Issuu on Google+

EDITION 2/2010

MOTION LE MAGAZINE CLIENTS DU GROUPE SCHLEIFRING

Les processus sous toutes les coutures Comment le Groupe SCHLEIFRING optimise l’utilisation des ressources et crée de la valeur pour ses clients

ˇ EN VISITE : production mondiale de machines chez WALTER à Kurim BIEN STRUCTUREE : la nouvelle direction du Groupe SCHLEIFRING SPECIAL PAYS : le Groupe SCHLEIFRING au Japon


RECTIFICATION DE PROFILS AVEC WINTERTHUR: LA PASSION DE LA PRÉCISION

France Winterthur Technologie (France) Sarl 31, Rue des jardins 68000 Colmar Tél.: +33 (0)389 24 01 31 Fax: +33 (0)389 24 07 26 wtf.commercial@winterthurtechnology.com

Suisse Winterthur Schleiftechnik AG Oberer Deutweg 4 8411 Winterthur Tél.: +41 (0)52 234 41 41 Fax: +41 (0)52 232 51 01 wst@winterthurtechnology.com

Allemagne Winterthur Technology GmbH Hundsschleestrasse 10 72766 Reutlingen Tél.: +49 (0)7121 93 24 0 Fax: +49 (0)7121 93 24 24 de.info@winterthurtechnology.com

Allemagne WENDT GmbH Fritz-Wendt-Strasse 1 40670 Meerbusch Tél.: +49 (0)2159 671 0 Fax: +49 (0)2159 806 24 sales@wgmbh.wendtgroup.com

Autriche Rappold Winterthur Technologie GmbH St. Magdalenerstrasse 85 9500 Villach Tél.: +43 (0)42 42 41 811 0 Fax: +43 (0)42 42 41 811 701 office@rappold-winterthur.at

Suède SlipNaxos AB Folksparksv. 31 59383 Västervik Tél.: +46 (0)490 843 00 Fax: +46 (0)490 146 00 support@slipnaxos.se

Royaume-Uni Winterthur Technology UK Ltd. 2 Oakham Drive Parkwood Industrial Estate Sheffield S3 9QX Tél.: +44 (0)114 275 42 11 Fax: +44 (0)114 275 41 32 info@winterthurtechnology.co.uk

États-Unis Winterthur Wendt USA Inc. 10 Viking Road Webster MA 01570 Tél.: +1 (508) 949 10 61 Fax: +1 (508) 949 20 86 info@winterthurusa.net

www.winterthurtechnology.com


EDITORIAL

La rentabilité avant tout Chères lectrices, chers lecteurs, En production, rationaliser les coûts et gagner du temps sont essentiels pour réussir dans le contexte actuel de concurrence globale. L’important est de considérer la chaîne de création de valeur dans sa globalité. Souvent, les programmes d’optimisation ne prennent pas en compte toutes les étapes du processus de fabrication, certains aspects sont négligés, menant inéluctablement à des solutions insatisfaisantes. Lorsqu’il s’agit d’améliorer votre compétitivité et votre création de valeur, le Groupe SCHLEIFRING est votre partenaire. Avec notre savoir-faire dans le calcul de rentabilité des processus de fabrication, nous pouvons vous apporter notre soutien et vous proposer, grâce à nos technologies, des solutions performantes pour l’ensemble du processus. Ceci vous permettra d’exécuter vos commandes plus rapidement, en optimisant à la fois les coûts et la qualité. Notre savoir-faire en matière de production garantit la qualité de nos produits et la fiabilité de nos process. C’est ce que nous vous présentons dans ce magazine MOTION, en prenant l’exemple des usines de Thoune et de Kurim. La gestion de la qualité va bien au-delà de nos ateliers, mais commence dès la vente pour se poursuivre avec le service après-vente. Nos techniciens, d’excellente qualification, interviennent dans le monde entier et sont rapidement sur site en cas de besoin. Grâce à des programmes comme la SERVICE ACADEMY, notre réseau international dispose d’un degré de performance élevé que nous développons continuellement. En tant que fournisseur majeur de solutions pour l’usi-

Bien cordialement,

nage dur de précision, nous investissons dans l’avenir. Indépendamment des fluctuations conjoncturelles, nous renforçons nos travaux de recherche et développement et œuvrons en fonction de vos besoins, afin de pouvoir vous aider de la meilleure façon qui soit, aujourd’hui et demain.

Stephan Nell Membre du comité exécutif de

Je vous souhaite une agréable lecture.

SCHLEIFRING

MOTION 02/10

3


SOMMAIRE

4

MOTION 02/10


SOMMAIRE

AC TUALITÉS 06

22

Spécial pays : le Japon Ce pays asiatique compte parmi les

Informations actuelles

principaux marchés pour les recti-

ARTICLE COUVERTURE

fieuses. Le Groupe SCHLEIFRING y

08

est présent depuis longtemps

Utilisation optimale des ressources Le coût global d’une machine est souvent sous-estimé. Grâce à un modèle de calcul

MOTIONS & MORE

élaboré, le Groupe SCHLEIFRING peut

14

analyser avec précision la rentabilité

Production en images Naissance d’une machine

des rectifieuses 25

ReMOTION

TOOLS & TECH NOLOGY

GrindTec 2010 ; exposés spécialisés

20

des experts SCHLEIFRING

Main dans la main avec WALTER Bauer, fabricant d’outils de précision coopère avec WALTER depuis 30 ans

26

Précision ultime

16

Weidmüller Interface fabrique ses outils sur des machines BLOHM

28

Rectification intérieure La puissance d’une technologie et d’un réseau de distribution hors pair

32

Université Tongji de Shanghai Le Groupe SCHLEIFRING dirige un laboratoire de rectification avec cette grande école

37

Productivité accrue Nouveau logiciel chez BLOHM JUNG

38

Rectification de pièces volumineuses Les machines MÄGERLE utilisées chez les clients chinois 30

40

43

Comme un poisson dans l’eau

Reportage

Le salarié d’UGT, Pat Corrigan, est un

Un jour chez WALTER à Kurim ˇ

plongeur passionné

News to use

34

Conseils pratiques pour votre production

SERVICE ACADEMY Le programme STUDER garantit une qualité de service globale

MARCH ÉS & TE N DAN CES 16

Changement au niveau de la direction

36

Promotion de la relève

A propos de la nouvelle orientation

Elèves et étudiants chez

stratégique du Groupe SCHLEIFRING

BLOHM JUNG

MENTIONS LEGALES Editeur : Körber Schleifring GmbH, Hamburg Rédacteur en chef : Peter Lütjens Réalisation : JDB MEDIA GmbH, Schanzenstraße 70, 20357 Hamburg, Allemagne Direction de projet : Jan Hawerkamp Direction artistique : Claudia Schiersch Rédaction : Marc-Oliver Prier (dir.), Lutz Günther, Oliver Haastert, Kerstin Hebeler, Ira Schroers Conception graphique : Steffi Pfl ugbeil (dir.), Andreas Bahnsen Edition d‘images: Julia Poppe (dir.), Nina Weinhardt Relecture et traductions : SKH SprachKontor Hamburg GmbH Photos : A1 Pix (1), action press (1), Agentur Focus/Jan Oelker (1), Alexander Kovar (11), Bildagentur Huber (1), Corbis (2), dpa (1), eyevine (1), F1 Online (2), iStockphoto (3), Ullstein Bild (2), VISUM (1) Litho : Fire Dept. GmbH, Hamburg Impression : NEEF + STUMME premium printing GmbH & Co. KG, Wittingen

MOTION 02/10

5


AC TUALITÉS

S C H AU D T M I K R O S A

Doublé gagnant

E

n dépit de fortes fluctuations conjoncturelles, les rectifieuses cylindriques SCHAUDT MIKROSA ont permis

d’augmenter en Chine les ventes des machines CamGrind S et CamGrind L de plus de 50 pour cent ces derniers 18 mois. « Il y a deux bonnes raisons pour notre succès en République populaire », explique Michael Uhl, directeur des ventes chez SCHAUDT MIKROSA en Asie. « Les besoins en machines-outils ont continué à croître fortement et, grâce à notre équipe des ventes qui s’est agrandie, nous avons pu répondre rapidement CamGrind S : 50 pour cent d’augmentation des ventes en République populaire

et avec flexibilité aux demandes de nos clients. » On trouve les machines SCHAUDT dans les ateliers d’entreprises renommées qui les utilisent, entre autres, pour la fabrication de rouleaux d’imprimerie, d’essieux de trains, d’arbres de transmission pour les éoliennes, d’arbres à cames, ainsi que de pièces pour l’aéronautique et l’aérospatiale. L’un des clients majeurs de SCHAUDT MIKROSA sur le marché chinois est un fabricant d’arbres à cames. Après l’achat de cinq CamGrind L avec SpeedLoad (voir p. 43) en 2009, dix autres machines du même type sont à présent en commande. Elles seront livrées sur Bestseller : la CamGrind L est très demandée en Chine

différents sites dans les deux à trois ans à venir. irina.hafner@schaudtmikrosa.com

STUDER

Nouveau système de manipulation

L

es pièces peuvent être usinées sur la plate-forme de production STUDER S22 au moyen de différentes technologies,

comme la rectification cylindrique conventionnelle, la rectification de formes et de filets, les applications hautes performances avec de larges meules ou la rectification à grande vitesse (HSG). STUDER a développé pour la S22 un système de manipulation intégré, l’ecoLoad. Il peut être utilisé pour des pièces dont le diamètre atteint 50 mm et la longueur 250 mm. Le système séduit par sa qualité, sa rentabilité, sa construction compacte et sa facilité d’utilisation. Par exemple, la program-

Utilisation facile, qualité élevée : grâce à ecoLoad, la STUDER S22 peut usiner des pièces larges au moyen de diverses technologies

mation intégrée dans l’unité de commande de la rectifieuse garantit une mise à disposition rapide et conviviale des pro-

système dont l’interface clairement définie entre le système

grammes. Les positions de la pièce sont détectées en mode

de manipulation intégré (barre et chariot) et la périphérie de

teach-in, ce qui permet de courts temps de préparation.

la pièce permet aux clients de compléter leurs propres appastefan.gubler@studer.com reils périphériques.

STUDER ecoLoad est adapté à tous les lubrifiants. C’est un

6

MOTION 02/10


E WAG L A S E R L I N E

La technologie de demain

A

vec l’évolution de l’usinage laser des pièces en matériaux

ultra dur, EWAG a réussi un formidable saut technologique. L’usinage tridimensionnel de ces matériaux en un seul serrage ouvre de nouvel-

LASER LINE : présentation lors des journées portes ouvertes EWAG « Demo-Days »

les dimensions. Pour la première fois, il est possible d’usiner simultanément les lames et les brise-copeaux sur le même équipement et avec une qualité finale élevée. Le bénéfice supplémentaire en termes de qualité, de précision et de productivité élève le niveau à un seuil jamais atteint. La LASER LINE est le dernier développement d’EWAG, présenté pour la première fois, devant 120 invités en juin dernier, à l’occasion des journées portes ouvertes « Demo-Days ». thomas.fischer@ewag.com

Progrès énorme : la nouvelle LASER LINE d’EWAG

M O D I F I C AT I O N S M A C H I N E S

Bien équipée pour de nouvelles tâches

L

es profils d’exigences des rectifieuses changent souvent plus rapidement qu’on

d’études qui, dans le cadre d’une éva-

le pense : lorsque, par exemple, un client élargit sa gamme de pièces, la pa-

luation technologique, examine ensuite

lette des fonctions est enrichie ou bien la machine doit être mise à niveau. STUDER

si ceci est réalisable et quelles pièces

peut alors proposer des solutions personnalisées de modifications des machines.

et/ou travaux sont nécessaires. Ensuite

Des techniciens SAV qualifiés (voir p. 34) vérifient dans un premier temps si la

nous faisons parvenir au client tous les

machine doit être

éléments nécessaires et modifions la

emmenée à l’usine

machine en conséquence », explique

STUDER ou si la mo-

Gerhard Mühlemann, responsable des

dification peut être

pièces détachées au sein du service

effectuée directe-

après-vente. « Après la modification, la

ment chez le client.

machine est alors prête pour ses nou-

« Sur place, le tech-

velles tâches de fabrication. » Dans la

nicien SAV peut réa-

même optique, on utilise souvent une

liser l’inventaire des

modification et/ou un rétrofit lors d’une

nouvelles fonctions

révision complète ou partielle (voir p.

que la machine doit

35), ce après quoi les machines sont de

pouvoir exécuter.

nouveau à l’état neuf. gerhard.muehlemann@studer.com

Exemple de modifi cation : le schéma montre une modifi cation de la confi guration de la poupée porte-meule, lors d’une remise en état complète à l’usine du constructeur

C’est notre bureau

MOTION 02/10

7


ARTICLE COUVERTURE

D ES RESSOURCES PERFORMANT ES

Maîtrise totale Eviter tout ce qui ne produit pas de valeur ajoutée : lorsque l’on décide d’acheter une nouvelle machine-outil, cela peut valoir la peine de jeter un coup d’œil au-delà du process.

