Issuu on Google+

L'association Incendie à Saint-Andréles-Vergers : des préjudices Revivre rompt avec la dépendance P.7 considérables P.6 t r o y e s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

Le Medef champardennais tire la sonnette d'alarme P.10

Football : Estac-Brest, sans Obbadi

P.11

Les Renoir, référence incontournable d'Essoyes P.12

c o m

TERRAINS DISPONIBLES Troyes Châtres La Rivière de Corps Rosières près Troyes

Romilly sur Seine Maizières la Grande Paroisse…

Buchères

Bure, le péché de l'Andra ? É D I T I O N T R O Y E S JOURNAL GRATUIT D’INFORMATION N°19 du 25 au 31 janvier 2013

St André les Vergers

www.maisons-france-confort.fr - 03 25 82 69 80

Bréviandes

Clerey

C. Cial Carrefour St André Les Vergers - Tél : 03.25.79.32.84

SAS FLUNCH au capital de 30 893 760 €. Imm Péricentre – Rue Van Gogh – 59650 VILLENEUVE DʼASCQ – RCS LILLE N° 320 772 510 Photos : Nicolas Bertherat - Fotolia - Photos non contractuelles. Suggestions de présentation.

L'Andra, l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires, développe depuis 1998 à Bure, dans la Meuse, dans son laboratoire souterrain, un projet d'enfouissement des déchets radioactifs les plus dangereux. Ce centre de stockage pourrait accueillir ses premiers colis nucléaires en 2025. Un projet qui pousse l'Eglise et l'évêque de Troyes à rappeler les dangers sur les enjeux éthiques. P.4 et 5


2x

H umeurs ÉDITO

xRomanticostatistique Mardi 22 janvier 2013, la France et l'Allemagne, dans leurs médias, se sont trouvés des clichés sur l'un et l'autre, se sont révélés qu'ils s'enviaient baguette et bière, rigueur et indiscipline, et oublié qu'ils avaient une chaîne - Arte - de télévision commune, fait unique au monde. Dans nos contrées de l'est de la France, l'amitié entre les deux pays résonne plus qu'ailleurs dans l’hexagone, parce que c'est tout près, parce que le théâtre des pires guerres a précédé celui du premier acte de la réconciliation. Lue dans le Süddeutesche Zeitung, le grand quotidien bavarois, une information qui montre toutefois comme les réputations caricaturales sont tenaces. On y a calculé qu'entre 2000 et 2008, il avait été perdu 102 jours de travail pour 1 000 employés en raison d'une grève. Contre 5, seulement, en Allemagne. En France, si une rédaction avait eu la même idée d'enquête numérologique, ça aurait permis de vérifier, de comparer les deux sources. Nous, en tout cas, on ne l'a pas eu. Et puis en France, on est trop romantique pour comparer des statistiques. Ou alors quelqu'un y a bien pensé, mais il a suffi d'un gréviste aux archives, et...

Tony Verbicaro

La météo Vendredi

-5° 1°

Dimanche

-2° 0°

Qualité de l’air 6

Vendredi 25 janvier

Samedi 26 janvier

Samedi Lundi

-2° 3° -3° 3°

Dimanche 27 janvier

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L ’ he b d o d u v e nd r e di Tr o ye s Journal hebdomadaire gratuit d’information locale édité par la SARL LHV Editions 15 rue Bégand 10000 Troyes Té l. 03 25 49 90

04

Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Directrice d'édition : Claudine Revolio (claudine.revolio@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journaliste : Géraldine Pion (geraldine.pion@lhebdoduvendredi.com) Directeur commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Pressilia Lambert (pressilia.lambert@lhebdoduvendredi.com) Tél. 06 30 76 95 24 Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri Infographiste : Anne Rogé et Catherine Clément Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Fouilloy

troy e s.l heb doduve ndre di .com

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Le chiffre 38

C'est en millions d'euros l'investissement de Troyes Habitat pour l'année 2013 « dans des chantiers neufs aux Marots/ Beau Toquat, à la Chapelle-Saint-Luc, Pont-Sainte-Marie, Estissac, en acquisitions VEFA sur trois opérations à Pont-Sainte-Marie et en réhabilitation et résidentialisation à Troyes et La Chapelle », indiquait Bertrand Chevalier, président de Troyes Habitat lors de la cérémonie des voeux de l'office public, lundi dernier. 2 M d’euros seront également investis pour l'entretien et les travaux d'amélioration. Enfin, en 2013, la programmation portera sur 197 logements neufs, 309 réhabilités et 360 résidentialisés. Autrement dit, c'ets une année riche qui attend Troyes Habitat dans le domaine du logement social. Au 1er janvier 2013, le parc locatif de Troyes Habitat atteignait 9 400 logements, dont 500 sont dédiés aux étudiants, et 60% sont situés en zone urbaine sensible. 90 % de ces logements sont collectifs. En 2012, ce sont 135 logements neufs qui ont été livrés « notamment à Buchères, à Troyes, La-Rivière-de-Corps avec 28 logements, 139 logements réhabilités à Troyes, deux Pôles Emploi, une maison de la petite enfance ».

Coup d'œil sur le monde x Tc h ou - t c h ou Drôle de surprise pour les habitants d'un lotissement de Stockholm, en Suède, qui, la semaine passée au beau milieu de la nuit, se sont vus réveillés en sursaut par un bruit assourdissant, celui d'un train de voyageurs (vide, fort heureusement) qui venait de s'encastrer dans la façade de leur immeuble, après avoir déraillé sur plusieurs mètres. En cause, une femme de ménage à qui l'idée est soudain venue de conduire un train. Déjouant la vigilance des contrôleurs, la jeune femme, âgée d'une toute petite vingtaine d'années, a sorti le véhicule du terminus avant d'en perdre le contrôle. Ce dernier a finalement terminé sa course dans la cuisine d'un appartement, sans faire de blessés. La femme de ménage n'a pour le moment toujours pas su expliquer son geste.

x Un l é ge r dé to u r Rater la bonne sortie d'autoroute ou tourner dans la mauvaise rue sont des erreurs courantes qui, généralement, occasionnent un détour de quelques kilomètres tout au plus. A l'inverse, il y a les grands, les très grands détours, comme celui de cette automobiliste belge, partie d'Erquelines, une petite commune

située à 70 km de Bruxelles, alors qu'elle se dirigeait initialement vers la capitale. « Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, je connaissais pourtant la route et je suivais le GPS. A un moment, j'ai commencé à voir des panneaux d'indication écrits en allemand, je n'ai pas percuté », a-t-elle déclaré aux médias locaux de la ville où elle s'est finalement retrouvée. Des médias croates, puisque la conductrice s'est finalement rendue compte qu'elle avait pris le mauvais chemin à Zagreb, capitale de la Croatie, soit un détour de plus de 1 300 kilomètres.

x M au v a i s dé bu t ? Ils auraient pu finir par croire que les éléments s'opposaient à leur union, mais au final rien n'a heureusement entaché leur amour. Jonathan et Kerin, jeune couple de San Diego, en Californie, ont décidé de se marier il y a quelques jours et, désireux de marquer le coup, ont loué une montgolfière afin de se dire « oui ». Un lieu effectivement plus qu'original pour procéder à la cérémonie, et c'est avec Monsieur le curé et leurs plus proches convives que les deux tourtereaux ont décollé dans les airs. C'est une fois l'union scellée que de fortes bourrasques de vent ont com-

mencé à secouer le ballon qui, quelques minutes après seulement, a fini par s'écraser sur la clôture d'un champ, sans pour autant faire de blessés. « Nous avons eu la chance de ne pas finir notre mariage le jour même où nous l'avons commencé » , a ironisé Jonathan, vite remis de ces émotions. x Un si n g e en h i v e r Parmi les festivités programmées pour les célébrations du 34ème anniversaire de la révolution islamique de 1979 en Iran, les autorités, en partenariat avec l'Organisation spatiale iranienne, ont annoncé leur intention d'envoyer dans l'espace une fusée abritant un petit singe à l'intérieur. Baptisée Kavoshgarn-5, la capsule devrait emmener l'animal à 120 kilomètres d'altitude, pour un vol balistique suborbital d'une vingtaine de minutes. Une première étape avant l'envoi espéré d'un être humain d'ici cinq à huit ans. Précisons que l'Iran n'en est pas à son coup d'essai niveau animaux, puisque plusieurs missions précédentes de l'organisation spatiale du pays avaient propulsé dans l'espace des insectes, un rat et même des tortues !

Recherche Commercial(e) confirmé(e)

Dans le cadre de son développement l’hebdo du vendredi recherche : • H/F en temps plein : Vous serez chargé(e) de la prospection et de la vente d'espaces publicitaires pour un support de presse écrite hebdomadaire gratuit sur le secteur de l’Aube. • Profil : Vous devez posséder une vraie expérience dans le domaine de la vente à des professionnels, avoir acquis une profonde connaissance du tissu commercial sur le secteur. Poste à pourvoir rapidement. • Qualités requises : Autonomie, dynamisme, disponibilité.

Envoyer CV + lettre de motivation à l'adresse suivante : L’hebdo du vendredi - Service RH - 195, rue du Barbâtre - 51100 Reims ou fb@lhebdoduvendredi.com


4x

A la une

Déchets nucléaires

A Bure, le tombeau des déchets radioactifs fait poser des questions à l'Eglise

L'Andra, l'agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) développe à Bure ( Meuse), dans son laboratoire souterrain un projet d'enfouissement des déchets hautement radioactifs qui devrait entrer en service en 2025. L'Eglise pointe les dangers éthiques de la gestion des déchets nucléaires, par la voix de Msg Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi, un groupe de réflexion qui s'est constitué en 2011.

x«  Nous, les évêques de Langres, Saint-Dié, Troyes et Verdun, estimons que l'Eglise est dans sa mission lorsqu'elle défend les intérêts

de l'homme et de l'environnement, en favorisant les questionnements sur les choix de société et la confrontation des points de vue à leur sujet », indiquent en liminaire d'un document de travail les évêques Philippe Gueneley, de Langres, Jean-Paul Mathieu, de Saint-Dié, Marc Stenger, de Troyes et François Maupu, de Verdun. Le 17 janvier dernier, à Joinville (Haute-Marne), c'est autour du projet du centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse), à quelques kilomètres de là, que les questions étaient posées, lors d'une réunion publique, en présence d'une centaine de personnes, des élus, des opposants antinucléaires et de l'évêque troyen. Dans ce petit village d'une centaine d'âmes ( situé à 160 km de Troyes), l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) y développe depuis 1998 dans son laboratoire souterrain, un vaste projet d'enfouissement

Galerie d'expérimentation du laboratoire de Meuse/Haute-Marne © Philippe DEMAIL

des déchets radioactifs les plus dangereux produits en France par le nucléaire civil et militaire, et qui doit être mis en service à l'horizon 2025 pour un coût de 35 milliards d'euros. Ce centre industriel de stockage géologique (Cigéo) doit concevoir un modèle de

stockage réversible pour confiner sous terre, à 500 mètres de profondeur, quelque 100 000 m 3 de déchets nucléaires à haute et moyenne activité et à vie longue. Ces déchets dénommés HA/ MA-VL, sont actuellement entreposés dans les différents sites nucléaires.

