Page 1

L’appel du retour p.1-2

Invitation au voyage p.3

Programme p.4

n°46

Actualité p.5

ITONI

Lettre bimestrielle de la synagogue libérale de lyon sept | oct 2012 eloul 5772 tichri 5773

Edito

L’appel du retour René Pfertzel

A

la fin de l’office de lecture de la Torah, nous lisons ces mots étranges du livre des Lamentations (5:21) : « Fais-nous revenir vers toi, Éternel, et nous reviendrons. Renouvelle nos jours comme (ceux d’) autrefois ». C’est un peu comme si nous disions : « Écoute, Éternel, nous avons entendu les mots contenus dans la Torah, et nous espérons y puiser de quoi renouveler chaque jour notre vie ». Le renouveau spirituel que nous espérons à ce moment-là prend sa source dans ce qui fait le fondement de l’être juif : la lecture, l’écoute de ces mots ancestraux, si souvent entendus, mais dont la réelle compréhension est à recouvrer à chaque fois. N’avez-vous pas ce sentiment étrange lorsque nous sommes réunis autour du Sefer Torah de participer à un rite ancien, fortement codifié, mais qui pourtant, dans son cérémoniel, nous offre du sens tiré d’un mot, d’une note, ou même d’un silence ? Les rabbins qui l’ont codifié au cours des siècles savaient bien que nul ne peut être investi totalement à chaque instant dans la prière collective. Cette profusion de

mots nous amène parfois à décrocher ; parfois aussi nous échangeons avec notre voisin, ou nous laissons notre esprit vagabonder au-delà des portes. Mais il y a toujours cet instant magique lorsque notre pensée se laisse accrocher par une phrase, un mot, une intonation de voix, et ce petit moment si précieux nous renouvelle, nous aide à revenir vers « les jours d’autrefois », cet autrefois certainement fantasmé où tout semblait simple, clair et limpide. Le foisonnement de mots que nous entendons, que nous prononçons lors des différents offices nous entoure, nous berce, et certains résonnent en nous et apportent un peu de sens. Cela est d’autant plus vrai lors des Grandes Fêtes de l’automne, où nous sommes immergés dans une multitude de mots, répétés, chantés, lus. Ces mots sont un peu comme des mantras qui nous atteignent à un niveau inférieur à celui de la conscience immédiate, inférieur certes, mais aussi plus profond. C’est alors que notre vie est renouvelée, que nos émotions nous rappellent à la vie. Nous pouvons alors effectivement « revenir » vers l’Éternel. Nos existences sont colorées par ces mouvements d’éloignement et de rapprochement. Rien n’est figé dans le marbre. Nous sommes un peu comme des électrons libres, et nous devons répondre à l’appel du retour. Le subtil équilibre qui permet au tout d’être plus que les parties a été rompu il y a dix ans à Lyon. Comme c’est souvent le cas, les raisons sont obscures, faites de confrontations d’égos et de désaccords personnels. Mais il y a quelques temps, la communauté a pris la direction inverse. L’exemple nous a été donné qu’il est possible de voir plus haut, plus loin que les querelles quotidiennes, de voir l’intérêt général au lieu de maintenir des querelles futiles. Ces Grandes Fêtes seront les premières de Keren Or. Nul doute que l’espoir de « retour » porté par la liturgie aura un écho certain dans les cœurs présents.


