Page 1


projets d’ecole ATELIER D’ARTISTE Lieu de passage / Reconversion / Patrimoine

Un vert en ville Logements collectif / Semi-collectifs / Dent-creuse

lezperience Etablissement scolaire / Eau & Environnement

verdanson partage Lieu de travail / Atelier partagé / Logements / Nature

CONCOURS JEUX D’OMBRES Pavillon de l’architecture / Construction terre

Sankofa House Logements / Prototype / Construction terre

realisations pise&love Aménagement paysager/ Pisé (terre damné)

ecole bioclimatique Etablissement scolaire / Bioclimatique / Construction terre

festival 4 saisons Pavillon / Scénographie / Parcours / Recyclage

sankofa house Centre communautaire / Construction terre / Chantier école


[ projets

d’ecole ]


ATELIER D’ARTISTE


Sur le thème du passage, le projet d’atelier d’artiste vient répondre à une éventuelle reconversion de l’ancienne abbaye d’Aniane en centre culturel. Une résidence d’artiste est un lieu de passage, pour une installation temporaire, permettant isolement, recherche et création. L’ancien lavoir présent sur le site offre un espace calme et isolé presque impénétrable. L’intervention dans ces ruines pour la reconversion de cet espace se veut simple et vient révéler l’existant.


Directeur d’étude : Emmanuel Nebout Projet de logements collectifs dans le cadre de la license. L’étude et le respect du PLU sont imposés à ce niveau d’études et le site, une dent creuse dans le centre ville de Montpellier est commun aux étudiants du dernier semestre de la license. Le projet est composé de trois barres orientées de manière à bénéficier d’une exposition plein sud. Les deux barres sur rue en R+3 respectent la hauteur de l’existant alors que la barre centrale propose des logements semi-collectifs en duplex avec toiture végétalisée afin de minimiser l’impact en coeur d’îlot. Les appartements se veulent traversants et offrent une loggia au sud alors qu’au nord, un système de “bow window” vient dynamiser la façade et offrir un espace supplémentaire aux usagers. L’intérieur de l’ilôt est doté d’un jardin privatif pour tous les habitants permettant un lieu de loisir et de rencontre commun aux trois barres.


lezperience

COUPE LONGITUDINALE

COUPE TRANSVERSALE

FAcade est

Lycee professionnel- domaine d’etude eau et environnement


Plaques Fermacell sur rails Espace technique OSB [22mm] Ossature BLC 50/360 Bottes de paille [360mm] Agepan DWD et étanchéité à l’eau Espace ventilé + Liteaux verticaux Support d’enduit Enduit Plaques Fermacell sur rails Isolation rigide [80mm] + isolation à l’air Voile béton [250mm] Isolation laine de bois [160mm] Complexe étanchéité Liteaux verticaux 40/75mm Tasseaux 40/75mm Bardage vertical en Châtaigner [20mm]

DETAIL ISOLATION EN PAILLE

Doubles plaques Fermacell Couche résiliente en fibre de bois Dalle porteuse bois KLH [100mm] OSB [22mm] Plénum Plaques Fermacell suspendue

zone inondable

Toiture Bac Acier Liteaux + Contre-liteaux OSB [22mm] Liteaux + Bottes de paille [360 mm] Frein Vapeur Plaques Fermacell doublées suspendues

S’appuyant sur le développement urbain de Montpellier vers la mer, ce projet d’établissement scolaire a pour objectif de dynamiser les bords du Lez (fleuve suivant l’axe Montpellier-Mer) et de promouvoir les métiers liés à l’eau et l’environnement. L’environnement naturel dans lequel s’inscrit le site choisi et sa proximité avec Montpellier favorise un tel programme et participe de l’extension de Montpellier vers la mer. L’aménagement paysager du site offre à la fois un parc permettant de créer un lien entre la ville et le cours d’eau et ainsi que des espaces d’études pour les lycéens suivant les formations dans le domaine de l’eau et de l’environnement. Le choix d’un matériau bio-sourcé tel que la paille raisonne avec l’histoire agricole de la ville mais témoigne avant tout d’une architecture soucieuse de son environnement.


