Page 1

FESTIVAL DE CHAILLOL du 18 juillet au 12 aoรปt 2017 - Hautes Alpes -


L’ÉQUIPE DU FESTIVAL MICHAËL DIAN directeur artistique - ALEXANDRE CHEVILLARD régisseur général & photographe - NOÉMIE COGNE service civique - PASCAL COLRAT affichiste PIERRE DALOZ administrateur - DAVID DUPONT technicien - CLARA ESTANDIÉ stagiaire - ESTHER GONON chargée de communication & des relations avec les publics GAËLLE HEMERY assistante à la production - FRÉDÉRIC ISOLETTA rédacteur - URBAIN KLIEMANN accord et préparation des pianos - SANDRA LALANNE chargée de production - EMMANUELLE RAVIER chargée de médiation auprès des scolaires. avec la complicité et la formidable énergie de TOUS LES BÉNÉVOLES ET AMIS DU FESTIVAL et des membres du CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’ECC.


Š Alexandre Chevillard


Dans le vif du territoire. Il est de bon ton aujourd’hui de glisser dans les discours un peu de « territoire ». Le monde artistique n’y échappe pas… Pour l’Espace Culturel de Chaillol, le territoire est représenté par des gens que l’on va retrouver au bout de routes souvent sinueuses, devant une église ou une salle, vaisseaux d’un soir, pour vivre des émotions partagées le temps d’une soirée. Ce nomadisme inscrit dans nos gênes (parfois compliqué à mettre en œuvre ! Merci l’équipe !) sied bien au monde rural, très loin des «  évènements  » tonitruants à grand renfort de machineries, de canalisation du public et d’aspects commerciaux consuméristes... Notre travail collectif est d’ouvrir des fenêtres sur des paysages sonores, des impressions, des coups de coeur, des rencontres chaleureuses. Le territoire n’est pas qu’une géographie, une économie... c’est d’abord des gens qui vivent ensemble... et le partage des émotions est sans doute l’un des meilleurs ciments pour réunir, au moins pour un moment, des enfants, des anciens, des personnes fragiles (nous nous souviendrons longtemps du concert à la Chrysalide de Tallard), des amis voire des indifférents. Notre espace s’est agrandi cette année 2017 avec la réforme territoriale. C’est avec gourmandise que l’équipe et les bénévoles sont allés déposer des moments de partage entre Bréziers et Aspres les Corps, entre Savines et la Beaume.

4

Car la relation humaine est au coeur du projet : salle ou église de taille modeste, rencontre entre les artistes et le public, accueil serein et joyeux, sans omettre le petit geste de la communauté qui nous accueille avec un petit verre de l’amitié avant de repartir vers le noir. On apprend à se connaître, on se reconnaît, on participe à un « évènement » à taille humaine. Ce tissage fin dans l’espace et le temps s’accompagne cette année d’une proposition de sensibilisation pour les enfants. Sous la houlette d’instituteurs volontaires, une découverte de la musique à venir permet d’ouvrir de nouveaux espaces de jeux et d’apprentissage . Aller à la rencontre plutôt que de faire venir, toute la différence entre le colporteur et le supermarché anonyme ! Encouragé par les collectivités locales, soutenu par des bénévoles et des mécènes que vous pouvez rejoindre, le projet s’enrichit chaque année de nombreuses complicités et de partenaires bienveillants. Et le territoire nous le rend bien, par les sourires et discussions d’après concert, par l’écoute attentive, par des paysages où imaginer des balades musicales, par l’inspiration de créations artistiques, par un accompagnement financier conséquent … Nous nous réjouirons encore ensemble lors de l’édition 2017 ! Hervé Cortot, président de l’E.C.C.


© Alexandre Chevillard

Un tout petit pas de côté… un infime déplacement, un élan à peine perceptible une impulsion silencieuse née dans quelque repli secret de l’être une envie de légèreté, d’un ou deux pas dansés un mouvement qui s’esquisse sous l’étoffe du quotidien une césure, soudain, un suspens dans l’ordre sévère des choses un chemin qui s’ouvre et invite, son murmure obstiné entre deux pensées premières foulées, interrogatives une voix ténue rassure d’un souffle un battement parcourt le paysage monte depuis les pieds jusqu’au coeur l’horizon délivre ses offrandes une mélodie réapparait, ourlée de fraicheur le bocage se glisse dans des draps de lumière l’âme embaume de douceur au plus haut de l’année, une fête comme une clairière ombragée de temps en son centre, une absence s’élance et se met à chanter. Michaël Dian - juin 2017 5


© Stéphan Rodier

Golan - Hubert Dupont jazz métissé

Le contrebassiste et compositeur Hubert Dupont ouvre cette nouvelle édition du festival avec le répertoire de son dernier album. À la tête d’un sextet méditerranéen qui fédère quelques uns des meilleurs musiciens de la tradition orientale et des musiques improvisées, il célèbre, avec une liberté de ton salutaire, le dialogue et la reconnaissance des cultures. Pour sa 21e édition, le festival de Chaillol ouvre ses portes avec le jazz métissé de Golan, porteur d’un titre hautement symbolique pour une soirée de partage, de rencontre et d’éclectisme. Actrice d’échanges et d’unions artistiques culturels forts, la manifestation haut-alpine s’est forgée une identité propre qui défie le cloisonnement des musiques, des artistes et des cultures, toujours accompagnée d’une exigence élevée et d’une décentralisation de la création. Dans cet esprit, le contrebassiste et compositeur Hubert Dupont présente son dernier enregistrement, entouré d’interprètes de renom plus réputés les uns que les autres dans la tradition orientale et la musique improvisée. Le métissage devient fusion pour ne faire plus qu’un

Ahmad AL-KHATIB oud Matthieu DONARIER clarinette Hubert DUPONT contrebasse

dans cette mosaïque culturelle de couleurs où l’alliage des instruments symbolise déjà et à lui seul cette musique au croisement d’histoires. Le oud, le saxophone, la flûte, les percussions, le violon et la contrebasse dialoguent, se répondent et s’entremêlent, comme si cette union entre deux univers si loin et si proches à la fois, était inévitable. La tradition orale et l’improvisation se retrouvent tout autant dans la culture orientale que dans la musique jazz ; et comme le disait Georges Gerswhin il y a un siècle, compositeur au carrefour de multiples rencontres et influences : « La vie c’est vraiment comme le jazz. C’est mieux quand on improvise ».

Youssef HBEISCH percussions Naissam JALAL flûte Zied ZOUARI violon

mar 18.7- Chaillol - Église du hameau de Saint-Michel - 21h mer 19.7- Rochebrune - Salle des fêtes - 21h 6


© Marion Bornaz

Sofiane Saidi & Mazalda invitent Manu Théron musique festive

Une nouvelle vision des musiques du Maghreb portée par Sofiane Saidi, mêlant science orientale et urgence contemporaine, avec le son vivant et foisonnant de Mazalda : synthétiseurs analogiques, pour la version électrique, saz et cuivres nourris aux phrasés du mezoued, de la gasbah et une rythmique ultra-dansante articulée autour d’un drabki (joueur de derbouka) venu des profondeurs du raï. Pour l’occasion, le groupe invite le chanteur occitan Manu Théron. En écho de l’ouverture du festival, la musique métissée et toute en couleurs de Mazalda s’annonce comme un grand moment festif et hautement communicatif. Kaléidoscopique à souhait et d’un syncrétisme musical à faire pâlir un mouton du Champsaur ou du Buëch, cette grande messe populaire accueille en son sein des personnalités musicales de renom venues d’horizons bien différents. Le nouveau prince du raï moderne Sofiane Saidi apportera sa culture orientale avec les musiciens de Mazalda qui ne se priveront pas de décloisonner avec fracas les nombreuses cases dans lesquelles musiciens, styles et genres musicaux continuent d’être ostensiblement classés. Sousaphone, trompette, saxophone, flûte, chant, accordéon, derbouka, guitare, saz, batterie… Sofiane SAIDI chant Manu THERON chant Mohamed BEN AMAR derbouka & bendir Stéphane CEZARD guitare & saz

Le cocktail promet d’être décapant et pimenté. Invité de ce magma fiévreux aux accents de rock cuivré et d’électro groovy maghrébin, le chanteur occitan Manu Théron est de la partie, ce qui garantit un appel d’air inédit vers une Méditerranée toujours plus élargie et une perméabilité des identités et des savoirs. Pour la date au Faï, s’ajoutent, pour une deuxième partie de soirée, organisée par notre partenaire Festi Faï, quatre voix d’exception (Elsa Gelly, Line Tafomat, Katrin’ Waldteufel et Philippe Séranne) auxquelles se joindront des danseurs pour « corps contre mots » qui prend tout son sens en écho du village du Faï, lieu intemporel coupé du monde où le brassage des cultures devient un langage commun face à l’immense falaise parabolique. Yann LEMEUNIER batterie Julien LESUISSE saxophone, flûte & chant Gilles POIZAT trompette Adrien SPIRLI sousaphone Lucas SPIRLI accordéon

jeu 20.7 - Le Saix - village du Faï - 21h en partenariat avec le Festi Faï - pour la soirée : 16 € - réduit 12 € prévoir le temps de trajet du village au lieu de concert (30 à 35 mns - accés délicat), petite restauration possible sur place, prévoir une lampe frontale pour la redescente. ven 21.7 - Chabottes - Salle des Fêtes - 21h

