Page 1

Élections européennes

Tandis que les visites des candidats s'enchaînent, une jeunesse s'enflamme pour l'Europe p.6

É D I T I O N É P E R N AY N ° 2 6 2 d u 2 a u 8 m a i 2 0 1 4 >> epernay.lhebdoduvendredi.c o m

Les Motards de Champagne : le retour

Cylindrées et passionnés attendus ce dimanche pour un nouveau rallye touristique au départ d'Epernay p.9

Groupe Trèves - ex-PTPM Portrait de Christine Tuffin, une militante vraiment engagée p.19

La base 112 repasse le mur du son Teknival du 1er mai

30 000 « teufeurs » sont attendus du 2 au 5 mai sur le site de l’ancienne base aérienne 112, au nord de Reims, lieu choisi par l’État pour organiser le Teknival du 1er mai. Histoire du mouvement, passé des (vraiment) free parties aux rassemblements autorisés, témoignage de « festivalier », plan sécurité de la préfecture, retour sur les teknivals déjà organisés dans la Marne… Tout ce qu’il faut savoir avant de faire la fête… ou de supporter le bruit. P.4 et 5


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

Je ne suis pas tombé de l’armoire en entendant l’idole de mon enfance raconter que les Brésiliens, « s’ils peuvent attendre un mois avant de faire des éclats un peu sociaux, ce serait bien pour le Brésil et pour la planète football, quoi. Mais bon, après, après, on ne maîtrise pas, quoi. » Il manquait juste « Non mais allo, quoi », et Michel Platini s’alignait sur l’étoile Nabilla. Pas de surprise, mais des regrets, « quoi ». Si Michel Platini et d’autres patrons du football gardaient pour eux ce qu’ils pensent et ne parlaient que de ballon, j’aurais quand même conscience de l’hypocrisie bête et crasse, mais mon amour pour ce jeu n’aurait pas le même déclin qu’un soleil couchant. Lent, mais inéluctable. J’aurais aimé garder pour moi ce que je pense parfois de Michel Platini, parce que je n’ai pas tous les jours envie de piétiner mon insouciance d’enfant, parce que le numéro 10 dans le dos, parce que Séville, Guadalajara, le dernier match au Communale… Merci Platini, mais …, « quoi ».

Alignement d’étoiles

Tony Verbicaro

Dans notre édition du vendredi 25 avril, l'édito comportait une erreur. J'ai fait porter à Franck Briffaut, maire FN de Villers-Cotterêts, l'expulsion de la section de la Ligue des Droits de l'Homme d'un local municipal et l'arrêt de sa subvention annuelle de 300€. C'est arrivé, mais à Hénin-Beaumont, ville gagnée dès le premier tour par le FN Steeve Briois. Cela dit, il est fort à parier que les subventions aux associations comme la Ligue des Droits de l'Homme, jugées partisanes, voient leur subvention supprimées aussi à Villers-Cotterêts, si le maire suit le Petit guide pratique de l'élu municipal Front national, édité par le Secrétariat national aux élus du parti. Franck Briffaut a en tout cas indiqué sa volonté de suivre la ligne en conseil municipal la semaine dernière...

Erratum

La météo Vendredi

6° 17°

Samedi

Dimanche

2° 15°

Lundi

3° 15° 5° 18°

Qualité de l’air

4

Vendredi 2 mai

Samedi 3 mai

Dimanche 4 mai

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’h ebdo du ve ndredi édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Laurianne Laggia (laurianne laggia@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebdo duvendredi.com

Le « oui » puis « non » de la semaine

Programme de stabilité : Benoist Apparu hésite puis vote contre

La semaine dernière, Benoist Apparu, le député-maire de Châlons-enChampagne, avait expliqué qu’il pourrait peut-être voter oui au projet de programme de stabilité du gouvernement pour la période 20142017, le fameux plan à 50 milliards d’euros d’économies. Finalement, il a changé d’avis et s’en est expliqué. « (J’ai) hésité parce que ce texte va dans une direction que nous réclamons depuis plusieurs années, hésité parce que le réflexe pavlovien du vote « contre » de l'opposition ne correspond plus à l'idée que je me fais de notre rôle. » Ce qui a pu tenter Benoist Apparu de voter pour, c’est parce qu’il estime que « le programme de stabilité va dans la bonne direction. Il prévoit des économies substantielles et surtout il privilégie la réduction de la dépense publique sur l'augmentation des Benoist Apparu, opposant non pavlovien. impôts pour réduire nos déficits budgétaires et sociaux. » Et ce qui © l'Hebdo du Vendredi l’a fait pencher dans l’autre sens, c’est une inquiétude, « mais encore faut-il tenir ce cap durablement et l'assumer », dit-il, et les tergiversations : « La journée d'hier (mardi 29 avril, ndlr) démontre malheureusement que ce cap est loin d'être partagé par la majorité dans son ensemble. Le Gouvernement est ainsi dans l'obligation de négocier avec le groupe socialiste et le bureau national du PS pour faire passer son texte. Il a raboté les seules mesures réellement documentées de ce plan de 50 milliards. Le discours du Premier ministre aujourd’hui en est malheureusement une nouvelle illustration. (…) Il n'a pas précisé les 50 milliards dont on ne voit toujours pas le contenu détaillé pour en mesurer la pertinence et la crédibilité. Les intentions sont là mais le programme de stabilité repose sur des hypothèses de croissance irréalistes, sur des annonces non documentées, il correspond à une réduction de l'augmentation des dépenses et non à des économies réelles. » Et Benoist Apparu en a donc conclu qu’il « voterai(t) ces mesures dès lors qu’elles seront crédibles. Je ne peux pas voter ce texte en l'état et je le regrette. » T.V

Coup d’oeil sur le monde La Corée du Nord s'intéresse aux fromages français Vivre sous le régime de Pyongyang ne signifie pas forcément être toujours coupé du monde. La preuve avec ces deux représentants nordcoréens qui se sont déplacés en France en mars dernier (l'information a été rendue publique il y a quelques jours seulement) pour visiter les installations d'une école fromagère (formant notamment les futurs producteurs d'Emmental, Comté et Montd'Or), située à Besançon, dans l'espoir d'y inscrire dans une formation trois de leurs concitoyens. Une requête qui a été gentiment refusé par la directrice de l'établissement. Dommage pour le dirigeant de Corée du Nord, Kim Jong-Un, qui serait apparemment un grand amateur d'Emmental, mais qui devra donc attendre avant de voir son peuple acquérir des compétences fromagères. Que la Force soit avec lui Actuellement incarcéré dans une prison pour jeunes détenus, à quelques kilomètres de Londres, un prisonnier vient de confier au journal The Guardian, son profond désarroi. Selon lui, il ne pourrait pas pratiquer tranquillement sa religion, l'administration pénitentiaire lui refusant ce droit. Et pour cause, la religion en question serait la foi en l'ordre Jedi (les « gentils » de la saga Star Wars), qui n'est évidemment pas reconnue par le service encadrant les prisons

en Grande-Bretagne. Comme quelque 176 000 personnes de l'autre côté de la Manche, le jeune détenu est donc un disciple de l'ordre Jedi. Une religion qui serait, selon l'individu, « difficile à pratiquer, les Jedi jouissant aujourd'hui d'une très mauvaise réputation depuis la destruction de l'Étoile Noire ». Voilà, voilà...

Mais qu'est-ce qu'il « fish » ? En Angleterre, la Société royale de protection des animaux (RSPCA) s'est ravie, la semaine dernière, de la décision d'un juge du tribunal de Gateshead (dans le nord-est du pays). Ce dernier a en effet condamné un jeune Britannique de 22 ans à une peine d'amende de 330 livres, pour cruauté envers les animaux, dénonçant au passage le comportement « stupide » du garçon. Celui-ci s'était amusé à ingurgiter encore vivant un petit poisson rouge lors du dernier réveillon du Nouvel An, après avoir englouti pèle-mêle une pinte de bière, de la sauce épicée, de la téquila, un œuf frais et de la nourriture pour poisson. Pour étayer sa condamnation, le juge s'était appuyé sur le rapport d'un vétérinaire établissant «  que l'estomac constitue un endroit totalement inapproprié pour un poisson rouge, condamné à une mort lente en raison de l'effet conjugué d'un manque d'oxygène, d'un taux d'acidité élevé et de l'alcool absorbé ».

Un an de plus

Vatry : goodbye Voronej... dobrii den London ?

La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité dans nos colonnes il y a un an, semaine pour semaine, et de regarder comment les choses ont évolué depuis. L’Hebdo du vendredi 3 mai 2013 relayait l’arrivée d’une nouvelle ligne au départ de l’aéroport Paris-Vatry, et à destination de Voronej, en Russie. Faute d’avoir remporté le succès escompté, cette liaison n’a pas été reconduite en 2014. Mais dès la mi-juin, les passagers pourront s’envoler vers l’Espagne et la Corse. « Maintenant que les choses sont recadrées, on va pouvoir se concentrer à faire évoluer un certain nombre de lignes, précise Michel Gobillot, président directeur général de la Société d’exploitation de Vatry Europort (Seve). Et à en ouvrir de nouvelles. Londres est une destination qui revient très fréquemment sur la table lors de nos réflexions, et qui attirerait beaucoup de monde. » A suivre… Sonia Legendre


De l’état sauvage à l’encadrement

Musicologie

Depuis vingt ans, les free party ou Teknivals trainent derrière eux l’image de rassemblements de jeunes gens marginalisés, où insalubrité, drogue et excès en tous genres tiennent une bonne place. Entre réalité et réalité… augmentée.

n 1999, en marge d’une rave party organisée à Derval, en Loire-Atlantique, le corps d’une jeune fille de 19 ans, morte d’overdose, est retrouvée après plusieurs jours de disparition. Le fait divers, largement médiatisé, a également donné l’occasion de voir se médiatiser les rassemblements autour de la musique underground. Dans le même temps, les free ou rave party voient leur nombre de participants exploser. De 5 000 personnes jusqu’en 1998, on passe à 15 000 en août 1999, 30 000 en août au Teknival off des Vieilles Charrues. Les politiques s’emparent alors du sujet, davantage préoccupés par les déplacements et les réunions de masse plutôt que par l’image sulfureuse des Teknivals. Même si ça a joué aussi. La loi du 15 novembre 2001 sur la sécurité quotidienne

E

L'installation sur la piste de l'ancienne base a commencé dès mercredi 30 avril. © l'Hebdo du Vendredi

(LSQ), dite Mariani, avait en son temps beaucoup fait parler d’elle à propos de « l’occupation des cages d’escalier ». Cette loi, dite sécuritaire par ses détracteurs, est intervenue deux mois après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, qui avaient fait apparaître des failles dans la sûreté des aéroports. Les free party, rave party ou Teknivals étaient apparus au début des années 90 en France sur l’idée de rassemblements refusant les valeurs mercantiles

du système et cherchant une forme de transcendance via la musique électronique. Et donc organisés dans des lieux - le plus souvent en plein air - pas prévus pour des concerts, et sans lien aucun avec les autorités.

Collecte de dons pour réduire les coûts publics

La loi Mariani a soumis la tenue de free party ou de Teknival à

déclaration préalable auprès du préfet. Ce qui permet donc au préfet « d’imposer aux organisateurs toute mesure nécessaire au bon déroulement du rassemblement, notamment la mise en place d’un service d’ordre ou d’un dispositif sanitaire ». Le préfet est également en droit « d’interdire le rassemblement projeté si celui-ci est de nature à troubler gravement l’ordre public ». Le 1er mai 2003, la base de Marigny, dans la Marne, déjà, a

vu 50 000 personnes se rassembler pour le premier Free Open Festival. Pour la première fois également, les sound systems avaient collecté des dons auprès des festivaliers. 45 000€ avaient ainsi été reversés aux autorités pour participer aux frais liés à l’organisation (citerne d’eau, dispositifs sanitaires…).

Tony Verbicaro

« Pas plus dangereux qu'un festival classique »

Côté « teufeurs »

Il y a ceux qui le critiquent, le redoutent, et il y a ceux, à l'opposé, qui l'attendent avec impatience. Antoine F. est de ceux-là. Ce parisien de 27 ans fera partie des quelque 33 000 teufeurs attendus entre le 2 et le 5 mai sur la base aérienne 112 pour participer au Teknival. Un rendez-vous « bien loin des clichés » qu'il ne manquerait pour rien au monde.

ertains les imaginent toujours affublés de pantalons baggy, la cigarette – ou « pire » - toujours en permanence à la commissure des lèvres quand d'autres, encore plus alarmistes, ne peuvent les envisager qu'à travers des personnages marginaux, en constant décalage avec la société. Certes, c'est une généralité... mais c'est aussi une pensée partagée par beaucoup. Reste qu'au delà des clichés il y a la réalité, qui veut que, dans un Teknival comme dans d'autres rassemblements à vocation festive

C

et musicale, le public présent se caractérise par son hétérogénéité. Ainsi, parmi les milliers de festivaliers attendus dès vendredi à la B.A. 112, figurera Antoine, 27 ans donc et déjà chef d'entreprise d'une PME. « C'est la neuvième année consécutive que je me rends au Teknival. J'enchaîne en général les 2, 3 gros Teknivals de l'année, 4 à 5 free-party (des soirées non déclarées se déroulant en extérieur) et quelques autres soirées en salle. » Passionné de musique électronique, en particulier hardtek, psytrance et hardcore, c'est ce genre de sonorités que le jeune homme vient chercher et apprécier au Teknival. « On profite de dizaines de soundsystems (des murs de sons en quelques sortes), dans un cadre super, en plein air, le tout gratuitement et sans contraintes. Quand on est passionné par ce genre de musique, ce festival est le lieu idéal pour en profiter un maximum.  » D'ailleurs, pour lui, «  quasiment tous ceux qui viennent sur les Teknival, le font pour la musique, rien d'autre... »

Antoine le chef d'entreprise parisien, profitera deux jours durant du Teknival rémois. © DR

Présents aux abords du site sur lequel se déroule ce rendez-vous atypique, les gendarmes procèdent tout au long de l'événement à de nombreux contrôles (alcoolémie, stupéfiants...), aussi pour

Antoine, le Teknival « n'est pas locaux, des teufeurs aux simples plus dangereux et ne craint pas curieux qui, eux, ne connaissent plus qu'un festival classique. Ce pas forcément les règles et jettent sont les médias qui nous collent n'importe où leurs détritus. Alors cette mauvaise image, faisant oui, c'est vrai qu'après le passage l'association facile avec la d'un Teknival, les sites ne sont en drogue. En réalité, de la drogue, général plus très propres. » bien sûr il y en a qui circule, mais Ce vendredi soir, Antoine arrivera comme partout, pas plus que dans sur la base en camping-car, avec n'importe quel autre festival tra- une dizaine d'amis. «  Nous ditionnel. Simplement, sur le sommes contents de venir mais Teknival, c'est regrettons un peu visible, les gens Une image façonnée que ce Teknival se ne s'en cachent par les médias ? fasse sur une base pas. Mon regret, aérienne, faite de c'est que depuis quelques années, bitume. Nous préférons lorsque ça nous a apporté une population cela se passe au milieu d'un de dealers sur les sites des grand champ, entouré de forêts Teknival, qui n'est pourtant pas la par exemple. » S'il n'a pas l'intenbienvenue. J'ai d'ailleurs déjà vu tion d'aller visiter la cathédrale des dealers se faire sortir manu- Notre-Dame ou une maison de militari par des teufeurs eux- Champagne, le jeune chef d'entremêmes. » Finalement pour le teu- prise-teufeur espère tout de même feur parisien, le seul vrai cliché croiser quelques habitants des qui n'en serait pas un concernerait environs, « car contrairement à les déchets : « Nous, les habitués, ce que l'on peut croire, le contact avons le réflexe de garder nos avec les riverains est plaisant, déchets, mais ce genre d'événe- cela se passe souvent très bien ! » ments, relayés par les médias et qui draînent beaucoup de monde, Aymeric Henniaux a tendance à attirer beaucoup de


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Un évènement sous haute-surveillance

Sécurité

Pour accueillir au mieux les quelque 30 000 personnes attendues sur le site de l'ex BA 112, et garantir au maximum la quiétude des riverains, les services de l'Etat sortent les grands moyens.

'est un peu le branle-bas de combat au sein de la sous-préfecture de Reims. On s'agite et on cogite pour encadrer au mieux le Teknival qui doit se dérouler à partir du vendredi 3 et jusqu'au lundi 6 mai sur la piste de l'ex BA 112 où 30 000 personnes environ y sont attendues. Pour réduire au minimum les nuisances des habitants de l'agglomération rémoise et des villages environnants, les autorités ont donc concocté un plan. Pour accéder au site et à ses deux entrées situées au nord et à l'est, les festivaliers seront invités à suivre un itinéraire très précis. « Ils seront orientés par signalisation sur les autoroutes et par annonce sur les ondes de la radio Info Autoroute (107.7 FM) avec des recommandations très fortes », indique le préfet de la Marne Pierre Dartout.

C

HUMEUR Le Teknival, facteur de rassemblement ?

