Page 1

Fausses annonces immobilières

La réponse originale de Benoist Apparu aux artistes p.3

Conseil communautaire

Festival

Catherine Vautrin et sa nouvelle majorité ont tenu leur promesse, la Teom baisse de 20 % p.8

Cette semaine, retrouvez les offres des offices notariaux

Avec quatre grands concerts et la part belle faite au Hip-hop, le Boom Bap veut innover et rassembler les publics. p.13

(Pages 16 et 17)

ÉDITION REIMS N°347 du 25 avril au 1er mai 2014

> >

r e i m s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

c o m

Projet grandes régions / suppression des départements

Champardennais

NORD PAS DE CAL LA AIS NORMANDIE PICARDIE

S OR

GRA RAN ND N D PA ARI

GRAND A N OU ES EST ST ST

GRAND CENTRE

Nous sommes en 2014 après Jésus-Christ. Les Romains ont déserté la Gaule depuis longtemps déjà, mais une nouvelle carte géographique, dessinée par les grands chefs, interpelle les régions de la France entière. Toutes ? Oui ! Et en particulier la Champagne-Ardenne. Un territoire d'irréductibles qui prônent, plutôt que la précipitation et les idées fixes, le dialogue et la réflexion. Conseils généraux et régional, communautés d'agglomération, villes : les élus régionaux livrent leur point de vue sur le redécoupage annoncé par Manuel Valls. P.4 et 5

CHAUFFAGE - BOIS - BUCHES - GRANULES Poêles-Inserts-Chaudières-Poêles à accumulation-Rénovation-Tubage

12 ans d’éxpérience

B O U R GO O GNE F R ANC ANC CH H E CO M T É

Remise de printemps

-10%sur toute la gamme

Poêle à granulés à partir de 1490€HT*

Chaudière automatique à granulés

Poêle mixte granulés et bois sans électricité*

Modèle sition en expo

Certification Qualibois 2013 (air + eau) - Certificat d’économie d’énergies

VISITE ET DEVIS GRATUIT - PLAN DE FINANCEMENT POSSIBLE Du lundi au vendredi de 14h à 18h - 77 rue Lesage à Reims - 03 51 42 14 81 - eco-energies.services@sfr.fr Le samedi sur rendez-vous www.eco-energies-services.fr

*hors pose et fumisterie.

Chaudière à granulés à partir de 6164€HT Chaudière mixte (bois-granulés ) à partir de 6415€HT Poêles à Accumulation à partir de 3796€HT


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

La décision du maire Front national de Villers-Cotterêts, dans l’Aisne, de ne pas organiser le 10 mai la commémoration de l’abolition de l’esclavage, chère au général Dumas - né esclave à Saint-Domingue et inhumé dans la cité axonaise - et à son fils, Alexandre Dumas père, qui y naquit, a ému, au-delà de la forêt de Retz. Franck Briffaut, le maire, s’était déjà illustré en décidant, quelques jours après le 30 mars électoral, d’expulser la Ligue des Droits de l’Homme de son local prêté par la municipalité et de supprimer la subvention annuelle de 300 € au motif qu’il juge la LDH politisée, rengaine frontiste. Là, Franck Briffaut a justifié l’annulation de la commémoration de l’abolition de l’esclavage parce qu’il la perçoit « comme étant un peu à la mode, dans le cadre d’une autoculpabilisation permanente (…) alors que l’esclavage existe encore ailleurs dans le monde  ». Qu’y a-t-il de culpabilisant à commémorer l’abolition de l’esclavage ? Ce n’est pas l’esclavage qu’on commémore, mais son abolition… Franck Briffaut était-il obligé d’ajouter au journaliste de l’AFP qui l’interrogeait que «  personne ne sera(it) inquiété de quelque manière que ce soit s’il veut l’organiser (la commémoration de l’abolition, ndlr) à Villers-Cotterêts ». Dimanche dernier, de Pâques, on n’avait pas organisé de chasse aux œufs en forêt de Retz, à ce que je sais. Ailleurs, il y en a eu, et on m’en a fait quelques retours qui pourraient justifier qu’un maire, l’an prochain, décide de ne pas ouvrir la chasse. Expliquer l’annulation de Villers-Cotterêts à des publics adultes, parents, et donc responsables, occupés à cacher sous cape un sac de plus pour remplir ou à piétiner des plates-bandes fleuries à faire pleurer des jardiniers, aurait peut-être généré un moment d’arrêt dans la chasse, voire un « Ah… » interrogatif. La pause et la moue auraient sans doute été davantage liées à la sensation d’être attrapé la main dans le pot qu’à la mauvaise surprise cotterézienne. On a vu des enfants un peu honteux de leurs parents depuis dimanche dernier, de Pâques. Des enfants cotteréziens, aussi.

Abolir la chasse aux œufs de Pâques ?

Tony Verbicaro

La météo Vendredi

Samedi

Dimanche

Lundi

10° 20° 7° 17°

Qualité de l’air

5

Vendredi 25 avril

Samedi 26 avril

8° 17° 7° 18°

Dimanche 27 avril

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’h ebdo du ve ndredi édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Laurianne Laggia (laurianne laggia@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebdo duvendredi.com

Les anions de la semaine

La lutte contre les perchlorates s'organise

La semaine dernière étaient détectées dans les réserves d'eau potable de l'agglomération des traces de perchlorates. Un contrôle sanitaire officiel réalisé par l'ARS, doublé d'un autocontrôle de Reims Métropole, a en effet relevé la présence de ces anions (des ions ayant gagné un ou plusieurs électrons) perchlorates dans l'eau de quelque 120 communes de la région, dont onze sur le territoire de la communauté d'agglomération de Reims (seules Taissy, Puisieulx, Trois-Puis, Villers-aux-Nœuds et Champfleury sont épargnées). Mais alors, d'où viendrait donc cette « pollution » ? « Les origines possibles seraient l'industrie militaire et aérospatiale, ainsi que certaines zones de combat de la Première Guerre Mondiale (avec les restes de poudre d'armes à feu notamment », détaille Catherine Vautrin, présidente de Reims Métropole. Si très peu d'études ont montré l'impact des perchlorates sur la santé humaine, reste que beaucoup de scientifiques sont convaincus que ceux-ci influent sur le fonctionnement de la thyroïde, en particulier Malgré la présence de perchlorates, l'eau du robinet reste propre à la consommation. © l'Hebdo du Vendredi chez les enfants en bas âge et les femmes enceintes et allaitantes. D'où les premières dispositions prises par le conseil communautaire de Reims Métropole cette semaine, qui a décidé de créer un quatrième captage d'eau à Avaux (Ardennes), conforme en ce qui concerne les perchlorates, d'utiliser les forages contenant le moins de perchlorates et de lancer une étude portant sur la compréhension de l'origine de ces anions. Quoiqu'il en soit, le Ministre de la Santé tient à rappeler que, malgré cette « pollution », l'eau qui sort du robinet est évidemment toujours autorisée à la consommation.

Aymeric Henniaux

Coup d’oeil sur le monde Si jeune et si dangereux. Ou pas

Au Pakistan, les délinquants commencent vraiment très tôt leurs méfaits. Ainsi, dans les faubourgs de Lahore, une ville située dans l'Est du pays, c'est un prévenu un peu particulier qui fut présenté début avril devant les juges du tribunal local. Et pour cause, Mohammad, c'est son nom, était un bébé âgé de neuf mois à peine ! Accusé comme le reste de sa famille d'avoir lancé des pierres sur des représentants d'une compagnie de gaz naturel, le bébé s'est vu forcé par le policier ayant procédé ce jour-là aux arrestations d'une trentaine de personnes au total, de comparaître devant la justice pour tentative de meurtre. Fort heureusement, les magistrats l'ont de suite remis en liberté, s'appuyant notamment sur une récente loi votée au Pakistan en 2013 qui a fait passer de

sept à douze ans l'âge minimum pour juger une personne responsable d'un crime.

Instant détente

En Argentine, une école de dressage de chevaux vient de lancer une activité très surprenante : le yoga pour équidés. Depuis quelques semaines, de véritables séances de relaxation sont ainsi organisées entre les professeurs d'équitation de ce centre de San Luis et les animaux, dans le but d'obtenir la confiance de ces derniers. Lors des séances, le cheval est allongé sur le dos pendant que l'instructeur fait le poirier au dessus de lui, en profitant au passage pour pratiquer sur ses jambes quelques étirements. Un cours de yoga personnalisé qui commence déjà à porter ses fruits : la quasi totalité des équidés du centre de dressage semblant avoir un comportement plus calme.

Un an de plus

Hygiène alimentaire Il y a un an, la mise en place Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi

Certains mangent équilibré, d'autres pas. Pakkirappa Hunagundi fait partie de cette seconde catégorie. Le jeune indien, âgé d'une trentaine d'années, se nourrit en effet exclusivement de boue, de graviers, de cailloux et même de briques et ce, depuis ses dix ans. Interrogé par le journal Mirror, ce gourmand d'un nouveau genre pourrait même manger jusqu'à deux kilos de boue par jour ! Pour autant, et aussi incroyable que cela puisse paraître, les médecins locaux de l'Etat de Karnataka, dans le sud de l'Inde, qui l'ont examiné sont formels : l'individu est en bonne santé et ses dents sont même en parfait état. Pour expliquer cet étrange régime alimentaire, les scientifiques mettent en avant un trouble appelé « pica  », qui se caractérise par l'ingestion durable de substances non nutritives.

NATUREVA EPICIER MILITANT

La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité dans nos colonnes il y a un an, semaine pour semaine, et de regarder comment les choses ont évolué depuis. L’Hebdo du vendredi 26 avril 2013 relayait l’arrivée, quelque peu compliquée, du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en région. Objectif : alléger le coût du travail. Depuis, et au 31 mars dernier, 306 demandes d’avance sur le CICE ont été déposés par les entrepreneurs champardennais – parmi lesquels 113 marnais. Le gros des autres entreprises éligibles feront leur demande à compter du mois de mai, une fois les exercices comptables 2013 bouclés. Mais sur les avances déjà octroyées, le CICE a représenté un coup de pouce financier de 25,8 millions d’euros. Au top des secteurs d’activité demandeurs : les services (37 % des dossiers), suivis de l’industrie (23 %), du commerce (17 %) et des BTP (13 %).

Si tu as faim, pense au lupin, il n'est pas réservé qu'aux végétariens, si tu en as marre du boudin, ce midi des panés de lupin ce serait bien pour toi et tes chérubins. Arsène Epicier militant

17, bd St Marceaux - 51100 REIMS Tél. 03 26 47 52 62

6, imp Felix Eboue - ZAC du Champ Paveau (en face de Bâtidel) 51430 TINQUEUX Tél. 03 26 49 71 47

Sonia Legendre


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Un bon buzz finalement, mais un vrai numéro dévoilé

Benoist Apparu - Fausse agence immo

répondeur. Il a déposé plainte samedi, avant de la retirer, mardi, une fois le canular revendiqué.

Lundi 5 mai, lors de la conférence de presse de présentation de la prochaine édition du festival Furies, à Châlons, qui réunit traditionnellement le maire et les organisateurs, on parlera sans doute encore d’un canular qui aura au moins fait parler de Châlons.

es fausses pancartes qui ont fleuri dans la nuit de vendredi 18 à samedi 19 avril sur des biens immobiliers à Reims portant la mention « À vendre », étaient signées ChâlonsImmo, et renvoyaient vers le numéro de téléphone portable personnel de… Benoist Apparu. Mardi matin, les auteurs de la supercherie se sont dévoilés. Il s'agit d'un collectif d'artistes, le trio Boijeot, Renauld et Turon, invités à l'Entre-sort de Furies programmé le week-end, et qui a expliqué son action sur son site internet : « Furies nous invite à ses entresorts pour jouer avec Châlons-enChampagne : devant la tristesse de ses rues et le nombre d'enseignes closes, on a décidé de lui filer un coup de main en bradant la grande sœur. Reims est à vendre et l'agent immobilier n'est autre que Benoist Apparu, maire fraichement élu, ancien secré-

L

« A sa place, j'aurais porté plainte aussi »

La réponse de Benoist Apparu : la pancarte d’une nouvelle agence immobilière s’est invitée à l’ancien mess des officiers, rue Grande Etape... © l'Hebdo du Vendredi

taire d'Etat au Logement qui affirme : « Il faut remettre un peu de folie en centre-ville, pas seulement pendant les Furies mais tout au long de l'année. Nous sommes trop sages à Châlons. » Un pavé dans du marc. » Dès très tôt samedi matin, Benoist Apparu n’a pas goûté la mauvaise plaisanterie. Une fois les auteurs dévoilés, le député-maire reste dubitatif. « Ils ont parfaitement réussi leur buzz médiatique, mais le sens artistique de la démarche m’a quelque peu échappé… », nous a-t-il expliqué, tout en réfléchissant à sa riposte, placardée en fin de journée mardi (lire par ailleurs). « A mon sens, le simple fait qu’il y ait

une réaction justifie la démarche artistique, répond Nicolas Turon, l'un des membres du trio. Ça a suscité une émotion, des réactions et des commentaires. Les mamelles du spectacle vivant, finalement. Il n’y a que 4 % de la population qui va à l’opéra, on a offert un spectacle pour plusieurs centaines, peut-être milliers de personnes, pour moins de 1 000 euros. » Le coût de fabrication des panneaux, réglé par Furies. Samedi, après avoir répondu à plusieurs acheteurs intéressés - premier appel vers 4 h ! - et leur avoir indiqué qu’il s’agissait d’une supercherie, Benoist Apparu a fini par laisser une annonce d’accueil explicative sur son

« Je comprends la réaction de Benoist Apparu, qu’il porte plainte, tout ça, explique Nicolas Turon. Je crois que j’aurais fait pareil si on avait divulgué mon 06. Et j’aurais aussi retiré la plainte après avoir découvert le pot aux roses. La première idée, c’était de répondre à l’invitation de Furies, de se promener à Châlons, de constater qu’elle est « à vendre » ou presque. On s’est d’abord dit qu’on allait vendre la

ville, puis finalement qu’on allait donner un coup de main en vendant plutôt Reims… Après, la dernière touche, c’était le numéro de téléphone de Benoist Apparu. » Le rendez-vous avait été fixé par le trio à minuit à Châlons, avec des volontaires, « qui ont pu nous contacter via notre numéro de téléphone diffusé sur le programme de l’Entre-sort de Furies, détaille Nicolas Turon. On était dix en tout. On a croisé la police nationale, la Bac. On leur a expliqué qu’on posait un décor dans le cadre de Furies, qu’on ne dégradait rien. C’est étonnant en revanche que ça ne soit pas remonté… »

Tony Verbicaro

Mardi soir, en catimini, de nouvelles affiches ont fait leur apparition dans Châlons. D’abord à l’ancien mess des officiers – tout juste racheté par la Semcha pour accueillir un futur pôle de développement économique - rue Grande Etape, où un écriteau annonce fièrement la vente du bâtiment par une nouvelle agence : ChâlonsEco. Toujours avec le même numéro, mais qui renvoie, cette fois, vers un message spécialement enregistré par Benoist Apparu. « Les acteurs du monde économique se sont furieusement unis pour créer un concept artistique nouveau : le développement économique, ensemble. Ce n’est ni très glamour, ni subversif, ni même très drôle, mais au moins, ça marche ! » Dont acte. La salle de l’Entre-Sort – le QG de Furies - a elle aussi fait les frais de cette contre-attaque. Et arbore désormais plusieurs affiches à l’effigie de l’association, dotées d’un message pour le moins cinglant : « Festival de cirque téléphoné et de théâtre bien subventionné - Furies » Le rendez-vous est donné à Châlons-sur-Reims, dans la nuit du 18 au 19 avril 2014, accompagné de l’adresse internet suivante : S.L www.furies-chalons.con. Allez, c’est de bonne guerre !

Benoist Apparu contre-attaque avec humour


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Quel est le poids de la Champagne-Ardenne ?

Réforme territoriale

Lors de son discours de politique générale, le 8 avril dernier, Manuel Valls a annoncé une nouvelle carte des régions de France pour le 1er janvier 2017 et la suppression des conseils départementaux (généraux) pour 2021. Depuis, le milieu politique provincial s’agite. La Champagne-Ardenne n’y échappe pas. Et globalement, avant de savoir s’il vaut mieux s’allier à une région plutôt qu’à une autre, on s’interroge sur l’effet d’annonce et sur la méthode. Et quand on pousse un peu la discussion, on s’inquiète un peu. La Champagne-Ardenne, seule région de France à perdre des habitants, à l’identité territoriale discutée et discutable, sans grande métropole, pourrait-elle carrément disparaître ? Sa seule potion magique à l’heure actuelle, le Champagne, peut-elle suffire ? Eléments de réponse avec des personnalités politiques locales.

