Issuu on Google+

Les comptes de la Demandeurs d'asile rue Vatry : la CGT Semcha ne plaisent Joseph-Servas : l'Etat aussi s'empare pas à tout le monde P.4 atteint ses limites P.4 du débat P.8 c h a l o n s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

Un Marnais jeune Musiques d'Ici et d'Ailleurs, un modèle pas reporter sur le Tour comme les autres P.12 de France P. 15

c o m

Ticket gagnant

É D I T I O N C H Â L O N S JOURNAL GRATUIT D’INFORMATION N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Lundi, à l'issue du conseil municipal, Bruno Bourg-Broc a annoncé qu'il ne briguerait pas sa succession à la mairie de Châlons en mars 2014. L'UMP châlonnaise, à l'instar de Reims, joue le tandem Benoist Apparu pour le fauteuil de maire, Bruno Bourg-Broc pour la présidence de la communauté d'agglomération. P. 3

Embarquez pour une croisière promenade commentée d’1h30 sur la rivière «Marne»

Ouvert du 15 mars au 15 décembre, Contactez-nous pour le programme des croisières ou découvrez-le sur notre site (sur réservation, fermé le lundi).

Réservations

SARL CROISI CHAMPAGNE - 12 rue de la Coopérative - 51480 CUMIERES - 03 26 54 49 51 E-mail : croisi.champagne@wanadoo.fr - Site internet : www.champagne-et-croisiere.com


2x

H umeurs ÉDITO

xQui pschittera le premier ? Depuis le 1er juin, après que les plâtres - sur l'estomac ? - aient été essuyés au Royaume Uni (en tout cas pour l'Europe, sur d'autres continents, c'était déjà fait), on peut trouver du vin en canette en France, dans le commerce. Comme n'importe quel soda ou boisson aromatisée au cola, du produit de terroir fait son entrée dans la boîte métallique. Et pas que des vins des nouveaux mondes, même des domaines (un au moins) s'est laissé aller à l'opération avant tout marketing, supposée viser les jeunes - majeurs, quand même. Certains, même des sérieux, ont essayé, faut pas mourir idiot. Et les résultats ne sont pas probants, mais ce serait d'abord à cause de la médiocre qualité du contenu. D'autres ont osé faire le comparatif avec les bouchons à vis, qui ont le mérite de supprimer tout risque de goût de bouchon. C'est sans doute malin, mais ça passe l'envie de débourser 30€ la bouteille aux armes d'un château réputé. Manifestement, les distributeurs de vins en canette ont fait le nécessaire pour éviter de remplacer le goût de bouchon par le goût de métal... Me vient l'invraisemblable question. À quand le champagne en canette ? Produit de terroir et de luxe par excellence, certes, mais qui partage une propriété commune à de nombreuses boissons commercialisées depuis toujours en canette : l'effervescence. Du champagne en canette !? Ça va pas non !! Ce serait comme les mini-bouteilles de champagne destinées au marché des jeunes en boîte de nuit, avec ou sans paille, ou encore comme le flacon à moins de 9€ dans les rayons de la grande distribution : ça n'arrivera jamais...

La météo

Vendredi

Tony Verbicaro

Samedi

15° 16°

Dimanche

11° 20°

Lundi

Qualité de l’air 3

Vendredi 28 juin

Samedi 29 juin

8 18° 14° 23°

Dimanche 30 juin

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’hebdo du ve ndredi édité par la SARL B2M Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 3 6 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Tony Verbicaro, chef d’édition Châlons/Epernay (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebd oduve ndre di .co m

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

L

e chiffre

230

En téraflops, c'est la puissance de calcul dont sera doté le prochain ordinateur - à ce niveau-là, on parle de supercalculateur - de l'Université de Reims Champagne-Ardenne (Urca). Pour les néophytes, comme nous (!), un flop est un acronyme anglais qui signifie opérations à virgule flottante par seconde (floating point operations per second). C'est la mesure commune de la vitesse d'un système informatique. Un téraflops, donc, c'est 10 puissance 12 opérations à virgule flottante par seconde. Et c'est tellement que l'université de Reims sera tout bonnement dotée du plus puissant des supercalculateurs à base de GPU (plutôt que le traditionnels CPU) de France. La « machine » sera composé de 130 serveurs assistés par 260 accélérateurs GPU, signés Nvidia. Et si c'est une première pour Reims, c'est relativement logique, puisque l'université a été la première à recevoir un label centre de recherche attribué par la société Nvidia. On évoque un investissement de 2,4 millions d'euros pour un ordinateur qui privilégiera trois domaines : les mathématiques et l'informatique, la physique et les sciences de l'ingénieur, et la modélisation des systèmes moléculaires.

Coup d'œil sur le monde x Noces de rail

Si l'idée peut surprendre vue de chez nous, elle suscite cependant un engouement certain au pays du soleil levant. La compagnie de chemin de fer de Tokyo, JR East, vient de lancer une vaste proposition à ses usagers, et aux autres, dans le cadre des 141 ans de la firme et des 50 ans de la couleur verte de l'une de ses rames les plus fréquentées : la Yamanote. L'objectif : trouver un couple acceptant de se marier sur la célèbre ligne, dans l'une des rames, privatisée pour l'occasion, de la Yamanote. Pendant près d'une heure, le train parcourra les 35 kilomètres que comptent la ligne, s'arrêtant (portes fermées) à chacune des 28 stations. Au total, onze voitures seront donc mises à disposition des époux et de leurs convives (120 autorisés), contre un taux de remplissage moyen de 1 000 passagers par rame en général.

x Son côté frenchy Cela pourrait avoir son charme mais Leanne Rowe, elle, déteste ça. Victime d'un grave accident de voiture il y a près de huit ans, cette australienne s'est réveillée de ce traumatisme avec un

particularisme assez original : son anglais natal s'est vu inexplicablement accompagné d'un accent français ! Pourtant australienne pure souche, née et élevée sur l'île de Tasmanie, Leanne n'a même jamais mis un orteil en France et n'a pris que très peu de cours de la langue de Molière dans son enfance. Pour les médecins, c'est le choc de l'accident qui aurait endommagé la partie du cerveau de l'intéressée consacrée au langage, la faisant de ce fait souffrir du syndrome de l'accent étranger, dont quelques dizaines de cas seulement ont été diagnostiqués dans le monde depuis la découverte du « phénomène », en 1907.

x Président et voleur ?

Si l'incident n'avait pas fait de bruit au moment des faits, c'est qu'il avait tout simplement été étouffé. Robert Kraft, propriétaire du club des Patriots a reconnu la semaine dernière s'être fait voler par le président russe, Vladimir Poutine, sa bague fétiche, un anneau symbolisant la victoire de son équipe au Superbowl américain. Bien qu'il ait déclaré à l'époque avoir offert le bijou de 25 000 dollars « comme symbole de l'admiration vouée au peuple russe », la

réalité serait toute autre. Le président Poutine, lors de la rencontre entre les deux hommes, aurait essayé la dite bague et serait tout simplement parti avec, bien entouré par ses gardes du corps. En outre, un membre de l'administration du président Bush, alors au pouvoir, aurait convaincu Kraft de faire silence sur cette affaire, afin d'éviter toute tension diplomatique.

x Champagne et mémoire font bon ménage Cette fois c'est quasiment officiel : le champagne, fleuron de notre patrimoine local, aurait bel et bien une vertu thérapeutique. Et pas n'importe laquelle : celui-ci serait bénéfique pour notre mémoire. Une récente étude britannique de l'University of Reading révèle en effet qu'une à trois coupes de champagne par semaine agirait favorablement sur notre orga-nisme. Dans le détail, c'est le phénol contenu dans cette boisson effervescente qui stimulerait l'hippocampe (la partie du cerveau contrôlant la mémoire) et concourrait à ralentir le déclin de nos souvenirs et nos facultés de mémorisation. Rappelons toutefois que ce luxueux breuvage reste néanmoins à consommer avec grande modération.


3x

A la une

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

xLe

En Bref

kiosque à journaux ne sera pas

Le projet figurait en sixième position des 45 délibérations prévues au conseil municipal, ce mardi. Il prévoyait d'installer, près de la fontaine située place de la République et via la société Mediakiosk, un kiosque d'environ 13 m2 destiné à la vente de journaux, publications et autres collections périodiques. La convention se serait étalée sur 20 ans, avec une redevance annuelle de 285 euros HT à la charge de Mediakiosk. Prévenus en amont, plusieurs commerçants buralistes et de presse sont intervenus pour s'y opposer, arguant n'avoir été aucunement associés à cette démarche. « J'entends leurs revendications, a rassuré Bruno Bourg-Broc. Suite, également, aux échanges que nous avons eus à ce sujet lors du comité de suivi pour l'attractivité du coeur de ville, nous retirons cette délibération et renonçons à ce kiosque. » De justesse !

xFoire

de Châlons 2012 : l'UCIA dédommagée

Benoist Apparu et Bruno Bourg-Broc, côte à côte, lors de la cérémonie des voeux en janvier dernier. © l'hebdo du vendredi

Municipales 2014 - Majorité sortante

Benoist Apparu brigue la mairie, Bruno Bourg-Broc la présidence de l'agglo

Mardi 25 juin, en fin de conseil municipal, Bruno Bourg-Broc a donc annoncé qu'il ne serait pas candidat à sa succession comme maire de Châlons en mars 2014. Comme à Reims, à Châlons, l'UMP sort un tandem. Benoist Apparu pour la mairie, Bruno Bourg-Broc pour la présidence de la communauté d'agglomération.

xBruno Bourg-Broc, d'abord, assume l'usage du symbole : « Ce conseil municipal était le seul de l'année ayant lieu un mardi. C'était un choix délibéré, symbolique, car hier (mardi, donc, ndlr), cela faisait 18 ans que j'étais maire de Châlons. J'ai pris cette décision de ne pas me représenter aux municipales en début d'année. Nous ne sommes pas élus à vie, pas élus pour la vie. Je pense qu'il y a des moments où il faut savoir transmettre aux plus jeunes. C'est ce qui a toujours guidé ma vie politique. Je l'évoquais d'ailleurs dans une interview accordée au Point il y a de cela quatre ans. En 1988, je quittais le Conseil général et transmettais mon mandat à Philippe Michelot. En 2007, je transmettais le mandat de député, qui fut le mien pendant 25 ans, à Benoist Apparu. Et c'est ce que je compte faire une nouvelle fois avec ce mandat de maire. Il faut savoir laisser la place à des gens plus jeunes, et à leurs idées, qui sont forcément nouvelles. » Mais pourquoi un duo, alors que Benoist Apparu aurait les épaules d'endosser, en cas de succès électoral bien sûr, en mars prochain, les costumes de maire et de président d'agglomération. «  A Châlons, le maire sentait qu'il y avait un besoin de

renouvellement dans l'équipe municipale, raconte Benoist Apparu. Mais il y a une nouvelle agglo, élargie depuis le 1er janvier, et y installer une expérience, celle de Bruno Bourg-Broc, est une bonne chose. » «  Ce tandem avec Benoist Apparu entre dans le cadre d'une entente absolument nécessaire entre le maire et la personne en charge de la communauté d'agglomération, avance Bruno Bourg-Broc. La communauté d'agglomération est dans un processus d'élargissement et de reconstruction. L'une des priorités est d'éviter absolument qu'un fossé ne se creuse entre le monde rural et le monde urbain. Par mon parcours professionnel et personnel, je crois être l'un de ceux le plus à même d'avoir l'expérience du passé nécessaire, et d'exercer ces fonctions, en veillant à préserver ce lien entre ces deux mondes si j'ose dire. Si toutefois, bien entendu, les élus communautaires me font confiance et me désignent en tant que président de Cités en Champagne. » Comme à Reims, l'UMP avancera donc en tandem à Châlons. De là à imaginer que le modèle a le vent en poupe, non, Benoist Apparu estime que « ça dépend des circonstances. Il y a des situations où c'est une bonne chose. C'est le cas de Reims, où il y avait deux concurrents et le besoin que les responsabilités soient partagées.  » A Châlons, effectivement, il n'y avait pas de concurrence, et plutôt le sentiment, il y a un an déjà, que Bruno Bourg-Broc voulait tourner une page, et que Benoist Apparu n'était pas si chaud, même s'il dément. D'autres voix penchent pour une ville de Châlons un peu petite pour l'ambition de l'ancien ministre du Logement. En politique, en général, on veut la scène nationale à 40 ans, et à 60, on préfère la scène locale.

