Page 1

Fin de vie

Sécurité routière

Interview d’Eric Kariger, le médecin de Vincent Lambert p.6

Neufs morts depuis le début de l'année p.7

Sortie

Jeux, animations, musique et théâtre au Parc des Moulins dimanche p.13

ÉDITION TROYES N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014

L'Aube dans les choux !

© André Laurent

> >

Terroir et gastronomie

t r o y e s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

c o m

Il n'y a pas que l'andouillette comme plat traditionnel aubois, la choucroute André Laurent, premier producteur de France, est basée à Blignicourt. Embarquez pour une découverte des saveurs auboises méconnues et qui valent le détour. P.4 et 5

PORTES OUVERTES MAISONS ARLOGIS Samedi 28 et dimanche 29 juin de 14h à 18h

ZAC d’Echenilly

à Saint André-les-Vergers

Constructeur de maisons individuelles depuis plus de 30 ans

8, rue Paul-Cézanne - 10120 SAINT-GERMAIN -

Avec visite d’une maison meublée !

03 25 75 91 51 - www.aube.arlogis.com


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO Acharnement, loi et contradiction

« Cette décision est certainement la plus difficile que le Conseil d’Etat ait pu rendre ces cinquante dernières années.  » Jean-Marc Sauvé, vice-président de la haute juridiction, ne versait pas dans l’émotion feinte, mardi, en annonçant le jugement qui autorisait l’arrêt des traitements de Vincent Lambert. Tous les proches de Vincent Lambert, en état végétatif à Reims depuis six ans, savaient pourtant que le feuilleton juridique ne s’arrêterait pas là. Quelques heures plus tard, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), saisie en urgence, suspendait le jugement, le temps d’examiner la recevabilité de la requête. Et contrairement aux nombreux raccourcis qui ont été pris, la CEDH n’a pas déjugé le Conseil d’Etat français. Elle a simplement assumé son rôle, forme de « cour d’appel » du Conseil d’Etat, et étant donné l’irréversibilité du jugement rendu, la CEDH ne pouvait rien décider d’autre qu’une mesure conservatoire. Elle ne s’est absolument pas prononcée au fond, et n’a certainement pas déjugé le Conseil d’Etat. Et si l’on en croit l’historique des arrêts rendus par la CEDH dans des affaires similaires, il est probable qu’elle renvoie la responsabilité à l’Etat français. Hasard du calendrier judiciaire, le docteur Nicolas Bonnemaison a été acquitté le lendemain, mercredi, par le jury populaire réuni à la cour d’assises des PyrénéesAtlantiques. Il était inculpé pour avoir abrégé la vie de sept de ses patients. D’un côté, un service médical agit dans un cadre légal, et les recours en justice prolongeront sans doute de près de deux ans un processus de fin de vie. De l’autre, un médecin agit en dehors de la loi, et le peuple l’acquitte. Il n’y aurait pas plus parfaite illustration du débat autour de la vie et de la mort, forcément passionnel.

Tony Verbicaro

La météo Vendredi

Samedi

12° 24°

Dimanche

Lundi

10° 20°

4

Qualité de l’air Vendredi 27 juin

Samedi 28 juin

12° 19° 10° 21°

Dimanche 29 juin

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’ hebdo du v en dredi Troy es Journal hebdomadaire gratuit d’information locale édité par la SARL LHV Editions 15 rue Bégand 10000 Troyes T él. 03 25 49 90

04 Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journaliste : Marjolaine Combraque (marjolaine.combraque@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Valérie Malezieux (valerie.malezieux@lhebdoduvendredi.com) Tél. 06 30 76 95 24 Administration : Martine Bizzarri Infographistes : Anne Rogé et Catherine Clément Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Fouilloy

tr oye s.lhe bdodu vendr ed i.com

Le dernier numéro de la semaine

À Troyes, l’Hebdo du Vendredi s’arrête là

Chers lecteurs, faiseurs d’information, partenaires, annonceurs, Cette 84e parution troyenne de l’Hebdo du Vendredi que vous tenez entre vos mains, c’est un dernier rendez-vous entre vous et nous. Près de deux ans, 84 numéros, et puis s’en va. À regrets. Réussir un projet entrepreneurial aujourd’hui n’est pas une mince affaire. Il en va aussi d’un hebdomadaire gratuit, qui, s’il a, et très vite, rencontré un succès auprès des lecteurs troyens et aubois, vous nous l’avez toujours fait savoir et ce, depuis le début, le 7 septembre 2012, a connu toutes les peines du monde à se développer commercialement. Nos erreurs, la crise, le tropisme troyen, l’adversité, les aléas de la vie d’une entreprise… Les raisons qui nous poussent aujourd’hui à cesser de paraître à Troyes sont multiples. La réalité économique est implacable : l’Hebdo du Vendredi, journal gratuit, vit exclusivement de la publicité, et quand celle-ci manque trop longtemps, il devient responsable d’arrêter. Alors nous vous adressons un grand merci pour ces deux années passées ensemble, lectrices et lecteurs, partenaires, annonceurs, acteurs institutionnels et particuliers de l’actualité. Et un gigantesque merci à toutes celles et tous ceux qui ont fait l’Hebdo du Vendredi à Troyes, distributrices et distributeurs, attachées commerciales, journalistes, correspondantes et correspondants locaux… Et une particulière et immense pensée à Géraldine, qui nous manque tant. > Vous pouvez retrouver les informations régionales sur notre site internet,

Tony Verbicaro, rédacteur en chef

www.lhebdoduvendredi.com

Coup d’oeil sur le monde Erreur sur la personne

Jeudi dernier, tandis qu'il exerçait tranquillement son activité professionnelle dans une rue de Pantin, en Seine-SaintDenis, un valeureux travailleur a vu s'arrêter près de lui deux malfaiteurs. Ceux-ci l'ont rapidement maitrisé, lui mettant une cagoule sur la tête et le trainant de force dans leur camionnette. Une fois enlevé, les deux filous avaient l'intention d'obliger la victime à les aider à ouvrir des distributeurs automatiques de billets, le croyant encore convoyeur de fonds. Oui mais voilà, le monsieur en question avait, depuis leur dernier repérage, changé de métier en devenant réparateur de caméra de surveillance. Déçus, les deux kidnappeurs ont finalement relâché leur victime dans un bois du Val-d'Oise, à 25 km du lieu de l'enlèvement.

En Russie, « santé » surtout des pieds

Oleg Mikheïev, un député russe, se dit préoccupé par la santé des femmes et souhaite imposer des hauteurs maximale et minimale aux fabricants de chaussures. Ce dernier a récemment expliqué que les talons hauts, les baskets, les ballerines et les mocassins étaient dangereux pour la santé. « Les chaussures devraient avoir des talons de deux à quatre centimètres, cinq centimètres maximum  », explique-t-

il. Ce député serait préoccupé par le sort des femmes et il souhaiterait leur éviter de souffrir de pieds plats ou d'autres difformités. Alors, les femmes russes serontelles bientôt privées de talon ? La proposition a déjà provoqué une tempête médiatique dans le pays, des femmes clamant que si les talons hauts étaient interdits, elles se mettraient à en porter sciemment.

Halte aux guilis !

Aux Etats-Unis, la police de Boston recherche actuellement et de manière très active un « criminel » un peu particulier. Son délit : s'introduire en pleine nuit aux domiciles d'inconnus pendant leur sommeil, non pas pour les cambrioler mais simplement pour s'amuser à leur chatouiller les pieds ! Tout comme un vrai Arsène Lupin, l'individu, cagoulé et qui ne chatouille uniquement que des pieds d'hommes, n'hésite pas à crocheter les serrures et ne fait aucun dégât au domicile de ses victimes. Ces dernières restent perplexes quant aux motivations animant ce serial-chatouilleur qui, une fois entré, s'installe au pied de leur lit en les observant un moment puis commence à les chatouiller avant de fuir lorsqu'elles se réveille. Après une dizaine «  d'attaques aux guilis » depuis le mois d'avril dernier, les policiers n'ont toujours pas le début d'une piste.

Un an de plus

43 000 visiteurs en un an

La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité un an auparavant, semaine pour semaine. L'occasion de donner un droit de suite, de regarder comment les choses ont évolué depuis.

La Cité du Vitrail a ouvert ses portes au sein de la grange de l'Hôtel-Dieu-le-Comte il y a un an, la première exposition a attiré plus de 43 000 visiteurs. Les vitraux du prophète Zacharie, de Sainte-Agathe et les autres retournent cette semaine à leur place initiale afin que la Cité puisse accueillir une douzaine de nouveaux vitraux que le public pourra admirer dès ce week-end. Une baie monumentale de Jacques Le Chevallier, qui devait initialement être installée à la cathédrale de Paris, sera une des pièces maîtresses de la nouvelle exposition troyenne.

M.C

Histoire

Ça s'est passé un...

Cette rubrique retrace l'histoire et les histoires de Troyes et de ses environs par notre célèbre historien amateur local, Jacques Schweitzer.

Le 29 juin 1586, commence une émeute troyenne, devant le logis du Dauphin, provoquée par un édit du roi Henri III, au bénéfice de sa sœur Marguerite de Navarre (prix à payer par métier) : « Les artisans coururent sus aux exécuteurs et fut l’huissier, par le peuple mutiné, outragé et blessé, ayant été trouvé caché en la mangeoire d’une étable, où pour sauver sa vie, nomma plein de gens de la ville de Troyes, qui se mêlaient de telle maltôte… dont les maisons furent pillées et saccagées et tous les papiers qu’on y trouva brûlés… ». Le 27 juin 1783, un violent orage répand l’effroi dans Troyes. Le tonnerre ne cesse de gronder pendant plusieurs heures de suite. Le «  fluide électrique » frappe la ville en plus de 20 places, l’église Saint-Nizier est frappée par la foudre.

Le 30 juin 1831, le roi Louis-Philippe visite Troyes à cheval, accompagné par ses fils le duc d’Orléans et le duc de Nemours et par le maréchal Soult, président du Conseil et ministre de la Guerre. La population les accueille avec enthousiasme, et la municipalité organise par souscription, un bal à l’Hôtel de Ville.

> jschweitzer.jimdo.com

Jacques Schweitzer


L'art culinaire dans l'Aube

Le département aubois regorge de produits gastronomiques atypiques que tout le monde ne connait pas forcément comme la choucroute André Laurent qui se singularise en proposant des accompagnements à base de volaille et de fruits secs, de poisson et même de tournedos. De la petite biscuiterie aux spécialistes des fromages en passant par les fricassées de champignons et autres confits de champagne, L'Hebdo vous invite à découvrir les gourmandises locales. Parce qu'il n'y a pas que l'andouillette !