L’événement Interview croisée

« Nous sommes le judaïsme de la conscience » René Pfertzel* et Stephen Berkowitz** Pourquoi cette union des deux communautés libérales de Lyon ? René Pfertzel On pourrait tout d’abord répondre : et pourquoi pas ? Je pense qu’à la base de ce processus, il y a un choix qui a été fait, celui de l’union plutôt que de la dispersion. Certes, la pluralité en soi est une bonne chose, mais sur un plan pragmatique, le contexte juif lyonnais dicte plutôt l’existence d’une communauté libérale élargie. Stephen Berkowitz Les nouvelles de la fusion des deux communautés libérales furent pour moi une grande source de joie et d’espoir. Il faudrait féliciter les dirigeants et les membres des deux communautés qui ont eu le courage et la vision de vouloir réunir la CJL et l’UJLL. Je sais qu’il n’a pas été “Cette union facile de réaliser cet exploit mais il est certain va relancer le que cette union va relancer le développement développement du judaïsme libéral lyonnais en créant une du judaïsme nouvelle dynamique. J’espère que toutes les liberal lyonnais personnes intéressées par le mouvement libéral en créant mais déçues de voir la communauté libérale une nouvelle scindée en deux pourront aujourd’hui s’investir dynamique.” d’avantage dans la nouvelle communauté de Keren Or. Quels sont les atouts de cette nouvelle communauté ? R. P. Une communauté est essentiellement et avant tout riche des personnes qui la composent. Le leadership communautaire qui a conduit la réunion des deux communautés a manifesté ses qualités de gouvernance ainsi que sa capacité à gérer une situation ardue. La réunion a un effet d’entrainement, et l’on voit émerger des personnes qui ont des ressources à offrir à la communauté, ainsi que la volonté de faire partie de cette aventure. L’atmosphère conviviale, chaleureuse, en fait un lieu où il est bon venir se réchauffer, prendre des

forces spirituelles pour faire face à un monde dont les enjeux sont ardus. S. B. Les dirigeants et les membres des deux “anciennes” communautés ont la possibilité aujourd’hui de créer une nouvelle synagogue libérale encore plus active, créative, et innovante. Avec en perspective l’arrivée d’un futur rabbin à temps plein, Keren Or pourrait mieux se projeter dans l’avenir avec un projet sérieux de développement et de rayonnement. quel avenir pour Keren Or ? R. P. Le monde juif est en train de se polariser entre une orthodoxie qui se rigidifie et un nombre croissant de Juifs qui ne s’y retrouvent plus et qui viennent rejoindre le mouvement libéral. Si cela signifie que la communauté va attirer de plus en plus de personnes ces prochaines années, cela met aussi en lumière un phénomène plus inquiétant : un réel clivage au sein du monde juif. Keren Or se doit d’être un lieu accueillant, mais aussi exigeant sur ses valeurs et ses principes. Il est nécessaire que le judaïsme pratiqué dans la communauté soit authentique et en accord avec les principes du mouvement libéral, encore largement méconnus, même en son sein. Nous ne sommes pas le judaïsme light du laisser-faire, mais le judaïsme de la conscience. S. B. La création de Keren Or est une très bonne nouvelle pour le développement du judaïsme libéral français car l’avenir de notre mouvement en France dépend de notre capacité de developer les communautés fortes et dynamiques en dehors de Paris. Lyon a joué un rôle important dans le passé en accueillant des délégués européens dans les années 1990 et en organisant les premières assises du judaïsme libéral francophone en 2011 et je pense qu’elle pourrait assurer un rôle de leadership dans notre mouvement pour l’avenir. *René Pfertzel, étudiant rabbin au Leo Baeck College à Londres, futur rabbin de Keren Or. **Stephen Berkowitz, rabbin du MJLF (Paris)

Talmud Torah

« Eduquer, ce n’est pas remplir des vases, mais allumer des feux. » Montaigne

2

Les professeurs du Talmud Torah d’aujourd’hui ont reçu cette flamme de leurs ainés et tentent de suivre le conseil donné par Montaigne. Ils continuent de recevoir une formation tout au long de l’année et leur volonté est de permettre ainsi aux enfants d’apprendre, dans un cadre tolérant à : • lire et comprendre les prières, • connaître les fêtes juives, l’histoire, la Bible, • apprendre des chants en hébreu, • danser, • réfléchir sur le sens de leur appartenance au judaïsme, • avoir du plaisir à étudier ensemble, • discuter sur des thèmes de société, • avoir envie de continuer et de transmettre.