7


© Guy Vivien rencontre

Gemme - Ensemble De Caelis

musique médiévale & d’aujourd’hui Laurence Brisset et l’ensemble vocal féminin De Caelis conduisent depuis de nombreuses années un travail d’interprétation remarqué sur le répertoire médiéval. Autour des œuvres d’Hildegarde von Bingen (1098-1179), abbesse, poétesse, femme de lettres et médecin, le compositeur libanais Zad Moultaka a imaginé un parcours musical saisissant, traversée du temps à la croisée des mysticismes d’Orient et d’Occident. Ce programme nourri de spiritualité ouvre grandes les portes d’une découverte d’un spectre musical toujours plus large, ignorant les frontières esthétiques, historiques, stylistiques et géographiques qu’entretient encore le monde musical d’aujourd’hui. Entre cultures orientale et occidentale, Gemme nous invite dans une traversée du temps à la croisée des mysticismes dans deux lieux hautement symboliques, parangons d’une mise en perspectives de mondes paraissant si éloignés sur le papier. Symbole historique du festival, l’église du hameau de Saint-Michel à Chaillol précède l’écrin de l’abbaye du Boscodon, lieu hautement spirituel fondé en 1142. A la tête de l’ensemble vocal féminin De Caelis, Laurence

Laurence BRISSET mezzo-soprano Eugénie DE MEY mezzo-soprano Floriane HASLER alto

Brisset fait dialoguer les œuvres du XIIème siècle d’Hildegarde von Bingen (abbesse, poétesse, femme de lettres et médecin) avec l’univers singulier de Zad Moultaka, compositeur libanais de notre temps. Là où le tactus semble parfois s’arrêter comme un temps lisse, suspendu, les sons sculptés s’entremêlent et libèrent une architecture au cœur de laquelle tradition et modernité se nourrissent l’une de l’autre pour ce qu’il peut convenir de nommer les voix médiévales d’aujourd’hui. Spectacle musical saisissant et contemplatif, ce parcours novateur d’une très grande sensibilité bouscule les clichés sur les musiques du «moyen-âge» et «contemporaines», comme sur les frontières «culture» et «esthétique» des deux côtés de la Méditerranée.

Estelle NADAU soprano Caroline TARRIT mezzo-soprano

sam 22.07 - Chaillol - Église du hameau de Saint-Michel - 21h dim 23.07 - Crots - Abbaye de Boscodon - 21h Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté. Le programme a été créé et enregistré à l’Abbaye-aux-Dames de Saintes qui en est co-producteur. Il est paru 9 chez l’Empreinte Digitale (autres mentions www.festivaldechaillol.com)


DR ©© Alexandre Chevillard

Chesapeake Youth Symphony Orchestra orchestre de chambre

Le Chesapeake Youth Symphony Orchestra est une formation orchestrale d’excellence qui réunit une trentaine de jeunes musiciens de l’État du Maryland (USA). Placés sous la direction inspirée de Julien Bénichou, ils donneront un unique concert dans les Alpes, présenté dans la majestueuse cathédrale d’Embrun. Oeuvres de W.A. Mozart et Georges Boeuf. Un chef stimulant, un orchestre enthousiaste, un soliste renommé, ou l’heureux et savant cocktail de cette soirée attendue. De l’Etat du Maryland (USA), sous la direction du jeune chef d’orchestre Julien Benichou, une trentaine d’excellents jeunes musiciens forment le Chesapeake Youth Symphony Orchestra, ensemble d’excellence qui nous fait l’honneur de venir donner un concert unique à Embrun. Pour fêter pareil évènement, rien de tel que d’inviter Mozart lui-même pour une des plus belles pages de l’histoire de la musique : la 40e symphonie du maitre viennois. Préfigurant les prémices d’un romantisme naissant, les nombreux contrastes présents dans la partition attestent à merveille du courant « Sturm und Drang » (tempête et passion), mouvement politique, littéraire et musical germanique en vogue à l’époque crépusculaire du siècle des Lumières. En regard de cette merveille du genre, Orbes pour cordes du contemporain Georges Bœuf, bien connu des festivaliers, fut composée en Philip BRIDE violon

1997 par l’auteur du génial L’Homme qui plantait des arbres. En plus de s’inscrire au cœur des enjeux du festival qui, pour ne les citer qu’en partie, tendent vers les correspondances des répertoires et des identités, alliées à une indispensable curiosité, le compositeur marseillais est à l’honneur pour ses 80 ans dans cet opus où le traitement des instruments à cordes, plus de 200 ans après Mozart, suscite à lui seul un immense intérêt. Toujours dans l’optique d’exposer un éclectisme artistique où l’humain a autant sa place que le choix des œuvres, le 3ème concerto pour violon et orchestre de Mozart marquera le retour au festival du soliste Philip Bride, par ailleurs directeur du Conservatoire de Marseille et interprète de renommée internationale. Avec raffinement et élégance, le violon dialogue et rivalise avec l’orchestre dans ce canon de la littérature violonistique, symbole de l’éternelle musique du compositeur de La Flûte enchantée.

Julien BÉNICHOU direction musicale

lun 24.7 - Embrun - Cathédrale - 21h 10 Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.


© Anima Gap

©

Mardis de l’Orgue

duo orgue et clarinette La clarinettiste Eva Villegas et l’organiste Brice Montagnoux forment un duo d’une rare complicité. Pour ce premier concert du festival de Chaillol proposé à la cathédrale de Gap avec les Mardis de l’Orgue, ils ont choisi quelques belles pages du répertoire français romantique ou moderne (Saint-Saens, Debussy, Escaich, Alain, Vierne), œuvres originales pour orgue ou transcriptions en duo. En collaboration avec les Mardis de l’orgue de la cathédrale de Gap, la présence du duo Eva Villegas Brice Montagnoux s’inscrit pleinement dans l’esprit d’ouverture et de correspondances sonores du festival de Chaillol. Le roi des instruments, ici le superbe grand orgue du facteur Dunand, fera sonner ses milliers de tuyaux et ses innombrables couleurs dans un programme singulier et éclectique, qui bien qu’éloigné des canons de l’instrument saura combler tant les spécialistes que les néophytes. Généralement seul en tribune ou en soutien d’une trompette, l’instrument dépassera ici les stéréotypes qui lui collent aux tuyaux. Les claviers et le pédalier du virtuose Brice Montagnoux (par ailleurs directeur de l’Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique Europe et Méditerranée) nous offrent la surprise

de s’associer à la clarinettiste Eva Villegas, artiste accomplie et reconnue (professeur lors de la 2nde session du stage de musique de Chaillol). L’adaptation

Brice MONTAGNOUX orgue

de la sonate du romantique Saint-Saëns est très attendue tant cette œuvre demeure un sommet de la littérature de la clarinette, son timbre chaleureux et rond se confondant à merveille avec les jeux de fonds de l’orgue. Essentiellement français, le programme poursuivra sa déclinaison de couleurs et de chatoiement qui donnent au répertoire de l’intérieur de nos frontières une aura si remarquable dans la musique du XXe et XXIesiècle. Du scintillant Carillon de Westminster de Vierne au méconnu mais incontournable Jehan Alain et la pièce de Thierry Escaich embrassent un panorama complet des mille et une possibilités qu’offre à un compositeur l’imposant instrument (à l’audition mais aussi au regard… en visualisant l’écran géant placé dans le chœur). Ce n’est pas un hasard si de nombreux compositeurs contemporains continuent d’écrire et d’explorer ses infinies possibilités.

Eva VILLEGAS clarinette

mar 25.7- Gap - Cathédrale Saint-Arnoux - 18h en partenariat avec les Mardis de l’Orgue 12

Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

11


Les Stages de Musique de Chaillol Lorsqu’en 1990, nous avons organisé le premier stage de musique à Chaillol, celui-ci n’offrait alors que deux classes. Nous avions été séduits par ce petit village de montagne et pressentions qu’il serait un écrin idéal, et qu’ici, loin de l’agitation de la ville, la musique pourrait s’épanouir autant que nos professeurs et leurs stagiaires… L’association Espace Musique Montagne est née de cette volonté simple, portée avec passion : conjuguer les richesses d’une montagne accueillante et les bonheurs d’un partage authentique de la musique. Depuis cette première édition, nous avons accueilli et accompagné de très nombreux musiciens, jeunes et moins jeunes, dont certains, devenus professionnels, font une carrière remarquée et transmettent à leur tour. Cette 27e édition, s’inscrit dans la perspective d’une rénovation du projet associatif et pédagogique, initiée l’an passé sous la houlette de Pierre-Anaël Hébert et Frédéric Isoletta, les deux directeurs, Delphine Viccarini, la directrice de centre, accompagnés par Michaël Dian, qui conduit le festival de Chaillol. Forts de leur expérience d’artiste et d’enseignant, s’inscrivant dans une heureuse continuité avec un quart de siècle d’une belle aventure humaine, ils ont imaginé de nouveaux espaces de partage de la musique, s’adressant à chacun selon son âge et ses besoins. Dina Dian, présidente

