Page 1

BABOUCHKA Théâtre d’objet Tout public. Création : septembre 2008 par la Compagnie de l’Arbre, d'après Afanassiev Adaptation, mise en scène : Aurélien Delsaux Costume : Nicole Blachon, Jeanne Guillon Conseil maquillage : Anthony Charles Interprétation : Jeanne Guillon Nous sommes dans l'univers d'Afanassiev: dans la forêt russe, parcourue par une vieille femme mi-Babouchka, mi-Baba Yaga, des pères abandonnent ou séquestrent leur enfant, des jeunes hommes pleurent, échouent, oublient, des jeunes filles persécutées, séduites, en fuite, trouvent la force de chanter et de surmonter les difficultés de la vie; il y a des larmes et il y a des rires ; et puis il y a de la soupe... mais attention: par la magie du théâtre, les légumes deviennent des tsariévitches, les ustensiles sont dragon, palais, balalaïka... Ce spectacle s'adresse à tous: telle est la profondeur d'Afanassiev qui touche à notre inconscient et à notre éternelle enfance.


Note d’intention du metteur en scène A l’origine, ce désir ancien : explorer les multiples ressources du théâtre d’objets, y puiser la matière d’une création. Naturellement, nous nous sommes intéressés à l’univers du conte : beaucoup de personnages, de petits rôles, qu’il faut faire très vite exister, et rendre crédible, tous ayant de fortes caractéristique qu’il faut rapidement souligner. Quels contes choisir cependant ? Nous voulions emmener le public dans un autre univers que le sien, mais dont les codes lui pourraient pourtant être familiers. A ce titre, la culture russe (que nous connaissions déjà bien) est exemplaire : encore européenne, déjà asiatique, et ayant pourtant son folklore propre. Nous nous sommes donc tournés vers Afanassiev, qu’on présente habituellement comme le « Grimm » russe ; et dans les tomes de ses Contes populaires russes (parus aux éditions Maisonneuve et Larose, traduits par Lise Gruel-Apert), nous en avons sélectionné trois : trois contes où le Prince Ivan aimait la belle Vassilissa (la Magnifique, à la Tresse d’Or, la Magique), et où intervenait positivement la Baba Yaga (la célèbre sorcière russe qui peut être aussi bien bonne que néfaste). C’est alors que nous avons inventé, faisant l’unité entre les trois contes, le personnage de Babouchka, et son histoire : une vieille grand-mère russe, jadis conteuse officielle à la cour impériale de Russie, envoyée par le Tsar pour conter ses contes (c’est elle qui les a tous inventés !) à travers toute la Russie, puis confondue avec la Baba Yaga (dont elle parle si bien, qu’elle semble si bien connaître…), et chassée de village en village… Quand le spectacle commence, on la découvre errante dans une immense forêt. Et elle conte son histoire, entrecoupée par les trois contes sélectionnés. Jeanne Guillon (pour qui le rôle a été créé) et moi nous sommes alors fixé plusieurs contraintes : -

qu’aux trois temps des trois contes, correspondent trois temps de la vraie vie de Babouchka, sous nos yeux : l’installation de son barda, la préparation de son dîner, puis la vaisselle et le rangement avant le repos de la nuit ;

-

que les objets utilisés pour raconter les contes soient des objets possédés par Babouchka, utilisés par elle pour survivre dans la forêt, des ustensiles de son barda : casseroles, soufflet, pince à feu, boule à thé, serviette, cuillères, etc. ; ou les légumes qu’elle utilise pour préparer son dîner : le chou-fleur devient Ivan le Pois, les pommes de terre, deux tsariévitches, etc. ;

-

d’utiliser le moins d’objets possibles ;

