Issuu on Google+


La deuxième étape des Elections Génésiennes vient de s’achever : les Députés ont élit le Président de Génésie pour les 6 prochains mois, et il s’agit de SGJason. Nos estimations et pronostics étaient donc corrects. Comment et par qui a-t-il été élu ? Enquête. SGJason a été élu avec 13 voix au Parlement, profitant de la configuration suivante :

Le contour des sièges indiques les votes, les couleurs des sièges indiquent le parti. Comment est-on arrivé à un tel résultat ? Voici notre enquête, elle commence en Septembre 2012.


Fin septembre 2010. SGJason annonce sa candidature à la Présidentielle, suivi de près par Guy Gnaule, pour le PNS. Son ami et candidat pressenti à la Présidence de Génésie pour le PCD Jean Bombeur propose alors au candidat sans-étiquette de centre droit de ne pas se présenter, offrant alors le vote des élus de son Parti au candidat Sans-Etiquette. Les sondages donnent alors le PCD largement gagnant, et la victoire est offerte à SGJason comme sur un plateau. Oui mais voilà. Les élections arrivent, et le parlement est bien moins à droite qu’on ne le pensait. Denis Baralair devient alors le favori pour le poste de Président. C’est cependant sans compter sur certains écologistes, déçus du manque d’écologie dans le mandat PSDG qui s’achève, et qui vont faire pencher la balance vers l’alternative, à savoir la droite. La candidate Krystel Valéry se présente finalement sous l’étiquette RDG, mais on dirait que sa traversée du désert n’est pas encore achevée, et le RDG prouve encore une fois son manque de popularité dans tout l’Etat. Le candidat PNS Guy Gnaule a recueilli plus de voix qu’on ne le pensait, mais reste en marge. Denis Baralair a décidé de ne pas se présenter pour la quatrième étape, celle du Premier Ministre. Tomy Kentleprix sera donc le candidat de la Gauche. L’ancien Président devrait recueillir plus de voix, aidé par les voix du PNS, qu’il a contribué à fonder en mai dernier. On l’a vu, c’est grâce aux écologistes que l’élection de SGJason a pu avoir lieu, et elle s’est faite sur le fil du rasoir, la faute au RDG qui a voulu présenter une candidate dissidente.


« La mission de transition correcte que j’avais eue à la démission de Chonde a été pleinement remplie, je vais donc me consacrer à une activité moins chronophage mais qui va me permettre de donner tout de même de ma personne : je vais tout faire pour redevenir Premier Ministre. Nous verrons bien. » a déclaré l’ex-Président Kentleprix. La première tâche du Président SGJason sera de calmer les soucis indépendantistes en Génésie Centrale, qui ont fait au total 3452 morts dans la nuit de vendredi à samedi. Sa politique sera majoritairement affectée par une forte présence de la gauche au parlement, et peut-être même par un Premier Ministre d’opposition, ce qui rendra la tâche particulièrement rude au Président pour ce mandat.

Saint-Laurent. Ville martyre. Dans cette ville on a assisté à un scénario de film d’horreur : après avoir piraté les écrans géants de la ville pour y proférer ses menaces, le groupe FLNGC (Front de Libération Nationale de la Génésie Centrale) a détruit, à l’aide de plusieurs dizaines de bombes, une grande partie de l’agglomération laurentaise. « Un scénario de fin du monde », nous dit Brigitte Crassot, citoyenne originaire de Saint-Laurent. « Ils ont semé la terreur, on ne se sent plus en sécurité nulle part », nous confie Jacques Martin, fabricant de baignoires pour enfants à New Saurennes. « Je vais faire fortune, je suis l’homme le plus heureux du monde », s’écrie Georges Coupé, vendeur de cordes dans le centre-ville de Saint-Laurent.


La population est donc dans la plus grande détresse. La réaction du Président Kentleprix a cependant été immédiate : après avoir réuni la nouvelle assemblée deux jours plus tôt que prévu et avoir longuement débattu avec les députés, il a décidé, après avoir déclaré l’état d’urgence et avoir signé un traité d’entraide avec Papaya et avoir appelé les forces simlandaises à l’aide, de réunir l’Assemblée Consultative Génésienne. Pour rappel, cette assemblée est réunie en cas de crise grave et comporte 550 membres, soit tous les maires de Génésie, de la ville la plus grande à la bourgade la plus petite. Elle sert à définir la position et la réaction de la tête de la Génésie en cas de gros souci. Voici sa composition :

Vous l’aurez remarqué, elle est sensiblement à gauche, du fait que les dernières municipales ont eu lieu dans la plupart des villes en juillet 2009. Elle siège à l’Université de Giant Bay de façon exceptionnelle.


Voici les principales questions et les réponses données par l’Assemblée Consultative dans la journée d’aujourd’hui :

Réponses de l’Assemblée Consultative NON OUI La première question a été soulevée par les revendications premières des indépendantistes, qui demandaient l’arrêt immédiat des centrales nucléaires Génésiennes. Les deux suivantes ont été posées de façon naturelle, face à la menace du FLNGC. Le Président nouvellement élu aura donc une estimation à peu près précise de la volonté des maires et donc du peuple Génésien. Nous lui souhaitons bon courage pour gérer cette crise humanitaire et politique.


Hanov'News - Quotidien du 14 Octobre 2012