__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

du A U Q U O T I D I E N S U R w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m ÉDITION

CHÂLONS n°565 du 26 février au 4 mars 2021

Tous égaux face à la fibre ?

SANTÉ

Une nouvelle étape pour le futur village Alzheimer p. 4

MUSIQUE

Les festivals se réinventent pour ne pas annuler p. 5

PATRIMOINE

La démolition rue des Lombards aura bien lieu p. 9

BASKET-BALL

Gani Lawal, un globe-trotter en Champagne p. 12 Plusieurs communes de Châlons Agglo pointent le retard du déploiement de la fibre optique. Orange évoque des lenteurs administratives et des permis de construire toujours en attente qui ne lui permettent pas de dater la fin de ces chantiers, démarrés il y a plus d'un an. p. 8

Immobilier : les offres des notaires p. 14 et 15

NOUVEAU DANS VOTRE MAGASIN

LIVRAISON GRATUITE*

dans un rayon de 20 km

Pour tout achat supérieur à 200€ de matériaux ou d’abris de jardin. *En dessous de 200€ d’achat. La livraison sera facturée 50€ dans un rayon de 20 km et un supplément de 2€ par kilomètre au-delà de 20 km sera appliqué.

Route d'Épernay 51510 FAGNIÈRES 03 26 70 55 66

www.bricorama.fr


Humeurs ÉDITO

Mars et ça repart En ces douces journées d’hiver (!) et de vacances scolaires, je vous propose d’oublier un peu notre quotidien. D’oublier le coronavirus, les allocutions de Jean Castex, le défi lancé par Emmanuel Macron aux vidéastes McFly et Carlito ou encore le pic de pollution atmosphérique qui frappe la Marne. Alors que se profile le 1er mars, prenons un peu, et même beaucoup, de hauteur et juchonsnous à 227 millions de kilomètres de la Terre, précisément sur la planète rouge. Depuis le 18 février, l’astromobile Perseverance nous envoie images, vidéos et enregistrements venus de Mars, où il a été envoyé pour étudier sa surface. Pointés du doigt à longueur de temps, les réseaux sociaux s’avèrent ici un formidable relai planétaire des exploits de ce petit robot et de ces images à couper le souffle. Une vision de la planète rouge qui donne la chair de poule tant cet environnement, pourtant si différent et si lointain de la Terre, nous paraît familier. Ces petites roches éparpillées, ce désert de sable rouillé, cet horizon baigné d’une lumière solaire nous feraient presque oublier que l’atmosphère de Mars est irrespirable et toxique, que la température moyenne y est de -63°C et que la pression atmosphérique est trop basse pour qu’un être humain y survive sans combinaison. Et que cette quiétude imperturbable est aussi le théâtre de rivalités, mais aussi de coopération, ici-bas. En effet, « l’Objectif Mars » du XXIe siècle s’inscrit dans la droite ligne de la course qui a opposé, entre 1957 et 1975, les ennemis Étasuniens et Soviétiques et aujourd’hui, la bataille pour le contrôle de l'espace fait encore rage au-dessus de nos têtes. Dès 2014, l’Inde avait déjà réussi à placer une sonde en orbite autour de Mars. Le 9 février dernier, ce sont les petits, mais puissants Émirats arabes unis qui sont devenus le septième pays à s’installer autour de la planète rouge. Tout ça avec l’aide d’un laboratoire américain et d’une fusée japonaise. D’ici trois mois, c’est la sonde chinoise Tianwen-1 qui libérera son rover, faisant de l’empire du Milieu le deuxième pays à réussir un tel exploit. L’Agence spatiale européenne, de son côté, sera largement impliquée dans le rapatriement sur Terre de Perseverance, d’ici 2031. Et en avril, c’est le célèbre astronaute français Thomas Pesquet qui repartira dans l’espace pendant 6 mois, avec deux Étasuniens et un Japonais. Les années à venir s’annoncent palpitantes. Espérons néanmoins que l’Homme traitera le cosmos avec plus de précautions que notre bonne vieille planète bleue. On peut toujours rêver.

Simon Ksiazenicki

Retrouvez-nous au quotidien sur

www.lhebdoduvendredi.com L’hebdo du vendredi

édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

Tél. 03 26 36 50 13

Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet - fb@lhebdoduvendredi.com Edition Reims : Julien Debant, chef des éditions - julien.debant@lhebdoduvendredi.com Edition Châlons : Sonia Legendre - sonia.legendre@lhebdoduvendredi.com Edition Epernay : Simon Ksiazenicki - simon.ksia@lhebdoduvendredi.com Service commercial : Emilie Fressancourt - emilie.fressancourt@lhebdoduvendredi.com Fanny Chrapkiewicz - fanny@lhebdoduvendredi.com Responsable diffusion : Alexandre Percheron - distribution@lhebdoduvendredi.com Administration : Martine Bizzarri - martine.bizzarri@lhebdoduvendredi.com Community Management : Dixie Bonnette - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin - Imprimé par l’imprimerie de L’Union C.P.P.A.P 1225 Q 94414 Provenance du papier : Suéde. Les papiers utilisés sont certifiés PEFC/FSC. Taux de fibres recyclées : supérieur à 70%.

LVMH s'offre 50 % du champagne de Jay-Z Propriétaire notamment de Moët & Chandon, le groupe de luxe LVMH a annoncé avoir pris une participation à hauteur de 50 %, via sa filiale Moët Hennessy, dans le champagne Armand de Brignac, marque du rappeur et homme d’affaires Jay-Z. Connu pour son logo à l’as de pique et ses bouteilles métallisées vendues plusieurs centaines, voire milliers, d’euros, Armand de Brignac a été racheté en 2014 par Shawn Carter, mais la maison Cattier, à Chigny-les-Roses, est à l’origine de ces cuvées de prestige et le restera. Les détails financiers de la transaction n’ont pas filtré, mais dans un de ses titres sorti en 2018, Jay-Z estimait la valeur de « Ace of Spade » («  L’As de pique  ») à «  half a B  », soit un demi-milliard de dollars. En 2019, 500 000 bouteilles auraient été vendues dans le monde entier, mais sans doute beaucoup moins l’an passé à cause de la crise de la Covid-19.

3,7 % © l'Hebdo du Vendredi

C'est le taux de couverture vaccinale enregistré dans la Marne le 24 février, d'après les données de l'Agence régionale de santé (ARS). Il correspond au nombre de personnes ayant reçu au moins une dose du vaccin contre la Covid-19, rapporté à 100 000 habitants. Notre département est le moins bon élève du Grand Est en la matière, en dessous de la moyenne régionale (4,3 %) et loin derrière les Vosges (5 %). Le taux d'incidence marnais (nouveaux cas Covid pour 100 000 habitants) passe de 146,5 la semaine passée à 159,1 le 24 février. Et cette fois, il s'avère meilleur que le taux régional, établi à 185,2 contre 206,8 en France. Le nombre de personnes hospitalisées dans la Marne à cause du coronavirus diminue légèrement : 265 ce mercredi, contre 275 la semaine précédente. Celui des patients en réanimation et en soins intensifs reste stable (20).

© Armand de Brignac

2

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

La Nuit de la chouette dure un mois ! Faute de pouvoir organiser ses traditionnelles sorties nocturnes et autres ateliers ludiques dans le contexte actuel, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) Champagne-Ardenne associera différemment le grand public à la 14e Nuit de la chouette. Du 1er au 31 mars, elle lance l'opération « Ouvrez vos fenêtres pour écouter les chouettes  ». Effraie des clochers, Hibou moyen-duc, Chouette hulotte ou encore Chevêche d'Athéna : chacun pourra découvrir sur le site de la LPO les espèces de la région, leurs caractéristiques et leurs chants, © Denis Fourcaud - LPO Champagne-Ardenne mais également envoyer ses observations via un formulaire dédié en ligne. Rendez-vous le samedi 6 mars de 18 h 30 à 19 h 30 pour une e-conférence sur les rapaces nocturnes de France (gratuit, inscription obligatoire sur champagne-ardenne.lpo.fr).

Hommage à l'interne décédé à Reims Mardi 23 février, à 12 h 30, une centaine de personnes se sont réunies sur le parvis de la faculté de médecine de Reims pour respecter une minute de silence en hommage à l’interne qui s’est donné la mort la semaine passée. Il s'agissait d'un jeune homme originaire de Rouen qui était étudiant en médecine générale à Reims depuis 2017. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans l'établissement. Ce suicide intervient un an après celui d'un autre interne du CHU de Reims, en deuxième année d’anesthésie-réanimation. © Remi Wafflart


4

Marne

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Social

Une Maison des femmes, bientôt dans la Marne L'association Le Mars, soutenue par le Foyer Rémois, va créer la toute première Maison des femmes à Reims : un lieu unique et identifié de prise en charge multidisciplinaire des femmes et enfants victimes de violences.

S

’inspirant du modèle inauguré en 2016 dans la ville de Saint-Denis, la première Maison des femmes du département devrait ouvrir ses portes à Reims d'ici quelques mois. Cette structure aura pour mission d'accompagner les femmes et les enfants victimes ou témoins d’infractions pénales et de répondre à l’urgence de chaque situation. Porté par l'association Le Mars Victimes 51, ce projet est soutenu par de nombreux acteurs locaux qui ont validé leur participation : le Centre hospitalier universitaire (CHU), le Centre accueil soins toxicomanes (CAST), le Comité pluridisciplinaire des artistes-auteurs et des artistesautrices (CAAP), La Boussole ou encore Paroles de parents. Des appuis solides qui doivent permettre au futur établissement d'offrir de nombreuses solutions, telles que des permanences gratuites, confidentielles, des groupes de paroles adultes, enfants, un travail sur la parentalité, des activités collectives, artistiques et thérapeutiques et bien sûr un accueil inconditionnel. Mais qui dit Maison dit local. Il a été trouvé grâce

Les responsables de l'association Le Mars et du Foyer Rémois ont signé le 15 février une convention de location d'une durée de 9 ans. © l'Hebdo du Vendredi

au partenariat avec le Foyer Rémois, qui collabore a été immédiatement force de proposition dans la location d’une maison au quartier Chemin Vert avec le Mars depuis 1998, via la location de logepour lancer notre proments pour de l’hébergement d’urgence et de Ouverture prévue en juin jet. » Une implantation la réinsertion sociale. qui a évidemment du au cœur de la cité-jardin sens pour le bailleur so« L'association travaille cial puisque ce quartier de longue date avec Le du Chemin Vert rémois, bâti par son Foyer Rémois sur la fondateur Georges Charbonneaux dans les années question de la prise en charge des femmes victimes de violence, explique Nazha Chtany, directrice du 1920 pour loger des familles ouvrières, avait aussi Mars France Victime 51. Notre interlocutrice, mapour ambition de participer à la santé, l’éducation, dame Berardi s’est montrée vivement intéressée et la culture et le bien-être des ménages. Le Foyer

Rémois va ainsi investir 40 000 euros dans la réalisation de travaux afin d'adapter le local situé au numéro 10 de l'allée des Pervenches au projet du Mars. Bénéficiant d'une surface de 163 m2, la Maison des femmes de Reims offrira plusieurs lieux de vie répartis sur deux étages : accueil, espace informatique, salle d’activités collectives, bureaux de consultations et d’entretiens... L'ouverture des portes est espérée au mois de juin.

