Page 1

Santé

Bernadette Chirac et Mireille Darc, + de vie à l'hôpital Auban-Moët p.3

Social

Leroy Industrie (ex-Plysorol) peut vraiment repartir ! p.6

Sortie

La riche année en perspective de la MJC intercommunale d'Aÿ p.12

Que dirait votre voiture, si elle pouvait parler de vous ? PORTES OUVERTES LE 12 ET 13 OCTOBRE NOUVEAU FORD KUGA > Ford SYNC® avec lecture des SMS* Une voiture qui lit vos SMS pour vous et y ré pond a` votre place*. Jamais votre SUV n’a é té aussi proche de vous.

Vite... des bulles ! Trend à partir de 20

990 €

**

Sous condition de reprise.

ÉDITION ÉPERNAY N°235 du 11 au 17 octobre 2013

>>

e p e rn ay . l h e b d o d u ve n d re d i.

com

Go Further

Nouveau Ford Kuga, désignévéhicule le plus sûr de sa catégorie par EuroNCAP.

*Selon téléphones compatibles. **Prix maximum TTC au 19/08/2013 du Ford Kuga Trend 1.6 EcoBoost 150 ch 4x2 Stop&Start équipéde l’Audio Pack 3 SYNC déduit d’une remise de 4 600 € incluant 1 000 € si reprise d’un véhicule + 1500 € si ce véhicule a plus de 10 ans et est destinéàla casse. Offre non cumulable réservée aux particuliers pour tout achat de ce Nouveau Kuga neuf, jusqu’au 31/10/2013, dans le réseau Ford participant. Modèle présentéà24 850 € : prix maximum TTC au 19/08/2013 du Ford Kuga Titanium 1.6 EcoBoost 150 ch 4x2 Stop&Start équipéde la Peinture métallisée, des Jantes alliage 19,” du Pack Style et des Phares bi-xénon déduit d’une remise de 4 500 € incluant 1 000 € si reprise d’un véhicule + 1 500 € si ce véhicule a plus de 10 ans et est destinéàla casse. Consommation mixte (l/100 km) : 6,6. Rejet de CO2 (g/km) : 154.

Ford.fr

Groupe Saint Christophe ZAC Val de Champagne, av. Maréchal Joffre - ÉPERNAY Tél. 03 26 55 59 65

Le VITeff 2013 s'ouvrira mardi 15 octobre au Millesium à Epernay. Le salon international des technologies des vins effervescents sera le théâtre de l'innovation, de l'export, de l'emploi et de la gastronomie. P. 4 et 5

T.T.R.

automobiles À partir de

15 900€* dont 2000€ de Bonus écologique

SANS CONDITION DE REPRISE

**

Avec jantes 15’’ en cycle mixte

Reims Cité de l’Automobile 1 rue Léna Bernstein ZAC Croix Blandin 03 26 09 42 42 Épernay Av. du Maréchal Joffre ZAC Val de Champagne 03 26 56 93 30


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

ÉDITO

Le parrain de la semaine

Un peu plus de 53 % des sympathisants UMP se disent, dans un sondage paru hier, favorables à des accords avec le Front national aux élections locales. Comprenez les municipales en approche. Il y a un mois, pour le même sondage, le score atteignait 49 %. Et les résultats de la cantonale partielle de Brignole dimanche a validé la sensation. La sortie de route récente de François Fillon, plaçant sur le même plan PS et FN, a certainement contribué à faire monter la cote. Mettre dos à dos la gauche et l’extrême droite ressemble à voir la paille plutôt que la poutre, se poser clairement en campagne pour 2017 dès maintenant, c’est faire preuve de peu de sens des responsabilités, quand les municipales, les européennes, les régionales et des cantonales seront à jouer bien avant. Par combien seront multipliés les 56 conseillers municipaux FN actuels en mars prochain ? 10, 100, 1000 ? Et en 2015, est-ce une majorité de députés frontistes qui représenteront la France au Parlement européen ? Dans la région, les leaders de droite comme Catherine Vautrin, Benoist Apparu, François Baroin, Bruno Bourg-Broc, Arnaud Robinet, René-Paul Savary et d’autres ont toujours défendu une ligne infranchissable entre l’UMP et le FN. A côté des autres, qui, et même si ça reste électoraliste plus que philosophique, affichent plus ou moins leur tentation, il y a une place à prendre pour ces femmes et ces hommes de droite qui se refusent à basculer. On les entend peu, parce qu’ils trouvent, c’est une évidence, moins d’écho dans le cirque médiatique que les pains au chocolat, « sectarismes » mis sur un pied d’égalité et autres dérapages. Alors il va falloir parler plus fort !

Parler plus fort

Tony Verbicaro

La météo Vendredi

Samedi

6° 11°

Dimanche

Lundi

4° 12°

Qualité de l’air

3

Vendredi 11 octobre

Samedi 12 octobre

4° 12° 6° 13°

Dimanche 13 octobre

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’hebdo du ve ndredi édité par la SARL B2M Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 3 6 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Redacteur en chef : Tony Verbicaro (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Sonia Legendre (sonia.legendre@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebd oduve ndre di .co m

Albert Dupontel, fan de War on Screen

Parrain du premier festival international de cinéma War on Screen, l’acteur et réalisateur Albert Dupontel a passé son week-end à Châlons. L’occasion pour lui de présenter son nouvel opus, 9 mois ferme, de rencontrer ses fans, et de partager avec les festivaliers l’un de ses coups de cœur en matière de film Albert Dupontel, parrain de War on de guerre, Requiem pour un massacre. Screen et amoureux du cinéma. © « Le film de guerre est un genre à lui l'Hebdo du Vendredi tout seul, fascinant, dérangeant, émouvant, pathétique, et dont je suis un consommateur bien sûr assidu. A travers ce festival, la présentation de ces nombreux films, on a pu voir une pléiade de styles différents, d’approches différentes de la guerre, humoristiques ou pas. Je tiens à saluer l’initiative, d’avoir osé faire, en terre champenoise, autre chose que du champagne, et d’avoir parlé du cinéma de guerre. » Evidemment, on lui a demandé si on aurait le plaisir de le retrouver l’an prochain, pour la seconde édition. « J’aimerais bien revenir et présenter un autre film, un film allemand qui s’appelle Das Boot, sur les sous-mariniers. Enfin, je dis ça, mais je ne sais pas ce que je ferai dans un an. En tout cas Châlons n’est pas très loin de Paris. Le lieu, la compétence des gens qui vous accueillent, la cinéphilie qu’on sent partout autour, c’est super agréable. Donc avec grand plaisir ! »

Les tweets de la semaine Evolution de la taxe foncière entre 2007 et 2012, Reims parmi les meilleurs élèves. Cette fois c'est RTL qui le dit : http://www.rtl.fr/emission/le-journal-economique/ ecouter/la-taxe-fonciere-est-de-plus-en-plus-lourde7765315077 … 10:32 AM - 10 Oct 2013 Adeline Hazan @AdelineHazan

"Ce que demandent les Français, c'est qu'on s'occupe de leurs problèmes et non des ambitions des uns et des autres" #radioclassique - 8:23 AM - 9 Oct 2013 Benoist Apparu @benoistapparu

Nouvelle semaine, nouvel impôt : surtaxe exceptionnelle de l'impôt sur les sociétés ... Encore de quoi encourager l'investissement en France 7:59 AM - 7 Oct 2013 from Reims, Marne, France Catherine Vautrin @CaVautrin

Il est comme ça des jours magiques... Brachay le matin... Brignoles le soir... Ça rebooste... 9:07 PM - 6 Oct 2013 Alain Vieville @AlainVIEVILLE

Sonia Legendre

Coup d’oeil sur le monde

Le génie helvète

Il était un petit Suisse qui avait de la suite dans les idées. Les médias du pays des horloges rapportent en effet que Maximilian Janisch, dix bougies à peine soufflées, s'est amusé avant l'été à passer, « juste pour s'amuser », l'épreuve de mathématiques du baccalauréat suisse. Un jeu qui lui a plutôt réussi puisque le garçon a finalement obtenu la meilleure note. Évidemment trop jeune pour rentrer directement à l'université, il a toutefois été autorisé à suivre un cours spécial à la faculté de Zurich. En attendant son entrée officielle dans la vie étudiante, le petit Maximilian poursuit donc son cursus au collège. Car oui, à dix ans l'écolier a déjà sauté trois classes en primaire et étudie actuellement au collège, entouré de camarades âgés d'au moins treize ans. Interrogé par un journal local, le jeune homme a déclaré « regretter de ne trouver personne avec qui parler d'Archimède ». Dur.

Star Wars dans la réalité

Le cultissime sabre-laser, arme suprême des Jedi et des malheureux égarés du côté obscure, n'aura peut-être bientôt plus de secrets. Utilisé dans les six épisodes de la

saga Star Wars, le sabre-laser pourrait en effet bientôt exister dans la « vraie vie ». Des chercheurs américains du Massachusetts Institute of Technology, ayant travaillé conjointement avec leurs confrères de l'Université d'Harward, prétendent avoir découvert la formule permettant de créer des vrais sabres-laser. Dans le détail, l'innovation viendrait, d'après les spécialistes, d'une «  nouvelle manière d'interagir les photons (grains de lumière) entre eux jusqu’à ce qu’ils agissent comme s’ils formaient une masse et se lient pour former des molécules ». Avec ce processus, la création d'un laser réglable et tout aussi efficace que celui de Star Wars deviendrait théoriquement possible. Reste à passer de la théorie à la pratique maintenant.

Inquiétude chez les Anglais

Le chiffre fait froid dans le dos et effraie d'ailleurs bon nombre de parents britanniques. Après plusieurs mois d'investigation, la très sérieuse chaine de télévision BBC vient de rendre publiques les conclusions d'une de ses enquêtes, portant sur la consommation d'alcool des jeunes au Royaume-Uni. Et les résultats sont effarants : en un an, près de 300 Britanniques de moins de onze ans

auraient été admis aux urgences des différents hôpitaux du pays suite à une consommation trop importante d'alcool. Si les Anglais n'ignorent pas les problèmes que connait sa jeunesse face à l'alcoolisme, la population ne s'imaginait toutefois pas que ce fléau, devenu un sujet national prioritaire, pouvait concerner un aussi jeune public.

Mini format

Rebondissement dans la catégorie « Homme le plus petit du monde » du livre Guiness des Records. Occupée jusque là par un Taïwanais d'une quarantaine d'années mesurant 68 centimètres, cette place pourrait en réalité se voir réattribuée à Master Nau, un Népalais de 73 ans affichant en tout et pour tout une taille de 41 centimètres. Soucieux de récupérer ce titre qu'il estime lui être dû, le septuagénaire, vivant depuis plusieurs décennies dans un petit village reculé du sud-ouest du pays, coupé du monde et dans l'anonymat le plus complet, a donc décidé de gagner la capitale Katmandou, histoire de se présenter aux photographes, aux journalistes mais surtout aux juges du Guiness Book afin de faire homologuer son record... de taille !


