Page 1

LE CID une création de la compagnie de l'Arbre

Contact : L'Arbre 511 chemin du Pavé 38260 Ornacieux 04 74 54 38 44 cie@l-arbre.fr L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Sur le plateau nu émergent des figures, composites des déchets de notre civilisation. Bariolées, fichées sur des manches à balais, elles prolongent les bras des comédiens pour donner vie à Chimène, Elvire, l'Infante, Don Diègue, Don Gomez, Don Sanche, Don Arias, Don Alonse, Don Fernand, Léonore, le page et Rodrigue. Tous les héros, les sous-fifres et les utilités sont là, totems animés. Mus par deux acteurs, qui réalisent la performance de donner à voir et à entendre le texte de Corneille dans sa radicalité et dans sa beauté.

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


LE CID de Pierre Corneille

Création 2011 avec le soutien du Conseil Général de l'Isère dans le cadre des Vendredis de l'Arbre à la Villa Sainte-Cécile Nouvelle création 2013 création musicale et théâtrale

Mise en scène, Scénographie, Création Décor et Marionnettes > Aurélien Delsaux Création Musique > François Guillon, Emmanuel Flacard Création Lumière > Laurent Basso Interprétation > Jeanne Guillon, Aurélien Delsaux, un musicien (Emmanuel Flacard) L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Notes d'intention Notre Roméo et Juliette

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Va-t-on garder du Cid le souvenir horrifié d'une querelle idiote qui dégénère en meurtre, soi-disant légitime, dont les victimes sont deux enfants amoureux ? D'un Roméo et Juliette à la française, où l'on consent à subir les conséquences d'actes que d'autres ont commis ; où l'on ne se révolte pas ; où les passions ne sont au final récompensées que parce qu'elles ont été brimées ? A la fraîcheur et à l'innocence de Roméo et Juliette, qu'attend la mort, répondraient la maturité et la culpabilité chez Rodrigue et Chimène. Qui eux, vivront. Sauvés, parce qu'adultes ? Corneille ne serait-il qu'un Père La Morale, et le consentement de ses deux héros n'est-il pas inhumain ? La pièce de Corneille, quand elle ne nous choque pas, nous met mal à l'aise. Elle fait violence à notre conception de la vie, à ce que nous croyons être la modernité. La contrainte sociale intériorisée et admise nous heurte profondément, nous qui avons bu dès l'enfance les injonctions d'épanouissement personnel et de liberté individuelle. La liberté, justement. C'est une pièce sur la liberté et sur l'amour. L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Le problème du chef-d'oeuvre

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Le Cid a banalement subi le destin de tout objet de culture : il se diffuse dans l'imagination d'un peuple, les siècles passent, on connaît plus ou moins, sans avoir lu ce que les parodies et de mauvais souvenirs scolaires nous en ont fait retenir : quelques vers du vieux Corneille, le nom de Rodrigue, les yeux de Chimène. Ça devient kitsch, ou ça devient chiant.

Mais le souffle, mais la jeunesse, mais le sang, la passion, la gloire - mais la vie ? Oubliés ? Affadis ? Démodés ? Nous n'avons pas voulu décaper. Croyant que le chefd’œuvre éternel d'un auteur qui n'avait pas trente ans brille assez tout seul. Nous n'avons pas voulu moderniser, transposer. Oui, l'histoire se passe au XIIIème siècle, en Espagne ; la guerre est aux portes ; on défend son honneur. La guerre, malheureusement, est indémodable. Le problème, dit-on, c'est cette antique notion d'honneur.

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


L'honneur d'aimer

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Parce que le Cid est une pièce sur ce qu'on appelait « l'honneur français », ce trait espagnol qui bout dans le sang raffiné des Gaulois. Qu'est-ce que c'est que ça, l'honneur ? A qui ça parle, aujourd'hui ? Ça parle à tous. A tous les Français, à tous les Méditerranéens. A tous ceux qui préfèrent, à la face du monde, défendre la réputation de leur mère d'un coup de boule plutôt que de gagner la coupe du monde de football. Ils sont nombreux dans les collèges, les lycées, les quartiers chauds et les calmes campagnes, ceux qui rêvent encore, sans le savoir, d'être Rodrigue.

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


L'amour de la langue d'amour

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


La pièce en elle-même n'a pas une intrigue des plus complexes. Tout est dans le nœud : peut-on aimer l'assassin de son père ? La réponse est dans la puissance de l'amour, bien sûr – mais un amour qui doit dès lors trouver les mots pour se dire. Là est l'intrigue véritable : la langue. Comment dire. Comment dire le sang, le combat, la passion, la justice, la gloire. Là est l'éblouissement véritable de la pièce : faire entendre sa propre langue comme une langue étrangère, parfaite de mesure et de musique.

