Page 1

PLAFONDS La Rodia à Besançon (25) Les gammes de plafonds se mettent au diapason

L’UFR Médecine-Pharmacie de Nantes (44) Grandeur et élégance…

Le Cube Orange à Lyon (69) Étonnant du sol au plafond

°01  juin 2011  plafonds


Chantiers et projets  04

Le Cube Orange à Lyon (69) Une réponse sur mesure, une diversité de perforations

08

La Rodia à Besançon (25) Les gammes de plafonds Knauf se mettent au diapason

12

Orchestre National de Lorraine à Metz (57) Des plafonds de bonne composition…

En Scène  16

L’UFR Médecine-Pharmacie de Nantes (44) Grandeur et élégance…

Événement  22

À l’occasion du pré-lancement d’Organic Vous avez la fibre créative ? Laissez-vous aller !

Tendances 

Le journal du Groupe Knauf Zone Artisanale - 68600 Wolfgantzen Tél. : 03 89 72 11 12 Directeur de la publication : Denis Kleiber Rédacteur en chef : Jens S. Dupont Rédacteur en chef adjoint : Nadia Beslay Conception et réalisation : Terre de Com’ Rédaction : Indiana Tirage : 28 000 exemplaires

www.knauf-batiment.fr

24

Le plafond aujourd’hui et demain en France Tendances en 4 concepts

26

Quels plafonds en Europe du Nord ? Tendances en 5 concepts

Parlons produits  28

Jonction de plafond démontable et non démontable Une solution sur mesure quelle que soit la configuration

29

Knauf ADIT Installation minimum pour confort acoustique maximum Knauf Coupole La solution plafond qui tourne bien rond

30

Mesurer le temps de réverbération in situ dans un espace détente

Un exemple de test avec Knauf Tangent

Vous voulez échanger sur vos projets plafonds ? Christophe Delattre, Chef de Marché National Plafonds, chez Knauf, est à votre disposition. Photo de couverture : l’UFR Médecine-Pharmacie de Nantes (44) © Thierry Chuzeville

°01  juin 2011  plafonds

Tél. : 06 24 43 02 83 E-mail : christophe.delattre@knauf.fr


« Donnons une autre envergure à vos réalisations…» « L’architecture, c’est de la musique figée », disait l’écrivain allemand Gœthe… Et lorsqu’elle tient la note, c’est le moment ou jamais de l’immortaliser en une photo pour la postérité. C’est le choix que nous avons fait pour élaborer votre tout nouveau rendez-vous avec la société Knauf : le magazine Archi’. Totalement destinée à nos lecteurs prescripteurs (architectes, bureaux d’études ou économistes de la construction…), cette publication fait en effet la part belle à l’image. Ce nouveau magazine, nous l’avons surtout voulu thématique. Voilà pourquoi notre première édition se concentre essentiellement sur les plafonds. Elle vous propose d’embarquer pour un tour d’horizon complet afin de découvrir des réalisations majeures et les produits Knauf qui leur ont été associés. À la fois déclencheur d’idées et apporteur de solutions pour tous vos projets, Archi’ vous fait aussi découvrir les grandes tendances plafonds qui se dégagent actuellement en France comme en Europe. Je vous souhaite de prendre autant de plaisir à lire ce magazine que nous en avons eu à vous le préparer et je vous donne d’ores et déjà rendez-vous cet automne pour un second numéro plus que jamais d’actualité. Très bonne lecture…

Denis Kleiber /

Directeur Général Knauf Bâtiment

04

08

12

16

24

29

03


chantiers et projets 

Le Cube Orange à Lyon (69) Une réponse sur mesure, une diversité de perforations

Il est là, devant nous. Imposant, intrigant, élégant dans sa robe orange multiperforée… Le Cube Orange n’a rien de commun avec ses bâtiments voisins et la ville de Lyon comme les Voies Navigables de France n’en attendaient pas moins pour le réaménagement des docks côté Saône. Imaginé par le cabinet d’architectes Jakob+MacFarlane, le Cube Orange joue avec les formes, les volumes et donne de nouvelles perspectives à cette ancienne zone portuaire de la Confluence…

Revitaliser la Presqu’île de Lyon

Des petits trous, encore des petits trous

Initié il y a plus de 10 ans, le projet de développement de la Presqu’île de Lyon continue sa marche en avant, avec le réaménagement actif des quais du Port Rambaud, côté Saône. Et dans cette grande entreprise menée par les Voies Navigables de France, le Cube Orange fait figure de proue avec son design et sa couleur éclatante… Entouré d’anciens entrepôts, comme la Sucrière, les Douanes, ou la Capitainerie, le Cube Orange se pose en extension d’un autre bâtiment historique lui aussi rénové : les halles des Salins du Midi. Un environnement dans lequel il devait se démarquer tout en assurant son intégration dans le paysage. « Nous avons vu l’emplacement comme une chance lorsque nous avons conçu notre projet ! », s’enthousiasme l’architecte Brendan MacFarlane. « On est à la fois dans une ancienne zone portuaire chargée d’histoire, de nostalgie et en plein renouveau, mais aussi dans un cadre bucolique unique en bord de Saône avec la rivière, la rive et les collines en face… Le Cube Orange est un dialogue entre tous ces éléments, notamment grâce aux cônes qui le traversent ».

Parmi les nombreuses « perturbations » que Jakob+MacFarlane ont fait subir à leur Cube, on retrouve cette façade « effervescente », comme si pétillaient des milliers de bulles, remontant inexorablement vers le sensationnel toit terrasse. Mais sous l’aspect purement esthétique se cachent plusieurs problématiques : comment réduire la consommation énergétique globale, du chauffage en hiver à la ventilation en été. « Nous avons imaginé une double peau. Une première, déportée vers l’extérieur, avec un jeu de pictos à la fois transparents et opaques, agissant comme un voile afin de réduire l’impact solaire sur la température intérieure sans trop altérer le passage de la lumière. Cette peau est percée à 70 %, avec des perforations plus ou moins nombreuses selon l’exposition des façades ». La seconde couche, étanche et opaque, assure l’isolation afin de limiter les déperditions de chaleur, avec notamment un double vitrage basse émissivité qui réduit de plus de 30 % les pertes de chaleur par rapport à un double vitrage classique. Ajoutons à cela une lame d’argon remplaçant la lame d’air, une production thermofrigorifique par pompes à chaleur sur eau de nappes, des stores extérieurs à commande électrique sur les façades exposées à l’ensoleillement et l’on s’aperçoit que le

°01  juin 2011  plafonds

04

Cube Orange aime que les choses soient carrées pour répondre aux problématiques énergétiques.

Les enjeux énergétiques au centre du projet Autres éléments majeurs de l’esthétisme du bâtiment, les cônes remplissent eux aussi des rôles fonctionnels, en lien avec les problématiques climatiques. « Pour répondre à la demande HQE®, nous avons créé des « vides » coniques qui agissent comme des cheminées climatiques… Ils permettent à la lumière d’entrer et à l’air frais de la Saône de pénétrer par le cône, de traverser tout le bâtiment et de sortir par le toit », confirme Brendan MacFarlane. Avec ce système, l’aération se fait naturellement et permet ainsi de réduire l’utilisation d’appareils de ventilation en été. D’un point de vue esthétique, les cônes créent un grand atrium au niveau du rez-de-chaussée et offrent une réelle communication entre les étages : « Avec ces « vides », on a pu créer des balcons sur chaque niveau. Ainsi tout le monde peut sortir prendre l’air et communiquer avec les employés des autres étages ». Le dialogue, encore et toujours, en véritable fil rouge… ou orange plutôt !


