Page 1

Emploi

Santé

Baisse du taux de chômage des jeunes, mais pas pour les plus de 50 ans p.7

Bricorama France Siren 406 680 314, APE 4752B *Voir conditions et validité sur le bon émis. Offre réservée aux porteurs de la carte Bricobonus.

La Maison de santé ChantereigneMontvilliers à La Chapelle ouvre ses portes lundi p.6

> >

t r o y e s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

c o m

Mardi les employés des trois centres d'appels de l'agglomération troyenne (3media, Euro CRM et Sitel) ont débrayé et manifesté pendant une ou deux heures pour protester contre leurs conditions de travail de plus en plus difficiles. P.3

Interview d'Yves Jamait, toujours ravi de chanter Brel p.9

SAMEDI 31 MAI ET DIMANCHE 1ER JUIN 2014

ET VOUS

AT EN BON D’ACH

€ OFFERTS

15

Centres d'appel : les salariés voient rouge ÉDITION TROYES N°80 du 30 mai au 5 juin 2014

Nuits de Champagne

OFFRE EXCLUSIVE PORTEURS DE CARTE BRICOBONUS

**

PAR TRANCHE DE 100€ D’ACHATS RN 77 Chemin du chavant

St André les vergers 03 25 75 50 95


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

Ceux qui me lisent régulièrement ont sans doute noté que j’utilisais assez souvent l’expression « tomber de l’armoire ». Et cette séquence électorale de 2014, municipales puis européennes, a apporté une dimension supplémentaire à l’usage. Désormais, on peut aussi placer l’armoire où et quand ça nous arrange, et décider délibérément d’en tomber. De nombreux responsables-mais-pascoupables politiques français ont dû en faire, des séances de judo, pour apprendre à aussi bien maîtriser la chute. Les dernières municipales avaient montré une fièvre Front national. Pas de proportionnelle, les près de 20 % hexagonaux réussis par les listes FN n’avaient permis de prendre que (que !) une dizaine de villes. Je m’étais étonné - mais sans tomber de l’armoire… - de la relative réaction des autres formations politiques et des électeurs qui n’avaient pas choisi bleu marine. Dimanche, le scrutin des européennes en France a rendu un verdict qui a convoqué dans de nombreuses bouches le souvenir du 21 avril 2002. Le Front national est le premier parti de France, et pas qu’un peu, grimpant nettement au-dessus des 20 % (en Champagne-Ardenne, c’est au-delà de 30 %). En écoutant les premières réactions de politiques de tous bords, sauf du FN, dès 20 heures dimanche, je me suis dit qu’ils avaient passé leur journée à dénicher la bonne armoire, la placer au bon endroit, et hop, joli tombé ! « Il faut un réveil républicain ! », mais là, il n’y a pas de second tour, aux européennes. «  La faute au gouvernement et à François Hollande ! », « La faute à l’Europe ! », et le traditionnel «  Nous avons entendu le message des électeurs  », suivi du non moins traditionnel «  Nous devons faire de la politique autrement  ». Pour certains, il y avait le matelas de réception au pied de l’armoire, on l’a bien entendu. J’ai entendu le journaliste italien Alberto Toscano réagir hier. Il vit et travaille en France depuis près de 30 ans. Je partage avec lui un passeport, le bilinguisme et une double culture. Ainsi qu’une aptitude à ne pas tomber de l’armoire et à verser dans la colère froide. « Les responsables politiques français de gauche et de droite jouent avec le Front national depuis tellement d’années… »

Le théorème de l’armoire

Tony Verbicaro

La météo Vendredi

9° 21°

Dimanche

10° 21°

Samedi Lundi

9° 22° 10° 21°

Qualité de l’air

4

Vendredi 30 mai

Samedi 31 mai

Dimanche 1er juin

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’h ebdo du v en dre di Troye s Journal hebdomadaire gratuit d’information locale édité par la SARL LHV Editions 15 rue Bégand 10000 Troyes Té l. 03 25 49 90

04 Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journaliste : Marjolaine Combraque (marjolaine.combraque@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Valérie Malezieux (valerie.malezieux@lhebdoduvendredi.com) Tél. 06 30 76 95 24 Administration : Martine Bizzarri Infographistes : Anne Rogé et Catherine Clément Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Fouilloy

troy e s.l heb doduve ndre di .com

La crise à l’ UMP de la semaine

Les députés champenois très visibles

Révélations, aveux, aveux contraires, auditions, perquisitions… La semaine politique nationale a évidemment été marquée par la nouvelle crise qui frappe le premier parti d’opposition selon la composition de l’Assemblée nationale, le second selon les électeurs, depuis dimanche… Et des personnalités politiques locales de l’UMP ont pris une bonne place médiatique, ou plus à l’ombre, dans cette crise, quand même bien même aucun ne paraît directement concerné. Comme d’habitude, François Baroin est resté discret dans l’affaire Bygmalion, mais il a tout de même fait partie des ténors du parti, avec François Fillon, Xavier Bertrand ou Nathalie Kosciusko-Morizet pour réclamer le départ de Jean-François Copé, « condition sine qua non » de la survie de l’UMP. Quelques jours avant le lundi des aveux, le député-maire de Troyes, interrogé sur Europe 1, expliquait que « la meilleure des choses est de tout mettre sur la table ». Bientôt, bientôt… Benoist Apparu, qui sait ne pas manquer une occasion de croiser des caméras, nous a offert une séquence plutôt drôle, quand, au milieu de dizaines de caméras, de micros et de journalistes, il en « humilie » un qui lui demandait, naïf, si la droite traverse une crise. Le

Jean-François Copé, en meeting lors de la campagne pour la présidence de l'UMP, à Tinqueux, en 2012. © l'Hebdo du Vendredi

député-maire de Châlons s’arrête alors, et dans un sourire cynique, lâche : « Vous êtes tous là, et vous me demandez si la droite est en crise ! » Arnaud Robinet s’est retrouvé en première ligne dans les médias la semaine précédant les aveux, cité dans des papiers de Libération et du Point. Alors il a été convoqué à Nanterre pour répondre aux enquêteurs. Et uniquement parce que son nom était cité dans les journaux, parce qu’il n’apparaît sur aucun document saisi. Ce qui a conduit Arnaud Robinet à décider de ne pas déposer plainte. La question portait sur l’existence, ou non, d’un colloque sur les retraites en mars 2012. Le députémaire de Reims, secrétaire national de l’UMP en charge des questions sur les retraites, a donné aux enquêteurs une copie de son

Coup d’oeil sur le monde Encaisseur bridé

Dans la ville de Wuhan, le Chinois Xie Shuiping exerce une profession peu commune mais pourtant très appréciée des habitants cherchant à extérioriser leur colère. Son job : punching-ball ambulant. Car à quarante-huit ans, ce père de famille, marié, passe en effet ses journées à se faire taper dessus. Plus précisément, il propose à qui veut cogner de le taper trois fois dans l'estomac, moyennant rémunération bien entendu. A l'origine, l'homme offrait « ses services  » dans les supermarchés, donnant la possibilité aux clients de lui casser des bouteilles de vin sur la tête. Une «  passion  » devenue rentable puisqu'aujourd'hui notre ami gagnerait environ 2 000 euros par mois, un très bon salaire en Chine. Et comme un vrai commercial, Xie Shuiping sait même offrir de petits gestes à sa clientèle puisqu'il offre une boisson à celui (ou celle) réussissant à le mettre à terre avant le troisième coup.

Issue radicale

La patience des hommes lors des séances shopping de leur douce moitié peut parfois avoir ses limites. En Chine (décidément), un mari de 38 ans qui achevait une session de courses de plus de cinq heures dans un centre commercial, a craqué lorsque son épouse insista pour acheter une dernière paire de chaussures. Face aux réticences de son homme, relevant le caractère inutile de cet achat, la jeune femme rentra alors dans une colère noire, lui reprochant « de tout gâcher ». C'en était trop pour son époux qui, balançant à terre les sacs bien remplis qu'il portait, enjamba la balustrade et se jeta dans le vide, du 7e étage de la galerie commerciale. Une manière radicale de ne plus être confronté à la soif compulsive d'achat de sa chère et tendre, car évidemment, l'individu n'a pas survécu à cette chute. Sur place, l'épouse en question se

serait rapidement enfuie, sans que l'on sache si elle pensa à emporter les courses déjà achetées...

Vent de révolte en Arabie Saoudite

Face à une recrudescence de cas de coronavirus dans le pays, le gouvernement saoudien a récemment pris des mesures afin de lutter plus efficacement contre la propagation du virus. En l'occurrence, recommandation est faite aux habitants de porter des masques et des gants lorsqu'ils sont notamment en contact avec des chameaux, l'un des animaux les plus accusés de contribuer à la transmission du virus. Sauf que les Saoudiens, très attachés à leurs bêtes, ont très mal pris cette nouvelle mesure d'hygiène. Pour exprimer leur mécontentement, ils ont ainsi commencé à publier plusieurs photos et vidéos provocatrices dans lesquelles on les voit embrasser des chameaux et même leur demander de leur éternuer dessus ! L'homme est bien le meilleur ami des bêtes.

Le Godzilla argentin

C'est une découverte majeure dans la science et l'étude de nos ancêtres les dinosaures. Dans la province de Chubut, en Argentine, des paléontologues viennent de mettre à jour de nouveaux ossements qui auraient appartenu au plus grand dinosaure jamais découvert. Mesurant près de vingt mètres de haut pour quarante de long (soit à peu de choses près la longueur de deux remorques mises bout à bout), ce « titanosaure » aurait vécu pendant la période dite du Crétacée supérieur, soit il y a 99,6 à 65,5 millions d'années de notre ère. Colossal, son poids équivaudrait à celui de 14 éléphants africains mais heureusement pour ses congénères, ce mastodonte aurait été herbivore.

agenda ce jour-là, et rappelé qu’il n’avait pas participé à un colloque sur les retraites à la date en question, et qu’il ne se souvenait pas qu’il en ait été un d’organisé. A un mois de l’élection présidentielle, un colloque sur les retraites, franchement… Enfin Catherine Vautrin aura finalement assez peu subi le feu des projecteurs, alors même qu’elle semble avoir eu une attitude décisive dans la démission de Jean-François Copé. Selon plusieurs participants au bureau national convoqué en urgence mardi 27 mai, la proposition de démission collective de l’équipe dirigeante, formulée par Catherine Vautrin, copéiste, a fait mouche dans l’esprit du président - jusqu’au 15 juin - de l’UMP.

Tony Verbicaro

Un an de plus

Parcours du combattant pour les Bassins Saviniens

La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité un an auparavant, semaine pour semaine. L'occasion de donner un droit de suite, de regarder comment les choses ont évolué depuis. Il y a un an les Bassins Saviniens, piscine municipale de Sainte-Savine, réouvraient leurs portes après deux ans de travaux de rénovation. Un revêtement en résine en remplacement du carrelage autour des bassins, des jeux d'eau pour les enfants, l'accessibilité pour les personnes en fauteuils roulants, un espace détente revu et amélioré etc. Beaucoup de changements pour un résultat... pas exactement au point puisque pendant l'automne des problèmes de malfaçon au niveau du revêtement résineux sont apparus. La société qui avait alors exécuté les travaux n'a jamais répondu à l'appel de la municipalité, gestionnaire des Bassins qui a dû en charger une autre pour les réparations. La piscine est dorénavant prête pour son ouverture estivale, samedi 31 mai dès 10 h 30.