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Près de 600 emplois à la clé

Passerelle des métiers à l'emploi Ce sont près de 600 emplois et 57 activités professionnelles différentes que présenteront les partenaires de La Passerelle des métiers à l'emploi durant le VITeff. Dans un espace de 400 m2.

a Passerelle des métiers à l’emploi porte bien son nom. Ceux qui la franchiront, durant les quatre jours du VITeff, pourront découvrir qu’il existe près de 600 postes à pouvoir dans les industries du champagne et connexes au champagne. Et que la filière propose 57 activités différentes sur des marchés durables. « Notre rôle ne sera pas de proposer des emplois mais de mettre nos visiteurs en relation avec ceux qui les proposent », explique Laurent Philippot, le directeur de la Maison de l’emploi et des métiers, partenaire de cette opération avec notamment la Communauté de Communes d'Epernay Pays de Champagne. « La présence de la CCEPC est totalement légitime. Elle est dans son rôle de structure au service du développement économique », précise Aymeric Tansini, chargé de mission à la CCEPC. Cette année tous les partenaires de La Passerelle ont mis le paquet pour faire du VITeff un espace d’échanges, d’informations, de contacts au service de l’emploi. Un espace dédié de 400 m2 permettra de découvrir tous les métiers de la viti-viniculture, toutes les forma-

L

Aymeric Tansini, Claude Maréchal et Laurent Philippot proposeront de nombres initiatives nouvelles pour faire connaître les débouchés des industries du champagne et connexes au champagne. © l'Hebdo du Vendredi

tions proposées et de nombreuses animations destinées à les valoriser. « Des rencontres avec les acteurs de l’emploi et de la formation, des visites commentées, une bourse à l’emploi et à l’alternance et de multiples entretiens seront proposés », souligne Claude Maréchal, président de la Maison de l’Emploi et des métiers. « On imagine difficilement la richesse et la diversité des emplois de cette filière », explique Aymeric Tansini.

Des démonstrations, des ateliers, un pôle rencontre seront notamment proposés pour répondre en direct, et d’une manière visible et concrète, aux besoins d’information à la fois pour les jeunes publics et les adultes à la recherche d’insertion. La grande nouveauté sera l’animation « cinq minutes pour convaincre ». Le mercredi 16 octobre, Pôle Emploi mettra en place un atelier pratique pendant lequel les demandeurs d’em-

L’hôpital Auban-Moët choisi par Bernadette Chirac pour promouvoir l’opération + de vie

Santé

ardi 8 octobre, Bernadette Chirac, Mireille Darc et une délégation de la Fondation des Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France ont visité deux sites particuliers de l’hôpital Auban-Moët : les logements Lafée (logements d’accueil des familles d’enfants hospitalisés à Epernay) et le Hameau Champenois, la maison de retraite médicalisée. Les logements Lafée ont été en partie financés par la Fondation des Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France que préside Bernadette Chirac, et dont Mireille Darc est la marraine, grâce à l’opération Pièces jaunes, à hauteur de 30 000€. Au Hameau Champenois, c’est l’opération + de vie, menée également par la Fondation, qui a permis de financier l’acquisition d’un minibus, l’aménagement d’une cuisine du Pôle d’activités et de soins adaptés, d’un espace famille pour la prise en charge des résidants présentant des troubles du comportement et un cyber-café. Le maire, Franck Leroy, le sous-préfet, Didier Loth, le directeur général de l’Agence régionale de santé, Jean-Christophe Paillé, le directeur de l’hôpital, Laurent Schott, et de nombreuses huiles sparnaciennes ont accompagné les deux dames durant leur visite. L’expremière dame de France s’est dite « très heureuse de (me) trouver parmi vous aujourd’hui  », a fait une promo d’enfer à Mireille Darc, «  qui a toujours un mot gentil pour les personnes âgées que l’on rencontre en

M

Bernadette Chirac et Mireille Darc avec le maire, le sous-préfet et le directeur de l'hôpital. © l'Hebdo du Vendredi

milieu hospitalier », et n’a pas manqué de rappeler que l’émission de télévision consacrée à l’opération + de vie, « c’est ce lundi 14 octobre, après les nouvelles, sur la 3 ».

T.V

> 300 chœurs chantent nos idoles pour + de vie, lundi 14 octobre, 20 h 45 sur France 3. ou animation@ville-epernay.fr.

ploi auront l’occasion de tester leurs capacités à convaincre et à décrocher un entretien avec des recruteurs potentiels. « Pôle Emploi proposera une sorte de trousse à outils », commente Laurent Philippot. Le programme comprendra aussi une visite de cuverie (au lycée viticole d’Avize et à la MFR de Gionges) pour connaître les métiers du vin, des visites guidées du salon, la présentation de films sur les compétences actuellement recherchées. Seront aussi assurées des Méthodes de Recrutement par Simulation (MRS) qui permettront aux candidats à l’emploi de se présenter autrement que par l’intermédiaire de son simple CV. « Et d’évaluer son habileté. » Enfin, la Mission Locale d’Epernay réalisera avec des jeunes demandeurs d’emploi, le P’tit Milo, une newsletter à destination des entreprises sur le salon. « Elle aura pour objectif de mettre en avant les profils professionnels des jeunes. » Bien d’autres initiatives seront proposées tous les jours. Il suffira de passer dans cet espace pour les découvrir et découvrir qu’il y a réellement des emplois d’avenir dans le bassin d’Epernay.

Jean Batilliet > Renseignements et retraits d'invitations

auprès de la Maison de l'Emploi d'Epernay et sa région. Tél. 03 26 54 85 85. Rendezvous sur le VITeff du mardi 15 octobre au vendredi 18 octobre de 9 h 30 à 18 h 30.

UN AN DE PLUS Portrait - Vincent Dallet, l’art délicat de la transmission

Cette semaine, nous revenons sur le portrait du chocolatier sparnacien paru dans notre numéro du 12 octobre 2012. Parce qu’un an après, quasi jour pour jour, Vincent Dallet fait encore l’actualité avec sa chocolaterie flambant neuve. « Je dis toujours à mes gars qu'on peut être fils de rien du tout, en France, et réussir quand même. Celui qui veut travailler peut le faire, mais il faut se défendre et avoir de la volonté car ça ne tombe pas tout cuit. En plus de mon savoir-faire, ce sont aussi ces valeurs et cette philosophie que je souhaite renvoyer à mon fils, qui suit actuellement le même parcours que le mien ». Le maître peut être rassuré, la transmission à l'élève s'annonce bien... Ainsi concluait-on le portrait de Vincent Dallet en octobre 2012, à l’occasion des Rencontres du Goût, dont le chocolatier est un fervent défenseur, également président-fondateur de l’association des étoilés de la Champagne. Et cette semaine (lundi 7), un an après, Vincent Dallet a inauguré, avec son fils Maxime, parce que la transmission, chez les Dallet, ça n’est pas parole en l’air, devant moult invités, sa boutique du centre-ville d’Epernay totalement revue. Tout a changé, sauf ce qu’il y a dedans !

T.V


Le champagne montre son savoir-faire

VITeff 2013

e VITeff, salon international biennal des technologies des vins effervescents, donne l’occasion à la filière champagne d’assumer son rôle exemplaire dans son marché si spécifique. Si le champagne ne pèse que 10 % du volume des vins non tranquilles, il en porte la moitié du chiffre d’affaire ! Son histoire et son prestige ne sont plus à démontrer. Et ce rôle de premier de la classe lui confère la légitimité pour accueillir cette exhibition mondiale. Montrer les savoir-faire, les innovations, qui naissent bien souvent en champagne, et sont aussi bien souvent repris par l’ensemble des acteurs des vins effervescents. Pour les entreprises régionales dites connexes au champagne, comme les machines Valentin que nous évoquons ici, c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux marchés internationaux, le VITeff jouant son rôle de levier à l’export. Et également de levier pour la création d’emploi, en témoigne l’opération Passerelles pour l’emploi menée par la CCEPC et ses partenaires. Ce VITeff 2013 proposera 440 exposants issus de 25 pays, qui devrait être vus par 25 000 visiteurs attendus. Seul bémol, la vendange 2013, quelque peu tardive et loin d’être terminée partout dans l’appellation quand le salon ouvrira ses portes, mardi 15 octobre à 9 h 30. Le VITeff sera aussi l’occasion de mettre encore en lumière la candidature des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au patrimoine mondial de l’humanité. Une candidature qui attend une bonne nouvelle - la sélection par le gouvernement - en janvier prochain.

L

Tony Verbicaro

25 000 visiteurs sont attendus au VITeff. © l'Hebdo du Vendredi

Un retour porté par la réussite et la confiance en l'avenir

Valentin au VITeff

La société Valentin fait partie des fleurons des industries connexes au champagne. Elle participe au VITeff avec de nombreuses innovations et des nouveautés. Et affiche une belle confiance en l'avenir.

es turbulences qu’elle a pu connaître ne l’ont pas déstabilisée, bien au contraire. L’entreprise Valentin, implantée à Épernay, est repartie du bon pied et le démontrera sur le salon VITeff. En effet, les producteurs de vins pourront découvrir les dernières innovations développées par l’entreprise de 35 salariés, qui fait partie du fleuron des industries connexes au champagne. « Valentin est reconnue en France et dans le monde entier pour la qualité, la solidité et la longévité de ses machines », commente Didier Lepinette, son directeur industriel. Ce dernier est aux commandes de cette entreprise spécialisée dans les machines à vins depuis 2010.

L

Valentin a gagné la confiance de ses clients grâce à la mise en place d’un service aprèsvente performant et très réactif… mais pas seulement ! « Nous avons réorganisé la production, restructuré le bureau d’études qui compte dix salariés afin de réunir nos compétences. » Ainsi le bureau d’études mécaniques et d’automatisme se trouve au sein d’une même entité et une nouvelle gamme de produits a été mise au point. « Nos efforts ont porté leurs fruits. Nous réalisons 40 % de notre chiffre d’affaires à l’export, en Allemagne, en Australie mais aussi au Japon, en Chine et en Inde », précise Didier Lepinette. Valentin s’attache à mettre sur le marché, a

40 % du chiffre d'affaires à l'export minima, une innovation par an grâce au travail de son équipe de recherche et développement. En 2012, la société avait obtenu le premier prix à l’Innovation au salon Viti-Vini

Didier Lépinette, directeur industriel de Valentin depuis 2010. © l'Hebdo du Vendredi

pour sa tête de muselage universelle. Cette année encore, elle y concourra en présentant pas moins de trois innovations et quatre nouveautés lors du VITeff. On notera du côté des innovations un ensemble de serrage de bouchons ainsi qu’un bac de congélation des cols de bouteilles par air froid. Pour les nou-

veautés : l’extension de la compatibilité de la boucheuse et de la museleuse manuelles pour tous les flacons, du demi au Nabuchodonosor ; une nouvelle capsule de coiffe pour les jéroboams et les réhoboams... « Et une boucheuse/sertisseuse pour les vins tranquilles pour lesquels nous développons aussi nos machines », souligne Didier Lepinette. Et d'ajouter : « Nous sommes d’ailleurs les seuls à fabriquer des machines de bouchage/muselage répondant à une cadence de 300 à 21 000 bouteilles par heure ! » Valentin profitera du VITeff pour marquer des points à l’international et élargir sa palette de clients. La société dispose pour cela d’un service export constitué de salariés multilingues aptes à recevoir aussi bien une délégation ukrainienne que germanique… Un retour réussi donc pour la société Valentin, à retrouver du 15 au 18 octobre sur le Stand 48, Allées B et C, Hall Champagne du VITeff.

Jean Batilliet


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Dinde rouge : Dominique Lévèque monte au filet

Concours culinaire VITeff chef

La Communauté de Communes de la Grande Vallée de la Marne s’implique pour la première fois dans l’organisation du VITeff. Son président, Dominique Lévèque, rappelle les raisons de cet engagement.

ous participez, à hauteur de 15 000 euros, à l’organisation du premier concours VITeff chef. Pourquoi ? Cette action est le fruit d’une rencontre avec le président de la CCI de Reims-Epernay, Jean-Paul Pageau. Je trouvais normal que notre communauté de communes, essentiellement viticole et qui accueille de nombreuses industries connexes au champagne, dont quelques fleurons, apporte son soutien à cette manifestation.