J.D

Santé

Le village champenois Alzheimer à l'étude

A

près huit mois de gestation au sein du club Dac (comme Débattre et agir à Châlons) et de nombreux échanges avec ses partenaires, le futur village champenois Alzheimer entre dans sa phase d'étude. « Elle se déroulera en trois étapes jusqu'en juin, détaille le président du club, Gérard Berthiot. Le fait que les institutions s'emparent de ce projet d'origine associative Après le village Alzheimer de Dax, ouvert l'an passé, Châlons serait est une excellente chose. La la seconde ville de France à accueillir ce concept médico‐social no‐ vateur. © Dpt40/S.Zambon mairie et l'agglomération de Châlons mais aussi le Département, l'Agence régionale de santé (ARS) ou encore le CHU de Reims nous soutiennent. » Ladite étude, chiffrée à environ 60 000 euros et financée par le Centre communal d'action sociale de Châlons, est confiée à l'Institut de formation doctorale (IFD). Objectif : peaufiner la philosophie du village et identifier les besoins du territoire en matière de prise en charge des personnes atteintes d'Alzheimer, en particulier celles qui ont moins de 60 ans. Car si la sociabilisation permet de ralentir la maladie, force est de constater qu'il manque une passerelle entre l'accompagnement à domicile et le placement en Ehpad. « La cellule dédiée à cette étude réunit des gens qui connaissent parfaitement le sujet, comme par exemple l'ancien directeur du service Solidarités au Département des Landes. » Et pour cause, en juin 2020, le premier village Alzheimer de France ouvrait ses portes à Dax. Ses instigateurs partagent régulièrement leur expérience avec les acteurs marnais. Châlons serait ainsi la seconde ville de l'Hexagone à expérimenter ce concept novateur, né il y a cinq ans aux Pays-Bas. Quant au lieu où il sera construit, rien n'est acté pour l'heure. « La cité militaire Saint-Martin, évoquée en conseil communautaire, n'est qu'une hypothèse parmi d'autres. » Ce projet pourrait se concrétiser en 2023, voire en 2024.

Sonia Legendre


5

Marne

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Festivals

Réinventer, pour ne pas tout annuler Du Cabaret Vert aux Moissons Rock, en passant par la Poule des Champs ou encore Foire en Scène, les organisateurs de festivals rebondissent suite aux annonces de la ministre Roselyne Bachelot.

d'Ailleurs a déjà éprouvé des formats alternatifs l'an passé. « On travaille différentes hypothèses, explique Patrick Legouix, qui dirige l'association Musiques sur la Ville. Avec a minima la résidence de création artistique fin juin au Jard, puis des concerts en centre-ville et dans les quartiers. » Les MIA3J, prévues au Jard anglais fin juillet, pourraient se répartir autrement dans l'espace public. Jérémy Dravigny et son équipe réfléchissent égaaintenir les festivals cette année, tout lement à des solutions innovantes pour la Poule en leur imposant une jauge limitée à des Champs, en septembre à Aubérive. «  On 5 000 personnes, assises à bonne dispense par exemple à des espaces de type îlot, où tance et masquées, évidemment. Les dernières les festivaliers pourraient s'asseoir en petits annonces de la ministre de la Culture, Roselyne groupes. Ça nous permettrait de leur apporter à Bachelot, n'ont pas fait que des heureux et laissent boire et à manger sans qu'ils se déplacent. Notre plusieurs questions en suspens. A commencer par budget artistique dépendra aussi des aides face la possibilité de proposer des stands de buvette Le Cabaret Vert ne pourra pas être maintenu dans son format classique, mais ses organisateurs aux pertes de recettes sur les bars et la billetterie. et de restauration. Dans la série des festivals ont un plan B. © l'Hebdo du Vendredi On peut espérer que la situation s'améliore d'ici hors jauge : le Cabaret Vert, avec en moyenne espace de 20 000 m2 ? On peut aussi faire appel septembre. » 100 000 mélomanes chaque année à Charleville- 30 millions d'euros a été évoqué pour soutenir les festivals. « Il y en a environ 6 000 en France, ça à la responsabilité des gens, au lieu de les infanProgrammées du 21 au 23 mai à Juvigny, les Mézières. Ce lundi, ses organisateurs officialisaient l'annulation de l'événement dans sa formule fait 5 000 euros par festival. Peanuts pour nous, tiliser. » Quant à la programmation, aucun contrat Moissons Rock ont lancé, ce mercredi, un sonqui avons un budget de n'est signé. « Pas question de dage auprès de leurs festivaclassique et la mise en œuvre Les Moissons rock liers, partenaires et bénévoles. prendre les risques que nous 6,5 millions. » d'un plan B. « On ne veut ni « Pourquoi pas Autre événement marnais avons pris l'an passé, ce seObjectif  : connaître d'ici le d'un «  mini  Cabaret  », ni 10 000 spectateurs d'envergure  : Foire en rait suicidaire. Mais nous sondent le public 5 mars leur avis sur les mesures d'une nouvelle année dans 20 000 m2 ? » Scène, capable de fédérer des restons pro-actifs. » imposées ou envisagées. «  Environ 450 perblanche, dixit le directeur, Même s'ils ne dépassent pas la fameuse jauge, sonnes ont déjà répondu, précise Jean-Loup Codizaines de milliers de perJulien Sauvage. On part certains festivals devront tout de même redoubler quillard, le directeur. Pour l'instant, on est à sonnes chaque soir. « On nous impose 5 000 perdonc sur un tout autre projet. Une sorte de lieu éphémère dédié à la culture, qui s'étalerait sur sonnes avant même de nous laisser proposer d'imagination pour respecter le protocole. A 50 / 50 entre ceux qui viendraient quand même et Reims, la Magnifique Society se tient prête et opd'autres scénarios, déplore le commissaire généceux qui trouvent le contexte trop contraignant. » plusieurs semaines et qui associerait d'autres acteurs du territoire. On présentera quelque chose ral de la Foire de Châlons, Bruno Forget. Pour- timiste (lire l'Hebdo du vendredi 19 février). Du A suivre... Sonia Legendre de plus concret vers la mi-avril. » Un fonds de quoi pas 10 000 spectateurs si on dispose d'un côté de Châlons, le festival des Musiques d'Ici et

M

L’H HUMAIN EST T AU CŒUR DE D VOS PRÉO OCUPATIONS S?

D DEVENEZ Z TRAVA AILLEUR R SOCIA AL ÉDUCATION SPÉC CIALISÉE, INTERVENTION SOCIALE, PETITE P ENFANCE, DÉVELOPPE EMENT DE COMPÉ ÉTENCES, FORMAT TIONS SUPÉRIEURE ES ET ENCADREMENT, VAE...

WEBINAIIRES DE PRÉSENT TATION DES FOR RMATIONS SUR BIT B .LY/YOUTUBE E-IRTSCA

INSCRIP PTIONS AUX SÉ ÉLECTIONS D’EN NTRÉE EN FORM MATION 2021/2 22 SUR IR RTSCA.FR/SINSC CRIRE-EN-LIGN NE

INS STITUT RÉGIONAL DU TRAV VAIL SOCIAL DE CHAMPAGNE-ARDENNE 8, ru ue Joliot-Curie 51100 Reims tél. 03 26 06 22 88 / contact@irtsca.frr

www.irtsca.fr i f @irtsca school/irts-champagne-ardenne


6

Reims

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Reims Grand Centre

Visite de la future Arena Dans le quartier Sernam-Boulingrin, la future grande salle événementielle de Reims prend forme : visite de chantier à tout juste un an de sa livraison.

D

es grues, des camions et des engins de chantier. Si le complexe aqualudique et le parking en silo ont été livrés en fin d'année dernière, le nouveau quartier SernamBoulingrin ressemble toujours à une immense zone en travaux. Entouré de bouts d'immeubles en construction, trône le chantier de la future grande salle événementielle de Reims. Débutés en septembre 2019, les travaux de gros œuvre sont à présent terminés, si bien que se dessine déjà aisément l'important volume du bâtiment aux façades de verre et d'aluminium : une sorte de cube un peu tassé de 100 mètres de long, de 80 mètres de large et haut de 21 mètres environ. « Le toit dans son entier vient tout juste d'être achevé », indique l'un des membres du cabinet Wilmotte & Associés Architectes qui assure la visite du jour. Il est porté par 13 fermes en métal de 62 mètres de long qui abriteront, grâce à des coursives, toute la partie technique, notamment son et lumière, quinze mètres au-dessus des spectateurs et de la scène. » Au centre de l'Arena, on distingue aujourd'hui clairement le vaste espace modulable ceinturé par les tribunes et loges en béton, auquel viendront s'ajouter plus tard des gradins amovibles. L'ensemble conçu en forme de U aura une capacité pouvant aller jusqu'à 9 000 personnes,

En format concert, la salle pourra accueillir jusqu'à 9 000 spectateurs, dont 5 000 debout dans la fosse. © l'Hebdo du Vendredi

selon la configuration de la salle qui a été conçue pour offrir « un maximum de flexibilité ». « C'est le maître-mot du projet avec une quinzaine de configurations possibles : à partir de 2 000 visiteurs pour une convention et jusqu'à 9 000 pour un concert, en passant par 5 500 pour un match de basket-ball ou de handball ». Du haut des tribunes, réparties sur trois niveaux, la vue plongeante sur la scène et la fosse, qui peut à elle seule accueillir jusqu'à 5 000 per-

Basses Promenades

Le boulevard du Général Leclerc fermé pour travaux

D

ans le cadre du réaménagement des basses Promenades, la ville profite des vacances scolaires pour réaliser, jusqu'au 5 mars, des interventions au niveau du boulevard du Général Leclerc, dans la portion comprise entre les rues Bir-Hakeim et Jeanne d’Arc. De lourds travaux, menés à deux mètres de profondeur, qui visent à la fois à Le boulevard du général Leclerc est fermé à la cir‐ rénover le réseau d’eau plu- culation jusqu'au 5 mars. © l'Hebdo du Vendredi viale et à raccorder les futurs kiosques du site au réseau des eaux usées du secteur. Durant cette période, le boulevard du Général Leclerc est donc fermé à la circulation générale, de la place d’Erlon jusqu’à la rue Jeanne d’Arc et de la rue Bir-Hakeim jusqu’à la rue Jeanne d’Arc (dans un sens uniquement, en direction de la place d’Erlon). Des déviations sont mises en place, afin de permettre l'accès à la place d’Erlon par le boulevard Foch. La circulation de la rue Jeanne d’Arc vers la rue Bir-Hakeim est maintenue. Concernant le stationnement, il est neutralisé sur le boulevard du général Leclerc, à partir de la place d’Erlon et jusqu’à la rue Jeanne d’Arc. Quant aux lignes de bus 7 et 8 qui utilisent habituellement cette artère, elles sont déviées. Ces travaux ont aussi des conséquences pour les riverains qui ne peuvent accéder à leur garage en dehors des horaires d’intervention des entreprises, soit en début ou fin de journée. S'étirant du parvis de la gare au Centre des congrès, en passant par le Manège, le réaménagement des basses Promenades a démarré au mois de septembre dernier. Ce chantier, au coût de 10 millions d'euros, devrait être achevé en toute fin d'année.

J.D

sonnes debout, semble prometteuse. De vue, il en est aussi question au niveau des espaces de convivialité qui seront installés sous les tribunes. Ils offrent un large panorama de la ville quand on grimpe au niveau 1 et 2, avec d'un côté une vue sur le quartier de Laon, qui sera à terme obstruée en partie par des immeubles en cours de construction, et de l'autre une vue sur le complexe aqualudique, mais aussi sur le cimetière du Nord. Sur ce dernier paysage, l'architecte assure que des arbres seront plantés pour dissimuler un peu « ces voisins qu'on ne risque pas de déranger » des regards indiscrets des usagers de l'Arena. Initialement prévue à l'automne 2021, la livraison de la grande salle événementielle de Reims est attendue lors du premier trimestre 2022.

