe dorée aux reflets lumineux, traversée d’un chapelet de bulles fines et persistantes. Expressif, le nez décline des notes de fruits à chair blanche évoluant sur les fruits confiturés et une touche de viennoiseries. En bouche, l’effervescence tapisse délicatement le palais, laissant peu à peu la place à des notes fruitées gourmandes. Une finale persistance, sur une agréable fraîcheur. 55 € (62 en coffret) A Vertus - Tél : 03 26 52 15 31 www.champagne-goerg.com

De Castelnau 2004

La robe est d’un or pâle aux reflets lumineux, parsemée de bulles fines et intenses. Un nez agréable et intense, marqué par une belle expression florale, rehaussée de notes d’agrumes et de pain frais. Une bouche satinée d’une élégance distinguée. L’effervescence surprend par sa texture veloutée, agrémentée de notes de pêche blanche et d’amandes fraîches. Une finale longue et savoureuse, à l’image de ce champagne. 36€ A Reims – Tél. : 03 26 77 89 00 www.champagne-de-castelnau.eu


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Blanc de Blancs Lanson Extra Age

Une robe claire et lumineuse aux reflets dorés, animée d’un cordon de bulles fines et régulières. Le nez présente une admirable pureté, sur des sensations florales et fruitées. L’attaque est nette, prélude à une bouche gourmande et savoureuse, dominée par des notes fruitées. Une finale délicieuse. 60€ A Reims - Tél. 03 26 78 50 50 www.lanson.com

Perrier Jouët Belle Epoque 2000 Gosset Célébris Vintage 2002

Thiénot Cuvée Alain Thiénot 2002

Deutz Cuvée William Deutz 2000

Une robe dorée aux reflets scintillants. Le nez, particulièrement séduisant, joue sur des notes de fruits mûrs, de brioche grillée, rehaussées d’une pointe de viennoiseries. Dès l’attaque, ce vin présente un agréable côté frais, supplanté d’une effervescence crémeuse. La bouche offre un équilibre remarquable, avec un côté fruité. Une finale longue et savoureuse. 118€ A Aÿ – Tél. : 03 26 56 49 69 www.champagne-deutz.com

Domaine B.Girardin Point d’orgue 2007

La robe est claire, sur des teintes d’or blanc et présentant une belle brillance. La bulle est fine et la mousse persistante. Du gras et de l’équilibre en bouche. La texture est relevée par une bulle dynamique et un fruité sur l’abricot et l’amande. Belle longueur. 21€90 A Mancy – Tél. : 03 26 59 70 78 www.champagne-bgirardin.com

Extra-Brut Blin’s 2002

Une robe or clair aux reflets dorés présentant une effervescence fine et abondante. Un nez de caractère, présentant une belle richesse olfactive, sur des notes de pèches mûres, d’amande et de vanille. Le volume est bien présent en bouche, souligné par une structure fraîche et droite nous emmenant vers une finale persistante et distinguée. A Vincelles - Tel : 03 26 58 20 04 www.champagne-blin.com

Blanc de Noirs Boizel Blanc de Noirs

Une robe dorée d’une belle intensité, abritant un cordon de bulles fines. A l’olfaction, le premier terme venant à l’esprit est la richesse, tant les arômes se font présents : les fruits mûrs tout d’abord, dominés par la poire et l’abricot, aussitôt rejoints par des notes de confiture de figue et de brioche. La bouche apporte une belle vigueur, sur des notes fruitées et miellées accompagnant la texture pleine et soyeuse. Une belle expressivité en finale, délicatement fruitée. 30 € A Epernay – Tél. : 03 26 55 21 51 www.boizel.com

Canard-Duchêne Charles VII

Une robe or pâle aux reflets paille parsemée de bulles fines et bien présentes. Un nez fruité, avec un caractère marqué en alcool. Une belle attaque en bouche, sur des notes fruitées et marquée par de l’amertume en finale. 38 € A Ludes – Tél. : 03 26 61 10 96 www.canard-duchene.fr

Besserat de Bellefon « Cuvée des Moines »

Une robe de couleur or pâle, avec de fines bulles. Un nez fruité, floral (acacia), des arômes d’agrumes. Ample en bouche, avec une très belle minéralité, quelques notes de fruits secs. Une grande finale. A Epernay Tél. 03 26 78 52 16 www.besseratdebellefon.com

G.H. Mumm Mumm de Cramant

Une robe jaune paille aux reflets lumineux traversée par une effervescence très fine. Un nez très agréable, sur l’élégance des fruits à chair blanche rehaussés de notes légèrement briochées. Dès l’attaque, la finesse domine, dans l’effervescence et le fruité frais. Une finale distinguée, légèrement acidulée. 50 € A Reims - Tel : 03 26 49 42 04 www.ghmumm.com

H.Blin

Une robe or pâle brillante et limpide dotée d’un cordon fin et persistant. Un nez agréable et fin, sur des notes de fruits à chair blanche. Une belle attaque en bouche, avec une mousse agréable et une belle intensité. Une finale manquant quelque peu de relief. 28 € A Vincelles - Tel : 03 26 58 20 04 www.champagne-blin.com

Pol Roger 2002

Une robe jaune pâle aux reflets dorés lumineux, à l’effervescence fine et abondante. Sur l’élégance, le nez dévoile des notes d’agrumes évoluant sur les fleurs blanches avec une pointe de mirabelle. L’attaque présente une belle minéralité, prélude à une bouche équilibrée, sur des notes gourmandes évoquant des parfums briochés. Une finale concentrée, d’une longueur admirable. 65 € A Epernay – Tél. : 03 26 59 58 00 www.polroger.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

De sa robe dorée aux reflets scintillants s’échappe de délicates notes de fruits jaunes compotés. Un léger boisé et de fines notes épicées viennent compléter le tableau. Après une attaque puissante, la bouche dévoile une structure droite, sur des notes de mandarine et d’amande. Une finale délicieuse. 80€ A Reims – Tél. : 03 26 77 50 10 www.thienot.com

Une robe dorée aux reflets lumineux, aux bulles fines et persistantes. Un nez vif, frais et élégant, sur des notes de zestes d’agrumes. Une bouche vive, sur une dominante acidulée et une fraicheur minérale persistant jusqu’en finale. 115€ A Aÿ – Tél. : 03 26 56 99 56 www.champagne-gosset.com

Une robe or clair aux reflets lumineux. Une très belle expression au nez, sur des notes florales distinguées et de brioche chaude. L’attaque est nette, la bouche distinguée, sur des notes de vanille. Une finale éclatante offrant une fraîcheur mentholée. A Epernay - Tél : 03 26 53 38 0 www.perrier-jouet.com

41


L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

42

Charles Heidsieck Blanc des Millénaires 1995

Une robe or pâle limpide aux reflets lumineux. L’effervescence est caractérisée par la finesse et la générosité. Le nez, distingué, s’exprime à merveille, sur des notes de fleurs blanches, de pain grillé et de notes beurrées. En bouche, une agréable fraîcheur nous saisit dès l’attaque, aussitôt suivie par une effervescence crémeuse. Les notes de fruits jaunes et de fruits secs se détachent nettement, avant d’aborder une finale persistante. 148 € A Reims – Tél. : 03 26 84 43 00 www.charlesheidsieck.com

Brice

Une robe jaune aux reflets or pâle dotée de bulles fines et vivaces. Le nez est expressif, sur des notes aromatiques de citron et de pomme verte, avec une pointe de gingembre. L’attaque évoque la minéralité, avec une effervescence vive et une finale fraîche. 35 € A Bouzy – Tél. : 03 26 52 06 60 www.champagne-brice.com

Colin « Coup de Coeur » Blanc de Blancs Extra Brut 2004 Une robe or jaune aux reflets ambrés. Le nez est droit, exprimant un bouquet floral riche et agrémenté de notes de brioche chaude. Fraîcheur et légèreté caractérisent la bouche, sur des notes d’agrumes. 36 € Vertus - Tél : 03 26 58 86 32 www.champagne-colin.com

De Saint Gall Orpale Blanc de Blancs 1998

Une robe or clair aux reflets sombres. Le nez appelle à la gourmandise avec ses notes de fruits compotés, de brioche chaude et de crème pâtissière. La bouche vineuse offre de belles sensations, l’effervescence apporte une impression de velours rehaussée d’une pointe acide bienvenue. 66 € A Avize – Tél. : 03 26 57 94 22 www.de-saint-gall.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Moutard « Champ Persin »

Paul Goerg 2005

Guy Charlemagne Mesnillésime 2004

Pierre Moncuit 2005

La robe est pâle, aux reflets dorés offrant une effervescence fine et généreuse. Le nez évoque un côté boisé et des notes de fruits à chair blanche. La bouche offre une texture fine et une fraîcheur aérienne et acidulée. 28 € A Buxeuil – Tel. : 03 25 38 50 73 www.champagne-moutard.fr

La robe est d’un doré éclatant, aux reflets verts. Le nez est bien ouvert, sur des notes d’agrumes, de verveine et une touche florale. Dès l’attaque, l’élégance est de la partie, avec une bulle fine et fondante et des notes d’agrumes confits. Une finale agréable sur l’amertume. 33 € A Le Mesnil-sur-Oger – Tél. : 03 26 57 52 98 www.champagne-guy-charlemagne.fr

Taittinger Comtes de Champagne 2004

Une robe or pâle dotée d’une belle luminosité et traversée de bulles fines, vives et persistantes. Le nez se montre complexe et expressif, dévoilant une intense fraîcheur minérale, suivie de notes de fleurs blanches et de gousse de vanille. La bouche suit le nez, sur une sensation aérienne et crémeuse, avec une dominante d’agrumes séduisantes. Une finale de grande classe. 110 € en coffret A Reims – Tél. : 03 26 85 45 35 www.taittinger.com

Pierre Gimonnet Spécial Club 2005

Une robe jaune paille aux reflets dorés présentant des bulles nombreuses et vivaces. Un nez complexe, sur des notes d’agrumes, de brioches et de levures, avec une tendance vineuse. L’attaque est très vive, avec une amertume marquée jusqu’en finale et une effervescence très présente. 42 € A Cuis – Tél. : 03 26 59 78 70 www.champagne-gimonnet.com

Une robe claire aux accents dorés, présentant des bulles régulières et une mousse persistante. Le nez est charmeur, sur des notes de mirabelle avec une trame minérale. Une bouche ample et soyeuse où la bulle fond sous le palais. Une belle typicité, emmenée par des notes de mirabelle et d’écorces d’agrumes. 37 € A Vertus - Tél : 03 26 52 15 www.champagne-goerg.com

Une robe d’un jaune paille soutenu aux reflets verts aux bulles généreuses et élégantes. Un nez vineux et complexe, évoquant des sensations lactées mêlées de pomme verte et d’amande. Après une attaque distinguée, la bouche est équilibrée, sur les agrumes et avec beaucoup de fraîcheur. 31€ A Le Mesnil sur Oger - Tél. : 03 26 57 52 65 www.pierre-moncuit.fr

Pierre Moncuit Cuvée Pierre Moncuit – Delos

Une robe jaune pâle aux reflets verts limpide et offrant une belle effervescence. Un nez d’une belle intensité, sur des notes de poires et de pomme. L’attaque est franche tandis que l’effervescente est bien présente, peut-être même trop. Une finale sur l’amertume du zeste d’agrume. 19,50€ A Le Mesnil sur Oger – Tél. : 03 26 57 52 65 www.pierre-moncuit.fr

Canard-Duchêne Charles VII

Une robe jaune pâle dotée d’une belle effervescence. Un nez sur la finesse, offrant une sensation de fraîcheur, sur des notes de fleurs blanches évoluant vers des touches pâtissières. L’effervescence enveloppe bien le palais avant de laisser s’exprimer des notes minérales presque aériennes. 36 € A Ludes – Tél. : 03 26 61 10 96 www.canard-duchene.fr


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Esterlin “Cléo”

La robe est soutenue, jaune paille aux reflets clairs, parsemée de bulles fines et persistantes. L’olfaction propose un nez concentré et riche, sur des notes briochées et miellées. L’attaque est pleine, la mousse enveloppe le palais, avec une sensation de gourmandise. Une finale acidulée lui offrant une belle longueur. 34€50 A Epernay – Tél. : 03 26 59 71 52 www.champagne-esterlin.com

Marie Demets “Blanc de Chardonnay”

Une robe lumineuse aux bulles intenses et fines. Le nez présente une belle minéralité sur les fruits à chair blanche tout en fraîcheur avec des notes d’agrumes. La bouche est harmonieuse ronde et équilibrée qui en finale enrobe la bouche. 29€ A Gyé sur Seine - Tél.: +33 (0)3 25 38 23 30 www.champagnemariedemets.fr

Champagne Rosé Alexandre Bonnet « Perle rosée »

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Une robe d’un rouge marqué aux bulles généreuses. Un nez vineux, sur une dominante de fruits rouges avec une pointe épicée. Une belle gourmandise en bouche, emmenée par d’agréables notes de fruits rouges. 29€50 Les Riceys – www.alexandrebonnet.com

Anthime “Les 300” Cuvée Sensation

Une robe d’un rouge soutenu, portée par une effervescence fine et légère. Le nez, porté par les fruits rouges, tire sur la vinosité. En bouche, les fruits rouges dominent encore l’ensemble, sur une note de gourmandise. 32 € A Fontaine-Denis – Tél. : 03 26 80 22 48 www.champagne-collet.fr/anthime

Pierre Pinard Rosé

Une robe rosée aux reflets pelure d’oignons marquée par une effervescence bien présente. Un nez agréable et bien développé évoquant les fruits à l’eau de vie. Une belle attaque, pour une bouche élégante et fruitée. Une finale longue et salivante. 15€20 A Sézanne – Tél. : 03 26 80 58 81 www.champagne-pinard.com

43

Placomusophile: la collectionnite du Champagne A la faveur de cette dégustation, et à la demande d’une de mes amies, très pétillante, j’ai récolté les différents « muselets » qui couvrent les bouchons de Champagne, dont elle est une collectionneuse avertie. L’occasion d’apprendre que les amateurs portent un nom compliqué : “placomusophiles” et que la diversité de ces fameux muselets est telle que l’on en recense plusieurs milliers (nviron 20 000), chaque marque, pour chaque étiquette, chaque millésime, voire chaque occasion, éditant une capsule différente, colorée, parfois signée d’un grand nom. Comme dans toutes

les collections il y a les pièces rares et il existe une côte « officielle » : le Guide Lambert. On peut y lire que le plus ancien muselet connu à ce jour est attribué au Champagne Kunkelmann (1882) et qu’il vaut 550 €, que certains peuvent monter jusqu’à 3500 €, comme le Pol Roger 1923 à languette, mais ce n’est pas la généralité, les plus courants valant environ un euro. Sur notre photo, la charmante Pascale en question, membre du club Vintage 06, porte en outre un muselet signé par Morabito : il fallait au moins cela !

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


1 0 0 % Bu lleS Champ agne

Coffrets en fête

idées en têtE

Dom Pérignon Rosé 2003

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Rien n’est trop beau pour célébrer les fêtes de fin d’année ! A cette période, les grandes maisons de champagne rivalisent d’inventivité pour créer le coffret grand luxe (bien entendu en édition limitée) que la clientèle haut-de-gamme va s’arracher. Pour 2014 : treize écrins au design inoubliable.

Ballon Vénus par Jeff Koons

Cette oeuvre, qui recèle une bouteille de champagne, est le modèle réduit d’une sculpture inspirée par la Vénus de Willendorf, une figurine datée d’environ 23 000 ans avant notre ère. Prix : 15 000€ www.domperignon.com

Boizel Poliakoff l’esprit de famille

Besserat de Bellefon Sensation Duo

Créée spécialement pour la gastronomie, la Cuvée des Moines de Besserat de Bellefon offre une dégustation unique. Ce coffret rassemble les deux cuvées incontournables de la Maison : Blanc de Blancs et Rosé, ainsi que deux verres Riedel pour en révéler toute la finesse. Prix : 200€

44

Après Vanessa Seward, Florine Asch, India Mahdavi, Pascale Mussard… c’est à MarieVictoire Poliakoff, galeriste renommée et petite-fille de Serge Poliakoff, que la maison champenoise a décidé de confier l’édition de son coffret 2013. Résultat : une bouteille à l’étiquette customisée et au col noué d’un carré, édition inédite d’un tissu signé du peintre de la nouvelle Ecole de Paris. Edition limitée à 200 exemplaires Prix : 200€ www.boizel.com

Coffret de Noël Pol Roger « Spécial Millésime 2002 » Henriot

La Cuvée des Enchanteleurs 1999 Magnum Cette cuvée, uniquement réalisée les années exceptionnelles, est constituée à parité de chardonnay et de pinot noir qui confèrent de l’élégance à sa structure complexe. 1999 reste une année mythique en Champagne, elle bénéficie d’un climat extrêmement favorable et d’un événement astronomique d’une surprenante rareté : une éclipse totale de Soleil, d’où cette série limitée « Eclipse ». Prix : 350€ www.champagne-henriot.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Complicité

Amour de Deutz Ecrin nacré et deux flûtes Amour (en cristallin) à l’effigie de la statue emblématique qui orne la cour d’honneur de la Maison Prix : 190€ www.champagne-deutz.com

Caisse en chêne contenant 2 bouteilles de Brut Vintage 2002, de Blanc de blancs 2002 et de Brut Vintage rosé 2002 Prix : 600€ www.polroger.com

Vranken Pommery

Blanc des Millénaires 1995 Seuls 4 millésimes ont été commercialisés depuis la création de cette cuvée. Un chef-d’œuvre de la Côte des Blancs ! Prix : 150€ www.charlesheidsieck.com


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Krug

en Voyage by Moynat Née de la rencontre entre Olivier Krug, sixième génération de la Maison Krug, et Ramesh Nair, directeur artistique de la Maison Moynat, un des plus anciens malletiers français, cette cuvée exceptionnelle a trouvé un écrin d’exception. Edition limitée à 25 exemplaires. Prix 2000€ www.krug.com

La Cave Personnelle Lanson

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Réalisée uniquement sur commande spéciale, cette malle de dégustation devient, une fois ouverte, une véritable cave d’intérieur. Livrée avec 6 bouteilles de Lanson Extra Age Brut, 3 bouteilles de Lanson Extra Age Rosé et 3 bouteilles de Lanson Extra Age Blanc de Blancs et 12 flûtes. Prix indicatif de 4 900€ - Sur Commande www.lanson.fr

La Vasque Lallier

Seule ou accompagnée En bois de bambou sculpté à la main. Contenance : 6 bouteilles Prix : 380€ la vasque seule, 500€ avec 6 bouteilles de Grande Réserve Grand Cru ou 500€ avec 4 expressions du champagne Lallier (Grande Réserve Grand Cru, Blanc de Blancs Grand Cru, Rosé Grand Cru, Zéro Dosage Grand Cru) www.champagne-lallier.com

Ruinart Rosé

par Piet Hein Eek 45

Cette « caisse-cave » est conçue dans le même bois recyclé que celui utilisé par Piet Hein Eek quand il crée son propre mobilier. Patiemment collecté par l’artiste, ce pin a été minutieusement choisi pour ses tonalités brunes de framboise sombre, de rouge poivré, et ses nuances de rose, qui lui rappellent les couleurs du Ruinart Rosé. Prix : 295€ le coffret de 4 bouteilles www.ruinart.com

Vranken Pommery

Le Coffret bois

Coffret de Noël

Duval-Leroy Baccarat A l’occasion des fêtes, la Maison Duval-Leroy a décidé de rendre hommage à l’art de vivre à la française en s’associant à une prestigieuse manufacture de cristal, la Maison Baccarat, pour mettre en lumière sa dernière création : la Cuvée des Meilleurs Ouvriers de France Sommeliers. Edition limitée, Disponible sur demande auprès de la Maison Prix : 500€ www.duval-leroy.com

Cuvée Louise 1999 Épuré, ce coffret bois renferme trois bouteilles de la prestigieuse cuvée de la Maison rémoise. Soigneusement enveloppées dans du papier de soie et accompagnées d’un mot de Thierry Gasco, le Chef de Cave, nul doute que ce trio de la Cuvée Louise 1999 en fera succomber plus d’un ! Édition limitée Prix : 495 € www.pommery.fr Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


1 0 0 % Bu lleS Champ agne

Coffrets

la qualité à petits prix

Domaine Collet Anthime Les 300 Cuvée Sensation

Vingt-trois coffrets d’excellents Champagnes… A offrir sans se ruiner !

La cuvée Sensation est élaborée à partir d’un rosé de saignée de Pinot Noir et de Chardonnay. Entièrement vinifié en fût de chêne de 300 litres, Prix : 32€ www.champagne-collet.fr/anthime

Blin’s Millésime 2002 Extra Brut

Edition Limitée Prix : 116,70€ le carton de 3 www.champagne-blin.com

Noir Extra-Brut

L’expression même du terroir des Riceys ! www.alexandrebonnet.com

Bollinger

Magnum Special Cuvée « 1846 » Le flacon typique de la Maison Bollinger se décline cette année en magnum. Prix : 102€ www.champagne-bollinger.com

Brimoncourt Brut Régence

La toute jeune entreprise d’Aÿ démarre sa carrière dans l’univers champenois la tête dans les nuages en présentant un coffret à l’effigie d’une girafe original et décalé. Une nouvelle Maison est née! Prix : 29€ www.brimoncourt.com

De Castelnau

De Saint Gall

Un emballage pratique avec une anse incluant deux flûtes sérigraphiées... Prêt à offrir ! Prix : 36€ www.champagne-de-castelnau.eu

Digne d’un défilé de Haute Couture, cette cuvée se drape d’un habillage imaginé par Jean Doucet, en harmonie avec sa collection Printemps-été 2012. www.de-saint-gall.com

Brut Réserve

Orpale 2002

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Alexandre Bonnet

47


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Pierre Mignon

Goerg

Cuvée Année de Madame 2006

Cuvée Lady 2004 Dans son écrin sobre et élégant se cache le diamant des Champagnes Paul Goerg, Prix : 72€ www.champagne-goerg.com

Prix : 21,90€ www.pierre-mignon.com

Henri Abelé

Sourire de Reims Rosé 2002

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

La cuvée la plus audacieuse de la gamme : Sourire de Reims Rosé 2002, composée uniquement de Pinot Noir des Riceys. Edition limitée fournie avec six cuillères apéritives gravées aux initiales de la Maison. Prix : 130€ www.henriabele.com

48

Lanson

Cosmopolitain Celebration Paris et sa Tour Eiffel, Londres avec Big Ben et NewYork avec la Chrysler Tower... Lanson signe un coffret de fin d’année tendance internationale, à l’image de la Maison. Edition limitée. Prix : 27€ www.lanson.fr

Mallard

Coffret pédagogique Coffret composé d’un Premier Cru, d’un Blanc de Blancs Grand Cru, d’un Blanc de Noirs grand Cru et d’une fiche d’initiation à la dégustation : bon et ludique ! Prix : 75€ www.champagnemalard.com

Pierre Pinard Un coffret « tout-en-un » pour cette Maison indépendante composée d’une cuvée de Réserve et d’une cuvée Rosé ainsi qu’un bouchon hermétique. Pour compléter le tout, un livret « Champagnes de Vignerons » vient apporter de précieux renseignements sur les différentes cuvées. www.champagne-pinard.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Lanson

Vintage 2004 Gold Label Un écrin d’exception jouant sur l’or verni, satiné et à chaud pour un flacon à mettre en lumière. Prix : 40€ www.lanson.fr

Cuvée Rosé

Laurent Perrier Avec son élégant flacon aux courbes généreuses d’inspiration Henri IV, cette cuvée s’impose comme une valeur sûre. Prix : 69,90€ www.laurent-perrier.com


1 0 0 % Bu lleS Champa g ne

Pierre Mignon

Cuvée Alain Thiénot

Le bouchon contient un médaillon doré Arthus Bertrand incrusté de strass Swarovski. Cordelette noire incluse pour porter le bijou. Prix : 55€

Alliance d’un équilibre parfait et d’une grande maturité, cette cuvée est l’expression unique des millésimes les plus remarquables de la Champagne depuis 1985. Prix : 80€ www.thienot.com

Cuvée Cœur d’Or 2004 Version Rouge

www.pierre-mignon.com

2002

Nicolas Feuillatte Coffret

« Seau » Palme d’Or

Pol Roger

www.nicolas-feuillatte.com

Cuvée Sir Winston Churchill 2000 Paris et sa Tour Eiffel, Londres avec Big Ben et NewYork avec la Chrysler Tower... Lanson signe un coffret de fin d’année tendance internationale, à l’image de la Maison. Edition limitée. Prix : 27€ www.lanson.fr

Tsarine Poupée Russe

La Maison puise dans ses origines pour présenter un coffret de fin d’année clin d’œil à la Cour des Tsars et l’emblématique poupée russe. Prix : 23,50€ www.tsarine.com

Nicolas Feuillatte

Cuvée Spéciale 2005 « Bohème Chic » Et son seau patchwork orange. Existe aussi en version Brut Réserve ou Brut Grande Réserve et son seau patchwork rouge. Prix: 26,50€ www.nicolas-feuillatte.com

De Saint Gall

Orpale par Doucet 1998 Digne d’un défilé de Haute Couture, cette cuvée se drape d’un habillage imaginé par Jean Doucet, en harmonie avec sa collection Printempsété 2012. www.de-saint-gall.com

Colin Grand Cru 2006 Blanc de Blancs Colin Coup de Cœur 2006 Blanc de Blancs. Accompagnée d’un bijou serti Swarowsky. www.champagne-colin.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - 100% Bulles

Pour présenter le millésime 2002, Nicolas Feuillatte a imaginé un coffret reprenant le motif de son flacon. Une fois ouvert, il se métamorphose en seau à glace... Chic et pratique ! Existe en version Brut 2002 ou rosé 2005 Prix: 105€ (Brut) et 120€ (Rosé)

49


Studios FOCALE 3 - REIMS

www.champagne -palmer.fr L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.


ALCOOLS EN FÊTES

Alcools

en fEtes

Ne modErez pas votre enthousiasme !

L’EPICURIEN MAGAZINE - Alcools

Rhum, Whisky, Vodka, Cognac... Les flacons se parent de leurs plus beaux atours, du plus sobre au plus rutilant. Juste avant de passer à la dégustation, avec modération bien sûr, mais aussi avec beaucoup de passion, privilégiant toujours plaisir et qualité à la quantité, on se réjouit de ses habits de fêtes. A. Menard

Studios FOCALE 3 - REIMS

51

Rémy Martin Louis XIII Rare Cask 42,6

Un nom évoquant les 42,6% d’alcool contenu dans ce cognac, contre les 40 degrés habituels. Le flacon, typique du Louis XIII, est en cristal noir, le col en or rose, présenté dans un magnifique coffret. Il n’en existe que 738 et chacun sera numéroté. Le déguster sera un privilège rare... Prix conseillé : 18 000 € Également vendu dans certains palaces, hôtels et restaurants à 1 800 € le verre ! www.remymartin.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


ALCOOLS EN FÊTES

Nikka Box Ce coffret épuré et esthétique renferme six whiskies emblématiques de la marque. Le socle en bois laqué noir qui la maintient fermée se détache pour devenir un plateau de service complété par deux verres à dégustation Copita par Glencairn Crystal. Edition limitée à 500 ex. Prix : 595 €

L’EPICURIEN MAGAZINE - Alcools

Sinatra Selected Edition Une édition limitée à découvrir dans un coffret unique, accompagnée d’un ouvrage décrivant la fidélité de Franck Sinatra à la célèbre marque américaine. Déjà collector ! Prix : 169 €

Grant’s 25 yo Dans cet étui fini à la main, se niche un flacon composé de 25 whiskies de malt et de grain d’exception, dont le premier whisky jamais produit à la distillerie Grant’s de Girvan et des whiskies rares de distilleries qui n’existent plus aujourd’hui. Prix : 269 €

1.

