Page 1

ARGAUR

JOAILLIER - DIAMANTAIRE

du A U Q U OT I D I E N S U R w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m ÉDITION

REIMS n°515 du 12 au 18 janvier 2018

Rachat d’or 18 carats

Actuellement nous achetons vos déchets d’or, à 22€ le gramme net. 36, RUE COLBERT - REIMS - 03 26 40 67 17 - WWW.ARGAUR.FR

Gobee.bike, récit d'un échec

CIRQUE

ÉDUCATIF

Rencontre avec son fondateur Hugues Hotier p. 4

ESPACE

Interview de l'astronaute Jean-François Clervoy p. 6 ROBOTIQUE

VitiBot quitte Châlons pour Reims p. 8 THÉÂTRE

Le collectif de la Comédie présente Les Bacchantes p. 14 Deux mois et puis s'en va. Le vandalisme et les incivilités ont eu raison des vélos verts en libre-service et sans borne de Gobee.bike. La société a annoncé officiellement son retrait, mardi. p.3

Cette semaine, le dossier notaires

p. 10 et 11


2

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Humeurs ÉDITO

Le désert de Gobee.bike

La belle histoire entre la ville de Reims et les vélos verts de Gobee.bike n’aura duré que deux mois. Le service de location de deux-roues accessibles n’importe où, sans borne d’attache, a informé ses utilisateurs qu’il pliait bagages à travers un communiqué de presse un brin désespéré. Et désespérant. « Nous avons dû affronter la triste réalité que notre vision de la mobilité n’était pas partagée par une minorité déterminée à nuire, et nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier ni le coût moral des réparations. » En effet, 380 vélos sur les 400 mis en circulation auraient fait l’objet de dégradations diverses et variées, les vandales ne manquant pas d’imagination pour torturer ces pauvres vélos verts fluo. Les Rémois seraient-ils donc moins bien élevés que les autres ? Pas si sûr puisque la startup basée à HongKong et financée par des entreprises russe et chinoise a également quitté Bruxelles et Lille, pour des raisons similaires. À Paris, Gobee.bike est toujours présente et côtoie même deux autres opérateurs de free-floating (location sans borne), en plus du Vélib’. La municipalité veut réguler et encadrer ces déploiements et réfléchit à l'installation d'aires de stationnement. En Asie, d’où sont originaires la plupart de ces entreprises, le système semble fonctionner, même si des cimetières peuplés de milliers de deux-roues fleurissent dans plusieurs villes chinoises. Le président Emmanuel Macron pourrait demander à son nouveau grand ami, le président chinois Xi Jinping, la recette de ce succès.

Simon Ksiazenicki

Retrouvez-nous au quotidien sur

www.lhebdoduvendredi.com L’hebdo du vendredi

édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

Tél. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Edition Reims : Julien Debant, chef des éditions (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Edition Châlons : Sonia Legendre (sonia.legendre@lhebdoduvendredi.com) Edition Epernay : Simon Ksiazenicki (simon.ksia@lhebdoduvendredi.com) Service commercial : Emilie Fressancourt (emilie.fressancourt@lhebdoduvendredi.com) Fanny Chrapkiewicz (fanny@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Alexandre Percheron (distribution@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin - Imprimé par l’imprimerie de L’Union

572 293 Marnais

Comme chaque année, entre Noël et le jour de l'An, l'Insee dévoile les nouveaux chiffres de la population française. La France compte 66 190 280 habitants, soit 283 294 de plus par rapport aux données publiées en 2017. Au niveau du Grand Est, la population s'établit à 5 559 051 d'individus. Un chiffre en très légère augmentation (+0,1 %). Le département de la Marne tire son épingle du jeu avec 572 293 habitants, soit 1 476 de plus qu'en 2017 et 6 986 de mieux qu'il y a cinq ans. Une croissance portée notamment par Reims, 12e ville la plus peuplée de France, qui voit sa population atteindre 184 076 âmes (+ 1 034 en une année, soit +0,5 %), contre 179 992 il y a cinq ans. Le nombre d'habitants à Châlons et Épernay reste stable, avec respectivement 45 268 et 23 169 résidents.

Une startup œnotouristique champenoise touche le jackpot

La startup champenoise Winalist, une plateforme internet qui propose des réservations d’activités œnotouristiques dans toute la France, a reçu une bourse de 16 000 € de la part de La French Tech, marque collective lancée par l’État afin de valoriser les startups françaises. Basée à Aÿ et fondée en mai 2017 par Nicolas Manfredini, originaire de Mareuil-sur-Aÿ, Winalist poursuit sa croissance, elle qui recense plusieurs centaines d’entreprises à travers un design et un fonctionnement qui rappellent fortement Airbnb, la célèbre plateforme de réservation de logements.

Carton plein pour les Bodin's !

Attendus au Capitole du 18 au 21 janvier prochain, Les Bodin's joueront leur spectacle à guichets fermés pendant quatre soirs. Ils affichaient aussi « complet » en 2017 et 2016. La recette du succès ? Un duo du terroir atypique et hilarant, un dispositif scénique grandiose et quelques invités surprise sur scène... Bonne nouvelle : ils sont d'ores et déjà programmés à Châlons en 2019, du 17 au 20 janvier. Infos et billetterie sur www.lecapitole-en-champagne.fr

Alb nommé aux Victoires de la Musique

Le Rémois Clément Daquin, alias Alb, aura les honneurs de la prestigieuse cérémonie. Il est en effet nommé dans la catégorie « Album de musiques électroniques », comme The Shoes il y a deux ans. Lors de cette édition 2018 des Victoires, il sera accompagné par une autre artiste régionale. L'Ardennaise Fishbach, lauréate du prix du Printemps de Bourges en 2016, concourra dans la catégorie « Révélation scène », ce qui était aussi le cas pour Clément Daquin en 2015.


3

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

À la une

Transport

Gobee.bike arrête les frais Au point mort depuis plusieurs semaines, en raison du vandalisme subi par ses deux-roues, le service de location de vélo de Gobee.bike ne reprendra pas. La société a décidé de stopper, comme à Lille et Bruxelles, son expérience à Reims. Chronique d'un fiasco.

Un lancement en grande pompe

C'était il y a seulement deux mois. Le 6 novembre dernier, les responsables de Gobee.bike sont au pied de l'hôtel de ville, afin de présenter leurs vélos verts disponibles à la location, en libre-service et sans borne. A la différence du Vélib' à Paris ou du Vélo'v à Lyon, l'absence de station est la spécificité du modèle conçu par la startup hongkongaise créée par un Français, Raphaël Cohen. Une aubaine pour la collectivité car l'installation de Gobee.bike ne nécessite donc aucun investissement public. La présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin, évoque alors un partenariat « gagnant-gagnant » et « dont on avait besoin pour aller plus loin ». Les sourires sont évidemment de rigueur. Pour l'occasion et la photo, l'élue monte même en selle, ainsi qu'Arnaud Robinet. Gobee.bike Reims est lancé. 400 deux-roues sont déployés sur l'ensemble du territoire rémois. De plus, la société annonce qu'une équipe de 10 personnes est chargée de veiller sur cette flotte et que des accords sont en cours avec des associations pour l'entretien des vélos. Plutôt avare en matière de commentaire, Gobee-bike ne souhaite pas donner de chiffres sur l'utilisation de son service. La société assure cependant que les débuts sont un succès. Sur Facebook, elle remercie simplement ses 150 000 utilisateurs français. Dans les rues de Reims, les vélos verts flashy ne passent pas inaperçus. Dès les premiers jours, les engins sont plébiscités sur les réseaux sociaux. Ce service au prix attractif (50 centimes les 30 minutes) est loué par les usagers, tandis que des plaisantins s'amusent à immortaliser les deux-roues dans des situations ubuesques. Si, dans un premier temps, ces images prêtent à sourire, cet humour potache se transforme rapidement en une sorte de concours de mauvais goût. Et c'est ainsi qu'on retrouve rapidement

Des débuts encourageants

Le 6 novembre dernier, Gobee.bike inaugurait son service à Reims, qui n'aura finalement tenu que deux mois. © l'Hebdo du Vendredi

les vélos de Gobee.bike au mieux à vendre sur le Leboncoin ou sur les toits des Abribus et au pire plongés dans le canal ou même incendiés.

A peine un mois après le lancement, les deuxroues de Gobee.bike se font de plus en plus rares dans la ville, sans que la société ne prenne la peine d'expliquer pourquoi. C'est seulement fin décembre qu'on apprend que la quasi-totalité de la flotte est en fait hors-service ! En quelques semaines, 380 des 400 vélos déployés sur Reims auraient été ainsi détériorés ! Gobee.bike est en fait confronté à trois fléaux dus notamment aux absences de bornes de stationnement. Aux dégradations viennent en effet s'ajouter les vols et la privatisation des engins par certains de ses usagers au sein de leur domicile, posant des questions sur la viabilité de leur modèle économique. Le constat est similaire à Lille et Bruxelles. La société ne commente pas les faits. Dans la métropole des Hauts-de-France, elle promet cependant un retour prochain à la normale. Il n'en sera rien.

Des vélos portés disparus

Gobee.bike annonce son départ

C'est finalement dans un courriel adressé à ses

clients que Gobee.bike annonce le retrait de ses bicyclettes vertes à Reims et donc aussi à Lille et Bruxelles. « Ces dernières semaines, le vandalisme et les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter. », indique la société qui avait pourtant réalisé une levée de fonds de 9 millions de dollars en août 2017, via notamment des financements russes (Grishin Robotics) et chinois (Alibaba). « Nous étions tout à fait conscients que nous devrions faire face à du vandalisme. Nous étions prêts à prendre ce risque et investir nos ressources aussi bien financières qu'humaines (...) Seulement, quelques jours après avoir déposé dans les rues les nouveaux vélos réparés, ils ont été à nouveau massivement et fortement endommagés. Nous avons dû affronter la réalité. (...) Nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations. » Malgré ses déboires, Gobee.bike entend poursuivre son activité dans les autres villes où elle est implantée, à Paris, Lyon, Turin, Florence et Rome.

Quid de l'avenir du vélo-partage à Reims

Suite au retrait officiel de Gobee.bike de la cité champenoise, Catherine Vautrin et Arnaud Robinet, prévenus par un simple mail,

ont fait part de leur déception via un communiqué. « Nous ne pouvons que regretter le départ de ce service qui n’avait rien coûté à la collectivité et rendait de grands services aux Rémois qui avaient répondu en nombre dès le lancement », déclare la présidente du Grand Reims. De son côté, Arnaud Robinet déplore « que l’action malveillante de quelques individus pénalise l’ensemble des concitoyens » et assure « que nous nous assurerons que les utilisateurs rémois soient remboursés de leurs cautions et crédits comme Gobee.bike s’y est engagé ». Ce fiasco acté, la collectivité indique que ce n'est pour autant pas la fin du vélo-partage à Reims. Les deux élus promettent : « Nous réfléchissons dès maintenant à une nouvelle solution, pérenne et attractive pour les utilisateurs. » Cela signifie-t-il l'arrivée d'une nouvelle société proposant un service similaire à celui de Gobee.bike mais avec des bornes de stationnement ? Pour connaître la réponse, il faudra sans doute s'armer de patience.

Julien Debant


4

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Cirque éducatif

« Les gens du cirque possèdent de grandes qualités humaines » Depuis 1982, le cirque éducatif prend ses quartiers à Reims pour un mois de spectacle mêlant clowns, acrobates et ménagerie. Hugues Hotier, son fondateur et Monsieur Loyal, évoquent cette aventure extraordinaire qui émerveille petits et grands depuis plus de 35 ans. Comment est né le cirque éducatif ? A l'origine, en 1975, il s'agissait de sauvegarder le cirque en dur de Douai qui était alors menacé de démolition. Avec mon épouse, nous avons donc mis sur pied un spectacle de cirque qui a attiré 9 000 spectateurs. C'était inespéré et ça ne devait être qu'une fois. L'idée de créer un cirque éducatif est venue en fait peu après. Après les tous premiers spectacles donnés en 1976, des enseignants sont venus me voir pour me dire qu'il serait bien de monter un projet autour du cirque à destination des enfants en classe. Le cirque éducatif était lancé. Comment a-t-il atterri à Reims ? Pour pérenniser le projet, il fallait augmenter le nombre de représentations. Sachant qu'il y

Hugues Hotier a choisi Charlie-Chaplin comme fil rouge de cette 37e édition. © l'Hebdo du Vendredi

avait aussi à Reims un cirque en dur, j'ai alors écrit au maire de l'époque (Jean Taittinger) afin de lui proposer le spectacle. Il ne m'a jamais répondu. C'est finalement en 1980, sous la mandature suivante, qu'une adjointe de Claude Lamblin, Claudie Reb, a retrouvé ma lettre et m'a approché. En 1981, un protocole était signé avec la ville de Reims et dès l'année suivante le spectacle s'est installé. Qu'est-ce qui vous anime depuis plus de 40 ans ? La passion tout d'abord du spectacle avec cette envie de se confronter au public. Il faut être un peu gonflé tout de même. Cette passion, c'est aussi celle partagée avec les gens, tant dans le Nord, à Sin-le-Noble, qu'à Reims. Au fil des années, il s'est créé une relation de confiance et d'empathie avec le public. Ce matin même, alors que j'allais chercher du pain, quelqu'un que je ne connaissais pas du tout m'a arrêté dans la rue juste pour me serrer la main et me remercier. Cette confiance, qui est quelque chose de très important à mes yeux, anime aussi mes relations avec les artistes auxquels je demande parfois d'adapter leur numéro pour ne pas heurter le public, dont la majorité est composée d'enfants (20 000 sur les plus de 30 000 spectateurs à Reims). C'est une question de confiance avec les enseignants et les parents. Et puis, ce n'est pas trop difficile, car les gens du cirque possèdent de grandes qualités humaines. Et quelle est votre recette pour durer ? Le défi permanent de se renouveler et le plaisir de retrouver les artistes et le public. Pour moi, il y a deux sortes de cirque : le classique et le contemporain. Dans ce dernier, le côté intellectuel est plus important et l'émotion est au second plan par rapport au message. Le classique, comme le cirque éducatif, a le défaut contraire. Il juxtapose des numéros avec pour fondement la prouesse artistique. Pour se renouveler, sans dénaturer le spectacle, je choisis chaque année un thème. Cette année, nous rendons donc hommage à Charlie-Chaplin. Plusieurs numéros illustreront directement ou à travers de brefs clins d’œil cet immense artiste et son œuvre.

