Page 1

La Scapest Le Théâtre des Routes Les élus sauveront-t-ils Politique : les jeunes actifs Basket : Châlons-Reims va beaucoup les classes prépa à UMP, vivier de militants face à Aix-Maurienne pour de Furies démarre s'agrandir P.6 Œhmichen ? P.7 sa tournée P. 13 et de candidats P.10 rester sur le podium P.11 c h a l o n s . l h e b d o d u v e n d r e d i .

c o m

É D I T I O N C H Â L O N S JOURNAL GRATUIT D’INFORMATION N°213 du 5 au 11 avril 2013

Du pétrole et des idées ! Développement durable

En cette semaine du développement durable, nous nous penchons sur l'électricité éolienne et le... pétrole, deux domaines dans lesquels la Champagne-Ardenne est en pointe. A Châlons, le point sur l'avancement de l'Agenda 21 local. P. 4 et 5. Et en portrait, Jean-Philippe Thomas, architecte durable. P. 15


2x

H umeurs ÉDITO

xQuiproquo autour du 1er avril Evidemment, ça n'est pas une loi, rien n'est gravé dans le marbre. Ne voyez dans mon propos aucun conservatisme : je veux bien qu'on change les règles, mais il faut prévenir. J'avais cru comprendre que le 1er avril, c'était le jour où on était autorisé à raconter des craques, pas avant, ni après. Et je n'ai pas toujours été le dernier, d'ailleurs, tradition journalistique oblige. On imagine les fables les plus incroyables, de celles dont on dit, plus c'est gros, plus ça passe. Ça marche souvent d'ailleurs. Mais dès le lendemain, tout rentre dans l'ordre. Il y a juste eu comme un problème d'appréhension de la tradition chez le deuxième fortiche en éco à gauche qui a vu soudainement son brillant avenir promis s'évanouir, moins de deux ans après l'autre. Pendant près de quatre mois, Jérôme Cahuzac a nié. Devant les médias comme les députés de l'Assemblée nationale, il a menti. « Je n'ai jamais eu de compte à l'étranger, ni maintenant, ni avant. » C'est moche, et le chirurgien va faire le parfait tapis sous lequel on peut tout cacher. Comme s'il était le premier de cette classe à mentir... Combien d'autres, pour des faits combien plus graves, ont menti. Mais ont eu le mérite de ne pas se faire prendre... À la fin, la cahuzade ne fera jamais qu'une pierre de plus dans le jardin des « tous pourris ». Un peu plus d'opprobre jetée sur la classe politique. On se consolera en se rappelant qu'on ne vote pas avant un an. N'empêche, jusqu'au 1er avril, le mensonge de Cahuzac tient. Mais le 2, il avoue, quelques heures après que Jean-Noël Guérini ait été placé en garde à vue, mis en examen une fois de plus, et fait un malaise, dont finalement, tout le monde se fout. Le bon timing aurait été de nier jusqu'au 31 mars, et de s'y remettre dès le 2 avril. Si le 1er avril, juste ce jour-là, Jérôme Cahuzac avait lâché : « Moi, ministre du Budget, j'ai blanchi de la fraude fiscale ! », on aurait trouvé le poisson énorme. Là, c'est l'arête qui est énorme. Tony Verbicaro

La météo Vendredi

Samedi

1° 9°

Dimanche

-2° 10°

Lundi

Qualité de l’air 6

Vendredi 5 avril

Samedi 6 avril

1° 7° 1° 10°

Dimanche 7 avril

Moyen

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’hebdo du ve ndredi édité par la SARL B2M Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 3 6 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Tony Verbicaro, chef d’édition Châlons/Epernay (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Le chiffre 16

C'est la position occupée par la ChampagneArdenne selon l'IRB, soit l'Indice Relatif de Bonheur. La région se trouve donc au 16e rang des 22 régions françaises avec un IRB de 66,10 (moyenne française 67,5). Le Nord Pas-de-Calais termine 1er de ce classement (69) tandis que la Franche-Comté ferme la marche (64,20). Ces indices ont été obtenus grâce aux réponses données par 21 000 personnes de 2010 à 2013. Ces derniers ont ainsi répondu volontairement à un questionnaire traitant les principaux facteurs d'influence du bonheur, tels que l'accomplissement, la santé, la famille, le travail, l'argent, etc. La Champagne-Ardenne arrive ainsi en queue de classement concernant les facteurs de la famille et de l'amitié. En revanche, elle termine en tête pour ce qui est du sentiment de liberté. Et si tout cela vous parait un peu abstrait, le mieux est encore de calculer votre propre IRB. Pour cela rien de plus facile : rendez-vous sur wwww.indicedebonheur.com

Coup d'œil sur le monde x Les hommes préfèrent (décidément) les brunes Les résultats de cette étude britannique fera à coup sûr enrager toutes les demoiselles blondes mais celles-ci devront s'y résoudre : les hommes semblent bien préférer les jeunes femmes brunes à leurs homologues aux cheveux or pour se marier (54% contre 16%, les 30% restants n'ayant pas d'avis sur la question). Et les raisons évoquées flirtent dangereusement avec le sectarisme et la subjectivité : selon cette même palette d'hommes, les brunes seraient « plus profondes et davantage douées de raison, mais surtout, meilleures au lit, cuisineraient mieux et plus efficaces dans la réalisation des tâches ménagères ». Aux vues de ces réponses, les gentes dames rousses, non prises en compte dans cette étude, apprécieront finalement peut-être d'avoir été oubliées...

x Rassurant ! Au cours de la dernière réunion de la Commission pour la science, l'espace et la technologie de la Chambre des représentants des Etats-Unis, le chef de la NASA, Charles Bolden a livré un conseil bien surprenant à l'issue de la séance. Alors que plusieurs astéroïdes ont récemment frôlé la Terre, le patron de l'as-

tronomie américaine a estimé que « la seule chose à faire si un astéroïde menaçait sérieusement la population des Etats-Unis dans les trois prochaines semaines était de prier ». Un message qui, à défaut de rassurer, a au moins eu le mérite d'être clair. En février dernier, un astéroïde s'était approché si près de la planète Terre qu'il avait finit par exploser, répandant de nombreux débris « extraterrestres » au dessus de la Russie. Le monde est prévenu... x SNCF recherche wagons La compagnie ferroviaire a lancé, depuis le 18 mars dernier et jusqu'au 12 avril prochain, une vaste campagne interne dans l'espoir de retrouver pas moins de 150 wagons égarés. Proposant à son personnel, en particulier ses cheminots de fret et de maintenance, la somme de 80 euros à celui qui retrouvera au moins un wagon, l'entreprise met à disposition, pour mener à bien cette mission, la liste des numéros et des derniers lieux et dates où ont été signalés ces wagons. Mais comment diable peut-on perdre un wagon de train ? Le responsable division wagon fret de la société répond que : « parfois, l'agent qui a fait la saisie ne l'a pas mis sur la bonne voie, parce qu'il fait nuit ou que la météo est compliquée...

Parfois aussi, le wagon est signalé à un endroit dans une gare alors qu'il se situe en réalité plusieurs voies plus loin » La chasse est lancée. x Troublante ressemblance Un roman de science-fiction d'un auteur britannique fait actuellement beaucoup parler de lui... près de 45 ans après sa parution. Dans Stand on Zanzibar, John Brunner relate un futur proche, situant son action en 2010, dans lequel le président des États-Unis s'appellerait Obomi (on n'est pas loin d'Obama), où la plus grande source d'instabilité viendrait des terroristes qui pourraient frapper à tout moment, en particulier contre les gratteciels américains (le 11 septembre est encore dans toutes les têtes) et où les pays européens auraient formé une union de nations afin d'améliorer leur économie, exception faite de la Grande-Bretagne qui ferait bande à part. Etrange direzvous ? Mais les coïncidences vont encore plus loin, Stand on Zanzibar parlant en outre de la création d'un médicament miracle pour améliorer les performances sexuelles (merci au Viagra), de la banalisation de la cigarette et de la légalisation croissante du cannabis. Voilà un vrai roman d'anticipation !

LIQUIDATION

w ww.l hebd oduve ndre di .co m

JUSQUʼAU 18 MAI 2013

TOUT DOIT DISPARAÎTRE - AVANT CHANGEMENT DʼADRESSE

VAL DE MURIGNY 12 rue Edmond Rostand Route dʼEpernay REIMS N° dʼautorisation L.13-006


4x

A la une

Consommation - Électricité

Eolien : la Champagne-Ardenne, première au courant «  chance  » d'avoir une production d'électricité (38 209 GWh en 2012, dont près de 90% issus du nucléaire et 10% venant des énergies renouvelables, l'éolien en tête) près de trois fois supérieure à sa consommation. « La région est donc plutôt bien armée pour répondre au mieux aux Schéma Régional Climat Air Energie et Schémas Régional de Raccordement au Réseau x 2%. Si le chiffre ne paye pas des Énergies Renouvelables  », de mine, il correspond néan- souligne Christian Aucourt, moins à une consommation responsable régional de RTE, régionale de 10,3 TWh, et en Réseau de Transport d'Électrisachant qu'1 TWh (térawatt cité. L'entreprise, chargée de l'aheure) équivaut à 1 000 millions limentation électrique des concide KWh (kilo wattheure), d'un toyens, se veut aussi être un coup la statistique prend tout son acteur stratégique pour la transisens. En même temps, il faut dire tion énergétique. «  On a des qu'un degré de moins en plein objectifs européens à suivre, hiver sur la France, c'est 2 300 comme une diminution de 20% MW (Mégawatts) en plus, soit d'émissions de gaz à effet de l'équivalent de 2,5 fois la con- serre par rapport à 1990, une sommation électrique de l'ag- hausse de 20% d'efficacité glomération lilloise. La moindre énergétique par rapport à cette petite variation négative de tem- même année et enfin arriver à pérature entraine donc derechef une part de 20% des énergies un accroissement considérable renouvelables dans la consommation européenne. de la consommation. Trois nouveaux parcs Ajoutez à cela l'ambition française de L'an passé, ce sont éoliens réduire la part du les professionnels et particuliers qui ont principale- nucléaire à 50% d'ici 2025 (conment augmenté leur consomma- tre un peu moins de 75% aujourtion électrique, quand les d'hui), et vous avez les énormes PME/PMI et la grande industrie, défis qui nous attendent  », elles, la diminuaient. Si le risque reprend Christian Aucourt. de surconsommation peut être Dans le cadre du Plan Climat Air présent dans certaines régions du Energie Régional (exigeant entre sud de la France ou en Bretagne, autres un accroissement de la la Champagne-Ardenne a cette production d'énergies renouve-

Si l'année 2012 a vu la consommation d'électricité augmenter de 2% dans la région par rapport à 2011, la production de cette énergie a, elle, diminué de 11,8% et ce, malgré une hausse notable des énergies renouvelables... en particulier l'éolien.

L'éolien, véritable énergie d'avenir en Champagne-Ardenne. © Médiathèque RTE - Jean-Lionel Dias

lables d'ici 2020), soutenu par la préfecture et le Conseil régional, il est à préciser que la Champagne-Ardenne est finalement plutôt bien placée par rapport aux autres régions françaises. De par le fait qu'elle produise plus qu'elle ne consomme, nous l'avons dit, mais aussi car il s'avère que notre région est la première française en termes de production électrique d'origine éolienne. «  Entre 2011 et 2012,

l'éolien a progressé de 34,1% pour une consommation de 2 246 GWh, ce qui représente près de 6% de la consommation d'électricité champardennaise. En dix ans, on va doubler la part d'énergie éolienne sur les quatre départements », indique le responsable local de RTE. Trois nouveaux parcs éoliens Pour mener à bien tous ces projets, la société, qui a déjà investi 20,1 millions d'euros

l'année dernière en ChampagneArdenne, prévoit de doubler en 2013 son budget régional d'investissement. Une somme qui concernera principalement le développement du réseau, en particulier dans les trois zones identifiées comme les plus propices au développement de l'éolien : entre Nogent-sur-Seine, Troyes et Châlons, entre Rethel et Reims et entre Langres et Chaumont). En attendant, le con-

Energies fossiles

Peut-on se passer du pétrole champardennais ? Quel meilleur moment que la semaine du développement durable pour parler de... pétrole et de gaz de schiste ? Certains vont s'étouffer, mais par les temps de crise qui courent, une énergie relativement trouvable en ChampagneArdenne peut-elle être négligée ?

