Issuu on Google+

Champagne Veuve Clicquot

L'enquête accablante de l'inspection du travail p.5

Salon Maison Passion

Toutes les tendances déco et les bons plans écolo, ce week-end au Millesium

p.8 et 9

Concert au Salmanazar

Quand la musique africaine rencontre le jazz p.12

ÉDITION ÉPERNAY N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> epernay.lhebdoduvendredi.c o m

Quelle ville propose le FN ?

Municipales 2014

Emmaüs

p.6

L'appel de l'abbé Pierre relancé

Le 1er février 1954, l'appel de l'abbé Pierre résonnait aux oreilles de tous les Français. Soixante ans plus tard, Emmaüs fédère 140 communautés dans l'Hexagone, et des milliers de compagnons et de bénévoles, tous acteurs de la solidarité. Car si ce mouvement pour repousser l'isolement a fait du chemin, il demeure plus que jamais d'actualité, et doit être perpétué. P.4


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

C’est quoi la Cnuced ? Il y a quelques années, la France découvrait Moody’s, Standard & Poor’s ou Fitch Ratings, et avec ces agences de notation financière, le triple A, pas pour longtemps, et les notes avec des + dedans. Elles faisaient la pluie et le beau temps des économies des pays entrés en crise. Des politiques ont dit qu’il était primordial d’être bien vu par ces agences, puis d’autres, quand les notes ont commencé à baisser sérieusement, qu’elles ne servaient à rien. Ben voyons. Cette semaine, les Français ont appris ce qu’était la Cnuced, l’improbable dénomination d’une agence des Nations unies, qui, à part quand ont été choisies l’Unicef ou l’Unesco, ne s’attache pas les services des meilleurs communicants quand il s’agit de trouver un nom. Donc la Cnuced. Soit la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement. En langue originale unisienne, soit l’anglais, on parle de UNCTAD, ce qui ne vaut pas mieux côté prononciation. Bref, la Cnuced a publié hier un rapport alarmant sur l’attractivité de la France. Les investissements directs étrangers vers le pays se sont écroulés en 2013, avec une baisse de 77 % (!), pour s’établir à 5,7 milliards de dollars. La décroissance des investissements extérieurs a commencé en 2011. Mais cette année-là encore, ils s’établissaient à 38,5 milliards. Au classement des pays les plus attractifs, la France était encore cinquième en 2011. Seizième en 2012, la France a carrément disparu de la liste des 20 premiers pays en 2013. A l’échelle de la planète, la Cnuced indique dans son rapport que les investissements directs étrangers sont en hausse globale de 11 %… Qui, en France, dira le premier que la Cnuced, ça ne sert à rien ? Tony Verbicaro

La météo Vendredi

-1° 7°

Dimanche

Samedi

0° 6°

Lundi

3° 6° -1° 6°

Qualité de l’air

4

Vendredi 31 janvier

Samedi 1er février

Dimanche 2 février

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’hebdo du ve ndredi édité par la SARL B2M Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 3 6 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Sonia Legendre (sonia.legendre@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebd oduve ndre di .co m

La transparence de la semaine

Réserves parlementaires : les députés marnais dans les clous

Évènement dans l’histoire de la République, l’Assemblée nationale a publié pour la toute première fois, mercredi 29 janvier, la répartition de la réserve parlementaire pour l’année 2013. Député par député, le site internet de l’Assemblée permet de lire le détail des sommes versées par les représentants du peuple français. Chaque député dispose d’une enveloppe de 130 000€ en moyenne, et pour les élus marnais, on est à peu près dans les clous. A noter que Catherine Vautrin disposait d’une somme doublée (260 000€, qu’elle a à peine dépassé) en raison de sa fonction de vice-présidente de l’Assemblée. Ci-après, le détail pour chacun des députés marnais, avec le montant total de la réserve parlementaire dépensée en 2013, le nombre total de bénéficiaires (en très grande majorité des communes, communautés de communes ou syndicats mixtes, plus rarement quelques associations) et le bénéficiaire qui a profité de la somme la plus importante au cours de l’année écoulée. - Arnaud Robinet, député de la 1re circonscription de la Marne : 107 100€, 8 bénéfi-

Une première dans l'histoire de l'Assemblée nationale. © DR

ciaires dont la commune d’Heutrégiville, 45 000€. - Catherine Vautrin, 2e circonscription, vice-présidente de l’Assemblée nationale : 262 400€, 19 bénéficiaires, dont la commune de Crugny, 40 000€. - Philippe Martin, 3e circonscription : 119 831€, 15 bénéficiaires, dont la commune de Villers-Marmery, 25 000€ - Benoist Apparu, 4e circonscription : 135 000€, 25 bénéficiaires dont la commu-

Coup d’oeil sur le monde

Bateau fantôme

Digne des films les plus angoissants, le Lyubov Orlova, un navire d'exploration russe, long de près de 100 mètres et construit en 1975, est actuellement ce que l'on pourrait appeler un véritable vaisseau fantôme. Abandonné par les autorités soviétiques, le navire a quitté Terre-Neuve, au Canada, en janvier dernier direction la République Dominicaine. Seulement, au cours du trajet, son câble de remorquage cède et voici le Lyubov à la dérive dans les eaux internationales. Le problème c'est qu'un an après, ce dernier est toujours livré à lui-même. D'après des images satellites, il se dirigerait actuellement vers les côtes britanniques avec, à son bord, des centaines de rats qui, faute de nourriture, seraient devenus cannibales. Pas sûr que les plages anglaises fassent le plein cet été !

L'immaculée conception

Dans la petite ville italienne de Rieti, une naissance en a surpris plus d'un il y a quelques jours. Et pour cause : la maman n'avait pas vraiment le "profil" pour le devenir puisqu'il s'agit d'une nonne d'un couvent de cette ville. Originaire du Salvador, la religieuse était, à

l'origine, entrée à l'hôpital afin d'y subir toute une batterie d'examen suite à des crampes persistantes à l'estomac. Une échographie est décidée par les médecins et le mystère est vite levé : les crampes étaient en réalité des contractions tout à fait naturelles liées à l'accouchement imminent. Quelques heures plus tard naissait en effet un petit garçon de 3,52 kilos. Quant à savoir s'il est arrivé par l'opération du Saint-Esprit, pour le coup cette fois rien n'est moins sûr.

Trésor à la capitale

En 1942, une riche parisienne fuyait Paris et la Seconde Guerre Mondiale pour se mettre à l'abri, laissant derrière elle son chic appartement situé dans le quartier Pigalle. Les années passent, la guerre se finit et madame refait finalement sa vie dans le Sud de la France. Ce n'est qu'en 2010, suite à son décès, qu'un commissaire-priseur chargé de faire l'inventaire de ses biens découvre l'existence du logement parisien, inoccupé depuis plus de 70 ans ! Suspendu dans le temps, à l'intérieur tout est d'époque, du vieux poêle à l'ancienne gazinière en passant par une vieille autruche en plume. Plus surprenant encore, dans le séjour de cet appartement abandonné se trouvait

nauté de communes du canton de Ville-surTourbe, 16 000€ et la commune de Le Chatelier, 16 000€. - Charles de Courson, 5e circonscription : 130 000€, 17 bénéficiaires, dont la commune de Vanault-les-Dames, 39 000€, en six versements (à noter que Charles de Courson est maire de Vanault-les-Dames).

T.V

également un bien improbable : un tableau de l'artiste-peintre Giovanni d'une valeur estimée de 2,1 millions d'euros. Un vrai trésor caché au cœur de Paris !

Jusqu'au-boutiste

Nul ne l'ignore, la Seconde Guerre Mondiale est terminée et ce, heureusement, depuis bien longtemps. Pourtant, si les conflits ont cessé en 1945, certains soldats ont mis beaucoup plus de temps à déposer les armes. Ce fut le cas du Japonais Hiroo Onoda qui, caché en pleine jungle sur une île des Philippines, ne s'est rendu qu'en 1974 ! C'est à la suite de son décès, le 16 janvier dernier, que son histoire s'est répandue. Envoyé sur cette île en 1944 en tant que spécialiste des techniques de guérilla, sa mission était de retarder le débarquement des américains. Mais la guerre s'achèva sans qu'Onoda en soit prévenu ; les tracts lancés des avions et indiquant la rédition japonaise laissa le soldat dubitatif. Pour lui donc, qui pensa à un leurre, la lutte continuait et il fallut faire appel à son ancien commandant pour le convaincre que le conflit était réellement terminé depuis 30 ans !


VOS AGENCES THOMAS COOK VOYAGES

l

l

REIMS ROYALE 7, place Royale - 03 26 88 23 46(1)

REIMS CONDORCET 11, rue Condorcet - 03 26 35 69 25(1) l

l

l

EPERNAY 4, rue Jean Pierrot - 03 26 51 53 69(1)

CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE 34, rue de la Marne - 03 26 64 78 78(1)

TROYES 28, bd CARNOT - 03 25 72 50 00 (1)

(1)Prix d’un appel local. *Offre valable pour toute réservation d’un voyage àforfait du 01/02 au 08/02/2014 dans les agences Thomas Cook de Reims, Epernay, Chalons en champagne ou Troyes, consistant àproposer jusqu’à500 € de réduction valable pour un dossier fiscal sur les brochures Thomas Cook, Jet tours et autres marques. Le montant de la réduction dépendra du montant du dossier : réduction de 50€ pour un panier de 500€ à1999€, réduction de 100€ pour un panier de 2000€ à3999 €, réduction de 150€ pour un panier de 4000€ à5999€, réduction de 200€ pour un panier de 6000€ à7999 €, réduction de 300€ pour un panier de 8000€ à9999 €, réduction de 500€ pour un panier àpartir 10000€. Offre soumise àconditions, valable sur une sélection de marques, sous réserve de disponibilité, non cumulable avec toutes les offres CE, mutuelle ou billetterie. Thomas Cook SAS - 92/98, bd Victor Hugo – 92115 Clichy Cedex - RCS Nanterre B 572 158 905 - Numéro d’immatriculation au registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours : IM092100061.


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Emmaüs : 60 ans contre l'isolement

Solidarité

1er février 1954-1er février 2014. L'appel de l'Abbé Pierre a soixante ans. L'hiver 54, où d'interminables gelées font rage, est dramatique pour les Français les plus faibles, les sans-abris. Six décennies plus tard, son appel à la mobilisation citoyenne est plus que jamais d'actualité. A ce titre, et pour fêter ce soixantième anniversaire, de nombreuses animations seront prévues sur tout le territoire, notamment entre Reims et Berry-au-Bac.

es amis, au secours... Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l'avait expulsée. […] Devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure. […] Chacun de nous peut venir en aide aux « sans-abris ». […] Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera ce soir sur l'asphalte ou sur les quais de Paris. Merci ! » Le problème avec l'appel de l'Abbé Pierre, tout comme celui de Coluche avec les Restos du Cœur, c'est que des dizaines d'années après, ils demeurent encore cruellement des sujets de premier plan. En 2014, la pauvreté et l'exclusion atteignent en effet des niveaux on ne peut plus préoccupants en France, avec pas moins de 8,8 millions de personnes considérées comme « pauvres ». Ainsi, marquer le soixantième anniversaire de l'appel de l'abbé, c'est bien sûr rappeler toutes les transformations et progrès rendus possibles

M

La communauté Emmaüs se mobilise pour le 60e anniversaire de l'appel de l'Abbé Pierre. © l'Hebdo du Vendredi

par le mouvement Emmaüs, « et c'est surtout continuer à s'appuyer sur cette expérience unique pour provoquer un électrochoc autour de nous. L'insurrection de la bonté est plus que jamais d'actualité », rappelle Jean Rousseau, président d'Emmaüs International. Ainsi, le 1er février, partout en France, un nouvel appel sera lancé afin « d'inviter les citoyens à se mobiliser pour que les personnes en situation d'exclusion ne se retrouvent pas dans des impasses et que la lutte contre la pauvreté devienne la priorité des politiques publiques », comme l'indique Emmaüs France. « Il faut que les citoyens s'emparent des choses, se regroupent pour exiger des démarches, que les élus se rapprochent de la réalité. Qu'attend-on pour interdire aux grandes surfaces de jeter la nourriture invendue, qu'attendent les comités d'entreprise pour imposer aux dirigeants la redistribution des surplus.