La charrue avant les bœufs ?

par Tony Verbicaro

Réactions

’ensemble des personnalités politiques interrogées pour ce dossier le disent : avant de donner des dates, avant de redéfinir la carte des régions et de supprimer les départements, au nom de la simplification administrative et des économies, vers quoi va-t-on et comment ? Reproche souvent fait depuis mai 2012 à l’intention du chef de l’Etat, dans de nombreux domaines. « La première chose à revoir, c’est la clause de compétence générale, savoir qui fait quoi », nous a dit Arnaud Robinet, le député-maire de Reims. Pour Benoist Apparu, député-maire de Châlons-en-Champagne, « la nécessité d’une réforme territoriale, oui. A une condition : que ce soit enfin la dernière. On en a fait sept ou huit en 20 ans, il serait bien de terminer. On vient à peine de mettre en place les nouvelles communautés de communes et d’agglomération, et on nous annonce déjà une nouvelle réforme. » Bruno Bourg-Broc, président de l’agglomération châlonnaise « avoue avoir du mal à comprendre : ce qui était mal hier devient un objectif aujourd’hui. J’ai le souvenir des réformes envisagées dans le passé, le projet de réforme Balladur, ou ce qui avait été fait sous le quinquennat précédent.  Si on règle le problème de la compétence, déjà, peutêtre conviendrait-il ensuite de redécouper. Mais le problème, c’est toujours l’extrêmité d’un territoire… Il y a toujours un bout du bout. Et si on redécoupe, on recrée des bouts du bout. » Catherine Vautrin, la présidente de Reims Métropole, parle «  d’une annonce brutale, qui fait électrochoc. On voit l’évolution de la dépense publique. Pour les citoyens, que ce soit la ville, l’agglo, le département, la région, c’est toujours dans leurs poches qu’on prend. Il y a aujourd’hui rupture du consentement à l’impôt. Alors l’annonce a été brutale, mais on ne nous a pas proposé la méthode ; à nous de l’inventer ! » Le maire d’Épernay, Franck Leroy, également président de l’association G10 qui préfigure le pôle métropolitain autour de Reims, est favorable à une réforme. «  Depuis longtemps je milite pour un

L

redécoupage territorial. Quels qu’ils soient, les découpages administratifs ne peuvent pas faire disparaître les identités territoriales. Si demain la ChampagneArdenne et l’Alsace faisaient partie d’une même région administrative, les Alsaciens resteraient évidemment Alsaciens. C’est souvent cet argument qui est pourtant mis en avant pour justifier le status quo. Ne mélangeons pas histoire, identité, et organisation territoriale. » Mais Franck Leroy estime que le calendrier annoncé va dans le mauvais sens : «  J’aurais fait l’inverse, d’abord fusionner les départements et les régions. Dans cette hypothèse, les quatre départements de la région fusionneraient avec le Conseil régional, le siège resterait à Châlons, et il y aurait des antennes délocalisées. Il faudrait bien sûr un certain nombre d’années pour rationaliser les effectifs puisqu’on ne peut pas licencier comme ça. Et ensuite, on peut diviser le nombre de régions par deux, ça les rendrait plus puissantes.  » Après «  digestion », donc, des départements.

Régions : la taille seule ne compte pas

Concernant les futures grandes régions, « on confond la taille et la puissance, souligne Benoist Apparu. On se compare souvent aux Länder allemands, aux régions italiennes ou espagnoles, mais ils ont quelque chose qu’on n’a pas : la définition de la politique publique, et pas seulement la mise en œuvre. Nous, on n’a que la mise en œuvre. Nous, dans nos régions et nos départements, on met juste en œuvre ce qui est décidé au niveau national. » Arnaud Robinet s’inquiète de la place de la Champagne-Ardenne et de Reims : « On voit notre région souvent rattachée à l’Alsace-Lorraine, et je pense que notre avenir est plutôt tourné vers le Grand Paris. Notre histoire aussi, nous tourne vers Paris. Notre région n’a pas d’identité propre forte, elle risque le sacrifice. » Catherine Vautrin pose «  la difficulté locale de l’identité champardennaise. On fait des marchés, là. Quand j’imagine

Châlons, ville-préfecture, vivrait très mal de ne plus l'être... © l'Hebdo du Vendredi

l’Aisne partir en Normandie... Vu depuis Château-Thierry, on se sent plus près de Reims que de Caen. Le risque existe que la Champagne-Ardenne soit éparpillée. A nous tous de travailler sur le sujet. » « Ma vision des choses, ce serait de supprimer, et vite, les Conseils départementaux, rappelle Benoist Apparu. Ensuite, on peut rediscuter de la taille des régions, mais de façon soft, en s’inspirant du plan du comité Balladur, avec 15 régions. Et la question, c’est la puissance, pas la taille. L’Etat définit les objectifs, mais les régions décident des moyens à mettre en place. » Le député-maire de Châlons ne se cache pas, il est favorable à la suppression des conseils départementaux, certain que l’entité territoriale survivra : « Ça existe depuis 300 ans, l’entité culturelle existe et doit continuer d’exister. Ce qui compte, c’est l’autorité de gestion, et on peut la supprimer. » Arnaud Robinet ne comprend pas « comment on peut agrandir les régions et supprimer les départements, ça doit être l’un, ou l’autre. On a besoin d’un échelon de proximité ». René-Paul Savary, sénateur et président du Conseil départemental de la Marne parle d’une «  annonce surprenante, qui n’était pas dans la ligne énoncée ces dernières semaines puisqu’il y avait des projets de loi pour renforcer les compétences des Conseils généraux. C’est un discours qui sonne bien aux oreilles de nos concitoyens, c’est assez démagogique, et aux oreilles de l’Europe, qui voit un gouvernement annoncer vouloir faire des efforts sur le dos des collectivités territoriales. Mais on ne dit pas qui fait quoi… Qui va s’occuper des prestations assurées par le Conseil général ? On risque de remplacer une démocratie par une technocratie. »

Philippe Adnot : « On est en plein délire institutionnel ! »

Jamais à court d’un exemple concret, René-Paul Savary pose la question qui tue : « Comment aller demander un prêt sur dix ou quinze ans à une banque, qui a entendu qu’on allait disparaître en 2021 ? J’ai deux collèges à rénover, là, je fais comment pour emprunter ? Et admettons qu’on y arrive, que les banques jouent le jeu, qui reprendra ces emprunts après nous ? » Et se posent à la suite les questions concernant la viabilité hivernale, l’entretien des routes, le logement des personnes âgées dépendantes... « Pour l’aide sociale, le Conseil général n’offre pas réellement de valeur ajoutée, ça peut être fait à une autre échelle. Mais pour le reste, notre échelle à la fois de proximité et suffisamment large pour investir, il n’y a pas de doute. Ce sont les communautés de communes, demain, qui investiront dans des saleuses ? Et on m’explique qu’on fait des économies... » Philippe Adnot, lui aussi sénateur et président du Conseil départemental de l’Aube, est passablement irrité. « Je suis stupéfait de lire l’indigence de tous ceux qui s’expriment sur ce sujet. La plupart parlent d’économies. Mais lesquelles ? Ça va produire des économies ou des dépenses supplémentaires ? Ma conviction profonde, c’est le contraire. Ça part d’une méconnaissance totale de ce que l’on fait. Si on demandait à tous ceux qui parlent fort s’ils connaissent nos actions, ils ne sauraient pas répondre. Il n’y aura pas un seul km de route en moins, il n’y aura pas une assistante maternelle en moins, il n’y aura pas une aide sociale en moins. En revanche je vois très bien l’accroissement des dépenses : plus d’étatsmajors régionaux. Si l’on supprime les départements et qu’on fabrique des supra-régions ou des interrégions, quelles économies ferons-nous ? On est en plein délire institutionnel ! On ne cherche pas les vérités là où elles sont. Oui, des collectivités sont mal gérées. Oui, il convient d’être économe avec l’argent public. Je ne conteste pas ça. Mais

le théorème de la décentralisation, c’est de dire que si l’on gère plus près, on gère plus efficacement. Et là, on veut nous faire croire le contraire ? » En guise de conclusion, brisons le sentiment quelque peu réactionnaire qui a pu jaillir des propos précédents, parce que ça n’est pas le cas, chez aucun des politiques interrogés. René-Paul Savary résume assez bien l’idée : «  Je ne suis pas un vieux réactionnaire, et je pense d’ailleurs qu’imaginer de grandes régions plus puissantes, ça a du sens, mais en gardant les services de proximité des Conseils généraux. » Benoist Apparu préférait des régions pas trop grandes et la fin des Conseils départementaux, on l’a vu, « ou alors allons vers de très grandes régions, mais en gardant les départements. Et pour notre région, je vois plutôt l’arrivée de l’Aisne en Champagne-Ardenne, et Châlons resterait préfecture de région. » Bruno Bourg-Broc ajoute aussi la Seineet-Marne, et s’inquiète pour sa ville-préfecture : « Ne faisons pas de politique-fiction, mais ça serait un très mauvais coup porté à Châlons. Enfin, on n’en est pas là… » Si la Champagne-Ardenne formait demain un ensemble avec l’Alsace et la Lorraine, Châlons n’en serait pas la capitale. Reims non plus. Strasbourg est beaucoup plus grande, Metz et Nancy plus centrales. Enfin Franck Leroy estime que la réforme territoriale devrait aller plus loin : « Elle devrait s’accompagner aussi d’une réforme de la présence de l’Etat en région. Je suis pour la fin des préfets départementaux, pour le maintien d’un préfet de région, et autour de lui des préfets thématiques (développement économique, sécurité, environnement…). Dans le même esprit, a-t-on encore besoin de sous-préfectures territoriales ? Est-ce qu’un préfet n’a pas plutôt besoin d’avoir autour de lui des préfets spécialistes. Il y a une administration territoriale à réinventer. Et c’est une question qui devrait dépasser le clivage droite-gauche. »


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Parfois, l’empressement est symbole de précipitation »

Jean-Paul Bachy

AMAGNE (Ardennes) À 20 min de Reims. Dans un lotissement de 35 parcelles. Proche gare, école (à 200m), superette (à 300m).

Jean-Paul Bachy ne manquera pas de rappeler les atouts de la Champagne-Ardenne. © l'Hebdo du Vendredi

ans certaines des cartes qui fleurislarité de la vente des Airbus, qui pèse lourd sent depuis deux semaines, on a pu dans le chiffre d’affaires). Contrairement à voir les Ardennes s’intégrer au ce qu’on peut voir d’une manière quelque Nord-Pas-de-Calais, la Marne à la Picardie peu technocratique depuis Paris, dévelopou à l’Île-de-France, l’Aube et la Hautepons encore nos atouts et faisons le savoir, Marne à une grande Bourgogne-Franchesi c’est encore nécessaire. » Le risque est de voir la ChampagneComté. Vu d’ici, la sensation est que, pour Ardenne forcée à se marier à son est où à les régions situées au nord de la Loire, c’est son ouest, mais «  on n’est pas obligé de la Picardie qui risque l’émiettement, tirailregrouper les régions tel qu’on l’imagine lée entre le Nord-Pas-de-Calais dans son de façon simpliste parfois aujourd’hui, nord, les Normandies à l’ouest, la poursuit le président du Conseil régional. Champagne-Ardenne à l’est. Vu de On voit bien que l’Aisne, la Seine-etPicardie, déjà Marne, sont des départements facilement draguée par les Normands, c’est une autre tournés vers la Champagne-Ardenne. histoire. A moins que les discussions Nous pouvons aussi avoir de l’ambition.  aient déjà tellement avancé entre Et je ne veux pas arbitrer entre telle ou telle Bourguignons et Franc-Comtois qu’une carte cogitée à Paris par je ne sais quelle future Alsace-Lorraine-Champagnedémarche technocratique. Je veux qu’on Ardenne soit presque une promesse. discute d’abord. Ensuite, on pourra établir Certains présidents de régions vont-ils trop une carte pertinente. Dans le cadre de ma vite ? «  Je pense, oui, indique Jean-Paul responsabilité, je vais proposer que des Bachy, le président de la Région concertations se passent au niveau des Champagne-Ardenne. Cette réforme, cette départements et des volonté de simplifier principales aggloméle mille-feuille néces- « Quand on voyage dans rations de la région, site qu’on réfléchisse. le monde, quand on parle et ouvrir des discusQui fait quoi et avec de la France, les deux pre- sions avec les colquels moyens ? Cette lègues des régions question n’est pas miers mots qu’on entend, actuellement traitée. c’est Paris et Champagne » voisines. On travaille ensemble depuis Elle le sera peut-être longtemps et on se connaît bien, on peut prochainement. progresser ensemble. On l’a déjà fait avec La région est une échelle de plus en plus les pôles de compétitivité partagés avec la importante en matière de développement Picardie pour l’un, la Lorraine pour l’auéconomique, et pour moi, l’économie est tre. Après ça, on pourra fournir des préalable aux problématiques administraréponses argumentées et solides. Parfois, tives. Si on fait ça dans ce sens, l’économie l’empressement est symbole de précipitad’abord, alors je dis bravo, le Premier tion. 2017 pour parachever la copie, ça ministre a raison.  » Vue de Paris, la montre que le Premier ministre veut avanChampagne-Ardenne pourrait-elle passer cer en respectant le temps nécessaire de la pour portion congrue ? Pour Jean-Paul cohérence. »Et de toute façon, le Code des Bachy, qui ne nie pas le défaut démograCollectivités existe, et toute forme de phique, ce serait une erreur : «  La regroupement suppose des réunions préaChampagne-Ardenne est excédentaire lables et des délibérations adoptées par les dans sa balance commerciale, et c’est la assemblées existantes. seule avec Midi-Pyrénées (avec la particu-

D

Possibilité Garage ou parking.


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La programmation dévoilée au compte-gouttes

CHINER CHINER CHINER CHINER

Foire en scène – Garou en concert e lundi, dans un mail envoyé par une agence de communication, les organisateurs du festival Foire en scène ont attisé la curiosité des internautes. Et des médias. « Rendez-vous mercredi 23 avril à 12 h sur le Facebook de Foire en scène pour découvrir qui sera la première STAR du programme. » Mercredi, pour s’assurer que personne ne passe à côté de l’information, un second mail dévoilait le mystère : Garou se produira à Châlons le mardi 2 septembre à 19 h. Chaque semaine, désormais, un nouvel artiste sera officiellement annoncé. Si rien n’est moins sûr, puisque le fameux mail

C

Le crooner Garou vient d’être officiellement annoncé dans la programmation de Foire en scène 2014. © Abaca

hebdomadaire ne l’a pas encore confirmé, plusieurs autres têtes d’affiche sont d’ores et déjà évoquées ici et là. Christophe Maé (également en concert le 6 juin au Millesium d’Epernay), Michaël Gregorio, Pascal Obispo, ou encore Adamo… Suspens ! Les impatients pourront néanmoins se consoler grâce à la programmation du Capitole en Champagne, et ses nouveaux spectacles : Jean-Louis Aubert le 18 octobre, Oui-Oui le 25 octobre, Bollywood Express le 5 décembre et Olivier de Benoist le 6 décembre. Puis Chantal Goya, Anthony Kavanagh et Bénabar dès 2015.

« Attrapez-les tous ! »

Jeux vidéo

ui a dit que le phénomène Pokémon était en perdition ? Certainement pas l'association DS In Reims qui organisait, mardi dernier au bar le Torboyo (5, rue de Châtivesle), un grand tournoi autour du jeu Pokémon X et Y sur console Nintendo 3DS. A l'étage du bar, privatisé pour l'occasion, près de 25 joueurs (et joueuses !), de tous âges et de tous niveaux. Dans ce nouvel opus de la saga (6e génération), exit les Sacha et Ondine, place désormais à Serena et Kalem qu'incarnaient les joueurs rémois. Ces derniers, bien que jouant en solo, étaient cependant

Q

répartis en équipe pour la compétition, les responsables de DS In Reims souhaitant ainsi « consolider cette communauté grandissante mais déjà fortement soudée » de joueurs sur console portable Nintendo 3DS. Au delà de ses tournois (outre Pokémon, deux autres compétitions ont déjà été organisées autour de Mario Kart 7 et Mario Tennis Open), l'association, qui a été officiellement créée en janvier dernier, réunit en moyenne trois fois par mois ses adhérents. Pour jouer bien sûr, mais aussi pour se rencontrer et pour échanger autour de cette passion commune.

