Issuu on Google+

1 0

The INSOUCIANCE issue

The INSOUCIANCE issue

kulte.fr

1234couve.indd 1

30/01/12 14:32


KULTORAMA 10-defYak.indd 1

30/01/12 14:17


1234couve.indd 2

30/01/12 14:33


The INSOUCIANCE issue

LE SOMMAIRE 04 06 08 12 14 26 30 34 38 44 46 50 56 58 60 62

ÉDITORIAL DE THOMAS MAILAENDER KULTOVISION BONNES NOUVELLES REVUE DE PRESSE 2.0 LE VESTIAIRE De josé lamali & Jeanne Morel CHEESE NUITS-PHOTOGRAPHIQUES FESTIVAL SUR LE POUCE ABDEL ALAOUI COLORAMA HAPPY MESS STUDIO & Jeanne Morel AUTHENTIC VANS BOOM ART GALERIE ABANDONNÉES J. BENNETT FITTS SOIRÉES LOISIRS ITW KULTE MUSIC 13 LES K.O.S. T-SHIRTS & BEACH BAGS LES BONNES ADRESSES BOUTIQUES & DRESSING ROOMS

KULTE UNLIMITED Centre GVIO - Bât. A3 1, bd de l’Océan 13009 Marseille - France ph. 00 33 4 91 91 91 95 fax 00 33 4 91 73 21 54 kulte.fr

SALES DEPARTMENT Michel Vuillermoz / mitch@kulte.fr

GRAPHIC DEPARTMENT Frédéric Grazzini (aka Yak) / yak@kulte.fr

CUSTOMER SERVICE Elsa Leonardi / elsaleo@vex-gallery.com Roland Amasso-Mattea / roland@vex-gallery.com

KULTORAMA concept & LAYOUT Julien Roques / contact@freakfabric.com freakfabric.com

CEO Matthieu Gamet / mat@kulte.fr

PRODUCTION DEPARTMENT Elsa Gamet / elsa@kulte.fr Olivier Leclair / olive@kulte.fr Assistante Aurore Laurent / aurore@kulte.fr

MANY THANKS TO... Xavier Favre, Fabien Pendel, Hui Pisani, Michel Gamet, Xavier Gauthier, Sabrina, Corezone Team, Remy, Latifa, Judith, Guillaume, Arnaud, Olivier, Brice, Eddie, Laurent, Maeva, Napoleon, Mélanie Rebillaud... and all our friends and family.

STYLE José Lamali / contact@joselamali.com Jeanne Morel / jeanne@kulte.fr ART DIRECTION Mothi Limbu / happymess.fr CONSULTANT Nicolas Grasset / nggrasset@gmail.com

02•03

KULTORAMA 10-defYak.indd 2

PR AGENCY PIETRI / PUBLICIS CONSULTANTS Mathias Deon 67, av. R. Poincaré 75116 Paris mathias.deon@consultants.publicis.fr PROJECTS /EVENTS Benjamin Clement / benjamin@kulte.fr

COVER photo © Edouard Paturel ERRATUM L'équipe Kulte tenait à s'excuser auprès de Fanny Giniès (roughdreams.fr) pour ne pas avoir crédité de son nom , l'article sur Polly Morgan (kultorama 09)

T-shirt imprimé, visuel Toboggan. ≥

30/01/12 14:17


KULTORAMA 10-defYak.indd 3

30/01/12 14:18


The INSOUCIANCE issue

ÉDITORIAL DE THOMAS MAILAENDER

ARTISTE CONTEMPORAIN MULTIMÉDIA FRANÇAIS BASÉ ENTRE PARIS ET MARSEILLE, THOMAS MAILAENDER N’A DE CESSE DE METTRE EN SCÈNE SON REGARD DÉCALÉ SUR NOTRE SOCIÉTÉ À TRAVERS SON TRAVAIL, ET CE, POUR MIEUX POINTER DU DOIGT LES DÉRIVES ET CONTRADICTIONS DU MONDE QUI NOUS ENTOURE. PEU ENCLIN À L’ÉCRITURE, IL A TOUTEFOIS ACCEPTÉ DE SIGNER CET ÉDITO EN FORME DE MANIFESTE PRÔNANT UNE VIE INSOUCIANTE.

HAPPY ENDING Selon les dires de plusieurs oracles d’origines pourtant très diverses, la fin du monde ou l’apocalypse serait prévue pour la date fatidique du 21 décembre 2012. Nostradamus, la sibylle, l’arrivée prochaine de la planète Nibiru ou le mythe du retour sur Terre du dieu serpent à plumes Quetzalcoatl nous annoncent un programme de fin d’année pas très fun... L’un des plus anciens calendriers de l’Histoire tire à sa fin. Le 21122012, selon leur tradition, les Mayas indiquent un changement radical et global à l’échelle mondiale. Au solstice de l’hiver 2012, ils confirment sans équivoque la fin du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui (et nous ne parlons pas ici de cette célèbre bière brassée au Canada, et qui, avec ses 9 %, risque – au pire – de vous faire voir la vie en triple*). Êtes-vous prêt pour un petit tour de manège ? Certains prévoient une superbe inversion des pôles qui condamnerait de nombreuses technologies utilisant le champ magnétique... À la poubelle, les montres à quartz vintage, on ressort les bonnes vieilles montres à gousset de pépé et on recommence à s’envoyer des télégrammes pour nos désormais feus events Facebook. Vous me direz qu’il y a toujours la solution Bugarach, du nom du désormais célèbre petit village de la Haute-Vallée de l’Aude, seul lieu prétendument épargné de la fin du monde en 2012. (Pour ceux qui seraient intéressés par une maison de vacances à l’abri de l’apocalypse, dépêchez-vous car

04•05

KULTORAMA 10-defYak.indd 4

les prix flambent, il ne reste plus que quelques hectares disponibles.) Entendu ce matin au bar, un échange entre deux hommes un peu fatigués : “On s’en fout de la crise, puisque de toute façon on va tous mourir.” Et l’autre : “Oui, mais on s’en fout de mourir, vu que de toute façon c’est la crise, non ?” J’imagine déjà les cartes de vœux de certains pessimistes en ce début d’année : “Bonne année pour mourir” ou encore : “Meilleurs vœux pour la fin”. Chers amis, je suis au regret de vous annoncer qu’il ne nous reste en théorie que 12 mois. Il est donc plus qu’urgent de se dépêcher de faire n’importe quoi. Ceci est un appel très fort à la connerie. Je répète, tous en slip svp, et on se met un maximum en danger jusqu’en décembre. Faites la fête comme si on était toujours en 1999, soyez insouciant car, comme le disait en son temps le joyeux prédicateur Friedrich Nietzsche  : “Bénis soient les oublieux car ils l’emportent même sur leur bévues.” Allez hop... et donnons-nous en à cœur joie. ✗ * La Fin du Monde est une bière blanche canadienne produite par la firme Unibroue “à consommer avec modération” pendant les 12 mois qu’il nous reste à tirer sur cette Terre.

