Page 1

Canard de Prom’s - n°3 Le cra sal’s ! Malgré le mauvais temps, le canard de promo (toujours sans nom d’ailleurs) survit...notre prom’s aussi ? Il faut croire que oui, le préwix JP s’est avéré très positif, les préparatifs pour le wix JP avancent tranquillement. On cherche d’ailleurs toujours des motivés pour aider nos chers DDPs. L’UE prépare également le Grand Gala de Paris, rendez-vous le 31 mai 2008 à l’Hotel Intercontinental. Quant aux activités de la Boquette, la Délivrance a enfin une date. C’est donc le week-end du 15-16 juin que nous pourrons nous retrouver autour d’une coupe de champagne et d’un cigare dans notre bon vieux cloître. On compte également sur vous pour faire vivre ce petit bout de papier (pq ?). A vos plumes, si vous avez vu un spectacle sympa, un film qui a botté ou encore une bonne vieille critique du dernier porno que vous avez regardé entre potes... Toutes vos initiatives sont bonnes à lire :-) Si certains expat’ veulent bien nous faire découvrir leur pays, leur vie locale, nous sommes tout ouïe ! Sur ce, bonne lecture, portez vous bien et à bientôt tout le monde !

Dessine moi un logal ! Il y a 3 ans déjà, nous avions organisé un grand concours Logo de Prom’s. Aujourd’hui, la prom’s remet ça et lance le grand concours “S’il te plait, dessine moi un logo” pour le wix JP ! Tous les supports sont autorisés, vous êtes libres de faire ce que vous voulez. Quelques p’tites contraintes quand meme: - le logo doit contenir un truc du genre Wix JP An203, Wix JP 203, ... - le logo ne doit pas être graphiquement trop compliqué, car il va servir de support pour faire des zaloeils (t-shirt, casquettes, ... on sait pas encore) - le concours se termine au mois de mai. La deadline est fixée au 15 mai, plus ou moins 15 jours ;-) Bonne chance à tous, une fois tous les logos réunis, nous passerons au vote (sachant que la prom’s est archi motivée par le Wix JP et qu’il y aura donc plus de 2 personnes qui nous auront pondu quelque chose). Le Wix JP needs you !

La photo soüvenir.... Petit planning des manips à venir ! 31/05/2008 - Grand Gala A&M de Paris 15/06/2008 - Délivrance à la Boquette

UAI Châlons - mai 2004


Grand Gala de P3 - 31 mai 2008 Après 4 ans d’absence (la dernière édition ayant été réalisée par les 201), le Grand Gala de Paris revient en trombe ! Le Grand Gala a autrefois brillé dans des lieux prestigieux tels que l’Opéra Garnier, l’Hippodrome de Vincennes, le Carrousel du Louvre ou encore la Tour Eiffel. Cette année, le GG tiendra place à l’Hôtel Intercontinental de Paris, haut lieu de l’époque Napoléonienne. Nous vous invitons à nous rejoindre dans ce magnifique palace (ndlr : pas de pank’s, de décor en carton, pas de fontaine made in pg…) pour une soirée digne de celles de l’ambassadeur !

Programme : La soirée débutera dès 19h30 par un cocktail de bienvenue. Ce dernier sera agrémenté d’un soliste au piano afin de vous immerger dans le cadre imposant de cet hôtel. Le cocktail aura lieu sous l’immense verrière. Le dîner permettra de poursuivre la soirée en compagnie d’une revue de cabaret pour pimenter cet instant de convivialité. La soirée de bal débutera vers 22h30. En introduction, les Miss de différentes régions françaises présenteront un défilé de mode ! Quant aux amateurs d’émotions fortes, ils pourront se rassembler autour des tables de casino… En parallèle, ce sont différents genres de musiques qui vous feront danser jusqu’au bout de la nuit. Tarifs : Vous avez la possibilité donc de venir profiter du dîner avant la soirée de gala, pour cela il faut compter 120€ par personne. Cela comprend, cocktail de bienvenue, dîner et entrée à la soirée. Pour les 203 et autres JP, le prix d’entrée à la soirée seule est de 30€. Pour les vénérables archis, le prix de l’entrée sera de 45€. Vous pouvez dès maintenant réserver sur : http://paris.grand-gala.org/Soiree/Reservation