VERDANSON PARTAGE

- montpellier 2040 - PFE

Montpellier 2040 : Verdanson partagé Imaginer la ville de demain c’est anticiper les mutations sociales. Les modes de vie d’aujourd’hui ne seront plus les même demain et ces changements dessinent nos villes futures.


Montpellier 2040 : passerelle entre la vie étudiante et la vie active ? Le sujet d’étude questionne cette transition entre le monde universitaire et celui du travail tout en suivant 4 axes directeurs : -les modes de travailler de demain -la mixité programmatique -la polyvalence/mutualisation fonctionnelle -la redécouverte d’un espace naturel Aujourd’hui, on parle de plus en plus d’économie collaborative phénomène qui tend à se développer à l’aube de Montpellier 2040 et qui s’appuie sur un réseau d’échanges. En 2040, on peut penser que ces espaces collaboratifs seront complétement intégrés à la ville Ce projet de fin d’étude porte un regard nouveau sur un site ne fédérant aujourd’hui, aucune dynamique, et sur le potentiel fédérateur de la ligne 1 du tramway.
 A l’image des Grands Ateliers de Villefontaine le projet se veut être une plateforme de recherche, de partage, d’activités et d’enseignements porteuse de diverses missions telles que l’expérimentation, l’innovations, l’information , la diffusion, la documentation, et le partage de ressources.

[ Il faut passer du partage du monde au monde du partage ]


[ concours ]


jeux d’ombres

En 2012, ACP culture lance un appel à idée international ouvert aux équipes d’architectes et ingénieurs pour la conception d’une extension du musée Boubou Hama de Niamey au Niger. Ce pavillon supplémentaire appelé “pavillon des architectures de terre” se veut un espace d’exposition et de réflexion sur le devenir des architectures traditionnelles nigérienne.


M.A.M.O.T.H répond au sujet du concours avec un bâtiment simple qui serait, à lui seul, outre sa fonction de musée, un objet à contempler et à comprendre. Les volumes intérieurs, où s’inscrit le programme, s’inspirent principalement des techniques constructives locales en terre (adobe, voûtes,…) et cherche à en sublimer l’emploi sous toutes ses formes. A l’extérieur, une seconde peau en panneaux de fibres tressées ainsi qu’une sur-toiture métallique viennent créer une enveloppe protectrice autour d’un volume bâti en terre. L’effet ainsi généré est multiple; d’une part, ces éléments assurent la protection des éléments en terre contre le ruissellement et le rejaillissement des eaux pluviales. D’autre part, ils favorisent une ventilation naturelle permanente et la conservation d’un climat interieur agréable. Les murs maçonnés de terre, à l’ombre, assurent par leur inertie un confort thermique tout au long de l’année. Ces peaux multiples à densité variables créent un jeu d’ambiances et de perceptions des espaces, révélant petit à petit l’intégralité du bâti depuis l’entrée du musée. Projet nommé : 6e place


ANALYSI

sankofa house ORNAMENTAL VALUE

SHADES AREAS

STREET

THATCH ROOF

PLOT SUSTAINABILITY

STREET

ADAPTABILITY

TRADITIONAL ASHANTI ARCHITECTURE

DOUBLE SKIN ROOF

+

PROGRESSIVE HOUSE BY BUILDING BLOCK

COURTYARD HOUSE MODEL

BIOCLIMATIC

STEEP SLOPES

COURTYARD HOUSE

ORNAMENTAL VALUE

SINGLE ENVELOPE

DOUBLE SKIN ROOF HEATING PROTECTION

STRAW AND EARTH EXTERNAL INSULATION

RAIN PROTECTION - RAINWATER RECOVERY

NATURAL VENTILATION FROM COURTYARD

Le Mud Hut Design est un concours international traitant du devenir de l’habitat social en Afrique de l’Ouest. Au Ghana, principalement dans les ruralités, où la précarité des populations devient inquiétante, le besoin en logement est très présent. L’intitulé du concours proposait la conception d’un logement de 80 m2 pour un coût inférieure à 8000 euros


