Issuu on Google+


GUIDE de l’étudiant MASTER 2011


2 l’Êtudiant master


ÉDITORIAL Bienvenue à l’Université de Technologie de Compiègne ! Grâce à son fonctionnement pédagogique innovant, son ouverture internationale et ses relations étroites avec le monde professionnel, l’UTC a su développer depuis sa création un système de formation dans lequel chaque étudiant peut construire sa propre voie et faire épanouir son projet personnel. L’ambition de l’UTC est de vous préparer à devenir "entrepreneur" de votre propre vie : professionnelle, personnelle et citoyenne ; de vous apprendre à faire plutôt qu’à regarder faire, à avoir un projet à moyen terme, à travailler en équipe, à savoir prendre des risques… Les entreprises ou les laboratoires qui vous recruteront comme stagiaires ou jeunes diplômés auront le même objectif : rechercher des acteurs et non pas des consommateurs, des créateurs et non pas des spectateurs. L’UTC vous propose un ensemble d’enseignements (unités d'enseignement - UE) et de modalités pédagogiques (stages, projets, séjours,…) destiné à vous permettre de finaliser votre projet de formation et d’entreprendre votre projet professionnel. À vous de saisir les opportunités qui vous sont offertes ! Le guide de l’étudiant-master a pour objectif de vous présenter l’essentiel des informations relatives à la formation et à la vie de l’étudiant. Il est complété par le guide des UE. Les sites intranet et internet de l’UTC vous apporteront également des compléments sur toutes les activités présentes à l’UTC. Enfin, aucun document, aussi complet soit-il, ne remplacera les discussions et réflexions que vous pourrez avoir avec tous ceux qui vous accompagneront durant votre séjour à l’UTC, et notamment votre conseiller. Le Président de l'UTC

Pierre Morizet Responsable du master "Sciences Technologies"

l’étudiant master

3


4 l’Êtudiant master


SOMMAIRE ENSEIGNEMENT

7

Cursus

8

Déroulement des études

9

Organigramme de l’enseignement master

11

Organisation et conditions d’obtention du diplôme

12

Présentation des formations

15

Master : mentions et spécialités

• Mention Transformation et valorisation industrielle des agro-ressources

15

• Mention Sciences, technologies, qualité, santé

20

• Mention Mécanique et systèmes

25

• Mention Sciences et technologies de l’information

et de la communication

30

Autres formations UTC

• Ingénieur UTC

35

• École doctorale

36

• Formation continue

37

VIE DE L’ÉTUDIANT

39

RÈGLEMENT DES ÉTUDES

53

CONTACTS

60

l’étudiant master

5


6 l’Êtudiant master


ENSEIGNEMENT

Dans une période de grands changements économiques et environnementaux, il est important de former des experts capables d’apporter des compétences solides dans des domaines d’activités comme les transports, la santé, les agro-industries, les énergies renouvelables, etc. L’objectif de l’enseignement du master "Sciences Technologies" de l’Université de Technologie de Compiègne est de répondre à ces besoins aussi bien pour des emplois en entreprise, que pour des emplois de chercheurs dans des organismes de recherche.

l’étudiant master

7


ENSEIGNEMENT CURSUS

année

5

projet de fin d’études

semestre 5

initiation aux métiers de la recherche

semestre 4

année

4 semestre 3

stage industriel

semestre 2

année

3 semestre 1

Tronc commun UTC classes Prépa DUT

8 l’étudiant master

stage de fin d’études

Licences L3 ou 180 crédits ECTS validés

formation de Master

semestre 6

f inalité recherche

formation d'ingénieur en branches

Confère le grade de Master

f inalité pro fessio nnelle

DIPLÔME DE MASTER UTC “expert”

DIPLÔME D’INGÉNIEUR UTC


ENSEIGNEMENT DÉROULEMENT DES ÉTUDES L’UTC est à la fois une grande école d’ingénieur et une université. Elle présente une double délivrance de diplôme de second cycle : le diplôme d’ingénieur qui confère le grade de master d’une part et le diplôme de master d’autre part. Ces deux diplômes s’articulent l’un à l’autre, à la fois dans la complémentarité de recrutement, de fonctionnement et de positionnement en termes de débouchés. •

Cette double délivrance de diplôme reste polyvalente dans l’orientation professionnelle ou de recherche : la poursuite en thèse (en laboratoire ou en entreprise) doit être un débouché naturel et accessible pour ces deux types de formation.

• Elle repose sur une même politique d’exigence, de manière à garantir aux diplômés la même employabilité dans les différents secteurs du monde économique ou du monde de la recherche.

La politique de l’UTC est donc d’intégrer

tout au long de ses formations les aspects professionnels et académiques et de récuser la dualité grande école / université, en intégrant dans une même politique de délivrance les diplômes de ses différentes formations.

Le diplômé du master est un expert conjuguant deux caractéristiques spécifiques, qui le distingue de l'ingénieur généraliste : a. il est compétent dans des situations professionnelles "pointues", avec des applications technologiques spécifiques, b. il s’appuie sur des connaissances approfondies relevant de différentes disciplines. Ainsi, alors que l’ingénieur se forme au sein d’un seul département de l’UTC, par exemple l’informatique, pour devenir un généraliste de l’informatique indépendamment des applications qui la mobilisent, le master se forme au croisement de plusieurs départements (par exemple, informatique

et génie biologique) pour se spécialiser sur un domaine applicatif. L’ingénieur est un généraliste d’un domaine disciplinaire (l’informatique par exemple), le master un expert au service d’un domaine applicatif (les industries agro-ressources, les transports, par exemple). Par conséquent, l’ingénieur se destine à des secteurs industriels dans leur globalité, le master dans des secteurs d’expertise comme l’incarnent aujourd’hui les pôles de compétitivité à vocation mondiale IAR (Industries et Agro-ressources) et i-Trans (Transport). La vision pluridisciplinaire du master a conduit l’UTC à enrichir son offre de formation de contenus pour lesquels les compétences n’existent pas toujours en interne et qui ouvrent la voie à des coopérations avec d’autres établissements. Ces coopérations s’appuient sur une combinaison d’équipes de recherche, en veillant à conserver le ciblage applicatif constitutif du master, et donc en s’adressant à des filières économiques susceptibles d’embaucher ce type de profil, de participer à nos enseignements et d’offrir des sujets pour les stages. Ces coopérations s’appuient en particulier sur des partenariats régionaux (notamment par l’intermédiaire des pôles de compétitivité : l’Université de Picardie Jules Verne – IAR et biotechnologies, ou Valenciennes – i-Trans et sécurité ferroviaire), et internationaux (notamment européens, comme la Technische Unversität de Braunschweig pour la mécatronique).

l’étudiant master

9


ENSEIGNEMENT ORGANIGRAMME DE L'ENSEIGNEMENT MASTER

Direction Formation pédagogie

Ghislaine JOLY-BLANCHARD : Christine DUMONT et Béatrice LEGENT-RAMONELL

secrétariat

Responsable du master Sciences technologies santé Pierre Morizet

Responsable administrative Françoise MERESSE

Technologie et Sciences de l’Homme François Sebbah

Relations internationales Cornelia marin (par intérim)

Secrétariat : Marie-Hélène CORDINA

Formation continue Véronique FORT

Secrétariat : Sabrina DOMINGUEZ

Mentions Mention

Mention

Mention

Mention

Transformation et valorisation industrielles des agro-ressources (TVIA)

Sciences, technologies, qualité, santé (STQS)

Mécanique et systèmes (SIMS)

Sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC)

Biotechnologies : Mise en œuvre des fonctions biologiques

Systèmes mécatroniques

Sciences et technologies pour la santé

Christine PRELLE

Daniel THOMAS

Catherine MARQUE et François LANGEVIN

Technologies durables

Management qualité

Eugène VOROBIEV

Gilbert FARGES Jean-Pierre CALISTE

Elaboration des structures innovantes et durables Alain RASSINEUX

Systèmes intelligents pour les transports Philippe BONNIFAIT

Innovation, connaissance, interaction Olivier GAPENNE

Génie des produits formulés Isabelle PEZRON

École Doctorale

Chantal Perot / Olivier Gapenne (à compter du 1er janvier 2012) Administration : Marion Kaczkowski

l’étudiant master

11


ENSEIGNEMENT ORGANISATION ET CONDITIONS D'OBTENTION DU DIPLÔME Organisation pédagogique Toutes les mentions ont un fonctionnement pédagogique organisé en semestres. Chaque mention définit un "profil" qui précise les ensembles d’enseignements dans lesquels l’étudiant doit obtenir un nombre minimal de crédits dans différentes catégories. La notation et les crédits ECTS (European Credit Transfert System) sont appliqués dans toutes les modalités pédagogiques du master : à l’issue d’un enseignement, les crédits sont attribués ou non à l’étudiant. Pour certaines spécialités, les 2 semestres de la 2ème année peuvent être organisés en alternance formation - stage effectué à l’extérieur de l’UTC. Les Unités d’Enseignement (UE) sont enseignées en français. Toutefois, certaines UE peuvent être enseignées partiellement ou totalement en anglais. Elles sont signalées dans le catalogue des UE.

Tuteur À son entrée en master, l’étudiant se voit désigner un enseignant tuteur de la spécialité. Celui-ci l’accompagnera dans la définition de son parcours personnalisé de formation en adéquation avec son projet professionnel. Si l’étudiant n’exprime pas de souhait particulier, c’est le responsable de la mention ou de la spécialité qui assure cette mission.

Unités d’enseignement L’enseignement est organisé en Unités d’Enseignement (UE). Une UE correspond au travail nécessaire pour atteindre, en un semestre, un objectif donné : • acquisition de connaissances dans un domaine bien déterminé, • apprentissage d’une méthode ou d’un langage,

12 l’étudiant master


ENSEIGNEMENT • découverte d’un aspect de la vie professionnelle, • réalisation d’un projet, d’une étude à l’université ou à l’extérieur, • connaissance du monde extérieur. Conformément aux dispositions européennes, à chaque UE est associée un nombre de crédits en adéquation avec le volume horaire de l’UE et du travail personnel fourni par l’étudiant.

Le contrôle des connaissances peut suivre différentes modalités : • contrôle continu sous forme de travaux pratiques, tests, devoirs, exposés… • examen(s) intermédiaire(s), épreuves individuelles écrites ou orales, • examen final, • exposé oral, rapport écrit, • projet.

Enseignement des langues

Commission de suivi et d’orientation

Selon l’article 6 de l’arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master, le diplôme ne peut-être délivré qu’après validation de l’aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère. Compte tenu du domaine "Sciences Technologies" du master et de la durée réduite à 2 ans de son déroulement, la langue vivante étrangère imposée aux francophones natifs est l’anglais et le niveau minimal requis pour être diplômable est B1 (référentiel européen). Toutefois, l’étudiant est vivement encouragé à valider le niveau B2 en langue anglaise. Si le niveau B2 est acquis ou validé, il est autorisé à suivre l’enseignement de la langue de son choix proposée par l’établissement. Pour les non-francophones, il y a obligation de valider le niveau B1 en français avant d’avoir l’autorisation de s’inscrire dans l’apprentissage d’une autre langue étrangère enseignée à l’UTC. Aucune équivalence de niveau de langue ne peut-être accordée sans une évaluation organisée par l’établissement.

Des commissions de suivi et d’orientation sont mises en place pour chaque mention. À la fin de chaque semestre, après les résultats des diverses UE, une commission de suivi et d’orientation examine la situation de chaque étudiant. Son rôle est d’attirer l’attention de l’étudiant sur des résultats insuffisants. L’étudiant concerné pourra être convoqué pour s’en expliquer.

Contrôle des connaissances Les règles relatives au contrôle des connaissances sont fixées par le président de l’UTC. Les modalités d’application pratiques, y compris les modalités de rattrapage, propres à chaque unité d’enseignement, sont arrêtées par le président de l’UTC au plus tard un mois après le début de chacun des semestres.

Stages Au cours de leur formation, les étudiants en master suivent des périodes de stage, soit dans un établissement industriel, soit dans un laboratoire universitaire. La durée en est prévue dans la maquette pédagogique de chaque spécialité. Le sujet est préalablement approuvé par le responsable de la spécialité. Une convention est signée entre l’UTC, l’établissement d’accueil (y compris s’il s’agit d’un laboratoire de l’UTC), et l’étudiant. Celui-ci devra impérativement avoir souscrit une assurance responsabilité civile. La validation du stage tient compte des éléments suivants : • la rédaction d’un rapport écrit, • la soutenance orale, • l’appréciation du suiveur en entreprise ou laboratoire. Le stage est évalué à l’aide du même système

l’étudiant master

13


ENSEIGNEMENT de notation que les Unités d’Enseignement. La validation du stage entraîne l’attribution d’un nombre de crédits ECTS prévu par la maquette pédagogique de la spécialité.

Conditions d’obtention du diplôme Pour être diplômé, l’étudiant doit obtenir au moins 120 ECTS avec la répartition suivante : • 30 ECTS pour le stage qui doit être validé par la rédaction d’un mémoire et par une soutenance devant le jury de stage, • au moins 24 ECTS avec des Unités d’Enseignement de la catégorie "culture générale / connaissance du milieu professionnel", • au moins 66 ECTS avec des Unités d’Enseignement la catégorie "scientifiques et techniques" relevant de la mention suivie par l’étudiant. Pour l’obtention du diplôme d’ingénieur de l’UTC, les étudiants étrangers présentent une demande d’admission dans les mêmes conditions que les étudiants français. Pour améliorer leur niveau en français (Français Langue Étrangère), des TD de français sont proposés à tous les étudiants de l’UTC. Après un test de placement, les étudiants sont orientés vers le TD de FLE correspondant à leur niveau. Avant chaque semestre, un stage intensif est organisé principalement pour les étudiants d’échange, dont l’université d’origine a établi une convention avec l’UTC.