Péripéties d’un troueur de terre Pour les besoins de l’explication, considérons un puit moyen dans une region de type vénézuélienne. Profondeur: 12000 pieds soit en gros 3600m, soit: une bonne heure de marche a pied (pour une personne sobre..). Temps de forage: 12 jours. Pour les éternels inquiets, aucun risque de « faire » un volcan: la croute terrestre a une épaisseur moyenne de 7 a 70 km, 7km au points les plus fins, au fond des océans... donc pas de risques de ce côté la. La terre faisant 12000 km de diamètre, si on compare a une orange (« la terre, bleue comme une orange », Paul Eluard) on n’égratigne même pas la peau. Maintenant imaginons le noyau de la terre froid (je sais, ca fait peur...) si on voulait forer jusqu’en chine, il nous faudrait 38000 jours (soit 104 ans) et tout ca si on garde un bon rythme... La perceuse maintenant, elle fait quelque chose comme 60-70 m de haut et est électrique au niveau puissance: de qques centaines de kW a plus de 1 MW. Etant donné qu’il y a pas de prise assez grosse au milieu de nul part (nul part étant: la mer, la campagne, le désert, un lac...), elle est alimentée par de gros groupes électrogènes de type bruyant faisant passer les chambres de la rez face au périf fenêtres ouvertes pour un endroit calme... Si par malchance ta chambre est du même coté, dormir revient au même que de se coucher au milieu du périf avec des voitures en continu, mais on s’y fait bien, fatigue aidant... le plus dur c’est le silence en rentrant! La mèche de la perceuse est un peu plus compliquée... elle est constituée d’une tête de forage (nommée bit) et de longs tuyaux (les drill pipes). En fonction de la partie du puits, le diamètre de la tête de forage varie d’un mètre à une bonne dizaine de centimètres arrivé au fond. Afin de forer la formation sans trop s’abimer, certaines sont équipée de “couteaux” recouverts de diamants, bon ok, c’est des diamants synthétiques minuscules et ça brille pas, mais bon c’est la classe quand même!!! Maintenant les drill pipes: elles arrivent en morceaux de 10m, pour pouvoir être transportées, qui sont ensuite assembles par 3 (soit... 30m, bravo!) et stockées sur le côté du derrick (la mini-tour Eiffel). Puis durant le forage on les visse juste les unes au bout des autres... Pour les pros des filetages ce sont des filets coniques qui, lorsqu’ils sont serrés avec le bon couple garantissent une bonne étanchéité même à forte pression. Durant le forage, on pompe un liquide a base d’huile ou d’eau avec plein d’additifs. Cette boue permet de remonter les « copeaux », de lubrifier la tête de forage, de fournir de l’énergie aux outils, et d’équilibrer la pression dans le puits avec la pression de la formation. Ceci permet d’éviter que les liquides qui sont dans la roche (eau, gaz, pétrole...) ne remontent brutalement fasse un beau geyser (en détruisant tout l’équipement de surface...). Les pompes à la surface peuvent monter à plus de 300 bars pour compenser les pertes de charges dans les pipes, les outils, la tête et chemin de retour vers la surface. A savoir que la pression réelle au fond et de l’ordre de plusieurs milliers de bars... Dans notre exemple, la mèche est un tube d’acier creux d’un diamètre extérieur de 5.5 pouces soit 14 cm et diamètre intérieur 3 pouces (7.6 cm). Une belle barre d’acier à bouger une par une au manitou. Maintenant conversion en spaghetti. Les spaghettis est une unité très ancienne et très utilisée un peu partout dans le monde... Un spaghetti à un diamètre de 1.75 mm (la moyenne des résultats de Google)... Creuser avec une drill pipe de 12000 pieds de long et 5.5 pouces de diamètre c’est comme faire un trou avec un spaghetti de 45.7m! Afin de pousser la comparaison, je souhaiterais savoir si un survivant du PIT spaghetti pourrait faire les calculs pour comparer la rigidité et la résistance des deux... A cette échelle, bien qu’en acier, les drills pipes se tordent, et pas qu’un peu: dans certaines conditions, si la tête de forage mord trop dans la roche, le haut peut faire plusieurs tours (4, 5, 6 ou plus!) sans que le bas ne tourne. Pour certain profils de puits, c’est possible de changer la trajectoire du puits et de faire des virages de 90 degrés en moins de 500m... suffit de tordre ta barre d’acier!