Pourquoi avoir choisi Charlie-Chaplin ? Parce que c'est un personnage de cirque ! Il a d'ailleurs fait un film sur ce thème, Circus, dans lequel il y a une scène extraordinaire où il s'enferme, sans le faire exprès, dans la cage aux lions. Vous êtes à Reims aujourd'hui, puis vous serez à Sin-le-Noble. Pourquoi ne présentez-vous pas votre spectacle dans une autre ville ? Dans les années 90, nous avons tenté de poser nos valises à Calais. Il y a eu une tempête et nous n'avons pas pu faire rentrer le public sous le chapiteau. Ça nous a guéris. D'ailleurs, un ami aurait bien aimé aussi nous faire venir à Casablanca, mais nous n'avons pas osé à cause du risque financier. Nous sommes une association et nous devons faire attention. Hormis les artistes, toutes les personnes travaillant sur ce spectacle sont des bénévoles, y compris ma femme, qui s'occupe du côté administratif, et moi-même. Pour monter ce spectacle, il faut des partenaires solides, ce que les villes de Reims et de Sin-le-Noble sont aujourd'hui.

Propos recueillis par Julien Debant

Les formidables Rossyann (France), lauréats du festival de Monte-Carlo, sont des fidèles du cirque éducatif. © Cirque éducatif

Dix représentations tout public

La 37e édition du cirque éducatif, dédiée à Charlie Chaplin, se tient du 12 au 28 janvier, au Cirque de Reims (95, boulevard du Général-Leclerc). Douze numéros y sont présentés, avec en ouverture Alan Di Lello qui interpréte Charlot, accompagné de toute la troupe, dans une évocation de la scène du restaurant du film Les Temps Modernes et sa chanson Charabia. En plus des nombreuses représentations scolaires, dix séances sont tout public : sam 13 (15 h), dim 14 (14 h et 16 h 30), sam 20 (15 h), dim 21 (16 h 30), mer 24 (16 h 30), sam 27 janvier (15 h) et dim 28 (14 h et 16 h 30). Les prix des billets sont de 6 ou 8 € pour un enfant et de 12 ou 17 € pour un adulte. Les réservations se font auprès de l'association Reims en Fêtes par courrier (95, boulevard du Général-Leclerc) ou au guichet du cirque les mardis, jeudis et vendredis de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 17 h, et les mercredis de 9 h à 11 h 30 et de 13 h 30 à 18 h 30, et une heure avant chaque représentation. Renseignements : 03 26 82 45 66 ou www.reims-fetes.com


5

Du 12 au 18 janvier 2018 >> w ww.lh ebdo duven dred i. c om

Société

Communication

Campagne Je suis Rémois : le bouchon en tête des votes

EN BREF Tramway : une nouvelle station à Bezannes Depuis le 26 décembre, le réseau de tramway de Reims compte une nouvelle station. Baptisée « Polyclinique Reims Bezannes », elle se situe entre les stations « Léon Blum » et « Gare Champagne TGV » et est desservie par le tram B. Plus d'infos sur www.citura.fr

La piscine Château d'eau reste fermée La piscine Château d’Eau demeure fermée au public et, au moins jusqu’au dimanche 14 janvier, suite à un problème technique.

« Pourquoi Chercher Plus Loin » que Reims ?

Les Rémois ont jusqu'à la fin du mois pour voter pour leur symbole préféré. © Ville de Reims

e biscuit rose, la Victoire ailée de la fontaine Subé, le maillot de foot de Raymond Kopa, le bouchon de champagne, le Luchrone ou l’Ange au sourire ont été choisis pour représenter l’identité rémoise dans le cadre d’une campagne de communication originale lancée par la ville de Reims. Ces symboles affichés dans l’espace public, sous des formes diverses, ont d’abord suscité la curiosité avant d’être adoptés. En effet, depuis le mois de décembre, les habitants de la cité des sacres sont invités à voter en ligne pour leur symbole préféré sur reims.fr. Pour l'instant, le bouchon de champagne arrive en tête devant l’Ange au sourire. D’ici la clôture des votes, fin janvier, les visuels numérotés se collectionnent sous forme de cartes postales ou d’autocollants, avant de futures déclinaisons promises par la municipalité.

L

J.Dt

Initialement programmée au mois de décembre sur France 3 Grand Est, l'émission « Pourquoi Chercher Plus Loin » consacrée à la ville de Reims sera finalement diffusée ce dimanche 14 janvier à partir de 12 h 55. L'occasion pendant 26 minutes de redécouvrir la cité des sacres, de son centre historique et commercial en compagnie des Sacrées Blogueuses, jusqu'à ses caves de champagne, mais en vélo !

André Dhôtel l'Ardennais Près de trente ans après sa mort, l’auteur du Pays où l’on n’arrive jamais, continue à être tenu en haute estime, aussi bien par des écrivains contemporains que par des lecteurs fidèles réunis dans l’association de ses amis, « La Route inconnue ». Son secrétaire rappellera, vendredi 12 janvier lors d'une conférence donnée à la Maison de la vie associative (à 18 h, entrée libre), quels liens ont uni André Dhôtel à la ville de Reims et parlera de la présence persistante de

l’œuvre du romancier ardennais dans le paysage littéraire français.

Réunion ouverte autour de l'homosexualité Samedi 13 janvier à 16 h 30 à la Maison de la vie associative (112, rue du Barbâtre à Reims), l'association Contact invite à une nouvelle rencontre dont le but est de faciliter le dialogue entre les parents, les gays, lesbiennes, leurs familles et amis. Entrée libre. Plus d'infos : www.asso-contact.org/51 et sur Facebook.

Un « Mercredi avenir » sur les métiers du numérique L'ONISEP organise, en partenariat avec le CRIJ, RJR, la MGEL et le Canopé de Reims (ex CRDP), son prochain « Mercredi avenir » sur les métiers du numérique, mercredi 17 janvier, de 16 h à 18 h, à l'atelier Canopé 51, 17, boulevard de la Paix à Reims. Ce forum permettra les rencontres entre jeunes et professionnels de ce secteur. Entrée libre. Renseignements au 03 26 40 32 63 ou sur www.onisep.fr/Reims

Catherine Vautrin au plus près de l'ANRU A l’invitation d’Olivier Klein, président de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), Catherine Vautrin participera dès ce mois de janvier à un groupe de travail restreint. Composé d’une vingtaine d'élus, membres du conseil d'administration de l'Agence ou particulièrement impliqués sur les enjeux du NPRU, ce groupe de travail se réunira régulièrement pour échanger sur leur perception du déploiement de l’action de l’ANRU.


6

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Interview - Jean-François Clervoy

Vers l'infini et au-delà des étoiles

rition du vivant, c'est-à-dire notre raison d'être, est en partie dans l’espace.

Ingénieur et astronaute à l'Agence spatiale européenne, Jean-François Clervoy a donné une conférence à des étudiants, à l’université de Reims. L'homme qui est allé trois fois dans l'espace s’est attaché à mettre des mots simples sur des concepts parfois complexes.

Pourquoi êtes-vous venu donner cette conférence à Reims ? Je pense que notre rôle d’astronaute, en dehors de nos missions, est d'être un ambassadeur. Nous sommes financés par des fonds publics, c'est donc notre devoir de rendre compte de ce qu’on a vécu dans l'espace. L’attente du public c’est : « Racontez-nous votre expérience » et « Comment peut-on réaliser quelque chose d’aussi difficile ? ». On aime rencontrer de jeunes élèves mais aussi des étudiants, comme ici des doctorants, car eux ont déjà choisi des études difficiles. En rajoutant notre expérience à la leur, on leur permet de développer leur réflexion sur un futur plus lointain que leur thèse. On a besoin de personnes qui élèvent le savoir par des études très poussées. Si on restait tous au niveau du bac, on régresserait parce qu'on ne ferait pas progresser la société.

En 1999, avant de prendre part à la 27e mission de la navette spatiale Discovery. © NASA

Pourquoi est-ce important de poursuivre la recherche spatiale ? La recherche spatiale est une des disciplines où l'on sait qu’il y a encore beaucoup de choses à trouver, beaucoup de domaines à explorer. Elle répond à quelques questions philosophiques fondamentales pour l’espèce humaine : D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Comment la vie est-elle apparue sur Terre ? La réponse à l’appa-

La récente aventure de Thomas Pesquet a passionné le public. Comment expliquez-vous cet intérêt pour l'espace ? Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y avait pas eu de Français dans l'espace. Avec Thomas Pesquet, c'était une nouveauté, un peu comme s'il était le premier. En plus, les réseaux sociaux ont permis de faciliter la communication. Au lieu d’aspirer les gens vers le haut avec des choses compliquées, on a fait descendre les informations vers le public avec des choses simples et des images. Et puis il y a aussi toute une série de films sortis récemment, comme « Gravity », « Interstellar » ou « Seul sur mars » qui ont permis de réenchanter l'espace et faire s’interroger le spectateur. Quel message voulez-vous faire passer à ceux pour qui l'espace paraît inaccessible ? L’astronautique, l'astronomie et l'espace sont des domaines qui ont besoin de toutes les spécialités.

EN BREF Appel à projets associatifs avec « Cité solidaire » La fondation Vinci offre une dotation de 100 000 € pour accompagner les associations dans des actions nouvelles ou existantes. Un appel à projets est lancé, trois secteurs de la ville ont été choisis : Croix-Rouge, Europe et Walbaum. Ce sont des sommes allouées pour de l'investissement et non pas du fonctionnement. Les structures intéressées ont jusqu'à fin janvier pour faire des propositions. Infos : www.fondation-vinci.com

Contrat de ville : plus que 3 jours pour l'appel à projet Les porteurs de projets pouvant bénéficier aux habitants des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) et répondant aux orientations du contrat de ville de la communauté urbaine du Grand Reims sont invités à prendre contact avec les référents du Grand Reims ou avec les délégués du Préfet, puis à déposer un dossier de demande de subvention sur http//addel.cget.gouv.fr. Si, comme pour 2017, le Grand Reims et l’Etat accompagnent des actions concernant six axes stratégiques issus d’un diagnostic participatif et respectant la Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, des attentes fortes sont énoncées pour l’année 2018. Citons ces thématiques majeures pour les 7 QPV situés à Reims : l’accompagnement au service public de l’emploi, la lutte contre les violences faites aux femmes, les déchets et le cadre de vie, la préfiguration de l’arrivée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019TM, et la lutte contre les discriminations. Attention, les dossiers de demande de subvention doivent être déposés avant le 15 janvier 2018.

Jean-François Clervoy est allé à trois reprises dans l'espace : en 1994, 1997 et 1999. © NASA

On n’a pas besoin que de matheux ou de scientifiques capables de résoudre des équations complexes. On a aussi besoin de juristes, de commerciaux, de secrétaires, de gestionnaires de programme qui ont envie de travailler dur. On a besoin de tous les métiers.

Propos recueillis par Simon Ksiazenicki

Nouvelle organisation de la collecte des déchets dans le Grand Reims L’intégration des communes d’Anthenay, Cuisles, Jonquery et Olizy-Violaine dans la régie de collecte du pôle déchet ouest a nécessité une nouvelle organisation des circuits de collecte. Si la fréquence des collectes et les consignes de tri ne sont pas modifiés, le jour de ramassage a évolué pour de nombreuses communes des territoires Fismes Ardre et Vesle, Champagne Vesle et Ardre et Chatillonnais. Il en va de même pour la commune nouvelle de Gernicourt qui a intégré la régie de collecte du pôle déchet est (renseignements au 03 26 05 40 78). Toutes les informations sur place, en mairie, via le calendrier de collecte et sur grandreims.fr. Informations complémentaires au numéro vert 0 800 500 373.

Envie de devenir un serial lecteur ? En préambule à la Nuit de la lecture, programmée le samedi 20 janvier à 23 h à la médiathèque Jean Falala, les bibliothèques de Reims font appel aux « Serial lecteurs ». Les passionnés de romans policiers, historiques, fantastiques ou sentimentaux sont ainsi invités à venir partager leurs goûts et leurs habitudes de lecture en participant à l'installation Serial lecteur. Pour participer, remplir la fiche de Serial lecteur disponible dans toutes les bibliothèques ou en téléchargement ici, et la restituer aux bibliothécaires. Cette fiche et les livres préférés qui y sont associés seront présentés pendant l'événement où le public sera invité à déambuler dans la médiathèque Falala au gré de ses envies pour assister à des spectacles, participer à des ateliers ou jouer.


