Page 18

18

Du 13 au 19 avril 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Théâtre - La Comédie

Qu’en disent les reflets ?

Toujours entouré du Collectif 17, Ferdinand Barbet présente sa nouvelle création à la Comédie de Reims, « Narcisse », du 13 au 20 avril, une pièce encore très empreinte d’un héritage antique.

« Narcisse » serait donc un théâtre revendicateur ? Pas au sens propre ! A certains moments, je pousse les propos des personnages dans leurs retranchements, mais c’est surtout pour ouvrir le sens de Narcisse, pour qu’elle s’étoffe. Il n’y a pas de choc frontal : je fais juste l’analyse d’une situation vraisemblable. Une jeune fille est attirée par une autre jeune fille. Aucune leçon n’est donnée, la situation évolue d’elle-même, et ça devient une tragédie.

ien au-delà de la pièce originale d’Ovide, le jeune auteur et metteur en scène a conçu « Narcisse » comme la suite de son premier volet « Les Bacchantes ». Le diptyque « Quelqu’un arrive et je ne me connais plus » emmène le spectateur dans les méandres profonds de son identité, de celle d’autrui, dans la vérité et le mensonge.

B

Que s’est-il passé entre « Les Bacchantes » et « Narcisse » ? Déjà, 2500 ans se sont écoulés. Le décor n’est plus que ruines d’une cité antique en jachère. Narcisse nous est contemporaine, mais elle évolue sur les ruines de cette philosophie antique. Ce sont ses racines. Mon processus d’écriture a suivi ce cheminement : il s’agit du même monde, avec plus de deux siècles d’écart. Je pars d’une époque régie par la religion, le mystère, la superstition, pour arriver à notre temps, où tout semble se savoir, tout est montré, dit, officialisé par l’image. Entre les deux pièces, il y a des échos et des oppositions. Par exemple, Tirésias est aveugle dans « Les Bacchantes », et il voit dans « Narcisse ». Il voit absolument tout, d’ailleurs. C’est un jeu de piste qui me plaît, de similitudes en prolongement…

communication. J’ai adapté le genre du héros à son époque. Les femmes en pâtissent tellement… C’est une façon aussi de dénoncer cet ahurissant constat.

Narcisse, et son reflet, tantôt réel, tantôt digital, mais qui échappe à toutes ses attentes. © Fulbert First

Ce jeu de piste a-t-il guidé votre écriture ? Oui, « Narcisse  » est une vraie réponse aux « Bacchantes ». Mais elle est autonome aussi. Elle se suffit. Dans la mise en scène, j’ai aussi voulu créer des échos, notamment avec la lumière dans certaines scènes importantes, qui sont des piliers dramatiques. Ces échos ont accompagné mon écriture, et accompagnent le spectateur. S’agit-il d’une pièce sur l’adolescence ? Cet univers de l’adolescence, je devais m’en emparer maintenant ou jamais. Je prends mes dis-

tances face à l’adolescence, et il fallait que j’écrive une pièce qui parle à l’ado qui est en nous. Il ne s’agissait pas de singer les ados, mais plutôt d’entrer dans leurs regards, pour parler à tous. Comme l’a écrit Nietzsche « Ce livre est pour tout le monde et pour personne. » Je garde toujours ça à l’esprit : tout le monde, et personne.

Pourquoi avoir fait de Narcisse une jeune fille ? Ovide a écrit à une époque où les hommes étaient l’incarnation de l’éros. Aujourd’hui, la femme a pris cette charge, le désir, et l’éros à des fins de

Il y a donc une vraie catharsis ? Oui… J’espère ! Le théâtre sert à ça. J’aimerais que les problématiques qui ressortent, lors de certaines scènes, comme le harcèlement par exemple, éveillent une force chez les jeunes qui en souffrent. Je me suis immergé dans les réseaux sociaux des ados pour écrire la pièce : les procès en place publique, l’acharnement… Ce n’est pas qu’anecdotique, c’est bien réel.