Pas vides de sens, les plafonds ! Mais tout ce vide au milieu des cônes, ça ne résonne pas trop ? « Nous avons choisi de poser au plafond du Fibrafutura de Knauf pour son bon rapport acoustique, mais aussi parce que c’est un matériau à la fois noble et beau… », explique Brendan MacFarlane. Fabriqué à partir de laine de bois d’épicéa minéralisé et enrobé de ciment/chaux blanche, le Fibrafutura a d’ores et déjà reçu le label PEFC (gestion durable de

la forêt). Et avec ses propriétés HQE® comme son aspect très naturel, le Fibrafutura offre aux vides coniques une esthétique totalement en harmonie avec la nature sur laquelle ces vides s’ouvrent. Faisant déjà office de fenêtre de par leurs propriétés d’aération, les cônes offrent ainsi également des points de vue très travaillés, aussi bien pour les spectateurs que pour les gens qui évoluent à l’intérieur. « Lorsque l’on est à l’intérieur, on a une vision assez ludique. Comme une célébration du mouvement de l’eau, avec les changements de couleurs en fonction de la

© Gilles Aymard

1

lumière… Et une ouverture sur la nature, avec une vue plongeante aussi bien sur la Saône que sur la rive d’en face. »

1 • Le Cube à Lyon : un bâtiment sur lequel la couleur orange agit comme un hommage, un rappel au passé portuaire et industriel de la zone.

05


2

© Roland Halbe

1

1 • Les cônes offrent la possibilité d’une aération naturelle pour diminuer l’utilisation des systèmes mécaniques de ventilation.

°01  juin 2011  plafonds

2 • Avec ses propriétés HQE® et son aspect, le Fibrafutura offre aux vides coniques une esthétique totalement en harmonie avec la nature sur laquelle ils s’ouvrent.

06

© Roland Halbe

chantiers et projets 


Jean-christophe Larose Président du Groupe Cardinal chronologie 2000

Création à Lyon de Cardinal, société de promotion immobilière 2008

Création de Cardinal, société de gestion de résidences 2009

Création de Foncière Cardinal, dédiée à l’investissement immobilier 2010

Déménagement de l’ensemble des entités du Groupe au sein du Cube Orange à la Confluence

« Le Cube Orange est la plus belle vitrine de notre savoir-faire et de notre état d’esprit ! » Maître d’ouvrage et locataire, le Groupe Cardinal s’est retrouvé dans une position particulière en construisant son propre siège social... Une opportunité unique pour Jean-Christophe Larose, le Président, de montrer l’étendue des compétences de son Groupe spécialisé dans la promotion immobilière, la gestion de résidences et l’investissement immobilier. Archi’ : Comment êtes-vous arrivé dans le Cube Orange ?

A’ : C’était aussi pour vous l’occasion de vous démarquer...

Jean-Christophe Larose : Nous étions déjà présents sur le quartier des Docks puisque nous avions remporté le concours concernant le siège du Progrès en tant que maître d’ouvrage. Puis, lorsque les Voies Navigables de France et la Ville de Lyon ont cherché des utilisateurs pour s’installer dans les nouveaux bâtiments, nous nous sommes proposés, sous réserve de pouvoir en assurer la construction et la promotion.

J.C L : C’est vrai. Et honnêtement, je n’aurais jamais pensé qu’il génère autant de succès et de retentissement dans la presse. Nous avons déjà eu plusieurs centaines d’articles dans le monde entier. Où que nous allions, on nous parle du Cube, c’est une vitrine exceptionnelle.

« Aménager un intérieur à la hauteur de l’extérieur... »

« Le Cube nous a fait connaître dans le monde entier ! »

A’ : En quoi le Cube Orange est-il représentatif de votre société ?

A’ : Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce projet ?

J.C L : Nous sommes une entreprise jeune, dynamique, ouverte, qui est devenue en 10 ans le 10ème promoteur français en immobilier de bureau. Par son côté novateur et avant-gardiste, le Cube Orange correspond tout à fait à l’état d’esprit de Cardinal : un esprit « start-up » que nous insufflons au sein même de notre siège, avec une salle de sport,

J.C L : Concevoir et construire le Cube faisait un peu peur à tout le monde, car il réunit un certain nombre de prouesses techniques... Pour nous, c’était l’occasion de montrer à nos clients notre savoir-faire à travers un projet osé tant sur le plan architectural que technique.

07 11

une salle de jeu, un réfectoire pour nos employés... Et puis, nous construisons quand même toute l’année des sièges sociaux pour d’autres entreprises, nous nous devions de faire du nôtre une belle vitrine. A’ : En parlant de vos collaborateurs, comment ont-ils accueilli ce bâtiment ? J.C L : Le changement fait peur, donc il y a eu un peu de doute au début. Mais nous avons effectué avec eux des visites sur le chantier, avant la livraison, pour qu’ils puissent découvrir et s’approprier les lieux... Aujourd’hui tout le monde est conquis et trouve dans ce bâtiment une cohérence avec notre Groupe, notre secteur d’activité. Les sièges sociaux ça nous connaît, c’est pourquoi nous avons aménagé le bâtiment en pensant à nos employés, en tenant compte de leurs attentes, de leurs envies, afin d’améliorer leur quotidien. On passe tous la plupart de notre temps sur notre lieu de travail, il faut pouvoir s’y sentir bien !


chantiers et projets 

La Rodia à Besançon (25) Les gammes de plafonds Knauf se mettent au diapason

À Besançon, la friche industrielle des Prés-de-Vaux est en pleine mutation. Premier symbole de cette transformation, une salle de concert dédiée aux musiques actuelles, baptisée « La Rodia », qui a ouvert ses portes en ce début d’année… Au pied d’une colline arborée, en bord du Doubs, La Rodia offre aux associations, aux artistes comme au public un nouvel espace culturel pour diffuser les musiques actuelles et leur donner une autre envergure. Visite guidée avec Paul-André Ritzenthaler, chef de projet du cabinet d’architecture strasbourgeois Denu & Paradon.

20 mois. C’est le temps qu’il aura fallu pour mener à terme la construction de La Rodia. Aujourd’hui, elle est là, à l’entrée de Besançon et de la friche des Prés-de-Vaux, comme une véritable invitation à pénétrer dans ce sanctuaire élevé en hommage au Dieu Musique et à son disciple « Le Contemporain ». « Bien sûr, le site d’implantation présentait la particularité d’être une friche industrielle avec quelques usines encore en fonctionnement », se souvient Paul-André Ritzenthaler*. « Mais nous devions également prendre en compte la rivière le Doubs et l’environnement proche avec cette colline arborée surmontée de l’imposante Citadelle de Vauban. Voilà pourquoi nous avons imaginé un bâtiment dont les lignes brisées, les angles et la massivité répondent à la silhouette de la Citadelle », précise-t-il. En termes d’organisation des espaces, La Rodia se compose de deux volumes différents. Le premier, plein et découpé, rappelle résolument les fortifications de la Citadelle et abrite les salles de concert ainsi que les studios de répétition. Le second, entièrement vitré et projeté sur la terrasse au bord du Doubs, tient lieu d’espace d’accueil du public. C’est ici également qu’ont été installées les circulations verticales permettant d’accéder aux différents niveaux du bâtiment.

Réserver la meilleure place à la musique Lieu de diffusion, de répétition, de rencontre, d’expérimentation, La Rodia se veut plurielle dans sa définition… et cela se ressent dans l’organisation de ses espaces ! « Le programme auquel nous avons répondu était très précis », rappelle PaulAndré Ritzenthaler. « Ainsi, le bâtiment devait contenir deux salles de diffusion, une de 300 et une de 900 places, un studio de répétition et un home studio, des espaces pour accueillir les artistes et d’autres pour le public, un hall, un bar, des locaux techniques et des locaux administratifs. Ceci signifiait pour nous de faire se côtoyer des salles de musique totalement fermées pour assurer la qualité acoustique et des espaces ouverts que sont l’accueil du public et les circulations. Voilà pourquoi nous avons créé la tour de verre posée au centre de la terrasse. Avec sa salle de réunion en partie supérieure et sa situation face à la Citadelle, elle offre un point de vue panoramique sur le site. Le soir, en revanche, lorsque les lumières l’illuminent, elle se transforme en un signal dont les rayons se reflètent dans la rivière ». Un spectacle moins musical, mais dont on ne se lasse pas grâce aux clapotis du Doubs qui la transforment chaque seconde.