© Alexandre Chevillard

+ d’infos www.stagedechaillol.com


© Alexandre Chevillard

Concert de l’Académie de Chaillol#1 musique de chambre

Depuis quelques années, le festival de Chaillol accueille les propositions des professeurs de l’Académie de Musique, qui organise en 2017 sa 27e édition. Pédagogues passionnés et chambristes talentueux, issus des conservatoires de la Région PACA, ils ont élaboré, pour le public du festival, deux programmes de concerts donnés dans le Champsaur-Valgaudemar autour de la musique de chambre, entre découverte et relecture de grandes œuvres du répertoire. Dans le paysage musical Haut-Alpin, Jose Luis de Narvaez n’est pas un inconnu, enseignant la guitare au conservatoire de Gap. Sa renommée dépasse pourtant allègrement les frontières du Département et même bien au-delà. Guitariste et compositeur, de nombreux enregistrements et éditions portent les titres des œuvres de celui qui est, en partie, à l’honneur dans ce programme. Le guitariste Luc Botta, le flûtiste Henry Vaudé, la pianiste et le violoniste Florence et Noël Cabrita Dos Santos ont choisi de centrer leur programme sur les couleurs et correspondances qui caractérisent les répertoires français et espagnol du XXe siècle. Autour de l’éternelle et merveilleuse sonate pour flûte traversière et piano de Francis

Luc BOTTA guitare Florence CABRITA DOS SANTOS piano

Poulenc, la Pièce en forme de Habanera de Maurice Ravel, Entracte de Jacques Ibert et les merveilleuses Chansons populaires espagnoles de Manuel de Falla (également données dans une toute autre formation par l’Ensemble C Barré) matérialiseront un instant l’imaginaire ibérique de ces deux compositeurs épris de culture espagnole. En miroir de cette mosaïque sonore du début du XXe siècle et de notre temps, le multiculturel Maurice Ohana et le déraciné José Luis de Narvaez complèteront un programme riche en couleurs et en émotions. Les interprètes de ce concert sont également professeurs à la 1ère session du stage de musique de Chaillol.

Noël CABRITA violon Henry VAUDÉ flûte

mer 26.7 - Saint-Léger les Mélèzes - Église - 21h

Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

13


« Le cerf qui portait l’univers entre ses bois » - illustration Pascal Colrat -


© Jean-Baptiste Millot rencontre

Céline Frisch - récital de clavecin musique baroque

Après le succès de la tournée hivernale pendant les Week-Ends Musicaux de Café Zimmermann, ensemble dont elle est la co-fondatrice, Céline Frisch retrouve le chemin des Alpes pour deux concerts exceptionnels. Elle puise dans sa musique de chevet quelques unes des pièces qui, de Rameau à Bach, jalonnent une carrière remarquée. Un récital en solo, florilège généreux en forme de carnet intime servi par un toucher délicat et une magnifique clarté du discours musical. Et si pendant l’espace d’une soirée, nous nous retrouvions en plein cœur du XVIIIe siècle dans la peau de Louis XV en son antre Versaillais ? Justement, notre hôte du soir, la grande claveciniste Céline Frisch nous a concocté un voyage dans le temps où pendant l’espace d’une journée, son remarquable instrument à cordes pincées sera le témoin d’une journée ordinaire de la cour, et plus précisément de son roi, successeur du roi soleil. Pour cette expérience sonore et sensorielle hors du commun, les grandes pages de l’école française de clavecin du siècle des Lumières seront déclinées par des entrées singulières : messe, chasse, promenade, jeux, concert, spectacle…. Si Couperin et Rameau ne sont pas des inconnus de l’époque baroque,

Balbastre, Daquin ou encore Corrette pour ne citer qu’eux, restent hélas réservés aux spécialistes du genre malgré les petites merveilles se trouvant dans leurs catalogues. Pour dépoussiérer les clichés collant aux cordes d’un instrument trop peu joué et aux pages d’une littérature au demeurant pleine de fraicheur, rien de tel que la pétillante Céline Frisch, virtuose du clavier et incroyable exploratrice d’un répertoire plein de surprises. Véritable ambassadrice de l’instrument, celle qui dirige le prestigieux Café Zimmermann ne se fera pas prier pour donner raison à Voltaire qui en 1774 disait du piano-forte (ancêtre du piano) qu’il « n’est qu’un instrument de chaudronnier en comparaison du clavecin ».

Céline FRISCH clavecin

jeu 27.7 - Tallard - Église Saint-Grégoire - 21h et dans le cadre de la saison culturelle du Château de Montmaur ven 28.7 - Montmaur - Château - 21h - réservation sur le site www.cedra.hautes-alpes.fr vivement conseillée 15


La création musicale, principe actif ! Comme chaque année, l’Espace Culturel de Chaillol est heureux de soutenir la création musicale en contribuant à la création d’oeuvres nouvelles commandées pour les artistes de la saison. Accueillir et soutenir le travail des compositeurs de notre temps, c’est faire le pari de l’aventure sonore et proposer au public d’accompagner la naissance d’une pièce musicale, de se rencontrer et d’échanger autour de démarches qui émeuvent ou surprennent, interrogent ou dérangent notre manière d’écouter le monde. Georges BOEUF (né en 1937) Compositeur phare de la scène marseillaise, professeur de composition, fondateur du Groupe de Musique Expérimentale de Marseille, Georges Boeuf est le compagnon de route du festival de Chaillol depuis les premières éditions. Pour ses quatre-vingt ans, les musiciens de l’Orchestre de Chambre des Jeunes de Chesapeake présenteront une version révisée d’une partition pour orchestre de cordes qui fut composée l’année de la première édition du festival de Chaillol. > Orbes, pour 12 cordes (1997), révision 2017. Création : lundi 24 juillet, dans la Cathédrale d’Embrun Grégoire ROLLAND (né en 1989) Organiste à la Basilique Notre-Dame de Genève, Grégoire Rolland poursuit des études de composition auprès de Michael Jarrell et Pascal Dusapin. Il donne de nombreux récitals d’orgue en France et à l’étranger tout en répondant à de plusieurs commandes d’oeuvres. Sensible à la culture traditionnelle asiatique qu’il considère comme une importante source d’inspiration, il signe pour le festival de Chaillol une pièce conçue pour l’orgue de la Cathédrale de Gap. > Jiàn, pour orgue et clarinette (durée 10’) Création : mardi 25 juillet, à la cathédrale de Gap

© F.Grimmeisen

Mikel URQUIZA (né en 1988) Jeune compositeur de la scène artistique basque, Mikel Urquiza, accordéoniste et chanteur de formation, a déjà réalisé un parcours artistique remarqué. Après des études de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Gérard Pesson, il reçoit de nombreuses commandes d’artistes et d’ensembles de premier plan. Sa musique évoque la fragilité de la mémoire ou la subtile violence des gestes d’amour. L’Espace Culturel de Chaillol s’associe au festival Musique à la Ferme et à l’Ensemble C Barré pour la commande d’un trio à cordes pincées, interprétés par les solistes de l’ensemble. > Elurretan, pour voix et quatuor à cordes pincées Création : lundi 31 juillet, à Saint-Michel de Chaillol

Benoit MENUT (né en 1977) Revendiquant avec autant de passion ses attaches brestoises que sa liberté d’écriture, le compositeur Benoit Menut, marqué par ses rencontres avec les compositeurs Pierick Houdy et Olivier Greif, conçoit son art comme « de l’énergie en sons portée par du sens ». Ses oeuvres sont jouées dans de nombreux festivals et saisons musicales, par des solistes et ensembles avec lesquels il développe des compagnonnages tissés d’amitié. Il a reçu le Grand Prix SACEM 2016de la musique symphonique, catégorie jeune compositeur. > Le petit garçon qui avait envie d’espace autour d’un texte de Jean Giono (éditions Gallimard) commande 2017 du Festival de Chaillol (durée 40’) Création : mardi 1er août, à Saint-Michel de Chaillol Pascal CHARRIER (né en 1976) La musique du duo de Pascal Charrier et Fréderic B. Briet est habitée par une conscience de la nature, à l’écoute de ses matières, des ses lumières et des personnes qui la traverse, l’habitent. Nous accueillons le duo pour une résidence de création, quelques jours pendant lesquels les deux musiciens travailleront sur la relation entre l’environnement privilégié de la vallée du Champsaur et les sons bruts, acoustiques, de leurs instruments, s’inspirant des pierres, des chemins des arbres qui constituent les paysages. > pièce pour guitare et contrebasse (durée : 15’) Création : samedi 5 août et 6 août dans le cadre des balades musicales du festival de Chaillol Lior NAVOK (né en 1971) « J’écris de la musique pour relier les gens ». Cette profession de foi du pianiste et compositeur israélien et la force expressive de son écriture, rigoureuse, libre et lyrique, expliquent sa présence dans la programmation de la saison, il est compositeur associé 2017 de l’Espace Culturel de Chaillol. Sa passion pour la scène et l’image ont amené Lior Navok à développer de nombreux projets scéniques, de l’opéra au ciné-concert en passant par la création de oeuvres musicales pour enfant. Joué par des solistes et ensembles réputés partout dans le monde. > Fluctuations, pour violoncelle et piano (durée : 10’) commande 2017 du Festival de Chaillol Création : lundi 7 août, à Gap, reprise le mardi 8 août à Saint-Michel de Chaillol