Les auboivores majoritaires

Marjolaine Combraque

Enquête - Consommation locale a Jeune Chambre Économique de l'Aube (JCI) vient de faire connaître une enquête sur les habitudes de consommation de produits locaux par les aubois. Intitulée Croque l'Aube, celle-ci a été effectuée auprès de 501 personnes, notamment via les réseaux sociaux, entre le 1er avril et le 10 mai. Le but était de « connaître les habitudes alimentaires des aubois, leurs motivations quand ils achètent des produits locaux et les obstacles qui les freinent dans leurs achats de produits locaux », expliquent les deux jeunes femmes à l'origine de l'enquête, Servane Corre et Cécile Leclerc. La moyenne des personnes par foyer, sur l'échantillon de réponses collectées, est de 2,8

L

personnes et le panier alimentaire moyen par semaine s'élève à 107€, 208 réponses se situant entre 51 et 100€. Les lieux d'achats sont surtout les grandes et moyennes surfaces (445 réponses) et ensuite le marché (204) puis les commerces de proximité (143), plusieurs réponses étant possibles pour cette question. La majorité des personnes interrogées ont répondu qu'elles avaient acheté des produits locaux dans les six derniers mois (444 sur 501) et 43 % des citations ont révélé qu'un grand nombre des personnes consommaient leur propre production (41 % contre 59 %), ayant un jardin potager pour la plupart (168 sur 390). Les raisons invoquées dans l'achat de produits

Des délices de confits

Le but de la JCI est d'« arriver à créer de l'économie positive, sociale, de penser d'une façon écosystémique ». © l'Hebdo du Vendredi

locaux sont d'abord la qualité (403 réponses), le fait que cela favorise l'emploi local (282 réponses) et la sécurité alimentaire à travers une traçabilité plus évidente (197 réponses). Cependant, des freins à l'achat de

Accompagnement

es confits et bonbons signés Délices Decadol sont des mets délicats, préparés avec des produits locaux : confits de champagnes, confits de cidre et confit de ratafia de champagne sont la base de la production de Denis Aubry. Un autre confit de ratafia rouge élaboré à partir du champagne Philippe Fourrier et avec du safran de Fontvannes, épice plus que rare et précieuce, se conjugue volontiers avec la tarte aux pommes et au Chaource que propose le golf de la Forêt Denis Aubry travaille en respectant l'humain et le terroir. d'Orient. Le confit de truffes (de la © Délice Decadol Marne) et de ratafia de champagne, lui, accompagne à merveilles le foie gras, les viandes blanches ainsi que les fromages. Délices Decadol ne travaille qu'avec des restaurants (Le Rouge et le Noir) et des revendeurs (le Petit Marché nature, marché Jules Guesde à Troyes). Par ailleurs, un partenariat a été créé avec le Domaine de Mantenay, ce qui permet à Denis Aubry de travailler aux côtés de sept personnes en situation de handicap. « Dans ma réflexion économique, l'homme ou la femme a sa place ! ».

L

Un moulin qui moud bien !

produits locaux ont aussi été détectés et bien souvent, c'est le prix qui coince (229 réponses). « Dans l'esprit d'un consommateur, un produit local est forcément plus cher qu'un produit du commerce, résument les enquê-

Des champignons à toutes les sauces auboises

Accompagnement

i vous êtes friands de champignons, ne cherchez plus : la champignonnière SNC Poulain regorge de ces petites corolles savoureuses qu'elle produit dans son domaine de Cussangy. Fondue de champignons au Chaource, fricassée de champignons à la bière de Saint-Martin-enBossenay, le gratin de pleurotes, champignons à l'huile d'olive... une partie de la production est ainsi transformée en mets délectables alliés à d'autres produits locaux. La production de base se concentre surtout sur les champignons de Paris et des espèces Produit original : la fricassée de chamexotiques telles que les pleurotes jaunes, les pleu- pignons à la bière de Saint-Martin. © rotes roses ou encore le Shii-také (Lentin de Chêne). La Champignonnière de Cussangy Mais d'autres champignons d'origine française sont également cultivés, notamment le Pied-Bleu et la Pholiote. Ces produits se retrouvent dans plusieurs épiceries fines du département mais également à la boutique de Cussangy.

S

> SNC Poulain, la Champignonnière de Cussangy : 03 25 40 18 71

Farine auboise

e Moulin de Dosches est le site idéal pour un pique-nique estival, vue superbe sur la campagne environnante, calme des jardins médiévaux, visite de la Grange à Dîme et du Moulin. Il est possible de se procurer de la farine moulue au moulin et issue de l'agriculture biologique (Ferme Donnement à Arcis-sur-Aube). Deux types de farine sont produites : la fine fleur de type 90 et la farine bise ou semi-complète de type 110. Le meulage est effectué surtout les jours où souffle le vent du nord, à raison de deux à trois fois par mois, pour une récolte de 200 à 300 kg de farine dans la journée. Du pain au levain et des

L

trices, alors qu'à qualité équivalente, un produit local n'est pas forcément plus cher ! ». L'enquête met ainsi en avant le fait qu'une majorité d'Aubois consomme local mais qu'il existe encore des freins comme le prix, la dispersion des produits sur des lieux différents et la traçabilité pas toujours mise en avant. Dans les mois à venir, le travail de la JCI sera de travailler avec les collectivités pour soit mettre au point un label local soit développer celui de Savourez la ChampagneArdenne (Club i3A), expliquer les raisons de la consommation saisonnière et, bien sûr, sensibiliser le consommateur sur l'impact du consommer aubois.

gâteaux à la repasse du moulin sont aussi confectionnés sur le site pendant certaines périodes de l'année (Journées du patrimoine, par exemple). La petite boutique attenante à la Grange à Dîme permet de trouver d'autres trésors de la gastronomie auboise comme le jus de pommes de la Ferme d'Othe, la confiture de la Forêt d'Orient (provenant du domaine de Mathias Petit à Brévonnes) ou encore le pâté au pigeon d'Onjon.


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Un Chaource AOP

Des médaillés 2013 chez Barfontarc

Fromage

Champagne

e Gaec des Tourelles est un des cinq producteurs de Chaource avec l'appellation AOP. Située à côté d'Ervy-le-Châtel, la ferme des Tourelles produit une tonne de chaource par semaine, travaillant au lait cru de ses vaches depuis 20 ans. D'autres fromages, cousins du Chaource, sont également fabriqués à la ferme : le Soumaintrain, le Bouchon d'Armance, le fromage d'Ervy ou encore le Marbré d'Armance, spécialité avec une couche d'épices à l'intérieur. Si la majorité de la production est vendue chez des grossistes un peu partout en France, en Europe et même jusqu'à Tokyo, il est aussi possible d'acheter les fromages directement à la ferme.

a coopérative viticole Champagne de Barfontarc est située à Baroville et propose tous les jours des visite de ses installations ainsi que des dégustations, de 10 h à 15 h. La première cuvée proposée dans ce dossier est celle du Brut tradition qui a décroché la médaille d'argent à Paris en 2013. Composé à 79 % de Pinot noir et à 26 % de Chardonnay, ce champagne se savoure davantage à l'apéritif. Le Blanc de Noirs est une cuvée 100 % Pinot noir (médaille d'or, Paris 2013) mis en bouteille en mars 2011. Il peut agréablement accompagner un repas à base de viande rouge.

L

> Le Gaec des Tourelles, au hameau Le

Mesnil-Saint-Georges, 10130 Ervy-le-Châtel. 03 25 70 52 66 et gaec-destourelles@wanadoo.fr

Des Maizierons à tous les parfums

Sucré

a Petite Biscuiterie de Maizières est ouverte depuis 2008 et tous ses produits sont « pur beurre, sans conservateur ni colorant et tout est fait maison », explique David Michel, boulanger-pâtissier de formation. Installé en 1995 à Maizières, il commercialise tout de suite un premier biscuit, le Petit Maizieron puis se lance avec son épouse dans la production de tous types de biscuits  avec les matières premières de la région. « La farine provient de Dienville, le sucre de Connantre dans la Marne, les œufs de plein air viennent de Romilly et le beurre d'Is-en-Bassigny, en HauteMarne.  » De nombreuses gourmandises font saliver rien qu’à leur évocation : le Biscuit apéritif au Chaource, le Carré d'Othe qui est un biscuit carré parfumé de cidre d'eau de vie du Pays d'Othe, le Croquet aux deux raisins et au ratafia de Champagne et puis toute la gamme des Maizierons, au citron, au caramel, aux amandes, aux cranberries, aux noisettes, au rhum, à la fleur d'oranger etc. La nouveauté de cette année c'est un Biscuit avec la farine du Moulin de Dosches

L

L

> 18, rue de Bar-sur-Aube, 10200 Baroville. 03 25 27 07 09

© Champagne de Barfontarc

Portes ouvertes chez Charles Collin

Champagne

e Champagne Charles Collin à Essoyes est une coopérative qui a 60 ans d'expérience viticole derrière elle. Les deux cuvées suggérées pour ce dossier sont celles de La Belle Gabrielle et la cuvée Sélection, toutes deux à déguster en apéritif. La Belle Gabrielle est un hommage au peintre Auguste Renoir et à la gouvernante de ses enfants, Gabrielle, une fille du pays. Avec un assemblage de 80 % de Chardonnay et 20 % de Pinot noir (dosage 10 g/l), ce champagne est issu de raisins sélectionnés et est uniquement composé de cœur de cuvée. Vieillissement de 4 à 5 ans en cave. La cuvée Sélection a reçu la médaille d'or à Paris en 2013 et est composé à 95 % de Pinot noir et à 5 % de Chardonnay (dosage 9 g/l). Vieillissement en cave de 2 à 3 ans. Des portes ouvertes sont organisées à Fontette les 28 et 29 juin prochains, de 10 h à 18 h30 avec au programme : visites de cave, dégustation et découverte du vignoble.

L

> Boutique la Belle Gabrielle à Essoyes : 03 25 38 28 74 et Champagne Charles Collin à Fontette : 03 25 38 31 00.

(lire par ailleurs), à goûter absolument !  Outre le fait de confectionner tous ses biscuits, le but de David Michel, on l'aura compris, est de « s'approvisionner le plus local possible ! ». > Biscuiterie artisanale de Champagne-

Ardenne, 79, avenue du général De Gaulle 10510 Maizières-la-GrandeParoisse / 03 25 24 70 51


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Dr Eric Kariger : « Le droit de refuser l’obstination déraisonnable est aussi fort que le droit à la vie »

Affaire Vincent Lambert

l’avis de la famille n’est pas un droit de véto. Elle peut bien sûr s’exprimer, mais elle ne doit pas faire la décision. On ne peut pas demander à une famille si elle souhaite qu’on maintienne ou pas en vie un patient. Ce n’est pas à la famille de décider, c’est au médecin, qui lui est neutre et capable. Vous imaginez la responsabilité de la famille, si, demain, le médecin vient lui demander de décider s’il faut laisser vivre ou pas le patient ! Enfin quatrième chose, si le patient n’a pas rédigé de directives anticipées, s’il n’a pas nommé de personne de confiance, le corps médical doit mener une forme d’enquête policière pour s’enquérir de ce que le patient aurait souhaité. Et si l’on découvre qu’il aurait préféré une obstination déraisonnable, eh bien tant pis, on doit le respecter.

Le communiqué de presse du président du Parti chrétien démocrate, qui a clairement condamné la décision du Conseil d’Etat, n’a pas même heurté le Docteur Eric Kariger, membre de ce parti. L’enjeu est évidemment ailleurs.

uel est votre état d’esprit, trois jours après les dernières décisions de justice autour de Vincent Lambert ? Déjà, je relativise toujours, ma position est toujours plus simple que celle du malade ou de sa famille. Je m’attendais à ce scénario. On espérait une évolution favorable au Conseil d’Etat, on savait que le Conseil suivrait l’avis du rapporteur public. J’avais une totale confiance en le professionnalisme du Conseil d’Etat. Sur le recours devant la CEDH, il n’y a pas de surprise non plus, les parents de Vincent Lambert l’avaient annoncé par voie d’avocat avant même la décision du Conseil d’Etat. Ça illustre une nouvelle fois l’impossibilité de dialoguer. Pour négocier, il faut être deux. Il n’y a pas eu de volonté d’apaisement. C’était mon souci. Mon intérêt, c’est celui de Vincent Lambert, et celui de sa famille. Le déchirement de cette famille, c’est un vrai crève-cœur. Je regrette que nous ne soyons pas parvenus à au moins parvenir à un dialogue. Quant à la position de la CEDH, elle est juridique et logique. Sans cynisme aucun, la mort est effectivement irréversible, et on comprend sur ce point la mesure conservatoire. C’est logique que la cour vienne suspendre la décision. La cour a évidemment besoin de temps pour examiner la recevabilité de la requête et juger au fond.