A Reims - Berry-au-Bac, la communauté ne manque pas de projet

Depuis quelques années, la communauté Emmaüs, installée à Berry-au-Bac, s'est considérablement développée sur place mais aussi à Reims ; répondant toujours aux besoins sociaux des populations. « Il nous fallait nous agrandir pour l'accueil des compagnons et puis on savait aussi que tout le monde ne pouvait pas aller au magasin de Berry », explique Gérard Racinne, le coresponsable de la communauté du secteur. Le premier projet d'ampleur se concrétise à la toute fin des années 2000 avec la construction de la résidence sociale sur le site de Berry-au-Bac. De nouvelles places d'hébergement qui permettent aujourd'hui de loger 42 compagnons (sur la cinquantaine accueillie au total, plus neuf enfants). En 2010, l'actualité est à Reims avec l'ouverture d'un nouvel espace de ventes à la Neuvillette. « Celui-ci s'est rapidement avéré trop petit pour accueillir tous les dons de meubles et d'objets qui nous arrivaient  », se souvient Gérard Racinne. Afin d'améliorer la situation, des recherches sont engagées et un nouveau site, bien plus grand, est déniché allée Paul Halary. « C'est un vaste espace qui, à terme, nous permettra de disposer d'une surface de 3 000 m2 pour la vente et de 1 000 m2 de dépôt-atelier. En plus de cela, il restera 800 m2 de bureaux qui pourront peu à peu être réaménagés en logements. » Grâce à ce nouveau lieu, la communauté a notamment pu apporter son aide aux sinistrés de la catastrophe de Wilson, au printemps dernier, en fournissant divers meubles aux victimes. Un conteneur a même été envoyé au Bénin.

La mobilisation doit se faire partout ». A l'instar de ses homologues partout en France, Gérard Racinne, le co-responsable de la communauté Emmaüs Reims – Berry-au-Bac, est au cœur de cette réalité sociale. Celle d'hommes et

« La mobilisation doit se faire partout »

de femmes, de familles parfois, brisés par un drame de la vie ; un décès, la perte d'un emploi, une maladie, la fuite d'un pays en guerre, autant de facteurs déclenchant la terrible spirale infernale. Alors oui, dans cette mobilisation,

Emmaüs a un vrai rôle à jouer. « Depuis 60 ans, on propose des alternatives qui sont crédibles, 60 ans qu'on prouve qu'on peut vivre bien, sobrement et autrement, qu'on n'est pas obligé de rentrer dans la surconsommation. » Arrivé à la tête de la communauté il y a cinq ans environ, Gérard Racinne en est convaincu : « Emmaüs, c'est la liberté d'agir avec du sens dans ce qu'on a de commun, la liberté d'entreprendre, la liberté de transmettre librement. Nos objectifs sont ceux qu'on se fixe nousmêmes, contrairement à beaucoup d'entreprises. Chez nous, ce qui est important pour une personne qui arrive à la communauté, c'est d'avoir une activité

sociale utile aux autres. Car c'est dans le regard de l'autre qu'on se reconnaît, qu'on existe, qu'on peut vivre » Pour lui, le vrai souci à l'heure actuelle, c'est que « la société ne prend pas en compte la vraie vie des plus exclus. Il faut être le premier à l'école, il faut que la plus grosse entreprise bouffe l'autre, c'est toujours la loi du plus fort, du plus riche... rien n'a changé depuis 60 ans. Cette compétition forcée tue les rapports humains, les richesses, les produits fabriqués. Alors tant que notre société ne sera pas attentive aux plus faibles, elle ne pourra pas fonctionner normalement. Dans la communauté, on accueille des gens destructurés, mais qui ne l'auraient pas été si les services sociaux avaient pu s'occuper d'eux... » Alors pour tenter de rendre la société plus attentive, Emmaüs organise pour le 1er février de nombreuses opérations un peu partout en France. Dans la région, les animations débuteront dès 6h30 à la communauté de Berry-au-Bac, avenue du Général de Gaulle. Au programme, une grande marche solidaire au départ de la communauté à destination de Reims avec une arrivée programmée en deux temps, au Boulingrin puis place d'Erlon où sera servie une soupe populaire. L'après-midi, toujours place d'Erlon, le film Hiver 54 sera projeté et un studio photos sera mis en place. > Rens. : emmaus-reims-berry-au-

Aymeric Henniaux

bac@orange.fr A noter que samedi 1er février, les sites Emmaüs de Reims et Berry-auBac seront exceptionnellement fermés.

A Tours-sur-Marne, l’appel aux bénévoles toujours d’actu

Emmaüs

a communauté Emmaüs d’Epernay est née en 1989, suite à la projection du film « Hiver 54, l’abbé Pierre », au cinéma Le Palace. « Un couple de Sparnaciens a créé un comité d’amis pour fonder la communauté, se souvient Laurence Adeline, l’actuelle responsable. A l’époque, il n’y avait pas de compagnon. Les bénévoles assuraient le ramassage et stockaient tout cela dans un local prêté par la mairie d’Epernay. Puis en 1994, ils ont eu l’idée d’acheter un terrain et une ferme à Tours-sur-Marne, pour y installer la communauté et pouvoir accueillir les compagnons. Trois ou quatre au départ, et 19 aujourd’hui. Ainsi qu’une trentaine de bénévoles. Gilbert est le plus ancien des compagnons, il vit ici depuis 1999. » Faute de pouvoir financer les mises aux normes obligatoires, la communauté a dû se séparer, il y a trois ans, de son magasin sparnacien. « Tout est rassemblé à Tours-sur-Marne. On est toujours à la recherche d’un nouvel espace à Epernay ou Aÿ. Mais on se heurte à un foncier extrêmement cher. Alors pour contourner ce problème, on organise régulièrement des ventes délocalisées. On l’a fait à Bernon et Sézanne l’an passé par exemple. » Emmaüs reçoit chaque année une soixantaine de compagnons. « Parfois pour un repas ou une nuit, d’autres fois plus longtemps. On se rend compte qu’il y a de plus en plus de familles monoparentales. » Ce samedi 1er février, de 14 h à 17 h 30, plusieurs animations sont prévues au sein de la communauté. « Avec des témoignages, pour informer le plus grand nombre. Nous lançons également un appel aux béné-

L

La communauté Emmaüs de Tours-sur-Marne. © l'Hebdo du Vendredi

voles, dont nous manquons toujours cruellement. »

S.L

> Communauté Emmaüs d’Epernay – 6, rue Saint-Antoine

à Tours-sur-Marne - Ouverte les mercredis, vendredis et samedis de 14 h à 17 h 30 – Contact : 03 26 58 61 81 ou emmaus.epernay@wanadoo.fr.


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Veuve Clicquot : les raisons du silence

Champagne - Mouvement social En décembre dernier, les salariés de Veuve Clicquot étaient en grève afin de protester contre la mise à pied à titre conservatoire d'un salarié. Un mois s'est écoulé et ce sont deux salariés qui ont été licenciés par la direction pour harcèlement moral et physique : des décisions prises sous la pression de l'inspection du travail. L'enquête de cette dernière révèle en effet des faits accablants.

ntre le 10 et le 20 décembre dernier, les salariés des maisons de champagne Veuve Clicquot et Krug, deux sociétés appartenant au groupe LVMH, ont participé à un mouvement de grève. Ils protestaient alors contre la mise à pied à titre conservatoire d'un de leurs collègues. Cette dernière a été suivie d'un licenciement, tandis que deux autres salariés ont ensuite aussi été mis à pied. L'un deux a également été licencié depuis. Les motifs de ces sanctions n'étaient pas connus de l'ensemble des salariés, la direction restant bizarrement muette sur ses déci-

E

sions. On savait simplement qu'elles découlaient directement d'une enquête réalisée au sein de l'entreprise par l'inspection du travail. L'Hebdo du Vendredi a pu lire le compte-rendu de cette enquête et ses conclusions sont claires, tant pour les salariés mis en cause que pour la direction des ressources humaines de Veuve Clicquot. Les multiples témoignages mentionnés dans ce rapport révèlent en effet que les trois salariés sanctionnés ont harcelé moralement et physiquement des mois durant plusieurs de leurs collègues, notamment féminines, dont la plupart récemment embauchés. Le comte-rendu de l’enquête atteste « d'intimidations, menaces, dénigrements, faits physiques et mise à l'écart ». Les témoignages des victimes sont très précis et accablants : « Ils se sont mis autour de moi, ils m'ont tiré ma blouse et mes cheveux » ; « Tu prends le balai, tu fais comme à la maison et tu fermes ta gueule » ; « Fais comme on te dira, sinon tu auras la vie dure », etc. Mais les victimes n'étaient pas toutes de nouveaux employés, il s'avère que des membres de l'encadrement ont aussi « fait l'objet de pression, menaces et insultes » : « Faites attention à ce que vous dites, on ne va pas en rester là » ; « Tiens

voilà l'enculé, le connard », etc. L'enquête évoque aussi d'autres témoignages de personnes souhaitant rester anonymes, mais qui confirment les dires des victimes, « voire des faits encore plus graves ». Si les faits reprochés sont effarants, ils sont malheureusement courants dans le monde du travail. Le plus grave dans cette triste histoire, c'est sans doute le silence et l'inaction de la direction de Veuve Clicquot. Bizarrement, celle-ci n'a pas communiqué à ses salariés les motifs des sanctions prises provoquant la grève de décembre. Le syndicat CGT champagne n'a d'ailleurs pas été plus bavard. Si cela avait été le cas, il est pourtant certain que le mouvement airait peu ou pas suivi. Il faut dire que la direction, qui connaissait les faits, pour certains depuis plusieurs mois, n'était sans doute pas fière de n'avoir rien fait plus tôt contre les salariés incriminés, finalement obligée d'agir suite à l'enquête de l'inspection du travail. Mais pourquoi la direction a t-elle laissé plusieurs de ses employés dans une situation de détresse psychologique pendant si longtemps ? En fait, les salariés concernés par l'enquête étaient tous des élus du personnel, délégués syndicaux de la CGT champagne. Et dans ce cas,

La soirée de tous les sourires

undi 27 janvier, l’association Paysages de Champagne, porteuse de la candidature des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au patrimoine mondial de l’Unesco, a réuni ses soutiens et partenaires, ainsi qu’une bonne partie des responsables politiques impliqués. La soirée s’est déroulée à l’Hôtel de Ville d’Epernay, situé avenue de Champagne, l’un des trois sites, avec les coteaux historiques entre Cumières et Mareuil-sur-Aÿ et la colline Saint-Nicaise à Reims, retenus pour représenter l’appellation champagne au patrimoine de l’humanité. Annoncée dès le mois de décem- Plusieurs centaines de personnes ont convergé bre, la sélection par le ministère de la Culture a été offi- vers Epernay lundi et écouté Pierre Cheval, le cialisée mi-janvier. Le Comité du Patrimoine mondial de président du comité de candidature. l'Unesco devrait se prononcer sur l’inscription de la © l'Hebdo du Vendredi Champagne sur la liste du patrimoine mondial lors de sa réunion annuelle qui devrait avoir lieu en juin ou juillet 2015 à Berlin. D’ici là, les associations expertes missionnées par l’Unesco que sont Icomos (Conseil international des monuments et sites), l’UICN (Union mondiale pour la nature) et l’ICCROM (Centre international d’étude pour la préservation et la restauration des biens culturels) éplucheront le dossier de candidature. Et en Champagne, l’association porteuse devra plancher sur la mise en place d’un comité de gestion.