www.thomasmailaender.com

T-shirt imprimé, visuel Flou. ≥

30/01/12 14:18


KULTORAMA 10-defYak.indd 5

30/01/12 14:18


The INSOUCIANCE issue

K U LT O V I S I O N

06•07

KULTORAMA 10-defYak.indd 6

30/01/12 14:18


KULTORAMA 10-defYak.indd 7

30/01/12 14:18


The INSOUCIANCE issue

BONNES NOUVELLES

MARKETING

BROMANCE

BIG DADDY

Créé fin 2005 par Jef K et Tim Paris pour promouvoir la musique électronique au sens large, le label Marketing Music est le reflet des inspirations et des coups de cœur de Tim, allant de la pop à la disco, en passant par John Carpenter, la techno ou la musique contemporaine. Les sorties du label sont ainsi reconnues pour un certain style mêlant sons analogiques, samples et productions modernes. Les podcasts Marketing Music expriment eux aussi cette diversité d’influences en proposant des mix de personnalités variées et dont les sélections ne se limitent jamais à la dance music. Salué pour son dernier maxi “Love song 28” signé Jullian Gomes feat. Bobby (avec les remix d’Ewan Pearson et Anonym), le label organise régulièrement des soirées entre Londres et Paris où vous pourrez vous procurer le merchandising que nous réalisons pour lui. Be there.

L’artiste electro rémois Brodinski et Manu Barron (membre fondateur du Social Club à Paris) ont lancé ensemble fin 2011 un nouveau label au nom évocateur : BROMANCE. Encore un beau projet en perspective auquel Kulte est associé depuis le premier jour. Tout vient, une fois de plus, de cette envie commune de développer sans cesse de nouveaux projets, de ne plus laisser une idée à l’état d’idée... Vous n’en saurez pas beaucoup plus pour le moment, mais vous pouvez déjà écouter “Bromance #1”, le split single de Brodinski & Gesaffelstein (dont l’artwork a été réalisé par CF), la “Xmas mixtape” de Gucci Vump, ou encore aller dans l’un des nombreux clubs de France ou d’ailleurs qui accueilleront le label pour son lancement.

En mai 2012 le groupe BIG DADDY’S DEAD crée la suprise avec une installation originale au MAC/VAL (Musée d’Art contemporain du Val-de-Marne, 94) – à l’occasion de la Nuit des Musées. L’idée est de présenter un travail autour du concert. De jouer une date unique comme si elle faisait partie d’une grande tournée imaginaire. Une affiche sur mesure signée par l’artiste contemporain/ photographe Pierre Andreotti. Une mise en scène exceptionnelle grâce au travail soigné d’un architecte/designer pour la déco, ainsi que d’un light designer et d’un vidéaste. Un stand de merchandising offrant un large choix de t-shirts Kulte réalisés par 10  artistes/ graphistes/illustrateurs en édition limitée (disponibles sur les sites de BDD et du MAC/ VAL). Un concert electro assez conceptuel en somme.

mkgmusic.com

www.bromancerecrods.com

www.bigdaddysdead.com

08•09

KULTORAMA 10-defYak.indd 8

T-shirt imprimé, visuel Municipal. ≥

30/01/12 14:18


KULTORAMA 10-defYak.indd 9

30/01/12 14:18


The INSOUCIANCE issue

BONNES NOUVELLES

LCMC

BREF

CAMILLE LAVAUD

LCMC est un couple d’artistes français qui vivent et travaillent à Lyon. Laurie Chareyre et Mathieu Courbier tentent de réhabiliter éléments, objets ou espaces déconsidérés dans des installations sensibles. Un travail qui s’articule autour de différents médiums et à diverses échelles. Miniatures détaillées, installations brutes, sculpture, photographie ou encore peinture et couture deviennent les accessoires de l’expression d’une nostalgie, d’un paradoxe ou simplement d’une envie d’apporter une vision artistique et personnelle à une situation banale. Le duo présente actuellement en partenariat avec notre boutique lyonnaise l’exposition OUT, axée sur l’individu et sa volonté de faire partie de la société tout en désirant garder indépendance et liberté, mettant ainsi en avant plusieurs paradoxes.

Dans la vie, au début on naît, à la fin on meurt. Entre les deux il se passe des trucs, bref, c’est l’histoire d’un mec entre les deux... Le pitch de la dernière micro série de Canal+ peut paraître simpliste, et pourtant, “Bref” est bien notre coup de cœur de la dernière rentrée sur la chaîne cryptée. Avec des noms inconnus du grand public, mais des têtes familières pour nombre de directions des programmes, Kyan Khojandi, Navo, Baptiste Lecaplain et Bérangère Krief sont à l’origine de cette mini série drôle et originale, diffusée chaque soir en ponctuation du “Grand Journal”. Un format réduit, un rythme 2.0 et une grande qualité d’écriture en sont les clefs, et le résultat s’avère souvent désopilant. La marque Kulte est donc flattée d’être partenaire de ce looser magnifique en passe de devenir un vrai phénomène de société.

Née en 1981, Camille Lavaud vit et travaille tantôt dans un atelier de couture situé dans un village médiéval de sa terre natale (en Dordogne), tantôt dans quelque logis bordelais ou bruxellois. Coutumière des fanzines et des expositions collectives, c’est en tant que co-pilote du bibliobus de son grand-père qu’elle entamera sa pratique d’illustratrice. Du papier et un stylo. Du noir et du blanc. L’illustration dans un souci d’économie de moyens et d’accessibilité. Mais pas seulement. Des assemblages, du collage ou de la couture, la pratique graphique faisant licitement l’objet pour elle d’une déclinaison artisanale... Elle dessine un monde menaçant et dérisoire habité par des personnages ou des messages le plus souvent désabusés. Le délire du consumérisme. Elle signe cette saison pour Kulte une série exclusive de t-shirts disponibles dans toutes nos boutiques.

