Page 1

N u m é ro 2 - Édition 2011

G R AT U I T Tirage : 40.000 exemplaires

En collaboration avec l’Inspection académique des Pyrénées-Atlantiques Les articles sont rédigés par des collégiens et lycéens du département

Et si vous étiez ... principal du collège ? Primée au dernier Festival de la BD d’Angoulême, l’ULIS de Jeanne d’Albret de Pau nous présente le fruit de son travail. P.14 à 18

TÉMOIGNAGE

INITIATIVE

CRITIQUES LITTERAIRES

Il regrette d’avoir filmé l’agression d’un handicapé LES

L’extraordinaire journée Les livres à lire à tout prix du collège Clermont P. 22 et 23 cette année P. 27 à 29

P. 7 , d a rt ic le s et d es to nn es ri r à d éc o uv o ! d a ns ce nu m ér

SPORT

ARCHITECTURE

ULIS

On peut être handicapé et pratiquer un sport. Exemples... P. 19 à 21

Le collège Margueritede-Navarre accessible aux handicapés P. 24-25

Enquêtes, témoignages et regards croisés sur ces classes «spéciales» P. 2 à 8


EXPLICATIONS

2

UPI-ULIS : Quelles différences ? Dans notre collège

ULIS : pourquoi avoir changé de nom ?

D

epuis juin dernier les lois ont changé, l'UPI (Unité Pédagogique d'Intégration) est devenue l'ULIS (Unité Localisée d'Inclusion Scolaire). Avant, on utilisait le mot Intégration car l'élève handicapé devait lui-même faire des efforts pour s'intégrer à son cadre scolaire. Il devait s'adapter à son établissement. Maintenant le mot inclusion est utilisé car les élèves handicapés sont inscrits dans une classe.

Depuis septembre dernier, l'UPI a été changée en l'ULIS. Nous sommes allées rencontrer Mme Dutour qui est enseignante spécialisée. Elle a obtenu le CAPASH avec une spécialisation malentendants, aveugles, handicapés moteurs et dyspraxies. Une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) est aussi là pour aider l'enseignante.

Les professeurs s'adaptent et comprennent mieux les handicaps. Les élèves handicapés sont de plus en plus inclus dans la société, elle s'adapte et les lieux publics sont aménagés en fonction d'eux. Chloé Gabaix-Hialé et Raphaelle De Buchère de l'Epinois - 3eF - Morlaàs

Comment on y travaille ? Comme maintenant les élèves ne sont plus en permanence à l'ULIS, l'enseignante les accueille pendant les heures de contrôles, pendant les heures d'étude et en fonction de leurs emplois du temps. Elle simplifie les consignes des contrôles, les aide à faire leurs devoirs pour les jours suivants. Pour faciliter le travail des handicapés, un matériel spécialisé est là pour les aider (Logiciel de reconnaissance vocale,...)

Source : www.esen.education.fr

Le coup , de cœur d Alicia Le Téléthon

Le Téléthon est consacré à la recherche pour les maladies neuromusculaires (maladies du muscle) et depuis une dizaine d'années aux maladies rares (maladies non reconnues). Grâce à la mobilisation des personnes durant les deux jours du Téléthon, on a pu faire avancer la recherche, payer les chercheurs qui viennent du monde entier et construire quatre grands laboratoires de recherche (le généthon, institut de myologie, ist'erm et le généthon bioprob). Grâce à l'action du Téléthon les malades ont gagné plus de vingt ans de vie. J'ai trouvé le Téléthon vraiment bien car cela aide les enfants handicapés. Au Téléthon, on fait des loteries pour remporter encore plus d'argent (on met un numéro dans une petite boite puis les gens choisissent un ticket et on gagne quelque chose). Je n'emploie le mot « handicapé » que lors du Téléthon. Les handicapés sont des personnes comme nous. Je ne fais pas de différences entre une personne handicapée et une personne qui ne l'est pas : elles sont toutes les deux gentilles et intelligentes. Avant de juger un handicapé, il faut le connaître, parler avec lui. Alicia Ram-Borja - 6eC - Biarritz

Préparez vos articles pour Kif Kif 3! Si vous êtes élève ou un groupe d’élèves d’un collège, vous pouvez contribuer au contenu du prochain numéro de Kif kif. Contactez-nous : kifkif.mag@gmail.com

Comité de rédaction : Enseignants : Nathalie Achotegui, Martine Bayrou, Emilie Caplanne, Philippe Cartillon, Nathalie Castaing, Sandrine Chicoulàa, Céline Claverie, Thierry de la Hera, Mireille DuboisBégué, Muriel Espérance, Sylvie Fernandez, Mathias Gibert, Max Hellio, Agnès Iturria, Anne Lavigne, Christine Lere

Edité par Grandir Ensemble Association loi 1901 5, rue des Mousserons - 64230 Lescar Site web : grandir-ensemble64.org Grandir Ensemble : Distribution : Lacau Nicole Vignes, Pascal Quartier Labagnère Rupert, Pascal Leblond , 64290 LASSEUBE Bernard Brèque Publicité/Partenariat: kifkif.mag@gmail.com

Merci à nos partenaires :

Mise en page/ Graphisme : Studio graphique de Pyrénées Presse S.A. Impression : Pyrénées-Presse S.A. Rue de Layguelongue 64160 Morlaàs

Kifkif est téléchargeable gratuitement sur www.grandir-ensemble64.org


3 REGARDS SUR...

Une classe de 6e du collège de Morlaàs accueille des élèves handicapés

Intégration réussie D

Les cours d’arts plastiques, de musique eux élèves du dispositif ULIS ont d’espagnol sont les plus appréciés car il y été rattachés à la classe de 6ec du a moins d’écriture à réaliser. Le temps de collège de Morlaàs pour suivre récréation est bien occupé avec du pingtous les cours d’enseignement général. pong pour Pierre et des discussions avec Après quelques angoisses lors de la les copines pour Marine. rentrée des classes, Marine et Pierre se La solidarité est apparue très vite dans la sont bien habitués au déroulement des classe : les élèves de 6e encouragent le cours, à l’ambiance de la classe qui leur paraît sympathique et solidaire. travail du groupe Marine et Pierre « L’adaptation a été facile car d’ULIS en marquant nous nous sentons acceptés par se sentent acceptés les devoirs sur leur par leurs camarades agenda, en aidant tous les élèves de la classe. Les de classe professeurs font leur possible pour un exercice non pour nous faciliter le travail avec compris, en des contrôles préparés à l’avance ». Pierre a échangeant des idées pour un travail de le droit d’utiliser un ordinateur pour français. En sport, les activités proposées répondre aux questions des exercices permettent les efforts collectifs et donnés dans différentes disciplines. l’entraide. N’oublions pas aussi que les

TEMOIGNAGE

Le milieu ordinaire

J

e ne sais pas trop comment décrire mon intégration en milieu ordinaire peut être tout simplement en disant que je me sens bien avec tout le monde sur le collège. Pour moi, être en milieu ordinaire est primordial à mon bien être car cela me coupe du milieu du handicap que je fréquente tout le temps dans les centres. Par exemple, durant ma scolarité, j'ai eu l'habitude de l'intégration donc je ne ressens

pas de difficultés à fréquenter le collège, mis à part quelques remarques. Mais quand on y réfléchit, c'est normal, ça montre bien la « dureté du monde », je préfère être confronté à la vraie vie, il ne faut pas se laisser faire ! Bien sûr, tout le monde n'est pas comme ça, certains préfèrent vivre dans un milieu protégé. En tout cas, mes deux meilleures années sur le collège sont la 6e et la 3e car mes camarades de classe sont très sympathiques, bref, je me sens bien avec ma classe. J'espère que l'année prochaine ne va pas être trop compliquée car je vais changer d'établissement, je commence déjà à stresser... Simon Rosa - Ulis - Biarritz

Marine et Pierre trouvent la classe «très solidaire». Photo : E. Caplanne

deux personnes chargées de l’aide à la vie scolaire sont là pour rassurer, aider dans les travaux d’écriture et veiller au respect que chaque élève doit envers l’autre. Marine Rouballay et Justine Poulot Cadet - 6e - Morlaàs

Les confidences d’une ULIS en exclu sur le site web grandir-ensemble64.org

BONUS

WEB

Le « coup de blues» de Caroline Ma grand-mère

Ma grand-mère a eu un problème à la vessie : on lui a changé contre une poche qu'elle devait changer tous les jours. Depuis ce jour, elle portait des poches. A un moment, le docteur est venu en lui disant qu'il fallait qu'elle la garde 1 an, 2 ans, 3 ans. Puis un jour, elle eut mal au ventre. Elle est décédée. Moi, je me sentais blessée par son décès. Un an se passa, je pensais toujours à elle, et j'allais la voir sur sa tombe. Caroline Petit-Breuilh 6e D - Biarritz


4

,

MICRO-TROTTOIR

Arrivée de l’ULIS au collège de Serres-Castet

Quand l ULIS interroge L

es élèves de l’ULIS ont imaginé trois questions qu’ils ont proposées aux élèves du collège de Serres-Castet. Nous avons distribué les questionnaires aux collégiens pendant une heure de permanence. Les élèves étaient volontaires pour répondre de façon quasi anonyme. Voici leurs réponses.

Etes-vous contents d’avoir une ULIS dans le collège ? (3e) Léo : C’est une classe comme les autres. Thomas : Je n’y prête pas beaucoup attention. Solène : Ce sont des élèves comme moi excepté leur handicap. (4e) Amandine : Ils ont besoin de ça pour évoluer dans la vie. Chloé : Il ne faut pas qu’ils soient mis à l’écart pour leurs petites différences. (5e) Hugo : Ils ont le droit d’aller dans les écoles comme nous.

Laurine : Ça nous apprend plusieurs choses ! Comme quoi il y a des personnes malades, mais ça ne change pas le fait qu’elles

Les élèves de la nouvelle ULIS de Serres-Castet ont interrogé leurs camarades peuvent avoir du cœur. Je m’entends très bien avec une trisomique, elle a du cœur. Florian : C’est bien parce qu’ils sont différents de nous. Cela me permet d’en

savoir plus sur les personnes handicapées. Ça me permet de connaître d’autres personnes. (6e)Valentin : Ils sont très gentils. Est-ce-que vous savez ce qu’on fait en ULIS ? (3e) Léo : Je pense qu’ils travaillent. Thomas : Pas exactement . Solène : Non, je suppose qu’ils font des activités. (4e) Amandine : Non. Chloé : On aide les personnes différentes à s’intégrer.