7

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Trois Fontaines

Tourisme

Une Papothèque pour renouer les liens de proximité

Le nouveau Petit Futé Champagne-Ardenne est arrivé

l y a tout juste un an, Reims Habitat ouvrait sa Papothèque au pied d'un de ses immeubles dans le quartier Trois Fontaines. Le but ? Créer du lien social. « On s'est rendu compte qu'il y avait dans ce quartier un besoin d'intégration de la population dû à son renouvellement, explique Marie-Christine Chatel de Reims Habitat. On a donc créé avec la Papothèque un lieu à même de rapprocher les habitants des ressources et services dispoLa Papothèque est un lieu qui favorise les rencontres nibles dans le quartier. » Dans ce entre les habitants et les acteurs du quartier Trois cadre, le bailleur social, en parteFontaines. © Reims Habitat nariat avec l'Etat, le Grand Reims et la Maison de quartier Les Sources-Trois Fontaines, a donc mis à disposition un petit appartement en rezde-chaussée. Tous les jours, des acteurs sociaux, culturels ou éducatifs viennent s'y installer afin de rencontrer la population dans un cadre moins institutionnel, « afin de créer un lien de confiance et plus naturel ». Si certains passent la porte de la Papothèque pour se renseigner sur les activités proposées à proximité de chez eux, d'autres y viennent simplement pour y passer un moment en toute convivialité. « Certains se sentent comme chez eux et y entraînent facilement leurs voisins pour y boire un café, assure Marie-Christine Chatel qui ajoute, en une année, on a réussi avec nos partenaires à créer une véritable dynamique autour du lieu qui est aujourd'hui connu et reconnu par les habitants. »

I

4 La Papothèque, 3, rue Auguste-Walbaum à Reims.

Julien Debant

'est dans le charmant petit village de Sacy, à quelques minutes au sud de Reims, que le nouveau Petit Futé dédié à la Champagne-Ardenne a été officiellement présenté. Pour l'occasion, l'ensemble de l'équipe éditrice de l'ouvrage avait pris ses quartiers dans le château de la commune, rénové en un très bel hôtel-restaurant depuis juillet dernier. Ce guide recense tous les lieux touristiques de la région de la pointe de Givet, dans les Ardennes, à la ville de Langres, dans le sud de la Haute-Marne. Aux sites incontournables, tels que le château de Sedan, la cathédrale de Reims ou encore l'avenue de Champagne à Épernay, viennent s'ajouter de très nombreuses informations sur les rendezvous culturels (festivals...), les bonnes adresses gourmandes (restaurants et hôtels), ainsi que d'innombrables anecdotes et focus sur des sujets parfois méconnus. Les coups de cœur des rédacteurs sont affublés du symbole du Petit Futé, tandis que l'ensemble des communes, sites et adresses remarquables sont notés via des étoiles (de 1 à 4). Et avec ces 432 pages, cette nouvelle édition du Petit Futé est particulièrement riche et pratique, d'autant plus que sa version numérique est offerte en prime. On regrettera simplement les quelques illustrations datées, à l'image de la toute première publiée en page 5. Il s'agit d'une belle photo de la cathédrale de Reims, sans échafaudage, mais avec son parvis datant d'avant 2007, à une époque où les voitures circulaient encore autour de Notre-Dame ! Un détail parmi d'autres, que les touristes, à qui ce Petit Futé est d'abord destiné, ne remarqueront sans doute pas, mais qui fera sûrement tiquer plus d'un Rémois.

C

4 Le Petit Futé Champagne-Ardenne 2018, 432 pages. 9,95 € (version numérique offerte).

Infos : www.petitfute.com

J.D


8

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Nouvelles technologies

La vigne sera-t-elle plus verte à Reims pour VitiBot ?

Implantée à Châlons depuis novembre 2016 et spécialisée dans la robotique agricole, la société VitiBot rejoindra Reims et la zone industrielle Farman en février. Un choix qui s'accompagnera du remboursement des aides déjà obtenues sur le bassin châlonnais grâce au CRSD.

l y a d'abord eu Hector, un chenillard thermique automatisé, testé et approuvé par plusieurs vignerons. Puis Bakus, un tracteur enjambeur 100 % électrique et autonome, capable d'évoluer dans les vignes étroites. Conçus par VitiBot, ces deux prototypes ont une double vocation : faciliter le quotidien des viticulteurs et optimiser le traitement des vignes grâce à des programmes et des capteurs spécifiques. Depuis plus d'un an, la société était installée dans une maison particulière à Châlons, aménagée pour accueillir son équipe d'ingénieurs et leurs expérimentations. Et grâce au Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) mis en place sur le bassin châlonnais, elle a touché des aides publiques prévues pour accompagner les entreprises et leurs projets. Soit environ 40 000 euros au total, en contrepartie des

I

La start-up VitiBot et ses prototypes s'envoleront bientôt pour Reims. © VitiBot

s'implanter à Reims et l'indique d'ores et investissements et des créations d'emploi engendrés. « Nous sommes actuellement déjà sur son site internet. «  Nous nous treize personnes et nous serons une ving- installerons dans la zone de Farman taine d'ici mars, chifcourant février. On disposera d'un espace fre Dominique Bache, 40 000 euros d'aides d'environ 3 000 m 2 , co-gérant de la startpubliques à rembourser contre 300 auup avec son fils, Céjourd'hui. » Quant dric. Nos travaux sur Bakus se termineront dans quelques aux subventions perçues jusqu'ici, l'entremois, puis nous essaierons de le commer- preneur reste prudent. « Nous verrons si ce déménagement les remet en cause.  » En cialiser. » Seul bémol, la place a vite manqué dans les réalité, elles devront être intégralement locaux initiaux. VitiBot a donc choisi de remboursées. «  Et les gérants en ont été

clairement informés, précise Jean-François Hesry, qui dirige la mission CRSD à Châlons Agglo. Ils ont signé une convention qui les lie à l'Etat et qui comprend plusieurs engagements. Notamment celui de rester sur le territoire châlonnais à minima trois ans après la période de créations d'emploi. Le cas échéant, un remboursement des sommes versées est demandé. Nous ne contestons pas leur choix, même si c'est dommage. Nous avons réalisé un travail d'accompagnement important et leur avons proposé plusieurs solutions d'implantation. Mais on ne peut pas retenir les entreprises contre leur gré. » Puis de répondre à ceux qui dénoncent les effets d'aubaine que peut encourager le CRSD : « L'objectif de ce dispositif, à l'heure où la situation économique est ce qu'elle est, c'est de rendre le territoire plus attractif. Les entreprises doivent profiter de ce système pour s'installer, développer de nouveaux projets et créer de l'activité. Nous sommes là pour les accompagner, en mobilisant des fonds supplémentaires. Et nous bénéficions aussi de leurs implantations. » A condition qu'elles restent assez longtemps sur le bassin local, comme prévu par le CRSD.

Sonia Legendre


9

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Bioéconomie

Mineurs étrangers

Un coup de pouce de l’Etat de 400 000 euros

Un an après la mort de Denko, les militants dressent le bilan

'est un projet sur lequel les territoires d’Épernay, de Reims et de Châlons travaillent main dans la main depuis plusieurs mois déjà. Baptisé InnoBioECO2, un nouveau consortium rassemble les acteurs champenois, privés comme publics, impliqués dans l'agriculture, la bioéconomie, la recherche et l'innovation. On citera notamment les collectivités locales, l'association TerraSolis, l'Urca, Neoma Business School et AgroParis Tech, le pôle IAR ou Parmi les atouts de la Marne en matière de encore la Chambre d'agriculbioéconomie : le site agro-industriel du pôle IAR. ture de la Marne. Nouvelle © Pôle IAR étape franchie : la sélection de ce projet parmi 117 autres et l'obtention, de la part de l'Etat, d'une enveloppe de 400 000 euros de subventions pour peaufiner la feuille de route et les axes de développement d'InnoBioECO2. Un coup de pouce conséquent, qui s'inscrit dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (Ami) « territoires innovants de grande ambition » lancé de mars à septembre 2017 par le gouvernement. Les partenaires prévoient la création d'un Groupement d'intérêt public (GIP) pour mener les études nécessaires et élaborer une stratégie solide. En s'appuyant évidemment sur les chantiers déjà initiés dans la Marne, comme le site TerraLab de Bétheny par exemple, ou le futur forum Planet A de Châlons. Et d'ici six à douze mois, ils répondront à un nouvel appel à projets pour défendre les atouts et le potentiel du bassin marnais. Avec l'espoir, à plus long terme, d'en faire une référence européenne en matière de bioéconomie et d'agriculture du futur.

C

Sonia Legendre

uite à une chute de plusieurs mètres de haut, Denko Sissoko est décédé le 6 janvier 2017 à Châlons. Arrivé en France trois mois plus tôt, ce jeune Malien était hébergé au foyer Bellevue. Un an après le drame, citoyens et militants dressent un bilan, notamment sur les conditions d'accueil des mineurs isolés étrangers (désormais appelés mineurs Le 11 janvier 2017, un hommage citoyen s'organisait à non accompagnés), qui avaient été Châlons en mémoire de Denko. © l'Hebdo du Vendredi vivement décriées à l'époque. Dans un communiqué de presse co-signé par le comité Denko Sissoko, le Réseau éducation sans frontière (RESF) de Châlons et l'Association pour la défense des mineurs isolés étrangers (Admie), ils font état de plusieurs évolutions positives en la matière. La mise en place d'activités plus régulières avec le centre socio-culturel de la Rive gauche par exemple, un nouveau partenariat avec le centre médico-psychologique Lewis Carroll pour aider les jeunes à surmonter les traumatismes subis avant et pendant leur périple jusqu'en France, et la création d'un poste supplémentaire au sein dudit foyer. Puis de rappeler que « le personnel reste insuffisant pour l'accompagnement des 73 jeunes du foyer. Il n'y a toujours pas d'éducateur de nuit. » Autre changement notable : le relais désormais effectué avec l'Etat pour ceux qui se voient refuser une prise en charge par l'Aide sociale à l'enfance (ASE) et qui souhaitent déposer un recours ou une demande d'asile. En revanche, l'évaluation de l'âge des jeunes arrivants réalisée par le Conseil départemental est clairement pointée du doigt. « Le Département de la Marne, qui se disait à la pointe des pratiques d'évaluation en 2017, rejette comme majeurs des jeunes évalués mineurs par d'autres départements. Lorsqu'ils quittent les services du département, leurs documents d'identité ne leur sont souvent pas restitués. » Et ce, sans aucune information claire de la part de l'administration. S.L

S


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT

LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

Office Notarial Foch

I S A B E L L E C I R E T- D U M O N T E T M A R J O L A I N E L A M P S O N

APPARTEMENTS  REIMS SAINT REMI, Place Saint Timothée, Appartement au 2ème étage, comprenant entrée, salle de bain avec wc, cuisine, séjour, une chambre. - Classe énergie : en cours Réf : 052/1133 89 000,00 € Négociation incluse  REIMS, Secteur Charles Arnould/Ave de Laon, appartement au

2ème étage d'une surface habitable d'env. 66m2 comprenant entrée, cuisine, séjour, deux chambres, wc, salle de bains, rangement. Cave et parking. - Classe énergie : E Réf : 052/1095 142 900,00 € Honoraires charge vendeur

 REIMS, Hypercentre, Cérés/Forum, dans un immeuble de caractére un appartement en souplex à aménager d'une surface totale de 72,70m2. Belle hauteur sous plafond. - Classe énergie : Vierge Réf : 052/1130 211 400,00 € Honoraires charge vendeur  REIMS, Proche

Centre Ville,un appartement au 1er étage comprenant salon/séjour, cuisine, wc, trois chambres, salle de bain. Cave. - Classe énergie : E Réf : 052/1136 242 800,00 € honoraires charge vendeur

 MANDELIEU LA NAPOULE (Alpes Maritimes), Appartement de

type 2, au 1er Ètage, comprenant un hall d'entrÈe, une salle de sÈjour, une cuisine, une chambre, une salle de bains, des rangements, un balcon. Cave et garage. - Classe énergie : En cours Réf : 052/1129 175 000,00 € honoraires charge vendeur  REIMS POMMERY au dernier étage avec ascenseur privatif, appartement de 199m2 composé de six pièces principales avec terrasse panoramique d'environ 200m2. Vue imprenable sur REIMS et alentours. Classe énergie : C Réf : 052/1126 606 280,00 € honoraires charge vendeur

 REIMS, proche Petit Betheny, un appartement en rez-de-chaussée comprenant entrée, cuisine équipée avec loggia, salon/séjour avec loggia, trois chambres, salle de bain, wc, salle de douche. Garage, cave. - Classe énergie : C Réf : 052/1132 185 000,00 € Honoraires charge vendeur

HONORAIRES NÉGOCIATION  5% H.T jusqu’à 100.000,00€  4,5% H.T entre 100.000,00€ et 200.000,00€  4% H.T entre 200.000,00€ et 300.000,00€  3% H.T au dessus de 300.000,00€ Les tranches sont cumulatives.

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28 www.etude-ciret.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com MAISONS

LOCATIONS

 ROMAIN, Maison de 1985, comprenant au rch : entrée, wc, cuisine,

 RUE DU GENERAL SARRAIL – HYPER CENTRE, En résidence sé-

salon/salle à manger, trois chambres, salle de bain. A l'étage : deux chambres dont une avec salle de douche et wc. Terrasse, jardin. Classe énergie : E Réf : 052/1117 200 860,00 € honoraires charge vendeur  BETHENIVILLE, Maison coup de coeur, très bien entretenue, comprenant au rch couloir, cuisine meublée et équipée, salon/séjour. A l'étage trois chambres, salle de bain et douche. Combles aménagés en chambre et salle de douche. Jardin arboré. - Classe énergie : E Réf : 052/1128 240 000,00 € honoraires charge vendeur

 BEZANNES, Lotissement l'Orée du Parc, une maison individuelle comprenant : Entrée, séjour ouvert sur cuisine meublée, wc.Al'étage : salle de bain et douche, trois chambres, dressing, wc, espace lingerie. - Classe énergie : B Réf : 052/1135 368 000,00 € honoraires charge vendeur

 GUEUX, belle maison traditionnelle, sur sous-sol complet com-

prenant entrée, grand séjour, cuisine meublée, salle de bains avec double vasque, wc, deux chambres. A l'étage quatre chambres, salle de bains. Jardin, terrasse. - Classe énergie : E Réf : 052/1110 449 000,00 € honoraires charge vendeur

 CLEMENCEAU Dans une rue

calme,appartement de type 4 comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée neuve, séjour double, 2 chambre, dressing, salle de douche et wc séparé. Cave et garage en sous-sol. Classe énergie : D Loyer 613€ - Charges 125€ (chauffage inclus) - Honoraires charge locataire  : 748 € dont 204 € pour l’état des lieux

curisée, studio meublé rénové situé au 1er étage avec vue sur parc arboré comprenant : entrée avec coin cuisine équipée, séjour avec placard et balcon, salle de bains et wc. Classe énergie : F Loyer 525 € HC - Charges 25€ Honoraires charge locataire : 269.06€ dont 73.38 € pour l’état des lieux  PROCHE LYCEE ROOSEVELT GARE ET CENTRE Avec un jardin privatif de 294 m², appartement de type 3 situé au 2ème étage offrant entrée, cuisine, séjour avec débarras, 2 chambres dont une avec placard, salle d’eau et wc séparé. Cave. Chauffage gaz individuel. Classe énergie  : vierge Loyer 550€ - Charges 60€ - Honoraires charge locataire : 671 € dont 183 € pour l’état des lieux