Julien Debant

Pour les travaux en hauteur, les nacelles sont préférées aux échafaudages. © l'Hebdo du Vendredi

Les tribunes en béton arrivent par camion. © l'Hebdo du Vendredi


7

Reims

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Coronavirus

La Comédie

L

C

33 000 masques offerts aux étudiants rémois

Correspondances épistolaires

a précarité étudiante a été sous le feu des projecteurs ces dernières semaines et cette opération entend apporter un coup de pouce à ces jeunes en proie à de graves difficultés financières. Depuis ce mardi 23 février, la ville et le Grand Reims ont mis à disposition, gratuitement, 33 000 masques en tissu lavables de type 1 pour les étudiants de la ville. « Afin de faciliter les choses, les masques sont en libre-serDistribution de masques à la bibliothèque universitaire du campus vice et chaque étudiant peut Croix‐Rouge. © l'Hebdo du Vendredi en prendre à discrétion, même pour d'autres qui ne peuvent pas venir en chercher », explique Mounya Taggae, conseillère municipale de Reims déléguée à la vie étudiante. Les précieuses protections ont été réparties dans différents endroits biens connus des étudiants rémois, telles les bibliothèques universitaires des campus Croix-Rouge et Moulin de la Housse, celle du pôle santé, ou encore au sein de l'école de commerce Neoma. Mardi après-midi du côté de la bibliothèque Robert de Sorbon, à peine l'opération lancée, de nombreux étudiants sont venus se servir avec bonheur dans les cartons disposés à l'entré de la BU. Coût de l'opération pour la collectivité : 55 000 €. « On ne parle pas suffisamment des difficultés des étudiants qui sont accentuées avec la crise, estime Véronique Marchet, adjointe au maire de Reims en charge de l'éducation. Quand on a vu que le coût annuel des masques pouvait atteindre 200 ou 250 €, on s'est dit qu'il fallait mettre en place cette opération pour les étudiants. » Pour rappel, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics et dans le centre-ville rémois.

S.K

omme il faut se réinventer sans cesse pour garder le lien, la Comédie de Reims entreprend une grande correspondance épistolaire entre son public et les artistes associés et résidents de cette saison. Le principe est assez simple : comme il y a neuf artistes, il y a neuf questions. Chaque artiste a pensé et proposé une question, en écho leur projet. « En quoi une œuvre de fiction peut changer, améliorer notre quotidien, notre vie ? », « L’amour, la beauté y-a-il un endroit où vous les mettez ? », « Quelle est la plus belle chose que vos parents vous ont transmise ? », « Que voyez-vous dans le feu de la cheminée ? », « Quelles histoires préférez-vous qu’on vous raconte ? », « À quoi seriez-vous prêt(e)s à renoncer pour la joie ? », Delphine Hecquet est artiste associée à «  Pour vous, quand est-ce que ça change/a la Comédie. Qui aura la joie de recevoir changé/changera ?  », «  Comment aimeriez-vous un courrier de sa part ? consoler la personne que vous aimez le plus au © Geoffroy Menabrea monde ? », « Si vous deviez écrire une lettre à un homme ou une femme de 2121, que lui diriezvous ? » : il s’agit d’une invitation à l’introspection, à la réflexion, à la créativité et toutes les audaces sont les bienvenues. Les participants sont invités à choisir une question, à y répondre en forme libre, une lettre, un poème, un dessin, un collage, une photographie… Cette aventure collective ne s’arrête pas là puisque les expéditeurs recevront ensuite une réponse de l’artiste auteur de la question choisie. Un échange en bonne et due forme qui permet à l’imaginaire de se déployer et de voyager, de boîtes aux lettres en boîtes aux lettres, dans le souci précieux de faire plaisir et de maintenir un lien fort, en attendant de pouvoir retourner au théâtre, en toute insouciance. L’opération est lancée, à cœur ouvert, et il est possible d’écrire jusqu’au 15 mars… pour ensuite attendre, fébrilement, la réponse d’un artiste mystère…

Agathe Cèbe 4 Lettre à envoyer à la Comédie, CDN de Reims - Entre nous - 3 chaussée Bocquaine 51100 Reims. Pensez à indiquer une adresse postale pour la réponse, ainsi qu’une adresse mail valide.

EN BREF Un thé avec l'acteur de Cherif ? Le comédien rémois Abdelhafid Metalsi, héros de la série Cherif, diffusée sur France 2, sera présent au salon En Aparthé (23, rue Chanzy à Reims), samedi 27 février, de 14 h 30 à 16 h 30. Il dédicacera son premier roman, « La colline à l’arbre seul » (éd. La Grenade/JC. Lattés).

Des outils numériques pour toutes les écoles du Grand Reims

pements : un tableau numérique interactif, des tablettes pour créer des classes mobiles, y compris en maternelle, et un kit robotique par école. Ainsi, d’ici 2025, se seront près de 180 tableaux numériques interactifs, 72 classes mobiles et 92 kits robotiques qui seront déployés sur l’ensemble des ces écoles. Au-delà des moyens numériques, ce plan vise aussi à normaliser et à gérer le parc informatique sur l’ensemble de ces établissements. De plus, dans le cadre du partenariat avec l'Education nationale, un groupe de travail est créé. Lieu d’échanges, il est chargé de chiffrer et de faire des propositions d’implantation d'équipements, mais aussi à initier des pistes d’amélioration et des expérimentations techniques.

La caravane de la concertation dans les parcs de la ville

La communauté urbaine du Grand Reims et l'Education nationale ont signé un partenariat sur un plan en équipements numériques. Portant sur la période 2020-2025, il est doté de 2,8 millions d'euros et doit bénéficier à 68 écoles maternelles et élémentaires accueillant 6 600 enfants habitant dans 125 communes. Son objectif : équiper de manière homogène toutes ces classes avec trois types d’équi-

Dans le cadre du dispositif « Inventons le Reims d’après », la caravane de la concertation fait le tour des parcs rémois. Après Saint-John Perse et Ferreira, elle sera présente le vendredi 26 février, de 14 h à 16 h 30, dans le au parc des Châtillons. Comme à chaque fois, des agents de la collectivité seront présents pour faire découvrir aux habitants la plateforme interactive, les inscrire pour qu’ils soient informés des consultations, concertations ou autres actions conduites dans leur quartier ou à l’échelle de la ville et recueillir leurs idées.

Fermeture définitive de Timberland Installée à Reims au numéro 31 de la rue de l'Etape, la boutique Timberland de Reims, qui vend chaussures, vêtements et accessoires, fermera définitivement ses portes le 31 mars prochain.

maines en raison du couvre-feu, ne change pas. Pour rappel, du lundi au dimanche, la dernière correspondance du réseau de journée a lieu à 19 h 30 à l'arrêt Opéra, tandis que le réseau de soirée débute de manière anticipée, avec une dernière correspondance à 21 h 15 à Opéra. Infos : www.citura.fr

BD : Olivier Taduc en dédicace chez Bédérama

L214 s'attaque au poulet de Subway

La librairie rémoise de la galerie de l'Etape reçoit l’auteur Olivier Taduc, samedi 27 février, à partir de 13 h 30, à l’occasion de la parution de son album « Le réveil du tigre » au sein de l'excellent label « Aire Libre » (Ed. Dupuis). Dans ce western crépusculaire, le jeune Matt Monroe, tout juste recruté chez les Pinkertons, remonte une piste menant... à son père : un certain Chen Long, qui n'est autre que le héros de Chinaman, la grande série créée au début des années 2000 par Olivier Taduc et Serge Le Tendre.

Durant les vacances, Citura passe en mode week-end A partir de ce lundi 22 février et jusqu'au dimanche 7 mars, Citura passe en horaires de vacances scolaires. Du lundi au vendredi, toutes les lignes circulent selon les horaires du samedi, à l'exception de la ligne 17 qui circule en horaires de semaine. Les lignes 15, 18, C et N ne circulent pas. A noter tout de même que l'offre de soirée, déjà allégée depuis des se-

Ce samedi 27 février, à Reims, devant le restaurant Subway situé place Drouet d'Erlon, et comme dans 23 autres villes, L214 organise un happening, « pour dénoncer les conditions dans lesquelles sont élevés et abattus les poulets pour l'enseigne ». L'association de défense des animaux fondée en 2008 reproche à l'enseigne « de soutenir les pires pratiques d'élevage et d'abattage de ces animaux ». A cette occasion, les militants de l'association inviteront le public à signer la pétition demandant à Subway de s'engager « à tourner le dos aux pires pratiques et à garantir une part d'élevage en plein air dans ses approvisionnements ».


8

Châlons

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Internet

Des communes attendent encore la fibre En 2016, le groupe Orange s'engageait à rendre raccordables les treize communes historiques de l'agglomération châlonnaise au réseau fibré à l'horizon 2021. Cet objectif n'est atteint qu'à 70 % dans certains villages, dont les maires et les habitants s'impatientent.

sujet. » Evidemment, le raccordement à la fibre va leur changer la vie, mais il faudra encore patienter d'ici là. Combien de temps ? Le groupe Orange n'est pas en mesure de le préciser, aussi surprenant que cela puisse paraître. « On a fait venir le responsable régional et le chef de projet en janvier, poursuit l'élu. Des quartiers n'étaient pas couverts alors que la fibre était déjà enterrée. Ils sont intervenus sept fois en un mois pour fibrer la mairie ! Aujourd'hui, sur environ 280 maisons que compte le village, quarante ne sont toujours pas raccordables. Soit 70 % des foyers races confinements et le télétravail cordables, contre 92 % annoncé par ont rendu la qualité de notre Orange pour la fin de l'année 2020. On connexion internet primordiale, sait que la crise est passée par là, mais pour ne pas dire indispensable. Or, dans ils sont incapables de nous donner un certaines communes de l'agglomération calendrier. » Saint-Etienne-au-Temple châlonnaise, le débit ADSL s'avère riconnaît également des difficultés, tout dicule et complique clairement les comme La Veuve, même si le premier choses. Notamment à l'Epine, comme édile de cette commune, Gérard Galil'illustre le maire, Jean-Pierre Adam. chet, relativise. « Nous avions un bon « Je n'ai parfois débit à la base, Des permis de que 0,3 mb/s chez dix fois meilleur moi. Impossible construire en attente qu'aux Grandes de suivre les réuLoges par exemnions en visioconférence, sauf à couper ple. On nous avait donné le la caméra pour que ça passe. Avant les 20 janvier comme date butoir. L'artravaux pour le déploiement de la fibre, moire est installée, les coffrets aussi. on était plutôt sur une vitesse moyenne Reste à les raccorder. On finira par y de 3 mb/s, selon les quartiers. Beauarriver, le plus tôt sera le mieux. » Des coup d'habitants m'interpellent à ce délais que remet en perspective Patricia

L

L'opérateur Orange n'est pas en mesure de dater la fin du déploiement de la fibre dans l'agglomération châlonnaise. © Orange / DR

Lecocq, la déléguée régionale Champagne-Ardenne d'Orange. « L'objectif que nous avions fixé au niveau national est le suivant : 100 % des foyers raccordables d'ici la fin de l'année 2022, hors refus des propriétaires et des collectivités qui ne souhaitent pas faire ces travaux de déploiement ou qui préfèrent attendre la fin d'autres chantiers avant de les engager.  » Les communes de

Châlons, Fagnières, Saint-Martin-surle-Pré, Compertrix, Coolus et Saint-Gibrien sont déjà servies. « Celles de Saint-Memmie et La Veuve sont raccordables à plus de 97 % et le seront intégralement dans les semaines à venir. » Pour les autres, si le contexte sanitaire a pu retarder les choses au printemps dernier, les problèmes techniques rencontrés sur le terrain ont également pesé

Vie associative

Sonia Legendre 4 Pour suivre en temps réel le déploiement de la fibre optique : reseaux.orange.fr.