En plein tournoi, chaque joueur est concentré sur sa console. © l'Hebdo du Vendredi

Rens. : dsinreims@gmail.com / www.facebook.com/3DSinReims

Avec le Loisirs Tour, les petits Rémois ne s'ennuient pass

arce que pendant les vacances de Pâques, on a tout autant le droit de s'amuser que pendant l'été, la municipalité, via le dispositif Reims Vital'Été de la Direction de la Jeunesse, met en place le Loisirs Tour pour aller à la rencontre des jeunes Rémois aux quatre coins de la ville. Depuis le 22 et jusqu'au 30 avril prochain, ce sont plus de 25 activités, sportives notamment, qui leur sont en effet proposées gratuitement dans le cadre de l'événement et ce, dans huit quartiers de Reims. Entre 14h et 17h30, les petits vacanciers, mais aussi leurs accompagnants, pourront s'initier et/ou pratiquer aux ateliers créatifs (confection de bracelets, de perles, décoration de vases...), à la guitare, au maquillage original, à la peinture, aux origami et même à la sculpture sur ballon. Côté sports, seront notamment au programme les disciplines incontournables comme le football, le basket, le badminton, le volley-ball ou encore le tennis de table Le cortège s'est arrêté un instant sur la place Aristide Briand, au bas de l'avenue et l'athlétisme, mais aussi du street golf, des échecs, du BMX, de la danse hip-hop, de Jean Jaurès. © l'Hebdo du Vendredi la Capoeira, du full-contact et même du tricot urbain (street art consistant à recouvrir le mobilier urbain de tricot). Parmi les autres activités, les juniors pourront également (re)découvrir la trottinette, le baby foot et même s'entraîner dans un simulateur de conduite. A noter que sur place, un stand d'informations permettra aux familles participantes à l'événement de préinscrire leurs enfants, notamment pour le dispositif de loisirs Reims Vital'Été 2014 (réservé aux 1217 ans) ou les accueils de loisirs pour les 3-13 ans. Le Loisirs Tour sera au square Saint-Bruno (quartier Croix-Rouge/Croix du Sud) ce vendredi, au parc Léo Lagrange samedi 26, au Parc Bernard Stasi (quartier Europe) lundi 28, sur le parking de la Fileuse (Orgeval) mardi 29 et au parc Marcel Lemaire (La Neuvillette) le 30 avril. 0 800 506 956 / www.reimsvitalete.fr

P

Le directeur de Radio Latitude, Sylvain Jourdain, porte plainte contre Angelo, le preneur d'otage du 17 avril pour dénonciation calomnieuse. En parallèle, une marche de soutien au jeune placé en centre éducatif fermé a été organisée le 19 avril en centre-ville rassemblant 200 personnes et une autre est prévue le 10 mai à 14 h.

BEINE-NAUROY BROCANTE À 6h00. 6h-19h - Rue St Remy - 03 26 03 23 89 PARGNY-LÈS-REIMS BROCANTE VIDEGRENIERS À 7h00. 7h-19h Haut du village 03 26 49 76 93 FAVEROLLES -ETCOËMY BROCANTE À 8h00. 03 26 47 37 58 LUDES VIDE-GRENIERS À 8h00. Dans les rues du village.

Activités – Plein air

Prise d'otage à Troyes : plainte et marche à pied

DIMANCHE 27 AVRIL

L’épouse de Bruno Bourg-Broc, ancien maire de Châlons, vient d’être nommée chevalier de la Légion d’honneur dans la promotion de Pâques 2014, et distinguée pour son mérite. Un joli clin d’œil à sa brillante carrière de haut-magistrat et à son implication dans les relations France-Québec. Pour rappel, Sabine Bourg-Broc était déjà chevalier de l’ordre national du Mérite.

Sabine Bourg-Broc honorée chevalier

MAILLY-CHAMPAGNE - BROCANTE VIDEGRENIERS À 8h00. Centre du village 03 26 08 46 24 OMEY VIDE-GRENIER À 6h00. 6h-18h Centre du village 06 74 37 06 24 VALMY - MARCHÉ AUX PUCES À 7h00. 7h-19h Relais d’Orbeval 03 26 60 39 09 OUTINES BROCANTE VIDEGRENIERS À 7h00. 7h-18h 06 49 02 99 52 VAUCLERC BROCANTE VIDEGRENIERS À 8h00. Rue Michel Simon 03 26 74 25 33 SOMSOIS VIDE POUSSETTE À 8h00. 06 26 32 88 87 LA VEUVE VIDE-GRENIER À 8h00. 8h-18h Rue Principale. SARRY VIDE-GRENIERS À 8h00. 06 79 70 08 29

SAINTEMENEHOULD BROCANTE À 8h30. 8h30-18h30 - Allée de la cour d’honneur, quartier Valmy - 03 26 60 85 83 MARDEUIL BROCANTE VIDE-GRENIERS À 8h00. 06 07 38 30 40 JEUDI 1ER MAI CAUREL BROCANTE À 6h00. 6h-18h 07 81 89 73 19 VERZY - BROCANTE À 8h00. 03 26 03 95 77 GUEUX VIDE-GRENIERS À 8h00. 03 26 03 60 26 SAINT-THOMASEN-ARGONNE VIDE-GRENIER À 6h00. 6h-17h Rue principale. MAFFRÉCOURT VIDE-GRENIERS À 7h00. 7h-18h Centre du village 03 26 60 06 69 HUIRON BROCANTE VIDE-GRENIERS À 8h00. 03 26 74 50 73 MAREUIL-SUR-AY BROCANTE VIDE-GRENIERS À 6h00. 6h-18h Bord du canal 03 26 52 60 50 BAUDEMENT BROCANTE VIDE-GRENIERS À 8h00. 03 26 80 08 99 ESCARDES VIDE-GRENIERS À 8h00. 03 26 80 41 15 FLAVIGNY BROCANTE VIDE-GRENIERS À 8h00. 06 07 38 30 40


Les élus devant le fait accompli

du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Teknival 2014

Après l'annonce du choix, par l'Etat, du site de l'ancienne base aérienne 112 pour organiser le prochain Teknival, les maires de Reims, Courcy, Brimont et Bétheny, ainsi que la présidente de Reims Métropole, se sont insurgés, vendredi, contre cette décision et tous les risques qu'elle comporte.

l n'est parfois plus question d'étiquettes politiques quand les enjeux exigent une réaction commune en parfaite concertation. C'est en ce sens qu'Arnaud Robinet, Martine Jolly, Alain Wanschoor, Jean-Pierre Desplanques et Catherine Vautrin, respectivement premiers magistrats de Reims, Courcy, Bétheny, Brimont et présidente de Reims Métropole, ont choisi d'exprimer d'une même voix leur mécontentement face à l'acceptation, par l'Etat, d'organiser l'édition 2014 du Teknival - le plus grand rassemblement d'amateurs de musique techno, venant profiter des sound systems (systèmes de sonorisation) installés sur un même site pendant plusieurs jours - sur le site de la BA 112. Une désapprobation commune, motivée par plusieurs raisons, parmi lesquelles « les inéluctables troubles à l'ordre public, les troubles de voisinage vis-àvis des communes voisines, la présence de radars militaires toujours présents et actifs sur le site, la proximité du patrimoine environnant (risques de détérioration des bâtiments par exemple) ainsi que la mise en danger du processus de normalisation des relations entre communes sur le nord

Impuissance locale, « diktat » étatique

L

Les festivaliers devraient investir l'ancienne piste de la base et ses environs et ce, trois jours durant. © l'Hebdo du Vendredi

rémois », énumère le député-maire Arnaud Robinet, reprenant un courrier qu'il a adressé dès le 17 avril dernier au nouveau ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Sécurité et terres agricoles en danger

Par ailleurs, avec pas moins de 30 000 festivaliers attendus sur place, la question de la sécurité de ces « teufeurs » se pose également, comme le rappelle le maire de Reims : « On a 150 000 m2 de bâtiments se trouvant dans des états très divers de stabilité. De même, il faut prendre en compte le risque pyrotechnique, la base aérienne étant un

site dont la construction remonte avant le conflit 14-18, et non au moment de la Seconde Guerre Mondiale 39-45, comme à Cambrai, là où s'est déroulée la précédente édition du Teknival. » Autre gros point noir : la présence d'une activité agricole à proximité (production céréalière principalement) sur près de 200 hectares. Sachant que les milliers de participants à l'événement s'installent et dorment traditionnellement sur place, les élus craignent « la destruction pure et simple des récoltes ». « Cette base est décidément un problème », ironise Martine Jolly, maire de Courcy, faisant allusion aux nombreuses divergences l'ayant opposée par le passé, elle et le maire de Brimont, au

Syndicat Mixte du Nord Rémois chargé de la reconversion du site. Vendredi pourtant, tous ces acteurs étaient bien présents ensemble en mairie de Reims, preuve que le sujet est d'importance pour les unir tous... De son côté, Alain Wanschoor regrette, lui, « de ne même pas avoir été convié aux réunions techniques sur l'organisation avec les services de l'Etat, la police, la gendarmerie et les pompiers. Il n'y a aucun élu local présent, c'est incroyable !  » Malgré leur « front » commun, les quatre maires et la présidente d'agglomération sont cependant forcés de s'avouer impuissants : « C'est une décision imposée par l'Etat et il se trouve que ce site appartient toujours à l'Etat, on ne peut rien faire, soupire Catherine Vautrin, regrettant un diktat de l'Etat vis-à-vis des collectivités. On sait en plus d'expérience que ce genre de terrains met ensuite des mois à se remettre du passage d'une telle manifestation. » Impuissants mais pas vaincus, Arnaud Robinet et les élus concernés espèrent désormais que le ministre de l'Intérieur sera sensible aux arguments avancés dans la lettre du maire rémois et reportera son choix sur un autre site, «  plus éprouvé et mieux sécurisé  » pour organiser le Teknival. Mais le temps presse, le grand rendezvous des « teufeurs » étant prévu du 2 au 5 mai prochain...

Aymeric Henniaux


Et la TEOM baissa...

du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

EN BREF

Conseil communautaire

Chose promise, promesse tenue : la nouvelle majorité du conseil d'agglomération a voté mercredi une baisse de 20 % de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM). Une mesure qui figurait sur le programme de la liste Ensemble pour Reims, vainqueur des dernières élections municipales.

a baisse tant attendue ne sera donc pas restée une promesse fan(teom)e. C'est sous la présidence de Catherine Vautrin que le conseil communautaire a voté une baisse du taux de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) de 20 % pour les communes historiques de Reims Métropole, à savoir Bezannes, Bétheny, Tinqueux, Saint-Brice Courcelles, Cormontreuil et bien sûr Reims. Dans le détail, la délibération votée consistait à fixer les taux de TEOM pour l'année 2014 (la date limite pour le faire étant le 30 avril). Ainsi, les six communes se voient désormais appliquer un taux de 7,08 % - contre 8,5 % sous l'ancienne majorité – et les dix nouvelles, entrées dans l'agglomération en janvier 2013, un taux de 4,15 % (un rattrapage progressif sera effectué afin que les usagers de ces dix villes et villages voient leur taux s'aligner sur celui de Reims en 2016). « Quand vous regardez la politique menée

L

Sur leur feuille d'impôt pour l'année 2014, les habitants des six communes historiques pourront découvrir une baisse réelle de la TEOM de 20°%. © l'Hebdo du Vendredi

précédemment, vous constatez que l'ancienne équipe a fait le choix de constituer un excédent important, notamment au cas où des investissements seraient nécessaires. Mais aujourd'hui, on voit que l'investissement a été moins important que prévu et cet excédent, de presque 13 millions d'euros, ressemble désormais à de l'argent qui dort alors qu'il pourrait servir à alléger le portefeuille de nos concitoyens », rappelle Catherine Vautrin.

Ce vendredi 25 avril, il sera question de mobilité à Cormicy. L'association Cormicy, Ma Ville, Son Histoire (CMVSH) organise une grande conférence sur le thème de l'évolution de la mobilité en présence de Marc Lefèvre, spécialiste en moteurs thermiques. Celui-ci reviendra sur l'histoire du rail, de l'aviation, mais aussi de l'automobile de 1920 à aujourd'hui, dressant également un constat des pollutions actuelles engendrées par cette mobilité, et des risques encourus pour demain. Entrée libre. 20h, salle omnisports de Cormicy

La mobilité, d'hier à demain

Cependant, pour Eric Quénard, le chef de file de l'opposition, « cette baisse reste toute relative car elle ne représente «  que  » 40 euros d'économie à l'année, même si cela peut être une somme pour certains. Opérer cette baisse de 20 % est risqué car cela revient à se priver de 4,5 à 4,6 millions d'euros de produit par an. Ce qui veut dire que d'ici trois ans, l'excédent du budget Ordures Ménagères de Reims Métropole aura fondu. Il faudra alors soit ré-augmenter la TEOM, soit réduire les investissements envisagés ou encore combler le déficit par un versement du budget principal de l'agglomération, ce qui est dangereux étant donné qu'avec la situation actuelle de Transdev, le budget Transports pourrait connaître rapidement des difficultés. » Rappelant, sur la TEOM, que sous la mandature socialiste, «  l'économie réalisée était d'environ un euro par mois, contre près d'un euro par semaine avec nous, ce qui est quand même mieux... », Catherine Vautrin assurera ensuite «  être pleinement consciente des enjeux liés aux transports », principalement avec la renégociation du contrat avec le concessionnaire, Mars, qui s'annonce. « Quoiqu'il en soit, il est d'ores et déjà très clair que l'agglomération ne pourra pas mettre dix millions d'euros par an dans les transports  », a conclu solennellement la présidente. Mais ça, c'est (déjà) une autre histoire...

Aymeric Henniaux

Pour la quinzième année, le Rotary Tour Enfance revient s'installer dans les Basses Promenades rémoises, le temps d'un week-end, ces 26 et 27 avril. L'opération, organisée par le Club Rotary Reims-Clotilde, vise à venir en aide aux enfants qui souffrent en ChampagneArdenne. Pour cela, des tours (payants) en voitures anciennes, véhicules d'exception et de légende, seront proposés aux amateurs. De même, une brochure, éditée pour l'occasion, est également vendue sur place comprenant des encarts publicitaires de nombreuses entreprises de la région ayant soutenu l'événement. L'intégralité des bénéfices, environ 10 000 euros chaque année, est ainsi reversée aux associations et autres structures médicales soutenant la lutte contre la souffrance infantile. Ainsi, depuis 1999, l'obstination de ses équipes a notamment permis d'acheter des lits médicalisés, de remettre en place un atelier d’écriture destiné à aider les enfants en souffrance ou encore de financer des activités musicales et des actions de soutien scolaire pour le Foyer Saint-Remi.