M.C

Histoire

Ça s'est passé un...

Cette nouvelle rubrique retrace l'histoire et les histoires de Troyes et de ses environs par notre célèbre historien amateur local, Jacques Schweitzer.

Au mois de mai 1740, les pluies continuelles pourrissent les grains en terre… La disette se fait sentir… Les eaux inondent tous les quartiers jusqu’à trois pieds de hauteur… les caves sont remplies jusqu’aux fêtes de Noël ! Le peuple «  éclate en plaintes et murmures ». 700 ouvriers se présentent au maire, pour lui demander de quoi vivre, «  avec menaces de faire un coup d’éclat ! ». Cette disette, cette famine, réduit presque tous les gens à la mendicité.

> jschweitzer.jimdo.com

Jacques Schweitzer


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

«Pourquoi C'est quoi précarité pour n'ylavont-ils plus ? vous ? »

Centres d'appels

Mardi 27 mai, les salariés d'Euro CRM à Troyes, de Sitel et de 3media à PontSainte-Marie - comme dans tous les centres d'appels de la France - étaient appelés à débrayer, c'est-à-dire à ne pas travailler et à manifester devant leur lieu de travail pendant une heure ou deux à partir de 14 h.

es conditions de travail qui se dégradent d'année en année, des salaires voués à être bloqués au Smic, des objectifs de « rendement  » toujours plus importants, une pression quasi permanente... Voilà la situation de nombre de téléconseillers travaillant au sein des centres d'appels prestataires. Le tableau est peu réjouissant, pourtant certains ont réussi à obtenir davantage de considérations ou en tous cas des conditions un peu plus décentes. C'est le cas pour les salariés de 3media qui ont, depuis le début du mois de mai, des pauses rémunérées à raison de vingt minutes par jour, soit une augmentation de salaire de 4,5 % sur une année, ce qui représente environ 60€ bruts par mois en plus. Cette amélioration a été conclue lors des négociations annuelles obligatoires (NAO). Manifester était alors pour les salariés du centre prestataire d'EDF une manière de montrer leur soutien à leurs collègues des deux autres entreprises de l'agglomération troyenne. « Nous voulons soutenir la manifestation nationale  », indique Karine Pontone, déléguée syndicale CFTC chez 3media, elle-même rejointe par la secrétaire générale du syndicat, Myriam Kurowski. « Nous sommes partie prenante de l'action. Nous refusons en bloc les salariés jetables et corvéables à merci ! Les conditions de travail dans les centres d'appels, ce n'est plus possible ! » Une quarantaine de téléconseillers de 3média sur les 350 ont ainsi participé au débrayage. Il est vrai que ce

D

© Thomas Bourbon

Les téléconseillers de Sitel étaient bien équipés : banderoles, slogans, mégaphone et chants pendant deux heures. © l'Hebdo du Vendredi

genre d'accord est loin d'être au point dans tous les centres, pour la plupart il y a même des retours en arrière, certains revenant sur des points de la convention collective de la profession. Les temps de pause ne sont par exemple pas rémunérés de la même façon selon les centres. Dans le cas de Sitel (prestataire pour SFR notamment) la pause, qu'elle dure 20 ou 30 mn, n'est rémunérée qu'à 1€ brut par jour. C'est-à-dire que les temps de pause habituellement inclus dans la journée travaillée ne sont pas ou très peu rémunérés dans certains centres d'appels (lire par ailleurs).

Travailler bénévolement ? Ils étaient 80 devant le site d'Euro CRM, presque tous les téléconseillers

ont ainsi suivi le mouvement de débrayage et de mobilisation ce mardi, ne laissant que cinq personnes à l'intérieur des locaux, personnes qui « ne se sentaient pas concernées par la situation ». Le centre d'appel de Troyes est le premier à s'être implanté dans le département mais c'est aussi celui qui a le plus de difficultés économiques, selon les salariés. «  On nous en demande de plus en plus », « Les conditions de travail se sont dégradées en dix ans », « Les demandes de rendement et de performances augmentent toujours  », expliquent des employés qui travaillent pour le centre depuis plusieurs années. Plus inquiétant pour les salariés de la boîte prestataire pour le compte d'Orange et de SFR, ce sont les sanctions qui se multiplient. Elles se traduisent par des mises à pied et des «  creux  », c'est-à-dire des «  comptesrendus d'entretiens » qui pénalisent les téléconseillers en les privant de leurs primes si les objectifs ne sont pas jugés suffisants. Il serait même proposé aux employés de travailler un quart d'heure de plus chaque jour, gratuitement, pour «  relever la situation de l'entreprise  » mais « c'est hors de question », s'insurgent plusieurs téléconseillers. Par ailleurs, quatre semaine de congés payées sont obligatoirement posées au mois d'août « afin d'économiser deux jours de fractionnement » - qui seraient dus si le salarié pouvait prendre des vacances en dehors de la période légale, du 1er mai au 31 octobre. Par ailleurs, durant ces deux, trois derniers mois, plusieurs salariés d'Euro

CRM auraient demandé à rompre leur contrat, ne supportant plus la pression. Certains seraient nommés superviseurs de plateau un temps, sans avenant ou changement de contrat et seraient rétrogradés au poste de téléconseiller lorsque leurs objectifs ne sont pas atteints. Ces ruptures de contrat, à la demande du salarié à bout, évitant un licenciement, plus coûteux pour l'entreprise. Pour Sitel ce sont seulement 150 téléconseillers sur environ 560 qui se sont mobilisés le 27 ; «  beaucoup de personnes en CDD » manifestaient. C'est devenu en effet « extrêmement compliqué d'avoir des CDI aujourd'hui », comme en témoignent les différents délégués syndicaux présents sur le site, Virginie Lecoeur (CFTC), François Mercier (CGT), Guy Delatour (CFDT) et Sylvie Guillaume (FO). Ils précisent qu'il y a en moyenne dix CDI signés

chaque année, le schéma habituel étant d'embaucher les personnes après deux contrats à durée déterminée successifs : un de six mois puis un de cinq mois, jamais plus afin d'éviter l'éligibilité au treizième mois. «  Nos primes sont rabotées depuis trois ans. Elles ont baissées de 21 % en 2011 et de 16 % en 2012 », ajoute l'un des délégués syndicaux précisant qu'une expertise comptable avait été menée sur ce point. « Les donneurs d'ordre baissent les prix  et cela se répercute sur les salaires des prestataires  », martèlent d'autres. Les principales revendications des téléconseillers de Sitel et d'Euro CRM sont les suivantes  : une revalorisation immédiate des salaires à hauteur de 100€ bruts, des temps de pause rémunérés comme les heures travaillées, le respect de la temporisation des appels (10 secondes entre chaque appel).

Marjolaine Combraque

Depuis quelques années la moyenne d'âge des employés dans les centres d'appels est passée de 28 à 30 ans avec une population essentiellement féminine. En rapport avec le turn over important au sein de ces entreprises, les salariés restent en moyenne deux ans mais les conditions économiques actuelles entraînent aussi certains à rester plus longtemps et des gens plus âgés, 45-55 ans, sont également embauchés, sachant bien qu'ils n'ont guère de perspective d'évolution de carrière.

« On ne fait pas carrière en centre d'appels »

Les temps de pause dans les centres d'appels sont peu voire pas du tout rémunérés alors qu'ailleurs ils sont inclus dans la journée de travail et rémunérés comme tels. La convention collective des centres instaure un temps de pause obligatoire de 5 mn par heure, pauses devant être prises à raison de dix minutes toutes les deux heures et quinze minutes toutes les trois heures, en dehors du temps de travail et devant être rémunérées.

Les pauses dans les centres d'appels


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La Champagne-Ardenne, caisse de résonance

Elections européennes

L’ordre d’arrivée des listes aux élections européennes est le même en Champagne-Ardenne qu’au niveau national. Et si la circonscription Est donne un peu plus d’ampleur à la victoire du Front national et aux échecs de l’UMP (relatif) et du PS (grave), en région, l’écho est encore plus caverneux.

n France, le FN arrive en tête avec 25,1 % des voix, devant l’UMP (20,2) le PS (14,3), le Centre (UDIMoDem, 10) et Europe Ecologie - Les Verts (9). Dans la circonscription Est, dont fait partie la Champagne-Ardenne, la liste Bleu Marine menée par Florian Philippot est loin devant, avec 28,92 % des voix. En Champagne-Ardenne, la liste FN a fait encore plus fort, atteignant 31,32 % ! La liste UMP de Nadine Morano arrivée en seconde position a recueilli 22,54 % des voix de la circonscription, 24,98 % en région. Edouard Martin et la liste socialiste finit en troisième position, loin, très loin derrière : 13,29 % dans l’Est, 11,76 % en Champagne-Ardenne. Les candidats de l’Alternative UDI-MoDem sont la quatrième force de ces européennes, avec 9,08 % dans la circonscription et 8,33 % en région. La liste EELV de

E

circonscription Est donne quatre sièges à la liste FN, qui échoueront à Florian Philippot, Sophie Montel, Jean-François Jalkh et Dominique Bilde. L’UMP enverra trois députés de l’Est à Strasbourg, Nadine Morano, Arnaud Danjean et Anne Sander, le PS un, Edouard Martin, et le Centre une eurodéputée, Nathalie Griesbeck. La Champagne-Ardenne ne sera pas représentée par un candidat local au Parlement. Les mieux placés, Bruno Subtil (Troyes), cinquième sur la liste FN, et Benjamin Develey (Reims) quatrième sur la liste UMP, restent à quai.

Aucun élu champardennais au Parlement européen Les résultats des élections européennes en région Champagne-Ardenne. © l'Hebdo du Vendredi

Sandrine Bélier, cinquième, prend 6,50 % des voix sur l’Est, 4,94 % en ChampagneArdenne, talonnée par Debout la France (parti Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan), la liste conduite par Laure Ferrari finit à 4,16 % dans la circonscription, 4,44 % en région. Dans les départements, les scores sont équivalents à ceux de la région. On notera comme simples nuances que le FN est un peu moins haut dans la Marne, l’UMP plus fort dans l’Aube et dans la Marne.

Les trois points de différence du FN entre l’Aube et la Marne ont bénéficié, dans ce dernier département, au Centre, pour deux points environ, et au PS, pour un point. Si l’on recentre la loupe sur les principales villes de la région, le FN est partout en tête, sauf à Reims, Troyes et Chaumont, où la liste UMP passe devant. La palme revient, comme souvent, à Vitry-le-François, où Florian Philippot dépasse les 33 %. En sièges, le résultat des élections dans la

Enfin côté participation, et c’est positif, entre 2009 et 2014, les Champardennais se sont davantage mobilisés, avec 5,76 % d’électeurs supplémentaires. Le taux de participation définitif a été de 42,86 %. Mêmes évolutions dans l’Aube (+5,38 % à 44,73 % de participation) et dans la Marne (+6,69 % à 42,41 %). Tous ces résultats restent pour le moment provisoires jusqu’à validation par les commissions compétentes.

