Page 1

Une foire historique ! P.6

Vendanges 2012 : millésime attendu P.9

w w w . l h e b d o d u v e n d r e d i .

L'Ecole de la 2e Chance a 10 ans P.14

Quand Cécile Duflot consulte Benoist Apparu

c o m

P. 15

La Poule des Champs a pondu une sacrée programmation P. 17

Auberge Champenoise Hôtel*** Restaurant de tradition familiale

Avec les vendanges Notre Nouvelle carte Arrive des le 17 Septembre... Et toujours Salles pour Réunion , Banquets... Le Vendredi Spécial Moules frites Le Samedi soir (sur réservation) Soirée dansante…

Patrimoine : Châlons s'interprète ! É D I T I O N C H Â L O N S JOURNAL GRATUIT D’INFORMATION N°186

68, rue des Prieurés - 51530 MOUSSY 03 26 54 03 48 - www.auberge-champenoise.com

du 14 au 20 septembre 2012

Les journées européennes du patrimoine, samedi et dimanche, seront surtout l'occasion pour les Châlonnais de découvrir leur Centre d'interprétation d'architecture et du patrimoine (Ciap), baptisé Espace « Châlons, Ville d'Art et d'Histoire », le tout premier en Champagne-Ardenne, et le premier numérique en France. P.3 et 4

e n a s i r t é P La tisserie Boulangerie et Pâ Michel David

24 av. Jacques Simon

51470 SAINT-MEMMIE

Tél. : 03 26 68 33 60


2x

H umeurs ÉDITO

xDe quoi j'me mêle ! Pierre Seel a dû se retourner, une fois de plus. Ce militant des droits des homosexuels, décédé en 2005, qui avait survécu aux camps, aurait trouvé une nouvelle occasion de piquer une de ses mémorables colères. La Garde des Sceaux Christiane Taubira, dont on dit, sur la place de Paris, qu'elle inverse la tendance qui veut qu'on est moins sympa quand on devient ministre, est en train de pondre LE projet de loi visant à rendre presque égaux les couples hétéro et homosexuels. Mariages et adoptions dans les mêmes conditions, ne manquerait, pour l'heure, que l'égalité à l'accès à la procréation médicalement assistée. Et l'Église s'est donc sentie obligée d'intervenir. La Conférence des Évêques de France, par la voix de son patron, le cardinal André Vingt-Trois, a indiqué vouloir « infléchir le contenu de ce projet de loi. » Pour info, l'Église catholique romaine, celle qui a le plus cours en France, a pour position officielle de s'opposer à la reconnaissance légale des couples homosexuels, d'accueillir les personnes homosexuelles en son sein mais en leur demandant de vivre dans l'abstinence sexuelle puisqu'elle condamne les actes homosexuels. Et dans certains cas, l'Église considère la discrimination qui vise les homosexuels, comme l'accès à des professions en lien avec les enfants, comme justifiée ! Evidemment, la pensée unique n'est pas de mise chez tous les prêtres. Mais heureusement, quand même, qu'il y eut un brillant Briand et une loi de séparation en 1905. Tony Verbicaro

La météo Vendredi

Samedi

Dimanche

Lundi

6° 20° 6° 23°

Qualité de l’air

9° 21° 9° 22°

Vendredi 14 septembreSamedi 15 septembreDimanche 16 septembre

4

Bonne

L’indice varie de 1 – très bonne qualité de l’air à 10 – très mauvaise qualité de l’air.

L’h ebdo du ve ndredi édité par la SARL B2M Editions Journal hebdomadaire gratuit d’information locale Siège social : 195, rue du Barbâtre à Reims

T él. 03 26 36 50 13 E-mails : Rédaction : redaction@lhebdoduvendredi.com Publicité : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.com Directeur de la publication : Frédéric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com) Journalistes : Julien Debant, chef d’édition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Tony Verbicaro, chef d’édition Châlons/Epernay (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com) Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com) Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com) Commerciale : Claudie Faye (claudie.faye@lhebdoduvendredi.com) Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com) Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rogé Parution le vendredi matin Imprimé par IPS à Amiens

w ww.l hebdo duvendredi.com

re i m s. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Le chiffre 37

C'est la place de Reims dans le palmarès des villes où il fait bon étudier selon L'Etudiant. Le magazine a en effet publié son classement annuel cette semaine (disponible en ligne sur www.letudiant.fr), lequel sacre Toulouse, Grenoble et Montpellier. C'est un recul de cinq places par rapport à l'année dernière et désormais, seules quatre villes sont moins bien évaluées que Reims. Car il s'agit bien d'une évaluation. Celle-ci concerne neuf thématiques : études, culture, logement, environnement, sports, emploi, transports, sorties et rayonnement international. C'est d'ailleurs dans ces trois derniers thèmes que Reims s'en sort pour le mieux. Au final, cette 37ème place, sur 41, peut sembler bien sévère. C'est pourquoi l'Hebdo du Vendredi vous donne rendezvous la semaine prochaine pour tenter de comprendre là où le bât blesse.

Coup d'œil sur le monde

x Que de m on de ! 100 milliards, c'est le nombre d'êtres humains ayant vécu sur Terre depuis le début de notre ère. Un chiffre sur lequel s'accordent la plupart des scientifiques mais qui reste évidemment approximatif tant il parait impossible de comptabiliser l'ensemble des hommes et des femmes sur les milliers de générations s'étant succédées sur la planète. Riches ou pauvres, seigneurs ou esclaves, bons ou cruels, violents ou pacifiques, 100 milliards de caractères et de personnalités uniques ont ainsi foulé le sol de la Terre depuis le développement de l'espèce humaine. Le monde actuel est donc le résultat du passage de ces 100 milliards d'humains, ajouté à l'impact qu'ont pu avoir et ont toujours les animaux et les végétaux. 100 milliards, un chiffre qui en deviendrait finalement presque poétique... x Dépe ns es sa ns pit ié Se réjouir de gagner 63 000 euros à un jeu télévisé est plus que compréhensible et même enviable, s'empresser de tout dépenser les mois suivants est es revanche beaucoup plus surprenant. C'est pourtant ainsi qu'a agi un gagnant de la version anglaise du jeu A prendre ou à laiss-

er qui, juste après sa victoire, n'a pas tardé à faire fondre son pactole fraichement acquis. La raison ? Une procédure de mariage en cours avec sa désormais future ex-femme, et le refus catégorique de devoir partager cette grosse somme avec elle. Pour empêcher cela, le gagnant britannique de 33 ans s'est fait plaisir en achetant une Jaguar d'occasion, un Ipad, un voyage au Mexique, des cadeaux pour ses enfants... L'argent lui a également servi à éponger ses dettes et mettre de côté pour payer l'avocat du divorce. Mariage houleux, heureux au jeu ?

x Fa ut pa s po us se r.. . En termes d'argent, il y a des périodes où se plaindre de ses finances passe plus ou moins bien et il faut bien reconnaitre que le climat actuel ne s'y prête pas vraiment. Pourtant, ça n'a pas empêché le dernier gagnant du Powerball (le loto américain) de pester publiquement contre le ministère des Finances de son pays, suite à son récent gain de 337 millions de dollars (268 millions d'euros) à la loterie nationale. Donald Lawson, c'est son nom, s'est en effet attiré les foudres de millions de téléspectateurs en se plaignant du traitement qu'allait lui réserver le

ministère, à qui il devrait reverser près des deux tiers de la somme gagnée. D'après ses calculs, il ne devrait rester à Donald « que » 158,7 millions à l'issue de cette ponction. Une honte selon lui, mais qui ne devrait toutefois pas non plus le mettre sur la paille... x L 'in t er ne t fé lin A l'instar du site Chatroulette, permettant, moyennant une simple webcam et une connexion web, de rentrer en contact avec des internautes inconnus du monde entier, le site Catroulette vient, lui aussi, de faire son apparition sur la toile. Exclusivement consacré à nos amis félins, comme son nom l'indique, Catroulette permet aux internautes (humains) de parcourir des galeries de photos de chats, en cliquant soit sur Next si l'animal ne convient pas, soit sur Adopt en cas de coup de coeur. Car la vocation première du site, lancé à l'initiative de quatre refuges belges, est bel et bien de permettre à un maximum de petits chats de trouver un nouveau foyer d'accueil. L'an passé, 12 000 félins, vivant dans des refuges souvent surchargés, ont dû être euthanasiés faute d'avoir trouvé un propriétaire.


3x

S ociété

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Patrimoine - Ciap

L'Espace « Châlons, Ville d'Art et d'Histoire » est ouvert

x « L'ouverture de ce Ciap permet à tous ceux qui ne pensaient pas à Châlons en termes de patrimoine de se souvenir que Châlons est une ville-préfecture importante. Un second Ciap ouvrira dans la région prochainement, à Langres. J'invite les autres villes de la région à aller voir ce qui se passe à Châlons, pour que d'autres Ciap ouvrent leur porte. » Le propos est signé Raphaël Gastebois, architecte des Bâtiments de France, chef du service territorial de l'architecture et du patrimoine du département. Alors ça compte. Le Ciap, premier de la région, donc, a été baptisé plus joliment Espace «  Châlons, Ville d'Art et d'Histoire ». La Ville a ce label depuis 2007, et elle a décidé de réaménager l'ancien Hôtel Nicolas Durand en Maison du Patrimoine et de l'Architecture qui accueillera au rez-dechaussée le Conseil Régional de l'Ordre des Architectes et la Maison de l'Architecture de Champagne-Ardenne et aux étages, donc, le Ciap. Celui-ci se veut un lieu d'accueil des différents publics de la ville et présentera l'évolution urbaine et la diversité des architectures

ront poursuivre la visite en ville grâce à un système de parcours dans la cité. Un site mobile, spécialement créé en lien avec l'exposition, permettra au visiteur de retrouver sur place les informations qu'il a sélectionnées dans l'Espace. Les propriétaires de smartphone pourront même être géolocalisés. L'Espace ouvre ses portes à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 15 et 16 septembre. Il sera ensuite ouvert du mardi au samedi de 13 h à 18 h (entrée gratuite). L'Espace « Châlons, Ville d'art et d'histoire » est accompagné de bureaux administratifs et d'accueil, d'un espace documentaire sur l'histoire et le patrimoine de Châlons, ainsi que d'une salle pédagogique avec un tableau numérique.

La matériauthèque, qui permet de deviner au toucher, avant de voir, une composante de la construction. © l'Hebdo du Vendredi

et des patrimoines du territoire de Châlons-enChampagne. Les travaux sur le bâtiment ont débuté en avril 2011. Des ouvertures bien pensées laissent entrevoir des salles de la bibliothèque Pompidou, comme une invitation à passer d'un lieu de culture à un autre. La réflexion sur la muséographie a été menée par le cabinet Présence, de La Madeleine (59), en lien avec le comité de pilotage auquel la Direction

Régionale des Affaires Culturelles (Etat) et le Conseil régional ont participé. Un comité scientifique a également été constitué afin de valider les textes et les iconographies qui sont proposés dans l'exposition. La muséographie est innovante et axée sur le multimédia et l'interactivité (société Anamnesia de Strasbourg). En plus d'une pléiade réussie d'éléments numériques interactifs, une matériauthèque agrémente la découverte. Les visiteurs pour-

Un espace zen. © l'Hebdo du Vendredi

Journées européennes du patrimoine

Châlons caché x Plus de 45 sites sont ouverts au public à Châlons, gratuitement comme l'Hôtel de Région (ancien grand séminaire), la Préfecture (Hôtel des Intendants de Champagne), les Archives départementales (ancienne Abbaye de Vinetz), l'Hôtel de Ville de Châlons, où les élus euxmêmes font les visites, les musées de la Ville,

Le Cinémajestif dévoilera aux visiteurs l'envers du cinéma. © l'Hebdo du Vendredi

bibliothèques, Archives municipales, carillon de la Collégiale Notre-Dame en Vaux... De nombreux privés ouvrent également leur site à cette occasion (Ecole des Arts et Métiers, Chambre régionale de Commerce et d'Industrie, Chambre de Commerce et d'Industrie, musée de la machine à coudre, maison St-Joseph, églises, mosquée, synagogue, temple, le musée du Feu, l'église Saint-Loup, les Caudalies...). De nouveaux sites accueilleront le public comme un propriétaire privé au 27 de la rue Léon Bourgeois, l'Atelier (ancienne chapelle des l'Adoration réparatrice), soeurs de l'Etablissement public de santé mental de la Marne, l'évêché, pour la première fois ouvert au public lors des journées du patrimoine, le château du marché ouvert ce samedi 15 septembre de 14h à 18h ou le Cinémajestic qui montrera aux visiteurs les coulisses d'un cinéma. Des visites exceptionnelles ont été spécialement conçues sur le thème du patrimoine caché : à la découverte des quartiers méconnus, galerie du choeur de Notre-Dame-en-Vaux, greniers de l'Hôtel de Ville, beffroi de la tour nord de la cathédrale ou encore les réserves du musée du Cloître de Notre-Dame. À découvrir également, la galerie de peinture du Musée des Beaux-Arts, qui a connu une importante rénovation. Un spectacle, Casse-Noisettes, sera proposé samedi et dimanche après-midi dans les caves médiévales, sur le thème des souvenirs d'en-

L'évêché, pour la première fois ouvert au public à l'occasion des journées du patrimoine. © l'Hebdo du Vendredi

fance. Cet entre-sort est un spectacle de marionnettes et d'objets animés dans une baraque foraine itinérante, une boîte à histoires proposant une expérience toute simple rien que pour soi. Des concerts remarquables viendront ponctuer ces journées comme la présence du célèbre ensemble Alla Francesca le samedi soir dans le Grand salon de l'Hôtel de Ville pour un concert de musique médiévale pour tous les publics, ou le choeur de la cathédrale de la ville allemande jumelée de Neuss (Capella Quirina) le samedi à 17h30 à l'Atelier. Une exposition-jeu où il faudra ouvrir l'oeil dans

les caves médiévales apporte une dernière touche à l'ensemble de ce programme. Certaines visites ont lieu sur réservation préalable obligatoire : bibliothèque Georges-Pompidou, carillon, Ensam, Préfecture, choeur de Notre-Dame, beffroi de la cathédrale, greniers de l'Hôtel de Ville, Cinémajestic, réserves du musée du Cloître Notre-Dame. Pour tous renseignements, un kiosque d'information est installé tout le weekend place Foch. L'an dernier, les journées européennes du patrimoine sur le thème du « voyage du patrimoine » avaient attiré près de 20 000 visiteurs à Châlons.


4x

S ociété

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Journées européennes du patrimoine

A Reims, la chasse aux trésors !

x A Reims, hormis le monument des Halles du Boulingrin, dont l'inauguration et son ouverture au public sont sans conteste l'événement à ne pas manquer de ses JEP, une cinquantaine d'autres lieux et sites sont à découvrir. La candidature à l'inscription du Patrimoine mondial de l'Unesco des « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » est notamment l'occasion pour les Champenois de partir à la découverte de ce patrimoine souterrain. Dans la Cité des Sacres, les Maisons de Champagne, notamment celles implantées sur la colline SaintNicaise, ouvrent d'ailleurs spécialement leurs portes lors de ces JEP : Charles de Cazanove, Ruinart, GH. Martel & Co, Veuve Clicquot Ponsardin et Vranken Pommery. Les Halles du Boulingrin C'est la visite à ne pas manquer de cette édition 2012. Le monument magnifiquement restauré ouvre très largement ses portes pendant tout le week-end. Visites libres par les guides de l'Office de Tourisme samedi et dimanche de 10h à 19h. Visites guidées samedi et dimanche de 10h à 11h45 et de 14h à 17h30 (départ toutes les 15 minutes) La Chambre de Commerce et d'Insdustrie Edifié vers 1780 par Nicolas Ponsardin, cet

hôtel particulier, situé au 30 rue Cérès, devient à sa mort la propriété de sa fille : la Veuve Clicquot-Ponsardin. Acquis par la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) en 1880, on peut, entre autres, y admirer une élégante façade en pierre de Courville, classée au titre des Monuments historiques en 1950, et un monumental escalier d'honneur dont la rampe en fer forgé elle aussi classée. Pour cette édition, la CCI propose en plus de dévoiler en images des trésors cachés de la cave au grenier. Ouvert dimanche de 14h à 18h30. Visites guidées à 14h, 15h, 16h et 17h.