Rouler pour la bonne cause


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Un pas de plus franchi, l’Etat prend position

Trois salariés licenciés par fax

Groupe Trèves - Ex-PTPM

e 19 mars dernier, Christine Tuffin, ancienne employée de PTPM à Aÿ, avait fait parler d’elle, de ses anciens collègues et des « méthodes » du groupe Trèves en allant se constituer prisonnière à la maison d’arrêt de Reims. Motif : la cour de cassation venait d’annuler une partie des indemnités de licenciement obtenues lors de la liquidation de PTPM, devant les Prud’hommes. Les sommes avaient été validées en appel, mais la plus haute instance judiciaire civile française a cassé le jugement. Et le groupe Trèves réclame le remboursement de ces sommes considérées comme trop perçues. Et Christine Tuffin, incapable de rembourser, souhaitait « payer sa dette à la société » dans une provocation qui a eu le mérite de médiatiser l’histoire. Evidemment, le directeur adjoint de la prison qui l’avait accueillie ce jour-là lui avait expliqué qu’il ne pouvait pas l’incarcérer. Mardi 22 avril, Christine Tuffin avait rendez-vous avec le directeur de cabinet du préfet de la Marne, à Châlons, pour raconter son histoire et celle de ses anciens collègues. « Le préfet va écrire à Trèves pour leur demander de renoncer à ces créances et auprès des huissiers pour qu’ils suspendent », nous a dit Christine Tuffin au sortir d’un rendez-vous de 45 minutes. « On a eu une écoute attentive, et ce qu’on nous a dit, c’est déjà pas mal, ça veut bien dire que politiquement, il y a quelque chose derrière. » Christine Tuffin n’a pas évoqué que sa situation personnelle. Plusieurs cas ont été soulevés, notamment des ayant droits d’anciens salariés, décédés depuis, qui n’ont pas bénéficié directement des sommes

Leader Centre Auto – Zac du Mont-Héry auvaise surprise pour les employés du Leader Centre Auto, ce mardi, au Mont-Héry. Vers 16 h, un camion missionné par la direction de Recam Sonofadex – la société gérante - arrive sur le site. Non pas pour une livraison de pièces automobiles, mais pour vider intégralement le magasin. Tout doit disparaître, fermeture définitive prévue ce jeudi, à midi. « On savait que la société était placée en redressement judiciaire depuis mars, mais personne ne nous a parlé de cette fermeture, regrette Franck Tangre, le responsable du centre. Même le délégué du personnel n’était au courant de rien ! On est dans le flou total. Forcément, on a aidé à charger le stock. Sinon, on aurait pu être licencié pour faute grave. » Autre bémol : cette décision a été actée avant même la réunion, ce mercredi, du Comité d’entreprise, en présence de l’administrateur et du mandataire. Naturellement, les trois salariés ont

M

L

Christine Tuffin, lorsqu'elle s'était constituée prisonnière, en mars. © l'Hebdo du Vendredi

concernées, mais qui se retrouvent tout de même poursuivis par le groupe Trèves. Les sommes réclamées vont de 2 à 5 000 euros. Après les visites d’huissier, un pas de plus a été franchi récemment, puisque le groupe Trèves a fait procéder, par voie d’huissier, à des saisies attributions sur comptes bancaires. « Pour certains d’entre nous, on n’a laissé que 490 € sur le compte, soit l’équivalent du RSA, pour survivre », raconte Christine Tuffin. Dans l’hebdomadaire Marianne du 11 avril dernier, la direction du groupe Trèves disait « être consciente des situations des salariés », jurait « avoir décidé d’agir le plus humainement possible » et concluait : « Il n’est pas question de mettre en difficulté les personnes ». L’entreprise PTPM a fermé ses portes à Aÿ il y a plus de quatre ans, en décembre 2009. Sans aucune certitude que ça soit totalement lié, un ancien de PTPM aurait fait une tentative de suicide au début de la semaine.

Tony Verbicaro

demandé des explications au siège du groupe, basé dans le Loir-et-Cher. Avec le coup de pouce de Ludovic Tetevuide, représentant de la CGT. « Nous avons contacté la CGT et la Préfecture du Loir-et-Cher, explique-t-il. Tout était déjà validé par la Direccte. Le patron de cette boîte, Jean-Yves Brillet, est un habitué des prud'hommes. Les salariés ont reçu un fax, avec un mot manuscrit leur ordonnant d’évacuer tout le matériel, ainsi qu’un pseudo Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) leur stipulant leur licenciement économique. C’est purement scandaleux. » Aucune autre information ne leur a été transmise, ni en termes de procédure, ni de calendrier. Le groupe emploie 280 personnes en France, et possède 70 magasins. Il prévoit d’en fermer au moins la moitié, avec 134 licenciements à la clé.

Sonia Legendre

EN BREF

Bosal : les salariés lèvent le siège

Après quasiment neuf semaines d'occupation ininterrompue, les 58 employés restant sur le site Bosal Le Rapide de Beine-Nauroy ont accepté de libérer le site mettant un terme à leur action. Non pas après avoir eu gain de cause (les 58 salariés restants réclament de meilleures primes extra-légales, d'environ 75 000 euros par personne), mais en réaction au « refus catégorique de la direction de dialoguer ». Depuis la liquidation judiciaire de leur entreprise en février dernier, les Bosal occupaient en continu leur lieu de travail, menaçant régulièrement d'y mettre le feu. L'épilogue de l'histoire devrait désormais se dérouler aux Prud'hommes, où des plaintes pour licenciement abusif et préjudice moral devraient être examinées.


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Fabrice Loncol interpelle le Premier ministre

Une marche pour soutenir les dons d'organes

Mourmelon - Nouveaux rythmes scolaires

Randonnée - France Adot

Dans une missive du 21 avril, Fabrice Loncol, réélu maire de Mourmelon et président de la communauté de communes, a alerté Manuel Valls à propos de l’aménagement des nouveaux rythmes scolaires dans sa ville, à compter de la rentrée de septembre.

e promener pour la bonne cause. Telle est l’ambition de la randonnée pédestre de France Adot 51 organisée ce dimanche 27 avril à Oger pour soutenir les dons d’organes et de tissus humains. L’association France Adot s’est rapprochée des « Amis de la nature » pour proposer trois parcours de 7, 11 et 22 kilomètres à la découverte de la nature et du patrimoine de ce secteur de la Marne. Une participation forfaitaire de trois euros pour les plus de 12 ans permettra de collecter des fonds pour soutenir l’action de France Adot et un point de restauration est également prévu. « C’est la première fois que nous organisons cette action sur le secteur d’Oger. Nous espérons que la population sera sensible à notre initiative et se mobilisera pour les dons. Il faut savoir que 19 .000 personnes sont en attente de dons en France. Des cartes seront délivrées pour sensibiliser les donneurs et leurs familles », souligne Pascale Gilson, présidente de France Adot 51. Et d’ajouter : « Il y a un gros travail de sensibilisation à faire car les familles sont souvent hostiles aux dons d’organes de leurs proches. » La randonnée, dont les départs auront lieu de 8 h 30 à 14 h, permettra de découvrir notamment le village fleuri d’Oger, le clos du Mesnil, le menhir de la Haute-Borne à Avize, le jardin des vignes à Cramant et

a Ville, écrit-il, accueille dans ses six écoles près de 700 élèves, sans qu’un seul enfant de moins de 3 ans n’y soit inscrit. En conséquence, vous pouvez imaginer combien la réforme des rythmes scolaires peut s’apparenter à un véritable casse-tête, sur lequel je voudrais attirer de façon toute particulière votre bienveillante attention. En effet, la projection de la moyenne nationale des élèves de maternelles et primaires (…) nous conduirait à prévoir l’embauche de plus de 40 accompagnants. Cette perspective est complètement surréaliste ! » Et au-delà d’une évidente questions de moyens l’Etat est supposé accompagner les communes -, le problème de Fabrice Loncol, c’est déjà de trouver ces 40 accompagnants, qui plus est, munis des diplômes requis. « Indépendamment de notre bonne volonté et de nos nombreuses démarches, l’obligation de recruter 50 % de détenteurs du BAFA et 30 % de personnels en formation BAFA, ne pourra être satisfaite. Croyez bien que l’attractivité de courtes séquences horaires, fussent-

L

S

Fabrice Loncol. © DR

elles de quatre jours par semaine, n’est pas suffisante pour attirer des agents, quand on imagine qu’une partie de cette ressource se situe dans des agglomérations distantes de 25 à 30 kilomètres. Nos animateurs réguliers des ALSH ainsi que nos ATSEM ne suffiront pas. » Le problème du nombre d’encadrants révélé, et il paraît difficile de contrarier Fabrice Loncol, le maire lève un autre lièvre, et ne mâche pas ses mots : « Qu’il me soit permis de soulever une autre ineptie. La réussite du dispositif passe incontestablement par la participation active des enseignants. Comment dès lors comprendre que ces derniers puissent faire la classe quotidiennement, durant plus de cinq heures, devant des effectifs d’environ 30 élèves lorsqu’ils sont salariés de l’Education Nationale, et soient contingentés à 14 enfants s’ils s’associent aux temps d’activité péri-éducatifs durant seulement 90 minutes ? » Effectivement…

Tony Verbicaro

Les bénévoles de France Adot 51 organisent pour la première fois une randonnée dans le secteur d'Oger. © l'Hebdo du Vendredi

l’église Notre-Dame richement sculptée de Grauves. « L’association a aussi pour mission la promotion du don de moelle osseuse. Elle souligne l’importance de prendre position et d’en informer les proches des donneurs pour faciliter le travail du corps médical lors de la survenue d’une mort encéphalique. Le don se fait dans le respect du corps et représente un acte de solidarité pour les nombreux malades en attente de greffe », rappelle Pascale Gilson.

Jean Batilliet

Deléans 1874 -2014

Depuis 140 ans

1er mai Porte-Bonheur

www.deleans.fr

Sucette coccinelle 1.99€

Où trouver Deléans ?

Petit pot praliné 4.50€

Coccinelle chocolat 3.80€ Coccinelle pâte d'amande 5.60€

20, rue Cérès - Reims - 03 26 47 56 35 7, rue des Élus - Reims - 09 82 43 72 53 13, rue de la Garenne - Champigny - 03 26 79 61 36

NOUVELLE BOUTIQUE


Cette semaine

L

A

G

E

N

D

A

C

magazine U

L

T

U

R

E

L

N ° 3 4 7 D U 2 5 A V R I L A U 1 E R M A I 2 0 1 4 >> w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

Le musée de la Bertauge rouvre ses portes le 1er mai Somme-Vesle

Clarinette, piano et chant contre la polio Le Temple

Grand Corps Malade en toute intimité La Cartonnerie

Les Diablogues Le Temps des Cerises

< Le Boom Bap mise sur le Hip-hop

Danses, arts visuels, sports et agoras, cette année le Boom Bap festival laissera notamment une place à la culture Hip-hop dans sa programmation. Un vrai pari pris par les responsables de l'événement, qui proposeront, en outre, quatre grands concerts au lieu de trois l'an passé où jazz, rap US et indé et même gospel (avec la venue prestigieuse de l'artiste Nicole Slack Jone), auront aussi la part belle.


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

La campagne, comme au bon vieux temps !

Somme-Vesle - Musée « la Bertauge »

Depuis 40 ans bientôt, les bénévoles de l’association la Bertauge, à Somme-Vesle, œuvrent pour rappeler à notre bon souvenir le quotidien de nos aïeux et la campagne champenoise d’antan. Ce 1er mai, ils rouvriront les portes de leur musée rural et artisanal.

L’histoire commence en 1976. JeanMarie Galichet, le président fondateur de l’association la Bertauge, réunit quelques amis amoureux de la terre et passionnés d’histoire autour de son projet. Très vite, de généreux dons en récupérations, ils collectionnent tout un tas d’objets et de matériel agricole, symboles de la vie paysanne d’autrefois. « Nous en sommes à plus de 3 500 pièces, toutes de la région, sourit Pierre Bablot, le vice-président. Le musée a ouvert ses portes en 98, mais il a du être reconstruit après la tempête de décembre 99. On y trouve pour ainsi dire de tout. Des calèches, des motoculteurs, des machines à coudre, des outils, etc. Tout ce qu’utilisaient nos ancêtres. » La Bertauge en fait partie, puisqu’il s’agit de la première charrue recensée en ChampagneArdenne, dès 1723. « Et voici la plus

vieille araire champenoise, dite « La grande queue ». Elle date de 1710 ! » Visiter ce musée, c’est un peu comme un grand saut dans le

Ambiances, anecdotes et reconstitutions temps. A l’époque où, dans les campagnes, nos grands, voire arrièregrands-parents, œuvraient au quotidien entre la ferme et les champs. Sur place, 1 500 m2 d’exposition et de démonstrations permettent de découvrir – ou de se souvenir – comment la vie s’organisait. Et rien n’est laissé au hasard. On y retrouve des métiers, des ambiances et des petites habitudes, anecdotes croustillantes des guides à l’appui. « Nous avons reconstitué un bureau de poste comme en 1930, par exemple. Avec le télégraphe, une cabine téléphonique, et dans celle-ci, un écriteau « défense de fumer et de cracher ». On pourrait le remettre dans certains endroits aujourd’hui ! Voici la mairie et l’école. Avec un poêle au fond de la classe, et tout ce qu’il faut pour écrire à la plume. Quand on leur montre ça, évidemment, les enfants n’en revien-

Le musée « la Bertauge » propose un voyage dans le temps des plus surprenants. © l'Hebdo du Vendredi

nent pas. Ce n’est pourtant pas si vieux ! » Plus loin, des boulangers aux fourneaux, un berger et sa cabane, l’atelier du bourrelier, des producteurs de betteraves, des javeleuses coupant le blé, des moulins à eau et à vent, etc. Le tout construit grâce aux matériaux d’époque, et agrémenté de personnages vêtus des costumes d’antan. « Nous avons aussi rénové cet alambic, qu’on nous a donné. Il ne fonctionne pas bien sûr. Mais dans le temps, c’était monnaie courante. » Une chose est sûre, les anciens ne manquaient pas d’in-

géniosité pour se simplifier la vie… A découvrir sur place !

Sonia Legendre > Musée rural et artisanal « la Bertauge » - Complexe du lycée agricole à Somme-Vesle (RD3) – Ouvert du 1er mai au 31 octobre, chaque dimanche et jour férié de 14 h 30 à 18 h 30 – Accueil des groupes et des scolaires sur rendez-vous – Contact : 03 26 66 64 97 ou labertauge@musee-rural.com Plus d’infos sur www.musee-rural.com.

Solidarité : Un concert pour éradiquer la polio

Les clubs Rotary, Rotaract et Inner Wheel de Reims organisent vendredi 25 avril, à 20 heures, au temple de Reims, un concert dont les bénéfices seront intégralement reversés au profit de l'éradication de la poliomyélite dans le monde. Les concertistes (Emmanuel Pluym, clarinette ; Claire Decarsin, piano ; Renaud Marin, chant ténor) interprèteront des œuvres de Camille Saint-Saens, Robert Schumann et Francis Poulenc. Réservations auprès des clubs Rotary, Rotaract ou Inner Wheel ou auprès des contacts suivants : secretaire@rotary-reimsen-champagne.com ou 06 12 72 38 13. Les billets seront disponibles à partir de 19 heures à l’entrée du Temple, règlement sur place. Tarif unique : 15 €. Restauration légère et boissons à l’entracte.


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Trois questions à Grand Corps Malade

Concert - Cartonnerie

Grand Corps Malade a répondu à nos questions avant son passage à Reims le 2 mai prochain. I l y a , e n t re M i d i 20 , v o t re p r e mi e r album, et Fun ambule, le dernier e n d a t e, u n e g ra n d e év o l u t i o n mu s i c a l e . E t a i t- c e v o u l u o u c el a s ’e s til fa it petit à petit ? Je dirais que c’est un peu tout ça en même temps. Dès le départ, j’avais bien évidemment l’idée d’évoluer, de ne pas toujours proposer les mêmes choses. Mais il est vrai que la mise en musique s’est faite progressivement. Et la grande différence de Funambule, c’est l’incroyable travail d’Ibrahim Maalouf.

J u s t e me n t , p o u r c e n o u v e l a l b u m , i l y a e u d e b e l l e s c o l l a b o ra t i o n s . Q u’ e s t - c e q u i a m o t i v é l ’ e n v i e d e t r a v a i l l e r a v e c c e s p e r so n n e s ? Les duos découlent toujours d’une rencontre humaine qui devient ensuite une rencontre artistique. C’est le cas avec Francis Cabrel, croisé lorsque j’étais parrain des Rencontres d’Astaffort. Notre

duo, créé pour l’occasion, est devenu un titre de l’album. Pour Richard Bohringer, c’est différent : nous sommes amis de longue date et avons eu envie d’écrire une chanson à quatre mains. Je ne fais jamais de duos formatés pour les maisons de disques, il y a toujours une histoire, un vécu. Pour la mise en musique, en revanche, c’est moi qui suis allé chercher Ibrahim. J’étais très impressionné par son travail : il sait tout faire, et c’est ce que je recherchais ! Comme j’aborde beaucoup de thèmes différents, il me fallait quelqu’un capable de mettre en musique chaque texte et chaque ambiance.

V ous parlez ess entiellem ent de chos es que vous inspire le quoti d i e n e t d a n s l e s q u e l l e s n’ i m p o r t e q u i p e u t s e r e c o n n a i t re m a i s p e n s ez - v o u s q u’ o n p u i ss e s’ i n sp i r e r de tout ? Oui, tout ce qui nous entoure, chaque petit détail peut devenir un texte. Et puis je ne m’interdis rien. Il y a seulement certains sujets dans lesquels je ne m’aven-

On se retrouve au Boom Bap ?

