Issuu on Google+

N° 440 - DU 6 AU 12 MARS 2012 - GRATUIT - WWW.TRIBUNEDEBRUXELLES.BE

L’HUMOUR BELGE DONNE LE “LA” DE NOUVEAUX TALENTS, SPECTACLES, FESTIVALS, ... ARRIVENT Alex Vizorek qui fait partie de l’équipe “Kings of Comedy” fait un carton total avec son spectacle “Alex Vizorek est une œuvre d’Art”. On peut aussi entendre son humour déjanté sur la RTBF. © Mathieu Buyse

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic

UNE DÉFERLANTE De jeunes talents, des sociétés de production ambitieuses, des festivals et bientôt, l’ouverture d’un Comedy Club… Tous les ingrédients sont présents pour donner un nouvel élan à l’humour en Belgique francophone. En France, l’humour fait recette. Chez nous, on ne présente plus François Pirette, Les Frères Taloche et Marc Herman. Depuis de nombreuses années, ces barons de l’humour se partagent le haut de l’affiche mais peu de nouveaux noms sont venus s’ajouter. “Il a fallu plus de dix ans pour voir apparaître la relève, constate Gilles Morin, l’un des fondateurs de la société bruxelloise de production Kings of Comedy. L’ancienne génération s’était autogérée. Il n’existait donc pas de structure professionnelle pour soutenir les jeunes humoristes dans leurs démarches artistiques”, avance Gilles Morin. Avec la création de Kings of Comedy en 2009, une étape importante a été franchie. Très vite, la société a signé avec Alexis. Ensuite, Kody, Walter et les autres sont venus s’ajouter. Gilles Morin souligne qu’ensemble, ils ont généré “une alternative pour la jeune génération qui considérait l’humour comme quelque peu ringard.”

UN MARCHÉ EN MUTATION Le chemin avant d’atteindre la reconnaissance est parfois bien long pour les jeunes humoristes. Avec sa double casquette d’artiste et de producteur, Vincent Taloche, fondateur de Corniaud and Co est bien placé pour le constater : “Que ce soit en Belgique, en Suisse ou en France, les gens sont prêts à débourser de l’argent pour voir des humoristes reconnus. Par contre, la découverte est extrêmement difficile. Au festival VooRires, certains artistes inconnus étaient pour nous des coups de cœur mais nous avons ramé pour convaincre les gens d’acheter une place.” Le taux de rentabilité d’un spectacle vivant est en perte de vitesse. Loin d’être effrayés par ce contexte de crise, les Kings of Comedy sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. Concrètement, les Kings of Comedy sont actifs sur Internet et les réseaux sociaux. Ils planchent notamment sur le lancement d’un portail dédié 100 % à l’humour. Alex Vizorek,

Kody, Jérôme de Warzée et James Deano, tous membres de l’écurie Kings of Comedy, animent Les enfants de chœur sur Vivacité. La société de production a également monté une académie afin d’initier les jeunes aux rudiments du métier. Et puisque rien ne semble échapper à ses “tentacules”, elle se devait de créer son propre festival, le Brussels Comedy Festival, dont la seconde édition est programmée du 29 avril au 7 mai.

LA FRANCE, PASSAGE OBLIGÉ ? Malgré ce nouvel élan en Belgique, le plus efficace pour se faire un nom est de réussir sur la scène française. Une situation que Patricia Bonnaventure, propriétaire du théâtre d’humour Le Koek’s à Koekelberg, regrette : “Nous avons de beaux talents en Belgique mais nous ne savons pas suffisamment les garder. Beaucoup d’entre eux ne restent pas, ils partent tenter leur chance à Paris. C’est dommage.” Gille Morin lui, affirme que le public belge a besoin d’une période de validation à Paris avant de reconnaître le talent des nouveaux humoristes. Walter qui émerge à Europe 1 et France 2 ou encore Alex Vizorek en sont de bons exemples. Vincent Taloche, quant à lui, est plus nuancé. “Il n’est pas indispensable de percer en France pour être reconnu. François Pirette en est la preuve. Cependant, pour être franc, je pense que tous les humoristes rêvent de travailler un jour en France.” Ce rêve, lui et son frère sont parvenus à le concrétiser. C’est ce qui leur permet de jouer 300 à 400 fois le même spectacle sans pour autant avoir écumé toutes les scènes françaises. Un avantage non négligeable, selon Patricia Bonnaventure qui souligne qu’il n’existe pas suffisamment de lieux dédiés à l’humour à Bruxelles. Par ailleurs, le marché belge reste trop restreint pour assouvir l’ambition de la nouvelle génération de l’humour. C’est la raison pour laquelle Gilles Morin a fait délibérément le choix de ne pas produire de spectacles aux tonalités régionalistes : “Le spectacle doit pouvoir s’exporter. Il est, par exemple, malvenu d’utiliser l’accent belge comme marque de fabrique.” Mais Gilles Morin en est convaincu : un vent de créativité souffle sur notre pays alors qu’il a quelque peu quitté l’Hexagone : “La Belgique est encore trop modeste et pourrait faire de l’ombre au marché français”, affirme le producteur. Qui pourra le contredire ? En Belgique aussi, “On ne demande qu’à en rire” ! MANON LIBERT