© DR

The Lodger - Alfred Hitchcock ciné-concert

Le pianiste et compositeur Lior Navok et le clarinettiste Stephen Horenstein ont choisi l’atmosphère inquiétante d’un des premiers films muets d’Alfred Hitchcock. Improvisateurs expérimentés, ils incorporent à la brume londonienne du film toutes les ressources, instrumentales et électroniques, des musiques d’aujourd’hui, pour remplacer le traditionnel piano d’accompagnement. Une performance magistrale qui amplifie jusqu’à l’extrême le suspens distillé par le maître du genre... Avec la sortie sur les écrans du long-métrage Le chanteur de jazz d’Alan Crosland en 1927, le septième art fit un énorme pas en avant en passant du muet au parlant. Si cette révolution artistique ne se fit pas sans histoire pour les acteurs stars trop bien installés dans des rôles « muets  », certains réalisateurs à l’image d’Alfred Hitchcock furent des deux aventures  : l’avant et l’après. Réalisé en 1926 et sorti l’année suivante, The Lodger (commercialisé en France sous le titre « Les cheveux d’or ») est considéré par le maitre luimême comme son véritable premier film. Comme dans la tradition de l’époque, la musique sera jouée et improvisée en direct devant la projection. Dans des styles totalement inventifs, parfois proches de l’expérimentation sonore, le pianiste Lior Navok et le clarinettiste Stephen Horenstein déroulent une Lior NAVOK piano

bande son idoine à l’atmosphère inquiétante du film. Le scénario du long-métrage, proche de l’histoire de Jack l’éventreur, est une rareté qu’il convient de ne rater sous aucun prétexte car l’intervention des deux musiciens ne se définit pas comme un simple accompagnement sonore des images du maitre du suspense mais comme une performance au sens musical et littéral du terme. Poly-instrumentistes épatants, les deux musiciens israéliens, également compositeurs, réservent mille et unes surprises dans le genre ressuscité du ciné-concert. Loin des clichés et attendus du genre, le visionnage s’accompagnera de sons et de bruits insoupçonnés, créant des univers plus surprenants les uns que les autres. Ces deux soirées sont réalisées en collaboration avec l’association cinéphile nomade Ciné Vadrouille.

Stephane HORENSTEIN clarinette

sam 29.7 - La Roche des Arnauds - Salle des fêtes - 21h dim 30.7 - Chorges - Salle des Fêtes - 21h

Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

17


© Bruno Vacherand-Denand

Canciones - quatuor à cordes pincées et voix solistes de l’Ensemble C Barré

Fidèle au festival de Chaillol auquel l’Ensemble C barré est associé depuis six ans, son directeur musical (Sébastien Boin) a imaginé un programme de musique de chambre à l’inspiration résolument ibérique, autour de la soprano Amel Brahim Djelloul et avec la complicité de quatre instrumentistes à cordes pincées de l’ensemble (mandoline, harpe, guitare et cymbalum). Oeuvres De Falla, García Lorca, Ohana, Ibarrondo, Urquiza (co-commande du festival de Chaillol) Depuis maintenant six ans, l’Ensemble C Barré distille sa science et sa passion de la musique dite contemporaine sur l’ensemble du territoire de l’Espace Culturel de Chaillol. Avec un ensemble à géométrie variable et à l’instrumentarium souvent étonnant, cette nouvelle génération d’interprètes de talent a su désacraliser une musique « vivante » en la mettant à la portée de tous, loin des stéréotypes élitistes qui feraient d’elle un art snob et coupé du monde réel. Ce n’est pas la proposition à l’accent ibérique du cru 2017 qui confortera les a priori autour de la musique savante d’aujourd’hui tant le corpus d’œuvres proposé défie le temps et sonne comme un carnet de voyages où chacun se nourrit de la culture de l’autre. Avec la chanteuse soprano Amel Brahim Djelloul, la harpiste Eva Debonne, le cymbalum de Cyril Dupuy, les guitares et cithares de Thomas Keck (également professeur de la 2e session Amel BRAHIM DJELLOUL voix Vincent BEER-DEMANDER mandoline Eva DEBONNE harpe

du stage de musique de Chaillol) et le mandoline de l’inusable Vincent Beer-Demander, ce singulier alliage offre déjà par sa composition un jeu de correspondances et de métissages à découvrir. Du début du XXe siècle, les intemporelles chansons populaires de Manuel de Falla feront résonner leurs rythmes significatifs représentant une Andalousie, elle-même carrefour de rencontres, en miroir des mélodies de Federico Garcia Lorca (qui n’était pas seulement poète). Plus proches de nous, Maurice Ohana, Félix Ibarrondo et Mikel Urquiza (dont l’œuvre Elurretan est une co-commande du festival) offriront un aperçu savoureux du regard que posent aujourd’hui les compositeurs de l’autre côté des Pyrénées sur une culture qui, si elle a inspiré bien au-delà de ses frontières, s’est elle-même nourrie des autres.

Cyril DUPUY cymbalum Thomas KECK guitare

lun 31.7- Remollon - Église - 21h mar 1.8 - Chaillol - Église du hameau de Saint-Michel - 21h 18 Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté. Il est le compagnon de route de l’ensemble Cbarré depuis 2012.(autres mentions www.festivaldechaillol.com).


© Alexandre Chevillard

Le petit garçon qui avait envie d’espace

conte musical pour les jeunes spectateurs - Jean Giono / Benoît Menut Dans ce court texte adressé aux plus jeunes lecteurs, Jean Giono (ed. Gallimard) inscrit au coeur d’un paysage de bocage le récit d’un petit garçon qui aspire à voir son pays d’aussi haut que les oiseaux. Et lorsque grimper aux plus hautes branches des arbres ne suffit plus, c’est par la puissance de l’imagination que l’écrivain délivre l’enfant de sa soif inassouvie d’espace. Une partition de Benoît Menut, pour comédienne et piano, commande du festival de Chaillol. Après le succès de L’Homme qui plantait des arbres (ed.Gallimard) de Georges Bœuf en 2013, Jean Giono est une nouvelle fois à l’honneur avec Le petit garçon qui avait envie d’espace, récit à destination des jeunes lecteurs. Commande du festival, le compositeur Benoît Menut a décidé d’associer la comédienne Cécile Brochoire et le pianiste et directeur artistique du festival Michaël Dian dans ce conte musical très attendu. Comme le disait le philosophe Bachelard : « Rêver c’est hausser le réel d’un ton », l’irrésistible désir du petit garçon de vouloir voir son pays du ciel comme les oiseaux dans cette promenade champêtre goûtant au parfum des rêves et de la liberté souscrit pleinement

Cécile BROCHOIRE comédienne

à l’identité d’un festival où l’imagination et la création éveillent la curiosité, l’aventure humaine et sonore. En parfaite corrélation avec la porosité des identités et des savoirs qui façonnent également la singularité et l’esprit du festival de Chaillol, Benoît Menut est un créateur qui ne se refuse à aucune rencontre stylistique, concevant son art comme « de l’énergie en sons portée par du sens ». Les sons sculptés par le lauréat du Grand Prix SACEM 2016, par ailleurs auteur de son premier opéra (« Fando et Lis », commande de l’Opéra de Saint-Etienne pour la saison 2017/18) seront partagés depuis le clavier par le maitre d’œuvre de la pensée artistique et humaine du festival, une rencontre qui promet.

Michaël DIAN piano

mar 1.8 - Gap - Musée Muséum Départemental - 14h (gratuit) réservation INDISPENSABLE auprés du Musée 04 92 51 01 58

mar 1.8 - Chaillol - La Fayore - 18h (5 € tarif unique) Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

17 9


VENIR À CHAILLOL > en voiture (pour calculer votre itinéraire un «widget» est disponible sur les pages spectacles du site) pensez CO-VOITURAGE > en train : gare de Gap ORGANISER VOTRE SÉJOUR > Chaillol Loisirs contact@chaillol.net ou 04 92 50 48 45 > Maison du tourisme du Champsaur Valgaudemar resa@champsaur-valgaudemar.com ou 04 92 49 08 80 > les Offices de Tourisme du territoires ou hautes-alpes.net TARIFS > Normal 12 € (sauf soirée Festi Faï 16 € et Le Petit Garçon... 5 € tarif unique à Chaillol) > Réduit 8 € (sauf soirée Festi Faï 12 €) moins de 26 ans, étudiants, chômeurs, intermittents du spectacle, personnes handicapées... et également «8 billets ou +» achetés simultanément (formule non-nominative) > Les moins de 12 ans sont invités. > Formule billetterie Mécénes : 320 € = 28 € ... > 10 places de concert : Un geste de soutien fort ! (rdv p. 35) OÙ TROUVER VOS BILLETS > sur le site internet www.festivaldechaillol.com > à l’Office de tourisme de Chaillol de 16h30 à 18h (à partir du 13 juillet) > dans les Offices de tourisme de Gap et du Champsaur-Valgaudemar et pour les spectacles ayant lieu à Tallard : Office de Tourisme de Tallard dans la Communauté de communes du Buëch-Dévoluy : Office de Tourisme de Veynes dans le Pays de Saint-Bonnet : Office de Tourisme de Saint-Bonnet dans la Communauté de communes de Serre Ponçon : Office de Tourisme d’Embrun > sur place les soirs de spectacle (pour les billets du soir dans la limite des places disponibles) à partir de 20h30 Le placement est libre ! Ouverture des portes généralement 30 minutes avant le début du concert (sauf avis contraire des artistes) RENSEIGNEMENTS 04 92 50 13 90