La remise des coupes après le cross du collège : les élèves de l'ULIS sont aussi récompensés. - Photo : Maxime Nicolas

(5e) Hugo : Ils apprennent à lire, à écrire et à dessiner . Laurine : Ils font quelque chose à leur niveau. Florian : Je pense que vous faites des cours plus approfondis et expliqués que nous . (6e)Valentin : vous aidez les enfants de cette classe . Est-ce-que vous connaissez tous les élèves de l’ULIS ? (3e) Léo : je connais le prénom de certains. Thomas : non. Solène : oui en grande partie, je connais leur prénom. (4e) Amandine : non, mais je connais Coralie. Chloé : Certains comme Coralie, mais sinon de vue. (5e) Hugo : non, je ne connais pas les prénoms. Laurine : je connais certains : Rémi, Romain, Geneviève, Gonaëlle, Benjamin, Mickael mais je parle plus avec Coralie. Florian : pas vraiment. (6e)Valentin : oui : Romain, Coralie, Gonaëlle, Guillaume, Mickael, Maximilien, Rémi, Benjamin et Geneviève. Rémi, Coralie, Maximilien, Gonaëlle, Mickael, Guillaume, Benjamin, Romain, Geneviève Ulis - Serres-Castet


5

SONDAGE

Elèves handicapés : Enquête au collège de Morlaàs

Et après l'ULIS ? ous avons procédé à une enquête 1/ Est-ce que le collège accueille sur les collégiens handicapés des enfants handicapés ? présents et anciens du collège de Morlaàs. Cette enquête comprend trois Oui : 96,6% points différents. D'une part, le lien existant entre les collégiens handicapés et non handicapés ; Ne sais pas : Non : 0% d'autre part nous avons voulu savoir ce 3,4% que sont devenus ces anciens élèves handicapés, enfin nous nous sommes 2/ Savez-vous quels sont leurs demandé par qui ils avaient été handicaps ? remplacés. Non : 51,8% Pour cela, nous avons fait un sondage à Oui : 48,2% l'aide d'un questionnaire auprès des élèves « non handicapés » du collège. Comme on peut le constater, beaucoup d'élèves ignorent ce que les anciens Pour ceux qui sont scolarisés dans un élèves de l'UPI (aujourd'hui ULIS) sont collège, ces handicapés deviennent des devenus. élèves à part entière - bien qu'ils aient Suivant l'âge et la capacité de chacun, plus de difficultés que les « non différentes solutions peuvent être handicapés ». Cela ne les empêche pas de envisagées, en concordance avec l'âge pratiquer des stages (parfois auquel ils quittent l'établissement. accompagnés d'aide médicale). Cela leur Des structures comme les Instituts permet d'accéder plus facilement dès médico-professionnels, des classes postl'âge de seize ans à des centres médicaux UPI ou des SEGPA en Lycée agricole, sont comme l'IMPRO. couramment à même de les accueillir.

N

3/ Vous étiez-vous aperçus que certains élèves étaient partis ? Oui : 69%

Non : 31%

4/ Savez-vous ce qu'ils sont devenus ? Non : 96,6%

Oui : 3,4%

D'après le ministre de l'éducation nationale, cette année, les écoles accueilleront près de 200 000 handicapés dans toute la France ce qui fait 10 000 de plus que l'année dernière. Lydia et Alexandre 3eF - Morlaàs En savoir plus : scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page69.htm www.improfaitesdescouleurs.com/condition%20admission.html www.autisme-union-sud-est.asso.fr/scolarisation-enfants-handicapes

, , De l UPI à l ULIS J’étais Un Peu Interloqué lorsque j’ai appris que le dispositif dont je bénéficiais avait changé de nom ! et tout ça alors que j’étais en vacances dans Un Pays Intéressant. Intégration est devenue Inclusion… Un Point Important dans cet Univers de Locutions Incompréhensibles et Saugrenues !!! pour moi, ça n’a pas vraiment changé grand chose… dirais-je… avec Une Lueur d’Ironie Sarcastique !!! Je fais toujours partie d’Un Lot d’Individus Sympathiques et nous travaillons notre projet professionnel en suivant Un Long Itinéraire Semé de stages, d’inclusions et de rencontres enrichissantes. Un Peu Inutile ? pensais-je… pourquoi pas, si cela nous permet toujours de bénéficier d’Un Lot d’Intégrations Surprenantes et formatrices… Les élèves de l’Ulis Baradat assistés de leur professeur Le collège de Morlaàs a enquêté sur ce que devenaient les élèves d’ULIS. - Photo Flora et Audrey


6

ENQUÊTE

Des élèves handicapés ont interrogé leurs camarades sur le handicap

BONUS

WEBdeRs eqturouvez l’inté

Parlons handicap N

de ces estions et gralité r grand échanges suéponses ir-ens emble r le site 64.org

ous avons effectué cette enquête pour connaître le regard porté par les collégiens du collège Jean Rostand de Biarritz sur l'ULIS, ses élèves et le handicap en général. Le questionnaire a été rédigé par les élèves de l'ULIS. On regrettera pourtant que l'ensemble des collégiens, des enseignants, des représentants des parents d'élèves et des autres personnels du collège ne puissent y répondre. Peut-être que dans l'avenir une enquête à plus grande échelle pourra être menée...

Antoine (4eC) : La classe de l'ULIS sert Connais-tu des élèves de l'ULIS ? e Txomin (5 C) : Oui, je connais tous les à aider les collégiens handicapés dans leur travail. A aider les élèves qui ont élèves de l'ULIS. e des difficultés. Ulysse (6 D) : Oui, je les Ils ont joué au jeu Ulysse : A intégrer les rencontre dans la cour. du question/réponse. élèves même s' ils sont handicapés ou s'ils As-tu des élèves de l'ULIS Extraits. ont des problèmes dans ta classe ? En as-tu eu Manon : Que les élèves handicapés les années précédentes ? soient entourés de gens pour les aider Txomin : Oui, cette année j'ai Michaël Fiona : La classe de l'ULIS sert à aider en mathématiques, histoire/ les collégiens handicapés dans leur géographie, technologie et sport. L'an travail. dernier en 6e, Michaël était avec nous en math et histoire/géographie. C'est quoi pour toi être handicapé ? Ulysse : Non e Txomin : C'est une personne différente Manon (4 D) : Oui j'en ai et les années des autres et qui a parfois besoin de précédentes aussi soins. Fiona (4eD) : Oui et j'en ai eu les années précédentes aussi Antoine : Problèmes mental, physique et qui ont des problèmes avec les autres. As-tu un autre regard sur le handicap Ulysse : Une depuis que des élèves de l'ULIS sont personne qui a en cours avec toi ? des problèmes, Txomin : Non, je n'ai pas d'autre regard qui ne peut pas sur le handicap, les personnes tout faire handicapées elles sont comme nous normalement. avec juste des difficultés pour certaines choses. Manon : Ce sont des personnes comme nous, elles ne sont pas trop différentes, nous avons beaucoups de points communs. Fiona : Non, Ils sont comme nous, ça ne change pas ... A quoi sert la classe d'ULIS selon toi ? Txomin : La classe de l'ULIS sert à aider les collégiens handicapés dans leur travail.

Manon : C'est avoir un handicap moteur, mental. Fiona : Avoir des problèmes. As-tu peur du handicap ? Si oui duquel et pourquoi ? Txomin : Non, je n'ai pas du tout peur du handicap. Antoine : oui, quand tu es en chaise roulante que tu ne peux pas marcher, personnellement je ne pourrais pas. Je fais beaucoup de sport donc ça ne me serait pas possible, ça me paraît impensable. Je crois que je souffrirais trop. Le handicap mental me fait moins peur que le handicap physique car ce qui m'effraie c'est de ne pas pouvoir me déplacer comme je veux. Ulysse : Je connais le handicap mental, physique mais je n'en ai pas peur Foina : Oui un peu du handicap mental et que je sois un jour handicapée après un accident ou une maladie ...

Marianne et Damien, élèves de l’ULIS, s’entraînent à faire des interviews. - Photo : C. Parsis

Ulis Jean-Rostand - Biarritz


7

EXCLUSIF

Capture d’images et conséquences

Un film et des regrets C

’était un vendredi dans Cet acte a pu attirer des les vestiaires. Certains moqueries et donc une humiliation par cet élève et élèves de 3e se laisser des traces moquent psychologiques. d’un élève de Il filme l’agression Il aurait pu la classe d’un handicapé d’ULIS qui est avec son portable... entraîner un rejet, voir une exclusion en inclusion sans en mesurer dans le groupe de en cours cet enfant. J’ai d’EPS. Quant les conséquences appris à réfléchir un élève de 3e est entré dans le « jeu », j’ai avant d’agir et à respecter des personnes qui cherchent juste décidé de filmer avec mon à se faire des amis. portable. Ce n’était pas cet enfant que je filmais mais la scène que je trouvais «Aujourd’hui, j’éprouve amusante. Je n’avais pas un sentiment de honte» l’intention de me moquer de lui et je n’imaginais pas les Je regrette cet acte car j’ai conséquences qu’un tel acte compris à quel point j’ai pu pouvait entraîner. J’ai pris blesser ce camarade et sa conscience plus tard que famille. Aujourd’hui, j’éprouve j’avais transgressé une règle un sentiment de honte, car je capitale qui est de porter suis moi-même confronté au atteinte à l’intégrité d’un handicap dans ma famille. camarade. Souvent, le regard des gens

dans la rue me révolte et je sais que je dois respecter les autres, quelque soit leurs différences. Je veux désormais changer ma relation aux autres, aller davantage vers ces enfants en situation de handicap et essayer de les «parrainer» au sein de mon groupe d’amis pour améliorer leur quotidien et être leur porte-parole pour témoigner de leur souffrance.

Photo d’illustration : P. Leblond

Par ailleurs, je m’engage à ne plus filmer autrui sans son accord et diffuser la vidéo (même si je ne l’ai pas fait, ni eu la moindre intention, j’encours une exclusion du collège et des sanctions pénales *). S.B., élève de 3e repenti * Kifkif : Cela s’appelle du «Happy slapping» et peut être considéré par un tribunal à de la non assistance à personne en danger suivant les cas.