-

que chaque objet soit réutilisé plusieurs fois, pour créer des personnages différents. Compagnie de l’Arbre - Chez Jeanne et Aurélien DELSAUX - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Ainsi de simples cuillères à soupe sont-elles tour à tour larmes, antennes de fourmis, yeux terrifiants des crânes des ténèbres… Il s’agissait par là pour nous de retrouver comme une des essences originelles du théâtre, ce que tout enfant sait faire : transformer ce qu’il a sous la main en matière à imaginaire. Dans ce spectacle conçu pour des adultes, notre Babouchka devait faire retrouver aux spectateurs un peu de leur âme d’enfant, en évoquant pour eux une sorte de Grand-Mère idéale, c’est-à-dire de Mémoire vivante, ou de Nounou idéale, qui nourrit des histoires qu’elle raconte. Car ces histoires sont nourricières : elles puisent, comme tout conte (inutile de rappeler ici les travaux de Bettelheim) aux sources d’un inconscient collectif, elles rassemblent la communauté pour enseigner non une « morale » au sens étroit où on peut l’entendre parfois, mais les astuces que sont la ruse, la tendresse, l’humour, l’amour, le courage et qui font que les faibles et les bons l’emportent sur les forts, les méchants et les sots. Histoires d’enfance, histoires maternelles où les femmes sont à l’honneur dans ces contes : Babouchka, d’abord, qui survit seule dans la forêt, parle à la Nature, représentant ainsi une image mythologique de la vieille Terre-Mère ; Baba Yaga, femme mystérieuse, solitaire elle aussi, et qui sait autant de tours magiques que Babouchka sait d’histoires ; et Vassilissa, ou plutôt, les trois Vassilissa, souvent plus inventives et prévoyantes face au danger que leurs frères ou leurs princes Ivan bien-aimés ; mais aussi : mères inquiètes, mères mourantes, vieille femme offrant l’hospitalité, ou mégère. Nous avons voulu offrir une version théâtrale des « soirées contées » qui reviennent à la mode, où le chant aurait aussi sa place, et qui donnerait moins l’impression d’un one-womanshow (soulignons tout de même la performance de la comédienne-magicienne) que d’une vraie pièce de théâtre où des dizaines de partenaires (couteaux, casseroles, navets…) donnent la réplique à Babouchka – qui sait faire vivre tout ce qu’elle touche. Aurélien Delsaux. 2 septembre 2008

Compagnie de l’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


La Comédienne : Jeanne Guillon Née en 1981, bercée par les contes et les chansons de France et d’ailleurs, elle a étudié les lettres et les langues à Grenoble, Paris, Berlin. Pour sa maîtrise d’allemand, elle s’intéresse aux poètes polonais et est-allemands Zbigniew Herbert et Wislawa Szymborska, Reiner Kunze et Sarah Kirsch. A Berlin puis Paris, elle s’initie à la langue arabe. Passionnée par les littératures et cultures d’Europe centrale, elle a séjourné en Pologne, apprend le polonais et collabore encore occasionnellement à la revue Regard sur l’est. Suite à deux séjours en Algérie en 2001 et 2002, elle a organisé en 2005 une rencontre culturelle et artistique entre jeunes isérois et kabyles. Parallèlement, elle a connu le monde de l’entreprise comme stagiaire, téléenquêtrice, travailleuse saisonnière, à l’accueil d’une comédie musicale ou encore au marketing pour AOL. Agrégée de lettres modernes en 2003, mais aussi formée à l’animation (BAFA) et à l’accompagnement scolaire, elle a une solide expérience dans l’encadrement et l’animation, comme animatrice spécialisée en classes découvertes et colonies auprès d’adolescents handicapés ou d’enfants en difficulté sociale, formatrice d’animateurs à Alger, et enseignante en collèges et lycées de 2003 à 2009. Toutes ces expériences, et d’autres, nourrissent une pratique artistique ancrée dans le monde, et l’exigence intérieure de créer des liens, encore et toujours, par «la spectaculaire communion». De formation musicale et artistique (piano, chant, danse, arts plastiques), elle a fréquenté à Paris les cours de théâtre Fra Angelico. Elle rejoint Aurélien Delsaux dans la troupe amateur Rêv’Ayez! de 2002 à 2006. Sorcière-marquise dans Don Quichotte, Veuve Loup et Tante Léonie dans ici-bas Byzance, elle est aussi de l’aventure collective du spectacle franco-algérien Le Jour où la mer s’est retirée. Parallèlement elle anime des ateliers-théâtre (en 2005 au collège Champagne à Thonon-les-Bains ; en 2006-2007 au lycée Elie Cartan de La Tour-du-Pin). En 2006 elle a fondé avec Aurélien Delsaux la Compagnie de l’Arbre, dont elle est également directrice artistique. Elle joue dans la plupart des créations de la compagnie : apothicaire dans Le Malade imaginaire, elle est la Grande Bélouga dans Les Gzoulis et l’Auguste Auguste de Show must go on, Antigone ; elle joue seule en scène dans Babouchka et en duo pour Gourmandises !.