Le fondement de notre Talmud Torah est de leur apprendre « Torat Haïm », un enseignement de vie en développant un état d’esprit positif envers leur identité. Nous accueillons les enfants (à partir de 4 ans et jusqu’à 77 ans) tous les dimanche matin de 10h à 12h30

Inscriptions Nous vous donnons rendez-vous exceptionnellement pour la rentrée du Talmud Torah : Le dimanche 16 septembre à 11H00 au 14 rue Garibaldi 69006 Lyon

C Le shabbaton de formation des profs du Talmud Torah avec la communauté de Genève : le GIL


Culture

ailleurs

Invitation au voyage ou la métamorphose d’une mélodie “Etre klezmer, c’est faire vivre ses racines, ses ancêtres et ses sentiments avec le public ”, Alexis Kune.

par Sylvie Fresco

L

C Michel Borzykowski, Alexis Kune et Samuel Maquin lors d’un concert en 2006

e dimanche 21 octobre 2012 à la salle Ravier, nous aurons la chance d’accueillir Alexis Kune, musicien-accordéoniste et conférencier, spécialiste du klezmer. Il sera en duo pour un concert conférence avec Michel Borzykovski au sax-soprano. Je vous propose de me suivre sur les traces de ce musicien et spécialiste émérite de la musique klezmer. L’essentiel de la démarche d’Alexis Kune s’inscrit dans une logique de transmission dont est issue cette musique. Il emboîte le pas aux baladins juifs ashkénazes, colportant leurs airs de “shtetl” en shtetl, dont il poursuit la tradition, tout en la renouvelant avec des moyens modernes. Comme il le dit : « Les techniques ont évolué, au lieu de se déplacer de village en village à pied ou en carriole comme le faisaient nos ancêtres, nous nous déplaçons aujourd’hui de ville en ville, de pays en pays grâce à nos voitures, motos, trains, avions. Les musiques sont parfois amplifiées grâce à l’électricité. En revanche, seuls les moyens techniques ont évolué, la tradition reste intacte ». Alexis a été formé au Klezmer par les plus Grands, qu’il a côtoyés lors de ses stages à Paris, Londres, Weimar et Montréal: Alan Bern, Eddy Schaff, Zev Feldman, Kurt Bjorling, David Krakauer, Frank London, DJ So Called, Michaël Alpert. Son engagement et sa détermination se sont d’ailleurs vus récompensés par le prix Moïshe Beregowski qu’il a obtenu avec le duo Mentsh en 2007. Le jury composé d’éminents spécialistes de la musique klezmer a, par cette distinction, reconnu la place majeure du jeune groupe “ Les Mentsh”, fondé par Alexis Kune, dans la filiation de la tradition klezmer. Alexis est en effet réputé à la fois pour ses concerts, ses animations de fêtes privées et ses ateliers pédagogiques, notamment au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme et à la Maison de la Culture Yiddish. Aussi, recevant le fruit de toute cette transmission, Alexis, dans le tout récent album des Mentsh To Tantz or not to tantz, a organisé une rencontre musicale entre Haïm Lipsky, survivant de l’orchestre d’Auschwitz, Arthur H et Anouk Grinberg. Le thème de cette rencontre illustre, là aussi, la migration d’une mélodie autour de l’exemple de Chem Cheminée (extrait de la comédie musicale Mary Poppins) et de la chanson Yiddish Vaylu qui est à l’origine de Chem Cheminée. Familiarisé à l’écoute de la musique dans son ensemble grâce à son instrument-l’accordéon qui est en effet un orchestre à lui tout seul-Alexis jongle, lors de ses conférences, avec toute une palette d’airs de fête diversifiés de sensibilité, d’influence et de culture diverses. C’est une véritable invitation au voyage, ludique et interactive, qui entraîne petits et grands dans un périple musical en Ouganda, à Cuba, Paris, Montréal, pour ne citer que ces lieux. Tout comme la métamorphose d’une mélodie, ce parcours illustre les différentes manières d’arranger et d’interpréter un air.