Péripéties d’un troueur de terre (suite et fin) Enfin, parlons vitesse... Le puis d’exemple a été commencé a une moyenne de 100 pieds/h soit 30 m/h avec des pointes a plus de 50m/h. Mais sur la fin la vitesse est tombée 10-15pieds/h soit environ 4m/h. Sur un boulot tranquille, comme ce puits-exemple (service de base), il y a du boulot 10 minutes tous les 90 pieds, ça donne une idée de la quantité de travail à effectuer durant les 12h journalières, attention cette dernière remarque est relative au puits qui sert d’exemple, pas a tous! J’espère que ces chiffres ont été parlants, et vous ont donné l’envie de rejoindre la famille des troueurs de terre! Et vous c’est quoi votre boulot? Ozone - Zident Man’s à votre service

Le sondage du moment... Sur le trône vous préférez lire ? - Le monde - Choc, Entrevue - Le Lago - FHM, Playboy - Tele poche - Votre courrier

http://an203.gadz.org


Le pré wix JP au Crouesty Tout débuta le samedi 29 mars aux alentours de midi où l’ensemble des Vp wix JP se retrouva en terrasse du Green, rhumerie et bar à cocktail Crouestiqement réputé. Arrivant presque bon dernier avec Kiwi, Tempus et Galipette, nous avons juste eu le temps de boire la première bière du wix qu’il fallait déjà choisir la galette que l’on voulait manger dans l’une des 30 crêperies du port. Après ce bon petit fin’s il a fallu se diviser le travail, on s’est donc séparé en deux groupes : - Le groupe des courageux : ceux qui ont testé le rallye (grandement réalisé par Nahel), car oui cette année il y aura un lien entre les étapes du rallye et pas juste marcher pour le plaisir de marcher. - Le groupe des malins : ceux qui sont allés faire quelques photos de sites à vois (genre le fameux tumulus/ bunker du Crouesty ???????) et visiter le village Pierre et Vacances. Pour le groupe des malins dont je faisais partie !!, la visite fut agréable, les apparts ont tous vu sur le port avec un balcon terrasse sympathique, 2 salles de bains tout ca pour 7 personnes maximum (si mes souvenirs sont bons). On a alors laissé nos DDP négocier le tarifs de la location et Soto, Zazoo, Tekkel et moi-même sommes retournés sur le green pour taquiner les pintes de Leffe, qui ont bien secoué notre petit canard et presque mis KO le Zagueul’s de prom’s…

On s’est tous retrouvé au bar pour faire un débriefing complet pour les deux groupes qui je pense à été plutôt constructif. Nous en avons profité pour demander aux autochtones des tyusses sur la météo du Crouesty au moi d’octobre et on m’a répondu a peu près texto « Sauf tempêtes éventuelles c’est plutôt agréable… ». Je n’ai pas su dire si c’était bon signe ou pas… Après cette dure journée de labeur un petit fin’s dans une pizzeria / crêperie qui fait des moules, et hop un petit tour au casino. Et là Kiwi a fait des cauchemars en voyant les vieilles poilues qui jouaient au machines à sous, Tekkel à gagné 60 euros en n’en jouant 10 , et Tempus Balou et moi avons rigoler à une table de black jack. On est quand même allé se coucher un peu saoûl, mais on a bien dormi et le réveil face à la mer ça aide à commencer une bonne journée qui sert pas à grand-chose (c’est le problème du dimanche quand on fait un bon samedi soir). En résumé on peut retenir que le Crouesty est un joli coin de Bretagne, que l’hébergement est vraiment sympa. Et que nos DDP sont vraiment balaises : ils ont réussi à faire croire à la responsable du village vacances que le wix JP ce n’était pas un weekend d’intégration, ils ont juste dit que les petit .onscrits ne feraient que dormir au village, mais je crois qu’ils ont oublié de préciser qu’ils seront légèrement alcoolisés les petits… Je suis persuadé que ce sera un très bon WJP alors j’espère qu’on sera nombreux pour encadrer les .onscrits Big