www.lcmc.fr

www.canalplus.fr

cargocollective.com/camillelavaud

10•11

KULTORAMA 10-defYak.indd 10

T-shirt imprimé, visuel Insouciance. ≥

30/01/12 14:19


KULTORAMA 10-defYak.indd 11

30/01/12 14:19


The INSOUCIANCE issue

REVUE DE PRESSE 2.0

12•13

KULTORAMA 10-defYak.indd 12

30/01/12 14:19


bobos

hype life

friendly customer

them-thangs

madmoiselle julie

brain magazine

viacomit

bref canal+

paulette magazine

from paris

design you trust

maison hate

be

uglymely

wad magazine

maillot de corps

KULTORAMA 10-defYak.indd 13

30/01/12 14:19


The INSOUCIANCE issue

LE VESTIAIRE S T Y L I S M E PA R J O S É L A M A L I & J E A N N E M O R E L

LA COLLECTION INSOUCIANCE NOUS PLONGE DANS UN ÉTÉ TRÈS CHAUD AVEC SES COULEURS PASSÉES AU SOLEIL. DES TONS PASTEL SUR LA POPELINE TRÈS LÉGÈRE DES CHEMISES. DU CHINÉ SUR LES MOLLETONS. UN DÉLAVAGE ‘BLEACH’ (JAVEL) POUR LES JEANS. DES MATIÈRES LÉGÈRES ET NATURELLES, AGRÉABLES À PORTER, OU À ENLEVER…

chemise Pepin ML, bustier Clochette, short Josiane 14•15

KULTORAMA 10-defYak.indd 14

30/01/12 14:19


chemise Ballade MC, short Coteau, chapeau Canotier

KULTORAMA 10-defYak.indd 15

30/01/12 14:19


chemise Iris ML ceinture Jacques short BBQ

veste Feuillage chemise Tounesol ML ceinture Jaques short Paco

16•17

KULTORAMA 10-defYak.indd 16

30/01/12 14:20


veste Orage, ceinture Liane, combi Clochette

KULTORAMA 10-defYak.indd 17

30/01/12 14:20


robe Clairière, sac Magda, lunettes W/SUN

18•19

KULTORAMA 10-defYak.indd 18

30/01/12 14:20


veste Coteau, pantalon Coteau, t-shirt Ernest, lunettes W/SUN

KULTORAMA 10-defYak.indd 19

30/01/12 14:20


chemise Bleuet ML, ceinture Jacques, short Hoza

20•21

KULTORAMA 10-defYak.indd 20

30/01/12 14:20


t-shirt Jean Paille short Daim lunettes W/SUN

dĂŠbardeur Dimanche ceinture Cabane pantalon Paco

KULTORAMA 10-defYak.indd 21

30/01/12 14:20


t-shirt Grand Cru maillot Gustave sac Bart Corpo GM lunettes W/SUN

t-shirt Jardin ceinture Cabane short Paco

22•23

KULTORAMA 10-defYak.indd 22

30/01/12 14:20


dĂŠbardeur Corpo maillot Cricket lunettes W/SUN

t-shirt Promenade ceinture Jacques short Alex

KULTORAMA 10-defYak.indd 23

30/01/12 14:21


t-shirt Cognac, ceinture Jacques, jean Jean Paul Wash, sac Aviateur

24•25

KULTORAMA 10-defYak.indd 24

30/01/12 14:21


chemise Vallée ML, ceinture Jacques, pantalon Paco, écharpe Simplette

KULTORAMA 10-defYak.indd 25

30/01/12 14:21


The INSOUCIANCE issue

CHEESE ! “ENSEMBLE, NOUS SOMMES LES PIONNIÈRES D’UNE NOUVELLE IDÉE DU PORTRAIT.” C’EST AINSI QUE LES PHOTOGRAPHES CÉCILE SIMON ET CÉLINE BARRÈRE PRÉSENTENT LEUR STUDIO CHEESE, RÉACTUALISANT L’ESTHÉTIQUE DÉSUÈTE DES “FAMILY PORTRAITS” AMÉRICAINS. PROJET AU LONG COURS, IL DÉPASSE LARGEMENT L’EXPOSITION QUI A EU LIEU EN JANVIER AU POINT FMR.

L’origine du projet Cécile Simon est graphiste et réalisatrice. Céline Barrère est photographe. Elles ont toutes deux 25 ans. Après avoir fait leurs preuves au service de diverses marques ou magazines, elles se sont lancées dans le projet fou d’ouvrir un studio de portraits. Peu satisfaites des options offertes par les tristes années 2000, elles remontent le temps et s’arrêtent quelque part entre les années 1970 et 1990 aux États-Unis (car c’est bien connu, les États-Unis c’est mieux) et fondent le studio Cheese. Elles y accumulent éclairages, fonds et tenues caractéristiques de l’époque pour faire revivre à leurs modèles le temps béni des “family portraits”.

hip-hop, 10 groupes triés sur le volet sont passés entre les mains expertes du studio Cheese pour une expérience photographique hors du commun. Le résultat a été dévoilé lors d’une exposition au Point FMR en janvier 2012, et publié ensuite par le magazine “Brain”. Brain Magazine Magazine culturel à dominante musicale, à la fois pointu et drôle, “Brain Magazine” livre un regard moderne et original sur son époque. Son sérieux, son humour et ses choix éditoriaux l’ont imposé, en moins de 4 ans d’existence, comme l’un des magazines de référence de l’avant-garde culturelle française. ✗

Le Studio Cheese La rencontre entre le Studio Cheese et le magazine “Brain” a initié une série de portraits des héros de la scène musicale underground française. Qu’ils fassent du rock, de l’electro ou du

www.brain-magazine.com

26•27

KULTORAMA 10-defYak.indd 26

30/01/12 14:21


KULTORAMA 10-defYak.indd 27

30/01/12 14:22


The INSOUCIANCE issue

28•29

KULTORAMA 10-defYak.indd 28

30/01/12 14:22


KULTORAMA 10-defYak.indd 29

30/01/12 14:22


The INSOUCIANCE issue

NUITS PHOTOGRAPHIQUES F E S T I VA L D U F I L M - P H O T O G R A P H I Q U E

DEPUIS 2 ANS MAINTENANT, LA MARQUE KULTE SUIT LES NUITS PHOTOGRAPHIQUES. FESTIVAL TOUCHE-ÀTOUT DÉDIÉ AU FILM-PHOTOGRAPHIQUE, IL PROPOSE DES EXPOSITIONS, DES VENTES DE PHOTOGRAPHIES, D’OBJETS ET DE LIVRES, DES PROJECTIONS, DES ANIMATIONS ET DES SOIRÉES. NOUS AVONS DEMANDÉ AU DIRECTEUR ARTISTIQUE DU FESTIVAL (ET PHOTOGRAPHE), GUILLAUME CHAMAILLAN, DE NOUS EN DIRE UN PEU PLUS.

Interview réalisée par Nicolas Grasset

festival ne se donnait pour mission de présenter des œuvres qui montrent la photographie sur écran, ce que nous avons appelé le “film-photographique”. Alors on s’est lancé dans l’aventure.

Qu’est-ce que le festival des Nuits Photographiques ?