SECTION c-C

SECTION b-B

SANKOFA

22,50

9,00 8,5

19,5

S’inspirer du passé pour aller de l’avant

12,5

2,00 0,00

16,5

9,00 13

24,9

9,1

2,00 0,00

22,5 18,5

9,00 12 2,00 0,00

18,7

5

7,8

M.A.M.O.T.H, s’inspirant des architectures traditionnelles ghanéennes propose la Sankofa House Composée comme une bâtisse sur cour, avec deux entités reliées par des espaces extérieurs couverts, la Sankofa House se veut économique et fonctionnelle. Les ouvrages porteurs sont imaginés en briques de terre, revêtus d’une isolation en terre-paille, elle-même enduite à l’argile. La charpente à forte pente (plus de 60°) est une réécriture des toitures traditionnelles locales. Cette incidence permet de disposer d’une belle hauteur sous plafond en intérieur, captatrice de chaleur et les pluies diluviennes des moussons provoquent moins de dégâts. Projet lauréat


[ REALISATIONS ]


pise & love -

france - 2013

En Avril 2013, l’association M.A.M.OT.H lance un chantier de construction en pisé (terre damée dans un coffrage). Durant 2 semaines, quelques amis, étudiants et voisins se relayent pour construire un mobilier extérieur en terre. Le montant global de l’opération a pu être limité à 1000 euros grâce à l’emploi d’une matière de proximité et gratuite.


Ecole bioclimatique -

maroc - 2014


La Fondation Goodplanet développe depuis quelques années le programme “Ecoles bioclimatiques“. Ce programme consiste à réhabiliter des écoles existantes insalubres ou à aménager de nouvelles infrastructures pensées durables, écologiques, économiques et sociales, favorisant ainsi l’émergence de dynamiques locales autour du thème de la protection de l’environnement. L’emploi systématique des ressources disponibles et de matériaux naturels traduit une volonté d’intégrer le bâtiment à son environnement. La Maternelle d’Aknaibich est le fruit d’une première collaboration entre les architectes français du collectif M.A.M.O.T.H. et l’association belge BC architects & studies. Le projet se formalise donc autour d’un petit bâtiment, une maternelle pouvant accueillir les enfants de 3 à 6 ans du village, construit avec des matériaux locaux et grâce à des techniques traditionnelles aujourd’hui presques oubliées. + d’infos: h t t p : // i s s u u . c o m / b c - a s / docs/preschoolofaknaibich_ mediumres


FESTIVAL 4 SAISON -

france - 2014


Pour l’édition printanière 2014 du festival 4 saisons l’association M.A.M.O.T.H et l’atelier WITH proposent une déambulation marquée de quelques repères discrets, presque incitant le passant à se perdre dans le village et à le découvrir au travers d’une promenade volontairement laissée libre. Des cagettes, symbole de l’activité maraîchère de la région, constituent le pavillon à l’entré du festival. L’installation ephémère a été assemblée avec une participation collective, puis les cagettes ont été restituées aux maraîchers locaux


sankofa house

- Ghana - 2015 Le projet de la Sankofa House par M.A.M.O.T.H, lauréat de la Mud Hut Design Competition organisé par la NKA fondation, consiste à redécouvrir les qualités l’architecture en terre crue et des constructions vernaculaires ghanéennes. Le design contemporain de la Sankofa House est inspiré des constructions traditionnelles Ashantis, architecture à la fois culturelle et adaptée au climat tropical ghanéen. Les toitures très pentues offre une surface minimale d’exposition au fort ensoleillement et à la chaleur. Les soubassements très marqués préviennent des infiltrations d’eau. Les typologies de maisons sur cour permettent une ventilation naturelles des bâtiments et offrent des espaces extérieurs protégés indispensables à la vie quotidienne d’une famille au Ghana.

L’architecture vernaculaire est, par son essence même, contextuelle. Elle répond toujours aux besoins et désirs de la population concernée de la manière la plus pragmatique qui soit. Cette architecture n’est pas figée, elle s’enrichie au fil du temps, soit par de nouveaux apports technologiques soit par l’expression de nouvelles priorités.


Portfolio 2016  
Portfolio 2016  
Advertisement