Propos recueillis par Agathe Cèbe

4 Narcisse, ven 13 à 20 h 30, sam 14 à 18 h 30, mar 17 à 20 h 30, mer 18 à 19 h 30, jeu 19 à 19 h 30 et ven 20 à 20 h 30, à l'Atelier de la Comédie de Reims. Tarifs : de 10 à 24€. Réservation : 03 26 48 49 10.

À venir SPECTACLES MERCREDI 18 AVRIL CIRQUE : BADABOOM

S AMEDI 28 AVRIL DANSE : EXQUIS #5

Quatre artistes sur scène, à la fois musiciens et acrobates, jouent de tout et s’amusent d’un rien... Par la Cie Gondwana. A 16 h - Tarifs : 4€ - L'ESCAL, Witry-lès-Reims

Régine Chopinot dirige de jeunes élèves des Conservatoires de de Reims, Charleville-Mézières et Châlons-en-Champagne – danseurs et musiciens – dans une création chorégraphique et musicale qui s’appuie sur sa pièce Exquis, comme une boîte à outils que les étudiants vont être amenés à ouvrir et utiliser.

JEUDI 19 AVRIL JEUNE PUBLIC : ANASTASIA

A 18 h 30 - Entrée libre (réservation conseillée) - Studio du Manège, Reims

Dix ans après, une rumeur persistante se propage : Anastasia serait encore en vie et une forte récompense serait offerte mais, dans l’obscurité, le mal veille… Un spectacle de la Cie Crocs en Scène pour les 5-14 ans où théâtre et chant s’entremêlent. A 14 h et 16 h - Tarifs : 3 à 10€ - Théâtre du Chemin Vert, Reims VENDREDI 20 AVRIL OPÉRA : LE COMBAT DE TANCRÈDE ET CLORINDE

Les Paladins, guidé par Jérôme Corréas, s’empare du fameux Combat de Tancre?de et Clorinde de Monteverdi, chef d’œuvre inclassable de la musique baroque. A 20 h 30 - Tarif : 26€ - Opéra de Reims SAMEDI 21 ET DIMANCHE 22 AVRIL CIRQUE MEDRANO

Les meilleurs artistes du moment récompensés lors des festivals les plus prestigieux réunis dans un seul spectacle. Sam à 14 h 30, 17 h et 20 h 30, dim à 10 h 30, 14 h 30 et 17 h Tarifs : 24 à 50€ - Parc des expositions, Reims DU MARDI 24 AU JEUDI 26 AVRIL ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

Conte musical d'après Lewis Carroll, interprété par la troupe de jeunes du collect. A 19 h 30 - Tarifs : 5/9€ - Théâtre du Chemin Vert, Reims

medi : Molecule, Crayon, Clap 42 et Dorian Concept. A partir de 20 h 30 - Tarifs : une soirée 17 à 25 € (deux soirées : 30/35€) - Palais du Tau, Reims SAMEDI 21 AVRIL MUSIQUE RUSSE : KATYUSHA CLUB

De la musique classique russe, aux hymnes nationaux en passant par des chansons militaires et patriotiques sans oublier des compositions modernes, le Katyusha Club vous fera vibrer et transportera votre cœur en Russie ! A 20 h 30 - Gratuit - La Filature, Bazancourt

CONCERTS MERCREDI 18 AVRIL CLASSIQUE : VIOLON ET PIANO

MARDI 24 AV RIL LES SCÈNES DES ATELIERS SLAM.COM

Membre titulaire de l'Orchestre de Paris, Anne-Sophie Le Rol, et Suzana Bartakl interprètent des compositions de Bartok, Brahms et Tartini. A 20 h - Tarif : 18 € - Palais du Tau, Reims

Le traditionnel rendez–vous de tous les amoureux des mots.

