Page 15

15 x

S or tie

re i m s. l h eb d o d u ve n d re d i.c o m N°304 du 10 au 16 mai 2013

Moissons Rock

Comme un air de Woodstock à Juvigny Mercredi, les Moissons Rock battaient leur plein à Juvigny. Avec, entre autres invités, Tryo, s'il vous plaît ! Une soirée d'ouverture grandiose, et d'excellent augure pour la suite des réjouissances ce week-end...

dans l'âme, participent aux Moissons depuis une dizaine d'années. « Ici, les gens viennent de tous les horizons, et il n'y a jamais de problème. Chapeau aux organisateurs, et que ça dure encore longtemps ! » Aux quatre coins du festival, une centaine de bénévoles s'affaire pour le bon déroulement de la soirée. La Margoulette - la bière artisanale xMiracle, de francs rayons de soleil ont ac- du coin - et le champagne coulent à flots, les cueilli les festivaliers à Juvigny, pour le lance- hot-dogs partent comme des petits pains, et ment des 19e Moissons. Au rendez-vous cette année, l'épi est devenue monnaie locale. également, l'atmosphère chaleureuse et eu- Parmi les fidèles festivaliers, Greg et Pedro, Juphorique qu'on leur connait. Parking bondé, vignots d'origine et anciens bénévoles. « On est mines enchantées, chapeaux de paille et partis pour le boulot. On a découvert à 16-17 retrouvailles... Le rock à la campagne, c'est ans qu'il y avait un super festival chez nous, et quelque chose ! « Ça change de la ville et des on a eu envie de donner un coup de main. boîtes de nuit », se réjouit PierreL'équipe nous a fait confiance, Yves, nouveau moissonneur. Bénévoles d'antan, malgré notre jeune âge. Une Juliette, elle, vient surtout pour et de maintenant grande famille ! » Souvenirs des l'ambiance. Même pas pour Tryo montages de scènes, du mer? « Pas tant que ça. Je suis contente de les voir chandising, des nuits passées sur place pour en live, mais il y a aussi plein de gens qu'on veiller le matos, des rencontres en coulisses retrouve ici ! » Pass trois jours en poche, Pierre- avec les artistes, etc. « AujourJean a connu les toutes premières éditions. « Et d'hui, on admire l'ampleur que ça a pris. je serai là pour les 20 ans ! Je me souviens Magnifique ! » Charline rejoignait l'équipe l'anavoir papoté avec Bertignac, alors qu'il se bal- née dernière. Elle gère l'accueil et le catering adait sur le festival. Cette année, Cali, ça va des artistes. « Je m'occupe des courses, pour être grandiose ! » Corinne et Fabien, rockeurs que personne ne manque de rien. Certains

De bons vieux tubes en nouveautés, Tryo a fait un tabac aux Moissons © l'Hebdo du Vendredi

artistes ont des demandes particulières. Du thé fumé de Chine, par exemple. C'est tellement bien de pouvoir faire plaisir aux gens ! » Sur scène, le public a pu découvrir Lenox, un groupe aux accents funk, rehaussés de hip-hop et de reggae. Toujours dans la série « mélanges improbables et totalement réussis » : Scarecrow. Du blues, du hip hop, des samples façon « vieux vinyle » et des voix incroyables ! Et comme prévu, Tryo a fait un carton, en annonçant la couleur dès son arrivée. « Il va falloir être à la hauteur du temps et de l'énergie déployés par les organisateurs ! » Challenge relevé !

Sonia Legendre

Festival Reims Monte en Scène 2013

Des étudiants sous les feux de la rampe Des étudiants artistes de talent, de belles salles de spectacles, une atmosphère conviviale et des tarifs accessibles. Du mardi 14 au samedi 18 mai, le festival théâtral étudiant Reims Monte en Scène revient pour sa 26e édition. Rencontre avec deux étudiants de RMS autour de ce projet artistique attendu et reconnu : Jeanne Gourlet et Thomas Sicre, respectivement présidente et trésorier de l'association Reims Monte en Scène.

xL'Hebdo du vendredi : Gérer dix spectacles, une centaine d'artistes étudiants venus d'écoles et d'universités différentes, c'est un projet colossal. Quelles sont vos motivations ? Jeanne Gourlet : Les membres de l'association ont tous une affection particulière pour les arts. Nous travaillons bénévolement à l'organisation de Reims Monte en Scène depuis 8 mois. En tant que littéraires, nous sommes particulièrement motivés par ce projet qui donne aussi une vision différente de notre école. RMS cherche de plus en plus de profils variés ! Thomas Sicre : Participer à une telle aventure nous permet de décrocher des stages dans le domaine culturel. Nous sommes plusieurs membres de l'association Reims Monte en Scène à avoir par exemple travaillé pour le festival Reims Scènes d'Europe.