*voir interview p11

°01  juin 2011  plafonds

08

La gamme de plafonds Knauf en mode majeur Fibrafutura, Delta 4 (plafond non démontable), Danoline (plafond plâtre démontable)… De nombreux plafonds de la gamme Knauf ont pu être mis en œuvre simultanément par l’entreprise de pose comme nous l’explique Cédric Jouillerot, responsable projet du groupement d’entreprises Perrin et SPCP. « Nous avons essentiellement réalisé les plafonds des salles de spectacle et des studios d’enregistrement », confirme-t-il. « Dans les premiers, nous avons monté des plafonds à ossature primaire avec suspentes anti-vibratiles, des fourrures MOB pour la fixation de deux plaques BA 18 et un plénum de 400 mm de laine de verre acoustique. Bien sûr, cela nous a demandé de nous adapter à de nouvelles techniques de pose ». Mais lorsqu’il s’agit de trouver des solutions à une problématique technique en termes de plafonds, Knauf est présent pour apporter son aide. « Knauf nous a donc fourni les guides d’explications pour certaines dalles et le matériel spécifique », poursuit C. Jouillerot. « Ainsi, dans les studios d’enregistrement, on a même fixé quatre épaisseurs de BA 18 sur dalle bétonnée ! Une vraie expérience qui nous a permis de nous former à cette technique. C’est toujours un atout supplémentaire pour notre savoir-faire… »


2

© Dominique Giannelli

© Dominique Giannelli

1

© Dominique Giannelli

3

1 • De la friche industrielle aux musiques contemporaines, un bâtiment en parfaite harmonie avec l’eau et son environnement.

2 • Le plafond extérieur Fibrafutura directement teinté en orange apporte une ambiance colorée, une sorte de halo rassurant qui convient parfaitement à La Rodia.

09

3 • Delta 4, Danoline ou Fibrafutura : les trois gammes plafonds par Knauf ont pu être mises en œuvre simultanément.


chantiers et projets 

Le Fibrafutura côté couleur

2

© Dominique Giannelli

© Dominique Giannelli

1

1 • Harmonie des perforations, jeu de couleurs pour un clair-obscur tout en douceur, maîtrise de l’acoustique et perfectionnement des techniques de pose : une véritable symphonie pour les plafonds Knauf.

°01  juin 2011  plafonds

© Dominique Giannelli

3

2 & 3 • Lieu de diffusion, de répétition, de rencontre, d’information, d’expérimentation, La Rodia se veut plurielle dans sa définition.

10

Quai de déchargement, aire logistique, chemin piétons, plantations… Tous les espaces extérieurs ont été étudiés pour limiter au maximum les désagréments encourus par le voisinage, mais également par les spectateurs. « La construction d’une partie du bâtiment sur pilotis nous imposait de créer une sousface d’environ 1 200 m2 », explique Paul-André Ritzenthaler. « Celle-ci constitue un parvis, un filtre qui guide les usagers du parking vers la terrasse d’accès du bâtiment. Nous avons donc opté pour la dalle à base de laine de bois Fibrafutura de Knauf directement teintée en orange. Étant donné que La Rodia va surtout être fréquentée en soirée, elle apporte une note gaie et colorée, une sorte de halo rassurant qui convient parfaitement à La Rodia ». Et ce n’est pas là son seul atout. Car au-delà de son aspect esthétique, le Fibrafutura a également été choisi par l’acousticien (Euro Sound Project) pour ses performances phoniques. « Fibrafutura joue parfaitement son rôle d’absorbant acoustique », poursuit M. Ritzenthaler. « Il isole les bruits qui pourraient parvenir du parking dans les salles de concert et, inversement, il empêche les notes de musique de s’échapper par cette sous-face ». Des qualités qui ont valu au Fibrafutura l’honneur d’être également mis en œuvre sur les murs et plafonds des salles de concert pour garantir une parfaite correction acoustique. La particularité des musiques actuelles étant d’être amplifiées, il était nécessaire de créer des salles sourdes et de couleur noire pour éviter toute perturbation visuelle lors des concerts. Du Fibrafutura de couleur noire qui tranche radicalement avec les autres couleurs du bâtiment.


© Dominique Giannelli

chronologie 2007

Paul-André Ritzenthaler Chef de projeT

L’Agora, nouveau bâtiment général du Conseil de l’Europe à Strasbourg (67) 2009

L’Axone, équipement sportif et événementiel à Montbéliard (25) 2010

Réserves du Musée des Beaux Arts à Dijon (21) 2011

 ouvel Espace Culturel de Marly (57), N en cours

Les pieds dans l’eau, la tête sous une multitude de plafonds

Au bord du Doubs, face à la magistrale Citadelle de Vauban, dans une friche industrielle en pleine effervescence… Les contraintes étaient bel et bien au rendez-vous lorsque le cabinet Denu & Paradon s’est lancé dans l’appel d’offres de la Ville de Besançon. N’est-ce pas M. Ritzenthaler ?

Archi’ : Quelles étaient les contraintes majeures auxquelles vous avez dû faire face sur ce projet ? Paul-André Ritzenthaler : Pour cette ancienne friche industrielle et ses quelques usines toujours en activité, il existe un projet urbain qui va s’étendre sur 20 ans. Il a pour objectif de préparer la reconquête de cet espace. Mais surtout, La Rodia se situe sur les rives même du Doubs, soit dans une zone inondable. Il nous a donc fallu trouver le bon rythme pour intégrer ces paramètres majeurs…

Le soutien technique de Knauf

A’ : Et côté plafonds ?

A’ : Quelle réponse avez-vous apporté ?

P-A. R : Nous avons choisi de nombreux produits de la gamme Knauf, que ce soit en termes de plafonds démontables fibres, mais aussi non démontables en plâtre ou fibres. Et je tiens à remercier l’entreprise de pose Perrin-SPCP qui a vraiment bien joué le jeu, même face aux difficultés. Grâce à eux et à l’apport de Knauf sur ce chantier, la bonne acoustique de ces salles est assurée.

P-A. R : Côté inondabilité, nous avons pris le parti d’élever La Rodia sur pilotis à 3 m au-dessus du terrain naturel et de tirer parti de cette contrainte en prolongeant le plancher du niveau principal par une terrasse dominant la rivière. Ainsi le bâtiment fait corps avec le site et offre une vue exceptionnelle sur la Cité de Vauban.

11


chantiers et projets 

Orchestre National de Lorraine à metz (57) Des plafonds de bonne composition…

En 2004, la Ville de Metz lançait un concours pour la création d’une salle de répétition capable d’accueillir les musiciens de l’Orchestre National de Lorraine et leur chef, Jacques Mercier, dans les meilleures conditions. Quelques esquisses et projets plus tard, le cabinet messin Patrick Giopp trouve l’accord parfait et se voit confier la réalisation du bâtiment. Retour sur les arguments de bon ton qui ont fait la différence…

D’un côté il y avait un terrain avec des bâtiments municipaux, de l’autre la piscine, plus loin, une salle d’escrime… Pour séduire la maîtrise d’ouvrage, le cabinet d’architecture Patrick Giopp a tout d’abord dû composer avec l’environnement immédiat du futur bâtiment de l’ONL afin que celui-ci trouve naturellement sa place dans cet ensemble urbain pour le moins hétéroclite. « Notre idée était d’aligner ce bâtiment sur un parking existant et de jouer avec les deux autres édifices pour que notre projet s’intègre parfaitement dans son environnement », se souvient Patrick Giopp. Pour autant, la partie n’était pas totalement gagnée car au-delà de l’architecture extérieure qui se fondait dans le paysage, le cabinet Giopp a également dû proposer un projet dans lequel l’acoustique représentait bien évidemment une donnée majeure.