Nous voulions une programmation inédite, attentive à la qualité des œuvres présentées et faisant la part belle aux nouvelles formes regroupant autant des œuvres ayant trait au documentaire ou au photo-journalisme que des recherches dites “plasticiennes”. Un festival exigeant qui ne se veut pas élitiste : un partage.

GC. - Les Nuits Photographiques, c’est le festival dédié au filmphotographique. C’est un temps de rencontres conviviales autour de soirées de projection tous les vendredis soir du mois de juin, dans le parc des Buttes-Chaumont à Paris. Nous invitons tous ceux qui sont intéressés par la création photographique contemporaine à découvrir sur écran géant des programmes inédits de filmsphotographiques en plein air et gratuitement. Nous avons également le souhait de soutenir, d’accompagner et de diffuser le film-photographique sous toutes ses formes. Nous désirons faire découvrir à un large public l’extraordinaire énergie et la force de créativité narrative de cette forme. Comment est né votre projet ? GC. - L’origine du projet est avant tout une passion pour la photographie partagée par toute l’équipe des Nuits Photographiques  : Nicolas Havette, Aurélie Le Gall et moi-même. Beaucoup d’événements dédiés à la photographie se sont développés à vitesse grand V ces dernières années. Mais nous ne voulions pas faire un festival de plus... Nous avons voulu aller chercher la photographie là où elle se fait et se pense, là où il y a des territoires et des formes à explorer : l’écran. Lorsqu’on y a pensé, il n’y avait aucun festival dédié à ces pratiques émergentes, aucun

Qu’est-ce qu’un film-photographique et pourquoi un festival dédié à cette pratique ? GC. - Nous sommes avant tout photographes, Nicolas et moi, et, attentifs aux autres professionnels qui nous entourent, nous avons fait le constat que les créateur d’aujourd’hui pensent et présentent de plus en plus leurs photographies sur écran, qu’il soit de smartphone, de télévision, de cinéma ou d’ordinateur. Et puis le photographe n’est plus seul dans son coin, il s’intéresse au son, au montage, les collaborations avec des monteurs, des musiciens, des écrivains ou des réalisateurs se tissent... Pour mieux faire comprendre ce que je ressens, je ferais la comparaison avec la musique. Je ne peux pas vivre sans la musique, ça m’est vital. Les derniers grands courants musicaux sont la musique électronique et le hip-hop, et cela remonte déjà à plus de 30 ans. Mais ce que je trouve aujourd’hui profondément excitant, c’est le mélange des genres et des influences. Fela Kuti inventait l’afro-beat en mélangeant jazz et musique traditionnelle “africaine”. Jeff Mills, l’un des pionniers de la musique techno, invite régulièrement des orchestres philharmoniques à composer et à jouer ensemble... Un

30•31

KULTORAMA 10-defYak.indd 30

30/01/12 14:22


KULTORAMA 10-defYak.indd 31

30/01/12 14:23


The INSOUCIANCE issue

film-photographique, pour moi, c’est ça : faire dialoguer la photo, la vidéo, la musique, le son, l’écriture pour en faire une œuvre à part entière et soutenir une réelle vision d’auteur  ; nous raconter des histoires avec un point de vue de photographe, utiliser les capacités de narration de l’image fixe à l’écran... C’est passionnant, comme champ d’investigation ! Le terme “film-photographique” se veut fédérateur de nombreuses formes, qu’elles soient émergentes ou non  : les POM (petites œuvres multimédia), les webdocs, les diaporamas, les œuvres expérimentales ou les films comme “La Jetée” de Chris Marker... Et surtout, le film-photographique n’est pas une marque déposée, c’est dans l’esprit “open source”... Nous n’avons pas posé de définition exacte sur ce terme et, pourtant, lors de notre premier appel à candidature, nous avons reçu près de 400 films d’auteurs qui se sont reconnus sous cette appellation... Nous savions alors que nous tapions juste !

Pourquoi un partenariat avec Kulte ou La Dame Noir ?

Quel est le bilan de la première édition ?

Vous pouvez participer en tant qu’artiste au prix des Nuits Photographiques ou à la résidence en vous inscrivant sur leur site : www.lesnuitsphotographiques.com. Les candidatures seront clôturées le 24 février 2012.

GC. - Plus que positif ! Nous avons bossé comme des fourmis pour que, le jour J, “la première” puisse voir le jour... et puis on ne savait pas, on avait tout mené par intuition... La réalité a dépassé nos espérances  : plus de 2 500  personnes le premier soir  ! Nous avons rassemblé sur les 4 soirées plus de 8 000 personnes (avec un bonus pendant le festival d’Arles en juillet). Les professionnels de la photo comme les amateurs ou les curieux étaient au rendez-vous. La couverture presse a été conséquente pour une première. Et, sans prétention, je pense que nous avons su montrer l’intérêt du festival et le professionnalisme de notre organisation, avec les moyens que nous avions pour une première édition... 32•33

KULTORAMA 10-defYak.indd 32

GC. - La marque Kulte est très liée au monde de la création, elle met en avant, par exemple, des artistes à travers des séries de t-shirt en éditions limitées ou en soutenant la scène musicale électronique. Elle s’est engagée avec enthousiasme avec nous dans cette aventure. Nous avons pu éditer une série de sacs avec un visuel de notre lauréate 2011, Aï Estelle Barreyre. Quant à la Dame Noir, le film-photographique utilise souvent la musique électronique au sens large pour ses créations. Comme pour notre festival, je crois que leur démarche et leur souhait est d’allier la qualité et la pertinence de leur programmation, tout en gardant à l’esprit que les gens ont besoin de s’évader de leur quotidien à travers une passion commune : la musique, l’image et l’échange. ✗

lesnuitsphotographiques.com T-shirt imprimé, visuel Aujourd’hui. ≥

30/01/12 14:23


KULTORAMA 10-defYak.indd 33

30/01/12 14:23


The INSOUCIANCE issue

SUR LE POUCE ABDEL ALAOUI NOUVELLE RECRUE DE L’ÉQUIPE DE C À VOUS SUR FRANCE 5, CE JEUNE CHEF REPÉRÉ PAR LA CHAÎNE AMÉRICAINE DISCOVERY, PUIS PAR CUISINE TV, ANIMAIT JUSQU’À L’ANNÉE DERNIÈRE LA RUBRIQUE GASTRONOMIE DE L’ÉDITION SPÉCIALE SUR CANAL+. PROPRIÉTAIRE DU RESTAURANT WOK & CO À SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, ABDEL ALAOUI A ÉGALEMENT PUBLIÉ DEUX LIVRES DE CUISINE : LA CUISINE D’ABDEL ET ABDEL FAIT SONT CHAUD. AVANT DE MONTER SUR SCÈNE POUR SON ONE MAN CULINAIRE, IL NOUS LIVRE EN EXCLUSIVITÉ QUATRE RECETTES SIMPLES QUI RÉGALERONT VOS PROCHES.