L

T.V

UN AN DE PLUS

La rubrique Un an de plus propose de revenir sur un événement traité dans nos colonnes il y a un an, semaine pour semaine, et de regarder comment les choses ont évolué depuis. L’Hebdo du vendredi 1er février 2013 relayait l’appel de Marie-Thérèse Pauvelle, présidente de la Croix-Rouge d’Epernay, pour mutualiser les moyens des différentes associations caritatives. Vaste chantier, certes, mais qui aurait permis de fédérer l’action sociale, de la simplifier et de l’optimiser. Entre autres propositions formulées à l’époque : confier à chaque structure une compétence précise pour éviter les doublons (alimentation, hébergement, etc.), et mettre en commun les listes des bénéficiaires. Le projet n’a pas abouti. Pire, il s’est heurté au refus catégorique des autres associations. « Je pensais que dans un contexte aussi difficile, nous aurions pu rassembler nos forces, regrette la porte-parole. Et ainsi avoir plus de poids, notamment pour nos demandes de subventions. Mais nos idées ont été très mal prises. Chacun a préféré conserver l’ensemble de ses compétences. Un jour viendra, malheureusement, nous finirons par ne plus avoir d’aides publiques, et il faudra bien nous réorganiser. »

Unifier l’action sociale, un vœu pieu de la Croix-Rouge

il est toujours difficile de prouver les fautes des salariés dits protégés et donc de les sanctionner. Et a t-elle voulu éviter un conflit ouvert avec le syndicat par crainte de subir un mouvement de grève pouvant ralentir la production ? La direction a t-elle donc sciemment privilégié la bonne marche de sa production au détriment du bien-être de plusieurs de ses salariés ? Deux questions qui restent sans réponse pour le moment car ni la direction de Veuve Clicquot, ni les responsables de la CGT champagne n'ont souhaité répondre à nos sollicitations invoquant que cette affaire n'était pas terminée. En revanche, ce qui est sûr, ce sont les conclusions de l'enquête

adressées à la direction des ressources humaines de la maison de champagne : « Vous n'avez pas rempli vos obligations, sachant que vous connaissiez ces problèmes depuis de nombreuses semaines. » Devant la menace d'un procès verbal, la direction a donc pris les mesures qui s'imposent dans de pareils cas : le licenciement pour deux des personnes incriminées. Quant aux victimes qui ont eu le courage de témoigner, certaines d'entre elles ont du être mutées sur d'autres sites appartenant au groupe LVMH afin de les protéger d'éventuelles représailles !

Julien Debant

Son épouse et le CHU de Reims déposent un recours auprès du Conseil d’Etat

Affaire Vincent Lambert

Candidature Unesco

2013 2014

Une enquête de l'inspection du travail a permis de fare la lumière sur les problèmes qui empoisonnaient de nombreux salariés de chez Veuve Clicquot. © l'Hebdo du Vendredi

e 16 janvier dernier, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, saisi en référé-liberté par les parents de Vincent Lambert, avait sommé le service des soins palliatifs du CHU de Reims de mettre un terme au processus de fin de vie, décidé quelques jours plus tôt. Déjà, en mai dernier, le même tribunal avait pris la même décision, déjà saisi alors par les parents du jeune homme, en état de conscience minimale depuis cinq ans après un accident de moto, estimant que les médecins n’avaient pas suffisamment informé le cercle de Vincent Lambert. Mardi 29 janvier, Rachel Lambert, son épouse, avait annoncé son intention de déposer un recours auprès du Conseil d’Etat. Mercredi, le CHU de Reims a également décidé de faire appel du jugement du tribunal administratif de Châlons. Selon des avocats spécialisés, l’affaire Vincent Lambert pourrait devenir un long feuilleton juridique. La famille de Vincent Lambert se déchire depuis de nombreux mois, certains étant favorables au processus de fin de vie, conformément à la loi Léonetti, d’autres, en premier lieu les parents, connus comme des catholiques traditionalistes, s’opposant à toute forme d’euthanasie, même passive. T.V

L

Ce samedi 1er février, pas moins de trois listes candidates aux municipales des 23 et 30 mars prochains se présenteront publiquement. Marc Lefèvre, qui mènera la liste PS - EELV « Agir autrement pour Epernay » inaugurera son local de campagne, 4, rue du Professeur Langevin. Il sera voisin d’une autre tête de liste de gauche, Jérémie Thévenin (MRC), qui s’est installé au 17 de la même rue. Son local a été inauguré samedi 25 janvier. Et toujours ce samedi 1er février, la liste Divers gauche - PCF - PRG - Front de Gauche, baptisée « Epernay Avenir » et menée par le PRG Jean-Paul Angers, présentera l’ensemble des colistiers à 16 heures à la salle des fêtes d’Epernay. A la même heure, Alain Lairé, tête de la liste apolitique « Epernay enfin ! » inaugurera son local de campagne 14, rue Porte-Lucas. Et lui sera voisin de Franck Leroy, dont la permanence a pris pour adresse le 33, rue Porte-Lucas.

Municipales : samedi 1er février, jour de présentations

Les membres de la Jeune chambre économique d’Epernay ont présenté mardi 28 janvier leur nouveau projet, Marne déposée. Inspiré d’une initiative lancée par la JCE de la Mayenne en 2010, Marne déposée a pour objectif de recenser ces entreprises du département de la Marne qui excellent par leurs savoir-faire, parce qu’il n’y a pas que le champagne ! Article détaillé dans notre prochaine édition.

La JCE lance Marne déposée

L’office de tourisme d’Epernay - Pays de Champagne organise un nouveau speed meeting, rencontre professionnelle des acteurs du tourisme, mardi 4 février, de 8 h 15 à 13 h à la salle des fêtes du Mesnil-sur-Oger. L’objectif des organisateurs et de faire se rencontrer les partenaires-adhérents afin de promouvoir les échanges et fédérer le réseau. Une présentation de la marque Qualité Tourisme aura lieu vers 11 h 30.

Speed meeting tourisme le 4 février au Mesnil-sur-Oger


Ma ville à l’heure du FN…

N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Front national

Insécurité, immigration, euro… C’est le trio de tête des mots-clés les plus recherchés sur le site officiel du Front national. Et ça décline assez bien, la problématique de la monnaie unique européenne en moins, forcément, les préoccupations des électeurs, selon les têtes de listes Rassemblement Bleu Marine Front national rencontrées pour réaliser ce dossier.

arseille n’a qu’à bien se tenir, nos villes marnaises sont des foyers d’insécurité. Sans vouloir nier une réalité de la délinquance à Reims, Châlons ou Epernay, les programmes sécuritaires des candidats FN dans ces villes semblent taillés pour des villes du nord du Mexique. Le doublement des effectifs des policiers municipaux, les candidats FN ne sont pas les seuls à le proposer, et ce n’est un secret pour personne, les villes manquent de présence policière, encore plus depuis que la police nationale voit son nombre de fonctionnaires diminuer. De là à vouloir mettre en place une police municipale dont la priorité serait de lutter contre la grande délinquance, et plus des problèmes de circulation et de stationnement ? Et on déroule l’armement - létal - des policiers municipaux, la création de brigades de nuit ou de brigade cynophile, la vidéo-surveillance mobile, embarquée par les policiers euxmêmes… Quand on parle avec les candidats du risque de mettre en place des villes très, trop policières, Roger Paris, tête de liste FN à Reims, se contredit quelque peu : « Il faut rassurer la population, la délinquance augmente, contrairement à ce qu’on nous dit. Mais je suis d’accord, il ne faut pas non plus créer un état policier. Fliqué, on l’est assez. » À Epernay, le candidat Bleu Marine Sébastien Durançois est moins «  ambitieux  », mais la ville est plus petite. Il reconnaît que l’opération de renouvellement urbain du quartier Bernon a des effets positifs, mais « j’y ai vécu trois ans, il fallait faire quelque chose, et est-ce que ça va durer ? Pour lutter contre les incivilités, il faut plus de présence policière. Pourquoi pas doter la police municipale d’un véhicule supplémentaire pour décharger la police nationale ? On sait nous arrêter pour 5

M

Sébastien Durançois. © l'Hebdo du Vendredi

km/h de trop, mais combien roulent à scooter sans casque à Bernon ? On peut aussi ajouter des caméras de vidéo-surveillance. Si ça peut éviter qu’un gamin se fasse descendre un matin avant Noël… »

Sécurité, sécurité, sécurité

« A Châlons, il y a eu deux actes de violence par jour en 2012, énumère Pascal Erre, secrétaire de la fédération départementale et tête de liste FN dans la ville préfecture. Et huit atteintes aux biens par jour. Tous les deux jours, il y a eu un vol à la tire. » Bien sûr, tout chiffre audessus de zéro, en matière de délinquance, c’est trop. Mais les chiffres châlonnais sont enviés par beaucoup de villes de France… « C’est peut-être plus faible qu’ailleurs, mais moi je m’occupe de Châlons. Il faut rétablir un climat de tolérance zéro. En lien avec la police nationale, bien sûr, parce que c’est le boulot de l’Etat, mais il faut bien que les collectivités locales fassent quelque chose. Avant Pétain en 1941, d’ailleurs, les polices étaient locales. » Le recours à l’histoire est monnaie courante chez Pascal Erre. Au point de se montrer quelque peu irrationnel en matière d’attractivité : « Au XVIIe siècle, Châlons était réputée comme l’une des plus belles villes de France. Châlons a eu une réputation économique plus importante que Reims, notamment, à l’époque des draps. C’était dû à un évêque, Roger Ier, au Moyen Age (10081042, ndlr). Châlons doit retrouver cette image. D’ici 10, 20 ans, avec nous, Châlons doit redevenir la grande capitale régionale qu’elle a été. »

Côté immigration, on sent chez Sébastien Durançois et Roger Paris une arrivée relativement récente au Front national et les quelques jours de formation à Nanterre, censés lisser l’image du parti. « Le FN d’avant Marine Le Pen, non, je n’aurais pas pu en être, explique le candidat sparnacien. Certaines idées n’ont plus lieu d’être. Des gens qui se lâchent, il y en aura toujours, il faut les détecter et s’en débarrasser.  » Pour Roger Paris, « il faut stopper l’immigration et intégrer ceux qui sont là, les former ».

Immigration : l’ancien et le nouveau FN cohabitent...