EN BREF

La mairie de Châlons vote 1,8 million de subventions

Cabu, de Paris à Châlons En octobre 2020 déjà, les municipalités de Châlons et Paris s'accordaient pour que certaines œuvres du dessinateur Jean Cabut conservées à Châlons, sa ville natale, puissent rejoindre la capitale et l'exposition « Le rire de Cabu ». Un nouveau partenariat permettra à la Duduchothèque de récupérer et de partager avec le grand public plusieurs éléments de décor en relief conçus pour ladite expo. Parmi lesquels un tapis du jeu de l'oie aux couleurs du Grand Duduche, personnage impayable créé par Cabu, un espace « Dorothée » qui illustre ses passages mémorables dans la célèbre émission télévisée ou encore des tables à dessin équipées de caissons lumineux rétroéclairés. Reste à savoir quand ces décors seront visibles à Châlons, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

L

'enveloppe des subventions municipales attribuées en 2021 aux associations s'établit à 1,8 million d'euros. Cette aide était équivalente l'an passé, mais dépassait les 2 millions en 2019. La crise sanitaire rebat certaines cartes, notamment pour les structures oeuvrant dans le social. Les subventions de fonctionnement passent ainsi de 15 000 à 16 950 euros pour la Banque alimentaire et de 22 700 à 25 200 euros pour les Restos du cœur. Le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) bénéficiera de 1 000 euros supplémentaires, soit 9 040 euros au total. Côté culture, la Comète percevra comme l'an passé 132 000 euros pour son activité cinéma et le festival War on Screen, en plus de la subvention d'un million accordée par Châlons Agglo. Pas de changement pour Musiques sur la Ville, dont le festival MIA est soutenu à hauteur de 190 900 euros. L'Harmonie municipale perd en revanche 3 000 euros (35 000 euros cette année) et l'association Rockenstock disposera de 1 000 euros de plus (soit 5 000 euros) pour l'organisation de son

dans la balance. « Généralement, on part de notre centrale optique et on déploie la fibre en installant des points de branchement qui suivent le trajet du réseau en cuivre. Nos interventions n'ont donc pas d'incidence sur le débit habituel de l'ADSL. Nous avons dû développer une partie aérienne importante pour les communes non terminées, en passant soit par les façades des maisons, soit par les poteaux électriques. » Il a fallu remplacer des poteaux vieillissants, parfois en construire de nouveaux, ce qui nécessite d'obtenir en amont les permis des mairies. Et bien souvent, ces lenteurs administratives prennent le pas sur les travaux. « Nous attendons encore des autorisations pour Moncetz-Longevas, Recy, SaintEtienne-au-Temple et l'Epine. Ce qu'on ne comprend pas toujours, c'est que lorsqu'il manque un poteau le long d'une voie, tout s'arrête. » Tant que les travaux en suspens n'auront pas repris, l'opérateur ne peut pas s'engager sur de nouvelles dates. Au plus tard fin 2022, très certainement avant, on l'espère.

L'enveloppe municipale consacrée aux associations sportives diminue de 30 000 euros cette année, mais elle accompagne de nouvelles disciplines, comme l'ultimate frisbee. © l'Hebdo du Vendredi

tremplin et de son festival. Le Palc voit son aide bondir de 30 000 euros (270 000 euros à l'arrivée) pour financer l'achat d'un nouveau chapiteau. Dans le même temps, les subventions de 1 000 euros accordées en 2020 aux compagnies circassiennes Porte 27 et Les escargots ailés disparaissent. Toutes disciplines confondues, la municipalité diminue de plus de 30 000 euros l'enveloppe versée au milieu

sportif. Et tandis que Les vaillantes de la Marne (gymnastique) perdent 3 000 euros cette année, le club Disc team Châlons (ultimate frisbee), non accompagné jusqu'ici, recevra près de 1 500 euros. A noter également, l'aide renouvelée de 20 000 euros à la Ligue régionale du sport universitaire pour la fameuse course colorée.

Sonia Legendre

Une subvention de 5 000 euros pour accueillir des tournages La Région Grand Est propose aux collectivités d'adhérer au réseau « Plato » afin d'accueillir différents projets cinématographiques – fictions, documentaires, courts ou longs-métrages - et leurs tournages. Avec en filigrane, la possibilité de valoriser les atouts des territoires concernés. Ce dispositif compte une dizaine de partenaires, dont la mairie de Châlons depuis 2019, qui renouvelle son soutien en 2021 à hauteur de 5 000 euros versés sous forme de subvention au Conseil régional. Covid-19 oblige, le tournage d'un court-métrage prévu l'an passé dans les caves médiévales n'a pas pu aboutir. Il est reprogrammé cette année.


9

Châlons

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Patrimoine

Le recours contre la démolition rue des Lombards abandonné Suite à une erreur de procédure pointée du doigt par les avocats de la mairie de Châlons, l'association Nouvelle Catalaunie annule son recours contre le projet de démolition qui se dessine à l'angle des rues Gobet-Boisselle et des Lombards, en plein centre-ville.

E

n 2019, l'association Nouvelle Catalaunie déposait un recours contre le projet de la municipalité et du bailleur Châlons Habitat - rebaptisé Nov'Habitat depuis sa fusion avec la Ric – à l'angle des rues Gobet-Boisselle et des Lombards. Objectif : démolir un immeuble du XVIIIe siècle pour reconstruire un bâtiment doté d'une cellule commerciale d'environ 100 m 2 au rez-dechaussée et de quatre appartements T2 avec balcons. En stand-by depuis le lancement de cette procédure, le chantier pourrait débuter au mois de juin, sous réserve que les appels d'offres soient fructueux. En effet, l'association s'est purement et simplement désistée suite à un vice de procédure qu'a soulevé un cabinet d'avocats strasbourgeois missionné pour défendre la mairie de Châlons. «  Les noms des membres du conseil d'administra-

La démolition du bâtiment situé à l'angle des rues Gobet‐Boisselle et des Lombards pourrait débuter en juin. © l'Hebdo du Vendredi

tion ayant signé la feuille d'émargement de qu'elle a été actée à l'unanimité. Ce n'est pas la réunion n'ont pas été reportés sur la déli- de gaieté de cœur que nous prenons cette débération autorisant cision. Mais si l'affaire Une façade en contraste avait été jugée, elle le président à ester en justice, détaille avec l'église Saint-Alpin l'aurait d'abord été sur Bruno Malthet, qui les règles de procépréside Nouvelle Catalaunie. Et cette délibé- dure. En cas d'irrecevabilité, la requête est ration ne mentionne pas explicitement rejetée sans être examinée sur le fond. Nous

aurions également pu être condamnés à verser 3 000 euros à la municipalité, comme le demandait son avocat. » En décembre, le tribunal administratif prenait acte de ce désistement et rejetait la demande d'indemnisation. Hors délai pour déposer un nouveau recours, l'association se dit toutefois ouverte à la concertation. Concertation qui, jusqu'ici, n'a pas porté ses fruits. Quant au fond, sur lequel la justice ne se penchera finalement pas, Bruno Malthet reste convaincu que le futur complexe immobilier « enlaidira l'espace public. » L'immeuble voué à disparaître est inscrit au titre des éléments intéressants du patrimoine local et aurait pu, d'après une expertise préalable, être renforcé sans être totalement démoli. Nouvelle Catalaunie pointe aussi la façade du nouveau bâtiment, très sombre et faite de matériaux composites, en contraste avec l'église Saint-Alpin, classée Monument historique. « Si ce projet est maintenu tel quel, l'horreur qui se dessinera face à l'église nous donnera raison. A posteriori, malheureusement.  » Rendez-vous fin 2022 voire début 2023 pour apprécier le résultat.

Sonia Legendre

EN BREF

Déchets

Du caniveau à la Marne, il n'y a qu'un pas

Plus de 14 millions détournés au CDER

C

haque année en France, plus de trente milliards de mégots de cigarette sont jetés au sol. Et bien souvent dans les caniveaux, avec un accès direct aux rivières et cours d'eau alentour puisque les avaloirs qui accueillent les eaux de pluie ne prévoient généralement ni filtre ni traitement spécifique avant leur retour en milieu naturel. D'où l'opération de sensibilisation Des plaques rappellent aux promeneurs du centre‐ville que « Még'Eau  » initiée par la les mégots et autres déchets jetés dans le caniveau rejoignent Jeune chambre économique directement la Marne. © l'Hebdo du Vendredi (JCE) de Châlons Agglo et ses partenaires. Depuis quelques jours, environ cinquante plaques estampillées « Ici commence la Marne » visent à alerter les fumeurs du danger que représente cette mauvaise manie d'abandonner leurs mégots dans les avaloirs. Evidemment, le message vaut aussi pour les chewing-gums, papiers et autres déchets non biodégradables. « Sachant qu'un mégot peut contaminer à lui seul jusqu'à 500 litres d'eau, précise François Breton, le président de la JCE. Nous avons travaillé avec les services de la Ville et de l'Agglo, ainsi que trois entreprises locales pour la fabrication puis la pose des plaques. » Le tout doté d'un budget de 5 000 euros que co-financent lesdites collectivités, le Département, la Région et le Rotary club. L'association a d'abord ciblé le centre-ville pour déployer ce dispositif. « L'idée, c'est de toucher un maximum de piétons. Mais à plus long terme, on aimerait que d'autres acteurs s'approprient cette démarche pour la développer ailleurs dans Châlons et dans les communes voisines. Sur des lieux comme les zones commerciales, les abris-bus ou les abords des établissements scolaires par exemple. » Gageons que la comm' fasse son œuvre.

S.L

Victime d'une arnaque « au faux président » (lire l'Hebdo du vendredi 22 janvier), l'association de gestion et de comptabilité CDER, basée à Châlons, évalue à 14,7 millions d'euros la somme d'argent détournée par le biais de faux ordres de virement. Jamais une escroquerie de ce genre n'avait atteint un tel montant en France. Le CDER a licencié sa responsable comptable pour faute grave et manquement à plusieurs procédures internes. Il envisage également de poursuivre en justice sa banque, à savoir le Crédit agricole.

Les chèques de relance prolongés jusqu'au 3 juillet Financés à hauteur de 400 000 euros par la Ville et l'Agglo de Châlons, les chèques bonifiés dits « de relance » mis en vente à l'automne ont permis de générer 1,2 million de chiffre d'affaires dans 140 commerces partenaires, pour un panier moyen de 473 euros. Les collectivités ont par ailleurs décidé d'en réserver une partie pour accompagner les cafés et les restaurants lors de leur réouverture. A ce stade, les chèques déjà achetés, mais non consommés, représentent 300 000 euros. Leur date de validité, fixée au 28 février, est donc prolongée jusqu'au 3 juillet.

Chantier express sur la collégiale Notre-Dame L'intervention n'aura duré que deux jours, mais elle n'est pas passée inaperçue au centreville de Châlons. Mardi et mercredi, une nacelle de 65 mètres de hauteur s'est installée le long de la collégiale NotreDame-en-Vaux pour permettre aux entreprises de réparer une fuite constatée sur le clocher sud de l'édifice. Impressionnant, mais pas autant que les travaux qui consisteront à requalifier l'ensemble de l'îlot Notre-Dame, estimés à dix millions d'euros.


10

Epernay

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Travaux

Le spleen de la rue Gambetta à Épernay Lancé depuis un mois, le plus gros chantier de voirie d'Épernay ne fait pas que des heureux. Les commerçants s'inquiètent de la raréfaction de la clientèle et le plan de déviation, qui boucle une partie du quartier, pose question.