La décision de partir en tandem a été prise « il y a plusieurs semaines, lâche Benoist Apparu, et ça fait plusieurs mois qu'on en parle ». Une fois l'annonce faite, comme promis par l'actuel maire, avant l'été, la campagne pourra débuter. Enfin pas au cours de l'été. La prochaine foire de Châlons marquera le prochain rendez-vous d'une campagne qui sera menée par Benoist Apparu, future tête de liste de la majorité sortante. «  Le projet, nous avons commencé à le bâtir. Il faut une continuité à ce que Bruno Bourg-Broc et son équipe ont fait depuis 18 ans. Il y aura des choses nouvelles, un regard différent. C'est nécessaire de travailler en équipe. Comme c'est nécessaire qu'il y ait un leadership incarné par celui qui va fixer la ligne, une orientation générale.  Il fallait déclarer sa flamme. On l'a fait. J'ai déclaré mon envie pour Châlons. Maintenant, nous allons construire. » Qui dit campagne électorale, dit adversaires. Même si on voit mal, d'ici à mars prochain, comment l'opposition socialiste pourra se rassembler et la popularité du gouvernement remonter au point que la gauche puisse inquiéter la droite châlonnaise. Laquelle vient de lui donner une leçon en termes de rassemblement... Quant au Front national, dont la liste sera menée par Pascal Erre, c'est encore une inconnue, mais l'incertitude reposera peut-être sur qui, de la gauche ou du FN, terminera deuxième derrière une liste de la droite et du centre sans doute totalement unie, et même s'il y aura un second tour. Sur les adversaires, Benoist Apparu n'ignorera pas, mais annonce qu'il restera collé à sa ligne : «  La principale qualité d'une équipe ou d'un candidat, dans une campagne, c'est de se préoccuper de son projet, de sa campagne électorale, en regardant le moins possible les autres. Moins on se préoccupe des autres, mieux

Une subvention exceptionnelle de 69 800 euros à destination de l'UCIA de Châlons vient d'être votée en conseil municipal. Pour rappel, l'année dernière, l'organisatrice de la Foire-expo a eu la primeur d'utiliser les locaux tout juste livrés du Capitole en Champagne. Faute de temps pour vérifier en amont l'ensemble des installations, certains dysfonctionnements ont été découverts pendant la manifestation. L'UCIA a notamment dû installer plusieurs groupes électrogènes pour assurer l'homogénéité de la distribution électrique, et prendre à sa charge le gardiennage du site.

xFerme

et sursis pour les trouble-fête du centre-ville

Samedi 15 juin, rue de Marne, commerçants et passants ont été témoins de violents affrontements entre une trentaine de jeunes, séparés non sans difficulté par les pompiers et la police. L'enquête et les enregistrements des caméras de vidéoprotection ont permis d'appréhender trois mis-en-cause, tous fixés sur leur sort ce vendredi 21 juin. L'un d'eux, mineur et déféré devant le juge pour enfants, a été mis en examen. Les deux autres, âgés de 19 et 23 ans, ont fait l'objet d'une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Verdict : quatre mois de prison ferme et deux mois assortis d'un sursis pour le premier ; six mois de sursis pour le second. Avec mise à l'épreuve pour chacun d'eux, et obligation de se former ou de travailler. Le maire de Châlons, Bruno Bourg-Broc, a salué la réactivité des forces de l'ordre et de la justice sur ce dossier.

xLe

maire de Châlons, de visu ou par téléphone

Pour répondre en direct aux questions des Châlonnais, Bruno Bourg-Broc propose, comme chaque premier vendredi du mois, deux permanences. Les prochaines se tiendront ce vendredi 5 juillet : de 11 h à 12 h dans son bureau place Foch (sur rendezvous préalablement établi avec son secrétariat au 03 26 69 38 02), puis de 12 h à 13 h par téléphone, au 03 26 69 38 38.

on se porte. Il ne faut pas les ignorer, mais il faut maîtriser sa ligne par rapport à soi, pas par rapport aux autres. La campagne «  bashing  » de Hollande de la dernière présidentielle, qui a consisté à taper sur Sarkozy, c'est pas ma came. »

Tony Verbicaro (avec Sonia Legendre)


4x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Concessions communautaires

La santé financière de la Semcha pointée du doigt

L'opposition municipale, en la personne d'Alain Goze, tire une énième fois la sonnette d'alarme concernant la Société d'économie mixte de Châlons (Semcha) et sa situation financière. xLa

polémique ne date pas d'hier. Récemment, Alain Goze, conseiller municipal d'opposition, évoquait à nouveau le dossier Semcha avec la presse. « En 2008, une première alerte était donnée par la Chambre régionale des comptes, suite à des dysfonctionnements et un manque de transparence observés. » Comme son nom l'indique, une société d'économie mixte se compose de capitaux publics et privés. Ici, trois actionnaires principaux tiennent les rênes : la Ville de Le rachat du parc industriel de Recy / Saint-Martin-sur-le-Pré par Cités en Champagne à la Semcha Châlons (75,74 % du capital), la Caisse des devait être voté ce jeudi soir en conseil communautaire © DR dépôts (20 %), et la Communauté d'agglomération (4,26 %). « Son capital s'élève à lions. C'est une critique positive que j'émets, l'avenir de la société. « Je viens enfin de environ 5,4 millions d'euros, précise René car nos finances publiques sont concernées. » recevoir l'audit financier réalisé en octobre Doucet, premier adjoint au maire et président C'est dans ce cadre que s'inscrit l'emprunt consur la Semcha. Il fait état d'un fonctionnement de la Semcha. En complégénéral déficitaire. En 2008, tracté pour les zones communautaires. « La loi Rachat ou non, ment, et pour atteindre le elle a emprunté 12 millions a changé depuis, mais les concessions en cours nombre d'actionnaires fixé d'euros, qu'elle doit remont été passées sous l'ancien régime. Elles la responsabilité par la loi, plusieurs personbourser intégralement fin le concédant, c'est-à-dire la collecde la Cac est engagée juin. Nous venons de décou- engagent nes détiennent symboliquetivité qui nous a confié le projet, éclaire René ment une action. En tant que personnes vrir que la Communauté d'agglomération proDoucet. Ici, la Communauté d'agglomération. physiques, et non en tant qu'entreprises. » pose aux élus le rachat, en trois fois, du parc Un budget prévisionnel permet d'estimer les Aujourd'hui, Alain Goze s'inquiète pour industriel de Recy/Saint-Martin. Soit 9 mildépenses de viabilisation et les recettes

provenant des ventes de terrains. Si bénéfice il y a, il revient à la collectivité. Si déficit il y a, elle doit le combler. » Que la Cac rachète ou non le site de Recy/Saint-Martin, sa responsabilité financière reste engagée de toute façon. Mais à plus long terme, la dépense n'aurait peut-être pas été si importante, ni si rapide. « L'intérêt de la Semcha, c'est qu'il s'agit d'un outil plus rentable et plus souple qu'une société privée. En rachetant cette concession, la Cac récupèrera 40 hectares complètement aménagés, qu'elle pourra ensuite commercialiser. En contrepartie, elle versera à la Semcha 9 millions d'euros, en trois fois, qui permettront, grâce à un accord trouvé avec la banque, de rembourser l'emprunt en partie aujourd'hui et sur les deux prochaines années. Nous sommes en train d'étudier d'autres solutions pour les 3 millions restants. Mais on ne peut pas dire que cette zone industrielle est un échec. Il était indispensable de la créer. Elle est occupée pour moitié et a permis d'attirer des entreprises sur notre bassin, et de créer des emplois. La situation en fonds propres de la société est saine. Le résultat de l'exercice 2012 ne sera présenté qu'à l'assemblée générale du 9 juillet. Trop tôt pour donner les chiffres, mais il présente un retour à l'équilibre. »

Sonia Legendre

Futur quartier Bayen

La fondation Lucy Lebon pose sa première pierre

xLes chantiers vont bon train sur le site de l'an-

cien hôpital militaire Bayen. Après la résidence pour personnes âgées Monseigneur Bardonne (livraison prévue en mars 2014), voici l'Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) de la fondation Lucy Lebon. Le bâtiment devrait ouvrir ses portes à l'été 2014 et accueillir, de jour et en internat, une quinzaine de jeunes de 6 à 16 ans, souffrant de difficultés psychiques. « Le challenge est lancé, félicite Martine Girard, présidente de la fondation. Ce nouvel équipement offrira de meilleures conditions d'accueil pour les résidents, et de travail pour le personnel. » Pour rappel, en 2011, l'institut s'est provisoirement installé dans les locaux de l'ancienne école maternelle Paul Lapie, prêtés par la municipalité. Et complète ainsi une offre déjà présente à Vitryle-François et Saint-Dizier. La fondation accompagne chaque année près de 200 enfants et adolescents de la région, dont une soixantaine de la Marne. De l'avis du directeur, Jacky Desmet, « il existe un partenariat bien installé sur le bassin châlonnais. Nous sommes en lien avec les centres socio-culturels, les structures spécialisées en pédopsychiatrie, l'éducation nationale, la Maison départementale des personnes handicapées, etc. L'ITEP ne peut pas travailler seul, il lui faut des relais pour que cela fonctionne. » Egalement présent pour le lancement des travaux, Jean-Christophe Paille, directeur général

Le directeur de l'Agence régionale de Santé, le maire et le premier adjoint de la Ville de Châlons, ainsi que la présidente de la fondation Lucy Lebon ont posé, ensemble, la première pierre du nouveau bâtiment de l'ITEP © l'Hebdo du Vendredi

de l'Agence régionale de santé, a rappelé que la Champagne-Ardenne figure parmi les six régions de France qui expérimenteront, dès septembre, de nouvelles conditions de fonctionnement des ITEP. « Pour offrir une diversité d'interventions modulables intra et extra muros, et répondre davantage au projet personnalisé d'accompagnement du jeune. »

S. L


5x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Demandeurs d'asile rue Joseph-Servas

L'Etat atteint « la limite de l'exercice »

Depuis la semaine dernière, la situation de la trentaine de demandeurs d'asile, avec des enfants, en provenance du Kosovo, d'Albanie et d'Arménie, n'a pas changé. Journée au Centre d'accueil des demandeurs d'asile (Cada), nuit dans la rue, avec rangement obligatoire des tentes au petit matin, l'espace public devant rester public.

xRencontré cette semaine, Francis Soutric,

secrétaire général de la préfecture de la Marne, nous a fait part de « l'impossibilité de trouver une solution  ». Depuis la réforme des Plateformes itinérantes d'accueil des demandeurs d'asile, en 2010, qui a imposé le premier accueil dans les villes-préfectures de région, Châlons connaît « un flux continu en augmentation, pas un afflux, poursuit Francis Soutric. En 2011 et 2012, la hausse est de 20 à 30%. Elle sera identique en 2013 ». Et pourtant, les services préfectoraux reçoivent les demandeurs d'asile pour leur retrait de dossier initial sous «  trois semaines à un mois, contre neuf mois en région parisienne  ». Tous ceux qui sont rue Joseph-Servas actuellement seront reçus, « sur rendez-vous, avant le 14 juillet ». Le problème auquel l'Etat doit faire face dans la Marne, c'est la saturation du dispositif d'ac-

Les demandeurs d'asile « campent » depuis trois semaines en plein centre-ville de Châlons. © l'hebdo du vendredi

cueil. Les 179 places en Cada et les 100 places disponibles en Accueil d'urgence des demandeurs d'asile (Auda) sont occupées. « Et après la fin du plan hiver, 90 places habituellement réservées pour les périodes de grand froid sont restées disponibles pour des demandeurs d'asile, poursuit Francis Soutric. Aujourd'hui, on compte 180 à 200 personnes en attente, en cours de procédure à l'Ofpra (Office français

de protection des réfugiés et apatrides, en charge des dossiers de demande d'asile) ou à la CNDA (Commission nationale du droit d'asile, instance d'appel). Nos dispositifs sont saturés, et nous ne pouvons pas héberger les nouveaux arrivants. » Qui étaient 12 en avril, 38 en mai, 33 en juin... « La seule réponse que nous pouvons leur donner, c'est d'appeler le 115, et en fonction des disponibilités, ils béné-

ficieront ou pas d'un hébergement. » Mais le 115 répond presque systématiquement la même chose : « C'est plein, rappelez demain. » Le secrétaire général de la préfecture assume : «  Aujourd'hui nous n'avons ni la capacité matérielle, ni la capacité financière d'augmenter notre quota de places d'hébergement. » Des militants de Réseau éducation sans frontière ont été reçus par Francis Soutric en début de semaine. « On me demande de réquisitionner un bâtiment vide pour loger les demandeurs d'asile, mais on fait quoi de l'hygiène et de la sécurité. Un bâtiment public d'accueil doit être aux normes, parce que si un matin, on retrouve quatre morts dans un incendie, on me dira quoi ? Et nous n'avons pas davantage de moyens pour mettre aux normes un bâtiment vide. » Pour les nuitées d'hôtel, solution surtout réservée l'hiver, « à des tarifs sans commune mesure avec l'hébergement classique », la préfecture n'a pas plus d'argent. Et pour la Marne, l'Etat - dont les caisses sont vides en général a déjà abondé en dotation supplémentaire pour cette année. L'impasse demeure, donc, pour les demandeurs d'asile de la rue Joseph-Servas aujourd'hui. Mais l'inquiétude en pensant à l'hiver prochain naît déjà. En espérant qu'il ne soit pas trop rigoureux...

Tony Verbicaro

Participation citoyenne

Patrimoine

Les cambrioleurs n'ont qu'à bien se tenir...

