Page 1

du A U Q U O T I D I E N S U R w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m ÉDITION CHÂLONS n ° 4 2 9

du 12 au 18 janvier 2018

ROBOTIQUE

Châlons est magique !

VitiBot quitte Châlons p. 4

FINANCEMENT PARTICIPATIF

Le plein de projets pour la Fabule p. 5

MINEURS

ÉTRANGERS

Denko Sissoko, un an déjà p. 9

CONCERTS © Christophe Manquillet

Les tremplins Rockenstock débutent samedi

Dès mercredi, le festival de magie Illusions revient à Châlons avec des ateliers, des projections ciné et des spectacles inédits. Parmi les artistes attendus pour cette seconde édition : le cartomancien Mahdi Gilbert et la musicienne Yael Naim. L'occasion de renforcer l'identité magique d'un territoire déjà très actif dans ce domaine, notamment en matière d'accompagnement artistique, de formation et de recherche. P. 3

CONSTRUIRE RÉNOVER AMÉNAGER

E X P O -V E N T E

mon marché créateurs déco www.mamaison-mesprojets.fr

S A LO N

p. 15 Cette semaine, le dossier notaires

VOTRE INVITATION CODE HDVR sur mamaison-mesprojets.fr

p.10 et 11


2

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Humeurs ÉDITO

Le désert de Gobee.bike

La belle histoire entre la ville de Reims et les vélos verts de Gobee.bike n’aura duré que deux mois. Le service de location de deux-roues accessibles n’importe où, sans borne d’attache, a informé ses utilisateurs qu’il pliait bagages à travers un communiqué de presse un brin désespéré. Et désespérant. « Nous avons dû affronter la triste réalité que notre vision de la mobilité n’était pas partagée par une minorité déterminée à nuire, et nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier ni le coût moral des réparations. » En effet, 380 vélos sur les 400 mis en circulation auraient fait l’objet de dégradations diverses et variées, les vandales ne manquant pas d’imagination pour torturer ces pauvres vélos verts fluo. Les Rémois seraient-ils donc moins bien élevés que les autres ? Pas si sûr puisque la startup basée à HongKong et financée par des entreprises russe et chinoise a également quitté Bruxelles et Lille, pour des raisons similaires. À Paris, Gobee.bike est toujours présente et côtoie même deux autres opérateurs de free-floating (location sans borne), en plus du Vélib’. La municipalité veut réguler et encadrer ces déploiements et réfléchit à l'installation d'aires de stationnement. En Asie, d’où sont originaires la plupart de ces entreprises, le système semble fonctionner, même si des cimetières peuplés de milliers de deux-roues fleurissent dans plusieurs villes chinoises. Le président Emmanuel Macron pourrait demander à son nouveau grand ami, le président chinois Xi Jinping, la recette de ce succès.

Simon Ksiazenicki

Retrouvez-nous au quotidien sur

www.lhebdoduvendredi.com L’hebdo du vendredi

édité par la SARL BMDR Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

Tél. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Edition Reims : Julien Debant, chef des éditions (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Edition Châlons : Sonia Legendre (sonia.legendre@lhebdoduvendredi.com) Edition Epernay : Simon Ksiazenicki (simon.ksia@lhebdoduvendredi.com) Service commercial : Emilie Fressancourt (emilie.fressancourt@lhebdoduvendredi.com) Fanny Chrapkiewicz (fanny@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Alexandre Percheron (distribution@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin - Imprimé par l’imprimerie de L’Union

572 293 Marnais

Comme chaque année, entre Noël et le jour de l'An, l'Insee dévoile les nouveaux chiffres de la population française. La France compte 66 190 280 habitants, soit 283 294 de plus par rapport aux données publiées en 2017. Au niveau du Grand Est, la population s'établit à 5 559 051 d'individus. Un chiffre en très légère augmentation (+0,1 %). Le département de la Marne tire son épingle du jeu avec 572 293 habitants, soit 1 476 de plus qu'en 2017 et 6 986 de mieux qu'il y a cinq ans. Une croissance portée notamment par Reims, 12e ville la plus peuplée de France, qui voit sa population atteindre 184 076 âmes (+ 1 034 en une année, soit +0,5 %), contre 179 992 il y a cinq ans. Le nombre d'habitants à Châlons et Épernay reste stable, avec respectivement 45 268 et 23 169 résidents.

Une startup œnotouristique champenoise touche le jackpot

La startup champenoise Winalist, une plateforme internet qui propose des réservations d’activités œnotouristiques dans toute la France, a reçu une bourse de 16 000 € de la part de La French Tech, marque collective lancée par l’État afin de valoriser les startups françaises. Basée à Aÿ et fondée en mai 2017 par Nicolas Manfredini, originaire de Mareuil-sur-Aÿ, Winalist poursuit sa croissance, elle qui recense plusieurs centaines d’entreprises à travers un design et un fonctionnement qui rappellent fortement Airbnb, la célèbre plateforme de réservation de logements.

Carton plein pour les Bodin's !

Attendus au Capitole du 18 au 21 janvier prochain, Les Bodin's joueront leur spectacle à guichets fermés pendant quatre soirs. Ils affichaient aussi « complet » en 2017 et 2016. La recette du succès ? Un duo du terroir atypique et hilarant, un dispositif scénique grandiose et quelques invités surprise sur scène... Bonne nouvelle : ils sont d'ores et déjà programmés à Châlons en 2019, du 17 au 20 janvier. Infos et billetterie sur www.lecapitole-en-champagne.fr

Alb nommé aux Victoires de la Musique

Le Rémois Clément Daquin, alias Alb, aura les honneurs de la prestigieuse cérémonie. Il est en effet nommé dans la catégorie « Album de musiques électroniques », comme The Shoes il y a deux ans. Lors de cette édition 2018 des Victoires, il sera accompagné par une autre artiste régionale. L'Ardennaise Fishbach, lauréate du prix du Printemps de Bourges en 2016, concourra dans la catégorie « Révélation scène », ce qui était aussi le cas pour Clément Daquin en 2015.


3

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

À la une

Festival de magie - Châlons

Cinq jours pour créer l'illusion L'an passé, la Comète et le Centre national des arts du cirque accueillaient la première édition de l'événement Illusions, un temps fort dédié à la magie nouvelle. Le concept sera de retour mercredi, avec la complicité, entre autres, du cartomancien Mahdi Gilbert et de la musicienne Yael Naim.

tout au long de l'année. « Nous avons la chance d'accompagner plusieurs artistes magiciens, notamment Thierry Collet et Philippe Beau. Ce dernier a créé son spectacle « Magie d’ombres et autres tours » chez nous et il le jouera prochainement à La Villette puis en Chine. Ce sont des partenariats qui s'exportent bien plus loin que Châlons. » Et qui ajoutent évidemment au rayonnement du territoire.

Sonia Legendre

n 2017, le festival Illusions a fédéré environ 2 000 personnes. Et pour sa seconde édition, il promet de jongler joliment entre magie, danse, chanson, théâtre, poésie ou encore cabaret. C'est d'ailleurs le propre de la magie : un art populaire et en constante Yael Naim présentera son spectacle Night Songs évolution, capable de servir des disciplines très en piste du cirque. © Isabelle Chapuis différentes. S'il préfère parler de « temps fort » plutôt que de festival, Philippe Bachman, qui nale en plus. « Le cartomancien Mahdi Gilbert saient le réseau 360, qui réunit plusieurs lieux dirige la Comète, le concède : l'événement a est Canadien et ne s'est encore jamais produit culturels circulaires européens. Elle sera en trouvé un réel écho à Châlons. « Il n'existe pas en France. C'est une véritable référence dans mini-résidence à Châlons pour travailler la de rendez-vous dédié à la magie en France, l'univers de la magie. Il n'a pas de main et s'est création visuelle et sonore du spectacle. Et alors que c'est une discomplètement réappro- puisqu'il s'agit d'un univers onirique, aux froncipline artistique hyper prié l'art de la carto- tières du réel et du rêve, nous l'avons intégré à La magie, de plus en vivante. Beaucoup de mancie. Il fait de son la programmation d'Illusions. » plus présente à Châlons handicap une force et Au-delà d'Illusions, la magie s'avère de plus en gens la pratiquent seuls, certains parents partage son histoire plus ancrée à Châlons. Le Centre national des se lancent avec leurs enfants, etc. Ce temps fort, avec le public. C'est une jolie façon de montrer arts du cirque, par exemple, propose une formac'est aussi un moyen pour le public de se retrou- qu'avec de l'envie et de la conviction, on peut tion dédiée à la magie nouvelle et dispose, dever et d'échanger autour de la magie. » puis un an maintenant, d'un laboratoire de vivre ses rêves. » Autre grande artiste attendue : Cinq jours durant, la scène nationale et le cirque Yael Naim, qui dévoilera sa création « Night recherche et d'innovation inédit en la matière vibreront au rythme des spectacles, ateliers, Songs » dans un écrin circulaire, en piste du (lire par ailleurs). L'artiste Pierre-Marie Lazaprojections ciné et autres surprises program- cirque historique. «  Cette configuration est roo, à découvrir lors de la soirée close-up, inmées pour l'occasion. La dimension internatio- aussi une première. Yael et son équipe connaistervient également auprès des lycéens de Bayen

E

4 Illusions – Du mercredi 17 au dimanche 21 janvier à Châlons (au cirque historique et à la Comète) – Spectacles, ateliers pour enfants et adultes, soirée close-up, projections ciné, etc. Création à 360° de Yael Naim jeudi 18 janvier à 20 h 30 – Spectacle de Mahdi Gilbert mercredi 17 janvier à 20 h 30 et jeudi 18 janvier à 19 h Tarifs : de 0 à 24 euros (avec formules multispectacles) – Programme complet sur www.la-comete.fr

Dirigé par Philippe Bachman, le réseau international 360 fédère les lieux culturels circulaires de Châlons, Londres, Stockholm, Elbeuf, Luxembourg ou encore Montréal autour de réflexions et de projets artistiques inédits. Plusieurs artistes tels que le metteur en scène Robert Lepage, le chorégraphe Akram Khan, et plus récemment, la musicienne et compositrice Yael Naim ont ainsi reçu une carte blanche pour imaginer de nouvelles créations à 360°. A l'occasion d'Illusions, les responsables de ces lieux se retrouveront à Châlons pour évoquer les projets à venir, notamment la publication d'un ouvrage dédié.

Le réseau 360 réuni à Châlons

Formation et innovation

Le Cnac, une référence dans l'univers de la magie nouvelle

es discussions se poursuivent avec l'Université Reims Champagne-Ardenne (Urca) pour mettre en place un Diplôme universitaire en magie nouvelle à Châlons, mais depuis une douzaine d'années déjà, le Centre national des arts du cirque (Cnac) propose deux formations professionnelles autour de l'écriture et de la création magique. L'une de ces sessions se tiendra pendant le festival Illusions et permettra aux participants de voir quelques pépites artistiques pendant leur séjour. « Nous accueillons chaque année entre 20 et 30 stagiaires de toute la France et de l'étranger, détaille Barbara Appert-Raulin, responsable de la Formation tout au long de la vie au Cnac. Des circassiens, mais aussi des marionnettistes, des musiciens ou des scénographes. Certains veulent travailler la lévitation, d'autres sont plutôt intéressés par le mentalisme. On s'adapte aux projets de chacun. C'est d'ailleurs cette diversité des profils et des horizons qui fait la richesse de la formation. Ce cursus a beaucoup évolué, notamment grâce à la boîte noire qui offre plus de possibilités en termes d'expérimenta-

L

tion et de pratique. » Inauguré l'an passé, ce dispositif unique en son genre s'impose comme un véritable outil au service de la recherche et de l'innovation. Et il accueille régulièrement des artistes du monde entier qui souhaitent intégrer la magie nouvelle à leurs créations. Derniers en date : plusieurs acteurs de la Comédie Française. « Ils sont venus se former à Châlons pour le nouveau spectacle que nous mettons en scène avec Valentine Losseau, dixit Raphaël Navarro, co-directeur de ladite formation et référent de la boîte noire. Voir un acteur comme Christian Hecq découvrir la lévitation et la façon dont le théâtre et la magie peuvent se rencontrer, c'était formidable. D'autres compagnies ont été accueillies en résidence pour explorer les techniques de vol humain, d'apparition et de disparition, d’hologrammes, etc. » Car la magie ouvre des portes nouvelles dans bien des domaines. « La chorégraphe belge Michèle Anne De Mey et le cinéaste Jaco Van Dormael sont eux aussi venus sur place pour leur prochain spectacle, Amor. Et nous aurons encore de très belles collaborations à venir, notamment

La boîte noire, un dispositif innovant installé depuis un an au Cnac. © l'Hebdo du Vendredi

avec des grands noms de la scène humoristique, de la danse et de la musique. » Parmi les challenges à relever cette année : des recherches poussées sur l'illusion sonore et sur

le pepper's ghost, une technique proche de l'hologramme.

S.L


4

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Nouvelles technologies

La vigne sera-t-elle plus verte à Reims pour VitiBot ?

Implantée à Châlons depuis novembre 2016 et spécialisée dans la robotique agricole, la société VitiBot rejoindra Reims et la zone industrielle Farman en février. Un choix qui s'accompagnera du remboursement des aides déjà obtenues sur le bassin châlonnais grâce au CRSD.

l y a d'abord eu Hector, un chenillard thermique automatisé, testé et approuvé par plusieurs vignerons. Puis Bakus, un tracteur enjambeur 100 % électrique et autonome, capable d'évoluer dans les vignes étroites. Conçus par VitiBot, ces deux prototypes ont une double vocation : faciliter le quotidien des viticulteurs et optimiser le traitement des vignes grâce à des programmes et des capteurs spécifiques. Depuis plus d'un an, la société était installée dans une maison particulière à Châlons, aménagée pour accueillir son équipe d'ingénieurs et leurs expérimentations. Et grâce au Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) mis en place sur le bassin châlonnais, elle a touché des aides publiques prévues pour accompagner les entreprises et leurs projets. Soit environ 40 000 euros au total, en contrepartie des

I

La start-up VitiBot et ses prototypes s'envoleront bientôt pour Reims. © VitiBot

s'implanter à Reims et l'indique d'ores et investissements et des créations d'emploi engendrés. « Nous sommes actuellement déjà sur son site internet. «  Nous nous treize personnes et nous serons une ving- installerons dans la zone de Farman taine d'ici mars, chifcourant février. On disposera d'un espace fre Dominique Bache, 40 000 euros d'aides d'environ 3 000 m 2 , co-gérant de la startpubliques à rembourser contre 300 auup avec son fils, Céjourd'hui. » Quant dric. Nos travaux sur Bakus se termineront dans quelques aux subventions perçues jusqu'ici, l'entremois, puis nous essaierons de le commer- preneur reste prudent. « Nous verrons si ce déménagement les remet en cause.  » En cialiser. » Seul bémol, la place a vite manqué dans les réalité, elles devront être intégralement locaux initiaux. VitiBot a donc choisi de remboursées. «  Et les gérants en ont été

clairement informés, précise Jean-François Hesry, qui dirige la mission CRSD à Châlons Agglo. Ils ont signé une convention qui les lie à l'Etat et qui comprend plusieurs engagements. Notamment celui de rester sur le territoire châlonnais à minima trois ans après la période de créations d'emploi. Le cas échéant, un remboursement des sommes versées est demandé. Nous ne contestons pas leur choix, même si c'est dommage. Nous avons réalisé un travail d'accompagnement important et leur avons proposé plusieurs solutions d'implantation. Mais on ne peut pas retenir les entreprises contre leur gré. » Puis de répondre à ceux qui dénoncent les effets d'aubaine que peut encourager le CRSD : « L'objectif de ce dispositif, à l'heure où la situation économique est ce qu'elle est, c'est de rendre le territoire plus attractif. Les entreprises doivent profiter de ce système pour s'installer, développer de nouveaux projets et créer de l'activité. Nous sommes là pour les accompagner, en mobilisant des fonds supplémentaires. Et nous bénéficions aussi de leurs implantations. » A condition qu'elles restent assez longtemps sur le bassin local, comme prévu par le CRSD.