8

NOUVEAUTÉ

Création d'une ULIS à Cambo

L'ULIS version basque

U

le terme signifiant aussi un «bonjour» ne ULIS (Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire) s'est ouverte amical. Dans la classe de IEP, pour le moment, il y à la rentrée 2010 au collège a trois élèves : Benat, qui a pu revenir à Xabaldor, à l'initiative d'une association l'ouverture du dispositif et de parents (Integrazio Les collégiens Pierre. Une troisième batzordea). En effet, jusqu'à bascophones élève, a intégré la classe présent, les élèves avant les vacances de Noël. bascophones porteurs d'un ont leur ULIS Les élèves ont des activités handicap ne pouvaient pas communes : ainsi, ensemble, ils ont poursuivre leur scolarité dans cette langue. C'est désormais possible depuis la préparé un exposé sur le Mali, à partir d'un article, et l'ont présenté devant une rentrée ! classe de cinquième. Nous y avons assisté et ne pouvons que constater le travail Trois élèves pour le moment fourni : ils ont bien ordonné leurs idées, et grâce à un diaporama agréable, ils ont Dans notre collège « Xalbador», collège système immersif basque, ULIS a été traduit par IEP (Inklusioko Egitura Pedagogikoa) ;

réussi à capter l'attention des autres élèves. Même s'il n'est pas facile de parler devant un public, ils s'en sont très bien sortis. Et de l'avis de tous, ils ont fait un travail très riche et approfondi. Les cinquièmes leur réclamant d'ailleurs un prochain exposé. Pierre, élève de notre classe de quatrième, est avec nous en biologie, sport, arts plastiques et espagnol. Benat, participe aux cours d'histoire-géographie, biologie, arts plastiques et sport avec sa classe de cinquième. Et, selon les besoins, une AVS-co les accompagne dans leurs cours intégrés. Pour les autres matières, ils ont un enseignement adapté à leurs capacités. Nous sommes contents de pouvoir partager notre quotidien avec eux et les échanges permis par cette expérience, ou d'autres qui viendront, sont tout aussi enrichissants pour eux que pour nous. BIBA ZUEK ETA HORRELA SEGI !!! (Bravo, continuez ainsi !) Kattin Durruty, Itxaro Dunate, Amelia Landaburu, Amaia Carrere, 4eC - Collège Xalbador - Cambo

Benat et Pierre préparent leur exposé sur le Mali - Photo Jeanine Iribarren

CINEMA MEGA CGR PAU Place du 7e Art PAU - UNIVERSITÉ Ouvert 7j/7 12 salles équipées Numérique 3D - Parking gratuit Accès handicapés toutes salles - Espace Jeux vidéos

6 séances par jour 11h15 - 14h - 16h/16h30 - 18h -19h30/20h - 22h

Infos : www.cgrcinemas.fr


9

Grand

CONCOURS au

de ton choix *

(Bayonne-Pau-Tarnos)

ou au cinéma le plus proche de ta ville **

avant le 15 juin 2011

L’ULIS est une Unité Localisée...

Le cake aux carottes n’a pas besoin...

o d’Inclusion Scolaire o d’Initiation au Scooter o d’Individus Sympathiques

o de sel o d’huile o de persil

et c o n ne c

www.gra te - to i s ndir-ens emble64 u r .org

Quelle association a récompensé Jeanne-d’Albret ?

Le sport adapté c’est plutôt pour les...

Qui donne envie de danser à Franck ?

o Hippopotame o Hippocampe o Hippipipourra

o Handicapés mentaux o Handicapés physiques o Aucun des deux

o Madonna o Lady Gaga o Michael Jackson

Nom ................................................................................................ Prénom ...................................................................... Âge .............................

Ou envoie ton bulletin à Grandir Ensemble - Concours Kif Kif - 5, rue des Mousserons - 64230 LESCAR Adresse ............................................................................................................................................................................................................................... Code Postal ....................................................... Ville . ................................................................................................................................................ Tél : ................................................................... Établissement : .............................................................................................................................

* Par tirage au sort parmi les bonnes réponses. 2 places de cinéma par gagnant, valable dans les Méga-CGR de Bayonne, Pau ou Tarnos. Dans la limite de 50 places au total. Règlement complet sur le site www.grandir-ensemble64.org ** 2 places «ciné-chèque» par gagnant valable dans les salles de cinéma hors Méga-CGR dans la limite de 50 places au total.

Réponds aux 5 questions


10

,

ART CULINAIRE

L’alimentation est équilibrée au collège Fal de Biarritz

Ça s agite dans les cuisines de Fal !

A

près un mois de débats d’idées entre des élèves, une infirmière, un cuisinier, et une maîtresse, le moment tant attendu est arrivé ! En effet en ce mardi 14 décembre, les élèves de l’ULIS (I’Unité Localisée d’Inclusion Scolaire) ont eu la tâche de mettre en

Ce même menu est composé œuvre entrées, plats et de deux entrées, deux plats et desserts en compagnie de deux desserts dont les noms l’équipe de cuisiniers. font Cette activité L’ULIS a élaboré frissonner les est d’autant papilles. plus ludique un menu équilibré On a qu’elle est pour tout le collège notamment enrichissante : « petites merveilles de la mer elle a pour but de montrer au dans leur lit verdoyant », un collège entier à quel point il plat regorgeant de fruits de est important d’avoir une mer. alimentation saine et équilibrée. De plus, en élaborant ce menu, les élèves ont pu enrichir leur connaissance en matière d’alimentation : « J’ai appris que le petit déjeuner était le repas le plus important de la journée et qu’il est nécessaire de ne pas le manquer », explique Florian, élève de l’ULIS

Ou encore un gâteau qui porte bien son nom, « délice fondant offert de bon cœur par les élèves de l’ULIS». Fiers d’avoir participé Parallèlement, les élèves ont effectué plusieurs affiches. Une d’entre elle indique les différents groupes d’aliments, une autre est une présentation des élèves maîtres du projet. Les membres de l’ULIS définissent cela comme « un grand honneur » auquel ils sont fiers de participer. Il en est de même pour l’équipe de cuisiniers qui s’est montrée à la fois complaisante et enthousiaste : « faites comme chez vous », s’est exclamé Jean-Louis, le chef cuistot en accueillant les élèves. Texte et photos Maëva Loeffler et Pierre Pragin 3eD - Biarritz


11

Une partie des élèves cuisiniers accompagnés de l'équipe de cuisine et de l’équipe enseignante

Le défi

L

a rédaction de Kifkif a donc mis au défi les élèves d’ULIS de Fal de composer un menu avec un cake aux carottes proposé par ceux de Bizanos. Défi relevé ? Le cake aux carottes (recette ci-contre) est une recette originale car on ne trouve pas seulement les ingrédients spécifiques aux gâteaux (farine, œufs, huile, sucre) . On y trouve également un légume : la carotte. Vu les ingrédients, il s’agit là d’un cake sucré et non salé, c’est pourquoi nous le placerons en dessert. Ici, nous avons fait attention à mettre au moins un aliment de chaque groupe afin d’obtenir un menu équilibré se mariant bien avec un dessert comme le cake au carottes. Les élèves de l’Ulis de Fal

Entrée : Assiette de crudités : tomate, asperge, concombre, avocat, betterave… avec vinaigrette. Plat :

Légende :

Chipirons à la plancha accompagnés de riz et de haricots verts. Laitage : Fromage de brebis accompagné de confiture de cerise noire Dessert : Cake aux carottes.

-----

Groupe 1 et 2 : aliments bâtisseurs : viandes, ou poissons et produits laitiers

-----

Groupe 3 et 4 : aliments énergétiques : sucres lents, rapides, et graisses

-----

Groupe 5 et 6 : aliments protecteurs : légumes verts, boisson (eau)

Préparation de la salade de Bourvil par Adeline Vasseur et Brian Cotel.

La recette : arottes c Le cake aux Ingrédients pour 4 personnes : 375 gr de carottes - 300 gr de farine - 300 gr de sucre roux 4 oeufs - 10 gr de beurre - 1 sachet de levure - 10 cl d'huile 2 cuil. à café de cannelle en poudre - 1 pincée de sel Préparation 15 mn - Cuisson 40 mn - Préchauffez le four à 180° (th. 6) - Epluchez et râpez les carottes - Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure et la cannelle. - Ajoutez ensuite l'huile et les carottes râpées. - Cassez les oeufs puis incorporez-les un à un dans la préparation. - Mélangez - Beurrez un moule à cake. Versez la pâte dans le moule. - Enfournez pendant 40 mn. - Laissez le cake refroidir avant de le démouler. Servez. Recette proposée par les élèves de l’Ulis de Bizanos


12

,

INITIATIVE

A Bizanos, ce sont les élèves des autres classes qui viennent à l’ULIS

L atelier cuisine qui intègre L

compagnie des élèves de l'ULIS ’atelier cuisine est une activité proposée par les répartis par groupes puis le font cuire et ensuite le dégustent. élèves de l’ULIS. Elle se J’y ai participé fait une fois et j’ai trouvé par A la demande de l’ULIS, que c’était semaine ce sont les autres élèves bien de pendant qui viennent partager une une heure. dans leur classe activité avec Si les élèves les élèves de souhaitent l’ULIS dans leur classe alors que y participer, ils s’inscrivent à la d’habitude ce sont eux qui vie scolaire et un surveillant viennent dans la nôtre. viendra les chercher en étude. Dans cet atelier, les collégiens Amélie Guyot - 5e - Bizanos cuisinent un gâteau en

L’atelier cuisine de Bizanos rassemble tous les élèves du collège de Bizanos

L’atelier vidéo du collège fait un reportage sur l’atelier cuisine et interroge Mégane, élève de l’ULIS - Photos Amélie Guyot

Prévention routière

Prudence sur la route

CONCOURS

p

Les réalisations produites par les élèves de Jurançon. Photo : P. Cartillon

endant l’année scolaire Larrouy, professeur d’Arts 2009/2010, nous avons Plastiques, de Mme Durantou, professeur de français, de participé, avec notre M. Cartillon, notre professeur et classe ULIS du collège Gabard, au concours « La Route et Moi » de M. Martinez, un professeur de technologie. Nous avons organisé par Renault, sur le d’ailleurs thème prolongé le «Allons à L’ULIS de Jurançon l’école en a participé à un concours thème de la prévention sécurité». organisé par Renault routière Notre dans cette réalisation discipline en fabriquant un collective n’a pas été retenue triangle lumineux grâce auquel par le jury et récompensée, mais nous tenons tout de même nous venons au collège en toute sécurité. à montrer notre travail pour lequel nous avons reçu les Les élèves de l’ULIS conseils et l’aide de Mme de Jurançon