Dès le lendemain de la décision de l'Etat d'organiser le prochain Teknival sur le site de l'ancienne base aérienne 112, les maires de Courcy, Brimont et Bétheny (communes sur lesquelles se trouve le site) rejoignaient leur homologue rémois, Arnaud Robinet, dans son bureau de l'Hôtel de Ville pour y tenir conférence. Ensemble, les quatre premiers magistrats ont parlé d'une même voix pour dénoncer une décision imposée par l'Etat, pour laquelle ils se retrouvaient devant le fait accompli. D'une même voix... Pourtant, il y a quelques mois encore, le dialogue restait plus que difficile entre Martine Jolly, édile de Courcy, Jean-Pierre Desplanques, maire de Brimont d'un côté, et les membres du Syndicat Mixte du Nord Rémois (dont faisait partie Arnaud Robinet ainsi que l'ancienne première magistrate rémoise, Adeline Hazan) de l'autre. En cause : des positions diamétralement opposées concernant la reconversion de la base aérienne 112, cette même base qui rassemble donc les élus aujourd'hui. Alors, simple entente cordiale de circonstance ou début d'un réel rapprochement plus durable ? Quoiqu'il en soit, en cristallisant toutes les tensions autour de lui, le Teknival pourrait paradoxalement s'avérer être un atout pour le nouveau maire de Reims, celuici pouvant en profiter pour « renouer » les liens avec ses « voisins  », réussissant ainsi ce qu'Adeline Hazan n'avait pu réaliser.

Aymeric Henniaux

Des gendarmes présents 24h/24

Deux itinéraires ont donc été choisis pour rejoindre les 70 hectares réservés à la fête sur les 540 que compte l'ancien site militaire afin « que les personnes puissent s'y rendre dans les meilleures conditions de sécurité, tout en essayant de moins gêner les habitants ». Ainsi, ceux qui viendront de Paris et du nord de la France par les autoroutes A4 et A26 devront sortir à l'échangeur La Neuvillette et passer par Loivre via la D30, puis par la D74 via Bourgogne. Ceux qui arriveront de Lyon et de l'Est par l'A4, et CharlevilleMézières par l'A34 devront prendre la sortie Les Sohettes, puis traverser Pomacle et Fresne-lès-Reims via la D30, avant d'arriver à la seconde entrée réservée au public. « La vitesse sur les routes départementales concernées sera limitée à 50 km/h et dans les villages traversés à 30 km/h par arrêté préfectoral, indique le préfet précisant, que des gendarmes mobiles seront présents dans toutes les communes concernées ». Sur les forces en présence,

Chronologie : Le Teknival, une affaire marnaise

Depuis près de vingt ans, la Marne, en particulier le sud du département, attire, probablement au grand dam des élus locaux, les festivaliers de tous bords passionnés de musique électronique. Ainsi, depuis 1996, pas moins de cinq Teknival se sont déroulés sur le territoire marnais ; sans compter l'édition 2014 qui débute ce vendredi soir sur le terrain de la base aérienne 112, à proximité des communes de Courcy, Bétheny et Brimont. En 1996 donc, c'est du côté de Vitry-leFrançois que les teufeurs se retrouvent,

L'accès au Teknival se fera par le nord et l'est de la BA 112. © l'Hebdo du Vendredi

Pierre Dartout s'est montré plus évasif indiquant simplement « des moyens adaptés et nécessaires pour faire face à la situation ». On estime cependant que près de 800 hommes - gendarmes, policiers, CRS, sapeurs-pompiers, bénévoles de la Croix-Rouge et membres de l'association départementale de la sécurité civile seront présents sur le terrain 24h/24. Il seront répartis tout autour du site, « où de nombreux contrôles seront effectués », dixit le général Bruno Jockers, commandant de la gendarmerie en ChampagneArdenne. En revanche, à l'intérieur du Teknival il n'y aura pas de gendarmes. « Les festivaliers sont des citoyens comme les autres, explique Bruno Jockers, mais nous serons tout autour capables d'intervenir en tout point car le Teknival ne sera pas non plus une zone de non droit. »

Limiter les nuisances sonores

Quatre postes de secours, plus un poste médical avancé, sorte d'hôpital de campagne, seront aussi mis en place, tandis que des maraudes seront organisées dans la zone où se tiendra le Teknival. Ces secours viseront à soigner au mieux les entre le 15 et le 19 mai. Un premier essai marnais qui semble plaire puisque c'est aux abords du lac du Der qu'un événement de type Teknival sera organisé l'année suivante, pour le week-end du 14 juillet, puis une second, dans la foulée en 2001 (le 1er mai), sur la base militaire désaffectée de Marigny. Quelque 30 000 personnes feront le déplacement dans cette petite commune, située entre Sézannes et Vitry-leFrançois, d'à peine plus de 100 habitants. Deux ans plus tard, en 2003, le Teknival revient à Marigny pour y ouvrir son premier « Free Open Festival  », cette fois avec l'accord des autorités, la loi Mariani, relative à la

pathologies propres à ce type d"événement, telles que celles liées à la consommation d'alcool et de stupéfiant, mais aussi celles concernant habituellement une population de 30 000 habitants : entorses, grippes, etc. Si la sécurité des festivaliers semble garantie, les autorités doivent aussi limiter la gêne occasionnée aux riverains. Outre la présence des gendarmes et des itinéraires d'accès très encadrés, le préfet assure par exemple « que les nuisances sonores se limiteront à un périmètre de 2 km autour de l'ex BA 112 ». Le choix de l'implantation des « sound-system », le matériel de sonorisation du Teknival, a en effet été pensé en fonction des vents et des villages alentours. Toujours est-il que les baffles cracheront leur son jour et nuit du vendredi au lundi midi. Les organisateurs du Teknival ont seulement l'obligation de couper le son samedi et dimanche entre 14 h à 16 h, permettant aux riverains les plus proches, habitant à Bourgogne, Fresnes-lès-Reims, Brimont, Witry-les-Reims ou encore Bétheny, de quand même pouvoir entendre un tout petit peu le doux chant des oiseaux.

Julien Debant sécurité quotidienne, étant passée par là. Les responsables des sounds-system (systèmes de sons) collecteront ainsi plusieurs milliers d'euros qu'ils reverseront aux autorités afin de réduire les coûts liés à l'organisation. Cette année-là, près de 50 000 festivaliers auraient été dénombrés. Le dernier Teknival organisé dans la Marne date de 2005, il y a neuf ans, et avait officiellement attiré 55 000 personnes. Une édition dramatique puisque, au delà d'une invasion de chenilles urticantes constatée sur place, deux participants étaient décédés.

A.H


Génération citoyens européens

du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Journée de l’Europe

Vendredi 9 mai, à l’occasion de la Journée de l’Europe, l’association Jeunes Européens Reims organise une manifestation de sensibilisation sur le parvis de la cathédrale de Reims.

es deux co-présidents de la « section locale » des Jeunes Européens sont Marie Cotte, 18 ans, de nationalité française, née au Mexique et dont la famille est installée à Montréal, et Joshua Margulies, 19 ans, franco-britannique vivant à Monaco. Tous les deux sont étudiants en deuxième année à SciencesPo à Reims, sur le campus Euro-américain. Et si les lieux de résidence de leurs familles ne figurent pas même en Union européenne, leur statut de jeunes habitants du monde ont sans doute façonné ces esprits ouverts. Centriste - engagé au MoDem - pour elle, écologiste sans carte pour lui, ils ont, avec sept autres camarades de classe, profité du projet collaboratif obligatoire à SciencesPo pour organiser les Jeunes Européens à Reims. A tel point que leur association est sortie du cadre strictement scolaire pour s’inscrire au Journal officiel en février dernier. Avec l’ambition que la tribu ne reste pas réservée à SciencesPo. « Notre but, c’est que d’ici l’an prochain, il n’y ait pas que des jeunes de SciencesPo

C

Les Jeunes Européens rémois, avec Marie Cotte et Joshua Margulies (5e et 7e en partant de la gauche). © DR

dans le mouvement, explique Joshua. On va aller « recruter » à l’université, à l’IUT, partout, pour grossir nos rangs. » Marie poursuit : « C’est l’un des grands objectifs des Jeunes Européens, dépasser le cadre de nos études, et promouvoir la citoyenneté européenne. L’Europe, ça doit faire partie concrètement du quotidien des citoyens. » Marie et Joshua sont enthousiastes, et espèrent faire contagion avec le public qui viendra s’informer sur le parvis de la cathédrale le 9 mai. Entre

Le PS veut mobiliser pour l'Europe

Élections européennes

ace à des sondages annonçant jusqu'à 60 % d'abstention pour le scrutin de mai, pas facile pour les candidats aux élections européennes de mobiliser les citoyens. Encore moins quand la « circonscription » du Grand-Est, dans laquelle est intégrée la Champagne-Ardenne, s'étend sur cinq régions (Champagne-Ardenne donc, Lorraine, Alsace, Franche-Comté et Bourgogne), soit 18 départements pour une population totale d'environ 8,5 millions d'habitants ! «  Mobiliser les électeurs pour les européennes est un exercice toujours difficile, d'autant que, pour nous, les résultats des dernières municipales n'aident pas...  », lâche Catherine Trautmann, candidate pour le Grand-Est, en seconde place sur la liste de gauche PS-PRGPSE menée par l'ancien syndicaliste Edouard Martin. Les deux avaient fait le déplacement dans la Marne, lundi dernier, aux côtés de Nicolas Marandon, conseiller régional, conseiller municipal rémois et patron du Parti Socialiste marnais, 7e sur la liste Grand-Est. Avec un FN que les enquêtes d'opinion donnent favori, la tâche semble d'autant plus ardue pour les candidats de gauche qui, pourtant, sont loin de baisser les bras : « C'est vrai qu'un FN à 23 %, c'est un

F

autres activités, « nous construirons une cathédrale en carton de près de 2 m de haut, et tout le

Premier vote en mars aux municipales... à Reims

monde pourra laisser son empreinte à la peinture ou écrire dessus », expliquent-ils. Des étudiants de SciencesPo, «  mais pas que, parce que ce n’est pas une fête privée sur le parvis ! », proposeront des discours courts sur des thèmes liés à l’Europe. « Il y aura aussi l’hymne européen en fond sonore,

Mémo

risque d'avoir au Parlement européen un groupe d'extrême droite eurosceptique, porteur d'un projet hostile aux Français, reconnaissent les deux têtes de liste. Quoiqu'il en soit, c'est une campagne très politique. A chaque fois, il faut rappeler nos priorités : la jeunesse et l'emploi, qui sont les fils conducteur de notre campagne. Rappeler aussi que les élections européennes n'ont rien à voir avec un scrutin national, que le vote sanction n'a donc aucun sens mais, surtout, rappeler combien l'Europe est présente partout dans notre vie quotidienne. »

EN BREF

Aymeric Henniaux

Nadine Morano et Arnaud Danjean, respectivement 1re et 2e de la liste UMP dans le Grand Est pour les élections européennes, se rendront dans la Marne ce lundi 12 mai. Les deux têtes de listes seront accueillies par Benjamin Develey, adjoint au maire de Reims en charge des relations internationales et européennes, en 4e position sur cette même liste. La délégation passera la mijournée à Châlons (rencontre avec les militants et avec les élus UMP marnais) avant de rallier Reims en fin d'après-midi, pour une rencontre avec des commerçants, un point presse et une réunion publique, à 20 h, à la brasserie La Lorraine.

Européennes : Nadine Morano dans la Marne

> Journée de l’Europe avec les Jeunes

Européens - Reims, vendredi 9 mai, de 10 h à 19 h 30 sur le parvis de la cathédrale de Reims.

Élections européennes es élections des députés au Parlement européen auront lieu dimanche 25 mai en France, à l’exception de certains départements et collectivités d’outre-mer. Du 22 au 25 mai, 500 millions de citoyens européens sont appelés à choisir les 751 euro-députés (nombre fixé par le Traité de Lisbonne) qui siègeront les cinq prochaines années. Les Etats membres sont représentés proportionnellement selon leur population ; ainsi l’Allemagne est le pays qui compte le plus de députés (96), le Luxembourg et Malte le moins (6). La France enverra 74 représentants au Parlement, contre 72 en 2009 (Traité de Nice). Il s'agira des huitièmes élections européennes depuis le premier vote au suffrage universel direct en 1979. Le scrutin est proportionnel dans chacun des États, même si certains critères varient (circonscriptions nationales, inter-régionales, régionales ou mixte, panachage…). Pour la première fois, ces élections auront une influence directe sur le choix du président de la Commission européenne qui sera élu par le Parlement sur proposition du Conseil européen. Les partis politiques européens présenteront des candidats à la présidence de la Commission. Cette nouveauté a été adoptée par le Traité de Lisbonne, qui confère à cette édition des élections un renforcement du pouvoir de la démocratie dans l’Union européenne.

L

Edouard Martin, Catherine Trautmann, un duo osé qui remportera peut-être son pari de réaliser un bon score le 25 mai prochain. © l'Hebdo du Vendredi

forcément… On est conscient que ça peut paraître un peu mièvre, mais on fête bien le 14 juillet, et pour l’Europe, il y a le 9 mai. » Pour mener le projet, les Jeunes Européens - Reims ont reçu l’aide de Jean-Marie Beaupuy, ex-euro-député et président du Mouvement Européen dans la Marne. Et il ne s’agit pas de la seule figure politique locale que connaissent les jeunes étudiants, qui ne vivent pas au quotidien qu’avec Obama, Hollande ou Cameron. « Sur le campus, une centaine d’étudiants sont inscrits sur les listes électorales à Reims. Ces élections, ce sont les premières élections européennes qui tiennent compte d’un changement constitutionnel ! Il y a eu le traité de Lisbonne ratifié depuis, ça donne plus de démocratie à l’Union européenne, et personne n’en parle ! », regrette Marie. Avec Joshua, les 23 et 30 mars derniers, ils ont voté aux municipales à Reims, « c’était la première fois que nous votions ». Et les opinions des deux jeunes européens sont déjà bien tranchées. « Partout en Europe, les élections européennes sont considérées comme des élections nationales secondaires », regrette Marie. « Vu la pauvreté des candidats des grands partis, qui recasent des personnalités, ce n’est pas étonnant que dans la circonscription Grand Est, le FN soit en tête dans les sondages », dénonce Joshua. T.V

Qui vote ? Les citoyens français, âgés d’au moins 18 ans la veille du jour de scrutin, domiciliés dans la commune où ils souhaitent voter et inscrits sur les listes électorales. Les ressortissants communautaires de l’Union européenne ayant le droit de vote dans leur Etat

d’origine, domiciliés dans la commune où ils souhaitent voter, et inscrits sur les listes électorales complémentaires.

Quel est le mode de scrutin ? En France, le territoire est découpé en huit circonscriptions électorales : sept pour la métropole, une pour l’outre-mer. Les électeurs de la région Champagne-Ardenne votent dans la circonscription Grand Est. Les euro-députés français sont élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle à un tour, suivant la règle de la plus forte moyenne, sans panachage ni vote préférentiel. Les sièges sont répartis entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Ils sont attribués selon l’ordre de présentation sur la liste.

Quel est le rôle du député européen ? Le député européen exerce trois pouvoirs : législatif, budgétaire et de contrôle. Législatif : le Parlement est partie prenante dans l’adoption des actes juridiques communautaires, avec dans certains cas un droit d’initiative. Budgétaire : il établit, avec le Conseil de l’Union européenne, le budget annuel de l’UE. Contrôle : il intervient dans la procédure de désignation du président de la Commission européenne et peut censurer la Commission. Où siège le Parlement européen ? Son siège officiel est à Strasbourg et sert aux réunions plénières mensuelles. Les commissions, ainsi que certaines séances plénières additionnelles se tiennent à Bruxelles. Son secrétariat général est installé à Luxembourg.