Un puits de pétrole du côté de Montmirail. © l'Hebdo du Vendredi

xLundin International, compagnie pétrolière suédoise, a son adresse dans la région. A Montmirail, dans la Marne. Elle exploite des puits de

pétrole également dans l'Aube et en Seine-et-Marne. Et Lundin prévoit pour 2013 une hausse de la production de 10%. L'air de rien, ça représente un million de barils. Des puits ont commencés à être forés à partir de l'an dernier. Huit à Grandville, dans l'Aube, un supplémentaire à Ecury-le-Repos et un a été rouvert à Velye, dans la Marne. Lundin pense avoir au moins vingt années de production devant elle dans les différents puits qu'elle exploite. A elle seule, Lundin, avec un peu plus de 160 puits, produit 13% du pétrole du pays ! La Champagne-Ardenne, avec les autres exploitants (Hess Oil),


w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°211 du 5 au 11 avril 2013 xBiodiversité

Développement durable

: Ces entreprises qui s'engagent pour les abeilles

Agenda 21 : doucement... mais sereinement !

Grâce à l'enquête publique de l'Agenda 21 local, les habitants de Cités en Champagne sont invités à faire partager leur vision du développement durable. © l'Hebdo du Vendredi

sommateur, lui, a aussi son rôle à jouer en concourant à un idéal de consommation électrique plus flexible. Cela passe par une régulation du chauffage, un report d'une machine à laver ou d'un lavelinge aux heures de pic de consommation (entre 11h et 20h notamment), etc. Aymeric Henniaux www.rte-france.com

représente 20% du pétrole produit en France. Et la France est à ce jour en capacité de couvrir 1 à 2% de ses besoins. C'est évidemment très loin de l'indépendance énergétique, mais quand même, ça compte. Près de 300 000€ par jour Les gisements champardennais permettent de sortir environ 4 000 barils par jour. A 94,52 $ (cours de jeudi 4 avril, soit 73,53 euros), ça représente 294 146,24 euros par jour. Soit 107 millions d'euros l'année... Certes, c'est loin du champagne, l'or régional, mais tout de même. En France, les sites de gisements sont répartis en quatre zones : en

xSi ses référents y ont consacré un peu plus de temps que prévu, comparé au calendrier initial, l'Agenda 21 de Cités en Champagne se concrétise. « Il s'inscrit dans la suite logique et en complément des actions déjà menées par la Communauté d'agglomération : la charte puis le grenelle local de l'environnement », précise René Doucet, l'un des élus en charge de l'animation et du pilotage du programme. « Mais cette démarche se veut plus vaste et plus ambitieuse puisqu'elle intègre toutes les dimensions du développement durable, qu'elles soient environnementales, économiques, socio-culturelles, etc. » Un travail de titan, donc, que vient conforter une tendance plutôt encourageante. « Cela se vérifiait encore lors du dernier Salon du développement durable : nos concitoyens s'intéressent de plus en plus aux questions environnementales. » En 2012, près de 200 habitants, élus, associations et professionnels ont participé à la vingtaine d'ateliers organisée sur ce projet. Santé solidaire, cohésion sociale, synergies territoriales, énergies

Aquitaine, dans le bassin parisien qui inclue la Champagne-Ardenne et la Lorraine -, le Nord et l'Alsace. Les compagnies pétrolières demandent à l'Etat, propriétaire des soussols, des autorisations d'exploitation des ressources. Après l'instruction des Directions régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal), c'est le ministère de l'Ecologie qui donne son accord ou pas. Les permis d'exploration délivrés sont exclusifs et valables cinq ans. Dans la région Champagne-Ardenne, près de 30 dossiers sont actuellement à l'étude. A titre de comparaison, la France délivre environ quinze autorisations par an

nouvelles, etc. A ce jour, l'Agenda 21 local rassemble environ 70 mesures, réparties en cinq grands thèmes transversaux. « Un préprogramme d'actions a d'ores et déjà été validé par le bureau communautaire. » Etape suivante, plutôt bien engagée : l'élaboration, pour chaque action, d'une fiche descriptive prenant en compte le coût, les porteurs et autres services impliqués par sa réalisation. Parallèlement, l'enquête publique dédiée à recueillir les avis des usagers devrait livrer ses résultats fin avril. A ceux qui n'y auraient pas encore répondu : c'est possible jusqu'au 10 avril. « Nous avons également prévu une administration de questionnaires supplémentaires par les jeunes d'Unis Cité ». Le dossier finalisé devrait être soumis aux élus courant mai. S'il est acté, il permettra de solliciter la reconnaissance officielle par l'Etat de l'Agenda 21 local, pour une labellisation espérée d'ici la fin de l'année. Puis une mise en oeuvre effective du programme début 2014, et sur cinq ans. www.agenda21-territoirechalons.fr

Sonia Legendre

en moyenne ; mais d'une année sur l'autre, le nombre de permis accordés varie sensiblement. Hess Oil devrait ouvrir deux nouveaux forages dans la Marne dans le

xD'immenses

Indispensable à la pollinisation des fleurs, les abeilles constituent un maillon essentiel de la chaîne qui contribue à maintenir l'équilibre des écosystèmes. Si bien que si elles venaient à disparaître, les études les plus pessimistes indiquent que l'humanité pourrait tout simplement disparaître. « Le seul prédateur capable de les anéantir c'est l'homme, explique Dominique Dominique Mareigner, président de la Mareigner, président de la Champagne Apicole, se réjouit de l'enChampagne Apicole. Leur gagement des entreprises aux côtés de déclin est dû à la dégrada- la collectivité. © l'Hebdo du Vendredi tion de leur habitat, l'utilisation des pesticides et insecticides ou encore à l'impact du changement climatique. » Pour enrayer cette possible disparition de l'espèce, de nouvelles ruches sont installées tous les jours grâce notamment à l'action des pouvoirs publics. Mais tout le monde peut agir. Reims Métropole l'a bien compris, avec ces trois dernières années la création sur son patrimoine de pas moins de six sites accueillant des ruches, tandis que quatre autres sont en projet. La collectivité a surtout été rejointe par d'autres acteurs, publics mais aussi privés, tous membres du Club des partenaires de la Biodivers-Cité. Citons les entreprises AVP (Saint-Brice-Courcelles), RTE (Bezannes) et Moroni (Reims) ou encore Le Foyer Rémois l'URCA, RMS et l'ESAD. Tous accueillent désormais des abeilles sur leur toit et se sont engagés plus globalement, à travers la signature d'une charte, en faveur du développement de la biodiversité. Une bonne action en faveur de l'environnement et des générations futures qui fait donc aussi le bonheur des papilles puisque les abeilles de l'Ecole d'Art et Design donnent tout simplement l'un des meilleurs miel de la région !

J.D Pour se procurer du miel de l'ESAD de Reims, contactez Daniel Failly, apiculteur à Witry-les-Reims (03 26 97 04 48).

En Bref xDébat

territorial sur la transition énergétique

Mardi 2 avril, le président de Région, Jean-Paul Bachy, et le préfet de région, Pierre Dartout, lançaient le débat national sur la transition énergétique. François Hollande a voulu mobiliser les conseils régionaux pour engager ce débat national. Ces travaux conduiront à un projet de loi de programmation en octobre prochain. Les Français, région par région, sont invités à débattre sur différentes questions : quelle énergie dans 10, 20, 30 ou 40 ans ? Quels sont les investissements nécessaires aujourd'hui ? Comment développer les énergies renouvelables ? Comment optimiser au mieux nos consommations, utiliser au mieux l'énergie disponible ?

courant 2013, à Ecury-sur-Coole et à Huiron. L'été dernier, c'est au beau milieu du parc naturel régional de la montagne de Reims qu'un permis de recherche de gaz de schiste a été

demandé... Et ça ne peut pas plaire à tout le monde, crise ou pas.

Tony Verbicaro

gisements en Lorraine ?

En septembre 2011, la compagnie australienne Elixir Petroleum se basait sur un audit américain (cabinet Netherland, Sewell & Associates) pour affirmer que le sous-sol lorrain contenait des quantités énormes d'hydrocarbure, pétrole et gaz de schiste. On parlait d'un nouvel émirat pétrolier ! Il faut dire que le pétrolier australien possède un permis d'exploitation dans l'est de la France. De nombreux experts avaient accueilli l'information avec beaucoup de scepticisme. Mais le document du cabinet d'audit indiquait que sous les forêts lorraines, 650 000 milliards de pieds-cubes de gaz de schiste et 165 milliards de barils de pétrole de schiste dormaient, près de 2 200 milliards de pieds-cubes de gaz et 2,1 milliards de barils de pétrole conventionnels. La fracturation hydraulique, interdite, ne peut qu'être oubliée. Mais pour vérifier le reste, il faudrait forer. La zone est immense - 5 000 km2 - et l'investissement colossal (entre 3 et 10 millions d'euros par forage). Faute de moyens, Elixir n'a pour le moment rien fait. Mais allez savoir... Et la Lorraine, c'est pas loin...


6x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Implantation

La Scapest voit (beaucoup) plus grand !

souhaitons approvisionner davantage de magasins en proposant davantage de références. Notamment aux Leclerc drive et express, et à d'autres points de vente que nous créerons d'ici là. Il faut donc s'agrandir pour disposer de plus d'espace. Nous prévoyons la continuité de l'extension jusqu'en 2020, voire 2025, et sommes prêts à envisager plein de choses avec ce nouvel outil. » C'est dire l'envergure du projet. Avec déjà 1,2 milliard d'euros HT de chiffre d'affaires, la Scapest vise les deux milliards à l'horizon 2020 et espère, grâce à ces nouveaux xLe Conseil communautaire vient espaces logistiques, quasiment doude l'acter : Cités en Champagne va bler son volume de produits stockés vendre à la Scapest une parcelle de et distribués, alimentaires et autres. 38 hectares, située à cheval sur Recy Côté calendrier, les premiers locaux et Saint-Martin-sur-leseraient vraisemDe 44 000 Pré. Au prix de 16 euros blablement livrés et à 150 000 m2 opérationnels début HT le m2. Jean-Paul Pageau, président de la centrale d'ap2015. Soit 44 000 m2 de surface. provisionnement et propriétaire de Deux autres entrepôts pourraient deux hypermarchés Leclerc de l'agensuite sortir de terre, et déployer glomération rémoise, s'en réjouit : l'activité de la centrale sur environ « Gouverner, c'est prévoir. Nous 70 000 puis 150 000 m2. Une véritasommes en progression de chiffre ble aubaine, tant pour le développed'affaires et de volumes distribués, et ment de l'entreprise que pour le parc

Le projet est dans les tuyaux depuis deux ans déjà, et ne sortira de terre qu'à l'horizon 2015. La Scapest, chargée d'approvisionner les magasins E. Leclerc du grand est de la France, souhaite construire de nouveaux entrepôts sur le parc industriel de référence régionale de Cités en Champagne. A terme, la surface bâtie pourrait atteindre 150 000 m2.

industriel de Cités en Champagne, classé « zone de référence régionale ». « La Scapest est l'une des unités les plus performantes et innovantes dans son domaine », félicite JeanLouis Devaux, vice-président délégué au développement économique de la communauté d'agglomération de Châlons. « Nous souhaitions, comme pour toutes les entreprises du territoire, l'accompagner dans cette extension. Et lui avons soumis une proposition foncière qui colle à son projet. Ils obtiendront le permis de construire incessamment et les travaux commenceront en juin. » Particularité du futur bâtiment, et ils ne sont que quelques-uns de ce genre en France : il se composera d'une partie dite « de grande hauteur » (environ 32 m de haut) et d'un process logistique révolutionnaire. Il permettra ainsi de traiter jusqu'à 450 000 colis par jour et d'accueillir environ 15 000 références. Bien avant cela, le terrain doit faire l'objet d'aménagements pour que la Scapest puisse disposer à la fois des accès routiers et ferroviaires du site.