D

es tuyaux, des barrières, des gravats et des véhicules bruyants. Depuis un mois, la plus importante opération de voirie de l’année à Épernay a débuté dans la rue Gambetta. Estimé à près de 600 000 €, ce chantier prévoit le remplacement des réseaux d'eau, de gaz et électriques, l’enfouissement des réseaux aériens et enfin la rénovation complète de la voirie, de la chaussée aux trottoirs, en passant par l'arrêt de bus. Dans un premier temps inscrits au budget 2020, ces travaux avaient été décalés d’un an, à la demande des riverains et des commerçants. Ils ont finalement démarré en ce début d’année 2021. « Nous ne pouvons pas nous permettre de décaler ces travaux une seconde fois au regard de la dégradation de la chaussée et de nos obligations en matière de mise aux normes des arrêts de bus », justifiait le maire d’Épernay, Franck Leroy, dans un courrier envoyé aux commerçants de

Certains commerçants regrettent un plan de déviation mal adapté et une communication peu visible. © l'Hebdo du Vendredi

l’artère. Depuis le 25 janvier, la rue Gambetta est donc bouclée et soumise à un chantier qui agace déjà certains commerçants. C’est le cas de Thomas Foissy, le gérant de

Environnement

Des projets pour la biodiversité

L

oin du bitume de la rue Gambetta, la préservation et la restauration des espaces naturels remarquables était en discussion lors du dernier conseil des élus d'Épernay agglo Champagne qui ont répondu à l’appel à projets Trame verte et bleue Grand Est 2021. Soutenue par la région, les agences de l’eau et l’État, cette opération pourrait permettre aux collectivités du bassin sparna- La prolongation de la coulée verte, à Épernay, pourrait bénéficier cien de bénéficier d’aides de précieux subsides. © l'Hebdo du Vendredi importantes pour des projets aussi divers que la végétalisation de cours d’école, la plantation de micro-forêts ou la poursuite de la coulée verte d’Épernay. « C’est un appel à projets ambitieux, estime Jonathan Rodrigues, le conseiller délégué au plan Ambition climat 2025, et très diversifié, mais tous ces projets ont un impact positif pour la biodiversité et la protection de l’environnement. On candidate dès maintenant, car on peut bénéficier de 80 % de subventions sur certains projets. » Seul hic, les premiers dossiers sont à déposer avant le 28 février. Certains maires ont été prévenus trop tard et ne pourront pas prétendre à ce premier volet d’aides, comme Pascal Perrot, le maire de Blancs-Coteaux : « C’est regrettable que les documents arrivent relativement tard. Sur ma collectivité, on peut mettre à disposition 3 hectares pour replanter, mais on ne pourra jamais répondre à cet appel à projets à temps. » Martine Boutillat, vice-présidente en charge de la mise en œuvre du programme Cap zéro déchet, a tenu à rassurer tout le monde : « Tout n’est pas joué au 28 février. Nous accompagnerons la deuxième session de cet appel à projets, en septembre, voire celle de l’année prochaine, pour l’ouvrir à toutes les communes et à tous les projets. »

S.K

La Pièce unique, une boutique de produits clôtures. Mais c’est surtout la signalisation rétro et pop : « On sort d'une année de confi- disposée en amont de la rue Gambetta qui innement et de couvre-feu et on prend ces tra- terroge riverains, commerçants et observavaux dans la figure. On avait fait un bon teurs. mois de janvier, mais depuis le 25, c’est une En effet, les premiers sens interdits provicatastrophe. » Le commerçant assure ainsi soires ont été placés plus de 300 mètres avant perdre, chaque jour, l’artère en travaux, à Une déviation pour 60 % de son chiffre l'entrée du Rempart d’affaires. Son voiPerrier ou sur le « un trafic routier fluide » sin, le commerce de pont de la rue de vêtements de seconde main baptisé La Reims, par exemple. Ceux-ci précisent Frip’unique, connaît le même sort et s’inter- « Sauf riverains, bus urbains, cars scolaires, roge déjà sur son avenir, un an après un lan- accès gare routière et SNCF » et pourraient cement pourtant réussi. Un peu plus loin, un donc paraître dissuasifs pour les promeneurs photographe professionnel de la rue vit des ou les commerçants. « En bouclant le quardifficultés similaires. « Il y a l’effet Covid, tier de la sorte, on décourage les clients. On le couvre-feu et les travaux qui s’addition- dirait un quartier fantôme », dénonce Thonent, se désole-t-il. Les personnes âgées, qui mas Foissy. Si la ville d’Épernay a fait ce venaient pour faire des photos d’identité, je choix, c’est pour maintenir un trafic routier ne les vois plus, car on ne peut plus station- fluide dans le secteur. « On a choisi ce prinner devant le commerce. Et cipe de déviation élargie dès Fin des travaux pour circuler à pied, c’est les entrées de ville pour évitrès compliqué aussi.  » prévue en juillet ter que le trafic de transit se Quant aux quelques restauretrouve dans une nasse et rateurs qui peuvent encore proposer des asphyxie le centre, explique Joachim Verdier, plats à emporter, ils s’inquiètent que la dis- adjoint au maire en charge de l’urbanisme. parition des trottoirs, à venir, ne grève un peu Du côté du pont de la rue de Reims, le réplus leur activité. « On n’est déjà pas aidé glage des feux tricolores a été programmé par le contexte, avec les travaux, c’est en- pour permettre un écoulement plus régulier core pire », peste l’un d’eux. et moins dangereux. Pour ceux qui viennent Avant le lancement des travaux, le maire d’Aÿ ou de Magenta, ça peut paraître un peu avait assuré la mise en place d’une « commu- plus long, concède l’élu, mais c'est une quesnication spécifique concernant l’ouverture tion de sécurité. » des commerces et établissements de restau- La ville promet que tout sera mis en place ration » ainsi qu’une « vigilance particulière pour « réduire le délai autant que possible » des équipes afin que l’accès aux commerces de ce chantier qui doit être terminé « pour le soit maintenu  ». La ville promet ainsi que 14 juillet, au plus tard.  » «  J’ai écrit au lorsque le chantier arrivera jusque devant un maire, raconte le commerçant Thomas commerce, une passerelle métallique sera Foissy, il m’a répondu qu’on aurait bientôt installée sur le perron pour y conserver un une belle rue toute neuve, dans six mois. Enaccès. Pour le moment, des banderoles core faut-il qu’on arrive à survivre jusque« Pendant les travaux, les commerces restent là… » ouverts  » ont bien été déployées aux deux Simon Ksiazenicki entrées de la rue, mais elles sont régulièrement recouvertes par des véhicules ou des


11

Epernay

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Social

Nouvelle manifestation devant Perrier Jouët Opposés au transfert d'une partie de leurs activités d'Épernay vers Reims, les salariés de Perrier Jouët se sont à nouveau fait entendre, mardi matin. Soutenus par d'autres travailleurs, ils étaient une centaine mobilisés.

M

oët & Chandon, Veuve Clicquot Ponsardin, Piper & Charles Heidsieck… Du beau monde était représenté, mardi matin, devant les grilles du champagne Perrier Jouët, à Épernay. Sirènes, mégaphones, pétards et fumigènes verts (au couleur de la maison) étaient de sortie pour cette manifestation qui a réuni plus d’une centaine de personnes, venues dire « non » au projet annoncé par la direction de Perrier Jouët, il y a deux semaines. Celle-ci a révélé aux représentants du personnel qu’en raison d’une forte croissance des ventes ces dix dernières années (+ 80 %), elle projetait de déménager une partie des activités vers Reims, sur le site de production du champagne GH Mumm, une maison elle aussi intégrée au groupe de vins et spiritueux Pernod-Ricard. Un projet qui concernerait 41 travailleurs. « Les salariés sont attachés à leur entreprise, ils ne veulent pas monter à Reims et on les comprend, a lancé à la foule Noël Sainzelle, secrétaire adjoint de l’intersyndicale CGT

Manifestation devant le siège de Perrier Jouët à Épernay, mardi 23 février. © l'Hebdo du Vendredi

champagne. Ce qui nous inquiète, c’est le Parmi les manifestants, étaient présents de nomrisque que ce déménagement fait peser sur le breux salariés de Perrier Jouët, aisément reconsocial et l'emploi, sur naissable avec leurs l’image de marque de la Premiers mouvements gilets jaunes, mais aussi maison et sur l’éconodes employés des maien octobre ? mie du bassin d'Épernay. sons voisines et même d’autres « camarades  », Sans compter les kilomètres à faire pour aller à Reims, sur une route comme ces deux cheminots d’Épernay. Un mot déjà encombrée. » d’ordre, « la solidarité. On ne veut pas que ça

Loisirs

ferme, car ce serait une catastrophe pour le bassin d’Épernay. » De fermeture du site sparnacien, il n’est pas question pour le moment, assure la direction. Le tirage et le stockage de la cuvée Belle Époque et la partie cuverie et œnologie de l’ensemble de la gamme resteront sur le site historique, nous a confirmé, la semaine passée, Christophe Danneaux, directeur de Mumm Perrier Jouët : « Le site d’Épernay va rester actif, notamment pour la pépite de la maison qu’est la cuvée Belle Époque. Ce ne sera pas une coquille vide. » Au moment même de cette manifestation, une nouvelle réunion du comité social et économique (CSE) se tenait à quelques encablures de-là. Celle-ci n'a pas convaincu les représentants du personnel. « La direction veut négocier autour de ce projet mais nous ne voulons pas de ce projet-là, assure Stéphane Balezeau, élu au CSE. On veut bien négocier mais sur un projet autour du bassin d'Épernay, pas à Reims. » De fait, travailleurs et représentants du personnel ne sont pas près de désarmer. « Le combat sera difficile, c’est sur la durée que cela va se jouer. Il faudra des actions bien ciblées avant les premiers déplacements, annoncés en octobre », a prévenu M. Sainzelle. La direction assure qu’aucun calendrier n’a encore été défini, afin de privilégier le dialogue social. Une chose est sure, les salariés de Perrier Jouët vont encore faire du bruit dans les mois à venir.

S.K

EN BREF

Bulléo baisse ses prix

Le festival Vign'Art de retour au mois de mai

F

ermé comme toutes les autres piscines du pays depuis la mi-janvier, l’espace aquatique et sportif d’Épernay prépare des nouveautés. Après avoir voté une augmentation de l'entrée il y a deux ans et demi, les élus d'Épernay agglo Champagne viennent de revoir leur copie. Jusqu'ici pléthorique, la grille tarifaire a été simplifiée et des packs avec des règlements facilités, en deux ou trois fois, ont été mis en place. Concrètement, « on passe de 5,50 €, le tarif le plus cher de Champagne- En raison de la crise sanitaire, l’espace aquatique est fermé depuis Ardenne, à 5 € », a expliqué la mi‐janvier. © l'Hebdo du Vendredi Pierre Marandon, le viceprésident aux espaces aquatiques. En revanche, du côté de Neptune, la piscine de Vertus, le ticket va augmenter et atteindre 3,50 €. À Épernay, ce nouveau tarif (applicable au 1er avril) restera néanmoins plus élevé que ceux pratiqués par ses voisins : Aquacité, à Fagnières, propose une entrée à 4,50 €, tandis que l'accès à la future UCPA Sport Station coûtera 4,80 € aux habitants du Grand Reims. « Par rapport à tout ce qui se fait dans la Marne, on est très cher. Même en ce qui concerne l’espace forme », a objecté Denis Mathieu, élu d’Épernay (La France insoumise). Pierre Marandon s’est justifié : « À Reims, on paye un tarif plein à partir de 12 ans et à Châlons à partir de 16 ans. Chez nous, c’est 18 ans. On a fait une étude et nos tarifs sont raisonnables. D’autant plus avec les cartes qui offrent des tarifs dégressifs. » Ceux-ci concerneront aussi l’accès à l’espace forme, actuellement en travaux et qui pourrait être inauguré en avril, si la situation sanitaire le permet. Un projet de billetterie, permettant de payer et de réserver en ligne, est également à l’étude.