Jack Daniel’s

Coffret Neige Cidre de Glace

Élaboré depuis 1994, Neige Première fut le tout premier cidre de glace à être commercialisé au Québec et dans le monde. Le coffret comprend une bouteille de cidre de glace NEIGE Première et 2 verres de dégustation en cristal gravé Édition Limitée. Prix : 39,95 €

52

Martini Cognac Hardy

La Carafe Printemps Oeuvre de la cristallerie Lalique, cette carafe est la première d’une série de quatre représentant chaque saison. Elle accueille un assemblage de petits lots de Grande Champagne soigneusement isolés par Armand Hardy à la fin de la Seconde guerre mondiale. Edition limitée à 400 exemplaires Prix : 11 500 €

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Gran Lusso Pour célébrer son 150ème anniversaire, Martini présente une nouvelle série limitée, résultant de 8 ans de travail à l’élaboration d’un lot unique de Gran Lusso, Édition limitée à 150 000 bouteilles à travers le monde. Prix : 25 €

Hennessy

Very Special par Os Gemeos Cette année, la Maison de Cognac Hennessy a fait confiance aux artistes et frères jumeaux Otavio et Gustavo Pandolfo pour habiller son Hennessy Very Special... En édition limitée ! Prix : 45 €


ALCOOLS EN FÊTES

Bombay Sapphire Laverstoke Mill

Aberlour Signatures Ce coffret, en édition limitée, rend hommage à la Double Maturation, en fûts de Sherry et de Bourbon, typique de la distillerie écossaise à travers une collection inédite de trois Single Malts Aberlour 18 ans. Le travail minutieux de gravure à la main d’Elisabeth Da Justa apparaît sous la forme d’un dessin de canard au vol sur une plaque en métal patiné. Edition limitée à 15 coffrets numérotés Prix : 2 500 €

Ballantines

12 years by Front Ballantine’s signe cette année une nouvelle collaboration artistique mettant en scène l’art de la dégustation, en partenariat avec la célèbre entreprise de design suédoise « Front ». Les matières nobles renvoyant aux étapes importantes de la fabrication du whisky emportent ici les suffrages : cuivre, bois, verre... Edition limitée Prix : 375 €

Seuls 210 exemplaires de cette création seront disponibles en France. Prix : 115 € L’EPICURIEN MAGAZINE - Alcools

Belvedere Unfiltered

La vodka Belvedere s’accompagne cette année d’une véritable référence gastronomique: la truffe. Dans cet écrin de bouleau tendre, enrobé d’un socle ciselé de branches dorées stylisées, se cache une bouteille d’un noir profond, une truffe de 25g et son couteau dédié. Edition limitée Prix : 200 €

Deau Cognac La Collection « Tasting Box »

Louis Memory, Black, XO, VS, VSOP, Napoléon... Six cuvées de prestige sont rassemblées au sein de cet élégant coffret de dégustation démontrant toute l’étendue du savoir-faire de cette maison qui soigne ses crus comme ses emballages. Un cadeau qui ravira les amateurs ! 6 flacons de 20cl Prix : 160 €

Glenfiddich

Water of Life Ceremony

Élaboré en collaboration avec le maître parfumeur Guillaume Flavigny, ce coffret réunit une pipette, une bouteille d’eau du Speyside et une bouteille de 15 ans d’âge Distillery Edition. Il propose un rituel de dégustation en deux temps. Le but ? L’explosion des saveurs. Édition limitée Prix : 150 €

53

Deau L.V.O. Habillée à la main de feuilles d’or par le joailler parisien Arthus Bertrand, cette carafe renferme une cuvée confidentielle assemblée à partir de très vieilles Grande Champagne des plus grands Cognacs de la Maison Prix : 4 500 €

Precious Vodka... Jewel Lines

La vodka premium Jewellines se paie le luxe d’un flacon taillé en forme de diamant. Cerise sur le gâteau, son bouchon contient une pierre précieuse : diamant noir, péridot, topaze, rubis, émeraude ou saphir... A découvrir au moment de l’achat ! Disponible dans les caves à vins et produits fins l’Epicurien Prix : 75 €

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

chef & cooking J ou rnée de chef

54

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


chef & cooking intro

SUCRÉ

SALÉ MAIS TOUJOURS

DÉLICIEUX

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Parler de gastronomie avec Arnaud Lallement serait déjà évoquer le meilleur des produits, l’excellence de la table, que l’on retrouve dans ses recettes. Alors, ajouter celles que les pâtissiers présents à notre gala ont concoctées pour vous ne nous laisseront pas sur notre faim. Plus? Quelques gourmandises festives, les mêmes que vous pourrez sûrement trouver dans les boutiques de l’Epicurien, sont aussi au programme de ces fêtes gourmandes.

55

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


chef & cooking J ou rnée de chef

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

ARNAUD LALLEMENT

Tout petit déjà, il rêvait de décrocher les étoiles. Contrairement à ceux qui passaient leur temps la tête en l’air, lui les cherchait le nez plongé dans les revues culinaires. Enfant des guides et fils de restaurateur, comme il aime lui même se décrire, son approche noble de la gastronomie est née en traînant près des fourneaux de son père, Jean-Pierre Lallement. Un modèle parti trop tôt mais qui a parfaitement su transmettre sa passion et le flambeau familial à son fils. L’Assiette Champenoise a poursuivi son ascension sous l’impulsion du jeune chef, jusqu’à lui donner une cinquième étoile en 2013, couronnant une hôtellerie de qualité. Aujourd’hui, dans le restaurant, auréolé quant à lui de deux macarons Michelin, Arnaud Lallement a fait le choix, ô combien respectable, de se séparer du superflu dans l’assiette. Dépassant la simple idée de cuisiner, il conte une belle histoire, celle d’un produit et de ses saveurs, en s’efforçant de toujours respecter l’authenticité et viser la pureté. Des cuissons précises, des assaisonnements justes, des accords pertinents... Arnaud Lallement a su trouver son équilibre en cuisine, certainement guidé par sa bonne étoile.

56

Axel Menard

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


chef & cooking J ou rnée de chef

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

57

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

chef & cooking J ou rnée de chef

58

Au cœur de la Champagne et jouxtant Reims à seulement une heure de Paris, l’Assiette Champenoise figure parmi ces quelques lieux d’exception mêlant l’émerveillement et l’agréable sensation de se retrouver chez soi. Au beau milieu de deux hectares de verdure soigneusement entretenue se dresse l’imposante propriété, dont l’hôtel. L’intérieur a entièrement été redécoré dans un style sobre mais résolument moderne, respirant le confort, que ce soit dans les salons, la piscine couverte et chauffée, ou encore les suites... Grandioses ! Fondée par Colette et Jean-Pierre Lallement, l’Assiette Champenoise a su garder son esprit familial, porté par Arnaud en cuisine, Mélanie, sa sœur, à l’hôtel, et Magalie, sa compagne, en salle.

Sérénité en cuisine Dans cette cuisine dont la douce chaleur contraste avec la fraîcheur des terres champenoises, l’équipe du restaurant, une douzaine de personnes pour le service du soir, profite du calme avant la tempête. « Deux menus héritage ! Deux St Jacques truffe, deux gnocchis, deux foies gras, deux homards, deux pigeons en table 14 »... « Oui Chef ! » Les commandes fusent mais la tempête annoncée n’aura pas lieu. Couteaux, poêles, casseroles s’animent et font écho aux instructions du chef. Chacun tient fidèlement son rôle dans un véritable ballet culinaire arrangé de main de maître par un chef d’orchestre jouant de sa voix à défaut de baguette. Lorsque nous le questionnons sur cette ambiance apaisée, si rare en cuisine, il répond avec franchise : « Mon équipe aime son métier et se montre particulièrement consciencieuse, chacun est animé par un stress positif lié à l’envie de bien faire. Inutile d’en rajouter ».

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’équipe de L’Epicurien a eu le privilège d’être conviée à ce que nous qualifions volontiers de la meilleure table de Champagne : quatre chaises hautes et un marbre occupant un coin des cuisines. « Certaines personnes m’appellent pour réserver un repas devant les fourneaux... J’ai toujours refusé. Une soirée ici ne se prévoit pas ! » indique Arnaud Lallement, sur le ton de la confidence. En cuisine, oubliez le service impeccable de la salle, la nappe sans faux plis et le protocole... Nous nous sentons comme chez un ami, servis par le chef en personne, tandis qu’il laisse le soin à Laurent et Cyril (respectivement 15 ans et 12 ans de Maison) de veiller au bon déroulé du service. L’accent est mis sur ce qui fait la réputation de l’établissement : une cuisine de saveurs où la part belle est faite au produit et au terroir français. « Le seul élément « étranger » dans ma cuisine est la truffe blanche d’Alba, difficile de faire autrement! » nous confie le chef. Cette table privilégiée permet d’observer la préparation de tous les plats, de la découpe jusqu’au dressage à la pince, à quatre mains et d’une précision redoutable. « Nous réalisons uniquement des préparations minute, en refusant le passage au réfrigérateur pour garder les saveurs intactes » précise le Champenois. Ces fameuses saveurs ne se font d’ailleurs pas attendre et se présentent à nous pour un défilé culinaire haute-couture. Chaque plat revendique alors sa différence mais l’ensemble forme pourtant une admirable cohérence. Il est difficile de départager les Saint-Jacques de plongée au vinaigre de Reims et truffe d’Alba du Bar de ligne, artichaut, sauce au Noilly Prat ou encore du Homard bleu, hommage à Jean-Pierre Lallement ; surtout lorsque ces plats sont accompagnés de cuvées de prestige : Dom Pérignon 2003, Krug Grande Cuvée, Vranken Cuvée Diamant... Le Champagne est à l’honneur !

“Nous réalisons uniquement des préparations minute”


chef & cooking J ou rnée de chef

belle réussite, la modestie reprend le dessus : « Je ne m’en aperçois pas réellement même si il est vrai que lorsque je reçois une distinction, cela me pousse à prendre du recul et me rendre compte que j’ai gagné en maturité ». Dans ce métier où chaque détail compte, la consécration passe aussi par une attention minutieuse apportée aux petites choses : « Tous les jours j’essaie d’améliorer une cuisson, d’être plus précis sur un assaisonnement, de faire un choix plus pointu sur un ingrédient, un produit. ».

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

La soirée se prolonge, les anecdotes vont bon train... Voici venue l’heure d’un rituel qu’Arnaud Lallement ne manquerait pour rien au monde : la tournée des tables. Un moment privilégié pour le chef. « Ce ne sont plus des clients mais des convives, des personnes que je vois souvent à la maison. Ce que nous avons fait depuis de nombreuses années nous n’aurions jamais pu le faire sans eux. Dans mon métier je ne vaux rien sans leur palais, arrivé à un certain point, nous n’existons qu’au travers de ce que nous arrivons à faire découvrir, l’émotion que nous arrivons à faire passer... Le cuisinier a besoin de quelqu’un en face ! ». Le service terminé, nous voici confortablement installés sur le cuir des canapés d’un des salons de l’établissement. L’occasion de revenir sur le parcours et le quotidien d’un chef faisant déjà partie du cercle très privé des « grands » sans avoir encore dépassé la quarantaine. Lorsque nous évoquons ces progrès accomplis et cette

Avec un passé plein de promesses annoncées et tenues, un présent qui sait tirer de cette histoire toutes les leçons, avec un lieu magique, une famille très présente, un personnel très concerné, on n’oserait pas écrire la suite de cette histoire mais elle s’impose d’elle-même : elle sera toujours un honneur pour la gastronomie française.

ouché B ic r é d é Fr melier m o s f e h C personnel bres du

de er fi em t m es é es en d ic Bouch Plus anci ise, Frédér priéo ro en p p r, ie am h el l’Assiette C de Maison. Le somm tus, en ans es sur Ver de ses 30 es de vign ar isir de la es p u n q el u ule pas so m taire de q si is d arque e n m à Krug ettant la métayage lissement m e fois ab u ét aq n u ch s an otion à ém travailler d e n u que st ce r. « C’e Krug, par à l’honneu outeille de de b e e ti n ar u p e e ch it ou nts une pet que je déb ie le cl « x s n au tionno j’offre je sais que ue nous men our ajouter q rs Lo » e. oin prier p mon patrim se fait pas umain omme ne u contact h d s n se Chef », l’h n So pacité « : ca e e tair a un un commen tement aux yeux. Il ide ses équ édia ose au sein saute imm n sm u o e e m n u m r crée s clients co naturelle à conacun de se e tt ch ce e èr er d rd si pes et con ujours su ga que. Il a to » hôte de mar ambiance familiale. tte ce é, it al vi vi

Laur secoenndt Laudy de cuis ine Ancie

n des Cra yères rent Lau dy a com et de chez Roge r Vergé, L mencé l’ Champe au aventure noise il y de l’Assie a mainte d’ailleurs nant 16 a pas sa fie ns. Il ne c tte rt bre emb ache auché pa é d’avoir été le d ernier m r Jean-Pie d’Arnaud emrre Lalle . Lorsqu ment, le e la 3èm ses yeux père e étoile s’illumin e st en sur terre : « Nous t mais il sait gard évoquée, er les pie y penson parlons p ds s beaucou as p mais n pense po forcément. C’est ’en ur le trav à la fois ail accom une réco teur pou mpli mais r to aussi un ne faut p ujours essayer de m oas se foc fa ir e mie aliser un crée une iquemen ux. Mais il pression t dess in Témoin privilégié utile pour tout le us, cela Champe d monde. e s é v o noise, il lutions d » raconte : e l’Assie une seco « La Mais tte nde jeun o n e ss a retrouv s’est pas e grâce à é fait en u Arnaud. n jour, le Mais ça n à bien s’ chef a m entourer, e is q d uand je su six en c es année uis s is arrivé nous étio douze po ine, maintenant ns ur chaqu nous dé passons e service les .»

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

59


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

chef & cooking J ou rnée de chef

60

Langoustines royales, nage réduite ( Pour 6 personnes ) Base : 2 pièces de langoustines 2/4+ 6 pièces 10/15 pour tartare

Nage de langoustines 1.5kg de tête de langoustines broyées 75 cl de vin blanc sec 1l de crème liquide 35g d’oignons émincés 40g de carottes en fines lamelles ¼ de citron 1 piment oiseau 10g de sel 5 graines de coriandre 9 feuilles de gélatine 150g de crème montée Faire revenir les têtes de langoustines pour qu’elles dégagent tout leur parfum, sans coloration. Déglacer au vin blanc, réduire à moitié (20 mn) puis ajouter la crème et cuire 30 mn, passer au chinois étamine jusqu’à en avoir un litre. Suer les oignons, carottes, ajouter le litre de crème de langoustines. Infuser le citron, coriandre, sel, piment pendant 15 minutes, ajouter la gélatine, passer et refroidir. Pour la finition, crème liquide montée.

Ronds de brick Tailler 20 ronds de 3 cm et 20 de 4 cm dans des feuilles de brick. Cuire sur plaque avec un trait huile d’olive à 180° pendant 5 min. 2b de Tahoon cress (micro végétaux) 1 pot de piment d’Espelette 2 pièces de citron caviar Poivre Timut Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Tartare de langoustines : 6 langoustines 10/15 hachées au couteau, étaler finement, congeler, et tailler des rectangles de 12 cm, par 4 cm assaisonner à ce moment, sel, piment d’Espelette, huile d’olive, jus de citron, citron caviar.

Dressage Dresser un rectangle de nage de 6 sur 14 cm, centrer le tartare, assaisonner, finir avec 2 ronds de brick de 4 cm et une Tahoon. Dans une assiette ronde, faire un trait de nage de 1 cm sur 16 cm avec un pochoir, parsemer de piment d’Espelette et de citron caviar, faire deux quenelles de nage en ajoutant aussi le piment d’Espelette et le citron caviar, plus une Tahoon cress et un petit rond de brick sur chaque. Finir avec 2 langoustines poêlées seulement d’un côté. Poser les langoustines, une côté coloré, l’autre côté cru.


chef & cooking J ou rnée de chef

Homard Bleu

céleri, curry, paprika

jus de têtes, Pommes de terre

( Pour 3 personnes )

( Pour 6 personnes )

6 filets de Saint-Pierre de 120g

6 homards de 500/600g Blanchir les pinces 6 min, les corps 2 min.

Pipette curry 200g de jus de coquillage 10g de curry 50g de beurre Réduire le jus de coquillage avec le curry, monter au beurre.

Huile paprika 0.5 L d’huile d’olive 25g de paprika semi doux Chauffer l’huile d’olive, infuser le paprika

Dressage Mettre 2 branches de céleri cru sur l’assiette, poser les ronds de céleri boule dessus et 2 feuilles frites. Tracer deux traits de pipette entre, terminer avec le Saint-Pierre cuit du coté peau, badigeonner avec l’huile paprika, finir la cuisson sous la salamandre. Sauce curry en saucière.

Sauce Homard 1kg de têtes de homards 30g de paprika 100g de miel 200g d’échalote 75cl de vin doux 1L de crème liquide Faire revenir les têtes de homards à l’huile d’olive, ajouter le paprika, le miel et l’échalote. Déglacer au vin, réduire, mouiller à hauteur, cuire doucement pendant une heure, crémer, puis passer au chinois. Vérifier l’assaisonnement.

Garniture

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Saint-Pierre

61

20 pommes pont neuf taillées dans des grosses pomme de terre, 2cm sur 9cm. Blanchir puis glacer avec la sauce homard.

Dressage 20 feuilles de salade romaine Vinaigre de champagne réduit Dans une assiette moyen bassin, mettre la pomme de terre glacée sur la droite, ajouter une 1/2 feuille de romaine; de l’autre côté faire 4 points de vinaigre réduit, poser une demie queue de homard dessus. En cassolette mettre 1 pince avec de la sauce émulsionnée.

i L’Assiette Champenoise 40 Avenue Paul Vaillant Couturier 51430 Tinqueux +33 (0)3 26 84 64 64 www.assiettechampenoise.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Chef & cooking P â tisserie

LES GAteaux f o n t la

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

F E t e Ils sont dix! Dix pâtissiers réunis pour le meilleur de nos repas festifs quand il s’agit de finir nos réveillons avec faste. Dix pâtissiers de la Côte d’Azur, de restaurant ou à leur compte, ceux-là même qui ont prêter leur talent à notre soirée de gala: les invités ne les ont pas oubliés. Dix pâtissiers, dix recettes: à vos tabliers!

1.

62

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Chef & cooking P â tisserie

Philippe Brito Royal Crispy

Croustillant de riz soufflé 50g de chocolat noir à 64% 50g de praliné noisette 40g de riz soufflé

Faire fondre le chocolat à 45°C. Mélanger au praliné puis au riz soufflé. Étaler sur 1 cm d’épaisseur et réserver au frigo

Praliné

100 g sucre 100 g noisettes blanches Réaliser un caramel à sec puis mettre la noisette torréfiée et mélanger. Laisser refroidir sur papier sulfurisé. Mettre le tout au mixeur pour avoir un praliné lisse. Le mettre dans un bac à glaçons pour le faire congeler.

Mousse au chocolat allégée 100 g de lait 200 g de crème 35% de matière grasse 122 g de chocolat noir à 64% 1,2 g de gélatine

i Pâtisserie Philippe Brito 79, avenue Maréchal Juin 06400 Cannes Téléphone : +33 (0) 4 93 94 43 48 www.philippebrito.com

Glaçage noir

100 g d’eau 115 g de sucre 75 g de crème 50 g de cacao en poudre 6 g de gélatine 62,5 g de glaçage neutre Faire bouillir l’eau, le sucre, la crème puis rajouter le cacao et refaire bouillir 2 minutes. Retirer du feu et inclure la gélatine préalablement ramollie .

Montage

Disposer le croustillant de riz soufflé dans un cercle de 18 cm de diamètre sur 4,5 cm de haut. Mettre 6 billes de praliné congelée sur le croustillant puis verser la mousse au chocolat jusqu’à la hauteur du cercle. Mettre au congélateur pendant 2 heures, puis démouler et le glacer avec le glaçage à 40°. Décorer à votre convenance. Dégustation du gâteau entre 12 et 15°C

Mettre la crème à monter mousseuse : faire chauffer le lait avec la gélatine puis le verser sur le chocolat préalablement fondu. Une fois le mélange à 40°C, incorporer la crème délicatement

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Après avoir fait ses armes au Monte-Carlo Bay à Monaco, au Noga Hilton de Cannes et auprès de la Maison Olcina, Philippe Brito a pris son envol avec succès en ouvrant sa propre boutique à Cannes, dans le quartier de la Californie.

63


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Chef & cooking P â tisserie

64

Jean-Luc Pelé a fait ses armes dans la région parisienne où il a remporté un franc succès après l’ouverture de ses ateliers de Meudon, SaintGermain-en-Laye, Voisins-leBretonneux et Versailles. C’est ensuite à Cannes que ce pâtissier inventif s’installe, en créant deux ateliers de pâtisserie ainsi qu’un restaurant, salon de thé, bar à chocolat, et maintenant des boulangeries

Jean Luc Pelé Biscuit chocolat croustillant, Fin praliné, Crémeux praliné croquant, Chocolat Madagascar Mousse Chocolat 550 g de chocolat 64% 160 g de jaune d’œuf 170 g de sucre 45 g d’eau 300 g de crème fouettée

Faire fondre le chocolat au bain marie. Pendant ce temps faire monter les jaunes et verser ensuite le mélange eau+sucre cuit à 120°C. Mélanger le chocolat fondu et la crème fouettée. Incorporer délicatement le mélange jaune+ sucre

Crémeux praliné 20 g de crème 1/2 feuille de gélatine 35 g de praliné

Faire tremper la demi-feuille de gélatine dans de l’eau froide. Faire chauffer la crème à 40°C. Incorporer la gélatine dans la crème. Incorporer le praliné et bien remuer.

i Les « Ateliers » 42, rue d’Antibes 06400 Cannes Tél. : +33 (0)4 93 39 89 46 www.jeanlucpele.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Biscuit chocolat 300 g d’œuf 150 g de sucre 90 g poudre d’amande 160 g de farine 9 g de levure chimique 144 g de crème fleurette 100 g de beurre fondu 65 g de chocolat fondu

Mélanger les œufs et le sucre. Incorporer la poudre d’amande, la farine et la levure. Incorporer la crème fleurette. Incorporer le beurre fondu et le chocolat fondu. Cuisson : 18 min à 160°C Incorporer dans votre moule à bûche dans l’ordre : ¾ de la Mousse chocolat, le crémeux praliné, une bande de biscuit chocolat, ¼ de la mousse chocolat. Terminer par le biscuit chocolat. Mettre au congélateur pendant 24h. Démouler. Décorer. Servir avec une crème anglaise


Chef & cooking P â tisserie

Nicolas Denis Bûche Noiselle

Streusel

110 g beurre fin 110 g sucre roux 140 g poudre d’amandes blanches 110 g farine Mélanger les ingrédients dans l’ordre. Préserver au froid. Passer la pâte obtenue au crible, puis cuire à 150°C pendant 15 mn environ.

Fond au Streusel

100 g chocolat de couverture noir 40 g beurre fin 100 g pure pâte de noisettes 120 g praliné à l’ancienne noisettes 400 g streusel

i Institut Gastronomie Riviera 12 ancien ch. de Fayence 83440 Seillans Tel : +33 (0)4 94 85 19 87 www.institut-gastronomie-riviera.com

49 x 6.5 cm. Etaler sur une feuille de cuisson et cuire à 170 ° C.

Crème noisette

7 g gélatine 35 g eau froide 500 g crème UHT 65 210 g lait 230 g jaunes d’œufs 150 g sucre semoule 245 g pure pâte de noisette Cuire comme une anglaise puis passer à l’étamine sur la gélatine hydratée. Ajouter la pâte noisette, mixer. Couler dans les moules à bûche puis déposer la bande de dacquoise. Surgeler.

Fondre la couverture, ajouter le beurre, la pâte de noisette et le praliné. Finir le mélange avec le streusel cuit et refroid. Dresser aussitôt en chablon (moule) de 49 x 7 cm.

Mousse lactée

Dacquoise (pour une feuille)

Réaliser une ganache avec les 300 g de crème et la couverture. Mélanger les 680 g de crème montée, dresser aussitôt

300 g blancs d’œufs 80 g sucre semoule 180 g poudre d’amandes blanches 180 g sucre Glace 120 g noisettes blanchies hachées Monter les blancs fermes avec le sucre semoule. Mélanger délicatement les poudres tamisées et et les noisettes hachées. Détailler des bandes de

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Chef Pâtissier dans le métier depuis plus de 20 ans, Nicolas Denis est passé par les plus grands palaces parisiens et azuréens. Il est à l’origine de L’Institut Gastronomie Riviera où amateurs et professionnels viennent apprendre, découvrir et se perfectionner en cuisine.

300 g crème UHT 630 g chocolat de couverture au lait 680 g crème UHT

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Chef & cooking P â tisserie

66

Fils de pâtissier, Christian Cottard a fait ses armes, entre autres, A l’Oasis à La Napoule ou encore le Louis XV à Monaco. Fondateur en 1995 de l’Apreca, et Champion de France des desserts, il retourne à ses premiERs amours en ouvrant sa propre pâtisserie au cœur du vieil antibes.

Christian Cottard Le Vert Galant : Entremets biscuit macaron coco et crème mousseline pistache, accompagné de fruits rouges Mousse Chocolat

150 g de blancs d’œuf serrés 210 g de sucre 20 g de fécule 100 g de poudre d’amandes 50 g de coco râpé Mélanger les blancs d’œuf serrés avec 70 g de sucre puis la fécule. Tamiser ensemble la poudre d’amandes, de coco râpé, 140 g de sucre. Mélanger alors ces poudres tamisées dans les blancs d’œufs, dresser des disques sur feuille de cuisson, cuire environ 20 minutes à 170°.

crème pâtissière 200 g de crème pâtissière 50 g de beurre pommade 25 g de pâte de pistache

Monter en mousseline la crème pâtissière avec le beurre pommade et la pâte de pistache. Pocher en rosace sur un disque de biscuit, ajouter quelques fruits rouges avant de mettre le second disque de biscuit, laisser prendre au frais avant dégustation.

i Pâtisserie Cottard 49 rue de la République 06600 Antibes Tel : +33 (0)4 93 34 09 92 www.patisserie-cottard-antibes.fr Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Petits biscuits de Noël

150 g de beurre 1/2 sel 75 g de cassonade 25 g de miel 1 blanc d’œuf 5 g d’épices à spéculos ou de cannelle 200 g de farine 3 g de levure chimique Dans un saladier, ramollir le beurre avec la cassonade, ajouter le miel , le blanc d’œuf et les épices à spéculos ou de cannelle. Mélanger énergiquement. Ajouter la farine tamisée avec la levure chimique, mélanger le tout délicatement. Laisser reposer 1h minimum au réfrigérateur, étaler sur une épaisseur de 2mm, détailler, puis plaquer les formes obtenues sur une plaque de cuisson , cuire 10 à 15 min à 170°. Laisser refroidir et consommer sans modération ...


Chef & cooking P â tisserie

Serge Serain Bûche Ardéchois

Sirop d’imbibage pour la génoise

à la maryse. Étaler sur feuille de papier sulfurisé à épaisseur d’un demi centimètre environ. Mettre au four et laisser cuire environ 7 minutes. Laisser refroidir.

Dans une casserole, mettre l’eau à bouillir avec le sucre et la gousse de vanille fendue et grattée Laisser refroidir. Il est préférable de le faire la veille.

Crémeux chocolat

100 g d’eau 100 g de sucre 1 gousse de vanille ou 5 g de rhum

Glaçage chocolat 250 g de crème liquide 600 g nappage neutre 400 g de chocolat au lait

Dans une casserole, mettre à bouillir la crème et le nappage neutre et le verser sur le chocolat coupé en petits morceaux. Remuer à la maryse pour le rendre homogène. A faire la veille également

Biscuit génoise chocolat 10 œufs 300 g sucre semoule 200 g farine 50 g de cacao poudre 50 g de fécule de pomme de terre

Mettre les œufs et le sucre dans la cuve du batteur à vitesse moyenne. Faire préchauffer le four à 180°C. Peser et tamiser ensemble la farine, la fécule et la poudre de cacao. Quand les œufs sont montés, incorporer petit à petit les poudres

450 g de crème liquide 450 g de lait 175 g de jaunes d’œufs 80 g de sucre 400 g de chocolat noir à 64 % Blanchir à l’aide du fouet du batteur les jaunes et le sucre. Dans une casserole, faire chauffer le lait et la crème jusqu’à ébullition. Quand les jaunes et le sucre ont bien blanchi, diluer l’appareil avec le mélange lait et crème puis tout remettre dans la casserole et cuire à l’aide d’un thermomètre à 85°C. Verser la crème anglaise sur le chocolat préalablement coupé en petit morceaux. Mettre de coté.

Mousse aux marrons

200 g pâte de marrons 200 g de crème de marrons 30 g de crème liquide 4 g de gélatine poudre ou 2 feuilles de gélatine 24 g d’eau 10 g de rhum 400 g de crème liquide Brisures de marrons confits égouttés

Peser la gélatine avec l’eau. Monter les 400 g de crème liquide de façon mousseuse. Réserver dans une terrine au réfrigérateur. Dans la cuve du batteur, à l’aide de la feuille mélanger le rhum, la pâte et la crème de marron afin d’obtenir un mélange homogène. Faire chauffer les 30 g de crème liquide jusqu’à ébullition puis dissoudre la gélatine et verser dans la cuve du batteur à petite vitesse. Incorporer au fouet délicatement la crème fouettée à ce dernier. Mouler directement dans le moule à bûche et déposer les brisures.

Montage:

A l’aide d’un pinceau imbibé, mais pas trop, déposer une couche de génoise chocolat en enfonçant un peu dans la mousse marron. Laisser figer une demi heure au réfrigérateur. Couler le crémeux chocolat et fermer le moule à bûche avec une deuxième couche de biscuit imbibé. Mettre au congélateur. Mettre à fondre le glaçage chocolat au micro onde ou au bain marie pour atteindre environ 35°C. Démouler et glacer votre bûche. Il ne reste plus qu’à décorer avec des marrons entiers ou des petites meringues.

i Pâtisserie Serrain – Cappa 7-9 Place Garibaldi Nice Tél. : +33 (0)4 93 62 30 83

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Ce grand Maître Pâtissier Chocolatier de France officie sur la place Garibaldi, dans un établissement réputé être une des meilleures adresse de Nice.

67


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Chef & cooking P â tisserie

Formé auprès des meilleurs pâtissiers niçois (Canet, Serain,...) et ancien de L’Indyana, Sébastien Jacob régale les gourmets niçois de passage au Déli Bo, à deux pas de la place Garibaldi.