13

,

ENQUÊTE

Analyse d’un questionnaire diffusé à grande échelle dans le collège de Morlaàs

Enquête sur l ULIS L

également dit qu'ils avaient des élèves handicapés dans leur classe, et qu'ils sont très bien intégrés, mais qu'ils sont assez réservés. Pour les élèves de 4e, la plupart ne s'était pas rendu compte qu’il n’y avait plus 160 élèves ont été d’handicapés moteurs. questionnés sur leur Pour finir, tous les élèves de Les élèves handicapés n’ont pas forcément beaucoup d’amis dans la cour - Photo E. Caplanne connaissance de l’ULIS 3e ont répondu qu'ils classe, qu'ils s'y faisaient des seraient mieux entre étaient au courant de la amis, qu'ils étaient respectés personnes de leur milieu, En analysant les présence de l'ULIS. Tous comme tous les autres élèves entre élèves handicapés. Ils questionnaires remplis, nous savent également qu'elle a et qu'ils ne dérangeaient nous affirment qu'ils sont avons pu remarquer que la accueilli des élèves personne. majorité des 6e interrogés handicapés les e ne s’étaient La plupart des 4 Nous avons constaté que les sont au courant que le collège années précédentes. élèves handicapés n'ont pas La majorité a dit qu'ils pas rendu compte qu’il accueille des enfants n’y avait plus d’handicapés forcément beaucoup d'amis avaient remarqué handicapés. en dehors de ceux de l'ULIS. l'absence des Concernant les 5e, tous sont moteurs dans le collège Certains élèves de l'ULIS ont handicapés moteurs, au courant de l'existence de tendance à avoir peur de aussi intelligents et qu'ils ont car on ne les voit plus. l'ULIS. Depuis l'an passé, les connaître les autres, et ce Avec ces questionnaires, nous de très bonnes capacités en handicapés moteurs ont n'est pas facile de faire le sport. avons pu remarquer que disparu et une grande partie e premier pas. Une grande partie des élèves certains pensent que les des 5 l'a remarqué, car ils a évoqué le fait que malgré élèves handicapés subiraient ressentent un manque de ne Flora Vignaux leurs handicaps, ils étaient des moqueries, des mauvais plus les voir dans la cour de et Audrey Bousqué 3eF - Morlaàs très bien intégrés dans leur regards, ils pensent qu'ils récréation. Ils nous ont es surveillants de notre collège ont distribué 160 questionnaires faits par nos soins, afin d'interroger certaines classes de plusieurs niveaux sur leur connaissance de l'ULIS.

DÉCOUVERTE

Sortie commune ULIS / 6e

A la découverte du quartier

L

es élèves d'ULIS et de 6e5 étudient ensemble les alentours du collège Jeanne d’Albret de Pau en cours d'histoire et géographie. Lors de la sortie « notre espace proche », nous avons décrit, observé et dessiné des villas, des maisons et des commerces (boulangerie, tabac, pharmacie). Nous avons utilisé un plan du quartier

pour se repérer et il y avait des questions sur une feuille. « J'ai trouvé super de faire la sortie avec les 6e 5. Ils nous ont aidé pour répondre aux questions demandées. » affirme Lisa (ULIS) alors qu’Anna ( 6e5) a «trouvé génial de faire la sortie avec les élèves d'ULIS, j'ai été très intéressée par cette sortie, je me suis fait une amie et depuis on reste toujours ensemble. » Lisa et Anna

Anna (6e5) et Lisa (ULIS) ont étudié ensemble les alentours de leur collège - Photo : M. Gibert


14

CRÉATION BD

Les élèves d'ULIS du Collège Jeanne d'Albret créent une bande dessinée

Et si j'étais le Principal ?

internet. Nous les avons ous avons fait cette année une bande-dessinée décalquées. Sur des grandes pour un concours européen. Le sujet du concours était : «si j'étais... raconte en planches en carton, nous avons tracé les cases pour BD». Nous avons eu l'idée de faire comme BD : mettre nos «Si j'étais le Principal du Trois mois de travail, dessins, puis collège» des cadres et Nous avons commencé trois planches et beaucoup des bulles pour par chercher une idée. de satisfaction le texte. Quand Chacun a proposé la une case au crayon à papier sienne et nous en avons d'abord retenues deux : « si était terminée, il fallait tout j'étais un pirate » et « si j'étais le principal du collège ». repasser au feutre fin noir. Finalement nous n'avons gardé que la deuxième. Ensuite pour les couleurs nous avons peint à l'encre à Il fallait être très minutieux dessiner. Il fallait être très Il a fallu écrire un texte avec tout ce qu'on voulait mettre minutieux ! Le travail a duré trois mois en tout : dans notre bande dessinée, puis nous avons fait un de début octobre à fin « story-board » (c'est une BD simplifiée) pour avoir un échantillon de notre future BD. Ensuite il a fallu dessiner décembre 2010. la BD. C'était difficile. Pour s'aider, nous avons cherché Keiran, Alexie, Ismaël, Lisa, Margot, Vincent, Quentin, des images dans des bandes dessinées du CDI et sur Kévin, Audrey - ULIS du Collège Jeanne d'Albret - Pau

N

é U n tr a va il ré c o m p e ns à A ng o ul ê m e ! Les élèves de l'ULIS se sont rendus à Angoulême afin de recevoir un prix pour leur BD. Début janvier, un coup de téléphone fait sensation au collège Jeanne d'Albret : l'association «L'hippocampe» nous informe que nous avons gagné le premier prix du concours ! Aussitôt nous décidons d'aller à la remise des prix qui a lieu à Angoulême pendant le festival international de la bande dessinée : réservation des billets de train, organisation de la journée au festival, nous sommes tous très excités ! Le jeudi 27 janvier, nous prenons le

TGV à la gare de Pau destination Angoulême. Là bas une journée inoubliable nous attend : rencontre avec des auteurs au festival de la BD, remise des prix à 14h30 (il y a la télé et beaucoup de monde !), visite des différents stands, des expositions et du musée de la BD. Nous rentrons en TGV tard dans la soirée, fatigués mais des images plein la tête, des récompenses et des dédicaces plein les poches. Trop classe cette journée !

Le trophée - Photo : Q. Pouredon Repas de midi dans un fast-food : même ici une BD décore les murs ! - Photo : M. Gibert


15

,

d Albret de L’ULIS Jeanne de Pau


16


17


18

BD SCOLAIRE

L’an dernier, l’ULIS Errobi de Cambo a participé à un concours national

La BD de Cambo primée

Comment faire une belle case de BD

Avec du papier calque, des images et quelques idées, on peut faire un beau dessin ! par l’ULIS Jeanne d’Albret de Pau.

N

ous avons beaucoup discuté pour trouver le thème : nous nous sommes réunis, chacun a marqué le titre de la BD qu’il voulait faire sur une feuille. Après nous avons voté pour choisir un thème. Nous avons réuni deux idées. Nous avons choisi d’écrire une histoire sur une famille qui déménage pour vivre à la campagne. Nous avons réfléchi sur le scénario et sur les personnages. Nous avons cherché des aventures humoristiques. Personnages et animaux en pâte à modeler

Choisir une photo ou une image qui convient à l'histoire

Une partie des heureux gagnants - Photo : N. Achotegui

les avons colorés à l’aquarelle rassemblées et collées sur une feuille A3. Enfin, nous ou aux crayons de couleur. Nous avons scanné les décors. avons collé les bulles et le titre. Nous avons Nous avons pris les Ils expliquent gagné, nous personnages comment sommes en pâte à ils ont réalisé modeler en leur bande dessinée ravis, on nous a bien aidés photo puis et nous les avons encouragés. Patrice était transférés sur l’ordinateur et surpris car il pensait qu’on modifiés avec un logiciel de allait perdre, Benat pensait dessin. Ensuite, nous avons gagner. Blandine se demande fait un montage photo pour toujours comment nous mettre les personnages sur avons fait pour gagner. les décors et nous avons Arantxa était excitée. imprimé les images. Après, Jonathan était ému et a eu du nous les avons découpées, mal à retenir ses larmes. Joël est super content, fier de sa classe. Emile pense que les juges ont été payés. Nous avons gagné un stylo, une BD, un diplôme et deux livres pour la classe.

Un scénariste, Laurent, est venu nous aider à créer notre BD. Il nous a expliqué comment faire un story board, c’est comme un brouillon pour imaginer la disposition des vignettes et leur contenu ; c’est la mise en page de la BD. Nous nous sommes bien amusés car nous avons fait les personnages et les animaux en pâte à modeler. Pour les décors, nous avons reproduit des images trouvées sur Un très court extrait de la BD de Cambo. Internet puis nous

L’UPI (à l’époque) de Cambo

Décalquer ce qu'on veut dessiner

Reporter le calque sur la planche à créer

En retournant le calque et en repassant, on imprime le dessin dans la bonne case

Ecrire le texte et colorier à l'encre à dessiner Photos : M. Gibert


19

SPORTS

B

eaucoup de sports pour handicapés sont basés sur des sports existants. Toutefois, certains sports ont été créés spécifiquement pour les personnes handicapées et n'ont pas d'équivalent en sport valide.

Les personnes handicapés peuvent pratiquer un sport

Le sport pour tous

La découverte de l’escalade a permis aux collégiens handicapés de se faire aider par d’autres élèves plus expérimentés - Photos P. Leblond

Les sports adaptés et les handisports sont différents l'un de l'autre car ils ne s'adressent pas aux mêmes personnes. Le handisport pour les handicapés physiques ou sensoriels

Les sports adaptés pour les handicapés mentaux

Il y a de grandes compétitions de handisport comme les Jeux Paralympiques qui réunissent des athlètes atteints de Les sports adaptés permettent handicap physique ou visuel. aux personnes en situation de Ils sont organisés par le comité handicap mental ou atteintes de troubles psychiques de faire international paralympique et ont lieu juste après des activités les Jeux sportives. Ils Quel que soit Olympiques. proposent des le handicap, Les sourds et les activités on peut pratiquer malentendants physiques et un sport peuvent participer sportives aux Deaflympique diverses par rapport au niveau de déficience (Jeux olympiques des sourds) alors que les déficients des adhérents. Ils agissent sur intellectuels participent aux l'environnement immédiat du Jeux Olympiques spéciaux. sportif par la mise en place d'activités physiques adaptées Clément Doucet favorisant un processus et Valentin Camara - 3eF - Morlaàs d'intégration par le sport. avec Wikipedia Les sports adaptés s'inscrivent donc résolument dans la En savoir plus : défense des droits des sportifs www.ffsa.asso.fr, www.handisport.org ou www.csqvhandball.info/handisport.htm handicapés.