La difficile reconstruction...

du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Explosion d'un immeuble à Wilson Un an après la catastrophe qui a coûté la vie à trois personnes, une marche blanche était organisée dans le quartier Wilson dimanche dernier. Pour bon nombre d'habitants, si le temps a passé et la vie a repris son cours, les souvenirs douloureux, eux, ne s'effacent pas.

imanche dernier, c'est l'émotion et le recueillement qui dominaient chez la soixantaine de participants à la marche blanche, organisée en hommage aux trois victimes de l'explosion du 8, allée Beethoven. Déjà un an... Traditionnellement, on dit qu'une année entière est nécessaire pour se remettre d'un drame de la vie. Cependant, face aux stigmates toujours visibles de la catastrophe, pour certains habitants tout n'est pas si évident que ça... Ce 28 avril 2013, Mohamed M'Hammedi n'était pas dans son appartement, situé au 12 de l'allée Beethoven, à savoir dans la

D

Un an après la catastrophe, l'allée Beethoven est actuellement en plein travaux... © l'Hebdo du Vendredi

même barre d'immeuble. Sa famille, si. « J'étais à Paris, à l'aéroport quand on m'a appris la nouvelle. Tout de suite, j'ai tenté vainement de joindre ma famille, mais personne ne répondait. Ces instants-là ont été les plus terribles, j'ai décidé de rentrer immédiatement à Reims, j'étais tétanisé. » Dans la précipitation et l'inquiétude, Mohamed

oubliera même deux sacs de voyage à l'aéroport. A son retour, c'est le soulagement : sa famille est sauve et tout le monde se porte « bien ». D'autres n'ont pas eu cette chance : « Quand on pense et repense à ça, ça reste encore maintenant, même un an après, très choquant. Trois personnes de notre immeuble sont quand même mortes et on ne peut s'em-

pêcher de se dire que cela aurait pu être moi ou mes proches. » Habitant la barre

Les mois passent, le traumatisme demeure

d'immeuble sinistrée, Mohamed M'Hammedi et sa famille ont dû précipitamment quitter leur appartement après l'explosion,

par mesure de sécurité. « Nous avons eu la chance que notre logement ne soit pas détruit, mais ses murs en portent encore le souvenir. La poussière, notamment, s'est incrustée. La personne qui voit ça comprend qu'il s'est passé quelque chose ici. » Fier de son quartier, le Rémois, qui vient d'être relogé, a choisi de rester à Wilson, mais pas à proximité directe de l'allée Beethoven. « Je ressens comme un malaise à chaque fois que je passe près des lieux du drame, et c'est d'ailleurs pareil pour mes enfants : lorsque l'on se promène, les plus petits ont peur de venir dans ce coin... » Traumatisé mais paradoxalement serein, Mohamed ne ressent pas de colère aujourd'hui ; plutôt une forme de fatalisme : « Aussi cruel et injuste que cela puisse être, on ne pouvait rien faire ce jour-là, personne. C'est terrible mais c'est la vie, le destin. Maintenant il faut se reconstruire et apprendre à vivre avec tout ça... »

Aymeric Henniaux

Le totem de la discorde examiné par le tribunal administratif

Ikea / Paysages de France

En 2010, l’association Paysages de France saisissait le préfet de la Marne en justice pour non respect de la loi sur l’affichage publicitaire. En cause : le totem Ikea installé sur la zone commerciale Reims-Thillois, près de l’autoroute, jugé abusif et illégal par le requérant. La décision du tribunal administratif sur ce dossier devrait être connue le 22 mai.

epuis bientôt quatre ans, l’association Paysages de France se bat pour faire disparaître l’enseigne Ikea qui trône fièrement sur la zone commerciale Reims-Thillois. Effectivement, depuis l’autoroute comme la nationale, impossible pour les automobilistes de ne pas voir ce totem gigantesque, haut d’une vingtaine de mètres. Sur ce point, le code de l’environnement est limpide : dès lors qu’elles mesurent plus d’un mètre de large, ces structures publicitaires ne doivent pas dépasser 6,50 mètres de hauteur. Clairement illégal, donc. À ce jour, malgré plusieurs demandes formulées par les militants, la préfecture

D

de la Marne, compétente en la matière, n’a pas pris d’arrêté de mise en demeure à l’encontre du contrevenant. « Ce qu’elle doit faire dans un délai de quinze jours après constat de l’infraction, note Jean-Marie Largeau-Abad, correspondant local de l’association depuis une trentaine d’années. Une partie de l’enseigne était tombée suite à la tempête de décembre, mais tout a été remis en place depuis. Au-delà de l’aspect esthétique, de la pollution visuelle qu’elle génère, cette publicité abusive est tout de même financée par les consommateurs ! Pire, les services de l’Etat se sont rapprochés du maire de Thillois pour voir comment justifier la hauteur du dispositif et le laisser tel quel. »

Bientôt un arrêté de mise en demeure ?

En 2010, peu après l’ouverture du magasin d’ameublement, Paysages de France lançait une action en justice pour réparer cette erreur. « Nous souhaitons l’enlèvement du totem, le remboursement des frais engagés, ainsi que des dommages et intérêts pour le préjudice moral et financier subi par l’association. » Soit environ 8 000 euros au total. « Evidemment, ça peut paraître beaucoup, mais il a fallu payer l’avocat, gérer toutes les

Le 22 mai, le tribunal administratif statuera sur l’avenir de l’enseigne Ikea, jugée abusive par Paysages de France. © l'Hebdo du Vendredi

démarches administratives, sans compter le temps investi sur ce dossier. » Ce lundi, au tribunal administratif, le rapporteur public a énoncé ses préconisations : une injonction au préfet de prendre le fameux arrêté de mise en demeure, et le versement de 1 200 euros – à la

charge de l’Etat - à l’association, pour la rembourser des frais de justice. Le préjudice n’a pas été retenu. La décision du tribunal sera lue le 22 mai prochain.

Sonia Legendre


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Frais le muguet, frais !

Fête du 1er mai

Plus de 50 % des roses sont produites au Kenya et vendues partout ailleurs dans le monde par exemple. Il faut bien les couper et les conserver pour les rapatrier. »

Jeudi, la fête du travail était de retour. Avec elle, le traditionnel porte-bonheur, à offrir sans modération. Mais cette année, le soleil était largement en avance sur le calendrier, et particulièrement généreux. Il a donc fallu partir à la cueillette plus tôt que prévu, puis ruser pour conserver les brins de muguet en l’état jusqu’au 1er mai. Certains l’aiment frais !

*Frais effectivement supportés par le locataire indépendamment de ceux supportés par le propriétaire. ** Un cautionnement sera demandé si CDD, si période d'essai, si loyer supérieur à 33 % des revenus. Frais de bail négocié : deux mois de loyer hors taxes – T.V.A. 19,60 % en sus. Frais suivant décret n° 2007.387 du 21 Mars 2007.

P

LOCATION

Malgré une saison particulièrement avancée cette année, le muguet a conservé ses vertus de porte-bonheur. © DR

veille. Pourtant, arrivée prématurée du soleil et de la chaleur oblige, la cueillette s’est invitée avec plus de dix jours d’avance. Le marketing ? Mère Nature connait pas. Alors pour conserver des fleurs coupées, rien de tel que le froid. Avec modération, évidemment. « Il

ne s’agit pas de congeler le muguet, sourit Thierry Blanche, horticulteur à Louvois. Il est principalement constitué d’eau. Si la température est trop froide, ça peut tuer les fleurs ! Mais il est fréquent d’utiliser des chambres froides pour retarder la floraison.

03 26 26 21 41

F1 - Avenue de Paris, dans résidence récente, appt avec terrasse, Parking Loyer : 280,00 € - Prov./Ch. : 50,00 € Frais de bail : 295,00 €* Frais de cautionnement : 20,00 €** Classe énergie : E

F1 - Rue Sainte-Marguerite, dans petit immeuble, parking dans cour fermée, Chauff . Ind. Elect Loyer : 346,00 € - Prov./Ch. : 55,00 € Frais de bail : 355,00 €* Frais de cautionnement : 25,00 €** Classe énergie : E

F2 - Rue du Fbg St-Antoine, environ 39 m², dans petit immeuble, Chauff. Ind. Gaz Loyer : 324,00 € - Prov./Ch. : 30,00 € Frais de bail : 335,00 €* Frais de cautionnement : 25,00 €** Classe énergie : G

F2 - Bld H. Faure, dans Résidence, séjour donnant sur balcon, Cave, Chauff. Collect Loyer : 402,00 € - Prov./Ch. : 160,00 € Frais de bail : 405,00 €* Frais de cautionnement : 30,00 €** Classe énergie : F

F2 - Rue des Brasseries, environ 39 m², cuisine équipée, Chambre avec parquet, Cave Loyer : 350,00 € - Prov./Ch. : 40,00 € Frais de bail : 360,00 €* Frais de cautionnement : 25,00 €** Classe énergie : E

F2 - Ruelle du Canal, dans immeuble rénové, appt en duplex avec une mezzanine Loyer : 550,00 € - Prov./Ch. : 30,00 € Frais de bail : 540,00 €* Frais de cautionnement : 40,00 €** Classe énergie : D

F3 - Rue Sainte-Marguerite, dans petit immeuble, appt rénové dʼenviron 67 m², cuisine équipée Loyer : 480,00 € - Prov./Ch. : 30,00 € Frais de bail : 475,00 €* Frais de cautionnement : 35,00 €** Classe énergie : E

F3 - Rue du Général Abbé, dans petit immeuble, environ 57 m², Cave, Chauff. Ind. Gaz Loyer : 491,00 € - Prov./Ch. : 40,00 € Frais de bail : 490,00 €* Frais de cautionnement : 35,00 €** Classe énergie : F

F4 - Faubourg Saint-Antoine, dans petit immeuble, environ 72 m², parking Loyer : 427,00 € - Prov./Ch. : 50,00 € Frais de bail : 430,00 €* Frais de cautionnement : 30,00 €** Classe énergie : E

F4 - Ruelle Saint-Alpin, Appt rénové en duplex avec poutres, Chauff. Ind Loyer : 590,00 € - Prov./Ch. : 50,00 € Frais de bail : 575,00 €* Frais de cautionnement : 45,00 €** Classe énergie : F

MAISONS - COURTISOLS, Route Nationale, maison de type F5, environ 89 m², Garage, Jardin Loyer : 676,00 € - Prov./Ch. : 11,00 € Frais de bail : 655,00 €* Frais de cautionnement : 50,00 €** Classe énergie : F

MAISONS - CHALONS, rue Eustache Deschamps, maison de type F5 sur sous-sol, séjour donnant sur terrasse, cuisine équipée, Jardin Loyer : 776,00 € - Prov./Ch. : 31,00 € Frais de bail : 740,00 €* Frais de cautionnement : 60,00 €** Classe énergie : D

VENTE

COMPERTRIX, CONSTRUCTION RECENTE POUR CETTE MAISON DE 6 PIECES. ENVIRON 103 M² HABITABLES. VASTE PIECE DE VIE AVEC CUISINE EQUIPEE OUVERTE. 4 CHAMBRES. GARAGE. TERRAIN CLOS AVEC TERRASSE. DPE EN COURS.

Il y a quelques années, ce professionnel s’est lancé dans la production de muguet, mais a arrêté depuis. « J’ai 600 autres variétés de plantes à gérer. Il n’existe plus de producteurs dans la Marne. Certainement à cause du coût. Depuis 2008 ou 2009, on peut trouver son muguet dans les supermarchés, vendu au même prix que celui proposé par les grossistes. Mais on est obligé d’appliquer un coefficient rémunérateur dessus. Sans compter les revendeurs à la sauvette non déclarés. » Aujourd’hui, l’horticulteur se fournit à Sainte-Ménehould, dans l’un des dix sites du grossiste Sodif. Qui lui-même se fournit auprès d’un producteur nantais. « Nous distribuons environ 50 000 brins sur la Marne, précise John Sanchez, le responsable du dépôt. Même s’il est un peu trop fleuri à mon goût cette année, le muguet est sain. Il a été cueilli par temps sec, puis conservé en chambre froide, à 4 degrés à peu près. Mais ça reste une fleur éphémère. » Très soucieux de marier modernité, audace et tradition.

Sonia Legendre

03 26 26 21 31

CHALONS, QUARTIER CALME POUR CETTE RAVISSANTE MAISON DE 6 PIECES. ENVIRON 147 M² HABITABLES ET AUCUN TRAVAUX A PREVOIR. SALON SEJOUR AVEC ACCES VERANDA. 4 CHAMBRES. GARAGE. TERRASSE. TERRAIN CLOS DE 545 M². DPE EN COURS. REFS:M3783 PRIX:237 200 €

CHALONS, QUARTIER CALME AVEC ACCES RAPIDE N44 POUR CETTE MAISON DE 130 M² HABITABLES. SUPERBE PIECE DE VIE AVEC CHEMINEE CENTRALE. CUISINE EQUIPEE. 5 CHAMBRES. SOUS-SOL EN CAVE. PISCINE. TERRAIN DE 428 M². DPE EN COURS. REFS:M3784 PRIX:279 400 €

CHALONS, A DEUX PAS DE LA GARE, DANS BELLE DEMEURE ANCIENNE, SPACIEUX APPARTEMENT DE 7 PIECES PRINCIPALES DEVELOPPANT ENVIRON 140 M² HABITABLES. SALON. SEJOUR. 5 CHAMBRES. CHAUFFAGE INDIVIDUEL. ENTIEREMENT RENOVE, AUCUN TRAVAUX N'EST A PREVOIR. DPE EN COURS. REFS:A1362 PRIX:155 800 €

CHALONS, PRESTATIONS DE QUALITE POUR CE SUPERBE APPARTEMENT DE 155 M² HABITABLES AU COEUR DE CHALONS. PIECE DE VIE DE 45 M² AVEC PARQUET ET CHEMINEE. 3 GRANDES CHAMBRES. 2 SDB. BUANDERIE. VERANDA. TERRASSE. DPE = E.

CHALONS, POTENTIEL INTERRESSANT MAIS PREVOIR TRAVAUX POUR CET APPARTEMENT DE 56 M² HABITABLES. SALON SEJOUR. 2 CHAMBRES. CAVE. FAIBLES CHARGES. DPE EN COURS.

CHALONS, SUPERBE TERRAIN DE 603 M² POUR CE PLAINPIED D'ENVIRON 67 M² HABITABLES. 4 PIECES. GARAGE. POSSIBLITE D'EXTENSION. REMISE AU GOUT DU JOUR A PREVOIR. DPE EN COURS.

COMPERTRIX, INTERIEUR COQUET ET ENVIRON 118 M² HABITABLES POUR CETTE MAISON DE 6 PIECES. SOUS-SOL. SALON SEJOUR AVEC VERANDA AMENAGEE EN PIECE DE VIE. CUISINE EQUIPEE. 4 CHAMBRES. TERRAIN CLOS DE 298 M². DPE EN COURS.

COURTISOLS, ENVIRON 91 M² HABITABLES POUR CETTE MAISON INDIVIDUELLE DE 5 PIECES. SOUS-SOL COMPLET AVEC GARAGE. 1 PIECE. AGREABLE PIECE DE VIE DE 33 M² AVEC ACCES JARDIN. 3 CHAMBRES. CHAUFFAGE AU FUEL. DPE EN COURS.

REFS:M3782

REFS:M3785

PRIX:176 400 €

PRIX:140 400 €

REFS:A1374

REFS:M3787

PRIX:238 200 €

PRIX:197 000 €

REFS:A1420

REFS:M3788

PRIX:52 800 €

PRIX:176 400 €

*Frais effectivement supportés par le locataire indépendamment de ceux supportés par le propriétaire. ** Un cautionnement sera demandé si CDD, si période d'essai, si loyer supérieur à 33 % des revenus. HONORAIRES DE NEGOCIATION 5,00 % HT (5,98 % TTC) sur la partie du prix n'excédant pas 45 734,71 Euros et 2,50 % HT (2,99 % TTC) sur la partie du prix excédant 45 734,71 Euros.

etite note d’amertume du côté de Fèreen-Tardenois, où se prépare la 80e fête du muguet, prévue les 10 et 11 mai prochains. Une institution dans ce village. « Traditionnellement, la reine et ses dauphines se rendent dans les bois à la recherche des précieuses clochettes, explique Liliane Leduc, présidente du comité organisateur. Mais la cueillette s’est faite tellement tôt cette année, qu’elles auront peutêtre du mal à en trouver. Ce sera la surprise ! » Pas de quoi gâcher la fête, on a aussi prévu des confettis, un défilé de chars faits maison et tout un folklore pour animer la place publique. Ce jeudi 1er mai, en revanche, les brins de muguet étaient bien au rendez-vous. Fleuris à point, comme s’ils avaient été récoltés la

Conservation à 4 degrés


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Les Motards de Champagne

Rallye touristique

e Moto-Club d'Épernay organise dimanche 4 mai son rallye touristique annuel, Les Motards de Champagne. Ce rallye touristique est ouvert à toutes les cylindrées de motos à partir de la 125 cc et aussi aux spyders et trikes. Comme les années passées, le parcours de l'édition 2014 ne sera pas dévoilé au préalable. Il sera à découvrir au travers de charades et questions diverses. Des jeux accompagneront les motards tout au long du parcours sur les coteaux champenois. Ce rallye touristique se pratique en équipe, de trois à six motos. C'est avec une certaine constance que le Moto-Club d'Épernay programme année après année ce rallye. Le premier Les Motards de Champagne, de la 125 cc à la a été organisé le 26 septembre 1953, le club avait alors un peu 1800 cc. © Moto-Club d'Épernay plus d'un an d'existence. A l'époque, le rallye consistait à faire une bonne virée à moto sur un parcours défini à l'avance et avec moyenne imposée (la vitesse n'était pas encore limitée et les motos étaient très peu puissantes). Durant des années, la formule n'a pratiquement pas évolué. Dans les années 70, les premières questions sont apparues, principalement sur les paysages. Depuis, le rallye s'est littéralement transformé et tourné vers le collectif pour le plus grand plaisir de la centaine de participants attendus.

L

Né quelque part et mémoire des migrants

Ciné-débat

epuis l'année dernière, un travail de réflexion autour de la mémoire des migrants intitulé Regards croisés : Transmission Intergénérationnelle de la Mémoire liée à l'Immigration (Timi) est engagé à Epernay. Dans ce cadre, une soirée-débat sera organisée au cinéma le Palace le 16 mai avec la projection du film Né quelque part, de Mohamed Hamidi. La séance sera suivie d'un échange en présence du professeur Gérard Schmit, pédopsychiatre. Né quelque part raconte l'histoire de Farid, jeune Français de 26 ans, qui retourne dans le village de son père en Algérie et va vivre une expérience qui chamboulera l'image qu'il s'était faite de sa famille et l'amènera à porter un nouveau regard sur sa propre identité.