Le puits du Saint-Esprit fait couler de l'encre

xLancé dans la Marne il y a plus d'un

an, le dispositif de participation citoyenne « voisins vigilants » concerne désormais une petite trentaine de communes, dont onze nouvelles signataires depuis la semaine dernière. Le principe : établir, en nommant des habitants référents, un contact personnalisé entre les usagers et la Gendarmerie départementale. De sorte à mieux enrayer les cambriolages commis dans nos campagnes. « La tendance s'améliore depuis six mois, mais on peut encore faire mieux, encourage le Colonel Laurent Vidal. En 2012, dans la Marne, les vols par effraction ont augmenté de 47 %. Soit environ 500 faits supplémentaires. Ils ont diminué de 28,4 % de janvier à fin mai 2013. Avec un taux de résolution de 9,5 %, contre 4,5 % l'année passée sur cette même période. » Concrètement, les référents seront régulièrement informés par les gendarmes des vagues de cambriolages ou autres tentatives d'effraction détectées. Inversement, ils feront remonter les moindres anomalies observées par les habitants du village. « Qu'il s'agisse d'un véhicule passant et

Onze nouvelles communes marnaises viennent d'adhérer au dispositif de participation citoyenne proposé par les services de l'Etat et la Gendarmerie © l'Hebdo du Vendredi

repassant lentement devant les habitations, d'un conducteur inconnu déposant un passager et allant l'attendre plus loin, d'un démarcheur inhabituel, etc. La réactivité et la rapidité des signalements jouent un rôle primordial. » Parmi les premiers magistrats rejoignant le mouvement, celui de Courtisols, Hubert Arrouart. « Notre commune a été particulièrement touchée par les cambriolages, et c'est

encore fréquent. Les habitants doivent redoubler de vigilance. Nous adhérons totalement à cette démarche de solidarité entre voisins. » Même discours du côté de Marson, où le maire, Maurice Henriat, espère que « ce dispositif en dissuadera plus d'un. » Le préfet de Région, Pierre Dartout, a remercié les volontaires pour cet « acte citoyen » en signant avec eux les protocoles.

S.L

xDans un courrier adressé au maire de Châlons, Bruno Malthet, président de l'association Nouvelle Catalaunie, s'interrogeait sur la découverte, à l'occasion des travaux d'accessibilité de l'Hôtel de Ville, d'un puits ancien. « Datant soit de la construction de l'actuel Hôtel de Ville, soit d'une époque antérieure (environ 1770), celui-ci étant construit sur l'emplacement d'une ancienne maison commune de style Renaissance et d'un hôpital dits du Saint-Esprit. » Il soupçonne également qu'ordre ait été donné à l'entreprise chargée des travaux de dissimuler cette découverte. « Conformément à la réglementation, toute découverte fortuite d'objets ou de vestiges archéologiques doit faire l'objet d'une déclaration immédiate en mairie et au service régional de l'archéologie. Qu'en est-il exactement ? Quelles mesures conservatoires avez-vous entreprises pour le protéger ? » Bruno Bourg-Broc répondait dès le lendemain à l'intéressé, par écrit

également. « Je vous confirme qu'un puits maçonné en craie a bien été découvert (d'environ 60 cm de diamètre), ainsi que ce qui semble être une voûte (ouvrage en cours d'identification). Pour sécuriser le chantier, une plaque a été posée sur le puits afin d'éviter les chutes. De là à dire que la ville de Châlons a volontairement dissimulé un ouvrage non connu, il y a extrapolation hasardeuse ! Ce projet portant sur un monument historique classé, un débat a eu lieu en amont avec les services de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac). Leur accord sur le permis de construire a été obtenu sans prescription. Par ailleurs, le maître d'oeuvre est architecte en chef des monuments historiques. Cet expert est, me semble-t-il, la meilleure garantie sur la transparence de ce chantier vis-à-vis du respect du patrimoine historique. » S.L


6x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Rapport d'activité des services de l'Etat

En Bref

xL'hommage de Tété (et bien

Quand le préfet rencontre les conseillers généraux

d'autres !) à Aimé Césaire

Pour la première fois depuis son arrivée à la Préfecture de région, début février, Pierre Dartout a rencontré l'ensemble des conseillers généraux de la Marne. Au programme : la présentation du bilan d'activité des services de l'Etat, quelques remerciements, et des doléances, évidemment.

xÀ Châlons, l'Hôtel du Département et la

Préfecture ne se trouvent pourtant qu'à deux pas l'un de l'autre. Mais, emplois du temps surchargés obligent, les 44 conseillers généraux et les services de l'Etat n'ont pu se retrouver tous ensemble qu'en cette fin du mois de juin. Sur place, ambiance studieuse et planning respecté à la lettre, chacun avec ses dossiers et ses questions sous le bras. Une heure durant, Pierre Dartout a balayé l'ensemble des actions menées par l'Etat dans la Marne en 2012, chiffres clés à l'appui. Ont ainsi été abordés la construction et la modernisation des médiathèques, la sécurité publique et civile, les aménagements routiers ou encore le schéma départemental de coopération intercommunale. Ainsi que les contrats d'avenir, dispositif cher au Préfet mais qui gagnerait à être davantage promu et utilisé. « Je renouvelle d'ailleurs mon appel aux collectivités sur ce dossier. Ces contrats sont l'occasion d'embaucher des jeunes, de les former et de les faire rester sur le territoire. Ils peuvent également être signés par plusieurs

Pierre Dartout, préfet de Région, et René-Paul Savary, président du Conseil général de la Marne, ont évoqué ensemble plusieurs dossiers en cours © l'Hebdo du Vendredi

employeurs. » D'où la question de Thierry Mouton, conseiller général pour le canton de Vitry-le-François Ouest. « Ne pourrait-on pas élargir ces contrats aux jeunes de plus de 26 ans ? Et inciter ainsi les départements, qui auront de ce fait moins de RSA à payer, à rejoindre le mouvement ? » Une bonne idée, mais les tranches d'âges définies correspondent à celles enregistrant les taux de chômage les plus forts. Et René-Paul Savary, président du Conseil général, de noter : « Notre collectivité n'emploie plus que 2 100 personnes, et nous passerons bientôt sous la barre des 2 000. Pas simple d'embaucher encore des emplois d'avenir dans ces conditions. » Côté agriculture, Pierre Dartout a rappelé que la Marne est le premier département bénéficiaire des aides du 1er pilier de la Politique agricole commune (Pac). Soit une enveloppe de 213,2 millions d'euros répartie entre 4 520 exploitants. « Attention néanmoins aux critères d'attribution

de ces aides, prévient René-Paul Savary. Je crains que tous les agriculteurs ne puissent en bénéficier. Merci, en tout cas, pour votre action sur le terrain concernant les inondations. Vous avez été rapides, cela a été apprécié. » Dans la série « dossiers délicats » : l'immigration et l'intégration. La demande d'asile a progressé de 20 % en 2012 avec 505 demandes déposées, soit 688 personnes concernées. Contre 562 en 2011. « Nous accueillons 57 mineurs isolés, précise le président. Leur prise en charge équivaut à 2,5 millions d'euros. Si l'on atteint la centaine d'ici la fin de l'année, nous arrivons à 5 millions. Et pendant qu'on s'occupe de cela, on ne peut pas faire autre chose. Faites remonter le message. On ne peut pas demander toujours plus au département et, dans le même temps, le ponctionner comme on le fait aujourd'hui. »

Sonia Legendre

Sûreté nucléaire

Des contrôles et de la pédagogie

xComme chaque année, l'Autorité de sûreté

nucléaire (ASN) a présenté le bilan des contrôles réalisés sur les différentes installations et activités nucléaires et radiologiques de Champagne-Ardenne. Ainsi que ses préconisations. Soit, en 2012, plus d'une vingtaine d'inspections sur chaque centrale de la région, dont un tiers inopinées. « Les sites de Chooz et de Nogent-sur-Seine présentent plusieurs points de faiblesse, mais restent dans la moyenne en termes de sûreté et de radioprotection », note Jean-Christophe Villemaud, délégué territorial de l'ASN pour la Champagne-Ardenne. A Nogent, par exemple, trois incidents ont été déclarés en matière d'exploitation des équipements sous pression, et EDF est fortement invité à renforcer la maintenance et la surveillance des prestataires sur le site. Plus inquiétant, une tête de vis a été retrouvée au fond d'un des réacteurs de la centrale de Chooz B. « Nous rendons compte officiellement de ces constatations et de nos recommandations à l'exploitant, en veillant à ce que des efforts soient réalisés pour atteindre les progrès attendus. Des échanges réguliers permettent également d'entretenir cette culture de la sûreté, pour l'améliorer. » Se pose alors la question suivante : au-delà de la pédagogie, des mesures plus fermes exis-

À l'occasion de son centenaire, pour saluer l'écrivain et l'homme politique qu'il était, l'association ACG Events et ses partenaires dédient ce week-end à Aimé Césaire. Sous le hautpatronage de Victorin Lurel, ministre des OutreMer. Au programme, notamment : trois expositions sur son parcours et les rencontres qui ont marqué son oeuvre ; plusieurs conférences ; la plantation symbolique d'un arbre au square Aimé Césaire (quartier Croix Jean-Robert) ; les balades poétiques du comédien et photographe Amadou Gaye ; une soirée antillaise et une vente aux enchères au profit de la fondation Aimé Césaire, etc. Sans oublier les lectures musicales de Tété, spécialement venu à Châlons pour cet hommage. Rendez-vous les vendredi 28 et samedi 29 juin à l'Atelier (5, rue de l'Arquebuse à Châlons). Plus d'infos sur www.aimecesairechalons.fr.

xArchives recherchent

souvenirs cinématographiques Pour leur prochaine exposition autour du cinéma à Châlons, les archives municipales font appel aux habitants qui souhaiteraient partager leurs souvenirs, les affiches et autres documents qu'ils auraient conservés. A l'époque où existaient le Vox, le Rex, le Pasteur ou encore le cinéma de la salle Rive gauche. Les spectateurs de ces salles d'antan pourront raconter leurs anecdotes, les films cultes (ou les navets) qu'ils ont découverts, les stars qu'ils auraient pu y rencontrer, etc. La collecte de ces informations est prévue ce samedi 29 juin de 13 h à 18 h à l'auditorium de la bibliothèque Pompidou. Renseignements au 06 60 30 38 13.

xUn peu de culture

aux goûters d'anniversaires La Ville de Châlons souhaite permettre l'organisation de goûters d'anniversaires au sein des trois musées municipaux. Elle propose ainsi, pendant les heures d'ouverture, des ateliers ludiques de deux heures à destination des 6-11 ans, pour leur faire découvrir une oeuvre ou une collection muséale. Ces animations seront limitées à 8 enfants, au tarif individuel de 8 euros, avec la présence obligatoire d'un accompagnateur adulte. Collations et boissons fournies par les parents. Parallèlement, la galerie de peinture du musée des Beaux-arts et d'archéologie et le salon blanc du musée Garinet seront désormais proposés à la location, pour l'organisation de cocktails ou de buffets froids. Renseignements au 03 26 69 38 53.

xCe week-end,

place aux créateurs Pour faire connaître les créateurs et artisans locaux, l'association Graines de Champagne et la municipalité organisent « Les 2 jours des créateurs ». Expositions, démonstrations et ventes permettront au grand public de découvrir leurs talents, qu'il s'agisse de peinture, de sculpture, de bijoux et accessoires, ou même de broderie sur pain d'épices ! Samedi 29 et dimanche 30 juin de 10 h à 18 h place Foch.

xPréparation au concours

d'aide-soignant tent-elles pour renforcer la sûreté nucléaire ? « Si l'ASN avait le moindre doute sur une centrale, elle en demanderait l'arrêt. Le redémarrage des réacteurs nous incombe également. Celui de Chooz devait être relancé après deux mois de mise en conformité, mais nous avons prolongé cette période à six mois, car nous ne le consi-

dérions pas encore prêt à redémarrer. Autre exemple, plus récent : l'activité d'un centre de radiothérapie a été suspendue à la Réunion, suite à des anomalies constatées. » Et si besoin, l'ASN peut également commander des expertises plus approfondies auprès de l'Institut de S.L radioprotection et de sûreté nucléaire.

La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, dans l'Aube © ASN / P. Masson

Pour la deuxième année consécutive, l'Institut de Formation d'Aides-Soignants du CHU de Reims propose une formation afin d'accompagner les candidats aux épreuves de sélection et améliorer leurs chances de réussite. La date limite d'inscription est le 6 septembre 2013, toutefois la capacité d'accueil est de 15 personnes. Le programme et le bulletin d'inscription sont disponibles sur le site www.chureims.fr/enseignement (puis IFAS et préparation concours 2013/2014).


