Page 1

Futur complexe Piscine-Patinoire

Arnaud Robinet choisit officiellement le site du Sernam p.3

Equipement public

Tinqueux inaugure son « Carré Blanc » : un vaisseau de verre et de béton de 20 millions d'euros à vocation culturelle p.8

Stade de Reims

Première sortie officielle pour Jean-Luc Vasseur, nouvel entraîneur des Rouge et Blanc p.12

Cette semaine, retrouvez le dossier notaires

(Pages 19 à 21)

Tourisme

Les destinations de l'été au départ de Vatry p.16 et 17

Consommations mixtes des gammes : Hyundai i30 (l/100 km) : de 3,8 à 6,1. Émissions de CO2 (en g/km) : de 100 à 149. Hyundai ix35 (l/100 km) : de 5.2 à 6.9. Émissions de CO2 (en g/km) : de 135 à 182. Hyundai i20 (l/100 km) : de 3.8 à 4.9. Émissions de CO2 (en g/km) : de 99 à 114. (1) (2) Voir conditions en concession.

The place to be

ÉDITION REIMS N°355 du 20 au 26 juin 2014

> >

r e i m s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

c o m

www.delhorbe-automobiles.fr

Drouet d’Erlon

Cœur économique de l'hyper-centre, la place d'Erlon est un endroit de passage incontournable, fréquentée chaque jour par des milliers de passants, salariés des environs, touristes ou simples flâneurs. Critiqué pour son insécurité voire son manque de cachet, le lieu reste néanmoins très convoité, à l'image des récentes installations de Food Avenue, Burger King, Un Indien dans la ville et du retour de la librairie Guerlin. P.4

À PARTIR DE

129€

/MOIS(1)

SUR 2 ANS

SANS CONDITION DE REPRISE LOA* 25 MOIS. 1ER LOYER DE 1 200 € (APRÈS DÉDUCTION DU BONUS ÉCOLOGIQUE**), SUIVI DE 24 LOYERS DE 129 €. MONTANT TOTAL DÛ EN CAS D’ACQUISITION : 10 746 €. DU 1ER JUIN AU 31 AOÛT 2014.

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ. VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER. Consommation mixte : 3,8 L/100 km. Émissions de CO2 cycle mixte : 88 g/km (A). Normes CE (sous réserve d’homologation). (1) Exemple pour une Toyota Aygo x 3 portes neuve au prix exceptionnel de 9 650 €, remise déduite de 850 € (uniquement sur Aygo x). * Location avec Option d’Achat 25 mois, 1er loyer de 1 200 € (après déduction d’un Bonus Écologique de 150 €**) et 24 loyers de 129 €/mois. Option d’Achat de 6 300 € dans la limite de 25 mois et 20 000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 10 746 €. Assurance de personne facultative à partir de 10,62 €/mois en plus de votre loyer, soit 265,50 € sur la durée totale du prêt. Offre réservée aux particuliers, valable chez les distributeurs Toyota participant à l’opération et portant sur le tarif en vigueur au jour de la souscription du contrat. Sous réserve d’acceptation par TOYOTA France FINANCEMENT - 36 bd de la République 92423 Vaucresson, RCS 412 653 180 - n° ORIAS 07 005 419 consultable sur www.orias.fr.

169 €

Modèle présenté : Toyota Aygo x-cite 5 portes à /mois en LOA* sur 25 mois et 20 000 km, remise déduite de 1 000 € (uniquement sur x-cite, x-clusiv et x-play), 1er loyer de 1 750 € (après déduction d’un Bonus Écologique de 150 €**) et 24 loyers de 169 €/mois, hors assurances facultatives. ** Selon conditions et modalités du décret n° 2007-1873 modifi é au 01/11/13. (2) Garantie 3 ans ou 100 000 km, la première des deux limites atteinte.

T.T.R. automobiles REIMS Cité de l’automobile Croix Blandin 03 26 09 42 42 EPERNAY Av. du Maréchal Joffre ZAC Val de Champagne 03 26 56 93 30


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

Les 7 questions de la semaine au gouvernement

L’innovation, ça « barbe » l’Europe ?

L’Europe du football a découvert, depuis l’ouverture de la Coupe du Monde au Brésil, deux applications jusque-là inconnues. La goal line technology, qui permet de savoir à coup sûr si le ballon a, ou non, franchi la ligne. Et ce n’est pas parce que l’image qu’on nous montre semble synthétique que ce n’est pas une technologie liée à la vidéo qu’on utilise, que Michel Platini et de nombreux « puristes » s’offusquent ! L’autre innovation, c’est l’utilisation d’une bombe de mousse à raser pour matérialiser l’endroit d’où doit être tiré un coup franc où encore la ligne qu’un mur de défenseurs ne doit pas dépasser pour rester à distance réglementaire. En réalité, ce n’est pas de la mousse à raser, mais une mousse à base d’eau qui disparaît en quelques dizaines de secondes tout au plus. Ces deux innovations font du bien au football, c’est une évidence. Le coup du spray accroché au short de l’arbitre, ça fait des années qu’on l’utilise en Amérique du Sud. Ici, sur le vieux-continent qui porte décidément bien son nom, il paraît qu’on réfléchit à l’importer, peut-être pour l’Euro 2016 en France…

Tony Verbicaro

La météo Vendredi

Samedi

Dimanche

Lundi

9° 20° 11° 23°

11° 23° 11° 23°

Qualité de l’air

4

Vendredi 20 juin

Samedi 21 juin

Ou quand le projet de réforme territoriale interroge les premiers élus concernés…

Jean-Paul Bachy, président divers gauche de la Région Champagne-Ardenne, et René-Paul Savary, président UMP du Département de la Marne, ont tous deux fait parvenir à la presse cette semaine de plus ou moins longs documents faisant état de leurs interrogations à propos de la réforme proposée par François Hollande. Avant même que la suite précisée du projet ne sorte du conseil des ministres, mercredi. Des précisions qui n’ont levé aucun des doutes qui occupent les cerveaux de nombreux élus, MM. Bachy et Savary en tête. Tous les deux ont rédigé sept questions à poser au gouvernement, et si elles se ressemblent, elles ne s’affichent pas dans le même ordre. Elles posent les questions des économies réelles La nouvelle carte de France proposée par François Hollande. © Elysée supposées rendues possibles par la réforme, des compétences à attribuer aux collectivités en général, des méthodes utilisées pour envisager une telle réforme, des simplification et rationalisation espérées par la réforme… Tous les deux ont évoqué aussi leurs inquiétudes concernant la perte potentielle de repères pour les citoyens, qui verraient les centres de décision s’éloigner (communautés de communes de 20 000 habitants, suppression des conseils départementaux, régions agrandies). Le Conseil général de la Marne avait eu la bonne idée d’inviter Jean-Paul Bachy à s’exprimer sur la réforme. Et le président de Région n’a pas oublié de dire qu’il répondrait positivement à l’invitation des autres départements qui composent la Champagne-Ardenne. Encore un peu, et les deux présidents, de gauche et de droite, écrivaient sept questions communes et voyaient leurs voix porter encore plus fort…

Tony Verbicaro

Coup d’oeil sur le monde Gare au gorille !

Tragique méprise (mais heureusement sans gravité) lundi dernier, dans un parc zoologique de Tenerife. Un employé d'une trentaine d'années a été touché par une fléchette tranquillisante après s'être fait tirer dessus par un vétérinaire du parc qui l'a pris pour un gorille. Et pour cause, l'employé avait bien revêtu un costume de primate, mais dans le cadre d'un exercice d'entraînement visant à simuler la fuite d'un gorille de son enclos. Oui mais voilà, le vétérinaire, lui, n'avait pas été mis au courant de la simulation et était donc persuadé de voir un animal, tout ce qu'il y a de plus authentique, lui fausser compagnie. Transporté à l'hôpital, la victime s'est rapidement remise de cette fléchette, qui comprenait tout de même des tranquillisants pour gorille de 180 kg !

Le cancre

Cela nous est tous arrivé au moins une fois, au collège et/ou au lycée : arriver en retard en cours et finir par se tromper de salle de classe. Cette situation somme toute assez courante, l'est devenue subitement beaucoup moins quand, lundi dernier dans un collège suédois, ce n'est pas un élève mais un animal qui est rentré dans une salle, au beau milieu d'un cours. La scène s'est déroulée à Mölndal, dans la banlieue de Göteborg (dans l'ouest du pays) : l'animal en question, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait d'un élan, a brisé une fenêtre pour pénétrer dans la salle d'arts plastiques de l'établissement scolaire. Les collégiens, effrayés, se sont enfermés dans une salle attenante en attendant les secours qui, une fois sur place, ont dû abattre l'animal. Un drôle de cancre donc.

Dimanche 22 juin

Projet avorté

Au Brésil, la police locale, soutenue par Interpol, vient de démanteler un vaste réseau international de trafic de cocaïne. Un réseau d'envergure qui, tout comme une PME aspirerait à devenir multinationale, souhaitait se donner les moyens de se développer. Ainsi, l'organisation, dirigée par un certain « Sergio le Chauve » (qui, lui, est toujours en fuite), avait le projet de construire son propre sousmarin dans un local, déjà acheté, en Guinée. L'idée aurait été de faire sortir la drogue d'Amérique du Sud en petites quantités, avant de l'embarquer ensuite dans le submersible en haute-mer. Par ailleurs, les trafiquants réfléchissaient également à fonder leur propre compagnie aérienne afin de pouvoir acquérir un gros Boeing 737 qui aurait lui aussi permis de transporter la cocaïne en toute impunité !

Un an de plus

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’h ebdo du ve ndredi édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Laurianne Laggia (laurianne laggia@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebdo duvendredi.com

Petit à petit, la Place Financière fait son nid

La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité dans nos colonnes il y a un an, semaine pour semaine, et de regarder comment les choses ont évolué depuis. L’Hebdo du vendredi 21 juin 2013 présentait un nouvel outil au service des entreprises : ChampagneArdenne Place Financière. Fondée par le Conseil régional, la CCI Champagne-Ardenne, le Medef et la Fédération bancaire française, cette plate-forme vise à mettre en relation les différents acteurs économiques champardennais, notamment les TPE-PME et les investisseurs. Verdict, aujourd’hui ? « Nous avons pu accompagner une quinzaine d’entreprises, dixit Viviane Neiter, présidente de l’association. Dans des domaines aussi variés que l’environnement, les services à la personne ou l’alimentaire. Ce qui, compte tenu de notre manque de moyens et de budget, s’avère plutôt encourageant. » Une demande de subvention a été adressée à l’Europe, et un projet de recrutement pourrait peutêtre prochainement se concrétiser. A suivre…

Sonia Legendre

REIMS

Marché de Gros - Farman

Tél. 03 26 85 05 43

CHÂLONS

77 Avenue du Président Roosevelt Saint Memmie

Tél. 03 26 85 05 43

FRIGNICOURT

207 Avenue de Champagne

Tél. 03 26 41 21 30


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Arnaud Robinet choisit le Sernam

Futur complexe piscine-patinoire

'est désormais officiel : le futur complexe sportif, promis en remplacement du Nautilud (dont la démolition a été votée en conseil municipal lundi dernier) sera bien construit sur l'ancien terrain Sernam, entre le pont de Laon et la place de la République. La nouvelle a été officialisée ce jeudi par le maire en personne, à l'issue d'une réunion avec les représentants de RFF (Réseau Ferré de France), de la SNCF et Le futur complexe devrait être inauguré dans quatre ans. © l'Hebdo du Vendredi de plusieurs investisseurs travaillant depuis plusieurs années à la reconversion du site. Dans le détail, Arnaud Robinet précise que le complexe comprendra « une piscine olympique, une fosse de plongée, des bassins ludiques ainsi que deux patinoires, l'une sportive et l'autre publique, le tout modulable afin d'accueillir divers événements. » Opposé à l'installation d'une surface alimentaire sur le site, le premier magistrat annonce « que tout le projet va être revu dès la mi-juillet. Je veux être proactif sur le sujet, il est hors de question d'avoir encore une friche dans six ans. De même, je ne veux pas non plus que la Ville subisse un projet privé, comme s'apprêtait à le faire l'ancienne équipe municipale. Nous devons avoir notre mot à dire, en partenariat avec les investisseurs. » En outre, l'édile de Reims ne se dit « pas opposé » à la construction d'un hôtel au Sernam, tout comme au transfert du cinéma Gaumont, un temps envisagé, précisant « vouloir faire de ce site un véritable quartier de loisirs, de sport et de divertissements, mais aussi de dynamisme économique par les activités qu'il proposera. » Une partie seulement du site de 7 ha sera aménagé pour y installer le futur complexe qui devrait, si tout va bien, sortir de terre dans quatre ans. Aymeric Henniaux

C

NOUVEAU A REIMS PLACE D’ERLON

Les casques jaunes tirent la sonnette d'alarme

Manifestation - BTP

ctuellement, 20 000 jeunes partout en France sont motivés pour se former par l’apprentissage à un métier du Bâtiment ou des Travaux Publics. Nombre d’entre eux sont ainsi déjà préinscrits dans l’un des 103 centres de formation d’apprentis (CFA) du BTP, dont celui de la Marne. Malheureusement, ils ne trou- Les apprentis du BTP et les entreprises marnaises ont manifesté hier au pied vent pas toujours d’entreprise du sec- de la cathédrale. © DR teur pour les accueillir en formation et ne peuvent pas, de fait, s’engager dans la voie de l’apprentissage aux métiers du BTP. Face à ce constat et en vue de la prochaine rentrée scolaire, le réseau de l’apprentissage BTP, animé par le CCCA-BTP et dont BTP CFA Marne est membre, s'est mobilisé mercredi pour aider ces jeunes à concrétiser leur projet de formation. Cette mobilisation s'est matérialisée par un mouvement spontané, une action commune, concertée et simultanée sur l’ensemble du territoire : le mouvement des casques jaunes. Ces derniers, qui dénoncent notamment les difficultés engendrées par la mise en place du compte pénibilité, ont appelé le gouvernement à simplifier les démarches administratives et à diminuer les charges afin de faciliter les embauches. J.D La SNCF offre 33% de réduction en juilet aux abonnés La grève subie actuellement par la SNCF va laisser des traces. En effet, en compensation des jours de grève de ce mois de juin, la SNCF offre une réduction de 33% sur les abonnements mensuels de juillet. Elle bénéficie à tous les abonnés mensuels et annuels, et ne nécessite aucune démarche ou formalité pour les clients. Cette réduction sera appliquée automatiquement en juillet pour les abonnés prélevés sur leur compte bancaire ou postal et est intégrée dans le prix de vente des abonnements de juillet mis en vente dès aujourd'hui. Le coût de cette mesure, entièrement prise en charge par la SNCF, est de 45 millions d’euros.

L'association Front de Gauche dans la Marne est née Les candidats de la liste rémoise du Front de Gauche (Place au peuple à Reims) et les membres de son comité de soutien, « soucieux de poursuivre la lutte et le débat citoyen ouvert pendant la campagne électorale des élections municipales », ont décidé de créer l'association citoyenne du Front de Gauche-Marne. Désirant rassembler au-delà des partis politiques composant le Front de Gauche, elle entend agir « pour la mise en œuvre d'une véritable politique alternative de gauche, anticapitaliste, socialiste, écologiste, laïque et respectueuse de l'égalité entre les femmes et les hommes ». Parmi ses premiers objectifs : la création dans la Marne d'un collectif anti-TAFTA, la défense du service public et le soutien aux intermittents du spectacle. Plus d'infos : contactez Xavier Béchereau, co-président de l'association citoyenne du Front de GaucheMarne à xavier.bechereau@sfr.fr

Le CHU participe aux 8e journées consacrées à la DMLA Dans le cadre des 8èmes Journées Nationales d'information et de dépistage de la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA) organisées du lundi 23 juin au vendredi 27 juin par l'Association DMLA, le service d'Ophtalmologie du CHU de Reims ouvrira ses portes pour des dépistages le mercredi 25 juin de 14h à 17h. Comme chaque année, cette campagne nationale vise à sensibiliser les français à cette pathologie et à inciter les personnes de plus de 55 ans à se faire dépister auprès des ophtalmologistes et services hospitaliers participant à ces Journées.

A partir de 11H30

-15

%*

(Valable du vendredi 20 juin au jeudi 26 juin 2014)

*Sur une formule Deli’Régal sur présentation de ce coupon.

A


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La place d'Erlon, incontournable épicentre

Attractivité

« Trop commerciale », « trop minérale », « trop mal fréquentée »... Bien que souvent dénigrée, la place Drouet d'Erlon demeure la vitrine de la cité des Sacres, au même titre que la cathédrale. Un lieu de vie, certes, controversé mais au dynamisme incontestable à l'image de l'arrivée de Burger King, Food Avenue, Un Indien dans la ville et du retour de Chapitre.

es loyers y sont parmi les plus chers de la ville mais les cellules commerciales vides ne le restent jamais bien longtemps. Tirant son nom de Jean-Baptiste Drouet, comte d'Erlon, militaire français né à Reims et promu maréchal de France, ce haut lieu de passage, et de brassage, est souvent l'un des premiers fréquentés par les touristes arrivant en ville par le train. Avec ses dizaines de cafés, restaurants, brasseries, cinémas et hôtels, la place d'Erlon attire les commerçants, conscients du potentiel d'activités qui lui est associé. En choisissant de reprendre la Lorraine pour installer son second restaurant à Reims, au 7 de la place (ouverture prévue tout début septembre), Amar Shah, propriétaire d'un Indien dans la Ville à Châlons-en-Champagne, savait exactement ce qu'il faisait. « Les restaurants indiens, d'ordinaire, n'ont pas toujours bonne réputation et comme nous souhaitons proposer une cuisine de qualité en changeant cette image parfois entachée, la place d'Erlon était l'endroit idéal. Nous pourrons ainsi montrer ce que nous savons faire avec plus de visibilité. De même, Reims accueille beaucoup de touristes, notamment des Anglais, grands amateurs de cuisine indienne, qui pour la quasi totalité se promènent à un moment ou un autre sur la place. Pour nous, c'était donc très important de pouvoir être là. Bien sûr, c'est un vrai challenge, mais c'est un endroit qui bouge en permanence et où tout est possible, alors j'ai confiance... » Si la majorité des commerces s'y trouvant sont des cafés, fast-food, bars-pubs, restaurants, brasseries..., la place a compté (et compte encore) quelques enseignes n'ayant, elles, aucun rapport avec la restauration. Ce fut le cas pendant de nombreuses années d'un grand quotidien local issu de la Résistance, ça l'est encore aujourd'hui avec la réouverture annoncée et attendue de la librairie Chapitre. Après une fermeture au début de l'année, la librairie Chapitre Guerlin (désormais Librairie Guerlin) s'apprête à rouvrir ses portes, « probablement entre le 7 et le 10 juillet », confie son directeur Franck Dournovo, ravi de pouvoir repartir dans l'aventure avec une petite quinzaine de ses 25 anciens salariés. Soutenu par un libraire rouennais qui souhaitait investir dans un second établissement, le directeur rémois ne s'imaginait pas déménager de la place. « On est sur le cœur de ville, le cœur de l'hypercentre même et c'est ici qu'est né historiquement Guerlin. Il y a beaucoup de vie sur Erlon, à tel point que des employés de la librairie du repreneur de Rouen, en visite récemment à Reims, ont été surpris par l'effervescence qui régnait, trouvant leur ville, pourtant comparable à Reims,

L

La place d’Erlon, un épicentre controversé mais indispensable. © l'Hebdo du Vendredi

bien plus calme. Ici nous avons pignon sur rue avec une clientèle qui nous connait et nous localise facilement. »

Le symbole d'un lieu grand public Avoir son commerce sur la place d'Erlon serait donc un gage de réussite non négligeable. Soit. Mais dans ce cas comment expliquer, paradoxalement, le turn-over relativement important des enseignes présentes ? Par le nombre d'enseignes présentes justement, chacune tentant, avec ses moyens, de récupérer une partie du chiffre d'affaires généré par le brassage sur ce lieu. Mais aussi par l'image même de cette place : son côté grand public, ouverte à tous, non élitiste. « Si un commerçant veut installer un nouveau concept de restaurant à Reims, et s'il en a les moyens, c'est à cet endroit qu'il aura toutes les chances de réussir  », note Nicolas Nochimowski, le coassocié (avec Umut Tasdelen de l'Istanbul) du tout nouveau Food Avenue, ouvert mercredi dernier dans les anciens locaux de Chapitre. Ancien gérant du Wall Street Bar, à l'origine de Pains & Compagnie avec son épouse, l'entrepreneur fait donc partie des personnes à

l'origine de ce concept inédit en province : le food court. « On sera sur un restaurant qui proposera sept cuisines différentes, des salades, des burgers maisons, des spécialités turques, des bagels, des tajines, des burritos, un thé/café... » L'idée, très populaire en Asie et en Amérique du Nord, rappelle celle du Carrousel du Louvre, proposant différentes cuisines du monde au public, à ceci près que Food Avenue sera entièrement composé de commerçants indépendants, « pour la plupart des jeunes », avec, à terme, la création de 30 emplois. «  Cette initiative, clairement, je ne crois pas qu'elle aurait été possible ailleurs que sur la place d'Erlon. Car ici on est grand public et je reste convaincu que le salut du commerce passera par le grand public. Alors bien sûr, le côté grand public peut aussi amener toutes sortes de personnes et la place c'est un peu le lieu de tous les excès, mais pour rien au monde je ne la quitterais. » Véritable vitrine de la ville, la place d'Erlon est donc également le reflet de celle-ci, tant sur son dynamisme que sur son attractivité. Ainsi, Jean-Patrick Laggia, l'un des sept commerçants de Food Avenue, spécialiste pour sa part de la salade et toutes ses déclinaisons, se réjouit de débuter sa première aventure dans la restauration à ce moment précis : « Moi je

ressens un développement de la ville depuis un certain temps. Ça a commencé avec le TGV, mais aussi sur le plan commercial avec l'arrivée d'IKEA, celle des KFC et donc bientôt Burger King, les grands groupes choisissent d'investir à Reims et ce n'est pas un hasard. La place d'Erlon, elle, est le symbole en centre-ville de cet essor et qu'on le veuille ou non, c'est presque historiquement incrusté dans la tête des gens, tout comme l'image un peu bobo (dans le bon sens du terme) que peuvent avoir la place du Forum et le Boulingrin. » En définitive, la place d'Erlon, malgré la crise et les critiques, reste la place d'Erlon, en ce sens que c'est à travers son passé que le lieu se forge aujourd'hui encore son succès. Le petit poumon économique du centre-ville a donc de beaux jours devant lui car tant que les touristes l'emprunteront, tant que des commerces s'ouvriront, la place restera le lieu de tous les possibles.