Jusqu’au plus petit détail : de nombreuses mesures font croître la rentabilité des rectifieuses

8

MOTION 02/10


P

lus de flexibilité et d’adaptation – voilà les exigences du marché. Ce

n’est qu’avec une approche systématique que les entreprises de production améliorent les performances, les coûts et les taux de rebuts. Lorsqu’il s’agit d’acquérir une nouvelle installation de production, des mots-clés comme fabrication en flux tendu, production optimisée, analyse de la valeur, etc. restent en suspens. Et pourtant, au moment de choisir la machine-outil, l’enjeu est de taille. Même une étude des coûts relative à l’entretien et la maintenance, la

Vue d’ensemble sur les processus : à long terme, les machines multifonctions représentent la meilleure alternative

fiabilité et la précision, ainsi que la consommation d’énergie, de liquide de

„ optimisation des temps d’usinage

refroidissement et d’outils, n’est pas

„ réduction des temps de changement d’outils, de réglage et d’immobilisation

suffisante. Les coûts de production et la

„ diminution du pourcentage d’erreurs

période d’amortissement d’une machi-

„ réduction des frais de transport

ne-outil dépendent d’autres éléments.

„ fabrication avec faible encombrement

On pourrait en citer quelques-uns :

„ réduction des frais de personnel

„ Réduction de la chaîne de processus

„ diminution du nombre d’interfaces

et des temps de passage

„ réduction des dépenses administratives

` Les processus sous toutes les coutures Il s’agit donc d’éviter l’utilisation de ressources ne produisant pas de valeur. STUDER a développé un modèle permettant d’évaluer la rentabilité des machines-outils en tenant compte des conditions secondaires (voir graphique p. 10). Ce dernier permet aux utilisateurs de calculer rapidement la période d’amortissement d’une acquisition et d’asseoir les décisions d’investissement sur une base solide. « Lorsqu’il s’agit d’acheter une nouvelle rectifieuse, les utilisateurs ne font souvent que comparer le prix, les temps de cycle et la qualité de rectifi cation de l’ancienne machine avec ceux de la nouvelle », explique Antonio Bottazzo, directeur commercial chez STUDER. « En généSolution idéale : analyser les processus de rectification et déterminer la meilleure solution pour le client

ral, le processus de rectifi cation n’est que l’une des nombreuses étapes de l’usinage. » C’est pour cela que les experts suisses analysent, avec le client, l’ensemble du processus et cherchent la solution idéale. Ainsi, même si elles semblent surqualifiées, les machines multifonctions, assez coûteuses, sédui-

MOTION 02/10

9


ARTICLE COUVERTURE

Processus de rectifi cation maîtrisé : qui garde un œil sur les coûts de son processus obtient les meilleurs résultats possibles

sent sur le long terme. Elles permettent

machines sont généralement plus anciennes et donc amorties. Mais de nombreu-

de raccourcir la chaîne du processus et

ses entreprises oublient de prendre en compte les éléments suivants dans leur

peuvent, de surcroît, répondre aux exi-

réflexion sur les coûts : chaque machine a besoin d’un certain espace, consomme

gences de fabrication. Les pièces com-

de l’énergie et doit être entretenue. Chaque changement d’outil, alignement et

plexes sont normalement usinées en

stockage intermédiaire de la pièce prend du temps et est une source potentielle

plusieurs étapes sur de plusieurs ma-

d’erreurs – et pendant ce temps il n’y aucune création de valeur. Au contraire, les

chines. Ceci est sans doute financière-

dépenses administratives et de personnel sont élevées. En creusant, on s’aperçoit

ment rentable, dans la mesure où les

que le temps d’usinage pur est minime face au temps de passage (voir l’exemple

COUTS A LA PIÈCE : DE NOMBREUX FACTEURS ONT UNE INFLUENCE SUR LA RENTABILITE Investissement/valeur résiduelle Durée de vie Entrée

Encombrement

Amortissements Mise à disposition syst. de fabrication

Coût du capital Coûts des locaux

Frais espace nécessaire

Maintenance Efficacité totale de l’installation Besoins en consommables Personnel Temps de préparation

Heures de travail Utilisation à pleine charge

Coûts salariaux

Temps

Coûts disponibilité du personnel

Coûts opérateur MC

Temps d’occupation par pièce

Grandeur des lots

Coûts ajusteur

Modification de la forme

Temps de préparation moyen d’exploitation

Coûts par pièce à usiner

Temps principal Temps de cycle

Nombre de pièces par cycle Degré de maturité

Consommables énergie/ air/lubrifiant

Consommables

Modification de la forme Temps secondaires

Coûts disponibilité du système

Durée fonct. syst. fabrication

Coûts liés aux outils

Coûts d’outillage par pièce

Temps de travail par pièce

Pièces à usiner Taux de rebut

Coûts des rebuts Rebut

Le temps de cycle et l’investissement ne sont que deux des nombreux paramètres déterminant le coût d’une pièce.

10

MOTION 02/10


FABRICATION PERFORMANTE DE NOYAUX DE MOULES

du noyau de moule). Si, lors du nouvel achat, on ne considère pas juste la machine, c.-à.-d. uniquement le processus de rectifi cation devant être remplacé, mais toutes les étapes d’usinage en

4 min.

2 min. 2 jours

2 min. 2,5 jours

1 min.

3 min.

Poste 6 : Retouche manuelle

Machine 5 : Erosion

Machine 4 : Fraisage des rainures

Machine 3 : Tournage dur

C1

Machine 2 : Rectification cylindrique

Une pour tout : la STUDER S242 usine entièrement les noyaux de moules, en un seul serrage

Temps de réglage Temps d’immobilisation

Machine 1 : Rectification de cônes

Coûts

Temps d’usinage

2 min. 1,5 jours

1 jour

Temps d’usinage env. 14 minutes

1 jour

Temps d’immobilisation env. 8 jours Temps de passage

T1

L’exemple montre comment des temps de passage d’environ huit jours ont pu être réduits de façon draconienne au temps d’usinage net de 14 minutes.

amont, et éventuellement en aval, cela pourrait représenter un progrès pour la rentabilité de toute la chaîne. A l’aide

mine les temps d’immobilisation, réduit les frais de transport et permet de pro-

du programme spécifique de calcul de

duire jusqu’à 50 pour cent en plus. « Bien entendu, la S242, comparée aux recti-

rentabilité, les clients de SCHLEIFRING

fieuses cylindriques CNC conventionnelles, est onéreuse », commente Antonio

peuvent comparer les coûts de leur pro-

Bottazzo. « Mais elle s’amortit plus rapidement qu’on ne le pense car elle diminue

cessus d’usinage actuel avec ceux d’un

les coûts par pièce de façon draconienne. » L’usinage complet du noyau de moule

usinage complet. Le programme met

réduit les temps de passage de huit jours à un temps d’usinage net d’environ 14

pour cela en rapport les coûts et béné-

minutes (voir schéma ci-dessus). Ce qui diminue les coûts rapportés à l’unité de

fices de la machine dans l’hypothèse

production de près de moitié. La période d’amortissement de la machine est infé-

d’un investissement unique. Le gain sur

rieure à 4 ans ; les clients peuvent être livrés plus rapidement avec des produits

les coûts est évalué par la comparaison

de meilleure qualité. Grâce à l’automatisation, d’autres coûts indirects peuvent être

des coûts d’usinage de la pièce.

éliminés et la rentabilité de la S242 encore améliorée.

` Usinage individuel de noyaux de moules Exemple des noyaux de moules : Ces pièces sont fabriquées de façon conventionnelle sur six machines en six étapes : rectification de cônes, rectification cylindrique, tournage dur, fraisage des rainures, érosion des poches sur la face et lamage plan manuel après le tournage dur. Le temps passé, les frais de personnel et de transport sont considérables. Des erreurs peuvent s’immiscer à chaque nouvelle opération de serrage et de réglage. L’usinage complet des pièces sur une machine, en un seul serrage, est préférable, plus précis et sans risque d’erreur. Le centre d’usinage dur de précision STUDER S242, flexible, permet de réaliser entièrement les noyaux de moules. Le nouveau processus éli-

Rapidement amortie : la S242 permet une augmentation de la productivité allant jusqu’à 50 pour cent

MOTION 02/10

11


ARTICLE COUVERTURE

Double fonction : le diélectrique sert d’isolant et de liquide d’arrosage

Flexible et efficace : l’HELITRONIC DIAMOND

` Une polyvalence convaincante

outils de perçage/fraisage, fournit toujours l’outil le mieux adapté pour toutes les

Les sous-traitants, et particulièrement

opérations d’usinage nécessaires. Chez PCI, grâce à l’usinage complet, les temps

ceux de l’industrie aéronautique et éner-

d’immobilisation, de changement d’outils et de préparation ont disparu. La durée de

gétique, sont quotidiennement confron-

production des pales de turbines a pu être réduite de 75 pour cent avec, en même

tés à de nouveaux défis : réponse sur

temps, une meilleure qualité du produit.

mesure aux demandes des clients, production en flux tendu et matières premiè-

` D’une pierre deux coups

res de haute qualité comme l’Inconel. Ici

Parfois, derrière la décision d’acheter une machine-outil se cache le souhait de se

aussi, l’usinage combiné sur une seule

lancer sur un nouveau marché, comme la fabrication de fraises et forets en maté-

machine est une solution économique.

riaux ultra durs. Il s’agit ici de sélectionner une machine économique mais aussi

Precision Components International

de trouver un compromis, en termes de flexibilité, grâce auquel les machines

(PCI), client nord américain de BLOHM

pourraient également tourner à pleine capacité pour des tâches traditionnelles.

JUNG, utilise la BLOHM PROFIMAT MC

L’HELITRONIC POWER DIAMOND de WALTER est un exemple d’une parfaite re-

607 dans la production de pales de turbi-

conversion à l’usinage PCD. La machine CNC à cinq axes, avec changeur automa-

nes pour les opérations de contournage, de perçage, d’alésage, d’ébavurage et de rectification en un seul serrage. La rectifieuse universelle de profils CNC, à cinq axes, équipée d’un changeur d’outils automatique pour jusqu’à 24 meules et Réduction des temps de production : des pièces pour l’industrie des turbines

Solution de fabrication économique : usinage combiné sur la BLOHM PROFIMAT MC 607 chez PCI

12

MOTION 02/10


tique d’électrodes et de meules, maîtrise les opérations de rectification et d’érosion en un seul serrage d’outil. Le corps de base en métal dur de l’outil est tout d’abord rectifié avant l’ébauche et la finition des inserts ou baguettes PCD, frittés par un procédé d’érosion en quatre étapes. Le concept « deux-en-un » permet de supprimer les temps de changement d’outils, d’immobilisation et de préparation. Et si la charge de travail en outils PCD devait un jour être moins élevée, l’HELITRONIC POWER DIAMOND est une affûteuse tout à fait à la hauteur. Le diélectrique, qui fait office d’isolant pendant l’opération d’érosion, sert ensuite de réfrigérant lubrifiant pendant la rectification.

Le plus décisif: le serrage...

Eprouvée et stable : la construction mécanique du Groupe SCHLEIFRING a beaucoup à offrir

` Conclusion De la longévité du système – assurée par une construction mécanique éprouvée et stable, ainsi qu’un SAV rapide et qualifié – aux temps de préparation rapides (aide technolo-

Des domaines d‘applications exceptionnelles nécessitent des méthodes exceptionnelles de résolution des problèmes. A cause de leur caractère spécifique, beaucoup de pièces à usiner ne se laissent pas serrer de manière optimale. Nous sommes développeurs des outils de serrage spéciaux parfaitement adaptés.

FORKARDT SCHWEIZ GMBH Industriestrasse 3, CH-8307 Effretikon Tel. +41 52 355 31 31, info-ch@forkardt.com an ITW Workholding Company

gique avec StuderTech ou usinage virtuel avec WALTER ToolStudio), en passant par un encombrement réduit grâce à des machines compactes, le Groupe SCHLEIFRING a beaucoup à offrir, même lorsqu’il s’agit d’optimiser les facteurs déterminant les coûts. D’autant plus que les machines du Groupe SCHLEIFRING aident les utilisateurs à livrer une meilleure qualité à leurs clients – plus rapidement et à des prix plus avantageux – et, par conséquent, à mieux se positionner sur le marché. « Celui qui opte pour l’une de nos machines choisit une solution révolutionnaire d’un point de vue technique et absolument rentable », affirme Antonio Bottazzo. W W W.FORK ARDT.CH La plus haute qualité et précision dans le micron.