Compagnie de l’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Le metteur en scène : Aurélien Delsaux Né en 1981, ses études littéraires l’ont mené de La Tour du Pin (collège Le Calloud) à Grenoble (lycée Champollion) et Paris (khâgne au lycée Louis-le-Grand, Paris-IV-Sorbonne). Dans le cadre de sa maîtrise de lettres, il a écrit sur « Camus et le soleil », et « L’Ecriture du sel chez Bernanos et Camus ». Dans Littérature et politique en France au XXe siècle (éditions Ellipses), il a rédigé les articles sur Camus, Bernanos, Guillevic, Aragon, Malraux. Adolescent, il s'initie aux langues et cultures allemande et russe. Des voyages, des rencontres interculturelles jalonnent son parcours. En 1999 il participe à La Haye, avec une délégation de l’Ecole de la paix (Grenoble), à la défense des Communautés de Paix en Colombie. Cette même année et la suivante, il participe aux Journées magiques de l’Atelier imaginaire de Guy Rouquet. En 2001 il participe au Liban à l’animation d’un camp pour des enfants défavorisés avec l’association ASMAE. En 2002, moniteur et formateur en Algérie aux côtés de l’association M’Barek Aït Menguellet, il découvre Alger et la Grande Kabylie. En 2005, il organise la venue de jeunes Algériens en France pour monter un spectacle. En 2006, à Thonon-les-Bains, il va à la rencontre de la communauté gitane. Aujourd’hui en Isère, il mène de front l’enseignement en collèges et lycées généraux ou professionnels, sillonnant les routes départementales de Morestel à Annonay, la direction artistique de l’Arbre dont il est le metteur en scène, et la poursuite de son œuvre littéraire et plastique. De 2006 à 2009, il a mené des ateliers théâtre au lycée Elie Cartan de La Tour du Pin et au lycée Hector Berlioz de La Côte Saint André ; il a mis en espace des extraits du Prince Igor de Borodine lors du Festival Berlioz en 2008. Il a publié La Révolte du Purgatoire Twenty aux Editions de l’Âne-Alphabet. Membre de la Maison des Artistes et de la SACD, il collabore avec l’artiste Eliane Charles dont il a été l’élève, et tient également sur internet un blog poétique. Mise en scène de pièces dont il est l’auteur, - pour divers groupes : 1999 : Yoshua et Yékéhanan (pour les Doudoués) 2002 : Don Quichotte (pour Rêv’Ayez!) 2003 : Trois soirées au bord de l’eau avec Monsieur Çavaçava (pour Rêv’Ayez!) 2005 : Ce que vit Tomas (pour Croq’la Vie) 2005 : La Révolte du Purgatoire Twenty (pour Re’création) 2005 : Le Jour où la mer s’est retirée (synopsis pour une création collective de Rêv’Ayez!) 2005 : ici-bas Byzance (pour Rêv’Ayez!) 2007 : Madame Çavaçava superstar (pour Croq’la Vie) - pour la Compagnie de l’Arbre : 2008 : Mimi-Ta (collaboration avec Re’création) 2009 : Show must go on, Antigone 2009 : Les Gzoulis (avec Eliane Charles, en collaboration avec Re’création) Mise en scène d’autres auteurs, adaptations, montages - pour la Compagnie de l'Arbre : 2007 : Le Malade imaginaire, d’après Molière 2008 : Roméo et Juliette, d’après Shakespeare 2008 : Babouchka, d’après Afanassiev 2008 : Baudelaire Blasphème, d’après Baudelaire et le procès des Fleurs du Mal 2009 : La Conférence des oiseaux, d’après Attar 2009 : Gourmandises !, d’après Pline le Jeune, Rabelais, Molière, Proust, Ponge 2010 : Les Justes, de Camus Interprétation : Il est Judas lors d’une lecture de L’Evangile selon Pilate d’Eric-Emmanuel Schmitt à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm en 2003. Pour Rêv’Ayez! il joue le pharmacien dans Knock, Jean dans Rhinocéros, ainsi que le Bouffon dans ici-bas Byzance. Pour la Compagnie de l’Arbre il joue Béralde dans Le Malade imaginaire, le Gardien dans Show must go on, Antigone ; il est Sapienno Zazou, « singe sage », dans Mimi-ta ; il manipule et prête sa voix à Migli le Scoubi dans Les Gzoulis ; en duo avec Jeanne Guillon il interprète Gourmandises ! et sera Stepan dans Les Justes.