Sonia Legendre

Hommage

Nouvelles technologies

Cabu, à jamais dans Un nouveau centre de formation signé Needabot le cœur des Châlonnais ébut décembre, la société Needabot (anciennement Hocaro) lançait Robot Xpert, un nouveau centre de formation dédié à la robotique, aux nouvelles technologies et aux méthodes de gestion. « C'est un projet que nous avions en tête depuis très longtemps, explique Lucile Peuh, qui dirige l'entreprise. Et c'est le fruit de nos échanges avec plusieurs sociétés, qui étaient en demande d'un tel dispositif. On intègre ce centre à nos locaux, avec un environnement spécifique. » Cinq formations théo- L'équipe de Needabot, anciennement Hocaro, propose désorriques et techniques sont d'ores et mais ses propres formations. © l'Hebdo du Vendredi déjà proposées. « Les gens peuvent s'inscrire à plusieurs dates sur notre site internet. On s'adresse aux professionnels qui souhaiteraient s'ouvrir au numérique et aux objets connectés par exemple, à la levée d'aides, au dessin 3D ou encore à la programmation de carte électronique. » Parallèlement, des ateliers permettent de mieux comprendre la robotique et de voir comment travailler avec cette dimension. « Nos robots sont conçus pour l'aide à la personne. Les personnels soignants, notamment, peut être amené à les utiliser. Ces ateliers sont adaptés aux personnes qui ne sont pas dans la technique. Pour l'heure, notre équipe assure ces formations. A plus long terme et en fonction de l'évolution du centre, nous verrons si un recrutement est nécessaire. Nous avons également aligné nos tarifs sur ce qui se fait dans ce domaine. » Comptez entre 300 et 500 euros la journée de formation. De quoi attirer un nouveau public professionnel sur le bassin châlonnais ? « Ce serait l'idéal. Mais il y a aussi des chances pour que notre équipe se déplace dans les sociétés afin d'y assurer les formations. »

D

S.L

'était il y a trois ans, mais le 7 janvier restera à jamais marqué dans le cœur des Châlonnais. Et les hommages qui ont fleuri ce dimanche sur la sépulture de Jean Cabut en témoignent : crayons de mille couleurs, photographies, dessins, bougies, clins d’œil à son amour pour Trenet et pour sa ville natale, etc. Une façon de rappeler à notre bon souvenir l’irrévérence de ce dessinateur, son regard rieur, sa gentillesse et son humilité. Une façon également de lui dire qu'on ne l'oublie pas. Ni lui, ni l'équipe de Charlie, ni toutes les victimes tombées sous les balles de quelques fanatiques.

C

EN BREF Châlons Solidaire : encore plus de générosité Ce mercredi 10 janvier, grâce à l'opération Châlons Solidaire et à de nombreuses animations organisées sur le territoire, un chèque de 18 660 euros était remis à cinq associations œuvrant auprès des personnes en difficulté : les

Restos du cœur, le Secours catholique, la Croix-rouge, la Banque alimentaire et le Secours populaire. L'an passé, 17 229 euros avaient pu être réunis, contre 16 220 euros l'année précédente et près de 21 000 euros en 2013. La solidarité a encore de beaux jours devant elle, et c'est heureux.


5

Société

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Brasserie artisanale et solidaire

Un appel au financement participatif pour faire pétiller la Fabule Née à Châlons en avril 2017, la bière locale et artisanale La Fabule est devenue une référence dans le paysage brassicole champenois. Pour concrétiser plusieurs projets en phase avec leur démarche éco-responsable et solidaire, Brendan Le Moulec et Vincent Leclère lancent un appel au financement participatif.

ne production responsable et raisonnée, la passion d'un savoir-faire ancestral, des recettes gourmandes et novatrices... La Fabrique artisanale de bière urbaine, locale et équitable (prononcez Fabule) a parcouru bien du chemin deBrendan Le Moulec et Vincent Leclère souhaitent relever de nouveaux challenges puis sa création. En neuf mois d'activité, elle a proavec la Fabule. © l'Hebdo du Vendredi duit environ 20 000 litres de bière bio. Et en deux semaines seulement, elle a récolté plus de 7 500 compléterons cet apport participatif avec nos fonds en fonction des dons. » De l'incontournable décapeuros sur Miimosa, une plate-forme de financement propres pour aller jusqu'à 17 000 euros. » Et l'ensuleur au verre de dégustation, en passant par les participatif dédiée aux projets agricoles. Objectif ? trepreneur a fait ses petits calculs. A raison d'environ cartes de réduction à vie (!) et les stages à la brasseRéunir 12 600 euros grâce à rie. 45 000 habitants dans la la générosité des internautes Sur plus de 2 200 brasseries en France, seules 42, ville-préfecture, la somme De nouvelles recettes pour investir dans du matéespérée reviendrait à moins comme la Fabule, sont labellisées « Nature et provieillies en tonneaux riel spécifique et relever de grès ». « C'est un engagement important pour nous, de trente centimes par pernouveaux challenges. « Ausonne. « On espère que les qui impose certaines règles à respecter. Par exemjourd'hui, notre entreprise est saine, dixit Brendan gens soutiendront ce projet châlonnais. C'est plutôt ple, nous devons utiliser des fûts en inox, plus onéLe Moulec, son créateur. L'idée, c'est de développer bien parti, puisqu'on fédère déjà une cinquantaine reux que d'autres. Nous avons besoin d'en acheter nos capacités de production pour pérenniser l'actiune quarantaine, ainsi que des nouvelles cuves et de contributeurs, dont deux qui ont versé 500 euros vité de la micro-brasserie et anticiper l'avenir. Nous chacun. On propose des contreparties assez sympas des tireuses à bière. Nous sommes distribués dans

U

une vingtaine de lieux à Châlons, Reims et Épernay, et nous serons bientôt à Troyes. On nous attend aussi sur des événements comme Furies ou les concerts de Musiques sur la ville. » Plusieurs caves cotées à Paris ont déjà sollicité le brasseur. « On espère percer ce marché d'ici 2019. On a également d'autres projets, comme la réalisation de nouvelles recettes vieillies en tonneaux de porto, de rhum ou encore de calvados. C'est un pari risqué, car la bière est un produit fragile et le tonneau, un contenant vivant. Mais c'est passionnant ! »

Sonia Legendre

4 Plus d'infos sur www.miimosa.com et sur www.lafabule.com

Sœur Barrique, la cuvée grande réserve de la Fabule

Sœur Barrique, la cuvée grande réserve de la Fabule En plus de ses bières blonde, rousse et brune, la Fabule a conçu deux autres cuvées éphémères : la Pétillante, élaborée pour la Ville de Châlons, et la Belle Mira, à base de mirabelles bio. En décembre, elle donnait naissance à Sœur Barrique, une bière vieillie six mois en fût de bourbon américain. « Entre brasseurs, on appelle cela du vin d'orge, détaille Brendan Le Moulec. C'est une bière haut de gamme, assez complexe, qui fait 10,6 degrés. Elle se déguste chambrée, seule ou accompagnée. Nous en avons produit 880 bouteilles de 50 cl, avec un écrin atypique et un étiquetage en bois. » Entre autres suggestions du passionné pour l'apprécier  : une carbonade flamande, du Roquefort ou même un peu de foie gras. Avec modération, évidemment.


6

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Interview - Jean-François Clervoy

Vers l'infini et au-delà des étoiles

philosophiques fondamentales pour l’espèce humaine : D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Comment la vie est-elle apparue sur Terre ? La réponse à l’apparition du vivant, c'est-à-dire notre raison d'être, est en partie dans l’espace.

Ingénieur et astronaute à l'Agence spatiale européenne, Jean-François Clervoy a donné une conférence à des étudiants, à l’université de Reims. L'homme qui est allé trois fois dans l'espace s’est attaché à mettre des mots simples sur des concepts parfois complexes.

Pourquoi êtes-vous venu donner cette conférence à Reims ? Je pense que notre rôle d’astronaute, en dehors de nos missions, est d'être un ambassadeur. Nous sommes financés par des fonds publics, c'est donc notre devoir de rendre compte de ce qu’on a vécu dans l'espace. L’attente du public c’est : « Raconteznous votre expérience » et « Comment peut-on réaliser quelque chose d’aussi difficile ? ». On aime rencontrer de jeunes élèves mais aussi des étudiants, comme ici des doctorants, car eux ont déjà choisi des études difficiles. En rajoutant notre expérience à la leur, on leur permet de développer leur réflexion sur un futur plus lointain que leur thèse. On a besoin de personnes qui élèvent le savoir par des études très poussées. Si on restait tous au niveau du bac, on régresserait parce qu'on ne ferait

Jean-Francois Clervoy s'est adressé, mardi dernier, à des étudiants rémois. © l'Hebdo du Vendredi

pas progresser la société.

Pourquoi est-ce important de poursuivre la recherche spatiale ? La recherche spatiale est une des disciplines où l'on sait qu’il y a encore beaucoup de choses à trouver, beaucoup de domaines à explorer. Elle répond à quelques questions

La récente aventure de Thomas Pesquet a passionné le public. Comment expliquez-vous cet intérêt pour l'espace ? Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y avait pas eu de Français dans l'espace. Avec Thomas Pesquet, c'était une nouveauté, un peu comme s'il était le premier. En plus, les réseaux sociaux ont permis de faciliter la communication. Au lieu d’aspirer les gens vers le haut avec des choses compliquées, on a fait descendre les informations vers le public avec des choses simples et des images. Et puis il y a aussi toute une série de films sortis récemment, comme « Gravity », « Interstellar » ou « Seul sur mars » qui ont permis de réenchanter l'espace et faire s’interroger le spectateur. Quel message voulez-vous faire passer à ceux pour qui l'espace paraît inaccessible ? L’astronautique, l'astronomie et l'espace sont des domaines qui ont besoin de toutes les spécialités. On n’a pas besoin que de matheux ou de scientifiques capables de ré-

soudre des équations complexes. On a aussi besoin de juristes, de commerciaux, de secrétaires, de gestionnaires de programme qui ont envie de travailler dur. On a besoin de tous les métiers.

Propos recueillis par Simon Ksiazenicki

Jean-François Clervoy est allé à trois reprises dans l'espace : en 1994, 1997 et 1999. © NASA

Jeune chambre économique

Vie des quartiers

2018, année numérique... et dynamique !

Vous prendrez bien une part de galette, après le conseil ?

out juste renouvelé, le bureau de la Jeune chambre économique (JCE) de Châlons Agglo réunit Roxane Gaillard (vice-présidente en charge de la communication), David Loriette (vice-président en charge du développement) et Félicien Zuber (trésorier et secrétaire) autour de Ludivine Perard, élue présidente pour 2018. En clin d’œil à la génération Y, l'équipe a opté pour un slogan qui illustre sa volonté de dynamiser la structure : « Châlons-Y, agissons tous ensemble ! » Les priorités de ce nouveau mandat ? « Mettre en place plusieurs actions phares et développer notre visibilité, notamment sur les réseaux sociaux, répondent Ludivine et Roxane. Nous venons, par exemple, de lancer notre chaîne Youtube et avons réalisé une première vidéo pour présenter la JCE et ses missions. » Parmi les actions qui verront prochainement le jour : un partenariat avec la Mission locale pour booster les parrainages entre les jeunes et les entrepreneurs, ou encore des Ludivine Perard, nouvelle présijournées ludiques et pédagogiques avec les agriculteurs dente de la JCE Châlons Agglo. pour faire découvrir aux collégiens les différents métiers © l'Hebdo du Vendredi de ce secteur. En décembre (lire l'Hebdo du vendredi 15), la jeune chambre décrochait trois récompenses lors du congrès régional de la fédération Grand Est des JCE. Elle ne compte pour l'instant « que » onze membres actifs de 18 à 40 ans, mais espère bien en recruter d'autres cette année. Comptez toutefois environ 300 euros d'adhésion pour rejoindre l'aventure. « Nous proposons une vaste palette de formations, des rencontres conviviales entre nous et avec les autres chambres, des visites d'entreprises, etc. Nous serons présents sous les halles lors de l'apéro gourmand (ndlr : ce vendredi 12 janvier dès 18 h) et nous participerons régulièrement à d'autres événements locaux. » Idéal pour se faire connaître.

T

4 Contact : chalonsetcitésenchampagne@jcef.asso.fr -

Plus d'infos sur www.jce3c.fr et sur la chaîne Youtube de la JCE Châlons Agglo

Sonia Legendre

es conseils de quartiers prévus ce lundi 15 janvier à 19 h s'accompagneront d'un moment convivial entre élus et habitants autour de la traditionnelle galette des rois. Et la municipalité profite de ce début d'année pour faire le point sur plusieurs projets en cours : le Mess des entrepreneurs (quartier centre-ville), la rénovation urbaine du Verbeau (Verbeau-Bagatelle et Bidée-Orléans), l'aménagement de la gare (quartiers Saint-Antoine, Patton et FriLes habitants du Verbeau feront le point sur la rénovation son-Gare), le Pôle national urbaine de leur quartier. © l'Hebdo du Vendredi des arts du cirque (MontHéry), ou encore la Maison départementale de la chasse (quartiers Mont-Saint-Michel et Chanteperdrix). D'autres thématiques plus générales seront aussi à l'ordre du jour. La collecte des encombrants, par exemple (Croix-Jean-Robert), le budget 2018 (quartiers Vallée-Saint-Pierre et Grévières), le bilan du CRSD (Croix-Dampierre) et le fonctionnement de la police municipale (quartier Schmit). De quoi alimenter le débat.