MOTIONS & MORE

EN I M AG E S

Une machine voit le jour 1) Bâtis de la machine Le bâti de la machine GRANITAN®, breveté par STUDER et en continuel développement, est la base de toutes les machines de l’entreprise basée à Thoune

Qu’est ce qui fait qu’une STUDER devient une telle machine de pointe ? Un regard dans l’atelier de montage du fabricant de rectifieuses, sis à Thoune, permet de répondre à cette question.

D

6) Assemblage définitif Dans le hall d’assemblage définitif de STUDER, les salariés montent plus de 600 nouvelles rectifieuses par an. Une logistique très étudiée assure de courts temps de passage

errière chaque machine STUDER se cache un concept élaboré. Après

des investissements dans une nouvelle infrastructure et la transition vers un montage à la chaîne compact et performant, les temps de passage ont été fortement réduits ces dernières années. STUDER maîtrise toutes les étapes importantes de la construction d’une machine et, grâce aux développements incessants de l’entreprise, les composants fondamentaux, comme l’électrobroche, la poupée porte-pièce ou la contre-poupée, sont fabriqués en interne. Le bâti de la machine vient de la fonderie GRANITAN® intégrée à la société et le logiciel d’utilisation intuitive est un développement maison. De nombreux logiciels garantissent une manipulation conviviale. Plusieurs contrôles qualité assurent une fonctionnalité optimale de la machine. Avant la livraison, les experts effectuent des tests pour vérifier que le produit répond aux exigences de l’acheteur et en consignent les résultats. Ce n’est qu’après ces étapes que l’une des 600 machines produites par an quitte

7) Logiciel

l’usine pour rejoindre son client.

Installation du logiciel STUDER : des outils comme StuderGRIND, StuderTechnology, StuderProfil et StuderFormHSM permettent de garantir une utilisation optimale de la machine

AUTRES INFORMATIONS + + + w w w. s t u d e r. c o m + + + p e t e r. d a e h l e r @ s t u d e r. c o m + + +

14

MOTION 02/10


2) Fabrication Le carter de la poupée porte-pièce est réalisé dans l’atelier de fabrication STUDER sur les différents centres d’usinage reliés entre eux. Le système à palettes automatique garantit une grande flexibilité

3) Rectification plane La rectification plane des coulisses longitudinales s’effectue sur des rectifieuses planes de précision MÄGERLE, société du même Groupe

5) Assemblage de modules La poupée porte-pièce, également une spécialité de STUDER, est montée dans la section « Assemblage de modules »

4) Montage de broches La fabrication des électrobroches est une compétence-clé de STUDER

8) Rectification test Chaque machine est examinée sous toutes les coutures avant qu’elle ne quitte l’usine STUDER

9) Transporteur La machine est finie. Un autre client peut se réjouir de la livraison de sa nouvelle STUDER

MOTION 02/10

15


MARCHÉS & TE N DANCES

De bonnes conditions de départ : rallier les forces, passer à la vitesse supérieure et atteindre les objectifs

L E G R O U P E S C H L E I F R I N G R EN F O R C E S E S D O M A I N E S D ’A C T I V I T E S T E C H N O L O G I Q U E S

Ensemble, c’est plus facile !

Peu d’autres branches ont été aussi touchées par la crise économique mondiale que l’industrie de la machine-outil. Le Groupe SCHLEIFRING a mis cette époque difficile à profit pour passer les stratégies, structures, procédés et produits au banc d’essai – tout en gardant un regard sur le client et ses besoins. MOTION s’est entretenu de cette réorientation stratégique avec la nouvelle direction du Groupe SCHLEIFRING.

L

e cœur de cette transformation est le regroupement des secteurs d’ac-

tivités technologiques « rectifi cation plane et de profils » avec les marques

SCHAUDT et MIKROSA sous leur direction respective. Ceci permet de répondre

JUNG, MÄGERLE et BLOHM, « rectifi -

aux besoins spécifiques des clients avec la meilleure solution possible. Toutes

cation d’outils » avec les marques

les marques au sein des secteurs d’activités technologiques subsistent. Pour

WALTER et EWAG et « rectifi cation cy-

Richard Bauer, président-directeur de Körber Schleifring GmbH, les avantages

lindrique » avec les marques STUDER,

de cette nouvelle organisation sont très clairs : « Nous avons des responsabilités

16

MOTION 02/10


Gagner de nouveaux marchés : coup d’œil sur le montage des machines chez KÖRBER SCHLEIFRING MACHINERY à Shanghai

est de réintégrer rapidement dans les différentes entreprises l’activité de service, jusqu’ici détachée dans une société distincte. « Dans le cas du SAV, les rapports avec les clients sont très importants, tout comme la rapidité et la flexibilité. La proximité avec les entreprises est indispensable », explique Stephan Nell. Le responsable du secteur d’activité technologique « Rectifi cation cylindrique » est également responsable des ventes et du SAV. « Nous voulons offrir aux clients de toutes les entreprises du Groupe La nouvelle direction du Groupe SCHLEIFRING : Richard Bauer et Gustel Baumert (debout, de g. à dr.) ainsi que Stephan Nell, Heinz Poklekowski et le D r Roland Rütti (assis, de g. à dr.)

SCHLEIFRING un standard de qualité SAV élevé et homogène », continue M. Nell. C’est pourquoi les sujets communs sont regroupés au sein d’une même équipe.

précises et de bonnes capacités de réac-

` De nouvelles technologies pour de nouveaux marchés

tion. Nous pouvons ainsi combiner de

Les innovations ne se manifestent pas seulement au niveau du SAV, mais aussi

façon idéale les atouts de la structure

et surtout sur les machines en commande. « Au sein du Groupe KÖRBER, nous

globale du Groupe SCHLEIFRING avec

investissons beaucoup en recherche et développement, même en période éco-

la proximité du client, la connaissance

nomiquement diffi cile », déclare le Dr Roland Rütti qui dirige le secteur d’activité

du marché et la flexibilité des secteurs

technologique « Rectifi cation plane et de profils » et est responsable du thème

d’activités technologiques ». La nou-

global « Technologie ». « Au sein des secteurs d’activités technologiques, nous

velle direction de SCHLEIFRING fait les

allons poursuivre l’optimisation des gammes de produits de nos entreprises »,

choses à fond et passe à la vitesse su-

ajoute le D r Rütti. Les entreprises SCHLEIFRING peuvent ainsi, en tant que four-

périeure. L’une des premières décisions

nisseur de systèmes, offrir des solutions sur mesure aux besoins de leurs clients.

MOTION 02/10

17


MARCHÉS & TE N DANCES

Aucune restriction : fabrication de qualité supérieure, made by KÖRBER SCHLEIFRING

Une équipe engagée : grande implication et savoir-faire inépuisable

Elles s’appuient sur une base solide. «

Mais la chute que nous avons subie surpasse tout ce que nous avions vu jusqu’à

En matière de rectifi cation, nous avons

présent. » Cependant, après une timide stabilisation, la branche ressent un net

r

progrès. Mais une véritable amélioration n’aura pas lieu avant le second semes-

Rütti, évoquant l’immense savoir-faire

tre. « Aujourd’hui, nous nous trouvons plus que jamais devant le défi d’offrir à

process, une grande expérience, une

nos clients les meilleures solutions à des prix appropriés et raisonnables. C’est

fiabilité élevée et une qualité maximale.

pourquoi nous devons maîtriser nos coûts », explique Heinz Poklekowski, souli-

Il voit un potentiel de développement

gnant l’importance grandissante d’un service Achats commun au sein du Groupe.

dans les nouvelles technologies, tant

Pour M. Poklekowski, responsable au niveau de la direction de SCHLEIFRING du

pour les acheteurs traditionnels que

secteur « Rectifi cation d’outils », ainsi que des achats, la taille du Groupe

pour les nouveaux marchés.

SCHLEIFRING dans sa globalité est un avantage évident par rapport à la concur-

une longueur d’avance », explique le D

rence. « Nous avons déjà mené à bien de nombreux projets par le passé. Ce re-

` Utiliser les effets de synergie

groupement judicieux des besoins nous fera gagner d’autres effets de synergie.

Comme l’ensemble de la branche, le

» La coopération avec les diverses branches du Groupe KÖRBER offre un poten-

Groupe SCHLEIFRING a encore un long

tiel supplémentaire. Mais il est également clair qu’il n’y aura aucune restriction

chemin à parcourir. « L’industrie de la

en termes de qualité.

machine-outil a toujours été dépendante de la conjoncture. C’est la raison

` Facteur de réussite « collaborateur »

pour laquelle nous connaissons tous

Pour la nouvelle orientation du Groupe SCHLEIFRING, l’équipe de direction peut

des hauts et des bas constants », expli-

miser sur d’anciens atouts dont l’image de marque, les technologies et une pré-

que Gustel Baumert, directeur commer-

sence internationale pour les ventes et le SAV. « Notre position de départ est très

cial chez Körber Schleifring GmbH. «

bonne. Nous avons travaillé dur et tiré les leçons adéquates », déclare Richard

Pièce de première qualité : offrir le meilleur à un prix raisonnable

Bauer, président-directeur de SCHLEIFRING. Mais la nouvelle direction de SCHLEIFRING peut compter en premier lieu sur le facteur de réussite le plus important : les salariés. « Nous avons une équipe engagée qui s’implique dans son travail et dispose d’un grand savoir-faire. » C’est pourquoi M. Bauer est certain que le Groupe SCHLEIFRING, en conquérant des marchés, sera toujours le meilleur partenaire pour toutes les tâches liées à la rectifi cation.

18

MOTION 02/10


Make A Quality Decision

Meister Abrasives www.meister-abrasives.com

International

MOTION 01/10

19


TOOLS & TECHNOLOGY

R E C T I F I C AT I O N D E S O U T I L S

Main dans la main

Superalliage à résistance élevée : les pièces pour turbines demandent des outils spécifi ques

Ensemble vers le succès : le fabricant d’outils de précision Bauer et WALTER tirent réciproquement profit de leur long partenariat stratégique.

L

a route a été longue : du petit rectifieur au fabricant international de

fraises de précision pour l’usinage de pièces pour turbines, très demandé –

toutes les phases ont été planifiées en commun. Aujourd’hui, Bauer est spécialisée

voici en quelques mots l’évolution de

dans la fabrication sur plans et la maintenance d’outils en métal dur, haut de gam-

Bauer Präzisionswerkzeuge GmbH,

me de par leur précision, leur productivité et leur longévité. L’entreprise familiale

Pleystein. Ce parcours est le résultat

basée dans le Haut-Palatinat est devenue un client pilote de WALTER et assiste

d’une grande assiduité, d’un savoir-faire

l’entreprise de Tübingen dans le développement de nouvelles machines et de

hors pair et d’une utilisation conséquen-

nouveaux logiciels.

te des affûteuses et techniques de mesure de WALTER. Les deux entreprises

` Bus à impériale et vélo de course

se réjouissent de leur partenariat d’une

Au total, neuf affûteuses et trois machines de mesure WALTER sont en service chez

trentaine d’années. A l’issue d’une ren-

Bauer : trois HELITRONIC POWER, quatre HELITRONIC VISION, une HELITRONIC

contre plutôt fortuite en 1981 se déve-

MICRO et une HELITRONIC CLASSIC K, ainsi qu’une HELICHECK BASIC, une

loppe une coopération stratégique dont

HELICHECK PRO et une HELICHECK PLUS. Depuis début 2010, Bauer se sert surtout

20

MOTION 02/10


de l’HELITRONIC MICRO pour la rectification de petites fraises de précision dont le diamètre est inférieur à cinq millimètres. En effet, l’HELITRONIC MICRO assure des tolérances de deux μm et une reproductibilité absolue. « Nous pourrions usiner ces fraises sur les HELITRONIC VISION, mais iriez-vous chercher le pain en autobus à impériale si vous pouvez y aller à vélo ? », demande Joachim Bauer. L’HELITRONIC MICRO soulage les quatre HELITRONIC VISION, utilisées pour des tâches complexes et des outils plus grands, comme les fraises-mère coniques,

« Nous n’avons jamais été déçus par WALTER. L’entreprise s’occupe vraiment des problèmes de ses clients et, ensemble, nous avons jusqu’à présent toujours trouvé une solution » Joachim Bauer, directeur de Bauer Präzisionswerkzeuge GmbH

Pour la précision et la sécurité de fonctionnement : équilibrage de la température de la machine et climatisation dans l’atelier de fabrication

mises au point en interne pour le rainurage des roues de rotor de turbine et de disques. L’usinage de tels outils dure souvent plusieurs heures. Le procédé utilisé est la rectification par balayage. « Grâce à l’entraînement direct linéaire, c’est 20 pour cent plus rapide que les machines conventionnelles à cinq axes avec vis à circulation de billes », explique Volker Bauer, directeur des ventes pour le sud-est de l’Allemagne chez WALTER. Autre avantage : la rectification de profils axiale et radiale sur trois axes permet d’éviter les erreurs de forme, ce qui rend l’outil stable et plus facile à réaffûter. Les rectifieuses sont dans un atelier climatisé. Un liquide d’arrosage tempéré maintient la meule et la pièce à usiner à température constante, ainsi que les entraînements. Un filtre spécifique élimine du réfrigérant les particules supérieures à trois μm et permet des qualités de surface élevées. Les défauts de matières et les erreurs de formes dues aux zones ou variations de température sont exclus et une précision absolue est garantie.