14 l’étudiant master


ENSEIGNEMENT

PRÉSENTATION DU MASTER, DE SES MENTIONS ET SPÉCIALITÉS 9 spécialités (M2) réparties au sein de 4 mentions sont proposées à l’UTC

M

ention Transformation et valorisation industrielles des agro-ressources - TVIA

Transformation et Valorisation Industrielles des Agro ressources (TVIA)

La mention "Transformation et valorisation industrielles des agro-ressources" a pour but d’assurer la formation de cadres de niveau bac+5 capables d’appréhender les problématiques de transformation des agroressources. Le programme de formation, qui associe les biotechnologies, le génie des procédés, la formulation et la chimie, s’appuiera sur les progrès des connaissances et les évolutions récentes de la recherche.

Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

L’organisation pédagogique de la mention permet aux étudiants, en concertation avec l’équipe pédagogique, de personnaliser leur parcours de façon à s’orienter vers des domaines relevant des biomolécules, des agro-matériaux, des biocarburants ou des ingrédients. L’année de M1 est commune aux trois spécialités de la mention. La spécialisation de l’étudiant est rendue progressive au cours de la formation master tout en tenant compte de son cursus initial et de ses spécificités.

TVI06 I Management des risques

TVI01 I Biochimie TVI02 I Thermodynamique TVI03 I Procédés de séparation TVI04 I Opérations agro-industrielles TVI05 I Méthodes d'analyse physicochimiques TVI07 I Procédés biotechnologiques TVI08 I Procédés de traitement des déchets TVI09 I Systèmes colloïdaux TVI10 I Structure et physicochimie des molécules biologiques TVI11 I Les agro-ressources TVI12 I Calcul d'une opération industrielle ST01 I Stage court d'intersemestre

l’étudiant master

15


ENSEIGNEMENT Spécialité Biotechnologies : mise en œuvre des fonctions biologiques - BFB Objectifs La spécialité "Biotechnologie : mise en œuvre des fonctions biologiques" se situe dans le cadre de l’essor des biotechnologies et de l’utilisation des molécules carbonées végétales renouvelables pour remplacer les réserves fossiles. La mention a pour but d’assurer la formation de cadres de niveau Bac +5 capables d’appréhender les problématiques de la transformation des agro-ressources par une approche biotechnologique. Contexte pédagogique Cette spécialité se situe dans le cadre de l’essor des biotechnologies et de l’utilisation des molécules carbonées végétales renouvelables pour remplacer les réserves fossiles. La biologie a longtemps été une science de la découverte de ce qui existe. En revanche, la biotechnologie implique une démarche de création, d'invention et d'innovation. En ce sens, l'UTC a crée depuis 25 ans de nouvelles voies pour la mise en œuvre de fonctions biologiques, à la fois pour expliquer les comportements des systèmes vivants et pour élaborer des outils technologiques. L'avancée rapide des connaissances dans le domaine de la biologie, le temps de plus en plus court séparant la découverte scientifique de son application industrielle, agricole ou médicale, une "bio-industrie" de plus en plus axée sur des techniques de pointe issues de la recherche militent en faveur d'une telle spécialité, démontrant toujours plus le continuum entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Environnement, recherche, partenariat La formation est principalement adossée

16 l’étudiant master

à l’unité mixte de recherche CNRS 6022 "Génie enzymatique et cellulaire". Les recherches menées dans cette unité sont centrées sur l’étude et la mise en œuvre des biocatalyseurs. La démarche scientifique commune à l’ensemble des sujets consiste à créer de nouvelles fonctions n’existant pas dans la nature pour expliquer la réalité du vivant et pour produire des outils pour les biotechnologies. La participation forte de l’UTC aux programmes de recherche du pôle de compétitivité à vocation mondiale "Industries et AgroRessources" permet également d’impliquer les partenaires socio-économiques concernés par la valorisation industrielle des agroressources. Débouchés professionnels Les diplômés pourront ainsi s’intégrer indifféremment dans la recherche publique ou industrielle. Secteurs d’activités • biotechnologies • bio-raffinerie • biocarburants • pharmacie, parapharmacie et cosmétique • industries agroalimentaires et agrochimie


ENSEIGNEMENT BFB Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

Spécialité Technologies durables - TD Objectifs

BFB50 I Du gène a la macromolécule BFB51 I De la molécule a la fonction biologique BFB52 I De la fonctioin à la physiologie BFB53 I Procédés de transgenèse végétale BFB54 I Génétique moléculaire et végétale BFB55 I Alternatives végétales BFB56 I Interaction, reconnaissance supramoléculaire et biomimétisme BFB57 I Génie de la biocatalyse

L’objectif de la spécialité est d’inculquer aux étudiants les connaissances et les méthodologies nécessaires à l’intégration des principes de l’éco-conception et de l’écoefficacité dans leur démarche professionnelle ou de chercheur. Elle s’intéresse plus particulièrement à la transformation optimale des agro-ressources et au développement de nouveaux concepts énergétiques. Elle traite des biotransformations, de la bioénergie, de la minimisation et de la valorisation des déchets et effluents et de la capture du CO2.

BFB58 I Génie métabolique industriel ST02 I Projet de fin d'études master

l’étudiant master

17


ENSEIGNEMENT Contexte pédagogique L’approche pédagogique est basée sur la maîtrise des pratiques courantes des outils et des concepts du génie des procédés, pratique courante appliquée aux biotechnologies, aux technologies propres et innovantes qui sont les technologies de l’usine de demain. Le premier semestre d’enseignement permet aux étudiants d’acquérir une formation solide à la fois dans le domaine des connaissances fondamentales de la spécialité et dans le domaine des applications industrielles. Le second semestre de M2 est consacré à un stage dans l’industrie ou dans un laboratoire de recherche universitaire.La formation est complétée par des enseignements de langue et de culture générale. Un niveau minimum en anglais est requis pour l’obtention du diplôme. Environnement, recherche, partenariats La formation s’appuie sur les compétences du laboratoire "Transformations intégrées de la matière renouvelable", issu du regroupement du laboratoire Génie des procédés industriels de l’UTC et d’équipes de recherche de l’ESCOM (Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale). De par ses activités, elle s’insère aussi dans le pôle de compétitivité à vocation mondiale "Industries et Agro-Ressources". Débouchés professionnels La spécialité a pour objectif de former des cadres (niveau bac+5) dans les secteurs de l’ingénierie des bio-productions, du bio-raffinage et de l’énergie, en plaçant le développement durable au coeur des problématiques de production, de recyclage, de fiabilité industrielle, de réaction économe (en énergie, eau et solvant) et d’émission de gaz polluants ou à effet de serre. Ces cadres pourront se placer dans les domaines de l’industrie chimique et para-chimique, de l’énergie, des industries agro-alimentaires et de l’environnement, mais aussi poursuivre leurs études dans une formation doctorale.

18 l’étudiant master

TD Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet) TD50a I Méthodologies pour la recherche (partie théorique) TD50b I Méthodologie pour la recherche (projet de laboratoire) TD51 I Technologies de mise en forme des solides divisés TD52 I Biotransformations TD53 I Procédés émergents en agro-industrie TD54 I Solides réactifs et catalyse TD55 I Mise en œuvre et manutention des solides divisés TD56 I Valorisation des coproduits et minimisation des effluents TD57 I Valorisation énergétique de la biomasse TD59 I Procédés d'extraction, séparation et purification des biomolécules ST02 I Projet de fin d'études master


ENSEIGNEMENT Spécialité Génie des produits formulés - GPF Objectifs L’objectif de cette spécialité est de fournir aux étudiants les connaissances et méthodes de recherche nécessaires à l’élaboration et à la mise en œuvre de produits formulés, et à l’application de ces connaissances à la valorisation des biomolécules issues d’agroressources. Des enseignants-chercheurs de l’UTC et de l’ESCOM (Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale), ainsi que des professionnels du monde de l’industrie de la formulation (cosmétiques, peintures, agroalimentaire, colles et adhésifs, pharmacie, traitement des surfaces…) contribueront à la formation. Contexte pédagogique Le premier semestre d’enseignement permet aux étudiants d’acquérir une formation solide à la fois dans le domaine des connaissances fondamentales de la spécialité (aspects physicochimiques de la formulation, mise en œuvre de procédés…) et dans le domaine des applications industrielles. Le second semestre de M2 est consacré à un stage dans l’industrie ou dans un laboratoire de recherche universitaire. La formation est complétée par des enseignements de langue et de culture générale. Un niveau minimum en anglais sera requis pour l’obtention du diplôme de master. Environnement, recherche, partenariats La formation s’appuie sur les compétences du laboratoire "Transformations intégrées de la matière renouvelable", issu du regroupement du laboratoire Génie des procédés industriels de l’UTC et d’équipes de recherche de l’ESCOM. Elle s’insère dans le cadre du pôle de compétitivité à "vocation mondiale" Industries et Agro-ressources.

Débouchés professionnels La spécialité a pour objectif de former des cadres (niveau Bac+5) dont la mission principale concerne plus spécifiquement la recherche, l’élaboration et la mise en œuvre de produits nouveaux adaptés aux marchés. Secteurs d'activité Parachimie (peintures, encres, colles et adhésifs, phytosanitaires, engrais, lubrifiants, détergence, cosmétique …), la pharmacie, les industries de transformation des matières premières (agroalimentaire, carburants, catalyseurs, papiers, textiles, plastiques, caoutchouc, ciments, bétons, verres …). Les diplômés peuvent ainsi intégrer des entreprises du secteur privé, des institutions de recherche publique ou des collectivités territoriales. Cette formation permet également aux étudiants de poursuivre leurs études dans une formation doctorale.

GPF Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

BFB55 I Alternatives végétales GPF50 I Physicochimie des systèmes dispersés GPF51 I Phénomènes aux interfaces GPF52 I Analyse des propriétés optiques et structurales GPF53 I Technologies de mise en œuvre des fluides complexes GPF54 I Formulation, applications cosmétiques GPF55 I Filmication, peintures et encres TD50a I Méthodologies pour la recherche (partie théorique) TD50b I Méthodologie pour la recherche (projet de laboratoire) TD51 I Technologies de mise en forme des solides divisés ST02 I Projet de fin d'études master

l’étudiant master

19


ENSEIGNEMENT

M

ention Sciences, technologies, qualité, santé - STQS

L’une des spécificités de cette mention est d’intégrer au niveau M1 des candidats d’origines très variées (biologie, physiologie, mesure physique, mécanique,…). L’année de M1 est commune aux diverses spécialités de la mention “Sciences, technologies, qualité, santé". Le rôle du M1 va donc être de fournir aux étudiants le niveau minimum de connaissances nécessaires au suivi de l’une des spécialités du M2 de la mention STQS. Le choix des modules pris par chaque étudiant se fera donc en fonction de son origine, ainsi que de la spécialité vers laquelle il désire se diriger, avec un suivi personnalisé au début de chaque semestre.

STQ09 I Bases du traitement numérique du signal et des images STQ10 I Biosynthèse et interactions des macromolécules STQ11 I Méthodes statistiques pour l'ingénieur STQ12 I Unités, mesures et métrologie STQ13 I Bases du management des projets et des programmes STQ14 I Bases du management de la qualité et des processus STQ15 I Conception de base de données STQ18 I Gestion des ressources humaines et des relations sociales STQ21 I Qualité dans les services : enjeux, référentiels et méthodes STQ22 I Rapport bibliographique/initiation à la recherche ST01 I Stage court d’intersemestre

Mention Sciences, technologies, qualité, santé - STQS Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

TVI06 I Management des risques STI01 I Gestion de projets innovants SMS01 I Plans d’expérience, analyse de variance et optimisation

STQ01 I Biologie cellulaire

STI08 I Systèmes et réseaux informatiques

STQ02 I Anatomie, physiologie, physiopathologie

STI05 I Innovation et connaissance

STQ03 I Analyses physicochimiques et spéctroscopiques des biomolécules STQ04 I Mathématiques et statistiques pour la bio-ingénierie STQ05 I Pratique de l'instrumentation scientifique STQ06 I Introduction à la mécanique des solides et des fluides STQ07 I Acquisition de signaux et d'images médicales STQ08 I Introduction aux propriétés mécaniques et à l'ingénierie des matériaux

20 l’étudiant master


ENSEIGNEMENT Spécialité Management qualité - MQ Objectifs L’objectif de la spécialité professionnelle "Management de la qualité" (MQ) est de former des acteurs efficaces dans la mise en œuvre et l’accompagnement des dynamiques qualité, d’amélioration des performances et de changement pour tous types d’organisations de service, qu’elles soient publiques, parapubliques ou privées. La fonction "métier" visée est à la charnière des emplois managériaux, techniques et tertiaires. À la fin du programme, les participants ont les compétences pour assumer les activités suivantes : 1. Analyser de manière cohérente les besoins, les enjeux complexes des organisations et les relations entre les acteurs de ces systèmes. 2. Concevoir, définir, conseiller, mettre en œuvre et piloter des programmes qualité en intégrant l’approche processus et l’écoute de toutes les parties. Développer les pratiques d’évaluation, d’audit et de mesure des actions engagées. 3. Animer ou conseiller une équipe, gérer un budget et communiquer auprès de tous les acteurs concernés par les démarches qualité. 4. Contribuer au développement des bonnes pratiques managériales, à la satisfaction des parties prenantes, clients ou usagers, à l’innovation et à l’amélioration continue des performances. Contexte pédagogique À une formation antérieure d’origine multidisciplinaire (formation initiale de type licence ou maîtrise en science, gestion, organisation, santé, social) et à une éventuelle expérience professionnelle

