__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

du A U Q U O T I D I E N S U R w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m ÉDITION

É P E R N AY n ° 5 6 2 d u 5 a u 1 1 f é v r i e r 2 0 2 1

Le futur Jard se dessine

TOURS-SUR-MARNE

Six semaines de fermeture pour La Poste p. 7

CORONAVIRUS

Renforcement du protocole dans les écoles p. 8

LAÏCITÉ

Charles de Courson dézingue la loi contre le séparatisme p. 8

FOOTBALL

L'esplanade Charles-de-Gaulle d'Épernay présentera un nouveau visage d'ici 2025. Projets hôteliers, commerciaux, immobiliers, paysagers... Franck Leroy et son équipe ont déjà tout prévu. p. 4 et 5

Reims à Lorient pour valider ses progrès P. 11

Hôtel

Restaurant

68 rue des Prieurés à Moussy

03 26 54 03 48 auberge-champenoise@wanadoo.fr Consultez notre carte sur : www.auberge-champenoise.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Menu Saint Valentin à emporter

Mise en bouche de tendresse et/ou Entrelacée de la mer à la bisque de homard sur lit de fondue de poireaux

Caille farcie au foie gras sur tatin de mangue et son cortège de légumes

P’tit caprice crémeux aux herbes sur chiffonnade Délice choco poire gourmand

Avec une entrée : 35€ ou deux entrées : 40€

Champagne rosé Chamberline dans son coffret rafraîssant 75 cl : 19,50€ - Elixir de St Amour 50 cl : 12€

Menu à emporter Avant 17h le 13/02 Avant 13h le 14/02 (notice de réchauffement)


Humeurs

Une bonne affaire ? L’Affaire du siècle porte-t-elle bien son nom ? Cette campagne de justice climatique entamée par quatre associations a trouvé son épilogue mercredi. Le tribunal administratif de Paris a reconnu que l’Etat a commis une « faute » en se montrant incapable de réduire les émissions de gaz à effet de serre, entre 2015 et 2018. Les requérants, emmenés par la médiatique Cécile Duflot, ancienne élue écologiste et aujourd’hui dirigeante de l’ONG Oxfam France, ont souligné « une victoire historique pour le climat » et ce serait une bonne nouvelle si l'avenir leur donnait raison. Contrairement à d'autres procès retentissants, on ne s'attardera pas ici sur l'amende, un euro symbolique qui sera versé aux quatre associations pour « préjudice moral », mais plutôt sur ce jugement unique. Pour la première fois, la justice a reconnu l’existence d’un préjudice écologique et le fait que l’Etat devait être regardé en partie comme responsable puisqu’il n’a pas tenu les engagements qu’il s’était fixés en matière de réduction des émissions. Pour le moment, aucune mesure contraignante n’a été ordonnée, mais le tribunal se donne deux mois pour prononcer un supplément d’instruction. Le but poursuivi est évidemment noble, mais la manière estelle la bonne ? Cette action judiciaire souligne d'une part le sentiment que les autres modes d’action revendicatifs ne fonctionnent plus ou si peu et que le passage devant les tribunaux devient la seule façon d’infléchir les politiques publiques. Cette judiciarisation de la société, sur le peu enviable modèle étasunien, contribue à encombrer un peu plus les tribunaux et à renforcer le pouvoir de ceux qui en ont déjà, plus à même de s’embarquer dans de couteux procès. D’un point de vue symbolique, ce recours fait ici de l’État le principal responsable de l’émission de gaz à effet de serre, occultant un peu la responsabilité des acteurs privés et des comportements individuels dans le réchauffement climatique. La multiplication des plaintes pourrait affaiblir notre bien commun alors que les crises successives nous montrent plus que jamais la nécessité d’avoir un État fort et protecteur. Veillons à ce que les bonnes intentions ne se transforment pas en procès d’intention.

Simon Ksiazenicki

Retrouvez-nous au quotidien sur

www.lhebdoduvendredi.com L’Hebdo du vendredi

édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

Tél. 03 26 36 50 13

Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet - fb@lhebdoduvendredi.com Edition Reims : Julien Debant, chef des éditions - julien.debant@lhebdoduvendredi.com Edition Châlons : Sonia Legendre - sonia.legendre@lhebdoduvendredi.com Edition Epernay : Simon Ksiazenicki - simon.ksia@lhebdoduvendredi.com Service commercial : Emilie Fressancourt - emilie.fressancourt@lhebdoduvendredi.com Fanny Chrapkiewicz - fanny@lhebdoduvendredi.com Responsable diffusion : Alexandre Percheron - distribution@lhebdoduvendredi.com Administration : Martine Bizzarri - martine.bizzarri@lhebdoduvendredi.com Community Management : Dixie Bonnette - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin - Imprimé par l’imprimerie de L’Union C.P.P.A.P 1225 Q 94414 Provenance du papier : Suéde. Les papiers utilisés sont certifiés PEFC/FSC. Taux de fibres recyclées : supérieur à 70%.

Le vacci'bus fait le tour du monde En lançant le vacci’bus, un véhicule qui sillonne les communes rurales afin de mener la campagne de vaccination à destination des plus de 75 ans, le Grand Reims a réussi une belle opération sanitaire… et médiatique. « Le Monde », « Le Point », « Mediapart » ou encore TF1 et BFM TV ont fait le déplacement dans la Marne, comme l’agence de presse britannique Reuters, pour immortaliser cette campagne de vaccination pas comme les autres. Plus exotique, la chaîne japonaise NHK a aussi réclamé un sujet à sa correspondante française. L’initiative pourrait faire des émules puisque des élus de Châtellerault (Vienne), Royan ou encore Libourne (Gironde) réfléchissent à mettre en place leur propre vacci’bus. Dans le Grand Reims, la seconde tournée doit démarrer le mardi 16 février.

© l'Hebdo du Vendredi

« Coup de coeur » « Au lièvre qui fume », récompensée doublement pour la Rémoise Emilie Vast

© DR

ÉDITO

© Marie-Noëlle Bertière

2

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Le concours photo du festival international de la photo animalière de Montier-en-Der, a rendu son verdict. La photo lauréate est « Au lièvre qui fume » de Marie-Noëlle Bertière, qui obtient donc le Prix du public et le Prix coup de coeur. La 24e édition de ce festival international dédié à la photo animalière et de nature est programmée 18 au 21 novembre 2021, toujours dans la petite commune marnaise de Montier-en-Der.

La 2e édition du Prix littéraire de la région Grand Est s'est terminée fin janvier sur la remise des prix à trois ouvrages. Une BD, un album jeunesse et un livre d'art ont été distingués, tandis que trois coups de cœur ont été mis en avant. Parmi ces derniers, figure « Je veux un super pouvoir ! » (Ed. Memo) de l'autrice et illustratrice Emilie Vast : un livre dans lequel la Rémoise fait découvrir aux plus petits les capacités extraordinaires des animaux.

Le Cnac avec Roberto Alagna sur France 2 Le Grand Echiquier, diffusé ce mardi sur France 2, a accueilli Roberto Alagna pour un concert en direct. Outre l'orchestre qui accompagne traditionnellement les invités de l'émission, Tia Balacey et Mohamed Rarhib, deux étudiants du Centre national des arts du cirque (Cnac) de Châlons, ont évolué aux côtés du ténor franco-italien en interprétant une chorégraphie aérienne signée Raphaëlle Boitel. Un moment riche en émotions, malgré l'absence du public, à revoir sur france.tv/france-2/le-grand-echiquier et sur la page Facebook du Cnac.

VENTE SPÉCIALE RECRUTE PERSONNEL CONFIRMÉ CHEF D’ÉQUIPE GROS OEUVRE H/F MAÇONS COFFREURS N4 N3 H/F MAÇONS TRADITIONNELS N4 N3 H/F

Téléphonez pour RDV au 03

26 85 70 30

Samedi 6 février Linge de maison ancien (draps brodés, nappes, dentelles....)

& vêtements vintages www .fripe

FRIPE Emmaüs

Vos a c

- emm

hats a

fripe

ident

17, rue Gutenberg - REIMS - 9h à 17h45 non-stop

aus.c

emm

aus

à l’ins

om

ertion


4

A la une

Projet

Le réaménagement du Jard, tout un programme ! Hôtels, parking souterrain, ensemble immobilier, parc paysager... Le projet de transformation de l'esplanade Charles-de-Gaulle voulu par la municipalité est lancé. Le maire, Franck Leroy, espère que celui-ci sera terminé avant la fin de son mandat, en 2026. Un parking souterrain de 360 places C'est le projet qui est le plus avancé. En mars prochain, des études techniques vont démarrer pour la construction d'un parking souterrain, place Charles-de-Gaulle. Selon les premières études de faisabilité, l’entrée des véhicules se ferait à partir de la rue Eugène-Mercier et leur sortie par la rue Édouard-Fleuricourt. « Pour libérer de l’espace sur le Jard, il faut se débarrasser des voitures et les mettre en souterrain, nous explique Franck Leroy, le maire d’Épernay. On a opté pour un parking de type hélicoïdal (en forme d’hélice) qui s’enfonce dans le sol, comme à Troyes. On aurait pu choisir un parking horizontal, mais le problème, c’est qu’on ne peut pas planter grand-chose au-dessus. » L'ouvrage sera construit sur 5 à 6 niveaux enterrés et circulaires et comportera environ 360 places. Il devrait être mitoyen du futur hôtel (lire par ailleurs) et une liaison piétonne pourrait relier les deux structures. Ce chantier, qui pourrait démarrer en 2022, sera colossal puisque le fond de fouille (le niveau le plus bas de l’excavation) atteindra 23 mètres de profondeur. Un hôtel milieu de gamme près du ballon captif Attenant à ce parking souterrain, un ensemble hôtelier doit prochainement voir le jour, entre le ballon captif et la rue Eugène-Mercier. La ville a lancé son appel d’offres à la mi-octobre et attend la remise des dossiers pour le 5 mars au plus tard. « On souhaite un projet entre 2 et 4 étoiles, éclaire le maire. Ce ne sera pas du très haut de gamme comme Le Royal Champagne, mais pas non plus une chaîne d’hôtels écono-