68

Sébastien Jacob CHEESE CAKE ANANAS / CITRON VERT / NOIX DE COCO

Appareil à cheese cake 40 g de lait 125 g de sucre 2 zestes de citron jaune 40 g de jaunes d’œufs 4 gélatine feuilles 275 g de fromage Philadelphia 625 g de crème fouettée

Tremper la gélatine dans une importante quantité d’eau froide. Porter à ébullition le lait, le sucre et les zestes de citron. Incorporer les jaunes d’œufs et cuire le tout à la nappe (82/84°C). Ajouter la gélatine essorée. Après un léger refroidissement, incorporer délicatement le mélange au Philadelphia puis ajouter la crème fouettée mousseuse. Prélever un tiers de la marmelade d’ananas et l’ajouter au mélange. Garnir un cercle à entremet de 20 cm de diamètre, lisser avec une spatule et réserver au congélateur.

Marmelade d’ananas 350 g d’ananas 50 g de sucre 1 gousse de vanille

i Déli Bo 5, rue Bonaparte 06300 Nice Tel. : +33 (0)4 93 56 33 04

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Couper l’ananas en cubes. Dans une casserole cuire les cubes d’ananas, le sucre et la vanille, jusqu’à complète évaporation du jus. Laisser refroidir avant utilisation.

Biscuit gianduja

225 g de Gianduja 375 g de pâte sucrée émiettée (à défaut utiliser des petits beurres ) Émieter des biscuits les incorporer au gianduja fondu, bien mélanger. Étaler le biscuit à l’intérieure d’un cercle à entremet. Réserver au réfrigérateur.

Montage

Décercler l’entremet congelé, appliquer au pinceau une fine couche de nappage puis saupoudrer de noix de coco et le disposer sur un disque de biscuit gianduja. Décorer de marmelade d’ananas, de myrtilles et d’éclats de feuille d’argent.


Chef & cooking P â tisserie

Jean-Michel Llorca La Guirlande de Noël

Biscuit noisette chocolat 125 g de beurre Mélange 1 : 225 g de noisettes grillées 150 g sucre semoule 50 g farine + 25 g cacao poudre Mélange 2 : 90 g blancs crus 90 g sucre

Mettre au cutter le beurre et les noisettes. Ajouter le sucre, la farine et les blancs crus. Monter les blancs en meringue avec le sucre puis incorporer le mélange 1 au mélange 2. Cuire à 180°C pendant 10 minutes.

Crémeux chocolat au lait 125 g lait 125 g crème 25 g sucre 50 g jaunes 300 g Jivara lacté 200 g framboises pépins

Mousse au chocolat blanc 5 g gélatine 250 g lait 175 g chocolat ivoire 190 g de crème fouettée

Infuser la vanille dans le lait puis faire fondre la gélatine dans le lait.Verser sur le chocolat blanc haché, laisser refroidir à 31°C puis incorporer la crème montée. Réserver au frais. Faire les coques chocolats noires très fines dans des moules. Faire le biscuit en plaque. Découper un rectangle de 8cm de largeur et 20cm de largeur. Disposer les demi-sphères sur le biscuit. Mettre la mousse au chocolat blanc au fond de la coque, ranger le crémeux chocolat lait sur la mousse, déposer une pointe de framboise pépins et un peu de framboises fraîches, fermer les coques, saupoudrer de poudre d’argent. Déposer quelques framboises fraîches et champignon meringué.

Faire une crème anglaise avec le lait, la crème, le sucre et les jaunes. Verser sur le Jivara lacté.

i Hôtel – Restaurant Alain Llorca 350 Rte de St Paul 06480 La Colle sur Loup Tel +33 (0)4 93 32 02 93 www.alainllorca.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Louis XV, Le Negresco, Le Moulin de Mougins, les hôtels Belles-Rives... Le C.V. De Jean-Michel Llorca est impressionnant et sa passion toujours intacte.

69


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Chef & cooking P â tisserie

70

Ancien Compagnon du Devoir, et pâtissier de palace étoilés (dont le Vistamar à Monaco, aux côtés de Joël Garault), Jocelyn Ballat s’est établi dans le quartier typique de Borriglione, au coeur de Nice. Il y propose des grands classiques mais aussi ses créations originales, guidé par son sens artistique.

Jocelyn Ballat Bûche Baiser Volé

Biscuit aux amandes 140 g poudre d’amandes 110 g sucre 205 g œufs 55 g beurre en pommade 45 g blancs d’œufs 30 g sucre

Mixer au robot la poudre d’amandes et la première pesée de sucre (110 g) puis ajouter les œufs petit à petit. Bien mixer. Ajouter le beurre en pommade. Monter les blancs d’œufs en neige en ajoutant la deuxième pesée de sucre (30 g), puis mélanger délicatement les deux masses. Étaler sur une feuille de papier cuisson puis enfourner à 190°C pendant 20 minutes.

Croustillant

75 g sablé breton 45 g praliné 1 zeste de citron jaune râpé fin 15 g cassonade Cuire et bien sécher le sablé breton à basse température. A froid, mixer au robot puis mélanger l’ensemble des ingrédients.

i Les Délices de Borriglione 30, avenue Borriglione 06100 Nice Tél. : 04 93 84 55 02 www.les-délices-de-borriglione.fr Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Mousse à la vanille

48 g crème fleurette ½ gousse de vanille fendue et grattée 1 jaune d’œuf 40 g sucre 190 g crème fleurette montée mousseuse 1 ½ feuille de gélatine gonflée dans l’eau froide Chauffer la crème fleurette et y infuser la vanille. Mélanger le jaune et le sucre puis ajouter la crème chaude et cuire l’ensemble à 85°. Ajouter la gélatine gonflée puis essorée. Refroidir rapidement la crème anglaise. Lorsque celle-ci est aux alentours de 30°, incorporer délicatement la crème montée.

Compote de myrtilles

125 g sucre 50 g eau 250 g myrtilles 120 g purée de framboises 2 feuilles de gélatine trempées dans l’eau froide Cuire le sucre et l’eau à 122° puis y ajouter les myrtilles et la pulpe de framboises. Redonner une ébullition puis ajouter la gélatine essorée. Refroidir.

Montage

Réaliser la compote de myrtilles puis la surgeler dans un moule de taille inférieure de la bûche à réaliser. Réaliser le biscuit, une fois refroidi, étaler le croustillant dessus puis réserver pour le montage. Réaliser la mousse vanille, remplir la moitié d’un moule à bûche de cette préparation, puis déposer l’insert de compote de myrtilles surgelé. Remettre de la mousse vanille par-dessus puis terminer en recouvrant avec le biscuit et le croustillant. Laisser prendre la bûche au froid puis démouler. La bûche est prête pour la finition. Glacer à l’aide d’un glaçage blanc puis décorer à votre convenance.


Chef & cooking P â tisserie

Bruno Laffargue Bûche Macaron chocolat mandarine Mousse chocolat mandarine 200 g de lait 25 g de mandarines confites 20 g de maïzena 5 g de cacao 100 g de chocolat noir 200 g de crème 35%

Mélanger à froid le lait, le cacao et la maïzena. Incorporer les mandarines hachées. Cuire en remuant constamment jusqu’à ébullition. Hors du feu, ajouter le chocolat noir et mixer le tout. Réserver au froid. Monter la crème. Incorporer délicatement la crème fouettée à la crème chocolat.

Macaron Mandarine

Coque Macaron mandarine 300 g de poudre d’amande 300 g de sucre glace 110 g de blancs d’œufs (environ 4 œufs) 110 g de blancs d’œufs (bis) 300 g de sucre normal 75 g d’eau 5 à 10 g de colorant selon les colorants 2 gouttes d’essence de mandarine

i La boutique Mic Mac 52 avenue des Alpes 06800 Cagnes-sur-mer Tél. : 04 89 14 33 47 www.micmac-macaron.com

elle atteint 118°, arrêter le feu. Incorporer le mélange aux blancs en neige en fouettant pendant 30 secondes pour faire refroidir un peu.

Préparation des coques de macarons Dans le mélange poudre d’amandes-sucre glace, incorporer le blanc d’œuf, le colorant et la meringue. Mélanger délicatement jusqu’à l’obtention d’une pâte crémeuse et qui fasse « le ruban » (lisse et homogène). Mettre la pâte obtenue dans une poche à douille et faire de petites boules sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Taper la plaque 10 fois pour aplatir les boules et faire de jolies coques bien rondes. Laisser reposer 30 minutes. Cuire à 145° pendant 17 minutes.

Montage de la bûche

Chemiser votre moule à bûche avec la mousse chocolat-mandarine. Mettre au centre les macarons parfumés mandarine. Recouvrir de mousse et finir avec les macarons. Passer au grand froid. Démouler et glacer avec un glaçage chocolat. Décorer de chocolat, macarons, et mandarines confites.

Tamiser la poudre d’amandes et le sucre glace. Préparation de la meringue : dans une casserole, faire bouillir l’eau et le sucre ensemble. Contrôler la température à l’aide d’un thermomètre. Quand la préparation atteint 100°, laisser sur le feu et monter les blancs en neige dans un saladier à coté. Quand

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Paris, Londres, Dubaï, le Qatar,l’Australie...Après un parcours exemplaire aux quatre coins de la planète, c’est sur la Côte d’Azur, qu’il connaît bien, que Bruno Laffargue a décidé de poser ses valises. Son credo ? Mettre à l’honneur le macaron, sa spécialité.

71


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Chef & cooking P â tisserie

72

Bien connu pour ses créations, originales et savoureuses, Patrick Mésiano s’est forgé une solide expérience au sein des plus prestigieux établissements de la Côte d’Azur : la Voile d’Or, le Château de la Chèvre d’Or, le Royal Riviera, la Réserve de Beaulieu... Sans oublier le Métropole à Monaco, aux côtés de Joël Robuchon.

Patrick Mésiano La bûche Macao

Biscuit chocolat

34 g de pâte d’amande 50% 10 g de sucre semoule 16 g de jaune d’œuf 1 œuf entier 20 g de blanc d’œuf 10 g de farine 5 g de poudre de cacao 10 g de beurre Mélanger la pâte d’amande, le sucre semoule, le jaune et l’œuf entier ensemble. Ajouter le beurre fondu et la farine tamisée avec le cacao en poudre. Monter les blancs d’œufs en neige, ajouter le sucre glace. Incorporer les blancs montés dans le mélange. Sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé, étaler la pâte sur 50cm de long et 5cm de large à peu prés. Cuire au four à 200°C pendant 14 minutes. Réserver.

Mousse au chocolat 150 g de crème 5 jaunes d’œufs 20 g de sucre 2 g de gélatine

i

Faire bouillir le lait. Le verser sur le chocolat noir et ajouter délicatement la crème montée. Nice : 41, avenue de la République Beaulieu : 18 boulevard Marinoni Antibes : 16 boulevard Albert 1er

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Montage

Dans un moule à bûche : verser la moitié de la mousse au chocolat. Déposer la crème brûlée au centre. Recouvrir le tout avec la moitié restante de mousse au chocolat. Déposer le biscuit pardessus. Réserver au froid. Une fois la bûche prise au réfrigérateur, la démouler délicatement. La recouvrir d’un glaçage noir et la décorer à votre convenance.


Chef & cooking P â tisserie

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

73

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Chef & cooking G ou rmandises p ou r G ou rmets

Gourmandises pour gourmets

à découvrir

ou à offrir

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Des produits gourmands pour les fêtes ? Les pages de ce magazine en sont remplies. Mais comme nos instants de convivialité sont tous différents, voici notre sélection de produits à découvrir... Ou à offrir.

74

Un Cuberdon

dans le Champagne?

Nespresso

la petite dernière La dernière machine Nespresso comblera toutes les envies. Umilk est entièrement personnalisable grâce à astucieux design modulaire et intuitif. Elle offre le choix entre 3 longueurs de tasses et son Aeroccino intégré permet de réaliser d’onctueuses mousses de lait. Ecolo, elle est réalisée à 50% en matériau recyclé et se met automatiquement hors tension après 9 minutes d’inactivité. Umilk clignote lorsqu’il manque de l’eau dans le réservoir et éjecte automatiquement la capsule usagée dans le conteneur. www.nespresso.com

Composé uniquement de fruits et de plantes naturelles, Ginkgo Sushi Drink a été élaboré spécifiquement pour la cuisine japonaise. Cette boisson, fraîche et sans alcool, est idéale en accompagnement de poisson cru et de riz vinaigré, révélant ses arômes de citron, de menthe, de gingembre et de mélisse. Cerise sur le gâteau, chaque flacon renferme moins de 25 calories. A partir d’ 1,95€ la bouteille

Vous connaissez sûrement les bières, les gaufres et les chocolats belges... mais le « cuberdon »? Pourtant, cette friandise du plat pays, petit cône de sucre contenant un sirop de fruit, existe depuis le dix-neuvième siècle et Brel l’eût chanté avec passion. A l’origine, seule la framboise parfumait cette confiserie mais depuis peu une trentaine de parfums apportent de l’originalité pour aromatiser un thé, une vodka pour peu que vous le rajoutiez glacé, et bien sûr un Champagne pour ceux qui aiment lui adjoindre un parfum. Melon, amaretto, violette, myrtille, banane, à conserver trois mois à température ambiante, six mois au frais et un an congelé, à l’unité, par trois ou neuf, ou en boites de 16, 25 ou 144 pièces, ils sont livrables partout en Europe mais le mieux est encore de les trouver dans les boutiques de l’Epicurien!

www.ginkgo-drink.com

www.belgiancuberdon.com

Ginkgo

Sushi Drink

Bûche du Café Pouchkine De Paris à Moscou, le Café Pouchkine revisite les peintures impressionnistes du musée d’Orsay avec sa merveilleuse bûche de Noël telle que conçue par le chef pâtissier Noël Damien Piscioneri. La finesse et la rondeur du crémeux au caramel au beurre salé associé à la fraîcheur de la compote de poire et aux notes épicées des fèves Tonka créent un délicat mélange de goûts et de textures: une vraie peinture à déguster, et pas seulement des yeux ! Il en a aussi créé une autre, pour les enfants: la Bûche Maskaradka, pour que la magie de Noël ne s’arrête jamais (pour 6 personnes : 115€ ) ! 150 bûches « Musée d’Orsay » pour 8 personnes en édition limitée. Prix de vente conseillé : 140€ Café Pouchkine à Paris Printemps Mode 64, boulevard Haussmann - 75009 Paris

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Chef & cooking G ou rmandises p ou r G ou rmets

Cap Mundo

cinq cafés de caractère Sélection de cafés cultivés sur les plateaux africains, Zebrano étonne par sa fraîcheur en fin de bouche et sa persistance aromatique chocolatée. (3,10€ la boite de dix ), Copaiba -bio grains, récoltés selon les principes de l’agriculture biologique au coeur de la cordillère des Andes (3,50€), Umbila lungo, deux grands terroirs d’Amérique du sud et centrale associés autour de notes de noisette, pain grillé et fruit frais (3,30€), Dabema Deca, originaires des sols volcaniques d’Amérique Centrale (3,40€ ) : cinq recettes de caractère exclusives composent la collection Cap Mundo, compatible Nespresso. www.cap-mundo.fr

Depuis sa création en 1919, La Maison Ecusson ne cesse de célébrer et de réinventer le cidre à travers ses quatre créations. Le cidre doux avec sa robe jaune orangé limpide est né d’un mélange de pommes choisies pour leurs saveurs fruitées et gourmandes. Le cidre brut faisant preuve de caractère et de délicatesse. Le Poiré qui, avec sa robe claire, apporte des notes fruitées et rafraîchissantes. Et enfin le cidre rosé, le dernier-né de la Maison, élaboré à partir de la pomme Rouge Délice. Un nez de fruits rouges et des notes fruitées et acidulées remarquables ! A partir de 3€ la bouteille de 75cl www.cidre-ecusson.com

un écrin mystérieux

Château Le Bouïs

En cette fin d’année, le Château Montlabert (Saint Emilion Grand Cru) se pare de ses plus beaux habits de fêtes. Ce coffret de bois laqué blanc et résine thermoformée a vu le jour dans l’esprit de Patrick Jouin, célèbre notamment pour avoir designé le Vélib’ ainsi que le Plaza Athénée et le Jules Verne d’Alain Ducasse. Un écrin plein de mystère pour les amateurs du beau et du bon vin ! Prix de vente : 60€

Coffret Roméo & Juliette Clin d’oeil à la tragédie shakespearienne, ce beau coffret renferme une bouteille d’IGP Pays d’Oc volupteuse, Juliette et une autre en AOC Corbières puissante et arômatique, Roméo... Une idée toute trouvée pour la Saint-Valentin ? 35€ par cuvée www.chateaulebouis.com

www.chateau-montlabert.com

Le Prosecco Bottega Gold

Caviar Passion

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chef & cooking

Château Montlabert

Les cidres Ecusson

75

Bottega Gold est un Prosecco AOC Brut obtenu avec les raisin Glera après une sélection des soignée des raisins provenant des vignobles très bien exposés de Col Martino, à une quinzaine de kilomètres de Conegliano. Cette zone est caractérisée par une concentration de minéraux très élevée dans le sol et par une forte différence de température entre le jour et la nuit . Cela apporte aux raisins et au vin un bouquet particulier et fort fruité. Bottega - une Maison familiale située à Bibano, dans la région de production du Prosecco et de la Grappa (45 Km à nord de Venise) - produit depuis les années ’70 des Grappas, vins et liqueurs haut de gamme. Les procédés de vinification et distillation sont eco-compatibles.

Les Marques ALEXANDER (Grappa) et BOTTEGA (vins et liqueurs) sont distribuées avec succès dans 110 Pays dans le monde ; les bouteilles en verre soufflé de Murano – faisant partie de la gamme Alexander – reçoivent des prix de qualité et design dans le monde entier. Un cadeau tout trouvé pour les fêtes de fin d’année ! En vente dans les Caves à Vins & Produits Fins L’Epicurien

www.bottegaspa.com

Né il y a trois ans à l’initiative de Paul Férel, entrepreneur, réalisateur et producteur, Caviar Passion. com est devenu en quelques années une référence incontournable dans la vente en ligne de caviar en adoptant une politique de prix justes, ouvrant ce produit d’exception au palais du plus grand nombre. Beluga, Premium, Ossetra, Baeri, Esturgeon Blanc, Impérial... Au détail ou en coffrets, l’offre est pléthorique et la qualité bel et bien au rendezvous. A partir de 26€ les 20g www.caviarpassion.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

L’HOMME CONTEMP ORAIN INTRO

Homme

76

C O n t e m p o r a i n

Art de vivre : nous sortons notre argent ! Si nous parlons beaucoup d’argent, c’est pour la bonne cause épicurienne. Nos objets high tech utilisent la matière, nos automobiles la couleur, la déco aussi... Mais nous ne pensons pas qu’à l’argent, même si nos pages finance en rajoutent un peu. Nous sommes à la pointe de la mode, pour affronter l’hiver douilletement, habillés avec goût, parfumé avec soin. Et quand nous sortons de nos lectures, instructives ou festives, c’est pour découvrir que derrière les objets il y a des hommes : Ulysse Nardin pour les montres, le peintre Jérémy Kleinberg pour l’art, juste pour la beauté des choses.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN HI - TECH

ETRE C O NNE C TE

ou ne pas Etre ! Cette fin d’année marque bel et bien le début d’une nouvelle ère. Celle des accessoires High-Tech connectés, et 2014 promet d’être riche en la matière.

Mike El Malek

Google glass :

regard vers l’avenir Marty McFly (Retour vers le futur) n’a qu’a bien se tenir! Ces lunettes pourront afficher des informations sur leur surface grâce à un petit écran intégré. On pourra ainsi juxtaposer des images virtuelles sur ce que l’on peut voir de façon naturelle : c’est la réalité augmentée. Equipée d’un processeur, d’une mémoire flash, d’un appareil photo/caméra, un haut-parleur, 2 microphones, une antenne wifi et une connexion bluetooth, les possibilités de ces lunettes seront abondantes. Afficher en temps réel toutes les informations du monument que l’on observe, filmer l’instant présent au simple son de la voix ou bien encore suivre un itinéraire directement en surimpression. La commercialisation grand public est programmée dans le courant de l’année 2014. Le prix devrait osciller entre 600 et 1500€ ! (Sacrée oscillation !)

Tille :

pour retrouver ses biens les plus précieux

Bose AE2w :

le casque sans fil mais pas sans astuce La référence numéro 1 en matière de son. Simple, sobre et efficace, le premier casque Bose sans fil AE2w utilise la technologie Bluetooth et permet d’écouter de la musique ou encore de suivre un programme vidéo sans déranger son entourage. Une batterie rechargeable d’une autonomie de 7 heures, un microphone intégré qui vous permet d’effectuer des appels lorsque le casque est connecté à votre smartphone et un poids négligeable, 153 grammes seulement. Prix : 249€

Si vous êtes du genre étourdi, ce gadget est fait pour vous ! Ce petit carré blanc qui s’attache ou se colle à vos objets les plus précieux peut en effet émettre un signal Bluetooth sur votre téléphone via une application fournie à l’achat. Sa portée initiale est d’environ 45 mètres, mais ce périmètre peut augmenter si d’autres usagers de l’application se trouvent dans les environs. Vous pouvez aussi signaler un vol, et si par chance un autre utilisateur du petit carré blanc passe à côté de l’objet en question, le propriétaire sera aussitôt averti de son emplacement. Une commercialisation prévue pour la fin d’année, Tille n’est utilisable que sur les appareils Apple. Prix : 15€ Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Qui n’est pas nostalgique du temps où il feuilletait les magazines de Noël à la recherche des plus beaux jouets ? Et bien bonne nouvelle les « enfants », L’Epicurien a sélectionné quelques accessoires indispensables pour les plus modernes d’entre vous. Toujours dans le thème argent, une couleur qui se marie parfaitement à la modernité et au luxe, voici un aperçu d’un futur bien plus proche que vous ne l’imaginez.

77


L’HOMME CONTEMP ORAIN HI - TECH

Une vrai-fausse

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Formule 1

Vous êtes fan de formule 1 ? Votre tirelire se fait de plus en plus grosse et vous ne savez qu’en faire? Alors ce « jouet » hors norme devrait vous intéresser. Cette réplique grandeur nature est équipée de 3 écrans TFT de 23 pouces, d’un système audio 5.1, un disque dur SSD et, enfin, d’un clavier et d’une souris sans fil. La carrosserie est quant à elle composée de matériaux composites, d’alliages et de fibre de carbone. Pour couronner le tout, de vrais pneus Pirelli F1 et des étriers de frein estampillés Brembo. Disponible sur la boutique en ligne Costco.co.uk mais réservée à une clientèle plutot aisée... Prix : 107 000 €

Babolatplay

le futur à portée de main Plus de 138 ans après avoir créé les premiers cordages de raquette de tennis, Babolat réinvente le célèbre sport à la petite balle jaune. Babolat Play sera la première raquette connectée : il vous sera possible d’analyser vos performances après un match ou une partie, en connectant la raquette à votre réseau wifi, votre smartphone ou bien votre ordinateur via une prise USB et une petite puce inclue dans le manche. A la foi utile pour accompagner les professionnels dans leur progression, elle sera aussi destinée aux joueurs du dimanche qui pourront améliorer leur jeu en s’amusant. Disponible pour cette fin d’année aux Etats-Unis, la BabolatPlay devrait être commercialisée début 2014 sur le continent européen ! Prix : 200 €

78

Focal Dôme

Home cinéma made in France

Bose SoundLink Mini elle fait le maximum !

Dernière-née de la gamme Bose SoundLink, cette enceinte ultraportable tient dans la paume de la main, se connecte sans fil à votre tablette ou smartphone par une simple touche sur le panneau de contrôle, et offre des performances audio exceptionnelle pour sa taille. L’enceinte est fournie avec un socle chargeur et une batterie lithium-ion rechargeable, garantissant une autonomie de sept heures. Prix : 199.95 €

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Logitech G602

et si l’on jouait maintenant ! Avis à tous les geeks : préparez de la crème et des pansements pour vos mains, la toute dernière souris de Logitech débarque sur vos bureaux. 250 heures d’autonomie grâce à ses deux batteries, 11 boutons programmables et bien évidemment sans fil, la souris G602 s’impose comme la référence pour tous les joueurs invétérés. Un design très charismatique. Prix : 79.99 €

Un design moderne aux formes lisses et arrondies, une coque en aluminium laqué haute brillance et un son net, précis, et de pur qualité. Voici les ingrédients pour faire de ce home cinéma, une référence en matière de pack audio haut de gamme. Les cinq satellites en forme de demi-sphère du focal dôme sont orientables autour d’un pied articulé permettant la pose murale. Disponible en trois coloris : diamond black, diamond white et rouge impérial. Prix : 1699 €


L’HOMME CONTEMP ORAIN HI - TECH

Megaphone en&is

Hapifork

la fourchette connectée

DENON DHD100 offrez à votre télévision, le son qu’elle mérite !

Coque Iphone 5s Ica

Avis à tous les épicuriens , vous pouvez désormais utiliser une fourchette intelligente... comme vous ! La HAPIfork est munie de capteurs et se met à vibrer lorsque l’on mange trop vite. Elle compte aussi le nombre de vos bouchées et retransmet toutes ces statistiques à votre Smartphone ou votre tablette par Bluetooth. Le communiqué ne dit pas si elle vous dit si c’est bon... avant ! Prix : 75 €

La base enceinte TV DHT-100 a été conçue pour répondre à un problème connu de tous : la faible qualité sonore de sa télévision à écran plat pourtant si sublime ! Elégante, simple à utiliser et facile à installer, cette base enceinte TV est l’atout idéal pour assurer un son riche qui complète enfin la qualité visuelle de nos télévisions d’aujourd’hui. Prix : 299 €

Réplique de vieux modèle d’appareil photo argentique, cette coque ICA pour Iphone est plus qu’une simple coque. C’est en fait un boitier dans lequel vous insérez votre téléphone Vous déclencherez la prise de photo comme un vrai appareil. Fan de photos et nostalgique de l’argentique ? Plus de temps à perdre ! Prix : 45 €

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

De la céramique et du bois : voici les deux matériaux avec lesquels sont fabriqués cet amplificateur de son passif. Ne nécessite aucun branchement, éco-responsable et très simple d’utilisation, il suffit d’y brancher son Iphone pour intensifier n’importe quelle piste audio. Entièrement fabriqué à la main, son design alliant à la foi vintage et tendance signe son originalité. Compatible avec tous les Iphones et IpodTouch de 2e, 3e, 4e génération. Prix : 399 €

79


L’HOMME CONTEMP ORAIN AU TO

Les «flèches

d’argent»

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

traversent l’histoire

80

L’histoire automobile a retenu que la presse allemande avait donné ce nom générique pour désigner les Mercedes et les voitures de l’Auto Union, réunion de quatre marques liées sur leur calandre par les célèbres anneaux, que la seule rescapée, Audi, a gardé en symbole. B.V.D.K.

Audi S8

Pour la légende, on raconte que les voitures de courses d’alors, entre 1934 et 1939, devaient peser 750 kilos et que l’une d’elle, dépassant d’un petit kilo le poids maximum, fût entièrement poncée pour faire ressortir la tôle à nu, d’un bel aluminium argenté, rapidement baptisée par tous du nom de « flèche d’argent ». Aujourd’hui, l’argent reste encore une couleur très prisée par tous les constructeurs, chacun ayant choisi un symbole marquant pour se distinguer. Et près de 80 ans plus tard, Audi et Mercedes sont toujours en bonne position sur la ligne de départ !

Audi, les anneaux d’argent

Audi

RS Q3

Audi

Flèche d’argent

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Très présente sur le Championnat du Monde d’endurance, avec comme épreuve phare les 24 heures du Mans, mais également sur une compétition propre aux allemands : DTM, avec une RS 5 dédiée, la firme a aussi développé depuis 2008 un programme « compétition clients » qui met sur les plus grands circuits automobiles des R8, d’abord avec les premières GT3, puis aujourd’hui avec la R8 LMS Ultra qui répond parfaitement à ce critère avec des performances remarquables grâce à ses 5,2 l de cylindrée et ses 570 ch et un poids « ridicule » de 1250 kilos (minimum). Chez Audi, de la compétition à la route il n’y a qu’un pas et dans quasiment toutes les versions, notamment en TFSI, les moteurs essence, des modèles musclés sont là pour traduire la technologie acquise pendant les courses, sans oublier cependant de se conformer aux prescriptions écologiques, quand les plus grosses cylindrées sont des exemples. Même la plus petite, l’Audi A1, sait être radicale quand elle se fait Quattro et affiche un sacré tempérament. Plus on monte dans la gamme et plus la puissance est présente sans toutefois oublier le confort, la sécurité, et bien entendu le multimédia. On rêve alors d’être sur les autoroutes allemandes quand une excellente TT RS, une RS 5 dernière version (2013) ou une R8 V10 + pointent leurs calandres et ses célèbres anneaux. Pour autant, même le vaisseau « amiral » de cette flotte exceptionnelle, la toute dernière A8, et plus encore la S8, ne saurait oublier que le luxe de ses finitions vaut bien qu’il soit mis en avant, autant que ses prouesses. Là, les matériaux nobles s’exposent aux regards, mais sous le capot, les avancées technologiques nées sur la piste se ressentent à l’accélération comme au freinage, quand conduire n’est pas piloter, mais tout comme.