Les installations champardennaises dans la moyenne Tony Verbicaro

Autorité de Sûreté Nucléaire

« L’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) estime que l’année 2013 a été globalement assez satisfaisante au plan de la sûreté et de la radioprotection dans les installations nucléaires régionales. » Ainsi commence le document-bilan réalisé après l’étude des incidents déclarés et les contrôles effectués en 2013.

Nogent-sur-Seine, Aube En ce qui concerne la centrale de Nogent-sur-Seine, l’ASN a indiqué à l’exploitant, EDF, que « le site doit encore progresser en matière de maintenance ». « On estime que Nogent se situe dans la moyenne, mais que des progrès restent toujours possibles sur la surveillance des prestataires, indique JeanMichel Férat, chef de la division de l’ASN à Châlons. Nous souhaitons qu’EDF contrôle plus ses prestataires exté-rieurs. » Le processus de traitement des écarts par EDF à Nogent a en revanche été pointé du doigt en 2013, faisant l’objet d’une mise en demeure par l’ASN en janvier 2014. « On est allé vérifier en avril, la bonne pente a été prise. Ça doit continuer. » Chooz A et B, Ardennes La centrale de Chooz est, elle aussi, dans

Soulaines, Aube À Soulaines, où l’Andra exploite un centre de stockage des déchets radioactifs, l’ASN indique « aucun élément particulier à signaler ». Les quatre inspections réalisées en 2013 ont confirmé le maintien de l’exploitation à bon niveau de qualité.

Le centre de stockage de l’Andra, à Soulaines-Dhuys, dans l'Aube. © l'Hebdo du Vendredi

la moyenne nationale. « Pour Chooz B (réacteur actif), on a écrit légèrement en retrait sur les questions d’environnement », détaille Jean-Michel Férat. En 2012, des rejets d’acide sulfurique dans la Meuse avaient été notés, en trop faible quantité pour qu’il y ait des conséquences. En 2013 encore, des rejets, encore moindres, ont eu lieu à l’intérieur du site. Le réacteur en démantèlement de Chooz

A a lui aussi été correctement classé. L’ASN a autorisé le 3 mars dernier les opérations de démantèlement de la cuve du réacteur. Comme à Nogent, l’ASN réclame l’amélioration du pilotage de la surveillance des prestataires en matière de sécurité des personnels et de radioprotection. À Chooz A, un exercice de crise est programmé le 16 septembre prochain, afin de tester l’organisation de l’exploitant, EDF, et des pouvoirs publics.

Enfin côté transport, le déraillement, à Drancy, en région parisienne, d’un train transportant des combustibles usés en provenance de la centrale de Nogent-surSeine et à destination de La Hague a évidemment fait l’objet d’une instruction par l’ASN. Si l’incident provoque forcément une émotion, « nous n’avions pas d’inquiétude forte, parce que le conteneur, d’une centaine de tonnes, renfermait quelques tonnes de déchets, comme le veut la procédure, explique JeanMichel Férat. Quand on y ajoute les capacités anti-choc du conteneur, la très faible vitesse de déplacement du train au moment du déraillement, on n’avait pas d’inquiétude, mais il faut comprendre pourquoi le wagon a déraillé. » L’enquête menée par RFF (Réseau Ferré de France) est encore en cours.

T.V


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Lutter contre le tabac Pour donner suite à la Journée mondiale sans tabac, samedi 31 mai, l'hôpital de Troyes organise des animations ouvertes au public le mardi 3 juin de 10 h à 16 h. Des stands seront installés dans le hall d'accueil principal et dans celui du bâtiment Mère et Enfant et il sera possible de se renseigner sur les méfaits du tabac ainsi que sur les modalités de sevrage auprès de l'équipe du service d'addictologie et des sages-femmes du CHT. Des animations et tests gratuits seront proposés au public et aux fumeurs (évaluation de la dépendance à la nicotine par exemple).

Un Ehpad à Bouilly Le 23 mai à Bouilly s'est déroulée la pose de la première pierre du futur Ehpad réalisé par Aube Immobilier et qui sera géré par l'ASIMAT. 72 lits au total sont prévus.

La série J’en Crois Pas Mes Yeux primée à Cannes La quatrième saison de la websérie J’en Crois Pas Mes Yeux, qui a pour objectif de créer du lien entre personnes valides et handicapées grâce à l’humour, a reçu le prix de la meilleure réalisation du festival Entr’2 marches, qui se tient à Cannes, en marge du festival international du film. La série J'en Crois Pas Mes Yeux est produite par le Marnais Jérôme Adam, lui-même aveugle et dont les activités professionnelles tournent autour des relations valides-handicapés. www.jencroispasmesyeux.com Un label d'excellence sociétale pour une entreprise auboise

Le groupe Larbaletier, basé à Fontaine-lèsGrès, vient de recevoir le label d'excellence Agir pour notre avenir de Generali France afin de mettre en avant les actions de l'entreprise en faveur du développement durable, notamment en termes de responsabilité sociale et environnementale. La remise de prix aura lieu le jeudi 5 juin au groupe ESC à Troyes et sera effectuée par Jean-Louis Étienne, médecin-explorateur, qui donnera une conférence à 18 h 30. L'activité de l'entreprise qui emploie 140 personnes est développée autour de trois volets : l'agencement de magasin, la fabrication de mobilier urbain et la conception de matériel de manutention. Le label permettra à l'entreprise d'obtenir des avantages, des garanties et des accompagnements spécifiques de la part de Generali. Salon Expert'in ChampagneArdenne : des experts au service des entreprises La CCI Champagne-Ardenne et ses partenaires organisent Expert'in Champagne-Ardenne, mercredi 4 juin au Centre des Congrès de Reims. Cet événement s’adresse à toutes les entreprises régionales, et met en scène des espaces thématiques (Développement commercial, Industrie, International, Innovation, Intelligence économique, Services, etc.) permettant de trouver des solutions pratiques et utiles. Parmi les temps forts de cette journée : une convention d’experts, un espace exposants, des ateliers pratiques et un speed meeting. Pour vous inscrire : www.expertin-champagne-ardenne.fr.

Piscine de Sainte-Savine

Une semaine chrono pour l’emploi

Semaine de l'emploi dans l'Aube

ême en période de crise économique, certains secteurs continuent d’embaucher. En effet, d’ici 2015, les générations actives nées après 1945 se retrouveront en fin de carrière, d’où la création, en France, de 150 000 emplois par an. Organisée par Pôle Emploi et la Région ChampagneArdenne, la semaine de l’emploi, troisième du nom, propose des rencontres avec des entreprises qui ont des postes à pourvoir, du 2 au 6 juin. L’agence Pôle Emploi de Troyes Copainville organise la découLes équipes de Pôle Emploi présen- verte des métiers de l’assurance. © l'Hebdo du Vendredi tent les métiers en tension comme ceux du transport et de la logistique, la viticulture, sécurité, animation et sport, les aides à la personne, la Police Nationale, le bâtiment et les métiers de l’assurance. Les cadres ne sont pas oubliés avec un forum qui leur est destiné (à Troyes et Romilly). Les jeunes Romillons seront informés sur les métiers qui recrutent, les formations disponibles et les jobs d’été. Avec la Mission locale et Cap Emploi, l’agence Porte des Arts (rue Nicolas Siret) se mobilise autour des emplois d’avenir en vue de recrutements. L’Espace métiers de Bar-sur-Aube organise une visite de la Cristallerie Royale de Champagne à Bayel pour une découverte du métier de maître verrier. À l’agence RomainRolland, les conseillers proposent de découvrir l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) et une structure d’insertion. Enfin, la Mission locale de la Côte des Bar organise une journée de recrutement intergénérationnel dédiée aux jeunes de moins de 26 ans et aux seniors de plus de 50 ans, les deux tranches d’âge qui ont le plus de mal à trouver ou retrouver un emploi.

M

Les Bassins Saviniens ouvriront dès samedi 31 mai à 10 h 30. Attention les horaires changent pour une amplitude plus importante afin de pouvoir profiter d'autant plus des beaux jours. Jusqu'au 22 juin les Bassins seront ouvert de 11 h à 19 h 30 le mercredi et de 10 h 30 à 18 h 30 le week-end. Les horaires des vacances (du 23 juin au 31 août) seront les suivants : de 11 h à 19 h 30 du lundi au mercredi, jusqu'à 21 h le vendredi et de 10 h 30 à 18 h 30 les samedis et dimanches. À noter que la piscine sera fermée le jeudi pour l'entretien des bassins et des espaces verts. Pour des leçons de natation, de perfectionnement de nage ou d'aquagym, l'inscription se fait aux caisses de la piscine. Tarifs entrée : 4€ adulte / 3€ de 11 à 17 ans / 2€ enfant. Informations au 03 25 79 30 65. Manifestation contre la montée du FN Les jeunes socialistes ainsi que les jeunes communistes organisent une manifestation intitulée Tous unis contre l'extrême-droite, le mercredi 4 juin prochain devant la Bourse, place Jean Jaurès à Troyes à partir de 14 h. Rencontres philosophiques à la Chapelle Jeudi 5 juin prochain, les rencontres philosophiques seront animées par Jean-Michel Pouzin au Centre culturel Didier Bienaimé de la Chapelle Saint-Luc à partir de 18 h 30. Le sujet sera le suivant : L'ampleur de la récente crise environnementale modifie-t-elle essentiellement notre manière d'habiter la Terre ?

Promenade architecturale L'association Sauvegarde et Avenir de Troyes organise une promenade patrimoniale sur le thème de l'architecture classique le dimanche 1er juin à 10 h. Cette promenade sera animée par Jacky Provence et le départ se fera devant le lycée Saint-François de Sales, rue du général Saussier. Conférence sur le vitrail Une conférence sur le vitrail aura lieu mardi 3 juin au centre de congrès de l'Aube dès 18 h 30. Donnée par Véronique David, ingénieure d'études au CNRS, elle aura pour thème : La conquête de la liberté : créations contemporaines de 1945 à nos jours. Entrée libre. Information au 03 25 42 52 87. Musées : fréquentation en hausse La Nuit des musées du samedi 17 mai dernier a attiré la foule : 5 148 visiteurs, soit 47 % de plus qu'en 2013, année, il est vrai, quelque peu pluvieuse. 2 003 visiteurs se sont rendus au musée d'art moderne, 1 625 au musée Saint-Loup, 1 040 à l'Apothicairerie et 480 au musée de Vauluisant.