V

Deux maires dans le jury

Vous avez fait le choix dune action innovante avec ce premier concours pour cuisiniers amateurs ? Le succès des émissions de télévision sur les concours culinaires a été une raison déterminante. C’est une animation porteuse, ludique, dynamique et qui présente le mérite de s’inscrire dans le cade des actions œnotouristiques que nous soutenons déjà. Avec les animations et les expositions à la Villa Bissinger à Aÿ, le Sentier du Vigneron à Mutigny et d’autres actions comme le Festival de la BD à Hautvillers. Ce concours s’intégrera d’ailleurs dans le programme de la journée consacrée au tourisme au VITeff, le jeudi 17 octobre, qui associera une multitude de partenaires.

Dominique Lévèque a estimé logique que la CCGVM s'associe au VITeff. © l'Hebdo du Vendredi

Envisagez-vous de renouveler votre partenariat avec les organisateurs du VITeff lors des prochaines éditions ? Nous allons déjà voir comment les choses se passent cette année. Nous en tirerons un bilan. Je suis optimiste car ce concours est porteur de valeurs auxquelles nous sommes attachés dont le patrimoine culinaire régional puisque la recette réalisée par les trois finalistes sera notamment composée de produits régionaux comme le lentillon de Champagne, le jambon sec des Ardennes, le chaource et le Langres et bien sûr la dinde rouge des Ardennes. Je précise que deux maires de notre communauté de communes feront partie du jury : Delphine Boevre, maire de Louvois, et Jean-Marc Béguin, maire de Champillon, dont on connaît l’épicurisme.

Propos recueillis par Jean Batilliet

> Finale du concours VITeff chef lors de la noc-

turne du jeudi 17 octobre.

EN BREF

A l’occasion du VITeff le Lions Club d’Epernay renouvelle son opération de sensibilisation au don du sang et de collecte du mercredi 16 au vendredi 18 octobre. Les visiteurs et les exposants seront invités à donner leur sang de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 45 à 17 h 15 Afin de drainer un maximum de donneurs, des partenaires locaux de la restauration ont été associés afin d’offrir à l’issue du don de sang une collation gourmande concoctée par des artisans de talent. Le Théâtre, La Grillade Gourmande, la Table Kobus, la fromagerie Vieillard et la pâtisserie Corda seront à nouveau partenaires de cette opération afin d’offrir un agrément à ce don. L’intérêt de cette initiative est de sensibiliser de nouveaux donneurs alors que les besoins en sang sont très importants. Pour donner il n’est pas obligatoire d’être à jeun, il faut être âgé d’au moins 18 ans jusqu’à 77 ans et peser plus de 50 kilos. Le don du sang ne présente aucun danger. Cette opération bénéficie du soutien de l’amicale des donneurs de sang de Chouilly.

ViTeff : un don du sang gourmand

Le VITeff se tient au Millesium, avenue du général Margueritte à Epernay. Horaires : de 9 h 30 à 19 h 30 mardi 15, mercredi 16 et vendredi 18 octobre, de 9 h 30 à 21 h jeudi 17 octobre. Tout le programme sur www.viteff.com

Infos pratiques

La présence de l’Assemblée des régions européennes viticoles au VITeff a été évidemment rendue facilement possible puisque son président n’est autre que Jean-Paul Bachy. Quinze délégations de l’assemblée feront le déplacement à Epernay, où se tiendra une réunion du CEPV, la composante purement professionnelle de l’Arev.

L’Arev au VITeff

Les problèmes de stationnement, rançon du succès, avaient été le point noir de la dernière édition du VITeff, en 2011. Pour cette année, tout a été anticipé pour éviter un maximum que le bouchons ne se forment autour du Millesium.

Stationnement suffisant ?

Le député-maire de Troyes, ancien ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, sera l’invité vedette des dixièmes rencontres espace champagne du Crédit Agricole du Nord Est qui se tiendront mardi 15 octobre, à 14 h, à l’amphithéâtre du Millesium. François Baroin interviendra sur le thème : entreprise française, quelles politiques et quels leviers pour gagner des parts de marché à l’export ?

François Baroin invité des rencontres du Crédit agricole


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Le site de Magenta peut repartir

Les élèves de l'IRTS en quête de stage

Plysorol

Formation

a décision était attendue depuis le mois de juin, et il semblait impossible qu'il en soit autrement, mais l'accord donné le 4 octobre dernier par le tribunal de commerce de Lisieux (le siège social de Plysorol était à Lisieux) permet au site de Magenta de redémarrer. Le tribunal vient en effet de se prononcer sur le matériel et les stocks non gagés. En juin, les juges avaient déjà permis la reprise des locaux sparnaciens. Les délibérés du tribunal de commerce de Lisieux font suite aux demandes du repreneur, Christophe Février (également repreneur des machines Valentin il y a quatre ans et positionné sur Reims Aviation actuellement), qui souhaitait relancer l'activité de production de contreplaqué et panneaux de particules le plus vite possible. Le site de Magenta, qui portera désormais le nom de Leroy Industrie, emploiera une soixantaine de personnes (en priorité les ex-Plysorol) et travaillera en particulier avec la coopérative Forêts et Bois de l'est, qui s'est engagée à fournir durablement l'entreprise en bois de peuplier de Champagne-Ardenne. La Région Champagne-Ardenne, par la voix de son président, Jean-Paul Bachy, s'est réjoui en apprenant la décision du tribunal et a rappelé que « depuis plus d'un an, le Conseil régional n'a cessé de multiplier les démarches pour aboutir à une décision favorable », tenant à souligner « la première expérience de

lusieurs dizaines d'élèves de l'Institut Régional du Travail Social (IRTS) de Champagne-Ardenne manifestaient, mardi après-midi, devant l'entrée de leur établissement situé dans le quartier CroixRouge à Reims. La raison de leur mécontentement ? Les difficultés qu'ils rencontrent à trouver un stage. « Nous devons effectuer trois stages durant nos trois ans de formation, explique la port-parole du mouvement. Le problème, c'est que plusieurs facteurs nous freinent dans nos recherches. D'abord, peu de structures sont favorables ou ont les moyens d'accueillir un stagiaire. Ensuite, la loi du 22 juillet 2013 impose la gratification des étudiants. Enfin, et c'est spécifique à l'IRTS de Reims, un protocole contraignant a été mis en place, nous donnant qu'un petit mois pour trouver un stage. » Ce fameux protocole oblige les élèves à attendre le mois précédant la période de stage pour contacter les structures susceptibles de les accueillir. De plus, ils ne peuvent en solliciter plusieurs à la fois et doivent donc attendre une réponse avant d'en appeler une autre. A ce jour, et alors que les stages sont censés débuter dans quelques jours, sur les 47 élèves inscrits de sa promotion, 20 n'ont pas encore trouver un point de chute. « Si nous n'avons pas la possibilité d'effectuer notre

P

L

Plysorol va prendre le nom de Leroy Industrie. © l'Hebdo du Vendredi

contractualisatoin au sein de la filière bois régionale entre producteur et transformateur. Le nouveau site Leroy Industrie sera l'unique unité de transformation des peupliers produits sur notre territoire ».

T.V

Reims Aviation : le coup de main de la Région

La société Reims Aviation, placée en redressement judiciaire début septembre, et pour laquelle Christophe Février a déposé une offre de reprise avec 13 millions d'euros à la clé, ne pouvait terminer la production d'un 98e F406, le modèle d'avion spécialité de la maison. Pour permettre la continuité de l’activité de l'entreprise marnaise et la livraison du F406 qui ne pouvait être terminé faute de liquidités, le Conseil régional a décidé de verser une aide sous la forme d’une avance remboursable de 210 000 € sur une durée de trois mois.

ALLIANCE MOTORS 51 SAS 69, Anatole Thévenet - Magenta

51 200 Epernay

Tél : 03 26 55 55 51

Les élèves de l'IRTS ont manifesté mercredi devant leur établissement. © l'Hebdo du Vendredi

stage nous ne pouvons pas valider notre année », précise la porte-parole. Apparemment, ceux qui sont encore à la recherche d'un stage devraient bénéficier d'un délai supplémentaire pouvant aller jusqu'à trois semaines. Ce mouvement, qui n'est pas propre à l'IRTS de Champagne-Ardenne, illustre la frilosité actuelle des entreprises qui, en raison de la crise, ne disposent pas des ressources humaines nécessaires pour l'accompagnement et la formation des stagiaires.

> Pour proposer un stage,

Julien Debant

contactez l'IRTS de Champagne-Ardenne, 8, rue Joliot Curie à Reims. Tél. : 03 26 06 22 88. Infos sur www.irts-ca.fr


Des leviers pour aider les demandeurs d’emploi

N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Ceser - Illettrisme

ur demande de Jean-Paul Bachy, président de la Région ChampagneArdenne, le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) vient de remettre son avis concernant l’illettrisme chez les demandeurs d’emploi. Avec l’aide précieuse de partenaires tels que l’Afpa, la Direccte, Pôle emploi, les services pénitentiaires, etc. Premier objectif : établir un état des lieux pour aider la Région à construire une politique en la matière. Au niveau national, on estime que 49 % des personnes illettrées n’ont pas d’activité professionnelle, et que 10 % sont au chômage. Mais faute d’étude régionale commandée à l’Insee, cette tendance ne peut être chiffrée avec fiabilité en Champagne-Ardenne. C’est donc l’une des préconisations du Ceser. Second objectif : trouver le moyen d’améliorer la détection de ce public par les différents réseaux qui l’accueillent. En misant par exemple, après un premier repérage, sur des professionnels spécialisés. Ici, le Ceser invite la Région à solliciter le Centre de ressources illettrisme de l’Arifor pour construire un outil partagé avec l’ensemble des acteurs impliqués, notamment les conseils généraux. Enfin, les cycles de formation dédiés à lutter contre l’illettrisme gagneraient à être moins scolaires mais au contraire plus concrets, et plus courts. En ouvrant de

S

Patrick Tassin, président du Ceser, a animé le débat sur l’illettrisme chez les demandeurs d’emploi. © l'Hebdo du Vendredi

réelles perspectives aux demandeurs d’emplois. En milieu carcéral, par exemple, suivre une formation peut s’accompagner d’une remise de peine ou d’une inscription au permis de conduire. Parmi les idées du Ceser : l’attribution d’une indemnisation aux personnes entrant dans une formation de ce type, et la mise en place d’un « pass formation » numérique, pour capitaliser l’apprentissage des demandeurs d’emploi et permettre aux formateurs de suivre leur parcours. En conclusion, le rapport stipule que « l’individu doit être au centre du dispositif lui permettant de pallier ses lacunes en lecture et en écriture : c’est à l’outil de s’adapter à la personne et non l’inverse ».

Un menu de rêve pour les écoliers d’Aÿ

S.L

Semaine du goût

oupe de potimarrons aux senteurs de citron vert, cœur coulant de Mozzarella, salade de quinoa tiède, tarte au chocolat ; c’est un menu de rêve que les élèves des écoles Pierlot et Lucie Aubrac ont partagé mardi. Michaël Nizzerro, jeune chef étoilé de l’Hostellerie de la Briqueterie, à Vinay, et l’équipe de restauration de la cantine scolaire d’Aÿ, s’étaient associés pour concocter ce déjeuner d’une légèreté et d’une subtilité aériennes. « Nous avons travaillé main dans la main toute la matinée », a commenté Violaine Gentilhomme, chef de cuisine depuis six ans du Les plats ont été réalisés conjointement par restaurant scolaire qui sert quotidiennement 550 l'équipe de cuisine du restaurant scolaire d'Aÿ et le repas aux élèves des écoles maternelles et pri- chef étoilé Mickaël Nizzerro, avec sa brigade. maires d’Aÿ et de plusieurs communes proches. © l'Hebdo du Vendredi Mardi, pour des raisons de logistique, 130 enfants seulement ont pu déguster dans un calme olympien les plats préparés par Michaël Nizzerro et sa brigade en présence d’une équipe de télévision d’Arte qui passera le reportage lors des fêtes de fin d’année. Ce reportage s’inscrit dans le cadre d’une série d’émissions sur le goût, les traditions et l’art de vivre. Ce n’est pas la première fois que le chef de la Briqueterie se livre à un tel exercice. Il s’y était prêté pour le lycée Notre-Dame, à Epernay et pour le Hameau Champenois. « C’est son bonheur », commente Gaëlle Beauchenat, responsable des relations commerciales de l’établissement, classé « Relais et Châteaux ». L’occasion de sortir des sentiers battus, notamment des frites et des carottes râpées même si ces produits sont appréciés des têtes blondes. « Mais nous voulions leur présenter une autre vision de la cuisine et leur faire découvrir des goûts qu’ils ne connaissent pas », souligne le chef étoilé qui s’est félicité de la qualité du matériel et des équipements de la cuisine scolaire d’Aÿ. Et de la belle complicité qui s’est installée durant près de trois heures entre les deux brigades et l’équipe de télévision allemande d’Arte.