D

> Ciné-débat autour de la mémoire des migrants, vendredi 16 mai à 19 h 30 au cinéma le Palace, 33, boulevard de la Motte à Epernay. Entrée libre, dans la limite des places disponibles. www.le-palace.fr

Bon à savoir : les services de la Direction régionale des finances publiques de Champagne-Ardenne et du Département de la Marne seront fermés au public les vendredis 2 et 30 mai prochains.

Les finances publiques font le pont

A l’occasion de la campagne de déclarations des revenus, les experts comptables se mobilisent dans la semaine du 12 au 17 mai. Les contribuables pourront appeler le numéro vert 0 800 06 54 32 ou rencontrer le 12 mai toute la journée des professionnels au siège du conseil régional de l'ordre des experts comptables, 41, boulevard de la paix à Reims.

Allô impôt

Le dimanche 11 mai, venez fêter le printemps au marché aux fleurs ! De 8 h à 18 h, une vingtaine d'exposants métamorphosera la place Hugues-Plomb et présentera de multiples variétés de fleurs et de plantes.

Balade bucolique au marché aux fleurs

Le samedi 31 mai, dans le cadre de la Fête du vélo, les amateurs de deux roues auront l'occasion de tester en avant-première une partie de la 7e étape du Tour de France, qui aura lieu le vendredi 11 juillet. La ville d'Epernay et ses partenaires proposeront ainsi trois parcours aux difficultés variées, au cœur des villages viticoles. Le départ sera donné depuis les jardins de l'Hôtel de Ville à 9 h 30. Les cyclistes emprunteront l'itinéraire prévu dans Epernay pour les coureurs du Tour de France, puis l'un des trois parcours. Inscription gratuite avant le départ entre 9 h et 9 h 30 pour celles et ceux souhaitant rouler en groupe et entre 9 h 30 et 10 h pour les autres.

Fête du vélo : testez l'étape du Tour de France

Depuis octobre, et pour la troisième fois déjà, une trentaine de lycéens à Oehmichen planche sur l’organisation d’un gala caritatif dédié à récolter des fonds au profit de l’association « Deux mains Haïti ». Cette année, le thème choisi s’intitule « un tour du monde de la danse » et rassemblera de nombreux artistes du cru. Lancement des festivités le mercredi 7 mai à 20 h, au centre de loisirs de Saint-Memmie (avenue Jacques Simon). Tarifs : 10 euros sur place et 8 euros en prévente (étudiants et moins de dix ans : 8 euros sur place et 5 euros en prévente). Renseignements : vie scolaire du lycée Oehmichen au 03 26 69 23 00.

Les jeunes d’Oehmichen se mobilisent pour Haïti

C’est la façon dont Albert Dupontel avait baptisé Châlons l’an passé, en déclarant ouverte la première édition de War on Screen. Deux bonnes nouvelles : le festival international de cinéma revient du mercredi 1er au dimanche 5 octobre 2014 à Châlons, Mourmelon et Suippes, ainsi que l’artiste, qui le parrainera à nouveau.

War on Screen : grand retour de Dupontel à « Châlons-sur-Champagne »


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Soliance va devenir suisse

Industrie et agro-ressources

de façon positive. « Je sais que c’est un groupe qui va investir de façon significative à Pomacle, qui ne va pas supprimer un seul emploi, et qui parle plutôt d’en créer de nouveaux. C’est bon pour le territoire, et j’y vois un signe d’attractivité de la Champagne-Ardenne pour les capitaux étrangers. Ça me rend plutôt optimiste pour l’avenir de notre région. » Selon les dirigeants de Vivescia, tous les salariés seront effectivement conservés et Soliance s’installera dans les bâtiments, plus grands, occupés actuellement par ARD, qui déménagera, lui, à proximité. Tony Verbicaro

En marge d’une conférence de presse tenue en avril, les dirigeants du champardennais Vivescia, groupe coopératif agriindustiel, ont confirmé la reprise très prochaine de Soliance SA par le suisse Givaudan, numéro un mondial des parfums et arômes.

remièrement, qui fait quoi et quoi appartient à qui ? Soliance est une société française qui développe, produit et commercialise des ingrédients actifs pour la cosmétique depuis 1994. Elle est installée sur deux sites, à Pomacle, au nord de Reims, et à Plemeur-Bodou, dans les Côtes-d’Armor (centre de biotechnologie marine) et emploie 77 personnes. Soliance est directement liée au pôle de compétitivité à vocation mondiale Industrie et Agroressources (IAR) installé en régions Champagne-Ardenne et Picardie. Soliance est une filiale d’ARD (Agro Industries Recherche et Développements), centre de recherche à la pointe des technologies liées au cracking végétal, et leader du pôle IAR. ARD, créé dans les années 80, bien avant le pôle IAR, a pour objectif la valorisation non alimentaire des plantes cultivées en Champagne-Ardenne. Soliance, de fait, est membre du pôle IAR, et son actionnaire majoritaire est Siclaé, qui est lui-même le groupement de coopératives agro-industrielles du nord est, dont la plus puissante est Vivescia (fusion de Champagne

P

Le lourd passé de Givaudan

Le site de Pomacle verra bientôt flotter un drapeau suisse. © l'Hebdo du Vendredi

Céréales et Nouricia en 2012). Les dirigeants de Vivescia, qui tenaient une conférence de presse le 9 avril dernier pour évoquer le bilan de l’émission d’obligations Siclaé et les perspectives de développement, ont indiqué que l’intérêt du groupe suisse Givaudan pour Soliance avait largement retenu leur attention. Au point que la cession des parts ne semble plus qu’une affaire de jours et de papiers. « Nous voulons céder à un groupe industriel, et pas à un financier », a précisé Pascal Prot, PDG de Vivescia. Givaudan avait annoncé dès le mois de février être entré en négociations exclusives pour une reprise de 100 % des parts. L’acquisition pourrait tourner autour de 20 millions d’euros.

Traduction concrète du pôle IAR, Soliance qui change de drapeau pose la question des pôles de compétitivité à vocation mondiale voulus par Jacques Chirac à l’époque, et destinés à créer des entreprises innovantes, capables d’être concurrentielles à l’échelle de la planète. Sous-entendu des entreprises françaises. Et en pleine mode du « made in France  » et des marinières d’Arnaud Montebourg, la vente de Soliance au Suisse Givaudan ne passera pas inaperçue. Côté politique, Jean-Paul Bachy, le président de la région Champagne-Ardenne, que nous avons interrogé sur ce point, nous a indiqué qu’il en dirait plus « après avoir reçu le prochain actionnaire dans les tous prochains jours », mais regarde la reprise

L'Insee prudent malgré des frémissements

Conjoncture

on, la reprise n'est pas encore là et ce, malgré les quelques signes d'optimisme pourtant constatés ça et là. C'est, en substance, les conclusions de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques de ChampagneArdenne, qui présentait la semaine dernière sa note de conjoncture pour le quatrième trimestre de l'année 2013. Si l'Insee table sur « la poursuite d'un redressement de l'activité d'ici à la mi2014  », en cohérence avec la reprise confirmée dans la zone euro, reste que la situation dans la région se veut beaucoup plus contrastée : « En dépit de l’amélioration du climat des affaires tout au long de l’année, la baisse de l’emploi salarié marchand, qui s’atténue depuis la fin de l’année 2012, se poursuit au quatrième trimestre 2013 au même rythme  », constate Laurence Bloch, directrice de l'Insee champardennais. La Marne et l'Aube sont les deux départements les plus touchés, avec une perte respective de 670 postes et 250 postes. Autres indicateurs plutôt pessimistes : les mises en chantier de logements neufs, en baisse de 6 % dans la région, tout comme les créations d'auto-entreprises (-17,1 % au cours du quatrième trimestre 2013).

La société a été fondée en 1895 à Zurich par Léon et Xavier Givaudan. Son siège social se trouve à Vernier, dans le canton de Genève. Le groupe détient aujourd’hui 25 % de parts de marché d’une industrie estimée à 14 milliards d’euros. En 1972, la société Givaudan a été mise en cause dans l’affaire du talc Morhange, qui tua 36 bébés en France. Les responsables, condamnés, ont été amnistiés en 1981 par François Mitterrand. Robert Badinter, alors ministre de la Justice, était également l’avocat des industries Givaudan. En 1976, le réacteur de l’usine chimique Icmesa, appartenant au groupe Givaudan, a laissé échapper un nuage toxique sur la ville de Seveso et alentours. La directive européenne Seveso, qui impose l’identification des sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs, tire son nom de là.

N

Les mises en chantier de nouvelles constructions baissent dangereusement dans la région. © l'Hebdo du Vendredi

Heureusement dans ce tableau de la situation économique, tout n'est pas complètement noir puisque sur la même période (4e trimestre de l'an passé), les créations d'entreprises – hors auto-entreprises donc – ont, elles, augmenté de 3,8 %. Et comme une « bonne  » nouvelle n'arrive jamais seule, il est bon de rappeler que l'intérim dans le tertiaire, « serait en voie de stabilisation », avec des effectifs à la hausse pour

le cinquième trimestre consécutif. Des facteurs qui jouent évidemment directement sur l'emploi, le nombre de demandeurs d'emplois de moins de 25 ans ayant par exemple diminué de 0,9% sur la période octobre-novembre-décembre 2013.

Aymeric Henniaux

EN BREF

L'intérim, un témoin de relance ?

Le Baromètre Prism'Emploi pour le mois de mars 2014 vient d'être rendu public. Celui-ci apporte un éclairage sur les tendances de l’emploi intérimaire, décrivant les évolutions en pourcentage des effectifs intérimaires observées au cours de l’ensemble du mois précédent (par rapport au même mois de l’année précédente). Ainsi, en Champagne-Ardenne, le Baromètre a noté une progression de 6,3 % de l'emploi intérimaire entre mars 2013 et mars dernier. Une augmentation encore plus significative chez les ouvriers non qualifiés (+21,8 %) et chez les employés, qui enregistrent une progression de 9,8 %. Par ailleurs, c'est l'industrie qui profite le plus de ces bons chiffres une hausse de l'intérim de 11,2 % sur un an dans ce secteur. Reste que ces indicateurs d'optimisme quant à une éventuelle reprise durable de l'activité restent disparates. En effet, si les effectifs d'intérimaires ont augmenté de 11,2 % dans l'Aube, la hausse est plus relative dans la Marne, 2,5 % (3,7 % dans les Ardennes et 12,3 % en HauteMarne).


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

En hausse sur un an, en baisse depuis le 1er janvier

Indicateurs de l’emploi - mars 2014

e nombre de demandeurs d’emploi reste en hausse, sur un an, de mars 2013 à mars 2014, à l’échelle nationale (+4 %), en région Champagne-Ardenne (+2,8 %), dans la Marne (+2,8 %), dans l’Aube (+6,8 %) et les Ardennes (+0,6%) ainsi que dans toutes les aires urbaines de ces zones (Charleville +0,1 %, Reims +3,6 %, Châlons +1,7 %, Épernay +2,9 %, Troyes +6,8 %) en dehors des zones d’emploi de Vitry-le-François/Saint-Dizier (-0,8 %) et Chaumont-Langres (-0,2 %) et du département de la Haute-Marne (-1,2 %). En revanche, pour le pays, la région, la Marne et l’Aube, et les zones d’emploi locales, les chiffres sont en légère baisse, mais continuent, depuis le début de l’année, sauf pour le bassin d’emploi de Reims, qui avait connu une légère augmentation entre janvier et février 2014. T.V

L

> Les données sont issues des fichiers de la statistique mensuelle sur le marché du travail (STMT) de Pôle emploi

et de la Dares (Direction de l’aninmation, de la recherche, des études et des statistiques), fournis par le ministère du Travail. Ils tiennent compte des demandeurs d'emploi de catégorie A, inscrits à Pôle emploi à la fin du mois de référence et n'ayant exercé aucune activité au cours de cette même période. La notion de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi est une notion différente de celle de chômeurs au sens du Bureau international du travail (BIT). Certains demandeurs d’emploi ne sont pas chômeurs au sens du BIT et inversement certains chômeurs au sens du BIT ne sont pas inscrits à Pôle emploi. Les évolutions exprimées en pourcentage comparent les statistiques des demandeurs d’emplois sur un an glissant, soit de mars 2013 à mars 2014. Les chiffres concernant la France s’entendent départements et territoires d’outre-mer compris, hors Mayotte.

Métiers de l’Hygiène et de la Propreté Préparez votre Formation Qualifiante avec le Greta de la Marne

Du 24 Février au 11 juillet 2014

Titre Professionnel Agent de Propreté et d’Hygiène du Ministère du Travail



03 26 84 55 40 www.gretamarne.com contact@gretamarne.com


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

3 Raisons de découvrir : Nicole Slack Jones, diva du gospel américain présente au Boom-Bap !

Musique : la griffe Velours

Pr i m o : Pa r c e q u e c ’ e s t u n e v r a i e h é ro ï n e , c o m m e d a n s l e s f i l m s Nicole Slack Jones a une biographie qui aurait pu s’inspirer sans problème d’un scénario de film typiquement américain, ceux avec la musique dramatique et émouvante qui récoltent éventuellement quelques Oscars. Née dans une famille où on apprenait déjà à chanter presque avant de savoir respirer, sous l’œil bienveillant de ses parents musiciens, elle fait bientôt vibrer les murs de son église avec une voix déjà grandiose et hypnotisante. Perfectionnant ses talents au sein du cœur vibrant de la soul qu’est New Orleans, ce chaos explosif de spiritualité et de musique, elle fut bouleversée et ébranlée par la catastrophe de l’ouragan Katrina en 2005. Cependant, au lieu de céder, comme l'ont fait les barrages de sa ville natale, elle puisa son

des légendes de la soul et du jazz américain. Sauf qu'en plus, vous, chanceux Rémois, pourrez la voir dans l’intimité idyllique de l’Hôtel du Vergeur.

inspiration artistique du désastre, et s’établit rapidement avec ses sons remplis de passion en tant qu’étoile montante, étendant son gospel partout à travers l’Europe et l’Afrique. S e c u n d o : Pa r c e q u’e l l e n’ a r i e n à envier aux plus grands On a tous au moins un ami ou une connaissance qui aime bien se vanter de la fois où il a vu en concert une de ces mythiques divas de la musique, et même s’il les a seulement entraperçues du fond d’un stade de plusieurs milliers de spectateurs, il vous précisera toujours comment c’était incroyable de voir la vraie Aretha Franklin, ou l’unique Mahalia Jackson. Mais Nicole Slack Jones n'a absolument rien à leur envier ; véritable encyclopédie du gospel, elle a chanté et partagé la scène aux côtés de la plupart

Te r c i o : Pa r c e q u’ e l l e p e u t v o u s redonner foi Quand la voix de Nicole Slack Jones commence à remplir et faire crépiter l’espace, on a comme l’impression que tout vibre d’une énergie nouvelle. L’explosion d’émotion et d’énergie inspiratrice que propage la chanteuse de gospel suffit à nous faire bondir debout hors de notre siège et exclamer envers les cieux un gros « Hallelujah ! ».

R.Gernath

Nicole Slack Jones a accepté de se produire pour le Boom Bap. © DR

> Nicole Slack Jones se produira dans le cadre du Boom Bap – Reims Hip-hop festival le dimanche 11 mai à 11h à l’Hôtel le Vergeur / boombapfestival.com

Alors, on danse ?

Boom Bap Festival - Circus Battle #3

Forme historique de la culture Hip Hop, les battles de danse ont vu le jour lors des Blockparties organisées dans le Bronx des années 70. Fonctionnant sur le même principe que les battles opposant deux ou plusieurs rappeurs dans un combat d’improvisations verbales, les battles de danse mettent en scène deux ou plusieurs danseurs, issus de différentes disciplines telles que le Hip Hop, le Popping, le Locking ou la House, s’affrontant dans une bataille chorégraphique. Impensable pour les organisateurs du Boom Bap de passer à côté !

Pour la troisième année consécutive et dans le cadre du festival, ces derniers vous offrent donc la possibilité d’assister à de véritables battles de danse, dans le cadre unique du Cirque de Reims ! Dimanche prochain, 200 danseurs venus des quatre coins de la France s’affronteront sous vos yeux et tenteront de se distinguer au cours de cette prestigieuse compétition de danse debout, animée par l’incontournable Nasty de Juste Debout. Au cours d’un Inside Circle, les participants devront faire leurs preuves : chacun aura, selon sa

discipline, 30 ou 45 minutes pour séduire le jury lors de passages freestyles dans les cercles et avoir une chance de participer à la phase f inale. A la clé, de beaux prix et la satisfaction d’avoir pu impressionner le jury, composé d’exigeants vainqueurs internationaux. Ne ratez pas l’occasion d’aller les encourager et de passer un moment inédit en famille et entre amis !

C.L

> Circus Battle #3, dimanche 4 mai à partir de 13h Tarifs : 5 à 10 euros

Préparez-vous à voir des battles endiablées !

Cirque de Reims/Le Manège, 2 boulevard du Général Leclerc, à Reims.