La locomotive Wladimir Des centaines de voyageurs passent près d'elle depuis des années sans même la remarquer. Stationnée sous la halle voyageurs de la gare de Reims depuis 1977, cette locomotive à vapeur de 68 tonnes est née à Glasgow en Ecosse en 1917 et a été achetée par la France sur demande de l'Armée. En effet, ce modèle 140C-313, réalisé en 273 exemplaires, est capable de remorquer 1700 tonnes et est donc particulièrement adapté à l'artillerie lourde. Elle a échappé de peu à la casse grâce à la volonté de Jean Taittinger, maire de Reims. Visites guidées le samedi de 10h30 à 12h10, toutes les 20'(accès à la locomotive par

La locomotive Wladimir est à découvrir sous la halle de la gare de Reims. © SNCF

groupes limités à 5 personnes). Réservation au 03 51 01 93 83.

Les remparts de Reims La butte Saint-Nicaise conserve les derniers vestiges des remparts de Reims construits à partir de 1209. De cette enceinte, longue de 6500 m, comportant une quarantaine de tours et huit portes fortifiées, il ne subsiste que la Tour du Puits et la Poterne Saint-Nicaise. Pour ces JEP, une fresque pédagogique de 13 mètres de longueur permettant de voir la reconstitution de l'enceinte du XIVe siècle sera présentée.

Halles du Boulingrin à Reims

Jour J !

x Sous la houlette de Stéphanie Aubin, directrice du Manège de Reims, les festivités liées à la fête d'inauguration se veulent avant tout inspirées de l'esprit du Boulingrin. Un quartier bon vivant, proche de ses habitants et qui revendique un attachement tout spécifique à la qualité des produits et des savoir-faire. Un lieu où la culture du goût a toujours su cohabiter à merveille avec le goût de la culture... Au cours de la grande soirée du 14 septembre, de nombreuses animations et activités sont proposées aux habitants du quartier, de la ville et aux visiteurs de passage. Parmi les temps forts inscrits au programme, « l'opération pétanque », à 18h, qui per-

Renseignements : Office de Tourisme de Reims, 2, rue Guillaume de Machault (ouvert samedi de 9h à 19h et dimanche de 10h à 18h) et parvis de la gare (ouvert samedi de 8h30 à 11h30 et de 12h à 18h, et dimanche de 12h à 17h30). Site internet : www.reimstourisme.com Le programme complet des Journées européennes du patrimoine à Reims est à télécharger sur le site de la ville de Reims : www.ville-reims.fr

Julien Debant

Abbaye d'Hautvillers

mettra à chacun de pratiquer ce jeu en différents points du quartier, grâce à de grands carrés de gazon spécialement aménagés. L'idée étant ici de découvrir ce qu'était à l'origine le Boulingrin (le bowling green) avant l'arrivée des Halles : un vaste terrain de pétanque. Pour les plus affamés, rendezvous ensuite dès 19h pour déguster l'assiette Boulingrin, un menu spécialement conçu pour l'occasion et servi par les restaurateurs du quartier. Muni de son ballon (à retirer à partir de 18h près des terrains de bowling green), chacun devra être en alerte pour 20h, afin de ne pas manquer l'appel des Sonneurs pour « l'heure du rassemblement  » (initiée par Césaré) et l'inauguration officielle des Halles par la maire de Reims, Adeline Hazan. Mais c'est à 20h12 précises que l'action la plus symbolique de cette renaissance des Halles aura lieu, avec un grand lâcher de 10 000 ballons, en musique et initié par un acrobate à la corde lisse. Viendra enfin le temps des festivités à proprement parlé, entre 20h30 et minuit. Pendant plusieurs heures, les Halles ouvriront en effet leur portes au public qui pourra à loisir (re)découvrir ce lieu de vie réhabilité. À quelques encablures, sur le parking du Boulingrin tout proche, les chorégraphes du Bal moderne donneront le rythme pour faire danser les visiteurs sur de courtes chorégraphies de trois minutes environ, dont l'apprentissage se fera à coup sûr dans une ambiance des plus détendues. Dernier temps fort de la soirée, la prestation du duo français Loo & Placido qui se lancera dès 22h rue de la Grosse Écritoire, dans un set unique aux tendances électro-punk et hip-hop moderne.

Aymeric Henniaux

Les festivités se dérouleront tout autour des Halles. © Olivier Rigaud

Visites guidées samedi et dimanche de 14h à 18h, toutes les 30 minutes.

Programme complet : www.ville-reims.fr

Une renaissance

x Le site emblématique de la marque Dom Pérignon (groupe LVMH) a terminé sa re-mise en beauté. L'abbaye renaît plus belle grâce à une campagne de restauration minutieuse de plus de trois ans de préparation et neuf mois de travaux. Tout a débuté en 2009 par la commande d'une étude préalable à François Chatillon, architecte en Chef des Monuments Historiques. Le cloître et le portail Sainte-Hélène étant classés, les Bâtiments de France et Dom Pérignon ont oeuvré ensemble pour superviser les nouveaux aménagements. Dom Pérignon choisit des maître-artisans et des matériaux locaux pour rendre sa splendeur à l'Abbaye où le Moine Pierre Pérignon perfectionna l'assemblage du vin de champagne. Patiemment restauré selon les techniques architecturales du XVIIe siècle, Saint-Pierre d'Hautvillers reste fidèle à sa vocation de lieu de création et de mémoire de Dom Pérignon. Le portail Sainte-Hélène est un ouvrage construit en 1692, il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1983. Pour en restaurer sa porte, l'architecte des Bâtiments de France s'est inspiré d'une porte du XVIIe siècle, située à Châlons-en-Champagne. Pour restaurer la galerie du cloître adossée à l'ancienne abbatiale, quatre tailleurs de pierre ont oeuvré selon les méthodes du XVIIe siècle. Les pièces maîtresses de la charpente et de la couverture ont été remises en état à l'identique et la couverture refaite avec des tuiles de Falempin. L'intérieur de l'ancienne bibliothèque du monastère a été entièrement rénové. De cette salle de dégustation, on profite d'une vue spectaculaire sur les jardins du domaine qui ont eux aussi été rénovés. Dans le parc et sur les terrasses, les vignes en foule et les vignes en ligne, entièrement replantées, retracent l'évolution de la culture viticole depuis dom Pierre Pérignon. Les allées, les sous-bois et la Halle aux pressoirs sont désormais balisés et illuminés. Grâce à ses amples travaux de rénovation, l'Abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers mérite parfaitement sa réputation de lieu de mémoire et de création.

L'Abbaye d'Hautvillers. © Michael Kenna


6x

S ociété

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

66e Foire

En Bref

Historique !

xTout

La 66e foire de Châlons s'est éteinte lundi soir, des sourires sur tous les visages et des étoiles dans les yeux. Le nombre de visiteurs n'est pas encore connu, mais tous les records semblent bien avoir été battus !

x « Le jeudi soir, à quatre jours de la fin, on m'a dit qu'il y avait déjà eu 25 000 visiteurs de plus que l'an dernier  », raconte Benoist Apparu. Ils étaient 215 000 à avoir arpenté la foire ancienne génération en 2011. Bruno Bourg-Broc a parié sur 235 000 pour 2012. Le bilan officiel de cette foire nouvelle ère, celle du Capitole, affichera sans doute encore plus, autour des 250 000. Un succès dont tout le monde - organisateurs, politiques, commerçants - se félicitaient lundi 3 septembre en début de soirée, au moment du baisser de rideau. Tout le monde l'a dit, si la foire fonctionne à ce point, c'est parce que tout le monde tire dans le même sens. Ce qui n'empêchait par Bruno Forget, le commissaire général, d'avoir un bon mot pour l'autre Bruno, Bourg-Broc, maire de Châlons : «  Nous ne passerons quand même pas nos vacances ensemble ! » Réponse du premier magistrat : « Mon cher Bruno, nous passons déjà nos vacances ensemble tous les ans, pendant dix jours, sur la foire ! ». Il y eut certes bien quelques soucis, inhérents à l'organisation de ce type d'événement gigantesque, qui plus est dans de nouveaux lieux. Mais à part un problème de répartition d'électricité, « et

La Comète présente... son nouveau site Internet ! Une mine de bonnes infos pour les spectateurs, qui allie l'esthétique à la simplicité de navigation. Ici un panorama des prochaines représentations grâce à l'espace « Agenda », là une zone « Actus » pour mettre en lumière ce qui se passe en coulisses des spectacles. Le tout agrémenté de photos, de vidéos, et même d'une réservation en ligne pour vos billets. A noter : la scène nationale organise un concours-photo jusqu'au 30 septembre autour du thème « La Comète et vous ».

Bruno Forget, au centre, et Bruno Bourg-Broc, à droite, partiront encore en vacances ensemble fin août en 2013... © l'Hebdo du Vendredi

pas de puissance globale », précise le maire de Châlons, rien de bien méchant. « Et il faut bien essuyer quelques plâtres dans un nouvel équipement. » Succès public et commercial, donc, qui faisait dire à Bruno Bourg-Broc que s'il n'aime pas l'expression, « parce qu'elle est galvaudée, c'est un grand succès, une édition historique. La première ouverture du Capitole au public, dix jours de foire sans une goutte de pluie... Je n'ai pas rencontré un exposant qui m'ait témoigné de son insatisfaction. Ce travail de l'UCIA, de Bruno Forget en particulier, et les nouveaux équipements sont pour beaucoup dans ce succès. Et la visite inaugurale du Président de la République a donné un rayonnement comme jamais vu sur la foire. Vraiment, je

S N O I T O M O R P 2 1 0 2 e r b m septe 0 3 u a ' u q jus Combinaison Coton Bleu Ensemble pluie taille s à xxl

taille 1 à 5

au lieu de

2290

29.50 € €

995 au lieu de

14.90 €

taille 6 et 7

au lieu de

31.95 €

2495

Chaussure sécurité Miami

Jeans

Haute et basse du 41 au 46

taille 38 à 54

995 au lieu de

24.90 €

nouveau, tout beau !

2490 au lieu de

29.95 €

trouve cette édition très réussie, et vous me pardonnerez d'exprimer ma satisfaction. » Même son de cloche chez Benoist Apparu, député de la circonscription : « Le déplacement du Président de la République a bien sûr donné un rayonnement à la foire de Châlons, d'autant que l'Elysée, la veille de l'inauguration, a envoyé un communiqué de presse dans lequel il était précisé que le discours de François Hollande allait être un discours de rentrée important. Et effectivement, ce discours de Châlons faisait partie de la séquence de rentrée du Président, avec son intervention dans le journal télévisé de dimanche soir (le 9 septembre, ndlr). Il y avait l'enjeu classique de la foire, comme chaque année, mais aussi l'ouverture du Capitole, équipement majeur, projet

phare de la mandature actuelle. L'augmentation du nombre de visiteurs n'est vraiment pas négligeable, mais surtout, tout le monde est très content. Il y a eu beaucoup de business. Ça peut nous poser beaucoup de questions par rapport à la crise. Le nouvel outil a évidemment permis ce développement. L'outil Capitole, c'est pour permettre du développement économique de notre territoire. Ça fonctionne sur cette mise en service. Maintenant, tout cela doit être vérifié sur les années à venir. » Ici, on a évoqué un concessionnaire auto qui a signé 80 ventes de voitures le temps de la foire. Là, un vendeur de tracteurs annonce quinze engins commandés. De quoi se poser des questions sur la crise. La foire est-elle un remède, booster de l'activité, ou bien un arbre qui cache la forêt, et les carnets de commande resteront vides le reste de l'année ?

T.V


7x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Incendie

Le Piratier en cendres, 12 salariés sans emploi

x Vendredi 7 septembre, depuis la Foire de Châlons, tout le monde a vu l'épaisse fumée noire s'élever dans le ciel. Le Piratier, restaurant situé de l'autre côté de la rue du Cinémajestic, brûlait. C'était l'un des tous premiers établissements qui avait ouvert ses portes aux Escarnotières. Un restaurant qui fonctionnait très bien. L'origine de cet incendie n'est pas encore connue. Le site est fermé au public et l'enquête est toujours en cours. Les pompiers ont dû employer les gros moyens pour venir à bout du feu. Le bateau

était entièrement construit en bois. Bruno Bourg-Broc, le maire de Châlons, a exprimé « une pensée pour les personnes qui travaillent dans ce restaurant. En plus de l'incendie, un restaurant ferme, et douze salariés se retrouvent sans emploi. C'est vraiment une très mauvaise nouvelle pour cette enseigne qui marchait très bien et la zone commerciale toute entière.  Maintenant, il ne faut pas s'attendre à une réouverture rapide ; l'enquête, le travail des assurances, tout ça prendra du temps. » T.V

En Bref xCycle

xJournée

de la sécurité routière

Jeudi 20 septembre, dans le cadre de la semaine nationale de la Sécurité Routière, la Ville de Châlons-en-Champagne et la Direction Départementale des Territoires (Etat) ont décidé d'organiser, pour la huitième année consécutive, un Forum de la Sécurité Routière place Foch. Cette opération a pour but de mobiliser acteurs de la sécurité routière et différents partenaires autour d'un Forum destiné à sensibiliser jeunes et moins jeunes aux dangers de la route, notamment pour les piétons et les deux-roues. Différentes animations seront proposées aux visiteurs pour apprécier leur talent de conducteur sur les pistes vélos, motos et scooters, mettre à jour leurs connaissances sur le code de la route, découvrir les dangers des conduites addictives, etc.

xStop

Le bateau faisait figure d'emblème des Escarnotières. © l'Hebdo du Vendredi

amérindien à la bibliothèque Pompidou

"J'aurai ta peau - Découvrir les peuples autochtones du Québec" est un projet d'exposition soumis par la Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire au Québec et le peintre ethnographe André Michel en deux volets. Le premier possède un caractère muséologique et culturel, le deuxième une dimension communicationnelle qui contribue à mieux faire connaître les relations entre la Compagnie de la baie d'Hudson et les Premières Nations du Canada. Cette exposition rappelle l'importance de la couverture à points devenue avec la Compagnie de la baie d'Hudson, un emblème canadien associé aux légendes des coureurs des bois, au développement de la nation et surtout au changement du mode de vie des Amérindiens du Canada. Bibliothèque municipale Georges Pompidou, jusqu'au 13 octobre 2012. Mardi et vendredi : 13 h à 18 h. Mercredi et samedi : 10 h à 18 h. Jeudi : 13 h 00 à 19 h 00.

pub

Cités en Champagne s'est engagée dans un Programme Local de Prévention des Déchets pour cinq ans en partenariat avec l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie. D'ici fin 2015, le poids des ordures ménagères et assimilés doit diminuer de 7 %. Un autocollant pour réduire ses déchets Dans ce cadre, de nombreuses actions voient le jour pour réduire le volume des ordures ménagères résiduelles, des emballages, du papier, du verre et des biodéchets jetés. Cités en Champagne a donc édité un autocollant Stop Pub pour les habitants. Disponible gratuitement sur simple demande auprès de la communauté d'agglomération ou dans les mairies, il permet d'éviter 25 kg de papier par an et par foyer.


8x

S ociété

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Concours photos

Golf

Zoom sur les entreprises et les hommes...

Le swing prêt de chez soi !

