Issuu on Google+

Maison de quartier Wilson

Attaqué à la voiture-bélier, l’espace Louise-Michel est encore obligé de fermer p.8

Football Stade de Reims

Reims - Valenciennes : attention, match piège ! p.11

Courzik Festival

5e édition pour l'événement culturel rural qui met à l'honneur les musiques actuelles p.12

Cette semaine, retrouvez les offres des offices notariaux

(Pages 14 et 15)

Portrait

Hervé Lapie, nouveau président de la FDSEA p.19

ÉDITION REIMS N°339 du 28 février au 6 mars 2014

> >

Social électoral

r e i m s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

c o m

Municipales

Chaque vendredi, d'ici au premier tour, l'Hebdo propose de mettre en commun et de comparer les idées des candidats, à travers différentes thématiques de campagne. Cette semaine, la thématique développée concerne tout l'aspect social des programmes des candidats, indissociable de l'emploi et des solidarités. Une thématique qui concerne les jeunes, les seniors, les personnes à mobilité réduite et, d'une manière générale, tous les Rémois en difficultés. Une thématique, aussi, en lien direct avec les mauvais chiffres de l’emploi publiés mercredi. P.4 et 5


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

L'étoilé de la semaine

Lundi, Reims, plus précisément Tinqueux, et encore plus précisément Arnaud Lallement, a fait la une des médias tous publics : le chef Arnaud Lallement, propriétaire de L’Assiette Champenoise, recevait du Guide Michelin sa troisième étoile, méritée depuis longtemps. Déjà distingué en 2013 meilleur cuisinier de l’année par le Gault & Millau, Arnaud Lallement vient une nouvelle fois démontrer combien Reims et ses alentours rayonnent en matière gastronomique. On ne compte plus les étoiles en Champagne, territoire hautement réputé pour sa qualité de vie, pour ce qui se mange et ce qui se boit. Treize étoiles pour dix établissements situés à Reims, Tinqueux, Châlons, Epernay, Montchenot, Vinay, Reuilly-Sauvigny et Courcelles-sur-Vesle. Pour fêter ça, une rumeur prend de plus en plus d’ampleur sur la place de Reims, plus exactement sur la place d’Erlon : un nouveau restaurant pourrait y ouvrir ses portes avec le début de l’été. Précisément, ça n’a rien à voir avec la troisième étoile d’Arnaud Lallement. Et cette enseigne qui revient en force en France préfère nettement l’euro à l’étoile, côté symbole. Après l’aire d’autoroute Reims Champagne-Sud, c’est en plein cœur de Reims qu’un géant d’un autre type de gastronomie aurait jeté son dévolu : après Marseille et Paris, Burger King a de nouveau choisi Reims pour ouvrir un fast food. Quoi de plus normal, pour le king, de préférer la cité des sacres. Le prochain, sur le parvis de la cathédrale ? Tony Verbicaro

Etoiles et Whopper

La météo Vendredi

Samedi

2° 7°

Dimanche

Lundi

3° 8°

1° 8° 1° 8°

Qualité de l’air

3

Vendredi 28 février

Samedi 1er mars

Dimanche 2 mars

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’h ebdo du ve ndredi édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Laurianne Laggia (laurianne laggia@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebdo duvendredi.com

Arnaud Lallement

C’est officiel depuis lundi : après avoir été désigné « Chef de l'année » pour le guide Champérard, « Cuisinier de l'année » pour le Gault et Millau, Arnaud Lallement, chef du restaurant L’assiette Champenoise (situé à Tinqueux, dans l’agglomération rémoise) vient d’être récompensé d’une 3e étoile dans l’édition 2014 du Guide Michelin. Le Michelin salue sa cuisine « de produits, d'une belle modernité et particulièrement créative ». C'est en 1997, alors âgé de 23 ans, qu'Arnaud Lallement rejoint l'Assiette Champenoise, un restaurant familial créé en 1986 par son père, Jean-Pierre, lui-même distingué d'une étoile par le Guide Rouge en 1977. Il en prend les commandes en 2002 suite au décès de ce dernier. A 39 ans, et après une première étoile obtenue en 2001, suivie d'une 2e en 2005, Arnaud Lallement rejoint donc aujourd'hui le cercle prestigieux des 27 établisse- L'année dernière, Pierre Guigui (à droite) et l'équipe du Gault & Millau avaient choisi le prestigieux cadre de l'Assiette Champenoise ments français jouissant de cette prestigieuse mention. d'Arnaud Lallement pour lancer officiellement le premier guide

J.D Champagne de la marque. © l'Hebdo du Vendredi

Coup d’oeil sur le monde

Au fond du trou

Voilà une méthode bien singulière pour régler ses problèmes et faire comme si de rien n'était. Dans la province du Hainan, en Chine, un homme qui souhaitait se débarrasser d'une bien encombrante demoiselle lui réclamant une importante somme d'argent qu'il lui devait pourtant, n'a rien trouvé de mieux que de lui tendre un piège en la faisant tomber dans une bouche d'égout. Sur la vidéo d'une caméra de surveillance, on voit ainsi l'individu préparer son traquenard en installant un carton sur l'entrée du trou afin de le dissimuler puis, quelques instants plus tard, revenir avec la victime pour la précipiter vers les eaux usées. La malheureuse, qui a dû attendre près de 60 heures avant d'être secourue, peut tout de même se réconforter : son agresseur a été arrêté et, vue la sévérité de la justice chinoise, tout porte à croire qu'il sera bientôt condamné à passer un long moment... au trou !

Lacunes d'outre-Atlantique

Dans une récente étude publiée la semaine dernière, la Fondation Nationale des Sciences dresse un constat assez édifiant des lacunes, en termes notamment de culture générale, des Américains. A en croire les résultats, un quart d'entre eux ignorerait en effet que la planète Terre tourne autour du soleil. Pire, ils ne seraient que 48 %, soit même pas un sur deux, à savoir que l'Homme descend du singe. Dans le détail, ces chiffres sont tirés de l'étude de la Fondation, menée tous les deux ans sous la forme d'un sondage auprès de plusieurs milliers de personnes, et portant sur des connaissances élémentaires en physique et en biologie. Et pour cette dernière session, les résultats sont donc bien mauvais avec, au final, une note globale d'à peine 6,5 sur 10.

Love story à la Homeland

L'affaire ressemble étrangement au fil rouge de l'intrigue de la série, quand une agent secret de la CIA s'amourache d'un ancien soldat américain retenu pendant des années comme otage d'AlQaida et suspecté de comploter désormais pour l'organisation terroriste. Ici, c'est une autre agent, des services secrets canadiens cette fois et dans la vraie vie, qui est dans le collimateur et s'est même vue suspendue. En cause : sa liaison avec l'homme qu'elle était justement censée suivre. Une liaison datant en plus de plusieurs années avec un homme d'affaires montréalais d'origine iranienne. De son côté, l'intéressé se dit « victime de jalousie. Ça ne plaisait pas à tout le monde que je couche avec elle, c'est pour ça qu'ils m'ont fiché et l'ont suspendue ! »

I, Robot

A Kinshasa, la circulation est plus que dense et il n'est pas toujours chose aisée de réguler le trafic. Aussi, afin d'aider les policiers chargés de cette mission dans la capitale de la République démocratique du Congo, des ingénieurs viennent de mettre au point des robots humanoïdes, récemment installés aux coins des artères les plus fréquentées de la ville. Servant à la fois de feux de signalisation et de radars, les machines sont également équipées de caméras pouvant filmer sous quatre angles différents. Plus aucune chance désormais pour laisser filer des infractions en cas de forte affluence. Soucieux de copier au plus près les modèles, à savoir les policiers humains, les ingénieurs ont équipé leurs robots de bras articulés et même de lunettes de soleil.

Un an de plus

Aréna, Zénith... le mythe rémois La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité dans nos colonnes il y a un an, semaine pour semaine, et de regarder comment les choses ont évolué depuis. L’Hebdo du vendredi 1er mars 2013 (n°294) évoquait la possibilité offerte à la Ville de Reims d'acquérir la basketball Arena de Londres, utilisée lors des Jeux Olympiques de 2012. A cette époque, les services de la ville disaient étudier la question... Il n'en fut rien. Pendant ce temps-là, l'association Reims au Zénith a poursuivi son lobbying pour la construction d'un tel équipement dans la ville des sacres. Làencore, choux blanc, surtout que depuis la fermeture de Nautilud est venue rebattre les cartes. Aujourd'hui, si les différents candidats à la mairie de Reims sont tous d'accord pour dire qu'il manque à Reims une grande salle digne de ce nom, aucun n'évoque dans son programme la construction d'un Zénith ou d'une Aréna. Sans doute trop onéreux, Adeline Hazan et ses adversaires préfèrent parler d'un équipement multifonctions. La maire sortante propose en effet la construction d'une salle multifonction qui serait accolée à un nouveau centre aquatique ludique. De son côté, Arnaud Robinet, qui a comme colistier le président de Reims au Zénith, Stéphane Lang, ne promet pas mieux avec un centre régional ludique et sportif, alliant piscines et patinoires, dont l'une d'elles serait transformable en salle multifonction. Deux projets moins ambitieux qu'un Zénith ou une aréna, mais plus raisonnable et surtout moins coûteux.

J.D


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Social, vous avez dit social ?

CHIFFRES DE L’EMPLOI

Thème de campagne : politique sociale

ment social. De même, nous baisserons la TEOM de 50%. »

Traditionnellement qualifié de thématique chère à la gauche (à l'image de la sécurité pour la droite), le volet social, étroitement lié aux problématiques d'emploi et de solidarités, reste néanmoins au cœur des programmes de l'ensemble des candidats aux prochaines municipales rémois.

arce qu'une ville qui va de l'avant se doit de n'oublier personne sur le bord du chemin, le développement d'une métropole passe également par la solidarité et l'égalité entre ses habitants, notamment pour les plus faibles et les plus fragiles. Sur ce point là, force est de constater que la majorité socialiste sortante n'a pas attendu les élections pour proposer ses projets, multipliant les moyens du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) et ouvrant la première épicerie sociale de la ville. Dans son projet pour la mandature 2014-2020, Adeline Hazan promet « un service d’accès aux droits en lien avec la CAF, la sécurité sociale et le Conseil général, entre autres partenaires, afin d’informer, orienter et accompagner les personnes en grande difficulté dans leurs démarches.  » Autre mesure phare promise par la maire sortante, « la division par deux des tarifs de cantine pour les tranches les plus basses  », mais aussi la promesse de monter à 80% le taux d'acceptation dans les crèches rémoises, le lancement d'une grande analyse générale de l'ensemble des tarifs sociaux, la garantie de la gratuité des activités mises en œuvre dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, la multiplication des bourses au permis de conduire et la mise en place d'une bourse vélo : «  Nous aiderons ainsi chaque année 1 500 habitants de l’agglomération (en priorité les jeunes) à acheter un vélo classique ou électrique.  » Enfin, en cas de réélection, Adeline Hazan promet « la création d’un service municipal de recueil des directives anticipées de volonté ». Ce service, une première en France, permettra en clair de recueillir les dernières volontés des citoyens.

P

S'il a décidé de ne pas mener une campagne sur les problèmes municipaux, « car aucun des problèmes essentiels des couches populaires n'est un problème local et ne peut se résoudre à l'échelle municipale  », Thomas Rose (Lutte Ouvrière) n'en oublie pas pour autant les préoccupations des citoyens : « La solidarité doit être une solidarité pour tous, pas seulement entre les plus riches. A mon sens, il faudrait des mesures autoritaires qui s'imposeraient par la force collective et interdiraient les licencie-

Adeline Hazan (Reims, ville unie, ville unique)

-création d'un service d’accès aux droits en lien avec les services sociaux et collectivités -division par deux des tarifs de cantine pour les tranches les plus basses -création d'une bourse vélo, principalement à destination des jeunes -multiplication des bourses au permis de conduire -création d’un service municipal de recueil des directives anticipées de volonté

Le PS avait ouvert l'épicerie sociale rue des Salines, l’UMP projette d’en réaliser une autre à destination des étudiants. © l'Hebdo du Vendredi

ments en favorisant le travail pour tous. Cela empêcherait les travailleurs de se retrouver dans des situations de précarité inacceptables. Aujourd'hui les gens ne veulent pas aller à l'épicerie sociale, ils veulent juste pouvoir vivre décemment. C'est pour cela qu'il faut alléger la fiscalité, mais surtout augmenter les salaires et les pensions de retraite en fonction du coût de la vie. »

La tête de la liste Place au Peuple n'est pas en reste sur les mesures sociales qu'il souhaiterait appliquer en cas d'élection. A commencer par la gratuité pure et simple des transports publics pour tous, « qui permettrait une vraie économie pour les usagers, ce qui concourrait en plus, par ricochet, à relancer la consommation. » Autre gratuité, celle des quinze premiers mètres cubes d'eau, « une nécessité vitale pour les êtres humains que nous sommes. » Conscient de l'indispensable nécessité de relancer l'emploi pour tous, Karim Mellouki souhaiterait convoquer les états généraux de l'emploi avec, à terme, la création d'un conseil d'économie social et écologique local. « Notre idée, c'est de pérenniser l'emploi déjà existant, de rester vigilants sur le pouvoir d'achat des salariés, et surtout de permettre d'accroître les plans de départ des seniors (autorisant ces derniers à partir plus tôt) tout en recrutant des jeunes (qui ne coûtent pas chers en début de carrière). Ce serait une sorte de transition intergénérationnelle qui s'intègrerait parfaitement dans notre pacte de confiance. » Outre la création de 45 postes de pompiers supplémentaires, en partenariat avec le Conseil général, Place au Peuple mise également sur le logement et la TEOM : « Nous souhaitons que les locataires ne consacrent pas plus de 30% (contre plus de 50% parfois aujourd'hui) de leurs ressources à leur loge-

Karim Mellouki (Place au Peuple à Reims)

-gratuité des transports publics pour tous -gratuité des 15 premiers mètres cubes d'eau -création d'un conseil d'économie social et écologique local -accentuation des efforts sur les garanties d'emprunt pour les bailleurs sociaux -garantie aux locataires de ne pas consacrer plus de 30% de leurs ressources au loyer -baisse immédiate de 50% de la TEOM -création de 45 postes de pompiers supplémentaires

La liste Reims Bleu Marine de Roger Paris présente, elle aussi, tout un volet social dans son programme, axé principalement sur le soutien aux familles, aux handicapés et aux seniors. Dans le détail, le candidat frontiste propose entre autres ainsi « le développement les modes de garde privé ou associatif, l'augmentation du nombre de crèches avec une meilleure adaptation des horaires, l'adaptation des tarifs de cantine à la situation financière des familles, la mise en place d'aides pour les personnes à mobilité réduite, la création d'une structure spécialisée pour proposer des activités et des sorties aux personnes âgées via des ramassages organisés, le lancement d'un journal destiné aux seniors et personnes à mobilité réduite, la facilitation de la poursuite de vie à domicile ainsi que la gratuité des transports collectifs pour les scolaires, les étudiants et tous les Rémois vivant en dessous du seuil de pauvreté. »

Au fil de leurs rencontres et de leurs réunions (notamment avec l’UDI), Arnaud Robinet et Catherine Vautrin ont bâti un projet autour de quatre thèmes qui permettront de développer les solidarités entre les Rémois : l’enfance et la famille, la jeunesse, les adultes en difficulté sociale et enfin, les personnes âgées. Au total, vingt mesures censées rendre «  Reims plus humaine », parmi lesquelles la création d'une carte Amphi (une carte de transport adaptée aux besoins des étudiants), le soutien au projet solidaire d'épicerie sociale étudiante (AGORAE), la création de la Maison de la jeunesse virtuelle pour centraliser et coordonner les aides à destination des jeunes. «  Nous créerons aussi le challenge de l'insertion (pour récompenser les projets novateurs), un autolib social en partenariat avec un garage d’insertion, un microcrédit plus efficace en association avec les banques privées, pour en faire un des outils d'une politique de relance du commerce de nos quartiers et nous redéfinirons l’ensemble des projets CUCS. » Côté familles, un point Famille Info Services sera mis en place tout comme un Grenelle des rythmes scolaires. «  Nous fournirons également chaque jour, à chaque enfant restant à l’accueil périscolaire du soir (qui restera gratuit comme celui du matin), un goûter gratuit ! » Quant aux seniors, l'UMP leur promet de repenser une tarification spécifique des transports en commun, de mettre les bâtiments municipaux aux normes « accessibilité », de créer un Reims Vital Senior (sport, culture, loisirs) en octobre, de les solliciter pour établir une surveillance des sorties d’école sur la base d'un volontariat indemnisé, en lien avec la police municipale. Aymeric Henniaux

Thomas Rose (Lutte Ouvrière)

-augmentation immédiate des salaires et des pensions de retraite en fonction du coût de la vie -allègement des charges sociales -interdiction des licenciements pour garantir l'emploi de chacun -mettre en place une solidarité envers tous les citoyens et non pas seulement les plus riches

Ce qu’en pensent les candidats

Arnaud Robinet : Ces chiffres ne me surprennent pas, même si je constate une amélioration sensible dans la région. Amélioration qui reste toutefois insuffisante lorsque l'on regarde l'évolution du chômage depuis un an, ne serait-ce qu'à Reims (+7%). Dans cette ville, on est à +48% depuis cinq ans ! Le problème, pour moi, vient notamment des discours anti-patronal et anti-entrepreunarial des membres du gouvernement. Avec ses promesses intenables, le chef de l'Etat lui-même amène une aggravation de la situation économique et une méfiance de la part des entreprises. Je pense qu'il ne faut pas non plus oublier le côté humain et arrêter les promesses intenables promettant une baisse de la courbe du chômage pour 2013, puis maintenant pour fin 2014, c'est se jouer des demandeurs d'emploi.