Frédérique Mouzard

> La semaine de l’emploi, du 2 au 6 juin. Renseignements dans les agences Pôle Emploi

et sur les sites suivants : www.pole-emploi.fr/region/champagne-ardenne www.cr-champagne-ardenne.fr

Balade nature du week-end

Rendez-vous aux jardins

u 30 mai au 1er juin a lieu la douzième édition de l'opération nationale Rendez-vous aux jardins. L'occasion de (re)découvrir des jardins exceptionnels, certains n'étant pas ouverts au public habituellement. C'est le cas pour le jardin régulier du château de Barberey-Saint-Sulpice (1, rue Danton) qui se découpe en quatre carrés établis à partir d'un plan du XVIIIème siècle. Le site ouvrant également au public son parc à l'anglaise et son verger de formes taillées (3€ l'entrée). À Dosches, Le jardin des Teinturiers au 4 rue Vauluisant à Troyes. © DR le jardin du Moulin (rue Grand Cernay) propose la découverte de deux sites : le Jardin des Délices qui permet une approche sensitive des plantes à travers les cinq sens et puis la découverte du Jardin des Simples qui illustre les vertus curatives et culinaires de ces plantes (2€ l'entrée). À Troyes, trois jardins sont mis à l'honneur : le Jardin des teinturiers rue de Vauluisant où sont cultivées les plantes tinctoriales du Moyen-Âge, celui de l'Hôtel-Dieu avec ses plantes médicinales qui renvoient à la fonction d'hôpital qu'à connu le lieu entre le XIIème et XIXème siècles et enfin le Parc des Moulins avec ses quinze hectares de bois parsemés de clairières (entrées libres).

D

Marjolaine Combraque

Des lycéens récompensés pour leur implication

Marie de Champagne

es 16 et 23 mai derniers trente élèves en filière professionnelle et soixante-dix en filière d'enseignement général et technologique du lycée Marie de Champagne ont été valorisés en recevant une place de cinéma gratuite. Deux d'entre eux ont même eu droit à un bon d'achat Fnac Depuis quatre ans, les lycéens des filières LP et LEGT sont de 100€. Ces valorisations récom- valorisés par le lycée en fonction de leur implication et de pensaient l'implication dans la leur travail. © Lycée MDC vie lycéenne de ces élèves ou leurs résultats scolaires.

L


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Soigner mieux, soigner proche et soigner moins cher »

Maison de santé pluridisciplinaire - La Chapelle Saint-Luc

Après la visite publique le 15 mai dernier, la Maison de santé Chantereigne-Montvilliers procédait à l'ouverture des locaux le lundi 26 mai, l'ouverture officielle au public étant prévue pour le 2 juin prochain.

uverture début juin mais inauguration pas avant le mois d'octobre pour la nouvelle Maison de santé pluridisciplinaire (MSP) de La Chapelle Saint-Luc. Ouverte du lundi au samedi avec une amplitude horaire de 8 h à 20 h, elle va accueillir une vingtaine de professionnels de la santé au service des habitants de la commune chapelaine mais de toute l'agglomération troyenne également. Le projet de santé se décline sur quatre thématiques principales, à savoir : le diabète, la santé mentale, les douleurs chroniques et la santé de la femme. « Le projet remonte à 2008, il a été pensé pour que les professionnels de santé puissent se retrouver et travailler ensemble  », explique Jean-Louis Defontaine, le président de l'association La Maison de santé à Chantereigne-Montvillier créée en 2012 et qui est porteuse du projet ainsi que maître d'ouvrage. Pour le moment l'équipe de professionnels regroupe trois

O

« Ce n'est pas qu'un regroupement médical, il y a une logique de soin, de travail, d'interaction entre professionnels ! », selon le Dr Bader Allas, psychiatre. © l'Hebdo du Vendredi

médecins généralistes, un pédiatre, un ORL, un psychiatre, deux sages-femme, deux kinésithérapeutes dont un vestibulaire, six infirmiers et infirmières. Il y a également le

centre de soins infirmiers au sein duquel travailleront deux infirmières et une psychologue. 2 M€, c'est le prix total pour les travaux, les équipements et l'ingénierie

mais pas du terrain puisqu'il a été cédé à l'euro symbolique par la ville. Une subvention de 700 000€ a été accordée par l'ACSE, l'agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances et nombre de partenaires ont participé à l'avancée du projet : la ville, le département, la région, le Feder et l'ARS (Agence régionale de Santé). « Le projet a été pensé pour que l'on puisse faire des travaux futurs sans pour autant faire déménager les médecins. Environ 20 % de la surface du bâtiment peut être étendue demain », précisent les architectes, M. Préaux et Mme Dethou. Sur le terrain de 2178 m² est construit le bâtiment de 775 m² et trente places de parking. BBC, VMC double flux, chauffage par une pompe à chaleur, interrupteurs automatiques dans les espaces communs : « Le projet a été conçu en maximisant au mieux tous les mètres carrés », continuent les architectes. D'autres professionnels de santé seront sans doute amenés à travailler à la MSP, l'association recherchant toujours un ophtalmologiste et un gynécologue-obstétricien et projetant de faire travailler en synergie un neuropsychologue avec l'orthophoniste.

Marjolaine Combraque

Vide grenier et randonnée chez Carrefour pour Léonard

Solidarité

Dans le cadre de l'opération Les Boucles du Coeur, le centre Carrefour L'Escapade de La Chapelle Saint-Luc organise un vide grenier dimanche 1er juin ainsi qu'une randonnée au profit de l'association Westiti & Cie en partenariat avec l'association auboise Kiwanis Féminins Plurielles.

l n'est vraiment pas courant qu'un centre commercial organise un vide grenier au sein de ses locaux et encore moins que les employés y participent, oui mais c'est pour une bonne cause : les Boucles du Coeur. Organisée depuis quatre ans, cette opération permet, au travers d'actions et d'animations, de récolter des fonds pour une association locale oeuvrant en faveur de l'enfance. Pour le centre L'Escapade c'est l'association Westiti & Cie de Saint-Lyé qui a été sélectionnée et qui bénéficiera des diverses actions menées depuis le 14 avril dernier, principalement de la récolte des dons en caisse effectuée par les employés. Westiti & Cie c'est le combat des parents du petit Léonard âgé de cinq ans contre sa maladie, une maladie orpheline du nom de syndrome de West. Il s'agit d'une forme rare

I

6 600€ ont déjà été récoltés pour l'association Westiti & Cie. © l'Hebdo du Vendredi

d'épilepsie du nourrisson, « une maladie dégénérescente qui génère des problèmes de développement moteur et intellectuel entraînant une vie lourde et coûteuse pour les familles », comme l'explique Sophie Gentil, la responsable RH chez Carrefour chargée du projet. L'argent récolté servira notamment à financer un lit médicalisé pour

Léonard. Au départ, seules les caissières étaient sollicitées sur le projet avec les dons en caisses (jusqu'au 30 juin) mais depuis quelques semaines d'autres actions mises en place ont permis aux employés de se mobiliser pour la cause solidaire : une vente de gâteau cuisinés par les employés ou encore la confection de 800 bouquets pour la fête

des mères, les enfants choisissant les fleurs et les parents participant pécuniairement à hauteur de leurs possibilités. Dimanche 1er juin, ce sera un vide grenier organisé par tous ceux qui le souhaitent, le mètre linéaire étant à 1€ pour les salariés de Carrefour et à 2€ pour le public extérieur. « Ce sont de bonnes actions au profit de l'association, c'est bien que l'on s'implique comme ça », se réjouit Séverine Preneta, animatrice au service caisse qui participe au vide grenier, « C'est une idée originale ! Et pour les dons en caisse les filles se sont impliquées plus que d'habitude, certaines connaissent la famille, ça y fait ». Par ailleurs, la randonnée organisée le même jour par les Kiwanis (pour la même cause) au départ du parking de Carrefour donnera la possibilité aux gens d'effectuer soit une boucle de 6,5 km soit une de 12 km en direction de la colline de Montgueux et surtout de participer aux Boucles du Coeur.

M.C

> Vide grenier sous la galerie couverte du

centre Carrefour L'Escapade, dimanche 1er juin, à partir de 8 h. Restauration sur place. Inscription pour exposer jusqu'à samedi. Randonnée du 1er juin à partir de 9 h, départ sur le parking de Carrefour, inscription payante mais collation offerte.


Mieux pour les jeunes, pire pour les plus de 50 ans

Indicateurs de l’emploi - avril 2014

e nombre de demandeurs d’emploi en Champagne-Ardenne continue de grimper sur un an (+2,9 %), et continue de baisser pour le troisième mois consécutif. L’évolution est identique dans trois des quatre départements de la région. Seule la Haute-Marne est stable. Dans les zones d’emploi, évolutions identiques, sauf à Châlons et Chaumont-Langres, où le taux de chômage recule légèrement. Mais la principale indication qui ressort des chiffres du chômage du mois d’avril 2014 concerne les classes d’âge. Le taux de chômage des moins de 25 ans recule sérieusement, tandis qu’il connaît une courbe inverse chez les plus de 50 ans. T.V

Après avoir « Tremblay », finale à Woippy

Foot féminin - Estac

L

> Les données sont issues des fichiers de la statistique mensuelle sur le marché du travail (STMT) de Pôle emploi et

de la Dares (Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques), fournis par le ministère du Travail. Ils tiennent compte des demandeurs d'emploi de catégorie A, inscrits à Pôle emploi à la fin du mois de référence et n'ayant exercé aucune activité au cours de cette même période. La notion de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi est une notion différente de celle de chômeurs au sens du Bureau international du travail (BIT). Certains demandeurs d’emploi ne sont pas chômeurs au sens du BIT et inversement certains chômeurs au sens du BIT ne sont pas inscrits à Pôle emploi. Les évolutions exprimées en pourcentage comparent les statistiques des demandeurs d’emplois sur un an glissant, soit d’avril 2013 à avril 2014. Les chiffres concernant la France s’entendent départements et territoires d’outre-mer compris, hors Mayotte.

On remet ça ? © l'Hebdo du Vendredi

vec cette victoire, les filles de Loïc Feugey n’ont pas raté leur « demifinale » pour l’accession, et pourtant… Comme une habitude, une mauvaise plaisanterie pour le cœur de ses supporters, elles ont été menées très tôt dans le match à la suite d’un corner, d’un oubli de marquage. C’est un match fermé qui s’en suivit où l’enjeu prenait le pas sur le jeu. « On doit faire tout un travail psychologique, au-delà du travail tactique et technique », reconnaît Thierry Blanchot, le coordinateur de cette section féminine au club troyen. Après l’égalisation, la confiance avait changé de camp. Et la gardienne adverse n’était pas exempte de tout reproche sur la moitié des buts encaissés par son équipe.