François - Sainte-Ménehould a eu la bonne idée d'initier un concours photos ouvert à tous, pour mettre en lumière les activités économiques du territoire et ceux qui les font vivre. Verdict : la région ne manque ni de savoir-faire et d'équipements remarquables, ni de chasseurs d'images ! Composé de photographes (professionnels et amateurs) et de chefs d'entreprises, le jury s'est vu départager 35 clichés au total. « Une agréable surprise, vu le peu de temps accordé aux candidats pour participer à ce concours, en période de vacances scolaires qui plus est ! », remarque Yves Garand, Anne Lemaître, coup de coeur du jury, souhaite faire de sa président du jury et responsable production passion son métier. © l'Hebdo du Vendredi chez Albéa. Et Gabriel Francart, directeur général de la CCI, de souligner la qualité et les symboliques des photographies examinées. « Celle de Jacques Leblais, par exemple, intitulée « anodisation » (ndlr : traitement de surface de l'aluminium), met à l'honneur les femmes travaillant dans l'industrie ». Nombre de thématiques bien de chez nous se dévoilent à travers le press-book réalisé pour l'occasion : Vatry, la distillerie et ses traditionnels alambics, le Capitole en Champagne, le malt, les écluses, etc. Coup de coeur spécial du jury (et de l'Hebdo !) : Anne Lemaître, 17 ans, pour l'esthétique et la perspective dont elle a su imprégner ses clichés, en particulier celui baptisé « Vieille industrie ». « L'image a été prise dans une entreprise de marbrerie qui existe depuis 1870. J'ai trouvé les couleurs des chaînes et autres machines d'époque très intéressantes, et souhaitais retranscrire cette ambiance intrigante des vieux matériaux ». Objectif atteint !

Sonia Legendre Les lauréats du concours :Catégorie « Sites, équipements et outils » : 1er prix Mathieu Adnot pour « Lueurs sur Eole » (400 €) ; 2ème prix Mathilde Mousselin pour « Moissons en Champagne n°3 » (300 €), 3ème prix Bernard Colin pour « Totems » (150 €). Catégorie « Gestes et visages » : 1er prix Pascal Lepage pour « Une bonne préparation » (400 €) ; 2ème prix Jacques Leblais pour « Anodisation » (300 €), 3ème prix Mohammed Kasdi pour « A quelle heure le prochain décollage ? » (150 €).

Un vrai petit espace de bonheur ! Le golf du chardonnay, à Vertus, est une bulle. De détente, de plaisir, de bien-être. Au terme de plusieurs mois d'aménagement la famille Doyard a atteint son but. Même s'il reste encore bien des projets. Pascal, Marie, Benoît, Mathilde gèrent en famille ce golf ouvert aux jeunes, aux débutants comme aux joueurs confirmés, où l'on peut apprendre à perfectionner son swing ou améliorer ses approches. Situé à 50 kilomètres de tous les Le Golf du Chardonnay, au pied du vignoble. © l'Hebdo du Vendredi grands parcours, le golf du chardonnay n'a pas vocation à rivaliser avec ces 18 trous. C'est un espace de loisirs, de convivialité, d'apprentissage où il est possible de passer une heure, voire davantage, à quelques minutes de chez soi. Les golfeurs chevronnés apprécieront l'initiative. Elle permet de garder la forme, d'améliorer son handicap, de prendre des cours en un minimum de temps. Composé d'un practice, d'un putting, d'un pitching et de trois greens, le golf du chardonnay propose deux départs différents et des aires de jeux dotées d'une surface synthétique. Au total il comprend des parcours de six trous dont un avec départ possible au milieu des vignes. Un professeur a fait le déplacement des îles Maldives pour assurer des cours. Jérôme Guignot a décidé d'accompagner cette belle initiative qu'il est possible de découvrir à des tarifs très raisonnables. « Nous n'avons reçu aucune aide des collectivités locales », constate Pascal Doyard, alors que cet équipement accueille de nombreux jeunes à partir de 7 ans les mercredis et samedis après-midi. Le golf du chardonnay diversifie l'offre touristique dans la Côte des Blancs. D'autres acteurs locaux pourraient s'associer à son développement. Dans le domaine de la restauration et de l'hôtellerie en particulier. Pascal Doyard imagine même la création d'un restaurant panoramique.

ECOLE de DANSE BOURDON

J.B

Golf du chardonnay, 63, avenue de Bammental à Vertus. Tél.- 03 26 57 20 27. contact@golfduchardonnay.com

Rock Salsa Tango 



et autres danses de société

Reprise des cours le mercredi 19 septembre 2012

inscription seul ou en couple

cours d’essai offerts !

*Renseignement à l’école

x Cet été, la CCI de Châlons - Vitry-le-

Complexe Gérard Philippe 19 av. Géneral Sarail - CHALONS Tél. 06 38 41 43 25 - ww.dansebourdon.com


9x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Vendange 2012

Un millésime ? Un grand millésime ?

La récolte des raisins de champagne a commencé cette semaine sur les coteaux les plus en avance. Elle pourra durer jusqu'à trois semaines cette année. Et si les volumes seront très hétérogènes, la qualité est au rendez-vous. Reste à compter sur une météo clémente et un travail précis.

x « Le soleil doit revenir, je suis serein, tout va bien ! » Pascal Férat, le président du Syndicat Général des Vignerons, a le sourire. Les épluchettes sont à peine sorties, qu'on se pose déjà la question : 2012 sera-t-elle une année millésimée, voire un grand millésime ? « Les teneurs en sucre et en acide laissent penser qu'on part sur quelque chose de très bon, aussi bien voire mieux équilibré qu'en 1996, dernier grand millésime, répond Pascal Férat. Après, il faudra encore connaître les paramètres aromatiques. On verra en février, quand on goûtera les vins, si 2012 peut faire un millésime.  » Dominique Moncomble, le directeur des services techniques du Comité interprofessionnel des vins de champagne, acquiesce : «  Ça s'annonce très bien. On a rarement vu autant de si-gnaux au vert, il n'y a pas de pourrissement, la vigne est dans le même et bel état qu'en 2009. Les

À Mondement, dans le sud de la Marne, la vendange commence le 15 septembre pour les Pinot noir et meunier © l'Hebdo du Vendredi

dosages en sucre sont importants, on arrive à 10 degrés, alors que la vendange n'est pas encore commencée. L'acidité

Au Tribunal correctionnel xLes apparences seraient trompeuses ? De si vilains mots dans la bouche d'une si jeune fille. A tout juste vingt-deux ans, Amélie tranche franchement avec les prévenus se succédant d'ordinaire à la barre du tribunal. Mais soyons honnêtes, si elle se voit renvoyée devant les instances correctionnelles, c'est que la demoiselle aurait lancé des « bâtards, enculés ! » et des « schmitts de merde ! » à l'encon tre des agents de police venus la maitriser. La maitriser, parfaitement. Car malgré son petit mètre soixante et ses cinquante kilos toute habillée (et on parle ici plutôt d'un gros sweat à capuche, de lourdes baskets et d'un gros baggy beige plutôt que d'une petite robe d'été), Amélie semble avoir le sang un peu chaud. Déjà condamnée pour conduite sans assurance et consommation de stupéfiants, la mise en cause se voit reprocher cette fois, outre l'outrage à personne dépositaire de l'autorité publique, des dégradations sur véhicules. En l'occurrence, au sortir d'une soirée (beaucoup trop ?) arrosée, les policiers l'auraient surpris sur les épaules d'un de ses amis à donner de vigoureux coups de pied dans les rétroviseurs des voitures garées sur son chemin. Les gardiens de la paix interviennent, les insultes fusent, l'interpellation dégénère. « Je reconnais que j'ai insulté les flics mais j'ai pas cassé les rétros, se défend énergiquement la prévenue, simplement c'est parti en live car à un moment un policier m'a mis une claque alors je me suis énervée ». « Ne croyez-vous pas plutôt que l'agent de police voulait juste vous enlever la cigarette que vous veniez d'allumer avec insolence devant lui ? », rétorque, agacé, le substitut du procureur. Un magistrat qui rappellera, au passage, qu'Amélie avait « apparemment tellement bu qu'elle avait besoin d'être soutenue pour pouvoir marcher ». Face aux 120 heures de travaux d'intérêt général réclamé par le subs-titut, l'avocate de la Défense mettra, elle, en avant l'attitude « plus que disproportionnée des forces de l'ordre, jouant les gros bras avec une toute jeune femme, à qui on doit même baisser le micro ici pour être entendue tant elle n'est pas grande ». Est-ce l'argument de la taille, le visage angélique d'Amélie, ou plus sérieusement le manque de preuves qui influença le Président du tribunal ? Toujours est-il que le magistrat relaxera finalement notre agitée, qui s'empressera de quitter les lieux en remettant derechef la capuche de son sweat sur sa tête. Etrange petit bout de jeune femme. Aymeric Henniaux

umes baisser toute l'année, et si en plus, est là aussi. Pour le moment, et si la la qualité est médiocre à la fin... Mais là, météo se maintient, le raisin est dans des non, il y a la satisfaction de la qualité. Il conditions similaires à 1996, année d'un faudra faire attention à bien vendanger, grand millésime. Et le constat est vrai espérer une bonne météo, et tout ira bien. partout, la qua-lité est bonne sur tous les Avec tous les problèmes climatiques qui terroirs. » ont débuté cet hiver et qui se sont pourThibault Le Mailloux, directeur de la suivis jusqu'en juillet, et que je vois ce communication du CIVC, retient les mois d'août qui a inversé la courbe, oui, atouts, encore une fois démontrés, de je souris. J'ai passé l'année à essayer de l'interprofession : «  Ça démontre aux détendre les vignerons, mais ils ne souriChampenois la force et l'intérêt de leur aient pas. Maintenant, oui. » organisation professionnelle. Le système La grande nouveauté de cette vendange de la réserve individuelle permet de 2012, c'est la durée de la récolte, qui palier les aspects négatifs dûs aux aléas pourrait atteindre trois semaines. C'est en climatiques. La réserve est faite sur des tout cas le temps qui a été décidé par le raisins de qualité, et ça prend tout son CIVC. « J'attaque ma vendange avec une sens cette année. Non seulement la petite équipe mardi, et nous serons au réserve individuelle va servir à de nomcomplet le 21 septembre, explique Pascal breux vignerons, mais en plus, elle perFérat. Habituellement, je vendange mettra d'améliorer encore la qualité de court, sur neuf, dix jours. Cette année, l'assemblage. Cette réserve, beaucoup de on sera sur deux vignobles ne l'ont Tirer la quintessence semaines chez moi. Ce pas, et c'est une force n'est pas du tout du champagne. » de cette récolte rationnel par rapport aux années ordinaires. » «  L'an dernier, Tirer la quintessence de cette récolte poursuit Thibault Le Mailloux, on a vu «  Il faut attirer l'attention en revanche des vignerons s'arrêter puis reprendre la sur le fait que les vignobles sont très récolte. Là, dans une année difficile, il a hétérogènes pour les volumes, précise été décidé d'allonger la période de venDominique Moncomble, signe d'une dange à 21 jours. La météo de l'année année difficile au niveau du climat, avec exige d'être perfectionniste pendant cette la neige, la grêle... Le souci sur les quanvendange. Cette vendange plus étalée est tités vient de là.  » Si bien que d'un vilun moyen d'optimiser la qualité de la lage à un autre, la quantité de raisin récolte. C'est très pédagogique. Ça nous cueilli pourrait passer du simple au dourassure sur les choix de gestion de l'apble. « De 6 000 à 12 000 kg par pellation. » Une durée rare. Dominique hectare, peut-être, précise Pascal Férat. Moncomble : « Plus de 20 jours, ça n'arTout au long de l'année, il n'y a que les rive jamais. » volumes qui sont dans les têtes des gens. Pour la qualité, ça ne peut se constater qu'au dernier moment. Rien de plus frusTony Verbicaro trant pour un viticulteur de voir les vol-


10 x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Plysorol

Jour après jour

Une semaine après l'annonce de la liquidation judiciaire de Plysorol par le Tribunal de commerce de Lisieux, à Magenta, les salariés protègent leur usine et travaillent sur un projet de reprise en Scop.

x « Depuis jeudi, nous avons demandé le soutien du ministère (du Redressement productif, ndlr) et des régions concernées pour nous aider à réaliser l'étude de faisabilité d'une reprise en Scop, explique Marie-Christine Malet, secrétaire générale CGT du comité central d'entreprise. On a des échos favorables pour le financement de cette étude. Il faut d'abord passer par là pour savoir si c'est viable ou pas. Nous souhaiterions que le financement de l'étude soit bouclé à la fin de cette semaine (ce vendredi 14 septembre, ndlr), afin que nous puissions redémarrer le plus vite possible. » Côté politique, Jean-Paul Bachy, le président de la Région Champagne-Ardenne, s'est déjà engagé à aider : « La liquidation de Plysorol sera ressentie par les salariés de l'usine de Magenta et par les professionnels de la filière forestière en région comme particulièrement injuste. Le site de Magenta est en effet le seul site rentable du groupe Plysorol. La Champagne-Ardenne avait été choisie par le groupe Plysorol pour la richesse de sa ressource forestière en peupliers et en hêtres, notamment. Le Conseil régio-nal est décidé à soutenir toute démarche permettant la poursuite ou la reprise d'activités. Car le site de Magenta n'est pas seulement viable. Il peut être demain l'un des moteurs essentiels de la filière bois en région. Le Conseil régional entend tout mettre en oeuvre en lien avec Ghassan Bitar ou tout autre repreneur, pour la relance du site et la défense de l'emploi des salariés qui le font vivre et se battent avec un courage et un sens des responsabilités exemplaire pour sauver leur outil de travail. » Avec Ghassan Bitar, c'est bien sûr utopique, mais les déclarations

officielles sont par nature politiquement correctes, et ont le mérite de replacer les responsabilités. « Le projet de Scop porte sur Epernay et Fontenayle-Comte, mais il s'agirait de deux entités distinctes. Pour Lisieux, on regarde si une autre solution serait envisageable. L'usine de Lisieux, ils l'ont laissé mourir  », condamne Marie-Christine Malet. Le Tribunal de commerce de Lisieux a prolongé la poursuite d'activité jusqu'au 30 septembre pour que le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) puisse être établi. «  On sait bien que pour le moment, il est vide. Les lettres de licenciement devraient arriver au plus tard vers le 15 octobre, quelques semaines plus tard pour les salariés protégés. On explique aux salariés comment ça va se passer. La plupart a travaillé longtemps ici. Ils n'ont pas connu le chômage. Ils me disent que quand ils sont à la maison, ils ne sont pas bien. Certains ne dorment plus, d'autres n'arrivent plus à manger. Et on est entre nous, on n'a pas d'interlocuteur. La direction a déserté le site depuis le mois de juillet. Ils sont juste passés le 27 août pour nous dire de rentrer chez nous. Les employés ont beaucoup de mal à réagir. Il faut les porter à bout de bras. C'est très dur. Mais ils sont volontaires, combatifs. Mais je crois qu'on a réussi à transformer un peu de cette colère en espoir. » L'usine est protégée par les salariés, par plages de roulement de douze heures, jours et nuits, weekend compris. L'usine est en sécurité, les machines notamment, pour qu'il n'y ait pas d'accident, pas de départ d'incendie. «  On respecte le site comme quand on travaillait, On garde un oeil sur notre stock, c'est comme notre bébé, poursuit MarieChristine Malet. Les salariés de la maintenance sont par exemple en train de tailler les haies, ça n'avait pas été fait depuis des mois. » Les 94 de Plysorol ont reçu un large soutien, «  moral ou matériel, pour tenir ici. On risque de nous couper l'électricité et le téléphone dans quelques temps. Les boulangeries de Magenta nous donnent quelques baguettes tous les jours. Une entreprise de maçonnerie est venue nous donner un bon bil-