 CERNAY LES REIMS Maison de type 4 comprenant : entrée avec placard, cuisine meublée, séjour, buanderie et WC. Au 1er étage : dégagement avec placard, 2 chambres, salle de douche et wc séparé. Au 2ème étage : 1 chambre mansardée, grenier. Cave et 2 places de parking dans la cour commune. Classe énergie : D Loyer 825€ - Honoraires charge locataire : 1133 € dont 309 € pour l’état des lieux  PROCHE CENTRE, En résidence sécurisée avec ascenseur, appartement de type 2 offrant entrée, débarras, séjour, cuisine équipée et meublée, dégagement, une chambre, salle d’eau et WC séparé. Garage en box fermé en sous-sol. Classe énergie : E Loyer 603,41€ - Charges 65€ - Honoraires charge locataire : 561 € dont 153 € pour l’état des lieux

BUREAU ET TERRAIN

 RUE GAMBETTA – BELLES SURFACES, Dans un immeuble

calme, appartement très bien entretenu de type 2 développant 60 m² offrant le charme de l’ancien (parquet ciré, cheminées décoratives) comprenant : entrée, séjour, cuisine, 1 grande chambre, salle de bains, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : D Loyer de 525 € - Charges de 40 € - Honoraires charge locataire : 660 € dont 180 € pour l’état des lieux

 IDEAL ENSEIGNE D'EXPOSITION, Terrain nu de 556 m² très bien situé sur grand axe routier à REIMS. Loyer : 1315 € - Honoraires charge locataire : 1000 €

 IDEAL PROFESSION LIBERALE, Local de 35 m² très bien situé proche commerces et écoles se composant de 2 pièces de 12 m² chacune, une cuisine et un WC. Chauffage collectif. Classe énergie : C Loyer 520€ - Charges 48€ - Honoraires charge locataire : 780 €

OFFICE NOTARIAL DE LA PORTE DE MARS Antoine Bouquemont et Marie-Florence Zampiero Bouquemont

5 bd Desaubeau - 51100 REIMS Immobilier : 03 26 47 55 36 - Standard : 03 26 47 83 36 - Négociation : marie-pierre.mayette.51050@notaires.fr Office Notarial de la Porte de Mars

RETROUVEZ NOS ANNONCES IMMOBILIÈRES SUR : immobilier.notaires.fr

APPARTEMENTS

- explorimmo.com - officedelaportedemars.reims@notaires.fr

MAISONS REIMS ET DISTRICT

MAISONS EXTERIEUR

G SECTEUR SAINTE CLOTHILDE : Maison de ville de 4 pièces principales avec jardinet, offrant : séjour double - cuisine meublée donnant sur le jardin. 2 chambres - salle de douche - bureau mansardé. Cave ensemble très agréable. Classe énergie : C Réf. 3820 Prix : 192.400 euros

G SPÉCIAL INVESTISSEUR : secteur Saint Maurice / rue des Moulins : dans résidence avec ascenseur, appartement de 2 pièces à rénover. Offrant séjour - chambre - cuisine - salle de bains. Cave. Classe énergie : Vierge Réf. 3822 Prix : 100.000 euros

G SECTEUR JARD / CONSERVATOIRE : Dans immeuble ancien, duplex de 3 pièces principales. offrant : séjour double - cuisine meublée - 2 chambres salle de bains/wc. Ensemble très agréable. Classe énergie : E Réf. 3821 Prix : 130.000 euros G SECTEUR CLÉMENCEAU / SAINT MARCEAUX : En étage élevé avec une vue dégagée, appartement de 3 pièces en parfait état. Offrant : séjour avec balcon cuisine meublée - 2 chambres - salle de bains - Dressing Cave et garage. Ensemble très agréable et lumineux. Classe énergie : Vierge Réf.3797 Prix : 151.000 euros

G HYPER CENTRE VILLE : Immeuble ancien, appartement de 5 pièces principales avec le charme de l'ancien (parquet, moulures, cheminée). Offrant : salon- séjour - 3 chambres - salle de bains - cuisine meublée. Parfait état général. Ensemble très agréable. Classe énergie : Vierge Réf.3838 Prix : 302.800 euros G SECTEUR JARD / VENISE :dans résidence sécurisée, vaste appartement de 6 pièces entièrement rénové. Offrant : séjour double - 3 chambres avec placard (possibilité de 4 chambres) - salle de bains - salle de douche - cuisine - arrière cuisine - nombreux rangements . Garage fermé et cave. Ensemble en parfait état. Classe énergie : D Réf.3882 Prix : 329.000 euros

LOCATIONS G RUE DES CRENEAUX : Appartement de type 2 au 2ème étage en parfait état comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée, séjour, chambre, salle de bains, W.C., proche commerces et bus. Environnement calme. Classe énergie : vierge Réf. 750 Loyer : 403,00€ Charges : 50,00€ Dépot de garantie : 403,00€ Frais de bail : 315,00 €

G GUEUX : sur une parcelle arborée de 680 m², jolie maison récente de 8 pièces principales en parfait état. Offrant : séjour double donnant sur le jardin - cuisine meublée - grande véranda - 5 chambres dont une au rez de chaussée - bureau - salle de bains - dressing . Cave. Garage attenant. Ensemble très agréable et lumineux. Classe énergie : F. Réf.3817 Prix : 464.000 euros G JOLIE MAISON ANCIENNE : avec jardin sans vis à vis. Offrant : séjour double avec cheminée - cuisine aménagée - grande véranda à usage de pièce de vie - bureau - 5 chambres dont une avec un dressing privatif - salle de jeux - buanderie - dressing - salle de bains et salle d'eau - Pièce. Cave. Possibilité de garage à proximité. Ensemble très agréable. Classe énergie : C Réf. 3802 Prix : 515.000 euros

G RUE DU JARD : Dans un bel immeuble ancien du centre ville, proche du Conservatoire, quartier calme et recherché appartement F3 au 4e étage comprenant: : entrée, cuisine, salle ‡ manger, 2 chambres , salle de bains. Chauffage individuel gaz Classe énergie : F Réf. 934 Loyer : 468,00€ Charges : 60,00€ Dépot de garantie : 468,00€ Frais de bail : 400,00 €

TERRAINS À BÂTIR

G SECTEUR PASTEUR : Dans résidence avec ascenseur, appartement de 4 pièces principales à rafraichir. Offrant : séjour double - 2 chambres - cuisine meublée - salle de bains . Cave et Garage. Classe énergie : D Réf. 3661 Prix : 124.800 euros

G A PROXIMITÉ DES ÉCOLES : Résidence arborée avec ascenseur, appartement de 5 pièces principales avec garage et cave. Offrant : séjour double donnant sur balcon sans vis à vis - cuisine meublée - 3 chambres - salle de bains et salle de douches. Nombreux rangements. Ensemble très lumineux Classe énergie : Vierge Réf. 3833 Prix : 232.000 euros

G SAINT SOUPLET SUR PY : Au coeur du village, belle parcelle constructible et viabilisée d'une superficie de 1.000 m2. Réf. 3508 Prix : 53.000 euros G SECTEUR RÉSIDENTIEL : Au dernier étage avec ascenseur privatif, exceptionnel appartement de 9 pièces principales d'une superficie de 316 m2 avec une terrasse de 80 m2. Offrant : grande entrée - séjour de 75 m2 donnant sur la terrasse - salon - cuisine meublée avec coin repas - arrière cuisine - 5 chambres buanderie - salle de bain privative et 3 salles de douche. Garage double - 2 caves. Ensemble en parfait état. Classe énergétique D. Réf.3846 Prix : 849.000 euros

G MAISON CONTEMPORAINE : en parfait état général, avec de beaux volumes. Offrant : un séjour double donnant sur un très joli jardin arboré - cuisine meublée - 5 chambres - 2 salles de bains Sous-sol total avec garage. Ensemble très agréable Classe énergie : C Réf. 3830 Prix : 520.000 euros

G SAINT MASMES : Terrain viabilisé d'une superficie de 489 m² dont 200 m² constructible Réf. 3573 Prix : 55.000 euros G SELLES : En retrait de la rue, beau terrain à bâtir de 942 m². Viabilisation à prévoir. Réf. 3701 Prix : 64.500 euros

G BOULEVARD FOCH : Dans un bel immeuble ancien du centre ville, appartement F3 entièrement rénové au 2ème étage comprenant: entrée avec placard, cuisine meublée, séjour/salon, 1 chambre , salle de bains avec baignoire et lavabos, salle d'eau avec cabine de douche et lavabo, W.C. séparé avec laves mains. Chauffage individuel électrique. Cave et Garage. Classe énergie : en cours Réf. 930 Loyer : 525.00 € Charges : 90.00 € Dépot de garantie : 525.00 € Frais de bail : 450,00 €


MAISONS REIMS DISTRICT CENTRE VILLE SECTEUR CATHEDRALE Maison ancienne en très bon état. Surface habitable d'environ 175 m² comprenant au RDC : Entrée par véranda, cuisine équipée, séjour (21m²) et salon (21m²), buanderie. A l'étage : 2 chambres et SDB. Au second : 2 chambres et un bureau. Terrasse. Cave. Chauffage au gaz. Classe Energie : C Honoraire charges vendeur. Prix : 440 000 €

EXCLUSIVITÉ REIMSrue de Cernay (partie haute), maison jumelée d'un seul côté, sur 355 m² de terrain, avec garage, comprenant séjour/salon (25m² env), cuisine, arr cuis et SDD au RDC. A l'étage : 2 chambre. CC au gaz. Fenêtres PVC. Petite cave. Classeénergie : F. Honoraires charge vendeur. Prix : 154 000 €

CENTRE VILLE, accès rapide hyper centre, gare et autoroute, particulier ancien, façade pierre de taille, d'env 280 m² habitables comprenant double séjour 40 m², salon 20 m², cuisine équipée 18 m². 6 chambres dont deux avec douche, deux SDB (baig et douche). Cave. Cour fleurie. Ensemble avec charme et cachet. Deux garages (en location). Classe énergie : D. Honoraire charge vendeur. Prix : 735 000 €

EXCLUSIVITÉ PAIX MOISSONSparticulier en pierres de taille, en très bon état général, avec cachet. Beau séjour de 56 m² avec cheminée, donnant sur extérieur clos de murs sans vis-à-vis. Cuisine équipée récente. 5 chambres, 2 SDB. Grenier isolé. Garage + pièce atelier/lingerie.Véranda/salle de jeux indépendante. Sous/sol total avec cave voûtée. Parking. Ensemble agréable, parfaitement entretenu. Classe énergie : C. Honoraires charge vendeur. Prix : 820 000 €

EXCLUSIVITÉ VAL DE MURIGNY maison bien entretenue, jumelée d'un seul côté, 5 pièces comprenant au rdc, hall d'entrée spacieux, cuisine équipée, séjour/salon donnant sur terrasse et jardin clos. A l'étage : 3 chambres et SDD. Fenêtres PVC volets électriques. CC au gaz. Garage attenant. Classe énergie : C. Honoraire charge acquéreur. Prix : 235 000 €

EXCLUSIVITÉ CERNAY LES REIMS - maison datant des années 70, de 5 pp sur deux niveaux comprenant au RDC (surélevé par sous/sol total avec partie garage), séjour/salon, cuisine et wc. A l'étage : 3 chambres et SDD. Fenêtres PVC. Jardin clos avec second garage, indépendant. Bon entretien général, quelques travaux à prévoir. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 195 000 €

MAISONS CAMPAGNE

VIGNOBLE - Maison ancienne, sur 1333 m² de clos et arboré - Surface habitable d'environ 310 m² comprenant : Entrée, bureau, salon/séjour, cuisine/salle à manger, salon, buanderie.A l'étage, 4 grandes chambres, SDB.Au second grenier aménageable. Sous-sol total - Chauffage gaz - Dépendances.Travaux à prévoir. Classe Energie :Vierge. Honoraires charge vendeur. Prix : 440 000 €

EXCLUSIVITÉ WARMERIVILLE, -village toutes commodités écoles commerces, maison indépendante sur 3740 m² de terrain clos et arboré avec plan d'eau, 8 pièces comprenant au rdc séjour 50 m², cuisine meublée, une chambre, bureau, SDB, SDD et lingerie au RDC. A l'étage : 4 chambres, pièce d'eau aménageable. Bâtiment indépendant de 75 m² à usage de garages, atelier, rangement. CC au gaz. Environnement calme et agréable. Classe énergie : en cours. Honoraires charge vendeur. Prix : 334 000 €

VIGNOBLE village toutes commodités, -maison ancienne entièrement rénovée T7 d'environ 165 m² habitables comprenant au rdc : séjour/salon 44 m², cuisine équipée, lingerie. A l'étage : 3 chambres, SDB, SDD, bureau. 4ème grande chambre aménagée dans les combles. Cave, garage une voiture, cour intérieure agréable. Classe énergie : en cours. - Honoraires charge vendeur. Prix : 262 000 €

EXCLUSIVITE VAL DE VESLE,Maison indépendante sur 656 m² de terrain clos. Surface habitable d'environ 140 m² comprenant au RDC : Entrée/Séjour (31m²) avec insert, cuisine (18m²), chambre (17 m²) et SDB. À l’étage, 3 chambres et salle d'eau possible. Garage avec porte automatique. Chauffage électrique. Classe Energie : En cours Honoraire charge vendeur. Prix : 212 000 €

APPARTEMENTS HYPER CENTRE, RUE DE VESLE - Dans un bel immeuble ancien avec le cachet conservé, un appartement de 2 pièces principales situé au 3e étage - Surface habitable d'environ : 43 m². Appartement à rénover - (Déficit foncier). Classe Energie : En cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 120 000 €