Roger Paris : Ces chiffres du chômage montrent bien que ce gouvernement est encore plus incompétent que ne l'était celui de Nicolas Sarkozy. La politique menée actuellement nous entraine tout droit dans le mur. C'est très grave, c'est le déclin annoncé de la France et c'est une preuve de plus qu'il faut changer cette Europe avec ses frontières ouvertes à tous vents. Nos politiques sont responsables de cette Europe laxiste, ultra-libérale et antisociale et François Hollande et ses ministres sont des menteurs qui ne connaissent pas la problématique de l'économie ; ce ne sont pas des entrepreneurs, mais des amateurs. Thomas Rose : Les chiffres du chômage sont mauvais et on ne peut plus accepter qu'il y ait aujourd'hui cinq millions de chômeurs dans notre pays. Les travailleurs qui se crèvent au boulot et ceux qui ont toutes les peines du monde à (re)trouver un emploi souffrent en silence, tandis qu'en parallèle, c'est le patronat qu'on entend toujours pleurer. Il est clair qu'il faut véritablement changer les choses car notre pays court vers la misère, avec de plus en plus de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.

Adeline Hazan : Bien sûr, on ne peut pas se réjouir de ces chiffres, même si je constate que le chômage des jeunes continue, lui, à baisser, ce qui était vraiment une priorité du chef de l'Etat. En même temps il faut être lucide, on ne pouvait pas s'attendre à une baisse magique. D'ailleurs, si Nicolas Sarkozy était resté au pouvoir, on aurait continuer à glisser sur le tobogan ! François Hollande a trouvé le pays dans un état catastrophique, notamment sur le plan de l'emploi, donc en 18 mois il ne pouvait évidemment pas faire de miracle. Sur le plan local, la note est plus positive car on constate une légère baisse régionale, même si cela ne suffit pas. Il faut continuer à conjuguer nos efforts, élus et entreprises, pour renforcer l'attractivité de notre territoire, poursuivre sur cette dynamique pour attirer les entrepreneurs et créer des emplois.

Karim Mellouki : Ces chiffres montrent bien que les choses ne changent pas. De toute façon, nous l'avons toujours dit : seule une volonté humaine fera que la situation s'inversera ou non. Ce qu'il faut c'est provoquer le débat et amener tous les décideurs autour d'une table. Bien sûr, je m'attendais une dégradation de la situation pour tous. Pire, selon moi, 2014 pourrait même devenir l'année la plus catastrophique et provoquer des réactions impopulaires voire incontrôlées (baisse de la mobilisation organisée, émergence d'une contestation...). Pourtant en début d'année, on aurait pu s'attendre à une reprise d'activité économique, comme c'est le cas en Europe et plus généralement dans le monde, mais pas en France. On est en train de tuer la reprise économique en baissant le pouvoir d'achat des gens ; on rajoute la crise à la crise.

Roger Paris (Reims Bleu Marine)

-augmentation du nombre de crèches (avec amplification des horaires) -adaptation des tarifs de cantine en fonction de la situation financière des familles -aides pour les personnes en situation de handicap -création d'un journal à destination des seniors et des personnes à mobilité réduite -gratuité des transports collectifs pour étudiants, scolaires et habitants vivant sous le seuil de pauvreté

Arnaud Robinet et Catherine Vautrin (Ensemble pour Reims)

-création d'un « autolib » social -mise en place d'un point Famille Info Services -goûter quotidien offert aux enfants au SMA -tarifications spéciales pour les transports publics pour les jeunes et les seniors -création d'un Reims Vital Senior -surveillance bénévole des écoles par les seniors


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Aube et Marne à la hausse, Ardennes et Haute-Marne en baisse

Les indicateurs de l’emploi - janvier 2014

a courbe du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A continue donc de grimper. Si Michel Sapin, le ministre du Travail, a dit mercredi à la publication des chiffres du mois de janvier 2014 préférer « commenter + 8 000 que + 70 000, sous Nicolas Sarkozy, ou + 30 000, ce qui était le cas au début de l’année 2013 », l’objectif de l’inversion de la courbe est toujours d’actualité. Dans les chiffres nationaux, c’est aussi la fin de la baisse du chômage des jeunes, même si la reprise de l’augmentation est légère. Chez les plus de 50 ans, en revanche, le nombre de demandeurs d’emploi continue d’augmenter sérieusement. En région, tout dépend d’où on se trouve et les courbes se sont désormais inversées dans les départements. Les Ardennes (-0,6 %) et la Haute-Marne (-2,2 %), durement touchées au cours des premières années de crise, voient désormais le nombre des demandeurs d’emploi baisser sur un an. Les zones d’emplois principales de ces deux départements sont aussi à la baisse. En revanche dans la Marne, la hausse est toujours de mise, mais relative (+1,6 %), et est plus forte à Reims (+3 %) qu’à Châlons (+0,4 %), quand les chiffres diminuent dans la zone d’emploi d’Epernay (-0,8 %). Enfin l’Aube est le département où le nombre de demandeurs d’emploi grimpe le plus durement : +6,7 % pour le département, +7,3 % pour la zone d’emploi de Troyes. T.V

L

> Les chiffres présentés dans cette page tiennent comptent des demandeurs d'emploi de catégorie A,

n'ayant exercé aucune activité au cours du mois de référence.

Métiers de l’Hygiène et de la Propreté Préparez votre Formation Qualifiante avec le Greta de la Marne

Du 24 Février au 11 juillet 2014

Titre Professionnel Agent de Propreté et d’Hygiène du Ministère du Travail



03 26 84 55 40 www.gretamarne.com contact@gretamarne.com


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

De vraies vitrines de campagne

Communication

Parce qu'elles n'ont pas simplement la vocation à accueillir des réunions de campagne mais bien à recevoir et à informer les citoyens-électeurs, les permanences de campagne sont, le plus souvent, choisies avec stratégie par les candidats. Visite.

e local, ça vous gagne. Un adage que les candidats aimeraient en tout cas se voir prochainement vérifié. Parmi les cinq listes actuellement déposées pour les élections municipales de mars prochain, quatre disposent d'un quartier général, le plus souvent dans le centre-ville. Seul Thomas Rose (Lutte Ouvrière) a en effet choisi de se passer d'une permanence. Ancien délégué à la voirie de la mandature Hazan et conducteur de son métier chez Transdev Reims, Karim Mellouki et sa liste Place au Peuple innove en optant pour un véhicule en lieu et place du traditionnel local. « On place l'humain en priorité, il est normal qu'on aille au devant de lui dans tous les quartiers de la ville. En allant directement à la rencontre des habitants, il y a un contact de proximité, une ambiance chaleureuse qui se crée. On voit en plus des gens qui ne se seraient jamais déplacés dans une permanence de campagne. Ça permet aussi de mobi-

L

Pas de local de campagne fixe pour les candidats de Place au pleuple à Reims, mais une camionnette à bord de laquelle il sillonne la ville.

liser des électeurs qui envisageaient l'abstention. », confiait-il récemment. Une camionnette itinérante qui sillonne donc les rues de la ville à la rencontre des citoyens avec, en prime, une sono à l'intérieur pour l'animation ! En centre-ville, les deux favoris à l'accession à la mairie que sont Arnaud Robinet et Adeline Hazan ont choisi le même secteur pour y installer leur permanence. Le 1, place Aristide Briand pour l'UMP et le 32 de l'avenue Jean Jaurès pour la maire sortante. Du côté de l'UMP, le local (anciennement utilisé par

Le FN dévoile sa liste

es rumeurs affirmant que Roger Paris peinait à boucler sa liste étaient donc infondées. « Nous avons déposé la liste mercredi 19 février en préfecture, alors même que l'UMP et le PS ne l'avaient pas encore fait, c'est dire si nous étions dans les temps  », s'amuse le candidat frontiste aux municipales rémoises. Contrairement au Caveau de Castelnau pour le PS et à la discothèque l'Atrium pour l'UMP, le FN n'avait pas opté pour un grand show «  à l'américaine  », se contentant d'une présentation publique de sa liste électorale lors d'une conférence de presse, dans sa permanence de campagne située rue Condorcet avec, tout de même, la présence du secrétaire général adjoint du Front national, Nicolas Bay, en visite à Reims, une semaine à peine après la venue de la présidente du parti, Marine Le Pen. Au total, 29 femmes et 30 hommes composent donc la liste FN, à la tête de laquelle se trouve évidemment Roger Paris, Leila Amory (une jeune étudiante de 22 ans), étant en seconde position et Jean-Claude Philipot (ancien commissaire colonel), troisième et futur président de l'agglomération en cas de victoire en mars prochain. Une liste ouverte, avec des colistiers âgés de 19 à 83 ans et pour beaucoup issus de la société civile. Ils sont en effet étudiants, enseignants, chefs d'entreprise, techniciens, salariés, retraités, commerciaux, viticulteur, demandeurs d'emploi, mère au foyer ou encore artisans et travailleurs indépendants. «  On a recherché la diversité, hommes-femmes, jeunes et anciens, une mixité qui n'a pas été toujours facile mais nous y sommes parvenus. » L'objectif désormais pour Roger Paris et son équipe : « Rassembler les Rémois et chasser cette gauche bobo et incompétente, qui ne vaut d'ailleurs pas mieux qu'une droite si peu courageuse quand elle est au pouvoir. » Pour se faire, Reims Bleu Marine compte bien reprendre la stratégie nationale du

L

l'entreprise de location de voitures Sixt) est en réalité celui déjà utilisé par Catherine Vautrin en 2008, lors de sa candidature aux dernières municipales, « Mais pas de superstition, on est là pour conjurer le sort. En plus, vu son emplacement, ce QG est une vraie tour de contrôle », s'amuse-t-on ici, en regardant du côté de l'avenue Jean Jaurès et du local PS. Deux larges portraits des deux candidats s'affichent sur la façade tandis qu'à l'intérieur, le local se répartit entre salles de réunion et bureaux au premier étage, et espaces d'ac-

Le camp des travailleurs ne désarme pas

LA LISTE REIMS BLEU MARINE 1.Roger Paris 2.Leila Amory 3.Jean-Claude Philipot 4.Michelle Larrere 5.Michel Philippo 6.Virginie Poisseroux 7.Fabrice Mathieu 8.Béatrice Bleuze 9.Gilles Valentin 10.Yasmine Chappat 11.David Lemoine 12.Fabienne Hernot 13.Marc Féraud 14.Ashley Lenfant 15.Henry Mazier 16.Natacha Orniacki 17.Florian Benadassi 18.Nathalie Etienne 19.Marc Soares 20.Liliane Le Barbenchon 21.Pierre-Corentin Laurent 22.Renée Godbillot 23.Michel D'Hocker 24.Adrienne Rives 25.Jean Sombret 26.Madeleine Courtois 27.Frank Colombo 28.Séverina Chazerie 29.Victor Frey 30.Sandra Adeline

cueil pour le public au rez-de-chaussée. A quelques pas de là donc, juste en face de l'église Saint-André, Adeline Hazan n'a pas opté pour l'imposante affiche en façade mais son portait apparaît tout de même bien sur toute la longueur de la baie vitrée du local. Là aussi, un accueil du public est assuré toute la semaine par des militants qui reçoivent les visiteurs et proposent diverses documentations sur le bilan des six années de l'élue socialiste à la tête de la ville. Au premier étage, une grande salle est utilisée pour les réunions et les conférences. « On souhaitait un local situé sur une avenue passante, ça s'est joué entre ici et l’avenue de Laon », précise Nicolas Marandon, directeur de campagne d'Adeline Hazan. Un local situé au 32, avenue Jean Jaurès que le Front National convoitait également, mais trop tard. Aussi, pour trouver le candidat Reims Bleu Marine du Front National (qui à l'origine ne souhaitait pas forcément disposer d'une permanence), c'est dans un appartement de 80 m2 en hyper-centre (au loyer de 1 000 euros mensuels) qu'il faut se rendre, aux 3-5 rue Condorcet pour être exact. Un local de campagne qui, lui, se voit davantage destiné aux réunions de travail du candidat et de son équipe qu'à l'accueil à proprement parlé du public. Détail cocasse, les lieux abritaient auparavant un Love store burlesque et coquin !

31.Daniel Tordeux 32.Danielle Arnou 33.Abderrezzak Chetoui 34.Chantal Rouvray 35.Stevie Sevault 36.Julie Luisin 37.Jérôme Rigault 38.Caroline Varoquet 39.Jean-Pierre Bleuze 40.Marthe Beaubouchez 41.Jonathan Brasier 42.Christelle Jacquemin 43.Franck Da Silva 44.Marianne Lequeux 45.Jean-Patrick Moranda 46.Edith Pinte 47.Mickael Lamirand 48.Myriam Bergeronneau 49.Georges Crevel 50.Amélie Carlier 51.Serge Badet 52.Gabrielle Vidal 53.Pierre Prévost 54.Eugénie Heyberger 55.Paul Gobance 56.Christiane Fenaux 57.René Blin 58.Louise Bestel 59.Jean-Pierre Catte

parti, axée sur les quatre « i » : baisse des Impôts, lutte contre l'Insécurité, maîtrise de l'Immigration et lutte contre les Injustices. Avec son équipe, Roger Paris ne cache pas espérer approcher, si ce n'est atteindre, les 20% aux municipales. « La configuration est différente d'il y a six ans. Là nous sommes dans une dynamique positive qui nous permet d'espérer nous maintenir au second tour et surtout d'envisager sérieusement d'avoir des élus FN au conseil municipal. »

A.H

ne voix différente essaye de se faire entendre lors de cette campagne municipale rémoise. C'est celle de Lutte Ouvrière qui, comme lors de chaque élection, présente une liste dont les objectifs et les moyens pour y parvenir vont à contre-courant de ceux de ses adversaires. En effet, Lutte Ouvrière ne promet rien aux habitants, si ce n'est de défendre leurs intérêts. « Nous ne menons pas une campagne sur les problèmes municipaux car aucun des problèmes essentiels des couches populaires n'est un problème local et ne peut se résoudre à l'échelle municipale, explique Thomas Rose, tête de liste de Lutte ouvrière pour la 3e fois d'affilée à Reims. L'augmentation du chômage, le recul du pouvoir d'achat, la dégradation des conditions de vie dans les quartiers ouvriers, tout cela est le fruit des attaques du grand patronat et du gouvernement à son service ». Lutte Ouvrière prône ainsi l'interdiction des licenciements, l'augmentation des salaires et des pensions de retraite, et la fin de l'opacité concernant les flux financiers des grandes entreprises. Mais alors, pourquoi Lutte Ouvrière présente des listes dans 200 villes en France ? Et pourquoi voter pour des candidats qui ne proposent rien de concret sur le plan local ? « Ces élections sont une opportunité de montrer que le monde du travail n'est pas résigné face aux coups qui lui sont portés par le grand patronat. En votant pour Lutte Ouvrière, les électeurs montreront qu'ils refusent de choisir entre des politiciens qui, tous, s'inclinent

U

Aymeric Henniaux

LISTE LUTTE OUVRIÈRE 1. Thomas Rose 2. Charlotte Cormerais 3. Laurent Gosseau 4. Marianne Buttez 5. Guilhem Isierte 6. Marie-Josée Charnier 7. José Carvalho 8. Véronique Bizlall 9. Tony Alves Ferreira 10. Laurence Prouvier 11. Julien Dichant 12. Irène Cervera 13. Sylvain Demay 14. Nathalie Sauvageot 15. Michel Aubry 16. Lola Rondeau 17. Jacques Barat 18. Muriel Velty 19. Pascal Koegele 20. Elisa Grilli 21. Antoine Farcette 22. Aurélie Ramonet 23. Yazid Gouasmi 24. Nathalie Bouziane 25. Laurent Pochet 26. Valérie Gilment 27. Edmond Walczak 28. Gaelle Chemin 29. Vincent Farcette 30. Astrid Jacquet

31. Justin Prum 32. Marianne Poncelet 33. Fabien Martin 34. Anne Chavy 35. Daniel Charnier 36. Laetitia Mortreux 37. David Charlier 38. Annick Aumersier 39. Jacques Brunel 40. Patricia Lopes 41. Ghislain Jannot 42. Fabienne Leyser 43. Eric Duchet 44. Anne Halin 45. Christian Leclerc 46. Marylin Soudant 47. Sébastien Daux 48. Romy Helye 49. Mohamed Sahli 50. Sylvie Mouille 51. Martial Tordeux 52. Hayat Elhila 53. Enrique Iglesias Fischer 54. Khidija Rabhi 55. Franck Leprince 56. Laurence Coffinet 57. Claude Varlet 58. Gwendoline Charles 59. Michel Gigerich

devant le grand capital et qui de ce fait sont incapables d'arrêter les licenciements et la montée de la pauvreté », renchérit Thomas Rose. Ainsi, la présence de Lutte Ouvrière lors de ces élections semble loin d'être inutile. Car si ses idées apparaissent utopistes dans une économie mondialisée, le parti du camp des travailleurs a le grand mérite d'entretenir le débat public sur l'évolution du monde du travail et ses travers.