Conjoncture économique régionale

« À quand le bout du tunnel ? »

xTout juste sortie du four, la nouvelle note de conjoncture régionale des CCI confirme ses prévisions : un ralentissement de l'activité, tous secteurs et tous départements confondus. 56 % des 1200 chefs d'entreprises interrogés évoquent une situation économique « mauvaise » voire « très mauvaise », contre 44 % en début d'année. François Cravoisier, président de CCI Champagne-Ardenne, pointe toutefois du doigt l'un des points forts de la région : le commerce extérieur. « On observe au premier semestre 2012 une progression de 7,9 % des exportations comparée au premier semestre 2011, et contre 3,5 % au niveau national ». Mais l'horizon semble s'assombrir sur les six mois à venir, notamment dans l'industrie. « La Champagne-Ardenne est la 3ème région de l'Hexagone en termes de sous-traitance industrielle. Sur le premier semestre, nous avons perdu 1,6 % des emplois industriels, contre - 0,3 % en France ». Autre bémol : les difficultés rencontrées par les petites structures. « 95 % des entreprises champardennaises ont moins de 20 salariés. Néanmoins, on sent que les dirigeants demeurent très volontaires ». Si globalement les intentions d'embauche ne cessent de diminuer (seulement 31 % des patrons pensent recruter d'ici la fin de l'année), le niveau d'emploi tend à se stabiliser et 62 % des entreprises affichent un maintien de leurs effectifs. « Elles souhaitent préserver leurs moyens humains et leurs savoir-faire, malgré la baisse des carnets de commandes », dixit Dominique Lemelle, président de l'Observatoire économique régional. Et les deux présidents de conclure : « Les dirigeants passent leur temps à modéliser leurs schémas de fonctionnement pour se mettre aux normes. Aujourd'hui, ils ont plus que jamais besoin d'une stabilité réglementaire pour oeuvrer dans leurs boîtes, innover, et aller chercher de nouveaux marchés ». Retrouvez la note de conjoncture et le document 4 pages « Ce que les entreprises disent ... des effets de la conjoncture économique et financière actuelle » sur www.champagne-ardenne.cci.fr

Sonia Legendre

Les Plysorol se relaient jour et nuit pour protéger leur usine. © l'Hebdo du Vendredi

let. La fanfare de Magenta organise un concert à l'espace culturel pour nous le 30 septembre. Notre mouvement est bien perçu dans la population. Les gens ne peuvent pas comprendre que notre usine ferme alors qu'on a tous les éléments pour travailler, et qu'un patron-voyou court... » La déléguée syndicale fait état des soupçons qui pèsent sur Ghassan Bitar, le propriétaire : « Non seulement je le pense, indique Marie-Christine Malet, mais j'ai un rapport de l'expert judiciaire qui indique que nos permis forestiers ont été transférés à John Bitar Gabon (une autre entreprise dans laquelle apparaît la famille Bitar, ndlr), en février 2012, alors que d'après les éléments contractuels, il n'en avait absolument pas le droit. Et nous souhaitons bien sûr que M. Bitar soit pour-

suivi. » Quant au projet de reprise par les salariés en Scop, là aussi, malgré l'exemple récent de la tentative à Seafrance, chez Plysorol, l'espoir est là, réel. « On est au coeur de la matière première, le contreplaqué peuplier, on a les clients, on a l'outil de production. Il faudra adapter, bien sûr, pour faire de nouveaux produits. Et puis il y a nous, surtout, le savoir-faire. On a changé de gouvernement, on ne peut pas concevoir que celui-ci ne rétablisse pas un état de droit. Pour nous, aujourd'hui en France, il n'y a pas d'état de droit. Des décisions de justice sont prises, mais il n'y a pas de poursuites. Et c'est inconcevable dans une démocratie. »

T.V


11 x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Transports

! O V A R B

Bougez autrement... toute l'année

Mercredi 19 septembre, voyager en TER ne coûtera qu'un euro ! © l'Hebdo du Vendredi

Comme chaque année à la rentrée, la semaine de la mobilité, du 16 au 22 septembre, et la journée des transports publics, mercredi 19 septembre, reviennent inlassablement pour inciter les usagers à l'utilisation des transports doux, plus écologiques pour l'environnement et plus économiques pour le porte-monnaie.

x Choisir le bus, pratiquer le covoiturage, utiliser son vélo ou tout simplement ses pieds, tels sont les objectifs de la semaine de la mobilité et de la journée des transports publiques. La finalité est évidente : se déplacer de façon plus écologique et plus économique durablement. A cette occasion, de nombreux projets se dérouleront partout en France et bien sûr en Champagne-Ardenne : cours de vélo, ateliers informatiques autour de l'empreinte environnementale, randonnées, projections de films documentaires, initiations à l'éco-conduite... Par exemple, à Epernay, qui a gagné en 2011 le trophée des villes Electromobiles, un bus électrique effectuera gratuitement, du 19 au 25 septembre (sauf le dimanche), des navettes au départ de la zone des Forges (parking Décathlon) avec un terminus place Hugues Plomb. Il desservira la rue Frédéric Plomb, la rue de Magenta, l'avenue Paul Chandon, la Place de l'Europe et la rue Saint Thibault. Les départs étant prévus toutes les 20 minutes dans les deux sens. A Châlons-enChampagne, la Mission prévention et

sécurité routières dans les armées (MPSRA) formera gratuitement les moniteurs auto-école à l'écoconduite. De même, toujours dans la ville préfecture, la DREAL, en partenariat avec l'Office de tourisme, proposera à ses salariés une visite-guidée du centre-ville à pied. Bien sûr, pour le grand public, cette semaine dédiée à la mobilité trouvera son point d'orgue le mercredi 19 septembre. Ce jour là, chaque réseau de transports collectifs proposera un billet à la journée au tarif unique de 1 euro. Cela concerne aussi bien les réseaux urbains, à l'image de ceux de Châlons-enChampagne, d'Epernay et de Reims, que le réseau départemental ou régional (SNCF et STDM). Ainsi, ce mercredi 19 septembre, effectuer par exemple le voyage de Charleville-Mézières à Reims, en bus ou en train (TER), vous coûtera seulement 1 euro. A ce prix défiant toute concurrence, les non-utilisateurs et autres occasionnels des transports collectifs sont fortement invités à laisser de côté leurs préjugés et donc les tester le temps d'une journée. L'espoir demeure évidemment qu'ils adoptent ce mode de transport ensuite toute l'année.

Julien Debant

Semaine de la mobilité, du 16 au 22 septembre. Rens. : www.bougezautrement.gouv.fr Journée des transports publiques, mercredi 19 septembre. Rens. : www.journeedutransportpublic.fr

eu gratuit sans obligation d7achat, jusqu7au 23 septembre 2012. Règlement disponible sur www www.partageons-nos-valeurs.fr tageons-nos-valeurs.fr tageons-nos-valeurs.fr. Anonyme Coopérative à capital variable 3 rue François de Cur Anon Curel 57000 METZ - Siren en 356 801 571 RCS Metz,

Maxime THOMAS MÉDAILLE DE BRONZE PAR ÉQUIPE AUX JEUX PARALYMPIQUES DE LONDRES 2012 Médaillé Paralympique de Tennis de table 2008

Matthieu PÉCHÉ PÉCHÉ et Gauthier KLAUSS KLAUSS ÈMES S 4ÈME AUX A UX JO DE LONDRES S 2012 2012

Doubles Champions du Monde de Canoë biplace par équipe 2010 - 2011

Julien ABSALON SÉLECTIONNÉ AUX JO DE LONDRES 2012 Double Champion Olympique de VTT 2004 - 2008

+Grand jeu concours* partageons-nos-valeurs.fr

Jouez aussi aussi sur facebook.com/BPLC facebook.com/BPLC


14 x

ociété S

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Ecole de la 2 e Chance

10 ans, et 6 000 deuxièmes chances...

à l'E2C. Le Conseil régional nous soutient grâce aux Fonds sociaux européens, ainsi que le Conseil général, les Villes de Châlons et de Reims. Mais ces chiffres restent peu réjouissants; nous n'accueillerions pas autant de stagiaires si tout allait bien... Et le premier Ministre l'a encore répété lors de sa visite à l'E2C Marseille : l'enseignement doit veiller à réduire le nombre de jeunes qui sorx Grégory, Lyndelle, Aurélien... Et à leurs tent du système sans diplôme ». Grâce à côtés, les portraits de Jean-Paul Bachy, présides conventions avec les entreprises locales, dent de la Région et partenaire historique de 6 000 stagiaires ont pu suivre un cursus en l'école, et d'Alexandre Schajer, directeur du alternance pour s'insérer dans la vie profesCentre Alfor et président du réseau E2C sionnelle. « 60 % d'entre eux, en arrivant ici, France. « L'E2C faisait ses premiers pas en n'ont jamais travaillé et se sont construits Champagne-Ardenne il y a 12 ou 13 ans autour de valeurs très éloignées du monde de déjà », se souvient ce l'entreprise ». dernier. « Il s'agissait à De plus en plus de jeunes C'est donc là tout l'enl'époque d'une première jeu de la deuxième proposition aux acteurs au bord du chemin... chance. Il y a huit ans, locaux (une note de à la sortie du Bac et après deux essais peu quelques pages !) mais surtout d'un constat concluants en fac de droit et à l'IUT, Jérémy alarmant : l'apparition de plus en plus marréalise un bilan de compétences auprès de sa quée de jeunes sans qualification et « au mission locale, qui l'oriente vers l'E2C. bord du chemin », dont il fallait absolument Nombre de conseils et de stages en entrepriss'occuper ». es plus tard, il se forme au métier d'infoL'école s'est ensuite déployée aux quatre graphiste à l'Association pour la formation coins de la région. « Nous accompagnions professionnelle des adultes (Afpa) puis environ 250 élèves par an en 2002, contre décroche un CDI sur Reims. « Devenir info950 aujourd'hui, et envisageons l'ouverture graphiste me paraissait inespéré lors de mon d'une onzième antenne dans les Ardennes. entrée à l'école, et c'est devenu réalité », Cette expansion résulte de la volonté du confie-t-il. « Je viens de monter ma propre président Bachy d'élargir l'accès des jeunes

Pour marquer son dixième anniversaire en Champagne-Ardenne, l'Ecole de la 2e Chance a réalisé une exposition de portraits photographiques retraçant les parcours remarquables de ses élèves.

Depuis 2002, 6 000 jeunes champardennais ont trouvé leur voie grâce à l'E2C. © l'Hebdo du Vendredi

boîte ! L'E2C m'a permis d'être encadré et d'avancer dans mon projet. Le tout est d'être motivé et si l'on joue le jeu, ça peut vous porter loin ! ». A l'heure de souffler les dix bougies de l'E2C, Alexandre Schajer formule ses vœux pour l'avenir : « réussir à mesurer la pérennité de l'insertion professionnelle et

sociale de nos élèves après leur sortie de l'école, et remplacer l'attestation de compétences acquises que nous leur délivrons actuellement par un diplôme apposé de la Marianne ».

Sonia Legendre

Label

La Champagne-Ardenne pionnière dans le sport solidaire !

En signant une convention de partenariat (une première en France !), la DRJSCS Champagne-Ardenne et l'association Sports sans Frontières se liguent pour un « sport meilleur », prenant en compte sa dimension sociale et les valeurs qu'il s'évertue à transmettre.

x « L'accès à la pratique du sport devrait faire partie intégrante des droits fondamentaux de l'homme », remarquait Pierre Oudot, directeur régional de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Champagne-Ardenne (DRJSCS), lors de cette signature. Entre le Téléthon dont la moitié des collectes est réalisée par les associations sportives - et les interventions de Sports Sans Frontières à Haïti ou en Afghanistan, le milieu sportif oeuvre de plus en plus dans le social. Et le lancement il y a un an du label « Club solidaire » vient conforter cet état d'esprit. « Il s'adresse à tous les clubs, professionnels ou amateurs », précise David Blough, directeur communication de Sports sans Frontières. « L'idée est de promouvoir et de structurer leurs projets solidaires, bien loin du côté « business et

Convention signée entre l'Etat, Sports sans Frontières et le Champagne Châlons Reims Basket, pour que le sport reste solidaire. © l'Hebdo du Vendredi

médias » qu'on attribue souvent au sport. Les associations labellisées s'engagent à respecter une charte de valeurs et à soutenir des programmes de solidarité par le sport tels que « Playdagogie », dédié à sensibiliser les scolaires ». Même combat du côté de l'Etat. Frédéric

Lopez, responsable « emploi, formation et certification » à la DRJSCS, explique pourquoi la Champagne-Ardenne s'est portée pilote du projet « Club solidaire » : « Il existe en région environ 4 000 associations et clubs sportifs (et 79 disciplines différentes !), dont les initiatives solidaires méritent d'être mises

en valeur. A l'instar du judo club de Marnaval, à Saint-Dizier, et de son dispositif « Cent ceintures noires vers l'insertion ». Il propose à ses jeunes licenciés des séances de soutien scolaire et des visites d'entreprises ». Tout juste labellisé « Club solidaire », le Champagne Châlons Reims Basket (CCRB) multiplie les actions en ce sens, depuis l'envoi de matériel en Afrique, jusqu'aux échanges organisés entre jeunes et joueurs. « Grâce à l'opération « Un rebond pour l'avenir », le CCRB accueillera fin octobre une vingtaine de jeunes en rupture scolaire », dixit Laurent Gaudré, son directeur général. « Nous leur ferons découvrir des entreprises de la région et leur permettrons d'échanger avec nos joueurs. Ensemble, ils pourront partager des matchs, mais aussi leurs parcours, qui, même pour les sportifs professionnels, ne sont pas toujours cousus de fil d'or. L'objectif : aboutir à la signature de cinq contrats d'apprentissage ». Respect, solidarité, volonté, humilité et exemplarité sont les cinq mots d'ordre du CCRB. « Des valeurs communes à ce label et qui impliquent, pour apporter un caractère « social » à notre club, d'aller à la rencontre du public et de s'ancrer davantage encore dans la vie locale ».