SECTEUR CHARLES ARNOULD, Résidence bien entretenue, un appartement de 2 pièces principales situé au 2ème étage avec ascenseur. Surface habitable environ : 46 m² comprenant : Entrée, Séjour, cuisine équipée, chambre, SDB/WC. Placards. Cave et garage. Classe Energie : E - Honoraires charge vendeur. Prix : 97 000€

SECTEUR CATHEDRALE, - Appartement de 8 pièces principales situé au 2e étage avec ascenseur. Surface habitable : 130 m² comprenant : Entrée, séjour/salon (40 m²) avec balcon, cuisine, 4 chambres, SDB, WC. Nombreux rangements - Cave et garage fermé. ENSEMBLE AGREABLE ET LUMINEUX - Classe Energie : C - Honoraire charge vendeur. Prix : 345 000 €

DISTRICT, 6 pièces duplex de 188 m² (277 m² au sol) avec terrasse de 52 m², vue sur jardins. Séjour de 67 m², cuisine entièrement équipée 17 m², arr cuis, suite parentale (27m²) sur le 1er niveau. Partie duplex avec bureau, 2 chambres et SDB. Prestations de très grande qualité. Excellent état général. Copropriété très bien entretenue, ascenseur. Cave et deux parkings. Classe énergie : D. Prix : 580 000 €

HYPER CENTRE - Situé dans un très bel immeuble ancien, un appartement de 4 pièces principales situé au 2e étage (sans asc). Surf hab d'environ : 85 m², comprenant : Entrée, séjour (29m²) avec cheminée, 2 ch, SDD/WC. Chauffage ind gaz. TRES BON ETAT GENERAL - Cave. Classe Energie : C Honoraire charge vendeur.. Prix : 295 000 €

EXCLUSIVITE - SECT CLAIRMARAIS- Appartement de trois pièces principales situé au 1er étage (sans asc) d'une copropriété bien entretenue. Surf hab d'env : 73 m² comprenant : Entrée, séjour (20m²), cuisine, 2 ch, SDB/Wc. Garage double. Classe Energie : D Honoraire charge vendeur. Prix : 149 000 €

HYPER CENTRE résidence bien entretenue avec ascenseur, appartement 5 pièces d'environ 122 m² avec garage double et petites terrasses. Séjour de 39 m², cuisine équipée, trois chambre et SDB, lingerie. Bon état général. Luminosité. Ensemble très agréable. Classe énergie : E. Honoraires charge vendeur. Prix : 380 000 €

IMMEUBLES SECTEUR CAMILLE LENOIR, Immeuble composé de trois appartements et 3 chambres de bonnes. -RDC : T2 pièces occupé, loyer mensuel HC 440 € (bail 31/08/2017) - Classe Energie : F - 1er étage, T2 pièces libre Classe Energie : G - 2 ème étage, T2 pièces libre Classe Energie : G - 3 ème étage, trois chambres avec fenêtres existantes, (appartement à aménager).. Honoraire charge vendeur. Prix : 310 000 € EXCLUSIVITÉ PROCHE GARE,, Marie Clémence Fouriaux, idéal investisseurs, ensemble d'immeubles comprenant 7logements et deux chambres (du T1 au T3) sur cour intérieure. Env 220 m² hab. Rentabilité annuelle : 35 400 €. DPE vierges. Honoraire charge vendeur. Prix : 460 000 €

LOCATIONS AU 03 26 87 71 70 F2 BIS - Rue Courmeaux REIMS, 74 m², 2ème étage, en bon état. Proche Place du Forum/Centre ville. Cpt: entrée, salon/séjour, une chambre, cuisine, SDB avec WC. Chauff individuel électrique. DPE en cours. Loyer: 795€/mois CC Dont charges: 35€ Dépôt de garantie : 760€ Honoraires charge locataire: 563€ Dont 222€ TTC pour état des lieux

F3 - Rue Léonor Fini à BETHENY, Appart de 76m² comprenant: entrée avec placard, cuisine donnant sur balcon de 15m², séjour donnant sur balcon, 2 chambres, SDB, wc. Parking et garage. Chauff indiv électrique. Classe Energie E. Loyer: 770.00€/mois CC Dont charges: 90.00€ Dépôt de garantie: 680.00€ Honoraires charge locataire : 545.00€ dont 228.00€ TTC pour état des lieux.

F5 - BEZANNES neuf de 103m² au dernier étage avec une terrasse de 22m² proche gare TGV et tramway, Cpt: entrée avec placard, séjour avec cuisine, 4 chambres, salle de bains, wc, salle de douche avec wc, chauffage individuel au gaz, deux parkings, Classe Energie B. Libre le 15/03/2017. Loyer: 1155€/mois CC Dont charges: 100€ Dépôt de garantie: 1055€ Honoraire charge locataire: 760.65€ Dont 309€ TTC pour état des lieux.

F6 - rue Neuve à BETHENY, maison de 140 m². Cpt: au RDC : entrée, cuisine, salon/séjour, WC, SDB et une chambre. A l'étage : 3 chambres, salle de douche avec wc. Garage, sous-sol et jardin. Classe Energie E. Loyer: 1050€/mois Dépôt de garantie: 1050€ Honoraire charge locataire: 869.80€ Dont 420€ TTC pour état des lieux.


12

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sport

EN BREF

Football L2 (20e j.) : Orléans (13e) - Reims (1er)

Souriez, c'est la rentrée

Football : fin de saison pour le Rémois Youssouf Koné

Après un début de saison remarquable, le club champenois démarre l'année par trois rencontres en sept jours. Une reprise attendue par des Rémois qui ont joué leur dernier match officiel le 16 décembre.

Le latéral gauche Youssouf Koné (22 ans, 18 matches, 1 but) ne rejouera plus sous les couleurs du Stade de Reims. L’international malien a été victime d’une entorse du genou gauche par rupture complète du ligament croisé antérieur et retournera prochainement à Lille, le club auquel il appartient, pour se soigner. Samuel Bouhours, de retour d’une longue blessure aux adducteurs, et Hassane Kamara pourraient le suppléer.

I

Football : les Rémoises passent un tour de Coupe

l y en a pour qui la fin des vacances est un véritable supplice et d'autres qui se réjouissent de retourner bosser. Les joueurs du Stade de Reims, leaders incontestés à la trêve, sont à ranger dans la seconde catégorie. Avant de goûter à onze jours de repos, ils avaient terminé l’année 2017 en beauté par une large victoire, devant leur public, face à Valenciennes (5-1). Depuis leur retour au centre de vie Raymond-Kopa, le 28 décembre, les Stadistes ont montré à leur entraîneur qu’ils avaient des fourmis dans les jambes. « Très rapidement, j’ai noté une impatience de leur part, a révélé d’emblée David Guion, lors du point presse précédant le déplacement à Orléans, ce vendredi soir. Ils voulaient faire les choses un peu plus précipitamment, ils étaient plein d’énergie, enthousiastes... Il a fallu les canaliser mais c'est rentré dans l'ordre et le match amical face au Paris FC leur a fait du bien. Tout le monde a pu avoir un temps de jeu conséquent. » Lors de cette rencontre de préparation, disputée le 5 janvier dernier à Reims, les Rouge et Blanc ont repris leurs bonnes habitudes : un 5-1 infligé au sixième de Ligue 2.

Un mois après la large victoire face à Valenciennes, le capitaine Danilson Da Cruz et les siens vont enfin rejouer. © l'Hebdo du Vendredi

De bon augure pour la suite alors que se profilent trois rencontres en sept jours : à Orléans, donc, face à Tours, mardi, et à Bourg-Péronnas, le vendredi 19 janvier. Une semaine qui pourrait être capitale assure le défenseur Julian Jeanvier, ravi de pouvoir enchaîner. « Je préfère jouer trois matches en une semaine que de m’entrainer pendant la trêve. En plus, le mois de janvier conditionne souvent le reste de la saison car ce sont les équipes qui se mettent le plus rapidement dans le bain qui sont devant à la fin. » Le Stade de Reims devra continuer à assumer son statut de leader face à des équipes qui devraient jouer re-

groupées, comme ce fut le cas, récemment, à Niort ou Ajaccio. « On est leader, tout le monde veut nous taper, estime David Guion. À nous d’être attentifs, d’avoir une bonne maîtrise de soi et de rester dans nos principes de jeu pour ne pas nous laisser envahir par des émotions négatives. » Les trois prochains adversaires des Rémois n’attendent que ça. 4 Orléans - Reims, le vendredi 12 janvier, à 20

Simon Ksiazenicki

h, sur beIN Sports 4 ; Reims - Tours, le mardi 16 janvier, à 21 h, au stade Delaune et sur beIN Sports.

Basket-ball Pro A (16e j.) : Le Mans (3e) - Châlons-Reims (11e)

Un problème de riche

Rassuré par les deux victoires acquises pendant les fêtes, Cédric Heitz doit maintenant choisir quel joueur il mettra sur la touche. En effet, avec le renfort d'Ekene Ibekwe, le CCRB compte un joueur non formé localement de trop.

ui aurait cru il y a seulement trois semaines que le Champagne ChâlonsReims Basket serait encore en course pour se qualifier pour la Leaders Cup ? Sans doute pas grand monde, pas même le staff et les joueurs. Il faut dire qu'avant Noël, le club marnais semblait condamner à errer dans le bas du classement, 16e sur 18 après 13 journées, avec alors une seule victoire glanée lors de ses sept dernières rencontres de championnat. Devant l'urgence de résultat, l'équipe s'est donc réveillée obtenant deux succès convaincants pendant les fêtes aux dépens de Pau-Orthez (69-77) et de Gravelines (83-72). Mais avant cela, elle s'était lancée dans la recherche d'un renfort qui s'est concrétisée finalement avec la signature, le 30 décembre, d'Ekene Ibekwe (2,06 m, 32 ans). Champion de France avec Chalon-sur-Sâone, le joueur américano-nigérian doit permettre de densifier le jeu intérieur marnais. « Il s'agit d'une opportunité qui s'est présentée quand les choses n'allaient pas

Q

Au Mans, Cédric Heitz va devoir choisir quel joueur il laissera en costume sur le banc. © l'Hebdo du Vendredi

bien, explique Cédric Heitz, car il y avait un manque à l'intérieur dans la capacité à contenir certains joueurs de grandes envergures ». Si Ekene Ibekwe a de fortes chances d'être aligné au Mans, ce samedi 13 janvier, face à la meilleure défense de la division, il poussera alors sur la touche l'un de ses coéquipiers non formé localement. Le règlement de la LNB limite, en effet, leur nombre à six sur les feuilles de matches et le CCRB en compte donc désormais sept. Une situation plutôt rare en France qui ne concerne gé-

néralement que les équipes les plus riches et évoluant aussi sur le front européen. Martin Hermannsson, Willie Deane et Ed Daniel semblent intouchables. Chez le 3e du championnat, composé de « deux extraterrestres », l'un athlétique avec DJ Steffens et l'autre par sa taille avec Youssoupha Fall (2,21 m), mais aussi de très sérieux « clients » (Cobbs, Lofton, Travis, Yeguete...), on voit mal aussi le CCRB se passer des services de Ben Bentil, aussi musculeux que brouillon, mais en net progrès (39 d'évaluation cumulée lors des succès contre Pau et Gravelines). Le costume de l'homme de trop devrait donc revenir à Paul Carter ou Lamonte Ulmer. Les deux postes 3 partagent les mêmes statistiques (8,3 points et 3,3 rebonds), même si le premier possède une meilleure réussite au tir. En revanche, la dynamique semble favorable au second qui est aussi plus régulier dans ses performances. Si Cédric Heitz n'a pas souhaité partager sa réflexion sur ce choix, il assure être « content » d'avoir cette nouvelle difficulté à gérer.

Julien Debant 4 Le Mans - Châlons-Reims, samedi 13 janvier,

à 20 h, Antarès, Le Mans. Prochain match à domicile : Châlons-Reims Bourg-en-Bresse, vendredi 19 janvier, à 20 h, complexe René-Tys, Reims.

L’équipe féminine du Stade de Reims s’est hissée en seizième de finale de la Coupe de France en battant Bourges (3-0), le week-end passé. Au prochain tour, les Marnaises iront à Villeneuve d’Ascq (4e division), le dimanche 28 janvier. Le championnat de D2F reprend ses droits ce dimanche 14 janvier, à 14 h 30, avec un déplacement des Rémoises (3es) sur la pelouse de la lanterne rouge, Lorient.

Volley-ball : choc européen à René-Tys L’équipe de volley-ball de Chaumont va disputer sa deuxième rencontre de Ligue des Champions dans le complexe RenéTys de Reims, ce mardi 16 janvier à 20 h, face aux Russes de Novossibirsk, premiers de la poule C. Vainqueur de ses deux premiers matches de Coupe d’Europe et deuxième du classement de Ligue A, le CVB52 vient de subir un revers en championnat face au leader parisien (1-3). Il espère que le public rémois - ils étaient 1 550 lors de rencontre face au Dynamo Moscou - répondra présent pour l’encourager. Tarifs : de 10,99 € à 20,99 €, gratuit pour les moins de 8 ans. Infos : cvb52.com

Roller hockey Élite : Épernay a digéré les fêtes Les Bombardiers d'Épernay ont bien démarré l’année en allant s’imposer à Amiens (9-5), le week-end dernier. Le prochain match, ce samedi 13 janvier, à 20 h 30, au parc Maigret d’Épernay, face aux Yéti's de Grenoble (3es), s’annonce bien plus ardu. Les Sparnaciens sont actuellement 7es.

Roller-hockey N1 : Reims défie le leader Battu à Seynod pour son premier match de l'année (2-0), Reims (5e) tentera de se rattraper ce samedi 13 janvier, à 20 h 30, à la maison (gymnase Trois Fontaines), lors de la venue de Ris-Orangis, premier du classement et toujours invaincu.