La vie est belle, avec François Morel

La Comète – Théâtre

« Tu vois gamin, la vie, c’est comme une semaine. Ni plus, ni moins. Lundi, mardi, jusqu’à dimanche… Quel jour qu’on est ? Mercredi, jeudi ? On n’en sait rien. La vie, c’est comme une semaine. On se croit mercredi. On a tout le temps qu’on se dit. Vu qu’on a toute la semaine, vu qu’on a toute la vie. Mais si ça se trouve, on est jeudi ou vendredi… Ça file ! Ça court ! Ça va trop vite … » Alors qu’il voit sa fin du monde approcher, un vieil homme décide de partager ses théories sur la vie avec son petit-fils. Une caissière de supermarché, quant à elle, écrit à Sheila pour la remercier de l’avoir accompagnée en musique. Un homme fatigué rêve, malgré ses cheveux blancs et son dos voûté, qu'il peut encore séduire. Un autre nous raconte son

improbable histoire d’amour avec une huître. Tous ont un point commun : en attendant dimanche, ils font le bilan… Passant tour à tour de narrateur à acteur, François Morel les incarne et nous parle du temps qui passe, de la vie qui continue malgré l’approche inéluctable de ce fameux dimanche, le jour de la fin du monde. « Il imagine des moments de vie et d’humanité qui se répondent et se télescopent dans une ambiance de fin du monde à la fois intime et globale », confie Benjamin Guillard, le metteur en scène. « Avec humour, tendresse, absurdité et légèreté, il compose un spectacle existentiel. La fin du monde - la fin d’UN monde - est pour dimanche. En attendant, nous avons une semaine pour exister. Il reste quelques jours pour être

François Morel, impayable. © Franck Moreau

heureux et amoureux ».

C.L > La fin du monde est pour dimanche

De et avec François Morel Mardi 13 et mercredi 14 mai à 20 h 30 à la Comète – Durée 1 h 30 Infos et réservations au 03 26 69 50 99.


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Il faut parfois écouter ceux que l’on n’entend pas

Théâtre - Salmanazar

« Ces hommes sont seuls et « invisibles », parce que continuellement interchangeables dans l’inconscient collectif […] : ils ne sont pas nés, ils ne sont pas élevés, ils ne vieillissent pas, ils ne se fatiguent pas, ils ne rêvent pas, ils ne meurent pas, ils ont une fonction unique : travailler. » Martin n’a jamais connu son père. Un jour, il décide de partir à sa recherche et se retrouve dans un foyer pour vieux immigrés. Il y rencontre alors des personnages hauts en couleurs, aussi touchants que drôles, qui nous rappellent avec justesse et délicatesse que pour écrire l’Histoire, de plus petites histoires ont été nécessaires, autant de « bribes de souffrances, de regrets inavouables et de sentiments qui n’osent pas se dire ». En écho à la vie de son propre père, Nasser Djemaï a choisi de porter à la scène le récit de cette génération d’invisibles, ceux qu’on appelle les « chibanis » – les cheveux blancs. Ces vieux immigrés algériens, exploités sur les grands chantiers des Trente Glorieuses, contraints de rester en France une fois l’heure de la retraite sonnée. « Ils ne sont jamais repartis au pays, nos lois françaises les privaient de leur pension s’ils quittaient le territoire français », indique le metteur en scène, soucieux de mettre en lumière ce petit morceau d’histoire souvent oublié. Sans jamais tomber dans le pathos ou la victimisation, Nasser Djemaï nous fait entendre, à travers le voyage initiatique de Martin, la parole de ceux dont on ne parle jamais. Claire Lagrange > Invisibles, mardi 13 mai à 20h30 – Tarifs : 7,5 à 24 euros Théâtre Gabrielle-Dorziat.

AGENDA

AGENDA

AGENDA

SPECTACLES MARDI 6 MAI

HOLIDAY ON ICE 2014 En 2014, avec ce nouveau spectacle, la célèbre revue sur glace invite les meilleurs patineurs à célébrer 70 ans de succès et revient sur les temps forts de son histoire. Retrouvez les incontournables roues, kick-lines et costumes lumineux qui ont fait la renommée du plus grand spectacle sur glace. À 20h30. Séances supp. le mer. 7 mai à 14h et 17h - Tarifs : 30 à 69 euros – Le Millésium, av. du général Margueritte à Epernay. MERCREDI 7 MAI

ANIMATION : LA MALLE À HISTOIRES Sur le thème «Contes en folie !». Dès 5 ans. À 15h30. Entrée libre - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4, rue Gabriel-Fauré, à Epernay. MARDI 13 MAI

THÉÂTRE : INVISIBLES

Alors qu'il cherche son père, Martin va rencontrer des Chibanis, témoins de l'Histoire. © Philippe Delacroix

Viens rager avec moi

Spectacle - MJCI d'Aÿ

On les appelle les «chibanis» (cheveux blancs en arabe), ces travailleurs immigrés algériens, exploités pendant les Trente Glorieuses et contraints à rester en France à l’heure de la retraite. Nasser Djemaï a eu envie de porter à la scène l’histoire de ces «Invisibles», l’histoire de la génération de son propre père. À 20h30. A partir de 16 ans - Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay - Tél : 03 26 51 15 99. MERCREDI 14 MAI

ONE MAN SHOW : GAD ELMALEH

Laissez François Gaillard vous embarquer dans son univers déjanté ! © DR

Un vieux camion orange au look un peu rock’n’roll, un écran sur lequel évoluent des musiciens plus numériques que nature, un chanteur plein de rage positive prêt à vous faire découvrir son

univers humoristique, original et insolite : en quelques mots, le décor est planté, la traversée peut commencer… A la croisée des arts visuels et de la musique, Traversée de la scène à la rage vous invite en effet au voyage et vous raconte une histoire de rencontres. Seul sur les planches, François Gaillard, auteur, chanteur, compositeur, interprète, flûtiste et accordéoniste – rien que ça, se lance dans l’aventure et vous entraîne avec lui dans son monde déjanté et généreux, où cohabitent chansons optimistes, incisives, critiques, bourrées d’autodérision et chargées d’émotions. Un monde où se mêlent musique et projections vidéo, jeux d’ombres et de lumières et interactions entre le chanteur, son public et la scène. Un monde où trois musiciens plus ou moins virtuels semblent à tout moment pouvoir sortir de l’écran, pour rejoindre leur chef d’orchestre. Véritable performance artistique, Traversée de la scène à la rage est un spectacle pour petits et grands, avec ce qu’il faut de magie, de folie et d’originalité , qui saura vous emmener loin, très loin dans l’imaginaire de chacun ! Une pépite à découvrir de toute urgence. C.L > Traversée de la scène à la rage, mardi 13 mai à 19h – Salle des fêtes de Dizy.

Voir la belle Hélène pas maquillée

Tous à l’opéra !

Samedi 10 mai, l’Opéra de Reims participe, à l’instar d’une centaine d’opéras européens, à l’opération de promotion Tous à l’opéra. C’est la huitième édition de cette manifestation qui avait attiré plus de 1 700 curieux l’an dernier. Et de 13 h 30 à 18 h, entre autres activités, l’Opéra de Reims propose au public d’assister à une répétition de La Belle Hélène, l’opéra-bouffe d’Offenbach, qui sera jou é sur le plateau rémois les samedi 17 et dimanche 18 mai. Cette version, mise en scène par Bernard Pisani, avec Christophe Talmont à la direction d’orchestre - celui de l’Opéra de Reims -, verra Patricia Fernandez endosser les habits d’Hélène, la reine spartiate offerte en récompense par Vénus au prince troyen Pâris (Marc Larcher), avant de faire souffler un vent de débauche sur toute la Grèce antiq ue…

T.V

Cinq ans après son dernier one-man show «Papa est en haut», Gad Elmaleh reprend le chemin de la scène, avec son nouveau spectacle «Sans Tambour». Un one man show qui risque d’être haut en couleurs. À 20h00. Tarifs : 54,50 à 62 euros – Le Millésium, av. du général Margueritte à Epernay. MARDI 20 MAI

CIRQUE : CAVALE/MIROIR-MIROIR Avec «Cavale», Yoann Bourgeois et Mathurin Bolze nous proposent une partition onirique entre terre et immensité céleste. Juste un escalier à ciel ouvert et la beauté du geste offert à l’apesanteur, pour un véritable moment de grâce. De «Miroir-Miroir», il se dégage une beauté intrigante, presque magique. Adepte de trapèze, Mélissa Von Vépy nous invite à la suivre, par delà son propre miroir, dans une véritable introspection poétique. À 20h00. Séance supp. le mer. 21 mai à 20h - A partir de 12 ans - Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay Tél : 03 26 51 15 99.

EXPOSITIONS JUSQU’AU SAMEDI 31 MAI

MATTHIEU MAUDET Découverte des planches originales de l’œuvre de l’artiste (bande dessinée et illustration jeunesse). À 10h00. Entrée libre aux horaires d’ouverture de la médiathèque - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4 rue Gabriel-Fauré, à Epernay.

CONCERTS VENDREDI 23 MAI

AGE TENDRE ET TÊTES DE BOIS : LA PROLONGATION

Patricia Fernandez interprètera Hélène. © Patrice Nin

Devant le succès exceptionnel de la dernière tournée, la production a décidé de programmer jusqu’en juin 2014, quelques dates supplémentaires en adaptant le spectacle aux villes moyennes avec des artistes qui ont fait Age Tendre. Un spectacle présenté par Didier Gustin avec entre autres : Francis Lalanne, Catherine Lara, Patrick Juvet, Les Forbans, Jeane Manson, Isabelle Aubret... À 14h30. Séance supp. à 20h15 - Tarifs : 50 à 54 euros – Le Millésium, av. du général Margueritte à Epernay.


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Les jeunes rémois à l'assaut du Stade de France

Foot (Coupe Gambardella, finale) : Auxerre - Reims

Les moins de 19 ans du Stade de Reims ont rendez-vous ce samedi à 17h15 au Stade de France pour y disputer face à Auxerre la finale de la Coupe Gambardella.

lors que l'équipe professionnelle vit une fin de saison sans éclat, c'est une magnifique éclaircie qu'offre celle des moins de 19 ans au Stade de Reims, en même temps qu'une belle promesse.

A

Dernière victoire en 1964

Trente ans après une finale perdue et cinquante ans après leur dernière victoire en Coupe Gambardella, revoilà donc le club Rouge et Blanc à 90 minutes d'un formidable exploit. « Un beau symbole du travail réalisé par le club depuis plusieurs années, mais aussi une belle première pierre à l'édifice qui sera le nôtre dans quelques mois, une pierre bien solide pour notre nouveau centre de formation », commente celui qui orchestre la jeune troupe rémoise, Franck Chalençon. Samedi à 17h15 en levé de rideau de la finale de la Coupe de France, qui opposera à 21h Rennes et Guingamp, ses protégés défieront donc leurs homologues auxerrois contre lesquels ils ne partiront pas favoris, malgré leurs deux victoires cette année en championnat de France U19 contre ce même adversaire : 6-3 au match aller dans l'Yonne et 3-0 au retour dans la Marne. « Un match de Coupe est totalement différent, explique le coach rémois. D'une part les équipes alignées ne seront pas les mêmes et il faut prendre en compte des données psychologiques très particulières ». En effet, en championnat, ils manquaient des joueurs clefs des deux côtés, invités à jouer avec leur équipe

réserve respective, voir avec le groupe professionnel. Et alors que les rencontres de championnats se jouent le plus souvent sur des terrains anonymes, cette finale aura pour cadre le Stade de France, de quoi impressionner certains. « Nous repérerons les lieux vendredi aprèsmidi, pour démystifier l'endroit et prendre une claque à ce moment là et pas juste avant le coup d'envoi », rassure Franck Chalençon. Auxerre sera aussi le favori car il a terminé en tête de la poule B du championnat national U19 (4 poules), alors que Reims a pris une honorable 8e place. Surtout, l'AJA est une place forte de la formation en France (4e), tandis que le centre rémois n'occupe que la 30e position.

Des valeurs collectives

Néanmoins, les jeunes du Stade de Reims ne sont pas en finale par hasard. Ils ont notamment éliminé Rennes en quart de finale (3-0) et Monaco en demi (3-2), deux formations contre lesquelles ils n'étaient pas non plus favoris, respectivement 2es de la poule A et 1ers de la poule D du championnat national U19. Pour renverser cette dernière montagne, Franck Chalençon comptera sur les valeurs qui ont porté son équipe jusque-là et qu'il résume ainsi : « Cette équipe, c'est bien sûr des joueurs aux qualités individuelles et techniques, mais c'est d'abord le plaisir de jouer ensemble. C'est une bande de pote qui ne se prend la tête, qui aime vivre ensemble sur le terrain et en dehors, qui fait preuve de générosité et qui a le sens du sacrifice ».

Julien Debant

> Auxerre - Reims, samedi 3 mai à 17h15

au Stade de France. Ce match est à suivre en direct sur France 4.

Encore quelques efforts

Cédric Darmon, capitaine des U19 du Stade de Reims, estime « que jouer au Stade de France est un honneur ». © l'Hebdo du Vendredi

Cédric Darmon : « Ça va être un moment rare »

Capitaine des U19, Cédric Darmon a affronté cette semaine, et pour la première fois de sa carrière à peine naissante, la presse. Le jeune homme, buteur en demi-finale contre Monaco, visiblement bien dans son corps et dans sa tête, a parfaitement réussi cet exercice.

Que ressentez-vous à l'idée de jouer cette finale au Stade de France ? Je suis originaire de la région parisienne, comme presque la moitié de l'équipe, mais je n'avais jamais imaginé jouer là-bas quand j'étais plus jeune. Le Stade de France, c'est l'équipe de France et la Coupe du monde. C'est la référence et y jouer est un honneur. On se prépare tranquillement et sereinement pour être prêt le jour J. Ça va être un moment rare. Comment appréhendez-vous ce match face à Auxerre ? Nous les avons joués et battus deux fois cette saison, mais ce n'est pas la même chose car certains joueurs n'étaient pas là. Nous devons respecter notre adversaire, sinon nous allons prendre une correction. Auxerre c'est une référence.

Les pros vous ont-ils donné quelques conseils ? Oui, on en parle un peu. Tous nous disent qu'une finale ça se gagne. On sait qu'on possède des qualités et qu'on ne doit surtout pas se relâcher. On est une équipe assez joueuse ce qui est à double tranchant. Il ne faudra pas trop se découvrir pour éviter les contres même si sur ce beau terrain, on aura envie de se faire plaisir. Il ne faudra pas faire n'importe quoi et oublier le replacement. De par ma position au milieu de terrain et en tant que capitaine, je rappellerai les consignes de l'entraîneur et j'essaierai de montrer l'exemple.

Foot (L1, 36e j.) : Reims - Evian TG

Le Stade de Reims qui reste sur une série de 8 rencontres sans victoire tentera de renouer avec le succès, dimanche à Delaune, face à une équipe d'Evian qui lutte âprement pour son maintien en L1.

ncapable de remporter le moindre match depuis deux mois et une dernière victoire acquise le 1er mars face à Valenciennes (3-1), le Stade doit impérativement sortir de cette spirale négative sous peine de dire adieu au Top 10 de la Ligue 1. Il reste trois rencontres à jouer aux Rémois pour préserver cette position dans la première moitié du classement qui, au soir de la 38e journée, couronnerait une remarquable saison. Dans le cas contraire, ce championnat 2013/14 laisserait sans doute un goût amer et ne permettrait pas au club de préparer dans les meilleures dispositions la prochaine saison. Si l'équipe rémoise a manqué de réussite lors de ses deux derniers matches, à Nice (0-1) et face à Sochaux (0-1), Hubert Fournier reconnait que globalement ses hommes n'ont pas été bons ces dernières semaines. « Malheureusement nous avons vite perdu l'objectif que nous nous étions fixé

I

(NDRL : une place qualificative pour l'Europa League) et comme beaucoup d'équipes, telles que Bordeaux et Toulouse, qui n'ont plus rien à jouer de précis, notre parcours est mitigé, explique l'entraîneur rémois. Nous sommes malheureux parce que nous aurions aimé nous accrocher le plus longtemps possible, mais nous n'avons pas eu les ressources pour le faire. Sans doute que nous n'étions pas encore prêts à aller titiller ces places là. » Sans accabler ses joueurs, « qui ont fait des choses intéressantes à Nice », Hubert Fournier espère sortir de cette période difficile. « Nous devons tout faire pour retrouver cette réussite qui nous fuit. Mais ça s'équilibre par rapport à la saison que nous avons vécu où il y a des matches que nous gagné, comme à Lyon ou à Lille, avec beaucoup de réussite. » Dimanche, c'est donc Evian qui se présentera sur la pelouse du Stade Auguste Delaune. Face à un adversaire imprévisible, capable de battre Monaco (1-0) et Paris (2-0), mais qui n'a pas encore assuré son maintien en L1, 17e avec 4 points d'avance sur le premier relégable, Sochaux, les Rouge et Blanc devront impérativement faire preuve de réalisme pour ne pas vivre une nouvelle désillusion.

J. D

Semblant à bout de souffle, Odaïr Fortes et ses coéquipiers doivent se réveiller face à Evian pour ne pas terminer la saison en queue de poisson. © l'Hebdo du Vendredi

> Reims - Evian TG (36e j.),

dimanche 4 mai à 17h au Stade Auguste Delaune.