À terme, le parking de l'esplanade Charles‐de‐Gaulle sera transformé en parc paysager. © l'Hebdo du Vendredi

miques. Les études de marché nous montrent qu’il y a de la demande pour ce genre de positionnement à Épernay. » L'établissement intégrera également un linéaire commercial au rez-de-chaussée pour une activité de restauration. Une fois le projet choisi par les élus, il faudra compter environ 18 mois pour la construction du complexe. Un immeuble tout neuf sur la poche du Jard À quelques pas du futur hôtel, c'est un complexe immobilier qui va sortir de terre le long du passage du Jard, sur un espace qui sert actuellement de parking, comme le reste de l'esplanade Charles-de-Gaulle. Une parcelle de 2 500 m2, mitoyenne de la sous-préfecture, a été vendue à Sigla Neuf, une société immobilière lilloise qui projette de

LA BOUTIQUE DE L'OR

Achat Or & Argent Argenterie - Bijoux - Lingots - Débris Monnaies anciennes et modernes - Or dentaire...

PAIEMENT IMMÉDIAT 5 RUE DE SEZANNE

OUVER

T Du mardi au samed i 13 h 30 - 1 7 h 30

- E P E R N AY - 0 3 1 0 1 5 1 6 7 7

bâtir 51 logements du T2 au T5, une cellule commerciale au rez-de-chaussée et 99 places de stationnement en sous-sol. Le projet sera labellisé Bepos Effinergie 2017, c’est-à-dire plus sobre en consommation énergétique et en émission de carbone, producteur d’énergies renouvelables et largement végétalisé. La société nordiste a dévoilé un premier visuel du futur immeuble, qu’elle a baptisé « Les Champelites », et espère un lancement commercial en mars. Une fois que 40 % des acheteurs auront été trouvés, la construction pourra démarrer. La livraison de l’ensemble immobilier est prévue pour le 4e trimestre 2023. Un hôtel de luxe dans l'ancien palais de justice Cela fait bien longtemps que ce projet-là est évoqué dans le microcosme sparnacien. Déserté depuis plusieurs années par les magistrats, le palais de justice d'Épernay a récemment trouvé un acquéreur. Le conseil départemental de la Marne et le Conseil municipal d’Épernay ont voté, le mois dernier, pour la signature prochaine d'un compromis de vente avec la société Somifa, promoteur immobilier et filiale du Groupe Fayat, 4e groupe de BTP français. Les biens ont été vendus en dessous des premières estimations, déclenchant l'ire des oppositions départementales et municipales, mais la ville s'est estimée chanceuse de trouver un acquéreur pour ce bâtiment vieilli et dégradé. Le projet du promoteur porte sur un complexe hôtelier 4 étoiles de 60 chambres, doté d'un restaurant, d'une piscine, d'un spa et d'un parking souterrain de 29 places. Là encore, il devrait s'écouler plusieurs mois entre la

signature du compromis de vente et le début du chantier, lequel pourrait durer entre 18 et 24 mois. Du parking au parc paysager Ce sera le dernier étage de cette fusée, celui qui transformera le plus profondément le visage de l'esplanade Charles-de-Gaulle tel qu'on le connaît. Le premier édile d’Épernay entend ressusciter l’ancien Jard qui était autrefois un grand jardin public sur lequel se côtoyaient des promeneurs, des arbres, des pelouses luxuriantes et un kiosque musical. « Le Jard s’est minéralisé, dans les années 1980, pour accueillir le salon des techniques champenoises et la foire commerciale d’Épernay, puis est devenu une plateforme dédiée quasiment exclusivement au stationnement. Ce gigantesque parking à ciel ouvert est pratique, mais pas très séduisant, concède Franck Leroy. Le projet qu’on exprime depuis un certain nombre d’années est de lui redonner une apparence plus valorisante, ce qui passe par sa végétalisation. On veut recréer un poumon vert au cœur de la ville. » Ce projet sera une réalisation municipale. Il doit faire la liaison entre tous les projets susmentionnés et transformer profondément le centre-ville sparnacien. Ce sera le plus vaste chantier et donc celui qui devrait être terminé en dernier. Le maire croit pouvoir y arriver avant la fin de son quatrième mandat, en 2026. « L’objectif est que ce projet d'ensemble soit terminé aux alentours de 2025. » Le pari est pris.

Simon Ksiazenicki


Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

La parole est à l'opposition Denis Mathieu et Antoine Humbert - Groupe Epernay en commun (divers gauche) :

cial. La redynamisation nécessite également un travail de fond, des schémas et des plans directeurs pensés globalement à l'échelle de la commune et non quelques projets indépendants, ici et là. Des études doivent être réalisées. Nous n'avons pas à brader le domaine public sans avoir de certitude sur la pertinence des différents projets, qui plus est n'offrant, à l'avenir, aucune cohérence. » Cindy Demange - Groupe Le Renouveau sparnacien (RN) :

© Ville d'Épernay

« Nous regrettons l'absence d'un projet global dans l'idée d'un réaménagement du centre-ville et des enjeux écologiques. C'est cette majorité municipale qui avait décidé de transformer le Jard en parking et qui désormais, fait marche arrière. Elle souhaite y voir implanter de nouveaux hôtels de luxe, ce qui ne nous semble pas être un projet pertinent et utile à la redynamisation du centreville et au développement économique de celui-ci. Remettre en place un jardin paysager semble être une bonne idée, toutefois il

faut en profiter pour offrir aux Sparnaciens un lieu qu'ils pourront s'approprier. Par exemple, faire disparaître la piste cyclable temporaire de la rue Eugène-Mercier et l'intégrer directement dans ce projet de jardin paysager. Il ne s'agira pas simplement de planter quelques arbres, mais de rendre à la nature une telle surface en offrant notamment des espaces de fraîcheur en été et des équipements sportifs. Il faut réaménager et faire entrer Épernay dans le XXIe siècle en étant conscient de l'enjeu écologique et so-

« Nous avons voté contre la vente de l'ancien palais de justice pour y faire un hôtel de

luxe par rapport au prix de vente qui a baissé de 30 % en 1 an. Sur le projet en luimême, nous ne sommes pas hostiles, mais nous avons quelques réserves... Nous manquions cruellement d'offres dans ce domaine, mais à présent, les hôtels poussent comme des champignons. Je m'inquiète d'une concurrence déloyale pour les hôtels de cette gamme en périphérie d'Épernay (La Briqueterie, Le Royal Champagne, Les Grains d'argent..) qui risquent de perdre leur clientèle de touristes si un hôtel offrait les mêmes prestations sur Épernay même. Je pense qu'il y aura trop d'hôtels dans cette zone, cela va modifier l'architecture de cette esplanade qui sera verdoyante à l'intérieur, mais bétonnée à l'extérieur. Ceci dit, nous sommes pour le projet de parc à condition qu'on y trouve un véritable espace de jeux pour les enfants, clôturé, ombragé et sécurisé avec des jeux inclusifs, un espace de jeu d'eau pour se rafraîchir l'été, un espace pour les personnes à mobilité réduite, les piétons, les vélos, les trottinettes... Nous aimerions également l'avis des Sparnaciens pour qu'ils apportent leurs idées, leurs envies, car cette esplanade est tout de même le cœur d'Épernay. Une fois ce projet lancé, on ne pourra plus revenir en arrière. Ce réaménagement va bouleverser les habitudes et les souvenirs de beaucoup de personnes, il ne faut donc pas les décevoir. »


6

Société

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Transports

Théâtre

L

F

Les bornes de recharge pour voitures vont fleurir

Une pièce audio sur Épernay et le confinement

a transition écologique est une urgence, mais elle ne se fera pas en un jour. Parmi les alternatives à notre mode de vie gourmand en énergies fossiles, la voiture électrique en est une. Certes, sa fabrication reste coûteuse en énergie et en métaux rares, mais sur toute sa durée de vie, le bilan de l'auto électrique est nettement plus favorable que celui d’un véhicule thermique (2 à 3 fois moins de gaz à effet de serre). Outre le prix encore élevé, le princi- Huit bornes seront installées à Épernay, comme ici à Reims. pal obstacle au passage à © l'Hebdo du Vendredi l’électrique est encore la recharge. C’est pourquoi les collectivités commencent à apporter leur contribution. À Épernay, la commune va installer, d'ici juillet, cinq outils à recharge rapide dans les parkings de la ville, ainsi que deux autres ultrarapides dans l'hypercentre. « On pourra recharger sa batterie en 20 minutes, pour environ 2 € », promet Jonathan Rodrigues, l’adjoint au maire chargé de la transition écologique. Ces dernières seront installées en partenariat avec le Siem (Syndicat intercommunal d’énergies de la Marne), auquel cotise la commune. En parallèle, à Épernay, les véhicules dits « propres » (électrique, hybride, GPL, bioéthanol…) peuvent bénéficier d’un disque vert, moyennant 4 €, qui permet de stationner gratuitement pendant 2 heures en ville. « On est encore en phase de transition et c'est difficile de quantifier les besoins, mais c'est aux collectivités d'investir dans les infrastructures pour que les usagers et les consommateurs se convertissent à la transition énergétique », justifie l’élu.