JuiLLet mar 18

Chaillol - Église de St Michel - 21h

GOLAN

mer 19

Rochebrune - Salle des fêtes - 21h

GOLAN

jeu 20

Le Saix - Au Faï - 21h

MAZALDA soirée FestiFaï (1)

ven 21

Chabottes - Salle des fêtes - 21h

MAZALDA en acoustique

sam 22

Chaillol - Église de St Michel - 21h

GEMME

dim 23

Boscodon - Abbaye - 21h

GEMME

lun 24

Embrun - Cathédrale - 21h

ORCHESTRE CHESAPEAKE

mar 25

Gap - Cathédrale - 18h

MARDIS DE L’ORGUE (2)

mer 26

St-Léger les Mélèzes - Église - 21h

ACADEMIE#1

jeu 27

Tallard - Église - 21h

CELINE FRISCH

ven 28

Montmaur - Château - 21h

CELINE FRISCH (3)

sam 29

La Roche des A. - Salle des fêtes - 21h CINÉ CONCERT THE LODGER

dim 30

Chorges - Salle des Fêtes - 21h

CINÉ CONCERT THE LODGER

lun 31

Remollon - Église - 21h

CBARRÉ

Gap - Musée Départemental - 14h

LE PETIT GARÇON QUI ... (4)

Chaillol - Fayore - 18h

LE PETIT GARÇON QUI ... (5)

Chaillol - Église de St Michel - 21h

CBARRÉ

mer 2

Veynes - Salle des Arcades - 21h

THREE HORNS, TWO RYTHM

jeu 3

Tallard - Collège - 21h

THREE HORNS, TWO RYTHM

aout mar 1

ven 4

Chaillol - Église de St Michel - 21h

QUATUOR A PLECTRES

sam 5

Manse - Forest Saint-Julien - 9h

BALADE MUSICALE (2)

La Bâtie-Neuve - Salle de la Tour - 21h QUATUOR A PLECTRES Manse - Forest Saint-Julien - 9h

BALADE MUSICALE (2)

Le Noyer - Église - 21h

ACADEMIE#2

lun 7

Gap - Jardins de la Providence - 18h30

M.VERMEULIN & N.BOUTIN (2)

mar 8

St Maurice en V.- Église - 21h

M.VERMEULIN & N.BOUTIN

mer 9

La Faurie - Église - 21h

LOS LOBOS DEL TANGO

jeu 10

Tallard - Collège - 21h

LOS LOBOS DEL TANGO

ven 11

La Bâtie-Veille - Église - 21h

TRIO OPUS 71 #1

sam 12

Chaillol - Église de St Michel - 21h

TRIO OPUS 71 #2 - clôture

dim 6

(1) (2)

16 € Tarif Réduit 12 € Gratuit

Réservation vivement conseillée cedra.hautes-alpes.fr Gratuit Réservation inspensable au Musée 04 92 51 01 58 (5) 5 € Tarif Unique

(3)

(4)

21


© Alexandre Chevillard

« Le hérisson qui voulait faire fortune en vendant des ballons » - illustration Pascal Colrat -


© Alexandre Chevillard rencontre

Three Horns, Two Rhythm jazz

Musicien incontournable de la scène jazz actuelle, le trompettiste et compositeur Fabien Mary présente le répertoire original de son dernier album, enregistré à New-York et chaleureusement salué par la critique. Écrit pour une formation à l’instrumentation atypique, trois cuivres soutenus par une section rythmique sans piano, les arrangements de Three Horns, Two Rhythm réjouissent par une alliance de timbres parfaitement maîtrisée. Il parait que les trompettistes comme Fabien Mary se comptent de nos jours sur les doigts d’une main… Alors avoir pendant deux soirées sur la scène du festival un tel talent pur, figure incontournable de la scène jazz actuelle, se savoure avec délectation. New-Yorkais d’adoption fourmillant de projets innovants et protéiformes, le compositeur et trompettiste d’exception Fabien Mary, présente son dernier album dont les titres sont tous issus de sa verve créatrice. Autour d’une formation atypique composée d’un trombone, d’un saxophone, d’une contrebasse, d’une batterie et de lui-même à la trompette, l’enregistrement de Three Horns, Two Rhythm a été unanimement salué par la critique. L’alliage de ces timbres inédits offre de multiples possibilités sonores de ce qui pourrait

Jerry EDWARDS trombone Fabien MARY trompette Andréa MICHELUTTI batterie

être comparé à un défi musical aux multiples enjeux, ici surmonté avec bonheur tant l’équilibre et la texture harmonique de l’ensemble paraissent parfaitement maitrisés. A l’écoute de ce répertoire original, il convient de souligner que tout ce qui touche à la virtuosité pure de l’instrumentiste n’a ici rien de gratuit. Ce geste musical qui nous donne l’impression d’une extrême habileté, alliant prouesse technique et performance auditive et visuelle, est aux antipodes du superflu et de l’ostentatoire, ce qui mérite d’être précisé tant la virtuosité peut parfois rimer avec l’exploit sportif. Mais avant de savourer ces notes, laissons le mot de la fin au grand violoniste de jazz Stéphane Grappelli qui disait au siècle dernier : «  Le jazz, c’est ce qui nous permet d’échapper à la vie quotidienne ».

Gilles NATUREL contrebasse David SAUZAY saxophone ténor & flûte

mer 2.8 - Veynes - Salle des Arcades- 21h jeu 3.8 - Tallard - Collège - 21h 23


© A. Barakat

Quatuor à plectres de France guitare et mandolines

Infatigable promoteur de la mandoline en France et à l’étranger, enseignant recherché, Vincent Beer-Demander a imaginé pour le quatuor qu’il a fondé un programme éclectique et généreux, comme on compose un bouquet d’été aux milles senteurs. Les quatre musiciens, complices enjoués, se délectent de transcriptions d’oeuvres du répertoire français ou de partitions de compositeurs de musique de film, de jazz... Oeuvres de Fauré, Debussy, Poulenc, Cosma, Galliano, Bolling, ... Si la mandoline jouit aujourd’hui d’une notoriété grandissante, elle le doit en partie à un de ses plus éminents représentants : le virtuose Vincent Beer-Demander. Habitué du festival, il a fondé avec ses comparses, non moins habiles de leurs plectres, un quatuor à cordes pincées sur le modèle des quatuors à cordes qui se compose de Cécile Duvot à la mandoline, Fabio Gallucci à la mandole (également professeur de la 2nde session du stage de musique de Chaillol), Grégory Morello à la guitare et Vincent Beer-Demander à la mandoline. Intimiste, étonnante et poétique, l’atmosphère sonore dégagée par l’ensemble de cordes pincées surprend et impressionne. Oscillant entre deux grands pans de la musique française du XXe siècle, le répertoire Vincent BEER DEMANDER mandoline Cécile DUVOT mandoline

captive par les correspondances établies entre les Maîtres du début de siècle comme Fauré, Debussy, Ravel, Poulenc…. et ceux qui très proches de nous : Bolling, Lai, Cosma… furent d’abord connus par l’univers du cinéma, et qui, à la demande de Vincent Beer-Demander ont composé à tour de rôle des œuvres spécifiques à ce petit instrument, cousin éloigné du violon. A travers les œuvres de ces compositeurs immortalisés par le septième art, il est savoureux de retrouver des thèmes et des climats rappelant les auteurs des éternelles et inoubliables bandes originales de Borsalino, Le grand blond avec une chaussure noire, Rabbi Jacob, Love story, …

Fabio GALLUCCI mandole Grégory MORELLO guitare

ven 4.8- Chaillol - Église du hameau de Saint-Michel - 21h sam 5.8- La Bâtie Neuve - Salle de la tour - 21h 24

Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.