Compagnie de l’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Fiche technique du spectacle Titre : Babouchka Durée : 1h15 (version courte) / 1h40 (version longue) Espace scénique : 2m (longueur) x3,50m (profondeur) est un minimum. Idéalement une scène ou estrade surélevée, en pratique le spectacle s’adapte à des lieux variés, en extérieur ou en intérieur. Prévoir la situation des spectateurs en fonction des impératifs de visibilité : la mise en scène repose pour une grande part sur un jeu avec des accessoires au sol. Décor apporté par nous: 4 rondins de bois délimitent la scène. C’est le seul décor, aisément déplaçable. Accessoires : notez que 2 bougies doivent être allumées au cours de la représentation. Tous les accessoires sont fournis par la compagnie. Lumières : veuillez préciser le matériel dont vous disposez. Selon les dimensions de l’espace scénique, un seul projecteur fixe peut suffire. Là encore, le spectacle peut être adapté à la spécificité du lieu. En extérieur et en plein jour, la lumière du jour suffira. Son : pas de matériel requis. En extérieur, prévoir un espace calme et abrité du vent. Montage/démontage : prévoir 1h avant et 1h après la représentation.

Compagnie de l’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


La compagnie La Compagnie de L’ARBRE – théâtre d’art pour tous, a été créée en décembre 2006 par Aurélien Delsaux et Jeanne Guillon. Elle se déploie et croît à partir de cinq solides branches : ¤ être acteur de beauté, par la rencontre créative des arts de l'écriture, des arts plastiques, de la musique et des arts de la scène. ¤ être acteur de rencontres, participer à la renaissance d’un espace culturel euro-méditerranéen. ¤ être acteur de proximité : l’art est pour tous, nul ne doit s’en sentir exclu. ¤ être acteur de demain, en préservant avec l’art les autres biens communs de l’humanité, par une gestion responsable. ¤ être acteur de paix, un lieu actif d'éducation à la paix. L’ARBRE adapte de grands récits de la culture euro-méditerranéenne, joue des classiques français et étrangers, crée des spectacles contemporains. L’ARBRE propose également, dans le cadre de ses créations, de donner des cours de théâtre pour adultes, adolescents, enfants. Il peut aussi participer à des ateliers de théâtre, notamment en milieu scolaire.

Créations 2006: Mimi-Ta (spectacle jeune public), d’A.Delsaux, avec l’atelier Re’création 2008: Babouchka, d’A.Delsaux, d’après Afanassiev 2008: Baudelaire Blasphème!, d’A.Delsaux, d’après le procès des Fleurs du Mal 2008: Show must go on, Antigone, d’A.Delsaux, librement inspiré de Sophocle 2009: Les Gzoulis (spectacle jeune public), d’A.Delsaux et E.Charles, avec Re’création 2010 : Les Justes, d’Albert Camus

Ateliers 2007: Le Malade imaginaire d’ap. Molière, avec des élèves du lycée Elie Cartan de La Tour-du-Pin 2007-2008: Roméo et Juliette d’ap. Shakespeare, avec des élèves du lycée Elie Cartan de La Tour-du-Pin 2009: La Conférence des oiseaux d'ap. Attar, avec des élèves du lycée Hector Berlioz de La Côte-Saint-André

Compagnie de l’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833


Nous contacter L’Arbre – Théâtre d’art pour tous 511 chemin du Pavé 38 260 Ornacieux

tel : 04 74 54 38 44

courriel : l-arbre@orange.fr

site web : http//:www.l-arbre.fr

Crédit photo : Yves Dal Bello, Jean-Louis Guillon

Compagnie de l’Arbre - 511, chemin du Pavé - 38260 Ornacieux SIREN : 494 079 429 – APE : 9001 Z Arts du spectacle vivant Licences d’entrepreneur du spectacle : 2-1018832 et 3-1018833

présentation Babouchka  

dossier de presse

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you