chips au vinaigre

la pomme amoureuse

1 CAROTTE 1 LOTUS 1/2 MANIOC 1 PANAIS 1 BETTERAVE CRUE 1 PATATE DOUCE 200 G DE POMMES DE TERRE “VITELOTTE” 200 G DE POMMES DE TERRE “RATTE” 50 CL DE VINAIGRE BLANC FLEUR DE SEL, POIVRE, HUILE D’ARACHIDE

4 POMMES TYPE ROYAL GALA 50 G DE NOISETTES ENTIÈRES 50 G DE NOIX DE COCO RÂPÉE 1 CUILLERÉE À SOUPE DE COLORANT ALIMENTAIRE ROUGE LE JUS DE 1 CITRON JAUNE 50 G DE BEURRE 300 G DE SUCRE EN POUDRE

J’épluche et je taille à la mandoline tout les légumes très finement (à peu près 2 mm d’épaisseur). Dans une casserole, je verse le vinaigre blanc avec 50 cl d’eau, je fais bouillir, je trempe les légumes dedans 1 min, je les retire et je les passe à la passoire en les refroidissant. J’enlève l’eau au maximum et je les fris dans une huile à 180 °C jusqu’à coloration, en les remuant de temps en temps. À la sortie de la friteuse, je les sale et je les poivre en les passant dans du papier absorbant pour enlever le maximum d’huile, et je les sers dans un cornet.

Dans une casserole, je fais fondre le beurre, le sucre, 2 cuillerées à soupe d’eau et le jus de citron pendant 5 min environ à feu moyen, jusqu’à l’obtention d’un caramel brun. J’ajoute le colorant alimentaire pour avoir la couleur rouge. Je pique chaque pomme sur une brochette et je les recouvre de ce caramel coloré. Je concasse les noisettes dans un mortier et je les verse dans une assiette. Je verse la noix de coco râpée dans une autre assiette. Je trempe chaque pomme d’un côté dans les noisettes et de l’autre dans la noix de coco, puis je déguste...

34•35

KULTORAMA 10-defYak.indd 34

30/01/12 14:23


KULTORAMA 10-defYak.indd 35

30/01/12 14:23


The INSOUCIANCE issue

le speed beef potage

rouleau de fish & chips

150 G DE FILET DE BOEUF 1 OIGNON ROUGE 1/2 BOTTE DE BASILIC 1/2 BOTTE DE CORIANDRE 1 CITRON VERT 1 TIGE DE CITRONNELLE 3 CHAMPIGNONS DE PARIS 1/2 CONCOMBRE 1 L D’EAU 5 CL DE SAUCE SOJA HUILE DE SÉSAME VINAIGRE DE FRAMBOISE, SEL, POIVRE

4 GALETTES DE RIZ 4 MERLANS 50 G DE FARINE 2 ŒUFS 50 G DE CHAPELURE 1 CAROTTE 1 POIVRON 1 COURGETTE 1 POIGNÉE DE POUSSES DE SOJA 1/2 BOTTE DE MENTHE 4 FEUILLES DE LAITUE VINAIGRE DE RIZ SAUCE SOJA

J’épluche l’oignon rouge, je le coupe en deux et je l’émince finement. J’émince également finement tous les autres ingrédients  : champignons, citronnelle, ainsi que le boeuf. Je les fais cuire dans une marmite avec de l’huile de sésame pendant 5 min et je les assaisonne de sel et de poivre. Je découpe le citron vert en suprêmes et je les ajoute dans la marmite avec le bœuf et les légumes ; je verse 1 l d’eau et je fais bouillir pendant 5 min en ajoutant la sauce soja. Au dernier moment, j’incorpore la coriandre et le basilic. J’épluche le concombre et je le coupe en bâtonnets, j’assaisonne de sel, de poivre et de vinaigre de framboise ; je verse la soupe dans un bol et je dépose le bâtonnet de concombre à côté.

Je tranche le merlan en lamelles. Dans un saladier, je bats les œufs ; je verse la farine et la chapelure dans 2 assiettes différentes, je trempe le poisson dans la farine, puis dans l’œuf et je finis par la chapelure. Je fris pour obtenir le fish & chips. J’épluche et je taille les légumes en julienne, je trempe la galette de riz dans l’eau, je l’étale sur un torchon mouillé, je dépose la menthe et la feuille de laitue, puis le poisson, les légumes et les pousses de soja. Je roule pour obtenir un rouleau de printemps, et je le sers avec une sauce à base de vinaigre de riz et de sauce soja. abdelalauoi.com

LE CUISINIER ABDEL ALAOUI, L’ARTISTE ARNAUD PAGÈS ET LA MARQUE KULTE S’ASSOCIENT POUR LANCER “LES 4 SAISONS”. Novateur et dans l’air du temps, le concept “Les 4 Saisons” allie l’art et la nourriture, le graphisme et le fooding, le plaisir des yeux et ceux de la bouche. Plus qu’un simple t-shirt Kulte, “Les 4 Saisons”, c’est à la fois une recette de cuisine originale d’Abdel Alaoui, une œuvre graphique signée Arnaud Pagès et un vêtement stylé. Quatre fois par an, comme autant de saisons.

36•37

KULTORAMA 10-defYak.indd 36

T-shirt imprimé, visuel Grand Cru. ≥

30/01/12 14:23


KULTORAMA 10-defYak.indd 37

30/01/12 14:23


The INSOUCIANCE issue

COLORAMA PHOTO HAPPY MESS STUDIO & JEANNE MOREL

POUR VOUS PRÉSENTER LA GAMME DE COULEURS KULTE PRINTEMPS-ÉTÉ 2012, NOUS AVONS CHOISI DE METTRE EN SCÈNE LES PIÈCES DE LA COLLECTION INSOUCIANCE DANS UNE SÉRIE DE NATURES MORTES PHOTOGRAPHIQUES ABSTRAITES AUX CONTOURS GÉOMÉTRIQUES. OU COMMENT DES TONS À LA DOUCEUR PASTEL S’ACCOMMODENT DE LA RIGUEUR MATHÉMATIQUE.