Ils sont d'une extrême nocivité et émettent pendant des dizaines de milliers d'années entre 100  000 et 10  milliards de becquerels par gramme. Parmi ceux-ci, le plutonium présent dans le combustible usé des centrales nucléaires qui a une demi-vie de 24  000  ans, c'est le temps

Le point de vue de l'Andra

« L'éthique est au cœur de l'Andra »

Voici le schéma du du principe de stockage profond pensé à Bure. © Andra

xSi elle regrette de ne pas avoir été se poste des questions », et c'est pour conviée à la réunion publique de y répondre que l'Andra organise bon Joinville, le 17 janvier dernier, l'Andra nombre de journées portes-ouvertes se dit très satisfaite du débat ouvert sur pour expliquer la genèse du déchet le sujet de l'éthique morale ou poli- radioactif. Près de 10 000 visiteurs tique. « Ces déchets existent et enga- viennent chaque année visiter le site gent tous les citoyens et les généra- de Bure. « Ce projet Cigéo est ouvert sur la tions futures. L'éthique est au 60% des déchets nucléaires société avec u n e coeur de l'Andra et existent déjà demande de et ses salariés sont réversibilité tous animés par les enjeux de responsabilités par rapport et des enjeux pour l'avenir du terriaux générations futures », avance toire. Nous aurons besoin de routes et Thibaud Labalette, directeur des pro- de voies ferrées pour accueillir ce projet, de la construction de logements de grammes à l'Andra. Il trouve « légitime que tout le monde 1000 à 1200 personnes travaillant sur

site. Nous sommes garants de la sûreté de nos centres de stockages, c'est le coeur de notre travail », poursuit Thibaud Labalette. Si le temps de l'immersion des déchets nucléaires en mer est révolu, l'heure de l'enfouissement des déchets de haute activité et vie longue approche. Mais nous n'en sommes encore qu'à l'heure des débats et ce n'est qu'en 2015 que l'Andra sera autorisée, ou non, à créer Cigéo qui pourrait accueillir ses premiers colis nucléaires en 2025. Dans le laboratoire, des experts étudient le coeur de la roche pour voir comment elle se comporte sous l'effet de la chaleur, ils vérifient


t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

qu'il faut pour perdre la moitié de sa radioactivité. Pourquoi donc l'Eglise s'intéresse-telle à ce sujet brûlant  ? «  Il est de notre responsabilité que des questions soient levées et exprimées pour que tout le monde puisse avoir confiance dans les enjeux et les défis, de savoir ce que cela engage pour l'homme et pour l'avenir. Nous

tout simplement que les couches géologiques ont les bonnes capacités pour accueillir ces déchets nucléaires. « Aujourd'hui, nous poursuivons nos études et préparons la phase industrielle. C'est une étape importante », reconnaît le directeur des programmes. Cette présentation sera au coeur des débats publics prévus en 2013 par la Commission Nationale du débat public ( CNDP). Dans ce centre de stockage seraient accueillis les déchets générés par «  l'activité de production d'électricité nucléaire et du traitement des combustibles au coeur des réacteurs, les plus radioactifs produits en France, et par les équipements de ces usines de traitement (déchets de moyenne activité) ». A noter que «  60% de ces déchets existent déjà et sont entre-

sommes responsables de l'héritage de ceux qui viennent après nous », souligne Marc Stenger, à la tête du groupe de réflexion « Ethique ». «  L'autre question est celle de la responsabilité par rapport à tout ce qui nous entoure, la sécurité. Mais le nucléaire et la gestion des déchets sont aussi la conséquence de nos modes de vie, de la surconsommation. Il faudra s'interroger sur la gestion des déchets mais aussi sur ce qui les produit. Nous sommes tous concernés », estime l'évêque. Et de s'étonner de ces mesures d'accompagnement hors normes, à l'image des Groupement d'intérêt public (GUP) de la Meuse et Haute-Marne qui perçoivent quelque 30 M€ d'aides par an, ou ces communes voisines qui touchent de grosses subventions. « On peut se poser la question sur la manière dont les pouvoirs publics compensent les risques. La question n'est pas de savoir si c'est moral de faire ça mais de réfléchir au rapport que nous avons avec l'argent. Aussi nous avons un regard clairvoyant sur les compensations proposées ». Marc Stenger, qui incite à la poursuite du dialogue, rappelle qu'il faut « avoir à l'esprit de trouver des solutions, des alternatives moins coûteuses en conséquences. Il y a aussi l'option du stockage sous nos yeux pour qu'on se rappelle toujours qu'on doit trouver des solutions. C'est à ce niveau que se situe l'Eglise. Il faudra choisir une solution en pleine conscience des risques encourus et surtout, après avoir écouté les gens. Car c'est une grave responsabilité que nous prenons qui pourrait faire dire dans 100 000 ans, que ce que nous avons fait, est néfaste ».

Géraldine Pion

posés en toute sécurité dans des bâtiments conditionnés pour une cinquantaine d'années », comme le centre de stockage de Soulaines, par exemple. La solution géologique permettra, au bout de 100 ans de fonctionnement, de prendre la décision de fermer le centre de stockage, qui, une fois fermé, ne demandera aucune « intervention de l'homme et des prochaines générations. On construit une installation spectaculaire dans la couche géologique pour faire en sorte que si un jour on perd en mémoire le centre de stockage, il ne soit pas dangereux pour ceux qui viendraient habiter au-dessus », dans 100 00 ans.

Géraldine Pion

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Bure - L'avis des antinucléaires

A la découverte de choses « invraisemblables »

Puits d'accès au laboratoire de l'Andra à Bure. © Philippe Demail

xC'est quand l'Andra est arrivée à Bure que le Cedra, le Collectif contre l'enfouissement des déchets nucléaires a découvert « les poubelles nucléaires » de La Hague et Soulaine. « On a découvert des choses invraisemblables. L'Andra et l'Etat avaient promis qu'il n'y aurait pas de rejets radioactifs et le Cedra a découvert que dès l'ouverture du centre de stockage de l'Aube, il y a bien eu des rejets gazeux radioactifs. Mais à ce moment, l'Etat a légalisé ces rejets de gaz », avance Michel Marie, porte-parole du Cedra. « De même, on découvrait à Soulaines, dans les années 95-97 qu'il y avait des déchets nucléaires lourds stockés comme le plutonium. Alors à Bure, comme on n'a pas d'autre solution, on fait un gros trou, c'est une aberration que de faire de l'enfouissement, il y a de l'eau au-dessus et au-dessous. S'il y a une contamination des eaux souterraines, elles contamineront tout le bassin parisien », craint-il, avec l'appui « de billes scientifiques » . Selon lui, ou plutôt, selon la thèse d'un géologue suisse, il y aurait même des bactéries vivant dans le sous-sol argileux enveloppant le laboratoire souterrain. « Cela va dégrader les fûts plus vite que prévu, c'est un péril pour l'avenir ». Et de dénoncer l'achat des consciences « des petits élus locaux et des gens : «Autour de Bure, il y a des villages, c'est Versailles ». Il y a aussi un mensonge qui ne passe toujours

xL'Andra,

pas. Pendant des années, la population et les élus de Bure s'étaient vus promettre que ce projet ne serait qu'un laboratoire. « Ce n'est qu'en 2005-2006 qu'on apprenait que se préparait un projet d'enfouissement géologique ! », rappelle Michel Marie qui estime que dans notre système démocratique, « on doit impliquer la population avant de prendre la décision d'accepter l'enfouissement ». Le 4 février prochain, Delphine Bathot, Ministre de l'Ecologie, doit justement venir à Bure. Les antinucléaires espèrent bien en profiter pour lui faire part d'une autre découverte, « que sous le sous-sol de Bure, nous avons une ressource extraordinaire, une source géothermique ! ». Autre combattant antinucléaire actif, Michel Guéritte, président de l'association La Q.V à Vile-sur-Terre (Aube). Il se réjouit que, par référendum le 13 janvier dernier, la petite commune voisine de Bure, Mandres-en-Bar, a dit « non » à l'échange de 220 hectares contre 370 hectares de forêts proposés par l'Andra, ce qui pourrait reculer le projet d'encore trois ans si l'Etat désirait lancer une procédure d'expropriation. Lui aussi dénonce « la méthode de corruption de l'Andra », ou encore « le non-débat à l'Assemblée ». Pour Michel Guéritte, « enfouir à Bure, c'est irradier. C'est la mort d'une région et du bassin parisien si un jour il y avait une fuite ».

G.P

c'est quoi ?

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs est chargée de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France et agit sous l'égide du Ministère de l'Ecologie et du développement durable. Elle est implantée dans cinq départements, les Hauts-de-Seine où elle a son siège, la Manche avec le centre de stockage de la Manche (CSM) aujourd'hui en surveill ance, l'Aube avec le Centre de stockage de l'Aube (CSA), exploité depuis 1992 sur les communes de Soulaines-Dhuys, Epothémont et Ville-aux-Bois et le Centre industriel de regroupement, d'entreposage et de stockage (CIRES) exploité depuis 2003 sur les communes de Morvilliers et de La Chaise et enfin la Meuse et la HauteMarne avec le laboratoire souterrain de Meuse/Haute-Marne, situé sur la commune d e Bure (55), qui contribue aux études et recherches sur le stockage géologique des déchets haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo), et avec l'Espace technologique sur la commune de Saudron (52), où sont présentés les prototypes industriels étudiés pour le stockage de ces déchets.


6x

S ociété

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Incendie - Saint-André-les-Vergers

Les riverains encore sous le choc

Une boulangerie, boucherie, supérette et un salon de coiffure détruits par les flammes, un tabac-presse fortement endommagé, des voitures brûlées, des appartements touchés... les dégâts sont importants et les habitants traumatisés.. x« Maman, réveille-toi, ça sent le

En Bref xConférence

avec Sauvegarde et Avenir de Troyes

gaz ! » A 1h10 exactement, dans la nuit de samedi à dimanche, Emmanuelle, locataire dans un immeuble du quartier des Tilleuls à Saint-André-les-Vergers, est extirpée de son sommeil par sa fille  Inès : «  Après avoir fait le tour de l'appartement, je m'habille et sors. Une forte odeur de brûlé m'a prise à la Avant l'arrivée de la police, des voleurs n'ont pas manqué de culot pour voler gorge. J'entendais les pompiers la réserve de la supérette calcinée. © L'hebdo du vendredi crier, des explosions, j'ai vu les flammes, une fumée noire et épaisse tout le monde a mal au coeur pour pris le relais  : «  Les vitres de mon venant du rond-point. C'était très les commerçants.  Pour les courses appartement sont intactes mais impressionnant.  » Claudine, qui de tous les jours, nous sommes noires de suie, tout comme mon balhabite dans l'immeuble touché par obligés d'aller plus loin, au quartier con, le mobilier de jardin, les le sinistre, est encore très choquée : Maugout ou dans la zone commerplantes et mes meubles. Les pom«  Je dors très mal, je ciale de Carrefour.  » Sur les lieux, piers ont cassé la mange peu, j'ai eu la Plus de commerces vitre de la cuisine l'odeur de l'incendie est encore peur de ma vie.  J'ai présente, les trottoirs et la chaussée et le volet ferme de proximité été réveillée par le noircis par la suie sont poisseux, il y mal  », précise bruit de vitres brisées en bas, j'ai a des trous béants dans les magaClaudine qui attend l'expertise de cru à un cambriolage  ». Tout sins. Des voitures ralentissent ou son assurance. comme Emmanuelle et les habitants s'arrêtent autour du rond-point, des des immeubles du quartier, piétons se réunissent pour évoquer Les habitants du quartier sont Claudine a été incommodée par cette nuit qu'ils n'oublieront pas de encore sous le choc de la violence cette fumée épaisse, étouffante. A sitôt. La police, qui ne souhaite pas, du sinistre. « Les voisins ne parlent présent, les experts et assureurs ont pour l'instant, communiquer, pourque de ça, souligne Emmanuelle,

Le 29 janvier prochain, l'association Sauvegarde et Avenir de Troyes propose une conférence animée par Marc Bret, adjoint au maire de Troyes chargé de l'environnement et du développement durable. Rendez-vous à 18 h 30 à la Maison des associations (salle 303), avenue Pasteur, Troyes. Entrée libre.

xCirculation

réglementée Quai des contes de Champagne des bouteilles de champagne dans

suit l'enquête avec des experts du laboratoire de la police scientifique de Lille, qui ont la lourde tâche de déterminer si cet incendie est accidentel ou criminel. Des rumeurs circulent à propos de l'avenir de ces magasins  : tout raser pour tout reconstruire  ? Pour le moment, le Syndic, Martinot Immobilier, dément et attend le rapport des experts. Pour l'heure et pour les riverains, c'est évident, il y aura un avant et un après sinistre.

Frédérique Mouzard

Patrimoine et tourisme

Un centre pour le vitrail à Troyes

En 2013, l'Aube fête le vitrail. Par conséquent, le Conseil Général va ouvrir un hall d'exposition permanente pour cet art si bien représenté dans notre département. xDepuis quelques jours, la grange

de l'Hôtel-Dieu, située à l'angle du Quai des Comtes de Champagne et la rue Roger-Salengro, est en travaux. Le Conseil général, propriétaire du lieu, a décidé de le restaurer pour le transformer en espace d'exposition permanente consacrée au vitrail. Il s'agit du premier élément de la future cité du vitrail dans le cadre d'une année 2013 consacrée à cet art. En effet, le département possède un patrimoine exceptionnel en vitraux anciens du 13ème au 19ème siècle avec un 16ème siècle remarquable : 9000 m2 de vitraux dans l'Aube, 1042 baies classées... de quoi attirer les touristes

Dans ce centre : un parcours thématique et chronologique pour faire découvrir au public l'exceptionnelle richesse du vitrail dans l'Aube. © Laurent Locurcio ment les visiteurs vers une vingtaine sensibles au patrimoine et les scod'églises, toutes magnifiées par des laires. La grange, d'environ 200 m2, avec accueil, mezzanine et salle d'exvitraux qui valent sans conteste un position (150 m2), orientera égaledétour.