HEC vu par Sciences Po... Voici comment on voit le branlos d’HEC à Sciences Po... Un petit moment de bonheur pour ces commerciaux en herbe qui vendraient un frigo à un esquimau... La poule de Luxe du gars d’HEC ... La poule de luxe, c’est tout de même le nec plus ultra pour tout ancien étudiant en école de commerce. C’est comme le banlieusard de cité avec sa cagole de copine. Mais là, c’est un cran au-dessus mais c’est pareil. Le banlieusard, lui, que dégaîne-t-il pour impressionner les filles? Il leur montre ses nike air, son téléphone portable flambant neuf, son survêtement Lacoste, symboles dérisoires de sa réussite. Le mec d’HEC, lui, c’est pareil : il dégaîne le blackberry, les chaussures Weston, et sa montre suisse bien entendu. Mais l’atout ultime, la cerise sur le gâteau, c’est quand même la poule de luxe. Le mec d’HEC est débordant d’imagination quand il s’agit d’en attraper une. C’est vraiment drôle à voir un mec d’HEC ivre et en rut. Où les trouver? Simple. Dans le 6ème pour les plus bobos d’entre eux, rue des Canettes, c’est bien ça, ou vers Odéon aussi. Mais si vous voulez du lourd, du mec d’HEC bien snob, bien friqué, penchez-vous plutôt vers le triangle d’or, rue saint Honoré, avenue Montaigne, c’est mieux ça, c’est plus ambitieux. Par contre, ne vous attendez pas à être dragué dans les règles de l’art. Ca a des chaussures Weston, mais ça n’est en rien des gentlemen. Attendez-vous à entendre des rires bien gras de jeunes hommes se gargarisant de leur MBA en finance ou de leurs stock options. Le mec d’HEC aime montrer d’où il vient. Bon, bien sûr, avant même de vous demander votre prénom, il vous déballera son CV qu’il pense impressionnant, l’état de son solde bancaire, et la marque de la voiture qu’il conduit. C’est comme ça qu’on fait connaissance avec les mecs d’HEC, c’est tellement plus chaleureux. Le mec d’HEC a envie de baiser, certes. Si vous êtes un laideron, passez votre chemin. Mais il veut du rêve en boîte aussi. Le pauvre petit, il a passé cinq ans à écouter les cours de DSK (Dominique Strauss-Kahn pour ceux qui n’arrivent pas à suivre) sur la valeur monétaire, des profs de Havard leur parlant de la macro et de la micro économie, j’entends. Alors, bien sûr, ne vous attendez pas à parler avec des poètes. Au fait, pendant que j’y pense, si vous êtes marxiste-léniniste-troskyste, passez votre chemin aussi. Donc, je disais que le pauvre petit a la tête remplie d’équations bizarroïdes, de fluctuations boursières, des taux du CAC 40 et du Dow Jones. Alors forcément, c’est là où la poule de luxe entre en scène. Déjà, un air ahuri, ça peut servir, c’est flatteur pour lui. Il aura l’impression d’en imposer même si en vrai, vous avez peutêtre lu tout Keynes et les économistes classiques et marginaux. Ne jamais empiéter sur son domaine, première règle. Il faut le faire rêver le mignon. Faire des études pseudo-culturelles, c’est bien ça. Il aura un peu d’estime pour vous, autant qu’une femme puisse en recevoir de lui. C’est valorisant pour lui de savoir que sa poule de luxe s’intéresse à l’art aztèque de la Patagonie subcontinentale. Ayez l’air fragile et artiste dans l’âme, il va apprécier. Parlez-lui de la dernière expo que vous avez faite et pourquoi pas du dernier récital des oeuvres de Purcell. Vous pouvez même dire des conneries, il n’y verra que du feu. Ayez l’air sensible tout en essayant d’intellectualiser un minimum votre discours. Il vous prendra pour une bobo, une intellectuelle de gauche, le fantasme ultime pour le mec d’HEC. Il est ultra libéral, mais pourtant, il aime bien l’image bohème de s’encanailler avec une centre-gauche. Surtout ne vous fourvoyez jamais avec un mec d’HEC de province. S’il sait que vous avez fricoté avec un mec d’HEC d’Antibes, vous signez votre arrêt de mort. Le mec d’HEC pense que tout ceux qui ne sont pas issus de Jouy-en-Josas sont des parvenus, des nouveaux riches, des Rastignac du pauvre en somme. Ah oui, j’oubliais, soignez votre expression. Un petit truc facile à placer et qui vous fait passer pour une snob vous aussi : utilisez à outrance l’adverbe “absolument”. Ca fait très chicos de dire “C’est âââbsolument intolérable”, “C’est âââbsolument divin de manger une bisque de homard”. Insistez bien sur le A. Pour le labo de phonétique, c’est bien d’aller faire un tour à Passy. C’est très édifiant, je vous assure. Là, vous êtes fin prêtes pour devenir the poule de luxe, ce qui se fait de mieux sur le marché. Vous serez son faire-valoir, le truc qui lui manquait à son pack réussite sociale. Bon, bien sûr, c’est un mauvais coup, mais on ne peut pas tout avoir non plus.