© Alexandre Chevillard stages

Balades musicales promenade et musique

On n’imagine pas une édition du festival de Chaillol sans ce rendez-vous devenu incontournable où se conjuguent les plaisirs de la promenade et ceux de la musique. Deux matinées à vivre en famille, amoureusement concoctées par Hervé Cortot, le président attentif de l’Espace Culturel de Chaillol et fin connaisseur du territoire, avec la précieuse complicité des artistes en résidence et de quelques invités surprises. Entre l’ombre et la lumière, tous les mondes de ce vallon se côtoient, se croisent, se pénètrent... Pourtant, tout ne fait que passer. Abrité dans la hêtraie, le chemin millénaire a vu passer les légionnaires romains au pas lourd, imperturbable. Sans doute ont-ils été précédés par des marchands de bronze, puis suivis par les gens d’arme de quelque féodal... Et des paysans sur la route d’une foire ou d’un alpage. Plus bas le torrent d’Ancelle murmure... Mais il peut devenir colérique lorsque le lac là-haut rompt ses digues pour se déverser dans la gorge et s’éparpiller dans la plaine alors ravagée. Dans le clair obscur, l’eau domestiquée

Vincent BEER-DEMANDER mandoline Fabio GALLUCCI mandole Yvon Bayer cornemuse Frédéric BRIET contrebasse Pascal CHARRIER guitare

traverse, enjambe, franchit au gré des savoir faire des ingénieurs. Les cultures ont soif et l’été est bien sec sur les versants au loin. À moins qu’une tournée n’alimente le cliquetis d’un moulin… Entre le soleil et l’obscurité sont passés les colporteurs, les soudards savoyards, les corvéables des canaux, les Gapençais fuyant la peste, les conscrits sur la route de Manse qui va à Gap. Aux heures sombres du soir, aux instants timides du matin ils vous tirent encore par la manche et questionnent sans cesse : «  Passants , où allez-vous  ?  » Hervé Cortot.

Balthazar MONTANARO violon Cécile DUVOT mandoline Gregory MORELLO guitare Damien TOUMI chant ...

sam 5.8 - Forest Saint Julien - Manse - 9h (gratuit) dim 6.8 - Forest Saint Julien - Manse - 9h (gratuit) Pour ces balades, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

25


Š Alexandre Chevillard

26


© Alexandre Chevillard

Concert de l’Académie de Chaillol#2 musique de chambre

Depuis quelques années, le festival de Chaillol accueille les propositions des professeurs de l’Académie de Musique, qui organise en 2017 sa 27e édition. Pédagogues passionnés et chambristes talentueux, issus des conservatoires de la Région PACA, ils ont élaboré, pour le public du festival, deux programmes de concerts donnés dans le Champsaur-Valgaudemar autour de la musique de chambre, entre découverte et relecture de grandes œuvres du répertoire. « Rien ne retrace le passé comme la musique » disait Madame de Staël. Le programme de ce concert symbolise à merveille cette maxime de l’auteure de « Delphine », narrant à travers diverses formations de musique de chambre plusieurs pans de l’histoire de la musique. Du duo au quintette, en passant par le trio et le quatuor, le classicisme galant viennois de Wolfgang Amadeus Mozart côtoiera le premier romantisme exalté de Félix Mendelssohn. Dans un XXe siècle déjà tourné vers d’autres horizons que le géocentrisme musical occidental, le néoclassicisme teinté de modernité de Théodore Dubois permettra à ses successeurs d’enjamber le Rubicon de l’avantgarde  ; ouvertures et perspectives culturelles que ne renieront pas à leurs manières l’américain Paul Claude COSTA violon Pascale GUÉRIN alto Marine RODALLEC violoncelle

Schoenfield et, plus proche de nous, le compositeur et organiste André Rossi dans un épatant triptyque. Entre tradition et modernité, le fait d’être témoin de plus de deux siècles d’avancées musicales confère à ce récit sonore un éventail de couleurs et d’essences esthétiques édifiant. Cette palette de timbres sera assurée par Claude Costa au violon, Pascale Guérin à l’alto, Marine Rodallec au violoncelle, Eva Villegas à la clarinette, et Nathalie Petit-Rivière qui alternera au clavier avec Frédéric Isoletta. Les interprètes de ce concert sont également professeurs à la 2e session du stage de musique de Chaillol.

Eva VILLEGAS clarinette Nathalie PETIT-RIVIÈRE piano Frédéric ISOLETTA piano

dim 6.8 - Le Noyer - Église - 21h

Pour ce concert, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

27


« Le vol d’un jour » - illustration Pascal Colrat -


© Alexandre Chevillard ©

© Jean Baptiste Millot

Marie Vermeulin & Noemi Boutin musique de chambre

Solistes à la solide réputation, la violoncelliste Noémi Boutin et la pianiste Marie Vermeulin se retrouvent au festival de Chaillol, après y avoir été toutes deux applaudies. Le programme de leur concert associe aux chefs d’oeuvre de Schumann, Schubert et Debussy, deux pièces plus récentes : Papillons, de la compositrice Kaija Saariaho ainsi que Fluctuations, de Lior Navok, que le festival de Chaillol a commandée à leur intention. La musique est faite de rencontres, de sensations, d’affinités. Et lorsqu’un duo se forme, se choisit, c’est à la fois pour des questions musicales et humaines. Si sur les terres du festival, Noémi Boutin et Marie Vermeulin ont déjà fait parler leur talent respectif dans d’autres formations, leur tandem violoncellepiano va bien au-delà d’une simple association en vue d’un concert de musique de chambre. Cette envie de partager et d’aller à la rencontre du public en parlant d’une même voix se traduit dans le choix du répertoire : éclectique, riche et passionnant. Le souhait d’interpréter la sonate de Debussy, un sommet de la littérature des deux instruments, symbolise à lui-seul les notions de partage et de rencontre. Parmi les ultimes œuvres du compositeur, et signée de sa main de musicien français, ce chef d’œuvre s’inscrit dans un contexte de maladie et de grande guerre. Paraissant parfois arrêter le temps, il évoque également le souvenir Marie VERMEULIN piano

nostalgique d’un classicisme français du XVIIIe siècle. A ses côtés figurent deux autres monuments du genre : L’Arpeggione de Franz Schubert (du nom d’un instrument complexe à six cordes qui déjà peu utilisé, ne passa pas la postérité) et Les Cinq pièces dans le style populaire de Robert Schumann, deux romantiques germaniques aux destins brisés, fauchés dans la force de l’âge et à l’esprit torturé au plus profond d’eux mêmes. Presque un siècle après le témoignage émouvant de Debussy et le « chant du cygne » de Schubert, l’échange se conclut avec des pièces contemporaines du finlandais Kaija Saariaho et du tout jeune israélien Lior Navok (commande du festival), deux manifestations de notre temps par deux remarquables artistes qui tenaient avant tout à partager ces très belles pages de musique. Laissons le mot de la fin à Claude Debussy disant à propos de sa musique : « quand on a pas les moyens de voyager, il faut suppléer par l’imagination ». Noemi BOUTIN violoncelle

lun 7.8 - Gap - Jardins de la Providence - 18h30 dans le cadre d’Éclat(s) d’été (gratuit) mar 8.8 - Saint Maurice en Valgaudemar - Église - 21h Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

29


© Christophe Henry rencontre

Los Lobos del Tango tango d’aujoud’hui

Réunies autour d’une passion commune pour Astor Piazolla, le grand maître du tango moderne dont l’oeuvre novatrice leur ouvrit la porte de l’univers musical argentin, les quatre musiciennes de Los Lobos del Tango ont cheminé, en chambristes confirmées, de la rigueur rythmique du tango traditionnel pour le bal jusqu’à la commande d’oeuvres nouvelles à la jeune garde des compositeurs argentins d’aujourd’hui, répertoire gravé au disque et dont elles régaleront les amateurs du genre. Quand on se passionne pour le tango moderne, il est difficile de passer à côté du grand maitre argentin Astor Piazzolla. Au demeurant, et à l’instar du compositeur du fameux « Libertango », venu chercher en France et plus particulièrement à Paris un nouveau style et des conseils d’écriture auprès de la grande pédagogue Nadia Boulanger, les quatre musiciennes du projet Los Lobos del Tango sont allées se perfectionner auprès de grands maitres et ne font pas de la musique calquée sur celle de leur credo, bien qu’unies autour d’une passion commune pour le compositeur argentin. Ce que nous pourrions qualifier de post-tango surprend et ravit par le renouvellement d’un répertoire

Eve CUPIAL bandonéon Aurélie GALLOIS violon

mer 9.8- La Faurie - Église - 21h jeu 10.8- Tallard - Collège - 21h 30

certes génial, mais trop souvent imité. Avec des commandes passées aux jeunes compositeurs argentins, l’ensemble féminin composé d’un piano, d’un bandonéon, d’un violon et d’une contrebasse apporte une renaissance salvatrice au genre entre tango traditionnel et contemporain. Gravés récemment sur disque, les titres interprétés par le quartet, que nous pouvons retrouver sur l’album Al Acecho (à l’affut), raviront tant les spécialistes que les amateurs de cette danse sociale devenue célèbre qui fera dire à Leopoldo Marechal, grand écrivain argentin du siècle dernier : « Le tango est une possibilité infinie »