S.K

Annulée l'an passé en raison de la crise sanitaire, la deuxième édition de Vign'Art, premier festival de land art et d’art contemporain organisé en Champagne, aura finalement lieu en 2021. Au début du mois de février, le jury du festival s'est réuni pour choisir les douze artistes lauréats de l'appel à projets qui exposeront leurs œuvres dans le vignoble champenois, du 15 mai au 15 septembre. Les douze sites retenus sont consultables sur le site officiel du festival. Infos : vignart.fr

Le 24e Rallye d'Épernay espéré en octobre Il y a quelques semaines, les organisateurs du Rallye d’Épernay vins de Champagne avaient annoncé un report de l'édition 2021, après avoir été contraints d'annuler la précédente, en mars dernier, alors que le premier confinement débutait tout juste. Réunie en comité directeur, l’Association sportive automobile club de Champagne a retenu les dates du 29, 30 et 31 octobre pour la 24e édition de cette épreuve comptant pour le Championnat de France des rallyes 2e division. « Le choix de ces dates a tenu compte des attentes et impératifs de chacun des acteurs de cette épreuve qui rayonne depuis un quart de siècle à travers le vignoble champenois », a précisé l'ASAC Champagne. Un événement qui sera conditionné à l'évolution de la situation sanitaire.

Une semaine de vacances pour La Poste de Pierry L’agence postale de Pierry, située place du Général Leclerc, sera fermée du lundi 1er au vendredi 5 mars. Les avis de passage sont à retirer à La Poste Saint-Martin d’Épernay (1, place Hugues-Plomb), du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 30, et le samedi, de 9 h à 12 h. L’établissement de Pierry rouvrira le lundi 8 mars. À noter que le bureau de poste de Tours-sur-Marne est lui aussi fermé, pour travaux, jusqu’au mardi 16 mars.


12

Sport

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

Football L1 (27e j.) : Reims (13e) - Montpellier (9e)

Vers le maintien à petits pas Après un nouveau match nul concédé sur la pelouse des Verts, le Stade de Reims continue doucement de se rapprocher de son objectif. Dimanche, lors de la réception de Montpellier, renouer avec la victoire ne sera pas chose aisée.

L

es rencontres se suivent et se ressemblent pour le Stade de Reims qui poursuit son marathon de cette fin d’hiver. Dimanche, avec la réception de Montpellier, le club champenois disputera ainsi son onzième match depuis le début de l’année et cherchera à retrouver un chemin de la victoire qu’il a égaré depuis maintenant quatre rencontres de championnat. La semaine passée, à Saint-Étienne (1-1), les partenaires d’El Bilal Touré, buteur pour la première fois depuis le 16 décembre, ont bien cru mettre fin à 63 ans de disette dans le Forez, mais c’était sans compter sur cette fâcheuse tendance à encaisser des buts dans leurs temps faibles. « Quand on gagne à l'extérieur à la 90e minute et que l'on se fait reprendre au score dans le temps additionnel, on a inévitablement des regrets, a admis David Guion, à l’issue de la rencontre. Nous avons eu la chance de mener et nous avons eu la possibilité de doubler l'écart, ce qui nous aurait épargnés d'un coup du sort ou d'un coup de billard tout à la fin. » Un, voire

Buteur face aux Verts, El Bilal Touré n’avait plus marqué depuis le 16 décembre. © l'Hebdo du Vendredi

même deux coups de billard tardifs puisque le Mathieu Cafaro), l’équipe de David Guion Stade de Reims aurait pu s'incliner sans cet incontinue d’engranger de précieuses unités dans croyable raté à bout porla course au maintien. Avec 30 points pris en tant de Denis Bouanga, Chavalerin de retour, quelques secondes après 26 journées, le club Abdelhamid espéré l’égalisation stéphanoise. champenois (13e) se rapproche de cet objectif. Malgré ces regrets et ce seul point pris en l’absence de trois cadres « Ce cap (des 30 points) est important psycho(Yunis Abdelhamid, Xavier Chavalerin et logiquement. On est régulier en termes de

Basket-ball - Jeep Elite

Le globe-trotter Gani Lawal atterrit en Champagne

D

points puisqu’on a perdu que deux fois lors des douze dernières journées, mais j’attends davantage sur les contenus. Avec plus de confiance et de maturité, on aurait dû revenir avec la victoire », analysait l’entraîneur rémois. La confiance et la maturité qui ont manqué aux Champenois pourraient faire leur retour en même temps que deux tauliers : Yunis Abdelhamid et Xavier Chavalerin. Le second reviendra face à Montpellier puisqu’il était simplement suspendu à Saint-Étienne. De son côté, le capitaine devrait aussi être dans le groupe après avoir été écarté pour une entorse à la cheville et une lésion à l’ischiojambier. Sa présence sera précieuse pour contrer une équipe pailladine en pleine forme (9e) qui a déjà inscrit 43 buts (4e meilleure attaque) et sera forcément revancharde après son non-match à l'aller (0-4), à 9 contre 11. En cas de titularisation, le capitaine rémois pourrait, du haut de ses 33 ans, se frotter au doyen de la Ligue 1, le défenseur Vitorino Hilton qui disputera, à Reims, sa 503e rencontre de championnat à… 43 ans. Souhaitons à Yunis Abdelhamid encore 10 ans de carrière à ce niveau-là !

Simon Ksiazenicki 4 Reims - Montpellier, dimanche 28 février, à 15 h, au stade Auguste-Delaune et sur Canal + Sport

Basket-ball

11 millions d'euros de pertes pour la Jeep Elite

A

epuis le départ souhaité par le club d'Ekene Ibekwe, fin janvier, le Champagne Basket recherchait activement un joueur intérieur susceptible de venir aider un secteur seulement composé de trois hommes : Jimmy Taylor, Dominique Archie et Junior Mbida. C'est désormais chose faite puisque l'union marnaise a annoncé, ce samedi, la signature de Gani Lawal En un peu plus de 10 ans de carrière, Gani Lawal a joué pour (32 ans, 2,06 m) jusqu'à la fin de la 25 clubs différents sur quasiment tous les continents. © DR saison. Un joueur que le staff qualifie « de solide rebondeur, athlétique et capable de scorer ». Formé à Georgia Tech, l'Américano-Nigérian a été drafté par les Phoenix Suns en 2010. Une expérience de courte durée puisqu'il n'a foulé qu'à une seule reprise un parquet NBA, en raison d'une blessure. Sa carrière professionnelle débute véritablement en 2011 avec le club polonais de Zastal Zielona Góra. La suite ? Un véritable voyage autour du monde. En un peu plus de dix ans, Gani Lawal n'est, en effet, jamais resté plus d'une saison au sein d'une même équipe, jouant pour une vingtaine de clubs : Xinjiang Flying Tigers (Chine), Chorale Roanne (France), Virtus Roma (Italie), San Lorenzo (Argentine), Rizing Zephyr Fukuoka (Japon), Meralco Bolts (Philippines)... Lors de la seule année 2015, l'intérieur est ainsi passé par cinq clubs : Trabzonspor (Turquie), Panathinaikos (Grèce), Emporio Armani Milano (Italie), Delaware 87ers (États-Unis, G-League) et Westchester Knicks (États-Unis, G-League). A noter qu'en 2016, il a brièvement partagé la gonfle avec Dominic Waters sous les couleurs de Cantu (Italie). Avant de rejoindre la Champagne, Gani Lawal évoluait depuis trois mois pour Al Rayyan Doha, club avec lequel il tournait à 18,8 points (44,4 % de réussite aux tirs), 11,8 rebonds et 2,3 passes décisives pour 17,3 d'évaluation, dans le modeste championnat du Qatar. Sa première avec le maillot champenois est attendue le samedi 6 mars, à l'occasion de la venue de Limoges à Châlons.

l'occasion de l'assemblée générale de la Ligue nationale, lundi, qui a validé la reprise de la Jeep Elite, à partir du 6 mars, la Direction nationale du conseil et du contrôle de gestion (DNCCG) a présenté les anticipations budgétaires sur la fin de saison 2020-2021, si celle-ci venait à se disputer à huis clos jusqu'à son issue. Le gendarme financier de la Jeep Elite a ainsi calculé que la perte cumulée des 18 clubs serait de 11 millions d'euros. L'absence de public représenterait un manque à gagner L'absence de public lors des matches représenterait un manque à de 4,3 millions d'euros. gagner de 4,3 millions d'euros pour l'ensemble des clubs de Jeep A cela s'ajoute le rembourse- Elite. © l'Hebdo du Vendredi ment des sponsors et partenaires qui n'auront pas eu accès aux matches et qui se chiffrerait à 11,75 millions d'euros. Cependant, les aides de l'Etat limitent la casse. Le chômage partiel a permis aux clubs d'économiser 6,1 millions d'euros et le non-maintien des salaires à 100 %, 2 millions d'euros. Enfin, les exonérations de cotisations sociales représenteraient une économie de 4,6 millions d'euros. Ces données sont les plus pessimistes. En effet, elles ne prennent ni en compte une éventuelle réouverture des tribunes avant la fin de la saison, ni le fait que certains partenaires ne demanderont pas à être remboursés. Enfin, la DNCG a également précisé que si la saison avait été arrêtée cet hiver, la perte aurait été de 22 millions d'euros.

J.D

J.D


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

OFFICE NOTARIAL CLARISSE CAILTEAUX-BRICE DE WITRY-LÈS-REIMS

& VALENTIN CAILTEAUX

Service Immobilier : 03 26 97 25 94

2, avenue de Rethel - Witry-lès-Reims

Office Notarial ISABELLE CIRET-DUMONT ET MARJOLAINE LAMPSON

CAUREL

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28

10 min de REIMS par axe rapide - pavillon individuel de plain pied avec sous sol total, comprenant : - au rdc : entrée avec placard, salonséjour avec poêle à pellets, cuisine équipée, deux chambres dont une avec sa salle de bains et wc, à l 'étage mansardé : palier, salle de douches avec wc et trois chambres. Sous-sol total cimenté. Jardin clos tout atour de la maison VISITE VIRTUELLE DISPONIBLE APRES CONTACT. Classe énergie : E Réf. : 51057-852 316 500 €

www.ciret-dumont-lampson.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com  TINQUEUX Sur une parcelle de 367 m², maison en angle de rue de 127 m² habitables offrant au RDC une entrée, un séjour de 31 m², grande cuisine, salle d'eau. A l'étage: un palier dessert 4 chambres, dressing, salle de douche, WC. Terrasse, jardin et garage 2 voitures.

+ Honoraires de négo.  à la charge de l’acquéreur : 13 300 €

51052-430 AUMENANCOURT LE PETIT 12 min de REIMS - Ancienne mairie avec salle, comprenant : Une partie maison d'habitation à rénover, une remise, un garage, un ancienne salle de classe, sanitaires et petite salle. Cour extérieur avec auvent et sanitaires. Jardin. VENTE NOTARIALE INTERACTIVE DITE VENTE "36H IMMO" VISITE VIRTUELLE DISPONIBLE. Classe énergie : DPE VIERGE Réf. : 51057-857

Prix : 253 300 € Charge acquéreur

LOCATION  PROCHE GARE - Au 2ème étage d’un petit immeuble, appartement de type 2 offrant une entrée, séjour avec coin kitchnette, une chambre et une salle d’eau avec wc. Discponible de suite.

115 000 € + Honoraires de négo. 