(formation continue pour des salariés) qui procurent les principales bases scientifiques et techniques du secteur des services, la spécialité "Management de la qualité" du master apporte les savoirs et savoir-faire sur les approches qualité et les sciences sociales associées. Des temps forts de mise en pratique sont organisés autour de projets d’intégration collectifs et de stages individuels de longue durée, capitalisés ensuite sur internet (www. utc.fr/mastermq, rubrique "Travaux"). En M2, le premier semestre comprend des cours organisés en modules permettant aux étudiants d’acquérir les connaissances, développer les aptitudes et certifier les compétences requises aux métiers de la qualité. Le second semestre est consacré à un stage dans une organisation, une entreprise ou dans un laboratoire, français ou étranger. La formation est complétée par des enseignements de langue et de culture générale. Environnement, recherche, partenariats Accord UTC-AFNOR sur les actions de formation en qualité et normalisation dans tous les secteurs de production de biens et de services. Partenariat UTC-CNRS "département sciences et technologies de l’information et de l’ingénierie" pour le développement des démarches qualité en recherche. L’enseignement de haut niveau délivré dans le cadre de la spécialité "Management de la qualité" repose sur les compétences en recherche scientifique des enseignantschercheurs appartenant à des unités de recherche reconnues de l’UTC et de ses partenaires : • UMR UTC/CNRS 6600 Biomécanique et bio-ingénierie • UMR UTC/CNRS 6022 Génie enzymatique et cellulaire

l’étudiant master

21


ENSEIGNEMENT • UMR UTC/CNRS 6067 Génie des procédés industriels • UMR UTC/CNRS 2833 Unité de recherche en mécanique • UMR UTC/CNRS 6599 Heuristique et diagnostic des systèmes complexes EA 2223 Connaissance, organisation et systèmes techniques

MQ Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

Débouchés professionnels

QP04 I Management, modèles et organisations

La dynamique européenne en certification et accréditation exige des cadres capables d’animer des démarches qualité. L’expérience de l’UTC permet de préparer et former des cadres à la qualité et plus particulièrement celle centrée sur la problématique des services. Les principaux emplois occupés par les diplômés UTC spécialisés en "qualité" sont :

QP05 I Assurer et manager la confiance face au risque

• responsable du département ou du service qualité - 50% • directeur qualité - 25% • chargé de mission qualité - 8% • directeur de l’accréditation - 5% • directeur du développement durable - 5% • consultant qualité - 5% • chargé de mission accréditation - 2%

22 l’étudiant master

QP01 I Pilotage du progrès et de la performance QP02 I Normalisation, métrologie, essais et échanges internationaux QP03 I Organisation et fonction des services de mesure

QP06 I Gestion des systèmes d'information QP10 I Projet d'intégration QS01 I Émergence des acteurs innovants dans l’entreprise QS02 I Économie des intangibles QS03 I Modélisation du complexe, extraction de l‘information en réseau numérique et marketing ST02 I Projet de fin d'études master


ENSEIGNEMENT Spécialité Sciences et technologies pour la santé STS Objectifs de formation L’objectif de cette spécialité est de proposer une formation transversale à des étudiants d’horizons divers. Elle se fonde sur les connaissances spécifiques présentes à différents niveaux d’échelle dans les équipes (nano-micro, cellule, corps entier, systèmes de santé) pour apporter une vision ciblée sur l’innovation technologique dans les domaines liés à la santé. Trois parcours sont proposés en M2 : micro-nanotechnologies pour la biologie et la santé, modélisation en biomécanique et bio-ingénierie et technologies biomédicales. Contexte pédagogique L’UTC, plus particulièrement au sein de son département de génie biologique, reste pionnière et parmi les leaders en France pour les formations biomédicales. La spécialité STS propose d’exploiter la pluridisciplinarité des équipes présentes à l’UTC, ainsi que celles de ses partenaires, au profit de cette nouvelle formation transdisciplinaire (sciences pour l’ingénieur, sciences du vivant). Environnement, recherche, partenariats Pour aller de l’échelle nanométrique à l’organe, il faut être en mesure d’analyser la biologie et la physiopathologie des systèmes explorés, de mettre au point des protocoles expérimentaux permettant de caractériser le comportement des systèmes à différents niveaux d’échelle (cellule, tissus, organe, corps humain), de représenter par des modèles mathématiques les phénomènes impliqués, et enfin de comparer les résultats de ces modèles aux données expérimentales. Cette approche multi-échelle implique donc des collaborations pluridisciplinaires.

l’étudiant master

23


ENSEIGNEMENT L’atout de l’UTC est de pouvoir disposer de nombre de ces outils, au travers de ses unités de recherche : "Biomécanique et bioingénierie", "Génie enzymatique et cellulaire", "Transformations intégrées de la matière renouvelable", laboratoire de mécanique Roberval et "Heuristique et diagnostic des systèmes complexes". Dans le domaine spécifique des technologies biomédicales, le partenariat se tourne particulièrement vers les centres hospitaliers et les industriels fournisseurs d’équipements hospitaliers.

STS Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

Cette formation s’adosse aussi sur de nombreux partenaires du milieu industriel (Decathlon, Draëger, Flüke Medical, Fresenius, General Electric, Siemens …), et clinique (CH de Compiègne, Amiens, Henri Mondor, Robert Debré, Saint-Louis, PitiéSalpétrière, Mayo Clinic…).

STS54 I Mini projet : travailler collectivement et capitaliser les savoirs

STS50 I Propriétés mécaniques des matériaux biologiques et fluides biologiques STS51 I Du capteur à l'instrumentation médicale STS52 I Ingénierie cellulaire et tissulaire STS53 I Fondements logistiques de la recherche appliquée, gestion des innovations

STS55 I Physicochimie de surfaces et contrôles STS56 I Surfaces et interfaces - préparation et caractérisation STS57 I Microhydrodynamique et microfluidique

Débouchés professionnels

STS58 I Microfabrication, microtechnologies appliquées à la biologie

Les débouchés professionnels visent des métiers très divers, dans le domaine privé ou au sein de structures de santé :

STS59 I Nanobiotechnologies et systèmes biomimétiques

chercheur, ingénieur d’études, responsable R &D, directeur de production biotechnologies pharmacologie instrumentation biomédicale, responsable production produit - fabrication, consultant micronanotechnologies, chef de projet, responsable commercial produit  - instrumentation procédés, responsable d’essais cliniques, chargé de mission - responsable veille technologique, responsable essais - mise au point, ingénieurs hospitaliers, responsable des achats, responsable d’implantation de nouveaux établissements hospitaliers, chargés d’études cliniques,...

STS61 I Modélisation des systèmes musculo-squelettique et cardio-vasculaire STS62 I Physiologie et modélisation du système neuromusculaire STS63 I Acquisition et reconstruction images STS64 I Biomatériaux et dispositifs médicaux STS65 I Imagerie médicale clinique STS66 I Anésthesie - réanimation - bloc opératoire STS67 I Hémodialyse et organes artificiels, radiothérapie STS68 I Laboratoire d'analyses cliniques STS69 I Technologies pour l'autonomie : personnes agées et personnes handicapées STS70 I Management des organisations biomédicales ST02 I Projet de fin d'études master

24 l’étudiant master


ENSEIGNEMENT

M

ention

Mécanique et systèmes SIMS

La première année (M1) de la mention SIMS est commune aux 2 spécialités ESID (Élaboration de structures innovantes durables) et SyM (Systèmes mécatroniques). L’objectif de cette année de formation est d’apporter aux étudiants les connaissances théoriques et méthodologiques et la maîtrise des outils numériques et expérimentaux essentiels à la poursuite d’un cursus approfondi en mécanique, en acoustique ou en mécatronique : mécanique des solides et des fluides, acoustique et vibrations, automatique, outils de calculs scientifiques et de CAO, optimisation, mécanique des matériaux et des surfaces, matériaux composites, traitement du signal et diagnostic, commande des systèmes mécatroniques.

Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

SMS01 I Plans d'expérience, analyse de variance et optimisation SMS02 I Outils de calcul scientifique SMS03 I Mécanique des solides et des fluides : fondements et aspects numériques SMS05 I Dynamique des structures SMS06 I Choix des matériaux et de leur procédé d'élaboration SMS07 I Techniques de caractérisation des matériaux ST01 I Stage court d’intersemestre

l’étudiant master

25


ENSEIGNEMENT Spécialité Élaboration des structures innovantes et durables (ESID) Objectifs La formation met clairement en avant les aspects transversaux des processus de conception, de fabrication et de contrôle des structures dans leur cycle de vie à savoir : • la maîtrise des matériaux dans les procédés de transformation de la matière et d’assemblage (alliages métalliques, composites, agro-matériaux) • le caractère intégrateur des modèles informatiques numériques (CAO, calcul par éléments finis, identification de paramètres, optimisation, acquisition de données …) • la réduction des coûts de développement intégrant les performances mécaniques, la fiabilité des processus, la durée de vie, le confort acoustique et vibratoire et le respect de l’environnement. Contexte pédagogique Semestre 1 : mécanique des solides et des fluides, CAO, calcul scientifique, approches probabilistes, choix des matériaux, procédés d’élaboration. Semestre 2 : mécanique des matériaux et surfaces, structures dans leur environnement, traitement du signal, contrôle non destructif, acoustique et vibrations. Semestre 3 : 3 parcours sont proposés en M2 aux étudiants : • procédés d’élaboration de matériaux et structures • durabilité, performance et contrôle des structures • environnements acoustique et vibratoire des structures Semestre 4 : stage de recherche en entreprise ou laboratoire

26 l’étudiant master

Environnement, recherche, partenariats Laboratoires : au niveau de la recherche, la formation repose essentiellement sur le laboratoire Roberval (UMR 6253 UTC/ CNRS), sur le laboratoire de mathématiques appliquées de Compiègne (LMAC EA 2222) et l’équipe de recherches AVENUES (Analyses des Vulnérabilités ENvironnementales et UrbainES) et au niveau international sur les structures de recherche du POLItecnico di Torino (POLITO, Turin) et de Chalmers University of Technology (Suède). Exemples de projets de recherche : conception d’équipements silencieux pour l’automobile moderne, interaction verre/ métal sur caisse de véhicule, utilisation innovante de nouveaux matériaux, maîtrise de la dispersion acoustique des véhicules, multi-matériaux acier émergeants en vibro-acoustique, introduction des fibres végétales dans la conception de structures automobiles. Stages : la variété des partenaires académiques et industriels nationaux et internationaux ainsi que la complémentarité des laboratoires de recherche augurent pour les étudiants la possibilité d’accomplir des stages de recherche dans le cadre d’actions transversales multipartenaires. Débouchés professionnels La spécialité ESID délivre des compétences rattachées aux pôles de compétitivité à vocation mondiale i-Trans et Industries-Agroressources. Secteurs : transport (automobile, ferroviaire, aéronautique et spatial, maritime et fluvial), élaboration et transformation des matériaux, énergie, environnement, biens d’équipement, bâtiment et les travaux publics, biomédical – biomécanique.


ENSEIGNEMENT Actions : conduite de projets pluridisciplinaires en mécanique, développement de produits innovants, expertise, marketing scientifique, veille technologique, gestion des moyens techniques, financiers et humains de la politique R&D.

ESID Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

Cadre : bureaux d’étude et de calcul, laboratoires de recherche publics ou industriels, enseignement supérieur et la recherche après l’obtention d’un doctorat.