Pascale GUILLARD contrebasse Anna GUYENOT piano


© Alexandre Chevillard

Carte blanche à Pierre Fouchenneret musique de chambre

Le violoniste Pierre Fouchenneret est de ces artistes qui impressionnent durablement le public par un engagement et une inspiration d’une intégrité peu commune. Le festival de Chaillol lui a confié une carte blanche pour deux concerts aux accents romantiques qu’il donnera avec le Trio op.71, formation à cordes dont il est le leader, rejointe par le pianiste Romain Descharmes. Deux programmes conçus autour de l’oeuvre de Beethoven qui fait l’objet de leur dernier enregistrement. Inviter le violoniste Pierre Fouchenneret et lui proposer une carte blanche pour les deux dernières soirées promet de vivre deux moments musicaux d’exception. Car ce jeune et talentueux interprète est l’artiste par excellence, au sens noble du terme. Les chanceux présents lors de la dernière édition se rappellent sans nul doute de ses fantastiques interprétations fauréennes, incroyablement expressives et sensibles jusqu’au geste de l’interprète. Fidèle, c’est avec le Trio Opus 71 qu’il se produit pour le 1er acte (11.8). Ses comparses Nicolas Bône à l’alto et Eric Picard au violoncelle complètent l’effectif qui donnera deux Trios de l’auteur de « l’Hymne à la joie » : l’un dans l’esprit des Sérénades Mozartiennes, l’autre teinté de pathos et de théâtralité, dramaturgie vers laquelle les futures symphonies aspireront. Un univers que ne renie pas Philippe Hersant à notre époque dans sa Fantaisie pour trio à cordes, œuvre sensible établissant une corrélation timbrique captivante avec les opus de Beethoven. Romain DESCHARMES piano Nicolas BÔNE alto

Pour le 2nd acte (12.8), l’épatant pianiste Romain Descharmes vient compléter le trio, ce qui n’a rien d’anodin, ce jeune et talentueux interprète ayant enregistré l’intégrale des « Sonates pour violon et piano » de Beethoven avec Pierre Fouchenneret. C’est justement la 9e sonate du corpus, celle dite « à Kreutzer » qui compose le menu consistant de cette soirée de clôture. Jugée « injouable et inintelligible » par son dédicataire, le violoniste dont le nom passa la postérité car indissociable de cette musique qualifiée de « terrorisme musical » par le Vienne de 1800. Corps à corps débridé entre deux instruments, elle séduisit l’écrivain Tolstoï comme symbole de passion fatale et dévastatrice. A ses côtés, les thèmes immortels du quatuor avec piano op25 de Brahms et son finale virevoltant «alla Zingarese», adoubé par le grand violoniste Joachim, ce dernier mouvement d’une exceptionnelle ampleur évoque avec audace et talent les contrastes typiques de cette musique de l’Est de l’Europe : mélodies languissantes, rythmique effrénée, imitation du cymbalum ou ensorcelante virtuosité qui laissent ses auditeurs sans voix... Pierre FOUCHENNERET violon Éric PICARD violoncelle

ven 11.8 - La Bâtie-Vieille - Église - 21h sam 12.8- Chaillol - Église du hameau de Saint-Michel - 21h Pour ces concerts, l’Espace Culturel de Chaillol reçoit le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.

31


Rencontres Littéraires conçues & animées par Dina Dian en partenariat avec la librairie « au coin des mots passants

» - gap

Une rencontre avec un auteur, c’est un moment privilégié autour d’une fiction pour comprendre le monde, ses ressorts, ses mystères, c’est interroger l’homme et la femme derrière l’écrivain, sur le processus de création et la naissance du roman, une rencontre entre un auteur et ses lecteurs. Eliane SERDAN

Dans la ville haute Eliane Serdan : née à Beyrouth, vit à Castres, son quatrième roman « Dans la Ville haute » édit. Serge Safran, nous offre un roman sur l’exil, à travers un homme, et une enfant, échoués dans la ville haute de Draguignan, le déracinement et le souvenir nostalgique de la Mer Noire. (Prix 2016 de la littérature de l’exil) > sam 22.7 - 18h - Fayore - Chaillol.

Raia DEL VECCHIO

Hotel Receptor Raia Del Vecchio, née en Suisse, traductrice pour le cinéma et la littérature, propose un premier roman « Hotel Receptor » édit. Phébus, écrit à la manière d’un conte entre rêve et réalité où parfois il suffit de changer de train pour changer de vie. > mer 26.7 - 18h - Fayore - Chaillol.

Cécile OUMHANI

Tunisian yankee Cecile Oumhmani : Franco-britannico- tunisienne, son roman « Tunisian Yankee » édit Elyzad (Prix 2016 Adelf de l’Afrique MéditerranéenneMaghreb), nous convie à un voyage de la Tunisie à New york sur les pas d’un exilé du siècle au destin saisissant. > mer 6.8 - 18h - Fayore - Chaillol.

Mano GENTIL

Trés Chère Ursule Mano Gentil vit à Grenoble, fut responsable de communication, directrice de cabinet, elle déploie ses activités d’écrivaine dans des registres différents (romans pour la jeunesse, ateliers d’écriture, lectures), elle publie en janvier 2017 son huitième livre « Très chère Ursule » édit. Serge Safran, un roman drôle et parfois cynique sur notre société, son rapport au pouvoir et à l’argent à travers le personnage de Julien cadre dans une société de communication évènementielle.

© Marie-Chrisrine Grizard

> sam 12.8 - 18h - Fayore - Chaillol.

32


Rencontres, Ateliers & Sieste ... Parce que la musique est d’abord un partage, nous vous proposons de nombreuses occasions de nous rencontrer, d’échanger de manière informelle ou lors d’une des propositions cidessous. Dans les pages de la brochure, suivez l’abeille , elle vous signale les rencontres.

© Alexandre Chevillard

SIESTE MUSICALE A L’OURT DE BÉNÉVENT

avec Zad MOULTAKA « du ciel à la terre », une parole d’artiste entre orient et occident, en présence de Catherine Peillon et de Brigida Migliore > dim 23.7 avec Céline FRISCH rencontre autour de l’instrument avec la claveciniste, co-fondatrice de l’Ensemble de musique baroque Café Zimmermann. > jeu 27.7 avec Fabien MARY du trio au Vintage Orchestra - Big band qui réunit 16 musiciens, de Paris à New-York, de la place de sideman à celle de leader, le parcours de ce trompettiste atypique > jeu 3.8 avec Los Lobos Del Tango de Piazzola à la commande d’oeuvres à de jeunes compositeurs argentins, la démarche d’un ensemble entièrement féminin et profondément tanguero, entre le tango traditionnel et le tango contemporain. > mer 9.8

> lun 7.8 14h - Jardin « l’ourt de Bénévent » - à côté de l’église de Bénévent (Saint-Bonnet) - gratuit

11H DU FAYORE

ils se déroulent au Fayore - Chaillol 1600 - 11h gratuit

laissons le violoniste occitano-hongrois Balthazar Montanaro nous guider dans ce moment aprés repas et découvrir ce nouveau lieu porté par des passionnés de jardin et de convivialité : « Bien Chez Soi » ! L’association fournit les rafraichissements, prenez vos transats, couvertures et autres coussins !

ATELIER DESSIN

un atelier dessin animé par Pascal Colrat ! nous avons eu envie de vous proposer un atelier autour du paysage avec Pascal Colrat compagnon de route de l’Espace Culturel de Chaillol. Vous créerez à partir de dessins, de collages, ... le paysage rêvé du festival. Celui-ci sera dévoilé lors des balades musicales des 5 et 6 août. atelier en partenariat avec l’Espace Confluences lieu de rencontres, d’exposition et de créations artistiques. > du mar 1er au jeu 3.8 - 9h à 12h - Espace Confluences - Le Fayore - Chaillol 1600 (16 euros)

ATELIER CHANT

&

Chanteur particulièrement nourri par la pratique de la polyphonie populaire occitane et méditerranéenne, Damien Toumi (Tant que li siam) propose une approche ludique du chant collectif imprégnée de cet univers. S’initier au plaisir et à la musicalité des langues d’oc, tout en abordant les particularités et les mécanismes de la polyphonie et du chant populaires. > du mer 2 au ven 4.8 - 14h à 17h - Le Fayore Chaillol 1600 (16 euros) + présentation pendant les balades les 5 et 6.8 de 9h-12h. 33


© Alexandre Chevillard

Soutenez l’Espace Culturel de Chaillol et vivez la création autrement ! Initiée en 2014, la recherche de fonds privés de l’Espace Culturel de Chaillol est aujourd’hui un élément important du financement de ses activités en même temps qu’un signe fort, adressé à l’ensemble de nos autres partenaires, de l’importance que chacun accorde à notre action au bénéfice des populations et des collectivités du territoire. Profitant des dispositions d’incitation fiscale de la loi Aillagon* sur le mécénat culturel, un certain nombre d’entre vous a décidé de nous soutenir par un don, en grande partie déductible du montant de vos impôts sur le revenu. Ainsi, chacun peut contribuer comme il l’entend, car une centaine ou un millier d’euros traduisent une même volonté d’oeuvrer à la pérennisation d’un dispositif innovant conçu au plus près des réalités d’un territoire d’exception.

34


Mode d’emploi pour les particuliers Devenir mécène de l’ECC, c’est décider d’investir vos impôts dans un projet qui vous tient à coeur et qui contribue activement au développement et au rayonnement des Hautes-Alpes depuis plus de 20 ans. Au-delà du simple aspect fiscal et des avantages exclusifs, devenir mécène de l’ECC est d’abord un geste de soutien fort envers une politique de création artistique originale et reconnue, mais aussi une contribution active à la pérennisation d’un dispositif culturel tissé sur-mesure pour le territoire dans lequel il a grandi. un Exemple ... VIEUX CHAILLOL - don de 500€ • 330€ à déduire du montant de vos impots * • 25% de votre don en contreparties par exemple 6 places de concerts ou 4 places et 1 disque ou 2 places et 2 disques > toutes déductions faites, le coût réel pour vous est de 45€

Formule billetterie «Mécènes» : 320€ 10 billets non nominatifs à utiliser sur toute la saison de concerts de l’Espace Culturel de Chaillol (Week-Ends Musaicaux et festival) pour 320 €, opération qui une fois le crédit d’impot déduit * et valeur des contreparties, ne vous « coûte plus que » 28€

... ou imaginons ensemble la formule qui vous convient !