Bref, une rencontre exceptionnelle à noter dans vos agendas de rentrée : le 21 octobre 2012, salle Ravier, de 12h30 à 17h (pour les modalités pratiques voir “L’année culturelle” en page 4)

trois jours en Roumanie Nouvelles dans la communauté, nous avons participé au voyage sur les lieux juifs de Bucarest et de Brasov en Roumanie en mai 2012… 3 jours très sympathiques et très instructifs !  Jeudi Marche à pied dans l’ancien quartier

juif de Bucarest : nous y avons vu quelques maisons caractéristiques mais pas de vraie présence juive. Les visites du centre culturel juif, celle très complète et très intéressante du Théâtre national Juif, qui a fonctionné pendant toute la seconde guerre, ainsi que celles de la Synagogue Chabad avec son musée et du Jewish Museum ont occupé notre première matinée ; après un repas sympathique dans le centre piétonnier visite d’une belle église orthodoxe suivie promenade sous la pluie.

 Vendredi Visite du palais de Ceausescu, témoin de la mégalomanie du personnage mais néanmoins magnifique construction, aujourd’hui Parliament Palace. Dommage qu’il ait fallu détruire des centaines d’immeubles, d’églises et de synagogues très anciens pour le construire ! L’Eglise du Patriarcat, le cimetière juif (qui nous a beaucoup émus), le musée historique (que nous avons trouvé très pauvre), le mémorial de l’holocauste et le Choral Temple ont occupé notre après-midi ; le soir office à la synagogue avec des chœurs superbes et repas communautaire.

  Samedi En route pour Brasov, halte à Ploiesti, berceau de la famille de Catherine (le cimetière était fermé pour cause de chabbat) ; visite de la synagogue de Brasov, la place Stafulin, l’église noire, la «Biserica Naegra», magnifique, le château de Dracula, le Bran Castle. Daniela et Guy ont été des guides performants et nous avons apprécié l’ambiance très amicale du groupe. Vivement le prochain voyage !

Paule Fort et Rosemarie Gnansia

3


programme

Web

l’année culturelle

retrouvez-nous sur le nouveau site dès le 15 septembre !

Dès le dimanche 21 octobre, conférence musicale par Alexis Kune, musicien. Il nous fera redécouvrir, toute la richesse du répertoire des musiques des fêtes juives, mêlant joyeusement sacré et profane autour de la célébration des grands moments du calendrier juif… des chants liturgiques traditionnels, en passant par le répertoire des romanceros judéo-espagnols, un parcours qui débouche sur les réjouissantes réécritures actuelles de ces thèmes par DJ SoCalled ou le clarinettiste David Krakauer… Sur les airs des fêtes juives connus se succèderont des versions traditionnelles, des rythmes klezmer, cubains, mambo, jazz, ougandais… conférence suivie d’un concert de musique klezmer traditionnelle, A 12h30, buffet de spécialités (maison) ashkénazes et sépharades. Lieu : Salle Ravier,7 rue ravier 69007 Lyon. Tarif : 15€ (sans le buffet), tarif réduit

www.kerenor.fr Placez cette nouvelle adresse dans vos favoris ! Toute l’actualité de Keren Or mise à jour régulièrement…

(enfant moins de 12 ans, étudiants,chômeurs) : 10€ /// Les cours de philosophie juive du Pr Robberechts “Se lire dans la Bible” reprendront le jeudi 11 octobre à 19h à l’UJLL, 14 rue Garibaldi 69006 Lyon, selon le calendrier suivant : 11/10, 15/11, 13/12, 10/01, 14/02, 14/03, 04/04, 23/05 /// Nous avons 3 projets de ciné-café dont les dates sont à fixer “Le voyage du directeur des ressources humaines” de Eran Riklis, “El Gusto”,