Walter et son humour caustique fait des merveilles sur Europe 1. Son spectacle, “Belge et méchant” a attiré un public considérable. © Bénédicte Maindiaux

Alex Vizorek est un humoriste multi-tâches. Son spectacle “Alex Vizorek est une oeuvre d’art” continue de tourner et il fait partie des chroniqueurs d’une émission d’humour sur VivaCité. © Mathieu Buyse

UN COMEDY CLUB VA OUVRIR SES PORTES À IXELLES En exclusivité, Gilles Morin, fondateur de Kings of Comedy, révèle l’ouverture prochaine d’un Comedy Club : “Notre ambition est de créer un lieu 100 % dédié à l’humour, dans la pure tradition des clubs comiques new-yorkais. C’est aussi de permettre à tout un chacun de côtoyer de grandes stars du rire et à celles-ci de tester leur spectacle sur un public plus restreint.” Le Comedy Club s’établira aux alentours du cimetière d’Ixelles. La date d’ouverture devrait coïncider avec le début du Brussels Comedy Festival, soit aux environs du 29 avril.

8

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic

DE RIRE Dan Gagnon et sa propension naturelle à l’humour montent désormais sur scène !© B. Maindiaux

L’ANCIEN ANIMATEUR DE NRJ MONTE SUR LES PLANCHES

Kody, rien dans les mains, tout dans la tête a commencé à se faire un prénom en faisant le maître de cérémonie à l’américaine lors des shows Kings of Comedy. © Mathieu Buyse

Virginie Hocq est devenue populaire en France. Ses spectacles font un tabac de part et d’autre de la frontière. © DR

DAN GAGNON, HUMORISTE ÉQUILIBRISTE Avec son premier one-man-show “L’excellent spectacle de Dan Gagnon”, le chroniqueur québécois de “Sans Chichis” sur la RTBF a décidé de travailler sans filet. Et puisque la fortune sourit aux audacieux, il vient d’être engagé comme directeur artistique de la société de production Kings of Comedy. Racontez-nous vos débuts dans la comédie… J’avais toujours eu envie de me lancer mais je n’avais jamais osé car les humoristes au Québec sont des super-stars. En arrivant en Belgique, j’ai fait des chroniques humoristiques à la radio. Ensuite, j’ai rencontré Gilles Morin de Kings of Comedy. A l’occasion du Brussels Comedy Festival, il m’a proposé de faire mes premiers pas sur scène. J’ai également pu faire les premières parties des autres humoristes de Kings of Comedy, ce qui m’a permis de roder mon spectacle.

LÀ OÙ L’HUMOUR VA

Aujourd’hui, vous êtes directeur artistique de Kings of Comedy. En quoi cela consiste ? Les différents humoristes produits par Kings of Comedy ont des projets très variés : de la radio, des capsules web, de la télé, etc. Mon rôle est de m’assurer que l’esprit, le sceau Kings of Comedy, soit présent lors de chaque projet.

Le Koek’s Théâtre 292, Chaussée de Jette à Koekelberg. www.koeks.be Le Cuberdon café théâtre 99, Boulevard Lemonnier, Bruxelles Ville. http://le-cuberdon.be/. Le Théâtre de la Toison d’Or 396-398 galeries de la Toison d’Or, Ixelles. http://www.ttotheatre.be/. Le Théâtre des 2 Gares 124 B, Rue des deux gares, Anderlecht. http://www.theatredes2gares.be. Le Petit Chapeau Rond Rouge 12, Rue Père Eudore Devroye, Etterbeek. http://www.lepetitchapeaurondrouge.be/. Le Centre culturel d’Auderghem 183, Boulevard du Souverain, Auderghem. http://www.cc-auderghem.be.

Parlez-moi de votre one-man-show “L’excellent spectacle de Dan Gagnon”. Je parle du regard d’un Québécois sur la Belgique. Depuis que je suis en Belgique, les gens me demandent pourquoi je suis venu m’installer ici et ce que je pense du pays. Jusqu’ici, je leur répondais gratuitement. Maintenant, ils vont devoir payer pour entendre mes réponses ! Vous avez présenté votre spectacle au complet pour la première fois lors du Festival Humour du monde. Comment avez-vous vécu cette expérience ? J’ai joué dans un superbe café à Saint-Josse, Le Thé au Harem d’Archi Ahmed. Ce n’était pas les mêmes conditions que lorsque tu es dans le noir, tout seul sur scène. J’ai dû travailler énormément mais je m’y attendais et lorsque j’ai vu le résultat, j’étais assez content. Les conditions n’étaient pas parfaites et tant mieux, cela m’a permis de m’entraîner. M.L.

9

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Une déferlante de rire - La Tribune de Bruxelles (mars 2012)