Aymeric Henniaux

Mis en place sous la précédente mandature d'Adeline Hazan et légèrement modifié lors du conseil municipal du mois de mai dernier, l'arrêt interdit, pour être tout a fait exact, la « station assise » dans la commune. En clair, rester assis trop longtemps sur l'espace urbain pourra entraîner une contravention, d'un montant de 38 euros. La mesure, plutôt controversée au moment de son instauration, prend davantage son sens sur la place d'Erlon, lieu de passage important de la ville. « C'est avant tout une base juridique qui permet à la police de pouvoir procéder à des contrôles sanitaires, voire de verbaliser », souligne Xavier Albertini, adjoint au maire en charge de la sécurité, précisant qu'il s'agit là, « d'un élément d'attractivité contribuant à renforcer le sentiment de sécurité. L'idée c'est de faire baisser la mendicité active afin de Xavier Albertini défend l'arrêt permettre une déambulation plus tranquille sur la place. Cet arrêt fait donc partie de l'arsenal que nous anti-mendicité. © l'Hebdo du allons déployer, à l'image du renfort de la vidéo-protection ou des missions des policiers municipaux. Vendredi Nous savons bien que les gens ne viennent pas sur la place pour y dormir mais pour se divertir, néanmoins il nous faut travailler sur les limitations des nuisances », conclut l'élu, annonçant au passage le lancement d'une réflexion sur la vie nocturne.

La Ville confirme son arrêt anti-mendicité


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La galerie du Cardo décroche

Art contemporain - Boulingrin

Unique galerie d'art dédiée à l'art contemporain à Reims, la Galerie du Cardo va définitivement fermer ses portes le 28 juin prochain. L'exposition « Forgotten cities » de Boris Contreras est ainsi la dernière occasion de goûter aux charmes des lieux.

près neuf années au service de l'art et des artistes, la galerie du Cardo, située dans le quartier du Boulingrin, accueille jusqu'au 28 juin sa toute dernière exposition. Intitulée Forgotten Cities, celle-ci est l'oeuvre de Boris Contreras. Le travail de ce jeune artiste vénézuélien résidant à Rome porte sur les villes, les métropoles, les populations et les désastres naturels. Il observe les murs de vieux immeubles et essaie d’en faire ressortir le caractère particulier et de transcrire sur toile ses sensations dans un langage contemporain. La légèreté de son travail présenté, abstrait mais à la lisière du figurant laisse une note positive. Comme toujours depuis 2005, Pascale Loufrani est donc fidèle à son pre-

A

Située dans le quartier du Boulingrin, la Galerie du Cardo fermera définitivement ses portes le 28 juin prochain. Pascale Loufrani y a accueilli en neuf ans une cinquantaine d'expositions. © l'Hebdo du Vendredi

mier amour qu'est à l'art du sensible. « Dans l'art contemporain, il existe aujourd'hui une suprématie de l'art conceptuel sur l'art du sensible, qui est peut-être moins intellectuel mais qui touche souvent le coeur  », explique-t-elle. Forgotten Cities clôt donc la sublime histoire de la galerie du Cardo qui aura vu passer une cinquantaine d'artistes venus de tous les horizons. Et ce sont ces rencontres avec ces femmes et ces hommes

qui ont marqué Pascale Loufrani. « Je n'ai pas un souvenir marquant, mais pleins. Je suis surtout heureuse d'avoir pu aider des artistes émergents à vivre de leur art et à créer. » Et si elle avoue toujours ressentir «  de sacrés coups de cœur artistiques », la maîtresse des lieux arrête pourtant l'aventure sans pour autant quitter le monde de l'art. « Ma passion pour l'art est intacte, mais je ne veux pas que le commerce la tue. Je

constate un ralentissement du marché et surtout j'étouffe entre ces murs. Après neuf ans, je pense que ça suffit. Je souhaite retrouver une certaine liberté. » Pascale Loufrani a bien essayé de passer le relais afin que la galerie du Cardo survive à son départ, malheureusement sans succès. Reims va donc perdre son unique galerie d'art contemporain : une issue dommageable pour les artistes, mais aussi

pour le quartier Boulingrin et la cité des sacres.

Julien Debant

> Forgotten Cities, à découvrir

jusqu'au 28 juin à la galerie du Cardo, 27, rue Henri IV à Reims. Ouvert du mercredi au vendredi de 14h30 à 18h, et le samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h30. Entrée libre. Rens. : www.galerie-du-cardo.fr


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Commerce : la Taxe sur les enseignes divisée par deux

Conseil municipal

oublier non plus que baisser cette TLPE de 50%, c'est se priver de plus de 500 000 euros de recettes annuelles ! », a précisé Stéphane Joly. Pour autant, du côté de la majorité, on voit surtout dans cette délibération, « la tenue d'un engagement pris en campagne pour aider les entreprises qui ont aujourd'hui des charges de plus en plus importantes », comme le rappelle Catherine Vautrin, présidente de Reims Métropole et conseillère municipale. « Cette baisse va toucher 650 commerçants et concernera finalement peu d'hypermarchés qui sont, pour la plupart, sur le territoire de l'agglomération mais pas à Reims. Et de toute façon, ne croyez pas le contraire : les directeurs de grandes surfaces eux aussi connaissent des difficultés et sont même, parfois, obligés de licencier », conclut le maire de Reims, Arnaud Robinet, qui procéda en définitive à la baisse de 50% de la TLPE sur tous les commerces rémois.

Parmi les délibérations au programme de l'avant-dernier conseil municipal de la saison, la baisse de la taxe sur la publicité extérieure, à savoir les enseignes (lumineuses ou non) ; l'une des propositions phares de la nouvelle majorité pendant la dernière campagne municipale.

romesse tenue pour Arnaud Robinet qui avait fait de la baisse de la fiscalité l'un de ses axes prioritaires (au même titre que la sécurité et le développement économique). Après la baisse de 20% de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), votée par Reims Métropole en avril dernier, c'est cette fois la Taxe Locale sur la Tous les commerces, quelle que soit la taille de leur enseigne, profiteront de la baisse de la TLPE. © l'Hebdo du Vendredi Publicité Extérieure (TLPE) qui s'est vue diminuer de moitié. Une mesure prévue pour 7 à 12 m2, a proposé lundi une tarification spéregarder de plus près, on se rend compte que concerner tous les commerçants, à savoir ciale pour les deux autres tranches (de 12 à 50 ce sont surtout les grandes surfaces, les Aymeric Henniaux ceux disposant d'une enseigne de 7 à 12 m2, m2 et de 50 m2 ou plus). « Car il ne faut pas hypermarchés notamment qui vont profiter de de 12 à 50 m2 et de 50 m2 ou plus. Une mesure cette baisse. Ceux-là mêmes qui tuent à petit qui, pourtant, est loin de ravir le conseiller feu nos commerces de centre-ville et qui, Comptes administratifs : une question d'interprétation municipal d'opposition appartenant à de gros Les chiffres sont les mêmes et chacun s'accorde au moins sur un point : les comptes de la ville vont Stéphane Joly pour qui, 650 commerçants groupes, ont en plus largemieux. Présentés en conseil municipal, lundi dernier, par l'adjoint au maire chargé des finances, Jean«  cette délibération est une en profiteront ment les moyens de payer Marc Roze, les comptes administratifs 2013 portaient entre autres sur l'épargne brute, la dette et la erreur. Elle va simplement cette taxe à son taux plein. » capacité de désendettement. Sur ce dernier point, si l'élu reconnait « une nette amélioration depuis permettre à un certain nombre de commerSe voulant force de proposition, l'opposition 2010, passant de 8,6 à 5,9 ans », il constate pour autant que celle-ci « est due essentiellement à une çants d'augmenter la taille de leur enseigne de gauche (soutenue sur ce coup par les augmentation des recettes fiscales. Certes, les taux n'ont pas été augmentés mais les contribuables ce qui va avoir pour conséquence d'augmenconseillers Front National), d'accord pour rémois et les entreprises locales ont payé 120 millions en 2013, contre 101 millions en 2007 (soit avant ter la pollution visuelle. D'autre part, à y baisser de 50% la TLPE sur les enseignes de

P

l'arrivée en responsabilité de l'ancienne équipe, ndlr). C'est une hausse de 20% qui a lourdement impacté nos concitoyens. Nous, nous allons stabiliser fiscalement, même si l'exercice ne sera pas simple car ce sera comme essayer de faire entrer un pied pointure 47 dans une chaussure en 42... » S'il n'a évidemment pas contesté les chiffres présentés, Eric Quénard, chef de file de l'intergroupe PSEELV-PC, a tenu à revenir sur « l'état des finances de la ville à l'arrivée de la gauche en 2008. Le rapport Klopfer était alarmant, la ville était très endettée. Nous avons fait de gros efforts permettant aujourd'hui d'assurer à la collectivité un autofinancement assez important. » Après plusieurs minutes d'échanges sur le sujet, la délibération portant sur ces comptes administratifs de l'année 2013 a été votée à l'unanimité.

Le Nautilud sera bien démoli

Conseil municipal

ui, beaucoup de Rémois y sont attachés (et se manifestent pour certains à travers une pétition), oui, il fait partie du paysage de la ville depuis des années, oui, Arnaud Robinet lui-même y a appris à patiner, mais oui, le Nautilud sera malgré tout démoli. Sur le plan technique, Eric Quénard, ancien premier adjoint et patron de l'opposition de gauche, « n'y voit pas d'obstacles », mais s'interroge plutôt sur l'avenir du site et des futures infrastructures : « Qu'y aurat-il à la place du Nautilud, un parking ? Et pour combien de temps ? Qu'en est-il de la patinoire temporaire et du projet de centre ludique et aquatique ? » Beaucoup de questions auxquelles Arnaud Robinet a répondu plutôt sans détour, restant seulement évasif sur le devenir concret du site : « Nous confirmons cette démolition car la réhabilitation sur site aurait atteint des coûts exorbitants. D'ici le mois de décembre, la patinoire temporaire sera opérationnelle et oui, nous réaliserons bien un nouveau complexe qui répondra mieux aux attentes des concitoyens, c'est à dire des Rémois mais aussi des habitants de l'agglomération. Pour cela, il est prévu prochainement

O

Le Nautilud vit donc actuellement ses dernières heures, ou plutôt semaines, avant de laisser place à un parking. © l'Hebdo du Vendredi

une série de rencontres avec les principaux acteurs qui utilisaient Nautilud : les présidents des clubs de glace, les représentants des scolaires, des associations... Le projet suit donc son cours et suscite, je peux vous le dire, l'intérêt de plusieurs élus de Reims Métropole... » Par cette dernière petite phrase, le premier magistrat aurait-il donné une indication sur le financement du futur complexe, qui pourrait donc voir l'investissement porté par l'agglomération et non la seule municipalité rémoise ? Mystère...

A.H


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Les sports extrêmes ont le vent en poupe

Inauguration

rofitant de la tenue le week-end dernier du SFR Fise Experience, le festival international des sports extrêmes, le maire de Reims, Arnaud Robinet, la présidente de Reims Métropole, Catherine Vautrin et l'ancienne adjointe au sport, Christine Michel (qui a mené le projet sous la mandature d'Adeline Hazan), ont inauguré le tout nouveau skatepark de la ville, en bordure du parc Léo Lagrange. Un nouvel espace entièrement dédié à la pratique des sports dits extrêmes tels que le bmx, le skateboard ou, dans une autre mesure, le roller et la trottinette.

P

A.H

A peine le ruban d'inauguration coupé par Christine Michel, entourée par Arnaud Robinet et Catherine Vautrin, que les premiers bmx étrennaient déjà le skatepark. © l'Hebdo du Vendredi

L'été sera fou, foot, course et cyclo

Animations

quelques semaines des grands rendezvous sportifs du mois de juillet, la municipalité a présenté mardi dernier les principaux temps forts prévus lors de ces événements, en particulier pour le Tour de France, dont Reims sera ville-étape le 10 juillet. « Nous attendons entre 100 et 150 000 spectateurs au total », soulignent l'adjoint au maire en charge des sports, Bernard Landureau et le conseiller municipal délégué, Stéphane Lang. A cette occasion, outre le dispositif prévu en ville pour permettre au public d'assister au passage des coureurs dans les meilleures conditions, seront ainsi prévues une randonnée cyclotouriste entre Arras et Reims, organisée entre le 8 et le 9 juillet par l'association cycliste Reims-Bazancourt et le Vélo Club

A

Rémois. Une randonnée similaire (mais seulement sur les 10 derniers km du parcours) se déroulera avec une centaine d'enfants de 9 à 11 ans dans le cadre d'un ludostage vélo-athlétisme. En athlétisme justement, les Rémois sont attendus au stade Georges Hébert pour les championnats de France Élite le vendredi 11 juillet avec, au programme, la finale du 5 000 m ou encore celle du 3 000 m steeple. A noter enfin la possibilité, pour les Rémois, d'assister au match de l'équipe de France en Coupe du Monde sur écran géant : dans la grande salle du complexe René Tys des quarts aux demi-finales, puis sur le parvis de l'Hôtel de Ville, pour la finale. Tout ça en cas de victoire bien sûr...

Aymeric Henniaux

EN BREF Catherine Vautrin, présidente de l’association des Villes Universitaires de France

Lors de l’Assemblée Générale de l'Association des Villes Universitaires de France (AVUF) qui s’est déroulée mardi à Paris au Palais du Luxembourg, Catherine Vautrin, députée de la Marne et présidente de Reims Métropole, a été élue présidente de l’association. Créée le 4 novembre 1993, l'AVUF, qui compte 68 villes adhérentes, s'est fixée comme objectifs : regrouper les villes universitaires et défendre leurs intérêts communs, devenir un lieu d'échange notamment sur les problèmes sportifs, culturels et sociaux liés à la présence d'établissements d'enseignement supérieur sur leur territoire et développer des relations avec les villes universitaires européennes. Plus grand de la région de par son nombre de commerçants non-sédentaires, le marché Wilson va temporairement se tenir au cœur du quartier et non plus le long du boulevard Wilson. A partir du vendredi 20 juin, et jusqu'à mi-septembre, il se tiendra donc désormais rues Bernard Fresson, Charles Gounod, Joseph Haydn, Maurice Ravel, et devant l’espace Louise Michel. En effet, un chantier d’ampleur est programmé au niveau du boulevard Wilson : changement de la canalisation d’eau potable et réfection du revêtement de chaussée.

Le marché Wilson déménage provisoirement


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Tinqueux dévoile son « Carré Blanc »

Equipement culturel

C'est samedi matin que sera officiellement inauguré le nouvel équipement culturel de la ville de Tinqueux baptisé le Carré Blanc. Le grand public est invité à découvrir ce lieu pluridisciplinaire l'après-midi, à l'occasion de portes ouvertes artistiques. Visite en avant-première.

Tinqueux, chaque bébé reçoit dès sa naissance un passeport culturel. Puis dès la maternelle, chaque enfant est invité à participer à un atelier de création pour l'inciter à goûter à la culture qui est très présente dans la ville avec notamment le Centre de création pour l'enfance, indique Béatrice Beauvois-Faillon, chargée de communication à la ville de Tinqueux. Avec le Carré Blanc, le maire a donc décidé d'aller encore plus loin et de regrouper toutes ces structures dans un nouvel équipement afin de leur offrir plus de visibilité et d'en démocratiser encore davantage l'accès particulièrement en direction des enfants. » Clairement, avec l'inauguration de son Carré Blanc, la cité aquatintienne fait un pas de géant. Consacré à la diffusion, la création et la médiation dans les domaines du spectacle vivant, du livre et

A

Ce samedi 21 juin, le « Carré Blanc » ouvre ses portes au public. © l'Hebdo du Vendredi

de l’art visuel, ce projet est sans doute L'école, qui accueille des élèves de l'investissement le plus ambitieux de classes maternelles et primaires, a ouvert l'histoire de la commune et donc forcédès la rentrée 2013, remplaçant celle de Beauséjour. Située sur l'emplacement ment le plus lourd financièrement : près occupé par le nouvel de 20 millions d'euros ont équipement, une partie ainsi été investis dans cet Un investissement immense vaisseau de de 20 millions d'euros de l'ancienne école a donc déjà été démolie, verre et de béton réalisé tandis qu'une seconde est en cours de despar l'architecte Jean Dubus. D'une surface truction afin de laisser la place à 87 logede 7 500 m2, le Carré Blanc abrite dans ses murs une école, une médiathèque, un ments et 4 cellules commerciales. Avec hall d'exposition et une salle de spectacle. son déménagement, la médiathèque quant

à elle triple de volume. Son confort est évidemment accru, bénéficiant de multiples espaces de lecture particulièrement spacieux et colorés, le tout baigné d'une très agréable lumière naturelle. La salle de spectacle, et son bar attenant, qui accueillera toutes sortes de manifestations, y compris privées, possède une capacité de 300 places assises. Quant au hall d'exposition, il porte bien son nom puisque les murs brillent par leur absence. Totalement modulable, il permettra d'organiser toutes sortes d'événements dont les scolaires seront les visiteurs privilégiés. Leurs parents, eux, ainsi que les curieux de tout poil, sont invités à découvrir le « Carré Blanc » lors de portes ouvertes organisées ce samedi 21 juin de 14h à 18h. Pour l'occasion, la mairie de Tinqueux a mis les petits plats dans les grands avec des visites guidées artistiques. Marionnettistes, conteurs et autres jongleurs animeront les lieux, tandis que des concerts et des ateliers pour enfants seront proposés sur les deux esplanades attenantes. Et dès 19h30, les réjouissances se poursuivront au pied du Carré Blanc avec la fête de la musique.

Julien Debant

> Le Carré Blanc, rue Croix Cordier à

Tinqueux. Tél. : 03 26 84 78 67 Portes ouvertes samedi 21 juin de 14h à 18h.

A.S.S.E.T.

L'équipement accueille notamment une très jolie médiathèque. © DR

Association pour l’Etude des Traditions

Regroupe à REIMS des personnes en recherche pratique du sens de la vie. Cette recherche s’appuie sur l’étude des grandes traditions spirituelles.

Un contact avec ce groupe est possible au 06 47 59 09 73 www.enseignement-gurdjieff-reims.org


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Une année 2013 en demi-teinte

EN BREF

Tourisme

L'Insee a rendu public son bilan touristique pour l'année écoulée. Si l'hôtellerie se porte plutôt bien, le camping, lui, a vu sa fréquentation dangereusement diminuer. La faute notamment à une météo plus que maussade au printemps 2013.

n 2013, 3,5 millions de nuitées ont été enregistrées dans les hôtels et les campings de Champagne-Ardenne. Une progression de 1,4% par rapport à l'année précédente (soit au dessus de la moyenne nationale de 0,8%) mais qui cache en réalité de vraies disparités. Ainsi, l'hôtellerie dite traditionnelle continue de rattraper ses mauvais chiffres enregistrés au début de la crise, en 2008-2009, avec 2,9 millions de nuitées l'an passé, soit 3% d'augmentation de sa fréquentation par rapport à 2012. Des chiffres si bons qui font de la région la deuxième de France (après la Lorraine) ayant connu la plus importante évolution de son nombre de nuitées ces deux dernières années.