La carcasse de la grange (fin XXVIIIe, début XIXe) sera restaurée, à l'identique, en briques et moellons enduits (pierres naturelles généralement calcaires) côté rue, et en pierres de taille côté cour. Ce bâtiment possède une magnifique charpente en chêne et un bel escalier. Le maître d'ouvrage de cette réhabilitation est le Conseil Général puisqu'il finance entièrement les travaux qui se chiffrent à 1,4 million d'euros. Le maître d'oeuvre est Eric Pallot, architecte en chef des Monuments Historiques. A l'intérieur de cette bâtisse : un parcours thématique et chronologique sur l'art du vitrail dans l'Aube, la scénographie fera l'objet d'un appel d'offres. Les travaux devraient prendre fin en mai, le portail, parti en restauration, reprendra sa place fin juillet. Au Conseil général, on espère ouvrir ce lieu d'exposition pour l'été 2013.

F. M.

Dans le cadre de la réhabilitation de l'Hôtel Dieu-le-Comte, il est nécessaire de sécuriser la pose d'un parapluie sur le bâtiment. Ainsi, du lundi 28 janvier au vendredi 1er février, en fonction des besoins du chantier, la circulation sera interdite quai des Comtes de Champagne dans sa partie comprise entre la rue Roger Salengro et la rue de la Cité. Une déviation sera mise en place par la rue Boucherat et la rue de la Cité. De même, le mouvement de « tourne à gauche » quai Dampierre, depuis la rue Roger Salengro, en direction de la rue Georges Clémenceau sera exceptionnellement autorisé pour les véhicules de transport de marchandises dont le poids total en charge autorisé est supérieur à 3.5 Tonnes.

xAtelier

parents enfants samedi 26 janvier La ville de Sainte-Savine propose un atelier destinés au parents et leurs enfants, ce samedi 26 janvier, de 9 h 30 à 12 h. Au programme, massage bébé pour les 0-2 ans, des comptines pour les 0-6 ans et des jeux. Réservations obligatoires en téléphonant au 06 49 23 57 04 ou 03 25 79 38 27.

xExposition

de photographies à Sainte-Savine Nadine Monin expose ses clichés insolites jusqu'au 3 février dans la salle d'exposition de SainteSavine. Ouvert du lundi au samedi de 14 à 18 heures. Entrée libre.


7x

S ociété

Alcooliques anonymes

« L'alcool, ce n'est pas une fatalité »

A droite, Eugénie Lemaire, la responsable, et et une partie de son équipe accueillante dans le local provisoire de la rue de Gournay. © L'hebdo du vendredi

patients. Des activités récréatives et des ateliers sont mis en place : Qi Gong, shiatsu, relaxation / détente corporelle, atelier informatique, piscine, partage de lectures... Les groupes de paroles sont régulièrement organisés permettant l'expression comme vecteur de libération procurant un mieuxêtre pour une nouvelle vie. Rose, une quinquagénaire livre son vécu, sa xRevivre est une section de l'association Foyer descente dans l'enfer de l'éthylisme : « J'avais une aubois, elle existe depuis 1960, et est implantée très bonne situation, je vivais dans l'aisance, puis dans tout le département (Romilly, Arcissurvint un cancer, suivi d'une grave dépression. sur-Aube, Aix-en-Othe, Bar-sur-Seine, Bar-surJ'ai alors chuté dans l'alcoolisme, j'étais une Aube, Brienne-le-Château ). buveuse excessive. Durant quatre ans, je m'alCe maillage substantiel est à la mesure du grave coolisais matin et soir. J'ai tenté de me suicider. problème qu'est l'alcoolisme dans le département. Une main m'a été tendue je L'association travaille de con« J'étais une buveuse suis partie vers le centre de cert avec l'ALT (Accueil liaidésintoxication de Pont-Steson toxicomanie) et l'ANPAA excessive » Marie, Jean Schiffer. Séjour de 10 (Association nationale de trois semaines. Là-bas je me sentais comme dans prévention en alcoologie et addictologie). Outre un cocon. Le hic c'est que dehors, la tentation l'accoutumance à l'alcool, la structure prend en guettait. C'est alors que je me suis dirigée vers charge les fumeurs pour le sevrage tabagique. Revivre. Depuis je suis abstème ». Rose a mainElle dispose d'un personnel adéquat : médecins, tenant une vie heureuse, elle s'active au sein de assistante sociale, diététicienne, psychologue, l'association. Elle intervient dans les lycées, dans éducatrice, relaxologues, secrétaire, animatrices le cadre de la prévention contre l'alcoolisme. sans compter les écoutants bénévoles eux-mêmes un jour alcoolo-dépendants. Eugénie Lemaire, responsable de Revivre, son Saladin Telaïdj équipe ainsi que les bénévoles, déploient une panoplie consistante pour accompagner les Contact Association Revivre: 03 25 73 40 53.

Installée provisoirement au 4, rue de Gournay, l'association Revivre organisait dernièrement une journée d'information à destination du public troyen.

En Bref xSodimédical

: deux anciens dirigeants condamnés

Deux ex-dirigeants de Sodimédical, dont la liquidation judiciaire a été prononcée en septembre dernier, ont été condamnés mercredi 16 janvier à quatre mois de prison avec sursis pour délit d'entrave par la cour d'appel de Reims. L'un des deux dirigeants est le PDG de la maison-mère allemande Lohman & Rauscher ; l'autre est l'ancien directeur du site de Plancy-l'Abbaye. Ils ont également été condamnés à des amendes de 3 750€ chacun. Prochain rendez-vous judiciaire pour Sodimédical le 11 février. Les salariés retourneront devant la cour d'appel de Reims pour contester sur le fond la liquidation du site aubois.

xMariage

pour tous : France 3 poursuit le débat

La Voix est libre, l'émission hebdomadaire de France 3 Champagne-Ardenne abordera samedi 26 janvier (11h30), la thématique plus que d'actualité du mariage pour tous. Pour débattre autour de Michèle Pigeon, Charles de Courson (député UDI de la Marne), Nicolas Marandon (conseiller régional PS et 1er Secrétaire Fédéral de la Marne du parti), Laurence Weber (présidente de l'association LGBT Exæquo) et Alexis de Beaurepair (coordinateur de la "Manif pour tous" dans la région) ont été conviés à participer à l'émission. D'ores et déjà, les téléspectateurs sont invités à poser leurs questions aux invités au 03 26 61 39 33, ou par mail : lavoixca@france3.fr.

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013


8x

S ociété

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Gastronomie

Avez-vous goûté au boudin des rois ?

La galette des rois, on la déguste durant tout le mois de janvier, mais connaissezvous le « boudin des rois » ? La Charcuterie de la Gare à Troyes vous fait découvrir cette spécialité depuis six ans. xThierry et Héliette Prautois, les pro-

priétaires de la Charcuterie de la Gare, trouvaient que le mois de janvier était une période trop calme pour leur métier. Ce qui n'était pas le cas des boulangers qui, en plus des bûches à Noël, préparent la galette pour l'Épiphanie. Et bien à présent, ils ne seront plus les seuls à avoir le privilège de faire tirer les rois aux bonnes gens : il faut aussi compter avec le boudin des rois du charcutier Prautois ! Depuis six ans, Thierry glisse une fève dans des brasses de boudin noir pour quatre, six ou huit personnes. Pourquoi ce produit plutôt qu'un autre ? de tous ceux primés dans divers concours, le boudin noir est celui qui a reçu la plus haute distinction : double médaille d'or dans un concours international. L'autre raison c'est

Sainte-Savine

Thierry et Héliette Prautois présentent leur « boudin des rois », une coupe remportée avec le même produit ainsi que les fèves de cette année. © l'Hebdo du Vendredi

que l'idée est venue à Thierry pendant qu'il préparait son boudin noir, justement. Un produit unique en France « Des produits vrais, des produits

frais », insiste Thierry. Et Héliette d'ajouter : « Nous, on est surtout pour l'artisanat, des produis frais à la base et travaillés par nos mains. On épluche nos oignons nous-mêmes et de grosses

Marjolaine Combraque

La Chapelle-Saint-Luc

Ça roule pour les collégiens !

Les policiers minicipaux donnaient des conseils vendredi xLe 17 janvier dernier, c'est le maire, JeanJacques Arnaud et des policiers municipaux qui ont assuré la sortie des cours devant les grilles du collège Paul Langevin, à Sainte-Savine. Ils venaient surtout pour une belle occasion, l'inauguration de la nouvelle piste cyclable. Devant le portail, un grand présentoir proposait aux collégiens, prospectus et dépliants édités par la sécurité routière. Longue de 467 mètres, cette piste cyclable qui part de la rue Lafontaine est parfaitement aménagée. On y circule à double sens et elle est dotée d'une bordure qui offre un espace sécurisé décourageant les éventuels débordements de voitures. « Durant les beaux jours elle est très empruntée par les collégiens, d'où le souci de la

quantités de sang frais arrivent en ce moment. Nous ne travaillons pas avec des matières déshydratées. » Marque déposée en 2008, le boudin des rois a tout de suite été adopté par les clients.

D'ailleurs, « ce sont les clients qui nous ont fait penser à le faire breveter, continue Héliette,  c'est un produit unique en France ». Du côté des fèves, après être passé par les simples rois et reines en plastique et plusieurs familles de petits cochons en fête, cette année avec la collection « T'as de beaux œufs », les fèves mettent en lumière un produit souvent utilisé dans les préparations charcutières. Certains fabophiles (collectionneurs de fèves) réservent d'ailleurs la collection tous les ans à la Charcuterie de la Gare. Et pour la sixième année consécutive le produit ne s'essouffle pas, au contraire : « Ça ne marche pas bien, ça marche très bien ! Les clients commencent déjà à nous en demander à Noël, mais on est assez tradition. » Un exemple de dégustation ? « Je dis souvent aux clients de manger le boudin noir avec des pommes de terre ou des pommes en l'air », conseille Héliette, faisant référence bien sûr aux pommes fruits, de préférence revenues dans du beurre jusqu'à ce qu'elles soient bien moelleuses. Votre palais n'en sera que charmé et vos papilles ravies !

Un toit tout neuf pour le musée de la Malterie

de circulation aux collégiens. © L'hebdo du

sécurité » notait le maire. Ce segment de route est inscrit au schéma de déplacements urbains du Grand-Troyes, ce mode de locomotion est appelé à croître. Les responsables pensent que d'ici peu il sera possible d'aller d'un bout à l'autre de l'agglomération en toute sécurité . Cette option dite « douce » est promise à un avenir, face aux nuisances urbaines . La ville compte à elle seule 7 km de pistes cyclables. La municipalité se voulant exemplaire en la matière, met à disposition de son personnel des vélos, dont un électrique. Un bel exemple de civisme pour les Saviniens et les plus jeunes d'entre eux surtout.

Saladin Telaidj

La toiture du musée, qui a subi de nombreuses infiltrations, va être remise à neuf! © Crédit photo : PR/Ville de la Chapelle-Saint-Luc

xLa Malterie de Champagne date de 1883. Son

musée «  de l'histoire chapelaine  »  est né lui, dans les années 2000, à la fin du mandat de Pierre Pitois, le maire de l'époque qui en a eu l'initiative. Mais la toiture du musée est centenaire. Au fil du temps, elle a subi de nombreuses infiltrations. Elle sera donc refaite à neuf. Le musée est actuellement fermé pour travaux. Ceux-ci ont démarré cette semaine et doivent s'achever (hors intempéries) fin mars. Au programme de ce chantier : la dépose puis la pose de tuiles, ainsi que la réfection de tous les éléments d'étanchéité ( gouttoirs, chaînons ...). La toiture couvre la salle d'exposition ainsi que

le hangar de stockage attenant. Au total, ce sont 1 000 m2 de toit qui seront rénovés, 200 m2 de gouttières, avec un échafaudage de près de 350 m. Ce chantier, dont le coût avoisine 100 000 euros, est conduit par l'entreprise chapelaine  Vaillant. Le dossier est piloté par l'équipe des services techniques municipaux, sous la responsabilité du maire-adjoint chargé de l'urbanisme, Jean Jouanet. Dans dix semaines environ, les (nombreux) visiteurs de ce « temple » de l'histoire de la commune, seront à nouveau bien couverts.