L’HOMME CONTEMP ORAIN AU TO

Flèche d’argent 1934

Mercedes, l’étoile d’argent Dans cette firme légendaire, les pilotes de F1de l’écurie Mercedes AMG Pétronas, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, le sont également. Pour faire bon poids bonne mesure, la firme fait aussi briller son étoile en DTM, comme son grand concurrent. Et ce n’est sûrement pas un hasard si des grands noms de la F1 viennent en découdre dans ce championnat, histoire de ne pas perdre la main pendant leur retraite. Jean Alesi, David Coulthard, Mika Häkkinen (avec qui j’ai eu le plaisir de tourner sur le circuit de Catalunya à Barcelone, justement sur la DTM du moment), se sont frottés aux plus jeunes dans cette compétition très suivie outre Rhin. Mercedes engage pour ces épreuves des Classe C spécifiques mais il suffit de conduire –sur la route- une voiture de série née de cette compétition, une C 63 AMG Black Edition par exemple, pour apprécier les qualités extraordinaires de ce modèle. Et même quand les versions sont plus « petites », comme la nouvelle A 45 AMG ou la CLA AMG, toutes deux dotées du même moteur de 360 ch, ou encore plus grosse, comme la dernière S 65 AMG, autre vaisseau amiral de renom, on sent bien que derrière les chiffres « raisonnables » de la série se cachent ceux plus politiquement incorrects de la course, le confort et les finitions haut de gamme ajoutant peut-être du poids mais aussi beaucoup de plaisir : on en aurait à moins ! N’en déplaise à certains, bien trop nombreux hélas aujourd’hui, parler de compétitions, de performances, peut paraître déplacé, mais ces mêmes empêcheurs de tourner en rond, sur circuit ou ailleurs, ont complètement occulté que c’est dans la course que naissent les avancées technologiques, sécurité comprise, et pas seulement chez les Allemands. Sébastien Loeb a parfaitement contribué a redorer le blason de Citroën en devenant le sportif préféré des Français : il y a sûrement une erreur à chercher quelque part !

Mercedes

CLA 250 AMG

Mercedes A45

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Mercedes

81


L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

L’HOMME CONTEMP ORAIN AU TO

82

BMW X5 Chromosomes à partager XX pour les femmes, XY pour les hommes, et BMW X 5 pour toutes et tous ! Si j’ai voulu joindre BMW à cette trilogie, ce n’est pas pour son apparentement aux flèches d’argent, même si comme d’autres marques elles ont arboré cette couleur : Silver Arrow Grey ou Silberpfeil-Grau, portée aussi par Opel ou encore Porsche. On a pu ainsi voir sept voitures engagées sous cette couleur aux 24h du Mans en 1999. Par contre BMW est revenue à la compétition en DTM seulement en 2012 à la faveur d’un changement de règlement. Ce n’est bien entendu par une X5, gros 4X4 de luxe, mais une M3 DTM qui participe à cette épreuve. Ce qui est clair, c’est que la symbolique « argent » sied à la carrosserie de cette nouveauté qui devait figurer dans ma rubrique tant la technologie BMW tire de toute son histoire son évolution. On commencerait par les moteurs, surtout quand on conduit comme moi sur les routes françaises merveilleuses (Corniche des Cévennes) un X5 M 50 d de 381 ch, politiquement incorrect mais si passionnant à découvrir, surtout avec la boite auto à 8 vitesses. Ce ne sont pas alors les performances qui sont à mettre en avant, bien qu’elles soient là, mais les nets progrès faits sur les consommations : 6,7 l au 100 pour la première les rejets de Co² (177g) et surtout l’infini plaisir de conduire une voitures attractive, sûre, confortable, et dotée de tous les perfectionnements d’un troisième millénaire qui a compris que faute de pouvoir rouler en toute liberté, on peut le faire en toute commodité. Cinq finitions : Lounge, Lounge Plus, XLine, M Sport et Exclusive (Sans oublier l’Individual sur commande) : de 52 900 à 94 600 €


L’HOMME CONTEMP ORAIN moto

Élue plus belle moto du salon de Milan en 2012, la Rivale emprunte à la Brutale son fameux 3 cylindres mais s’en distingue par une géométrie plus radicale et une gestion électronique affinée. La firme de Varese poursuit le développement de sa gamme qui est passée, depuis 2010, de trois à onze modèles, avant le lancement de trois nouvelles machines, prévu pour 2014. Durant la conférence de presse, Giovanni Castiglioni, président de MV Agusta, a présenté la Rivale comme la meilleure MV Agusta jamais produite. Un « fun-bike » à mi chemin entre roadster et supermotard ayant pour unique vocation de vous faire le plus grand bien. Si son moteur est emprunté à la Brutale, l’échappement, la forme de la boîte à air et l’algorithme qui gère la poignée de gaz électronique « Ride By Wire » diffèrent. En outre, le centre de gravité est situé plus haut que sur le roadster et l’assise décalée vers l’avant pour lui conférer un comportement de supermotard, soit une agilité formidable. Avant d’en juger sur pièce, on s’accorde un instant de contemplation face à ce design minimaliste mais sophistiqué qui met à l’honneur une face avant acérée, des rétroviseurs en bout de guidon – la Ducati Hypermotard avait inauguré le concept – une selle fine et longue, une triple sortie d’échappement au rendu impeccable et, à l’arrière, une double rangée verticale de LED - concept inauguré cette fois par la Ducati Diavel - ainsi qu’un support du plaque léchant la roue et accueillant également les clignotants. Sensuelle, agressive, cette machine est nimbée d’une aura venimeuse. La selle est haute, même pour les grands. On y adopte une position droite avec les jambes repliées et les bras écartés pour saisir le guidon placé bas. Entièrement digital, le tableau

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

MV Agusta Rivale Plus loin dans l’excellence

de bord dispense des informations faciles à lire et permet notamment de choisir les modes (Normal, Rain, Sport) et les 8 niveaux d’intervention du contrôle de traction. Dès les premiers instants de roulage, on déplore le rayon de braquage pénalisant et la largeur des rétroviseurs qui handicapent la machine dans le trafic – des miroirs traditionnels sont toutefois disponibles en option. Mais la suite n’est qu’euphorie : le fabuleux trois cylindres prend ses tours avec une réactivité et une précision de réponse formidables, permettant aussi bien d’enrouler paisiblement que de se lâcher sans vergogne. Par rapport à la Brutale, la remise des gaz à bas régime se traduit par une réaction moteur mieux dosée, de sorte qu’on est plus vite en confiance sur la machine. Mais il convient de raison garder, car la bougresse ne demande qu’à lever sur les deux premiers rapports et promet l’explosion à chaque rotation franche du caoutchouc ! En outre, le shifter de série permet de monter les rapports sans débrayer – on s’y habitue très vite – et ajoute à l’efficacité sidérante du bestiau. La partie cycle, d’une imperturbable rigueur, autorise des corrections tardives et bénéficie d’un freinage impérial mais qui réclame de la mesure. Belle, exclusive, joueuse, la Rivale délivre en quantité un plaisir raffiné et illustre de fort belle manière la devise de sa maison : Motorcycle Art. Par Emmanuel Laurent

83

“Plus polyvalente que ses sœurs de gamme, la MV Agusta Rivale 800 délivre une prestation aussi jouissive en balade paisible qu’à l’attaque,

Côté technique :

trois cylindres en ligne 798 cc refroidi par eau 125 ch à 12 000 tr/min (106 en France) 84 Nm à 8 600 tr/min Boîte 6 rapports avec shifter Poids à sec : 178 kg


L’HOMME CONTEMP ORAIN HORLOGERIE

ULYSSE NARDIN : LE GOUT de

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

l’innovation

84

Initialement dédiée à la fabrication de chronomètre de marine, la Maison, fondée en 1846 dans les montagnes suisses de Neuchâtel est devenue synonyme de progrès et de nouveauté dans l’univers horloger.

A. M.

Leader en innovation

Fondée par le jeune Ulysse Nardin, alors âgé de seulement 23 ans, la manufacture éponyme s’est tout d’abord spécialisée dans le secteur des chronomètres de marine ainsi que des montres astronomiques. Le créateur s´est ainsi spécialisé dans le domaine des garde-temps à complications en surfant sur la vague de l’essor des transports maritimes en fournissant les marines d´une cinquantaine de nations.

Un grand nom dans le cercle fermé des horlogers helvètes Toujours restée fidèle à l’esprit originel de son créateur, la marque a pris le cap de l’indépendance et de l’autonomie à l’égard de ses homologues dès 1983 sous l’impulsion de Rolf W. Schnyder et Dr. Ludwig Oechslin. Le premier a racheté l’entreprise et en a pris la présidence en confiant au second la conception et le design de ses montres. Rolf Schnyder était initialement tombé en admiration devant un astrolabe (une horloge murale astronomique) construite par Oechslin, inspirée de ses travaux de restauration sur l’horloge de Farnese au Vatican. Schnyder souhaitait la miniaturiser en une montre-bracelet. De cette volonté est née l’Astrolabium Galileo Galilei, la première montre de la Trilogie du Temps grâce à laquelle Oechslin a accédé à la postérité.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Spécialiste de l’horlogerie mécanique, la Maison peut se targuer de détenir le plus grand nombre de brevets… Et pas moins de 4 300 récompenses horlogères dont 18 médailles d’or. Toujours à la recherche de relations inédites pour asseoir sa position et assurer son indépendance horlogère, Ulysse Nardin a fait l’acquisition en 2012 de l’entreprise Donzé Cadrans, spécialiste mondialement reconnu des cadrans émaillés, notamment pour ses techniques de l’émail cloisonné et de l’émail grand-feu.

Un parcours sans fausse note L’histoire d’Ulysse Nardin a été marquée par la finalisation de la Trilogie du Temps d’Oechslin, composée de l’Astrolabium, de la Planetarium et de la Tellurium. En 2009, Oechslin s’est à nouveau laissé inspirer par le cosmos, avec la Moonstruck, consacrée à la lune et à ses effets sur la Terre. En 2012, la manufacture présente le calibre à remontage automatique UN-118, entièrement conçu et réalisé en interne, qui anime désormais le Marine Chronometer Manufacture. Novateur, ce calibre se démarque par ses techniques de façonnage de pointe et l’utilisation du DiamonSil (alliage de diamant et de silicium) pour la fabrication de son échappement à ancre. Forte de son histoire prestigieuse, la manufacture horlogère continue de combiner ses inventions à une esthétique hors du commun pour donner naissance aux montres les plus prestigieuses d’aujourd’hui… Et sans nul doute de demain. www.ulysse-nardin.ch


L’HOMME CONTEMP ORAIN HORLOGERIE

Carnival of Venice Minute Repeater

Black Toro

Stranger

Au cœur de ce boitier or rose avec lunette en céramique noire se cache une des mécanismes à calendrier perpétuel les plus aboutis de l’histoire horlogère. En délaissant le levier traditionnel au profit d’un système de roues et d’engrenages, l’ajustement, en avant ou en arrière, de tous les indicateurs calendaires se fait simplement grâce à la couronne. Prix : 49 900 €

Il aura fallu 5 années de préparation, d’élaboration et de conception à Ulysse Nardin avant de pouvoir présenter cette montre musicale capable de diffuser la mélodie de « Strangers in the Night », une chanson interprétée par Frank Sinatra en 1966. La Maison a réussi le tour de force d’intégrer une véritable boite à musique dans un boitier d’un diamètre de seulement 45 mm. Une rencontre parfaite entre horlogerie, son et esthétique. Edition limitée à 99 exemplaires Prix : 98 500 €

Parée d’or rose, cette montre à remontage manuel, dont l’inspiration vénitienne se décèle au premier coup d’œil, abrite une figure dont Ulysse Nardin s’est fait une spécialité : le Jaquemart. Le cadran, représente ainsi deux personnages devant le pont du Rialto sur le Grand Canal, soulevant leurs masques chaque fois que la répétition sonne les heures, les quarts et les minutes au son d’un carillon… Edition limitée à 18 exemplaires Prix : 295 000 €

Skeleton

Tourbillon Manufacture A la croisée des chemins entre horlogerie de pointe et œuvre d’art, ce garde-temps doté d’un calibre squelette à tourbillon volant et remontage manuel laisse apercevoir son cœur. Doté d’une impressionnante réserve de marche de 170h et d’un bracelet alligator avec boucle à ardillon cette pièce ne peut que se voir attribuer le qualificatif d’exceptionnel. Edition limitée à 99 exemplaires en or rouge et 99 pièces en platine Prix : 64 000 €

85

Marine Chronograph Classico Pride of Baltimore

Créé en hommage au clipper du célèbre corsaire Thomas Boyle, ce garde-temps affiche une impressionnante représentation du voilier, constituée d’émail et d’or fin. Son mouvement à remontage automatique bat au rythme du calibre UN 815, doté d’une réserve de marche de 42 heures et étanche jusqu’à 50 mètres. Edition limitée à 30 exemplaires en or blanc ou rose 18 carats Prix : 36 900 €

Manufacture Grand Feu

Classico Serpent Toujours dans la continuité des fameux cadrans émaillés Donzé, cette pièce représente la sixième créature du zodiaque chinois, le signe de l’année 2013. Logé dans un boîtier en or rose 18 carats, le modèle abrite, parmi d’autres caractéristiques, un mouvement automatique, un chronomètre certifié COSC et dispose d’une réserve de marche de 42 heures. Edition limitée à 30 exemplaires Prix : 36 900 €

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Musical

Inaltérable face au temps, son cadran évoquant la pureté fait appel à un savoir-faire et une technique exceptionnels : l’émail grand Feu. L’artisan applique ainsi l’émail par couches successives, entre lesquelles le cadran est à chaque fois passé au feu à près de 900°C. Du blanc profond se détache alors progressivement le noir intense des chiffres romains des heures, de la minuterie chemin de fer et des différents compteurs. Edition limitée à 150 exemplaires Prix : 35 900 € Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN Finance

L’argent

Dans tous ses états ! De la chute de l’empire Romain aux systèmes monétaires mondiaux en passant par le capitalisme marchand... Retour sur une histoire «riche».... de notre bel argent !

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Coralie Bouisset

L’histoire de la monnaie, depuis sa création par les Grecs au VIème siècle avant notre ère, est aussi longue que celle du commerce et des transactions. Mais finalement cet historique pourrait être résumé par le raccourci suivant : l’humanité est passée de la monnaie « réelle », sonnante et trébuchante, à la monnaie complètement virtuelle (on dit aussi « fiduciaire ») d’aujourd’hui. Une transformation qui a pris près de 26 siècles, rythmée par l’histoire des civilisations.

86

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN Finance

Petit rappel pour commencer : qu’est ce que la monnaie ? Chacun sait qu’elle se présente sous forme de pièces métalliques, en principe rondes, constituées d’un métal plus ou moins précieux comme l’argent par exemple. La pièce métallique est héritée de la conception première de la monnaie, qui consistait à échanger une « valeur réelle » (par exemple un petit lingot de métal) contre une autre valeur réelle. La monnaie, ce sont aussi les billets papier. En ce qui le concerne, il ne vaut rien en lui-même : c’est la confiance inspirée par l’autorité qui le met en circulation ou la contrainte de la loi (cours forcé du billet) qui lui donne sa valeur... Première virtualisation de la monnaie donc !

A quoi sert-elle ? La monnaie sert aux échanges, vitaux dans les sociétés humaines, depuis toujours. Précédée par le troc, constitué par un échange de marchandises, la monnaie a permis le développement d’un véritable commerce. Il était en effet beaucoup plus simple de transporter des pièces d’argent que des objets encombrants ! Ce sont les Grecs, au VIIème siècle avant notre ère qui ont fait le pas décisif d’inventer la monnaie. C’est ainsi que naît la notion de prix, qui dépend de l’offre et de la demande (la notion de valeur existant déjà avant l’invention de la monnaie). La monnaie, c’est une pièce réelle, mais c’est aussi une croyance dans l’avenir, sa valeur est déterminée par la confiance qu’on lui prête. Elle inspire d’ailleurs plus ou moins confiance en fonction du métal dans lequel elle est fabriquée.

“Des masses

considérables d’argent se déplacent aujourd’hui autour de la planète ...”

Une évolution sans précédent Les premières monnaies métalliques romaines sont de petits lingots de bronze ornés d’un bœuf. Elles sont remplacées par les sesterces chers à Astérix ! Le « denier » (denarius ou pièce de dix), frappé en argent, est la première pièce à porter une valeur inscrite à l’avers sous la forme d’un X, (signifiant 10 en numération latine). Au gré du temps, les créations de nouvelles monnaies et l’apparition de nouveaux matériaux changent la donne. La monnaie scripturale (utilisée pour les dépôts à vue) a la particularité unique de pouvoir être créée selon certains “ex nihilo” (à partir de rien, mais en réalité en contrepartie d’engagements économiques). Depuis plus de 20 ans la monnaie n’est plus du tout garantie par de l’or en réserve. On dit que l’argent s’est dématérialisé : ce qui explique en partie la montée en importance des comptes courants détenues par les ménages. On commence à voir apparaître des moyens de paiements électroniques : cartes bancaires, Moneo, paypal... Cette dématérialisation a pour but de renforcer la sécurité du consommateur et de réduire le temps d’attente des clients...en principe !

L’argent nouvelle génération Des masses considérables d’argent se déplacent aujourd’hui autour de la planète, avec une simplicité et une rapidité sans précédent : d’un simple clic de souris, des banquiers s’échangent ainsi des milliards d’euros tous les jours... On imagine ce qui pourrait se passer en cas de crash informatique mondial : des faillites virtuelles, et même des troubles géopolitiques graves. On imagine aussi que la création de la monnaie pourrait bien redevenir privée et non plus pour le seul monopole de l’état. Ce système existe déjà d’une certaine manière quand une société vous offre un bon d’achat ou des points. A quoi cela correspond-il ? Tout simplement à de l’argent virtuel ! Mais les États accepteront-ils ce développement encore longtemps ? Attention tout de même à la crise de confiance qui pourrait se manifester un jour face à cette monnaie virtuelle... Que deviendrait-elle ? Serait-elle oubliée ? Ou peut-être la population s’en débarrasserait-elle au profit d’un monnaie jugée plus solide ? Les questionnements sont nombreux face à ce genre de situation et les réponses peu fiables pour l’instant. En matière monétaire, l’histoire a montré qu’aucune position dominante n’est définitivement acquise. Une chose paraît toutefois probable : la virtualisation croissante de la monnaie accélère les reclassements des différentes monnaies mondiales.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Création de la monnaie

87


L’HOMME CONTEMP ORAIN MODE

Tailor

Corner

WINTER 2013/2014

Show devant

c’est l’hiver!

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Bien enveloppés dans vos étoffes, la mode masculine de l’hiver 2013/2014 vous mettra bien au chaud. Les grands classiques sont partout et certains créateurs s’inspirent de la rue en misant sur le confort et quelques détails qui revisitent les basiques de saison.

Les lignes sont épurées et les silhouettes se réchauffent dans des parkas ultra larges, des manteaux de tweed ou de laines toutes douces aux épaules souvent arrondies. L’incontournable de saison par grand froid : le pardessus, à porter croisé, ceinturé, droit ou sur-dimensionné. Du caban au duffle-coat, en passant par la redingote et le trench, le choix est large. On remarque un retour au style très British avec des costumes tout carreaux ou des rayures en total look. Pour les couleurs, optez plutôt pour le monochrome. Le gris, le bleu et le bordeaux sont au programme. Aperçu des tendances à suivre pour être au top cet hiver…

88

Le confort au quotidien

Magali Gorgeret

L’oversize est dans l’air du temps, surtout sur les pièces à manches qui viennent contraster avec les costumes cintrés. Le pantalon, souvent à pinces, est haut sur la taille et les vestes sont raccourcies. Douceur garantie également avec le col roulé ultra slim et de préférence en cachemire pour avoir bien chaud. Le pantalon de jogging à l’allure pyjama s’associe à des mailles toutes douces pour une allure des plus décontractées. Autres matières de prédilection pour le gros gilet ou le pull à torsades : le mohair et le jersey qui assurent des mailles bien souples au porter douillet. Vestes et manteaux sont d’inspiration militaire : en redingotes ou vestes à gros boutons, les cols s’ornent de fourrure (Burberry/Paul Smith). Les vestes à boutonnage croisé font un retour en force tout comme le manteau croisé (Lanvin). Chez Dior, Kris VanAssche zippe les costumes. Les créateurs français nous offrent un dressing masculin épuré avec des couleurs sobres et naturelles telles que le noir, le gris, le beige camel ou le taupe. Bleu, vert sapin, prune et bordeaux composent l’essentiel d’une palette aux tons plutôt sombres à mixer ou pas... Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

MINIMUM Parka

Polo

By Ralph Lauren

Lanvin

Dior


L’HOMME CONTEMP ORAIN MODE

PAUL SMITH

épingles de cravates en émail

NOIR BASIC Perfecto

En résumé...

Le style dandy Ultime chic à l’anglaise et ambiance « So British » en petits costumes cintrés à composer avec des manteaux et cabans d’esprit militaire. A retenir aussi, les pièces à gros carreaux, des costumes aux manteaux, ils sont omniprésents (Ralph Lauren Purple label). Les silhouettes de la marque Minimum vous font découvrir une collection mêlant sophistication et décontraction avec des pièces à la fois intemporelles et très modernes.

La rock attitude Un grand classique de la mode masculine ! Pour l’hiver 2013-2014, la silhouette rock met de côté le jean troué pour se mettre sur la peau du cuir et du brillant (Jean Paul Gaultier). Les matières plus chics se mélangent : blouson de cuir et pantalon en coton ciré… Le perfecto se démocratise (Noirbasic), il se décline en feutre et se pare de zips multiples. Pour vous chausser, bottines, boots lacées ou bottes de randonnée vous feront avoir les pieds bien au sol. L’esprit montagnard en général a la côte.

Soirs de fêtes Pour le tapis rouge des grands soirs, rien de plus élégant que le smoking qui se fait tout velours et parfois bicolore chez Francesco Smalto. Le nœud papillon reste l’accessoire indispensable pour compléter le look.

Le dressing du cocardier Coffret pour lui

COACH

Maroquinerie Cuir Olive

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Que vous soyez sportif ou plus sophistiqué, les collections de cet hiver sont placées sous le signe de l’élégance et de la modernité. Pièces vintage et grands classiques se mélangent en créant une mode masculine moderne avec une touche décalée. Les pièces indispensables qu’il faudra avoir dans son dressing pour avoir du style sont : un costume 2 ou 3 pièces de préférence à boutonnage cintré, un blazer zippé, un long manteau uni ou à carreaux et pour vous chausser des boots de randonnée pour être au top de la tendance... Misez sur l’accessoirisation de votre look pour vous démarquer en choisissant une montre, un chapeau ou un sac bien coordonné. Une chose est sûre, votre dressing hivernal va vous réchauffer de la tête aux pieds !

89 S.T Dupont

boutons de manchettes Palladium pointe de diamant

DIOR

Derby veau vernis noir

BATES

Beaver Fedora

Smalto

Smalto

Parapluie Camel

Boots lacées doublées en veau velours et agneau glacé patinées main bordeaux

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN P ARFU M

Penhaligon’s - Blenheim Bouquet L’élégance edwardienne par excellence

Hiver enneigé

hiver emmitouflé

h i v e r Parfumé

Nouveautés, fragrances cultes, éditions limitées, aussi beaux pour les yeux que délicieux pour nos sens, délicats pour nos peaux, à offrir ou à s’offrir, la course aux cadeaux est lancée. Prenez le temps de respirer...

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Géraldine Gatier

90

Créé en 1902 pour le Duc de Marlborough, Blenheim Bouquet rend hommage à sa célèbre résidence, le palais de Blenheim. Portée plus tard par Winston Churchill, lui même descendant de la famille des Marlborough, elle est l’eau de toilette la plus emblématique de Penhaligon’s. Mélange vivifiant d’huiles d’agrumes, d’épices et de bois, lorsque que l’on sent le parfum aujourd’hui, il est difficile d’imaginer qu’il a été créé il y a plus d’une centaine d’années. Le bois de pin le rend extrêmement frais tandis que le poivre noir y ajoute tout son corsé. Une discrétion “So british” incarnée par l’image de l’aristocrate dandy réservé. Inspiré par les traditionnelles boîtes à musique victoriennes, ce coffret en fer blanc est décoré d’illustrations d’oiseaux mécaniques chanteurs, aux couleurs de la maison. Un des tout premiers parfums hespéridés jamais égalé. 110,00 € eau de parfum 100ml gel douche 300ml www.penhaligons.com

Mouchoir de Monsieur Il était une fois Guerlain…

Né des manières discrètes et raffinées des dandys se parfumant, le mouchoir de fine batiste, délicatement imprégné, devint l’accessoire indispensable du XXème siècle. En 1904, clin d’œil à cet atout de séduction, Jacques Guerlain crée Mouchoir de Monsieur pour le mariage de l’un de ses amis. Cette eau de toilette est composée d’essences rares et nobles : envolée d’hespéridés, accents aromatiques amenant des notes florales de rose, de jasmin et de néroli sur un fond de bois nimbé d’un souffle poudré. A l’origine dans un flacon sur le thème “escargot”, il est dorénavant proposé dans l’emblématique flacon “Abeilles Blanched”, réalisé en 1853 par le verrier Pochet & du Courval pour L’Eau de Cologne Impériale destinée à l’Impératrice Eugénie. Ses « tuiles », inspirées du dôme de la colonne Vendôme, sont constellées de 69 abeilles, symboles de l’empire. 455,00 € / 500 ml www.guerlain.com

Armani Privé – Myrrhe Impériale De la haute couture à la haute parfumerie

Dernier opus à rejoindre l’univers exclusif et mystérieux de la collection des mille et une nuits, Myrrhe Impériale revisite les contes de l’orient. Il évoque les splendeurs infinies de cet univers magique: des nuits bleues du désert à la lumière de l’aube... Un voyage dans le palais de Shéhérazade, où flotte délicieusement dans l’air le parfum de la beauté. Ce conte s’ouvre sur les notes épicées du poivre rose et du safran, s’épanouit sur un mystérieux cœur de myrrhe et s’achève sur un accord séduisant d’ambre boisé et de benjoin enveloppant. Opaque, le flacon couleur d’onyx est coiffé d’une petite sculpture d’or au design épuré, sensuelle et tactile, comme une pierre brûlée par le soleil du désert. L’élixir se révèle une fois la pierre soulevée, tandis que son nom est gravé sur une plaque dorée. 215,00 € les 100 ml www.armanibeauty.fr

“Ce conte s’ouvre sur les notes épicées du poivre rose et du safran

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Bentley et Lalique

union parfumée du luxe et de la beauté Quoi de plus normal pour le prestigieux constructeur automobile Bentley que de s’associer à un autre centenaire : Lalique, le célèbre cristallier français, pour créer sa première fragrance. Surmonté de l’iconique et légendaire « Flying B » en référence au passé aéronautique de la marque britannique, le flacon joue sur le jeu de lumières créé par le contraste du cristal poli et mat. L’occasion d’utiliser sans retenues les essences les plus fines du monde. Beurre d’iris, cèdre blanc, patchouli et papyrus offrent à cette composition un caractère authentiquement luxueux et charismatique. L’expression de l’excellence et d’un artisanat de haut niveau. Un objet d’art qui fait écho à l’univers olfactif indélébile de la marque, histoire de ne pas dérouter collectionneurs et hommes de goût. Lalique for Bentley Crystal Edition, édition limitée à 999 exemplaires numérotés: 3500,00 € www.lalique.com

Annick Goutal Eau de Monsieur faussement classique

Camille Goutal et Isabelle Doyen ont voulu rendre hommage ici à l’une des premières créations olfactives d’Annick Goutal. L’Eau de Monsieur séduit dès les premiers instants par ses notes pétillantes de bergamote, de mandarine, laissant développer des senteurs toniques de baies de genièvre associées à une menthe fusante. Mais sa légèreté est trompeuse. Comme un fauve avançant à pas de loup elle dévoile peu à peu son ardente profondeur en s’appuyant sur l’armoise et le géranium d’Egypte dont elle tire sa rondeur épicée. Assumant son chic spontané et incisif, ce parfum à la fraîcheur tonique et au sillage enveloppant salue l’élégance des hommes de caractère. Cette ode racée s’épanouit dans un élégant flacon, pour le plaisir d’une gestuelle authentique et généreuse. 450 ml 230,00 € www.annickgoutal.com


L’HOMME CONTEMP ORAIN P ARFU M

Lancôme - La vie est belle, L’édition Féerique Une partition auditive, visuelle et sensuelle

House of Sillage Tiara Édition Limitée luxe et sophistication

Bottega Veneta Parfum Murano

fonctionnalité contemporaine L’eau de parfum Bottega Veneta est un chypre floral qui allie la senteur naturellement raffinée du cuir à des notes orientales riches et sophistiquées. Le départ, hespéridé (bergamote), se mêle à une note piquante de baies roses. Celle de cœur, très fruitée, marie pêche et prune à un accord fleuri de jasmin et rose. Le fond révèle un ressenti de bois humide, du à la présence de patchouli et mousse de chêne. La bouteille de Murano matérialise une expression particulièrement pure de la qualité et du savoir-faire artisanal de Bottega Veneta. Imaginé par le directeur artistique Tomas Maier, ce flacon attrayant est un objet de sophistication intemporelle. Sa fabrication, en verre soufflé d’une finesse exceptionnelle, est réalisée par les artisans de l’une des principales verreries de l’île de Murano. 50 ml 395,00 € www.bottegaveneta.com

Travail d’orfèvre, cette pièce unique est limitée à 5 000 exemplaires gravés et numérotés. Habillé d’une bouteille en verre de Murano bleue translucide, le flacon a été poli manuellement et orné de 491 cristaux de Swarovski . La couronne et la serrure du flacon, sont également incrustés avec un beau cristal bleu qui donne à la bouteille un look élégant. Sous le capot fastueux, les notes de vanille et de musc infusées avec des essences de fleurs, donnent une fragrance voluptueuse qui se transforme au contact de la peau. Après un tendre début citrique, commence un jeu passionné entre rose et vanille. Fraîches, douces et fruitées, les notes de cœur sont nourries par la rose bulgare. Les nuances épicées de vanille crémeuse et caractéristique viennent compléter ces arômes captivants. 75Ml 1200,00 € www.houseofsillage.com

Annick Goutal Eau d’Hadrien

Ultra féminin romantique et iconique

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

De la rencontre inédite de trois artisanats d’exception : Lancôme, Baccarat et Reuge, est née un rêve pour collectionneurs contemporains : l’édition féerique de “La Vie est Belle”. Déclinée en seulement 15 exemplaires, le flacon se glisse dans une boîte à musique entièrement réalisée à la main, ornée de cloches de verre et d’un lustre en cristal. Une simple pression exercée sur un bouton délivre la mélodie “Beautiful days” du groupe Venus alors que les cloches de verre se mettent à tourner sur elles-mêmes. Composé de 133 pampilles et de 48 tubes de cristal, le lustre en cristal est un clin d’œil à ceux du film “La Vie est Belle”. Véritable chef d’œuvre nécessitant plus de 120 jours de travail, cette version de luxe sera disponible à l’Institut Lancôme. L’occasion pour le grand parfumeur de renouer avec son héritage et d’inscrire une fois de plus son nom dans l’histoire du luxe. Prix : 26 000,00 € www..lancome.fr

91

“Son fond oriental nous propulse dans une atmosphère feutrée

Penhaligon’s - Artemisia à vous la petite anglaise

Cette fragrance douce et délicate à été créée en hommage à Artemisia Gentileschi, l’une des premières artistes peintres féminines de la Renaissance à être reconnue de son vivant. Dès l’application sur la peau, ce parfum semble quasi insoupçonnable, lisse et limpide. Puis, lentement, il se réchauffe pour laisser transparaître d’abord le jasmin, vif et très poudré, soutenu par quelques discrètes notes d’agrumes. A l’évolution, on retrouve un pêle-mêle de pomme verte et de nectarine, rehaussé d’accords de vanille miellée et d’un soupçon de musc. Son fond oriental nous propulse dans une atmosphère feutrée et rappelle les notes pâtissières au moment du célèbre « tea time ». Cet accord frais et vif, reflète à la perfection le génie et la féminité de l’artiste anglaise. Ensorcelant et addictif! 120 € eau de parfum 100ml gel douche 300ml www.penhaligons.com

Retrouvez la fraîcheur intemporelle de l’Eau d’Hadrien en eau de parfum dans le flacon emblématique de la Maison Annick Goutal : la précieuse boule et ses deux papillons qui s’embrassent lui ont donné son nom : Boule papillon. Le flacon est noué d’un fil d’or et disposé dans un très luxueux coffretécrin d’un blanc naturel et raffiné, accompagné d’un entonnoir et d’une poire pour une gestuelle noble, très “Haute Parfumerie”. Cette fragrance est une eau fraîche dans laquelle les arômes acidulés du citron de Sicile et du pamplemousse mûris au soleil de la Méditerranée s’allient aux notes subtiles de cédrat et de cyprès. Ce parfum contient tout l’amour d’Annick Goutal pour le Sud et trouve un brillant écho littéraire dans le roman “Les Mémoires d’Hadrien” de Marguerite Yourcenar. Un intemporel à découvrir en été, pour garder contre soi un optimisme rayonnant et en hiver pour s’envelopper de chaleur… 100 ml 200 € www.annickgoutal.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN ART

J é r é m y Kleinberg un artiste N O U V ELLE

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

GENERATI O N

92

Au commencement la toile semble totalement abstraite... Elle devient pourtant figurative en quelques coups de pinceaux. Bienvenu dans l’univers d’un jeune artiste, Jérémy Kleinberg. Ses tableaux recensent autant de modèles que de rencontres et vous emmènent dans de drôles de voyages artistiques que ses propos confirment.