E

Une bonne année 2013 pour les hôtels mais les rares campings de la région ont, eux, souffert. © l'Hebdo du Vendredi

Dans le détail, Laurence Bloch, directrice régionale de l'Institut national de la statistique et des études économiques, précise que « l’activité hôtelière champardennaise demeure majoritairement tournée vers le tourisme d’affaires (54 % des nuitées). Avec 1,4 jour en moyenne annuelle, la durée de séjour dans nos hôtels reste très en deçà du niveau national qui est de 1,8 jour. » Dans la Marne, la fréquentation hôtelière progresse même de 4,9% en 2013, au contraire de celle des campings qui, elle, perd 16%. A l'inverse de l'hôtellerie traditionnelle en effet, l'hôtellerie de plein air

La faute au mauvais temps

a connu une dernière année très maussade, la faute principalement à une météo l'étant tout autant en début de saison. Avec une baisse de fréquentation de 5% en 2013 (et jusqu'à -22,5% au mois de mai et -19,8% en septembre), la Champagne-Ardenne est toujours deuxième, mais cette fois en partant de la fin, au classement des évolutions du nombre de nuitées (c'est la Bourgogne qui affiche le plus mauvais bilan). « La diminution de la fréquentation des campings résulte exclusivement de la baisse

Le Spécialiste du poële à granulés

des arrivées de touristes (–5,0 %), alors que leur durée moyenne de séjour, de 2,2 jours en ChampagneArdenne, est stable », poursuit Laurence Bloch. Des mauvais chiffres qui, pour le directeur de l'Office de Tourisme de Reims, Guy Valembois, pourrait aussi être améliorés en développant l'offre sur ce secteur, encore insuffisante : « Dans la région de Reims notamment, nous savons qu'il y a une vraie demande car la ville se situe sur un axe très fréquenté par les touristes aimant le camping. Mais aujourd'hui l'offre est presque inexistante, on manque de campings, de mobile-home à l'intérieur... j'espère qu'une réflexion pourra être lancée en ce sens d'ici la fin de l'année sur l'agglomération rémoise. » Une lueur d'espoir toutefois : cette année, à l'inverse de la précédente, la météo s'est montrée beaucoup plus clémente dans la région. Un facteur d'optimisme qui, en toute logique, a dû faire revenir davantage de touristes en Champagne-Ardenne. Reste à savoir si les statistiques confirmeront la tendance... > www.insee.fr

Aymeric Henniaux

Et le 2 litres au cent n’aura plus de secret pour vous

Initiée par les CCI et les Aria Associations régionales des industriels de l’automobile - de Lorraine et de Champagne-Ardenne, ainsi que leurs partenaires, une Journée technique automobile réunira les acteur de la filière le jeudi 26 juin de 9 h 30 à 17 h 30, dans les locaux d’Arts et Métiers ParisTech (rue Saint-Dominique à Châlons). Thématique : le véhicule 2L/ 100 km et les nouvelles technologies associées. Programme et inscriptions sur www.materalia.fr/jta.

Que va changer le pacte de responsabilité et de solidarité ?

Les services de l’Etat et leurs partenaires organisent plusieurs réunions pour présenter aux entreprises le pacte de responsabilité et de solidarité, et répondre à leurs questions. Rendez-vous lundi 30 juin à 18 h à Epernay (palais des fêtes, parc Roger Menu), mardi 1er juillet à 18 h à Châlons (auditorium Fernand Pelloutier, place de Verdun) et mercredi 2 juillet à 18 h à Bezannes (salle municipale, rue Source de Muire). Plus de détails sur notre édition internet : www.lhebdoduvendredi.com.

*Uniquement le 28 et 29 juin 2014 dans la limite des stocks disponibles.

* E G A n K o i O t T c S e ll o DE C e ell v u o N t n a Av

PORTES OUVERTES LES 28 ET 29 JUIN de 10h à 18h30 9 impasse de la Forge  THILLOIS 03 26 07 07 27 Derrière IKÉA

Go Further

Groupe Saint Christophe - Parc Millésime 51370 Reims-Thillois - Tél. 03 26 08 24 66


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Une année 2013 en demi-teinte

EN BREF

Tourisme

L'Insee a rendu public son bilan touristique pour l'année écoulée. Si l'hôtellerie se porte plutôt bien, le camping, lui, a vu sa fréquentation dangereusement diminuer. La faute notamment à une météo plus que maussade au printemps 2013.

n 2013, 3,5 millions de nuitées ont été enregistrées dans les hôtels et les campings de Champagne-Ardenne. Une progression de 1,4% par rapport à l'année précédente (soit au dessus de la moyenne nationale de 0,8%) mais qui cache en réalité de vraies disparités. Ainsi, l'hôtellerie dite traditionnelle continue de rattraper ses mauvais chiffres enregistrés au début de la crise, en 2008-2009, avec 2,9 millions de nuitées l'an passé, soit 3% d'augmentation de sa fréquentation par rapport à 2012. Des chiffres si bons qui font de la région la deuxième de France (après la Lorraine) ayant connu la plus importante évolution de son nombre de nuitées ces deux dernières années.

E

Le camping champardennais à la traîne. © DR

Dans le détail, Laurence Bloch, directrice régionale de l'Institut national de la statistique et des études économiques, précise que « l’activité hôtelière champardennaise demeure majoritairement tournée vers le tourisme d’affaires (54 % des nuitées). Avec 1,4 jour en moyenne annuelle, la durée de séjour dans nos hôtels reste très en deçà du niveau national qui est de 1,8 jour. » Dans la Marne, la fréquentation hôtelière progresse même de 4,9% en 2013, au contraire de celle des campings qui, elle, perd 16%. A l'inverse de l'hôtellerie traditionnelle en effet, l'hôtellerie de plein air

La faute au mauvais temps

a connu une dernière année très maussade, la faute principalement à une météo l'étant tout autant en début de saison. Avec une baisse de fréquentation de 5% en 2013 (et jusqu'à -22,5% au mois de mai et -19,8% en septembre), la Champagne-Ardenne est toujours deuxième, mais cette fois en partant de la fin, au classement des évolutions du nombre de nuitées (c'est la Bourgogne qui affiche le plus mauvais bilan). « La diminution de la fréquentation des campings résulte exclusivement de la baisse

Le Spécialiste du poële à granulés

des arrivées de touristes (–5,0 %), alors que leur durée moyenne de séjour, de 2,2 jours en ChampagneArdenne, est stable », poursuit Laurence Bloch. Des mauvais chiffres qui, pour le directeur de l'Office de Tourisme de Reims, Guy Valembois, pourrait aussi être améliorés en développant l'offre sur ce secteur, encore insuffisante : « Dans la région de Reims notamment, nous savons qu'il y a une vraie demande car la ville se situe sur un axe très fréquenté par les touristes aimant le camping. Mais aujourd'hui l'offre est presque inexistante, on manque de campings, de mobile-home à l'intérieur... j'espère qu'une réflexion pourra être lancée en ce sens d'ici la fin de l'année sur l'agglomération rémoise. » Une lueur d'espoir toutefois : cette année, à l'inverse de la précédente, la météo s'est montrée beaucoup plus clémente dans la région. Un facteur d'optimisme qui, en toute logique, a dû faire revenir davantage de touristes en Champagne-Ardenne. Reste à savoir si les statistiques confirmeront la tendance... > www.insee.fr

Aymeric Henniaux

Et le 2 litres au cent n’aura plus de secret pour vous

Initiée par les CCI et les Aria Associations régionales des industriels de l’automobile - de Lorraine et de Champagne-Ardenne, ainsi que leurs partenaires, une Journée technique automobile réunira les acteur de la filière le jeudi 26 juin de 9 h 30 à 17 h 30, dans les locaux d’Arts et Métiers ParisTech (rue Saint-Dominique à Châlons). Thématique : le véhicule 2L/ 100 km et les nouvelles technologies associées. Programme et inscriptions sur www.materalia.fr/jta.

Que va changer le pacte de responsabilité et de solidarité ?

Les services de l’Etat et leurs partenaires organisent plusieurs réunions pour présenter aux entreprises le pacte de responsabilité et de solidarité, et répondre à leurs questions. Rendez-vous lundi 30 juin à 18 h à Epernay (palais des fêtes, parc Roger Menu), mardi 1er juillet à 18 h à Châlons (auditorium Fernand Pelloutier, place de Verdun) et mercredi 2 juillet à 18 h à Bezannes (salle municipale, rue Source de Muire). Plus de détails sur notre édition internet : www.lhebdoduvendredi.com.

*Uniquement le 28 et 29 juin 2014 dans la limite des stocks disponibles.

* E G A n K o i O t T c S e ll o DE C e ell v u o N t n a Av

PORTES OUVERTES LES 28 ET 29 JUIN de 10h à 18h30 9 impasse de la Forge  THILLOIS 03 26 07 07 27 Derrière IKÉA

Go Further

Groupe Saint Christophe - Parc Millésime 51370 Reims-Thillois - Tél. 03 26 08 24 66


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Le rapprochement de Reims, Châlons La renaissance de Pingat et Epernay séduit les patrons

MEDEF Marne

Entreprise

a section marnaise du MEDEF (Mouvement des entreprises de France) tenait mercredi soir son assemblée générale au sein du Théâtre A l'Affiche à Reims. L'occasion pour son président Bruno Arcadipane d'occuper la scène devant plus de 200 chefs d'entreprise venus de tout le département. Si le numéro 1 du MEDEF départemental a largement dénoncé les errements de l'Etat, le député-maire de Reims, Arnaud Robinet, a également profité de cette tribune pour parler sans langue de bois. « Ce ne sont pas les politiques qui créent de l'emploi, sauf public, mais ce n'est pas notre volonté car nous ne pouvons plus nous en payer le luxe, c'est vous... Nous sommes donc partenaires, mais à Paris, à l'Assemblée Nationale, on a l'impression que vous êtes des adversaires.» Dénonçant pêlemêle le changement de statut des stagiaires ou encore le compte pénibilité, Arnaud Robinet a appelé de ses voeux à une simplification des formalités administratives au profit des entreprises. Insistant sur le besoin de réformes du pays, il a notamment pris comme exemple celle qui fait l'actualité cette semaine : la réforme ferroviaire. « Contrairement à ma famille politique, je suis pour la reforme ferroviaire », a-t-il indiqué, avant de poursuivre sur la réforme des 35h « qui a mis à mal notre compétitivité ». Rappelant également ses premières décisions en faveur des entreprises

ondée à Reims en 1946 par André Pingat, Pingat Ingéniérie, est une entreprise familiale qui a atteint son apogée au milieu des années 90. C'est ainsi qu'en 1996, la société qui compte 150 salariés est rachetée par le groupe internationale SNC-Lavalin. Mais depuis un peu plus d'un an, le nom de Pingat revit de plus belle sous la conduite d'Arnaud Pingat. En effet, après une quinzaine de bons et loyaux services au sein de SNC-Lavalin, le petit-fils du fondateur de Pingat Ingéniérie a décidé de quitter le groupe international pour donner naissance au groupe Pingat. « Il y a eu en 2012 un changement de stratégie et de valeurs au sein de cette grande société qu'est SNC Lavalin, indique sobrement Arnaud Pingat. J'ai donc fait le choix de reprendre ma liberté et d'écrire, à partir de mon cabinet d'architectes, la nouvelle aventure Pingat, un peu comme l'a fait mon grandpère ». Pour mener à bien son projet, le président du groupe Pingat s'est attaché les services de trois collaborateurs, tous experts dans leur domaine, tous anciens de SNC Lavalin : Anne Fiaschi (communication et ressources humaines), Frédéric Zisco (agroalimentaire et industrie) et Jean-Philipe Boyer (bâtiment et aménagement). Et en moins de deux ans, ces quatre mousquetaires ont réussi le tour de force de remettre Pingat sur le devant de la scène dans l'univers concurrentiel de la maîtrise d'oeuvre globale et de l’ingénierie. Comptant une dizaine de salariés en octobre 2012, le groupe Pingat en rassemble aujourd'hui une centaine, travaillant

F

L

Bruno Arcadipane, président du Medef Marne, a bien accueilli les propos du maire de Reims. © l'Hebdo du Vendredi

(baisse de 20% de la TEOM et de 50% de la taxe sur les enseignes), Arnaud Robinet a surtout réaffirmé sa volonté de travailler avec Châlons-en-Champagne et Epernay. Alors que la réforme territoriale envoie la ChampagneArdenne vers la Picardie, plutôt que vers l'Alsace et la Lorraine, lui préfère volontiers évoquer le rapprochement des trois grandes villes marnaises « pour au final créer une communauté urbaine ». Un souhait qui a été particulièrement bien accueilli par le président du MEDEF. « Ce serait sur le plan économique la meilleure décision prise depuis plusieurs décennies pour la Marne et l'ensemble de la région », n'a ainsi pas hésité à commenter Bruno Arcadipane.

J.D

INFO BANQUE Mes achats en ligne sont-ils sécurisés ?

Si les banques investissent en permanence dans la sécurité de leurs systèmes, la sécurité est bien sûr l'affaire de tous. Pour que vos achats en ligne soient sécurisés, ayez les bons réflexes. A savoir : - ne donnez pas jamais votre code confidentiel, à personne ; - ne donnez pas d’informations sur votre carte par courrier électronique, papier, sms ou téléphone si vous pouvez faire autrement (paiement par internet…) ; - n’enregistrez jamais les informations de votre carte en tant qu’identifiant commercial sur un site marchand. On vous les demande uniquement dans des cas précis : pour réaliser une transaction, réserver un bien ou service, créer un compte client sur le site du commerçant pour faciliter vos achats ultérieurs…

Lors d’un achat par carte bancaire : - passez par un commerçant connu et réputé ; n’hésitez pas à vérifier ses coordonnées (nom, adresse, téléphone, service clients), ne donnez les informations de votre carte qu’à un commerçant dont vous êtes sûr ; - avant de saisir les informations de votre carte, vérifiez que le site est sécurisé (https devant l’adresse du site ou cadenas fermé ou icône d’une clé dans le navigateur) ; - notez le montant exact et la date de l’opération qui passera sur votre compte, vérifiez le montant qui vous sera débité pour réagir immédiatement auprès de votre banque en cas d’anomalie ; - en cas de doute, effectuez le paiement par un autre moyen ou renoncez.

Info plus : la sécurité de vos paiements en ligne passe par la sécurité de votre ordinateur, de votre mobile et de vos connexions. - suivez les conseils de sécurité de votre fournisseur d’accès internet ; - téléchargez régulièrement les mises à jour système, installez sur votre ordinateur et sur votre mobile un antivirus et un pare-feu efficaces avec des mises à jour automatiques ; - si vous utilisez un réseau Wi-Fi assurez-vous que la configuration est sécurisée.

Pour plus d’informations, consultez le guide hors-série « La sécurité des opérations bancaires » sur www.lesclesdelabanque.com

De droite à gauche : Arnaud Pingat, Anne Fiaschi, Frédéric Zisco et Jean-Philipe Boyer, tous anciens de SNC-Lavalin. © l'Hebdo du Vendredi

sur des projets tels que celui de Sciences Po à Reims, du réseau de bus Méttis à Metz ou encore des nouveaux locaux du pôle Agro Industrie Recherche à Pomacle. Une croissance soutenue et maîtrisée qui est due notamment au rachat de plusieurs sociétés (BEA, Lightec et Alliage) entre fin 2012 et fin 2013. « L’ingénierie est un métier de proximité, explique André Pingat. On reprend donc une bonne recette en créant un maillage local. » Le groupe a donc son siège social à Reims - rue André Pingat - et possède des agences à Charenton, Marseille, Metz, Paris, Roubaix et Rouen. D'ici 3 ou 4 ans, le groupe Pingat, qui a su retrouver rapidement la confiance de ses clients historiques, entend doubler ses effectifs et figurer dans le top 5 français des sociétés spécialisées dans les métiers de la maîtrise d'oeuvre et de l’ingénierie. J.D


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La Tarnaise, élue euro-députée d’Île-de-France, quitte la Champagne-Ardenne

Conseil régional - FN

munautaire. « J’ai aussi été candidate aux législatives dans le Tarn en 2012, j’étais au second tour. » Enfin, le 25 mai, elle a été élue euro-députée dans la circonscription Île-de-France, en deuxième position sur la liste. Elle partage avec les deux autres colistiers FN élus à Paris le point commun de n’avoir aucune attache francilienne. Le numéro un, Aymeric Chauprade, réside à Vienne, en Autriche, et le numéro trois, Jean-Luc Schauffauser, est Strasbourgeois. Il a d’ailleurs été candidat aux dernières municipales à

Elue au Parlement européen le 25 mai dernier dans la circonscription Île-de-France, la Tarnaise MarieChristine Boutonnet quittera le Conseil régional de ChampagneArdenne fin juin. Elle continuera de siéger dans l’opposition au conseil municipal de Gaillac et au conseil communautaire de Tarn et Dadou, en région Midi-Pyrénées.

undi 23 juin, Marie-Christine Boutonnet siègera pour la dernière fois en assemblée plénière du Conseil régional de Champagne-Ardenne. « Ensuite je démissionne, annonce-t-elle, ça sera acté fin juin, la session du Parlement européen débutant le 1er juillet. » Marie-Christine Boutonnet a été élue conseillère régionale de Champagne-Ardenne en 2010, avec les candidats marnais Thierry Besson et Pascal Erre, l’Aubois Bruno Subtil, l’Ardennais Eric Samyn, et Michel Perrin, élu en Haute-Marne. Le Front national a fait du cumul des mandats et du «  tourisme  » électoral, apanage de « l’UMPS », selon le parti, deux sujets contre lesquels lutter. Marie-Christine Boutonnet, origi-

L

« Ni cumularde, ni touriste »

L'affiche de campagne de Marie-Christine Boutonnet, lors des dernières municipales à Gaillac, dans le Tarn. © DR

naire du Tarn, est née en 1949. Elle a adhéré au FN en 1979. Elle est membre du bureau politique du parti et du comité central. En 2010, elle a donc été élue conseillère régionale de ChampagneArdenne, « ma belle-famille est originaire de la Champagne-Ardenne, justifie-t-elle, et je n’ai manqué aucune assemblée plénière, vous pouvez vérifier auprès des services du Conseil régional  ». Le 30 mars dernier, Marie-Christine Boutonnet a été élue conseillère municipale à Gaillac, dans son fief tarnais, et déléguée com-

Strasbourg. Opposé à Florian Philippot, la tête de liste FN dans la circonscription Grand Est, il a été « déménagé » à Paris. Où le FN n’avait pas prévu de gagner trois sièges. Marie-Christine Boutonnet réfute l’idée qu’on puisse la considérer comme une cumularde. « Je quitte mon mandat à la Région ChampagneArdenne pour me consacrer à celui au Parlement européen. Et à Gaillac, aussi bien au conseil municipal qu’au conseil communautaire, je suis dans l’opposition, ce sont des mandats bénévoles. Je ne suis pas cumularde, je n’ai toujours eu qu’un seul mandat. » Comme si seule la juxtaposition des rémunérations d’un élu permettait de qualifier un cumul. A l’Hôtel de Région à

Châlons-en-Champagne comme au Parlement européen à Strasbourg, Marie-Christine Boutonnet est et sera toujours dans l’opposition, comme elle l’est à Gaillac. La différence tient dans le traitement, effectivement, puisque les élus municipaux et communautaires d’opposition n’en perçoivent pas. Alors qu’un conseiller régional ou un euro-député, si. Quant au « tourisme » électoral, Marie-Christine Boutonnet ne se sent pas concernée. «  Le tourisme électoral touche de nombreux élus UMPS, au sens où ils ne siègent pas. Ce n’est pas mon cas.  » A la question de savoir si son mandat de conseillère régionale lui manquera, Marie-Christine Boutonnet en profite pour passer le message du parti : « Mon rôle en Champagne-Ardenne va me manquer, oui, c’est un mandat de terrain. C’est tout le contraire du Parlement européen. J’ai passé une journée à Bruxelles récemment. C’était horrible. C’est le pire de la mondialisation, tout n’est que technocratique. » De là à se demander pourquoi avoir été candidate, il n’y a qu’un pas… Dénoncer l’Europe, dont elle a choisi d’être parlementaire, dénoncer le cumul des mandats, puisqu’elle n’est pas cumularde, dénoncer les touristes électoralistes, puisqu’elle n’en fait pas partie, MarieChristine Boutonnet, bonne élève FN, sait faire.

Tony Verbicaro


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Jouer à fond toutes les compétitions pour les gagner »

Foot (L1) - Jean-Luc Vasseur

Présenté officiellement hier à la presse par les présidents Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin, Jean-Luc Vasseur a fait part de sa satisfaction de devenir l'entraîneur du Stade de Reims, « une institution qui ne se refuse pas ».