Basket-ball LF2 : Reims retrouve Guapo et le sourire Absente depuis la fin novembre, Laetitia Guapo a réalisé une belle rentrée samedi dernier, à l'occasion de la réception de Charnay : 17 points pour elle avec au bout une victoire sur le score de 74 à 66. Ce vendredi 12 janvier, Reims (7e) se déplace sur le parquet du Centre Fédéral (8e).


L

A

DU

12

G

E

N

JANVIER

D

A

2018

C

magazine U

L

T

U

R

E

> > w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m

L

Cette semaine

Les Bacchantes La Comédie

Les Parapluies de Cherbourg Opéra

A mon corps défendant Le Manège

Festival de magie Châlons

Revue Egoscopic Bande Dessinée

Le guide Musée des Beaux-Arts

Toutes les séances cinéma Opéra et Gaumont Thillois

Bourses et vide-greniers près de chez vous

L'agenda culturel et loisirs à Reims et dans ses environs


14

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Théâtre - La Comédie de Reims

Quand Dionysos revient à Thèbes

bord-plateau pour discuter avec le public… Après chaque représentation, je suis dans les parages… Je prends la température et je provoque la rencontre.

La pièce Les Bacchantes proposée par le Collectif 17 s'installe jusqu’au 20 janvier à l'Atelier de la Comédie, pour nous parler de notre capacité à accueillir l’autre et des ravages qu’entraîne son exclusion.

e Collectif 17 rassemble huit jeunes comédiens, dont Ferdinand Barbet, qui est également auteur et metteur en scène. Arrivés, pour la plupart, à Reims l’été 2017, ils concrétisent une résidence à la Comédie. Proches du public, ils ont investi certains espaces rémois durant l’automne, pour jouer Lysistrata. Formations, lectures, concerts, la palette de leurs propositions multiplie les plaisirs et ce mois-ci, ils présentent Les Bacchantes, à l’Atelier de la Comédie, premier volet du diptyque théâtral « Quelqu’un arrive et je ne me connais plus », au texte et à la mise en scène précieusement travaillés par Ferdinand Barbet.

L

Comment se passe votre immersion rémoise ? Elle se passe bien ! On a pris nos petites habitudes. Avant Les Bacchantes, on avait plus de temps, qu’on a utilisé pour s’intégrer et aller à la rencontre du public. Maintenant, on a beaucoup de travail ! Mais la vie rémoise est plaisante. On est nombreux à avoir trouvé des activités sportives, et même une d’entre nous s’est investie activement dans la vie associative.

Les Bacchantes, premier spectacle d’un diptyque, sera suivi en avril de Narcisse. © Comédie de Reims

Votre résidence à Reims doit se poursuivre combien de temps encore ? Nous serons en permanence à Reims jusqu'en mai 2019. Le Collectif 17 aura donc deux ans de vie rémoise.

Quels retours avez-vous eu sur « Lysistrata », votre première création rémoise, outdoor et nomade ? Que des bons retours. Ceux que j’espérais, du moins : les rémois qui nous recroisent nous reconnaissent, créent du lien. Leur souvenir de nous avoir vus jouer est toujours positif et leur joie communicative. On sait que ce public reviendra, ensuite, pour nos futurs projets à la Comédie…

Comme Les Bacchantes, qui est donc un nouveau rendez-vous donné aux spectateurs... Oui ! Les Bacchantes est un spectacle qui signe la fin du chapitre 1 de notre expérience rémoise. On est dans un autre état d’esprit : c’est un nouveau délire ! Disons que cette pièce est moins consensuelle que Lysistrata et je me prépare à des débats avec le public. Il y a du parti pris, notamment avec cette thématique de l’étranger qui arrive sur un territoire. De nos jours, ça a quelque chose de grinçant.

Les rencontres bord-plateau vont-elles donner lieu à des débats ? Je n’attendrai pas forcément les rencontres

Pourquoi cet intérêt pour le théâtre antique ? Les textes antiques, les textes de répertoire, ne sont pas mon goût premier. D’ailleurs, je leur préfère les créations sur des textes contemporains. Je suis auteur et j’aime monter mes textes ou ceux de nouveaux auteurs. C’est plutôt Les Bacchantes qui me sont tombées dessus, à un moment de ma vie où j’assistais, en spectateur, à la division des français quant à ce qu’on a appelé « la crise des migrants ». J’ai tendu l’oreille et j’ai eu envie d’écrire. Les Bacchantes se sont imposées comme base de réflexion, mais ma pièce est une adaptation libre du texte d’Euripide. Je l’ai réécrit et j’ai mélangé au moins six traductions !

Quel est l’horizon de 2018 pour le Collectif 17 ? Incontestablement le chapitre 2, avec Narcisse, au mois d’avril à la Comédie. Ce sera un diptyque, un jeu de piste. L’invitation est d’ores et déjà envoyée au spectateur qui aura apprécié Les Bacchantes !

Propos recueillis par Agathe Cèbe

4 Les Bacchantes, ven 12 janvier à 20 h 30,

sam 13 à 18 h 30, mar 16 à 20 h 30, mer 17 à 19 h 30, jeu 18 à 19 h 30, ven 19 à 20 h 30 et sam 20 à 18 h 30, à la Comédie de Reims. Tarifs : 10 à 24 €

Ce week-end SPECTACLES DU VEN DREDI 12 AU SAMEDI 20 JAN VIER THÉÂTRE : LES BACCHANTES

Le Collectif 17, jeunes artistes associés à la Comédie, nous parlent de notre capacité à accueillir l’autre et des ravages qu’entraîne son exclusion. ven 12 à 20 h 30, sam 13 à 18 h 30, mar 16 à 20 h 30, mer 17 à 19 h 30, jeu 18 à 19 h 30, ven 19 à 20 h 30, sam 20 à 18 h 30 - Tarifs : 10 à 24€ - Comédie de Reims

cien que chorégraphie Gregory Maqoma pour la compagnie Via Katlehong Dance. Ven à 19 h 30 et sam à 18 h 30 - Tarifs : 6 à 23€ - Théâtre du

A 20 h - Tarifs : 25/28/30/34€ - La Cartonnerie, Reims

Manège, Reims

LE LIVE DE LA GRAPPE

DIMANCHE 14 JANVIER

Enregistrement vidéo concert avec trois groupes issues de la Champagne (Ian Caulfield, Mama Grinta et Black Bones) dans le cadre de l'émissions culturelle régionale La Grappe. A 19 h - Tarif : 8€ - La Cartonnerie, Reims

HAPPY BIRTHDAY DJANGO : SANSEVERINO

DU SAMEDI 13 DIMANCHE 28 J ANVIER 37E CIRQUE ÉDUCATIF DE REIMS

Une dizaine de numéros en hommage à Charlie Chaplin.

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG

sam 13 (15 h), dim 14 (14 h et 16 h 30), sam 20 (15 h), dim 21 (16 h 30), mer 24 (16 h 30), sam 27 janvier (15 h) et dim 28 (14 h et 16 h 30) - Tarifs : 6/8 € par enfant et 12/17 € par adulte Cirque municipal de Reims

Un spectacle musical de Michel Legrand. A 20 h 30 - Tarifs : 10/16/27/36€ - Opéra de Reims

CONCERTS V ENDREDI 12 J ANVIER

VENDREDI 12 ET SAMEDI 13 JANVIER

VENDREDI 12 ET SAMEDI 13 JANVIER DANSE : VIA KANANA

Conjurer l’adversité, défier la peur et chercher d’autres voies permettant l’épanouissement de l’humanité. C’est le récit de cette quête incarnée par sept danseurs et un musi-

KREATOR + DAGOBA + VADER

Les titans allemands du Thrash Metal sont de passage à l’occasion de la sortie de leur album à succès Gods Of Violence. Pour les accompagner : les Français de Dogoba et la légende polonaise Vader.

(House), Boreal (Ambient), Gustine (Electro)... A partir de 19 h 30 - Tarif : 5€ - Le Flambeau, Reims

SAMEDI 13 JANVIER

SAMEDI 13 JANVIER

Toujours aussi imprévisible, le titi swingueur de Paris nous promène dans les musiques et les mots qui le touchent. Ce soir, c’est un jazz manouche reverdi qu’il vient offrir à son public. A 19 h - Tarifs : 5/18/20€ - Le Carré Blanc, Tinqueux

HAPPY BIRTHDAY DJANGO : LATCHO DROM

Porté par des musiciens incroyablement virtuoses et instinctifs, le jazz manouche a explosé sous les doigts de Django. Christophe Lartilleux nous ramène dans les pas de son inventeur. A 20 h 30 - Tarifs : 5/14/16€ - Le Carré Blanc, Tinqueux SAMEDI 13 JANVIER CARTE BLANCHE À FADA #9

Au programme : Humana (Electric House), Shonen Bat

LOISIRS VENDREDI 12 J ANVIER CINÉ-CONFÉRENCE : ILES DE BRETAGNE

Serge Oliero, ciné-conférencier à Connaissance du Monde vous invite à prendre le large à l'occasion de la projection de son film, qu'il commentera en direct, dédié aux îles de Bretagne. A 14 h 15 et 18 h 30 - Tarifs : 4/8/9€ - Maison Saint Sixte, 6, rue du Lieutenant Herduin, Reims


15

Du 12 au 18 janvier 2018 >> w ww.lh ebdo duven dred i. c om

Sorties

Spectacle - Opéra de Reims

L’amour en parapluie a complicité artistique de Jacques Demy et Michel Legrand a déjà fait rire et pleurer tant de publics… Leur signature créatrice est reconnaissable entre toutes et la comédie musicale, Les Parapluies de Cherbourg, ne déroge pas à cette identité singulière. Les 12 et 13 janvier, l’Opéra de Reims accueille la compagnie belge Ars Lyrica qui se développe sous la direction de trois Après Le Violon sur le toit en 2016, la compatêtes pensantes : Mohamed Yagnie Ars Lyrica retrouve le chemin de Reims mani, directeur artistique et coavec Les Parapluies de Cherbourg. concepteur avec Patrick © Opéra de Reims Leterme, également à la direction musicale et Emmanuel Dell Erba pour la mise en espace. Quinze chanteurs ainsi que vingt musiciens du Candide Orchestra occupent la scène, accompagnés de quelques danseurs : et la magie opère. La comédie musicale des Parapluies de Cherbourg, depuis 1964, séduit par sa surface d’apparence naïve, mais qui, au fil des scènes, prend le spectateur par la main vers des sentiments profonds qui jouent avec les contraires. Jacques Demy se plaît à mêler la banalité du quotidien avec l’onirisme cotonneux, le réalisme d’un décor avec l’enchantement des contes, la tristesse avec le bonheur. Ainsi, si des légers sourires viennent souvent se dessiner sur les lèvres des spectateurs, il s’agit bien d’une tragédie qui se joue sur la scène, empreinte de mélancolie et surtout, d’une fatalité contre laquelle les héros ne peuvent rien. Ars Lyrica s’empare de ce spectacle musical, sur fond de ville côtière et de guerre d’Algérie, et en fait ressortir l’essence même, celle qui fait trembler les cœurs depuis 1964 : l’amour éperdu, déçu, et pourtant si impitoyable.

L

4 Les Parapluies de Cherbourg, vendredi 12 et samedi 13 janvier, à 20 h 30, à l’Opéra de Reims.

Tarifs : 10/16/27/36 €. Réservations : 03 26 50 03 92.

Agathe Cèbe

À venir SPECTACLES VENDREDI 19 JANV IER RICHARD COEUR DE LION

Opéra comique de d'André Grétry. Par la compagnie Les Monts du Reuil. A 20 h - Tarif : 24€ - Opéra de Reims

JEUDI 18 ET V ENDREDI 19 J ANVIER DANSE : A MON CORPS DÉFENDANT

Le nouveau projet de Marine Mane est une traversée en mouvement avec ceux qui naviguent en territoires violents. Jeu à 20 h 30 et ven à 19 h 30 - Tarifs : 6 à 23€ Théâtre du Manège, Reims

SOUVENIRS SOUVENIRS

CONCERTS MARDI 16 JANVIER

Découvrez ou redécouvrez le meilleur des tubes des années 1960 à 1980 sous forme de comédie musicale. A 15 h - Tarifs : 25/27€ - Centre des Congrès, Reims

Le traditionnel rendez–vous de tous les amoureux des mots.