Coralie Bouisset

D’où cette passion pour la peinture vientelle ?

La peinture a toujours été présente dans ma vie. Lorsque j’étais enfant, j’avais la tête dans des bouquins d’art et quand je levais les yeux, les toiles accrochées au mur de la maison me fascinaient. Tout jeune, mon rapport à l’art était déjà en place. J’aurais volontiers fait des études concordant avec cette passion mais mon père s’y est opposé ! Finalement j’ai fait du droit, de l’audiovisuel, des choses complètement différentes donc... Et au final, j‘y revient. Courant 2010, sans trop savoir pourquoi, je me suis mis à peindre quasiment non stop et j’ai eu l’opportunité de présenter mon travail. Ce n’était pas du tout prévu, ça s’est fait de manière naturelle, j’ai commencé à exposer courant 2011 et aujourd’hui j’en vis.

Y-a-t-il eu un déclic qui vous a poussé à vous lancer ? J’avais besoin de m’impliquer et la peinture est le domaine dans lequel je me sens le plus à l’aise. Elle s’est imposée à moi comme un moyen de me focaliser. S’il y a un bien un moment où je ne compte plus mes heures, où je peux oublier de manger, de fumer, de dormir, c’est bien lorsque je peins !

Votre démarche est assez particulière, comment faites-vous pour partir de l’abstraction totale et arriver à un rendu figuratif ?

Pour commencer, je peins quasi-essentiellement des modèles vivants. C’est très important pour moi car le geste est guidé par la présence du modèle. Je considère une toile comme une forme de rencontre, la conséquence de différents facteurs. Je suis un portraitiste, principalement, avec une dimension expressionniste car il y a une part de ma tonalité et de celles des gens qui posent pour moi dans les rendus. Mais au delà, j’ai un geste libre qui s’appuie sur des moteurs qui habituellement appartiennent plutôt à l’abstraction qu’au figuratif. J’utilise donc une approche qui peut parfois être considérée comme abstraite, pour un rendu qui lui est clairement figuratif, je me libère du contour et de la forme chaque jour un peu plus. Par exemple dans un oeil, ce n’est pas sa forme qui m’intéresse mais plutôt ce qui va me sembler fort, d’où ça part, où ça va et en quoi cela est relié à d’autres éléments du visage.

Votre art dépend-il aussi de l’état d’esprit dans lequel vous êtes au moment de peindre ?

Complètement ! Quand vous regardez le travail de certains artistes vous voyez souvent que la période, le contexte, influencent leur art. Ca marche pour moi aussi... Tout dépend si j’ai bien dormi, si on partage un verre de vin, si la musique de fond est séduisante, si le modèle est impliqué ou non! Beaucoup de choses influent sur le trait. Mon humeur aussi. Si je suis bien dans mes pompes, je peux avoir un rendu qui va naturellement se mettre en place alors que parfois j’entre en résistance, engendrant ainsi d’autres résultats.

Les femmes sont très présentes dans votre art, avez-vous besoin de muses pour être inspiré ?

Je me méfie de la muse ! Il y a bien sûr des gens avec qui j’ai souvent travaillé et avec lesquels je me suis rendu compte qu’il se passait quelque Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

chose de fort à chaque fois. Parfois, vous avez un modèle, et sans savoir pourquoi, tout ce que vous allez faire avec lui est bon. Je pense que cela est du en grande partie à l’implication de la personne. Enfin, le rapport entre un peintre et une muse est quelque chose d’intime, de très relationnel. C’est important mais je pense aussi dangereux de laisser reposer une démarche entièrement sur une autres personne. C’est indispensable, à terme, de s’assurer de choses qui ne dépendent que de soi.

“J’utilise donc une approche qui peut parfois être considérée comme abstraite, pour un rendu qui lui est clairement figuratif


L’HOMME CONTEMP ORAIN ART

Surface

Grégory A.Meyer

Cloud Gate Chicago

L’Apollon

Ferrari

Sacha Sosno

Le célèbre cheval cabré ornant chaque bolide sorti des usines de Maranello fait l’objet d’une édition limitée à 99 exemplaires. L’histoire de l’automobile d’exception avec cette sculpture de 850 grammes d’argent massif rappellera à chacun l’année 1923 lorsque la Comtesse Paolina offrit à Enzo Ferrari l’opportunité d’appliquer le “cavalino rampante” de son fils mort au combat lors de la première guerre mondiale.

Installé à Nice depuis de nombreuses années, Sacha Sosno travaille régulièrement à de grands projets architecturaux à l’international avec des pays comme les Etats-Unis, le Japon, la Corée, le Canada ou même la Grèce. Il a d’ailleurs réalisé la Tête Carrée, première sculpture habitée au monde, comprenant les bureaux de la bibliothèque centrale de Nice, Louis Nucéra. Ici, il s’agit du buste d’Apollon, tout d’argent vêtu, édité à seulement huit exemplaires.

Pablo Silver Fluo

Mr OneTeas / Anthony Alberti

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Les oeuvres de cet artiste sont étonnantes. L’idée de celle-ci vient de l’utilisation d’eau comme un élément qui transmet le concept d’immersion tout en étant une surface. L’artiste se dit fasciné par le fait que chaque être humain a un rôle et une identité bien différente dans le processus de vie. Pour lui, chacun «fait surface» lorsqu’il dévoile une partie de son être. A méditer...

Le cheval cabré

93

Dans le Millenium Park sur les rives du Lac Michigan à Chicago, la sculpture de l’artiste britannique Anish Kapoor, haute de 10 mètres, s’étendant sur 20 mètres de long, positionne le spectateur en participant. Lorsqu’il y observe le panorama urbain qui est ici lié aux nuages, l’impression de flotter est constante... Comme dans un rêve.

Guggenheim Bilbao

Au pays basque espagnol, l’architecte Franck Gehry a dessiné le musée d’art moderne Guggenheim, ouvert au public en 1997. Ses formes courbes et lumineuses l’ont rendu aussi célèbre que les oeuvres qu’il abrite, et sont le développement le plus abouti de l’approche déconstructive de son architecte.

Anthony Alberti alias Mr OneTeas, s’est ouvert à la peinture par hasard, au détour d’une rue. Il s’initie au Graffiti, son coup de cœur. Autodidacte, il développe son apprentissage artistique au travers de voyages, de rencontres et d’échanges en laissant sa trace dans les rues de grandes villes internationales. Artiste aux multiples facettes, son Art mêle aérosols, pochoirs, collages, acryliques et autres techniques. Mr OneTeas devient un véritable ambassadeur du recyclage en donnant une autre vie aux matériaux et objets de consommation du passé. Issu de sa dernière exposition “All the same but different”, ce Picasso a été crée par aérosols sur planche de bois récupérée. Pour voir quelques unes de ses oeuvres, rendez-vous dès le 13 décembre pour l’ouverture de “HOSTE Art Residence” à Bruges en Belgique. Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN DéCO

De l’argent

à ne plus

savoir

qu’en faire ! Pour cette année 2014, laissez germer ce petit brin de folie qui est en vous ! Et si vous transformiez votre intérieur en le parsemant d’argent...

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Coralie Bouisset

94

Appartenant au champ chromatique du gris, la couleur « argent » fait souvent penser à une atmosphère festive. A l’origine, cette teinte si particulière regroupait les différentes nuances qui ont la couleur et l’aspect métallique de l’argent « métal ». Finalement, l’évolution de la décoration fait qu’aujourd’hui on assimile toutes sortes d’objets et d’accessoires qui se parent d’une tenue argentée, quel que soit leur matériau. Cette teinte se décline ainsi dans de nombreux tons, passant du foncé au gris clair à très clair. Qui dit objet argenté, dit souvent rendu clinquant. Contrairement au doré, l’argent confère une dimension plus épurée aux pièces qu’il habille. Strass et paillettes permettent d’accrocher la lumière et de rendre la déco éclatante ! En effet, l’argent embellit tout en donnant un air festif. Pourtant, opter pour un intérieur totalement «métallique» n’est pas simple. Préférez disposer quelques petites touches ici et là. Les accessoires, comme les coussins, les vases, les lampes… feront la part belle à cette couleur originale et précieuse. Ajouter des tonalités argentées, c’est aussi une manière de faire ressortir cette envie de brillance et d’éclat. Si on peut choisir des accessoires ou utiliser une peinture de cette couleur pour un pan de mur, côté mobilier, on optera davantage pour des produits en aluminium ou en inox afin d’harmoniser l’ensemble. Cette couleur s’associe très bien au noir pour donner un côté plus masculin à votre intérieur. On évitera l’ajout de doré pour le 100% bling bling ! Vous aimez les atmosphères plus épurées ? Craquez pour de l’argenté associé à du blanc. Ce mélange simple donnera une touche chic à votre chez-vous. Enfin, pour adoucir l’effet clinquant, misez sur les teintes pastel. Vous vous sentirez à votre aise dans ce petit cocon où l’éclat de l’argent se mêlera à la délicatesse de ces tons.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Miroir Atomium Les réminiscences des années 50 nous réenchantent : la géométrie des formes, angles, rond, équerres... et ligne étirée du mobilier, séduit plus que jamais. Un style rigoureux qui exerce une attraction indiscutable sur les amoureux du design. D’autant mieux lorsqu’il s’interprète avec des matériaux nobles, teintés de naturel, des objets insolites, comme ce miroir aux rondeurs sympathiques, et qui nous invite à rejouer une version fantaisie des fifties... Tout en se regardant, sous toutes les coutures ! Maison du Monde, 179 €

K+T Sceau à champagne Il trônera fièrement sur vos tables pour vos réveillons. Ce sceau à champagne prévu pour deux bouteilles ou un magnum accueillera sans nul doute les grands millésimes que vous retrouverez dans nos pages sélection de coffrets d’exception. La collection K+T, réunion des initiales de Thomas Keller (élu meilleur cuisinier du monde en 2002) et Adam D. Tihany (architecte internationalement reconnu) est une ligne dédiée au cocktail. Elle se caractérise par un décor en godrons, et un jeu de contrastes entre surfaces lisses et rainurées. Christofle, 1 200 €


L’HOMME CONTEMP ORAIN DéCO

Tapis Dibbets Rainbow Le tapis joue de façon indiscutable un rôle de premier plan dans la réalisation de pièces chaudes et accueillantes. Pour cette raison, la Rugs Collection Minotti est constamment mise à jour par le Bureau de Style, et s’agrémente de nouvelles propositions et de nouvelles couleurs. Dibbets Rainbow, le tapis à l’effet dégradé caractéristique, assiste à l’introduction de la nouvelle variante “Boréal” qui mélange les couleurs Écru, Gris, Bleu et Marron. La couleur argent est également de mise, pour un effet presque reposant... On en oublie son clinquant habituel. www.archiproducts.com - Prix sur demande

Kartell

Bougeoir Abbracciaio

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Philippe Starck et Ambroise Maggiar ont imaginé ce superbe bougeoir double réalisé comme une sculpture avec une superbe maîtrise de la torsion des formes. Abbracciaio représente la fusion de deux silhouettes en aluminium qui, mises l’une en face de l’autre, se transforment en une étreinte amoureuse. Les deux structures sont reliées de manière à garantir la stabilité de l’objet. Élégant et poétique, Abbracciaio est prévu pour deux bougies et réalisé en aluminium poli dans les couleurs or, argent et canon de fusil. Il s’intégrera à merveille en centre de table pour les soirées de fêtes. www.madeindesign.com, 139 €

95

Pouf

The Metahlowski-Silvi

On a envie de s’y jeter ! Ce pouf géant, aux allures d’extraterrestre, est aussi confortable qu’original. Déclinable en de multiples coloris, il s’adapte à tous les intérieurs, aussi classiques que clinquants, et habille très rapidement la pièce. Il plaît à tous, aux petits comme aux plus grands, en journée, comme en soirée... Bref ! On l’adopte ! Fatboy, 279 €

Chaise Tulipe Née de l’esprit novateur de Pierre Guariche, la chaise, éditée par Steiner en 1953, s’inspire de la recherche militaire dont les découvertes scientifiques servirent par la suite au développement du secteur industriel civil. Il s’agit d’une chaise monocoque, en résine de polyester armé ou en fonte d’aluminium, dont le faible encombrement en fait un objet compact, aux lignes douces et confortables, pour personnaliser les espaces exigus des habitations. Maison du Monde, 139 € Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’HOMME CONTEMP ORAIN Li vre s

Lectures hivernales au pays de Cocagne...

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

et d’ailleurs

96

Lire près de la cheminée, en regardant la pluie, ou bien mieux, la neige, tomber à travers la fenêtre fermée sur notre intérieur douillet... Quel bonheur ! Cet hiver, je vous transporte déjà vers la nouvelle année avec un agenda dont vous n’avez peut-être jamais entendu parlé... Il s’agit de la troisième édition de «L’agenda 2014 des Jardins de Cocagne» où les semaines sont ponctuées de recettes merveilleuses ! Dans le même registre culinaire, ajouter quelques touches d’originalités dans vos repas sera d’actualité et «Fleurs en cuisine» vous fera découvrir plus de 200 espèces pour y mettre un peu de couleur ! Pour accompagner ces agapes promises, Laurent Louis vous apprendra «La boulangerie au naturel» pour déguster de bons petits pains chauds... On ponctuera ce début d’hiver par quelques champignons avec «180 bonnes raisons de se remettre aux spores». Pour ceux qui veulent manger un peu plus léger, on choisira les «petits plats Japonais» avec Laure Kié. Au dessert ? «Mini cupackes» et chocolat ! Et pour ceux qui veulent choisir vin idoine pour les fêtes, on acquiert d’urgence, «Le vin, c’est pas sorcier» et «Les parfums du vin». Amateurs de belles choses ou de grands moments, on ne vous a pas oubliés... «Catamarans, un art de vivre» pour voyager en mer avec Marc Pajot, ou «Montres et Automobiles, symboles de l’excellence»... après les plaisirs de la table, ceux des yeux des voyages ou de l’aventure : bon hiver à tous. Coralie Bouisset

Petits plats Japonais Laure Kié Sushi, sashimi, onigri, bento... Vous qui avez toujours rêvé de mitonner des plats asiatiques, Marabout vous livre ici tous les conseils nécessaires au bon déroulé de ce voyage dans de lointaines contrées ! 100 recettes faciles sont ici proposées... Mais pas seulement. Le but est aussi de vous familiariser avec les accessoires nécessaires, les ustensiles, ainsi que les particularités de la cuisine Japonaise. Sans oublier un glossaire répertoriant les différents produits sans lesquels il est impossible de se lancer dans ce genre d’aventure culinaire. Marabout, 5,95 euros Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

E

P

I C

L’agenda 2014 des Jardins de Cocagne

UR

I

E

N

Fleurs en cuisine Géraldine Olivo

Joyce Briand Un agenda nouvelle génération ! Le but ? Découvrir au fil des semaines 52 recettes originales de chefs étoilés, représentants de la gastronomie française. Plusieurs atouts. Tout d’abord, cet agenda apparaît comme pratique puisqu’il se présente sous la forme d’une double page pour chaque semaine avec une recette à cuisiner à partir de légumes de saisons (une aubaine pour les non connaisseurs !). Ludique donc, mais aussi haut de gamme puisque ces recettes sont proposées par des chefs reconnus comme Anne-Sophie Pic, Alain Ducasse, Guy Savoy ou encore Régis Marcon. On dégustera des «feuilletés d’asperges aux morilles fraiches» en avril, une «salade de choux de Bruxelles aux châtaignes et aux pommes» en janvier ou même des «pois mange-tout aux oeufs» en décembre... On ajoutera économique car 52 recettes pour 12€, c’est cadeau ! Rue de l’échiquier, 12 €

Pour tout savoir de A à Z sur les fleurs comestibles... Plus de 200 espèces répertoriées : il serait dommage de s’en priver. Certains chefs utilisant (trop parfois !) les fleurs dans leurs plats, cet ouvrage vous livre tous les petits secrets avant et pendant l’utilisation. Fraiches, séchées, sous forme d’huiles essentielles ou d’hydrolats (eaux florales), elles s’incorporent dans de l’eau, du lait, en salade, en infusion, dans des plats sucrés ou même salés... On joue avec les goûts! De quoi découvrir de nouvelles saveurs et jouer avec les couleurs, en toute simplicité... et sécurité pour les plus réticents ! Alternatives, 14 €

Les parfums du vin - Richard Pfister

Avec des schémas dignes de mes anciens cours de sciences naturelles, Richard Pfister nous entraine dans le monde impitoyable du décryptage des parfums de vins ! Impitoyable pour les non connaisseurs bien sûr, mais, épicuriens comme vous l’êtes, je suis certaine que vous êtes déjà bien calés sur le sujet. Néanmoins, cet ouvrage vous apportera de nombreuses précisions, basées notamment sur la classification « oenoflair » permettant de déterminer les dominantes du vin. La plus grande partie du livre est consacrée à la description des odeurs de manière très didactique : nom de l’odeur, image, famille, provenance, molécules la composant, odeurs que l’on peut confondre et pour finir, exemple de vins. De quoi devenir un vrai pro ! Marabout, 5,95 euros


L’HOMME CONTEMP ORAIN Li vre s

Mini Cupcakes Steve Schouflikir

Boulangerie au naturel Laurent Louis Tout bon, tout beau, tout bio ! Des bouquins de chefs, des recettes pour garder la ligne, manger sain et j’en passe: les ouvrages ne manquent pas ! Mais j’avoue avoir été étonnée à l’ouverture de celui-ci. On vous apprend ce qu’est une boulangerie au naturel, quels ingrédients «santé» utiliser, mais aussi les tours de main du boulanger sans oublier les recettes de pains, viennoiseries, gâteaux et quelques préparations sucrées. Un bon point à l’auteur, Laurent Louis, boulanger de formation mais allergique à la farine traitée. Le comble pour un tel corps de métier? Peut-être, mais en attendant, le concept de boulangerie bio séduit. Alternatives, 13,50 €

Catamarans, un art de vivre

Le champignon en cuisine

Marc Pajot

180 bonnes raisons

A première vue, il pourrait s’agir d’un ouvrage pour les amateurs. Mais finalement, après l’avoir lu d’une seule traite, je dirais qu’il s’agit d’un livre aussi passionnant qu’accessible à tous ! Bateau de croisière, bateau de course, le catamaran plaît. Le plus ? L’auteur, sans aucun doute. Qui d’autre que Marc Pajot pouvait faire l’apologie du navire à deux coques ? Retraçant son histoire et son évolution, le livre présente aussi les catamarans de course des plus célèbres navigateurs. Prenez le large avec Marc Pajot et redécouvrez les plus belles courses qui vous feront vibrer... Au rythme de l’eau. Editions de La Martinière, 42 €

Le chocolat apprivoisé Pierre Hermé Pêché mignon de bon nombre d’entre nous, le chocolat est très souvent le roi des fêtes. Entre Noël et Pâques, on en profite encore plus ! Une délicieuse histoire d’amour entre un passionné du goût et une fève capricieuse qui n’offre le meilleur qu’à celui qui le cherche. Sous forme d’un itinéraire audacieux peuplé de sensations et de plaisirs, cet ouvrage est un livre gourmand qui dévoile la relation savoureuse qu’entretient Pierre Hermé avec le chocolat. Ses inspirations, ses quêtes, ses certitudes… Le tout mis en lumière par une galerie de créations originales chocolatées, tant pour l’apprendre que l’apprivoiser. On aime ! PHP Editions, 10 €

de se remettre aux spores

Bon, le titre est amusant, les photos sont belles et donnent envie de mordre à pleines dents, mais pourquoi un tel pavé ? Plus de 250 pages... C’est lourd. Dommage ! Peut-être était-il difficile de tailler dans une année de voyages, au fil des saisons, sur les marchés de Bruxelles ? Sûrement même. Les recettes paraissent pourtant simples et pas forcément assez détaillées. Il vous manquera peut-être quelques informations en cours de route. L’index visuel des champignons nous permet (heureusement) de se repérer un peu dans cet univers sauvage. Marabout, 19,90 €

Le Vin, c’est pas sorcier Ophélie Neiman Mon coup de coeur du trimestre ! Pour les non spécialistes du vin, ceux qui ne savent toujours pas quelle bouteille choisir devant les rayons pleins à craquer, ceux qui ne savent pas s’il faut plutôt du blanc ou du rouge pour tel ou tel plat... Ce livre est fait pour vous. Ludique, didactique, sympathique (tout en -ique- !), nous commençons avec Juliette qui organise une soirée : on choisit les verres, tire-bouchons, le vin, la carafe... Nous continuons avec Pacôme qui apprend la dégustation, les robes, les arômes, l’effet «bucal» et la manière de trouver le vin de ses rêves. Plus tard, Hector participe aux vendanges, Coralie visite les vignobles de France, d’Europe, du monde, pour finir avec Paul qui achète du vin et constitue même sa cave ! Les dessins sont explicites et signés Yannis Varoutsikos. A intégrer d’urgence à votre bibliothèque ! Marabout, 19,90 €

Montres & Automobiles, symboles de l’excellence Hubert Hainault Mélanger automobile et haute horlogerie... il y a longtemps que les constructeurs des uns se sont mariés aux modèles des autres ! A cheval sur l’apparence et partageant le même souci du détail, les deux secteurs se sont vite rapprochés. Perfection, design, prestige sont des dénominateurs communs à ces deux domaines. Les matériaux nobles tels que le cuir, l’or ou le platine côtoient la pointe de la technologie moderne avec la fibre de carbone, le titane. Ce livre regroupe de nombreuses marques prestigieuses, parfois très connues et des marques plus intimistes. Un vrai régal pour les yeux et un superbe cadeau pour tout amateur de belles choses. Editions E-T-A-I, 38 €

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Petite pâtisserie à la mode, le cupcake fait de plus en plus d’adeptes ! Souvent très coloré, en portion individuelle, il a la forme du muffin mais une composition bien différente. Cuit dans un moule en papier, il est généralement recouvert de glaçage, très souvent décoré... Et c’est d’ailleurs cela que l’on vous enseigne dans cet ouvrage. Ustensiles et techniques sont donnés et c’est parti pour la pratique. Mignon tout plein, vous retrouverez au fil des pages différentes recettes de cupcakes plus originales les unes que les autres, toutes associées à un prénom. Rendez-vous donc dans votre cuisine avec Ornella Stracciatella, Carlos Le Spéculoos ou encore Herman La Banane ! Les Petits Plats Marabout, 7,99 €

97


L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

98


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

LE GALA des epicuriens le s a b s e n t s

ont toujours tort

99

Les belles soirées d’été sont loin derrière nous mais les souvenirs qu’elles ont laissés perdurent. Surtout quand les images invitent à prolonger ces moments en tous points délicieux. Un cadre somptueux au cœur de la Principauté de Monaco, entre la mer Méditerranée scintillante et le légendaire Casino de Monte-Carlo, une ambiance conviviale et des professionnels renommés au rendez-vous, c’est au mythique Fairmont Hôtel de Monte-Carlo que s’est déroulée, en septembre dernier, la première édition du Salon des Producteurs et le traditionnel Gala de l’Epicurien... The place to be !

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

1.

2.

3.

4.

L’Epicurien tient salon

10 0

“Côté terre, la

maison Ernest Soulard, faisait le bonheur gourmand des visiteurs”

Dès le début de la journée, la galerie Cristal, au rez-de-chaussée de l’hôtel, là où s’épanouissent les plus belles boutiques, a accueilli une sélection des meilleurs producteurs, artisans et distributeurs de produits gastronomiques français, dans la plus pure tradition du terroir ; et étrangers, dans le même esprit de qualité, venus présenter leurs gammes. Vignerons, châteaux et négociants ont proposé leurs meilleurs crus et millésimes dans un cadre unique et privilégié, avec une vue panoramique imprenable sur la mer. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cet événement, le rendez-vous incontournable de tous les épicurien(ne) s : ils sont venus !

Une expérience sensorielle exceptionnelle Tout au long de la manifestation, Bruno Laffargue, qui avait un moment délaissé sa pâtisserie Mic-Mac de Cagnes-sur-Mer, mettait en avant son produit phare : le macaron. Les nombreux visiteurs du salon ont pu découvrir étape par étape la création d’une véritable pyramide composée de ces petites douceurs. Bien avant ce dessert, les exposants nous mettaient en condition et proposaient à la dégustation leurs meilleurs produits. C’est ainsi que, parfaitement dans son élément au bord de l’eau, la maison familiale

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

5. Papin-Poget a fait le chemin depuis la Tremblade, en Charente-Maritime pour faire découvrir (ou redécouvrir) ses huîtres d’exception, caractéristiques de Marennes Oléron. Le caviar était lui aussi à l’honneur, représenté par un amoureux de cet or noir : Paul Férel. Un « serial entrepreneur » ayant pris le parti de bousculer les codes de la distribution traditionnelle en mettant le produit à la portée du plus grand nombre grâce son site web : caviarpassion.com. Côté terre, la maison Ernest Soulard, représentée par Stéphane Claveau, faisait le bonheur gourmand des visiteurs avec ses foies gras et rillettes. Le stand de la Ferme des 3 Petits Cochons dont nous sommes toujours heureux de retrouver le propriétaire, Jérôme Przystupa, pour la sympathie du personnage mais autant pour la qualité de ses charcuteries et confits faisait lui aussi recette. Son secret ? Une maîtrise complète de la production, de l’élevage des cochons jusqu’à la préparation du produit fini. Nos amis transalpins, qui n’avaient pas beaucoup de chemin à faire, étaient aussi de la partie. L’entreprise familiale Inaudi, le spécialiste de la truffe et du champignon du Piémont, présentait sa gamme et le produit phare de sa production : la tartufata, une crème de truffes blanches et de cèpes à la saveur incomparable. La Cambuse de Davide Dalmasso était aussi des nôtres avec une sélection de charcuteries affinées et artisanales issue des meilleures régions de l’Italie. Pour révéler pleinement les saveurs de ces bons produits, un pain de qualité était indispensable et Pain-Petifour, partenaire privilégié de l’hôtellerie et de la restauration, a su relever le défi avec brio.