Un système de boîtes dans la boîte L’appel d’offres stipulait deux exigences incontournables : regrouper les différents services administratifs de l’ONL répartis sur divers sites de la ville et, bien sûr, créer des salles de musique. « Le troisième volume du bâtiment, le plus important en superficie, rassemble la grande salle de musique et des salles plus petites, de 34 à 76 m2, pour les instruments à vent, à cordes et les percussions », explique Patrick Giopp. « Le programme imposé

°01  juin 2011  plafonds

comportait des exigences de sonorité, mais aussi d’isolation acoustique. Nous avons donc imaginé un système de boîtes (les salles de musique) dans une grande boîte (le bâtiment dans sa globalité), un procédé bien connu en architecture acoustique », précise-t-il. Ainsi, toutes les salles de répétition n’ont pas été traitées de la même façon en termes d’acoustique. Destinée à regrouper les 60 musiciens de l’ONL, la grande salle de 350 m2 invite aussi régulièrement scolaires et collégiens sur ses gradins pour assister aux répétitions du philharmonique. Avec ses 8 m de hauteur en moyenne et sa forme en éventail, elle est dotée de profonds diffracteurs de grande dimension sur le mur du fond pour privilégier les basses fréquences. Au plafond, cinq nappes en plaques de plâtre Delta Aléatoire non démontable de Knauf s’arrêtent à 50 cm des murs pour réfléchir le son sur l’orchestre et en améliorer l’absorption grâce à leurs fentes latérales.

Différentes techniques de montage Quant aux trois plus petites salles dédiées aux instruments, elles se présentent sous une forme trapézoïdale pour éviter la formation d’écho et sont séparées par de larges circulations de 170 cm. Acoustiquement, elles sont isolées grâce à des panneaux absorbants et à une laine minérale qui crée une surface d’absorption continue.

12

« C’est notre réalisation la plus technique en termes de plafonds », avoue M. Galvani, directeur de l’entreprise de pose Iris lorsqu’il se remémore son intervention sur le chantier de l’ONL. Et pour cause ! Car dans ce bâtiment, il a fallu répondre à diverses problématiques en mettant en œuvre différents plafonds. Ainsi, au-delà des plafonds non démontables en Delta Aléatoire, il fallait également offrir le meilleur de l’acoustique et les plafonds imaginés par Patrick Giopp ont la particularité de ne jamais s’arrêter contre les murs périphériques. « Nous avons donc posé le Techniplac de Knauf, qui a permis de finir nos plafonds en rive avec une aile de 120° », poursuit M. Galvani. « La particularité des plafonds des salles de répétition, c’est d’avoir une forme trapézoïdale fixe non démontable et, au centre, une zone utilisant une plaque perforée démontable ». Côté coursives enfin, dans lesquelles les plafonds démontables atteignent quasiment 5 m de haut, c’est un plafond avec des perforations Tangent qui a été posé pour régler les questions acoustiques mises en évidence par l’acousticien, Christian Stadler. Un bon compositeur architectural, de bons interprètes sur le chantier mettant en œuvre et avec brio les produits les mieux adaptés… À Metz, l’harmonie a bel et bien été trouvée pour faire des bâtiments de l’ONL une œuvre majeure.


© Dominique Giannelli

1

1 • Le programme imposé, en particulier pour les plafonds, comportait des exigences de sonorité, mais aussi d’isolation acoustique.

13


1 • Dans la grande salle de répétition, des diffracteurs aux murs ont été posés pour privilégier les basses fréquences.

°01  juin 2011  plafonds

2

© Dominique Giannelli

© Dominique Giannelli

1 1

2 • Quand acoustique rime avec esthétique, cela passe aussi par de la couleur. Pour une harmonie tout en douceur.

14

3

3 • Delta et Techniplac de Knauf, dalles Danoline Globe… Un trio au diapason pour l’acoustique côté plafonds.

© Dominique Giannelli

chantiers et projets 


© Dominique Giannelli

chronologie 2008

Extension du lycée Saint Vincent de Paul à Algrange (57)

PATRICK GIOPP

2009

Institut Polytechnique Franco-Allemand de Metz 2010

École Nationale des Ingénieurs de Metz en association avec Architecture Studio 2011

Extension de la Médiathèque de Metz Pontiffroy

architecte

Des solutions plafonds adaptées aux métiers de l’ONL… Bien entendu, il a fallu traiter les performances acoustiques des murs du bâtiment pour offrir à tous les musiciens de l’ONL des conditions de travail dignes de leur art… sans oublier bien entendu les plafonds pour que tout le personnel administratif ne profite pas forcément des répétitions de cette formation prestigieuse ! Explication avec Patrick Giopp, véritable chef d’orchestre du projet.

Archi’ : Comment avez-vous réussi à mettre en harmonie les exigences musicales des uns et le confort de travail des autres ?

Un bon challenge acoustique

Patrick Giopp : Notre projet scinde clairement les services administratifs des salles de répétition. Le bâtiment est donc décomposé en trois volumes. Dans le premier se trouvent les services administratifs, le second est consacré à la vie des musiciens avec les vestiaires, la cafétéria, la bibliothèque… Enfin, le troisième volume regroupe la grande salle de musique et les salles de musique annexes. Ainsi, nous avons créé des sas acoustiques pour que chacun travaille sans gêner ses voisins. Seul un toit terrasse assure l’unité entre ces trois sous-ensembles.

P.G. : Nous avions à la fois une problématique acoustique et une problématique de forme à régler. Voilà pourquoi, dans les salles dédiées aux instruments, les plafonds sont décalés de 45 mm par rapport aux parois et disposent d’une ossature permettant de fixer des plaques de plâtre Delta de Knauf. Ces plafonds intègrent également des dalles Danoline Globe (bords Corridor) pour faciliter l’accès au plénum. Quant au Techniplac de Knauf, il nous a permis de réaliser des angles de 120° pour que les plafonds ne touchent pas les murs.

A’ : Quelles solutions plafonds ont été préconisées ?

15

A’ : Après 5 ans de fonctionnement, qu’en pensent les intéressés ? P.G. : Le personnel administratif est ravi car il n’entend pas les musiciens s’exercer ! Quant aux musiciens, ils estiment qu’ils travaillent dans de bonnes conditions pour se préparer à jouer face à leur public. Bref, je pense que nous avons réussi à trouver la bonne note pour satisfaire tout le monde !


en scène 

L’UFR

Médecine-Pharmacie DE Nantes (44) Grandeur et élégance… Imaginé par le cabinet d’architecture parisien Jean-Pierre Lott, le bâtiment de l’Unité de Formation et de Recherche Médecine-Pharmacie de Nantes (UFR)* ouvrira ses portes en septembre prochain sur les quais de Loire. Érigé dans un quartier en pleine mutation depuis une quinzaine d’années, il s’intègre parfaitement dans un ensemble architectural plutôt contemporain et joue la carte de l’originalité avec son atrium monumental. Visite guidée en images… * Le bâtiment abrite également la Bibliothèque Universitaire, Section Santé.

Photos : © Thierry Chuzeville

1 • Posée légèrement inclinée sur les murs, la plaque de plâtre Delta 4 Rainuré 2 de Knauf a été sélectionnée par l’acousticien pour ses qualités esthétiques, sa facilité de mise en œuvre et ses performances acoustiques.