Julien Debant


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

À la recherche des candidats

Elections

Chiffres arrêtés au mardi 25 février, 17 heures, 259 des 552 communes marnaises de moins de 1 000 habitants (scrutin plurinominal avec panachage autorisé) n’avaient pas de candidat déclaré. Et la clôture du dépôt de candidature, c’est pour le 6 mars, 18 heures…

oilà qui fait craindre, en premier lieu, un risque d’engorgement dans la préfecture et les sous-préfectures de la Marne pour les dernières 24 ou 48 heures. Le second risque, plus problématique encore, c’est l’absence de candidats après la date limite. En 2008, lors des dernières élections municipales, toutes les communes marnaises, si petites soient-elles, avaient élu un conseil municipal et un maire. A une époque où il n’était pas question de se faire connaître en préfecture, où même un maire sortant qui disait ne pas vouloir y retourner, finissait par abdiquer - enfin, pour le coup, au contraire - face aux voix de ses administrés qui lui donnaient toute confiance pour continuer. « Il suffisait à l’époque d’un bulletin de vote avec un nom, dans une petite commune, pour faire un maire  », se remémore Francis Soutric, secrétaire général de la préfecture. En 2014, ça ne sera pas possible. Et si la nouveauté, l’obligation de déclarer sa candi-

V

« Nous faisons tout pour rappeler aux candidats l’obligation de se déclarer en préfecture ou dans les quatre sous-préfectures  », poursuit le secrétaire général. Et la préfecture et les sous-préfectures sont ouvertes actuellement de 9 h à 18 h, sans interruption, du lundi au vendredi, et de 9 h à 12 h le samedi, pour permettre aux candidats de trouver un créneau pour se déclarer. « La déclaration obligatoire est un bien, ça clarifie la démocratie du vote, conclut Francis Soutric. On met un terme aux votes fantaisistes.  Bien sûr, ça complique les choses, ça oblige à mettre en place un délai contraint pour tout le monde, mais c’est mieux. Ça professionnalise l’élection. »

Tony Verbicaro

Les enveloppes sont prêtes. Et les candidats ? © l'Hebdo du Vendredi

dature, fait progresser l’organisation des élections, elle risque de contraindre le préfet à désigner une délégation spéciale de trois personnes, trois fonctionnaires ou anciens fonctionnaires, ou personnalités qualifiées, qui assurent l’administration de la commune en attendant l’organisation de nouvelles élections. Le délai avant un nouveau scrutin sera d’au moins un mois, « avec le risque de télescopage avec les élections européennes, explique Francis Soutric. Je pense que rien ne s’oppose juridiquement à organiser scru-

tin municipal et européen le même jour, mais bon…  » L’autre problématique soulevée concerne les conseils communautaires. Avec la réforme de l’intercommunalité, plus aucune commune n’est isolée. Et si une commune est sans conseil municipal, elle est sans conseiller communautaire… Pour les communes de plus de 1 000 habitants (scrutin de listes bloquées), les autorités ont moins de crainte. 48 sur les 67 avaient déjà au moins une liste déclarée mardi soir.

Pour inciter les électeurs à ne pas sécher les élections municipales des dimanches 23 et 30 mars, les services du Premier ministre ont mis en place un site internet, ouijevote.fr, très bien fait, il faut le reconnaître, pour expliquer les modes de scrutin, et en particulier les différences avec les municipales précédentes. Le site permet à l’internaute-électeur de savoir comment tout fonctionne. L’enjeu est bien évidemment de lutter contre l’abstention, qui avait atteint un taux record pour des municipales en 2008, à 33,5 % à l’échelle nationale (il était de 38 % dans la Marne).

Oui, je vote !


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Rouvrir coûte que coûte

Dégradations – Maison de quartier Wilson Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, la façade de l'espace Louise Michel a été attaquée à la voiture-bélier. Bilan : de gros dégâts matériels et une nouvelle fermeture à prévoir pour le bâtiment.

es choses semblaient pourtant repartir de l'avant depuis quelques semaines avec, surtout, une réouverture progressive qui aurait normalement dû s'accélérer cette semaine, à l'occasion des vacances scolaires. De nombreuses activités étaient effectivement programmées sur le site tout au long de la semaine par diverses associations ayant réservé des créneaux. Oui mais voilà, vers 1h30 le 23 février dernier donc, une voiture de marque Kia, déclarée volée depuis plusieurs jours, a foncé sur la façade de la maison de quartier. Une voiture-bélier qui a ensuite été incendiée par les malfaiteurs, ce qui a entrainé de sérieux dégâts matériels sur l'installation électrique ou encore les canalisations d'eau du site. «  Un acte très grave que nous condamnons fermement  », déclarait le Premier adjoint Eric Quénard, au lendemain des faits. Un acte qui vient surtout noircir davantage l'histoire du nouvel espace Louise Michel, ouvert en 2010, et qui a déjà connu des menaces et des agressions envers son personnel mais surtout un incendie qui avait obligé les autorités à fermer le bâtiment pour travaux pendant près d'un an.

EN BREF Reims, 27e sur 30 au palmarès des villes durables

L

Après avoir été utilisé comme voiture-bélier, le véhicule a été incendié, dégradant sérieusement la façade du bâtiment. © l'Hebdo du Vendredi

« On est vraiment dans l'incompréhension la plus totale, confie Jean-Noël Censier, directeur de la structure. Tout le monde est un peu sous le choc, surtout que cela se passait bien depuis la réouverture progressive, on était sur une dynamique positive. Même les jeunes étaient satisfaits, ils pouvaient pratiquer du sport, de la musculation à l'intérieur du lieu, il n'y avait vraiment pas de tensions particulières, mais peut-être qu'il y a des enjeux qui nous échappent... » Désormais, l'essentiel est de pallier à la fermeture de l'espace en déplaçant autant que possible les activités prévues sur Louise Michel. « Pendant les vacances scolaires, la plupart des activités jeunesse ont été

dirigées vers différents gymnases de la ville, le centre de loisirs a été installé dans le groupe scolaire Ravel », indique JeanNoël Censier, précisant espérer «  pouvoir transférer les activités prévues en période scolaire dans des locaux provisoires dès la rentrée. Mais rien n'est sûr, cet événement tombe vraiment mal. » En attendant le rapport des experts dépêchés sur les lieux pour constater les dégâts, toute l'équipe de la maison de quartier, soutenue par la municipalité et ses partenaires, assure « avoir la volonté de tout remettre en état au plus vite ».

A.H

19e place pour l'élève Adeline Hazan

Palmarès des maires - L'Express

près les traditionnels classements des villes où il fait bon vivre ou bien étudier, le magazine L'Express s'est cette fois intéressé aux maires des 34 plus grandes villes françaises et à leurs résultats. Et pour cette première, l'établissement de ce palmarès a été confié à un jury d'experts, composé notamment de Jean-Pierre Raffarin, Jean Viard (sociologue) et Jean-Michel Wilmotte (architecte). Les 18 membres de ce jury ont désigné les cinq meilleurs maires dans chacun des neuf thèmes suivants : culture, développement durable, développement économique, fiscalité, rayonnement de l'élu, sécurité, solidarité, transports en commun et urbanisme. Grand vainqueur de ce palmarès, Alain Juppé, maire de Bordeaux, 1er au classement général, et en tête dans quatre des neuf grands domaines étudiés : l'urbanisme, la fiscalité, les transports urbains et le rayonnement. L'ancien premier ministre est suivi de Gérard Collomb et de Martine Aubry, respectivement maires de Lyon et de Lille. 33e et 34e, Yvon Robert à Rouen et Jean-Marc Pujol à Perpignan ferment la marche. Et Adeline Hazan ? La maire sortante s'en tire plutôt honorablement avec une 19e place. Elle reçoit les encouragements du jury dans les domaines de la solidarité (8e), de la fiscalité (9e), de l'urbanisme (10e), du rayonnement (11e) et de la culture (13e). En revanche, ses résultats en matière de développement durable, de sécurité et de développement économique et de transports urbains n'ont pas convaincu. Dans ces quatre grands domaines, Adeline Hazan se classe dernière. Néanmoins, à chaque fois la maire de Reims partage cette peu

A

A quelques semaines des élections municipales, les palmarès et classements fleurissent dans tous les médias. Dernier en date, celui des villes durables concocté par le mensuel Terra eco dans son numéro de mars. Les 30 plus grandes villes de France y sont classées. Reims y occupe la 27e place ! Parmi les critères étudiés, la cité des Sacres figure dans le top 10 pour les critères "déchets" (7e), "hébergements d'urgence" (8e) et "parité" (8e). Ensuite, la ville se situe dans le peloton dans les domaines suivant : "aménagements cyclables" (14e), "chômage" (14e), "Inégalités" (16e), "Voies piétonnes" (17e), "équipements culturels" (18e), "associations" (19e), "transports en commun" et... "toilettes publiques" (19e) ! Et enfin en queue de classement pour : "qualité de l'air" (20e), "espaces verts" (23e), "émissions de CO2" (24e) et "qualité de l'eau" (29e). Bref, un résultat global qui n'a rien de réjouissant. Reims peut toujours se consoler en rappelant que la semaine dernière, l'organisation professionnelle les entreprises du paysage (l'UNEP) l'a classait 8e ville la plus verte de France.

MUNICIPALES LA QUESTION DE LA SEMAINE Tandis que les vacances de février battent leur plein pour tous les écoliers, collégiens et lycéens de la zone B, l'Hebdo du Vendredi s'est demandé si, traditionnellement, le mois de février était synonyme de vacances au ski pour les candidats aux prochaines élections municipales à Reims.

Thomas Rose : Je ne pars pas au ski, ni en février, ni aux vacances de printemps. Le ski n'a jamais trop été mon truc, je lui préfère de loin le soleil et la mer.

Karim Mellouki : J'attendais que la neige tombe sur la montagne de Reims pour pouvoir sortir ma luge, mais ça semble raté pour cette année. Plus sérieusement, je n'ai pas un pouvoir d'achat suffisant pour partir au ski, je n'y suis d'ailleurs jamais allé, et je préfère de loin garder mon budget pour financer les études de ma fille.

Adeline Hazan, maire de Reims, est 19e sur 34. © l'Hebdo du Vendredi

enviable place avec plus d'une dizaine de ses collègues ! Par exemple, en matière de développement économique et de sécurité, sur 34 édiles, une vingtaine occupe avec elle la dernière place...

J.D > Le palmarès complet des maires des 34

plus grandes villes françaises est à retrouver dans le magazine L'Express.

Adeline Hazan : Je ne prends d'ordinaire jamais de vacances en février. Quant au ski, j'en faisais avant, mais cela fait plusieurs années que je ne suis plus retournée sur les pentes. Désormais, je préfère prendre quelques jours et les passer en famille ou avec des amis.

Catherine Vautrin : Je ne partirai pas au ski cette année, ma famille ira sans moi. Autrement j'ai l'habitude de m'y rendre pour y passer quelques jours, mais pas tous les ans.

Arnaud Robinet : Pas de ski pour moi cette année même si, d'une manière générale, j'ai l'habitude de m'y rendre une fois tous les deux ans.

Roger Paris : Je ne suis pas un grand skieur, même si je l'ai été dans ma jeunesse, aujourd'hui c'est terminé. A la place, je préfère désormais largement me rendre à la campagne, profiter de mon verger et de mon jardin dans l'Aisne. Je prendrai donc quelques petits jours pour m'y rendre avant les élections, pas plus.


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Les intermittents en colère contre le Medef

7e Journée internationale des maladies rares Ce vendredi 28 février se tient la 7e Journée internationale des maladies rares, un événement initié en 2008 et coordonné chaque année par EURORDIS, l’Organisation européenne des maladies rares. Cette journée vise à sensibiliser le public à l'impact des maladies rares sur la vie des patients et de leurs proches, autant qu’à mobiliser l’action politique. Dans la Marne, des stands d'informations à destination du grand public sont installés à Reims (de 9h à 16h à la CPAM, 14, rue du Ruisselet), à Châlons-en-Champagne (de 10h30 à 18h30 à la Galerie commerciale Carrefour et à la Galerie de l’Hôtel de Ville) et à Fagnières (de 10h30 à 18h30 dans la Galerie Commerciale Leclerc). Plus d'infos sur www.rarediseaseday.org

Manifestation

Décision du Conseil d’Etat attendue vendredi

andis que le cortège national s'apprêtait à partir du PalaisRoyal à Paris, ils étaient près d'une centaine d'intermittents du spectacle rémois à s'être rassemblés sur le parvis de l'Hôtel de Ville, hier (jeudi 27 février). Motif de leur mécontentement : le souhait du Medef de mettre fin au régime spécifique des annexes 8 (techniciens et ouvriers) et 10 (artistes). En clair, que le régime d'assurance-chômage des intermittents soit désormais aligné sur ceux du régime général. Une situation impossible à accepter car vouée à un risque de précarité pour ces derniers qui n'ont pas manqué d'exprimer leur mécontentement à l'organisation patronale.

T

Mardi 4 mars, 18h, l'écrivain Aymeric Patricot présentera « Les petits blancs, un voyage dans la France d’en bas ». Dans cet ouvrage, l'auteur s'interroge sur les fractures françaises qui conduisent à une « ethnicisation » des rapports sociaux, poussant les blancs pauvres à prendre conscience de leur couleur de peau dans un contexte urbain de métissage. Mercredi 12 mars, c'est Denis Paire, entrepreneur, qui animera une conférence sur le thème « L’entrepreneur politique ». Entrée gratuite mais inscription vivement conseillée et renseignements à caroline.quesnay@neoma-bs.fr

Deux rencontres à NEOMA Business School

Parmi leurs slogans, les intermittents réclamaient notamment la suppression du Medef. © l'Hebdo du Vendredi

Une rue Alain Polliart à Pays-de-France

Hommage

entiste à Croix-Rouge, dans le secteur Pays-de-France, Alain Polliart est décédé subitement en 2011. La Ville de Reims et ses habitants ont rendu un nouvel hommage mercredi à cet humaniste révolté contre les inégalités en donnant son nom à une rue du quartier située à quelques mètres seulement du lieu où se trouvait son ca-

D

binet. Connu dans le quartier pour pratiquer des tarifs accessibles en soignant sans distinction les bénéficiaire de la Couverture Maladie Universelle, Alain Polliart était surtout un homme respecté pour ses combats judiciaires menés en faveur des habitants via l'association «  Et Croix-Rouge ? Comité Pays-deFrance » qu'il avait créé.

Les Ardennes, hôtes d’honneur du Salon Tendance Nature

Les Ardennes seront les hôtes d’honneur de la 17ème édition du Salon Tendance Nature qui se déroulera du vendredi 14 au dimanche 16 mars au Parc des Expositions de Reims. Piloté par le Comité Départemental du Tourisme, l’espace dédié aux Ardennes occupera plus de 400 m2 et fera la promotion de l’offre culturelle et touristique des Ardennes. Un décor « forêt ardennaise » sera au centre de l’espace et des animations ponctueront ces trois jours :

dégustations de produits ardennais, découverte des animaux de la ferme, spectacles de fauconnerie, etc.

Le vendredi 7 et le samedi 8 mars de 10h à 18h, auront lieu les journées portes ouvertes de l'ESAD de Reims. L’école d'art et design de Reims, 12, rue Libergier, accueillera pendant ces deux jours des expositions et sera un lieu de rencontre entre les équipes de l’ESAD, les étudiants et le grand public. Entrée libre.

Journées Portes Ouvertes à l'ESAD

Le samedi 15 mars, l'opération "Samedis du sport" passera par le parc Léo Lagrange et dans les quartiers Sainte-Anne, Croix-Rouge, Laon-Zola, Clairmarais et Europe. Ce jourlà, de 10h à 12h, les Rémois sont invités à venir découvrir gratuitement des sports ou des activités physiques. Au programme (liste non-exhaustive) : escalade (à partir de 8 ans), badminton (à partir de 6 ans), volley-ball, roller skating, marche nordique, échecs, vélo et athlétisme. Chaque activité proposée est encadrée et animée par les bénévoles des clubs partenaires ou par des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives de la Ville de Reims (ETAPS). Inscriptions gratuites mais obligatoires avant le 13 mars à 17h. Rens. : 03 26 79 19 90 ou www.reims.fr

Prochain "Samedis du Sport" le 15 mars

Depuis une vingtaine d’années, les bénévoles de l’Institut Jean-Godinot visitent et rencontrent les patients hospitalisés et leurs proches qui apprécient ce temps d’écoute, d’échanges et de soutien. Formés au sein de l’Institut, ils accompagnent également les patients hospitalisés ou non aux activités proposées à l’ERI (Espace Rencontre Information), lieu privilégié d’échanges au sein d’ateliers de loisirs créatifs, conférences, documentation et groupe de convivialité. Si vous souhaitez rejoindre l'équipe des bénévoles : contactez Sandrine Gélée, psychologue et référente des bénévoles, à sandrine.gelee@reims.unicancer.fr, ou le docteur Antoine Neuve-Eglise, président de l’association, à antoine.neuveeglise@reims.unicancer.fr, ou le secrétariat de l'Institut Jean-Godinot au 03 26 50 43 73.

L'institut Jean-Godinot recrute des bénévoles

Deléans 1874 -2014

Depuis 140 ans

4 Mardi gras le

www.deleans.fr

mars

Masque chocolat lait ou noir décoré 4.80€

Où trouver Deléans ?