A

« Ce n'est que du bonheur. On sait ce dont elles sont capables. Mais il faut les en persuader. Pour ça, elles doivent jouer libérées. » La plaisanterie de fin de match était qu’on avait assisté à un remake de la finale de Ligue des Champions disputée la veille avec le même scénario : l’Atletico Madrid menant 1-0 avant d’être renversé par le Real Madrid (4-1). Cette semaine, c’est la finale, une saison qui se joue sur un match, à leur portée, et ce serait historique, alors pas de plaisanterie ce dimanche à Woippy. « On ne perd pas de vue que ce match sera difficile et on espère que la pression ne nous jouera pas de mauvais tour. »

Jérémy Pichon

Treizième échappée champenoise

Raid

es étudiants de l'UTT organisent ce dimanche 1er juin la treizième édition de l'échappée champenoise au MesnilSaint-Père, au cœur du parc naturel régional de la Forêt d'Orient. Une édition qui devrait accueillir un record de participants, puisque 220 raideurs sont attendus. Trois parcours sont proposés, dans lesquels se mêleront des épreuves de kayak, bike and run et VTT avec des séquences d'orientation : la grande échappée de 68 km, la petite échappée de 31 km et l’échappée famille de 14 km. Plus, nouveauté 2014, un parcours du combattant. Comme chaque année, le village de l'échappée champenoise sera animé toute la journée grâce à de nombreux stands axés sur deux thèmes principaux : l'activité sportive et le développement durable. Mais aussi des animations grand public pour satisfaire petits et grands. Le village animation est ouvert et gratuit pour tous avec notamment un mur d’escalade, des initiations à la boxe ou à la zumba.

L

J.P

© DR


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Montmirail, miracle napoléonien

Campagne de France

Depuis hier jeudi et jusqu’à dimanche, la capitale de la Brie Champenoise vit au rythme de 1814 et de la campagne de France et des quatre victoires, en cinq jours, de l’armée de Napoléon. Comme l’empereur qui avait réussi l’exploit de battre ses ennemis à un contre six, en proportion, Montmirail réussit une forme de miracle avec les commémorations du bicentenaire. vec 40 000 spectateurs/visiteurs attendus en quatre jours, Montmirail voit sa population décupler ! Et la cité où vivent au quotidien un peu moins de 3 800 habitants s’est coupée en quatre pour vivre l’évènement. En quatre, comme les quatre victoires, qui ont donné leur nom à l’association organisatrice du bicentenaire, 1814v4, présidée par l’homme fort de Montmirail, Joseph Puzo, PDG d’Axon’Cable, le miracle économique du secteur. Mais modèle serait plus juste que miracle pour évoquer l’entreprise de fabrication de câbles, dont les plus innovants équipent, par exemple, des robots en mission sur Mars et qui emploie quelque 650 habitants locaux. « Il y a quatre ans, quand j’évoquais avec les hussards, les reconstitueurs locaux, le bicentenaire approchant, je leur disait Joseph Puzo, en pose napoléonienne, surplombe le site de la bataille de Montmirail-Marchais. © l'Hebdo du Vendredi qu’il fallait faire quelque chose de bien, de grand, raconte Joseph Puzo. Ils m’ont dit ne l’était pas avant de s’installer dans le Hagnier, qui a retrouvé et placé dans sa les délais. Chez Axon, si on prend deux oui, et m’ont demandé de porter le projet secteur, et surtout avant d’organiser ce vitrine une affiche du centenaire, en 1914 ! jours de retard sur la production de câbles, « Tout le monde participe, c’est important, on prévient le client. Là, tout doit être prêt en devenant président de l’association. » bicentenaire. En grand ? Joseph Puzo ne croyait pas si Sur le territoire, tout le monde semble ça donne une ambiance agréable dans une pour le jour J, on ne peut pas reculer. Cette expérience, ça me bien dire. La reconstitution de la bataille de gagné par la fièvre napoléonienne. Pour ville où tout le monde forme aussi. » Montmirail-Marchais mettra aux prises un boucler un budget de 750 000€ (un tiers en se connaît. Et puis ça Durant ces quatre millier de reconstitueurs, une centaine de subventions, un tiers en partenariats privés, n’arrive que tous les un tiers sur la billetterie et cent ans.  » Des comjours, Montmirail chevaux, une dizaine de les dépenses des visi- merçants qui étaient devient le centre du canons en capacité de Un millier de teurs), Joseph Puzo a sol- tous ouverts hier monde des passiontirer… Tout simplement la reconstitueurs, un licité la centaine de com- jeudi de l’Ascension. nés de Napoléon, qui napoléonienne bataille record pour l'éternité munes des trois départe- «  Avec tous ces touconvergent du monde reconstituée la plus grande ments voisins (Marne, ristes, ç’aurait été entier. «  Lors du bal de l’histoire, et sur son site de l’empereur, en précis. « Et à mon avis, notre record ne Aisne et Seine-et-Marne). A de rares dommage de ne pas mars dernier, nous sera jamais battu », s’enthousiasme Joseph exceptions près, toutes ont délibéré une ouvrir ! » avons eu des visiPuzo. Effectivement, au prochain cente- subvention, «  de 45 à 13 000€ !  ». Des Parmi les habitants, teurs des Etats Unis naire, en 2114, l’intérêt pour Napoléon entreprises (ErDF, Orange, le Crédit agri- l’association a recruté cole, le CDER…), en apport numéraire ou 500 bénévoles. « J’ai Les vitrines des commerçants décorées des sym- ou du Costa Rica, aura forcément baissé. raconte Joseph Puzo. Est-il simple, justement, d’organiser une en prestations, jouent aussi le jeu. Chez organisé tout ça boles napoléoniens. © l'Hebdo du Vendredi Pour ces quatre commémoration d’une telle envergure avec Axon’Cable, le personnel a été mis à comme dans une l’image de Napoléon ? «  Les historiens contribution, notamment pour la communi- entreprise, raconte Joseph Puzo, avec des jours, les gites sont tous réservés à des anglais le rappellent très bien, Napoléon cation. Et dans la ville de Montmirail, « à responsables de services. Mais c’est très dizaines de kilomètres à la ronde. Je sais n’a jamais attaqué, il a défendu !  », deux commerçants près, nous raconte Edith différent de l’entreprise. Dans une organi- qu’une famille, qui ne trouvait pas assez de défend, du coup, lui aussi, le président de Lahaye, qui vend des chaussures, tout le sation comme celle-ci, les bénévoles ne place par ici, a loué au lac du Der. Les 1814v4. Joseph Puzo, arrivé à Montmirail monde joue le jeu  ». Effectivement, les suivent que s’ils en ont envie ! C’est un for- hôtels sont pleins ici, mais aussi à Sézanne, dans les années 80 au chevet vitrines sont décorées partout, comme, par midable exercice pour la gestion de pro- et il ne reste pas beaucoup de chambres à d’Axon’Cable, «  devenu  » napoléonien, il exemple, le salon de coiffure de Sandrine jets. L’autre chose que j’en retire, c’est sur Château-Thierry. » Dimanche, pour la dernière journée, le voyage dans le temps se rapprochera de Les bicornes, chocolats de Montmirail notre époque à Montmirail, pour rappeler Jamais à court d’idées, Joseph Puzo, très porté sur les solutions d’impresla guerre de 1914 ou la Réconciliation sion 3D, a demandé à ses équipes, chez Axon’Cable, d’imprimer un moule franco-allemande, en 1962. Le dernier de bicorne, le célèbre couvre-chef de Napoléon, en taille réduite, pour fabmorceau qui retentira sera l’Ode à la joie, riquer des… chocolats. Le moule a été offert aux boulangers-pâtissiers de l’hymne européen. la ville, qui s’y sont tous mis. Une idée amusante pour célébrer le bicentenaire, mais aussi économiquement rentable : ces dernières semaines, il s’est vendu à Montmirail cinq fois plus de chocolat que d’habitude !

A

Les bicornes, succès des pâtissiers de Montmirail. © l'Hebdo duVendredi

Tony Verbicaro

> Programme complet sur http://1814v4.fr


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

« Chaque mot c'est comme un bon vin rouge »

Yves Jamait, chanteur dijonnais invité des Nuits de Champagne Qu'est-ce que ça représente pour vous de chanter Jacques Brel ? « Je me sens héritier de ce genre de chanteur, de ce genre de chanson incarnée. Je chante Brel comme je ressens la chanson, je ne suis pas un chanteur conceptuel. Chaque mot c'est comme un bon vin rouge. Ça va chercher des émotions qui sont propres à chacun. Chaque chanson fait mouche, que ce soit Jeff, Orly, Amsterdam, Ne me quitte pas... j'aime la théâtralisation des chansons. Il a un répertoire d'une densité, d'une excellence ! C'est un modèle d'écriture. Vous stressez pour le Grand Choral ? Je ne suis pas un traqueux, j'ai la chance d'être devenu chanteur à quarante ans, j'en rêvais depuis l'en-

fance alors j'en profite ! Chanter avec les gens c'est émouvant, ça me secoue les voix humaines comme ça. Même s'il y en a qui chantent faux, on n’entend que les notes justes. 850 personnes, j'espère que ça va me faire dresser les poils sur l'échine ! Ce n'est pas la première fois que vous participez aux Nuits ? Je suis venu pendant trois, quatre ans dans les années quatre-vingt. C'est le festival qui m'a apporté mon premier album. Des gars qui bossaient avec Cabrel m'avaient proposé d'enregistrer mon album. Le festival est un bon starting-block. Maxime Le Forestier revient aussi sur cette édition, c'est quelqu'un que vous appréciez... C'est mon mentor ! En l'écoutant pour la première fois je me suis rendu compte de mon indigence intel-

Yves Jamait chantera Brel avec Clarika, Pierre Lapointe et le Grand Choral les 24 et 25 octobre. Son concert seul se tiendra le 23 octobre au théâtre de Champagne. © l'Hebdo du Vendredi lectuelle [par rapport à la politique]. Si j'ai écris des chansons c'est grâce à lui.

Marjolaine Combraque > www.nuitsdechampagne.com

Des Nuits qui chantent Jacques Brel, le programme de cette année pour les Nuits de Champagne, du 19 au 25 octobre 2014, accueilleront Clarika, Yves Jamait et Pierre Lapointe en tant qu'artistes principaux pour chanter avec le Grand Choral. Est prévu également Zaz, Renan Luce et Oldelaf le lundi 20, le Soldat Rose 2, Maxime Le Forestier, Cats On Trees et HollySyz pour le mardi, Bernard Lavilliers, Barbara Hendricks, Florent Marchet le jeudi, Julien Doré le vendredi et Yodelice le samedi. Sans compter les concerts en after et le festival OFF OFF OFF bien sûr.

Programme des Nuits de Champagne

La mathématique du tourisme : quatre fois Troyes, égale douze !