ESI03 I Fondements de l'acoustique

ESI01 I Mécanique des matériaux et surfaces ESI02 I Traitement du signal et diagnostic, contrôle non destructif ESI04 I Structures dans leur environnement (ambiances thérmiques, lumineuses) ESI05 I Composites à matrice organique ESI50 I Calculs par éléments finis et optimisation multi-disciplinaire ESI51 I Méthodes numériques en mécaniques des fluides et des transferts ESI52 I Problèmes inverses et identifications de paramètres ESI53 I Propagation et rayonnement des ondes acoustiques et élastiques ESI54 I Simulation des procédés de mise en forme de structures et leur tenue ESI55 I Durée de vie des structures industrielles : aspects expérimentaux ESI56 I Couplage mécano-probalistique dans une démarche de conception fiabilité ESI57 I Revêtements et traitements de surface : procédés, fonctionnalités, durabilité ESI58 I Méthodes numériques par éléments finis et équations intégrales en acoustique et vibro-acoustique ESI59 I Méthodes expérimentales et traitement du signal ESI60 I Conception silencieuse : méthodes numériques et expérimentales en vibro-acoustique et couplages avec matériaux absorbants ESI61 I Lois de comportement - formulation et identification ESI62 I Procédés de transformation ESI63 I Mise en œuvre, conception, dimensionnement des composites ST02 I Projet de fin d'études master

l’étudiant master

27


ENSEIGNEMENT Spécialité Systèmes mécatroniques (SyM) Objectifs Le programme du master propose de répondre à de grandes tendances d’un domaine en plein essor en offrant aux étudiants une formation répondant aux attentes actuelles et futures des industriels de la mécanique et de l’électronique : • miniaturisation des systèmes mécatroniques, • systèmes de motricité mécatroniques à énergie embarquée, • modélisation multi-physique, • robustesse et fiabilité des systèmes mécatroniques. Contexte pédagogique La formation débute par trois semestres d’étude et se termine par un semestre de stage en entreprise ou en laboratoire. De même, la dimension internationale est de plus en plus présente dans le domaine des systèmes mécatroniques. La mobilité des étudiants est donc fortement encouragée. Outre le recrutement de candidats provenant de différents pays, la spécialité "Systèmes mécatroniques" est proposée conjointement avec la Technische Universität de Braunschweig (TUBS - Allemagne), reconnue dans le domaine de la mécatronique et particulièrement dans la conception et la fabrication de microsystèmes. Selon leur projet professionnel, les étudiants pourront ainsi passer jusqu’à un an en Allemagne, menant à une reconnaissance internationale de leur formation. Les systèmes mécatroniques correspondent avant tout à une demande croissante dans le domaine industriel. De ce fait, l’UTC et le CETIM (Centre technique des industries de la mécanique) ont rapproché leurs actions de formation et de recherche et

28 l’étudiant master

développement au sein d’un institut commun de mécatronique. Environnement, recherche, partenariats Les systèmes mécatroniques font aussi l’objet de thèmes de recherche en pleine émergence. La formation proposée s’appuie donc sur trois laboratoires ayant des activités de recherche complémentaires et des partenariats industriels forts : • laboratoire d’électromécanique de Compiègne (LEC–EA 1006), spécialisé dans les systèmes de motricité mécatroniques à énergie embarquée. Il développe des activités dans un laboratoire commun avec VALEO. • laboratoire Roberval (UMR UTC/CNRS 6253), spécialisé en mécanique et notamment en conception de systèmes mécatroniques miniatures et robustesse - fiabilité des systèmes. Il collabore avec AIRBUS, SNECMA, RENAULT…. et participe aux activités du laboratoire commun LATIM avec le CETIM. • l’Institut für Microtechnik (IMT) de TU Braunschweig, spécialisé en microsystèmes, collabore avec l’industrie automobile et aéronautique allemande. Débouchés professionnels La spécialité "Systèmes mécatroniques" permet l’accès à tous les secteurs innovants intégrateurs de composants mécaniques, d’actionneurs, de capteurs et d’électronique embarquée dans lesquels les approches d’ingénierie système sont de plus en plus présentes et ce, dans un contexte international. Citons par exemple, la conception ou la validation de produits de haute technologie ou grand public, par exemple dans les domaines des microtechniques et microsystèmes, mais


ENSEIGNEMENT aussi le secteur des transports (aéronautique, automobile…).La formation proposée par la spécialité "Systèmes mécatroniques" prépare à différents métiers nécessitant des compétences transversales : • responsable de projet mécatronique • responsable technico-commercial - conseil • responsable recherche - développement de produits mécatroniques • responsable fiabilité - robustesse de produits mécatroniques • responsable validation de systèmes mécatroniques.

SyM Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

SYM01 I Fonctions électroniques SYM02 I Automatique : bases pour la commande des systèmes mécatroniques SYM03 I Modélisation multiphysique et ingénierie système SYM05 I Applications mécatroniques de l'électronique num��rique SYM06 I Intégration 3D et gestion des données multiphysiques SYM07 I Systèmes de mesure et acquisition de données expérimentales SYM50 I Conception robuste SYM51 I Modélisation et conception optimale d'actionneurs électriques SYM52 I Capteurs et actionneurs pour la micromécatronique SYM53 I Méthodes de fabrication non conventionnelles et techniques de caractérisation SYM54 I Modélisation, commandes et identification des systèmes mécatroniques SYM55 I Conception et fabrication de systèmes mécatroniques ST02 I Projet de fin d'études master

l’étudiant master

29


ENSEIGNEMENT

M

ention Sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC)

Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet)

STI01 I Gestion de projets innovants Cette mention s’inscrit dans le schéma directeur scientifique et technologique de l’UTC. Elle croise les trois thématiques (systèmes socio-techniques complexes, sciences et technologies pour l’information et la communication, transport) et deux axes d’applications (technologies de l’information et de la communication pour les transports intelligents, homme équipé). La formation proposée a pour objectif de former des étudiants issus de licence en vue de les préparer soit à un travail dans l’industrie et les services, soit à une poursuite d'études en doctorat. Elle s’inscrit pleinement dans le schéma LMD et s’articule en semestres pour favoriser la mobilité des étudiants notamment à l’échelle européenne. Les domaines couverts par la formation concernent les systèmes intelligents de transports, la gestion des connaissances, la conception d’interfaces et de produits (sur des systèmes et dans des environnements de complexité variable), et la documentation technique. La formation s’appuie sur plusieurs laboratoires reconnus et sur des partenaires nationaux et internationaux. Le regroupement des spécialités SIT (Systèmes intelligents pour les transports) et ICI (Innovation, connaissance, interaction) en M1 donne à l'étudiant le temps de choisir son orientation définitive. Afin de permettre à chaque étudiant de mûrir son projet professionnel avant de choisir l’une des spécialités, le premier semestre de M1 compte 9 UE (dont 7 à suivre) plus une UE (pour SIT) dite de ressourcement prise dans le catalogue UTC en fonction de l’origine des étudiants.

30 l’étudiant master

STI02 I Technologies informatiques STI03 I Ergonomie, mobilité et communication STI04 I Base de modélisation stochastique STI05 I Innovation et connaissance STI06 I Graphisme et communication STI08 I Systèmes et réseaux informatiques ST01 I Stage court d’intersemestre


ENSEIGNEMENT Systèmes intelligents pour les transports (SIT) Objectifs On prévoit que les plus grands progrès des systèmes de transports soient issus de l’introduction massive des technologies de l’information et de la communication à tous les niveaux de la mobilité. Les nouveaux systèmes embarqués vont profondément modifier l’information aux voyageurs, l’aide à la conduite (en particulier automobile) et la logistique. Pour la prévention des accidents routiers, les "fonctions coopératives" utiliseront conjointement des capteurs et des communications radio pour anticiper des situations potentiellement dangereuses et avertir les conducteurs le plus tôt possible. Les systèmes liés à l’infrastructure sont eux aussi en pleine mutation. Grâce à des capteurs dédiés et à la communication généralisée avec les véhicules, la surveillance des conditions de trafic et l’optimisation des trajets sont des exemples concrets permettant d'améliorer la mobilité et réduire les émissions polluantes. Ainsi, le master "Systèmes intelligents pour les transports" est une formation initiale pour de futurs architectes et experts techniques ayant vocation à s’insérer au sein de projets de conception et de développement des TIC dans les transports. Contexte pédagogique En première année (M1), les cours abordent la vision et le traitement des signaux de capteurs embarqués, l’automatique pour commander les véhicules autonomes, les réseaux pour la communication entre véhicules, les méthodes statistiques de traitement des données, l’analyse numérique pour le traitement des données des systèmes d’information, la modélisation et l’optimisation de processus et les systèmes temps-réel. Un projet technique doit être conduit à l’intersemestre ou au cours du deuxième semestre.

La deuxième année (M2) est organisée autour d’un tronc commun suivi de deux parcours : • 1/ parcours systèmes embarqués (systèmes temps réel, fiabilité, fusion de données, vision par ordinateur, systèmes GNSS (Global Navigation Satellite System), communication entre véhicules, etc) • 2/ parcours gestion d’infrastructures pour les transports (réseau de capteurs, logistique, fouille de données, systèmes d’information géographique, multimodalité, etc) La formation a pour objectif de former des spécialistes aptes à mettre en œuvre des technologies émergentes dans la conception : • 1/ de systèmes informatiques embarqués dans des véhicules autonomes communicants • 2/ de systèmes de gestion et d’optimisation des infrastructures de transports. Environnement, recherche, partenariats La formation s’inscrit très exactement dans les champs de recherche de la société savante Intelligent Transport Society de l’IEEE. Elle est soutenue par le pôle de compétitivité "i-Trans" (www.i-trans.org) et s’appuie activement sur les compétences et savoirs des enseignants chercheurs des laboratoires Heudiasyc et LMAC (Laboratoire de mathématiques appliquées de Compiègne) de l’UTC et du laboratoire LAMIH de l’université de Valenciennes. Des industriels du monde automobile (constructeurs et équipementiers), du ferroviaire, des systèmes de transport et des systèmes de communication interviennent dans la formation, au niveau des enseignements, des séminaires et de la définition des sujets de stage et projet.

l’étudiant master

31


ENSEIGNEMENT Au niveau international, des accords et conventions avec des universités et des centres de recherche donnent la possibilité aux étudiants d’aller faire un semestre à l’étranger, en particulier pour leur projet de fin d’études.

SIT Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour

Débouchés professionnels

SIT03 I Modélisation et introduction aux problèmes d'optimisation

Les industriels du domaine sont à la recherche de jeunes diplômés possédant un spectre de connaissances assez large et, surtout, des compétences d’intégration associées permettant de piloter ou de participer à des projets pluridisciplinaires avec une appréhension globale des systèmes et des contraintes. Types d’organismes recruteurs : • entreprises d’équipement de transport et grands opérateurs de réseaux de transport • constructeurs et équipementiers automobiles et ferroviaires • entreprises de service : régies de transports, entreprises de locations de véhicules, services liés à la mobilité des personnes et marchandises • pouvoirs publics nationaux, régionaux et municipaux • bureaux d’étude et cabinets de conseils spécialisés dans l’aménagement du territoire, l’urbanisme, la gestion des infrastructures de transport.

un descriptif complet)

SIT01 I Principes temps réel et architectures SIT02 I Méthodes numériques appliquées à la modélisation du trafic

SIT04 I Traitement du signal et des images SIT05 I Méthodes d'observation et de commande SIT06 I Projet et travaux personnels SIT50 I Fiabilité et sûreté de fonctionnement SIT51 I Méthodes de diagnostic SIT52 I Architectures réparties et protocoles pour le transport SIT53 I Fusion d'informations SIT54 I Problèmes de transport et simulation à événements discrets SIT55 I Séminaires et conférences SIT56 I Vision et traitements embarqués SIT57 I Réseaux dynamiques pour la communication entre véhicules SIT58 I Commande et observation des systèmes temps-réel embarqués SIT59 I Systèmes de perception et de localisation multi-capteur SIT60 I Réseaux de capteurs sans fils SIT61 I Fouille de données de trafic SIT62 I Systèmes d'information géographique et multimodaux SIT63 I Optimisation pour la logistique ST02 I Projet de fin d'études master

32 l’étudiant master


ENSEIGNEMENT Innovation, connaissance, interaction (ICI)

recherche. Ils pourront être accueillis dans les équipes de recherche des partenaires.

La spécialité ICI comprend trois parcours : • connaissance, • interaction, • rédaction technique. Dans le cadre de l’internationalisation, un ensemble d’unités d’enseignement permettant d’obtenir le diplôme sont proposées en anglais.

La formation a quatre académiques privilégiés :

Objectifs L’objectif est de former des spécialistes en conception des produits, outils et processus de l’interaction et de la connaissance, capables de : • concevoir et/ou diriger des projets scientifiques et techniques concernant l’interaction personne(s) - système(s) et son design, dans des domaines divers (formation, transport, services, santé, télécommunication…),

partenaires

• CIT (Chiba Institute of Technology, Japon) pour l’innovation, • TU/Eindhoven (Pays Bas) sur le thème du design et de l’interaction, • University of Sussex (Royaume Uni) pour les sciences cognitives et les systèmes intelligents • Université de Neuchatel (Suisse) pour les sciences et les technologies de l’information et de la communication. D’autres partenariats effectifs peuvent être également mobilisés à des titres divers en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Extrême Orient. Débouchés professionnels Concepteur d’interaction

• être capable d’écrire et de structurer des documents techniques utiles ou indispensables aux produits industriels depuis leur conception initiale jusqu'à leur fin de vie,

Mono (ou multi) utilisateur(s) chargé de développer une approche originale de l’innovation de produits et services, correspondant à des missions comme : • développer des produits et services innovants pour un contexte social identifié • développer des protocoles d’utilisabilité de nouveaux outils ou systèmes • développer des projets de simulation utilisant la réalité virtuelle dans un groupe automobile ou dans l’administration

• poursuivre des études de doctorat dans les domaines mentionnés.

Gestionnaire de connaissances

• concevoir et/ou diriger des projets scientifiques et techniques concernant la gestion des connaissances et des contenus en particulier en tenant compte des aspects collaboratifs et culturels,

Environnement recherche partenariats La spécialité ICI fait appel à des enseignantschercheurs appartenant à trois laboratoires de l’UTC : Costech (sciences humaines et sociales), Heudiasyc (informatique, automatique, systèmes intelligents) et Roberval (mécanique, design). Les étudiants sont intégrés dans différentes structures de

Chargé de structurer et formaliser des ensembles de connaissances - documents inscriptions - traces (capital dit immatériel) pour permettre leur manipulation et exploitation, correspondant à des missions comme : • mettre en place un projet de capitalisation de connaissances dans une grande ou

l’étudiant master

33


ENSEIGNEMENT moyenne entreprise, • développer des outils de surveillance et d’étude du trafic Internet (intelligence économique), • développer des ontologies pour l’organisation de la documentation technique dans une entreprise. Concepteur / rédacteur de documentation technique Chargé d’écrire et de structurer les documents utiles ou indispensables aux produits industriels depuis leur conception jusqu’à leur utilisation par l’acheteur.