Les membres du bureau de l'association Reims Monte en Scène : Etienne Lancelot, Caroline Cédot, Jeanne Gourlet et Thomas Sicre.

En quoi un festival théâtral étudiant diffère-t-il d'un festival théâtral « classique » ? Jeanne Gourlet : Peut-être par une programmation plutôt contemporaine avec des auteurs comme Slimane Benaïssa. Nous proposons également un regard contemporain sur les pièces plus traditionnelles comme L'importance d'être constant d'Oscar Wilde. Cette année aussi, la comédie musicale, un genre très apprécié de tous, rejoint le festival. La force de Reims Monte en Scène, c'est justement l'ambiance festival avec ses rencontres informelles autour d'un verre entre le public et les comédiens. Thomas Sicre : Les potes sur scène aussi (rires) ! Tous nos spectacles sont vraiment très accessibles et ne se veulent jamais conceptuels. Notre festival attire d'ailleurs beaucoup d'étudi-

ants et de scolaires. Au niveau organisation, les troupes de différentes villes (Lille, Paris NDLR) sont nourries et logées à nos frais. Nous essayons de faciliter leur venue pour ne pas passer à côté de beaux spectacles. Pour cela nous sommes aidés par RMS, la ville de Reims, le CROUS et d'autres partenaires. Un souhait particulier pour l'édition de cette année ? Jeanne Gourlet : Toucher le public, bien sûr ! Et peut-être donner envie à d'autres structures étudiantes de proposer quelque chose pour la prochaine édition. Thomas Sicre : Même si tous les projets sont soumis à une sélection, Reims Monte en Scène reste un festival toujours à la recherche de nouveaux spectacles !

Propos recueillis par Frédérique Alfassa-Larsonneur Festival Reims Monte en Scène 2013, du mardi 14 au samedi 18 mai. Tarifs : 4/5/9 euros pour une soirée (pass 2 soirs, pass 3 soirs et pass Festival sont également disponibles). Réservations : festivalreimsmonteenscene@ gmail.com, permanences de vente sur le campus de RMS et sur les lieux des spectacles le soir même. Programme sur ww.lhebdoduvendredi.com ou http://reimsmonteenscene.blogspot.fr

19e Festival des Moissons Rock - Vendredi 10 et samedi 11 mai - Tarif : 23 euros la soirée - Billetterie sans frais de réservation : Crédit Agricole (place de la République à Châlons et place d'Erlon à Reims) et La Poste (Juvigny et Mairy-sur-Marne) Réseaux habituels (+ 5 € de frais de réservation) : Fnac, Carrefour, Ticketnet, France Billets, Auchan, Cora, Espaces culturels Leclerc, digitick.com, etc.

En Bref

xSoirée sound system au Ludoval A l'occasion des un an de l'associa'Sound, l'Espace Le Ludoval (quartier Murigny, 1, place René Clair à Reims) accueille, de 17h à 3h, l'événement Skankin Arena #2 « Birthday Bash ». Au programme : exposition de l'artiste peintre Rémois Boozer, projection d'un documentaire sur la Culture Sound System (17h), session sound system (à partir de 21h). Tarifs : entrée libre de 17h à 21h puis, de 21h à 3h, 4 euros en prévente uniquement chez Culture Indoor, 33, rue Ernest Renan à Reims. Rens. : www.polesudmusique.com

CONCERTS CONCERTS CONCERTS samedi 11 mai

CONCERT : DIX-HUIT VIOLONCELLES

Dix huit violoncelles sur la scène du Conservatoire pour une soirée d’échanges musicaux entre l’octuor de violoncelles de Besançon d’Emmanuel Boulanger et l’ensemble de violoncelles du CRR dirigé par Marc-Didier Thirault.

À 20h00. Entrée libre dans la limite des places disponibles - Conservatoire de Reims, 20, rue Gambetta

dimanche 12 mai

RETRANSMISSION OPÉRA/CONCERT : ROMÉO ET JULIETTE

Inspiré de la pièce de William Shakespeare, Roméo et Juliette est l’un des ballets les plus populaires au monde.

À 17h00. En direct du théâtre du Bolchoï - Tarif : 26 euros - Cinéma Gaumont Reims, 72, place Drouet d’Erlon

mardi 14 mai

CONCERT : DOGORA

Grande Suite Populaire du compositeur Etienne Perruchon, qui a également réalisé des musiques de films (Les Bronzés 3), cet événement rassemblera plus de 300 choristes et instrumentistes.

À 20h00. Séance supplémentaire le mer. 15 mai à 20h Tarif : 12 euros en prévente, 5/15euros le jour même Conservatoire de Reims, 20, rue Gambetta

L'Hebdo du Vendredi, Reims, 304  

L'Hebdo du Vendredi, édition Reims, numéro 304, semaine du 10 au 16 mai 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you