En parfait défenseur de son parti, Roger Paris estime que «  tout le monde ne comprend pas qu’on est un parti républicain, laïque ». Mais comment comprendre qu’un parti revendique la laïcité tout en promettant la fin des subventions aux associations communautaristes ? La laïcité en France, on l’oublie souvent, est un principe qui sépare l’Etat et les religions, l’Etat devant rester neutre, et garantit la liberté de cultes. La laïcité ne combat pas les religions, mais cherche à empêcher l’influence religieuse dans l’exercice du pouvoir politique. Or, que les pouvoirs publics participent, dans des proportions raisonnables, au financement des associations religieuses, s’inscrit parfaitement dans la laïcité telle qu’elle est légiférée en France. Si Roger Paris ou Sébastien Durançois se contentent d’évoquer la fin des subventions aux associations communautaristes (et un club d’échecs, par exemple, n’est-il

pas déjà une association qui réunit la communauté des joueurs d’échecs ?), Pascal Erre, plus ancien au FN, est clair : « Moi, maire de Châlons, je ne financerai pas les mosquées. Moi, maire de Châlons, je ne marierai pas les couples homosexuels.  » Dans le deuxième exemple, Pascal Erre a beau jouer de l’anaphore façon François Hollande, il s’inscrit d’ores et déjà dans l’illégalité. Pour le reste, les deux anecdotes qui suivent rappellent le Front National que Marine Le Pen cherche tant à gommer. Pascal Erre : «  Moi, maire, je serai maire de tous les Châlonnais, quelle que soit leur race (sic, ndlr), quelle que soit leur religion.  » Pendant notre rendezvous, en présence de quelques colistiers, au moment où nous échangions sur la sécurité, un jeune raconte : «  Je suis venu au FN pour ça, pour la sécurité. » Pascal Erre : « Et il a été victime d’un vol de scooter récemment ! Et par qui ? On peut pas le dire... » « Par un arabe », lâche le jeune. « Pas par un Suédois », sourit, un peu jaune, Pascal Erre. Si Roger Paris assure que « les liens sont excellents avec Pascal Erre », et estime que « le climat tendu des législatives est calmé », la question de la légitimité du secrétaire de la fédération départementale reste dans les têtes. Alain Vieiville, frontiste rémois de longue date, a été prié d’aller voir loin de Roger Paris et de Jean-Claude Philipot, le directeur de campagne de la liste rémoise. Avec son départ, une petite dizaine de colistiers présumés seraient partis d’eux-mêmes. A Epernay, Sébastien Durançois a été investi directement par le siège national, et il ne se reconnaît absolument pas dans Pascal Erre. «  On a bien vu des tatouages nazis dans la Marne  », rappelle le Sparnacien, faisant écho à l’af-

faire qui avait secoué le FN dans le département en 2012, quand avaient été révélés dans l’union les tatouages à la gloire du Reich sur le dos du fils de l’épouse du secrétaire départemental. Quand on évoque la question avec lui, l’agacement monte.

Léger sur l’économie et la culture

Enfin, au rayon développement économique et attractivité, les candidats FN marnais montrent assez vite des limites. Roger Paris, par exemple, annonce que «  tous les gros investissements seront soumis à référendum ». Et c’est à partir de combien, un gros investissement ? Après un peu d’hésitation, il explique que ce sera « à définir ensemble ». JeanClaude Philipot vient à son secours : «  Ça commence quand ça s’étale sur plusieurs années. » A Châlons, la redynamisation du centreville est l’un des thèmes les plus importants de la campagne électorale. Pascal Erre : « Je leur dis aux commerçants, le dynamisme, c’est eux. Nous consulterons aussi les commerçants pour le plan de circulation. Pour le stationnement, on propose de mettre à égalité les commerces des zones périphériques et du centre-ville : gratuit, par zone bleue. » A Epernay, Sébastien Durançois estime que « la ville est certes touristique, mais qu’on ne peut pas miser que sur ça ». Un peu plus loin, il explique qu’il faudrait «  un marché de Noël, qui ferait bouger le centre-ville ». Même indirectement, un marché de Noël n’est-il pas une animation qui cherche à attirer des touristes ?

Tony Verbicaro

Epernay - Une liste composée pour un tiers de non encartés

Sébastien Durançois annonce une liste bouclée, composée pour un tiers de personnes non encartées au FN ou ailleurs. « C’est une liste représentative de la population, des jeunes, des moins jeunes, toutes les catégories socio-professionnelles. » Le candidat s’inscrit au-delà de l’échéance de mars, « on sera là aussi l’année prochaine », et se dit prêt à mener, « si on ne gagne pas la mairie, une vraie opposition, de construction, pas de dénigrement ». La réhabilitation des 13 hectares que va abandonner la SNCF à la ville d’Epernay devrait être une préoccupation importante d’un candidat à la mairie. Pour Sébastien Durançois, ça semble plutôt loin. « C’est une bonne question, il faut tout regarder, c’est complexe. Ce qui est sûr, c’est que je n’y mettrai pas de centre de commercial ou de grande surface. Pourquoi pas un pôle artisanal. » Sur une surface qui représente le centre-ville existant d’Epernay, ça ne suffira pas. Pour le reste, le candidat FN reconnaît à la majorité sortante « les efforts faits sur l’endettement jusqu’en 2011, mais 2012, 2013, ça replonge. » Or, les budgets votés en 2012 et 2013 indiquent une continuité de la baisse de l’endettement.

Eric Loiselet (EELV) apporte son soutien à Marc Lefèvre

Elections municipales ric Loiselet n’a pas mâché ses mots. Vendredi soir le conseiller régional d'Europe Ecologie les Verts est venu apporter un soutien sans faille à Marc Lefèvre, tête de liste PS aux prochaines municipales à Epernay. « Tu as travaillé, creusé ton sillon, tu connais le terrain. Il faut

E

arrêter le Lefèvre bashing ! » a lancé Eric Loiselet. « Il faut que ce genre de bisbilles cessent car on sent une véritable aspiration au changement. Europe Ecologie Les Verts s’engage à tes côtés ». « Nous avons beaucoup d’idées et l’écologie est pour nous une priorité

», a commenté Marc Lefèvre qui a donné le ton de sa campagne. « Epernay perd de sa population alors qu’il y a 800 logements libres, le vie y est trop chère et l’endettement et les impôts beaucoup trop élevés. » Le vœu de Marc Lefèvre est de « rassembler toute la gauche au deuxième

tour. Je me rends dans les quartiers depuis une dizaine de jours. Je suis un élu de proximité et je sens, lors des rencontres avec les habitants, une vraie fibre écologiste. Et une volonté de rassemblement de toute la gauche. » Eric Loiselet a souhaité faire passer

un message de solidarité. « Marc est en première ligne. Je souhaite que nos amis de la gauche ne se trompent pas d’adversaire. C’est Franck Leroy qu’il faut battre. »

J.B


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Chômage des jeunes : -1 000 en Champagne-Ardenne

Les indicateurs de l’emploi - décembre 2013

rançois Hollande a donc perdu son pari : la courbe du chômage ne s’est pas inversée avant la fin de l’année 2013. On concèdera au Président de la République et à son ministre du Travail, Michel Sapin, qu’effectivement, il y a une décélération de l’augmentation… La bonne nouvelle des chiffres de décembre 2013 réside en la baisse du nombre de demandeurs d’emplois (catégorie A) chez les moins de 25 ans. L’effet emplois d’avenir se vérifie. Et la baisse se vérifie pour la région ChampagneArdenne (-1 000), pour la Marne (-200) et l’Aube (-200), mais pas dans les Ardennes et en HauteMarne, où le chômage des jeunes reste stable. Concernant les zones d’emploi, l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi sur l’année 2013 a davantage touché les grandes agglomérations (Reims +6 %, Troyes +8,9 %).

F

T.V

Les habitudes des consommateurs changent

Champagne - Expéditions

e Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC) a annoncé courant janvier le chiffre de 304 millions de bouteilles expédiées en 2013. Pour Pascal Férat, président du Syndicat général des vignerons et co-président du CIVC, « le chiffre qu’on vous a donné est pessimiste. Les dernières déclarations d’activité qui arrivent au CIVC pourraient donner un bilan meilleur  ». La décision, il y a deux ans, de publier les chiffres des expéditions le plus tôt possible, juste avant la SaintVincent cette année, est l’une des causes de l’approximation. Cela dit, Pascal Férat reste favorable à une publication tôt dans l’année. « Ça changera peutêtre à un million de bouteilles près, ce qui ne changera pas nos commentaires. Sincèrement, je ne m’attendais pas à ce qu’on atteigne ce chiffre. On l’a vu au Syndicat, les ventes de capsules en décembre ont été fortement en hausse. Ce mois de décembre, un mois franco-français sur les marchés, a été très bon. Ça a rendu le sourire aux viticulteurs. » L’avaient-ils perdu ? «  Les consommateurs français ne boudent pas le champagne, poursuit Pascal Férat, malgré le

L

contexte de crise. Ou alors le champagne est un stimulant dans ces périodes ! » Les ventes sur le marché français auront été très volatiles en 2013, d’un mois à l’autre. « On a pu passer de -40 à +40 % d’un mois sur l’autre  », phénomène jamais observé jusqu’à présent. « Pendant les fêtes, les crêtes, chez les distributeurs, ont été observées 48 heures seulement avant Noël. » Ce qui tend à démontrer que si les Français continuent d’acheter, ils le font au dernier moment. Comme si le consommateur s’était dit « cette année, pas de champagne »... et finalement, si. «  Avec les commandes sur internet, on a dû aussi faire face, et on y est parvenu, à des commandes à expédier le plus rapidement possible », pour que les bouteilles soient sur les tables à Noël. «  Il faudra peut-être revoir notre modèle, parce que jusqu’à présent, à partir du 15 décembre, le champagne n’est plus prioritaire dans les zones de fret, ce sont les denrées périssables. » Il y a aussi l’envie, au SGV, de faire en sorte que le circuit de vente soit moins dominé par la grande distribution, qui colle moins à l’image de prestige du produit. T.V

EN BREF

Jean-Paul Bachy, le président du Conseil régional de Champagne-Ardenne, et Christian Thériot, directeur régional de Bpifrance Champagne-Ardenne, ont signé jeudi 30 janvier une convention pour créer un prêt régional de revitalisation. L’idée a germé dans les instances nationales de Bpifrance et se décline donc à l’échelle régionale. Cet outil, dispositif public d’aide au développement économique, doit profiter aux petites et moyennes entreprises et aux entreprises de taille intermédiaire situées en Champagne-Ardenne ou souhaitant s’y installer. Le prêt peut concerner tout programme de développement, de reprise ou d’investissement nécessitant un renforcement du fonds de roulement. Le fonds destiné à ces prêts sera doté de 5,250 millions d’euros. La participation du Conseil régional est de 1,750 million d’euros. Le prêt, d’une durée de sept ans, est plafonné au montant des fonds propres de l’entreprise. Il est au minimum de 50 000€ et au maximum de 175 000€.

La Région et Bpifrance lancent le prêt de revitalisation

Métiers de l’Hygiène et de la Propreté Préparez votre Formation Qualifiante avec le Greta de la Marne

Du 24 Février au 11 juillet 2014

Titre Professionnel Agent de Propreté et d’Hygiène du Ministère du Travail



03 26 84 55 40 www.gretamarne.com contact@gretamarne.com


Le rendez-vous de l’habitat

N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Salon Maison Passion

Le salon Maison Passion ouvre ses portes aujourd’hui à Epernay. Jusqu’à lundi, les dernières tendances en matière de construction, rénovation et décoration seront présentées par une centaine de professionnels de l’habitat.