°01  juin 2011  plafonds

16


1

09


en scène 

1

1 • En murs, la blancheur du Delta 4 Rainuré 2 de Knauf agit comme un vaste écran de fond mettant en valeur la végétation et déploie des performances acoustiques bienvenues.

°01  juin 2011  plafonds

2

3

2 • Totalement intégrée dans son environnement immédiat, la façade de l’UFR de Médecine-Pharmacie de Nantes est revêtue de métal couleur inox poli qui lui donne un caractère très contemporain.

3 & 4 • Des murs et plafonds en Delta 4 Rainuré 2 : un choix judicieux pour réduire la résonance de ce majestueux atrium de plus de 16 000 m3 destiné à accueillir le public !

18


4

19


1

en scènE


2

3

1 • Œuvre architecturale majeure de l’atrium : un escalier monumental en colimaçon et doté de diverses couleurs à chaque étage qui permet, bien entendu, d’accéder aux différents niveaux du bâtiment, mais également d’apporter une autre touche de rondeur dans cet univers résolument rectiligne.

2 • Jeux de lumière, jeux de lignes et de courbes… Les murs comme les plafonds en Delta 4 Rainuré 2 de Knauf se mêlent et se répondent dans un univers blanc immaculé.

21

3 • Les perforations oblongues du plafond Knauf Tangent accompagnent la vision vers une perspective de sérénité infinie…


événement 

Vous avez la fibre créative ? Laissez-vous aller ! Grande nouveauté chez Knauf : à l’occasion du prochain lancement de sa nouvelle dalle de plafond « Organic », Knauf propose à tous les architectes, designers et décorateurs de créer une collection très personnelle qui deviendra peut-être une véritable série limitée… et d’en récolter les fruits ! Explications.

Le 16 juin 2011, Knauf dévoile son nouveau concept de dalles en laine de bois pour plafonds et murs, « Organic », lors du Salon Architect@Work de Lyon. Mais c’est aussi le jour où Knauf a lancé une opération originale pour inciter tous les prescripteurs bâtiment à laisser parler leur fibre créative. Le but ? Leur donner la possibilité d’imaginer de nouvelles couleurs ou de nouveaux motifs pour les dalles Organic et de signer ainsi une « collection particulière », une série limitée à leur nom. C’est aussi une très belle occasion d’engager un « co-développement » original entre un industriel et des architectes, décorateurs, architectes d’intérieur, écoles d’architecture et/ou de décoration. Une opération dans laquelle chacun amènera toute sa valeur ajoutée.

Un principe très simple À l’occasion du lancement de cet événement créatif, Knauf récompensera les prescripteurs qui auront été élus. Vous souhaitez prendre part à l’aventure ? Rien de plus facile : •C  onnectez-vous sur le site www.knauf-organic.fr ou rendez-vous sur la page Facebook Knauf Organic. • T éléchargez le formulaire, remplissez-le en mettant bien en avant toutes les caractéristiques de votre proposition et renvoyez-le par mail ou par La Poste à Knauf (les coordonnées

°01  juin 2011  plafonds

sont précisées sur le formulaire). Date limite de dépôt de votre dossier : le 25 septembre 2011. •C  onnectez-vous sur Facebook ! Quelques jours après le dépôt de votre dossier et après sa validation par Knauf, votre création sera soumise au vote des internautes via le plus célèbre des réseaux sociaux. Les 20 créations qui remporteront le plus de suffrages seront alors présentées à un jury composé d’un représentant de Knauf et de professionnels de la décoration et de l’architecture. Ils les jugeront selon des critères d’esthétique et de créativité.

Une récompense à la hauteur de votre talent !

Enfin, pour remercier tous les lauréats, les résultats de l’opération seront annoncés lors du Salon Architect@Work de Paris, dans le magazine Archi’ de Knauf, sur le site Internet comme la page Facebook de Knauf Bâtiment et dans un communiqué de presse envoyé à plusieurs centaines de journalistes. Et si vous n’avez pas pu participer entre le 16 juin et le 25 septembre, aucune inquiétude ! Votre dossier sera examiné par Knauf par la suite. Il ne pourra simplement faire l’objet d’une remise de prix. D’ici là, place à votre talent créatif et rendez-vous le 6 octobre prochain !

À l’issue des délibérations, 3 vainqueurs et un « Coup de cœur » seront mis à l’honneur lors de l’ouverture du Salon Architect@Work de Paris, le 6 octobre prochain. Les deuxième et troisième remporteront respectivement un chèque de 3 000 et 2 000 euros. Quant au grand vainqueur, il sera distingué comme il se doit : • Un chèque de 5 000 euros. •S  on nom et sa création affichés sur de nombreux supports Knauf : catalogue général 2012, documentations papier et web sur Organic, site Internet knauf-batiment.fr et packaging des dalles imaginées.

22

Renseignements et inscriptions www.knauf-organic.fr www.facebook.com/knauf.organic


1

2

3

Quand la nature inspire les tendances « plafond et mur » Organic, un matériau au naturel pour trois collections créatives…Contemporain, naturel, inaltérable et isolant, Organic incarne notre temps. Inscrit dans une démarche éco-responsable, le matériau utilise des peintures végétales à base de tournesol pour offrir une réponse pérenne aux besoins écologiques de nos espaces. Expression des tendances actuelles, Organic se décline en trois collections : Natural life, Urban world et Fractal poetry. Conçues en parfaite cohérence et dans le respect de l’ADN du produit, ces collections vous feront découvrir des harmonies végétales, toniques ou minimalistes et une gamme de motifs déclinables selon vos envies.

À découvrir en avant-première sur : www.knauf-organic.fr

1 et 2 • Quelques couleurs et motifs prévus dans la prochaine gamme Organic. Il ne manque que la série limitée signée par vous.

3 • Organic, une nouvelle gamme de dalles pour plafonds et murs, inspirée par la nature.

23


tendances 

Tendances en 4 concepts

Le plafond aujourd’hui et demain en france Vues par Outsign Architecture & Design Global - Paris Surface souvent délaissée dans le domaine de la décoration, les plafonds essaient généralement de se faire discrets. Blancs, épurés ou intégrés, ils affichent la plupart du temps un certain minimalisme. Néanmoins architectes et industriels nous donnent régulièrement à observer quelques projets ambitieux au-dessus de nos têtes. Le travail sur les surfaces bouscule de plus en plus l’architecture intérieure. La dynamique de création, très importante dans les domaines des sols et murs, tend à envahir les sphères supérieures. Influencés par ces réalisations, les plafonds se mettent à la page et affirment leur présence comme leur importance dans la création de projets originaux. Levons les yeux pour un aperçu des tendances dans ce domaine.

Lévitation

Alternative au faux plafond ou volonté de raffiner un espace, le plafond s’éclate en modules pour proposer une surface en suspension. Le plafond technique est assumé, mais vient se parer d’éléments aux formes variées. Disposé en îlots, ce jeu de hauteur permet également de délimiter les espaces.

1

1 • Myrtus Convention Centre (Espagne). Architecte : Ramon Esteve. Photo : Eugeni Pons, Léa Chave, Sergio Pomar.

°01  juin 2011  plafonds

2

2 • Danish Radio Concert Hall (Danemark). Architecte : Atelier Jean Nouvel. Photo : Philippe Ruault.

4 • Therme « Wien-Oberlaa » (Allemagne). Architecte : 4a Architekten. Photo : Cathrine Stukhard.

3 • Patinoire Pôle Sud de Grenoble (38). Architecte : Herault Arnod. Photo : Knauf.

5 • Collège de Gaillac (81). Architecte : Jean-Pierre Lott. Photo : Dominique Giannelli.

24


3

4

Colortouch

Souvent réduit ces dernières années à une surface blanche, le plafond s’égaye peu à peu. La couleur réinvestit l’espace, influencée par la tendance et les tonalités déco. La mise en couleurs des plafonds anime l’espace et permet aussi de caractériser la fonctionnalité du lieu.