AGENDA

Le S-Crew ouvrira comme il se doit la soirée Boom Club #1 ! © Julien Lienard

voir présenter les formes brutes et évolutives de chaque discipline, les organisateurs nous proposent donc une soirée Gospel, avec la grande Nicole Slack Jones, venue tout droit de la NouvelleOrléans, et trois soirées Boom Club : l’une électro/hip-hop, très festive et plutôt destinée aux kids, l’autre sous la forme d’un club jazzy, orienté rap US, et

SPECTACLES THÉÂTRE : LES DIABLOGUES Les Diablogues, de Roland Dubillard, sont l’histoire de deux hommes, deux funambules évoluant avec fragilité sur la corde raide du réel. L’oeuvre raconte leurs errances saugrenues, déambulant dans un monde figé qui ne les comprend pas. Ils sont à la fois graves, drôles et émouvants, différents mais complémentaires et surtout, délicieusement absurdes. Par la compagnie «Un lys entre les épines». À 19h30. Séance supp. le sam. 26 avril à 19h30 Renseignements au 09 80 73 01 10 - Le Temps des Cerises, 30, rue de la Cerisaie à Reims.

À l'occasion de son passage à Reims et de la sortie de son nouvel album, Funambule, nous avons rencontré Grand Corps Malade. © Julien Mignot

ture pas, des faits politiques ou de société, parce que je ne m’y sens pas légitime. Mais bien sûr qu’on peut – et qu’il faut, s’inspirer et parler de tout ! Claire Lagrange > Grand Corps Malade, vendredi 2 mai à 20h – Tarifs : 26 et 28 euros – Cartonnerie de Reims.

LES KOUPS D’HUMOUR Dîner-spectacle-kabaret avec, au programme : animation musicale d’Arnaud Delsaux(The Voice 2011), et spectacles des humoristes Pierre-Yves Noël, Jean Martiny et Yves Pujol. À 19h30. Tarifs : 59 à 74 euros - Le K, 18, rue Nicolas Appert à Tinqueux. SAMEDI 26 AVRIL

RETRANSMISSION OPÉRA : COSI FAN TUTTE

la dernière, beaucoup plus sombre, consacrée au rap indé. De quoi rallier un maximum de monde et contenter tous les publics, donnant l’opportunité aux noninitiés d’élargir leur palette de connaissances musicales. Rémois, rémoises, vous l’aurez compris, le Boom Bap n’attend que vous ! . C.L > Boom Club #1 « Hip-Hop 2.0 », mercredi 7 mai à 20h – Tarifs : 14 à 23 euros – La Cartonnerie. Boom Club #2 « Starwax Party People », vendredi 9 mai à 20h – Tarifs : 10 à 19 euros – Palais du Tau. Boom Club #3 « Grünt Session », samedi 10 mai à 20h – Tarifs : 10 à 19 euros – La Cartonnerie. Nicole Slack Jones, dimanche 11 mai à 11h – Tarifs : 5 à 15 euros – Musée Hôtel Le Vergeur, 36, place du Forum. Programmation détaillée sur le site du festival.

Les Diablogues au corps

Théâtre - Le Temps des Cerises

« - Moi j'essaierais bien de traverser quelque chose en matelas pneumatique : le Massif central, par exemple. - J'ai déjà essayé. Ça ne m'a pas rendu célèbre. » Un et Deux déambulent sur scène. Drôles et absurdes, ils nous font part de leurs pensées loufoques, amusantes ou graves, évoluant tous deux dans un monde figé qui ne les comprend pas. Ecrits pour la radio en 1953, Les Diablogues de Roland Dubillard rencontrent un vif succès auprès du public et sont adaptés pour la scène en 1975. Bien des années plus tard, le texte n’a pas perdu de son mordant et se voit de nouveau interprété sur les planches par la compagnie Un Lys entre les Epines. Suite à une résidence d’une semaine au Temps des Cerises, au cours de laquelle elle a travaillé sur la dimension musicale de la pièce, la compagnie présentera un spectacle regroupant plusieurs saynètes. « A travers ces Diablogues, c'est tout le génie comique de Dubillard qui nous saute aux yeux. Cette façon de jouer, de s'amuser de nous-mêmes, de nous perdre avec les mots, les situations, les personnages. Ces deux êtres anonymes, sans âge, sans situation sociale claire ont une peur singulière du silence, comme pour pouvoir encore plus se cacher. Autre trésor de l’auteur, Dubillard nous amène aussi à réfléchir sur l’idée du langage. Ici, il est dynamité, d’une situation apparemment quotidienne et banale, en surgit une aventure rocambolesque. De courtes scènes à deux, dont la seule prétention est de faire rire sans bêtise. »

A la fin du 18ème siècle, dans un café napolitain, deux frères, sûrs de l’attachement de leurs fiancées, parient sur leur fidélité... Déguisements, farces et légèreté se succèdent dans cet opérabouffe brillamment comique. En direct du MET. À 18h55. Tarif : 33 euros - Cinéma Gaumont Reims, 72, place Drouet d’Erlon.

CONCERTS VENDREDI 25 AVRIL

SOUL : NICOLE WILLIS+LADYBIRD Il aura fallu attendre six ans pour que les Finlandais de The Soul Investigators et l’Américaine Nicole Willis sortent un nouveau disque. Et ça commençait à faire long. Et pour vous garder dans la moiteur soul du Cabaret, Ladybird enchainera standards et trésors cachés qui font tourner les filles et transpirer les garçons... À 20h00. Tarifs : 5 à 14 euros - La Cartonnerie. SAMEDI 17 MAI

ELECTRO/POP : MILAMARINA ET SES INVITÉS Après un concert dans une grande salle régionale avec 600 spectateurs présents, Milamarina, propose une soirée intimiste au plus proche de sa voix et de ses 47 cordes. Un moment unique où viendra se mêler le talent de plusieurs invités musiciens et chanteurs pour des moments de partages, d’improvisations, de création, le tout comme soufflé à l’oreille dans une ambiance tamisée. Concert au profit de l’association Prestige Pour L’Amour de la Musique. À 20h00. Tarif : 12 euros - Espace Thierry Meng, Route de Reims, Bétheny. JEUDI 22 MAI

PLAZA FRANCIA CONCERT

C.L La Cie Un Lys entre les Epines vous > Les Diablogues, vendredi 25 et samedi 26 avril à 19h30 – Billetterie inversée au Temps des Cerises, 30, rue de la Cerisaie à Reims.

AGENDA

VENDREDI 25 AVRIL

Musique - Boom Bap Festival Enfin nous y sommes, le Boom Bap Festival revient et compte bien, tout au long de cette seconde édition, faire résonner la culture Hip Hop dans la Cité des Sacres. Danses, arts visuels, sports et agoras, tout y sera, pour nous prouver une fois encore à quel point le monde du Hip Hop est riche et varié. Une diversité qui se retrouvera également dans la programmation musicale, largement étoffée depuis la dernière édition : s’il n’y avait en effet qu’un seul concert l’an passé, les rendez-vous musicaux sont cette fois-ci au nombre de quatre. « C’est la première année que nous proposons autant de musique Hip Hop. Il y a un véritable enjeu : le public rémois est-il demandeur ? Va-t-il adhérer ? C’est un peu une année test », confie Thibaud Rolland de l’Association Velours. « Dans nos propositions, on a essayé de brasser large et on espère que le public va répondre présent. » Désireux de rester fidèles à l’esprit du festival, à sa-

AGENDA

fera (re)découvrir Les Diablogues de Roland Dubillard ! © DR

Catherine Ringer (des Rita Mitsouko) chante Müller & Makaroff (de Gotan Project). Prenez un Argentin, un Suisse et une Française, ajoutez une bonne dose de tango et quelques élans d’anticonformisme, mélangez le tout et vous obtiendrez Plaza Francia ! À 20h00. Concert initialement programmé jeu. 3 avril et décalé en raison du report de la tournée du groupe - Tarifs : 6 à 29,70 euros - La Cartonnerie.


Non, la saison n'est pas finie

du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Foot (L1, 35e j.) Nice - Reims

tation contre Monaco, malgré la défaite, montre qu’ils peuvent prétendre à mieux que leur quinzième place actuelle.

Avant leur déplacement à Nice ce samedi à 20 heures, les Rouge et Blanc restent sur sept rencontres sans victoire. Un engrenage duquel les Rémois veulent s’extirper pour finir la saison sur une bonne note.

a chance, il faut savoir la provoquer, et c’est peut-être ce qui nous a manqué contre Sochaux ». Déçu des résultats de son équipe depuis six semaines, Hubert Fournier ne se trouve pas d’excuses. Le football est ainsi fait qu’il n’offre aucune garantie avant quelque rencontre que ce soit. Il fut un temps où la tête de Gregorz Krychowiak aurait connu un meilleur sort que de toucher la barre transversale contre Sochaux, où la reprise de Gaetan Charbonner aurait flirté avec l’autre côté du poteau. La chance a tourné. Voilà comment le coach rémois explique, en partie, la dynamique contrariée de ses joueurs. Sans victoires depuis maintenant sept matches, le coach l’assure, il « n’a pas vu une équipe démobilisée ». Certes, il n’y a pas le feu au lac, 8e après 34 journées de championnat, nul doute que joueurs comme supporters auraient signé en début de saison. Mais il serait dommage de gâcher une saison qui restera quoiqu’il arrive réussie mais qui peut laisser un goût d’inachevé. De fait, si Hubert Fournier ne considère pas comme primordial de gagner, « il serait bien ne serait-ce qu’au niveau psychologique de regagner un match. On sait que c’est possible tant

L

Julien Lampin

> Nice – Reims (35e journée), samedi 26

avril à 20 h, Allianz Riviera, Nice. Prochaine rencontre, Reims – Evian (36e j.), dimanche 4 mai à 17 h, stade Auguste Delaune, Reims.

Atila Turan : « On manque de chance »

Le défenseur rémois Atila Turan regrette la mauvaise dynamique dans laquelle se trouve actuellement son équipe. © l'Hebdo du Vendredi

on est proches bien souvent de remporter les trois points. » Une nécessité morale plus que mathématiques pour l’entraîneur rémois qui attend de retrouver le sourire sur le visage de ses joueurs. Pas de relâchement donc, pas de démobilisation, le mal vient donc d’ailleurs. « La période qu’on vit actuellement est dûe aux désillusions connues dans les dernières minutes contre Monaco, Marseille ou Saint-Etienne, explique Fournier. Ce sont des coups durs qui ont cassé la bonne dynamique de l’équipe et à cette période-là de la saison, ces coups sont fatals dans notre objectif de titiller le très haut niveau. Peut-être qu’on n’était pas prêts ». Un manque d’expérience, de réussite, d’endurance que les Rouges et Blancs veulent gommer avant la fin de saison. Il reste donc peu de temps pour rectifier le tir. L’occasion sera belle de le faire ce samedi à Nice face à une équipe dont « la saison a été très compliquée ». Des Azuréens dont il faudra se méfier tant la pres-

Pauline Ferrand-Prevot a dompté le Mur

De retour dans le onze titulaire en remplacement de Franck Signorino contre Sochaux (défaite 1-0), le défenseur rémois Atila Turan regrette la mauvaise dynamique de son équipe. Tout près d’inscrire son premier but sous les couleurs rémoises, celui qui a fait 14 apparitions en Ligue 1 cette saison aspire a plus de temps de jeu mais sait que ça passera par plus de travail. « On a fait un match correct, mais on a manqué de réalisme offensif. On manque aussi d’un peu de chance sur ce match, comme sur le tir de Gaetan Charbonnier. Sûrement qu’en début de saison, elle aurait fini dedans ».

La défaite à Sochaux

« Je tirais souvent les coup-francs quand j’étais à Grenoble, en Ligue 2. J’en ai tiré aussi pas mal en Turquie la saison dernière. Je les travaille souvent à l’entraînement avec Mads ou Aissa de plus loin. Face à Sochaux, Floyd (Ayité, ndlr) voulait le tirer, moi aussi. Il m’a demandé si je le sentais, je lui ai répondu oui donc il m’a laissé tirer. Malheureusement, elle est bien partie mais la balle tape le poteau, c’est comme ça ».

Son coup-franc sur la barre

« Tout le monde fait le maximum, le groupe vit bien. Mais depuis plusieurs semaines, on manque de chance. On aurait aimé gagner ce match là, mais ca ne s’est pas passé comme on l’aurait voulu. Mais je ne pense pas qu’il y ait de cassure. L’équipe est toujours la même. On essaye toujours de poser le ballon et de jouer mais nos adversaires sont aussi de qualité. Je ne crois pas que ce soit du relâchement de notre part. Comme tout compétiteur, ce qu’on aimerait, c’est gagner les quatre matches qui restent. Si on en gagne trois, ce sera déjà très bien ».

La dynamique

« Je me suis intégré assez rapidement au sein de l’équipe. J’aurais aimé jouer plus de matches, mais je n’oublie pas que devant moi il y a un joueur d’expérience. A moi d’être patient et de continuer de travailler. Je discute de temps en temps avec Franck. C’est quelqu’un de bien qui m’aide et qui me dit parfois ce que j’aurais pu faire mieux sur certaines actions ».

Son intégration

Deux boucles, et deux passages sur l'avenue de Champagne

Cyclisme féminin - Flèche wallonne

Course sur route - 10 km d'Épernay

uelle performance ! Mercredi, la cycliste marnaise Pauline Ferrand-Prevot a réalisé la meilleure performance sur route de sa jeune carrière en s'adjugeant une des épreuves les plus renommées du calendrier féminin : la Flèche Wallonne (Belgique). Membre de l'équipe néerlandaise Rabobank Liv/Giant, la championne de France de contre-la-montre a remporté cette quatrième manche de la Coupe du Monde après une dernière ascension du Mur de Huy impressionnante. Dans cette difficulté aux pourcentages hors normes (passages à plus de 20 %), la Française a repoussé les attaques de ses adversaires avant de passer la ligne d'arrivée en tête devant la Britannique Elizabeth Armistead et l'Italienne Élisa Longo Borghini. « C'est incroyable, je ne réalise pas, a déclaré l'ancienne pensionnaire de l’AC Bazancourt. Ces dernières années, j'étais souvent placée mais jamais gagnante sur ce type de course. Je manquais de confiance en moi. J'espère que ce succès sera un déclic. » Quelques heures après son sacre, sur sa page Facebook et interviewée sur Eurosport, Pauline Ferrand-Prevot ne réalisait toujours pas et remerciait ses coéquipières pour le « merveilleux boulot ». Parmi elles figure notamment Marianne Vos, médaillée olympique et multiple championne du monde, qui, au pied du Mur, a lancé à la Marnaise : « Je crois en toi, tu peux le faire ! » On connaît la suite... A seulement 22 ans, Pauline Ferrand-Prevot pos-

endredi, les organisateurs des 10 km d'Epernay - le Racing Club Epernay Athlétisme en association avec la ville d'Epernay - espèrent bien battre un record de participants. L'année dernière, malgré des conditions climatiques plus que difficiles (froid, pluie et vent), 778 inscriptions avaient été enregistrées. En l'espace de quelques années seulement - c'est la cinquième édition -, il est vrai que cette course pédestre, qualificative et classante pour les championnats de France des 10 km (édition 2015), n'a cessé de gagner en popularité. La formule plaît aux sportifs, qu'ils soient simples amateurs ou chevronnés, des cadets (nés en 1998) aux seniors. Pas encore inscrit ? Pas de panique. L'inscription à l'épreuve peut être effectuée jusqu'à 30 minutes avant le départ. Pour les non-licenciés, un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition datant de moins d'un an devra être présenté. Rendez-vous sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, à proximité de la sous-préfecture d'Epernay. C'est également à cet endroit que les personnes ayant validé leur inscription pourront retirer leur dossard et leur puce chronométrique. Comme chaque année, un euro par engagement sera reversé à l'association Vaincre la mucoviscidose. Vers 19 h 15, il sera alors temps de rallier la

Q

V

Pauline Ferrand-Prevot.

sède déjà un des palmarès les plus fournis du cyclisme français : double championne du Monde de cross-country juniors, championne du Monde sur route juniors, double championne de France de contre-la-montre, multiple championne de France de VTT... Jusqu'alors équipière dans le peloton professionnel, cette victoire sur la Flèche Wallonne pourrait lui donner de nouvelles responsabilités sur certaines courses. De beaux challenges en perspective !

Jonas Yvois

Record de partipants attendu pour cette édition, si la météo le permet ! © Ville d'Épernay

ligne de départ, tracée devant l'Hôtel de Ville, sur l'avenue de Champagne. A 19 h 30, le pistolet retentira. Au programme : deux boucles de 5 km dans les rues de la Capitale du Champagne, avec deux passages sur la plus célèbre des avenues de la ville. Que le meilleur gagne ! > 10 km d'Épernay, vendredi 25 avril. Renseignements sur www.rceathle.com.