SAMEDI 20 J ANVIER

LES SCÈNES DES ATELIERS SLAM.COM

A 20 h – Gratuit – La Cartonnerie, Reims DIMANCHE 21 J ANVIER THÉÂTRE : LE NOMBRIL DE JEAN ANOUILH

VENDREDI 19 JANVIER

Léon, un vieil écrivain de pièces dramatiques, souffre de troubles cardiaques. Sa femme, ses enfants, sa maîtresse, son ami d'enfance, sous couvert de sentiments respectables, n'en veulent qu'à son argent. Par la Cie Crocs en Scène. A 15 h - Tarifs : 6/8/10€ - Théâtre du Chemin Vert, Reims

LE SINGE BLANC + DON VITO

Du noise rock avec les Français de Singe Blanc et les Allemands de Don Vito. A 20 h - Tarifs : 5/7€ - La Cartonnerie, Reims SAMEDI 20 JANV IER TANGO : QUINTET SILBANDO

JDU MERCREDI 17 AU SAMEDI 27 J ANV IER THÉÂTRE : LENZ

Johan Leysen donne corps à un texte magique qui raconte le parcours d’un homme, la nuit, dans les montagnes, et sa rencontre avec un pasteur qui tentera d’arracher à la folie cet écrivain au bord du gouffre. Mer 17 à 19 h 30, jeu 18 à 19 h 30, ven 19 à 20 h 30, sam 20 à 18 h 30, mer 24 à 19 h 30, jeu 25 à 19 h 30, ven 26 à 20 h 30, sam 27 à 18 h 30 - Tarifs : 10 à 17€ - Comédie de Reims DU JEUDI 18 AU SAMEDI 20 J ANVIER

L’orchestre franco-argentin est devenu un incontournable du genre, proposant une musique jouée avec fougue qui invite à l’évasion. A 16 h - Tarifs : 10/12€ - Théâtre du Chemin Vert, Reims SAMEDI 20 JANV IER CLASSIQUE : MORT À VENISE

Sous la direction du chef coréen Shiyeon Sung, l’Orchestre national de Lorraine interprète la célèbreSymphonie n° 5 de Mahler, composée entre 1901et 1902. A 20 h 30 - Tarifs : 10/17/23/28€ - Opéra de Reims

JEUNE PUBLIC : TCHOCO

Le chocolat est mondialement connu mais les origines et les conditions de fabrication ne le sont pas aussi bien. Cette création souhaite faire découvrir un monde à la fois coloré, créatif et réjouissant, mais aussi laborieux, dangereux et précaire. Par la Cie Hervé-Gil. Jeu et ven à 19 h30 et sam à 15 h - Tarif : 5/7€ - Réservation au 06 99 20 13 18 - Le Cellier, rue de Mars, Reims

DIMANCHE 21 JANV IER VINTAGE TROUBLE

Les Américains de Vintage Trouble sont de retour avec un 3e album qui démontre une palette musicale riche et diversifiée, allant des complaintes amoureuses aux hymnes endiablés. A 20 h - Tarifs : 20/23/25/29€ - La Cartonnerie, Reims


16

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Festival de magie - Châlons

Cinq jours pour créer l'illusion

L'an passé, la Comète et le Centre national des arts du cirque accueillaient la première édition de l'événement Illusions, un temps fort dédié à la magie nouvelle. Le concept sera de retour mercredi, avec la complicité, entre autres, du cartomancien Mahdi Gilbert et de la musicienne Yael Naim.

d'accompagner plusieurs artistes magiciens, notamment Thierry Collet et Philippe Beau. Ce dernier a créé son spectacle « Magie d’ombres et autres tours » chez nous et il le jouera prochainement à La Villette puis en Chine. Ce sont des partenariats qui s'exportent bien plus loin que Châlons. » Et qui ajoutent évidemment au rayonnement du territoire.

Sonia Legendre

n 2017, le festival Illusions a fédéré environ 2 000 personnes. Et pour sa seconde édition, il promet de jongler joliment entre magie, danse, chanson, théâtre, poésie ou encore cabaret. C'est d'ailleurs le propre de la magie : un art populaire et en constante Yael Naim présentera son spectacle Night Songs évolution, capable de servir des disciplines très en piste du cirque. © Isabelle Chapuis différentes. S'il préfère parler de « temps fort » plutôt que de festival, Philippe Bachman, qui nale en plus. « Le cartomancien Mahdi Gilbert qui réunit plusieurs lieux culturels circulaires dirige la Comète, le concède : l'événement a est canadien et ne s'est encore jamais produit en européens. Elle sera en mini-résidence à Châtrouvé un réel écho à Châlons. « Il n'existe pas France. C'est une véritable référence dans l'uni- lons pour travailler la création visuelle et sonore de rendez-vous dédié à la magie en France, vers de la magie. Il n'a pas de main et s'est com- du spectacle. Et puisqu'il s'agit d'un univers onialors que c'est une displètement réapproprié rique, aux frontières du réel et du rêve, nous cipline artistique hyper l'art de la cartomancie. l'avons intégré à la programmation d'Illusions. » La magie, de plus en vivante. Beaucoup de Il fait de son handicap Au-delà d'Illusions, la magie s'avère de plus en plus présente à Châlons une force et partage son plus ancrée à Châlons. Le Centre national des gens la pratiquent seuls, certains parents se lanhistoire avec le public. arts du cirque, par exemple, propose une formacent avec leurs enfants, etc. Ce temps fort, c'est C'est une jolie façon de montrer qu'avec de l'en- tion dédiée à la magie nouvelle et dispose, deaussi un moyen pour le public de se retrouver vie et de la conviction, on peut vivre ses rêves. » puis un an maintenant, d'un laboratoire de et d'échanger autour de la magie. » Autre grande artiste attendue : Yael Naim, qui recherche et d'innovation inédit en la matière Cinq jours durant, la scène nationale et le cirque dévoilera sa création « Night Songs » dans un (lire par ailleurs). L'artiste Pierre-Marie Lazavibreront au rythme des spectacles, ateliers, écrin circulaire, en piste du cirque historique. roo, à découvrir lors de la soirée close-up, inprojections ciné et autres surprises program- « Cette configuration est aussi une première. tervient également auprès des lycéens de Bayen mées pour l'occasion. La dimension internatio- Yael et son équipe connaissaient le réseau 360, tout au long de l'année. « Nous avons la chance

E

4 Illusions – Du mercredi 17 au dimanche 21 janvier à Châlons (au cirque historique et à la Comète) – Spectacles, ateliers pour enfants et adultes, soirée close-up, projections ciné, etc. Création à 360° de Yael Naim jeudi 18 janvier à 20 h 30 – Spectacle de Mahdi Gilbert mercredi 17 janvier à 20 h 30 et jeudi 18 janvier à 19 h Tarifs : de 0 à 24 euros (avec formules multispectacles) – Programme complet sur www.la-comete.fr

Dirigé par Philippe Bachman, le réseau international 360 fédère les lieux culturels circulaires de Châlons, Londres, Stockholm, Elbeuf, Luxembourg ou encore Montréal autour de réflexions et de projets artistiques inédits. Plusieurs artistes tels que le metteur en scène Robert Lepage, le chorégraphe Akram Khan, et plus récemment, la musicienne et compositrice Yael Naim ont ainsi reçu une carte blanche pour imaginer de nouvelles créations à 360°. A l'occasion d'Illusions, les responsables de ces lieux se retrouveront à Châlons pour évoquer les projets à venir, notamment la publication d'un ouvrage dédié.

Le réseau 360 réuni à Châlons

Cinéma du 12 au 16 janvier 2018 GAUMONT THILLOIS Parc Millésime, RN 31, 51370 Thillois DOWNSIZING En VF, Tous les jours : 11h00

(sauf Mer, Sam, Lun), 13h45 (sauf Mar), 16h35 (sauf Jeu, Ven), 20h30 (sauf Dim), En VOST, Sam,Lun : 11h00 Ven : 16h35 Dim:20h30 Mar:13h45 LA MONNAIE DE LEUR PIECE Tous les jours : 11h20, 13h35, 15h45, 18h00, 20h10, 22h15 NORMANDIE NUE En VF, Tous les jours : 11h55, 14h20, 17h10 (sauf Sam), 19h40 (sauf Jeu), 22h10 Sam:16h45 BURN OUT Tous les jours : 13h15, 15h35, 20h10, 22h20 COCO Sam,Dim : 11h00, 13h20, 16h00 FERDINAND Sam,Dim : 11h50, 14h00, 16h45 GARDE ALTERNEE Tous les jours : 11h35, 14h05, 16h40, 19h05 INSIDIOUS LA DERNIERE CLE Tous les jours : 21h40 JUMANJI BIENVENUE DANS LA JUNGLE En NUM, Tous les jours : 11h30, 14h55, 17h40, 22h00 En 3D, Tous les jours : 19h25 (sauf Jeu) LA PROMESSE DE L AUBE Tous les jours : 19h30 (sauf Jeu) Lun,Mar : 14h05 LE CRIME DE L ORIENT EXPRESS Tous les jours : 11h30, 14h10, 16h45, 19h25, 22h00

LE GRAND JEU En VF, Tous les jours : 12h25 (sauf Lun, Mar), 15h20 (sauf Sam, Lun), 18h20, 21h20 (sauf Mar) Lun,Mar : 12h15 En VOST, Sam,Lun : 15h20 Mar:21h20 LES HEURES SOMBRES Tous les jours : 19h00, 21h45 LES NOUVELLES AVENTURES DE SAM LE POMPIER Sam,Dim : 11h00 MOMO Tous les jours : 16h10 (sauf Mer,

Sam, Dim), 18h20 (sauf Mar), 20h15 (sauf Mar), 22h20 PADDINGTON 2 Tous les jours : 11h15, 13h45, 16h20 PITCH PERFECT 3 Tous les jours : 22h20 Lun,Mar : 11h50, 17h10 SANTA & CIE Tous les jours : 11h05, 18h00 STAR WARS LES DERNIERS JEDI En NUM, Tous les jours : 11h40, 18h05 En 3D, Tous les jours : 14h50, 21h15 En I3D, Tous les jours : 11h20, 14h25, 17h40, 20h50 WONDER Tous les jours : 11h20 (sauf Sam, Dim), 13h45 (sauf Sam, Dim)

OPÉRA 3, rue Théodore Dubois, Reims

DOWNSIZING Vendredi 12/01 13:55 (VO), 18:35 (VO), 21:10 (VO) Samedi 13/01 16:00 (VO), 18:35 (VO), 21:10 (VO) Dimanche 14/01 10:30 (VO), 13:55 (VO), 18:35 (VO) Lundi 15/01 13:55 (VO), 18:35 (VO), 21:10 (VO) Mardi 16/01 11:50 (VO), 16:30 (VO), 21:10 (VO) ERASERHEAD Dimanche 14/01 18:00 (VO) FERDINAND Samedi 13/01 15:20 (VF) Dimanche 14/01 12:45 (VF) KEDI : DES CHATS ET DES HOMMES Dimanche 14/01 10:40 (VF), 14:05 (VF) L'ÉCHANGE DES PRINCESSES Vendredi 12/01 12:00, 18:40 Samedi 13/01 19:25 Dimanche 14/01 16:50, 21:15 Lundi 15/01 14:15, 18:40 Mardi 16/01 14:35, 21:20 L'ÉCHAPPÉE BELLE Vendredi 12/01 18:45

(VO) Lundi 15/01 16:20 (VO), 21:00 (VO) Mardi 16/01 12:00 (VO) LA PROMESSE DE L'AUBE Vendredi 12/01 15:30, 21:00 Samedi 13/01 13:10, 18:25 Dimanche 14/01 15:30, 21:00 Lundi 15/01 12:30, 18:00 Mardi 16/01 15:30, 21:00 LA VILLA Lundi 15/01 16:10

Lundi 15/01 12:00

Les Gardiennes Vendredi 12/01 14:05 Samedi 13/01 13:45, 16:20 Mardi 16/01 18:10

COCO Samedi 13/01 13:20 (VF), 17:25 (VF) Dimanche 14/01 10:40 (VF), 14:50 (VF) Mardi 16/01 19:15 (VO)

LES HEURES SOMBRES Vendredi 12/01 14:10 (VO), 16:15 (VO), 20:40 (VO) Samedi 13/01 13:45 (VO), 21:25 (VO) Dimanche 14/01

AU REVOIR LÀ-HAUT Vendredi 12/01 14:00

10:45 (VO), 18:50 (VO), 21:10 (VO) Lundi 15/01 16:15 (VO), 20:50 (VO) Mardi 16/01 12:00 (VO), 16:45 (VO), 18:35 (VO) MR CHAT ET LES SHAMMIES Samedi 13/01 16:10 Dimanche 14/01 10:30, 13:45 NORMANDIE NUE Vendredi 12/01 12:00, 16:35, 21:00 Samedi 13/01 17:00, 19:10, 21:20 Dimanche 14/01 14:35, 16:45, 19:00 Lundi 15/01 12:00, 14:10, 18:50 Mardi 16/01 14:15, 16:25, 21:00 PADDINGTON 2 Vendredi 12/01 11:50 (VO), 16:30 (VF) Samedi 13/01 13:55 (VF) Dimanche 14/01 16:30 (VF), 21:10 (VO) Lundi 15/01 11:50 (VO), 16:30 (VF) Mardi 16/01 14:25 (VO), 19:05 (VF) Samedi soir, dimanche matin Lundi 15/01 20:30 (VO) STAR WARS : LES DERNIERS JEDI Vendredi 12/01 12:30 (VO), 18:00 (VF) Samedi 13/01 15:35 (VF), 21:00 (VO) Dimanche 14/01 12:30 (VF), 18:00 (VO) Lundi 15/01 15:00 (VO), 20:40 (VO) Mardi 16/01 12:30 (VO), 18:00 (VO) THE FLORIDA PROJECT Vendredi 12/01 20:50 (VO) Mardi 16/01 11:50 (VO) VERS LA LUMIÈRE Vendredi 12/01 12:00 (VO), 16:40 (VO), 18:45 (VO) Samedi 13/01 18:55 (VO), 20:50 (VO) Dimanche 14/01 12:00 (VO), 15:45 (VO), 20:30 (VO) Lundi 15/01 12:00 (VO), 14:05 (VO), 18:15 (VO) Mardi 16/01 14:00 (VO), 16:05 (VO), 20:45 (VO)


17

Sorties

Du 12 au 18 janvier 2018

>> www.lhebdoduvendredi. c o m

Danse, théâtre et vidéo – Le Manège

Ode à l'humain et à la résistance

De Calais à l'Afghanistan, en passant par le Congo et la Syrie, la rémoise Marine Mane a échangé pendant plusieurs années avec des personnes exilées en terres de conflits. Elle signe une nouvelle création bouleversante, inspirée de leurs récits de (sur)vie.