Clermont, ils étaient 120 journalistes (pour Helena Costa, première femme entraîneur d'une équipe professionnelle de football en France). Nous sommes moins nombreux aujourd’hui, mais je suis agréablement surpris », a commenté d'entrée Jean-Pierre Caillot. Bronzé et lunettes de soleil sur le nez, Jean-Luc Vasseur est, lui, arrivé calme et serein au camp d'entraînement des Thiolettes. Visiblement très heureux d'avoir rejoint le club Rouge et Blanc, le désormais ex-entraîneur de Créteil a indiqué être « ravi de la confiance attribuée et très bien accueilli. Le projet du club m'a séduit. Il grandit au niveau de ses infrastructures, insiste sur la formation. Le Stade de Reims ne se refuse pas ». A peine ces quelques commentaires évoqués, c'est Didier Perrin qui a pris la parole et a fait monter de quelques degrés la pression : « Avec nos nouvelles infrastructures à Blériot, il va falloir réussir une belle saison ». C'est à dire ? « Le premier objectif des dirigeants, c'est le maintien, a rapidement tempéré Jean-Luc Vasseur. Après, on verra en fonction des départs et des arrivées et des moyens du club. Mais l'idée, c'est d'aller vers l'avant avec la volonté de

« Pas moins d'expérience que Claude Makélélé »

A

Forte affluence hier après-midi aux Thiolettes lors de la présentation du nouvel entraîneur du Stade de Reims. © l'Hebdo du Vendredi

marquer des buts et de jouer à fond toutes les compétitions pour les gagner. » En passant de Créteil à Reims, le nouvel homme fort des Rouge et Blanc va certes évoluer dans un autre monde, mais tout de même pas au volant d'une formule 1. Le duo Caillot-Perrin attend ainsi de lui qu'il apporte d'abord de la fraicheur et un nouveau souffle à une équipe qui en a cruellement manqué lors des derniers mois de la saison écoulée. « Jean-Luc Vasseur a réussi à faire bien jouer toutes les équipes qu’il a entraîné, y compris à Créteil, pourtant l'un des plus petits budgets de L2, a fait remarquer Jean-Pierre Caillot. Son passé de formateur doit aussi lui permettre de faire passer un message aux jeunes joueurs et de relancer ceux qu'on a moins vu cette année »

Tout un programme pour celui qui fut notamment champion de France avec les moins de 17 ans du PSG où jouait un certain Antoine Conte, devenu depuis rémois.

Et quand à ceux qui espéraient l'arrivée d'un entraîneur plus expérimenté, Jean-Pierre Caillot a indiqué « ne pas douter de son choix. Il ne lui manque que l’expérience de la L1 et il l'aura dans six mois. Hervé Renard ne connaissait rien à la L1 avant l'hiver dernier et aujourd'hui c'est une référence. Jean-Luc Vasseur n'a pas moins d'expérience que Claude Makélélé à Bastia ou qu'Hubert Fournier à son arrivée à Reims. Ce que je constate, c'est qu'il y a une nouvelle vague sur la L1 et seul le temps nous dira si nous avons fait le bon choix. » Premier élément de réponse le 8 août prochain pour la 1ère journée de championnat qui verra le Stade de Reims recevoir le Paris Saint-Germain.

Julien Debant

Le RN 89 choisit la voie de la sagesse

Water-Polo

aintenue sportivement au terme d'une belle seconde partie de saison, l'équipe de water-polo du Reims Natation 89 quitte tout de même la Pro A, soit l'élite de sa discipline. Une décision crève-cœur de repartir en N1 prise par les dirigeants eux-mêmes en raison principalement de la fermeture du Nautilud. « Nous aurions pu rester en Elite, explique Francis Bartholomé, président du RN 89, mais à un moment donné, il faut se rendre à l'évidence. A partir de l'année prochaine, jouer dans un bassin olympique sera obliMalgré un maintien acquis dans les bassins, Francis gatoire. Et sans bassin de 50 m à Reims, nous aurions été Bartholomé, président du RN 89, et Franck Missy, d'une part obligés d'aller jouer nos matches de championnat entraîneur de l'équipe fanion, ont fait le choix de repar- à Châlons, mais surtout aussi d'aller nous entraîner là-bas tir en N1. © l'Hebdo du Vendredi pour être performants. C'était très compliqué financièrement parlant, mais aussi pour nos partenaires, et surtout pour nos joueurs qui travaillent la journée et s'entraînent le soir. » Pour le club rémois qui compte 870 licenciés, dont 120 au sein de sa section waterpolo, l'idée est donc aujourd'hui de reculer afin de préparer au mieux l'avenir. « Nous allons nous appuyer sur notre équipe de moins de 17 ans, précise le président, que nous comptons faire progresser avec l'espoir que cette génération retrouve l'Elite au moment où Reims bénéficiera à nouveau d'une piscine olympique. » C'est donc avec cette jeunesse (13e au niveau national), encadrée de cinq cadres présents cette saison en Pro A, que le RN 89 va repartir en N1. Franck Missy, ancien entraîneur de l'équipe de France, sera toujours fidèle au poste. « Nous allons donner du temps de jeu à nos jeunes et les aguerrir pour que d'ici 4 ans nous puissions repenser à la Pro A, avec l'envie de construire une équipe capable de bien y figurer », conclut l'homme fort du club rémois.

M

J.D

Jauss-Rauze ou Edi ? Et pourquoi pas les deux ?

Basket (Pro A)

vant même de savoir si le club évoluerait en Pro A ou en Pro B, Michel Morandais fut donc le premier à prolonger son contrat avec le Champagne Châlons-Reims Basket. Quelques jours seulement après avoir appris la bonne nouvelle, le MVP de Pro B était rejoint par Rémi Lesca en provenance de Pau-Orthez. Puis, les dirigeants se sont assurés les services de Garry Florimont, le musculeux intérieur qui évoluait à Rouen. Les trois joueurs pourraient être rejoints par Kévin Jauss-Rauze, qui vivrait ainsi sa 5e saison dans la Marne, et même la 6e sous les ordres de Nikola Antic, ou le prometteur Guy Landry Edi. Les discussions se poursuivent actuellement avec les deux hommes, sachant que le règlement de la Ligue Nationale de Basket (LNB) impose aux clubs de compter au minimum cinq JFL (Joueur Formé Localement) sous contrat dans leur effectif. Au CCRB, il reste donc deux places de JFL à prendre. Dans la mesure où le staff entend composer sa rotation avec neuf professionnels, à laquelle viendra s'ajouter trois espoirs, les quatre places restantes devraient être occupées par des joueurs étrangers, plus abordables financièrement parlant que des JFL à talent égal. Par conséquent, Rodrigue Mels, Sacha Giffa et Pape Beye poursuivront sans doute leur carrière ailleurs que dans la Marne. A noter que la LNB autorise les clubs de Pro A à compter jusqu'à cinq joueurs non-JFL. Et ces perles rares devraient probablement être américaines. Des cibles idéales pour des clubs aux finances modestes comme le CCRB, mais aussi risquées quand celles-ci ne possèdent aucune expérience du basket français ou européen.

A

J.D


Cette semaine

L

355

A

DU

G

20

E

AU

N

26

D

A

JUIN

2014

C

magazine U

L

T

U

R

E

L

Concerts Flâneries Musicales

> > w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m

Événement Fête de la Musique

Festival Sacres du Folklore

Tourisme Au départ de Vatry

Spectacles Péniche Zeralda

Exposition Des Abeilles et des hommes

Exposition Persona très Grata > Le bijou est à l'honneur L'exposition « Un Bijou d'Expo », inaugurée officiellement mardi dernier, est ouverte jusqu'au 23 juin au public, dans la Demeure des Comtes de Champagne, rue de Tambour. Organisé par le Comité Francéclat (le comité professionnel de développement de l'horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l'orfèvrerie et des arts de la table), l'événement met à l'honneur quelque 250 bijoux contemporains de 44 fabricants, artisans et créateurs, sur le thème de la couleur. Un rendez-vous dont l'un des objectifs est également de présenter le bijou comme un objet coup de cœur et accessible, pas forcément réservé aux grandes occasions (mariage, anniversaire, baptême...).


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

120 rémois à l’Opéra

Concert - Flâneries Musicales

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA CONCERTS VENDREDI 20 JUIN

Chaque année, l’association des Flâneries Musicales se donne pour mission de faire découvrir et aimer la musique classique au plus grand nombre par le biais de son festival, mais également d’offrir au public un projet musical, culturel et pédagogique, élaboré tout au long de l’année. Cette saison, et en collaboration avec Les Concerts de Poche, association grâce à laquelle se produisent en zones rurales de grands noms de la musique classique, du jazz ou encore de l’opéra, c’est autour du projet Carmen que se sont rencontrés 120 choristes rémois, adultes et enfants confondus, issus des différents quartiers de Reims et des écoles Pommery et Clairmarais. Pendant plus de trois mois, tous se sont donc régulièrement retrouvés au sein d’ateliers de chant choral dans le seul but d’apprendre et répéter les chœurs les plus célèbres de l’opéra de Bizet. A la clé, l’occasion unique pour eux de se produire sur la scène de l’Opéra de Reims, lors des deux représentations de Carmen, l’histoire tragique de Carmen et Don José, Le 3 juin dernier, les choristes se rencontraient tous pour la première fois. un spectacle que proposent Les Concerts de Poche depuis © l'Hebdo du Vendredi 2010. « Les participants ne sont, pour la plupart, jamais allés à l’Opéra, c’est donc un véritable challenge pour eux ! Tous, bien qu’étant amateurs, ont fait de réels efforts et ont fait preuve d’une grande motivation pour mener à bien le projet », confie Corinne Herbay, administrateur de production et responsable des actions culturelles des Flâneries Musicales. Les 1er et 2 juillet prochains, venez donc les découvrir et surtout applaudir leur travail, lors du levez de rideau !

La jeunesse n’empêche pas le talent

Claire Lagrange

> Carmen, l’histoire tragique de Carmen et Don José, mardi 1er et mercredi 2 juillet à 19h30 – Tarifs : 5 à 15 euros – Opéra de Reims.

Il n’a pas encore 25 ans et a pourtant déjà réalisé un parcours digne des plus grands : élève du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris puis de la Guildhall School of Music and Drama de Londres, avant de passer par plusieurs Master Class, il quitte les bancs de l’école pour remporter le Premier prix du Concours International de Clavecin de Bruges. Sacré plus jeune et prometteur musicien de l’Union Européenne, il est également lauréat du Concours International de Clavecin du Printemps de Prague et détenteur du Prix Jeune

Une voix d’exception

Le talent de Jean Rondeau ne vous laissera pas indifférents ! © DR

Concert de clavecin, dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims. Œuvres de Jean-Sébastien Bach. À 16h00. Tarif : 10 euros - Eglise Saint-Nicaise, 2, Place du 11 Novembre.

MUSIQUE DU MONDE : VIVA BRASIL ! Par le Collectif Braséine, musiciens de différentes nationalités passionnés par le métissage inhérent à la culture brésilienne. Dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims. À 18h00. Entrée libre - Parvis de la Gare de Reims.

HARMONIE MUNICIPALE DE REIMS Pour ce concert, l’Harmonie Municipale de Reims vous propose un programme mariant les couleurs musicales les plus diverses, avec comme invitée l’Harmonie de Witry les Reims. À 19h00. Entrée libre - Cryptoportique.

ENSEMBLE VOCAL RÉMINISCENCE, MAÎTRISE DE REIMS Au programme : Sing Joyfully (William Byrd), Read All about it (Emeli Sandé), Summertime (George Gershwin), Skyfall (Adele)... Dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims. À 20h00. Tarifs de 10/15 euros - Le Cirque, 2, boulevard du Général Leclerc. SAMEDI 21 JUIN

MUSIQUE CLASSIQUE : BRUNO FONTAINE

Soliste des Radios Francophones Publiques. Alors que sa carrière ne fait que commencer, Jean Rondeau peut se vanter d’avoir un bien prestigieux C.V. Passionné et curieux, l’artiste, qui partage son temps entre baroque, classique et jazz, vous invite à le découvrir lors du Concert n°2 des Flâneries Musicales de Reims, où il interprétera au clavecin plusieurs pièces de Jean-Sébastien Bach, ainsi que des extraits de Nouvelles suites de pièces de clavecin, de Jean-Philippe Rameau. > Concert n°2, Jean Rondeau, vendredi 20 juin à 16h Tarif : 10 euros Eglise Saint Nicaise.

MUSIQUE CLASSIQUE : JEAN RONDEAU

J.D

Concert de piano. Partie 1 : Préludes et Fugues. Partie 2 : Ragtime. Partie 3 : George Gershwin. Dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims. À 11h00. Entrée libre - Jardins de la Chambre de Commerce et d’Industrie, 5, rue des Marmouzets, Hôtel Ponsardin.

ONE DIRECTION AU STADE DE FRANCE Venez voir le célèbre groupe sur scène, au Stade de France. Ce package comprend : le ticket pour le concert, l’aller/retour en autocar, la présence d’un coordinateur pendant le trajet. À 13h45. Tarifs : de 135 à 157 euros - Gare SNCF, arrêt STDM.

MUSIQUE CLASSIQUE : BRASS BAND DE CHAMPAGNE

Le Brass Band de Champagne est un orchestre de cuivres et percussions composé de 30 musiciens. Dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims. À 15h00. Entrée libre - Parc de la Vesle (ou Salle des Fêtes si repli), Sillery.

L’HARMONIE MUNICIPALE AU PARC DE CHAM-

Première française à recevoir le titre de Kammersängerin, prestigieuse récompense allemande, Nathalie Dessay s’est rapidement imposée dans le monde de l’opéra et de l’opérette grâce à ses talents de comédienne et à son incroyable présence scénique. Mais c’est avant tout sa voix, capable de monter dans le suraigu avec une facilité déconcertante, qui lui aura valu sa renommée mondiale. Une voix qui lui a d’ailleurs ouvert les portes de nombreux rôles tels que la Reine de la Nuit, Lakmé, Zerbinette ou Olympia, tous aussi spectaculaires les uns que les autres. Après ce début de carrière consacré aux rôles de soprano colorature, la chanteuse lyrique élargit son répertoire et décroche d’avantage de premiers rôles. Invitée à se produire dans l’enceinte du Cirque de Reims, Nathalie Dessay sera accompagnée pour l’occasion par le talentueux pianiste Philippe Cassard, considéré comme l’un des musiciens les plus attachants et complets de sa génération. Au programme de la soirée, Clara Schumann, Johannes Brahms, Henri Duparc, Richard Strauss, Gabriel Fauré, Francis Poulenc et Claude Debussy !

PAGNE

> Concert n°10, Nathalie Dessay et Philippe Cassard, lundi 23 juin à 20h Tarifs : 15 et 20 euros – Cirque de Reims.

Lors de ce concert, l’Orchestre de l’Harmonie municipale recevra l’Harmonie SNCF de CharlevilleMèzières. À 14h30. Entrée libre dans la limite des places disponibles

C.L

Nathalie Dessay fera entendre sa voix au coeur du Cirque de Reims. © Simon Fowler

L’Harmonie Municipale de Reims vous propose un concert en plein air, dans le cadre de la Fête de la Musique et en collaboration avec le Conservatoire. À 18h00. Entrée libre – Parc de Champagne, 10, avenue du Général Giraud à Reims. DIMANCHE 22 JUIN

CINÉ-CONCERT : ALI BABA ET LES 40 VOLEURS Par la Compagnie La Cordonnerie. Dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims. À 11h00. Tarifs : 5/10 euros - Centre des Congrès, 12, bd. du Général Leclerc.

HARMONIE SNCF DE CHARLEVILLE


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

L'éclectisme est de rigueur Le folklore se fête à Reims

Fête de la Musique

Dix scènes pour pas moins de 18 concerts, mais aussi du folklore et plein d'autres surprises. Pour sa 31e édition (la manifestation a été créée par l'ancien ministre de la culture, Jack Lang, en 1982 mais officiellement déclarée le 21 juin de l'année suivante), la Fête de la Musique jouera encore plus cette année la carte de l'éclectisme à Outre les scènes programmées par la municipalité, de Reims. Dans la diversité nombreux artistes se produiront également dans les rues des lieux investis par les de la ville. © l'Hebdo du Vendredi artistes, déjà, puisque le public sera le bienvenu dans les cours du musée Saint-Remi et du Palais du Tau, au cryptoportique, au Parc de Champagne, sur les places Brouette, du 11 novembre et Saint-Thomas, ainsi qu'au parc Saint-Bruno à Croix-Rouge, sur le parking de la Fileuse à Orgeval et au théâtre de Verdure (allée J-S. Bach) à Wilson. De même, le parvis de l'Hôtel de Ville et le chapiteau du Temps des Cerises (30, rue de la Cerisaie) accueilleront également des concerts et spectacles samedi. Eclectisme, ensuite, dans la programmation musicale prévue avec, selon les lieux, du jazz, du punk, du grunge, du folk, du rock, de la chanson française, des fanfares, du hip-hop, du reggae, de la musique traditionnelle (marocaine, turque...), sans oublier les chorales, l'ensemble vocal d'enfants, les orchestres à cordes et à vent du Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims. Outre la programmation prévue par la municipalité, de nombreuses formations musicales prendront également part à la fête, soit sur des points fixes soit en déambulation. Une belle soirée en perspective ! Aymeric Henniaux > Programmation complète : www.reims.fr/culture-patrimoine/festival-etevenements

Evénement

C'est ce vendredi que s'ouvre la 33e édition des Sacres du Folklore. Un rendez-vous incontournable, organisé par la troupe folklorique rémoise Les Jolivettes et qui est devenu, au fil des ans, presque symbolique de la diversité culturelle. Comme chaque année, plusieurs pays seront mis en lumière à travers leurs danses, costumes, musiques voire chants traditionnels. Pendant les cinq jours que durera le festival, sept nations pourront donc faire découvrir aux curieux leurs traditions. Cette édition accueillera ainsi des Slovaques, des Russes, des Arméniens, des SudAfricains, des Mexicains, des Mongoles et des Chinois. L'accent sera d'ailleurs davantage mis sur la La Chine est le pays mis à l'honneur de ces sacres du folklore. © DR Chine puisque ce volet 2014 des Sacres du Folklore célèbrera à sa manière le cinquantième anniversaire de la reconnaissance par la France de la République de Chine (le 21 janvier 1964), avec, au programme, des ateliers chinois consacrés aux us et coutumes du pays, comme l'origami, la cérémonie du thé ou encore le jeu de go, qui se tiendront par exemple au musée Le Vergeur. « Nous avons également prévu une parade dans les rues du centre-ville avec le Bailla, ce grand dragon chinois (qui était chargé au Moyen-Âge de récolter les oboles du peuple). Cela s'inscrit parfaitement dans le patrimoine culturel chinois, souligne Karine Duval, responsable de la communication de l'événement, qui précise, qu'à travers les Sacres du Folklore, l'idée est aussi de permettre aux Rémoises et aux Rémois de voyager sans avoir pour autant besoin de quitter leur ville. » A.H > Du 20 au 24 juin. Renseignements et programme complet : 06 85 52 25 40 / www.sacresdufolklore.fr

EN BREF Avant de partir en vacances, le centre national de création musicale, Césaré, vous invite à un bain de son rafraîchissant jeudi 26 juin à 19h30. En première partie, un hommage sera rendu à Bernard Parmegiani (1927-2013), compositeur français très prolifique avec la signature d’une cinquantaine d’œuvres électroacoustiques. Pour l’anecdote, il est sans doute le recordman d'audience en musique contemporaine grâce au sonal diffusé à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle de 1971 à 2005. La seconde partie proposera d'entendre Björk ou Pink Floyd en multiphonie, ou encore écouter un mashup (mélange de plusieurs titres sur une seule piste) de Bernard Parmegiani avec Radiohead. Entrée libre

Fête de fin de saison à Césaré


magazine

Atlantique et Méditerranée à deux heures de la Champagne Tourisme

S’il faut attendre la confirmation de la fusion entre Champagne-Ardenne et Picardie pour voir la région dotée d’une façade maritime, on peut atteindre rapidement, et pour pas trop cher, les plages de l’Atlantique (Porto, Marrakech) et de la Méditerranée (Ajaccio, Nice, Malaga) depuis l’aéroport de Paris-Vatry. Le changement d’actionnaire (la CCI de Châlons-Vitry-Sainte-Ménehould a pris les rênes le 1er janvier dernier) n’a pas modifié la politique de transport de passagers, et cette saison 2014 devrait voir l’aéroport marnais atteindre et sans doute dépasser, comme en 2013, les 100 000 voyageurs.

Malaga, destination idéale

Ouvert en 2003 dans les murs du Palais de Buenavista, le musée Picasso de Malaga propose une collection qui repose sur les dons de Christine et Bernard Ruiz-Picasso, soit plus de 200 œuvres, dont la Bañista, l’Acrobata, Mosquetero con espada, Madre y Niño ou Mujer con los brazos levantados. Picasso en repro, c’est beau, mais Picasso en œuvre originale, c’est… Le musée abrite également, dans la bibliothèque, la collection Bernardo Sofovich riche de 800 livres sur Picasso et du fonds d’art contemporain espagnol (12 000 documents).