les aventures de la rabinette

documentaire musical sur la musique Chaabi qui sera suivi d’un concert et “Traduire” pour lequel nous comptons sur la présence de la réalisatrice (Nurith Aviv), à confirmer, Guy Slama poursuivra son cycle de conférences sur les guerres défensives d’Israël, il traitera de la guerre de 1973 /// En partenariat avec la Villa Gillet nous recevrons le jeudi 31 janvier 2013 à 19h30 Tobie Nathan, le représentant le plus connu de l’ethnopsychiatrie en France, qui nous parlera de son dernier livre “Ethno-roman” /// Au printemps nous organiserons un week-end sur la voie verte entre Macon et Cluny /// Du 8 au 12 mai 2013, voyage au Portugal, circuit organisé par l’association Valiske, association juive basée en Alsace : Porto,Tomar, Castelo de vide, Belmonte, Lisbonne avec un guide francophone connaissant très bien l’histoire et le patrimoine juif. Coût TTC : 770€ sans le vol (hébergement en hôtel 3 ou 4*, pension complète, visites guidées, car privé,

Béni sois-tu Internet...

rencontre avec les communautés). Tarif easy jet en individuel moins cher qu’en groupe : 100 à 150€, chacun prend son billet. Si vous êtes intéressé merci de vous manifester avant fin septembre. Pour tout renseignement écrire à Brigitte Frois : RJ280753@aol.com

Offices et cours de rentrée Sauf mention spéciale, les offices et cours se déroulent au 14 rue Garibaldi Jeudi 30 août à 16h30 Mariage de Sophie Marjoux et Jonathan Amouyal 7 quai Jean Moulin (code 2469) /// Vendredi 31 août à 17h30 Cours d’introduction au judaïsme animé par René Pfertzel /// Vendredi 31 août à 19h15 Office de Kabbalat Shabbat animé par Léo Ninou accompagné de René Pfertzel /// Samedi 1er septembre Office de Shabbat Ki Tetze Léo Ninou lira dans la Torah devant sa famille et les membres de la communauté, venez nombreux le soutenir ! Un kiddouch sera offert par la famille après l’office /// Vendredi 7 septembre à 17h30 Cours d’introduction au judaïsme animé par René Pfertzel, 7 quai Jean Moulin /// Vendredi 7 septembre à 19h15 Office de Kabbalat Shabbat animé par Hugo Cassou accompagné de René Pfertzel ; 7 quai Jean Moulin /// Samedi 8 septembre Office de Shabbat Ki Tavo Hugo Cassou lira dans la Torah devant sa famille et les membres de la communauté, venez nombreux le soutenir ! Un kiddouch sera offert par la famille après l’office, 7 quai Jean Moulin /// Rentrée du Talmud Torah Dimanche 16 septembre à 11h !

Fêtes de Tichri Dimanche 16 septembre à 19h15 Office de Veille de Roch Hachana animé par Catherine Colin, Georges Arfi et Abraham Bengio /// Lundi 17 septembre à 10h Office de Roch Hachana animé par Catherine Colin, Georges Arfi et Abraham Bengio /// Mardi 25 septembre à 19h Kol Nidré animé par le rabbin Jonathan Magonet

accompagné de Catherine Colin, Georges Arfi, Abraham Bengio, L’office se déroulera Salle Edouard Herriot /Mutualité 1 place Antonin Jutard, 69003 Lyon (Métro ligne D – station Guillotière) /// Mercredi 26 septembre à 10h Yom Kippour animé par le rabbin Jonathan Magonet accompagné de Catherine Colin, Georges Arfi, Abraham Bengio, L’office se déroulera Salle Edouard Herriot /Mutualité 1 place Antonin Jutard, 69003 Lyon (Métro ligne D – station Guillotière) /// Dimanche 30 septembre à 10h Construction de la Soucca animé par Catherine Colin avec les enfants du Talmud Torah et leurs parents! /// Dimanche 30 septembre à 12h30 Déjeuner sous la Soucca Vendredi 5 octobre à 17h30 Cours d’introduction au judaïsme animé par René Pfertzel /// Vendredi 5 octobre à 19h15 Office de Kabbalat Shabbat animé par René Pfertzel /// Samedi 6 octobre à 10h Office de Shabbat Hol Hamoed animé par René Pfertzel /// Dimanche 7 octobre à 18h30 Office de Simhat Torah animé par Catherine Colin /// Vendredi 19 octobre à 19h15 Office de Kabbalat Shabbat animé par David Mellet. Un repas chabbatique suivra l’office, merci d’apporter des mets végétariens salé, un met sucré /// Offices suivants + cours + BM de Sarah Axelle Brisard, les 9 et 10 novembre. Tous les détails dans le prochain itoni et sur le site www.kerenor.org

roi de l’e-univers...

qui nous a cybertransmis...

les tablettes de la loi !