20, rue Cérès - Reims - 03 26 47 56 35 NOUVELLE BOUTIQUE 7, rue des Élus - Reims - 09 82 43 72 53 13, rue de la Garenne - Champigny - 03 26 79 61 36


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Voilà, c'est fini

Social - Bosal

ardi à 15h, le tribunal de commerce de Reims a prononcé la liquidation judiciaire de l'entreprise Bosal. Une décision qui était attendue par les 58 salariés encore employés sur le site de Beine-Nauroy, la faute à une situation financière désastreuse et à l'absence de repreneur. Symbole de ce que la mondialisation de l'économie peut produire de pire, Bosal était pourtant encore il y a une dizaine d'année l'un des fleurons industriels du territoire rémois. Spécialisée dans la fabrication d'attelages pour caravanes et de galeries pour véhicules utilitaires pour de grands groupes automobiles, l'entreprise comptait encore plus de 300 salariés en 2005. Société familiale rachetée par un groupe néerlandais en 1994, Bosal va finalement succomber à la concurrence d'usines... appartenant au même groupe. Entre 2005 et 2010, les effectifs vont fondre progressivement de moitié alors que l'entreprise

M

En 2011, les salariés dénonçaient la mort programmée de leur entreprise. Ils avaient malheureusement raison. © l'Hebdo du Vendredi

! ! ! ! à choisir le maire de Châlons MER. 12

MARS

19H30 DÉBAT PUBLIC

ÉLECTIONS MUNICIPALES PAGNE E EN CHAMPA LE OL TO PIIT AP CA C

Benoist Apparu Pascal Erre Rudy Namur Bernard Namura

ez poser ne en Ve V oss questions vvo aux candidats

J.D

Le Péril Jeune Champardennais

Etude - INSEE

iche de sa jeunesse, huitième région de France la plus jeune, la Champagne-Ardenne n'offre pourtant pas suffisamment de perspectives à ses habitants âgés de 15 à 29 ans. Tel est l'un des principaux constats que l'on peut tirer de la publication de la dernière étude de l'Insee et sobrement intitulée «  Les jeunes en Champagne-Ardenne  ». Ainsi, les 15-29 ans représentent 18,5 % de la population régionale, une part comparable à la moyenne nationale. Cependant, s'ils sont donc plutôt nombreux, ils sont aussi souvent moins diplômés que dans les autres régions, davantage touchés par le chômage ou inactifs et, quand ils occupent un emploi, celui-ci est moins qualifié et donc moins rémunéré en moyenne que dans le reste de la France. Si le constat est peu reluisant, il est identique dans les autres régions limitrophes à l'Ile-de-France (Haute-Normandie, Picardie et Centre) qui aspire les jeunes les plus diplômés. Et si les lumières de Paris attirent autant la jeunesse française, ce phénomène se reproduit au sein même du territoire champardenais. En effet, Reims et Troyes qui concentrent les établissements d'enseignements supérieurs, mais également les emplois, accueillent respectivement 59,2 % et 14,6 % des étudiants de la région. Conséquence, les situations des jeunes dans ces deux villes y sont de très loin plus favorables que dans les autres communes de Champagne-Ardenne, même si de fortes inégalités y demeurent notamment au niveau des revenus.

R

EN BREF

J.D

Jeudi dernier, le tribunal de commerce de Châlons prononçait le placement en redressement judiciaire de l'hôtel-restaurant « Aux Armes de Champagne ». Maîtres Pierre Bayle et François Deltour ont été respectivement nommés administrateur et mandataire judiciaires de la procédure. Implantée à l'Epine depuis plus d'un siècle, cette adresse prestigieuse se heurterait aujourd'hui à des problèmes de trésorerie. Objectif de ce « sursis » juridique : permettre aux propriétaires de trouver un repreneur et de rééquilibrer les finances de l'établissement. Son activité est maintenue et sa situation sera de nouveau étudiée par le tribunal vers la mi-août.

« Aux Armes de Champagne » placé en redressement judiciaire

GRATUITE ! ENTRÉE GRA Dans la limite des places disponibles

Organisé par

est toujours rentable, avant de subir l'année suivante une nouvelle coupe qui fera la Une des journaux. 86 employés sont sacrifiés sur l'autel de la rentabilité, victimes de la délocalisation de la production des attelages sur deux autres sites, en Hongrie et en Allemagne. A ceux qui restent, le groupe informe que l'avenir de la production des galeries n'est pas menacée. Deux années vont s'écouler sans investissement et en octobre 2013, la nouvelle tombe, le groupe annonce son intention de fermer son site de BeineNauroy. Aujourd'hui, avec l’officialisation de la liquidation, les salariés de Bosal n'ont plus qu'un espoir, celui de bénéficier des mêmes conditions de départ que leurs collègues licenciés en 2011 : 25 000 euros de primes supra légales et une cellule de reclassement.

en partenariat avec

Hexanet, opérateur Télécom et fournisseur de services internet basé à Reims, a annoncé qu'il allait construire un nouveau datacenter dans la cité des Sacres. Le coût de ce centre de traitement de données informatiques, qui devrait être inauguré en 2015, est de l'ordre de 3 millions d'euros. Hexanet emploie actuellement 45 salariés.

3 millions d'euros pour le nouveau datacenter rémois


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Le piège par excellence

Éloigné des terrains pendant plus de 8 mois par une rupture du tendon rotulien lors de l'avant-dernier match de la saison 2012-2013 face à Lorient, le 18 mai, Diego Rigonato Rodrigues a d'abord retrouvé le chemin de l'entraînement début janvier et, le week-end dernier, celui de la compétition avec l'équipe de CFA 2 du Stade de Reims (45 minutes jouées). Un nouveau bonheur pour le milieu de terrain brésilien qui espère bien rejouer prochainement avec le groupe professionnel.

Diego, « fan n°1 du Stade de Reims »

Foot (L1, 27e j.) : Reims - Valenciennes

Le Stade de Reims reçoit, samedi soir, Valenciennes, 18e et premier relégable. Attention danger.

éfaits à Monaco avec les honneurs en encaissant un ultime but dans les dernières secondes (3-2), le Stade de Reims peut, certes, regretter le scénario, mais aussi être satisfait de son match face à la deuxième meilleure équipe du championnat. «  Ça nous laisse des regrets, mais ça n'occulte pas la prestation de l'équipe. Nous avons su remonter au score par deux fois et prouvé que nous étions capables de rivaliser. Ce sont des éléments très positifs  », note Hubert Fournier. Désormais 8e, les Rouge et Blanc Battus sans démériter à Monaco, Mads Albæk et le Stade de Reims tenteront de renouer avec la vicont un tout autre genre de rencontre à toire lors de la réception, samedi soir, de Valenciennes. © l'Hebdo du Vendredi disputer ce week-end à l'occasion de la venue de Valenciennes. « Ça va être un match très piégeux face à une équipe qui lutte pour sa survie », se méfie l'entraîneur rémois. En effet, 18e et premier relégable, les Nordistes se battent pour conserver leur place en L1. Restant sur un match nul concédé à domicile face à Sochaux (2-2), 19e et concurrent direct au maintien, les hommes entraînés par Ariël Jacobs savent qu'ils ont grillé un joker. A Delaune, face à un Stade de Reims qui y a déjà perdu à 4 reprises, Valenciennes a conscience qu'il y a un coup à jouer. Pour Mickaël Tacalfred et ses partenaires, l'important sera d'abord d'être solides en défense puis de faire preuve de patience, à l'image de la dernière victoire obtenue à la maison, face à Bordeaux (1-0).

D

> Reims - Valenciennes (27e j.), samedi 1er mars à 20h, stade Auguste Delaune.

Prochaine journée, Toulouse - Reims (28e j.), samedi 8 mars, Stadium municipal de Toulouse.

Un match au sommet

Julien Debant

Comment s'est déroulé ce match de reprise ? Ça s'est bien passé. J'ai eu de bonnes sensations. J'étais très impatient après presque neuf mois d'arrêt de toucher le ballon pendant un match. C'est le bonheur.

Que vous manque-t-il pour retrouver l'équipe pro ? Je manque encore de vivacité, d'automatisme avec mes coéquipiers, de rythme. Pour l'instant, je veux enchaîner les entraînements sans m'arrêter et le terrain viendra ensuite. Le plus important, c'est de faire attention. Plus de 8 mois sans fouler une pelouse, n'est-ce pas un peu long ? Oui et non. J'ai beaucoup parlé avec les médecins et le staff. Il ne fallait pas être trop pressé. Ce n'est pas trop long, juste le temps qu'il faut.

Comment s'est déroulé votre convalescence ? C'est très dur car je me sentais bien avant cette blessure. Ça fait mal au coeur, surtout dans la tête. Mais c'est comme ça, il y a des périodes qui sont difficiles dans la vie. Ma famille et Dieu m'ont remonté le moral. Je suis resté trois mois au Brésil et ça fait du bien.

Que regard portez-vous sur les performances de vos coéquipiers ? C'est magnifique, presque parfait, même si nous avons lâché quelques points lors de certaines fins de rencontres. Je suis certain que nous pouvons rester dans le haut du classement et peut-être même aller plus haut. Pour moi, ce n'est pas une surprise car cette équipe possède de vraies qualités. J'ai regardé tous les matches même si c'était plus difficile quand j'étais en convalescence au Brésil. J'étais le fan n°1 du Stade de Reims.

Que pensez-vous du fait que Reims puisse se qualifier pour une Coupe d'Europe ? C'est possible, mais nous pensons d'abord au championnat. Ça ne fait que deux saisons que nous sommes en L1. Maintenant, si nous enchaînons les victoires, ça peut aller vite. Le top 10, ce serait déjà bien. L'Europe, ce serait du bonheur en plus pour les supporters et le club. Coupe Gambardella : les U19 Rémois joueront à Rouen Qualifiés pour les 8e de finale, après avoir battu Montfermeil (4-0), les jeunes du Stade de Reims poursuivront leur belle aventure sur la pelouse du FC Rouen, dimanche 16 mars.

Basket (Pro B, 32e j.) - Boulogne-sur-Mer - Châlons-Reims confiance et de réussite depuis son retour de blessure, semble reparti sur de bonnes bases avec 23 points marqués à 81% de réussite aux tirs face à Saint-Quentin et 21 points à 72% face à Denain. Tous sont évidemment impatients de participer à ce match. « Tous les coaches et tous les joueurs rêvent de jouer un jour ce genre de match, conclut Nikola Antic, même si après rien ne sera terminé avec encore 12 journées de championnat ». J.D

En remportant face à Denain un 3e succès de rang, le CCRB s'est offert un match de gala, samedi soir, dans l'antre de Boulogne-sur-Mer, club avec lequel il partage la première place de la Pro B.

ontrat rempli pour le Champagne ChâlonsReims Basket qui se présentera, samedi soir, face à Boulogne-sur-mer avec le statut de coleader du championnat. Bien remis de sa désillusion vécue à Souffelweyersheim, défaite 103-98 après trois prolongations le 11 février dernier, l'union marnaise a su se relever pour aller chercher depuis trois victoires d'affilée - à Bourg (76-71), face à Saint-Quentin (89–76) et Denain (83-75) - et donc s'offrir une finale avant l'heure sur le parquet de Boulogne-sur-Mer. Trois rencontres parfaitement négociées par Nikola Antic et ses hommes, à l'image de la dernière obtenue dans la difficulté face à Denain, mardi soir à Châlons-enChampagne. « Nous ne l'avons pas volé, insistait Michel Morandais quelques minutes après le match. Denain a joué sans pression et a tout donné. Cette équipe nous a mené la vie dure ». Un succès obtenu avec la manière de bonne augure avant de jouer le leadership de la Pro B à Boulogne. « Il fallait gagner car en cas de faux pas, cela aurait été difficile psychologiquement, note Nikola Antic. L'avantage psychologique est de notre côté car les Boulonnais sont obligés de gagner chez eux ». En effet, une défaite à domicile fait toujours mauvais genre quand on occupe la tête d'un championnat et encore plus, contre son adver-

C

> Boulogne-sur-Mer - Châlons-Reims (32e j.),

samedi 1er mars à 20h, salle Damrémont, Boulogne-sur-mer. Prochain match à domicile, Châlons-Reims Aix-Maurienne (33e j.), vendredi 7 mars à 20h, complexe Sportif René Tys, Reims.

EN BREF

A l'image de Pasalic et Peacock, ici au contact lors du match aller gagné par le CCRB, le duel entre les deux leaders promet d'être disputé. © l'Hebdo du Vendredi

saire direct qui, lui, vous a battu sur son parquet. C'était le 15 octobre dernier. Châlons-Reims s'imposait face aux hommes de Germain Castano (8273). Lors de cette rencontre, la défense marnaise avait parfaitement annihilé la menace Angelo Tsagarakis (4 points) et à peu près maitrisé l'intérieur US Zachery Peacock (21 points mais seulement 3 rebonds). Cette capacité à contrôler le probable MVP étranger de la division (19,7 pts et 7,8 rbs de moyenne) sera sans nul doute l'une des clefs de cette rencontre. Naturellement, l'ancien marnais Angelo Tsagarakis (14,6 pts) aura, lui, à coeur de prendre sa revanche. Les menaces que sont Deven

Mitchel (12 pts et 4,8 rbs), Loic Akono (8,9 pts et 5,3 pds) et Mehdi Cheriet (8,1 pts et 3,7 rbs) ne seront pas non plus à prendre à la légère. Et il y a un petit dernier à ne pas oublier : Stephen Brun, arrivé sur le tard, en début d'année, dans le Pas-deCalais. Si le champion de France en titre de Pro A avec Nanterre n'affiche pas des statistiques exceptionnelles (7,9 pts et 3,9 rbs), il a sérieusement haussé son niveau de jeu lors des deux dernières journées (14 et 16 pts). Côté marnais, les leaders sont en forme à l'image de Michel Morandais, Sacha Giffa ou encore de Muhamed Pasalic, mais aussi John Turek. L'intérieur US, en mal de

Championnats du Monde d’athlétisme indoor sport adapté à Reims

La Ligue Champagne Ardenne Sport Adapté organise, du 28 février au 3 mars, les 8e Championnats du Monde d’athlétisme indoor sport adapté au CREPS de Reims. 13 délégations seront présentes parmi lesquelles la délégation française emmenée par son capitaine Abdoulaye Coulibaly et composée de 12 athlètes dont 3 de la région ChampagneArdenne : Daniel Royer, finaliste des jeux Paralympiques, Rachid Boutasghount, vicechampion du monde sur le 10 000m et Sébastien Mengual pour qui cette participation est une première.


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Ça balance pas mal à Courcy

Le folk envoûtant d'Emily Jane White

Courzik Festival - Courcy

Concert - Centre culturel St-Exupéry

Promouvoir la culture en milieu rural, permettre l’accès aux musiques actuelles, faciliter les échanges intergénérationnels et, surtout, mettre en lumière de nombreux groupes régionaux, voilà les objectifs que s’étaient fixé les organisateurs du Courzik Festival, lors de la création de ce dernier en 2010. Aujourd’hui, forts de leur succès et pour la cinquième année consécutive, ils continuent s ur leur lanTrois groupes sont à découvrir dont Les Yeux d'la tête et leur rock festif. cée et vous invitent, les © Hamza Djenat 7 et 8 mars prochains, à la cinquième édition de leur festival ! Deux soirs durant, la salle des fêtes de Courcy va donc se transformer en salle de concert, vous permettant de découvrir six groupes, pour la plupart champ-ardennais. Survivants du ska punk des années 90 et marqués par le rock alternatif des 80’s, les parisiens de Los Tres Puntos ouvriront le bal avec un entrain et une rage à réveiller les morts ! Les MoodHenters prendront ensuite le relais et vous feront vivre une expérience live incroyable, teintée de soul et de funk. Baptizein et son groupe, the secret yolk, clôtureront quant à eux cette première soirée, avec un son new wave, rock et punk. Tout droit venus d’Asnières, Les yeux d’la tête, bien décidés à faire grimper la température de cette sec onde soirée festive, ouvriront la voie aux Garçons trottoirs, armés de leurs chansons à texte et de leurs nombreux instruments. Simon Vergnol & les Morotchovs, enfin, auront pour mission de clore le cinquième Courzik Festival en beauté, à l’aide de leurs barbes et de leur humour noir !

Claire Lagrange > Vendredi 7 mars à partir de 20h : Los Tres Puntos, Les MoodHenters et Baptizein & the secret yolk. Samedi 8 mars à partir de 20h : Les yeux d’la tête, Les garçons trottoirs et Simon Vergnol & les Morotchovs – Tarifs : 10 à 18 euros – Salle des fêtes de Courcy.

Un Quatuor pour un duo

Concert - Conservatoire de Reims

Pièce conçue à quatre mains par les deux compositeurs Daniel d’Adamo et Thierry Blondeau, l’un se préoccupant du temps, l’autre de la matière, Plier-Déplier, dans sa forme, se veut le reflet du principe d’échange et de partage. Pour répondre à une commande du Ministère de la Culture et de la Communication, les deux artistes ont su marier à merveille leurs musiques respectives, se dépliant l’une vers l’au tre, et proposent aujourd’hui, en partenariat avec l’ADAC et les Centres Nationaux de Création Spécialiste de la musique contemporaine, le Quatuor Bela inMusicale, Grame, Césaré et terprétera Plier-Déplier. © François Lacour GMEM, un concert d’exception. « Dès le départ, une trajectoire limpide s’est imposée comme charpente de la pièce : partant de pizzicati joués dans la tessiture la plus aigüe possible des instruments, la trajectoire évolue vers l’extrême grave produit par la dernière corde du violoncelle. Ce fil conducteur, qui se développe pendant toute la pièce, est accidenté, interrompu et fracturé par le contraste entre deux conceptions différentes du temps musical : un temps dynamique et un temps suspendu. La forme de la pièce est donc le résultat d’une alternance permanente entre deux états, deux musiques qui, sans jamais se superposer, viennent briser la continuité d’un fil conducteur tendu entre deux pôles extrêmes », expliquent les compositeurs. Si quatre mains sont à l’origine de cette pièce musicale unique en son genre, quatre de plus sont nécessaires pour l’interpréter. Et, qui y’avait-il de mieux que les huit mains du Quatuor Bela, spécialisé dans la musique contemporaine, pour nous faire découvrir Plier-Déplier ? C.L > Plier-déplier, mardi 11 mars à 20h – Tarifs : 5 à 16 euros – Conservatoire de Reims.