` Développement virtuel d’outils De l’usinage de pièces uniques aux grandes séries en passant par les plus petites – Bauer est, grâce à son parc machines, parée à toutes les éventualités, produisant de manière rentable. Toutes les HELITRONIC VISION (trois à simple broche et une De bons rapports : les fraises de haute précision représentent chez Bauer environ 70 pour cent du chiffre d’affaires

à double broche) ont un changement de meule automatique avec douze emplacements et un arbre porte-meule refroidi. Elles sont équipées de chargeurs faciles à utiliser sur lesquels jusqu’à 500 fraises peuvent être chargées, suivant le diamètre des tiges. Il y a jusqu’à trois cassettes pour le porte-outil – des conditions idéales pour le travail en équipes avec un effectif réduit et la garantie d’une grande productivité, surtout pour la rectifi cation de géométries complexes et les grandes séries. « Nous utilisons ToolStudio de WALTER sur toutes les machines HELITRONIC. L’interface utilisateur est partout la même et nos opérateurs retrouvent immédiatement leurs marques », explique Joachim Bauer. Le logiciel permet aussi de concevoir de nouveaux outils sur ordinateur, afin de les présenter au client et d’effectuer virtuellement les modifi cations nécessaires. Une fois l’outil défini, le processus de rectifi cation démarre – lui aussi sur ordinateur dans un premier temps. Ce n’est que lorsque tout fonctionne sans erreur sur le PC que le premier outil est rectifié. Dès la première pièce tout est parfait. La rectification test – oné-

Mesure de précision : Bauer mise sur les machines de la maison WALTER

AUTRES INFORMATIONS

reuse en personnel, temps et matières – n’a

+++ christoph.ehrler@

plus lieu d’être.

walter-machines.com +++

MOTION 02/10

21


MARCHÉS & TE N DANCES

S P E C I A L PAY S

Au pays du Soleil Levant Le Japon compte parmi les principaux marchés pour les machines-outils. Le Groupe SCHLEIFRING y est présent avec deux filiales.

L

orsque Yuji Nakamura doit parler d’Anjo, sa ville d’adoption, il s’em-

balle au sujet du festival « Tanabata Matsuri » qui célèbre la légende selon laquelle les étoiles Véga et Altaïr, éprises l’une de l’autre, ne peuvent se rencontrer qu’une seule fois par an. Ce festival célèbre leur réunion. Il existe au Japon surtout trois lieux qui perpétuent cette tradition. « Les visiteurs que j’emmène au Tanabata Matsuri sont toujours séduits par la bonne ambiance qui y règne. Une

LE JAPON EN BREF

Tokyo Anjo

Attire les touristes : le Château de Nagoya a été érigé en 1532

Population :

127 millions d’habitants (2008) Capitale : Tokyo Monnaie : Yen BIP : 5 704,61 Md $ (2009) PIB par tête : 38 210 $ (2008, nominal) Langue officielle : japonais Superficie : 377 930 km² Fête nationale : le 3 mai, jour de la Constitution

22

MOTION 02/10

autre attraction à recommander aux touristes de passage est le Château de Nagoya, à proximité d’Anjo », s’enthousiasme M. Nakamura. Cet ingénieur de 59 ans dirige WALTER Japon. Depuis Anjo, il entretient une étroite coopération avec le siège de SCHLEIFRING, ainsi qu’avec les sociétés sises en Allemagne et en Suisse.

` Au service de l’industrie Au Japon, le Groupe SCHLEIFRING est un important fournisseur de machines pour de nombreuses industries. « Je constate une tendance générale allant vers des produits de qualité. Ce qui implique : des logiciels plus flexibles, des préci-


Un symbole : le mont Fuji est pour les Japonais mythique et sacré. En signe de vénération, ils l’appellent « Fuji-San » (Monsieur Fuji)

WALTER Japon : Yuji Nakamura (devant, 4e depuis la g.) et ses collaborateurs, en charge de la vente et du SAV des machines WALTER et EWAG. Depuis le site d’Anjo, ils gèrent les clients de tout le pays

sions supérieures et plus de producti-

rence lorsqu’il s’agit d’orientation client

vité », déclare M. Nakamura. WALTER

et de disponibilité de service. « Les exi-

a pour clients les industries automo-

gences des clients envers nos spécialistes

bile et aérospatiale, ainsi que les affû-

sont particulièrement élevées », explique

teurs et les fabricants d’outils coupants.

Ko Miyata, responsable commercial chez

Les machines de la marque EWAG, éga-

StuderTEC. « C’est pourquoi notre petite

lement distribuées par WALTER Japon,

équipe est fière de mettre sa compétence

sont très demandées, avant tout par les

au service des clients. » M. Miyata met

horlogers (par ex. Citizen) et les fabri-

également en avant les avantages du ré-

cants de stylos. Grâce à de nombreux

seau global de SCHLEIFRING. « Ce que

échanges avec StuderTEC, filiale japo-

nous apprenons ici, ce que nous pouvons

naise de STUDER dont le siège est à

déjà utiliser, nous sert également sur

Tokyo, M. Nakamura sait que la société

d’autres marchés. » Fondée en 1999

réussit sur ce segment grâce aux mo-

comme société d’assistance, StuderTEC

teurs à réaction et aux équipements

met actuellement en place un nouveau

hydrauliques. Les machines STUDER

réseau national de distribution (voir

sont également commandées au Japon

MOTION 1/2010) qui assurera une cou-

par des clients de l’industrie automo-

verture optimale du marché japonais.

Une fête haute en couleurs : débu t août, le Japon célèbre le festival Tanabata Matsuri

Production chez Toyota : l’entreprise japonaise fait partie des plus gros constructeurs automobiles du monde

bile et des machines-outils.

` Une précision recherchée

de Très photographiée : la porte rouge s a été Miyajima, d’une hauteur de 16 mètre 1875 en construite

« Les entreprises japonaises apprécient surtout la grande précision et la stabilité des machines SCHLEIFRING », relate M. Nakamura. Avec WALTER Japon et StuderTEC, le Groupe SCHLEIFRING dispose de deux filiales à 100 pour cent au pays du Soleil Levant et peut proposer un large éventail de machines – comme ce sera le cas lors du JIMTOF, le salon international de la machine-outil qui se déroulera du 28 octobre au 2 novembre à Tokyo. En outre, le Japon est une réfé-

Au cœur de la métropole bouillonnante : Shinjuku fait partie des quartiers branchés de Tokyo

MOTION 02/10

23


MARCHÉS & TE N DANCES

Lieu de déten te : le jardin japonais en automne

Toujours disponibles : les cinq membres de l’équipe StuderTEC. Un nouveau réseau de représentants devrait consolider la couverture du marché

Malgré la situation relativement tendue du marché japonais en ce qui concerne

JAPON : IMPORTS DE MACHINES-OUTILS 2009*

les machines, M. Nakamura reste optimiste : les clients japonais devraient bientôt renforcer leurs investissements

60,7 Machines à tourner et à fraiser 10,1 Aléseuses

118,2 Machines de transformation

et la croissance est imminente. C’est ce 45,3 Rectifieuses

à quoi se préparent les 20 salariés de WALTER et StuderTEC au Japon, avec passion et engagement. Fidèles à l’ancien proverbe japonais : « Le bonheur sourit à ceux qui agissent. »

22,7 Machines d’électroérosion

30,0 Machines à tailler les engrenages

27,8 Machines de découpe laser 32,8 Autres

25,3 Centres d’usinage AUTRES INFORMATIONS + + + nakamur a@ w al t er.c o.jp + + +

Total machines-outils : 372,9

info.jp@ walter-machines.com + + + ko.mi ya t a@ s t uder.c om + + +

* en M d’euros

Source : Japan Machine Tool Importers’ Association, février 2010

PETIT GUID E DU BUSINESS

Quelques règles d’usage au Japon n comportement adéquat est essen-

Salutation : Il est courant de s’incliner, le

karaoké est d’usage courant pour les

tiel pour réussir au niveau commer-

dos droit. Ne proposez jamais de serrer

hommes d’affaires. Celui qui ne sait pas

cial. MOTION explique ce qu’il faut res-

la main. Si on vous tend la main, ne ser-

chanter marquera aussi des points en

pecter au Japon.

rez jamais fermement. L’échange de car-

allant sur scène.

Généralités : Au Japon, il convient de

tes de visite se fait toujours avec les deux

Manger et boire : Ne piquez jamais les

toujours sauver les apparences. Ne met-

mains et de telle façon que l’on puisse

aliments avec votre baguette. Les pâtes

trez donc jamais votre interlocuteur dans

lire la carte. Vous montrez du respect en

dans la soupe peuvent être aspirées. Pour

l’embarras. Au pays du Soleil Levant, un

lisant immédiatement la carte du parte-

les boissons, on sert toujours son voisin,

« oui » n’est pas automatiquement une

naire commercial.

mais jamais soi-même.

approbation, il signifie seulement que

Ponctualité : Au Japon, les rendez-vous

Les interdits : Le pourboire est une of-

l’on vous écoute. C’est la même chose

ont toujours lieu à l’heure convenue. Si

fense. Un « non » direct dans une négo-

pour le hochement de tête. Les engage-

vous êtes en retard, téléphonez et trouvez

ciation est très rude. Il convient de mettre

ments tels « donnant, donnant » sont

une bonne excuse.

les formes. Les grands gestes et les co-

évidents au Japon.

Karaoké : La fréquentation des bars à

lères entraînent une perte de respect.

U

24

MOTION 02/10


MOTIONS & MORE

REMOTION

Des salons et des conférences Le Groupe SCHLEIFRING est, au sein de la branche des machines-outils, une garantie de technique de pointe et de volonté d’innovation. Les experts en rectification nous font partager leur savoir-faire sur les salons-phares comme GrindTec et lors de colloques spécialisés.

Le Groupe SCHLEIFRING marque des points GrindTec compte parmi les plus grands salons internationaux consacrés aux techniques de rectification. Malgré une période agitée, il a enregistré en 2010 plus de surface d’exposition qu’en 2008, année de haute conjoncture. Les 11 250 visiteurs représentent un record d’affluence. En dépit d’une situation tendue pour tous, le Groupe SCHLEIFRING a pu maintenir ses ventes au niveau de celles du dernier GrindTec. Comme ce fut le cas en 2008, année record, le Groupe y a vendu 30 machines. « Le salon GrindTec a dépassé toutes nos espérances les plus optimistes », déclare Peter Lütjens. « Les visiteurs se sont véritablement rués sur notre stand du premier au dernier jour. Nous sommes satisfaits des contrats conclu et de la forte demande », explique le directeur marketing du Groupe SCHLEIFRING. Le prochain salon GrindTec aura lieu en mars 2012.

Flots de visiteurs : le Groupe SCHLEIFRING se réjouit d’un présence réussie sur le salon GrindTec de cette année

Un savoir-faire très demandé Les experts du Groupe SCHLEIFRING

L’ingénieur Oliver Wenke dirige le centre

La production d’instruments médico-

sont des orateurs estimés lors des col-

de développement des techniques de

techniques et d’implants est exigeante.

loques spécialisés. Par exemple, le Dr

mesure chez WALTER à Garbsen, près de

« L’usinage économique de matériaux

Heinrich Mushardt, responsable déve-

Hanovre. Lors du forum de l’association

extrêmement durs, avec des exigences

loppement stratégique chez KÖRBER

professionnelle allemande des affûteurs,

de qualité absolues, est un défi que seuls

SCHLEIFRING, a présenté, en avril, un

il a traité des « techniques de rectification

les meilleurs peuvent relever », conclue

exposé lors du forum des innovations de

et de mesure comme garantie d’une fa-

la revue mav. Lors d’un colloque médico-

la revue allemande mav. Devant près de

brication économique d’outils ». Il a

technique organisé en mai à Tuttlingen,

300 participants, il a parlé des concepts

parlé de l’utilisation d’une technique de

le Dr Frank Fiebelkorn s’est exprimé sur

d’usinage

Groupe

mesure précise, à proximité des lignes

l’utilisation de la rectification pour les

SCHLEIFRING, assurant un avantage

innovants

de production, lors de la fabrication

produits de technique médicale. Le res-

concurrentiel certain grâce à des amé-

d’outils de précision. WALTER est la seu-

ponsable développement produits, re-

liorations techni-

le entreprise à

cherche et tech-

ques et économi-

proposer

nologie

ques. La diversité

techniques

de

STUDER a évo-

grandissante des

rectification et de

qué l’expérience

pièces à usiner et

mesure commu-

de son entre-

des objectifs de

nes. D’ailleurs, la

prise et présen-

production exi-

société de Tübin-

gent une concep-

gen

concepts de ma-

tion différenciée

standards inter-

des machines et des processus.

du

Dr Heinrich Mushardt : des technologies innovantes pour l’avenir

dicte

des

les

nationaux de ce secteur.

chez

différents

chines modulaiIng. Oliver Wenke : des techniques de mesure pour la rentabilité

res et extensibles.