Jusqu'au 20 avril 2013

Fête s e t s i g a t des po

A terme, la Scapest implantera trois bâtiments logistiques sur cette parcelle du site industriel de Cités en Champagne © l'Hebdo du Vendredi

« Les fouilles archéologiques sont en passe d'être terminées », précise Jean-François Hesry, directeur adjoint du développement économique à Cités en Champagne. « D'autres travaux sont nécessaires pour délimiter la parcelle, déplacer les réseaux et assurer les dessertes sur cette zone. Nous allons construixDes

re une voie latérale pour rendre l'ensemble du terrain accessible, et travaillons main dans la main avec la CCI, qui est propriétaire d'une partie des embranchements fer situés à proximité. »

Sonia Legendre

www.epernay-jumelages.org

mouvements sur le site industriel de Cités en Champagne Le projet de la Scapest s'accompagne de deux autres aménagements : Vivescia sera relocalisée de l'autre côté de la Nationale 44 et la Screg envisage de pivoter ses installations pour les regrouper au sud de la zone en question. Parallèlement, l'Etoile Champenoise, spécialisée dans la manutention, s'implantera prochainement sur le site industriel. A ce jour, ce parc dispose encore d'une quarantaine d'hectares commercialisables.

Entrepreneuriat

CCI et CMA fêtent leur 8e Printemps de la création

xL'idée, il y a huit ans, était de valoriser l'entrepreneuriat et de donner un coup de pouce à la création-reprise d'entreprise sur le territoire. Une vocation encore plus riche de sens aujourd'hui, à l'heure où cette tendance semble avoir perdu la cote. « En 2012, 805 créations d'entreprise ont été recensées sur la Champagne Centrale, c'est-à-dire Châlons, SainteMénehould et Vitry-le-François », précise Johanna Gobit, responsable de l'Information économique à la Chambre de commerce et d'industrie de Châlons. Et d'analyser : « 55 % d'entre elles concernent le secteur des services. Viennent ensuite le commerce, la construction et l'industrie. Tous secteurs et tous statuts confondus, la création connaît une baisse constante depuis 2009, estimée à -19 %. Les activités immobilières, financières et d'assurance restent les plus boudées. Ces chiffres reflètent assez bien l'évolution de cette tendance au niveau national. » Toujours en 2012, environ 1 000 porteurs de projets se sont adressés à la CCI pour obtenir des renseignements, et 525 ont été conseillés individuellement dans leur parcours d'entrepreneur. « Nous venons également, suite à un audit complet, d'obtenir le renouvellement de notre label qualité Entreprendre en France », précise Ludivine Remy, responsable du Pôle création. Du 8 au 12 avril, en partenariat avec la

L'an passé, le Printemps de la création a fédéré près de 200 participants sur l'ensemble de la Champagne Centrale. © DR

Chambre des métiers et de l'artisanat de la Marne, la CCI propose aux entrepreneurs et porteurs de projets une série de rendez-vous pour s'informer, échanger et bénéficier de conseils précieux en la matière. Au programme, plusieurs conférences déployées aux quatre coins de la Champagne Centrale, et, en point d'orgue, le traditionnel Forum de la création, à Châlons. « Sur place, quelle que soit l'avancée de leur projet, les visiteurs pourront rencontrer une vingtaine d'acteurs de la création-reprise : experts comptables, banques et assurances, URSSAF, etc. » En prime, les conseillers prévoient des accueils personnalisés pour orienter les participants en fonction de leur parcours.

S.L


7x

S ociété

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Fermeture de classes prépa PTSI au lycée Œhmichen

Le maire écrit à la ministre

À Œhmichen, les années se suivent, et les annonces de fermeture de classe aussi. © l'Hebdo du Vendredi

Sauvées l'an dernier, deux clas-ses préparatoires aux grandes écoles PTSI ne sont pas supposées rouvrir à la rentrée prochaine..

xEn septembre dernier, c'était la filière sanitaire et sociale du lycée châlonnais Œhmichen qui ne faisait pas la rentrée, fermée sur décision du Rectorat courant 2011. Il y a un peu plus d'un an, c'était la prépa Ensam qui était menacée, elle a finalement été sauvée... pour un an. Puisqu'elle est de nouveau visée. La Direction générale pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle a acté la fin de deux classes préparatoires aux grandes écoles physique, technologie et sciences industrielles (PTSI). Le courrier du Recteur d'académie, daté du 18 mars, est arrivé en mairie de Châlons le 25. Et comme l'an passé, les élus locaux se démènent pour tenter d'inverser la tendance. En fin de semaine dernière, Bruno Bourg-Broc, le maire de Châlons, s'est donc fendu d'une lettre à la ministre de l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso. « Cette fermeture simultanée des deux classes préparatoires n'est pas tolérable pour les élèves, pour leurs parents, pour les

enseignants et pour les élus locaux que nous sommes. Nous ne comprenons pas la volonté de fermer ces classes préparatoires alors qu'elles sont très liées à l'école des arts et métiers, et que le regroupement à Reims avec d'autres classes préparatoires scientifiques n'est pas pertinent compte tenu de la spécificité de cette filière science de l'ingénieur, très singulière par rapport aux autres classes préparatoires scientifiques. Surtout nous contestons et nous nous opposons fortement à la fermeture de la seconde année dès l'année prochaine avec toutes les conséquences pour les élèves de première année engagés dans cette fi-lière d'excellence et qui risquent de voir leur scolarité très perturbée. » Comme l'an dernier, le projet prévoit le rapprochement avec les classes existantes au lycée Roosevelt à Reims. La fermeture de ces deux classes prépa châlonnaises porte évidemment atteinte au projet Campus 3 000 défendu par Châlons, qui vise l'accueil de 3 000 étudiants. «  Châlons-en-Champagne possède le plus ancien centre des Arts et Métiers dans son coeur de ville, rappelle Bruno Bourg-Broc. La filière « science de l'ingénieur » est une filière d'excellence régionale à Châlons.  » Autre point de vue défendu localement, l'ancrage local des étudiants de ces classes : « De 1988 à 2010, 62 % des élèves sont issus des lycées châlonnais, 72 % des lycées de la Marne, 88 % des lycées de la Champagne-Ardenne. La présence d'une classe préparatoire dans une ville crée de l'émulation et favorise l'ambition des élèves de terminales scientifiques. Elle génère des vocations. Nous constatons sur notre territoire un taux assez faible d'élèves poursuivant leurs études dans l'enseignement supérieur. » Si les prépas ferment, ça ne pourra pas élever le taux...

Tony Verbicaro

En Bref xLa Maison du Patrimoine et de l'Architecture ouverte ce dimanche Et comme chaque premier week-end du mois. L'occasion de (re)découvrir l'espace « Châlons, Ville d'art et d'histoire » (sis 68 rue Léon Bourgeois), de 13h à 18h ce dimanche 7 avril. Sur place : plusieurs visites gratuites du site, agrémentées d'un « focus patrimoine » sur le thème de Pâques. Rendez-vous à 15h, 16h et 17h, en compagnie des guides conférencières attitrées. Renseignements au 03 26 69 98 21.

xJournée des assos : les inscriptions, c'est maintenant Si l'événement n'est prévu que le 22 septembre au Capitole en Champagne, les inscriptions pour participer gratuitement à la 6e Journée des associations sont d'ores et déjà ouvertes. Et ce jusqu'au 30 avril dernier délai. Les dossiers sont à retirer auprès du Pôle de coordination de la vie associative (3, place Notre-Dame à Châlons) ou sur le site de la Ville de Châlons : www.chalons-en-champagne.net. Contact : 03 26 69 09 98 ou associations.mairie@chalons-en-champagne.net.

xComme sur des roulettes ! Rendez-vous prisé des Châlonnais, les balades en rollers reprennent du service pour la dixième saison consécutive. Dès le vendredi 12 avril (puis les 17 mai, 14 juin, 5 juillet et 13 septembre), débutants et pros sont attendus au Cours d'Ormesson à partir de 20h, pour un départ à 20h30. Au programme : des parcours urbains variés (de 15 à 20 km) sur Châlons, Fagnières, Compertrix, Saint-Memmie et Sarry, et deux formules adaptées aux différents niveaux des inscrits. Seule condition pour participer : savoir freiner ! Le port du casque et de protections est aussi fortement conseillé, évidemment. Rassemblements à 19h30 et départs prévus dès 20h à partir du vendredi 11 octobre (puis les 15 novembre et 6 décembre).


8x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Drame - Witry-lès-Reims

L'explosion d'un immeuble fait quatre morts venus à son domicile en 2011 pour des violences intra-conjugales. La journée du 3 avril a été occupée par les sauveteurs puis les divers techniciens. Les auditions des locataires et des témoins ont commencé jeudi 4 avril. L'immeuble détruit avait été construit en 1979 et rénové entre 2005 et 2008. Il ne présentait aucune malfaçon, d'après les relevés des experts. Le drame a plongé la ville d'un peu moins de 5 000 habitants, à l'entrée nord de Reims, dans

le deuil. Toute la journée du 3 avril, de nombreux habitants, incrédules, se sont dirigés vers le lieu de l'explosion. Le petit Hayden, 3 ans, et ses parents Kévin et Laurinda, 30 et 33 ans, ont manifestement été tués pendant leur sommeil. L'oncle, Thierry, 50 ans, qui habitait à l'étage de l'appartement, a succombé à ses blessures.

T.V et J.D

ZIg Zag Parc - Val-de-Vesle

Château d'eau à vendre... tyrolienne en danger xMercredi 3 avril, vers 6 heures, une explosion, entendue à plusieurs kilomètres à la ronde, a littéralement mis au sol un petit immeuble collectif dans un quartier résidentiel de Witry-lès-Reims. Le bilan est dramatique : quatre morts (un enfant, ses parents et un oncle), un blessé grave - l'occupant de l'appartement où une fuite de gaz aurait précédé l'explosion - et trois blessés plus légèrement. 17 familles ont dû être relogées. Sept loge-

ments ont été totalement détruits, dix autres endommagés. Si l'enquête ne permet pas d'écrire quoi que ce soit de définitif, les premiers éléments indiquent donc une explosion suite à une fuite de gaz dans l'appartement du premier étage. Son occupant, dans le coma, est largement désigné par la rumeur. Il aurait, dans le passé, menacé de tout faire exploser. S'il vivait désormais seul, les gendarmes étaient inter-

Au premier plan, la porte d'un des appartements, soufflée par l'explosion. © l'Hebdo du Vendredi

Situé à quelques kilomètres de Reims, en direction de Châlons-enChampagne, le Zig Zag Parc, dont la réouverture est programmée le 1er juin prochain, pourrait perdre d'ici à la fin de l'année son attraction phare : sa tyrolienne !

xCréé à Val-de-Vesle par Laurent Lapie, agriculteur de métier, le Zig Zag Parc accueille depuis 2006 des milliers d'enfants et leurs parents. Dans ce parc d'attraction original, Laurent Lapie a installé des labyrinthes constitués de maïs et de blés, tout un tas d'activités résolument nature, mais aussi, depuis 2008, une tyrolienne longue de 400 m. Lors de l'installation de cette tyrolienne, l'agriculteur signe une convention avec la mairie de Val-de-Vesle lui permettant d'utiliser le château d'eau désaffecté comme point de départ de l'attraction, ce qui permet notamment de survoler l'ensemble du parc et ses labyrinthes. Problème, Laurent Lapie a appris il y a quelques semaines que le château d'eau, ainsi que le terrain qui l'entoure d'une superficie de 1400 m2, avaient été mis en vente par la commune alors que la convention qu'il a signée avec celle-ci doit prendre fin en 2014. Et pour l'agriculteur-entrepreneur, cette nouvelle menace

tout simplement l'avenir de son parc champêtre. « Quand j'ai installé cette tyrolienne, j'ai pensé à tort que je pourrai l'amortir en cinq ans. Ce n'est malheureusement pas le cas », déplore Laurent Lapie. « Nous avons accueilli jusqu'à 12 000 personnes par an, mais depuis, la situation économique s'est aggravée et la fréquentation est descendu à 6000. Si je perds la tyrolienne, je perds une des attractions phares du parc ». Le gérant a bien sûr la possibilité de se porter acquéreur du château d'eau dont le prix de vente a été fixé à 110 000 euros. Malheureusement, il n'en a pas les moyens. « L'idéal serait qu'un investisseur achète le terrain et me permette de poursuivre l'utilisation du château d'eau, explique Laurent Lapie, même si cela ne doit durer qu'une ou deux années. C'est toujours ça de gagné ». Avis aux amateurs qui souhaitent voir perdurer le plus longtemps possible l'existence du Zig Zag parc : une aventure originale qui a su trouver sa place et prouver son utilité en matière d'attractivité touristique dans notre région. Julien Debant Renseignements : www.zigzagparc.fr et au 06 87 27 84 44 Réouverture du parc le 1er juin 2013. Tarifs : 7/8 euros (gratuit pour les enfants mesurant moins de 1 mètre).