PORTES OUVERTES LES 12 ET 13 OCTOBRE

REIMS AUTOMOBILES Rue Lena Bernstein ZAC Croix Blandin - Reims 03 26 08 21 08

CHAMPAGNE AUTOMOBILES Avenue Marechal Joffre ZAC Val de Champagne - Epernay 03 26 54 33 39

S

Jean Batilliet

Find new roads : Explorez de nouvelles routes. ** The original reborn : Le modèle original réinventé. (1) Chevrolet Trax 1,6 16v LS hors option : 17 990€. Modèle présentéChevrolet Trax 1,7 VCDi 130 LT avec peinture métallisée et jantes 18ʼʼ : 21 350€ dont 2 000€ de Prime Chevrolet déduite. Gamme Trax - conso mixte (l/100km) de 4,5 à6,5 et émissions de CO2 (g/km) de 120 à153 (données provisoires). MY14 - Tarif public TTC conseilléau 01/09/2013. Offre non cumulable, réservée aux particuliers en France métropolitaine, valable pour toute commande et livraison dʼun Chevrolet Trax neuf du 01/09/2013 au 31/12/2013 dans la limite des stocks disponibles chez chacun des Distributeurs participants. Photo non contractuelle.

*

PORTES OUVERTES LES 12 ET 13 OCTOBRE

REIMS AUTOMOBILES Rue Lena Bernstein ZAC Croix Blandin - Reims 03 26 08 21 08

CHAMPAGNE AUTOMOBILES Avenue Marechal Joffre ZAC Val de Champagne - Epernay 03 26 54 33 39


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

L’avis (ni pour ni contre) du Ceser

Les présidents des Conseils généraux de droite et du centre quittent le congrès

Déchets radioactifs – Projet Cigéo

Assemblée des Départements de France

Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) s’est récemment autosaisi d’un dossier sensible : le projet de Centre industriel de stockage géologique (dit Cigéo) pour les déchets radioactifs, à Bure-Saudron (52).

près un premier avis émis en 1997, la réflexion du Ceser porte aujourd’hui sur l’impact - positif comme négatif - que pourrait avoir la construction du Cigéo à BureSaudron, entre la Meuse et la HauteMarne. Pour rappel, ce projet prévoit de stocker, à 500 mètres de profondeur, des déchets radioactifs dits de haute et moyenne activité à vie longue, issus des installations nucléaires actuelles. Les premiers colis pourraient être accueillis en 2025. D’emblée, le Conseil annonce la couleur : « ce choix de l’enfouissement est une décision politique qui sera prise par le Parlement et le gouvernement. Les acteurs régionaux n’auront que peu d’influence sur le résultat de ces délibérations. C’est pourquoi le présent avis ne se prononce pas pour ou contre le projet, mais en étudie les conséquences. » Selon l’Agence nationale pour la ges-

’ensemble des présidents des Conseils généraux de majorité de droite et du centre ont quitté jeudi 10 octobre dans l’après-midi le congrès de l’Assemblée des Départements de France, ouvert le matin à Lille. René-Paul Savary, président du Conseil général de la Marne, Philippe Adnot (Aube), Benoît Huré (Ardennes), et Bruno Sido (Haute-Marne), également président du groupe DCI (Droite, Centre et Indépendants) à ladite assemblée, ont notamment claqué la porte du congrès. Un groupe qui représente les 2/5es de l’association. Lors d’un discours à la tribune, Bruno Sido a déclaré : « Les départements sont menacés de disparition. » Il a également reproché aux conseils généraux dirigés majoritairement par des socialistes de faire preuve « de complaisance à l’égard du gouvernement et de donner le sentiment de ne plus vouloir se battre  ». Les présidents de droite et du centre ont mis le doigt sur le désengagement financier de l’Etat dans les département, le redécoupage en cours des cantons pour les élections cantonales de 2015 et le nouveau mode de scrutin (duo homme-femme pour un territoire représentant deux cantons actuels). Bruno Sido a également annoncé que le groupe DCI avait décidé de suspendre le versement de ses cotisations à l’Assemblée des Départements de France. Côté finances, les départements verront la dotation de l’Etat se réduire de 476 millions d’euros en 2014, dans le cadre de la baisse globales des dotations aux collectivités territoriales, d’un montant total de 1,5 milliard d’euros.

L

A

Le projet d’enfouissement des déchets radioactifs sur le site de Bure-Saudron a fait l’objet d’un avis du Ceser. © Studio DUREY

tion des déchets radioactifs (Andra), les risques liés à l’exploitation du site – prévue sur au moins un siècle – seraient très limités. Ils préoccupent tout de même le Ceser, qui préconise une attention maximale si le projet se concrétise, et des efforts à long terme tant sur la formation des personnels (Andra comme sous-traitants) que sur le transport des déchets en amont. Plutôt qu’un transport partiel par la route, il suggère d'ailleurs la construction d’une ligne ferroviaire dédiée. Parmi les points forts soulevés par le rapport : les répercussions écono-

miques du projet sur le territoire, qu’il s’agisse de la création d’emplois ou du développement du tourisme industriel et scientifique. Et parmi les propositions ayant fait l’objet d’un amendement : celle de Jean-Pierre Guerin, vice-président du Ceser. « Le Medef propose d’inscrire ce projet en zone d’intérêt national, ce qui lui permettrait de bénéficier de financements supplémentaires, notamment pour investir dans la formation, la recherche, et les infrastructures de communication. » Amendement adopté.

Sonia Legendre

T.V


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Marié, un enfant... Ça ne suffit pas

Droit des étrangers

Mercredi, le comité CGT des privés d’emploi et précaires, SOS racisme et une conseillère générale sont venus défendre la situation de Mehdi Oukil en Préfecture. © l'Hebdo du Vendredi

2012, son avocat a d’abord obtenu gain de cause devant la justice. « Mais le préfet a fait appel, poursuit Sabrina Ghallal. La cour administrative d'appel de Nancy va dans son sens, et la décision finale est tombée le 24 septembre : reconduite à la frontière. C’est inhumain de le faire repartir, alors qu’il est marié et qu’il a un enfant de cinq mois. La préfecture estime qu’il n’a pas d’attaches suffisantes ici pour rester. Et sous prétexte qu’il a de la ercredi après-midi à Châlons, en famille en Algérie, elle consi-dère qu’il préfecture. Une délégation compeut rentrer dans son pays. On lui proposée de la CGT, de SOS pose deux solutions : repartir définitiveracisme et une conseillère générale invesment, ou bien repartir et, une fois qu’il tissait l’ancien Hôtel des intendants, exisera là-bas, déposer une demande de geant d’évoquer sur le champ la situation regroupement familial. Auprès… du préfet de Mehdi Oukil avec le préfet. Absent. de la Marne !, puisque son épouse habite Trois heures d’attente plus tard, les maniici. Ça n’a aucun sens. » Pour que ladite festants ont été reçus par le secrétaire demande soit acceptée, l’épouse de Mehdi général de la préfecture. « On nous a doit présenter ses douze dernières fiches d’abord dit qu’il n’était pas de salaire. Impossible à ce là, précise Sabrina Ghallal, jour, puisqu’elle a été en arrêt conseillère générale. Et quand Manuel Valls plusieurs mois pour des raisons ils ont su que la presse venait, alerté médicales. comme par hasard, ils ont par courrier La délégation a alerté le minisaccepté de nous voir. » tre de l’Intérieur, Manuel Valls, Le dossier ne date pas d’hier. par courrier. « Qui s’est engagé à faire En 2008, Mehdi Oukil, ressortissant algéréexaminer ce dossier par les services rien, arrivait sur le sol français. En situaministériels. Parallèlement, le secrétaire tion irrégulière, il a tout de même obtenu général de la préfecture s’est engagé à ce plusieurs titres de séjour, dont le dernier, que le préfet étudie à nouveau la situation aujourd’hui, n’est plus valable. En 2011, de Mehdi. Nous lui demandons, à titre il épouse sa compagne, originaire humanitaire, de délivrer une nouvelle d’Algérie également. Son titre de séjour à autorisation de séjour. Il nous a bien préelle, est valable dix ans. Le 21 mai dercisé que cette décision appartient uniquenier, leur premier enfant, Yassin, vient au ment au pouvoir discrétionnaire du prémonde. Seulement voilà, aux yeux de la » La préfecture a refusé de commenter fet. loi, Mehdi n’a plus le droit de vivre en ce sujet. France. « Il n’a donc plus le droit de se

Originaire d’Algérie, Mehdi Oukil vit à Reims depuis cinq ans. Il est marié, heureux papa d’un petit Yassin, et embauché en CDI. Le 24 septembre, la préfecture de la Marne lui a délivré une obligation de quitter le territoire français.

M

rendre au travail, et peut être expulsé à tout moment. » Suite à un premier recours déposé en

Sonia Legendre


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Nouvelle conférence pour idées neuves

Premier TEDx Reims en préparation

Installé depuis déjà un quart de siècle aux États-Unis, le concept TEDx est arrivé en France il y a moins de cinq ans. Après Paris, Lille, Toulouse, Montpellier, La Rochelle, Bordeaux ou Nancy, Reims se prépare à accueillir sa première édition de cet événement si particulier.

videmment la première question qui s'impose : quesako qu'un TEDx ? Créé en 1984 au pays de l'Oncle Sam, le Technology, Entertainment and Design est avant tout un « cycle de conférences culturelles, innovantes et pluridisciplinaires », comme le résume Grégory Pierson, licencié TEDx et président de l'association rémoise. Dans les faits, les TED permettent à des inventeurs, créateurs, entrepreneurs voire artistes de venir présenter une idée, un concept ou une innovation lors de présentations spéciales. Être pointu, pédagogique tout en restant dynamique, vivant et concis (outre-Atlantique, chaque intervention ne dure que dix-huit minutes maximum, quinze à Reims), voilà la mission des intervenants. Bon. Ok pour le TED. Mais le TEDx alors, qu'estce donc ? Tout simplement la déclinaison plus « locale » du TED dans les villes du monde. Les organisateurs de l'événement originel, face au succès de ce dernier, ont décidé il y a quelques années d'offrir à chaque commune, université ou groupe de personnes, la possibilité d'organiser son

ation actuelle de la musique, Myriam Lewkowicz chargée d'éclairer le public sur le domaine de la E-Santé, Gérard Liger-Belair qui proposera une

Huit présentations de quinze minutes

E

L'équipe (pas au complet) du TEDx Reims finalise la préparation de l'événement. © l'Hebdo du Vendredi

propre TED sous l'appellation TEDx. A Reims, quatorze personnes constituent l'équipe du TEDx 2013. « Pour cette première édition, on a choisi le thème Richesses de Champagne, avec huit intervenants, liés ou non à l'économie du champagne mais en tout cas experts dans leurs domaines respectifs, souligne Grégory Pierson. Pendant sa présentation, chacun d'eux devra savoir émou-

voir, bousculer mais avant tout raconter une histoire. Sortir le meilleur discours de sa vie en somme. » Pour cette première année, les huit heureux élus sont donc Sandrine Bisset, spécialiste en économie sociale et solidaire, Laurent Haug, maître de conférence en université qui parlera de nouvelles technologies et d'innovation, le musicien Rémi Lavialle alias Remo pour la situ-

intervention sur l'odyssée d'une bulle de champagne, Vincent Perlerin pour la recherche en astronomie, Maxime Valette, créateur du site viedemerde.fr et Anne-Sophie Velly et Maud Gironnay, créatrices de la Maison vide à Crugny. « Avec ces huit personnes, notre idée c'est de dire que le champagne reste évidemment un moteur dans l'économie régionale, mais qu'il n'y a pas que ça, que les talents et les innovations sont aussi ailleurs », poursuit Grégory Pierson. Face à tous ces spécialistes, un public, d'initiés ou non, qui pourra prendre place le 22 novembre prochain à partir de 19h dans l'auditorium du lycée Saint Jean-Baptiste de la Salle (20, rue de Contrai à Reims). Les TEDx connaissent depuis de nombreuses années un vif succès aux EtatsUnis et en France, la recette, bien qu'encore jeune, semble déjà séduire. Les organisateurs du TEDx Reims espèrent bien, en tout cas, inscrire l'événement dans la durée.