Musée Picasso

La compagnie Jetairfly.com a inauguré mardi 17 juin sa liaison hebdomadaire entre l’aéroport de Vatry et Malaga, en Espagne. L’Hebdo était du voyage, pour découvrir la ville de Picasso. Notamment… En arrivant à Malaga mardi, on pouvait penser que la Roja était encore une équipe de foot qui allait se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde, que le roi d’Espagne s’appelait Juan Carlos, et que Malaga n’était qu’une très grande ville bétonnée au bord de la Méditerranée. En quittant Malaga deux jours plus tard, l’équipe d’Espagne est la première éliminée du mondial brésilien, le roi d’Espagne s’appelle Felipe VI, et on ne souhaite que revenir dans la ville de Picasso, parce que deux jours, c’est beaucoup trop court ! La ville andalouse conjugue tous les avantages du tourisme moderne. Si l’on oublie les constructions anarchiques des années 70 - et on les oublie sincèrement une fois dans la ville -, Malaga, ce sont des plages, la montagne de l’arrière-pays, un climat certes chaud, mais adouci par la Méditerranée, un centre-ville - entièrement piétonnier - à plusieurs histoires, proposant un patrimoine d’une belle richesse et dans un état de conservation qui rend jaloux quand on vient de France, des musées à n’en plus finir (29 au total), des dizaines et des dizaines de lieux de sortie et de gastronomie, des classiques

Cathédrale de l’Incarnation

Un bronze de Picasso regarde les enfants jouer avec les pigeons de la place de la Merced. Comme il le faisait, lui, enfant. © l'Hebdo du Vendredi

bars à tapas aux étoilés au Guide Michelin. Prendre le temps d’aller se « perdre » dans le quartier des pêcheurs, pour déguster le pescaito frito (friture de sardines et autres petits poissons, calamars, etc.) les pieds dans l’eau est une obligation. Le soir, au pied de l’Alcazaba, sous les lumières du temple romain, passer la soirée au El Pimpi en est une autre. Le Moscatel doux et frais, servi à l’Andalouse, mérite le coup d’œil. Le plus surprenant, c’est qu’on s’attend à l’atmosphère d’une ville de près de 600 000 malagueños, avec près de 1 500 habitants au kilomètre carré, eh bien non, la circulation reste fluide, on ne passe pas des heures à chercher une place de stationnement, et, certes, c’est plus facile au soleil, les locaux et les touristes sont heureux de vivre ici, quelques jours ou toute l’année. Le deuxième développement touristique de Obligatoire à Malaga : déguster les poissons et calamars Malaga, qui souffre forcément toujours la comparaison avec Séville et Cordoue, est refrits dans les chingaritos du quartier des pêcheurs. © l'Hebdo du Vendredi lativement récent, une petite dizaine d’an-

nées. Tout a recommencé avec l’ouverture du musée consacré à Picasso, le personnage le plus célèbre de Malaga, bien avant Antonio Banderas ! Malaga compte actuellement 29 musées, et au moins cinq autres projets sont en cours de réalisation, dont un monumental musée des Beaux-arts et de l’archéologie, qui pourrait ouvrir ses portes en 2015. Le port a été réintégré au centre-ville, ce qui a permis de faire surgir El Palmeral de las sorpresas (la palmeraie des surprises), lieu de promenade, de bars et de restaurants dans un cadre architectural moderne très réussi, et à deux pas de Marques de Larios, plaza de la Constitucion, plaza del Obispo (devant la façade de la cathédrale) ou plaza de la Merced, le terrain de Picasso enfant. Tony Verbicaro > Plus d'infos, plus de photos, sur le site de l'Hebdo : www.lhebdoduvendredi.com

568 212 habitants (recensement 2012, plus d’un million avec l’agglomération), 6e ville d’Espagne - 395 km2 Gentilé : Malagueños ou Malacitanos Capitale de la province de Malaga, région Andalousie Malaga a été fondée par les Phéniciens au VIIIe siècle av. J.-C., puis est passée sous contrôle de Carthage (VIe siècle av. J.-C.) jusqu’aux guerres puniques qui font de Malaga une ville de l’Empire romain (entre -219 et le début du Ve siècle ap. J.-C.). Elle est ensuite prise par les Vandales, puis les Wisighoths. Au VIIIe siècle, Malaga est conquise par les Arabes, qui l’annexent à l’Emirat de Cordoue. La Reconquista chrétienne interviendra au XVe siècle, et Malaga est alors incorporée à l’Espagne. L’occupation par les troupes de Napoléon n’a duré que deux ans (1810-1812), et si la ville a stagné jusqu’alors, elle sera la pionnière espagnole de la Révolution industrielle, notamment grâce à la sidérurgie. Encore aujourd’hui, Malaga est la première ville industrielle du pays. Le tourisme, à partir des années 60, a accéléré le développement de la cité, qui connaît un nouveau souffle depuis dix ans et sa Vue sur le port depuis l'Alcazaba. © l'Hebdo du Venprise de position de capitale culturelle. Parallèlement, le métro de Malaga est en cours de construction. dredi

Malaga, la fiche

Monument religieux majeur de la Renaissance andalouse, la cathédrale de l’Incarnation de Malaga, construite entre 1528 et 1782, est surnommée la Manquita (la manchote) par les Malagueños, du fait de son déséquilibre, quand on regarde sa façade. Faute de moyens, ou parce que les moyens, à l’époque, ont été affectés ailleurs, la tour sud est restée inachevée. Aujourd’hui encore, le débat existe encore : faut-il ou non terminer la cathédrale ? Pour 80 % des habitants, il faut la laisser telle quelle. L’intérieur (chœur, retables, collection de peintures sacrées…), est d’une richesse incomparable. La porte de la façade principale ne peut être ouverte qu’en deux occasions : pour la visite du roi d’Espagne ou pour celle du Pape de Rome.

Malaga est dominée par l’Alacazaba (palais et forteresse) et Gibralfaro (le château), deux sites reliés entre eux mais construits à des époques distinctes. Le Gibralfaro a été conçu par Yusuf Ier, à l’époque arabe, sur un site phénicien où était installé un phare. L’Alcazaba témoigne de toutes les influences de Malaga, des Romains aux rois catholiques d’Espagne en passant par le sultanat musulman.

Alcazaba et Gibralfaro

Et de la mode, devrait-on ajouter ! Dans une ancienne usine de tabac réhabilitée, les modèles d’autos plus légendaires les unes que les autres, de toutes les époques, côtoient des robes de hautecouture tout aussi légendaires. Le cadre est merveilleux, et l’association d’idées très réussie.

Musée de l’automobile


Marrakech, le Magreb à 3 h d'avion

Marrakech, la bonne idée d'escapade pour un week-end ou une semaine. © l'Hebdo du Vendredi

Destination touristique incontournable d'Afrique du nord, la « ville rouge » est l'un des berceaux du Maroc, qui en tire d'ailleurs son nom (le nom Maroc étant le résultat de la déformation de la prononciation portugaise de Marrakech, à savoir Marrocos). Située au pied des montagnes de l'Atlas, la cité au million d'habitants connait depuis quelques années un important développement, entrainant une cohabitation assez fascinante entre les nouveaux quartiers (à l'image de Gueliz, très moderne au style occidental) et la Médina, le cœur historique de la ville créée il y a près de 1 000 ans. Au départ de Vatry, Marrakech est la destination idéale pour passer soit un week-end complètement dépaysant, soit, pour ceux disposant de plus de temps, une vraie semaine de vacances. Le petit conseil : optez pour un Riad si vous recherchez le côté traditionnel et le charme d'un véritable petit palais oriental. En partant le vendredi soir (20h30), par exemple juste après la journée de travail, pour revenir le lundi en début de soirée, vous profiterez de deux jours et demi de découverte. A l'inverse, il est également possible de partir le lundi soir (20h30 également) pour un retour le vendredi suivant. Sur place, impossible de passer à côté d'une balade dans la Médina avec évidemment, un petit tour dans les célèbres souks et sur la place Jamâa El Fna (classée au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco), la mosquée Koutoubia, la Medersa Ben Youssef, le palais de la Bahia ou encore les jardins Majorelle, si chers au créateur Yves Saint-Laurent... Aymeric Henniaux

Des charters pour voler moins cher Le tour-opérateur Tof of Travel organise depuis le printemps des vols charters en partance de Vatry. Un vol charter est organisé en dehors des lignes à horaires réguliers. Top of Travel propose ainsi épisodiquement trois destinations européennes : l'île de Malte (le vol s'étant déroulé ce jeudi 19 juin), l'île de Madère (le premier vol a eu lieu en avril dernier, le prochain se déroulera le 2 octobre prochain) et la Croatie (premier départ passé, c'était le 7 juin, le second décollera le 23 août). Au delà du simple vol, le voyagiste fournit à ses clients un séjour – d'une durée de sept jours en moyenne - quasiment clé en main avec, sur place, un accueil soit en formule petit-déjeuner, demi-pension ou all-inclusive dans des hôtels le plus souvent de standing et tout confort. A.H > www.topoftravel.fr Madère et sa végétation luxuriante est au départ de Vatry. © L.V

Aéroport de Paris-Vatry

Dates, horaires et tarifs des vols cet été

Ryanair Paris-Vatry - Porto : Départs les mardis (13 h 50), jeudis (17 h 50) et samedis (16 h 50) et retours les mardis (10 h), jeudis (14 h 00) et samedis (13 h 00). Du 5 au 25 août, départs des mardis à 17 h 25 et retours à 13 h 35. Aller-retour à partir de 79,98€ (sans bagage en soute). l

Paris-Vatry - Marrakech : Départs les lundis (20 h 30) et vendredis (20 h 30). Retours les lundis

N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Ajaccio l’impériale

Avec le mois de juin ont commencé les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement et de la Libération, ville après ville, en France. A Ajaccio, le 9 septembre prochain, on commémorera non pas le 70e, mais le 71e anniversaire. Ajaccio a été la première ville française libérée par les Alliés, en 1943. Au-delà de ces considérations d’actualité, Ajaccio, ce sont surtout les îles Sanguinaires, la presqu’île de la Parata, les plages, le vin de Myrte, les fromages et charcuteries, les polyphonies… Et il ne faut surtout pas résumer Le port d'Ajaccio. © DR la ville natale de Napoléon, présent partout, à la mer et au soleil. La capitale corse regorge de patrimoine historique, religieux et de culture : musée des Beaux-arts au Palais Fech (à ne pas manquer, l’expo temporaire Rembrandt cet été), chapelle des Grecs, église anglicane, musée national de Maison Bonaparte, chapelle impériale, qui abrite la crypte de la famille Bonaparte, bibliothèque municipale (1801)… T.V

Nice, ses anges et ses Anglais

Pour en accueillir chaque année environ quatre millions, Nice figure parmi les destinations les plus prisées des touristes. Et si les plages, la promenade des Anglais et la baie des Anges en font une ville particulièrement séduisante, elle se visite aussi pour son vieux centre, où se côtoient de nombreux joyaux patrimoniaux, de l’époque grecque à l’âge baroque. A tenter pour pimenter son séjour : les excursions à La baie des Anges, l’un des nombreux atouts touristiques de Nice. © DR bord d’un tricycle électrique. Et à déguster absolument avant de reprendre l’avion : le beignet à la fleur de courgette ou la fameuse brissauda ! S.L

Porto, Obrigado*

La capitale du nord du Portugal est la destination star depuis l’aéroport marnais depuis 2010. La ville au bord de l’océan Atlantique, est devenue une movida du sud de l’Europe et attire de nombreux touristes jeunes. Pour tous, Porto l’ancienne et Porto la moderne offrent de quoi en prendre plein les yeux. Azulejos partout, Sé do Porto (cathédrale), praça et cais Ribeira (vieille ville), praça da Liberdade et avenida dos Aliados, pont Dom Luis I, palacio da Bolsa (bourse), marché de Bolhão, librairie Lello e Irmão, église et tour Au bord du Douro, les celliers font face au quartier Ribeira. dos Clérigos, gare São Bento, café Ma- © l'Hebdo du Vendredi jestic… les immanquables de Porto, avec la dégustation obligatoire du spiritueux local (avec modération) et la visite des celliers en bord du Douro. Casa da Musica (concerts) et Casa de Serralves (musée d’art contemporain) illustrent quant à elles la Porto moderne, la Porto des architectes primés. Vu de la Champagne candidate à l’Unesco, Porto, ce sont aussi déjà deux classements au patrimoine mondial : le vignoble du Haut-Douro (2001) qui produit les vins de Porto depuis 2 000 ans, et le quartier Ribeira (1996). T.V > *Porto, merci

(14 h 40) et vendredis (14 h 40). Aller-retour à partir de 83,98€ (sans bagage en soute). www.ryanair.com

l Jetairfly Paris-Vatry - Ajaccio : Départs les mercredis (11 h 30), retours les mercredis (9 h 15). Aller-retour à partir de 114,98€, avec un bagage (15 kg) en soute.

Paris-Vatry - Malaga : Départs les mardis (13 h 20), retours les mardis (9 h 35). Aller-retour à partir de 114,98€, avec un bagage (15 kg) en soute.

Paris-Vatry - Nice : Départs les mardis (18 h 50) et samedis (11 h 20), retours les mardis (16 h 35) et samedis (9 h 05). Aller-retour à partir de 114,98€, avec un bagage (15 kg) en soute. www.jetairfly.com

l Top of Travels Vols charters à destination de Madère, Malte et Croatie. Réservations et renseignements en agences de voyage. Prochains vols : Croatie (16 et 23 août), Madère (2 octobre).

www.topoftravel.fr


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Butinages du monde

Zeralda, le spot de l'été

Exposition – Parc de Champagne

Spectacles-concerts - Canal de la Marne

Après la réouverture il y a quelques jours du Jardin de Simples et sa soixantaine de plantes médicinales, le parc de Champagne s'apprête à accueillir une toute nouvelle exposition dans ses allées. Ouverte au public à partir du 21 juin prochain, « Des Abeilles et des hommes » sera, comme son nom l'indique, entièrement consacrée à nos petites amies les butineuses et ce, grâce aux photographies d'Eric Tourneret. Photographe professionnel et grand passionné des Eric Tourneret, un chasseur de clichés qui aime faire le « buzz ». © DR abeilles, celui-ci exposera ainsi près d'une centaine de clichés, racontant à travers ses images la manière de vivre de ces insectes dans les différents endroits du monde, leur utilité, sur l'éco-système notamment mais aussi les différentes étapes de la création du miel qu'elles produisent. Un véritable parcours photo qui « sera l'occasion de s'informer sur les différentes races d'abeilles existantes. Par ailleurs, ce sera aussi l'opportunité pour les visiteurs de découvrir les méthodes d'apiculture existantes, de l'aspect très sauvage voire rudimentaire au Népal et en Ethiopie à l'apiculture très industrialisée et intensive des EtatsUnis », développe Christine Lombard, responsable du Parc de Champagne. Focalisant son objectif sur chacun des cinq continents, Eric Tourneret s'est rendu au total dans douze pays de la planète. L'occasion de se familiariser avec les abeilles, en attendant le futur rucher du parc de Champagne, dont le projet devrait aboutir à une installation au cours de l'année 2015 .

Jusqu'au 30 juillet, la péniche Zeralda fait une halte à Reims, amarrée au quai du Pré aux Moines, le long du canal, prés de l’Ecluse et du chapiteau le Temps des cerise. Zeralda est donc une péniche-spectacle pouvant accueillir à son bord 75 personnes, 40 sur le pont terrasse et 25 à l'intérieur. Cette étape rémoise est la 3ème d’une tournée de six mois en Champagne-Ardenne proposée par l’association Les La péniche Zeralda sera amaréee jusqu’au 30 juillet près du ChaEndiablés. Lieu d’échange, piteau du Temps des Cerises. © DR de rencontre et de détente, Zeralda propose une programmation variée dans une ambiance chaleureuse propice à la convivialité : expositions, concerts, spectacles et courts métrages. Ce vendredi 20 juin, la soirée d'ouverture accueille trois concerts : La fanfare à Paulette (19h30), Milamarina (21h30) et IN (23h). Le lendemain, samedi 21 juin, la péniche fête encore la musique avec un concert de musique irlandaise donné par le groupe Tamlin (20h). A noter également le jeudi 26 juin la présence d'Antoine de Maximy qui donnera son spectacle « J’irai dormir sur scène ». Une première mondiale pour celui qui fait rêver des millions de français avec son émission « J’irai dormir chez vous ». Toutes les soirées sont sur participation libre à l'exception du spectacle d'Antoine de Maxi

Aymeric Henniaux > Rens. : 10, avenue du Général Giraud. Entrée libre. Ouvert tous les jours de 10h à 20h. Visites guidées possibles, se renseigner au 03 26 35 52 50.

J.D > Péniche Zeralda, jusqu'au 30 juillet, quai du Pré aux Moines à Reims (près du Temps des Cerises). Renseignements sur la programmation 06 32 20 07 78.

« Je suis sensible à la fleur de peau »

Exposition - Palais du Tau

Voilà le genre de phrase que l’on pourra lire sur les murs de la salle voûtée du Palais du Tau, jusqu’au 3 juillet prochain. Réalisée à l’occasion des 50 ans de L’Arche – association accueillant des personnes avec handicap mental, en collaboration avec Artistes Avenir, l’exposition Persona très Grata nous propose en effet de découvrir des adultes extraordinaires, à la fois sujets et acteurs de l’événement. Par le biais de portraits, réalisés par la photographe Elodie Perriot, de maximes et Une exposition touchante à découvrir d'urgence ! © Elodie Perriot d’une bande-son, élaborée par Nicolas Favreau, Persona très Grata nous invite dans le quotidien des personnes déficientes intellectuelles. « Loin de vouloir exhiber le handicap, nous voulons honorer ces personnes… Car elles montrent une dignité édifiante pour notre société et qu’elles ne manquent pas d’humour ! D’où ces maximes sorties de leurs propos, saisies au vol dans la vie quotidienne. Car elles méritent qu’on prenne le temps de les rencontrer. C’est ce que nous avons fait. Et c’est ce que feront les visiteurs dont le regard sera cerClaire Lagrange tainement changé », précisent les artistes. > Persona très Grata, du 17 juin au 3 juillet, du mardi au dimanche, de 9h30 à 18h30 – Entrée libre – Palais du Tau.

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA Pendant plusieurs jours, les meilleurs ensembles SPECTACLES VENDREDI 20 JUIN

COMÉDIE : JE M’VOYAIS DÉJÀ Une femme de producteur, ancienne comtesse et comédienne à la retraite qui soutient l’activité de son mari mais n’accepte pas l’image que peuvent lui renvoyer les comédiennes engagées, jeunes, jolies, compétentes. Le début de la pièce débute sur la mise à la porte d’une comédienne par la comtesse. Dans une ambiance de tragédie naissante, cette création fait volteface et s’inscrit dans une comédie contemporaine. À 20h00. Tarifs : 5/8 euros - Théâtre du Chemin Vert, place du 11 Novembre, à Reims. LUNDI 23 JUIN

DANSE DU MONDE : SACRES DU FOLKLORE

folkloriques du monde participent au plus grand festival du nord de la France. Pour ce spectacle tout public seront représentés la Mongolie, la Slovaquie, le Mexique, et la Russie. À 15h30. Tarif : 14 euros - Le K, 18, rue Nicolas Appert à Tinqueux. MARDI 24 JUIN

DANSE DU MONDE : SACRES DU FOLKLORE (CLÔTURE) Pendant plusieurs jours, les meilleurs ensembles folkloriques du monde participent au plus grand festival du nord de la France. Pour ce spectacle de clôture seront présents les Jolivettes, la Chine, le Mexique, la Mongolie, la Russie, et la Slovaquie. À 20h30. Tarif : 18 euros - Le K, 18 rue Nicolas Appert à Tinqueux.