Sonia Legendre


15 x

P olitique

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

UMP

Logement

Copé : « La reconquête de Reims à Catherine Vautrin »

Benoist Apparu, l'ex qu'on consulte

Jean-François Copé a vanté l'union des élus d'opposition municipale à Reims. © l'Hebdo du Vendredi

xJean-François Copé a tenu une réunion publique à Tinqueux mercredi 12 septembre. Il était accompagné de Luc Chatel, Michèle Tabarot, Anne-Marie Montchamp, Roger Karoutchi, Jean-Luc Warsmann et bien d'élus marnais, Xavier Albertini, René-Paul Savary et Catherine Vautrin en tête. L'assistance fournie - 600 personnes ont rempli la salle des fêtes de la rue Croix-Cordier à Tinqueux - a écouté le chef candidat à sa succession rassurer tout son monde sur ses intentions : « Je m'inscris en faux contre l'idée qui dit que cette élection (à la tête de l'UMP, ndlr) est une primaire pour 2017. C'est un énorme malentendu. Personne ne peut savoir aujourd'hui qui sera le meilleur d'entre nous pour la présidentielle. Nous organiserons des primaires ouvertes, c'est à la mode, en 2016 pour ça. Qui sait d'ici là ce qui se passera en France, en Europe ? Non, le 25 novembre, il s'agit de désigner le chef du premier parti de France. Nous comptons aujourd'hui 280 000

militants. Qu'on ne vienne pas me dire que l'UMP est par terre ! » Jean-François Copé a ensuite localisé son discours. Les oreilles se sont dressées. « Dans cette reconquête, il y a 2014 et il y a la ville de Reims à reprendre. Nous confierons la tâche à Catherine Vautrin. La défaite de Reims, en 2008, c'était la défaite de nos divisions. Il faut saluer l'état d'esprit dans lequel sont les élus d'opposition d'aujourd'hui à Reims. C'est une équipe soudée, unie. » Une union que Catherine Vautrin avait ellemême démontrée en ouvrant la séance de discours : « Tous mes collègues conseillers municipaux d'opposition à Reims ont choisi de soutenir Jean-François Copé à l'unanimité.  » La députée de la Marne, puis René-Paul Savary et Luc Chatel, ont, dans leurs propos, tous salué l'esprit de rassemblement qu'incarne leur favori.

xCécile Duflot, la Ministre du Logement, présente ces jours-ci son projet de loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) qui modifiera l'actuelle. Et avant de proposer, elle a présenté le texte à l'ancien occupant du poste, Benoist Apparu, qui a apprécié : « J'ai trouvé ça bien, sincèrement. Je trouve que c'est un acte de courtoisie républicaine. » Et sur le fonds, tout au moins sur la première partie, le député de la Marne s'est dit « plutôt favorable à une augmentation de la part de logements sociaux dans les villes, de 20 à 25%. Mais à la condition que la tranche à 25% soit zonée. 25% à Paris, oui, en Picardie, c'est sans intérêt. » Sur la deuxième partie du projet de loi de Cécile Duflot, en revanche, Benoist Apparu n'est clairement pas d'accord. « Je ne partage pas l'analyse concernant les terrains publics. La Ministre veut les rendre gratuits, et ça, c'est de l'argent en moins dans les caisses de l'Etat. Ces 1 000 terrains publics, c'est un copiercoller d'une proposition du précédent gouvernement, mais qui rapportait 1,2 milliard d'euros par an. Ces terrains gratuits, c'est une dépense publique supplémentaire non compensée. Et fondamentalement, je ne vois pas pourquoi l'Etat braderait son patrimoine. » A propos de la Loi SRU, Benoist Apparu a également évoqué une deuxième loi dont personne ne parle, en l'occurrence un article du Code de la Construction : « Il est essentiel que la mixité marche dans les deux sens. Une ville

Benoist Apparu a apprécié le geste de Cécile Duflot © l'Hebdo du Vendredi

riche doit accueillir des logements sociaux. Mais les territoires qui ont déjà un taux de logements sociaux élevé doivent accueillir plus de logements privés. Je vais présenter des amendements pour simplifier les choses afin que cette mixité sociale marche dans les deux sens. Il faut que dans les villes sociales, il y ait plus de privé. C'est ce qui se passe à Montreuil, ville communiste, je ne partage a priori pas grand-chose avec ses élus, mais ça marche, et Montreuil se « bobo-ise ».

Tony Verbicaro

Visite UNIQUE et SPÉCIALE

Découverte de la GRAVURE

pendant les vendanges avec Découverte

du PRESSURAGE TRADITIONNEL et actuel

sur VERRE

5€/pers. 3€/pers.

*

( groupe de + 15 personnes)

T.V

*

Gratuit -12 ans

Promenade en Calèche au pied des vignes Tarif :

5€

+ dégustation du jus fraichement pressés et 2 coupes de Champagne

En Bref UMP : Philippe Martin choisit François Fillon

Il ne manquait plus que l'avis du député de la troisième circonscription de la Marne (Epernay, Reims 9) parmi les poids lourds de l'UMP dans la Marne. Philippe Martin a déclaré ce lundi 10 septembre qu'il était "convaincu que François Fillon est le meilleur candidat pour la présidence de l'UMP". Le député de la Marne a décidé "d'apporter tout son soutien à celui que je considère comme étant le plus légitime et le plus à-même de diriger une opposition ferme et responsable au gouvernement socialiste et mettre l'UMP en ordre de bataille pour les prochaines échéances électorales. Il s'agit d'un choix évident, dicté notamment par la stature d'homme d'Etat de l'ancien premier ministre qui a mené avec efficacité les grandes réformes du quinquennat de Nicolas Sarkozy et qui a su faire preuve, durant la conduite de son gouvernement, de son aptitude à assembler les différentes sensibilités qui composent l'UMP."

Large amplitude horaire 7j/7

De 10h à 12h et de 14h à 19h. La semaine : départ de visite toutes les heures. Le week-end : toutes les 1/2 heures. Les confidences de Dom Caudron Rue Jean York - Passy-Grigny Autoroute A4 - Sortie DORMANS Tél. 03 26 52 45 17

www.domcaudron.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

x


16 x

S port

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Foot L1 - 5e j. - Reims - Montpellier

Confirmer les progrès face... au champion en titre xDeux semaines après son bon match nul rapporté de Toulouse (1-1), le Stade de Reims enchaîne avec une grosse cylindrée du championnat : Montpellier. Une rencontre de gala mais qui a surtout valeur de test. En effet, le groupe rémois entend confirmer ses progrès affichés au Stadium, mais aussi son succès étriqué obtenu à domicile face à Sochaux (1-0). « C'est un gros challenge qui s'annonce pour nous. Il faudra un très bon Stade de Reims pour annihiler leurs xQuestions

attaques et se créer des occasions, déclare l'entraîneur rémois, Hubert Fournier. On va voir si on est suffisamment costaud pour prendre des points face à cette équipe qui ne joue pas le même championnat que nous ». Problème, pour cette partie, le coach Rouge et Blanc devra se passer de sept joueurs, blessés ou encore en phase de reprise. Odaïr Fortes a rejoint cette longue liste, touché avec la sélection du Cap-Vert lors de la victoire face au Cameroun (2-0). Et si devant les micros Hubert Fournier ne s'alarme pas de cette absence, elle prive tout de même le secteur créatif rémois d'un de ses meilleurs représentants. « C'est un joueur important, mais nous avons joué sans lui pendant trois mois et demi la saison dernière et l'équipe a bien tournée », a-t-il ainsi tenté de rassurer. Il faut dire qu'Hubert Fournier a d'autres soucis comme le manque criant de réalisme de ses

à Kamel Ghilas

Comment se passe la reprise ? Dans les meilleures conditions. On s'entraîne dur. On joue le champion en titre et c'est une grande motivation. Il faudra beaucoup de sérieux et de rigueur pour espérer obtenir la victoire.

Avec les absences de Fortes et Ayite, Diego sera l'atout créatif numéro un face à Montpellier. © l'Hebdo du Vendredi

attaquants, même si une fois encore, il se veut d'abord positif : « même si nous ne concrétisons pas assez à mon goût, nous avons toujours eu des opportunités ».

Que craignez-vous de cette équipe ? Ils ont de bonnes individualités. Il y a Cabella que je connais pour avoir joué avec lui à Arles-Avignon. Et d'autres qui peuvent à tout moment se procurer des occasions.

Julien Debant

Reims - Montpellier, vendredi 14 septembre à 20h45 au stade Auguste Delaune.

Votre inefficacité actuelle vous pèse-t-elle ? Je me sens bien même s'il me manque quelques buts. Il faut que je travaille encore plus à l'entraînement. Mais si la balle ne veut pas rentrer... L'essentiel ce sont les résultats de l'équipe. Si mes coéquipiers marquent et qu'on gagne, je suis preneur. Est-ce la raison de votre non sélection avec l'Algérie ? Je pense que je fais de bons matchs. Je préfère avoir des occasions que rien du tout. Alors évidemment, quand je ne suis pas sélectionné, ça me laisse un goût amer. Le sélectionneur (Vahid Halilhod) fait ses choix.

L'adversaire

Une classe d'écart ?

xÀ la vue du classement après quatre journées, on ne peut pas dire que la rencontre de ce vendredi soir à Delaune entre le Stade de Reims et Montpellier soit une affiche. Le 14e reçoit le 13e. Tada ! Ok, mais il n'y a pas que les chiffres dans la vie de la Ligue 1, et surtout pas quand il s'agit d'un match de la cinquième journée. Certes, les hommes de René Girard n'ont pas (encore ?) montré le visage de la saison passé, ce jeu léché et offensif qui a sacré Montpellier champion de France pour la première fois de son histoire. On rétorquera que quand même, à Sochaux... Montpellier y a obtenu son premier succès de la saison, lors de la dernière journée, juste avant la trêve. Oui mais, Sochaux, quand même, a l'air déjà condamné. Tout ce qu'on demandera, d'un point de vue rémois, c'est que les Montpelliérains ne

confirment pas à Delaune qu'ils sont de retour. Que Belhanda, Cabella, Utaka, Herrera le nouveau et consorts ne se mettent pas à se trouver les yeux fermés. Qu'ils aient aussi un peu, beaucoup, déjà la tête à Arsenal et les retrouvailles avec Olivier Giroud à la Mosson quatre jours après ce déplacement en Champagne, pour la première de Montpellier en Ligue des Champions. Un match, dans l'après-match, sera passionnant à suivre, pourvu qu'on soit passionné, justement, d'histoire de football. Celui-ci sera tout amical, ne désignera ni vainqueur ni perdant. Ce sera juste deux collectionneurs de maillot, deux amoureux de foot que sont les président des deux clubs, Louis Nicollin et Jean-Pierre Caillot.

T.V

Le groupe rémois face à Montpellier :Agassa, Malherbe - Mandi, Signorino, Sekkat, Souaré, Tacalfred, Weber, Glombard - Krychowiak, Ca, Devaux, Pereira, Ghisolfi, Diego - Fauvergue, Ghilas, Courtet. Blessés : Peuget (Adducteurs), Toudic (Genou) et Fortes (Adducteurs). Reprise : Ayité, Ramaré, Fofana et Liebus. Absents : Benedick et Balamandji (choix de l'entraîneur).


N°186

DU 14 AU 20

L ’ A G E N D A

FESTIVALS •La Poule des Champs à Aubérive •Elektricity à Reims

SPECTACLES •Rentrée culturelle 2012−2013 Le Salmanazar à Epernay

A VOIR A FAIRE •L'agenda dédicaces et des expos

SEPTEMBRE 2012

magazine

C U L T U R E L

R E I M S

/

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

C H Â L O N S

/

É P E R N A Y

La Poule des Champs

Ça va swinguer au poulailler !

Aubérivois d'un soir ou deux, près de 4 000 festivaliers - contre 330 en 2006 (!) - sont attendus de pied ferme pour cette septième édition de la Poule de Champs.

xUne édition placée sous le signe de l'éclectisme musical et de la convivialité, comme toujours. Pour accueillir au mieux les spectateurs, l'équipe du festival a tout prévu : un nid plus grand, un espace scénique optimisé et un abreuvoir mieux agencé ! « Nous optons pour un chapiteau de 1 500 m², contre 1 000 auparavant », précise Jérémy Dravigny, chargé du management et de la production artistique. « L'idée n'est pas d'accueillir deux fois plus de monde, mais d'être plus à l'aise pendant les concerts. La Poule des Champs souhaite rester une initiative mesurée, à taille humaine et en pleine zone rurale ». Comptez néanmoins pour l'acquisition, l'installation et le démontage d'un tel équipement environ 15 000 €, 15 bénévoles et 400 heures de boulot. « Ainsi que 120 bénévoles, originaires d'Aubérive pour la plupart et surnommés « la famille des tee-shirts jaunes », qui oeuvrent au bon déroulement de ce week-end et sans qui le festival n'existerait pas ! ». Côté programmation, on mise sur des groupes « de live », ceux qui excellent sur scène et au contact du public. Avec des artistes installés (Sinsémilia, Thomas Fersen) mais également de belles découvertes (Tournée

Générale, 77 Bombay Street). « Nous sommes le seul festival de cette taille à accueillir Zebda cette année. Blankass était déjà là en 2008. On attend ces artistes avec impatience et on sait qu'au-delà des concerts, on passera de bons moments en leur compagnie ». Parmi les belles surprises de l'édition passée, Jérémy se souvient de Louis Bertignac. Et l'Hebdo de l'avoir vu papoter avec les festivaliers, hot dog à la main. « Un grand bonhomme ! Qui a surpris tout le monde par sa gentillesse et sa simplicité. Il a également discuté avec tous les bénévoles,

aussi bien ceux qui l'ont découvert en solo, que ceux qui le connaissaient à l'époque où il était guitariste de Jacques Higelin ».

d'Erlon à Reims (espace Mozaic) et Café de la Place à Aubérive - Réseaux habituels : Fnac, Carrefour, Auchan, Ticketnet, Cora, Leclerc, Virgin, etc. - Vente en ligne par paiement sécurisé sur le site Internet de la Poule des Champs Vendredi 14 septembre : 77 Bombay Street / Sinsémilia / Zebda Samedi 15 septembre : Blankass / Thomas Fersen / Eiffel / Tournée Générale

L'équipe des poussins bénévoles, à qui l'on doit l'ambiance conviviale et le bon déroulement de la Poule des Champs. © Joël Dera

Claire Lagrange

La Poule des Champs 7e édition - Vendredi 14 et samedi 15 septembre - Ouverture des portes 19h30 - à Aubérive - Pass 1 soir 17 € en prévente (20 € sur place) / Pass 2 soirs 30 € en prévente Billetterie sans frais de réservation : Crédit Agricole Place

CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS CONCERTS Samedi 15 septembre

Jeudi 20 septembre

Samedi 22 septembre

CLASSIQUE : « DUO ANTOINE PIERLOT - CATHERINE ROBERT »

CHANTS CORSES : « A VUCIATA »

CLASSIQUE : « CONCERTS DE POCHE »

Au programme de ce concert, cinq duos d'Offenbach, de Rossini et de Mozart. A 20h30 - tarif : 7€ - Château de Mareuil-sur-Aÿ

Dimanche 16 septembre

CLASSIQUE/VARIÉTÉ : « POUR TOUS LES GOÛTS »

Musique et chants de la Renaissance à la variété française avec l'orchestre de l'Ensemble Classique de l'Ecole Nouvelle de Musique de Reims et et la chorale Escales de Gueux. A 17h - Entrée libre - Eglise d'Écueil

Polyphonies corses. Vendredi 21 septembre

A 19h - Entrée libre Jardins du Cryptoportique à Reims

POP : « 49 SWIMMING POOLS »

Pour leur 2nd album, les Français de 49 Swimming Pools ont décidé de mettre les petits plats dans les grands avec The Violent Life and Death Of Tim Lester Zimbo, opus impressionnant de maestria pop et de fulgurance mélodique. A 20h30 - Entrée libre - Jardins du Cryptoportique à Reims

Rencontre exceptionnelle entre le violoniste Augustin Dumay et le pianiste Louis Lortie. Au programme : Mozart, Strauss et Franck.

Tarifs : 5/9€ - Réservations : 01 60 71 69 35 - Espace Thierry Meng, Route de Reims à Bétheny

Samedi 22 septembre

MÉTAL : « AQME » + « N'CEST »

AqME c'est une histoire de près de 15 ans de passion indéfectible pour la musique, qui n'a eu cesse de s'exprimer. Entre brutalité inouïe et raffinement de tous les instants, AqME continue aujourd'hui d'affirmer

haut et fort son indépendance.

A 20h30 - tarifs : 10 à 16€ L'Orange Bleue à Vitry-le-François

LES FLÂNERIES MUSICALES SUR ARTE

Ce dimanche 16 septembre à 18h10, ARTE diffusera le concert de l'Orchestre National de Lille, sous la direction de Jean-Claude Casadesus, programmé au Cirque de Reims dans le cadre de la 23e édition des Flâneries Musicales, à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Claude Debussy.