S.K

Entreprise

Une nouvelle vie en gare d'Aÿ pour Zam coworking

L

e travail à distance a le vent en poupe depuis quelques années et la crise sanitaire a renforcé la conviction qu’il était possible de travailler autrement. À la Citadelle, le pôle d’entreprises d’Aÿ, cela fait maintenant 7 ans que les entrepreneurs se succèdent au sein de Zam, un espace de cotravail qui rassemble aujourd'hui une quarantaine d'adhérents. Un peu à l'étroit et désireuse de prendre une nouvelle direction, l’association avait répondu, il y a tout L’équipe a répondu avec succès à l'appel à projets « 1 001 gares » juste un an, à l’appel à pro- de la SNCF. © l'Hebdo du Vendredi jets « 1001 gares », lancé par SNCF Gares & Connexions. Celui-ci visait à offrir, à des porteurs de projets, des espaces vacants au sein de ses 296 gares à travers la France et surtout de financer une partie des travaux d’aménagement. Zam vient de faire savoir que son dossier avait été retenu, ce qui signifie que l’association agéenne va prochainement intégrer les locaux vides de la gare d’Aÿ, sur une surface de 300 m². Ce nouveau projet dépasse celui d'origine puisque Zam entend créer un véritable lieu d’échanges et de vie pour la commune, en proposant des paniers de producteurs à la vente, des expositions et d’autres événements culturels. L’association espère voir le chantier débuter au cours du deuxième semestre de cette année, pour une livraison en septembre 2022. Estimés à 300 000 €, les travaux de réhabilitation pourraient être en partie pris en charge par la SNCF, à hauteur de 200 000 € maximum. Pour le reste, Zam espère convaincre des partenaires publics et privés.

S.K

ortement touchée par la situation sanitaire, la compagnie de théâtre Le Diable à 4 pattes ne se tourne pas les pouces pour autant. La troupe basée dans le bassin sparnacien a changé sa façon de travailler en imaginant une pièce radiophonique, mais pas sa vocation en proposant à nouveau d'y inclure les habitants du territoire. Actuellement en cours d’enregistrement, « Macro- Le Diable à 4 pattes est derrière cette fable radiophonique. onde » se déclinera en une © PxHere dizaine d’épisodes d’une quinzaine de minutes chacun, imaginés par Sébastien Weber, l’auteur de la compagnie, qui a souhaité faire écho à la situation actuelle. Synopsis : après un énième confinement, le renseignement français constate avec effroi que la consommation des ménages sparnaciens s’effondre. Dès lors, chacun se retrouve activement surveillé par la COSCC, la Cellule opérationnelle de surveillance du citoyen consommateur. Pour réaliser cette nouvelle création tout en respectant la distanciation physique, les acteurs/habitants du territoire ont été invités à s’enregistrer seuls de chez eux, avec pour consigne de jouer leurs scènes comme s’ils étaient écoutés à leur insu par ce nouveau « Big Brother ». « Nous avons imaginé comment, après avoir été secoués et angoissés par les circonstances d’un confinement, les habitants d’un territoire imaginaire modifient leurs habitudes et réaffirment des valeurs de solidarité, d’égalité et de partage », a expliqué Élodie Cotin, la directrice artistique du Diable à 4 pattes. Cette fable d’anticipation radiophonique sera diffusée sur Radio Primitive, à partir du dimanche 28 février, et proposée également en balado (ou podcast pour les anglicistes) sur le site du Diable à 4 pattes.

S.K 4 Infos : da4p.org/participatifs/macro-ondes

EN BREF Nouveau report pour le 24e Rallye d'Épernay C’est une deuxième saison blanche consécutive pour le Rallye d’Épernay vins de Champagne, qui inaugure habituellement le Championnat de France des rallyes 2e division. En mars dernier, l’édition 2020 avait été annulée alors que le premier confinement débutait tout juste. Lundi 1er février, « face à l’évolution défavorable de la situation sanitaire et de l’incertitude des mesures qui seront prises dans les © l'Hebdo du Vendredi prochaines semaines », l’Association sportive automobile club de Champagne a d’ores et déjà décidé de reporter son édition 2021, initialement prévue du 25 au 27 mars. Elle espère organiser cette 24e édition au cours du dernier trimestre.

Du changement dans la circulation à Champillon Le conseil municipal de Champillon a décidé la réfection de la rue Pasteur, l'un des principaux axes de cette petite commune de 500 habitants. Avant cela, une expérience de deux mois, sur la circulation, doit être menée jusqu'au 31 mars. Ainsi, un sens de circulation unique a été instauré dans les rues Pasteur et des Gouttes d'Or, afin « de détecter de potentiels dysfonctionnements et © l'Hebdo du Vendredi d’adapter l’organisation de cette rue pour les futurs travaux prévus après les vendanges », explique la municipalité. La vitesse maximale dans ces deux rues a été fixée à 30 km/h.


7

Société

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Internet

Service public

D

C

La fibre se déploie dans la campagne sparnacienne

La poste de Tours-sur-Marne fermée jusqu'à la mi-mars

epuis 2017, le Grand Est a lancé le projet Losange, dont l’ambition est le déploiement de la fibre optique dans sept départements de la région, en complément des initiatives privées menées par les opérateurs. Associant financement privé (85 %) et public (15 %) pour un montant total de 1,3 milliard d'euros, ce concept se concrétise semaine après semaine dans les communes rurales, où l’accès aux différents réseaux est parfois délicat. Ainsi, sur le bassin d’Éper- L'ensemble du Grand Est doit être couvert par la fibre optique en nay, Brugny-Vaudancourt, 2023. © l'Hebdo du Vendredi Le Mesnil-sur-Oger, le nord de Nanteuil-la-Forêt, Oger, Saint-Martin-d’Ablois et Vinay sont concernées par l’arrivée prochaine de l’internet à très haut débit. À partir du vendredi 12 février, les habitants et entreprises de ces communes pourront souscrire un abonnement à la fibre auprès de l’un des 14 fournisseurs d’accès internet présents sur le réseau Losange, après avoir vérifié leur éligibilité (losange-fibre.fr/eligibilite). La région précise qu’aucun opérateur n’a de monopole et que le raccordement de chaque local est gratuit et pris en charge dans le cadre du projet Losange. En ce début d’année 2021, environ 800 communes des Ardennes, de l’Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse et des Vosges bénéficient de ce réseau très haut débit initié par le Grand Est. L'ensemble de la région doit être couvert en 2023.

S.K

’est un chantier de longue haleine qui va se dérouler dans le bureau de poste à Tours-sur-Marne. À partir de ce vendredi 5 février, l’établissement va fermer ses portes pour un peu plus de 6 semaines de travaux, soit jusqu’au mardi 16 mars. En plus des traditionnels services proposés par La Poste qui seront en suspens, le distributeur de billets sera également hors service pendant la durée du chantier. Le public est invité à se rendre à l’agence d’Athis pour les demandes relatives aux courriers et colis (le matin, du lundi au samedi) et à Aÿ pour les services bancaires et professionnels (les lundi, mercredi, jeudi et vendredi et les mardi La Poste fermera dès ce vendredi matin. et samedi matins). Ces travaux d’un montant de 105 000 € permettront de proposer un bureau supplémentaire pour accueillir le public en toute discrétion et de moderniser cet établissement qui avait fait son temps. Au terme de ce chantier, La Poste pourrait se porter candidate à la labellisation France Services, un guichet unique imaginé par le gouvernement en 2019 pour améliorer l'accès aux services publics, notamment dans les zones rurales et moins peuplées. Le bureau accueille déjà une maison de services au public (MSAP) mais ce nouveau label lui permettrait de monter en gamme. Chaque structure labellisée bénéficie ainsi d’une subvention annuelle de 30 000 € et les dépenses liées à la formation des agents, à l’animation du réseau et au déploiement des outils informatiques sont également prises en charge par l'État.

S.K


8

Société

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Laïcité - Interview

« Un projet de loi qui pose beaucoup de problèmes » Le député Charles de Courson (Les Centristes) est secrétaire de la commission d'examen du projet de loi confortant le respect sur les principes de la République. Et l'élu marnais n'est pas tendre avec ce texte, discuté jusqu'au 12 février à l'Assemblée nationale. Comment est né ce projet de loi ? La genèse de ce texte, c’est un grand discours du président de la République aux Mureaux (le 2 octobre 2020) sur le séparatisme religieux où il a annoncé un projet de loi sur cette question. Puis, on a vu un avant-projet – une sorte de patchwork de plusieurs mesures sorties des tiroirs des différents ministres –, soumis au Conseil d’État qui a été effrayé et a fait beaucoup de remarques juridiques. Le texte était tellement mauvais qu’il a finalement repris 90 % des recommandations du Conseil d’État pour devenir ce projet de loi. Il est moins mauvais que le premier, mais il pose toujours beaucoup de problèmes.

organisées en loi de 1901, nous ont aussi dit qu’elles ne se reconnaissaient pas dans cette loi. Ce n’est pas en emmerdant les bons républicains qu’on va traquer le fondamentalisme islamiste.