Prochaine journée (37e j.), AC Ajaccio - Reims, samedi 10 mai à 20h au Stade François Coty.

Le Stade de Reims féminin recrute !

Pour la saison 2014/2015, le Stade de Reims crée une section féminine qui sera composée de deux équipes : une équipe « Sénior » et une équipe de jeunes U15/U17. Pour postuler, il suffit d'envoyer la fiche de renseignement à télécharger sur www.stade-de-reims.com, par mail, à l’adresse suivante : accueil@stade-de-reims.com Pour toute information complémentaire : accueil@stade-de-reims.com ou 0 891 024 933.


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Châlons-Reims doit se faire violence

Basket (Pro B, 44e j.) : Châlons-Reims - Hyères-Toulon

En perdant à Lille, l'équipe coachée par Nikola Antic ne s'est pas mise dans les meilleures dispositions pour les playoffs. © l'Hebdo du Vendredi

Battu mardi à Lille, le CCRB laisse Boulogne rejoindre la Pro A et Bourgen-Bresse lui ravir la 2e place. Ce soir, face à Hyères-Toulon, l'union marnaise doit impérativement réagir afin de se relancer avant le début des playoffs.

n savait depuis plusieurs semaines que pour ChâlonsReims rattraper Boulogne-surMer serait une tâche particulièrement difficile, tant cette équipe a fait preuve de solidité tout au long de la saison. En revanche, on ne se doutait pas que l'Union Marnaise ferait preuve d'une telle irrégularité dans cette dernière ligne droite du championnat. Ainsi, lors des dix dernières journées disputées, le CCRB a concédé quatre défaites, dont deux à domicile face à Orchies et Bourg-en-Bresse. Dans le même temps, cette dernière a laissé filer un match de moins, remportant notamment ses sept dernières rencontres, tandis que Boulogne-sur-Mer ne perdait qu'un seul match ! Dans ces conditions, le titre de champion acquis par la formation de l'ex marnais Angelo Tsagarakis est tout à fait mérité. Pour Nikola et ses joueurs, l'important était donc de conserver la 2e place afin de bénéficier de l'avantage du

O

terrain en playoffs. En effet, quarts, demis et finale se déroulent au meilleur des trois manches, avec la belle éventuelle à jouer chez le mieux classé. Au lendemain de la défaite à Lille (77-72), Châlons-Reims se retrouve donc 3e alors qu'il ne reste qu'un match de saison régulière à jouer. Pour récupérer son fauteuil de dauphin, le club doit, d'une part, battre Hyères-Toulon (9e) et, d'autre part, compter sur une défaite de Bourg-en-Bresse face à une équipe de Nantes (15e) qui n'a plus rien à craindre ni à espérer. En l'état actuel, un succès sur Hyères n'a donc rien d'une formalité. Cette formation, qui reste sur une victoire face à Souffelweyersheim (71-59), se bat avec Saint-Quentin pour la dernière place qualificative en playoffs et viendra à Reims avec une incroyable envie de gagner. Au-delà du mince espoir de terminer la phase régulière à la 2e place, face à Hyères-Toulon l'important pour le CCRB sera d'abord de se rassurer en montrant un visage conquérant afin de préparer au mieux des playoffs dont le premier match est programmé le mardi 13 mai.

J.D

> Châlons-Reims - Hyères-Toulon (44e j.), vendredi 2 mai à 20h au Complexe René Tys.

Absent depuis le mois de décembre 2013, suite à une entorse du genou avec des ligaments croisés touchés, Rodrigue Mels a retrouvé le groupe professionnel lors du déplacement mardi soir à Lille. L'arrière guadeloupéen a joué 12 minutes et marqué 3 petits points. En manque de rythme, il a notamment manqué de réussite, comme d'ailleurs la majorité de ses coéquipiers : 1 sur 7 aux tirs, dont 1 sur 3 à trois points (24 sur 67 pour l'équipe dont 7 sur 26 à trois points). Néanmoins, son retour est une bonne nouvelle pour lui et l'équipe. Avant sa blessure, Rodrigue Mels tournait en moyenne à 10,3 points, 2,5 rebonds et 2,1 passes décisives en 24 minutes (15 matches joués). Il devrait apporter de nouvelles solutions à Nikola Antic durant les playoffs.

Rodrigue Mels a retrouvé la compétition


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

L'austérité en attendant des jours meilleurs

Hockey (D1) - Bilan et perspectives

partenaires. » Sur un plan sportif, cet équipement doit aussi permettre aux joueurs du RCH de bénéficier de plus de temps de glace et donc de multiplier les entraînements en commun entre le groupe professionnel et les jeunes de l'équipe U22, sachant que ces derniers évoluent très régulièrement en championnat de D1. Confiant en l'avenir, car « rassurer sur nos possibilités de travail », le président des Phénix estime même « que la volonté du club d'être en Magnus n'est que retardée et pourrait se réaliser dans les six ans ». Julien Debant

Après avoir vécu une saison cauchemardesque, les Phénix entament leur reconstruction avec en ligne de mire, d'ici 4 ou 5 ans, la future patinoire promise par le duo Robinet-Vautrin.

'est notre pire saison depuis 2001 ». Cette déclaration du président du Reims Champagne Hockey, Benoît Vrielynck, est sans équivoque. Il faut dire que cette année le club rémois a été gâté en péripéties en tout genre. Endetter à hauteur de 150 000 euros après la saison 2012/13, une ardoise à épurer en trois ans, le club a donc du diminuer la voilure avant, à la fin du mois d'octobre, de la réduire à peau de chagrin en se séparant notamment de deux joueurs majeurs. A ces gros problèmes financiers est donc venue s'ajouter l'indisponibilité du complexe Nautilud, obligeant les Rémois à jouer sans public à Barot puis à s'exiler à Châlons. « Nous n'étions pas en bonne santé avant la perte de Bocquaine, nous ne l'avons pas été davantage après », assume le président. Conséquence, le budget de l'équipe fanion, qui a malgré tout réussi à conserver sa place en D1 (11e sur 14), de même que les U18 et U22 en Elite, est encore revu à la baisse en vue de la saison prochaine, atteignant péniblement les 200 000 euros. Lors des années fastes, avec à la tête de l'équipe première François Dussseau, ce budget était d'environ 350 000 euros. Encore à titre de comparaison, le budget de Bordeaux,

C

L'effectif 2014/15 prend forme

Les Phénix et leur président Benoît Vrielynck comptent sur la future patinoire provisoire pour se reconstruire. © l'Hebdo du Vendredi

ogre annoncé du prochain championnat de D1, serait de l'ordre de 850 000 euros. Dans ces conditions, le seul objectif pour l'entraîneur Miikka Rousu sera évidemment le maintien.

Pour ce faire, encore faut-il bénéficier d'une patinoire... à Reims. En effet, Nautilud étant toujours fermé et promis à la destruction, le nouvel équipement souhaité par le tandem RobinetVautrin ne verra au mieux le jour que dans quatre ou cinq ans. « Si nous restons dans la même situation qu'aujourd'hui pendant 4 ans avant d'obtenir ce joyau, cette nouvelle patinoire qui

entraine toujours un développement extraordinaire du hockey, ce sera très difficile pour nous », juge Benoît Vrielynck. « Mais des contacts récents avec la mairie nous laissent penser que les choses vont dans le bon sens », prend-t-il immédiatement soin d'ajouter. L'homme fort du RCH fait bien sûr référence à l'installation d'une patinoire provisoire, déjà prévue par l'équipe municipale précédente. « Dès cette saison verra apparaître une patinoire provisoire capable d’accueillir du public, assure même le président. C'est une question de survie, car sans visibilité à Reims, pas d'attractivité. Cet équipement doit nous permettre de reconstruire le club en jouant dans notre ville avec l'objectif de retrouver l'engouement que l'on a connu à Bocquaine (800-900 spectateurs de moyenne) et renouer aussi nos liens avec nos

Ils partent : Edmunds Kniksts (Letton), Filip Kubis (Tchèque), Victor Vitton Méa (Français), Sami Holappa (Finlandais), Akseli Mattila (Fin), Atte Susi (Fin), Arturri Karjalainen (Fin), Ekue Tomety (Fin) et Harri Palve (Fin).

Ils restent : Armand Coustenoble (défenseur - Français), Jérémy Sabatier (attaquant - Fra), Valère Vrielynck (attaquant - Fra), Yann Diaferia (attaquant - Fra), Florian Sabatier (attaquant - Fra) et Benoît Valier (attaquant Fra). Ils arrivent : Lucas Normandon (gardien Français - Caen), Jonathan Lafrance (défenseur - Canadien - Neuilly-sur-Marne), Anthony Brockman (attaquant - Can Montpellier) et Juraj Petro (attaquant Slovaque - Detva).

Au moins trois autres signatures devraient être annoncées dans les jours à venir, dont celles de deux défenseurs finlandais.

EN BREF

Dimanche 19 octobre 2014, Reims à toutes jambes ! fêtera ses 30 ans. Le rendez-vous rémois, festif et familial, lorgne vers un objectif : atteindre la barre des 15 000 coureurs. Les inscriptions sont déjà lancées sur www.ratj.fr.

RATJ 2014 : les inscriptions sont lancées

Le deuxième Tour des portes du Pays d'Othe se déroulera ce week-end, les 3 et 4 mai, dans neuf communes du Pays d'Othe et en présence de Bernard Hinault. 120 km sont prévus le samedi, et une course contre la montre de 20 km par équipe se déroulera le dimanche matin. La manifestation sportive se terminera par une course de 110 km le dimanche après-midi. Plus d'une centaine de participants sont attendus.

Tour des Portes du Pays d'Othe

BROCANTE Samedi 3 mai de 9h à 18h non-stop

ent Vos achats aid l’insertion

ET AUSSI PLEIN DE NOUVEAUTÉS DANS TOUS LES RAYONS POUR PRÉPARER L'ÉTÉ www.fripe-reims-emmaus.com

17 rue Gutenberg - Reims

Ligne 14 : arrêt 3 Fontaines Ligne 16 : arrêt Gutenberg


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT

LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

OFFICE NOTARIAL CLOVIS Étude de Mes CROCHET MENNETRET JACQUEMAIN-COURNIL, PIERRET et THIBAULT

Notaires associés 15, rue Clovis - REIMS - VENTE 03 26 87 71 72 - LOCATION 03 26 87 71 70 immobilier.51047@notaires.fr - www.notaire-clovis-reims.fr - www.immonot.com

VENTES

SECT AV D'EPERNAY - Maison accolée d'un coté uniquement sur 471 m² de terrain. 5 PP comprenant au RDC : Entrée, séjour, cuisine, véranda (non chauffée), 2 ch et SDB/Wc. A l'étage 2 ch et un grenier aménageable. Sous-sol total avec partie garage. JARDIN TRES AGREABLE. Classe Energie : F Prix :2696500,00 €

EXCLUSIVITÉ CENTRE VILLE, prox HOTEL DE VILLE, STUDIO de 25 m² en résidence de bon standing. Vue jardin, au calme. Pièce principale de 14 m², kitch, SDB avec Wc. Charges indiv.

Classe énergie : F

Prix :846000,00 €

L O C AT I O N S

F1 RUE RUINART DE BRIMONT, appt de 28m2 en bon état dans résidence calme et entrenue, 2ieme étage, cpt : entrée, séjour, cuisine équipée, SDD et WC, chauf Ind. élect. Classe Energie : F Frais de bail:285.00 € Loyer :380.00 € HC

DISTRICT - Maison sur 130 m² de terrain clos - Surf hab d'env : 110 m² comprenant : Entrée, vaste cuisine éq, séjour, buanderie. A l'étage : 2 ch, SDD/Wc. 1/2 palier, 2 ch et SDB. Chauff gaz. ENSEMBLE AGREABLE ET EN BON ETAT.

Classe Energie : En Cours. Prix :2286300,00 €

SECT RUE CLOVIS, EXCLUSIVITE, au 1er étage d'une résidence sans asc, au calme, vue sur jardins. 4/5 pièces d'env 87 m² avec garage, comprenant séjour/salon 29 m², gde cuisine équipée moderne, 3 chambres et SDB. Bon état général. Fenêtres PVC. Ensemble agréable et lumineux. Classe énergie : C

Prix :2076000,00 €

F6 -RUE PERSEVAL - Dans résidence grand standing, appt d'e 143 m2 en rez de jardin, au calme, sans vis-à-vis - Séjour de 40 m2, cuisine équipée, 4 cHbres - Gde cave et garage pour 2/3 voitures - ENSEMBLE TRES AGREABLE. Classe Energie : E Frais de bail:900.00 € Loyer :1 200.00 € HC

F3 AVENUE KENNEDY. Résidence HIPPODROME, appt de 69m2 en excellent état, au 5eme ét., carrelage et parquet flottant, balcons, gardien, cpt : entrée avec rangement, salon/séjour, cuisine, chbre, SDB, wc, Chauf. collectif, cave, Parking s/sol. Classe Energie : D Frais de bail:472.50 € Loyer :630.00 € HC

Office Notarial Foch

G HERMONVILLE - Maison d'habitation avec au RDC : entrée, salon, salle à manger, deux chambres, WC, salle de bains, cuisine. A l'étage : palier desservant deux chambres, une salle de bains. Garage 1 à 2 voitures. Ruisseau en fin de parcelle - Classe énergie : G Réf : 052/975 235 000,00 €

G CORMONTREUIL - Pavillon indépendant de 7 pièces élevé sur sous-sol d'un rez-de-chaussée, un étage et un grenier. Comprenant: entrée ouverte sur cuisine à l'américaine meublée équipée/séjour donnant sur terrasse -salon/cheminée insert - bureau - salle d'eau wc. A l'étage: 4 chambres - salle de bains - wc. Au-dessus, grenier. Le tout sur un terrain clos de 500 m². - Classe énergie : D Réf :052/0978 360 000,00 €

G BEAUMONT SUR VESLE - Maison d'habitation comprenant au RDC : entrée, séjour ouvert sur cuisine (54m²), bureau, salle de douches, un chambre. A l'étage : palier, trois chambres, dressing, salle de bains. Sous-sol complet avec garage et buanderie. - Classe énergie : D Réf : 052/977 285 000,00 €

REIMS, IMMEUBLE HYPER CENTRE VILLE - sous-sol, cour, garage, - rez-de-chaussée (avec possiblité de bureaux ou de commerce) - Trois niveaux (avec possibilité de logements ou de bureaux) - Ascenseur DPE : C et D, GES : E Prix : 1.300.000 € Négociation comprise

REIMS, CENTRE-VILLE PROCHE TRAMWAY Très grand appartement, comprenant : - Entrée avec dégagement, une grande pièce avec balcons, deux pièces, sanitaires, - En duplex : une pièce avec balcon, trois pièces, - Une cave. DPE : E – 306 ; GES : F - 71 Prix : 430.000,00 €

8 rue Pluche – B.P. 2027 - 51070 REIMS CEDEX

Tél.): 03 26 50 10 10 - Mail): etude.mobuchon@notaires.fr

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28 www.etude-ciret.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com

G GERMAINE - Maison indépendante de 6 pièces

élevée sur sous-sol total d'un étage et de combles aménagés. Construite sur un terrain de 3313 m² boisé et arboré entièrement clos, elle offre une vue panoramique sur les vignes et la forêt. Une serre pour les semis en attendant d'être repiqués dans le potager. Faibles charges de chauffage. - Classe énergie : E Réf :052/0875 394 000,00 €

G MAISON D'HABITATION AVEC COUR, élevée sur sous-sol partiel, comprenant au rdc, salon-salle à manger avec cheminée à l'âtre, cuisine, couloir, WC ; au 1er étage, une chambre, une salle de bains, WC, palier, et au 2nd étage, deux chambres mansardées en enfilade. - Classe énergie : G Réf :052/962 187 000,00 € G À PROXIMITÉ DE L'HÔPITAL, maison de 7 pièces avec jardin, comprenant au rez-de-chaussée : entrée, séjour, bureau, cuisine, et WC. A l'étage : palier, quatre chambres, salle de bains, WC. Cave et grenier. - Classe énergie : D Réf : 052/969 248 500,00 €

G MAISON SECTEUR PONSARDIN (190m²) avec

partie professionnelle au rdc (135m²) comprenant entrée, buanderie et bureau, cuisine, séjour, 4 chambres, 2 salle de bais, 2 WC sur 3 niveaux et d'un appartement d'hôte de 50m². Terrasse et véranda. - Classe énergie : C Réf :052/944 722 300,00 €

G SAINT-THIERRY - Maison d'habitation en RDV surélevé,

comprenant : entrée, cuisine, séjour, deux chambres, WC, salle de bains. Sous-sol complet avec une chambre. Garage. - Classe énergie : E Réf :052/956 309 000,00 €

G QUARTIER MOISSONS - Dans rue calme, sur un terrain de 940 m² entièrement clos de murs, maison ancienne de 13 pièces principales façade moëllons élevée sur cave, d'un rez-de-chaussée, 2 étages et grenier aménageable en partie. Garage attenant 2/3 voitures avec possibilité de stationnement devant. Au fond du jardin, pièce d'été avec préau. - Classe énergie : D Réf :052/0917 1 030 000,00 €