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

La fine fleur du vignoble Français

Véronique Günther-Chereau a parcouru le chemin depuis la Loire pour faire partager la philosophie des vins issus de sa propriété, le Château du Coing de Saint Fiacre, en Muscadet Sèvre et Maine, dont « Le Comte de Saint-Hubert » est toujours si agréable à déguster. Le domaine Roger Pabiot & Fils en a fait de même, en ne manquant pas d’emporter dans ses bagages deux cuvées faisant leur renommée en appellation Pouilly-Fumé : « Le Coteau des Girarmes » et la « Cuvée Silex ». Le Domaine Jean-Max Roger présentait ses Sancerres, et surtout sa cuvée fraîche et gourmande « Le Charnay » en Menetou-Salon. Du prestigieux vignoble bordelais, la grande Maison Baron Philippe de Rothschild a envoyé deux de ses émissaires présenter quelques-unes de ses belles (et savoureuses !) étiquettes. Les cuvées Barons et Baronnes en tête, minutieusement sélectionnées au sein des grandes appellations de Pauillac, Saint-Emilion, Graves, Sauternes et du Médoc, suivies de la trilogie Mouton-Cadet (blanc, rouge, rosé) et de l’Escudo Rojo, son fer de lance chilien. L’effervescence n’était pas en reste avec la présence de deux marques de prestige en Champagne, distribuées par le groupe : l’élégant Charles Heidsieck et son brut à la maturation hors du commun (plus de 36 mois), et le prestigieux Pol Roger dont le brut réserve est irréprochable.

6.

7. “Carol Duval-Leroy, présidente de la Maison éponyme, nous a fait l’honneur de sa présence”

8.

Une effervescence de circonstance Dans toute cette foule, de nombreux visiteurs se sont pris d’affection pour les stands des vignobles champenois. Carol Duval-Leroy, présidente de la Maison éponyme, nous a fait l’honneur de sa présence. Il convient d’ailleurs de souligner qu’il était difficile de choisir entre toutes les cuvées de prestige présentes sur le stand de cette belle maison indépendante basée à Vertus : « Meilleur Ouvrier de France », « Femme de Champagne », « Fleur de Champagne »... La Maison Boizel, chère à L’Epicurien était aussi des nôtres, représentée par Gabriel Faÿ, toujours prêt à faire partager l’esprit de la marque avec le sourire. Tsarine, certainement un des champagnes les plus raffinés et féminins était aussi de la partie avec ses flacons torsadés inimitables aux côtés de Besserat de Bellefon, une marque à l’actualité chargée en 2013 entre son 170e anniversaire et la sortie de sa cuvée de prestige « B de B »... Toujours aussi léger et aérien ! Lanson honorait nos invités avec sa dernière création, la cuvée White Label, conçue comme un exhausteur aromatique, à marier avec des ingrédients naturels comme une framboise ou une feuille de menthe... A classer parmi les grandes réussites de la Maison aux côtés des gammes Extra-Age, Noble Cuvée ou encore la Vintage Collection ! Aux côtés de tous ces grands noms, la Maison familiale Marie Demets a su se faire une place de choix, grâce à son Blanc de Chardonnay aérien comme à sa cuvée « 19ème siècle » élevée en fûts. Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

Les belles étiquettes étaient aussi au rendez-vous monégasque... A commencer par la Provence, le vignoble géographiquement le plus proche de Monaco. On découvrait alors le château Paquette (ancien domaine de Curebéasse) de Jérôme Paquette et ses cuvées plébiscitées, tout comme le Château Maïme venu présenter sa nouvelle bouteille prestige au nom évocateur : Elégance. Alban Caracet a fait le déplacement des contreforts du Massif des Maures pour faire déguster les vins de son Château Peyrassol tandis que la Guilde des Vignerons Coeur de Var mettait l’accent sur son haut de gamme : la cuvée des Abbés. La cuvée Alexandra rosé du Château Rasque a suscité l’enthousiasme grâce à la finesse de ses arômes, tout comme l’appellation Côteaux d’Aixen-Provence, représentée par un ambassadeur de choix : le Château Pigoudet. Les vignerons de la Vallée Rhône donnaient la réplique. Entre le Domaine Barge, présentant son Côte Rôtie « Le Combard » et son Saint Joseph « Clos des Martinets », le Domaine Paul Autard et son Châteauneuf du Pape « La Côte Ronde » (dans ses excellents millésimes 2006 et 2008), le Domaine L’Estagnol en Côtes du Ventoux et sa cuvée prestige « Hommage à Louis Fayard » (à découvrir absolument!), les amateurs se sont régalés ! Du côté du Languedoc-Roussillon, le Château Montana, avec ses fameux « Rouge Eternel » et « Silencio » (Côtes du Roussillon) faisait merveille. Les Vignobles Foncalieu, présentaient également une belle diversité de leurs terroirs tandis que le Domaine du Mas d’Estelle illustrait avec ses vins d’appellation Saint-Saturnin d’une grande finesse.

101


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

9.

13.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

Des produits différents

10 2

Tout droit venu de l’hiver extrême québécois, le cidre de glace Neige Première a encore fait des émules en Principauté, avec son nez gourmand, son merveilleux équilibre sucre acidité et son originalité à nulle autre pareille. Tout droit venu d’Italie, un autre flacon a su capter l’attention dans son habit d’or renfermant un Prosecco pétillant : Bottega Gold, donnant la réplique au Limoncino, particulièrement aromatique, de l’entreprise transalpine. Aux côtés de cette sélection de boissons alcoolisées, Ginkgo Drink faisait figure d’exception. La marque a pourtant su tirer son épingle du jeu avec sa boisson au goût exclusif mêlant les saveurs exotiques du gingembre à celles, acidulées, du citron. Une combinaison rafraîchissante destinée à accompagner les sushis mais qui se déguste aussi très bien tel quel... Opération sans alcool également réussie ! Ponctuée d’échanges, de partage, de rires et de dégustations (avec modération bien entendu pour ces dernières!) cette première édition du Salon des Producteurs de L’Epicurien fut, de l’avis de tous (Et surtout du nôtre !), un franc succès. Certains y ont découvert de nouvelles cuvées à faire figurer au sein de leur cave, d’autres ont tissé des relations commerciales de confiance, et tous ont participé à la préservation de cet art de vivre qui nous est cher. Le temps s’écoule bien trop vite lors des moments agréables, mais on ne saurait se quitter sans passer sur le stand de nos amis de Nespresso et leurs machines professionnelles : Ristretto, Espresso, Decafeinatto ou l’édition limitée Crealto... Il n’y a que l’embarras du choix !

10.

14.

11.

15.

12.

16.

Ce n’était que la première partie d’une journée d’exception, quand tout le monde prenait ensuite la direction du 7eme étage de l’hôtel Fairmont Monte-Carlo, la terrasse de l’Horizon Deck (Le 7 ème ciel ?) dont la vue panoramique offre la sensation d’être suspendu entre ciel et mer étant le théâtre de notre soirée annuelle : affaire à suivre... 1. Inaudi est venu avec quelques truffes magnifiques

17.

2. Bruno Laffargue, en pleine réalisation de sa pyramide macaron 3. Paul Ferel présentant Caviar Passion 4. Les succulentes huîtres Papin-Poget en dégustation 5. PainPetifour et sa gamme variée 6. Il y a foule aux stands Besserat de Bellefon et Tsarine

18. Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

7. Christophe Gorgeret, Carol Duval-Leroy, Ali Hedayat, Giovanna Rapalli


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

19.

20.

21.

22.

23.

24.

25. 27.

28.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

26.

10 3

8. Roger Bordes, acheteur vin de la SBM

16. Patrick Saurel du Château Montana

9. Patrick Ingargiola présentant la Cuvée Elegance du Château Maïme

17. Ristretto ou Espresso... What else ?

10. Les ambassadeurs Baron Philippe de Rothschild 11. Le vignoble Jean-Max Roger 12. Les parfums Marcus Spurway 13. Jérémy Picard, Roberta Billia de chez Bottega et Jean-Marie Pigassou, responsable franchise L’Epicurien 14. Les sommeliers de la Côte d’Azur en compagnie de Julien Barge, du domaine éponyme 15. La Guilde des Vignerons présentant un magnum de La Cuvée des Abbés

18. Ginkgo Drink, la seule boisson entièrement dédiée au sushi 19. Philippe Joannès, Stéphanie Le Quellec, Christophe Gorgeret et Jean-Pierre Rous autour du Big Green Egg 20. Thierry Cornuet, venu présenter le Mas d’Estelle et le Château Pigoudet

23. Le stand des Foie Gras Soulard, représentés par Stéphane Claveau n’a pas désempli 24. Jérémy Picard, de la boutique L’Epicurien Beausoleil en compagnie de Julien Barge 25. Le Château Paquette et ses célèbres cuvées en Côtes de Provence 26. Alain Demets aux côtés du Domaine Roger Pabiot 27. Jérôme Przystupa de la Ferme des 3 Petits Cochons 28. L’équipe des vignerons d’Estandon

21. Véronique Günther-Chereau et son Château du Coing de St Fiacre 22. Jean-Pierre Rous, dans son élément auprès du Domaine Paul Autard et du Château Rasque

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


EVENEMENT LE®GALA DES EP ICU RIENS

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

Big Green Egg Explorez de nouveaux territoires culinaires.

10 4

« Le Big Green Egg offre de multiples possibilités [...] au niveau des goûts et des textures. » Chef Jérôme Banctel « Le Big Green Egg est un atout pour beaucoup de cuisiniers. » Chef Akrame Benallal « J’en découvre tous les jours avec le Big Green Egg. » Chef Baptiste Fournier

Big Green Egg France- 30 rue Labrouste, 75015 Paris - Téléphone : 01 56 56 55 57 - Fax : 01 56 56 56 75 www.biggreeneggfrance.fr - contact@biggreeneggfrance.fr BigGreenEggFR Big Green Egg France


L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

s

EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

LE GALA des epicuriens

quand l’exception

10 5

devient l’évidence La terrasse de l’Horizon Deck du Fairmont Hôtel Monte-Carlo et sa vue imprenable à 360° donnent la sensation de dominer la Principauté. Une source d’inspiration unique pour les chefs invités à démontrer leur talent. Prenez des produits d’exception, en abondance, l’effervescence champenoise, un choix des meilleurs vins de France, la passion du beau et du bon et vous obtenez la recette idéale pour une soirée de gala placée sous le signe du prestige : il fallait y être !

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

1.

2.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

3.

10 6

1. Le coup d’envoi a été donné quand les flûtes s’emplissaient de Lanson White Label, le « grand » petit dernier de la maison de Champagne, au sein du carré VIP lors du traditionnel l’apéritif des chefs. Une bien belle assemblée, réunissant une trentaine des meilleurs chefs cuisiniers et pâtissiers, quelques uns sont venus de loin, d’autres sont originaires de la région, pour beaucoup étoilés, d’autres ou les mêmes arborant le bandeau tricolore de Meilleur Ouvrier de France. En parlant « M.O.F », Carol Duval-Leroy, présidente de la Maison de Champagne éponyme, était présente en tant qu’invitée d’honneur, fière de sa dernière cuvée... M.O.F., sous le regard bienveillant d’un autre « Meilleur » (sommelier du Monde en l’occurrence) Philippe Faure-Brac ! Poursuivant sur le même registre, Paul Ferel est venu proposer à la dégustation les œufs d’esturgeon en vente sur son site internet caviarpassion.com, directement servi sur le dos de la main, le pouce et l’index comme couverts. D’un autre côté, les premiers invités commençaient à fouler le plancher de la terrasse du Fairmont, un apéritif à la main tout juste servi au bar. L’offre y était pléthorique ! Entre le Cidre Rose Ecusson, les champagnes Pol Roger, Charles Heidscieck, Palmer, Duval Leroy, Lanson, Besserat de Bellefon, Boizel, Marie Demets, Janisson ou encore Moët & Chandon, il était difficile de faire son choix tout en respectant le principe de modération...

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

4.

2.

Coup de feu en cuisine Les ustensiles sont de sortie, l’huile crépite, les arômes commencent à flotter dans l’air, les toques s’agitent... Les chefs du Gala de L’Epicurien, une vingtaine accompagnés de leurs seconds, sont en place derrière leurs fourneaux improvisés, formant une admirable brigade à ciel ouvert, et cuisinant à l’unisson. Le défi est de taille, il s’agit de nourrir plus de 400 gourmets, impatients de goûter à toutes les spécialités. Terre ou mer, chaud ou froid, il y en avait pour tous les goûts. A tout seigneur tout honneur, Philippe Joannès, MOF et chef exécutif des cuisines du Fairmont Monte-Carlo se montrait être un organisateur avéré, tout en livrant son interprétation du SaintPierre et mettant à l’honneur les huîtres locales : les Perles de Monaco. Il en a profité pour marier la fleur de courgette italienne aux œufs d’esturgeon, toujours de la maison Caviar Passion. A ses côtés, Nicolas Sale a fait du chemin depuis Courchevel et Le Kilimandjaro (doublement étoilé depuis le printemps) pour proposer sa vision du Mignon de porc, en provenance directe de la Ferme des 3 Petits Cochons. Stéphanie Le Quellec est descendue quant à elle du prestigieux hôtel parisien Le Prince de Galles. Elle avait préparé des langoustines en deux façons, marinées à l’huile de verveine ou tout simplement snackées... Pour le plus grand plaisir des invités ! Plus loin, Joël Garault, habituellement attendu sur le registre de

5.

“Philippe Joannès, MOF et chef exécutif des cuisines du Fairmont Monte-Carlo se montrait être un organisateur avéré


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

6.

7.

“Aucune excuse n’était valable pour ne pas trouver l’accord parfait”

Les jeunes chefs à la parade Représentant avec d’autres les jeunes chefs de la région, la plupart étoilés, le niçois David Vaqué, du Bistrot Gourmand, a fait sensation avec ses huîtres Papin-Poget en gelée d’eau de mer, estragon, courgette et truffe noire. Arnaud Tabarec, du restaurant cannois Sea Sens au Five Hôtel & Spa avait opté pour un Black Cod d’Alaska micuit, agrémenté de condiment mangue-yuzu et de poudre d’olive noire. Toujours issue de la poissonnerie Deloye, la Sole de Ligne était revisitée par Nicolas Rondelli de L’Hostellerie du Château, à Bar-sur-Loup. Sauvage toujours, le Saumon d’Alaska de Benjamin Collombat, du restaurant Côté Rue à Draguignan, étoilé cette année, a fait sensation. Autre étoilé de l’année, Geoffroy Poesson, La Badiane à Sainte-Maxime, a donné à la Noix de St-Jacques US d’Elafood de nouvelles saveurs en la faisant mariner au vin de Bandol et en l’accompagnant de radis noir et d’une émulsion de fanes.

8.

Un accord mets-vins à la hauteur de l’événement Non content de proposer le meilleur de la gastronomie, le Gala de L’Epicurien a, cette année encore, aligné un choix de vins de qualité époustouflant. Du Nord au Sud, chaque région viticole française était représentée... Aucune excuse n’était valable pour ne pas trouver l’accord parfait ! L’Alsace s’illustrait avec le Domaine des 7 Vignes, tandis que la Bourgogne pouvait compter sur quatre ambassadeurs de choc : Frédéric Magnien, Olivier Leflaive et leurs vins, ou encore le Château de Meursault, ou celui Château de Pizay. Afin d’accompagner au mieux toutes ces viandes savamment préparées, les vignerons de la Vallée du Rhône avaient emmené quelques rouges de leurs crus : le Domaine Paul Autard, escorté de près par le Domaine Alain Voge, les Vignobles Paul Dubrule, le Domaine L’Estagnol et son remarquable Côtes du Ventoux, les Vignerons de Caractère et le Domaine Barge et son fameux Saint-Joseph. De la Provence, toute proche, les vignerons étaient aussi mobilisés. Le Domaine de l’Olivette et Dupuy de Lôme ont fait découvrir (ou redécouvrir) la prestigieuse appellation Bandol. Version « châteaux », les Château Maïme, Château Rasque, Château Paquette, Château Reillanne, Château Sainte-Roseline, Château Pigoudet, Château La Martinette et le Château Peyrassol étaient eux aussi de la partie : la vie de château en somme, mais pas seulement ! Nous pouvions aussi compter sur la présence de la Guilde des Vignerons du Var, du Domaine du Dragon, et des Vignerons d’Estandon... Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

la marée, tant le Vistamar à Monaco est reconnu pour la qualité de ses poissons, s’est penché pour une fois sur l’agneau de Sisteron, en provenance de Metro Premium, toujours avec finesse. Keisuke Matsushima, du restaurant niçois éponyme, toujours très à l’aise avec le poisson, cuisinait un produit très local de la Poissonnerie Deloye : le rouget de Méditerranée. Serge Gouloumes, chef étoilé du restaurant Le Mas Candille à Mougins et auteur du livre « D’esquisses en délice » avait préparé un saumon sauvage King d’Alaska. De la même provenance, le King Crab cuisiné par Yoric Tieche, ancien second d’Alleno fraîchement débarqué à La Passagère de l’Hôtel Belles Rives à Antibes Juanles-Pins, était rôti à l’écorce de citron, agrémenté de brocolis et fleur de bourrache. Ronan Kervarrec, du Château de la Chèvre d’or à Eze (Deux étoiles Michelin), a quant à lui gardé les pieds sur terre en concoctant un Bœuf Wagyu, également de Metro Premium qui a fait sensation. Dans la même lignée, Jacques Chibois chef légendaire de La Bastide Saint Antoine à Grasse, proposait sa canette des Landes Label Rouge de la Maison Ernest Soulard. Alain Llorca, autre grande figure locale, étoilé bien sûr, venu de son restaurant éponyme de La Colle-sur-Loup avait mis l’accent sur le terroir avec ses escalopes de foie gras français Ernest Soulard tandis que Xavier Mathieu, Le Phébus à Joucas, dans le Luberon, jouait la carte de l’évasion avec un Black Cod venu d’Alaska. Patrick Raingeard, chef étoilé à Eze : La Table de Patrick Raingeard, de l’Hôtel du Cap-Estel, mettait à l’honneur un produit qu’il maîtrise parfaitement, le Loup sauvage. Franck Ferrigutti, du restaurant Le Terre Blanche à Tourrettes (Mais qui va prendre les fourneaux de l’Apogée à Courchevel cette saison d’hiver) a transformé la Sole de ligne en Cannelloni au citron de Menton et caviar d’aubergine blanche. Didier Aniès, du Grand Hôtel du Cap Ferrat a revisité le Homard Bleu de Metro Premium tandis que Lucie Pichon, du Vista Palace à Roquebrune Cap-Martin suivait le même chemin avec d’exquises Gambas Camerones. Bruno Oger, La Villa Archange, Le Cannet, a su marier avec brio escalopes de foie gras français, figues et truffe noire : rencontre idéale entre délicatesse et saveur digne d’un double macaron au Guide Rouge.

107


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

9.

10.

11.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

14.

10 8

12. La belle diversité du Languedoc-Roussillon était représentée, tant au niveau des grands rouges que des blancs distingués, avec Badet Cléments et ses inimitables Jamelles, le Domaine de la Maurine Rouge et son emblématique Secrets de Paul en Saint-Chinian, le délicat Plaisir des Sens d’Eric Gelly en Côtes de Thongues ou encore le Silencio du Château Montana. Les Vignobles Foncalieu, le Domaine des Eoliers et le Mas d’Estelle sont venus compléter avec brio cette représentation de la fine fleur du Languedoc. Issus du Sud-Ouest, la cuvée Tradition du Domaine de la Garde en Cahors au fruité élégant et le Côtes de Gascogne des 3 Domaines La Croix Blanche se donnaient la réplique. Étape incontournable du monde vinicole, la région bordelaise pouvait être fière des belles étiquettes présentes au Fairmont. Les prestigieux Vignobles Bernard Magrez en tête, venus présenter le Château Fombrauge en Saint-Emilion et le Château Latrézotte en Sauternes, suivis de près par une autre grande Maison : Baron Philippe de Rothschild avec ses cuvées Baron – Baronnes et son Mouton cadet. En Pauillac, le Château d’Agassac était présent, tout comme le Château de France et son Château Coquillas en Pessac Léognan. Les Vignobles Thiénot Dourthe et le Château la Guillaumette ont fait sensation tandis que le Château L’Isle Fort « pétillait » avec son Rosé Ultime en méthode traditionnelle. La Vallée de la Loire, vignoble bien connu pour ses blancs délicats, n’a pas dérogé à la règle en proposant quelques-unes des meilleures cuvées de son terroir : le fameux Pouilly-Fumé du Domaine Roger Pabiot, le Château du Coing de SaintFiacre en Muscadet, le Domaine Jean-Max Roger en Menetou-Salon et le vin rouge gourmand du Château de Chaintres en Saumur-Champigny. Pour une touche d’évasion, le Castel Bolovanu, en provenance de Roumanie et distribué par Vinarte, était tout indiqué. Il se mariait d’ailleurs à merveille avec les foies gras de la Maison Nadeau, venue proposer ses produits savoureux à la dégustation.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

13.

Et les nominés sont...

Un instant de douceur...

Tandis que la nuit prenait peu à peu ses droits sur la Principauté, quand les lumières de la ville faisaient briller les plus beaux monuments et le célèbre casino, la traditionnelle remise des Trophées Epicure démarrait. Tous les yeux se sont rivés sur la scène, débordante de nos trente chefs cuisiniers et pâtissiers, prêts à accueillir les lauréats du Trophée Epicure, annoncés par Christophe Gorgeret, directeur du Concept. Galanterie oblige, Carol Duval Leroy, présidente de la Maison de Champagne, a été la première à prendre le chemin du podium. Cette femme de caractère a été non seulement récompensée pour son parcours mais aussi pour l’esprit et les valeurs que véhicule Duval-Leroy. Philippe Faure-Brac Meilleur sommelier du Monde 1992 et chroniqueur dans notre magazine l’a suivi de peu. Bernard Magrez « L’homme aux 40 châteaux » a aussi été plébiscité pour l’ensemble de sa belle et longue carrière. Plus localement, le maître sommelier de France et président de Slow Food Monaco : Jean-Pierre Rous, a été distingué pour son engagement à défendre le « Bon, propre et juste », des valeurs auxquelles L’Epicurien ne peut qu’adhérer ! Le Trophée Epicure de l’entreprenariat a été attribué à Stéphane Cherki afin de saluer la passion d’entreprendre ancrée en lui depuis bientôt 30 ans. L’artiste Jérémy Kleinberg (dont vous retrouverez le portrait dans nos pages) était venu remettre un portrait réalisé spécialement pour l’occasion. Côté cuisine, les talents incontestés du Chef exécutif du Fairmont Hotel Monte-Carlo, Philippe Joannès ont été récompensés tandis que Xavier R.Rugeroni, directeur de l’établissement recevait le dernier de nos sept trophées.

Pour marquer le coup d’envoi de la dégustation sucrée, toute l’équipe de pâtissiers du Fairmont, emmenée par Claire Verneil, est venue présenter sa pièce montée en grande pompe... Feux d’artifices et douche au Champagne inclus ! La crème des pâtissiers de la Côte d’Azur (dont vous pouvez retrouver les recettes dans ce magazine) s’était donné rendez-vous sur la terrasse du Fairmont pour célébrer la gourmandise sous toutes ses formes : mousseline, ganache, sablé, meringue... Nos invités ont ainsi pu déguster (si ce n’est engloutir pour certains ! ) les spécialités des artisans niçois : Sébastien Jacob du Déli Bo, Serge Serrain de la pâtisserie Serrain-Cappa et Jocelyn Ballat pour Les Délices de Borriglione, mais aussi des cannois Philippe Brito et Jean Luc Pelé. Robert Gonella, de L’atelier à Beaulieu-sur-Mer et Nicolas Denis, formateur de chefs et de particuliers de L’Institut Gastronomie Riviera étaient, eux aussi, au rendez-vous, tout comme Jean-Michel Llorca venu accompagner son frère Alain en Principauté : sacré duo de chefs ! Christian Cottard, de la pâtisserie éponyme antiboise nous a surpris avec son entremet élégant : mousseline pistache de Bronte, biscuit succès coco et son méli mélo de fruits rouges. Force est de constater que ce duo cuisinier/pâtissier réalise des prouesses au sein de leur restaurant de La Colle-Sur-Loup. Bruno Laffargue nous avait déjà surpris avec sa pyramide de macarons... Il a récidivé ! Son atelier Maki Macarons a fait sensation, par son originalité mais aussi et surtout pour les mariages de saveurs inédits dont le cagnois à le secret. Encore un petit creux ? La pâtisserie orientale Taqalid est venue les bras chargés de sublimes pâtisseries haute-couture aux délicates saveurs de miel, d’amandes, de pistaches... Un délice que nous vous conseillons vivement de déguster, accompagné de Cidre de Glace québécois Neige !


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

15.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

4. 16.

17.

Koppert Cress

une expérience gustative hors du commun

18.

Peu à peu, la terrasse s’est éclaircie, certains préférant quitter le toit du Fairmont Hôtel le sourire aux lèvres, tandis que les irréductibles, désirant prolonger ces précieux moments estivaux, une coupe à la main, poursuivaient leurs discussions animées ou, tout simplement, prenaient quelques instants pour contempler les remous lascifs de la Méditerranéenne avant que la nuit ne reprenne entièrement ses droits sur la baie, laissant la place aux noctambules, sûrement d’autres épicuriens, dans une principauté qui ne dort jamais, en tout cas pas sur ses lauriers.

Déjà bien connus des chefs, les micr o-végétaux de la marque hollandaise Koppert Cress ont fait sensation. Imaginez seulement mettre en bouche un végé tal ressemblant à une banale feuille de salade et ressentir des saveurs marines et iodées ressemblant à s’y méprendre à celles de l’huître... Vous voici entrés dans l’univers des fleurs comestibles rares se décl inant en de multiples variétés.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

10 9


L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

11 0

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


EVENEMENT LE GALA DES EP ICU RIENS

19.

21.

20. 23. 22.

24. 27.

25.

28.

29.

30.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evènement

26.

111

1. Dégustation de caviar CaviarPassion

11. Geoffroy Poësson de la Badiane à Sainte-Maxime

2. L’apéritif des chefs, en présence de

12. L’équipe du Fairmont Monte-Carlo

Carol Duval-Leroy

13. Benjamin Collombat, du Côté Rue à Draguignan

3. Arnaud Tabarec du Sea Sens

14. Thierry Cornuet et sa compagne

4. Philippe Joannes du Fairmont Hôtel Monte-Carlo

15. La remise des prix se termine en beauté

5. Xavier Mathieu du Phébus à Joucas

16. Joël Garraul du Vistamar à Monaco

6. Portrait de Stéphane Cherki par Jeremy Kleinberg

17. Stéphanie Le Quellec, Le Prince de Galles

7.Les dégustations battent leur plein

18. Jacques Chibois, La Bastide Saint-Antoine

8. Nos chefs ne se sont pas déplacés seuls

19. Jeremy Kleinberg tirant le portrait à Philippe Faure-Brac

9. Lucie Pichon, du Vista Palace a Roquebrune Cap-Martin 10. David Vaqué du Bistrot Gourmand à Nice

20. Philippe Brito de la pâtisserie éponyme à Cannes

21. Gérard Spinelli, maire de Beausoleil et la famille Picard 22. Ronan Kervarrec, La Chêvre d’Or à Eze 23. Keisuke Matsushima, Nice 24. L’entremet de Jean-Luc Pelé 25. Serge Gouloumès, Le Mas Candille à Mougins 26. Sébastien Jacob du Déli Bo 27. Christian Cottard, Antibes 28. Jean-Luc Pelé, Cannes 29. Pâtisserie Taqalid 30. Pâtisserie Mesiano Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Pub VINISUD Fr 2014 - L'EPICURIEN 240 X mm320_Mise en page 1 04/12/13 17:07 Page1

11ème édition Le Salon International des Vins et Spiritueux Méditerranéens

Montpellier 24, 25, 26 Février 2014

I

VIN SUD Passionnément Méditerranéen

Réservé aux professionnels

www.vinisud.com


EVASION CU BA

L’EPICURIEN MAGAZINE -Evasion

C u b a Cigares

11 3

Mojito,salsa et petites pépées ! La Havane, pour son architecture, Trinidad, pour son histoire, Varadero, pour ses plages, Pinard el Rio, pour la nature, Santiago de Cuba, la plus caribéenne, sans oublier tous les « cayes », ces îlots magiques et les jolies cubaines partout, toutes les formes de tourisme croisent leurs routes entre la mer et le soleil d’une île qui aspire au changement. Bernard Van de Kerckhove

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

EVASION CU BA

11 4

1. FITCuba Avril 2013... Le salon international annuel du tourisme de l’île se tient à Varadero, là où les plus belles plages alignent leurs hôtels « all included » tentant de rivaliser avec les grandes destinations ensoleillées. Ce n’est pas gagné ! L’embargo américain a laissé de sérieuses traces et l’éclatement de l’URSS a fini de creuser l’écart. Qu’importe ! Le peuple est fier de sa révolution et subsiste comme il le peut en vivant essentiellement du tourisme (2 800 000 personnes /an) : il en a les atouts à défaut d’en avoir tous les moyens. Et plus encore quand est inaugurée la plus grande et la plus luxueuse marina réalisée par une grande entreprise locale : Gaviota et qui en portera le nom. 1200 bateaux devraient pouvoir accoster sur les quais flambant neufs cernés par une hôtellerie de luxe labellisée cinq étoiles (Version locale) et dont le directeur général (Gildas Renaux) est français (Cocorico !). Le plus surprenant dans le discours officiel est d’entendre que cette nouveauté a été conçue pour accueillir … les Américains ! On croit avoir mal entendu, et pourtant (Fidel Castro est au courant ?). Ce serait sûrement une autre sacrée « révolution », nécessaire s’il en est pour que le pays retrouve un peu d’oxygène quand on ne sait plus inventer quel métier pour les travailleurs : 99 % de fonctionnaires ! De fait, les musiciens et les danseuses de Salsa, fort jolies par ailleurs, sont aussi des fonctionnaires, au même titre qu’un directeur d’hôtel, un vendeur de cacahuètes, un montreur de chien, un fumeur de (faux) Havane, une caricaturiste, ou encore une «

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

2. embrasseuse des rues », également très agréable, et qui expliquera, dans un français parfait acquis à l’Alliance Française, qu’elle est habilité à recevoir, carte officielle à l’appui, « un peso » (Ou un CUC, la monnaie destinée aux touristes) soit environ 80cts d’euro, pour coller sur votre joue un baiser chaste qui laissera tout de même la trace du rouge à lèvres, comme preuve de votre participation à la bonne marche du pays comme à la rénovation de la Havane. Et il est vrai que la cité se rénove, sans moyens peut-être, mais avec de nombreux bras, pour donner d’elle une autre image. La ville est belle. Magnifique même ! Mais les façades merveilleuses sorties d’une autre époque ont mal résisté au temps. Si certains établissements légendaires ont su garder leurs murs, voire leurs intérieurs, quasiment à l’identique, devenant pour une partie des « boutiques hôtels » attrayant à défaut d’être très « modernes », à l’image du Plaza de Armas, du El Condando, du Saratoga, du Telegrafo, du Prado, voire du Ambos Mundos dans lequel séjourna Hemingway, véritable lieu de pèlerinage international, beaucoup de bâtiments ont été presque totalement rasés, ne subsistant que les dites façades qui attendent des jours meilleurs. On sent bien à cet égard que le matériel est empirique quand un engin de chantier poussif peine à transporter quelques rares matériaux. En tout cas, et c’est une certitude, on évitera le 5ta Avenida, cinq étoiles affichées et qui n’en vaudrait sûrement pas trois pour son confort et pas une seule pour sa cuisine et son service !