Alternance

Les contrats pro débarquent sur PAE xLancé en 2009 et chapeauté par la CCI Champagne-Ardenne, le site Pass'Apprentissage Entreprise propose de mettre en relation les entreprises champardennaises et les jeunes à la recherche d'un contrat d'apprentissage. Nouveauté 2013 : il référence désormais aussi les contrats de professionnalisation, en réponse à une demande croissante de ses partenaires. « Les CFA de la région principalement, avec lesquels nous travaillons en permanence à l'amélioration de PAE, depuis trois ans maintenant », commente-t-on à la Direction de la communication de la CCI. Et si la crise est passée par là, les cinq chambres de la région font tout de même état d'une stabilité du nombre de contrats enregistrés en 2012, à savoir près de 2 400 sur les quatre départements. Preuve de l'attractivité de cet outil web : il comptait 47 000 visites en 2012, pour 350

000 pages vues. Soit une augmentation de 20% par rapport à l'an passé, et exponentielle depuis sa création. Le commerce et la vente restent au top des filières recherchées par les employeurs, suivis de la cuisine et de la restauration. Parmi les offres consultables sur PAE, une majorité de CAP, mais aussi des Bacs professionnels et des BTS. En ligne également, tous les bons tuyaux de l'alternance (actus, réglementation, agenda, contacts utiles) ainsi que des quizz interactifs pour tester ses connaissances en la matière, versions « jeunes » et « entrepreneurs ». Et parce que les réseaux sociaux s'imposent aujourd'hui comme des outils indispensables de communication, notamment envers les jeunes, PAE rejoindra très prochainement le monde merveilleux de Facebook.

Sonia Legendre


9x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Etude statistique

Quartier prioritaire rime-t-il avec précaire ?

Les chiffres de l'Insee - même s'ils datent de 2009 - le confirment : les situations de précarité varient très fortement d'un quartier dit « prioritaire » à l'autre en Champagne-Ardenne. Et parfois au sein d'un même quartier. Particularités auboise et marnaise : les écarts de conditions de vie entre les quartiers et la ville qui les englobe sont plus marqués dans les grandes agglomérations de ces départements.

xEn collaboration avec la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), ainsi que l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé), l'Insee s'est À Châlons-en-Champagne, la Vallée Saint-Pierre est classée comme quartier prioritaire © l'Hebdo du penché sur 58 quartiers de la région, classés Vendredi « prioritaires » depuis la mise en place en est bien de pouvoir anticiper « les futures ori- sonnes vivant dans un quartier prioritaire, soit 2007 des Contrats urbains de cohésion sociale entations de l'Etat en matière de géographie 13,2 % de sa population. Ce qui la classe prioritaire ». Et si les sta- cinquième sur le podium national des régions (Cucs). Sont considérés comme tels les quartiers Cinquième région de France tistiques de cette étude ne les plus touchées par la géographie prioritaire. seront pas nécessairement « C'est également la seule région de France où l'on observe une concentration des difficultés socio-économiques, remontées auprès des services de l'Etat, « elles où toutes les unités urbaines de plus de 10 000 et un revenu perçu en moyenne plus faible que aideront à contextualiser intelligemment les habitants comptent au moins un quartier prioritaire », souligne Anh Van Lu, le responpour l'ensemble de la population. L'idée, con- instructions gouvernementales » cède Pierre Oudot, directeur de la DRJSCS, La Champagne-Ardenne compte 177 000 per- sable de l'étude. Dans plus de la moitié de ces

quartiers, les habitants disposent d'un revenu médian annuel de 11 800 euros. Contre 16 600 euros perçus en moyenne par la population des unités urbaines dont ces quartiers font partie. Comme seulement quatre autres quartiers, le quartier Les Collines, à Fagnières, franchit haut la main cette référence régionale avec un revenu fiscal (hors prestations sociales non imposables) avoisinant les 18 000 euros. En revanche, celui de La Lisière, à Troyes, présente un revenu moyen inférieur à 4 000 euros. Indicateurs de revenu, d'emploi et de surface de logement confondus, au moins 90 % des quartiers prioritaires champardennais connaissent une situation plus dégradée que la référence régionale. Les départements des Ardennes et de l'Aube comptent davantage de quartiers en fortes difficultés, environnement socio-économique moins favorable oblige. Parallèlement, dans les grandes agglomérations de la Marne et l'Aube, les écarts de situation socioéconomique entre les quartiers prioritaires et leur ville d'implantation semblent plus marqués. Troyes se distingue en regroupant trois quartiers dans ce cas (La Lisière, Vouldy et Point-du-Jour). Se pose alors la question suivante : ces secteurs feront-ils l'objet d'accompagnements supplémentaires dans le cadre des réformes à venir ?

Sonia Legendre


10 x

olitique P

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°213 du 5 au 11 avril 2013

UMP

Les jeunes actifs, le chaînon manquant

aujourd'hui secrétaire départementale adjointe en charge des débats à la fédération marnaise de l'UMP, qui a passé, jusqu'en mai dernier, cinq ans à travailler au service de presse de l'Elysée, s'est dit « ravie quand l'idée de créer le groupe dans la Marne est arrivée sur la table. » Elle aussi a été candidate sur la liste xEntre les jeunes pop' (populaires) qui Dutreil en 2008. poursuivent des études supérieures et les L'objectif du groupe, c'est justement de élus, qui ont en général passé la quaran- reconquérir des électeurs de leur tranche taine, il manquait donc à la Marne un d'âge, « pour reconquérir les territoires. groupe propre aux jeunes actifs de On veut monter une équipe capable de l'UMP, ces trentenaires entrés dans la vie militer sur l'ensemble du département », professionnelle, qui ont pour prin- poursuit Armand. «  C'est important de cipales problématiques l'emploi, la trouver un maillage, détaille Jérôme famille et l'accession à la propriété. Gorgeot, 40 ans, attaché de presse du « C'est l'âge des premières fois, premier président du Conseil général, ancien emploi, première voiture, première mai- journaliste et président des jeunes actifs son », raconte Armand Lacoussière, 27 marnais. A Reims c'est facile, il y a ans, à l'UMP depuis ses 20 ans, candidat du monde, mais ailleurs...  Chez les sur la liste Dutreil à jeunes, le miReims aux munici- Apparu président de l'UMP ? litantisme est pales 2008. «  Nous plus naturel. NKM candidate n'avons plus les A nos âges, à la présidentielle ? mêmes problémaon a moins tiques que les jeunes pop', poursuit le temps, forcément. Et le groupe des Thomas Leconte, 32 ans, dix ans de mi- jeunes actifs peut toucher les gens litantisme derrière lui. Les obligations comme nous. » familiales, le travail... Les questions C'est le cas de Benoît de Saint-Martin, qu'on se pose ne sont plus les mêmes. » 33 ans. « Je militais, mais sans vraiment Laure Miller, 29 ans, co-responsable des m'investir jusqu'à présent. Je souhaite jeunes pop' il y a quelques années, accompagner ce que mon parti veut met-

Voilà un mois, les jeunes actifs UMP de la Marne renaissaient. Un groupe qui compte déjà 300 membres dans le département, avec une dizaine d'actifs à sa tête.

De gauche à droite, Laure Mille, Thomas Leconte, Jérôme Gorgeot, Benoît de Saint-Martin et Armand Lacoussière. © l'Hebdo du Vendredi

tre en place. C'est pour ça que j'ai rejoint le groupe des jeunes actifs, pour comprendre ce qui vient du siège de l'UMP pour l'appliquer localement et dans notre tranche d'âge en particulier. » « On est là pour pousser la voix de nos élus, nationaux et locaux, avance Laure Miller. Les locaux, aujourd'hui, c'est prioritaire, parce que les municipales arrivent. » Ville par ville, les jeunes actifs relaient le même avis que leurs aînés. À Reims, « Catherine Vautrin et Arnaud Robinet ont tous les deux leurs qualités. Et c'est pour ça que ça fera un bon duo à la tête d'une liste d'équipe qui gagnera ces élections  », disent-ils presque en chœur, gommant leur préférence person-

nelle. «  Le sondage, c'est très bien. Même si c'est serré, il y a eu un tel traumatisme à Reims en 2008, ou encore avec Copé et Fillon récemment, que les deux respecteront le résultat du sondage. Il n'y a pas les mêmes comportements localement. Une fois qu'un candidat sera désigné, nous, on fonce. Et puis ils sont sur la même ligne, les choses vont se construire naturellement.  » Bon, quand on leur demande qui est le leader de l'UMP, toutes les réponses fusent : «  Copé.  » «  Un binôme. » « Copé, entouré d'une équipe qui a tenu compte de la crise traversée. » Sur la crise de l'hiver à l'UMP, les jeunes actifs lâchent que « ça n'a pas eu d'inci-

dence sur nous. En fait, on réalise que ça a resserré les liens entre les militants. Et nos élus locaux ont montré la même chose.  » En vue d'élections, promises en septembre, tous sont d'accord pour dire qu'il faudrait d'autres candidats. « On ne manque pas de personnalités », avance Laure. « Je préférerai un tiers, poursuit Armand. Pourquoi pas Benoist Apparu, ou Alain Juppé, c'est la même famille ; ou Xavier Bertrand. » «  Copé, Fillon, dans les deux cas, on n'aurait pas eu honte si l'autre avait gagné, exprime Jérôme. Pourquoi pas continuer avec Copé. Reste à savoir si l'épisode a été digéré. On votera pour le premier opposant à Hollande, je trouve Copé plus mordant. » Pour 2017, tous sont aussi d'accord pour dire que c'est encore loin. Mais le nom de l'ancien président revient avec force. « Je reste sur un regret, il y a encore quelque chose à faire, avec une communication qui plaît aux gens, un dynamisme  », indique Benoît. Trois autres donnent aussi Sarkozy. Nathalie Kosciusko-Morizet est également citée. Elle a rencontré les jeunes actifs marnais lors de son passage récent à Reims. « En fonction de ce qu'elle fera d'ici 2017, qui sait quelle dimension elle aura pris ? » Si NKM devenait maire de Paris dans un an, effectivement... Tony Verbicaro

Les Confidences de Dom Caudron Une visite complète & unique sur l’élaboration du champagne

Réouverture les weekends !

Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h - Fermé le mardi Ouverture les weekend de 11h à 13h et de 14h à 17h d’avril à décembre

Rue Jean York - 51700 Passy-Grigny

03 26 52 45 17

www.domcaudron.fr L’abus d’alcool est dangereux. A consommer avec modération.


11 x

port S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Foot (L1, 31e journée) Reims - Lyon

Bons à prendre ?

Après le point pris à Annecy contre Evian-Thonon-Gaillard, le Stade de Reims reçoit Lyon dimanche à 17 heures. Des Lyonnais en plein doute, qui enchaînent les mauvais résultats contre les mal classés.

xIl y a eu la défaite à Bastia (4-1) et la colère présidentielle. Et ce revers inattendu en Corse succédait à deux résultats nuls, à Brest (1-1) et devant Marseille (0-0). Quinze jours de trêve plus tard, Sochaux se rendait dimanche dernier pratiquement en victime expiatoire à Lyon, où les hôtes devaient une revanche à Jean-Michel Aulas, leur entraîneur Rémi Garde, leur public, et à eux-mêmes. Mais en ce moment chez les Gones, ce sont les filles, n'en déplaise au conseiller Bernard Lacombe, qui assurent les bons résultats. Et les Sochaliens, décidément en jambes quand ils passent sur Canal + le dimanche soir, ont battu

Lyon (2-1) dans cette case, après l'OM et le PSG. Le club doubiste a du même coup laissé sa place dans la zone de relégation à Brest. Et rejoint le désormais trio de premiers non relégables où figuraient déjà Evian et Reims. Les trois clubs comptent 31 points. Et si Sochaux est 17e, c'est pour six buts de plus encaissés que les Haut-savoyards et les Champenois. La veille de déroute lyonnaise à Gerland, Reims, non loin, au parc des sports d'Annecy, a on ne peut mieux commencé sa rencontre. Floyd Ayité, servi idéalement par Antoine Devaux, ouvrait le score. Et quatre minutes plus tard, le numéro 10 stadiste était logiquement exclu après une grosse faute sur Ninkovic. Dommage, car les Rémois, au cours de ce premier quart d'heure, et même après, donnaient la sensation d'être au-dessus de leur adversaire du soir. La suite de la rencontre s'est résumée en une attaque-défense, et à ce jeu, Gaëtan Courtet a conclu l'un des contres, suite au bon centre de Christopher Glombard. Il restait une vingtaine de minutes

Après Rennes et Paris Saint-Germain, les Rémois ne demandent qu'à en découdre avec Lyon à Delaune. © l'Hebdo du Vendredi

à jouer, et elles ont été trop longues. Sagbo, deux minutes après le meilleur buteur rémois, ramenait Evian dans la partie. Dans le temps de jeu additionnel, Nsikulu égalisait. Le résultat, sans avoir connaissance du scénario, est tout bon pour Reims, qui ne perd pas de terrain en se déplaçant chez un concurrent au maintien. Vu le match, il y avait de quoi

Basket Pro B (30e j.) : Châlons-Reims - Aix-Maurienne

T.V

En Bref xLe

Rester sur le podium

nourrir quelques regrets. Avec un peu de recul, gagner contre Rennes à domicile puis prendre un point en déplacement, c'est tout bon. Et si les Rémois ont la bonne idée de refaire la même face à Lyon dimanche puis à Brest la semaine suivante, le maintien sera vraiment en bonne voie.