TERRAINS A BATIR

G ISLES SUR SUIPPE - Lotissement "Les Jardins du Bos-

sins" - Plus que 8 parcelles viabilisées sur 33 de 800 à 1000 m² environ libres de tout constructeur. Réf :052/0796 à partir de 105 000 €

PARKINGS

G DANS COPROPRIÉTÉ BOULEVARD DIEU LUMIÈRE

ET RUE DE TAISSY, un emplacement de parking non couvert Réf :052/966 6 500,00 €

G CAUREL - Maison ancienne excellent état de

7 pièces principales avec piscine chauffée (5 x 10) située au coeur du village. Au rez-de-chaussée: entrée/placard - wc - salon - salle à manger - cuisine meublée équipée. A l'étage: 3 chambres - salle de bains/wc - dressing. Au-dessus, palier aménagé en salle d'eau/wc - 2 chambres mansardées dont 1 donnant sur balcon.Terrasse couverte. Cave. Dépendance à usage de remise. Garages (2). Le tout sur un terrain clos et arboré de 1211 m². Faibles fonciers. - Classe énergie : C Réf :051/0842 470 500,00 €

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 2 au 3ème étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour avec coin cuisine, chambre, salle de douche avec wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : en cours Loyer 480€ - Charges 50€ - Prov./frais bail 200€

MAISONS REIMS

G RUE GOSSET, en bon état, décoration agréable, avec cuisine équipée, séjour double, 4 chambres et un garage. - Classe énergie : E Réf :052/951 300 000,00 €

G AUMENANCOURT - Maison avec piscine, comprenant

au rez-de-chaussée : entrée, cuisine, séjour, chambre, bureau, salle de bains, WC. A l'étage : trois chambres, WC, salle de bains. Sous sol à usage de garage. - Classe énergie : ? Réf : 052/971 259 000,00 €

A VENDRE

F3 RUE DU VIEUX COQ - Au 1er étage d'une petite copropriété récente, appt de 59 m², en bon état, cpt: entrée, séjour, cuisine ouverte, SDB/WC, 2 chambres - Chauf élec ind - Parking couvert. Classe Energie : D Frais de bail:408.75 € Loyer :545.00 € HC

H E RV É C I R E T E T I S A B E L L E C I R E T- D U M O N T

MAISONS EXTERIEUR

LLE NOUVE E ADRESS

G PLEIN CENTRE, places de parking couvertes G MAISON AVEC JARDIN ET GARAGE comprenant au RDC, entrée, bibliothèque, cuisine, salon-salle à manger. Au 1er étage : trois chambres, mezzanine, terrasse, WC, salle d'eau, salle de bains, lingerie. Au 2nd étage : cinq chambres, WC, salle d'eau, grenier. Cave. - Classe énergie : C Réf :052/968 798 000,00 €

Réf : 052/974

30 000,00 € l'unité

LOCATIONS

G RUE DE MARS - CENTRE VILLE - Type 1 situé au

2ème étage dʼune résidence comprenant : entrée, pièce principale avec coin cuisine équipée (plaques de cuisson, réfrigérateur) et placard, salle dʼeau avec wc. Classe énergie : F Loyer 375€ - Charges 25€ - Prov./Frais de bail 300€

G IMPASSE DES CARMELITES – CENTRE VILLE Type 2 situé au 3ème étage dʼune résidence avec acsenseur et gardien comprenant : entrée avec placard, séjour avec coin cuisine et balcon, chambre avec placard, salle de bains, wc. Parking couvert. Classe énergie : en cours Loyer 550€ - Charges 55€ - Prov./Frais de bail 440€

G RUE DU DR THOMAS – DEBUT AVENUE DE LAON - Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, salle de bains, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : C Loyer 625€ - Charges 35€ - Prov./frais bail 500€

G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES - Type 3 au 2ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : D Loyer 625€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 500€ G RUE GAMBETTA – PROCHE TOUS COMMERCES - Type 3 au 3ème étage comprenant : entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, dressing/bureau, salle de bain, wc. Chauffage individuel gaz. Double vitrage. Classe énergie : en cours Loyer 665€ - Charges 60€ - Prov./frais bail 535€

G RUE CAQUE – CENTRE VILLE - Type 4 au 3ème étage avec ascenseur comprenant : entrée, séjour double, cuisine meublée et équipée, 2 chambres, salle de douche, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : F Loyer 680€ - Charges 85€ - Prov./frais bail 200€

G RUE HURTAUT – PROCHE RUE JACQUART Type 5 au 1er étage dʼun petit immeuble situé dans une rue calme comprenant : entrée, dégagement, cuisine meublée et équipée, séjour/salon, 3 chambres, salle de bain, wc, buanderie. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : E Loyer 686€ - Prov./frais bail 550€

Les prix sʼentendent émolument de négociation compris conformément au décret n°93.1060 du 09/09/93, barème fixé à 5% HT de 0 à 45.735 € et 2.50% HT au-dessus de 45.735 € + TVA 20%


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n . c o m

magazine

LES HORAIRES

LES HORAIRES

Semaine du 30/04 au 06/05

Semaine du 30/04 au 06/05

Gaumont Place d’Erlon

CINÉMA Le Palace

The Amazing Spiderman : Le destin d'un héros TLJ : 14:15, 17:10, 20:30 2D 21:35 Le Dernier Diamant TLJ : 14:00, 16:30, 19:50, 22:10 24 jours TLJ : 13:50, 16:30, 19:30, 22:05 Brick Mansions TLJ : 13:40, 15:40, 17:40, 20:00 Khumba TLJ : 13:40 2D 15:25 Qu'est-ce qu'on fait au Bon Dieu TLJ : 14:00, 16:15, 17:50, 19:30, 22:00 Need for speed TLJ : 19:20, 21:50 Rio 2 TLJ : 13:40, 15:45 2D 17:10 Les yeux jaunes des crocodiles TLJ : 19:40, 22:00

33 Bld Motte - 51200 Epernay

24 Jours - La Vérité sur l'Affaire Ilan Halimi VF Mer 16h15, 21h; jeu 14h, 21h; ven 16h15, 18h30; sam 14h30, 20h; dim 10h30, 15h; lun 20h30; mar 14h30, 20h45. Le Dernier Diamant VF Mer 14h, 18h30, 21h; jeu 16h15, 21h; ven 16h, 18h30, 21h; sam 17h, 20h, 22h30; dim 15h, 17h30, 20h; lun 14h30, 20h30; mar 14h30, 20h45. Barbecue VF Mer ven 14h, 16h15, 21h; jeu 14h, 18h30, 21h; sam 14h30, 17h, 20h; dim 10h30, 15h, 17h30; lun 14h30; mar 14h30, 20h45. The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros VF 3D Mer jeu ven 14h, 16h30, 21h; sam 14h30, 17h, 20h, 22h30; dim 10h30, 15h, 17h30, 20h; lun 20h30; mar 18h, 20h45. Une Rencontre VF Jeu 16h15, 18h30; ven 21h; sam 17h, 22h30; dim 17h30; mar 14h30. Brick Mansions VF Mer ven 18h30; jeu 16h15; sam 22h30; dim 20h; lun 20h30; mar 18h. 96 Heures VF Mer 18h30; ven 14h; dim 20h; mar 18h. Babysitting VF Mer 14h, 18h30; jeu 14h, 21h; ven 16h15, 18h30; sam 17h, 22h30; dim 10h30, 17h30; mar 20h45. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Mer jeu ven 14h, 16h15, 18h30, 21h; sam 14h30, 20h; dim 10h30, 15h, 17h30; lun 14h30, 20h30; mar 14h30, 20h45. Une Promesse VF Mer 16h15, 21h; jeu 16h15; ven 21h; sam 14h30, 20h; dim 15h; lun 14h30, 20h30. VO Jeu 18h30; ven 14h; dim 20h; mar 18h. Divergente VF Sam 17h, 22h30; dim 20h; mar 18h. Rio 2 VF Mer 14h, 16h15; jeu 14h, 18h30; ven 14h; sam 14h30; dim 10h30; mar 18h.

Gaumont Parc Millésime

Joe VF Mer jeu ven sam dim 10h15, 13h05, 15h25, 17h45, 20h10, 22h35; lun mar 13h45, 16h35, 19h20, 21h45. Barbecue VF Mer jeu ven sam dim 10h25, 12h35, 14h45, 17h, 19h45, 21h55; lun mar 13h25, 15h35, 17h50, 20h, 22h20. Pas son Genre VF Mer jeu ven sam dim 11h, 14h15, 16h45, 19h20, 21h45; lun mar 14h10, 16h45, 19h05, 21h30. The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros VF 3D Mer jeu ven sam dim 10h35, 13h35, 14h25, 16h30, 18h, 19h30, 21h, 22h10; lun mar 13h20, 14h30, 16h15, 19h15, 20h30, 22h10. VF Mer jeu ven sam dim 11h30; lun mar 17h30. Une Rencontre VF Mer jeu ven sam dim 10h20, 12h05, 13h50, 15h50, 17h40, 20h10, 22h; lun mar 13h15, 15h05, 17h, 19h, 21h15. 96 Heures VF Mer jeu ven sam dim 19h15, 21h20; lun mar 19h55, 22h25. Babysitting VF Mer jeu ven sam dim 10h20, 12h10, 14h, 16h15, 18h20, 20h20, 22h20; lun mar 13h20, 15h15, 17h15, 19h35, 21h55. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? VF Mer jeu ven sam dim 10h40, 12h50, 15h15, 17h20, 20h, 22h25; lun mar 13h15, 15h25, 17h35, 19h45, 22h. Divergente VF Mer sam dim 10h15, 12h40, 18h35, 21h30; jeu ven 10h15, 12h40, 15h40, 18h35, 21h30; lun mar 13h40, 16h30, 19h30, 22h15. Rio 2 VF 3D Mer jeu ven sam dim 10h15, 15h, 16h40; lun mar 13h25, 15h35, 20h05. VF Mer jeu ven sam dim 12h35, 19h; lun mar 17h50. Noé VF Mer jeu ven sam 11h25, 15h, 18h25, 21h15; dim 15h, 18h25, 21h15; lun mar 13h40, 16h30, 19h30, 22h15. Clochette et la Fée Pirate VF 3D Mer jeu ven sam dim 10h50, 14h50; lun mar 13h40, 16h. VF Mer jeu ven sam dim 12h50; lun mar 17h55. Captain America : Le Soldat de l'Hiver VF 3D Mer jeu ven sam dim 21h15; lun mar 22h15. Blanche neige et les sept nains VF Mer sam 15h30; dim 10h30, 15h30.

CINÉMA

CINÉ Le Majestic

OPÉRA

LE GROS PLAN

Apprenti Gigolo (Vostf) Ven 13h45 Sam 21h45 Lun 13h45 Dans la cour Ven, Sam, Lun 15h45, 17h45, 19h45 Dim 13h45, 15h45, 20h15 Mar 13h45, 15h45 Ghost Dog vostf Mar 21h Joe vostf TLJ : 14h10, 16h30, 18h50, 21h10 LAST DAYS OF SUMMER (Vostf) Ven Dim 17h, 21h Sam 17h, 19h10 Lun 13h50, 16h Mar 15h55, 19h50 LES VOISINS DE DIEU (Vostf) Mar 18h30 L'HISTOIRE DU PETIT PAOLO Ven, Dim 13h50 Sam 15h40 MINUSCULE, LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES Ven, Dim 15h10 Sam 13h50 MY SWEET PEPPER LAND (Vostf) Ven, Dim 19h10 Mar 18h05 Night Moves Vostf Ven, Mar 14h20 Dim 18h25 PAS SON GENRE TLJ : 14h,16h10,18h20, 20h30 PHANTOM OF THE PARADISE (Vostf) Dim 17h45 State Of Grace Vostf Ven, Mar 20h40 Sam 14h20 Dim 16h30 Lun 18h30 THE BEST OFFER (Vostf) Sam 16h15 The grand Budapest Hôtel Vostf Ven, Mar 16h30 Sam 18h45 Dim 20h35 Lun 14h20 TOM A LA FERME Ven, Mar 18h30 Sam 20h45 Dim 14h20 Lun 16h20 UNE PROMESSE (VOstf) Ven, Lun 21h45 Sam 15h45 Vandal Lun 21h Wrong Cops Vostf Sam 21h20 Lun 18h30 Mar 21h50

Genre: Super Héros Pays: USA Durée: 2h21 Réalisateur : Marc Webb Acteurs: Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx. Peter Parker trouve enfin sa place au sein de la grande métropole, il assume sa double identité, celle du jeune étudiant amoureux de Gwen et du tisseur de toile, l’Araignée. Ainsi il survole la cité pour démasquer, débusquer le mal de sa tanière et permettre aux citoyens une vie paisible et sans heurts. Entre-temps il continue de ravir le cœur de sa belle, comme tout jeune garçon de son âge. Hélas, dans l’ombre un nouvel ennemi prend forme. Un pauvre type, Max Dillon, le vilain petit canard que tout le monde ignore se transforme en Électro, un méchant cygne noir ! Suite à un accident, il absorbe l’électricité environnante pour l’utiliser dans sa colère. Les New-Yorkais le savent bien, leur seul rempart contre cet ennemi est Spiderman. Le combat contre le mal possède un prix au-dessus des forces de Spiderman, la victoire laisse deux perdants, Électro et Spiderman. Après la première trilogie, plus sombre et plus adulte, la nouvelle mouture semble se diriger vers un public plus ado. Spiderman, le destin d’un héros s’éloigne de la vague noire initiée par Nolan avec Batman. Cela convient parfaitement au personnage de Peter Parker, le plus souvent tiraillé entre sa vie d’adolescent, adulescent ordinaire, et son rôle de super héros. Ici il apprendra le prix fort à payer pour combattre le mal. Le film se décompose en trois axes, la vie amoureuse de Gwen et Peter Parker, peut-on fonder une famille, se marier avec l’ombre de l’Araignée comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. À grands pouvoirs, grandes responsabilités, le choix de l’utilisation de ses super pouvoirs. Et pour Électro le méchant de l’histoire comme pour Harry Osborn, la reconnaissance des autres, du Père. C’est une autre route que la nouvelle équipe emprunte, plus proche de la jeune génération. Retrouvez les sorties de la semaine et l’interview des réalisateurs sur www.cine-region.fr, nos chroniques chaque matin et le mer 18h/18h30 sur France bleu Champagne 95.1.

Genre: Drame Pays: France Durée: 1h51 Réalisateur : Lucas Belvaux Acteurs: Emilie Dequenne, Loïc Corbery, Sandra Nkake. Clément jeune professeur en philosophie se retrouve à Arras pour un an. Il croise la route de Jennifer une jolie coiffeuse fan de karaoké. Malgré leur différence culturelle, ils vibrent du même amour, mais pour combien de temps ? Lucas Belvaux réussit un très beau film sur la différence culturelle, avec une Emilie Dequenne, excellente. Le duo fonctionne à merveille et nous entraine dans son histoire où le suspense repose sur leur différence. L’amour se montrera-t-il plus fort que tout ?

Genre: Drame Pays: USA Durée: 1h57 Réalisateur : David Gordon Green Acteurs: Nicolas Cage, Tye Sheridan, Adriene Mishler. Joe, un homme blessé par la vie, prend sous sa coupe un jeune garçon perdu dans ce sud où la violence plane comme la misère sur le monde. Ils trouvent l’un dans l’autre le père et le fils que la vie ne leur a jamais donnés. David Gordon Green, chef de file du cinéma indépendant du Sud, propose une belle réalisation, un ton en-dessous de Mud sur le même sujet. Nicolas Cage retrouve l’un de ses plus beaux rôles et le jeune Tye Sheridan toutes les promesses tenues d’un jeune acteur à suivre.

LA SELECTION Pas son genre

Amazing Spiderman Le destin d’un héros

Joe

Genre: Drame Pays: USA Durée: 1h51 Réalisateur : Jason Reitman Acteurs: Kate Winslet, Josh Brolin, Gattlin Griffith. Le temps d’un long week-end, Adèle et Henry son fils vivent sous la coupe d’un détenu évadé réfugié chez eux. Il transforme la vie de cette mère dépressive n’attendant que l’amour pour renaitre. Reitman junior connaît son sujet. Depuis Juno il le décline avec plus ou moins de bonheur sans jamais en toucher l’âme.

Last Days of Summer

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons 96 heures Tous les jours : 18h00 Babysitting Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Barbecue Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h15 | 13h30 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Lun, Mar : 13h30 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Brick mansions Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 13h30 | 18h00 | 22h15 Lun, Mar : 13h30 | 15h45 | 18h00 | 22h15 Captain america: le soldat de l'hiver – 3D Tous les jours : 22h00 Clochette et la fee pirate – 3D Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 13h30 | 17h45 Divergente Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h00 | 16h30 | 19h30 | 22h15 Lun, Mar : 13h30 | 16h30 | 19h30 | 22h15 Khumba – 3D Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 Le dernier diamant Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h00 | 13h30 | 15h45 | 20h00 Lun, Mar : 13h30 | 15h45 | 20h00 Man of tai chi Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h00 | 22h15 Lun, Mar : 13h45 | 22h15 Noe Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 19h30 Lun, Mar : 16h30 | 19h30 Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h00 | 13h45 | 15h45 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Lun, Mar : 13h45 | 15h45 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Rio 2 – 3D Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 15h45 The amazing spider-man : le destin d'un heros – 3D Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 10h45 | 13h30 | 15h00 | 16h30 | 18h00 | 19h30 | 21h00 | 22h15 Lun, Mar : 13h30 | 15h00 | 16h30 | 18h00 | 19h30 | 21h00 | 22h15 Une rencontre Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim : 20h00 Lun, Mar : 13h30 | 20h00

CINÉ La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne Pelo Malo - Cheveux Rebelles VO Sam dim 20h30. Aimer, Boire et Chanter VF Jeu 20h30. Le Sens de l'Humour VF Mer ven 20h30; dim 18h. Les Bruits de Recife VO Mer sam 18h; lun 20h. Le Piano Magique VF Mer ven 15h; dim 16h30. Les Nouvelles (més)aventures d'Harold Lloyd VF Jeu ven 18h; lun 14h30.