J.Y


L’objectif Pro A retardé mais pas oublié

Basket (Pro B, 42e j.) Châlons-Reims – Nantes

Nikola Antic devra mobiliser ses hommes jusqu'au bout, même si leur destin n'est désormais plus entre leurs mains. © l'Hebdo du Vendredi

eux points contre Bourg-en-Bresse. Deux points à Saint-Quentin. En tout, cela fait donc quatre petits points. Quatre points sur des milliers cette saison. Mais quatre points qui feront très certainement perdre la montée directe du CCRB en Pro A à l’issue de cette saison. Force est de constater qu’après la défaite des Châlonno-Rémois dans le derby qui les opposait à Saint-Quentin le week-end dernier (99-97), il serait miraculeux d’aller chercher Boulogne-sur-Mer en tête du classement. A trois journées du terme de la saison régulière, il faudrait que les protégés de Nikola Antic réalisent un sans-faute (contre Nantes, Lille et Hyères-Toulon) et que Boulogne perde au moins deux des trois derniers matches (face à Aix-Maurienne, Evreux et Poitiers). Certains diront que la perte de Zachary Peacock (20 points de moyenne et 23 d’Evaluation) causera du tord aux Nordistes. Mais d’aucun ne sait

D

comment réagira le CCRB. Dans la difficulté de réaliser 40 minutes sans accrocs depuis quelques semaines, les hommes de Nikola Antic doivent encore progresser dans la gestion de leurs temps faibles. La venue de Nantes à Châlons sera l’occasion de savoir comment les Marnais auront encaissé le coup dur. Car passées ces trois rencontres, il faudra user un peu plus les organismes et tout donner durant les play-offs, histoire de dire que l’arrivée en Pro A est certes retardée mais loin d’être abandonnée.

Julien Lampin

> Châlons-Reims – Nantes (42e j.),

vendredi 25 avril à 20 h, Palais des Sports Pierre de Coubertin, Châlons-enChampagne. Prochaine rencontre à domicile : Châlons-Reims – Hyères-Toulon (44e j.), vendredi 2 mai à 20 h au complexe René-Tys, Reims

EN BREF

Enfin... plutôt le club des enfants de 10 à 12 ans (évoluant en catégorie U12) qui participera le 27 avril prochain à la Danone Nations Cup. Considérée comme la plus grande compétition de football, réservée aux jeunes joueurs de cette tranche d'âge, la Danone Nations Cup est organisée en cinq étapes, programmée un peu partout en France, dont celle concernant les petits Stadistes qui se déroulera sur la pelouse du Red Star, au stade Bauer de Saint-Ouen. A l'issue de ce tournoi, les deux finalistes participeront à la finale nationale qui se déroulera au Stade Vélodrome de Marseille le 11 mai prochain ; une finale nationale qualificative pour la finale mondiale prévue au Brésil à l'automne.

Basket LF2 : Reims - Perpignan

Le club Reims Triathlon organise une manifestation autour de l'Aquathlon (une discipline sportive consistant à enchainer une épreuve de natation en piscine et un parcours de course à pied), le 4 mai à la piscine de Louvois, à Cormontreuil. En marge de l'épreuve réservée aux spécialistes, sont également prévues des épreuves de découverte pour enfants et adultes (à partir de 6 ans sur des mini distances). Une seule exigence pour les organisateurs : que les participants soient en mesure de nager : 50 m pour les plus jeunes et jusqu'à 300 m pour les adultes. Les distances de course à pied vont, elles, de 500 m à 2 km en fonction de l'âge des courageux ! Notez dans l'agenda que le départ des plus jeunes sera donné à 13h. 1, boulevard des Phéniciens à Cormontreuil. Participation de 3 à 5€ (un cadeau sera remis à chacun pour sa participation) / Rens. : reimstri.free.fr

Le 4 mai, découvrez l'aquathlon !

du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT

LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

Office Notarial de GUEUX

Office Notarial de l’Avenue de Laon

Maître Sabine Willaume

H. CROZAT - T. PIERLOT - E. ROGE Notaires Associés

23, av. de Reims - 51390 Gueux

13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 - sabine.willaume@notaires.fr

REIMS : ANCIENNE 7 PIECES SANS TRAVAUX, JARDIN, GARAGE, VERANDA. Indépendante et rénovée dʼenviron 130m2 + véranda. Très entretenue avec grande cuisine équipée, séjour double, 4 chambres et grand bureau. Très bien isolée avec chauffage GAZ. Grand garage. Cave. Classe Energie C. Prix : 248 600 EUROS

REIMS : DERNIER ETAGE avec VUE PANORAMIQUE VASTE 6 PIECES BALCON-TERRASSE. En résidence standing très entretenue avec espaces verts. Comprend : Salonséjour double avec larges baies vitrées, 4 chambres, salle de bains et salle de douche. Ascenseur. Double garage en soussol. Cave. Quartier recherché proche centre-ville. Classe énergie D. Prix : 310 400 EUROS

Service immobilier 03.26.03.49.72 - beatrice.gobreau@notaires.fr

REIMS : ANCIENNE en PIERRES. ENSOLEILLEE et SUPERBE ETAT 170 m2 avec BEAU JARDIN.   Volumes, prestations et isolations de grandes qualités. Superbes parquets chêne, cheminée Art Déco. Cuisine équipée, Salle à Manger et Grand Salon avec large baie sur jardin TB exposé. 4/5 chambres et bureau. Dépendance. Classe énergie C. Prix : 326 000 EUROS

PROCHE GUEUX sur Parc de 4000 m² avec piscine chauffée maison de 340 m² comp. gde cuisine épée, reception de 70 m² avec vue sur parc, séjour, salon - 7 chambres - 5 salles d'eau - sous-sol total. - Classe énergie : D

CHAMPFLEURY - secteur recherché aux portes de REIMS - petit corps de ferme, comp : maison principale en bon état, avec dépendances et grange attenante. - Classe énergie : NC

A QQ KM DE GUEUX - Maison en pierres sur beau terrain de 7 a 75 ca comp. sur niv. entrée, beau salon de 44 m² avec baie vitrée sur terrasse et jardin, gde cuisine épée, arri-re-cuisine, 3 chambres, SDB, garage double, chauffage électrique sol. - Classe énergie : F REF: 066-1978 238 300,00 €

A QQ KM DE BETHENY - Corps de Ferme à rénover sur 2670m², comp : maison ppale de 153m², dépendances ac grenier, 2 garages, écuries, hangar. - Classe énergie : NC

GUEUX - Maison accolée d'une SH de 110 m² sur terrain de 300 m² comp. entrée, salon de 32 m² avec chem. cuisine, 3 chbres, 2 WC, sdb, grenier, garage attenant. - Classe énergie : E

MUIZON - Plein-pied surélevé sur ssol sur 626m² de terrain, comp : entrée, séjour, cuisine, 3 chbres, SDD. - Classe énergie : F

REF: 066-2079

CORMONTREUIL : SPACIEUSE MAISON INDEPENDANTE RECENTE DE 6 PIECES et BUREAU. Toutes prestations de qualité comprenant : Cuisine équipée, double-séjour avec larges baies sur 2 expositions. 4 chambres, 2 bains aménagés, lingerie. SOUS-SOL et DOUBLE GARAGE. JARDIN ARBORE. Chauf. GAZ Classe énergie D.

Prix : 392 800 EUROS

10ʼ REIMS Sur 1650 m2. MAISON ANCIENNE 155 M2 INDEPENDANTE RENOVEE de QUALITE. RDC env.105m2 et un étage. Cuisine équipée 20m2, double séjour, 4 grandes chambres dont 2 en RDC, spacieuse SDB neuve aménagée, bureau 2WC. Chaufferie lingerie. Pos. SDD. Dépendances et GARAGES. AUCUNS TRAVAUX. Propriété close, arborée et sans vis-à-vis. DPE en cours. PRIX : 228 000 EUROS

EXCLUSIVITE REIMS CENTRE BUIRETTE : F3 ancien de qualité. SECOND ET DERNIER ETAGE. Exposition SUD. Chauffage individuel GAZ. Parquet chêne, cheminée. Double vitrage, bien distribué avec cachet préservé. Faibles charges dans petit immeuble très entretenu. Beau grenier au-dessus et grande cave. Classe énergie en cours. Prix : 154 000 EUROS

REIMS : PAVILLON INDEPENDANT de 1987 sur SOUS-SOL TOTAL et JARDIN Vestiaire, cuisine aménagée, salon-séjour cheminée insert. 3 chambres, placards, SDD neuve, WC. Terrasse sur jardin clos. Garage en sous-sol 2/3 voitures. Possible caravane dans propriété. Pas de travaux à prévoir. Classe énergie E. Prix : 186 800 EUROS

REF: 066-2138

SAINT MARCEAUX : GRAND 5 PIECES MODERNE avec 2 PARKINGS EN SOUSSOL . Entrée avec vestiaire, WC, Cuisine haut de gamme, salon-séjour traversant 39m2, 3 grandes chambres, SDB av. balnéo et douche italienne. Prestations de qualité avec chauf. indiv.Gaz. Isolations thermique et phonique. Grande pièce + 20m2 en sous-sol. Agréable petite copropriété sans travaux. Classe énergie D. Prix : 228 000 EUROS MURS DE COMMERCE : Environ 100m2 SITUATION AVEC VITRINE sur AXE TRES FREQUENTE : Barbâtre, Godinot, Cathédrale. Libre dʼoccupation SEPTEMBRE 2014. Diagnostics en cours. PRIX : 171 400 EUROS

Tous les prix annoncés s’entendent : émolument de negociation inclus

REF: 066-2246

230 000,00 €

REF: 066-2131

www.immonot.com

THIENOT ASSOCIES 23, rueet Libergier

218 000,00 €

REF: 066-2243

190 000,00 €

www.thienot-notaires.fr

NOTAIRES REIMS

23, rue Libergier REIMS

03 26 04 38 99

03 26 40 13 31

03 26 40 13 31

Etude ouverte du lundi au samedi

Olivier THIENOT  Frédéric LOGEART  Bertrand ROLLIN  François GAUTHIER

VENTES 03 26 04 38 99 thienotimmobilier.51046@notaires.fr

AXE REIMS-EPERNAY, DANS UN CADRE VERDOYANT, Maison 8 pièces de 180 m2 habitables sur sous sol complet, construction récente. Terrain de 1230 m2. Séjour de 42 m2 ouvrant sur terrasse sud. Cuisine équipée contemporaine. Lingerie. 5 chambres dont une en rdc avec salle de bains. Bureau. Très bon état général. Classe energie : D

Ref. : 102855

264 000,00 €

Centre CORMONTREUIL : MAISON sur 511m2. SUPERBE ETAT. GARAGE. SOUS-SOL TOTAL. Entrée, cellier, chaufferie-lingerie. Cuisine équipée accès terrasse et salon-séjour avec vues dégagées par larges baies vitrées. 3 chambres, salle de bains. Parfait entretien de lʼensemble avec chauffage central. Ensemble très ensoleillé sur double exposition avec large terrasse carrelée avec vue. Jardin sans vis-à-vis. Grande cave. DPE en cours. PRIX : 217 700 EUROS.

Service immobilier 03 26 40 98 98 - guyard.willaume@notaires.fr www.willaume-reims.notaires.fr



568 000,00 €

PRIX : 470 000 €

LOCATIONS 03 26 04 38 70 APPARTEMENTS

PROCHE CENTRE VILLE - Appartement de type Studio situé au 1er étage comprenant entrée, couloir avec placards, cuisine, une pièce, salle de bains avec WC, cave, place de parking. Loyer : 380 € + 60 € charges + 375 € de frais DPE : D (151) GES : D (35) SUPERFICIE : 32.24 M² SECTEUR BOULEVARD DE LA PAIX - Studio au 1er étage comprenant entrée, pièce à vivre avec kitchenette, une salle de douche avec WC, balcon, parking. Loyer 380 € + 60 € charges + 375 € frais de notaire DPE : B (61.1) GES : C (14,3) SUPERFICIE : 27.87 M²

A 18 KMS DE REIMS. Belle propriété de 350 m2 habitables au milieu d'un parc. Dépendances. piscine. Pavillon de gardien. Accès rapide gare TGV et autoroute A4. Classe energie : F

Ref. : 102917

PRIX : 775 000 €

DANS PETITE COPROPRIÉTÉ, APPARTEMENT 2/3 PIÈCES DE 73 M2 AVEC JARDIN PRIVATIF PLEIN SUD. Séjour-salon de 31 m2, cuisine, chambre de 15 m2. Cave. chauffage électrique. très calme. Classe énergie : F

Ref. : 115330

PRIX : 197 000 €

SECTEUR GARE - CLAIRMARAIS - Appartement de type 3 : en rez de chaussée – comprenant entrée dans cuisine, séjour, deux chambre, salle de bains avec WC, un emplacement de parking à ciel ouvert dans cour privative. Libre le 01/07/2014 Loyer 550 € + charges 40 € + frais 375 € DPE : E (327) GES : C (18) SUPERFICIE : 54.97 m² SECTEUR CHAMP DE MARS - Appartement de type 2, en fond de cour, au 1er étage sans ascenseur comprenant : pièce à vivre avec coin cuisine, meublée et équipée, WC, salle de douche, une chambre avec placard. Libre le 30/06/2014 Loyer 450 € + 60 € charges + 427.50 € frais DPE : F (364) GES : C (19) SUPERFICIE : 36.08 M² MAISONS

FISMES - Maison sur sous-sol complet T6 comprenant au rez de chaussée: entrée, salon-séjour avec cheminée, cuisine équipée, WC, salle de bains, 1 chambre. A l'étage : 3 chambres, salle de douche, WC. Jardin Loyer : 780 € + frais 697.50 € DPE : F (417.20) GES : D (21.8) SUPERFICIE : 99.76 m² SECTEUR JACQUART-CAMILLE LENOIR, Dans petite copropriété, Appartement de 86 m2 hab. au 3 ème et dernier étage sans ascenseur, séjour avec cuisine ouverte, 2 chambres de 15 m2, lingerie, salle de bains. Fenêtres en PVC. Chauffage au gaz. Cave. Faibles charges. Classe énergie : F

Ref. : 129597

PRIX : 187 000 €

BD POMMERY, au dernier étage d'une résidence de standing, Appartement 3 pièces avec 2 balcons très lumineux. séjour de 25 m2, 2 grandes chambres. Rangements. Cave. parking. Garage. Classe energie : D

Ref. : 137434

PRIX : 176 500 €

DÉBUT AVENUE DE LAON, Dernier étage, dans bel immeuble en pierre, Appartement 3 pièces mansardé d'une superficie habitable de 40 m2 ( 59 m2 au sol), séjour, cuisine, wc, salle de bains et 2 chambres. Bon état, faibles charges. Classe energie : E

Ref. : 146728

PRIX : 99 500 €

FRESNES LES REIMS - Maison comprenant au rez de chaussée : hall d'entrée, chaufferie, un bureau, une cave, véranda, garage. Au 1er étage : cuisine, dégagement, salon / séjour, 2 chambres, salle de douche, un WC. Une cour donnant sur jardin. Libre : 01/06/2014 Loyer : 680 € + 25 € de charges + 622.50 frais DPE : D (211.4) GES : F (63.42) SUPERFICIE : 119.79 m² PARKING

UNE PLACE DE PARKING n° 172 au 3ème sous-sol avec entrée 1 rue Piper.