Office de tourisme de Troyes

L'énoncé du problème est simple. Soit une ville de 60 280 habitants et trois mois d'été. Soit un département peuplé de 312 211 curieux et des millions de vacanciers nationaux chez qui il faut susciter l'intérêt pour la cité troyenne. Soit, enfin, une bonne séance de brainstorming pour les chargés de la vie culturelle au sein de la municipalité. Mais heureusement, l'Office du tourisme arrive avec la solution à ce dilemme de chiffres. Quatre angles de vue de la capitale auboise pour douze manières de profiter en beauté de la saison estivale qui commence et ce jusqu'au mois de novembre. Quatre fois Troyes, égal douze donc ! La culture et

l'instruction, tout d'abord ! Barbant ? Pas sûr, avec les visites-flâneries quotidiennes du samedi 5 juillet au 31 août, les journées européennes du patrimoine et les pérégrinations théâtralisées dans les contes et les légendes, en passant par des soirées médiévales et des balades thématiques. Et maintenant, un peu de sport avec le sightjogging et le sightbike, formule originale qui allie le plaisir du footing et du cyclisme avec une découverte insolite de Troyes, ainsi qu'un peu de randonnée pour les moins téméraires. Un p'tit tour plus ludique et souple ? Pourquoi pas ! Rallyes, jeux de parcours et de chasses au trésor sont au programme. Et

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA CONCERTS SAMEDI 31 MAI 6È TEMPORADE BRÉSIL SERTÃO ET MER

Sarava! Bonjour Dans le cadre de la 6ème Temporade Brésil Sertão et Mer. Un concert/repas/rencontre des amis au petit resto Aux Oiseaux de Passage situé à la Cour du Mortier d’Or, entre la Ruelle des Chats et rue Quinze-Vingt, avec la guitariste classique brésilienne/docteur en musique/orientatrice du doctorat à l’Université de Versailes/prof de la Faculté de Musique de l’Université Fédérale du Rio de Janeiro... Mme. Gaça Alan; Alain Vuillot, piano et Heitor de Pedra Azul, voix/guitare. À 19h00. Aux Oiseaux de Passage. SAMEDI 31 MAI L’AUBADE REÇOIT L’ESSENELLE...

... chorale à Coeur Joie belge. À 20h00. Eglise Notre Dame des Trévois.

pour finir, en dessert, une escapade gourmande dans le terroir et le patrimoine local de la gastronomie auboise. On peut vérifier ! Alors... quatre angles de vue pour douze façons de voir Troyes et l'Aube, le calcul est bon ! Jules Lhopital

Les quais s’animent

Culture

Avec la requalification des quais au centre ville, les Troyens, aubois, touristes se réapproprient cet espace jusqu’alors dominé par les voitures. Aujourd’hui les piétons et vélos ont leur place dans cette zone où il fait bon s’arrêter, flâner, se reposer, se dorer la pilule. Pour rendre ces lieux encore plus agréables, la ville de Troyes avec la Maison du Boulanger se mobilisent pour proposer gratuitement des événements entre culture et loisirs intitulés Les petites curiosités du canal. Ces « curiosités » investiront les quais du canal de la Haute-Seine jusqu’à la place du Préau, à partir de début juin en parallèle d’animations commerciales, culturelles et sportives. On se souvient que Petit Bateau avait fait sensation avec une exposition photo mettant à l’honneur ses salariés pour ses 40 ans. Le principe de plot au milieu du canal est réitéré en accueillant cette fois-ci des Les quais s’animeront régulièrement sculptures de Jivko. Dès juin et jusque décembre, quatre sculptures monumentales en pendant l’été entre culture et loisirs. © bronze - Instant de solitude, le Pèlerin, le Minotaure et Vestige de l’esprit - interpelleront Absorba les passants en plus des sculptures déjà présentes, dont le fameux cœur de Troyes. La musique sera aussi à l’honneur dans le jardin de la place du Préau avec Julien Drive et Yann Bionaz (saxophone alto) le jeudi 5 juin (12 h - 14 h). Il vous suffira d’amener votre pique-nique et de vous laisser emporter par les nappes électro jazzy de ce duo. Farniente assuré. Pour les plus sportifs rendez-vous le vendredi 6 juin pour une rando rollers (départ 21 h au Marché des halles). La littérature sera présente sur les quais le 12 juin (18 h 30 – 19 h 30) grâce à trois comédiens de la compagnie des Artisans de l'éphémère et leur lecture de textes choisis par le public. Samedi 14 et dimanche 15 juin, vous serez invités à tricoter avec Sissi Pâquerette avec pour objectif d’habiller les 32 arbres des quais. À vos aiguilles ! Brice Vanel

> D’autres animations sont prévues au cours de l’été, plus d’infos sur le site de la ville.

À 12h30. Office de tourisme. Tarif : 3 euros. JEUDI 5 JUIN CONFÉRENCE AVEC PROJECTION

Conférence animée par Anne Dressen, curatrice au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. L’exposition Decorum. Tapis et tapisseries d’artistes présentée récemment au musée d’Art moderne de la ville de Paris et au power Station of Art de Shanghai vise à en aborder les enjeux modernes et les problématiques contemporaines. La genèse de cette exposition et ses partis pris scénographiques seront retracés au regard des questionnements que pose l’art textile. L’itinérance en Chine où la spécificité de la tradition textile et du rapport au décoratif impliquant une nécessaire transposition sera aussi évoquée.

SAMEDI 31 MAI CONCERT JOBILATOIRE

À 17h30. Auditorium du Musée d’Art Moderne.

Avec Job.

JEUDI 5 JUIN LES RENCONTRES PHILOSOPHIQUES

À 21h00. Mac Callary’s. DIMANCHE 1ER JUIN CONCERT TROMPES ET ORG UE

Rumilly, Histoire et Patrimoine vous invite à un concert trompes et orgue avec les Echos de la Haute Seine. À 16h00. Eglise saint Martin, Rumilly lès Vaudes. JEUDI 5 JUIN ELECTRON IC PICNIC

Intitulé les petites curiosités du canal commence sur un pique-nique electro-jazz emmené par Julien Drive et Yann Bionaz. Le concept : on s’installe dans l’herbe avec son déjeuner, en musique! Une ambiance champêtre gratuite. À 12h00. Place du Préau, Troyes.

Cet été, Troyes aura à coeur d'émerveiller les curieux ! © l'Hebdo du Vendredi

une oeuvre, un personnage célèbre, une rue... Sous la conduite d’un guide conférencier.

JEUDI 5 JUIN RYTHM’N JAZZ

Du jazz bien ficelé et des reprises interprétées avec brio ! L’atelier Jazz de Sainte-Savine encadré par Christian CONAN, vous invite à un apéro ryhtm’n jazz en terrasse (ou par défaut de soleil, sur la scène). À 19h30. Au Bistro.

CONFÉRENCES SAMEDI 31 MAI VISITE GUIDÉE - A LA DÉCOUVERTE DU COEUR DE TROYES

Venez découvrir ou redécouvrir le coeur historique de Troyes, ses richesses, ses trésors cachés, ses ruelles, places, cours, en vous promenant avec nos guides conférenciers agréés par le Ministère de la Culture et de la Communication. À 14h30. Office de tourisme. Tarifs adultes : 5,5 euros, étudiants, seniors et demandeurs d’emploi : 3 euros.

Des rencontres-échanges qui ont pour objectif d’être une aide à la pensée. Dans ce but, la rencontre repose sur un texte choisi par Jean-Michel Pouzin , qui est, entre autres, docteur en philosophie. Le texte, support écrit structuré, est téléchargeable sur le site internet. « Ces rencontres ont été mises en place avec l’idée d’aider le public, tous les publics, à développer un esprit critique sur des thèmes actuels », souligne Eliane Chartier, le maire-adjoint en charge de la culture à la Ville. « Il est essentiel de ne pas donner foi aux idées toutes faites ». Mais pour autant, bien sûr, aucune certitude à la fin de la rencontre philosophique qui tient davantage de la conversation à bâtons rompus ! À 18h30. Centre culturel Didier Bienaimé.

EXPOSITIONS DIMANCHE 1 J UIN VISITE GUIDÉE

Les beaux-arts de la Renaissance au Néo-classicisme. À 15h00. Musée Saint-Loup. JUSQU’AU SAMEDI 31 MAI FAMILLE DE DOUDOUS

Exposition d’un imagier conçu par les enfants et le personnel de l’accueil collectif « 1, 2, 3, les P’tits loups ». À 10h00. Médiathèque de Sainte-Savine.

SPECTACLES SAMEDI 31 MAI ON NE PAIE PAS

JEUDI 5 JUIN 1/2 HEURE - 1 ŒUVRE

L’auteur utilise le ton de la farce pour parler de la délocalisation, du chômage, de la difficulté des petits à vivre face au pouvoir répressif. Dans l’Italie des années 70, les prix ne cessent de grimper. Face à la passivité des hommes, une centaine d’épouses prennent les choses en main et envahissent un supermarché.

Thème : Le vitrail La vie de Saint Louis à l’église Sainte Madeleine 30 minutes pour découvrir : un lieu,

À 20h30. Théâtre de la Madeleine. Tarifs : 10, 5 euros.

MARDI 3 JUIN CONFÉRENCE : LA CONQUÊTE DE LA LIBERTÉ

La conquête de la liberté, créations contemporaines de 1945 à nos jours. À 18h30. Hôtel du département, Troyes.


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Ces cailloux… ils sont l’histoire de notre vie passée

Association géologique auboise

Tête baissée vers la terre, ils grattent, ils piochent, ils cherchent …de l’or ? Non ! Des cailloux… oui mais pas n’importe quels cailloux : des fossiles, ces cailloux qui malgré leur aspect inanimé reflètent notre vie d’il y a des millions d’années. L’Association géologique de l’Aube est en plein essor. Née en 1971, l’AGA est aujourd’hui, forte de près d’une centaine de membres, une des plus estimée au niveau national. « - Son originalité, confie son président actuel Claude Colleté, c’est de pouvoir rassembler tous les gens curieux de nos sous-sols et de notre paléontologie auboise, autant les amateurs néophytes que les géologues avertis ». Depuis trentehuit ans qu’il en assume la présidence, Claude Colleté et son équipe ont multiplié les expositions, conférences, sorties sur le terrain, rencontres et animations

A la recherche de fossiles dans les argiles de l’Albien à Montreuil-sur-Barse. © AGA

notamment avec la Maison de la Science de Sainte-Savine, les ateliers pédagogiques (création d’une BD sur les ammonites très abondantes dans l’Aube), ainsi