André Calime


9x

S ociété

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Biodiversité

Une charte pour préserver les trésors naturels de la région

C'est l'une des premières régions de France à s'engager dans cette démarche. La Champagne-Ardenne dispose désormais d'une charte en bonne et due forme pour préserver la biodiversité et ses sites naturels d'exception. xL'idée était évoquée pour la pre-

mière fois en décembre 2010, à l'occasion des premières Assises régionales de la biodiversité. Deux ans et un long, très long travail de concertation plus tard, la charte de la biodiversité en Champagne-Ardenne voit le jour. Concrètement, ce document de référence définit une véritable stratégie, visant à promouvoir et à préserver la biodiversité du territoire. « L'objectif étant de fédérer tout un ensemble d'acteurs autour d'une mission de découverte, de sensibilisation et de protection », explique Jean-Paul Bachy, président du Conseil régional, qui coordonne le dossier. « Et la région peut se targuer de disposer d'un cadre naturel exceptionnellement préservé. Fleuves et zones humides, lacs, massifs forestiers, etc. Autant de sites qui accueillent un certain nombre d'espèces animales et

végétales très intéressantes. Chaque année, par exemple, l'immigration des grues cendrées au Lac du Der est une curiosité prisée, notamment par les touristes européens ». À peine adoptée, la charte prévoit

déjà le lancement de plusieurs actions en 2013. « Certaines sous maîtrise d'ouvrage Région, d'autres grâce aux différents acteurs concernés, avec notre soutien technique ou financier si besoin ». Au pro-

gramme : la mise en place d'un observatoire régional de la biodiversité, d'une instance d'évaluation de ladite charte, de séminaires thématiques, d'outils pédagogiques et d'information sur les sites naturels, ou encore

Le Lac du Der, l'un des joyaux du patrimoine champardennais en matière de biodiversité © G. Caix / Aéro-club de Saint-Dizier

d'un film dédié, qui pourra être utilisé dans les lycées et diffusé auprès du grand public. Egalement dans les tuyaux, une conférence régionale sur la biodiversité devrait s'organiser aux alentours de mai ou juin. « Autre objectif : amorcer une réflexion avec les organisations professionnelles agricoles pour réaliser, sur la base du volontariat, des diagnostics permettant d'identifier les espèces naturelles rares présentes sur les exploitations ». Seront aussi établis des plans de gestion des zones humides privées, pour valoriser au mieux ces endroits et leurs habitants (oiseaux, poissons, batraciens, etc.). Et le président Bachy de conclure, optimiste : « Cette charte, signée pour cinq ans, constitue un réel outil de travail et a valeur d'engagement de principe. Chaque année, nous définirons un nouveau programme d'actions pour l'année suivante. Evidemment, la démarche se veut complètement ouverte. Nous invitons ainsi ceux qui le souhaitent à la rejoindre et à y inscrire leurs initiatives. Collectivités, associations, acteurs de l'éducation, scientifiques, chambres consulaires, touristes, etc. Ils sont tous les bienvenus ! ».

Sonia Legendre

Région - Budget 2013

Le changement, c'est... peut-être l'année prochaine

En attendant une probable réforme au printemps (avec des conséquences positives ?), la Région présente un budget primitif 2013 qualifié de « lucide et volontariste » par son président. xComme ces deux dernières années, le président

de la Région Champagne-Ardenne présentera aux conseillers régionaux (les 28 et 29 janvier) un projet de budget primitif pour 2013 contraint par « les conséquences directes de la loi de décembre 2010 réformant la fiscalité locale qui peu à peu étouffe les régions. Le budget 2013, construit dans le respect des engagements pris et sans augmentation de la fiscalité, a dû, encore cette année, être adapté aux ressources disponibles via les dotations que l'Etat mettra à notre disposition (93%) et non aux besoins identifiés pour le développement du territoire et de ses habitants et la volonté de ne pas augmenter la dette. » S'il n'oublie pas que la réforme en question a été l'oeuvre du précédent gouvernement, Jean-Paul Bachy regrette le retard pris par l'actuel : « L'annonce par le gouvernement de mesures qui devaient intervenir avant la fin 2012 avait laissé espérer un apport financier nouveau pour l'élaboration de ce budget, mais le débat parlementaire relatif à l'acte III de la décentralisation n'aura lieu qu'au printemps. Une mobilisation des régions reste indispensable dans le cadre de ce débat, certains articles de cette loi présentent en effet quelques ambiguïtés notamment en matière

économique, sur le transport ou la gestion des fonds européens... » Côté chiffres, le budget 2013 affichera presque 680 millions d'euros, à la baisse de 0,5 million, décomposé en 411 millions pour le fonctionnement (+ 5,9) et 142,7 pour l'investissement (- 9,8). La différence, environ 27 millions d'euros, correspond aux subventions européennes, aux frais financiers et au remboursement de la dette. Les dépenses de «  train de vie  » sont encore revues à la baisse, atteignant 2,2 millions d'euros hors salaire. « Elles avaient déjà baissé en 2011 et 2012. Il arrivera sans doute un moment où il sera difficile de continuer compte tenu de l'augmentation des charges obligatoires sur lesquelles nous n'avons aucune maîtrise », poursuit Jean-Paul Bachy. L'augmentation des dépenses de fonctionnement sera consacrée aux jeunes et à la préservation de l'environnement (amélioration de vie des apprenants, élévation du niveau de formation, économies d'énergie, transports collectifs). Ces augmentations sont compensées par des économies de dépenses liées à la gestion de la dette et au fonctionnement de l'institution. Les priorités d'investissement seront portées sur l'emploi, la recherche et l'innovation, la formation et la jeunesse, l'aide à la solidarité des territoires. Comme ces deux dernières années, les deux seuls leviers de fiscalité sur lesquels la Région peut encore jouer ne seront pas touchés. Il s'agit d'une fraction de la Taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) et sur les cartes grises.

Tony Verbicaro

Rue Lépine - Aéroport Troyes Barberey St Sulpice 10600 Barberey St Sulpice

Du Lundi au Samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h30 Ouverture aux professionnels dès 8h du lundi au vendredi


10 x Medef

É conomie

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

« Tous les signaux sont au rouge »

Le Medef de Champagne-Ardenne, dans sa récente note de conjoncture, a tiré la sonnette d'alarme. La crise qui se poursuit, bien sûr, et l'attente de la mise en place de dispositifs annoncés par le gouvernement font

déclencher un « cri d'alarme que porte le Medef au nom des entreprises de la région. » Seul point positif avancé, l'accord signé par les partenaires sociaux, qui ouvre la porte à plus de flexibilité.

x«  Quand toucherons-nous le fond ?  » Le

titre de l'éditorial de Pierre Possémé, président du Medef régional, donne le ton. « L'analyse de la situation fin 2012 est conforme à nos prévisions et les perspectives pour 2013 sont alarmistes. Le processus de création de richesse est enrayé et l'emploi se dégrade.  » Les signaux sont au rouge pour fin 2012 et 2013 dans tous les secteurs, sauf dans le textile, l'emballage (en 2012, pas en 2013), la plasturgie et les activités connexes au champagne. Les entrepreneurs attendent la mise en place de la banque publique d'investissement, destinée à financer les PME, et la banque des collectivités, supposée remplacer Dexia crédit local, pour relancer l'emprunt des collectivités justement, donneurs d'ordre importants, en particulier dans le bâtiment. Et quand le bâtiment va, tout va, dit-on. «  Dans les travaux publics, nous sommes l'une des régions de France qui perd le plus, indique Hervé Noël, de la fédération régionale des travaux publics. En 2012, l'activité a baissé de 10%, ça fait a priori autant d'emplois perdus. » Soit environ 750 salariés licenciés. « Nous voyons très peu

de perspectives encourageantes pour 2013, relance Claudie Gaasch, FRTP également. Depuis 2008, les travaux co-financés par l'agence nationale pour le renouvellement urbain a donné du souffle, mais ces opérations se terminent. Et on ne voit rien de plus arriver pour 2013-2014. Tous les politiques sont d'accord pour dire qu'il faudrait construire 500 000 logements par an en France, mais on ne lance pas de programme. Nos jeunes chefs d'entreprises notamment, ceux qui n'ont pas connu de crise, vivent très mal cette situation. Comment remplir les carnets de commande pour payer les salariés ? » « Les décisions annoncées doivent être prises maintenant. Il n'y a pas que le changement ! », conclut Pierre Possémé, qui a également annoncé le prochain lancement d'une cellule de veille du Medef en région pour donner des informations précises sur la finance accessible aux entreprises en région. Le fonds de soutien aux entreprises, annoncé il y a quelques mois, fera partie de ce nouveau dispositif.

Tony Verbicaro

Social - Capeb

Les artisans aubois se mobilisent Pierre Possémé, le président du Medef régional de Champagne-Ardenne. © l'Hebdo du Vendredi

Il y a une semaine, ils étaient plus d'une centaine d'artisans à se mobiliser devant la préfecture dans le cadre de la journée nationale de revendication de la CAPEB, la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment. xIl faisait pourtant très froid, - 4,5° et curieuse-

ment ce chiffre représente exactement le différentiel de TVA entre les 5.5 d'il y a peu les 10 % qui sont annoncés pour le 1er janvier 2014. Est-ce un signe ? Car déjà avec le taux de TVA à 7 % dont on les a gratifiés récemment, la situation était très difficile, avec celui de 10 %, beaucoup pensent ne pas pouvoir s'en sortir. Les carnets de commandes sont atones et les clients qui ont leurs propres difficultés hésitent beaucoup à entamer des travaux. Plus que la qualité, il recherchent des prix et pour cela ne redoutent pas de faire appel au travail au noir ou aux quelques entreprises qui ne jouent pas le jeu. Le différentiel de prix avec les auto-entrepreneurs va se creuser car eux ne sont pas soumis à la TVA et aux charges sociales. Les artisans très remontés devaient être reçus par le préfet et finalement c'est un collaborateur de celuici qui s'est entretenu avec une délégation de 3 personnes pour simplement prendre acte des demandes et dire qu'il allait transmettre. Bref un minimum. Et pourtant à force de n'être pas entendus, les artisans étaient très remontés et il régnait un sentiment belliqueux parmi ceux qui avaient bravé les rigueurs du temps. Un jeune artisan, en aparté devait dire : «  C'est tout, je pensais que c'était aujourd'hui que l'on allait tout casser ! » A force d’être écoutés, certes poliment, mais sans êtres entendus, nos braves artisans risquent d'adopter des comportements moins « bon enfant » !

Michel Gay

xChristian Parisot, un artisan en colère ! Christian Parisot est à la tête d'une petite entreprise de menuiserie composée de 16 employés. Il est également le trésorier de la Chambre des métiers et de l'artisanat. Il est très en colère, notamment en raison de l'annonce de l'augmentation de la TVA en 2014 qui passera de 7 à 10 %. « 7 était déjà énorme, nous réclamons 5 !!! » dit-il haut et fort. Ce n'est pas qu'il est contre la solidarité en période de crise, mais il souhaiterait que tous ceux qui oeuvrent dans le domaine du bâtiment soient traités de la même façon. « On se dirige tout droit vers l'installation d'une concurrence déloyale de la part des auto-entrepreneurs, du travail au noir et des entreprises qui ne respectent pas la législation », ajoute-t-il. Au moment où les charges des entreprises artisanales subissent dès cette année des alourdissements considérables, il estime que trop, c'est trop ! « On va tout droit vers la disparition de nombreuses structures et il est urgent de sauver les artisans du bâtiment qui représentent un élément essentiel de la vie socio-économique du pays ».


10 x Medef

É conomie

t ro y es. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

« Tous les signaux sont au rouge »

Le Medef de Champagne-Ardenne, dans sa récente note de conjoncture, a tiré la sonnette d'alarme. La crise qui se poursuit, bien sûr, et l'attente de la mise en place de dispositifs annoncés par le gouvernement font

déclencher un « cri d'alarme que porte le Medef au nom des entreprises de la région. » Seul point positif avancé, l'accord signé par les partenaires sociaux, qui ouvre la porte à plus de flexibilité.

x«  Quand toucherons-nous le fond ?  » Le

titre de l'éditorial de Pierre Possémé, président du Medef régional, donne le ton. « L'analyse de la situation fin 2012 est conforme à nos prévisions et les perspectives pour 2013 sont alarmistes. Le processus de création de richesse est enrayé et l'emploi se dégrade.  » Les signaux sont au rouge pour fin 2012 et 2013 dans tous les secteurs, sauf dans le textile, l'emballage (en 2012, pas en 2013), la plasturgie et les activités connexes au champagne. Les entrepreneurs attendent la mise en place de la banque publique d'investissement, destinée à financer les PME, et la banque des collectivités, supposée remplacer Dexia crédit local, pour relancer l'emprunt des collectivités justement, donneurs d'ordre importants, en particulier dans le bâtiment. Et quand le bâtiment va, tout va, dit-on. «  Dans les travaux publics, nous sommes l'une des régions de France qui perd le plus, indique Hervé Noël, de la fédération régionale des travaux publics. En 2012, l'activité a baissé de 10%, ça fait a priori autant d'emplois perdus. » Soit environ 750 salariés licenciés. « Nous voyons très peu

de perspectives encourageantes pour 2013, relance Claudie Gaasch, FRTP également. Depuis 2008, les travaux co-financés par l'agence nationale pour le renouvellement urbain a donné du souffle, mais ces opérations se terminent. Et on ne voit rien de plus arriver pour 2013-2014. Tous les politiques sont d'accord pour dire qu'il faudrait construire 500 000 logements par an en France, mais on ne lance pas de programme. Nos jeunes chefs d'entreprises notamment, ceux qui n'ont pas connu de crise, vivent très mal cette situation. Comment remplir les carnets de commande pour payer les salariés ? » « Les décisions annoncées doivent être prises maintenant. Il n'y a pas que le changement ! », conclut Pierre Possémé, qui a également annoncé le prochain lancement d'une cellule de veille du Medef en région pour donner des informations précises sur la finance accessible aux entreprises en région. Le fonds de soutien aux entreprises, annoncé il y a quelques mois, fera partie de ce nouveau dispositif.