“Les musiciens et les danseuses de Salsa, fort jolies par ailleurs, sont aussi des fonctionnaires”


EVASION CU BA

La Havane : site classé au patrimoine mondial

4.

3. “ces incroyables voitures américaines des années 50 dont il ne reste parfois plus grand-chose, quand le moteur d’origine affiche quelques millions de kilomètres”

La ville, la plage, la campagne... Si la Havane est une étape incontournable lors d’un séjour à Cuba, l’île offre un paysage varié, avec quelques sommets, pas très hauts mais pleins d’attraits, de belles plages, une jolie campagne, pour un tourisme différent. Si, là encore depuis peu, il est possible de louer une voiture (une Peugeot par exemple), et de circuler librement, même si les membres des CDR (Comité de la Révolution) veillent, on peut faire de la marche à pied ou du vélo, deux activités en plein développement, ou prendre un taxi (on négocie le prix avant !) dans l’une de ces incroyables voitures américaines des années 50 dont il ne reste parfois plus grand-chose, quand le moteur d’origine affiche quelques millions de kilomètres ou a été remplacé par un autre, coréen. Une fois encore, on peut regretter que les structures d’accueil un peu partout ne soient pas d’un excellent niveau, comme ces chalets d’un confort pour le moins précaire qui pourraient servir de base à des activités nautiques ou halieutiques de qualité. A cet égard, seule la fameuse « Baie des cochons » de triste souvenir, surtout pour les Américains, semble s’être organisée en centre de plongée. On s’attardera un moment en mangeant du crocodile: la texture du poulet cuit et un goût de poisson fumé, pas mauvais du tout. Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

Pourtant, les travaux avancent, parfois très lentement, comme cette façade totalement envahie par les lianes, et les rues, pavé par pavé, retrouvent un peu de leur éclat tandis que les touristes, très nombreux, déambulent dans les ruelles, entre deux terrasses de café, dont la fameuse Bodiguita del Medio, chère encore à Hemingway, qui ne désemplit pas malgré son inconfort... et l’orchestre tellement serré dans un coin qu’il a du mal à jouer; deux restaurants, quelques rares commerces dont les étals manquent cruellement de marchandises, à l’image de cette pharmacie sans médicament, cette boulangerie sans pain (Il y a encore des tickets de rationnement), cette boucherie sans viande. Quant aux fameuses « langoustes de Cuba », s’il nous sera donné d’en goûter de délicieuses, elles sont totalement interdites à la vente pour les autochtones. On ira visiter le Musée du rhum (Orchestre de salsa et mojito de bienvenue obligatoires), avec son incroyable chemin de fer miniature qui retrace l’histoire de la fabrication du rhum dont les bouteilles millésimées ponctuent de leurs étiquettes colorées le cheminement dans les salles obscures, et surtout découvrir les premières entreprises « privées » du pays, autorisées depuis seulement deux ans et commençant (doucement) à voir le jour. C’est ainsi que nous sommes allés dans un de ces restaurants « indépendants », très accueillant, plutôt bon (ce qui n’est pas le cas partout !) et dont le service n’est pas assuré par des fonctionnaires : cela change vraiment la donne ! Par contre, pas d’orchestre ni de danseuse de salsa chez Dona Carmela (Comunidad N°1, Casa 10, H del Este, Habana,Tel. : 867 7472), uniquement un beau jardin dans lequel elle propose une cuisine bien menée avec des langoustes grillées : cela fait parfois un peu de bien ce silence. De toute façon, si vous voulez de l’ambiance, du bruit, de la danse, de très jolies « chicas », les « Casa de la musica » (Il y en a partout !) sont là pour votre bonheur. Un petit mot justement au passage pour cette présence féminine plutôt facile d’accès, le temps de signaler que la prostitution est en principe interdite mais que les demoiselles en question pratiquent des tarifs très faibles, que la sollicitation est grande (trop ?) et les arrangements faciles, surtout depuis que les « casa particular » peuvent être louées à la journée ou à la nuit (10 pesos, soit 8 euros !). C’est une autre particularité de cette époque, les maisons et appartements d’abord alloués aux demandeurs peuvent depuis peu être vendus et/ou achetés : un nouveau signe évident de changement.

11 5


EVASION CU BA

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

5.

11 6

6.

7.

Les fameux “Havanes”

Le luxe “all included” ?

Même les fabriques de cigares semblent cacher leur activité ! Il est vrai que les fameux « havanes » font l’objet d’un trafic assez intense –il n’est pas rare d’être abordé dans la rue pour se voir proposer des cigares à bas prix- pratique pas du tout recommandée. Hormis le fait que ces cigares, achetés « officiellement » avec leur emballage d’origine et la garantie qui va avec (deux étiquettes holographiques) sont de toute façon 40 % moins chers qu’en France, les bagages sont passés au « scanner » à l’aéroport (en partant !) et les cigares achetés sans certificat officiel saisis, tandis qu’en France (en arrivant !) leur nombre est vraiment limité : cinq boites, et gare aux tricheurs! C’est ainsi que nous n’avons pas vraiment vu la fabrication de ces célèbres marques : Cohiba, H.Upmann, Monte Cristo, Partagas... Ni encore moins de jolies cigarières les rouler sur leurs cuisses fermes (les légendes ont la peau plus dure encore ) ! Seulement quelques démonstrations très organisées avec le « torcedores » de service. Par contre, ce qui n’est pas caché, ce sont tous les souvenirs liés à la Révolution et ses héros et on ne manquera donc pas d’aller à Santa Clara au mémorial du Che, vaste bâtiment qui narre par le menu l’épopée du révolutionnaire... qui n’était pourtant pas cubain.

Si le tourisme culturel, agricole, le trekking, le vélo, la plongée, sont de mise, il est évident que ce sont encore les plages de Varadero qui emportent tous les suffrages quand les hôtels, plutôt modernes dans leur ensemble, comme ceux de la chaîne espagnole Mélia, apportent un service un peu plus évolué le long des magnifiques plages de sable fin. Toutefois, on ne peut que constater que, même en affichant cinq étoiles sur leurs enseignes, ces établissements pêchent par un manque évident de service, surtout avec cette notion de « all included » le tout inclus, qui ne fait pas différence et c’est bien là le drame. Le côté « fonctionnaire » se fait nettement sentir alors, quand l’engagement du personnel laisse quelque peu à désirer. Alors, vous mettant à l’heure cubaine, adoptant le chapeau de paille sous le soleil face à une mer d’un bleu souriant, un incontournable, verre de mojito à la main, un véritable Havane au coin des lèvres, une jolie chicas sur le transat à côté, tandis que les haut-parleurs diffusent à tout va des airs de salsa qui ne semblent plus vouloir s’arrêter, vous vous dites que c’est peut-être ça les vacances.... avec ou sans modération.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

“un véritable

Havane au coin des lèvres, une jolie chicas sur le transat à côté”


EVASION CU BA

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

8. 1. Vielle Chevrolet, parfaitement restaurée

Les cigares de Cuba Mon voyage à Cuba se situait dans une période particulière assez lointaine de celle de production, même si j’ai pu visiter quelques Casa del tabaco dans lesquelles des feuilles de tabac séchaient, à des degrés divers de maturité. Je ne ferai pas l’offense à nos lecteurs de leur rappeler la composition d’un « bon » Havane, reprenant les quelques lignes ci-dessus pour les inviter à la prudence s’ils décident d’acheter hors des vendeurs « officiels »... avec une facture en bonne et due forme ! Je le dis d’autant plus que pour avoir voulu être plus malin que les autres, j’ai acheté hors de ce réseau une boîte qui m’a d’abord été présentée ouverte (un beau leurre !) avant que l’on m’en donne une autre qui s’est révélée en arrivant en France contenir quelques beaux cigares en « carton » mêlés aux autres !!!! Vous pouvez toujours reprendre l’avion pour réclamer ! D’autant que par rapport aux prix pratiqués dans l’hexagone, c’est encore et toujours une affaire. Tous ceux qui ont pu apprécier un de ces Havane lors des différentes soirées que nous organisons à l’Epicurien ne peuvent qu’entériner. Pour mémoire quand même, vous dégusterez avec plaisir, même si nous ne pouvons que rappeler que « fumer nuit gravement à la santé » l’une des 28 vitoles (Bagues colorées du cigare) dans tous les modules possibles, depuis les fameux Cohiba, créés pour Fidel Castro en 1966, dans la catégorie « Alto » (Haut de gamme ), Medio Alto, Medio Bajo, et Bajo ; du plus clair au plus foncé : il y a sept catégories, depuis le Claro claro jusqu’au oscuro ; et enfin du plus petit, le Perla de 102 mm au plus gros, un « especial » de 235 mm pour un diamètre de plus de 18 mm, même si nous avons pu voir le plus grand cigare du monde : 81,8 mètres, record établi par José Castelar, et visible au vieux bastion fortifié qui domine la baie au dessus de la Havane (El Morro). Petit détail pratique : en 2014 ce sera « l’année de la France » à Cuba ! Autre détail : ne prenez pas de dollars ! Les euros sont parfaits.

2. La Havane, chantier interminable 3. La Havane, chantier interminable 4. La Marina de Varadero, embarquement pour le plaisir 5. Une boîte de cigares cubains Guantanamera 6. Un savoir faire bien conservé 7. Paradiso & Puntarena Resort, Matanzas 8. Pinar del rio, Les feuilles de tabac sèchent

i Office du tourisme de Cuba 280 Boulevard Raspail 75014 Paris Tel. : +33 (0)1 45 38 90 www.cubatourisme.fr

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

117


L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

EVASION Mon tag ne

11 8

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


EVASION Mon tag ne

Montagne les stations f a r t e n t

leurs offres Du bas des pistes au plus haut des sommets, d’une station l’autre, petit panorama d’une grande hôtellerie.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

Si la Riviera a toujours ses adeptes, se partageant entre la Principauté de Monaco, Cannes et SaintTropez au gré de leurs envies, la montagne attirent souvent les mêmes avec deux destinations phares: Courchevel et Megève. Toutefois, comme sur la Côte d’Azur, les autres cités ne veulent pas s’en laisser compter et surenchérissent dans une hôtellerie toujours plus performante. Avoriaz, Chamonix, La Clusaz, Saint Gervais, Serre-Chevalier, Tignes, Val d’Isère, Val Thorens, les noms sont connus de tous mais pas forcément leurs hôtels, rénovés pour la plupart quand de nouvelles enseignes ne sont pas venues marcher sur les pistes des autres. Bernard Van de Kerckhove

11 9

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


EVASION Mon tag ne

Chamonix La mer de glace ! Même si elle semble reculer chaque année, elle reste un site exceptionnel qu’il faut avoir vu.

Le Hameau Albert 1 er

Ce bel hôtel Relais et Châteaux cinq étoiles continue son développement avec un nouveau bien d’exception, « Chez Martine ». Appartement conçu par l’architecte Bernard Ferrari, il offre ses grands espaces et ses volumes (duplex de 150m²) pour une ambiance moderne rehaussée de meubles anciens de l’art populaire savoyard et d’une collection de tableaux du peintre régional Pierre-André Camilléri. Situé au 1er étage,

au-dessus du restaurant de pays « La Maison Carrier », il est idéal pour un séjour en famille jusqu’à 6 personnes, dans une ambiance chaleureuse. Depuis ses deux balcons, le Mont Blanc s’offre à la vue, grandiose. Prix : de 845€ à 1475€ la nuit 38 route du Bouchet 74400 Chamonix Tel.:+ 33(0) 4 50 53 05 09 www.hameaualbert.fr

Courchevel Il n’est pas de station plus renommée. L’offre hôtelière y est au moins aussi attractive que celles du shopping ou de la gastronomie : le choix est forcément arbitraire !

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

Le Manali : le luxe en famille

12 0

Au pied des pistes, à deux pas de l’École de Ski Français, ce chalethôtel 5 étoiles et sa grande terrasse disposent d’un des meilleurs taux d’ensoleillement de la station et proposent des services qui répondent aux attentes de tous les membres de la famille, des plus petits (surtout avec le nouveau chalet des enfants) aux plus grands. Référence à la ville indienne de Manali, l’établissement offre cette diversité propice au plus complet dépaysement, surtout quand le décor et les prestations participent pleinement au voyage. Le plus haut perché des cinq étoiles de la station comprend 37 chambres et suites, indiennes, canadiennes, suisses, avec pour dénominateur commun le con-

Le SAINT ROCH

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Le Kilimandjaro & K2

Le Chalet de PierreS

fort, le charme, le luxe, le service en prime. Midi plein soleil indien, évasion gastronomique le soir à la table du chef Christian Salin… Les saveurs s’épicent du charme des lieux pour finir au Kullu Montain Club, bar animé, son confortable fumoir et son billard. Le Mahayana Spa, avec les soins Cinq Mondes, piscine, hammam, sauna, salle de fitness équipée de matériel Technogym® salon de coiffure et de beauté, cabine UV, tisanerie… est un plus indispensable. Rue de la Rosière 73 120 Courchevel Moriond Tél. +33 (0) 479 08 07 07 www.hotelmanali.com

Cette saison, ce chalet gourmand, véritable institution ancrée depuis plusieurs décennies dans le patrimoine culturel de Courchevel 1850, dévoilera sa nouvelle carte snacking aux skieurs et randonneurs qui auront le plaisir de partager un moment chaleureux sur l’immense terrasse ensoleillée, mais pas seulement ! Ils auront aussi le loisir de s’initier à l’art du curling sur la patinoire, sous l’œil aguerri du valet patineur : spectacle garanti ! Piste des Verdons 73122 Courchevel - Savoie www.chaletdepierres.com

Dernier univers du tandem Noëlle Bonnemaison et Eric Tournier (Le Lana), cet écrin comprend plus de suites (14 de 56 à 93 m²) que de chambres (5), histoire de donner de l’importance au confort, sans oublier les deux appartements: Le Roch et le Love, au nom bien porté, idéal pour des séjours de charme. Au rez-de-chaussée, le bar vous accueille pour de réconfortants goûters comme pour des before et des after où s’invitent convivialité et ambiance . les amateurs de cigares et de chichas peuvent s’isoler dans un fumoir spécialement aménagé pour eux. Le restaurant, avec sa belle cheminée, s’habille de noir

Bel ensemble de 35 chambres et suites disséminées dans huit chalets prestigieux reliés par une galerie magique, le Kilimandjaro, hôtel de prestige conçu et réalisé par les propriétaires, Stanley Fink et Philippe Capezzone, porte le nom d’un sommet que son luxe, son service, sa gastronomie, ici signée par le talentueux Nicolas Sale, toujours présent pour nos galas, atteignent aisément. L’espace beauté, avec les soins La Prairie, le salon de coiffure et ceux de massage, apporte le complément idéal. A Courchevel 1850, au K2, une même équipe performante vous attend dans les 29 chambres et les 5 chalets répartis sur la piste de Cospillot. Un Spa de 600 m², une piscine à débordement, deux restaurants dont un gastronomique, un bar lounge, un fumoir, une salle de fitness, un salon de coiffure, deux salles de loisirs pour les enfants et adolescents, une salle de cinéma, un night club privé, un ski shop… Le bonheur est total. Tel : +33 (0)4 79 01 46 46 www.hotelkilimandjaro.com www.hotellek2.com

le soir tandis que le chef met des couleurs dans les plats de sa carte: Langoustines en Carpaccio, Vinaigrette Acidulée au Caviar d’Osciètre et Saveurs Asiatiques, Saint Jacques en Ecaille de Truffe, Mousseline au Corail d’Oursin et Céleri à l’Italienne, Veau de Lait en Cocotte, Gnocchis au Lard de Colonatta et Champignons Sautés, Figue Rôtie aux Epices, Sablé Tomate et Basilic... La piscine, et le spa Skin Ceuticals apportent des compléments parfaits, à l’image du service. Chambres de 610 à 1560 €, suites de 1080 à 1990 €, appartements sur demande. www.lesaintroch.com


EVASION Mon tag ne

Les Airelles : voyage autour du monde

37 chambres, 14 suites et un appartement privé, référence incontournable en matière de luxe et de services, l’hôtel de charme dûment labellisé « Palace » nous invite dans un merveilleux voyage autour du monde pour les fêtes. Pour Noël, la féerie de Blanche Neige envahit le les lieux avec un décor brodé aux couleurs du conte de fée, une forêt de sapins enchantée dans le lobby, des automates, ainsi qu’un carrousel sur la terrasse qui ne manqueront pas de ravir les plus petits. Le 24 au soir, La Table du Jardin Alpin se met sur son 31 pour offrir un réveillon de Noël inoubliable, le restaurant Pierre Gagnaire (Deux étoiles Michelin) donnant aussi du sien. Le 25 au matin, le Père-Noël des Airelles, à bord de sa calèche Hermès, pointe le bout sa hotte remplie

Le Lana

de cadeaux pour les petits. Le 31, le palace se met à l’heure de Shanghai et accueille le maître de la cuisine chinoise, Chen Zhao, chef du restaurant parisien Les Jardins de Mandchourie, qui officiera aux côtés des chefs des Airelles pour un repas franco-chinois d’exception (1 000 € par pers hors boissons). Le 6 Janvier, destination Moscou pour un Noël Russe organisé en partenariat avec le célèbre Café Pouchkine (800 €), tandis que le 8 mars, à l’occasion de la « Journée de la femme » nous partirons à Hawaï sous des airs d’ukulélé (500 €). Préparez vos valises! Le Jardin Alpin Tel : +33 (0)4 79 00 38 38 www.airelles.fr

Tel : +33 (0)4 79 08 01 10 www.lelana.com

Le Chabichou

Cheval Blanc... On y va au galop!

Le nom est connu depuis plus de 50 ans dans le domaine du luxe et de la gastronomie de montagne, version Relais et Châteaux, signée Michel Rochedy et son chef et complice Stéphane Buron, Meilleur Ouvrier de France (Deux étoiles Michelin), auxquels on n’oubliera pas d’adjoindre Nicolas Rochedy, le fils de Maryse et Michel, venu apporter son jeune talent au service de l’ensemble. Une deuxième offre : le « Chatbotté », une version bistrot qui n’oublie pas ses origines gastronomiques, apporte son complément au confort légendaire des 41 chambres et suites. A la gastronomie s’ajoute le centre de beauté « So Quartz » : 1100 m² réalisés dans une démarche écologique avec en exclusivité les soins Carita et Décléor. Cette saison, le spa se distingue avec plusieurs offres : « Spa pour les kid’s », des soins pour les enfants âgés de 6 ans et plus, en duo avec leurs parents. « Femmes Suprême » - Offre pour 2

S’agissant du groupe LVMH et ses enseignes prestigieuses, on se doute qu’ici rien ne sera comme ailleurs. Et tel est bien le cas quand les trente-six chambres et suites reparties sur cinq étages, dont deux suites duplex, un chalet indépendant et un appartement d’exception, qui occupe à lui seul les deux derniers étages, disposent tous d’un coin salon, d’une vaste salle de bain avec baignoire et douche hammam équipée de chromothérapie sans oublier les balcons ou terrasses donnant sur les pistes. Le restaurant participe pleinement à cette fête des sens avec Yannick Alléno aux commandes du 1947, du nom du millésime le plus recherché du célèbre Château Cheval Blanc, quand il ne vous accueille pas à la « Table de partage », sans menu mais avec beaucoup d’idées gourmandes pour vous séduire, en famille ou avec vos amis. Si l’offre est déjà exceptionnelle, elle le devient encore plus avec une multitude de détails qui n’en sont plus quand le ski est l’objet de tous les soins, qu’il s’agisse de préparer sa journée ou de la finir en beauté. On passe ainsi de l’échauffement le premier jour, et pourquoi pas les suivants, avec un parcours dédié,

pers comprenant 3 nuits en chambre Confort: petit-déjeuner + 1 soin du visage / pers. d’1h30 (Suprême Carita) + un accès à l’espace Sensoriel et Aqua-ludique pendant tout le séjour + 1 Dîner gastronomique pour 2 (Menu Découverte) + 2 coupes de Champagne au Bar du Chabichou. Tarif : 1 810€. Jusqu’au 20 Décembre 2013, entre le 12 et le 24 Janvier et du 12 au 26 Avril 2014; « Plaisir au sommet » - 2 nuits avec petits déjeuners catégorie Confort + 1 cocktail de bienvenue + 1 dîner « Menu Amoureusement » au restaurant gastronomique + 1 soin en cabine duo de 50 mn. Pour couronner le séjour, rien de tel qu’un baptême d’avion de 30 min, en partenariat avec l’Aéroclub de Courchevel. A partir de 960€ pour deux personnes. Tel : +33 (0)4 79 08 00 55 www.chabichou-courchevel.com www.relaischateaux.com/ chabichou

tandis qu’un petit déjeuner savamment adapté aux grands froids apporte les calories nécessaires à une journée intense. L’hôtel dispose bien entendu de son « ski service », histoire de choisir vos skis griffés Lacroix, aux couleurs de la maison, ou encore en peau de phoque (où es-tu BB ?) si vous ne partez pas avec les chiens de traîneau. Au retour, selon l’heure, ce sera le chocolat chaud version Alléno, aromatisé à la vanille ou à la cannelle, au tonka ou à l’orange, ou, plus tard (18-20h), un grog Hennessy servi au salon ou dans la fameuse yourte à l’extérieur qui fait office de fumoir exotique (à partir du 31 décembre et pendant tout le mois de janvier)... Vous préférez le spa ? Il a le privilège de vous inviter à découvrir quatre rituels inédits de massages esthétiques Guerlain. On ne peut pas vous faire la liste de tout ce que vous pourrez découvrir sur place : il y a en trop ! Allez-y donc ! A partir de 1 520 € la nuit (incluant la demi-pension pour deux). Le Jardin Alpin 73120 Courchevel 1850 - France Tel. +33 4 79 00 50 50 www.chevalblanc.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

Dans ce palace situé au pied de la piste de Bellecôte, le chalet du Lana comprend 55 chambres, 28 suites et 2 appartements (de 80 à 220 m²), tous rénovés en 2008 à l’occasion du cinquantenaire de la maison, dont fenêtres s’ouvrent sur la montagne, la vallée ou le centre de la station, tout proche. La nouveauté de cette saison est l’ouverture d’un nouveau restaurant consacré aux spécialités savoyardes, qui vient en complément de l’offre gastronomique de l’endroit, avec Guy Martin aux commandes. On s’attardera volontiers au piano bar et plus encore au spa Clarins avec ses six cabines aux courbes de verre, tout au long de 400 m² de bien-être. Chambres et suites de 550 à 10 500 €.

121


EVASION Mon tag ne

MEGÈVE Adversaire éternelle de Courchevel, quand les hôtels rivalisent de luxe et d’élégance, elle est pourtant la seule station à accueillir un restaurant Trois Étoiles Michelin : une performance.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

M de Megève: le Manège tourne une page

12 2

En multipliant par huit ses volumes de réception et en créant 12 nouvelles suites pour devenir le M de Megève, hôtel 5 * dont l’ouverture est prévue en ce mois de décembre, elle est le résultat du travail de trois amoureux de cette station mythique et de la montagne : l’architecte Jean-Noël Picot, le décorateur Alain Perrier et le propriétaire hôtelier François Benai. Conçu comme un chalet, mélange de haut de gamme authentique et d’esprit contemporain, où se mêlent vieux cuir, bois, pierres et fourrures, chaque espace a été pensé pour éveiller les sens. Un symbole de l’art de vivre qui propose 42 chambres et suites, un espace balnéo, avec une piscine équipée d’une nage à contre courant, un sauna et un hammam taillé

Le 1920, restaurant gastronomique du Chalet du Mont d’Arbois, accueille pour cette saison son nouveau chef: Julien Gatillon, passé par l’Hôtel de Ville de Crissier et Le Meurice (tous deux triple étoilés) qui proposera une cuisine créative et respectueuse des traditions Rothschild tout en sublimant les produits du terroir (menus à 50, 70, 110 €). Autre référence magnifiquement plantée face au Massif du Mont-Blanc, la terrasse de l’Idéal 1 850 offre une vue spectaculaire sur toute la vallée et ses sommets. Ce restaurant d’altitude, accessible par les remontées mécaniques, régale ses hôtes avec des spécialités de viandes rôties à la broche dans la gigantesque cheminée (50/60 €). Son atmosphère, la vue offerte depuis sa terrasse ensoleillée et la qualité de sa cuisine simple et savoureuse font de l’Idéal une institution des pistes. Outre les chalets qui composent le domaine: Le Chalet, le Chalet Noémie et le Chalet Alice, la Ferme du Golf, située au pied des pistes en hiver, et

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Flocons de sel : Sur Mesure et démesure!

dans la roche, et un spa avec les produits Cinq Mondes; un restaurant traditionnel et un bistrot, auxquels le chef Stéphane Thoreton apporte son talent, un jardin intérieur... Chaque chambre dispose d’un balcon privatif offrant une vue imprenable sur le village ou sur le jardin intérieur de l’hôtel. On se retrouve au bar autour de la cheminée ? Le « Bistrot du M » à partir de 40 € La « Salle à Manger du M » à partir de 70 €. Chambres à partir de 450 € (Promo ouverture jusqu’au 20 décembre : à partir de 280 €) 15 route de Rochebrune 74120 Megève Tél : 04 50 21 41 09 www.mdemegeve.com

du golf en été, ancienne ferme réaménagée en vaste chalet cosy, abrite 19 chambres, autant de nids douillets où l’accueil est marqué des valeurs de la famille Rothschild : sourire, disponibilité, discrétion, efficacité. Pour faire bonne mesure, on ajoute à cette offre le Spa du chalet, également ouvert aux non-résidents, qui abrite 4 cabines de soins, hammam, sauna, Jacuzzi, bain suédois, salle de fitness, comme une piscine intérieure et extérieure, chauffée à 28°. Il y a même le « chalet des enfants »: un club privé réservé aux enfants de 5 à 12 ans, auxquels des activités spécifiques sont réservées suivant la saison. Chambres et suites à partir de 210 € (1900 € la suite Idéale) dans les Chalets. A partir de 80 euros à la Ferme du Golf. Chalet du Mont d’Arbois***** 447, chemin de la Rocaille 74120 Megève Tel.: +33 0(4) 50 21 25 03 www.mont-darbois.fr

Des vacances au ski que vous n’oublierez jamais ? Emmanuel et Kristine Renaut ont imaginé un séjour unique, sur-mesure et totalement dans la démesure, mais plus rien ne nous étonne vraiment dans cette maison exceptionnelle, le seul restaurant Trois Étoiles au Michelin qui se double d’une offre hôtelière exceptionnelle avec 5 étoiles. Vous serez donc accueillis dans la suite d’exception qu’ils viennent tout juste d’inaugurer : 160 m² de bienêtre, de sérénité et de luxe feutré s’ouvrant sur un jardin privatif et avec un accès indépendant et direct à la piscine de l’hôtel. Une cuisine semi-ouverte vient compléter ce décorum unique sur les hauteurs de Megève. Pour les amateurs de descente, le moniteur de ski sera Emmanuel Renaut lui-même ! Quelques pistes avec le Chef vous feront vite comprendre que les trois étoiles valent aussi bien dans l’assiette que sur les pistes et que ce n’est pas pour rien qu’Emmanuel Renaut a remporté en 2012 le Challenge de ski des Chefs ! Il ne manquera pas de s’installer aux fourneaux de la cuisine privée de la suite pour concocter un dîner ex-

clusif… Au menu : ses grands plats signatures, mais aussi ses dernières créations. Et si vous avez aimé, ce qui est une certitude, vous pourrez apprendre à les confectionner lors d’un cours magistral dans lequel le chef dévoilera ses astuces pour que les herbes de montagne et les poissons du lac n’aient plus de secret pour vous. Un séjour luxueux et sur-mesure riche en émotions, en découvertes et en belles expériences à découvrir tout l’hiver (la nouvelle suite peut accueillir jusqu’à 8 personnes pour des séjours de sept nuits : tarifs à la demande). Par ailleurs, deux chalets adorables : les Mazots, accueillent huit chambres, toutes de raffinement, de confort, d’authenticité, dans un esprit très éco-responsable, à limage du menu des soins dans l’espace détente. Avec la carte du bistrot « Flocons village », au centre du village, et le menu des soins dans l’espace détente, on peut prolonger les séjours à l’infini.