Loyer charges incluses : 390 € Honoraires : 319€

à la charge de l’acquéreur : 5 600 €

CAUREL 8 min de REIMS - Corps de ferme, composé de : - au rdc : entrée, wc, buanderie, séjour ouvert sur cuisine équipée de 90m², - à l'étage : palier, deux chambres avec salle de douches, wc, salle de bains avec baignoire balnéo, douche et wc, et chambre avec dressing Grenier aménageable de 110 m² Dépendances : chaufferie, local technique et pièce avec grenier au dessus. Chartil et wc extérieur, Jardin clos sans vis à vis avec piscine creusée et chauffée de 7m x 3.5m. Classe énergie et GES non communiqués. Réf. : 51057-859 475 000 €

LOCATION MEUBLÉ  SECTEUR CERNAY - Dans une petite copropriété, au calme appartement meublé au 2ème étage comprenant une pièce principale donnant sur cour et une salle d’eau avec wc. Disponible le 15/03/21.

Loyer charges incluses : 350 € Honoraires : 242€

+ Honoraires de négo. à la charge de l’acquéreur : 23 000 €

Retrouvez nous sur www.cailteaux-witrylesreims.notaires.fr ou sur

@cailteauxwitrylesreims



Honoraires négociation : 5% H.T jusqu’à 100.000,00€ - 4,5% H.T entre 100.000,00€ et 200.000,00€ - 4% H.T entre 200.000,00€ et 300.000,00€ - 3% H.T au dessus de 300.000,00€. Les tranches sont cumulatives.

OFFICE NOTARIAL DE LA PORTE DE MARS Antoine BOUQUEMONT et Marie-Florence ZAMPIERO BOUQUEMONT 5 boulevard Desaubeau - 51100 REIMS Immobilier : 03 26 47 83 36 - Négociation : marie-pierre.mayette.51050@notaires.fr RETROUVEZ NOS ANNONCES IMMOBILIÈRES SUR : immobilier.notaires.fr - officedelaportedemars-reims@notaires.fr

APPARTEMENTS

MAISONS

 A PROXIMITÉ DE LA GARE ET DU TRAMWAY : Petite copropriété avec peu de charges, Appartement duplex indépendant donnant sur cour privative. Offrant : Séjour - Véranda - Cuisine meublée - buanderie - 2 Chambres - Salle de douches/wc - Grenier aménageable. Classe énergie : Vierge Réf. 4156 Prix : 168.500 euros

 SECTEUR RUE DE NEUFCHÂTEL : Plain-pied surélevé sur sous-sol total, composé de 5 pièces principales. offrant : séjour double donnant sur grand balcon - cuisine meublée - 3 chambres - salle de douche - nombreux rangements. Garage . Jardin entièrement clos. Classe énergie F Réf. 4170 Prix : 252.000 euros

 HÔTEL DE VILLE : dans un immeuble ancien avec peu de charges, bel appartement de 3 pièces entièrement rénové avec qualité (travaux en cours), ayant conservé le charme de l'ancien (parquet, moulures, cheminée). offrant : cuisine meublée et équipée, séjour avec cheminée, 2 chambres, salle de bains. Grenier et cave. Appartement très lumineux. Classe énergie : vierge Réf. 4157 Prix : 249.000 euros  A PROXIMITÉ DE LA CATHÉDRALE, Petite copropriété composé de 4 lots, appartement en duplex de 3 / 4 pièces à rénover. Offrant : salon - séjour - cuisine - salle de bains - 1 chambre. Beaucoup de possibilité. Classe énergie : vierge Réf. 4172 Prix : 278.000 euros  SECTEUR CLÉMENCEAU, dans résidence avec ascenseur, Appartement de 4 pièces principales avec terrasse et garage double : offrant : séjour double d'environ 45 m2 donnant sur une terrasse protégée - 3 chambres - cuisine - salle de bains. Cave .Ensemble en parfait état, très lumineux. Classe énergie : D Réf. 4170 Prix : 288.000 euros  SECTEUR HÔTEL DE VILLE : Magnifique appartement ancien de 6 pièces principales en parfait état, ayant conservé le cachet de l'ancien (parquet, moulures, cheminée, belle hauteur ...). il se compose d'une vaste entrée desservant un salon - une cuisine / salle à manger - 4 chambres - 2 salles de bains. Cave. Grenier. Mansarde aménageable.Possibilité d'un garage en location. Ensemble exceptionnel. Classe énergie : vierge Réf.4160 Prix : 571.500 euros

TERRAINS  SAINT MASMES : Terrain viabilisé d'une superficie de 479 m² dont 200 m² constructible Réf. 4177A Prix : 49.500 euros  SAINT MASMES : Terrain viabilisé d'une superficie de 438 m² dont 200 m² constructible Réf.4177B Prix : 48 500 euros

 SECTEUR JEAN JAURÈS , à proximité de toutes commodités, maison récente de 7 pièces principales avec beaux volumes, terrasse et garage. Offrant un vaste séjour d'environ 69 m² donnant sur la terrasse - une Mezzanine de 21 m² - cuisine meublée - 4 chambres - salle de bains - buanderie. Maison très agréable et lumineuse Classe énergie : D Réf. 4164 Prix : 458.000 euros

 AU COEUR DE REIMS, située dans le quartier du Boulingrin, Magnifique maison ancienne du XVII ème siècle de 10 pièces principales avec une grande terrasse de 44 m2 protégée, sans à vis. Autour de cette terrasse très ensoleillée desservant toutes les pièces de réceptions composées d'un séjour de 56m2 et d'un salon avec cheminée et poutres apparentes - cuisine meublée - 5 grandes chambres dont une au rez de chaussée - un bureau - 3 salles de bains - Buanderie. Garage pour 3 voitures. Cave voutée champenoise sur 2 niveaux. Classe énergie : C Réf. 4173 Plus de renseignements et photos, sur rendez vous à l'Etude

LOCATION

 SECTEUR CAPUCINS Appartement de centre ville situé au 1er étage d'une petite copropriété ; comprenant : cuisine, salle à manger, 2 chambres dont une avec balcon, salle de bain, WC.Très bien situé : proche de tous commerces, écoles et transport. Réf 225 Loyer : 540.00€ Charges : 20€ Dépot de garantie : 540.00€

LOCATION

 IDÉAL ÉTUDIANT, GRAND APPARTEMENT MEUBLÉ ET ÉQUIPÉ, EN COLLOCATION, PROCHE DE NEOMA ET DES FACULTÉS avec 3 chambres privatives et des parties communes. Vous disposez d'une chambre comprenant : lit double, armoire, table de nuit, bureau et d'une salle de bain avec douche à l'italienne privative. Partie commune : un grand salon avec canapé, table, chaises, TV, donnant sur cuisine américaine très fonctionnelle comprenant : ustensiles de cuisine, vaisselle, four, frigidaire, lave-vaisselle... et une buanderie avec lave-linge et sèche-linge. Prestations de qualité, très lumineux, bien agencé, belle décoration. Accès internet. Chauffage au gaz. CE : E Loyers : 394.00 €/mois et par locataire charges : 60.00 €/mois et par locataire.

 SECTEUR LUNDY Dans belle résidence sécurisée avec gardien et ascenseur ; quartier calme et recherché ; Studio comprement : grand salon/séjour, salle de bain, cuisine, dressing, grand placard de rangement -chauffage collectif -commerces, écoles et moyen de ,transport à proximité , Cave. Classe énergie : D Réf 680 Loyer : 380.00€ Charges : 60€ Dépot de garantie : 380.00€  PROCHE FACULTÉ DE MÉDECINE, IDÉAL ÉTUDIANT. Studio refait à neuf, situé au 3ème étage dans une petite Résidence au calme avec ascenseur.Comprenant : séjour, cuisine équipée, salle de bains, WC, et dégagement. Chauffage et eau chaude collectif. Double vitrage. Une cave située en sous-sol et un emplacement de parking sécurisé situé dans la cour. Classe énergie : E. Réf 111 Loyer : 350.00€ Charges : 107.00€ Dépot de garantie : 350.00€

 SECTEUR HÔTEL DE VILLE, studio meublé de 28.50 m2 bien agencé, proche de tous commerces, comprenant entrée, cuisine équipée ouverte sur salon/séjour donnant sur un balcon, chambre et cave. Belles prestations. Classe énergie E Loyer 550.00 € Charges : 60.00 €


VINCENT CROCHET - DAVID MENNETRET - SYLVIE JACQUEMAIN-COURNIL - CHRISTOPHE PIERRET - CHANTAL THIBAULT - FRANCK LESCOUT - BARBARA FRANCOIS-BOUCHER

APPARTEMENTS

EXCLUSIVITE JJAURES proche tout commerce, 4 pièces duplex d'environ 76 m² au 2ème étage d'une petite copropriété (ss asc). Garage une voiture. Salon (21 m²), séjour avec partie kitch (18 m²). Palier, deux chambres et SDB. Charges individuelles, CC au gaz. Bon état général. DPE :C - Honoraire charge vendeur. Prix : 174 000 €

EXCLUSIVITE CENTRE VILLE proche GARE, ERLON et BOULINGRIN, au 1er étage d'un bel immeuble ancien, 6 pièces de 148 m² avec balcons, cave et garage fermé sur cour. Appartement spacieux comprenant un séjour de 31 m², salon (ou ch) 18 m², 3 chambres, cuisine 16 m², SDB et SDD. Parquet, cheminées. Charges individuelles. Ensemble très agréable. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 540 000 €

APPARTEMENTS

SECTEUR SAINT MARCEAUX - Dans résidence de très bon standing, appartement de 5 pièces principales situé au RDC avec terrasse arborée d'environ 18 m². Surface habitable de 104 m² comprenant : Entrée, séjour/salon (36m²), cuisine équipée/arrière cuisine, 3 chambres, SDB et SDD. Nombreux rangements. Chauffage collectif. Cave et garage fermé au sous-sol. ENSEMBLETRES AGREABLE ET EN BON ETAT. Honoraire charge vendeur - Classe Energie : C Prix : 262 000 €

SECTEUR SAINTANDRE/JEAN-JAURES -Appartement en parfait état situé au 1er étage d'une copropriété située en coeur d'Ilot (aucune nuisance). Surface hab : 48 m² comprenant : Entrée avec placard, Séjour/cuisine (31m²), coin nuit en mezzanine, SDD/WC. Chauffage électrique - Achat d'un parking possible en sus du prix. ENSEMBLETRES AGREABLE. Honoraire charge vendeur -Classe Energie :Vierge Prix : 179 000 €

ENSEMBLE IMMOBILIER

MAISONS

REIMS ensemble immobilier sur 667 m², comprenant une maison d'habitation de 7 pièces principales (environ 166 m² habitables), un bâtiment attenant de 200 m² et 3 studios loués. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 595 000 €

EXCLUSIVITE SAINT REMI - Dans une copropriété entretenue et entourée de verdure, un appartement traversant de HYPER CENTRE - En résidence avec ascenseur, bel appartement de 5 pièces, d'environ 123 m² habitables avec un grand 5 pièces principales situé au 1er étage. Surface habitable d'environ 105 m² comprenant : Entrée/dégagement, salon/ségarage au sous/sol. Séjour de 40 m², cuisine spacieuse, 3 chambres dont une de 17 m², SDB + SDD. Bon état d'entre- jour avec balcon, cuisine équipée, 3 chambres, SDD, SDB et dressing. Cave. Chauffage collectif. GRAND GARAGE fermé tien général. Charges individuelles. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 420 000 € au sous-sol. ENSEMBLE ENTRES BON ETAT - Classe Energie :Vierge - Honoraire charge vendeur. Prix 210 000€

WITRY LES REIMS pavillon indépendant sur 587 m² de terrain, 6 pièces principales sur deux niveaux. Séjour 35 m² avec cheminée, cuisine équipée, une grande chambre de 17 m², bureau, Wc et SDD au RDC. A l'étage : 2 chambres mansardées, SDD et Wc. Sous/sol total avec partie garage.Terrasse bien exposée. Classe énergie : E. Honoraire charge vendeur. Prix : 336 000 €

MAISONS

OFFICINES DE PHARMACIE MARNE 51 EXCLUSIVITÉ OFFICINE DANS VILLAGE BIEN DESSERVI toutes commodités. Centre médical. Commerces. Tout confort. Construction récente. ZONE ZRR. Local de 269 m² très bien agencé. Logement 2 pièces. Ensemble de plain-pied. CA d’env. 830 000 €. Prix très attractif : 150 000 €

SECTEUR EPERNAY / SEZANNE pharmacie rurale. Cause retraite, bonne rentabilité, cabinet médical attenant à l’officine(généraliste installé récemment). A dynamiser (plages d’horaire d’ouverture etc.).. CA env 600 000 €. Prix attractif.