L

4 Plus d'infos sur www.chalonsenchampagne.fr

S.L


7

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Festivités

L'archiconfrérie Saint-Vincent sort de sa cave Plus d'un millier de vignerons sont attendus à Épernay, ce samedi, afin de célébrer leur saint patron. L'archiconfrérie entend bien intégrer un peu plus les jeunes vignerons et perpétuer cette tradition ancrée profondément dans le monde viticole.

n ne sait pas vraiment pourquoi Saint-Vincent est devenu le saint patron des vignerons. Parce qu’il est fêté le 22 janvier, au moment où commence l’exercice de la taille ? Parce que dans Vincent, il y a le mot « vin » ? Toujours est-il que le souvenir de Vincent de Saragosse, diacre espagnol du IVe siècle, est entretenu avec vigueur par les régions viticoles françaises et notamment en Champagne, où une grande fête annuelle est organisée à Épernay. Cette année, le traditionnel défilé se déroulera ce samedi 13 janvier, au départ de l’avenue de Champagne, soit neuf jours avant la date à laquelle SaintVincent est mentionné dans les calendriers. « Nous ne souhaitons pas empiéter sur les célébrations des villages, c’est pourquoi nous organisons le rassemblement à Épernay une semaine avant », explique Patrick Boivin, se-

O

crétaire général de l’archiconfrérie. Ils seront donc plus d’un millier, ce samedi, à parader dans les rues d’Épernay, tout en exhibant fièrement leurs bannières et leurs bâtons, symboles des 90 confréries et maisons de Champagne qui seront représentées. L’actuel bureau de l’archiconfrérie, en place depuis 1990, entend bien perpétuer ce rendez-vous grâce au soutien de la nouvelle génération de vignerons. « On souhaite associer étroitement la jeunesse pour qu’il y ait un peu plus de vigueur et que cette passation se fasse dans les années futures, commente Patrick Boivin. Nous avons organisé une dizaine de réunions depuis la dernière édition, auxquelles nous avons accueilli tous ceux qui ont eu envie de participer à ce grand moment de plaisir qu’est le défilé de l’archiconfrérie. » Selon le secrétaire général, ce défilé en costumes d’une autre époque n’a rien de dépassé. Si le vin de champagne cultive aujourd’hui une image plus glamour et huppée, les acteurs locaux n’en oublient pas pour autant leurs racines. « Cette tradition existe depuis 1930, quand la Champagne n’était pas aussi riche et rayonnante qu’aujourd’hui. Si nous en sommes là, nous le devons en grande partie à nos grandsparents et à nos parents qui ont souffert des difficultés passées. Ce patrimoine commun, chacun doit le transmettre et cette célébration

Tourisme

Simon Ksiazenicki

Le bar associatif Miesgui Family maintient son concert

'est dans le charmant petit village de Sacy, à quelques minutes au sud de Reims, que le nouveau Petit Futé dédié à la Champagne-Ardenne a été officiellement présenté. Pour l'occasion, l'ensemble de l'équipe éditrice de l'ouvrage avait pris ses quartiers dans le château de la commune, rénové en un très bel hôtel-restaurant depuis juillet dernier. Ce guide recense tous les lieux touristiques de la région de la pointe de Givet, dans les Ardennes, à la ville de Langres, dans le sud de la Haute-Marne. Aux sites incontournables, tels que le château de Sedan, la cathédrale de Reims ou encore l'avenue de Champagne à Épernay, viennent s'ajouter de très nombreuses informations sur les rendezvous culturels (festivals...), les bonnes adresses gourmandes (restaurants et hôtels), ainsi que d'innombrables anecdotes et focus sur des sujets parfois méconnus. Les coups de cœur des rédacteurs sont affublés du symbole du Petit Futé, tandis que l'ensemble des communes, sites et adresses remarquables sont notés via des étoiles (de 1 à 4). Et avec ces 432 pages, cette nouvelle édition du Petit Futé est particulièrement riche et pratique, d'autant plus que sa version numérique est offerte en prime. On regrettera simplement les quelques illustrations datées, à l'image de la toute première publiée en page 5. Il s'agit d'une belle photo de la cathédrale de Reims, sans échafaudage, mais avec son parvis datant d'avant 2007, à une époque où les voitures circulaient encore autour de Notre-Dame ! Un détail parmi d'autres, que les touristes, à qui ce Petit Futé est d'abord destiné, ne remarqueront sans doute pas, mais qui fera sûrement tiquer plus d'un Rémois.

C

Infos : www.petitfute.com

n’est pas une contrainte mais un devoir de mémoire. » Et une occasion de faire la fête autour du précieux nectar, qui coulera à flots ce samedi.

4 Parade de la Saint-Vincent, le samedi 13 janvier, à partir de 15 h, au départ de l'avenue de Champagne d'Épernay ; 16 h, office religieux à l’église Notre-Dame d’Épernay ; 17 h 15, défilé depuis l'église Notre-Dame jusqu'au hall des sports Pierre-Gaspard.

EN BREF

Le nouveau Petit Futé Champagne-Ardenne est arrivé

4 Le Petit Futé Champagne-Ardenne 2018, 432 pages. 9,95 € (version numérique offerte).

L’archiconfrérie Saint-Vincent des vignerons de la Champagne rassemble les villages et les maisons du secteur viticole. © G. Garitan

J.D

Suite à un dégât des eaux survenu en début de semaine, le bar associatif Miesgui Family à la Bon'Heure doit reporter certaines activités en attendant le passage de l'expert. Le showcase prévu ce samedi 13 janvier à partir de 19 h avec Yaggy Di Lion et Massa est maintenu. Rendez-vous au 9, rue Léon-Bourgeois. Entrée libre, vente de boissons et de crêpes sur place.

Universités d'été Architecture et Champagne : la deuxième édition se peaufine Après le succès rencontré l'an passé, Châlons Agglo, la Maison de l'architecture de Champagne-Ardenne et l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy préparent la seconde édition des Universités d'été Architecture et Champagne, du 18 au 31 juillet. Les étudiants volontaires peuvent s'inscrire en ligne jusqu'au 31 mai sur www.architectureetchampagne.fr/participants. Chaque candidature sera étudiée par une commission de recrutement dédiée. Frais d'inscription : 220 euros (hébergement compris).

Speed dating des musiciens : les inscriptions sont ouvertes

La seconde édition du speed dating des musiciens, chapeautée par Musiques sur la ville et ses partenaires - étudiants de l'IUT, Comptoir de la Licorne et Radio Co'Stud – se tiendra le vendredi 16 février à 18 h 30. Objectif : permettre aux artistes amateurs et professionnels du bassin châlonnais, en particulier les lycéens et étudiants, de se rencontrer, d'échanger sur leurs projets et d'imaginer de nouvelles collaborations. Le tout agrémenté de concerts grâce à un showcase et une scène ouverte. Inscriptions via la page Facebook de l'événement. Plus d'infos sur www.musiquessurlaville.com. Contact : 03 26 68 47 27 ou speedmeetingmusic@gmail.com

Cimetière de l'Est : le carré militaire deviendra nécropole nationale Lors du dernier conseil municipal, les élus ont acté la création, au cimetière de l'Est, d'une nécropole nationale. Concrètement, il s'agira de transformer l'actuel carré militaire en transférant sa propriété à l'Etat. Soit une emprise d'environ 13 400 m2 et plus de 4 500 sépultures rendant hommage aux soldats tombés pendant la Grande Guerre.


8

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Transport

Gobee.bike arrête les frais Au point mort depuis plusieurs semaines, en raison du vandalisme subi par ses deux-roues, le service de location de vélo de Gobee.bike ne reprendra pas. La société a décidé de stopper, comme à Lille et Bruxelles, son expérience à Reims. Chronique d'un fiasco.

Un lancement en grande pompe

C'était il y a seulement deux mois. Le 6 novembre dernier, les responsables de Gobee.bike sont au pied de l'hôtel de ville, afin de présenter leurs vélos verts disponibles à la location, en libreservice et sans borne. A la différence du Vélib' à Paris ou du Vélo'v à Lyon, l'absence de station est la spécificité du modèle conçu par la startup hongkongaise créée par un Français, Raphaël Cohen. Une aubaine pour la collectivité car l'installation de Gobee.bike ne nécessite donc aucun investissement public. La présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin, évoque alors un partenariat « gagnant-gagnant » et « dont on avait besoin pour aller plus loin ». Les sourires sont évidemment de rigueur. Pour l'occasion et la photo, l'élue monte même en selle, ainsi qu'Arnaud Robinet. Gobee.bike Reims est lancé. 400 deux-roues sont déployés sur l'ensemble du territoire rémois. De plus, la société annonce qu'une équipe de 10 personnes est chargée de veiller sur cette flotte et que des accords sont en cours avec des associations pour l'entretien des vélos.

A peine un mois après le lancement, les deux-roues de Gobee.bike se font de plus en plus rares dans la ville, sans que la société ne prenne la peine d'expliquer pourquoi. C'est seulement fin décembre qu'on apprend que la quasi-totalité de la flotte est en fait hors-service ! En quelques semaines, 380 des 400 vélos déployés sur Reims auraient été ainsi détériorés ! Gobee.bike est en fait confronté à trois fléaux dus notamment aux absences de bornes de stationnement. Aux dégradations viennent en effet s'ajouter les vols et la privatisation des engins par certains de ses usagers au sein de leur domicile, posant des questions sur la viabilité de leur modèle

Des vélos portés disparus

économique. Le constat est similaire à Lille et Bruxelles. La société ne commente pas les faits. Dans la métropole des Hauts-de-France, elle promet cependant un retour prochain à la normale. Il n'en sera rien.

Gobee.bike annonce son départ

C'est finalement dans un courriel adressé à ses clients que Gobee.bike annonce le retrait de ses bicyclettes vertes à Reims et donc aussi à Lille et Bruxelles. « Ces dernières semaines, le vandalisme et les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter. », indique la société qui avait pourtant réalisé une levée de fonds de 9 millions de dollars en août 2017, via notamment des financements russes (Grishin Robotics) et chinois (Alibaba). « Nous étions tout à fait conscients que nous devrions faire face à du vandalisme. Nous étions prêts à prendre ce risque et investir nos ressources aussi bien financières qu'humaines (...) Seulement, quelques jours après avoir déposé dans les rues les nouveaux vélos réparés, ils ont été à nouveau massivement et fortement endommagés. Nous avons dû affronter la réalité. (...) Nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations. » Malgré ses déboires, Gobee.bike entend poursuivre son activité dans les autres villes où elle est implantée, à Paris, Lyon, Turin, Florence et Rome.

Quid de l'avenir du vélo-partage à Reims

Suite au retrait officiel de Gobee.bike de la cité champenoise, Catherine Vautrin et Arnaud Robinet, prévenus par un simple mail, ont fait part de leur déception via un communiqué. « Nous ne pouvons que regretter le départ de ce service qui n’avait rien coûté à la collectivité et rendait de grands services aux Rémois qui avaient répondu en nombre dès le lancement », déclare la présidente du Grand Reims. De son côté, Arnaud Robinet déplore « que l’action malveillante de quelques individus pénalise l’ensemble des concitoyens » et

assure « que nous nous assurerons que les utilisateurs rémois soient remboursés de leurs cautions et crédits comme Gobee.bike s’y est engagé ». Ce fiasco acté, la collectivité indique que ce n'est pour autant pas la fin du vélo-partage à Reims. Les deux élus promettent : « Nous réfléchissons dès maintenant à une nouvelle solution, pérenne et attractive pour les utilisateurs. » Cela signifie-t-il

l'arrivée d'une nouvelle société proposant un service similaire à celui de Gobee.bike mais avec des bornes de stationnement ? Pour connaître la réponse, il faudra sans doute s'armer de patience.

Julien Debant

WWW.BUBBLEDJFESTIVAL.FR

LE PLUS GRAND RENDEZ-VOUS ÉLECTRO DE LA RÉGION

SAMEDINI 30 JU

2018

Plutôt avare en matière de commentaire, Gobeebike ne souhaite pas donner de chiffres sur l'utilisation de son service. La société assure cependant que les débuts sont un succès. Sur Facebook, elle remercie simplement ses 150 000 utilisateurs français. Dans les rues de Reims, les vélos verts flashy ne passent pas inaperçus. Dès les premiers jours, les engins sont plébiscités sur les réseaux sociaux. Ce service au prix attractif (50 centimes les 30 minutes) est loué par les usagers, tandis que des plaisantins s'amusent à immortaliser les deux-roues dans des situations ubuesques. Si, dans un premier temps, ces images prêtent à sourire, cet humour potache se transforme rapidement en une sorte de concours de mauvais goût. Et c'est ainsi qu'on retrouve rapidement les vélos de Gobee.bike au mieux à vendre sur le Leboncoin ou sur les toits des Abribus et au pire plongés dans le canal ou même incendiés.

Des débuts encourageants

Le 6 novembre dernier, Gobee.bike inaugurait son service à Reims, qui n'aura finalement tenu que deux mois. © l'Hebdo du Vendredi

M MPEILRNLAEY /SFIRUANCE É

G I E V L O S N I T R A M NITROT A C L E A H C I M S/ /+ GUEST

105 dB et LE MILLÉSIUM

PRÉSENTENT BUBBLE DJ FESTIVAL AVEC


9

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Société

Bioéconomie

Mineurs étrangers

Un coup de pouce de l’Etat de 400 000 euros

Un an après la mort de Denko, les militants dressent le bilan

'est un projet sur lequel les territoires d’Épernay, de Reims et de Châlons travaillent main dans la main depuis plusieurs mois déjà. Baptisé InnoBioECO2, un nouveau consortium rassemble les acteurs champenois, privés comme publics, impliqués dans l'agriculture, la bioéconomie, la recherche et l'innovation. On citera notamment les collectivités locales, l'association TerraSolis, l'Urca, Neoma Business School et AgroParis Tech, le pôle IAR ou Parmi les atouts de la Marne en matière de encore la Chambre d'agriculbioéconomie : le site agro-industriel du pôle IAR. ture de la Marne. Nouvelle © Pôle IAR étape franchie : la sélection de ce projet parmi 117 autres et l'obtention, de la part de l'Etat, d'une enveloppe de 400 000 euros de subventions pour peaufiner la feuille de route et les axes de développement d'InnoBioECO2. Un coup de pouce conséquent, qui s'inscrit dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (Ami) « territoires innovants de grande ambition » lancé de mars à septembre 2017 par le gouvernement. Les partenaires prévoient la création d'un Groupement d'intérêt public (GIP) pour mener les études nécessaires et élaborer une stratégie solide. En s'appuyant évidemment sur les chantiers déjà initiés dans la Marne, comme le site TerraLab de Bétheny par exemple, ou le futur forum Planet A de Châlons. Et d'ici six à douze mois, ils répondront à un nouvel appel à projets pour défendre les atouts et le potentiel du bassin marnais. Avec l'espoir, à plus long terme, d'en faire une référence européenne en matière de bioéconomie et d'agriculture du futur.