Le sport contre attaque ! Anthony élève de 3eF est allé sur le terrain le mercredi 12 janvier, et a recueilli le témoignage d'un parent d'un enfant handicapé (M. Leblond ) et d'un éducateur (M. Cabot), lors des après-midis UNSS accompagnées par le Centre Départemental des Sports Adaptés. Interview de M. Leblond (parent) : En quoi consiste cette action ? Cette action vise à faciliter l'intégration des handicapés dans la vie et dans la société au travers du sport. Ainsi, ils prennent confiance en eux et apprennent les règles du jeu. Ils se retrouvent tous les mercredis après-midi et pratiquent un sport ensemble ou avec d’autres élèves «ordinaires». Quand cette action a-t-elle vu le jour ? Cette action a commencé en janvier dernier et s'est beaucoup développée. Les handicapés peuvent ainsi essayer plusieurs sports tels que le basket, l’escalade, le tennis de table, l’athlétisme et bien d’autres encore.

Interview de M. Cabot (l'éducateur sportif) Qu'est-ce qui vous plaît dans ce métier? Ce métier me plaît car cela permet d'aider les handicapés à mieux s'intégrer et à atténuer les différences. Qu'apportent ces activités aux handicapés ? Ces activités leur permettent d'accepter leurs différences et accepter ce qu'ils sont . Y a -t -il des échanges valides/non-valides ? Oui, mercredi dernier, un échange de ce type a été organisé sur une activité d'escalade. Est-ce que le sport a une importance précise ? Oui, le sport permet de développer des valeurs essentielles comme la solidarité et l'entraide, des valeurs qui sont très importantes dans le sport. Anthony Duval et Tiffany Larrouy

M. Cabot explique les consignes à Robin, élève de l’ULIS de Bizanos.


20 SPORT NAUTIQUE

,

Des élèves d ULIS finalistes UNSS u cours des mois de mai et de juin 2010, tous les élèves de l’ULIS de Jurançon ont pratiqué la pelote basque. Cette activité a été mise en place en partenariat avec le club de pelote de Jurançon et le comité départemental du sport adapté. Nous avons d’abord joué à main nue avec des balles en mousse. Puis on a découvert la Des graines pala (raquette pleine en bois) de champions et on a joué au mur à gauche pour une première avec des balles de tennis. Comme certains d’entre nous manifestaient de réelles aptitudes dans cette activité, notre maître nous a proposé de participer aux finales UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) qui se déroulaient au jaï-alaï à Pau.

A

Quatre élèves récompensés Mercredi 2 juin, quatre élèves de la classe, Tiffany, Christophe, Sylvain et Thomas, ont donc passé la journée au gymnase Clermont (lieu des rencontres de notre tournoi de pala) puis au complexe de pelote de Pau pour assister à quelques finales et surtout recevoir leurs récompenses. Thomas n’a pas perdu un match de la journée et s’est imposé dans le tournoi principal. Tiffany l’a accompagné sur le podium à la deuxième place après un magnifique tournoi et un match d’appui de toute beauté gagné d’un point face à un camarade de l’ULIS du collège Jeanne d’Albret. Christophe et Sylvain, battus par plus forts le matin, se sont rattrapés ensuite en prenant les première et troisième places du tournoi secondaire. Nous avons tous gagné de belles médailles et quelques cadeaux et on a surtout été chaleureusement félicités par Monsieur Rémy de l’UNSS 64. Photo : Ulis Jurançon

PELOTE BASQUE

Les élèves de l’ULIS de Jurançon ont pratiqué la pelote basque

Les élèves de l’Ulis de Jurançon

Prendre le large En septembre 2010, j'ai eu la joie de participer à l'activité voile sur le lac de Souston dans le cadre de l'UNSS. Cette activité m'a beaucoup plu car je me sentais libre et indépendant. On était par deux dans chaque bateau. Le moniteur nous a accrochés à son bateau à moteur et il nous a amenés au centre du Lac et nous avons commencé à virer et à prendre de la vitesse. Après, il nous a appris à diriger un voilier et à tourner la voile par rapport au vent. J'ai vraiment aimé faire de la

voile car je me suis rendu compte, que c'est simple à faire, amusant. Je trouve que je me suis très bien débrouillé. J'ai eu la chance de faire des courses, d'abord à deux, puis tout seul, c'était super génial, j'étais enfin libre ! Si un jour on me donne l'occasion de recommencer, j'accepte volontiers. Franck - ULIS du collège Jean Rostand - Biarritz

BONUS

WEB

CIAL LÉMEr NlaTsoSrtPieÉvo ile SUPPge s su 10 pa

sur mble64.org grandir-ense

Tous à l'eau ! Thierry, l'enseignant de l'ULIS, mène la troupe : Marianne, Axel, Franck, Damien et Michaël (de gauche à droite) Photos : Charlotte , l'Avs-co de l'ULIS


21

DECOUVERTE

Un sport qui roule

Le bowling L

e mercredi 8 Décembre 2010, nous sommes partis du collège à 13h30 et nous sommes arrivés à 14h au bowling qui se situe à Glain. On est rentré dans le bowling puis on a pris des chaussures adaptées pour jouer sur deux pistes. On était sept à jouer. Il y avait quatre adultes pour nous accompagner et deux camarades d'autres classes du collège qui sont venus avec nous. Un goûter offert par les gérants

Michaël cherche une boule de bowling adaptée. Photos : Charlotte Parsis.

Il y avait un élève qui avait une boule avec une poignée parce qu'il avait des difficultés à tenir la boule avec trois doigts seulement. Il y avait aussi des boules avec des poids différents entre 5 et 10 kg. Trois camarades ont utilisé une rampe et certains n'ont pas utilisé les barrières qui

Perle aide Axel à installer sa rampe afin de diriger ses tirs.

permettent d'éviter aux boules de partir dans la rigole. Les panneaux d'affichage électronique indiquent les scores, à qui est-ce le tour de jouer, ceux qui ont les barrières sont désignés par un canard . Puis, on a eu un goûter offert par les gérants du bowling. Certains d'entre nous sont repartis avec leurs parents et d'autres sont partis au Centre de Rééducation Motrice qui est à Ustaritz. Les derniers sont partis au collège Jean Rostand de Biarritz où ils sont arrivés vers 16h30. Jérémy - Ulis Jean Rostand- Biarritz

Un sport qui a du punch

La boxe

T

out d'abord chacun s'est présenté, ensuite nous avons mis les gants et on a remarqué qu'il y avait sur les gants une partie blanche avec laquelle on pouvait se toucher. Le professeur de boxe de Bordeaux, Stéphane, et son collègue du club de boxe de Capbreton, Pascal, ont expliqué quelques règles de base. Par exemple on a le droit de toucher au dessus de la ceinture et au visage mais par contre on n'avait pas le droit de toucher l'adversaire dans le dos et on doit toujours rester face à l'autre. On n'avait pas le droit d'utilliser les pieds. Nous avons fait quelques exercices pour nous entraîner avant le match. Il fallait fermer les yeux pendant que l'autre nous touchait à des endroits différents mais sans provoquer de

Stéphane, Marianne, Axel, Jérémy, Cyril, Txomin et Michaël (de gauche à droite) se sont défoulé. Photos : Charlotte Parsis

douleurs, c'était aussi un travail de confiance. J'ai beaucoup aimé cette activité même si au départ j'avais un peu peur. Heureusement, les enseignants sont rassurants, compréhensifs et vraiment très gentils. J'espère qu'ils pourront intervenir durant la journée sport Handivalide organisée sur le collège le mardi 5 avril 2011 avec tous les élèves de 6e et de 5e ! Marianne et Jérémy Ulis Jean Rostand - Biarritz


22 MANIFESTATION

Musique, ateliers, débat au collège Clermont de Pau

Une journée «extra-ordinaire» L

e 20 mai 2010, le collège Clermont L’emploi du temps était un peu spécial ce jour-là et les collégiens ont vraiment vécu brillait sous la lumière de spots de une journée Extra-Ordinaire. toutes les couleurs. Le hall était Ils ont d’abord participé à des décoré de nombreux ateliers de découverte dessins et bandes Chaque collégien sensorielle des handicaps. dessinées. a découvert Puis ils ont réalisé un parcours Une scène était en fauteuil roulant avec divers installée au milieu de quelle peut être la cour de récréation la vie des personnes obstacles à franchir. Impressions : pour accueillir le handicapées «Ce n’est rappeur Fred Eles-G vraiment pas auteur-interprète facile de monter un dont les textes parlent de ce qu’il a vécu en tant que personne en fauteuil roulant. trottoir, il faut se

Fred Eles-G, « Le Sale Gosse » a des textes qui parlent de sa vie et qui peuvent toucher tout le monde. Il a animé les récréations.

pencher en avant et s’aider des bras.» « Quand on passe sur des pavés, ça fait trembler tout le corps. » Ensuite direction le gymnase. Celui-ci résonnait de rires et de cris de frustration. Les collégiens ont participé à des petits matchs de basket en fauteuil grâce aux conseils d’Ahmed Andaloussi, basketteur du club Béarn Handisport. Grâce à Ismaël Guillorit, ils ont découvert que les personnes handicapées pouvaient avec un peu d’organisation pratiquer tous les sports même la planche à voile !


23

EN BREF

Henri IV vu par les élèves de l’ULIS

Dans un troisième temps, des échanges autour du handicap ont eu lieu au Café citoyen en présence de M Lagisquet, président de l’association Chrysalide, et de M Van Den Hereweghe délégué ministériel chargé de l’emploi et de

l’intégration des personnes handicapées. Ce dernier s’est adressé aux élèves de l’ULIS : « Il faut travailler et faire les efforts que vous avez à faire pour réussir. C’est vrai que ce sera un peu plus difficile avec un handicap que sans. Mais il faut

Lucie Robert championne de ski adapté.

que vous soyez convaincus que vous arriverez à faire ce que vous avez envie de faire plus tard. Il ne faut pas écouter ceux qui disent que vous ne pouvez pas. Vous y arriverez. »

Ulis Jurançon

Jeu de découverte tactile avec Philippe. Il s’agissait de faire découvrir un objet en le décrivant.

Si vous n’avez pas pu vous rendre aux festivités organisées par la ville de Jurançon en l’honneur du bon roi Henri les 16 et 17 octobre 2010, l’Ulis du collège Gabard vous présente une de ses productions réalisées pendant les cours d’arts plastiques et exposées durant ces deux jours.

Reportage et photos : ULIS Clermont - Pau

Pour régaler les copains

Ismaël Guilliorit, «le battant».

M. Espérance

Se déplacer en fauteuil roulant, un vrai parcours du combattant !

Les collégiens s’initient à la langue des signes avec beaucoup de concentration.