5

6

7

no limit 3D experience

Finies les surface planes, le plafond prend ses aises et envahit l’espace. Effet de volume et sensations garanties ! Jeux de formes et de motifs, on trouve une rythmique nouvelle. Ce prolongement offre une palette de déclinaisons de volumes. On est proche d’un travail de sculpture. Deux tendances formelles s’affirment : surfaces fractales ou jeux de strates. Le plafond, élément unique et précieux, incarne l’identité du lieu.

8

Murs, sols, plafonds, parois se mélangent, s’envahissent. La matière et les couleurs se prolongent pour créer l’unité du lieu ou la perte de repères. Investissant l’espace, le plafond poursuit sa conquête à la verticale.

9

7 • Brain Fit Studio (Thaïlande. Architecte : Nutthawut Piriyaprakob. Photo : X. 6 • Ecole Holbaek (Danemark). Architecte : Gorm Nielsen. Photo : Danoline.

8 • Restaurant Ara Pizza (Espagne). Architecte : Pablo Téllez. Photo : Juan Ventura. 25

9 • Hôtel Hilton Pattaya (Thaïlande). Architecte : Agence Department of Architecture. Photo : Wison Tungthunya.


tendances 

Tendances en 5 concepts

Quels plafonds en Europe du Nord ? Vues par Erik Ipsen*, Head of Design and Development chez Danoline Comme partout dans le monde, les plafonds naissent, vivent, évoluent au gré des courants et des modes, des envies ou des désirs d’architectes. Colorés ou 3D en France, ils semblent s’exprimer en totale liberté chez nos voisins Européens du Nord, tout en gardant un œil résolument tourné vers le développement durable. Tour d’horizon de ces plafonds danois en cinq tendances…

* Après un diplôme de constructeur de bateaux en bois, Erik Ipsen se lance dans une formation d’architecte. Originaire de la petite île de Bornholm, située au Sud de la Suède, il travaille depuis 22 ans chez Danoline et continue à vivre pleinement sa passion des bateaux. À découvrir sur le site www.barken.dk.

Tendance Tendance évolution Tendance qualité Avec l’inexorable accroissement du nombre de développement durable matériaux et produits actuellement disponibles sur le de l’air intérieur Nul doute qu’en termes de développement durable, les pays d’Europe du Nord sont à la pointe. À ce sujet et côté plafonds, deux théories influentes émergent :

• Le concept «Cradle to cradle» : élaboré par le chimiste allemand Michael Braungart et l’architecte designer américain William McDonough, il préconise de créer des produits aussi innovants que performants sur les plans économique, écologique et social. Dépourvus de substances toxiques et éco-conçus, ces produits présentent la particularité de pouvoir être recyclés quasi-indéfiniment pour produire à nouveau les mêmes produits avec pour seul ajout l’emploi d’une énergie renouvelable. • La théorie du «Virgin material», qui définit tout matériau n’ayant pas été utilisé, consommé ou soumis à des traitements autres que ceux nécessaires à sa production. Ainsi, les plafonds se font bruts, montrant la plaque de plâtre dans son aspect le plus nu possible.

°01  juin 2011  plafonds

marché de l’Europe du Nord, les architectes sont de moins en moins formés à leur utilisation. Leur réflexe ? Consulter leur moteur de recherche favori sur le Web pour trouver le matériau qui convient, quitte à ce qu’il ne soit pas forcément adapté à l’application. Un véritable vent de liberté d’utilisation et d’application des matériaux souffle dans le Nord…

Tendance îlots

À l’instar de la France, les îlots font leur apparition dans les anciens locaux industriels reconvertis en lofts. Deux avantages : pouvoir conserver l’aspect architectural brut de la structure métallique tout en apportant une esthétique nouvelle, sans compromis sur les performances acoustiques ou les éléments techniques (éclairages…). Côté bureaux de grandes surfaces, les îlots réduisent cette impression d’immense volume et permettent de créer différentes zones sur le plateau sans avoir à céder à la tentation d’installer des cloisons séparatives.

26

Comme les murs ou le sol, le plafond est en interaction constante avec l’air ambiant d’une pièce. Ainsi, au-delà des plafonds qui purifient l’air, les choix des architectes s’orientent vers des plaques de plâtre capables d’accumuler la chaleur ou la lumière du jour et de les restituer quand vient la nuit. Plus besoin d’éclairage ou de climatisation, la logique de l’interactivité reprend ses droits…

Tendance systèmes

Structure, plaques de plâtre, éclairages, climatisation… Le plafond est pensé dans sa globalité par les architectes qui souhaitent en avoir une vision d’ensemble pour mieux choisir ensuite les éléments qui le composent indépendamment les uns des autres. Une façon prisée par les architectes pour signer des plafonds très personnalisés.


1

2

3

4

5

6

1 • Ecole Dahlske Vid (Norvège). Architecte : Arkitektkontoret Kvadrat + Myraker Arkitekter. Photo : Danoline.

2 • IT University, Amager Fælledvej (Danemark). Architecte : Henning Larsens Tegnestue A/S. Photo : Danoline.

4 • Bibliothèque Forsvarshögskolan (Suède) . Architecte : Jan Mattson. Photo : Danoline.

3 • Centre Culturel Kunskapscentrum (Suède). Architecte : White Arkitekter. Photo : Danoline.

5 • Maison individuelle (Danemark). Photo : Danoline.

27

6 • Collège Bjørnegård (Norvège). Architecte : Amdahl, Strøm & Cappelen. Photo : Danoline.


parlons produits 

Jonction de plafond démontable et non démontable Une solution sur mesure quelle que soit la configuration…

Prenons le cas d’un architecte qui souhaite mettre en œuvre un plafond Corridor/dalle Danoline avec, en rive, une plage fixe en plâtre. Comment dans cette configuration précise résoudre la problématique de la jonction entre ces deux éléments ? 2 Parce que souvent des images valent mieux que des mots, les spécialistes plafonds Knauf-Danoline peuvent accompagner les architectes et leur montrer concrètement sur un croquis comment cette problématique pourrait être résolue. En effet, grâce à toute l’étendue de leur gamme plafonds, Knauf-Danoline peuvent proposer différentes solutions de mise en œuvre sur mesure qui répondront en tous points à leurs attentes.

Plafond Corridor/dalle Danoline avec en rive, une plage fixe en plâtre 1. Mise en œuvre la plus simple avec installation d’une plage fixe en plaque de plâtre découpée sur mesure et vissée sur ossature métallique constituée de fourrures F47 + rails F47 (ou rail R48 + montants M48) et cornière d’angle. La jonction entre cette plage et le plafond Corridor est ainsi assurée par la mise en place d’un profilé apparent type porteur T35 vissé sur les rails et montants installés. Le « plus » : Facilité de mise en œuvre et rapidité d’exécution. Le « moins » : Le profilé T35 reste apparent.

2. Mise en œuvre simple avec installation d’une plage fixe en plaque de plâtre découpée sur mesure et vissée sur ossature métallique constituée de fourrures F47 + rails F47 (ou rail R48 + montants M48) et cornière d’angle. Le nez de la plage en plaque de plâtre se termine par un profilé U d’arrêt vissé à enduire et à peindre ou une cornière pré-laquée. La jonction entre cette plage et le plafond Corridor est ainsi assurée par la mise en place d’une cornière de rive à joint creux fixée latéralement sur les éléments de structure de la plage fixe. Le « plus » : Détail de jonction entre joint creux très esthétique. Le « moins » : Finesse d’exécution de l’arête de plage délicate. 3. Mise en œuvre simplifiée et travaillée avec installation d’une plage fixe en plaque de plâtre Techniplac pré-découpée en usine à façon, incluant un rainurage du dos de la plaque pour un pliage parfait à 90° et création d’un retour plâtre vertical très soigné. La jonction entre cette plage et le plafond Corridor est ainsi assurée par la mise en place d’une cornière de rive à joint creux fixée latéralement sur le retour vertical de l’élément Techniplac. Les « plus » : - Détail de jonction entre joint creux très esthétique avec une arête parfaite. - Angle d’arête non traité n’impliquant aucune cornière d’angle ni de bande armée. - Finesse d’exécution et mise en œuvre soignée.