38•39

KULTORAMA 10-defYak.indd 38

30/01/12 14:24


KULTORAMA 10-defYak.indd 39

30/01/12 14:24


40•41

KULTORAMA 10-defYak.indd 40

30/01/12 14:25


KULTORAMA 10-defYak.indd 41

30/01/12 14:25


42•43

KULTORAMA 10-defYak.indd 42

30/01/12 14:25


KULTORAMA 10-defYak.indd 43

30/01/12 14:25


The INSOUCIANCE issue

AUTHENTIC VA N S VOUS TROUVEREZ CETTE SAISON DANS TOUTES LES BOUTIQUES KULTE, POUR COMPLÉTER NOS SILHOUETTES, UNE SÉLECTION AIGUISÉE DES NOUVEAUX MODÈLES DE LA MARQUE VANS AUTHENTIC. DEVENUE UN VÉRITABLE OBJET DE CULTE AU FIL DES DÉCENNIES, CETTE MARQUE CALIFORNIENNE, QUE L’ON CROYAIT TOMBÉE DANS L’OUBLI, SEMBLE EN EFFET RENAÎTRE AUJOURD’HUI DE SES CENDRES.

Depuis sa création, la marque Vans a su créer un engouement sans précédent auprès d’une communauté de skaters toujours en pleine expansion. Les chaussures Vans deviennent le symbole d’une génération, leurs modèles ne prolifèrent plus seulement dans les skate parks, mais aussi dans les rues, les lycées et les collèges. Leur basique est devenu un phénomène égalant le modèle All Star de Converse. Vans crée des chaussures simples aux infinies combinaisons de motifs et couleurs. Le concept, lui aussi, est simple : des chaussures de sport durables, assez élégantes et extrêmement confortables. La marque californienne iconique de chaussures de sport a été créée en 1966 par Paul & James Van Doren ainsi que trois autres partenaires, tous passionnés de sports de glisse. Le premier modèle authentique de Vans (dit “Vans # 44”) apparaît la même année dans une boutique californienne. La marque se nomme alors la Van Doren Rubber Company.

Paul Van Doren lance alors le modèle Slip-on au début des années 1980, inspiré des chaussures d’hôpitaux réputées pour leur confort. Le modèle peut proposer de multiples possibilités de par sa simplicité, tant au niveau des couleurs que des motifs. La société Vans veut alors toucher aussi bien les athlètes professionnels que le grand public. Les modèles s’enchaînent tout comme leur succès. Les collections se multiplient au sein de la marque : les Vans Authentic, Old School, et bien d’autres lignes encore. Cependant, Vans doit bientôt faire face à une panne d’inspiration et à une originalité en baisse, et Paul Van Doren se voit dans l’obligation de fermer la boutique et de mettre la clé sous la porte en raison d’une baisse de régime au niveau financier qui endette la société de plusieurs millions de dollars en 1983. Passée depuis entre les mains de divers fonds d’investissement, c’est VF Corporation qui rachète Vans en 2004 et lui redonne tout son éclat d’antan, en multipliant le chiffre d’affaires, en sponsorisant à nouveau des icônes rock ou skate, et en créant, de plus, une ligne de vêtements. ✗

Après la création de sa propre usine à Orange (CA, USA), Paul Van Doren Shoes cible le marché du skateboard, en pleine expansion outre-Atlantique dans les années 1970. Peu à peu, grâce à la fabrication de planches et de chaussures, Vans se crée une belle réputation auprès de son nouveau public, et touche bientôt tout ce qui est monté sur roues, aussi bien les rollers que le skateboard, sans oublier le BMX. 44•45

KULTORAMA 10-defYak.indd 44

30/01/12 14:25


KULTORAMA 10-defYak.indd 45

30/01/12 14:26


The INSOUCIANCE issue

B O O M - A RT GALERIE FIN 2011, KULTE A COLLABORÉ AU LANCEMENT DE BOOM-ART AVEC LA RÉALISATION D’UNE SÉRIE LIMITÉE DE T-SHIRTS ACCOMPAGNANT LA COMMERCIALISATION DE 3 SKATEBOARDS DEVENUS COLLECTOR ET ARBORANT LES PIN-UPS DE L’ILLUSTRE ALAIN ASLAN. APRÈS CE PREMIER COUP RÉUSSI, IL NOUS FALLAIT BIEN LEVER UN PEU PLUS LE VOILE SUR CE PROJET ORIGINAL.

Le projet Boom-art.com initié par l’activiste méridional Dominique Baconnier est une galerie d’art dédiée à la “board culture”. Elle sélectionne ainsi des artistes de talent des années 1970 à nos jours (photographes, artistes peintres, sculpteurs, etc.) et réédite des séries limitées de leurs œuvres sur des supports aussi insolites qu’un skateboard, une planche de surf ou un simple morceau de bois. Boom-art met ainsi en vente des nouveautés tous les mois sur son site ou dans le cadre d’expositions nomades.

Après le succès des planches de skateboard signées Aslan, le site boom–art.com a donc mis en vente quelques tirages exclusifs de photos originales de 2 photographes incontournables dans le milieu du skate, témoins de l’explosion de cette culture insouciante aux USA depuis les années 1970. ✗

.boom-art.com

46•47

KULTORAMA 10-defYak.indd 46

30/01/12 14:26


Lance Smith Skateur depuis les années 1960 et photographe depuis 1970, il est l’auteur de nombreux clichés qui ont écrit l’histoire du skateboard en Californie. En 1975, il devient le photographe “officiel” de la marque Tracker Truck, puis responsable photo de la “National Skateboard Review”. Il a depuis publié ses photos dans de nombreux magazines tels que “Skateboarder”, “Skateboarder World”, “Concrete Wave”, “Surfing Magazine”, etc.

KULTORAMA 10-defYak.indd 47

30/01/12 14:26


The INSOUCIANCE issue

Jim Goodrich Il est ni plus ni moins que l’un des plus importants photographes de skateboard américain. De 1977 à 1986, il a photographié les plus grande, “légendes” du skate en Californie et à travers les USA. Jim a notamment travaillé dans le domaine du skateboard en tant que journaliste et photographe pour “Skateboarder Magazine”. Ancien éditeur en chef de “TransWorld Skateboarding Magazine”, il fut aussi responsable et team manager pour la marque Gull Wing Products.

48•49

KULTORAMA 10-defYak.indd 48

T-shirt imprimé, visuel Sun Of A Beach. ≥

30/01/12 14:26


KULTORAMA 10-defYak.indd 49

30/01/12 14:26


The INSOUCIANCE issue

ABANDONNÉES J. BENNETT FITTS ANCIEN SKATEBOARDER DEVENU PHOTOGRAPHE ET CONTRIBUTEUR AUPRÈS DE PRESTIGIEUX MAGAZINES AMÉRICAINS, J. BENNETT FITTS PRÉSENTE AVEC CETTE SÉRIE, QUI AURAIT PU S’APPELER “MOTEL BLUES”, UNE COLLECTION DE PISCINES DÉCRÉPIES ET VIDES, DESQUELLES IL PARVIENT POURTANT À FAIRE JAILLIR UNE BEAUTÉ POÉTIQUE.