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Scénographie

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Pour faire d'abord entendre la parole, poétique et musicale, nous avons choisi les marionnettes, afin que les spectateurs ne puissent être arrêtés dans l'admiration du texte par un visage, une mimique, un corps. C'est leur taille qui impressionne : plus de deux mètres pour certaines. Fidèles à l'esthétique d'un théâtre pauvre telle que l'expérimente la compagnie, elles sont faites de matériaux de récupération, de longues bandes de tissus déchirés – évoquant la rude noblesse d'ovoos bariolés, ces totems mongols dressés dans la steppe, et les couleurs des drapeaux de prière tibétains. Les matières et couleurs utilisées permettent d'identifier et de caractériser les personnages et leurs liens : on ne s'en concentre que mieux sur ce qu'ils ont à dire. Les tissus libres permettent de donner du souffle aux mouvements, de l'ampleur au jeu. Au début du spectacle, elles se dressent comme des fétiches blancs, mystérieux et muets. Deux comédiens les manipulent et leur prêtent voix ; deux comédiens pour 12 personnages et près de 2000 vers (la pièce est jouée dans son intégralité, moins deux scènes). Pas pour le plaisir de la performance, mais là encore pour mieux faire entendre le texte : si chaque personnage a sa voix, c'est d'abord le flux rythmique de l'alexandrin, le grand fleuve poétique, qu'on a voulu faire entendre. C'est d'abord la langue dite qui manipule les êtres qui aiment et se battent. L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Proposition musicale

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Les deux séries de Stances (celles de Rodrigue, celles de l'Infante) ont été mises en musique par François Guillon, pour mieux marquer ces pauses que sont par essence les stances. A partir de ces compositions originales, nous avons choisi de donner une place à la musique instrumentale, afin que la musique des mots y ait un contrepoint, un contre-chant. Emmanuel Flacard a travaillé sur une proposition musicale qui ne viendrait pas alourdir la représentation mais la nourrir, lui donner une dimension nouvelle. Il ne faut pas doubler la pièce, pas illustrer. Nul vide à combler, nul silence à quoi se soustraire. Le cantus firmus est ici le chant des passions. La musique instrumentale doit advenir comme un souffle, venu d'ailleurs, qui concourt à leur représentation vivante, vibrante. Le musicien est invité pour une rencontre : le temps de la représentation, il pose des virgules, des respirations, des émotions. Il dispose d'une partition d'intentions, qui ne comporte ni notes de musique, ni rythmes imposés : juste des mots pour guider l'interprétation qu'il donnera selon sa sensibilité et les ressources de son instrument. Le Cid ainsi considéré n'est pas un chef-d’œuvre clos, mais une invitation toujours neuve au dialogue. C'est pourquoi il n'y aura pas de musicien attitré, mais un musicien invité. Chaque représentation pourra être l'occasion d'une nouvelle rencontre et laisser résonner la parole première avec un instrument différent.

Ce peut être, par exemple, la vielle à roue électroacoustique, aussi éloignée d'un crincrin moyen-âgeux que nous le sommes des représentations archaïsantes du vieux Cid du vieux Corneille. Le musicien écoute, explore, conquiert, impulse. Seigneur et serviteur, comme le metteur en scène, il met son art bariolé au service d'une énergie vitale, juvénile.

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Le travail sur la lumière a été mené de concert avec la création musicale, partant de la partition d'intentions en s'adaptant à la configuration du lieu. Le musicien et le régisseur sont au service de l'action qui est toute dans le verbe. Ils créent des atmosphères et des respirations. Le dialogue est permanent pour trouver l'accord parfait entre la musique, la lumière, le silence, le noir.

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


La Compagnie de l'Arbre Depuis 2006, la compagnie de l'Arbre, enracinée sur la terre iséroise de Berlioz et de Jongkind, croît et se déploie à partir de cinq solides branches : > acteur de beauté permettre la rencontre créative des arts de l'écriture, des arts visuels, de la musique et des arts de la scène > acteur de rencontres permettre la rencontre de gens de France et de Francophonie, de gens d'Europe et de Méditerranée, contribuer ainsi au dialogue entre les civilisations et entre les peuples, et à la renaissance de l'espace culturel euro-méditerranéen > acteur de proximité être ici-même une troupe permanente qui crée en permanence, pour faire naître une habitude, un désir neuf et libre : l’art est pour tous, nul ne doit s’en sentir exclu > acteur de demain, assumer au présent nos responsabilités de citoyens et d'artistes, par l'exigence du propos et la sobriété assumée comme esthétique et comme philosophie > acteur de paix, défendre l'homme, corps et âme, face à la barbarie douce, par la vie de troupe, lieu d'éducation et d'expérimentation d'une communauté fraternelle