7x

P olitique

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Affaires

Ateliers châlonnais de l'UDI

Charles de Courson sur tous les fronts

Un petit comité, le plein d'idées

xArbitrage Tapie, affaire Cahuzac... Le député marnais Charles de Courson s'est largement exprimé dans les médias nationaux tout au long de la semaine, pour réagir, commentaire, et commenter les réactions. Joint jeudi 27 juin, il nous a dit une forme de satisfaction quant à la tournure prise par l'affaire Tapie. «  On pro- © l'Hebdo du Vendredi gresse, enfin c'est la justice qui progresse en dévoilant un détournement de fonds publics en bande organisée. Stéphane Richard a été très gentil, mais bon... Je me suis battu, très seul, pendant cinq ans. Quand je vois aujourd'hui ce qui se passe, que l'Etat se soit porté partie civile... Par rapport à tout ce que j'ai toujours défendu, l'affaire progresse grâce à la justice. On n'aurait jamais du aller vers un arbitrage. » L'affaire Cahuzac a elle connu un nouveau pic de médiatisation mercredi 26 juin, puisque c'était au tour de l'ancien ministre du Budget d'être entendu par la commission d'enquête parlementaire que Charles de Courson préside. « Monsieur Cahuzac, est-ce que vous voulez bien vous lever, lever la main droite, et dire « je le jure ». » À cette demande, l'intéressé a répondu favorablement, mais ensuite, à des questions précises à propos du compte bancaire suisse, Jérôme Cahuzac s'est contenté, à trois reprises au moins, d'un laconique « Je ne peux pas vous répondre. » « Merci de votre non-réponse » a fini par lâcher Charles de Courson... Sur les auditions, le député a tenu à rappeler que « la commission d'enquête n'était pas une cour de justice. Le but de la commission d'enquête et de détecter les éventuels dysfonctionnements pour comprendre ce qui s'est passé du point de vue de l'administration fiscale. On a bien progressé en ce qui concerne aussi les services de la justice. Il reste des auditions à faire. Celle de Jérôme Cahuzac nous a apporté fort peu de choses. Un point sur le fait que les autorités helvétiques communiquaient qu'il n'avait pas de compte en Suisse, alors que lui-même l'avouait deux mois plus tard... Bon, effectivement, il l'avait transféré à Singapour.... Quant à l'homme, il s'est montré fidèle à lui-même, arrogant... »

Tony Verbicaro

xPlus d'une vingtaine de personnes participait au deuxième atelier châlonnais de l'Union des démocrates et indépendants, jeudi dernier. Avec pour thématique, l'économie du territoire. Invités également, Brigitte Provoost (Vitrines de Châlons), Bruno Forget (Ucia) et Renaud Vernet (Champagne Centrale Services) se sont finalement excusés. « Certains Animé par Frédérique Schulthess, le second atelier de l'UDI n'ont pas voulu « fausser » le Châlons a fédéré une vingtaine de personnes autour de message concernant le comité l'attractivité du territoire © l'Hebdo du Vendredi stratégique pour l'attractivité du centre-ville », précise Frédérique Schulthess, responsable de l'UDI locale. Pour autant, les débats et bonnes idées n'ont pas manqué. Autour de la politique de l'Europe et de la compétitivité de la France par exemple, du G10, des querelles regrettables qui subsistent entre certains élus, ou encore de la montée en puissance du e-commerce. « L'UDI est un parti qui démarre, qui a des choses à dire et qui souhaite donner la parole aux gens. » L'adjointe au maire s'est faite l'écho des 8e Assises Nationales du centre-ville récemment organisées à Reims. Et notamment des témoignages d'autres villes, elles aussi à la recherche de solutions pour remédier au déclin de leur coeur de ville. « Cherbourg a coloré ses rues piétonnes et organisé tout un parcours de chalandise. Reims souhaite, comme Châlons, instaurer le droit de préemption commercial. A Roanne, les élus ont inscrit un plan commerce à leur schéma de cohésion territoriale, et créent des habitudes d'animations sur le long terme, pour fidéliser le public. » De l'avis d'un des participants, « on ne peut pas reprocher à la municipalité et aux associations de ne pas animer la ville. C'est davantage un problème de pouvoir d'achat et de comportement des consommateurs. » Parmi les suggestions évoquées pour Châlons : décorer les vitrines défraîchies des cellules commerciales inoccupées et les mettre à disposition d'artistes ou de créateurs en attendant qu'elles trouvent repreneurs.

S.L


8x

É conomie

www.lhebdoduvendredi. com

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Aéroport Paris-Vatry

CGT, OPF, ADP... L'avenir de Vatry, en trois lettres

L'auditorium Pelloutier de la maison des syndicats de Châlons-en-Champagne « résonnait » lundi 24 juin en matinée, un peu comme le hall passagers de l'aéroport de Vatry les jours sans Ryanair. La comparaison n'est pas innocente, puisque c'est de l'avenir de l'aéroport marnais dont il était question. A l'initiative de la CGT, la réunion publique s'interrogeait, en clair, sur la poursuite d'activité ou non à Vatry, qui vit sous perfusion d'argent public depuis toujours. Et comme on reproche trop souvent à la CGT de dire non, saluons l'initiative, ici, de chercher à replacer le débat de Vatry plus près de la population.

xDébut 2010, déjà, Patrick Tassin, le président du Ceser, posait la même question. Et puis Jean-Paul Bachy, le président de la Région, avait pris sa malette de VRP, trouvé des contrats en Chine. Ryanair, après Stokholm, ouvrait des lignes pour Porto, puis Marrackech et Marseille cette année. Les cargos chinois devaient se poser une fois par semaine. Ils ont eux aussi subi la crise du fret, et on ne les voit plus. 2009 reste la meilleure année en tonnage, côté fret, avec ses 40 000 tonnes. Depuis le 1er janvier 2013, on est à 10 000 tonnes. Et il ne reste que six mois... Côté passagers, même si les chiffres progressent d'année en année, on atteindra 90 000 en 2013, quand il faudrait 500 000 pour atteindre un point d'équilibre. Et Vatry a une date dans le ADP, LA viseur, depuis toujours, mais elle se rapproche sérieusement, cruellement. Pour faire clair, à compter du 1er janvier prochain, le délégataire (SNC Lavalin) est supposé équilibrer l'aéroport sans compter sur les subventions. C'est ainsi que le contrat est rédigé. Alors que se passera-t-il, le 1er janvier prochain ? « La suite repose aussi sur les décisions que prendra l'actuel délégataire, expliquait JeanLouis Devaux, conseiller général. S'il décide d'arrêter, c'est une chose. S'il renouvelle sa volonté de poursuivre, il sollicitera sans doute le Conseil général pour l'aider financièrement. » Et la situation financière du gestionnaire d'aéroport n'est pas non plus au beau fixe, quand il n'est pas touché par des affaires... «  Moi, je ne veux pas abandonner, lâcher Vatry, poursuit Jean-Louis Devaux. Mon collègue Charles de Courson part sur la ligne 0€ de subvention. Mais en France, à part les gros aéroports, à part Nice, Beauvais, tous les aéroports bénéficient d'aides publiques. Pour Vatry, si on ne met rien, autant fermer. Pour moi, Vatry doit continuer. » Dans la salle, un intéressé a lâché : « Moi, je suis Châlonnais, je paie trois fois ! (et même

gataire. » SNC Lavalin, donc, principal concurrent d'ADP dans la gestion aéroportuaire en France. « Ce qui se passe au plus haut niveau de l'Etat, ça ne va pas dans le bon sens, estimait pour sa part Dominique Vatel, élu d'opposition PCF à Châlons. On ne fait pas de l'aménagement du territoire, mais des aménagements des territoires. On met les territoires en concurrence, pas en complémentarité. Et j'ai peur qu'un aéroport comme Vatry paie encore plus dans ce contexte. C'est ma plus grande inquiétude pour Vatry. »

Dans quelle direction regarder l'avenir de Vatry ? © l'hebdo du vendredi

quatre, via les subventions accordées directement à l'aéroport ou à l'association ParisVatry Project, qui «  aide  » Ryanair, par le Conseil général, le Conseil régional, la communauté d'agglomération de Châlons et la ville de Châlons, ndlr). Ça fait 25 ans que je paie pour un aéroport qui devrait permettre un développement économique. » Alors on réfléchit à des solutions. On engage même des appels à projets, comme en témoigne celui lancé le 17 mai par Cités en Champagne, l'agglomération châlonnaise, que Vatry a rejoint le 1er janvier dernier, pour dénicher un OPF (opérateur de proximité ferroviaire) pour améliorer significativement le transport de marchandises. La présentation des objectifs aux candidats éventuels s'est déroulée la semaine dernière. Les propositions sont attendues pour le 19 août. Le caractère ouvert de l'appel à projets indique que les donneurs d'ordre attendent, au-delà d'un opérateur, un plan. «  La ligne existante est sans doute la solution ? plus rentable de la région pour RFF et la SNCF  », estime Jean-Louis Devaux. Ce que confirmait lundi matin un délégué syndical CGT à Fret-SNCF, qui n'hésitait pas non plus à critiquer le projet : « Les OFP, en France, ça ne marche pas. » « Jusqu'à présent, l'Etat semblait regarder ça de loin, a continué le conseiller général. Là, la politique semble plus volontariste. Aussi parce que les entrepreneurs s'y intéressent de près, en raison, notamment, de l'augmentation annoncée des taxes carbone. » Une bonne solution ferroviaire, type plateforme multimodale, permettrait de rapprocher - en temps - Vatry des marchés habituels (Paris et Ile-de-France). Mais LA solution, c'est encore et toujours Aéroports de Paris (ADP). Si ADP devenait délégataire (ou propriétaire ?) de l'aéroport de Vatry, il saurait délester le minimum de fret d'Orly et Roissy pour faire «  tourner  » Vatry. « On attend une réponse d'Aéroports de Paris début juillet, expliquait Jean-Louis Devaux. Son directeur a changé, les équipes d'ADP ont changé. Le président regarde les choses différemment. On a beaucoup oeuvré pour qu'ADP revienne sur le dossier. Ils connaissent la situation financière du délé-

« Je reprends l'avis du Ceser d'il y a trois ans, et on peut dire encore aujourd'hui la même chose, rappelait Patrick Tassin, président du Conseil économique, social et environnemental régional. Continuer sans financer, ça ne sert à rien. Mais financer sans savoir où l'on va, ça ne sert à rien non plus. Le gros du financement public, aujourd'hui, va vers les compagnies low cost, pour la communication. Qu'on y participe, oui, à coup de quelques centaines de milliers d'euros, mais ce qu'on donne maintenant, c'est beaucoup. Et puis il y a des dizaines de milliers de passagers qui atterrissent à Vatry et qu'on emmène directement à Paris, à Disneyland. On n'en capte que très peu pour le tourisme local. A Beauvais, c'est pareil, mais vu la quantité de passagers, ceux qui s'arrêtent dans l'Oise sont quand même nombreux. Je veux bien qu'on mette de l'argent public, mais il faut que ça rapporte à l'économie locale, directement. » «  On ne cherche pas à opposer Vatry aux aéroports parisiens, au contraire, on voudrait plutôt jouer la complémentarité, concluait Sabine Duménil, secrétaire régionale de la CGT. Il faut tenter de sauver Vatry, et 832 emplois, souvent peu qualifiés, dans la logisitque, sur un territoire touché par le chômage. »

Tony Verbicaro


É conomie

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Champagne

En Bref

« Tout devient anti-environnement »

Le Syndicat général des vignerons (SGV) de la Champagne s'insurge contre les nombreuses contraintes réglementaires du traitement des vignes. Des mesures préoccupantes, tant pour l'environnement que pour l'avenir de l'ensemble de la filière, selon le SGV.

xPour le SGV, à compter d'octobre

*Frais effectivement supportés par le locataire indépendamment de ceux supportés par le propriétaire. ** Un cautionnement sera demandé si CDD, si période d'essai, si loyer supérieur à 33 % des revenus. Frais de bail négocié : deux mois de loyer hors taxes – T.V.A. 19,60 % en sus. Frais suivant décret n° 2007.387 du 21 Mars 2007.

2013, l'entraide qui existait en Champagne sera davantage compromise. Pour les petites exploitations, qui réalisaient des traitements phytosanitaires sur les vignes d'autrui, ce temps est fini : une loi énonce désormais que tout le monde se doit d'être certifié pour traiter. Chaque vigneron doit passer le Certiphyto, un certificat d'aptitudes obtenu à l'issue d'une formation, qui devient obligatoirement « individuel » à partir du 1er janvier 2015. Or, tous n'ont pas le privilège de pouvoir obtenir ce fameux certificat : il n'est pas destiné aux propriétaires des parcelles inférieures à 18,75 ares, c'est-à-dire la limite du seuil MSA

LOCATION

F2 - RUE DU FOUR, dans copropriété, appt avec poutres, Cave, Grenier, Loyer : 425,00 € - Prov./Ch. : 40,00 € Frais de bail : 425,00 €* Frais de cautionnement : 30,00 €** Classe énergie : E

Les nouvelles normes sanitaires changent la donne dans l'appellation. © l'hebdo du vendredi

permettant l'exonération de charges. S'ils doivent faire appel à un prestataire, ces derniers ne peuvent pas acheter les produits de traitement nécessaires à leur place. Alors en attendant, les vignerons sont obligés de se tourner vers « des produits de jardinage », non-homologués vignes et dont les prix sont multipliés par dix. Un paradoxe que résume François Pierson, vice-président du SGV, qui rappele que la Champagne compte 3 473 exploitations de moins de 18,75 ares : « Ceux seront certifiés

03 26 26 21 41

VENTE

F2 - RUE STE-MARGUERITE, environ 66 m², appt avec balcon, parking dans cour fermée, Loyer : 522,00 € - Prov./Ch. : 73,00 € Frais de bail : 515,00 €* Frais de cautionnement : 40,00 €** Classe énergie : E

F2 - RUE DES ANCIENS COMBATTANTS DʼAFRIQUE DU NORD, dans résidence récente, appt avec balcon, Parking, Loyer : 488,00 € - Prov./Ch. : 68,00 € Frais de bail : 485,00 €* Frais de cautionnement : 35,00 €** Classe énergie : E