C

Sonia Legendre

uite à une chute de plusieurs mètres de haut, Denko Sissoko est décédé le 6 janvier 2017 à Châlons. Arrivé en France trois mois plus tôt, ce jeune Malien était hébergé au foyer Bellevue. Un an après le drame, citoyens et militants dressent un bilan, notamment sur les conditions d'accueil des mineurs isolés étrangers (désormais appelés mineurs Le 11 janvier 2017, un hommage citoyen s'organisait à non accompagnés), qui avaient été Châlons en mémoire de Denko. © l'Hebdo du Vendredi vivement décriées à l'époque. Dans un communiqué de presse co-signé par le comité Denko Sissoko, le Réseau éducation sans frontière (RESF) de Châlons et l'Association pour la défense des mineurs isolés étrangers (Admie), ils font état de plusieurs évolutions positives en la matière. La mise en place d'activités plus régulières avec le centre socio-culturel de la Rive gauche par exemple, un nouveau partenariat avec le centre médico-psychologique Lewis Carroll pour aider les jeunes à surmonter les traumatismes subis avant et pendant leur périple jusqu'en France, et la création d'un poste supplémentaire au sein dudit foyer. Puis de rappeler que « le personnel reste insuffisant pour l'accompagnement des 73 jeunes du foyer. Il n'y a toujours pas d'éducateur de nuit. » Autre changement notable : le relais désormais effectué avec l'Etat pour ceux qui se voient refuser une prise en charge par l'Aide sociale à l'enfance (ASE) et qui souhaitent déposer un recours ou une demande d'asile. En revanche, l'évaluation de l'âge des jeunes arrivants réalisée par le Conseil départemental est clairement pointée du doigt. « Le Département de la Marne, qui se disait à la pointe des pratiques d'évaluation en 2017, rejette comme majeurs des jeunes évalués mineurs par d'autres départements. Lorsqu'ils quittent les services du département, leurs documents d'identité ne leur sont souvent pas restitués. » Et ce, sans aucune information claire de la part de l'administration. S.L

S


LES NOTAIRES VOUS PROPOSENT

LES FRAIS DE NOTAIRES. Tarif concernant les frais de location dont la prestation de négociation est assurée par un notaire. Honoraires de négociation bail d’habitation : un mois et demi de loyer (en vertu du décret 2007-387 du 21/03/2007). Ce tarif s’applique à toutes les offres de locations faites par des notaires dans les pages suivantes. Pour la vente : les prix s’entendent émoluments négociation compris selon décret n° 93.1060 du 9/9/1993, barème fixé à 5% jusqu’à 45735€ et 2,5% HT au dessus de 45735€ (TVA 20%).

Office Notarial Foch

I S A B E L L E C I R E T- D U M O N T E T M A R J O L A I N E L A M P S O N

APPARTEMENTS  REIMS SAINT REMI, Place Saint Timothée, Appartement au 2ème étage, comprenant entrée, salle de bain avec wc, cuisine, séjour, une chambre. - Classe énergie : en cours Réf : 052/1133 89 000,00 € Négociation incluse  REIMS, Secteur Charles Arnould/Ave de Laon, appartement au

2ème étage d'une surface habitable d'env. 66m2 comprenant entrée, cuisine, séjour, deux chambres, wc, salle de bains, rangement. Cave et parking. - Classe énergie : E Réf : 052/1095 142 900,00 € Honoraires charge vendeur

 REIMS, Hypercentre, Cérés/Forum, dans un immeuble de caractére un appartement en souplex à aménager d'une surface totale de 72,70m2. Belle hauteur sous plafond. - Classe énergie : Vierge Réf : 052/1130 211 400,00 € Honoraires charge vendeur  REIMS, Proche

Centre Ville,un appartement au 1er étage comprenant salon/séjour, cuisine, wc, trois chambres, salle de bain. Cave. - Classe énergie : E Réf : 052/1136 242 800,00 € honoraires charge vendeur

 MANDELIEU LA NAPOULE (Alpes Maritimes), Appartement de

type 2, au 1er Ètage, comprenant un hall d'entrÈe, une salle de sÈjour, une cuisine, une chambre, une salle de bains, des rangements, un balcon. Cave et garage. - Classe énergie : En cours Réf : 052/1129 175 000,00 € honoraires charge vendeur  REIMS POMMERY au dernier étage avec ascenseur privatif, appartement de 199m2 composé de six pièces principales avec terrasse panoramique d'environ 200m2. Vue imprenable sur REIMS et alentours. Classe énergie : C Réf : 052/1126 606 280,00 € honoraires charge vendeur

 REIMS, proche Petit Betheny, un appartement en rez-de-chaussée comprenant entrée, cuisine équipée avec loggia, salon/séjour avec loggia, trois chambres, salle de bain, wc, salle de douche. Garage, cave. - Classe énergie : C Réf : 052/1132 185 000,00 € Honoraires charge vendeur

HONORAIRES NÉGOCIATION  5% H.T jusqu’à 100.000,00€  4,5% H.T entre 100.000,00€ et 200.000,00€  4% H.T entre 200.000,00€ et 300.000,00€  3% H.T au dessus de 300.000,00€ Les tranches sont cumulatives.

29, boulevard Foch - 51100 REIMS - 03 26 89 89 28 www.etude-ciret.notaires.fr - www.immonot.com - www.seloger.com MAISONS

LOCATIONS

 ROMAIN, Maison de 1985, comprenant au rch : entrée, wc, cuisine,

 RUE DU GENERAL SARRAIL – HYPER CENTRE, En résidence sé-

salon/salle à manger, trois chambres, salle de bain. A l'étage : deux chambres dont une avec salle de douche et wc. Terrasse, jardin. Classe énergie : E Réf : 052/1117 200 860,00 € honoraires charge vendeur  BETHENIVILLE, Maison coup de coeur, très bien entretenue, comprenant au rch couloir, cuisine meublée et équipée, salon/séjour. A l'étage trois chambres, salle de bain et douche. Combles aménagés en chambre et salle de douche. Jardin arboré. - Classe énergie : E Réf : 052/1128 240 000,00 € honoraires charge vendeur

 BEZANNES, Lotissement l'Orée du Parc, une maison individuelle comprenant : Entrée, séjour ouvert sur cuisine meublée, wc.Al'étage : salle de bain et douche, trois chambres, dressing, wc, espace lingerie. - Classe énergie : B Réf : 052/1135 368 000,00 € honoraires charge vendeur

 GUEUX, belle maison traditionnelle, sur sous-sol complet com-

prenant entrée, grand séjour, cuisine meublée, salle de bains avec double vasque, wc, deux chambres. A l'étage quatre chambres, salle de bains. Jardin, terrasse. - Classe énergie : E Réf : 052/1110 449 000,00 € honoraires charge vendeur

 CLEMENCEAU Dans une rue

calme,appartement de type 4 comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée neuve, séjour double, 2 chambre, dressing, salle de douche et wc séparé. Cave et garage en sous-sol. Classe énergie : D Loyer 613€ - Charges 125€ (chauffage inclus) - Honoraires charge locataire  : 748 € dont 204 € pour l’état des lieux

curisée, studio meublé rénové situé au 1er étage avec vue sur parc arboré comprenant : entrée avec coin cuisine équipée, séjour avec placard et balcon, salle de bains et wc. Classe énergie : F Loyer 525 € HC - Charges 25€ Honoraires charge locataire : 269.06€ dont 73.38 € pour l’état des lieux  PROCHE LYCEE ROOSEVELT GARE ET CENTRE Avec un jardin privatif de 294 m², appartement de type 3 situé au 2ème étage offrant entrée, cuisine, séjour avec débarras, 2 chambres dont une avec placard, salle d’eau et wc séparé. Cave. Chauffage gaz individuel. Classe énergie  : vierge Loyer 550€ - Charges 60€ - Honoraires charge locataire : 671 € dont 183 € pour l’état des lieux

 CERNAY LES REIMS Maison de type 4 comprenant : entrée avec placard, cuisine meublée, séjour, buanderie et WC. Au 1er étage : dégagement avec placard, 2 chambres, salle de douche et wc séparé. Au 2ème étage : 1 chambre mansardée, grenier. Cave et 2 places de parking dans la cour commune. Classe énergie : D Loyer 825€ - Honoraires charge locataire : 1133 € dont 309 € pour l’état des lieux  PROCHE CENTRE, En résidence sécurisée avec ascenseur, appartement de type 2 offrant entrée, débarras, séjour, cuisine équipée et meublée, dégagement, une chambre, salle d’eau et WC séparé. Garage en box fermé en sous-sol. Classe énergie : E Loyer 603,41€ - Charges 65€ - Honoraires charge locataire : 561 € dont 153 € pour l’état des lieux

BUREAU ET TERRAIN

 RUE GAMBETTA – BELLES SURFACES, Dans un immeuble

calme, appartement très bien entretenu de type 2 développant 60 m² offrant le charme de l’ancien (parquet ciré, cheminées décoratives) comprenant : entrée, séjour, cuisine, 1 grande chambre, salle de bains, wc. Chauffage individuel gaz. Classe énergie : D Loyer de 525 € - Charges de 40 € - Honoraires charge locataire : 660 € dont 180 € pour l’état des lieux

 IDEAL ENSEIGNE D'EXPOSITION, Terrain nu de 556 m² très bien situé sur grand axe routier à REIMS. Loyer : 1315 € - Honoraires charge locataire : 1000 €

 IDEAL PROFESSION LIBERALE, Local de 35 m² très bien situé proche commerces et écoles se composant de 2 pièces de 12 m² chacune, une cuisine et un WC. Chauffage collectif. Classe énergie : C Loyer 520€ - Charges 48€ - Honoraires charge locataire : 780 €

OFFICE NOTARIAL DE LA PORTE DE MARS Antoine Bouquemont et Marie-Florence Zampiero Bouquemont

5 bd Desaubeau - 51100 REIMS Immobilier : 03 26 47 55 36 - Standard : 03 26 47 83 36 - Négociation : marie-pierre.mayette.51050@notaires.fr Office Notarial de la Porte de Mars

RETROUVEZ NOS ANNONCES IMMOBILIÈRES SUR : immobilier.notaires.fr

APPARTEMENTS

- explorimmo.com - officedelaportedemars.reims@notaires.fr

MAISONS REIMS ET DISTRICT

MAISONS EXTERIEUR

G SECTEUR SAINTE CLOTHILDE : Maison de ville de 4 pièces principales avec jardinet, offrant : séjour double - cuisine meublée donnant sur le jardin. 2 chambres - salle de douche - bureau mansardé. Cave ensemble très agréable. Classe énergie : C Réf. 3820 Prix : 192.400 euros

G SPÉCIAL INVESTISSEUR : secteur Saint Maurice / rue des Moulins : dans résidence avec ascenseur, appartement de 2 pièces à rénover. Offrant séjour - chambre - cuisine - salle de bains. Cave. Classe énergie : Vierge Réf. 3822 Prix : 100.000 euros

G SECTEUR JARD / CONSERVATOIRE : Dans immeuble ancien, duplex de 3 pièces principales. offrant : séjour double - cuisine meublée - 2 chambres salle de bains/wc. Ensemble très agréable. Classe énergie : E Réf. 3821 Prix : 130.000 euros G SECTEUR CLÉMENCEAU / SAINT MARCEAUX : En étage élevé avec une vue dégagée, appartement de 3 pièces en parfait état. Offrant : séjour avec balcon cuisine meublée - 2 chambres - salle de bains - Dressing Cave et garage. Ensemble très agréable et lumineux. Classe énergie : Vierge Réf.3797 Prix : 151.000 euros

G HYPER CENTRE VILLE : Immeuble ancien, appartement de 5 pièces principales avec le charme de l'ancien (parquet, moulures, cheminée). Offrant : salon- séjour - 3 chambres - salle de bains - cuisine meublée. Parfait état général. Ensemble très agréable. Classe énergie : Vierge Réf.3838 Prix : 302.800 euros G SECTEUR JARD / VENISE :dans résidence sécurisée, vaste appartement de 6 pièces entièrement rénové. Offrant : séjour double - 3 chambres avec placard (possibilité de 4 chambres) - salle de bains - salle de douche - cuisine - arrière cuisine - nombreux rangements . Garage fermé et cave. Ensemble en parfait état. Classe énergie : D Réf.3882 Prix : 329.000 euros

LOCATIONS G RUE DES CRENEAUX : Appartement de type 2 au 2ème étage en parfait état comprenant : entrée, cuisine meublée et équipée, séjour, chambre, salle de bains, W.C., proche commerces et bus. Environnement calme. Classe énergie : vierge Réf. 750 Loyer : 403,00€ Charges : 50,00€ Dépot de garantie : 403,00€ Frais de bail : 315,00 €

G GUEUX : sur une parcelle arborée de 680 m², jolie maison récente de 8 pièces principales en parfait état. Offrant : séjour double donnant sur le jardin - cuisine meublée - grande véranda - 5 chambres dont une au rez de chaussée - bureau - salle de bains - dressing . Cave. Garage attenant. Ensemble très agréable et lumineux. Classe énergie : F. Réf.3817 Prix : 464.000 euros G JOLIE MAISON ANCIENNE : avec jardin sans vis à vis. Offrant : séjour double avec cheminée - cuisine aménagée - grande véranda à usage de pièce de vie - bureau - 5 chambres dont une avec un dressing privatif - salle de jeux - buanderie - dressing - salle de bains et salle d'eau - Pièce. Cave. Possibilité de garage à proximité. Ensemble très agréable. Classe énergie : C Réf. 3802 Prix : 515.000 euros

G RUE DU JARD : Dans un bel immeuble ancien du centre ville, proche du Conservatoire, quartier calme et recherché appartement F3 au 4e étage comprenant: : entrée, cuisine, salle ‡ manger, 2 chambres , salle de bains. Chauffage individuel gaz Classe énergie : F Réf. 934 Loyer : 468,00€ Charges : 60,00€ Dépot de garantie : 468,00€ Frais de bail : 400,00 €

TERRAINS À BÂTIR

G SECTEUR PASTEUR : Dans résidence avec ascenseur, appartement de 4 pièces principales à rafraichir. Offrant : séjour double - 2 chambres - cuisine meublée - salle de bains . Cave et Garage. Classe énergie : D Réf. 3661 Prix : 124.800 euros

G A PROXIMITÉ DES ÉCOLES : Résidence arborée avec ascenseur, appartement de 5 pièces principales avec garage et cave. Offrant : séjour double donnant sur balcon sans vis à vis - cuisine meublée - 3 chambres - salle de bains et salle de douches. Nombreux rangements. Ensemble très lumineux Classe énergie : Vierge Réf. 3833 Prix : 232.000 euros

G SAINT SOUPLET SUR PY : Au coeur du village, belle parcelle constructible et viabilisée d'une superficie de 1.000 m2. Réf. 3508 Prix : 53.000 euros G SECTEUR RÉSIDENTIEL : Au dernier étage avec ascenseur privatif, exceptionnel appartement de 9 pièces principales d'une superficie de 316 m2 avec une terrasse de 80 m2. Offrant : grande entrée - séjour de 75 m2 donnant sur la terrasse - salon - cuisine meublée avec coin repas - arrière cuisine - 5 chambres buanderie - salle de bain privative et 3 salles de douche. Garage double - 2 caves. Ensemble en parfait état. Classe énergétique D. Réf.3846 Prix : 849.000 euros

G MAISON CONTEMPORAINE : en parfait état général, avec de beaux volumes. Offrant : un séjour double donnant sur un très joli jardin arboré - cuisine meublée - 5 chambres - 2 salles de bains Sous-sol total avec garage. Ensemble très agréable Classe énergie : C Réf. 3830 Prix : 520.000 euros

G SAINT MASMES : Terrain viabilisé d'une superficie de 489 m² dont 200 m² constructible Réf. 3573 Prix : 55.000 euros G SELLES : En retrait de la rue, beau terrain à bâtir de 942 m². Viabilisation à prévoir. Réf. 3701 Prix : 64.500 euros