Lettre bimestrielle de Keren Or /// Ont participé à ce numéro : Stephen Berkowitz, Catherine Colin, Vincent Dogué, Sylvie Fresco, Brigitte Frois, Paule Fort et Rosemarie Gnansia, Frédéric Guedj, René Pfertzel, Daniela Touati, Frédéric Zeitoun. Montage Magazine. UJLL : 14 rue Garibaldi, 69006 Lyon (code porte : 5682) /// Présidentes Daniela

4

Touati et Pamele Vennin /// Secrétaire Brigitte Frois /// Tél. 04  72  82  06  83 /// Courriel RJ280753@aol.com /// www.kerenor.fr /// Prix 7€, abonnement annuel (4 numéros) 40€


actualité La reconnaissance en demi-teinte du judaïsme non-orthodoxe par l’Etat Israélien Récemment Miri Gold a été reconnue comme première femme rabbin en Israël. Cette décision historique est survenue suite à la plainte qui a été portée par Miri Gold, dirigeante d’une congrégation libérale à Kibbutz Gezer1 au centre d’Israël, et l’IRAC2 (Centre d’action religieuse d’Israël) devant la Cour Suprême en 2005.

proposé par Vincent Dogué

L

a Cour Suprême a reconnu dans sa décision les rabbins des mouvements libéral et massorti comme « rabbins non orthodoxes » et a recommandé à l’Etat de faire de même. Ainsi, le Procureur Général, Yehuda Weinstein, a décidé - en accord avec la recommandation de la Cour Suprême - que les rabbins non orthodoxes dirigeant des conseils religieux régionaux seraient dorénavant rémunérés par l’Etat3.

C Parce que Miri Gold est une femme, ordonnée rabbin par le mouvement juif libéral, elle ne pouvait pas servir dans les synagogues orthodoxes

Cette décision est historique car jusqu’alors seuls les rabbins dits orthodoxes étaient reconnus comme des rabbins par l’Etat et recevaient un salaire de celui-ci. Désormais, depuis la décision de la Cour Suprême, ce monopole orthodoxe a été partiellement ébranlé. Anat Hofman, la directrice de l’IRAC a affirmé que le jour de cette décision était un « jour historique » pour l’Etat et « un pas significatif pour plus de pluralisme religieux en Israël ». Auparavant, les collègues orthodoxes de Miri Gold étaient rémunérés par l’Etat tandis qu’elle-même était rémunérée par les membres de sa communauté (ainsi ces derniers payaient deux fois les services religieux, leurs impôts étant utilisés pour payer les dirigeants orthodoxes). Et Anat Hofman de rajouter que « Tous les citoyens israéliens payent les services religieux via leurs impôts, aucune raison ne justifie que les réformés et les massorti soient obligés de payer de façon privée, quelque chose qui pourrait être payé par les fonds publics4 ».

Cette annonce est certes historique mais la reconnaissance des rabbins non–orthodoxes demeure partielle. En effet, seuls 15 rabbins non–orthodoxes vont recevoir une rémunération de l’Etat car la décision du Procureur Général ne concerne que les rabbins qui sont les seuls à la tête de conseils religieux de kibboutzim ou de localités champêtres comme Miri Gold. Cette