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

VENTES

APPARTEMENTS Péricentre GARE TGV Duplex type 4 dans petite copropriété très entretenue. Cuisine US semi équipée sur salon avec ouverture sur grande cour dallée entretenue expo sud. Mezzanine pour grand bureau, 2 et èce rangement. individuel. Faibles charges. Aucun travaux Classe énergie E. Prix : 140 500 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume - 13, avenue de Laon REIMS - 03 26 40 17 01 - sabine.willaume@notaires.fr

REIMS F4 avec BALCON au SUD et CHAUFFAGE INDIVIDUEL BOX GARAGE. Excellent état, séjour double, cuisine équipée récente, salle de douche neuve aménagée. 2 belles chambres. Deuxième étage d’une petite résidence sans travaux. Aucuns travaux. Huisseries 100% PVC avec volets roulants électriques. Proche Tramway et commerces. 12 min. pieds GARE TGV CENTRE. Classe énergie E. Prix : 138 400 EUROS. Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume - 13, avenue de Laon REIMS - 03 26 40 17 01 - sabine.willaume@notaires.fr MAISONS DISTRICT - Maison sur 286 m² de terrain. Surf hab : Env 117 m² comprenant : Séjour, cuisine éq, 1 ch, Wc. A l'étage : 2 ch et SDB/Wc. Sous/sol avec partie garage + parking aérien. Nbreux rangements ; Lingerie, Dressing. Chauff fuel. ENSEMBLE EN TRES BON ETAT. Classe Energie : D Prix :249 000,00 €

Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

DISTRICT - Maison sur 130 m² de terrain clos - Surf hab d'env : 110 m² comprenant : Entrée, vaste cuisine éq, séjour, buanderie. A l'étage : 2 ch, SDD/Wc. 1/2 palier, 2 ch et SDB. Chauff gaz. ENSEMBLE AGREABLE ET EN BON ETAT. Classe Energie : En Cours. Prix :228 300,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

REIMS ANCIENNE 5 pièces en EXCELLENT ETAT avec jolie cour carrelée, ensoleillée, GARAGE. Entrée, WC, cuisine aménagée, spacieux salon séjour sur 2 expositions. Etage : 3 grandes chambres, rangements. Salle de bains et douche avec fenêtre. WC. Grande pièce en comble. Cave voutée. Chauf. Gaz. Classe énergie E. Prix : 207 500 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume - 13, avenue de Laon REIMS - 03 26 40 17 01 - sabine.willaume@notaires.fr

Office Notarial Foch

G SECTEUR ROBESPIERRE, un appartement de type 4 situé au 2ème étage comprenant : entrée, séjour double, cuisine, dégagement, salle de bain, wc. Placards. Cave. Classe énergie : E Réf :052/945 110 000,00 €

G APPARTEMENT DE TYPE 3 avec 2 parkings comprenant : cuisine, séjour, deux chambres, salle de bains, WC, rangement - Classe énergie : E Réf : 052/970 187 000,00 €

G LA NEUVILLETTE - Sur un terrain de 250 m² entièrement clos, maison de 6 pièces mitoyenne d'un seul côté élevée sur sous-sol total d'un rez-de-chaussée et d'un étage. Comprenant: entrée par véranda - dégagement - wc - cuisine meublée équipée - séjour en double L. - garage. A l'étage: palier desservant 4 chambres - salle de bains - cabinet de toilette/wc - dressing. - Classe énergie : F Réf :052/903 228 000,00 € G MAISON AVEC JARDIN ET GARAGE comprenant au RDC, entrée, bibliothèque, cuisine, salon-salle à manger. Au 1er étage : trois chambres, mezzanine, terrasse, WC, salle d'eau, salle de bains, lingerie. Au 2nd étage : cinq chambres, WC, salle d'eau, grenier. Cave. - Classe énergie : C Réf :052/968 798 000,00 €

MAISONS EXTERIEUR

G LOIVRE, maison d'habitation avec véranda, jardin et garage, comprenant au RDC, entrée, cuisine, séjour, WC et à l'étage : 3 chambres et une salle de bains avec WC. Chauffage fioul. - Classe énergie : G Réf :052/955 192 000,00 € G RUE GAMBETTA, à 10mn à pied de l'hyper centre,

dans immeuble proche de toutes commodités, appartement rénové de 3 pièces (60 m² environ) au 6ème et dernier étage, terrasse offrant une vue dégagée sur la Cathédrale avec ascenseur, cave et garage fermé. - Classe énergie : E Réf :052/899 207 500,00 €

G APPARTEMENT RDC AVEC JARDIN, caves et gre-

nier comprenant : entrée, grand séjour, cuisine, trois chambres, salle d'au, WC, débarras et véranda. Bail en cours. - Classe énergie : en cours Réf : 052/973 228 000,00 €

MAISONS REIMS

G MAISON D'HABITATION comprenant séjour, cuisine indépendante, deux chambres, salle de bains, wc, soussol complet. Jardin. - Classe énergie : D Réf : 052/981 162 000,00 €

MAISON A VENDRE A BAZANCOURT - Maison de village en bon état avec le cachet de l'ancien, comprenant : - au RDC : entrée, séjour, salon, cuisine équipée et accès verrière, - à l'étage : palier : deux chambres et salle de bains avec wc, Grenier aménageable au dessus. Grand jardin et remise. DPE : F Ref. : 12631/39 Prix : 176 600 euros

MAISON À VENDRE À ISLES SUR SUIPPE en EXCLUSIVITE, comprenant : - au RDC : entrée, cuisine, séjour, une chambre, salle de bains et wc, - à l'étage : palier, trois chambres et grenier. Jardin avec dépendance. Rafraîchissement à prévoir. DPE : D

MAISON A VENDRE A REIMS SECTEUR CERNAY Maison de ville, comprenant : - au rez-de-chaussée : entrée, double séjour avec cheminée insert, cuisine, wc et véranda - à l'étage : palier, trois chambres, salle de bains avec wc, Garage, terrasse et jardin. DPE : D

MAISON A VENDRE A BETHENY - Maison de ville accolée d'un côté comprenant : - au RDC : entrée, salle de bains, wc, cuisine équipée ouverte sur séjour, - à l'étage : trois chambres et grenier. Cave et cour. DPE : E

G PONTFAVERGER MORONVILLIERS - A 23km de Reims, dans bourg toutes commodités, maison ancienne rénovée de 7 pièces avec terrasse, jardinet (75 m² environ) et garage (2 voitures). Cave. Le tout sur un terrain clos et arboré de 263 m². - Classe énergie : C Réf :052/911 197 000,00 €

G HERMONVILLE, maison d'habitation - Maison d'ha-

bitation avec au RDC : entrée, salon, salle à manger, deux chambres, WC, salle de bains, cuisine. A l'étage : palier desservant deux chambres, une salle de bains. Garage 1 à 2 voitures. Ruisseau en fin de parcelle Classe énergie : E Réf : 052/975 235 000,00 €

Ref. : 12631/88

Prix : 166 100 euros

MAISON A WITRY LES REIMS - au rdc : entrée, cuisine, salon, séjour, wc et buanderie - à l'étage : palier, quatre chambres dont une avec dressig, salle de douches avec wc et salle de bains. Garage et cave. DPE : D

Ref. : i51057/109

Service Immobilier : 03 26 97 25 94 www.cailteaux-witrylesreims.notaires.fr

SECTEUR ISLES SUR SUIPPE maison ancienne avec cachet, d'environ 168 m² hab. RDC comprenant salon 23 m², cuisine/repas 23 m², arr cuis. A l'étage : 2 gdes chambres et SDB. Au second : 2 gdes chambres et pièce d'eau à terminer. Sous/sol. Cour agréable. Belle façade. Classe énergie : en cours. Prix :259 000,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

H E RV É C I R E T E T I S A B E L L E C I R E T- D U M O N T

APPARTEMENTS

Emmanuel CAILTEAUX 2, avenue de Rethel 51420 Witry-les-Reims

Office Notarial de WITRY LES REIMS

Ref. : i51057/83

Prix : 186 500 euros

Ref. : 12631/85

Prix : 166 100 euros

Prix : 206 200 euros

MAISON A VENDRE SECTEUR BAZANCOURT - Pavillon individuel de plain pied de confort avec sous-sol, comprenant : Entrée, séjour ouvert cuisine équipée, une chambre avec dressing, salle de douches et wc, A l'étage : mezzanine, 2 chambres, wc et bureau. Jardin clôturé et sous-sol traversant. DPE : E Ref. : 12631/73

Prix : 233 000 euros

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28 www.etude-ciret.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com

G CORMONTREUIL - Pavillon indépendant de 7 pièces élevé sur sous-sol d'un rez-de-chaussée, un étage et un grenier. Comprenant: entrée ouverte sur cuisine à l'américaine meublée équipée/séjour donnant sur terrasse -salon/cheminée insert - bureau - salle d'eau wc. A l'étage: 4 chambres - salle de bains - wc. Au-dessus, grenier. Le tout sur un terrain clos de 500 m². - Classe énergie : D Réf :052/978 360 000,00 € G GERMAINE, maison indépendante de 6 pièces

élevée sur sous-sol total d'un étage et de combles aménagés.Construite sur un terrain de 3313 m² boisé et arboré entièrement clos, elle offre une vue panoramique sur les vignes et la forêt. Une serre pour les semis en attendant d'être repiqués dans le potager. Faibles charges de chauffage. - Classe énergie : E Réf :052/875 372 000,00 €

G CAUREL, maison ancienne excellent état de 7 pièces principales avec piscine chauffée (5 x 10) située au coeur du village. Au rez-de-chaussée: entrée/placard wc - salon - salle à manger - cuisine meublée équipée. A l'étage: 3 chambres - salle de bains/wc - dressing. Au-dessus, palier aménagé en salle d'eau/wc - 2 chambres mansardées dont 1 donnant sur balcon.Terrasse couverte. Cave. Dépendance à usage de remise. Garages (2). Le tout sur un terrain clos et arboré de 1211 m². Faibles fonciers. - Classe énergie : C Réf :051/842 470 500,00 €

G GUEUX - Sur un terrain de 1703 m² entièrement clos bordé par un cours d'eau offrant une vue dégagée sur le Château et le Golf, maison contemporaine aux volumes hors normes élevée sur sous-sol. Terrasse avec piscine. Cour pavée. Renseignements à l'Etude sur rendez-vous. - Classe énergie : B Réf :052/923 1 180 000,00 €

TERRAINS A BATIR

G ISLES SUR SUIPPE - Lotissement "Les Jardins du

Bossins" - Plus que 8 parcelles viabilisées sur 33 de 800 à 1000 m² environ libres de tout constructeur. Réf :052/796 à partir de 105 000,00 €

LOCATIONS

G RUE DE COURLANCY – ST REMI - Type 1 situé dans un petit immeuble calme comprenant : entrée avec placard, cuisine, pièce principale, salle de bains, wc séparés. Classe énergie : DPE vierge Loyer 324€ - Charges 20€ - Prov./Frais de bail 200€

G RUE DE MARS - CENTRE VILLE - Type 1 situé au 2ème étage dʼune résidence comprenant : entrée, pièce principale avec coin cuisine équipée (plaques de cuisson, réfrigérateur) et placard, salle dʼeau avec wc. Classe énergie : F Loyer 375€ - Charges 25€ - Prov./Frais de bail 300€

G PLACE MAGNEUX - PROCHE GARE - Type 1 situé au 2ème étage dʼune résidence comprenant : pièce principale avec placards, coin cuisine équipée (plaques de cuisson, réfrigérateur), salle dʼeau avec wc. Cave. Classe énergie : F Loyer 390€ - Charges 30€ - Prov./Frais de bail 315€

G RUE JEANNE DʼARC – CENTRE-VILLE - Type 1 situé au 2ème étage dʼun petit immeuble calme comprenant : pièce principale avec coin kitchenette, chambre en mezzanine, salle de bains avec wc. Classe énergie : E Loyer 406,15€ - Charges 10€ - Prov./Frais de bail 325€

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 2 au 3ème étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour avec coin cuisine, chambre, salle de douche avec wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : en cours Loyer 480€ - Charges 50€ - Prov./frais bail 200€

G IMPASSE DES CARMELITES – CENTRE VILLE - Type 2 situé au 3ème étage dʼune résidence avec acsenseur et gardien comprenant : entrée avec placard, séjour avec coin cuisine et balcon, chambre avec placard, salle de bains, wc. Parking couvert. Classe énergie : en cours Loyer 550€ - Charges 55€ - Prov./Frais de bail 440€

G RUE LAGRIVE – CLEMENCEAU - Type 3 lumineux situé au 2ème étage dʼune résidence calme dans quartier recherché et proche tous commerces comprenant : entrée, séjour, cuisine meublée et équipée, 2 chambres dont 1 avec balcon et placards, salle dʼeau meublée, buanderie, dressing, wc séparés. Cave en sous-sol. Classe énergie : C Loyer 550€ - Charges 130€ - Prov./Frais de bail 440€

G RUE DU DR THOMAS – DEBUT AVENUE DE LAON - Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, salle de bains, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : C Loyer 625€ - Charges 35€ - Prov./frais bail 500€

G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES Type 3 au 2ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : D Loyer 625€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 500€

G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : en cours Loyer 665€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 535€

G BLD ST MARCEAUX – PROCHE CLEMENCEAU Type 4 au 1er étage dʼune résidence avec ascenseur comprenant : entrée, pièce de rangement, séjour double de 33 m², cuisine meublée, 2 chambres, salle de bain, wc. Parking en sous-sol. Classe énergie : D Loyer 700€ - Charges 80€ - Prov./frais bail 560€

LOCAUX COMMERCIAUX

G SECTEUR AVENUE DE LAON - Dans ensemble immobilier à usage de commerce, locaux disponibles dʼenviron 763 m² pour activité de salle de billards. Loyer : nous consulter

G SECTEUR AVENUE JEAN JAURES - Dans ensemble immobilier à usage de commerce, locaux dʼenviron 570 m² avec rampe de chargement, bureaux et appartement. Une cour de 1300 m² environ. Loyer : nous consulter

Les prix sʼentendent émolument de négociation compris conformément au décret n°93.1060 du 09/09/93, barème fixé à 5% HT de 0 à 45.735 € et 2.50% HT au-dessus de 45.735 € + TVA 20%


Office Notarial de l’Avenue de Laon

Maître Sabine Willaume

13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 - sabine.willaume@notaires.fr

REIMS : GRAND 4 PIECES 90m2 avec LARGES BALCONS sur JARDINS, GARAGE EN SOUS-SOL. Sans visà-vis, dans résidence de standing très entretenue avec espaces verts. En étage avec belle entrée et large vestiaire. Spacieuse cuisine aménagée, double salon-séjour avec baies vitrées en accès larges balcons sur deux expositions dont SUD avec vue jardins. 2 grandes chambres et SDD italienne. Très bon état. Ascenseur. Classe énergie C Prix : 169 300 EUROS

15 minutes REIMS SUD : MAISON INDEPENDANTE 145 M2 sur 1457 M2 Paysager. Excellent état. Séjour dʼenviron 45m2 sur double exposition, cheminée insert. Grande cuisine équipée. Trois chambres (une et bains en rez-de-chaussée) et bureau. Salle de bains et salle de douche. Chauffage central gaz. Beaucoup de charme avec situation dʼexception dans zone résidentielle avec Piscine et Tennis. Classe énergie D Prix : 361 200 EUROS

REIMS : MAISON ANCIENNE env. 125 M2, 6 PIECES AVEC TRAVAUX, GARAGE ET JARDIN. Péricentre Gare Centre Clairmarais comprend : Cuisine, Salon-séjour spacieux, salle de bains et salle de douche, 4 chambres. Dépendance. Grand garage. Travaux à prévoir. Classe énergie E. PRIX : 179 600 EUROS

REIMS DISTRICT : MAISON COMPTEMPORAINE NEUVE INDEPENDANTE, GARAGE, JARDIN. Prestations et atypisme pour cette habitation de PLAINPIED. Vaste séjour et cuisine équipée moderne sur deux expositions offrant de larges baies. Spacieuse salle de bains et salle de douche. Chambres, dressing. Classe énergie D Prix : 300 000 EUROS

Proche REIMS Sur 1650 m2. ANCIENNE de 155 M2. INDEPENDANTE MODERNISEE de QUALITE. RDC env.105m2 et un étage. Cuisine équipée 20m2, double séjour, 4 grandes chambres dont 2 en RDC, spacieuse SDB et douche, bureau, 2WC. Chaufferie lingerie. Dépendances et garages. Aucuns travaux. Chauffage central économique. Propriété close, arborée et sans vis-à-vis. Classe Energie D PRIX : 228 000 EUROS

AXE CORMONTREUIL : Hors lotissement MAISON PLAIN-PIED 5 PIECES sur 511m2. SOUS-SOL TOTAL avec GARAGE. Cuisine équipée. salon-séjour traversant avec vues dégagées par larges baies vitrées. 3 chambres, salle de bains. WC. Chauffage central. Ensemble très ensoleillé sur double exposition. Jardin sans vis-à-vis. Grande cave. Cellier lingerie chaufferie… TB ETAT. Classe Energie E PRIX : 217 700 EUROS

REIMS : CLAIRMARAIS. MAISON DE VILLE 1930, 4 CHAMBRES, TB ETAT, JARDIN SUD. Très claire et ensoleillée comprend : Belle cuisine, salon-salle à manger, salle de bains av. fenêtre. WC. Etage avec 4 chambres. Parquets chêne. Grenier de bonne superficie et hauteur. Chauffage GAZ. Dépendance avec petit garage. Jardin sud clos murs. Classe Energie E. Prix : 217 700 EUROS REIMS ANCIENNE 7 PIECES SANS TRAVAUX JARDIN GARAGE ET VERANDA. Indépendante et rénovée dʼenviron 130m2 + véranda. Très entretenue avec grande cuisine équipée moderne, séjour double, 4 chambres et grand bureau. SDB et Douche. Très bien isolée avec chauffage GAZ. Grand garage, cave. Classe Energie C. Prix : 238 300 EUROS

REIMS : PROCHE GARE CENTRE VILLE ET TRAMWAY : Atypique et modernisé F4 avec 3 chambres. Séjour à lʼaméricaine avec baie vitrée sur terrasse sans vis-à-vis sud. Cuisine équipée, salle de bains. Chauffage individuel. 2ème et dernier étage dans petite copropriété bien entretenue sans ascenseur. Classe énergie D. Prix : 161 100 EUROS

Proche REIMS : CHARMANT CHALET DE LOISIR INDEPENDANT. En dur avec isolation, sur 382 m2 de terrain clos arboré. Excellent état de lʼensemble comprenant grande pièce à vivre avec espace cuisine aménagée, chauffage et cheminée. Salle de douche et WC. Remise avec cumulus électrique pour eau chaude sanitaire. Fosse septique. Grande remise et possibilité agrandissement. Possibilité Pêche. Classe Energie G. Prix : 49 800 EUROS

Tous les prix annoncés s’entendent : émolument de negociation inclus

Service immobilier 03 26 40 98 98 - guyard.willaume@notaires.fr www.willaume-reims.notaires.fr

Jean NUCCI et Danièle PONCE Notaires - 5 bd Desaubeau - 51100 REIMS Immobilier : 03 26 47 55 36 - Standard : 03 26 47 83 36 - Négociation : scp.nucci.ponce@notaires.fr Office Notarial Porte Mars

RETROUVEZ NOS ANNONCES IMMOBILIÈRES SUR :

MAISONS REIMS

immobilier.notaires.fr - explorimmo.com - nucci-ponce.notaires.fr

MAISONS EXTERIEUR G ROUCY : Au coeur du village, Sur une parcelle de 1.058 m², Pavillon de plain- pied sur sous-sol total, comprenant, entrée, séjour, deux chambres, salle de bains. Village avec commodités. Travaux à prévoir. Classe énergie : G Réf : 3250 Prix : 140 600 €

G SECTEUR RUE DE CERNAY : Maison de ville de 4 pièces principales avec cour et dépendance. Offrant : Entrée - salon et salle à manger - cuisine 2 chambres et salle de douches. cave. Travaux de rénovation à prévoir. Classe énergie : en cours Réf : 3288 Prix : 156 100 €

G Secteur Hôpital : maison indépendante avec sous-sol total et jardin sans vis à vis. Offrant : cuisine meublée, séjour double donnant sur terrasse, 3 chambres - salle de bains et cabinet de toilettes. Classe énergie : E Réf : 3289 Prix: : 223 000 €

G SECTEUR SAINT ANNE : Jolie maison en parfait état avec jardin et garage. Offrant : séjour - salle à manger cuisine meublée - buanderie - 3 chambres dont une au rez de chaussée - salle de douche et salle de bains. Dépendance. Ensemble très agréable. Classe énergie : C Réf : 3244 Prix : 270 000 €

G CERNAY LES REIMS : Maison sur élevée avec jardin et 2 garages. offrant séjour double - 3 chambres - cuisine - salle de bains. sous-sol total. Ensemble très agréable. Classe énergie : F Réf : 3276 Prix : 214 900 € G PROCHE WITRY LES REIMS : Ancien corps de ferme rénové avec ses dépendances comprenant : Une maison d'habitation de 10 pièces principales offrant une importante surface habitables : 2 réceptions, salle à manger, 5 chambres, 3 salles de bains, bureaux. Cave, cellerie. Une grange à rénover et un ensemble d'anciennes écuries. Jardin clos de murs sans aucun vis à vis. Ensemble très agréable avec beaucoup de possibilités. Classe énergétique : D Réf : 3183 Prix : 361 800 €

G MAISON ANCIENNE de 8 pièces principales avec dépendances et garage, sur une parcelle de 1.077 m². Offrant : séjour double - véranda - cuisine meublée - bureau buanderie - 5 chambres - salle de bains et salle de douches - grenier aménageable. cave. Dépendance de 2 pièces à usage de maison d'invitée. Ensemble en parfait état avec des prestations de qualité. Classe énergie : B Réf : 3300 Prix : nous consulter

G SECTEUR SAINT-ANNE : maison de ville avec travaux à prévoir comprenant, entrée, cuisine, séjour, 3 chambres, salle d'eau.Cave, garage attenant, dépendances, jardin. Travaux à prévoir. Classe énergie : F Réf : 3290 Prix : 208 000 €

G BEL HÔTEL PARTICULIER de 13 pièces principales avec terrasse et jardin orienté au sud. Offrant : Entrée par porche - hall d'entrée - triple réception - Vaste cuisine d'environ 29 m² avec un coin cuisine - 9 chambres - salle de bains - 3 salle de douches - nombreux dressings Buanderie - Sous sol total avec Cave voutée . garage. Produit exceptionnel ayant conservé le cachet de l'ancien (parquet, moulure, cheminée) Classe énergie : D Réf : 3277 Prix : dossier à l'Etude

G TINQUEUX : Sur une magnifique parcelle arborée de 1.464 m², maison de caractère de 7 pièces principales avec terrasse, dépendances et garage double. Offrant : Entrée, vaste séjour, cuisine, 5 chambres, bureau, salle de bains et salle d' eau. Sous- sol. Beaucoup de charme, environnement calme et verdoyant. Classe énergie. E Réf : 3256 Prix : nous consulter

APPARTEMENTS

G SECTEUR SAINT ANDRÉ : Dans petite copropriété avec peu de charges, appartement de 2 pièces en duplex en parfait état. Offrant : séjour avec kitchenette salle de bains/wc - chambre. Classe énergie : E Réf. 3298 Prix : 86 000 €

G SECTEUR FRANCOIS D'OR : Appartement avec terrasse au dernier étage d'une copropriété très bien entretenue comprenant : entrée avec placard, cuisine, séjour sur terrasse, 2 chambres, salle de bains. Cave et garage en sous-sol. Lumineux et proches commodités. Classe énergie: D Réf : 3285 Prix : 260 000 € G A PROXIMITE DE LA GARE : Au dernier étage d'une résidence récente, appartement terrasse de 3 pièces principales en parfait état. Offrant séjour donnant sur terrasse - cuisine meublée et équipée - 2 chambres - salle de bains. nombreux rangements. Garage. Ensemble très agréable. Classe énergie : E Réf 3284 Prix : 280 000 € G SECTEUR GAMBETTA : appartement refait entièrement à neuf comprenant: cuisine ouverte sur séjour, 3 chambres, salle de bains. Cave et Garage 1 voiture. Proche de toutes commodités. Classe énergie en cours. Réf : 3293 Prix : 264 000 € G SECTEUR AVENUE DE LAON : Appartement récent en parfait état, comprenant : cuisine ouverte et équipée sur séjour et terrasse orienté plein sud, 2 chambres, salle de bains, rangements, place de parking. Belles prestations. Classe énergie : E Réf : 3188 Prix : 341 600 €

TERRAIN A BATIR G SECTEUR BETHENY : maison récente de style contemporaine avec le confort de vie de plain-pied comprenant : entrée, cuisine meublée, vaste séjour, 3 chambres, bureau - Salle de bains - Buanderie Grenier aménageable. Garage. Cave. Ensemble très agréable et lumineux. Classe énergie : En cours Réf : 3296 Prix : 398 000 €

G SECTEUR RUE DE CERNAY / DAUPHINOT : Au dernier étage d'une résidence, appartement de 2 pièces principales avec grand balcon et garage fermé. Offrant : séjour - chambre - cuisine meublée - salle de bains / wc. Nombreux rangements. Cave. Ensemble très agréable et lumineux. Classe énergie : En cours Réf. 3299 Prix : 130 000 €

G POUILLON : Au coeur d'un parc arboré, terrain viabilisé d'une superficie de 960 m² dont 664 m² constructible. Réf : 3062 Prix : 116 000 € G CHALONS EN CHAMPAGNE : au coeur de la ville belle surface de 1187 m² de terrain constructible. Réf : 3253 Prix : 125 000 €

Les prix s’entendent émolument de négociation compris selon barème fixé à 5% HT de 0 à 45.735 € et 2.50% HT au- dessus de 45.735 € + TVA 20%.