’habitat représente 32 % des dépenses des Français, devant les voyages et l’épargne. Qu’il s’agisse de projets de construction, de rénovation ou simplement de décoration, les méthodes et les produits sont tellement nombreux qu’il est parfois difficile de se lancer. Or, rien de tel, pour faire un choix avisé, que de rencontrer des professionnels et d’échanger avec eux. C’est ce que propose le salon Maison Passion qui se déroule aujourd’hui et jusqu’à lundi au Millésium, à Epernay. L’occasion de découvrir de nouvelles techniques et connaître les dernières tendances. Une centaine d’exposants - artisans, PME, experts... – seront présents pour répon-

L

Tout pour le jardin dre à toutes les questions que le public se pose en la matière. Le salon présen-

Le salon Maison Passion ouvre ses portes ce vendredi à Epernay. © DR

tera également les solutions les plus innovantes de chauffage avec des radiateurs à faible inertie, des cheminées électriques, des poêles, des panneaux solaires, des chaudières à condensation, à granulés bois... Le public pourra d’ailleurs se renseigner sur les aides existantes pour la réalisation de travaux d’isolation. Voilà pour les grands travaux mais il faut aussi savoir que le premier poste en matière d’habitat, concerne avant tout la décoration. Comme pour la mode, les tendances évoluent. Par exemple, si vous envisa-

Le Spécialiste du poële à granulés

ans, s e l tous ent s e é m r rnay p e s p e Com E ' somm Passion d s u o n ison a M salon e l r su

gez de refaire votre salle de bain, optez pour des couleurs sobres et neutres blanc, gris beige – et des lambris aux tons clairs qui donnent un aspect naturel. Même esprit dans la cuisine où l’on privilégie la discrétion en faisant disparaître les poignées des meubles de rangement. Les hottes se font design, les crédences sont travaillées et l’open space est le maître-mot de la cuisine moderne. Sans oublier le jardin, qui suscite de plus en plus d’intérêt chez les amateurs de décoration et d’habitat avec les succès des terrasses aménagées avec

coin repas, des espaces loisirs et spa ainsi que le retour en force du potager. L’eau n’est pas en reste et fait un grand retour dans nos jardins avec la démocratisation de la piscine.

Leticia Venancio

> Vendredi 31 janvier de 10h à 21h, samedi et

dimanche 1 et 2 février de 10h à 19h et lundi 3 février de 10h à 18h. Parking gratuit. Prix d’entrée : 4 €, gratuit pour les moins de 12 ans. Restauration sur place.

PROGRAMME CONSTRUCTION NEUVE

aux normes RT 2012 dans votre secteur.

Nombreux terrains disponibles via nos partenaires foncier N'hésitez pas à nous contacter

Au: 03.26.07.17.78

Ou venez nous rencontrer au salon de l'immobilier à

EPERNAY du 31 Janvier au 2 Février 2014

VENEZ NOMBREUX DÉCOUVRIR LES MODÈLES MCZ STAND A 16 9 impasse de la Forge  THILLOIS 03 26 07 07 27 Derrière IKÉA

Pour une étude personnalisée


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Une maison écologique et plus économique

Salon Maison Passion

En matière d’isolation et de chauffage, la seule tendance qui vaille est celle de l’économie d’énergie. Ou quand l’écologie nous permet de faire des économies. Et vice versa...

oins évident que la couleur du papier peint ou du parquet du salon, le choix du type de chauffage dont on va équiper son habitat n’en est pas moins primordial. Le salon

M

Maison Passion est l’occasion parfaite pour s’informer sur la question. Mais avant cela, il n’est pas inutile de s’interroger sur la bonne isolation de sa maison ou de son appartement. C’est d’autant plus important aujourd’hui alors qu’on traque le moindre gaspillage énergétique. Dés lors, un seul objectif : faire des économies d’énergies. Pour ce faire, chez Emebat PVC, on prône l’installation de fenêtres en PVC. « Les avantages sont une meilleure qualité d’isolation, moins d’entretien et un prix moins élevé que le bois ou l‘aluminium. En plus, le PVC est 100 % recyclable », explique Romain Estermann. Et pour tous ceux qui ne sont pas séduits par l’aspect du PVC, il est possible d’obtenir un effet bois grâce à une finition veinée. Des fenêtres bicolores peuvent également être installées pour les amateurs de couleur. L’une des grandes nouveautés concerne les volets roulants, dont certains fonctionnent désormais à l’énergie solaire.

Crédits d’impôts et primes « énergie »

Les poêles à granulés ont la cote car ils sont pratiques et écologiques. © DR

Une fois l’isolation maîtrisée, il ne reste plus qu’à opter pour un mode de chauffage qui soit, lui aussi, le plus écologique et économique possible. « Tout dépend de

Une maison bien isolée permet de réaliser des économies d'énergie. © DR

la maison et de la façon de vivre de chacun mais, par rapport à un chauffage électrique, un poêle à granulés permet de diviser sa facture par deux », estime Mickaël Vieira, gérant de Marzin Création. Des poêles, il en existe différents types : à ventilation forcée, hydro et même des silencieux. C’est ce qu’on appelle un poêle par convection, c’est à dire qu’il rayonne sur toute la pièce sans ventilation. Poêles, chaudières et inserts à granulés ont de plus en plus de succès. « Le marché du granulé à un développement à deux chiffres depuis quelques années. C’est dû en partie au bénéfice écologique et au confort qu’il offre »,

poursuit le professionnel. En effet, les granulés étant issus des chutes et rebuts de l’industrie forestière, ils ont peu d’impact sur l’environnement et ils sont pratiques car facilement utilisables et stockables. Economique, l’installation d’un poêle à granulés ne prend qu’une journée et ouvre droit à un crédit d’impôt de 15 à 25 % en fonction des travaux réalisés et des revenus du ménage, ainsi qu’à des primes « énergie ». Il faudra ensuite entretenir régulièrement son poêle, une fois par an, et procéder au nettoyage de la chambre de combustion deux à trois fois par semaine.

Leticia Venancio


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Reims a changé, Montpellier aussi

Foot (L1, 23e j.) - Reims - Montpellier

Toujours solide à l'extérieur, le Stade de Reims a besoin d'une victoire à domicile pour rester dans la première moitié du classement. Un résultat que les Rémois devront aller chercher au bout d'euxmêmes face à une équipe de Montpellier ragaillardie depuis l'arrivée de Roland Courbis.

usqu'au bout l'ennui pouvait-on lire au lendemain du match nul et vierge entre le FC Nantes et le Stade de Reims. Un résultat pourtant on ne peut plus logique entre une équipe nantaise qui avait à coeur de se rassurer après sa lourde défaite à Paris (5-0) et une formation rémoise solide hors de ses bases. Et finalement, peu importe que cette rencontre ne fut pas d'excellente qualité. Pour les Rouge et Blanc, l'essentiel était aussi de ramener un petit quelque chose après la défaite subie à domicile face à Lyon (1-2). « Ce fut un match très positif même s'il nous a manqué cette capacité à marquer un ou deux buts », juge Hubert Fournier. L'entraîneur rémois estime aussi que la gestion de la rencontre fut intelligente, « face à un adversaire qui attendait derrière ». Toujours est-il qu'après 22 journées disputées, le Stade de Reims se positionne à une excellente 4e place au classement des résultats obtenus à l'extérieur, devancé

J

ligne rouge. Et bien qu'encore seulement 15e du championnat, Rémy Cabella et sa bande sont invaincus depuis six rencontres toutes compétitions confondues. Ils ont pris leurs distances avec la zone de relégation et signent au passage un coup d'éclat au Parc des Princes en éliminant le PSG de la Coupe de France (2-1). Une victoire de prestige que les Montpelliérains ont confirmé le week-end dernier à la maison par un succès probant face à Nice (3-1). Un regain de forme qui ne surprend pas Hubert Fournier : « C'était une anomalie de les voir près des relégables. La moitié de l'effectif a participé au titre de champion de France. Cette équipe possède de belles individualités et Roland Courbis a le mérite de leur avoir redonné de l'allant ». Méfiance.

> Reims - Montpellier (23e j.), samedi 1 février

Julien Debant

Face à une équipe de Montpellier en grande forme, le Stade de Reims aura besoin de l'appui de ses supporters. © l'Hebdo du Vendredi

simplement par Paris, Monaco et Marseille. « Nos prestations à l'extérieur prouvent que le club a changé et crédibilise notre place dans la première moitié de classement », note Hubert Fournier. Désormais 9e avec 33 points, le Stade de Reims ne peut cependant pas se contenter de faire des résultats loin de ses bases. Pour rester dans le top 10 de la L1, il lui faut maintenant enchaîner par une vic-

toire à domicile. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le prochain visiteur ne foulera pas la pelouse de Delaune en victime désignée. Il s'agit en effet du Montpellier Hérault désormais entraîné par Roland Courbis. Depuis son arrivée sur le banc en remplacement de Jean Fernandez, l'ex entraîneur de Bordeaux et de Marseille a su redonner une âme à un groupe qui a longtemps fleurté avec la

Le CCRB peut (enfin) compter sur son banc

à 20h, stade Auguste-Delaune. Prochain match : Guingamp - Reims (24e j.), samedi 8 février à 20h, stade du Roudourou.

Kamel Ghilas file à Charleroi L’attaquant international Algérien Kamel Ghilas a résilié son contrat avec le Stade de Reims. Barré par la concurrence, il n'a joué que sept minutes seulement cette saison en L1. Agé de 29 ans, il s’est engagé librement avec le club belge de Charleroi SC.

Basket (Pro B, 27e j.) Orchies - Châlons-Reims

Diminué par des pépins physiques, Châlons-Reims a signé deux succès d'affilée grâce notamment aux apports décisifs d'Arthur Bouëdo et de Florent Tortosa. Aux deux jeunes joueurs de poursuivre dans cette voie et ce dès samedi sur le parquet d'Orchies.

'est la belle satisfaction de la semaine. Les performances d'Arthur Bouëdo et de Florent Tortosa lors des deux dernières victoires ont été enfin à la hauteur des attentes. Le duo a cumulé 16 points et 18 d'évaluation contre Poitiers (78-67) et 20 points et 19 d'évaluation à Denain (80-72) contre 7,3 points et 7,3 d'évaluation sur l'ensemble de la saison. Leur apport conjugué a donc clairement permis à Châlons-Reims de relever la tête après deux défaites consécutives. «  Un début de satisfaction, indique sobrement Nikola Antic. C'est bien car ça leur donne de la confiance, mais ce n'est pas en deux matches qu'ils vont compenser une première moitié de saison décevante.  » L'entraîneur du CCRB se veut donc réservé

Djordje Petrovic (13,5 pts et 4,2 rbs) ou encore Nicolas Taconen (5,8 pts et 6 rbs) sont tous capables dans un bon soir de créer des problèmes à n'importe quel adversaire.

> Orchies - Châlons-Reims (27e j.), samedi

J.D

1er à 20h, Pubeco Pévèle Arena, Orchies.

Prochain match à domicile : Châlons-Reims - Lille (28e j.), vendredi 8 février à 20h, Complexe Sportif René Tys, Reims.