OFFICE NOTARIAL CLOVIS É t u d e d e M e s C R O C H E T M E N N E T R E T J A C Q U E M A I N - C O U R N I L , P I E R R E T e t T H I B A U LT

Notaires associés 15, rue Clovis - REIMS - VENTE 03 26 87 71 72 - LOCATION 03 26 87 71 70 immobilier.51047@notaires.fr - www.notaire-clovis-reims.fr - www.immonot.com MAISONS REIMS DISTRICT SECT AV D'EPERNAY - Maison accolée d'un coté uniquement sur 471 m² de terrain. 5 PP comprenant au RDC : Entrée, séjour, cuisine, véranda (non chauffée), 2 ch et SDB/Wc. A l'étage 2 ch et un grenier aménageable. Sous-sol total avec partie garage. Classe Energie : F Prix :269 500,00 €

EXCLUSIVITE - REIMS LIMITE CORMONTREUIL - Maison sur 124 m² de terrain comprenant au RDC : Entrée, buanderie, garage et jardin - A l'étage : Séjour avec chem, donnant sur une terrasse, cuisine équipée (17m²) - Au second : 4 ch, SDD/Wc. Une vaste pièce à aménager, possibilité ch/SDD/bureau. Chauff gaz ENSEMBLE EN TRES BON ETAT. - Classe Energie : D Prix :197 500,00 €

SECT MOISSONS, maison ancienne en pierre de taille avec garage 2 voitures et grand jardin clos (env 600 m²). Beaux volumes bien distribués, env 350 m² hab. Grandes réceptions, cuis éq au rdc. A l'étage : 4 gdes ch, SDD et SDB. Second étage exploité en volume original. Sous/sol, Cave. Ancien avec cachet avec partie contemporaine. Beaucoup de charme. Classe énergie : C Prix :900 000,00 €

SECT CHARLES ARNOULD - Maison en très bon état, surf hab d'env : 100 m² comprenant au RDC : Entrée, Séjour avec chem (36m²), cuisine éq ouverte et Wc. A l'étage : 2 ch dont une attenante à un bureau, SDB complète (13 m²). Cave. Cour/terrasse (20m²) sans aucun vis-à-vis. ENSEMBLE TRES AGREABLE. Classe Energie : D Prix :197 500,00 €

DISTRICT - Maison sur 130 m² de terrain clos - Surf hab d'env : 110 m² comprenant : Entrée, vaste cuisine éq, séjour, buanderie. A l'étage : 2 ch, SDD/Wc. 1/2 palier, 2 ch et SDB. Chauff gaz. ENSEMBLE AGREABLE ET EN BON ETAT. Classe Energie : En Cours. Prix :228 300,00 €

MAISONS CAMPAGNE SECT AMBONNAY - Plain pied surélevé sur sous-sol total, surf hab d'env 76 m² comprenant : Entrée, séjour, cuisine éq ouverte, 2 ch, SDB/Wc. Au sous/sol chambre aménagée et lingerie. Grande terrasse (sud). ENSEMBLE TRES AGREABLE ET EN BON ETAT. Classe Energie : E Prix :166 400,00 € MAILLY CHAMPAGNE EN EXCLUSIVITÉ, maison indépendante, datant des années 60 avec garage et jardin (parcelle de 332 m²).

5 pièces comprenant cuisine et double séj au rdc. A l'étage : 3 ch et SDB. Sous/sol. Garage indépendant et remises. CC au gaz. Travaux à prévoir. Classe énergie : G Prix :176 700,00 € MAILLY CHAMPAGNE EXCLUSIVITÉ, maison bien entretenue, avec garage et jardin, comprenant gde entrée, cuisine, sal/séj au rdc (légèrement surélevé). A l'étage : 4 chambres et SDD. Sous/sol total. Fenêtres PVC /

volets roulants. Façades ravalées. Intérieur à rafraichir. Secteur calme et agréable. Classe énergie : F Prix :192 000,00 € AXE WARMERIVILLE, village toutes commodités commerces/écoles, pavillon indépendant 5 pièces, indépendant sur 699 m² de terrain clos. RDC comprenant séjour 30 m², cuis équipée, 1 ch et SDB. A l'étage : 2 ch. Grande terrasse sur jardin (avec piscine hors sol). Sous/Sol total avec garage. Ensem-

ble très bien entretenu. Classe énergie : D Prix :203 000,00 € SECTEUR VAL DE VESLE, pavillon indépendant sur env 800 m² de terrain, PLAIN PIED comprenant séjour 36 m², cuisine meublée, 3 chambres et SDB. Garage attenant pour 2 voitures. Terrasse. Beau jardin clos. Ensemble très agréable, en bon état général. Classe énergie : E Prix :203 000,00 €

LOCATIONS SECT VERZY, maison ancienne entièrement rénovée, sur 2258 m² de terrain, avec dépendances et caves. Environ 220 m² habitables, comprenant réceptions totalisant 70 m² avec cheminée, cuisine équipée, bureau au RDC. A l'étage : 3 chambres, sdb et SDD + combles aménagés grand espace chambre avec dressing. Beau jardin. Terrasses offrant très belle vue. CC au gaz. Ensemble en très bon état. Classe énergie : D Prix :492 000,00 €

APPARTEMENTS SECT LUNDY - Dans résidence de bon standing, appart de 5 pièces situé au RDC sur jardins intérieurs - Env 94 m² surf hab, comprenant : Entrée, Séjour (28m²), bureau, cuisine éq, 3 ch, SDD récente. Balcons - Cave et parking en sous/sol. ENSEMBLE TRES AGREABLE. Classe Energie : C

SECTEUR RUINART DE BRIMONT, résidence de bon standing avec ascenseur, appartement T6/7, spacieux et lumineux, d'env 144 m² habitables comprenant salon 33 m² sur balcon, salle à manger, cuisine équipée, 4 chambres, SDB et SDD. Garage et cave. Ensemble très agréable. Classe énergie : D

Prix :238 600,00 €

Prix :414 000,00 €

Office Notarial Foch

HERVÉ CIRET ET ISABELLE CIRET-DUMONT

APPARTEMENTS

G SECTEUR CLAIRMARAIS, appartements de type 2 dans petite copropriété. - Classe énergie : D/E/F Réf :052/938 de 81 700,00 € à 87 860,00 €

G APPARTEMENT DE TYPE IV avec cave et garage, comprenant une entrée, cuisine, séjour, trois chambres, salle d'eau, WC. - Classe énergie : D Réf :052/967 125 000,00 € G SECTEUR AVENUE DE PARIS / LA HAUBETTE,

appartement de type 3 de 59 m² situé au 2ème étage d'une résidence avec ascenseur comprenant : entrée avec nombreux rangements, séjour, salon, cuisine meublée et équipée, chambre avec placard, salle de bain, wc. Deux balcons. Cave. Garage. - Classe énergie : C Réf :052/942 135 300,00 €

G RUE DE CHAMPIGNY, un appartement avec cave et parking comprenant : séjour, 3 chambres, cuisine, salle de bains, WC. - Classe énergie : D Réf :052/964 145 500,00 €

G APPARTEMENT DE TYPE 3 avec 2 parkings comprenant : cuisine, séjour, deux chambres, salle de bains, WC, rangement. - Classe énergie : E Réf : 052/970 187 000,00 €

G SECTEUR SAINT MARCEAUX, un appartement

avec parking comprenant entrée, cuisine, pièce de rangement, séjour, deux chambres, salle de bains, WC. - Classe énergie : E Réf :052/963 135 000,00 €

G SECTEUR JEAN JAURÈS, appartement compre-

nant séjour (28m²), 2 chambres, cuisine, arrière cuisine, WC, salle de bains - Classe énergie : E Réf :052/922 140 500,00 €

grenier comprenant : entrée, grand séjour, cuisine, trois chambres, salle d'au, WC, débarras et véranda. Bail en cours. - Classe énergie : en cours Réf : 052/973 228 000,00 €

F2 - RUE DE CONTRAI PROX. CENTRE Appt de 55m2 au 3ième et dernier étage, avec terrasse de 30m2, cpt : séjour avec placard, cuisine, SDB avec WC, chambre, parking en sous/sol, chauf. ind. élect, Classe Energie : E Loyer :670.00 €

G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES - Type 3 au 2ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : D Loyer 625€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 500€

G HERMONVILLE - Maison d'habitation avec au RDC :

entrée, salon, salle à manger, deux chambres, WC, salle de bains, cuisine. A l'étage : palier desservant deux chambres, une salle de bains. Garage 1 à 2 voitures. Ruisseau en fin de parcelle - Classe énergie : G Réf : 052/975 235 000,00 €

pièces principales avec piscine chauffée (5 x 10) située au coeur du village. Au rez-de-chaussée: entrée/placard - wc - salon - salle à manger - cuisine meublée équipée. A l'étage: 3 chambres - salle de bains/wc - dressing. Audessus, palier aménagé en salle d'eau/wc - 2 chambres mansardées dont 1 donnant sur balcon.Terrasse couverte. Cave. Dépendance à usage de remise. Garages (2). Le tout sur un terrain clos et arboré de 1211 m². Faibles fonciers - Classe énergie : C Réf :051/0842 470 500,00 €

MAISONS EXTERIEUR

G TINQUEUX - En lotissement, maison de 5 pièces mitoyenne des 2 côtés élevée sur 2 niveaux avec garage et jardinet. Le tout sur un terrain de 188 m² entièrement clos. Travaux de mise en conformité à prévoir. - Classe énergie : C Réf :052/0908 200 000,00 €

F2 - RUE PONSARDIN, appt de 46m2 en bon état dans résidence, 3ième étage, calme, ensoleillé, cpt : entrée, séjour avec placard, cuisine ouverte, chambre, SDB avec WC, balcon, chauf. ind. élect., park. en sous/sol, Classe Energie : F Loyer :624.00 €

www.etude-ciret.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com

G LOIVRE - Maison d'habitation avec véranda,

jardin et garage, comprenant au RDC, entrée, cuisine, séjour, WC et à l'étage : 3 chambres et une salle de bains avec WC. Chauffage fioul. - Classe énergie : G Réf :052/955 192 000,00 €

F1 - AVENUE D'EPERNAY, appt de 31m2 en bon état, dant résidence calme et bien entretenue, 3e et. cpt : entrée, kitch. équipée, séjour avec placard, SDB avec WC, rangement, chauf. ind. élect., Classe Energie : D Loyer :450.00 €

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28

G CAUREL - Maison ancienne excellent état de 7

G APPARTEMENT RDC AVEC JARDIN, caves et

EXCLUSIVITE - RÉSIDENCE DE CARMES, RUE GAMBETTA. 2 PP située au 4 et dernier étage avec ASC. Surf hab : 46 m² comprenant : Entrée, séjour, cuisine, ch, SDB/Wc. Cave. ENVIRONNEMENT AGREABLE, APPARTEMENT TRES LUNINEUX. Classe Energie : En cours. Prix :95 000,00 €

STUDIO - PAUL MARCHANDEAU dans immeuble récent, libre le 31/07/2014 , appt de 30 m2 en excellent état, 2iéme ét. cpt : entrée avec placard, séjour avec loggia, kichenette équipée, SDD avec WC, chauf coll. , parking aérien Classe Energie : C Loyer :415.00 €

G GUEUX - Sur un terrain de 1703 m² entièrement clos bordé par un cours d'eau offrant une vue dégagée sur le Château et le Golf, maison contemporaine aux volumes hors normes élevée sur sous-sol. Terrasse avec piscine. Cour pavée. Renseignements à l'Etude sur rendez-vous. - Classe énergie : B Réf :052/0923 1 180 000,00 €

LOCATIONS

G RUE DE MARS - CENTRE VILLE - Type 1 situé au

2ème étage dʼune résidence comprenant : entrée, pièce principale avec coin cuisine équipée (plaques de cuisson, réfrigérateur) et placard, salle dʼeau avec wc. Classe énergie : F Loyer 375€ - Charges 25€ - Prov./Frais de bail 300€

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 2 au 3ème

étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour avec coin cuisine, chambre, salle de douche avec wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : en cours Loyer 480€ - Charges 50€ - Prov./frais bail 200€

G IMPASSE DES CARMELITES – CENTRE VILLE -

G BEAUMONT SUR VESLE - Maison d'habitation comprenant au RDC : entrée, séjour ouvert sur cuisine (54m²), bureau, salle de doouches, un chambre. A l'étage : palier, trois chambres, dressing, salle de bains. Sous-sol complet avec garage et buanderie. - Classe énergie : D REF: 052-977 285 000,00 €

Type 2 situé au 3ème étage dʼune résidence avec acsenseur et gardien comprenant : entrée avec placard, séjour avec coin cuisine et balcon, chambre avec placard, salle de bains, wc. Parking couvert. Classe énergie : en cours Loyer 550€ - Charges 55€ - Prov./Frais de bail 440€

G RUE DU DR THOMAS – DEBUT AVENUE DE

LAON - Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, salle de bains, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : C Loyer 625€ - Charges 35€ - Prov./frais bail 500€

G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES - Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/ bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : en cours Loyer 665€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 535€

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 4 au 3ème étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour double, cuisine meublée et équipée, 2 chambres, salle de douche, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : F Loyer 680€ - Charges 85€ - Prov./frais bail 200€

G RUE HURTAUT – PROCHE RUE JACQUART Type 5 au 1er étage dʼun petit immeuble situé dans une rue calme comprenant : entrée, dégagement, cuisine meublée et équipée, séjour/salon, 3 chambres, salle de bain, wc, buanderie. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : E Loyer 686€ - Prov./frais bail 550€

G RUE BUIRETTE – APPARTEMENT REFAIT A NEUF - Type 5 au 3ème étage dʼun immeuble de standing donnant sur une cour intérieure comprenant : entrée, cuisine et arrière cuisine meublée et équipée, salle à manger, 3 chambres, salle de bains, wc. Vu sur espaces verts. Classe énergie : E Loyer 1100€ - Charges 160€ - Prov./frais bail 700€

LOCAUX COMMERCIAUX

G SECTEUR AVENUE DE LAON - Dans ensemble

immobilier à usage de commerce, locaux disponibles dʼenviron 763 m² pour activité de salle de billards. Loyer : nous consulter

Les prix sʼentendent émolument de négociation compris conformément au décret n°93.1060 du 09/09/93, barème fixé à 5% HT de 0 à 45.735 € et 2.50% HT au-dessus de 45.735 € + TVA 20%


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

LES HORAIRES

LES HORAIRES

Semaine du 23/04 au 29/04

Semaine du 23/04 au 29/04

Gaumont Place d’Erlon

CINÉMA Le Palace 33 Bld Motte - 51200 Epernay

Brick Mansions TLJ : 14:00, 16:00, 18:00, 20:00, 22:00 Khumba TLJ : 13:40, 15:30 2D 18:00 Un Voyage TLJ : 20:00, 22:00 Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu TLJ : 14:15, 16:15, 18:15, 20:20, 22:20 Need for speed TLJ : 13:50, 16:30, 19:15, 21:50 Noé TLJ : 16:15, 19:00, 21:40 Rio 2 TLJ : 14:00, 15:40, 19:30, 21:45 2D 17:15 Divergente TLJ (Sauf Sam) : 13:40, 16:30, 19:10, 21:45 Sam 13h40 African Safari TLJ : 13:50 Cosi Fan Tutte – Opéra de Mozart VOST sam : 18:55 (4H05)

Une Rencontre VF Mer jeu lun mar 14h30, 20h30; ven 14h30, 18h30, 21h; sam 14h30, 17h, 20h; dim 10h30, 15h, 17h30. Brick Mansions VF Mer jeu lun mar 14h30, 17h30, 20h30; ven 14h30, 18h30, 21h; sam 14h30, 17h, 20h, 22h30; dim 10h30, 15h, 17h30, 20h. 96 Heures VF Mer 14h30, 20h30; jeu mar 17h30, 20h30; ven 14h30, 21h; sam 17h, 22h30; dim 10h30, 17h30, 20h; lun 14h30, 17h30. Need For Speed VF Mer 17h30, 20h30; ven 21h; sam 22h30; dim 20h; mar 20h30. Babysitting VF Mer 17h30; jeu mar 14h30; ven 18h30; sam 14h30, 20h; dim 15h; lun 20h30. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Mer jeu lun mar 14h30, 17h30, 20h30; ven 18h30, 21h; sam 14h30, 17h, 20h, 22h30; dim 10h30, 15h, 17h30, 20h. Les Yeux Jaunes des Crocodiles VF Mer 17h30; jeu 20h30; sam 17h; dim 10h30; lun 14h30. Divergente VF Mer 14h30; jeu lun mar 17h30; ven 14h30, 21h; sam 20h30; dim 20h. Rio 2 VF Mer mar 14h30; jeu lun 14h30, 17h30; ven 14h30, 18h30; sam 14h30, 17h, 20h; dim 10h30, 15h, 17h30. Noé VF Mer jeu lun mar 17h30; sam 22h30; dim 20h. My Sweet Pepper Land VO Mer 20h30; jeu 14h30; ven 18h30; sam 14h30, 20h; dim 15h, 17h30; lun mar 14h30, 20h30. Liberté VF Jeu 20h

Gaumont Parc Millésime

Dans la Cour VF Séances à 10h30, 12h45, 14h10, 17h40, 20h20, 22h. Khumba VF 3D Séances à 10h15, 12h10, 13h45, 15h45. VF Séances à 17h40. Une Rencontre VF Séances à 10h15, 11h30, 14h45, 16h35, 18h25, 20h45, 22h30. Brick Mansions VF Séances à 10h15, 11h50, 14h10, 16h20, 18h10, 20h30, 22h35. 96 Heures VF Séances à 11h, 13h05, 15h, 17h05, 18h40, 19h25, 21h30. Need For Speed VF 3D Séances à 19h45, 22h15. Babysitting VF Séances à 11h, 13h10, 15h15, 17h10, 19h, 20h50, 22h40. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Séances à 10h40, 12h45, 14h50, 17h20, 19h55, 22h05. Les Yeux Jaunes des Crocodiles VF Séances à 16h05, 18h50, 21h20. Divergente VF Séances à 10h15, 13h05, 15h50, 18h40, 21h35. Rio 2 VF Séances à 12h10, 22h30. VF 3D Séances à 12h45, 13h, 14h25, 15h20, 16h35, 19h30. Noé VF Séances à 12h, 16h15, 19h10, 21h45. Clochette et la Fée Pirate VF Séances à 12h20. VF 3D Séances à 10h20, 13h55, 15h45. Captain America : Le Soldat de l'Hiver VF 3D Séances à 19h20, 22h10.