M. Van Den Hereweghe est intervenu.

En accord avec leur projet de scolarisation et la recherche d'un projet professionnel (ils ont au moins 14 ans) Aurélia et Dylan sont inscrits tous les lundis à l'atelier cuisine sous la responsabilité d'une enseignante du Lycée Saint-Vincent, Montpensier Mme Pontau. De quoi régaler les copains à leur retour !


24

TRAVAUX

Restructuration du collège Marguerite de Navarre

Des bâtiments accessibles ?

O

Pour savoir comment n va démolir notre collège, tout rendre un bâtiment notre collège ? Pourtant on nous dit que certains accessible nous avons visité les sites de la bâtiments du collège font partie du Banque Nationale de patrimoine. Au 18e siècle en effet, à l'emplacement des France, actuels bâtiment A et Le collège Marguerite du bâtiment B se trouvait de Navarre Louvre une maison de force (ou va être restructuré. e et de la prison), puis au 19 Mais sera-t’il accessible cité de la siècle, ces locaux sont aux handicapés ? musique. devenus un asile pour A partir aliénés, et ce n’est qu’à de là nous avons imaginé un partir de 1868, qu’ils ont été aménagés questionnaire. Nous avons pour devenir établissement rencontré d’abord Monsieur d’enseignement. En 1954, par arrêté Pédeutour, Conseiller Municipal de la ville ministériel l’établissement a pris de Pau, qui nous a expliqué que la ville le nom de Marguerite de Navarre, gère les écoles, que c’est le conseil grand-mère d’Henri IV. général qui gère les collèges, mais que la ville est quand même responsable des La ville est responsable abords du collège, des trottoirs et des des abords du collèges places de stationnement. Monsieur Pédeutour nous a expliqué aussi que Et on nous dit aussi qu’il y a la loi de parce que c’est très cher, toutes les écoles février 2005 qui oblige à rendre les établissements accessibles aux personnes ne pourront pas être vraiment accessibles en situation de handicap. Comment donc en 2015 comme le dit la loi. Madame la Principale elle, nous a expliqué à quoi le collège Marguerite de Navarre va-t-il devra ressembler notre futur collège : être rendu accessible aux personnes en ses accès, ses salles, leur matériel. situation de handicap ?

Le futur collège Marguerite-de-Navarre présenté aux élèves de l’ULIS. Photos et illustrations : Ulis Marguerite-de-Navarre.

Aujourd’hui les grilles interdisant l’accès au chantier sont installées et on entend le bruit des marteaux piqueurs. On espère donc dans le prochain numéro de Kif Kif vous rendre compte de l’avancée des travaux mais aussi vous dire à quoi ressemblera le musée des beauxarts, notre voisin. Nous avons lu en effet dans le journal qu’il s’agrandira. Mais sera-t-il plus accessible aux personnes en situation de handicap qu’aujourd’hui comme le seront notre collège et la nouvelle médiathèque? Ulis Marguerite-de-Navarre - Pau

M. Pédeutour, conseiller municipal explique aux élèves le rôle de la ville en matière de handicap.


EN BREF

Notre petite sortie au LP Honoré Baradat

S. Chicoulaa

Notre voyage à Paris

Lundi 29 novembre, nous voilà partis du collège de Bizanos pour le Lycée professionnel Honoré Baradat à Pau. Nous avions décidé d’y aller en bus Idelis . Arrivés à l’arrêt, frigorifiés, nous avons manqué le 1er bus car nous avions oublié de lui faire signe de s’arrêter. Nous avons pu prendre le second et finalement nous sommes arrivés au lycée. Les élèves de l’Ulis

Deux élèves d'ULIS incluses en cours d'histoire-géo sont parties en voyage à Paris avec les classes de 4e du collège Une partie du groupe depuis le haut de la Tour Eiffel - Photo : Thierry Mauger

Bravo l’artiste ! pour Noël. Le jeudi après-midi nous avons assisté à une réunion des députés. Là, nous nous sommes partis au Louvre avons aperçu Brice Hortefeux, où nous avons vu la Joconde. Ensuite Noël Mamère et Récit des moments nous François forts du séjour sommes Hollande. dans la capitale allés Le mercredi 15 découvrir décembre nous l'exposition sur l'Egypte où il étions au château de y avait des Sphynx, des Versailles et nous avons vu Hiéroglyphes, des statues de des tableaux de Louis-XIV, puis la chambre du roi et de la Toutankhâmon, des sarcophages et une vraie reine et la salle du conseil. momie. Nous avons tous Le jeudi 16 décembre nous avons flâné le matin dans les passé un bon moment à Paris. rues de Paris. Nous avons pu Audrey et Margot admirer des vitrines animées ULIS Jeanne d'Albret - Pau

Mini Qui zz : Co n n ai s -tu Pa r i s ? Si tu as lu notre article, tu sauras répondre facilement à ces questions 1) Où se trouve la Joconde ? a - Au château de Versailles b - Au musée du Louvre c - Aux Invalides

3) Qui habitait dans le château de Versailles ? a - Brice Horteffeux b - Toutankhâmon c - Louis-XIV

2) Dans quel endroit peut-on voir les députés ? a - A l'Assemblée Nationale b - Au musée du Louvre c - Sur la tour Eiffel

4) Où se trouve le Tombeau de Napoléon ? a - Sous la tour Eiffel b - Dans un sarcophage c - Aux Invalides

Intégrée en classe de CAP Sculpteur au lycée professionnel Métiers du bois, à Coarraze, Andréa Cortina, élève en ULIS au lycée Baradat, a pu démontrer ses talents d’artiste à travers la réalisation de ses trois œuvres !

Faites des masques !

6e 6 Bizanos

L

e lundi 13 décembre 2010 à 20 heures nous sommes partis en bus avec les élèves de 4e du Collège Jeanne d'Albret. Sur la route de Langon nous avons croisé les convois de l'Airbus A 380. Le mardi 14 décembre arrivée à Paris à 7h00 du matin. Nous sommes montés dans la Tour Eiffel. La vue de la Tour Eiffel était sensationnelle. L'après-midi nous avons marché jusqu'aux Invalides pour voir le Tombeau de Napoléon, puis à l'Assemblée Nationale où

Réponses : 1-b / 2-a / 3-c / 4-c

EXCURSION

25

Au CDI avec une classe de 6e du collège de Bizanos, nous avons fait du théâtre avec des masques. On nous a pris en photo : cet atelier nous a beaucoup plu. Mais où sont les élèves de l'ULIS ?


26

HOROSCOPE 201 1 Bélier

Arrête de faire l’idiot et travaille ! Tu n’amuses plus personne ! Ne t’étonne pas d’être constamment mis à l’écart si tu ne changes pas de comportement. Chance en amour, cependant… fonce !

Horoscope fantaisiste proposé par les élèves d’ULIS-PRO du Lycée Honoré-Barad at de Pau

Cancer

Balance Tu ne sais pas trop où tu en es mais petit à petit l’horizon va s’éclaircir. A toi de trouver le juste équilibre pour mener à bien tous tes projets. N’hésite pas à faire le premier pas.

Redescends de ton nuage ! Le travail scolaire ne va pas se faire tout seul et tu n’es pas irrésistible ! Arrête de croire que l’on attend après toi pour tout !

Capricorne Arrête de foncer tête baissée. Travaille au lieu de parler avec tes camarades. Tu es capable de bien faire si tu prends confiance en toi. Ne perds pas espoir pour trouver l’amour. Verseau

Scorpion

Lion

Taureau Tu dois travailler beaucoup plus pour réussir et ne pas t’endormir en cours. Garde la forme en faisant davantage de sport. Tu vas faire de belles rencontres inattendues… ouvre l’œil !

Tu as la pêche, il faut la garder. Tes efforts sont payants puisque tu vas obtenir de bons résultats. Ne perds pas espoir, tu trouveras l’amour très bientôt, et de façon inattendue !

Arrête de chahuter tes camarades… ce n’est vraiment plus marrant ! Concentre toi plutôt sur ton travail. Si tu as un(e) copain(e), sois plus calme et tolérant avec lui (elle).

Quel désordre ! il est temps de faire un grand ménage dans tes relations et dans ton organisation personnelle ! ce n’est qu’à ce prix que tu pourras progresser et faire une belle rencontre.

Gémeaux Pourquoi s’entêter à ne pas suivre les conseils qui te sont donnés ? cela ne mène à rien ! mets ta fierté de côté et réagis positivement ! Grande chance en amour…

Vierge Tu es de bon conseil, ton travail est reconnu et ta présence est appréciée. N’hésite pas à faire profiter tes camarades de ton expérience. Vie sentimentale favorisée.

Sagittaire Belles réussites en perspective tant sur le plan scolaire que sentimental. Rien ne te résiste ! Profites en pour concrétiser tes projets, tu ne seras pas déçu.

Poisson Tu nages dans un contexte très agréable, la mer est calme et la vue dégagée. Tu as toutes les chances de rencontrer une belle sirène ou un redoutable pirate. A l’abordage !

cinéma…

A. Qui a plusieurs sens,

N

B. C. D. E. F. G. H. I.

comme le mot « cinéma ». Qui est aimé d’un grand nombre de gens. Conversations entre deux personnes. Qui concerne la vue . Désigné couramment comme le «septième art». Peinture, sculpture, chanson,… cinéma. Appareil de projection cinématographique inventé par les frères Lumière. Bruit, musique, parole. Faire apparaître des images sur un écran.

destinée au grand public.

3. Traduction des paroles d’un film qui apparaît écrite en bas de l’écran. Personnes qui assistent à un spectacle. Le mot « cinéma » en langage familier. Ce que l’on voit sur l’écran de cinéma. Œuvre cinématographique composée d’images en mouvement projetées sur un support. 8. Enregistrement des dialogues d’un film dans une autre langue. 9. Ensemble des personnes qui assistent à un spectacle.

4. 5. 6. 7.

A

Pour t’aider, les solutions texte sont dans le néma» «Autour du ci

B 6

2 1

7

C E F

sur le site

rwww.grandior g ensemble64.