C

EN BREF Diminué par les pépins physiques, le CCRB peut compter en ce moment sur un Arthur Bouëdo saignant. © l'Hebdo du Vendredi

quand à la performance de ses protégés. Surtout, il attend que les deux jeunes joueurs confirment leur montée en puissance. D'autant plus que le club marnais a grandement besoin de son banc en cette période riche de blessures à répétition. Contre Poitiers, Nikola Antic a en effet dû jouer avec un Sacha Giffa diminué avant de se priver

Invitations Pro A : Châlons-Reims présente à nouveau sa candidature La LNB a décidé de relancer le processus d’invitation de deux clubs supplémentaires en Pro A pour la saison 2014-2015 et a parallèlement « décidé de revoir les modalités d’attribution de ces invitations afin d’adapter celles-ci aux objectifs poursuivis à moyen terme tout en prenant en considération les remarques faites par la commission indépendante ». En janvier dernier, le CCRB avait consacré beaucoup de temps et d’énergie pour présenter un dossier de qualité. Le cahier des charges étant réactualisé et le président de la LNB, Alain Béral ayant loué la qualité du dossier présenté, le CCRB a donc pris la décision de représenter sa candidature. Cependant, les dirigeants de Châlons-Reims affirment « que cette procédure ne doit en aucune manière atténuer l’engagement de toutes les forces vives du club pour accéder à la Pro A par la voie sportive au terme de la saison en cours ».

de Michel Morandais, blessé après seulement 8 minutes de jeu. A Denain, ce dernier n'a même pas posé le pied sur le parquet, tandis que c'était au tour de Kévin Joss-Rauze d'être touché. Dans ces conditions, l'apport du banc devient capital. Il le sera tout autant samedi soir dans l'antre d'Orchies, 17e au classement. Une partie a priori largement à la portée des joueurs marnais. « Comme à Denain, il faut aller chercher la victoire face à une formation qui peut battre n'importe qui » insiste Nikola Antic qui souhaite voir son équipe « détruire » le jeu adverse. A Orchies, le danger viendra d'abord de Marc Salyers (11 pts et 5,3 rds), ancienne star de la Pro A avec Roanne, arrivé au début du mois et capable par séquences de prendre feu. « S'il est euphorique, personne ne peut l'arrêter », prévient Nikola Antic. L'américain ne sera pas la seule menace à annihiler : Austen Rowland (15,2 pts et 5,9 pds), Tony Stanley (12,4 pts),

Nouveau record de France pour Diniz

Yohann Diniz a battu le record de France du 5000m marche en salle lors des championnats régionaux indoor qui se sont déroulés à Reims, dimanche dernier. Avec un temps de 18’29’’44, le licencié de l'EFSRA améliore sa précédente marque sur la distance réalisée en 2009 de plus de dix secondes (18’40’’26).

Jeux mondiaux d’hiver des transplantés : trois médailles pour Martine Varin

Martine Varin, Rémoise de 45 ans, transplantée d’un rein il y a six ans, a encore brillé aux Jeux mondiaux d’hiver des transplantés, qui se sont déroulés du 12 au 17 janvier à La Chapelle d’Abondance, en HauteSavoie. Martine Varin a collectionné trois médailles d’or mondiales, ses premières, dans les épreuves de ski de fond.


Cette semaine

Concerts L

A

G

E

N

D

A

C

magazine U

L

T

U

R

E

L

N ° 2 4 9 D U 3 1 J A N V I E R A U 6 F É V R I E R 2 0 1 4 >> www.lhebdoduvendredi. com

Ablaye Cissoko et Volker Goetze, kola et trompette au Salmanazar Milamarina, artiste harpiste à encourager !

Danse Théâtre Une belle, une bête au Salmanazar, c’est pas du cinéma !

Expo François Roca et Fred Bernard dans les médiathèques

Capitole en Champagne La programmation 2014 < Au coeur de l'hiver, la Comé-

die de Reims ne prend pas de vacances. La scène culturelle rémoise propose ainsi pas moins de cinq pièces de théâtre pour tous les goûts et tous les âges, dès six ans : Tête Haute, un conte résolument moderne qui s’amuse avec les technologies pour créer un véritable univers de rêve ; Les Revenants, un bouleversant drame familial orchestré par Thomas Ostermeier ; Oblomov, l'histoire d'un anti-héros russe qui refuse tout et s’enferme dans sa chambre ; Les Enfants du soleil, un grand classique de la littérature russe qui raconte un monde malade ; Ali Baba, un monument raconté avec fantaisie, magie, folie et le tout en musique.


magazine

N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Kora et trompette, entre terre mandingue et New York

Salmanazar - Musique du monde

A propos du concert que proposent le Sénégalais Ablaye Cissoko, virtuose de la kora, et le trompettiste allemand Volker Goetze, Télérama a écrit : « Égrenées en pluie de notes cristallines, les cordes du luth africain impriment le rythme et la mélodie tandis que la trompette donne son humeur, à la manière d’un Miles Davis : en ponctuations aériennes, à la fois pensives et gorgées d’émotions. » Ce nouveau spectacle, restitution scénique de l’album Amanke Dionti, fait suite à la la collaboration entre Ablaye Cissoko et Volker Goetze, commencée en 2009 avec l’album Sira. Les deux musiciens ont en commun un goût pour la direction d’orchestre et la composition, et surtout l’envie d’aller par-delà les frontières. Entre jazz et musique mandingue, Amanke Dionti est l’aboutissement d’un dialogue construit au fil des années et instruit au gré des écoutes mutuelles, qui fait la part belle à l’improvisation complice et aux entrelacs climatiques aux morceaux traditionnels comme aux thèmes inédits. Les deux hommes confrontent modernité et tradition, jazz et musique africaine, dans un album d'une grande pureté. Ce deuxième disque en commun met l'accent sur la rencontre entre univers urbains et espaces africains. L'acoustique particulière de l'église Bon Secours à Paris où a été enregistré l'album lui confère un cachet supAblaye Cissoko (à droite) et Volker Goetze. © DR plémentaire et une ambiance aérienne. > Ablaye Cissoko et Volker Goetze, mardi 4 février, 20 h 30, Salmanazar. Théâtre Gabrielle-Dorziat à Epernay. Autour du spectacle : rencontre avec Ablaye Cissoko mardi 4 février à 18 h 30 à la médiathèque Centre-ville.

Une belle et une bête à regarder autrement

Salmanazar - Théatre et danse - A partir de 9 ans

Récompensée par le tout premier Molière jeune public, en 2006, pour sa version du Petit Chaperon Rouge, Florence Lavaud, metteur en scène, continue sa réinterprétation des classiques avec La belle et la bête. Avec cette adaptation du conte ancestral sur la dictature de l’apparence et des préjugés, le Chantier théâtre montre l’invisible et raconte l’indicible. Dans ce monde phagocyté par ce trop plein d’images, le spectacle est salvateur. Il ouvre aux enfants comme aux adultes un espace précieux où l’invisible trouve sa juste place. Comme une peinture, Florence Lavaud compose à vue, par touches successives un univers qui oblige à deviner plus qu’à voir. De bout en bout, les spectateurs, à partir de 9 ans, sont invités à regarder autrement. Dans le château vide, on épie avec la belle la présence de la bête qui ne veut pas se montrer pour ne pas l’effrayer. Tout oppose ces deux êtres mais ils vont pourtant se rencontrer. Portée par des artistes circassiens, cette version originale et romantique exhorte à écouter les cœurs plus que les têtes. > Une belle, une bête, mise en scène de Florence Lavaud, jeudi 6 février à 14 h 30, vendredi 7 février à Une belle, une bête, par la compa10 heures et 14 h 30, Salmanazar. Théâtre Gabrielle-Dorziat, Epernay. gnie Le Chantier théâtre. © DR

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA CONCERTS MARDI 4 FÉVRIER

CHANSONS : VIS À VIE Duo doué, tandem bien singulier et alter-égaux sans ego, Myriam Daups et Gérard Dahan célèbrent sans relâche l’union de l’humour et de l’émotion. Une alchimie poétique qui réunit musiques actuelles et musiques du monde. À 19h00. Tarifs : 4 à 12 euros Salle Sabine Sani, MJC d’Aÿ, rue de la Liberté à Aÿ.

MUSIQUE DU MONDE : AMANKÉ DIONTI Musique traditionnelle africaine, chants mandingues et improvisations à la trompette se croisent, s’enlacent pour un envoûtant voyage musical. Par le trompettiste allemand, Volker Goetze, et le virtuose de la kora, Ablaye Cissoko, deux artistes si différents et si complémentaires. À 20h30. A partir de 12 ans - Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay - Tél : 03 26 51 15 99. JEUDI 20 FÉVRIER

MUSIQUE : QUATUOR BELA Grâce à leur éblouissante complicité, les quatre musiciens sauront conquérir les mélomanes les plus exigeants et envoûter le public par une virtuosité presque cristalline. Une originale leçon de musique contemporaine, à destination de tous ceux qui aiment aiguiser leur curiosité.

À 20h30. A partir de 12 ans - Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay - Tél : 03 26 51 15 99.

EXPOSITIONS JUSQU’AU SAMEDI 1ER FÉVRIER

1814V4 ET DOMINIQUE VAN DER VEKEN L’association 1814v4 se consacre entièrement à l’histoire vivante sous le Premier Empire en Brie Champenoise, sur les lieux mêmes où toute l’Europe s’est entredéchirée par deux fois à un siècle d’écart (1814 et 1914). Les œuvres de l’artiste Dominique Van Der Veken, peintre-graveur, illustrent l’atmosphère de cette période historique. À 9h30. Du lun. au sam. de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 - Office de Tourisme d’Epernay.

SPECTACLES SAMEDI 1ER FÉVRIER

LECTURES : VOYAGES EN AVION, À CHEVAL, EN VOITURE Par les bibliothécaires. Dès 3 ans. À 10h30. Réservation conseillée au 03 26 53 37 85 - Médiathèque centre-ville, 1, rue du professeur Langevin à Epernay.

DE L’AUTRE CÔTÉ OU LA PETITE FILLE QUI MARCHE

Spectacle familial, dès 4 ans. À 15h30. Réservation obligatoire au 03 26 53 36 90 - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4, rue Gabriel-Fauré, à Epernay.


magazine

N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Un tour du monde entre fantastique et hyperrréalisme

Exposition François Roca et Fred Bernard

Cette exposition est l’un des évènements culturels de l’année. Elle réunit en effet deux immenses artistes, François Roca et Fred Bernard qui avaient fait sensation lors de la grande exposition baptisée 28°W qui avait été présentée en 2012 dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Neuf artistes y participaient. Les organisateurs ont fait le choix de ne retenir que les œuvres de Roca et Bernard. Il y a de quoi se régaler à découvrir l’univers si particulier de ses créateurs dont la pièce maîtresse est 28°W. De la Reine fourmi a disparu (1996) à la fille du Samouraï (2012), ce sont au total 24 peintures à l’huile ou dessins de François Roca que les deux espaces invitent à découvrir. Fred Bernard est illustrateur et écrivain pour enfants. C’est à l’école Emile-Cohl de Lyon qu’il fait la rencontre de l’illustrateur François Roca. Ils ne se quitteront plus, comme Montaigne et La Boétie, créant à foison des récits épiques, des portraits de femmes, des héros de légendes divines, des carnets de voyages imaginés par Fred Bernard que François Roca met en couleur. D’une manière parfois sombre et parfois éclatante. Ces deux expositions nous font baigner dans des histoires d’amour merveilleuses, nous plongent dans un univers onirique grâce à des jeux de lumière et de A voir aux médiathèques Centre-ville et cadrage subtils à la croisée du cinéma, du théâtre et de la peinture fantastique. Cette exposition, par Daniel-Rondeau du jeudi 30 janvier au ses toiles et les albums présentés, est un véritable appel a voyage. Une visite guidée de l’exposition samedi 1er mars. © l'Hebdo du Vendredi est proposée le samedi 8 février à 15 h 30, ainsi que des lectures en image et en musique par les J.B bibliothécaires le samedi 22 février à 15 h 30 à la médiathèque centre-ville. > Du jeudi 30 janvier au samedi 1er mars à la médiathèque Centre-ville et à la médiathèque Daniel-Rondeau. Renseignements pour centre-ville au 03 26 53 37 88 et Daniel-Rondeau au 03 26 53 37 80.