Dr Frank Fiebelkorn : concepts modulaires pour la technique médicale

MOTION 02/10

25


TOOLS & TECHNOLOGY

AU T O M AT I S AT I O N D A N S L A C O N S T R U C T I O N D ’O U T I L S

Précision au quart de tour L’atelier d’outillage intégré de Weidmüller fait confiance à la flexibilité et la fiabilité de la BLOHM PROFIMAT MT 408 pour la fabrication de ses pièces unitaires.

D

ans le monde entier, partout où il faut raccorder, transformer, trans-

mettre ou protéger de l’énergie, des signaux et des données, notamment dans

Ultra-précis : outils pour la fabrication de connecteurs symétriques pour réseaux Ethernet

les armoires électriques, les trains, les installations photovoltaïques, les éoliennes et les centrales électriques, on retrouve les produits Weidmüller, leader en connectique électrique et en électronique, sis à Detmold. Les outils néces-

pour des outils en matière plastique, à découper, à cambrer et à suivre, ainsi que

saires à la fabrication des borniers, des

des dispositifs de montage. Elle remplace une machine d’un autre constructeur

alimentations électriques et des compo-

qui, après 20 ans, ne pouvait plus se mesurer aux contraintes des matériaux mo-

sants de circuits imprimés, par exemple,

dernes. La nouvelle BLOHM PROFIMAT, beaucoup plus stable, traite les données

sont réalisés par Weidmüller dans son

des programmes de rectification, de mesure et de dressage en un minimum de

propre atelier d’outillage. Après plus de

temps, rectifie de façon plus précise et plus rapide.

20 ans d’expériences positives avec les rectifieuses de la marque JUNG, une BLOHM PROFIMAT MT 408, avec commande Siemens 840D, complète depuis fin 2008 le parc machines de Weidmüller. La PROFIMAT sert à fabriquer des pièces

DATES & FAITS La BLOHM PROFIMAT MT en bref Rectifieuse de profils Puissance de l’arbre porte-meule jusqu’à 60 kW Vitesse de coupe jusqu’à 170 m/s Commande : Siemens Sinumerik 840D ou Fanuc

26

MOTION 02/10

« Avec la BLOHM PROFIMAT MT408, nous pouvons usiner avec rapidité, fiabilité et précision les aciers modernes à résistance élevée et les matériaux composites » Uwe Fiene, responsable de la fabrication à l’atelier d’outillage et de la conception d’outils en matières plastiques chez Weidmüller

Andreas Kriegerbarthold, responsable du centre technique de rectification de l’atelier d’outillage de Weidmüller, justifie le choix d’une machine BLOHM : « C’est le test de rectification qui nous a d’abord convaincus. Puis sont venus la qualité de la machine et son aspect. La BLOHM PROFIMAT MT 408 correspond exactement à nos besoins : la disponibilité de la machine est très élevée et la machine livre les précisions souhaitées de ±5 μm. Grâce à sa stabilité, elle est capable d’usiner les


Des exigences de plus en plus élevées : l’atelier d’outillage de Weidmüller ne produit que des pièces unitaires

Des visages satisfaits : Andreas Kriegerbarthold (Weidmüller, à g.) et Joachim Degner (BLOHM) devant la nouvelle machine

tout fonctionne sans erreur dans le module de simulation 2D, garantie d’un processus d’usinage sans faille, que le processus de rectification démarre de manière automatique. L’opérateur commande la machine depuis l’or-

BLOHM marque des points : performances de rectification, qualité et esthétique de la machine sont convaincantes

dinateur et se rend à intervalles déterminés sur la rectifieuse pour mesurer la pièce à usiner. Toutes les données de mesure sont renvoyées au programme de dressage afin de pouvoir effectuer les éventuelles corrections. Même le dressage s’effectue de façon continue et entièrement automatisée durant le processus de rectification (dressage continu). Ainsi, les opérations de rectification (programmation, rectification, mesures, dressage) forment une boucle. Tous les programmes

matériaux composites les plus récents,

sont écrits par les experts de Weidmüller. Les programmes de dressage et de me-

ainsi que les aciers à résistance élevée.

sure sont générés depuis le programme de rectification. Cela simplifie la program-

Précise et fiable, elle est compatible avec

mation et le personnel n’a pas besoin d’apprendre un langage de programmation

nos diviseurs Lehmann et nous pouvons

supplémentaire.

continuer à utiliser le logiciel de rectification que nous avons développé. »

` Automatisation très approfondie Actuellement, Weidmüller réalise sur la machine le travail d’une équipe et demie

` Processus fermé

en un poste : les opérations de rectification rapides sont effectuées en journée.

L’atelier d’outillage Weidmüller rectifie

Les programmes avec de longues durées

exclusivement des pièces unitaires pour

de fonctionnement démarrent peu avant

l’utilisation interne à l’entreprise. Chaque

la fin de poste et tournent automatique-

produit Weidmüller nécessite un outil

ment jusque dans la soirée. « Cela fonc-

spécifique. La BLOHM PROFIMAT doit

tionne car nous faisons entièrement

donc, à chaque fois, maîtriser une opé-

confiance à la BLOHM PROFIMAT et à

ration de rectification entièrement nou-

nos programmes », explique Andreas

velle. Pour plus d’efficacité, les tests se

Kriegerbarthold. Demain, un robot char-

font sur ordinateur. Ce n’est que lorsque

gera la BLOHM PROFIMAT MT 408 avec jusqu’à 15 meules et 15 palettes de piè-

AUTRES INFORMATIONS

ces. Alors, la rectifieuse ne tournera pas

+ + + w w w.blohmjung.c om + + +

seulement pendant le poste de l’après-

joachim.degner@blohmjung.com

midi, mais aussi pendant la nuit, de façon

+ + + w w w.w e i d m u e l l e r. d e + + +

entièrement automatisée.

Utilisation dans le monde entier : les produits Weidmüller sont très demandés

MOTION 02/10

27


TOOLS & TECHNOLOGY

R E C T I F I C AT I O N I N T É R I EU R E

Des atouts en main

Caractéristique : les rectifieuses de précision de Bienne se distinguent avant tout par l’usinage complet d’une pièce par deux broches de rectification – ou plus – disposées sur une table à mouvements croisés

Plus d’applications, un savoir-faire étendu et un réseau de distribution mondial – deux ans après sa création, le centre de compétences en rectification intérieure STUDER confirme sa réussite.

N

ous voyons de bonnes perspectives de croissance et assurons l’avenir.

« C’est ainsi que Daniel Huber a commenté en 2008 la fusion de STUDER et

cien dirigeant de Combitec et actuel directeur du centre avait vu juste. Après les

de l’entreprise Combitec AG, qui a don-

difficultés de l’année 2009 liées à la conjoncture, la situation des commandes

né naissance au centre de compétences

connaît actuellement un tournant décisif. « Les derniers mois ont déjà dépassé nos

en rectification intérieure STUDER. L’an-

meilleures années de sorte que nous devrions, d’ici à la fin 2010, enregistrer le niveau de commandes le plus élevé jamais atteint à Bienne », déclare Huber.

` Développement du portefeuille produits L’évolution de la situation en est la preuve : la fusion était la bonne décision, prise au bon moment. Toutes les machines CT ont, depuis 2008, bénéfi cié d’un accès international au marché via le réseau de distribution de STUDER. « Nous avons dans le même temps étoffé le portefeuille produits de STUDER et, grâce aux machines CT, énormément renforcé notre savoir-faire dans le secteur de la Vaste domaine d’application : usinage complet de pièces en une seule prise sur la S145

28

MOTION 02/10

rectifi cation cylindrique intérieure », affirme Adrian Stucki, responsable projets de rectifi cation intérieure au sein de STUDER (cf. tableau ci-dessous). Le centre


Eventail de pièces : STUDER propose de nombreuses applications de rectification intérieure

Concepts de machine variés : la rectifieuse cylindrique intérieure CNC CT450L à chariots croisés

Pièces en céramique : développement de processus et d’applications en collaboration avec le client

de compétences en rectifi cation inté-

des protocoles de mesure et de la documentation des machines. « Ceci va nous

rieure STUDER a depuis très nettement

permettre de renforcer les avantages clients », ajoute Huber.

renforcé sa position de leader sur le

La collaboration avec les experts en rectification intérieure de Thoune et de Bien-

marché et en matière de technologie.

ne fonctionne à merveille. « Nous tirons réciproquement profit de nos idées, de

L’ensemble du programme de rectifica-

nos structures existantes, de nos processus et du transfert de savoir-faire », expli-

tion intérieure a à cet effet été analysé.

que Stucki. Le développement de processus de rectification intérieure, de nouvel-

« Nous avons associé nos forces et tra-

les machines de rectification intérieure et d’applications clients innovantes s’ef-

vaillons aujourd’hui ensemble sur dif-

fectue par exemple conjointement. Les machines de base sont ainsi fabriquées à

férents sujets technologiques, comme

Thoune et sont ensuite munies, à Bienne, de

par exemple la création d’une plate-

l’équipement correspondant à l’application,

AUTRES INFORMATIONS

forme matérielle commune, l’harmoni-

logiciels compris. L’objectif des ingénieurs est

+ + + adr ian.s t uc k i@ s t uder.

sation des broches de rectifi cation in-

de développer une solution optimale pour tou-

com +++ daniel.huber@

térieure, ou encore l’homogénéisation

tes les applications.

s t uder.c om + + +

APPLICATIONS DE RECTIFICATION INTERIEURE Applications/Machine

Matrices formes fermées

CT450 (CT450L)

CT550

CT930

CT960

S120

S145

S151

Dispositif de broche linéaire jusqu’à 3 (2) broches

Dispositif de broche linéaire jusqu’à 3 broches

Axe B Dispositif de broche linéaire jusqu’à 3 broches

Axe B Revolver 4 broches

Chariot Z jusqu’à 2 broches

Axe C (optionnel) Revolver 4 broches

Revolver 4 broches

X

X

X

Matrices formes ouvertes Bague filetée

X

X

X

X

X

X

Formes de moulage par injection (bouteilles PET p. ex.) Support d’outils (p. ex. CAPTO®) Pinces de serrage, douilles de réduction

X

X

X X

X*

X*

X*

Composants aéronautiques (cylindres, pièces d’engrenage p. ex.)

X

Technique médicale (sphère d’articulation coxale, prothèses du genou p. ex.)

X

X

X X*

Construction de turbines (flasques, roues p. ex) Technique des fluides (douilles de commande, sièges de soupape p. ex.)

X X

Technologie d’injection (corps d’injecteur et de pompe pour gros diesel p. ex.) Construction d’engrenages

(X)

(X)

X

X

X*

(X) X

X

X * Fabrication en série avec système de chargement

MOTION 02/10

29


MOTIONS & MORE

HOBBY

Comme un poisson dans l’eau

Idéal pour plonger : Pat Corrigan dans un lac artificiel de Pennsylvanie En pleine action : sous l’eau s’ouvrent de nouvelles perspecti ves

Le salarié d’UGT, Pat Corrigan, aime s’adonner à la plongée sous-marine. Avec sa famille, cet homme de 41 ans explore régulièrement les fonds marins.

L

’eau est son élément. Pat Corrigan est technicien en applications chez

United Grinding Technologies (UGT), filiale américaine de SCHLEIFRING. Il y

pénètre dans des mondes dont la plupart des gens ignorent l’existence. » Depuis

a trois ans, il s’est découvert une vérita-

longtemps déjà il songeait à la plongée, bien avant de rejoindre UGT il y a cinq ans.

ble passion pour la plongée autonome.

Puis l’envie est devenue si intense que Pat Corrigan décida un jour, durant un dé-

Ses plongées à San Carlos, au Mexique,

placement professionnel prolongé en Caroline du Nord, de prendre des cours de

l’ont beaucoup marqué. C’est au cœur

plongée après le travail, puis de passer le brevet.

de ce paradis subtropical, situé dans le golfe de Californie, que Par a pu nager

` Une passion qui gagne toute la famille

pour la première fois aux côtés d’otaries.