ICI Liste des UE proposées (se référer au guide des UE pour un descriptif complet) ICI01 I Méthodologie de la recherche ICI02 I Atelier projet phase 1 ICI03 I Computation et énaction ICI04 I Philosophie/science de la technique ICI05 I Organisation-société-connaissance ICI06 I Management, capitalisation et gestion des connaissances ICI07 I Ingénierie documentaire/management du contenu ICI08 I Ingénierie de l'interaction ICI09 I Atelier design prospectif ICI10 I Design d'interaction ICI50 I Atelier projet phase 2 ICI51 I Support et connaissance ICI52 I Interaction et connaissance ICI53 I Thématiques émergentes ICI54 I Atelier projet phase 3 ICI55 I Document/management des contenus ICI56 I Coopération et connaissance ICI57 I Web sémantique ICI58 I Décision et organisation ICI59 I Interaction homme machine ICI60 I Environnements informatiques pour l'apprentissage humain ICI61 I Environnement immersif - technologie énactive ICI62 I Mécatronique ICI63 I CAO - proto rapide ICI64 I Acquisition d'information et structuration de documents ST02 I Projet de fin d'études master

34 l’étudiant master


ENSEIGNEMENT

AUTRES FORMATIONS UTC Ingénieur UTC À une époque où la technologie évolue rapidement, un ingénieur doit acquérir, lors de ses études, des bases solides qui lui permettront de travailler dans des domaines qui n’existent pas encore lorsqu’il obtient son diplôme. L’objectif de l’enseignement est donc, à travers les connaissances scientifiques et techniques dispensées, de former le futur ingénieur à des méthodes de travail telles qu’il pourra assimiler et appliquer les technologies nouvelles au fur et à mesure de leur développement. Formations d'ingénieurs Génie biologique Génie informatique Génie mécanique* Génie des procédés industriels Génie systèmes mécaniques Génie systèmes urbains Technologie et sciences de l’homme * Possibilité de suivre la formation par apprentissage

Contacts Service des admissions Denis Masquelier denis.masquelier@utc.fr 03 44 23 43 16 Apprentissage Pierre Orsero pierre.orsero@utc.fr 03 44 23 46 97

l’étudiant master

35


ENSEIGNEMENT École doctorale Au contact des unités de recherche et des réalités industrielles, l’école doctorale forme des docteurs polyvalents tant par le contenu scientifique que par le devenir professionnel. L’école doctorale accompagne le projet de thèse de chacun de ses doctorants et facilite leur insertion professionnelle. Les champs disciplinaires sont les suivants : • Bio-ingénierie, biomécanique, biomatériaux • Biotechnologie • Mécanique avancée • Génie des procédés industriels et développement durable • Technologies de l'information et de systèmes • Technologies cognitives, management de l'innovation et systèmes complexes Le laboratoire met à disposition du doctorant l'ensemble des ressources disponibles liées au bon déroulement de sa recherche. La rémunération du doctorant et une couverture sociale constituent un préalable minimum à l'exercice de la recherche dans le cadre de sa thèse. Différents moyens sont mis en œuvre afin de préparer l'insertion professionnelle des docteurs : • les Doctoriales, séminaire résidentiel • le Nouveau chapitre de thèse • le programme i-Doc • le dispositif doctorant-conseil • la journée du Prix de Thèse "Guy Deniélou" Pour plus d'informations sur la formation doctorale, veuillez consulter le "Guide de l'étudiant-chercheur". Site : www.utc.fr/formations

36 l’étudiant master

Contact Marion Kaczkowski marion.kaczkowski@utc.fr 03 44 23 44 10


ENSEIGNEMENT Formation continue Missions Le service formation continue de l’UTC est un acteur à part entière de la société de la connaissance.

basé à Paris) - Techniciens biomédicaux "TSIBH" (Certification professionnelle) - DU en cours d’habilitation : épuration extra rénale/dialyse ; responsable des dispositifs médicaux de dialyse

Dans cette perspective, il s’agit de privilégier une "mission partenariale" auprès des entreprises et de leurs salariés : • en mettant à disposition les savoirs et savoir-faire de l’UTC, issus de la recherche et de la formation initiale • en mettant en œuvre des contenus, des dispositifs ou des programmes de formation, en présentiels ou à distance, pour servir les besoins individuels, d’entreprises ou de collectivités publiques.

• formations courtes de format droit individuel à la formation (DIF) ; (tous domaines de l’UTC inter ou sur mesure) : technologie, production, environnement, management, innovation, santé, transport, biotechnologies…

Activités

UTC - Service Formation continue Centre Pierre Guillaumat BP 60319 ; rue du Docteur Schweitzer 60203 COMPIEGNE cedex – France

• formations longues, diplômantes ou certifiantes • formations courtes sur-mesure • validation des acquis de l’expérience - VAE Programmes actuels • ingénieur par la voie de la formation continue (filière Fontanet) : cycle préparatoire (enseignement à distance) et cycle terminal dans toutes les branches offertes par les universités de technologie.

Contact Pour plus d’informations et pour obtenir le catalogue de formation, contacter :

http://www.utc.fr/un_savoir/formation_ continue.php E-mail : formation.continue@utc.fr Tél : 03 44 23 49 56 Fax : 03 44 23 45 62

• master sciences technologies • mastères spécialisés (label Conférence des Grandes écoles) : - équipements biomédicaux ; normalisation, - qualité, certifications et essais, - systèmes des transports ferroviaires et guidés (en partenariat avec l’École des ponts et le réseau industriel ferroviaire). • diplôme d'université (DU) - Diplôme d’études supérieures du management de l’information "DESMI" (Institut du management et de l’information

l’étudiant master

37


38 l’Êtudiant master


VIE DE L'ÉTUDIANT

L'UTC offre un environnement relationnel convivial et une vie associative et sportive dynamique.

l’étudiant master

39


VIE DE L'ÉTUDIANT

40 l’étudiant master


VIE DE L'ÉTUDIANT Inscriptions administratives Pour les nouveaux arrivants Tout nouvel étudiant doit s’inscrire à l’UTC pendant la semaine de rentrée du mois de septembre, selon les dates et modalités précisées sur le site de l’UTC. La liste des documents à fournir est indiquée dans le dossier d’inscription. C’est lors de cette inscription que sont délivrés : • la carte d’étudiant (badge Sésame), • 3 certificats de scolarité, • la quittance des droits universitaires, • l’adresse électronique (courriel). Pour les étudiants de deuxième année Elle est obligatoire pour les étudiant de première année autorisés à passer en deuxième année après le jury de suivi du mois de juillet. Cette inscription administrative est garante de l’inscription aux UE. • exposé(s), • rapport(s), • travaux pratiques.

Administration du master Elle est assurée par la cellule master qui fonctionne en étroite liaison avec le secrétariat des quatre mentions. Elle est chargée de délivrer différents documents et informations : • des certificats de scolarité en début d’année universitaire, • la notification des résultats chaque semestre après les jurys de suivi, sur demande de l’étudiant • le diplôme de master D'autres documents administratifs peuvent y être établis ou remplis :

• attestation d’études (relevé cumulé des UE obtenues) • conventions de stages

Informatique administrative Demeter pour les étudiants, qu'est-ce que c'est ?

Inscrit dans le système d'information Demeter, l'étudiant reçoit, après signature de la "Charte du bon usage des moyens informatiques" un "LOGIN, password" de connexion informatique (serveur VEGA, portail Demeter,...), une adresse électronique "prenom.nom@etu.utc. fr", un badge nominatif, carte d'étudiant, des droits d'accès aux locaux et à Demeter : enfin il figure dans le trombinoscope UTC. Demeter est un portail : http://demeter.utc.fr où chaque étudiant accède à la gestion informatisée de son dossier administratif. Demeter propose plusieurs services : • suivi du dossier administratif, des résultats aux examens, • réception des messages collectifs : l'étudiant est inscrit dans différentes listes de diffusion dites "administratives" utilisées par la cellule master ou les équipes pédagogiques, • réception des messages individuels : résultats de jurys d'UE, résultats de jurys de suivi, etc …

Bibliothèque UTC (BUTC) La BUTC est ouverte à tous. Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h et le samedi (uniquement sur Benjamin Franklin) de 8 h 30 à 12 h. Ouverture réduite lors des vacances universitaires et de l’intersemestre. La bibliothèque est fermée une semaine en

l’étudiant master

41


VIE DE L'ÉTUDIANT août et durant les vacances de Noël. Contact : butc@utc.fr Le portail documentaire http://www.bibliotheque.utc.fr Le portail documentaire, permet d’accéder, selon certaines autorisations, à toute ou partie de la documentation électronique : • le catalogue de la bibliothèque répertoriant les livres et périodiques sur support papier accessibles en salle de lecture, • des ressources électroniques : périodiques et livres, supports de cours UTC, thèses UTC, bases de données bibliographiques… accessibles, au-delà des locaux de l’UTC, à tout étudiant détenteur d’un ordinateur équipé du logiciel VPN. La consultation et l’emprunt de documents à la bibliothèque L’enregistrement des prêts et retours se fait à l’accueil des bibliothèques de Benjamin Franklin et de Royallieu. La durée et le nombre de prêts sont fonction du statut du lecteur et du type de document (voir règlement intérieur). Les documents audiovisuels et les périodiques sont, pour la plupart, uniquement consultables sur place. Les collections des bibliothèques de la ville de Compiègne sont également accessibles à tout étudiant de l’UTC muni de son badge. La bibliothèque du centre Benjamin Franklin, principalement destinée aux élèvesingénieurs et étudiants préparant le master ; les salles de lecture sont sur 3 niveaux du bâtiment F. • derniers numéros de la presse française et étrangère, • service du prêt et retour d’ouvrrages, • boutique de l’UTC (vente de polycopiés,

42 l’étudiant master

cartes de photocopies, objets au label UTC) niveau 4, • collections scientifiques et techniques, • service de renseignements bibliographiques niveau 5, • collections de culture générale et de presse, • relais PEB (prêt entre bibliothèques). La Bibliothèque de Royallieu Plus particulièrement destinée aux doctorants, aux enseignants-chercheurs et aux étudiants de l’ESCOM ; les locaux sont situés au premier niveau du bâtiment B. • collections scientifiques et techniques, • thèses UTC sur support papier, • service du prêt et retour d’ouvrages, • PEB (prêt entre bibliothèques) : commande et fourniture de documents ne se trouvant pas à la BUTC, • service de recherche et de veille documentaire.

Aide à l'orientation Conseiller d'orientation L’étudiant peut, au cours de ses études, s’interroger sur son orientation. Contact Denis Masquelier denis.masquelier@utc.fr 03 44 23 43 16

Étudiants Entreprises Emploi (3E) Le service 3E (Étudiants-EntreprisesEmplois) peut également vous apporter une aide concrète pour vous mettre en relation avec les entreprises afin de vous aider dans vos démarches que ce soit au niveau du choix de carrière, de stages ou de projet de


VIE DE L'ÉTUDIANT fin d'étude. Cette aide peut se manifester par des rencontres à l’UTC avec la direction des ressources humaines des entreprises, les chargés de recrutement, par des témoignages-métiers, par des tables rondes, des entretiens avec des professionnels, des visites d’entreprises. Vous y trouverez aussi de la documentation sur les entreprises, et des guides, comme le GO (guide des opportunités de carrière). Le service 3E met également à votre disposition les informations concernant les VIE (volontariat international en entreprises), que ce soit au niveau des offres, ou au niveau des diplômés qui ont ou qui sont en poste. Une cinquantaine d’utécéens sont actuellement en mission dans le monde entier.

Observatoire des Métiers L’observatoire des métiers met à votre disposition sur intranet des données sur l’insertion professionnelle des diplômés : branches et filières. Ces données, actualisées annuellement, apportent un éclairage sur : • le secteur d'activité des entreprises, • les fonctions occupées par les diplômés, • le niveau de salaire proposé, • la rapidité d’accès à l’emploi… Un des objectifs de ces informations est de vous apporter une aide à la décision lors des choix que vous aurez à faire au cours de votre cursus à l’UTC ou de votre vie professionnelle (négociation de salaire, choix d'une entreprise,...)

Tremplin UTC Association des diplômés, elle favorise les relations entre les diplômés et les étudiants

afin de faciliter l’accès aux stages et au premier emploi. Elle bénéficie d’un réseau actif de 15 000 contacts et 10 000 entreprises référencées. Pour cela Tremplin UTC organise un service emploi-carrière : publication de 500 offres d’emploi/mois (profil UTC), séminaire sur les techniques de recherche d’emploi et simulation d’entretien d’embauche (Prep@’COM), atelier sur "comment solliciter un réseau ?", conseil en CV à l’occasion de COMUTEC (forum étudiant-entreprise) Orientation et insertion professionnelle • 40 rencontres utécéennes par an, en France et à l'étranger, dans le but de se retrouver et de partager des connaissances pro-fessionnelles et culturelles par centre d'intérêt, • un réseau d'informations et d'opportunités pour accompagner vos différents projets étudiants et futurs diplômés : choix de branche et de filière, recherche de stages et projet de fin d'études. Une fois diplômé, Tremplin UTC a pour mission de vous accompagner tout au long de votre vie professionnelle en vous faisant accéder à un réseau riche, actif, solidaire et convivial. Contact Céline Keldenich celine.keldenich@tremplin-utc.net 03 44 23 52 46 www.tremplin-utc.asso.fr

Activités, vie associative et sportive Sport Pratiqué par une majorité d’étudiants, le sport à l’UTC repose sur deux structures bien distinctes, mais étroitement complémentaires : • le

service

universitaire

des

activités

l’étudiant master

43


VIE DE L'ÉTUDIANT physiques et sportives (SUAPS) intégré au département Technologie et sciences de l’homme, dont la mission est l’organisation générale du sport à l’UTC et l’organisation des enseignements (UE SPORT), • l’association sportive de l’université (UTC Sport) qui permet entre autres, la pratique de la compétition soit dans le cadre de la Fédération française du sport universitaire (FFSportU), soit dans le cadre du sport civil (rattachement à une fédération dirigeante).