Emily Jane White partagera, jeudi 6 mars, la scène du Centre Saint-Exupéry avec Gareth Dickson et le duo rémois La Tortue. © Sara Sanger

Après avoir sorti ses trois premiers albums en l’espace de seulement trois ans « Dark Undercoat » en 2008, « Victorian America » en 2009 et « Ode To Sentience » en 2010) - salués par les critiques, et après avoir enchaîné diverses tournées en France et à travers toute l’Europe, depuis le duo jusqu’au sextet, Emily Jane White a pris son temps pour se consacrer ces deux dernières à la compositio n de son 4ème opus. Intitulé « Blood / Lines », cet album est à la fois dans la droite ligne des précédents, composé de ballades intimistes et envoûtantes, d'une mélancolie contagieuse baignée de son chant apaisant, mais aussi une échappée vers de nouveaux horizons. L’artiste américaine de 31 ans délaisse en effet quelque peu le son boisé de la guitare acoustique pour privilégier l’orgue, le piano ou différents synthétiseurs aux services d'harmonies vocales renouvelées. Emily Jane White expose cette nouvelle formule au public en entamant une tournée de concerts dans plusieurs villes françaises et européennes. À cette occasion, elle sera donc de passage à Reims, au Centre culturel Saint-Exupéry, le 6 mars prochain. Lors de cette soirée, à partir de 19h30, elle partagera la scène avec l’écossais Gar eth Dickson et le duo rémois La Tortue.

J.D

> Emily Jane White sera en concert le jeudi 6 mars à 19h30 au Centre culturel Saint-Exupéry. A l'affiche également de cette soirée : Gareth Dickson et le duo rémois La Tortue. Renseignements et tarifs : 03 26 77 41 41 ou à info@saintexreims.com

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA CONCERTS VENDREDI 28 FÉVRIER

ROCK : ELMER FOOD BEAT Les délirants Elmer Food Beat ont balisé notre imaginaire canaille depuis 1986, avec des tubes comme «Daniela» ou «le plastique, c’est fantastique». Après une longue décennie d’absence, ils font un retour en grande pompe. À 21h00. Tarif : 25 euros - Le K, 18, rue Nicolas Appert à Tinqueux. SAMEDI 1 MARS

RETRANSMISSION OPÉRA : PRINCE IGOR Célèbre pour ses Danses polovtsiennes, cet opéra épique n’a pas été vu sur la scène du Met depuis un siècle. Avec pour toile de fond le 12ème siècle et la fondation de la nation russe, cette nouvelle production de Dmitri Tcherniakov explore l’esprit tourmenté du héros dans un brillant voyage psychologique. Retransmis en direct du MET.

À 18h00. Tarif : 33 euros - Cinéma Gaumont Reims, 72 place Drouet d’Erlon. MERCREDI 5 MARS

MINI-CONCERT : AUDITION D’ELÈVES

Les mini-concerts permettent aux élèves du Conservatoire de tout âge, tout niveau, toute discipline, de partager et faire partager leurs émotions artistiques et de connaître l’expérience irremplaçable de la scène. À 17h00. Entrée libre dans la limite des places disponibles - Conservatoire de Reims, 20, rue Gambetta. MERCREDI 12 MARS

AFTERWORK #2 : VIN BLANC/WHITE WINE Pour cet afterwork en partenariat avec Sleeping In&Out, venez découvrir le nouveau projet du compositeur et multiinstrumentaliste de génie Joe Haege : Vin Blanc/White Wine. À 18h30. Gratuit - La Cartonnerie.

JEUDI 13 MARS

ROCK/ELECTRO : FAUVE Fauve joue du mystère comme personne. Rock-électro minimaliste, textes plongés dans l’acide scandés par un phrasé entre slam et rap, ses morceaux dressent le constat d’une génération au réalisme désabusé. À 20h00. COMPLET - La Cartonnerie. VENDREDI 14 MARS

REGGAE : DANAKIL+BRAHIM Danakil, ce sont 15 musiciens et techniciens sur la route, une longue histoire d’amitié et un succès retentissant en France, en Europe ! Brahim ne cesse d’écumer les scènes undergrounds des sound-systems parisiens depuis presque 15 ans, une formation idéale pour le chanteur majeur de la scène reggae française qu’il est ensuite devenu. À 20h00. Tarifs : 18 à 27 euros - La Cartonnerie.


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

« Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies. »

Théâtre - Salmanazar et Comédie de Reims

Dernière comédie écrite par Molière, est-il vraiment nécessaire de présenter Le Malade imaginaire ? Comme toujours en avance sur son temps, Jean-Baptiste Poquelin y dresse une critique de la médecine et se moque ouvertement d’Argan, un hypocondriaque tyrannique se laissant trop facilement abuser par son entourage, à commencer par sa seconde Retrouvez avec plaisir le plus grand hypocondriaque de l'histoire du théâtre femme, Béline, n’attenfrançais ! © M. Van Appelghem dant que de le voir mourir pour pouvoir hériter. Une comédie macabre qui aura raison de son auteur, mort alors qu’il interprétait Argan. Une ironie du sort que ne manque pas de souligner Jean Liermier, metteur en scène à l’origine d’une nouvelle adaptation de la pièce : « Molière, malade pas du tout imaginaire, jouait Argan, un homme qui a pour principale maladie de s’en remettre aux médecins, et qui dit de Molière : « qu’il crève ! ». » Après Le Médecin Malgré lui et L’Ecole des femmes, il retrouve Molière et Gilles Privat, parfait pour entrer dans le rôle du fameux malade, hilarant et tragique à la fois. « Le projet est né du désir de retrouver Gilles Privat », confie le metteur en scène. « J’ai besoin d’un acteur de sa qualité et de sa profondeur pour essayer de toucher ce qui rend à mes yeux cette pièce mystérieuse. La question que je me posais était : est-ce qu’Argan est un hypocondriaque ou un malade ? En effet, Argan pense qu’il est malade. Les personnes proches de lui pensent qu’il ne l’est pas. Enfin, le fait qu’il le pense le rend malade. Donc, il est malade. Et, s’il y a une maladie avérée, qu’est-ce qui est en fin de compte imaginaire dans cette pièce? ».

Claire Lagrange > Le Malade imaginaire, au Salmanazar, théâtre Gabrielle Dorziat à Epernay, mardi 11 mars à 20h30 (tarifs : 7,5 à 24 euros) et à la Comédie de Reims, jeudi 13 à 19h30, vendredi 14 à 20h30 et samedi 15 mars à 18h30 (tarifs : 5 à 22 euros).t Simon Vergnol & les Morotchovs – Tarifs : 10 à 18 euros – Salle des fêtes de Courcy.

EN BREF Dans le cadre de l'événement Nous Pour Elles, I.T.C.H. American Bake-Shop et Princess Boudoir, avec l'aide de plusieurs partenaires et bénévoles, organisent une soirée évènement comprenant notamment un spectacle burlesque, la découverte d'une exposition d'art, le tout ponctué par diverses performances et ce, afin de célébrer comme il se doit la Journée Internationale de la Femme. La soirée se fera au bénéfice du Centre d'Information sur les Droits des Femmes et Familles (CIDFF), association soutenue par les ministères de l'Éducation Nationale, des Droits des Femmes et de l'Intérieur. Rendez-vous donc le samedi 8 mars prochain à partir de 19h à la Demeure des Comtes de Champagne, rue de Tambour. www.nouspourelles.com

Performances et burlesque pour la journée de la Femme

Dans le cadre d'un projet artistique destiné aux familles rémoises, habitant principalement les quartiers Jean Jaurès et Val-de-Murigny, les espaces Flambeau et Ludoval, sous l'initiative de l'association des Maisons de quartier de Reims, a mis en place un projet d'actions artistiques destiné à encourager la mobilité des publics tout en leur permettant de se familiariser avec différents univers artistiques. Au programme, de nombreux temps forts (expositions, spectacles (pour les toutpetits, les enfants à partir de 8 ans...), rencontres d'auteurs et débats) qui s'articuleront principalement du 3 au 8 mars. Des illustrateurs seront par exemple présents pour échanger sur les passerelles possibles entre l’album et le spectacle vivant.

Les familles attendues au Flambeau et au Ludoval

Dimanche 2 mars, comme chaque premier dimanche du mois, les musées de la Ville de Reims ouvriront gratuitement leurs portes à tous les visiteurs. Rendez-vous aux musées Saint-Remi ou des Beaux-arts, mais aussi à la médiathèque Jean Falala (14h30 à 18h).

Ce dimanche, les musées sont gratuits

Livres animés pour histoires en relief

Exposition – Médiathèque de Cormontreuil

Cela devient une tradition, la médiathèque de Cormontreuil sait, au fil des saisons, présenter au public des expositions atypiques valant toujours le détour. Cette fois, place aux livres popup. Mais si, souvenez-vous, ces ouvrages que l'on a découvert à l'enfance et dont les pages se soulevaient pour faire tour à tour apparaître des personnages hauts en couleur et des volumes qui créaient des maisons et des paysages. Apparu au XVIème siècle, le procédé des livres animés, composé de tirettes, de disques et de languettes a laissé place, dans les années 1960, au pop-up que l'on connait aujourd'hui. Pop up Circus est l'une des deux expositions Situés à la croisée de la littérature et de la créa- présentées au public jusqu'au 29 mars prochain. © l'Hebdo du Vendredi tion artistique, les livres animés ont tous ce côté magique qui émerveille à coup sûr les enfants. Aussi, pour replonger en enfance le temps d'une lecture ou pour faire découvrir le pop-up aux plus jeunes, la médiathèque de Cormontreuil propose donc actuellement deux expositions sur la thématique. La première, baptisée « L'histoire du livre animé du Moyen-Âge à nos jours », est l'œuvre du libraire Julien Laparade qui a su rassembler une importante collection de livres résumant à eux seuls l'évolution de ce style. Pour aller plus loin, « Pop-up circus », la seconde exposition, présentera, elle, des ouvrages pop-up très précieux (exposés sous vitrine). Et si le plaisir des yeux ne suffisait pas, des ateliers de création de cartes pop-up sont également ouverts aux visiteurs (à partir de six ans) le mardi 4 mars (14h à 16h) et les mercredis 12, 19 et 26 mars (10h30 à 12h). Aymeric Henniaux > Jusqu'au 29 mars. Entrée libre aux heures d'ouverture de la médiathèque, place de la République à Cormontreuil.Rens. : 03 26 35 28 63 mediatheque@cormontreuil.fr

Les fables de Jean de la Fontaine imagées par Jean-Pierre Surugue

Exposition - Maison du département

Jusqu'au 28 mars, Jean-Pierre Surugue, sculpteur sur bois, donne vie à quelques-unes des plus célèbres fables de Jean de La Fontaine à travers ses réalisations présentées à la Maison du Département située au 18, rue Carnot à Reims. Quatorze fables sont ainsi illustrées et jouxtent une cinquantaine de personnages et autres tableaux allégoriques. Autodidacte, cet artiste de Pargny-sur-Saulx réalise ses p remières sculptures à l’aube de ses 40 ans. Pierre et diverses essences de bois sont la source de ses créations. Il s’exerce également sur un matériau quelque peu atypique qu’est la coquille d’œuf d’autruche, créant des élé- Quatorze fables sont illustrées. ments d’arts décoratifs tout à fait innovants et originaux. © DR Primé à plusieurs reprises pour son art, Jean-Pierre Surugue a notamment été promu Chevalier des Arts et des Lettres en 2006 par le Ministre de la Culture et de la Communication. > Jusqu'au 28 mars à la Maison du Département située au 18, rue Carnot à Reims. Entrée libre.

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA SPECTACLES VENDREDI 28 FÉVRIER

CIRQUE/MUSIQUE : LA TOILE La Toile, c’est celle du chapiteau, signe de ralliement des circassiens de tous horizons. Un étendard ici agité par les dixneuf musiciens du Surnatural Orchestra, souffleurs aventureux qui tricotent de multiples rencontres entre la musique et les arts du cirque. On les retrouve avec les acrobates du Cirque Inextremiste, férus d’équilibres sur pelleteuse et... bouteilles de gaz. À 19h30. Tarifs de 6 à 22 euros – Manège de Reims. VENDREDI 7 MARS

COMÉDIE : MA MÈRE ME REND

DINGUE

Suite a une dispute avec son mari, Jeannine débarque avec deux valises chez sa fille et son compagnon qui n’ont d’autre choix que de l’héberger mais très vite cette charcutière autoritaire et envahissante va leur en faire voir de toutes les couleurs et mettre à mal le secret qu’ils tentent de lui cacher. À 20h30. Tarifs : 37 à 50 euros - Le K, 18 rue Nicolas Appert à Tinqueux.

MERCREDI 12 MARS

LA GRANDE FINALE DU RIRE Un plateau formé des vainqueurs des principaux festivals d’humour en France : Jean Jacques, Thierry Marquet, Sébastien Marx, Alexandre Barbe,

Frank Truong, Cédric Chartier, et Jacky Matte. À 20h30. Tarifs : 19/24 euros - Le K, 18 rue Nicolas Appert à Tinqueux. VENDREDI 14 MARS

LES DÉCAFÉINÉS : DÉPRESSION MUSICALE

Révélés dès leur 1er passage sur France 2 dans l’émission «On n’demande qu’à en rire» et influencés, entre autres, par l’univers des Deschiens, Les Décaféinés sont deux mecs au bout du rouleau qui chantent leur quotidien quelque peu dépressif... Ils vous réservent un spectacle absurde qui mêle sketches et chansons. À 20h30. Tarifs : 29/32 euros - Le K, 18 rue Nicolas Appert à Tinqueux.


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT

LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

LOCATIONS

APPARTEMENTS F1 - avenue d'Epernay, appt de 31m2 en bon état, dans résidence calme et bien entretenue, 3e et. cpt : entrée, kitch. équipée, séjour avec placard, SDB avec WC, rangement, chauf. ind. élect., Classe Energie : D Frais de bail:311.25 € Loyer :415.00 € HC Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

VENTES

APPARTEMENTS REIMS GAMBETTA/EQUERRE : F2 (environ 37m2) EN REZ- DE- CHAUSSEE A RENOVER. Classe énergie E PRIX : 63 000 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr

SECT SAINTE CLOTILDE - Résidence récente (2007), appartement de 3 PP situé au 1er étage avec ASC comprenant : Entrée, salon/séjour, cuisine éq ouverte, 1 ch, SDD, Wc. Balcon. Garage en sous-sol. ENSEMBLE EN TRES BON ETAT, ENVIRONNEMENT AGREABLE. Classe Energie : D Prix :146 000,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

PROX PLACE GODINOT - Copropriété bien entretenue, appartement situé au RDC. Surf hab de 112 m², comprenant : Entrée, Séjour (30m²), cuisine, dég, 4 ch dont trois sur jardin, SDB et Wc. Cave. Travaux à prévoir. Classe Energie : C Prix :290 000,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

rangement lingerie. Salon, séjour, grande chambre, WC, SDD. Petit immeuble ravalé. Communs en TB état. Cave et grenier. Classe énergie D. PRIX : 114 800 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr

CENTRE BOULINGRIN Bd Foch, bel immeuble années 30, 3ème et dernier étage, agréable appartement 6 pièces, lumineux, d'env 150 m² hab, : cuis équipée, salon avec chem et sam sur balcon, 2 chbres et SDD. Partie duplex, mezzanine/bureau, gde chambre et SDB. Cave. Faibles charges. Classe énergie : E Prix :389 000,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

MAISONS VALLEE DE l'ARDRE PROPRIETE sur environ 4000 m2. Beaucoup cachet. LONGERE env. 230 m2 en pierres de pays, RESTAURATION DE QUALITE. Vaste cuisine à vivre, conviviale avec âtre. Double salon sur 3 expositions, cheminée. Salle de billard avec mezzanine et 3 baies sur parc paysager. Chbres et 2 bains. Garage 2 voit, cave voûtée, chauff central. Possibilité Piscine. Classe énergie D. Prix : Consulter dossier Etude. Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr REIMS 10’ GARE TGV CENTRE : MAISON 8 PIECES EXCELLENT ETAT JARDIN Séjour salon avec large baie sur jardin. Cuisine aménagée, lingerie. WC. Etage : 3 chbres, salle de bains aménagée. WC. Second étage : 3 chbres et sdd aménagée. WC. Décoration récente, chauff gaz de ville, Isolations. Caves. Ensemble clair et ensoleillé. Classe Energie C. Prix : 398 000 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr CORMONTREUIL Maison ancienne rénovée avec garage comprend : Cuisine équipée récente, salon avec véranda et cheminée, lingerie dressing. WC. 2 chbres, bureau, sdb neuve douche italienne. Grande cour jardin carrelée bien exposée. Chauffage gaz de ville. Classe énergie E. Prix : 207 500 EUROS

SECTEUR RUINART DE BRIMONT, résidence de bon standing avec ascenseur, appartement T6/7, spacieux et lumineux, d'env 144 m² habitables comprenant salon 33 m² sur balcon, salle à manger, cuisine équipée, 4 chambres, SDB et SDD. Garage et cave. Ensemble très agréable. Classe énergie : D Prix :414 000,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

HYPER CENTRE, EMPLACEMENT D’EXCEPTION, Très bel immeuble ancien en pierres de taille, appartement avec cachet, d'env 270 m² avec jardin privatif de 160 m². Gd garage. Partie prof. possible. Espace entresol aménagé (36 m²). Caves. Prix :930 000,00 € Etude Clovis - 03 26 87 71 71 www.notaires-clovis-reims.fr

Péricentre GARE TGV Duplex type 4 dans petite copropriété très entretenue. Cuisine US semi équipée sur salon avec ouverture sur grande cour dallée entretenue expo sud. Mezzanine pour gd bureau, 2 et pièce rangement. individuel. Faibles charges. Aucun travaux Classe énergie E. Prix : 156 000 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr

REIMS F3 . Ancien rénové EXCELLENT ETAT et TRES FAIBLES CHARGES. Ensoleillé, double exposition, dble vitrage PVC, chauffage individuel gaz. Entrée vestiaire, parquets chêne, cuisine équipée récente, pièce

Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr EN ZONE RESIDENTIELLE BOISEE à 15 KMS SUD DE REIMS avec Tennis et piscine chauffée : Sur 3100 m2 de terrain arboré MAISON INDEPENDANTE DE 180 M2. Ss-sol total garage 3 voit. DBLE SALON cheminée. Suite parentale au rdc. 4 chbres, 2 bains, bureau. Chauffage central gaz. Aucun vis-à-vis. Excellentes isolations. Classe Energie C Prix : 495 600 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr REIMS CENTRE GARE : ANCIENNE env. 200 M2 avec PRESTATIONS, JARDINET. Maison de Style avec vaste cuisine à vivre équipée, salon-séjour, bureau, 3 chambres. Salles de bains et salle de douche. Au second étage Grand loft en duplex avec chambres, bains et WC. Excellentes isolations de l’ensemble. Aucuns travaux chauffage gaz. Classe Energie D. Prix : 372 300 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr

ST MARCEAUX : GD 5 PIECES MODERNE avec 2 PARKINGS EN SS-SOL. Entrée avec vestiaire, WC, Cuisine haut de gamme, salon-séjour traversant 39m2, 3 grdes chambres, SDB av. balnéo et douche italienne. Prestations de qualité avec chauf. indiv.Gaz. Isolations thermique et phonique. Grande pièce + 20m2 en sous-sol. Agréable petite copropriété ss travaux. Classe énergie D Prix : 228 000 EUROS Office Notarial de l’Avenue de Laon Maître Sabine Willaume 13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 sabine.willaume@notaires.fr

OFFICE NOTARIAL CLOVIS É t u d e d e M e s C R O C H E T M E N N E T R E T J A C Q U E M A I N - C O U R N I L , P I E R R E T e t T H I B A U LT

Notaires associés 15, rue Clovis - REIMS - VENTE 03 26 87 71 72 - LOCATION 03 26 87 71 70 immobilier.51047@notaires.fr - www.notaire-clovis-reims.fr - www.immonot.com MAISONS REIMS DISTRICT SECT CHARLES ARNOULD Maison surf hab d'env 100 m², au RDC : Entrée, Séjour avec chem (36m²), cuisine éq ouverte et Wc. A l'étage : 2 ch dont une attenante à un bureau, SDB complète (13 m²). Cave. Cour/terrasse (20m²) sans aucun vis-à-vis. Classe Energie : D Prix :197 500,00 €

SECTEUR GUSTAVE LAURENT, maison récente, de 5 pièces principales, avec garage double (40 m²) et jardin. Environ 106 m² hab : séjour/salon d'env 33 m², cuisine ouverte, 3 chbres et SDB. Chauffage élect. Fenêtres PVC. Classe énergie : D Prix :238 500,00 € TINQUEUX, sur 800 m² de terrain, maison anc, PLAIN PIED de 4 pp : séjour/ salon, cuisine, 2 gdes ch et SDB. 3ème chbre d'appoint et greniers rangement à l'étage. Terrasse sur jardin. Petites dépendances. Sous/sol. Garage motos vélos. DPE vierge. Prix :197 500,00 €

SECT HOTEL DE VILLE - Superbe triplex de type loft situé en coeur d'îlot ; Très calme - Surf hab d'env 250 m² avec terrasse de 50 m² : au RDC : Entrée avec placards. Au 1er étage : 4 ch dont une parentale avec SDB. Vaste dressing et SDB. Au second : Volumes ouverts ; Séjour/cuisine éq, env 100 m² - Au Dernier étage : Vaste bureau et accès à la terrasse. ENSEMBLE AGREABLE et EN EXCELLENT ETAT. PRESTATION HAUT DE GAMME. Classe Energie : B NOUS CONSULTER

MAISONS CAMPAGNE SECTEUR LUDES - Maison agréable, d'env 165 m² hab, au coeur de la forêt comprenant au RDC : Entrée, salon/séjour (44 m²) avec chem, cuisine/coin repas (17m²), 1 ch (14m²) et SDB/Wc - A l'étage : mezzanine-bureau, 3 chbres SDD/ WC - CC gaz - Garage - Beau jardin de 1269 m² - Classe Energie : D Prix :306 000,00 €

EXLUSIVITE VERZENAY - Maison ancienne rénovée avec cour pavée sans aucun vis-à-vis ; Possibilité de rentrer une voiture Surface hab : 104 m² comprenant au RDC : Entrée, séjour, salon et cuisine. A l'étage 2 ch SDB/Wc. Cave. ENSEMBLE AGREABLE. Classe Energie : C Prix :156 000,00 € MAILLY CHAMPAGNE en exclusivité , maison indépendante, datant des années 60 avec garage et jardin (parcelle de 332 m²). 5 pièces comprenant cuisine et double séj au rdc. A l'étage : 3 ch et SDB. Sous/sol. Garage indépendant et remises. CC au gaz. Travaux à prévoir. Classe énergie : G Prix :176 700,00 €

LOCATIONS MAILLY CHAMPAGNE, maison avec garage et jardin : gde entrée, cuisine, sal/séj au rdc. A l'étage : 4 chbres et SDD. Sous/sol total. Fenêtres PVC / volets roulants. Façades ravalées. Intérieur à rafraichir. Classe énergie : F Prix :192 000,00 € EXCLUSIVITE VERZY, maison ancienne rénovée, sur 2258 m² de terrain, avec dépendances et caves. Env. 220 m² habitables : réceptions de 70 m² avec chem., cuisine équipée, bureau. A l'étage : 3 chbres, sdb et SDD + combles aménagés grand espace chambre avec dressing. Jardin. Terrasses offrant très belle vue. CC au gaz. Classe énergie : D Prix :518 000,00

APPARTEMENTS AUX ABORDS DU CENTRE VILLE, SECT COMEDIE - Résidence de bon standing - Appart de 5 PP situé au 5 étage avec ASC. Suf hab : 93 m² comprenant : Entrée, Séjour avec balcon (10m²), cuisine éq, 3 ch, SDB/Wc. Nbreux rangements - Parking aérien et cave. ENSEMBLE TRES LUMINEUX Classe Energie : E Prix :225 000,00 €

EN EXCLUSIVITE PROX TRAMWAY, GARE, 2 pièces, au rdc d'un immeuble ancien, donnant sur rue (1 fenêtre) et cour. env 50 m² hab compr séjour de 18 m² et chambre de 18 m². Chauff indiv gaz. Cave et grenier. A RAFRAICHIR. Classe énergie : F Prix :94 000,00 € PROX JAMIN 2 pièces d'environ 42 m,² dans résidence avec ascenseur, comprenant salon 13 m², cuisine équipée, chambre et SDB. Cave et parking en sous/sol. Rafraîchissement à prévoir. Classe énergie : E Prix :104 600,00 €

EXCLUSIVITE CHAMPIGNY, maison récente, indépendante, sur 600 m² de terrain. Environ 140 m² hab. sur deux niveaux : salon/séjour, cuisine équipée, deux chambres et SDD au rdc. A l'étage : 2 grandes chambres et SDB complète. SOUS/SOL total avec partie garage. Maison lumineuse, bien entretenue. Classe énergie : E Prix :393 000,00 €

JEAN JAURES, exclusivité, 4 pièces au 10ème et dernier étage, vue imprenable, avec cave, garage + parking ext sur cour fermée. A RENOVER. Env 76 m² comprenant séjour sur balcon, salon et deux chambres. Cuis et loggia. SDB. Fenêtres PVC/VR. Classe énergie : F Prix :115 000,00 € CLEMENCEAU Agréable 3 pièces, lumineux, avec balcon, au 4è étage (ss asc) avec cave et GARAGE. Bon état général, fenêtres PVC. Cuisine équipée, séjour et 2 chambres. Classe énergie : E Prix :145 800,00 €

F2 - RUE PONSARDIN, appt de 46m2 en bon état dans résidence, 3ième étage, calme, ensoleillé, cpt : entrée, séjour avec placard, cuisine ouverte, chambre, SDB avec WC, balcon, chauf. ind. élect., park. en sous/sol, Classe Energie : F Frais de bail:412.50 € Loyer :550.00 € HC F2 - RUE DE CONTRAI PROX. CENTRE Appt de 55m2 au 3ième et dernier étage, avec terrasse de 30m2, en excellent état, cpt : séjour avec placard, cuisine équipée, SDB avec WC, chbre, parking en sous/sol, chauf. ind. élect. Classe Energie : E Frais de bail:435.00 € Loyer :580.00 € HC F3- BD POMMERY, appt de 83m2 en bon état dans résidence, superbe vue, 8ieme et dernier étage, cpt : entrée et dgt avec placards, cuisine, arrière cuisine, séjour avec balcon, 2 chbres dont une avec placard et balcon ouverte sur séjour, SDB, WC, cave, chauf. coll. Classe Energie C Frais de bail:450.00 € Loyer :600.00 € HC REIMS LA NEUVILLETTE - MAISON dans secteur calme et agréable, en bon état, élevée par un sous/sol total avec garage et lingerie, cpt : entrée, salon/séjour, cuisine équipée ( 15m2) ouverte sur séjour de 29m2, 2 chbres, SDB, pièce d'appoint au RDC, chauf. fuel, Classe Energie : D Frais de bail:675.00 € Loyer :900.00 € HC


Office Notarial Foch

HERVÉ CIRET ET ISABELLE CIRET-DUMONT

MAISONS REIMS

G UNE MAISON D'HABITATION AVEC COUR, élevée sur sous-sol partiel, comprenant au rdc, salonsalle à manger avec cheminée à l'âtre, cuisine, couloir, WC ; au 1er étage, une chambre, une salle de bains, WC, palier, et au 2nd étage, deux chambres mansardées en enfilade - Classe énergie : G Réf :052/962 187 000,00 €

MAISONS EXTERIEUR

G MAISON SECTEUR PONSARDIN (190m²) avec

G LOIVRE - Maison d'habitation avec véranda, jar-

G RUE GOSSET, en bon état, décoration agréable, avec cuisine équipée, séjour double, 4 chambres et un garage - Classe énergie : E Réf :052/95 300 000,00 €

partie professionnelle au rdc (135m²) comprenant entrée, buanderie et bureau, cuisine, séjour, 4 chambres, 2 salle de bais, 2 WC sur 3 niveaux et d'un appartement d'hôte de 50m². Terrasse et vérandaClasse énergie : C Réf :052/944 722 300,00 €

din et garage, comprenant au RDC, entrée, cuisine, séjour, WC et à l'étage : 3 chambres et une salle de bains avec WC. Chauffage fioul. - Classe énergie : G Réf :052/955 195 000,00 €

G TINQUEUX - En lotissement, maison de 5 pièces

mitoyenne des 2 côtés élevée sur 2 niveaux avec garage et jardinet. Le tout sur un terrain de 188 m² entièrement clos. Travaux de mise en conformité à prévoir. - Classe énergie : C Réf :052/0908 200 000,00 € G JONCHERY SUR VESLE - Maison d'habitation -

G MAISON AVEC JARDIN ET GARAGE compre-

nant au RDC, entrée, bibliothèque, cuisine, salonsalle à manger. Au 1er étage : trois chambres, mezzanine, terrasse, WC, salle d'eau, salle de bains, lingerie. Au 2nd étage : cinq chambres, WC, salle d'eau, grenier. Cave. - Classe énergie : C Réf :052/968 840 000,00 €

G QUARTIER MOISSONS - Dans rue calme, sur un

terrain de 940 m² entièrement clos de murs, maison ancienne de 13 pièces principales façade moëllons élevée sur cave, d'un rez-de-chaussée, 2 étages et grenier aménageable en partie. Garage attenant 2/3 voitures avec possibilité de stationnement devant. Au fond du jardin, pièce d'été avec préau. - Classe énergie : D Réf :052/0917 1 030 000,00 €

RDC : entrée, cuisine ouverte sur sejour,couloir, salle de bains, WC, 3 chambres. Sous-sol : une chambre, laverie, chauffage - Classe énergie : C Réf :052/936 217 500,00 € G BETHENY - Maison d'habitation comprenant au

rez-de-chaussée : entrée, cuisine, salon, salle à manger, deux chambres, salle de bains. A l'étage : deux chambres, grenier. Sous-sol (garage, chaufferie, cellier). Jardinet devant et derrière. - Classe énergie : E Réf : 052/972 248 000,00 € G AUMENANCOURT - Maison d'habitation - Maison

avec piscine, comprenant au rez-de-chaussée : entrée, cuisine, séjour, chambre, bureau, salle de bains, WC. A l'étage : trois chambres, WC, salle de bains. Sous sol à usage de garage. - Classe énergie : ? Réf : 052/971 259 000,00 €

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28 www.etude-ciret.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com

G POUILLON - Maison d'habitation (construite en 2003), comprenant : au RDC, entrée, cuisine, salon, séjour, WC. A l'étage : palier, 4 chambres, salle de bains, WC. Un garage. - Classe énergie : C Réf :052/965 290 000,00 €

G GERMAINE - Maison indépendante de 6 pièces élevée sur sous-sol total d'un étage et de combles aménagés.Construite sur un terrain de 3313 m² boisé et arboré entièrement clos, elle offre une vue panoramique sur les vignes et la forêt. Une serre pour les semis en attendant d'être repiqués dans le potager. Faibles charges de chauffage. - Classe énergie : E Réf :052/0875 394 000,00 €

G CAUREL - Maison ancienne excellent état

de 7 pièces principales avec piscine chauffée (5 x 10) située au coeur du village. Au rezde-chaussée: entrée/placard - wc - salon - salle à manger - cuisine meublée équipée. A l'étage: 3 chambres - salle de bains/wc - dressing. Au-dessus, palier aménagé en salle d'eau/wc 2 chambres mansardées dont 1 donnant sur balcon.Terrasse couverte. Cave. Dépendance à usage de remise. Garages (2). Le tout sur un terrain clos et arboré de 1211 m². Faibles fonciers - Classe énergie : C Réf :051/0842 470 500,00 €

G GUEUX - Maison contemporaine avec piscine, en coeur de village, avec 5 chambres, grand séjour (70m²), larges baies vitrées, plein sud. Garage. - Classe énergie : D Réf :052/939 875 000,00 €

G RUE EDOUARD MIGNOT - PROCHE GARE - Type 2 situé au 3ème étage dʼune résidence avec acsenseur comprenant : entrée avec placard, séjour, cuisine meublée et équipée, chambre, salle de bains avec wc, débarras. Parking en sous-sol. Classe énergie : D Loyer 614€ - Charges 65€ - Prov./Frais de bail 491€

G GUEUX - Sur un terrain de 1703 m² entièrement clos bordé par un cours d'eau offrant une vue dégagée sur le Château et le Golf, maison contemporaine aux volumes hors normes élevée sur sous-sol. Terrasse avec piscine. Cour pavée. Renseignements à l'Etude sur rendez-vous. - Classe énergie : B Réf :052/0923 1 230 000,00 €

LOCATIONS

G RUE KRAFFT – AVENUE DE LAON / PROCHE

TRAMWAY - Type 2 dans résidence avec ascenseur comprenant : entrée avec placard, séjour, cuisine, chambre, salle de bains avec wc. Cave. Parking aérien. Classe énergie : E Loyer 400€ - Charges 150€ - Prov./Frais bail 320€

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 2 au

3ème étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour avec coin cuisine, chambre, salle de douche avec wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : en cours Loyer 480€ - Charges 50€ - Prov./frais bail 200€

G IMPASSE DES CARMELITES – CENTRE

VILLE - Type 2 situé au 3ème étage dʼune résidence avec acsenseur et gardien comprenant : entrée avec placard, séjour avec coin cuisine et balcon, chambre avec placard, salle de bains, wc. Parking couvert. Classe énergie : en cours Loyer 550€ - Charges 55€ - Prov./Frais de bail 440€

G RUE BLONDEL – PROCHE BD ROBESPIERRE Type 3 au 3ème étage dʼune résidence avec ascenseur comprenant : entrée, séjour avec balcon donnant sur cour intérieure, cuisine meublée et équipée, 2 chambres, débarras, salle de bains, wc. Parking en sous-sol. Classe énergie : E Loyer 528€ - Charges 160€ - Prov./frais bail 425€

G RUE DU DR THOMAS – DEBUT AVENUE DE LAON - Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, salle de bains, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : C Loyer 650€ - Charges 35€ - Prov./frais bail 520€

G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : en cours Loyer 665€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 535€

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 4 au 3ème étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour double, cuisine meublée et équipée, 2 chambres, salle de douche, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : F Loyer 680€ - Charges 85€ - Prov./frais bail 200€

G RUE HURTAUT – PROCHE RUE JACQUART - Type 5 au 1er étage dʼun petit immeuble situé dans une rue calme comprenant : entrée, dégagement, cuisine meublée et équipée, séjour/salon, 3 chambres, salle de bain, wc, buanderie. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : E Loyer 686€ - Prov./frais bail 550€

G RUE BUIRETTE – APPARTEMENT REFAIT A NEUF - Type 5 au 3ème étage dʼun immeuble de standing donnant sur une cour intérieure comprenant : entrée, cuisine et arrière cuisine meublée et équipée, salle à manger, 3 chambres, salle de bains, wc. Vu sur espaces verts. Classe énergie : E Loyer 1100€ - Charges 160€ - Prov./frais bail 700€

Les prix sʼentendent émolument de négociation compris conformément au décret n°93.1060 du 09/09/93, barème fixé à 5% HT de 0 à 45.735 € et 2.50% HT au-dessus de 45.735 € + TVA 20%