Domaine du Mont d’Arbois des chalets pour tous

1775, route du Leutaz 74120 Megève Tél : 04 50 21 49 99 www.floconsdesel.com


EVASION Mon tag ne

Alpaga : hôtellerie en tenue de soirée

Un nouveau chalet (Angela) -et un nouvel appartement (Planay) à Megève-, sont venus compléter Alpaga Collection qui comprend dorénavant quatre chalets pour 27 chambres et suites***** rénovées, le tout relié par des accès privilégiés pour les services de l’hôtel. Ce ne sont pas les seules nouveautés quand la Table de l’Alpaga, toujours avec le chef Christophe Schuffenecker, s’est agrandie en s’offrant une nouvelle décoration, qu’un nouveau restaurant lounge : l’Onyx, a vu le jour, tandis qu’un bain nordique s’installait dans l’espace bien-être, doté d’une piscine de pierres sombres avec un banc à bulles, de deux cabines qui accueillent

66 Allée des Marmousets Route de Prariand Tel. : + 33 (0)4 50 91 48 70 www.alpaga.com

Le Mont Blanc

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

Les Fermes de Marie

les produits suisses « La Colline, et la nouvelle carte des soins. À l’Alpaga, les enfants âgés de 3 à 12 ans disposent désormais d’un environnement ludique et créatif créé en partenariat avec le concept store online pour enfants (smallable.com), ouvert 7 jours sur 7 et avec un animateur de 16h à 20h pendant les vacances de Noël et de février. Chambres à partir de 320 € (hors saison). Chalets : à partir de 1690 €.

Toutes les références du groupe Sibuet, du nom de ses créateurs, portent haut et juste les valeurs d’un luxe tranquille que rien ne saurait troubler, ni en Provence, ni à SaintTropez ni même ici sur les pistes avec cinq étoiles méritées. Plusieurs restaurants apportent leurs différences à cet univers raffiné, notamment les spécialités de fromages au Restaurant Alpin. Ferez-vous une parenthèse au Spa Pure Altitude ? 3 nuits en demi-pension avec 3 Soins en matinée par personne (à partir

Le Lodge Park

de 945 € par personne en demipension sur la base d’une occupation double, du 13 au 20/12/2013 et du 16/03 au 5/04/2014). Préférez-vous la chaleur douillette d’un chalet merveilleux pour votre petite famille réunie ? (à partir de 2071 € par nuit, petits-déjeuners et services inclus (jusqu’à 10 pers). Chemin de Riante Colline Tel.: +33 (0)4 50 93 03 10 www.fermesdemarie.com

Autre référence du groupe Sibuet, on retrouve ici toutes les offres attractives d’un hôtel de luxe et de charme, avec une restauration parfaite et le même spa Pure Altitude dont on ne se lasse pas. Depuis l’an dernier 5 nouvelles « Suites vintage Missoni » en l’honneur des personnalités des années 50 et 60 qui l’ont rendu célèbre, de Cocteau à Jeanne Moreau en passant par Roger Vadim, Charles Aznavour... apportent leur charme et leur confort. L’Hôtel, qui fête ses 100 ans cette année,

Jamais deux sans trois ! On retrouve l’esprit de la famille Sibuet qui sait donner une âme à toutes ses adresses. Pour profiter encore davantage de l’ambiance Lodge du monde, le Bar des trappeurs ouvre une fenêtre sur la nature dans un esprit très nouvelle Angleterre. La restauration est toujours une référence, surtout avec le « Beef lodge » qui réinvente l’art de la viande, et le spa Pure Altitude

rend d’ailleurs hommage aux années folles de Megève, à Jean Cocteau, aux artistes et au vent de folie qu’il y soufflait dans les années 60, en remettant sur le devant de la scène «Le Prix des Enfants Terribles » (7 décembre). Chambres à partir de 290 €, suites à partir de 600 €, sur la base d’une occupation double. Place de l’église Tel.: +33 (0)4 50 21 20 02 www.hotelmontblanc.com

avec une autre parenthèse bien-être: 3 nuits en demi-pension et 3 soins en matinée par personne (Du 12/01 au 14/02/2014 à partir de 990 € par personne en occupation double et 840 € du 16 au 29/03/2014) 100 Rue d’Arly Tel.: +33 (0)4 50 21 20 02 www.lodgepark.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

12 3


EVASION Mon tag ne

Nouveauté gourmande : La Ferme de mon père

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

A Cordon : Les Roches Fleuries

12 4

Le chef Julien Burlat, jeune français déjà étoilé à Anvers, a relevé le défi de faire évoluer la cuisine de ce lieu mythique (Chalet Zannier) en posant sa griffe sur une gastronomie sobre, pure, moderne et orientée sur le produit rigoureusement sélectionné. Le nom est une référence à Marc Veyrat et la cuisine se devait d’être une autre référence : cuisses de grenouilles parfum de réglisse, velouté de topinambours chantilly à la truffe noire, croustillant de

Face au majestueux mont Blanc, cet hôtel 4 étoiles, récemment rénové, membre de la chaîne Hôtels et Préférences, composé de 22 chambres et suites, vous ravira par ses chambres et suites confortables à la décoration boisée typique des chalets de la région. Véritable univers de détente, il offre à ses hôtes un ensemble d’activités aussi bien en été avec sa piscine chauffée dans un écrin de verdure, qu’en hiver pour bénéficier des bienfaits d’une salle de détente bien équipée avec hammam, jacuzzi

poitrine de cochon de lait confite, omble chevalier beurre noisette aux câpres : des plats simples, mettant le goût à l’honneur, et interprétant une façon de vivre que nous apprécions à l’Epicurien. Le tout se double d’un nouveau bar à vin : on aime aussi !

367 Route Crêt Tel. : + 33(0)4 50 54 72 32

et sauna. Le restaurant gastronomique 1786 et le restaurant savoyard Les petites roches, confiés aux mains expertes de Mathieu Canguilhem satisferont votre appétit à tout moment dans un cadre chic et élégant.

Chambres à partir de 120 € 90 Route de la Scie 74700 Cordon Tel. : +33 (0)4 50 58 06 71

Méribel Unique hôtel 5 étoiles de la station, il se doit de représenter l’art de vivre, forgé par 50 années de savoir-faire. Et il n’y manque pas, cultivant son exception dans l’accueil de prestige et le luxe sur mesure avec ses 38 chambres et suites (jusqu’à 240 m²) au design cosy et chaleureux, au cœur du village, près du plateau de la Chaudanne. Au sein du complexe, on trouve notamment un restaurant gastronomique, un ski shop de 250 m² et 5 boutiques prestigieuses.

Le Kaïla... s’il n’y en a qu’un!

Hôtel le Kaila***** Tel.: +33 (0)4 79 41 69 20 www.lekaila.com

La Cluzaz Le cœur du village : aussi dans nos cœurs!

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

La beauté des paysages alpins du domaine skiable des Aravis, la créativité de la table sous la houlette de Thomas Eudier (Restaurant le Cin5) et un spa exceptionnel (Cristal spa) avec sa piscine et son hammam, voilà ce qui fait de ce chalet au design élégant, membre des Relais et Châteaux et seul établissement 5 étoiles de la station, une destination d’exception, au centre du village. Voulez-vous profiter de l’offre du moment : « Séjour Ski & Détente » ? Il comprend 3 nuits en Suite privilège (en occupation double) avec les petits déjeuners, 2 dîners du marché pour 2 (Menu 3 plats, hors boissons), 1 dîner gastronomique pour 2 (Menu du Chef 5 plats – Hors boissons), 1 forfait de ski

3 jours par personne (hors assurance et support ski carte), 1 soin de 50 minutes par personne au Cristal spa et l’accès à l’espace forme : 999 € par personne (base 2 pers) pour les séjours du dimanche au jeudi et 1149 € par personne pour les séjours incluant le vendredi ou samedi, valable du 14 décembre au 21 décembre 2013, ou du 11 janvier au 14 février ou du 9 mars au 5 avril 2014.

www.relaischateaux.com/coeurduvillage


EVASION Mon tag ne

Saint Veyran Alta Peyra : haute station, grand plaisir

Dans ce village qui est un des plus hauts d’Europe, à 2040 mètres d’altitude, l’Alta Peyra prend la silhouette d’un hameau traditionnel de fustes (chalet typique des Alpes du Sud), à l’intérieur desquelles 52 chambres et 7 suites, majoritairement agrandies d’une terrasse, dominent le Parc Naturel Régional du Queyras. Voilà pour le site! Dans le détail, Claude Berthy, son propriétaire, a voulu respecter l’esprit de cette montagne dont il est tombé amoureux, gardant au décor sa typicité grâce à des matériaux nobles. Avec ses trois restaurants, dont un gastronomique, le Roc Alto, et un panoramique,

le Dardaya, un bar à vins et un bar lounge, un spa Nuxe, doté d’une piscine intérieure/extérieure, d’un sauna, d’un hammam et d’une salle de fitness, l’ensemble donne à ce village de tradition de multiples raisons de grimper sur ces sommets enneigés. Un séjour « tout schuss », minimum de 6 nuits ou plus, forfait de ski offert : 150 € la nuit, toute la saison d’hiver sauf du 21/12/13 au 04/01/14 et 15/02/14 au 15/03/14! Quartier de la ville 05350 Saint-Véran Tél. + 33 (0)4 92 22 24 00 www.hotel-altapeyra.com

Serre Chevalier Grand Aigle Hôtel & Spa

Dans cette station très prisée, notamment par les fans de sensations fortes et de nouvelle glisse : snowpark, boardercross, vidéozone, il fallait bien un quatre étoiles pour ceux qui aiment autant le sport que le confort. C’est le 20 décembre que cet hôtel repris par le groupe Maranatha dévoilera ses nouveaux habits de fêtes après une rénovation totale. Charme et confort seront les maîtres mots des 60 chambres, réalisées dans des lignes épurées avec des matières nobles comme le bois, le bois flotté, les minéraux, le lin… Deux superbes suites mansardées bénéficieront également de baignoires balnéo. Pour

les gourmets, la cuisine sera ouverte et le chef officiera devant eux. Mais il y a aussi un petit salon pour 12 personnes. On ajoute une salle de jeux pour les enfants, un spa Pure Altitude au sous sol, composé de 3 salles de soins, d’un sauna, d’un jacuzzi et d’une onglerie, une salle de conférence de 30 personnes pour des séminaires à l’air pur et le tour est joué ! A partir de 129€ la nuit. Villeneuve Serre Chevalier 05240 Serre Chevalier Tel. : +33 (0)4 91 87 53 47 www.hotelgrandaigle.com

Val d’Isère Le Savoie : 75 ans d’excellence

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

La plus grande station des Alpes du Sud : 250 kms de glisse sur 101 pistes avec parfois plus de 1000 mètres de dénivelé!

Les Barmes de l’Ours 12 5

Avec 25 chambres et suites raffinées, l’Hôtel 5*, membre des Relais & Châteaux, qui fête cette année ses 75 ans, dispose d’un spa Payot, d’un bar à vin d’exception, le « Wine Not », et d’un restaurant gastronomique le « Grain de Sel » qui propose un choix d’excellents classiques revisités par le chef Alexandre Fabris. Grâce au réaménagement de sa terrasse qui proposera un fire pit, des plaids, des canapés et une fontaine à chocolat en période de vacances, les séjours seront meilleurs encore. Événe-

ment à ne pas manquer : le 1er février 2014, Alexandre Fabris recevra Régis Marcon (3 étoiles Michelin), Michel Rochédy et Stéphane Buron (Deux étoiles), Xavier Mathieu (1 étoile) et Philippe Rigollot, MOF et Champion du Monde de pâtisserie, pour un dîner exceptionnel dont les vins seront sélectionnés par Philippe Faure Brac, Meilleur Sommelier du Monde (230€ par personne vins compris). www.lesavoie.com

Résolument dans l’air du temps, ce cocon 5 étoiles à de quoi ravir la clientèle en quête de raffinement. Au pied de la face de Bellevarde, les 76 chambres et suites offrent à chaque étage un style différent : tantôt scandinave, chalet d’alpage, lodge des Amériques ou encore contemporain… un refuge idéal pour hiberner ! Après l’effort, le réconfort… du spa. Sur 800m², il offre en plus de ces 11 cabines de soins, des soins personnalisés, l’accès à la piscine, jacuzzi, sauna, hammam, bal-

néothérapie…Un petit creux ou une grosse fringale ? Que ce soit au coin du feu de cheminée de « la Rôtisserie », autour d’une fondue savoyarde du « Coin savoyard » ou dans son restaurant gastronomique « la Table de l’ours », dans lequel on retrouve cette année le chef Alain Lamaison, chaleur et partage riment avec plaisir. Chambres à partir de 400 euros. Chemin des Carats 73150 Val d’Isère tél : 04 79 41 37 00 www.hotel-les-barmes.com

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


EVASION Mon tag ne

Vous avez dit Blizzard ?

Valmorel Une station de charme savoyarde typique dans un environnement naturel unique.

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

On part au Club Med ?

Au cœur de l’espace Killy, sur une avenue qui annonce bien la couleur : Avenue Olympique, au pied des pistes comme au centre du village, un bel hôtel familial cinq étoiles qui se double de deux restaurants, dont un consacré à la cuisine savoyarde, d’un bar agréable et d’un spa avec piscine qui ne l’est pas moins : sauna, hammam, jacuzzi, sans oublier le « Hot Tub » dans la

neige. Chambres et suites à partir de 290 € par jour et par personne en demi-pension. Hôtel Le Blizzard Avenue Olympique 73150 Val d’Isère Tel. : +33 (0)4 79 06 02 07 www.hotelblizzard.com

Ce Village marqué de 4 Tridents selon la classification de ce club renommé, abrite également un espace 5 Tridents et Chalets exclusifs au design majestueux, avec vue imprenable sur le Mont Blanc, des suites « familles » avec balcon, des services dédiés avec champagne en soirée (à partir de 18h), un ski room, un service de conciergerie, le Spa by Carita...et bien sûr l’ambiance propre au Club et 152 kms de pistes ! Séjours à partir de 1 710 € (pour une chambre Club) www.clubmed.fr

Val Thorens Altapura : séjours free ski cinq étoiles

Le Fitz Roy : royal en 5 étoiles!

12 6

Ceux qui connaissent déjà les différents établissements luxueux de la famille Sibuet n’auront pas besoin qu’on leur présente cette nouvelle référence installée dans une station en pleine effervescence. Pour les autres, il faudrait simplement dire que tout est fait dans ce groupe pour se sentir bien, que ce soit en été à Saint-Tropez ou au Domaine de la Baume, comme en hiver, aux Fermes de Marie ou au Mont Blanc. Férus de ski, amoureux des grands espaces, si vous rêvez d’un séjour hors norme où chacun de vos désirs est comblé, vous opterez pour le séjour « Free ski » : 7 nuits en chambre double en demi-pension (petit déjeuner et dîner hors boissons dans l’un des trois restaurants : La Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr

Laiterie, 2.MILLE.3 ou Les Enfants Terribles, 1 forfait de ski 6 jours « Val Thorens » par personne (dans la limite de 2 adultes), l’accès libre à l’espace Igloo : piscine intérieure/ extérieure, jacuzzi, saunas, hammam, espace fitness, et bien sûr l’accès direct aux pistes de la plus haute station d’Europe. (Offre valable tout l’hiver, sauf du 21/12/2013 au 11/01/2014 : à partir de 340 € par jour pour 2 personnes, sur la base d’un séjour de 7 nuits).

Rue du Soleil 73440 Val Thorens Tél. : +33 (0)4 80 36 80 36 www.altapura.fr

Cet établissement légendaire était déjà beau en quatre étoiles, le fait de passer à cinq ne peut que le magnifier encore. Baptisé la « maison des amoureux », ceux qui aiment à la fois le confort, la montagne, l’ambiance feutrée, le service élégant, la gastronomie étudiée, le spa chaleureux et sa vaste piscine... vont être gâtés. Pour ceux qui en veulent plus encore, le Fitz Roy met aussi à la disposition de ses hôtes son «Etage Prestige», qui privatise les 160m2 du dernier étage. Véritable chalet sous les toits, le prestige d’un service d’un 5 étoiles en plus, doté de 4 chambres (dont la plus grande dispose de sa propre cheminée) et d’autant de salles de bains, il peut héberger jusqu’à 12 personnes... mais c’est aussi bien à deux ! 58 chambres et suites à partir de 210 €. Place de l’église 73440 Val Thorens Tél. +33 (0)4 79 00 04 78 www.hotelfitzroy.com


EVASION Mon tag ne

Actus

D ES M ONTAGNES

La glace à Val d’Isère : ça glisse! Si vous pouvez d’abord vous entraîner avec un simulateur de conduite très haut de gamme (6 axes, vision à 180°), histoire de découvrir le plaisir de conduire sur les plus grands circuits du monde, avec des sensations hyper réalistes, prendre ensuite des cours de pilotage sur des BMW derniers modèles, ou encore tourner en karting sur la neige, voire conduire une dameuse sur les pistes, les activités du centre sont nombreuses et attractives. www.valdisere-ice-driving.com

Portable : +33 (0)6 30 15 28 88 stephane.meyniel@hotmail.fr www.first-exclusivetransfer.fr

L’EPICURIEN MAGAZINE - Evasion

Un chauffeur privé pour les 3 Vallées La Station de Val Thorens connaît une montée en gamme impressionnante depuis 3 ans. Avec une clientèle sportive, dynamique, familiale, pour qui le ski et l’après ski sont une passion, il fallait un autre passionné pour les mener à travers la montagne, d’un hôtel l’autre, d’une station l’autre, en toute sécurité, en tout confort. Stéphane Meyniel, montagnard émérite et luimême excellent skieur comme il est bon conducteur, a créé First Exclusive Transfer, un service de chauffeur privé unique et sur mesure pour tous leurs déplacements. Doté d’un véhicule neuf, renouvelé chaque saison, qui peut recevoir 8 personnes et leurs bagages, quelques soient les conditions climatiques (4 roues motrices), dans un grand confort (fauteuils cuir et toutes options..), il assure les transferts aéroports, gares, hôtels, stations de ski, restaurants, sorties nocturnes, journées shopping, visites d’autres stations ; déplacements professionnels, événementiels, séminaires, grandes occasions: un service professionnel, le seul sur la station, assuré 7j/7j jusqu’à fin mai.

127

21-24 janvier 2014 : Les neiges étoilées de Châtel Après Edouard Loubet, qui en fût le premier parrain, Régis Marcon, Michel Roth l’an dernier, c’est Gilles Goujon, Meilleur Ouvrier de France, chef de l’Auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse (Trois étoiles Michelin) qui sera à l’honneur pour cette quatrième édition des Neiges Etoilées de Châtel qu’il présidera. Des concours, comme celui des chefs, avec comme thème le « carré de porc », ou des maires des communes de la région, stations françaises ou suisses, avec une omelette à la Tome d’Abondance à confectionner, des cours de cuisine, des démonstrations culinaires des chefs de la cité, des ateliers pour enfants avec notamment la « grande dînette », des ateliers œnologiques, et bien entendu le dîner des étoiles (24 janvier : 80 €), préparé par Daniel Viret (Annecy), la gastronomie montagnarde est à l’honneur ! Châtel Tourisme Tél. : +33(0)4 50 73 22 44 www.chatel.com

BMW Polo Masters : en piste ou en selle ? Pour la quatrième édition à Courchevel (du 30 janvier au 2 février 2014), la sixième à Val d’Isère (15 au 18 janvier 2014) et la dix-neuvième à Megève (23 au 26 janvier), le célèbre tournoi de polo né à Saint Tropez, à l’initiative de Jean Yves Delfosse, qui se déroulera pour sa 27ème édition fin juillet là-bas, retrouve la neige pour cette nouvelle saison. Outre le spectacle... spectaculaire, les chefs étoilés seront aussi de la partie en préparant les brunchs dans les loges VIP de chaque étape. www.polo-master.com Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


ONT PARTICIPÉ À CE NUMÉRO

L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

L’HOMME CONTEMP ORAIN ABONNEMENT Editeur & Directeur de la Publication : Christophe Gorgeret

Président du Comité de Dégustation : Jean-Pierre Rous jp.rous@l-epicurien.fr

Rédacteur en chef : Bernard van de Kerckhove bernard.vdk@l-epicurien.fr

Comité de Dégustation UDSF Union des Sommeliers de France - Association des Sommeliers de Monaco - Association des Sommeliers Européens - La Confrérie des Amateurs de Vins L’Epicurien - Philippe Faure-Brac - Sandrine Gargallo - Enrico Bernardo - Laura Marsotto - Bruno Scavo - Patrick Franck - Gérard Voisin - Olivier Mercier - Iorio Gennaro - Dominique Guszkiewicz - Jean-Pascal Berha - Jean Palanca - Ali Hedaya - Philippe Garcia - Roger Borde - Pascal Paulze - Bruno Cahu - Lionel Compan Daniel Delcasse - Fabrice Pépino - Bernard Romain - Philippe Magne - Gérard Veyrat - Dominique Lebreton - Fabrice Volpi - Jean-François Mariani - Claude Galéra Stéphane Hévrard - Philippe Garcia - Davide Dalmasso - Charly Dalfin - Didier Crato

Secrétaire de rédaction : Axel Ménard a.menard@l-epicurien.fr Vins & Vignoble Philippe Faure-Brac - Jean-Pierre Rous - Christophe Baille - Gérard Voisin - Didier Crato Chefs, Produits, Gastronomie Bernard van de Kerckhove - Coralie Michard - Allison Fourrier - Axel Menard Christophe Gorgeret - Elodie Peyrano

Régie Publicitaire S.A.S. L’EPICURIEN - 3, avenue Jeanne Marlin - 06300 Nice Tél. (+33) 4 93 13 01 01 / Fax. (+33) 4 93 54 81 31

Art de Vivre Coralie Bouisset - Bernard van de Kerckhove - Tony Barusta - Axel Menard - Magali Gorgeret - Allison Fourrier - Mike El Malek

Chef de Publicité : Christophe Gorgeret c.gorgeret@l-epicurien.fr Service Commercial Charles Bitoun - Joëlle Tassi - Stéphanie Blanc - Patrick Azoulay - Sébastien Spanu Oualid Ben Hadj - Géraldine Gatier - Christophe Baille - Jacques Gozlan

Destinations : Magali Gorgeret - Christophe Gorgeret - Bernard Van de Kerckhove Marketing Géraldine Gatier g.gatier@l-epicurien.fr

Franchise : Jean-Marie Pigassou jm.pigassou@l-epicurien.fr

Directeur Communication : Tony Barusta t.barusta@l-epicurien.fr

Imprimerie PETRILLI - International - PRINT - Italie Corso Limone Piemonte 21 bis 18039 Vintimiglia (IM) tel. +39 01 84 352483 / Fax + 39 0184 357659 www.petrilligroup.com - e-mail : info@petrilligroup.com

Maquette & Infographie : SKANDesign® Directeur Artistique : Skand Mansson Photographe Tony Barusta - Axel Ménard - Chris G. - Patrick Photos Riviera - Cyrille Margarit Guillaume Gomez - Copyright : C.I.V.L. - C.I.V.C. - B.I.V.B. - Shutterstock

Distribution MLP (France & internationnal.) - Tondeur Diffusion (Benelux)

SAS L’EPICURIEN Concept Administration 34, avenue de la Liberté - Le Cap Roux - 06360 EZE - France Tél. (+33) 4 93 13 01 01 - Fax. (+33) 4 93 54 81 31 Rédaction & Service commercial 3, avenue Jeanne Marlin - 06300 Nice redaction@l-epicurien.fr / contact@l-epicurien.fr www.l-epicurien.fr

ABONNEMENT ASSIC es L’Epicurien » L C K C PA Magazin nement de 4

+

20€

uscrire 1 abon «Je désire so livraison soit 1 ans tion inclus sur un point de di Frais d’expé

+

12 8

50€

PACK COMPLET

12 Magazines L’Epicurien » « Je désire souscrire 1 abonnement de ine Cannoise offert Cuis 10 magazines + 2 offerts + 1 livre La Frais d’expédition et de livraison inclus

+

80€

ESS N I S U B e L’Epicurien » K C PA 1 an au Magazin ferts. de t en m ne on ab of un pack dont 4 20 magazines désire souscrire « Mon entreprise de 5 magazines par édition soit Abonnement 1 an inclus sur un point de livraison Frais d’expédition

+ PACK PARRAINAGE

100€

€ / ** Champagne L’Epicurien livré avec * Guide de 464 pages d’une valeur de 19,90

le numéro d’hiver

PACK CLASSIC

Nom :

Je joins un chèque d’un montant de 20€ à l’ordre de

Prénom :

“L’Epicurien Magazine Abonnement”

Adresse : Code Postal :

« Je désire souscrire 2 abonnements de 10 Magazines L’Epicurien » Pour moi « Le Parrain » : 10 magazines + 2 Offerts + 1 guide L’Epicurien en cadeau + 1 bouteille de Champagne** L’Epicurien offerte en plus pour votre confiance. Pour le Filleul : 10 magazines + 2 Offerts + 1 Guide* L’Epicurien en cadeau.

Ville :

PACK COMPLET

Je joins un chèque d’un montant de 50€ à l’ordre de

Mode de Paiement :

“L’Epicurien Magazine Abonnement”

Chèque : OUI / NON - Mandat : OUI / NON Ci-joint mon règlement à nous retourner sous enveloppe affranchie à “L’Épicurien le magazine” - Service Abonnement - 3 avenue Jeanne Marlin - 06300 NICE Je règle la somme de : Signature :

€ à l’ordre de la SAS L’EPICURIEN CONCEPT

PACK BUSINESS

Je joins un chèque d’un montant de 80€ à l’ordre de “L’Epicurien Magazine Abonnement”

PACK PARRAINAGE

Je joins un chèque d’un montant de 100€ à l’ordre de

“L’Epicurien Magazine Abonnement”

Les informations que vous nous communiquez sont indispensables au taritement de votre commande et seront le cas échéant transmises au déstinataire les traitant. En application de l’article 27 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, le déstinataire et vous disposez sur ces données d’un droit d’accés et de réctification.

Hiver 2013/2014 - www.l-epicurien.fr


Premièrement,

Dès 1911, la famille Duval-Leroy éblouit les spécialistes avec une cuvée créée à partir de raisins issus de villages classés Grand Cru et Premier Cru. Ce champagne exceptionnel exhale un parfum évocateur de fleur blanche qui lui donne son nom Fleur de Champagne. L’excellence du style Duval-Leroy exprime audacieusement un parfait équilibre gustatif et un caractère élégant et distingué devenu pour la haute gastronomie, la référence.

deuxièmement,

troisièmement,

évidemment.

Servi par plus de 650 chefs étoilés. www.nespresso.com


EPICURIEN

N U M É R O 116

EPICURIEN DéCE M B R E - J A N VIE R - F éV R IE R 2 0 1 3 / 2 0 1 4 l e m a g a z i n e d e l ’ a r t d e v i v r e e t d e l ’ h omm e c on t e m p or a i n HIVE R 2 0 1 3 / 2 0 1 4

L’HIVER EN HABIT S D’ARGENT PARIS

Une hôtellerie festive

évènement

Le Gala des Épicuriens 2013

CHAMPAGNE

Rencontres au cœur des vignes Dégustation : les grandes cuvées Tous les coffrets pour faire plaisir

CHEFS & COOKING Arnaud Lallement L’Assiette Champenoise

Recettes DE CHEFS Les gâteaux font la Fête

EVASION & DESTINATIONS Cuba, Soleil, Salsa & Mojitos Hautes stations et grands plaisirs

L’HOMME CONTEMPORAIN :

Hi-tech - Auto - Moto - Art - Livres - Parfums Mode - Déco & Design - haute HorlogeriE

L 18941 - 116 - F: 5,00 € - RD

www.l-epicurien.fr

L'EPICURIEN magazine 111  

L’argent. Le blé, le flouze,le fric, l’artiche, la fraîche, l’oseille, le pognon, le grisbi, la braise, le carbure, la galette, la monnaie,...