OFFICE NOTARIAL CLOVIS Vincent CROCHET, David MENNETRET, Sylvie JACQUEMAIN-COURNIL, Christophe PIERRET et Chantal THIBAULT

Notaires associés 15, rue Clovis - REIMS VENTE

03 26 87 71 72 - location 03 26 87 71 70

immobilier.51047@notaires.fr - www.notaire-clovis-reims.fr - www.immonot.com

MAISONS REIMS DISTRICT

EN EXCLUSIVITE TINQUEUX, maison 8 pièces avec garage et jardin (terrain de 500 m²). env 160 m² hab sur deux niveaux. Cuisine équipée, double séjour, bureau, salle de jeux (ou chambre) au RDC. Mezzanine, 4 ch, SDB et SDD à l'étage. Fenêtres PVC, volets élect. CC au gaz. Agréable jardin arboré et clos, sans vis-à-vis. Classe énergie : en cours. Prix : 383 000,00€

SECT JJAURES - Maison avec cour agréable, sans aucun vis-àvis. RDC comprenant : Garage, bureau, buanderie - A l'étage : Séjour, cuisine, 2 ch, SDD/Wc. Travaux à prévoir - Chauff gaz. Cave. Classe Energie : En cours. Prix :156 000,00 €

SECTEUR JACQUART, maison "appartement" duplex de 5 pièces principales, avec terrasse et deux parkings en cœur d'îlot. Séjour d'environ 27 m² et 3 chambres. Construction datant d'une dizaine d'années. Bon état général. Classe énergie : E Prix :189 000,00€

SECT RUE DU CHALET, maison ancienne avec garage et jardin, de 4 pièces principales comprenant cuis équipée, double séjour, SDD au RDC. A l'étage : 2 chambres. Env 90 m² hab. CC au gaz. Travaux à prévoir. Classe énergie : DPE vierge. Prix :135 500,00 €

REIMS LIMITE CORMONTREUIL - Maison sur 124 m² de terrain comprenant au RDC : Entrée, buanderie, garage et jardin - A l'étage : Séjour avec chem, donnant sur une terrasse, cuisine équipée (17m²) - Au second : 4 ch, SDD/Wc. Une vaste pièce à aménager, possibilité ch/SDD/bureau. Chauff gaz - ENSEMBLE EN TRES BON ETAT - Classe Energie : D Prix :197 500,00 €

REIMS, LIMITE TINQUEUX, agréable maison indépendante, sur env 500 m² de terrain de 6/7 pèces principales comprenant séjour salon, cuisine, bureau (ou ch) et SDB au rdc. A l'étage : 3 chambres et SDD. Sous/sol dont partie aménagée (petit salon, bureau, lingerie). Garage attenant pour 2 voitures. Jardin clos. Secteur calme et agréable. Classe énergie : D Prix :295 000,00 €

SECTEUR MAISON BLANCHE rue calme, agréable maison d'env 144 m² hab sur 2 niv, de 7/8 pièces principales, comprenant gde cuis équipée, salon/séjour, véranda, ling au rdc. A l'étage : 4 gdes chambres et SDB. Pièce rangement avec vélux au grenier, acc par escalier. Très bon état général. Jardin sans vis-àvis avec atelier (env 22m²). Cave. Parking. CC au gaz. Classe énergie : C Prix :234 000,00 €

CENTRE VILLE CATHEDRALE maison ancienne avec cachet, en parfait état int et ext. Garage et cour pavée/terrasse. RDC comprenant cuisine équipée moderne et réceptions totalisant 53 m² avec cheminée. A l'étage : 3 gdes chambres, 2 salles de douche. Au second : 2 gdes ch, SDD, dressing aménagé et pièce palière menant sur comble entièrement aménagé (grande pièce). CC au gaz. Env 260 m² hab. Belle luminosité. Classe énergie : D Prix :697 000,00 €

SECT CERNAY/JJAURES, maison ancienne entièrement rénovée, en excellent état général, beaucoup de charme et cachet. Env 132 m² hab comprenant séjour/salon, cuis équipée, Wc au rdc. Jolie cour fleurie, close. A l'étage : 2 ch SDD. Au second : 2 ch et SDB. Cave. ENSEMBLE TRES AGREABLE, rue calme. DPE : en cours. Prix : 320 000,00 €

SECT AV D'EPERNAY - Maison accolée d'un coté uniquement sur 471 m² de terrain. 5 PP comprenant au RDC : Entrée, séjour, cuisine, véranda (non chauffée), 2 ch et SDB/Wc. A l'étage 2 ch et un grenier aménageable. Sous-sol total avec partie garage. JARDIN TRES AGREABLE. Classe Energie : F Prix :269 500,00 €

MAISONS CAMPAGNE SECTEUR ST THIERRY, maison indépendante de 7 pp, entièrement rénovée, très lumineuse. Env 140 m² habitables. RDC (surélevé par un sous/sol total) comprenant séjour avec chem, cuisine équipée moderne, 1 chambre et SDD. A l'étage : 3 chambres dont 2 avec espace mezzanine. SDB. Bureau. Fenêtres PVC. Jardin, espace terrasse. ENSEMBLE TRES AGREABLE. Classe énergie : en cours Prix :290 000,00 €

MAILLY CHAMPAGNE EXCLUSIVITÉ, maison bien entretenue, avec garage et jardin, comprenant gde entrée,cuisine, sal/séj au rdc (légèrement surélevé). A l'étage : 4 chambres et SDD. Sous/sol total. Fenêtres PVC / volets roulants. Façades ravalées. Intérieur à rafraichir. Secteur calme et agréable. Classe énergie : F Prix :187 000,00 € SECTEUR VAL DE VESLE, pavillon indépendant sur env 800 m² de terrain, PLAIN PIED comprenant séjour 36 m², cuisine meublée, 3 chambres et SDB. Garage attenant pour 2 voitures. Terrasse. Beau jardin clos. Ensemble très agréable, en bon état général. Classe énergie : E Prix :203 000,00 € SECT VERZY maison ancienne rénovée d'env 107 m² hab compr cuisine ouverte sur séjour/salon au RDC. A l'étage : 3 chambres, bureau et SDB. CC au gaz. Cour. Cave. Classe énergie : D Prix :197 000,00 €

SECTEUR MUIZON, Vaste maison ancienne en pierres, avec nombreuses dépendances formant murs d'enceinte, pas de vis-à-vis. 1800 m² de terrain. Env 250 m² sur 2 niv + grenier (une chambre aménagée). Double salon avec chem centrale (52 m²) et SAM avec chem (34 m²). Cuisine équipée et coin repas au RDC. A l'étage : 4 ch, SDB et SDD. Grenier aménageable. Cave. Garage. Ensemble avec beaucoup de charme. Deux accès permettant une éventuelle division de la propriété. Classe énergie : en cours. Prix :465 000,00 €

ENTRE REIMS et EPERNAY, maison indépendante, entièrement rénovée, d'environ 150 m² hab , comprenant vaste cuisine équipée (24 m²), séjour cheminée 35 m², lingerie, SDB au RDC. A l'étage : 3 chambres dont une de 20 m², SDD. Cave. Garage. Remise. Beau jardin clos. Ensemble très bien entretenu. Classe énergie : E Prix :320 000,00 €

VIGNOBLE (axe Châlons), maison indépendante, PLAIN PIED, datant des années 2000, EN EXCELLENT ETAT GENERAL. T6, env 135 m² habitables + sous/sol total (partie garage, rangement-lingerie et pièce d'appoint avec douche/wc). Beau séjour de 32 m² sur véranda/repas 21 m², cuisine spacieuse équipée, 4 ch, SDB. CC au gaz. Beau jardin clos, parfaitement entretenu. Classe énergie : en cours. Prix :331 000,00 €

APPARTEMENTS EXLUSIVITE - SECT JEAN/JAURES - Petite copro (faibles charges) - 2 PP situé au 1er étage (SS ASC). Surf hab d'env : 38 m² comprenant : Entrée, séjour, cuisine éq, SDD/WC, ch. Chauff ind gaz. ENSEMBLE EN BON ETAT - Classe Energie : E Prix :80 000,00 € EXCLUSIVITE - RÉSIDENCE DE CARMES, RUE GAMBETTA. 2 PP située au 4 et dernier étage avec ASC. Surf hab : 46 m² comprenant : Entrée, séjour, cuisine, ch, SDB/Wc. Cave. ENVIRONNEMENT AGREABLE, APPARTEMENT TRES LUNINEUX. Classe Energie : F Prix :89 000,00 € EXCLUSIVITE - SECT ST NICAISE/POMMERY - Résidence de bon standing entourée de verdure - 3 pp situé au 2ème étage avec ASC. Surf hab : Env 80 m² comprenant : Entrée, séjour (31 m²), balcon (8m²), cuisine éq, 1 ch, SDD/buanderie/WC. Cave et garage en sous-sol. ENSEMBLE TRES AGREABLE. Classe Energie : D Prix :176 700,00 €

SECT BARBATRE - 4 PP situé au 4éme et dernier étage (SS ASC). Surf hab : 68 m² comprenant : Séjour (24 m²) avec balcon, cuisine éq, 2 ch, SDD/Wc. Cave. ENSEMBLE EN TRES BON ETAT. Classe Energie : En cours. Prix :130 500,00 €

PROX FACS (lettres, droit, médecine) , tramway accès rapide facs et CV, dans résidence de bon standing, F1 de 31 m² au 3ème (avant dernier) étage avec ascenseur. Ensemble très bien entretenu (copropriété et appartement). Charges individuelles. Vue sur jardins. Classe énergie : D Prix :79 000,00 €

CENTRE VILLE / CLOVIS - Immeuble ancien - 3 pp situé au RDC (surélevé), surf hab d'env 70 m² comprenant : Entrée, Salon/Séjour (30m²) ou salon/ch, cuisine éq, 1 ch, SDB/Wc. Chauff ind gaz. Cave, grenier et ch de bonne. Classe Energie : Vierge. Prix :176 700,00 €

SECT LUNDY - Dans résidence de bon standing, appart de 5 pièces situé au RDC sur jardins intérieurs - Env 94 m² surf hab, comprenant : Entrée, Séjour (28m²), bureau, cuisine éq, 3 ch, SDD récente. Balcons - Cave et parking en sous/sol. ENSEMBLE TRES AGREABLE. Classe Energie : C Prix :238 600,00 € SECTEUR SAINT MARCEAUX - Bel immeuble ancien, appart de 5 pp, en excellent état général, situé au 3éme étage (SS ASC). Surf hab : 115 m² comprenant : Entrée, Séjour (41 m²), cuisine éq, 3 ch dont une de 20 m². SDB/Wc. Dressing. Chauff EN EXCLUSIVITE, SECT BD H.VASNIER, au calme, vue agréable sur ind gaz. 2 caves et grenier. ENSEMBLE TRES AGREABLE jardins, appart 4 pièces en copropriété, d'environ 79 m² hab. 3ème Classe Energie : D Prix :254 000,00 € étage avec ascenseur. BALCONS. Séjour double et 2 chambres. Cave et parking en sous/sol. Rés de bon standing. Bon état général. Fenêtres PVC volets élect. Classe énergie : E Prix :176 700,00 € PROCHE BOULINGRIN, bel appartement 6/7 pièces, de 165 m² habitables avec cave, garage. Grande cuisine, SECT RUE CLOVIS, EXCLUSIVITE, au 1er étage d'une résidence sans réceptions totalisant 56 m², 4 ch dont une de 18 m², 2 SDB. asc, au calme, vue sur jardins. 4/5 pièces d'env 87 m² avec garage, Imm pierres de taille, ascenseur. Cachet (parquets chêne, comprenant séjour/salon 29 m², gde cuisine équipée moderne, 3 cheminées) Chauff indiv gaz. chambres et SDB. Bon état général. Fenêtres PVC. Ensemble agréable Classe énergie : en cours Prix :517 000,00 € et lumineux. Classe énergie : C Prix :197 500,00 €

LOCATIONS AU 03 26 87 71 70 F1 rue Defrançois, appt de 30m2 dans résidence, proche Clémenceau, quartier calme, copt : Entrée avec placards, cuisine, séjour avec balcon, salle de bains avec WC, cave, parking chauf coll. Classe Energie D Frais de bail:243.75 € Loyer :325.00 € HC

F1 - rue d'Anjou, appt de 32m2 dans immeuble de standing et sécurisé, proche de la cathédrale, en excellent état, RDC, cpt : entrée, séjour avec placard et terrasse, SDB avec WC, cuisine (réfrigérateur, plaques), chauf ind; élect., Classe Energie : F Frais de bail:315.00 € Loyer :420.00 € HC

F2 - rue de Contrai prox. centre Appt de 55m2 au 3ième et dernier étage, avec terrasse de 30m2, cpt : séjour avec placard, cuisine, SDB avec WC, chambre, parking en sous/sol, chauf. ind. élect. Classe Energie : E Frais de bail:435.00 € Loyer :580.00 € HC

STUDIO - rue Buirette - hyper centre - appt en excellent état dans résidence de standing, 2ième étage, très calme, cpt : séjour avec placard, kitch. équipée - balcon - chauf ind élect Classe Energie : F Frais de bail:280.50 € Loyer :374.00 € HC

F2 - rue Pierre Brossolette, appt de 42 m2, en excellent état, dans copropriété calme et bien entretenue, 2ième ét., parquet flottant, cpt : entrée avec placard, séjour avec balcon, cuisine équipée, loggia, chbre, SDB avec wc, garage fermé, chauf. coll, Classe Energie : F Frais de bail:375.00 € Loyer :500.00 € HC

F3 Rue du Vieux Coq - Au 1er étage d'une petite copropriété récente, appt d'env. 59 m², en bon état, cpt: entrée, séjour, cuisine ouverte, SDB/WC, 2 chambres - Chauf élec ind - Parking couvert Classe Energie : D Frais de bail:408.75 € Loyer :545.00 € HC

F3- Bd Pommery, appt de 83m2 en excellent état dans résidence, superbe vue, 8ieme et dernier étage, cpt : entrée et dgt avec placards, cuisine, arrière cuisine, séjour avec balcon, 2 chbres dont une avec placard et balcon ouverte sur séjour, SDB, WC, cave, chauf. coll. Classe Energie : C Frais de bail:450.00 € Loyer :600.00 € HC F4 rue de l'Isle, proche centre ville, appt de 67m2 dans immeuble ancien calme et bien entretenu, 3ième ét., cpt : entrée dgt, séjour, SDB, WC, 3 chbres, cave chauf. ind. gaz, Classe Energie : F. Frais de bail:412.50 € Loyer :550.00 € HC


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

LE GROS PLAN

LA SÉLECTION

Au fil D’Ariane

Genre: Drame Pays: France Durée: 1h40 Réalisateur : Robert Guédiguian Acteurs: Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin, Ariane s’apprête à fêter son anniversaire, la robe à fleurs virevolte dans la maison où elle achève les préparatifs d’un beau jour. Le téléphone sonne et un à un, sous des prétextes divers, ses amis, ses enfants, son mari en retard, ne viendront pas. Que nenni, elle décide de prendre le large, de plier bagage et de s’offrir en ce jour propice d’une année en plus, une virée en solitaire. C’est sur le pont où l’on y danse que la balade prend des atours de poésie bucolique, comme Le sous-préfet aux champs de Monsieur Daudet. Une chansonnette et voici les conducteurs transformant le pont suspendu en Fame. À partir de cet instant, le hasard, l’étrange, un petit air de rien s'invitent et transforment la journée d’Ariane et les deux, trois jours suivants en rêve éveillé. Elle se retrouve dans un café perdu sur une petite plage, avec un patron fan de Jean Ferrat, un tordu qui n’est pas avare de bons conseils, un Américain échappé de chez Pagnol. C’est aussi un petit couple amoureux comme elle au premier jour, un chauffeur de taxi grognon, et un gardien ne gardant plus rien. C’est la porte ouverte à la fantaisie, la poésie pour une fin où résonnent encore la chanson et les mots du poète. Robert Guédiguian, entre deux projets plus lourds, se paye une petite fantaisie bucolique comme dirait le poète, pleine de charme et de tendresse. Ces invités qui ne viennent pas deviennent le prétexte à une promenade dans le Marseille du réalisateur et d’Ariane. Nous comprenons combien ces deux-là ne forment qu’un dans leurs combats, dans leurs mots et leur regard sur le monde. Suivre le fil d’Ariane, c’est suivre celui de Guédiguian hymne à la fraternité, à la lutte des classes, à son cinéma, au spectacle et ses acteurs, au rêve. Au fil d’Ariane débute dans un labyrinthe sans poésie, sans couleur, parabole de notre société. C’est Ariane qui amène la couleur et la vie et le feu d’artifice qui s’ensuit. Il faut juste se laisser porter pour un peu plus d’une heure de bonheur dans un monde de brutes ! Retrouvez les sorties de la semaine, interviews, dossiers sur www.cine-region.fr, et chaque matin à 8h40 et le mercredi 18h/18h30 sur France Bleu Champagne Ardenne 95.1.

LES HORAIRES

Semaine du 18/06 au 24/06

Gaumont Parc Millésime

Jersey Boys Séances à 13h55, 16h40, 19h30, 22h10; Séance supplémentaire dimanche 11h05. Triple Alliance Mercredi jeudi vendredi samedi lundi mardi 13h20, 14h50, 17h05, 19h15, 21h40; dimanche 10h15, 12h30, 13h20, 14h50, 17h05, 19h15, 21h40. The Two Faces of January Séances à 14h25, 16h20, 19h, 21h20; Séance supplémentaire dimanche 11h50. Les Voies du Destin Séances à 13h40, 16h20 (sf mercredi, samedi, dimanche), 19h, 21h35. La Ritournelle Séances à 15h35, 17h50, 20h05, 22h05; Séance supplémentaire dimanche 10h50. Edge of Tomorrow - Aujourd'hui à Jamais VF Séances à 20h55. VF 3D Séances à 14h05, 16h50, 18h35; Séance supplémentaire dimanche 11h30. Sous les Jupes des Filles Séances à 14h10, 16h35, 18h50, 21h10; Séance supplémentaire dimanche 11h20.