D

4 5

9

G

I

S SOLUTIONS

BONUS LE

WEB

8

3

H

ous adorons faire des sorties et notamment aller au cinéma… Alors qu’est ce que le cinéma ? « Le cinéma est un art du spectacle. Il expose au public un film, c’est à dire une œuvre composée d’images en mouvement projetées sur un support, généralement un écran blanc, et accompagnées la plupart du temps d’une bande son. Depuis son invention, le cinéma est devenu un art populaire, un divertissement, une industrie et un média. Un film est composé d’une série d’images généralement projetées à la cadence de 24 images par seconde. C’est la succession rapide de ces images qui fournit une image animée au spectateur, reproduisant notamment les mouvements et trajectoires de la vie réelle. La persistance rétinienne, l’effet phi et les techniques de projection permettent à l’être humain de voir cette série d’images discrètes en un continuum visuel. Le terme «cinéma» est l’apocope de «cinématographe» (du grec «mouvement » et « écrire »), nom donné par Léon Bouly en 1892 à l’appareil de projection dont il déposa le brevet. Ce mot polysémique peut donc désigner l’art, sa technique ou encore la salle dans laquelle il est projeté. C’est notamment dans cette dernière acceptation que le terme est lui même souvent abrégé dans le langage familier en «ciné» ou «cinoche». La diffusion des films est potentiellement universelle grâce au développement de techniques qui ont permis un rayonnement mondial des films, par le sous-titrage ou le doublage des dialogues, ainsi que par leur mise à disposition dans des formats domestiques (cassettes, DVD, Internet, etc.) pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Extrait du site « wikipédia.fr »

1. C’est une découverte. 2. Moyen de diffusion de l’information

Horizontalement

Verticalement

Autour du

Propos par les élèves é d’ Lycée Honoré- ULIS-PRO Baradat


LECTURE

27

Où on va papa ? En enfer

La cicatrice Un roman qui laisse des traces

Dans son livre «où on va, papa ?» Publié en 2008 pour lequel il a obtenu le prix femina la même année et le prix des lecteurs sélection 2010, Jean Louis Fournier raconte son quotidien avec ses deux enfants malades et handicapés. A travers son humour noir, il nous fait découvrir les fragments émouvants de la vie d'un père de deux enfants handicapés, une vie qui ne s'est pas passée comme il le souhaitait... Jean Louis Fournier nous fait partager ses émotions, ses moments de faiblesse mais aussi ses moments d'amour entre un père et ses enfants. Ce livre nous fait prendre conscience de la vie parfois pénible que vivent des millions de parents d'enfants handicapés à travers le monde mais qui n'empêche pas l'amour qu'ils leur portent.

Jeff, un enfant de treize ans vivant aux Etats-Unis durant la Deuxième Guerre Mondiale est né avec un bec de lièvre. Depuis son déménagement, il est le sujet de nombreuses moqueries de la part de ses nouveaux camarades. Jusqu’au jour où Willy, un camarade de sa classe l’accepte lors d’un jeu. Dans un roman contemporain, Bruce Lowery met admirablement en scène des personnages crédibles de la vie quotidienne dans un New-York de la Deuxième Guerre Mondiale. Ce livre construit de façon intéressante malgré quelques passages lassants est vraiment bien. La différence entre le héros et ses camarades, présente tout au long du récit, nous amène à réfléchir sur la tolérance et le respect envers les autres.

Mailys Soulagnet, Emma Vinas, Ophélie Gomes, Jessica Perandres - 3e - Bizanos

Mathieu Pruet, Fabien Dartigues, Paul Labarbe, Pierre Pommiès - 3e - Bizanos

Où on va, Papa ?, Jean-Louis Fournier, Livre de Poche, 5,50 euros,150 pages

Un petit quelque chose de différent Un livre émouvant et courageux

La Cicatrice , Bruce Mowery, Livre de Poche, 4 euros, 125 pages

Anaïs est une petite fille qui a une seule main. Son rêve est d'être artiste ou au moins essayer. Ses parents n'étaient pas vraiment d'accord car ils croyaient que les gens allaient se moquer d'elle. Un jour, ses parents décidèrent de l'emmener à Paris pour réaliser son rêve. Ils rencontrèrent Ali, un réalisateur qui avait lui aussi une main en moins. Une amitié s'est créée entre eux. J'ai aimé ce livre car je trouve émouvant et courageux d'accepter son handicap et de ne pas en avoir honte. Et son attitude m'a appris à ne pas juger les gens sans savoir ce qu'ils ont vécu. Mais ce livre ne raconte pas entièrement ce qu'un handicapé peut nous raconter sur sa vie. Donc les livres nous racontent des choses vraies mais ils ne nous racontent pas tout. Il ne faut pas se fier aux apparences! Olivia Soares - 6e D - Fal Biarritz Un petit quelque chose de différent, Eléonor Faucher, Syros jeunesse, 6 euros, 128 pages


LECTURE

28

, Quand j avais 5 ans, Lève-toi , je m ai tué et marche Quand j’avais 15 ans, j’ai aimé

Un roman qui ne marche pas

Cet ouvrage permet de découvrir l'autisme à travers un enfant. On le découvre drôle, sensé, intelligent mais surtout impulsif. Ce livre est très simple à lire, et convient aussi bien aux jeunes qu'aux adultes. Il est aussi très attachant, et on a l'impression de retomber en enfance à travers le personnage principal. Les critiques disent de l’auteur qu'il réconforte ses lecteurs et ses patients. L'histoire commence par le placement de Gil en résidence psychiatrique pour enfant, pour une raison qui nous est inconnue. Au fil du livre on découvre la vie de Gil dans l'hôpital ainsi que les souvenirs de sa vie d'avant avec sa famille et son amoureuse Jessica Renton. Le récit est mené du point de vue de l'enfant, sans qu'un narrateur extérieur et omniscient n'intervienne, ce qui donne un fond de vérité et d'authenticité à cette histoire et permet aussi au lecteur de s'identifier à l'enfant qui ne comprend pas ce que disent ou veulent les adultes qui l'entourent et décident pour lui.

Voici le roman décevant d’un romancier classique du XXe siècle. Jeune fille dans la vingtaine habitant à Paris, Constance a un fort caractère qui est amplifié par son handicap, provoquant une grande détermination à vouloir marcher plus qu’elle ne le peut. En voulant aider son meilleur ami à retrouver d’anciens camarades, elle fera de nouvelles rencontres, la poussant à des buts peut-être trop difficiles pour elle. Le personnage de Constance est rempli de détermination (enfin une héroïne qui n’est pas niaise), la faisant toujours aller au bout de ses idées. Seulement, il lui arrive de repousser ses limites, provoquant au bout d’un certain temps l’agacement du lecteur. Le style de ce roman est compliqué à lire, il ne faut donc pas le prendre à la légère : c’est une histoire émouvante, mais le fait que cela soit tourné en journal intime est une mauvaise idée. Nous ne pouvons influencer à sa lecture car apprécier ce roman dépend du caractère de chacun et de sa facilité à lire.

Léa Soumireu, Youssef Lhassani, Guillaume Poisson - 3e - Bizanos

Camille Job, Olivia Bernadoff, Audrey Zawartka - 3e - Bizanos

Quand j'avais cinq ans je m'ai tué, Howard Buten, Points poche, 6 euros, 210 pages

,

L enfant multiple Un roman à lire sans compter

Lève-toi et marche, Hervé Bazin, disponible chez Bouquins, 245 pages

Omar-Jo est le rescapé d'un attentat au Liban où il a perdu ses parents et son bras. Puis après avoir été gardé par son grand-père, il est envoyé à Paris, où il rencontre Maxime, un forain sur le point de vendre son manège. Mais Omar-Jo le persuade de garder celui-ci et il devient son acolyte. Malgré son seul bras et son passé qu'il ne veut pas raconter à Maxime, il arrive à faire revivre son manège et à lui trouver une compagne nommée Cheranne... Son titre «L'enfant multiple» représente la diversité des connaissances et des origines d'Omar-Jo qu'il a acquises avec son grand-père Joseph qui l'a fait voyager grâce à son savoir. Révolté, Omar-Jo compense cette insubordination par de bonnes idées et une créativité sans limites. Ce roman est rempli de sensibilité, et la terrible histoire d'Omar-Jo et de sa vie est profondément émouvante. Georges Loris, Martin Rivet - 3e - Bizanos L'Enfant Multiple , Andrée Chédid, Librio, 2 euros, 154 pages


LECTURE

29

La pitié dangereuse Ou la confusion des sentiments

Des souris et des hommes « Ce livre est bref. Mais son pouvoir est long… »

Anton Hofmiller est un jeune lieutenant pauvre qui est invité un soir chez la riche famille de Kekesfalva. Pensant manquer à tous ses devoirs, il demande une valse à leur fille, Édith, mais celleci étant infirme a une crise d'angoisse. Depuis cette mésaventure, le lieutenant passe ses après-midi chez eux et il est progressivement englué dans le carcan de la pitié et Édith plongée dans un amour qui lui semble interdit... Cette œuvre de Stefan Zweig est très prenante et tient en haleine le lecteur du début jusqu'à la fin. C'est très bien écrit et on a envie de continuer, continuer... Ce livre est captivant et laisse émerger toutes sortes de sentiments en nous. Tout d'abord de la peine pour la jeune fille infirme et le lieutenant qui a commis une gaffe qui pourrait paraître irréparable et qui se rend compte qu'il a été pris dans les filets de la pitié. Et puis bien sûr, la tristesse de la fin. Bravo à Stefan Zweig pour ce roman plein d'émotion qui vous touche au plus profond de vous-même. À lire absolument !

Ce roman raconte l’histoire de deux hommes reliés par une amitié informe et invincible. Ensemble, ils parcourent la Californie, afin de rassembler assez d’argent pour réaliser leur rêve. Lennie et Georges sont deux hommes que tout oppose, Georges, homme intelligent, a tout pour lui et Lennie, homme de forte corpulence est doté d’une intelligence limitée. Lennie, ayant un besoin vital de caresser les peaux de souris, les poils de chiots et les cheveux de femmes… va à nouveau faire une catastrophe ce qui va engendrer une conséquence tragique… Ce livre est écrit dans un langage moderne où les personnages s’expriment parfois de façon familière afin de rendre le récit plus réaliste. L’auteur utilise des mots simples mais qui montrent le lien unique qui unit les deux amis. Le plus important avec ce roman est qu’une fois qu’on a fermé ce bouquin, on se rend compte à quel point on s’est attaché aux personnages, on arrive à se mettre à leur place, on les imagine comme s’ils étaient en face de nous.