Aymeric Henniaux

> 30 euros, 20 euros pour les étudiants.

Billetterie ouverte sur www.tedxreims.fr Rens. : contact@tedxreims.fr / www.tedxfrance.com


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

La vie sans John Turek

Basket (Pro B, 5e et 6e j.) Nantes - Châlons-Reims et Châlons-Reims - Boulogne-sur-Mer

Avec quatre succès en autant de rencontre, Châlons-Reims vit un début de saison parfait,cependant terni par la blessure de son précieux intérieur John Turek lors de la victoire acquise vendredi dernier aux dépens de Souffelweyersheim. Pour le remplacer, le CCRB a fait appel à Maxime Zianveni.

i le Champagne Châlons-Reims Basket s'est sorti du piège tendu par une courageuse équipe de Souffelweyersheim (77-75), vendredi dernier à Châlons, l'équipe marnaise a perdu dans la bataille John Turek. Blessé au genou en première mi-temps, l'intérieur US, excellent depuis le début de saison (15 points et 9,5 rebonds pour une évaluation moyenne de 22,5) sera absent six semaines. Pour le remplacer, les dirigeants du CCRB ont fait appel à un vieux briscard du basket français : Maxime Zianveni. Formé à Nancy, l'international centrafricain (33 ans – 1,98 m) y a fait l’essentiel de sa carrière. Sous les couleurs lorraines, il a disputé trois « Semaine des As » (un succès en 2005), trois finales du championnat de France (toutes perdues)

S

Le CCRB va se tester face à Boulogne

et a remporté la coupe Korac en 2002. Il a aussi connu une expérience à l’étranger (Chypre) avant de revenir dans le championnat de France sous les couleurs de Hyères-Toulon (2008/2009) puis de Chalon-sur-Saône (09/10), Le Havre (10/11) et

Julien Debant

Blessé, John Turek va manquer les cinq prochaines semaines du CCRB. © l'Hebdo du Vendredi

enfin Strasbourg (4 pts – 2,6 rbds) avec lequel il a joué et perdu la finale de Pro A la saison dernière face à Nanterre. Maxime Zianveni aura donc la lourde tâche de faire oublier la rigueur de John Turek dans la raquette marnaise. Si sa mission sera facilitée par un temps d'adaptation réduit, du fait de sa connaissance du basket français et de quelquesuns de ses partenaires, il ne pourra pas en revanche combler à lui seul l'activité de l'américain. A 33 ans, celui qu'on surnommait Air Max lors de ses jeunes années, n'a plus logiquement les jambes de ses 20 ans. Mais il a pour lui l'expérience et une dureté en défense qui devrait faire du bien à une équipe de Châlons-Reims parfois un peu tendre dans ce secteur de jeu pourtant si cher à l'entraîneur Nikola Antic. Engagé jusqu'au 10 novembre prochain, Maxime Zianveni devrait faire ses premiers pas sous les couleurs marnaises lors du déplacement programmé ce vendredi à Nantes (13e exa-equo avec 1 victoire et 3 défaites), puis à domicile quelques jours plus tard, le

Reims se délocalise à Châlons

C

> Match amical : Reims - Auxerre, vendredi 11 octobre à 17h au stade René-Saché de Châlonsen-Champagne. Le groupe face à Auxerre : Placide, Bastien – Signorino, Fofana, Mandi, Weber, Albaek, Peuget, Pereira, Ca, Ghisolfi, Ghilas, Fortes, Atar, Ayite, Charbonnier,

> Nantes - Châlons-Reims, vendredi 11 octobre à 20h, complexe sportif Mangin-Beaulieu, Nantes. Prochain match à domicile, Châlons-Reims Boulogne-sur-Mer, mardi 15 octobre à 20h, complexe Sportif René Tys, Reims. Billetterie sur www.ccrbasket.com

Absent des parquets depuis trois journées, le capitaine de Châlons-Reims a fait une rentrée remarquée face à Souffelweyersheim. Dans les dernières secondes de la partie, son interception conclut par lui-même en lay-up, puis sa défense de fer face au meilleur joueur du camp adverse sur la dernière possession du match ont donné la victoire à son équipe. L'équipe a-t-elle fait preuve de suffisance face à Souffelweyersheim ? Non, on ne les a pas pris de haut. On savait que cette équipe n'allait rien lâcher. Elle a juste très bien joué comme elle le fait depuis l'année dernière, en évoluant avec ses armes : l'envie et l’agressivité. Au final, on a gagné et c'est le plus important même si à domicile on veut aussi pratiquer un beau basket. La blessure de John Turek peut-elle expliquer vos difficultés ? Franchement, sur le moment, on a vu qu'il boitait mais on ne s'est pas rendu compte de la gravité de sa blessure. Au final, ses points nous ont sans doute manqué, mais ça ne doit pas être une excuse. Car cette saison, notre équipe a été construite pour ne pas être trop affaiblie en cas d'absence. Vous-même, vous revenez de blessure. Vous attendiez-vous à jouer autant pour votre match de rentrée ? Franchement non, surtout quand l'équipe a mené de plus de 10 points dès le début de la rencontre. La physionomie du match a fait que le coach a eu besoin de moi et ça tombait bien parce que j'avais vraiment faim de basket après avoir loupé les trois derniers matches. Vendredi, vous jouez à Nantes. Quel est votre objectif ? L'objectif collectif est toujours le même : gagner, gagner et encore gagner. Avec le staff et quelques autres joueurs, on est passés tout près l'année dernière du titre et de la montée en Pro A. Cet échec, je l'ai encore en travers de la gorge. Alors même si parfois on doit mal jouer, l'important cette saison, c'est d'aborder toutes les rencontres avec l'ambition de les gagner. Avec Maxime Zianveni à vos côtés ? Max, c'est un peu mon tonton comme Sacha Giffa. J'ai appris le basket en les regardant jouer. C'est un vrai plaisir de jouer avec lui. Il avait bien joué contre nous en préparation avec Nancy. Je suis certain qu'il va beaucoup nous apporter en l'absence de John (Turek). Ce sera à tous les joueurs d'alimenter le tableau d'affichage pendant qu'il se soigne car Maxime ne mettra certainement pas autant de points que lui, mais avec sa rigueur et son expérience, il va être un moteur en défense et au rebond.

Kévin Joss-Rauze : « Gagner, gagner et encore gagner »

Foot (amical) Reims - Auxerre e week-end, le championnat de France de L1 marque une pause en raison d'une nouvelle trêve internationale. Ainsi, pendant que l'équipe de France reçoit, ce vendredi 11 octobre, l'Australie au Parc des Princes, le Stade de Reims accueillera, le même jour, Auxerre au stade RenéSaché de Châlons-en-Champagne. Cette rencontre amical vient à point nommer pour les Rouge et Blanc après un nouveau match nul (le 6e de rang !) obtenu sur la pelouse de Valenciennes (1-1). Au stade du Hainaut, les joueurs du Stade de Reims ont, selon Hubert Fournier, « manqué d'ambition ». « On aurait du plier ce match en première mi-temps, regrette l'entraîneur rémois. On a encore trop subi. Ça nous coûte de points et c'est malheureux car en y croyant un peu plus en nos moyens on compterait 4 ou 5 points de plus. Ce n'est pas un problème physique mais mental ». Hubert Fournier espère donc que face à Auxerre ses hommes joueront plus libérés et que ses attaquants, en panne de réussite, trouveront le chemin du but adverse. Cette rencontre sera aussi l'occasion de donner du temps de jeu à ceux qui ont moins joué depuis le début de la saison ou qui sont actuellement en phase de reprise avec comme objectif prioritaire de bien préparer le prochain match de championnat qui verra Reims (9e) recevoir Toulouse (12e), vendredi 18 octobre à Delaune. Julien Debant

mardi 15 octobre, lors de la réception à Reims de Boulogne-sur-Mer. Cette rencontre face à l'équipe de l'ancien marnais Angelo Tsagarakis, également invaincue après 4 journées, sera le premier véritable test pour l'ambitieuse formation de Nikola Antic.

Face à Auxerre, Hubert Fournier espère que ces attaquants retrouveront leur efficacité. © l'Hebdo du Vendredi

Courtet, Kyei, MFulu. Prochaine journée de championnat (10e j.), vendredi 18 octobre à 20h30, Reims recevra Toulouse au stade Auguste Delaune.

La campagne d’abonnements du Stade de Reims est désormais terminée. Le club totalise 8 667 abonnés pour sa deuxième année en Ligue 1 ce qui constitue le nouveau record du club.

8 667 abonnés à Delaune

Coupe de la Ligue : Reims-Monaco gratuit pour les abonnés

Le 16e de finale de Coupe de la Ligue opposant le Stade de Reims et l'AS Monaco se jouera le mercredi 30 octobre à 20h55 au stade Auguste Delaune. Tarifs : 5 à 20 euros. En revanche, cette rencontre sera gratuite pour les abonnés. Billetterie ouverte pour les abonnés ce vendredi 11 octobre aux guichets du stade de 14h à 18h (sous réserve de la réception des fonds de billet de la LFP).


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Entre musique et cinéma, le cœur de la MJCI balance

Nouvelle saison - MJCI d'Aÿ

Prenez un M comme musique, un J comme jeune public, un C comme court métrage et un I comme intercommunale : vous obtenez la MJCI d’Aÿ, portant cette année son sigle mieux que jamais ! Petit tour d’horizon de la nouvelle saison… Comme chaque année, c’est dans une ambiance chaleureuse et bon enfant que la MJC intercommunale d’Aÿ a dévoilé sa nouvelle programmation aux spectateurs et adhérents venus En compagnie des artistes résidents, les visiteurs ont pu découvrir l'ensemble de la programmation. la découvrir. Et le moins que l’on © l'Hebdo du Vendredi puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas été déçus du voyage : en compagnie de l’équipe de la MJCI, mais également en présence de plusieurs artistes en résidence, auxquels ils étaient invités à poser des questions, ils ont pu constater que la nouvelle saison de la MJCI serait tout aussi riche que celle des années passées, et, qu’en plus des spectacles vivants habituellement programmés et présentés le week-end dernier sous forme d’extraits vidéos, elle leur réservait d’autres surprises… « Cette année, notre programmation sera essentiellement musicale. Nous avons, il y a quelques temps, eu l’idée et surtout l’envie que notre salle soit reconnue salle de musique actuelle. Les sept compagnies en résidence cette année proposeront bien évidemment de nombreux spectacles de théâtre, de danse ou de marionnettes, à Aÿ comme dans les 16 autres communes que couvre la MJCI – je pense notamment à Mer de la Cie La Strada qui est un véritable petit bijou, mais les concerts seront présents en majorité pour cette saison 20132014 », indique Laurent Scheffer, directeur de la MJCI. Une riche programmation musicale qui vous donnera donc l’occasion d’assister aux concerts de l’incontournable Barcella, de l’Ensemble Meridianu et ses polyphonies corses, de La Villa Ginette et de Chris2Bar, ou encore du duo acidulé Vis à Vie, tout droit venu d’Île-de-France. Textes en chansons, théâtre chanté et musique classique se joindront également à cette programmation tout en noires et blanches, vous permettant de faire le tour du monde musical. Les fi l ms le s p l u s c o ur ts so n t les mei l l eu rs Outre la part musicale plus importante, la grande nouveauté de cette saison n’est autre que le premier festival Court en Champagne, visant à promouvoir et soutenir le court-métrage, que la MJCI a décidé de porter. « Quand on y réfléchi, on se rend compte que le cinéma est complètement complémentaire du spectacle vivant que nous proposons habituellement : il offre, lui aussi, de vrais projets d’auteurs, un vrai travail et nous fait découvrir de vrais artistes. Désormais, en plus de défendre le spectacle vivant, la MJCI défendra également le spectacle filmé ! » Une saison intercommunale à ne pas manquer !