Charles de Courson, député de la 5e circonscription de la Marne. © l'Hebdo du Vendredi

Quels sont ces problèmes les associations réservées aux femmes seront-ils toujours subventionnés ? que vous soulevez ? Il y a d’abord l’article 6 qui s'attaque aux associations. Celles qui bénéficient Que pensez-vous du contrôle de subventions publiques devront sirenforcé sur les associations gner un contrat d'engagement républicultuelles ? cain, mais la République est-elle Je pense qu'on va embêter tout un tas de devenue un simple contrat ? A contrabons républicains qui ne posent pas de problème. Et ça, rio, les associa« Une arrière-pensée toutes les confestions qui ne reçoivent pas sions auditionnées politique » nous l'ont dit : les d’argent public ne seront-elles pas soumises aux règles catholiques, les protestants, les israérépublicaines ? Les scouts d’Europe, les lites, les francs-maçons… Les associascouts israélites, le Secours catholique, tions musulmanes, principalement

Il y a également la question de l’enseignement à domicile… L’instruction en famille (IEF) fait partie des libertés. En voulant la restreindre, il y a un risque d’inconstitutionnalité. De plus en plus de Français estiment que l’école n’est pas adaptée à leur enfant et veulent utiliser des méthodes alternatives. Foutons-leur la paix ! Ces 62 000 enfants et les familles prennent très mal le fait qu’on passe à un régime d’autorisation, qui n’est plus un régime de liberté. La loi oblige déjà l’inspection académique à contrôler les enfants instruits en famille. Si certains vont dans des écoles coraniques qui ne respectent pas la loi, c’est qu’ils n'ont pas été contrôlés. Ce n’est donc pas un problème de loi, mais de moyens. Y a-t-il un risque de crisper la population ? Il ne faut pas donner le sentiment à nos compatriotes de confession musulmane qu’ils sont des citoyens à part et c'est l'un des grands dangers de ce texte. Les sondages montrent que plus on avance

en âge, plus on est intégré et on adhère aux valeurs de la République. En revanche, certains jeunes musulmans ne se reconnaissent pas dans les valeurs de la société française. Cela peut être dû au sentiment de discrimination vis-à-vis des contrôles de police, de l'accès à l’emploi ou au logement... Ça relève moins de la loi que de la mise en œuvre de moyens pour faire adhérer aux valeurs de notre pays. Cette loi était-elle une priorité ? La priorité, c'est la crise sanitaire et ses conséquences économiques et sociales. Il y a, derrière ce projet de loi, une arrière-pensée, une stratégie politique. Je ne reproche pas au gouvernement de faire de la politique, mais est-ce la bonne ? On veut faire croire que par une loi, on va régler tous les problèmes, or c'est avec des mensonges qu'on discrédite le lien avec l'opinion publique. Ce projet de loi permettra-t-il de conforter les principes républicains et lutter contre le fondamentalisme islamiste ? Ce texte va-t-il permettre d'améliorer la situation ? Je pense qu'il aura l'effet inverse.

Propos recueillis par Simon Ksiazenicki

Éducation

Cantine, masque, fermeture de classes... Nouveau protocole dans les écoles Face à l’émergence de variants de la Covid-19, potentiellement plus transmissibles, l'Éducation nationale a été contrainte de revoir une nouvelle fois sa copie. Ce nouveau protocole sanitaire est entré en vigueur lundi 1er février. Variants et cas contacts La gestion des contacts à risque et des variants pourrait générer du changement dans les établissements. Désormais, dès l’identification d’un des variants du Covid-19 chez un personnel ou un élève, la classe concernée, a minima, est fermée. Pour freiner la propagation des variants, l’Éducation nationale promet des dépistages intensifiés, notamment dans les établissements où la circulation d’un variant est avérée ou suspectée. Des tests peuvent être réalisés à partir de 6 ans, si les autorités sanitaires le préconisent et les parents l'acceptent. En maternelle, un cas confirmé de Covid-19 « classique » parmi les élèves entraîne l'identification de tous ses camarades comme cas contacts puisque ceux-ci ne portent pas de masque. Ils seront donc tous tenus de s’isoler pendant au moins 7 jours, ce qui revient, dans les faits, à la fermeture de la classe. En re-

nale réclame aussi une aération des locaux plus régulière. Au moins 15 minutes, le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les interclasses, les récréations, le déjeuner et le nettoyage des locaux, comme c’était déjà le cas jusqu'ici, mais aussi, et c’est une nouveauté, « quelques minutes […] toutes les heures. » Pas évident au vu de la météo actuelle…

En maternelle, un cas confirmé de Covid‐19 chez un petit entraîne la fermeture de la classe. © l'Hebdo du Vendredi

vanche, un cas confirmé chez un personnel n’implique pas que les élèves de la classe soient considérés comme contacts à risque, et inversement, puisque les adultes sont masqués. Fini les masques en tissu Le port du masque reste évidemment obligatoire dans les écoles élémentaires, collèges et lycées, mais désormais, seul le masque de catégorie 1 est valide. Afin que les familles puissent acquérir de nouveaux masques respectant

ces exigences, un délai est accordé jusqu’au 8 février. Le ministère va également doter chaque établissement de protections de type 1 pour fournir les élèves qui n’en disposeraient pas. Face à l’apparition des variants, les masques en tissu de catégorie 2, artisanaux ou industriels, sont déconseillés et désormais inadaptés à l’école. Plus d'aération Dans son nouveau protocole, l’Éducation natio-

Moins de brassage dans les cantines Enfin, dans les cantines, un nouveau casse-tête se présente pour les chefs d’établissement. Dans le premier degré, les élèves d’une même classe doivent déjeuner ensemble en maintenant une distanciation d’au moins 2 mètres avec ceux des autres classes. Afin de mettre en place ces nouvelles recommandations, les horaires scolaires seront modifiés l’après-midi et l’accueil aura lieu de 14 h à 17 h, à partir de ce lundi 8 février. Dans les collèges et lycées, lorsque le respect de cette distanciation est impossible, il convient de faire déjeuner les élèves d’un même groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et, dans la mesure du possible, toujours à la même table. Les tables du réfectoire sont désormais nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service et, si possible, après chaque repas, réclame l’Éducation nationale.

S.K


9

Société

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Insolite - Châlons

La Plombicyclette, unique en son genre

danse / musique / théâtre / cirque / jeune public / performance / projection / rencontre / exposition / …

Olivier Duquenoy se déplace chez ses clients à Plombicyclette et avec le sourire ! © l'Hebdo du Vendredi

Plombier de métier et fan de bicyclette, Olivier Duquenoy réalise ses déplacements professionnels grâce à un biporteur qu'il a spécialement équipé et customisé. Original et écolo.

U

n plombier qui assure toutes ses interventions à vélo, ça ne court pas les rues. Qu'il pleuve ou qu'il vente, Olivier Duquenoy ne quitte jamais sa Plombicyclette. Sauf en cas d'extrême urgence ou de trop longue distance, ce qui reste exceptionnel. « Au commencement, je consiBien-être dérais le vélo comme un et moral loisir, confie ce châlonnais d'adoption. Puis c'est devenu une évidence pour mon travail. Aujourd'hui, je ne pourrais plus m'en passer. » Quinze ans de métier au compteur, il a souhaité devenir son propre patron en 2019 tout en imaginant un concept original et vertueux : un biporteur à assistance électrique acheté d'occasion en Belgique, doté d'une caisse de rangement fabriquée surmesure et customisée à l'effigie de sa marque. « Il mesure un peu moins de 90 cm de large. C'est aussi grand qu'une petite voiture. J'ai remis de bons pneus et je peux atteler une remorque supplémentaire au vélo pour livrer des choses plus lourdes, comme un chauffe-eau. Je peux transporter jusqu'à 120 kg environ. Merci l'assistance ! » Ce mode de déplacement, idéal pour sillonner l'agglomération, nécessite toutefois d'être sacrément organisé et d'anticiper. « J'ai toujours un set d'outils de base sur moi pour intervenir rapidement si besoin. Je programme mes rendez-vous chez les clients ou sur les chantiers en fonction de leur situation géographique. Ça peut aller jusqu'à quatre déplacements dans la jour-

née. C'est du sport, même si je ne roule pas autant que les facteurs ! Le vélo vous procure aussi un bien-être physique et moral incomparable. D'ailleurs, je n'ai plus de problèmes de dos depuis que j'en fais. » Les économies de carburant en plus. Du simple changement de robinet chez un particulier à l'installation de la plomberie dans un immeuble de dix appartements, l'artisan a déjà honoré une soixantaine de missions. Et forcément, la Plombicyclette ne passe pas inaperçue. Elle a même trouvé son public. « Je suis surpris par la bienveillance et l'engouement qu'elle génère, sourit Olivier. Parfois, les gens me font de grands signes en me voyant passer ou m'interpellent physique pour me dire qu'il la trouvent marrante.  » Autre anecdote, beaucoup moins drôle  : une tentative de vol alors qu'il travaillait, heureusement déjouée à temps. « Je m'en suis sorti avec le système électrique endommagé. J'ai installé une alarme depuis. » Quant à la manipulation d'un tel gabarit, il relativise : « C'est impressionnant de prime abord, mais moins difficile à manoeuvrer qu'un triporteur. Ça se conduit aussi bien qu'un vélo. » Avec les mêmes problématiques lorsqu'il s'agit de s'intégrer à la circulation aux heures de pointe. « Malgré sa taille plus imposante, le biporteur est perçu comme un vélo par les autres usagers et beaucoup d'automobilistes ne sont pas vigilants avec les cyclistes, à Châlons comme ailleurs. On voit tout de même de nouveaux aménagements pour sécuriser nos trajets. Certains sont en phase de test, j'espère qu'ils perdureront. » Une chose est sûre, son entreprise ne connaît pas la crise. Elle a même de beaux jours devant elle.

Sonia Legendre

2021 découvrez le programme adapté ! RESTONS CONNECTÉS #faraway21 #farawayreims

  @farawayreims  @farawayfestivalreims

farawayfestival.eu imaginé par la cartonnerie / césaré / la comédie / le frac / le manège / nova villa / l’opéra


10

Société

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Saint-Valentin

L'amour avec un grand A, même confiné Le couvre-feu voire le prochain confinement imposés en France pour enrayer l'épidémie du coronavirus n'empêcheront pas les amoureux de la Saint-Valentin de célébrer dignement cette fête. A distance ou à domicile...