Office Notarial de GUEUX

Office Notarial de l’Avenue de Laon

Maître Sabine Willaume

13, avenue de Laon - REIMS - 03 26 40 17 01 - sabine.willaume@notaires.fr

REIMS  : ANCIENNE 7 PIECES SANS TRAVAUX, JARDIN, GARAGE, VERANDA. Indépendante et rénovée dʼenviron 130m2 + véranda. Très entretenue avec grande cuisine équipée, séjour double, 4 chambres et grand bureau. Très bien isolée avec chauffage GAZ. Grand garage. Cave. Classe Energie C. Prix : 248 600 EUROS

REIMS  : PAVILLON 5 PIECES SOUS-SOL TOTAL, JARDIN. Entrée, WC, cuisine aménagée récente, salonséjour. Etage : WC salle de douche aménagée, 3 chbres placards. Ss-sol avec gd garage, lingerie etc. Chauf GAZ et dble vitrage PVC et volets roulants électriques. Classe Energie E. Prix : 178 540 EUROS

REIMS 15ʼ à PIEDS GARE CENTRE : F4 avec BALCON, GARAGE et CHAUF INDIVIDUEL GAZ. 2ème étage comprend : Entrée, cuisine, WC, salle de douche, salon-séjour avec balcon sud sur jardin. 2 chambres. Double vitrage PVC récent. Ensemble en bon état général. Garage et grande cave. Classe énergie D. Prix : 104 400 EUROS

H. CROZAT - T. PIERLOT - E. ROGE Notaires Associés

23, av. de Reims - 51390 Gueux

Service immobilier 03.26.03.49.72 - beatrice.gobreau@notaires.fr

BOULEUSE - sur gd terrain de 2000 m² pavillon sur 2 niv. de 128 m² sur sous-sol total comp entrée, cuisine épée, salon 38 m² avec poêle granulés, 4 chbres, SDD, SDB, lingerie - Classe énergie : E

SECTEUR GUEUX - maison de 167 m² en T.B.E. gl sans vis à vis élevée sur sous-sol total comp. entrée, salon de 39 m² avec cheminée, cuisine épée, bureau, 4 chambres, 2 SDB - Classe énergie : E REF: 066-2214 378 000,00 €

WITRY LES REIMS - Belle maison ancienne tout confort de 230m² comp. entrée, salon avec cheminée, cuisine épée, 2 chambres, SDD, WC, lingerie au rdc et 6 chambres, dressing et SDB à l'étagesous-sol et garage 3 V - Classe énergie : D REF: 066-1912 500 000,00 €

PROCHE JONCHERY SUR VESLE - Très agréable maison ancienne rénovée comp. sur 2 niv. salon avec chem. pierre, gde cuisine épée, SDB, WC, SDD, 3 chambres, jardin - Classe énergie : E

JONCHERY SUR VESLE - Maison ancienne rénovée comp. entrée, cuisine épée, salon double, lingerie, 3 chambres, gde SDB, salle de jeux, garage, jardin - Classe énergie : D

GUEUX - Grande maison de 180 m² env. élevée sur sous-sol total comp. sur 2 niv. entrée, cuis. épée, salon de 42 m², 7 chambres, 3 SDB, chauff. gaz - Classe énergie : D

REF: 066-2053 234 000,00 €

REIMS F4 avec BALCON au SUD et CHAUFFAGE INDIVIDUEL BOX GARAGE. Excellent état, séjour double, cuisine équipée récente, salle de douche neuve aménagée. 2 belles chambres. Deuxième étage dʼune petite résidence sans travaux. Aucuns travaux. Huisseries 100% PVC avec volets roulants électriques. Proche Tramway et commerces. 12 min. pieds GARE TGV CENTRE. Classe énergie E. Prix : 138 400 EUROS

REIMS ANCIENNE 5/6 pièces en EXCELLENT ETAT avec jolie cour carrelée, ensoleillée, GARAGE. Entrée, WC, cuisine aménagée, spacieux salon séjour sur 2 expositions. Etage : 3 grdes chambres, rangements. Salle de bains spacieuse, baignoire, douche et fenêtre. WC. Grande pièce en comble. Cave voutée. Chauf. Gaz. Classe énergie E. Prix : 207 500 EUROS

Proche REIMS OUEST MAISON RECENTE INDEPENDANTE SUR SOUS-SOL TOTAL. Environ 150 m2 habitables sur parcelle 1037 M2 de terrain clos et bien exposé. Vaste séjour traversant, belle cuisine équipée salle de bains spacieuse, 4 chambres, chauffage central économique. Prête à vivre avec tout confort. Belles prestations pour lʼensemble avec portail automatique. Aucuns travaux à prévoir. Classe énergie C. Prix : 295 000 EUROS REIMS : PAVILLON INDEPENDANT de 1987 sur SOUS-SOL TOTAL et JARDIN. Vestiaire, cuisine aménagée, salon-séjour cheminée insert. 3 chambres, placards, SDD neuve. Terrasse sur jardin clos. Garage en sous-sol 2/3 voitures. Pas de travaux à prévoir. Classe énergie E. Prix : 192 000 EUROS

REIMS  : MAISON DE VILLE, 4 CHAMBRES, GARAGE, PLACE PARKING ET JARDIN. Bonne construction traditionnelle comprend salon séjour (env.32 m2) et véranda sur jardin. Cuisine, 4 chambres, bains, 2 WC. Chauffage gaz. Grenier sur dalle avec belle hauteur. Prévoir travaux de modernisation. Classe Energie D. Prix : 181 600 EUROS

EXCLUSIVITE : Campagne proche PAVILLON 6 PIECES avec 2 garages sur TERRAIN. 492 M2. Construction traditionnelle avec chauffage central. Bien isolée avec doubles vitrages PVC et volets roulants récents.4 chambres dont une au rez de chaussée. Sols carrelés et chambres parquets de chêne. Décoration à rafraîchir. Classe énergie E. PRIX 207 500 EUROS.

EN ZONE RESIDENTIELLE BOISEE à 15 KMS SUD DE REIMS avec Tennis et piscine chauffée : Sur 3100 m2 de terrain arboré MAISON INDEPENDANTE DE 180 M2. Sous-sol total avec garage 3 voitures. DOUBLE SALON cheminée insert. Suite parentale au rdc. 4 chambres, 2 bains, bureau. Chauffage central gaz. Aucun vis-à-vis. Excellentes isolations. Classe Energie C Prix : 495 600 EUROS

Tous les prix annoncés s’entendent : émolument de negociation inclus

Service immobilier 03 26 40 98 98 - guyard.willaume@notaires.fr www.willaume-reims.notaires.fr

REF: 066-2219 248 600,00 €

REF: 066-2115 228 000,00 €

REF: 066-2222 460 000,00 €


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

L’horoscope de l’hebdo

Musique - La griffe Velours

BÉLIER du 21.03 au 20.04

BALANCE du 23.09 au 22.10

Priorité à votre vie affective ! Même si vous n’aimez pas faire des concessions, il faudra vous y faire ! Pour éviter toute note discordante dans votre couple, misez sur la tolérance. Cela fonctionne assez bien.

Malgré les imprévus, restez confiant(e) dans vos possibilités et adaptez-vous aux circonstances. Vous aurez de belles occasions pour prouver vos compétences.

TAUREAU du 21.04 au 20.05 La conjoncture étant plus favorable, vous commencerez la semaine tranquillement. Malgré quelques contrariétés côté cœur, vous continuerez à avancer dans la bonne direction avec votre partenaire.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06 Un souffle de liberté circulera dans votre vie affective vous incitant à vous lancer dans des rencontres sans lendemains. Toutefois, afin d'éviter les mauvaises surprises, tempérez vos ardeurs.

CANCER du 22.06 au 22.07 La semaine s'annonce mouvementée ! Vous vous sentirez porteur(se) de possibilités nouvelles et de créativité. De nombreux défis s'offriront à vous, alors soyez prêt(e) à les relever.

LION du 23.07 au 22.08 Natif du lion, c’est le moment de mettre en accord votre réalité avec vos désirs. Mars sera le mois de la réconciliation, vous repartirez sur de nouvelles bases sur le plan affectif et professionnel.

VIERGE du 23.08 au 22.09 Aujourd’hui, vous risquez d'être sous pression, mais aussi de voir vos efforts et aptitudes reconnus. C'est une période d’opportunité pour trouver un nouveau poste qui pourrait mieux vous convenir.

SCORPION du 23.10 au 22.11 Si vous avez connu des difficultés ou des retards, ceci appartiendra au passé. La situation évoluera en votre faveur, lentement mais sûrement. Et c’est déjà beaucoup !

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 Ça bougera et ne sachant pas toujours vers quelle direction avancer, cela pourra vous perturber. Malgré tout, restez serein(e) et faites jouer votre réseau.

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01 La fin du mois de Février sera très conviviale et vous permettra de cultiver des relations très agréables dans votre milieu social et professionnel. Suivez vos envies et lancez-vous !

VERSEAU du 21.01 au 19.02 La situation professionnelle sera riche de belles opportunités d’évolution. Pas toujours simple car vous appréciez en général une certaine sécurité et un avenir rassurant.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Une rencontre professionnelle imprévue vous ouvrira de nouvelles perspectives. Mais attention toutefois à ne pas vous emballer trop vite.

marne agence

Locations Immeubles

Gérances Terrains

B. MELVHILLE

Transactions Rédactions d’actes

Trois raisons d’écouter : Mahavishnu Orchestra – Birds of Fire (C.B.S./Columbia Records, 1973) Primo: parce que c’est de la vraie "fusion cuisine" C’est souvent facile pour un restaurant qui veut paraître un peu sexy ou à la mode de coller le terme ‘fusion cuisine’ sur son menu. Seulement, dans la majorité des cas, faire de la "fusion cuisine" se résume surtout à saupoudrer quelques pincées d’épices un peu exotiques sur un plat banal, et dire que c’est oriental et révolutionnaire. Et ceux qui sont aussi gourmands de musique que de gastronomie savent que dans l’industrie des sons, c’est un peu la même arnaque ; un musicien qui veut un peu frimer, de retour d’Inde où il a pris plein de psychédéliques, éprouvera la tentation de qualifier sa musique de "fusion" pour vendre un peu plus de disques. Mais quand on dit que Birds of Fire est un album de jazz-rock fusion, c’est pas juste pour faire classe ; dés le premier morceau, la guitare transcendantale de John McLaughlin nous enveloppe dans un tourbillon de sons aussi étrangers qu’harmonieux. Tout au long, une symphonie de mélodies qui semblent spontanément émerger de chaque coin de la planète évoquent un panorama nouveau, mais qu’on à l’impression d’avoir déjà entendu. Secundo : Parce que les Mahavishnu sont des dieux D’accord, c’est bien beau de dire que Birds of Fire c’est du jazz-fusion, mais si dans votre tête, ce terme correspond à du jazz joué avec énergie et une guitare électronique, la beauté de cet album vous échappe. Chaque morceau nous ensevelit sur une avalanche de sons, par dessus lesquels les musiciens arrivent à créer une géographie explosive et ahurissante. Dès l’ouverture, Birds of Fire nous entraine dans les flammes de l’enfer, avec comme guide la guitare de McLaughlin et ses riffs maléfiques. Puis, on se perd dans le chaos qui s’assemble dans nos oreilles, entre l’invasion extraterrestre de Celestial Terrestrial Commuters ou l’explosion volcanique qu’est One Word. Tercio : Parce que Birds of Fire est un document sacré Bon, peut être que l’on commence à un peu exagérer, Birds of Fire n’est quand même pas un recueil de paroles divines. Mais, bien qu’il ne va pas fonder de religion, l’album est quand même un classique absolu, opus et monolithe incontournable pour tout amateur de jazz, de rock, ou juste de bonne musique. Le morceau à écouter d’urgence pour se convertir : Celestial Terrestrial Commuters

Raphael Gernath CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER SAMEDI 1ER MARS Bétheny - Braderie livres & jouets 10-17h - Au profit du Secours Populaire - Salle Thierry Meng SAMEDI 1ER ET DIMANCHE 2 MARS Reims - Euro-Puces Plus de 250 brocanteurs et exposants venus de toute l'Europe présentent leurs objets les plus variés : oeuvres d'art et objets du quotidien de toutes époques. Cette année les collections design des années 60 et

70 seront particulièrement recherchées. 9h-18h - Entrée : 5 euros (-14 ans gratuit)

DIMANCHE 2 MARS Warmeriville - 7e Salon du pin's 8h-17h - Centre associatif, rue des écoles Le-Mesnil-sur-Oger Mondial de la capsule 8h-18h - Entrée : 2 euros Salle des pressoirs Odile Châlons-en-Champagne Vide-greniers

Parc des expositions Renseignements : www.europuces.com

Epernay - Vide-greniers Esplanade Charles de Gaulle (parking Jard)

Samedi 1er mars de 9h à 18h

BUREAU

VENTE SPÉCIALE JEANS ET VÊTEMENTS MARINS

G PLACE DU CHÂPITRE BUREAU EN EXCELLENT ÉTAT DE 180 M2 EN RDC LOCAL D'ARCHIVES EN SOUS-SOL - DISPONIBLE DE SUITE.

51, rue Thiers - Reims - 03 26 40 61 31 MARNE AGENCE nicolas.guiset@marne-agence.fr

ent Vos achats aid l’insertion

www.fripe-reims-emmaus.com

17 rue Gutenberg - Reims

Ligne 14 : arrêt 3 Fontaines Ligne 16 : arrêt Gutenberg


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

MODE et citoyenneté

© DR

« La mode se démode, le style jamais... », disait Gabrielle Chanel. À quelques semaines, des élections municipales, la mode se déchaine dans les rues, sur les podiums et dans les boutiques. Les slogans gravés sur les vêtements permettent d'afficher ainsi nos choix politiques. On retrouve actuellement la campagne Coexist (www.coexistcampaign.org/projects), qui milite contre la haine et la violence, grâce au soutien généreux de business angels. 100 % de chaque don est directement reversé pour l'enseignement dans certains pays en difficulté, l'Ouganda et l'Inde par exemple. Et lorsque vous achetez leurs produits, vous aidez des fermiers à subvenir à leurs moyens de subsistance et les profits de ces ventes vont directement aux écoles de leur communauté. Alors la mode vous semble -t-elle toujours superficielle ? Anne-Laure Beaudoin

Le printemps PAS À PAS...

Parler d'une nouvelle saison, c'est comme parler d'une nouvelle histoire d'amour. Une saison avec de nouvelles couleurs, de nouvelles matières, de nouvelles formes, de nouvelles odeurs, du cuir, de la toile et de la technique, c'est ce qu'on découvre chez les professionnels de la chaussure, les fabricants français qu'on retrouve également chez les meilleurs détaillants multi-marques qui chouchoutent nos petits pieds depuis tant d'années. Alors que les enseignes mono-marques nationales et internationales tentent de conquérir les marchés, il est © DR primordial de se rapprocher des amoureux du métier, ceux qui vous font découvrir leurs coups de cœur, les tendances, et qui gagnent votre confiance par leur professionnalisme exemplaire année après année. Rendons hommage aux détaillants multi-marques... Pas a pas à Reims, Molitor à Epernay, Jules et Julie à Reims, BoPetons à Reims. A-L.B

LE VIN (sans bulle) de l'Hebdo Château Godeau Ducarpe

Château Godeau Ducarpe © DR

Au cœur des prestigieux coteaux de Saint-Emilion, dans un terroir qui se mérite, un terrain « mal foutu » fait de creux et de bosses, Château Godeau côtoie d’illustres voisins tels que La Mondotte ou Tertre Roteboeuf. Acquis par Agnès et Albéric Florisoone, anciens copropriétaires de Château Calon Ségur, ce joyau de 6 hectares en appellation Saint-Emilion Grand Cru, presque inconnu il y a peu, commence déjà à devenir célèbre. Une notoriété due notamment à son Château Godeau Ducarpe, millésime 2011, qui possède un

nez expressif dominé par les épices : poivre, piment, menthe et une touche empyreumatique. La bouche conserve une attaque assez large, structure demi corps, la seconde partie est plus ferme et virile. Un vin qui s'apprécie pour sa fraîcheur et son fruité.

Prix conseillé : 11 euros la bouteille. Château Godeau Saint-Emilion Grand Cru 33330 Saint-Laurent des Combes. Rens. : 05 57 24 72 64 ou www.chateaugodeau.com


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

LE GROS PLAN

LA SÉLECTION

Supercondriaque

Genre: Comédie Pays: France Durée: 1h47 Réalisateur : Dany Boon Acteurs: Dany Boon, Alice Pol, Kad Merad. Romain Faubert, photographe médical pour site web, semble atteint d’un mal incurable, l’hypocondrie. Le plus terrifiant est surtout pour son ami et médecin, Dimitri Zvenka. Le pauvre le harcèle comme un microbe en mal de patient. Depuis des années, Dimitri essaye tout pour guérir son ami de sa phobie. Aujourd’hui, il semble fatigué des jours de l’an qui se terminent aux urgences, des entrées fracassantes dans son cabinet. Il ne compte plus les réveils intempestifs, les repas virant au cauchemar bref, Romain se transforme en ces petits virus insupportables. À bout, au bord de la crise de nerfs, il essaie une dernière tentative de conciliation, comme dans un vieux couple. Il l’emmène dans une de ces interventions humanitaires pour soulager des émigrants venus de son pays natal, un petit pays de l’Est. Il espère qu’enfin l’obsessionnel du microbe comprendra le sens de la vie et trouvera avant ses 40 ans la femme de sa vie… C’est ce moment que choisit Romain pour disparaître en même temps que s’évade le chef de la révolution du Tcherkistan. Cela a-t-il un lien de cause à effet ? Supercondriaque représente la quatrième mise en scène de Dany Boon, l’installant définitivement dans la lignée des Oury, Zidi de la grande époque de la comédie française. Il reprend le personnage du petit gars naïf au grand cœur, et non benêt comme ils disent ! Plus que de Funès, c’est dans les pas de Bourvil, Jean Lefebvre, Fernandel, à sa façon qu’il s’inscrit. C’est avant tout un regard sur la différence, sa thématique centrale depuis Bienvenue chez les ch'tis. Il nous propose une comédie riche en deux parties reliées par les associations humanitaires. Dans la première, c’est la phobie du microbe et la seconde, celle de l’autre, l’étranger, le nouveau virus pour certains dans notre société. Le film fonctionne parfaitement grâce à une suite de quiproquos se succédant à un rythme fou dans une histoire riche en rebondissements narratifs. Dany Boon nous rassure sur le sort de la comédie française, enfin de qualité. Retrouvez les sorties de la semaine et l’interview des réalisateurs sur www.cine-region.fr, nos chroniques sur France bleu Champagne 95.1.