évoilé en octobre dernier et co-produit, entre autres, par le Manège, Cesaré et la Comète, le spectacle « A mon corps défendant » est le fruit d'un processus de création particulier. Sur des périodes allant de quelques mois à plusieurs années, Marine Mane a entretenu des correspondances avec des personnes vivant ou ayant vécu en zones de conflits. «  L'exil et les conflits sont des sujets qui me touchent depuis toujours, explique-t-elle. La pression médiatique, les réseaux sociaux et les films catastrophe sur les zombies ou le terrorisme nous enferment dans une notion de peur, de fin du monde, dans quelque chose qui ne serait voué qu'à l'échec. »

Sonia Legendre

D

« Ces gens essaient de reconstruire des moments de vie »

Avec la compagnie In Vitro qu'elle dirige, elle a mis en scène les parcours et le quotidien de ses interlocuteurs. Vincent est logisticien en humanitaire

La dernière création de la compagnie In Vitro, à découvrir au Manège puis à la Comète. © Compagnie In Vitro / Vincent Müller

au Congo. Yanis, lui, travaille sur le territoire israélo-palestinien. « J'ai pu échanger avec une jeune femme qui a rejoint la cause islamiste – et non musulmane, je le précise – et qui est partie en Syrie. Elle partage son quotidien, la façon dont elle essaie de faire plaisir à ses enfants en leur trouvant du Nutella par exemple. J'ai également rencontré un jeune réfugié afghan à Calais. Il faisait preuve de beaucoup d'humour. Il m'a envoyé par téléphone des moments de fête. Pour le Nouvel An afghan, lui et ses pairs se sont mis à danser dans les conteneurs. Sur une autre vidéo, j'ai découvert Zaïd, un petit de quatre ans, arrêté avec sa famille alors qu'ils tentaient de rejoindre l'Angleterre. Il explique qu'il a fait peur aux policiers et qu'ils sont partis en pleurant. Il a transformé son traumatisme



 

vite, la danse se mêle à la vidéo, la photographie, l'écrit et le numérique. « J'ai décidé de recréer une petite pièce du quotidien, une sorte de cuisine à l'occidentale, pour illustrer comment l'information médiatique et les nouvelles technologies peuvent grignoter notre intérieur. » Surtout, cette pièce met l'accent sur l'humain, à travers le mouvement du corps mais aussi les histoires personnelles des uns et des autres. A découvrir à Reims puis à Châlons.

    



 www.lacomediedereims.fr

en une histoire fabuleuse, façon super-héros. J'ai été bouleversée par ces correspondances, mais j'ai aussi beaucoup ri. Ces gens essaient de survivre et de reconstruire des moments de vie. » Plus que de la détresse ou de la violence des combats, donc, cette création traite de la résistance. « Et du rapport à l'autre. Quand l'humain bâtit un mur en béton, on reste fasciné par la petite plante qui parviendra à le percer. »

L'humain, à travers le mouvement du corps

Sur scène, des extraits de ces échanges sont projetés sur des écrans au format texto. Quatre interprètes évoluent de part et d'autre du plateau. Très

4 A mon corps défendant, par la compagnie In Vitro, mise en scène de Marine Mane. Spectacle conseillé à partir de 12 ans. Jeudi 18 janvier à 20 h 30 et vendredi 19 à 19 h 30 au Manège. Tarifs : de 6 à 24 euros. Infos et réservations sur www.manege-reims.eu

• Conférence sur « le corps témoin » avec Marine Mane et le photographe NnoMan Cadoret : lundi 15 janvier à 18 h 30 au campus SciencesPo de Reims (réservations indispensables  : c.gruyer@manegereims.eu). • Rencontres avec Marine Mane et son équipe artistique à l'issue des représentations : jeudi 18 janvier au Manège et mercredi 24 janvier à la Comète (en présence d'Odile Germani, de la Ligue des droits de l'homme). • Exposition « London Calling » par le collectif Œil : jusqu'au 20 janvier au Manège de Reims.

Autour du spectacle...


18

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Exposition - La Jungle

BD indépendante

Créer le lien

La revue Egoscopic sélectionnée par le festival d'Angoulême

our sa deuxième exposition, La Jungle accueille l’artiste Eric Dabancourt et son projet « Lignes de vie ». Depuis son vernissage enthousiaste, le 5 janvier dernier, l’exposition attire. Il faut dire qu’elle est singulière. Les œuvres d’Eric Dabancourt partent du trait. « Le trait a un volume, comme le disait Matisse. Et mon travail, c’est de découvrir ce que je peux faire de ce trait. Un lien, une répétition, une dynamique… », explique l’artiste. Ce n’est pas de l’art figuratif, c’est un univers à part, celui d’un artiste qui se laisse porter par ses inspirations et par ses traits qui, parfois, n’en font qu’à leur tête. « Je procède avec la gestuelle du pinceau japonais. C’est un geste de respiration et le résultat, même s’il est dirigé, est très aléatoire. Il arrive, parfois, des accidents singuliers, heureux, qui font la différence. C’est l’inattendu qui échappe à la technique », confie Eric Dabancourt. Pas de seconde chance pour ces œuvres, donc, qui n’admettent pas la retouche. Eric Dabancourt est artiste membre de l’association La Mine, et c’est avec beaucoup de cœur et de soin qu’il s’applique à respecter la charte de La Jungle. S’ouvrir Le travail d'Eric Dabancourt est à aux riverains, aux visiteurs, les accompagner dans leurs découvrir à La Jungle, dans le quartier expériences artistiques, et partager avec eux des moMaison Blanche. ments de création. A cet effet, tous les samedis, des © l'Hebdo du Vendredi temps sont aménagés pour les enfants et leurs parents. « Je dessine avec l’artiste » commence par une visite guidée de l’exposition, avec l’artiste, puis se poursuit avec une séance de dessin dans le prolongement du travail observé. « C’est un moment de quiétude qui se partage, et le talent des enfants me surprend à chaque rendez-vous… », conclut Eric Dabancourt, attendri.

P

Agathe Cèbe

4 « Lignes de vie » de Eric Dabancourt, jusqu’au 17 février à La Jungle, 5, place Lisieux à Reims. Inscriptions pour les ateliers sur Facebook : @lajunglereims – Entrée libre.

Chiner REIMS - MARCHÉ AUX LIVRES

SAMEDI 13 JANVIER

8h30-18h - Halles du Boulingrin, rue de Mars

REIMS - VIDE-MAISON

9h-12h et 14h-18h - 43, rue Clémence Fouriaux

REIMS - VIDE-MAISON

9h-12h et 14h-18h - 43, rue Clémence Fouriaux DIMANCHE 14 JANVIER

é en 2012, Egoscopic réunit les auteurs et les dessinateurs BD indépendants d'ici comme d'ailleurs. Châlons, Paris, Lyon, Québec, Belgique ou encore Etats-Unis. Et le 12e numéro, paru fin novembre, regorge de bulles de vie et d'univers graphiques différents. Parmi les créateurs d'Egoscopic : l'auCertains artistes ont choisi d'y aborder des souvenirs d'enfance, d'autres illustrent par le texte et l'image teur et illustrateur troyen David Foisles maux de notre société. Cette année, le festival in- sard. © l'Hebdo du Vendredi ternational d'Angoulême a sélectionné ladite revue pour le prix de la meilleure BD alternative. Une première pour le collectif, dont quelques membres se rendront à Angoulême fin janvier pour, peut-être, obtenir le précieux sésame. Sonia Legendre

N

Livre

Un guide sur les chefs-d’œuvre des Beaux-Arts epuis peu, le musée des Beaux-Arts de Reims présente ses plus grands chefs-d'œuvre dans un guide de qualité. Disponible au prix de 20 €, il propose au fil de ses 250 pages et de ses 110 notices, une invitation à un voyage de cinq siècles à travers l’art français et européen, à travers un parcours dans les abondantes collections rémoises qui ont fait la notoriété du musée des Beaux-Arts de Reims à l’international. Il s’agit d’une sélection commentée par toute l’équipe de conservation du musée et par le conseiller pour les musées à la DRAC Grand Est. C'est aussi un aperçu de ce que le musée donnera à voir aux visiteurs dans les années 2020, dans le cadre du projet de réhabilitation et d’extension sur site en cours.

D

Journée Soldes à Troyes Dimanche 21 janvier 2018 Départ 08h30 de Reims Journée libre Soldes dans les magasins d’usine g

DORMANS - BOURSE AUX VÊTEMENTS & PUÉRICULTURE

9h-17h - Salle des fêtes FISMES - 17E RENCONTRE DES COLLECTIONNEURS

S.L

Théâtre à Montmirail

Dimanche 4 février 2018

25€

9h-17h - Centre d'animation, 12, rue Camille Rigaux LES-ESSARTS-LE-VICOMTE - BOURSE AUX JOUETS

Al Aller-Retour ler-Retou r

9h-17h - Salle communale, rue de Bouchy

Une centaine de boutiques, plus de 240 grandes marques !!

Vente spéciale ! Blanc et linge ancien

34€ Al Aller-retour ler-retou r +p place lace de tthéâtre héâtr héâtre

Départ 13h00 de Reims

Le Samedi 13 janvier FRIPE Emmaüs 17, rue Gutenberg - REIMS 9h à 18h non-stop

www.fripe -emm

aus.com

fripeemmaus

nt à l’insertion Vos achats aide

Cham Champagne pagne Mobilités Mobilités : 03 26 50 59 40 RRue ue doct docteur eur Alber Albertt Schweitzer Schweitzer - Reims Reims

Retrouvez Retrouvez toutes toutes nos of offres fres sur www www.champagne-mobilites.fr .champagne-mobilites.fr


19

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Loisirs

L’horoscope

MĂŠtĂŠo

BÉLIER du 21.03 au 20.04

BALANCE du 23.09 au 22.10

Votre ĂŠnergie oscillera au rythme de Mars, qui devrait vous dĂŠlivrer une vitalitĂŠ dĂŠbordante. Vous devrez apprendre Ă mieux calibrer votre tempĂŠrament pour ne pas ĂŞtre au taquet tout le temps.

Votre semaine s’annonce pleine d’initiative, d’opportunitÊ et riche en sensation forte. Quoi qu’il arrive, c'est le moment de faire preuve d’audace, d’oser et de ne surtout pas vous isoler.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

SCORPION du 23.10 au 22.11

Aujourd’hui, ne vous dÊcouragez surtout pas si vous avez l'impression que la situation vous Êchappe notamment dans le travail ou votre vie affective. Prenez les ÊvÊnements avec beaucoup de recul.

Vous dÊbutez la semaine dans une forme olympique, avec par moment, une surdose d’Ênergie. Il faudra canaliser ce surplus et le rendre constructif, sous peine d’être irritable et excitable.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06 Cette semaine, vos revenus devraient être en hausse. Vous devriez profiter des opportunitÊs qui se prÊsenteront pour thÊsauriser et faire fructifier les avoirs que les astres vous proposeront.

CANCER du 22.06 au 22.07 Aujourd’hui, vous serez sur tous les fronts. Le travail que vous entreprenez sera semblable à un vaste chantier dans lequel il faudra rÊflÊchir, concevoir, structurer, mais Êgalement savoir dÊlÊguer.

LION du 23.07 au 22.08 Vous chercherez à occuper le devant de la scène en vous distinguant hors des sentiers battus habituels. Et vous surprendrez là oÚ on ne vous attendra pas forcÊment. A vos risques et pÊrils.

VIERGE du 23.08 au 22.09 Toujours en quĂŞte d'un idĂŠal, vous aurez pourtant compris que le vĂ´tre c'est avant tout d'aimer et saurez alors composer avec les imperfections de l'autre qui ne sont souvent qu'un miroir des vĂ´tres !

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 La pÊriode s’avÊrera une semaine porte bonheur. Vous serez en pleine confiance et mettrez aux oubliettes les frustrations nourries depuis longtemps. Grace à Jupiter, vous aurez le vent en poupe.

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01 Une pÊriode d'Êpanouissement et de bien-être s’ouvre à vous. Votre ciel relationnel retrouvera des couleurs, ce qui vous permettra d’attirer plus de sympathie et de gagner en popularitÊ.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 Ami (e) Verseau, laissez-vous tenter par l’innovation, les dÊsirs d’Êvasion et de libertÊ qui vous rÊussiront plutôt très bien, tant sur le plan personnel que pour votre avancement professionnel.

POISSON du 20.02 au 20.03 La semaine sera propice à la prise de dÊcision sur le plan familial pour les natifs ayant en charge l’Êducation d’enfants, la responsabilitÊ de personnes plus âgÊes. Laissez-leur plus d’autonomie.

BenoĂŽt Melvhille

Vendredi

Samedi

5° 6°

1° 4°

Dimanche

-1° 8°

Lundi

2° 6°

QualitÊ de l’air Vendredi

Samedi

Dimanche

Bonne

Bonne

Bonne

La CLCV vous informe

   

En 2016, le tri a permis en France de recycler plus de 3 millions de tonnes d’emballages, ce qui a permis d’Êviter l’Êmission de 2,1 millions de tonnes de C02. C’est l’Êquivalent d’un million de voitures en moins sur les routes pour une annÊe. Le recyclage permet d’Êviter les rejets de gaz à effet de serre issus de la transformation des ressources naturelles en matières premières. Les emballages recyclÊs ne sont pas incinÊrÊs ou mis en dÊcharge mais servent à fabriquer de nouveaux produits, emballages ou objets. En rÊutilisant la matière qui sert à produire les emballages ou le verre, on Êconomise des ressources naturelles, comme le pÊtrole, la bauxite ou la silice et des quantitÊs importantes d’Ênergie et d’eau pour extraire ces ressources naturelles et les transformer en matière première. Si vous avez des hÊsitations sur les consignes de tri, vous pouvez consulter l’application gratuite  Guide du tri  ou le site www.consignesdetri.fr CLCV de la Marne – Reims - Contact : 03 26 05 03 88 ou clcv-marne.over-blog.com


Foire F oire aux aux rreptiles ep ptile tiles du 12 au 200 janvier 2018

-30%

**

sur tous les terrariums artisanaux

-10% -1 0%

-20% %

***

sur tous les reptiles

**

sur tous les accessoires

* Dans la limite des stocks disponibles ** Valable Valable ala uniquement sur le rayon Reptile

REIMS

5 chemin des 58 des bas jardins - Dizy

À l’entrée d’Eperna ay Z.C. Leclerc Dizy en face de Noz Tél. 03 26 32 46 79 Votre Votre spécialiste spécialiste en aanimalerie nimalerie facebook.com/animaliumepernay

Parc naturel P arc natur el rrégional égional de Montagne la Mont agne Reims de R eims

A4 D951

DIZY Z AY EPERNAY E EPERNA AY

D3

CHALONS CHAL ONS O ON NS S

L'Hebdo du Vendredi Reims 515  

Édition du 12 au 18 janvier 2018

L'Hebdo du Vendredi Reims 515  

Édition du 12 au 18 janvier 2018