°01  juin 2011  plafonds

28


Knauf ADIT

Installation minimum pour confort acoustique maximum Salle de classe ou de réunion, salle de crèche, self… Il est des endroits où la correction acoustique constitue une donnée fondamentale pour le bienêtre de tous les occupants. Mais pas toujours simple d’engager de lourds travaux dans des lieux utilisés quasi quotidiennement sans les immobiliser totalement. Avec Knauf ADIT, tout devient possible… Deux plaques perforées, quatre profilés classiques +

1

quatre de finition, huit panneaux de laine, il n’en faut pas plus au kit Knauf ADIT pour améliorer facilement et pour longtemps le confort acoustique d’une pièce bruyante. Installé en moins de 30 minutes en mur, ADIT évite toute immobilisation de la pièce et dispose des perforations exclusives Tangent dont les performances acoustiques exceptionnelles ne sont plus à prouver.

Knauf ADIT : l’habillage acoustique des murs • • • •

30 : le temps de mise en œuvre du kit complet en minutes. 0,9 : la performance acoustique mesurée en αw. 2 400 X 450 : la dimension d’un panneau mural Knauf ADIT en plaque de plâtre perforée. 8 : le nombre de vis à poser, sans enduit ni peinture.

Rendez-vous sur www.knauf-batiment.fr et accédez directement à la fiche produit complète en utilisant le lien web ci-contre.

HRUUUA

Knauf Coupole

2

La solution pour plafonds qui tourne bien rond… Un peu d’originalité ne fait jamais de mal… Et ce ne sont pas les amateurs de plafonds tout en rondeur qui diront le contraire ! Aussi, pour satisfaire leurs exigences, Knauf propose aujourd’hui un système industrialisé de plafonds non démontables permettant de réaliser facilement de véritables coupoles. Composé d’ossatures pré-cintrées, d’accessoires

1 • Knauf ADIT est un habillage des murs idéal pour la rénovation : pas de gros travaux à prévoir et une excellente correction acoustique.

associés et de plaques de plâtre pouvant être découpées selon le calepinage par Knauf, ce système standardisé garantit une finition sans faille et se décline en deux versions : Berlin ou Munich.

Knauf Coupole : deux modèles • Coupole Berlin - Flèche : 235 mm. - Diamètre : 2 132 mm. - Rayon : 2 536 mm.

• Coupole Munich - Flèche : 350,5 mm. - Diamètre : 2 600 mm. - Rayon : 2 536 mm.

2

Rendez-vous sur www.knauf-batiment.fr et accédez directement à la fiche produit complète en utilisant le lien web ci-contre.

7YU2ZZ

29

2 • Avec Knauf Coupole, développez les projets créatifs, sans la contrainte du temps. Deux modèles pré-industrialisés pour une livraison rapide.


parlons produits 

Mesurer le temps de réverbération in situ dans un espace détente

Un exemple de test acoustique avec le plafond Knauf Tangent Dalle de plafond utilisée : Knauf Tangent (bord Belgravia) Auteurs : Anne Lévêque et Thierry Boissière - Cabinet Ingemansson France (Saverne – 67)

Introduction : Cette étude commandée par Knauf - Danoline a permis de mesurer le temps de réverbération dans un espace de détente, à savoir une cafétéria, afin d’apprécier l’absorption équivalente mesurée in situ. Cette absorption a ensuite été comparée à l’absorption acoustique équivalente théoriquement apportée par le faux plafond Tangent Belgravia S15 de la gamme Danoline.

1. Gros plan sur le protocole de mesure

À partir de ces temps de réverbération mesurés, il est possible d’extraire l’aire d’absorption équivalente (AAE) mesurée in situ (voir Tableau 2). L’aire d’absorption équivalente du local, notée (AAETot), est déduite des mesures de temps de réverbération via la formule de Sabine : (1)

Le local dans lequel a été réalisée la campagne de mesure est la cafétéria du siège social de la société Tuileries Lesage à Mulhouse, créé par DRLW architectes (Mulhouse - 68). Ses dimensions étaient de 10 m par 7,8 m soit une surface au sol de 78 m2 avec un sol carrelé. La hauteur sous faux plafond était de 2,65 m et les mesures ont été effectuées dans un local meublé. Les parois verticales comprenaient trois façades en béton peint avec intégration de menuiseries vitrées et une cloison donnant sur couloir.

2. Des données sur le plafond

avec V = 207 m3 le volume du local et AAETot l’aire d’absorption équivalente obéissant à la formule (2)

• Plafond démontable constitué de dalles (600 x 600 x 12,5 mm) de la gamme Knauf Tangent (bord Belgravia S15) avec un taux de perforation de 21,3 %. • Matelas de laine de verre nue de 80 mm d’épaisseur (ref-IBR Isover) installé dans le plénum de 400 mm. • Surface perforée du plafond : 44 m2 (pour 78 m2 de surface de plafond au total) soit 56 % de la surface du plafond. • Parties non perforées en plâtre lisse localisées en périphérie du plafond d’une part et sur 3 bandes de 600 mm réparties sur la largeur du local d’autre part.

où est la somme des surfaces de matériaux en présence et le coefficient d’absorption Alpha Sabine moyen caractérisant le local. Ces valeurs expérimentales d’AAETot peuvent être comparées aux valeurs d’AAEFP théoriques (FP pour Faux Plafond Tangent), calculées à partir des Procès Verbaux d’essais (Tableau 3) selon la formule suivante : (3)

3. Un mesurage dans les règles de l’art Les mesures ont été faites conformément à la Norme ISO3382:2008 - Mesurage des paramètres acoustiques des salles Partie 2 - Durée de réverbération des salles ordinaires avec les spécifications suivantes : •Une source sonore omnidirectionnelle positionnée en 1 point. • Le microphone positionné en 4 localisations réparties dans la cafétéria. • L’utilisation de la méthode «bruit interrompu». • Pour chaque localisation, 2 décroissances sonores ont été mesurées, soit 8 décroissances au total.

L’aire d’absorption équivalente (AAETot) du local est composée de l’aire d’absorption équivalente (AAEFP), mais également des aires d’absorption équivalente des autres matériaux présents dans le local (AAEcarrelage + AAEparoi béton + AAEmenuiseries vitrées +…).

Conclusions

Le matériel de mesure utilisé : - 1 sonomètre Brüel & Kjær type 2260 Investigator (classe 1) - N° de série 2459229 - 1 source omnidirectionnelle Brüel & Kjær type 4296 - N° de série 2448558 - 1 amplificateur Brüel & Kjær type 2716 - N° de série 02464031.

L’aire d’absorption équivalente AAEFP apportée par le plafond démontable Knauf Tangent bords Belgravia S15 participe pour plus de 65 % à l’aire d’absorption équivalente AAETot totale mesurée dans le local. En dehors du faux plafond perforé, l’ensemble des matériaux en présence ne présente pas de propriété d’absorption acoustique. L’encombrement du mobilier (tables, chaises, meubles et équipement de cuisine) participe à la limitation de la réverbération du local en complément à l’absorption apportée par le plafond Tangent. Le confort acoustique de cette cafétéria satisfait donc pleinement le maître d’ouvrage.

4. Entre résultats et discussion Le temps de réverbération mesuré dans la cafétéria est reporté dans le Tableau 1 et sur la Figure 1.