F2 - RUELLE DU CANAL, dans immeuble rénové, appt en duplex avec une mezzanine, Loyer : 550,00 € - Prov./Ch. : 30,00 € Frais de bail : 540,00 €* Frais de cautionnement : 40,00 €** Classe énergie : D

F3 - RUE DU GROUPE BLEU ET JONQUILLE, environ 68 m², cuisine meublée, Cave, Chauff. Collect. Loyer : 420,00 € - Prov./Ch. : 163,00 € Frais de bail : 420,00 €* Frais de cautionnement : 30,00 €** Classe énergie : E

F3 - RUELLE DU CANAL, dans immeuble rénové, appt en duplex, environ 55 m², Loyer : 590,00 € - Prov./Ch. : 30,00 € Frais de bail : 575,00 €* Frais de cautionnement : 45,00 €** Classe énergie : D

F3 - FAGNIERES, dans résidence neuve, appt en RC, cuisine meubleé ouverte sur séjour donnant sur terrasse, parking, Loyer : 531,00 € - Prov./Ch. : 69,00 € Frais de bail : 520,00 €* Frais de cautionnement : 40,00 €** Classe énergie : E

F3 - RUE DU MONT LAMPAS, dans Résidence, cuisine équipée ouverte sur séjour donnant sur balcon, Garage, Loyer : 600,00 € - Prov./Ch. : 58,00 € Frais de bail : 585,00 €* Frais de cautionnement : 45,00 €** Classe énergie : E

F4 - RUE DE LʼABBÉ LAMBERT, dans immeuble rénové, appt avec parquet, Grenier, Chauff. Ind. Gaz Loyer : 726,00 € - Prov./Ch. : 70,00 € Frais de bail : 700,00 €* Frais de cautionnement : 55,00 €** Classe énergie : D

MAISON - CHALONS, CHEMIN DE BOUY, maison de type F5, Cuisine équipée, Terrasse, Jardin, Chauff. Collect. Gaz, Loyer : 700,00 € - Prov./Ch. : 160,00 € Frais de bail : 675,00 €* Frais de cautionnement : 50,00 €** Classe énergie : C

F4 - RUE DU CAMP DʼATTILA, dans résidence récente, environ 96 m², appt avec balcon, Garage, Chauff. Ind. Gaz, Loyer : 764,00 € - Prov./Ch. : 105,00 € Frais de bail : 730,00 €* Frais de cautionnement : 55,00 €** Classe énergie : C

ne prendront pas le risque de traiter pour les petits. Et beaucoup risquent d'abandonner le traitement de la vigne. Avec un tel morcellement, je veux bien faire le pari qu'il y aura entre 500 et 600 hectares non traités ! Les maladies vont affecter ces parcelles, et puis contaminer les parcelles voisines. Sans produit, tout devient anti-environnement ». La demande du SGV est claire : permettre une dérogation pour traiter jusqu'à deux hectares de vignes autour, voisins comme cousins, et ce

MAISON - CHALONS, RUE EUSTACHE DESCHAMPS, maison de type F5 sur sous-sol, séjour donnant sur terrasse, cuisine équipée, Jardin, Loyer : 776,00 € - Prov./Ch. : 31,00 € Frais de bail : 740,00 €* Frais de cautionnement : 60,00 €** Classe énergie : D

à partir de 12 ares. Autre point de discorde au niveau de la réglementation environnementale : la directive nitrates. A l'issue d'un contentieux avec l'Union Européenne, un projet complémentaire est en cours d'élaboration interdisant toute fertilisation azotée sur les pentes de plus de 15%. Soit près de 40% de l'AOC Champagne ! En contrepartie, cette décision interdit tous types d'engrais alors que près de 50% des produits utilisés en Champagne étaient autorisés en agriculture biologique. Un prélude au possible retour du désherbage chimique, voire un relâchement des vignerons qui ne prendraient plus la peine d'enherber. François Pierson, agacé, rappelle, que de telles dispositions sont « pourtant indispensables pour une production viticole satisfaisante et préservant l'environnement ; la directive nitrates doit être écrite comme les précédentes, c'està-dire en concertation avec tous les acteurs et selon les contraintes de chacun ». La consultation publique se fera à la fin du mois de juin, sa sortie et son application étant prévues pour la fin du mois de juillet.

xINPI

et CCI : le partenariat se renforce auprès des entreprises innovantes

Si l'antenne châlonnaise de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) est ouverte depuis septembre déjà, au sein du Centre Arts et Métiers ParisTech, son inauguration officielle se déroulait ce mardi. En présence de son directeur général, Yves Lapierre, du président de la Région Jean-Paul Bachy, et de François Cravoisier, président de CCI Champagne-Ardenne. L'occasion de (re)visiter les locaux, puis d'aborder, autour d'une tableronde, les atouts de la propriété industrielle en matière de croissance. L'INPI et la CCI régionale ont également signé une convention de trois ans pour renforcer leur partenariat et promouvoir davantage encore la propriété industrielle auprès des entreprises champardennaises innovantes.

Alice Froussard

03 26 26 21 31

Courtisols, prestations et matériaux de qualité pour cette superbe maison neuve de 5 pièces développant environ 146 m2 habitables. Belle pièce de vie de 40 m2 donnant sur terrasse. 3 grandes chambres. dressing. garage double. Le tout sur un terrain de 1246 m2. DPE = D Réf : m3417 PRIX : 330 900 €

Châlons, hyper centre avec intérieur coquet et chaleureux pour cette jolie maison de 8 pièces. Trés belle pièces de vie. Salon de 30 m2. Salle à manger de 30 m2. 5 chambres avec possiblité d'en aménager 2 supplémentaires. Charmant jardin de 277 m2. Garage 2 voitures. DPE = C Réf : M3476 PRIX : 310 300 €

Châlons, copropriété agréable à deux pas du centre pour ce lumineux appartement de 2 pièces. Environ 43 m2 habitables. Balcon. Cave. Stationnement. Aucun travaux à prévoir. DPE = E

Châlons, agréable appartement de 5 pièces développant environ 96 m2. Trés belle pièce de vie de 32 m2 donnant sur balcon. Superbe vue sur la campagne environnante... DPE = E.

Châlons, dans immeuble de caractère bel appartement de 62 m2. salon. 1 chambre. Cuisine équipée et sdb neuve. cave. Grenier. Chauffage ind. gaz. Faibles charges. DPE = D

Châlons, centre ville, appartement de 4 pièces en duplex entièrement rénové avec belle pièce à vivre de 32 m2. Cuisine équipée, 2 chambres. Chauffage ind gaz. Faibles charges. DPE = C

Châlons, hyper centre et situation idéale pour cette belle maison ancienne de 8 pièces. 160 m2 habitables. Salon séjour de 30 m2. 5 chambres et 1 bureau. bcp de caractère et de charme. Parquet et cheminée dans toutes les pièces. 3 sdb. Cour. Garage double. DPE EN COURS.

Châlons, a deux pas du centre ville, dans agréable copropriété, appartement de 3 pièces offrant environ 73 m2 habitables. Salon séjour donnant sur balcon. Cuisine équipée. 2 chambres. Cave. Garage. DPE = D

St Memmie, avenue le corbusier, appartement de 4 pièces. Environ 80 m2 habitables. Salon séjour donnant sur balcon. 2 chambres. cuisine équipée. Cave. Garage. DPE = E

Châlons, rue du Gl Fery, résidence de qualité pour cet appartement de 68 m2 habitables. Belle pièce de vie de 27 m2 donnant sur balcon. 1 chambre. cave. garage. DPE = D

Châlons, hyper centre et cette copropriété sans charges pour cet appartement de 5 pièces entièrement rénové. Environ 105 m2 habitables. Lumineuse pièce de vie. Cuisine. 3 chambres. Chauffage individuel au gaz. DPE EN COURS.

Réf : A1303

PRIX : 135 200 €

Réf : M3405

PRIX : 351 500 €

Réf : A1302

PRIX : 124 900 €

Réf : A1250

PRIX : 88 900 €

Réf : A1336

PRIX : 122 800 €

Réf : A1314

PRIX : 135 200 €

Réf : A1301

PRIX : 83 700 €

Réf : A1324

PRIX : 162 000 €

Réf : A1259

PRIX : 88 900 €

Fagnières, charmante maison type 5. Elle offre une surface de 100 m2 totalement de plain-pied. Belle pièce de vie de 30 m2 donnant sur terrasse et véranda. 3 chambres. Larage. Le tout sur agréable terrain clos et arboré de 477m2. Excellent état général !!! DPE = D Réf : m3463

PRIX : 207 300 €

*Frais effectivement supportés par le locataire indépendamment de ceux supportés par le propriétaire. ** Un cautionnement sera demandé si CDD, si période d'essai, si loyer supérieur à 33 % des revenus. HONORAIRES DE NEGOCIATION 5,00 % HT (5,98 % TTC) sur la partie du prix n'excédant pas 45 734,71 Euros et 2,50 % HT (2,99 % TTC) sur la partie du prix excédant 45 734,71 Euros.

9x


10 x

S port

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Meeting international d'athlétisme de Reims

Reims... avant Moscou

xDes stars mais aussi des jeunes Le meeting est apprécié pour son standing mais aussi pour sa capacité à intégrer les jeunes à cette belle journée. Comme l'an passé, plusieurs centaines de jeunes scolaires fouleront la piste de Georges Hébert de 9h30 à 15h pour découvrir les différentes disciplines de l'athlétisme. Des jeunes licenciés (benjamins et minimes) s'élanceront en préambule de la soirée.

xProgramme de la soirée

Présentation des grands temps forts du meeting en présence de l’adjointe Christine Michel. © L’hebdo du vendredi Muriel Hurtis et deux Jamaïcaines de haut niveau Devenu un rendez-vous devraient l'y aider. Parmi les têtes d'affiches annonincontournable du début de l'été cées, le public pourra encourager les locomotives à Reims, le meeting international rémoises habituelles que sont Yohann Diniz et Mahieddine Mekhissi. Ce dernier courra un 2000m d'athlétisme s'apprête à nouveau à qui doit le préparer à battre le record du 3000m offrir un spectacle de qualité ce vensteeple du meeting de Saint-Denis, le 6 juillet. « S'il dredi soir au stade Georges Hébert. fait cinq minutes ou moins, on saura qu'il est en très Mais parmi les stars attendues, le grande forme, affirme son président à l'Efsra, Gilbert Marcy. Il le faudra face à l'armada de soleil sera particulièrement surveillé... Kenyans qui l'attend pour descendre sous les huit xLes noms, ils seront là, sans aucun doute. Les minutes. Il se servira du meeting pour jauger sa performances, en revanche, seront dépendantes préparation sans trop le fatiguer. » autant de la forme de la centaine d'athlètes internaOn pourra toujours dire que le plateau annoncé tionaux présents, que de la météo toujours un peu pour ce vendredi soir aurait pu être encore plus taquine dans la cité des Sacres. Pour autant, les prestigieux si les Jeux Méditerranéens qui se organisateurs ont tout fait pour que ce meeting, déroulent actuellement à Mersin, en Turquie, ne deuxième étape du Pro Athlé Tour, soit alléchant. Il concurrençaient pas le meeting rémois. Les locaux le sera d'autant plus que la météo - encore elle - n'a Teddy Tinmar (EFSRA) et Nicolas Gomont (DAC pas été jusqu'ici suffisamment appréciable pour Reims) y cherchent d'ailleurs aussi les minima. qu'un maximum d'athlètes puisse valider leur tickMais la seule présence de Dayron Robles, champiet pour les prochains Mondiaux, à Moscou, du 10 on olympique en 2008 du 110m haies devrait faire au 18 août prochain. oublier le reste. Le Cubain retrouvera d'ailleurs Parmi celles et ceux qui courent donc après les Ladji Doucouré, le Français, qui avait fini au pied minimas, la régionale de l'étape, Marie Gayot, du podium des JO la même année. « Il s'agit compte sur le meeting de Reims pour obtenir le toujours d'un grand moment, populaire et fédéraprécieux sésame sur le 400 mètres. La française teur », se félicite Christine Michel, l'adjointe aux

20h15 : début du concours à la perche femmes 20h35 : 5000m marche hommes 20h55 : début du concours de la longueur hommes 21h05 : début du concours du javelot hommes 21h05 : 110m haies hommes 21h15 : 800m femmes 21h25 : 800m hommes 21h35 : 400m femmes 21h45 : 400m hommes 21h55 : 1500m femmes 22h10 : 100m femmes 22h20 : 2000m hommes

sports à la ville de Reims. Une popularité certainement due, aussi, à la gratuité d'un événement reconnu. « Le meeting est désormais respecté, assure Gilbert Marcy. L'an dernier, il était classé 28e sur les 400 rendez-vous internationaux. » Une popularité qui plaide aussi en faveur de l'accueil des Championnats de France Elite en juillet 2014. « Le meeting permet d'abord de mettre en valeur les athlètes régionaux aux côtés d'un plateau international relevé. Mais on espère effectivement qu'ils brilleront en 2014 si on obtient les France Elites. Vendredi sera l'occasion d'une belle répétition. Il faut entretenir nos compétences, nos savoir-faire ». Confiante, Christine Michel acquiesce de la même façon : « La Ville est candidate. Notre dossier est prêt, et je suis convaincue que le 5 juillet, la Fédération choisira Reims. A partir de là, tout démarre et nous serons prêts pour accueillir l'Elite de l'athlétisme français. »