Claire Lagrange > Informations supplémentaires sur le site de la MJCi.

Les Arts vous attendent au Salon

Exposition - Salon des Arts

Créé il y a une dizaine d’années, le biennal Salon des Arts de Mareuil-sur-Aÿ a pour vocation première de promouvoir les artistes régionaux, qu’ils soient peintres ou sculpteurs, en exposant leurs œuvres le temps d’un week-end. « Nous mettons en effet l’accent sur les artistes de la région, et principalement les peintres que nous accueillons toujours en plus grand nombre, mais nous recevons aussi des artistes d’autres régions, voire d’autres pays. Le Salon ne leur est pas fermé, bien au contraire ! Plus il y aura de participants, plus l’événement pourra grandir et s’étoffer », soulignent les organisateurs. A l’occasion de sa 8è édition, le Salon des Arts va donc recevoir une quarantaine d’artistes peintres, présentant chacun un à trois tableaux, mais également deux sculpteurs ainsi que, et pour la première fois cette année, deux photographes, dont le travail viendra enrichir d’avantage l’exposition. Deux jours durant, les visiteurs pourront ainsi découvrir et admirer le travail de nombreux artistes, et seront une fois de plus invités à choisir la plus belle œuvre parmi toutes celles qui seront présentées, en vue de lui décerner le Prix du Public. « Le week-end se termine généralement par la remise de prix, ce qui permet de récompenser les artistes ayant fait le déplacement, et de saluer leur travail. Les artistes régulièrement primés ont aussi plus de chances de se voir invités d’honneurs lors de l’édition suivante, à l’image cette fois-ci de Marie-Claude Mocata, très souvent primée lors de ce salon ». Qui récompenserez-vous cette année ?

C.L > 8 Salon des Arts de Mareuil, le samedi 12 octobre de 14h à 18h et le dimanche 13 octobre de 10h à 18h - Entrée libre – Espace Culturel Jean-Philippe Collard à Mareuil-sur-Aÿ. è

EN BREF

Le foyer rural de Grauves organise un salon artisanal le dimanche 20 octobre, de 10 h à 18 h. Entrée gratuite.

Salon artisanal dimanche 20 octobre à Grauves

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA CONCERT ÉPERNAY MERCREDI 16 O CTO BRE

CONCERT : EMMANUEL ROSSFELDER ET SVETLIN ROUSSEV Doté d’une dextérité impressionnante et d’une présence scénique irréprochable, Rossfelder sait dévoiler aux spectateurs toutes les nuances les plus subtiles de la guitare. Violoniste horspair, Svetlin Roussev joue avec une maîtrise parfaite et gratifie le public d’une rythmique puissante. À 20h30. Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay - Tél : 03 26 51 15 99. VEN DREDI 22 NOV EM BRE

CONCERT : STARS 80 Revivez la magie des années 80 en concert ! Avec Jean-Luc Lahaye, Emile et Images, Sabrina, Patrick Hernandez, Début de Soirée, François Feldman, Joniece Jamison, Jean-Pierre Mader, Cookie Dingler, Caroline Loeb, Jean Schultheis, Laroche Valmont... À 20h00. Tarifs : 41 à 56 euros – Le Millésium, av. du général Margueritte à Epernay.

CONFÉRENCES ÉPERNAY SAM EDI 12 OCTOBRE

ANIMATION : CHACUN

CHERCHE ...

SON LIVRE

Ce n’est pas toujours facile de choisir parmi les centaines de romans qui sortent chaque année lors de la rentrée littéraire. Les bibliothécaires décryptent la rentrée littéraire 2013 et délivrent conseils et idées de lecture. Ces livres les ont bouleversés, charmés, enthousiasmés... À 16h00. A l’espace presse - Médiathèque centre-ville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay.

travers un grand nombre d’espèces fraîches cueillies dans la région, ainsi qu’une série de panneaux didactiques illustrés. Par l’Association mycologique d’Epernay, dans le cadre de la Fête de la Science. Entrée libre de 10h à 18h30 - Maison des Associations, 8, rue Maurice Cerveaux, Epernay.

LOISIRS ÉPERNAY S AMEDI 12 O CTO BRE

ANIMATION : RÉCOLTE POMMES !

DES

Chasse au trésor dans le cadre de la Semaine du Goût. A partir de 5 ans. De 15h à 18h - Médiathèque centreville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay. M ER CREDI 16 OCTOBRE

MULTIMÉDIA : DÉCOUVERTE

DES

JEUX VIDÉO

A la découverte du jeu vidéo «Tempête de boulettes géantes», dans le cadre de la Semaine du Goût. A partir de 7 ans. De 16h à 18h - Inscriptions au 03 26 53 37 89 - Médiathèque centre-ville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay. J USQ U’AU SAMEDI 19 O CTO BRE

MULTIMÉDIA : VIENS CUISINER AVEC BOOWA & KWALA Activités ludo-éducatives dans le cadre de la Semaine du Goût. A partir de 4 ans. À 13h30. Entrée libre aux horaires d’ouverture de l’espace multimédia - Médiathèque centre-ville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay

SPECTACLES ÉPERNAY V ENDREDI 11 O CTO BRE

FILM : CLAP

SUR ... LA GOURMAN-

DISE

J EUDI 17 O CTO BRE

MULTIMÉDIA : LA FOIRE AUX QUESTIONS Besoin d’aide en informatique ? Des difficultés à utiliser un logiciel ? Un projet à réaliser ou simplement l’envie et la curiosité de découvrir de nouveaux outils, sites web et logiciels ? Un atelier pour poser ses questions et partager ses connaissances ! À 14h00. De 14h à 16h - Places limitées, réservation conseillée au 03 26 53 36 92 - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4 rue Gabriel-Fauré, à Epernay.

EXPOSITIONS ÉPERNAY J US QU’AU S AMEDI 12 OCTOBR E

EXPOSITION : LAISSEZ-VOUS DER ...

GUI-

Photographies. Mise en valeur du patrimoine des villes labellisées, ou en voie d’être labellisées, Pays et Villes d’Art et d’Histoire (Châlons-enChampagne, Charleville-Mézières, Epernay, Laon, Reims, Sedan, Soissons). À 10h00. Entrée libre - Médiathèque centre-ville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay. J US QU’AU DIMAN CHE 13 OCTO BRE

EXPOSITION - LES S’EXPOSENT

CHAMPIGNONS

A la découverte des champignons, à

Comédie tout public. Dans le cadre de la Semaine du Goût. À 19h30. Réservation : 03 26 53 36 90 - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4 rue Gabriel-Fauré, à Epernay. S AMEDI 12 O CTO BRE

LECTURE : PROMENADE

EN ROND

A partir de 3 ans. À 10h30. Réservation au 03 26 53 37 88 - Médiathèque centre-ville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay

SAMEDI

COMPTINES

: MON

PETIT

DOIGT A DIT

Comptines, jeux de doigts et lectures, pour les enfants de 16 à 30 mois, accompagnés de leurs parents. À 10h30. Réservation obligatoire : 03 26 53 36 90 - Médiathèque DanielRondeau, 4 rue Gabriel-Fauré, à Epernay M ER CREDI 16 OCTOBRE

CONTE : LA

MÈRE DES POMMES

Par Agnès Deschamps, dans le cadre de la Semaine du Goût. A partir de 5 ans. À 15h00. Réservation au 03 26 53 37 88 - Médiathèque centre-ville, 1 rue du professeur Langevin à Epernay

ANIMATION : LA

MALLE À HIS -

TOIRES

Sur le thème «Au pays des saveurs». Dès 3 ans. À 15h30. Entrée libre - Médiathèque Daniel Rondeau, 4 rue Gabriel-Fauré, à


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

Une reprise en grandes pompes !

Une histoire de cordes

Grand Opening - Cartonnerie de Reims

Musique - Salmanazar

L’effervescence d’Elektricity passée, quoi de mieux pour démarrer cette nouvelle saison en beauté qu’un Grand Opening ? Voilà ce que l’équipe de la Cartonnerie a dû se dire en vous préparant ce week-end de folie, totalement gratuit, ne résistant pas à l’envie d’ouvrir les portes en grand ! Samedi 12 et dimanche 13 octobre, la Cartonnerie de Reims sera en effet « the place to be », afin de profiter pleinement de toutes les festivités A l'affiche de ce Grand Opening, Tha Trickaz, duo dubstep et électro. qui y seront proposées. Lancement © D.R prévu samedi dès 18h pour une soirée en compagnie de Tha Trickaz, duo orienté dubstep et électro, et évoluant dans un univers manga, The Procussions qui se reforment et remontent sur scène avec un tout nouvel album, et Bot’Ox, de retour avec un live plus dansant que jamais, entre krautrock mutant et nu disco. Une soirée qui réserve d’ailleurs d’autres surprises comme un blind test ou un dj set… Un week-end qui devrait se poursuivre le lendemain, pour une session plus familiale mais pas moins animée, avec une bourse aux disques et aux instruments dès 10h, vous permettant de dénicher la perle rare, ainsi que des visites guidées de la Cartonnerie, suivies d’ateliers sons et lumières, vous permettant de découvrir tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le fonctionnement d’une scène de musiques actuelles. Pendant ce temps, n’hésitez pas à laisser les plus jeunes profiter de la « Boum Articho », de l’atelier « Makey Makey », ou encore de l’atelier « Mapping ». Un Grand Opening qui, à coup sûr, devrait marquer les esprits !

Tout petit, et plus exactement vers l’âge de trois ans, Emmanuel Rossfelder tombe sous le charme de la guitare. Un instrument qu’il va découvrir et apprivoiser au fil des années, jusqu’à devenir l’un des meilleurs guitaristes classiques mondiaux. Après avoir été, à l’âge de 14 ans, le plus jeune élève jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le virtuose enchaîne victoires et distinctions, se produisant désormais régulièrement dans le monde entier, mais surtout en France, au Japon, en Russie, au Canada, au Etats-Unis ou encore au Brésil, où son talent s’est fait plus que remarquer. Svetlin Roussev, quant à lui, s’est très tôt passionné pour le violon. Au côtés de sa mère, d’abord, puis dans les classes de Gérard Poulet au Conservatoire National Supérieur de Paris, il parfait son art et décroche lui aussi de nombreux titres et récompenses, En compagnie d'Emmanuel Rossfelder, Svetlin Roussev vous que lui auront valu son charisme indéni- invite à un voyage musical. © Julien Benhamou able, sa virtuosité et son intensité remarquable. Interprète de la musique slave et plus particulièrement de la musique de son pays d’origine, la Bulgarie, l’artiste, violon solo de l’Orchestre Philarmonique de Radio France, se voit aujourd’hui invité à faire démonstration de son talent de par le monde. Réunissez ces deux étoiles musicales et vous obtiendrez un concert d’exception, au cours duquel elles sauront mêler les sonorités de leurs instruments à la perfection ! Un moment unique que vous offrent le Salmanazar et les Amis de la Musique d’Epernay.