Genre: Drame Pays: France Durée: 1h50 Réalisateur : Alexandre Arcady Acteurs: Zabou Breitman, Pascal Elbé, Jacques Gamblin. Qui se souvient d’un jeune homme simple plein d’espérance, Ilan Halimi, enlevé par un gang de malades inspirés par des idées toutes faites, les Juifs sont riches et soudés. Kidnapper l’un d’entre eux, demander une rançon, et ils paieront. Alexandre Arcady réalise un film fort sur l’affaire Halimi, prenant le point de vue des parents avec une Zabou Breitman exceptionnelle.

24 Jours


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Le travail, c’est ce qui fait l’être humain »

Christine Tuffin – Ancienne employée et déléguée syndicale de PTPM

La symbolique a défrayé la chronique. Le 19 mars dernier, Christine Tuffin se rendait à la maison d’arrêt de Reims pour se constituer prisonnière. Une façon de dénoncer les agissements du groupe Trèves suite à la liquidation de l’entreprise PTPM (Productions textiles et plastiques de la Marne), implantée à Aÿ depuis 1964. Rencontre avec une militante trés engagée et résolument philanthrope.

e 1er mai, comme tous les 1er mai, Christine Tuffin manifestait à Epernay pour la fête du travail. Bien plus qu’une simple tradition à ses yeux. « Je suis issue d’une famille de militants, raconte-t-elle. J’ai été syndiquée dès que j’ai commencé à travailler. Personne ne m’y a obligée. Pour moi, ça tombait sous le sens. Petite déjà, je me souviens avoir défilé pour le Programme commun. J’ai aussi pu rencontrer Henri Krasucki, l’ancien secrétaire général de la CGT. Je l’entends encore me dire : « si tu veux militer, il faut déjà commencer par parler avec ton voisin, et l’écouter. » C’est ce que j’ai toujours fait depuis. » Puis de plaisanter : « J’ai peutêtre raté ma vocation : Saint-Bernard ! La fête du travail est une symbolique très importante. Le travail, c’est l’existence même de l’Homme, ce qui fait l’être humain. Il permet de vivre, de faire vivre ses enfants, d’aller en vacances, de râler lorsqu’on est fatigué, d’apprécier les congés ! Du jour au lendemain, les salariés de PTPM se sont retrouvés licenciés,

C

Christine Tuffin s’est battue pendant des années pour défendre les droits des salariés de PTPM. © l'Hebdo du Vendredi

complètement perdus. Beaucoup y étaient rentrés à l’âge de 16 ans, et y ont passé toute leur vie. » Petite dernière d’une fratrie de sept, Christine a toujours habité à Aÿ. « On est ici depuis quatre générations. J’aime bien mon clocher ! Je suis allée au lycée Godart Roger puis j’ai arrêté mes études l’année du bac. Seule ma mère travaillait, mais à temps partiel. Il fallait que je travaille aussi. » Après une première mission dans un supermarché, elle est embauchée par l’imprimerie sparnacienne Le réveil de la Marne, pour deux ans. « On s’occupait de relier les brochures et de fabriquer les documents dans les ateliers. Baisse d’activité oblige, comme j’étais la dernière arrivée, j’ai été la première remerciée. » Elle rejoint ensuite PTPM, et découvre l’uni-

Repères Petite dernière d’une famille de sept enfants, Christine Tuffin est née le 24 novembre 1954 à Aÿ. « Je n’ai pas d’enfant, mais toute une flopée de neveux et nièces, forcément. Ma maman n’est pas loin de la vingtaine de petits-enfants ! » Elle a commencé à travailler très tôt, et sera titularisée en 1989 chez PTPM. Elle prend ses fonctions de déléguée syndicale au sein de l’entreprise en 2006, et est nommée secrétaire du comité d’entreprise en 2008. Elle a également été conseillère municipale de Aÿ, mais n’a volontairement pas reconduit son mandat en mars dernier. Licenciée en 2010, elle a décroché un équivalent bac + 2 en économie sociale et solidaire, et recherche activement un nouvel emploi depuis. Parallèlement, elle a créé l’Association des citoyens contribuables responsables (ACCR) et poursuit les actions engagées par ce comité.

vers des équipements plastiques et textiles automobiles. « Mon beau-frère y travaillait déjà, c’est lui qui m’a fait rentrer. A l’époque, on devait être formé sur tous les postes de l’entreprise, à commencer par les ateliers. J’ai travaillé à l’emballage, au triage, puis j’ai appris à aller sur les machines. Et j’ai fini par le contrôle des textiles. Quand je suis arrivée, Monsieur Laval était le patron. Il était un peu paternaliste, mais ça créait une vraie appartenance à l’entreprise. Il connaissait les noms et prénoms de tout le monde, même des petits jeunes qui débarquaient. On était 400 ! Puis le groupe Trèves a racheté la boîte, et tous ses brevets. Ça n’a plus jamais été pareil. La productivité avant tout… On avait pourtant un savoir-faire unique, on savait fabriquer tous les textiles « droitfil » et haut de gamme. Ils ont privilégié la quantité à la qualité, alors qu’il y avait une véritable niche. » En 2006, elle prend ses fonctions de déléguée syndicale au sein de l’entreprise et sera élue CGT peu de temps après. « La machine était déjà lancée. On a découvert que le groupe avait signé un accord de méthode deux ans plus tôt avec les fédérations syndicales. Et puisque c’était acté au niveau national, ils pouvaient planifier de fermer des filiales sans rendre de compte aux syndi-

cats locaux. » Suite au Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) mis en place, une première vague de 153 licenciements déferle sur PTPM. Deuxième coup de massue en 2008, avec 53 autres licenciements. La militante emploie alors les grands moyens pour obtenir une négociation avec le préfet de la Marne. « On a fait la grève de la faim pendant dix jours avec quatre collègues. A ce moment, Nicolas Sarkozy venait d’annoncer le plan de soutien à l’automobile. Pour bénéficier du FMEA (Fonds de modernisation des équipementiers automobiles), il fallait être reconnu par l’Etat comme équipementier stratégique. Trèves a touché 55 millions d’euros grâce à ça. Une fois l’argent en poche, ils ont annoncé la fermeture de PTPM. On a consulté les statuts de l’entreprise au tribunal : cette décision était déjà prise depuis longtemps. » Licenciée en 2010, Christine poursuivra son combat pour dénoncer la manière dont a procédé le groupe. Elle lance un comité de soutien et rallie 2 000 contribuables à la cause de PTPM. « De tous bords politiques, et de toute la France. Tous ont porté plainte pour utilisation

« Vous imaginez, si tous les gens insolvables se pointaient avec leurs valises devant les prisons ? »

frauduleuse de l’argent public, puisque la somme versée par le fonds provenait en partie des impôts et de l’épargne publique. » Une forme de revendication inédite, qui lui vaudra d’être reçue par le procureur de la République. « En matière de code pénal, il existe plein de vides juridiques pour une affaire comme celle-ci. La plainte a finalement été envoyée à Paris, puis classée sans suite. » Récemment, la cour de cassation annulait une partie des indemnités de licenciement obtenues par les anciens salariés suite à la liquidation de PTPM. « Soit environ 240 000 euros, et entre 2 000 et 7 000 euros réclamés par Trèves à chacun d’entre nous. Ça ne représente même pas les frais de bouche qu’ils

dépensent pour leurs cadres sur un an. La plupart d’entre nous est en fin de droit ou au RSA. 490 euros par mois pour vivre, ce n’est pas grand-chose… Certains collègues ont vu débarquer les huissiers, d’autres ont été saisis sur leurs comptes bancaires. » Le 19 mars dernier, faute de pouvoir honorer ce dû, Christine tente de se constituer prisonnière à la maison d’arrêt de Reims. « Pour payer ma dette à la société. Kerviel a écopé de trois ans pour avoir détourné 5 milliards. Il suffisait d’appliquer la règle de trois. Le responsable avait l’air désolé, il n’a pas pu me garder. Mais vous imaginez, si tous les gens insolvables se pointaient avec leurs valises devant les prisons ? Symboliquement, c’était une action très forte. Assez pour que le préfet intervienne auprès des huissiers afin de calmer le jeu, et qu’il s’engage à demander à Trèves l’abandon des procédures. » Des chances pour que cela arrive ? « L’Etat a du poids sur Trèves. Si du jour au lendemain, il leur retire leur agrément d’équipementier stratégique, le groupe ne pourrait plus fournir des géants comme PSA ou Renault… » Parallèlement, Christine a repris ses études et décroché un diplôme équivalent bac + 2 en économie sociale et solidaire. « J’avais 46 ans quand il a fallu me replonger dans les bouquins. Je n’avais pas encore fait le deuil de PTPM. Les six premiers mois ont été extrêmement difficiles. Mais ça m’a beaucoup apporté. » Elle a quitté son appartement et vit chez sa maman, également à Aÿ, en espérant bientôt retrouver du travail. Aujourd’hui, elle est le porte-parole de l’Association des citoyens contribuables responsables (ACCR) et travaille, avec d’autres membres, sur deux dossiers : la nomination d’un expert indépendant pour faire évaluer le taux de pollution de l’ancien site PTPM, et l’avenir du Centre d’étude et de recherche pour l’automobile (Cera), à Reims. « C’est aussi une filière de Trèves. Ils ont déjà délocalisé d’autres centres d’étude à Bombay, on craint qu’ils ne fassent la même chose avec celui-ci. Si on supprime la R&D, on met aussi l’industrie en péril. »

Sonia Legendre

L’horoscope de l’hebdo BÉLIER du 21.03 au 20.04

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Une atmosphère paisible règnera avec une tendance aux rapprochements sentimentaux et familiaux. Au travail, vous croulez sous les tâches, alors apprenez à déléguer si vous ne voulez pas craquer.

Vous aurez tous les atouts pour vivre bien et vivre mieux. Ne gâchez pas vos chances avec un comportement trop impulsif ou trop défaitiste. Et pourquoi ne pas vous engager sur une nouvelle voie ?

Au plan relationnel, vous aurez besoin de prendre du recul. C’est bien de penser à vous, mais ne soyez pas trop brutal dans l’art et la manière de l’exprimer.

C’est une semaine de bonnes nouvelles. Vous assumerez efficacement vos responsabilités et saurez gérer au mieux votre vie professionnelle vos finances.

SCORPION du 23.10 au 22.11

VERSEAU du 21.01 au 19.02

TAUREAU du 21.04 au 20.05

LION du 23.07 au 22.08

Ne prenez pas comme alibi le manque de temps pour ne pas saisir les occasions et les avantages qui se présenteront à vous. Faites ce qui doit être fait et restez ouvert(e) à l’imprévu.

C’est une semaine un peu âpre au plan affectif. Communiquez clairement avec votre partenaire, n’ayez pas peur d’exprimer vos sentiments et tout coulera de source.

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12

POISSONS du 20.02 au 20.03

Le domaine de la vie professionnelle sera le plus agité. Vous constaterez amèrement qu'il n'y a pas beaucoup de personnes qui peuvent vous aider. Malgré tout, agissez avec sérénité et lucidité.

La semaine vous apportera une bouffée d’oxygène sur le plan professionnel. C’est donc le moment de prendre des nouveaux contacts. Vous êtes capable du meilleur, alors montrez-le !

VIERGE du 23.08 au 22.09 GÉMEAUX du 21.05 au 21.06 Côté finance, concentrez-vous sur la conservation de vos acquis plutôt que de chercher à les faire fructifier à tout prix. Coté affectif, il risque d’y avoir certaines incompréhensions.

Vous serez très occupé(e) et serez toujours en mouvement. Votre progression dépendra beaucoup de votre attitude, et plus vous aurez de l‘ambition, mieux vous réussirez à mettre toutes les chances de votre côté.

Oui la chance sera de votre côté, cette semaine, néanmoins ne vous laissez pas aller à l’arrogance, restez humble et cheminez avec prudence, le succès est au bout.

Ayez une approche sereine des choses. Gardez les pieds sur terre au lieu de partir dans tous les sens. Ne prenez pas des décisions impulsives et évitez les situations border line.

B. MELVHILLE


du 2 au 8 mai 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

MODE Flower Power & Gossip Time chez Oscar de la Renta

© DR

Le célèbre couturier originaire de République Dominicaine est reconnu comme l'un des plus grands couturier du monde et est aussi particulièrement reconnu pour ses robes de mariée. La célèbre marque éponyme recherche actuellement un nouveau directeur artistique et les rumeurs courent autour de deux noms, Olivier Theyskens et Prabal Gurung. Après avoir redoré l'image de John Galliano et s’être donné un second souffle, Oscar de la Renta compte s'offrir un nouveau virage. Si Oscar de la Renta avait décidé d'ouvrir son atelier à John Galliano, c'était sur les conseils d'Anna Wintour, « je pense aussi que tout le monde devrait avoir droit à une seconde chance, en particulier quelqu'un d'aussi talentueux que John. Et il a travaillé vraiment dur pendant sa convalescence pour s'en sortir. » Oscar de la Renta, qui a créé sa maison de couture en 1967, aurait exclu la possibilité que John Galliano assume un rôle permanent pour sa marque. Âgé aujourd'hui de 81ans, le créateur connu pour avoir travaillé chez Balanciaga, Dior et Lanvin est aujourd'hui en quête de son digne successeur. Mon conseil : chinez vite les pièces Oscar de la Renta dans toutes les boutiques vintage de la région, elles vont devenir collector ! Anne-Laure Beaudoin

LA CLCV VOUS INFORME Que va changer la loi Alur pour les locataires ? (6)

La loi Alur institue la possibilité pour le bailleur de souscrire une assurance d'habitation pour le compte du locataire en cas de défaillance de ce dernier et d'en répercuter le coût par douzièmes dans les charges mensuelles. Le bailleur doit envoyer au préalable une mise en demeure au locataire défaillant. (à suivre...) > Tél. : 03 26 05 03 88 - mail : marne@clcv.org

J'AI TESTÉ POUR VOUS... Le massage de tête, un moment zen incontournable

J'ai testé pour vous le salon de coiffure Philippe Tapprest à Troyes. Et j'ai été particulièrement bien reçue par la première équipe, place Jean-Jaurès, et mon rendez-vous s'est ensuite passé rue Aristide-Briand. Un accueil parfait, une déco très chic, et des produits, j'en suis addict ! Si vous ne connaissez pas la gamme de soin René Furterer, je vous recommande Astera, idéal pour cette veille d'été afin de détendre votre cuir chevelu et de le préparer aux effets du soleil. Me voilà prête pour Cannes ! Après avoir rencontrée les grands noms de la coiffure française comme John Nollet, Claude Baruk, Christophe Robin ou encore Franck Provost, voici MON adresse de la semaine: Philippe Tapprest, également coiffeur de stars. Je me suis faite moi aussi chouchouter, alors pourquoi pas vous ? A-L B > www.philippe-tapprest.fr

CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER SAMEDI 3 ET DIMANCHE 4 MAI Reims (Murigny) – Vide-dressing et vide-cave 9h30-18h 42, rue Michel Simon DIMANCHE 4 MAI Chigny-les-Roses Vide-greniers

Thibie – Vide-greniers

Courthiezy – Vide-greniers

Trécon – Vide-greniers

Etoges – Vide-greniers

Trépail – Vide-greniers

Gaye – Vide-greniers

Villeneuve-la-Lionne Vide-greniers

Reims (centre-ville) Vide-greniers Rue du Jard

Villers-en-Argonne Vide-greniers

Juvigny – Vide-greniers

Mairy-sur-Marne Vide-greniers

JEUDI 8 MAI Arcis-le-Ponsart – Foire aux livres et petite brocante 10h-17h – Abbaye d'Igny, rue de la grange

Oger – Vide-greniers

Avize – Vide-greniers

Plivot – Vide-greniers

Blacy – Vide-greniers

Reims (centre-ville) – Les Puces 9h-17h – Halles du Boulingrin

Châlons-en-Champagne Vide-greniers Stade des frères Lauvaux

Loisy-sur-Marne – Vide-greniers

Reims (centre-ville) Boom Market & Vinyles Illustrations, sérigraphies, bijoux, vêtements, objets, et vinyles. 11h-19h – Halles du Boulingrin Saint-Thierry – Vide-greniers

Reuil – Vide-greniers

Sainte-Menehould Vide-greniers Thillois – Vide-greniers

L'Hebdo du Vendredi, Épernay #262  

Semaine du 2 au 8 mai 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you