La cotise de prom’s Les cotises pour les années à venir s’élèvent à : 2008 : 60 € 2009 : 40 € 2010 : 20 € Petite nouveauté, tu as le choix de ne payer que la cotise 2008, ou bien de payer en une seule fois les cotises pour les 3 prochaines années. Cela permet à la promo de faire face aux grosses dépenses occasionnées par le Wix JP, et cela te permet aussi d’économiser 20 €, soit l’équivalent de la cotise 2010, puisque que la cotise “3 ans” est à 100 €. Pour contribuer à la cotisation générale, tu peux aller sur le site: http://an203.gadz.org

Cocktail caliente ! En ces temps de pluie avancée, nous vous proposons la recette du très fameux cocktail Mojito Bacardi ! C’est frais, goutu, bref ca pétille sous la langue... 1 - Déposer dans le verre quelques feuilles de menthe fraîche et 4 quartiers de citron vert. Ajouter 2cl de sirop de sucre de canne. 2 - Piler l’ensemble et ajouter de la glace pilée. 3 - Ajouter 4cl de Bacardi (ça peut marcher avec du Rhum... c’est au choix) et allonger d’eau gazeuse (genre Perrier). 4 - Mélanger le tout et servir frais !

Un excellent bouquin de recettes de cocktails est disponible dans toutes les bonnes librairires. Bien illustré et pas trop compliqué, vous pourrez refaire toutes ces boissons de bars trop peu souvent dégustées !! Donc si vous voulez vous faire plaiz’ avec qques copaings, ça permet de changer de la traditionnelle vovoorange... Des petites recettes d’accompagnement sont également suggérées pour vos cocktails. Bien sympa à faire et délicieux !! Pause Apéro Edition SOLAR - 6.90 €