18 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Festival Elektricity

X ans d'expériences musicales En 10 ans, Elektricity est devenu l'événement majeur de la rentrée musicale rémoise. Développant un projet artistique original, mêlant la programmation d'artistes de renommée mondiale, de valeurs montantes et bien sûr des groupes issus de la désormais célèbre scène rémoise, le festival est aujourd'hui le portedrapeaux des musiques électroniques, un courant musical exigeant en phase avec son temps.

xEn 2003, deux jeunes Rémois, Pierre-Alexandre Busson et Cyril Jollard, rejoint un peu plus tard par Jean Perrissin, donnent naissance à Elektricity, festival à taille humaine offrant un véritable espace de liberté artistique à la scène électro alors encore balbutiante. Dix années se sont écoulées depuis, et à l'image de ses fondateurs, aujourd'hui trentenaires, Elektricity a bien grandi. Pierre Alexandre Busson est devenu Yuksek, artiste de niveau international de la scène electro, Cyril Jollard occupe lui le poste de programmateur musique du magnifique Lieu Unique de Nantes, tandis que Jean Perrissin est, depuis 2010, le directeur de L'éco-festival Cabaret Vert, dont l'édition 2012 a battu tous les records avec près de 73 000 spectateurs. Ainsi, Elektricity, produit par la Cartonnerie et Césaré, est passé en 10 ans de l'obscurité à la lumière. Le rendez-vous réservé aux initiés est devenu depuis l'événement musical de la rentrée rémoise, attirant plus de 6 000 spectateurs, sans pour autant perdre son âme. Car si les deux

Près de 4000 personnes sont attendues lors de chaque soirée programmée sur le parvis de la cathédrale. © l'Hebdo du Vendredi

derniers cités sont bel et bien partis sur d'autres projets, Yuksek est toujours disponible pour Elektricity. De même, Guilhem Simbille, membre de l'association Binary qui est à l'origine du festival, est depuis plusieurs années maintenant l'un des programmateurs, en plus d'en être le graphiste. L'esprit des débuts demeure donc bien présent, ce qui n'empêche évidemment pas au festival de jouer son rôle de défricheur de tendance. Car entre les artistes de renommée internationale, tel que l'incantateur Sébastier Tellier ou

Festival Elektricity du 24 au 29 septembre à Reims Lundi 24 septembre

« S ENSITIVEXPLOSION »

Design culinaire et design sonore partagent la même préoccupation fondamentale d'interroger les perceptions habituelles et les usages, de mélanger les sens pour ouvrir sur de nouvelles expériences du réel. A 19h - Entrée libre - Palais du Tau, pl. du Cardinal Luçon

Mardi 25 septembre

« E XTRA BALL »

L'artiste Patricia Dallio a imaginé un flipper vintage qui ne serait plus un jeu désuet mais bien une oeuvre à part entière. Cie Soundtrack.

A 18h30 - Entrée libre - Centre culturel St-Exupéry, chaussée Bocquaine

les vétérans de Cassius cette année, et ceux issus de la scène locale, About The Girl ou The Bewitched Hands, une grande place est toujours réservée à l'innovation musicale. Ainsi, lors de cette édition 2012, Sensitivexplosion, Chassol ou encore Woodkid présenteront leurs toutes nouvelles créations. L'autre marque de fabrique d'Elektricity, c'est son caractère nomade. Une nouvelle fois, plusieurs lieux abriteront le festival, tels que la Cartonnerie, le Centre Culturel Saint-Exupéry et Césaré. Cependant, le centre

nerveux de l'événement sera bien cette année la cathédrale. Le coeur d'Elektricity y battra même tout au long de la semaine. Il y aura bien sûr les deux grandes soirées données sur le parvis, vendredi 21 et samedi 22 septembre, mais aussi plusieurs rendez-vous au sein du magnifique Palais du Tau, nouveau point de ralliement des festivaliers. En effet, sur une invitation d'Aymeric Péniguet- de-Soutz, administrateur du monument classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, Elektricity investira la salle basse du musée, transfor-

Cette première soirée de concerts sera d'une certaine manière consacrée à l'Inde et aux sons qu'elle inspire.

pop décadente, les lillois de Rocky accompagnée de la troublante Inès Lawson et leur House à piano. Puis ce sera au tour de cet incroyable phénomène qu'est La Femme.

Mercredi 26 septembre

Jeudi 27 septembre

« C HASSOL : I NDIAMORE » + « E RYCK A BECASSIS » + « F LOY K ROUCHI »

A 20h - Tarif : 6,75€ - Centre culturel StExupéry, chaussée Bocquaine

« ATOMIC R ADIO 137 »

Sur une invitation de Césaré, Christophe Ruetsch viendra présenter Atomic Radio 137, une émanation sonore d'une résidence d'artistes effectuée en bordure de la zone interdite de Tchernobyl, à Volodarka, en Ukraine. A 18h30 - Tarifs : 5 à 8€; - Manège de Reims

« L A F EMME » + « A BOUT « R OCKY »

THE

GIRL » +

Sur la scène du Palais du Tau se succèderont la rémoise About the Girl et sa synth

À 20h30 - Tarif : 11,75€ - Palais du Tau, pl. du Cardinal Luçon

« W OODKID » + « T HOMAS A ZIER » + « C HASSOL ET INVITÉS »

Woodkid a créé l'événement avec son premier EP "Iron" en 2011. C'est désormais sur scène qu'il impose sa loi, la seule qui vaille, celle de l'émotion brute. Sa musique aux accents post folk et electro pop prend des accents d'avénement en concert. A 20h - Tarif : 18,75€ - La Cartonnerie de Reims

Vendredi 28 septembre

« S ÉBASTIEN T ELLIER » + « T HE BEWIT-

mée pour l'occasion en club pouvant accueillir plus de 300 personnes. Les deux icônes locales, Yuksek et Brodinsky, s'y produiront d'ailleurs successivement après les deux messes du parvis.

Julien Debant Festival Elektricity du 24 au 29 septembre à Reims. Renseignements : www.elektricityfestival.fr

CHED H ANDS : COLAS J AAR »

LOVE

AND

8 » + « NI-

Cette première soirée sous les étoiles du Parvis de la Cathédrale de Reims sera l'occasion d'invoquer le Dieu Bleu grâce à son envoyé sur terre, Sebastien Tellier.

À 19h - Tarifs : 17 à 24€ - Parvis de la Cathédrale

Samedi 29 septembre

« C ASSIUS » + « G ESAFFELSTEIN » + « S EBASTIAN » + « M ADEON »

Cette deuxième soirée sur le Parvis de la Cathédrale de Reims sera aussi la clôture de cette dixième édition. Et comme Elektricity a décidé de faire les choses en grand en 2012, c'est avec de véritables icones de la french touch 2.0 que vous aurez rendezvous ! A 19h - Tarifs : 17 à 24€ - Parvis de la Cathédrale


19 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°186 du 14 au 20 septembre 2012

EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSI-

Salmanazar

Théâtre et marionnettes feront battre le cœur du Salmanazar

Dévoilée officiellement jeudi 13 septembre, la nouvelle saison du Salmanazar promet d'être variée, spectaculaire et surtout accessible à tous. Principalement axée sur le théâtre et les marionnettes, elle fera à coup sûr chavirer le coeur des sparnaciens.

xQu'il soit classique, contemporain, d'humour ou de marionnettes, le théâtre sous toutes ses formes sera, comme d'habitude, fortement présent au Salmanazar, partageant l'affiche avec les programmations jeune public et musicale, brillant elles-aussi par leur qualité. « Cette nouvelle saison sera pour nous l'occasion d'accueillir deux résidences », indique Christian Dufour, directeur du Salmanazar. « La première sera théâtrale avec Fabien Joubert et la O'Brother Company, qui nous permet d'inviter chaque année un nouveau metteur en scène. Nous recevrons donc Arnaud Churin pour une création intitulée Ci Siamo, inspirée des textes de Dario Fo. La seconde, repoussée de quelques mois pour des raisons indépendantes de notre volonté, sera marionnettique. Nous accueillerons en effet Angélique Friant qui, au cours de deux rendezvous, nous invitera dans son univers. » Si les résidences sont devenues incontournables au fil des années, il en est de même pour la collaboration avec Epernay Spectacles permettant au public de découvrir cette saison trois spectacles aussi intéressants que différents les uns des autres. « Nous aurons en effet le plaisir de recevoir Clovis Cornillac dans La Contrebasse, histoire attachante d'un musicien et de son instrument, de retrouver Jacques Bonnaffé, formidable comédien de théâtre qui viendra nous interpréter L'oral et Hardi, et de laisser la parole à François Morel en tant que metteur en scène dans Instants Critiques, promettant d'être un très beau moment. » Le théâtre contemporain sera quant à lui brillamment représenté, entre autre par En attendant Godot, aussi drôle que surréaliste, et Tout mon amour de Laurent Mauvignier, événement de la rentrée littéraire. Molière et Labiche s'inviteront également sur la scène du Salmanazar pour deux rendez-vous de théâtre classique avant de laisser la place aux marionnettes puis à la musique, principalement classique mais teintée de jazz grâce à la présence d'Ibrahim Maalouf, célèbre trompettiste. A l'im-

Jusqu'au 16 septembre

« CLÉMENT RODZIELSKI »

Qu'il s'empare de photocopies, de magazines, d'affiches de cinéma, etc., Clément Rodzielski interroge dans son travail les conditions d'apparition, de production et de circulation des images. Entrée libre - de 14h à 18h - FRAC, pl. Museux à Reims

Jusqu'au 16 septembre

« JEAN BAPTISTE COLBERT : MINISTRE DE LOUIS XIV »

Entrée 3€ - du mar. au dim. de 14h à 18h - visites guidées à 14h, 15h, 16h et 17h - Musée hôtel Le Vergeur, 36 pl. du Forum à Reims

Jusqu'au 21 septembre

« EXPOSITION D'AQUARELLE »

Pour sa 7ème exposition, Aquarelle Reims Evénement a choisi de mettre l'aquarelle française à l'honneur et expose quatorze artistes français de la Société Française de l'Aquarelle et une invitée d'Honneur Lelie Abadie. Ouverture exceptionnelle le dim. 16 sept. de 10h à 18h. Entrée libre - du lun. au ven. De 9h à 19h, le sam. de 9h à 16h30 CRR, 20 rue Gambetta à Reims

Jusqu'au 23 septembre

« RÊVE DE COULEURS »

Mise en lumière de la façade de la Cathédrale, du jeudi au dimanche à partir de 21h et le samedi à partir de 22h. Entrée libre - Parvis de la cathédrale de Reims

Jusqu'au 23 septembre

« PERSPECTIVE CROISÉE »

Cette exposition mise en place par la Direction de la culture et du patrimoine commémore en deux temps la réconciliation franco-allemande. Entrée libre - tous les jours de 14h à 18h - Cryptoportique, pl. du Forum à Reims

Jusqu'au 30 septembre

« DU PAYS DES SORTILÈGES »

De l'artiste Frédérique Prokop (http://fprokop.canalblog.com/ ). L'exposition a pour thème les contes de fées.

Entrée libre - du mar. au sam. de 10h à 19h - Librairie Rose et son Roman, 76 rue Chanzy à Reims

Jusqu'au 30 septembre

« INVICTUSCOLOR »

Première exposition de photo de Frédéric Payen alias InvictusColor. Voyage Froid et intense, souvent noir avec quelques touches de blanc, dont la galerie de portraits recèle tant par la beauté que la laideur dans un univers.

Entrée libre - tous les jours de 18h à 01h - L'appart' café, av. de Laon à Reims

Christian Dufour, directeur du Salmanazar est fier de nous présenter cette nouvelle saison haute en couleurs. © l'Hebdo du Vendredi

age de Miche et Drate, pièce très ludique soulevant plein de questions, cinq spectacles seront ensuite dédiés au jeune public avant de voir les portes du théâtre se refermer sur les Fantaisies gourmandes, spectacle-promenade qui clôturera la saison

Soirée de présentation des ateliers et stages amateurs du Salmanazar, mardi 18 septembre à 19h. Entrée libre - Foyer du théâtre.

Claire Lagrange

Jusqu'au 30 septembre

« POLE KA ET TRISTAN DES LIMBES »

Exposition de street art

Entrée libre - de 10h à 19h - Mojito Skate Shop, 15 rue du Clou dans le fer à Reims

Jusqu'au 7 octobre

« LA CHAMPAGNE VUE DU CIEL »

Michel Jolyot nous donne à voir ses photos aériennes grand format, sur des toiles mon-

SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES SPECTACLES Du 14 au 15 septembre

Jeudi 20 septembre

Du 21 au 22 septembre

ONE WOMAN SHOW : « ELISABETH BUFFET »

« PRÉSENTATION DE SAISON »

COMÉDIE : « DU RIFIFI À LA MORGUE »

Dans un langage bien à elle, cette quadra un peu foldingue, mais au caractère bien trempé, attaque le « nouvel éternel féminin » dans lequel bien des femmes se reconnaissent. Un univers dont les hommes ne sont pas exclus, bien au contraire ! Du 18 au 19 septembre

A 20h30 - Tarifs : 30 à 34€ A l'Affiche, 110 av. J.Jaurès à Reims

MIME : « FAIRPLAY »

Après Jungles et Cocorico, voilà le retour de l'irrésistible duo, Patrice Thibaud, le grand, le chef, et Philippe Leygnac, le petit, le souffre-douleur. Dans Fair Play, ils proposent un regard drôle et décalé sur le sport et sa mentalité. A 20h - Tarifs : 16,8 à 25,8€ - La Comète à Châlons-en-Champagne

L'équipe de la Comédie vous donne rendez-vous pour la présentation de la nouvelle saison, et depuis le 5 septembre pour l'ouverture de la billetterie. A 19h - entrée libre La Comédie de Reims

vendredi 21 septembre

Une morgue. A priori, ce n'est pas très marrant. Imaginez un cadavre qui attend d'être disséqué... Et pourtant, tel est le point de départ de cette comédie à "mourir de rire", rondement menée par deux comédiens aussi désopilants l'un que l'autre. A 20h30 - Tarifs : 20 à 24€ A l'Affiche, 110 av. J.Jaurès à Reims

ONE MAN SHOW : « LAURENT GERRA »

Il ne lui fallait qu'une dernière chose pour réaliser son rêve d'enfant : un big-band. Chose bien faite avec le grand orchestre de Fred Manoukian et ses 19 musiciens. Du grand Gerra, avec les classiques et les nouveautés ! À 20h30 - tarifs : 50 à 55€; Capitole en Champagne, av. du pdt Roosevelt à Châlons-en-Champagne

Dimanche 23 septembre

RETRANSMISSION/ONE WOMAN SHOW : « FORESTI PARTY BERCY »

L'humoriste préférée des français revient nous faire mourire de rire avec son nouveau spectacle! À 20h - Tarif: 15€; - Cinéma Gaumont Reims, 72 rue Drouet d'Erlon à Reims


20 x

S or tie

w w w. l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m N°186 du 14 au 20 septembre 2012

EXPOSITIONS EXPOSITIONS EXPOSI-

L'Orange Bleue - Rentrée culturelle

L'Orange Bleue va nous faire sautiller

tées sur châssis. Ces photographies présentent des vues aériennes d'Epernay et de plusieurs communes viticoles champenoises. Jusqu'au 1er octobre

Office de tourisme d'Epernay

« LA CHAMPAGNE VUE DU CIEL »

Photos aériennes de Michel Jolyot, grand format, sur toiles montées sur châssis issues du livre éponyme. Ces photos présentent des vues aériennes de Reims et de plusieurs communes viticoles champenoises. Entrée libre - du lun. au sam. de 9h à 19h et les dim. et jours fériés de 10h à 18h - Office de Tourisme, 2 rue Guillaume de Machault à Reims

Jusqu'au 2 octobre

« CHRISTIAN FORTANT »

Artiste pop'art, Christian Fortant privilégie les représentations subtiles d'attitudes de personnages célèbres. Entrée libre - du lun. au sam. de 9h30 à 13h et de 13h30 à 17h30/dim. et jours fériés de 10h à 16h - Maison du tourisme à Hautvillers

Jusqu'au 6 octobre

« COMICS VINYLS : 50 ANS DE COMPLICITÉ ENTRE LA BANDE DESSINÉE ET LA MUSIQUE »

Jarasi Robi (2ème à g.) et les membres d'Eddy Louis seront ravis de vous accueillir lors de la soirée de présentation à 19h ce soir ! © l'Hebdo du Vendredi

Sautillant, festif et joyeux sont trois mots qui reviennent souvent dans le discours de Jarasi Robi, directeur et programmateur de l'Orange Bleue, quand il parle de la nouvelle saison et plus particulièrement des concerts du premier trimestre. Rencontre...

xCe soir aura lieu la traditionnelle présentation de saison. Comment va s'organiser la soirée ? Nous allons bien évidemment dévoiler le programme du premier trimestre au cours d'un moment totalement gratuit et qui se veut convivial, où le public peut venir à la rencontre de l'équipe mais aussi de quelques groupes régionaux programmés en premières parties dans les prochains mois. Pour cette soirée, les groupes Stef et Eddy Louis viendront jouer quelques morceaux afin de bien démarrer la saison que nous avons encore une fois voulue éclectique et de qualité. En effet, on essaye à chaque fois de proposer des groupes confirmés en têtes d'affiche et des découvertes en premières parties.