Manon Méchain, Laura Gracia, Sophie Laborde - 3e - Bizanos

Laurine Pouey, Marie Monbeig, Marie Messina - 3e - Bizanos

La Pitié dangereuse, Stefan Zweig, disponible Chez Grasset, Les Cahiers rouges, 12 euros, 464 pages

Les demeurées Un lien d’amour qui nous laisse sans voix

Des Souris et des Hommes, John Steinbeck, Folio, 6 euros, 190 pages

Dans ce livre de Jeanne Benameur , on entre dans le monde d’une petite fille, Luce, fille de « l’idiote du village, la Varienne ». Entre les deux, un lien d’amour indéfectible. Mais l’école menace cette fusion. L’institutrice, mademoiselle Solange, estime que la petite ne doit plus rester dans l’ignorance et doit apprendre à lire. Dans un style poétique et métaphorique, Jeanne Benameur nous dévoile le handicap de « la Varienne » que Luce s’approprie et veut vivre pour ne pas trahir sa mère et une institutrice qui s’investit désespérément dans son instruction. C’est donc un beau roman poétique, assez complexe dans le tout qui nous montre l’amour entre une mère demeurée et sa fille, et la peur des gens extérieurs. Médéric Leconte, Elian Maudos, Clément Latorre, Raphaël Petit - 3e - Bizanos Les Demeurées, Jeanne Benameur, Folio , 4 euros, moins de 100 pages


30

GROS PLAN

Découverte d’un métier

Etre Psychomotricien

L

l'exécution de l'écriture, etc. e travail du psychomotricien Il traite des troubles du consiste à rééduquer les mouvement dont personnes Le psychomotricien peuvent souffrir atteintes par des aide à la rééducation les patients. Il difficultés intervient dans des psychologiques ou séances de rééducation psychomotrices. Il intervient pour des troubles comme l'incoordination motrice, individuelle. Il met en place une thérapie dont il évalue l'agitation, les difficultés d'attention, les troubles de l'équilibre, les les résultats. Les personnes suivies sont principalement tics, les difficultés dans les enfants, les adolescents, les personnes âgées, car si il n'y a pas de psychomotricien, c'est beaucoup plus dur. Ils peuvent travailler dans des écoles/collèges ou dans des cliniques.

Vincent Dumec et Corentin Casamayou - Morlaàs En savoir plus : www.metiers.santesolidarites.gouv.fr

In te rv ie w , , t o m o » ch sy p d un e « Madame Dutour professeur à l'ULIS de Morlaàs nous a mis en contact avec Madame Elise Martin, psychomotricienne qui a accepté de venir au collège pour une interview. En quoi consiste le métier de psychomotricienne ? C'est un métier pour venir en aide aux personnes en difficulté, à travers la thérapie à médiation corporelle en agissant sur leurs fonctions psychomotrices. Faut-il faire de longues études pour arriver à faire ce métier ? Il y a qu'une seule voie pour exercer ce métier . Il se prépare en trois ans après le bac , mais il n'y a que six instituts pour suivre les études et on y rentre que sur concours . Pourquoi avez-vous choisi de faire ce métier ? J'ai choisi de faire ce métier par curiosité, et pour aider les gens . Avez-vous plus de patients jeunes ou adultes ? J'ai plus de patients jeunes. Ils ont entre 3 et 13 ans , mais certaines psychomotriciennes travaillent avec des adultes et des personnes âgées. Avez-vous un nombre de patients limité ? Oui :15 patients en cabinet , une douzaine de patients en IME (Institut Médicaux Éducatifs). Quelles activités faites-vous avec vos patients ? Ça dépend des âges : parcours psychomoteurs , relaxation, jeux (mikado). Sébastien Vitarela et Sergina Izard - 3eF

Le psychomotricien intervient dans les troubles de l’équilibre - Photo P. Leblond.

RENCONTRE...

... avec Mme Dutour, enseignante spécialisée

,

L enseignante , et l ULIS

P

our travailler à l'ULIS, il faut le diplôme d'enseignant primaire et ensuite il faut valider un diplôme supplémentaire d'enseignant spécialisé qui s'appelle CAPASH. En ce qui concerne Mme Dutour , elle en a un spécifique pour les handicapés moteurs et dys (voir page suivante). Elle est l'enseignante spécialisée qui

est dans notre collège. Elle a bien voulu répondre à nos questions. Nous lui avons demandé si les élèves se sentaient bien dans l’ULIS. Elle nous a dit que oui, ils se sentaient en sécurité, au calme pour travailler et pour faire leurs devoirs, ainsi que les contrôles. Cela entraîne de meilleures appréciations, car ils n'ont pas de notes.

Mme Dutour avec deux de ses élèves - Photo : Estelle Antoni et Alexa Bato .

On lui a aussi demandé s'ils s'entendaient bien entre eux et la réponse a été positive, car ils sont timides avec les autres élèves du collège. En plus des cours, ils pratiquent des activités dans le collège pour leur donner

confiance en eux. Le vendredi au début de l'année, c'était de l'escalade et maintenant c'est de la gym. Et le lundi ils font du théâtre. Ophélie Dominguez et Angèle Bergez 3eF - Morlaàs


31

ZOOM SUR...

...un handicap

Les DYS Dyslexie

Dysphasie

L

Ces troubles concernent le développement du langage oral. La dysphasie peut provoquer chez certaines personnes des paroles indistinctes, des problèmes de syntaxe, ou des discours plus ou moins construits, avec des manques de mots… Les personnes atteintes par ces troubles ont du mal à transmettre aisément des informations, des sentiments, à réciter des leçons, à raconter des histoires, à dialoguer, et ont des difficultés dans toutes les restitutions orales. Elles peuvent également avoir des difficultés de compréhension.

a dyslexie se manifeste par des difficultés à identifier les mots, à les découper dans une phrase, à lire sans erreur et de manière fluide. Il y a aussi une lenteur de la lecture et de l'écriture, et une incompréhension des textes. La personne atteinte d'une dyslexie peut commettre des nombreuses fautes d’orthographe. Ces élèves se fatiguent plus vite en lecture et en écriture. Cela se répercute, par exemple, sur la tenue des cahiers scolaires, qui peuvent être illisibles et/ou incompréhensibles : cela accentue ses difficultés d'apprentissage.

Un élève dyslexique de l'ULIS nous montrant son logiciel de grammaire. Photo : Flora et Audrey

Dyspraxie Ce handicap porte sur le développement moteur, c’est à dire sur l’organisation des gestes. Les troubles apparaissent dès les premiers stades du développement et se manifestent par des difficultés à réaliser un geste ou à le reproduire, ce qui entraine une maladresse importante. Dans la vie de tous les jours, les personnes atteintes d'une

SPECTACLE

Un théâtre différent ous sommes neuf élèves dans l'ULIS de Fal.On s'appelle Alexandre, Johana, Brian, Cédric, Diego, Adeline, Marta, Brayan et Florian, et nous voulons vous parler de notre atelier théâtre , mené par un professeur de français du collège : Mr Vineski, tous les vendredis matin, pendant

N

une heure. Ici, on fait des petits jeux, pour apprendre à placer sa voix, à parler bien fort, tout en articulant. On apprend aussi à improviser pendant deux minutes, sans regarder sa montre, sous le regard des autres élèves ou des adultes. C'est un exercice difficile mais on progresse tous à chaque séance. On apprend à jouer des rôles, des personnages complètement différents de nous, de notre univers. Par ailleurs, Mr Vineski nous demande aussi d'apprendre quelques répliques de pièces de théâtre. On doit alors bien mémoriser notre texte et le restituer en le jouant correctement.

Les comédiens de l’ULIS de Fal répètent une scéne de théâtre - Photo : ULIS Fal

Les élèves d’Ulis de Fal - Biarritz

dyspraxie ont du mal à s'habiller, à utiliser et à manipuler des objets ou des outils, mais aussi à assembler des éléments d'un puzzle ou à faire leur cartable. Yoann et Erwan - 3eF - Morlaàs En savoir plus : http://www.ffdys.com/

Apprentis -comédiens : ce que nous en pensons Brayan : Je me sens mieux depuis que je fais du théâtre. Avant quand je croisais des gens dans la rue, j'étais mal à l'aise. Maintenant, ça va mieux, j'ose parler fort et regarder les gens dans les yeux . Marta : C'est difficile de parler fort et d'improviser. Je préfère apprendre par cœur les répliques d'une pièce de théâtre et les restituer. Florian : Il faut dire merci à Mr Vineski qui nous enseigne le théâtre. Ce cours m'apprend à me libérer, m'apporte de la confiance en moi, et le sens du travail en équipe. C'est également un moment pour se défouler ! Brian : Ça me plait beaucoup. J'aime bien improviser. Johana : J'aime bien regarder les autres élèves faire du théâtre avant de commencer moi même à jouer. Ça me donne des idées. Je n'aime pas trop quand je dois parler fort car je trouve cela difficile.


32

PASSION

Elève de l’ULIS St-Maur de Pau, Franck vie une véritable passion

Danse Franck ... danse !

«J’adore la danse, surtout le Rap et le Hip-Hop. Quand je danse, j’oublie tout. Mon rêve, c’est de participer à l’émission Incroyables Talents pour être célèbre. J’ai deux idoles qui me donnent envie de danser : Mickael Jackson et Uster. Plus tard, j’aimerais en vivre.» Franck ULIS St-Maur - Pau

S

i Franck connaît déjà des élèves de 3e 1 , son inclusion aux cours d’EPS et au projet Danse, lui permet de réellement faire partie de ce groupe classe. Il est considéré comme un élève à part entière et évalué de la même façon que ses camarades. Ses compétences en EPS et danse lui permettent d’être tuteur et expert à la fois. L'image que Franck donne de lui le fait reconnaître dans le rôle qu'il assume, et lui permet de se situer parmi les autres. Déjà, le regard des autres a changé, ce qui aura sûrement pour effet de changer son regard sur lui-même. K. Laberdesque

, pensent Ce qu ils en Paul : «En EPS– Danse, on élabore le thème, ensuite on travaille sur les gestes et les mouvements. Je travaille avec Franck sur les duos. Franchement, on n’est pas au même niveau ! Il est excellent, alors il m’aide. Il me montre, et l’on reprend ensuite. On s’entend bien, et on fait un bon tandem».

Franck et Elise sont heureux de danser ensemble. Photos : M. Espérance

Elise : «Franck est très timide, réservé, il partage peu. On ne sait pas trop ce qu’il ressent. Par contre, dès qu’il danse, il est carrément doué. On voit qu’il aime çà. Il écoute la musique, les consignes, il est très attentif. Il est très à l’aise et est gentil, attentionné. Je suis contente de danser avec lui ». Interview réalisée par les élèves de 3e 1 Collège St-Maur - Pau

3000 exemplaires envoyés en 2011 dans 100 établissements scolaires

Depuis toujours, par tenaires de la Presse à l’école

Kifkif_numero_2-2011  

Journal Kifkif édité par l'association Grandir Ensemble rédigé par des collégiens du département 64. Journal qui ne traite que du handicap.

Advertisement