G BOULEVARD FOCH : Dans un bel immeuble ancien du centre ville, appartement F3 entièrement rénové au 2ème étage comprenant: entrée avec placard, cuisine meublée, séjour/salon, 1 chambre , salle de bains avec baignoire et lavabos, salle d'eau avec cabine de douche et lavabo, W.C. séparé avec laves mains. Chauffage individuel électrique. Cave et Garage. Classe énergie : en cours Réf. 930 Loyer : 525.00 € Charges : 90.00 € Dépot de garantie : 525.00 € Frais de bail : 450,00 €


MAISONS REIMS DISTRICT CENTRE VILLE SECTEUR CATHEDRALE Maison ancienne en très bon état. Surface habitable d'environ 175 m² comprenant au RDC : Entrée par véranda, cuisine équipée, séjour (21m²) et salon (21m²), buanderie. A l'étage : 2 chambres et SDB. Au second : 2 chambres et un bureau. Terrasse. Cave. Chauffage au gaz. Classe Energie : C Honoraire charges vendeur. Prix : 440 000 €

EXCLUSIVITÉ REIMSrue de Cernay (partie haute), maison jumelée d'un seul côté, sur 355 m² de terrain, avec garage, comprenant séjour/salon (25m² env), cuisine, arr cuis et SDD au RDC. A l'étage : 2 chambre. CC au gaz. Fenêtres PVC. Petite cave. Classeénergie : F. Honoraires charge vendeur. Prix : 154 000 €

CENTRE VILLE, accès rapide hyper centre, gare et autoroute, particulier ancien, façade pierre de taille, d'env 280 m² habitables comprenant double séjour 40 m², salon 20 m², cuisine équipée 18 m². 6 chambres dont deux avec douche, deux SDB (baig et douche). Cave. Cour fleurie. Ensemble avec charme et cachet. Deux garages (en location). Classe énergie : D. Honoraire charge vendeur. Prix : 735 000 €

EXCLUSIVITÉ PAIX MOISSONSparticulier en pierres de taille, en très bon état général, avec cachet. Beau séjour de 56 m² avec cheminée, donnant sur extérieur clos de murs sans vis-à-vis. Cuisine équipée récente. 5 chambres, 2 SDB. Grenier isolé. Garage + pièce atelier/lingerie.Véranda/salle de jeux indépendante. Sous/sol total avec cave voûtée. Parking. Ensemble agréable, parfaitement entretenu. Classe énergie : C. Honoraires charge vendeur. Prix : 820 000 €

EXCLUSIVITÉ VAL DE MURIGNY maison bien entretenue, jumelée d'un seul côté, 5 pièces comprenant au rdc, hall d'entrée spacieux, cuisine équipée, séjour/salon donnant sur terrasse et jardin clos. A l'étage : 3 chambres et SDD. Fenêtres PVC volets électriques. CC au gaz. Garage attenant. Classe énergie : C. Honoraire charge acquéreur. Prix : 235 000 €

EXCLUSIVITÉ CERNAY LES REIMS - maison datant des années 70, de 5 pp sur deux niveaux comprenant au RDC (surélevé par sous/sol total avec partie garage), séjour/salon, cuisine et wc. A l'étage : 3 chambres et SDD. Fenêtres PVC. Jardin clos avec second garage, indépendant. Bon entretien général, quelques travaux à prévoir. Classe énergie : en cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 195 000 €

MAISONS CAMPAGNE

VIGNOBLE - Maison ancienne, sur 1333 m² de clos et arboré - Surface habitable d'environ 310 m² comprenant : Entrée, bureau, salon/séjour, cuisine/salle à manger, salon, buanderie.A l'étage, 4 grandes chambres, SDB.Au second grenier aménageable. Sous-sol total - Chauffage gaz - Dépendances.Travaux à prévoir. Classe Energie :Vierge. Honoraires charge vendeur. Prix : 440 000 €

EXCLUSIVITÉ WARMERIVILLE, -village toutes commodités écoles commerces, maison indépendante sur 3740 m² de terrain clos et arboré avec plan d'eau, 8 pièces comprenant au rdc séjour 50 m², cuisine meublée, une chambre, bureau, SDB, SDD et lingerie au RDC. A l'étage : 4 chambres, pièce d'eau aménageable. Bâtiment indépendant de 75 m² à usage de garages, atelier, rangement. CC au gaz. Environnement calme et agréable. Classe énergie : en cours. Honoraires charge vendeur. Prix : 334 000 €

VIGNOBLE village toutes commodités, -maison ancienne entièrement rénovée T7 d'environ 165 m² habitables comprenant au rdc : séjour/salon 44 m², cuisine équipée, lingerie. A l'étage : 3 chambres, SDB, SDD, bureau. 4ème grande chambre aménagée dans les combles. Cave, garage une voiture, cour intérieure agréable. Classe énergie : en cours. - Honoraires charge vendeur. Prix : 262 000 €

EXCLUSIVITE VAL DE VESLE,Maison indépendante sur 656 m² de terrain clos. Surface habitable d'environ 140 m² comprenant au RDC : Entrée/Séjour (31m²) avec insert, cuisine (18m²), chambre (17 m²) et SDB. À l’étage, 3 chambres et salle d'eau possible. Garage avec porte automatique. Chauffage électrique. Classe Energie : En cours Honoraire charge vendeur. Prix : 212 000 €

APPARTEMENTS HYPER CENTRE, RUE DE VESLE - Dans un bel immeuble ancien avec le cachet conservé, un appartement de 2 pièces principales situé au 3e étage - Surface habitable d'environ : 43 m². Appartement à rénover - (Déficit foncier). Classe Energie : En cours. Honoraire charge vendeur. Prix : 120 000 €

SECTEUR CHARLES ARNOULD, Résidence bien entretenue, un appartement de 2 pièces principales situé au 2ème étage avec ascenseur. Surface habitable environ : 46 m² comprenant : Entrée, Séjour, cuisine équipée, chambre, SDB/WC. Placards. Cave et garage. Classe Energie : E - Honoraires charge vendeur. Prix : 97 000€

SECTEUR CATHEDRALE, - Appartement de 8 pièces principales situé au 2e étage avec ascenseur. Surface habitable : 130 m² comprenant : Entrée, séjour/salon (40 m²) avec balcon, cuisine, 4 chambres, SDB, WC. Nombreux rangements - Cave et garage fermé. ENSEMBLE AGREABLE ET LUMINEUX - Classe Energie : C - Honoraire charge vendeur. Prix : 345 000 €

DISTRICT, 6 pièces duplex de 188 m² (277 m² au sol) avec terrasse de 52 m², vue sur jardins. Séjour de 67 m², cuisine entièrement équipée 17 m², arr cuis, suite parentale (27m²) sur le 1er niveau. Partie duplex avec bureau, 2 chambres et SDB. Prestations de très grande qualité. Excellent état général. Copropriété très bien entretenue, ascenseur. Cave et deux parkings. Classe énergie : D. Prix : 580 000 €

HYPER CENTRE - Situé dans un très bel immeuble ancien, un appartement de 4 pièces principales situé au 2e étage (sans asc). Surf hab d'environ : 85 m², comprenant : Entrée, séjour (29m²) avec cheminée, 2 ch, SDD/WC. Chauffage ind gaz. TRES BON ETAT GENERAL - Cave. Classe Energie : C Honoraire charge vendeur.. Prix : 295 000 €

EXCLUSIVITE - SECT CLAIRMARAIS- Appartement de trois pièces principales situé au 1er étage (sans asc) d'une copropriété bien entretenue. Surf hab d'env : 73 m² comprenant : Entrée, séjour (20m²), cuisine, 2 ch, SDB/Wc. Garage double. Classe Energie : D Honoraire charge vendeur. Prix : 149 000 €

HYPER CENTRE résidence bien entretenue avec ascenseur, appartement 5 pièces d'environ 122 m² avec garage double et petites terrasses. Séjour de 39 m², cuisine équipée, trois chambre et SDB, lingerie. Bon état général. Luminosité. Ensemble très agréable. Classe énergie : E. Honoraires charge vendeur. Prix : 380 000 €

IMMEUBLES SECTEUR CAMILLE LENOIR, Immeuble composé de trois appartements et 3 chambres de bonnes. -RDC : T2 pièces occupé, loyer mensuel HC 440 € (bail 31/08/2017) - Classe Energie : F - 1er étage, T2 pièces libre Classe Energie : G - 2 ème étage, T2 pièces libre Classe Energie : G - 3 ème étage, trois chambres avec fenêtres existantes, (appartement à aménager).. Honoraire charge vendeur. Prix : 310 000 € EXCLUSIVITÉ PROCHE GARE,, Marie Clémence Fouriaux, idéal investisseurs, ensemble d'immeubles comprenant 7logements et deux chambres (du T1 au T3) sur cour intérieure. Env 220 m² hab. Rentabilité annuelle : 35 400 €. DPE vierges. Honoraire charge vendeur. Prix : 460 000 €

LOCATIONS AU 03 26 87 71 70 F2 BIS - Rue Courmeaux REIMS, 74 m², 2ème étage, en bon état. Proche Place du Forum/Centre ville. Cpt: entrée, salon/séjour, une chambre, cuisine, SDB avec WC. Chauff individuel électrique. DPE en cours. Loyer: 795€/mois CC Dont charges: 35€ Dépôt de garantie : 760€ Honoraires charge locataire: 563€ Dont 222€ TTC pour état des lieux

F3 - Rue Léonor Fini à BETHENY, Appart de 76m² comprenant: entrée avec placard, cuisine donnant sur balcon de 15m², séjour donnant sur balcon, 2 chambres, SDB, wc. Parking et garage. Chauff indiv électrique. Classe Energie E. Loyer: 770.00€/mois CC Dont charges: 90.00€ Dépôt de garantie: 680.00€ Honoraires charge locataire : 545.00€ dont 228.00€ TTC pour état des lieux.

F5 - BEZANNES neuf de 103m² au dernier étage avec une terrasse de 22m² proche gare TGV et tramway, Cpt: entrée avec placard, séjour avec cuisine, 4 chambres, salle de bains, wc, salle de douche avec wc, chauffage individuel au gaz, deux parkings, Classe Energie B. Libre le 15/03/2017. Loyer: 1155€/mois CC Dont charges: 100€ Dépôt de garantie: 1055€ Honoraire charge locataire: 760.65€ Dont 309€ TTC pour état des lieux.

F6 - rue Neuve à BETHENY, maison de 140 m². Cpt: au RDC : entrée, cuisine, salon/séjour, WC, SDB et une chambre. A l'étage : 3 chambres, salle de douche avec wc. Garage, sous-sol et jardin. Classe Energie E. Loyer: 1050€/mois Dépôt de garantie: 1050€ Honoraire charge locataire: 869.80€ Dont 420€ TTC pour état des lieux.


12

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sport

EN BREF

Football L2 (20e j.) : Orléans (13e) - Reims (1er)

Souriez, c'est la rentrée

Football : fin de saison pour le Rémois Youssouf Koné

Après un début de saison remarquable, le club champenois démarre l'année par trois rencontres en sept jours. Une reprise attendue par des Rémois qui ont joué leur dernier match officiel le 16 décembre.

Le latéral gauche Youssouf Koné (22 ans, 18 matches, 1 but) ne rejouera plus sous les couleurs du Stade de Reims. L’international malien a été victime d’une entorse du genou gauche par rupture complète du ligament croisé antérieur et retournera prochainement à Lille, le club auquel il appartient, pour se soigner. Samuel Bouhours, de retour d’une longue blessure aux adducteurs, et Hassane Kamara pourraient le suppléer.

I

Football : les Rémoises passent un tour de Coupe

l y en a pour qui la fin des vacances est un véritable supplice et d'autres qui se réjouissent de retourner bosser. Les joueurs du Stade de Reims, leaders incontestés à la trêve, sont à ranger dans la seconde catégorie. Avant de goûter à onze jours de repos, ils avaient terminé l’année 2017 en beauté par une large victoire, devant leur public, face à Valenciennes (5-1). Depuis leur retour au centre de vie Raymond-Kopa, le 28 décembre, les Stadistes ont montré à leur entraîneur qu’ils avaient des fourmis dans les jambes. « Très rapidement, j’ai noté une impatience de leur part, a révélé d’emblée David Guion, lors du point presse précédant le déplacement à Orléans, ce vendredi soir. Ils voulaient faire les choses un peu plus précipitamment, ils étaient plein d’énergie, enthousiastes... Il a fallu les canaliser mais c'est rentré dans l'ordre et le match amical face au Paris FC leur a fait du bien. Tout le monde a pu avoir un temps de jeu conséquent. » Lors de cette rencontre de préparation, disputée le 5 janvier dernier à Reims, les Rouge et Blanc ont repris leurs bonnes habitudes : un 5-1 infligé au sixième de Ligue 2.

Un mois après la large victoire face à Valenciennes, le capitaine Danilson Da Cruz et les siens vont enfin rejouer. © l'Hebdo du Vendredi

De bon augure pour la suite alors que se profilent trois rencontres en sept jours : à Orléans, donc, face à Tours, mardi, et à Bourg-Péronnas, le vendredi 19 janvier. Une semaine qui pourrait être capitale assure le défenseur Julian Jeanvier, ravi de pouvoir enchaîner. « Je préfère jouer trois matches en une semaine que de m’entrainer pendant la trêve. En plus, le mois de janvier conditionne souvent le reste de la saison car ce sont les équipes qui se mettent le plus rapidement dans le bain qui sont devant à la fin. » Le Stade de Reims devra continuer à assumer son statut de leader face à des équipes qui devraient jouer re-

groupées, comme ce fut le cas, récemment, à Niort ou Ajaccio. « On est leader, tout le monde veut nous taper, estime David Guion. À nous d’être attentifs, d’avoir une bonne maîtrise de soi et de rester dans nos principes de jeu pour ne pas nous laisser envahir par des émotions négatives. » Les trois prochains adversaires des Rémois n’attendent que ça. 4 Orléans - Reims, le vendredi 12 janvier, à 20

Simon Ksiazenicki

h, sur beIN Sports 4 ; Reims - Tours, le mardi 16 janvier, à 21 h, au stade Delaune et sur beIN Sports.