Hockey Club se plie en quatre pour les filles

Convaincu que cette discipline n'est pas uniquement réservée à la gente masculine, le Hockey Club Châlonnais dédie aux filles - et rien qu'à elles ! - ses prochaines portes ouvertes. Elles pourront découvrir ce sport et ses fondamentaux, démos pratiques à l'appui. A ce jour, le HCC compte 5 joueuses, toutes sections confondues et sur un total de 150 adhérents. L'occasion, peut-être, de convertir de nouvelles recrues. C'est ce samedi 6 avril de 10h30 à 14h, à la Patinoire Cités Glace (2, rue Augustin Fresnel à Châlons).

En s'inclinant lourdement à Pau, vendredi dernier, le CCRB a fait une croix sur la première place de Pro B. Mais en recevant Aix-Maurienne, ce vendredi à Châlons, le club marnais espère bien consolider sa place sur le podium. xCette fois, les Champenois ont dit adieu à la montée

directe en Pro A. Défaits logiquement, et lourdement, dans la salle de Pau (75-55) il y a une semaine, c’en est terminé des espoirs de titre via la saison régulière. « Il ne faut pas se voiler la face, même pour la 2e place (occupée par Evreux, ndlr), c'est fini », note Nikola Antic, le coach Ccrbiste. Comment dès lors expliquer ce revers, alors que c'était Pau-Orthez qui d'après les Champenois, avait la pression ? « On n'a pas su en profiter, affirme le coach. Défaits à Pau, Bryan Mullins et ses On n'a pas montré suffisamment de qualités. coéquipiers n'ont plus qu'un objectif : Personnellement je suis déçu, parce que je suis toujours conserver leur place sur le podium de la Pro B avant de s'attaquer aux play-offs. de nature optimiste. Nous avions la qualité pour les bat© l'Hebdo du Vendredi tre, mais nous n'avons pas saisi l'opportunité, on n'était pas dedans ». Les stats parlent d'elle-même : 40 d'évaluation, 21 balles perdues et un terrible 5/18 à trois points. Difficile de gagner dans ces conditions face au probable futur champion de Pro B. En mode play-offs Envolée donc, la montée directe, place désormais aux play-offs. L'objectif est désormais clair, obtenir le meilleur classement possible pour disposer non seulement de l'avantage du terrain en cas de match d'appui mais aussi pour affronter un adversaire considéré comme plus aisé. Car en réalité, il n'est aisé de disposer d'aucun adversaire à ce moment de la saison. Gageons que la visite d'Aix-Maurienne ce vendredi soir à Châlons soit une formalité. Mais attention. Le match aller (défaite 79-71) est là pour rappeler que rien n'est acquis. Le CCRB garde toutefois la faveur des pronostics face à une équipe de milieu de tableau à l'aise à domicile mais qui n'a plus gagné hors de ses bases depuis la mi-janvier (à SaintVallier, 98-81 lors de la 19e journée). « Ils n'ont pas changé leur façon de jouer, analyse le coach Antic. Il est basé sur de bonnes individualités, plus que sur le collectif ». Si le CCRB avait souffert face à l'agressivité savoyarde au match aller, l'entraîneur châlonno-rémois la considérera comme idéale en vue des play-offs. « Désormais, j'attends que toutes les équipes soient agressives. C'est bien pour préparer cette fin de saison ». Plus de physique, donc, plus de constance aussi, notamment pour les extérieurs, sont attendus par Nikola Antic. Ce dernier espère aussi de Justin Burrell plus de concentration et d' « anticipation » pour éviter les fautes trop rapides. En fait, Nikola Antic attend de ses hommes, qu'ils soient en mode play-offs, tout simplement. Châlons-Reims - Aix-Maurienne, vendredi 5 avril à 20h, au palais des sports Pierre de Coubertin de Châlons-en-champagne. Billetterie en ligne sur www.ccrbasket.com

Julien Lampin


12 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°213 du 5 au 11 avril 2013

xLa Comète - Concert :

Cirque - Spectacle musical

Gershwin revival

xLe public avait déjà pu les découvrir l'an passé, dans l'enceinte du cirque, avec « Carmina Burana ». Les 100 choristes du Choeur Nicolas de Grigny (CNG) reviennent avec un nouveau spectacle, organisé au profit des oeuvres caritatives du Lions Club. Et rendent hommage, cette fois-ci, à l'illustre George Gershwin, un compositeur américain maître dans l'art de la comédie musicale. « Ils interpréteront plusieurs extraits spécialement arrangés par Ivan Jullien pour choeur et orchestre », précise Jean-Marie Puissant, le directeur artistique du CNG. À leurs côtés, et pour ajouter à la féérie du spectacle : les solistes de l'Ensemble Allegri et l'orchestre de jazz Didier Goret (saxophone, flûte, trompette, piano, batterie, basse acoustique et quatuor à cordes). En piste également, le claquettiste Fabien Ruiz présentera une chorégraphie écrite sur mesure, dans l'esprit swing des comédies musicales de l'époque. A ceux pour qui ce nom n'évoque rien, sachez que c'est à lui qu'on doit les pas de danse de Jean Dujardin dans The Artist. « Je connais Fabien depuis plus de dix ans, j'avais déjà collaboré avec lui il y a quelques années. Je me suis tout naturellement dirigé vers lui pour ce spectacle, et il a accepté d'y participer sans hésiter ». Avec autant de talents rassemblés autour de l'oeuvre de Gershwin, le final promet d'être bouleversant, tant d'un point de vue musical que visuel. « Le style de Gershwin est déjà très enjoué à la base.

Métamorphose des genres... musicaux Ils se sont rencontrés à Rome et, très vite, ont mis leurs atomes musicaux crochus au service d'un projet artistique commun. Découvrir sur une même scène les ensembles Faenza et Ecovanavoce revient à découvrir un mélange musical pour ainsi dire jamais - ou alors très rarement - exploité de nos jours : les musiques médiévale, renaissance et baroque, réarrangées aux moyens de la musique amplifiée actuelle. Un tout autre langage, qui, dès l'effet de surprise passé, invite au voyage. Déjà accueillis par la Scène nationale l'an passé, ces magiciens instrumentistes revisitent à merveille des univers très différents et rendent hommage à la chanson courtoise de l'époque. De Guillaume Dufay à Honoré d'Ambruis, viole de gambe, guitare électrique et théorbe révèlent toute l'harmonie de ces métamorphoses ingénieuses. Somptueux...

Métamorphoses - Mardi 9 avril à 20h30 à la Comète - Durée : 1h30 Infos et réservations au 03 26 69 50 99.

Choristes, musiciens et chorégraphes rendront hommage aux plus belles comédies musicales de Gershwin, dans l'enceinte du cirque municipal © DR

xCapitole en Champagne - Spectacle musical :

C'est un spectacle riche, plein de lumières et de rythmes, vraiment intéressant, autant à voir qu'à écouter ».

Le retour des Hommes en blanc

Gershwin's Musicals - Organisé par le Lions Club au profit de la recherche sur la sclérose en plaques - Dimanche 7 avril à 18h30 au Cirque de Châlons - Tarifs : de 35 à 45 euros Billetterie : Office de tourisme (3 quai des Arts) Infos et réservations : concertlions51@gmail.com.

Bari-ton, Alta, Mezzo, Soprana, etc. Tout juste débarqués de la planète Voca et découverts sur YouTube, huit étranges personnages de blanc vêtus arpentent les scènes du monde entier. Et embarquent le public pour un voyage plein d'humour, au coeur de leur cosmos musical. Avec pour seul instrument leurs cordes vocales, ils revisitent les grands standards internationaux à coups de chant a cappella et de beat-box. Une technique qui, bien rôdée, permet de créer l'illusion orchestrale. Convaincus par les pouvoirs de la musique et l'harmonie universelle qu'elle procure, les Voca People ont déjà converti bon nombre d'humains à leur philosophie. Une expérience vocale et théâtrale sans précédent, et un grand bol de bonne humeur en perspective !

S.L

Vocal de Printemps - Orange Bleue et Salamandre

Le printemps donne de la voix

xRéunies depuis quelques semaines au sein d'un même éta-blissement, les scènes de spectacle vivant de Vitry-le-François n'ont pas oublié, malgré leur fusion, de respecter les traditions, aussi jeunes soient-elles : en effet, pour la troisième année consécutive, l'Orange Bleue et la Salamandre s'associent avec grand plaisir et proposent une nouvelle édition du Vocal de Printemps, sans doute très heureux de retrouver ses quartiers vitryats. Le temps d'un weekend s'articulant autour de deux grandes dates, prenez rendez-vous avec des talents - connus ou en passe de le devenir, de la chanson française. Dignes représentants de la nouvelle scène française, RWan et Barcella seront donc les figures de proue de l'édition 2013, placée, comme les précédentes, sous le signe de la poésie, de l'humour, parfois du hip hop et du slam, et promettant d'offrir des moments musicaux qui raviront petits et grands ! Samedi 6 avril, rendez-vous avec Mell - à qui on doit le nouveau genre de « la chanson décoiffée », un rock à mèche folle, aux textes ciselés et incisifs, et R-Wan, fondateur du groupe Java. Samouraï de la scène, il est un parolier hors pair et un chanteur de l'invraisemblable qui excelle dans la maîtrise de l'art de la parodie et saura vous inviter dans un monde où l'ironie et l'évasion côtoient la révolte poétique. Viendra ensuite le tour de Barcella, poète-chanteur, parfois conteur, armé de ses chansons décalées, déjantées et fantaisistes, dans

Voca People - Mardi 9 avril à 20h au Capitole en Champagne - De 40 à 45 € Placements numérotés assis - Billets en vente à l'Office de Tourisme, Carrefour Croix Dampierre, Espace culturel Leclerc de Fagnières et en ligne (Fnac, Ticketnet, Francebillet)

xRésidence de création :

Barcella et Lewis rencontrent Kaprielan Salle comble, mi-mars, pour le premier acte de la résidence artistique du F'Estival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs ! Et pour cause, il rassemblait sur la scène châlonnaise Barcella, auteur-compositeur-chanteur du cru qu'on ne présente plus, et David Lewis, trompettiste-pianiste australien hors normes, révélé entre autres avec le groupe Paris Combo ou aux côtés d'Arthur H. Très vite, le mélange hybride des textes sur fonds d'expérimentations instrumentales a entraîné les spectateurs, également mis à contribution au fil de cette première session. Quand bien même il s'articulera autour des grands classiques comme des perles méconnues, le final de cette résidence promet de laisser la part belle à l'improvisation, en associant un public - déjà conquis ! - à son élaboration. Pour ce second acte, le batteur-percussionniste Remy Kaprielan rejoindra l'aventure.

R-Wan, avec Barcella, donnera de belles couleurs à ce nouveau Vocal de Printemps. © DR

le seul but de nous emporter dans son univers coloré, où il bouscule la logique et les genres étriqués. R-Wan + Mell, samedi 6 avril à 20h30 - à l'Orange Bleue / Barcella, dimanche 7 avril à 17h - Salle Simone Signoret - Tarifs : 10 à 16 euros.

C.L

22e F'Estival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs - Acte II de la résidence de création artistique - Lundi 8 avril à 19h à la Bibliothèque Pompidou - Réservations à musiques.sur.la.ville@wanadoo.fr. Vous avez manqué le premier acte ? Revivez-le en vidéo sur www.musiques-ici-ailleurs.com.

CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CHANSON : R-WAN MUSIQUE : MÉTAMORPHOSES ÉPERNAY CHÂLONS Samourai de la scène, parolier hors pair, Les ensembles Ecovanavoce et Faenza vendredi 5 avril CORDES : TRIO PASQUIER/JEAN-PHILIPPE COLLARD

vendredi 5 avril

À l’occasion du 30e anniversaire du concours de cordes, nous vous proposons un concert de prestige réunissant des artistes de grande notoriété. Au programme : Gabriel Fauré, Quatuor en sol mineur avec piano.

Il chevauche son saxo comme un cheval de rodéo, part en galopades effrénées ou en cavalcades solitaires. Il joue des notes du silence, des soupirs.

dimanche 7 avril

CONCERT CHORAL - ASSOCIATION À CŒUR JOIE

À 20h30. Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place MendèsFrance, Epernay. Tél. : 03 26 51 15 99.

OPÉRA/LYRIQUE : « ROBERTO ALAGNA & BIG BAND »

D’un continent à l’autre, Roberto Alagna nous propose un concentré dune Italie universelle et éternelle, une communion artistique sur les traces des italo-déracinés partis à la conquête de nouveaux horizons. À 17h00. Tarifs : 45 à 130 euros. Le Millésium, av. du général Margueritte à Epernay.

dimanche 7 avril

MUSIQUE : HARMONIE DES TONNELIERS

La formation musicale sparnacienne fondée en 1908, proposera au public un répertoire varié mêlant musiques classiques, de films et morceaux mythiques des années 80.

À 15h00. Entrée libre - Palais des Fêtes.

JAZZ : KENNY GARRETT QUINTET

samedi 6 avril

À 20h30. Tarifs : 6 à 24 euros - La Comète.

«Courant’S d’Air’S», sous la direction de Frède Beauchamps, vous présentera, dans un répertoire varié, des pièces allant de la renaissance à nos jours, en se promenant dans des régions quelquefois éloignées. À 20h30. 8 euros, gratuit moins de 15 ans - Abbaye de Vinetz.

samedi 6 et dimanche 7 avril

11E DELIRIUM FEST

Festival de musiques extrêmes. Au programme : Hatesphere (danemark), The arrs, Agressor, Supuration, Insane, Embryonic cells, Forsaken World, Untamed.

À 14h00. Tarifs : 25/30 euros - Centre social et culturel Vallée SaintPierre, 1, rue Jean-Sébastien Bach. samedi 6 avril

le fondateur du groupe JAVA est un chanteur de l’invraisemblable.

À 20h30. Dans le cadre du Vocal de Printemps Tarifs : de 10 à 16 euros. L’Orange Bleue à Vitry-le-François.

dimanche 7 avril

CHANSON : BARCELLA

Barcella, artiste roi de l’écriture, parti de Reims pour aujourd’hui ravir le public de la France entière. Nourri de hip hop, de slam et de l’imposant patrimoine de la chanson française, il écrit des chansons décalées, déjantées, fantaisistes. À 17h00. Dans le cadre du Vocal de Printemps Tarifs : de 10 à 16 euros. L’Orange Bleue à Vitry-le-François.

CONCERT : GERSHWIN’S MUSICALS

Avec le Choeur Nicolas de Grigny (100 choristes), des solistes, un quatuor à cordes et un quintette de jazz, danseurs et claquettiste. Les bénéfices seront intégralement reversés à la recherche sur la sclérose en plaques. mardi 9 avril

À 18h30. Tarifs : 30 à 45 euros Cirque de Châlons en Champagne (CNAC).

revisitent ensemble les plus belles pages des répertoires renaissance et baroque en utilisant tous les moyens de la musique amplifiée actuelle.

À 20h30. Tarifs : 6 à 24 euros - La Comète.

THÉÂTRE MUSICAL : « VOCA PEOPLE »

Les Voca People offrent une expérience vocale et théâtrale inoubliable autour des standards de la musique internationale. À 20h00. Tarifs : 40 à 45 euros. Capitole-en-Champagne, av. du président Roosevelt à Châlons-en-Champagne.

samedi 13 avril

POP ROCK : MANU

Evidemment que vous connaissez Manu, l’ex-chanteuse du groupe culte de rock français Dolly ! Son deuxième album La Dernière Etoile qui sort en avril 2013 sonne comme un nouveau rendez-vous très attendu avec cette artiste hors pair. À 20h30. Tarifs : de 10 à 16 euros. L’Orange Bleue à Vitry-le-François.


13 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°213 du 5 au 10 avril 2013

Capitole en Champagne - Théâtre

Furies - Théâtre des Routes

Cirque et arts de la rue aux 4 coins de la région

Le combat des Poilus revisité par « Chicken Street », à découvrir lors de cette 9e édition du Théâtre des Routes © Béatrice Caunois

xPendant trois mois, clowns, comédiens et autres personnages farfelus reprendront le(s) chemin(s) de la Champagne-Ardenne pour essaimer, au fil de leur périple et de leurs spectacles, les talents qui les animent. Et surtout pour aller à la rencontre du public, de sorte à partager leurs démarches artistiques et leurs processus de création. « C'est d'ailleurs l'un des objectifs du Théâtre des Routes, fruit d'un partenariat avec toutes les communes acceptant d'accueillir les artistes, mais aussi avec de nombreux acteurs tels que les lycées, les associations, etc. », précise Stéphanie Savy, coordinatrice de l'événement chez Furies. Preuve que la formule fait fureur chez les spectateurs : ils ont été plus de 4 000 à suivre les compagnies invitées l'an passé. Au détour d'une

place, d'une brocante, d'un marché ou encore d'une fête patronale. « Le Théâtre rassemblait cinq rendez-vous lors de sa première édition, en 2005, contre une quinzaine cette année. Nous associons ces spectacles itinérants à la vie des villages et de leurs habitants ». Bonne nouvelle, l'Aube et la Haute-Marne rejoignent le mouvement. L'occasion, pour les festivaliers, de découvrir de nouveaux coins sympas de la région, tout en dégustant un bon morceau de culture. Au menu, en ce mois d'avril : les rebonds incontrôlés du « Cirque Inextremiste », la vente improbable d'un village tout entier par « Thé à la Rue », puis une reconstitution particulière de la Grande Guerre made in « Chicken Street ». La suggestion du chef, au mois de juin, à Ormes (Marne) : la compagnie des « Femmes à Barbe » et leur Taverne Münchausen. « Une sorte de théâtre d'improvisation à la manière du 18e siècle ». Ambiance décalée assurée !

Sonia Legendre Théâtre des Routes - « Poilu » par la compagnie Chicken Street samedi 6 avril à 14h30 à Chaource (Aube) - « A vendre » par la compagnie Thé à la Rue dimanche 28 avril à 17h à Matougues (Marne) - Et jusqu'au 7 juillet dans 16 communes de ChampagneArdenne (Rethel, Vouziers, Suippes, Ormes, Possesse, Orcevaux, etc.) - Entrée libre - Pro-

SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES CHALONS ÉPERNAY jeudi 11 avril

samedi 6 avril

DANSE : LE SACRE DU PRINTEMPS

SAMEDI COMPTINES : MON PETIT DOIGT A DIT

Triple hommage à Igor Stravinsky en forme de pirouette signé Jean-Claude Gallotta : un Sacre du printemps tout feu tout flamme, précédé de deux courtes pièces, Tumulte et Pour Igor. À 20h30. Tarifs : 6 à 24 euros - La Comète.

jeudi 11 et vendredi 12 avril

RETRANSMISSION OPÉRA : DON CARLOS

Don Carlo, prince héritier du trône d’Espagne et Elisabeth de Valois se sont aimés dès le premier regard. Mais cet amour est impossible car Philippe II, roi d’Espagne et père de Carlo, a jeté son dévolu sur Elisabeth et l’épouse.

Tarif : 20 euros - Jeudi 11 avril à 14h et 18h - Vendredi 12 avril à 16h et 20h - Ciné Majestic, 2, rue A. Fresnel à Châlons-en-Champagne

samedi 13 avril

THÉÂTRE : « LES HOMMES VIENNENT DE MARS »

Drôle sans jamais être moqueur ni vulgaire, il vous entraînera dans les arcanes des logiques masculine et féminine.

À 20h00. Tarifs : 23 à 49 euros. Capitole-en-Champagne, av. du président Roosevelt à Châlons-en-Champagne.

vendredi 3 mai

RAP/HIP-HOP : « SEXION D’ASSAUT »

Avec une notorièté qui ne cesse de croître, tout en restant très crédible dans le milieu du rap français, Sexion D’Assaut promet encore de belles surprises pour cette année à venir.

À 20h30. COMPLET Capitole-en-Champagne, av. du président Roosevelt à Châlons-en-Champagne.

mardi 7 mai

MOURMELON D’UN ROI »

- CINÉMARDI « LE DISCOURS

Un film chaque deuxième mardi du mois.

À 20h30. Centre culturel. Gratuit. Retrait des billets sur place.

Pour les enfants de 16 à 30 mois, accompagnés de leurs parents. Comptines, jeux de doigts et lectures.

À 10h30. Places limitées, réservation obligatoire Médiathèque centre-ville, 1, rue du professeur Langevin à Epernay.

samedi 6 avril

JEUNE PUBLIC : RÉCRÉS À SONS

Ces rendez-vous d’animations musicales sont consacrés cette année à la découverte des grandes familles d’instruments. Un moment privilégié à partager avec son enfant pour lui faire découvrir sa voix et le monde sonore qui l’entoure. 14h-15h pour les 3-5 ans, 15h15-16h pour les 1-3 ans Places limitées, réservation obligatoire - Médiathèque centre-ville, 1, rue du professeur Langevin à Epernay.

samedi 6 avril

CE N EST PAS UN HASARD : Lecture théâtralisée du livre de Ryoko Sekiguchi. Comment dire le séisme, le tsunami et l’accident nucléaire quand on est à des milliers de kilomètres de la catastrophe ? L’auteur livre son témoignage et ceux des autres. CHRONIQUE JAPONAISE

À 16h00. Réservation conseillée au 03 26 53 37 85 Médiathèque centre-ville, 1, rue du professeur Langevin à Epernay.

mardi 9 avril

DANSE : RAYAHZONE

Ali et Hédi Thabet, danseurs et circassiens, nous embarquent pour un voyage aux confluences rythmiques de la musique soufie tunisienne, mêlant chorégraphie et spiritualité, musique traditionnelle et cirque contemporain.

À 20h30. Durée : 1h15. Grande salle. À partir de 14 ans. Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle-Dorziat, place Mendès-France, Epernay. Tél. : 03 26 51 15 99.

Paul Dewandre, pour la paix des ménages sur Terre

xIl est de ces sujets, universels, capables de toucher le plus grand nombre tant ils abordent avec réalisme notre quotidien, et les petits travers du genre humain. Le best-seller « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus », par exemple, dissèque avec brio les comportements du couple et les recettes gagnantes de la vie à deux. Résultat : 40 millions d'exemplaires vendus aux quatre coins du globe. En 1996, Paul Dewandre rencontre John Gray, l'auteur de ce succès. « Un pur hasard, se souvient-il. C'était lors d'une conférence, aux Etats-Unis. J'étais marié depuis deux ans et un peu sceptique par rapport au thème traité, car je n'avais aucun souci dans mon couple. Mais il explique avec pédagogie les différences entre la femme et l'homme, et apporte des réponses très concrètes aux petites interrogations du quotidien ». Pourquoi les femmes se plaignent-elles de ne plus rien avoir à se mettre alors que leur garde-robe s'avère désespérément pleine ? Pourquoi les hommes ont-ils tendance à vouloir régler leurs problèmes seuls, contrairement à leur moitié qui ont besoin d'en parler ? Pourquoi le côté émotionnel féminin reste bien souvent l'éternel incompris dans un couple ? « J'ai tout de

suite été passionné par ce concept et j'ai voulu l'approfondir ». Ni comédien ni psychologue de métier, Paul Dewandre se lance alors dans l'animation d'ateliers sur le sujet, en France, en Belgique, au Canada ou encore en Tunisie. Puis décide d'en créer un spectacle en 2006, afin de partager avec humour les bons tuyaux du bonheur conjugal. « Le tout connecté avec mon histoire personnelle. J'apporte le décodeur, en quelque sorte ». Bien plus qu'une fade adaptation du bouquin, ce one man show pétille d'anecdotes en tout genre et d'analyses criantes de vérité. Au fil desquelles, inévitablement, chacun se retrouve et médite. Et l'artiste de conclure : « C'est la dernière saison de ce spectacle. C'est donc le moment où jamais ! » Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus - De et avec Paul Dewandre - Mise en scène Thomas Le Douarec - Samedi 13 avril à 20h au Capitole en Champagne - De 39 à 49 euros - Placements numérotés assis - Billets en vente à l'Office de Tourisme, Carrefour Croix Dampierre, Espace culturel Leclerc de Fagnières et en ligne (Fnac, Ticketnet, Francebillet).