Saint-Valentin 2021. Ou de patience, en attendant 2022. Comment trouver l'âme sœur sans sortir de chez soi, sans soirées thématiques dans les bars ou les boîtes de nuit, sans même pouvoir accueillir des ami(e)s – et leurs ami(e)s célibataires - à la maison ? Certes, les applications de rencontres sur internet restent branchées et certaines s'adaptent aux contraintes du virus, notamment grâce à la visio et à la diffusion de musiques ou de films en streaming. Mais un coup de foudre ou une discussion à cœur ouvert, aussi authentiques soient-ils, n'auront jamais la même saveur à distance qu'en présentiel...

L

e coronavirus chamboule nos habitudes de vie.... et de consommation. Mais il incite également bon nombre de professionnels à se réinventer pour en créer de nouvelles. Et la Saint-Valentin n'y échappera pas. Couvre-feu – voire confinement - oblige, certains amoureux devront peut-être la célébrer à distance. Dans la série des grands classiques, la livraison du bouquet de fleurs et l'envoi du petit mot doux (en vidéo ou sur papier) feront toujours leur effet. Moins romantiques, les appels en visio ont le mérite de préserver le contact et permettent de partager, par Petits plats caméras interposées, une déco gourmande, et cadeaux une musique d'ambiance ou même un repas aux chandelles. Faute de pouvoir aller au restaurant, au cinéma ou au théâtre, plusieurs options s'offrent à ceux qui auront la chance d'être réunis sous le même toit : commander des plats à emporter – de nombreux restaurateurs et trai-

S.L L'amour rime-t-il avec (télé)travail ?

A défaut de pouvoir être ensemble, certains Valentin(e)s se retrouveront en visio le soir du 14 février. © DR

votre goût ? Misez donc sur des objets artiteurs proposent cette formule - pour un dîner d'exception, se plonger sanaux et utiles, un bijou zéro déchet ou des à emporter dans un bon film ou un chocolats ! Les plus audacieux, enfin, profispectacle en ligne pour teront de cette occasion pour faire une deutiles s'évader à deux sans mande en mariage inoubliable. A condition quitter le canapé, se lande ne rien laisser au hasard cer dans un jeu de société pour un effet de surprise Un casse-tête pour garanti. thématique, etc. Sans oules célibataires Quant aux huit millions de blier que les cadeaux, célibataires en France, ils même en ces temps tourmentés, sont appréciés. Trop marketing à devront redoubler d'imagination pour cette

Selon une enquête menée fin janvier par l'agence d'intérim online Qapa auprès de 4,5 millions de Français(es), le télétravail permettrait de diminuer l'infidélité pour 73 % des répondants et même de rapprocher les couples. Plus surprenant, 84 % des personnes interrogées déclarent que faire l'amour au travail est un fantasme et 47 % affirment être déjà passées à l'acte. 61 % des femmes pensent qu'il est impossible de tomber amoureuse au travail en 2021 tandis que 52 % des hommes estiment au contraire que cela est possible.

EN BREF

LE SOURIRE DE REIMS Évènements : Mariage - Baptême Communion (location d'aube)

Lancement de l'appel à candidatures Innovact Incubateur d’excellence, Innovact lance son 6e appel à candidatures jusqu'au 28 février prochain. Soutenu par le Grand Reims, la CCI de la Marne , la région Grand Est et la Caisse d’Epargne, Innovact recherche des porteurs de projets innovants qui composeront sa nouvelle promotion et bénéficieront d’un accompagnement intensif pour développer leur start-up. Actuellement, 35 startups du bassin rémois sont soutenues par Innovact. Infos : innovact.com

Portes ouvertes virtuelles de l'Université de Reims Cette année, en raison de l’épidémie de Covid-19 et suite aux dispositions prises par le gouvernement, la journée portes ouvertes de l’Université de Reims Champagne-Ardenne prend la forme d’une E-JPO 100 % à distance. Plus qu'un simple salon, ce rendez-vous programmé ce samedi 6 février, de 9 h 30 à 17 h, promet une immersion virtuelle au cœur des campus, grâce à des vues à 360°. Toute la journée, les composantes de l’université seront présentes et proposeront conférences en live, échanges personnalisés par chat ou visio, documents, vidéos, etc. Infos : univ-reims.fr/e-jpo2021

Coffrets Cadeaux Saint Valentin Chocolats Français et Belges

Vente de Dragées MEDICIS avec boîtage

Vente de thé DAMMANN

1 Rue en mémoire des harkis - REIMS - 03 26 47 71 02 www.le-sourire-de-reims.fr - le.sourire.de.reims@orange.fr Ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h et le samedi de 10 h à 19 h

Collecte de fonds pour le château de Braux-Sainte-Cohière Sélectionné par la Mission Bern en 2019, le château de Braux-SainteCohière, situé aux portes de l'Argonne, près de Sainte-Menehould, collabore, jusqu'au 5 mars prochain, avec l'opération de mécénat participatif « Fous de patrimoine ». Il s'agit d'une collecte de fonds menée par la fondation VMF, créée en 2009, qui a pour but d’aider des propriétaires à lancer ou à poursuivre leur projet de ©DR restauration d’un édifice en péril. Pour le château marnais bâti au XVIe siècle, cette collecte doit permettre de restaurer sa tour nord-ouest, dont la toiture n’est plus étanche, qui se désolidarise du reste du monument.


11

Sport

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Football L1 (24e j.) : Lorient (18e) - Reims (12e)

Moreto Cassama, le juste milieu Le petit relayeur du Stade de Reims est devenu incontournable dans une équipe rémoise de plus en plus séduisante. À confirmer ce samedi, lors du déplacement à Lorient, un adversaire qui avait marqué le jeune Bissau-Guinéen, au match aller.

pline tout en amenant de la confiance à mes jeunes attaquants qui doivent plus se lâcher. Je reste sur ma faim dans l’efficacité offensive », estimait le coach rémois. Cassama et les siens tenteront de retrouver le chemin des filets dès ce samedi, face à Lorient (18e), un adversaire qui a laissé de bien étranges souvenirs au milieu de terrain. Le 17 octobre dernier, l’ancien du FC Porto avait d’abord ouvert la marque d’une frappe magistrale, avant de sombrer comme le reste de son équipe, et même d’être exclu. Le Stade de Reims avait alors touché le fond (19e). Depuis, l’équipe va mieux et Cassama aussi. Samedi, au Moustoir, le petit numéro 23 aura l'occasion de prouver qu'il a bien grandi.

I

l crève l’écran depuis deux rencontres, à tel point qu’il a été désigné homme du match à deux reprises par les supporters du Stade de Reims. Lors du déplacement victorieux à Strasbourg (0-1), dimanche, puis le match nul face à Angers (0-0), trois jours plus tard, Moreto Cassama a montré qu'il avait franchi un palier. Deux ans après son arrivée, le jeune milieu (22 ans) est en train de se rendre indispensable dans l’entrejeu rémois. Titulaire huit fois sur les neuf dernières rencontres du Stade de Reims, le Bissau-Guinéen symbolise le nouveau visage, plus joueur, de l'équipe de David Guion. « On souhaite repartir avec lui pour travailler l’adversaire à partir de derrière, confirmait l’entraîneur rémois, mercredi soir, après le nul face à Angers. Il avance progressivement, mais on reste vigilant, car il a eu des mésaventures dernièrement et il doit encore travailler sa concentration. » Le coach marnais fait notamment référence aux deux cartons rouges dont a déjà écopé son milieu de poche cette saison, sans compter une récente

Simon Ksiazenicki 4 Lorient - Reims, samedi 6 février, à 17 h, au stade du Moustoir et sur Téléfoot Le Bissau‐Guinéen de 22 ans est en train de se rendre indispensable. © l'Hebdo du Vendredi

suspension pour une accumulation de cartons plaît », s’est réjoui David Guion. S’il parvient à jaunes. À nouveau averti tôt dans la rencontre gommer ces petites sautes de concentration, le face aux Angevins (24e), Cassama savait qu’une Bissau-Guinéen, qui fêtera ses 23 ans le 16 féépée de Damoclès était suspenvrier, pourrait devenir un joueur due au-dessus de sa tête. Et son Buteur et exclu majeur dans cette équipe de Reims qui va mieux (12e). entraîneur aussi. « Quand il a au match aller En retrouvant de la solidité derété averti, connaissant son pasrière, les Champenois peuvent sif, on s’est posé des questions, mais comme j’ai vu qu’il était dans de bonnes désormais montrer leur qualité offensive devant. Même si ce fut loin d’être parfait face à Angers, dispositions, je l’ai laissé sur le terrain. Il commence à montrer plus de caractère et ça me l’ambition était là. « On doit garder cette disci-

D1F : le match des Rémoises reporté La rencontre qui devait opposer le Stade de Reims (9e) au Paris FC (6e), ce samedi 6 février, dans le cadre de la 14e journée de Division 1 féminine, a été reportée à une date ultérieure. Des joueuses du club francilien seraient touchées par la Covid-19. À la place, les Rémoises participeront à une séance d’entraînement. Leur prochain match est lointain puisqu’il est fixé au 27 février, avec un déplacement sur la pelouse du FC Fleury 91 (5e).