V ENDREDI 20 AV RIL BAZAN'ROCK : LES PIRATES + ACCORDS DE RUE

Le Looper Tour revient pour son édition 2018 mais avant de vous montrer les nouveaux, venez vous souvenir des éditions précédentes avec Boréal, Deinos MC et BRLZ.

Issus de la prestigieuse et non moins farfelue « Compagnie des Branques », c’est armés d’une guitare, d’une contrebasse, d’un cajon, d’un banjo et de leurs voix que Les Pirates vous embarqueront sur scène ! De leurs côtés, les Acorps de Rue sont un duo à l’énergie débordante qui vous fera vibrer avec ses chansons à texte et son univers festif !

A 20 h - Tarif : libre participation - La Cartonnerie, Reims

A partir de 20 h 30 - Entrée libre - La Filature, Bazancourt V ENDREDI 20 ET SAMEDI 21 AVRIL 7E NOCES FÉLINES

Toujours dans le cadre prestigieux du Palais du Tau à Reims, les Noces Félines offrent un plateau musical alliant formes instrumentales et électroniques taillé pour faire la fête (groupes, Dj Live et Dj Set). Le vendredi : Delgres, Nathan Zahef, Albinoid Sound System et Supergombo. Le sa-

JEUDI 19 AVRIL ATELIER : LA LANTERNE D'ARISTOTE

Un atelier où l'on s'initie à la philosophie, par l'étude de textes, la réflexion et l'échange. Thématique : « Jankélévitch, l'aventure, l'ennui, le sérieux ». A 19 h 30 - Entrée libre - Maison de la vie associative, 122, rue du Barbâtre, Reims PROJECTION-RENCONTRE : FRÈRES DES ARBRES

Projection suivie d'une rencontre avec le chef Papou Madundiya Kepanga et du coréalisateur du film Marc Dozier autour du drame de la déforestation des forêts primaires. A 18 h 30 - Entrée gratuite mais inscription pre?alable obligatoire sur www.maif-evenements.fr/papou-reims - La Comédie de Reims

A 20 h – Gratuit – La Cartonnerie, Reims SAMEDI 28 AVRIL LOOPER TOUR

VENDREDI 20 AVRIL RENCONTRE AVEC JEAN TEULÉ

Jean Teulé est l’auteur d’une quinzaine de romans, tous publiés chez Julliard, parmi lesquels, Je, François Villon (prix du récit biographique), Le Magasin des suicides (traduit en dix-neuf langues), adapté en 2012 par Patrice Leconte, Darling, également porté sur les écrans avec Marina Foïs et Guillaume Canet ou encore Entrez dans la danse.

LOISIRS LUNDI 16 AV RIL HISTOIRE DE LA MUSIQUE

De 17 h à 19 h - Entrée libre - Librairie Guerlin, place d'Erlon, Reims

Conférence de Francis Albou sur le thème : 9e Symphonie de Beethoven. La seconde partie sera donnée le 14 mai. A 18 h 30 - Tarif : 5€ - Le Cellier, 4, rue de Mars, Reims

SAMEDI 21 AVRIL JEUNE PUBLIC : FOLIE DOUCE #1

MERCREDI 18 AVRIL ATELIER CERF-VOLANT

Venez construire votre cerf-volant et l’emmener côtoyer les plus grands à l’occasion de la sortie famille au festival du cerf-volant du 21 avril. A partir de 6 ans. A 15 h - Tarif : 5€ - L'ESCAL, Witry-lès-Reims

Quoi de mieux qu’une après-midi en famille à la Cartonnerie pour fêter l’arrivée des beaux jours ? Au programme de cette folle journée : des ateliers pour petits et grands, du chocolat, des bijoux, de la musique, et de la bonne humeur ! De 14 h à 18 h - Gratuit sur réservation - La Cartonnerie, Reims

L'Hebdo du Vendredi Reims 528  

Édition du 13 au 19 avril 2018

L'Hebdo du Vendredi Reims 528  

Édition du 13 au 19 avril 2018