Issuu on Google+

A l'heure des chiens

par Laurianne Wirig Chapitre 1

Le parc

Jessica, un labrador noir, était au parc. Il y avait 6 chiens et 6 maîtres.

Le parc était très beau et énorme. Dans

le

parc

pour

chiens,

il

y

toboggan, 2 balançoires, 3 toilettes,

avait

1

4 grands bancs, 5 pataugeoires et à côté du parc il y avait la voie ferrée. Chapitre 2

le cadavre

Bobby, un bulldog noir et son maître partirent du parc et quelques minutes après on entendit des cris horribles.

Bobby revint en courant et en criant à l'aide !


– Que

se passe t-il Bobby ? questionna

Jessica.

– Mon maître, vite ! dit Bobby éssouflé. – Quoi ton maître ? questionna Jessica. – Il est mort ! cria Bobby.

– Où ça ? demanda Jessica.

– De l'autre côté de la voie ferrée, répondit

Bobby.

Il allèrent là où Bobby les conduisirent. Chapitre 3

L'inspection

Jessica inspecta le corps du maître de Bobby.

Elle remarqua des traces de crocs sur le cou de la victime et

des traces de pattes tout autour du corps du maître de Bobby.

Chapitre 4

Les suspects


Jessica suspecta tout de suite les autres chiens

du parc puisque Bobby avait prévenu tout le monde de la mort de son maître. Il s'agissait

de Grizou un griffon gris clair âgé de 4 ans,

Prince un berger allemand brun clair et foncé âgé de 6 ans, Chipie un cocker noir âgé de 7

ans, de Gipps un colley brun foncé âgé de 8 ans et de Dick un saint-bernard blanc âgé de 9 ans.

Chapitre 5

Le coupable

Jessica retourna sur les lieux du crime et elle trouva des poils de chien de couleur noire sur

la veste de la victime qui devaient appartenir

au meurtrier. Elle observa le comportement des suspects un par un, leur posa pleins de questions pour faire avancer l' enquête.

Suivant les indices trouvés sur le lieu du crime,


elle suspecta Chipie, mais Bobby aussi à cause de leurs poils noirs.

Pour avancer l' enquête, elle retourna sur les lieux du crime et découvrit que les traces de pattes avaient un coussinet plus grand que les

autres. Elle examina les pattes de Chipie et Bobby.

Elle annonça qu'elle avait trouvé le coupable.

-Bobby, c'est toi qui a tué ton maître. Tes coussinets

ont

la

même

forme

que

les

empreintes de pattes laissés près de ton maître

et je veux savoir la raison de ton acte ? questionna Jessica.

-J'avoue c'est moi qui ait tué mon maître car

il me maltraitait, donc pour avoir ma paix et ne plus souffrir je l'ai tué à coup de crocs dans

son cou pour qu'il souffre comme moi j'ai souffert de sa maltraitance, répondit Bobby.

Mais Bobby était secrètement amoureux de Jessica.


-Jessica je.... je suis amoureux de toi ! déclara Bobby. Je n'ai jamais pu te le dire car mon

maître me gardait trop souvent enfermé ou en laisse.

-Moi aussi ! dit Jessica. Il sortirent ensemble.

FIN

Laurianne Wirig


Romanpolicier laurianne