S.L

Office de tourisme - Exposition

Abstract 2.0 : une invitation au voyage et à l'introspection Châlonnais d'origine et créateur dans l'âme, Michael Aksamit se passionne depuis son plus jeune âge pour le dessin et l'art, avec un grand A. Diplôme des Beaux-Arts en poche, il conjugue avec brio sa carrière de graphiste et sa vocation pour la peinture, guidé par son instinct, mais aussi par les maîtres de l'abstrait tels que Kandinsky, Soulages ou encore Viallat. « Ma démarche artistique est basée sur ce qu'on appelle l'automatisme psychique, une technique de création spontanée. Bien sûr, je réfléchis en amont à la façon dont je vais aborder une oeuvre, à son style, ses couleurs. Puis je laisse libre court à mon imagination, mes envies, et je compose mes toiles sur le vif ». Résultat : des réalisations uniques en leur genre, toutes plus originales les unes que les autres. Très vite, Michael s'est essayé à l'incorporation de tissu et autres matières végétales dans ses toiles. « Je travaille beaucoup l'écorce de palmier, qui permet de faire le lien avec l'environnement, d'apporter une touche naturelle au tableau, et aussi une certaine profondeur. On dit de mon travail qu'il fait voyager. C'est l'idée ». Avec une soixantaine d'oeuvres à son actif, l'artiste prône également le sur-mesure. Et chouchoute les clients qui lui passent commande. « En fonction des tendances déco et des teintes à la mode, puis en discutant avec les gens, je cherche à trouver leur coup de coeur, ce qu'ils recherchent vraiment pour embellir leur intérieur ». Au bureau, chez soi, c'est selon. Pour faire connaître son talent, Michael expose régulièrement chez plusieurs commerçants, et pour la seconde fois cette foisci, à l'Office de tourisme de Châlons. « Une douzaine de toiles dont huit nouvelles créations, que je propose à des prix spéciaux. Mon objectif : rendre l'art plus accessible, et permettre à tous de se faire plaisir ». Bons voyages ! S.L Exposition « Abstract 2.0 » par Michael Aksamit - Du 6 au 20 avril à l'Office de tourisme (3 quai des Arts à Châlons) - Du lundi au samedi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00 - Entrée Libre Possibilité de rencontrer l'artiste sur place le samedi 6 avril

EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSITIONS jusqu’au samedi 27 avril CHALONS EXPOSITION DE L’ILLUSTRATEUR MAXIME COLOT

samedi 25 mai

MOURMELON - JARDI-LIVRES « LA POIRE »

Dégustations gratuites, exposition, jardin des cinq sens, fonds thématique jardins, jardinage, sites et paysages de 1500 ouvrages, spectacle jeune public à 15h et 17h. jusqu’au dimanche 7 avril

À Mourmelon-le-Grand, salle Louisiane.

EXPOSITION : DIAGONALES

Diagonales est un groupe de 14 artistes qui s’expriment librement avec leur propre langage : peinture, gravure, calligraphie, dessin, sculpture, photographie, installations. Les oeuvres révèlent la diversité des formations et inspirations de leurs auteurs Tous les jours de 14h à 18h - Maison Clémangis, rue Nicolas Durand.

jusqu’au dimanche 14 avril

« ATTENTION CHANTIER MUSÉE »

! LES COULISSES DU

A travers une sélection éclectique d’objets, l’exposition vous convie à découvrir le destin des œuvres du musée.

À 10h00. Tarifs : 3 à 3,50 euros. Musée des Beaux-arts et d’Archéologie de la Ville à Châlons-en-Champagne.

Par Maxime Colot, illustrateur Châlonnais.

Mardi 10h-17h, mercredi, jeudi, vendredi 10h-19h, samedi 10h-17h Entrée libre - Le Sale Quart d’Heure, 29, place de la république.

ÉPERNAY

jusqu’au samedi 13 avril

EXPO : DIS-MOI DIX MOTS SEMÉS AU LOIN

Une découverte des travaux menés au cours des ateliers bandes dessinées, haïkus, photographies et poésies, illustrant les dix mots choisis cette année pour célébrer la langue française et la francophonie. Entrée libre - Médiathèque Daniel-Rondeau, 4, rue Gabriel-Fauré, à Epernay.

jusqu’au samedi 13 avril

EXPOSITION : MARIE-CLAUDE MOCATA

Un pas vers une œuvre, vers une émotion, la représentation d’un temps, d’un moment particulier. La peinture de Marie-Claude Mocata permet la matérialisation de cette créativité, de ces impressions qui font toute leur place à l’intuition et à l’instinct. À 9h30. Exposition ouverte du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 - Office de Tourisme d’Epernay.


14 x

C inéma

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°213 du 5 au 11 avril 2013

Les horaires x du 3/04/2013 au 9/04/2013

Pa t r i c k Va n l a n g h e n h ove n

11.6

(France 1H42 Thriller) De Philippe Godeau, avec François Cluzet, Bouli Lanners, Corinne Masiero. En novembre 2009, nous ne savons toujours pas pourquoi, Toni Musulin dérobe les 11.6 millions d’euros de son fourgon blindé. Plus qu’un film de casse, dans une mise en scène classique, Philippe Godeau tente d’analyser le fait social. Il essaie de percer le mystère du personnage qui n’a toujours pas livré les raisons de son acte ni une partie des 11.6 millions d’euros.

CINÉMA Le Palace

33 Bld Motte - 51200 Epernay Amour et Turbulence mercredi 14h | 20h30; jeudi 14h30 | 18h; vendredi 18h | 20h30; samedi 17h | 20h | 22h30; dimanche 15h | 17h30 | 20h; lundi 14h30 | 18h | 20h30; mardi 20h30 Perfect Mothers mercredi 14h30 | 17h30 | 20h30; jeudi 18h | 20h30; vendredi lundi mardi 14h30 | 18h | 20h30; samedi 14h30 | 17h | 20h | 22h30; dimanche 10h30 | 17h30 | 20h 11.6 mercredi 17h30 | 20h30; jeudi lundi 18h | 20h30; vendredi mardi 14h30 | 18h; samedi 14h30 | 20h | 22h30; dimanche 10h30 | 15h | 17h30 Les amants passagers mercredi 17h30; jeudi 20h30; vendredi lundi 18h; dimanche 10h30 VO samedi 22h30; lundi 14h30; mardi 20h30 Jappeloup mercredi 20h30; vendredi lundi 14h30; samedi 17h; dimanche 15h | 20h; mardi 18h Une Chanson pour ma mère mercredi 17h30; jeudi 14h30 | 18h; vendredi 18h | 20h30; samedi 14h30; dimanche 10h30 | 17h30; lundi 18h Jack le chasseur de géants mercredi samedi 14h30; jeudi mardi 18h; vendredi 20h30; dimanche 15h 2D mercredi 17h30; samedi 20h; dimanche 10h30; lundi 20h30 GI Joe : Conspiration mercredi mardi 20h30; vendredi 14h30; samedi 17h; dimanche 20h 2D jeudi 20h30; vendredi lundi 18h; samedi 22h30; dimanche 17h30 VF/3D Spring breaker (-12 ans) mercredi samedi 14h30; vendredi 20h30; dimanche 15h; mardi 18h Le monde fantastique d’Oz mercredi 17h30; jeudi 20h30; samedi 14h30; dimanche 10h30; mardi 18h Camille Claudel 1915 mercredi lundi 20h30; jeudi 14h30 | 18h; vendredi mardi 14h30; samedi 17h | 20h; dimanche 17h30 | 20h Les Disparus (Avant Première) Mercredi 3 avril 20H en présence du réalisateur Les invisibles jeudi lundi 14h30; vendredi mardi 20h30; samedi 17h; dimanche 20h

AMOUR ET TURBULENCES

(USA 1H57 Thriller) De Niels Arden Oplev, avec Colin Farrell, Noomi Rapace, Terrence Howard. C’est une histoire de vengeance, celle de deux êtres qui apparaitront très vite différents de ce qu’ils sont. « Tout le monde a le droit à une seconde chance » semble être le message de ce polar sans saveur, sauvé par ses acteurs. Nous n’enterrerons pas pour ses premier pas le réalisateur de Millenium.

DEAD MAN DOWN

(Espagne 1H30 Comédie Dramatique) De Pedro Almodóvar, avec Javier Cámara, Carlos Areces, Raúl Arévalo. Un avion tourne en rond à cause d’une panne technique inexplicable et d’autres imprévus. Les passagers croient leur dernière heure venue. La seconde classe est endormie pendant que la première s’envoie en l’air, au sens propre comme au figuré. Défile une galerie de portraits comprenant une voyante provinciale encore vierge, une maîtresse femme tendance sado-maso, un financier véreux, un don juan, un tueur à gages, un couple de jeunes mariés épuisés et un équipage essentiellement homosexuel. Un Almodovar mineur marquant le retour à la comédie déglinguée 20 ans après Kika en 93.

CINÉ Le Majestic

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons Mariage à l’Anglaise (Avant Première) Ven : 20h00 Effets secondaires Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Amour et Turbulence Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 11.6 Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h00 | 18h00 | 20h00 | 22h15 Le bourgeois gentilhomme diffusion Ven : 14h00 | 20h00 Jappeloup Tous les jours : 13h45 | 16h30 | 19h30 | 22h00 Une Chanson pour ma mère Tous les jours : 13h45 | 16h00 | 20h00 Titre: Jack le chasseur de géants Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h30 | 19h30 Jeu, Ven : 13h45 | 16h30 Lun, Mar : 13h45 | 16h30 | 19h30 GI Joe : Conspiration Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 Jeu, Lun, Mar : 13h30 | 15h45 | 20h00 | 22h15 Ven : 15h45 | 20h00 | 22h15 Le monde fantastique d’Oz Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h45 | 16h30 | 19h30 Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 16h30 | 19h30 Warm Bodies Tous les jours sauf Ven : 18h00 | 22h15 Ven : 18h00 Sous le figuier Mer, Sam, Dim : 11h15 | 18h Jeu, Ven, Lun, Mar : 13h45 | 18h Un p’tit gars de Ménilmontant Tous les jours : 22h15 La chute de la maison Blanche Tous les jours sauf Ven : 22h00 Ven : 22h15 Hansel et Gretel : Witch Hunters (-12 ans) 3D Mer, Ven, Sam, Dim : 22h15 Jeu, Lun, Mar : 16h00 | 22h15 20 ans d’écart Tous les jours sauf Ven : 18h00 | 20h00 Ven : 18h00 Boule et Bill Mer, Sam, Dim : 11h15 | 13h30 | 16h00 Hôtel Transylvania 3D Mer, Sam, Dim : 11h15

CINÉ La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne

Des gens qui s’embrassent Samedi 6 avril à 18h00 Hiver Nomade Mer 3 à 20h30 Jeu 4 à 18h00 Lun 8 à 15h00 Le bon la brute et le truand Lundi 8 avril à 19h30 En présence de Jean-Baptiste Thoret, critique et spécialiste du cinéma américain des années 70, et Olivier Broche. Les Disparus (Avant Première) Jeudi 4 avril à 20h30 En présence du réalisateur Au bout du conte Ven 5 à 18h00 Dim 7 à 20h30 Happiness Therapy Mer 3 à 18h Ven 5 à 20h30 Sam 6 à 20h30 Dim 7 à 18h

H o ro s c o p e

x Bélier du 21.03 au 20.04 Vous pourriez concrétiser de belles choses, si vous gériez les évènements avec plus de réalisme. Il vous faut réagir dès maintenant. Acceptez l’aide proposée par vos proches et restez confiant(e) en vos chances. x Taureau du 21.04 au 20.05 La semaine s’annonçant mouvementée, sachez garder la tête froide en toute circonstance ! Car si vous continuez à brûler votre énergie ainsi, vous finirez en panne sèche. Il est impératif de vous accorder plus du temps pour vous-même. x Gémeaux du 21.05 au 21.06 Vous voulez à tout prix jouer dans la cour des grands ? Prenez le risque de vous confronter à de nouveaux modes d’expression, de vivre de nouvelles expériences. Les contacts pourraient vous ouvrir des portes.