Tony Verbicaro

Social - Capeb

Les artisans aubois se mobilisent Pierre Possémé, le président du Medef régional de Champagne-Ardenne. © l'Hebdo du Vendredi

Il y a une semaine, ils étaient plus d'une centaine d'artisans à se mobiliser devant la préfecture dans le cadre de la journée nationale de revendication de la CAPEB, la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment. xIl faisait pourtant très froid, - 4,5° et curieuse-

ment ce chiffre représente exactement le différentiel de TVA entre les 5.5 d'il y a peu les 10 % qui sont annoncés pour le 1er janvier 2014. Est-ce un signe ? Car déjà avec le taux de TVA à 7 % dont on les a gratifiés récemment, la situation était très difficile, avec celui de 10 %, beaucoup pensent ne pas pouvoir s'en sortir. Les carnets de commandes sont atones et les clients qui ont leurs propres difficultés hésitent beaucoup à entamer des travaux. Plus que la qualité, il recherchent des prix et pour cela ne redoutent pas de faire appel au travail au noir ou aux quelques entreprises qui ne jouent pas le jeu. Le différentiel de prix avec les auto-entrepreneurs va se creuser car eux ne sont pas soumis à la TVA et aux charges sociales. Les artisans très remontés devaient être reçus par le préfet et finalement c'est un collaborateur de celuici qui s'est entretenu avec une délégation de 3 personnes pour simplement prendre acte des demandes et dire qu'il allait transmettre. Bref un minimum. Et pourtant à force de n'être pas entendus, les artisans étaient très remontés et il régnait un sentiment belliqueux parmi ceux qui avaient bravé les rigueurs du temps. Un jeune artisan, en aparté devait dire : «  C'est tout, je pensais que c'était aujourd'hui que l'on allait tout casser ! » A force d’être écoutés, certes poliment, mais sans êtres entendus, nos braves artisans risquent d'adopter des comportements moins « bon enfant » !

Michel Gay

xChristian Parisot, un artisan en colère ! Christian Parisot est à la tête d'une petite entreprise de menuiserie composée de 16 employés. Il est également le trésorier de la Chambre des métiers et de l'artisanat. Il est très en colère, notamment en raison de l'annonce de l'augmentation de la TVA en 2014 qui passera de 7 à 10 %. « 7 était déjà énorme, nous réclamons 5 !!! » dit-il haut et fort. Ce n'est pas qu'il est contre la solidarité en période de crise, mais il souhaiterait que tous ceux qui oeuvrent dans le domaine du bâtiment soient traités de la même façon. « On se dirige tout droit vers l'installation d'une concurrence déloyale de la part des auto-entrepreneurs, du travail au noir et des entreprises qui ne respectent pas la législation », ajoute-t-il. Au moment où les charges des entreprises artisanales subissent dès cette année des alourdissements considérables, il estime que trop, c'est trop ! « On va tout droit vers la disparition de nombreuses structures et il est urgent de sauver les artisans du bâtiment qui représentent un élément essentiel de la vie socio-économique du pays ».


11 x

S port

troyes.lhebdoduvendredi. com

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

xGambardella

Foot (L1, 23e journée) Troyes - Brest

Ne pas rester en rade

Les jeunes Troyens se déplaceront sur le terrain d'une équipe de Division d'Honneur... mais pas n'importe laquelle puisqu'elle est leader de son groupe en championnat, Evian-Thonon-Gaillard, qui affiche 32 buts marqués et quatre encaissés en quatre rencontres de coupe Gambardella.

L'Estac reçoit pour la première fois de son histoire le Stade Brestois en Ligue 1, ce samedi à 20h au stade de l'Aube pour le compte de la 23e journée.

x Ne pas être à l'ouest pour ce premier match face à un concurrent direct pour le maintien. Il faut les trois points et rien d'autre sous peine de voir la lueur du phare finistérien rester à distance ou pire s'éloigner. Le maintien avec. .. Du match aller on se souviendra, plutôt on maudira cette frappe de Dernis à la 94e venue de nulle part. « Elle aurait dû finir dans les immeubles et elle finit en lucarne », déclarait alors Jean-Marc Furlan. Match durant lequel les trois Brésiliens Rincon, Thiago et Marcos étaient titulaires, ce qui n'est plus arrivé depuis... ce mardi et la qualification en Coupe de France à Fontenay-le-Comte (5-0, buts de Marcos, Bettiol, Bahebeck et un doublé de Camus) pour les huitièmes de finale (Troyes se déplacera à Sochaux). Mais pour revenir à Brest, assurément le fait du match aller restera le dernier en but en Ligue 1 de Mounir Obbadi avec l'Estac, puisqu'en marge de la rencontre vendéenne, le capitaine du soir a trouvé un accord avec Monaco (L2) à la recherche

xUn stade plein pour Brest et Sochaux

Le club troyen a besoin du soutien de son public : « Quand je vois 13 800 spectateurs contre le leader Lyon, je me demande si le public troyen mérité la Ligue 1. Il y a quatre, cinq ans, on aurait joué à guichets fermés », s'irrite Daniel Masoni, le président. C'est pourquoi l'Estac, parallèlement au pack deux matchs, renouvelle son opération pour les abonnés qui peuvent inviter deux amis. Rien de plus simple, rendez-vous sur le site www.estac.fr.

Mounir Obbadi quitte Troyes pour Monaco. © l'Hebdo du Vendredi

d'un milieu de terrain. « Une offre qui ne se refuse pas », a dit l e joueur arrivé il y a tout juste sept ans, lors du mercato hivernal 2006. Vendu à Monaco pour environ 1, 5 million d'euros, Mounir Obbadi a signé un contrat de 18 mois plus un an en option. Pour un probable futur grand de Ligue 1, en coulisses c'est loin d'être (où déjà trop) le cas. L'agent du joueur a négocié en

direct avec le club de la Principauté. « A partir du moment où le joueur est au courant, il n'y a pas de discussion possible. On s'est un peu senti pris en otage, év oque le président troy en. Ça a même été trop rapide à mon goût. » Avec un salaire en moins et une indemnité de transferts, l'Estac y trouve son compte financièrement, mais sportivement. . . Jean-Marc Furlan s'est contenté de quelques mots : «

C'est un départ imprév u et précipité. » Pour un joueur presque trentenaire, comment refuser cette proposition qui triple quasiment son salaire et surtout un challenge excitant. « Oui, Monaco est une v ille magnifique. Je sais qu'il y a beaucoup d'étrangers dans le groupe, je v ais essay er de m'intégrer et de m'adapter le plus v ite possible. » Son souhait ? « Retrouv er le stade de l'Aube la saison prochaine en Ligue 1. Et je reste le supporter numéro un du club. »

Football - Sponsor

Football - Récompense

L'Estac roule en Volvo pour deux ans de plus

Label d'argent pour les Municipaux de Troyes

En marge du match entre l'Estac et l'Olympique Lyonnais, Daniel Masoni, président du club troyen, et Laurent Vittenet, directeur de Premium Automobile, ont prolongé de deux années supplémentaires leur engagement. À la base, ce partenariat est « lié à mes racines troyennes et celles du président. En 2008, nous étions en National et les partenaires n'étaient pas légion », rappelle Laurent Vittenet. Depuis entre le club et la con- Laurent Vittenet avec le maillot « portecession c'est « un vrai bonheur » de la montée et la nouvelle échange, une vraie implication Volvo V40. © L'Hebdo du Vendredi du club qui communique Premium pour l'automobile ». Un échange qui a évolué : « Maintenant il y a une véritable association entre les deux images, cela nous apporte beaucoup de notoriété. Nos marques Volvo et Range Rover ne sont pas des réflexes automobiles; avec 1% du marché national, mais 3% au niveau local ! », indique le directeur de la première concession française Volvo en 2011. Celui qui fut le partenaire maillot des matchs évènements évoque « un attachement au club, à ses valeurs, les résultats ne remettent pas en cause mon partenariat ». Et il conclut : « C'est vrai, l'équipe n'est pas à sa place au vu des prestations, mais au niveau du spectacle fourni, là on est satisfait », se félicite le partenaire maillot de la montée.

J.P

Jérémy Pichon

Gilles Bassigny, président emblématique du club des Municipaux de Troyes a reçu à l'Office municipal des sports le conseiller technique national Jean-Louis Favaudon, qui avait avec lui le label d'Argent décerné par la FFF. Les modalités d'attributions du label sont fixées en nombre de points à atteindre sur trois critères qui sont l'accueil et la fidélisa- A gauche le CTN, M. Favaudon, les frères Blanchot Patrice et Thierry entourant le tion, le niveau d'en- président M. Bassigny, M. Becard du Groupe Soufflet et M. Van De Walle observacadrement et l'éduca- teur. © l'Hebdo du Vendredi tion des jeunes. Après le label de bronze en 2007, cette année c'est l'heure du label d'argent. Qu'on se le dise, l'obtention d'un Label Qualité décerné par la Fédération Française de Football n'est pas de tout repos, les frères Blanchot y sont pour beaucoup, et quand on le reçoit, « c'est la récompense d'un savoir-faire, j'en profite pour remercier les bénévoles du club sans qui rien ne serait possible, la ville de Troyes pour la mise à disposition d'installations performantes et ses subventions. L'argent, c'est le nerf de la guerre : merci à Eric Peters (Intermarché) et au groupe Soufflet », ne manque pas de rappeler le président du club municipal troyen. Valéry Denis, maire adjoint chargé des sports se réjouit « de voir les efforts des Municipaux récompensés, la jeunesse est entre de très bonnes mains, toutes mes félicitations ». Pour conclure, le mot du conseiller technique national, qui voit dans ce club un début du projet qui lui tient à coeur : « C'est un club qui porte haut et fort le travail. Le projet éducatif est de voir une équipe encadrée par un éducateur diplômé et vous y êtes déjà avec vos quatre BE1 et vos dix éducateurs fédéraux. Bravo à tous ! »

J.P


12 x

S or tie

t ro y es. l h eb d o d u ve n d re d i.c o m N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Essoyes

Du côté des Renoir

La maison Renoir où plusieurs générations se sont succédées. À l'origine il y avait deux maisons distinctes, la tour du milieu étant un escalier intérieur qui permet de rejoindre les deux bâtisses, sur la décision de Renoir. © L'hebdo du vendredi

Les Renoir à Essoyes, sont une référence incontournable. Une grande partie de la famille du célèbre peintre est inhumée dans la commune qui accueille depuis un peu plus d'un an le Centre Renoir qui reçoit de jeunes artistes mais aussi les photos du tournage du film Renoir, sorti sur les écrans début janvier.

xIl y a d'abord l'histoire de la famille : Aline et sa cousine Gabrielle sont originaires du village, elles réussissent à y faire venir Auguste à partir de 1887. Nombre d'amis du peintre prennent alors le train pour venir passer de bons moments à Essoyes et ensuite une grande partie de la famille se fait enterrer dans le village. Auguste Renoir fait d'ailleurs la demande d'une pierre

tombale assez légère pour qu'il puisse la soulever si jamais l'envie lui prenait « d'aller se promener sur les chemins d'Essoyes ». Le village est imprégné de la présence de cette famille d'artistes. Bien sûr, l'atelier du peintre se visite et depuis l'année dernière le Centre Renoir a ouvert ses portes et propose au public une exposition permanente sur la vie de Renoir. Cet espace culturel a été aménagé dans les anciennes écuries du château Hériot et il sert également de lieu d'exposition pour les jeunes artistes sélectionnés par le jury de l'association Renoir qui leur octroie une bourse et un logement gratuit pendant plusieurs mois. Par ailleurs, pour les amateurs de bon vin, la cuvée La belle Gabrielle est à découvrir dans les locaux du Champagne Charles Collin, situé juste en face

CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS

du Centre Renoir. Il s'agit de « rappeler l'époque de la belle Gabrielle : une partie des vins sélectionnés pour cette cuvée est vinifiée en fûts de chêne », explique le viticulteur Philippe Talbot, « l'idée est d'arrondir le vin et de faire penser légèrement au bois grillé et vanillé ». Quant à la famille actuelle des Renoir, ce sont Sophie, la comédienne et ses deux fils qui en parlent le mieux : « On est comme toutes les familles, on s'engueule, on se dispute  », disent Alexis et Jérémie. «  Auguste était un papa poule, Aline, une maman poule et ça a continué. Il n'y a pas de flambeau à tenir, pas de traditions particulières », ajoute Sophie. Et puis, bientôt il y aura «  la maison Renoir  », la mairie d'Essoyes étant en train de l'acquérir. Pour ses derniers habitants, la décision de vendre n'a pas été sans tiraillement  : « Cela a été très difficile de se séparer de cette maison mais il y a un moment dans la vie où les choses doivent appartenir aux autres, il était temps, témoigne Sophie, Cette maison a une ambiance, elle n'est pas très jolie de l'extérieur mais c'est à l'intérieur que ça se passe. On sent une âme, on sent que les gens y ont été heureux. » Elle sera donc certainement ouverte au public et pourquoi ne pas « inviter les gens à boire le thé chez les Renoir », projette Karine Remy, directrice du Centre Renoir. En attendant, si vous voulez vous plonger dans l'univers de cette famille, vous avez la possibilité de découvrir les photos du tournage du film Renoir sorti le 2 janvier. Elles sont exposées au Centre culturel Renoir jusqu'au 28 février prochain.

vendredi 25 janvier

samedi 26 janvier

jusqu’au dimanche 27 janvier

CONCERT BLUES-ROCK

COLLECTIF RÉVÉLATEURS

À 18h30. EMCI, rue Vauluisant.

samedi 26 janvier

DE NEW-YORK À MOSCOU

Soirée d’ouverture - En collaboration avec Buchères, Club Julien Screve Couleur Gospel de La Chapelle SaintLuc et le Groupe Vocal de Champagne de La Rivière-de-Corps. Dans le cadre du Festival Voyage avec l’agglo.

À 20h00. Salle des Fêtes de Bréviandes. Gratuit sur réservation.

samedi 26 janvier

VOEUX DE L’HARMONIE L’AURORE

Par l’Harmonie l’Aurore.

À 20h00. Espace Gérard Philippe. Gratuit.

Avec « Time » en 1ère partie et « Amadeus ». À découvrir absolument ! mercredi 30 janvier

À 21h00. Mac Callary s.

CHANSON : LA GRANDE SOPHIE

Elle explore d’autres identités sonores et trouve son équilibre à mi-chemin entre des éléments acoustiques et des synthétiseurs analogiques aux sonorités 70-80’s ; le tout sur fond de rythmiques pop et de mélodies toujours aussi claires et inspirées.

À 20h30. Théâtre de Champagne. Tarifs : 25 euros, 15 euros.

jeudi 31 janvier

THE DIZZY GILLESPIE AFRO CUBAN EXPÉRIENCE

Jazz par Aube Musiques Actuelles.

À 20h45. Théâtre de la Madeleine. Tarifs : 13 euros, 10 euros, 6 euros

Troyes, Première Marche : Concours d'affiches 2013

Pour la 15ème édition du festival de courts-métrages, les organisateurs ont décidé, comme les années précédentes, de soumettre la création de son affiche dans un concours. Les consignes : réaliser le visuel graphique de « Troyes, Première Marche » en respectant la thématique de l'événement : la jeunesse (l'adolescence) et le cinéma en tant qu'art. Tous les créateurs amateurs ou professionnels peuvent y participer. La date limite de dépôt est fixée au 31 janvier. Le lauréat sera désigné par les organisateurs du festival avant le 28 février, puis contacté afin de poursuivre le processus de l'édition et de l'impression. Sa réalisation graphique sera utilisée pour tous les supports de communication du festival.

Rens. : cinema@laligue10.org et au 03 25 82 68 68 (demander le service audiovisuel).

Marjolaine Combraque

EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSI-

CONCERT MUSIQUES ACTUELLES

Dans le cadre de la semaine du son. Sixième édition avec le Son des Choses.

Festival Courts-métrages

Exposition de photographies.

À 15h30. 3ème étage Résidence Comte Henri, rue de la Marne, Troyes.

jusqu’au dimanche 27 janvier

EXPOSITION : L’ ÉCOLE AU MOYEN ÂGE

Au travers de plus de 80 documents reproduits sur panneaux, l’exposition évoque ainsi les techniques et moyens d’enseignement, du VIe siècle à la fin du XVe siècle, pour apprendre à lire, écrire, compter ou encore chanter !

Ouvert du dimanche au vendredi de 14h à 17h30 (fermé les samedis et jours fériés. Salle d’exposition de la Maison du patrimoine. Entrée libre. jusqu’au samedi 2 février

EXPOSITION : LA NAVIGATION

Vous découvrirez dans cette exposition l’ensemble des outils permettant de naviguer. De la pierre de soleil jusqu’au système de localisation par satellite en passant par les outils de radionavigation. Maison de la science Hubert Curien, 2 Ter Rue Lamoricière, Sainte-Savine. Entrée libre.

EXPOSITION DE NADINE MONNIN

1461 photographies sont chargés de représenter le temps qui passe à travers le regard de l’artiste contemporaine.

Salle d’Exposition - Hôtel de ville, 1 rue Lamoricière, Sainte-Savine. Du lundi au samedi de 14h à 18h. Entrée libre.

jusqu’au samedi 23 février

EXPOSITION : LE CHEMIN DE LA PEUR réalisée

À 14h00. Pour les enfants à partir de 4 ans. Bibliothèque, Rue Roger Salengro, La Chapelle-Saint-Luc. Dans le cadre de l’exposition, des jeux seront organisés pour les enfants le mercredi 23 janvier. Inscription au 03 25 71 63 46.

jusqu’au mercredi 27 février

IL ÉTAIT UNE FOIS...

jusqu’au dimanche 3 février

Exposition

Mendes, de la Compagnie Ageasse théâtre.

par

Jolsé

Les contes de Grimm illustrés par des artistes contemporains.

À 10h00. Médiathèque de Sainte-Savine.

jusqu’au samedi 2 mars

EXPOSITION : TATSUO JIKUMARU

Peintures.

À 14h00. Galerie Saint Martin. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous.


13 x

S or tie

Concert - La Grande Sophie

t ro y es. l h eb d o d u ve n d re d i.c o m N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Turntablism et scratch

Confessions musicales d'une 3 Scratch, 3 City : deux jours entièrement grande artiste dédiés aux platines vinyles

xAvec sa très longue tournée qui s'achèvera dans quelques mois, la chanteuse quadragénaire d'1m78 nous offre un côté plus mélancolique de son personnage. Abordant cette fois-ci les thèmes de la séparation, de la vieillesse mais aussi de l'espoir, elle se livre avec plus d'intensité que lors de ses précédents albums. Dans ses textes davantage rétrospectifs, basés sur la confidence, elle garde ses obsessions récurrentes comme le temps qui passe, sujet qu'elle explore depuis le début de sa carrière, mais aborde aussi de nouveaux sentiments tels la La Grande Sophie sera en concert à Troyes le 30 janvier, au théâdésillusion avec le titre « Bye, tre de Champagne.. © DR Bye, etc », qui débute par « mes rêves s'en vont sans dire au revoir », ou encore l'idée que parfois, dans sa vie, on peut se sentir transparent comme un fantôme, victime de la frontière fragile entre la présence et l'absence. Moins enjouées que les précédentes, les chansons de ce dernier album restent néanmoins rythmées et énergiques, habitées d'éléments acoustiques et de sonorités des années 70 et 80.

A.T La Grande Sophie, le 30 janvier à 20h30 au théâtre de Champagne. Tarifs : 25€, 15€ pour les étudiants. Réservations à la Maison du Boulanger ou au 03 25 40 15 55.

xSous le label Welcome, « La Familia, association de Troubadours » a misé très fort pour son premier événement, qui s'étale sur tout un week-end, au coeur du Bouchon de champagne. Au programme : découverte et pratique du scratch et du rétablissement, avec la venue de deux Dj's lillois qui mixeront les deux soirs, accompagnés par Dove M.L.E.H., la projection sur grand écran des faits et gestes des scratcheurs, un open platines, des démonstrations de graffitis et une vente de vinyles. « Nous avons souhaité organiser ce week-end parce que malgré l'émergence de groupe comme C2C ou Les Troyens ont tout un week-end pour découvrir l'art du scratch et du turntaBirdy Nam Nam, les Troyens connaissent blism. © DR peu l'art du turntablism et la pratique du scratch. En outre, La Familia a également souhaité mettre en réseau les scratcheurs locaux qui ne se connaissent pas ou peu, pour qu'ils puissent par la suite profiter de l'émulation conséquente de cette rencontre », explique le président de l'association Dove M.L.E.H. « A la vue de nos premiers retours, ce week-end musical est très attendu par la communauté Scratch, qui déplore régulièrement qu'aucun événement de ce style n'ait encore été organisé à Troyes. De plus, les amateurs de groove et de turntablism sont également très enthousiastes de pouvoir profiter du son de Skevitz, qui a concouru lui-même à plusieurs concours scratch au niveau européen et de celui de D.Lee.K qui reflète le Hip Hop non commercial au charme légèrement suranné ».

Audrie Trichot

Le programme Vendredi 25 janvier, au Bougnat : DJ set de Skevitz, D.Lee.K et Dove M.L.E.H. Projection des faits et gestes des scratcheurs en direct, sur grand écran. Samedi 26 janvier dès 14 h, au Cosa Nostra Shop : Open platine avec galettes Hip Hop et produits dérivé de cette culture. Samedi 26 janvier au soir, au Coeur du Bouchon : Démonstration de graffitis en extérieur et exposition éphémère. Vente de vinyles, sous les scratchs des trois DJ's du week-end.

Comédie musicale

Un spectacle qui se plonge dans l'histoire de l'Aube, début XXe

x« 31 décembre 1899. La fête bat son plein à l'aube de ce nouveau millénaire. On entend les pleurs d'un nouveau-né. Quel sera l'avenir du jeune Victor qui vient d'ouvrir les yeux en ce début de XXème siècle ? » Sous la forme d'une fresque à la fois musicale et historique, 300 bénévoles racontent les premières années du garçon, de sa naissance aux années 1930. Chanteurs, danseurs, musi-

CONFÉRENCES

les us et coutumes, le folklore et l'histoire de l'Aube et de la région. Son premier spectacle intitulé « Et que Pétille La vie » a fait salle comble l'année dernière. C'est donc forte de son succès qu'elle propose début février «  La Révolte des vignerons », se consacrant cette fois-ci au premier tiers du XXème siècle, qui fut marqué par Don Pérignon, Charles Baltet, la première guerre mondiale,

Joséphine Baker... et le soulèvement des vignerons aubois en 1911.

A.T

La Révolte des vignerons, samedi 2 février à 20h30 et dimanche 3 février à 15 h à l'Espace Argence. Tarif unique : 18 euros. Réservations à la Maison du Boulanger.

CONFÉRENCES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES

vendredi 25 janvier

EXPÉDITIONS ET CAMPAGNES AU NOUVEL EMPIRE

Conférence proposée Par les Amis de Champollion.

À 18h15 et 20h15. Maison des Associations. Gratuit.

samedi 26 janvier

CUEILLETTE PHILOSOPHIQUE

« La beauté et la laideur ». Atelier-philo pour les enfants à partir de 6 ans.

À 10h00. Médiathèque de Sainte-Savine. Gratuit sur inscription. Renseignements au 03 25 79 98 33.

samedi 26 janvier

RENCONTRE LITTÉRAIRE

Avec Jean-Philippe Blondel autour de son dernier roman « 06 h 41 ». jeudi 31 janvier

ciens et comédiens, ils évoluent sur la scène grandiose de 500 m2 de l'Espace Argence pour reproduire des scènes de vie d'époque, ponctuées de chants, de danse, de projection d'images d'archives et de spectacle pyrotechnique. « Chante et Danse la Champagne » est un regroupement d'associations, de chorales, de groupes folkloriques et de musiciens qui cherchent à promouvoir

À 15h00. Médiathèque de Sainte-Savine. Gratuit.

L’ADOLESCENCE ET LE FANTASME D’IMMORTALITÉ

Par Christine Salas, de l’association « Actualité de la psychanalyse à Troyes ».