Celles-ci sont comprises dans la catégorie "culture et technologie". L’accord du directeur du SUAPS est nécessaire pour une inscription à l’UE SP02.

Sans être obligatoire à l’UTC, la pratique du sport est fortement encouragée. Environ 65 % des étudiants pratiquent au moins une activité physique chaque année universitaire. Contact Hervé Henssien herve.henssien@utc.fr 03 44 23 40 06 UTC Sport Élite Soucieux de répondre aux attentes des étudiants sportifs de haut niveau, l’UTC a créé une structure adaptée : UTC Sport Elite. Cette structure s’adresse à des sportifs inscrits sur liste ministérielle ou se situant dans les 20 meilleurs français de leur catégorie d’âge, dans leur sport. Pour ce faire, un ensemble de services est proposé afin d’aider à gérer avec succès. Le projet études/sport (suivi pédagogique médical, préparation physique, mentale...). Contact UTC Sport Elite Arnaud Vanicatte arnaud.vanicatte@utc.fr Tél 03 44 23 43 49 UE de sport Les étudiants qui le souhaitent peuvent suivre des UE de sport (voir le catalogue des UE).

44 l’étudiant master

Associations étudiantes Pour toute information concernant le site d’une association, rendez-vous sur : wwwassos.utc.fr

Élus et représentants dans les instances Gérer l’établissement au quotidien, prendre les meilleures décisions pour son avenir, mettre en œuvre les projets définis…, telles sont les missions des différentes structures de direction, d’administration et d’orientation de l’UTC. En tant qu’étudiant, vous êtes “citoyen”: vous pourrez participer à la vie “politique“ de l’UTC en siégeant dans ses conseils ou en votant pour vos représentants. De nombreuses personnalités extérieures participent également aux conseils, traduisant la volonté d’ouverture de l’UTC vers le monde de l’entreprise et de l’industrie.


VIE DE L'ÉTUDIANT Le Conseil d’administration (CA) Ses missions Le CA de l’UTC détermine la politique générale de l’établissement, aussi bien en matière d’enseignement que de recherche ou de transfert de technologie. Cet organe essentiel de décision permet à chacun de se faire entendre et de prendre part aux décisions importantes de l’Université. Sa composition 28 membres, dont 4 étudiants. Le Conseil scientifique (CS) Ses missions Le CS propose au Conseil d’administration les orientations des politiques de recherche, de documentation scientifique et technique, ainsi que la répartition des crédits de recherche. Il assure la liaison entre enseignement et recherche. Il est consulté sur les programmes de formation initiale et continue, sur les demandes d’habilitation à délivrer les diplômes nationaux, sur les projets de création, de suppression ou de modification des diplômes d’établissement. Sa composition 22 membres, dont 2 étudiants. Le Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) Ses missions Le CEVU propose au CA les orientations ainsi que la répartition et l’organisation des enseignements en formation initiale et continue. Il instruit les demandes d’habilitation et les projets de nouvelles filières d’enseignement. Il examine toutes les questions relatives à la vie de l’étudiant, aux activités de soutien, à la bibliothèque, aux œuvres universitaires et scolaires, etc. Sa composition 27 membres, dont 10 étudiants.

Contact des élus étudiants au CEVU : eluscevu@utc.fr Vice-président du CEVU : thibaut.arribe@ etu.utc.fr Le Comité de direction (Directoire) Ses missions Le directoire est chargé de mettre en œuvre la politique définie par le CA et d’assurer la gestion de l’université. Il est présidé par le directeur de l’UTC. Sa composition Il est composé du directeur, de la secrétaire générale, des directeurs fonctionnels et supports et des directeurs de département. Le conseil de perfectionnement du master Il comprend : le responsable du master, les responsables de mention, le directeur du département Technologie et sciences de l'homme, le directeur formation pédagogie, le directeur à la recherche de l’UTC, la directrice de l'École doctorale, le directeur des relations internationales de l’UTC, 4 représentants du secteur socio-économique, 2 représentants étudiants élus. Le conseil de perfectionnement du master veille à la cohérence de l’ensemble de la formation. Il définit les grandes orientations pédagogiques en accord avec la politique de l’établissement. Il définit les conditions d’admission et d’obtention du diplôme de master. Il transmet ses propositions au CEVU et au CA. La participation des directeurs fonctionnels de l’UTC atteste de la volonté de situer cette formation dans la stratégie de développement de l’UTC. Représentation étudiante Il est important de s’investir et de se mobiliser pour que la représentation étudiante soit respectée dans ces instances. Cela implique d’aller voter lors de ces scrutins et même,

l’étudiant master

45


VIE DE L'ÉTUDIANT si ces responsabilités passionnantes vous intéressent, de vous présenter aux élections. Certains sièges ne sont pas occupés, faute de candidat…

Vie pratique Protection sociale L’inscription au régime de sécurité sociale étudiante est obligatoire dès 18 ans, elle se fait au moment de l’inscription administrative à l’université. Elle prend effet le 1er octobre de l’année universitaire et s’achève le 30 septembre suivant. • pour les étudiants de moins de 20 ans dans l’année universitaire, l’inscription est gratuite. • pour les étudiants qui ont entre 20 et 28 ans dans l’année universitaire, l’inscription est obligatoire et payante. Les étudiants boursiers du ministère de l’Éducation Nationale sont exonérés du paiement de la cotisation de sécurité sociale. Toute inscription à la sécurité sociale passe par l’adhésion à une des deux mutuelles étudiantes. La Mutuelle des étudiants (LMDE) ou la Société mutualiste des étudiants du Nord et de l’Ouest (SMENO) qui gèrent en même temps le remboursement de la sécurité sociale et le complément de la mutuelle. Qu’est ce que le complément "Mutuelle" ? La sécurité sociale étudiante ne rembourse pas la totalité des dépenses médicales (visites chez des médecins spécialistes, lunettes, soins dentaires, hospitalisations,…). Une mutuelle permet de compléter la différence. Les mutuelles étudiantes proposent également une assurance responsabilité civile, une assurance accidents. Renseignez-vous auprès des délégués locaux de ces mutuelles.

46 l’étudiant master

Situations particulières Étudiant salarié : si vous êtes salarié pendant toute l’année universitaire et que vous travaillez plus de 60 heures par mois ou 120 heures par trimestre, vous ne devez pas vous inscrire à la sécurité sociale étudiante, vous dépendez de la Caisse primaire d’assurance maladie la plus proche de votre domicile. Étudiant en formation continue : vous restez bénéficiaire de votre régime antérieur. Étudiant étranger (hors EEE) : vous devez vous inscrire à la sécurité sociale étudiante et payer votre cotisation. Service médical L’infirmerie et le Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) sont à votre disposition au bâtiment E du Centre Benjamin Franklin, bureau E 106. À l’infirmerie, un certain nombre de services peuvent être rendus : injections, pansements, ablation de fils, vaccinations. Sauf urgence, tous les soins seront pratiqués sur prescription médicale. Le SUMPPS n’a pas vocation de soin mais de prévention et d’écoute. Les visites médicales obligatoires y sont faites. Toutefois les étudiants peuvent y rencontrer des médecins aptes à leur donner des conseils ou à les orienter vers un médecin traitant. Accident Lorsqu’un étudiant est victime d’un accident dans les locaux de l’UTC, en stage ou sur le trajet (domicile-stage / stage-domicile), il est toujours nécessaire de prévenir l’infirmière : Poste 7308 ou 03 44 23 73 08. Celle-ci doit faire rapidement la déclaration d’accident auprès de la CPAM de Beauvais dans les 48 heures.


VIE DE L'ÉTUDIANT • au cours d’un stage, il faut également prévenir la cellule master, • au cours de la pratique d’un sport, le service des sports. Si une hospitalisation est nécessaire et que les circonstances le permettent, il faut au préalable, faire appel à l’infirmière. Dans tous les cas, si l’accident ou la maladie peuvent avoir une incidence sur la poursuite des études, il y a lieu de fournir à la cellule master un certificat médical, dans un délai de 48 heures, faute de quoi les jurys ne pourront en tenir compte. Point écoute Un point écoute a été mis en place pour les étudiants victimes d’un passage à vide, d’un coup de déprime, d’un stress… Une psychologue assure une permanence le lundi matin et le mardi après-midi, sur rendez-vous, dans les locaux du SUMPPS au centre Benjamin Franklin. Contact pour un RDV : poste 7308 ou 03 44 23 73 08. Assistante sociale Une assistante sociale du CROUS, Madame Bernard, reçoit sur rendez-vous à la Résidence du clos des roses : 2 Square Camille Saint Saëns, Bât A. Contact pour un RDV : 03 44 86 59 63 ou 06 29 71 21 99.

titulaires de la carte de réfugié politique ou dont les parents résident en France depuis plus de 2 ans. La bourse et/ou le logement sont attribués en application d’un barème réactualisé chaque année, en fonction des ressources et des charges familiales (renseignements au CROUS d’Amiens et à l’accueil de la résidence universitaire). Qu’il s’agisse d’une première demande ou d’un renouvellement, ceux-ci doivent être faits obligatoirement sur Internet avant fin avril pour l’année universitaire suivante (date à préciser auprès de l'administration des études). Des fiches de pré-saisie sont disponibles à l’administration des études. Les réponses aux demandes sont adressées directement aux étudiants par le CROUS. Bourses attribuées par la région Picardie Consultez : www.picardie.fr Bourses réservées aux séjours d’études à l’étranger Les étudiants qui effectuent une partie de leur cursus à l’étranger peuvent bénéficier, sous certaines conditions, de bourses leur permettant de couvrir en partie le surcoût du séjour :

Bourses

• programme Socrates : des bourses de mobilité sont accordées aux étudiants qui participent à des échanges européens faisant partie du programme Socrates. Elles concernent des séjours d’études ou des périodes en laboratoire universitaire.

Bourses d’enseignement supérieur et logements (gérés par le Crous) : Ils sont attribués sur critères sociaux. Peuvent demander une bourse d’enseignement supérieur et/ou un logement : • les étudiants français, • les étudiants étrangers, réfugiés politiques

• bourses Philéas Séjour /AREPIC : Elles sont financées par le Conseil régional de Picardie par l’intermédiaire de l’association régionale pour le développement des relations extérieures des établissements d’enseignement supérieur de Picardie (AREPIC).

l’étudiant master

47


VIE DE L'ÉTUDIANT Ces bourses sont destinées aux étudiants des établissements d’enseignement supérieur de Picardie qui souhaitent effectuer un séjour d’études à l’étranger. Elles sont attribuées en prenant en compte la destination, le surcoût du séjour, la situation familiale et la politique de l’établissement, suivant des critères et des barèmes définis par le Conseil régional. Les étudiants doivent faire acte de candidature auprès du représentant de l’AREPIC au Service des relations internationales (SRI). Le comité de sélection se réunit deux fois par an. Les dossiers doivent être retirés en décembre pour les départs de février et en mai pour les départs de septembre. • bourses de mobilité du Ministère de l'Education Nationale exclusivement réservées aux étudiants boursiers sur critères sociaux : durant le séjour concerné, la bourse de mobilité s’ajoute à la bourse d’enseignement supérieur. Son montant mensuel est égal au montant mensuel de la bourse sur critères sociaux de cinquième échelon. Cette bourse n’est pas cumulable avec la bourse Philéas Séjour.

aides à la mobilité sont sur le site du Conseil régional de Picardie. Les demandes se font impérativement via internet 15 jours minimum avant la date de départ en stage. http://phileastage.picardie.fr Nouvelle procédure de demande de bourse pour les séjours d'études à l'étranger Depuis le 1er janvier 2009, les bourses Philéas Séjour sont versées aux étudiants directement par le Conseil régional de Picardie. Les étudiants qui partent en séjour d'études à l'étranger au printemps 2011, ou qui prolongent leur séjour, doivent compléter le nouveau dossier mis en ligne à partir du 15 décembre à l'adresse suivante : http:// mobilite.picardie.fr Cette demande doit être faite au plus tard 15 jours avant le départ. L'adresse http://mobilite.picardie.fr est désormais la même pour les demandes de bourse de stage.

• bourses de voyage du Conseil régional de Picardie pour les semestres d'études universitaires à l'étranger : elles sont accordées aux étudiants boursiers ou justifiant de revenus modestes, suivant des critères et barèmes définis par l'Arepic. Contact : Direction des relations internationales

• Bourses de voyage : elles sont accordées dans les mêmes conditions que les bourses d’enseignement supérieur aux étudiants pouvant justifier d’un stage obligatoire en entreprise hors métropole. Il s’agit d’aides aux frais de voyage dont le montant varie suivant les crédits alloués au CROUS et suivant la distance. Les imprimés sont disponibles à l’administration des études (FG 102) et doivent y être remis courant avril.

Bourses réservées aux stages et projets à l’étranger

Bourses réservées aux étudiants étrangers

• Bourses Léonardo et Philéas stage : elles sont destinées aux stages européens. Elles sont attribuées par le Conseil régional de Picardie pour des stages et projets à l'étranger y compris en milieu universitaire. Toutes les informations concernant ces

• Bourses du gouvernement français gérées soit par le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS). S’adresser à l’accueil de la résidence universitaire, soit par EGIDE (s’adresser : 28, rue de la Grange aux Belles 75001 Paris)

48 l’étudiant master


VIE DE L'ÉTUDIANT • Bourses du pays d’origine gérées par l’intermédiaire de l’ambassade du pays concerné.