Pour les professionnels Vous êtes entrepreneur ? Le mécénat vous permet aussi de nous soutenir activement tout en faisant profiter à votre entreprise d’avantages fiscaux* et de places de concerts à offrir, par exemple, à vos salariés ou à vos clients. Être mécène de l’Espace Culturel de Chaillol, c’est également bénéficier de notre visibilité sur toutes les vallées du pays gapençais, tout au long de l’année, au fil de nos concerts. Enfin, soutenir notre démarche de manière financière ou par des dons en nature (produits de votre entreprise), c’est surtout contribuer à pérenniser une vie culturelle innovante dans votre territoire.

* Depuis la Loi Aillagon de rénovation de l’économie d’août 2003, être mécène individuel vous permet de défiscaliser votre don à hauteur de 66% de son montant (dans la limite de 20 % de votre revenu imposable). Être une entreprise mécène vous permet de défiscaliser votre don à hauteur de 60% de son montant (dans la limite de 0,5% de votre chiffre d’affaire, mais reportable sur 5 ans).

35


© Alexandre Chevillard

Avant l’Été... Les Week-Ends Musicaux, 4 jours de concerts avec une même formation musicale, à la fin de chaque mois, de janvier à juin, ont été, cette année encore, une jolie aventure qui a traversé les mois d'hiver et nous a amenés vers l'été. Nous avons été portés par les traditions musicales des Balkans avec Aksak, par les suites de Benjamin Britten interprétées au violoncelle par Noémi Boutin, par la musique baroque de Café Zimmermann, par la nouvelle musique indienne d'Indian Air, par le jazz intime de Fabien Mary Trio et par les mélodies napolitaines de Napulitanata. Courant sur un territoire aggrandi, du Champsaur au Valgaudemar, du Dévoluy à l'Embrunais, en passant par Tallard, le Buëch, cette programmation éclectique a irrigué le territoire. Et quoi de mieux que d'arroser ceux qui sont encore à l'état de pousses ? Ainsi, Emmanuelle Ravier a mené une série de médiations dans plusieurs écoles du Département.

36


Nous avons aussi fait dévier le lit du courant de notre programmation en organisant des concerts à la Maison d'arrêt de Gap, par le biais du SPIP* ou en travaillant au mois de mars avec Prodig'Art, association d'accompagnement, diffusion et médiation culturelle, pour mener des actions à l'ESAT** La Chrysalide à Tallard. Les Week-Ends Musicaux ne sont, eux, plus à l'état de bourgeons, et c'est forts de cette maturité et d'une belle fréquentation, que nous consolidons à la fois l'existant, les relations avec nos partenaires et les spectateurs, et que nous avons l'envie et la possibilité d'aller chercher ailleurs. Cette année a permis de faire naître de belles confluences, qui, nous l'espèrons, resteront abondamment fertiles. Noémie Cogne - service civique - juin 2017

© Alexandre Chevillard

*Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation ** Établissement et Service d'Aide par le Travail

37


L’ACCORDÉE Dans les Hautes-Alpes, la musique prend de la hauteur

Du 30 juin au 17 septembre 2017

Du 27 juillet au 4 août 2017

SAISON CULTURELLE DÉPARTEMENTALE À MONTMAUR

MUSICALES GUIL DURANCE

Du 7 au 15 juillet 2017

Du 1er au 16 août 2017

VIOLONCELLES EN FOLIE

MUSIQUE À VARS

Les 7, 8 et 9 juillet 2017

Du 3 au 5 août 2017

TRAD’IN FESTIVAL

JAZZ AUX FRONTIÈRES MONTGENÈVRE

Du 16 juillet au 16 août 2017

8 août 2017

MUSIQUES EN ÉCRINS

RENCONTRES MUSICALES DE SERRE-CHEVALIER

Du 18 juillet au 12 août 2017

FESTIVAL DE CHAILLOL Du 20 juillet au 24 août 2017

Du 10 au 15 août 2017

FESTIVAL DE LA HAUTE CLARÉE

MUSIQUE EN DÉVOLUY Du 26 août au 1er octobre 2017 Du 22 au 30 juillet 2017

FESTIVAL MESSIAEN AU PAYS DE LA MEIJE

FESTIVAL BUËCH-DURANCE

Du 24 au 29 juillet 2017

MUSI’QUEYRAS

(+33) 04 86 15 33 70 www.hautes-alpes.fr/laccordee Le label “l’Accordée” regroupe des festivals de musique des Hautes-Alpes répondant à des critères d’excellence artistique, d’accessibilité tarifaire et de mise en valeur de sites naturels ou bâtis remarquables de ce territoire. © Département des Hautes-Alpes - Avril 2017 - Illustrations : istock


Les Partenaires de L’Espace Culturel de Chaillol L’ECC est financé par  la Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil Départemental des Hautes-Alpes, la Communauté de communes Champsaur-Valgaudemar, la SACEM, l’ADAMI, la SPEDIDAM, Musique Nouvelle en Liberté, le FCM, et l’ONDA. L’ECC reçoit également le soutien des Communautés de communes Serre Ponçon - Val d’Avance, du Buëch-Dévoluy, des communes de La Bâtie-Neuve, de Chorges, d’Embrun, de Gap, de Tallard et de Veynes, du Musée Muséum départemental - Gap, et du Cedra. Avec la complicité du Pays Gapençais, de La Passerelle, de Piano Qu’on Sert, de l’Espace Confluences à Chaillol, de la Maison du tourisme Champsaur Valgaudemar et des Offices de Tourisme, du Centre de Ressources des Hauts Pays Alpins, de l’Harmonie d’Eybens et du Conservatoire de Gap, des paroisses et du diocèse de Gap et d’Embrun, de la Librairie « Au coin des Mots-Passants », de la Ligue de l’Enseignement dans les Alpes du Sud, de Planète Champsaur, de Cinévadrouille, d’Altibike, & de l’Atelier Pascal Colrat.

L’ECC remercie - ses nombreux partenaires sans la confiance et l’engagement desquels cette 21e édition ne pourrait avoir lieu : les communes de Chabottes, Chaillol, Chorges, Embrun, Forest Saint Julien, Gap, La Bâtie Neuve, La Bâtie Vieille, Montmaur, La Faurie, La Roche de Arnauds, Le Noyer, Le Saix, Remollon, Rochebrune, Saint-Léger les Mélèzes, Saint-Maurice en Valgaudemar, Tallard, Veynes et également Festi Faï et le Village des jeunes du Faï, l’Association des Amis de l’Abbaye de Boscodon. - les mécènes qui s’engagent à nos côtés : Chaillol Loisirs, Blanchard Sports, Les Tourtons du Champsaur, Bertrand Assurances - AXA, La librairie « Au coin des Mots Passants » et la Fromagerie du Col Bayard, ainsi que tous ses mécènes individuels. - ses partenaires médias France Musique, Zibeline, Le Dauphiné, Fréquence Mistral, La RAM, Alpes et Midi, Ventillo, Son’art, toutle05.fr & les nombreux bénévoles et amis du festival de chaillol Le festival de Chaillol est membre de France Festivals - fédération française des festivals de musique et du spectacle vivant, de Futurs Composés - réseau national de la création musicale, du label européen EFFE, de L’Accordée - fédération des festivals haut-alpins, ainsi que de COFEES - collectif des festivals écoresponsables et solidaires en PACA.

Espace Culturel de Chaillol - Office de Tourisme - 05260 Saint-Michel de Chaillol SIRET : 453 796 930 00015 - NAF : 9001Z Licences d’entrepreneur de spectacle : n°2-1081415, n°3-1081416 imprimé par Imprimerie des Alpes, 05000 Gap

39


ESPACE CULTUREL DE CHAILLOL - SAISON 2017

e

FESTIVAL 21 DE CHAILLOL

ÉDITION

18 JUILLET > 12 AOÛT 2017 Entre Alpes et Provence, une itinérance musicale en territoire rural de montagne. Musiques d’aujourd’hui, contemporaines et traditionnelles, d’ici ou d’ailleurs

Graphisme Mélina Faget

pour l’atelier Pascal Colrat

∫ Conjuguant les joies de la découverte musicale à celles d’une joyeuse itinérance dans le vaste territoire alpin, le festival de Chaillol convoque l’esprit des lieux et le talent d’artistes parmi les plus audacieux et les plus inspirés du moment pour une célébration de la musique dans toutes ses dimensions... Concerts, rencontres, balades musicales pour vivre la musique plus haut. - illustration Pascal Colrat 04

92

50

13

90

/

fe s t i v a l d e c h a i l l o l . c om

Brochure festival de Chaillol 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you