EFFETS SECONDAIRES

gros plan

x

QUARTET

(USA 1H38 Comédie) De Dustin Hoffman, avec Maggie Smith, Tom Courtenay, Billy Connolly. Le soleil éclaire la campagne, brillant de mille éclats, les jours paisibles s’étirent comme des notes claires et inspirées parcourant cette campagne anglaise. Nichée au cœur de l’émeraude, couleur des arbres environnants, Beecham House, dernier havre de paix, accueille les vieilles gloires d’antan. C’est ici que les musiciens et chanteurs d’opéra en majorité viennent écouter ou pousser la dernière note. La demeure s’égaye des chants d’oiseaux couverts par les morceaux de musique où les voix s’élancent et brisent le silence de l’éternité. Tout le monde s’affaire, c’est le moment de l’année où chacun aiguise sa voix, son instrument pour le gala annuel. Cela permet de récolter les fonds nécessaires à la bonne marche de ce paradis de la musique. Reginald, Wilfred et Cissy trois membres d’un quatuor célèbre de Verdi Rigoletto finissent leur dernière ligne droite ici. L’arrivée d’une Diva, quatrième voix, donne l’idée de relancer le quatuor célèbre. Avant cela, il faudra cautériser de vieilles blessures, et ce n’est pas gagné. C’est un jeune réalisateur possédant l’âge de ses acteurs qui s’empare de cette histoire sympathique. Dustin Hoffman ne cherche pas les effets de manche, mais simplement à coller à son sujet tout en lumière et en notes gaies comme la musique de Verdi. En effet, nous remarquons une mise en scène aérienne, légère comme les notes d’un de ses opéras. Le film nous emporte sur les thématiques de la vieillesse qui n’est pas un obstacle à la vie. Elle peut être joie et renaissance, ce n’est pas la dernière halte, mais la maison des plaisirs. Il évite de plomber le film par des poncifs, la mort, les égarements de l’âge, et tout ce que nous attendons sur le dernier âge. C’est un très beau film, tout en nuances, où les acteurs s’offrent une vraie partition tout en finesse pour le plaisir du spectateur. De ce fait, le film n’est pas réservé aux seniors, mais touchera un public plus large, qui ne le regrettera pas.Découvrez l’interview de Dustin Hoffman, et les versions longues des sorties de la semaine sur www.cine-region.fr et retrouvez-moi le mercredi de 18H à 18H30 sur France bleu Champagne. x Cancer du 22.06 au 22.07 Vous devrez faire face à une réalité difficile, concernant votre vie financière. Restez honnête avec vousmême et accordez-vous le temps nécessaire pour prendre les bonnes décisions qui s’imposent. x Lion du 23.07 au 22.08 Si vous envisagez de changer radicalement de mode et de cadre de vie, surtout réfléchissez bien avant de prendre des mesures irréversibles. Soyez objectif(ve) et voyez les faits sous un autre angle.

x Vierge du 23.08 au 22.09 Sur le plan professionnel, vous serez avisé(e) de suivre certains conseils très structurants. Privilégiez pour l'instant la qualité plutôt que le rendement. Et surtout gardez les pieds sur terre.

x Balance du 23.09 au 22.10 Quand les événements vous échappent, vous avez la fâcheuse tendance à vous laisser aller au découragement. Donc, persistez, car vos efforts seront couronnés de succès. x Scorpion du 23.10 au 22.11 Les émotions sont à fleur de peau, en vous et autour de vous. Mieux vaut attendre que la tempête passe avant de prendre des décisions radicales. Vous êtes en attente d'un renouveau qui s'annonce. x Sagittaire du 23.11 au 22. 12 Si vous avez la volonté de changer d’emploi, ce que vous réaliserez aujourd'hui sera capital pour votre essor. Avec l’appui des astres saisissez toutes les nouvelles opportunités qui se présenteront.

(USA 1H46 Policier) De Steven Soderbergh, avec Rooney Mara, Jude Law, Catherine Zeta-Jones. Emilie vient de tout perdre en un instant, son mari et ses rêves de futur. Pas étonnant qu’avec son homme en prison, elle se remette difficilement. Un médicament prescrit par son psy possède de drôles d’effets secondaires. Pour son dernier film, Soderbergh nous offre une excellente variation à la De Palma, plus inspiré par le jeu que ses acteurs.

LA MAISON DE LA RADIO

(France 1H43 Documentaire) De Nicolas Philibert. Le film commence par un brouhaha de voix qui se superposent. Il nous entraine dans les coulisses de ces voix familières qui percent le poste pour parfois accompagner notre solitude. Le réalisateur d’Etre et avoir explore le rapport à la voix et aux sons, les secrets de fabrication des émissions radio sur une journée et un début de nuit. Un bon film qui devient un peu répétitif sur la fin.

PERFECT MOTHERS

(France 1H51 Drame) D’Anne Fontaine, avec Naomi Watts, Robin Wright, A la mort de son mari, Lil se rapproche encore plus de Roz son amie. Les deux mères et leurs fils sont très liés. Les fils finiront par surfer sur les mères et la mer, jusqu’à ce que le temps les sépare. Sans porter de jugement, Anne Fontaine explore une fois de plus avec intelligence le territoire inconnu des amours improbables, d’après une nouvelle de Doris Lessing.

x Capricorne du 23.12 au 20.01 Demain s'élabore aujourd'hui. Un vent de changement soufflera sur votre quotidien et cela vous soutiendra dans vos efforts. Des perspectives larges et enrichissantes seront au programme.

x Verseau du 21.01 au 19.02 Grâce à la chance qui vous protège actuellement, vos efforts seront payants et vous apporteront de réelles satisfactions. L'appel du large résonnera à vos oreilles comme un chant de sirène. x Poissons du 20.02 au 20.03 La ligne entre travail et vie privée semble ténue. Mais pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ? Attention le réveil risque d’être un peu brutal ! Benoit MELVHILLE


15 x

ortrait P

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N ° 2 1 3 du 5 au 11 avril 2013

Jean-Philippe Thomas - Architecte

« L'architecture doit assurer le lien... »

deux, j'ai su assez tôt vers quelle voie je souhaitais m'orienter. » Décision est alors prise de se lancer dans l'architecture, l'école de Nancy proposant à l'époque une bonne formation. Si chaque école d'architecture française a sa propre spécificité, pour l'établissement lorrain, c'était la mise en avant de l'humain et du territoire, à travers notamment les cours de Paysage. «  Cette thématique me correspondait xEn la matière, il n'y a jamais vraiment pleinement. Et mon expérience en de hasard et si, comme tout jeune garçon, Erasmus à Newcastle a encore plus conJean-Philippe Thomas a sûrement envis- forté mon rôle et ma vocation d'architecte, agé d'exercer la profession de pompier ou tant cette ville m'a marqué. » Son diplôme de pilote d'avion, les prémices de ses pre- d'architecte en poche, vient alors le temps miers hobbies ont rapidement indiqué pour Jean-Philippe Thomas de se poser vers quel domaine ses aspirations des questions. Les bonnes questions. « Il y tendraient. « Je me rappelle qu'à l'époque, a, je pense, un vrai travail à faire sur soije voulais être cartographe et inventeur de même dans cette profession. S'interroger mondes. Je m'adonnais à la reproduction sur sa conception personnelle du métier, de petits bateaux, pourquoi veut-on l'exavions, mais aussi de ercer, pour faire quels Écoute, humilité monuments, de gares. types de constructions, et créativité J'allais jusqu'à avec quelle sensibilrechercher les plans ité...  » Rapidement, le des bâtiments dans les registres créateur commence à trouver ses réponsd'archives. » Et tandis que naissait peu à es, celles qui, finalement, étaient en lui peu en lui la fibre du bâtisseur, l'attache- depuis longtemps : « Être architecte, c'est ment à la terre conti-nuait de son côté à pour moi savoir prendre cons-cience de prendre une place toute spéciale chez le sa ville, des espaces, car une construction futur architecte : « Cette sensibilité avec la ce n'est pas qu'un bâtiment, une simple terre me vient surtout de mon grand-père façade, c'est aussi et surtout un lieu à qui était mineur dans les mines d'ardoises vivre, baigné par la lumière et traversé ardennaises. Il me racontait sa proximité par le vent, où l'on vient, s'arrête et avec le territoire et l'environnement, pour reste. » Son fort respect de la nature allié lui une valeur essentielle. Du coup, entre à son sens aigu de la création étendent mes maquet-tes et la notion de territoire, progressivement l'architecture du profeset l'imbrication croissante et naturelle des sionnel vers «  une forme de dépouille-

Inscrivant ses projets dans une dynamique de création respectueuse de l'environnement et d'une logique de développement durable, Jean-Philippe Thomas est un architecte « écolo », artiste passionné à la liberté créative intacte.

Jean-Philippe Thomas © l'Hebdo du Vendredi

ment, enrichi uniquement des éléments essentiels. Dans notre métier, on ne peut pas se mentir et il est important de ne pas trop en rajouter. C'est pour cela que j'ai tendance à fuir le bling-bling dans mes constructions en préférant une attitude plus éco-responsable.  » Et le côté épuré des réalisations de son cabinet se traduit notamment par une utilisation importante du bois (70% des projets), « un matériau que j'ai appris à bien utiliser suite à des voyages dans les pays nordiques, qui rappelle la simplicité et fait la corrélation

xRepères: Jean-Philippe Thomas est né en 1965 à Charleville-Mézières. Après un début de scolarité passé dans sa ville natale, il quitte la maison de ses parents, fonctionnaires, pour poursuivre ses études à Reims, au lycée Arago. Le baccalauréat en poche, il gagne ensuite Nancy où il intègre l'École d'architecture de la ville à la fin des années 1980. Un cursus au cours duquel il pourra partir plusieurs mois à Newcastle (en 1990), dans le cadre d'Erasmus. Diplômé en 1992, il deviendra intervenant à l'école nancéienne entre 1993 et 1997. Une opportunité professionnelle le ramènera ensuite à Reims, où il ouvrira son propre atelier d'architecture fin 1999/début 2000. Fervent défenseur du mieux-vivre, Jean-Philippe Thomas défend dans ses créations son attachement à la nature, en limitant au maximum l'impact environnemental de ses constructions. A 47 ans, l'architecte-créateur vit actuellement dans l'agglomération rémoise. Il est marié et père de deux enfants.

avec la nature. Un peu à l'image du projet dont je suis, je pense, le plus fier : la construction du collège de Saint-Dizier, il y a deux ans, près de 10 000 m2 en bois. Un projet bien posé, dans lequel les gens se sentent bien, comme une forme de réenchantement architectural. » La profession d'architecte, Jean-Philippe Thomas assure aujourd'hui l'aimer de plus en plus, « bien que la multiplication des normes, aussi nécessaires soient-elles, peut entraver le travail de création. Mais je continuerai de conseiller ce métier car c'est l'un des rares où l'on puisse encore trouver une vraie part de créativité. On peut créer ce qu'on dessine, c'est quand même extra ! Alors bien sûr, il faut savoir être patient car, même avec les meilleures idées du monde, il faut du temps pour développer son réseau de contacts et accroître sa notoriété. » Dans son travail, l'architecte fait preuve d'une réelle humilité, « indispensable » selon lui pour mener à bien ses projets. « On doit être à l'écoute du com-

manditaire, discuter avec lui, afin de situer au mieux la future réalisation dans son contexte (quels seront les vents dominants, l'exposition au soleil, les angles de vues par rapport aux voisins...). C'est l'ancrage environnemental.  » Avec plus de deux décennies d'expérience et de pratique, Jean-Philippe Thomas a su rester fidèle à ses engagements. Il réalise des constructions impactant le moins possible l'environnement et favorise la mutualisation des hommes, des moyens et des compétences. Car c'est aussi pour lui l'une des missions principales de l'architecture : « Assurer le lien entre les personnes, les métiers, les savoirs et la nature. »

Aymeric Henniaux

219, bd Charles Arnould / 03 26 404 405 architectes@jeanphilippe-thomas.com / www.jeanphilippe-thomas.com


L'Hebdo du Vendredi, Châlons, 213  

L'Hebdo du Vendredi, édition Châlons, numéro 213, semaine du 5 au 11 avril 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you