CINÉMA

OPÉRA

Aimer boire et chanter Sam 14h Lun 18h40 Apprenti Gigolo (Vostf) Ven 17h55, 21h50 Sam 19h45 Dim 16h05, 21h50 Lun 14h00, Mar 15h50, 19h45 Dans la cour TLJ : 13h50, 15h50,17h50,19h50, 21h50 Her (Vostf) Ven 20h50 Dim 16h10 Mar 20h50 MAISON SUCREE, JARDIN SALE Ven, Dim, Mar 16h Sam Lun 14h10 MINUSCULE, LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES Ven, Dim, Mar 14h10 Sam Lun 15h10 MY SWEET PEPPER LAND (Vostf) Ven 16h05 Sam 14h, 17h55 Dim 20h Lun 17h55, 21h50 Mar 14h Night Moves Vostf Ven, Mar 14h, 18h40 Sam 16h10, 20h50 Dim 14h, 18h35 Lun 16h30, 20h50 State Of Grace Vostf Ven, Dim 13h45,17h40, 21h35 Sam 13h45, 15h40, 19h35 Lun 13h45, 17h40, 19h35 Mar 15h45, 19h40, 21h35 THE BEST OFFER (Vostf) Ven, mar 16h10 Sam 18h20 Dim 20h45 Lun 14h The grand Budapest Hôtel Vostf Ven 17h, 19h Sam Mar 19h, 21h Dim 17h, 21h Lun 19h TOM A LA FERME Ven 14h, 19h45 Sam 15h50, 21h35 Dim 14h, 17h55 Lun 15h50, 19h45 Mar 17h40, 21h35 Tout est Permis Lun 17h UNE PROMESSE (VOstf) Ven 15h40, 19h35 Sam 17h35, 21h30 Dim 13h45, 19h35 Lun 15h40, 21h30 Mar 13h45, 17h40 Wrong Cops Vostf Ven, Lun 21h Sam, Mar 17h Dim 19h Lun 21h

CINÉ Le Majestic

LE GROS PLAN Une rencontre

Genre: Romance Pays: France Durée: 1h21 Réalisateur : Lisa Azuelos Acteurs: Sophie Marceau, François Cluzet, Lisa Azuelos. Leur histoire pouvait commencer ce soir là, deux âmes perdues dans le cœur de la foule qui se reconnaissent et s’attrapent du bout du cœur. Deux regards se croisent, s’enlacent, se reconnaissent, tissent les méandres de lendemains où l’absence se brise sur les récifs d’un amour éternel. Ils décident de laisser le hasard jouer sa petite musique, le destin prendre les cartes en mains. Elle soigne ses blessures d’un amour déçu, papillonne dans les bras d’un homme plus jeune dans l’attente. Elsa possède un principe : on ne brise pas un couple. Lui, avocat brillant fidèle à Anne et ses enfants depuis 15 ans, sans que le temps n’effrite les sentiments. Pierre préfère l’oublier, mais quand l’image de l’autre s’ancre au vieux port des habitudes, les principes ne pèsent pas lourd dans la balance du destin. Ils se croisent de nouveau, s’effleurent, s’accrochent, jettent l’ancre dans la crique arc en ciel des désirs. Ils résistent, éloignent les tempêtes de leur corps frémissants, soignent leur regret ailleurs, mais sans cesse reviennent. Ils sont guidés par une force plus forte, résisteront-ils à leur passion tsunami brisant la vie d’hier ou prendront-ils la voie de la sagesse, une rencontre sans lendemain, sans promesse. Après un intermède américain avec Lol, version US où nous pensions l’avoir un peu perdue, Lisa Azuelos nous revient avec ses histoires accroche-cœur, prenant notre quotidien pour inspiration. Elle s’intéresse à cette rencontre, ce moment où un couple peut basculer dans les cris et déchirements. Sophie Marceau donne corps et âme à ce personnage d’Elsa, heureuse malgré son divorce. Elle croise le grand amour incarné par François Cluzet. Ils laisseront le choix au hasard malicieux, il les bouscule, les pousse à la faute. Le film joue parfois de l’onirisme pour renforcer son discours et égarer le spectateur sur la route à prendre. La même question hante le coeur du récit, le grand Amour existe-il deux fois et peut-on tout briser pour une nouvelle aventure ?

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons 96 heures Tous les jours : 11h15 | 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Avis de mistral Tous les jours : 11h00 Babysitting Mer : 13h45 | 15h45 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Tous les jours sauf Mer : 11h15 | 13h45 | 15h45 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Barbecue (avant première) Mar : 20h00 Brick mansions Tous les jours : 11h00 | 13h30 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Captain america: le soldat de l'hiver – 3D Tous les jours sauf Lun : 19h45 | 22h15 Lun : 19h45 Clochette et la fee pirate – 3D Tous les jours : 11h00 | 13h30 | 17h45 Divergente Tous les jours sauf Mar : 13h45 | 16h30 | 19h30 | 22h15 Mar : 13h45 | 16h30 | 22h15 Khumba – 3D Tous les jours : 11h15 | 13h45 | 15h45 | 18h00 Les yeux jaunes des crocodiles Tous les jours : 17h45 Need for speed – 3D Tous les jours : 15h30 | 19h45 | 22h15 Noe Tous les jours sauf Lun : 19h30 | 22h15 Lun : 22h15 Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? Tous les jours : 11h00 | 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Rio 2 – 3D Tous les jours : 11h15 | 13h45 | 16h00 Une rencontre Tous les jours : 11h15 | 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h15 | 22h00

CINÉ La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne

Pelo Malo - Cheveux Rebelles VO Mer 18h; jeu sam 20h30; lun 20h. Aimer, Boire et Chanter VF Ven 20h30; dim 18h. La Cour de Babel (Documentaire) VF Jeu ven 18h; dim 20h30. Le Sens de l'Humour VF Mer 20h30; sam 18h. Le Piano Magique VF Mer 15h. Les Nouvelles (més)aventures d'Harold Lloyd VF Jeu 15h; lun 14h30.


du 25 avril au 1er mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

De l’or dans les mains

Raymond Kneip - Ornemaniste

Installé à Massiges, son village natal, Raymond Kneip fait partie de ces autodidactes passionnés, qui conjuguent à la perfection savoir-faire et créativité. Depuis plus de 25 ans, il s’emploie à embellir les plus beaux édifices de Champagne et d’ailleurs. Du Jardin des plantes de Paris à la cathédrale de Rikitéa, en Polynésie. Le vendredi 2 mai, il ouvrira son propre ateliermusée, pour partager avec le plus grand nombre son univers.

u fil des albums photos et de ses souvenirs, Raymond Kneip raconte, avec humilité, comment il a construit de A à Z le projet qu’il inaugurera prochainement. « Avec la tête et les bras, comme on dit. Regardez cette armée de Playmobil, sourit-il. On était 80 pour déplacer le parapluie qui protégeait l’atelier pendant sa construction ! Il n’y avait rien avant cela, tout avait été rasé pendant la guerre. Là, on a photographié la pose de la toute première poutre. Et là, ce sont les tuiles de l’église du village, que j’ai récupérées. Elles datent du XVIe siècle. Je souhaitais utiliser des matériaux anciens comme les pierres de taille, les poutres en chêne, la brique ou la craie, pour les faire revivre. Tous les outils exposés sont aussi une façon de montrer comment on travaillait dans le temps. Une sorte de musée dans un musée. » Pour la petite histoire, en 1998, il se lance dans l’élaboration d’un premier atelier vivant, dit « de la Main de

A

Massiges », aujourd’hui achevé. En 2006, il démarre le chantier du musée. Un écrin de 175 m2, où fourmillent ses œuvres et ses précieuses collections d’objets d’antan. Des compas minutieusement assemblés en suspension, des statues de Saint-Eloi, « le patron des forgerons et des métiers des métaux », des outils de maréchal-ferrant, des enclumes, etc. « Il reste encore du travail. A terme, lorsque l’atelier et le musée seront complètement aménagés, on pourra proposer des démonstrations autour des anciens métiers. »

Plombier de formation, ornemaniste par passion

Dès l’âge de 14 ans, Raymond Kneip choisit la voie de l’alternance. « Je suis plombier-chauffagiste de formation. J’ai fait mon apprentissage à Reims, puis j’ai travaillé cinq ans en entreprise, à Sainte-Ménehould. » De retour dans son village natal, à Massiges, il s’installe à son compte en 1973, en tant qu’artisan plombier. Très vite, il diversifie son activité et s’oriente vers la toiture. Puis se découvre une véritable passion pour l’ornement. « Je suis autodidacte. Pas besoin de faire de grandes écoles, on apprend beaucoup en observant, et ce métier est très complet, très varié. Il faut savoir dessiner, sculpter, et faire preuve de beaucoup de patience. » En transformant les matières, l’artiste crée des girouettes, des clochers et des dômes métalliques en tout genre. C’est à lui que l’on doit, par exemple, les pots à feu jonchant le musée de

Repères Raymond Kneip est né le 30 septembre 1951. Un CAP plombierchauffagiste en poche, il travaille cinq ans à Sainte-Ménehould puis revient s’installer à Massiges, son village natal, en tant qu’artisan plombier indépendant. Très vite, il s’oriente vers le métier de couvreur, et développe son activité d’ornemaniste, en parallèle. En 1998, il entreprend la construction d’un atelier, puis d’un musée pédagogique, dès 2006. Marié et papa de trois enfants, il a également quatre petits-enfants. « J’ai sculpté les initiales de chacun d’entre eux sur différentes pièces, à différents endroits du musée et de l’atelier. » Désormais retraité, il se consacre entièrement à sa passion.

Raymond Kneip, artisan passionné et artiste dans l’âme. © l'Hebdo du Vendredi

Châlons, les douze œils-de-bœuf de la mairie de Courtisols, ou encore les ailes d’ange en plomb qui embellissent les grandes écuries de Chantilly.

En 1989, l’une de ses œuvres lui vaudra d’être sacré Meilleur ouvrier de France. « 700 heures de boulot ! Heureusement, nous n’étions pas chronométrés, plaisante-t-il. Le chantier le plus impressionnant reste sans doute celui du Château de Lunéville, en 2008. Un an de travail pour créer cinq épis de faitage en inox, recouverts de plomb. J’en ai fait un de plus pour pouvoir l’exposer. Il pèse près de 300 kg, et mesure 3,50 m de haut. » Cette fois-ci, son talent lui vaudra le prix régional de la Société d’encouragement aux métiers d’art (Sema). Il sera également promu chevalier dans l’ordre du Mérite national en 1999. « Le Préfet m’avait déjà demandé de recevoir le ruban bleu deux fois, mais je lui avais dit non, concède-t-il. On a pu organiser la cérémonie ici, sur le chantier, et pas dans les bâtiments administratifs. J’en garde un beau souvenir. C’est une sacrée reconnaissance. » La liste des distinctions ne s’arrête pas là. Il y a quatre ans, le ministère de l’Artisanat et du

Commerce lui confiait le label Entreprise du patrimoine vivant. « Il s’adresse d’habitude aux entreprises qui existent depuis plusieurs générations déjà. Je pense que je suis l’un des plus jeunes à l’avoir obtenu. »

Toujours avec une pointe d’humour, le créateur nous présente sa collection de coqs de clochers, soigneusement exposée en vitrine, et prête à recevoir les visiteurs. « Ce doit être le plus grand poulailler de France, ils sont 51 ! Je les ai rapportés de mes chantiers, lorsque je les remplaçais. Certains datent du XVe siècle. Celuici, par exemple, vient de BrauxSainte-Cohière. Il n’en reste qu’un morceau. La légende raconte qu’un jour, par temps de brouillard, un canard sauvage l’aurait percuté en plein vol. C’est plutôt improbable, mais c’est le côté sympathique du folklore. » Autre particularité : ces spécimens sont quasiment tous criblés de trous. « Et oui, on leur a tiré dessus. Parfois pour les remettre dans le bon sens, d’autres fois, après la messe des mariages, comme le veut la tradition. Ce sont des rescapés. Au moins, ici, ils ne craignent plus rien. Ni les intempéries, ni les fusils ! »

Et parmi les créations les plus insolites de l’artiste : un alambic. Plus précisément, celui utilisé pour le film Sur la piste du Marsupilami, signé Alain Chabat. « Le fils d’un ami travaillait sur le tournage et a pensé à moi pour fabriquer cette pièce en cuivre. Je n’en avais jamais fait jusqu’ici. Mais je me souviens, gamin, tout le monde venait au village pour distiller. » Heureux retraité, Raymond Kneip poursuit néanmoins son activité d’ornemaniste, et peut désormais se consacrer pleinement à son ateliermusée. « Avant, c’était un loisir, que je pratiquais à côté de mon métier de couvreur. Aujourd’hui, je ne fais plus que ça. Et je n’ai plus le temps pour autre chose ! » Un univers haut en couleurs et en curiosités, à découvrir absolument.

Sonia Legendre

> Atelier-musée de la Main de

Massiges (9, rue de Virginy) Inauguration le vendredi 2 mai – Ouvert chaque samedi et dimanche, ainsi que sur rendez-vous – Contact : 09 77 92 34 65 ou raymond.kneip@wanadoo.fr - Plus d’infos sur www.lesgirouettes.fr.

L’horoscope de l’hebdo BÉLIER du 21.03 au 20.04

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Soyez vous-même et affirmez davantage vos points de vue, dites ce que vous pensez. Agissez pour vous et non pour les autres, votre place est maintenant dans la lumière !

Vous vous rendrez enfin compte que votre vie professionnelle empiète souvent sur votre vie privée. Ceci vous permettra de trouver un rythme qui vous conviendra mieux au quotidien.

Il faudra saisir les opportunités. Ouvrez donc bien les yeux, regardez autour de vous et suivez votre intuition. Surtout, voyez grand et voyez loin.

C’est votre fête ! Vous allez plaire, votre travail sera reconnu, on s’intéressera à vous, à ce que vous faites. Pour vous cette fin de mois sera aussi agréable que gratifiante.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

LION du 23.07 au 22.08

Votre ciel astral favorisera les rencontres amicales très enrichissantes. Douceur et harmonie seront au programme. En couple ne jouez pas l’indépendance forcenée.

Il y aura beaucoup de mouvements, et beaucoup de discussions aussi. Alors, ne compromettez pas vos chances par une attitude trop impulsive ou trop défaitiste. Faites preuve de pragmatisme.

La semaine vous apportera une bouffée d’oxygène sur le plan professionnel. C’est donc le moment de prendre des nouveaux contacts. Vous êtes capable du meilleur, alors montrez-le !

VIERGE du 23.08 au 22.09 GÉMEAUX du 21.05 au 21.06 Au plan professionnel, vous aurez l’occasion de faire vos preuves. Accrochez-vous donc car le rythme sera soutenu et stressant. Il faudra savoir utiliser vos compétences diplomatiques.

Sur le plan professionnel un vent de changement souffle. On vous demandera de la constance et de la mesure. Soyez donc prêt(e) à prendre quelques décisions structurantes.

SCORPION du 23.10 au 22.11

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 Vous qui aimez le mouvement et la liberté, prenez la direction des opérations dès maintenant. Votre ciel astral vous met face à vos responsabilités. Ce qui vous promet une belle expansion.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 Semaine sous de bons auspices mais seuls vos efforts et votre persévérance vous mèneront au succès. Et même si cette dernière n’est pas toujours votre fort il faudra vous y faire.

POISSONS du 20.02 au 20.03 C’est un moment d’introspection qui vous fera voir les choses différemment. Cela vous ouvrira de nouveaux horizons dont vous ne soupçonniez même pas l’existence. B. MELVHILLE


L'Hebdo du Vendredi, Reims #347  

Semaine du 25 avril au 1er mai 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you