Q

Comment avez-vous vécu la manifestation de plusieurs centaines de personnes sous les fenêtres du Conseil d’Etat, mardi ? La vie, la mort, c’est passionnel. J’ai quand même beaucoup de mal avec les gens qui ont des convictions sur lesquelles ils s’arcboutent sans dialogue possible. Je ne supporte pas ces totalitarismes. La sagesse de l’éthique, c’est celle du questionnement, du doute, du chemin à partager avec l’autre. Certains se servent aujourd’hui de la situation de Vincent Lambert pour montrer leurs convictions. Mais on ne peut pas faire ça. Mon équipe et moi, nous ne faisons que notre métier. Et le Conseil d’Etat l’a dit : non seulement nous n’avons rien fait d’illégal, mais nous ne pouvions pas aller plus loin dans une démarche d’ouverture.

Moi, vous savez, que Vincent Lambert vive ou meurt, je n’y ai aucun intérêt. A titre personnel, j’y ai laissé une partie de ma santé, j’ai été menacé. J’avais tout à perdre dans cette affaire. Mais je n’aurais pas pu continuer à dormir sur mes deux oreilles si je n’étais pas allé au bout de ce que voulait ce malade. Je suis l’avocat de mes malades, je ne suis pas l’avocat de mes convictions ou des familles. Ça fait 25 ans que je me bats contre l’euthanasie médicale. Nous sommes des défenseurs de vie. Notre médecine hippocratique, c’est l’interdit de l’obstination

Le Dr Kariger dirige le service des soins palliatifs du CHU de Reims. © l'Hebdo du Vendredi

déraisonnable. Le droit à la vie, c’est fort, mais le droit à ne pas faire subir à un patient un acharnement, cette obstination déraisonnable, c’est un droit au moins aussi fort. La loi Léonetti vient protéger le patient, et quelque part le médecin aussi. Elle est insuffisamment appliquée, difficile à appliquer. Mais le jugement du Conseil d’Etat, mardi, la renforce.

Pour vous, que précise la décision du Conseil d’Etat ? Vaudra-t-elle jurisprudence ? Ça ne fait à mon sens aucun doute que le jugement fera jurisprudence. Que dit le Conseil d’Etat ? Il dit, déjà, que la loi Léonetti ne concerne pas uniquement les patients en fin de vie, mais tous les

patients : le patient a le droit de refuser ce qu’il estime être une obstination déraisonnable. Second point, le jugement dit que les NHA (nutrition et hydratation artificielles) sont bien un traitement, et qu’on peut donc maintenir déraisonnablement des gens en vie à l’aide de ce traitement. Donc, comme tout traitement, dans des conditions singulières, le maintien d’une alimentation et d’une hydratation artificielles peuvent être arrêtées. Sur ce point, d’ailleurs, il faut lutter contre les réactions fantasmées : on sait, on peut, accompagner la fin de vie, cesser l’alimentation et l’hydratation, sans pour autant que le patient subisse les souffrances abominables qu’on a pu entendre décrites. Troisième point précisé par le Conseil d’Etat,

À quelle décision de justice vous attendez-vous de la part de la CEDH ? Je ne peux préjuger de rien, mais la législation européenne est beaucoup plus permissive que la législation française. La loi Léonetti est la plus encadrante possible. Maintenant, si je pouvais faire des suggestions à la cour européenne, peutêtre faudrait-il réécrire l’article 3 de la Convention (européenne des droits de l’homme, ndlr). Les Européens mériteraient que cet article soit revu en intégrant ce que sont devenues nos sociétés. Aujourd’hui en Europe, on risque plus l’obstination déraisonnable, l’acharnement thérapeutique, que la torture. La deuxième chose, c’est le temps. Ce recours, c’est le recours de trop, et c’est le délai de trop. Si la CEDH pouvait mettre tout le paquet pour remettre sa décision le plus vite possible, sans pour autant bâcler son travail… Vite, s’il vous plaît. Ce n’est plus tenable. Tout le monde est victime de cette trop longue période. Quelle que soit la décision prise, il faut que ça cesse.

Chronologie d’une longue fin de vie

n 2008, Vincent Lambert est victime d’un accident de la route. Tétraplégique, il sombre dans un état végétatif dit pauci-relationnel. En avril 2013, après avoir ressenti la volonté du patient de ne plus subir de traitement, après avoir recueilli l’avis de son épouse Rachel et d’une partie de sa famille, le service des soins palliatifs du CHU de Reims, dirigé par le docteur Eric Kariger, décide d’entamer un processus de fin de vie, dans le cadre de la loi Léonetti sur la fin de vie. Début mai 2013, les parents de Vincent Lambert, des catholiques traditionnalistes, saisissent le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne en référé. Une autre partie de la famille de Vincent Lambert les soutient. Le tribunal ordonne la reprise des soins, reprochant au corps médical de ne pas avoir suffisamment tenu compte de l’ensemble du cercle des proches du patient. A la rentrée, en septembre 2013, le docteur Kariger annonce qu’il va tenter de rétablir le dialogue entre les deux parties d’une famille déchirée. En janvier 2014, le service des soins palliatifs décide d’arrêter le traitement de Vincent Lambert, toujours en accord avec la loi Léonetti. Les parents de Vincent Lambert déposent un nouveau

E

recours en référé au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Le tribunal ordonne de nouveau la reprise des soins. Rachel Lambert et le CHU de Reims saisissent le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative du pays. En février, le Conseil d’Etat nomme une commission d’experts chargés d’examiner Vincent Lambert. Les experts remettent leur dossier en avril. Le Conseil d’Etat indique qu’une décision de justice sera prise avant l’été. Vendredi 20 juin 2014, le rapporteur public du Conseil d’Etat, Rémi Keller, rend public son rapport. Il préconise la fin des traitements à Vincent Lambert. Lundi 23 juin, les parents de Vincent Lambert, par la voie de leur avocat, Jérôme Triomphe, font savoir qu’ils déposeront une requête en procédure d’urgence devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Mardi 24 juin, à 16 heures, le Conseil d’Etat suit le rapport de Rémi Keller et rend un jugement qui permet l’arrêt du traitement. Me Jérôme Triomphe confirme avoir déposé une requête auprès de la CEDH. Vers 22 heures, toujours mardi 24 juin, la CEDH prend une mesure conservatoire à l’encontre de l’Etat français, ce qui a pour effet de suspendre le

Propos recueillis par Tony Verbicaro

Vincent Lambert est suivi au service des soins palliatifs du CHU de Reims, à l'hôpital Sébastopol. © l'Hebdo du Vendredi

jugement du Conseil d’Etat, au nom de son caractère irréversible. La CEDH doit désormais dire si la requête est recevable ou non. Si oui, elle devra ensuite l’examiner au fond. En procédure d’urgence, le délai d’examen peut être réduit à un ou deux ans, contre deux à trois ans en procédure normale. Jusqu’à présent, quand la CEDH a été saisie d’une requête similaire, elle a considéré que ces questions étaient soumises à la libre appréciation des Etats membres de l’Union européenne mais qu’il n’existait pas de droit à mourir. Effectivement, en la matière, La Convention européenne des droits de l’homme, texte de base de la CEDH, ne dit rien. T.V


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Moins de morts, plus de blessés

Sécurité routière

ffectivement les accidents mortels sont en diminution dans le édpartement( : neuf morts (dont un où le conducteur a été pris d'un malaise mortel avant l'accident et qui devrait être retiré de la liste) ces six derniers mois contre 23 sur les douze mois de l'année dernière, en moyenne un ou deux morts par mois. Le nombre d'accidents corporels s'élèvent à 68 au 23 juin 2014 contre 82 sur la même période en 2013, soit une diminution de 20 % de ces accidents. En revanche, il y a davantage de blessés graves et d'hospitalisation qu'auparavant (54 personnes en 2013 et 59 en 2014, soit 9 % en plus), peut-être imputés à la modernisation des dispositifs de sécurité dans les véhicules qui aujourd'hui permettent d'éviter des morts mais qui entraînent des blessures plus conséquentes. Sur

E

Des animations, actions de prévention et de sensibilisation sont encadrées et co-financées par la préfecture. © Préfecture de l'Aube

les neuf accidents mortels, des causes ont pu être identifiées : trois sont dus à des vitesses excessives (avec de l'alcool en plus dans un des cas et le non-port de la ceinture pour un autre), trois autres ont perdu le contrôle de leur véhicule (deux étaient sous l'emprise de stupéfiants dont l'un avec alcool), deux personnes ont trouvé la mort suite à des acci-

dents provoqués par un état de fatigue excessive et la dernière personne en raison d'un refus de priorité. Cette dernière cause est la plus répandue en ce qui concerne les accidents corporels dans l'Aube puisque 18 des 68 accidents se sont produits après un refus de priorité. Pour les autres, les causes identifiées détectent 16 pertes de contrôle du

véhicule et 13 conduites à vitesse inadaptée (différent de la vitesse excessive).

Sensibiliser, éduquer, prévenir et aussi réprimer

Pour diminuer le nombre de morts sur les routes, de nombreuses actions de prévention et aussi de

répression sont mises en place. « On veut éduquer, appeler les concitoyens à être vigilants sur les routes », martèle Alexandre Sanz, le directeur de cabinet du préfet. Les actions de sensibilisation (PDASR, plan départemental d'action et de sécurité routière) et le plan de contrôle routier sont ainsi coordonnées par la préfecture. Cela va de l'éducation des plus jeunes avec des stages de sécurité routière dans les écoles (1, 2, Troyes... prudence) à des animations comme le Rallye sécurité moto, le 24 juin dernier, la révision du code et la conduite accompagnée chez les seniors, une formation jalonneurs bénévoles pour encadrer les courses cyclistes etc. tout cela en direction des publics jeunes, vulnérables (piétons, deux roues) ou exposés. Au total, plus d'une vingtaine d'actions différentes sont soutenues et co-financées par la préfecture en dehors des actions répressives des contrôles routiers et contrôles radars (fixes, mobiles et/ou embarqués dans des véhicules banalisés).

Marjolaine Combraque

M A RQ U E S C H I C S / P R I X C H O C S

F I N S D E S E R I E S E T A P PA R E I L S D ' E X P O S I T I O N

Le nombre d'accidents corporels et mortels sur les routes diminuent chaque année dans l'Aube grâce aux missions de prévention, de sensibilisation et de répression encadrés par les services de l'Etat.

GARANTIE 2 ANS INCLUSE* G PAIEMENT EN 3 OU 4 FOIS SANS FRAIS

*Garantie selon modalités en magasin.