LES HORAIRES

Semaine du 28/05 au 03/06

CINÉ City

Amour sur Place ou à Emporter VF Mer ven sam 14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20; jeu 11h, 14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20; dim 11h, 14h30, 16h35, 18h40, 21h; lun mar 14h15, 16h15, 19h45, 21h45. Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire VO Lun 14h, 16h30, 19h, 21h30. VF Mer ven sam 14h10, 16h40, 19h10, 21h40; jeu 10h40, 14h10, 16h40, 19h10, 21h40; dim 10h40, 14h15, 16h45, 20h25; mar 14h, 16h30, 19h, 21h30. Maléfique VF 3D Mer jeu sam 16h25, 22h; ven 14h10, 22h; dim 18h30; lun 16h25, 21h30; mar 14h10, 21h30. VF Mer sam 14h10, 19h40; jeu 10h55, 14h10, 19h40; ven 16h25, 19h40; dim 11h, 14h, 16h15, 20h45; lun 14h10, 19h10; mar 16h25, 19h10. La Liste de mes Envies VF Mer ven sam 14h15, 16h30, 19h50, 22h10; jeu 10h45, 14h15, 16h30, 19h50, 22h10; dim 10h45, 14h05, 16h20, 18h40, 20h55; lun mar 14h15, 16h30, 19h20, 21h30. Blackout Total VF Mer 17h, 19h20; jeu ven sam 17h, 19h30; dim 17h30, 20h; lun 14h30, 18h45; mar 14h15. Maps to the Stars VF Mer jeu ven sam 22h10; dim 18h10; lun mar 21h40. Deux Jours, Une Nuit VF Mer jeu sam 16h15, 20h; ven 14h05, 16h15, 20h; dim 16h, 20h40; lun mar 14h05, 16h15, 19h30. X-Men : Days of Future Past VF 3D Mer jeu sam 14h; ven 21h45; lun 19h. VF Mer sam 16h30, 19h15, 21h45; jeu 10h30, 16h30, 19h15, 21h45; ven 14h, 16h30, 19h15; dim 10h30, 14h20, 17h10, 20h; lun 14h, 16h15, 21h25; mar 14h30, 18h30, 21h15. Godzilla VF 3D Mer 16h40; jeu sam 22h; dim 14h30; lun 21h; mar 18h15. VF Mer 14h, 21h30; jeu 10h35, 14h, 16h40, 19h20; ven 14h, 16h40, 19h20, 22h; sam 14h, 16h40, 19h20; dim 10h35, 17h30, 20h15; lun 14h30, 18h15; mar 14h30, 21h. Barbecue VF Mer ven sam 16h15, 19h45; jeu 10h50, 16h15, 19h45; dim 10h50, 16h15, 20h45; lun 14h15, 16h30, 19h15. The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros VF Mer 14h; jeu 10h30, 14h, 21h35; ven sam 14h, 21h35; dim 10h30, 14h30; lun 21h; mar 16h30, 21h. Babysitting VF Mer jeu ven sam 14h15, 22h15; dim 14h15, 18h30; lun 21h30. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Mer ven sam 14h15, 16h45, 19h30, 22h05; jeu 10h45, 14h15, 16h45, 19h30, 22h05; dim 10h45, 14h, 16h15, 18h30, 20h45; lun mar 14h, 16h45, 19h15, 21h45. Les Aristochats VF Mer sam 14h; jeu dim 11h, 14h.

que l’édition de livres, brochures et cartes sur la géologie de l’Aube. Souliers de marche, chapeau, sac au dos et marteau en main,

Flora Bar > Association géologique

de l’Aube, siège : la Maison pour Tous à Ste-Savine, tél : 03 25 49 50 20. a.geol.aube@wanadoo.fr

LE GROS PLAN Maléfique

Genre: Fantastique Pays: USA Durée: 1h37 Réalisateur : Robert Stromberg Acteurs: Angelina Jolie, Elle Fanning, Brenton Thwaites. Il était une fois, une jeune femme au cœur pur, volant dans les cieux multicolores d’un monde où l’harmonie régnait en maitresse. Un jour, ce bel équilibre est mis en pièces par un roi envieux et la trahison au cœur du royaume. La jeune Maléfique perd ses ailes et gagne un cœur de pierre et une terrible envie de vengeance. Quand l’héritier du royaume annonce le baptême de sa fille Aurore où toutes les fées et seigneurs sont invités sauf Maléfique, elle s’invite à la cérémonie et, dans la tradition des rois mages et des cadeaux, offre une malédiction à la jeune princesse. Avec le temps et l’épanouissement de cette jeune fille, innocente comme elle autrefois, Maléfique comprend qu’elle détient peut-être la clef de sa rédemption. La malédiction doit-elle s’accomplir jusqu’au bout, pour qu’un jour … « Un jour, mon Prince viendra, on s'aimera. Quand le printemps, un jour, ranimera l'amour. Les oiseaux chanteront, les cloches sonneront, nos cœurs s’uniront. » Après un long baiser le chaos disparaîtra et les jours retrouveront leur harmonie, et peut-être un cœur pour une femme meurtrie. Pour son premier film, Robert Stromberg, spécialiste des effets spéciaux, chef décorateur sur Alice au pays des merveilles, Avatar et Le monde fantastique d’Oz, construit un univers aux références marquées entre ténèbres et lumière. Angelina Jolie donne du relief et de l’empathie au personnage et la jeune Elle Fanning s’affirme dans son rôle de princesse. Maléfique dans sa symbolique représente peut-être l’esprit de la nature, saccagé par les hommes, perdant ses ailes … La jeune Aurore incarne le futur, la jeunesse, le renouveau plein de promesses. Elle apporte la rédemption à un monde que les hommes détruisent. Elle brise le chaos pour rétablir l’harmonie. Maléfique sous son apparence d’un Disney codifié, avec des bons et des méchants, apparait plus complexe qu’un simple noir et blanc. Cette relecture de La Belle au bois dormant respecte le cahier des charges pour émerveiller les plus petits et plaire aux plus âgés, tout en offrant une seconde lecture plus fouillée. Retrouvez les sorties de la semaine, interviews, dossiers sur www.cine-region.fr, et chaque matin à 8h40 et le mercredi 18h/18h30 sur France Bleu Champagne Ardenne 95.1.

AGENDA

AGENDA

LOISIRS

les amateurs de ces « cailloux qui parlent du temps passé » se retrouvent dans des carrières de craie, champs ou autres gisements à la recherche d’échantillons dignes d’intérêt scientifique. À savoir : le mercredi 18 juin, l’AGA organise une conférence à l’Université de Technologie de Troyes (amphi N 101) Les curiosités minérales tenue par Didier Nectaux, conservateur du Musée de l’Ecole des Mines de Paris ; cet été, pour les enfants, découverte géologique avec Passeport Loisirs.

CINÉMA

11, rue des Bas-Trevois - Troyes

AGENDA

SAMEDI 31 MAI PROJECTION : LES SECRETS DE TROYES

Présenter Troyes, c’est évoquer l’histoire médiévale, l’ambiance colorée et chargée d’odeurs épicées des grandes foires médiévales, un patrimoine d’exception fait de magnifiques maisons à pans de bois, d’hôtels particuliers, d’églises... mais c’est aussi les Tricasses, la bonneterie, le chemin de fer, les collections muséales, le bouchon de champagne... À 11h. 14 h,15 h et 16 h. Office de tourisme. Tarif : 3€. DIMANCHE 1ER JUIN ECHAPPÉE CHAMPENOISE

La 13ème édition du raid multi-sports de l’Echappée Champenoise organisé par les étudiants du master SMI-LES de l’UTT en partenariat avec le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient aura lieu le dimanche 1er juin à Mesnil-SaintPère. Comme chaque année un village avec de nombreuses animations sera ouvert et gratuit pour tous ! À 7h30. Mesnil saint Père.

LA SÉLECTION

Patrick Vanlanghenhoven

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Genre: Comédie Pays: Suède Durée: 1h54 Réalisateur : Félix Herngren Acteurs: Robert Gustafsson, Iwar Wiklander, David Wiberg. Le jour de ses 100 ans, Allan Karlson s’échappe de la maison de retraite, refusant qu’on lui fête son anniversaire. Il se retrouve avec une mallette en main valant beaucoup d’argent et une fuite en avant l’amenant à revivre sous forme de flashbacks son passé tumultueux. Il collabore avec des personnages comme Staline ou Franco, participe à l’élaboration de la bombe atomique ou encore, s’enfuit d’un goulag avec le frère jumeau d’Einstein. Dans l’esprit de Forrest Gump, ce vieillard ne manquera pas de rassembler des fans dans un film inégal.

La liste de mes envies

Genre: Comédie Pays: France Durée: 1h38 Réalisateur : Didier Le Pêcheur Acteurs: Mathilde Seigner, Marc Lavoine, Virginie Hocq. La petite mercière d’Arras vient de gagner 18 millions au loto. Pendant que l’on cherche le nom du gagnant, elle se demande si ça vaut le coup de se dévoiler au risque de perdre le bonheur construit pas à pas chaque jour. Alors que chacun rêve d’une nouvelle voiture, d’un appartement sur la Côte, la liste de ses envies paraît bien simpliste. En prenant le thème sous un angle inhabituel, le réalisateur nous propose une réflexion sur le bonheur. Il tient à quoi, ce petit morceau d’arc-en-ciel, à l’argent qui achète nos rêves ou à ce que l’on a bâti soi-même chaque jour ? Une belle réponse pour une comédie inégale mais pleine de charme avec une Mathilde Seigner excellente.


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Une deuxième vie pour le patrimoine

Jean-Louis Humbert - Historien Président de la SAT jusqu'au début de l'année, Jean-Louis Humbert est actuellement viceprésident de la Société académique de l'Aube en préparation à son futur mandat de président de l'association en janvier 2015. Impliqué auprès de nombreux organismes, il explique ses intérêts pour les vieilles pierres en général et pour le patrimoine troyen en particulier.

ijonnais d'origine, Jean-Louis Humbert a mis réellement un moment avant de se faire à l'architecture de l'agglomération troyenne, alors qu'il venait enseigner l'histoire au collège de Sainte-Savine dans les années soixante-dix. « Il m'a fallu dix ans pour me faire à Troyes. Très longtemps j'ai été le cul entre deux chaises. Dijon est une ville très différente avec une architecture classique, de la renaissance. Troyes me donnait l'impression d'une ville plutôt grise où tout était recouvert de crépis. » Peu à peu, le jeune professeur se laisse gagner par la beauté de certains bâtiments et notamment ceux des industries de la maille : « J'étais fasciné par les lotissements industriels, les faubourgs ouvriers...  ». Il est également spectateur du déclin de la bonneterie et des fermetures successives des usines et se pose la question cruciale du devenir de ces bâtiments, «  Comment conserver un peu de ce patrimoine usinier ? ». Au début des années 90, Jean-Louis Humbert commence à faire visiter les quartiers industriels de l'agglomération en compagnie d'une amie inspectrice académique, notamment le quartier Bégand et il devient membre de l'association pour la Sauvegarde et l'avenir de Troyes, la SAT, en 1995. Le but était alors d'élargir le champ d'action de l'as-

D

« Le savoir n'est pas destiné à être conservé par une seule personne. Il faut aller vers le grand public en étant respectueux du grand public. » © l'Hebdo du Vendredi

sociation et l'intérêt des gens à autre chose que les pans de bois. « On me demandait de parler de patrimoine industriel et des usines. » À l'époque, il n'y a que quatre ou cinq personnes qui suivent ces visites et puis l'engouement prend pour arriver petit à petit à cent, cent-cinquante personnes par visite au début des années 2000. « Il faut faire en sorte que le public accroche, populariser l'idée [de l'intérêt du patrimoine industriel]. Si le public est là, les politiques suivent et on peut envisager une protection du patrimoine.  » L'idée lui tient à cœur autant qu'à la SAT et ils oeuvrent de concert pour qu'une partie du patrimoine troyen au moins devienne une ZPPAUP (une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager) à thématique XIX ème siècle. Ce sera chose faite en 2004, «  une des premières en France ! ». La problématique à l'époque - qui est et restera toujours d'actualité - c'est la

question du devenir de ces usines : « Il faut trouver quelque chose à en faire de ce patrimoine ». En ce qui concerne les cheminées industrielles par exemple, ces grandes tours creuses de briques qui parsèment le paysage troyen « tellement symboliques de l'usine [bonnetière] comme les toits en dents de scie  », beaucoup ont disparu  : il n'en reste que 18 sur la centaine qui existait auparavant. Raisonnablement impossible de tout laisser à l'abandon, inoccupé ou transformé en musée, il faut que la population prenne conscience de l'importance de la reconversion  : « C'est fondamental qu'il y ait une deuxième