À 19h00. Médiathèque du Grand Troyes.

samedi 26 janvier

lundi 28 janvier

mardi 29 janvier

jeudi 31 janvier

HEURE DU CONTE

VOYAGE AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE

D’ICI ET D’AILLEURS

RYTHMES CONTINENTAUX

À 14h30. Centre culturel, rue des cerisiers, SaintGermain. Entrée libre.

samedi 26 janvier

PORTRAITS DE TROYENS

Dans le cadre de la semaine du son. Sixième édition avec le Son des Choses.

À 17h00. Les géraniums - Maison de retraite, 3 allée Georges Bedez, La Chapelle-Saint-Luc.

dimanche 27 janvier

VOYAGE AU PORTUGAL

Dans le cadre du Festival Voyage avec l’agglo, organisé par les mairesadjoints chargés de la Culture du Grand Troyes avec la coordination de La Maison du Boulanger.

À 15h00. Salle socioculturelle, La Rivière-de-Corps. Gratuit sur réservation.

Dans le cadre du Festival Voyage avec l’agglo. En collaboration avec Saint-Julien-les-Villas avec La Compagnie Shéhérazade des Noës-prèsTroyes et Les voix Caillotines de Rosières-près-Troyes - Tempo Latino de Troyes.

À 20h00. Salle polyvalente, rue de la République, Verrières. Gratuit sur réservation.

Dans le cadre du Festival Voyage avec l’agglo. En collaboration avec Pont-Sainte-Marie - Chic et Modern de La Chapelle-saint-Luc,Les Artisants de l’Ephémère de Troyes - Ensemble Saxo de l’Ecole de Musique de Rosières-près-Troyes.

À 20h00. Salle Deterre Chevalier, Saint-Parres-auxTertres. Gratuit sur réservation.

Dans le cadre du Festival Voyage avec l’agglo. En collaboration avec la Chapelle-Saint-luc et Les Roses Orientales de La Chapelle-Saint-luc. Cours de Danse et percussions de Jacob Dibom de Sainte-Savine MCAS CREW.

À 19h30. Espace de la Porte Saint-Jacques. Gratuit sur réservation.

mardi 29 janvier

mercredi 30 janvier

jeudi 31 janvier

SPECTACLE CINÉ CONCERT : GOSSES DE TOKYO

VOYAGE EN AMÉRIQUE

AKADÊMIA : MORT À VENISE

Au début des années 30, près de Tokyo, deux irrésistibles galopins, pratiquant la bagarre et l école buissonnière, entament une grève de la faim pour dénoncer la soumission de leur père à son patron et les injustices de la naissance...

À 19h30. Centre culturel Didier Bienaimé. Tarifs : 15€, 6€.

Dans le cadre du Festival Voyage avec l’agglo. En collaboration avec Moussey et Saint-Léger-près-Troyes, Les Artisans de l’Ephémère de Troyes, l’Association Rythm’n Danse de La Chapelle-Saint-Luc et l’Ecole Country Danse.

À 20h00. Salle des fêtes de Rosières-près-Troyes. Gratuit sur réservation.

Le programme fait néanmoins revivre une célébration avec les pièces de cinq compositeurs ayant exercé leur art à la Basilique St Marc de Venise : Rovetta, Monteverdi, Legrenzi, Antonio Lotti et Cavalli.

À 20h00. Hôtel de ville de Troyes. Plein tarif : 22 euros tarif réduit : 11 euros.


14 x

C inéma

troyes.lhebdoduvendredi. com

N ° 1 9 du 25 au 31 janvier 2013

Les horaires x du 23/01/2013 au 29/01/2013

Patrick Vanlanghenhoven

BLANCANIEVES

(Espagnol 1H44 Drame) De Pablo Berger, avec Maribel Verdú, Daniel GimenezCacho, Ángela Molina. Carmen est la fille d’un torero tétraplégique sous la coupe de sa marâtre, l’infirmière SM et accro à la beauté qui pousse la jeune fille à fuir dans l’arène avec sept nains toreros. Ce sont eux qui l’adoptent et la surnomment Blancanieves, lui offrant une nouvelle mémoire et un avenir à nul autre pareil. La dernière version de Blanche Neige et les sept nains en muet, noir et blanc emprunte à Murnau, Lang, Buñuel. Il rappelle que le muet, rapidement disparu sous les lambris du parlant, pouvait mener à un autre cinéma plus proche de la notion d’art.

CINÉ City 11, rue des Bas-Trevois - Troyes Django Unchained VO jeudi lundi 14h | 17h15 | 20h30 VF mercredi vendredi samedi mardi 14h | 17h15 | 20h30; dimanche 10h30 | 14h | 17h15 | 20h30 Alceste à bicyclette mercredi 16h55 | 19h20; jeudi mardi 14h20 | 16h35 | 19h20; vendredi samedi 14h20 | 16h35 | 19h50; dimanche 11h | 16h30 | 18h45; lundi 14h20 | 16h35 Renoir mercredi 18h30; vendredi 14h | 16h30; samedi 19h; dimanche 18h45; mardi 14h15 De l'autre côté du périph' mercredi 14h20 | 16h30 | 19h35 | 21h40; jeudi 16h30 | 19h35 | 21h40; vendredi 16h | 18h05 | 20h10 | 22h15; samedi 14h | 16h | 18h05 | 20h10 | 22h15; dimanche 10h45 | 14h15 | 16h20 | 18h25 | 20h35; lundi mardi 16h30 | 21h40 Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu VF/3D jeudi mardi 20h45; samedi 21h15; lundi 16h30 VF mercredi lundi 20h45; jeudi mardi 16h30; vendredi 21h15; dimanche 20h15 Le Dernier Rempart mercredi jeudi mardi 14h15 | 16h45 | 19h15 | 21h45; vendredi samedi 14h15 | 16h45 | 20h | 22h15; dimanche 10h50 | 14h15 | 16h30 | 18h45 | 21h; lundi 16h45 | 19h15 | 21h45 Zero Dark Thirty VO jeudi lundi 14h30 | 17h50 | 21h VF mercredi samedi mardi 14h30 | 17h50 | 21h; vendredi 17h50 | 21h; dimanche 10h40 | 14h15 | 17h30 | 20h45 L'Odyssée de Pi VF/3D mercredi 14h15 Le Monde de Nemo VF mercredi 14h; samedi 14h15; dimanche 10h50 | 14h15 VF/3D mercredi 16h15; samedi dimanche 16h30 Paulette jeudi lundi mardi 14h25 | 16h25 | 19h25 | 21h25; vendredi samedi 14h | 16h | 18h | 20h | 22h; dimanche 10h50 | 14h25 | 16h25 | 18h25 | 20h25 Max mercredi jeudi lundi mardi 14h10 | 16h10 | 19h45 | 21h45; vendredi samedi 14h15 | 16h15 | 18h15 | 20h15 | 22h15; dimanche 11h | 14h15 | 16h15 | 18h15 | 20h15 Cookie mercredi lundi mardi 14h20 | 16h35 | 19h20 | 21h35; jeudi 16h35 | 19h20 | 21h35; vendredi samedi 14h20 | 16h35 | 19h50 | 22h05; dimanche 10h45 | 14h05 | 16h15 | 18h25 | 20h45 Rue Mandar (pour que l'année soit douce) mercredi lundi mardi 14h05 | 16h15 | 19h30 | 21h35; jeudi 14h05 | 19h30 | 21h35; vendredi samedi 14h | 16h05 | 20h15 | 22h20; dimanche 10h55 | 14h10 | 16h15 | 21h Possédée mercredi jeudi mardi 21h35; vendredi samedi 22h10; dimanche 14h20 | 21h Une Histoire d'Amour jeudi 16h15; vendredi 18h10 | 19h30; samedi 18h10; dimanche 18h20; lundi mardi 19h35

COOKIE

(France 1H38 Comédie dramatique) De Léa Fazer , avec Alice Taglioni, Virginie Efira, Mehdi Nebbou. Comment Adeline et sa sœur récupèrent un petit Chinois, le fils de la femme de ménage. Elles le surnomment Cookie tout en reprenant, grâce à lui, la route du bonheur de vivre. Une gentille comédie, nouvelle classification du cinéma français, ni mauvaise ni nanar, mais déjà vue par ailleurs de nombreuses fois, sans surprise, tous le monde jouant avec un plaisir communicatif.

LE DERNIER REMPART

(USA 1H47 Action) De Kim Jee-woon, avec Arnold Schwarzenegger, Jaimie Alexander, Peter Stormare. L’histoire tient sur un ticket de cinéma. Un chef de cartel mexicain cherche dans son joli bolide à échapper au FBI. Il arrive bientôt dans un petit patelin proche de la frontière où le Shérif, un vieux de la vieille, décide d’être le dernier rempart. Kim Jee-woon, nous avait donné deux films intéressants, Le bon, la brute et le cinglé variation de Sergio Leone à la coréenne, désopilant, et un film d’horreur pur et dur J’ai rencontré le diable. Plus de rien de tout cela n’apparait sur Le dernier rempart. Trop intimidé par sa star ou bouffé par les studios US ? Le tout finira dans le panier des nanars.

MAX

gros plan

Curtis Mayfield : Superfly (Curtom Records ; 1972 ; film réalisé par Gordon Parks Jr ) C'est en 1977 que sort le film de Gordon Parks Jr, classique de la Blaxploitation. L'avantage de ce courant cinématographique est qu'il aura été le premier à offrir aux acteurs afro-américains autre chose que des rôles de majordomes ou d'esclaves. L'inconvénient étant que la Blaxploitation n'est pas la Nouvelle Vague. Car pour un Sweet sweet Back Badaass Song (le chef-d'oeuvre de Melvin Van Peebles), combien de nanars tels que Shaft

DARK ZÉRO THIRTY

(USA 2H29 Histoire) De Kathryn Bigelow, avec Jessica Chastain, Jason Clarke, Joel Edgerton. Le 11 septembre frappe les États-Unis, comme un coup de poignard dans le dos, les enfants de la liberté se retrouvent confrontés au terrorisme, une guerre sale, sans limites, sans règles. Les tours s’effondrent. L’Amérique atteinte dans son cœur, dans ses fondements par des fous menés par un homme que nous ne verrons jamais, Ben Laden. Après le choc, elle se réveille avec la gueule de bois et elle décide de ne pas se laisser mener à l’abattoir comme les poulets du Mac Do. La traque commence, et avec elle, le retour à la bonne vieille méthode, la torture et bien d’autres actions nauséabondes. Elle ne prend pas le temps de réfléchir, la chasse est ouverte, la course au diable est lancée. Dans cette poursuite folle, ces dix ans dans l’ombre, des agents s’activent. L’Amérique se réveille et elle est furieuse. Nous suivrons Maya, agent de la CIA, Dan aux interrogatoires plus que musclés. Ils aboutissent au bout de dix ans à déloger le mal. Le début du mot fin peut être inscrit désormais. Le diable est mort, mais il reste ses démons. Bigelow choisit comme pour Démineurs, une forme proche du documentaire. Certains propos sont masqués, car proche des codes réels. Kathryn Bigelow nous propose un film de journalisme sans parti pris. Elle ne néglige aucun des actes, même la torture. Celle-ci devient une polémique ramenant les Américains à cette hystérie d’une nation, certaine de ses valeurs, pensant trouver un but dans la vengeance de Ben Laden. Peut-être parce qu’elle pose la question des méthodes. Jusqu’où doit-on aller ? Faut-il employer la barbarie pour chasser le barbare ? Il ne faudrait pas qu’elle masque le fond du sujet. C’est un film à grand spectacle évitant les mauvais aspects du genre, fidèle à la réalité, avec en seconde lecture un avis que je vous laisse traquer. C’est le coup de cœur de cette semaine. Retrouvez la version longue et toutes les sorties sur www.cine-region.fr et maintenant notre chronique cinéma le mercredi de 18H à 18H30 sur France Bleu Champagne 107.1 FM .

M usique : la Griffe Velours

Georges Delerue et Jean-Luc Godard. Bernard Hermann et Alfred Hitchcock. Sergio Leone et Ennio Morricone. Eric Serra et Luc Besson. Euh non. Pas eux. Les histoires d'amour artistiques entre musiciens et cinéastes sont nombreuses et font le miel des cinéphiles depuis des décennies. Tour d'horizon de 3 films dans lesquels c'est la musique qui porte la culotte.

x

(France 1H23 Comédie) De Stéphanie Murat, avec Mathilde Seigner, JoeyStarr, Shana Castera. Le plus beau cadeau pour Max, voyou branquignol au grand cœur, c’est sa petite fille Max. Elle lui offre, pour Noël, Rose, une prostituée au grand cœur qui révolutionnera leur vie. Vous prenez une gamine à la bonne bouille, une fille de joie aux proportions aguichantes, un scénario convenu, sentimentaliste comme les photos des ONG avec les gosses crevant de faim. Secouez le tout et espérez que personne ne soit dupe du manque d’originalité.