SOLDES -20% -30%

-30% -50%

-40%

-30%

-20%

-50%

OUVERTURE : DU MARDI AU SAMEDI DE 9H À 12H ET DE 13H30 À 18H30 - RUE

-20%

-40%

-50% -30%

DES VALÈRES 10600 BARBEREY TÉL : 03 25 83 25 99 *

-50%

-40%

-50%*

jusqu'à sur les articles signalés en magasin

-30%

Dans la limite des stocks disponibles

Chauffage - Lavage - Encastrable - Télévisions - Froid


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

François Baroin au Sénat, législative partielle à Troyes

Elections sénatoriales

Le maire de Troyes va abandonner son poste de député pour briguer la succession de Yann Gaillard au Sénat. François Baroin devrait remporter haut la main l’élection sénatoriale partielle qui se déroulera en septembre.

ertains, à l’UMP, l’espéraient à la présidence du parti, ou en tout cas candidat à celle-ci au congrès d’octobre, d’autres attendent ses prises de position comme la messe du dimanche. Et François Baroin a pris tout son monde à revers en n’annonçant pas, d’autres s’en sont chargés pour lui, mais en assumant, qu’il serait candidat aux sénatoriales du mois de septembre. La chambre, qui se renouvelle par moitié tous les trois ans, devrait donc compter un nouveau ténor de droite dans ses rangs, succédant à Yann Gaillard, sénateur depuis vingt ans et ancien maire d’Essoyes. Il est fort probable que la haute assemblée redevienne bleue après les élections sénatoriales de septembre, puisqu’il manque à la droite seulement sept

C

En dehors des années passées dans divers gouvernement, François Baroin est député de l'Aube depuis 1993. © l'Hebdo du Vendredi

sièges pour redevenir majoritaire. De là à imaginer François Baroin en prochain président du Sénat, il n’y a qu’un pas que lui-même ne franchit pas. « Il n’est pas dans mes intentions d’être candidat à la présidence du Sénat ou du groupe UMP au Sénat », a-t-il expliqué à nos confrères de l’EstEclair. Toujours dans les colonnes du quotidien aubois, le maire de Troyes a

expliqué sa motivation à rejoindre le Palais du Luxembourg par une volonté de s’investir « au service des collectivités territoriales » et sur « les questions liées aux finances publiques ».

Sénateur, François Baroin serait encore plus incontournable

François Baroin troquera, s’il est élu, sa double casquette de député-maire pour le chapeau de sénateur-maire de Troyes, jusqu’en 2017. Sur la question du cumul des mandats, à partir de 2017, François Baroin s’est refusé « à répondre à cette question », se concentrant « sur mes missions ». Pour se présenter aux sénatoriales, François Baroin devra démissionner de son poste de député. Et Gérard Menuel, son suppléant, ne lui succèdera pas automatiquement, comme c’est arrivé dans le passé. Quand un député est nommé ministre, par exemple, son suppléant siège au Palais Bourbon, mais en cas de démission, une élection législative partielle doit être organisée.

La décision de François Baroin de rejoindre le Sénat a été largement commentée. Quitter les habits de « l’éternel poulain » pour « vieillir » son profil, afin de se présenter comme un candidat évident à Matignon en cas de succès de la droite à la présidentielle et aux législatives de 2017, continuer à apparaître comme en dehors de la mêlée qui se dessine à droite parmi les ambitieux qui s’imaginent déjà gagner la primaire, et le tout sans se fâcher avec personne, à part JeanFrançois Copé… Qui que soit le prochain président de l’UMP et le candidat investi à la prochaine présidentielle, il devra sans aucun doute compter avec François Baroin.

Tony Verbicaro

Sénatoriales : les grands électeurs troyens sont désignés

Le vendredi 20 juin dernier, le conseil municipal de Troyes a permis de désigner les suppléants et délégués du conseil aux élections sénatoriales, le 28 septembre prochain. Les conseillers ont eu le choix parmi trois listes désignées par la majorité (Troyes ensemble pour l'Aube), le groupe de Gauche (Troyen(s) avant tout) et l'extrême droite (Troyes Front national). Sans surprise, il s'agit de la liste de la majorité qui a reçu le plus de voix avec 31 délégués et 18 suppléants. Les deux autres listes récoltent toutes deux trois délégués ainsi qu'un suppléant.


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Le médiéval à l'honneur

Office de Tourisme

'Office de tourisme de Troyes organise une soirée médiévale ce vendredi 27 juin. Au programme : une visite théâtralisée, de 17 h 30 à 19 h, Si Troyes m'était conté avec la découverte de la ville guidée par des personnages historiques de la région tels Marie de Champagne, Émile Coué ou encore Saint-Bernard. À 19 h, un dîner-buffet médiéval est organisé afin d'expérimenter les saveurs médiévales comme la salade de navet, le choux farci, le travers de porc en croûte, les Beugnons aux pommes etc. Pour clore cette soirée, un Cluedo médiéval géant sur le thème L'art de ne pas se prendre au sérieux, les des Foires de Champagne se déroulera, à partir de 20 h 30, employés et guides de l'Office de tourisme se autour de 12 énigmes à résoudre afin de trouver le meurtrier prennent au jeu théâtral. © l'Hebdo du du jeu. Marjolaine Combraque Vendredi > Tarifs : visite + buffet + cluedo : 30€ (adulte) / 15 € (jusqu'à 10 ans), visite et cluedo : 15€ / 6€, visite ou cluedo : 8€ / 4€. Inscription auprès de l'Office au 0892 22 46 09 ou sur contact@tourisme-troyes.com

L

« On garde espoir »

Manifestation

L

Concours Talents des Cités La délibération du concours Talents des Cités de Champagne-Ardenne s'est déroulée pour la première fois dans l'Aube ce mardi 24 juin, à l'Espace Jeune de La Chapelle Saint-Luc. Organisé par la BGE Champagne la Caisse des Dépôts, ce concours récompensait les jeunes entrepreneurs des quartiers selon deux catégories : Création et Émergence.

Soirée d'orientation lycéenne Le Groupe Saint-Joseph ouvre les portes de son lycée Lasalle vendredi 27 juin, de 16 h à 20 h pour les élèves terminant la troisième et la seconde ainsi que leurs parents. Cette première soirée de l'orientation sera l'occasion de rencontrer les professeurs de bac professionnel, général et technologique afin de mieux appréhender les choix d'orientation de l'année prochaine. Coutellerie artisanale Cédric Lefèvre, un ancien fonctionnaire de la bibliothèque des Marots a tout lâché pour devenir coutelier forgeron. Il expose son travail à l'Office de tourisme de Chaource, du 1er juillet au 17 août prochain. Renseignement au 03 25 40 87 22.

Feu de la Saint-Jean La fête de la Saint-Jean à Creney-prèsTroyes aura lieu samedi 28 juin à partir de 19 h. Un american country show avec le groupe Rio Grande sera de la partie avec stands marchands, restauration, buvette et bien sûr le grand feu à la nuit. Entrée libre. Le Syndicat Général des Vignerons au ministère de l'Agriculture Pascal Férat, le président du SGV, accompagné d'une délégation du bureau du Syndicat, ont été reçus mercredi 25 juin au ministère de l'Agriculture. La rencontre avait pour objectif d'évoquer les modalités d'entrée en vigueur de la nouvelle règle de calcul des cotisations sociales pour les exploitants établis en société. La délégation champenoise a remis une lettre ouverte au Ministre et une invitation à se rendre dans une exploitation viticole champenoise pour se rendre compte des réalités du terrain. Le SGV dénonce les conditions du nouveau dispositif concernant les cotisations sociales et demande la suspension du texte. En mars, le Syndicat avait adressé un courrier à Bercy, courrier resté sans réponse.

Marché de terroir Le prochain marché de terroir aura lieu le mercredi 2 juillet aux Marots, 23, rue Trouvassot, sur le parvis de la Maison de quartier, de 8 h à 13 h.

Bassins saviniens Les Bassins saviniens ont adopté leurs horaires d'été depuis le 23 juin. Jusqu'à la fin du mois d'août, la piscine sera ouverte du lundi au mercredi de 11 h à 19 h 30, le vendredi de 11 h à 21 h et les samedis et dimanches de 10 h 30 à 18 h 30. Le jeudi étant le jour de fermeture.

Non cumulable avec la carte 10/10.

a CGT et la FSU ont appelé a manifester jeudi 26 juin dans les rues de Troyes, une journée nationale étant organisée contre les dernières réformes sociales. La date du 26 n'a pas été choisie par hasard, elle approche de la nouvelle conférence sociale du gouvernement prévue début juillet. « Les deux premières conférences se sont soldées par des réformes néfastes pour les salariés et les retraités », informe David Morin, le secrétaire général de l'UD CGT. Un sondage (Harris Interractive) demandé par la CGT relève que « huit Français sur dix estiment que ces réformes sont injustes et neuf Français sur dix estiment que la première cause de nos difficultés c'est le coût du capital et non pas le coût du travail ». Une énième manifestation ? « On garde espoir parce Les 80 à 100 personnes présentes, n'ont finaqu'on se dit qu'avec tous les coups que les salariés pren- lement pas défilé, restant manifester sur la place Jean Jaurès, jeudi en début d'après-midi. nent, à un moment, ça va payer ! » © l'Hebdo du Vendredi M.C

UTT Les ingénieurs diplômés de l'UTT trouvent rapidement à s'insérer dans la vie active ; pour la promotion 2013, 58 % d'entre eux ont signé un contrat de travail avant leur diplôme et les autres auront trouvé une embauche dans les six semaines suivantes en moyenne. 49 % se dirigent vers l'industrie tandis que 51 % travaillent dans le secteur des services.

RN 77 Chemin du chavant - St André les vergers - 03 25 75 50 95


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La courbe reprend de la vigueur, dans le mauvais sens

Indicateurs de l’emploi - mai 2014

ormis dans les bassins d’emploi de Châlons-en-Champagne et Epernay, les chiffres des demandeurs d’emploi de mai 2014 sont mauvais partout en Champagne-Ardenne, si l’on compare les données sur un an glissant, de mai 2013 au mois dernier. Les courbes depuis le début de l’année 2014 continuent d’afficher au mieux une légère baisse ou une stagnation à Reims, Châlons et Epernay. A Troyes, en revanche, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A étaient plus nombreux en mai qu’en avril. A l’échelle du pays, on a dénombré 24 800 chômeurs de plus en France métropolitaine. « Le reflet d’une croissance plus faible que prévue au premier semestre », a indiqué le ministère du Travail. Sur un an, la hausse du nombre de demandeurs d’emploi s’établit à 4 % en France, outre-mer compris. T.V

H

> Les données sont issues des fichiers de la statistique mensuelle sur le marché du travail (STMT) de Pôle emploi et de la Dares (Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques), fournis par le ministère du Travail. Ils tiennent compte des demandeurs d'emploi de catégorie A, inscrits à Pôle emploi à la fin du mois de référence et n'ayant exercé aucune activité au cours de cette même période. La notion de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi est une notion différente de celle de chômeurs au sens du Bureau international du travail (BIT). Certains demandeurs d’emploi ne sont pas chômeurs au sens du BIT et inversement certains chômeurs au sens du BIT ne sont pas inscrits à Pôle emploi. Les évolutions exprimées en pourcentage comparent les statistiques des demandeurs d’emplois sur un an glissant, soit d’avril 2013 à avril 2014. Les chiffres concernant la France s’entendent départements et territoires d’outre-mer compris, hors Mayotte.