Aujourd’hui, ce père de famille de Millersburg en Pennsylvanie consacre deux

Surpris à l’époque par le nombre d’êtres

week-ends par mois à son hobby qui a séduit également sa femme Deana et

vivants sous la surface de l’eau, il relate

Zachary, son fils de 12 ans. Régulièrement ils accompagnent Par dans les eaux d’un

aujourd’hui : « Sous l’eau, un plongeur

lac artificiel à proximité. La plongée est un sport onéreux : à lui seul l’équipement

30

MOTION 02/10


coÝte près de 3 500 dollars US. A cela

partie durant la Seconde Guerre Mondiale.  Approcher ces colosses d’aussi près

s’ajoutent douze dollars pour remplir la

tandis que des requins-taureaux vous tournent autour est une expĂŠrience inou-

bouteille d’air comprimÊ et, le cas

bliable Âť, se souvient notre technicien en applications. Cet ĂŠtĂŠ encore, notre plon-

ÊchÊant, les droits d’accès aux sites de

geur passionnĂŠ a effectuĂŠ avec sa famille un formidable voyage vers un autre

plongĂŠe. Mais pour Pat Corrigan, chaque

paradis pour plongeurs : HawaĂŻ. Et ce ne sera sans doute pas le dernier voyage de

centime investi vaut de l’or. Après une

la sorte car il existe encore de nombreux fonds marins qui attendent d’être explopat.corrigan@grinding.com rÊs par les Corrigan.

journÊe de travail stressante, il aime aller sous l’eau retrouver son Êquilibre – oÚ qu’il soit. Même en dÊplacement, il ne

Fin prêt : plus rien ne l’arrête

veut pas se priver de dĂŠcouvrir des eaux inconnues. En 2009, il a proďŹ tĂŠ d’une visite chez MĂ„GERLE pour dĂŠcouvrir le lac de Zurich. ÂŤ MalgrĂŠ la tempĂŠrature de cinq degrĂŠs Celsius, ça valait le coup Âť, se souvient Pat Corrigan. ÂŤ Les ĂŠcrevisses sont encore plus grosses qu’aux Etats-Unis. Âť

` Des Êpaves et des requins En vacances Êgalement, la famille Corrigan est très active. En avant de la côte de Wilmington, en Caroline du Nord, ils ont pu observer lors d’une plongÊe, des

La prĂŠparation avant tout : Pat Corrigan contrĂ´le son ĂŠquipement avant chaque plongĂŠe

ĂŠpaves de navires de guerre, coulĂŠs en

0ARFOISLESIDmESSEMBLENTTOURNERENROND-AISSIL´ON CONSIDnRELADm½NITIONMATHmMATIQUED´UNCERCLECOMMEmTANTUN POLYGONEgANGLESIN½NI ONENTREVOITLAPOSSIBILITmDEPOUVOIRPENSER AU DELgDESLIMITES .OTRECAPACITmgVOIRLESCHOSESSOUSUNAUTREANGLENOUSAMnNEg TROUVERDESSOLUTIONSEXTRAORDINAIRES#ESSOLUTIONSNESONTPAS SEULEMENTEXTRnMENTPERFORMANTES ELLESSONTUNIQUES TOUTCOMME LESCONDITIONSQU´ELLESREMPLISSENT ,ESIDEmSINDIVIDUELLESDmCOULENTD´UNEREžEXIONAU DELgDESLIMITES

'-.0AUL-~LLER)NDUSTRIE'MB(#O+' _U†ERE"AYREUTHER3TRĂ€$ .~RNBERG 0HONE   Ă€VERTRIEBSPI GMNDE

MOTION 02/10WWWGMNDE 31


TOOLS & TECHNOLOGY

PORTR AIT D’UNE UNIVERSITE

La recherche dans l’Empire du Milieu

Soif d’expérience : des étudiants devant une machine SCHLEIFRING

Le Groupe SCHLEIFRING soutient depuis de nombreuses années le travail de recherche d’universités reconnues. Depuis 2009, l’université Tongji de Shanghai dirige un laboratoire de rectification, en collaboration avec le Groupe SCHLEIFRING.

L

’appétit de la Chine dans le domaine des machines-outils est intact. La

République populaire reste ainsi l’un des plus importants marchés de machines

capables de manœuvrer les machines et d’assurer leur maintenance sont tout

au monde. Selon la société allemande

aussi importantes que la qualité des installations. Selon les données du magazine

spécialisée dans l’économie extérieure

allemand WirtschaftsWoche, environ sept millions d’étudiants suivent actuellement

Germany Trade and Invest (gtai), la Chine

des études d’ingénieur dans les quelque 460 universités techniques que compte la Chine. L’université Tongji de Shanghai est l’un des ces établissements renommés.

« Le laboratoire constitue pour nous une grande avancée » Pr Dr Zhang Weimin, université Tongji de Shanghai

` Ouverture d’un laboratoire de rectification commun En 2009, l’institut public a inauguré, en collaboration avec le Groupe SCHLEIFRING, un nouveau laboratoire de rectification. « L’ouverture de ce laboratoire marque pour nous une étape décisive dans notre démarche visant à collaborer avec des leaders internationaux, tels que le Groupe SCHLEIFRING, et à former des ingénieurs hautement qualifiés », déclare le professeur Zhang Weimin, directeur du laboratoire de recherche. En collaboration avec ses étudiants, ce dernier fait avancer, grâce à un travail de recherche et de développement intense, des innovations que

devrait, d’ici à la mi-2010, augmenter ses

le Groupe SCHLEIFRING destine au marché chinois. Le Groupe SCHLEIFRING met

importations de machines d’environ 12

à la disposition du laboratoire la rectifieuse cylindrique universelle K-C33, fabriquée

pour cent par rapport à l’année passée.

en Chine, et une rectifieuse plane K-P36. La recherche est essentiellement axée sur

Mais les qualifications des ingénieurs

les points suivants :

32

MOTION 02/10


Q

rectification de précision numérique

Q

mesure des erreurs et technologie de

Q

contrôle des rectifieuses CN

L’université Tongji de Shanghai est l’une

mécanismes des processus de

des plus importantes de la République populaire de Chine. Fondée en 1907 sous le nom de Tongji German Medical School, elle n’a reçu son nom actuel que 20 ans plus tard. L’université dépend directement du ministère chinois de l’éducation nationale. Elle compte en 2010 plus de 50 000 étudiants inscrits et 4 200 en- Berceau de la relève : un campus de l’université Tongji seignants. Les facultés d’architecture et des sciences de l’ingénieur sont notamment réputées dans toute la Chine. En tant que centre recherche particulièrement important du pays, elle dispose de 22 laboratoires et de dispositifs de recherche en sciences de l’ingénieur. L’université Tongji gère également six cliniques universitaires réparties sur différents campus.

rectification Q

L’UNIVERSITE TONGJI EN BREF

mesure des dommages thermiques

` Plate-forme d’expériences Le Professeur Zhang et son équipe ont créé une plate-forme d’expérimentation et d’opération afin de relier les études théoriques et la pratique. Au cours d’expériences en rapport avec des endommagements thermiques, les étudiants ont par exemple pu apprendre les causes et les facteurs d’influence de tels dommages, et développer des mesures

tinents destinés à prévenir les dommages thermiques », déclare M. Zhang. « La

visant à les prévenir. « Nous avons dé-

vitesse de rotation de la meule ou la profondeur de rectification constituent à cet

fini des paramètres de rectification per-

effet des éléments à prendre en compte. » Des essais d’observation menés sur le modèle K-P36 Compact CN ont permis aux futurs ingénieurs d’en apprendre beau-

AUTRES INFORMATIONS

coup sur le processus de rectification et la technologie. Le partenariat entre l’uni-

+++ iamt@tongji.edu.cn +++

versité et le Groupe SCHLEIFRING inclut aussi un stage de six mois pour les étudiants

w w w.tongji.edu.cn +++

et des offres d’emploi au sein du KÖRBER SCHLEIFRING MACHINERY SHANGHAI

w w w.schleifring.cn +++

pour les futurs ingénieurs de talent.

MOTION 02/10

33


MOTIONS & MORE

SERVIC E ACAD EM Y

Toujours prêts La nouvelle STUDER SERVICE ACADEMY garantit dans le monde entier des normes de formation très pointues pour ses techniciens d’assistance. Derrière la promesse de performance se cache un concept très élaboré garant de la qualité élevée des techniciens.

E

Objectif qualité : l’équipe Improvement de l’assistance STUDER entoure Thomas Aeschbacher (à g.) et Mario Pfi ster (4e en partant de la g.)

urope, Etats-Unis, Asie – les machines STUDER sont utilisées dans le monde

entier. Mais que se passe-t-il lorsqu’un problème technique survient et que le client contacte la ligne d’assistance ? Dans l’idéal, des techniciens d’assistance dûment formés sont sur place sans délai pour diagnostiquer et éliminer rapidement le défaut. Les techniciens d’assis-

` Des normes de qualité homogènes

tance STUDER sont organisés de façon

« Un système nous permettant d’offrir à nos clients partout dans le monde une

décentralisée afin de garantir des temps

qualité de prestations de service identique s’est avéré nécessaire pour la formation

de réaction rapide. En Europe par exem-

dispensée au sein de notre réseau d’assistance international », explique Thomas

ple, le domicile des techniciens sont soi-

Aeschenbacher, responsable du service Improvement de STUDER. C’est ainsi qu’est

gneusement définis en fonction des sites

née la SERVICE ACADEMY. « Le concept se réfère à la formation et à l’équipement

d’installation des machines et des sites

de nos techniciens d’assistance et de nos représentations », explique Mario Pfister,

de production des clients.

responsable de la structure et de l’organisation de la SERVICE ACADEMY au sein de l’équipe Improvement. La formation

CINQ ETAPES POUR DEVENIR EXPERT

est toujours organisée en cinq niveaux (cf. graphique). « Nous définissons

BASIC

ELEMENTARY

INTERMEDIATE

ADVANCED

EXPERT

ainsi des normes homogènes élevées.

Après 0–1 mois

Après 1–3 mois

A partir de 3 ans

5–6 ans

A partir de 8 ans

» Un équipement optimal, comme p.

Connaissances de base

Connaissances de base

Connaissances techniques approfondies

Connaissances techniques avancées

Connaissances d’expert

ex. des ordinateurs portables disposant

Junior en formation de base

Junior

Senior

de la base de données ICOS de STUDER et d’outils spéciaux, contribue également à la qualité du travail. « Les tech-

Au sein de la SERVICE ACADEMY, les techniciens d’assistance suivent un programme de formation en cinq niveaux. Pendant la formation de base, ils accompagnent, dans les premiers niveaux, des collègues expérimentés lors de visites clients. Ce n’est qu’une fois qu’ils ont acquis des connaissances techniques approfondies et avancées qu’ils peuvent travailler de façon autonome en tant que technicien d’assistance. Après une consolidation des connaissances pendant plusieurs années, le niveau EXPERT peut être atteint. Les techniciens d’assistance se spécialisent alors dans des domaines techniques spécifiques.

niciens d’assistance disposent dans l’idéal d’une formation technique », déclare M. Aeschbacher. Mais le chemin à parcourir jusqu’au niveau EXPERT est long. Chaque technicien d’assistance doit, parallèlement à ses connaissances, acquérir un savoir-faire supplémentaire. De la mécanique, la technique

34

MOTION 02/10


REVISION

Révisée à l’état neuf

Des capacités doublées : le nouvel atelier de révision de l’assistance STUDER

S

TUDER a doublé la capacité de ses révisions de machines. En juin, le travail a commencé dans le nouvel atelier de révision à Thoune, deux fois

plus grand que le précédent. « Nous pouvons à présent remettre à neuf jusqu’à 16 machines en même temps », déclare Jürg von Känel, responsable de la révision au sein de l’assistance STUDER. Les chiffres viennent confirmer ses propos. Car les machines STUDER, qui quittent l’usine de Thoune après une cure de jouvence de 900 à 1100 heures, sont comparables à des machines neuves. Une révision totale nécessite environ 14 semaines. « Nous démontons de rectification et la sécurité jusqu’aux

les machines en plus de 1 000 pièces détachées et examinons chaque mo-

logiciels, aux accessoires et aux appa-

dule sous toutes ses coutures », explique Jürg von Känel. Les pièces qui

reils de fabrication extérieure, en pas-

peuvent encore être utilisées font l’objet d’une révision technique réalisée par

sant par l’hydraulique, l’électronique et

des experts. Pour remplacer les éléments usés, les spécialistes en révision

l’énergie pneumatique, – « seuls ceux

utilisent exclusivement des pièces STUDER d’origine. La durée de vie des

qui réussissent tous les tests peuvent

machines est très nettement prolongée. juerg.vonkaenel@studer.com

poursuivre », explique M. Pfister.