Tableau 1 : temps de réverbération mesuré dans la cafétéria. Bande de fréquence (Hz)

125

250

500

1 000

2 000

4 000

Mesures in situv TR (Temps de réverbération en seconde)

0,45

0,54

0,57

0,59

0,61

0,61

Ecart type

0,05

0,05

0,03

0,01

0,01

0,01

°01  juin 2011  plafonds

30

T500-1k-2k

T125 à 4kHz

0,59

0,56


Tableau 2 : Aires d’Absorption Équivalentes (AAE) extraites des mesures de temps de réverbération et calculées à partir du rapport d’essais (Tableau 3).

1,00

Bande de fréquence (Hz)

125

250

500

1000

2000

4000

0,90

AAETot (Aire d'absorption équivalente en m2)

74

62

58

56

55

55

0,80

29

40

40

37

40

42

0,70

AAEFP (Aire d’absorption équivalente en m2) théorique* pour 44 m2 de plafond

0,60

AAEFP théorique/AAETotal mesuré (%)

39 %

64 %

68 %

66 %

73 %

77 %

0,50 0,40 0,30 0,20 0,10 0,00 125

250

500

1 000

2 000

4 000

Bande de fréquence (Hz)

125

250

500

1 000 2 000 4 000

Plénum 200 mm - Laine de verre 60 mm

0,65

0,90

0,90

0,85

0,90

0,95

Alpha W

Tableau 3 : Rapport d’essai CSTB N°AC07-26011625 relatif au coefficient d’absorption acoustique (Alpha Sabine) du plafond Knauf Tangent bords Belgravia (dimensions 600 x 600 mm). Classe d’absorption

Temps de réverbération (sec.)

Figure 1 : temps de réverbération mesuré dans la cafétéria.

A

0,90

Prise en compte des valeurs Alpha Sabine par octave entre 250 et 4 000 Hz avec une précision de 0,05.

Fréquence (Hz)

Knauf Tangent : La 1ère dalle de plafond qui répond à toutes les exigences 1. Des qualités acoustiques

l’acousticien, la dalle de plafond Knauf Tangent permet de réaliser une correction acoustique de grande précision et de moduler les résultats en fonction des lieux.

Les sons nous permettent de mieux comprendre et de mieux profiter de notre environnement. Cependant, beaucoup sont perçus comme des bruits qui nous dérangent ou qui affectent notre capacité de concentration. Atténuer les bruits tout en respectant les sons que nous voulons entendre, tel était le défi que Knauf Tangent a su relever. Ses perforations oblongues permettent de réaliser un équilibre idéal entre le temps de réverbération du son et l’atténuation des bruits de fond. Pour une sonorité claire et plaisante à entendre.

4. Respecter l’intelligibilité de la parole

Le principe d’intelligibilité de la parole fait référence au fait pour un message d’être intelligible, c’est-à-dire clair, compréhensible et confortable à entendre. La dalle de plafond Knauf Tangent a été conçue pour paramétrer la correction acoustique dans le respect de cette notion. La performance du système Knauf Tangent est exprimée en Alpha W sur une échelle de 0 à 1. Ainsi pour un plénum de 200 mm, le cœfficient d‘absorption acoustique des dalles Knauf Tangent atteint Alpha w = 0,8 sans laine minérale et Alpha w = 0,9 avec laine minérale, soit un résultat très proche de 1, la performance maximale.

2. Des horizons esthétiques

Knauf Tangent, c’est aussi un concept inédit : la perforation directionnelle. Ces formes oblongues permettent à l’architecte de jouer sur les effets visuels et de signer des chantiers où fonctionnalité rime avec créativité. Knauf Tangent  libère l’architecte d’un grand nombre de contraintes techniques, ouvrant de nouvelles possibilités d’expression pour créer et composer l’espace en fonction des besoins du public, combiner des modules de tailles variables et placer éclairage et ventilation. Cette nouvelle perforation est le fruit d’une étude Knauf, destinée à répondre aux demandes des architectes, pour leur permettre de créer des intérieurs originaux en application plafond, tout comme en habillage mural. Avec Knauf Tangent, il est donc maintenant possible de jouer à souhait avec des longueurs et des largeurs de dalles différentes, alterner panneaux perforés et panneaux pleins, du type Contur Regula, ou encore créer des formes ondulées ou droites, selon l’adjonction d’éléments en 3 dimensions. Une infinité de combinaisons pour une nouvelle création architecturale.

5. Perforations et performances acoustiques

Grâce aux perforations Tangent, l’énergie acoustique est transformée en énergie calorifique ; la résonance de l’air dans le plénum par les perforations assurant ainsi l’absorption du son. En effet, pour définir les performances acoustiques d’un plafond, trois indices sont à prendre en compte le taux de perforation des dalles, la hauteur et l’amortissement du plénum. Les architectes et les designers d’intérieur utilisent d’ailleurs ces indices d’insonorisation pour sélectionner les produits qui répondent le mieux aux exigences d’une installation donnée. Avec son taux de perforation, Knauf Tangent offre un cœfficient d’absorption acoustique pondéré de 0,80 sans complément d’isolant à 0,90 (avec une laine) selon les modèles. La courbe d’absorption relativement plate dès 300 Hz, répond, quant à elle, totalement à la notion d’intelligibilité acoustique et représente un outil idéal pour l’acousticien qui aura ainsi recours à un seul produit pour traiter l’ensemble des fréquences. Disponibles sur les systèmes Vista©, Plaza, Belgravia, Contur et Corridor, Knauf Tangent dispose d’un voile en fibre végétale absorbante afin de garantir une excellente correction acoustique et une protection contre la poussière.

3. Un taux de perforation exceptionnel

Les performances acoustiques de Knauf Tangent relèvent de la prouesse technique avec un taux de perforation exceptionnel, pouvant atteindre 21,3 %. Bibliothèques, salles de concert, halls d’accueil et salles de classe n’ont pas les mêmes exigences. Parfois, un espace peut même exiger des performances variables en différents endroits. Produit d’excellence pour

Tableau 1 : Toutes les mesures acoustiques de la dalle Tangent – Bord Belgravia Taux de perforation : 21,3 % / Dimensions : 600 x 600 mm

αs 1,0

0,8

αs

2

0,6

Plénum 200 mm

1

0,4

Sans LM

4

0,0 125

250

500

1000

Fréquences en Hz

2000

4000

125

250

500

1 000

2 000

4 000

1

0,40

0,80

0,90

0,75

0,80

0,90

0,80

2

0,65

0,90

0,90

0,85

0,90

1,00

0,90

125

250

500

1 000

2 000

4 000

αw

Sans LM

3

0,10

0,30

0,55

0,80

0,85

0,80

0,55 (MH)

LM 45

4

0,35

0,80

0,95

0,95

0,85

0,95

0,95

Plénum 50 mm

3

αw

Courbe

Courbe

LM 60

0,2

Fréquences (Hz)

31


un nouveau concept ?

une nouvelle TENDANCE ?

une nouvelle philosophie ?

un nouveau Produit ?

Quand la nature inspire les tendances « plafond et mur » Contemporaine, naturelle, inaltérable et isolante, la nouvelle dalle Organic de Knauf incarne notre temps. Inscrite dans une démarche éco-responsable, elle offre une réponse pérenne aux besoins écologiques de nos espaces. Expression des tendances actuelles, elle se décline en trois collections (Natural life, Urban world et Fractal poetry) qui vous feront découvrir des harmonies végétales, toniques ou minimalistes ainsi qu’une gamme de motifs déclinables selon vos envies.

À découvrir en avant-première sur : www.knauf-organic.fr Lancement officiel : 6 octobre 2011

Knauf Archi 01  

Magazine Knauf pour les Architectes et les Prescripteurs. Thème : les plafonds.

Advertisement