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Thomas Ayasse, première recrue troyenne

Foot – Estac

boutique, c’est Kappa qui prend le relais. L’actualité, c’est bel et bien l’officialisation de l’arrivée l’ex-capitaine nancéien, « très heureux d’être ici, quand on peut travailler avec quelqu'un de qualité… Je suis en quête de progression, la vie c’est ça, on apprend toujours et ici, il y a une très bonne ambiance. » Ce milieu qui marque, 9 buts lors de sa saison à ArlesAvignon, déjà passé par un club de la région, le Stade de Reims, ne faisait plus partie des plans de Pablo Corréa. « J’ai donc fait le maximum pour rejoindre Troyes. » En étant libéré de sa dernière année de contrat. « Quand on vient à l’Estac, on a forcément de l’ambition. »

’est une tradition, un rituel, appelé cela comme vous voulez mais l’arrivée d’une nouvelle tête rassure et fait plaisir aux supporters. Fort d’une campagne d’abonnement qui démarre sur les mêmes bases que la saison passée (1 700 abonnés à ce jour), le club troyen ne veut pas décevoir ses supporters. Lundi matin, jour de reprise, c’est Thomas Ayasse, milieu défensif de 27 ans en provenance de Nancy qui a été l’objet de tous les regards. Mais l’Estac n’est pas un long fleuve tranquille, pour preuve cette mise à pied de l’entraîneur adjoint, Jean-Marc Philippon, qui a fait demitour avec une lettre de mise à pied en mains. Interrogé, Daniel Masoni botte en touche : « Il avait peut-être un rendez-vous chez le dentiste. » Des départs toujours difficiles côté troyen. Ambiance. Et l’Estac n’est plus à poil, Duarig liquidé et soldé en

C

Jérémy Pichon

Thomas Ayasse rejoint Troyes après un passage à Nancy. © Estac

Thierry Blanchot, nouvel entraîneur de l’Estac

Foot féminin

La déception de la montée en division 2 consommée, Thierry Blanchot, coordinateur de la section féminine revient pour nous sur la saison à venir et l’évolution du football féminin troyen.

Pourquoi êtes-vous revenu aux affaires… (Il coupe) Je ne suis jamais parti. J’ai toujours été là. On travaillait en duo avec Loïc (Feugey, ndlr) depuis six années et la prochaine saison, le duo sera avec Bruno Moro, éducateur fidèle au club depuis des années, ça ne change pas grand-chose. C’est un nouveau cycle… (Il coupe de nouveau) Je ne pense pas car l’effectif est quasi le même avec même la promotion de trois, quatre joueuses de notre vivier. L’histoire n’est pas finie avec cette équipe, on va essayer de la continuer.

Des renforts sont-ils attendus pour franchir ce palier vers la division 2 ? Un ou deux contacts, déjà un renfort ce serait bien. On ne va pas prendre pour prendre. J’ai fait un point avec les joueuses sur leurs motivations, des jeunes vont intégrer le groupe et si une joueuse devait nous renforcer, ce serait un profil d’attaquante rapide.

La saison prochaine, les filles de l'Estac chercheront encore à monter en D2. © l'Hebdo du Vendredi

La section féminine mise en place commence à porter ses fruits ? Oui puisque, comme je viens de le dire trois, quatre joueuses nous rejoignent en seniors. Le bon parcours des sections sportives aussi bien au collège qu’au lycée prouve que le travail commence à payer. Nous venons (vendredi 7 juin, ndlr) de finir troisième à Strasbourg au championnat de France Futsal.

Propos recueillis par Jérémy Pichon

EN BREF

Randonnée nocturne vélo

Ce soir, la ville de Troyes propose sa deuxième randonnée nocturne vélo de l’année. A l’instar des randonnées nocturnes rollers, le public est invité à prendre le départ, à 21 heures, place du marché des Halles, pour une promenade originale. Cette manifestation s’adresse à tous. L’allure modérée permet aux participants de découvrir, en nocturne, le patrimoine architectural de la cité, dans un esprit de convivialité et de traverser des lieux insolites. Pour les personnes qui souhaiteraient participer mais ne sont pas équipées, la Halle aux vélos permet à tout un chacun de venir louer un deux-roues et les accessoires nécessaires. Samedi 28 juin à partir de 18 heures se déroulera le gala de l’Ecole de Glace des 3 Seine (EG3S) avec pour thème Eg3s a un incroyable talent ! Sur la patinoire des 3 Seine, des danseurs, des jongleurs du feu et des chanteurs se relaieront pour faire vivre une belle soirée aux spectateurs présents.

Gala de patinage


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Mais tisse, Matisse ! Et Matisse a tissé...

Musée d'Art Moderne de Troyes

L'Aube, et plus particulièrement la petite commune d'Essoyes, est la patrie d'Auguste Renoir, le maître impressionniste. Mais pendant la période estivale et jusqu'à la mi-automne, c'est le peintre Henri Matisse qui sera l'attraction artistique du département. Le Musée d'Art Moderne de la cité tricasse propose en effet, du 28 juin au 19 octobre 2014, Tisser Matisse, une exposition qui prend dans les mailles de son filet un ensemble de peintures, de dessins, de papiers découpés, de tapisseries et de cartons de tapisseries. Cet art, partie méconnue du chef de file du fauvisme, sera mis en évidence en explorant les différentes sources d'inspirations et les influences de Matisse et en confrontant l'expérience de l'artiste aux techniques traditionnelles de cette discipline. Le peintre, originaire de la région de Cambrai réputée pour son industrie textile et issu lui-même d'une famille de tisserands, a cultivé durant sa vie un certain goût pour les étoffes de toutes natures. Cela fait maintenant soixante ans qu'il a disparu et l'exposition s'inscrit dans le tissu commémoratif de l’œuvre matissienne et a été réalisée avec le concours du Centre Pompidou - Musée national d'Art Moderne, du Mobilier National, du Musée des Beaux Arts de Chartres, du Musée Matisse de Nice et

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA CONCERTS

Concert de variété française vers le Cœur de la Ville.

Par les élèves du conservatoire.

À 19h30. Quais du canal.

VENDREDI 27 JUIN CONCERT DE VILLE EN MUSIQUE

20h30 : Trio Freundschaft à l’Eglise Sainte Madeleine avec Jean-Noël Verdalle-Cazes (clarinette sib), Isabelle Verdalle-Cazes (piano) et Mathilde Radelet (violoncelle) 20h30 : Tournée Générale (chanson festive) fête ses 10 ans. Place de l’Hôtel de Ville. 21h : Grazyna Pawlikowski et EstOuest (musique traditionnelle de l’Est). Place Saint Rémy.

Frédérique Mouzard > Exposition Tisser Matisse au Musée d'Art Moderne

de Troyes, 03.25.76.26.80.

Les artistes de Ginkgo ouvrent leur porte

SAMEDI 28 JUIN CONCERT DE VILLE EN MUSIQUE

10h : Fabien Packo et Thierry Descamps (accordéon, guitare) au Marché des Halles 19h30 : Ok Fred (variétés françaises) Quais du canal (près du Cœur de la Ville) 20h30 : Le Quatuor Baroque à l’Eglise Saint Nicolas 20h30 : Le Bal Swing avec Beltuner Place Jean Jaurès 21h : René-Pierre Adam quartet (jazz) Place Langevin SAMEDI 28 JUIN CONCERT D’HERBERT LÉONARD ET SES AMIS

Animé par Jean Sarrus l’Eternel Charlot Avec Corinne Hermès, Bernard Sauvat, Alain Turban, Anne-Marie David, Enriqué, Jérome Maugis. Après le spectacle, grande séance de dédicaces. À 17h00. Parking de l’Escapade.

Le travail d'une douzaine d'artistes est à découvrir ce week-end à Ginkgo. © l'Hebdo du Vendred 15 h vous aurez également droit à d’art contemporain Passages : une lecture de textes par Hélène Manon Harrois et Mehryl Levisse. Riff. Et si vous avez encore un peu de temps, vous pourrez voir l’exBrice Vanel position du moment au Centre

SAMEDI 28 JUIN JAZZBAND

Dès 18 heures, la salle des fêtes, résonnera au rythme de la « Nouvelle Orléans » avec le Jazz Band « JAZZOPEN », un orchestre régional qui a décroché en 2011 le Grand Prix de la Ville de Saint-Raphaël et en 2012 le Prix de la Ville de Megève. À 18h00. Salle polyvalente, Essoyes.

L'automobile s'expose parmi les livres

Médiathèque du Grand Troyes

Cet été les amateurs de BD et d'autos auront de quoi satisfaire leur goût. L'exposition Automo'bulles durera trois mois. Dominique Saublet Saint Mars, la vice présidente du Grand Troyes, explique : « réunir les amateurs de bandes dessinées qui ont opté pour la thématique automobile, et les mordus de mécanique », c'est le but recherché par cette manifestation. Des auteurs confirmés dans le 9ème art exposeront leurs travaux et dédicaceront leurs livres. L'association Bulles de Troy promeut depuis 2010, la BD au niveau départemental. Elle permet à ses membres de nouer des contacts entre eux, ainsi qu'avec les auteurs, autour de leur sujet de prédilection. Cette forme d'expression allie dessins et textes. Pour ces bédéphiles, elle est un art à part entière. « Ce mode d'expression se lie à toutes sortes de formes artistiques : graphisme, peinture, cinéma, et joue dans des registres multiples, allant du comique à la science fiction, du thriller au roman historique. » La Médiathèque abritera en son sein la mythique Renault Alpine 110 et son modèle unique motorisé pour enfant. Les écoliers de toutes les communes de l'Aube recevront une invitation sur laquelle figure le schéma d'une voiture

SAMEDI 28 JUIN FOCK CELTIQUE

Concert avec Apple Jack. À 21h00. Mac Callary’s. DIMANCHE 29 JUIN CONCERT DE VILLE EN MUSIQUE

11h : Non stop (musette) au Kiosque du Jardin du Rocher À 11h00. Différents lieux de Troyes. MERCREDI 2 JUILLET L’AUBADE REÇOIT CANTILÉNA ...

... Choeur féminin russe. À 20h30. Eglise Notre Dame des Trévois.

À 20h30. Différents lieux de Troyes.

Art contemporain

Les portes ouvertes des 10 ateliers d’artistes de Ginkgo est devenu un rendez-vous incontournable de l’art contemporain dans l’agglomération troyenne. L’édition estivale de cette année a lieu les samedi 28 juin (14 h-19 h) et dimanche 29 juin (11 h-19 h) au 9 rue Jeanne d’Arc à Troyes. N’hésitez pas à passer la porte de ce lieu méconnu des troyens. Vous y découvrirez des artistes en tous genres : Céline Charpot, Loïc Lémonon, Pascal Lemaître, Alienor Welschbillig, Manon Harrois, Martin Le Tiec & Charles Larget , Nadine Monnin, Noémie Carvalho, Marion Massiou & Antoine Legrand, Xavier Hollebecq. Pour que l’événement soit convivial, vous pourrez apporter votre pique-nique dimanche et le déguster dans le magnifique jardin de Ginkgo. À

VENDREDI 27 JUIN BALADE MUSICALE DE GUITARE À 18h30. Conservatoire Marcel Landowski.

Au lieu de mater la métisse sur la plage, pourquoi ne pas mater le Matisse au musée ? © DR du Musée départemental Matisse du CateauCambrésis. Tout un patchwork de collaboration artistique et culturelle qui permet aux visiteurs troyens et aubois d'aller mater Matisse.

SAMEDI 28 JUIN OK FRED

SAMEDI 28 JUIN LES NUITS CAILLOTINES

L'exposition en plein montage... © l'Hebdo du Vendredi à découper, qu'ils mettront lors de leur visite, sur le circuit prévu à cet effet. Cette exposition est particulière : modernité et incunables cohabiteront... Outre la Médiathèque du centre-ville, celles des Marots et des Chartreux y participeront avec un programme ludique remarquable.

Saladin Telaïdj

> Exposition Automo'bulles à la médiathèque du

Grand Troyes, du 1er juillet au 21 septembre.

5éme édition - Les Nuits Caillotines sont une idée originale ayant pour but de réunir sur plusieurs samedis une population mélomane hétéroclite de tout horizon. Cette manifestation a pour premier objectif de rassembler et d’offrir aux caillotins un spectacle de qualité mais aussi une première scène professionnelle à des musiciens amateurs de talent. Ce spectacle a pu voir le jour grâce à l’aide des associations locales, des partenaires, des sponsors et le développement d’un réseau de bénévoles.