Basket-ball - Jeep Elite

Châlons-Reims sur les parquets et la scène E-sport

L

es semaines se suivent et heureusement ne se ressemblent pas pour le club de basket marnais. Alors que l'équipe restait sur quatre défaites de rang en championnat, elle a renoué avec le succès, le week-end dernier, sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez (97-86). Une belle victoire, seulement la seconde en Jeep Elite cette saison, qui doit beaucoup à son nouveau meneur Dominic Waters, auteur de Auteur de 16 points, capitaine Begarin a été précieux lors du succès 12 points et surtout 10 passes à Pau. © l'Hebdo du Vendredi décisives. Mais si l'américain a bien dirigé le navire et fait preuve de sang-froid dans les dernières minutes de la partie, ce succès doit aussi à la grande performance réalisée par l'intérieur Junior Mbida (21 points et 6 rebonds pour 21 d'évaluation en 29 minutes de jeu). Toujours avant-dernier au classement, le Champagne Basket n'est plus qu'à une victoire de sa victime d'un soir. L'occasion lui sera donnée de rejoindre Pau, ce samedi 6 février, lors de la réception de Bourg-en-Bresse, à Châlons. L'affaire s'annonce difficile face à une des formations les plus solides de la Jeep Elite (3e avec 7 victoires et 2 défaites) qui, parallèlement, bataille en EuroCup. Et ce week-end s'annonce riche pour le Champagne Basket puisqu'il fera aussi son entrée sur la scène E-sport. Le club s'est, en effet, associé à la structure Begenius Esc, qui représentera ses couleurs sur le célèbre jeu vidéo NBA 2K. Ce premier match virtuel est programmé dimanche 7 février, à 20 h, face à une autre section affiliée à un club de Jeep Élite, l'Elan Wanted de Chalon-sur-Saône. Une soirée à suivre sur la chaîne Twitch Begenius (www.twitch.tv/begeniusesc_tv).

J.D 4 Châlons-Reims - Bourg-en-Bresse, samedi 6 février, à 19 h. A suivre en direct sur www.lnb.tv


VINCENT CROCHET - DAVID MENNETRET - SYLVIE JACQUEMAIN-COURNIL - CHRISTOPHE PIERRET - CHANTAL THIBAULT - FRANCK LESCOUT - BARBARA FRANCOIS-BOUCHER

APPARTEMENTS

EN EXCLUSIVITE CROIX ROUGE - Appartement de 4 pièces principales situé au 5ème étage avec ascenseur. Surface habitable de 74 m² comprenant : Entrée/séjour (23m²), cuisine ouverte, 3 chambres, SDD, WC - Cave. Honoraire charge vendeur. Classe Energie : En cours Prix : 92 400 €

EXCLUSIVITE CENTRE VILLE proche GARE, ERLON et BOULINGRIN, au 1er étage d'un bel immeuble ancien, 6 pièces de 148 m² avec balcons, cave et garage fermé sur cour. Appartement spacieux comprenant un séjour de 31 m², salon (ou ch) 18 m², 3 chambres, cuisine 16 m², SDB et SDD. Parquet, cheminées. Charges individuelles. Ensemble très agréable. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 540 000 €

SECTEUR SAINT MARCEAUX - Dans résidence de très bon standing, appartement de 5 pièces principales situé au RDC avec terrasse arborée d'environ 18 m². Surface habitable de 104 m² comprenant : Entrée, séjour/salon (36m²), cuisine équipée/arrière cuisine, 3 chambres, SDB et SDD. Nombreux rangements. Chauffage collectif. Cave et garage fermé au sous-sol. ENSEMBLETRES AGREABLE ET EN BON ETAT. Honoraire charge vendeur - Classe Energie : C Prix : 262 000 €

MAISONS

TERRAIN A BATIR

APPARTEMENTS

EXCLUSIVITE JJAURES proche tout commerce, 4 pièces duplex d'environ 76 m² au 2ème étage d'une petite copropriété (ss asc).Garage une voiture. Salon (21 m²), séjour avec partie kitch (18 m²). Palier, deux chambres et SDB. Charges individuelles, CC au gaz. Bon état général. DPE : C -  Honoraire charge vendeur. Prix : 174 000 €

BEZANNES - Terrain à bâtir viabilisé d'une surface de 2142 m² (parcelle non divisible). Prix : 490 000 €

CORMONTREUIL, sur 319 m² de terrain clos, maison de 5 pièces principales élevée sur deux niveaux, jumelée d'un seul côté (extension possible de l'autre côté), comprenant séjour de 26 m², cuisine, wc sur le 1er niveau. Au second : 3 chambres et SDB. Sous/sol total avec partie garage et cave. Jardin sur l'arrière. Courette devant. Secteur calme et agréable. Intérieur à rafraîchir. Fenêtres PVC. CC au gaz. Classe énergie : F Honoraire charge vendeur. Prix : 232 000€

HYPER CENTRE - En résidence avec ascenseur, bel appartement de 5 pièces, d'environ 123 m² habitables avec un grand garage au sous/sol. Séjour de 40 m², cuisine spacieuse, 3 chambres dont une de 17 m², SDB + SDD. Bon état d'entretien général. Charges individuelles. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 420 000 €

MAISONS

OFFICINES DE PHARMACIE

SECTEUR BD DE LA PAIX

SECT BD HENRY VASNIER

Maison ancienne avec cachet, jardin et garage double, d'environ 240 m² habitables. Cuisine équipée, séjour avec cheminée, 4 chambres dont une suite avec dressing et SDB. Deux SDD. CC au gaz. Excellent état général. Cave. Honoraire charge vendeur. Classe énergie : en cours

Maison indépendante sur 880 m² de terrain clos, de 9 pièces principales, sur sous/sol total avec partie garage. Environ 200 m² habitables comprenant double séjour avec cheminée, deux chambres, bureau SDB et SDD au RDC. A l'étage : 3 chambres, bureau, SDB. CC au gaz. Agréable jardin arboré et clos. Classe énergie : E - Honoraire charge vendeur.

Prix : 1 020 000 €

Prix : 490 000 €

MARNE 51 EXCLUSIVITÉ OFFICINE DANS VILLAGE BIEN DESSERVI toutes commodités. Centre médical. Commerces. Tout confort. Construction récente. ZONE ZRR. Local de 269 m² très bien agencé. Logement 2 pièces. Ensemble de plain-pied. CA d’env. 830 000 €. Prix très attractif : 150 000 €

SECTEUR EPERNAY / SEZANNE pharmacie rurale. Cause retraite, bonne rentabilité, cabinet médical attenant à l’officine(généraliste installé récemment). A dynamiser (plages d’horaire d’ouverture etc.).. CA env 600 000 €. Prix attractif.

ARDENNES 08 village proche frontière Belge, officine spacieuse (250 m² de plain-pied, normes ERP), offrant une très bonne rentabilité. CA env 650 000 €. Avantages Zone BER. Bon état général. Acquisition des murs possible. Médecins à 3 km et maison médicale à 5 km. Stationnement facile (emplacements de parking). 450 000 €.

REIMS VILLE OFFICINE CA de 2 500 000 €

AUBE centre commune. Bon environnement médical, commerces. CA env. 930 000 €

HAUTE MARNE 52 pharmacie de ville avec environnement médical et commercial. 110 m² environ. CA 1 750 000 €. EBE Fort. AISNE 02 pharmacie rurale secteur Château Thierry. CA env 1 300 000 €. MARNE REIMS (51100) Exclusivité Pharmacie de quartier. A dynamiser. CA env 830 000 €.

MAISONS CAMPAGNE

EXCLUSIVITÉ BOUZY pavillon indépendant, sur 917 m² de terrain clos, offrant un potentiel de 180 m² habitables après aménagement des combles (accessibles par escalier). Plain-pied actuellement composé d'un séjour de 46 m², cuisine équipée, deux chambres et SDB. Sous/sol total avec partie garage. Jardin. Secteur calme et agréable. Classe énergie : F- Honoraire charge vendeur. Prix : 244 000 €

EXCLUSIVITÉ VERZENAY Plain-pied de 4 pièces principales avec possibilité d'aménager le grenier (deux chambres). Potentiel surface habitable d'environ 117 m². Actuellement, Entrée, séjour (25m²) avec balcon, cuisine équipée, 2 chambres, SDB, WC. Rénovation en cours. Sous-sol total avec partie garage. Terrain pentu. Chauffage Gaz. Vue très agréable. Honoraire charge vendeur Classe Energie : En cours Prix : 212 000 €

VILLERS MARMERY - Maison ancienne avec vaste cour close. Surf hab environ 134 m² comprenant : Entrée, Séjour/Salon, cuisine, pièce/Wc. A l'étage : 2 chambres, SDB/WC. Dépendance d'environ 69 m² (cellier + grenier). Grand garage (40m²) avec 2 chambres (ex vendangeurs) au-dessus. Belle cave voutée.Travaux à prévoir. Honoraire charge vendeur. Classe Energie : D Prix : 210 000 €

LOCATIONS F3 de 77.60m2 - A REIMS - rue St Hilaire - Proche Place du Forum. Appartement situé au 3ème étage d'un immeuble bien entretenu. Comprenant : entrée avec placards, cuisine meublée et équipée (four, plaques, hotte, réfrigérateur et lave-vaisselles), séjour avec accès à un balcon de 10.5 m2, wc, 2 chambres dont une avec placards, salle de bains. Cave. Chauffage individuel électrique. Classe Energie : F. Loyer: 799€/mois CC Dont Charges: 85€ Dont TOM: 14€ Dépôt de garantie: 700€ Honoraire charge locataire: 589.79€ Dont 232.80€ TTC pour état des lieux

A SAISIR - F4 de 81.72m2 - A REIMS - rue Houzeau Muiron. Appartement entièrement rénové, situé dans une résidence sécurisée et calme avec vastes espaces extérieurs, au 6ème étage avec vue sur la cathédrale. Comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée (hotte, four et plaques), vaste séjour de 30 m2, wc, dégagement avec placards, 2 chambres, salle de bains. Balcon. Cave et parking aérien. Chauffage collectif. Classe Energie : vierge. Loyer: 900€/mois CC Dont Charges: 156€ Dont TOM: 14€ Dépôt de garantie: 730€ Honoraire charge locataire: 604.17€ Dont 245.16€ TTC pour état des lieux