Parlez-nous justement de cette programmation... La saison démarrera sous le signe du métal avec AqME, groupe français qui a la particularité de compter une fille parmi ses membres, ce qui est plutôt rare, et N'Cest, orientés vers le rock'n'roll métal. Dans le même style nous accueillerons également Mass Hysteria, LE groupe de métal français qui a toujours su remplir la salle lors de ses précédents passages et qui nous a offerts de très bons souvenirs. Nous avons ensuite plusieurs dates consacrées à la chanson festive : je pense notamment à Marcel et son orchestre, La Villa Ginette ou La Caravane passe qui nous promettent des soirées sautillantes et joyeuses. Viendra ensuite le reggae en compagnie de URoy, personnage clé dans l'histoire de la musique reggae, Julian Marley ou encore Broussaï. Nous recevrons enfin de nombreux groupes résolument plus rock, régionaux ou mythiques mais tous très talentueux, qui nous permettrons d'organiser plusieurs « soirées plateaux », au cours desquelles il n'y a pas vraiment de première partie mais plutôt deux

artistes confirmés qui se partagent le temps. Ce sera notamment le cas pour Los Tres Puntos et Les Ejectés ainsi que Hundred Seventy Split et Fred Chapellier.

Parmi tous ces concerts, quels seraient ceux à ne manquer sous aucun prétexte ? Fishbone d'abord, groupe mythique américain à l'origine du rock fusion, et U-Roy, figure emblématique du reggae sont des artistes à ne pas louper : ils ne sont plus tout jeunes et ne reviendront pas en France de sitôt, il faut donc sauter sur l'occasion ! Il y aura également deux concerts prévus dans le cadre de tournées d'adieux : Marcel et son orchestre et La Ruda arrivent au bout de leur histoire et on choisi d'arrêter leur carrière. Ces concerts sont donc une dernière occasion de voir en live deux groupes mythiques français, dignes représentants de la chanson festive. Présentation de saison, ven. 14 septembre à 19h à l'Orange Bleue - gratuit.

Claire Lagrange

Cinéma

Projection de « La dette » en présence du réalisateur xVendredi 14 septembre à 20h30, le Cinéma Opéra de Reims propose la projection en version originale du film « La Dette » de Rapael Lewandowski. Ce dernier sera d'ailleurs présent lors de cette séance. Réalisateur polonais et français, né le 22 octobre 1969 à Reims d'une mère française et d'un père polonais, Rapael Lewandowski vit actuellement à Varsovie. « La Dette » est son premier long métrage de fiction, sorti sous le nom de Kret en Pologne en 2011.

J.D

Médiathèque Jean Falala 2, rue des Fuseliers 51100 Reims. Entrée libre, visites possibles aux heures d'ouverture de la médiathèque. Foyer de l'auditorium niveau -1 et Espace musique, 1er étage.

Autres expos rock du moment : Bérurier Noir (groupe punk parisien des années 1980) Médiathèque Laon-Zola (jusqu'au 27 octobre), Comic Vinyls (pochettes de disques et BD) Médiathèque Croix-Rouge (jusqu'au 6 octobre)

Depuis plus de 50 ans, la pochette vinyle offre un support de rêve à d'innombrables artistes. L'exposition vous plongera dans un univers haut en couleurs dans lequel se côtoient entre autres Batman, Jimi Hendrix, Robert Crumb, Dick Tracy ou Iggy Pop... Entrée libre - aux heures d'ouverture de la médiathèque - Médiathèque Croix-Rouge, 19 rue Jean Louis Debar à Reims

Jusqu'au 27 octobre

« CARLL CNEUT, PORTRAIT D'ILLUSTRATEUR »

Cette exposition propose une sélection d'illustrations originales de Carll Cneut. Ces images sont extraites, pour la plupart, d'albums pour la jeunesse et de la presse. Entrée libre - aux heures d'ouverture de la médiathèque - Média-

thèque Jean Falala, 2 rue des Fuseliers à Reims

Jusqu'au 27 octobre

« PUNK SUR LA VILLE »

1976 : année zéro du Rock, on efface tout et on recommence, dans l'urgence, le bruit et la fureur... Plus qu'une révolution musicale, le Punk est un tsunami culturel et social qui a balayé toutes les conventions et dont l'empreinte est encore bien présente 40 ans après. Entrée libre - aux heures d'ouverture de la médiathèque - Médiathèque Jean Falala, 2 rue des Fuseliers à Reims

Jusqu'au 27 octobre

« REIMS JAZZ FESTIVAL : PORTRAITS DE MUSICIENS »

Correspondant de l'AFP en région, Alain Julien suit aussi le parcours de plusieurs compagnies de danse et de théâtre, le Reims Jazz Festival et les concerts de [djaz]51 depuis leur création. Son travail sur les spectacles s'attache à rendre la mobilité et la proximité du sujet.

Entrée libre - aux heures d'ouverture de la médiathèque - Médiathèque Laon-Zola, 2 rue Neuvillette à Reims

Jusqu'au 7 novembre

« JARDIN DE SIMPLES »

Autrefois appelé Herbularius, le jardin de simples était un jardin de plantes médicinales, souvent installé à proximité de l'infirmerie des monastères. L'exposition permettra de (re)découvrir ces plantes et sera complété par un jardin de contemplation.

Entrée libre - Parc de Champagne, 10 av. du Général Giraud à Reims

Jusqu'au 11 novembre

« CABANES DE VIGNES, L'ÉLOGE D'UN PAYSAGE »

« La Dette » de Rafael Lewandowski, à voir en présence du réalisateur ce vendredi 14 septembre au Cinéma Opéra.

Siméon Levaillant expose 36 clichés des loges de vignes, témoins de pratiques anciennes de la viticulture champenoise.

Entrée libre - tous les jours de 13h30 à 17h30 - Maison du Parc à Pourcy


21 x

oisirs L

H o ro s c o p e

xBélier du 21.03 au 20.04 Que de remises en questions, de craintes pour votre avenir. Vous avez envie de tout changer : votre job, votre entourage, vos projets, etc.… Et si vous avanciez étape par étape, vous n’en seriez que plus efficace !

xTaureau du 21.04 au 20.05 C’est en cultivant certaines relations que vous parviendrez à mettre en place certains projets. Il faut dire que vous serez très déterminé pour parvenir à vos fins, quels que soient les efforts à fournir.

xGémeaux du 21.05 au 21.06 Bien que débordant de créativité et d’enthousiasme, vous vous heurterez à une foule de contrariétés que vous subirez comme une fatalité. Et votre difficulté à vous extérioriser n’arrangera guère les choses.

xCancer du 22.06 au 22.07 Sur le plan relationnel, vous vous sentirez comme rajeuni(e), prêt(e) à conquérir de nouveaux horizons et, tel un chevalier plein d'espoirs et d'idéaux, vous ne vous laisserez pas décourager par les obstacles. xLion du 23.07 au 22.08 C’est essentiellement au sein de votre foyer que votre activité sera la plus nécessaire. Vous devrez intervenir pour aider votre conjoint(e). Sinon dans vos relations professionnelles, attention à votre impulsivité, voire votre agressivité.

xVierge du 23.08 au 22.09 Vous réaliserez que vous êtes bien plus heureux(e) que ce que vous pensez parfois car votre partenaire se plie en quatre pour vous satisfaire. Complicité, sensualité et jeux seront au programme pour la plus grande joie de chacun.

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

xBalance du 23.09 au 22.10 Ce sera un peu la routine dans votre activité professionnelle. Rien de bien exaltant, mais rien de bien ennuyeux non plus ! Cependant, vous devriez avoir davantage de démarches administratives à faire.

M usique : la Griffe Velours x Les

3 meilleurs... labels de réédition bureau en acajou étaient les meilleurs atouts d'un patron de label, demandez conseil à Quinton Scott. Le boss de Strut, vous orientera plutôt vers une lampe frontale et une bonne paire de gants en caoutchouc. Tenue de rigueur quand depuis une dizaine d’années vous partez (parfois pour plusieurs mois) au Nigéria, au Ghana ou au Bénin, en quête de pépites Afrobeat. Températures avoisinant les 50 °C à l'ombre, scolopendres se tortillant entre les piles de vinyls poussiéreux stockées depuis 50 ans dans l'obscurité : voilà les ennemis qu'affronte régulièrement cet Indiana Jones de la réédition pour le plus grand plaisir des fans de Fela Kuti.

xScorpion du 23.10 au 22.11 Vous serez sur votre nuage car stimulé(e) et enthousiaste que vous serez, vous n’aurez de cesse d’apporter le bien-être mais aussi le piment nécessaire à l’épanouissement de votre couple. xSagittaire du 23.11 au 22.12 Si vous vous donnez les moyens de surmonter les quelques obstacles qui se dresseront sur votre route, alors ce mois-ci sera riche en concrétisation de projet et en satisfaction personnelle.

xCapricorne du 23.12 au 20.01 Une véritable suractivité professionnelle pourrait se faire sentir si bien que vous ne verrez plus le temps passer. Vous serez sollicité(e) de toute part et vos rendez-vous se multiplieront.

xVerseau du 21.01 au 19.02 On pourrait vous reprocher votre sens critique peut-être poussé à l’extrême parfois. Votre cœur serait-il devenu muet ou auriez-vous peur de vous dévoiler ?

xPoissons du 20.02 au 20.03 Boosté(e) de toutes parts par le climat planétaire dynamisant et renversant, vous devez pourtant passer la barrière de votre hiérarchie pour obtenir les feux verts nécessaires à vos projets.

L es vins de l'Hebdo xChampagne Alain Bergère - Réserve

Installé à Etoges depuis 1636, le Champagne Alain Bergère cultive avec soin son vignoble de 15 hectares, constitué de petites parcelles dispersées, réparties entre Etoges et Château-Thierry, et plantées des trois cépages champenois (Chardonnay, Pinot Noir et Pinot Meunier) et d'un peu de Petit Meslier. Les Champagnes sont élaborés dans le souci constant de la qualité et du respect de l'environnement. Pr é se n ta ti o n : tr a d it io n ne l l e . Vu e : jaune or, bulles fines et fin cordon de bulles. Brillante et limpide. Ne z : complexe, puissant et agréable, grâce à un sulfitage particulièrement léger tout au long de l'élaboration. Arômes d'agrumes confits, d'abricot et de raisin secs, belle expression des 80 % de Chardonnay issus du terroir d'Etoges. Maturité réjouissante, sur des notes briochées et toastées, assorties de miel, résultat de l'autolyse des levures au cours du long vieillissement sur lattes des bouteilles (5 ans), parfaitement maîtrisé. Bo u c he : d'abord souple et chaleureuse, grâce aux 10% de Pinot Noir et aux 10 % de Pinot Meunier, rapidement soutenue par une vivacité rafraîchissante, permise par une sélection rigoureuse de la Cuvée, premiers jus extraits lors du pressurage des raisins et par un dosage judicieusement bas avec 7 g/L de sucre ajoutés au dégorgement. Arômes d'épices (vanille, poivre) et de caramel. Effervescence fondante. Finale sensuelle. Bonne longueur en bouche. Cette Cuvée Réserve révèle tout le talent d'Alain Bergère, son élaborateur, qui a su mettre en lumière toutes les qualités du millésime 2006 qui compose 90% de l'assemblage, complété par 10% de vins de base de 2005 et 2004. Elle récompense une viticulture respectueuse de l'environnement, avec travail du sol et enherbement, et une oenologie précise et réfléchie. A déguster à l'apéritif, mais aussi tout au long de vos repas entre amis, avec une sole amandine fourrée d'asperges vertes, ou pourquoi pas au dessert, avec des pommes au four à la cannelle. Plus d'informations au Champagne Alain Bergère, à Etoges. Tél. 03 26 59 35 90 Avec la collaboration des étudiants en BTS Technico-Commercial du Lycée Viticole de la Champagne à Avize. Retrouvez les « Coups de coeur » du Guide Véron des Champagnes, sur le site www.viticulture-oenologie-formation.fr

Soul Jazz Records, un label de légende. Refusant de n'être que de simples chaînes de fabrication régies par le train-train « rachat des droits - distribution - retour sur investissement», certains labels spécialisés dans la réédition sont de véritables usines à rêve, dirigées par des passionnés dont le seul but est de verser un peu d'hydromel dans nos cages à miel. Voici les aventuriers du vinyl perdu. Soul Jazz : qu'il s'agisse des heures immortelles de la musique jamaïcaine sous toutes ses formes (Ska, Dancehall, Dub...), d'Electro minimale allemande ou de Samba, Soul Jazz est le label qu'il vous faut. Fondé par Stuart Baker en 1992, l'écurie anglaise est le dernier spécimen d'une espèce définitivement disparue : celle des labels dont on peut acheter toutes les sorties les yeux fermés mais les oreilles grand ouvertes à la seule vue de leur logo. Iconographie soignée, notes de pochette regroupées dans de luxueux livrets (parfois 100 pages !) : bref, si de passage chez un disquaire vos oreilles vous traînent vers le rayon Soul Jazz, écoutez-les, vous serez bien inspirés.

Light in the Attic : Aussi luxueuses que celles de Strut, talonnant celles de Soul Jazz pour leur éclectisme , les sorties de Light in the Attic n'ont rien à envier à celles de leurs aînées. Voilà 10 ans que ce label basé à Seattle s'ingénie à sortir des disques entendus par 30 personnes à leur sortie, qui mériteraient des millions de ventes. Entre bandes inédites de Karen Dalton, sorcière du Folk injustement méconnue, et compilation classieuse des meilleurs singles de Lee Hazlewood (sous pochette coquine) en passant par notre Jane Birkin nationale, Light in the Attic trace sa route. Prochain projet ? Faire découvrir... Françoise Hardy aux Hip Hop kids américains. DJ Poom Chaque semaine l'association Velours sort de ses bacs un album oublié qu'il fait bon (ré)écouter. Retrouvez également la griffe Velours dans l'émission le Style du Tigre, tous les mercredis de 18h à 19h sur Radio Primitive (92.4 FM).