LOISIRS VENDREDI 27 JUIN RANDONNÉE NOCTURNE VÉLO

Sur le même principe que les randonnées nocturnes rollers, cette manifestation est gratuite, ouverte à tous et met en avant la découverte du patrimoine troyen. Le cortège, encadré par des bénévoles des associations locales, parcoure une boucle de plusieurs kilomètres à travers les rues de Troyes. À 21h00. Place de l’Hôtel de Ville. SAMEDI 28 JUIN TOUS À L’EAU

11 h : descente de la Seine à la nage. de 14 h à 18 h : initiation et démonstration de différentes activités sportives aquatiques et nautiques. À 11h00. Quais du canal. SAMEDI 28 JUIN PROJECTION : LES SECRETS DE TROYES

Présenter Troyes, c’est évoquer l’histoire médiévale, l’ambiance colorée et chargée d’odeurs épicées des grandes foires médiévales, un patrimoine d’exception fait de magnifiques maisons à pans de bois, d’hôtels particuliers, d’églises... mais c’est aussi les Tricasses, la bonneterie, le chemin de fer, les collections muséales, le bouchon de champagne... Ce film ne nous laisse pas le temps de souffler et les images au sens propre comme au sens figuré se succèdent à un rythme effréné. À 11h00. Autres horaires : 14 h,15 h et 16 h. Office de tourisme. Tarif : 3 euros. DIMANCHE 29 JUIN 2ÈME FÊTE DU TILLEUL

Organisé par Creney Guillemigelé.

Le tilleul a donné son nom au village et au château de La Motte Tilly qui compte dans le parc plus de 3000 tilleuls. En 2005, le Centre des monuments nationaux y crée un « Tilletum », une collection végétale remarquable de 73 tilleuls différents provenant du monde entier. Pour son exemplarité, le Tilletum de La Motte Tilly s’est vu décerner en 2010 le label de « collection agréée» par le Conservatoire des collections végétales spécialisés. Le 29 juin, les visiteurs sont invités à fêter la floraison de l’année. De nombreuses animations pour toute la famille attendent les participants.

À 19h00. Creney Près Troyes.

À 10h00. Château de la Motte Tilly.

À 19h00. Auberge de jeunesse, Rosières près Troyes. SAMEDI 28 JUIN 5ÈME AMERICAIN COUNTRY SHOW


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Les Moulins de notre cœur

Parc des Moulins

La quatrième édition de la fête du Parc des Moulins aura lieu dimanche. Une fête qui se veut populaire puisque gratuite mais pas seulement. En effet, le but est de sensibiliser les visiteurs au développement durable avec une trentaine de partenaires présents sur le site comme la société Horticole, les Croqueurs de Pommes, le SEL de 3, le Jardin de Cocagne de Saint-Loup ou encore Sauvegarde et Avenir de Troyes qui fera une action en faveur de l’association luttant contre le cancer Plutôt la vie, elle aussi présente (5€ reversés sur la vente du livre des 50 ans de Sauvegarde et Avenir de Troyes). Les enfants sont invités à venir déguisés en animal ou végétal. Ils pourront s’initier aux jeux en bois prêtés par la ludothèque La Girafe ou faire des promenades en poney grâce au Complexe Equestre de la Noxe. Une nouveauté pour cette édition : un espace sera dédié aux conférences et vidéos sur le commerce équitable ou l’apiculture, par exemple. La musique résonnera

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA EXPOSITIONS

DIMANCHE 29 JUIN VIDE GRENIERS

Nouvelles créations : Sculptures verre et pierre.

À 5h00. Bar-sur-Aube.

De 5 h à 20 h - 100 exposants.

À 15h00. Artes galerie.

CONFÉRENCE JUSQU’AU VENDREDI 18 JUILLET EXPOSITION : MANON HARROIS & MEHRYL LEVISSE

Avec les travaux de la rue des Bas-Trévois et Guillaume-le-Bé, des parkings seront aménagés pour l’occasion autour du parc. © Ville de Troyes dans le parc avec l’ensemble musette Grégory Viard ou le Brass Band de l’Aube sans oublier l’harmonie de l’Alerte. Le public pourra s’exercer au canoë avec l’aide du Comité départemental de Canoë Kayak en bord de Seine. Pour pique-niquer le soir ou se restaurer, notamment grâce au Self La Fontaine, le parc des Moulins restera ouvert jusqu’à 21 h 30. La Cie Les Tréteaux du Cœur Volant seront de la fête avec Les contes

sont fées, leur nouvelle création où se mêlent les arts de la rue : danse, cirque ou magie… Une belle journée pour découvrir les nouveaux aménagements du parc.

Frédérique Mouzard > Fête du Parc des Moulins,

dimanche 29 juin de 11 h 30 à 21 h 30, entrée libre (rue de la Providence ou rue des Ponts), restauration sur place.

Auteurs et illustrateurs jeunesse à l’abordage d’Argence

Exposition

créations en trois dimensions, où le visiteur pourra déambuler, voire manipuler parfois. Cela permettra à tous, petits et grands, de s'immerger dans l'univers créatif de chacun des artistes exposés. Des animations auront également lieu dans la ville ce week-end : performances d’artistes, personnalisation de lanternes célestes, dédicaces…

Dans le prolongement du Salon Régional du Livre pour la Jeunesse de Troyes qu'elle organise, l'association Lecture et loisirs propose une résidence d'auteur et/ou illustrateur de livre pour la jeunesse à Ginkgo, rue Jeanne d’Arc à Troyes. Pour fêter les 20 ans de celle-ci, l’Espace Argence accueillera les 28-29-30 juin (10 h - 18 h) huit expositions issues des résidences passées en partenariat avec le Centre de création pour l'enfance de Tinqueux. Chaque exposition occupera un espace de 50 à 120 m² et proposera des

Brice Vanel Huit expositions à (re)découvrir à l'Espace Argence. © l'Hebdo du Vendredi

Schoolboy Q s'ajoute à la programmation

Cabaret Vert

Le festival ardennais (21, 22, 23 et 24 août) a enregistré la venue d'un artiste supplémentaire : Schoolboy Q. Membre du collectif Black Hippy aux côtés notamment de Kendrick Lamar, le rappeur de Los Angeles est entré sans frapper dans le cercle prestigieux des grosses pointures du rap game. Sur son dernier album Oxymoron, qui navigue entre nostalgie boom bap et hip-hop moderne, il invite généreusement ASAP Rocky, 2 Chainz, Tyler The Creator ou encore Raekwon du Wu-Tang Clan. Une manière de dire « Je suis le meilleur » à la face du monde entier. Schoolboy Q

CHINER

JUSQU’AU SAMEDI 5 JUILLET EXPOSITION GÉRARD FOURNIER

Avec les travaux de la rue des Bas-Trévois et Guillaume-le-Bé, des parkings seront aménagés pour l’occasion autour du parc. © Ville de Troyes

produira le samedi 23 août sur la scène des Illuminations.

J.D

> Plus d'infos sur www.cabaretvert.com

Ce sont deux expositions de deux artistes dans un même lieu : le Centre d’art contemporain / Passages. Manon Harrois « Manon_01Wonderful failure est une note inscrite au coin d’un carnet début février, lors de ma résidence à New-York. Je préparais alors mon exposition à Abron Art Center et posais à l’extérieur de l’exposition, sur l’amphithéatre, une petite architecture de riz... » Mehryl Levisse « Je ne suis pas photographe, mais la photographie occupe une grande place dans mon travail artistique. Cette technique, que je nomme « captation photographique » me permet d’offrir des traces presque documentaires d’enchaînement d’événements dans le temps... » À 14h00. Vernissage le jeudi 22 mai à 18h30. Cac Passages.

JUSQU’AU VENDREDI 1ER AOÛT A L’AUBE DE LA GRANDE GUERRE

A l’heure des commémorations de la guerre 14-18 découvrir l’exposition 1914 : la guerre, Troyes, l’Aube. Premier volet d’un tryptyque qui couvrira la période de la Grande Guerre, cette présentation relie l’histoire locale à l’histoire nationale en 1914. Parmi les sujets traités: le rôle logistique de Troyes au début de la guerre, l’implication du nord du département dans les combats de bataille de la Marne, l’afflux des blessés et des refugiés... Les 10 panneaux sont avant tout destinés à un public scolaire, du CM2 à la Terminale, et abordent quelques thèmes essentiels de cette époque diffcile. le public découvrira le lien entre la guerre de 1870 et la Grande Guerre, la situation politique et économique du département à la veille du conflit mondial, la mobilisation des hommes et des matériels mais également des animaux (Troyes a abrité de nombreux troupeaux de bovins et de chevaux, essentiels aux forces armées) ; l’Aube en guerre suite à la Bataille de la Marne pour aborder ensuite Troyes ville-hôpital qui a accueilli près de 4 000 soldats devant y être soignés sans compter les nombreux réfugiés venus de Belgique, du Nord de la France et surtout des Ardennes. Créée par des enseignants bénévoles avec l’aide du lycée Camille-Claudel et financée par la Ville de Troyes, l’exposition itinérante circulera dans les établissements scolaires qui en feront la demande. 1914 : la guerre, Troyes, l’Aube sera suivi de deux autres volets : l’un, couvrant la période 1915-1917, sera disponible à l’automne 2016, et l’autre, sur les années 1918-1920, pour l’automne 2018. Chaque exposition sera accompagnée d’un questionnaire transmis aux enseignants qui l’utiliseront avec leurs élèves. À 8h30. Hall de l’Hôtel de Ville.

VENDREDI 27 JUIN LAISSEZ-VOUS CONTER LA VILLE

Soyez spectateur privilégié en suivant une visite inédite et ludique qui vous fera découvrir et rencontrer des personnages haut en couleurs comme SaintBernard, Emile Coué, Marie de Champagne… à travers cinq scénettes pétillantes, enlevées et joyeuses menées par six apprentis comédiens. Entre potins, querelles et rencontres fortuites, soyez les témoins de pages oubliées et revisitées de l’histoire de la ville. Les mystères de Troyes vous seront dévoilés et n’auront plus aucun secret pour vous. Humour et bonne humeur garantis !! À 17h30. Office de tourisme.

SAMEDI 28 JUIN CONFÉRENCE DÉDICACE DE THIERRY LEROY

près son premier roman « les Croix sanglantes » publié sous le pseudonyme de Paul-François Lorey, Thierry P.F. Leroy, historien médiéviste spécialiste de l’ordre du Temple en Champagne et de son fondateur Hugues de Payns, nous livre une nouvelle enquête de Gondemar. Une aventure romanesque, ce polar historique au suspense haletant nous fait pénétrer au cœur du mystère des Templiers. Deux cadavres carbonisés sont retrouvés à Troyes. Il semble que les deux hommes aient été attaqués par la Chair Salée, le dragon que l’on exhibe chaque année dans les rues de Troyes et dont le diable se serait emparé dans la cellule où on le tient enfermé. La comtesse Blanche, régente de Champagne, charge Gondemar, novice chez les Templiers, de mener une enquête périlleuse. En effet, elle devine que celui-ci devra affronter des dangers et des pièges qui pourraient mettre en péril son comté. Après avoir combattu ses propres démons dans l’aventure des Croix Sanglantes, Gondemar se lance à la poursuite d’une bête infernale. Amitié, courage et amour seront ses alliés dans cette nouvelle quête au terme de laquelle, et grâce aux préceptes de frère Roland, son maître, lui sera dévoilée une partie des arcanes du Grand Secret des Templiers. À 16h30. Office de tourisme.