Faire vivre le patrimoine industriel

vie et condamner la collectivité à prendre ça en charge c'est donner une mauvaise image au patrimoine. Il faut que le patrimoine gagne sa vie !  ». Cependant, l'historien insiste sur l'importance de la conservation de la nature

Repères Né à Chalons-sur-Marne, Jean-Louis Humbert vit toute son enfance à Dijon et y effectue ses études. Il arrive dans l'Aube dans les années 70 pour prendre un poste de professeur d'histoire et de géographie au collège Paul Langevin à Sainte-Savine où il enseignera jusqu'en 2010, pendant 33 ans. Membre de nombreuses associations, Jean-Louis s'intéresse peu à peu au patrimoine troyen, surtout industriel, devient un spécialiste et partage sa passion à travers des publications au sein des nombreuses associations dont il fait partie notamment. À 65 ans, l'historien fourmille toujours de projets et est toujours professeur, au centre universitaire de Troyes et à l'UTT. Depuis cinq ans, il part à la Réunion pendant ses vacances et, en passionné incorrigible, il piste les usines à sucre. Mais ce sont aussi les paysages qui l'intéressent car « On dure un certain temps mais les paysages restent, le patrimoine reste ! »

des bâtiments, la nécessité d'être « respectueux de l'histoire, du cachet  ». Même si de nombreuses usines de bonneterie sont détruites, beaucoup sont aussi reconverties en logements, en bureaux, « ce qui a permis de redynamiser pas mal le quartier ». Seul petit regret pour Jean-Louis Humbert : que rien n'indique la fonction de ces anciennes usines et les entreprises qui y étaient implantées. Il ne perd cependant pas espoir et verrait bien une petit plaque instructive accolée en bas de ces bâtiments. Aujourd'hui, Jean-Louis Humbert, toujours membre de la SAT, voudrait ouvrir l'architecture troyenne sur le volet des arts décoratifs des années 20, 30, certes peu représentés dans la ville mais tout de même présents. Il s'agit maintenant de les répertorier puisqu'aucun recensement n'a jamais été fait  : « Je suis encore en train de travailler sur une sorte d'inventaire à Troyes et dans l'agglo ». Et le seul moyen est de le faire en se promenant à travers les rues, d'ouvrir les yeux autrement. « La SAT c'est un apprentissage du regard  ; il faut apprendre aux gens. Je m'y reconnais bien. »

Professeur au CUT pour le master patrimoine depuis 2000 et à l'UTT depuis 2004, l'historien écrit depuis de nombreuses années, seul ou en collaboration avec d'autres personnes, sur le patrimoine industriel troyen mais pas seulement. Il s'intéresse aussi au monde rural et a écrit par exemple 100 mots pour le champagne, en 2012 dans une collection qui « définit et délimite le sujet en cent mots » pour le Centre régional de documentation pédagogique de Reims (CRDP). Les silos font également partie de ses intérêts, JeanLouis a ainsi participé au colloque Silos, patrimoine en devenir et doit bientôt publier quelque chose sur le sujet pour l'association pour le patrimoine industriel de ChampagneArdenne (APIC). Il met l'accent sur le fait qu'aujourd'hui les silos agricoles sont, pour la plupart, fabriqués en métal alors que ceux d'avant, en béton, sont plus ou moins abandonnés. Il indique que dans ces cas là aussi la

deuxième vie est possible, surtout quand ces silos se trouvent à proximité des villes : un silo à Chaumont est devenu une médiathèque, un autre à Saint-Julien-les-Villas a été transformé en logements, par exemple. Il évoque la même problématique pour les châteaux d'eau (possibilité de reconversion en logements), les églises (pourquoi pas des lieux culturels) etc. « On a su jadis reconvertir en logements les maisons d'éclusiers, les anciennes gares... Il y a toujours moyen de trouver des idées pour en faire une deuxième vie mais il faut de l'imagination. C'est une

Pas seulement le patrimoine urbain

problématique fondamentale ! » À côté de la SAT, Jean-Louis Humbert est également président des Amis des Archives de l'Aube, président du Musée aubois de l'histoire de l'éducation et administrateur dans d'autres associations. Vice-président de la Société académique de l'Aube depuis un an, il en sera président à partir de janvier 2015 et cela sur deux ans  : «  C'est une société savante un peu ancienne mais ouverte sur le monde et qui va à la rencontre du territoire ». La prochaine séance de l'association ouverte au public sera le vendredi 20 juin prochain à Pont-sur-Seine pour une conférence-débat sur le patrimoine de la commune. Toujours un texte ou un article à écrire sous le coude, pour le Savinien, la revue La vie en Champagne et beaucoup d'autres publications, Jean-Louis s'est attelé à l'écriture d'un sujet sur l'industrie auboise pendant la guerre 14-18. Il doit également participer au colloque L'enfant, la guerre, le livre en octobre à Troyes pour parler des instituteurs morts dans les tranchées. « Il y a un peu de pain sur la planche, il faut bien organiser son agenda », résume l'historien très bien occupé.

Brice Vanel

L’horoscope de l’hebdo BÉLIER du 21.03 au 20.04

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Vous allez faire tomber certaines barrières et ainsi connaître de beaux succès. Dans votre vie sentimentale, vous aurez besoin de vos proches pour vous sentir vraiment bien.

Il va falloir vous mettre un peu en avant dans votre vie active. Même si quelques tensions sentimentales parasiteront de temps à autre votre vie, vous trouverez toujours l’énergie pour rétablir la balance.

Vous allez devoir penser en priorité à votre bienêtre. Votre vie affective pourrait, par moments, souffrir de quelques instabilités.

Vous avez la réputation d'être pragmatique et opportuniste. Il faudra ne pas vous brider à ce niveau-là car vous pouvez réaliser de belles et grandes choses dans tous les domaines.

SCORPION du 23.10 au 22.11

LION du 23.07 au 22.08

Ne brusquez pas les choses avec votre partenaire et ne montrez pas tant d'impatience. Ne faites pas preuve de trop d'individualisme car vous pourriez avoir besoin des autres.

VERSEAU du 21.01 au 19.02

Vous aurez des opportunités de changements. Coté affectif, Vous allez vivre de grands moments avec l'être aimé. Pour les célibataires, les occasions seront rares, il faudra savoir saisir votre chance.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

VIERGE du 23.08 au 22.09

Vous serez amené(e) à travailler souvent en équipe, cela pourrait provoquer quelques remous avec certains de vos collègues. Du côté des finances, vous ne manquerez de rien.

Vous allez pouvoir vous exprimer et mettre en œuvre tout ce qui vous faisait envie ces derniers temps. Si vous êtes célibataire, vous aurez plutôt envie de butiner plutôt que de vous stabiliser.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

Il régnera une belle harmonie dans votre vie relationnelle, vous allez vous sentir bien avec votre partenaire. Votre côté curieux et touche à tout vous servira beaucoup dans votre vie active.

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 Aujourd’hui, vous ne manquerez ni de vitalité, ni de joie de vivre. Fidèle à votre habitude, vous serez très apprécié(e) de vos collègues et de vos supérieurs.

Aujourd’hui, vous allez vous sentir au mieux de votre forme. Vous allez faire preuve d'une grande activité. Vous allez devoir garder vos succès pour vous, afin d'éviter des jalousies.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Si vous avez traversé quelques turbulences la semaine dernière, ne vous inquiétez pas outre mesure, car la période actuelle vous permettra de vivre une relation plus sereine.

B. MELVHILLE


N°80 du 30 mai au 5 juin 2014 >> t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

J’AI TESTÉ Les nouveautés Guerlain maquillage

J’ai testé pour vous cette semaine les nouveautés Guerlain maquillage avec le soutien d'une équipe de professionnelles. Le bar à ongle éphémère pour découvrir en exclu le vernis Guerlain mais aussi la nouvelle gamme Formula X. Les clientes se sont faites chouchouter par l'équipe d'Anne-Sophie, chez Sephora, place d'Erlon à Reims. Conseil, excellent accueil et bonne humeur sont au rendez-vous ! Elles n'attendent plus que vous. Anne-Laure Beaudoin

© DR

LA CLCV VOUS INFORME Que faire en cas de litige ?

Un litige de la vie quotidienne peut se résoudre par une médiation ou par une action en justice. La CLCV agit dans le premier cas de figure et aide les consommateurs en intervenant en leur nom auprès des professionnels afin d'obtenir une résolution amiable de leur litige. Notre intervention s'avère utile lorsque les démarches faites par les consommateurs n'ont pas abouti. (à suivre...) CLCV de la Marne – Reims. Tél. : 03 26 05 03 88. mail : marne@clcv.org.

MODE La beauté, jusqu’au bout des pieds

Le bijou de pied fait son grand retour cet été. Imaginez une chaîne en or glissant sur la cheville au teint hâlé, ajoutez-y un mini diamant, une pierre précieuse ou une étoile, pourvu que cela soit fin, le tour sera joué ! On se souvient en 2010 de la collection parisienne Redline qui avait lancé sa collection de bracelets avec diamant sur fil rouge réalisée par Laetitia Cohen, on redécouvre agréablement ce joli bijou associant finesse et élégance pour nous pavaner sur le sable chaud tout l'été. À découvrir dans toutes les joailleries de la région. A-L B

© DR

CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER DIMANCHE 1ER JUIN

De 6 h à 19 h - 50 exposants. À 6h00. Marigny-le-Châtel.

VIDE GRENIERS

De 6 h à 18 h - 250 exposants.

De 7 h à 19 h - 150 exposants.

À 6h00. Saint-Germain.

À 7h00. Saint-Julien-les-Villas.

De 6 h à 18 h - 100 exposants.

De 8 h à 18 h - 60 exposants.

À 6h00. Troyes - Quartier Saint-Nizier.

À 8h00. Troyes - Quartier des Blossières.

De 6 h à 19 h - 80 exposants.

De 8 h à 18 h - 100 exposants.

À 6h00. Troyes - Quartier des Vassaules.

À 8h00. Polisot.

De 6 h à 18 h - 100 exposants.

De 8 h à 19 h - 40 exposants.

À 6h00. Saint-Lyé.

À 8h00. Pars-les-Chavanges.

L'Hebdo du Vendredi, Troyes #80  

Semaine du 30 mai au 5 juin 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you