ARDENNES 08 village proche frontière Belge, officine spacieuse (250 m² de plain-pied, normes ERP), offrant une très bonne rentabilité. CA env 650 000 €. Avantages Zone BER. Bon état général. Acquisition des murs possible. Médecins à 3 km et maison médicale à 5 km. Stationnement facile (emplacements de parking). 450 000 €.

REIMS VILLE OFFICINE CA de 2 500 000 €

AUBE centre commune. Bon environnement médical, commerces. CA env. 930 000 €

HAUTE MARNE 52 pharmacie de ville avec environnement médical et commercial. 110 m² environ. CA 1 750 000 €. EBE Fort. EN EXCLUSIVITE BEZANNES - Construction neuve, avec travaux de finitions intérieures en cours, restant à terminer.Terrain de 281 m². Garage. Surf habitable d'environ 166 m², comprenant au RDC : Deux entrées (possibilité partie professionnelle), bureau/cabinet de toilettes. Séjour/cuisine (40m²), cellier, wc. A l'étage : 4 chambres dont une suite parentale de 25 m², deux SDB et Wc. Chauffage central gaz - Honoraire charge vendeur - Classe Energie : A Prix : 345 000 €

TINQUEUX EXCLUSIVITE maison de 3 pièces principales, plain-pied surélevé par un sous/sol total. Grand jardin clos (terrain de 857 m²). Séjour, cuisine, deux chambres et SDD à l'étage. Bureau au RDC, partie garage, pièces rangement. CC au gaz. Ensemble bien entretenu. Classe énergie : E. Honoraire charge vendeur. Prix : 212 000 €

AISNE 02 pharmacie rurale secteur Château Thierry. CA env 1 300 000 €. MARNE REIMS (51100) Exclusivité Pharmacie de quartier. A dynamiser. CA env 830 000 €.

MAISONS CAMPAGNE

EXCLUSIVITÉ BOUZY pavillon indépendant, sur 917 m² de terrain clos, offrant un potentiel de 180 m² habitables après aménagement des combles (accessibles par escalier). Plain-pied actuellement composé d'un séjour de 46 m², cuisine équipée, deux chambres et SDB. Sous/sol total avec partie garage. Jardin. Secteur calme et agréable. Classe énergie : FHonoraire charge vendeur. Prix : 244 000 €

EXCLUSIVITE PROCHE WITRY LES REIMS, maison ancienne entièrement rénovée, avec prestations de très belle qualité. Garage, jardin avec terrasses et piscine chauffée bien exposée. Très beaux volumes, 220 m² habitables. Cuisine équipée et réceptions de 70 m². Lingerie. Grand palier, bureau ouvert.Trois grandes chambres chacune avec SDB ou SDD. Dressing.. Possibilité d'aménagement de pièces supplémentaires à l'étage. Nombreuses petite dépendances d'usage divers. .EXCELLENT ETAT GENERAL, ensemble très agréable. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 498 000 €

EXCLUSIVITE SAINT LYE (10) agréable maison ancienne d'env 270 m² habitables sur deux niveaux. Jardin clos avec PISCINE chauffée et terrasses. Rdc comprenant : entrée, cuisine équipée, séjour de 67 m² avec cheminée à l'âtre, suite parentale (chambre de 25 m² avec SDB, dressing), bureau, cellier. A l'étage : 3 chambres, espace mezzanine salon-bureau, 2 SDD avec wc. Parkings. Ensemble en bon état général. DPE F. Honoraire charge vendeur. Prix : 440 000 €

AXE DE PARGNY LES REIMS, maison indépendante sur 2000 m² de terrain clos et arboré. Beaux volumes (env 165 m² hab sur deux niveaux). RDC comprenant séjour 41 m² avec cheminée, cuisine équipée, deux chambres et SDB. Grande mezzanine (espace bureau) et deux chambres, SDD/wc à l'étage. Sous/sol total. ENSEMBLETRES AGREABLE. Classe énergie D. Honoraire charge vendeur. Prix : 378 000 €

LOCATIONS F2 de 54.78m2 - A REIMS - rue Passe Demoiselles - idéalement situé proche commerces et transports. Appartement situé au rez-de-chaussée d'un immeuble avec gardien, sécurisée et bien entretenu. La rénovation intégrale de cet appartement est un véritable coup de coeur ! Il se compose d'une vaste entrée avec placards, cuisine meublée et équipée (four, plaques, hotte) ouverte sur séjour avec un placard pouvant se transformer en bureau, WC séparé, une chambre, salle de bains. Cave et parking en soussol. Chauffage collectif. Classe Energie : C. Libre de suite. Loyer: 680€/mois CC Dont Charges: 120€ Dépôt de garantie: 560€ Honoraire charge locataire: 459.60€ Dont 164.34€ TTC pour état des lieux

F3 de 52.77m2 - A REIMS - rue Courmeaux - Proche Place du Forum. Appartement entièrement rénové en gardant le charme de l'ancien, situé au 3ème étage sans ascenseur d'un immeuble bien entretenu. Comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée (four et plaques), séjour de 20 m2, wc, dégagement avec placards, 2 chambres, salle de douche. Chauffage individuel électrique. Classe Energie : vierge (consommations non exploitables). Libre le 01/05/2021. Loyer: 680€/mois CC Dont Charges: 30€ Dépôt de garantie:650€ Honoraire charge locataire: 505.78€ Dont 158.31€ TTC pour état des lieux

STUDIO - Boulevard du Général Leclerc à REIMS. Proche centre ville. Appt de 29.84m2 au 5ème étage d'une résidence en excellent état, superbe vue et calme. Comprenant : entrée avec placard, séjour, kitchenette équipée, dégagement, SDB avec WC. Chauffage collectif. Classe Energie : en cours. Libre le 15/03/2021. Loyer: 499 €/mois CC Dont charges: 100 € Dont TOM: 9€ Dépôt de garantie : 390 € Honoraire charge locataire : 321.03€ Dont 89.52 € TTC pour état des lieux

F2 à REIMS - Avenue de Laon. Appt de 39.68m2, au 1er étage d'un immeuble sans ascenseur. Cpt entrée, cuisine équipée d'un réfrigérateur et plaques électriques, séjour, une chambre, salle de douche, wc. Chauffage Individuel électrique. Classe Energie : en cours. Loyer: 488.60€/mois cc Dont Charges: 35.00€Dont TOM: 8,60€ Dépôt de Garantie: 445.00€ Honoraires Charge Locataire: 380.40€ Dont 119.04€ TTC pour Etat des Lieux.


16

Loisirs

Du 26 février au 4 mars 2021 >> www.lh ebdoduve ndre di. c o m

L’horoscope

Météo

BÉLIER du 21.03 au 20.04

BALANCE du 23.09 au 22.10

Cette semaine est une période charnière au cours de laquelle vous aurez des décisions à prendre. Mesurez bien les conséquences de vos choix pour préserver votre équilibre émotionnel et mental.

Soyons clairs : ce ne sera pas Byzance, mais les influences astrales vous aideront à donner le meilleur de vous-même. Apprenez à temporiser votre tempérament pour ne pas trop susciter la critique !

TAUREAU du 21.04 au 20.05

A moins de vous livrer à un relâchement en matière de règles de vie, tout devrait se passer pour le mieux. Faites simplement attention à ne pas faire d'excès quand vous vous octroyez des plaisirs.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12

La vie professionnelle sera au-devant de la scène : les résultats que vous obtiendrez seront désormais visibles. Côté cœur, en couple ou célibataire, vous vous sentirez "posé(e)", alors évitez tout excès.

Une semaine que vous pourrez faire fructifier à tous niveaux, au sens propre comme au figuré. Vos résultats vous permettront d’asseoir votre autorité et cela vous ouvrira de nouvelles pistes.

Il ne faudra pas vous attendre à ce qu’on vous fasse des ponts d’or, car vos mérites seront reconnus pour ce qu’ils sont, ni plus ni moins. Tout dépendra donc de l’étendue de vos capacités !

LION du 23.07 au 22.08 Aujourd’hui, le rythme auquel vous vous astreindrez sera assez intense, parfois même trop. Vous feriez bien de vous accorder des plages de détente pour relâcher la pression…

VIERGE du 23.08 au 22.09 Cette semaine, quels que soient les motifs de votre insatisfaction, il ne faudra pas chercher quelques formes de compensation que ce soit : mieux vaut se poser les bonnes questions et rectifier le tir.

Dimanche

Samedi

8° 12°

1° 10°

SCORPION du 23.10 au 22.11

Votre semaine sera sous le signe de la stabilité et du bon sens. Le moins qu’on puisse dire, c’est que vous n’aurez pas l’occasion de vous ennuyer ou de vous tourner les pouces…

CANCER du 22.06 au 22.07

Vendredi

1° 10°

Lundi

0° 12°

Qualité de l’air Vendredi

Samedi

Dimanche

Moyen

Moyen

Mauvais

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01 La période sera profitable à tout point de vue, vos bénéfices ou vos émoluments pouvant même dépasser vos attentes ! Profitez-en pour vous recentrer sur vous-même et initier vos projets.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 Vous avez trop facilement tendance à prendre les choses à cœur et donc à être facilement affecté(e), que ce soit au sens propre comme au figuré. Voyez donc les faits avec philosophie.

POISSONS du 20.02 au 20.03 Les difficultés des dernières semaines ont finalement renforcé votre résistance et rien (ou presque !) ne semble en mesure de vous atteindre, mais n’en profitez pas pour vous disperser tous azimuts.

Benoît Melvhille

La CLCV vous informe Le contrat de location après le décès du locataire Après le décès du locataire, le contrat de location est transféré au conjoint survivant, aux descendants, aux ascendants, au concubin notoire, ou aux personnes à charge qui vivaient avec lui depuis au moins un an à la date du décès. En cas de demandes multiples, le juge se prononce en fonction des intérêts en présence. Le transfert du bail n’entraîne pas le transfert des dettes de loyer et de charges du locataire défunt au nouveau locataire, sauf s’il est son héritier. Si le locataire vivait seul, le bail est résilié de plein droit à réception de l’acte de décès par le bailleur. Ce sont les héritiers qui rendent les clés, signent l’état des lieux et sont sollicités pour régler les éventuelles dettes locatives du locataire décédé. CLCV de la Marne – Reims - Contact : 03 26 05 03 88 ou clcv-marne.over-blog.com

Profile for Kilkoa

L'Hebdo du Vendredi Châlons 565  

Édition du 26 février au 4 mars 2021

L'Hebdo du Vendredi Châlons 565  

Édition du 26 février au 4 mars 2021

Profile for kilkoa