Basket-ball Pro A (16e j.) : Le Mans (3e) - Châlons-Reims (11e)

Un problème de riche

Rassuré par les deux victoires acquises pendant les fêtes, Cédric Heitz doit maintenant choisir quel joueur il mettra sur la touche. En effet, avec le renfort d'Ekene Ibekwe, le CCRB compte un joueur non formé localement de trop.

ui aurait cru il y a seulement trois semaines que le Champagne ChâlonsReims Basket serait encore en course pour se qualifier pour la Leaders Cup ? Sans doute pas grand monde, pas même le staff et les joueurs. Il faut dire qu'avant Noël, le club marnais semblait condamner à errer dans le bas du classement, 16e sur 18 après 13 journées, avec alors une seule victoire glanée lors de ses sept dernières rencontres de championnat. Devant l'urgence de résultat, l'équipe s'est donc réveillée obtenant deux succès convaincants pendant les fêtes aux dépens de Pau-Orthez (69-77) et de Gravelines (83-72). Mais avant cela, elle s'était lancée dans la recherche d'un renfort qui s'est concrétisée finalement avec la signature, le 30 décembre, d'Ekene Ibekwe (2,06 m, 32 ans). Champion de France avec Chalon-sur-Sâone, le joueur américano-nigérian doit permettre de densifier le jeu intérieur marnais. « Il s'agit d'une opportunité qui s'est présentée quand les choses n'allaient pas

Q

Au Mans, Cédric Heitz va devoir choisir quel joueur il laissera en costume sur le banc. © l'Hebdo du Vendredi

bien, explique Cédric Heitz, car il y avait un manque à l'intérieur dans la capacité à contenir certains joueurs de grandes envergures ». Si Ekene Ibekwe a de fortes chances d'être aligné au Mans, ce samedi 13 janvier, face à la meilleure défense de la division, il poussera alors sur la touche l'un de ses coéquipiers non formé localement. Le règlement de la LNB limite, en effet, leur nombre à six sur les feuilles de matches et le CCRB en compte donc désormais sept. Une situation plutôt rare en France qui ne concerne gé-

néralement que les équipes les plus riches et évoluant aussi sur le front européen. Martin Hermannsson, Willie Deane et Ed Daniel semblent intouchables. Chez le 3e du championnat, composé de « deux extraterrestres », l'un athlétique avec DJ Steffens et l'autre par sa taille avec Youssoupha Fall (2,21 m), mais aussi de très sérieux « clients » (Cobbs, Lofton, Travis, Yeguete...), on voit mal aussi le CCRB se passer des services de Ben Bentil, aussi musculeux que brouillon, mais en net progrès (39 d'évaluation cumulée lors des succès contre Pau et Gravelines). Le costume de l'homme de trop devrait donc revenir à Paul Carter ou Lamonte Ulmer. Les deux postes 3 partagent les mêmes statistiques (8,3 points et 3,3 rebonds), même si le premier possède une meilleure réussite au tir. En revanche, la dynamique semble favorable au second qui est aussi plus régulier dans ses performances. Si Cédric Heitz n'a pas souhaité partager sa réflexion sur ce choix, il assure être « content » d'avoir cette nouvelle difficulté à gérer.

Julien Debant 4 Le Mans - Châlons-Reims, samedi 13 janvier,

à 20 h, Antarès, Le Mans. Prochain match à domicile : Châlons-Reims Bourg-en-Bresse, vendredi 19 janvier, à 20 h, complexe René-Tys, Reims.

L’équipe féminine du Stade de Reims s’est hissée en seizième de finale de la Coupe de France en battant Bourges (3-0), le week-end passé. Au prochain tour, les Marnaises iront à Villeneuve d’Ascq (4e division), le dimanche 28 janvier. Le championnat de D2F reprend ses droits ce dimanche 14 janvier, à 14 h 30, avec un déplacement des Rémoises (3es) sur la pelouse de la lanterne rouge, Lorient.

Volley-ball : choc européen à René-Tys L’équipe de volley-ball de Chaumont va disputer sa deuxième rencontre de Ligue des Champions dans le complexe RenéTys de Reims, ce mardi 16 janvier à 20 h, face aux Russes de Novossibirsk, premiers de la poule C. Vainqueur de ses deux premiers matches de Coupe d’Europe et deuxième du classement de Ligue A, le CVB52 vient de subir un revers en championnat face au leader parisien (1-3). Il espère que le public rémois - ils étaient 1 550 lors de rencontre face au Dynamo Moscou - répondra présent pour l’encourager. Tarifs : de 10,99 € à 20,99 €, gratuit pour les moins de 8 ans. Infos : cvb52.com

Roller hockey Élite : Épernay a digéré les fêtes Les Bombardiers d'Épernay ont bien démarré l’année en allant s’imposer à Amiens (9-5), le week-end dernier. Le prochain match, ce samedi 13 janvier, à 20 h 30, au parc Maigret d’Épernay, face aux Yéti's de Grenoble (3es), s’annonce bien plus ardu. Les Sparnaciens sont actuellement 7es.

Roller-hockey N1 : Reims défie le leader Battu à Seynod pour son premier match de l'année (2-0), Reims (5e) tentera de se rattraper ce samedi 13 janvier, à 20 h 30, à la maison (gymnase Trois Fontaines), lors de la venue de Ris-Orangis, premier du classement et toujours invaincu.

Basket-ball LF2 : Reims retrouve Guapo et le sourire Absente depuis la fin novembre, Laetitia Guapo a réalisé une belle rentrée samedi dernier, à l'occasion de la réception de Charnay : 17 points pour elle avec au bout une victoire sur le score de 74 à 66. Ce vendredi 12 janvier, Reims (7e) se déplace sur le parquet du Centre Fédéral (8e).


L

A

DU

12

G

E

N

JANVIER

D

A

2018

C

magazine U

L

T

U

Cette semaine

R

E

> > w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m

L

A mon corps défendant La Comète

Tremplins Rockenstock Bar La licorne

Carmina Burana Le Capitol

Cirque Educatif Reims

Auberge des Ecus Visite insolite

Les Parapluies de Cherbourg Opéra de Reims

Revue Egoscopic Bande Dessinée

Toutes les séances cinéma Majectic et La Comète

Bourses et vide-greniers ce week-end, près de chez vous

L'agenda culturel et loisirs à Châlons et dans ses environs


14

Sorties

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Danse, théâtre et vidéo – La Cométe

Ode à l'humain et à la résistance

De Calais à l'Afghanistan, en passant par le Congo et la Syrie, la rémoise Marine Mane a échangé pendant plusieurs années avec des personnes exilées en terres de conflits. Elle signe une nouvelle création bouleversante, inspirée de leurs récits de (sur)vie.

évoilé en octobre dernier et co-produit, entre autres, par le Manège, Cesaré et la Comète, le spectacle « A mon corps défendant » est le fruit d'un processus de création particulier. Sur des périodes allant de quelques mois à La dernière création de la compagnie In Vitro, à découvrir au plusieurs années, Marine Mane a entretenu des Manège puis à la Comète. © Compagnie In Vitro / Vincent Müller correspondances avec des personnes vivant ou ayant vécu en zones de conflits. «  L'exil et les jeune femme qui a rejoint la cause islamiste – et l'Angleterre. Il explique qu'il a fait peur aux polinon musulmane, je le précise – et qui est partie en ciers et qu'ils sont partis en pleurant. Il a transconflits sont des sujets qui me touchent depuis touformé son traumatisme en une histoire fabuleuse, jours, explique-t-elle. La pression médiatique, les Syrie. Elle partage son quotidien, la façon dont elle façon super-héros. J'ai été bouleversée par ces réseaux sociaux et les films catastrophe sur les essaie de faire plaisir à ses enfants en leur trouvant correspondances, mais j'ai aussi beaucoup ri. Ces zombies ou le terrorisme nous enferment dans une du Nutella par exemple. J'ai également rencontré un jeune réfugié afghan gens essaient de survivre et de reconstruire des monotion de peur, de fin du « Ces gens essaient à Calais. Il faisait ments de vie. » Plus que de la détresse ou de la viomonde, dans quelque preuve de beaucoup lence des combats, donc, cette création traite de la chose qui ne serait voué de reconstruire d'humour. Il m'a envoyé résistance. « Et du rapport à l'autre. Quand l'huqu'à l'échec. » des moments de vie » par téléphone des momain bâtit un mur en béton, on reste fasciné par la Avec la compagnie In ments de fête. Pour le petite plante qui parviendra à le percer. » Vitro qu'elle dirige, elle a mis en scène les parcours et le quotidien de ses Nouvel An afghan, lui et ses pairs se sont mis à Sur scène, des extraits de ces échanges sont projedanser dans les conteneurs. Sur une autre vidéo, tés sur des écrans au format texto. Quatre interinterlocuteurs. Vincent est logisticien en humanitaire au Congo. Yanis, lui, travaille sur le territoire j'ai découvert Zaïd, un petit de quatre ans, arrêté prètes évoluent de part et d'autre du plateau. Très israélo-palestinien. « J'ai pu échanger avec une avec sa famille alors qu'ils tentaient de rejoindre vite, la danse se mêle à la vidéo, la photographie,

D

l'écrit et le numérique. « J'ai décidé de recréer une petite pièce du quotidien, une sorte de cuisine à l'occidentale, pour illustrer comment l'information médiatique et les nouvelles technologies peuvent grignoter notre intérieur. » Surtout, cette pièce met l'accent sur l'humain, à travers le mouvement du corps mais aussi les histoires personnelles des uns et des autres. A découvrir à Reims puis à Châlons.

Sonia Legendre

4 A mon corps défendant, par la compagnie In Vitro, mise en scène de Marine Mane. Spectacle conseillé à partir de 12 ans. Mercredi 24 et jeudi 25 janvier à 20 h 30 à la Comète - Tarifs : de 6 à 24 euros – Infos et réservations sur www.manege-reims.eu et sur www.la-comete.fr

• Conférence sur « le corps témoin » avec Marine Mane et le photographe NnoMan Cadoret : lundi 15 janvier à 18 h 30 au campus SciencesPo de Reims (réservations indispensables  : c.gruyer@manegereims.eu). • Rencontres avec Marine Mane et son équipe artistique à l'issue des représentations : jeudi 18 janvier au Manège et mercredi 24 janvier à la Comète (en présence d'Odile Germani, de la Ligue des droits de l'homme). • Exposition « London Calling » par le collectif Œil : jusqu'au 20 janvier au Manège de Reims.

Autour du spectacle...


15

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Concerts – Comptoir de la Licorne

Ce week-end

Une soirée stoner pour ouvrir les tremplins Rockenstock

SPECTACLES SAMEDI 13 JANVIER BALLET ET OPÉRA – CARMINA BURANA

Ballet, orchestre et choeurs de l'Opéra national de Russie revisitent le célèbre chef-d'oeuvre de Carl Orff. Un spectacle qui réunit sur scène près de 200 artistes. À 20 h 30, Capitole en Champagne – Tarif : de 39 à 65 euros - Infos et réservations sur www.lecapitole-en-champagne.fr.

hâlonnais de naissance, le festival Rockenstock, dixième du nom, s'exportera pour la première fois à Épernay le 7 avril, lors du Millesium rock festival. Mais les tremplins Rockenstock, eux, auront bien lieu au Comptoir de la Licorne avec la complicité de Musiques sur la Ville. Soit trois soirées rock et six groupes à voir en live, présélectionnés par l'association Le quatuor strasbourgeois The Harts Industry, en concert samedi Rockenstock. « Nous avons reçu soir à la Licorne. © Léa Minni les candidatures de 93 groupes, chiffre Sébastien Brady, le président. Jusqu'ici, le record était de 75 candidats. La communication via les réseaux des musiques actuelles et l'effet « grande région » ont fait leur œuvre. Beaucoup viennent de Metz, Nancy, Strasbourg. On a aussi des candidats de Paris, Nice, Le Havre, Toulouse, etc. » Evidemment, il a d'abord fallu écouter l'intégralité des propositions musicales. « Notre bureau est rapidement tombé d'accord sur les six groupes des tremplins. Ce sont des coups de cœur, et notre critère principal reste la modernité. On prend aussi en compte leur implication et leur motivation. S'ils poursuivent l'aventure jusqu'à Épernay, ils joueront devant une jauge de plus de 3 000 personnes. On cherche donc des musiciens avec une belle énergie sur scène. » Le cas de Lullabies par exemple, un quatuor made in Alsace, qui navigue entre pop et rock progressif. A (re)découvrir également ce samedi : The Harts Industry, dans un style très stoner. « Ils viennent d'Auxerre et ont ce côté travaillé, très carré, qu'on apprécie beaucoup. » D'autres genres musicaux seront à l'honneur grâce aux prochains groupes accueillis : le rock fusion et urbain avec Imparfait et Telegraph (samedi 3 février) puis le rock folk avec Daale et Ginger H. (samedi 17 février).

C

4 Tremplins Rockenstock 2018 – The Harts Industry + Lullabies

Sonia Legendre

Samedi 13 janvier à partir de 21 h au Comptoir de la Licorne (place Foch) – Entrée libre – Plus d'infos sur www.rockenstock-asso.com

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

La Comète accueille le plus prestigieux des orchestres symphoniques français pour un concert du Nouvel An inoubliable. Avec les reprises de Brahms, Offenbach, Berlioz ou encore Tchaikovsky, sous la direction d'Emmanuel Krivine. À 16 h, la Comète - Tarifs : de 11 à 24 euros – Durée : 1 h 30 - Infos et réservations au 03 26 69 50 99. TREMPLINS ROCKENSTOCK – THE HARTS INDUSTRY + LULLABIES

Avant de rejoindre la scène sparnacienne, les tremplins Rockenstock 2018 s'installent à la Licorne avec trois soirées dédiées. Premiers groupes programmés : The Harts Industry (stoner rock) et Lullabies (pop et rock progressif). À partir de 21 h, Comptoir de la Licorne – Entrée libre. CONFÉRENCES VENDREDI 12 JANVIER RENCONTRE LITTÉRAIRE – LAETITIA COLOMBANI

Réalisatrice, comédienne et auteur du roman La Tresse, Laetitia Colombani est aussi l'un des coups de coeur des bibliothécaires châlonnais. Elle partagera son parcours et son univers littéraire avec le grand public. En partenariat avec la Librairie du Mau.

Tarifs : 10/16/27/36 €. Réservations : 03 26 50 03 92.

De 18 h à 20 h, sous les halles du marché couvert – Accès libre (produits en vente à déguster sur place). SAMEDI 13 JANVIER

En lien avec les bibliothèques municipales, la Maison de Marie-Caroline propose une rencontre autour de la BD et du polar. De Nestor Burma à Millenium, en passant par Largo Winch. Les lecteurs sont invités à apporter leurs coups de coeur. De 10 h 30 à 12 h, maison de Marie-Caroline – Entrée libre. SAMEDI 13 JANVIER RENCONTRE MUSICALE À LA COMÈTE

Une rencontre autour de la musique et de plusieurs compositeurs en amont du concert de l'Orchestre national de France, accueilli à la Comète. À 11 h, bar de la Comète - Entrée libre. DIMANCHE 14 JANVIER PATRIMOINE INSOLITE – L'AUBERGE DE L'ECU DE FRANCE

SAMEDI 13 JANVIER

Les guides conférenciers agréés dévoilent les mystères de l'ancienne auberge de l'Ecu de France, qui abrite désormais le Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine.

LES RENDEZ-VOUS DE LA SACSAM

Prochaines thématiques abordées par les conférenciers de la

À 15 h, espace Châlons ville d'art et d'histoire – Tarif : 3 euros (gratuit pour les moins de 18 ans)

À venir

L’amour en parapluie

Agathe Cèbe

Concoctée par la bière Chat Long, cette rencontre gourmande réunira les plats chauds asiatiques de Dragon King, les galettes des rois de la boulangerie-pâtisserie Au Bon Pain, les différentes cuvées Chat Long et le champagne Jean Sélèque. Le tout animé par le trio de jazz Why Not.