à

Kansas City (Missouri, USA),

le photographe

J. Bennett Fitts

vit

espaces vides pour en faire ressurgir leur beauté esthétique.”

désormais à Pasadena (Californie). Diplomé du Art Center College of Design en août 2003, il a recu en 2004 le 1er prix aux International Photography Awards

Pour cette série “No Lifeguard on Duty”, il a voyagé plus de 20 000  miles

dans la catégorie Fine Art Landscape Photography. Il a commencé sa carrière dans

entre l’Arkansas et la Californie à la recherche de piscines de motel, abandonnées

le milieu du skateboard. De là, sans doute, lui est venu son intérêt pour les lieux

ou en décrépitude, desquelles se dégage un sentiment fort de nostalgie et de

détournés de leur objet.

beauté désuète.

De simples marches d’escaliers ou une courbe peuvent alors prendre une toute autre dimension. “J’ai

toujours été attiré par la photographie de paysages, mais jamais par

l’imagerie héroïque qui peut s’en dégager, dit-il. Je préfère le travail plus subtil

jbennettfitts.com

de photographes comme Lewis Baltz ou Robert Adams, qui puisent dans le calme et le sentiment d’isolement (de désolement même, parfois) que provoquent certains

50•51

KULTORAMA 10-defYak.indd 50

30/01/12 14:26


KULTORAMA 10-defYak.indd 51

30/01/12 14:26


The INSOUCIANCE issue

52•53

KULTORAMA 10-defYak.indd 52

30/01/12 14:26


KULTORAMA 10-defYak.indd 53

30/01/12 14:26


The INSOUCIANCE issue

54•55

KULTORAMA 10-defYak.indd 54

30/01/12 14:26


KULTORAMA 10-defYak.indd 55

30/01/12 14:26


The INSOUCIANCE issue

SOIRÉE LOISIRS ITW LE DUO DE CHOC FORMÉ PAR LES “INFAMOUS” THE ED & VIKTOR, SOUVENT SECONDÉ PAR LEURS “PARTNERS IN CRIME” PIERRE & MME RÉCAMIER, S’INGÉNUE DEPUIS DES LUSTRES À ÉGAYER UN PEU LES NUITS DE LA CITÉ PHOCÉENNE ET SES ALENTOURS À GRANDS COUPS DE BEATS. IL FALLAIT BIEN UN JOUR LEUR RENDRE UN HOMMAGE - DÉGUISÉ, FORCÉMENT - DANS NOS PAGES.

Interview réalisée par Nicolas Grasset

C’est quoi, une Soirée Loisir ? SL. - C’est commencer la nuit en se disant qu’on va rentrer tôt, et forcément, à 11h du matin (le lendemain), on regrette amèrement de n’avoir pas pris ses lunettes de soleil parce que là, franchement... C’est oublier ce qu’il s’est passé pendant quatre heures tout en étant ravi de sa nuit... C’est perdre son téléphone et le retrouver dans la poche de son pote trois jours après... C’est se demander quand est-ce que ces deux zouaves vont se mettre à poil sans jamais l’avouer... C’est prendre du plaisir, mais lequel, ça, ça vous regarde. L’antre des Soirées Loisirs est un club qui se nomme Le Passe Temps, la nuit marseillaise serait-elle futile ? SL. - Absolument pas du tout. La bulle d’air que procure une nuit à se défouler est vitale en vis-à-vis du stress généré par la vie de tous les jours. Mais plus encore, la nuit comme nous la vivons propose un véritable art de vivre, avec ses codes, ses icônes, ses groupes d’amis, son identité en somme. Elle est une véritable alternative culturelle pointue et auto-produite à ce que l’on pourrait appeler la “culture de masse” ou celle “subventionnée”. Elle revendique l’apologie du “do it yourself”, et n’est pas avare de découvertes tant graphiques que musicales mettant ainsi au premier plan la culture moderne.

Nos programmations musicales ainsi que notre parti pris visuel ne se moquent de personne, il suffit de regarder ce qu’il se passe ailleurs, même au-delà de nos frontières, pour le comprendre ; c’est un véritable choix. La nuit marseillaise est surtout accessible, elle déborde d’énergie, elle est souvent à la limite du raisonnable, elle sent le sexe à plein nez, elle rit, elle vit ; on peut se plaindre de tout, mais elle est là et bien vivante. La meilleure façon de passer son temps est encore de le remplir. Comment voyez-vous le futur ? SL. - On n’en a foutrement aucune idée. Nos vies sont tellement dissolues, comme un cri de rage sans raison valable ou un éclat rire sans fin sous LSD, sans avenir, faire, faire, faire et refaire, sinon on se catapulte par la fenêtre direct. Le futur, on s’en balance, il est impossible à gérer, à prévoir. Au mieux, un verre de vin pour chacun, assis confortablement à l’ombre d’un arbre d’une auberge de campagne, les vélos sur le muret, passant commande du plat du jour, regardant les cuisses de cette jeune fille dévoilées par un opportun coup de vent soulevant sa légère robe d’été. Et merde, le futur, c’est maintenant. ✗

Photo © Computer Juice

56•57

KULTORAMA 10-defYak.indd 56

30/01/12 14:26


KULTORAMA 10-defYak.indd 57

30/01/12 14:27


The INSOUCIANCE issue

K U LT E M U S I C 1 3 S É L E C T I O N N É PA R N I C O L A S G R A S S E T

CHAQUE SAISON, KULTE ACCOMPAGNE SES COLLECTIONS D’UNE COMPILATION CD PRÉSENTANT 10 ARTISTES PROCHES DE LA MARQUE. PASSAGE EN REVUE DE LA DERNIÈRE SÉLECTION EN DATE : KULTE MUSIC 13. 1. DATE WITH ELVIS Let me go Une voix possédée sur de l’evil garage pour un label Noir. Date With Elvis s’inspire de Suicide mais compose ses tracks avec le background de quelqu’un qui a connu les dancefloors. Deuxième sortie sur La Dame Noir records, “Let me go” annonce le spectre large et maîtrisé du label.

6. THE SHOES Wastin’ time Magistralement clipé par Yohann Lemoine (aka Wookid), “Wastin’ time” est le nouveau single du duo rémois The Shoes, extrait de leur album “Crack my Bones”. Loin des rythmes tapageurs qui ont fait son succès (notamment live), le groupe se fait ici plus subtil et apaisé.

2. AETHERLONE Not a dance Ce jeune parisien, multi-instrumentiste et ingénieur du son, construit ses compositions autour de guitares hypnotiques et vagabondes, de pianos en suspension et de sons de claviers cabossés, sur lesquels se pose sa voix écorchée. Un folk acide et illuminé, anachronique et cérémonial.

