Page 14

14

Du 17 au 23 novembre 2017 >> www.lhebdoduvendredi. c o m

Sport

Football L2 (15e j.) : Reims (1er) - Paris FC (5e)

Mettre Paris en bouteille

Après une trêve internationale marquée par une victoire en Coupe de France, les Rémois doivent se replonger avec sérieux dans le championnat face à un adversaire tenace.

inq jours après un déplacement dans le froid alsacien, à Geispolsheim, à l’occasion du 7e tour de la Coupe de France, le Stade de Reims doit se replonger dans son pain quotidien, la Ligue 2. La trêve internationale et ce match maîtrisé face aux amateurs alsaciens (20) aura permis de reposer quelques éléments avant la réception, vendredi soir, du Paris FC. « J’ai pu faire souffler Pablo (Chavarria) et Diego (Rigonato), notamment, ce qui n’est pas une mauvaise chose », explique David Guion, qui enregistre le retour de Xavier Chavalerin. En revanche, celui qui forme avec lui une paire très efficace dans l’entrejeu, Danilson Da Cruz, pourrait être ménagé puisque l’international capverdien n’est revenu que jeudi matin de son déplacement au Burkina Faso, où il a joué une heure (défaite 4-0). L’ancien du Red Star manquerait alors cruellement aux Rémois qui vont affronter un adversaire en verve depuis le mois de septembre (5e). « C’est une équipe qui a commencé difficilement mais elle n’était pas tout à fait prête, explique David Guion en référence au repêchage des Parisiens suite à la relégation du SC Bastia en National 1. Le coach a vite retrouvé

EN BREF Roller hockey Elite : nouveau déplacement délicat pour Épernay Battus de peu chez le leader rethélois le week-end passé (3-5), les Bombardiers (5es) enchaînent, ce samedi à 20 h, un nouveau déplacement compliqué. Ils joueront, en effet, dans le gymnase des Hawks d’Angers, quatrièmes, à l’occasion de la 6e journée.

C

Roller hockey N1 : les Rapaces se rassurent Face au Paris FC, Xavier Chavalerin devrait faire son retour tandis que Danilson Da Cruz pourrait être ménagé. © l'Hebdo du Vendredi

un équilibre, une valeur technique et des joueurs athlétiques. Ils ont un gros état d’esprit et me font penser à Amiens l’an passé, qui arrivait de National en ayant conservé sa bonne dynamique. Ça va être une belle affiche de haut du classement. » En parlant d’adversaire coriace, le Stade de Reims ira ensuite à Ajaccio, le 24 novembre, une terre sur laquelle il ne gagne quasiment jamais (une victoire en 1973 sur onze rencontres). Un retour de trêve périlleux attend David Guion et ses troupes.

Simon Ksiazenicki

4 Reims - Paris FC, le vendredi 17 novembre à 20 h, au stade Auguste-Delaune et sur beIN Sports.

A l'occasion du 8e tour de la Coupe de France (samedi 2 et dimanche 3 décembre), le Stade de Reims a sans doute hérité du plus difficile des tirages puisqu'il devra se déplacer à Lens, un autre pensionnaire de Ligue 2.

À Lens en Coupe de France

Edouard Mendy : « Un choc de haut de tableau »

Le gardien du Stade de Reims, titulaire et performant depuis le début de saison, s'attend à une opposition relevée face au Paris FC.

Comment abordez-vous la rencontre face au Paris FC ? Ce sera un défi. Quand on voit qu'ils sont en haut du classement alors que, l’été dernier, ils étaient destinés à jouer en National (le Paris FC a été repêché suite à la rétrogradation du SC Bastia en L2), on leur prête forcément plus d’attention. Dans le contenu de leurs matches, on voit que c’est très cohérent et qu’ils ont un gros état d’esprit. C’est une équipe très costaude physiquement et très dangereuse. Ça va être un réel choc de haut de tableau.

À titre personnel, comment vivez-vous ce début de saison ?

Je le vis forcément bien car dès le début de l’année, le coach et le staff ont tout fait pour qu’il y ait un état d’esprit collectif irréprochable. Ils ont instauré de vraies valeurs. On ne prend pas beaucoup de buts car notre défense est bonne mais tout notre bloc est difficile à bouger. Les attaquants sont les premiers à défendre. Jusqu'à maintenant, c’est tout un groupe qu’il faut féliciter .

Où en êtes-vous avec la sélection ? J’ai été contacté par la Guinée, l’hiver dernier, et j’aurais pu participer à la Coupe d’Afrique mais j’ai décliné l’offre. J’avais pourtant accepté, dans un premier temps, car j’ai failli perdre mon père, qui est Guinéen. Mais quand on vit des moments difficiles, on ne prend pas forcément les bonnes décisions. J’aurais pu, pour lui faire plaisir, mais ça n’était pas mon choix. J’ai toujours voulu représenter le Sénégal car

Après des débuts difficiles, les Rémois ont réalisé, samedi dernier à à la maison, le match qu'il fallait aux dépens de Pont-Metz (10-6). Une victoire, la seconde après cinq journées jouées, qui permet aux Rapaces de grimper à la 5e place de la poule A de N1. Une position qu'ils auront l'occasion de consolider le 25 novembre prochain à l'occasion de leur déplacement à Collégien, 8e et lanterne rouge de la division.

Handball Coupe de France : soirée de gala à Saint-Brice Ce week-end, Saint-Brice-Courcelles délaisse son championnat de N2 pour la Coupe de France. A l'occasion du 5e tour, les Bricos reçoivent, samedi 18 novembre à 18 h 30, au complexe Salvadore Allende, Sélestat, pensionnaire de 2e division. Un adversaire de taille pour les joueurs de Saint-Brice qui tenteront l'exploit grâce aux soutiens des plus de 450 supporters attendus.

Football D2F : les Rémoises dans le bon wagon Edouard Mendy, gardien du Stade de Reims. © l'Hebdo du Vendredi

ma mère est née là-bas et mes parents y ont toujours habité. Je pense forcément à la Coupe du monde car le Sénégal est qualifié. Je suis en contact avec un adjoint, Omar Daf, mais le staff ne me regardera que si je suis performant avec Reims, c’est pour cela que je suis complètement concentré sur ma saison.

Après avoir accroché le leader messin sur son terrain le week-end dernier (11), les joueuses du Stade de Reims se déplacent à nouveau, ce dimanche 19 novembre à 14 h 30, sur la pelouse du Mans, avant-dernier de D2. Actuellement cinquièmes, les Rémoises peuvent rester accrochées au haut du classement alors que se profile la trêve, le 3 décembre, après la réception d’Angers.

L'Hebdo du Vendredi Châlons 423  
L'Hebdo du Vendredi Châlons 423  

Edition du 17 au 23 novembre 2017