MARDI 1ER JUILLET CONFÉRENCE DU MARDI

Thème : Arbres de Jessé et pressoir mystique. Conférence organisée par le service Art, Culture et Spiritualité. À 18h00. Cathédrale, Troyes.

JEUDI 3 JUILLET 1/2 HEURE - 1 OEUVRE

Thème : La rue Paillot de Montabert. 30 minutes pour découvrir : un lieu, une oeuvre, un personnage célèbre, une rue... Sous la conduite d’un guide conférencier. À 12h30. Office de tourisme. Tarif : 3 euros.


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

MODE Une créatrice de mode rémoise à Ibiza

Nash, c'est le nom de la collection de bijoux que Natasha a lancé il y a quatre ans. On craque forcément pour ces jolies bagues mixtes en cuir tressé ou encore pour les bracelets et les sacs qu'on retrouve cette saison d'été à Ibiza. Nash est donc chez Revolver Ibiza où la sélection du couple Catherine et Jean-Paul Sanchez rend dingue DJ et fashionistas du monde entier puisqu'on retrouve des marques telles que Comme des Garçons, MM6, Sass & Bide, Twenty8twelve ou les jeans Page denim. Alors ready to go to Ibiza pour dégoter les merveilles de la Rémoise Natasha ? Anne-Laure Beaudoin http://www.revolveribiza.com/_blog/reVOLVER_Ibiza/ © DR post/nash-jewellery/

MODE Put your fouta in Ibiza !

Une semaine déjà que l'été a commencé, et dans une semaine, vous serez sans doute dans l'avion vers une destination inconnue... Quoiqu'il en soit, n'oubliez pas votre fouta, qui sert à la fois de serviette de bain mais aussi © DR de paréo ou de serviette de plage. On la trouve dans toutes les couleurs ! Les soldes viennent de commencer, une bonne nouvelle pour celles et ceux qui voudraient une fouta assortie à montres sacs et chapeaux ! A-L B

CINÉMA

LES HORAIRES

Semaine du 25/06 au 01/07

CINÉ City

11, rue des Bas-Trevois - Troyes

L'Ex de ma Vie VF Mer jeu lun mar 14h, 15h55, 17h50, 19h45, 21h40; ven sam 14h15, 16h15, 18h15, 20h15, 22h15; dim 10h40, 14h, 15h55, 17h50, 19h45, 21h40. On a Failli être Amies VF Mer jeu lun mar 14h25, 16h30, 19h25, 21h30; ven sam 14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20; dim 10h45, 14h20, 16h30, 18h40, 20h50. Transcendance VF Mer 16h40, 21h40; ven sam 16h40, 22h10; dim 10h40, 14h, 16h30, 19h, 21h30; lun mar 14h10, 16h40, 19h10, 21h40. VO Jeu 14h10, 16h40, 19h10, 21h40. VF 3D Mer 14h10, 19h10; ven sam 14h10, 19h45. Zero Theorem VO Mer jeu lun mar 14h20, 16h35, 19h20, 21h35; ven 14h20, 16h35, 19h50, 22h05; sam 16h35, 19h50, 22h05; dim 14h05, 16h20, 18h35, 20h50. Under the Skin VO Mer jeu 14h15, 16h45, 19h15, 21h45; ven sam 14h15, 16h45, 19h45, 22h; dim 10h50, 14h, 16h20, 18h40, 21h; lun mar 14h15, 16h45, 19h15, 21h30. Au Fil d'Ariane VF Mer 16h45, 19h15; jeu lun mar 14h15, 19h15; ven sam 14h15, 19h45; dim 10h50, 16h45, 19h15. Jersey Boys VO Jeu 16h10, 21h15; ven 16h30, 21h45. VF Mer mar 21h15; sam 16h30; dim 14h; lun 16h10, 21h15. Triple Alliance VF Mer dim 14h10, 19h10, 21h40; jeu lun mar 16h30, 19h10, 21h40; ven sam 14h10, 19h40, 22h10. The Two Faces of January VF Mer lun mar 16h35, 21h45; sam 16h35, 22h15; dim 14h05, 21h45. VO Jeu 16h35, 21h45; ven 16h35, 22h15. La Ritournelle VF Mer ven sam 16h35; jeu lun mar 14h10; dim 10h50, 16h35. Edge of Tomorrow - Aujourd'hui à Jamais VF Mer 21h30; jeu lun mar 16h25, 21h30; ven sam 16h25, 22h; dim 14h15, 21h30. Sous les Jupes des Filles VF Mer jeu lun mar 14h05, 19h15; ven sam 14h05, 19h45; dim 10h40, 16h20, 19h15. Maléfique VF Mer jeu lun mar 14h, 19h; ven sam 14h15, 19h30; dim 11h, 16h45, 19h. X-Men : Days of Future Past VF Mer jeu lun mar 16h15, 21h15; ven sam 16h30, 21h45; dim 14h, 21h15. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Mer mar 14h15, 16h30, 19h; jeu lun 14h, 19h; ven 14h15, 19h30; sam 14h15, 19h30, 21h45; dim 10h50, 16h45, 19h, 21h45. Aladdin VF Mer sam 14h; dim 11h.

EN BREF Samedi 28 et dimanche 29 juin, la découverte de la nouvelle exposition de la Cité du Vitrail s'accompagnera d'a-nimations pour tous : visites guidées de 11 h à 16 h, démonstrations de soufflage de plateaux de verre avec les Infondus, histoire du verre et des verriers par Chloé et François.

Cité du Vitrail

Le Choeur féminin Cantilena de Saint Pétersbourg donnera un concert à Notre-Dame-des-Trévois mercredi 2 juillet à 20 h 30. Dirigé par le Troyen Gérard Gobry pour l'occasion, ce choeur propose un répertoire très varié qui va des compositeurs russes et étrangers aux arrangements de musiques populaires et des mélodies françaises.

Choeur féminin russe

Pour les 25 ans de spectacle d'Éric Coll en tant que professeur / chorégraphe, la Cie de danse Troyes Gymnique présente son nouveau spectacle Invitation chez la Belle. Il a lieu les 27 et 28 juin à 20 h 30 au théâtre de la Madeleine. Tarifs : 18 € / 12€ et gratuit pour les moins de 6 ans. Réservation auprès de la Maison du Boulanger.

Spectacle de danse

Pour les amateurs de chorales, un récital d'été est prévu dimanche 29 juin au Centre culturel Didier Bienaimé à La Chapelle Saint-Luc à 15 h. Le répertoire programmé est issu de la variété française contemporaine.

Chorales chapelaines

L'association Dixsonance vient de lancer un questionnaire en ligne sur les musiques actuelles dans le but de mieux cibler les attentes et les goûts du public sur Troyes et l'Aube. Une dizaine de questions comme le genre de musique apprécié, les lieux de concerts fréquentés etc. sont posées. Le questionnaire reste anonyme.

Questionnaire sur les musiques actuelles

LA CLCV VOUS INFORME Que change la loi Hamon pour les consommateurs ? (4)

Lors d'un démarchage à domicile, un exemplaire du contrat, signé des parties, doit être remis au consommateur ou, avec son accord, sur un support durable, confirmant l'engagement exprès des parties. Le contrat comporte, à peine de nullité, certaines mentions (informations précontractuelles, formulaire de rétractation). L'interdiction de percevoir un paiement ou d'obtenir une contrepartie, est maintenue pendant un délai de sept jours à compter de la conclusion du contrat (à quelques exceptions près). (à suivre...) CLCV de la Marne – Reims. Tél. : 03 26 05 03 88. mail : marne@clcv.org.

LE GROS PLAN On a failli être amies

Genre: Comédie Pays: France Durée: 1h31 Réalisateur : Anne Le Ny Acteurs: Karin Viard, Emmanuelle Devos, Roschdy Zem

Marithé divorcée depuis un bail, un grand fils, s’occupe dans un centre de formation d’aiguiller les gens perdus vers une nouvelle vie. Ils arrivent en bout de course, chômage, licenciement ou tout simplement comme Carole, petite bourgeoise, en quête d’une nouvelle vie. Carole, mariée à un restaurateur célèbre de la région en passe d’ouvrir après l’auberge sélect une brasserie classe en centre-ville. Toujours dans l’ombre elle souhaite aujourd’hui reprendre sa vie et tracer son propre chemin. Elle désire peut-être inconsciemment quitter le nid et voler ailleurs de ses propres ailes. Entre les deux femmes, le courant passe, une vraie amitié se forge jusqu’au jour où Marithé en pince pour Sam le mari de sa copine. Alors que le couple pourrait se reconstruire, elle va tout faire pour devenir la mauvaise fée et guider son amie vers l’émancipation pour laisser la place libre. Marithé détient en commun avec celle qui aurait pu être sa meilleure amie, l’envie de changer de vie, de route.

Le film raconte l’histoire de deux femmes possédant au fond de leur inconscient la même envie de troquer leur vie. Carole s’émancipe de l’ombre de son mari, poussée par sa nouvelle amie. Le spectateur comprend que Marithé s’identifie plus que nous le pensons au-delà du système de classes, à Carole. Elle aussi souhaite quitter sa petite vie tranquille pour autre chose, mais n’ose pas. Le déclencheur pour elle se nomme Sam, le mari de son amie, un coup de foudre aux conséquences désastreuses. Anne le Ny, comme dans un plat aux multiples saveurs, joue sur l’espace et le temps pour une variation à la Marivaux pour cette comédie qui ne manque pas de piquant. Le film doit beaucoup à son trio d’acteurs, Karin Viard, Emmanuelle Devos, Roschdy Zem, bien calés dans la psychologie complexe de leur personnage. On a failli être amies ne se contente pas du peu, elle explore, à travers les deux femmes, le conflit intérieur, la dépression, l’éveil à la sensualité, la féminité, l’amour et la renaissance, la vie renouvelée ! Retrouvez les sorties de la semaine, interviews, dossiers sur www.cine-region.fr, et chaque jour à 8h40 – 17h40 et le mercredi 18h/18h30 sur France Bleu Champagne Ardenne 95.1.

LA SÉLECTION

Patrick Vanlanghenhoven

Genre: Comédie Pays: France Durée: 1h20 Réalisateur : Dorothée Sebbagh Acteurs: Géraldine Nakache, Kim Rossi Stuart, Pascal Demolon Ariane, jeune violoncelliste accepte la demande en mariage de son chef d’orchestre. Il y a juste un petit problème, elle doit d’abord divorcer de son ex-mari, un bel italien. Il souhaite juste une semaine avant de clore leur histoire. C’est l’occasion de reconquérir son cœur dans la capitale de l’amour, Paris ! C’est un suspense intense, sans surprise, calibré pour l’été, et pour le cœur des jeunes filles en fleur. Elles frémiront et se pâmeront de bonheur devant cette comédie romantique préfabriquée.

L’ex de ma vie

Genre: S.F Pays: USA Durée: 1h53 Réalisateur : Wally Pfister Acteurs: Johnny Depp, Rebecca Hall, Paul Bettany Will Caster travaille sur la réalisation d’une machine capable de dépasser l’intelligence humaine. Condamné à mourir d’irradiation suite à l’agression d’un terroriste, Évelyne sa femme fusionne son esprit avec la machine. Basé sur la théorie de la singularité, elle sous-entend que l’homme finit par créer une machine plus intelligente, capable à son tour de créer une autre plus performante, et ainsi de suite… Dommage que l’histoire se prend les pieds dans le tapis et que le spectateur finit par ne plus suivre.