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Créations 2006 : Mimi-Ta, d’A.Delsaux (spectacle jeune public, avec l’atelier Re’création) 2008 : Babouchka, d’A.Delsaux, d’après Afanassiev 2008 : Baudelaire Blasphème !, d’A.Delsaux 2008 : Show must go on, Antigone, d’A.Delsaux 2009 : Les Gzoulis, d’A.Delsaux et E.Charles (spectacle jeune public, avec l'atelier Re’création) 2010 : Les Justes, d’Albert Camus 2011 : L'Âme apprivoisée, d'A.Delsaux 2011 : Ce qui se joue (création collective, avec la participation de l'Ensemble Carpe Diem) 2011 : Le Cid, de Pierre Corneille 2012 : Baudelaire Blasphème ! d’A.Delsaux. (re-création musicale) 2012 : Cabinet de doléances (création collective) 2013 : Confessions pour nous autres chrétiens, d'Emmanuel Mounier

Récitals, formes ambulantes : un pique-nique littéraire, un tour de chants, une déambulation musicale, poétique et picturale, un cabaret saisonnier pour civilisation dégradée. 2009 : Gourmandises ! 2010 : P'tit tour autour d'la tour 2011 : Sur les pas d'Hector et d'Orphée (avec la Villa Sainte-Cécile) 2011- 2013 : Conférences Complètement Contemporaines (I-VI) L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Aurélien Delsaux, metteur en scène Né en 1981, en parallèle de ses études grenobloises et parisiennes (maîtrise de lettres sur l'écriture du sel chez Bernanos et Camus), il se forme à la mise en scène en créant des spectacles pour différentes associations culturelles. Fondateur et directeur artistique de l'Arbre aux côtés de Jeanne Guillon, il est également écrivain, plasticien et comédien. Mise en scène de pièces dont il est l’auteur, 1999 2002 2003 2005 2005 2005 2005 2007 2006 2009 2009 2011

: Yoshua et Yékéhanan : Don Quichotte : Trois soirées au bord de l’eau avec Monsieur Çavaçava : Ce que vit Tomas : La Révolte du Purgatoire Twenty : Le Jour où la mer s’est retirée : ici-bas Byzance : Madame Çavaçava superstar - pour la Compagnie de l’Arbre : Mimi-Ta : Show must go on, Antigone : Les Gzoulis (avec Eliane Charles) : L'âme apprivoisée

Mise en scène d’autres auteurs, adaptations, montages : : Le Malade imaginaire, d’après Molière : Roméo et Juliette, d’après Shakespeare : Babouchka, d’après Afanassiev : Baudelaire Blasphème !, d’après Baudelaire et le procès des Fleurs du Mal 2009 : La Conférence des oiseaux, d’après Attar 2009 : Gourmandises !, d’après Pline le Jeune, Rabelais, Molière, Proust, Ponge 2010 : Les Justes, de Camus 2011 : Que ferons-nous du printemps ?, hommage aux poètes méditerranéens 2007 2008 2008 2008

L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Jeanne Guillon, comédienne Née en 1981, agrégée de lettres modernes à vingt-deux ans après une maîtrise d'allemand, elle enseigne pendant six ans avant de se consacrer au théâtre. Co-fondatrice et co-directrice de l'Arbre, elle a joué dans la plupart des créations d'Aurélien Delsaux. De formation artistique pluridisciplinaire (piano, chant, danse, arts plastiques, théâtre), elle intervient également en milieu scolaire et dans le monde médico-social.

François Guillon, musicien Multiinstrumentiste (piano, guitare, accordéon, mélodica, flûtes, harmonica...), il improvise, arrange, compose. Il a déjà collaboré avec l'Arbre en composant les chansons de l'âme apprivoisée et de Confessions pour nous autres chrétiens. Il est également chanteur et photographe.

Emmanuel Flacard, musicien Il joue de la vielle à roue électroacoustique, notamment au sein du collectif isérois Les Passeurs et du Duo Tarabisco, dont il vient d'enregistrer l'album Belle imperfection et autres réjouissances. Sa pratique instrumentale est dirigée essentiellement vers la rencontre et l'improvisation, à travers des expériences de dialogue entre musique et poésie engagée, musique et théâtre, musique et arts du cirque (tissu aérien). L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


L’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIRET : 494 079 429 00028 – APE : 9001Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833

Dossier de presse Le Cid de Corneille compagnie de l'arbre  

presentation du spectacle

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you