Julien Lampin

En Bref

xPauline Lithard

(Reims Basket Féminin) aux championnats du monde Pauline Lithard, la meneuse de Reims Basket féminin, participera aux championnats du monde de basket des U19 avec l'équipe de France. Déjà victorieuse des championnats d'Europe en août 2012 en Roumanie, avec une victoire en finale sur la Russie, les Bleues feront partie des favorites pour les mondiaux, qui se disputeront à Vilnius, en Lituanie, du 18 au 28 juillet.

xFoot - Sézanne gagne

la coupe de la Marne Le RC Sézanne a remporté dimanche 23 juin à Taissy la coupe de la Marne de football, contre Europort (4-0). Les Sézannais Dos Santos, Codron (doublé) et Vinchiati ont marqué.

xLe foot féminin à l'honneur

En prélude à la rencontre internationale France Norvège qui se tiendra ce samedi 29 juin au stade Auguste Delaune à Reims, toute la semaine qui a précédé a été l'occasion de mettre à l'honneur le football féminin en Champagne-Ardenne. Par exemple, mercredi 26 juin, la Ligue régionale de football et le Crédit Agricole du Nord-Est ont mis un coup de projecteur sur le club rémois de Sainte-Anne et sur les nombreuses manifestations menées. Par exemple, un rassemblement géant de jeunes footballeuses de 6 à 12 ans, ce samedi 29 juin au parc Léo Lagrange, entre 16 et 19 heures.

xSport, Santé et Nutrition

Un gala de gymnastique est organisé ce samedi 29 juin de 17h30 à 20h30 au Complexe René Thys de Reims. Au programme de cet événement spécial Baby Gym, le public pourra profiter de démonstrations de gymnastique artistique, rythmique, forme et loisirs. Du trampoline sera également au rendez-vous, le tout regroupé sous la thématique des comédies musicales. L'action se porte sur le sport, la santé et la nutrition et se voit soutenue en partenariat avec la Ville de Reims. Entrée : 7 euros (5 euros en pré-vente)

Foot - Stade de Reims

Reims recrute malin

xPrince Oniangue en provenance de Tours, en

Ligue 2, le Danois Mads Albaek (deux sélections internationales), l'Israëlien Eliran Atar (Maccabi Tel Aviv)... Le début de mercato du Stade de Reims, qualifions-le de malin. Certes, rien ne dit que le recrutement sera à 100% réussi, et avant les premiers matches, on ne saura pas. Mais quand la majorité des clubs français, exceptés Monaco et d'autres, pour quelques « coups » isolés, regardent le marché stagner, les dirigeants rémois ont choisi les filières étrangères ou division inférieure. Les clubs français - hormis Paris SG et Monaco sont dans le rouge, les agents de joueurs en veulent toujours plus, alors comment améliorer son effectif sans se ruiner, et sans attendre les derniers jours du mois d'août, propices à lâcher du lest sur les ambitions (numéraires, pas sportives...) ? En appliquant la méthode stadiste, qui ne date pas d'hier. Dans les années 60 et 70, déjà, le Stade allait chercher hors de l'hexagone de quoi améliorer son effectif. La filière argentine qui a donné Delio Onnis, Carlos Bianchi, César Laraignée ou Santiago Santamaria à Delaune, c'était la même histoire.

Parallèlement, mais c'est plus compliqué, le Stade de Reims cherche à alléger son effectif. Nicolas Fauvergue et Kamel Ghilas ont des «  bons de sortie  », Yann Benedick restera, en prêt, à Strasbourg, et Quentin Pereira pourrait aussi être prêté en Ligue 2. Quant à Grzegorz Krychowiak, le meilleur joueur stadiste la saison passée, le président Jean-Pierre Caillot s'oppose à son départ, malgré quelques sollicitations. Même chose pour Aïssa Mandi, qui, natif de Reims, représente, un peu plus que d'autres joueurs, le club.

T.V

xEduardo Silva, le supporter brésilien du Stade n'est plus Eduardo Silva, qui supportait le Stade de Reims depuis le Brésil, depuis les années 50, est décédé récemment. On l'entendait régulièrement s'exprimer sur l'antenne de France Bleu Champagne. Le club a adressé à sa famille et ses proches toutes ses condoléances. Notre journal s'y joint également.

Malgré les sollicitations, Aïssa Mandi restera Rémois cette saison. © l'hebdo du vendredi


N°225 DU 28 JUIN

magazine

L’AGENDA CULTUREL CHÂLONS EN CHAMPAGNE

CONCERTS •

F'estival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs, le ton de l'été P. 12

MUSIQUE ET DANSE •

Place Foch, Entrez dans la danse P. 13

EXTÉRIEURS •

Compertrix fête les bords de Marne P. 13

SPECTACLE •

A Sarry, Chicken Street revisite les Poilus P. 13

AU 4 JUILLET 2013

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m


12 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

F'estival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs

22 v'la la zik ! A partir du 6 juillet, Châlons-enChampagne accueillera des artistes venus du monde entier pour la 22e édition du F'estival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs, sur un modèle qui a déjà fait ses preuves. Les jeunes d'ici relaient la musique des voyageurs, les chantiers éducatifs se mêlent aux scènes d'ailleurs, le tout pour offrir des concerts en accès libre aux visiteurs.

xLe fonctionnement est bon. Comme la programmation. Et ce qui fait, en plus, la particularité du F'estival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs, c'est l'accès libre des 50 concerts à l'affiche. La clé d'une telle réussite ? « Cela nécessite une vraie prise en charge, une marge de manoeuvre certaine en termes d'actions culturelles. C'est simple, on écoute tout ce qu'on reçoit, et on mise sur la découverte, les rencontres et le métissage culturel », explique Patrick Legouix, programmateur du festival, en montrant tous les disques derrière lui. Forcément, programmer un artiste moins connu, c'est moins cher. Ici, il n'y a pas de tête d'affiche. « Je m'excuse de ne programmer ni Tryo, ni Cali, ou encore Woodkid, ajoute-t-il, faussement désolé. Le prix des artistes est multiplié par six pour un festival commercial car ces derniers prônent leur dynamisme et argumentent en disant que le pub-

Patrick Legouix a présenté le F'Estival lundi 24 juin. © l'Hebdo du Vendredi

lic viendra pour les voir, eux. Question de notoriété. Ici, le principe est tout autre : on s'inscrit dans une logique différente de ces festivals dont les gens ont l'habitude, en programmant des artistes moins connus, avec quelques noms importants comme Lo'Jo qui revient avec un album formidable, des artistes plutôt connus en Europe du Nord comme We and the People, ou encore des locaux qui montent comme les Super Socks ou Den House. C'est intéressant pour les producteurs en développement : ils bénéficient de la reconnaissance du public et ça leur permet une insertion plus rapide. Le

F'estival Musiques d'Ici et d'Ailleurs est donc une acculturation sur un modèle non-conventionnel. » On peut le comprendre au niveau des sources de financement : 1/3 du budget provient du mécènat et du sponsoring par des partenaires privés. Les 2/3 restants sont issus des subventions publiques comme les collectivités territoriales. Les associations de relais culturel, quant à elles, apportent une aide en nature. « Un bon compromis pour que chacun puisse contribuer à sa façon », insiste l'enjoué organisateur. D'ailleurs, l'expérience châlonnaise prend chaque année un peu plus d'ampleur. On compte plusieurs concerts dans les quartiers

xUn

périphériques et dans les villes alentours (Vitryle-François ou Sainte-Menehould), et sollicitant davantage les secteurs périurbains par rapport aux éditions précédentes (Saint-Martin-sur-lePré ou Fagnières). La visée du festival n'est pas que d'y « attirer du monde », il est pensé avant tout pour les Châlonnais, avec un triple objectif : diffusion territoriale, soutien à la création régionale et action éducative. Et en matière d'organisation, seulement 5 bénévoles pour ces 5 semaines. Mais aussi 44 jeunes, issus pour la plupart de Zones urbaines sensibles (ZUS) ou de foyers d'enfance, qui prennent part au chantier éducatif dans le cadre d'un contrat urbain de cohésion sociale avec l'ACCP pour faire la promotion de l'événement et monter les différentes scènes tout au long du festival. Les jeunes sont indemnisés en alimentant un projet particulier (permis, vacances, achat d'un ordinateur) en amont - et, en aval, en le suivant et se donnant les moyens de réussir. Le F'estival Musiques d'Ici et d'Ailleurs se transforme alors en un véritable chantier citoyen. Reste la facheuse question du temps. « On n'est pas tributaire de la météo, rétorque Patrick Legouix, le principe fonctionne quand même du fait de l'accès libre. Il y a du monde du début à la fin, même quand il pleut. »

Alice Froussard Samedi 6 juillet : Scarecrow, place de la République à 19 h. Misteur Valaire , place Foch à 21 h, Cadavreski, au Comptoir de la Licorne à 23 h. Dimanche 7 juillet : Keloumake, kiosque du grand Jard à 17 h. Mardi 9 juillet : Ceux Qui Marchent Debout, place d'Austerlitz à Sainte-Menehould à 21 h.

En Bref peu de Châlons au Jardin du Luxembourg

Sur invitation de l'Association nationale des villes et pays d'art et d'histoire, Châlons participera à l'exposition photographique « Les patrimoines de France » prévue prochainement au Jardin du Luxembourg, à Paris. 80 clichés de 120 par 180 cm représentant les plus remarquables coins de l'Hexagone, et parmi eux donc, celui du Château du Marché (ou Pont des Archers), situé au petit Jard. Coût du projet : 3 000 euros.

AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA de dessin et tableaux d’enfants et adultes sur CONCERTS un thème.

samedi 6 juillet

CONCERT O QUARTIER

Avec IN (Rock électro), duo rémois qui accumule créations musicales aux diverses influences et concerts, et Lordfaa (Hip Hop), de son vrai nom Jonathan Daubin, originaire du quartier du Hamois à Vitry-le-François.

À 15h00. Gratuit, à l’Orange Bleue à Vitry-le-François.

SPECTACLES

vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 juin

ENTREZ DANS LA DANSE - 9E ÉDITION

Depuis 2005, « Entrez dans la danse » est devenu le traditionnel week-end à danser de juin. Trois jours de fête dans un esprit naturel de convivialité, de découverte et de partage, qui rendent hommage à la musique folk contemporaine. À 17h00. Place Foch - Accès libre Programme complet sur le http://www.musiquessurlaville.com

EXPOS dimanche 30 juin

EXPO : CONCOURS DÉPARTEMENTAL F S C F

Exposition du concours départemental F S C F

À 14h30. Entrée gratuite. Ouverture de l’exposition à 14h30, vernissage et remise des prix à 16h30 6, avenue Jeanne d’Arc à Châlons.

jusqu’au samedi 29 juin

EXPOSITION : LA CHAMPAGNE-ARDENNE EN Parcours déambulatoire à la découverte des instruments, de l’histoire des harmonies et fanfares, des formations de type municipal, militaire, associatif et corporatif, des fêtes, des lieux de représentation, et des répertoires musicaux. FANFARE

Entrée libre aux heures habituelles d’ouverture Bibliothèque de quartier Denis Diderot, 11, rue du Groupe Libération Nord.

jusqu’au dimanche 30 juin

JOSEPH DE BAYE : DE LA MARNE AU CAUCASE

Archéologue, voyageur-explorateur, ethnographe, prisonnier des soviétiques, le Baron Joseph Berthelot de Baye eut une vie hors du commun. L’exposition présente ses archives personnelles, photos, ou encore divers objets lui ayant appartenu.

Du lundi au vendredi de 13h à 17h, samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 18h - Entrée libre - Archives départementales de la Marne, 23, rue Carnot.


13 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Entrez dans la danse

Vous chantiez... ?

xIl s'agissait au départ d'un évènement purement musical. Peu à peu, la musique « à danser », les rythmes entrainants, et les ateliers d'initiations l'ont transformé en un rendez-vous désormais autour de la danse. Pour sa neuvième édition, l'opération a pour but d'inciter la population à « entrer dans la danse » ces 28, 29 et 30 juin, place Foch à Châlons-en-Champagne, où près de 1 500 danseurs sont attendus. « L'idée est de retrouver une convivialité particulière sur une place publique, un peu comme l'Agora », explique Patrick Legouix, directeur de l'association Musiques sur la ville, qui organise la manifestation. La comparaison n'est pas innocente puisque l'évènement se veut être un véritable lieu de rassemblement et d'échanges, sous le signe du partage, des découvertes musicales et d'initiation à la danse. Les enfants de l'école maternelle du Ban de l'Isle ouvrent le bal ce vendredi 28 juin avec des danses folk apprises pendant l'année : une bonne expérience pédagogique pour la psychomotricité des élèves, et une démonstration à laquelle sont invités tous les Châlonnais. Le samedi, place à Claclé, un duo de violon et piano par deux jumelles qui créent une am-

Juste avant les Musiques d'Ici et d'Ailleurs, week-end dansant place Foch. © DR

biance folk et intimiste à 19 h ; suivi d'un grand bal folk à partir de 21 h avec Hydromel, six musiciens qui balaient l'ensemble de la tradition en proposant un voyage musical à travers l'Europe, de l'Espagne au Balkans, de l'Irlande à l'Italie, en passant la France. Et pour finir en beauté, le dimanche, la musique traditionnelle bretonne du « couple de sonneurs » Skoed rythmera la place Foch, en alternance avec Sylvain Barrou, l'un des instrumentistes majeurs du monde celtique, très demandé sur la scène irlando-écossaise. Des stages d'initiation sont également proposés aux débutants, chaque jour à partir de 16 heures. A.F Place Foch à Châlons-en-champagne. Accès libre.