Transcendance

Genre: Fantastique Pays: USA Durée: 1h47 Réalisateur : Jonathan Glazer Acteurs: Scarlett Johansson, Jeremy McWilliams, Lynsey Taylor Mackay Une extraterrestre prédatrice et ensorcelante déboule sur Terre pour séduire les hommes et les faire disparaître. Sur ce postulat le réalisateur de Birth sorti en 2004 avec Nicole Kidman, nous livre un film expérimental qui ne manque pas d’intérêt. Son aspect particulier, sa lenteur et son texte réduit au plus simple en détourneront plus d’un, d’une découverte surprenante et déstabilisante. Scarlett Johansson après la voix dans Her, livre son corps à cette prédatrice s’interrogeant sur son identité, son individualité et son attraction érotique sur Terre.

Under the skin


N°84 du 27 juin au 3 juillet 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Insuffler de la vie aux personnages historiques »

Thierry Leroy, écrivain médiéviste aubois

qui ne serait pas possible en histoire mais il y a plus de liberté dans l'écriture de romans. »

Passionné par les romans policiers et bercé par les légendes des Templiers depuis son plus jeune âge, Thierry Leroy s'est décidé à se lancer dans l'écriture médiévale policière avec son héros, Gondemar le Templier. Une nouvelle enquête vient d'être publiée ce mois-ci : Le Templier et le grand secret.

i Thierry Leroy avait décidé, en 2011, d'écrire son roman Les Croix sanglantes sous le pseudonyme de Paul-François Lorey c'était pour ne pas interférer avec son travail d'écrivain historique au départ. Voyant que cela n'occasionnait aucun problème auprès des lecteurs et du monde scientifique, la suite des aventures de Gondemar, le chevalier et templier novice, paraît désormais sous son vrai nom. Le premier roman tournait autour de l'assassinat d'un riche bourgeois troyen et d'autres meurtres dans le voisinage de la commanderie templière de Payns. Le Templier et le grand secret se passe dans plusieurs lieux phares des commanderies templières auboises et transporte ainsi le lecteur dans un Moyen-Âge peuplé de croyances et de légendes... mais tout reste plausible. « S'il y a un mélange d'Histoire et de surnaturel c'est parce que les gens au Moyen-Âge croyaient aux dragons, aux fantômes mais ce n'est pas un roman surnaturel  », explique l'auteur. Cette fois-ci, Gondemar est missionné par la comtesse régente, Blanche de Navarre, pour enquêter sur la disparition de la Chair Salée, sorte de marionnette dragon présentée chaque année à

Association, musée et recherches avant l'écriture

S

Thierry Leroy : « Un roman reste régi par un cadre comme en musique, lorsque l'on compose ». © l'Hebdo du Vendredi

la foule et dont la mise à mort théâtralisée garantit de bonnes récoltes. Soupçonné d'avoir pris vie diaboliquement et d'avoir assassiné un homme en le carbonisant, le dragon sème la terreur parmi la population troyenne. Le chevalier doit alors enquêter : aidé par des Templiers et par des ménestrels byzantins, son parcours va d'indices en découvertes au fil des lieux parcourus. Parsemée d'expressions médiévales qui transportent le lecteur au cœur d'une autre époque, l'histoire est riche en intrigues et rebondissements qui s'enchaînent à un rythme soutenu : « J'ai besoin d'un temps assez rapide, ce qui entraîne un peu le foisonnement de l'enquête  », souligne Thierry Leroy. Pas le temps de s'ennuyer avec ce héros médiéval perspicace qui a « entre 20 et 21 ans, ce qui correspond à la majorité au Moyen-Âge. Il est déjà chevalier et

au début, dans le premier livre, il est impulsif, impétueux et se sent supérieur, comme tous les chevaliers. Mais il commence à évoluer, il voudrait devenir tout de suite Templier et partir en Terre sainte mais doit apprendre l'humilité. Il sera capable d'apporter autre chose à son ordre », décrit le romancier. Prénom guère connu, Gondemar est en réalité la contraction de Godefroy de Saint-Omer, un des compagnons d'Hugues de Payns pour «  faire vraiment référence aux premiers Templiers de l'Ordre ». Attiré par l'Orient, l'histoire des croisades, la volonté de découvrir le monde et de vivre des aventures, le jeune chevalier est aussi captivé par le côté religieux et mystique de l'Ordre des Templiers. «  J'ai envie de raconter sa vie de novice et de dévoiler petit-à-petit des mystères, de suggérer des choses, ce

Repères Thierry Leroy est né en 1966 et vit encore aujourd'hui dans le village de Payns. Il se passionne très tôt pour l'histoire des Templiers mais l'écriture ne lui viendra que bien après. Il se concentre sur une formation musicale et suit des études de musicologie à Troyes puis à Paris. Il devient professeur de musique agrégé dans plusieurs collèges aubois et en même temps à l'école de musique de Bar-sur-Seine où il enseigne la trompette pendant une dizaine d'années. Aujourd'hui professeur au collège Louis Brisson à Sainte-Savine, il fait participer ses élèves aux Nuits de Champagne et se partage entre sa thèse, ses recherches historiques et l'écriture de ses romans. Un projet de polar à quatre mains avec un autre auteur aubois est actuellement en train de prendre forme et l'envie de découvrir Jérusalem et la terre sainte avant son héros titille le romancier. Thierry Leroy a cinq enfants : trois filles -des triplées- d'un premier mariage et deux petits garçons de sa seconde épouse musicienne.

Habitant du village de Payns depuis toujours, Thierry Leroy a baigné dans l'histoire templière, la commune étant le berceau de l'Ordre des moines-soldats. Il se rend compte et s'étonne cependant que les légendes qui nous sont parvenues n'impliquent que fort peu Hugues de Payns, le fondateur de l'Ordre mais « obscur chevalier champenois », le procès des Templiers oblitérant quelque peu sa mémoire. C'est alors qu'il commence à faire des recherches, se rendant aux archives ; il explore les documents cartulaires (recueil de chartes) établis par les Templiers en latin ou en vieux français pour établir leurs droits sur des propriétés, des terres ou même des serfs. Cela lui permet de « retrouver des indices, de revenir aux sources. C'est une vraie enquête policière  ! C'est grâce à ces documents que l'on peut travailler sur l'histoire médiévale ». Ces documents, litige,Simon citent écrits pour pallier à tout © Dimitri beaucoup de témoins à chaque vente effectuée ce qui rend possible la reconstitution d'une sorte de généalogie. Thierry Leroy s'y est essayé avec la filiation d'Hugues de Payns. «  C'est assez passionnant mais on ne peut pas le faire facilement partager. Pendant une journée aux archives je suis complètement immergé dedans, je ne sais même plus l'heure qu'il est ! » En 1989, l'association Hugues de Payns est fondée par le futur romancier et un musée verra le jour quelques années plus tard, en 1997, afin d'accueillir les gens sur le parcours des Templiers. Il attire chaque année entre 3 000 et 4 000 personnes. L'année suivante, un sondage géologique est effectué à Payns et permet de retrouver l'emplacement de la chapelle de la première commanderie ainsi que le dallage de carreaux datant du début

du XIIème siècle. Aujourd'hui, un projet géologique sur Payns ainsi qu'une route des Templiers reliant la Champagne au Portugal (portés par le Conseil général) sont à l'étude. Toujours président de l'association, Thierry Leroy anime de temps en temps des visites guidées au sein du musée et participe à des ateliers théâtre, entre autres choses. En 2012, pendant l'année des Templiers, il donne des conférences, écrit des articles, participe au colloque international sur l'économie templière et prend part au comité scientifique de l'exposition auboise. Ses premiers écrits sur les Templiers datent de 1999, avec le livre intitulé Hugues de Payns. Un deuxième, Templiers, légende et histoire, paraît en 2007 et rétablit la part de réalité parmi les légendes. Et puis ses recherches conduisent l'écrivain à suivre un master histoire médiévale en 2007, à Reims, et à se lancer dans l'écriture d'une thèse sur les Templiers en Champagne et « plus particulièrement sur la commanderie de Troyes dont on ne sait pratiquement rien  ». Cependant les documents étudiés sont assez « arides car ils étaient faits uniquement pour établir des droits ». Thierry Leroy veut alors «  essayer d'insuffler la vie aux personnages que je rencontre dans mes recherches historiques. C'est ce qui m'a donné envie d'écrire des romans ! ». Il mélange ainsi personnages historiques et personnages de fiction et bien qu'il définisse un canevas avec un scenario assez précis et chronologique il arrive souvent que « Les personnages m'emmènent un peu ailleurs ».

Marjolaine Combraque

> Le Templier et le grand secret,

de Thierry P.-F. Leroy, éditions Pygmalion. 19,90€ Vendredi 27 juin : interview sur Canal 32. Samedi 28 juin : conférence-dédicace à l'Office de tourisme de Troyes, à 16 h 30. Samedi 5 juillet : dédicaces à Cultura, de 14 h à 18 h. www.1er-templier.com www.facebook.com/profile.php?id=1 00008137840616

L’horoscope de l’hebdo BÉLIER du 21.03 au 20.04

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Aujourd’hui, la famille vous accaparera tout particulièrement. Coté travail, évitez dans la limite du possible tous affrontements avec votre hiérarchie, car cela pourraient engendrer quelques difficultés.

Certaines obligations entraveront vos plans romantiques, mais avec un peu d'ingéniosité vous trouverez des alternatives qui vous permettront d'en profiter largement.

Modérez vos besoins émotifs, vous exigez peut-être trop des autres et cela pourrait entraîner de légers différends. Fort heureusement, vous terminez le mois dans un climat plus tranquille.

L'heure du renouveau a sonné ! La semaine favorise votre croissance, augmente votre efficacité, stimule votre sens du devoir. Voilà des occasions de gagner davantage et de progresser.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

LION du 23.07 au 22.08

SCORPION du 23.10 au 22.11

VERSEAU du 21.01 au 19.02

Cette semaine vous ne ferez pas ce que vous voudrez, quand vous le voudrez. Et tant mieux. Votre impulsivité et votre spontanéité doivent être mises au service d'un projet tangible et réaliste.

Le monde intime de certain(e)s d'entre vous sera perturbé. Amateurs de double vie et de rapports légers, le temps est venu de calmer le jeu.

Si vous avez des décisions importantes à prendre dans le domaine financier, essayez de les reporter à la dernière semaine, quand vous serez plus apte à évaluer la situation et ses dessous.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

VIERGE du 23.08 au 22.09

L’ambiance de la semaine sera plus légère et vous serez particulièrement inspiré(e) notamment sur le plan relationnel. Tout cela devrait contribuer à une évolution positive de vos intérêts.

C’est une période de surprise et d'imprévus. Vous pourriez ne plus très bien savoir où vous en êtes. Pour améliorer votre situation, vous devrez calmer vos ardeurs et vous responsabiliser.

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 Aujourd’hui, la morosité sera remplacée par l'enthousiasme. Sur le plan personnel, ne décidez pas à la place des autres, pensez plutôt à vous, appréciez-vous et agissez en ce sens.

Il y a une possibilité d'avancée sociale. Pour cela, cultivez la confiance en soi, mais également dans les autres. Au plan professionnel, apprenez à déléguer et montrez-vous tolérants.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Votre ciel astral pacifie l'ambiance, vous rend plus adulte, plus concentré(e), plus concerné(e) et capable de répondre, pour ainsi dire, à n'importe quel problème.

B. MELVHILLE


L'Hebdo du Vendredi, Troyes #84  

Semaine du 27 juin au 3 juillet 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you