décision ne s’applique pas aux rabbins non-orthodoxes des grandes villes. Sont exclus aussi les rabbins qui exercent dans des localités où il y a également des rabbins orthodoxes et qui ne sont donc pas des « chefs de communauté ». De plus pour éviter l’affrontement avec le rabbinat central orthodoxe, ces rabbins ne seront pas rémunérés par le ministère des affaires religieuses mais par le ministre de la culture et des sports. Yaakov Margi, le ministre des affaires religieuses du parti haredi Séfarade Shass a menacé de démissionner s’il était forcé de payer ces rabbins et s’est exclamé durant une séance parlementaire en disant « Tout d’un coup il y a de l’argent pour les clowns réformés et conservateurs pour lesquels le judaïsme est une farce ». Un autre ministre, Daniel Hershkovitz a affirmé qu’il ne voyait aucun problème à ce que les 15 personnes concernées soient rémunérées pour leurs activités culturelles cependant il a affirmé être contre le fait qu’ils aient été reconnus comme rabbins. Cependant, Yizhar Hess qui est à la tête du mouvement massorti en Israël a affirmé que « de plus en plus d’Israéliens se réapproprient leur identité juive et réalisent que le mouvement orthodoxe n’est pas la bonne réponse ». Et Gilad Kariv, le dirigeant du mouvement libéral en Israël, lui, a déclaré qu’il « n’a pas de problème avec le fait qu’en l’état actuel des choses, il y ait plus de demandes pour des rabbins orthodoxes en Israël, mais qu’il peut changer cela en une génération ». Le nombre d’Israéliens Selon une étude effectuée considèrant que les par l’IDI (l’institut de mouvements massorti démocratie israélienne : et libéral devraient jouir Israel Democracy d’un statut semblable Institute), en 2009 et à celui du mouvement publiée en 2012 il y a orthodoxe. plus d’israéliens qui se définissent comme massorti ou comme libéraux que d’israéliens qui se définissent comme haredim et 61% des Israéliens considèrent que les mouvements massorti et libéral devraient jouir d’un statut semblable à celui du mouvement orthodoxe.

61%

Il faut tout de même signaler que des israéliens séculiers ont également dénoncé cette décision disant qu’elle éloignait un peu plus la possibilité de séparer l’Etat de la religion et que plus d’impôts seraient utilisés pour payer des services religieux. La femme rabbin Miri Gold, pense aussi comme beaucoup de membres du mouvement libéral que les institutions religieuses ne devraient pas être financées par l’Etat cependant elle n’accepte pas que les impôts puissent être utilisés pour financer les seuls rabbins dits orthodoxes ou ultra-orthodoxes

1 Kibboutz situé entre Jérusalem et Tel Aviv. /// 2 IRAC signifie Israel religious action center, c’est le bras droit juridique du mouvement libéral en Israël. /// 3 En 1990, la Cour Suprême avait jugé que rien ne devrait empêcher que des rabbins non orthodoxes se présentent pour être élus aux conseils régionaux religieux. /// 4 L’Etat israélien finance la plupart des institutions religieuses et rémunèrent les rabbins orthodoxes,

5

les prêtres et les imams.


12

13

27

28

11

12

13 Haazinou 29

27

28

29

Légende :

TT

10

10 Yom Kippour 26

26

30 14

9

25

9

25

15

31

15

29

week end

talmud torah (dimanche)