La foire aux bons concerts (et bons spectacles)

Capitole en Champagne – saison 2014

La saison 2014 du Capitole en Champagne s’annonce riche en belles surprises et promet de faire voir du pays. De l’Espagne à la Chine, en passant par la Russie, la Pologne, et même Vénus, pour les plus intrépides. Avec la complicité des Stentors, fervents ambassadeurs du patrimoine musical français. De quoi s’évader, donc, qu’on soit petit, grand, fan de cirque, d’opéra, ou encore de Tony Carreira, le Johnny Hallyday du Portugal. Parmi les perles proposées au fil de cette nouvelle programmation : les concerts de Tal, Bernard Lavilliers et Gérald De Palmas, la magie des cirques Medrano et de Pékin, le retour des hommes et des femmes de Mars et de Vénus, l’hommage à Carmen de l’Opéra national de Sibérie, etc. Liste non exhaustive, évidemment. En mars, place aux salons. Et autant d’occasions, pour le grand public, de faire des affaires autour de la gastronomie, de l’habitat, des antiquités ou de l’automobile. Puis rendez-vous du 29 août au 8 septembre pour la Parmi les rendez-vous culturels S. L de cette nouvelle saison au Catraditionnelle Foire de Châlons, 68e édition. pitole : le concert de Tony Car> Billets en vente à l’Office de Tourisme, Carrefour Croix Dampierre, Espace culturel Leclerc de Fagnières et reira, une bonne idée de cadeau pour la Saint-Valentin ! © DR en ligne (Fnac, Ticketnet, Francebillet).

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA MERCREDI 5 FÉVRIER

MARDI 11 FÉVRIER

ANIMATION : LA MALLE À

THÉÂTRE : PLUMES, VOLANTS

HISTOIRES

ET SATELLITES

Sur le thème «Je fais rien que des bêtises...». Dès 3 ans.

Diderot jouant au badminton avec Camus, à 200 ans près : Qui l’eût cru ? Il fallait oser... Danièle Israël l’a fait ! Une partie acharnée et jubilatoire !

À 15h30. Entrée libre - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4, rue Gabriel-Fauré, à Epernay. JEUDI 6 FÉVRIER

DANSE/THÉÂTRE : UNE BELLE, UNE BÊTE Avec son adaptation de La Belle et la Bête, conte ancestral sur la dictature de l’apparence et des préjugés, le Chantier Théâtre nous montre l’invisible, dit l’indicible. Portée par des artistes circassiens, cette version originale et romantique, exaltée par la musique de Philippe Glass nous exhorte à écouter nos coeurs plus que nos têtes. À 14h30. Séances supplémentaires à 10h et 14h30 le ven. 7 février - A partir de 9 ans - Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay Tél : 03 26 51 15 99

MARIONNETTES - APPARTEMENT À LOUER

Une poule, un coucou, une chatte, un écureuil et une souris vivent sous un même toit. La souris déménage. Que se passe-t-il ? Par la compagnie franco-israélienne Neshikot. À 19h00. Dès 3 ans - Tarifs : 4 à 12 euros - Salle Sabine Sani, MJC d’Aÿ, rue de la Liberté à Aÿ.

À 19h00. Tarifs : 4 à 12 euros Salle Sabine Sani, MJC d’Aÿ, rue de la Liberté à Aÿ.

THÉÂTRE : PEER GYNT Être soi-même, échapper aux simulacres, tel est le destin de Peer Gynt, personnage emblématique de la littérature scandinave. Un conte délirant où l’on vit sans retenue de sa propre folie d’être humain. À 20h30. A partir de 15 ans - Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay - Tél : 03 26 51 15 99

CONFERENCES VENDREDI 31 JANVIER

LUNCH THÉÂTRAL : VENEZ DÉJEUNER AU THÉÂTRE

Le Lunch est désormais un rendez-vous trimestriel à ne pas manquer. Dans le cadre chaleureux du Foyer du Théâtre, O’Brother company vous convie à un moment éveillant tout autant les papilles que l’imagination. À 12h30. Tarif : 16 euros - Réservation indispensable au 03 26 51 15 99 Le Salmanazar, Théâtre GabrielleDorziat, place Mendès-France, Epernay.


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Le conte de fées de Milamarina

Concert - La Cartonnerie

Dimanche 9 février à la Cartonnerie, Milamarina proposera un live original, accompagnée sur scène par 60 autres artistes dont les musiciens de l'orchestre symphonique Euphony. © DR

En tête du concours Jeunes Talents 2014, concert qui s'annonce grandiose à la Cartonnerie et premier album dont la sortie nationale est prévue en avril : Milamarina est bien la petite bête de la scène rémoise qui monte, qui monte, qui monte et qui éblouit ! Avec un peu plus de 3 400 voix, celle qui a choisi comme instrument de prédilection la

harpe est donc en tête du concours Jeunes Talents 2014 pour la région du Grand Est. En cas de victoire finale - dernier vote le 3 février à midi - Milamarina franchirait une nouvelle étape vers la reconnaissance en se qualifiant pour la grande finale. « C'est d'abord l'occasion d'élargir mon public, mais c'est aussi un prix que j'aimerais utiliser pour le tournage d'un prochain clip », note

LES HORAIRES

sobrement l'auteure-compositrice-interprète. La cerise sur le gâteau pourrait aussi d'être remarquée par le jury et de gagner une tournée dans toute la France. En attendant de connaître le verdict de ce concours, un concert attend Milamarina à la Cartonnerie le 8 février prochain. Une date qui s'annonce exceptionnelle puisque l'artiste sera accompagné sur scène par ses musiciens, un choeur et Euphony, un orchestre symphonique ! « Nous serons environ 60 sur scène. Tous les morceaux ont été composés pour ce concert car je n'avais pas envie de tomber dans le cliché en ajoutant simplement quelques nappes de violons sur des morceaux déjà existants », préciset-elle. Ses influences classiques, pop et électroniques devraient se marier à merveille lors de cette soirée savamment préparés par ses soins et quelques amis fidèles, parmi lesquels Gabriel Philippot qui dirige l'orchestre Euphony, et l'écrivain Simon Sanahujas qui a écrit les paroles des chansons en reprenant les thématiques et personnages de son roman L'Emprise des rêves. Tout un programme qui devrait parfaitement coller avec l'univers de Milamarina peuplé de personnage étranges et de rêves alanguis où sa harpe

du 29 janvier au 4 février 2014

CINÉMA Le Palace

33 Bld Motte - 51200 Epernay Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues VF Mer 14h30, 20h30; ven lun 14h30; sam 14h30, 17h; dim 10h30, 20h; mar 18h. VF 3D Mer 17h30; jeu lun 20h30; ven 21h; sam 20h, 22h30; dim 15h, 17h30; mar 14h30. 12 Years a Slave VF Mer 14h30, 20h30; jeu lun 20h30; ven 14h30, 21h; sam 14h30, 20h; dim 10h30, 15h, 17h30; mar 18h. VO Mer 17h30; jeu 14h30; sam 17h, 22h30; dim 20h. Bandes-annoncesLes critiques cinémaProjeté dans 443 salles Prêt à Tout VF Mer 14h30, 20h30; jeu 14h30; ven 21h; sam 14h30, 20h, 22h30; dim 10h30, 15h, 17h30; lun 20h30; mar 18h, 20h30. L'Amour est un Crime parfait VF Mer 17h30, 20h30; jeu mar 14h30, 20h30; ven 14h30, 21h; sam 17h, 22h30; dim 15h, 20h; lun 14h30. Yves Saint Laurent VF Mer 14h30, 17h30, 20h30; jeu lun 14h30, 20h30; ven 14h30, 21h; sam 14h30, 17h, 20h, 22h30; dim 10h30, 15h, 17h30, 20h; mar 18h, 20h30. Paranormal Activity : the Marked Ones VF Mer 14h30, 17h30, 20h30; jeu lun 20h30; ven 21h; sam 14h30, 17h, 20h, 22h30; dim 10h30, 15h, 17h30, 20h; mar 18h, 20h30. Belle et Sébastien VF Mer 14h30; sam 14h30, 20h; dim 10h30, 17h30; lun 20h30; mar 18h.

CINÉ Le Majestic

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons Les trois freres - le retour (avant première) Ven : 20h00 A coup sur Tous les jours : 18h00 Albator, corsaire de l'espace – 3D Tous les jours : 15h45 Belle et sebastien Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 Du sang et des larmes Tous les jours : 22h00 Homefront Tous les jours : 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 frankenstein – 3D Mer, Sam, Dim : 11h00 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Jacky au royaume des filles Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Jamais le premier soir Mer, Jeu, Sam, Dim, Lun : 20h15 Ven, Mar : 13h45 | 20h15 La reine des neiges Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 Le loup de wall street Tous les jours : 21h15 Le jeu de la verite Tous les jours : 18h00 Le manoir magique 3D Avant première Mer, Sam, Dim : 11h15 Match retour Tous les jours : 15h45 | 18h00 | 22h15 Minuscule, la vallee des fourmis perdues – 3D Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 15h45 | 17h45 | 19h30 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 15h45 | 17h45 | 19h30 Pret a tout Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Jeu, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Ven : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 22h00 The Ryan initiative Mer, Sam, Dim : 11h00 | 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 Yves saint Laurent Mer, Ven, Sam, Dim, Mar : 15h45 | 18h00 | 20h00 Jeu, Lun : 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h00

CINÉ La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne

Fruitvale Station VO Mer ven 18h; jeu sam 20h30. Tel Père, Tel Fils VO Mer ven 20h30; sam 18h. A Touch of Sin VO Jeu 18h; dim 20h30. Henri VF Dim 18h; lun 14h30. VF Lun 20h (Vivre de sa terre, suivi d'un débat).

s'accorde majestueusement aux sonorités électroniques. Un son qualifié souvent de magique que toute la France pourra d'ailleurs bientôt découvrir avec la sortie en avril de son premier album. Intitulé Pull, « telle une invitation à ouvrir une porte imaginaire et donc à entrer dans l'album », ce disque contient 10 chansons qui montre à quel point la musique de Milamarina est faite de contradiction. « On passe d'ambiances étranges à des instants tendres et légers en passant par des morceaux popélectroniques rythmés ! Pas évident de trouver une cohérence dans tout ça, mais finalement, c'est ce qui fait que cet album me ressemble ! » J.D > Milamarina & l'orchestre Euphony seront en concert dimanche 9 février à 18h à la Cartonnerie. Tarifs : 12/15/17/21 euros (enfant 5 euros). Pour soutenir Milamarina en lice pour le concours Jeunes Talents 2014 , rendez-vous sur http://espritmusique.fr/#/jeunes-talents/actu et voter via Facebook. Plus d'infos sur www.milamarina.com

LE GROS PLAN Jacky au royaume des filles

Genre: Comédie Pays: France Durée: 1H30 Réalisateur : Riad Sattouf Acteurs: Vincent Lacoste, Charlotte Gainsbourg, Didier Bourdon Il était une fois au royaume de Bubunne un jeune garçon nommé Jacky rêvant d’épouser la Colonelle. Tout ceci ne pouvait rester que dans un coin de cerveau, comment un mécréant comme lui rencontrerait la fille du despote éclairé, la Générale. Cette dernière voyant que sa fille chérie tarde à trouver un mari décide, comme dans les contes de fées, de lancer un grand bal pour désigner l’élu. Depuis la mort de sa mère, notre pauvre Jacky se retrouve à vivre avec ses deux cousins, une paire d’idiots imbus d’euxmêmes. Dans ce monde, les hommes portent le voile, vénèrent chevaux et poneys comme des dieux de l’Olympe et mangent la divine nourriture offerte par leur bienfaitrice, la Générale. Il est exploité par sa tante, son ticket pour la grande fête, gagné grâce à ses charmes, volé par son cousin. Il ne reste plus qu’une bonne fée ou un maigre espoir pour au bal aller danser. Tout ceci pourrait bien se retrouver dans l’escarcelle de notre pauvre Jacky et peut-être que, ses charmes aidant, la Colonelle en fera son nouveau mari. Deuxième film de Riad Sattouf, nous retrouvons diverses inspirations allant du port du voile, la tyrannie, Soleil Vert, et une relecture du conte de Cendrillon, sous l’effet de l’humour de la nouvelle vague en bande dessinée. Nous sommes bien dans un film aux fantaisies issues de l’humour provocant et décalé des jeunes dessinateurs comme Joann Sfar, Lewis Trondheim, Mathieu Sapin et bien d’autres. Derrière se cache une réflexion sur la tyrannie, la différence homme et femme, avec une fin surprenante, et des influences comme Soleil vert pour la nourriture. Riad Sattouf recompose tout un univers loufoque avec des décors naturels glanés en Géorgie, comme cette ville improbable aux pavillons identiques. Le tout donne un film décalé, gonflé qui ne laisse pas de marbre et secoue nos petits neurones avec bonheur. Retrouvez les sorties de la semaine, des interviews sur www.cine-region.fr, et nos chroniques sur France bleu Champagne 95.1.