F3 de 52.77m2 - A REIMS - rue Courmeaux - Proche Place du Forum. Appartement entièrement rénové en gardant le charme de l'ancien, situé au 3ème étage sans ascenseur d'un immeuble bien entretenu. Comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée (four et plaques), séjour de 20 m2, wc, dégagement avec placards, 2 chambres, salle de douche. Chauffage individuel électrique. Classe Energie : vierge. Libre le 01/05/2021. Loyer: 680€/mois CC Dont Charges: 30€ Dépôt de garantie: 650€ Honoraire charge locataire: 505.78€ Dont 158.31€ TTC pour état des lieux

F2 à REIMS -Rue Houzeau Muiron. Appt neuf de 46.56m2 au deuxième étage sans ascenseur d'une petite copropriété neuve de 4 appts de standing sécurisée avec visiophone dans un quartier résidentiel. Cpt entrée, cuisine américaine meublée et équipée (four, plaques et hotte), dégagement avec placards, séjour lumineux, une chambre, ssd, wc. Chauff Individuel électrique. Poss de louer une place de stationnement dans la résidence pour 80€/mois. Classe Energie : en cours. Loyer: 660€/mois cc Dont Charges: 60.00€ Dépôt de Garantie: 600.00€ Honoraires Charge Locataire: 431.48€ Dont 139.68€ TTC pour Etat des Lieux.


13

Immobilier

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Du cinéma à la résidence Opéra la façade des anciens cinémas Opéra a doit être totalement effacé pour laisser totalement disparu, mais pas les engins la place, à terme, à un nouvel ensemble qui l'ont fait tomber à terre, car la be- immobilier de standing. Seule la façade sogne n'est pas enhistorique de style core terminée. Art déco, donnant Si la façade commerciale Actuellement, le sur la rue de est tombée, celle Art déco Thillois, et le foyer trou béant donne à voir, pour quelques seront préservés. est préservée jours encore, les orInscrite à l'inventaire supplémenans l'hypercentre de Reims, pour nements bleutés de les habitués de la rue Théodore- ce qui fut la plus grande et prestigieuse taire des Monuments historiques en salle de spectacle rémoise, avant d'être 1981 et imaginée par les architectes Dubois, comme pour les badauds occasionnels, l'artère piétonne est quasi définitivement réduite à son tour en Émile Thion et Marcel Rousseau, elle bépoussière. L'ex-temple du 7e art rémois néficiera d'une réhabilitation complète. méconnaissable. Depuis deux semaines, A la place de l'établissement cinématographique, qui trouve ses origines dans les années 1920, doit sortir de terre un immeuble résidentiel cossu. Piloté par la société Bouygues Immobilier, ce projet se compose de 34 logements, du studio au grand 5 pièces, répartis sur cinq niveaux. L'ensemble s'étalera sur environ 3 600 m2 de plancher et accueillera également deux cellules commerciales en rez-de-chaussée et des bureaux. Imaginé par l'architecte rémois Humbert Di Legge, le bâtiment promet d'allier un style moderne et patrimonial, grâce à ses deux ouvertures distinctes, rue Théodore Dubois et rue de Thillois. Une signature pour ce projet hors norme qui a un prix. Il faut ainsi compter de 184 La façade tombée à terre laisse voir actuellement ce qui reste de la 000 à 425 000 euros pour devenir progrande salle de l'établissement rémois. © l'Hebdo du Vendredi priétaire d'un appartement dans cette

Débuté il y a quelques mois, le chantier de construction de la résidence L'Opéra vient de franchir une étape symbolique, avec la disparition, rue ThéodoreDubois, de la façade des anciens cinémas.

D

Le projet immobilier intégre la façade historique de l'ancien cinéma Opéra. © Bouygues Rodolphe Gissinger - Cabinet BDL résidence qui devrait être livrée au second semestre 2022.

Julien Debant

Nos annonces en temps réel :

D. P I N T E AU X

G

P. L I N G A T

4, bis rue J. Monod - TINQUEUX - 03 26 08 26 08

REIMS

VENTES - 07 88 22 41 17 TINQUEUX

Maison de type 6, à rafraîchir, comprenant : Au rez-de-chaussée : - Entrée avec placards, cuisine meublée, salon-salle à manger donnant accès à la terrasse et au jardin, 2 chambres avec accès terrasse, salle de douche, wc avec rangements. A l'étage : - Palier, 2 chambres dont une avec placards, salle de bain. Jardin avec cabanon, et remise Box de garage 1 voiture. Chauffage au gaz (chaudière récente) Fenêtres : une partie en simple vitrage bois, une partie en PVC double vitrage avec volets manuels bois. DPE : F Ref. : 20G03

250 000€ TINQUEUX

TINQUEUX

Appartement de type 2 au premier étage d'une copropriété sécurisée comprenant : - Entrée, cuisine ouverte sur séjour et donnant sur balcon, chambre, salle de bains, wc. Place de parking privative extérieure. DPE : F Ref. : 21A01

REIMS - CENTRE-VILLE

Appartement de type 4 en duplex comprenant : - Entrée et dégagement avec placards, séjour, cuisine équipée, une chambre, salle de bain et wc. - A l'étage : Palier avec espace bureau, une chambre mansardée. Grenier. Cave. Chauffage électrique. Arrivée de gaz installée dans l'appartement. DPE : C

244 000€

267 750€

REIMS

Secteur Sébastopol, Appartement de type 3 en résidence sécurisée et gardiennée comprenant : - Entrée et dégagement avec placard, séjour donnant sur balconnet, cuisine équipée donnant sur loggia, 2 chbres avec rangements, sdd, dressing, wc. Cave. Place de parking privative en extérieur. Chauff collectif au gaz (chaudière récente) Volets roulants électriques programmables. DPE : E Ref. : 21A03

120 750€

VILLE EN TARDENOIS

Maison de type 5 de plain-pied comprenant : - Entrée avec placard, salon-salle à manger, cuisine équipée donnant sur terrasse, dégagement, 3 chambres dont 2 avec rangements, salle de bains, wc. Sous-sol complet comprenant : Garage pour 2 véhicules avec porte automatique, partie stockake et cave. Fenêtres PVC double vitrage avec volets roulants manuels. Chauffage électrique et poële à granulés. DPE : E Ref. : 21B01

215 000€

110 250€

Maison de type 5 non mitoyenne à rénover entièrement comprenant : Au rez-dechaussée : - Entrée et dégagement, salon-séjour, cuisine et arrière cuisine, chambres, débarras, wc avec lave-mains. A l'étage : - Palier, 2 chambres, salle de bains. Garage. Jardin avec abri et cave. DPE : D Ref. : 21A02

www.notaires-tinqueux.fr www.immonot.com www.immobilier.notaires.fr

FERE-EN-TARDENOIS

Terrain à bâtir à viabiliser de 777 m² avec 25 m de façade. Forme rectangulaire.

53 000€

63 600€

Ref. : 21A05

Ref. : 20B05

REIMS

Secteur Courlancy, dans une copropriété calme et sécurisée construite en 2007, Appartement de type 3, spatieux et lumineux, comprenant : - Entrée avec placard, salon-séjour donnant sur une terrasse et jardin privatifs, cuisine ouverte et meublée, 2 chbres avec placard et penderie, dressing, sdb et WC. Fenêtres PVC double vitrage avec volets électriques. Chauff électrique ind. Box de garage en ss-sol. Station de tramway, clinique courlancy et autres services à proximité. DPE : D Ref. : 20K02

Secteur Clairmarais, Appartement de type 5 au premier étage d'une copropriété comprenant : - Entrée sur salon-séjour donnant sur balcon, cuisine équipée, loggia, 3 chambres dont une avec placard et une avec dressing, salle de douche, wc. Place de parking extérieure. Cave DPE : D

270 000€

186 900€

Ref. : 20K03

MARFAUX

Terrain à bâtir, réseaux en façade d'une surface de 685 m² avec petite dépendance à rénover ou à démolir. Façade de 19 m.

Ref. : 21A04

LOCATIONS - 07 88 22 41 17 LES MESNEUX

LES MESNEUX, Maison indépendante avec jardin comprenant : Au rez-de-chaussée : - Entrée, salon-séjour avec cheminée, cuisine meublée ouverte, bureau ou chambre, wc. A l'étage : - 3 chambres avec rangements, salle de bain avec baignoire/douche et wc. Sous-sol complet; dépendances avec garage et pièce de stockage. DPE : D Ref. : DEP Loyer : 1200 € + 9.50 € de TEOM

REIMS

Secteur Boulevard de la Paix, dans résidence de standing avec ascenseur. Appartement de type 5 comprenant : - Entrée / dégagement avec rangements , une gde cuisine meublée et équipée + une buanderie , un séjour d'env 50 m² donnant sur un grand balcon, 3 chbres dont une avec un coin douche/lavabo + un petit balcon, salle de bain et 2 wc. Box de garage. Chauffage individuel. DPE : D Ref. : CAR

Loyer 990 € + charges* 131 € + teom 22 € *Les charges comprennent l'eau froide , minuterie, entretien des communs et de l'ascenceur.