> Entrée libre. La Cartonnerie de Reims, 84, rue du Docteur Lemoine.

Claire Lagrange

Rens. : 03 26 36 72 40 ou www.cartonnerie.fr

Grand Opening : Demandez le programme Samedi 12 octobre 18h : ouverture des portes 19h-20h : blind test animé par Joe le Taxi 20h-20h45 : dj set de Bananadrama 20h45-minuit : The Procussions, Bot’Ox et Tha Tricaz Minuit-1h30 : dj set de Bananadrama

Dimanche 13 octobre 10h-18h : bourse aux disques et aux instruments 11h-18h : ateliers Mapping et ateliers Makey Makey 11h/14h/15h/16h/17h : visites guidées suivies d’ateliers sons et lumières (25 personnes par groupe) 15h : Boum Articho pour les 5-9 ans.

« De la musique sacrée au divertissement »

Concert - Amis de l'Orgue de Vertus

Présent depuis le XVe siècle dans la commune, l’Orgue de Vertus a connu un parcours historique pour le moins mouvementé. Part intégrante du patrimoine vertusien, il a en effet connu les dommages du temps et des hommes, avant de voir naître, en 1989, l’association des Amis de l’Orgue de Vertus, fêtant cette année son 24ème anniversaire. Un événement qui se verra célébré comme il se doit, au travers d’un concert événement en l’église Saint-Martin de Vertus, le 19 octobre prochain. Pour l’occasion, les Amis de l’Orgue inviteront et recevront, pour la seconde fois, le chœur de chambre Ars Vocalis. Fondé à Reims en 1991 et dirigé depuis par Hélène Leroy, l’ensemble vocal compte aujourd’hui une quarantaine de choristes, tous amateurs confirmés, qui mettront leurs voix et leur répertoire au service de ce concert exceptionnel, accompagnant à merveille l’organiste Elodie Marchal, tout au long d’une soirée qui s’annonce aussi spectaculaire que réussie. Epaulé par la chorale vertusienne Le Troudion, ainsi que par la chorale du collège, Ars Vocalis saura donner de la voix et revisitera un large répertoire musical, allant de la musique sacrée au divertissement le plus récent, prouvant à tous que l’orgue, instrument incontournable de la musique sacrée et religieuse,

Le 19 octobre prochain, l'église de Vertus résonnera des notes de son orgue. © Ville de Vertus

peut tout autant avoir sa place dans un style totalement différent. Amoureux de musique en tous genres, rendez-vous le 19 octobre autour de l’Orgue de Vertus ! C.L > Concert anniversaire des Amis de l'Orgue

de Vertus, samedi 19 octobre à 20h30 Eglise Saint-Martin de Vertus. Renseignements au 03 26 52 27 43.

C.L

> Emmanuel Rossfelder et Svetlin Roussev, le mercredi 16 octobre à 20h30.

Tarifs : 7,5 à 24 euros – Théâtre Gabrielle-Dorziat.


N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

magazine

LES HORAIRES

LA SÉLECTION

CINÉMA Le Palace

Genre: Comédie Pays: USA Durée: 1h47 Réalisateur: · Seth Rogen, Evan Goldberg Acteurs: James Franco, Jonah Hill, Seth Rogen. Alors qu’ils pensaient se rendre à une teuf d’enfer, c’est l’enfer sous la forme de fin du monde qui vient à eux ! Le public français semble réfractaire à l’humour trash dans la veine des comédies d’Apatow avec James Franco, et d’autres people dans leur propre rôle, verdict mercredi.

du 09/10/2013 au 15/10/2013

Patrick Vanlanghenhoven

C’est la fin

33 Bld Motte - 51200 Epernay

Le Majordome VO mercredi jeudi lundi 20h30; vendredi samedi mardi 14h30; dimanche 15h VF mercredi 17h30; jeudi lundi 14h30; samedi 17h | 20h; dimanche 10h30 | 17h30; mardi 18h | 20h30 Planes VF mercredi 14h30 | 17h30 | 20h30; jeudi 14h30 | 20h30; vendredi 14h30 | 21h; samedi 14h30 | 17h | 20h | 22h30; dimanche 10h30 | 15h | 17h30 | 20h; lundi 20h30; mardi 14h30 | 18h | 20h30 Eyjafjallajökull VF mercredi mardi 14h30 | 20h30; jeudi 14h30; vendredi 21h; samedi 14h30 | 17h20; dimanche 10h30 | 15h | 17h30; lundi 20h30 Blue Jasmine VF mercredi 20h30; jeudi samedi 14h30; vendredi 21h; dimanche 15h; mardi 18h VO mercredi lundi 14h30; samedi 22h30; dimanche 20h Prisoners VF mercredi samedi 14h30 | 17h30 | 20h30; jeudi lundi mardi 14h30 | 20h30; vendredi 14h30 | 21h; dimanche 10h30 | 15h | 20h Insidious : Chapitre 2 VF mercredi 17h30; jeudi 20h30; vendredi lundi 14h30; samedi 22h30; dimanche 20h; mardi 18h Machete Kills VF mercredi 14h30; vendredi 21h; samedi 22h30; dimanche 20h; mardi 18h La vie domestique VF mercredi 17h30; jeudi lundi 20h30; vendredi 14h30; samedi 17h | 20h; dimanche 10h30 | 17h30; mardi 14h30 | 20h30 C'est la fin VF mercredi 14h30 | 17h30 | 20h30; jeudi 14h30 | 20h30; vendredi 14h30 | 21h; samedi 14h30 | 17h | 20h | 22h30; dimanche 10h30 | 17h30 | 20h30; lundi 20h30; mardi 14h30 | 18h | 20h30 La Petite Fabrique du monde VF dimanche 15h30

La confrérie des larmes

Genre: Thriller Pays: France Durée: 1H40 Réalisateur: Jean-Baptiste Andrea Acteurs: Jérémie Renier, Audrey Fleurot, Mélusine Mayance. Gabriel, ancien flic au bout du rouleau, élève seul sa fille et accepte un boulot étrange, convoyer des mallettes contre beaucoup d’argent. C’est comme la boite de Pandore, il ne faut pas les ouvrir. Un film inégal, il laisse toutefois entrevoir un réalisateur à suivre.

La vie d’Adèle chapitre 1 et 2

Genre: Drame Pays: France Durée: 2h59 Réalisateur: Abdellatif Kechiche Acteurs: Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos, Salim Kechiouche. Adèle, jeune lycéenne, se cherche en pleine période de quête amoureuse. Elle accepte mal son attirance pour les filles. C’est avec Emma qu’elle comprendra enfin où est sa voie. Un cinéma particulier, fait parfois de longueurs excessives, pour les fans d’Abdellatif Kechiche, les autres peuvent lire la BD Adèle chez Glénât.

CINÉ Le Majestic

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons

Le Majordome VF séances à 13h45 (sf mercredi | samedi | dimanche) | 16h30 | 19h30 Planes VF mercredi samedi dimanche 11h15 | 13h45 | 16h | 18h | 20h | 22h15; jeudi vendredi lundi mardi 13h45 | 16h | 18h | 20h | 22h15 Eyjafjallajökull VF mercredi samedi dimanche 11h15 | 13h45 | 16h | 18h | 20h | 22h15; jeudi vendredi lundi mardi 13h45 | 16h | 18h | 20h | 22h15 Diana VF mercredi samedi dimanche 11h15 | 13h45 | 20h15; jeudi vendredi lundi mardi 13h45 | 20h15 La Vie d'Adèle, Chapitres 1 et 2 VF mercredi samedi dimanche 10h30 | 13h45 | 17h | 20h30; jeudi vendredi lundi mardi 13h45 | 17h | 20h30 Prisoners VF mercredi samedi dimanche 10h30 | 13h30 | 16h30 | 19h30 | 22h30; jeudi vendredi lundi mardi 13h30 | 16h30 | 19h30 | 22h30 Turbo VF dimanche 13h45 Sur le chemin de l'école VF mercredi samedi dimanche 11h15 | 13h45 | 16h | 17h45; jeudi vendredi lundi mardi 13h45 | 16h | 17h45 Riddick VF séances à 16h30 | 19h30 | 22h Insidious : Chapitre 2 VF mercredi samedi dimanche 11h15 | 13h30 | 15h45 | 18h | 20h15 | 22h30; jeudi vendredi lundi mardi 13h30 | 15h45 | 18h | 20h15 | 22h30 Les Miller, Une famille en herbe VF séances à 18h | 22h15 Machete Kills VF séances à 13h30 (sf dimanche) | 15h45 | 22h30 2 Guns VF mercredi samedi dimanche 11h15 | 19h45 | 22h; jeudi vendredi mardi 19h45 | 22h; lundi 22h Les Schtroumpfs 2 VF mercredi samedi dimanche 11h15 Moi, moche et méchant 2 VF mercredi samedi dimanche 13h45 Gravity VF lundi 20h

CINÉ La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne

Gare du nord VF jeudi samedi 18h; vendredi 20h30 Alabama Monroe VO samedi 20h30; lundi 20h Grand Central VF mercredi dimanche 20h30; vendredi 18h La grande illusion VF dimanche 18h

Prisoners

LE GROS PLAN

Planes

Genre: Animation Pays: USA Durée: 1h32 Réalisateur: Klay Hall Acteurs: Dane Cook, Priyanka Chopra, Julia Louis-Dreyfus .

Il était une fois un petit avion nommé Dusty qui parcourait les plaines de l’Amérique pour répandre l’engrais nécessaire aux cultures. Il gardait bien caché au fond de son cœur, sauf pour ses amis, un rêve qui l’emmènerait bien plus haut. L’occasion se présente pour accomplir celui-ci et enfin participer au grand rallye du tour du ciel. Une course folle à travers plusieurs continents et dans des conditions extrêmes. Il n’est pas vraiment l’athlète idéal, reste sujet au vertige, privilégiant le rase-motte aux grandes altitudes. Comment pourra-t-il rivaliser avec les Formule 1 du ciel, taillées pour la compétition ? Il possède deux atouts, un entraineur de choix, un vieux briscard revenu de la seconde guerre mondiale, Skyper, et une détermination à toute épreuve. Alors à l’impossible, comme le dit le proverbe, nul n’est tenu. L’affaire commence plutôt mal, Ripslinger, le champion des champions ne lui facilite pas la tâche, employant parfois des méthodes peu sportives. Il devra surmonter bien des épreuves pour réussir à peut-être gagner la course et surtout devenir un homme. Dans la veine de Cars et de son univers, le point de départ n’est pas une voiture qui se la joue et découvre d’autres valeurs, mais un petit gars qui porte son rêve vers l’infini et au-delà ! Face à tous ces avions de luxe et de compétition, Dusty représente le type simple, naïf, qui devra faire appel à de vraies valeurs humaines pour réussir. C’est bien la solidarité, l’amitié, le partage et un cœur grand comme ça qui triomphent. Face aux évènements et aux éléments le courage de ce petit avion fait la différence. Fred Testot donne du cœur à la voix française. Leila Bekhti joue la princesse indienne qui lui fait tourner la tête, et Mélissa Theuriau apporte à Rochelle un côté fonceuse et sportive. Le film s’adresse avant tout aux enfants qui se retrouveront dans l’un ou l’autre de ces fous volants. Découvrez les sorties de la semaine sur www.cine-region.fr , notre chronique le mercredi de 17h50H à 18H30, et chaque matin à 8h45 sur France bleu Champagne.