` Rencontre annuelle à Thoune Les techniciens se rencontrent en outre une fois par an à Thoune. Des formations sont organisées dans le cadre du programme, en plus de l’échange d’expériences. Les techniciens d’assistance sont informés en détail des dernières nouveautés en matière d’innovations, de mises à jour et d’informatique. Ainsi équipés et formés, ils sont opérationnels pour répondre au prochain appel de la ligne d’assistance. AUTRES INFORMATIONS + + + mar io.p f is t er @ s t uder.c om +++ thomas.aeschbacher @ s t uder.c om + + +

Avant : des milliers d’heures de production ont laissé des traces sur cette machine

Après : prête pour de nouvelles missions. Une machine comme au premier jour

MOTION 02/10

35


MOTIONS & MORE

Du concret : l’ingénieur Kai Hölk (à g.), du service développement de nouveaux produits chez BLOHM JUNG, permet aux élèves d’un collège hambourgeois de se plonger dans la réalité

I N I T I AT I V E S

Une expérience pratique originale BLOHM JUNG mise sur la promotion de la relève. L’entreprise s’engage dans la formation en alternance et encourage l’initiative « Sciences & technologie ».

K

ai Hölk maîtrise sa matière. Cet étudiant de l’Ecole Su-

les élèves aux métiers techniques et à leur donner le goût des

périeure de Sciences Appliquées de Hambourg a obtenu

sciences. Des visites d’usine, des excursions et des modules

son diplôme de construction mécanique avec une excel-

d’apprentissage spécialement développés pour les élèves

lente moyenne. En plus de la théorie, Kai Hölk maîtrise la

s’intègrent également dans les différents projets.

pratique, comme il l’a prouvé lors de sa formation en alter-

Cet engagement en faveur de l’alternance s’inscrit dans

nance. En dehors de ses heures de cours, il travaillait au sein

la démarche de promotion de la future génération de

de BLOHM JUNG et y a rédigé son mémoire de fin d’études.

rectifieurs. « Cette approche pratique séduit élèves et ensei-

Les compétences de cet étudiant de 24 ans lui ont ainsi valu

gnants. Les élèves constatent sur le vif l’utilité de la théorie

d’être immédiatement embauché dans l’entreprise, où il oc-

», déclare Bernd Eilers, directeur du développement de nou-

cupe à présent un poste au sein du service de développement

veaux produits chez BLOHM JUNG. Mais l’industrie profite

de produits.

aussi de ces programmes. « Les projets comme celui-ci invitent un plus grand nombre de jeunes gens à opter pour

` Elèves en visite chez BLOHM JUNG

une formation dans le domaine des sciences », déclare M.

Cet ingénieur diplômé a récemment transmis son savoir à la

Eilers. Ce type d’initiative peut contribuer à prévenir la pénu-

future relève. Dans le cadre de l’initiative « Sciences & tech-

rie de main-d’œuvre qualifiée. Les entreprises entrent par

nologie », il a présenté aux élèves du collège Luisen de Ham-

ailleurs en contact de façon

bourg le travail et les tâches quotidiennes d’un ingénieur en

précoce avec de futurs

construction mécanique. Les jeunes gens ont ainsi notamment

collaborateurs potentiels,

mis au point le vérin hydraulique de l’entraînement destiné à

comme le montre l’exemple

un nouveau modèle de rectifieuse. Cette initiative vise à initier

de Kai Hölk.

36

MOTION 02/10

AUTRES INFORMATIONS +++ bernd.eilers@ blohmjung.com + + + w w w. initiative-nat.de +++


TOOLS & TECHNOLOGY

LO G I C I EL D E R E C T I F I C AT I O N

La productivité augmente de 60 pour cent Fabrication efficace de poinçons de découpe sur les séries JUNG C et VARIO.

U

n logiciel intelligent peut renforcer la productivité du processus de fabrication de pièces détachées, habituel-

lement utilisé dans la fabrication d’outils et de moules. Un logiciel de rectification de poinçons, qui configure plus économiquement la rectification d’outils d’estampage à fort rendement, destinés à la fabrication d’éclisses de chaîne, a été développé pour les séries C et VARIO de JUNG.

` Deux poinçons en une fois Lors de la rectification de poinçons à partir d’une ébauche, la difficulté est la suivante : lors du premier passage de la meule, la pièce repose entièrement sur la table de serrage. Un côté de la pièce n’est plus étayé et se courbe lors de la

Chaîne de moteur : rectifi cation économique d’outils d’estampage à haut rendement pour éclisses de chaîne avec le logiciel de rectifi cation de poinçons de BLOHM JUNG

rectification du côté opposé. Seul un calage fastidieux garantit la précision nécessaire. Les ingénieurs de BLOHM JUNG ont eu une idée pour éviter cette étape coûteuse : deux poinçons sont fabriqués simultanément lors du processus de rectification en plongée oscillante. La fonction logicielle « rectifi cation de poinçons » garantit alors sécurité du processus et précision, que les pièces soient fabriquées avec une

Le calage n’est plus nécessaire : rectifi cation simultanée de deux poinçons lors du processus de rectifi cation en plongée oscillante

sortie unilatérale ou bilatérale. Une poche est rectifiée des deux côtés à partir de l’ébauche. La stabilité de la pièce est ainsi garantie pendant tout le processus, offrant ainsi précision et qualité de surface optimisée. La pièce finie est ensuite coupée en son centre. Le calage fastidieux n’est plus nécessaire. « Grâce à l’ajustement automatique de la longueur de rectification, la zone de sortie critique n’est pas affectée dans le sens longitudinal », déclare Thomas Mank, ingénieur commercial chez BLOHM JUNG. Les techniciens ont en outre réduit de 50 pour cent le temps de rectification grâce au dressage continu (Continuous Dressing), réalisé avec le dispositif de dressage à tête profilée PA37. Résultat : la productivité totale a augmenté de 60 pour cent, la précision Rapidité, productivité, précision : les performances de la série VARIO de JUNG sont très convaincantes

de 50 pour cent et la qualité de la surface de 75 pour cent. thomas.mank@blohmjung.com

MOTION 02/10

37


TOOLS & TECHNOLOGY

R E C T I F I C AT I O N D E P I E C E S V O LU M I N EU S E S

Jusqu’à quelle dimension ?

Des besoins en forte hausse sur les marchés chinois : les machines spéciales de MÄGERLE sont utilisées dans de nombreux secteurs, parmi lesquels les énergies régénératives, les installations de grues et les foreuses de déblaiement et de tunnels

Des anneaux de paliers présentant jusqu’à 1,5 mètres de diamètre sont nécessaires : la clientèle chinoise utilise de plus en plus des rectifieuses sur plateaux cylindriques MÄGERLE pour l’usinage de ces pièces difficiles.

D

e plus en plus de clients chinois mi-

Une technique conçue pour les spécialistes : rectifieuse sur plateau cylindrique MÄGERLE à broche verticale et changeur de meules et d’outils intégré

sent sur le savoir-faire suisse pour

l’usinage d’anneaux de paliers. Les rectifi euses sur plateaux cylindriques

gigawatts en Chine, ce qui la place au

MÄGERLE rectifient des anneaux de pa-

deuxième rang mondial, derrière les Etats-

liers jusqu’à 1,5 mètres de diamètre en

Unis. Selon les prévisions du GWEC, ce

une seule prise et en association avec le

pays avide d’énergie devrait, d’ici à 2020,

tournage dur des épaulements de pa-

disposer d’éoliennes produisant 150 gi-

liers. Les anneaux sont surtout utilisés

gawatts. La construction souterraine

dans les centrales éoliennes, les éléva-

chinoise est aussi en plein boom, notam-

teurs et les foreuses de déblaiement et

ment en raison du programme conjoncturel

de tunnels. Ces marchés connaissent un

et de mesures infrastructurelles supplé-

essor important dans l’Empire du Milieu.

mentaires (projets de construction hydrau-

Le Global Wind Energy Council (GWEC)

lique, construction de nouveaux aéroports,

rapporte qu’en 2009, la capacité de pro-

agrandissement du réseau ferroviaire et

duction d’énergie éolienne a atteint 25,8

routier, etc.).

38

MOTION 02/10


` Stable, précis, flexible

L’arbre porte-meule vertical

Les clients chinois choisissent d’utiliser

est intégré dans une poupée

des rectifieuses sur plateaux cylindri-

porte-meule conçue comme

ques MÄGERLE en raison de leur stabi-

un axe CN. La fourchette de

lité, de leur flexibilité et de leur précision.

pivotement programmable

« La broche verticale orientable et le

par commande est de l’ordre

changeur de meules et d’outils permet-

de ±45°, avec une précision

tent la rectification de diamètres inté-

de répétition de ±3 secondes

rieurs et extérieurs, ainsi que de glissiè-

d’angle. La buse d’arrosage

res, en une seule prise, renforçant ainsi

montée sur l’arbre porte-

la productivité et la rentabilité. Le chan-

meule est également pro-

gement automatique de l’outil de tour-

grammable, et peut ainsi être

nage permet également l’exécution du

amenée dans n’importe quel-

tournage dur des épaulements de paliers

le position radiale. Avantage

en une seule prise », déclare Max Ts-

: le liquide de refroidissement

chopp, ingénieur des ventes MÄGERLE

est toujours utilisé de façon

pour la Chine. Le temps de remplace-

optimale. Le profilage des

ment des meules ou des outils est de

meules avec des formes géo-

l’ordre de 10 à 15 secondes.

métriques variées s’effectue

Les rectifieuses sur plateaux cylindri-

à l’aide d’un disque diamant à partir de la table de la machine et via la commande

ques se caractérisent essentiellement

CNC. Les ajustements de profil souhaités et les corrections peuvent être réalisés

par la conception testée et éprouvée à

de façon simple, efficace et précise.

Changeur d’outils : rectifi cation de diamètre interne et externe en une seule prise

montant mobile, équipé de glissières à guidage hydrostatiques exemptes d’usu-

` Un potentiel de marché en pleine expansion

re (axes X et Y). Ces dernières garantis-

« Les rectifieuses sur plateaux cylindriques évoluent vers des machines dont la table

sent : fonctionnement silencieux, stabi-

atteint 4 mètres de diamètre », déclare Max Tschopp. La demande croît sans cesse.

lité, amortissement des vibrations et

Les énergies renouvelables connaissent un fort développement à l’échelle interna-

bonne capacité de charge de la table. «

tionale. Selon le service économique de Bloomberg, les investissements dans le

La console destinée à la réception de la

soleil, l’eau, le vent, etc. ont, au cours du premier trimestre 2010, augmenté de 31

table tournante/à indexation est montée

pour cent par rapport à 2009. Les experts s’attendent, pour l’année 2010, à un vo-

sur le bâti à montant mobile », ajoute

lume d’investissement mondial compris entre 120 et 140 milliards d’euros. Ces

Max Tschopp. « En direction axiale, une

derniers ont atteint l’an dernier 115 milliards d’euros.

glissière à guidage hydrostatique préchargée garantit silence et précision. Les forces radiales sont reçues par des broches à roulement ultra-précises. Un moteur Torque à refroidissement entraîne la table. » La table peut tourner en continu et, alternativement, être indexée avec

Précision : les rectifieuses sur plateaux cylindriques MÄGERLE se caractérisent par leur conception à montant mobile, testée et éprouvée

une précision extrême.

` Une seule prise, de nombreuses opérations Cette association associée au changeur de meules et d’outils flexible permet aux clients d’exécuter en une seule prise des opérations des plus variées sur des pièces volumineuses et à haute précision. AUTRES INFORMATIONS +++ max.tschopp@maegerle.com +++ w w w.maegerle.com +++

MOTION 02/10

39


TOOLS & TECHNOLOGY

R E P O R TAG E

Un jour à Kurim

Les visages qui se cachent derrière la machine : depuis 1996, WALTER produit dans la ville tchèque de Kurim

Des clients du monde entier commandent des machines WALTER. Ces produits high-tech sont fabriqués à Kurim – le centre de compétences tchèque de l’entreprise.

K

urim est située à proximité de Brno. Cette ville de Moravie, qui compte

près de 10 000 habitants, est idylliquement entourée de collines verdoyantes. Au premier coup d’œil, on ne soupçonne pas que cette province abrite un haut-lieu de la construction mécanique tchèque. Le Groupe SCHLEIFRING y est présent avec Walter Kurim s.r.o. qui produit ici des machines pour le monde entier. 150 salariés sur site assurent la fabrication pouvant aller jusqu’à 500 machines par an. Oliver Haastert, reporter MOTION, a passé une journée dans les coulisses de l’usine.

9h00, réunion de production : Le responsable qualité, Ivo Kozel, et le

Réunion : Ivo Kozel (à g. devant le tableau) et Jozef Vlasác (à dr. devant le tableau) transmettent d’importantes informations aux employés

chef de la production, Jozef Vlasác,

tions du jour, comparent la situation existante aux objectifs et décident de la ré-

ouvrent la réunion quotidienne avec les

partition des ressources. « Ainsi, nous sommes sûrs que les salariés pourront

employés. Ils transmettent les informa-

travailler en toute autonomie », explique le M. Vlasác.