14

Sorties

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Poésie - Tinqueux

La poésie à tout prix Le Marché de la poésie jeunesse de Tinqueux revient pour une 8e édition pas comme les autres. La situation oblige les créateurs d’initiatives à tout réinventer, et ils ne baissent pas les bras.

hasard pour donner aux gens l’envie lumineuse de se déplacer jusqu’au marché. Des Arbres-Joyeux aux poèmes exposés sur les panneaux municipaux, tout attire l’œil et la curiosité. Le mercredi 10 février, le Marché de la poésie s’installera au marché hebdomadaire de Tinqueux pour inaugurer sa semaine de rendez-vous… en ligne ! Du 8 au 14 février, des rencontres, des lectures, des ateliers d’écriture et des tables rondes auront lieu à distance, en direct ou en rediffusion. Parmi les grands temps forts très attendus, il faut citer la journée du 9 février où Bernard Friot et Chiara Carminati interrogeront la création du mouvement de la poésie avec les plus jeunes, et où Lisette Lombé, poète et slameuse, abordera son approche spécifique de la scansion des mots. Chaque jour, à 18h, une session digitale de « TOC, TOC, TOC : la poésie, c’est MAINTENANT ! » aura lieu pour présenter un auteur, un éditeur et un comédien spécialement invités. Le programme complet est disponible sur la page Facebook du Marché de la Poésie Jeunesse : il est florissant, revigorant et salutaire. Vous l’aurez compris : du 8 au 14 février, il convient de n’être en panne ni de batterie, ni d’encre, ni de papier.

D

epuis 2014, le Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux est à l’initiative du Marché de la poésie, un rendez-vous unique pour réunir les générations autour de la création littéraire et de la diffusion de la poésie. Aussi, ils sont nombreux à se mobiliser, ensemble, pour organiser et faire vivre cet évènement de belle ampleur : l’équipe permanente du centre de créations pour l’enfance, les bénévoles, les invités, qu’ils soient auteurs ou éditeurs, les écoles maternelles et primaires de Tinqueux, le collège Paulette Billa, les structures partenaires et la ville de Tinqueux. Et c’est fédérée autour d’une grande énergie que toute cette équipe a décidé de maintenir l’édition 2021 en l’adaptant au contexte sanitaire.

Du 1er au 28 février, déjà, la poésie s’invite dans tous les espaces permis : les rues, les écoles, les ondes radio et les écrans. Plusieurs lieux de rendez-vous donc, et plusieurs points de vue sur l’écri-

Agathe Cèbe 4 Le Marché de la Poésie Jeunesse Le Centre de la Créations pour l’Enfance a distribué, dans les boîtes aux lettres de Tinqueux, des cartes postales poétiques, qui invitent à venir au Marché, à lire des poèmes et à écrire à ceux qu’on aime. © DR

ture poétique. Et ça tombe plutôt bien : le thème de cette année est « Point(s) de vue ! »

Il y a comme une urgence à rassembler, et Mateja Biszak Petit, directrice du centre, n’a rien laissé au

de Tinqueux, dans les rues du 1er au 28 février 2021, en ligne du 8 au 14 février. Réservation conseillée : www.facebook.com/marchedelapoesiejeunesse et http://www.danslalune.org Infos : 03 26 08 13 26

EN BREF Livre : Lolita œuvre sur un nouvel hommage à Gainsbourg Le point commun entre Aude Turpault et Lolita Roger ? Elles affectionnent toutes les deux Serge Gainsbourg et lui ont déjà dédié chacune un ouvrage. « Aude l'a connu lorsqu'elle était enfant et a tissé des liens d'amitié très forts avec lui, explique l'illustratrice châlonnaise. Elle a d'ailleurs accepté de préfacer mon livre « 69 Gainsbourg », publié en 2016. » Aujourd'hui, elles mettent leurs plumes et leurs crayons au service d'un nouvel opus intitulé « 5 bis rue de Gainsbourg », dont la sortie est espérée le 2 mars, pour le 30e anniversaire de la mort du chanteur. Un livre de 48 pages écrit par Aude et préfacé par Lolita, truffé de dessins colorés et d'anecdotes en tout genre. « On y découvre, grâce aux souvenirs d'Aude, une facette peu connue de Gainsbourg. Certes, il était provocateur, un peu dandy, mais il avait aussi ce côté facétieux et très touchant. » Le duo adresse ainsi plusieurs clins d'oeil poétiques aux « tambours singes » qu'il collectionnait, à une partie de football improvisée dans les couloirs de l'Hôtel Raphael ou encore à la fameuse sculpture qui lui inspira l'album « L'homme à la tête de choux », en 1976. Le tout en auto-édition, de sorte à préserver la liberté de créativité chère aux auteures. Bonne nouvelle : l'appel au financement participatif lancé en ligne pour concrétiser ce projet a déjà permis de collecter 7 000 euros, sur un objectif de 8 500. Et il reste encore quelques jours pour y contribuer. Infos : ulule.com/5-bis-rue-de-gainsbourg. © Lolita Roger

La poésie, c’est maintenant !

Talents locaux en live et sur le web Chaque année, qu'ils soient musiciens, chanteurs, auteurs ou compositeurs, les talents du bassin châlonnais, amateurs comme professionnels, sont invités à se retrouver lors du speed-meeting des musiciens, imaginé par l'association Musiques sur la ville et les étudiants de l'IUT. Le principe : permettre aux artistes locaux de se rencontrer et de rencontrer le public grâce à une scène ouverte dédiée. Contexte sanitaire © l'Hebdo du Vendredi oblige, cette 5e édition se déroulera sur le web et en deux étapes : via la plateforme Zoom pour les participants et grâce à une retransmission en direct sur Facebook pour le public. Rendez-vous le vendredi 19 février à 19 h. Les artistes peuvent d'ores et déjà envoyer les vidéos de leurs prestations à l'association, pour une diffusion le jour J. Infos :musiquessurlaville.com, page Facebook « Musiques sur la ville ».


19

Loisirs

Du 5 au 11 février 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

L’horoscope

Météo

BÉLIER du 21.03 au 20.04

BALANCE du 23.09 au 22.10

Tout ira vite cette semaine, les occasions de diversifier et d’augmenter vos revenus seront grandes. Les nouveautés se bousculeront dans votre vie, ce qui exigera aussi de nombreuses adaptations.

Sur le plan professionnel, vous serez sur la brèche, présent(e) sur tous les fronts et rudement efficace pour débloquer les situations. Coté affectif, vous aurez besoin d'air frais et d'isolement.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

SCORPION du 23.10 au 22.11

Aujourd’hui, ne vous laissez surtout pas griser par le succès et veillez à bien garder la tête sur les épaules. Tout partira de vous et de vos initiatives, si vous cherchez un soutien, vous le trouverez.

Vous relèverez de front plusieurs défis. Attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et de commettre quelques erreurs d'appréciation ! Gare aux dépenses, surtout d’ordre privé.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12

L’expérience acquise ces derniers temps vous permettra d’obtenir des résultats à la hauteur de vos efforts, et parfois même davantage… Côté cœur, de nouvelles rencontres sont favorisées.

La semaine vous permettra de faire valoir vos choix en les fondant sur des bases solides, car même si « le cœur a ses raisons que la raison ignore », il faudra tout de même savoir garder les pieds sur terre.

CANCER du 22.06 au 22.07 Cette semaine, sur le plan relationnel jouez à fond la carte de la sincérité et de la transparence. Vous pourrez profiter intensément de la vie, sans vous mettre en danger inutilement.

LION du 23.07 au 22.08 Cela fait déjà un certain moment que vous vivez à toute allure et ce n’est pas encore près de s’arrêter… Il importe tout de même de vous octroyer des temps de détente, loin du stress.

VIERGE du 23.08 au 22.09 Il faudra vous attendre à une augmentation des dépenses en matière de vie privée ou familiale. Assurez-vous d’avoir des rentrées financières à la hausse et attention aux dépenses impulsives !

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01 Cette semaine, vous serez en verve, vos mérites seront reconnus, mais vous verrez déjà plus loin : vers de nouveaux horizons… Les astres seront avec vous et vous serez en situation de pleine visibilité.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 En raison de nombreux changements dans votre vie personnelle, les dépenses d’ordre courant auront tendance à augmenter. C’est pourquoi vous aurez intérêt à faire la chasse aux gaspillages.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Vous avez souvent tendance à vous laisser aller à des débordements et cela risque d’être le cas cette semaine… Quelles que soient les raisons invoquées, n’éludez pas les vraies questions.

Benoît Melvhille

Vendredi

Dimanche

Samedi

7° 12°

7° 11°

5° 6°

Lundi

2° 3°

Qualité de l’air Vendredi

Samedi

Dimanche

Moyen

Moyen

Moyen

La CLCV vous informe Carte grise : attention aux sites internet payants Si vous achetez une voiture en France ou à l'étranger, vous avez un mois pour la faire immatriculer et obtenir ainsi une carte grise. S’il s’agit d’un véhicule d’occasion, vous devez faire la démarche sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). La démarche est gratuite (hormis le coût de la carte grise). Des points numériques (avec ordinateurs, imprimantes et scanners) sont mis à votre disposition dans chaque préfecture et dans la plupart des sous-préfectures. Certains sites internet proposent de faire ces démarches à votre place, moyennant finances. Il faut être vigilant sur ces sites qui se présentent parfois comme étant habilités par la préfecture ou le Trésor public. Il est nécessaire de vérifier leurs conditions générales de vente et surtout le chapitre sur le droit de rétractation. Certains sites induisent les consommateurs en erreur en leur faisant croire qu’ils ne disposent pas de ce droit. CLCV de la Marne – Reims - Contact : 03 26 05 03 88 ou clcv-marne.over-blog.com


Profile for Kilkoa

L'Hebdo du Vendredi Épernay 562  

Édition du 5 au 11 février 2021

L'Hebdo du Vendredi Épernay 562  

Édition du 5 au 11 février 2021

Profile for kilkoa