Prêts Prêts d’honneur Tout étudiant de nationalité française (ou réfugié politique) peut demander un prêt d’honneur. Une commission d’attribution se réunit début décembre. Un prêt d’honneur n’est pas cumulable avec une bourse d’enseignement supérieur et, les crédits étant très limités, seuls quelques étudiants sont susceptibles d’obtenir un prêt. Le prêt d’honneur, d’un montant peu élevé, est attribué pour une année universitaire. Son remboursement s’effectue, au plus tard, dans la 10e année suivant l’obtention du diplôme. Les prêts d’honneur étant réservés aux étudiants français, les étudiants étrangers dont la situation est précaire peuvent solliciter une aide du Fonds de solidarité universitaire (FSU), géré par le CROUS. Le FSU peut également venir en aide à des étudiants français dans certains cas. D’une façon générale, en cas de difficultés personnelles, les étudiants peuvent se mettre en rapport avec les services du CROUS qui sont en relation avec des assistantes sociales. Les demandes doivent être faites à l’aide de formulaires disponibles à l’administration des études ou à l’École doctorale. Date limite de retour des dossiers : 1er novembre

Prêts bancaires Certaines banques sont en mesure de proposer aux étudiants des prêts à des taux intéressants leur permettant de poursuivre leurs études (en particulier pour les étudiants susceptibles de faire une partie de leurs études à l’étranger). Les agences de Compiègne fournissent tous les renseignements pour ces emprunts.

Logement, restauration Le CROUS met à la disposition des étudiants célibataires ou mariés un certain nombre de logements, attribués selon des critères sociaux. Plusieurs possibilités sont offertes : A - logement en résidence, chambres individuelles, sanitaires collectifs, foyer 6 bis, rue Winston Churchill B - logement de type F4, HLM Royallieu C* - logement dans une studette : chambre avec kitchenette - sanitaire D* - logement dans des chambres jumelées : appartement de deux chambres avec cuisine, sanitaire E* - logement de type F2 (priorité aux couples d’étudiants) * logements conventionnés ouvrant droit à l’Aide personnalisée au logement (APL) ; bénéficiaires : tout étudiant de plus de 20 ans non salarié et tout étudiant de moins de 20 ans si les parents ne perçoivent ni allocations familiales, ni APL.

Prêts personnels En cas de difficulté financière, il est possible de contacter l'assistante sociale du CROUS : Mme CORMIER, tél. 03 22 71 24 07 pour effectuer une demande de prêt personnel.

Tous ces logements sont meublés, les draps ne sont pas fournis. Les étudiants désirant se regrouper dans les logements sont priés de le signaler.

l’étudiant master

49


VIE DE L'ÉTUDIANT ALESC

Sécurité sociale

Association pour le logement des étudiants et stagiaires de l’université de Compiègne.

les étudiants ressortissants de l’espace économique européen n’ont pas à s’affilier au régime français de sécurité sociale, ils doivent se munir d’un formulaire E111 ou E128 ou présenter une attestation d’affiliation à un régime d’assurance maladie conventionné. Les étudiants étrangers non européens doivent adhérer au régime étudiant de sécurité sociale, quelle que soit la durée de leur séjour en France.

La fonction de l’ALESC est d’aider les étudiants à trouver un logement, soit dans une des résidences qu’elle gère (120 lits), soit dans un logement privé, en centralisant les offres de particuliers sur Compiègne et ses environs proches. L’ALESC est une association indépendante autofinancée par les étudiants et les logeurs. Afin de connaître les modalités pratiques de recherche de logement, nous vous invitons à consulter le site de l’ALESC (www.utc.fr/ alesc) ou à téléphoner au 03 44 23 46 94. Restauration universitaire Le restaurant universitaire, situé près du Centre Benjamin Franklin, accueille les étudiants et les personnels de l’UTC. Le Millibar : la cafétéria située dans le centre Benjamin Franklin. Le Minibar : la cafétéria située dans le centre de recherches de Royallieu ainsi que des points restauration au centre Pierre Guillaumat et au Centre de Transfert.

Formalités pour étudiants étrangers Cartes de séjour Les étudiants participant à un programme d’échanges entre l’UTC et une institution étrangère sont accueillis une semaine avant le début du semestre pour une session d’information et d’orientation. Pendant cette semaine, ils effectuent toutes les démarches administratives nécessaires à leur inscription aux cours ainsi qu’à l’obtention de leur carte de séjour.

50 l’étudiant master

Pour entrer en France, tout étudiant étranger, admis à l’UTC, doit être muni des documents (passeport ou carte d’identité), des visas exigés par les conventions internationales ou les règlements en vigueur. Pour séjourner en France, les étudiants étrangers, inscrits à l’UTC, doivent être titulaires d’une carte de séjour temporaire valable 1 an. Elle peut être renouvelée sans limite. Cette demande de carte de séjour doit être effectuée auprès de la sous-préfecture de Compiègne, dès que l’étudiant, admis est en possession de son certificat d’inscription. Les étudiants doivent également justifier de moyens d’existence suffisants.


VIE DE L'ÉTUDIANT Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE) Le développement des technologies du numérique, de l’internet et des techniques de l’information et de la communication, est un enjeu stratégique comme vecteur de la science, de la culture et de la connaissance. Le pôle TICE de la DSI (Direction des systèmes d’information) met à disposition des enseignants et des étudiants des outils et ressources partagés. Objectifs : • mise en ligne de tous les cours de formation initiale • participation au développement d’une UNR (Université numérique de région) • développement d’un ENT (Environnement numérique de travail) • renforcement et validation des technologies de l’information et de la communication (C2i, Certificat informatique et internet) • création et mutualisation de ressources pédagogiques.

Le site des TICE présente la politique TICE de l’UTC, il est accessible à partir du site institutionnel. Son adresse est : http://tice.utc.fr Ce site permet d’accéder au portail pédagogique qui liste tous les cours de formation initiale selon la structure suivante : • une partie fixe qui présente des informations sur les cours (enseignants, polycopiés, objectifs….) • une partie modifiable par l’enseignant apportant des compléments de cours, exercices, annales d’examen, forum, partage de documents ...

l’étudiant master

51


52 l’Êtudiant master


RÈGLEMENT DES ÉTUDES DU MASTER SCIENCES TECHNOLOGIES L'UTC offre un environnement relationnel convivial et une vie associative et sportive dynamique. Le règlement des études constitue le cadre général de l’organisation de la formation de master Sciences technologies de l’Université de Technologie de Compiègne et est, de ce fait, un document de référence essentiel.

l’étudiant master

53


VIE DE L'ÉTUDIANT Article 1 : Gouvernance

industrielles et internationales).

L’UTC est habilitée à délivrer un master en "Sciences technologies" comportant plusieurs mentions. Chaque mention possède plusieurs spécialités.

Chaque mention est placée sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur de l’UTC. Il en est de même pour chaque spécialité.

Le master comprend deux types de conseil : • Le conseil de perfectionnement du MASTER

Article 2 : Durée des études - calendrier

Il comprend : le responsable du master, les responsables de mention, le directeur du département technologie et sciences de l'homme, le directeur formation pédagogie, le directeur à la recherche de l’UTC, la directrice de l'école doctorale,, le directeur des relations internationales de l’UTC, 4 représentants du secteur socio-économique, 2 représentants étudiants élus.

Les études de master se décomposent en deux années (M1 et M2) distinctes. Chacune des deux années est organisée en deux semestres (S1 et S2). Un semestre comprend 16 à 20 semaines de travail. Le calendrier de l’année universitaire (dates de début et fin de semestres, vacances des étudiants au cours du semestre) est fixé par arrêté du directeur de l’UTC. La semaine d’enseignement commence le lundi matin et se termine le samedi après les cours.

Le conseil de perfectionnement du master veille à la cohérence de l’ensemble de la formation. Il définit les grandes orientations pédagogiques en accord avec la politique de l’établissement (en termes de débouchés en recherche et dans les secteurs socio professionnels concernés dans le contexte national, européen et international). Il définit les conditions d’admission et d’obtention du diplôme de master. Il transmet ses propositions au CEVU et au CA. • Le Conseil pédagogique de mention Il comprend : le responsable de la mention, les responsables des spécialités, le(s) directeur(s) de laboratoire de recherche et le(s) directeur(s) de département concerné(s), 4 représentants du secteur socio-économique. Le conseil de mention décline au niveau de la mention et de ses spécialités la politique définie par le conseil de perfectionnement du master. Il assure le bon fonctionnement de la formation en regard des spécificités de ses thématiques d’enseignement et de recherche. Il s’appuie sur les services centraux de l’UTC (service des stages, emploi du temps, admission, contrôle de la scolarité, relations

54 l’étudiant master

Article 3 : Organisation pédagogique Toutes les mentions ont un fonctionnement pédagogique organisé en semestres. Chaque mention définit un "profil " qui précise les ensembles d’enseignements dans lesquels l’étudiant doit obtenir un nombre minimal de crédits dans différentes catégories. La notation et les crédits ECTS (European Credit Transfert System) sont appliqués dans toutes les modalités pédagogiques du master  : à l’issue d’un enseignement, les crédits sont attribués ou non à l’étudiant. Pour certaines spécialités, les 2 semestres de la 2e année peuvent être organisés en alternance formation / stage effectué à l’extérieur de l’UTC. Les unités d’enseignement (UE) sont enseignées en français. Toutefois, certaines UE peuvent être enseignées partiellement ou totalement en anglais. Elles sont signalées dans le catalogue des UE.


VIE DE L'ÉTUDIANT Article 4 : Admission en master à l’UTC L’admission en master à l’UTC, quel qu’en soit le niveau, est prononcée par un jury d’admission du master dont le directeur et les membres sont désignés par le directeur de l’UTC. Les mentions sont conçues pédagogiquement sur 4 semestres, mais une séparation est faite entre la 1ère année (M1) et la 2e année (M2), afin de permettre les admissions directes en 2e année. Conformément à la circulaire ministérielle, l’admission en M2 des étudiants ayant validé le M1 est soumise à l’appréciation d’un jury. Peuvent faire acte de candidature : • en M1, les étudiants ayant acquis un niveau Bac+3 ou équivalent validé par un minimum de 180 crédits ECTS dans la spécialité. • en M2, les étudiants ayant réussi la première année (M1) du master UTC ou ayant acquis ailleurs un niveau Bac+4 ou équivalent validé par un minimum de 240 crédits ECTS dans la spécialité. Les candidats constituent un dossier de candidature pour la mention (M1) ou la spécialité (M2) pour lesquels ils postulent. Une commission d’admission par mention ou par spécialité examine les dossiers et convoque éventuellement les candidats pour un entretien. Après examen du dossier scolaire et des résultats de l’éventuel entretien, elle propose au jury une décision de refus ou d’admission en M1 ou en M2. La décision définitive est prononcée par le jury d’admission du master. La validation des acquis universitaires ou professionnels et/ou celle des acquis de l’expérience sont utilisées pour définir le niveau d’admission des candidats (1ère ou 2e année). Une rentrée de février, pour le semestre de printemps, n’est pas prévue actuellement.

Pour les candidats de langue maternelle autre que le français, une connaissance suffisante prouvée de la langue française, est l’un des critères de l’admission.

Article 5 : Candidats au master en parallèle avec la dernière année de formation d’ingénieur UTC Les étudiants ingénieurs UTC (ou d’une autre école ayant passé convention) entrant en dernière année pourront se porter candidat pour une admission en 2ème année d’une spécialité du master qu’ils suivront en parallèle. Ils devront au préalable avoir obtenu l’avis favorable du jury de suivi de leur branche ou de leur établissement. Le candidat devra valider avec succès 15 crédits ECTS au moins dans des UE spécifiques du master agréées par le responsable de mention. Le diplôme de master sera délivré sous réserve d’avoir obtenu le diplôme d’ingénieur.

Article 6 : Tuteur A son entrée en master, l’étudiant se voit désigner un enseignant tuteur de la spécialité qui l’accompagnera dans la définition de son parcours personnalisé de formation en adéquation avec son projet professionnel.

Article 7 : Unités d’enseignement L’enseignement est organisé en Unités d’Enseignement (UE). Une UE correspond au travail nécessaire pour atteindre, en un semestre, un objectif donné : • acquisition de connaissances dans un domaine bien déterminé, • apprentissage d’une méthode ou d’un langage, • découverte d’un aspect de la vie professionnelle, • réalisation d’un projet, d’une étude à l’université ou à l’extérieur, • connaissance du monde extérieur.

l’étudiant master

55


RÈGLEMENT DES ÉTUDES Conformément aux dispositions européennes, à chaque UE est associé un nombre de crédits en adéquation avec le volume horaire de l’UE et du travail personnel fourni par l’étudiant. Le nombre de crédits associés à chaque UE est fixé par la directrice aux enseignements et à la pédagogie, sur proposition du Conseil de perfectionnement du master et après consultation du CEVU.

Article 7 bis : enseignement des langues Selon l’article 6 de l’arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master, le diplôme ne peut-être délivré qu’après validation de l’aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère. Compte tenu du domaine "Sciences technologies" du master et de la durée réduite à 2 ans de son déroulement, la langue vivante étrangère imposée aux francophones natifs est l’anglais et le niveau minimal requis pour être diplômable est B1 (référentiel européen). Toutefois, l’étudiant est vivement encouragé à valider le niveau B2 en langue anglaise. Si le niveau B2 est acquis ou validé, il est autorisé à suivre l’enseignement de la langue de son choix proposée par l’établissement. Pour les non-francophones, il y a obligation de valider le niveau B1 en français avant d’avoir l’autorisation de s’inscrire dans l’apprentissage d’une autre langue étrangère enseignée à l’UTC. Aucune équivalence de niveau de langue ne peut-être accordée sans une évaluation organisée par l’établissement.