À 18 h, bibliothèque Pompidou – Entrée libre.

MAGIE – ILLUSIONS

4 Les Parapluies de Cherbourg, vendredi 12 et samedi 13 janvier, à 20 h 30, à l’Opéra de Reims.

LOISIRS VENDREDI 12 JANVIER

CAFÉ-LECTURE – BD ET POLARS

SPECTACLES DU MERCREDI 17 AU DIMANCHE 21 JANVIER

L

À partir de 14 h 30, salle de Malte – Entrée libre.

APÉRO GOURMAND SOUS LES HALLES CONCERTS SAMEDI 13 JANVIER

Spectacle - Opéra de Reims

a complicité artistique de Jacques Demy et Michel Legrand a déjà fait rire et pleurer tant de publics… Leur signature créatrice est reconnaissable entre toutes et la comédie musicale, Les Parapluies de Cherbourg, ne déroge pas à cette identité singulière. Les 12 et 13 janvier, l’Opéra de Reims accueille la compagnie belge Ars Lyrica qui se développe sous la direction de trois Après Le Violon sur le toit en 2016, la compatêtes pensantes : Mohamed Yagnie Ars Lyrica retrouve le chemin de Reims mani, directeur artistique et coavec Les Parapluies de Cherbourg. concepteur avec Patrick © Opéra de Reims Leterme, également à la direction musicale et Emmanuel Dell Erba pour la mise en espace. Quinze chanteurs ainsi que vingt musiciens du Candide Orchestra occupent la scène, accompagnés de quelques danseurs : et la magie opère. La comédie musicale des Parapluies de Cherbourg, depuis 1964, séduit par sa surface d’apparence naïve, mais qui, au fil des scènes, prend le spectateur par la main vers des sentiments profonds qui jouent avec les contraires. Jacques Demy se plaît à mêler la banalité du quotidien avec l’onirisme cotonneux, le réalisme d’un décor avec l’enchantement des contes, la tristesse avec le bonheur. Ainsi, si des légers sourires viennent souvent se dessiner sur les lèvres des spectateurs, il s’agit bien d’une tragédie qui se joue sur la scène, empreinte de mélancolie et surtout, d’une fatalité contre laquelle les héros ne peuvent rien. Ars Lyrica s’empare de ce spectacle musical, sur fond de ville côtière et de guerre d’Algérie, et en fait ressortir l’essence même, celle qui fait trembler les cœurs depuis 1964 : l’amour éperdu, déçu, et pourtant si impitoyable.

Sacsam : Antoine Chezy, un Châlonnais premier major de l'Ecole des Ponts et Chaussées au XVIIIe siècle (par JeanMarie Derouard) et les terroirs viticoles de la Champagne (par Alain Marre).

Pour la seconde année, le Cirque et la Comète accueillent plusieurs temps forts et artistes autour de la magie. Spectacles, ateliers, cinéma, etc. Avec la complicité de Yael Naim, Thierry Collet ou encore Madhi Gilbert.

leurs impressions autour d'un thé ou d'un café. À 13 h 15, musée des Beaux-arts et d'archéologie – Entrée libre. LOISIRS VENDREDI 19 JANVIER VOUS ÊTES LIBRE CE SOIR... POUR VOUS METTRE À TABLE ?

Au Cirque historique et à la Comète – Tarifs : de 6 à 24 euros - Infos et réservations au 03 26 69 50 99.

Un rendez-vous convivial dédié aux arts de la table. Au menu : fabrication de décorations florales, pliage de serviettes, réalisation d'amuse-bouches originaux, etc.

MERCREDI 24 ET JEUDI 25 JANVIER DANSE, THÉÂTRE ET VIDÉO – A MON CORPS

De 19 h à 22 h 30, bibliothèque Diderot - A partir de 18 ans – Gratuit, sur réservation au 03 26 21 16 06.

DÉFENDANT

La compagnie In Vitro présente sa dernière création, inspirée des entretiens de l'artiste rémoise Marine Mane avec plusieurs personnes exilées sur des zones de conflits. Un spectacle contemporain et bouleversant. À 20 h 30, la Comète – A partir de 12 ans - Tarifs : de 6 à 24 euros – Durée : 1 h 15 - Infos et réservations au 03 26 69 50 99. SAMEDI 27 JANVIER HUMOUR – JAMEL DEBBOUZE

Le roi du stand-up présente son nouveau spectacle, Maintenant ou Jamel. Un condensé de sketches inédit et de surprises... À 20 h 30, Capitole en Champagne – Tarifs : de 32 à 54 euros - Infos et réservations sur www.lecapitole-en-champagne.fr. CONFÉRENCES JEUDI 18 JANVIER PHOTOGRAPHIER LES OEUVRES D'ART

Une conférence en lien avec l'exposition du musée, animée par le photographe professionnel Christian Baraja. À 18 h 15, musée des Beaux-arts (salle pédagogique, passage Vendel) – Entrée libre. MERCREDI 24 JANVIER UNE OEUVRE, UN CAFÉ

Pendant leur pause méridienne, les visiteurs peuvent découvrir en toute convivialité une oeuvre du musée, puis échanger

SAMEDI 20 JANVIER VISITE DES CAVES JOSEPH PERRIER

Zoom sur la seule maison champenoise à posséder des caves de plain-pied, son savoir-faire et ses traditions. À 10 h 30, maison Joseph Perrier (69, avenue de Paris) – Tarif : 12 euros avec dégustation (3 euros pour les moins de 18 ans, sans dégustation) – Réservations obligatoires au 03 26 65 17 89 ou sur www.chalons-tourisme.com. CINÉMA MARDI 16 JANVIER CONNAISSANCE DU MONDE LES ÎLES DE BRETAGNE

Pour sa prochaine ciné-conférence, Connaissance du Monde accueille Serge Oliero, le réalisateur du documentaire « Îles de Bretagne, d'Ouessant à Belle-Île ». De quoi s'évader sans même quitter Châlons ! À 15 h à l'auditorium Pelloutier (place de Verdun) et à 20 h au cinéma CGR (zone des Escarnotières) – Tarif : 9 euros – Renseignements auprès de l'Office de tourisme au 03 26 65 17 89, billetterie sur place une demi-heure avant chaque séance. MERCREDI 17 JANVIER CINÉ-ATELIER – WALLACE ET GROMIT

Projection du film de Nick Park réalisé en 2017, puis ateliers ludiques autour de coeurs à modeler. À 14 h 30, cinéma de la Comète - Dès 6 ans - Tarif : 3 euros – Sur réservation au 03 26 69 50 99 ou par mail : cinema@la-comete.fr.


16

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Cirque éducatif - Reims

« Les gens du cirque possèdent de grandes qualités humaines » Depuis 1982, le cirque éducatif prend ses quartiers à Reims pour un mois de spectacle mêlant clowns, acrobates et ménagerie. Hugues Hotier, son fondateur et Monsieur Loyal, évoquent cette aventure extraordinaire qui émerveille petits et grands depuis plus de 35 ans. Comment est né le cirque éducatif ? A l'origine, en 1975, il s'agissait de sauvegarder le cirque en dur de Douai qui était alors menacé de démolition. Avec mon épouse, nous avons donc mis sur pied un spectacle de cirque qui a attiré 9 000 spectateurs. C'était inespéré et ça ne devait être qu'une fois. L'idée de créer un cirque éducatif est venue en fait peu après. Après les tous premiers spectacles donnés en 1976, des enseignants sont venus me voir pour me dire qu'il serait bien de monter un projet autour du cirque à destination des enfants en classe. Le cirque éducatif était lancé. Comment a-t-il atterri à Reims ? Pour pérenniser le projet, il fallait augmenter le nombre de représentations. Sachant qu'il y

Hugues Hotier a choisi Charlie-Chaplin comme fil rouge de cette 37e édition. © l'Hebdo du Vendredi

avait aussi à Reims un cirque en dur, j'ai alors écrit au maire de l'époque (Jean Taittinger) afin de lui proposer le spectacle. Il ne m'a jamais répondu. C'est finalement en 1980, sous la mandature suivante, qu'une adjointe de Claude Lamblin, Claudie Reb, a retrouvé ma lettre et m'a approché. En 1981, un protocole était signé avec la ville de Reims et dès l'année suivante le spectacle s'est installé. Qu'est-ce qui vous anime depuis plus de 40 ans ? La passion tout d'abord du spectacle avec cette envie de se confronter au public. Il faut être un peu gonflé tout de même. Cette passion, c'est aussi celle partagée avec les gens, tant dans le Nord, à Sin-le-Noble, qu'à Reims. Au fil des années, il s'est créé une relation de confiance et d'empathie avec le public. Ce matin même, alors que j'allais chercher du pain, quelqu'un que je ne connaissais pas du tout m'a arrêté dans la rue juste pour me serrer la main et me remercier. Cette confiance, qui est quelque chose de très important à mes yeux, anime aussi mes relations avec les artistes auxquels je demande parfois d'adapter leur numéro pour ne pas heurter le public, dont la majorité est composée d'enfants (20 000 sur les plus de 30 000 spectateurs à Reims). C'est une question de confiance avec les enseignants et les parents. Et puis, ce n'est pas trop difficile, car les gens du cirque possèdent de grandes qualités humaines. Et quelle est votre recette pour durer ? Le défi permanent de se renouveler et le plaisir de retrouver les artistes et le public. Pour moi, il y a deux sortes de cirque : le classique et le contemporain. Dans ce dernier, le côté intellectuel est plus important et l'émotion est au second plan par rapport au message. Le classique, comme le cirque éducatif, a le défaut contraire. Il juxtapose des numéros avec pour fondement la prouesse artistique. Pour se renouveler, sans dénaturer le spectacle, je choisis chaque année un thème. Cette année, nous rendons donc hommage à Charlie-Chaplin. Plusieurs numéros illustreront directement ou à travers de brefs clins d’œil cet immense artiste et son œuvre.

Pourquoi avoir choisi Charlie-Chaplin ? Parce que c'est un personnage de cirque ! Il a d'ailleurs fait un film sur ce thème, Circus, dans lequel il y a une scène extraordinaire où il s'enferme, sans le faire exprès, dans la cage aux lions. Vous êtes à Reims aujourd'hui, puis vous serez à Sin-le-Noble. Pourquoi ne présentez-vous pas votre spectacle dans une autre ville ? Dans les années 90, nous avons tenté de poser nos valises à Calais. Il y a eu une tempête et nous n'avons pas pu faire rentrer le public sous le chapiteau. Ça nous a guéris. D'ailleurs, un ami aurait bien aimé aussi nous faire venir à Casablanca, mais nous n'avons pas osé à cause du risque financier. Nous sommes une association et nous devons faire attention. Hormis les artistes, toutes les personnes travaillant sur ce spectacle sont des bénévoles, y compris ma femme, qui s'occupe du côté administratif, et moi-même. Pour monter ce spectacle, il faut des partenaires solides, ce que les villes de Reims et de Sin-le-Noble sont aujourd'hui.

Propos recueillis par Julien Debant

Les formidables Rossyann (France), lauréats du festival de Monte-Carlo, sont des fidèles du cirque éducatif. © Cirque éducatif

Dix représentations tout public

La 37e édition du cirque éducatif, dédiée à Charlie Chaplin, se tient du 12 au 28 janvier, au Cirque de Reims (95, boulevard du Général-Leclerc). Douze numéros y sont présentés, avec en ouverture Alan Di Lello qui interpréte Charlot, accompagné de toute la troupe, dans une évocation de la scène du restaurant du film Les Temps Modernes et sa chanson Charabia. En plus des nombreuses représentations scolaires, dix séances sont tout public : sam 13 (15 h), dim 14 (14 h et 16 h 30), sam 20 (15 h), dim 21 (16 h 30), mer 24 (16 h 30), sam 27 janvier (15 h) et dim 28 (14 h et 16 h 30). Les prix des billets sont de 6 ou 8 € pour un enfant et de 12 ou 17 € pour un adulte. Les réservations se font auprès de l'association Reims en Fêtes par courrier (95, boulevard du Général-Leclerc) ou au guichet du cirque les mardis, jeudis et vendredis de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 17 h, et les mercredis de 9 h à 11 h 30 et de 13 h 30 à 18 h 30, et une heure avant chaque représentation. Renseignements : 03 26 82 45 66 ou www.reims-fetes.com


17

Sorties

Du 12 au 18 janvier 2018

Ballet et opéra - Capitole

>> www.lhebdoduvendredi. c o m

Patrimoine insolite

Carmina Burana, un Le CIAP, un lieu chargé spectacle pointé du doigt d'histoire(s)

e Cologne à Boston, en passant par Londres ou encore Montréal, le chef-d'œuvre de Carl Orff, Carmina Burana, a inspiré les orchestres du monde entier depuis sa création en 1930. Mais aussi des groupes de rock, de punk (!) et même la chanteuse Nana Mouskouri. Il faut dire que cette cantate, basée sur des poèmes médiévaux, impose par sa puissance harmonique et rythmique. Le spectacle Carmina Burana s'installera au Capitole En particulier « O Fortuna », le samedi soir. © Franceconcert / Orlova Ksenia fameux mouvement repris à la fin de l'œuvre, mondialement connu. En novembre dernier, la société française Aramé Production (anciennement France Concert) lançait une nouvelle tournée avec le spectacle Carmina Burana. Sous la bannière de l'Opéra national de Russie, près de 200 artistes parcourent ainsi les scènes d'Europe pour présenter cette épopée musicale. Au plateau, chœurs et danseurs revisitent l'univers du compositeur allemand et font revivre cet opéra mythique. Seul bémol, et plusieurs médias l'ont rapidement relayé : les conditions de travail des artistes engagés par la production, jugées déplorables par certains. Blessures et absence de prise en charge médicale, décors instables, défauts de paiement, etc. Une plainte a été déposée par les syndicats CGT à l'encontre de ladite société, déjà condamnée par le passé à verser des salaires impayés. Malgré la polémique, ce spectacle affiche complet dans plusieurs salles de l'Hexagone.

D

Sonia Legendre

4 Carmina Burana - Samedi 13 janvier à 20 h 30 au Capitole Tarifs : de 39 à 65 euros - Infos et réservations sur www.lecapitole-en-champagne.fr

Concert - Le Salmanazar

Un cabaret qui s'annonce sauvage

stelle Meyer au chant, Denis Colin à la clarinette basse et Claude Tchamitchian à la contrebasse se laissent aller au vertige de l'âme dans ce « Cabaret de l’ailleurs », deux soirées musicales hors du commun. À travers la poésie, la musique et la comédie, ingrédients d'un cabaret réussi, les trois artistes explorent les musiques du monde. Captivante, la voix d'Estelle - déjà entendue dans de nombreux spectacles (« Dans les ruines d'Athènes » & « Memories of Sarajevo », « Songes et métamorphoses »...) - trouve sa place entre les notes volages et la frénésie de certains rythmes. Dans ce concert-spectacle, Denis Colin, musicien de jazz qui vit sa troisième saison de résidence au Salmanazar, croise son univers musical métissé à celui de sa partenaire. Le résultat est envoûtant, très mystérieux Chanteuse à la voix suave, Estelle Meyer croise et onirique dans ce spectacle tissé autour son univers à celui du jazzman Denis Colin. de la chanson et de la musique. Les deux © Julie Moulier artistes ont souhaité proposer au contrebassiste de jazz Claude Tchamitchian, directeur du label Emouvance qui multiplie les collaborations depuis près de 20 ans, de partager ce moment avec eux pour deux formes dites de cabaret. La proximité avec le public devrait être le maître-mot.