RUE MANDAR

(France 1H38 Comédie dramatique) De Idit Cebula, avec Sandrine Kiberlain, Richard Berry, Emmanuelle Devos. A l’occasion des funérailles de la mère, le frère et les deux sœurs se retrouvent pour l’enterrement et la succession. Une fois de plus, c’est l’occasion pour chacun de faire le point avec sa culture et ses racines, ici juives, et la difficulté des uns et des autres à dire je t’aime. Après Deux vies plus une, un sujet déjà commun mais non dénué d’un peu d’originalité, la réalisatrice propose une comédie chorale convenue, inégale.

x 3 bandes originales qui explosent au nunchaku et au Magnum 357 Python les films qu'elles illustrent

in Africa ou Blacula Strikes again ? Heureusement, l'histoire de ce dealer de coke aux méthodes expéditives est sauvée in extremis par la bande-son la plus cool de l'histoire du cinéma. Les 9 titres de cette BOF portée par le falsetto de Curtis Mayfield et sa guitare wah wah débouleront dans vos enceintes comme un coup de fusil à pompe.

Lalo Schifrin : Enter the Dragon ( Warner Bros ; 1973 ; Film réalisé par Robert Clouse) Mission Impossible, Bullitt, Mannix, c'est lui. Chapeau melon et bottes de cuir c'est pas lui. Starsky & Hutch c'est lui aussi mais vous n'êtes pas obligés de le répéter. Bref, vous l'aurez compris, vous avez tous un jour siffloté un air de L'Argentin le plus célèbre d'Hollywood sans même savoir qu'il en était l'auteur. Elève d' Olivier Messiaen puis pianiste chez Dizzy Gillespie, le monsieur n'est pas à proprement parler un manche lorsqu'on commence à parler mélodie. C'est

au début des années 60 qu'il quitte New York pour Hollywood, où l'attend sa carrière de compositeur, son succès planétaire avec le générique de Mission Impossible et sa drôle de mesure à 5 temps, ainsi que la BO d'Opération Dragon. La partition, entre musique traditionnelle chinoise et Jazz saupoudré de Funk, constitue l'écrin idéal pour les coups de pied retournés de Bruce Lee contre les acolytes du méchant Han. Galt Mac Dermot : Hair (1979 ; film réalisé par Milos Forman) Dès sa sortie sur les planches de Broadway en 1967, la comédie musicale Hair explose. Les ingrédients de ce succès mondial (qui lui vaudront même d'être adapté en France avec les funky Julien Clerc et Gérard Lenorman dans les rôles principaux) ? Ses messages libertaires, évidemment (protestation contre la guerre du Viet-Nam, révolution sexuelle), mais aussi son livret, qui est l'oeuvre d'un compositeur de Jazz canadien

jusqu'alors méconnu. Galt Mac Dermot décroche donc la timbale à 40 ans, avec une bande originale rock et funky à la fois, faisant la part belle aux cuivres et aux basses slappées. Le film, quant à lui, vieillira plutôt mal et on continuera de lui préférer Vol au-dessus d'un nid de coucou, chef-d'oeuvre absolu du cinéaste tchèque. DJ Poom Chaque semaine l'association Velours sort de ses bacs un album oublié qu'il fait bon (ré)écouter. Retrouvez également la griffe Velours dans l'émission le Style du Tigre, tous les mercredis de 18h à 19h sur Radio Primitive (92.4 FM).


15 x

ortrait P

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°19 du 25 au 31 janvier 2013

Pascal Alexandre et Martine Guidez - 1ère participation au Rallye Monte-Carlo Historique 2013

Du modèle réduit à la grande aventure

Unis dans la vie, Pascal Alexandre et Martine Guidez le seront aussi sur les routes du Rallye Monte-Carlo Historique 2013. A bord de leur Peugeot 504 TI datant de 1976, le couple prendra, pour la première fois, le départ de cette course mythique : l'aboutissement d'un rêve célébrant 20 ans de vie commune.

xDimanche, Pascal et Martine prendront le départ du 16e Rallye Monte-Carlo Historique, comme cent autres équipages de la place du Forum à Reims. Une première participation pour ce couple d'Aubois dont la passion pour l'automobile a grandi au fil des années. Si, comme de nombreux enfants, Pascal s'est vu offrir quelques petites voitures dès son plus jeune âge, il passe cependant rapidement à la vitesse supérieure. « Je possédais quatre voitures de collection avant même d'avoir mon permis », confie celui qui aujourd'hui a fait de sa passion pour l'automobile son métier. En effet, depuis cinq ans, il écume chaque week-end les bourses et les foires du Nord de la France et de la Belgique à bord de son camion rempli à ras bord de petites voitures de collection et autres objets évoquant le monde de l'automobile. « En fait, je travaillais à cette époque pour une société qui stockait des modèles réduits. J'en achetais aussi pour moi sur les brocantes et vide-greniers. A force, je me suis aperçu que ça se vendait très bien. Je me suis mis alors à chiner pour me

Martine Guidez et Pascal Alexandre vont vivre leur premier Rallye Monte-Carlo Historique à bord de leur Peugeot 504 de 1976.

constituer un stock et je me suis lancé ». Mais Pascal ne fait pas que vendre des petites voitures. Habile de ses mains, il est capable de reproduire, à partir de modèles existants, l'auto de votre choix. « Lors d'une concentration de 4L, j'avais amené avec moi une 4L dont j'avais coupé le toit. Sur place, j'ai rencontré une homme qui possédait la même mais grandeur nature. Quand il a vu ma création, il était fou. Et bien sûr, il l'a achetée ». L'accompagnant régulièrement dans ses périples, Martine découvre et apprend à apprécier l'univers des passionnés de grandes et petites autos. « Il y règne une ambiance très conviviale, explique-t-elle. Ces amoureux aiment raconter l'histoire de leur voiture et moi j'adore les écouter. » Aujourd'hui, en plus des innombrables petites voitures acquises

H o ro s c o p e

x Bélier du 21.03 au 20.04 C’est le bon moment pour développer ou concevoir un projet, mais les décisions concrètes doivent être prises après mûre réflexion. Vous devrez prendre du recul, et patienter encore un peu pour prendre des initiatives plus heureuses.

x Taureau du 21.04 au 20.05 L’équilibre est favorisé dans les domaines créatifs. La semaine s'avérera constructive si vous savez rester patient(e). Vous serez surpris(e) par l'accélération soudaine que vos entreprises vont connaître.

x Gémeaux du 21.05 au 21.06 Aujourd'hui, de nouvelles responsabilités vous seront confiées. Vous devrez, avec efficacité et tact, les assumer comme il se doit. Tout dépendra de la manière dont vous réagirez avec vos interlocuteurs.

au fils des ans, Pascal et Martine possèdent deux modèles de collection grandeur nature. Il y a la Mustang rouge et blanche, leur véhicule de coeur, rejointe il y a quelques mois par une Peugeot 504 TI de 1976. « Nous l'avons achetée exprès pour participer au Rallye Monte-Carlo Historique », indique le couple. Alors qu'ils n'ont jamais couru un seul rallye, Pascal et Martine ont décidé de franchir le pas cette année. Pourquoi ? « Pour fêter nos vingt ans de vie commune ! On aurait pu organiser une grande fête avec des amis, mais on souhaitait se faire plaisir et en même temps vivre quelque chose de différent. On connaissait le Rallye pour l'avoir vu passer près de chez nous. Il y avait un engouement extraordinaire. L'ambiance nous a électrisés ! On s'est dit pourquoi pas vivre une telle expérience de

l'intérieur ? Et quitte à faire un rallye, autant faire le plus beau. » La peugeot 504 acquise, l'inscription par les organisateurs acceptée, le couple s'est alors préparé. Grâce à leurs économies et aux concours de sponsors locaux, la voiture de collection a été bichonnée pour tenir le coup jusqu'à Monte-Carlo. C'est Pascal qui prendra le volant tout au long des 2000 kilomètres de la course. Sa compagne jouera le rôle de copilote, le nez plongé dans son roadbook de près de 400 pages. « Je n'ai jamais fait ça », avoue Martine en souriant. « Quand elle me dit d'aller à droite, je pars à gauche », enchaîne Pascal. Plus sérieux : « Dans le Monte-Carlo, c'est le copilote qui fait tout. On va découvrir et surtout essayer de ne pas s'engueuler pour des broutilles ». Néophyte mais passionné, le couple a tout de même pris conseil auprès de JeanMichel, un ami qui a déjà participé à ce Rallye mythique.

« Il nous a tout appris, remercie Pascal. Mais le plus important pour nous, ce n'est pas la compétition, c'est juste d'arriver classés à Monaco, et peut importe que l'on arrive les derniers ». « Participer à cette course, c'est avant tout un rêve », conclut Martine. Ce rêve, le couple le vivra donc en tant qu'équipage, mais aussi en tant qu'exposant. Au sein du Village des Clubs régionaux, samedi 26 et dimanche 27 janvier au parc des Expositions, Pascal y présentera ses modèles réduits de collection et quelques unes de ses créations.

Julien Debant www.miniabaz.fr

xRep èr e s : Pascal Alexandre est né le 21 mars 1964 à Reims, tandis que sa compagne, Martine Guidez, a vu le jour le 27 janvier 1971 à Estissac, à quelques kilomètres de Troyes. Le couple, qui ne s'est jamais marié, s'est rencontré il y a 20 ans dans la cité des sacres. Alors que Pascal travaillait à son compte dans la vente, Martine suivait des études de Mathématiques. A la recherche d'un petit boulot, cette dernière est alors engagée par Pascal. La suite ? Vingt de vie commune et deux enfants, Romain et Elodie, aujourd'hui respectivement âgés de 19 et 15 ans. Aujourd'hui, Pascal vit de sa passion automobile en arpentant les foires, bourses et rassemblements dédi��s où il vend des modèles réduits et divers autres objets de collection. Quant à Martine, si elle accepte volontiers de l'accompagner, elle a conservé son emploi d'ouvrière spécialisée au sein de l'entreprise France Volet installée à Arcis-sur-Aube.

x Cancer du 22.06 au 22.07 Il vous faudra dessiner de nouvelles stratégies dans votre travail. Vous serez apprécié(e) pour les initiatives heureuses que vous aurez prises. Vous excellerez dans ce domaine. Evitez toute forme de gaspillage.

x Balance du 23.09 au 22.10 La tendance est à la réussite, surtout dans la communication. Toutefois, il est nécessaire de vous discipliner dans vos ambitions. Evitez de vous mettre trop en avant.

x Capricorne du 23.12 au 20.01 Toutes les actions que vous mènerez connaîtront une issue favorable. Restez déterminé(e) et enthousiaste quoi qu'il vous arrive. Vous constaterez une reconnaissance à votre égard inhabituelle.

x Vierge du 23.08 au 22.09 Les responsabilités que vous exercerez sont assez pesantes, vous subirez des contraintes provenant de votre entourage. Toutefois, un accord ou un arrangement est possible en ce qui concerne une démarche en cours.

x Sagittaire du 23.11 au 22. 12 Vous rayonnerez ! Votre enthousiasme dynamisera votre entourage et, tel un soleil, vous serez le centre d'où émaneront chaleur et réconfort. Savourez ces moments.

x Poissons du 20.02 au 20.03 Aujourd'hui, un travail considérable vous sera demandé. Vous serez partagé(e) entre le besoin de faire bien les choses et le désir fort de montrer vos compétences.

x Lion du 23.07 au 22.08 Votre inventivité et vos initiatives seront bien perçues. Vous serez reçu(e) cinq sur cinq alors n'hésitez pas un seul instant à vous exprimer. Ne craignez pas de passer pour un(e) original(e).

x Scorpion du 23.10 au 22.11 Veillez aux relations humaines surtout celles qui peuvent poser des problèmes. Aussi, arrangez-vous pour terminer la semaine de façon agréable, avec les vôtres, autour d'un moment de convivialité.

x Verseau du 21.01 au 19.02 La semaine ne sera pas facile. Vous trouverez sur votre chemin de nombreux obstacles au niveau relationnel. Ne baissez pas les bras. Cherchez à tout prix à instaurer de solides bases de dialogue.

Benoit MELVHILLE


CONSEIL EN DECORATION INTERIEUR REALISATION DE VOTRE PROJET EN 3D CREATIONS ORIGINALES & DEVIS GRATUIT

PRIX FOUS IDEES FOLLES Direct de fabrique

FACTORY DESIGN 35 Rue MARC VERDIER 10150 PONT SAINTE MARIE A côte de BENETTON ROND POINT MARQUES CITY TEL : 09834 318 52 EURL MAESTRIA au capital de 7500 €SIRET 529 706 913 00017 APE 4759B


L'Hebdo du Vendredi - Troyes - 19