Compertrix - Fête des bords de Marne

D'une rive à l'autre...

xEn créant la fête des bords de Marne, l'année dernière, la commune de Compertrix souhaitait adresser un clin d'œil au passé. A cette époque où, malheureusement, la guerre et les forces ennemies ont eu raison du pont qui reliait jadis Compertrix et Châlons. A celle où la traversée d'une rive à l'autre de la Marne se faisait grâce à une barge et des passeurs. Cette seconde édition fédère d'ores et déjà 550 inscrits, et c'est sans doute à sa convivialité et à son petit air de vacances que l'événement doit son succès. Sur place et sur réservation préalable, un piquenique géant sorti du sac - ou de la glacière - accueillera les participants, avec à leur disposition des tables, des bancs et même des barbecues. Et la possibilité de prolonger les festivités pour le repas du soir. Optimistes, les organisateurs suggèrent de se munir d'un parasol en cas de fortes

chaleurs. Côté balades, petits et grands pourront choisir entre la randonnée pédestre (deux parcours de 5,5 et de 9,5 km) ou aquatique. « L'association des Pelles Châlonnaises assurera des traversées en canoë, et en toute sécurité. » Les plus terre à terre profiteront des démonstrations et autres animations prévues pour l'occasion : orchestre musical et guinguette, aire de jeux gonflables pour les enfants, country, ou encore percussions et danses antillaises. Rendez-vous à Compertrix plage !

Sonia Legendre Fête des bords de Marne 2e édition - Dimanche 30 juin à Compertrix - Départs pour les randonnées pédestres de 8 h 30 à 10 h depuis la plage de Compertrix (inscriptions le jour même) - Pique-nique sorti du sac à partir de 12 h 30 (inscriptions en amont au 03 26 68 31 42 ou mairie.compertrix@wanadoo.fr)

Sarry - Théâtre des routes

Les Poilus, revisités à la sauce Chicken Street

xMaître dans l'art de surprendre le public au détour des places, des rues et autres manifestations rurales, le Théâtre des Routes, made in Furies, sillonnera la campagne champardennaise jusqu'au 7 juillet. Pour ce nouveau rendez-vous, les organisateurs ont nommé la compagnie Chicken Street et leur spectacle « Poilu ». Une rencontre originale entre l'histoire, le théâtre d'objet, la farce et... la pomme de terre. Sur scène, Nicolas Moreau incarne Santonin. Et Santonin se passionne pour la guerre 14-18 et les patates. « C'est un gars Nicolas Moreau incarne Santonin, et rend un de la campagne, simple, attachant, parfois un peu brut de hommage des plus improbables aux soldats de la Grande Guerre © Béatrice Caunois décoffrage, qui décide de réaliser un spectacle son et lumière pour rendre hommage aux soldats morts dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, explique l'artiste. Une reconstitution en quelque sorte, avec les moyens du bord, modestes et agricoles. » D'où la pomme de terre. Cocasse, certes, mais efficace ! « Il en faut environ 40 kg pour créer les marionnettes, les tanks, les avions, les canons, etc. » Le tout accompagné d'une bonne dose de pyrotechnie, pour ajouter au caractère impressionnant du final. « Je souhaitais que ce soit drôle, pour transposer la violence de cette époque de l'histoire. » Un plongeon dans le passé aussi émouvant que croustillant ! S.L

Poilu - Par la compagnie Chicken Street - Dimanche 30 juin à 16 h - Sur l'esplanade du château de Sarry (repli dans la salle des fêtes possible) - Accès libre - Dans le cadre du Théâtre des Routes Renseignements au 03 26 65 90 06 - www.ciechickenstreet.com - www.furies.fr


14 x

C inéma

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Les horaires x du 26/06/2013 au 2/07/2013

Patrick Vanlanghenhoven

BROKEN CITY

Genre: Policier - Pays: USA - Durée: 1H49 Réalisateur: Allen Hughes - Acteurs: Mark Wahlberg, Russell Crowe, Catherine Zeta-Jones Billy Taggart, un ex-flic devenu détective privé, enquête pour le maire de New York, sur l’adultère de sa femme. Allen Hughes évite le côté vintage ou bourrin, pour se rapprocher un peu plus du cinéma engagé de Sidney Lumet, moins percutant qu’à ses débuts avec Menace II Society.

CINÉMA Le Palace 33 Bld Motte - 51200 Epernay

L’ATTENTAT VO Mer : 17H30 Jeu : 20H30 Ven :14H30 - 18H Sam :14H30 - 20H Dim : 10H30 - 17H30 Lun : 16H30 - 20H30 Mar : 14H30 - 18H30 THE BAY Interdit - de 12 ans Mer : 14H30 - 20H30 Jeu : 14H30 - 18H Ven :20H30 Sam :17H - 22H30 Dim : 15H - 20H Lun : 14H30 - 18H30 Mar : 16H30 - 20H30 MOI, MOCHE ET MECHANT 2 Mer : 14H30 Jeu : 18H Ven :20H30 Sam :14H30 Dim : 10H30 Lun : 17H30 Mar : 14H30 - 17H30 - 20H - 15H - 16H30 - 18H30 JOSEPHINE Mer : 14H30 - 17H30 - 20H30 Jeu : 18H - 20H30 Ven :18H - 20H30 Sam :14H30 - 17H - 20H - 22H30 Dim : 10H30 - 15H - 17H30 - 20H Lun : 14H30 16H30 - 18H30 - 20H30 Mar : 14H30 - 16H30 - 18H30 - 20H30 SUGAR MAN SEANCE UNIQUE LUNDI 1er JUILLET 20H30 DANS LE CADRE DU FESTIVAL MUSIQUES D’ETE LA MARQUE DES ANGES Mer : 14H30 - 17H30 - 20H30 Jeu : 14H30 - 18H 20H30 Ven :14H30 - 18H - 20H30 Sam :14H30 - 17H - 20H - 22H30 Dim : 10H30 15H - 17H30 - 20H Lun : 16H30 - 18H30 Mar : 14H30 - 16H30 - 18H30 - 20H30 MAN OF STEEL Mer : 20H30 Jeu : 14H30 - 20H30 Ven :14H30 - 18H Sam :17H - 22H30 Dim : 17H30 - 20H30 Lun : 14H30 - 20H30 Mar : 20H30

12 ANS D’ÂGE

Genre: Comédie - Pays: France - Durée: 1H25 Réalisateur: Frédéric Proust - Acteurs: François Berléand, Patrick Chesnais, Anne Consigny Charles et Pierrot, copains comme cochons, se retrouvent à vivre en live leur slogan fétiche, « profiter de la vie et rire de tout ». Un bon cru malgré son air de déjà vu, dans le style de la comédie italienne, entre rire et mélancolie. Il doit beaucoup à ses deux acteurs principaux.

CINÉ Le Majestic

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons

World War Z (Avant Première) Jeu : 19h45 | 22h15 Mar : 00h45 Les reines du ring (Avant Première) Lun : 20h15 Moi moche et méchant 2 Mer, Sam : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Jeu, Ven : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h00 Dim, Lun, Mar : 09h00 | 11h15 | 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h15 | 22h30 | 00h45 La marque des anges Mer, Sam : 11h00 | 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 Jeu, Ven : 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 Dim, Lun, Mar : 09h00 | 11h15 | 13h30 | 15h45 | 20h15 | 22h30 Les Stagiaires Mer, Jeu, Ven, Sam : 13h30 | 15h45 | 19h45 | 22h00 Dim : 13h30 | 15h45 | 20h15 | 22h30 Lun, Mar : 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h15 | 22h30 Dark Skies (-12 ans) Mer, Jeu, Ven, Sam : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Dim, Lun, Mar : 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h15 | 22h30 | 00h45 Né quelque part Mer, Sam : 11h15 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Jeu : 13h30 | 16h00 | 18h00 | 20h00 Ven : 13h30 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Dim, Lun, Mar : 09h00 | 11h15 | 15h45 | 18h00 | 22h30 Man of Steel 3D Mer, Sam : 11h00 | 13h45 | 15h15 | 16h30 | 18h00 | 19h30 | 21h15 | 22h00 Jeu : 13h45 | 15h15 | 16h30 | 18h00 | 21h15 | 22h00 Ven : 13h45 | 15h15 | 16h30 | 18h00 | 19h30 | 21h15 | 22h00 Dim, Lun, Mar : 10h30 | 13h30 | 16h30 | 18h00 | 19h30 | 21h00 | 22h30 | 00h00 JoséphineMer, Sam : 11h15 | 13h30 | 15h45 | 17h45 | 20h00 Jeu, Ven : 13h30 | 15h45 | 17h45 | 20h00 Dim : 09h00 | 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h15 Lun, Mar : 09h00 | 11h15 | 13h30 | 15h45 | 18h00 | 20h15 My Movie Project (-12 ans) Mer, Sam, Dim, Lun, Mar : 18h00 Jeu, Ven : 16h00 | 18h00 La Grande Boucle Mer, Sam : 11h15 | 13h45 Jeu, Ven : 13h45 Dim : 09h00 | 13h30 | 00h45 Lun, Mar : 09h00 | 11h15 | 13h30 | 00h45 Star Trek Into Darkness Mer, Jeu, Ven, Sam : 13h30 | 22h00 Dim, Lun, Mar : 00h45 After Earth Mer, Ven, Sam : 18h00 | 20h00 Jeu : 18h00 Dim, Lun, Mar : 22h30 | 00h45 Very bad trip 3 Mer, Jeu, Ven, Sam : 22h30 Dim, Lun, Mar : 20h15 | 00h45 Epic, la bataille du Royaume secret Mer, Sam : 11h15 | 13h30 | 16h00 Dim : 09h00 | 11h15 | 13h30 | 15h45 Fast and Furious 6 Mer, Sam : 11h00 Iron Man 3 Mer, Sam : 11h00 La cage dorée Lun, Mar : 15h45 Les Profs Mer, Jeu, Ven, Sam : 18h00 Dim : 09h00 | 11h15 | 13h30

CINÉ La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne

France Ha (Avant Première) Samedi 29 juin à 18h00 La fille du 14 Juillet Jeu 27 à 20h30 Dim 30 à 18h00 Only God Forgives (- 12ans) VO Mer 26 à 18h00 Ven 28 à 20h30 Dim 30 à 20h30 Enfance clandestine Jeu 27 à 18h00 Ven 28 à 18h00 Sam 29 à 20h30 Lun 1er à 15h00 Sugar man La comète: Mer 26 à 20h30 Lun 1er à 20h00

L e vin de l'Hebdo

DARK SKIES (-12 ANS)

Genre: S.F - Pays: USA - Durée: 1H36 Réalisateur: Scott Charles Stewart - Acteurs: Keri Russell, Josh Hamilton, Dakota Goyo Après l’esprit frappeur de Paranormal Activity, ce sont des extraterrestres qui viennent perturber avec les mêmes ficelles la quiétude d’une gentille famille américaine. Nouvelle arnaque ou génie, je réserve mon verdict, de toute façon, intelligents comme vous êtes, vous foncerez à la première séance.