E

4 Cabaret de l'ailleurs, mercredi 17 et jeudi 18 janvier, à 20 h 30,

Marie Faupin

au théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France. Durée : 1 h 30. Tarifs : 12,50 € à 19,50 €. Infos : www.lesalmanazar.fr

n 2012, le Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine (CIAP) prenait ses quartiers rue LéonBourgeois et devenait le voisin de la bibliothèque Pompidou. Depuis, cet espace baptisé « Châlons, ville d'art et d'histoire  » multiplie les temps forts et place les nouvelles technologies au service des visiteurs. Et avant  ? Christiane Jacquin a fait sa petite enquête. Elle animera, ce diBien avant d'accueillir le CIAP, l'hôtel dit « Nicolas manche, la nouvelle excursion des guides conférenciers agréés. « Ce bâtiment Durand » était une auberge. © l'Hebdo du Vendredi était une grande maison qui a connu différents propriétaires, détaille-t-elle. On la retrouve dans les archives dès le XIIe siècle. A partir de 1470, il s'agissait de l'auberge de l’Écu de France. » De source sûre, des personnages illustres y ont séjourné. « Il se dit même que Henri IV est venu ici. C'était l'une des plus grandes auberges de Châlons ! » Malgré son délabrement, le bâtiment accueille ensuite deux régiments des gardes du corps du roi, avant d'être reconstruit par l'architecte Nicolas-Durand en 1800. « Par la force des choses, les gens ont attribué son nom à l'édifice. Ce n'est qu'en 1978 qu'il sera racheté par la Ville. On y a installé le musée Schiller et Goethe de 1992 à 2008, puis le CIAP. » La passionnée évoquera également les particularités esthétiques de cette maison ancienne, les matériaux utilisés par son créateur, ainsi que quelques anecdotes qu'on vous laisse le plaisir de découvrir sur place.

E

4 Patrimoine insolite « Le CIAP, ancienne auberge de l’Écu de France »

Dimanche 14 janvier à 15 h à l'espace Châlons, ville d'art et d'histoire (68, rue Léon-Bourgeois) Tarif : 3 euros (gratuit pour les moins de 18 ans) - Renseignements au 03 26 69 98 21.

S.L


18

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sorties

Cirque - MJC d'Aÿ

BD indépendante

Une nuit en clair-obscur

La revue Egoscopic sélectionnée par le festival d'Angoulême

a MJC d'Aÿ présente le spectacle « Nuit  » du collectif Petit Travers. Destinée aux plus jeunes, cette petite forme finement ciselée possède tous les atouts pour emporter l'adhésion d'un large public. Plongée dans le noir, la scène s'éclaire par petites touches à la lueur des bougies. Entièrement de noir vêtus, les trois personnages à la décontraction désinvolte se détachent dans un décor presque désuet au son d'une musique aussi baroque que leur propos. Les trois jongleurs, Julien CléDes balles et trois personnages qui évoluent dans la pénombre, ment, Remi Darbois, Nicolas « Nuit » jongle avec les sens. © Collectif Petit Travers Mathis, se croisent, se perdent, se retrouvent, mettent en place une convention tacite entre leur trio et les spectateurs. La mise en scène, qui se découpe d'une manière quasi-cinématographique, laisse la part belle à l'imagination et à la poésie. Créé en 2003, le collectif Petit Travers n'a de cesse de mêler dans son travail les techniques du cirque, du théâtre, de la musique et de la danse. Ouvert à toutes les collaborations, à tous les grands noms (entre autres Maguy Marin, Pina Bausch, Pierre Jodlowski ou encore Jérôme Thomas), sa recherche d'un langage nouveau et universel l'a conduit à parcourir les pays et les continents. « Nuit » est bien plus qu'un spectacle de jonglerie. C'est une invitation à s'embarquer dans un univers parallèle et envoûtant. Initialement prévu à la salle des fêtes de Bouzy, ce spectacle aura finalement lieu à la MJC d'Aÿ.

L

Patricia Coradel

4 « Nuit », le jeudi 18 janvier, à 19 h, à la salle Sabine-Sanie de la MJC d'Aÿ. Durée : 45'. Tarifs : 4, 9 et 12 €. www.mjc-ay.com

é en 2012, Egoscopic réunit les auteurs et les dessinateurs BD indépendants d'ici comme d'ailleurs. Châlons, Paris, Lyon, Québec, Belgique ou encore Etats-Unis. Et le 12e numéro, paru fin novembre, regorge de bulles de vie et d'univers graphiques différents. Certains artistes ont choisi d'y aborder des souvenirs d'enfance, d'autres illustrent par le texte et l'image les maux de notre société. Cette année, le festival international d'Angoulême a sélectionné ladite revue pour le prix de la meilleure BD alternative. Une Parmi les créateurs d'Egoscopic : l'auteur et illustrateur troyen David Foissard. © l'Hebdo du Vendredi première pour le collectif, dont quelques membres se rendront à Angoulême fin janvier pour, peut-être, obtenir le précieux sésame.

N

Sonia Legendre

Chiner SAMEDI 13 JANVIER

FISMES - 17E RENCONTRE DES COLLECTIONNEURS

REIMS - VIDE-MAISON

9h-17h - Centre d'animation, 12, rue Camille Rigaux

9h-12h et 14h-18h - 43, rue Clémence Fouriaux DIMANCHE 14 JANVIER DORMANS - BOURSE AUX VÊTEMENTS & PUÉRICULTURE

LES-ESSARTS-LE-VICOMTE - BOURSE AUX JOUETS

9h-17h - Salle communale, rue de Bouchy REIMS - MARCHÉ AUX LIVRES

8h30-18h - Halles du Boulingrin, rue de Mars

9h-17h - Salle des fêtes REIMS - VIDE-MAISON

9h-12h et 14h-18h - 43, rue Clémence Fouriaux

Cinéma MEGA CGR MAJESTIC 2 Rue A. Fresnel - Châlons 03 26 63 21 94 Du 12 au 16 janvier BURN OUT Sam, Dim : 20h15 | 22h30 Ven, Lun, Mar : 14h00 | 16h00 | 20h15 | 22h30

SANTA ET CIE Sam, Dim : 11h15 | 14h15 |

GARDE ALTERNEE Ven, Sam, Dim, Lun : 18h00 |

22h00 Mar : 18h00 INSIDIOUS : LA DERNIERE CLE Tous les jours :

14h00 | 16h00 | 20h00 | 22h15

17, rue Gutenberg - REIMS 9h à 18h non-stop

www.fripe -emm

aus.com

fripeemmaus

nt à l’insertion Vos achats aide

| 22h15 Lun : 18h00 18h00 STAR WARS LES DERNIERS JEDI Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h30 | 18h15 | 19h45 | 22h30 Sam : 11h00 | 13h45 | 18h15 | 19h45 | 21h15 Dim : 11h00 | 13h45 | 16h30 | 19h45 | 21h15 STAR WARS LES DERNIERS JEDI - 3D Ven, Lun, Mar : 21h15 Sam : 16h30 | 22h30 Dim : 18h15 | 22h30

JUMANJI BIENVENUE DANS LA JUNGLE Sam

LA COMÈTE

: 11h15 | 13h45 | 16h00 | 20h00 Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 20h00 Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 22h15

5 Rue des Fripiers - Châlons 03 26 69 50 99 Du 12 au 16 janvier

JUMANJI BIENVENUE DANS LA JUNGLE - 3D

BLOW UP Lundi 15/01 20:00 (VO)

Tous les jours sauf Dim : 22h15 Dim : 20h00

LA VILLA Vendredi 12/01 18:00 Dimanche 14/01

LA PROMESSE DE L'AUBE Ven, Lun, Mar : 14h00

18:00

| 16h30

LES AVENTURES DE PINOCCHIO Dimanche

LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS Sam, Dim :

14/01 14:30 (VF)

15h45 | 20h00 Ven : 13h45 | 15h45 | 20h00 Lun, Mar : 13h45 | 15h45

LES GARDIENNES Dimanche 14/01 20:30

LE GRAND JEU Sam, Dim : 20h00 | 22h30 Mar :

FRIPE Emmaüs

PADDINGTON 2 Sam, Dim : 11h15 | 13h45

Downsizing Sam, Dim : 11h00 | 13h45 | 16h30 | 19h45 | 22h15 Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h30 | 19h45 | 22h15

| 18h00 Ven, Lun, Mar : 18h00

Le Samedi 13 janvier

NORMANDIE NUE Sam, Dim : 11h15 | 14h00 | 16h00 | 18h00 | 20h00 Ven, Lun, Mar : 14h00 | 16h00 | 18h00 | 20h00 PITCH PERFECT 3 Tous les jours sauf Lun : 18h00

FERDINAND Sam, Dim : 11h15 | 14h00 | 16h00

Blanc et linge ancien

NBA PLAYOFFS 2018 CGR EVENTS Lun : 21h00

COCO Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 15h45

DROLES DE PETITES BETES Sam, Dim : 11h15

Vente spéciale !

MOMO Tous les jours : 18h15

13h45 | 22h30 Ven, Lun : 13h45 | 20h00 | 22h30 L'INTELLIGENCE DES ARBRES Tous les jours :

16h30

LUCKY Samedi 13/01 18:00 (VO) Lundi 15/01 14:30 (VO) QUEL CIRQUE ! Samedi 13/01 14:30 (VF) THELMA Vendredi 12/01 20:30 (VO) UN HOMME INTÈGRE Samedi 13/01 20:30 (VO)


19

Du 12 au 18 janvier 2018 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Loisirs

L’horoscope

MĂŠtĂŠo

BÉLIER du 21.03 au 20.04

BALANCE du 23.09 au 22.10

Votre ĂŠnergie oscillera au rythme de Mars, qui devrait vous dĂŠlivrer une vitalitĂŠ dĂŠbordante. Vous devrez apprendre Ă mieux calibrer votre tempĂŠrament pour ne pas ĂŞtre au taquet tout le temps.

Votre semaine s’annonce pleine d’initiative, d’opportunitÊ et riche en sensation forte. Quoi qu’il arrive, c'est le moment de faire preuve d’audace, d’oser et de ne surtout pas vous isoler.

TAUREAU du 21.04 au 20.05

SCORPION du 23.10 au 22.11

Aujourd’hui, ne vous dÊcouragez surtout pas si vous avez l'impression que la situation vous Êchappe notamment dans le travail ou votre vie affective. Prenez les ÊvÊnements avec beaucoup de recul.

Vous dÊbutez la semaine dans une forme olympique, avec par moment, une surdose d’Ênergie. Il faudra canaliser ce surplus et le rendre constructif, sous peine d’être irritable et excitable.

GÉMEAUX du 21.05 au 21.06 Cette semaine, vos revenus devraient être en hausse. Vous devriez profiter des opportunitÊs qui se prÊsenteront pour thÊsauriser et faire fructifier les avoirs que les astres vous proposeront.

CANCER du 22.06 au 22.07 Aujourd’hui, vous serez sur tous les fronts. Le travail que vous entreprenez sera semblable à un vaste chantier dans lequel il faudra rÊflÊchir, concevoir, structurer, mais Êgalement savoir dÊlÊguer.

LION du 23.07 au 22.08 Vous chercherez à occuper le devant de la scène en vous distinguant hors des sentiers battus habituels. Et vous surprendrez là oÚ on ne vous attendra pas forcÊment. A vos risques et pÊrils.

VIERGE du 23.08 au 22.09 Toujours en quĂŞte d'un idĂŠal, vous aurez pourtant compris que le vĂ´tre c'est avant tout d'aimer et saurez alors composer avec les imperfections de l'autre qui ne sont souvent qu'un miroir des vĂ´tres !

SAGITTAIRE du 23.11 au 22. 12 La pÊriode s’avÊrera une semaine porte bonheur. Vous serez en pleine confiance et mettrez aux oubliettes les frustrations nourries depuis longtemps. Grace à Jupiter, vous aurez le vent en poupe.

CAPRICORNE du 23.12 au 20.01 Une pÊriode d'Êpanouissement et de bien-être s’ouvre à vous. Votre ciel relationnel retrouvera des couleurs, ce qui vous permettra d’attirer plus de sympathie et de gagner en popularitÊ.

VERSEAU du 21.01 au 19.02 Ami (e) Verseau, laissez-vous tenter par l’innovation, les dÊsirs d’Êvasion et de libertÊ qui vous rÊussiront plutôt très bien, tant sur le plan personnel que pour votre avancement professionnel.

POISSON du 20.02 au 20.03 La semaine sera propice à la prise de dÊcision sur le plan familial pour les natifs ayant en charge l’Êducation d’enfants, la responsabilitÊ de personnes plus âgÊes. Laissez-leur plus d’autonomie.

BenoĂŽt Melvhille

Vendredi

Samedi

5° 6°

1° 4°

Dimanche

-1° 8°

Lundi

2° 6°

QualitÊ de l’air Vendredi

Samedi

Dimanche

Bonne

Bonne

Bonne

La CLCV vous informe

   

En 2016, le tri a permis en France de recycler plus de 3 millions de tonnes d’emballages, ce qui a permis d’Êviter l’Êmission de 2,1 millions de tonnes de C02. C’est l’Êquivalent d’un million de voitures en moins sur les routes pour une annÊe. Le recyclage permet d’Êviter les rejets de gaz à effet de serre issus de la transformation des ressources naturelles en matières premières. Les emballages recyclÊs ne sont pas incinÊrÊs ou mis en dÊcharge mais servent à fabriquer de nouveaux produits, emballages ou objets. En rÊutilisant la matière qui sert à produire les emballages ou le verre, on Êconomise des ressources naturelles, comme le pÊtrole, la bauxite ou la silice et des quantitÊs importantes d’Ênergie et d’eau pour extraire ces ressources naturelles et les transformer en matière première. Si vous avez des hÊsitations sur les consignes de tri, vous pouvez consulter l’application gratuite  Guide du tri  ou le site www.consignesdetri.fr CLCV de la Marne – Reims - Contact : 03 26 05 03 88 ou clcv-marne.over-blog.com


Particuliers

Professionnels

Investisseurs et promoteurs

s 0 10 isée e 5 éal + d ns r iso ma

VENEZ RÉSERVER VOTRE TERRAIN À PIERRY sur le salon

du 19 au 21 janvier 2018 au Millesium d’Epernay

Photos non-contractuelles

N’hésitez pas à nous faire part de votre projet, nous proposons de nombreuses possibilités de maisons sur mesure.

06 89 18 35 70 - 03 26 86 75 10

Siège 3 rue des Forgerons - CORMONTREUIL

L'Hebdo du Vendredi Châlons 429  

Édition du 12 au 18 janvier 2018

L'Hebdo du Vendredi Châlons 429  

Édition du 12 au 18 janvier 2018