Pays: USA Durée: 2h33 Réalisateur: Denis Villeneuve Acteurs: Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis. Le kidnapping de deux fillettes lance sur la piste le détective Loki et le père Keller d’abord soupçonné. Le temps presse, le premier veut éviter un bain de sang, le deuxième faire justice. Denis Villeneuve réussit un film d’auteur, en s’attachant à des thèmes qui lui sont chers, la violence, le fanatisme entre autres.

Shérif Jackson

Genre: Western Pays: USA Durée: 1h35 Réalisateur: Noah Miller, Logan Miller (II) Acteurs: January Jones, Jason Isaacs, Ed Harris. Sarah, ancienne prostituée, part en quête de vengeance contre la secte de fanatiques qui l’a achevée pour voler ses terres. Elle trouve de l’aide en la personne de Jackson, un shérif peu ordinaire. Les frères Miller s’amusent et nous aussi avec les codes du western dans un film décalé et jouissif.

CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER CHINER VENDREDI 11 OCTOBRE Fismes - Bourse vêtements et puériculture 18h-21h - Salle des fêtes

Condé-sur-Marne Vide-dressing 8h-13h Salle des fêtes

Livry-Louvercy - Bourse puériculture 8h-13h - Ancienne école, rue de la Renaissance Magenta - Vide-greniers

DIMANCHE 13 OCTOBRE SAMEDI 12 OCTOBRE Fismes - Bourse vêtements et puériculture 9h-17h - Salle des fêtes

Cormontreuil - Bourse vêtements 10h-18h - Salle polyvalente

Reims - Marché aux livres 9h-17h - Place du Forum Rouffy - Bébé Broc - 9h-17h - Rue de la Buche

Courcy - Vide-greniers St-Martin d'Ablois Bourse vêtements et puériculture 9h-17h30 - Salle des fêtes

Ville-Dommange - Vide-greniers Cuis - Bébé Broc 8h-17h - Salle des fêtes

Witry-les-Reims - Vide-greniers


Des chiffres et des lettres

N°235 du 11 au 17 octobre 2013 >> w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

Portrait – Laurent Boule, écrivain et expert-comptable

Chambre Économique au moment des festivités des 800 ans de la cathédrale et ma décision s'est finalement prise assez naturellement. »

Laurent Boule est un homme aux multiples facettes. Spécialiste du chiffre le jour, il devient maître de la plume le soir et le week-end venus. Sélectionné dans la programmation 2013 du festival Interpol'Art, le Rémois, à la fois expert-comptable et écrivain, présente son premier roman et revient sur son parcours, où économie et littérature n'ont finalement jamais été très éloignées.

'une certaine manière, c'est un rêve de gosse qui devient réalité. Tout jeune déjà, Laurent Boule se passionne pour la lecture et l'histoire, plongeant des heures entières dans des histoires de vie, de voyages et d'aventuriers. Au fil des années, se succèdent ainsi dans sa bibliothèque les auteurs les plus créatifs de leur génération. Des Chatwin, Sartre, Coelho, Kessel, parfois Hugo, Verne, Saint-Exupéry et surtout Boris Vian, dont la fantaisie et la poésie de l'univers inspirent grandement le jeune romancier en devenir. « J'écrivais des petits poèmes pendant mon adolescence puis, vers mes 18 ans, j'ai écrit une nouvelle s'inspirant justement un peu du

D

Casser les idées reçues

style de Vian. » Le baccalauréat en poche, la question inévitable se pose sérieusement pour Laurent Boule : quel cursus choisir pour ses études, histoire ou sciences économiques ? « J'ai finalement choisi le second, me disant qu'il y aurait davantage de débouchés. Et puis j'avais toujours aimé les chiffres également. »

© l'Hebdo du Vendredi

Les saisons passent, les études, une rencontre, un mariage, une carrière qui démarre, peu à peu la vie éloigne Laurent Boule de la littérature ; « sans jamais m'enlever mon besoin de lecture  », précise-t-il toutefois le sourire au coin des lèvres.

Une bonne fois pour toutes, les experts-comptables sont pour la plupart à mille lieux de l'image plutôt classique et austère leur collant un peu trop à la peau. Laurent Boule, professionnel des chiffres, lecteur assidu et historien amateur semble représenter à lui-seul le parfait mariage entre comptabilité et créativité. « Je pense fondamentalement qu'on connait mal

Repère Laurent Boule est né à Rocherfort-sur-Mer en Charente-Maritime en janvier 1969. Arrivé à Reims à 18 ans, au sortir du lycée, il débute un cursus en sciences économiques dans la cité des Sacres. A l'issue de ses cinq ans d'études, puis de son service militaire, il choisit de rester à Reims et entre chez KPMG, un cabinet d'expert-comptable. Dix années plus tard et son diplôme en poche, nous sommes en 2005 quand il quitte KPMG pour CGC (Comptabilité Gestion Conseil), un autre cabinet d'expert-comptable de Reims, faisant partie du réseau Cabex. Rapidement, il en deviendra le seul associé, à la tête d'une équipe de quinze personnes. A 44 ans, Laurent Boule est marié, père d'un enfant, et toujours aussi féru de littérature et d'histoire qu'à son enfance. Les otages de la SainteAmpoule est son premier roman, publié en septembre dernier aux éditions du Forum. Les 12 et 13 octobre prochains, il sera présent à la demeure des Comtes de Champagne, à la rencontre du public dans le cadre du festival Interpol'Art.

notre métier d'expert-comptable. Cette profession est beaucoup plus proche des personnes qu'on ne le pense. C'est un métier proche des histoires de vie, quand le client nous raconte ses problèmes d'entreprise, ses préoccupations quotidiennes, et même ses problèmes familiaux, il y a une profonde relation de confiance et de proximité. Moi j'ai toujours considéré que notre premier métier était d'être à l'écoute de notre client, être dans l'humain, la projection de l'avenir ; de créer avec eux des histoires en faisant en sorte qu'elles se réalisent... Finalement, entre les histoires dans lesquelles on plonge dans les livres à celles que l'on construit avec nos clients, je n'ai pas l'impression que les deux soient si éloignées que cela. L'opposition chiffres-lettres est réductrice... » Peu à peu, la quarantaine aidant, l'idée murit chez l'expert-comptable de replonger dans ses premières amours : les mots et la plume. Ecrire, imaginer, inventer, rêver, de lectures en lectures, Laurent Boule se documente, se disant qu'au fond, le moment de se lancer dans l'écriture est peut-être enfin venu. «  Ma vie, privée et professionnelle, était construite, le cabinet que j'avais acheté tournait bien, je commençais à réussir à me dégager du temps. Ajouté à cela plusieurs réflexions personnelles sur la vie, des rencontres, notamment dans le cadre de mes responsabilités à la Jeune

Très exigeant en littérature, Laurent Boule tarde toutefois à se lancer dans la rédaction. « Ce livre, c'est un travail qui a pris trois ans, de l'idée originale à la sortie officielle, en passant par la création de ma propre maison d'éditions en 2009. Mais au fil de l'eau, à force de lire, l'histoire s'est imposée d'elle même ». Les premières pages sont difficiles à écrire, c'était en 2012. « Je m'étais fixé des objectifs de pages par semaine, me donnant jusqu'au 31 mars 2013 pour finir le premier jet et j'ai tenu le pari. A de nombreuses fois j'avais déjà écrit des mémoires d'une centaine de pages, mais dans la comptabilité, un premier roman, c'est tout à fait différent. » L'histoire des Otages de la Sainte-Ampoule est celle d'Eudes, un expert-comptable d'une quarantaine d'années et vivant à Reims (tiens tiens), qui se fait dérober une fiole de Saint-Chrême, utilisée

Le grand démarrage

pour le sacre des Rois de France et qui s'est transmise de génération en génération dans sa famille. Partant à la recherche du voleur et de ses motivations, soutenu dans cette aventure par son ancien directeur de mémoire, le professeur Flodoard, Eudes se lance dans des investigations au mois de mai 2011, au cœur des festivités liées au huitième centenaire de la cathédrale. « C'est un roman contemporain, ancré dans la réalité. Pour parler histoire, il faut aller chercher dans la personnalité même des personnages, qui sont, eux, un brin excentriques et surtout de grands passionnés d'histoire. » Expert-comptable le jour, écrivain la nuit, Laurent Boule sera l'un des auteurs retenus par Interpol'art, pour la huitième édition du festival. Édité à 5 000 exemplaires, son premier roman en appelle d'autres. Une suite, qui devrait sortir d'ici deux ans, car « lorsque l'on commence à écrire, il devient très difficile de s'arrêter... »

Aymeric Henniaux > Les otages de la Sainte-Ampoule, éditions du Forum, 12 euros. Disponible en librairie. www.interpolart.com

L’horoscope de l’hebdo BÉLIER du 21.03 au 20.04 La semaine se révélera pour vous fort riche, au sens figuré comme au sens propre. De ce fait, prenez des risques, allez de l'avant, et passez au-dessus des malentendus.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

CANCER du 22.06 au 22.07

BALANCE du 23.09 au 22.10

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01

Aujourd’hui, vous aurez tout à gagner. Une personne proche de vous fera tout pour vous aider. Ecoutez-la, elle vous sera très utile. Vous la reconnaîtrez car elle manifestera à votre égard des sentiments généreux.

Aujourd’hui, tout continuera à bien se dérouler, notamment sur le plan relationnel. Des perspectives financières heureuses se profileront dans vos affaires.

Vous serez dans un état euphorique, entraîné(e) par les ambitions et les projets les plus fous. Ce sera dans l'ensemble une semaine très favorable. Profitez-en pour lancer de nouveaux projets.

SCORPION du 23.10 au 22.11

VERSEAU du 21.01 au 19.02

La semaine promet d'être mouvementée : surchargé(e) de responsabilités, vous n'aurez pas le temps de penser à vous. Si vous vous sentez agressé(e), réagissez avec tact et calme.

Les actions, que vous mènerez, vous amèneront à prendre des décisions tranchées et susciteront des réactions inattendues qu'il faudra gérer. Vous ne serez pas déçu(e).

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12

POISSONS du 20.02 au 20.03

Saurez-vous profiter des belles opportunités pour partir à la conquête de la réussite ? Ce que vous entreprendrez a toutes les chances de réussir. Alors, surtout menez le tout avec conviction.

Votre enthousiasme dynamisera votre entourage et tel un soleil, vous serez le centre d'où émaneront chaleur et force. L'amour et l'amitié se mêleront et se confondront.

Ce n'est pas le sourire aux lèvres que vous démarrerez la semaine. En effet, des soucis d'ordre financier seront à prévoir. Ce ne sera pas le moment de spéculer sur de nouvelles affaires.

LION du 23.07 au 22.08

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

VIERGE du 23.08 au 22.09

Vous risquez de ne pas supporter les concessions pourtant indispensables à la réussite de la période. En effet, vous serez peu enclin à l'action et votre sensibilité sera extrême.

Pour couronner de succès la semaine, voici les pièges à éviter et les conseils à suivre : restez déterminé(e) dans vos actions et n’imposez pas vos points de vue de façon arbitraire. Même si les responsabilités que vous exercez sont assez pesantes, toutes les affaires et les actions que vous mènerez dans le courant de la semaine connaîtront une issue favorable.

Benoit MELVHILLE


P.W.A

Lancia Châlons Zone de Voitrelle - Saint Memmie - 03.26.65.32.15 Cité de L’Auto - ZAC Croix Blandin - 16 Rue L. Bernstein - Reims - 03 26 83 82 82

L'Hebdo du Vendredi, Epernay #235  

Semaine du 11 au 17 octobre 2013