LA SELECTION

Genre: Espionnage Pays: USA Durée: 1h45 Réalisateur : Kenneth Branagh Acteurs: Chris Pine, Kevin Costner, Keira Knightley Le nouveau Jack Ryan est brillant, mathématicien, soldat, espion, combattant, bon chef d'équipe. Son ennemi est tout le contraire, russe et utilise une nouvelle arme, la finance, pour déstabiliser le monde des archanges US. Rien de bien nouveau en ce bas monde, le nouveau Ryan se rapproche plus de Bourne que de Bond. Alors que le choix de réalisations plus sombres occupe ses concurrents, Branagh choisit de privilégier l’action série B au détriment du dialogue et de l’intrigue.

The Ryan initiative

Patrick Vanlanghenhoven

Minuscule la vallée des fourmis perdues 3D

Genre: Animation Pays: France Durée:1h29 Réalisateur : Thomas Szabo, Hélène Giraud La découverte d’une boite à sucre lance des fourmis noires dans une suite d’aventures extraordinaires. Elles devront affronter les fourmis rouges, leur ennemies, convoitant leurs trésors et leur cité. Une gentille coccinelle aide les fourmis noires à affronter leurs ennemis héréditaires. Le passage sur grand écran de cette série télé au grand succès se fait avec intelligence et brio. Une vraie histoire et non des sketchs, une réussite que nous souhaitons voir plus souvent.


N°249 du 31 janvier au 6 février 2014 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

« Chez Emmaüs, je me sens utile »

Jean-Philippe Alzieu, compagnon Emmaüs

Compagnon depuis bientôt quinze ans, Jean-Philippe Alzieu a tout connu, de la paisible vie en couple avec un travail aux quelques journées et nuits passées dans la rue. Comme celles de tous les compagnons de France, son histoire est forte, intense et bouleversante. Une histoire qu'il a accepté de raconter à l'occasion du 60e anniversaire de l'appel de l'Abbé Pierre.

haque parcours de vie est unique et connait toutes sortes de rebondissements ; celui de Jean-Philippe ne fait pas exception à la règle. De Casablanca au Mans, puis Paris, les premières années sont celles d'un homme sans histoires, rentrant rapidement dans la vie active, comme coursier d'abord, puis agent d'entretien avant de gagner la capitale en devenant aide-plaquiste. « C'était un métier que j'appréciais. J'y suis resté presque dix ans, en apprenant sur le tas. Parmi les plus gros chantiers auxquels j'ai participé, j'ai notamment travaillé à la Défense et à la Tour Montparnasse avec jusqu'à une dizaine de personnes à diriger. » Parallèlement, un heureux hasard de la vie lui fait rencontrer l'amour au début des années 1990, lui donnant encore de nouvelles raisons de sourire.

C

Le tournant

Jean-Philippe Alzieu © l'Hebdo du Vendredi

geais plus, ne dormais plus, alors j'ai fini par entrer à l'hôpital, poussé par ma sœur. Je me laissais complètement aller, incapable de remonter la pente. Bien sûr, mon patron de l'époque m'a relancé plusieurs fois pour rejoindre de nouveaux chantiers, mais je ne m'en sentais pas du tout le courage. J'étais incapable de travailler, je pleurais tout le temps.  » La soudaineté du drame, doublée d'une tristesse sans nom, entraine peu à peu Jean-Philippe dans les méandres de la dépression. « Au total, j'en ai fait deux... », soupire-

teille, je ne veux plus jamais la revivre. » Le pire est atteint en 1999/2000 quand, à force de ne plus travailler, l'homme se voit contraint de quitter son logement et se retrouve à la rue. Un moment terrible, qui porte atteinte à la dignité de la personne. Une épreuve que Jean-Philippe n'a pourtant d'autre choix que d'accepter et surmonter.

contraire toujours l'accompagner dans son projet, quel qu'il soit, que celui-ci soit exprimé et puisse être adapté dans le quotidien. Quais de la Gare, le compagnon participait au tri des dons de vêtements aux plus pauvres. « J'étais hébergé et nourri dans un centre Emmaüs du 17e arrondissement. Puis, peu à peu, j'ai pris davantage de responsabilités dans ce centre, je m'occupais par exemple de lister les personnes venant récupérer les vêtements. Peu après, on m'a confié la gestion de l'hôtel Magenta, qui était un hôtel social géré par la communauté. On est début des années 2000, j'y faisais le ménage, m'occupais des réservations. » C'est à la fin de l'année 2001 que JeanPhilippe se voit proposer une place dans la communauté de Bourg-en-Bresse. Sur place, il s'occupe des livres. Les années suivantes, désireux de se rapprocher de la Marne d'où est originaire sa défunte compagne (celle-ci est native de Tinqueux), il rejoint les communautés de Courtisols, par deux fois, Châtillon-sur-Marne, puis enfin Berry-auBac, où il pose ses valises le 2 décembre dernier. «  Le plus important pour moi comme pour tous les compagnons, c'est d'arriver à trouver son espace de liberté, arriver à se sentir chez soi. Aujourd'hui, je pense à mon bien-être. Et si je me sens bien, je serai plus disponible pour les autres. Chez Emmaüs, j'ai une activité, je me sens utile ; les responsables nous font confiance, c'est très important pour nous, surtout quand on a tout perdu. Avec eux, on essaie d'améliorer les choses qui ne vont pas, à remettre de l'ordre dans sa tête, dans sa vie. Honnêtement, si mon chemin n'avait pas croisé celui des compagnons, je ne suis pas sûr que j'aurais tenu le choc. » Entouré, suivi, sans pour autant avoir perdu son autonomie, Jean-Philippe va mieux. Ses vieux démons s'effacent peu à peu, terrassés par le sentiment profond d'être (re)devenu un homme serein, au service des autres.

t-il, encore touché. Prostré chez lui, incapable à ce moment de reprendre le dessus, le compagnon se coupe peu à peu du monde, ne trouvant une once de réconfort, bien qu'éphémère, que dans la boisson. « Cette image de moi, buvant seul sur un banc avec ma bou-

Quelques temps plus tard, une rencontre fortuite lui met à l'oreille qu'Emmaüs recherche des bénévoles sur les quais de la Gare à Paris, pour trier du linge. « Je connaissais Emmaüs depuis mon enfance mais je n'avais jamais mis les pieds dans une communauté. Cette fois la situation était telle pour moi que j'y suis allé... » L'aspect fondamental que toutes ces femmes et tous ces hommes retrouvent en découvrant l'esprit d'Emmaüs, c'est le respect de leurs droits et de leur dignité. « On nous écoute, on nous comprend ici. » Car l'important, c'est toujours de ne jamais faire les choses à la place du compagnon, mais au

BÉLIER du 21.03 au 20.04

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Au travail, méfiez-vous de votre susceptibilité ! Elle risque cette fois de provoquer quelques heurts inutiles avec vos collègues. Evitez de prendre pour une offense personnelle la moindre remarque.

Au niveau professionnel, soyez prudent(e) dans vos engagements. Faites preuve de discernement si vous devez signer un contrat. Coté affectif, la période est propice aux rencontres en tous genres.

De bonnes surprises vous attendent cette semaine. Restez curieux(ses) et ouvert(es) à l’imprévu car nul ne sait ce qui vous attend !

Aujourd’hui, tous les voyants passent au vert, la chance étant à vos côtés. Au plan professionnel, de belles et agréables opportunités vont survenir pour vous faciliter la vie.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

LION du 23.07 au 22.08

C’est la semaine du changement et du renouvellement. Les événements évolueront à une vitesse déconcertante. Tout se bousculera et vous aurez des opportunités pour améliorer votre vie.

Voici une semaine en demi-teinte, mais qui vous réserve tout de même d’agréables surprises. En effet, vous pourrez vous réaliser et votre partenaire sera cette fois sur la même longueur d’onde que vous.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

VIERGE du 23.08 au 22.09

Aujourd’hui, à vous de prioriser certaines de vos activités pour avoir plus de temps afin de faire de nouvelles choses plus excitantes. Pour une fois, sachez dire non sans culpabiliser !

Gérez vos finances en bon père de famille. N’hésitez pas à revenir sur vos choix antérieurs si vous avez ne serait-ce que l’ombre d’un doute quant à leur pertinence sur la durée.

Seulement, si la vie peut se montrer généreuse, elle peut aussi parfois reprendre tous les bonheurs apportés. C'est en 1996 que tout bascule pour le compagnon. « Je suis rentré du travail ce jour-là, la police m'attendait à mon domicile. Les agents m'ont annoncé la terrible nouvelle : mon amie avait fait un malaise cardiaque dans la journée et était décédée. Elle était partie si prématurément, je n'en revenais pas. J'étais complètement sonné, abattu. On m'a proposé de me faire hospitaliser le soir-même, mais j'ai refusé. Cependant, les jours qui suivirent, je ne man-

Une communauté indispensable

Aymeric Henniaux

L’horoscope de l’hebdo

SCORPION du 23.10 au 22.11 Au travail, des collègues feront appel à vos compétences. Soyez disponible. L’échange sera fructueux et vous ouvrira des perspectives larges dont vous ne pouviez soupçonner l'existence jusqu'alors.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 La semaine sera à double tranchant, elle sera à la fois source de belles occasions de progression et de limitation. Coté affectif, certains natifs subiront des tentations, avec l'envie de papillonner.

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 Aujourd’hui, votre audace vous permettra de tracer de nouvelles stratégies dans votre travail. Votre hiérarchie appréciera tout particulièrement vos initiatives.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Poussé(e) par votre ambition à prendre certains risques, vous allez cette semaine pouvoir saisir à la volée les occasions qui ne manqueront pas d'apparaître. La vie affective reste protégée. B. MELVHILLE


Voir détail des conditions

Fiat Reims - PWA Cité de l'Automobile - 03 26 83 82 82

www.pwa.fr

NOUVEAU Fiat Epernay - AFL Ch. du près St Julien Pierry - 03 26 54 87 71


L'Hebdo du Vendredi, Epernay #249