LES HORAIRES

Gaumont Parc Millésime

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Jeu 20h30. Clochette et la Fée Pirate VF 3D Dim 10h30. Un Eté à Osage County VO Mer jeu dim lun 14h; ven sam mar 19h30.VF Mer jeu dim lun 11h, 16h55, 19h30, 22h; ven sam mar 11h, 14h, 16h55, 22h. Non-Stop VF Séances à 11h, 13h20, 15h50, 18h05, 19h45, 22h40. Supercondriaque VF Séances à 10h45, 11h45, 13h15, 14h15, 15h30, 16h40, 17h45, 19h, 20h, 21h15, 22h15. Le Crocodile du Botswanga VF Séances à 11h30, 13h35, 15h50, 17h55, 20h40, 22h45. Tarzan VF Séances à 17h20. VF 3D Séances à 10h55, 13h, 15h15. La Grande Aventure Lego VF Séances à 18h. VF 3D Séances à 11h10, 13h45, 16h10, 19h50. M. Peabody et Sherman : Les Voyages dans le Temps VF 3D Séances à 10h20, 14h40, 16h40. VF Séances à 12h35, 18h40 (sf jeu, ven, sam). Les Trois Frères, le Retour VF Séances à 11h30, 14h, 16h25, 17h25, 19h35, 21h45, 22h40. La Belle et la Bête VF Séances à 10h20, 12h40, 15h05, 17h55, 20h15, 22h05. Mea Culpa VF Séances à 20h20, 21h55, (sf jeu). RoboCop VF Séances à 20h10, 22h35. Jack et la Mécanique du Coeur VF Séances à 10h40, 13h25, 15h30. American Bluff VF Séances à 19h20, 22h. La Vallée des Fourmis Perdues VF 3D Séances à 10h15 (sf dim), 14h05, 16h. VF Séances à 12h10. 12 Years a Slave VF Séances à 19h40, 22h20.

Semaine du 26/02 au 04/03

Gaumont Place d’Erlon

Supercondriaque TLJ : 14:00, 16:10, 18:00, 20:00, 22:15 Terre des ours TLJ : 13:50, 16:00 2D 18:15 Pompei TLJ : 13:40, 15:45, 17:50, 20:10, 22:10 Le Crocodile Du Botswanga TLJ : 13:50, 15:40, 17:40, 20:10, 22:00 La Grande Aventure Lego 3D TLJ : 15:50, 17:50 2D 13:45

CINÉMA

12 Years A Slave Ven, Mar 21h10 Sam 18h40 Dim 16h30 Lun 14h American Bluff (Vostf)Ven, Mar: 15h20 Sam : 18h15 Dim : 20h Dallas Buyers Club (Vostf) Ven, Mar 18h Sam 20h55 Lun 16h05 Ida (Vostf) Ven, Dim, Mar 14h10, 15h50, 17h30, 19h10 Sam Lun 14h10, 15h50, 19h10, 20h50 Leo et Fred Ven, Dim, Mar 14h20 Le sens de l’humour Ven, Mar 13h50, 17h35, 21h30 Sam 15h50, 19h35 Dim 13h50,17h45, 21h30 Lun 15h45, 19h35 Les garçons et Guillaume à table Sam 17h30 Lun 19h10 Le vent se lève (Vostf) Ven, Mar 20h30 Dim 15h20 Lun 18h35 Mère et fils Vostf Ven Mar 16h30 Sam

La belle et la Bête TLJ : 13:50, 16:30, 19:30, 21:45 L'île des Miam-nimaux - Tempête de Boulettes Géantes 2 – VF TLJ : 13:40 Les Trois Frères Le Retour TlJ :15:40, 17:45, 19:50, 22:15 La voleuse de livres TLJ :19:30, 21:50 Le Loup De Wall Street  :20:30 Prince Igor – VOST samedi : 18:00

OPÉRA

14h Dim 21h35 Lun 19h05 Nymphomaniac 2 (Vostf) (-18ans) Sam Lun 21h25 Only Lovers left alive (Vostf) Ven, Mar 14h, 18h40, 20h50 Sam 16h10, 21h15 Dim 14h, 19h05, 20h50 Lun 16h35, 21h15 Tante Hilda Sam  Lun 14h20 The grand Budapest Hôtel Vostf TLJ : 13h45, 15h45, 17h45, 19h45, 21h45 Tonnerre Ven, Mar 19h25 Dim 15h40 Un beau dimanche Ven, Mar 15h40 Sam 17h40 Dim 19h35 Lun 13h50 Yves Saint-Laurent Sam 16h05 Dim 17h50 Lun 21h05 Viva la liberta (Vostf) Sam 13h50 Lun 17h35

Patrick Vanlanghenhoven

Terre des ours 3D

Genre: Documentaire Pays: France Durée: 1h27 Réalisateur : Guillaume Vincent Acteurs: Marion Cotillard. Nous allons suivre pendant toute une saison le parcours d’un jeune ours face à sa première saison en solitaire, une mère et ses oursons. De la sortie d’hibernation au retour, c’est tout un monde où l’homme demeure peu présent, où les ours apprennent la loi de la solitude et de la survie. Tourné en 3 D, au plus proche des animaux, avec le paysage en fond, le spectateur plonge dans une immersion totale, accompagné par la voix de Marion Cotillard surlignant juste ce qu’il faut notre bout de brousse. Nous vous proposons une longue interview du réalisateur dimanche de 12h à 13h sur RJR 106.1 MHz, retranscrite sur www.cine-région.fr

The grand Budapest Hô tel

Genre: Comédie Pays: USA Durée: 1h40 Réalisateur : Wes Anderson Acteurs: Ralph Fiennes, F. Murray Abraham, Mathieu Amalric. Gustave H, le premier concierge du Budapest Hôtel et son jeune protégé, Zéro, se retrouvent plongés dans une suite de péripéties où se jouent la transmission, un gros héritage, et la fin d’une époque sous la montée du nazisme. Wes Anderson, avec ce huitième film, maitrise parfaitement l’univers poétique et une précision sans faille qu’il élabore depuis le début. S’inspirant d’un texte de Stefan Zweig, il ne laisse rien au hasard, pas même la cause de ce qui lance nos héros dans le train de l’aventure, le vol d’un tableau. Même les adeptes d’une poésie plus chaotique, comme moi, se sentiront emportés par ce mélange.

Non Stop

Genre: Thriller Pays: USA Durée: 1H46 Réalisateur : Jaume Collet-Serra Acteurs: Liam Neeson, Julianne Moore, Scoot McNairy. Un marshal de l’air se retrouve prisonnier d’une prise d’otages. Avec ce maigre filet, le réalisateur, Liam Neeson et Julianne Moore tentent de sauver l’avion en chute libre au pays de l’invraisemblable où le coup de tatane est roi ! Dans la grande tradition du film d’action, le réalisateur d’Esther ne panique pas et essaie l’impossible, donner du sens à un scénario possédant le mal de l’air.

Un été à Osage County

Genre: Comédie Dramatique Pays: USA Durée: 1h59 Réalisateur : John Wells Acteurs: Meryl Streep, Julia Roberts, Ewan Mc Gregor. Suite au suicide de leur père, les trois filles Weston se réunissent après une longue séparation autour de leur mère paranoïaque, proche de la folie. Nous pourrions nous dire, encore la famille, thème récurrent du cinéma américain, mais le réalisateur de The Company Men donne un autre souffle porté par Meryl Streep, impériale. La caméra en retrait nous rend témoin de cette famille qui n’arrive pas à se reconstruire, juste à se haïr.

Le sens de l’humour

Genre: Romance Pays: France Durée: 1h30 Réalisateur : Maryline Canto Acteurs: Marilyne Canto, Antoine Chappey, Samson Dajczman. C’est l’histoire d’Élise entre son fils Léo, Paul son amant, son homme de passage, qui voudrait bien être plus et la mort d’un amour perdu, le père de son fils. C’est ce moment où les blessures, le passé, pèsent trop lourd. Il faut choisir entre l’abandonner et vivre ou continuer, hantée par ses fantômes. Elle déroule ce long fil d’Ariane qui la sortira du labyrinthe des douleurs. Pour son premier long-métrage en partie autobiographique, Marilyne Canto puise dans le quotidien pour sublimer une histoire de rédemption.


N°339 du 28 février au 6 mars 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Arrêtons d'opposer l'agriculture et l'environnement »

Hervé Lapie - Nouveau président de la FDSEA de la Marne Le conseil d’administration de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) a élu son nouveau président lundi 17 février. Il s'agit d'Hervé Lapie, agriculteur et éleveur de porcs à La Cheppe près de Châlons-en-Champagne. Un président qui prône le pragmatisme en matière d'environnement et la solidarité entre tous les exploitants.

ans le milieu agricole, le 5e plan de la directive européenne Nitrates est sur toutes lèvres et, bien sûr, le premier dossier sur lequel doit plancher Hervé Lapie, le président fraîchement élu de la FDSEA de la Marne. Concrètement, ce plan impose désormais aux éleveurs de stocker leur fumier pendant deux mois et demi supplémentaires, entraînant des investissements lourds en matière de stockage, et interdit aussi l’épandage d’efflux organiques sur les terrains présentant une pente de plus de 20 %, ainsi que l’utilisation d’azote minéral sur les pentes de plus de 15 %. L’objectif de ces normes étant de limiter la pollution des eaux par les nitrates. Pour Hervé Lapie, ces décisions prises par l'administration « sans concertations, sans venir sur le terrain, pour faire plaisir à l'Europe » menacent d'une part les éleveurs et d'autre part 40 000 hectares de surfaces agricoles dans la région. « Le risque c'est que certains éleveurs jettent l'éponge face aux nouveaux investissements qui leurs sont demandés et que des milliers d'hectares ne soient plus cultivés. Or aucune étude n’a prouvé qu’une pente puisse être source de pollution ! D’autant que les prélèvements des Agences de l’Eau font état de chiffres positifs en Champagne-Ardenne ». Le président de la FDSEA n'a évidemment pas découvert cette problématique lors de son élection. Lui-même éleveur et exploitant agricole depuis 1992, il est aussi, depuis six ans, en charge Pas le droit de de la commission envi- aux OGM ronnementale à la FDSEA. Autant dire que cette problématique de tendre vers une agriculture plus durable est pour lui un véritable objectif. « Ça m'a toujours bien motivé ces questions sur l'environnement. Quand je me suis installé, je me suis passionné pour l'aspect technologique de mon métier avec l'envie de mieux comprendre la vie des plantes et des animaux, afin de concilier la préservation de notre environnement et une agriculture raisonnée. Vous savez, moins j'utilise de produits mieux je me porte sachant évidemment qu'on ne peut pas faire sans. » Pragmatique, le nouveau président aimerait qu'on arrête ainsi d'opposer agriculture et environnement. « Avec le traité de Rome en 1975, l'objectif était de nourrir les gens, car à l'époque un européen sur deux ne mangeait pas à sa faim. Ce défi a été formidablement relevé. Et puis dans les années 90, le vent a tourné. La question environnementale a pris le pas sur celle de la production. Et comme en plus la politique agricole commune change tous les trois ans, l'exploitant, qui investit lourdement sur du moyen et du long terme, n'a plus aucune certitude sur son avenir »

D

Hervé Lapie. © l'Hebdo du Vendredi

En clair, Hervé Lapie voudrait qu'on arrête de parler de l’agriculture comme d'un problème car pour lui, « c'est une solution pour la France, source d'emplois, de valeur ajoutée et profitable à l'environnement ». « Quand un hectare n'est plus cultivé mais remplacé par une couche de macadam, c'est une perte en termes de biodiversité. L'important, c'est de concilier l'environnement et l'agriculture. Nous avons conscience de devoir faire la même chose, mais en plus propre ». Et si on compare les méthodes agricoles utilisées dans les années 50 et celles pratiquées aujourd'hui, il y a effectivement un gouffre. Les chevaux labourant les champs ont été remplacés par des engins monstrueux pilotés grâce à l'aide de satellites. Mais dans le même temps, ces progrès technologiques ont d'une part permis d'accroitre les rendements, et donc de nourrir plus de gens, mais aussi de diminuer l’emploi de produits polluants ou dire non encore d'économiser les ressources en eau. « C'est la recherche qui nous fait progresser », insiste Hervé Lapie. Et concernant les OGM ? « Nous n'avons pas le droit de dire non par principe. Nous devons continuer de les étudier car ils pourraient être intéressants à moyen terme face aux changements climatiques, avec par exemple des plantes qui résisteraient mieux au manque d'eau. Un autre exemple : avec un OGM résistant aux insectes, c'est autant d'insecticides en moins diffusés dans l'air et dans la terre. Ne serait-ce pas un plus environnemental ? » Sans se prononcer officiellement sur l'utilisation des OGM, le nouvel homme fort de la FDSEA estime donc que dans ce domaine, « la France ne doit pas s'isoler, et que c'est aux politiques et aux chercheurs de prendre une décision ». Et si réconcilier la nature et l’agriculture est un vaste chantier, celui de rapprocher les hommes qui en vivent en est un autre qui lui tient au moins autant à coeur. En créant en 2012 l'association Symbiose, Hervé Lapie a réussi le tour de force de réunir autour d'une même table agriculteurs, chasseurs et apiculteurs pour que tous travaillent ensemble avec comme objectif

Repères Agriculteur et éleveur de porcs installé à La Cheppe, près de Châlons-en-Champagne, Hervé Lapie est âgé de 45 ans. Marié et père de trois enfants, il est installé en société avec son frère et un voisin pour exploiter 135 hectares de polyculture et élever 160 truies. Hervé Lapie, président du canton de Suippes pour la FDSEA, était précédemment secrétaire général adjoint de la fédération et responsable de la commission environnement depuis six ans. Il préside également l’association régionale Symbiose (promotion de la biodiversité) et est administrateur de la coopérative porcine Cirhyo.

l’amélioration de leurs pratiques afin de préserver la biodiversité. L'un des plus importants projets de l'association concerne les abeilles dont les populations diminuent dangereusement depuis une trentaine d'années en France, mais aussi ailleurs en Europe et dans le monde. « Les abeilles sont les principaux insectes pollinisateurs sur notre territoire. Notre intérêt est donc très important et c'est pourquoi il est de notre devoir d'apporter une solution. » C'est ainsi qu'est né le projet Luzerne. « La luzerne, qui est une ressource pour les abeilles, fleurit trois fois dans l'année. L'idée est

que chaque exploitant laisse une bande cultivée de luzerne », explique Hervé Lapie. Un volet expérimental doit être très prochainement mené autour de la commune de Beine-Nauroy afin d'en mesurer l'impact. « Quand nous avons présenté ce projet, il a été accepté par tous les acteurs. Il a aussi obligé apiculteurs et agriculteurs à se rapprocher et à échanger. Si cette démarche fonctionne, c'est parce qu'elle fait appel au volontariat, au contraire des règlements émanant de l'administration. » Autre activité menée de front par le président de la FDSEA et qui, autant que Symbiose, fait appel à la solidarité, celle du Groupement Foncier Agricole Mutuel. Il s'agit en fait d'une coopérative qui aide les exploitants à conserver leurs terres quand par exemple leurs propriétaires souhaitent vendre et qu'ils n'ont pas les moyens financiers suffisants pour s'en porter acquéreurs. Les acteurs locaux, les habitants, sont ainsi encouragés à acheter ces terres, sous forme de parts, tout en permettant à l'agriculteur de continuer à travailler sur l'exploitation. « Vous savez que le secteur agricole ne rassemble que 2% de la population française. Alors si nous nous divisons, nous n'y arriverons pas. Nous devons être solidaires. 50 ou 500 hectares, peu importe, toutes les exploitations ont le droit de cohabiter car il n'y a pas un seul modèle », insiste Hervé Lapie. Et le président de conclure par un dernier message à méditer : « Le monde actuel a trop tendance à vouloir opposer les gens. Personne n'a besoin de ça aujourd'hui. »

Julien Debant


1874 -2014

Du plaisir sans culpabilité ! Découvrez notre gamme sans sucre :

Confitures sans sucre 4€ Fraise, myrtille, mûre, abricot, cassis.

Pâte à tartiner sans sucre 450g 4,60€

Tablettes sans sucre Noir 56%, 70%, noisette, lait nature, noisette et blanc.

www.deleans.fr

Où trouver Deléans ?

20, rue Cérès - 51100 Reims 03 26 47 56 35

7, rue des élus - 51100 Reims 09 82 43 72 53

Chocolat sans sucre Etui 180g 14,10€ Ganache, praliné, palet.

Sablés 6,15€

NOUVEAU

13, rue de la Garenne - 51370 Champigny 03 26 79 61 36


L'Hebdo du Vendredi, Reims #339