Article 8 : Création d’une unité d’enseignement Les décisions de création ou de suppression d’une UE sont prises par arrêté du directeur de l’UTC, sur proposition de la directrice aux enseignements et à la pédagogie et du conseil de perfectionnement du master et après avis du CEVU. Les décisions de création d’une UE mentionnent :

56 l’étudiant master

• les objectifs à atteindre en termes de connaissances et de compétences et l’insertion dans le programme pédagogique concerné • les points essentiels du programme, les méthodes d’enseignement et les résultats attendus, • le volume de travail encadré et hors encadrement, • le nombre de crédits affectés à l’UE. Les propositions de création ou de suppression d’UE sont adressées par les responsables de spécialité et de mention qui les transmettent au directeur formation et pédagogie.

Article 9 : Catalogue des unités d’enseignement Le directeur formation pédagogie, sur proposition du Conseil de perfectionnement du master établit chaque année un catalogue des UE du master. Au début de chaque semestre, le directeur formation et pédagogie publie la liste des UE enseignées au cours du semestre, le nom de l’enseignant qui en est responsable, le nombre de crédits ECTS affectés et le nombre de places offertes.

Article 10 : Inscription à une unité d’enseignement L’inscription est obligatoire pour suivre les enseignements et se présenter aux épreuves de contrôle des connaissances puis pour être présenté au jury d’UE. De manière à respecter une charge de travail raisonnable, le maximum de crédits ECTS qui peut être acquis en un semestre (hors période de stage) est limité à 35. L’étudiant doit faire valider ses choix de modules d’enseignement par le responsable de la spécialité. L’inscription à une UE entraîne un engagement de présence aux enseignements et de participation aux différentes modalités de contrôle des connaissances. Toute inscription est subordonnée à l’accord du responsable pédagogique de l’UE. L’inscription à


RÈGLEMENT DES ÉTUDES une UE est résiliée par écrit auprès de l’administration. Faute de cette démarche, l’indication d’absence sera reportée sur le relevé de résultats.

Article 11 : Contrôle des connaissances Les règles relatives au contrôle des connaissances sont fixées par le directeur de l’UTC. Les modalités d’application pratiques, y compris les modalités de rattrapage, propres à chaque unité d’enseignement, sont arrêtées par le directeur de l’UTC au plus tard un mois après le début de chacun des semestres, sur proposition du responsable de l’UE. En général, le contrôle des connaissances peut tenir compte de certains des moyens suivants : • contrôle continu sous forme de travaux pratiques, tests, devoirs, exposés… • examen(s) intermédiaire(s), épreuves individuelles écrites ou orales, • examen final, • exposé oral, rapport écrit, • réalisation, • projet.

Article 12 : Jury d’unité d’enseignement Toute UE est attribuée par décision d’un jury dont la composition est fixée par le directeur de l’UTC sur proposition du directeur formation et pédagogie après avis du responsable de l’UE. Il comprend au minimum deux enseignants dont un de l’UTC. Ses membres sont choisis en priorité parmi les enseignants participant à l’UE. Il est présidé par le responsable de l’UE.

Article 13 : Attribution des unités d’enseignement A la fin d’un semestre et après rattrapage éventuel, le jury de l’UE examine le cas de chaque étudiant inscrit à l’UE et décide • de l’attribution de l’UE, • de la non attribution de l’UE. L’attribution d’une unité d’enseignement confère le nombre

de crédits associés à cette UE. La décision du jury est sans appel. L’attribution de l’UE est décidée avec l’une des cinq mentions définies par l’échelle de notation ECTS : A = EXCELLENT (résultat remarquable), B = TRES BIEN (résultat supérieur à la moyenne), C = BIEN (travail généralement bon, malgré quelques insuffisances), D = SATISFAISANT (travail honnête, mais comportant des lacunes), E = PASSABLE (le résultat satisfait aux critères minimaux). La non attribution de l’UE est décidée avec l’une des deux mentions définies par l’échelle de notation ECTS en cas d’insuffisance : FX = INSUFFISANT (un effort supplémentaire aurait été nécessaire pour réussir l’UE), F = INSUFFISANT (un travail supplémentaire considérable aurait été nécessaire). La non attribution de l’UE pour absence est décidée en cas d’absence non justifiée de l’étudiant soit à l’examen final, soit à l’une ou plusieurs des modalités d’évaluation dont la somme des pondérations dans l’évaluation finale représente un pourcentage égal ou supérieur à 50%. Le procès verbal de la réunion du jury d’UE doit mentionner pour chaque étudiant la décision prise. Les étudiants reçoivent, après chaque semestre, notification des résultats obtenus aux UE auxquelles ils étaient inscrits.

Article 14 : Stages Au cours de leur formation, les étudiants en master suivent des périodes de stage, soit dans un établissement industriel, soit dans un laboratoire universitaire. La durée en est prévue dans la maquette pédagogique de chaque spécialité.

l’étudiant master

57


RÈGLEMENT DES ÉTUDES Le sujet est préalablement approuvé par le responsable de la spécialité. Une convention est signée entre l’UTC, l’établissement d’accueil (y compris s’il s’agit d’un laboratoire de l’UTC), et l’étudiant. L’étudiant devra impérativement avoir souscrit une assurance responsabilité civile. La validation du stage tient compte des éléments suivants : • la rédaction d’un rapport écrit • la soutenance orale • l’appréciation du suiveur en entreprise ou laboratoire. Le stage est évalué à l’aide du même système de notation que les unités d’enseignement. La validation du stage entraîne l’attribution d’un nombre de crédits ECTS prévu par la maquette pédagogique de la spécialité.

Article 15 : Citation de ressources utilisées Les différentes modalités d’évaluation sont destinées à permettre une évaluation de la contribution, personnelle ou collective, d’un étudiant ou d’un groupe d’étudiants, dans la réalisation du travail demandé. Dans toutes les modalités d’évaluation (rapports, exposés…), l’origine des ressources et des contributions extérieures utilisées doit faire obligatoirement l’objet d’une référence, conformément à la Charte du bon usage des moyens et ressources informatiques et à la charte du bon usage des ressources documentaires. Tout manquement avéré à ce principe pourra faire l’objet d’une sanction disciplinaire.

de chaque étudiant. Son rôle est d’attirer l’attention de l’étudiant sur des résultats insuffisants. L’étudiant concerné pourra être convoqué pour s’en expliquer. La commission peut prendre l’une des décisions suivantes : • poursuite normale des études, assortie d’éventuels félicitations ou conseils ou mises en garde, • changement d’orientation vers une autre mention et/ou spécialité : la réorientation vers une autre spécialité sera soumise à l’accord du responsable du master et du responsable de la mention / spécialité d’accueil, • réorientation vers d’autres études à l’extérieur de l’UTC, • exclusion. La commission de suivi et d’orientation peut annuler le semestre en cas de circonstances exceptionnelles prouvées. À la fin de la 1ère année (M1), la commission de suivi et d’orientation donne un avis sur l’admission en 2e année M2. Cet avis sera transmis au jury d’admission de M2. A la fin de la 2e année du master, la commission de suivi et d’orientation vérifie que toutes les conditions d’attribution sont bien acquises et transmet le dossier au jury de délivrance du diplôme de master. Le redoublement de M1 ou M2 ne peut être qu’exceptionnel. Aucune scolarité de plus de 6 semestres après le grade de licence ne peut être acceptée.

Des commissions de suivi et d’orientation sont mises en place pour chaque mention.

À sa demande et à la fin de chaque semestre, un étudiant inscrit en master reçoit une attestation de crédits qui détaille les crédits acquis (il n’est pas délivré de diplôme après l’obtention de 60 crédits).

A la fin de chaque semestre, après les résultats des diverses UE, une commission de suivi et d’orientation examine la situation

La commission de suivi et d’orientation est désignée par le directeur de l’UTC sur proposition du directeur formation et

Article 16 : Commission de suivi et d’orientation

58 l’étudiant master


RÈGLEMENT DES ÉTUDES pédagogie, après avis des responsables des formations concernées.

Article 16bis : Condition d’obtention du diplôme Pour être diplômé, l’étudiant doit obtenir au moins 120 ECTS avec la répartition suivante : • 30 ECTS pour le stage qui doit être validé par la rédaction d’un mémoire et par une soutenance devant le jury de stage, • au moins 24 ECTS avec des unités d’enseignement de la catégorie "culture générale - connaissance du milieu professionnel", • au moins 66 ECTS avec des unités d’enseignement la catégorie "scientifiques et techniques" relevant de la mention suivie par l’étudiant.

Article 17 : Jury d’établissement Tout étudiant, ou son tuteur, concerné par une décision de réorientation ou d’exclusion, peut demander le réexamen de sa situation par le jury d’établissement. Sa demande doit être adressée au directeur de ce jury dans un délai de 15 jours suivants la décision de la commission de suivi et d’orientation.

de l’UTC. Il est composé de la directrice aux enseignements et à la pédagogie, du directeur du master, des responsables de mention, de deux enseignants chercheurs nommés par le directeur de l’UTC sur proposition du Conseil des études et de la vie universitaire. Il peut s’adjoindre avec voix consultative toute personne qu’il jugera susceptible d’éclairer ses décisions.`

Article 18 : Jury de délivrance du diplôme de master Le diplôme de master Sciences technologies, de l’UTC sanctionne les études. Le jury délivrant le diplôme est désigné par le directeur de l’UTC, sur proposition du directeur formation pédagogie. Il est composé du directeur du master, d’enseignants intervenant dans le master et de personnalités extérieures. Pour l’attribution du diplôme de master de l’UTC le jury prend connaissance des dossiers de tous les étudiants remplissant les conditions d’obtention.

Le jury d’établissement prend l’une des décisions suivantes : • réorientation vers une autre formation de l’établissement, • réorientation vers un autre établissement avec lequel l’établissement a établi des liens de réciprocité, • exclusion de l’établissement, • poursuite des études dans la spécialité d’origine. Le jury doit entendre l’étudiant et recueillir l’avis de son tuteur Les décisions du jury d’établissement sont sans appel. Le jury d’établissement est présidé par le directeur

l’étudiant master

59


CONTACTS Responsable du master Sciences Technologies : Pierre Morizet pierre.morizet@utc.fr Administration du master : Françoise MERESSE francoise.meresse@utc.fr bureau CR G232

03 44 23 79 53

Mention Transformation et valorisation industrielle des agro-ressources Responsable Secrétariat

Daniel THOMAS Chantal DAVID

daniel.thomas@utc.fr chantal.david@utc.fr

bureau CR F203a

Spécialité Biotechnologies et mise en œuvre des fonctions biologiques Responsable Daniel THOMAS daniel.thomas@utc.fr Secrétariat Chantal DAVID chantal.david@utc.fr

bureau CR F203a

Spécialité Génie des produits formulés Responsable Isabelle PEZRON Secrétariat Josette LEMAITRE

isabelle.pezron@utc.fr josette.lemaitre@utc.fr

bureau CR E204a

Spécialité Technologies durables Responsable Eugène VOROBIEV Secrétariat Josette LEMAITRE

eugene.vorobiev@utc.fr josette.lemaitre@utc.fr

bureau CR E204a

Mention Sciences, technologies, qualité, santé Responsable Catherine MARQUE Secrétariat Catherine LACOURT

Spécialité Management de la qualité Responsables Gilbert FARGES

Jean-Pierre CALISTE

catherine.marque@utc.fr catherine.lacourt@utc.fr

gilbert.farges@utc.fr jean-pierre.caliste@utc.fr

Spécialité Sciences et technologies pour la santé Responsable Catherine MARQUE catherine.marque@utc.fr Secrétariat Catherine LACOURT catherine.lacourt@utc.fr

60 l’étudiant master

bureau CR D239

bureau CR D239


CONTACTS

Mention Sciences et technologies de l’information et de la communication Responsables Philippe BONNIFAIT

Secrétariat

Olivier GAPENNE Christine DEVAUX

philippe.bonnifait@utc.fr olivier.gapenne@utc.fr christine.devaux@utc.fr

bureau PG K115

Spécialité Innovation, connaissance, interaction Responsable Olivier GAPENNE olivier.gapenne@utc.fr Secrétariat Christine DEVAUX christine.devaux@utc.fr

bureau PG K115

Spécialité Systèmes intelligents pour les transports Responsable Philippe BONNIFAIT philippe.bonnifait@utc.fr Secrétariat Céline LEDENT celine.ledent@utc.fr

bureau CR C224b

Mention Systèmes pour l’ingénieur : mécanique et systèmes Responsable Secrétariat

Alain RASSINEUX Brigitte DUCH

alain.rassineux@utc.fr brigitte.duch@utc.fr

bureau CR H330b

Spécialité Elaboration des structures innovantes et durables Responsable Alain RASSINEUX alain.rassineux@utc.fr Secrétariat Brigitte DUCH brigitte.duch@utc.fr

bureau CR H330b

Spécialité Systèmes mécatroniques Responsable Christine PRELLE Secrétariat Brigitte DUCH

bureau CR H330b

christine.prelle@utc.fr brigitte.duch@utc.fr

l’étudiant master

61


NOTES

62 l’étudiant master


NOTES

l’étudiant master

63


Ouvrage réalisé par la direction de la communication et la cellule master de l'Université de Technologie de Compiègne



Guide master UTC