40

MOTION 02/10


11h15, logistique : WALTER dispose à Kurim d’un entrepôt de petites pièces entièrement automatisé. Dans les rayons d’une dizaine de mètres de hauteur sont rangées les pièces nécessaires à la fabrication des différentes machines WALTER. C’est également d’ici que partent les pièces de rechange dans le monde entier – et c’est plus rapide qu’on ne le pense : « Si une commande arrive avant 16h, nous envoyons les pièces le jour même », se félicite Gerhard Riester, responsable du département production et achats.

12h00, déjeuner : A la cantine, on sert une délicieuse côtelette accompagnée d’une bonne portion Une nouvelle commande : la machine commence à exister au bureau administratif

de riz. Dans une atmosphère conviviale, on discute entre collègues de la journée. Franz Dettling, direc-

9h45, organisation : Le bureau ad-

teur, apprécie également la cuisine

ministratif, cerveau de l’usine, bouillon-

maison. Ce Souabe d’origine vit

ne. Les téléphones sonnent tandis que

déjà depuis six ans en République

sont traités avec application les nou-

tchèque – et il s’y sent très bien

veaux contrats en provenance du siège

depuis le début.

Pause- déjeuner : les sala riés prennent des forces à la can tine de l’en treprise

de Tübingen. Les machines prennent forme ici. Après les formalités et plani-

13h40, prémontage :

fications nécessaires, plus rien ne peut

pas liés à une commande et peuvent être utilisés pour toutes les machines. Très

stopper la production.

concentrés, les salariés effectuent un contrôle final minutieux.

Les ensembles de construction préusinés ici ne sont

Mesures d’une extrême précision : les employés contrôlent les pièces reçues

10h35, contrôle qualité :

« Nous

ne laissons rien au hasard », affirme le responsable qualité Ivo Kozel. « Nous effectuons des vérifications de qualité tout au long de la chaîne de fabrication. Nous pouvons ainsi garantir que les machines quittent nos ateliers en parfait état. » Ces contrôles qualité commen-

Prémontage : chaque élément doit être conforme avant qu’un ensemble de construction puisse aller sur la chaîne cadencée

cent par la mesure des composants livrés. Ils ne sont utilisés sur une machine

14h10, chaîne cadencée : Deux chaînes cadencées constituent le cœur de la

WALTER que lorsqu’ils sont conformes

production. Chaque machine construite ici a déjà son acquéreur. Une machine est

à 100 pour cent.

réalisée en huit jours. « Toutes les étapes sont fixées à l’avance », explique le chef

MOTION 02/10

41


TOOLS & TECHNOLOGY

Chaîne cadencée : jusqu’à sa finalisation, une machine doit traverser huit stations

gee cadencé clairs : lle mon ttag Des crit ère s de qualité plus courts tion écu d’ex is déla per met des

Réception finale : on vérifie à présent que tout fonctionne de manière conforme

de la production M. Vlasác. « Les avantages de ce mode de travail sont évidents : transparence, opérations standardisées et clairement définies, critères

BRNO EN BREF

qualité simples à évaluer. « Ceci autorise des délais d’exécution plus courts et permet de détecter et de résoudre plus rapidement d’éventuels dysfonctionne-

Prague

ments », complète le Slovaque. Brno

Vienne

Nombre d’habitants :

Bratislava

Une WALTER

flambant neuve est presque finie. Seuls quelques tests de rectification et de fonc-

370 000 (deuxième plus grande ville de République tchèque)

Ville-phare pour les salons : avec 40 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, c’est le plus important centre d’expositions en Europe centrale et orientale Etablissements de formation : six écoles supérieures différentes, entre autres l’Université technologique avec 18 000 étudiants Musées : Musée technique

42

15h45, réception :

MOTION 02/10

tionnalité, ainsi que les contrôles visuels d’usage, restent à effectuer

17h30, livraison : Dès que la machine est emballée, elle peut être livrée

Prête à livrer (de dr. à g.): Petr Scudla, Jakub Doležel et Jaroslav Sevcik devant une HELITRONIC POWER

au client, partout dans le monde. Les salariés WALTER, Petr Scudla, Jakub Doležel et Jaroslav Sevcik sont fiers de leur œuvre. Le transporteur peut à présent acheminer la machine à son destinataire.

18h00, fin du travail : L’heure a sonné pour les 150 employés. Le directeur Franz Dettling jette un dernier regard depuis son bureau, en direction des ateliers. Il salue amicalement les salariés, puis traite encore quelques e-mails. A la question « votre pays natal ne vous manque-t-il pas après toutes ces années à Kurim ? »,

AUTRES INFORMATIONS

il répond en souriant « vous savez, es-

+++ franz.det tling@ walter-

sayer la République tchèque, c’est

machines.de +++ info.wcz@

l’adopter ».

walter-machines.com +++


NEWS TO USE

Conseils pratiques pour votre production Du logiciel d’utilisation et de programmation StuderWIN à la nouvelle électrobroche STUDER en passant par un système de chargement moderne pour la CamGrind L de SCHAUDT. MOTION présente ici des offres utiles du Groupe SCHLEIFRING pour votre fabrication au quotidien.

O U T I L S L O G I C I EL S C O M B I N ES

Correct du premier coup usqu’ici les machines de production étaient commandées via des terminaux

J

StuderTechnology integrated (Option Pictogramming)

séparés pour chacun des composants. Aujourd’hui, l’interface de StuderWIN

permet de centraliser de manière conviviale la commande de tous les appareils dows, la manipulation de StuderWIN séduit ses utilisateurs. Le logiciel d’utilisation et de programmation StuderWIN présente d’autres particularités : par exemple, tous les outils logiciels développés par STUDER pour la rectification et le dressage de formes, de filets et de profils font, dans la version « integrated », totalement partie de la commande » et peuvent être appelés sur simple pression d’une touche. Les programmes générés sont sauvegardés là où ils sont utilisés. Cela évite les erreurs de manipulation et rationalise le travail. La nouvelle plate-

StuderWIN

additionnels sur un écran tactile 15“. Grâce à l’environnement familier de Win-

StuderDress integrated StuderContour integrated StuderThread integrated StuderForm integrated

forme StuderTechnology integrated est entièrement incorporée dans l’environnement de programmation de StuderWIN. L’utilisateur dispose ainsi des fonctions nécessaires en toute simplicité. konrad.trachsel@studer.com

StuderFormHSM integrated Présentation claire : l’interface d’utilisation de StuderWIN est très conviviale

S Y S T EM E D E C H A R G E M EN T

NOUV ELLE ELEC TROBROCHE

Temps de changement divisé par deux

Rectification précise de formes

A

vec la société AdsTech, SCHAUDT a mis au point MIKROSA SPEED-LOAD, un système de charge-

L

a rectification de for-

ment pour la CamGrind L. Grâce à ce chargeur, les

mes sur les ma-

arbres peuvent être échangés, lors de l’usinage d’ar-

chines STUDER

bres à cames, en

est à présent en-

cinq secondes, au

core plus préci-

lieu de dix jusqu’à

se grâce à une

présent. Caractéris-

nouvelle élec-

tique particulière :

trobroche pour

les arbres sont posi-

la poupée porte-pièce. La technologie synchrone permet

tionnés avant que les pinces de préhension ne les sai-

D’une extrême précision : la nouvelle électrobroche

un réchauffement moindre de l’électrobroche, ce qui En un éclair : la Cam Grind L réduit les temps de changement

entraîne une précision supérieure. La charge, lors de la rectifi cation en l’air, a pu être augmentée, autorisant

sissent. Ils sont ainsi déjà alignés pour la rectification

ainsi des pièces plus lourdes. Grâce à une construction

des cames. De plus, les cames peuvent être ébavurées

compacte, l’électrobroche permet un gain de place et

par une unité additionnelle.

dispose d’une géométrie optimale. adrian.aeschlimann@studer.com

sales@schaudt.com

MOTION 02/10

43


RECTIFICATION PLANE

Blohm Jung GmbH Kurt-A.-Körber-Chaussee 63—71 21033 Hamburg, Allemagne Tél. +49—40—7250—02 Fax +49—40—725032—87 sales-hh@blohmjung.com

Blohm Jung GmbH Jahnstraße 80-82 73037 Göppingen, Allemagne Tél. +49—716—1612—0 Fax +49—716—1612—170 sales-gp@blohmjung.com

RECTIFICATION CYLINDRIQUE

Fritz Studer AG 3602 Thun, Suisse Tél. +41—33—43911—11 Fax +41—33—43911—12 info@studer.com

Schaudt Mikrosa GmbH Saarländer Straße 25 04179 Leipzig, Allemagne Tél. +49—341—4971—0 Fax +49—341—4971—500 sales@mikrosa.com

StuderTEC K.K. Matsumoto Bldg 2F 4-10-8, Omorikita Ota-ku, Tokyo 143-0016, Japon Tél.: +81—368—01—6140 Fax: +81—366—62—697 ko.miyata@studer.com

Walter Maschinenbau GmbH Jopestraße 5 72072 Tübingen, Allemagne Tél. +49—7071—9393—0 Fax +49—7071—9393—695 info@walter-machines.com

Ewag AG Industriestrasse 4 4554 Etziken, Suisse Tél. +41—32—61331—31 Fax +41—32—61331—15 info@ewag.com

Walter Kurim s.r.o. Blanenská 1289 66434 Kurim, République tchèque Tél. +420—541—4266—1 1 Fax +420—541—23195—2 info.wcz@walter-machines.com

Walter Japan K.K. 1st floor MA Park Building Mikawaanjo-cho 1-10-14 Anjo City, Japon Tél. +81-556-71-1666 Fax +81-566-71-1668 info.jp@walter-machines.com

Walter Machines Asia-Pacific Ptd. Ltd. 25 International Business Park #01-53/56 German Centre, 609916 Singapour Tél. +65—65—6281—01 Fax +65—65—6281—02 info.sg@walter-machines.com

Körber Schleifring UK Ltd. B 13 Holly Farm Business Park Honiley, Kenilworth, Warwickshire, CV8 1NP, Grande-Bretagne Tél. +44—19—264850—47 Fax +44—19—264850—49 info.uk@walter-machines.com

Walter Machines Italia s.r.l. Via G. Garibaldi, 42 22070 Bregnano (CO) Italie Tél. +39—031—7708—98 Fax +39—031—7760—429 info.it@walter-machines.com

Schleifring Brasil Ltda. Avenida XV de Agosto, 5.060 Sorocaba, Brésil CEP: 18 085 290 Tél. +55—15—3228—6910 Fax +55—15—3228—1366 vendas@schleifring.com.br

RECTIFICATION D’OUTILS

Mägerle AG Maschinenfabrik Allmendstrasse 50 8320 Fehraltorf, Suisse Tél. +41—433—5566—00 Fax +41—433—5565—00 sales@maegerle.com

Körber Schleifring Machinery (Shanghai) Co. Ltd. 1128, Taishun Road Arlington Town Shanghai Jiading 201814 Chine Tél. +86—21—395873—33 Fax +86—21—395873—38 info@schleifring.cn

Körber Schleifring GmbH Nagelsweg 33–35 20097 Hamburg Allemagne Tél. +49—40—21107—03 Fax +49—40—21107—13 info@schleifring.net www.schleifring.net

Körber Schleifring Machinery (Shanghai) Co. Ltd. Beijing Branch Office Room 10-04, CITIC Bldg.19 Jian Guo Men Wai Da Jie Beijing 100004, Chine Tél. +86—10—659599—34 Fax +86—10—650065—79 info@schleifring.cn

Körber Schleifring Machinery (Shanghai) Co. Ltd. Wuxi Branch Office A-096 Yangming Hi-Tech Industrial Park Wuxi Jiangsu 214024, Chine Tél. +86—10—852610—40 Fax +86—10—650065—79 info@schleifring.cn

Körber Schleifring Machinery (Shanghai) Co. Ltd. Chongqing Branch Office Room 17-03 A Metropolitan Tower 68 Zou Rong Lu, Central District Chongqing 400010, Chine Tél. +86—23—637036—00 Fax +86—23—637410—55 info@schleifring.cn

Körber Schleifring Machinery (Shanghai) Co. Ltd. Guangzhou Branch Office Room 2003, 20/F Center Plaza Tower B 161 Linhexi Rd. Tianhe District Guangzhou Guangdong Province 510620, Chine Tél. +86—20—386212—41 Fax +86—20—386212—70 info@schleifring.cn

United Grinding Technologies Inc. 510 Earl Blvd. Miamisburg OH 45342, Etats-Unis Tél. +1—937—859—1975 Fax +1—937—859—1115 ugt@grinding.com

United Grinding Technologies Inc. 5160 Lad Land Drive Frederiksburg OH 45342, Etats-Unis Tél. +1—937—859—1975 Fax +1—937—859—1115 ugt@grinding.com

Körber Schleifring GmbH India Branch Office 99 Spencer Road, 1st Floor Frazer Town Bangalore 560 005, Inde Tél. +91—80—41554—601/602 Fax +91—80—41554—603 sales@schleifring.in


MOTION_10-2_F