Patrick Vanlanghenhoven

Jersey Boys

Genre: Biographie Pays: USA Durée: 2h14 Réalisateur : Clint Eastwood Acteurs: John Lloyd Young, Christopher Walken, Erich Bergen. Franck Valli, Bob Gaudio, Tommy De Vito et Nick Massi décident de ne pas suivre le mauvais chemin des gamins du New Jersey. Ils se lancent dans une carrière musicale. Comme tout groupe, c’est d’abord l’euphorie, le passage de l’ombre à la lumière et un nom, The Four Seasons. Ils marquent dans les années 60, toute une génération de chanteurs et le public. Comme les Beach Boys, ils résisteront à l’invasion des petits nouveaux comme les Beatles ou les Rolling Stones. La fin sera moins brillante et se termine comme de nombreux groupes dans le fracas. C’est un projet que Clint Eastwood reprend, en le remaniant avec un peu plus de relief que le scénario original, adapté de la comédie musicale à succès. Il choisit des acteurs méconnus du grand public ayant l'habitude de chanter et de monter sur scène: John Lloyd Young, Donnie Kehr et Erica Piccininni entre autres. Pour la plupart ils reprennent leur rôle de la comédie musicale ayant connu un énorme succès et dont le film est tiré.

Triple Alliance

Genre: Comédie Pays: USA Durée: 1h49 Réalisateur : Nick Cassavetes Acteurs: Cameron Diaz, Leslie Mann, Kate Upton. En voilà une idée qu’elle était bonne. Imaginez un type, Marc, trompant sa femme non pas une fois, ni deux, mais trois. Quand Carly s’aperçoit que le micheton est maqué à deux autres nanas elle décide avec celles-ci de monter un complot avec l’appui des deux cocufiés pour punir le mari plus que volage. La vengeance est un plat qui se mange froid. Le film est lisse et convenu, sans grande sensation. Nous sommes loin de l’humour vachard des frères Farelly ou de Judd Apatow, roi de la comédie trash qui aurait mieux convenu au sujet. Non, à l’inverse c’est un film gentil pour les fans de Cameron Diaz. C’est désolant de la part de Nick Cassavetes (She’s so Lovely) dans lequel nous placions de grands espoirs. Il devrait plus regarder du côté de chez son père John et sa carrière aux films gonflés en laissant aux gentils faiseurs d’Hollywood ce genre de faribole sans intérêt.

The Two Faces of January

Genre: Thriller Pays: USA Durée: 1h37 Réalisateur : Hossein Amini Acteurs: Viggo Mortensen, Kirsten Dunst, Oscar Isaac. En 1962, un couple d’Américains, Chester MacFarland et son épouse Colette, se lie d’amitié avec leur guide dans la chaleur de l’Acropole d’Athènes. Rydal suit le couple dans leur pérégrination jusqu’en Turquie dans les dédales du grand bazar d’Istanbul. Sous le charme de la jeune femme, il se retrouve très vite piégé et entrainé dans une affaire qui le dépasse. Plus que sur le rythme, le film joue sur les liens que tissent les personnages et les tensions qu’ils éveillent. Adapté d’une nouvelle de Patricia Highsmith, il tisse une fois de plus le drame sur les fils des mensonges et de l’apparence comme avec Ripley. Les amateurs de suspense et d’un polar à l’ancienne trouveront leur bonheur, les fans de thriller, que cela manque de rythme. Dans la mouvance d’Hitchcock, ou de Plein soleil de René Clément, pour son passage derrière la caméra, le scénariste Hossein Amini ne s’en sort pas si mal, avec un Viggo Mortensen toujours aussi excellent.

Amour sur Place ou à Emporter VF Séances à 13h20, 22h15. Maléfique VF 3D Séances à 13h15, 15h15, 17h35, 19h45, 21h50; Séance supplémentaire dimanche 11h. La Liste de mes Envies Séances à 15h10, 17h20, 19h30; Séance supplémentaire dimanche 10h35. X-Men : Days of Future Past VF Séances à 13h15. VF 3D Séances à 15h50, 19h15, 21h50; Séance supplémentaire dimanche 10h20. Godzilla VF 3D Séances à 22h35. Barbecue VF Séances à 13h40, 16h, 18h25, 20h30; Séance supplémentaire dimanche 10h35. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Séances à 13h50, 16h, 18h10, 20h15, 22h15; Séance supp. dimanche 10h45. Cendrillon VF Mercredi samedi 16h20; dimanche 11h15, 16h20.

“CULTIVEZ VOTRE DIFFÉRENCE” en exclusivité : consultation morpho-visagiste

Gaumont Place d’Erlon

Shining – VOST mardi : 20:00 Triple Alliance TLJ : 14:15, 16:40, 19:45, 22:10 Edge Of Tomorrow TLJ : 14:15, 16:40, 19:45, 22:10 2D 21:45 Les poings contre le mur TLJ : 16:55, 19:05, 21:15 Malefique TLJ : 14:00, 16:00, 20:10, 22:15 2D 18:05 X-Men: Days of Future Past TLJ : 16:30, 19:10, 21:50 2D 13:45 Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire TLJ : 14:15

Babysitting mer.: 18:00, 20:15, 22:00 jeudi : 14:00, 16:00, 18:00, 20:15, 22:00 ven.: 14:00, 16:00, 18:00, 20:15, 22:00 sam. : 18:00, 20:15, 22:00 dim. : 18:00, 20:15, 22:00 lundi : 14:00, 16:00, 18:00, 20:15, 22:00 mardi : 14:00, 16:00, 18:00 Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu TLJ : 13:45, 15:45, 17:45, 19:55, 21:55 Rio 2 mer.: 14:00, 16:00 sam. : 14:00, 16:00 dim. : 14:00, 16:00

Adieu au langage lundi 19h30 vendredi, mardi 16h50 Au fil d'ariane tlj : 13h45,15h45, 17h45, 19h45, 21h45 Bird people vendredi, mardi 21h10 samedi 14h dimanche 16h10 lundi 19h Black coal (vostf) vendredi, mardi 14h, 19h samedi 16h30 dimanche 14h, 18h40 lundi 16h50, 21h30 Tristeros (vostf) vendredi, mardi 16h10 samedi 18h40 dimanche 20h50 lundi 14h Deux jours, une nuit vendredi 17h50 samedi 20h dimanche 18h lundi 13h50 mardi 15h50, 21h50 Jersey boys (vostf) vendredi, mardi 14h10, 18h20, 21h samedi 15h40, 18h20 dimanche 15h40, 18h20, 21h lundi 14h10, 16h50, 21h La mante religieuse vendredi 19h40 lundi 15h40

la ritournelle vendredi 13h50, 15h50, 17h50 ,21h50 samedi 13h50, 16h, 17h50, 19h50 dimanche 13h50, 15h50, 19h50, 21h50 lundi 13h50, 17h50, 19h40, 21h50 mardi 13h50, 15h50, 17h40,19h50 le souffle des dieux (vostf) dimanche 19h50 le vieux qui ne voulait pas feter son anniversaire (vostf) dimanche 15h50 Maps to the stars (vostf) vendredi 21h30 lundi 17h30 Palo alto (vostf) vendredi 13h50, 19h50 samedi 15h50 dimanche 13h50, 17h50 lundi 15h50, 19h50 mardi 17h50, 21h50 Pas son genre samedi 13h50 mardi 19h40 The rover (vostf) (-12ans) vendredi 15h50 samedi 18h dimanche 21h50 lundi 21h40 mardi 13h50 Torben et Sylvia samedi et dimanche 14h10

CINÉMA OPÉRA

NEW SERVICE Coiffure express À partir de 15€

Pour nous suivre

65 rue de Thillois 03 26 88 64 97

Apparté Coiffure

8 rue Clovis 03 26 47 40 45

www.appartecoiffure.com


N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Un nouveau départ pour la 1re brigade mécanisée

Général Bruno Guibert

Le général Bruno Guibert commande la 1re brigade mécanisée à Châlons depuis août 2012. Le 1er septembre, il sera nommé à l’état-major du commandement des forces terrestres, à Lille. Focus sur sa vision de l’armée et les différentes missions qu’il a menées avec abnégation, ici comme à l’international.

u commencement, rien ne prédestinait Bruno Guibert à une carrière dans l’armée. « Mon père était militaire, mais je n’étais pas spécialement attiré par cet univers, se souvient-il. Je voulais être vétérinaire. J’ai été sensibilisé à l’armée quand j’ai eu 17 ou 18 ans. J’avais envie de faire quelque chose de ma vie, de me rendre utile. C’était aussi une époque où les engagements opérationnels étaient très importants, notamment en Afrique et au Liban. J’étais vraiment intéressé par ce côté aventure et ce défi humain, au service de la nation. Ensuite, tout s’est enchaîné naturellement. » Après deux ans de préparation au concours, il rejoint les bancs de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, puis se dirige vers l’infanterie des troupes de marine pour devenir officier parachutiste. « J’ai choisi de servir à Carcassonne comme lieutenant et chef de section de 84 à 87 et je suis parti deux ans en Guyane. J’ai été chef du détachement fluvial à la frontière avec le Suriname, pendant la guerre civile. » Bruno Guibert est ensuite affecté au 6e régiment de

A

Le général Bruno Guibert a commandé pendant deux ans la 1re brigade mécanisée à Châlons. © l'Hebdo du Vendredi

parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa), à Mont-de-Marsan, où il sera commandant d’unité, puis repart en mission à Djibouti, comme officier d’opération à l’état-major. S’en suivront l’école d’ingénieur des Mines à Nancy, l’école de Guerre, de nouvelles affectations à la Réunion, Paris, ainsi qu’un retour à Carcassonne, puis à l’état-major de l’armée de terre. Le 1er août 2012, il prend le commandement de la 1re brigade mécanisée à Châlons. Avec un souvenir particulièrement marquant de ses missions opérationnelles à l’étranger.

Aider les civils à vivre en paix dans les pays en guerre « La République centrafricaine, le Tchad, le Rwanda, la NouvelleCalédonie, la Côte d’Ivoire, et plus récemment, je suis parti neuf mois pour commander la mission de formation de l'armée malienne. Notre métier est une alternance entre la théorie et l’opérationnel, une alternance de postes en état-major, de commandement et sur le terrain. C’est extrêmement profitable, dans la vie d’un offi-

Repères Bruno Guibert est né le 30 janvier 1962 à Argenteuil. Marié et papa de cinq enfants, il commande la 1ère brigade mécanisée à Châlons depuis août 2012. Diplômé de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr, de l’école d’ingénieur des Mines à Nancy et de l’école de Guerre, il a successivement acquis, de 1984 à 2012, les grades de lieutenant, capitaine, commandant, lieutenantcolonel, colonel et général de brigade. Il est également officier de la Légion d’honneur et détient la croix de la valeur militaire avec deux étoiles de bronze, pour ses actions au Rwanda et en Côte d’Ivoire. « Le premier ministre de la République malienne m’a aussi fait l’honneur de me décorer commandeur de l’Ordre national du Mali. » Côté loisirs, le général est un passionné de voile et s’évade dès qu’il peut en Bretagne pour naviguer avec sa famille. Son leitmotiv : « je crois en la vertu de l’effort, du courage, pas uniquement physique mais aussi intellectuel, et en l’action collective. L’ascenseur social reste une réalité dans notre armée. On peut s’élever grâce à l’effort et la persévérance. »

cier, de pouvoir connaître ces différentes expériences. » Et s’il retient une chose de l’international, c’est l’importance de la présence de l’armée auprès des populations dans les pays en guerre. « La France s’efforce réellement d’aider ces pays, de leur apporter un appui. Pour leur permettre de se stabiliser, d’accéder au développement politique, économique et social, et de vivre en paix. Et loin de toutes les polémiques qu’on peut lire ou entendre, qui sont d’ailleurs souvent le fait de personnes qui ne connaissent pas ou trop peu la réalité des situations là-bas, j’ai toujours eu le sentiment d’être utile dans ces missions. C’est un travail de longue haleine, notamment au Mali et au Rwanda, qui doit absolument se poursuivre. »

vement éloignée du fait militaire et de l’évolution de notre armée. Je ne suis pas certain que les Châlonnais aient conscience qu’il existe ici encore huit états-majors, et l’une des brigades les plus prestigieuses de l'armée. Beaucoup de cérémonies très émouvantes rendent hommage aux faits historiques passés, et c’est indispensable. Mais il faut également se tourner vers le présent et l’avenir. Aujourd’hui encore, l’armée endure des sacrifices, et demain, elle devra faire face aux restructurations qui s’annoncent. Il faut absolument préserver et amplifier les relations entre l’armée et les habitants. »

« Amplifier les relations entre l’armée et les habitants »

Puis d’adresser un clin d’œil aux jeunes recrues de l’armée. « On dit trop souvent que les jeunes ne croient plus en rien, qu’ils sont individualistes. Mais régulièrement, nous les voyons frapper à notre porte. Non pas pour gagner de l’argent ou pour la sécurité de l’emploi, qui n’existe pas dans l’armée puisque la plupart des contrats sont remis en cause tous les cinq ans, mais parce qu’ils veulent donner un sens à leur vie et être utiles à la société. Je suis touché par ce don de soi qu’ils expriment. Il faut croire en la jeunesse, c’est l’avenir de notre pays. » Les forces terrestres de l’armée représentent environ 77 000 hommes. Un nouveau challenge attend Bruno Guibert : celui de gérer l’organisation, le pilotage et tous les travaux de l’état-major. « En quelque sorte, je serai le chef d’orchestre du bon fonctionnement de l’état-major, et le responsable de l’organisation et de la préparation opérationnelle des forces terrestres. Je mesure toute l’importance de ce poste et du travail qu’il demandera, et je l’aborde avec beaucoup de conviction, et en même temps, beaucoup d’humilité. »

À la veille de son départ pour Lille, le général tient à saluer l’engagement des quelque 5 000 femmes et hommes qui constituent la 1re brigade mécanisée. « Je les suivrai de près dans mon futur poste, et je les invite à poursuivre leurs missions sur la voie du devoir et de l’exigence, en conservant cet esprit de corps qui anime les unités, cette relation de fraternité. Je suis très confiant pour l’avenir, et convaincu qu’ils continueront à écrire de belles pages de leur histoire personnelle, et de l’histoire de notre drapeau. Ce fut un honneur d’être désigné pour commander cette brigade. J’ai découvert que notre armée de terre était très homogène, que nos régiments avaient acquis une maturité et une compétence opérationnelle éprouvées. J’ai également été frappé par l’accueil chaleureux réservé aux militaires sur la terre champenoise. Cette région a particulièrement souffert, notamment pendant les deux guerres mondiales, et connaît le prix du sang et le sacrifice enduré pour la liberté. Un regret cependant : je trouve que la population reste relati-

« La jeunesse est l’avenir de notre pays »

Sonia Legendre

L’horoscope de l’hebdo BÉLIER du 21.03 au 20.04

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Vous tenterez de trouver un équilibre entre quiétude et besoins, aspiration à la tranquillité et soif de vivre intensément vos désirs. C’est le moment idéal pour améliorer votre quotidien.

Vous démarrez la semaine tambour battant, à un rythme que beaucoup ne parviendront pas à suivre. Ne jetez cependant pas toutes vos forces dans la bataille : gardez-en pour la suite !

Au niveau de votre budget, soyez plus raisonnable. Avant toute décision, faites vos comptes et surtout, n'oubliez pas la fable de la cigale et de la fourmi.

Des changements se profilent, ils seront bénéfiques car la chance vous accompagne. Vous serez épanoui(e) et plus sûr(e) de vous. Vos projets se concrétiseront et vous obtiendrez plus que prévu.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

LION du 23.07 au 22.08

La mouvance générale, sentimentalement est encore floue, mais allez de l'avant, le cœur vaillant. Attendezvous à faire des rencontres extrêmement significatives.

Pas d'impatience, pas d'emportement ! Sur le terrain professionnel, vous allez simplement récolter ce que vous avez semé. Au niveau affectif, vous devez trier vos émotions et garder ce qui vous motive.

Voici le temps des doutes et des incertitudes en tous genres. Vous remettrez souvent en cause certains de vos choix. Il sera particulièrement difficile pour vous de vous investir dans la durée.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

VIERGE du 23.08 au 22.09

L’ambiance de la semaine sera plus légère et vous serez particulièrement inspiré(e) notamment sur le plan relationnel. Tout cela devrait contribuer à une évolution positive de vos intérêts.

Quelques doutes pourraient encore vous tenailler s’agissant notamment de votre orientation. Même si le temps joue en votre faveur, il sera aussi nécessaire de régler certaines affaires en suspens.

SCORPION du 23.10 au 22.11

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 Le climat de la semaine sera tonique et dynamique. Vous bénéficiez d'une vie relationnelle de qualité où les activités qui demandent imagination et créativité sont les plus favorisées.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 Tout bouge autour de vous, mais vous détestez la routine alors cela devrait vous ravir. Au niveau professionnel, pour le moment, ne prenez aucune décision définitive.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Des opportunités se profilent à l’horizon. Toutefois pour les saisir, vous devrez au préalable mettre définitivement un terme à certaines affaires.

B. MELVHILLE


J’AI TESTÉ POUR VOUS Le nouveau hit de l'été !

Music et fashion s'associe une nouvelle fois autour de l'enfant de la région, Yuksek, et de l’album Partyfine Vol.1, la première compilation de son label. Partyfine rassemble une bande de potes DJs et musiciens collaborant autour d'un projet où chacun amène sa créativité en parcourant le monde. Ainsi Crayon, le groupe synth-pop Juveniles, Peter & The Magician, Oh Land, mais aussi des nouvelles têtes très prometteuses telles Poom, Get A Room !, Villa et Chassol sont dans La compil' à adopter dès ces premiers jours d'été. What did you expect https://soundcloud.com/thump/mixed-by-yuksek

MODE L’appel du général Soldes

Voici les coups de cœur « bonnes affaires ». A dénicher impérativement pendant les soldes : la veste Army kaki incontournable de la saison été pour un passage en douceur vers l'hiver. Un bon conseil, les meilleures affaires se feront chez vos détaillants multi-marques qui vous invitent déjà un peu partout en vente privée. J'ai adore la sélection des boutiques Intemporel, Kidnapull, Line CL, Magnum, #25 pour les hommes, les accessoires à adopter chez Sabrina ou chez Colbach, sans oublier l'opticien Lafayette ou encore plus haut de © DR gamme l'opticien Natural Vision à Reims sans oublier pour les fans de street et skate la boutique La Hutte ! Faites donc un selfie de vos achats et envoyez-le qu'on explore ainsi vos coups de cœur du moment. Anne-Laure Beaudoin

LA CLCV VOUS INFORME Que change la loi Hamon © DR pour les consommateurs ? (3)

Pour les contrats conclus à distance, par voie électronique, des dispositions sont prévues. Le site Internet doit indiquer clairement : le processus des commandes, les moyens de paiement acceptés, les éventuelles restrictions de livraison, l'acceptation expresse par le consommateur de son obligation de paiement. (à suivre...) CLCV de la Marne – Reims. Tél. : 03 26 05 03 88. mail : marne@clcv.org.

N°355 du 20 au 26 juin 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER SAMEDI 21 JUIN Couvrot - Vide-greniers semi-nocturne 15h-minuit - Rue du stade

Champguyon - Vide-greniers Crugny - Vide-greniers

Reims - Vide-maison 9h-19h - 33, rue des Fuseliers

Drouilly - Vide-greniers

DIMANCHE 22 JUIN Baye - Vide-greniers

Epernay - Vide-greniers Rue Henry Dunant, Triangle Magique

Châlons-en-Ch. - Vide-greniers 8h-18h - Quartier Vallée Saint Pierre, rue Jean Sébastien Bach

Les-Essarts-le-Vicomte - Vide-greniers Mourmelond-le- Grand - Vide-greniers

Châlons-en-Ch. - Vide-greniers Ancienne école des Grévières

Saint-Masmes - Vide-greniers Soulanges - Vide-greniers

Châlons-en-Ch. - Vide-greniers Au Mont-Héry, parking du Lycée OZANAM, rues de la Fraternité et Lacombe

Valmy - Marché aux puces 7h-19h - Relais d'Orbeval

Emmaüs organise une Grande Vente de Solidarité qui se déroulera ce 21 juin sur les trois sites : Berry au Bac, La Neuvillette et Reims, de 10h jusque 18h sans interruption. Les visiteurs se verront ainsi proposer des meubles, des objets de déco et rétro, de la vaisselle, des vêtements, des livres, des disques ainsi que tout un lot de produits neufs. Cet événement sera l'occasion de sensibiliser le public aux actions solidaires d'Emmaüs, et d'en expliquer le mouvement. A noter par ailleurs, le 22 juin l'association sera à Paris pour le 15ème salon de la solidarité internationale.

Vente aux enchères à Chativesle

Alban Gillet, Commissaire-Priseur, organise une vente aux enchères ce dimanche 22 juin à 14h à son étude du 31, rue de Chativesle à Reims. A la vente : estampes, tableaux modernes et anciens, objets d'art, céramiques, pièces de joaillerie, sculptures, etc. Des expositions publiques ont lieu en amont de la vente, vendredi 20 juin de 18h à 20h, samedi 21 juin de 10h à 12h et de 14h à 19h, puis dimanche 22 juin de 11h à 12h. Renseignements : 03 26 47 26 37 / contact@chativesle.fr / www.chativesle.fr

Ce week-end, les bonnes affaires sont chez Emmaüs

L'Hebdo du Vendredi, Reims #355  

Semaine du 20 au 26 juin 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you