7. BLUNDETO Hercules (dub) Pour annoncer la sortie du 2e volet très inspiré du projet Blundetto initié par le parisien Max Guiguet, le label Heavenly Sweetness nous offre cette version dub d’“Hercules”, une cover d’un classique soul/ funk d’Aaron Neville. Du pur groove, smooth et soulful à souhait.

3. TRISTESSE CONTEMPORAINE I didn’t know (erik omen remix) On retrouve la voix caverneuse, les synthés lourds et sombres, soutenus par une basse ronde caractéristique de ce trio parisien à suivre de près. Ici remixé par l’Australien Erik Omen, sur ce titre ralenti, épuré, original et particulièrement réussi. 4. SCRATCH MASSIVE feat. DANIEL AGUST Paris Plongez tout entier dans cette ballade electro pop sur laquelle Daniel Agust – du groupe Gus Gus – a été invité à poser sa voix par Maud et Sébastien de Scratch Massive. Extrait lumineux de leur nouvel album intitulé “Nuit de rêve” aux ambiances cinématographiques. 5. LES FILLES ET LES GARÇONS Liar tonight Le projet solitaire de Lucas Nedellec annonce son déploiement. Accueilli tout feu tout flamme par la blogosphère en juin dernier, l’inaugural EP éponyme ne laissait présager qu’une belle et heureuse suite. Zébrant une pop synthétique de candeur et d’insouciance, le garçon claque ses pétales 8-bit en toute décomplexion.

58•59

KULTORAMA 10-defYak.indd 58

8. BOT’OX feat. FOREMOST POETS Perfect pair Une sacrée paire en effet ! Le nouvel EP du duo composé de Cosmo Vitelli et Julien Briffaz invite Johnny Dangerous aka Foremost Poets pour la voix. C’est frais, c’est dancefloor, ça donne envie de s’arrêter un instant et de danser, le temps d’oublier tout le reste. 9. BEAR DAMEN Failures and wins (demo) Le Hollandais Bear Damen n’est autre que le fondateur du jeune label NON records. Embarqué en tant que tel dans un voyage spatiotemporel, il défriche les nouveaux territoires de la pop music. Il livre ici une production disco qui semblerait tout droit sortie de la fin des 70’s. 10. BATTANT Old school baby Endeuillé par la mort subite de Joel Dever fin 2011, le groupe londonien Battant vit encore. Leur synth wave reconnaissable portée par la voix claire et profonde de Chloé Raunet, sans compter la production irreprochable signée It’s a Fine Line, s’attaque ici à un classique de Westbam & Nena. Kulte music 13, CD compilation, Kulte unlimited 2012

T-shirt imprimé, visuel Question. ≥

30/01/12 14:27


KULTORAMA 10-defYak.indd 59

30/01/12 14:27


The INSOUCIANCE issue

LES K.O.S. T- S H I R T S & B E A C H B A G S OUTIL PRINCIPAL DE LA COMMUNICATION CHEZ KULTE, LES KULTE ORIGINAL SERIES CRISTALLISENT LES NOMBREUX PARTENARIATS QUE NOUS RÉALISONS AU COURS DE L’ANNÉE AVEC DES MAGAZINES, DES LABELS, DES ARTISTES OU ENCORE DES FESTIVALS. RÉALISÉS PAR LES MEILLEURS GRAPHISTES ET FABRIQUÉS EN SÉRIE TRÈS LIMITÉE, ILS NE SONT GÉNÉRALEMENT PAS COMMERCIALISÉS ET C’EST BIEN EN CELA QU’ILS SONT SI “ORIGINAUX”.

1

2

60•61

KULTORAMA 10-defYak.indd 60

30/01/12 14:27


1 MIDI FESTIVAL

3 FESTIVAL PIGALLE

5 REDISCOVER

2 DOMINO RECORDS

4 I’M A CLICHÉ

6 LA PETITE

festival midi-festival.com

festival festival-pigalle.com

label dominorecordco.fr

label imacliche.com

3

5

4

6

KULTORAMA 10-defYak.indd 61

party myspace.com/rediscover

collectif lapetite.fr

30/01/12 14:27


The INSOUCIANCE issue

LES BONNES ADRESSES BOUTIQUES & DRESSING-ROOMS BOUTIQUES * PARIS - BASTILLE

* MARSEILLE

* MONTPELLIER

Olivier : 01 48 05 68 35

Guillaume : 04 91 33 53 46

Brice : 09 71 55 93 77

* PARIS - LE MARAIS

* AIX-EN-PROVENCE

* LOURMARIN

Arnaud : 01 42 21 05 09

Laurent : 04 42 27 04 67

Marie : 04 90 68 22 14

* LYON

* AVIGNON

* ATHÈNES

Latifa : 04 78 28 08 52

Eddie : 04 90 87 41 55

Napoléon : (0030) 210 33 12 311

* PARIS

* AIX-EN-PROVENCE

* CANNES

50, rue de Caumartin, 9e

20, rue Granet

35 rue Hoche

35, rue de Charonne, 11e

76, rue Vieille-du-Temple, 3e

16, rue Paul-Chenevard, 1er

46 rue Francis-Davso, 1er

32, cours Mirabeau

1 rue Folco-de-Baroncelli

8, rue de la Croix-d’Or

36, rue Henri-de-Savornin

Mitropoleos 40/10563

DRESSING-ROOMS CITADIUM

Standard : 01 55 31 74 00

* MARSEILLE COREZONE

8, rue Montgrand, 6e Paulo : 04 91 33 93 56

* TOULOUSE COREZONE

9, rue du Coq-d’Inde Steph : 05 61 55 04 83

COREZONE

Mathieu : 04 42 09 52 60

MAMATORO

Caro : 04-97-06-30-40

* GRENOBLE

* ST TROPEZ

6, rue Jay

43 rue du Général Allard

COREZONE

Stéphane : 04 76 12 91 92

VE-X GALLERY

Réjane : 04-94-49-35-87

* VALENCE

PEOPLE’S PARADISE

65, avenue Victor-Hugo Standard : 04 75 44 36 40

62•63

KULTORAMA 10-defYak.indd 62

30/01/12 14:27


ARNAUD

OLIVIER

L AT I FA

PARIS - LE MARAIS

PARIS - BASTILLE

LYON

LAURENT

GUILLAUME

EDDIE

AIX-EN-PROVENCE

MARSEILLE

AVIGNON

BRICE

MARIE

NAPOLEON

MONTPELLIER

LOURMARIN

ATHÈNES

KULTORAMA 10-defYak.indd 63

30/01/12 14:27


KULTORAMA 10-defYak.indd 64

30/01/12 14:28


1234couve.indd 2

30/01/12 14:33


1 0

The INSOUCIANCE issue

The INSOUCIANCE issue

kulte.fr

1234couve.indd 1

30/01/12 14:32


Kultorama #10