LA MARQUE DES ANGES

Genre: Thriller - Pays: France - Durée: 1H Réalisateur: Sylvain White - Acteurs: Gérard Depardieu, JoeyStarr, Héléna Noguerra Deux enquêtes se rencontrent. Lionel Kasdan et la mort d’un chef d’orchestre au tympan détruit, et Frank Salek agent d’Interpol traquant un réseau de kidnappeurs d’enfants. Le tout sur fond de mystère et de Seconde Guerre mondiale, adapté d’un des premiers romans de Grangé. Peu original, chacun roule sur son savoir faire, le film plaira aux aficionados du genre.

gros plan

x

BEFORE MIDNIGHT

Genre: Romance - Pays: USA - Durée: 1H48 Réalisateur: Richard Linklater - Acteurs: Julie Delpy, Ethan Hawke, Seamus Davey-Fitzpatrick

Ils se croisent dans un train, avant que le soleil se lève. Elle en descend pour l’accompagner dans une déambulation poétique dans les rues de Vienne, avant que le soleil se couche. Neuf ans plus tard, ils se réunissent à Paris. Neuf nouvelles années viennent de couler comme un fleuve tranquille, ils sont mariés et raccompagnent Hank, le fils de Jesse, à l’aéroport. Avant minuit, dans cette petite île grecque ils auront de nouveau franchi un pas. C’est d’abord la douleur de la séparation pour Jesse, ce fils qu’il ne voit qu’entre deux avions, qui relance l’avenir du couple. C’est un nouveau travail prometteur pour Céline après le temps consacré aux deux jumelles qui sommeillent à l’arrière. Ils devront choisir, avant que ne sonne minuit. Entre un déjeuner entre amis, une escapade du couple enfin seul dans une chambre d’hôtel avec vue sur la mer. Ils auront remis sur la table du buffet de la vie la notion du couple. La dernière phrase de Céline sonne-t-elle comme un glas ou un jeu pour redonner du sens à la vie à deux ? Le film plus attendu cette semaine, le public s’accroche aux pas de Céline et Jesse comme un voyage à travers la vie à deux. D’abord l’émerveillement de la découverte de l’autre Before Sunrise, puis sa quête Before Sunset, et aujourd’hui, c’est quoi un couple dix ans après, Before Midnight.  À travers des longs plans-séquences où les dialogues ciselés s’accrochent comme autant de reflets, de questionnements sur ce qu’est un couple. Dans la voiture, pendant le déjeuner, différents couples s’exposent, comme autant de facettes à vivre à deux. Cette longue variation poétique en prose s’achève avec nos deux amoureux, quand le soleil se meurt dans l’horizon et que minuit sonne. Ils finissent par remettre en cause leur relation. Est-ce le clap de fin ou un nouveau départ ? La dernière phrase de Céline résonne comme une prémonition : « Toujours là ? » Notre coup de cœur cette semaine, à ne pas louper.

xChassenay d'Arce Pinot Blanc extra brut millésime 2005

Pinot noir, pinot meunier, chardonnay, tout le monde connaît. Il s'agit des cépages les plus répandus de l'appellation champagne. Mais quelques autres, dits anciens, existent aussi et toujours, certes en très petites quantités : arbane, petit meslier, pinot gris, pinot blanc. A Chassenay d'Arce, dans l'Aube, les vignerons ont préservé quelques parcelles de pinot blanc. Et l'oenologue de la maison le fait revivre en élaborant une cuvée rare, un Pinot blanc, extra brut. Les flacons

du millésime 2005 - cette cuvée ne sera produite à l'avenir que lors des très bonnes années, et systématiquement en millésime (pas d'assemblage d'années différentes). L'assemblage est donc composé à 100% de pinot blanc issu d'une sélection de parcelles dont les vignes ont été plantées entre la fin des années 50 et le début des années 70. Les raisins ont été vinifiés dans la tradition champenoise. Les fermentations malolactiques ont été partiellement bloquées, et la vinification a été en partie réalisée sous bois. Vieilli pen-

LES PETITS PRINCES

Genre: Comédie Dramatique - Pays: France Durée: 1H30 - Réalisateur: Vianney Lebasque Acteurs: Paul Bartel (II), Reda Kateb, Eddy Mitchell JB, jeune prodige du ballon rond de 16 ans, rejoint un centre de formation où évoluent les futurs espoirs de demain. Un lourd secret risque de compromettre ses chances de carrière prometteuse. C’est un film classique mais sincère dont l’écriture assure une certaine véracité. A soutenir.

LES STAGIAIRES

Genre: Comédie - Pays: USA - Durée: 1H59 Réalisateur: Shawn Levy - Acteurs: Vince Vaughn, Owen Wilson, Rose Byrne Deux quadras commerciaux au chômage à cause d’internet accumulent les clichés du genre et se retrouvent à faire équipe avec des geeks encore plus clichés. Une bonne grosse pub pour Google, cette comédie banale n’a pas de quoi fouetter une geekette.

dant plus de cinq ans en cave, cette cuvée a reçu un dosage extra brut (5 g) pour conserver le caractère de ce rare cépage. A la dégustation, seul, il surprend et demande un temps d'apprivoisement, pour oublier tout ce que l'on sait du champagne « traditionnel ». Le Chassenay d'Arce Pinot blanc extra brut millésime 2005 offre une robe jaune clair et de légers reflets gris-verts. L'effervescence est généreuse, à bulles fines. Le nez est frais, élégant, complexe et laisse engager des arômes de fleurs blanches, d'une pointe d'anis, de

miel. En bouche, le vin est léger, équilibré, fruité. Cette cuvée particulière, confidentielle (8 000 cols) a déjà trouvé de nombreux amoureux chez les chefs cuisiniers qui le proposent, par exemple, avec des plats à base d'asperges, des poissons, des crustacés.

Champagne Chassenay d'Arce 11, rue du Pressoir 10 110 Ville sur Arce. Tél. 03 25 38 34 75. E-mail : champagne@chassenay.com. www.chassenay.com


15 x

ortrait P

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°225 du 28 juin au 4 juillet 2013

Malte Penot-Lacassagne, vainqueur du concours Les Jeunes Reporters du Tour

Un jeune reporter au coeur de la Grande Boucle

1 000 exemplaires et distribué dans les villesétapes du Tour de France. Une véritable aubaine pour ce passionné de cyclisme, fervent amateur du Tour de France depuis son enfance. «  Cette passion pour le vélo me vient de mon père. De ce côté-ci de ma famille, on est des dingues de cyclisme ! Ensemble, nous suivons chaque année l'épreuve à la télévision. » Parallèlement, Malte reconnaît s'intéresser «  depuis longtemps  » à l'information en général, et « aux actualités sportives en parxVoici l'incarnation idéale de l'expression ticulier  ». «  J'aime aussi beaucoup écrire, « lier l'utile à l'agréable ». Son mois de juillet, notamment des articles de presse.  » Un blog Malte Penot-Lacassagne risque fort de ne pas le ouvert avec un ami et relayé sur le réseau social voir passer, tant l'effervescence qui l'attend Twitter lui permet de faire ses premières armes devrait l'occuper (et probablement le combler) et d'aiguiser sa plume. à plein temps. Choisi avec cinq autres adoles- Aussi, quand l'occasion se présente de parcents (au total quatre Français, un Belge et une ticiper au concours Les Jeunes Reporters du Tour en mars dernier, décision est Luxembourgeoise) par des représentants du journal « Ça va être du 7 h - rapidement prise pour le journal'Équipe et d'ASO (Amaury minuit non-stop ! » liste en devenir de relever le défi. « L'an passé, j'avais rencontré Sport Organisation), l'organisateur du Tour de France et du concours, le les Jeunes Reporters sur le Tour de France, sur jeune homme prendra le départ du Tour de le village-départ à Pau, où j'étais en vacances. France pour suivre la course pendant toute sa Ils m'avaient expliqué ce qu'ils faisaient et en quoi consistait leur mission. Ça m'avait beaudurée. Sa mission ? Jouer au journaliste, ou plutôt coup intéressé.  » Une lettre de motivation, un devenir un vrai journaliste puisque, loin d'être essai sur un article de 300 mots et une caricades vacances, l'aventure qui l'attend ne lui lais- ture de presse plus tard, le voici retenu pour sera pas le temps de croiser les bras. «  On va participer aux épreuves finales se déroulant devoir réaliser de A à Z un journal qui sortira dans les locaux du journal l'Équipe, à Paris. tous les deux jours, des interviews à la rédac- Malte fait à ce moment partie des 30 sélectiontion d'articles, de la prise de photos au mon- nés sur les 150 candidatures initiales. Pour tage des pages en infographie.  » Le journal l'anecdote, l'une des épreuves consistait encore en question, baptisé A notre Tour, sera publié à à dessiner une caricature de presse. Cette fois,

Trois semaines intenses. C'est ce que s'apprête à vivre Malte, jeune lycéen rémois et seul champardennais figurant parmi les six vainqueurs nationaux du concours Les Jeunes Reporters du Tour. Une sélection lui permettant de devenir un véritable journaliste, ambassadeur du quotidien l'Équipe, pour le 100e Tour de France débutant ce samedi.

xRepères Malte a 15 ans, bientôt 16. Né à Biarritz en octobre 1997, le jeune homme grandit près de La Rochelle avant de venir habiter à Reims, où ses parents s'installent. Professeurs tous les deux, son père travaille à Paris III-Sorbonne nouvelle et sa mère à l'Université de Reims Champagne-Ardenne. Scolarisé en première scientifique au pensionnat du Sacré-Coeur, Malte a passé cette année ses épreuves anti cipées du baccalauréat avant de partir juste après, mercredi 26 juin, pour Porto-Vecchio en Corse, première étape de son aventure avec l'Équipe. Sa participation aux Jeunes Reporters du Tour fait suite à sa sélection officielle au concours, le 14 avril dernier. Après l'obtention de son bac l'an prochain, Malte envisage d'ores et déjà une orientation vers des études supérieures de journalisme, spor tif de préférence.

H o ro s c o p e

xBélier du 21.03 au 20.04 Surtout, ne vous engagez pas si vous n'avez pas pris le temps de la réflexion. Vous pourriez perdre le contrôle sur les événements. Si vous ne pouvez pas changer les circonstances extérieures, changez votre réaction !

xTaureau du 21.04 au 20.05 Aujourd’hui, faites preuve de self-control, sinon vous pourriez déclencher une petite crise. Si certaines personnes vous irritent, c'est peut-être votre intransigeance qui en est la cause. La patience sera de mise. xGémeaux du 21.05 au 21.06 Vous êtes sur le point de prendre une décision radicale, mais à contre cœur. Il vous est sans doute difficile de vous résoudre à quitter votre poste. Pourtant, la situation dans laquelle vous vous trouvez est difficile à vivre.

notre finaliste opte, dans son illustration, pour de vivre le Tour de l'autre côté de la barrière, la représentation d'un maillot jaune en lam- pas en tant que public mais cette fois comme padaire, car le nouveau maillot de leader du ambassadeur de l'Équipe. L'opportunité aussi Tour est fluorescent cette année, et l'arrivée de voyager à travers la France, découvrir la parisienne se fera de nuit. « J'imagine que les Corse que je ne connais pas (le Tour passe cette juges ont dû privilégier l'idée à la qualité du année pour la première fois par l'Ile de dessin, autrement je comprends pas », concède- Beauté). » t-il humblement. Pendant les trois semaines de Point d'orgue de ces mémorables instants qui course, Malte et ses partenaires seront présents l'attendent, l'interview confirmée du directeur chaque matin au villagedu Tour de France, Christian départ, à l'arrivée, et devront Prud'homme, et celles, Un job à temps plein espérées cette fois, des réaliser leur journal en respectant des deadcoureurs que Malte admire : line imposées. « Ça va être du 7 h - minuit en « C'est vrai que si je pouvais échanger avec des non-stop. Une vraie expérience de journaliste champions comme Edvald Boasson-Hagen en accéléré où nous devrons nous même trouver (Norvégien), Chris Froome (Britannique, nos sujets, décrocher nos interviews, réussir à favori du Tour cette année), Alberto Contador monter dans les camions des équipes... On aura (Espagnol, vainqueur en 2009) ou Thibault deux professionnels et une attachée de presse Pinot (jeune Français sur qui de nombreux avec nous, heureusement. L'idée sera de faire espoirs de le voir succéder à Bernard Hinault vivre, de rendre compte des coulisses et la vie sont fondés). Quoiqu'il en soit, je sais que je du Tour, de l'intérieur. » vais vivre de super moments. C'est une vraie S'il appréhende légèrement la fatigue, vu la chance qui m'est offerte et je suis très heureux tâche qui l'attend, le lycéen rémois est surtout de pouvoir en profiter. » impatient de débuter cette expérience. « Ce qui Aymeric Henniaux me plait le plus, c'est l'ambiance, la possibilité

Malte © l'Hebdo du Vendredi

xCancer du 22.06 au 22.07 Les astres vous exhortent à une plus grande ouverture et franchise dans la relation à l’autre. Soyez honnête, même si parfois la vérité peut blesser. Plus tard, on vous montrera une vraie reconnaissance, pour votre sincérité.

xBalance du 23.09 au 22.10 Vous aurez l’occasion de vous intégrer au sein d'une nouvelle équipe afin de pouvoir vous ouvrir à de nouvelles perspectives. Et il vous sera facile de faire accepter vos idées.

xVierge du 23.08 au 22.09 La meilleure façon de tourner les choses à votre avantage, sera de tenir vos engagements. Certaines décisions seront irréversibles, donc réfléchissez avant de vous engager. Etudiez particulièrement tous les détails, avant la moindre signature !

xSagittaire du 23.11 au 22. 12 Vous avez le vent en poupe et vous obtiendrez tout ce que vous désirez. Ouvrez grands les yeux et soyez à l’écoute de votre univers car l’imprévu est au programme. Celui-ci vous permettra d'améliorer votre situation.

xLion du 23.07 au 22.08 Cette semaine, les questions financières seront à l'ordre du jour. La situation risque de s’aggraver si vous ne réagissez pas. La solution réside peut-être dans une meilleure gestion de vos dépenses.

xScorpion du 23.10 au 22.11 Recourir à l’un de vos amis sera le meilleur appui, pour vous aider à surmonter certains obstacles. Même si vous n’avez pas le support voulu, ne baissez pas les bras et faites preuve d’ouverture.

xCapricorne du 23.12 au 20.01 Demandez-vous ce dont vous avez vraiment besoin dans une relation. Et cela vous poussera aussi à vous demander, ce que vous, vous aurez à offrir. Cette introspection vous permettra d’y voir plus clair sur le plan affectif.

xVerseau du 21.01 au 19.02 Sur le plan affectif, la semaine est placée sous le signe de la romance. Vous allez vivre des moments exquis car vous retrouverez la complicité, une des bases d’une relation harmonieuse. xPoissons du 20.02 au 20.03 Le domaine professionnel est positivement aspecté. Cependant, vous serez dans l'obligation de prendre quelques décisions fermes. Benoit MELVHILLE



L'Hebdo du Vendredi, Châlons, numéro 225