Un ptit ciné ? Je cherche une façon d’introduire le sujet. Comment décrire Cloverfield ? Une grosse claque dans la figure ? Probablement… Le film s’ouvre en nous présentant les deux personnages principaux du film. En fait, c’est un couple et j’ai souvent pensé que parfois, il fallait voir les films comme une histoire d’amour. Cloverfield, c’est un peu ça aussi. Pour commencer, nous découvrons l’appartement de la fille, à New York, filmé au caméscope et commenté par Rob. Rob rejoint vite Beth, toujours endormie. Il la réveille doucement. Ensuite, c’est elle qui prend le caméscope et nous découvrons le visage de Rob. Scène suivante, deux mois plus tard, même cassette dans le caméscope, un autre couple fait des courses. Ce sont Jason et Lili, le frère de Rob et son amie. Ils préparent la fête de départ de Rob qui s’en va au Japon pour le travail. Jason se filme avec le caméscope de son frère. Un peu plus tard, il propose à Hub, le meilleur ami de Rob de prendre le caméscope pour filmer la soirée et en profiter pour demander aux gens de laisser un message à l’attention de Rob. La soirée de départ. Il y a beaucoup de monde. Hub filme différents messages. Rob n’est pas encore arrivé. C’est une surprise. Il arrive enfin : surprise !! Beth arrive un peu plus tard avec un autre garçon. Froid ! Après des échanges houleux, Beth repart avec son nouveau copain. Rob sombre dans le mutisme pendant que tout le monde s’amuse autour de lui et que Hub le filme du coin de l’œil. C’est là que tout le monde découvre que Beth et Rob ont couché ensemble. Et la nouvelle se répand comme une traînée de poudre… Jason et Hub vont essayer de remonter le moral de Rob qui voit partir la seule femme qu’il ait jamais aimée, tout simplement parce qu’il part au Japon et qu’il est convaincu que leur histoire n’a de fait pas d’avenir. Tremblement de terre, l’appartement plongé dans le noir. Secousses, ténèbres, affolement. Que vient-il de se passer ? Les lumières reviennent. Flash spécial d’informations : un pétrolier gît éventré contre l’île de la Statue de la Liberté. Hub propose de monter sur le toit de l’immeuble pour voir. Ils montent, Hub filme toujours. Des quartiers complets sont encore plongés dans le noir. On ne voit pas grand-chose. Explosions. Jaillissements de flammes au loin. Des immeubles volent en éclats dans un torrent de feu et de projectiles incandescents. Panique, terreur, catastrophe. Attaque terroriste ? Les gens sortent dans la rue, terrifiés. Quelque chose d’immense bouge plusieurs centaines de mètres plus loin. C’est juste une ombre. Tout à coup, un objet immense apparaît dans les airs, il heurte un gratte-ciel, ricoche et vient rouler dans la rue sous la caméra de Hub, écrasant voitures et tout ce qui se trouve sur son passage. L’objet arrête enfin sa course : les New Yorkais découvrent médusés la vraie nature de ce projectile improbable. Rob reçoit un appel de sa messagerie : Beth a essayé de le joindre. Elle est coincée dans son immeuble, elle a peur, elle l’appelle au secours. Dès lors, Rob va se mettre en tête de retrouver Beth et de lui porter secours, peu importent les dangers, peu importe le prix. Quelques amis vont accompagner Rob dans son périple. Hub, fidèle au poste, n’a toujours pas lâché le caméscope…

Je m’arrête là pour le résumé. Cloverfield est entièrement filmé avec le caméscope de Rob. Entièrement. Pour ceux qui ont vu Le projet Blairwitch, Cloverfield lui est un peu comparé. Moi, je n’ai pas vu… Cependant, ça donne un côté réaliste, prenant et très immersif. Pour en dévoiler davantage sur l’histoire, il s’agit d’une attaque. En conséquence, l’armée américaine s’est déployée dans les rues de New York. Si elle s’évertue à évacuer les civils, elle s’acharne aussi à tirer dans tous les sens et à arroser d’un feu nourri un ennemi qu’on ne voit que trop peu.


De fait, pour en revenir à la façon dont est filmé Cloverfield, les scènes où Rob et ses amis sont pris entre deux feux sont tellement agitées que j’ai regretté d’y être allé si tard. J’avais les yeux fatigués et je peux vous dire qu’il faut être très accroché pour suivre. Ca bouge dans tous les sens. On est horriblement malmené. Ca ne devrait normalement pas sonner comme un reproche, mais les mouvements de caméra rendent les images presque impossibles à suivre. Si les scènes dans les tunnels obscurs du métro sont angoissantes et bien faites, il n’en demeure pas moins que le choix du caméscope n’est pas particulièrement judicieux : Cloverfield comporte de très nombreuses scènes intégrant des effets spéciaux, à qui malheureusement, le caméscope ne rend vraiment pas hommage. Toutefois, pour bien retranscrire les impressions dynamiques et l’effet immersif de Cloverfield, je ne vois guère que l’expression initiale : « une grosse claque dans la figure ». Après, on aime ou on n’aime pas. Il y a deux espèces d’idiots qui sont repartis en braillant « nul à chier » mais entre nous, je ne dirais pas ça. Cloverfield n’est pas le chef d’œuvre de l’année. Quelques regrets par ailleurs et c’est peut-être ce qui fait la force du film, de nombreuses questions restent sans réponses. Ceci dit, ça reste à voir, du fait de la manière originale dont le film est traité et pour le sujet que les scénaristes ont choisi d’explorer. Et pour diverses vidéos, c’est ici : http://www.cloverfield.fr !

essai  

dfv fgb fg fgnfgndf fgnfgnfgnfg

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you