Strut : si vous pensiez qu'un carnet de chèques et un

xCôteau

du Salagou

Issue d'une famille de viticulteurs bordelais, pour laquelle elle a longtemps travaillé, Brigitte Lurton aime avant tout explorer, déplacer les lignes. Quand elle vinifiait et promouvait les vins de Bordeaux, son sujet de prédilection était les liquoreux de Barsac. Elle a travaillé avec des grands chefs pour trouver les meilleures alliances mets/vins, et s'est battue pour faire sortir ces vins baroqu es de leur image de vins de grand-mère. Le vent l'a poussée vers l'Espagne où elle a mis au point le premier Verdejo fermenté en barriques, à la manière bourguignonne, puis été la première non espagnole à s'intéresser aux fabuleux terroirs de Toro. S o n c r e d o ? La découverte et la valorisation de terroirs de qualité. Elle a déniché des producteurs qui travaillent sur des terroirs d'exception, et produisent des raisins de très grande qualité. La vinification est ensuite la plus simple possible, foin des techniques oenologiques pointues, point de maquillage, c'est le raisin, issu de son terroir, qui s'exprime avec franchise et caractère. L'appellation Côteaux du Salagou est une petite appellation à quelques encâblures de Montpellier, entre les terrasses du Larzac et de la Serranne. Un lac artificiel créé en 1960 qui fait désormais une halte touristique de toute beauté, miroir de ciel posé sur les terres rouges des ruffes, rayées du beau vert des vignobles. Les sols sont très riches en minéraux, et l'ensoleillement généreux assure des vendanges saines. L e s c é p a g e s d u S u d : Syrah, grenache, cinsault, aramon, mourvèdre, viognier, muscat, terret-bourret voisinent avec les cépages bordelais : merlot et cabernet-sauvignon. Le Salagou 2010 concocté par Brigitte Lurton est un assemblage de Syrah, Grenache avec une pointe de Merlot pour pacifier l'ensemble. Le 2011, qui n'est pas encore sur le marché, proposera un Mourvèdre/Syrah. Effectivement, les assemblages qu'elle effectu e changent avec la qualité des vendanges, et ont l'avantage de surprendre agréablement le dégustateur. Chaque étiquette porte des pictogrammes pour proposer des alliances mets-vins, illustrées sur le site www.brigitte-lurton.fr par des recettes élaborées par le chef Cédric Béchade de l'Auberge Basque. Pour accompagner votre Salagou rouge vous pourrez ainsi déguster un Quoban d'agneau et de boeuf. E. M


22 x

C inéma

w w w. l h eb d o d u ve n d re d i. com

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Les sorties x

Les horaires x du 12 au 18 septembre 2012

Patrick Vanlanghenhoven

CE QUE LE JOUR DOIT A LA NUIT

CINÉMA Le Palace 33 Bld Motte - 51200 Epernay

(France 2H39 Drame) D’Alexandre Arcady, avec Nora Arnezeder, Fu'ad Ait Aattou, Anne Parillaud. Une grande histoire d’amour avec pour toile de fond le conflit de la guerre d’Algérie. Dommage que cette dernière ne demeure qu’un écho à une histoire d’amour de plus. Alexandre Arcady serait-il définitivement perdu pour le cinéma français ? Plongez vous plutôt dans le roman.

Ce que le jour doit à la nuit Mer : 14H30 - 17H30 - 20H30 Jeu : 14H30 - 20H30 Ven :14H30 - 20H30 Sam :14H30 - 20H Dim : 10H30 - 15H - 20H Lun : 14H30 - 20H30 Mar : 14H30 - 20H30 Voisins du troisème type Mer : 14H30 - 17H30 - 20H30 Jeu : 14H30 - 20H30 Ven :14H30 - 20H30 Sam :14H30 - 17H - 20H 22H30 Dim : 10H30 - 15H - 17H30 - 20H Lun : 14H30 - 20H30 Mar : 14H30 - 20H30 The secret Mer : 14H30 - 20H30 Jeu : 14H30 - 20H30 Ven : 20H30 Sam :14H30 - 20H - 22H30 Dim : 10H30 - 15H - 17H30 Lun : 20H30 Mar : 14H30 Le Guetteur Mer : 17H30 Jeu : 20H30 Ven :14H30 Sam :17H 22H30 Dim : 17H30 Lun : 20H30 Mar : 14H30 Superstar Mer : 14H30 - 17H30 - 20H30 Jeu : 14H30 - 20H30 Ven :14H30 - 20H30 Sam :14H30 - 17H - 20H - 22H30 Dim : 10H30 - 15H - 17H30 - 20H Lun : 14H30 - 20H30 Mar : 14H30 - 20H30 Expandables 2 (-12 ans) Mer : 14H30 - 20H30 Jeu : 14H30 Ven :20H30 Sam :14H30 - 20H Dim : 10H30 - 15H - 20H Lun : 14H30 Mar : 20H30 A perdre la raison Mer : 14H30 - 17H30 - 20H30 Jeu : 14H30 20H30 Ven :14H30 - 20H30 Sam :14H30 - 17H - 20H - 22H30 Dim : 10H30 - 15H - 17H30 - 20H Lun : 14H30 - 20H30 Mar : 14H30 - 20H30 Métropolis Mer : 17H30 Jeu : 20H30 Ven : 14H30 Sam : 17H Dim : 20H Lun : 14H30 Mar : 20H30

DES HOMMES SANS LOI

(USA 1H55 Drame) De John Hillcoat, avec Shia LaBeouf, Tom Hardy, Jason Clarke. L’histoire des Bondurant, des hommes de l’Amérique profonde trafiquants d’alcool, régis par leurs propres lois et considérés comme immortels. Une belle fresque sur des types qui manient le silence et le flingue comme ma grand-mère le rouleau à pâtisserie. Du cinéma américain comme nous l’aimons, avec un discours et une mise en scène qui tiennent la route.

LA DETTE

(Pologne 1H55 Drame) De Rafael Lewandowski, avec Borys Szyc, Marian Dziedziel, Magdalena Czerwinska. Pawel découvre que son père ne serait pas le héros de Solidarnosc, mais une taupe du gouvernement. Le temps des explications et peut-être de l’expiation est venu. Ne manquez pas la rencontre avec le réalisateur au cinéma Opéra ce vendredi à 20H.

CINÉ Le Majestic

ZAC des Escarnotieres 51000 Châlons

Des hommes sans loi (-12 ans)Tous les jours : 11:00 | 14:00 | 16:30 | 19:30 | 22:00 Ce que le jour doit à la nuit 10:45 | 13:30 | 16:30 | 19:30 Camille redouble Tous les jours : 11:00 | 13:45 | 16:30 | 19:30 | 22:00 Voisins du troisème type Tous les jours : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 | 22:15 The secret Mer, Sam, Dim : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 20:00 | 22:15 Jeu, Ven, Lun : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 | 22:15 Mar : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 Premium Rush Tous les jours : 16:00 | 18:00 | 22:15 Le Guetteur Mer, Dim : 18:00 | 20:00 Jeu, Ven, Mar : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 Sam : 18:00 Lun : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 Du vent dans mes mollets Tous les jours sauf Dim : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 Dim : 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 Expandables 2 (-12 ans) Tous les jours : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 | 22:15 Total Recall, mémoires programmées Mer, Sam, Dim : 19:45 | 22:00 Jeu, Ven, Lun : 11:15 | 13:45 | 19:45 | 22:00 Mar : 11:15 | 13:45 | 22:00 Rebelle Mer, Dim : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 Sam : 11:15 | 13:45 | 16:00 | 18:00 | 20:00 The Dark Knight Rises 1/2 Tous les jours : 21:45 Les Kaira Tous les jours : 22:15 L’Age de glace 4 la dérive des continents 3D Mer, Sam, Dim : 11:15 | 13:45

La Comète

5 rue des Fripiers - Châlons-en-Champagne

Summertime Mer 12 à 18h00 Jeu 13 à 20h30 Sam 15 à 18h00 Dim 16 à 18h00 Laurence Anyways Ven 14 à 20h30 Dim 16 à 20h30 Lun 17 à 20h00 Holy Motors 1/2 Mer 12 à 20h30 Jeu 13 à 18h00 Ven 14 à 18h00 Sam 15 à 20h30 Lun 17 à 15h00

LOL USA

gros plan

x

CAMILLE REDOUBLE

(France 1H55 Comédie dramatique) De Noémie Lvovsky, avec Noémie Lvovsky, Samir Guesmi, Judith Chemla. Camille la quarantaine, pas une mauvaise actrice dit un des techniciens sur son dernier plateau, voit sa vie partir en déroute comme une mauvaise plaisanterie du barbu là-haut. Elle flirte avec la bouteille, et son mari après 25 ans de vie commune jette l’éponge pour jouer une autre partie. Ce n’est pas tout rose et ce soir du 31 décembre, entourée de ses copines, elle ne s’attendait pas à revenir en arrière. Un malaise, et paf, la voilà qui remet le costume de ses seize ans. Le réveil s’avère compliqué, car mademoiselle est perçue par tous comme une gamine, alors qu’elle possède 25 ans de plus. C’est peut-être une chance, le moyen de repartir à zéro, d’éviter les erreurs, les fautes d’hier. C’est peut-être aussi l’occasion d’éviter à sa mère de s’affaisser comme un vieil arbre arraché par la tempête, de lui dire je t’aime. D’éviter qu’elle ne la quitte sans lui dire qu’elle avait une petite-fille. Peut-on changer le présent en revenant dans le passé ? Peut-être que oui, mais peut-être que non. Voici un film surprenant dans le paysage français, nous pensons à Peggy Sue s’est mariée de Francis Ford Coppola, duquel il se rapproche le plus. L’originalité de Noémie Lvovsky, c’est d’avoir conservé les acteurs adultes pour jouer leur personnage 25 ans plus tôt. Une idée casse-gueule si nous prenions le postulat du voyage dans le temps, mais géniale dès lors que nous restons sur le thème du film, les sentiments. Elle évacue très vite le côté fantastique pour ne s’accrocher qu’aux émotions qui régissent le cœur de ses personnages. Ainsi, nous acceptons l’artifice qui renforce cette idée des sentiments à partager et ce passé qui nous aidera à mieux accepter notre futur. Découvrez toute vos sortie et des interview sur www.cine-region

(USA 1H52 Drame) De Paul Weitz, avec Robert De Niro, Paul Dano, Julianne Moore. En lisant le journal intime de sa fille Lola, Anne s’aperçoit du grand fossé de la génération YouTube, iTunes et Facebook. Nous avions apprécié la version française, et nous dirions comme le poète « et nos amours faut-il qu’il m’en souvienne… » C’est un film trop typé pour passer le copié-collé, quelques modifications n’auraient pas fait de mal.

OMBLINE

(France 1H55 Drame) De Stéphane Cazes, avec Mélanie Thierry, Nathalie Becue, Corinne Masiero. Ombline, 20 ans, est condamnée à 3 ans de prison pour une agression violente. Enceinte, elle trouve la voie de la rédemption dans cet enfant. Elle fera tout pour le garder et devenir une bonne mère. Une mise en scène minimaliste pour nous montrer comment, au cœur de l’enfer, peut surgir la lumière et conduire quelqu’un au paradis. Un premier film avec ses défauts et ses qualités, il mérite qu’on le défende.

THE WE AND THE I

(USA 1H43 Comédie Dramatique) De Michel Gondry, avec Michael Brodie, Teresa Lynn, Lady Chen Carrasco. C’est le dernier voyage en bus des élèves d’un lycée du Bronx, la longue ligne de retour sert de prétexte à nous conter la vie et les déboires de cette jeunesse américaine perdue. Gondry ne fait rien comme les autres et nous propose un long voyage inspiré où le bus devient une métaphore de la vie de la jeunesse folle à la sagesse de ceux qui ont vécu et vu passer la mort.


23 x

ortrait P

w w w. l h e b d o d u ve n d re d i. c o m

N°186 du 14 au 20 septembre 2012

Raphaël Gastebois

« Les journées du patrimoine, c'est une récompense »

Architecte des Bâtiments de France, Raphaël Gastebois est, entre autres, le conservateur des cathédrales de Reims et de Châlons. Sa mission consiste surtout en la rédaction d'avis, avec son service, en ce qui concerne les abords des monuments historiques et l'architecture et l'urbanisme en général.

x« J'ai grandi au pied de la magnifique cathédrale de Coutances. On ne sort pas indemne de ça. Les édifices monumentaux sont fascinants. Quand je vois mon fils de 3 ans qui croise tous les jours la cathédrale de Reims, je sens déjà que ça l'intéresse. Ça ne veut pas dire qu'il fera le même métier que son père, je lui souhaite de suivre sa propre voie, mais ça le concerne. » Raphaël Gastebois, en plus d'avoir grandi à l'ombre d'une cathédrale, a « eu la chance d'être entouré de gens qui m'ont éveillé à la culture. Cet éveil n'est pas un privilège, ça n'est pas lié aux conditions sociales. Il est primordial d'éveiller les enfants dans les écoles, de manière très simple : les emmener dans les musées, leur faire écouter de la musique... J'ai envie de partager. Avec mes enfants bien sûr, mais les enfants en général. Quand on m'invite à parler de mon métier dans une école, je le fais volontiers. » Et ça marche aussi avec les adultes, et c'est un peu le sens des journées européennes du patrimoine. « Plus on a de mixité dans les générations, les publics que l'on y rencontre, mieux c'est. Ces journées, ce n'est surtout pas les amoureux du patrimoine qui parlent aux amoureux du patrimoine. C'est pour tout le monde. La décentralisation qui a été faite au fil du temps avec ces journées a été salutaire. Aujourd'hui, toutes les communes qui se sont emparées de la question font que ça fonctionne, grâce à un service d'animation, un animateur du pa-

trimoine, dans les villes, et des réseaux de bénévoles dans les villages. Ça permet de toucher le public local, et c'est le premier concerné. » Cette édition 2012 a pour thème le patrimoine caché, et « il est particulièrement adapté à la Marne, la Champagne. Il y a la candidature Unesco, dont beaucoup d'éléments, dans les Maisons de champagne, les caves, sont cachés. Les Halles du Boulingrin à Reims, aussi. Ça fait plus de vingt ans que les Rémois tournent autour, avec l'envie d'aller voir ce qui se passe à l'intérieur. Ça y est. À Châlons, le Centre d'interprétation d'architecture et du patrimoine (Ciap) ouvre ses portes également ce weekend. C'est une belle récompense pour tout le travail qui est fait à Châlons. C'est le premier Ciap de la région, c'est un bel évènement. Plus globalement, les journées du patrimoine, dans nos métiers, c'est la récompense du travail d'une année. On voit le public découvrir ce qui a été fait. » Dans le cadre de la candidature Unesco, Raphaël Gastebois a donné son avis pour renforcer la présence du patrimoine industriel dans le dossier. Et il est apparu publiquement, et a permis d'effacer l'image d'un architecte des Bâtiments de France qui ne sort pas de son bureau. « C'est important d'être au contact des autres. J'aime bien les relations humaines, et dans cette région, comme en BasseNormandie, il y a ces traits communs d'une certaine réserve, du vernis à gratter, et du parler franc. Ça me plaît. Même si je ne peux évidemment pas rencontrer toutes les personnes liées aux 4 000 avis que je dépose par an ! Mais j'aime bien passer du temps dans les communes qui le souhaitent, celles qui ont envie de faire plus, de s'engager dans la valorisation de leur patrimoine. »

Tony Verbicaro

Devant l'Hôtel de Ville d'Epernay, inscrit cette année aux Monuments historiques. © l'Hebdo du Vendredi

xRepères : Raphaël Gastebois a 36 ans, il est né le 11 février 1976 à Coutances, dans la Manche. Il est marié et père de deux enfants, de 3 ans et six mois. Après une formation d'architecte à Rouen, il a travaillé dans des agences privées et surtout auprès d'architectes en chef des monuments historiques, « des professionnels de la restauration », puis a été d'abord contractuel pour le Ministère de la Culture et après avoir obtenu le concours, est devenu architecte et urbaniste de l'Etat. Après une formation supplémentaire à l'école Chaillot et aux Ponts et Chaussées, il devient architecte des Bâtiments de France. Avant de débarquer en ChampagneArdenne, d'abord en Haute-Marne, en 2004, puis dans la Marne, en 2007 comme chef du service territorial de l'architecture et du patrimoine du département, service qui dépend de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac).


PORTES OUVERTES LES 15 ET 16 SEPTEMBRE

34 av Winston Churchill 51000 CHÂLONS EN CHAMPAGNE Tél. : 03 26 64 49 37

L'Hebdo du Vendredi - Châlons - 186  

L'Hebdo du Vendredi, édition Châlons, numéro 186, du 14 au 20 septembre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you