22

30

14

31

30

22

16

28

27

26

18

17

16

15

14

13

12

11

25

10

9

8

7

6

5

4

3

2

Va-Yéhi

VaYigach

16

Hanou 8 TT

25

29

3

21

27 18

17

16

15

14

nouveau mois

31

30

29

28

27

26

25

Pourim 24

13 Tetsaveh Zahor23

22

21

20

19

18

20

19

18

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

4

3

2

TT 17

VaYakel Pekoudé

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

25

24

Tsav 23

22

21

20

19

18

17

Avril

TT Y HaShoah

Chemini

20

19

18

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

Émor

Aharé Mot - Kedochim

Yom Hatsmaout

Yom Ha Zikaron

TT

31

30

29

28

27

26

25

24

23

22

21

20

19

18

17

16

15

14

Tazria - Metsora 13

1 Iyar

30

29

28

27

26

25

24

23

22

21 Pessah 7

2013

22

21

20

19

18

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

26

TT

30

29

28

27

25 Be-Haalotekha

24

23

22

21

20

19

Nasso 18

Chavouot

Ba-Midbar

1 Sivan

29

28

27

26

25

24

23 Be-Har Be-Houkotaï

Mai 22

21

22

21

20

19

18

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

28

27

26

25

TT

31

30

24

23

22

21

20

19

18

17

16

15 23

14

21

24

9

Ticha B Av

19

18

17

16

15

14

Dévarim 13

12

11

10

31

30

29

28

Éqev 27

26

25

24

23

22

21

13 Va-Ethannan 20

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

7 8

1 Av

6

5

4

3

2

1

29

28

27

26

25

24

Mattot Massé

Juillet 23

Balak 22

20

19

18

17

16

Pinhas 29

TT

TT

Houkat 15

TT Tamouz

1 2

Korah

TT

30

29

28

27

26

25

24

Chelah Lekha

Juin 23

NB : les fêtes commencent les veilles des dates indiquées.

NB : Les chiffres en bleu sont les dates du calendrier juif.

Réeh

25

24

23

22

21

20

12

11

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

Nitsavim Vayelech

Ki Tavo

Ki Tétsé

Chofetim

1 Éloul

30

29

28

27

26

25

Août

5773 2012-2013

CALENDRIER

NB : Les chiffres en blanc sur fond bleu sont les dates du calendrier français.

TT

30

29

28

27

Pessah 1 26

TT

TT

Va-Yiqra 16

1 Nissan

29

28

27

26

25

24

23

22

21

20

Ki Tissa

Mars 19

5

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

Teroumah 16

10 Yom Kippour jour de fête juive

1 Iyar

11 12

paracha

28

26

25

24

23

22

TT

Chelah Lekha

9

8

7

6

5

20 10

19

18

17

16

15

14

Bechallah T. Bichvat

Bo

19

20

19

18

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

TT

3 4

2

TT 13

Chevat Vaera 12

1 2

Yitro

Michpatim

TT

1 Adar

10 30

9

27 28

11

23

2

7 8

26

Chemot 5 6

24

23

22

TT

Février 21

4

3

2

1

29

28

27

26

25

24

23

22

21

20

19

Janvier

9

31

30

29

28

27

26

25

24

23

22

21

20

19

17

17

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

Mikets

1 Tévet

29

28

27

26

23

TT

Vayeshev

TT

Va-Yichlah

25 Hanou 1 TT

24

23

22

21

20

Va-Yétsé 24

22

21

20

19

18

vacances scolaires zone A

TT

29

30

14

13

28

12

26

11

10

9

8

7

Lekh lekha 27

25

24

23

22

21

5

6

19

Noah 20

TT

Toledot 17

16

3

21

14

30

11

8

8

24

7

23

24

7

6

21

Va Yelekh 22

5

6

21

22

23

5

19

20

3

4

19

20

TT

3

4

18

TT

3

1 Hechvan 17

2

17

1 Roch Tichri

2 Tachlih

17

18

4

2

16

15

30

14

13

12

11

1 Kislev

16

18

9

8

7

6

5

4

18 19

2

17

Décembre

3

Hayé Sarah 10

Va-Yéra

1

29

29 TT Rentrée

16

15

28

14

28

TT

27

26

12

11

29

27

26

25

25

24

23

22

15

Nitsavim

13

12

11

10

9

8

Béréchit 13

23

24

9

10

22 Simhat Tora

8

7

21

TT

20

19

18

17

16

Novembre

5

4

3

2

1

Soukkot 6

Soukkot

14

27

26

13

28

25

12

15

24

11

14

23

21

22

20

7

8

9

21

7

19

10

19

20

5

6

18

5

6

Ki Tavo

18

4

17

17

16

4

2

3

15

15

Octobre

16

1

2

Ki Tetsé

3

14

Septembre

1

2012

calendrier 5773

2012-2013


Itoni #46  

Lettre bimestrielle de la synagogue libérale de lyon / septembre octobre 2012

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you